Mercredi 17 décembre 2014 3 17 /12 /Déc /2014 02:08

 

Voici qui correspond à ce que j'allais écrre :

On fait tout un plat de la mort de deux otages en Australie,

et on tait l'atroce exécution de masse en Irak

contre des sunnites opposés au terrorisme.

La Presse française est en-dessous de tout...

eva R-sistons

MASSACRE. Irak : L’EI publie des photos d’une exécution de masse en Irak

Posted on déc 16, 2014 @ 11:00

78

 

drapeauAh, l’Irak n’est pas l’Australie !


Si vous avez les médias, vous avez le pouvoir réel. L’organisation terroriste Etat islamique (EI) a publié lundi des photos de l’exécution de 13 hommes, décrits comme des combattants sunnites opposés aux djihadistes, près de la ville de Tikrit, dans le nord de l’Irak. Ce qui veut dire simplement que ces gens tuent sans ménagement ceux qui ne leur ressemblent pas.


Trois photos, publiées sur un forumdjihadiste et sur les réseaux sociaux, montrent l’exécution des hommes, vêtus d’une combinaison orange. Sur la première image, 11 hommes sont agenouillés, la tête inclinée, tandis que derrière chacun d’entre eux se tient un homme armé vêtu de noir, le visage dissimulé. Un drapeau noir del’EI est en arrière-plan. Les hommes sont décapités avec une violence inouïe, un degré jamais atteint auparavant. Même les Français qui égorgeaient les Camerounais en pays bamiléké ou bassa, n’ont pas atteint ce degré de barbarie


Sur la deuxième photo, les hommes armés brandissent leurs armes après l’exécution et la troisième montre un petit attroupement comprenant des enfants auprès de 13 corps, qui ont été traînés depuis le centre du rond-point jusqu’à la route. Des habitants ont indiqué que le rond-point est à un croisement entre les routes menant aux villes de Tikrit, Kirkouk et Al-Alam.


Selon eux, les hommes exécutés étaient des combattants tribaux sunnites opposés à l’EI, connus comme les Chevaliers d’Al-Alam, et qui avaient été capturés par les djihadistes à Tikrit et Al-Alam dix jours plus tôt. Tikrit, ville de feu Saddam Hussein, est contrôlée par l’EI depuis le début de la grande offensive des djihadistes en Irak il y a six mois.

http://allainjules.com/2014/12/16/massacre-irak-lei-publie-des-photos-dune-execution-de-masse-en-irak/
.
Par Eva R-sistons - Publié dans : Parti-pris - Communauté : Apprentis journalistes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 17 décembre 2014 3 17 /12 /Déc /2014 01:55

Information à vérifier.

Qui en dirait long sur l'état de la France-barbouze...

Fausse immatriculation russe,

armements POUR les terroristes de Boko Haram,

noir dessein: Partition Nigéria-Cameroun,

et NOTRE Armée enrôlée pour des opérations ignobles...

J'ai honte de cette France ! eva R-sistons

 

LA VRAIE RAISON DE L’ESCALE DE FRANCOIS HOLLANDE A L’AEROPORT INTERNATIONAL DE MOSCOU

http://www.alterinfo.net/LA-VRAIE-RAISON-DE-L-ESCALE-DE-FRANCOIS-HOLLANDE-A-L-AEROPORT-INTERNATIONAL-DE-MOSCOU_a108657.html


Mercredi 10 Décembre 2014


LA VRAIE RAISON DE L’ESCALE DE FRANCOIS HOLLANDE A L’AEROPORT INTERNATIONAL DE MOSCOU

# PCN-SPO/ LA VRAIE RAISON DE L’ESCALE DE FRANCOIS HOLLANDE A L’AEROPORT INTERNATIONAL DE MOSCOU
 
Revue de Presse : Quand l’Armée française fait le sale boulot de la CIA et arme les djihadistes de Boko Haram …
 
PCN-SPO avec Groupe Europäischer Widerstand sur Facebook/
2O14 12 09/
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office
 
Selon plusieurs sources concordantes, diffusées sur les Réseaux sociaux, la véritable raison de l’escale de François Hollande à l’Aéroport International de Moscou du samedi 6 décembre 2014 serait l’arrestation à l’Aéroport International de Kano (Nigeria), dans la nuit du vendredi 5 ou samedi 6 décembre , de plusieurs militaires français de l’opération Barkhane.
 
Ces militaires français dont la base logistique est située à Ndjamena au Tchad, sont en réalité l’équipage d’un avion-cargo AVEC UNE FAUSSE IMMATRICULATION RUSSE, transportant une quantité importante d’armes et de munitions. Cet appareil qui avait pour destination finale Ndjamena (QG de l’Opération Barkhane) a été contraint pour des raisons techniques à atterrir à l’Aéroport International d’Aminu à Kano dans le nord du Nigeria. Dès son atterrissage, les autorités Nigérianes ont découvert un important arsenal à bord de l’avion sans qu’il n’existe de documents justificatifs.
 
L’AMBASSADE DE LA FÉDÉRATION DE RUSSIE AU NIGERIA A IMMÉDIATEMENT DÉCLARÉ FAUSSE L’IMMATRICULATION DE L’AVION-CARGO EN PRÉCISANT QUE LE GOUVERNEMENT RUSSE N’ÉTAIT PAS CONCERNÉ PAR CETTE AFFAIRE DE CARGAISON D’ARMES TROUVÉE DANS L’APPAREIL.
 
Il est de notoriété publique que les autorités Nigérianes accusent depuis plusieurs semaines le Tchad – d’où sont redéployées les forces française dans le cadre de l’opération Barkhane - de servir de base arrière aux éléments de Boko-Haram qui mènent des attaques meurtrières contre plusieurs localités du Nord Est du Nigeria.
 
LA PRESSE NIGÉRIANE, TOUT COMME CELLE DU CAMEROUN, ACCUSE DE PLUS EN PLUS LA FRANCE ET LES USA DE SE CACHER DERRIÈRE BOKO-HARAM POUR ACCOMPLIR UN NOIR DESSEIN : CELUI DE LA PARTITION DU NIGÉRIA ET DU CAMEROUN
 
Tout indique donc que l’escale Moscovite de François Hollande visait à « régler de manière diplomatique » les conséquences d’une OPÉRATION « BARBOUZE » ayant foiré. L’opération a foiré, car c’est le pilote du « faux avion russe » lui-même qui a demandé l’autorisation aux autorités aéroportuaires Nigérianes d’atterrir, à cause de problèmes mécaniques.
 
La rencontre de toute urgence de Vladimir Poutine avec François Hollande, et à la demande du dernier cité, pour parler de l’Ukraine dans l’enceinte de l’Aéroport International de Moscou est tout à fait ridicule. C’est parce que la France s’est fait prendre la « main dans le sac » (probablement à la demande de Washington) que François Hollande s’est senti obligé de rencontrer le Président Poutine. Il faudra suivre avec attention, la manière dont Moscou et Abuja vont réagir face à cette attaque contre leur nouvelle alliance militaire. A l’heure actuelle, l’équipage Français est toujours détenu à l’Aéroport International de Kano.
 
PCN-SPO
________________________
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

 

Par Eva R-sistons - Publié dans : Censure Médias scandaleuse - Communauté : journalistes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 15 décembre 2014 1 15 /12 /Déc /2014 21:25

 

 

Une nouvelle occasion de stigmatiser Islam, Musulmans... et artificiellement l'Iran, et de justifier toutes les croisades et chocs de civilisations ! La normalité, aujourd'hui, c'est l'islamophobie. Sans doute un fait divers avec comme protagoniste un cinglé ! Ou un manipulé de plus ! Eva R-sistons 

Australie/Otages: le preneur d'otage est...!!!!

Australie/Otages: le preneur d'otage est...!!!!  
IRIB-on le voyait venir !!!

la crise de la prise d'otage en Australie s'est achevée sur une révélation à dormir debout : le preneur d'otage est un "réfugié d'origine iranienne ayant un casier judiciaire"!!! " il s'agirait en plus d'un "religieux iranien salafiste" puisqu'il " aurait hissé en haut du club où il retenait ses 40 otages d'abord un drapeau de Daech puis un drapeau d'Al Nosra ".... vers 15 heures de l'après midi, les sources proches du ministère australien de la justice annonce avoir identifié le preneur d'otage sans toutefois vouloir révéler son nom et sa nationalité. très bizarrement Reuters suivi de l'AP devancent le ministère australien et rend public le nom de ce mystérieux otage, " un cheikh fautif, le dénommé Haroun Mounes"! aussitôt après un flot d'images, de textes bioraphiques sur ce curieux personnage dont tout, à savoir  attitude, foi takfiri , voire le nom, a étonné les iraniens est publié par les agences de presse occidentaux . En plus , une dernière information nous apprend qu'il a brûlé vif sa première femme et qu'il a quitté l'Iran en 96 pour se réfugier en Australie pour " sa lecture trop libérale de l'Islam"!!!! dans cette avalanche d'info les unes plus contardictoires que les autres, il y a aussi une dernière remarque : le preneur d'otage aurait demandé aux otages de contacter une radio locale pour annoncer au monde entier qu'il soutient Daech et qu'il fait tout à la demande de Daech!! puis il aurait demandé aux otages de hisser le drapeau d'al Nosra ...ces informations sont impossibles évidemment à vérifier dans la mesure où le preneur d'otage est à l'heure qu'il est, mort ..... pour les lecteurs du site Frenchirib, cette information relève d'une véritable blague !!!

Que faut-il conclure de cette affaire ? il semblerait que l'Australie en fidèle allié des Etats Unis cherche à coller à l'Iran et aux Iraniens, une étiquette qui ne leur colle pas ... Daech et Al Nosra et autres n'ont d'ailleurs cesse de commettre leur crime au nom de la haine anti chiite... l'Occident cherche-t-il désespérement à lier l'Iran et les iraniens à Daech? à suggérer que Daech à des soutiens en Iran? si oui le combat est perdu d'avance !!!
.
http://french.irib.ir/info/international/item/352403-australie-otage-le-preneur-d-otage-est
..
Par Eva R-sistons - Publié dans : Manipulation, conditionnement - Communauté : BLOGS, en parler ...
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 15 décembre 2014 1 15 /12 /Déc /2014 16:55

 

 

Quand l’Express sélectionne soigneusement les propos de Jean Robin pour discréditer tout le web indépendant

 

 

 

Remy-Pflimlin-France-Television-300Mis à part quelques journalistes d’exception (comme Elise Lucet ou Frédéric Taddeï par exemple), et quelques émissions intéressantes, il faut reconnaître que France Télévision ne propose pas beaucoup de programmes de qualité.

 

C’est toujours mieux que les autres chaînes, me direz-vous (et vous n’aurez pas tort).

 

Mais la différence, c’est que nous payons la « redevance télé », en tant que citoyens, parce que justement France Télévision est censée être une chaîne d’intérêt publique. Qu’en est-il réellement ?


Et bien je vous propose de découvrir, grâce à ACRIMED qui a isolé cette séquence, la réponse édifiante de Rémy Pfillin, président de France Télévision, à une question pourtant fort légitime d’Isabelle Attard, député du Calvados, à savoir : pourquoi France Télévision refuse de diffuser le documentaire Les Nouveaux Chiens de Garde ?


Au passage, il s’agit du documentaire qui a fait le plus d’entrées en salle en 2012…


Raphaël Berland

Fourest-caroline-epinglee-par-CSA---Denis.jpg
.
 

isis_small

.
Actualité non-alignée :
/
(..) Côté syrien, on réfute la rhétorique atlantiste d’une révolution sauvagement réprimée et on affirme que la République arabe syrienne et le président Bachar el-Assad sont innocents des crimes dont on les accuse. En outre, on accuse les « Amis de la Syrie » d’avoir mis en scène une pseudo-révolution pour attaquer le pays et d’être, à ce titre, les vrais et uniques responsables des crimes commis durant la guerre. Enfin, on souligne que, malgré l’interdiction faite par les « Amis de la Syrie » aux citoyens syriens réfugés à l’étranger de voter, 63 % des Syriens ont élu le président el-Assad en juin dernier, qui a reçu 88 % des suffrages exprimés. Par conséquent le Peuple syrien a lui-même tranché cette polémique...(..)
JPEG - 21.5 ko
                                                                                                  Laurent Fabius devrait être poursuivi pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité en Syrie.
.

 

 

.

 


Par Eva R-sistons - Publié dans : Médias menacés - Communauté : Apprentis journalistes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 15 décembre 2014 1 15 /12 /Déc /2014 16:18

 

La liberté baîllonnée !

L'avocat de Dieudonné interpellé,

empêché d'exercer !

On  se croirait au temps des pires heures

de l'histoire de France !

Il faut le soutenir, le 16 décembre,

au nom de la liberté,

de la démocratie d'opinion !

eva r-sistons

 

 

 

Rappel des heures sombres de notre histoire : L’avocat de Dieudonné, François Danglehant, interpellé et empêché d’exercer

Mardi 16 décembre prochain, l'avocat de Dieudonné, François DANGLEHANT, un des rare à dénoncer le système,  repasse en conseil de discipline au TGI de Paris ( à 9h00, escalier Z , 2e étage , salle Jean VASSOGNE) . Et nombreux sont ceux qui viendront le soutenir.


 

 

 

 

Avocat François Dangléhant sur Meta TV - Révélations Fracassantes sur la Justice 1/4

https://www.youtube.com/watch?v=O4wflhcTxdM


L'avocat dévoile le marasme de l'institution judiciaire en proie à la plus grande corruption et affairisme à tous les niveaux.


 

Jacob Cohen "L'affaire Dieudonné est révélatrice de la puissance du lobby judéo-sioniste"

https://www.youtube.com/watch?v=QIX_XoC4GuI

http://verites-mensonges.com/sionisme/juifs_france/juifs_france.php


http://www.videonel.com/video/x1th6vk_l-audience-surrealiste-de-l-avocat-de-dieudonne-au-barreau-de-paris-du-lourd_news

 

 

 

L'Abbé Pierre mettait en doute la Shoah !

 

 

 

 

 

 

Le frère de D. Cohn-Bendit doute de la Shoah !

 

 

Zichron Yaakov Israël : Une famille française fait fermer une école pour cause de racisme et harcèlement + lien

 

.

Par Eva R-sistons - Publié dans : Résister,réformer,militer - Communauté : journalistes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 12 décembre 2014 5 12 /12 /Déc /2014 00:12

 

 

 

 

Ajoutée le 9 déc. 2014

Allemand sous-titré en français

Le 26 novembre 2014, devant le Parlement allemand (le Bundestag), Sahra Wagenknecht accuse Angela Merkel de servir les intérêts américains, de façon claire au détriment du bien-être des citoyens allemands et de l'Union européenne.

Traduction en français par Jean-Jacques

The Saker's sites:

http://vineyardsaker.net/ - English
http://www.vineyardsaker.co.nz/ - English Oceania
http://www.vineyardsaker.ru - Russian/русский
http://www.vineyardsaker.fr - French/français
http://www.vineyardsaker.de - German/deutsch
http://www.vineyardsaker.it - Italian/italiano

 

.

 


 

Michel Collon présente Jihad made in USA, le nouveau livre d’Investig’Action (vidéo) et lien


Ban Ki-moon passe aux aveux: «Israël» coopère avec Al-Qaïda
La dernière attaque terroriste tchétchène en Russie présente toutes les caractéristiques du « made in USA » [New Eastern
La Transcaucasie, avant-poste des USA contre la Russie et l’Iran
Israël entre hystérie et nouvelle fonction dans la guerre contre la Syrie

Le mossad à la tête de faux groupes "djihadistes" en Libye et en Syrie

Vingt-six vérités sur le groupe État islamique (EI) qu’Obama veut vous cacher

 

russia-war

La Russie et la Chine accusent les Etats-Unis de ne détenir aucun stock d’or



L’irresponsable Congrès Américain « déclare la guerre » à la Russie (Ron Paul) + vidéo
.

,

Voir aussi :

 

Poutine à la Douma (Jacques Sapir) + discours 1ère partie

Soudan : Renforcement de la coopération militaire avec la Russie

L’UE se prend une nouvelle gifle par Poutine + liens

 

Poutine aux élites occidentales : fini de jouer

 

 

 

 

Russie-simulation-guerre.jpg

 

Passionnant ! Simulation sur vidéo d'une guerre

Russie-USA, à ne pas manquer, ici :

 

Le discours de Vladimir Poutine, 1e partie (politique extérieure) - La Crimée

.

Ce que les meRdias vous cachent aussi :

Appel de personnalités allemandes : « Une autre guerre en Europe ? Pas en notre nom ! »

mercredi 10 décembre 2014, par Comité Valmy


En partant d’en haut à gauche vers en bas à droite : 1) Gerhard Schröder, 2) Antje Vollmer, 3) Horst Teltschik, 4) Walter Stützle, 5) Roman Herzog, 6) Wim Wenders

Appel de personnalités allemandes : « Une autre guerre en Europe ? Pas en notre nom ! »

En Allemagne, d’anciens présidents, des artistes, des industriels lancent un puissant appel pour une politique de détente en Europe. Leurs collègues italiens [et français] se taisent.


En Allemagne, des dizaines d’intellectuels de premier plan, d’hommes politiques de diverses tendances, d’anciens présidents de la République, de journalistes, de responsables religieux de niveau mondial, etc. ont lancé un appel dramatique en faveur d’une politique de détente pour arrêter de diaboliser la Russie. Cet appel s’intitule « Une autre guerre en Europe ? Pas en notre nom ! »


Désormais, des pans entiers des classes dirigeantes allemandes voient se profiler le risque toujours plus grand d’une nouvelle guerre mondiale. Ils assistent effarés aux campagnes d’hystérie anti-russe dans les médias et font remarquer la soumission des gouvernants allemands et plus généralement européens qui, tel un troupeau allant au suicide, obéissent aveuglément aux mauvais bergers dirigés par les néocons de Washington. Les esprits les plus ouverts en Allemagne pointent du doigt la responsabilité primordiale des médias, infestés qu’ils sont par des éditorialistes et des commentateurs qui « diabolisent des nations entières, sans donner un crédit suffisant à leurs récits. » Ils rappellent les leçons dramatiques de l’Histoire, qui voient dans la Russie une puissance ayant une fonction dirigeante incontournable dans la vie politique européenne. Et même si d’éminentes personnalités allemandes appellent les classes dirigeantes russes au respect du droit international, leur doigt est clairement pointé vers cette tentative aussi folle que vouée à l’échec – la troisième après Napoléon et Staline – de dissocier la Russie de l’Europe. Ceux qui lancent cet avertissement sont des personnalités qui se sont toujours exprimées de façon modérée.


Nous avions traduit, voilà quelques mois, un superbe article de Gabor Steingart, le rédacteur en chef du plus important quotidien économique allemand, Handelsblatt, «  L’Occident sur la mauvaise voie ». Nous avions saisi, au moment de sa publication, une inquiétude extrêmement répandue parmi les classes dirigeantes allemandes. L’appel que nous publions aujourd’hui confirme à quel point cette inquiétude est générale, depuis les artistes jusqu’aux capitaines d’industrie.


Naturellement, les grands organes de presse italiens [et français] taisent tout cela de façon parfaitement honteuse.


Pour comprendre à quel point la République italienne [et française – NdT] est mal en point, il ne suffit pas de s’indigner au sujet du dernier scandale de sous-commissions à Rome [ou à Paris- NdT], c’est toujours la même histoire. Il faut surtout constater combien les (soi-disant) classes dirigeantes ignorent la portée et les implications de la crise que traverse actuellement l’Europe. Alors que la crème des crèmes des artistes, scientifiques, et hommes politiques allemands ressentent le besoin de s’informer sur cette nouvelle Guerre froide, et après en avoir compris la gravité et s’en être horrifié, lancent ce gigantesque cri d’alarme, chez nous, rien de la sorte ne semble se profiler parmi nos éminents intellectuels et hommes politiques. Nous avons désormais une classe d’intellectuels totalement chloroformée ; artistes, hommes de cinéma, intellectuels, la plupart ont un électro-encéphalogramme plat, surtout à gauche, en plus d’avoir des hommes politiques pratiquement analphabètes en matière de politique internationale. Tous lisent des journaux plus mauvais les uns que les autres, se fient à eux, ou alors ils y écrivent eux-mêmes, mais ils ne comprennent plus rien. En attendant, ils répètent comme des perroquets les déclarations de John McCain et évoquent un soi-disant Adolf Poutine. Leurs collègues allemands font exactement le contraire, à savoir que c’est l’Occident qui se comporte comme Hitler. En fait, Kiev est en train de donner carte blanche aux militants à la croix gammée. Non seulement nous recommandons à nos lecteurs de lire cet appel, mais nous les invitons à le diffuser tous azimuts à travers tous les réseaux dont ils disposent.


Ce vendredi 12 décembre, lors de la conférence internationale GlobalWARning qui se tiendra à la Chambre des députés, nous avons l’intention de donner le plus de relief possible à ces réflexions.


Voici la traduction du texte publié en ligne par le quotidien allemand Zeit. Bonne lecture !


Par Pino Cabras Lundi 8 décembre 2014 Megachip

 

Roman Herzog, Antje Vollmer, Wim Wenders, Gerhard Schröder et bien d’autres personnalités appellent au dialogue avec la Russie. ZEIT ONLINE relaie cet appel.


Plus de 60 personnalités issues du monde politique, économique, culturel, ou encore médiatique nous mettent en garde contre une guerre imminente avec la Russie, et exhortent toute l’Europe à une politique de détente. Leur lettre s’adresse au gouvernement fédéral, aux membres du Parlement et aux médias. À l’origine, l’appel est parti de l’ancien secrétaire du Chancelier, Horst Teltschik (CDU), de l’ancien secrétaire d’État à la Défense, Walter Stützle (SPD), ainsi que de l’ex-vice-président du Bundestag, Antje Vollmer (Les Verts).

Détaillant les raisons qui les ont poussés à lancer cet appel, Teltschik déclare : « Nous voulons d’urgence lancer un signal politique, de façon à empêcher que la critique, par ailleurs légitime de la politique de Moscou vis-à-vis de l’Ukraine, n’efface tout d’un coup 25 ans de relations avec la Russie. »

Sont signataires du texte, entre autres, les anciens chefs des gouvernements régionaux d’Hambourg, Berlin et Brandebourg, Klaus Von Dohnanyi, Eberhard Diepgen et Manfred Stolpe, l’ex-président du SPD, Hans-Jochen Vogel, l’ex-chancelier fédéral Gerhard Schröder, l’ex President de la Republique Roman Herzog et l’acteur Mario Adorf.

.

Voici le texte de l’appel :

"Une autre guerre en Europe ? Pas en notre nom !"

Personne ne veut la guerre. Mais l’Amérique du Nord, l’Union européenne et la Russie se dirigent tout droit vers une guerre si l’on ne met pas fin à la spirale mortelle des menaces et contre-menaces.

Tous les Européens, y compris la Russie, partagent la responsabilité du maintien de la paix et de la sécurité. Seuls ceux qui ne perdent pas de vue cet objectif peuvent éviter de nous engager sur la mauvaise voie.
Le conflit en Ukraine montre que la soif de pouvoir et de domination sont des problèmes toujours bien réels. En 1990, à la fin de la Guerre froide, nous avions tous espéré le contraire. Mais le succès de la politique de détente et les révolutions pacifiques nous ont rendus imprudents et nous ont endormis. À l’est comme à l’ouest. Aussi bien les Américains que les Européens et les Russes, ont oublié le principe fondamental de bannir définitivement la guerre des rapports internationaux. Sinon, on ne s’explique pas l’élargissement occidental vers l’Est, menaçant pour la Russie, en l’absence totale d’une collaboration contextuelle plus approfondie avec Moscou ; ou encore l’annexion de la Crimée par Poutine, contraire au droit international .

Dans un moment de grand danger pour le continent comme celui que nous sommes en train de vivre, l’Allemagne a une responsabilité particulière dans le maintien de la paix.

Sans la volonté de réconciliation du peuple de Russie, sans la clairvoyance d’un Mikhaïl Gorbatchev, sans le soutien de nos alliés occidentaux et l’action prudente du gouvernement fédéral d’alors, nous n’aurions jamais pu surmonter la fracture de l’Europe. Le fait de rendre possible la réunification pacifique de l’Allemagne fut un acte majeur et d’une grande sagesse de la part des puissances sorties vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale. De la fin de cette fracture devait naitre un ordre européen durable fait de paix et de sécurité, allant de Vancouver à Vladivostok, comme cela fut établi en novembre 1990 par tous les chefs de gouvernement des 35 États membres de l’OSCE signataires de la « Charte de Paris pour une nouvelle Europe. »

Sur la base des principes convenus ensemble et des premières mesures concrètes mises en oeuvre, il fallait construire une « maison européenne commune », dans laquelle chaque État membre pourrait jouir du même niveau de sécurité. Cet objectif fondamental de la politique depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale jusqu’à aujourd’hui n’a pas été atteint. Les Européens ont encore des raisons d’avoir peur.

Nous, signataires de ce texte, appelons le gouvernement fédéral à agir de façon responsable pour la paix en Europe. Nous avons besoin d’une nouvelle politique de détente en Europe. Celle-ci ne peut exister que sur la base d’une sécurité égale pour tous, et entre partenaires aux droits égaux et au respect réciproque. Le gouvernement allemand serait dans son rôle si compte tenu de la situation de blocage, il lançait un appel au calme et au dialogue avec la Russie. Le besoin de sécurité des Russes est aussi vaste et légitime que celui des Allemands, des Polonais, des Ukrainiens ou des habitants des Pays baltes.

Nous ne pouvons pas chasser la Russie de l’Europe. Ce serait contraire à l’Histoire, irrationnel et dangereux pour la Paix. Jusqu’au congrès de Vienne de 1814, la Russie était reconnue comme une des puissances dirigeante de l’action politique en Europe. Tous ceux qui ont essayé de changer cet état de fait par la violence ont failli et ont généré un immense bain de sang, comme ce fut le cas avec la tentative meurtrière et mégalomane de l’Allemagne d’Hitler qui s’aventura hors de ses frontières pour tenter de soumettre également la Russie à son propre régime.

Nous exhortons tous les députés du Bundestag allemand, en tant que représentants du peuple, à être à la hauteur de la gravité de la situation, et à se faire les gardiens des engagements de Paix du gouvernement fédéral. Ceux qui ne font que construire l’image d’un ennemi, et manipuler les faits en lui attribuant unilatéralement les fautes, exacerbent les tensions à un moment où au contraire devraient prévaloir les signes de détente. Incorporer, intégrer, ne pas exclure, devraient être le leitmotiv des politiques allemands.

Nous en appelons aux médias, afin qu’ils se conforment de façon plus convaincante à leurs obligations de rapporter les faits sans a priori. Les éditorialistes et les commentateurs diabolisent des nations entières, sans donner suffisamment de crédit à leurs récits. N’importe quel journaliste expert en politique étrangère comprendra facilement la crainte des Russes, depuis que fin 2008, les membres de l’OTAN invitent la Géorgie et l’Ukraine à entrer dans l’Alliance atlantique. Il ne s’agit pas de Poutine. Les chefs vont et viennent. Il s’agit de l’Europe. Il s’agit d’ôter aux gens la peur de la guerre. Dans ce contexte, un compte-rendu responsable des faits, basé sur des recherches solides, ne peut qu’être bénéfique.
Le 3 octobre 1990, le jour de l’Unité allemande, le président Richard von Weizsäcker a dit : « La guerre froide est surmontée. Liberté et démocratie ont été rapidement appliquées à tous les États… Désormais ceux-ci peuvent intensifier leurs rapports et les consolider au niveau institutionnel, au point que pour la première fois, pourra se former un ordre commun de vie et de paix. […] C’est ainsi que commence pour les peuples d’Europe un nouveau chapitre de leur histoire. Son but est une union paneuropéenne. C’est un objectif formidable. Nous pouvons l’atteindre, mais nous pouvons aussi le rater. L’alternative qui se présente à nous est claire : unir l’Europe, ou bien retomber dans des conflits nationalistes dans la lignée d’autres exemples historiques douloureux. »

Jusqu’au conflit ukrainien, nous avions cru, en Europe, que nous étions sur la bonne voie. Aujourd’hui, le discours de Richard von Weizsäcker, prononcé voilà un quart de siècle, n’a jamais été plus actuel.


Les signataires :


Mario Adorf, acteur
Robert Antretter (e- parlementaire au Bundestag)
Prof. Dr Wilfried Bergmann (Vice-président de l’Alma Mater Europaea) Luitpold Prinz von Bayern (Königliche Holding und Lizenz KG, manufacture de porcelain de Nymphenburg)
Achim von Borries (metteur en scène et scénariste)
Klaus Maria Brandauer (acteur, metteur en scène)
Dr Eckhard Cordes (président de la commission pour les relations économiques avec l’Europe de l’Est)
Prof. Dr Herta Däubler-Gmelin (ex-ministre de la Justice)
Eberhard Diepgen (ex maire de Berlin)
Dr Klaus von Dohnanyi (maire de la Cité libre de Hambourg)
Alexander van Dülmen (Conseiller d’administration de la A-Company Filmed Entertainment AG)
Stefan Dürr (Managing Partner et administrateur délégué de la Ekosem-Agrar GmbH)
Dr Erhard Eppler (ex-ministre fédéral pour le développement et la coopération)
Prof. Dr Heino Falcke (recteur)
Prof. Hans-Joachim Frey (président du Conseil d’Administration de la Semper Opernball de Dresde)
Père Anselm Grün (moine)
Sibylle Havemann (Berlin)
Dr Roman Herzog (ex-président fédéral)
Christoph Hein (scénariste)
Dr H. C. Burkhard Hirsch (ex Vice président du Bundestag)
Volker Hörner (recteur)
Josef Jacobi (agriculteur biologique)
Dr Sigmund Jähn (ex-astronaute)
Uli Jörges (journaliste)
Prof. Dr H. C. Dr Margot Käßmann (ex-présidente du Conseil Protestant allemand et évêque)
Dr Andrea von Knoop (Moscou)
Prof. Dr Gabriele Krone-Schmalz (ex-correspondant de la chaine tv ARD à Moscou)
Friedrich Küppersbusch (journaliste)
Vera von Lehndorff Gräfin (artiste)
Irina Liebmann (scénariste)
Dr H. C. Lothar de Maizière (ex premier ministre de la RDT, ex-ministre de la RFT)
Stephan Märki (directeur du Theatre de Bern)
Prof. Dr Klaus Mangold (président de Mangold Consulting GmbH)
Reinhard e Hella Mey (auteur chanteur)
Ruth Misselwitz (pasteur protestant de Pankow)
Klaus Prömpers (journaliste)
Prof. Dr Konrad Raiser (ex-secrétaire général du Conseil oecuménique mondial des Églises)
Jim Rakete (photographe)
Gerhard Rein (journaliste)
Michael Röskau (ex dirigeant ministeriel)
Eugen Ruge (scénariste)
Dr. H. C. Otto Schily (ex-ministre federal de Interieur)
Dr H. C. Friedrich Schorlemmer (spécialiste en théologie, militant des droits civils)
Georg Schramm (comique)
Gerhard Schröder (ex-Chancellier federal)
Philipp von Schulthess (acteur)
Ingo Schulze (scénariste)
Hanna Schygulla (actrice, chanteuse)
Dr Dieter Spöri (ex-ministre des Affaires économiques)
Prof. Dr. Fulbert Steffensky (théologue catholique)
Dr Wolf-D. Stelzner (Managing Partner : WDS-Institut für Analysen in Kulturen mbH)
Dr Manfred Stolpe (ex ministre fédéral, ex-gouverneur du Brandebourg)
Dr Ernst-Jörg von Studnitz (ex-ambassadeur)
Prof. Dr Walther Stützle (ex-secrétaire d’État à la Défense)
Prof. Dr Christian R. Supthut (ex-Conseiller en Droit)
Prof. Dr H. C. Horst Teltschik (ex-conseiller auprès du Bureau fédéral pour la sécurité et la politique étrangère)
Andres Veiel (metteur en scène)
Dr. Hans-Jochen Vogel (ex ministre federal de la Justice)
Dr Antje Vollmer (ex-Vice-président du Bundestag)
Bärbel Wartenberg-Potter (éveque emerite de Lubecca)
Dr Ernst Ulrich von Weizsäcker (scientifique)
Wim Wenders (metteur en scène)
Hans-Eckardt Wenzel (Auteur chanteur)
Gerhard Wolf (écrivain, éditeur)


Source :

Par Eva R-sistons - Publié dans : Désinformation - Communauté : Apprentis journalistes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 4 décembre 2014 4 04 /12 /Déc /2014 03:35

 

 

Opération Correa ou le coupable silence des médias

Lecture : 3 min

Rafael Correa Opération Correa ou le coupable silence des médias

Le 6 novembre 2013, lors de son passage en France, à l’université de la Sorbonne, Rafael Correa n’a guère été accueilli que par quelques journalistes du Monde diplomatique et d’autres titres moins diffusés – outre les autorités de l’université elle-même.


Alors qu’il s’agit d’un chef d’État, au même titre que les dirigeants régulièrement reçus en grande pompe par François Hollande ou ses prédécesseurs, le président équatorien n’a pas eu le droit à l’attention des grands médias.


Pourtant, l’intervention qu’il venait réaliser à Paris avait de quoi retenir l’attention dans un vieux continent dévasté par la crise économique. Défendant les principaux axes du « miracle équatorien » (faible taux de chômage, croissance soutenue, réduction de l’extrême pauvreté), il partageait une expérience enrichissante et des solutions originales aux problèmes socio-économiques traversés par toutes les sociétés.


C’est le décalage entre l’importance et la qualité de cette intervention et la faible attention qu’elle a retenue que Pierre Carles, Nina Faure et Aurore Von Opstal pointent, entre autres, dans leur documentaire Opération Correa, dont la première partie, Les Ânes ont soif, est d’ores et déjà disponible.


1ere partie du film Les Ânes ont soif :

 

Comment expliquer que celui qui préside l’Équateur depuis 2007, qui a été constamment réélu depuis (de manière triomphale tant en 2009 qu’en 2013), qui obtient des résultats aussi tangibles et spectaculaires et qui parle de surcroît un très bon français suscite aussi peu d’intérêt ?


Il faut dire que, dans sa communication à la Sorbonne, Rafael Correa critique ouvertement les solutions habituelles des libéraux – notamment le recours aux conseils du FMI, la déflation salariale, etc. – au profit d’horizons plus féconds, qui ne supposent pas des sacrifices ad vitam aeternam pour les plus modestes.


Nul doute que les grands médias français, « du côté du pouvoir économique » comme l’explique Pierre Carles, n’aiment guère qu’un dirigeant original et du côté du peuple vienne ouvrir de nouvelles perspectives en France. La presse française est en tout cas particulièrement aux ordres, plus encore que d’autres presses européennes.


Invité dans de semblables conditions en Espagne à la fin du mois d’avril 2014, pour y recevoir le titre de docteur honoris causa de l’université de Barcelone, Rafael Correa y a été dignement accueilli par le roi Juan Carlos, le président du Gouvernement Mariano Rajoy, la vice-présidente du Gouvernement Soraya Sáenz de Santamaría et les principaux médias ont fait le déplacement pour écouter son intervention.


De la même façon qu’il boude systématiquement les analyses de l’UPR et de François Asselineau, le monde médiatique français ignore royalement la venue et l’intervention de Rafael Correa. Plus que jamais, l’indépendance de la presse vis-à-vis des puissances financières est à assurer, comme le propose le programme de l’UPR.

 

 

nov Opération Correa ou le coupable silence des médias

 

 

 

Sur ce site,

 

 

L’UPR salue l’action d’Abdou Diouf, qui a fait ce qu’il a pu pour empêcher Nicolas Sarkozy et François Hollande de saboter la Francophonie

.

FN-et-juifs-i-tele.jpg

.
Mes derniers articles :
Par Eva R-sistons - Publié dans : Scandale - Communauté : journalistes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 22 novembre 2014 6 22 /11 /Nov /2014 00:46

 

BHL - Petro Porochenko

 Le lobby dans toute sa dangerosité


Comme l’explique Vera Graziadei dans un article de Russia Insider paru le 17 novembre [1], Porochenko envient maintenant à affirmer ouvertement son intention de terroriser les populations civiles et il semble convaincu du soutien inconditionnel de l’Union européenne :


« La semaine dernière, dans un discours plein de candeur, adressé à des nationalistes ukrainiens assemblés à l’Opéra de Kiev, le président Petro Porochenko a présenté son plan pour gagner la guerre en Ukraine de l’Est :

« Nous (les Ukrainiens) garderons nos emplois. Eux (les habitants du Donbass) non. Nous garderons nos retraites. Eux non. Nous continuerons à prendre soin de nos enfants, de nos concitoyens, de nos retraités. Eux ne le pourront pas. Nos enfants pourront aller à la crèche. Les leurs se cacheront dans les sous-sols. Parce qu’ils ne seront capables de rien. Et c’est ainsi que nous gagnerons cette guerre. »

Porochenko sur la Novorossia : « Leurs enfants resteront dans les caves ! »
(sous-titrée en anglais et français, par Thalie Thalie)

Le Roi du Chocolat, avec le soutien de Bruxelles et de Washington, n’a désormais plus peur d’admettre que l’armée ukrainienne cible délibérément des bâtiments civils, pour obliger les habitants du Donbass et leurs enfants à se réfugier dans les sous-sols et les forcer à évacuer la zone, ou à se rendre.

La semaine dernière les Ukies ont même attaqué directement une maternité, [2] et, la semaine d’avant, ils ont tué deux enfants en  tirant au mortier sur une école [3].

Bien que Kiev soit toujours prompte à désigner les rebelles comme responsables de ces incidents (une suggestion absurde dans la mesure où elle sous-entend que les forces d’autodéfense du Donbass, qui sont largement composées d’éléments provenant de la population locale, en viendraient à essayer d’assassiner leurs propres enfants), le discours de Porochenko confirme que ces attaques font partie d’un plan délibéré des forces ukrainiennes.

Le fait que le bombardement sans discrimination d’immeubles publics ou civils constitue un crime de guerre ne semble pas effrayer Porochenko, qui est certain qu’avec le soutien de l’Union européenne et des USA, il peut mener à bien cette stratégie, en toute impunité.

Depuis le 15 novembre, toutes les provinces orientales en rébellion ne sont plus protégées par la Convention européenne des droits de l’homme [4], suite à l’annonce de sa suspension par Porochenko, qui a cité une clause qui permet de déroger à certains articles de la Convention par l’un de ses signataires, en cas de guerre ou en cas d’autre danger public menaçant la vie de la nation.’

Officiellement seuls le droit à la vie, la prohibition de la torture et de l’esclavage, et le droit de ne pas être soumis à une punition illégale seront respectés (bien que le bombardement de civils soit une violation de ces droits), alors que tous les autres droits, notamment le droit à la liberté et la sécurité, le droit à un procès équitable, le droit au respect de la vie privée et de la vie familiale, ne seront plus respectés.

L’article 15 a été cité pour justifier la publication d’un décret par le Conseil de défense et de sécurité nationale ukrainien, qui ordonne la suspension de tous les services publics [5], notamment des écoles, des jardins d’enfants, des hôpitaux, des services d’urgence et des maisons de retraites, et l’interruption de tous les services bancaires pour les entreprises et les particuliers durant les prochains mois.

Il s’agit donc d’un blocus économique, qui menacera la vie même de la population locale durant les mois d’hiver froids et rigoureux. Le gouvernement local a qualifié ce décret d’acte de génocide. Porochenko considère qu’il s’agit de se battre pour les valeurs européennes [6]. »

Porochenko a les poches remplies d'étoiles européennes, mais pas d'argent

Porochenko a les poches remplies d’étoiles européennes, mais pas d’argent

Mais sur le plan économique, l’avenir ne s’annonce pas rose non plus pour l’Ukraine de l’Ouest, comme l’explique Pepe Escobar dans un court article paru également le 17 novembre dans Russia Insider : En un mot, l’Ukraine a du souci à se faire… également [7] :

« Les réserves en devises étrangères de Kiev se sont effondrées le mois dernier d’un allègre 23,2 %, pour atteindre la somme dérisoire de 12,6 milliards de dollars. D’ici la fin de l’année, la situation empirera certainement. Kiev devra payer une facture de gaz de 3,1 milliards de dollars à Gazprom, sinon… la banque centrale devra vendre encore plus de devises étrangères pour maintenir le cours du hrvynia. Et de nouvelles factures de gaz se profilent avec l’avancée du Général Hiver.

Peuvent-ils compter sur une Union européenne dévastée par l’austérité pour leur prêter ne serait-ce qu’un euro ? Bien sûr que non. Ils doivent se tourner vers le Fonds monétaire international, qui en vient à POSSÉDER l’Ukraine.

Et bien sûr, les « financements d’urgence«  ne seront fournis que si Kiev se conforme à ces bons vieux« ajustements structurels« , comme par exemple, transformer l’immense majorité des Ukrainiens en mendiants pour le reste de leur vie.

Voici les faits. Tout le reste n’est que conneries. »

C’est donc dans cette situation économique prometteuse que Kiev annonce urbi et orbi, au plus haut niveau, par la bouche de son président lui-même, se préparer à une grande offensive contre les provinces dites séparatistes, afin de réunifier l’Ukraine, et concentre d’importants moyens militaires sur le terrain.

Et comme par hasard, c’est le moment que choisissent Victoria Nuland, Vice-secrétaire d’État des USA pour les Affaires européennes, et Joe Biden, Vice-président, pour programmer un voyage à Kiev, les 20 et 23 novembre prochains. Les deux incendiaires confirmés, comme les qualifie Philippe Grasset [8], ont bien préparé leur visite, en rencontrant préalablement des parlementaires ukrainiens, et pas n’importe lesquels, puisqu’il s’agit des commandants d’unités d’extrême droite engagées dans la lutte contre les russophones de Novorussie.

Nuland et Biden vont-ils à Kiev pour calmer le jeu ? Vont-ils au contraire inciter Kiev à aller de l’avant ? Vont-ils même promettre une assistance de l’Otan, dans le cas où l’armée ukrainienne rencontrerait une résistance plus forte que prévue de la part des Novorussiens, d’autant plus que ceux-ci n’ont pas caché se renforcer en armement importé de Russie.

Or Poutine a toujours affirmé que la Russie ne laissera pas anéantir la population du Donbass, et il l’a martelé lors de la longue interview qu’il a accordé la chaine allemande ARD, le 13 novembre :

« Aujourd’hui, il y a des combats dans l’est de l’Ukraine. Les autorités centrales ukrainiennes ont envoyé les forces armées là-bas et ils utilisent même des missiles balistiques. Est-ce que quelqu’un en parle ? Pas un seul mot. Et qu’est-ce que cela signifie ? Qu’est-ce que cela nous dit ? Cela souligne le fait que les autorités centrales ukrainiennes veulent anéantir tout le monde là-bas, tous leurs ennemis et opposants politiques. Est-ce que c’est ce que vous voulez ? Nous certainement pas. Et nous ne laisserons pas cela se produire. » [9]

De toute façon, Poutine n’a guère le choix : s’il laissait tomber les Novorussiens, il signerait sa mort politique en Russie.

Or si des troupes russes interviennent directement, et sans se cacher, au secours des Novorussiens, tout le monde sait que Kiev ne tiendra pas huit jours.

Que fera alors l’assistance militaire de l’Otan, composée de troupes au sol venues de Pologne ou d’autres pays européens, assistées le cas échéant de contingents de l’US Army ? Faute de moyens suffisants en Europe pour livrer des batailles conventionnelles, l’Amérique fera-elle appel à des armes nucléaires tactiques ?

Le bon sens voudrait que Nuland et Biden aillent à Kiev pour calmer le jeu, pour dissuader Porochenko de toute offensive généralisée contre la Novorussie, pour inciter les parties à négocier pour fédéraliser l’Ukraine. Le bon sens voudrait que la diplomatie européenne hausse la voix pour pousser dans le même sens. Mais Obama, poussé par un Congrès de plus en plus belliciste, ne fera pas appel au bon sens. Il suivra la politique qui a toujours été la sienne, laisser faire ceux qui parlent le plus fort. Quant à l’Europe, nous pourrions dire d’elle, en paraphrasant Ezéchiel : Tyr, on te cherchera, mais on ne te trouvera pas.

La fin de l’année 2014 risque d’être intéressante à observer… pour ceux qui seront encore en état d’observer quelque chose.

Jean-Paul Baquiast  19 NOVEMBRE 2014

Notes

[1] Poroshenko Promises Terror for East Ukraine (russia-insider.com, anglais, 17-11-2014)

[2] ВС Украины открыло минометный огонь по родильному отделению #Новости_Новороссии #ЛНР #ДНР #НКН (youtube, russe sans sous-titres, 15-11-2014)

[3] Ukraine: Shelling deaths of children playing football in Donetsk must be investigated (amnesty.org, anglais, 05-11-2014)

[4] La Convention européenne des droits de l’homme [PDF] (echr.coe.int, français)

[5] Ukraine orders closure of state services in rebel-held east (afp.com, anglais, 15-11-2014)

[6] Ukraine crisis: Petro Poroshenko says country is ‘ready for total war’ with Russia (abc.net.au, anglais, 17-11-2014)

[7] Pepe Escobar Explains Ukrainian Economics in 1 Minute (russia-insider.com, anglais, 17-11-2014)

[8] Biden-Nuland en visite à Kiev, et autres tambours de guerre (dedefensa.org, français et anglais, 19-11-2014)

[9] Poutine à la TV allemande : « L’important, c’est d’arrêter immédiatement l’effusion de sang et les bombardements et de créer les conditions pour entamer un dialogue politique » (vineyardsaker, français, 19-11-2014)

Source: http://www.vineyardsaker.fr/

 

Publié par : http://arretsurinfo.ch

.

Sur ce site contre la désinformation,

 

Par Eva R-sistons - Publié dans : Désinformation - Communauté : Apprentis journalistes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 15 novembre 2014 6 15 /11 /Nov /2014 23:03

 

 

Le Monde est devenu l'organe de l'OTAN.  Et il se prétend neutre, il n'affiche pas la couleur, contrairement par exemple à un Le Figaro. Actuellement, le Monde diabolise Poutine et la réalité des événements est masquée. Avec Le Monde, nous allons droit à un conflit nucléaire voulu par l'OTAN. Voici un article de septembre 2013 montrant le climat qui règne dans ce journal jadis sérieux, chantal dupile (eva R-sistons)

 

Hervé Kempf claque la porte du journal Le Monde en dénonçant la censure qui y règne et en soulignant le parti-pris sur l’Europe

Download PDF
Lecture : 15 min
 

herve kempf 600x346 Hervé Kempf claque la porte du journal Le Monde en dénonçant la censure qui y règne et en soulignant le parti pris sur lEurope

 

Auteur de plusieurs ouvrages, comme « Comment les riches détruisent la planète », « Pour sauver la planète, sortez du capitalisme » et « Fin de l’Occident, naissance du monde », le journaliste Hervé Kempf vient de démissionner du Monde avec fracas en dénonçant la censure qui y règne.

Ce n’est certes pas un événement planétaire. Mais c’est un petit signal – un de plus – qui témoigne du malaise grandissant qu’éprouvent les journalistes honnêtes et scrupuleux (car il en existe plus qu’on le croit) devant l’asservissement indigne des grands médias français à l’oligarchie euro-atlantiste.

De quoi s’agit-il ? Hier, 2 septembre, quinze ans après y être entré, le journaliste Hervé Kempf a claqué la porte du « Monde » où il traitait les questions d’écologie. Pour « solde de tout compte », il a publié sur son blogue les raisons de cette démission, en exposant par le menu détail l’ambiance détestable et la censure qui règnent dans le prétendu « journal de référence » de la presse française .

Il fait notamment état de l’échange de courriels qu’il a eu avec le directeur adjoint de la rédaction, Didier Pourquery, qui voulait lui enlever des mains le dossier de l’aéroport de Notre Dame des Landes, sur lequel Hervé Kempf avait publié des articles qui avaient certainement déplu à François Hollande et Jean-Marc Ayrault.


Voici cet échange :

- Didier Pourquery : « Bonsoir, en effet Hervé tu as bien noté que je ne souhaite pas que tu suives ce dossier (NDFXG : Notre Dame des Landes) pour le journal (ni pour le M d’ailleurs). Et j’ai bien noté que tu irais sur le terrain en tant que Hervé Kempf chroniqueur ’engagé’ (NDFXG : pas comme journaliste du Monde donc). Tout est clair. Merci. Didier »

- Hervé Kempf : « J’irai sur le terrain en tant que journaliste. Je ferai mon travail, qui est de témoigner de mon époque, en relatant honnêtement un moment important de l’histoire du mouvement écologique.

Dans le contexte actuel, le terme de chroniqueur « engagé » me paraît injurieux – à moins que l’on parle des « éditorialistes engagés » quand trois éditoriaux avalisent le Traité TSCG, ou de « chroniqueur engagé » à propos de notre camarade assurant la chronique Europe, aux vues très tranchées. J’en reste à ces exemples. »

SOURCE : http://www.reporterre.net/spip.php?article4586

RAPPELS SUR LE JOURNAL « LE MONDE »

A- Un journal possédé par 3 « milliardaires de gauche »

Le journal Le Monde est la propriété du groupe Le Monde, détenu depuis 2010 par trois hommes d’affaires richissimes : Xavier Niel, Pierre Bergé et Matthieu Pigasse.


 Xavier Niel Pierre Bergé et Matthieu Pigasse 600x335 Hervé Kempf claque la porte du journal Le Monde en dénonçant la censure qui y règne et en soulignant le parti pris sur lEuropeDe droite à gauche : Xavier Niel, Pierre Bergé et Matthieu Pigasse, les trois copropriétaires du Monde.

 

1°)- Xavier Niel


Xavier Niel 600x395 Hervé Kempf claque la porte du journal Le Monde en dénonçant la censure qui y règne et en soulignant le parti pris sur lEuropeXavier Niel, vice-président d’Illiad, maison-mère de « Free », est également copropriétaire du Monde.

Xavier Niel n’est pas seulement co-propriétaire du Monde mais aussi vice-président et directeur de la stratégie d’Iliad, groupe de télécommunications français, maison mère du fournisseur d’accès à Internet et opérateur de téléphonie mobile Free, entités dont il est le fondateur.

En 2013, il possède la 10e fortune de France (et occupe la 179e place dans le classement des plus grandes fortunes du monde selon le magazine américain Forbes) avec un montant estimé de 5,90 milliards d’euros.

Sa vie a par ailleurs été entachée de démêlés judiciaires sordides. Il a été mis en examen et placé en détention provisoire à la prison de la Santé (Paris) le 28 mai 2004 pendant un mois pour proxénétisme aggravé et recel d’abus de biens sociaux concernant un de ses « peep-shows ». Il a été condamné le 27 octobre 2006 à deux ans d’emprisonnement avec sursis et à 250 000 euros d’amende par la 11e chambre du tribunal correctionnel de Paris pour recel d’abus de biens sociaux datant de 2001 à 2004 dans un peep-show dont il était actionnaire.

Suite à cette affaire, Xavier Niel a attaqué plusieurs fois en diffamation le journal Libération et le journaliste Renaud Lecadre, auteur d’articles dans le quotidien et sur le site liberation.fr évoquant ses démêlés judiciaires. Mais Xavier Niel et la société Free sont déboutés systématiquement lors de procès qui se sont tenus au deuxième trimestre 2008, et condamnés à verser des dommages-intérêts à Libération pour procédures abusives.

[ SOURCE : http://fr.wikipedia.org/wiki/Xavier_Niel ]

En bref, Xavier Niel est un homme qui n’aime pas beaucoup que des journalistes fassent leur travail d’investigation et de recherche de la vérité.

 

2°)- Pierre Bergé


Pierre Bergé 600x384 Hervé Kempf claque la porte du journal Le Monde en dénonçant la censure qui y règne et en soulignant le parti pris sur lEuropeQuoi que très proche du PS, Pierre Bergé ne dédaigne pas les ors de l’Elysée, quel qu’en soit le locataire : ici avec Carla Bruni-Sarkozy

Pierre Bergé, ancien compagnon d’Yves Saint Laurent, qu’il aida à fonder la maison de couture du même nom, est un soutien de longue date, en termes médiatiques et financiers, du Parti socialiste. Ami intime de François Mitterrand, aujourd’hui Président des Amis de l’institut François Mitterrand, il est également militant de la cause homosexuelle et de la lutte contre le sida, co-fondateur de l’association Sidaction dont il est aujourd’hui président.

En 2011, Pierre Bergé est également un homme richissime, qui possède une fortune estimée à 120 millions d’euros.

Plusieurs incidents ont régulièrement émaillé les relations entre Pierre Bergé et les rédactions des médias qu’il possède :

- début mars 2011, Pierre Bergé a adressé à Erik Izraelewicz, directeur du Monde, un courrier électronique pour dénoncer un article consacré à François Mitterrand, comme étant « immonde, à charge, digne d’un brûlot d’extrême droite », une « honte qui n’aurait jamais dû être publiée ».

- le 11 avril 2013, Pierre Bergé a émis un tweet de protestation contre la page publicitaire de « La Manif pour tous » que la rédaction du journal Le Monde avait accepté de publier : « profondément scandalisé que le journal Le Monde ait publié une publicité pour lamanifpourtous contraire aux valeurs de ce journal », écrit-il, avant de conclure par  : « ceux qui ont accepté [cette publicité] ne sont pas dignes de travailler dans ce journal. À suivre. » Cette menace n’a semble-t-il pas été suivie d’effet.

- le 2 juillet 2013, devant le Conseil de surveillance qu’il préside, Pierre Bergé a pris à partie le Directeur de la rédaction du magazine catholique La Vie, au sujet d’un éditorial que celui-ci avait rédigé contre le mariage pour tous : « Je ne suis pas obligé de supporter [l'éthique] de La Vie que je combats tous les jours. Oui, je serais heureux que ce journal ne fasse plus partie du Groupe. »

Au sein du groupe de presse, cette nouvelle sortie a provoqué de vives réactions. Le « Pôle d’indépendance », qui regroupe les autres actionnaires, les sociétés des rédacteurs et les sociétés du personnel, ont « rappelé », dans un communiqué de presse diffusé le lendemain, « que la définition de la ligne éditoriale des titres et sites du groupe est du ressort exclusif des directeurs des rédactions et de leurs équipes rédactionnelles.

[ SOURCE : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Berg%C3%A9 ]

En bref, Pierre Bergé est un homme qui n’apprécie pas du tout que des médias et des journalistes pensent différemment de lui.

  • 3°) Matthieu Pigasse

Matthieu Pigasse 600x348 Hervé Kempf claque la porte du journal Le Monde en dénonçant la censure qui y règne et en soulignant le parti pris sur lEurope 

 

Matthieu Pigasse, ici en photo à gauche, à côté de Jean-Pierre Jouyet à droite. Ce dernier, proche de François Hollande et de Ségolène Royal, qui fut néanmoins Secrétaire d’État chargé des Affaires européennes de Nicolas Sarkozy, de mai 2007 à décembre 2008.

Diplômé de Sciences Po, ancien élève de l’ENA et administrateur civil au ministère de l’Économie et des Finances, à la Direction du Trésor, Matthieu Pigasse a été conseiller technique au cabinet du ministre Dominique Strauss-Kahn puis, un an plus tard, directeur adjoint du cabinet du ministre Laurent Fabius, chargé des questions industrielles et financières.

Depuis son passage dans ces cabinets ministériels de Dominique Strauss-Kahn et de Laurent Fabius, il est resté proche du Parti socialiste et particulièrement de Dominique Strauss-Kahn.

Il est d’ailleurs membre du conseil d’administration de la Fondation Jean-Jaurès, « think tank » du parti socialiste, ainsi que de la fondation ultra-européiste EuropaNova.

Sur les conseils d’Alain Minc, il a été recruté par la banque Lazard en 2002 comme associé-gérant de la banque en 2002. Il y a pris la tête de l’activité « conseil aux gouvernements » en 2003, puis est devenu successivement directeur du marketing, vice-président de Lazard Europe et enfin co-directeur général délégué de Lazard France en septembre 2009.

En 2007, il a conseillé Ségolène Royal et n’a pas caché ses ambitions concernant un ministère en cas de victoire de la candidate socialiste à l’élection présidentielle.

En 2009, il a collaboré avec Dominique Strauss-Kahn, Laurent Fabius, Ségolène Royal, Bertrand Delanoë et aussi Manuel Valls.

[ SOURCE : http://fr.wikipedia.org/wiki/Matthieu_Pigasse ]

Ce « banquier de gauche » copropriétaire du Monde, par ailleurs propriétaire du magazine « Les Inrockuptibles » et actionnaire du «Huffington Post» français, gagne un salaire d’environ 5 millions d’euros par an (soit à peu près 20 000 euros par jour ouvrable).

[ SOURCE : http://www.capital.fr/enquetes/hommes-et-affaires/mathieu-pigasse-patron-de-lazard-france-merci-la-crise-787609 ]

 

B- Un journal au bord de la faillite soutenu à bout de bras par l’État

Le journal Le Monde, dont la diffusion avait atteint 450 000 exemplaires quotidiens dans les années 1978-1981, tire désormais à 318 236 exemplaires par jour en 2012, en chute de -30% en trente ans. (il tirait encore à 358 000 en 2007).

Encore ce nombre compte-t-il l’ensemble des exemplaires diffusés, y compris ceux qui le sont gratuitement. Le nombre des exemplaires payés n’est que de 314 212, dont seulement 288 113 en France, en 2012.

En outre, ces exemplaires payés le sont très souvent par des organismes publics (l’État et les collectivités locales en achètent des milliers pour l’information de leurs cadres dirigeants) ou privés (hôtels ou compagnies aériennes par exemple pour les distribuer gratuitement à leurs clients).

Ce déclin tendanciel qui semble irrésistible a conduit le journal Le Monde dans des difficultés financières dont il ne semble pas voir le bout malgré les efforts de diversification et de redressement. En juin 2010, le journal recherchait 10 millions d’euros pour éviter la cessation de paiement en juillet et ses dettes s’élèvent à 94 millions d’euros.

Comme la plupart des titres de presse français, le journal Le Monde touche des subventions de l’État. Ainsi, il a perçu 2,95 millions d’euros d’aide du fonds d’aide à la modernisation de la presse de 2003 à 2010. En 2010, il est le second quotidien français qui reçoit le plus de subventions de l’État avec 17 millions d’euros d’aides directes.


SOURCES :
http://www.ojd.com/adherent/3147
http://www.inaglobal.fr/presse/article/le-monde-un-journal-en-peril
http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Monde#Diffusion_et_audience


diffusion du journal Le Monde Hervé Kempf claque la porte du journal Le Monde en dénonçant la censure qui y règne et en soulignant le parti pris sur lEuropeÉvolution de la diffusion du journal Le Monde de 1945 à 2010 : après les fastes années 1960-1970, la diffusion du « quotidien de référence » ne cesse de reculer malgré tous les efforts entrepris.

diffusion du journal Le Monde2 600x403 Hervé Kempf claque la porte du journal Le Monde en dénonçant la censure qui y règne et en soulignant le parti pris sur lEurope 

 

Évolution du résultat net du journal Le Monde de 1946 à 2010 : complètement tenu par les forces euro-atlantistes, le « quotidien de référence » n’est plus rentable. Il ne survit que grâce à l’État, c’est-à-dire grâce aux contribuables, et selon la bonne volonté de l’UMPS. Le journal est ainsi devenu un outil de propagande européiste, particulièrement destiné aux cadres supérieurs du secteur public et au corps enseignant.


diffusion du journal Le Monde1 600x390 Hervé Kempf claque la porte du journal Le Monde en dénonçant la censure qui y règne et en soulignant le parti pris sur lEuropeÉvolution du chiffre d’affaires du journal Le Monde de 1991 à 2010 : une dégringolade qui met en jeu la survie du journal depuis les années 2000.

CONCLUSION : LA CENSURE DU « MONDE » DÉVOILÉE DE L’INTÉRIEUR

En bref, le « quotidien de référence » de la presse française est un journal :

  • possédé par 3 hommes d’affaires richissimes, ultra-européistes et proches du Parti socialiste (du moins pour deux d’entre eux),
  • dont le nombre de lecteurs volontaires diminue constamment,
  • non rentable,
  • et dont la survie est uniquement assurée par l’État – c’est-à-dire par l’argent des contribuables -, via des subventions de 17 millions d’euros par en et par des achats en nombre d’exemplaires destinés à être distribués aux cadres supérieurs de toutes les administrations.

C’est un euphémisme que de souligner que l’ensemble de ces caractéristiques ne prédisposent pas le journal Le Monde à faire preuve de liberté d’analyse et d’indépendance, ni vis-à-vis des pouvoirs en place, ni vis-à-vis de l’oligarchie euro-atlantiste.

La démission d’Hervé Kempf de ce journal est intéressante car elle vient confirmer publiquement et de façon éclatante cette domestication du « quotidien de référence » par les forces euro-atlantistes.

Il a en effet expliqué sa démission par les trois principaux motifs suivants :

  • a)- la rédaction en chef du Monde a une appréciation complètement biaisée et partisane de ce que serait un article « engagé » et de ce qui ne le serait pas,
  • b)- elle n’hésite pas à censurer les journalistes qui ne se conforment pas à la ligne exigée,
  • c)- en particulier, il y a une ligne obligatoire sur l’Europe, dont on comprend entre les lignes qu’elle est insupportable à certains journalistes, dont Hervé Kempf.

Sauf erreur, c’est la première fois qu’un grand journaliste de la presse française démissionne en soulignant le parti-pris exclusivement pro-européen d’un grand média. C’est la preuve que les esprits évoluent et que les langues commencent à se délier.


François ASSELINEAU

https://www.upr.fr/actualite/france/herve-kempf-claque-porte-du-journal-monde-en-denoncant-censure-y-regne-en-soulignant-parti-pris-leurope

 

Sur l'affaire Jouyet-Fillon, voir sur mon blog chantal dupille mon analyse non alignée qui sortira au plus tard lundi soir, Pourquoi on a assassiné politiquement Fillon. (eva R-sistons)

 

.



 

Actualité et mes articles :

 

.

 

 

 

 

 

Par Eva R-sistons - Publié dans : La vérité sur la question - Communauté : Apprentis journalistes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 4 novembre 2014 2 04 /11 /Nov /2014 23:11

 

 

 

OB-pub-panneau.jpg

...

 

 

Toutes les pubs pouvant surgir sur ce site,

ne sont pas de mon fait.

 

NB : Boycottez les produits faisant de la pub.

Un bon produit n'a pas besoin de pub...

Boycottez over-blog !

 

 

§§§


 

Vu sur le site Atlas Alternatif 

Nous condamnons la décision unilatérale

de la plateforme Overblog de truffer ce blog de publicités 

en VIOLATION des conditions générales

d'utilisation initialement définies...

Pour ne plus voir les pubs

téléchagez un logiciel Addblock

Publicités

et sur ce blog,

Blog devenu depuis aujoud'hui diffuseur de pubs malsaines !

  . 

 

 

L’UPR demande à France Télévisions de déprogrammer la série de propagande européiste « Anarchy » prévue sur France 4 et d’organiser à la place une série de débats approfondis et pluralistes sur la sortie de l’euro

Download PDF
Lecture : 13 min
 

.

 

 

France Télévisions a annoncé qu’elle diffuserait, à partir du jeudi 30 octobre 2014, sur sa chaine consacrée à la jeunesse, France 4, la série « Anarchy » qui met en scène la sortie de la France de l’euro.


La présentation de la série sur le site du producteur témoigne d’un parti pris sur la question, incompatible avec l’exigence de neutralité politique qui anime théoriquement le service public. Cette présentation est en effet formulée comme suit : « France 4 et francetv nouvelles écritures vous invitent à découvrir Anarchy, l’histoire d’une France forcée de sortir de la zone euro. Chaque citoyen est désormais contraint de vivre avec 40 euros par semaine. L’économie chancelle, les institutions et la société vacillent, le chaos menace » (1).

anarchy propagande france 4 L’UPR demande à France Télévisions de déprogrammer la série de propagande européiste « Anarchy » prévue sur France 4 et dorganiser à la place une série de débats approfondis et pluralistes sur la sortie de leuro

Présentation de la série télévisée destinée à la jeunesse et financée par la redevance audiovisuelle payée par tous les téléspectateurs  : «  Anarchy, l’histoire d’une France forcée de sortir de la zone euro. Chaque citoyen est désormais contraint de vivre avec 40 euros par semaine. L’économie chancelle, les institutions et la société vacillent, le chaos menace »

France 4 part donc du postulat que la sortie de la France de l’euro provoquerait une catastrophe économique, politique et sociale. Cette présentation des choses revient exactement à donner la caution du service public aux prophéties apocalyptiques qu’assènent en permanence les partis et médias européistes, sur toutes les télévisions et radio, sans la moindre démonstration à l’appui.

Si la question de la sortie de l’euro est, en effet, un sujet d’anticipation intéressant, encore faut-il le traiter d’une façon équilibrée présentant au public une pluralité de points de vue. Avec « Anarchy », France Télévisions piétine donc sa propre charte, qui pose que « dans toutes ses émissions, dans tous les services qu’elle offre, France Télévisions assure le pluralisme de l’information et l’expression pluraliste des courants de pensée et d’opinion ». (2) 


La position outrageusement partisane adoptée par le groupe audiovisuel public revient à faire un bras d’honneur aux millions de Français favorables à la sortie de l’euro et qui, payant la redevance de l’audiovisuel public, sont en droit d’attendre que celui-ci respecte leur point de vue.


Cette opération de propagande destinée aux jeunes occulte d’ailleurs la situation économique et sociale catastrophique à laquelle sont précisément confrontés les jeunes, ici et maintenant, dans tous les pays de la zone euro, Allemagne comprise. Aujourd’hui même, l’UNICEF a ainsi publié une étude alarmante sur l’augmentation de la pauvreté parmi les enfants des pays riches, et tout spécialement dans l’Union européenne, où 7,5 millions de jeunes ne travaillent pas et ne suivent ni études ni formation, plus spécialement encore dans les pays de la zone euro. (3)


 L’UPR demande à France Télévisions de déprogrammer la série de propagande européiste « Anarchy » prévue sur France 4 et dorganiser à la place une série de débats approfondis et pluralistes sur la sortie de leuro

Les « bienfaits » de l’euro : 2/3 du peuple grec vit désormais officiellement dans la pauvreté ou sous la menace de la pauvreté. En Grèce, le rapport du bureau du budget de l’État transmis au Parlement et intitulé « Politiques de revenu minimum dans l’Union européenne et la Grèce : une analyse comparative » a constaté que « quelque 2,5 millions de personnes sont en dessous du seuil de pauvreté relative, qui est fixé à 60 pour cent du revenu moyen des ménages » et que « 3,8 millions de personnes sont confrontées à la menace de la pauvreté due à la privation matérielle et au chômage  ». Cela représente un total de 6,3 millions de personnes, soit 2/3 du peuple grec. (4)

La série télévisée de propagande de France 4 occulte aussi les travaux de nombreux économistes reconnus qui démontrent que l’euro n’est pas viable et qu’il est la première cause de l’effondrement économique et social des peuples qui l’ont adopté.

 

Citons, à titre d’exemples :

  • Les travaux de huit Prix Nobel d’économie qui ont émis les plus vives réserves quant à l’euro et à sa pérennité : le Français Maurice Allais (1988), le Britannique James Mirrlees (1996), l’Indien Amartya Sen (1998), les Américains Joseph Stiglitz (2001),  Paul Krugman (2008) et Thomas Sargent (2011), ainsi que le Britannico-chypriote Christopher Pissarides (2010)
  • L’appel public et solennel de 5 Prix Nobel d’économie (James Mirrlees, Paul Krugman, Joseph Stiglitz, Christopher Pissarides et Thomas Sargent) qui ont conseillé à l’Espagne à sortir de l’euro dans son propre intérêt, dans un article de mai 2013 du magazine espagnol Expansión.com.
  • L’étude de Jacques Sapir, directeur d’étude à l’EHESS, publiée par la Fondation Res Publica en septembre 2013, qui conclut, sur la base de neuf scénarios alternatifs, aux bénéfices immenses que la France retirerait d’une sortie de l’euro, notamment en termes de croissance économique (avec un gain de +8 à +21% en 4 ans), d’emploi (avec une baisse de 1 à 2 millions de chômeurs), de réduction de la dette publique (qui régresserait rapidement de l’ordre d’une dizaine de points de PIB), et de réindustrialisation. (5)

En outre, l’émission de propagande programmée par l’audiovisuel public garde le silence sur le fait que les pays qui ont refusé d’adopter l’euro comme le Royaume Uni, le Danemark et la Suède, ainsi que ceux qui ont refusé, tout net, d’entrer dans l’Union européenne, comme la Suisse, l’Islande et la Norvège, se portent tous bien mieux que les pays de la zone euro, qui sont en état de stagnation ou de quasi-récession depuis quinze ans.


Mais il y a encore pire dans la désinformation. D’après le JDD, le premier épisode d’« Anarchy » place Marine Le Pen à l’Élysée, après que François Hollande eut dû faire sortir la France de l’euro et quitter prématurément ses fonctions.(6)


Ce scénario est doublement inacceptable :

  • D’une part, contrairement aux fables qu’aiment à entretenir les grands médias, l’idée que Mme Le Pen puisse accéder à la présidence de la République fait hausser les épaules à tous les experts politiques qui savent parfaitement que le FN bute, depuis sa création il y a 42 ans, sur un « plafond de verre » électoral, de l’ordre de 13% des électeurs inscrits et qu’il suscite par ailleurs une hostilité irrémédiable et record dans les 2/3 de la population ;
  • D’autre part, ce choix éditorial est destiné à incruster une nouvelle fois dans l’esprit des Français que le FN proposerait la sortie de l’euro et que la remise en cause de la prétendue « construction européenne » serait l’apanage de l’extrême droite. Ce qui est faux.

L’Union Populaire Républicaine (UPR) rappelle en effet une fois encore :

  • a) – que le FN ne propose pas la sortie unilatérale de l’Union européenne ni même de l’euro. Ces propositions n’ont JAMAIS figuré sur aucune profession de foi électorale des candidats du FN à quelque élection que ce soit, ni dans son programme écrit. Dire et écrire le contraire, comme se propose de le présenter France 4, revient à propager une fausse information, et donc à piétiner les devoirs 1, 3, 6 et 9 de la charte des devoirs et droits des journalistes, dite « charte de Munich » de 1971.(7)
  • b) – que nous avons publié un dossier circonstancié (8) qui présente 14 positions différentes et contradictoires des dirigeants du parti d’extrême droite sur la « construction européenne », toutes axées sur des promesses d’« autre Europe » et de renégociation des traités. Une quinzième version est, d’ailleurs, sortie récemment (9). Pourquoi les journalistes se refusent-ils à faire mention de ce dossier, alors qu’il a été lu par des centaines d’entre eux et qu’il est fondé sur des déclarations qu’ils peuvent eux-mêmes parfaitement vérifier ?
  • c)-  que la sortie de l’euro n’est en rien une position caractéristique de l’extrême droite. Les Prix Nobel d’économie cités plus haut ne sont pas d’extrême droite parce qu’ils s’opposent à l’euro. Ni d’ailleurs les Britanniques, les Danois, les Suédois, les Suisses, les Islandais et les Norvégiens. Ni d’ailleurs les adhérents, sympathisants et électeurs de l’UPR, dont les listes aux élections européennes du 25 mai dernier ont été classées en « LDIV » (diverses) par le ministère de l’Intérieur et non en « LDVD », « LDVG », « LEXD » ou « LEXG ».

L’UPR attire enfin l’attention de France Télévisions et des producteurs d’« Anarchy » sur le fait que les jeunes Français ne correspondent pas à l’image qu’ils semblent s’en faire.


Avec son nom en anglo-américain – « Anarchy » – et son parti pris péremptoire, la série de France 4 traduit en effet une vision stéréotypée de la jeunesse française, qui est censée être son public : elle les prend pour des individus qui considèreraient bêtement leur propre langue – la langue française – comme une chose ringarde et dépassée, et qui percevraient naïvement la « construction européenne » comme un projet radieux et porteur d’avenir.


Cette perception est gravement erronée. Soucieux d’accéder à une information réellement pluraliste, un très grand nombre de jeunes Français s’informent bien davantage sur Internet que leurs ainés et sont de moins en moins sensibles à la propagande européiste, grossière et autoritaire. C’est la raison pour laquelle l’UPR, qui s’est développée essentiellement par Internet – cf. par exemple les conférences sur l’euro « La tragédie de l’euro » (10) et « Faut-il avoir peur de sortir de l’euro ? » (11) – compte une importante proportion de jeunes, puisque la moitié de ses 6.277 adhérents ont moins de 40 ans


En conclusion, l’UPR demande au service public de respecter sa charte et de renoncer à diffuser une série de propagande européiste.

 

France Télévisions doit déprogrammer la série « Anarchy » et organiser, enfin, des débats télévisés approfondis, sérieux et sereins, sur les avantages et les inconvénients de la sortie de l’Union européenne et de l’euro, tels qu’il en existe par exemple à la télévision britannique.


François Asselineau, président de l’UPR et ancien Délégué général à l’intelligence économique à Bercy, et Vincent Brousseau, responsable national de l’UPR pour l’euro et les questions monétaires, qui a été économiste à la BCE pendant 15 ans et est de ce fait l’un des meilleurs experts français de l’euro, sont à la disposition du service public de l’audiovisuel pour participer à ces débats qui engagent de façon décisive le niveau de vie et l’emploi des Français au cours des années qui viennent.

 

 

 


NOTES

  • (2) Charte de déontologie de France Télévisions qui lui fait obligation « d’assurer le pluralisme de l’information et l’expression pluraliste des courants de pensée et d’opinion [...] dans toutes ses émissions, dans tous les services qu’elle offre » : http://www.francetelevisions.fr/engagements/charte.php

http://www.upr.fr/communiques-de-presse/lupr-demande-france-televisions-deprogrammer-serie-propagande-europeiste-anarchy-prevue-france-4-dorganiser-place-serie-debats-approfondis-plur

 

.

L'actualité :

 

 

La lente agonie des Palestiniens est un scandale qui doit vite cesser !

Une bande de clowns déguisés en "socialistes"...par Jean LEVY

Le masque tombe: Fabius appelle à bombarder l'armée d'Assad anti-terrorisme !

 

.

Par Eva R-sistons - Publié dans : Manipulation, conditionnement - Communauté : Apprentis journalistes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • R-sistons à la désinformation
  • : Politique Société Internet Religion Médias Actualité
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil

PROFIL EVA - SES BLOGS

Mon adresse

evaresis@yahoo.fr


Les articles d'eva R-sistons sur le blog R-sistons à la désinformation

 

Mes blogs :

Journaliste-résistante
à l'intolérable (blog de référence)
R-sistons à l'intolérable
http://R-sistons.over-blog.com

Et aussi :

R-sistons à la crise :
http://sos-crise.over-blog.com 

R-sistons à l'actualité

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be

 

R-sistons aux guerres

http://no-war.over-blog.com/


Eva communion civilisations
http://eva-communion-civilisations.over-blog.com

Coups de coeur blogs
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com
 

 

Seniors

http://senor-information.over-blog.com/


Jeunes

http://jeunes.actualite.over-blog.com/
 

Eva, administratrice du blog R-sistons à l'intolérable (
http://R-sistons.over-blog.com) axe ce nouveau blog sur la désinformation, péril majeur pour la démocratie, l'alternance, la liberté, et la paix.

 

Journaliste de profession (presse, radio, T.V.; journal parlé et télévisé, animation, reporter, chroniqueur, productrice d'émissions T.V., etc). Auteur de plusieurs ouvrages (Histoire, Reportage, Pamphlet, Roman) publiés par Editeurs de renom.

Divorcée, 3 enfants.
Française née à la limite de la Normandie et de la Picardie, origine bordelaise par son père, Russe Ukrainienne et Mongol par sa mère.
Etudes Littéraires Sorbonne, Ecole de Journalisme. Diplômée Lettres et Journalisme.


 

Son blog officiel, biographie, carrière, interviews, critiques littéraires etc :


http://chantaldupille.over-blog.com/


 

Goûts : Mer, nature, campagne, Sports (voile, yogging, cyclisme, jeux ballon...), Arts, Musique (du monde, opéra, rap, classique, latino, tsigane, fanfares...), Danse, Voyages, Espagne, Tsiganes, Engagements sociaux et humanitaires (successivement dans différentes associations, notamment aide aux exclus, sdf, sortants de prison, etc ou accueil à domicile personnes en situation de précarité.., avait mis en place Centre d'Entraide ), politiques (ancienne militante aile gauche PS avec le CERES de Chevènement, tête de liste Union de la Gauche aux municipales, secrétaire section, etc). Souverainiste de gauche. 


En résumé, humaniste libre penseuse engagée, journaliste d'investigation non-alignée, milite pour la Vérité, la Paix, la Justice, l'Information digne de ce nom, la communion des civilisations.. Réhabilite l'impertinence, le journalisme irrévérencieux.


Croyante en Dieu sans Eglise, protestante par choix - pour la simplicité biblique, pas de dogmes, pas d'Eglise -, sympathie pour la foi Bahia's ("la terre n'est qu'un seul pays, nous en sommes tous les citoyens"), citoyenne du monde, ouverte, universaliste (influences diverses, sang catho, orthodoxe et juif, amie préférée musulmane), engagée pour la Paix, la non-violence active, la Justice sociale, la liberté d'information, le pluralisme, le dialogue des civilisations. Pour la communion entre les peuples ! Souhaite être un pont entre les individus, les religions. Combat le libéralisme financier, la guerre, l'impérialisme prédateur, la désinformation, les totalitarismes, les communautarismes, les intégrismes surtout protestants néoconservateurs et néo-sionistes (parce que détenant le Pouvoir politique, militaire, financier, médiatique, au bénéfice seulement d'une minorité qui accapare les richesses et asservit les peuples du monde entier). Et combat le Nouvel Ordre Mondial totalitaire, eugéniste, esclavagiste !

 

 

Eva R-sistons (Chantal Dupille) à 30 ans


a-photo-preferee-chantal-30-ans-copie-1.JPG
   

Recommander

Recherche

CONTACT EVA ...

evaresis@yahoo.fr


Blog
sous la protection de l’article 10 du deuxième Traité de la Convention de Berne, l’article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme et l’article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, défendant le droit de tous à l’information et le droit à la liberté d’expression et d’opinion.

 -

Conformément à l'Article 40 de la loi du 6 janvier 1978 modifiée : Toute personne physique justifiant de son identité peut exiger du responsable d’un traitement que soient, selon les cas, rectifiées, complétées, mises à jour, verrouillées ou effacées les données à caractère personnel la concernant, qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées, ou dont la collecte, l’utilisation, la communication ou la conservation est interdite.


Modération
Tous commentaires et propos contribuant à enrichir échanges et débats, même contradictoires, sont amicalement reçus. Seront immédiatement retirés les hors sujets, les trolls, les propos attentatoires à la dignité humaine (injures, calomnies, propos racistes, incitations à la haine)

________________________________

"Ce 27 mars 2008 est lancée dans un ensemble de médias européens une pétition  appelant à une réaction politique contre la finance libéralisée dont nous ne voyons que trop les dégâts. Cette pétition réclame l'abrogation de l'article 56 du traité européen tel qu'il interdit toute restriction à la liberté de mouvements des capitaux. L'abrogation de cet article nous semble le préalable à toute reconstruction des structures de la finance.

  Cette pétition est lancée à l'initiative d'un collectif d'économistes européens. Elle est relayée par : des journaux comme  Le Monde Diplomatique, Politis..

 Site web www.stop-finance.org

La mafia bancaire nous vole tout avec le concours de nombreux politiciens de tous bords, qui ont fait cadeau aux banques de notre Souveraineté monétaire ! La dette publique n'est qu'un leurre organisé. La crise financière mondiale est orchestrée dans l'ombre. Les perdants seront nombreux ; les gagnants, une poignée ! Le but final : la dépossession du plus grand nombre au profit d'une bande de requins !

 

  • traité de Lisbonne
    CNR


  • P&ampeacute;tition pour le maintien du vote papier 

 

 

Adresse,liens de ses posts,vidéos

Adresse eva :

evaresis@yahoo.fr

 

Les vidéos d'eva R-sistons :

Revitalisons nos villages

http://www.dailymotion.com/R-sistons#videoId=xl9tpd

Le Nouvel Ordre Mondial expliqué en 13 mn

http://www.dailymotion.com/R-sistons#videoId=xle3s8

Introduction à la géopolitique

http://www.dailymotion.com/R-sistons#videoId=xle20s


.
Articles recommandés:  :
.
Liste d'articles écrits par eva R-sistons sur ce blog
(à mettre à jour)
.
Conseils pour préparer le chaos à venir :
.
Sauvegarde blogs eva ici,
lien alternatif le cas échéant :
.

decrochons-de-la-TV.jpg

.
Télévision de désinformation et de propagande
surtout orchestrée par les néo-sionistes
donc partiale et partisane, à sens unique, mensongère,
au service des marchands d'armes, des guerres,
et de l'ultra-libéralisme, du Nouvel Ordre Mondial,
du choc de civilisations (islamophobie constante)...
Tous les pays non-alignés sur la Pensée unique
sont calomniés en permanence : Russie, Chine,
Iran, Syrie, Vénézuela, Cuba, etc etc.
Pour être informés, lisez les blogs alternatifs,
fuyez les Médias Officiels, de propagande (eva)

 

http://lecriducagou.com/wp-content/uploads/2011/11/la-voix-de-son-maitre_1244103623.jpg

.

 

Non à Sarkozy - au Libéralisme

Liens

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés