Jeudi 28 août 2014 4 28 /08 /Août /2014 23:17

, 

ALERTE PUBS ENVAHISSANTES, DELIRANTES,

AUCUN HEBERGEUR N'IMPOSE AUTANT DE PUBS

PARTOUT, MEME ENTRE DES LIGNES, ENORMES,

SALES CAR NE RESPECTANT PAS

LE CONTENU, LE BLOGUEUR ET LE VISITEUR !

FUYEZ  LES SITES OVER-BLOG, SOUILLES COMME CELUI-CI !

Over-blog est devenu une poubelle !


OB-pub-panneau.jpg .

Toutes les pubs pouvant surgir sur ce site,

ne sont pas de mon fait.

Nous en reparlerons, car je réagirai en conséquence,

mais pas pour l'instant, car je suis occupée

à préparer deux nouveaux ouvrages

à paraître sous quatre mois environ §.

NB: Boycottez les produits faisant de la pub.

Un bon produit n'a pas besoin de pub... chantal dupille

 

§ Après celui-ci, disponible sous huit jours,

un document choc sur les fondements

de la violence en Amérique (260 pages).

voir ici :   

Chantal Dupille publie un document sur l'Amérique - L'Actualité (+ vidéos)

 

.

 

§§§

  

 

Vu sur le site Atlas Alternatif 

Nous condamnons la décision unilatérale

de la plateforme Overblog de truffer ce blog

de publicités en VIOLATION des conditions générales

d'utilisation initialement définies.

Pour ne plus les voir téléchagez un logiciel Addblock

Publicités

et sur ce blog,

Blog devenu depuis aujoud'hui diffuseur de pubs malsaines !

  .

 

Mercredi 23 octobre 2013

Les troupes russes et les chars ne sont pas entrés en Ukraine

 

 

 PLANÈTE 09:59, 28/08/2014.Modifié:14h49, 28/08/2014.

Auteur: EPK

 

Cellule44 : traduction sommaire du serbe au français  de Nicolas Divjak avec les fautes et coquilles habituelles

Sexe Picard, Photo ReutersPaul Picard, PhotoReuters 

 

MOSCOU – Le chef de la mission de l’OSCE dans la région de Rostov Paul Picard a confirmé que ni lui ni aucun de ses hommes, qui surveillent la frontière russo-ukrainienne, n’a vu de soldats ou de matériel militaire en provenance de Russie sur le territoire de l’Ukraine.

Picard a rapidement répondu «non» lorsqu’on lui a demandé si il a constaté une invasion de l’armée russe en Ukraine.

"Les seules armes aperçues par les membres de l’OSCE sont les armes personnelles de service portées par les gardes-frontières, at-il dit, ajoutant  que ses hommes entendent tous les jours les tirs d’artillerie de l’armée ukrainienne dans le dépôt de la frontière.

"Régulièrement, nous entendons les bombardements de nuit, parfois toute la journée,ceci, sans interruption", a déclaré Picard.

14:44 –  En face du Ministère de la Défense de l’Ukraine à Kiev a débuté une grande manifestation de citoyens qui revendiquent un  sauvetage du  gouvernement d’unités ukrainien en Ilovaisk entourées des  forces pro-russes, rapporte UNN. Des centaines de persones rassemblées ont  adressés au commandant du bataillon de la Garde nationale "Donbass" ukrainien Semyon Semjonovič , et lui ont signifié que, si les autoritéspersistent à faire la  sourde oreilleà leurs exigences, demain ils auront recours à des mesures plus draconiennes.

Donetsk, Photo Reuters

14h19 –  Le quartier général d’auto-défensede la république auto-proclamée de Donietsk, a nié que les unités de l’armée de la Fédération de Russie sont de leur côté et qu’ils sont entrés dans le territoire de l’Ukraine , rapporte RIA Novosti. "Pas de troupes russes sur le territoire de Novorusie a déclaré un représentant anonyme de la DNR général d’auto-défense à RIA Novosti. Selon lui, la désinformation sur la saisied’armes russes en Ukraine justifie la défaite des troupes ukrainiennes. d’autre part le fait que «l’armée de DNR dispersés groupe polugerilskih grandi l’organisation militaire puissante qui est capable non seulement de résister à l’armée ukrainienne, mais aussi de la vaincre sur le champ de bataille ".

AP Photo
AP Photo

13:42L’Union européenne a exprimé aujourd’hui sa  préoccupationà-propos des rapportsd’une prétendue incursion des troupes russes en Ukraine. "Nous sommes profondément préoccupés par les récents développements, y compris les rapports de ce qui se passe sur le terrain", a déclaré un porte-parole de la HauteReprésentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Catherine Ashton, Maja Kocijančič . "Une fois encore, nous appelons la Russie y-compris l’armée ukrainiene à cesser toute forme d’hostilités à la frontière, at-elle ajouté, notant qu’une solution politique est nécessaire à la sortie de la crise dans l’est de l’Ukraine. Les dirigeants européens seront au sommet de samedi, il sera discuté avec  Catherine Ashton, pour parler de la situation en Ukraine.

Peter porcs, AP photos

13:30 – Le président ukrainien Porochenko a déclaré que les forces russes ont envahi l’Ukraine et l’Ukraine ont convoqué une réunion d’urgence du comité de sécurité et de défense, qui décidera des prochaines étapes. "a pris la décision d’annuler une visite de travail en Turquie en raison de la détérioration significative de la situation dans région de Donetsk, en particulier dans les villes Amvrosijivka et Starobeševe, en gardant à l’esprit que lors de l’invasion des forces russes ", a indiqué dans un communiqué publié sur le site de la présidence de l’Ukraine, ont indiqué des responsables.

13:20Russie nie qu’elle est impliquée dans le conflit en Ukraine par les forces armées pro-russes et a envoyé des troupes à la frontière de l’Ukraine. Le Ministère de la Défense russe a refusé de commenter les rapports des médias qui ont observés des chars russes dans Novoazovsk . "Les autorités russes ont clairement dit à plusieurs reprises qu’il n’y a pas de troupes régulières de l’armée russe., la Russie ne participe pas au conflit", a déclaré une source du ministère russe des Affaires étrangères.

Donetsk: Exécution avant le bombardement, AP Photo
Donetsk: Exécution avant le bombardement, AP Photo

13.02 – Au moins 11 personnes ont été tuées dans le bombardement de Donetsk., a annoncé aujourd’hui les habitants  .Les  bombardements de l’armée ukrainienne a causé d’importants dommages à l’hôpital de la ville, mercredi soir, à déclaré l’agence de nouvelles Itar.Tass Pendant la nuit, l’armée ukrainienne a bombardé les bâtiments résidentiels dans deux quartiers de la ville et un obus est tombé sur l’école et le bureau du registre de la population qui devraient essuyer de nouvelles frappes aériennes pendant la journée, parce que l’armée ukrainienne fonctionne par des  attaques féroces pendant les vacances orthodoxes et  aujourd’hui c’est l’Assomption de la Mère de Dieu, a déclaré l’agence de nouvelles.

12:24 - Lituanie accuse la Russie de "l’invasion militaire" de l’Ukraine ,et appele les  forces pro-russes a une réunion d’urgence du Conseil de sécurité des Nations Unies . La déclaration du ministère lituanien des Affaires étrangères déclare: "La Lituanie condamne fermement l’invasion évidente de territoire ukrainien par les forces armées de la Fédération de Russie", a indiqué la compagnie.

Alexander Zakharchenko, AP Photo
Alexander Zakharchenko, AP Photo

12:15 –  Le Premier ministre de la République autoproclamée du peuple de DonetskAlexander Zakharchenko dit que les membres de l’armée russe pendant l’absence viennent à se battre contre l’armée ukrainienne . "Parmi nous nous battons soldats qui préfèrent passer leurs vacances avec nous, parmi les frères qui se battent pour leur liberté, mais la la plage ", a déclaré Zakharchenko le site Web de l’Etat russe télévision Vesti.ru, rapporte Reuters. Zakharchenko déclaré que près de 4.000 soldats russes dans leur temps libre se battre aux côtés de DNR auto-défense:

Déclaration Zaharčenkovu, vous pouvez regarder ici :

10:55L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) aura lieu aujourd’hui une session d’urgence sur la situation en Ukraine, après les rapports est apparu que les forces russes ont franchi la frontière ukrainienne et entrés sur le territoire du pays.  "L’invasion des forces russes en Ukraine sera le principal émettre une réunion d’urgence de l’OSCE prévue pour aujourd’hui à 11 heures à Vienne ", a déclaré la mission américaine à l’organisation de votre compte sur Twitter, l’agence de nouvelles AFP.

Moscou a également nié catégoriquement ces allégations.

10:40 – Après avoir conquis la ville  de Novoazovsk dans le sud del’Ukraine, les  forces pro-russes ont continué de progresser au sud vers le port de  Marijupolju , rapporte la BBC.Rapports de Petr Selimovski. La BBC a déclaréque les derniers soldats ukrainiens sont partis ce matin Novoazovsk. «Ils ont  quitté la ville ce matin et je pense que ce sont les derniers APC qui ont quitté," dit-il.Un porte-parole anonyme pour les forces pro-russes a déclaré à Interfax que Novoazovsk est  maintenant sous leur contrôle et qu’ils vont délivré bientôt Marijupolj.

10:04 – Le Premier ministre de l’Ukraine Arsenij Jacenjuk nécessaire de convoquerune session extraordinaire du Conseil de sécurité de l’ONU à cause des actions de la Fédération de Russie dans Donbasu, publiés par la rédaction de l’Ukrainien Nouveau portail temps sur Twitter.

Angela Merkel, AP Photo
Angela Merkel, AP Photo

09:50 – La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré dans un entretien téléphonique mercredi, a déclaré au président russe Vladimir Poutine que les rapports sur les nouvelles incursions militaires russes sur le territoire de l’Ukraine doivent être clarifiées, a déclaré son porte-parole Steffen Seibert . "Elle a fait remarquer que la Russie a une grande responsabilité pour calmer la situation et de surveiller leurs frontières", a déclaré Seibert dans une déclaration à Reuters.

 

Source : Kurrir

 

http://philippehua.com/2014/08/28/video-les-troupes-russes-et-les-chars-ne-sont-pas-entres-en-ukraine/

 

.

 

PRINTEMPS RUSSE. Ukraine (Donbass): l’incroyable manipulation occidentale contre la Russie

Posted on août 28, 2014 @ 21:16

7


alexPar Alexandre Sivov

_________________________________________________________________________________________

 

Alors qu’une horde de mercenaires appuient l’armée ukrainienne dans son conflit contre les pro-russes du Donbass, rappelons-le, qui exigent simplement la reconnaissance de leur langue "russe" et plus d’autonomie, la presse occidentale parle de "séparatistes", tandis que Kiev parle de "terroristes". Tous les ingrédients pour faire monter la pression. Que d’indignations sélectives ! Ces dernières 24h, face à la poussée des milices pro-russes du Donbass et devant la fuite des éléments de l’armée ukrainienne appuyée par les puissances occidentales, l’éclairage de notre correspondant dans le Donbass, Alexandre Sivov, journaliste ukrainien qu’on ne présente plus, est salutaire. De savoir que le Conseil de sécurité se réunit en urgence après des allégations pour le moins fantaisistes, il y a de quoi craindre le pire. AJ


Alexandre Zakhartchenko (à droite), Premier ministre de Donetsk

Alexandre Zakhartchenko (à droite), Premier ministre de Donetsk

Les propos d’Alexandre Zaharchenko sont volontairement déformés (vidéo). Voici, en substance, ce qu’il a dit:

"Nous n’avons jamais caché le fait que nous avons beaucoup de ressortissants russes dans nos rangs. Beaucoup d’entre-eux sont des anciens militaires. Ils se battent avec nous en comprenant que c’est leur devoir", a déclaré le Premier ministre de la République populaire du Donetsk Alexandre Zaharchenko dans une interview à la chaîne de télévision "Russie 24". Des propos qui sont devenus pour les propagandistes: "les militaires russes nous appuient".

"De plus, je vais dire ouvertement qu’entre nous il y a les militaires qui ont préféré de ne pas passer des vacances sur la plage, mais être parmi leurs frères qui se battent pour la liberté"

"Les volontaires vénus de Russie se comptaient entre trois ou quatre mille hommes. Beaucoup d’entre eux ont déjà quitté le Donbass mais, la plupart sont restés. Malheureusement, quelques uns sont morts dans les combats."

Le journal israélien Haaretz n’avait-il pas présenté un des nombreux volontaires qui rejoignaient les pro-Maidan ? Il s’agissait d’un ex soldat israélien nommé "Delta" de son petit nom…Dans sa croisade en Ukraine, "Delta" était accompagné de 40 hommes et femmes, y compris plusieurs anciens combattants de Tsahal…

 

Alexandre Sivov

 

http://allainjules.com/2014/08/28/printemps-russe-ukraine-donbass-lincroyable-manipulation-occidentale-contre-la-russie/

 

 

La vidéo à voir sur le génocide, 1mn 40 :

L'effroyable génocide que le monde cache ! Vidéo CRI à relayer partout (1:45)

.


3

(entre autres conflits)

 

Exclusif | Comment les États-Unis ont façonné le Monde en 2014 ?

 

 


 

Par Eva R-sistons - Publié dans : Propagande de guerre - Communauté : Apprentis journalistes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 28 août 2014 4 28 /08 /Août /2014 04:08

,,

 

 
ALERTE PUBS ENVAHISSANTES, DELIRANTES,

AUCUN HEBERGEUR N'IMPOSE AUTANT DE PUBS

PARTOUT, MEME ENTRE DES LIGNES, ENORMES,

SALES CAR NE RESPECTANT PAS

LE CONTENU, LE BLOGUEUR ET LE VISITEUR !

FUYEZ  LES SITES OVER-BLOG, SOUILLES COMME CELUI-CI !

Over-blog est devenu une poubelle !


OB-pub-panneau.jpg .

Toutes les pubs pouvant surgir sur ce site,

ne sont pas de mon fait.

Nous en reparlerons, car je réagirai en conséquence,

mais pas pour l'instant, car je suis occupée

à préparer deux nouveaux ouvrages

à paraître sous quatre mois environ §.

NB: Boycottez les produits faisant de la pub.

Un bon produit n'a pas besoin de pub... chantal dupille

 

§ Après celui-ci, disponible sous huit jours,

un document choc sur les fondements

de la violence en Amérique (260 pages).

voir ici :   

Chantal Dupille publie un document sur l'Amérique - L'Actualité (+ vidéos)

 

.

 

§§§


 

 

Vu sur le site Atlas Alternatif 

Nous condamnons la décision unilatérale

de la plateforme Overblog de truffer ce blog

de publicités en VIOLATION des conditions générales

d'utilisation initialement définies.

Pour ne plus les voir téléchagez un logiciel Addblock

Publicités

et sur ce blog,

Blog devenu depuis aujoud'hui diffuseur de pubs malsaines !

  .

 

Mercredi 23 octobre 2013
.
.

L'accord TOP SECRET qui doit dépecer les Services Publics ! L'Humanité le dévoile...

 

’accord top secret qui doit dépecer les services public - See more at: http://www.humanite.fr/laccord-top-secret-qui-doit-depecer-les-services-publics-545491#sthash.MoAviKwB.dpuf
’accord top secret qui doit dépecer les services public - See more at: http://www.humanite.fr/laccord-top-secret-qui-doit-depecer-les-services-publics-545491#sthash.MoAviKwB.dpuf
Bruno Odent
Mercredi, 25 Juin, 2014
Les États-Unis, les pays de l’UE et une vingtaine d’autres États ont entamé à Genève des négociations sur le commerce des services. Signe particulier : ces tractations devaient rester secrètes pendant cinq ans. WikiLeaks a réussi à lever en partie le voile sur leur contenu.

Tout devait rester entièrement secret. Rien ne devait filtrer des négociations sur l’accord sur le commerce des services (ACS) entamées depuis deux ans à l’ambassade d’Australie à Genève entre les États-Unis, l’Union européenne et une vingtaine de pays. Une vaste entreprise de libéralisation qui touche jusqu’aux services publics fondamentaux. Des mesures assurant une confidentialité totale des discussions ont été prises, dans un langage digne d’un scénario à la James Bond. Les textes établissant l’avancée des pourparlers ont été « classifiés », selon un jargon utilisé généralement pour les dossiers secret-défense. Ils doivent être « protégés de toute diffusion non autorisée » et stockés dans un système d’ordinateurs lui-même classifié et maintenu « dans un building ou un container clos » sous haute surveillance. L’objectif déclaré est que rien ne puisse transpirer du contenu de ces tractations « jusqu’à cinq ans après la conclusion d’un accord » ou la fin des négociations si celles-ci devaient finalement ne pas aboutir.

C’était sans compter sur la dextérité des lanceurs d’alerte de WikiLeaks qui sont parvenus à récupérer une partie des textes surprotégés. Ils ont publié ainsi le 19 juin sur leur site l’annexe du traité en préparation consacré aux services financiers.

https://wikileaks.org/tisa-financial/

Ces révélations soulignent, en fait, l’ampleur de l’offensive engagée par Washington, suivi par les États membres de l’Union européenne, pour permettre aux multinationales de truster, le moment venu, le commerce des produits financiers mais aussi celui de tous les services sur les grands marchés transatlantique et transpacifique, dont les négociations, on le sait, avancent au même moment, dans la plus grande discrétion.

Contourner les résistances populaires et réfractaires de l’OMC

Les pourparlers secrets pour parvenir à un accord sur le commerce des services (ACS) ont démarré en 2012 et leurs initiateurs entendent tout faire pour les conclure avant la fin 2015. Ils sont en fait destinés à contourner l’obstacle que constituaient les résistances de forces progressistes, de mouvements sociaux, de syndicats et de plusieurs pays en développement pour la conclusion d’un accord global sur le commerce des services (AGCS) au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Devant la paralysie du processus multilatéral lancé en 2001 dans le cadre du cycle dit de Doha de l’OMC, un groupe de pays a décidé, sous l’impulsion des États-Unis et des États membres de l’UE, d’entamer, il y a deux ans, une négociation parallèle.

Autrement dit : désavoué démocratiquement et donc sorti par la porte, l’AGCS pouvait ainsi rentrer par la fenêtre sous l’impulsion d’une cinquantaine de gouvernements. Les négociateurs autoproclamés ont l’espoir de définir dans un cadre plurilatéral des normes pour qu’elles s’imposent, à terme, comme unique référence internationale. Ils misent d’évidence sur leur poids économique – ils représentent ensemble près de 70 % du commerce mondial – pour rallier en fin de compte les pays récalcitrants de l’OMC court-circuités. Le lieu géographique des tractations a simplement été transféré de quelques rues à Genève, passant du siège de l’OMC aux locaux de l’ambassade d’Australie, pays opportunément tout acquis à la libéralisation.

Principale source d’inspiration du groupe : les « experts » de la « coalition globale des services » (GSC) au sein de laquelle on retrouve, côté états-unien, les géants du secteur (banque, Internet, énergie) mais aussi, côté européen, le Medef ou le poids lourd français, Veolia (voir ci contre). Le document diffusé par WikiLeaks, qui correspond au relevé de la négociation au 14 avril dernier, révèle le forcing déployé pour banaliser le commerce des produits financiers, comme si rien n’avait été retenu des causes du krach ravageur qui s’est produit seulement sept ans en arrière.

Échanges financiers, 
le retour du délire

Les normes proposées dans l’annexe du texte secret consacré au commerce des produits financiers visent d’abord à restreindre la capacité d’intervention de la puissance publique et se fixent ouvertement comme objectif un modèle « autorégulateur » de la finance. Les États signataires du futur ACS ne seraient quasiment plus autorisés à légiférer pour limiter les transactions financières transfrontalières (article X 3.2.).

Au nom de la libre concurrence les « monopoles d’État en matière de fonds de pension » – traduisez : les systèmes publics de Sécurité sociale – seraient, à terme, démantelés. Même « les assurances pour calamité naturelle » se devraient de ne plus fonctionner sous contrôle public.

L’approbation de l’autorisation de produits financiers innovants est recherchée (article X 2.1.). On sait combien le laxisme organisé à cet égard a nourri la boursouflure financière qui a éclaté, il y a sept ans. « Les CDS (credit defaut swaps), qui furent considérés comme des produits innovants, ont été au cœur de la crise », fait remarquer à juste titre Jane Kelsey, professeure à la faculté d’Auckland, en Nouvelle-Zélande, sur le site de WikiLeaks.

Les firmes Internet états-uniennes font pression pour transmettre sans véritable garde-fou les données de leurs clients. En particulier celles qui sont présentes dans les systèmes dits « clouds » (nuages) qui permettent de stocker des documents hors du disque dur de l’ordinateur. Cette information-là suscite depuis le jour de sa divulgation par WikiLeaks, le 19 juin, une vive réaction dans la presse allemande où les révélations d’un autre lanceur d’alerte, Edward Snowden, sur l’espionnage de masse pratiqué par la NSA (National Security Agency), avec la complicité des géants états-uniens de l’Internet, avaient déjà suscité beaucoup d’inquiétudes dans l’opinion.

Privatisations interdites

Les orientations du texte secret stipulent que les sociétés étrangères ne sauraient être victimes d’un traitement dit « discriminatoire ». Autrement dit : elles doivent avoir accès au marché des pays signataires exactement dans les mêmes conditions que les prestataires locaux, qu’ils fournissent ou non un service public à la population.

Un géant de la fourniture d’eau ou de gaz, comme les français Veolia ou GDF Suez, aurait ainsi non seulement le droit de s’installer sur un marché tiers. Mais il pourrait aussi faire jouer une clause d’engagement au respect de la concurrence pour exiger de bénéficier de subventions d’un montant égal à celui versé par l’État en question au service public de l’eau ou de l’énergie.

Par ailleurs le retour à une nationalisation d’un service public privatisé, fût-il partiel, serait strictement interdit aux États signataires au nom des garanties accordées aux investisseurs afin de favoriser, explique-t-on, la fluidité des échanges. Ainsi deviendrait impossible une remunicipalisation de l’eau décidée en maints endroits en France comme à Paris, après la gabegie et l’explosion des factures des particuliers provoquées par les requins de la Générale et de la Lyonnaise des eaux, qui se sont longtemps partagé le marché de la capitale française.

Éducation, santé, transports, rien n’échapperait à l’appétit du privé

L’ACS doit s’appliquer à tous les domaines capables de fournir un service à l’échelle internationale. Selon l’Internationale des services publics (PSI), qui regroupe quelque 669 syndicats dans le monde entier, il englobe ainsi un champ immense : la fourniture transfrontière (le mode 1 de l’ex-AGCS) – telle que la télé-médecine, la formation à distance ou les paris sur Internet –, le tourisme (mode 2 de l’ex-AGCS), l’investissement étranger direct avec les principes et les conséquences que l’on vient d’exposer (mode 3 de l’ex-AGCS) et le mouvement temporaire des personnes physiques (mode 4 de l’ex-AGCS). L’objectif d’accords comme celui dont la négociation est secrètement engagée, dénonce Rosa Pavanelli, la secrétaire générale de la PSI, est « d’institutionnaliser les droits des investisseurs et d’interdire toute intervention des États dans un large éventail de secteurs ».

Santé, éducation, transports, rien n’échapperait à cette logique qui accélérerait, dans des dimensions inédites, la libéralisation des services publics. Selon une logique d’écrémage par le capital privé en mal d’acquérir de nouvelles ressources dans la phase actuelle de la crise où les débouchés se rabougrissent. Il cherche à s’accaparer les secteurs financièrement les plus prometteurs. Les cheminots français en lutte ont ainsi parfaitement discerné la menace qui pourrait conduire à une polarisation des investissements privés sur les tronçons voyageurs les plus rentables quand des dizaines de voies dites secondaires et donc de gares seraient condamnées à disparaître. Le 4e paquet ferroviaire de la Commission européenne n’est certes pas dans le traité secret en cours de négociation. Il n’en épouse pas moins la ligne dévastatrice pour l’avenir des services publics et, au passage, pour… un certain mode de construction européenne. Comme on devrait le savoir au moins depuis l’élection du 25 mai l’acharnement libéral, prêt à nier la démocratie au point d’agir caché contre les intérêts des citoyens, met pourtant l’Europe en danger. 

À lire également: 
David Boys: "Des pressions inévitables sur les pays émergents

http://www.humanite.fr/laccord-top-secret-qui-doit-depecer-les-services-publics-545491

 

.

A lire aussi pour savoir ce qui nous attend !

 

 

Réedition enrichie et actualisé du livre « GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE : Dracula contre les peuples » La première édition de cet ouvrage avait permis de révéler au grand public les négociations tenues secrètes sur le Grand Marché Transatlantique. Cette réédition actualisée et augmentée de plus de 65 pages donne des éléments nouveaux sur les débats en cours et comporte un chapitre supplémentaire sur la négociation secrète sur un projet de traité international pour la privatisation des services public. A mettre entre toutes les mains pour que le mouvement de résistance populaire contre le TAFTA mette en échec ces funestes projets. ..................................................................................................................... Je commande « Grand marché transatlantique : Dracula contre les peuples » Au prix de 8€ + 2€ de frais de port par exemplaire (valable uniquement pour la France métropolitaine) Soit 10€ X……………. = …………….€ Nom………………………………………..Prénom…………………………………………… Adresse…………………………………………………………………………………………................................................................................................. Ville……………………………………………………………………................. CP…………………..................................................................................... Téléphone……………………….................................................................. Mail ………...........……………………………………………. ..................................................................................................................... Renvoyer ce bulletin sur papier libre accompagné de votre règlement (chèque à l’ordre de l’Humanité) à : L’Humanité, service de la diffusion militante, 5, rue Pleyel, Immeuble Calliope, 93528 Saint-Denis cedex
Député européen

 

Réedition enrichie et actualisé du livre « GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE : Dracula contre les peuples »

La première édition de cet ouvrage avait permis de révéler au grand public les négociations tenues secrètes sur le Grand Marché Transatlantique.
Cette réédition actualisée et augmentée de plus de 65 pages donne des éléments nouveaux sur les débats en cours et comporte un chapitre supplémentaire sur la négociation secrète sur un projet de traité international pour la privatisation des services public. A mettre entre toutes les mains pour que le mouvement de résistance populaire contre le TAFTA mette en échec ces funestes projets.
.....................................................................................................................

Je commande « Grand marché transatlantique : Dracula contre les peuples »

Au prix de 8€ + 2€ de frais de port par exemplaire (valable uniquement pour la France métropolitaine)

Soit 10€ X……………. = …………….€

Nom………………………………………..Prénom……………………………………………
Adresse………………………………………………………………………………………….................................................................................................
Ville…………………………………………………………………….................
CP………………….....................................................................................
Téléphone………………………..................................................................
Mail ………...........…………………………………………….

.....................................................................................................................

Renvoyer ce bulletin sur papier libre accompagné de votre règlement (chèque à l’ordre de l’Humanité) à :
L’Humanité, service de la diffusion militante, 5, rue Pleyel, Immeuble Calliope, 93528 Saint-Denis cedex

 

es États-Unis, les pays de l’UE et une vingtaine d’autres États ont entamé à Genève des négociations sur le commerce des services. Signe particulier : ces tractations devaient rester secrètes pendant cinq ans. WikiLeaks a réussi à lever en partie le voile sur leur contenu.

Tout devait rester entièrement secret. Rien ne devait filtrer des négociations sur l’accord sur le commerce des services (ACS) entamées depuis deux ans à l’ambassade d’Australie à Genève entre les États-Unis, l’Union européenne et une vingtaine de pays. Une vaste entreprise de libéralisation qui touche jusqu’aux services publics fondamentaux. Des mesures assurant une confidentialité totale des discussions ont été prises, dans un langage digne d’un scénario à la James Bond. Les textes établissant l’avancée des pourparlers ont été « classifiés », selon un jargon utilisé généralement pour les dossiers secret-défense. Ils doivent être « protégés de toute diffusion non autorisée » et stockés dans un système d’ordinateurs lui-même classifié et maintenu « dans un building ou un container clos » sous haute surveillance. L’objectif déclaré est que rien ne puisse transpirer du contenu de ces tractations « jusqu’à cinq ans après la conclusion d’un accord » ou la fin des négociations si celles-ci devaient finalement ne pas aboutir.

C’était sans compter sur la dextérité des lanceurs d’alerte de WikiLeaks qui sont parvenus à récupérer une partie des textes surprotégés. Ils ont publié ainsi le 19 juin sur leur site l’annexe du traité en préparation consacré aux services financiers.

https://wikileaks.org/tisa-financial/

Ces révélations soulignent, en fait, l’ampleur de l’offensive engagée par Washington, suivi par les États membres de l’Union européenne, pour permettre aux multinationales de truster, le moment venu, le commerce des produits financiers mais aussi celui de tous les services sur les grands marchés transatlantique et transpacifique, dont les négociations, on le sait, avancent au même moment, dans la plus grande discrétion.

Contourner les résistances populaires et réfractaires de l’OMC

Les pourparlers secrets pour parvenir à un accord sur le commerce des services (ACS) ont démarré en 2012 et leurs initiateurs entendent tout faire pour les conclure avant la fin 2015. Ils sont en fait destinés à contourner l’obstacle que constituaient les résistances de forces progressistes, de mouvements sociaux, de syndicats et de plusieurs pays en développement pour la conclusion d’un accord global sur le commerce des services (AGCS) au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Devant la paralysie du processus multilatéral lancé en 2001 dans le cadre du cycle dit de Doha de l’OMC, un groupe de pays a décidé, sous l’impulsion des États-Unis et des États membres de l’UE, d’entamer, il y a deux ans, une négociation parallèle.

Autrement dit : désavoué démocratiquement et donc sorti par la porte, l’AGCS pouvait ainsi rentrer par la fenêtre sous l’impulsion d’une cinquantaine de gouvernements. Les négociateurs autoproclamés ont l’espoir de définir dans un cadre plurilatéral des normes pour qu’elles s’imposent, à terme, comme unique référence internationale. Ils misent d’évidence sur leur poids économique – ils représentent ensemble près de 70 % du commerce mondial – pour rallier en fin de compte les pays récalcitrants de l’OMC court-circuités. Le lieu géographique des tractations a simplement été transféré de quelques rues à Genève, passant du siège de l’OMC aux locaux de l’ambassade d’Australie, pays opportunément tout acquis à la libéralisation.

Principale source d’inspiration du groupe : les « experts » de la « coalition globale des services » (GSC) au sein de laquelle on retrouve, côté états-unien, les géants du secteur (banque, Internet, énergie) mais aussi, côté européen, le Medef ou le poids lourd français, Veolia (voir ci contre). Le document diffusé par WikiLeaks, qui correspond au relevé de la négociation au 14 avril dernier, révèle le forcing déployé pour banaliser le commerce des produits financiers, comme si rien n’avait été retenu des causes du krach ravageur qui s’est produit seulement sept ans en arrière.

Échanges financiers, 
le retour du délire

Les normes proposées dans l’annexe du texte secret consacré au commerce des produits financiers visent d’abord à restreindre la capacité d’intervention de la puissance publique et se fixent ouvertement comme objectif un modèle « autorégulateur » de la finance. Les États signataires du futur ACS ne seraient quasiment plus autorisés à légiférer pour limiter les transactions financières transfrontalières (article X 3.2.).

Au nom de la libre concurrence les « monopoles d’État en matière de fonds de pension » – traduisez : les systèmes publics de Sécurité sociale – seraient, à terme, démantelés. Même « les assurances pour calamité naturelle » se devraient de ne plus fonctionner sous contrôle public.

L’approbation de l’autorisation de produits financiers innovants est recherchée (article X 2.1.). On sait combien le laxisme organisé à cet égard a nourri la boursouflure financière qui a éclaté, il y a sept ans. « Les CDS (credit defaut swaps), qui furent considérés comme des produits innovants, ont été au cœur de la crise », fait remarquer à juste titre Jane Kelsey, professeure à la faculté d’Auckland, en Nouvelle-Zélande, sur le site de WikiLeaks.

Les firmes Internet états-uniennes font pression pour transmettre sans véritable garde-fou les données de leurs clients. En particulier celles qui sont présentes dans les systèmes dits « clouds » (nuages) qui permettent de stocker des documents hors du disque dur de l’ordinateur. Cette information-là suscite depuis le jour de sa divulgation par WikiLeaks, le 19 juin, une vive réaction dans la presse allemande où les révélations d’un autre lanceur d’alerte, Edward Snowden, sur l’espionnage de masse pratiqué par la NSA (National Security Agency), avec la complicité des géants états-uniens de l’Internet, avaient déjà suscité beaucoup d’inquiétudes dans l’opinion.

Privatisations interdites

Les orientations du texte secret stipulent que les sociétés étrangères ne sauraient être victimes d’un traitement dit « discriminatoire ». Autrement dit : elles doivent avoir accès au marché des pays signataires exactement dans les mêmes conditions que les prestataires locaux, qu’ils fournissent ou non un service public à la population.

Un géant de la fourniture d’eau ou de gaz, comme les français Veolia ou GDF Suez, aurait ainsi non seulement le droit de s’installer sur un marché tiers. Mais il pourrait aussi faire jouer une clause d’engagement au respect de la concurrence pour exiger de bénéficier de subventions d’un montant égal à celui versé par l’État en question au service public de l’eau ou de l’énergie.

Par ailleurs le retour à une nationalisation d’un service public privatisé, fût-il partiel, serait strictement interdit aux États signataires au nom des garanties accordées aux investisseurs afin de favoriser, explique-t-on, la fluidité des échanges. Ainsi deviendrait impossible une remunicipalisation de l’eau décidée en maints endroits en France comme à Paris, après la gabegie et l’explosion des factures des particuliers provoquées par les requins de la Générale et de la Lyonnaise des eaux, qui se sont longtemps partagé le marché de la capitale française.

Éducation, santé, transports, rien n’échapperait à l’appétit du privé

L’ACS doit s’appliquer à tous les domaines capables de fournir un service à l’échelle internationale. Selon l’Internationale des services publics (PSI), qui regroupe quelque 669 syndicats dans le monde entier, il englobe ainsi un champ immense : la fourniture transfrontière (le mode 1 de l’ex-AGCS) – telle que la télé-médecine, la formation à distance ou les paris sur Internet –, le tourisme (mode 2 de l’ex-AGCS), l’investissement étranger direct avec les principes et les conséquences que l’on vient d’exposer (mode 3 de l’ex-AGCS) et le mouvement temporaire des personnes physiques (mode 4 de l’ex-AGCS). L’objectif d’accords comme celui dont la négociation est secrètement engagée, dénonce Rosa Pavanelli, la secrétaire générale de la PSI, est « d’institutionnaliser les droits des investisseurs et d’interdire toute intervention des États dans un large éventail de secteurs ».

Santé, éducation, transports, rien n’échapperait à cette logique qui accélérerait, dans des dimensions inédites, la libéralisation des services publics. Selon une logique d’écrémage par le capital privé en mal d’acquérir de nouvelles ressources dans la phase actuelle de la crise où les débouchés se rabougrissent. Il cherche à s’accaparer les secteurs financièrement les plus prometteurs. Les cheminots français en lutte ont ainsi parfaitement discerné la menace qui pourrait conduire à une polarisation des investissements privés sur les tronçons voyageurs les plus rentables quand des dizaines de voies dites secondaires et donc de gares seraient condamnées à disparaître. Le 4e paquet ferroviaire de la Commission européenne n’est certes pas dans le traité secret en cours de négociation. Il n’en épouse pas moins la ligne dévastatrice pour l’avenir des services publics et, au passage, pour… un certain mode de construction européenne. Comme on devrait le savoir au moins depuis l’élection du 25 mai l’acharnement libéral, prêt à nier la démocratie au point d’agir caché contre les intérêts des citoyens, met pourtant l’Europe en danger. 

À lire également: 
David Boys: "Des pressions inévitables sur les pays émergents"

- See more at: http://www.humanite.fr/laccord-top-secret-qui-doit-depecer-les-services-publics-545491#sthash.MoAviKwB.dpuf
Les États-Unis, les pays de l’UE et une vingtaine d’autres États ont entamé à Genève des négociations sur le commerce des services. Signe particulier : ces tractations devaient rester secrètes pendant cinq ans. WikiLeaks a réussi à lever en partie le voile sur leur contenu.

Tout devait rester entièrement secret. Rien ne devait filtrer des négociations sur l’accord sur le commerce des services (ACS) entamées depuis deux ans à l’ambassade d’Australie à Genève entre les États-Unis, l’Union européenne et une vingtaine de pays. Une vaste entreprise de libéralisation qui touche jusqu’aux services publics fondamentaux. Des mesures assurant une confidentialité totale des discussions ont été prises, dans un langage digne d’un scénario à la James Bond. Les textes établissant l’avancée des pourparlers ont été « classifiés », selon un jargon utilisé généralement pour les dossiers secret-défense. Ils doivent être « protégés de toute diffusion non autorisée » et stockés dans un système d’ordinateurs lui-même classifié et maintenu « dans un building ou un container clos » sous haute surveillance. L’objectif déclaré est que rien ne puisse transpirer du contenu de ces tractations « jusqu’à cinq ans après la conclusion d’un accord » ou la fin des négociations si celles-ci devaient finalement ne pas aboutir.

C’était sans compter sur la dextérité des lanceurs d’alerte de WikiLeaks qui sont parvenus à récupérer une partie des textes surprotégés. Ils ont publié ainsi le 19 juin sur leur site l’annexe du traité en préparation consacré aux services financiers.

https://wikileaks.org/tisa-financial/

Ces révélations soulignent, en fait, l’ampleur de l’offensive engagée par Washington, suivi par les États membres de l’Union européenne, pour permettre aux multinationales de truster, le moment venu, le commerce des produits financiers mais aussi celui de tous les services sur les grands marchés transatlantique et transpacifique, dont les négociations, on le sait, avancent au même moment, dans la plus grande discrétion.

Contourner les résistances populaires et réfractaires de l’OMC

Les pourparlers secrets pour parvenir à un accord sur le commerce des services (ACS) ont démarré en 2012 et leurs initiateurs entendent tout faire pour les conclure avant la fin 2015. Ils sont en fait destinés à contourner l’obstacle que constituaient les résistances de forces progressistes, de mouvements sociaux, de syndicats et de plusieurs pays en développement pour la conclusion d’un accord global sur le commerce des services (AGCS) au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Devant la paralysie du processus multilatéral lancé en 2001 dans le cadre du cycle dit de Doha de l’OMC, un groupe de pays a décidé, sous l’impulsion des États-Unis et des États membres de l’UE, d’entamer, il y a deux ans, une négociation parallèle.

Autrement dit : désavoué démocratiquement et donc sorti par la porte, l’AGCS pouvait ainsi rentrer par la fenêtre sous l’impulsion d’une cinquantaine de gouvernements. Les négociateurs autoproclamés ont l’espoir de définir dans un cadre plurilatéral des normes pour qu’elles s’imposent, à terme, comme unique référence internationale. Ils misent d’évidence sur leur poids économique – ils représentent ensemble près de 70 % du commerce mondial – pour rallier en fin de compte les pays récalcitrants de l’OMC court-circuités. Le lieu géographique des tractations a simplement été transféré de quelques rues à Genève, passant du siège de l’OMC aux locaux de l’ambassade d’Australie, pays opportunément tout acquis à la libéralisation.

Principale source d’inspiration du groupe : les « experts » de la « coalition globale des services » (GSC) au sein de laquelle on retrouve, côté états-unien, les géants du secteur (banque, Internet, énergie) mais aussi, côté européen, le Medef ou le poids lourd français, Veolia (voir ci contre). Le document diffusé par WikiLeaks, qui correspond au relevé de la négociation au 14 avril dernier, révèle le forcing déployé pour banaliser le commerce des produits financiers, comme si rien n’avait été retenu des causes du krach ravageur qui s’est produit seulement sept ans en arrière.

Échanges financiers, 
le retour du délire

Les normes proposées dans l’annexe du texte secret consacré au commerce des produits financiers visent d’abord à restreindre la capacité d’intervention de la puissance publique et se fixent ouvertement comme objectif un modèle « autorégulateur » de la finance. Les États signataires du futur ACS ne seraient quasiment plus autorisés à légiférer pour limiter les transactions financières transfrontalières (article X 3.2.).

Au nom de la libre concurrence les « monopoles d’État en matière de fonds de pension » – traduisez : les systèmes publics de Sécurité sociale – seraient, à terme, démantelés. Même « les assurances pour calamité naturelle » se devraient de ne plus fonctionner sous contrôle public.

L’approbation de l’autorisation de produits financiers innovants est recherchée (article X 2.1.). On sait combien le laxisme organisé à cet égard a nourri la boursouflure financière qui a éclaté, il y a sept ans. « Les CDS (credit defaut swaps), qui furent considérés comme des produits innovants, ont été au cœur de la crise », fait remarquer à juste titre Jane Kelsey, professeure à la faculté d’Auckland, en Nouvelle-Zélande, sur le site de WikiLeaks.

Les firmes Internet états-uniennes font pression pour transmettre sans véritable garde-fou les données de leurs clients. En particulier celles qui sont présentes dans les systèmes dits « clouds » (nuages) qui permettent de stocker des documents hors du disque dur de l’ordinateur. Cette information-là suscite depuis le jour de sa divulgation par WikiLeaks, le 19 juin, une vive réaction dans la presse allemande où les révélations d’un autre lanceur d’alerte, Edward Snowden, sur l’espionnage de masse pratiqué par la NSA (National Security Agency), avec la complicité des géants états-uniens de l’Internet, avaient déjà suscité beaucoup d’inquiétudes dans l’opinion.

Privatisations interdites

Les orientations du texte secret stipulent que les sociétés étrangères ne sauraient être victimes d’un traitement dit « discriminatoire ». Autrement dit : elles doivent avoir accès au marché des pays signataires exactement dans les mêmes conditions que les prestataires locaux, qu’ils fournissent ou non un service public à la population.

Un géant de la fourniture d’eau ou de gaz, comme les français Veolia ou GDF Suez, aurait ainsi non seulement le droit de s’installer sur un marché tiers. Mais il pourrait aussi faire jouer une clause d’engagement au respect de la concurrence pour exiger de bénéficier de subventions d’un montant égal à celui versé par l’État en question au service public de l’eau ou de l’énergie.

Par ailleurs le retour à une nationalisation d’un service public privatisé, fût-il partiel, serait strictement interdit aux États signataires au nom des garanties accordées aux investisseurs afin de favoriser, explique-t-on, la fluidité des échanges. Ainsi deviendrait impossible une remunicipalisation de l’eau décidée en maints endroits en France comme à Paris, après la gabegie et l’explosion des factures des particuliers provoquées par les requins de la Générale et de la Lyonnaise des eaux, qui se sont longtemps partagé le marché de la capitale française.

Éducation, santé, transports, rien n’échapperait à l’appétit du privé

L’ACS doit s’appliquer à tous les domaines capables de fournir un service à l’échelle internationale. Selon l’Internationale des services publics (PSI), qui regroupe quelque 669 syndicats dans le monde entier, il englobe ainsi un champ immense : la fourniture transfrontière (le mode 1 de l’ex-AGCS) – telle que la télé-médecine, la formation à distance ou les paris sur Internet –, le tourisme (mode 2 de l’ex-AGCS), l’investissement étranger direct avec les principes et les conséquences que l’on vient d’exposer (mode 3 de l’ex-AGCS) et le mouvement temporaire des personnes physiques (mode 4 de l’ex-AGCS). L’objectif d’accords comme celui dont la négociation est secrètement engagée, dénonce Rosa Pavanelli, la secrétaire générale de la PSI, est « d’institutionnaliser les droits des investisseurs et d’interdire toute intervention des États dans un large éventail de secteurs ».

Santé, éducation, transports, rien n’échapperait à cette logique qui accélérerait, dans des dimensions inédites, la libéralisation des services publics. Selon une logique d’écrémage par le capital privé en mal d’acquérir de nouvelles ressources dans la phase actuelle de la crise où les débouchés se rabougrissent. Il cherche à s’accaparer les secteurs financièrement les plus prometteurs. Les cheminots français en lutte ont ainsi parfaitement discerné la menace qui pourrait conduire à une polarisation des investissements privés sur les tronçons voyageurs les plus rentables quand des dizaines de voies dites secondaires et donc de gares seraient condamnées à disparaître. Le 4e paquet ferroviaire de la Commission européenne n’est certes pas dans le traité secret en cours de négociation. Il n’en épouse pas moins la ligne dévastatrice pour l’avenir des services publics et, au passage, pour… un certain mode de construction européenne. Comme on devrait le savoir au moins depuis l’élection du 25 mai l’acharnement libéral, prêt à nier la démocratie au point d’agir caché contre les intérêts des citoyens, met pourtant l’Europe en danger. 

À lire également: 
David Boys: "Des pressions inévitables sur les pays émergents"

- See more at: http://www.humanite.fr/laccord-top-secret-qui-doit-depecer-les-services-publics-545491#sthash.MoAviKwB.dpuf
Par Eva R-sistons - Publié dans : Il reste des journalistes... - Communauté : journalistes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 27 août 2014 3 27 /08 /Août /2014 15:25
 
ALERTE PUBS ENVAHISSANTES, DELIRANTES,

AUCUN HEBERGEUR N'IMPOSE AUTANT DE PUBS

PARTOUT, MEME ENTRE DES LIGNES, ENORMES,

SALES CAR NE RESPECTANT PAS

LE CONTENU, LE BLOGUEUR ET LE VISITEUR !

FUYEZ  LES SITES OVER-BLOG, SOUILLES COMME CELUI-CI !

Over-blog est devenu une poubelle !


OB-pub-panneau.jpg .

Toutes les pubs pouvant surgir sur ce site,

ne sont pas de mon fait.

Nous en reparlerons, car je réagirai en conséquence,

mais pas pour l'instant, car je suis occupée

à préparer deux nouveaux ouvrages

à paraître sous quatre mois environ §.

NB: Boycottez les produits faisant de la pub.

Un bon produit n'a pas besoin de pub... chantal dupille

 

§ Après celui-ci, disponible sous huit jours,

un document choc sur les fondements

de la violence en Amérique (260 pages).

voir ici :  

Chantal Dupille publie un document sur l'Amérique - L'Actualité (+ vidéos)

 

.

 

§§§


 

 

Vu sur le site Atlas Alternatif 

Nous condamnons la décision unilatérale

de la plateforme Overblog de truffer ce blog

de publicités en VIOLATION des conditions générales

d'utilisation initialement définies.

Pour ne plus les voir téléchagez un logiciel Addblock

Publicités

et sur ce blog,

Blog devenu depuis aujoud'hui diffuseur de pubs malsaines !

 

.

 

Mercredi 23 octobre 2013
§§§

 


Ukraine: la vérité transpire enfin dans les médias en Occident (Lavrov)

Dossier: Règlement de la situation en Ukraine

Sergueï Lavrov
21:19 12/08/2014
SOTCHI, 12 août - RIA Novosti

 

La vérité sur la situation dans le sud-est de l'Ukraine commence à se faire connaître en Occident, a constaté mardi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, en remerciant les journalistes russes de leur contribution dans la couverture de ces événements.

"Les médias occidentaux commencent, sans doute malgré eux, à couvrir la situation dans le détail, en montrant toutes les horreurs vécues par la population civile dans ces lieux", a déclaré le ministre devant les journalistes.


Et de rappeler que lundi le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) des Nations unies avait publié un bulletin contenant l'évaluation de la situation humanitaire dans les régions de Lougansk et de Donetsk.


"Le document donne un tableau plus que triste: des milliers de morts et de blessés, pas d'électricité ni eau courante, le fonctionnement des hôpitaux, des maisons de retraite et d'autres sites d'infrastructure sociale est impossible", a indiqué le ministre des Affaires étrangères.


"Mieux vaut tard que jamais, mais la vérité sort de plus en plus souvent maintenant de la bouche de ceux qui occupaient au départ une attitude plutôt réservée face aux événements en cours. Merci aux journalistes russes qui ont apporté une immense contribution à ce que cette vérité éclate enfin au grand jour dans les journaux, à la télévision et du haut des tribunes des organisations internationales", a conclu M.Lavrov.

 

http://fr.ria.ru/world/20140812/202123123.html

 

..

 

Actualité :

 

L'effroyable génocide que le monde cache ! Vidéo CRI à relayer partout (1:45)

Gaza - Ukraine, avec des Netanyahu en Palestine occupée ou des BHL à Kiev, c'est le même génocide ciblant population, infrastructures, écoles, hôpitaux..

 


Moment d'éloquence de Jean-Luc Mélenchon sur l'Ukraine et Gaza


Sanctions contre la Russie : l’Allemagne anticipe une chute de 20 à 25% des exportations vers la Russie


Pour la législation directe par le référendum (partie 1 & 2)

 

....

  .

Je vous conseille ce livre, à relayer :

;

Réedition enrichie et actualisé du livre « GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE : Dracula contre les peuples » La première édition de cet ouvrage avait permis de révéler au grand public les négociations tenues secrètes sur le Grand Marché Transatlantique. Cette réédition actualisée et augmentée de plus de 65 pages donne des éléments nouveaux sur les débats en cours et comporte un chapitre supplémentaire sur la négociation secrète sur un projet de traité international pour la privatisation des services public. A mettre entre toutes les mains pour que le mouvement de résistance populaire contre le TAFTA mette en échec ces funestes projets. ..................................................................................................................... Je commande « Grand marché transatlantique : Dracula contre les peuples » Au prix de 8€ + 2€ de frais de port par exemplaire (valable uniquement pour la France métropolitaine) Soit 10€ X……………. = …………….€ Nom………………………………………..Prénom…………………………………………… Adresse…………………………………………………………………………………………................................................................................................. Ville……………………………………………………………………................. CP…………………..................................................................................... Téléphone……………………….................................................................. Mail ………...........……………………………………………. ..................................................................................................................... Renvoyer ce bulletin sur papier libre accompagné de votre règlement (chèque à l’ordre de l’Humanité) à : L’Humanité, service de la diffusion militante, 5, rue Pleyel, Immeuble Calliope, 93528 Saint-Denis cedex
Député européen

 

Réedition enrichie et actualisé du livre « GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE : Dracula contre les peuples »

La première édition de cet ouvrage avait permis de révéler au grand public les négociations tenues secrètes sur le Grand Marché Transatlantique.
Cette réédition actualisée et augmentée de plus de 65 pages donne des éléments nouveaux sur les débats en cours et comporte un chapitre supplémentaire sur la négociation secrète sur un projet de traité international pour la privatisation des services public. A mettre entre toutes les mains pour que le mouvement de résistance populaire contre le TAFTA mette en échec ces funestes projets.
.....................................................................................................................

Je commande « Grand marché transatlantique : Dracula contre les peuples »

Au prix de 8€ + 2€ de frais de port par exemplaire (valable uniquement pour la France métropolitaine)

Soit 10€ X……………. = …………….€

Nom………………………………………..Prénom……………………………………………
Adresse………………………………………………………………………………………….................................................................................................
Ville…………………………………………………………………….................
CP………………….....................................................................................
Téléphone………………………..................................................................
Mail ………...........…………………………………………….

.....................................................................................................................

Renvoyer ce bulletin sur papier libre accompagné de votre règlement (chèque à l’ordre de l’Humanité) à :
L’Humanité, service de la diffusion militante, 5, rue Pleyel, Immeuble Calliope, 93528 Saint-Denis cedex

 

 

 

Par Eva R-sistons - Publié dans : Désinformation - Communauté : journalistes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 20 août 2014 3 20 /08 /Août /2014 01:47

 

Aymeric Caron affirme que les actes islamophobes augmentent bien plus que les actes antisémites, France 2 le censure


Dans la même rubrique:
< >



E. B.
Mardi 29 Avril 2014

 

Aymeric Caron affirme que les actes islamophobes augmentent bien plus que les actes antisémites, France 2 le censure
Samedi soir, Alexandre Arcady était l'invité de l'émission de Ruquier "On n'est pas couchés" pour son film "24 jours". Dans cette émission, Arcady a lancé des affirmations complètement grotesques, comme « Il n’y a plus un élève juif dans les écoles publiques de Seine-Saint-Denis », affirmation démentie et dénoncée par le site "Rue89". (http://rue89.nouvelobs.com/2014/04/27/y-a-encore-quelques-eleves-juifs-les-ecoles-93-monsieur-arcady-251799)

Lien de la séquence:
http://vk.com/video231636035_168569729?hash=b464ada6abd32b71

Au cours de cette émission selon le magazine Causeur, Aymeric Caron aurait eu un accrochage avec Arcady, qui a été censuré au montage. Caron aurait déploré, chiffres à l'appui, « que le film passe sous silence les actes islamophobes qui ont bien plus augmenté que les actes antisémites » (ce que confirme le récent rapport officiel de la CNCDH). Caron aurait également dénoncé les crimes de l'armée israélienne, ce qui là aussi a été coupé au montage.

Arcady a reconnu que les propos de Caron avaient bien été censurés par France 2, ce qu'il a approuvé et justifié sur RMC:
http://www.dailymotion.com/video/x1rwd6r_aymeric-caron-sur-l-antisemitisme-censure-au-montage-d-on-n-est-pas-couche-pour-alexandre-arcady-c-e_news?start=224

En résumé, quand Arcady fait une affirmation grotesque basée sur aucune donnée officielle (puisque le recensement de la confession des élèves de l'école publique est interdit par la loi), on la garde à l'antenne.
Mais quand Caron rappelle chiffres officiels à l'appui que les actes islamophobes augmentent bien plus que les actes antisémites, on le censure.
.
http://www.alterinfo.net/Aymeric-Caron-affirme-que-les-actes-islamophobes-augmentent-bien-plus-que-les-actes-antisemites-France-2-le-censure_a102081.html
.
Par Eva R-sistons - Publié dans : Scandale - Communauté : BLOGS, en parler ...
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 20 août 2014 3 20 /08 /Août /2014 00:40

 


OB-pub-panneau.jpg

 

 

Vu sur le site Atlas Alternatif 

Nous condamnons la décision unilatérale

de la plateforme Overblog

de truffer ce blog

de publicités en VIOLATION des conditions générales

d'utilisation initialement définies.

Pour ne plus les voir téléchagez un logiciel Addblock

Publicités

et sur ce blog,

Blog devenu depuis aujoud'hui diffuseur de pubs malsaines !


NON à la publicité envahissante !

Comment y échapper

 

 

 

Mercredi 23 octobre 2013

 

 ALERTE PUBS ENVAHISSANTES, DELIRANTES,

AUCUN HEBERGEUR N'IMPOSE AUTANT DE PUBS

PARTOUT, MEME ENTRE DES LIGNES, ENORMES,

SALES CAR NE RESPECTANT PAS LE CONTENU,

LE BLOGUEUR ET LE VISITEUR ! FUYEZ CE SITE POLLUE

ET TOUT SITE OVER-BLOG, SOUILLE COMME CELUI-CI !

Et choisissez un autre hébergeur,

respectant le visiteur !


 

.

Toutes les pubs pouvant surgir sur ce site,

ne sont pas de mon fait.

Nous en reparlerons, car je réagirai en conséquence,

mais pas pour l'instant, car je suis occupée

à rédiger trois nouveaux ouvrages

à paraître sous quatre mois environ §.

NB: Boycottez les produits faisant de la pub.

Un bon produit n'a pas besoin de pub... eva R-sistons

 

§ Le premier sous une vingtaine de jours,

un document choc sur les fondements

de la violence en Amérique (près de 300 pages).


braquage-saoud.jpg

France - 19 août 2014 - Les services secrets français braquent un prince saoudien et lui volent des documents secrets (vidéos)

Vidéos ici :


lundi 18 août 2014, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 18 août 2014).

 

Note de do : sachant que l’Arabie joue un rôle essentiel dans les événements du Moyen-orient, en Syrie, en Irak, etc. On peut se demander si cette attaque est liée à ces événements. Par exemple, un prince dissident qui alimente une guérilla pas aimée par le pouvoir saoudien ? Ou bien les services de renseignements français pas contents du tout de diverses cachoteries que leur feraient l’Arabie Saoudite au sujet de l’EIIL ou d’autres groupes de jihadistes ?

 

Ce braquage s’est-il fait à l’insu, ou bien en accord,
voire à la demande de l’État saoudien ?


Enregistré sur Fr3 le 18 août 2014 vers 19h30

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo.


 

 

L’Arabie Saoudite refuse de révéler l’identité du prince
qui a subi cette attaque !


Enregistré sur France 2 le 18 aout 2014 au 20h

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo.


 

Les services de renseignement français

étaient vraiment bien renseignés !


TF1 18 août 2014 au 20h

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo.

Par Eva R-sistons - Publié dans : La vérité sur la question - Communauté : journalistes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 20 août 2014 3 20 /08 /Août /2014 00:08

 

 

Asselineau-anc-photo.jpg

 

 

C'est avec retard que je prends connaissance de ce mail, mais il est finalement toujours d'actualité; La France se dit une démocratie, et elle censure ou diffame le candidat français Gaulliste, indépendant ! C'est une honte ! Eva R-sistons


Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par Roland sur l'article

"Coup de coeur pour le Parti qui résiste clairement à l'UE des escrocs",

sur votre blog Coups de coeur d' Eva R-sistons

Extrait du commentaire:


Et les médias - notre Pravda -  au service de ce régime d'escrocs sont eux aussi de sacrés escrocs !


Dernier cas, l'affaire France-Info
voici le récit de François Asselineau :

J'ai été interrogé mardi 20 mai, dans les locaux de France Info, par une journaliste travaillant, semble-t-il, de façon intermittente pour cette radio publique, dans les locaux de France Info, dans la Maison de la Radio.

J'étais accompagné par François-Xavier Grison, responsable des relations presse, et Karim Sehrane, membre du Bureau national de l'UPR, qui ont assité à la demi-heure qu'a duré la rencontre.

La journaliste m'a tout d'abord interrogé pendant une dizaine de minutes pour que je lui expose ce qu'étaient l'UPR, nos analyses et notre programme. Au cours de cet entretien, j'ai eu l'occasion de lui exposer en quoi l'UPR se distinguait du FN, non seulement parce que le parti de la Famille Le Pen a des positions d'extrême-droite ou outrancières sur bien des sujets, mais aussi parce que le FN ne propose tout simplement pas de sortir de l'UE, ni même de l'euro, il suffit de lire la "profession de foi" du FN pour les européennes 2014 pour en avoir une nouvelle fois la confirmation.

J'ai également précisé que le ministère de l'intérieur nous avait classé dans les "Listes Divers", et non pas en "Divers droite".

Après ce premier entretien d'une dizaine de minutes, nous sommes entrés dans un studio, où elle m'a enregistré pour un entretien de 20 minutes. La journaliste m'a indiqué que l'entretien serait coupé et réduit à "une dizaine de minutes".

Je découvre avec effarement, comme tous nos lecteurs, que non seulement la "dizaine de minutes" s'est transformée en une trentaine de secondes, mais que l'UPR y est assimilée de façon scandaleuse au FN.

Je viens de laisser un message sur le répondeur téléphonique de la rédactrice en chef du service politique de France Info pour élever la plus énergique des protestations devant ce procédé qui relève de la diffamation.

J'ai demandé d'avoir un droit de réponse demain, avant la clôture de la campagne pour les européennes, faute de quoi nous saisirons le CSA et nous envisagerons des poursuites judiciaires contre France Info, probablement pour diffamation.

François Asselineau

Ces propagandistes manipulateurs au service de la dictature capitaliste, vont tomber sur un os avec FA, qui est un légaliste, quand ils vont avoir une plainte judiciaire pour diffamation ils vont voir ça !

voir le commentaire dans la zone d'administration ou sur votre blog

L'équipe de over-blog.com

22 5 14 9 H 10

 


Par Eva R-sistons - Publié dans : Scandale - Communauté : Les blogueurs influents
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 20 août 2014 3 20 /08 /Août /2014 00:08

OB-pub-panneau.jpg

 

 

Vu sur le site Atlas Alternatif 

Nous condamnons la décision unilatérale

de la plateforme Overblog

de truffer ce blog

de publicités en VIOLATION des conditions générales

d'utilisation initialement définies.

Pour ne plus les voir téléchagez un logiciel Addblock

Publicités

et sur ce blog,

Blog devenu depuis aujoud'hui diffuseur de pubs malsaines !


NON à la publicité envahissante !

Comment y échapper

 

 

 

Mercredi 23 octobre 2013

 

 ALERTE PUBS ENVAHISSANTES, DELIRANTES,

AUCUN HEBERGEUR N'IMPOSE AUTANT DE PUBS

PARTOUT, MEME ENTRE DES LIGNES, ENORMES,

SALES CAR NE RESPECTANT PAS LE CONTENU,

LE BLOGUEUR ET LE VISITEUR ! FUYEZ CE SITE POLLUE

ET TOUT SITE OVER-BLOG, SOUILLE COMME CELUI-CI !

Et choisissez un autre hébergeur,

respectant le visiteur !


 

.

Toutes les pubs pouvant surgir sur ce site,

ne sont pas de mon fait.

Nous en reparlerons, car je réagirai en conséquence,

mais pas pour l'instant, car je suis occupée

à rédiger trois nouveaux ouvrages

à paraître sous quatre mois environ §.

NB: Boycottez les produits faisant de la pub.

Un bon produit n'a pas besoin de pub... eva R-sistons

 

§ Le premier sous une vingtaine de jours,

un document choc sur les fondements

de la violence en Amérique (près de 300 pages).

Poubelle la vie
Journaliste en cdd depuis 10 ans à la téloche de David Pujadas - par Funambule

samedi 16 août 2014, par Comité Valmy


Journaliste en cdd depuis 10 ans à la téloche de David Pujadas

Elle est journaliste à France Télévisions, en CDD depuis dix ans. En procédure judiciaire avec la télé publique, elle utilise le pseudonyme de « Funambule » pour ce texte qu’elle a fait parvenir à l’Humanité et qu’elle a intitulé Poubelle la vie :

"C’est tout de même étrange.
Je suis rentrée à France 3 la même année que Plus belle la vie dans la grille des programmes. C’était en 2004.
J’étais CDD. Déjà. Tout avait pourtant si bien commencé. Comme dans un soap opera. Hypokhâgne, Sciences-Po, école de journalisme.
Un stage décroché à France 3 et puis rapidement un chef qui me repère.
“Reste dans le coin petite, sois disponible, tu as un style, ça me plaît.” Alors j’ai poséma valise.

 

Allô maman bobo
Et voilà.
Dix ans plus tard. Je suis toujours là.
Dans le coin devenu franchement exigu.
Moisi.
J’ai pourtant donné de ma petite personne pour me faire une place. Une vraie.
Les sujets tard, les sujets loin, les sujets cons et les sujets compliqués.
Des journées à rallonge et des contrats courts. Avec le sourire toujours.
Sans se plaindre jamais.
Heureusement il y a les compliments.
Mais comme dit ma mère : ce n’est pas ça qui te fait vivre.
Elle sait de quoi elle parle, ma mère.
C’est elle qui paie mon loyer.
Quand mon ersatz de salaire arrive
systématiquement avec deux mois de retard.
Quand mes heures sup ne sont pas payées.
Quand mes 300 euros de frais de déplacement me sont remboursés au compte-gouttes.
Quand depuis six mois je suis rémunérée aux 35 heures au lieu de 39 heures à cause d’un bug de logiciel, et parfois même aux 25 heures parce que le repos hebdomadaire nous est gentiment sucré. Comme les navettes provençales.
Quand je vais à Pôle emploi pour leur expliquer que j’ai 20 bulletins pour le mois de mars. Que non je ne suis pas intermittente. Que oui c’est le service public. Mais que maintenant, monsieur, j’aimerais bien avoir mes indemnités s’il vous plaît.
Indemnités que je n’aurais finalement pas parce que France 3 m’envoie les attestations Assedic trop tard.
Merci. Au revoir. Alors je baisse les bras.
Et je prends mon téléphone. Allô maman
bobo.

 

Plan social déguisé
Ha ça, oui, je suis toujours disponible.
De plus en plus même.
J’ai perdu 60 % de mon activité en un an.
Comme des centaines d’autres CDD
de France Télévisions. Victimes d’un plan social gratuit et silencieux. Car à France Télévisions, contrairement au quartier du Mistral, ça ne se finit pas
autour d’un verre. Une bonne tape dans le dos.
Ça se finit à la poubelle.
À coups de pied au cul.
Et les éboueurs de FTV ne sont jamais en grève.
Poubelle la vie.
Une vie en miettes. Aucune visibilité : rien prévoir, rien attendre, rien demander.
Désormais c’est par SMS qu’on me siffle pour travailler. La veille pour le lendemain.
Pour un jour, pour deux et pour la semaine si le collègue que je dois remplacer est par chance très malade.
J’en viens même à souhaiter la pécole à ma voisine de bureau.
Pas douloureuse mais longue, très longue.
Je l’aime bien quand même.
Il faut faire des économies. Voilà ce qu’ils nous disent.
Ces licenciements déguisés auraient permis à l’entreprise d’économiser 8 millions d’euros l’année dernière.
Alors que France Télévisions fait les poches de ses précaires avant de les jeter,
le Canard enchaîné parle de 1,2 million d’euros partis dans la besace Bygmalion.
Sans compter le million des contrats de FTV Publicité.
Comment voulez-vous digérer cela ?
À trop avaler de couleuvres… moi, mon gosier est bouché comme le port de Marseille.

 

1 800 jours, 400 contrats
Ça j’ai toujours du style. Oui. Mais il a viré à l’aigre.
J’ai plus envie de rire.
De toutes façons mon chef non plus.
Ou si jaune pastis.
Il a pris du grade et je ne lui plais plus.
Du tout du tout.
Je suis une plaie. Qui le gratte.
Avec mes 1 800 jours, mes 400 contrats et ma gueule béante : je représente désormais une menace. Une bombe judiciaire à retardement.
Tic. Tac.
300 ont explosé l’année dernière.
Aux prud’hommes.
Cette année, 200 de plus devraient péter.
Mais France Télévisions a des économies. De sacrés bas de cachemire. 50 millions d’euros provisionnés pour ces contentieux sur la période 2013-2014.
L’inspection du travail aussi s’est saisie du problème. Recours abusif aux CDD.
Le dossier est au tribunal de grande instance de Paris. Au pôle financier. Boum.
Apocalypse Now en prime time.

 

SOS négociations
Alors, une question me taraude.
Pourquoi en arriver à ces extrémités ?
Pourquoi préférer payer au tribunal plutôt que de nous embaucher ?
Aurélie Filippetti avait pourtant promis dès avril 2013 de faire baisser le taux de précarité à France Télévisions en intégrant les CDD et intermittents historiques.
Un an après, je crois qu’ils ont tout compris de traviole.
Ils ont juste fait baisser le taux de précaires. En les jetant.
Des négociations sur l’emploi non permanent sont en cours.
Négociations si restrictives qu’elles ne concerneraient même pas les CDD comme moi, vieux de dix ans.
De la bouillabaisse de communicant pour calmer les esprits. Pour nous servir la soupe.
Aujourd’hui, on en a marre de déguster. On veut des emplois stables et largement mérités.
Pour que ce mauvais feuilleton finisse, au moins, par un happy end."

16 Août 2014

Le blog de Roger Colombier

 

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article4911

 

 

.

Sur ce site, voir aussi :

 

L’idéologie de Mediapart...
Par Richard Labévière

 

Par Eva R-sistons - Publié dans : Journaliste - Communauté : Journalistes et clubs presse
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 20 août 2014 3 20 /08 /Août /2014 00:05


OB-pub-panneau.jpg

 

 

Vu sur le site Atlas Alternatif 

Nous condamnons la décision unilatérale

de la plateforme Overblog

de truffer ce blog

de publicités en VIOLATION des conditions générales

d'utilisation initialement définies.

Pour ne plus les voir téléchagez un logiciel Addblock

Publicités

et sur ce blog,

Blog devenu depuis aujoud'hui diffuseur de pubs malsaines !


NON à la publicité envahissante !

Comment y échapper

 

 

 

Mercredi 23 octobre 2013

 

 ALERTE PUBS ENVAHISSANTES, DELIRANTES,

AUCUN HEBERGEUR N'IMPOSE AUTANT DE PUBS

PARTOUT, MEME ENTRE DES LIGNES, ENORMES,

SALES CAR NE RESPECTANT PAS LE CONTENU,

LE BLOGUEUR ET LE VISITEUR ! FUYEZ CE SITE POLLUE

ET TOUT SITE OVER-BLOG, SOUILLE COMME CELUI-CI !

Et choisissez un autre hébergeur,

respectant le visiteur !


 

.

Toutes les pubs pouvant surgir sur ce site,

ne sont pas de mon fait.

Nous en reparlerons, car je réagirai en conséquence,

mais pas pour l'instant, car je suis occupée

à rédiger trois nouveaux ouvrages

à paraître sous quatre mois environ §.

NB: Boycottez les produits faisant de la pub.

Un bon produit n'a pas besoin de pub... eva R-sistons

 

§ Le premier sous une vingtaine de jours,

un document choc sur les fondements

de la violence en Amérique (près de 300 pages).

 

.

 

Lavrov « La colonne de blindés que les autorités de Kiev revendiquaient avoir détruites appartenait à l’ armée ukrainienne»

2 Lavrov « La colonne de blindés que les autorités de Kiev revendiquaient avoir détruites appartenait à l’ armée ukrainienne ».


Le rapport des forces militaires de l’Ukraine, qui affirment avoir détruit il y a deux jours une colonne de blindés russes, ne reflète pas la réalité des faits.

« Quand  de la désinformation flagrante est diffusée par les médias, je crois que tous les adultes sont en mesure de distinguer les faits de la fiction »-a déclaré le ministre à des journalistes à Berlin. « Par exemple, les articles qui ont été émis après les entretiens entre le Président de l’Ukraine Petro Poroshenko et le  premier ministre britannique David Cameron, ont signalé que les forces de sécurité ukrainiennes avaient détruit une colonne militaire avançant en Ukraine depuis la Russie. Ces articles sont faux."
 "Ce qui s’est réellement passé : une colonne militaire ukrainienne, qui se déplaçait vers la région de Lougansk, apparemment dans le but de couper la voie à l’acheminement de l’aide humanitaire, a été détruite par les milices séparatistes. C’est ce qui s’est passé",  a déclaré Lavrov.


 "Si ces événements sont présentés comme des exploits de la courageuse armée ukrainienne, bon, si ça leur fait plaisir . Mais qu’ils ne fassent pas  tomber sur nous le blâme pour leurs actions, "a ajouté le ministre des affaires étrangères.

D’ailleurs vous remarquerez que cette affaire que les médias ne mettaient pas en doute le moins du monde a disparu du jour au lendemain… personne ne met en doute la crédibilité de notre cher allié, ni celle du premier ministre britannique.


Autre disparition étonnante, celle du boeing  malaysien. On pourrait presque se dire qu’il  a été abattu une première fois au-dessus de l’Ukraine et il semble qu’il ait disparu une autre fois effacé par le désintérêt soudain des médias… Moscou qui s’est vu imposer des sanctions avant même toute enquête sur seule déclaration de l’intime conviction d’Obama, envisage  de demander un rapport d’enquête sur le crash du Boeing malaisien dans l’est de l’Ukraine, C’est ce qu’a  annoncé lundi aux journalistes le représentant de la Russie auprès de l’ONU, Vitali Tchourkine.

"Nous demanderons au secrétariat d’organiser un point de presse consacré à l’application de la résolution 2166", a déclaré le diplomate.

Selon M. Tchourkine, un mois s’est écoulé depuis la catastrophe de l’avion de ligne malaisien. Le paragraphe 13 de cette résolution engage le secrétaire général de l’Onu à rendre compte du déroulement de l’enquête.

"J’espère que le rapport sera présenté ce soir", a indiqué l’ambassadeur russe à l’Onu.

 

http://histoireetsociete.wordpress.com/2014/08/18/nouvelle-reflexion-de-lavrov-la-colonne-de-blindes-que-les-autorites-de-kiev-revendiquaient-avoir-detruites-appartenaient-a-l-armee-ukrainienne/

 

 

L’ex-journaliste d’Al-Jazeera Fayçal Al-Kacim : « Au diable ces révolutions qui détruisent les Etats ! »

John McCain, le chef d’orchestre du « printemps arabe », et le Calife

 

Par Eva R-sistons - Publié dans : La vérité sur la question - Communauté : journalistes
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 20 août 2014 3 20 /08 /Août /2014 00:01

 

la-voix-de-son-maitre_1244103623.jpg

 

 

Benoît ou le triomphe du journalisme courtisan

Par eva R-sistons

 


J'ai vraiment découvert Benoît Duquesne en 2005, lors du Référedum français sur le Traité établissant une Constitution pour l'Europe. Il interviewait chaque jour des personnalités des différents Partis Politiques. Tout se passait bien. Jusqu'au jour où l'invité fût... Nicolas Dupont-Aignan, très critique vis-à-vis de ce Traité, très offensif et très convainquant. Patatra ! Le journaliste perdit contenance et se fendit même de quelque chose comme "oh non, vous allez trop loin" ! Son Journal changea alors, et il prit toutes les précautions possibles... pour écarter les invités imprévisibles et pour que les Français soient désinformés, votent "comme il faut" (c'est-à-dire pour l'Europe), en tordant la réalité pour les convaincre.

 

Le temps à passé. En zappant, ici ou là, je suis tombée sur le sieur en question. Pas longtemps, car toutes ses émissions étaient des chefs-d'oeuvre... de désinformation, de propagande la plus énorme pour que les Français ne s'écartent surtout pas de la Pensée Unique mondialiste. Du grand, du très grand journalisme courtisan ! A tel point que dès que la frimousse du journaleux apparaissait, je changeais de chaîne.

 

Hop là ! Par hasard, je suis tombée sur sa dernière émission, concernant le plus triste sire de France, à l'origine des plus grandes tragédies humaines de notre temps : Le sayan BHL, promoteur de guerres iniques, illégitimes, sauvages, détruisant des pays comme la Libye, si prospère (1). Et là, je n'ai jamais eu autant envie de vomir devant mon écran. Tout était fait pour flatter, encenser le misérable bonhomme, celui qui devrait se retrouver depuis longtemps devant la CPI. J'ai d'ailleurs manqué m'étouffer en entendant B.Duquesne évoquer Malraux à son égard ! Là ce n'était plus du journalisme courtisan, mais une abjecte falsification de la réalité (2). Voir transformer un criminel de haut vol au seul service des intérêts de l'entité sioniste voyou Israël, en grande figure de l'Histoire de France comme Malraux, est une des choses les plus insensées, horribles, révoltantes, qui soient. Et cela a scandalisé beaucoup d'honnêtes gens ! Notre Presse est d'ailleurs si servile, elle aussi, qu'elle a relayé l'extrait évoquant Malraux au sujet du personnage le plus immonde de France. Et on s'étonne, après, que la Presse française soit considérée comme la pire d'Europe, "lanterne Rouge" ?

 

Lorsque la mort du journaleux B. Duquesne a été connue, le lendemain de la diffusion de l'horrible reportage de cour sur BHL, cela a été la curée sur les Réseaux Sociaux. J'y suis allée aussi de mon tweet, de la même veine irrévérencieuse : "Le tueur en série a sévi de nouveau. B. Duquesne est sa nouvelle victime...".

 

Ceux qui ont une haute idée de la fonction de journaliste, professionnel scrupuleux, neutre, courageux, n'ont pas versé une larme sur la disparition de M. Duquesne.

 

Eva R-sistons (Chantal Dupille)

 

 (1) Mon article très documenté sur le VRAI Kadhafi :

- Libye : Le vrai Kadhafi, un grand réformateur sauvagement assassiné

 

 

(2) Morceaux choisis :

 

"BHL est l'icône du pouvoir médiatique, Il arrive sans drapeau - il est lui-même le drapeau.  Le philosophe se rend indispensable au Pouvoir.  Il a un grand talent persuasif, son premier coup d'éclat est à Serajevo, c'est un intellectuel de combat comme Hemingway, Malraux.  Son couple fascine il est riche, beau, célèbre. Il aime avoir une influence.  En Libye il est à l'apogée de son savoir-faire.  Nicolas Sarkozy qui voulait peser sur l'Histoire célèbre sa victoire.  Une vie témoignage qui rend vie à des milliers de morts.  Une voix vibrante à Kiev un peu aux accents gaulliens,  il est la conscience des politiques, une grande voix,  il n'y a pas beaucoup d'hommes comme ça.  Ses engagements marqueront l'Histoire pour rejoindre le Panthéon des journalistes engagés... ". Le sommet du mensonge courtisan et communautariste, un sioniste célébrant un sioniste ! Et le criminel N°1 de France, BHL, ajoute : " Je fais BON usage du pouvoir, je ne regrette rien..." !  Comme dit Alain Jules, il est fou ! (§)

 

(§)

FAUT-IL INTERNER BHL ? Vidéo: Voici son numéro de .

 

 

Voir aussi cet article très virulent :

Benoît Duquesne abattu par BHL ?


.BHL-wanted-a-jules.jpg.

 

Par Eva R-sistons - Publié dans : Presse courtisane - Communauté : BLOGS, en parler ...
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 8 août 2014 5 08 /08 /Août /2014 06:21

 

25 vérités sur le siège de Gaza par Israël

       
Bombes Gaza

Contrairement aux affirmations des autorités israéliennes, l’actuel bombardement de Gaza a pour but de briser l’union nationale entre le Fatah et le Hamas et d’empêcher la relance du processus de paix.

1. En 2005, Israël s’est formellement retiré de la Bande de Gaza et a démantelé ses colonies de peuplement. En réalité, l’armée israélienne dispose d’un contrôle total de l’espace aérien et maritime de l’enclave, occupe une zone tampon à l’intérieur de Gaza, contrôle l’unique zone commerciale du territoire palestinien avec l’extérieur, ainsi que le passage pédestre à Erez qui lie Gaza à la Cisjordanie et à Israël, et tient le registre d’état civil.

2. Depuis 2007, Gaza vit sous blocus israélien et égyptien. Selon l’ONG israélienne GISHA, les habitants de l’enclave sont privés de nombreux produits de base (confiture, vinaigre, chocolat, fruits en conserve, graines, noix, biscuits et bonbons, chips, gaz pour boissons gazeuses, fruits secs, viande fraîche, plâtre, bitume, bois de construction, ciment, fer, glucose, sel industriel, contenants en plastique/verre/métal, margarine industrielle, revêtements à base de bitume pour les huttes, tissus pour vêtements, cannes à pêche, divers filets de pêche, cordages pour la pêche, pièces détachées pour tracteurs, laiteries pour étables, tuyaux d’irrigation, instruments de musique, papier format A4, instruments pour écrire, carnets de notes, journaux, jouets, rasoirs, machines à coudre et pièces détachées, chevaux, ânes, chèvres, bétail, poussins, etc).

Efe

3. Avec une superficie de 360 km² et une population de 1,7 millions d’habitants, Gaza dispose de la plus forte densité au monde avec plus de 4 700 habitants/km². Sous état de siège militaire, avec un taux de chômage de 40% (60% chez les jeunes de 15 à 29 ans), 53% de la population âgée de moins de 18 ans, la population est confrontée à de nombreuses pénuries matérielles ainsi que de régulières coupures d’électricité et survit dans des conditions de vie proches de l’indigence. Près de 70% des Palestiniens dépendent de l’aide humanitaire.

4. La séquestration et l’assassinat de trois jeunes adolescents israéliens en juin 2014 ont servi de prétexte au Premier Ministre israélien Benjamin Netanyahu pour déclencher une nouvelle agression meurtrière contre la population civile de Gaza.

5. A ce jour, il n’existe aucune preuve de l’implication du Hamas dans ce crime. Au contraire, les dirigeants de l’organisation armée palestinienne ont rejeté toute responsabilité. Le 25 juillet 2014, Jon Donnison, correspondant de la BBC, a rapporté que Mickey Rosenfeld, porte-parole de la police israélienne, a reconnu que le Hamas n’était pas impliqué dans les assassinats et qu’il s’agissait sans doute de l’action d’une “cellule isolée”.

6. Durant les jours suivants l’enlèvement des trois jeunes juifs, l’armée israélienne a lancé une vaste opération militaire, procédant à l’arrestation de près de 350 Palestiniens dont la plupart des leaders du Hamas de Cisjordanie – y compris des députés et le Président du Parlement palestinien Aziz Dweik – et a assassiné cinq personnes. Un jeune palestinien est également brûlé vif par des extrémistes israéliens.

Efe

7. En réponse à cette offensive militaire, le Hamas procède à des tirs de roquettes sur plusieurs villes israéliennes et exige la levée du blocus de Gaza déjà prévue dans les accords de cessez-le-feu de 2008 et 2012, ainsi que la libération des prisonniers politiques palestiniens.

8. A partir du 8 juillet 2014, Israël lance l’Opération « Bordure protectrice » et bombarde les populations civiles de Gaza, faisant plus de 1 000 morts et près de 10 000 blessés. L’objectif officiel est de détruire les tunnels qui permettent les incursions en territoire israélien par les combattants du Hamas.

9. A la date du 3 août 2014, les incessants bombardements de l’armée israélienne ont causé la mort d’au moins 1 439 Palestiniens, dont 90% de civils, et au moins 250 enfants, selon le Bureau de coordination humanitaire des Nations unies.

10. Jon Snow, journaliste pour la télévision britannique Channel 4, s’est rendu à Gaza et a apporté son témoignage : “L’âge moyen des habitants de Gaza est de 17 ans. Près de 250 000 enfants ont moins de 10 ans. Donc, dans cette zone urbaine très densément peuplée, si vous décidez de lancer des missiles, des obus, etc., vous tuerez inévitablement des enfants. Et c’est ce qu’Israël fait”.

11. Du côté israélien, selon les chiffres officiels, 63 soldats et 3 civils ont perdu la vie suite aux attaques du Hamas et d’autres factions palestiniennes armées.

12. Le 22 juillet 2014, Majed Bamya, porte-parole de la diplomatie palestinienne, a dénoncé l’hypocrisie occidentale lors d’une interview à la télévision française France 24 : “Laissez-moi comprendre : Le Hamas, qui dans cette agression israélienne et cette guerre a fait 27 morts dont 25 militaires de la puissance occupante, serait une organisation terroriste et des criminels, alors que ceux qui ont fait 530 morts, dont 90% sont des civils et plus d’une centaine d’enfants, seraient le pays civilisé dans ce conflit ? […] Ce n’est pas parce qu’il y a la révolte des esclaves que l’esclavage est acceptable”.

13. Le 14 juillet 2014, le Hamas rejette la proposition égyptienne de cessez-le-feu considérée comme étant une “reddition” car elle n’inclut ni la levée du blocus ni la libération des prisonniers politiques, alors qu’elle avait été acceptée par Israël.

14. Le 18 juillet, l’armée israélienne lance une invasion terrestre de Gaza et y déploie 70 000 soldats.

15. Le 19 juillet, le Hamas présente une proposition de trêve en sept points. Le 24 juillet, le projet de trêve proposé par John Kerry, secrétaire d’Etat des Etats-Unis, est rejeté par Israël.

16. Le 28 juillet, 4 enfants jouant sur la plage près du camp de réfugiés d’Al-Shati sont tués par un tir de missile israélien, devant les caméras de télévision internationales, suscitant une émotion mondiale.

17. Depuis le début des bombardements, trois écoles ont été détruites par l’armée israélienne, faisant des dizaines de morts, dont de nombreux enfants. Le 23 juillet, l’école des Nations unies à Beit Anoun est frappée par un missile. Le 29 juillet, l’école des Nations unies à Jabaliya est bombardée par l’armée israélienne, causant la mort de 16 personnes, dont au moins 6 enfants. Ban Ki Moon, secrétaire général des Nations unies, a dénoncé ce crime et a rappelé que “la localisation exacte de cette école élémentaire avait été communiquée 17 fois aux autorités militaires israéliennes, notamment la nuit dernière, quelques heures seulement avant cette attaque”. Le 3 août, l’armée israélienne a bombardé une troisième école des Nations unies à Rafah. Selon l’ONU, “il y a de nombreux morts et blessés”.

18. Selon l’UNICEF, depuis le début des bombardements, au moins 10 enfants ont été tués chaque jour. Pernille Ironside, responsable UNICEF à Gaza, a dénoncé les massacres et rappelle que “des enfants sont tués, blessés, mutilés, brûlés en plus d’être absolument terrifiés”.

19. Selon l’Organisation mondiale de la Santé, près de 250 000 personnes ont dû fuir les combats et se trouvent actuellement sans abri.

20. Navy Pillay, haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, a accusé Israël de s’être rendu coupable de “crimes de guerre” en bombardant les écoles des Nations unies et les hôpitaux.

Efe

21. Le 31 juillet, Benjamin Netanyahu mobilise 16 000 soldats supplémentaires, portant leur nombre à 86 000.

22. Le Conseil des droits de l’homme des Nations unies a adopté une résolution à une majorité de 29 voix (17 abstentions, 1 vote contre) déposée par la Palestine, condamnant “les violations généralisées, systématiques et flagrantes des droits de l’Homme et des libertés fondamentales”. La résolution demande également de placer la population palestinienne sous “protection internationale immédiate”.

23. Sous le gouvernement de Mahmoud Abbas, Israël a construit plus de 100 000 nouvelles colonies dans les territoires occupés, en violation du droit international, et détient actuellement plus de 6 000 prisonniers politiques palestiniens.

24. Malgré les appels à un cessez-le-feu, les Etats-Unis et l’Union européenne continuent de soutenir économiquement et militairement Israël, malgré ses violations réitérées du droit international et les crimes de guerre actuellement commis à Gaza. En revanche, l’Amérique latine a adopté une position différente en exigeant une cessation des hostilités, une levée du blocus et une reprise du dialogue entre les deux parties. Dans un communiqué commun, les Présidents du Brésil, de l’Argentine, de l’Uruguay et du Venezuela “ont fermement condamné l’utilisation disproportionnée de la force de la part de l’armée israélienne dans la Bande de Gaza, qui affecte principalement les civils, y compris des enfants et des femmes”. Le Brésil, l’Equateur, le Chili, le Salvador et le Pérou ont rappelé leur ambassadeur, Cuba, le Venezuela et la Bolivie ayant déjà rompu leurs relations diplomatiques.

25. En réalité, l’Opération “Bordure protectrice” n’a pas pour but de détruire des tunnels qui seront inévitablement reconstruits tant que durera le blocus, à moins d’une nouvelle occupation militaire israélienne de Gaza. Cette nouvelle agression militaire contre une population sans défense est destinée à briser l’union entre le Fatah et le Hamas qui ont formé un gouvernement d’union nationale le 2 juin 2014 –  initiative saluée par la communauté internationale, mais rejetée par Israël – afin d’empêcher toute naissance d’un véritable Etat palestinien et de poursuivre ainsi la politique de colonisation. La seule solution au conflit israélo-palestinien est d’ordre politique et passe par le respect du droit international, c’est-à-dire l’application de la résolution du Conseil de Sécurité des Nations unies n°242 du 22 novembre 1967, avec un retrait complet de l’armée israélienne de Gaza, de la Cisjordanie et de Jérusalem Est, un démantèlement de toutes les colonies illégales, le respect des frontières de 1967 et un retour des réfugiés palestiniens. Seuls le dialogue et la négociation entre les deux parties permettront l’établissement d’une solution pacifique avec deux Etats souverains et égaux.

*Docteur ès Etudes Ibériques et Latino-américaines de l’Université Paris IV-Sorbonne, Salim Lamrani est Maître de conférences à l’Université de La Réunion, et journaliste, spécialiste des relations entre Cuba et les Etats-Unis. 

Son nouvel ouvrage s’intitule Cuba. Les médias face au défi de l’impartialité, Paris, Editions Estrella, 2013 et comporte une préface d’Eduardo Galeano. 

Salim Lamrani

.
Gaza-resistons.jpg

Gaza, colo­ni­sation, crimes de guerre :

des sanc­tions pour en finir avec l’impunité d’Israël

http://www.france-palestine.org/Gaza-colonisation-crimes-de-guerre



Pétition adressée à M. François Hol­lande,
Pré­sident de la Répu­blique, et au gou­ver­nement français



L’attaque israélienne lancée massivement en juillet 2014 contre la population palestinienne de Gaza exprime une fois de plus le déni par l’Etat d’Israël de toutes les règles du droit international et humanitaire et des droits humains les plus élémentaires. Ceux qui en sont responsables devront répondre devant la justice des crimes de guerre commis, voire de crimes contre l’humanité.

Cette attaque est intervenue dans la logique du rejet par Israël du processus palestinien de réconciliation nationale, qui avait été salué entre autres par l’Union Européenne et les Etats-Unis, et qui constituait une immense chance pour la paix.

Une fois de plus, c’est l’intolérable impunité dont bénéficie l’État d’Israël qui pousse celui-ci à des violations sans limites du droit international.

Devant cette agression militaire dirigée contre la population de Gaza et ses infrastructures les plus vitales, les pays membres de l’UE, dont la France, ne peuvent laisser se poursuivre de tels massacres et exactions à grande échelle sans prendre des sanctions adaptées pour contraindre Israël à renoncer à toute opération militaire dirigée contre la population palestinienne, et à cesser l'agression permanente que constituent le blocus et le siège de Gaza, la colonisation en Cisjordanie et l’expulsion d’habitants palestiniens de Jérusalem Est.

Les soussigné(e)s demandent au Président de la République et au gouvernement français :

- de cesser immédiatement toute coopération militaire avec Israël et de mettre un embargo total sur les armes à destination d’Israël,

- d’agir de manière énergique et publique pour que soit décidée, dès le prochain Conseil Européen, la suspension sans délai de l’accord d’association entre l’Union Européenne et Israël, en s’appuyant sur l’article 2 de cet accord, et ceci tant qu’Israël ne se conformera pas au droit international.

 

 

Cliquer ici pour signer la pétition


Association France Palestine Solidarité (AFPS)
21 ter Rue Voltaire 75011 Paris
Tél. : 01 43 72 15 79
Fax. : 09 56 03 15 79
Suivez l'AFPS sur www.france-palestine.org, Facebook et Twitter

.
Par Eva R-sistons - Publié dans : La vérité sur la question - Communauté : Apprentis journalistes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • R-sistons à la désinformation
  • : Politique Société Internet Religion Médias Actualité
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias colonisés par les néo-sionistes ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier, comme FR2, la V avec C dans l'Air, etc. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil

PROFIL EVA - SES BLOGS

Mon adresse

evaresis@yahoo.fr


Les articles d'eva R-sistons sur le blog R-sistons à la désinformation

 

Mes blogs :

Journaliste-résistante
à l'intolérable (blog de référence)
R-sistons à l'intolérable
http://R-sistons.over-blog.com

Et aussi :

R-sistons à la crise :
http://sos-crise.over-blog.com 

R-sistons à l'actualité

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be

 

R-sistons aux guerres

http://no-war.over-blog.com/


Eva communion civilisations
http://eva-communion-civilisations.over-blog.com

Coups de coeur blogs
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com
 

 

Seniors

http://senor-information.over-blog.com/


Jeunes

http://jeunes.actualite.over-blog.com/
 

Eva, administratrice du blog R-sistons à l'intolérable (
http://R-sistons.over-blog.com) axe ce nouveau blog sur la désinformation, péril majeur pour la démocratie, l'alternance, la liberté, et la paix.

 

Journaliste de profession (presse, radio, T.V.; journal parlé et télévisé, animation, reporter, chroniqueur, productrice d'émissions T.V., etc). Auteur de plusieurs ouvrages (Histoire, Reportage, Pamphlet, Roman) publiés par Editeurs de renom.

Divorcée, 3 enfants.
Française née à la limite de la Normandie et de la Picardie, origine bordelaise par son père, Russe Ukrainienne et Mongol par sa mère.
Etudes Littéraires Sorbonne, Ecole de Journalisme. Diplômée Lettres et Journalisme.


 

Son blog officiel, biographie, carrière, interviews, critiques littéraires etc :


http://chantaldupille.over-blog.com/


 

Goûts : Mer, nature, campagne, Sports (voile, yogging, cyclisme, jeux ballon...), Arts, Musique (du monde, opéra, rap, classique, latino, tsigane, fanfares...), Danse, Voyages, Espagne, Tsiganes, Engagements sociaux et humanitaires (successivement dans différentes associations, notamment aide aux exclus, sdf, sortants de prison, etc ou accueil à domicile personnes en situation de précarité.., avait mis en place Centre d'Entraide ), politiques (ancienne militante aile gauche PS avec le CERES de Chevènement, tête de liste Union de la Gauche aux municipales, secrétaire section, etc). Souverainiste de gauche. 


En résumé, humaniste libre penseuse engagée, journaliste d'investigation non-alignée, milite pour la Vérité, la Paix, la Justice, l'Information digne de ce nom, la communion des civilisations.. Réhabilite l'impertinence, le journalisme irrévérencieux.


Croyante en Dieu sans Eglise, protestante par choix - pour la simplicité biblique, pas de dogmes, pas d'Eglise -, sympathie pour la foi Bahia's ("la terre n'est qu'un seul pays, nous en sommes tous les citoyens"), citoyenne du monde, ouverte, universaliste (influences diverses, sang catho, orthodoxe et juif, amie préférée musulmane), engagée pour la Paix, la non-violence active, la Justice sociale, la liberté d'information, le pluralisme, le dialogue des civilisations. Pour la communion entre les peuples ! Souhaite être un pont entre les individus, les religions. Combat le libéralisme financier, la guerre, l'impérialisme prédateur, la désinformation, les totalitarismes, les communautarismes, les intégrismes surtout protestants néoconservateurs et néo-sionistes (parce que détenant le Pouvoir politique, militaire, financier, médiatique, au bénéfice seulement d'une minorité qui accapare les richesses et asservit les peuples du monde entier). Et combat le Nouvel Ordre Mondial totalitaire, eugéniste, esclavagiste !

 

 

Eva R-sistons (Chantal Dupille) à 30 ans


a-photo-preferee-chantal-30-ans-copie-1.JPG
   

Recommander

Recherche

CONTACT EVA ...

evaresis@yahoo.fr


Blog
sous la protection de l’article 10 du deuxième Traité de la Convention de Berne, l’article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme et l’article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, défendant le droit de tous à l’information et le droit à la liberté d’expression et d’opinion.

 -

Conformément à l'Article 40 de la loi du 6 janvier 1978 modifiée : Toute personne physique justifiant de son identité peut exiger du responsable d’un traitement que soient, selon les cas, rectifiées, complétées, mises à jour, verrouillées ou effacées les données à caractère personnel la concernant, qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées, ou dont la collecte, l’utilisation, la communication ou la conservation est interdite.


Modération
Tous commentaires et propos contribuant à enrichir échanges et débats, même contradictoires, sont amicalement reçus. Seront immédiatement retirés les hors sujets, les trolls, les propos attentatoires à la dignité humaine (injures, calomnies, propos racistes, incitations à la haine)

________________________________

"Ce 27 mars 2008 est lancée dans un ensemble de médias européens une pétition  appelant à une réaction politique contre la finance libéralisée dont nous ne voyons que trop les dégâts. Cette pétition réclame l'abrogation de l'article 56 du traité européen tel qu'il interdit toute restriction à la liberté de mouvements des capitaux. L'abrogation de cet article nous semble le préalable à toute reconstruction des structures de la finance.

  Cette pétition est lancée à l'initiative d'un collectif d'économistes européens. Elle est relayée par : des journaux comme  Le Monde Diplomatique, Politis..

 Site web www.stop-finance.org

La mafia bancaire nous vole tout avec le concours de nombreux politiciens de tous bords, qui ont fait cadeau aux banques de notre Souveraineté monétaire ! La dette publique n'est qu'un leurre organisé. La crise financière mondiale est orchestrée dans l'ombre. Les perdants seront nombreux ; les gagnants, une poignée ! Le but final : la dépossession du plus grand nombre au profit d'une bande de requins !

 

  • traité de Lisbonne
    CNR


  • P&ampeacute;tition pour le maintien du vote papier 

 

 

Adresse,liens de ses posts,vidéos

Adresse eva :

evaresis@yahoo.fr

 

Les vidéos d'eva R-sistons :

Revitalisons nos villages

http://www.dailymotion.com/R-sistons#videoId=xl9tpd

Le Nouvel Ordre Mondial expliqué en 13 mn

http://www.dailymotion.com/R-sistons#videoId=xle3s8

Introduction à la géopolitique

http://www.dailymotion.com/R-sistons#videoId=xle20s


.
Articles recommandés:  :
.
Liste d'articles écrits par eva R-sistons sur ce blog
(à mettre à jour)
.
Conseils pour préparer le chaos à venir :
.
Sauvegarde blogs eva ici,
lien alternatif le cas échéant :
.

decrochons-de-la-TV.jpg

.
Télévision de désinformation et de propagande
surtout orchestrée par les néo-sionistes
donc partiale et partisane, à sens unique, mensongère,
au service des marchands d'armes, des guerres,
et de l'ultra-libéralisme, du Nouvel Ordre Mondial,
du choc de civilisations (islamophobie constante)...
Tous les pays non-alignés sur la Pensée unique
sont calomniés en permanence : Russie, Chine,
Iran, Syrie, Vénézuela, Cuba, etc etc.
Pour être informés, lisez les blogs alternatifs,
fuyez les Médias Officiels, de propagande (eva)

 

http://lecriducagou.com/wp-content/uploads/2011/11/la-voix-de-son-maitre_1244103623.jpg

.

 

Non à Sarkozy - au Libéralisme

Liens

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés