Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 01:31

 

 

Sur ce site,
http://islamic-intelligence.blogspot.com
je trouve une info très intéressante.
Cette info prouve que dans les coulisses,
il se passe des tonnes de choses,
répugnantes ! (eva)
.

Les plans franco-israeliens de pillage de l'economie libyenne a la facon harkie algerienne tombent a l'eau apres l'elimination a Tripoli de l'envoyé spécial francais le colonel Hugues de Samie, marchand d'armes notoire, travaillant a la guerre civile au Maghreb
.
TRIPOLI ET L'EPEEE
"Si tu tues par l'EPEE, tu périras par l'EPEE"
aurait dit le Christ (Jesus/'Issa paix sur lui).
Le colonel Hugues de Samie, un Français
(et pas n'importe qui puisqu'il est le chef de l'EPEE, cf. ci-dessous)
a été tué ce week-end dans la capitale libyenne.
 
Petit extrait pour savoir qui est ce quidam, voir ici.
Et il y a maintenant la course cynique aux dividendes de la guerre
pour décrocher les contrats de la reconstruction
et imposer une libéralisation de l’économie du pays.
.
La guerre secrète des Français en Libye
.
Paru sur Match : 

actu-match | vendredi 2 septembre 2011

La guerre secrète des Français en Libye

Depuis la chute de Tripoli, l’appui aux insurgés

des spécialistes militaires et des hommes

du Commandement des opérations spéciales (Cos)

n’a pas cessé.


  Patrick Forestier - Paris Match

Mais c’est sur le front de l’Ouest que Paris a misé pour atteindre Tripoli, beaucoup plus proche. Forces spéciales, mais aussi commando clandestin du service action de la DGSE, la centrale de renseignements française, portent leurs efforts sur les groupes rebelles du djebel Nefoussa en parachutant des armes et des moyens de communication. Dès qu’une piste de fortune est ouverte, les gros-porteurs français effectuent des « posers d’assaut » pour livrer des munitions et amener des spécialistes. Kalachnikovs, RPG-7, radios, téléphones satellitaires sont fournis par le Qatar et les Emirats arabes unis, mais acheminés par les Français. Ceux-ci entraînent, dans le djebel, de petits groupes qui se révéleront efficaces lors de la prise de Tripoli.

Un drone Harfang complète le dispositif de traque de Kadhafi

Ce sont aussi les spécialistes français qui assurent l’acheminement par mer d’un renfort de plusieurs centaines de rebelles de Misrata à un petit port de la capitale. Le Qatar fournit par ailleurs aux rebelles des missiles Milan de fabrication française avec des modes d’emploi en arabe. Instructeurs français et du Golfe forment à la va-vite plusieurs insurgés à tirer ces projectiles très performants à 2 000 mètres. Comme sur le front Est, des JTAC (Joint Terminal Attack Controllers [contrôleurs tactiques air-sol] dans le jargon de l’Otan) français et britanniques permettent aux avions de la coalition, qu’ils guident depuis le sol, de détruire les cibles qui menacent la progression des rebelles.

De la base de Sigonella, en Sicile, des Rafale effectuent toujours aujourd’hui des missions de reconnaissance au-dessus de la Libye. Grâce à leurs Pod NC, ils peuvent identifier des objectifs au mètre près. Des renseignements complétés par les images de deux Atlantique 2, capables de déceler des mouvements dans le désert. Un drone Harfang complète depuis peu ce dispositif d’observation qui concourt à la traque de Kadhafi. Cortèges de voitures, rassemblements humains dissimulés derrière des murs d’enceinte, déplacements de véhicules en dehors des routes bitumées sont suivis depuis le ciel par les appareils français.

La récompense de 1,7 million de dollars pour la capture de Kadhafi insuffisante?

Les Américains ne sont pas en reste : leurs drones survolent le territoire depuis plusieurs semaines déjà, cherchant aussi Kadhafi. La grande crainte de Paris, Londres et Washington, c’est que la Libye tombe dans le chaos comme l’Irak après la chute de Saddam Hussein. Les nostalgiques du régime pourraient déstabiliser le nouveau pouvoir, encore fragile. La grande oasis et la base de Sheba, proche de la bande d’Aouzou et du nord du Tchad, sont susceptibles d’accueillir le dictateur, qui garde des appuis chez les Touareg et les Toubou. La récompense de 1,7 million de dollars pour sa capture pourrait s’avérer insuffisante. L’ex-Guide peut en effet proposer le double, voire le triple, à quiconque l’aidera à se cacher. Sa traque menace de prendre du temps. Jusqu’à ce que, peut-être, le dictateur soit découvert à son tour dans un bunker secret du désert ou, au Tchad, dans une grotte du massif du Tibesti, que le gouvernement de N’Djamena ne contrôle pas totalement.Point final

 

http://www.parismatch.com/Actu-Match/Monde/Actu/La-guerre-secrete-des-Francais-en-Libye-328043/

 

 

.

Et que se passe-t-il en Côte d'Ivoire ?

 

14 janvier 2012

 

 

 

 

 

 

DAO-SARKOZY.jpg

 

 

 

 

A peine ébauchés, les nouveaux Accords de Défense dont l’un des volets essentiels était la formation des éléments de la nouvelle Armée a déjà du plomb dans l’aile. OUattara qui n’est pas à une traîtrise près, veut déjà tourner le dos à son bienfaiteur Sarkozy le bref (il est à l’image de l’ex Roi de France, Pépin le bref) n’étant pas sûr de le retrouver aux affaires après l’élection présidentielle française ! Le grand manipulateur devant l’Eternel a essayé de s’aliéner vainement les services des Israéliens qui coopéraient avec le Régime du Président Laurent Gbagbo pour les écoutes téléphoniques et la formation des militaires. Devant le niet cinglant des Israéliens qui refusaient toute compromission avec un régime aussi tyrannique que sanguinaire, et, l’ingratitude étant l’apanage des hommes sans foi, ni loi, Wattara aux abois face à la détermination des Résistants et contradictions internes qui minent son aéropage hétéroclite de politicards et soudards criminels, va donc faire appel aux Américains pour prendre en main ses hordes de gueux qu’on veut présenter comme des soldats.

 

Aussi compte tenu de la position géostratégique et géoéconomique de notre pays, ces derniers n’ont pas hésité un seul instant pour donner leur accord ; C’était une aubaine pour eux, une occasion de faire un véritable pied de nez aux français qui se voulaient les maîtres insatiables au niveau des affaires, reléguant les Américains aux portions congrues. Selon des sources diplomatiques très introduites, ces derniers débuteraient leur formation probablement à la mi-février avec pour instructeur principal, leur unité d’Elite DELTA FORCE au grand dam des Français qui encore une fois se font « b… » au dernier moment tout comme ils se sont fait niquer par les Coréens sur l’extension de la Centrale électrique d’Azito.

 

En effet, au moment où le maître corbeau Fillon faisait des rauques aux belles sirènes brésiliennes, le renard Choi récoltait les fruits de sa traitrise en faisant attribuer le contrat à une société bien de chez lui, au détriment de la française Alstom qui croyait tout acquis, même le contrat déjà en poche. Vous comprendrez donc tout le sens de la visite inattendue d’Hilary Clinton, Secrétaire d’Etat Américain qui tout en interdisant à ses compatriotes de mettre le pied en Côte d’Ivoire, classée au 3ème rang des pays les plus dangereux au monde.

 

La guerre de positionnement stratégique a commencé.  Marianne est la première victime. L’enjeu : les opportunités d’affaires et les richesses du sous-sol ivoirien. L’adversité des alliés d’hier quand il s’est agi du partage du gâteau–butin de guerre a pris le dessus. Au change, Sarko le bref et sa Marianne risquent de perdre gros. Par exemple, ayant investi toutes les arcanes de la sécurité de Wattara, ils risquent, après le passage de l’ogre américain, d’être éjectés purement et simplement dehors pour éviter les conflits de compétence. Les Nouveaux Accords de Défense risquent d’être renvoyés aux calendes grecques, du moins pour ce qui est de leur application.  

 

Comme quoi la France reste et demeurera toujours l’appendice des USA.

 

http://jusquaubout.over-blog.com/article-france-cote-d-ivoire-les-nouveaux-accords-de-defense-prennent-de-l-eau-97066085-comments.html#anchorComment

.


Partager cet article
Repost0
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 01:10

      Spécial Presse Criminelle

 

http://www.pacainfoeco.com/actune/2011/phot/sarkovatenguerre.jpg

http://www.pacainfoeco.com/actune/2011/phot/sarkovatenguerre.jpg

Image illustrant ce post : SARKOZY LE VA-T-EN GUERRE????? Et maintenant, que va t'on faire ?

 

 

Courriel reçu, 14 janvier 2012

 

Coucou Eva,

je viens de regarder ce document :

.
.
Commentaire vidéo : Comment les médias poussent le monde à la guerre par Cosmo765
Alors que le ton monte dans le détroit d'Ormuz entre les gouvernements US et iranien, et que la Chine et la Russie dénoncent l'ingérence de Washington dans leur politique intérieure, la tension est à son comble dans le monde. Loin d'être des observateurs impartiaux de ces développements, les médias alimentent ces tensions et préparent le public à une confrontation militaire. Avec l'essor des médias en ligne qui supplantent les anciens supports dans la présentation des problèmes mondiaux, nous découvrons comment les médias poussent le public à la guerre.

http://www.corbettreport.com/faking-it-how-the-media-manipulates-the-world-into-war/
http://www.youtube.com/watch?v=y4P2O8UjQeU
.
Et évidemment je suis scandalisé une fois de plus a propos des comportements Américains qui n'ont jamais cessé de provoquer la mort pour s'en nourrir comme seuls le font les charognards d'un monde animal de loin beaucoup moins pervers que n'osent l’être ces impérialistes sans âmes.
Leurs méthodes ignobles de manipulations et de mensonges utilisées pour asservir le monde et servir leurs seuls intérêts au mépris des peuples doivent être condamnées et dénoncées par le plus grand nombre pour qu'enfin le doute s'installe dans les consciences de ceux qui écoutent le monstrueux chant des machiavéliques sirènes diffusé par leurs médias.
En attendant une sanction définitive qui consistera j'espère en une mise en  quarantaine absolue et définitive afin qu'ils ne puissent plus jamais distiller le fiel et le poison de leurs stratégies pour détruire tout ce qui ne leur convient pas, tout ce qui ne se soumet pas, tout ce qui n'est pas acquis a leurs certitudes funestes.
J'ai hâte de vivre le temps du boycott sans réserve de ce pays qui représente en fait a lui seul l'essentiel des troubles que nous constatons amèrement depuis si longtemps ...

 

http://www.planetenonviolence.org/photo/art/default/258746-324521.jpg?v=1289419679

http://www.planetenonviolence.org/photo/art/default/258746-324521.jpg?v=1289419679

 

 

Les médias français criminels

poussent à la guerre

par eva R-sistons

 

 

Je reçois à l'instant ce courriel d'un ami blogueur que je tiens à mettre en valeur dans un post spécial, en effet il va droit au but, il cerne l'essentiel, sans doute le plus grave problème de notre temps : Les Médias censés nous informer sont en réalité des relais CRIMINELS des politiques meurtrières, eugéniques, sordides, des Anglo-Saxons et de leurs alliés israéliens ou français. Les journaleux, vendus aux intérêts des Industriels de mort et aux gangsters de la Finance, devraient se retrouver devant un Tribunal pour incitation à la haine (islamophobe aujourd'hui), à l'acceptation de l'ultra-libéralisme meurtrier, aux guerres assassines ! Loin d'informer, ils désinforment, ils font de la propagande de guerre, ils deviennent des collabos des ennemis des peuples déstabilisant les pays, les bombardant, les ruinant, les morcellant, crachant sur l'humanité comme les soldats américains sur les résistants afghans défendant leur pays contre le modèle américain vomi dans le monde entier - sauf par le cow-boy à la tête de notre pays afin de l'aligner sur le mode de vie yankee, contrairement à nos traditions et à nos valeurs et pour notre malheur à tous !

 

Et que dire du choc de civilisations quotidiennement entretenu par les suppôts des Médias aux ordres des néo-sionistes, à travers les tirades quotidiennes contre les Musulmans désignés comme nos adversaires pour détourner l'attention des vrais ennemis des peuples, au sommet ? Musulmans qui sont des citoyens modèles, ne bronchant pas (et heureusement ! Sinon tout serait épinglé par les Médias aux ordres, par exemple on tait la profanation des cimetières musulmans, mais on fait tout un plat d'un incident provoqué par un Arabe !), modérés pour la plupart, alors qu'on ne se prive pas de pointer du doigt les rares extrémistes tout en se servant d'eux en Libye, en Syrie ou ailleurs, pour contrer les gouvernement arabes laïcs non-alignés sur la dictature de l'Occident ?

 

Un Lecteur m'écrivait aussi récemment: On ne devrait pas parler de guerres, mais d'assassinats de masse ! N'oublions pas, par exemple, que les pays bombardés le sont avec des armes de destruction massive, ce n'est pas l'Irak qui les possédait (un mensonge de plus des "bons" chrétiens américains), ou l'Iran qui menace le Moyen Orient, mais les bombes par exemple à l'uranium appauvri qui pleuvent sur Gaza (minuscule territoire, c'est un véritable génocide de masse, une Shoah lente mais implacable, occultée par les Médias dirigés par des Industriels de l'armement et occupés par les néo-sionistes chantres de toutes les guerres), ou qui déciment l'Irak, l'Afghanistan, la Libye.... savez-vous que de plus en plus de malformés naissent ? C'est un scandale volontairement tu par les Médias de Droite comme de Gôche ! Sait-on, aussi, que toutes les infrastructures sont bombardées dans les pseudos guerres humanitaires, volontairement, pour couper l'eau, l'électricité, tous les moyens d'assainissement... C'est un génocide déguisé ! Il s'agit d'éliminer les gêneurs, c'est-à-dire les populations ! D'ailleurs même chez eux, nos "bons zamis" américains, au sommet, programment le malheur de leurs concitoyens, laissent par exemple leurs étudiants financer leurs études hors de prix en devenant de la chair à canons, interdisant aux habitants de cultiver leur potager (pour mieux leur imposer la nourriture industrielle remplie de poisons), construisant d'immenses camps de la mort, via la FEMA, aux portes des grandes villes, pour ceux qui oseraient se rebeller contre l'enfer programmé par leurs dirigeants ,

 

Et la France, avec le caniche des Etats-Unis, du CRIF et du MEDEF, surtout des Industriels de l'Armement qui se frottent les mains avec un tel homme ? Eh bien, elle a élu Celui qui pousse à la guerre, aux "assassinats de masse" pour satisfaire ses amis anglo-saxons, israéliens et... ses potes du Fouquet's ! Et outre le coût pour notre image de marque à l'étranger et pour nos finances (c'est NOUS qui payons les frasques sanguinaires des amis milliardaires de notre Bush), nous serons désormais bien exposés lorsque le conflit deviendra planétaire grâce à tous les psychopathes qui se repaissent de guerres juteuses pour leurs coffre-forts personnels, oui grâce à "Super Sarko" (comme disent les Médias collabos), nous serons aux premières loges pour recevoir le prix de nos forfaits quand les peuples agressés se défendront - attentats ou armes bactériologiques, par exemple ! 

 

Avec des dirigeants comme Sarko-Bush, Obama Prix Nobel de la guerre, Cameron l'Anglo-Saxon, et tous les rats néo-sionistes qui prospèrent actuellement dans le sillage des Lieberman et Co au sommet d'un Etat devenu fascisant, avec des dirigeants comme ceux-là, nous sommes sur une poudrière ! Et sans les Médias qui distillent dans notre esprit toutes sortes de poisons, sans les chaînes de télévision comme France2, Arte ou France24 pour ne citer que celles-là, qui polluent sans cesse tous ceux qui les croient encore, sans elles, nous pourrions voir en face la réalité, la vérité, et choisir notre destin, nous libérer des chaînes qu'on nous impose pour notre malheur et pour celui de nos enfants ! Que faisons-nous du sens des responsabilités, du respect de la vie humaine ?

 

Je ne cesse de le dire sur ce blog né du dégoût de la désinformation : Les Médias sont notre pire ennemi car ils sont en réalité de simples relais, de simples courroies de transmission des psychopathes qui mènent le monde à sa perte, détruisent des Etats prospères comme la Libye ou souverains comme la Syrie et l'Iran millénaire, et menacent même la survie de l'humanité en faisant le jeu de la future guerre mondiale nucléaire !

 

Moi la journaliste attachée à la neutralité de l'information et au pluralisme, je le dis haut et fort : Les journaleux qui, pour faire carrière, se couchent devant les assassins de l'humanité (pratiquant des crimes de masse en effet), ces individus-là devraient se retrouver devant un Tribunal pour crimes contre l'humanité, au lieu de recevoir leur carte de presse et de se pavaner dans des clubs nauséabonds comme le Siècle ou courir à des repas serviles comme celui du CRIF !

 

Y-a-t-il encore des journalistes intègres ? Savent-ils qu'ils sont en train de préparer un avenir dantesque pour leurs descendants ? Quand ouvriront-ils enfin les yeux ?

 

J'appelle les citoyens du monde entier, et en France en particulier, à occuper les places, les rues, les sites... devant les Rédactions, pour imposer enfin le droit le plus élémentaire d'une démocratie enfin digne de ce nom : La liberté de la Presse !

 

Eva R-sistons à l'intolérable 

 

http://r-sistons.over-blog.com

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 04:12

http://3.bp.blogspot.com/-vPAFbiFImpU/TbLjAU5z_cI/AAAAAAAAAA8/fRGOLDh6a20/s1600/40565-censure.jpg

 

 

L'imposture des Médias de Gauche

par eva R-sistons

 

 

Sous couleur d'information progressiste, la plupart des Médias de Gauche sont en réalité au service de la Pensée unique ultra-libérale et va-t-en guerre au profit des mondialistes. Il y a certes des exceptions, comme l'Humanité ou le Monde Diplomatique (ce dernier tend d'ailleurs aussi à s'aligner de plus en plus), mais la plupart des titres véhiculent en réalité la même idéologie militaire et financière, masquée par des discours progressistes, des prises de position sociales, une certaine ouverture en matière de sujets de société ou de défense des Droits de l'individu. Mais grattez un peu, comme avec BHL qui se dit de gauche, et vous trouverez la même diabolisation de l'Islam, les mêmes plaidoyers pour les guerres impériales et impérialistes (Libye, Syrie, bientôt Iran etc), les mêmes attaques contre les rivaux des Anglo-Saxons (Russes ou Chinois), le même mépris pour les Révolutionnaires comme Castro ou Chavez, et bien sûr, en réalité, la même défense de l'ultra-libéralisme.

 

En triant d'anciens numéros de Marianne, qui se dit ouvert, progressiste, on voit que si le magazine se permet de virulentes attaques contre Sarkozy et le Gouvernement ou même l'ultra-libéralisme - comme les autres il se fait l'apôtre de l'Europe, du Système capitaliste, de ses guerres coloniales, de ses croisades contre l'Islam... Même chose pour Libération, évidemment, puisque sous la coupe d'un des maîtres du monde, Edouard de Rothschild. Et que dire du Nouvel Observateur ?

 

Je rappelle que mon blog du Nouvelobs a été rendu invisible 2 fois, la première quand j'ai commencé à m'attaquer au Système anglo-saxon (prétexte annoncé: "C'est trop, maintenant vous vous en prenez aux Anglo-Saxons !"), preuve que j'avais visé juste, parce que j'avais ciblé à Londres, très exactement à la City,  le coeur du Système qui fait le malheur des peuples - et que ces Médias se gardent de remettre en cause. Le Nouvel Obs est un organe profondément mondialiste, même s'il concède quelques avancées sociales pour mieux prendre au piège les lecteurs crédules. 

 

Puis, une 2e fois, le Nouvelobs a brusquement rendu inaccessible mon blog qu'il avait laissé réapparaître entre temps, lorsque j'ai commencé à plaider pour la démondialisation de Montebourg, au moment où les socialistes devaient choisir leur candidat(e) : "Un si joli PS, et le joker Montebourg"... C'en était trop, le Nouvelobs roulant pour les mondialistes et pour leurs principaux candidats à "gauche", DSK puis Hollande, tous deux coulés dans le même moule, celui façonné par le CRIF qui orchestre la politique en France pour son malheur et pour son alignement complet sur le mode de vie, les valeurs, les guerres anglo-saxonnes. Bref, un peu comme les Démocrates et les Républicains, alternant pour faire une politique identique ! C'est ça la démocratie ? C'est ça la gauche ? 

 

Et Avaaz, c'est pareil. On concède quelques avancées sociales, progressistes, pour mieux endormir les sympathisants et les entraîner, à leur insu, à accepter la Pensée unique préférant les oligarques russes à Poutine partisan d'un monde multipolaire, la dissidente birmane au dissident Kadhafi, les Islamistes d'Al Quaïda en Syrie aux laïcs non-alignés, les amis des Yankees à leurs ennemis du Vénézuela ou de Cuba, etc etc. 

 

En réalité, les médias de gauche sont plus dangereux que ceux de droite, annonçant clairement la couleur. Car s'ils se font passer pour progressistes, en réalité ils se servent des avancées sociales proposées pour sournoisement, indirectement, en profiter pour faire accepter les fondements de la mondialisation et les guerres coloniales présentées comme humanitaires. L'objectif est le même, faire accepter aux peuples ce qui est contraire à leurs intérêts, notamment le choc de civilisations, tout en paraissant "social", "progressiste", différent ! L'imposture est totale, masquée sous une devanture de gauche, avec par exemple un Cohn-Bendit présenté comme un sympathique anar, dévoué aux causes des peuples, et qui n'est en réalité qu'un pion de l'Empire usraélien pour tuer politiquement de Gaulle en mai 68, pour rendre les Verts moins rouges, moins verts, et surtout européistes, exactement comme un Attali ou un BHL s'infiltrent à gauche, comme à droite d'ailleurs, pour influencer les politiques dans le sens des intérêts non gaulliens, non réellement verts ou socialistes, mais profondément alignés sur les objectifs militaires et financiers d'Israël comme des Anglo-Saxons.


 

Pourquoi cette trahison des lignes éditoriales annoncées ? Tout simplement parce que les Médias français sont orchestrés par de fervents sionistes, au service des intérêts d'Israël, et donc de l'Empire, du Nouvel Ordre Mondial, bref du libéralisme et des guerres impérialistes. C'est une immense imposture ! Ces Médias façonnés par les agents usraéliens descendent jusqu'aux lecteurs pour sembler satisfaire leur soif de justice, afin de les élever jusqu'aux intérêts de l'Oligarchie, confondus avec le libéralisme et les guerres coloniales d'accaparement des richesses mondiales. 

 

Autrement dit, ces faux médias de gauche sont pires que ceux de droite, car en prônant en définitive les mêmes idées, ils abusent de la confiance de ceux qui les lisent.

 

Que faire ? Boycotter les Médias de Droite, bien sûr, mais surtout ceux de gauche, plus pernicieux parce qu'hypocrites. Et si intolérants ! Dès qu'un Lecteur du Nouvelobs a commenté mon article sur la démondialisation en saluant enfin une pensée différente, non-alignée, mon blog a sauté. Vous avez dit tolérance, ouverture, respect, pluralisme, démocratie, et... Gauche ?

 

Aujourd'hui, l'information, la vraie, se trouve sur Internet. Les néo-sionistes se sont emparés des Médias français pour tuer dans notre pays son esprit frondeur, et on leur doit d'être lanterne rouge de l'information en Europe. Beau résultat !

 

Boycottez la presse de droite et plus encore, la fausse presse de gauche, et lisez l'information alternative, non officielle et non-alignée, sur les blogs !

 

Sans information neutre, plurielle, pas de choix, pas de liberté, pas de démocratie. Défendons ardemment nos dernières libertés... sur Internet, évidemment !

 

Il s'agit sans doute là de l'enjeu fondamental, celui dont tout dépend - pour bâtir un avenir différent, libéré des chaînes du Système unique, militaire et financier.

 

Eva R-sistons.

 


 

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 04:05

Al Jazeera, une arme de guerre

au service de l’empire israélien

par Ali Dani

Al Jazeera, une arme de guerre au service de l’empire israélien par Ali Dani

 

 

Depuis son ouverture au milieu des années 90, la chaîne qatarie « Al Jazzera » a constitué un événement dans les médias arabes, noyés de discours officiels insipides. La chaîne est créée et financée par l’Emir du Qatar, dont le pays abrite le centre de commandement pour le Moyen-Orient des armées des États-Unis, connue sous le nom de CENTCOM (« US Central Command »). En 2003, l’Amérique a installé ses quartiers généraux au Qatar et ce pays est aussi l’hôte d’une grande base de l’armée de l’air américaine. En outre, le Qatar a servi de quartier général et a été une des principales bases de départ lors de l’invasion de l’Irak par les États-Unis en 2003.


Avec le déclenchement de la révolution populaire en Égypte et sa façon de mettre en avant certains des insurgés au détriment des autres, ainsi que son insistance à transformer le cheikh Kardaoui en véritable inspirateur de la révolution, alors qu’il s’y est rallié en retard et qu’il n’a cessé de tenir un langage confessionnel, loin es idéaux des insurgés. Puis la couverture de la chaîne des événements du Bahreïn a révélé son hypocrisie. Alors qu’en Égypte et en Tunisie, « Al Jazeera » faisait une couverture « non stop », là il n’y avait plus moyen de savoir ce qui se passait véritablement, la chaîne faisant une couverture assez maigre de la situation à Bahreïn, et ouvrant surtout sa tribune aux proches du pouvoir et à la thèse officielle.


Pourquoi les insurgés de Bahreïn, qui constituent certainement l’opposition arabe la plus pacifiste n’avaient-ils pas droit à la neutralité, si ce n’est à l’appui, d’« Al Jazeera » ? En quoi étaient-ils moins intéressants, et leurs revendications moins justifiées que celles des autres insurgés arabes ? Les journalistes sont soudain devenus serviles avec les représentants du pouvoir au Bahreïn et agressifs avec les rares représentants de l’opposition Bahreini, qui, rapidement, n’ont plus eu droit d’antenne. D’ailleurs, depuis quelques semaines, les événements de Bahreïn, comme la destruction des mosquées, l’invasion des hôpitaux, les arrestations des opposants n’intéressent pas la chaîne du Qatar. D’autan que cheikh Kardaoui y a été de son discours incitant à la discorde confessionnelle entre musulmans chiites et sunnites, largement diffusé pare la chaîne.


Al Jazeera préfère consacrer son temps à appuyer l’opposition en Syrie et à inciter la population contre le régime là bas, en dépit des réformes effectuées par le président syrien. Les présentateurs des nouvelles passent leur temps à pousser les opposants à descendre dans la rue et à ne pas céder au régime de Bachar al Assad. Des films, soi-disant, de la répression sont diffusés en boucle et des informations basées sur « les témoignages de témoins oculaires » sont sans cesse évoqués. Or, les témoins oculaires n’ont aucune valeur en langage journalistique.


Désormais, peu importe aux journalistes de montrer la réalité ; les morts qui tombent de façon atroce à Bahreïn sont des « chiites sectaires », tandis qu’en Syrie les « rebelles » à la solde d’Israël qui tuent les forces de l’ordre et qui complotent contre un régime qui a su résister à toutes les pressions occidentales sont des révolutionnaires. La grandeur « d’Al Jazeera » est tombée aux portes de Bahreïn et de Syrie.


En réalité, les masques sont aujourd’hui tombés : « Al Jazeera » ne défend que ce qui arrange ses « parrains » et finalement le plan américain. Le but est pour elle d’attirer le maximum de téléspectateurs, d’asseoir sa crédibilité et de commencer ensuite à influer sur les esprits arabes perturbés par cet emballement de l’Histoire.


Le grand rêve d’un média arabe libre et défendant les aspirations réelles des peuples, au lieu de reproduire les thèses occidentales, est tombé aux portes de la Syrie et de Bahreïn, en attendant que son manque d’objectivité se confirme dans d’autres pays. La méthode était pourtant subtile : gagner les esprits arabes épris de liberté et de dignité en couvrant les agressions israéliennes contre le Liban et la Palestine, avant de profiter de la brèche des aspirations arabes pour défendre discrètement les plans américains de déstabilisation de la région.


Heureusement, ces manœuvres ne passent plus. Tant pis pour ce rêve-là. D’autres médias comme Al Alam ou Al Manar portent haut le flambeau de la résistance. Ceux qui suivent la voie d’Al Mahdi auront le dernier mot.

 

Source

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 03:54

Sommaire :

"Les guerres de l'Empire devraient être calquées sur le modèle de la guerre contre la Libye" (Liesi)

L'horreur usraélienne et européiste

(eva R-sistons)

Qui a réellement tué Gilles Jacquier ?

(Réseau Voltaire)

Triple A, triple piège !

(Patrick Le Hyaric)

Un ancien Ministre canadien accuse Sarkozy

Alerte, acculturation de la France !

 

Le post complet ici 

 


 

L'horreur usraélienne et européiste

eva R-sistons

 

"Les guerres de l'Empire devraient être calquées sur le modèle de la guerre contre la Libye" (Liesi).  Voilà un article intéressant, qui confirme certaines de mes analyses, à savoir que la  Libye a été le ballon d'essai de nouvelles méthodes de guerres, conciliant techniques de désinformation de l'Opinion (avec des Médias au service des Industriels de l'Armement, et plus généralement de l'Empire usraélien) et déstabilisation d'un pays (provoquer la guerre civile, arriver en "sauveur", bombarder et ruiner le pays, le balkaniser en groupes ethniques ou religieux rivaux, et profiter du désordre pour piller les ressources, contrôler le pouvoir - des Libyens, par ex, sont envoyés en Syrie contre le Régime en place -, installer des bases militaires, etc, le tout pour préparer l'attaque nucléaire contre la Russie et la Chine : Ainsi seront éliminés tous ceux qui font obstacle à la domination du monde par les Anglo-Saxons et leurs alliés, domination synonyme de pauvreté et d'asservissement des citoyens. C'est diabolique !)

 

Avant d'être à son tour déstabilisé,  l'Iran voit ses meilleurs chercheurs en matière de nucléaire assassinés par les agents du Mossad, les services secrets israéliens. Les Médias "sionisés" ne parlent jamais de l'entité sioniste, pourtant c'est elle qui pousse à toutes les guerres dans la région, pour dominer, contrôler, piller - et établir le Grand Israël, comme déjà en Irak. Et ne permettre à aucun pays du Moyen Orient de posséder l'arme nucléaire !

 

Les Occidentaux font de notre planète un monde invivable, les individus, les animaux, la nature tout est sacrifié au profit de quelques-uns et accessoirement, de leurs laquais serviles. Les maîtres-mots sont aujourd'hui les pseudos "guerres humanitaires" et "la compétitivité", une notion qui masque la cupidité des maîtres du Monde: Comment rivaliser avec les Chinois, par exemple, dont les salaires sont ridiculement bas, à moins de payer au maximum 400 euros les travailleurs européens comme on l'envisage désormais en Grèce afin de satisfaire les banksters ? Non, la TVA patronale anti-sociale ou la disparition des protections sociales comme des services publics ne rendront pas nos produits plus compétitifs, mais elles engraisseront les grands patrons du MEDEF, les gangsters du Cartel bancaire, les industriels de mort et accessoirement, leurs valets sans scrupules. Alerte ! Le monde qu'on nous prépare dépasse en horreur tout ce que les spécialistes de la Science Fiction ont entrevu et décrit !

 

Quant à Nicolas Sarkozy, comme je l'ai toujours dit, il est un pion placé dans notre pays pour servir les intérêts anglo-saxons et israéliens, pour verrouiller l'information, pour américaniser notre pays à marche forcée, avec à la clef inégalités croissantes, médecine à 2 vitesses, pauvreté exponentielle, violence, répression brutale etc, et guerres partout qui profitent aux Industries de mort (armement, chimie, pétrole, nucléaire etc), à la Haute Finance, et aux valets de l'Empire.

 

http://aline.dedieguez.pagesperso-orange.fr/mariali/picrochole/veaux/moises.jpg

http://aline.dedieguez.pagesperso-orange.fr/mariali/picrochole/veaux/moises.jpg

 

 

Notre pays doit accepter, sous Sarkozy 1er (valet du CRIF, du Medef, des Anglo-Saxons et plus généralement du Nouvel Ordre Mondial), de gré ou de force, l'Europe de Bruxelles et de l'OTAN, l'ultra-libéralisme, l'austérité (notamment la TVA anti-sociale au profit du MDEF), le nucléaire, le mode de vie et les valeurs américaines, les guerres impériales, les Médias aux ordres (Pensée unique criminelle, au service des intérêts de l'Oligarchie), le détricotage des protections sociales, des services publics, de l'Etat de Droit et du Droit du Travail,  le communautarisme sulfureux, l'acculturation "au bénéfice de l'Europe supra-nationale" et des Anglo-Saxons, etc etc.  Et des personnages comme BHL, reconnaissant publiquement qu'il agit dans l'intérêt du pays de son coeur, Israël, sont les meneurs du jeu monstrueux qui avilit la France et met à feu et à sang la planète, hier en Libye, demain en Syrie, en Iran etc.

 

Et pour mieux nous faire accepter l'horreur planétaire, les Médias valets des ennemis usraéliens de l'humanité, nous conditionnent en permanence. Ainsi, la très sioniste FR2 présente les Syriens de Bachar-el-Assad, agressés de l'Extérieur par les mercenaires de l'OTAN et leurs d'Al Quaïda, comme "les bourreaux", et les opposants - formés et financés par la CIA pour déstabiliser le pays comme en Libye - comme "les victimes" ! Les journaleux comme Pujadas et toute la clique d'Arte ou de France24 et des autres Médias, même dits de "Gôche", sont des criminels, comme leurs maîtres d'ordres, qu'on devrait traîner en Justice pour incitation à la haine (raciale, notamment, contre les Arabes), à l'acceptation de l'ultra-libéralisme assassin et de ses guerres impérialistes, néo-coloniales, meurtrières ! Et à l'instant, C dans l'Air au sujet de la perte du Triple A (qui sera utilisée pour nous forcer à endurer toujours plus d'austérité au profit du Medef, de l'Oligarchie financière etc), nous prépare  à "sanctionner le Système social français", qui serait coupable de tous les problèmes ! On nous prend pour des imbéciles ! Partout les néo-sionistes infestent les Rédactions des télévisions et de la Presse, les livres d'Histoire, le Cinéma hollywoodien, les fausses ONG et Organisations de Droits de l'Homme etc, afin de  nous manipuler, partout les néo-sionistes (Cohn-Bendit, Attali, BHL etc etc) s'infiltrent auprès des dirigeants afin d'orienter la politique dans le sens des intérêts de l'Oligarchie militaro-financière ! Ca suffit, ce cancer de l'humanité ! Non seulement ils occupent la France à travers Sarkozy leur agent, mais le monde entier, particulièrement aux USA où les dirigeants se couchent devant eux, au point que les derniers esprits non pollués, libres, mettent en garde contre le fait qu'ils causent la perte de leur allié américain ! Et à l'instant, France24 orchestrée par le couple de sionistes néo-conservateurs Ockrent-Kouchner, sous la rubrique "La répression en Syrie, quel crédit accorder à la Ligue arabe ?", donne la parole... à un néo-sioniste,  Eric Goldstein, de la pseudo association des Droits de l'Homme créée par la CIA "Human  Rights Watch", pour conditionner l'Opinion internationale ! Ce n'est plus du journalisme, de l'information, mais de l'incitation à la déstabilisation d'un Etat souverain au profit des intérêts de l'entité terroriste usraélienne et de ses larbins européens, Sarkozy en tête !

 

Il est temps de se débarrasser de toute cette vermine usraélienne et européiste au service des Banques Centrales qui pourrit la planète ! Le Travail ou le Capital, les peuples ou les prédateurs cupides, sans scrupules et psychopathes, il faut choisir : Les 1%, ou les 99 % !  Il y a urgence ! Tout s'accélère: Les destructions, les rackets planétaires, les guerres de dépopulation et de pillage, le saccage de l'environnement, la mort des Etats souverains, le détricotage du social et du Droit  ... Ca suffit l'enfer sur terre ! Retrouvons la maîtrise de notre destin et la recherche du Bien commun !


Eva R-sistons

 

Les guerres de l’Empire devraient être calquées sur le modèle de la guerre contre la Libye

De l’analyse géostratégique de la dernière décennie, les militaires américains ont compris que la gestion du terrain, occupé militairement, était bien difficile. Cela coûte cher, tant sur le plan humain que budgétairement. Quant aux résultats obtenus? Ils sont bien maigres, très loin même des objectifs initiaux recherchés. C’est ainsi que peut se comprendre le commentaire du patron de l’Otan à la suite de la guerre engagée contre la Libye : « Mais de façon plus générale, je pense que ceci pourrait établir UN MODELE. Nous avons démontré notre capacité à agir en soutien des Nations-Unies et nous avons démontré notre capacité d’inclure des partenaires extérieurs à l’Otan dans de telles opérations ». Par conséquent, on doit craindre que le complexe militaro-industriel à la tête de l’Otan ne finisse la sale besogne en s’en prenant à la Syrie. A quand le processus sans retour ?

Un ancien membre du Congrès américain, Walter Fauntroy, récemment rentré d’une mission de paix (négociateur de bonne volonté pour tenter de stopper la guerre) en Libye, a déclaré « qu’il s’est caché pendant environ un mois en Libye après avoir été témoin d’évènements horribles pendant la sanglante guerre civile ». Une guerre qui, selon Fauntroy, est soutenue par les « forces européennes ». Prisonnier avec les journalistes du Réseau Voltaire dans l’Hôtel Rixos, il n’a échappé que de justesse à la mort : « Nous pouvons témoigner que la secrétaire d’Etat Hillary Clinton avait personnellement donné l’ordre de l’exécuter. Il n’a dû son salut qu’à l’intervention d’une très haute personnalité militaire américaine ». Autrement dit, les guerres de l’Empire feront de plus en plus de dégâts collatéraux. On peut lire cet article.

 

Les assassinats surviennent même avant les guerres, comme le laisse suggérer la récente liquidation d’un responsable nucléaire iranien, assassiné dans l’explosion de sa voiture, près d’une faculté à Téhéran. C’est la quatrième attaque visant des scientifiques iraniens depuis janvier 2010. Bien sûr, les Américains et les sionistes ont démenti toute intervention… Pensez donc, ils sont tellement occupés par la prêche des droits de l’homme à travers le monde, cette religion de la tempérance pour la promotion des réseaux salafiste et Cie, bouillonnant d’impatience de faire la peau de ces Occidentaux si détestés par les agences de notation des familles de Wall Street. Au lieu de se faire les esclaves des financiers américains, les politiciens européens feraient mieux de faire acte de civisme et de se comporter comme des “patriotes”, une expression bien désuète. Non seulement ils gagneraient en dignité, mais ils éviteraient à leurs propres enfants de terminer dans des camps de rééducation.

 

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 03:38

  http://a6.idata.over-blog.com/540x371/2/03/61/62/ACTUALITES-9/jeanne-d-arc-sort-des-portes-d-orleans.jpg

  http://a6.idata.over-blog.com/540x371/2/03/61/62/ACTUALITES-9/jeanne-d-arc-sort-des-portes-d-orleans.jpg

 

On boute l'Anglais dehors, ou on s'y perd ?

Par eva R-sistons

 

 

Court télescopage...

 

On croit rêver ! Sarkozy l'Américain, qui fait courbettes et risettes à Bush honni du monde entier avant de conquérir la France en 2007, pour notre malheur, Sarkozy l'Anglais si Anglais qu'il réserve son premier déplacement à nos zamis anglo-saxons, Sarkozy l'agent de la CIA qui entraîne la France à entreprendre toutes les guerres de l'OTAN pour le compte des Américains, Sarkozy qui livre la France aux Yankees pour qu'ils imposent leur modèle inégalitaire et brutal, au-dessus des Lois, Sarkozy qui veut nous voir tous parler l'Anglais au lieu du Français, cet homme-là ose revendiquer l'héritage de Celle qui a jeté dehors les Anglais, hors de France ? Il ose se dire patriote, alors que sa seule patrie est celle de Neuilly, de l'Argent-Roi  apatride ? Mais de qui se moque-t-il ? 

 

Après avoir flirté avec les Musulmans en tant que Ministre du Culte pour capter en 2007 leurs voix, voici que l'Occupant de l'Elysée veut les quelques 700.000 voix des Arméniens en France en les caressant dans le sens du poil, et il chasse même sur les terres du FN en faisant semblant de s'intéresser à l'Histoire de France, à l'héroïne qui bouta dehors les Anglais, lui le valet des Anglo-Saxons ? Mais de qui se moque-t-on ? 

 

http://storage.canalblog.com/24/56/54235/71644693.jpg

http://storage.canalblog.com/24/56/54235/71644693.jpg

 

Quant à Obama le Prix Nobel de la Paix, le voici qui mène plus de guerres que Bush n'aurait rêvé d'en entreprendre, et pour les masquer, il se pose en Président qui retire les troupes d'Irak (en y laissant les agents de la CIA, et les miliciens de Blackwater et Co sans foi ni loi, c'est encore pire) mais... pour mieux les déployer en Asie ! Et cela apparaît clairement dans la Conférence de Presse qu'il a donnée le 5 janvier pour expliquer sa nouvelle stratégie militaire...

 

Conférence de Presse d'Obama sur la nouvelle stratégie militaire US

 

Ainsi, tout n'est qu'imposture: Faux patriote français et vrai américain va-t-en guerre, voilà Sarkozy et son ami Obama...

 

Quand boutera-t-on cette clique anglo-saxonne de France et de tous les Etats du monde ? A travers Jeanne d'Arc, c'est la seule question qui mérite d'être posée. Basta le modèle anglo-saxon militaro-financier, il n'a pas sa place dans la France de Jeanne d'Arc, de 1789, de Jaurès, de de Gaulle... Retrouvons notre identité et notre indépendance !

 

eva R-sistons

 

NB Et pendant ce temps, la lèpre journalistique, ardemment sioniste, poursuit son travail de conditionnement pour nous préparer à la guerre mondiale: Dernier exemple, sur France24, le journaliste passé des Chaînes parlementaires à France24 (la télé des néoconservateurs Ockrent-Kouchner pour propager la parole française, en réalité usraélienne, quelle imposture là aussi) nous prépare à accepter la future guerre syrienne aussi humanitaire qu'en Libye, on connaît la chanson ! On met hors d'état de nuire les vilains Syriens (laïcs, sic !) pour sauver les bons Syriens (d'Al Quaïda, sic !), on protège les habitants en bombardant les civils comme toutes les infrastructures, on réduit le pays moderne et laïc à un Etat en ruines et en proie aux luttes intestines, bref le journaleux au service des intérêts d'Israël et plus généralement, de l'Empire assassin, nous conditionne pour approuver l'engagement de la France sarkozienne au service des intérêts usraéliens ! Nos médias abondamment sionisés sont un scandale... et au final, qu'aura-t-on ?=

   Le plan anglo-sioniste et néocon d'attaque de la Syrie - Punir l'incitation à la guerre

 

 

Iran : Scénario d’une catastrophe - pour quand ? Quelles conséquences ?

 

Bientôt un holocauste nucléaire sur une grande partie du Moyen-Orient ?

 

Un Rabbin anti-sioniste annonce que la fin d'Israel est proche (vidéo 1mn)

 

Retrait des Américains d’Irak : Le chaos en cadeau d’adieu

 

 

Lettre ouverte aux Généraux, aux Officiers, à la troupe: Soyez lucides !

 

et plus généralement,

 

Quand la comédie tournera t-elle à la tragédie ? (Le Liesi)

 

Ecroulement d'un monde, déchaînement bientôt (F. Lordon, Dir. Rech.CNRS)

 

N'oubliez pas :

 

Message type à envoyer à nos Députés (adresse fournie) contre guerre

 

 

 

http://larecherche.typepad.fr/.a/6a00e54eff70fa883401543211d585970c-800wi

http://larecherche.typepad.fr/.a/6a00e54eff70fa883401543211d585970c-800wi

 

Lire aussi,

 

 

A propos des guerres, un Lecteur

me suggère de les rebaptiser :

Assassinats de masse !

.

 

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 03:35

Le scandale de la Fondation Carla Bruni-Sarkozy

La Fondation Carla Bruni-Sarkozy est au coeur d’un scandale financier international.

 

NWO-main-mse.jpg

Selon Marianne, « 3,5 millions de dollars ont été versés par le Fonds mondial de lutte contre le sida, en marge de la légalité, et sans appel d’offre, à la demande de Carla Bruni-Sarkozy, à plusieurs sociétés d’un de ses amis« .


Le principal bénéficiaire de ces sommes serait le musicien et chef d’entreprise Julien Civange, dont plusieurs sociétés auraient été choisies lors des attributions de marchés. Les relations entre Civange et Carla Bruni-Sarkozy sont très étroites. « Julien Civange est à la fois le principal conseiller de Carla Bruni-Sarkozy, il est officiellement dans l’organigramme de sa fondation et a un bureau à l’Élysée (où Marianne a pu joindre et être rappelé par sa secrétaire). Il fut le témoin de mariage de Carla Bruni-Sarkozy« , précise Marianne.


Civange posséderait plusieurs sociétés intervenues auprès de la Fondation Carla Bruni-Sarkozy, en particulier dans les domaines de la communication, et la conception de sites internet. Michel Kazatchkine, médecin réputé et directeur exécutif du Fonds mondial contre le Sida, précise que Carla Bruni lui aurait « personnellement dit qu’elle avait totalement confiance en Julien Civange auquel elle avait délégué le dossier du sida« .

Civange serait en effet l’un des « conseillers spéciaux » de la Fondation Carla Bruni-Sarkozy, dont le fonctionnement est plus qu’opaque. Celle-ci ne dispose en effet pas d’existence juridique réelle, ses activités étant rattachées à la Fondation de France. « De ce fait, elle n’aurait ni comptabilité propre, ni compte en banque, ni secrétariat juridique, l’intégralité de ces fonctions étant assurée par l’institution qui l’héberge », précise un document complétant l’article, et publié sur le site de Marianne.


Les conséquences de ces attributions de marché auraient impacté les plus hauts niveaux de plusieurs institutions. Marianne assure que l’affaire, « révélée au conseil d’administration du Fonds mondial à Accra, au Ghana, fin novembre 2011″, « vient de coûter sa place à un ambassadeur français, le professeur Patrice Debré, qui vient d’être démissionné par Sarkozy« .

Créée en 2009, la Fondation Carla Bruni-Sarkozy n’a de fondation que le nom. En réalité, elle n’a aucune existence juridique réelle et n’a pas de personnalité morale. Elle est hébergée et « abritée » par la Fondation de France, son statut est donc qualifié comme étant « sous l’égide » de la Fondation de France. De ce fait, elle n’aurait ni comptabilité propre, ni compte en banque, ni secrétariat juridique, l’intégralité de ces fonctions étant assurée par l’institution qui l’héberge. Toutes les rentrées d’argent (dons, etc.) et tous les décaissements (salaires, actions sociales et culturelles) sont réalisés via l’hébergeur. La Fondation de France étant reconnue d’utilité publique, la Fondation Carla Bruni-Sarkozy l’est aussi indirectement, mais pas en tant que telle.


La fondation n’a pas non plus de conseil d’administration, ni de bureau, et elle ne tient aucune assemblée générale. Elle n’est pilotée que par un « Comité exécutif » de six personnes : Carla Bruni-Sarkozy (présidente), Marie-Thérèse Geffroy (présidente de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme, considérée comme proche de l’Élysée, basée à Lyon où elle fut une opposante célèbre à Charles Millon), Michèle Barzach (ancienne ministre), Jean-Paul Gautier (couturier), Patrice Corre (proviseur du lycée Henri-IV) et Jean-Paul Scarpitta (directeur de l’orchestre et de l’opéra de Montpellier). Ce comité est complété par une « conseillère spéciale », la directrice du Samu social. Le comité définit ses orientations, notamment du point de vue scientifique, mais n’a aucun rôle, m’a dit Cléa Martinet, la secrétaire générale de la fondation, pour la gestion ou le juridique.


Les comptes de la fondation Carla Bruni-Sarkozy ne sont pas publics ; ils sont « intégralement consolidés au sein de la Fondation de France », d’après Cléa Martinet.

Le site de Carla Bruni-Sarkozy est plus problématique encore. Jusqu’à présent, le site de la Première Dame de France était co-financé par trois acteurs. En tant que Premier Dame de France, c’est l’Élysée qui finance : la Présidence de la République aurait débloqué 50 000 euros, affirme la journaliste Besma Lahouri dans sa bonne biographie de Carla Bruni.


source: midilibre.fr

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 03:31

http://www.medialibre.eu/cms/wp-content/uploads/yapb_cache/presse_ne_pas_avaler.212chirk0d8kkosg0os4gs4ok.brydu4hw7fso0k00sowcc8ko4.th.jpeg

http://www.medialibre.eu/cms/wp-content/uploads/yapb_cache/presse_ne_pas_avaler.212chirk0d8kkosg0os4gs4ok.brydu4hw7fso0k00sowcc8ko4.th.jpeg

 

Bonjour à tous   

 

(Source : Blog du Citoyen engagé )


>>
>>> Vous pensez vivre dans le monde libre? Vous pensez vivre en démocratie? Vous croyez lutter contre le fascisme et la dictature? En fait vous êtes partie prenante de cette dictature mondiale manipulée par toujours les mêmes personnes dont la principale préoccupation est de désinformer et désinformer encore pour vous faire rentrer dans la tête un autre réalité.
>>>
>>> Chez nous nous avons le BHL qui est un spécialiste en désinformation et qui agit ouvertement en tant que juif et israélien. Celui-ci ne monte que des opérations false flag comme on dit. On se rappelle l’affaire Sakineh en Iran (comme par hasard), on se rappelle combien ce sinistre personnage avait diabolisé Kadhafi en oubliant de rappeler que c’était le pays d’Afrique le plus développé et qu’il y avait des dictatures beaucoup plus sévères dans le monde, mais qui bizarrement n’étaient, elles, jamais inquiétées. Vive l’Arabie Saoudite, le Yemen et le Qatar! L’ancien régime a encore des beaux jours devant lui s’il se soumet aux diktats occidentalo-sionistes bien sûr.
>>>
>>> Au niveau mondial il y la NED qui passe son temps à invoquer la démocratie dans les pays cibles qui lui conviennent. La NED est un outil à disposition du département d’état US et financé par Soros. Cet outil finance des ONG dans des pays qui devront faire évoluer leur démocratie. Vous remarquerez que jamais cela se passe dans des pays alliés aux USA et toujours dans des pays qui résistent à l’impérialisme US et au sionisme. Soit ce que l’on peut appeler le fascisme mondial.


>>> Et comme par hasard la pétition internet pour faire partir Assad est relayée par Avaaz.org qui est exactement dans la même ligne. Ne vous laissez pas manipuler!
>>>
>>> Et pour informer en Syrie il a crée une délégation à l’observatoire des droits de l’homme, appelé OSDH, qui est tout bonnement introuvable sur le net ! Cette organisation d’informations n’a aucune base sur le net sur laquelle on pourrait se référer et essayer de comprendre. C’est par le nom du fondateur, Rami Abdel  Rahman qui vit à Londres et Stockholm (sans blagues…), que l’on apprend que son association, l’OSDH donc, dépend directement de Washington et aussi de Human Right Watch qui est affilié aussi à…? A l’AJC (American Jewish Committee) pardi! La boucle est ainsi bouclée.


>>> Autrement dit la SEULE source d’informations de nos médias occidentaux est l’OSDH qui dépend directement de la NED, via Soros, et de Human Right Watch via l’AJC. Et vous voudriez qu’on ne dise rien? Cette propagande est donc véhiculée par le lobby juif sioniste anti-syrien et nos médias ne font que reprendre leur informations sans même faire l’effort d’envoyer quelqu’un sur place…Si un.


>>>
>>> Gilles Jacquier s’est fait tuer  par des obus tirés par la rébellion à Homs en Syrie.  C’est aussi ce que révèle l’Express, bien obligé, mais qui conclue en essayant de retourner cette mort par une manipulation d’Assad, alors qu’elle montre pourtant bien que le régime syrien, comme la Libye!, est attaquée par des fanatiques religieux financés directement par Israël via l’AJC !

 

Autrement dit l’empire americano-sioniste fait exactement ce qu’il veut dans le monde pour manipuler l’opinion occidentale et mondiale, arabe notamment. On comprend mieux pourquoi ils veulent réguler internet…


>>> Et le plus écœurant dans tout ça c’est voir nos médias serviles répercuter docilement la propagande sans aucune retenue et venir ainsi nous expliquer une vérité qui est directement dictée par l’empire…A gerber vraiment cette soi-disante démocratie qui est la nôtre.
>>>
>>> Pour une autre information sur la Syrie !
>>>
>>> Une information qui bizarrement ne pousse pas à la guerre, comme l’impérialisme americano-sioniste, mais pour l’unité du peuple syrien. Allez comprendre où est le fascisme vous…Réveillez-vous bordel!


>>> Voici une analyse pertinente que vous devriez écouter avant toute chose, et quelle que soit sa diabolisation orchestrée par les médias à la solde de l’empire. Je crois que vous commencez à comprendre dans quelle réalité on vit ?

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 03:25

 

http://www.palestine-solidarite.org/9-lehir-une-fb6e7.jpg

http://www.palestine-solidarite.org/9-lehir-une-fb6e7.jpg

Un ancien ministre canadien

accuse Nicolas Sarkozy

par Cherif Abdedaïm

Jeudi 12 janvier 2012
Par Cherif Abdedaïm – Revue de presse: La Nouvelle République (extrait) – 9/1/12

Q : Quelle analyse faites-vous de la crise que traverse la Syrie ?

Richard Le Hir* : Ce qui est particulièrement frappant, c’est le fossé entre ce que rapportent les médias officiels étrangers et les comptes-rendus des sources d’information non alignées sur le terrain. Le fait que Bachar Al-Assad tienne encore solidement les rênes du pouvoir constitue pour moi une indication très claire que la menace vient davantage de l’extérieur que de l’intérieur et qu’elle est téléguidée comme l’était la tentative de renversement du régime iranien en 2009 lors de la pseudo Révolution verte.
 
Il ne faut donc pas se surprendre de retrouver dans le camp de la révolution syrienne l’intellectuel français et de moins en moins philosophe Bernard-Henri Lévy, qui n’avait pas hésité à jeter tout son poids médiatique derrière la révolution avortée en Iran et qu’on a vu se démener avec toute la force de son impressionnant carnet de contacts en Libye récemment.
On sait maintenant grâce à Bernard-Henri Lévy lui-même que « c’est en tant que juif » qu’il a « participé à l’aventure politique en Libye ». Lors de la première Convention nationale organisé par le Conseil représentation des organisations juives de France (CRIF), il a en effet précisé : « Je ne l’aurais pas fait si je n’étais pas juif. J’ai porté en étendard ma fidélité à mon nom et ma fidélité au sionisme et à Israël ». La question se pose maintenant de savoir si la fidélité de Lévy au sionisme et à Israël l’emporte sur la fidélité qu’il doit à la France en tant que citoyen français. C’est une question que les Français devraient se poser, et je suis surpris de voir qu’ils ne soient pas nombreux à le faire. La facilité avec laquelle il est parvenu à entraîner la France dans le renversement de Kadhafi par la force est un témoignage éloquent du délitement de la diplomatie française sous Sarkozy et de sa mise au service des intérêts des Etats-Unis, d’Israël et, accessoirement, de certains oligarques du pétrole proches de Sarkozy, notamment le Canadien Paul Desmarais.
L’effondrement diplomatique de la France est une mauvaise nouvelle pour Bachar Al-Assad qui ne peut plus compter désormais que sur le soutien de l’Iran, de la Russie et de la Chine. Quant aux Syriens eux-mêmes, il ne fait pas de doute qu’une certaine faction aspire à un renversement du pouvoir en place, mais cette faction n’a ni l’importance numérique que lui attribuent les médias occidentaux, ni une large base de soutien populaire, ni le degré de radicalisme requis pour faire une révolution, et elle ne voit pas que ses espoirs sont alimentés par une force en déclin qui, le moment venu, ne serait pas capable de tenir ses promesses en raison de la précarité de sa situation économique et ses propres problèmes.

Autrement dit, il y a en Syrie à l’heure actuelle des tas de gens qui sont manipulés et qui meurent pour rien d’autre que la promotion d’intérêts étrangers.

* Richard Le Hir, ex-député du Parti québécois d’Iberville en 1994 et ministre délégué à la Restructuration dans le cabinet Parizeau du 26 septembre 1994 au 9 novembre 1995.
Extrait de l’entretien réalisé par Chérif Abdedaïm – La Nouvelle Republique (Algérie) – 9/1/12

Texte intégral : « Le problème au Moyen-Orient tient aux origines de l’État d’Israël »
Partager cet article
Repost0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 03:24

 

Qui a réellement tué Gilles Jacquier ?

 

 

Le journaliste français Gilles Jacquier meurt sous le feu
des gangs armés à Homs 

374175_256725284382925_100001363671692_626593_4869-copie-3.jpg 

 

Le journaliste français Gilles Jacquier meurt sous le feu des gangs armés à Homs

Réseau Voltaire | Damas (Syrie) | 11 janvier 2012

 

 

Gilles Jacquier, reporter de guerre travaillant pour France 2 (Envoyé spécial), entré de sa propre initiative en Syrie pour couvrir les événements qui déstabilisent le pays, est mort aujourd’hui à Homs, sous le feu des roquettes de l’« Armée syrienne libre ». Cette attaque a causé la mort de huit personnes et en a blessé 25 autres, dont aucune ne portait d’arme d’après nos sources.
La veille, le reporter avait quitté le voyage de presse organisé à sa demande, arguant qu’il n’était pas interréssé par les rencontres avec des leaders politiques et religieux qui lui avaient été proposées. Il avait loué un véhicule privé pour se déplacer à sa guise et relevé de toute responsabilité les personnes qui l’avaient aidé à obternir un visa.
Au moment des faits, le journaliste décédé se trouvait avec des confrères français et belges à proximité d’une manifestation pro-gouvernementale.
Une première roquette, tirée par un lance-roquettes portatif, a frappé les manifestants, tuant huit personnes. Après avoir évalué la situation en montant sur une terrasse, M. Jacquier et son cadreur se sont approchés des cadavres pour les filmer, lorsqu’une seconde roquette s’est abattue à proximité, tuant le reporter français et blessant sérieusement son confrère.

Ce drame nous rappelle que le peuple syrien est confronté à des groupes armés faisant feu de manière indiscriminée sur des personnes non armées dans les rues de certaines villes du pays. Il s’agit d’une guerre non-conventionnelle et en aucun cas de répression musclée de « manifestations pacifiques », comme ont pu le constater les observateurs de la Ligue arabe.
M. Jacquier et ses confrères avaient un rendez-vous avec des membres de l’opposition armée et s’estimaient donc protégés par elle, mais les journalistes n’étaient pas encore entrés dans le quartier qu’ils contrôlent et se trouvaient donc dans la partie qu’ils attaquent de manière indiscriminée. Intoxiqués par la propagande atlantiste, et ayant refusé d’écouter les témoignages des victimes précédentes, ils ont mal évalué la situation et se sont inutilement exposés.

 

Suite ici, et 2e témoignage (le Correspondant de Sana)


Mort de Gilles Jacquier en Syrie: Que s'est-il passé réellement ? (Actualisé)

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 03:18

 

  Le puzzle se met en place.

http://lesouffledivin.fr/2011/06/17/la-troisieme-guerre-mondiale-est-commencee/

 

 

Eloge des "dictateurs" et critique de la Pensée Unique.

Nous avons tous besoin de Poutine !

Par eva R-sistons

 

 

Provocation ? Si au moins j'avais écrit "Poutine est un mal nécessaire pour le monde", mais non, j'ose braver la Pensée Unique de manière frontale ! Et vlan, j'annonce carrément : Poutine est nécessaire, le monde a besoin de lui à la tête de la Russie !

 

Quoi, ce "dictateur" ? Hé hé, amis Lecteurs, vous savez bien que les Médias menteurs font de la propagande de guerre... Avez-vous vu, par exemple, l'émission de faux débats C dans l'Air présenter Poutine comme une "menace pour l'humanité" ? Dans toute la Presse, c'est la curée contre lui, partout, et à chaque instant ! Faut-il s'étonner, ensuite, si la Presse française est lanterne rouge de l'information ?

 

Donc tous les non-alignés, tous les empêcheurs d'hégémonie (anglo-saxonne) en rond, sont affublés d'un titre identique : Dictateurs. Vous avez reconnu, pêle-mêle, Gbagbo, Kadhafi, Bachar-el-Assad, Poutine, Ahmadinejad, Castro, Chavez etc. Alors, on discrédite, on déstabilise, on élimine, on assassine, tout est bon pour se débarrasser des gêneurs, des indésirables. On, c'est-à-dire, bien sûr, les Anglo-Saxons et leurs alliés sionistes auxquels il faut ajouter, évidemment, le caniche bien de chez nous..

 

http://www.cpolitic.com/cblog/wp-content/uploads/2009/04/chien_sarkozy.jpg

http://www.cpolitic.com/cblog/wp-content/uploads/2009/04/chien_sarkozy.jpg

 

Pour se débarrasser d'eux, aujourd'hui, on a une arme: Les élections soi-disant truquées : Signal de départ d'une campagne orchestrée par les réseaux sociaux, conditionnés par les spécialistes anglo-saxons de la manipulation. La recette est efficace, via les médias aux ordres : Les veaux gobent la propagande, et l'Oligarchie se frotte les mains. Vous avez d'un côté 0,1 % de la population, contre le restant, soit 99, 99 %.  Vous savez compter ?

 

Donc, allez, je vais faire l'éloge des "dictateurs". Pas ceux qui se déguisent en démocrates, pour mieux nous rouler, mais ceux que nos journalistes pointent du doigt...

 

La côte de popularité de Chavez augmente sans cesse, sa politique socialiste et anti impérialisme yankee fait mouche auprès du peuple. Et il respecte le résultat  des votes ! Mais pour l'Occident, c'est un dictateur. Point !

 

Au moment où le champion de la démocratie à la sauce occidentale, Bush, daignait enfin survoler la Nouvelle-Orléans en ruines - après tout, son Administration avait refusé les crédits nécessaires à la consolidation des digues -, Castro, lui, à 80 ans, passait 2 nuits et une journée à orchestrer la protection du pays, à prévenir les conséquences de la tempête annoncée comme devant être la plus dévastatrice de l'Histoire de Cuba. Résultat ? Aucun mort ! Qui dit mieux ? Qui aime son pays, d'après vous ? Bush avec tous ses morts sur la conscience - s'il en a une -, ou Castro qui protège son peuple, et qui envoie ses médecins sauver des vies humaines un peu partout, et même redonner la vue aux aveugles ? Mais c'est un dictateur, voyons, puisque la Presse occidentale nous l'assure !

 

Gbagbo, lui, voit son pays amputé de la moitié du territoire, le plus riche, au profit de l'homme du FMI. Puis arriva Sarkozy (qui d'ailleurs a marié à Neuilly le sieur Ouattara à une anglaise sulfureuse). La suite, on la connaît. Gbagbo est élu, mais la Presse assure que l'élection est irrégulière. Le chef d'Etat défend son pays contre la coalition militaro-financière qui veut s'emparer de toute la Côte d'Ivoire pour la piller en toute impunité, et il se retrouve devant la Cour Pénale Internationale parmi les dictateurs. Au passage, à la barbe des militaires français, sa très chrétienne d'épouse aurait été sinon violée, du moins bien molestée... C'est un euphémisme, naturellement !

 

Kadhafi, lui, a promis d'être bavard et de dévoiler des choses pas très gentilles sur l'Occupant de l'Elysée, qui ne serait pas blanc comme neige. Le "dictateur" libyen qui a fait de son pays - le plus arriéré - le plus prospère du continent, et qui a été le bienfaiteur d'une partie de l'Afrique, se retrouve, avec l'accord de la Françafrique, torturé, sodomisé, lapidé, flagellé, et assassiné, par les amis islamistes de l'Occident. Il est vrai que Kadhafi ne portait pas dans son coeur les extrémistes. Le champion de la laïcité et de l'Islam modéré a donc été liquidé avec une sauvagerie indescriptible par les Occidentaux et leurs nouveaux amis islamistes. Ses bourreaux n'intéressent pas la CPI ? Leur cause était juste, susurrent les Médias en choeur, la population devait être défendue contre son "dictateur"...

 

http://www.lense.fr/wp-content/uploads/2011/11/libye_ruine-600x403.jpg

La "nouvelle" Libye délivrée de son "dictateur"

 

Ahmadinejad (élu démocratiquement) et Bachar-el-Assad mènent une vie simple, en famille, près de leur peuple (reportage d'Arte, il y a quelques années, sur le Président syrien, très apprécié de son peuple "je n'ai pas d'ennemis, je roule sans escorte"), ils aiment leur pays, n'en déplaise à leurs adversaires locaux ou de la prétendue "Communauté internationale", ils travaillent à la défense de leur Etat contre les visées impérialistes, courageusement, au lieu de se coucher devant les Puissants pour des prébendes ou pour de l'argent. Dehors les "dictateurs" !  La Syrie et l'Iran vont-ils connaître le sort de la Libye, via les champions de la "démocratie" occidentale ? Pas facile de venir à bout de pays protégés, et armés, par les Russes et les Chinois. Alors, on tente de les déstabiliser de l'intérieur. Seront-ils ensuite rayés de la carte par les puissances nucléaires occidentales ?

 

http://3.bp.blogspot.com/-xmFTkuWl8GI/TowbcOkYhDI/AAAAAAAAB8Q/NDuXCSIugLU/s400/platon_poutine.jpg

http://3.bp.blogspot.com/-xmFTkuWl8GI/TowbcOkYhDI/AAAAAAAAB8Q/NDuXCSIugLU/s400/platon_poutine.jpg

 

Mais la Russie veille. Celle de Poutine, évidemment ! Car l'autre, celle de Medvedev, est plus conciliante, plus docile, plus ouverte aux sirènes de l'Occident, plus libérale, plus sioniste - plus "moderne", puisque c'est le mot à la mode ! Donc, Medvedev est épargné. Alors que l'Histoire s'accélère, alors que l'Empire attaque de tous côtés en même temps en prévision de l'affrontement planétaire nucléaire final contre la Chine - chaque pays "neutralisé" doit avoir son pion estampillé Empire usraélien et héberger une base militaire US -, la Russie fait de la résistance. Une Russie redevenue forte, via un homme fort, vous avez reconnu Poutine qui a rendu au pays sa fierté, et cette Russie-là (c'est bien embêtant pour ceux qui veulent la dévorer), a une puissance nucléaire redoutable, pouvant rivaliser avec l'Américaine. Choc de Titans ? En Syrie, la Russie a un débouché maritime. Et tandis qu'elle est encerclée, menacée, elle protège ses dernières bases, ses derniers territoires. Bien évidemment !

 

Gorbatchev, l'Homme du Cartel Anglo-Saxon, et l'alcoolique Eltsine, avaient disloqué l'URSS au profit de l'Occident. La région infiltrée par les "bienfaiteurs"  anglo-saxons plongea dans une misère noire et fit le bonheur de quelques oligarques, elle fut presque ravalée au rang d'Etat du tiers monde, et discréditée, déconsidérée. Poutine arriva, et son énergie à poigne fit merveille dans un pays attendant son Rédempteur. Energie musclée ? Certes, mais nécessaire pour relever un pays à terre. Poutine redressa la Russie, et lui rendit son honneur. Le pays avait trouvé son héros, et il l'adula.

 

Et c'est ce pays, aujourd'hui, qui en bonne partie songe à redonner la première place à Poutine, et à narguer l'Empire. Quoi ? Le Conseil de Sécurité, après la Libye, ne peut récidiver en Syrie ? Au travers de sa route prédatrice, il y a donc la Russie ?  Et celle de Poutine, ferme, non-alignée, pas celle de Medvedev, accommodante ! A mort l'obstacle, à mort l'intrus, à mort le gêneur, à mort l'empêcheur de piller en rond !

 

Les Médias interviennent, pour propulser en Russie un blogueur extrémiste, sulfureux, fascisant, Alexeï  Navalny  (comme dans les pays arabes les Islamistes les plus intransigeants, tout est bon pour l'Ogre financier), la propagande est martelée chaque jour, sans nuance et évidemment sans débat. Et pour nous dépeindre Poutine le résistant à l'Occident sous les traits d'un dictateur impitoyable. On connaît la chanson : Ceux qui dérangent, comme Gbagbo, Kadhafi, Chavez, etc, sont représentés sous les traits les plus noirs. Allons, honnêtes gens, il y a deux camps, mettez-vous ça dans la tête, de gré ou de force : Il y a les promoteurs du Bien, les démocrates, les protecteurs des populations, et de l'autre, les dictateurs. Les DICTATEURS ! 

 

Ce qu'on ne dit pas, c'est que Poutine, lui, en défendant fermement l'indépendance de la Russie, son intégrité, défend en fait, aussi, la paix dans le monde. Quel enjeu ! Car en lui, l'Occident trouve un frein à ses appétits criminels, et même un obstacle. Un obstacle qu'il faut renverser, par tous les moyens ! La calomnie, pour commencer. L'élimination, sinon ?

 

http://a7.idata.over-blog.com/500x351/4/23/42/31/11/aap1.jpg

 

Car en contenant les visées guerrières de l'Occident contre la Syrie, visées menant directement à la guerre mondiale réductrice de population (au profit des fameux "0,1 %" de "bien nés", ou plutôt de bien mal enrichis sur le dos des peuples), eh bien Poutine empêche l'Empire "usraélien" d'allumer la mèche fatale qui mettra le feu aux poudres désormais nucléaires. Car en fait, tout se joue, une fois de plus, au Moyen-Orient. Très précisément, en Syrie et en Iran, postes avancés de la Russie et de la Chine menacées par les puissances terroristes de l'Occident avides de contrôle et de nouvelles terres à piller. Si la Syrie est attaquée, puis l'Iran, les jours de l'humanité sont comptés... Il faut un contre-poids à la puissance hégémonique d'un seul, et avec Poutine, c'est possible, comme du temps de la guerre froide ! Poutine ne veut pas la guerre, il veut la paix, lui ! Et cela change tout...

 

Concrètement, en envoyant les navires russes au large des côtes syriennes, en opposant son véto au "Conseil de Sécurité", la Russie de Poutine défend nos intérêts, elle défend la paix, ce Bien le plus précieux. Celle de Medvedev capitulerait... Et c'est parce que l'Occident le sait, qu'il salit en permanence l'homme qui se met en travers de ses ambitions. 

 

Résistons aux mensonges de la Pensée Unique véhiculés par la Presse aux ordres des Puissances militaro-financières ! Si Poutine tombe, nous tomberons avec lui. Et nos enfants seront perdus ! Est-ce cela que nous voulons ? 

 

A l'heure de tous les dangers, et même si Poutine est loin d'être sans reproches, défendons-le. En le défendant, nous protégeons la paix. Et le devenir de l'humanité !

 

La partie qui se joue est décisive. Et elle n'a rien à voir avec celle qu'on nous présente, une fois de plus, dans les Médias vendus à l'Oligarchie militaro-financière !

 

Eva R-sistons

 

http://sos-crise.over-blog.com

 

TAGS : Russie, Poutine, Medvedev, URSS, Occident, Anglo-Saxons, guerre, médias, Gorbatchev, Eltsine, Iran, Syrie, Libye, Cuba, Vénnézuela, Côte d'Ivoire, Gbagbo, Kadhafi, Chavez, Castro, Bush, Nouvelle-Orléans, Pensée Unique, Etats-Unis, Israël, Alexeï Navalny, Ahmadinejad, Bachar-el-Assad

 

http://www.casafree.com/communaute/tribu-172.html
.

        SOLIDARITÉ ANTI IMPERIALISTE AVEC LA SYRIE - Réunion publique le samedi 7 janvier 2012 à Paris
         http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2126

        Les orangers de Baniyas : Récits de visites à des blessés de « l’armée des barbouzes » en Syrie - Témoignage - par Marie-Ange Patrizio
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2099

        L’Armée syrienne libre est commandée par le gouverneur militaire de Tripoli - par Thierry Meyssan
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2114

        Aider le peuple syrien  - Message de Mère Agnès-Maryam de la Croix à l’occasion de Noël   
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2127

        Thierry Meyssan: « L’expression printemps syrien est une pure fiction » F B - Le Temps d’Algérie        
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2110

        Troisième lettre ouverte d’un prêtre Arabe de Syrie à Monsieur Alain JUPPÉ, Ministre français des Affaires Étrangères  
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2111

        Gérard Araud, Ambassadeur de France à l’ONU -"Nous sommes des vautours qui nous nourrissons des conflits" - Franck de Bouvines 
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2100

        Tendances de l’Orient - Lundi 12 décembre 2011 no61 - par Pierre Khalaf - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2102

        Le Patriarche Lahham : Nous refusons l’ingérence étrangère… Les Syriens sont capables de régler leurs problèmes
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2101

        L’art de la guerre - Les smart bombs de Wall Street - Manlio Dinucci - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2098

        Le testament d’Auguste 2/2 par René Naba  - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2106

        Salah Hamouri dément les propos de Richard Prasquier, président du CRIF - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2122

        Le Sénat américain approuve la détention militaire de citoyens américains - Par Bill Van Auken
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2113

        L’URSS devait être sauvée (Poutine) - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2120

        Qui veut la peau de Vladimir Poutine ? - par Léon Camus - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2116

        Le laser iranien a réussi à pirater l’avion-espion de la CIA - G.Hobballah - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2108

        L’art de la guerre - En Irak la guerre est « subrogée » - Manlio Dinucci - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2119 

        L’Occident en déclin : La fuite en avant d’une 3e guerre mondiale - par Pr Chems Eddine Chitour
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2096

        Koné Katinan, porte-parole de Laurent Gbagbo : - "Les législatives ivoiriennes ont enregistré la participation la plus faible jamais connue"
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2097

        Noël en Palestine: http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve632      

        Euro dictature ou souveraineté    

        Nous, peuple souverain, sommes citoyens, non sujets européens - Anicet LE PORS
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2125

        La crise de la zone Euro et la responsabilité historique des dirigeants européens - Jacques Sapir  
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2123

        L’Europe est-elle en cours de "Tiers-mondialisation" ? - Entretien avec Bernard Conte 
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2121

        Emmanuel Todd : "Annulons la dette du Vieux Monde !" - Propos recueillis par Elisabeth LÉVY pour Le Point  
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2118

        La peur dernier rempart de l’Euro ? par Laurent Pinsolle  - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2115

        Démasquons les Insiders ! Bernard CONTE - Économiste politique - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2112

        MES : Main basse sur les leviers économiques nationaux - Un appel de BRN 
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2107

        Appel solennel de la conférence nationale du PRCF aux militants du mouvement ouvrier et aux patriotes républicains.  
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2103

        UNE FORCE NUCLEAIRE NATIONALE DE DISSUASION : POURQUOI ? Contre-Amiral (2S) Claude GAUCHERAND
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article641

        Vaclav Havel n’est plus... rien.  - Descartes - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2117

        LA CGT A LAQUELLE J’ASPIRE par Jacques Tourtaux - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2105
.
.
http://www.comite-valmy.org/IMG/siteon0.jpg
Partager cet article
Repost0
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 03:12

 

 

11/9 : L'imposture éclate au grand jour - Tous les arguments

 

11 9-copie-4

 

 

::  Lalo Vespera
21/12/11 :: 3:51
inv
11-Septembre : de la misère journalistique à la logique de collabos
inv
Le magazine Le Point vient de mettre en ligne* le dossier publié dans son numéro du 1er décembre dernier, consacré aux « obsédés du complot », à l'occasion des récents rebondissements dans la saison 3 de l'affaire DSK. Une nouvelle fois, l'hebdomadaire se lance dans quelques rapprochements hasardeux avec la problématique du 11-Septembre en noyant celle-ci dans un amalgame de comparaisons fumeuses. La ficelle du « conspirationnisme » pour inhiber le débat sur les attentats de 2001 étant aujourd'hui usée, pourquoi Le Point s'embarrasse-t-il de cette manœuvre qui a peu à voir avec le journalisme et davantage avec une activité de propagande pour discréditer tout exercice de la pensée critique sur cet événement fondateur de l'histoire récente ? Et plus généralement, quelle sont les motivations et la logique de ces médias qui, en France, s'obstinent curieusement à défendre bec et ongles la version officielle du 11-Septembre délivrée par le gouvernement des États-Unis, quelque soit la somme gigantesque des aberrations qu'elle comporte ?


Dix années d'observation


L'aspect passionnant que soulève ce dossier du Point, et bien d'autres cas de figure similaires avant celui-ci, se situe dans la compréhension du système qui conduit certains individus au sein des médias à organiser une instrumentalisation de l’information. L'hebdomadaire qui surfe sur l'affaire DSK pour coller du « négationnistes » sur le dos des opposants à la théorie officielle de la conspiration sur le 11-Septembre, et qui nous ressert le même refrain éculé, ne fait certainement pas tout ça en dilettante.


Certes, le contenu qui nous est offert ici affiche une forme de misère journalistique qui est presque devenue coutumière. On est très loin de l'esprit d'Albert Londres dans le traitement du sujet**, et bien proche de celui d’un magazine people comme Closer. Mais en l'occurrence, cette misère n'est pas tant due à l'incompétence de ceux qui rédigent ces articles (ou à la fatuité d'un Taguieff, appelé en renfort, partisan jusqu'à l'extrême et toujours dévoué pour vendre quelques cravates), mais plutôt aux intentions qui sont les moteurs des positions qu'ils défendent. À ce sujet, AgoraVox a récemment publié un article intitulé « Mathieu Kassovitz et la rhétorique de disqualification », à l'occasion du procès que le cinéaste avait intenté à plusieurs journalistes qui l'avaient qualifié de « révisionniste » ou caricaturé en adepte de Goebbels à la suite de sa prise de position critique à l'égard de la version officielle sur le 11-Septembre. Un commentaire posté sur le site ReOpen911 en réaction à cet article, par une internaute nommée Carla, se montre fort pertinent :


« Dénigrement, évitement, intimidation, mensonges par omission, la presse utilise toutes les ficelles pour ne surtout pas aborder l'examen minutieux des FAITS et faire de l'obstruction passive. Par contre, concernant les insultes à Matthieu Kassovitz, on est carrément dans une démarche très active (carrément militante) de prise de position caractérisée, qui outrepasse de très loin les prérogatives que l'on peut attendre d'un organe de presse. Pour moi, Laurent Joffrin*** et consorts ont fait bien plus qu'une simple bévue professionnelle. Ils ont ce jour-là affirmé publiquement leur appartenance à des relais de pensée nauséabonds (qu'il reste à déterminer), non compatibles avec la poursuite pantouflarde d'une activité de presse. »


Après dix années d'observation de cette position aberrante d'une grande majorité des médias dominants, qui soit ignore, soit ridiculise, soit attaque avec une virulence démesurée toute vision alternative à la version officielle sur le 11-Septembre, il est possible aujourd'hui d'affirmer que la position de ces médias ne relève pas d'une vague ignorance du sujet, d'une attitude « pantouflarde » ou passive, ou d'une bévue sans cesse répétée… Ce qu'on observe en l'occurrence est d'une tout autre nature. Comme le précise Carla, il s'agit bien d'une « démarche très active, carrément militante » de la part de ces « organes de presse ». Le lynchage médiatique infligé à Mathieu Kassovitz démontre une volonté de nuire gravement à l'honneur et à la réputation de toute personnalité osant s'affranchir publiquement de la version officielle. Voilà qui est bien loin d'une quelconque aspiration ou éthique journalistique.


Et dernièrement, sur d'autres fronts, les citoyens attentifs auront identifié quelques média-mensonges, ainsi que Michel Collon nomme fort à propos cette nouvelle arme de diversion massive. Qu'il s'agisse du conflit en Libye, où de lourdes contre-vérités concernant les massacres de populations ont été fournies par des sources arrangeantes, et pilonnées sans réserve par les médias occidentaux, avant que ces manœuvres ne se révèlent être que des simulacres d'information servant les intérêts des membres de l'OTAN. Qu'il s'agisse de la Syrie et de l'Iran pour lesquels sont utilisés plus ou moins les mêmes procédés sans qu'aucune leçon ne semble être retenue du fiasco libyen. Ou qu'il s'agisse encore du fait que peu de journalistes s'émeuvent outre mesure de l'anomalie actuelle qui veut que quelques agences de notation - agences privées - implantées aux États-Unis, jouent avec le destin économique des pays européens, comme on parie sur des chevaux… Tout ça termine de démontrer la duplicité d'une partie des médias dominants, et la forfaiture à laquelle ils participent.


Operation Mockingbird


Tous ces médias qui entretiennent plus spécifiquement la dynamique de dénigrement acharné sur toute liberté de parole concernant le 11-Septembre et assurent ainsi la formidable rigidité du tabou sur le sujet le font sous l'influence de responsables qui s'inscrivent dans un courant atlantiste. Et ce courant mérite une attention toute particulière en ce qui concerne la façon dont il a infiltré les médias en France.


L'atlantisme a pris naissance au départ de la guerre froide. Dans les années 50, un vaste programme nommé « Operation Mockingbird », aujourd'hui bien documenté, a été mis en place par la CIA pour infiltrer les médias nationaux et étrangers, et influencer leurs contenus afin que ces derniers se montrent favorables aux intérêts américains. En quelque sorte, un système de propagande secrète qu'il est intéressant de situer en parallèle avec « Les armées secrètes de l'OTAN » mises en lumière par Daniele Ganser.


La méthodologie consistait à placer des rapports rédigés à partir de renseignements fournis par la CIA auprès de journalistes conscients ou inconscients de cette manœuvre. Ces informations étaient ensuite relayées par ces journalistes et par les agences de presse. À l'étranger, ce système a été très payant dans le cadre de la déstabilisation de pays en vue de coups d'État ou autres délicatesses, comme au Guatemala en 1954. Des auditions menées par le Congrès américain en 1975, dans le cadre de la Commission Church, ont prouvé que plusieurs responsables de presse ainsi que des journalistes avaient été payés par la CIA dans le cadre de l'opération Mockingbird.


Par ailleurs, un des aspects intéressants de toute cette affaire est le fait que l'homme qui a initié et longtemps dirigé cette imposante opération de propagande est Frank Wisner Senior qui est un des fondateurs de la CIA. Mais celui-ci est aussi le père de Frank Wisner Junior qui est encore aujourd'hui un gros poisson de la diplomatie américaine et qui n'est pas sans lien avec les ramifications séditieuses du 11-Septembre. Mais là où le cocktail politique devient pétillant, c'est quand on remarque que Frank Wisner Junior est également le beau-père d'Olivier Sarkozy, le demi-frère du Président français. Cela pourrait à la rigueur n'être qu'anecdotique, mais il faut savoir que c'est ce même Frank Wisner qui, il y a longtemps déjà, a introduit Nicolas Sarkozy dans les réseaux d'influence politique aux États-Unis et lui a permis de tisser des liens précieux dans le cadre de son accession au pouvoir en France.


Réseaux d'influence


Les réseaux d'influence américains en Europe sont très puissants, mais ils ne sont pas les seuls facteurs qui peuvent inciter les médias à confondre information et propagande. Lorsqu'ils sont publics, ces médias sont, depuis la présidence Sarkozy, sous le contrôle accru de l'exécutif. Et lorsqu'ils sont privés, ceux-ci sont en bonne partie financés par les fleurons de l'oligarchie économique mondiale ou par les fabricants d'armes. Cet état de fait ne contribue certainement pas à produire des organes de presse d'une neutralité exemplaire. D'autant plus que la décennie passée nous a démontré que la finance mondialisée et les marchands d'armes étaient parmi les premiers bénéficiaires du 11-Septembre. À partir de ce constat, comment imaginer que la logique de l'argent n'a pas d'influence sur le contenu de l'information qui est produite par ces médias ? C'est particulièrement remarquable pour la presse de gauche (Libération financé par Rothschild), dont on attendrait volontiers qu'elle offre une vision réellement alternative de la marche du monde, ce qui n'est pas le cas. David Ray Griffin a analysé ce phénomène pour les USA, et ce n'est guère différent ici.


Il est également important d'évoquer les réseaux d'influence sionistes dont le fait est qu'ils sont de très fervents soutiens de la version officielle sur le 11-Septembre, et ce, pour une raison qui reste encore à déterminer… Quoi qu'il en soit, l'autorité de ces réseaux est considérable dans les médias occidentaux. Et bien entendu, évoquer ce fait revient à se situer au croisement de deux tabous majeurs de notre époque, sionisme d'un côté, 11-Septembre de l'autre. Autant dire qu'à ce croisement est dressé un bûcher qui attend les esprits libres qui choisiraient de s'y aventurer. Pour prendre quelques repères sur ce sujet, il est intéressant de consulter l'ouvrage de référence de Stephen Walt et John Mearsheimer « Le lobby pro-israélien et la politique étrangère américaine » aux éditions La découverte, ou de visionner le documentaire réalisé sur l'impact de cette publication.


Le livre « Black List » dans lequel Kristina Borjesson réunit les témoignages de quinze grands journalistes américains, nous a appris en 2002 comment le journalisme américain a perdu son titre de quatrième pouvoir et comment le naufrage de l'investigation a permis les dérives que nous avons constaté avec le 11-Septembre et les guerres d'agression en Irak et en Afghanistan. Et comme nous l'avons vu, aujourd'hui nous observons une accentuation de ces dérives avec les mensonges concernant la Libye et la finance mondiale. Ce naufrage vaut aussi pour la France, et les pressions des réseaux atlantistes ne sont pas étrangères à cette évolution que le site La mécanique universelle analyse avec pertinence : « Les symboles sont légions de la collusion entre le milieu journalistique et les puissants du marché, de la politique ou du star-système (livres écrits en commun, amitiés, loisirs, appartenance aux mêmes clubs…) Depuis la prise de contrôle direct ou indirect des médias par le marché, une pensée unique s'est imposée, alignée sur les thèses les plus conservatrices des grands patrons et des grands guerriers, aux commandes du monde. […] La collusion entre journalistes, marchés et politiques, est préjudiciable à l'ensemble humain, y compris bien sûr au marché et au journalisme. […] Cette collusion anéantie également, tous les rêves et les idéaux grâce auxquels les journalistes se sont engagés dans cette vocation. L'humanité future considèrera sans doute les quelques décennies autour de l'an 2000, comme un vaste retour à la propagande… »


L'atlantisme en France : le charme discret de la collusion


Le courant atlantiste qui s'est enraciné en France dans les années 80 avec la Fondation Saint Simon, un think tank à la française qui n'était pas sans lien avec la CIA, comme le décrit l'historique documenté de Denis Boneau, publié en 2004. Un des buts premiers de cette fondation dont la figure médiatique était Alain Minc consistait à infiltrer la gauche française afin de la convertir aux bienfaits du libéralisme économique. Parmi ses membres ont figuré nombre de responsables de presse ou de personnalités qui sont aujourd'hui d'incontournables leaders d'opinion : Laurent Joffrin (actuel directeur du Nouvel Observateur), Franz-Olivier Giesbert (actuel directeur du Point), Serge July (Fondateur de Libération), Jean Daniel, Jean-Pierre Elkabbach, Christine Ockrent, Bernard Kouchner, Michel Cotta, Alain Finkielkraut… On y trouvait aussi de hauts dirigeants de l'économie qui faisaient tout le charme feutré de ce « cercle de la raison » comme le nommait Alain Minc : Antoine Riboud, Christian Blanc ou Jean-Luc Lagardère… Un délicieux cocktail de cadors tout à fait caractéristique ce cette « collusion entre journalistes, marchés et politiques » que décrypte La mécanique universelle. La Fondation Saint Simon dissoute en 1999 a suscité l'émergence d'autres « groupes de réflexion » du même tonneau dont « Le Siècle » est aujourd'hui le spécimen le plus représentatif de son espèce. Et le courant atlantiste n'a fait que prendre toujours plus d'importance ces dix dernières années jusqu'à constituer aujourd'hui l'axe d'une pensée unique, particulièrement sur la question du 11-Septembre, à gauche comme à droite, du Canard Enchaîné jusqu'au Figaro, en passant par la plupart des titres de presse, les radios, les télés publiques ou privées en France.


La pensée atlantiste pose les États-Unis au centre du monde, en modèle de vertu démocratique pour le reste de la planète, alors que les dirigeants de ce pays mènent une politique impérialiste arrogante et insatiable. On est en droit de penser qu'une partie non négligeable des prosélytes atlantistes installés au sein des rédactions sait parfaitement ce qu'il en est du 11-Septembre, et cette partie sait que cet événement lui a permis de forcer le courant en Europe et plus particulièrement en France, mais que le 11-Septembre et la charge des anomalies qui pèsent sur la version officielle, constitue aussi son point faible. Alors les soldats de cette mouvance conquérante attaquent encore et encore… Et ils attaqueront toujours plus durement, car leur position ne leur autorise pas d'autre issue.


Pourtant, quelque chose de vain apparaît dans la répétition incessante de cette manœuvre improbable. Car elle s'effectue dans le cadre d'un profond mépris pour les citoyens français (le sondage effectué cette année par HEC pour ReOpen911 montre que moins d'un tiers des personnes interrogées adhère à la version officielle des attentats du 11-Septembre). Et de ce fait, c'est aussi méprisant pour les lecteurs mêmes du magazine Le Point.


Quelle que soit la propagande que relayent les médias grand public, le 11-Septembre reste un révélateur pour tous ceux qui défendent le droit à la vérité. Et la somme des mensonges soutenus sur le 11-Septembre offre aux citoyens une opportunité de découvrir la logique qui anime ces médias corporatistes, aujourd'hui à la botte du pouvoir de la finance mondiale bouclée à Wall Street et tenue par une oligarchie qui dévore toutes les richesses du monde, le corps de nos démocraties et l'esprit des Lumières. Ainsi, pour servir ce système au bénéfice d'une puissance étrangère et contre l'intérêt des citoyens de notre pays, fonctionne la logique des atlantistes et de ce qu'il est convenu d'appeler une élite intellectuelle au sein des médias français. Une logique de collabos.
__________________________________________

* Les articles parus dans Le Point du 1er décembre 2011 :

Strauss-Kahn a-t-il été piégé ? Les obsédés du complot

La nouvelle vague conspirationniste

11 Septembre, ils sont tombés dans le piège complotiste

Le pire de la Toile

« On flatte les gens dans leurs croyances »

Taguieff décode la théorie du complot

** Pour une critique plus détaillée du contenu même du magazine, je relaie ici l'analyse pertinente de Buzz l'éclair :

« Le Point utilise un titre tapageur pour vendre son torchon : Les Obsédés du complot / Les négationnistes du 11 septembre 2001. Mais ils se dispensent bien de mettre derrière ces mots des arguments qui les justifient, c'est un effet d'accroche. Rien dans leur dossier ne vient expliquer l'emploi de tels mots. Et rien ne s'adresse aux faits, on peut chercher, il n'y a rien, rien, rien. A l'image de l'émission Service Public de France Inter du 2 novembre, tout part du principe qu'une classe particulière de personnes de plus en plus large se met à croire aux complots, sorte de déviance de la société en perte de confiance. La question est donc traitée d'un point de vue social et absolument pas sur l'étude des faits qui valideraient ou invalideraient une thèse ou une autre (thèse officielle incluse).


On remarquera par contre que le discours se fait de plus en plus précis et construit, on ne se contente plus de traiter sèchement le mouvement avec quelques noms invalidants comme conspirationniste ou complotiste, ou bien de suggérer leur antisémitisme et leur anti-américanisme, mais on va chercher à analyser la construction d'une pensée conspirationniste comme un effet de société qui mérite toute l'intention paternaliste de nos journalistes / intellectuels. Les comparaisons entre ce numéro du Point et l'émission de France Inter sont tout à fait saisissantes, et on peut y voir un réel effort de mise en forme quand il suffisait avant de jouer sur la diabolisation […] Mais en dehors de ça, c'est toujours un peu les mêmes ingrédients qu'on affine et qu'on assemble pour engendrer un discrédit total sans jamais parler des faits : comparaison avec la Lune, Lady Di et autres histoires « louches », utilisation des « people », une dose d'antisémitisme par ci un brin d'anti-américanisme par là, faites une allusion aux juifs, Thierry Meyssan, Dylan Avery, et voilà, le tour est joué !



Où sont les faits ? Et bien ça n'intéresse personne apparemment, mais cela mériterait également analyse : le journalisme est devenu un métier de communiquant, voire de propagandiste, où tout se base sur la confiance du discours dans la validation hiérarchique de l'information et non dans la démonstration. »

*** Laurent Joffrin est un des défenseurs les plus zélés de la théorie officielle des attentats du 11-Septembre, délivrée par l'administration Bush.
____________________
*
http://www.wikifilms.net/WikiFilms/WikiFilms_Intro.html
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article04/EFkuuFAuZkFOIMqTuF.shtml
.
Voir aussi :
.
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 21:20

 

La Russie se prépare à une attaque israelo-américaine contre l’Iran dans les prochains jours

Le calendrier ne peut que nous rendre pessimistes. C’est loin l’Iran? Cela ne justifie en aucun cas son attaque, et le conflit s’annonce mondial, la Chine est prête, la Russie aussi, etc…. Cela va être un gros bordel (passez-moi l’expression…).

Les sources du ministère russe de la Défense déclarent que le Kremlin reçoit des informations sur la préparation d’une attaque d’Israël contre les sites nucléaires de l’Iran avec le soutien des Etats-Unis. L’attaque sera soudaine et lancée très prochainement, écrit jeudi 15 décembre le quotidien Nezavissimaïa gazeta. La riposte de Téhéran ne devrait pas se faire attendre. Une guerre à part entière pourrait alors se déclencher, dont les conséquences seraient imprévisibles.

http://www.beardface.com/files/news_images/russian-army-uniform.preview.jpg

Au niveau armée russe, c’est pas plus joli et moins déprimant qu’un char non?

 

La situation géopolitique autour de la Syrie et de l’Iran pousse la Russie à optimiser d’urgence ses forces armées en Transcaucasie, dans la mer Caspienne et dans les régions de la Méditerranée et de la mer Noire. Les sources du ministère russe de la Défense déclarent que le Kremlin reçoit des informations sur la préparation d’une attaque d’Israël contre les sites nucléaires de l’Iran avec le soutien des Etats-Unis. L’attaque sera soudaine et lancée très prochainement, écrit jeudi 15 décembre le quotidien Nezavissimaïa gazeta. La riposte de Téhéran ne devrait pas se faire attendre. Une guerre à part entière pourrait alors se déclencher, dont les conséquences seraient imprévisibles.

Ce problème fait partie des priorités de l’ordre du jour du sommet de jeudi UE-Russie à Bruxelles avec la participation du président russe Dmitri Medvedev. La Russie a commencé récemment à exercer une influence diplomatique directe sur l’Europe et la communauté internationale concernant les problèmes d’une éventuelle guerre en Iran, après la publication en novembre par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) d’un rapport sur le programme nucléaire iranien. 

Cependant, la préparation de la Russie visant à minimiser les pertes suite aux actions éventuelles contre Téhéran a commencé il y a plus d’un an. A l’heure actuelle elle est pratiquement terminée. Selon les sources du ministère russe de la Défense, en octobre-novembre 2011, la 102e base militaire en Arménie a été intégralement optimisée. Les familles des militaires ont été rapatriées en Russie, et la garnison russe déployée près d’Erevan a été réduite, les unités de la garnison ont été projetées dans la région de Gumri, plus près de la frontière turque. En fait, les attaques éventuelles des troupes américaines contre les sites iraniens sont possibles à partir du territoire de la Turquie. On ignore pour l’instant quelle serait la mission de la 102e base. Mais on sait que depuis le 1er décembre les forces russes des bases militaires en Ossétie du Sud et en Abkhazie sont entièrement opérationnelles. Et les navires de la flotte russe de la mer Noire croisent près des eaux territoriales de la Géorgie, qui pourrait dans ce conflit se mettre du côté des forces anti-iraniennes.

A Izberbach (Daguestan), à proximité de la frontière azerbaïdjanaise, le groupe de batteries doté de missiles côtiers Bal-E d’une portée de 130 km est en régime d’alerte permanent. Et tous les patrouilleurs lance-missiles de la flotte russe de la mer Caspienne ont été projetés d’Astrakhan près de Makhatchkala et de Kaspiisk pour créer une unité navale unie. Le navire-amiral Tatarstan devrait être rejoint par le petit navire d’artillerie Volgodonsk et la corvette lance-missiles Daguestan. Les vaisseaux-amiraux de la flottille sont dotés de systèmes de missiles d’une portée de 200 km.

Un groupe aéronaval de la flotte russe du Nord sous le commandement du croiseur lourd porte-avions Admiral Kouznetsov, qui a l’intention d’entrer dans le port syrien de Tartus, a été envoyé près des côtes méditerranéennes. Les sources du ministère russe de la Défense n’ont pas confirmé, mais n’ont pas non plus réfuté le fait que ce groupe aéronaval était accompagné par des sous-marins nucléaires de la flotte du Nord. Aucune annonce officielle n’a été faite concernant les missions de l’armée et de la flotte si une guerre était déclenchée contre l’Iran.

Les analystes n’excluent pas la participation militaire de la Russie au conflit en Iran. « Dans le pire cas de figure, si Téhéran était menacé par une défaite militaire totale en résistant à l’invasion des forces des Etats-Unis et l’Otan, la Russie lui apporterait son aide militaire. Du moins, technique », prédit le colonel Vladimir Popov, expert militaire.

 

Source: News26.tv

 

La Russie se prépare à une attaque israelo-américaine contre l’Iran dans les prochains jours

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 21:14
21 décembre 2011 | Auteur: Jo ^^
© epa
La police britannique change ses règles. Les forces de l’ordre pourront désormais tirer à balles réelles lors des manifestations qui tournent mal.
Cette décision a été prise à la suite des émeutes de cet été. Selon « The Sun », les policiers seront désormais autorisés à employer la manière forte lors des manifestations qui dégénèrent.

L’information a été divulguée par une taupe du service de l’inspection du travail des policiers britanniques. Selon celle-ci, cet organisme (HMIC) aurait décidé de revoir son code de conduite envers les émeutiers qui mettent en danger la vie d’autrui. Des mesures exceptionnelles comme le tir à balles réelles seront donc employées en cas d’incendie de bâtiments ou de jets de coktails molotov notamment.

Au lendemain des émeutes qui avaient bouleversé l’Angleterre, les Britanniques avaient vivement réagi contre la réaction des policiers que le peuple avait jugé comme étant trop peu virulente. Pour les Britanniques, les policiers auraient dû user de la force pour stopper les émeutiers. (CB)

 

Tirs à balles réelles autorisés sur les manifestants britanniques – La chasse à courre est ouverte -

Après la France et les États Unis, voici que le royaume Uni, s’y met de la partie. Selon une taupe du service  de l’inspection du travail des policiers britanniques, le HMIC revoit sa copie, sur la manière d’agir avec les manifestants.

 


 

 

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 19:35

http://images.lpcdn.ca/435x290/201112/22/453464-propose-reforme-complete-notre-systeme.jpg

http://images.lpcdn.ca/435x290/201112/22/453464-propose-reforme-complete-notre-systeme.jpg

.
VERS UNE REFORME POLITIQUE EN RUSSIE ?

A rebours de la "verticale de pouvoir" (centralisation) instaurée par Poutine, le président Medvedev propose de rétablir l'élection directe des gouverneurs de régions. Le système électoral serait révisé.

 Le système politique russe a besoin d'une reforme globale, a déclaré jeudi le président russe Dmitri Medvedev dans son message annuel au parlement.
"Je propose d'organiser une réforme globale de notre système politique", a annoncé le chef de l'Etat russe.
"Je juge nécessaire de passer à l'élection directe des dirigeants des sujets de la Fédération (régions russes, ndlr) ainsi que de simplifier l'enregistrement des formations politiques", a-t-il expliqué.
M. Medvedev a en outre proposé de réduire le nombre de signatures requises pour participer à l'élection présidentielle à 300.000, et à 100.000 pour les candidats de partis non représentés au parlement, contre 2 millions actuellement.
"Je propose de modifier le système des élections législatives. Il est opportun d'introduire la représentation proportionnelle dans les 225 districts en vue de renforcer les liens entre les députés et les électeurs", a conclu le président russe.
DIVISER L'OPPOSITION ?

Les initiatives du président Dmitri Medvedev portant sur la réforme du système politique russe pourraient provoquer une scission au sein de l'opposition, estime Mikhaïl Remizov, directeur de la fondation russe Stratégie-2020.

"Il s'agit d'une réponse aux manifestations et à la tendance protestataire. Une réponse très radicale et susceptible de diviser les opposants entre ceux qui accepteront de dialoguer avec le pouvoir dans le cadre du système actuel, et ceux qui chercheront à réaliser leur propre scénario de contestation", a déclaré l'expert.

Dans son message annuel au parlement présenté jeudi, le président Medvedev a plaidé en faveur d'une réforme globale du système politique russe.Il a notamment proposé de passer à l'élection directe des dirigeants régionaux, de simplifier l'enregistrement des formations politiques et de modifier le système d'élection à la Douma (chambre basse).  

"Ces initiatives sont plus radicales que celles proposées par certains représentants de l'opposition", a constaté M. Remizov.

Selon lui, des mesures comme le renforcement du contrôle parlementaire sur la Commission électorale centrale (CEC), l'élection directe des gouverneurs (chefs régionaux, ndlr) et la simplification de la procédure d'enregistrement des partis "privent en fait les actions protestataires de leur raison d'être".

Désormais, l'opposition sera obligée de choisir: engager un dialogue avec les autorités ou continuer de revendiquer un changement complet du pouvoir, estime M. Remizov.

"Cela entraînerait nécessairement une radicalisation du mouvement protestataire et, probablement, une certaine réduction de sa base sociale, car plus les slogans sont radicaux et plus cette base est rétrécie", a-t-il conclu.
Dernières nouvelles Russie, envoyées par Frédéric Delorca (Alsace Alternatif)

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 19:07
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 03:26

NS-escalier.jpg

 

 

Média misérable au service d'un pauvre type..

Sarkozy sur Arte, 21 décembre 2012

Par eva R-sistons

 

 

 

Sarkozy vu par les journalistes étrangers, documentaire de William Karel sur Arte ! Que pouvions-nous en attendre, sur ce vecteur de totale désinformation, et de criminelle propagande pour les guerres impérialistes au profit des Anglo-Saxons, des Israéliens et du caniche français ? Pas de l'information, évidemment. Au plus, une aimable pochade montrant le personnage tel qu'il est, tout simplement misérable et répugnant. Petit, complexé, ridicule, enfantin, maladroit, paumé... et voulant jouer dans la cour des grands. Pathétique !

 

Bref, on a bien ri de le voir aussi grotesque. Document caustique, à souhait. De quoi nous faire détester un peu plus le triste sieur ! Mais tout ça reste futile, si futile, si petit... comme le personnage ! Pensée Unique oblige... On distrait un peu le téléspectateur, et surtout, surtout, on laisse de côté l'essentiel. On ne le fait pas penser. Penser, c'est dangereux !

 

La Pensée Unique, militaro-financière, culmine au moment où un journaliste de langue anglaise célèbre les prouesses de Sarkozy en Libye, guerre qui est "une réussite totale" ! Là, le masque tombe définitivement... Oyez, bonnes gens, vive les guerres humanitaires qui tuent 80.000 civils et ruinent un pays prospère, pour "sauver quelques opposants" ! Le scénario se renouvelle en Syrie, les Médias aux mains des marchands d'armes chantent les louanges des guerriers modernes... et Melle Marie Drucker célèbre les guerres pour la patrie ! En Libye, en Syrie, en Afghanistan ? Nous défendons notre patrie ? Vraiment ? Ou celle des multinationales apatrides ?

 

Quoi encore ? Mais voyons, comme l'émission de faux débats C dans l'Air, aussi sioniste que son compère d'Arte, on critique le style de l'Occupant de l'Elysée. OK pour égratigner la forme, mais pas touche le fond, surtout !

 

On n'apprendra pas que Sarkozy, l'homme du CRIF et de la CIA (mère remariée à un agent de la CIA, et Sarkozy formé à la bonne école), a été imposé aux Français via les médias collabos des Puissances contraires aux intérêts des citoyens, pour soumettre notre pays aux diktats de la City, de Washington, du CRIF, du MEDEF, du Nouvel Ordre Mondial, ou si vous préférez, afin de l'aligner sur le modèle américain, sauvage, brutal, communautariste, ultra-libéral, va-t-en guerres impérialistes, permanentes et meurtrières.  Et c'est ainsi que tout ce qui caractérise la France est méthodiquement détruit, Droits de l'Homme, liberté de la presse, modèle social, services publics, indépendance nationale, laïcité, Droit du Travail... Et non seulement la France est pleinement de retour dans l'OTAN, mais totalement engagée aux côtés des criminels qui veulent dessiner le Grand Israël ou dominer toute la planète pour la ruiner, la piller, l'asservir... Sarkozy, laquais du Nouvel Ordre Mondial, comme son pote texan Bush, est prêt à affronter le monde entier, mais pour faire parler de lui, pour se présenter en sauveur devant des figurants de l'UMP ou du Qatar, et glaner quelques voix de plus en 2012 !

 

En présentant des documents comme ceux-là, Arte champion de la pensée militaro-financière au service du Cartel bancaire qui dévaste la planète, au service des intérêts anglo-saxons et israéliens, Arte, donc, distrait les veaux, désamorce leur colère sociale en la transférant sur le dos du style du bonhomme, seule cible. Alors, on rit bien, mais on reste sur sa faim... Un os à ronger ne remplace pas un plat de subsistance !

 

On a vu dans ce plaisant document les LIMITES de la Presse aujourd'hui: Pas touche le fond des problèmes; On détourne la colère des floués sur le style... seulement !

 

Pouvait-on attendre autre chose d'une des principales chaînes staliniennes de la planète ? Riez, bonnes gens, amusez-vous, et oubliez le reste...

 

Mais le reste vous rattrape un jour. Et là, Arte apparaîtra comme elle est : Misérable, comme l'occupant de l'Elysée ! Les deux font la paire, finalement...

 

Arte est un leurre, pour nous faire croire qu'elle est plurielle, diverse, au service de l'information, ouverte aux  Révolutions arabes, alors que comme la Presse de Gôche (Nouvelobs, Libé, Marianne...), elle est seulement au service de la Pensée Unique mondialiste.  Non un instrument d'information, mais de propagande pour nous amener à accepter l'ultra-libéralisme "incontournable", les guerres prédatrices impérialistes, les lois liberticides, etc.

 

Boycottons ces organes sionistes de désinformation, et lisons les médias alternatifs !

 

Eva R-sistons aux Médias menteurs et trompeurs, au seul service de l'Oligarchie de psychopathes qui ruine la planète

 

 

_______________

 

Le bilan de Sarkozy en 15 chiffres

 

http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/media/00/02/73ac50dc1b92e33f1b67b6ed0a3d1fcc.jpg

http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/media/00/02/73ac50dc1b92e33f1b67b6ed0a3d1fcc.jpg

 

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 02:20

 

jasmin2.png

http://www.mecanopolis.org/?p=21479

 

Sommaire :

 

- Russie : Les Anglo-Saxons vont-ils oser y reproduire le scénario syrien ? (eva R-sistons)

- Du Kazakhstan à la planète entière, les déstabilisations (eva R-sistons)

suite ici :

Scénarios de couleurs partout ? Et en Russie ? Et nous ? C dans l'Air pourri


 

 

 

 

carte

Kazakhstan - Wikipedia

 

Du Kazakhstan à la planète entière,

les déstabilisations

par eva R-sistons

 

 

Pourquoi la Communauté internationale (comprenez la presse aux ordres de l'Occident: GB, USA, Israël, Europe caniche) mentionne-t-elle tant, soudain, le Kazakhstan ? Pour préparer l'Opinion à sa prochaine déstabilisation, c'est-à-dire à une Révolution de couleurs qui offrira le pays aux prédateurs occidentaux, à leurs multinationales qui pillent les pays en toute impunité ?

 

Ce pays, en effet, possède un sous-sol très riche. Et il à sa tête un homme "fort", ce que déteste par-dessus tout la pseudo "Communauté internationale", souhaitant au contraire avoir à sa dévotion des hommes dociles, flexibles, malléables à souhait, faciles à acheter et à corrompre. Région à suivre de près, en tous cas. Comme la Syrie avec à sa tête un Non-Aligné, le Pt Bachar-el-Assad, ou la Russie dirigée d'une main de fer par Poutine qui tient à préserver son pays de l'influence prédatrice de l'Occident, ce qui lui vaut la réprobation de la "Communauté internationale". Ou encore comme la Corée du Nord, convoitée par la fameuse "Communauté internationale" - comprenez seulement occidentale - pour la soumettre, la contrôler avec son industrie nucléaire faisant ombrage aux Puissances nucléaires de l'Occident voulant être seules à jouir de cet instrument afin d'être sûres de pouvoir attaquer tous les pays convoités sans vraie résistance (comme la Libye etc).

 

Tous les hommes "forts" sont ciblés par la "Communauté internationale" occidentale. Ben Ali et Moubarak dérangeaient non point parce qu'ils étaient des dictateurs (on a vu avec tous les Copé ou les Alliot-Marie, qui goûtaient leur accueil doré) mais parce qu'ils étaient des hommes "forts" voulant eux-mêmes diriger les affaires de leur pays - à leur profit plutôt qu'à celui de l'Occident ! Les Dictateurs, la prétendue Communauté internationale les chérissent et même les mettent en place quand ils sont à leur seul service. "Rétribués" par eux, et non accaparant les biens du pays à leur profit !

 

Et en Syrie, la prétendue Armée Syrienne Libre est commandée par le Gouverneur militaire de Tripoli qui mate les Libyens récalcitrants au Nouvel Ordre Occidental qui appauvrit la population, la meurtrit, tout en accaparant les ressources à son profit. D'ailleurs, les morts comptabilisés avec une précision morbide par les Médias collabos des criminels (qui ne parlent jamais des victimes irakiennes ou palestiniennes, par ex, souvent très jeunes), sont essentiellement dus aux troupes inféodées à l'Occident, composées d'agents français, anglais, américains, israéliens - ces derniers les premiers concernés par l'asservissement de la Syrie -, et d'Islamistes d'Al Quaïda vomissant les Régimes "laïcs" comme ceux de Saddam Hussein, de Kadhafi ou de Bachar-el-Assad. A noter d'ailleurs que d'un côté, la dite "Communauté internationale" dénonce les Islamistes d'"Al Quaïda" (structure mise en place par l'Occident, la CIA etc, pour servir d'épouvantail, pour terroriser le "bon peuple" conditionné par les Médias aux ordres du Cartel bancaire qui détruit Nations, Etats, classe moyenne etc, car la peur entraîne de mauvais réflexes), d'un autre, elle s'en sert comme jadis en Afghanistan, contre les Russes, ou aujourd'hui en Libye pour la soustraire aux Libyens opposés à l'Islam extrémiste. Ainsi, tout n'est qu'imposture ! Les Médias mentent en permanence. 

 

Et aujourd'hui, tous les territoires non-alignés sont en voie de déstabilisation, de la Chine sans cesse discréditée à la Russie... de Poutine l'homme fort (pour qu'il soit remplacé par une marionnette de Washington, comme Karzaï, ou au moins, par un Medvedev plus malléable et plus libéral et moins anti-sioniste de par ses origines), de la Syrie au Liban en passant par la Biélorussie, le Soudan etc. Derrière ces plans anti-démocratiques pour soi-disant installer "la démocratie", derrière ces plans visant à aligner tous les Etats sur les diktats de l'Occident, on trouve bien évidemment la Mission anglo-saxonne, la City, et ses alliés américains, israéliens et français (via Sarkozy qui raffole des guerres tous azimuts comme ses chers modèles texans).

 

L'Occident adorateur de Mâmon, l'Occident menteur, prédateur, va-t-en guerres juteuses, l'Occident terroriste, criminel, se croit propriétaire de la terre entière et au moyen de l'endettement, du pillage des ressources, de la destruction des Nations, du contrôle des populations notamment par l'arme alimentaire ou par Big Brother, fait de notre planète un monde invivable. Qu'il soit maudit ! Et combattu, évidemment... Ce qui passe par la nécessaire contre-information de l'opinion en permanence désinformée !

 

eva R-sistons

 

http://sos-crise.over-blog.com

 

TAGS : Kazakhstan, Russie, Chine, Iran, Syrie, Libye, Soudan, Biélorussie, Israël, Big Brother, Cartel bancaire, Révolutions de couleurs, Médias, Sarkozy, Texas, occident, terrorisme, Karzaï, Afghanistan, Poutine, Medvedev, Corée, Liban, CIA, laïc, Sadamm Hussein, Kadhafi, Bachar-el-Assad, Ben Ali, Moubarak, Tripoli, Non-alignés...

 

150px-Nursultan_Nazarbayev_27092007.jpg
magnify-clip.png
Noursoultan Nazarbayev, président de la République du Kazakhstan

Le Kazakhstan a un régime présidentiel considéré comme autoritaire. L'actuelle Constitution du Kazakhstan a été adoptée par référendum national le 30 août 1995. Elle a remplacé la première Constitution du 28 janvier 1993.

Le chef de l'État est actuellement le président Noursoultan Nazarbayev

 

 

Kazakhstan : Pays convoité pour ses richesses.

Extrait de Wikipedia.org :

 

 

L'économie du Kazakhstan repose essentiellement sur les exportations de pétrole, qui représentent 56 % de la valeur des exportations et 55 % du budget de l'État. Selon certaines estimations, le pays a des ressources pétrolières équivalentes à celles de l'Irak mais présentes dans des nappes plus profondes, dans et autour de la mer Caspienne, ce qui explique le début relativement récent de son exploitation. Selon l’Agence Américaine de l’Energie (EIA), le Kazakhstan a produit environ 1,54 million de barils de pétrole en 20096. Le pays détient 75 % des réserves de pétrole de la mer Caspienne (soit 3 % des réserves mondiales) et espère entrer d'ici à 2020 dans le club des cinq premiers pays exportateurs (il est ajourd'hui - 2011 - seixième).

Le Kazakhstan est devenu le première république ex-soviétique à rembourser toute sa dette au Fonds Monétaire International (FMI), en 2000, sept ans avant l'échéance.

Le gisement pétrolier du Tengiz, entre les villes d'Atyraou et Aktaou, est exploité par le consortium TCO regroupant Chevron, Exxon, KazMunayGas. Un pipeline part directement du Tengiz pour la Mer Noire.

Le projet d'exploitation du gisement du Kachagan, le plus grand champ pétrolier découvert au monde depuis 30 ans, avec des réserves estimées à plus de 20 milliards de barils, est situé dans la mer Caspienne, au large de la ville d'Atyraou. C'est actuellement le plus grand projet industriel au monde avec un budget de 150 milliards de dollars. Il est mené par le consortium North Caspian Operating Company B.V. dont les participants sont l'ENI, Shell, Exxon, Total, Conoco Philips, Inpex et KazMunayGas et produira plus de 1,5 million de barils par jour. Plusieurs pipelines ou gazoducs au départ du Kazakhstan relient la Russie, la Chine et l'Europe.

Le Kazakhstan est le premier producteur d'uranium au monde. Il produit 33 % (soit 17 803 tonnes en 2010) de la production mondiale d'uranium7. Le Kazakhstan dispose de réserves importantes d'uranium (17 % de la réserve mondiale).

Le Kazakhstan est également un des plus gros exportateurs mondiaux de potassium.

 

 

Ci-dessous, d'autres échos sur le Kazakhstan.

Comme quoi la vérité est difficile à cerner !


Ce qui est sûr, c'est que l'Occident a en aversion les "pouvoirs forts" !

Celui-là, en l'occurrence, semble "bouffer à tous les râteliers" !

 

Note d'eva en quête de vérité, suite à une correspondance avec l'Administrateur de l'excellent site que je vous conseille, ATLAS ALTERNATIF 

 

 

Images du Kazakhstan en révolte

C'est à la une des infos en Russie: les révoltes d'ouvriers du pétrole qui se répandent au Kazakhstan. La police tire à balles réelles. Il y aurait des dizaines de morts. La situation retient peu l'attention des médias internationaux. Le Kazakhstan est un important partenaire de la Russie, de l'Union Européenne, des Etats-Unis, des grandes firmes pétrolières...
C'est pour assurer les profits de tout ce business que l'état et les capitalistes kazakhes doivent pratiquer de bas salaires et faire tirer sur les ouvriers quand ils se mêlent d'en réclamer de meilleurs. 

Images, les plus impressionantes, des émeutes sur le site commun du parti communiste ouvrier  et du parti communiste révolutionnaire

Mélange de journaux TV officiels et d'images tournées par le Mouvement Socialiste du Kazakhstan.

Vidéo sur le site du syndicaliste Oleg Shein, député d'Astrakhan, Juste Russie
.
.
Une idée de cadeau, le livre de Delorca, 
l'Administrateur du site Atlas alternatif :

"Douze ans chez les 'résistants' "

Editions Edilivres, décembre 2011

 

Voici le témoignage de Frédéric Delorca qui raconte à la première personne son engagement dans un combat anti-impérialiste tout au long des années 2000. Depuis la création d’un site d’information alternative sur la Yougoslavie, en 1999, suite à son voyage à Belgrade en plein embargo, jusqu’aux actions contre les grands conflits de la mondialisation - Kaboul, Bagdad - ou des opérations néo-coloniales plus localisées - Beyrouth, Abidjan, Tripoli -, Frédéric Delorca évoque ici le point de vue des victimes de l’ingérence occidentale, les décalages ce point de vue par rapport aux débats européens sur ce thème, les initiatives de certains militants et intellectuels connus ou anonymes qu’il a fréquentés pour résister à l’interventionnisme dominant.

 

Le livre peut être commandé en cliquant ici  ou en copiant : http://www.amazon.fr/Douze-Ans-Chez-Ra-Sistants/dp/2332469796/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1324382390&sr=8-1

 

l__humadimanche.jpg

Révolutions de couleurs ou par la force, suite :

 

Voir aussi :

 

«Révolutions colorées», au tour de Moscou ?

http://infoguerilla.fr/?p=13120  link

 

 

http://www.alterinfo.net/La-Yougoslavie-l-Afghanistan-l-Irak-la-Libye-et-maintenant-aussi-la-Somalie-la-Syrie-et-l-Iran_a68142.html   link

 

http://www.alterinfo.net/Syrie-A-deux-pas-d-une-terrible-guerre_a68213.html

 

 

http://medias.lepost.fr/ill/2009/06/18/h-20-1584010-1245358086.jpg

http://medias.lepost.fr/ill/2009/06/18/h-20-1584010-1245358086.jpg

 

 

Russie : Les Anglo-Saxons vont-ils oser

y reproduire le scénario syrien ?

Par eva R-sistons


 

Etats-Unis: Les Indignés, de Wall-Street ou d'ailleurs, sont réprimés.  Violemment. Des vétérans US des guerres impériales sont obligés de s'interposer ! Et pendant ce temps, les pseudos démocrates américaons tentent d'imposer partout les démocraties dirigées par eux, à leur profit exclusif. Même en Russie !

 

La Russie est un gros morceau, avec un homme fort, Poutine, un grand Etat très riche (sous-sol), et un grand peuple, fier, déterminé, qui a mis en déroute l'armée hitlérienne et l'armée napoléonienne, au prix de millions de morts. Ce sont d'ailleurs les Russes qui ont libéré l'Europe d'Hitler ! Il faut sans cesse rétablir la vérité compromise par les Anglo-Saxons.

 

La Russie,

un enjeu de taille

 

La Russie constitue un enjeu de taille : Pour ses ressources, pour l'ampleur de son territoire, pour sa proximité avec la Chine (principale cible des Anglo-Saxons, car rival le plus dangereux par son nombre d'habitants, sa puissance économique, son développement militaire etc) , pour son soutien - nécessaire pour sa survie géopolitique - de la Syrie, du Liban, de l'Iran, ou même du Vénézuela, et parce qu'il a à sa tête, finalement, un homme à poigne, Poutine, non-aligné - péché suprême ! - aimant son pays et prêt à tout pour le préserver de l'ingérence militaro-financière de l'Occident, de la vassalisation, de l'endettement, des pillages, des guerres pour les intérêts américains, des valeurs yankees, prêt à tout, aussi, à juste titre, pour préserver un monde multipolaire débarrassé de la domination anglo-saxonne dévastant la planète.  Et Poutine ne pliera pas devant l'Empire: Il défendra son pays s'il est attaqué. Avec l'énergie russe qui a fait merveille contre Hitler et Napoléon !

 

Donc, tout sera fait pour dompter la Russie, d'autant qu'elle est en travers de la route de la cible principale : La Chine, que les Anglo-Saxons et leurs alliés, sans oublier le caniche français, veulent anéantir, dompter, asservir, piller. Neutraliser, en tous cas, pour régner seuls sur la planète.

 

C dans l'Air : Alerte, média poubelle, 

relais des intérêts militaro-financiers !

 

Et c'est pour cela que les Médias menteurs, en tête C dans l'Air, Arte ou France24, discréditent en permanence un seul homme : Poutine.

 

Concernant C. dans l'Air que je ré-écoute en écrivant, avant que la vidéo "Le communisme, 20 ans après" ne soit supprimée, voici comment ce torchon parle de Poutine : "Staline, danger international, Ennemi Public N°1, Dictateur qui s'est enrichi personnellement".. pas moins ! Comme si Poutine avait des millions de morts à son actif - à l'instar des cow-boys américains - ou comme s'il menaçait la planète, alors que c'est l'Occident qui constitue le danger principal, et qu'au contraire Poutine, et à travers lui la Russie, représente une CHANCE pour la paix mondiale: En préservant fermement un monde au moins bi-polaire propice à la stabilité et à la paix (la guerre froide a permis d'échapper à la barbarie nucléaire). En refusant l'hégémonie anglo-saxonne ! La Russie est en réalité l'allié indirect de nos intérêts à tous ! 

 

Je reviens un instant sur C dans l'Air : Dans cette émission de faux débats opposant des personnes pensant exactement la même chose, véhiculant la Pensée unique de l'Occident, dans cette émission où l'on ne verra jamais un partisan de Gbagbo, de Kadhafi, de Bachar-el-Assad, de Poutine, de Chavez, de Castro, du Hezbollah, du Hamas, etc, s'exprimer,  seuls pérorent les Adler (ultra-sioniste, faux historien neutre), les Barbier (néoconservateur, un des rares partisans de la guerre contre l'Irak), les journaleux du Figaro, de Valeurs actuelles etc, au détriment de la vérité. En réalité, cette émission est le pire vecteur de la propagande de guerre et de l'ultra-libéralisme au service de l'Empire anglo-saxon ! Parfois de façon caricaturale, obsessionnelle : Comme Adler (à l'image d'un Elkabbach dans sa Bibliothèque Médicis poussiéreuse et partisane) qui dénonce les missiles russes de longue portée... pouvant menacer Tel-Aviv ! On voit pour qui roule cet ultra sioniste... Il faut absolument neutraliser, par la propagation de la vérit é, ce support de la V, au service d'un monde dessiné par l'entité sioniste, par la City, par les cow-boys néoconservateurs !

 

Concernant la Russie, les Médias mettent en avant le fossoyeur de l'URSS, le valet du Club Bilderberg et des Anglo-Saxons, Gorbatchev, alors qu'il est haï dans son pays. Et ils ménagent Medveded, d'origine juive, plus malléable, plus moderne - au sens libéral du terme.  Si Poutine est si calomnié, discrédité, sali, c'est qu'il représente en effet un danger - mais pour l'hégémonie de l'Occident, pour ses intérêts militaires et financiers !  Comme il serait bon de pouvoir utiliser le territoire russe comme base militaire contre la Chine, comme il serait plaisant d'utiliser sa population pour combattre le voisin chinois, à l'image des Mercenaires et des Islamistes d'Al-Quaïda désormais à la tête de la Libye, et qui s'emploient à déstabiliser la Syrie pour servir les intérêts de leurs Maîtres anglo-saxons ! Pourquoi ? Mais parce qu'ils haïssent les laïcs, les Chiites (alliés de la Syrie), et parce qu'ils sont corrompus ! En triant d'anciens documents, j'ai trouvé un communiqué, sur Marianne,  disant que si la garde personnelle de Saddam Hussein avait livré la ville aux attaquants américains sans combattre, c'est parce que son chef avait été, au préalable, acheté par le Pentagone ! Les coulisses, les dessous des événements sont vraiment croustillants... et révélateurs ! Eh bien, pour les Islamistes d'Al Quaïda, c'est pareil, surtout s'ils sont rivaux des Chiites ! La force des Américains, c'est d'acheter les consciences, c'est de monnayer avec leur argent-Roi l'appui de tous ceux qui exercent le pouvoir; Mais avec Poutine, qui déteste l'ingérence étrangère, ça ne marche pas. Et cela ne lui est pas pardonné ! Pour l'indépendance de la Russie, pour la paix dans le monde, nous devons absolument soutenir le pays de Poutine.

 

L'Occident "démocrate", en s'ingérant en URSS, a désintégré toute la région, il a divisé pour régner, et il a installé le Système libéral qui lui est cher, concocté par les Anglo-Saxons. Adieu les conquêtes sociales, l'emploi pour tous, l'indépendance de la Nation, adieu l'école, la santé, les crèches etc, gratuites, adieu le toit pour tous et les subventions aux produits de première nécessité, et bienvenue aux investisseurs internationaux qui ont vidé les villes de leurs habitants pour une bouchée de pain, plongeant les familles, les travailleurs, les retraités, dans une misère absolue, contraignant même les enfants à quitter leurs parents et à se réfugier dans les égouts, bienvenue aux oligarques anglo-saxons et à leur main-mise sur les richesses du pays !

 

Poutine,

l'homme de la situation

 

Arriva Poutine, qui procéda au grand nettoyage de la Nation polluée par l'Occident et ses milliardaires, puis au rétablissement de la classe moyenne détruite lorsque les Anglo-Saxons ont imposé leur capitalisme carnassier sans règles. Il s'est un peu servi au passage ? Et alors, l'Occupant actuel de l'Elysée n'a-t-il pas doublé son salaire sans payer le moindre impôt, ne vit-il pas mieux, à nos frais et en pleine crise, que la Reine d'Angleterre,  par ex en payant 36.000 euros son séjour à l'Hôtel lors du dernier G20, tandis que son homologue anglais, lui, le distingué Cameron, se contentait d'une nuit à moins d'un millier d'euros ? 

 

L'Occident terroriste va tout tenter pour éliminer l'homme fort de la Russie renaissante. L'empoisonner comme Arafat par l'entité sioniste, ou peut-être comme Chavez si dérangeant, provoquer un accident d'avion comme pour l'ex-Président Polonais ou pour le remuant N. Farage ? Demander au Mossad de concocter un attentat ciblé ? Acheter la trahison d'un garde du corps ? Envoyer, comme en Syrie, ses agents de la CIA ou monnayer la participation des Islamistes pour déstabiliser le pays ? Sur le toit, des snippers seront placés, des enfants seront visés voire torturés, ou une mère de famille, et les photos truquées seront données en pâture aux téléspectateurs indignés du monde entier !  Le "Conseil de Sécurité" va-t-il oser contrôler l'espace aérien ? Les ambassades de l'Occident, dès maintenant, participent activement à la déstabilisation d'un pays souverain, achetant les jeunes, les formant, leur faisant miroiter les mirages du mode de vie américain, etc, via leurs agents, leurs missionnaires, leurs "bénévoles"  des ONG pour la "démocratie" - heureusement contenus et chassés par l'avisé Poutine - !

 

Soyons sûrs que toutes les techniques de déstabilisation seront utilisées pour mettre à la place de Poutine, un pion docilement au service de l'Occident, comme en Afghanistan, en Libye ou en Georgie. Le jeu anglo-saxon de massacre planétaire se met en place, implacablement. Honte aux crapules de la City, du Cartel bancaire, du Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon ! Elles sont décidées à tout faire pour imposer leur dictature planétaire et briser les rivaux potentiels - avec la complicité réellement criminelle des Médias qui sous couleur d'informer les citoyens, travaillent en réalité à leur perte, à leur appauvrissement : Médias de Droite comme de Gôche véhiculant en définitive la même Pensée unique, hypocritement (à gauche) ou clairement, à Droite !

 

Notre responsabilité est immense: Lorsqu'on voit les questions posées par les télespectateurs sur C dans l'Air, on réalise le degré de manipulation, de conditionnement, dont sont à leur insu victimes les Français. Nous avons TOUS le DEVOIR de rétablir la vérité. Nous ne pouvons pas laisser les mensonges circuler : Car ils préparent des lendemains atroces pour l'humanité. Prendre conscience du rôle de la désinformation, c'est, déjà, travailler à la victoire des peuples sur leurs bourreaux. 

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

TAGS : Russie, URSS, Poutine, Gorbatchev, Medvedev, Occident, Révolutions de couleurs, Hitler, Napoléon, Médias, C dans l'Air, France24, Arte, Islamistes, Al Quaïda, Libye

.

 

http://www.dailyactu.com/wp-content/uploads/2011/09/poutine-medvedev-russie.jpg

http://www.dailyactu.com/wp-content/uploads/2011/09/poutine-medvedev-russie.jpg

 

 

  (...)

 

 

Russie facteur de paix :

 

Une preuve de plus 

 

arton8194.jpg?1324327617
Syrie : La Résolution russ expose le parti anglo-americain de la guerre

19 décembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – A la surprise générale, la Russie a déposé jeudi soir au Conseil de sécurité des Nations unies un projet de résolution sur la Syrie pour couper court à l’escalade orchestrée par le parti de la guerre anglo-américain vers un conflit mondial.

Alors que tout le monde s’attendait à ce que la Russie défende mordicus le régime de Bachar al-Assad, ce qui permet de lui accoler l’étiquette de « méchant » et de faire monter la tension, la résolution appelle le gouvernement syrien à instituer des réformes démocratiques en négociation avec l’opposition. Et le double piège russe contre le parti de la guerre – dans lequel la France joue à merveille son rôle d’empire junior des Britanniques – c’est que la résolution appelle en même temps les autres protagonistes à respecter le droit international : notamment à ce que les gouvernements étrangers empêchent l’approvisionnement en armes des dissidents syriens – qui ensuite servent à attaquer la police et l’armée – et poussent tous les groupes de l’opposition à entamer des négociations avec le gouvernement.

Lors d’une conférence de presse, le représentant permanent de la Russie auprès des Nations unies, Vitali Tchourkine, a dit espérer que ce projet de résolution serve « à enrayer la violence et défendre les droits de l’homme », et a rappelé que le rôle du Conseil de sécurité est « de mettre fin à la crise », mais surtout pas d’« attiser le conflit ». En octobre, la Russie et la Chine avaient bloqué une résolution franco-britannique menaçant de recourir à des sanctions. Mais les Etats-Unis et l’UE exercent d’ores et déjà des sanctions économiques contre Damas, accroissant le potentiel de déstabilisation régionale.

Véritable stratégie d’évitement de guerre, le projet de résolution prend au dépourvu l’alliance franco-américano-britannique qui, après son tour de force en Libye, fournit armes et soutien tactique aux rebelles armés syriens postés en Turquie. Si le scénario libyen venait à se rejouer en Syrie, ce que Russie et Chine sont déterminées à empêcher, c’est l’ensemble du monde qui basculerait dans un conflit international où s’affronteraient les puissances nucléaires.

 

Extraits de la résolution russe sur la Syrie

 


Voici un extrait de la résolution russe qui déplaît tant aux va-t-en guerre lui reprochant de ne pas proférer menaces et sanctions. Dans ce projet de résolution, le Conseil de sécurité des Nations unies :


1. Demande que toutes les parties en Syrie mettent immédiatement un terme aux violences, quelle qu’en soit l’origine, conformément à l’initiative de la Ligue arabe ;

2. Presse le gouvernement syrien de mettre un terme à la répression contre ceux qui exercent leurs droits à la liberté d’expression, à se rassembler et à s’associer pacifiquement ; et termine sans délai les enquêtes menées par la commission judiciaire syrienne sur les évènements au cours desquels des civils ou des membres des forces de sécurité ont été tués ou blessés ;

3. Presse aussi tous les groupes syriens d’opposition de se dissocier des extrémistes, d’accepter l’initiative de la Ligue arabe et de s’engager sans préconditions dans un dialogue politique avec les autorités syriennes afin que puisse se tenir des discussions substantielles et en profondeur sur les manières de réformer la société syrienne ; (…)

5. Demande que toutes les parties assurent le respect et agissent conformément au droit international.

6. Appelle à un processus politique inclusif mené par la Syrie dans un environnement libéré de la violence, et menant à la pleine application des réformes répondant effectivement aux préoccupations et aux aspirations légitimes du peuple syrien ; (…)

11. Décide que rien dans cette résolution ne saurait être interprété comme une quelconque autorisation pour une interférence militaire par quiconque.

 


Retrouvez l’intégralité de la résolution (en anglais) ici.

 

 Source : Solidarité et Progrès

 

Notre stratégie d’évitement de guerre >>ICI<<

 

http://www.agora-erasmus.be/fr/Syrie-la-resolution-russe-expose-le-parti-anglo-americain-de-la-guerre_08194

 

 

.

Sur la Corée, lire ici :

 

Mort de Kim Jung Il: Pourquoi l’Occident accrédite la thèse officielle nord coréenne ?

 

 

Déstabilisation Russie Kazakhstan

F. Delorca m'a envoyé des fichiers :

 

Pièce jointe n°1
INFORMATIONS RUSSIE ET KAZAKHSTAN
 
 
En résumé :
 
- le chef de l’Eglise Orthodoxe redoute un « bain de sang ».
- plusieurs milliers de manifestants à Moscou et St Petersbourg les 17 et 18, quelques centaines dans d’autres villes
- à St Petersbourg les partisans de Limonov (« Autre Russie ») ont appelé à marcher sur « Smolny » (état-major de la révolution en octobre 1917) mais n’ont pas été suivis. (cf photo : nombre important de drapeaux nationalistes blanc-jaune-noir)
- au sein des réunions préparatoires du nouveau grand rassemblement du 24 décembre, la « base » des mouvements (dont le Front Gauche) conteste les tentatives de la droite libérale « pro-américaine » (Nemtsov, Kassianov) de s’arroger le leadership de ce qu’elle appelle « la révolution blanche ».
- à propos de l’oligarque Prokhorov le nouveau candidat de droite  aux présidentielles que soutiendrait le Kremlin dans le but de diviser l’électorat libéral au premier tour des élections de mars.
-  les émeutes au Kazakhstan et les hypothèses d'instigations extérieures
 
Pièce jointe n° 2
 
Document département d’état US sur aide aux opposants russes
.

Le patriarche de Moscou met en garde

contre un "bain de sang" en Russie

 

Le patriarche de Moscou et de toutes les Russies, Kirill, a appelé lundi à ne pas répéter les erreurs de la Révolution de 1917 ayant abouti à un "bain de sang" dans une critique apparemment adressée aux dizaines de milliers de manifestants anti-Poutine des dernières semaines.

 

"L'état d'esprit des masses est formé aujourd'hui par les technologies de l'information (...) Nous savons jusqu'où cela peut aller dans certains pays, où de nouveau le sang coule", a indiqué le patriarche dans ce qui semble être une allusion aux révolutions arabes.

 

"Que faut-il encore faire pour que notre peuple ne se livre pas à des actions susceptibles de détruire des vies humaines ?", a-t-il poursuivi dans cette déclaration publiée sur le site du patriarcat qui constitue sa première réaction au mouvement de contestation sans précédent ayant suivi les législatives du 4 décembre remportées par le parti du Premier ministre Vladimir Poutine.

 

Le Patriarche, qui a par ailleurs appelé les autorités russes "au dialogue", ne s'est pas exprimé directement sur les accusations de fraudes massives aux législatives qui, selon l'opposition, ont permis la victoire du parti au pouvoir Russie unie.


En revanche, plusieurs prêtres ont, à titre personnel, dénoncé des fraudes dont ils affirment avoir été témoins lors de cette élection, et publié leur témoignage sur des sites internet.

 

Une nouvelle manifestation anti-Poutine, organisée comme les précédentes presque exclusivement via des réseaux sociaux, est prévue à Moscou le 24 décembre.


В Москве прошел второй митинг против фальсификации выборов (фото)

 

.

L’ASSISTANCE FINANCIERE

DES ETATS-UNIS AUX ONG RUSSES

Les informations données le 5-12-2011 par le porte-parole du Déparatement d’Etat, Mark C.Toner

 

 US DEPARTEMENT of STATE 

 

http://www.state.gov/r/pa/prs/dpb/2011/12/178290.htm#RUSSIA 

 

 

Mark C. Toner

Deputy Spokesperson 

Daily Press Briefing 

Washington, DC

December 5, 2011

QUESTION: Can I come back for a second to the Russian elections --

MR. TONER: Yeah. Sure.

QUESTION: -- and in general to the elections that you described as the United States supporting actively the citizens and the organizations that work for this. But you mentioned funding, and my question is about any technical support or training because, as you know, there were publications saying that the U.S. basically develops new technologies such as the, quote unquote, “internet in a suitcase” that such people can use if they meet with resistance from the local governments as far as wherever. Can you talk about that? Can you tell us if that is true or not and if you are --

MR. TONER: I'm sorry. What specifically are you asking about?

QUESTION: Specifically question is the support to the groups that you described. Is it strictly financial or is it also technical support and training? Any other kinds of support?

MR. TONER: My understanding is that it's – it is – it’s both financial but also, I believe, training as well. In terms of other types of assistance, I don't know. We have, I know, spent more than $9 million to support free and transparent processes for Russia's upcoming – or elections. And you know, again, our interest is to support these NGOs that support the process, not necessarily to support – never frankly to support any given political party. And the Secretary laid out the overarching philosophy behind this quite eloquently in her speech to National Democratic Institute a few weeks ago.

QUESTION: And the $9 million throughout the government or specifically through a program?

MR. TONER: Right. And Golos, by the way, is just one of many nongovernmental organizations in Russia that receive this kind of assistance.

QUESTION: Thank you.

(The briefing was concluded at 1:45 p.m.)

DPB # 186

.
Commentaire que j'ai posté sur le site Alter-info
en réponse à un Russe défendant les Occidentaux :
.
Alexandre, je suis d'origine russe, ma mère faisait partie de l'oligarchie arrogante qui possédait tout - comme disait ma mère, "tout dans la région, même le cinéma muet qu'on venait d'implanter en 1917, appartenait à ma famille". En 1917, ma mère a quitté la Russie, toute petite, pendant la révolution, avec sa famille. Je n'ai pas choisi mes origines, mais j'ai choisi mes engagements. Et finalement, les plus sincères ne sont pas les jeunes qui avant d'avoir réussi, sont révolutionnaires, mais ceux qui, comme Allende, Castro, Guevara... fils de grands bourgeois, ont vu de près l'INJUSTICE, et ensuite l'ont dénoncée et combattu. J'ai vu, j'ai réfléchi, j'ai choisi mon camp. Et quand j'ai été en URSS avant la chute, j'ai vu qu'il n'y avait ni misère, ni sdf, ni chômage, mais tous avaient travail et toit, tout était gratuit (santé, école, crèche, fac, sports, etc), et les produits de 1e nécessité étaient subventionnés. Le métro était presque gratuit. Etc... A l'heure actuelle, on apprécierait ça partout, non ? Ca avait du bon, non ? TOI, tu défends le libéralisme. Tu as vu ce qu'il a fait en URSS ? La Russie s'est effondrée, misère absolue et oligarques - l'Occident a fait main basse sur tout. Puis vint Poutine, qui redressa d'une main de fer - ce qu'il fallait dans le désordre - le pays, le reconstruisit, et lui rendit sa fierté. Hommage au grand Poutine, idole de tant de Russes, d'ailleurs, qui lui sont reconnaissants ! Et face à la menace, il est l'homme de la situation: Tes amis libéraux qui n'apportent partout que pauvreté, chômage, misère, dettes, pillages, guerres, destruction de tout ce qui est social, services publics, droit du travail, souveraineté, culture - il faudra TOUS un jour parler l'Anglais -, ils ne pensent qu'à une chose, comme sous Eltsine : mettre un pion à la tête du pays, piller ses richesses, le soumettre - comme les Libyens désormais utilisés contre les Syriens ! -. C'est ça que tu veux, une Russie de privilégiés et de pauvres + ou - esclaves,  une Russie américanisée, vassalisée, privée de son indépendance, etc ? Tout ça pour servir Mâmon, le Marché, les banksters, le Cartel bancaire ? Ou tu es un sot, ou tu es un conditionné (un pauvre manipulé par la désinformation des médias menteurs de l'occident), ou tu n'as pas ta tête. Eva

http://www.alterinfo.net/Scenario-syrien-en-Russie_a68381.htm
.
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 01:34
Afrique. Les médias alternatifs, moyen de lutte contre le système capitaliste.
Bernard DODJI BOKODJIN

« Les capitalistes appellent « liberté de la presse » la liberté de corruption de la presse par les riches, la liberté d’utiliser la richesse pour fabriquer de toute pièce et falsifier la supposée « opinion publique ». Les défenseurs de la « démocratie pure » se manifestent aussi dans ce cas comme des défenseurs du plus immonde et vénal système de domination des riches sur les médias de masse, et en deviennent des menteurs qui trompent le peuple et qui, avec des phrases belles mais fausses jusqu’à la moelle, le détournent de la tâche historique concrète de libérer la presse de sa soumission au capital ».

Oscar Arias, président du Costa Rica.



Ces mots du président du Costa Rica, révèlent la place que les médias occupent dans le monde actuel pour que les « riches du monde » déploient tout leur arsenal financier pour les contrôler. Depuis quelques décennies, les Technologie de l’Information et de la Communication (TIC) ont pris une importance capitale dans le quotidien de toute la population mondiale. Toute initiative, projet ou action ne peut connaitre de réussite s’il n’y a pas une communication adéquate autour du sujet. Internet, télévision, presse écrite, radio… tous diffusent à longueur de journée des informations sur les divers sujets qui alimentent l’actualité du monde. Et la population, dans la plupart des cas, prend pour « vérité biblique » les informations véhiculées par les médias.

Or, la plupart des « grands médias » sont au service d’un système qui a pour principal objectif, la domination des pays du Sud pour une appropriation de leurs ressources minières, financières et humaines. Les médias qui voudraient montrer une résistance dans la mise en application du plan austère des capitalistes sont rapidement submergés par des dollars, et tombent dans le piège bien affiné des financiers du monde. En 1880 à New-York, le journaliste John Swinton confessait que « le travail des journalistes consiste à utiliser le mensonge pur et simple, pervertir, diffamer et adorer le « Mammon » (l’argent) à ses pieds, pour détruire la vérité, et pour vendre son pays et son humanité pour manger chaque jour. Cela, vous le savez et je le sais, mais quelle est cette illusion de célébrer une presse indépendante ? Nous sommes les instruments et les vassaux de ces riches qui se cachent dans les coulisses. Nous sommes des marionnettes pour ceux qui en tirent les ficelles, et nous dansons. Nos talents, nos potentiels et nos vies sont propriétés d’autres hommes. Nous sommes des prostitués intellectuels ».

Dans ce paysage hautement corrompu, quelques médias s’efforcent encore de ne pas succomber à la tentation et luttent pour une distribution équitable des ressources de la planète, l’avènement des États de droit et une véritable démocratie adaptée au contexte africain, avec une justice équitable. D’autres encore sont engagés pour la cause des dominés et arrivent à constituer un contre-pouvoir réel des dirigeants. Pambazuka news est l’un de ces médias qui, de part ses articles, son espace d’expression, éclaire les peuples africains et du monde entier sur le système de gouvernance en faveur de quelques dirigeants au pouvoir en Afrique. Il montre, par les analyses de ses correspondants partout dans le monde, les voies et moyens empruntés par les « riches » du monde pour imposer une domination accrue sur les « pauvres ».

Il est clair que les peuples ne sont pas assez informés, ou sont mal informés sur le système de fonctionnement érigé en loi par les néolibéraux et qui sont respectés à la lettre par des dirigeants africains à la solde de ce système. C’est là toute l’importance des médias libres ou alternatifs qui œuvrent pour une éducation dites « citoyenne » car le pouvoir véritable appartient au peuple. L’existence de ces médias constitue un problème pour « les mercenaires » africains car ils donnent des informations jugées sensibles par les pouvoirs en place.

Pambazuka news milite pour sortir l’Afrique du joug colonialiste et de la domination des mafias de la françafrique. Les articles en trois (03) langues différentes est une opportunité unique que seul, des médias « commerciaux » possèdent. Ceci est un atout considérable car des milliers de lecteurs à travers le continent africain arrivent à saisir le sens véritable des actions posées par leurs gouvernants. Il convient de préciser que le journal Pambazuka news donne la possibilité à des mouvements sociaux, ONG, associations, artistes militants et activistes des droits de l’Homme qui sont boycottés par les grands médias de vulgariser leurs différentes actions ou activités menées dans le sens du véritable développement de l’Afrique. Il constitue une tribune où tous les articles provenants des quatre coins du continent sont publiés sans distinction aucune. Quitte aux acteurs et militants du continent d’en profiter et de faire valoir notre droit et de demander des comptes aux avides du pouvoir.

La révolution au Maghreb et dans le monde arabe a montré que seul le peuple peut choisir son dirigeant ; et ce pouvoir est inaliénable. Mais, pour que ce peuple arrive à montrer sa détermination dans le choix de son dirigeant, il faut qu’il soit suffisamment informé, éduqué et formé pour revendiquer ses droits. Le grand défi est d’arriver à concurrencer les médias mainstream qui passent à longueur de journée des télénovelas pour endormir le peuple ou encore qui font la propagande des dirigeants mafieux. Ce défi peut être relevé avec beaucoup d’abnégation et de travail de la part de militants du monde. Heureusement, les médias alternatifs constituent un moyen de diffusion d’informations, riches et vraies, sans discrimination, ceci pour impulser le développement du continent noir. Les messages véhiculés par ces médias sont différents, voire s’opposent à ceux des médias mainstream. Cette tendance doit être maintenue car c’est là que réside la force des médias alternatifs. L’uruguayo-vénézuélien Aram Ahoronian, un des fondateurs de teleSUR, met en garde contre les dangers qui guettent les médias alternatifs en disant : « il ne sert à rien d’avoir de nouveaux médias, de nouvelles télés, si nous n’avons pas de nouveaux contenus, si nous continuons à copier les formes dominantes. Il ne sert à rien d’avoir de nouveaux médias si nous ne croyons pas à la nécessité de nous voir avec nos propres yeux. Parce que lancer des médias nouveaux pour répéter le message de l’ennemi, c’est être complice de l’ennemi ».

D’où la nécessité d’avoir un forum social mondial des médias libres pour vulgariser les actions et consolider les acquis de ces médias. L’importance de ce forum réside dans la mobilisation qui sera autour de l’évènement et à chaque édition suscitera le partage d’expériences et des échanges d’idées qui permettront à chaque structure d’agir localement et de développer d’autres initiatives d’information. Les informations données et les messages passés doivent être ceux correspondant à chaque milieu et qui doivent agir véritablement sur les actions des communautés concernées. Penser globalement et agir localement, tel doit être le leitmotiv des médias alternatifs. L’avenir de l’Afrique en dépend.

 

Bernard Dodji Bokodjin

Sociologue, membre d’Attac Togo / CADTM

 

http://www.cadtm.org/

URL de cet article 15400
http://www.legrandsoir.info/afrique-les-medias-alternatifs-moyen-de-lutte-contre-le-systeme-capitaliste.html
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 01:23

 

 

L’Iran et le Drone : Un Désastre Ravageur pour les Etats-Unis
Georges STANECHY

Les hurlements du vent ne font pas trembler la Montagne - Proverbe Chinois

Silence

Silence des médias occidentaux, presse, radio, TV, chroniqueurs obsédés de buzz, praticiens patentés du ’bashing’ capables de s’emparer du moindre prétexte dès qu’il s’agit de diaboliser Russie, Chine, Cuba, Venezuela et autres boucs émissaires désignés à la vindicte d’une opinion publique droguée de désinformation… Censure privatisée, parfaitement rodée.

Parfois, dans la presse européenne ou nord-américaine, quelques maigres entrefilets, comme à regret, de reprises de communiqués d’agence de presse, lénifiants, noyés dans la masse de ce qu’on n’a pas le temps de lire. Alors que les médias du reste du monde n’ont cessé d’en faire leurs titres et articles ces jours derniers, particulièrement en Asie.

L’évènement qui s’est produit le dimanche 4 décembre 2011 présente, pourtant, des implications immédiates et une portée géopolitique d’une colossale importance. Composant un cocktail qui devrait passionner “journalistes d’investigation” et “experts médiatiques de politique étrangère”, esprits curieux et friands d’actualités, amateurs de jeux vidéo, lecteurs de BD et de romans d’espionnage assaisonnés aux missions ou exploits “impossibles”.

Coup de théâtre fusionnant tous les ingrédients des hautes technologies : aéronautique futuriste, guerres secrètes entre services spéciaux ou renseignements militaires, CyberWars ou conflits mêlant télécommunications cryptées et informatique bardée de codes et pare-feux, ruses minutieusement architecturées face aux foucades de l’arrogance stupide…

Silence, expression d’un déni.

Celui d’un désastre militaire et technologique majeur, immense, ravageur, pour les USA, dans leur prétention hégémonique à dominer le monde. Aux conséquences multiples.

Ce désastre vient de leur être infligé par l’Iran.

Ses spécialistes en CyberWars, en « guerre électronique », se sont emparés d’un exemplaire de son drone technologiquement le plus sophistiqué. Avion sans pilote à bord, radioguidé au moyen d’un système satellitaire, qui avait décollé d’Afghanistan. Le faisant atterrir en douceur, après en avoir neutralisé les systèmes de sécurité, avec une parfaite maîtrise, sur une de leurs bases aériennes.

L’appareil avait pénétré l’espace aérien iranien, se croyant indétectable pour l’avoir effectué précédemment à plusieurs reprises, sur une profondeur de 225 km au nord-est du pays. Survolant Kāshmar, capitale de la province de Razavi Khorasan.

Kāshmar, à 926 km de Téhéran, célèbre pour la beauté veloutée de ses tapis laine et soie à l’extraordinaire finesse des motifs rehaussés, dans leur brillance, d’un subtil équilibre de couleurs et nuances. Amateurs et collectionneurs de tapis persans, notamment dans les pays de l’Eurasie, en raffolent. A 220 km de la frontière afghane dans le nord-est du pays, près du magnifique désert deLoot, un des plus beaux de la planète. La proximité de l’air chaud lui permet de cultiver une quarantaine de variété de raisins, avec une des plus savoureuses productions mondiales de safran (1). Réputée, aussi, pour la qualité de deux universités : Payame Nur University, spécialisée dans l’enseignement à distance, et Azad University.

Le drone n’était pas là pour photographier universités, hôpitaux, stations d’épuration d’eau et centrales électriques de la ville. Photos et plans sont disponibles au public. Les Iraniens savent que ces infrastructures civiles figurent parmi les cibles prioritaires, malgré l’interdiction internationale des Conventions de Genève, en cas de bombardements par “La Communauté Internationale”. Comme ce fut le cas en Palestine-Gaza, Irak, Afghanistan, Liban, ou en Libye récemment réduite en cendres. (2)

Pas davantage pour inventorier les sites touristiques de la région…

JPEG - 21.8 ko
Rires en Chine sur la diabolisation obsessionnelle de l’Iran par les occidentaux

Le Chihuahua

Il ne le savait pas, impatiemment attendu ce jour-là. Une réception spéciale lui était réservée, s’agissant d’un drone d’exception. De loin, beaucoup plus perfectionné que les “drones-tueurs”, armés de missiles, spécialisés dans les massacres quotidiens de civils en Afghanistan ou au Pakistan, aux noms sanguinairement évocateurs : “Reaper” (La Faucheuse), “Predator”... (3)

Non. C’était la superstar de l’arsenal US qui franchissait la frontière iranienne, un « drone espion » : le RQ-170 Sentinel. La crème de la crème, en termes de haute technologie aéronautique et militaire, un concentré de tout le savoir et de la technicité la plus secrète, même auprès de ses alliés et vassaux, du complexe militaro-industriel US.

Peu d’exemplaires construits. Si précieux que seule la CIA en détient l’exclusivité : mise au point, programmes des missions, pilotage, exploitation des informations recueillies. Son pilotage s’effectue à partir de la base de Tonopah dans le Nevada, via des relais satellite. Les RQ-170 Sentinel chargés d’espionner Iran, Pakistan et Chine, limitrophes de l’Afghanistan, sont dans leur majorité physiquement positionnés et gérés par la CIA, depuis 2008, sur la base aérienne de Shindand, avec leurs équipes de maintenance, même s’ils sont pilotés à partir des USA.

Située à 1.500 mètres d’altitude dans la province de Hérat à l’ouest de l’Afghanistan, face à l’Iran, la “Shindand Air Base” est destinée, chez les stratèges US, à servir de plateforme logistique dans l’éventualité, souhaitée par tous les traîneurs de sabre à Washington, d’une invasion de ce pays. Car, rien ne justifie une telle démesure de moyens face à une guérilla de résistance nationale, faiblement armée, en Afghanistan. Cette gigantesque base vient de faire l’objet d’un triplement de son infrastructure et pistes en 2011, et une nouvelle piste va encore être rajoutée début 2012. La longueur de ses pistes permet de recevoir les avions de transport géants C-17 Globemaster III. (4)

Le RQ-170 Sentinel, drone à long rayon d’action capable de voler à 15 000 mètres d’altitude, sa forme en delta lui donne une envergure de 26 mètres en largeur, 4,5 mètres en longueur, 1,84 en hauteur. Equipé d’un réacteur General Electric TF34connu pour sa robustesse et sa fiabilité. Son équipement, son “design”, son “avionique”, pour reprendre le jargon du métier, sont dérivés du fameux bombardier B-2, réputé indétectable par tout système radar. D’où son qualificatif de “furtif” selon l’expression technique, “stealth” en anglais. (5)

Cette merveille aéronautique a ainsi une “signature”, une identification ou un repérage, parmi les plus faibles : acoustique, infrarouge, visuelle et radar. Quasiment, impossible à détecter, passant inaperçu. Quand il l’est, c’est trop tard, ayant disparu ou déjà frappé. En raison de deux caractéristiques :

=> Son aérodynamisme en forme d’aile-volante en matériaux composites, au profilage offrant peu de prise aux ondes radars adverses

=> Son revêtement spécial, sa “peau” (wing skins) comme disent les spécialistes, dont la composition multicouche est ultrasecrète, absorbant tous types d’ondes de détection radar.

Il embarque le nec plus ultra de ce que science et technique ont pu rendre opérationnel sur le plan de la détection, de la surveillance, du radioguidage, et des transmissions cryptées : interception de communications, prélèvement par capteurs (sniffers) d’émanations chimiques ou radioactives même à doses infimes, prise de photos et de films par tous temps et toutes résolutions de nuit comme de jour, identification des positions radars ennemies, centres de commandements, localisation de bunkers et souterrains, etc.

L’ensemble de cet appareillage est si sophistiqué et sensible qu’il est nécessaire d’abriter ce drone, en dehors de ses missions, dans un hangar climatisé.

Pareil « trésor volant » évolue, évidemment, dans un environnement sécurisé à l’extrême. Quatre systèmes de sécurité le rendent quasiment invulnérable :

i) Systèmes antibrouillages (“anti jam”) et de guerre électronique les plus récents et les plus puissants

ii) Doublement systématique des éléments essentiels de sa motorisation et de son pilotage, avec basculement immédiat de l’un à l’autre dès l’amorce d’une panne improbable

iii) En cas de perte de contact avec son pilote à terre, procédure de mise en pilotage automatique avec programmation de son ordinateur de bord en guidage autonome lui permettant de retourner à sa base initiale, dans une sorte de « retour au pigeonnier »

iv) En cas de défaillance du pilotage automatique, ou du système de « retour au pigeonnier », phase terminale par destruction automatique, ou plutôt pulvérisation en vol, pour qu’il n’y ait aucune possibilité de récupérer une quelconque pièce ou trace éventuelles à récupérer par des mains autres que celles des agents de la CIA.

Dans leur mégalomanie coutumière, les experts militaires et du renseignement US l’avaient surnommé “The Beast of Kandahar”, où il fut exhibé et filmé en vidéo au décollage en 2007 pour la première fois. La Bête, le Monstre… Mais encore, en argot anglais, The Beast c’est le flic méchant, à la matraque facile, la brute, la terreur légitimée par l’insigne et la loi du plus fort…

Les ingénieurs Iraniens ont apprivoisé, domestiqué, The Beast.

Le transformant en Chihuahua docile, couettes enrubannées au vent, allant sagement se coucher selon leurs instructions, et dans la soumission, sur le coussinet qu’ils lui avaient assigné. A son insu, coupant ses relations satellitaires, se substituant au pilote du Nevada, gérant tous les recoins de son ordinateur de bord, son cerveau, le manipulant de brillante façon au point de le faire atterrir, sur ce qu’il croyait être sa niche ou son “pigeonnier” d’origine : la “Shindand Air Base”. Intact.

Saluons, sportivement, ce fantastique et historique exploit.

JPEG - 22.8 ko
Présentation du RQ-170 Sentinel intact par l’Iran. La grille qu’on aperçoit est l’entrée du réacteur, situé au milieu de “l’aile volante”, conçue pour éviter “l’ingestion d’oiseaux”.

Un cadeau impérial

Mais, allons au-delà.

Conséquences, perspectives, bouleversements, impacts, s’amoncèlent : juridiques, économiques, technologiques, militaires, géopolitiques. Un regard sur les plus déterminants s’impose pour qui veut comprendre l’ampleur de l’évènement. Reste deux attitudes : soit examiner d’un œil clinique et logique les faits, soit en nier l’évidence, l’importance, en se réfugiant dans une idéologie sclérosante.

Essayons la première voie, en retenant brièvement quelques dimensions :

i) Droit International et Bellicisme

« Acte hostile », gravissime, dénoncent les Iraniens, en saisissant les instances de l’ONU. Sachant qu’ils n’obtiendront rien. Mais, ils ont raison sur le fond, en droit international, et pour le principe : une fois de plus, tendre à l’ONU le miroir de ses postures hypocrites, son double jeu et son incurie. Imaginons qu’un drone russe ou chinois ait pénétré de 225 km à l’intérieur des frontières des USA… Dans l’hystérie médiatique, ce ne seraient que cris, résolutions, sanctions, en cascade, de “La Communauté Internationale”.

Plus révélateur est le comportement de la nomenklatura US. Lundi dernier sur CNN, l’ancien vice-président Dick Cheney, le second de Bush, reprochait à Obama de ne pas avoir immédiatement donné l’ordre de bombarder l’endroit où avait été vu pour la dernière fois le drone capturé par les Iraniens :

« La bonne réponse à cette affaire était de réagir immédiatement dès que l’appareil a été capturé et le détruire… Cela peut être fait à partir d’une opération aérienne. Cela peut être réalisé par une rapide frappe aérienne ». (6)

Non seulement, aucune volonté de s’excuser ou de regretter un tel « acte hostile », mais, au contraire, il paraît naturel de passer aussitôt, jouant les outragés, à un « acte de guerre ».

Position partagée par les politiciens du Congrès US. Notamment, chez les candidats ’républicains’ aux primaires présidentielles en cours dans une surenchère délirante : tels, l’ancien président de la Chambre des Représentants Newt Gingrich, (7), ou encore Rick Santorum, qui ne cessent de préconiser l’assassinat des dirigeants de l’Iran ainsi que celui de ses scientifiques. Exigeant, outre ses centres de recherche atomique, le bombardement de ses productions de pétrole et de gaz, ses infrastructures portuaires, etc.

Un tel degré d’inconscience, d’irrationalité, de fanatisme, à ce niveau de responsabilité, démontre combien la caste dirigeante américaine est gangrénée par un ramassis de milliardaires-voyous, analphabètes de la situation du monde. Etalage d’arrogance, de mépris des peuples, de la vie humaine et des principes élémentaires du respect du Droit à l’Autodétermination. Véritables gangsters psychopathes de la violence, substituant l’Assassinat, le Bellicisme, au Droit International.

Face au désastre militaire et technologique que représente la saisie intacte du RQ-170 Sentinel par les Iraniens, leur fureur aveugle ne semble pas se calmer…

ii) Science et Technologie

Le Président Ahmadinejad, ingénieur de formation, s’en délecte dans l’ironie. Synthétisant, dans un entretien avec une télévision latino-américaine, un des aspects majeurs de cette opération, évoquant un “cadeau” :

« Les américains ont peut être décidé de nous offrir cet avion espion … »

Assurément, “cadeau” est bien le terme. Impérial. Au minimum, d’une valeur de 50 milliards de dollars. Et, je pèse mes chiffres !... Ce n’est pas simplement le prix de l’appareil et de son équipement. C’est aussi celui de la masse des brevets, fournis gratuitement à l’Iran.

Celui de l’ensemble, de l’aboutissement sur plusieurs décennies, des programmes, budgets, financements, centaines de milliers d’heures de recherches, d’essais, de mises au point, de savoir-faire (know how), dans une multitude de disciplines et de techniques : aéronautique, motorisation, matériaux composites, réseau de fibres optiques embarqués, logiciels de bord, interfaces satellitaires, radars, télécoms et radioguidages, optiques et systèmes électro-optiques, photos, système d’imagerie hyperspectrale, systèmes de piratages téléphoniques et informatiques, d’écoutes, prélèvements chimiques-bactériologiques, sondes ou sniffers de particules radioactives, etc.

L’équivalent d’une visite guidée, portes ouvertes, par le Pentagone, au cœur de l’arsenal et du ’secret défense’ de son industrie de l’armement. Le complexe militaro-industriel US soudainement nu comme un ver, sous les projecteurs. Tous les systèmes de navigation, de radar, de furtivité, de mesures et de contremesures électroniques, intégrés aux appareils les plus perfectionnés des forces aériennes US et occidentales, offerts aux patientes investigations des spécialistes Iraniens.

Non seulement le fameux bombardier B-2, mais aussi le chasseur de dernière génération F-35, qualifié de “furtif”, qui a le même fabricant que le drone espion : Lockheed Martin. Chasseur polyvalent (Multirole Joint Strike Fighter) qui équipe progressivement l’aviation, la marine, le corps des marines (modèle spécial à décollage vertical), des USA, ainsi que la Royal Navy britannique. Prochainement une vingtaine pour Israël, livrables à partir de 2018, avec une option sur 55 supplémentaires. Sous la pression du lobby sioniste, le Congrès US a bloqué la vente du F-35 à l’Arabie saoudite qui devra se contenter du F-15 de conception ancienne, et de plus, dans une version bridée...

Paradoxe, l’Iran bénéficie dès aujourd’hui des technologies les plus secrètes et précieuses de l’aéronautique US que l’Arabie saoudite, un des plus fidèles alliés des USA, n’obtiendra jamais, et qu’Israël ne pourra utiliser que dans sept ans ! “Cadeau”, faisant apparaître ridicule, dérisoire, caduc, l’embargo obsessionnel des occidentaux sur le transfert de technologie à l’Iran …

Mais, rien n’y fait. L’arrogance indécrottable des responsables US et de leurs « experts militaires » demeure. Exemple : un analyste du Teal Group (expertise en aéronautique et spatial), Richard Aboulafia, minimise le cataclysme dans une métaphore méprisante :

« D’un point de vue du secret, c’est comme si on avait fait tomber une Ferrari dans une culture du char à bœuf ». (8)

Fanatisés, conditionnés, niant les faits, abrutis d’idéologie coloniale, la nomenklatura US ne peut fantasmer l’Iran qu’en désert technologique, peuplés de sauvages, incapables de décoder, adapter, tirer le moindre enseignement de la saisie d’un appareil de haute technologique que ses ingénieurs ont fait atterrir comme une fleur sur leur territoire. L’arrogance n’est-elle pas une manifestation imbécile, une pathologie déconnectant de la réalité, précipitant droit dans le mur ?… Symptôme du pathétique suicide intellectuel d’une oligarchie.

JPEG - 17.3 ko
Rires en Chine sur les menaces des va-t-en-guerre contre l’Iran. L’Oncle Sam tient dans ses bras le rapport de l’IAEA sous le regard impatient de Netanyahou.

Le Lièvre et la Tortue

Certes, sur le papier le rapport de forces théorique entre l’Empire et l’Iran reste inchangé. Une vague de bombes atomiques peut réduire en poussière l’Iran, en quelques secondes. Toutefois, utiliser la force atomique, contre un Etat qui n’attaque personne, n’occupe aucun pays dans la violence ni la spoliation, serait pour l’Empire se mettre au ban de la planète entière. Même, sous prétexte de guerre préventive fondée sur des mensonges. D’où l’intensité de la “guerre secrète” imposée à l’Iran.

Comme dans la fable du ’Lièvre et la Tortue’, rattrapant dans beaucoup de domaines le retard accumulé sous la dictature du Shah inféodée aux industries de l’armement occidentale, pour préserver son indépendance l’Iran a édifié une performante industrie de la défense et du renseignement. Adossée à une infrastructure scientifique et technique de premier plan, aux nombreuses universités, multiples centres de recherches et milliers d’ingénieurs (ce qui va exiger des services occidentaux beaucoup d’assassinats pour les exterminer jusqu’aux derniers…).

Ce coup terrible, envoyé en pleine figure de l’appareil militaire américain et occidental dans son ensemble, est révélateur. L’opération réussie d’arraisonnement du drone espion, préparée de longue date, méticuleusement mise au point, en est une éclatante démonstration.

L’Iran, sur les 10 dernières années, a abattu, neutralisé, de nombreux drones franchissant ses frontières. La plupart ont été récupérés sous forme de débris et reconstitués, certains en bon état. D’autres ont été complètement perdus, dont deux abattus au-dessus des eaux territoriales du Golfe Persique. Les autorités iraniennes vont prochainement organiser une exposition, destinée dans un premier temps aux ambassadeurs et aux professionnels de l’information, pour présenter le drone espion arraisonné, encadré de 7 autres drones en bon état : 4 israéliens (violation des frontières est) et 3 américains (violation des frontières sud et ouest).

A partir de cette mine d’informations, les Iraniens avaient organisé des équipes multidisciplinaires de recherche et développement afin de pénétrer tous les secrets du fonctionnement de ces aéronefs sophistiqués. D’autres équipes, se relayant nuit et jour, se sont spécialisées, par type de drone, dans un véritable travail de fourmi : suivre toutes leurs évolutions, en Iran, en Afghanistan. Et, même au Pakistan, où une de leur équipe était présente en permanence.

Le drone a un grand défaut : il est excessivement bavard, une pie jacassant sans interruption. Ne pouvant cesser de communiquer avec son pilote au sol pour savoir où se diriger, envoyant un flot continu d’images, d’informations et prélèvements divers. Une masse de communications faciles à enregistrer, même en langage codé. Ce bavardage continu facilite grandement l’apprentissage de son langage. Rien de plus facile : quel que soit son niveau de cryptage, un langage codé « se casse ». Les Iraniens comptent parmi eux les meilleurs mathématiciens et logiciens du monde (dont de nombreuses femmes…), jonglant avec les algorithmes et les supercalculateurs avec autant de facilité qu’un joueur de frisbee. (9)

Dernière étape, à partir du décryptage, décortiquer le fonctionnement de son cerveau. Qui n’a rien à voir, pour le moment, avec la complexité du cerveau humain. Un simple logiciel de bord qui, par définition, livre celui utilisé au sol. Avec leurs différents modes d’échanges d’instruction via les satellites. C’est ainsi que la “feuille de route” du RQ-170 Sentinel destiné à violer les frontières de l’Iran pour l’espionner, était connue de la défense iranienne dès son décollage…

S’amusant à pénétrer les ordinateurs de la “Creech Air Force Base” dans le Nevada et y infecter de quelques virus retors, pendant plusieurs semaines à l’insu des spécialistes US, l’ensemble de leur flotte de drones. Générant de multiples incidents, jusqu’à provoquer l’écrasement d’un drone de type Reaper aux Seychelles cette semaine. (10)

S’il est possible de disposer de tous les codes sources pour arraisonner des drones adverses, en gérant leurs liaisons terrestres et satellitaires parmi les plus fortement protégées, il faut savoir que la maîtrise d’algorithmes et de logique est encore plus simple dans le contrôle des stations de radars, avions, bateaux, chars d’assaut, missiles. Jusqu’aux relations satellitaires coordonnant les troupes au sol…

Constat implacable : les forces armées iraniennes, sur le plan opérationnel de la « guerre électronique », ont atteint l’excellence. Faisant au moins jeu égal, si ce n’est plus, avec leurs adversaires potentiels. Ceux qui prétendent l’envahir auront en face d’eux non pas un pays sans ’défense électronique’ comme la Palestine, le Liban, l’Irak, l’Afghanistan, le Pakistan ou la Libye, qu’ils sont habitués à écraser dans la facilité et l’impunité, après avoir “aveuglé” leurs défenses aériennes quand ils en ont, mais des forces comparables aux leurs… (11)

The Beast, emblématique d’une géopolitique mégalomaniaque de l’absurde, subitement devenue l’ombre d’elle-même.

Préfigurant le sort d’un Empire décadent…

(1) Safran qu’on retrouve sur nos tables, du fait d’un embargo hypocrite profitant surtout aux intermédiaires véreux, dans un conditionnement ’espagnol’, ’turc’, ou autres appellations d’origines non contrôlées…

(2) Cf. in Justice ou Injustice internationale, Daniel Lagot, Edditions L’Harmattan, 2009, Les Conventions de Genève, art. 85.5, énoncent parmi les crimes de guerre :

- « soumettre la population ou des personnes civiles à une attaque »

- « lancer une attaque indiscriminée atteignant la population civile ou des biens de caractère civil, en sachant qu’elle causera des pertes en vies humaines dans la population civile, des blessures aux personnes civiles, des dommages aux biens civils, “excessifs par rapport à l’avantage militaire et concret attendu” ».

(3) Ces “drones-tueurs” sont responsables des plus grand massacres actuels de civils en Afghanistan et au Pakistan, sous prétexte de tuer des “commandants Talibans ou membres d’Al Qaïda”. Comme lors de la guerre du Vietnam, à l’exemple des luttes des puissances coloniales contre une révolte face à leurs prédations, tout chef de village est assimilé à un rebelle, un insurgé, un terroriste, ou un Taliban. En conséquence : tué avec sa famille, quand ce n’est pas avec l’ensemble de son village. Dans la stratégie de lutte contre une résistance nationale, le premier objectif étant de déstructurer une société en éradiquant un quelconque “leadership”.

(4) L’USAF y a affecté le 838th Air Expeditionary Advisory Group, cohabitant avec les services spécialisés de la CIA.

(5) Le coût “officiel” de chaque B-2 avec ses pièces détachées et sa maintenance, est évalué à 2,13 milliards de dollars (’B-2 Bomber : Cost and Operational Issues Letter Report, 14 August 1997, GAO/NSIAD-97-181.’ United States General Accounting Office).

Attaquant toujours de nuit, les B-2 ont été le fer de lance de l’écrasement de l’Irak sous les bombes en 2003, au cours duquel ils ont lancé plus de « 1,5 millions de pounds » (1 pound = 0,45359237 kg) de bombes de tous calibres. Jusqu’à une tonne par bombe.

Trois d’entre eux, furent les premiers appareils de l’OTAN, à pénétrer dans l’espace aérien Libyen pour y bombarder des aérodromes en mars 2011, déversant une quarantaine de bombes.

Dans les deux cas, pour « renverser » un dictateur… Ils ont été aussi utilisés au Kosovo et en Afghanistan, pour annoncer l’arrivée de « la démocratie »…

(6) ’The right response to that would have been to go in immediately after it had gone down and destroy it,’ […] ’You can do that from the air. You can do that with a quick air strike.”, http://rt.com/news/iran-obama-drone-request-713/

(7) Inconnu de l’opinion publique internationale jusqu’à sa récente et délirante déclaration qualifiant les Palestiniens de « Peuple inventé et terroriste »…
(8) ’From a secrecy standpoint, it’s like dropping a Ferrari into an ox-cart technology culture’, http://www.defensenews.com/story.php?i=8517205&c=AIR&s=TOP

(9) La Chine possède le deuxième plus puissant supercalculateur du monde, et le plus rapide, avec son Nebulae Dawning de 1,2 pétaflop et 55 680 cœurs Intel…

(10) http://rt.com/usa/news/seychelles-drone-us-iran-711/

(11) Avec d’autant plus de facilité quand ils leur ont vendu le matériel de défense antiaérienne dont ils connaissent toutes les caractéristiques, emplacements, systèmes de surveillance et de communication, disposant de tous les codes sources qu’ils peuvent neutraliser en un claquement de doigt. Exemple : les missiles antiaériens “crotale” livrés par la France à la Lybie (9 unités d’acquisition & 27 unités de tir) n’ont abattu aucun avion ni hélicoptère …

Caricatures talentueuses de Pang Li et Luo Jie du ChinaDaily Europe

URL de cet article 15421
http://www.legrandsoir.info/l-iran-et-le-drone-un-desastre-ravageur-pour-les-etats-unis.html

Note d'eva : Tant de silences assourdissants des Médias aux ordres ! Comme celui sur l'Islande qui refuse la dictature du Cartel bancaire ... ou sur l'Equateur §
§
Équateur : le courage politique de dire non à la dette et au FMI
Guillaume BEAULANDE

Le 14 décembre 2008, le président de l’Équateur, Rafael Correa, prenait la décision simple et ferme de ne plus payer la part « illégitime » de la dette publique et de suspendre le remboursement des titres de la dette. Retour sur une réussite politique, sociale et économique.

Rafael Correa annonçait un plan de restructuration ainsi qu’un audit de la dette publique pour en déceler la part « légitime » (la part utilisée dans l’intérêt du peuple équatorien) et celle « illégitime » (le renflouement des banques privées et issue des contrats de dettes illégaux), voire « odieuse » (contractée par des régimes dictatoriaux contre l’intérêt du peuple). Le pouvoir exécutif avait en effet décidé en 2007 de mettre en place une commission d’enquête pour un audit de la dette sur la période 1976-2006 dont faisaient partie des experts européens tels que Éric Toussaint du Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers-Monde (CADTM). Le Président de l’Équateur déclara qu’il ne paierait plus la part de la dette jugée illégitime. Cette part fut estimée alors à 70% de sa totalité. Un point significatif de cette démarche est que 95% des créanciers de l’Équateur (FMI, Banques, et autres fonds institutionnels) ont accepté cette décision !! En utilisant l’outil de l’audit de la dette et grâce à une mobilisation (...) Lire la suite »

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 01:20

 

 

Jusqu’à quand trouvera-t-on des excuses à Israël ? (Middle East Monitor)

MEMO
L'intellectuel défunt Edward Saïd a dit, comme chacun sait, que "la manière dont on excuse Israël pour tout ce qu'il fait est unique au monde". Ces excuses sont devenues encore plus la norme aujourd'hui qu'à l'époque du professeur Saïd.
La lâche décision du journal Haaretz cette semaine d'enlever de son site Web, quelques heures après sa parution, un article traitant du racisme épouvantable d'Israël contre les noirs, n'a pas empêché deux journaux majeurs, le Financial Times (FT) et le New York Times de parler de ce phénomène révoltant.
Le timing était parfait, car il correspondait au 20ème anniversaire de la révocation de la Résolution 3379 de l'ONU qui stipulait que le Sionisme était une forme de racisme et de discrimination raciale. En dépit des intentions affichées, les commentaires du FT et du NYT n'étaient pas aussi clairs et forts qu'ils auraient dû l'être. Les deux auteurs ont fait les déclarations d'usage sur la démocratie israélienne et faisaient penser à des nageurs qui veulent nager sans se (...)
Lire la suite »
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 00:50
Méthodes et fonctions de la propagande en Syrie
Méthodes et fonctions de la propagande en Syrie

 

Cet article de Sharmine Narwani est avant tout un compte rendu de lecture d’un texte publié par Stratfor, un institut privé d’analyse stratégique basé au Texas.

Stratfor s’est intéressé au discours sur la Syrie et aux récits colportés par les uns [le gouvernement] et surtout les autres [l’opposition] et à ses implications sur la crédibilité des acteurs Syriens de la crise.

Je n’ai pas de commentaire particulier à faire, le texte est d’une grande clarté.

 

Stratfor remet en cause le discours sur la Syrie

par Sharmine Narwani, The Huffington Post (USA) 19 décembre 2011 traduit de l’anglais par Djazaïri

Depuis l’éclatement des premières manifestations de rue en Syrie en mars dernier, les discours sur la crise syrienne sont restés assez fidèles au thème propose pour toutes les révoltes arabes. Un dirigeant autoritaire qui écrase une opposition pacifique à son régime et ouvre le feu sur des civils avec un nombre de contestataires qui explose et une montée du nombre des tués…

Mais nous entrons maintenant dans le dixième mois de cette révolte particulièrement violente – même la Libye avec sa guerre civile à outrance, les choses n’ont pas été si longues. Alors qu’est-ce qui se passe ?

Selon l’organisme texan d’analyse du risque géostratégique Stratfor, qui a publié la semaine dernière un article à rebrousse-poil sur les efforts propagandistes de l’opposition syrienne, « la plupart des accusations les plus graves faites par l’opposition se sont avérées être grandement exagérées ou tout simplement fausses, nous en apprenant ainsi plus sur la faiblesse de l’opposition que sur le niveau d’instabilité à l’intérieur du régime syrien.»

C’est important pour deux raisons. Premièrement, c’est peut-être la première fois qu’une firme américaine de recueil d’informations ayant pignon sur rue met en cause ouvertement le discours en vigueur sur la Syrie. Deuxièmement, les conclusions de Stratfor soulèvent la question : sur quoi basons-nous nos initiatives politiques si nos hypothèses sous jacentes sont faussées ?

Quel est  réellement le niveau d’instabilité en Syrie? Quelle est l’ampleur de l’opposition au régime de Bachar al-Assad ? Le bilan des victimes nous  cloue sur place de dégoût – aujourd’hui, le plus fort taux de décès par jour – mais quelle est la valeur de ces chiffres ? Qui sont ces victimes et peut-on vérifier ? Les militants locaux sont-ils capables de distinguer entre un civil pro-régime tué et un civil anti-régime mort  – surtout maintenant que les deux camps sont armés et tirent ?

Je ne suis pas en mesure de discuter ces chiffres et ces aspects, alors je ne le ferai pas. Mais je poserai la question : d’où viennent les « faits » rapportés ?

Un biais inhérent aux données syriennes?

Le problème avec les données qui proviennent des organisations d’opposition est que ces dernières ont un intérêt évident à diffuser des informations dont elles tirent un « bénéfice » et à minimiser les statistiques qui leur sont « dommageables.» Et ce même principe vaut aussi pour le gouvernement – et c’est pourquoi nous accueillons avec prudence les annonces du régime syrien.

On ne voit pas l’opposition syrienne informer activement sur les simples soldats tués par exemple – sauf à dire que ce sont des militaires tués pour avoir déserté. Twitter grouille e ce moment de messages selon lesquelles plus de 70 de la grosse centaine de tués sont des «déserteurs».

On n’entend pas non plus parler du nombre de civils favorables au régime tués par l’opposition armée – dont certains auraient été tués alors qu’ils «manifestaient» pour soutenir le régime syrien.

Maintenant, ça ne veut pas dire que l’opposition syrienne ment purement et simplement pour s’adjuger la sympathie et le soutien de l’étranger – surtout parce que « l’opposition » n’est pas homogène et vient de différents horizons, par leur importance et leurs orientations.

Mais Stratfor s’interroge clairement sur les vises de certaines de ces organisations et le fait sur la base de preuves très récentes sur des campagnes de désinformation :

L’article de Stratfor s’intéresse principalement aux efforts de l’opposition pour créer l’impression ces dernières semaines qu’il existe une fracture significative dans le propre clan du président Assad et dans sa secte alaouite minoritaire dont des membres occupent les plus hautes fonctions dans les forces armées du pays et au gouvernement.

Parmi ces gaffes de toute première importance, une information du 10 décembre qui laissait entendre que le “vice ministre syrien de la défense et ancien chef du renseignement militaire Asef Shawkat avait été tué avec son adjoint et ancien chef de la direction générale de la sécurité, le général Ali Mamlouk.”

Stratfor postule que “l’image [sans fondement réel] de deux sunnites haut placés dans le régime tournant leurs armes l’un contre l’autre » contribue à créer « une histoire convaincante » pour des organisations qui veulent « entamer l’image d’un cercle rapproché d’Assad uni dans la volonté de réprimer l’opposition et de sauver le régime. »

Autre exemple avec une déclaration du 9 décembre publiée dans le journal à capitaux saoudiens Asharq al Awsat par une « ligue Alaouite des Comités de Coordination » auparavant inconnue qui prétend représenter la communauté alaouite en Syrie, « rejetait toute tentative de tenir la secte alaouite pour responsable de la ‘barbarie’ du régime Assad. Stratfor explique que cette histoire fabriquée donne « l’impression que la communauté alaouite se fissure et que le régime Assad fait face à une sérieuse perte de soutien à l’intérieur de sa propre secte minoritaire. »

Les analystes bases aux USA citent alors leurs propre source interne à l’opposition syrienne qui “admet que cette organisation était en fait une invention de l’opposition Sunnite en Syrie.”

Le même jour, d’autres organisations d’opposition connues, dont le Conseil national Syrien (CNS), l’Armée Syrienne libre (ASL) et l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme établi à Londres, commençaient à diffuser « des affirmations selon lesquelles les forces du régime assiégeaient Homs et avaient donné un ultimatum de 72 heures aux déserteurs Syriens pour qu’ils se rendent avec leurs armes sous peine de risquer d’être massacrés.»

Cette information a fait la une dans le monde entier – après tout, Homs avait été le centre de la colère et de la dissidence contre le régime, avec un nombre de tués bien supérieur à celui d’autres points chauds. L’enquête de Stratfor n’a cependant trouvé « aucun signe [annonciateur] de massacre, » et nous avertit que «les forces de l’opposition ont un intérêt à brosser le tableau d’un massacre imminent, dans l’espoir de reproduire les circonstances qui ont entraîné une intervention militaire en Libye.»

L’article poursuit en laissant entendre que les massacres dont on parle sont peu probables parce que « le régime a calibré sa répression pour éviter un tel scénario. Les forces gouvernementales, » soutient Stratfor, « ont pris soin d’éviter les chiffres élevés de tués qui pourraient conduire à une intervention sur la base de principes humanitaires. »

Et ainsi de suite

Les récits mensongers brouillent les pistes

Stratfor identifie quelques objectifs évidents qui orientent la propagande des organisations syriennes d’opposition

- Convaincre les Syriens à l’intérieur du pays (en allant au delà de la majorité Sunnite pour toucher les minorités qui pour l’instant soutiennent largement le régime) que le régime se lézarde et qu’il n’y a donc plus d’intérêt à le soutenir.

- Convaincre les acteurs externes, comme la Turquie, la France et les Etats Unis, que le régime est en train de se fracturer et s’apprête à commettre des massacres pour écraser l’agitation, dans le droit fil de ce que le régime avait fait en 1982 à Hama.

- Convaincre les Syriens comme les acteurs extérieurs que l’effondrement du régime Assad ne débouchera pas sur le niveau d’instabilité qui a sévi en Irak pendant près d’une dizaine d’années, ni sur la montée des islamistes comme cela semble être le cas en Libye. A cette fin, l’ASL a mis l’accent sur ses actions défensives et de protection des civils pour éviter d’être qualifiée de militants [terroristes]. Entre temps, l’opposition civile a souligné couloir conserver les structures étatiques intactes, de sorte à éviter le scénario irakien ou d’avoir à reconstruire l’Etat à partir de zéro en pleine guerre sectaire.

Stratfor relève que les organisations d’opposition ont réussi à faire passer leurs messages dans les media grand public occidentaux, et que ces organes d’informations « citent [régulièrement] des dénombrements de victimes fournis par l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme, sans être en mesure de vérifier l’information. ». Mais l’article observe aussi que « le manque de coordination entre les divers organes d’informations de l’opposition et le manque de fiabilité des informations fragilise la crédibilité de l’opposition dans son ensemble.»

La Syrie a signé aujourd’hui un protocole avec la Ligue Arabe qui ouvrira la voie à une mission d’enquête sur le terrain. Si cet important processus n’est pas détourné par des forces politiques régionales – un scénario improbable même avec les meilleures intentions – nous devrions commencer à avoir des informations vérifiables sur ce qui se passe dans le pays.

En l’absence de faits, l’histoire syrienne n’a aucune chance de surmonter l’animosité et la rancœur ressentis dans les deux camps. Des histoires fausses, même sincères, ne feront qu’entretenir le conflit. Bravo à Stratfor pour avoir mis en relief l’importance de la transparence de l’information.

[http://mounadil.wordpress.com/]urlblank:http://mounadil.wordpress.com/

 

http://www.alterinfo.net/Methodes-et-fonctions-de-la-propagande-en-Syrie_a68408.html

 

 

VOIR  AUSSI :

 

Dossier Syrie: Désinformation médiatique et dangers d'une nouvelle guerre

 

Syrie: La vérité (témoignage) - Visées inquiétantes du Qatar et de l'Occident

 

Ingérence en Syrie: Armée syrienne libre = Mercenaires d'Al Quaïda encadrés par CIA

 

Nouvelle guerre Proche-Orient: Génocide pour compenser des dettes souveraines?

 

Israël et les USA sur le point d'attaquer l'Iran ? Signes inquiétants

 

Ron Paul: Les sanctions contre la Syrie et l’Iran sont des actes de guerre

 

Les Frères Musulmans Syriens avec l'OTAN travaillent au démantèlement de la Syrie laïque et nationaliste

 

Iran, 3e guerre mondiale: Moscou et Pékin font barrage - Silence Médias

 

Israël est la seule menace nucléaire dans la région, mais c’est l’Iran qui est dans le collimateur !

 

Obama rallume la mèche pakistanaise dans la poudrière mondiale

 

Guerres en cours ou en préparation. Chine-USA. La Russie arme la Syrie..

 

La Turquie a des visées sur la Syrie: Une nouvelle guerre se prépare

 

Les disciples de Goebbels à l’œuvre contre la Syrie (+ tous les liens à lire)

 

La Russie se prépare à une guerre nucléaire contre l'OTAN - via la Syrie

 

Nouvelle guerre froide - Syrie enjeu du jeu géostratégique - Russie et Chine garants paix

 

Le Sud-Soudan, nouveau terrain de la guerre du pétrole sino-américaine

 

Préparation de la 3ème guerre mondiale: le plan de destruction de l’Iran va bien au delà des installations nucléaires…

 

 

.

Critique de la "révolution" syrienne (3) : Le Hezbollah face à Tsahal

Fida DAKROUB

La plus évidente des vérités ? Un mensonge qui nous plaît [1] . Contrairement à ce que les médias impérialistes ambitionnent, l’image mensongère des événements en Syrie, qu’on fabrique inlassablement, se décompose rapidement et constitue de nouvelles substances, une fois qu’une lecture critique de l’épisode syrienne du prétendu Printemps arabe soit impliquée.

Des ambitions impérialistes Une telle lecture doit prend comme objet d’analyse les intérêts stratégiques des puissances impérialistes dans la région, depuis la floraison des violettes odorantes du Printemps arabe, arrosées soigneusement par les puissances impérialistes elles-mêmes, jusqu’au lendemain du retrait des troupes américaines de l’Irak, qui s’accomplira à la fin du mois de décembre 2011. En ce qui concerne l’ambition des médias impérialistes, il est tout naturel. On commence par falsifier les données objectives sur le terrain, pour que les choses se montrent sur scène comme épisodes de l’épopée humaine, âpre, immense, — écroulée [2] ; une sorte de bataille épique entre les forces du bien et celles du mal ; on diabolise le personnage de l’Autre – ici le président Bachar al-Assad et son régime – jusqu’au point où l’on voit en lui un Chashmodai [3] , un Astaroth [4] ; enfin on glorifie les groupes salafistes wahabites armés ; on les sublime jusqu’au point qu’on les présente comme moines méditateurs, (...) Lire la suite »

 

 
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 00:09
http://plumedebarbare.files.wordpress.com/2011/05/islamophobie-en-france-pourquoi-elle-est-notre-ennemie.jpg

http://plumedebarbare.files.wordpress.com/2011/05/islamophobie-en-france-pourquoi-elle-est-notre-ennemie.jpg

Les médias charlatans et l’interminable islamophobie

 

Les musulmans sont en ligne de mire de certains médias islamophobes.
Certains journaux sont en attente hostile et constante de toute situation pour porter des coups à la culture musulmane et à l’image du musulman déjà bafoué par les médias en France « patrie des Droits de l’Homme».
.
La victoire du parti tunisien nahdha » de référence et d’inspiration islamique aux élections de l’assemblé constituante a fait éco dans la presse française. Ce succès secondé par un deuxième en Libye, le fin tragique de kadafi et la déclaration de la libération du pays des troupes du colonel et de ses mercenaires sanguinaires ont incité, on l’a vu, l’équipe Charlie de briser le tabou.
.
Les nouveaux dirigeants libyens qui eux aussi, se réclament de l’islam et de ses principes ne peuvent pas passer inaperçus dans la presse occidentale et surtout en France. Ces  événements ont vivement inspiré le journal de se lancer dans la provocation à sa manière connue. Déjà, en 2006, Charlie a publié les images caricaturales islamophobes du prophète en choquant les sentiments des millions de musulmans en France et dans le monde. Par ce médiocre traitement, le journal entretient ainsi la haine et le racisme primitif contre les adeptes d’une religion. Il ne déroge jamais à un fond idéologique commun des politiques et des médias en France et en Occident. Les médias mensonges sont l’archétypaux de tout ce qui peut être l’arrogance emblème de la civilisation occidentale. Je dis qu’il s’agit d’une arrogance tant sur le plan idéologique que sur le plan militaire. La manifestation de l'orgueil ou de la volonté de domination est ancien ; Depuis Byzance, les croisades et enfin les guerres coloniales, l’Occident dans sa version européenne et américaine n’a jamais renoncé à sa prétendue supériorité.
.
Les musulmans de France sont le bouc émissaire de tout ce qui cherche à devenir un star ou plutôt un torchon qui se veut grand alors qu’il est minet. Des médias d'une nullité crasse et d'un orgueil démesuré reflète bien un malaise symptôme d'une maladie plus grave dont la civilisation occidentale est victime. Ce malaise des médias grandissait au fur et à mesure de la crise financière qui frappait l’Europe et l’Amérique depuis quelques années. Pour certains, à savoir l’extrême droite et certains milieux judéo-chrétiens accusent les musulmans d’être à l’origine de la crise économique actuelle. Autrefois, l’Eglise Catholique, voyant les disettes dues aux sècheresse se répondent en France cherchent à débarrasser le royaume des coupables qui sont responsables de ce malheur. Aux yeux de l’Eglise, les juifs pécheurs sont à l’origine de la sècheresse qui anéanti les humains et les bestiaux ! Aujourd’hui avec la crise financière qui gagne de plus en plus l’ensemble des Etats européens, les politiques et les médias, au lieu de chercher les origines profondes de ce désastre, ils s’acharnent contre les musulmans et la culture musulmane.
.
Ce traitement médiatique tendancieux et partial dirigé contre une religion et ses fidèles s’inscrit dans une longue tradition d’islamophobie et du rejet de l’autre, hier se sont les immigrés et aujourd’hui se sont les fanatiques.
.
Selon un communiqué de l’UOIF, une organisation représentative des musulmans en France, « ce matin deux grandes croix gammées ont été découvertes sur les portes de la mosquée de Décines dans la banlieue lyonnaise ». Cet acte non isolé est l’expression d’une grondante escalade de l’islamophobie en France et en Europe. (Qui en parle ? Note d'eva)
.
Le lynchage médiatique, la politique de ségrégation ; la mise à l'écart organisée d'une population, en fonction de sa différence ethnique, culturelle et religieuse, au sein même de la France conduit au désastre. La politique actuelle  de la droite, cette version piratée de l’extrême droite nourrit les sentiments et les comportements agressifs contre la société française plurielle. La presse belligérante et désobligeante amplifie les haines et les hostilités provoquant les tensions sociales a besoin d’une révolution. Les pseudo journalistes charlatans illustrent bien une décadence morale et une négligence par rapport à l’éthique journalistique. La perversion de la presse par les maîtres des empires financiers, les banquiers, les chefs et les décadents qui cherchent à conquérir des poste au un quelconque pouvoir est un signe d’avant-garde de  décadence de l’Occident.
.
Les prémisses de cette décadence sont à chercher dans le rejet de l’éthique et le dénuement  moral des sociétés occidentales esclaves de leurs désirs souvent nourris par la consommation bestiale. La misère morale de quelques médias ne l’empêche pas de heurter les sensibilités et d’affronter toute une population qui se réclame d’un tel message ou d’une telle tradition. A partir du moment où la liberté n’a plus de fin ni de limites, tout est permis ! Les fins justifient les moyens. Mais de quelles fins parlons nous ? Pour devenir star, les minets journalistes n’ont plus qu’affranchir les tabous et heurter les consciences.
.
Aux médias vulgaires, il y a les politiques malhonnêtes qui n’hésitent pas eux aussi à tenir des propos injurieux et diffamatoires. Le mafieux déchu Silvio Berlusconi a affirmé la « supériorité de la civilisation occidentale » par rapport à l’Islam. "On ne peut pas mettre sur le même plan toutes les civilisations. Il faut être conscients de notre suprématie, de la supériorité de la civilisation occidentale", a déclaré, le 26 septembre 2001, à Berlin, Silvio Berlusconi qui demande à l'Occident de continuer "à occidentaliser et à s'imposer aux peuples. Cela a déjà réussi avec le monde communiste et avec une partie du monde islamique".
.
Les propos de Charlie comme Berlusconi ou Sarkozy illustrent bien une connivence entre le politique et les médias.
.
Les dérives des médias camoufle des Intérêts et des enjeux. Les groupes financiers, sur le plan idéologique et militaires, entretiennent une armada pour offenser les musulmans en France et dans le monde.
.
Nous attendons de ces ridicules journalistes et de tous ceux qui l’entretiennent d’autres bassesses car celui qui commet la bêtise tout en ayant la conscience et se refusant à toute excuse peut commettre plus d’imbécillité. Il ne s’agit nullement de l’information ou de la critique noble; au contraire ses poubelles de médias ne proposent aucune réflexion responsable et promettant le bon sens et l’art de vivre ensemble. La violence, la brutalité, la perversion, la nullité, la brutalité et le mensonge sont les méthodes les plus efficaces pour diffuser la haine et l’hostilité.
.
En vérité, tous ces moyens empruntés par cette clique de journalistes ou les pauvres charlatans sont des façons de déciviliser les hommes. Au lieu d’informer le public, les charlatans de médias mensonges et ses comparses utilisent la satire pour monter les uns contre les autres. Le coupable n’est pas donc celui qui répond à la provocation mais celui qui se livre aux satires, aux caricatures et aux violences verbales. On le voit, depuis un certain temps, les médias officiels ne proposent rien aux citoyens; ils sont les pédagogues de l’anticulture et de la bassesse morale. Ils n’ont rien puisqu’ils ne suggèrent rien à une société qui souffre des maux depuis longtemps. Les médias islamophobes sont soumis au marché, esclaves des maîtres de la désinformation qui ne croient plus qu’à la valeur de l’euro et de la devise.
.
http://www.alterinfo.net/Les-medias-charlatans-et-l-interminable-islamophobie_a68395.html
.
Partager cet article
Repost0
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 23:30
SCANDALE : la France gage l’or de la Banque de France !

 


flickr-2630716798-hd.jpg

Comme jadis les pays dits « sous-développés », qui sont désormais « émergents » et nous rattrapent à toute vitesse, la zone euro se met sous tutelle du FMI (Le Figaro) . Incapables de se diriger eux-mêmes, les européens – attention ce n’est pas une blague – versent de l’argent (150 milliards d’euros) au FMI pour qu’il le reprête à des pays européens en difficulté !

Mais au fait, comment fonctionne cette tuyauterie ? Il s’agit de « prêts bilatéraux des pays au FMI » et, c’est magique, « de tels prêts n'impliquent aucun risque en capital pour leurs souscripteurs, car le FMI est, par construction, toujours remboursé sur ses propres crédits ». On aimerait bien savoir comment car le FMI ne peut pas faire tourner la planche à billets. S’il enregistre des pertes, il faut bien que quelqu’un paye. En outre ces prêts sont en réalité des « avances », elles ne figurent donc pas dans le budget des Etats concernés. C’est magique, on vous le dit, de l’argent circule et il n’est décaissé de nulle part, et toute perte est impossible. 

Ceci dit, comme le FMI et l’UE n’ont pas encore inventé la pierre philosophale, il y a quand même un « gage » dans cette affaire. Lisons l’article : « ces avances ne présentent aucun caractère budgétaire pour l'État prêteur: il s'agit en réalité d'accords de swap («échanges») à partir des réserves en devises et en or des banques centrales (telle la Banque de France) et le FMI. » Et voilà : l’or de la Banque de France (2435 tonnes) sert, au moins pour partie, de garantie à ce montage !

L’or de la Banque de France, c’est le patrimoine national, comme la Joconde ou la Tour Eiffel. S’en servir de gage pour un tel montage financier est une HONTE et un SCANDALE. Cette opération a été réalisée en catimini, c’est pitoyable. L’or de la Banque de France doit servir de garantie ultime (c’est notre « arme nucléaire » monétaire), nous exigeons que ce gage soit annulé, et comptez sur ce blog pour suivre l’affaire.

Philippe Herlin
source : ladettedelafrance.fr
___________________________________________________

Demondialisation.jpg

 

Scandales d'ici et d'ailleurs....
Lettre ouverte d’un inspecteur honoraire au ministre de l’Éducation nationale
Selon un ingénieur japonais, l’explosion du réacteur 3 était une explosion nucléaire

Marche ou crève : MOX (dans réacteurs vieillissants), et.. crève !

Saisie sur salaire : Le gouvernement resserre l'étau sur les endettés

Kazakhstan: Prépare-t-on sa déstabilisation juteuse ? Introduction d'eva



La Yougoslavie, l’Afghanistan, l’Irak, la Libye …et maintenant aussi la Somalie, la Syrie et l’Iran?

Le "dernier" convoi de troupes US quitte le pays - Qu'en penser ?

 

 


Une nouvelle guerre au Proche-Orient: Un génocide pour compenser des dettes souveraines?

 

Crise: Tous les dessous. Sale jeu US. Fiasco de Sarko. Fin de partie bientôt

La primauté de la FORCE va se substituer à la primauté de l'argent

Les Pays-Bas s'enfoncent dans la crise: Le gouvernement parle de sortir de l'euro

Agences de notation: Instrument du Cartel bancaire pour obtenir la “bonne crise majeure”

 

 

Téléthon et vivisection, 3 millions d'animaux martyrs ! Science folle

 

 

http://www.touspourlacotedivoire.info/wp-content/uploads/2011/03/le-nvel-ordre-mondial.bmp

 

 

Non à la dictature !

Par eva R-sistons

 

Trahissant sa Constitution, l'Amérique prétendument démocratique et souhaitant IMPOSER partout sa pseudo démocratie, est en train de devenir un Etat totalitaire redoutable ! Ainsi, avec Monsanto la multinationale de mort (des centaines de milliers de paysans à qui on a imposé les OGM se sont suicidés), le contrôle TOTAL de notre alimentation doit devenir un contrôle sur le monde, sur toutes les populations que l'on pourra affamer et empoisonner à son gré ! Les tueurs du Nouvel Ordre Mondial ont déclaré la guerre à l'humanité... Réagissons !

 

Désormais, les Etats-Unis sont en train de voter l'interdiction des potagers ! Oui, vous avez bien lu, la TYRANNIE s'étend jusque là, jusqu'au plus intime de nos vies ! "ILS" sont en train de faire de nous des esclaves, vaccinés, pucés, fichés, suivis à la trace, contrôlés, désinformés, abusés, souffrant au travail (quand il y en a un), etc etc. Et maintenant, nous ne pourrons même plus choisir notre mode de vie ? Nous ne pourrons plus avoir de potager, droit ancestral le plus élémentaire ? Déjà, dans le monde entier, les paysans ont été privés de leur terre, de leur auto-suffisance, de leur emploi, et astreints à travailler pour les Multinationales de l'alimentation (monoculture ne profitant qu'aux Grands Industriels) ou tout simplement à s'agglutiner dans les mégapoles pour y végéter ! Et demain, les citoyens américains ne pourront plus disposer de leur potager, et lorsque les Etats-Unis décrètent quelque chose, nous subissons peu après les mêmes lois - surtout dans une France américanisée à marche forcée par l'occupant de l'Elysée, un parvenu qui admire la sous-culture yankee des cow-boys mal léchés piétinant le Droit et imposant leur loi musclée à la force du colt !

 

Quel enfumage ! On ose nous vanter les guerres pour la démocratie, à l'heure où l'Europe sombre dans une dictature orchestrée par le Cartel bancaire, à l'heure où jamais les citoyens n'ont été autant privés de toutes leurs libertés, les unes après les autres, au profit d'1% de citoyens sans scrupules ! Et peu à peu, aussi, toujours aussi anti-démocratiquement, on veut nous imposer une culture unique, reposant sur une langue unique, anglaise §, au mépris de nos idiomes et de nos traditions, et Sarkozy veut, plus généralement, nous imposer toujours anti-démocratiquement, un mode de vie à l'américaine, brutal, sauvage, liberticide, dont nous ne voulons pas (comme le Traité européen, imposé par le petit chef français à la hussarde, véritable coup d'Etat !), bref une idéologie ultra-libérale qui pollue tous les aspects de notre vie ! Et maintenant, nous allons devoir subir la mal-bouffe imposée par le géant de l'alimentation qui empoisonne notre santé ! Jusqu'où cela va-t-il aller ?

 

Par ailleurs, pour corser le tout, notre pays est désormais occupé. Je ne le dirai jamais assez ! Parce que le Français aime afficher sa différence, parce qu'il est volontiers frondeur, parce que notre pays rayonne dans le monde, parce qu'il a dit non à la guerre contre l'Irak voulue, en réalité, par Israël pour remodeler à son avantage toute la région, cet Etat a entrepris d'occuper la France afin de la modeler à sa guise avec l'Occupant de l'Elysée à ses ordres. Concrètement, le CRIF dirige la France, en comptant les élus à sa botte §, il impose ses hommes, il place tous ses pions dans les Médias collabos - c'est un défilé permanent, partout, de la météo à la rubrique littéraire en passant par tous les journalistes politiques ! Et la Presse de Gôche est colonisée pour mieux enfumer, du Nouvelobs à Libération en passant par Marianne qui tous, sous le masque trompeur de journal progressiste, épousent en réalité la Pensée unique pour mieux nous l'imposer sous un vernis social ! A Droite, de Sarkozy à Copé, à Gauche, de DSK à Hollande et ensuite Valls, ou à Paris, Delanoë et son adjointe Hidalgo destinée à prendre la relève, comme Huchon à la tête de la Région Ile de France ! Sans parler des pantins comme BHL, Cohn-Bendit ou Attali, s'infiltrant dans tous les partis pour mieux leur faire adopter l'Europe totalitaire, l'ultra-libéralisme, et les guerres impériales ! C'est très grave, car notre pays n'est plus un Etat souverain libre de choisir, on lui impose, de l'Extérieur, un Système dont les Français ne veulent pas, militaro-financier !

 

http://www.medias-inrocks.com/uploads/tx_inrocksttnews/time_protester.jpg

http://www.medias-inrocks.com/uploads/tx_inrocksttnews/time_protester.jpg

 

L'Amérique promeut les révolutions contre les Non-Alignés

 

Enfin, le Times vient de choisir comme "personnalité de l'année"... les Indignés, les manifestants des Révolutions arabes, de Wall-Street et ceux qui, en Syrie ou en Russie, protestent contre les dirigeants Non-Alignés ! Citoyens, citoyennes, nous voyons donc clairement ce que sont ces manifestants: A part les Tunisiens et les Egyptiens qui, spontanément, ont rejeté leurs dirigeants, tous les autres sont infiltrés et manipulés par les Services Secrets étrangers de l'Occident, qui cherchent à déstabiliser le monde dans le sens de leurs intérêts, qui cherchent à provoquer les révolutions de couleurs de gré, comme en Russie (en présentant Poutine,  encore ce matin sur Public Sénat, comme "voleur" et "ennemi N°1 de la Russie", alors justement qu'il défend ardemment l'indépendance de son pays, il est en fait l'Ennemi N°1... de l'Occident totalitaire et hégémonique, donc sa cible principale !) - trop gros morceau - ou de force, comme en Syrie, en présentant son dirigeant sous les traits d'un tueur même d'enfants ! Jusqu'où iront les médias torchons, de Droite ou de Gôche, pour défendre les intérêts de l'Occident terroriste ? Les Médias "sionisés" et "sarkozysés" (contrôlés par le Président) sont lanterne ROUGE de l'Europe ! C'est ça, la Patrie des Droits de l'Homme et de la Liberté de l'information ? Et elle ose prôner des guerres pour la démocratie ? Quelle imposture !

 

Citoyens, Citoyennes, aujourd'hui l'Europe se nazifie, la France se prostitue avec le CRIF (d'ailleurs la plupart des dirigeants, même du FN, effectuent un voyage d'allégeance en Israël Etat le plus voyou de la planète, bafouant le Droit même international), et le monde nous enchaîne ! Démondialisons, et refusons la dictature du CRIF et de l'UE comme celle des terroristes de Monsanto ! Il y va de la liberté de notre pays ! La priorité est de défendre notre intégrité, nos spécificités (Indépendance nationale, modèle social, Droits de l'Homme, laïcité, etc), bref de retrouver notre indépendance avec un dirigeant non-aligné et soucieux de défendre le modèle réellement français. Ensuite, tout sera possible, sans les marionnettes de Washington, de Londres, de Tel-Aviv, du Nouvel Ordre Mondial ! Plus que jamais, il faut soutenir le Mouvement international Démosophie afin de contrer la dictature planétaire qui se met en place pour nous imposer le contrôle total, le libéralisme financier, l'esclavage, la pauvreté, l'empoisonnement de la santé, les guerres permanentes génocidaires...

 

Résistons à l'intolérable de l'occupation et de la dictature !

 

eva R-sistons

 

Dernière mn : L'Occident est tellement à la dérive, qu'il promeut maintenant contre les "dictateurs"... le fils de l'ancien dictateur iranien, le Shah ! Affaire à suivre...

 

http://r-sistons.over-blog.com



TAGS : Mondialisation, Nouvel Ordre Mondial, Europe, Monsanto, Révolutions de couleurs,

CRIF, Démosophie, Droits de l'Homme, Times, Presse de gauche, dictature, mal-bouffe,

Révolutions arabes, Wall-Street, Indignés, Russie, Syrie, Poutine, Iran, Traité européen,

auto-suffisance, Industrie agro-alimentaire, monoculture, multinationales...

 

 

§ On nous cache le basculement linguistique, Anglais pour l'UE - Référendum

 

§ http://www.marianne2.fr/Les-listes-de-juifs-du-bon-docteur-Prasquier_a212599.html 

 

 

Et la situation financière, économique, sociale?

 

De Fukushima à Athènes, l’information est assourdissante

 

 

Un nommé Dimitri parle de ce qui se passe en ce moment en Grèce :

situation insurrectionnelle. A méditer…
http://www.dailymotion.com/video/xmpawn_temoignage-dimitri-assemblee-citoyenne-grabels_news
[La qualité du son est mauvaise, si vous pouvez passer

via un "égaliseur graphique" (Après l'avoir enregistré -éventuellement

via force-download.com en .flv-  

puis sous le lecteur VLC, icône "afficher les options étendues",

effets audio, égaliser graphique à activer etc...), montez les aiguës.]

Synopsis:

6% de la population d’Athènes est partie.
Beaucoup n’ont pas de retraites et travaillent encore à 80 ans.
Les salaires sont divisés par 2.
S’agissant des salaires des fonctionnaires: les hauts salaires sont passés de 2500 à 1600€, les petits de 600 à 450€.
Pour les policier, les salaires sont ramenés à 650€/mois.
Les salaires d’ouvriers passent de 900 ou 1000€ à 3 ou 400€.
La vie est aussi, voire un peu plus chère qu’en France.
30% des commerçants ont fermé boutiques (des rues entières sans magasin).
Les gens retirent leur argent des banques pour acheter de l’or. (Les banques se vident).
Environ 20% de chômage (mais sûrement plus).
Les salaires des employés des transports maritimes sont payés un mois sur trois.
Sécurité sociale fermée, plus de médicaments (les pharmacies sont vides).
Remontée de la séropositivité, car c’est le seul cas où il y a une allocation de 650€ !
Taxe sur le bâti instaurée, taxe que beaucoup ne peuvent pas payer, même s’ils vivent dans des Algeco.
Nouvelle taxe sur les voitures : les gens rendent leur carte grise à la préfecture pour ne pas payer car ils en sont incapables financièrement.
Situation de pré-guerre civile : les gens cassent tout. Les jeunes en veulent aux anciens (fraudes, corruption depuis trop d’années).

 

N’oublions pas que la Grèce est un LABORATOIRE pour la Haute finance.

 

 

Faillite de 73 banques de l'UE bientôt ? Prêts énormes de la BCE pour 1 jour !

Alerte! Les gangsters de la City hors de contrôle, "massacre" planétaire en vue (vidéo)

La BCE lâche (subrepticement) 5000 milliards d'euros pour sauver l'euro !

 

 

.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 23:28
Salah Hamouri : « Je n’ai pas été défendu comme un vrai citoyen français »

Dans la même rubrique:
< >
Lundi 19 Décembre 2011 - 14:12 Israel : un régime infanticide!


Salah Hamouri : « Je n’ai pas été défendu comme un vrai citoyen français »

IRIB-Après avoir été emprisonné sans preuves pendant 7 ans par « Israël », le franco-palestinien Salah Hamouri est enfin de retour chez sa famille à AlQods. Dans un entretien donné au journal Le Point, il revient sur sa détention, le traitement qu’il a reçu par Israël et les deux poids deux mesures dont a fait preuve la diplomatie française entre son cas et celui du soldat Gilad Shalit. On retiendra une parole particulièrement forte de cette interview : « Il est clair que, pendant toutes ces années de détention, il y avait une différence entre moi, un civil, et Gilad Shalit, un soldat. Malheureusement, la France n’a pas réagi sur les bases du droit international… Je n’ai pas été défendu comme un vrai citoyen français ».
Salah Hamouri, quand avez-vous appris votre libération ?
Salah Hamouri : J’ai été transféré de ma prison mercredi dernier à six heures du matin vers un autre centre pénitentiaire du nord d’Israël, où j’ai passé une nuit. Cela a recommencé le jeudi, à 6 h 30, où j’ai été transféré dans une autre prison, au nord, où j’ai cette fois passé sept heures. C’est là que la Croix-Rouge m’a annoncé que mon nom figurait sur la liste de la seconde vague de prisonniers palestiniens libérés. J’ai été ensuite à nouveau déplacé dans une prison, dans le Sud cette fois. J’y ai passé les trois derniers jours, totalement isolé, avant ma libération dimanche à 22 heures.
Comment avez-vous réagi à cette annonce ?
Recouvrer la liberté est tout simplement extraordinaire. C’est comme une renaissance pour moi. Mais je n’arrive même pas à l’exprimer avec des mots. La liberté était ce qu’il y avait de plus cher à mes yeux.
Vous attendiez-vous à être libéré ?
Ayant fini ma peine, je devais normalement être libéré le 28 novembre. Mais les autorités israéliennes en ont décidé autrement. Ils ont annulé une loi administrative qui retirait une semaine à chaque année de condamnation (cette loi autorisait la justice militaire israélienne à convertir au cours d’une même peine les années civiles – 365 – en années administratives – 345 jours. Dès lors, le Franco-Palestinien devait passer 140 jours supplémentaires en prison, et ne pas sortir avant mars 2012, NDLR). Après la première vague de libération de prisonniers, cette mesure permettait ainsi à la justice de remplir ses quotas de prisonniers palestiniens en nous maintenant en prison.
Le président Sarkozy est intervenu en votre faveur auprès du rabbin Ovadia Yossef. Avez-vous davantage d’informations à ce sujet ?
Je continue de croire que ma libération a été obtenue grâce aux efforts depuis sept ans de mon comité de soutien en France, présidé par Jean-Claude Lefort (député honoraire communiste, NDLR). C’est ce soutien qui a accentué la pression sur le gouvernement français afin qu’il utilise à son tour ses moyens de pression sur le gouvernement israélien pour obtenir ma libération. Celle-ci est la conséquence directe du travail acharné de mon comité de soutien.
Comment considérez-vous l'action du gouvernement français qui a demandé votre libération au bout de sept ans ?
L'intervention du gouvernement français n'est arrivée que trop tardivement. J'aurais voulu être libéré il y a des années. Or, pendant tout ce temps, les demandes de libération formulées par Paris n'étaient que trop timides. Je n'ai pas été défendu comme un vrai citoyen français.
Estimez-vous avoir été traité de la même façon que le soldat franco-israélien Gilat Shalit ?
Il est clair que, pendant toutes ces années de détention, il y avait une différence entre moi, un civil, et Gilad Shalit, un soldat. Malheureusement, la France n'a pas réagi sur les bases du droit international.
Receviez-vous en prison des informations sur la mobilisation en votre faveur ?
Mes amis et mes parents m'en informaient. Cela a été quelque chose de magnifique pour moi, et cela m'a soutenu psychologiquement. Cela m'a donné d'autant plus de foi et de croyance. La nécessité d'une amitié profonde entre tous les peuples.
Vous avez donc entendu parler du soutien de François Cluzet, et de la polémique qu'il a suscitée...
Cet acteur a réalisé un geste tout bonnement héroïque, qui m'a énormément touché. Je l'ai d'ailleurs contacté et remercié depuis ma cellule. En s'exprimant au 13 heures de France 2 à mon sujet, François Cluzet a fait un choix d'autant plus admirable qu'il a subi par la suite beaucoup de pressions diverses... C'est pourtant ce que l'on appelle la liberté d'expression.
Comment avez-vous été traité en prison ?
Comme tous les prisonniers palestiniens, nous vivions dans des conditions difficiles, à huit par cellule. Les Israéliens nous mettaient constamment sous pression, de toutes les façons possibles. On nous empêchait par exemple de recevoir des livres, d'étudier, ou parfois de recevoir des visites.
Pourquoi avez-vous mené une grève de la faim en septembre ?
Je n'étais pas seul. Nous étions 234 prisonniers politiques à protester contre l'aggravation de nos conditions de détention depuis l'enlèvement du soldat Shalit. Cela m'a valu une semaine d'isolement, sans possibilité de voir ni ma famille, ni mon avocat, ni même le consul de France. Mais au bout du compte, l'administration israélienne s'est résignée à accepter nos revendications, même si elles n'ont pas été appliquées à ce jour.
Vous avez été accusé d'avoir participé à un complot visant à assassiner le rabbin ultraorthodoxe Ovadia Yossef
Les Israéliens continuent de parler de délit d'intention. Ma seule réponse, c'est que, pendant ce temps, 11 000 Palestiniens, dont 350 enfants, ont été arrêtés. C'est très grave. Du point de vue israélien, tout le peuple palestinien est condamné d'avance.
On vous accuse d'être un militant politique proche du Front de libération de la Palestine...
Je suis tout d'abord membre du peuple palestinien. Ce peuple, vivant sous l'occupation, est donc nécessairement politisé. J'ai toujours été militant pour les libertés de mon peuple. Ce droit à la liberté est reconnu au niveau international. Tous les peuples, les Français, les Vietnamiens et autres y ont droit. Je ne pense pas qu'il eût été acceptable en France de condamner la résistance du peuple français à l'occupation durant la Seconde Guerre mondiale. Par conséquent, je trouve inacceptable de condamner notre lutte. Notre peuple ne doit pas être exclu de l'histoire.
Maintenant que vous êtes libre, qu'allez-vous faire ?
Je vais rester quelques jours auprès de ma famille. Je vais ensuite essayer de me rendre en France pour remercier tous ceux qui se sont mobilisés pour moi. Je suis français, ne l'oubliez pas.
Pendant votre incarcération, les Palestiniens ont connu deux bouleversements majeurs. La demande de Mahmoud Abbas d'adhésion d'un État palestinien à l'ONU ainsi que les deux vagues de libération de détenus palestiniens obtenues par le Hamas en échange de la libération de Gilad Shalit. Comment les avez-vous accueillies ?
Il existe bien évidemment une contradiction entre les deux méthodes. Je considère néanmoins les deux comme très importantes. Celle du Hamas m'a libéré, et celle de Mahmoud Abbas, je l'espère, permettra de libérer mon peuple.
Source: Lepoint.fr

 

http://www.alterinfo.net/Salah-Hamouri-Je-n-ai-pas-ete-defendu-comme-un-vrai-citoyen-francais_a68388.html

(voir mon commentaire plus bas)

 

.

Maintenant, tous les prisonniers Palestiniens

Avec Salah Hamouri, sa maman, son papa, ses frères et sœurs, nous goûtons dans une immense joie la liberté. Sa liberté.

Salah est enfin libre !

Libre, après 2457 jours, plongé dans la nuit noire d’une prison israélienne. Libre, après une condamnation sans preuve, sous l’incroyable et incompréhensible attendu de « délit d’intention terroriste ». L’énoncé de ce motif de « délit d’intention » est par lui-même un aveu. L’aveu que Salah n’a rien commis qui soit contraire au droit.

Libre, après avoir purgé plus que sa peine et toutefois avant la date du mois de mars promise pour son élargissement, il y a encore quelques semaines. Avec Salah, nous sommes heureux. Nous lui souhaitons de pouvoir vivre sa jeunesse, construire son avenir. Nous resterons à ses côtés.

Cette libération hier aura été obtenue  par l’immense chaîne pour la liberté, déployée par une mobilisation citoyenne, parlementaire, culturelle. Il aura fallu longtemps avant de briser le mur du silence qui a enveloppé cet injustifiable emprisonnement. Ceci devrait faire réfléchir tous nos confrères.

L’Humanité et l’Humanité Dimanche peuvent s’honorer d’avoir été quotidiennement les porte-voix dénonciateurs de cette injustice et les porte-voix de l’élan de solidarité avec Salah.

Bienvenue Salah !

Comme j’en avais fait la promesse, il sera l’un des invités d’honneur de la prochaine Fête de l’Humanité, en ce lieu, où depuis six éditions, son nom a été si fréquemment prononcé et où sa maman a fait connaître son sort.

Mais, nous ne pouvons pas en rester là.

S’agissant d’un citoyen français, le gouvernement Français doit demander aux autorités israéliennes des explications claires sur les motifs de cette incarcération. Il doit demander réparation du terrible préjudice qu’ont subi Salah Hamouri et sa famille avec ces sept années du vol de sa jeunesse et de sa vie familiale. Il doit faire vérifier la conformité de cette prise d’otage avec le droit international.

D’autre part, la libération de près de mille prisonniers Palestiniens, détenus anormalement par Israël est un acte positif. Il ne doit pas rester sans lendemain. Le combat pour réclamer la libération de tous les prisonniers Palestiniens doit prendre de l’ampleur. Ils sont prisonniers parce qu’ils n’ont fait qu’agir pour l’application du droit international sans cesse bafoué par la direction ultra-droitière du pouvoir israélien.

 

 

Nous appelons à développer une grande campagne politique et des actes juridiques, sur la base des conventions internationales, pour que les autorités européennes et françaises réclament la libération immédiate et sans condition de tous les prisonniers Palestiniens dont les élus, au premier rang desquels Marwan Barghouti.

 

 

SALAH HAMOURI, NOTRE FRERE PALESTINIEN ET NOTRE COMPATRIOTE, EST ENFIN LIBRE !

http://www.salah-hamouri.fr/node/346

 

Lire la suite

 

 

Salah !

by Patrick Le Hyaric

Salah ! Ce prénom  devenu  si familier à la faveur d’un grave déni de justice commis par l’in-justice israélienne qui a inventé cet immonde concept de « délit d’intention terroriste »  pour jeter ce jeune franco-palestinien dans la noire nuit d’une prison israélienne. On lui reprochait simplement d’être passé devant la maison d’un rabbin orthodoxe.

Cela se fait au pays qui, chaque minute qui passe, se moque, bafoue, piétine le droit international en toute impunité. Un « délit d’intention » ! Quelle mascarade ! Pour voler une part de la jeunesse de Salah. Cet âge, dix-neuf ans, où un jeune croque la vie à pleines dents, s’amuse avec ses amis, étudie, aime. Quel paradoxe ! Ce prénom qui traduit en français signifie « intégrité », « vertu » ou « droiture ». On ne peut en dire autant du premier ministre israélien qui sévissait quand Salah fut jugé. Celui-ci  est en prison pour … corruption.

Salah, ce prénom qui est passé de bouche en bouche, de rue en rue, de comités de soutien jusqu’aux frontons des mairies, de voix d’artistes en actions de mouvements de jeunes. Il s’est mué en un immense mouvement de solidarité. Il est devenu l’unité de mesure d’une injustice, longue de six ans neuf mois et sept jours. C’est ce puissant élan de sympathie, transcendant les opinions politiques et religieuses, qui a permis enfin d’ouvrir la porte de sa prison et de briser les chaînes qui le retiennent. Le comité de soutien qui a porté cette cause pour la liberté, animé par Jean-Claude Lefort, fait honneur à la déclaration universelle des droits de l’Homme et du citoyen.

En rappelant chaque matin depuis 2453 jours cet enfermement, avec la photo souriante de Salah accrochée à l’une de ses pages, notre journal peut s’enorgueillir d’avoir participé à briser les murs du silence restés longtemps aussi épais que ceux de sa prison. Dans quelques heures, Salah va pouvoir embrasser et serrer dans ses bras sa maman, son papa, ses frères et sœur dans leur maison, à Jérusalem-Est, dans sa Palestine. Notre cœur battra à l’unisson de leur émotion et de leur joie. Et notre esprit restera en osmose avec les écrits de prison de Salah Hamouri pour la justice et la démocratie.

Cinq cents prisonniers politiques sont libérés en même temps que lui. Nous n’aurons de cesse que d’agir pour la libération de tous les prisonniers politiques palestiniens, dont la figure de proue Marwan Barghouti.

Avec une incroyable volonté, il ne se sera jamais découragé. Toujours, il aura porté au cœur les combats communs pour la Palestine. Autour de sa prison, Salah aura entendu le tumulte des vents du changement. Celui des peuples arabes qui s’émancipent aussi du joug de leurs gardiens de prison qu'ils ont destitués.

Partout dans cette région, se cherchent de manière chaotique, parfois douloureuse, les voies de l’émancipation humaine. Les portes de la prison de Salah Hamouri s’ouvrent au moment où l’enjeu de la reconnaissance de la Palestine comme 194ème Etat de l’Organisation des Nations-Unies anime un grand débat mondial. Que la Palestine ne reste pas enfermée dans cette prison construite par les mêmes geôliers qui ont retenu Salah.

Bienvenue à Salah. Merci à toutes celles et ceux qui auront forcé les portes de sa liberté.

Patrick Le Hyaric

 

.

Voir aussi :

 

Mercredi 21 décembre 2011

Palestine occupée : Toutes les nouvelles, les liens, les renseignements

.

 

Commentaire que j'ai écrit sur Alter info :

 


Cher Salah,

Qu'attends-tu pour écrire ton témoignage sur tes années passées dans les geôles israéliennes ? Il y aura un éditeur pour cela, demande à l'AFPS ou à Michel COLLON, entre autres..

Heureuse de te voir enfin libre, Salah ! Honte aux Sionistes d'avoir inventé le "délit d'opinion" ! Tu as perdu tes années de jeunesse en prison, mais tu es devenu un héros, tu es rentré dans l'Histoire. La Grande, en choisissant le camp des opprimés, en défendant tes frères en prison, en tenant bon pendant toutes ces années atroces, courageusement, patiemment. Tu es un modèle pour tous, désormais, une icône !

Et maintenant, écris de nouvelles pages glorieuses, en popularisant partout cette belle cause de la défense d'un peuple opprimé ! En menant le bon combat, celui de la Liberté ! Nous te faisons confiance...

Fraternellement à toi, eva

 

 

  __________________________

 

 

Libération de Salah hamouri : le CRIF et son Président désinforment

Jean Claude Lefort, coordonnateur du comité de soutien nous alerte.

Alerte jaune !

Nous avons été bien inspirés, en écrivant dans le dernier communiqué publié saluant la libération de Salah, que désormais nous le mettions « sous la protection de son Comité de soutien et aussi de l’opinion publique. »


En effet, voici qu’aujourd’hui mardi, deux jours après sa libération, certains médias israéliens – aussitôt repris sans la moindre vérification par Richard Prasquier, le président du CRIF – affirment dans un « tam-tam » assourdissant que Salah aurait déclaré à des journalistes de l’agence Reuters que « Le rabbin Yossef Ovadia mérite la mort. »


Naturellement Salah n’a jamais dit ni pensé cela. Il a fait d’ailleurs une mise au point immédiatement en ce sens. Mais non seulement lui, mais les journalistes de l’agence « Reuters » qui l’ont interviewé, démentent aussi, enregistrement à l’appui, les propos attribués à Salah.

N’empêche : voici que la haine se répand immédiatement contre Salah et contre sa famille. Un site publie un pamphlet odieux où il est indiqué : « Denise Hamouri peu être fière d’avoir mis au monde un assassin. » Il continue en écrivant : « Pour bien des Israéliens c’est Hamouri qui mérite de mourir. » Et Richard Prasquier, une nouvelle fois, apporte de l’eau sale à ce moulin…


Nous en appelons donc aux autorités françaises car ces campagnes de haine sont dangereuses. Elles peuvent atteindre gravement à l’intégrité de Salah et de sa famille. Nous leur demandons formellement de prendre toutes les mesures qui s’imposent en pareilles circonstances. Nous demandons aussi solennellement à Richard Prasquier de démentir immédiatement et en personne les propos qu’il a repris à son compte et de s’excuser, sous peine d’encourir les rigueurs de la loi qui sont particulièrement nettes et fermes en matière d’incitation…

Salah est libéré mais ce n’est pas du goût de tous.


Contre ces fauteurs de haine et de troubles, sinon plus, restons unis et vigilants.

Le combat pour la vérité est de même nature que celui pour la liberté. C’est le combat pour la vie.


Paris, le 20 décembre 2011. 15h30

 

Libération de Salah hamouri : le CRIF et de son Président désinforment

 

.

 

Où en est le cinéma palestinien ?
Rosa LLORENS
Au cours des dernières décennies, le cinéma israélien a occulté le cinéma palestinien, au même rythme que les colonies juives empiétaient sur le territoire physique palestinien. On ne pouvait donc que se réjouir de voir, dans le cadre de la quinzaine du cinéma du Proche-Orient, aux 3 Luxembourg, 5 journées consacrées à Gaza, la Palestine, Jérusalem (même si cette dissociation pouvait déjà faire tiquer). Mais la journée du 10 décembre, sur la Palestine, a illustré une tendance ( qui se traduit, sur le terrain, par le fait que, pour accéder à la Palestine, il faut d'abord passer par Israël), à filtrer les voix et images palestiniennes à travers le canal d'organisations juives (de même, le film Des hommes libres faisait passer l'idée que le seul héroïsme possible, pour un Arabe, c'est de sauver des Juifs). La séance de 18 H incluait une série de courts-métrages chapeautés par une réalisatrice israélienne : sans aucun avis ni excuse, 2 courts palestiniens sur 3 ont été remplacés par des films israéliens qui (...) Lire la suite »


 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages