Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 06:25

Si vous voulez connaitre la vérité sur le massacre dans une mosquée au Pakistan, vicieusement propagé sur le dos des talibans du Pakistan, je vous invite à lire ce qui suit. Pour les autres, si la vérité vous fait si mal, continuez à lire la presse de l’OTAN qui couvre et alimente les massacres d’innocentes personnes de confession islamique.

Je ne suis pas en colère contre les personnes, mais foncièrement contre les médias occidentaux et arabes aussi...


Le groupe Tehrer e Taliban pakistanais accuse ouvertement Blackwater d’avoir posé des bombes dans les mosquées de Dar A Adamkhel. Tehrer e Taliban Pakistanais dément toute implication dans ces massacres de musulmans. Le représentant du parti, Azam Tariq, a nié toute implication dans les deux attentats contre deux mosquées à Dar Adamkhel à Peshawar le vendredi 5 novembre 2010, et a accusé l’organisation mercenaire de Blackwater et les états unis d’être les responsables de l’acte ignoble dans lequel de nombreux fidèles innocents ont péri ou ont été blessés.

Les americano-sionistes assassinent les musulmans et les accusent… c’est le pire de la barbarie des droits de lhomme.

Azam Tarik, qui a contacté par téléphone les agences de presse à partir d’un lieu secret de Dar Adamkhel, a expliqué qu’il était impossible qu’un groupe militant pakistanais, ou le TTP, ait effectué ces massacres de musulmans. C’est formellement interdit par les principes de la Sharia.
Le parti du TPP a expliqué que l’organisation de mercenaires américaine Blackwater (nommée Xe) fait son travail de déstabilisation du Pakistan en ciblant les mosquées ou les marchés où des centaines de civils innocents trouvent la mort, puis accuse les talibans derrière ces ignobles massacres de nos frères et sœurs.


Les talibans n’ont pas pour objectif de tuer les frères et sœurs, et encore moins de se mettre à dos leurs principaux soutiens. Il est nécessaire de comprendre cela. Les seuls à vouloir salir les talibans, un groupe droit, honnête et fidèle à la morale, respectant scrupuleusement les lois de la guerre et non celle des oxidentaux, ne peuvent se permettre de tuer des innocents.

C’est interdit par le Créateur. Les seuls à ignorer cela sont les oxidentaux, les ignorants et la pourriture évangéliste qui inscrit des psaumes sur leurs fusils mitrailleurs. Cette pourriture ne trompe que le faible d’esprit et l’inculte. Nous savons qui est derrière ces attentats terroristes…. en oxident comme chez les musulmans ou en Inde.


Le champ de bataille a toujours été respecté par les musulmans. Aucun récit islamique ou chrétien ne comporte de meurtre de masse comme savent le pratiquer les sionistes, les anglo-saxons ou les oxidentaux.

Quant à ces récents attentats, ils interviennent alors que le président du pays le plus criminel – dans le droit et la démocratie – se trouve en voyage en Inde. Quelle coïncidence ? A chaque événement ou voyage, les mercenaires des khazars font tout pour imposer le dictat par la violence, le sang et la barbarie…

Mais rassurez vous, les philosophes khazars sont là pour vous polluer l’esprit sur les pseudos terroristes musulmans qui n’ont rien d’autre à faire que de se foutre en l’air dans une mosquée… Serait-ce pour retrouver le paradis qu’ils tuent leurs propres frères et sœurs ??? Il suffit simplement d’avoir cela en tête pour comprendre la supercherie des médias qui font la propagande de l’OTAN et de leurs amis sionistes.

 

Posons-nous quelques questions :

Qui est capable de tuer dans une mosquée ? Qui est capable de détruire une mosquée avec joie ? Qui porte en lui la haine des musulmans et des arabes ? Le khazars pourfendeur de droit de l’homme. Qui salit le Prophete de l’humanité… le dernier representant et guide ? Qui établit des lois destinées spécifiquement pour la ségrégation des musulmans ? Qui spolie les terres islamiques en creant des pseudos cadastre divin?

Regardez ce qui suit :

Ils ont décidé de tuer un maximum de musulmans pour satisfaire leur soif de sang et établir le nouveau gouvernement mondial… Ce sera sans les musulmans, car les musulmans informés connaissent la vérité sur votre barbarie.

Je ne suis pas un spécialiste en Islam, mais n’est-il pas écrit que les musulmans auront à souffrir des pires souffrances venant de cette entité ?
http://antipropagandecom.blogspot.com


Et oui, il faut vraiment être stupide pour croire que des gens tuent ceux qu’ils veulent aider et avoir à leur coté pour que justement ils soient de leur coté !!!!
On joue sur la betise humaine, on a fait croire aux gens que les musulmans sont des sauvages qui s’entretuent et les gens gobent sans se demander si c’est vrai.
Les shabab en Somalie ont porté exactement les mêmes accusations envers Xe il y a plusieurs mois.

 

Les musulmans qui luttent contre l’impérialisme US et sionistes N’ONT AUCUN INTERÊTS A TUER LES LEURS.

 

http://fonzibrain.wordpress.com/2010/11/12/les-talibans-pakistanais-accusent-blackwaterxe-davoir-pose-des-bombes-dans-les-mosques/

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 06:23
12 novembre 2010
L’enjeu médiatique du conflit colombien se polarise autour de Tanja Nijmeijer

Colombie : le défi des FARC

Loic RAMIREZ
« Qu’ils viennent, qu’ils viennent me sauver, et nous allons les accueillir avec des AK (AK47, fusil mitrailleur) » (1) ironise la jeune hollandaise tout en lançant un avertissement à l’adresse du gouvernement colombien et de l’armée. Dans une vidéo postée par Radio Nederland (RNW), le mercredi 3 novembre 2010, Tanja Nijmeijer se prononce sur sa présence au sein des Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC) voulant ainsi démontrer qu’elle n’est pas une prisonnière de la guérilla.

Activement recherché depuis que des photos où elle apparaissait avaient été retrouvées dans l’ordinateur de Mono Jojoy, tué lors d’une attaque aérienne le 26 septembre 2010, la jeune hollandaise a récemment suscité la polémique quant aux raisons de son engagement dans la lutte armée aux côtés des FARC. Le journaliste colombien Jorge Enrique Botero, auteur de cet entretien filmé, diffusé par la chaîne hollandaise, assure que bien que celui-ci date du mois d’août 2010 (avant le bombardement du camp) la guérillera est toujours en vie. Diffusé en deux extraits, la seconde partie de la vidéo témoigne du parcours de Tanja et de son adhésion à la guérilla. « Je suis une guérillera des Forces Armées Révolutionnaires de Colombie, et je le serai jusqu’à vaincre ou mourir » affirme-t-elle.

Des déclarations qualifiées d’absurdes par le ministre de la Défense, Rodrigo Rivera. Selon lui se sont là des propos qui montrent une « attitude menaçante et obstinée de ceux qui ont perdu tout contact avec la réalité colombienne ».

Sans cesse présentées “sur le déclin” par le pouvoir, les FARC ne semblent pas prêtes pour autant à déposer les armes. Partisan depuis plusieurs années de l’affrontement militaire au détriment de la négociation, le gouvernement colombien mise énormément sur l’obtention de résultats concrets face à la guérilla. Le discours se veut offensif et surtout, confiant. L’actuel président Juan Manuel Santos s’était lui même prononcé sur le sort réservé au groupe rebelle en affirmant, suite à la mort de Jorge Briceño (Mono Jojoy), qu’il « est possible de dire que c’est le début de la fin des FARC ». Un son de cloche qui s’est amplement répandu depuis quelques temps au niveau international dans les médias avec pour point d’appui les nombreux coups durs portés à la guérilla. La mort de Raul Reyes en mars 2008, puis celle de Ivan Rios peu de jours après, suite à une trahison, ont été deux événements fortement exploités dans ce sens. La libération d’Ingrid Betancourt par l’armée colombienne en juillet 2008 avait inspiré le président de l’époque, Alvaro Uribe, qui déjà avait annoncé que « la fin des FARC est proche ». La mort de Manuel Marulanda, dit Tirofijo, chef historique des FARC, rendue publique en mai 2008, était venue s’ajouter à l’ensemble des revers infligés au groupe armé comme étant un signe de délitement de ce dernier.

Cette succession de “victoires” pour Bogota, fortement exploitée, dissimule une réalité plus complexe. Les célébrations hâtives de la “fin des Farc” et l’exhibition, tel des trophées, des différents cadavres de commandants tués, cachent mal la persistance d’un conflit interne qui date déjà de plus de quarante ans.

En retrait depuis quelques temps, la guérilla a repris une attitude offensive depuis l’été 2010, surtout suite à la succession de Santos à la présidence. De nombreuses attaques ont été enregistrées durant le mois d’août et début septembre : dont une embuscade, le 1er septembre, dans le Caqueta (sud du pays), qui coûta la vie a 14 soldats. Autre fait majeur, les Farc et l’ELN (Armée de Libération Nationale en espagnol) parviennent à un accord de cessez le feu entre les deux organisations et l’annoncent dans un communiqué le 14 septembre 2010.

Le scandale des “falsos positivos” (faux positifs) est un autre révélateur du piège dans lequel s’est engouffré le pouvoir colombien : face à l’exigence d’obtenir des résultats de la guerre menée contre les Farc, un grand nombre de citoyens sont assassinés par l’armée et par des groupes paramilitaires pour ensuite être présentés comme membres de la guérilla. La découverte de ces meurtres camouflés en affrontements entre guérilleros et soldats a fortement secoué l’opinion publique et a alerté les différents observateurs internationaux (1400 cas supposés en septembre 2010, impliquant 2400 victimes, selon le journal Semana).

Le conflit colombien dépasse amplement le champ militaire, il embrasse également celui des médias. Pour Bogota il est important que sa stratégie puisse se révéler fructueuse, dans tous les cas qu’elle le paraisse aux yeux du pays. La tentative de présenter Tanja Nijmeijer comme étant une jeune ayant perdue toute illusion sur la guérilla, lors de la publication de son journal intime en 2007, s’est heurtée à la réapparition de celle-ci dans l’actualité, un discours engagé en bouche. Rapidement le pouvoir s’est empressé de pointer du doigt cet engagement, relayé par les médias, soulignant une démarche “absurde”. Deux jours après la diffusion de la vidéo, la soeur de Tanja, Marloes Nijmeijer, s’est adressé à la guérillera sur une vidéo également, relayé sur le site du journal El Tiempo . On y voit une femme qui se dit “en colère” contre sa soeur et affirme ressentir de la “honte” pour celle-ci. Elle l’exhorte également à quitter la guérilla « avant qu’il ne soit trop tard » et ce afin « de faire quelque chose de réellement constructif ». Un message qui, pour El Tiempo, se résume par le titre de “La soeur de l’Hollandaise demande pardon pour les actes de Tanja” . Pour le journal La Vanguardia, l’isolement de la jeune femme se fait plus explicite encore si l’on en croit le titre : “l’Hollandaise membre des Farc assombrit son pays en annonçant qu’elle tirera sur celui qui viendra la « libérer »” .

L’occasion est exploitée pour faire de “Holanda” (nom de guerre de Tanja) une femme mise au ban, par sa propre famille, par son propre pays ! Face à cela, les Farc savent qu’ils ont là un élément politique de résonance internationale. Sûr que la jeune femme va jouer un rôle plus important au niveau de l’image que souhaite renvoyer le groupe armé. Pour le moment, reste cet extrait vidéo en guise de réponse, en guise de défi lancé au pouvoir par celle qui se dit « fière d’être une guérillera, fière de travailler ici auprès du peuple colombien et aux côtés d’autres guérilleros, travaillant quotidiennement pour la prise de pouvoir et la révolution ».

Loïc Ramirez

7 novembre 2010

.

 

(1) http://www.elespectador.com/noticia...

URL de cet article
http://www.legrandsoir.info/Colombie-le-defi-des-FARC.html
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 06:23
dimanche 14 novembre 2010 à 13:53
rss_logo

Documents joints à cet article

Remaniement ministériel : rumeurs de chaises musicales
http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/remaniement-ministeriel-rumeurs-de-37423
.
.

Les victimes gouvernementales pèsent beaucoup plus lourds que les travailleurs de Dijon, puisque tous les journaux télévisés ou radio de la demie journée, on réglé l’affaire des sept morts dans l’incendie d’une résidence sociale en deux minutes (en moyenne) après avoir disserté sur le remaniement gouvernemental pendant une vingtaine (en moyenne) de minutes.


Tout cela pour nous raconter ou nous montrer des journalistes, détenteurs d’aucune information particulière et décrivant avec lyrisme « les grosses berlines aux vitres fumées » en train de se les geler sur le trottoir de l’hôtel Matignon et de l’Elysée.


Illustration de la communication gouvernementale distillant des informations bidons aux journalistes pour que le suspense du « changement de gouvernement » puisse occuper l’espace médiatique pendant au moins 24 heures.


Alors, 190 personnes, dont une vingtaine d’enfants à la rue, ou les sept morts –et probablement plus dans quelques heures ou quelques jours-, cela ne pèse pas lourd d’autant plus que, soupçon suprême, l’immeuble de 8 étages incendié abritait parait-il des « travailleurs immigrés ». Information partiellement fausse susceptible de laisser penser à la population qu’ils étaient plus ou moins en situation dite « irrégulière ».


Donc une quinzaine de ministres au tapis (estimation avant inventaire) et une bonne dizaine de salariés pauvres au cimentière, il n’y a pas photo médiatique.

 

http://www.politis.fr/Incendie-tragique-a-Matignon-une,12148.html 

Incendie tragique à Matignon : une vingtaine de morts

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Parti-pris
commenter cet article
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 06:19

affiche aliments irradiés

http://www.irradiation-aliments.org/Campagne-contre-l-irradiation-des.html

 

 

Aliments irradiés : Aurons nous le choix ?

 

L’agence de sécurité sanitaire européenne EFSA s’apprête à rendre un avis sur l’irradiation des aliments, qui risque fort de permettre dans l’année à venir une mise à niveau de la réglementation européenne vers la norme du Codex Alimentarius (dernière révision en 2003) qui autorise et promeut l’irradiation de tous types d’aliments, quasiment sans limitation de dose (en cas de "nécessité technologique").

La toute récente dénonciation des collusions d’intérêts incarnés par l’actuelle présidente de l’EFSA pourrait accélérer cette décision.

Pierre PICARD
05.11.2010

Pour en savoir plus :


 http://www.irradiation-aliments.org

Atome, malbouffe et mondialisation

L'irradiation des aliments est officiellement une technologie idéale au service de la sécurité sanitaire mondiale, permettant d'éliminer des pathogènes responsables de millions d'infections d'origine alimentaire, en partie mortelles. Souvent présentée comme une alternative bienvenue à l'usage d'autres dispositifs, comme les produits chimiques (devenus interdits ou impopulaires parce que toxiques), c'est cependant et surtout une technologie multi-usages (conservation, décontamination, ralentissement du mûrissement, inhibition de la germination) servant à merveille les intérêts de multinationales, répondant à des normes de gestion du risque calibrées pour la production et la commercialisation industrielle de masse à l'échelle mondiale, et ainsi un outil de domination économique stratégique.

Après la vache folle, à côté des pesticides et des 0GM, l'irradiation des aliments...

Dans cet ouvrage collectif, des scientifiques, écologistes, économistes, syndicalistes et consommateurs apportent leur regard sur l'irradiation des aliments et le contexte dans lequel son usage se répand. C'est en réalité un instrument méconnu - mais emblématique - de la mondialisation des échanges agro-alimentaires, sous-influence pro-nucléaire. Une technologie en plein développement au niveau mondial, encouragée par les institutions internationales et certains états, malgré des conséquences sanitaires, environnementales et socio-économiques non négligeables. Les risques pour la santé qu'elle induit et les conséquences socio-économiques et environnementales de sa prolifération ne sont pas anodins: perte de vitamines, risques de perturbations génétiques et de promotion de tumeurs cancéreuses; conséquences pour l'emploi et l'économie locale par la délocalisation des productions; risques liés au fonctionnement d'installations et au transport de matières nucléaires, et aux modes de production et de distribution industriels de masse (pollutions, changement climatique, atteinte aux milieux naturels et à le biodiversité). Si nos institutions - mondiales, européennes et nationales - taisent ces enjeux sous couvert de « sécurité sanitaire » et de satisfaction de la demande des consommateurs, il revient aux citoyens de s'informer et d'agir...

Ouvrage coordonné par la direction du Collectif français contre l'irradiation des aliments.
Editions Golias, 271 pages, format 20 x 13 cm.

 

 

 

Les aliments irradiés, dits « ionisés»

 

Savez-vous que certains aliments sont irradiés ? L’irradiation est un traitement (coûteux) auquel on soumet délibérément un aliment afin d’améliorer sa conservation et de détruire les insectes, parasites et microbes qu’il contient. Quels sont les effets sur notre santé ?

.

aliment ionise
.
1/ Pourquoi irradier un aliment ?
2/ Effets indésirables, effets nocifs
3/ Les aliments concernés par l’irradiation
4/ L’information du consommateur
5/ Les risques liés aux installations d’irradiation
6/ Ne pas confondre aliments « contaminés » et aliments « irradiés »

1/ Pourquoi irradier un aliment ?

L'objectif du traitement par irradiation est de ralentir la dégradation du produit afin qu'il se conserve plus longtemps, et augmenter les qualités hygiéniques de l'aliment. Pourtant, l'irradiation à forte dose détruit les bactéries mais elle n'a pas d'incidence sur les toxines qu'ont produites ces bactéries. Or, bien souvent, ce sont les toxines, et non les bactéries, qui sont responsables des intoxications alimentaires.


2/ Effets indésirables, effets nocifs

Sauf dysfonctionnement, un aliment irradié ne devient pas radioactif. Sa nature est cependant profondément altérée. En effet, outre les effets recherchés, l’irradiation provoque des effets indésirables avec des conséquences qui sont encore mal connues. (...)

L’irradiation provoque :
- la destruction (en proportion variable selon la dose et la radiorésistance des molécules) d'acides aminés et de vitamines (notamment A, B1, B6, B12, C, E, K, PP et acide folique)
- la rupture des équilibres naturels : or, tous les micro-organismes contenus dans la nourriture ne sont pas nuisibles ; certains ont des fonctions utiles.


3/ Les aliments concernés par l’irradiation

La liste des aliments dont l’Europe autorise l’irradiation est limitée à 3 catégories de produits : herbes aromatiques séchées, épices, condiments végétaux.
Huit Etats membres de l‘Union européenne autorisent l’irradiation d’aliments autres que les trois catégories spécifiées par l’Europe : la France, la Belgique, les Pays-Bas, la Pologne, le Royaume-Uni, la Tchéquie, la Hongrie et l’Italie.
En France, la réglementation autorise l’irradiation d’autres produits comme :
Epices et aromates, Gomme arabique, Flocons et germes de céréales , Farine de riz, Viande de volaille, Cuisses de grenouilles Congelées Crevettes décortiquées ou étêtées congelées Blanc d’œuf liquide déshydraté ou congelé Légumes et fruits secs Aulx, oignons, échalotes Fraises Camembert au lait cru...

A cette liste s’ajoutent bien sûr les aliments irradiés importés des 34 Etats non membres de l’UE qui pratiquent l’irradiation. Parmi ceux qui ont autorisé l’irradiation d’un nombre élevé de produits, on peut citer l’Afrique du Sud, le Brésil, la Turquie, les USA, le Ghana, la Fédération de Russie, l’Inde, le Mexique et la Croatie.


4/ L’information du consommateur

Le consommateur n'a aucun moyen pour identifier par lui-même les aliments qui ont été irradiés. Il ne peut compter que sur l’étiquetage. En France, comme en Europe, toute denrée irradiée doit porter la mention « traité par rayonnements ionisants » ou « traité par ionisation ». Les entreprises et les distributeurs qui jouent la transparence ne sont pas nombreux. On peut en outre trouver sur certains produits (importé d’Afrique du sud notamment) le symbole dit RADURA.

logo aliment irradieLa situation s’est améliorée depuis l’enquête que la CRIIRAD (Commission de Recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité) a effectuée en 1994 pour la Commission européenne (service politique du consommateur) mais il reste encore de sérieux progrès à réaliser, en particulier en matière de contrôle des obligations d’étiquetage (notamment en France). C'est ce logo, représentant une fleur dans un cercle, qui indique l'irradation d'un aliment. Et non, ceci ne signifie pas que l'environnement est protégé, ou que le produit est sain, comme on aurait pu le croire à première vue !


5/ Les risques liés aux installations d’irradiation

Les installations d’irradiation qui utilisent une source radioactive sont classées INB, c’est-à-dire Installation Nucléaire de Base (catégorie des installations les plus dangereuses où figurent également les réacteurs nucléaires, usines de retraitement, etc). Les études de dossiers effectuées dans le passé par le laboratoire de la CRIIRAD montraient des insuffisances notables, tant sur le plan de la radioprotection que de la sécurité : protection insuffisante vis-à-vis des risques externes, qu’ils soient accidentels ou liés à des actes de malveillance, mauvaise prise en compte des risques liés au transport des sources radioactives, défaut d’information et de préparation des services de secours, etc.


6/ Ne pas confondre aliments « contaminés » et aliments « irradiés »

Lorsque l’on parle de « contamination radioactive » ou de « pollution radioactive », cela signifie que des particules radioactives (et plus précisément des atomes radioactifs) sont présents dans l’aliment.

Les atomes radioactifs sont des atomes dont le noyau est instable. A un moment donné, il va se désintégrer en émettant des rayonnements très énergétiques, dits rayonnements ionisants car ils sont capables d’arracher des électrons aux atomes et molécules de la matière qu’ils traversent. Les lésions ainsi créées peuvent entraîner la mort de la cellule ou sa mutation et participer au processus de cancérisation.

Les produits radioactifs peuvent provenir de nombreuses sources : gaz et aérosols radioactifs que de nombeuses installations rejettent dans l’atmosphère (rejets chroniques autorisés par l’administration) ; fuites non maîtrisées ; réactions de criticité dans des stockages de déchets nucléaires ; retombées des essais nucléaires atmosphériques ; recyclage de matériaux contaminés, etc.

En cas de rejet radioactif dans l’environnement, les légumes, fruits ou céréales sont contaminés par absorption au niveau des feuilles ou des racines.
Dans un premier temps, la contamination est externe mais les particules radioactives sont ensuite métabolisées par la plante.

Les aliments d’origine animale sont contaminés de façon indirecte : le bétail pâture des herbages contaminés et les polluants radioactifs se retrouvent dans le lait et la viande. On note des différences importantes d’une espèce à l’autre qui s’expliquent par les caractéristiques du régime alimentaire et du métabolisme. Pour une même contamination de l’environnement, le lait de chèvre ou de brebis présente ainsi des niveaux de contamination en iode radioactif très supérieurs au lait de vache.

Lorsque nous consommons un aliment contaminé, nous ingérons évidemment les produits radioactifs qu’il contient. Notre organisme est en effet incapable de reconnaître les éléments radioactifs et de les éliminer. Il les métabolise comme s’il s’agissait des éléments stables dont il a besoin pour fonctionner. En fonction de leurs caractéristiques physico-chimiques, les produits radioactifs vont donc se concentrer dans des organes particuliers (l’iode dans la thyroïde, le strontium dans les os…). L'irradiation persiste jusqu'à ce que tous les atomes radioactifs soient éliminés (physiologiquement ou par décroissance radioactive).

L’ingestion de ces produits radioactifs est néfaste pour la santé. Ces contaminations vont provoquer des lésions au sein des tissus, lésions qui peuvent être à l’origine de mutations cellulaires et favoriser l’apparition de cancers chez la personne exposée ou de maladies génétiques dans sa descendance (si les altérations se produisent au sein des cellules reproductrices, ovules ou spermatozoïdes).

Document publié par la CRIIRAD (Commission de Recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité)

 

http://nucleaire-nonmerci.net/aliments-irradies-ionises.html

 

 

DES ALIMENTS IRRADIÉS ? NON MERCI !

 

Aliments irradiés : aurons nous demain le choix ?

affiche aliments irradiés

Collectif français contre l’irradiation des aliments
Communiqué de presse – Paris, 15 octobre 2010

Lettre ouverte
Depuis plusieurs années, des associations se mobilisent dans l’Union européenne pour informer les citoyens et exhorter leurs institutions, communautaires et nationales, à réellement évaluer l’ensemble des risques liés à l’irradiation des aliments et à appliquer le principe de précaution.

Considérant que l’avis de l’EFSA sur cette technologie, demandé par la Commission européenne et attendu avant fin 2010, risque fort d’ouvrir la voie à une extension importante, sinon totale, de la liste des produits autorisés et des doses admises, 47 organisations européennes appellent, dans une lettre ouverte, leurs représentants politiques et les institutions de l’Union européenne à la plus grande prudence et à traiter ce sujet dans toute sa complexité.

Consulter la lettre ouverte

Communiqué de presse – Paris, 11 octobre 2010
Collectif français contre l’irradiation des aliments

Conférence et point presse, le 14 octobre 2010 à 14h30
Paris, Mairie du 2ème arrondissement, 8 rue de la Banque, 75002 Paris

Alerte !!! L’agence de sécurité sanitaire européenne EFSA s’apprête à rendre un avis sur l’irradiation des aliments, qui risque fort de permettre dans l’année à venir une mise à niveau de la réglementation européenne vers la norme du Codex Alimentarius (dernière révision en 2003) qui autorise et promeut l’irradiation de tous types d’aliments, quasiment sans limitation de dose (en cas de "nécessité technologique").

Lire le communiqué

Aliments irradiés : aurons-nous demain le choix ?

28 Septembre 2010

Conférence et point presse, le 14 octobre 2010 à 14h30
Paris, Mairie du 2ème arrondissement, 8 rue de la Banque, 75002 Paris

La réglementation européenne actuelle, datant de 1999, définit les conditions d’irradiation pour les aliments et leur commercialisation, avec une liste commune de produits autorisés (herbes aromatiques séchées, épices et condiments végétaux). En réalité, avec les dérogations accordées à quelques pays et du fait de la liberté de circulation des biens au sein de l’UE, plus de 30 types de produits sont en réalité autorisés dans l’UE. Les directives prévoient certes des contrôles dans les Etats membres au niveau du traitement par irradiation et de la commercialisation, mais les contrôles sont insuffisants, peu fiables et disparates ; de fait, les volumes de produits commercialisés sont inconnus.

Lire le communiqué

La République tchèque rejoint le club des dérogataires à la liste courte de l’Union Européenne de denrées alimentaires autorisées à l’irradiation

15 Septembre 2010

La directive 1999/3/CE limite à trois catégories de produits (herbes aromatiques séchées, épices et condiments végétaux) les denrées alimentaires autorisées à l’irradiation au sein de l’Union Européenne.

Selon les textes, les pays membres souhaitant maintenir leurs autorisations outre la liste commune devaient le communiquer avant le 20 septembre 2000. Nous constatons cependant que la République Tchèque a rejoint le club des dérogataires en 2009, en autorisant le plus grand nombre de catégories de produits à l’irradiation, soit la quasi totalité des catégories autorisées par plusieurs Etats membres : 28 en plus des 3 catégories déterminées par la directive 1999/3/C.
Rappelons que les échanges internationaux européens au sein de l’Union européenne de denrées alimentaires se font sans contrôle.

Consultez la liste des autorisations des Etats membres relatives aux denrées et ingrédients alimentaires pouvant être soumis à un traitement par ionisation

Pétition contre l’irradiation des aliments : Plus de 11700 signatures ignorées par le Ministère de l’économie !

Le 22 décembre 2009

Communiqué de presse
Le 15 décembre 2009, une délégation du Collectif contre l’irradiation des aliments s’est rendue au Ministère de l’économie pour remettre plus de 11700 signatures de la pétition contre l’irradiation des aliments demandant les éléments suivants : un dispositif d’information transparent, le respect de la loi concernant l’étiquetage, des programmes d’analyse et d’enquêtes sur les aliments irradiés commercialisés illégalement, des mesures de sanction effectives pour les entreprises qui ne respectent pas la législation en matière d’étiquetage et de contrôle, la signalisation de tous les aliments irradiés ou contenant des ingrédients irradiés distribués dans la restauration, en particulier dans les cantines scolaires. Face à cette mobilisation importante, le ministère n’apporte aucune réponse et aucune garantie, notamment sur la sécurité sanitaire des produits irradiés et sur l’information des consommateurs au-delà des quelques contrôles réalisés chaque année depuis 2003. Seule (maigre) avancée : une possible amélioration des contrôles par la DGCCRF , à partir de recommandations du collectif…

Lire le Communiqué

Technologies nucléaires dans l’alimentation et l’agriculture :
Jusqu’où accepterons-nous d’aller ?

Le 27 octobre 2009

Conférence et point presse à Paris, le jeudi 26 novembre 2009 (15h)
(sur inscription)
L’irradiation des aliments - officiellement appelée « ionisation » - est une technologie nucléaire utilisée par l’industrie agro-alimentaire, souvent présentée comme moins nocive que d’autres modes de conservation ou de décontamination.
Par ailleurs, se développent des technologies incitant par irradiation la mutation de semences, parallèlement à la conduite des recherches de manipulation génétique introduisant des séquences de gènes étrangers (OGM).

Le dossier du Collectif : "Technologies nucléaires dans l’alimentation et l’agriculture : jusqu’où accepterons-nous d’aller ?

Lire le communiqué


chatons amour autres chats france - photo droles
http://www.la-musique-rai.com/photo-chatons-amour-autres-chats-france-315.html

Les chats ne supportent pas les aliments irradiés

Le 5 novembre 2009

En novembre 2008, l’entreprise « Champion Petfoods Ltd » a rappelé des produits d’alimentation animale vendus sous la marque « ORIJEN » commercialisés en Australie. Comme il ressort du document publié par l’entreprise à ce sujet (« Orijen cat food, summary of actions in Australia », 03/12/2008), ce retrait faisait suite à l’enquête du groupement de vétérinaires australiens chargé des inspections. Ce dernier avait en effet constaté des troubles neurologiques sur des chats ayant été nourris avec des produits ORIJEN. La nourriture avait été préparée avec des produits frais transformés à une température relativement faible (90°C) et irradiés à des doses élevées (60 kGy).

Ces faits ont conduit le gouvernement australien à annuler l’obligation d’irradiation qu’il avait édictée il y a plus de dix ans pour ce type de produits (cf. article « Cat-food irradiation banned as pet theory proved », The Sidney Morning Herald, 30/05/2009).

NB : Ceci renforce les inquiétudes du Collectif français contre l’irradiation des aliments quant à la réglementation et aux pratiques en cours au sein de l’Union européenne. En effet, d’une part, la réglementation sur l’irradiation est la même pour l’alimentation humaine et l’alimentation animale, qui est donc soumise à l’obligation d’étiquetage et autorise les mêmes denrées. D’autre part, ces effets neurologiques sur le chat de la consommation d’aliments irradiés ne peuvent qu’inviter à la plus grande prudence concernant l’irradiation des aliments. Nous resterons attentifs aux résultats des recherches en cours de l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) et à leurs avis sur l’irradiation des aliments.


SEMENCES ET ALIMENTS IRRADIES

Par Thierry Folliard, Mars 2009

Cette technique, issue de l’atome, a pour but de prolonger la conservation des aliments importés sur de longues distances. Mais au prix de mutations du génome de l’espèce irradiée.

L’irradiation des aliments vient s’ajouter à une longue liste de technologies destinées à la conservation des aliments : appertisation (stérilisation par la chaleur dans des contenants hermétiques), congélation, surgélation, pasteurisation et traitement UHT…. Ici, un rayonnement ionisant inférieur à 10 kGray (dose absorbée moyenne) est projeté sur les aliments afin d’éradiquer germes, champignons, œufs d’insectes et parasites. Néanmoins, cette dose ne permet pas d’éliminer toutes les bactéries, ni les toxines, ni les virus, ni le prion. Les aliments n’en sortent pas radioactifs, mais de nouvelles molécules éventuellement génotoxiques, cytotoxiques et cancérigènes sont générées. De plus, la toxicité de ces produits de radiolyse n’a été que très peu étudiée, au mépris du principe de précaution.

Lire la suite


Menaces sur la biodiversité « L’industrie génétique remet en cause la possibilité même de nos enfants de se nourrir »

Par Sophie Chapelle, 11 mars 2009

OGM de deuxième génération, plantes mutées à coup de radiations, semences de synthèse dont les gènes seront numérisés et privatisés… Guy Kastler nous décrit ce que préparent les multinationales de l’industrie génétique et agroalimentaire. Des projets à faire frémir. Le délégué général du Réseau semences paysannes explique également comment nous, jardiniers paysans ou simples citoyens urbains, pouvons empêcher cette destruction programmée du vivant.

Lire la suite sur le site de Basta !


Les semences mutantes irradiées, nouvelles Stars du Salon de l’agriculture ?

Paris, le 27 février 2009 – Communiqué de presse des Amis de la terre, membre du Collectif français contre l’irradiation des aliments

Le Salon international de l’agriculture qui ferme ses portes dimanche devrait être l’occasion de mettre en valeur les savoirs paysans et de promouvoir une agriculture respectueuse de la nature et de l’être humain. Ce n’est pourtant pas le cas. Après les OGM, les plantes modifiées par irradiation envahissent nos assiettes… Cela, sans que le consommateur en soit informé ni que des études soient menées pour écarter tout risque pour la santé et l’environnement.

Lire le communiqué

Lire l’article de Thierry Folliard du Collectif français contre l’irradiation des aliments sur les semences irradiées (Biocontact, février 2009)

 

http://www.irradiation-aliments.org/Campagne-contre-l-irradiation-des.html

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 23:33

Van Rompuy sonne le glas de l’Etat nation

Posted 12 nov 2010 — by Lazy French Bastard
Category UERSS, guerre de l'information, nouvel ordre mondial

L’inquiétant président de la non moins inquiétante UERSS, vient de dévoiler un peu plus son jeu pervers. L’homme lige du Bilderberg, le bourreau des peuples européens, a annoncé calmement la fin des nations, entités  »obsolètes » selon lui. Un pas symbolique fort au moment ou semble s’accélérer « le grand oeuvre »….

« Le temps des Etats nations homogènes est terminé », a balancé le vénérable Van Pouypouy à Berlin le 11 novembre. En pleine célébration des morts de la Première guerre mondiale, morts pour Wall Street. Véritable boucherie qui permit de porter à l’Oligarchie de porter un coup très meurtrier aux vieilles nations européennes, tout en accouchant de la première institution supra nationale : la SDN, ancêtre de l’ONU et première pierre posée à la pyramide mondialiste. Un discours qui sonne comme un affront aux morts qui faute de mourir pour leur patrie, ont étés décimés par millions pour la cause mondialiste.

Ainsi le résident de la tour de Babel européenne vient il en cette date très symbolique nous annoncer froidement la poursuite du plan de mise en esclavage des européens. Avec sa tête d’austérité, et après avoir sucé les fonds publics jusqu’à la moelle pour ses maîtres, Hermann vient nous dire que ces foutus nations qui ont sauvé ses potes banquiers internationaux, ne seraient pas à même de survivre dans le monde actuel. « l’idée qu’un pays puisse survivre seul est plus qu’une illusion, c’est un mensonge! » assène t-il avec conviction..

Le Daily Mail, qui rapporte l’info, voit dans ce discours, « la première salve d’une nouvelle campagne pour accélérer le transfert de souveraineté vers Bruxelles- transfert momentanément interrompu par la défaite de la constitution européenne et du traité de Lisbonne dans les référendums « .

C’est donc le top-départ pour le pillage des nations : privatisations, transferts de pouvoirs etc… Pour cela, Van Rompuy peut compter en France sur un des plus zélés agents de la cause mondialiste en la personne de celui qui nous sert de résident de la République.

Un coup d’accélérateur alors que la révolte contre l’austérité, à peine étouffée et cassée par les médias en France, semble se diffuser dans d’autres pays d’Europe, notamment l’Angleterre. Le temps presse pour les élites mondialistes, il s’agit de vider les coffres avant le réveil de l’opinion. Et quand cela sera fait, quand l’UERSS sera devenu un pilier solide du futur Nouvel Ordre Mondial, la tour de Babel montrera son vrai visage, qui sera peut être similaire à celui des camps concoctés par la FEMA….

En tout cas, c’est avec sa célèbre tête de « serpillière humide » que notre cher, et légitime, président de l’UERSS nous dévoile son Système aux contours incertains, sauf sur le fait qu’il se construit de manière autonome sans que jamais les peuples n’aient leur mot à dire.

De tout cela, l’inénarrable Figaro ne retient que les habituelles auto congratulations autour du G20 aux mains du « gourou ». Mais nous rappelle les sages paroles de Van Rompuy et Barroso :

MM. Barroso et Van Rompuy rappellent que « l’UE, qui est en train d’adopter un mécanisme solide pour faire face aux déséquilibres macro-économiques, va continuer à apporter son expérience ». Les dirigeants de l’UE se félicitent en outre des engagements du G20 pour « combattre le protectionnisme », « finaliser les négociations du cycle de Doha » sur les échanges, ainsi que de son appel à obtenir un résultat positif au sommet sur le climat prévu à Cancun (Mexique) à la fin du mois.

Sur ce, nous vous souhaitons une joyeuse mise en esclavage avec l’Union Européenne et son sinistre Père fouettard Van Rompuy :)

 

http://infoguerilla.fr/?p=6360

 

 


novembre 12, 2010 par fonzibrain

The President of the European Council has finally revealed his true colours. ‘The time of the homogeneous nation state is over,’ declared Herman Van Rompuy in Berlin yesterday.
According to Mr Van Rompuy, the idea that a country can survive alone is not merely an illusion: ‘It is a lie!’
He has clearly never heard of the Battle of Britain.


une bonne tete de tueur en série…

suite http://www.dailymail.co.uk

Tranquillement ce petit con avec sa tete de tueur froid nous dit que les 1500 ans d’histoire de l’état nation France ou de l’état nation anglais n’ont plus à exister, rien que ça, devenez des citoyens européens du grand village mondial, super programme !!! surtout en tant qu’esclaves des banques et empoisonnés par les lobby nucléaires, pharmaceutiques et agro-chimiques. IG farben, le retour !!!!!

 

SANS LE CADRE NATIONAL, C’EST LE FASCISME ASSURÉ
 

 

L’Autorité sera impersonnelle et trop lointaine, les technocrates seront les nouveaux commissaires politiques, cette europe sent le totalitarisme à plein nez, on ne détruit pas les nations, seuls les desaxés veulent cela.

Souvenez vous des conférences macy et du documentaire Das Netz

Nous découvrons ainsi, à l’instar du psychologue gestaltiste Kurt Lewin, que la nouvelle culture globale du monde à venir a efficacement « détruit les anciens équilibres et valeurs pour rendre les relations fluides. De nouveaux équilibres et valeurs peuvent alors être établis et seront consolidés de façon durable par l’auto régulation. La rééducation devient de l’auto rééducation. Le monde est censé se transformer en une société mondiale post-nationale et multiethnique sans frontières codifiées. Les participants des conférences [Josiah] Macy pensent pouvoir fournir les outils et les plans de construction nécessaires à l’avènement de ce nouvel ordre mondial. Des machines à calculer nouvelles et plus rapides ainsi qu’une théorie des systèmes et des modèles cybernétiques grâce auxquels tous les domaines de la science, de la culture et de la politique pourront être contrôlés et dirigés. Cela doit permettre la programmation d’un homme nouveau, un homme anti-autoritaire. »

Lisez cela pour aller plus loin dans la compréhension de l’influence des juifs extrémistes dans l’abrutissement des masses et leur manipulation psychique…

 

http://fonzibrain.wordpress.com/2010/11/12/6422/

 

 

 

plus que la révision du traité réclamée par Angela Merkel et Nicolas Sarkozy, ou les exigences budgétaires de David Cameron, le véritable événement du récent sommet de Bruxelles est le pas décisif de l'Europe  vers l'avènement d'un super Etat.

 

Pendant que la presse britannique se  concentrait sur les enjeux nationaux, de véritables événements historiques se produisaient en Europe. Le Royaume-Uni est peut-être dirigé pa son premier gouvernement de coalition depuis 70 ans, mais l'Europe fait encore mieux. L'Union Européenne vient d'accomplir un  pas décisif sur la voie de l'Etat unique en transférant les politiques budgétaires et fiscales du niveau national au niveau fédéral.

 

Une décision prise en catimini

 

Le fait qu'une des décisions les plus controversées de l'histoire européenne moderne ait été prise dans une telle discrétion et presque sans débat n'est que la marque de style hiérarchique adopté par les élites européennes.

En dépit de tous ses défauts, la version européenne et élitiste de la démocratie représentative pourrait rester dans l'histoire comme une méthode bien plus efficace que les modèles américain et britannique, plus populistes, lorsqu'il s'agit de gérer les délicats compromis exigés par la nouvelle donne géopolitique mondiale.

 

L'histoire commence -comme la plupart des événements récents - par la crise financière. après la faillite de Lehman Brothers en 2008, il était presque inévitable que l'Europe soit gagnée par la panique et voit sa monnaie fortement menacée.

 

La crise a frappé l'Europe à l'automne  2009 et a atteint son apogée durant le week-end du 8/9 mai 2010, lorsque le gouvernement grec s'est trouvé dans l'impossibilité de rembourser des crédits arrivant à échéance le lendemain. Les dirigeants européens ont compris que la faillite de l'Etat grec entraînerait dans sa chute toutes les banques du pays mais également celles d'Irlande, du Portugal, d'Espagne et d'Europe centrale. En l'espace de quelques jours, si ce n'est de quelques heures, les euros des banques grecques, espagnoles et italiennes ne vaudraient plus qu'une fraction de ceux des banques allemandes et néerlandaises. L'euro aurait cessé d'exister.

 

Dans la nuit du 9 mai, l'Europe était au bord de l'abîme. Ses dirigeants ont mis au point un mécanisme financier d'un montant de 750 milliards d'euros afin d'aider les pays ne pouvant plus se refinancer auprès d'investisseurs privés. Plus important encore, Angela Merkel a fini par s'asseoir sur ses principes pour accepter la suspension de la "clause de non-renflouement", ajoutée in extrémis dans le traité de Lisbonne afin de garantir aux allemands qu'ils ne seraient pas financièrement responsables des largesses des gouvernements du "club med".

Tout aussi incroyable, le Trésor britannique a accepté de participer au programme de crédit européen afin de contrôler les projets budgétaires depuis Bruxelles, créant de fait un budget fédéral européen.

"çà a été vraiment une nuit des miracles" reconnaît Emma Bonino, ancienne commissaire européenne italienne.

 

Le plan de sauvetage de l'euro n'avait aucune chance de survivre si les gouvernements ne s'étaient pas engagés un minimum à pérenniser les garanties collectives sur la dette des pays de la zone euro. Ces garanties n'auraient jamais pu fonctionner sans mécanisme de transfert budgétaire dans le zone euro, et ces transferts n'auraient jamais été acceptés par Allemagne et les autres Etats créanciers sans un renforcement du contrôle central sur les budgets nationaux, ce que personne n'avait encore suggéré.

 

Le principe de ces mécanismes a été approuvé la semaine dernière à Bruxelles. La plupart des journaux ont titré sur des questions secondaires comme la défense du rabais britannique de David Cameron ou l'insistance d'Angela Merkel à réviser les traités européens. Pourtant la vérité est que Allemagne a cédé, une fois encore. Les gouvernements européens ont tous accepté l'idée qu'aucun pays ne pourrait être contraint de sortir de la zone euro pour défendre sa monnaie.

 

Tôt ou tard, l'union politique

 

Même si personne, pas même les dirigeants européens, ne peut préciser les termes de cetaccord, il en résulte que l'UE devrait créer des mécanismes de soutien financier mutuels et permanents pour toute la zone euro et qu'ils figureront dans les prochains traités européens.

 

Loin de protéger les contribuables allemands des déboires financiers de leurs partenaires, les demandes répétées d'Angela Merkel et Nicolas Sarkozy pour une révision des traités renforce l'engagement des pays européens sur de futurs renflouements. En modifiant explicitement la clause de non-renflouement, les révisions demandées permettront de doter le budget fédéral européen d'un statut légal irrévocable.

 

Pourquoi les allemands accepteraient-ils de nouvelles obligations si coûteuses ?

Il y deux raisons :

la première est que les milieux industriels et financiers allemands dépendent fondamentalement de la stabilité et de la prospérité de la zone euro.

La seconde est que l'union politique est un objectif que les élites politiques et économiques allemandes se croient destinées à accomplir depuis longtemps.

 

Les allemands ne sont pas stupides, ils n'accepteront pas de jouer les garants permanents des pays les plus imprudents sans un net renforcement du contrôle des finances. La création d'un budget fédéral nécessite un certain degré de centralisation politique qui parait peut-être encore difficile à imaginer mais semble de plus en plus inévitable.

 

Comment concevoir par exemple, que des pays puissent présenter une telle disparité sur l'âge de la retraite,leur niveau de pensions, et leur système de sécurité sociale si les coûts de ces différentes politiques sont garanties conjointement ?

 

D'un point de vue strictement économique, la convergence de l'âge de la retraite à 67 ans en Europe est donc l'une des conséquences les plus bienvenues de la crise financière.

 

L'intégration européenne a toujours progressé par à-coup et une grande avancée vers le fédéralisme politique et budgétaire  est devenue irréversible après cette année de crise .

C'est exactement ce que les artisans avaient en tête..!

.

http://millesime.over-blog.com/article-l-europe-federale-elle-vient-de-naitre-60893020.html

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 17:02

 

René Naba
Mercredi 10 Novembre 2010


Le dispositif médiatique français, une singularité dans le monde occidental

 

 

La France se retrouve en 44me position, en matière de liberté de la presse, au classement annuel de «Reporters sans frontières», publié fin octobre. La «Patrie des Droits de l’homme », ce pays qui a longtemps revendiqué une «charge d‘aînesse» à l’égard des «peuples primitifs» pour justifier ses conquêtes coloniales, est désormais dépassé par des pays tels que la Lituanie, la Jamaïque, la Namibie, la Tanzanie, la Corée du Sud et la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

 

Le dispositif médiatique français présente une double singularité dans le monde occidental, celui d’être détenu pour l’essentiel par des amis d’un président en exercice, en l’occurrence Nicolas Sarkozy,  et, de concentrer la plus forte endogamie entre média et politique dans la sphère occidentale.

 

Fait sans précédent dans les annales des médias, les grands titres de la presse écrite et audiovisuelle se trouvent sous la coupe de grands conglomérats quasi exclusivement tributaires des commandes de l’Etat, dont la fortune s’est constituée sur la base des marchés publics financés par le Budget, soit en dernier ressort par le contribuable, dont ils formatent désormais l’opinion par leur rôle prescripteur, découlant de leur position hégémonique.

 

Voici, à titre informatif, le dispositif médiatique français, détenu pour l’essentiel par les deux principaux marchands d’armes, Arnaud Lagardère et Serge Dassault, et, le principal bétonneur du pays, Martin Bouygues.

 

Arnaud Lagardère, qualifié de «frère» de Nicolas Sarkozy, actionnaire de référence  pour le compte français du groupe aéronautique EADS, est le premier éditeur français et le détenteur du principal réseau de librairie de France via les relais «Relay», dans les gares françaises et les stations du métro parisien.

 

Dans le domaine audiovisuel, il possède trois stations de radio (radio Europe1, Europe 2, RFM), quatorze chaînes de télévision (Canal J, MCM, Mezzo, Tiji, la chaîne météo, CanalSatellite, Planète, Planète Future, Planète Thalassa, Canal Jimmy, Season, Ciné Cinéma et Euro Channel, ainsi que le site informatif Allo Ciné Info.


Dans le domaine de la presse écrite: L’hebdomadaire Paris Match, Elle magazine, le Journal du Dimanche, et deux quotidiens régionaux, La Provence et Nice Matin.

Dans l’édition, Hachette, Fayard, Grasset, les éditions juridiques Dalloz, Dunod et Armand Colin, les éditeurs scolaires Larousse Hatier, Hazan, Le Masque, Marabout, Pluriel, Stock, Le Livre de Poche.

 

Arnaud Lagardère possède en outre «Lagardère Team Sport», une équipe pluridisciplinaire de sportifs de haut niveau pour des compétitions professionnelles.

Martin Bouygues, parrain d’un des trois fils de Nicolas Sarkozy, Louis, est le premier groupe de bâtiment et travaux publics de France et propriétaire d’un des trois réseaux de téléphonie mobile (Bouygues telecom).

 

Dans le domaine audiovisuel, il possède la chaîne généraliste de télévision TF1, la plus importante de l’espace francophone européen, et ses treize déclinaisons: la chaîne d’information continue, LCI, Odyssée, Eurosport, Histoire, UshuaïaTV, S Star, Cinétoile, Cinéstar, Télétoon, Infosport, Série Club, TF6, TV Breizh.

Bouygues dispose d’une gamme de trois sociétés de production de films: Téléma, Film Par Film, TF1 Film Production, les sociétés de distribution de films: TFM, la société d’édition vidéo (TF1 Vidéo) et pour la presse écrite de  deux magazines (Tfou Mag, Star Academy), ainsi que du quotidien gratuit Métro.

 

Serge Dassault, avionneur, fabricant du Rafale, l’avion de supériorité technologique, également proche de Sarkozy, possède Le Figaro, L’Express, le Figaro Magazine et Valeurs Actuelles. Le sénateur de l’Essonne a eu un moment, l’été 2010, des visées sur «Le Parisien», le quotidien le plus lu du bassin parisien.

A ce trio, il convient d‘ajouter, Vincent Bolloré, le vacancier du président français, à qui il a prêté son yacht pour sa première escapade post électorale à Malte. M. Bolloré possède la chaîne de télévision Direct TV,, les journaux gratuits Direct Soir et Matin Plus, en sus du groupe publicitaire Havas où figure dans son escarcelle la firme RSCG de Jacques Séguela, le marieur de Nicolas Sarkozy avec le mannequin Carla Bruni, ainsi que l’institut de sondage CSA. Deux autres instituts de sondage sont détenus par des proches du président, l’IFOP par la patronne des patrons français, Laurence Parisot, présidente du MEDEF, Et Opinion Way, le plus grand bénéficiaire des contrats publicitaires de la présidence sarkozy.

 

Deux grands titres quotidiens parisiens échappent à l’emprise directe du pouvoir: le journal «Le Monde», détenu majoritairement par des actionnaires ne bénéficiant pas de l’agrément présidentiel (le banquier Mathieu Pigasse (Banque Lazard), Xavier Niels (le réseau internet Free) ainsi que Pierre Bergé, le patron de la maison de couture Yves saint Laurent, ainsi que le quotidien «Libération» (banquier Edouard Rothschild), et deux hebdomadaires, la revue Marianne.

 

Indice d’un activisme fébrile à l’égard des médias, l’homme qui avait placé son conseiller durant la campagne présidentielle, Laurent Solly, à la direction de TFI, récidivera quelques mois plus tard en propulsant Harry Roselmack au siège de présentateur du 20 Heures de la Une, premier noir aux manettes du JT le plus vu d’Europe, et son ami Pierre Sled, à la tête des programmes de France télévision, alors que Jean Pierre El Kabbache, sur Europe 1, lui fait office d’amplificateur radiophonique, sollicitant son agrément pour la nomination de journalistes affectés à sa couverture.

 

Dans la foulée, Nicolas Sarkozy fera promulguer une loi sur l’audiovisuel public, en février 2009, conférant au Président de la république le droit de nomination des présidents de l’audiovisuel public (France Télévisions et Radio France), dessaisissant le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) de cette prérogative, qui se borne désormais à donner un simple avis. Les commissions de l’Assemblée nationale et du Sénat disposent bien d’un droit de veto, qui demeure, toutefois, assez symbolique. Le Parlement ne peut, en effet, rejeter une nomination voulue par le chef de l’Etat que si une majorité qualifiée 3/5e des députés et sénateurs des deux commissions se dégage.

 

Autre singularité française, l’endogamie entre média et politique atteint un record en France, où la scène politico médiatique contemporaine abonde de ces couples célèbres dont les plus visibles sont Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères, et Christine Ockrent (France 24-pôle audiovisuel extérieur), Jean Louis Borloo, ministre d’État et ministre du Développement durable et Béatrice Schoenberg (France 2), Dominique Strauss-Kahn, ancien ministre des Finances et Directeur du Fonds Monétaire International, et Anne Sinclair (RTL-TF1), Alain Juppé (à l’époque ministre des Affaires étrangères) et Isabelle Juppé (La Croix), sans oublier les deux dernières idylles, celle de Nicolas Sarkozy avec Anne Fulda (Le Figaro), du temps de l’escapade new-yorkaise de son épouse Cécilia Sarkozy et celle de François Hollande, premier secrétaire du Parti socialiste, avec Valérie Trierweiler (Paris Match, puis Direct TV) et l’intermède de François Baroin, du temps de son passage au ministère de l’Intérieur avec Marie Drucker (France 3).

 

La mutation professionnelle a cédé la place à l’accouplement. Dans le nouveau cas de figure, l’activité ne change pas, mais se couple tant au niveau de la vie professionnelle que conjugale avec un partenaire qui représente l’autre pôle du pouvoir, nourrissant par là même le procès d’une confusion des genres préjudiciable à la démocratie.

 

Dans ce contexte, Internet semble avoir pris la relève, devenant le refuge la presse critique, particulièrement les sites électroniques Médiapart et Rue 89, ainsi que le site satirique Bakchih aux côtés de l’hebdomadaire satirique «Le Canard Enchaîné», principal pourvoyeur des révélations de la presse française sur le dysfonctionnement du pouvoir.

 

Indice du climat délétère qui règne dans les rapports entre médias et politique, sous la présidence Sarkozy, le chef de l’état a convoqué, en personne, dans un procédure inhabituelle, le directeur du Monde, Eric Fottorino, pour lui signifier son mécontentement du choix de ses nouveaux actionnaires, présumés proches du parti socialiste. Le journal le Monde, de son côté, a déposé une double plainte pour violation des sources professionnelles en rapport avec l’affaire Woerth Bettencourt, portant sur un possible financement occulte du parti présidentiel (UMP) et sur un possible conflit d’intérêt du ministre du travail, ancien ministre du budget.

 

Deux journalistes travaillant sur cette affaire, Gérard Davet (Le Monde) et Hervé Gattegno (Le Point), ont été cambriolés, fin octobre 2010, et leur ordinateur respectif dérobé, de même que deux ordinateurs du site Mediapart, qui joua un rôle pionnier dans cette affaire, alors que le site «Rue 89» était poursuivi par Alain de Sérigny, conseiller d’Eric Woerth, en dédommagement d’un préjudice qu’il estime à cinq millions d’euros.

 

« Le Canard enchaîné » va même jusqu’à soutenir que Nicolas Sarkozy, en personne, superviserait l’espionnage de journalistes. L’accusation est de taille. Dans un article signé de son rédacteur en en chef, Claude Angeli, l’hebdomadaire satirique en date du 3 novembre 2010 affirme que «depuis le début de l’année, au moins, dès qu’un journaliste se livre à une enquête gênante pour lui ou pour les siens, Sarkozy demande à Bernard Squarcini, patron du renseignement français, de s’intéresser à cet effronté. En clair, de le mettre sous surveillance, de recenser ses relations et, surtout, ses informateurs ».

 

Citant des sources anonymes au sein de la division centrale du renseignement intérieur (DCRI), le journal précise que la DCRI a même mis en place un groupe spécial chargé de traquer les sources de certains journalistes. La méthode, explique Le Canard enchaîné, passe d’abord par la consultation des factures téléphoniques détaillées des journalistes pour identifier leurs sources. « Les opérateurs sont d’une grande complicité avec nous », assure une source au sein de la DCRI. L’hebdomadaire évoque le cas d« Un bon nombre de membres du Quai d’Orsay convoqués au siège de la DCRI », à la suite d’une plainte déposée par Bernard Kouchner, ministre des affaires étrangères.

 

Alain Genestar, Directeur de Paris Match, avait été, auparavant, démissionné de son poste sur injonction de Nicolas Sarkozy pour avoir autorisé la publication d’une photo de Cecilia Sarkozy, se baladant dans les rues de New York avec son amant de l’époque devenu depuis lors son époux, le publiciste Richard Attias et l’éditeur First, qui se proposait de publier un livre de Valérie Domain, journaliste à Gala et auteur d’une biographie autorisée sur Cécilia Sarkozy, y renoncera à la suite de sa convocation au ministère de l’intérieur, fin 2005, au terme d’une conversation sans doute persuasive de Nicolas Sarkozy.

 

Pour la première fois depuis la création du classement annuel, en 2002, Cuba ne fait pas partie des dix derniers, mais occupe quand même la 166e place sur 178. Au trio infernal, Erythrée, Corée du Nord, Turkménistan” s’ajoutent l’Iran, la Birmanie, la Syrie, le Soudan, la Chine, le Yémen et le Rwanda, précise l’association.

 

La France (44eme position) se place juste devant l’Italie (49eme place) en matière de liberté de la presse, parmi les grands pays européens. «La France perd encore une place et les déclarations de la majorité présidentielle «très menaçants, parfois insultants, envers certains médias ont eu une résonance mondiale et, dans beaucoup de pays, le gouvernement français n’est plus considéré comme respectueux de la liberté d’information», souligne RSF dans la 9eme édition de son classement dans une allusion aux attaques des partisans du président Nicolas Sarkozy contre la presse, particulièrement la presse électronique (Mediapart et Rue 89)  dans la foulée de l’expulsion musclée des Roms, en guise de dérivatif au scandale Woerth Bettencourt.

 

RSF fait remarquer que «si l’Union européenne ne se ressaisit pas, elle risque de perdre son statut de leader mondial dans le domaine du respect des droits de l’homme», posant la question de son autorité morale à l’égard des régimes autoritaires. «Comment pourra-t-elle alors se montrer convaincante lorsqu’elle demandera aux régimes autoritaires de procéder à des améliorations?» écrit-il.

 

Il invite en conséquence les pays européens à «retrouver leur statut d’exemplarité.”

Pour aller plus loin

Les journalistes nouveaux acteurs internationaux ?
http://www.renenaba.com/?p=1159

Philippe Val, un vallon épineux et barbelé
http://www.renenaba.com/?p=2675

Avec en complément un portrait de Christine Ockrent intitulé : «Christine Ockrent, le passe droit permanent : la reine Christine, reine de qui, de quoi de comment». Parution Le 12 novembre

Média et démocratie1/2: De l’endogamie entre média et politique en France : De l’embedded à la française
http://www.renenaba.com/?p=524

Média et Démocratie 2/2 : les médias véhicule d’une idéologie dominante
http://www.renenaba.com/?p=520



source: http://www.renenaba.com

 

http://www.alterinfo.net/Le-dispositif-mediatique-francais-une-singularite-dans-le-monde-occidental_a51601.html

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Emprise de Sarkozy
commenter cet article
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 16:55
David Perrotin
07/11/10 :: 9:26
inv

 

  inv
Journalistes (mais aussi résistants au

 

 

 

Journalistes (mais aussi résistants au "système"), sept manières de protéger vos sources

inv
Selon un rapport publié le 20 octobre par Reporters sans frontières, la France est classée à la 44e place en matière de liberté de la presse. Elle a perdu 33 places depuis 2002.


Le climat actuel -cambriolages, surveillances téléphoniques- nous pousse à nous tourner vers les techniques de nos confrères travaillant sous des régimes clairement autoritaires.


1
Retour au pigeon voyageur


Pour envoyer un courrier confidentiel à quelqu'un, le mieux reste de ne pas l'envoyer. Rien de plus simple. Il faut ouvrir un compte mail (Gmail ou Yahoo par exemple) et donner (par oral) l'identifiant et le mot de passe au destinataire. On enregistre ensuite le mail que l'on souhaitait envoyer dans les brouillons sans l'envoyer. Le destinataire n'aura plus qu'à se connecter sur le compte en commun et lire le message.


On évite ainsi que le courrier ne soit relayé par plusieurs serveurs lors de son envoi et qu'il soit copié ou intercepté par la même occasion.


2
Lorsque l'envoi d'un e-mail est inévitable


Envoyer son mail sans le protéger, c'est comme envoyer une carte postale sans enveloppe. Pour contrer la curiosité de certains (d'un gouvernement par exemple), on peut crypter son message. Pour ce faire, il faut utiliser un logiciel libre tel que GNU Privacy Guard. De nombreux sites expliquent le procédé.


Plus sûr qu'un e-mail, certains sites permettent des discussions instantanées (tchat) qui ne sont pas susceptibles d'être surveillées.


3
Protéger méticuleusement son ordinateur


Avant de sécuriser son système d'exploitation, il faut être sûr de la fiabilité de celui-ci et des logiciels qu'il accueille. Les logiciels libres ou le système d'exploitation Linux, par exemple, sont le fruit de différents programmeurs, ce qui renforce leur confidentialité.


On peut aussi utiliser des espaces de travail séparés en fonctions de la sensibilité des fichiers. Avoir plusieurs supports de stockage, plusieurs systèmes d'exploitation, voire même plusieurs ordinateurs permettent de lutter contre la fuite de données.


Des astuces très simples permettent également de lutter contre le vol de son ordinateur portable, à l'occasion par exemples d'un cambriolage. L'attacher avec un cadenas découragera les petits larcins pressés et peu équipés. Il y a également des alarmes USB qui alertent l'entourage dès que la clé est débranchée. Enfin, des détecteurs de mouvement existent. Ils s'accrochent à l'ordinateur et sonnent dès qu'il n'est plus immobile.


4
Rendre ses fichiers intraçables


Il faut savoir se débarrasser des fichiers gênants. Un simple clic sur « vider la corbeille » ne suffit pas. Réécrire le fichier plusieurs fois sur l'espace qu'il occupe avec des données aléatoires est la meilleure manière pour le faire disparaître.


On peut également crypter ses données, ce qui les rend incompréhensibles pour qui n'a pas le mot de passe. Les logiciels TrueCrypt sous Windows, FileVault sous Mac OS X et dmcrypt avec Cryptsetup ou Efs Crypt sous Linux sont plutôt efficaces.


5
Se méfier du téléphone portable


La surveillance téléphonique semble être le moyen le plus connu et le plus à la mode pour surveiller les journalistes. De Mitterrand à Sarkozy, les procédés diffèrent mais le résultat est tout aussi efficace.


Pour éviter que des « officines » ou d'autres instances procèdent à des écoutes ou aient accès aux fadettes, les listes des appels passés ou reçus par une personne, de simples précautions sont à prendre comme appeler d'une cabine téléphonique.


On peut aussi acheter une puce de portable dans un magasin de téléphonie mobile et l'utiliser temporairement pour les appels à haut risque. Privilégier un logiciel de téléphonie par Internet est une autre solution, qui présente cependant, quelques failles : les autorités peuvent réclamer à Skype de pouvoir écouter des conversations.


6
Eviter de laisser des preuves à la rédaction


Les journalistes de Mediapart, peu avant leur cambriolage, ont montré aux caméras de France 2, comme l'a noté Arrêt sur images, l'endroit où ils stockaient les enregistrements de Liliane Bettencourt. Ne pas les imiter est évidemment primordial. Louer un coffre-fort, confier des données confidentielles à une personne de confiance reste une démarche plus prudente.


7
Le papier : une valeur sûre


Lorsque le mobile d'un journaliste est volé, toutes ses sources ou messages peuvent éclater au grand jour. Un ordinateur peut également être surveillé à distance. Un simple e-mail hébergeant un cheval de Troie permet de le contaminer à l'aide d'un logiciel espion (ce procédé est désormais exploitable juridiquement depuis la loi Loppsi 2).


Ecrire ces données confidentielles ou ses numéros de téléphone sur un papier gardé en lieu sûr, c'est se protéger de tous ces risques. Et c'est renforcer l'anonymat de ses informateurs.


Il est important de noter ses contacts sur papier et, s'il le faut, de renommer, sous forme codée, certaines personnes dont on souhaite conserver l'anonymat.


Ces sept conseils destinés aux journalistes (la liste est loin d'être exhaustive et de nombreux blogs en détaillent d'autres) illustrent clairement le climat incertain qui plane sur cette profession. Contrer les attaques des uns, lutter contre la surveillance des autres, c'est protéger à la fois ses sources et renforcer la liberté de la presse (Tiens! elle existerait encore en France? Première nouvelle!).
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article04/EklAEFAAAlWDUtfDzv.shtml
Repost 0
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 16:50
Vendredi 12 novembre 2010 5 12 /11 /2010 23:37

J'accuse l'Occident d'être responsable des malheurs des Haïtiens (eva R-sistons) 

.

plage001

http://lewebpedagogique.com/parlonsen/tag/haiti-histoire-12-janvier-2010-seisme/

 

 

Haïti décimé... par l'Occident !

par eva R-sistons

 

 

Haïti, un pays décimé. Par la pauvreté ? Par les aléas climatiques ? Par la maladie ? Non, par l'Occident ! J'accuse l'Occident, une fois de plus... Passivité ? Non, action. Mais dévastatrice !

 

Souvenez-vous: J'avais publié, ici-même, sur ce blog (§), un article sur l'île de San Diego ("le vrai visage du capitalisme anglo-saxon"), devenue la principale base américaine pour ses aventures impériales. Elle était idéalement située, sur le plan géo-politique. Mais elle était habitée. Avec la bénédiction de Sa Gracieuse majesté, la Reine d'Angleterre, la G.B. et ses alliés américains (vous savez, les descendants des pionniers qui ont conquis l'Ouest en massacrant les autochtones) se sont installés dans cette île paradisiaque après avoir, au préalable, éjecté tous les habitants (déportés en Angleterre, parqués dans des bidonvilles, livrés au chômage et à l'alcool) qui vivaient en osmose avec une nature généreuse. Déportés comme d'autres avant eux ! Dans l'indifférence générale, mais, aujourd'hui sujets de la G.B., commençant à faire valoir leurs droits avec des avocats sensibles à la question. 


Ceci pour dire que quand les grands démocrates occidentaux ont des envies, ils les satisfont quel que soit le prix payé par les populations. Les gêneurs sont éliminés, déportés, anéantis; et les animaux gazés ! Comme dirait Bush, le bon peuple américain est animé par l'esprit du Bien, il est envoyé en mission par Dieu lui-même, et c'est un ardent défenseur des libertés. Comprenne qui pourra !

 

haiti-sauveteurs-US.jpg

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/Les-diaporamas/p-6600-Haiti-Les-sauveteurs-a-Port-au-Prince.htm

 

Or donc, cette fois les Américains, toujours eux, ont jeté leur dévolu sur Haïti, située elle aussi, pour son malheur, dans une zone stratégique. Qu'y avait-il, sur cette île ? Pff ! De pauvres Noirs, de simples Noirs, et la vie d'un Noir vaut-elle celle d'un Blanc ? On connaît le goût des descendants des pionniers tant pour les Noirs que pour les Amérindiens. Bref, il fut décidé que l'île serait mieux dans l'escarcelle des bons Américains, et tout fut mis en oeuvre pour qu'il en soit ainsi.

 

Première étape, les aléas climatiques. Aléas ? Vraiment ? Les spécialistes des techniques "haarpiennes" ont un peu aidé le climat. Et la terre trembla, trembla, trembla, occasionnant une multitude de morts. On envoya des journalistes des grands Médias occidentaux, et le monde eût droit à des images attendrissantes. Occident sauveur, Occident bienfaisant ! Tiens, par exemple, Israël avait délégué  une équipe, et justement les caméramans eurent l'excellente idée de filmer les sauveteurs hébreux en train de sortir une fillette des décombres. Alors, ils sont pas chouettes, les citoyens israéliens, hein ? Sarkozy a aussi dépêché quelques spécialistes des catastrophes naturelles, dûment filmés. Dans ces cas-là, ce n'est pas le nombre de bienfaiteurs qui compte, mais la médiatisation. 

 

 

http://www.madinin-art.net/socio_cul/sida_haiti.htm

 

 

Comme un bonheur n'arrive jamais seul, les Américains ont débarqué, avec, dans leurs "valises", quantité d'évangéliques chargés de prêcher la bonne parole... américaine, évidemment. A défaut de donner à manger aux Haïtiens meurtris, ils apportèrent la nourriture spirituelle et, surtout, idéologique. Et puis...

 

Le monde vit de ses yeux une chose extraordinaire: Les sauveteurs américains n'étaient pas des pompiers, des médecins, mais... des soldats. Eh oui, dans leur hâte, les bons zamis du genre humain avaient oublié d'ôter leur uniforme. Et ils se mirent en devoir d'occuper toutes les parcelles de l'île, d'autant plus facilement que tout, absolument tout, était désorganisé. C'était le but, d'ailleurs ! Et l'on vit aussi l'admirable peuple haïtien tout supporter en chantant, dans une ferveur incroyable. Ils avaient tout perdu, mais pas leur foi et leur joie de vivre !

 

haïti les soldats aident et calment le peuple par la musique POP

aide américaine - http://michael-jackson-2009.fr/informations/king-of-pop-calme-les-foules-d-haiti-au-cours-des-missions-d-aide-de-l-armee

 

Après cette 2e étape, en treillis, arriva la troisième. Comme les grands bienfaiteurs occidentaux de l'humanité trouvaient sans doute qu'il y avait encore trop d'autochtones pour accomplir leurs projets comme à San Diego, ils laissèrent la misère prospérer, si je puis m'exprimer ainsi, prospérer, prospérer... car il y avait au final, sur l'île, plus de soldats que de médecins et d'humanitaires. 

 

Et ce qui devait arriver, arriva. Eau polluée, contaminée, famines, misère, dénuement, tempêtes, logements indécents, tout se ligua pour affaiblir encore un peu plus les malheureux Haïtiens. Aujourd'hui, les voici endurant un nouveau mal, le choléra. Quel sera le prochain fléau ?

 

http://samedi.centerblog.net/rub-haiti-.html

 

Car les Maîtres du monde sont plus préoccupés de dépopulation et de géopolitique que de sauvetage humanitaire. Haïti, comme San Diego, doit tomber dans leur escarcelle, en jeu: De juteuses aventures impériales. Haïti est si bien située !

 

Et voici ce que, certainement, les Médias ne diront pas. Faut-il être effronté pour avoir de telles interprétations, n'est-ce pas ?

 

Et si la fiction, cette fois, rejoignait la réalité ?

 

Votre Eva R-sistons

 

(§) http://r-sistons.over-blog.com/article-ile-de-diego-garcia-le-vrai-visage-du-capitalisme-anglo-saxon-monstrueux-51076065.html  .

 



 

_______________________________________________________________________________

 

 

 

ColombNouveauMonde

 

.

I ) Histoire d’ Haïti

Pour en apprendre un peu plus sur l’histoire d’ Haïti, cliquez sur le lien suivant :

Histoire d’ Haïti

.

II) La vie en Haîti avant le 12 Janvier 2010

Le blog suivant vous permettra de découvrir certains aspects de la vie en Haïti :


Paysages haïtiens

 

 

 

Vous pouvez également visionner le diaporama suivant, qui présente les visages multiples du peuple haïtien :

Haïti chérie

.


III) Le séisme du 12 Janvier 2010

A la veille de l’ouverture d’Etonnant voyageurs en Haïti, un puissant tremblement de terre de magnitude 7 a frappé mardi 12 janvier l’Ouest d’Haïti dans la région de la capitale Port-au-Prince notamment Pétionville vers 17 heures ensevelissant de nombreuses personnes sous les décombres. Se sont effondrés le Palais présidentiel, un hôpital, l’Hôtel Montana, des bureaux, des magasins, des maisons à Port-au-Prince, Port-au-Prince mais aussi Jacmel et autres villes de Province…

.


6a00e5500b4a648833012876d45bb2970cLe séisme du 12 janvier 2010 intervient sur une faille active connue et étudiée pour sa potentialité à
produire des séismes majeurs. Cette faille n’avait pas été à l’origine de séisme important depuis près
de 200 ans.
Le séisme, localisé à proximité de la ville de Port-au-Prince (15 km), a causé de très importants dégâts.
L’importance des dommages est liée à la faible profondeur et la forte magnitude du séisme.

Deux articles scientifiques pour avoir des précisions :

Article CNRS

Article Planet.terre, ENS Lyon

.


IV) Les conséquences du séisme


A) Les destructions

haiti 1

Des dégâts considérables. Une grande partie de la capitale est entièrement détruite (voir le portfolio). Le Palais national s’est en partie effondré. Plusieurs ministères, le Parlement, des églises, des hôpitaux, des hôtels, des écoles et de nombreux établissements universitaires ont été détruits. Le président haïtien, René Préval, s’exprimant dans le Miami Herald, a qualifié les scènes dont il a été témoin d’ »inimaginables ». Les photos publiées, notamment via Twitter, témoignent de l’importance des dégâts.

La secousse a très fortement perturbé les communications dans un pays aux infrastructures déjà très rudimentaires, rendant quasiment impossible l’acheminement de blessés dans les centres hospitaliers encore debout. Les lignes téléphoniques sont coupées, et le seul moyen de communication encore viable est Internet. La prison principale de Port-au-Prince s’est elle aussi effondrée, permettant à « quelques détenus » de fuir. Des pillards ont été vus à l’œuvre dans un supermarché (Revivez l’évolution de la situation au fil de la journée).

La vidéo, accessible par le lien suivant, montre les dégâts à Port au Prince:

Vue aérienne de Port au Prince

.

B) Le bilan humain

Le séisme du 12 Janvier a fait 212.000 morts, selon un dernier bilan annoncé jeudi (4 février) par le Premier ministre haïtien Jean-Max Bellerive. Ce dernier a aussi ajouté que le bilan était susceptible « d’augmenter un peu ». Le Premier ministre a également indiqué que 300.000 personnes avaient été blessées et que 4.000 autres avaient été amputées à la suite de la catastrophe.

haiti 2

 

.

C) La survie des haïtiens après le séisme

Des habitants qui ont tout perdu, leur maison, leur vie d’avant, se sont entassés dans le centre-ville transformé en immense camp de réfugiés. Ils réclament désespérément de l’eau, de la nourriture et des médicaments. Avec les heures qui passent, la température qui augmente, la situation empire. Certains en viennent à boire l’eau insalubre des fontaines publiques. Au fur et à mesure, les habitants de Port au prince ont cherché à fuir la capitale pour gagner l’étranger ou la province moins touchée que la capitale, mais où l’aide humanitaire accède difficilement, voire pas du tout.

Survivre

 

.

V) Un avenir incertain

Face à ce désastre, la communauté internationale et les ONG ont réagi rapidement en envoyant des secours. On ne peut que saluer le travail accompli par les sauveteurs et les différentes équipes envoyées sur place. Mais déjà, de nombreux obstacles, des désaccords entre les autorités locales et les Etats-Unis en particulier montrent que le chemin de la reconstruction sera long et difficile. La secousse de quelques instants va faire écho pendant de nombreuses années. Les lien suivants vous permettront de consulter un site régulièrement mis à jour.

.

Haïtipressnet

infohaïti

.

L’espoir réside dans la force du peuple haïtien et sa capacité à surmonter les épreuves.

.


 

http://lewebpedagogique.com/parlonsen/tag/haiti-histoire-12-janvier-2010-seisme/

 

 

Aider Haïti,

ou l'occuper ?

 

Ingérence américaine

 

En Haïti, l'armée américaine reste toujours objet de suspicions... Mardi 19 janvier, ses hélicoptères se posent en force devant les ruines du palais présidentiel à Port-au-Prince, afin de sécuriser l'hôpital de campagne qui y est installé. L'image choque immédiatement. Parmi les sinistrés qui campent sur la place présidentielle, les nerfs sont à fleur de peau. "Nous sommes dans une situation de précarité alimentaire et sanitaire, et on nous envoie des soldats !" lance un jeune homme, le regard révolté. "Haïti n'est pas en guerre ! Nous avons besoin de nourriture, de solidarité, et non d'occupation !"


Sous les encouragements, trois hommes partent à l'assaut des grilles du palais pour y accrocher le drapeau national. " Les Américains apportent des armes, des avions blindés, des hélicoptères, ils essaient de contrôler les ports et les aéroports ", s'emporte un sinistré. En choeur, le groupe entonne en français, puis en créole, La Dessalinienne, l'hymne national : " Pour le pays, pour les ancêtres, marchons unis. Dans nos rangs point de traîtres, du sol soyons seuls maîtres ... "


Rouleau compresseur


La présence des Etats-Unis est " généralement bienvenue ", explique Rotchild François Junior, un journaliste haïtien. Dans les rues de Port-au-Prince, il n'est pas rare ainsi de voir des tee-shirts à l'effigie de Barack Obama. " Les Américains sont très utiles pour le moment. On se demande comment on ferait sans eux ", ajoute le journaliste, reconnaissant toutefois que " certains Haïtiens se demandent s'ils ne sont pas là pour nous occuper définitivement ".


Lorsque l'armée américaine a pris, au lendemain du séisme, le contrôle du minuscule aéroport de Port-au-Prince, rétablissant le trafic aérien, elle a privilégié ses propres avions, au détriment de l'aide humanitaire. " Il s'agit d'aider Haïti, il ne s'agit pas d'occuper Haïti ", a alors lancé le secrétaire d'Etat français à la coopération, Alain Joyandet. Même le commandant des casques bleus, le général brésilien Floriano Peixoto Vieira Neto, s'est irrité du rouleau compresseur américain.


Depuis, la diplomatie a fait son oeuvre. Dimanche 24 janvier, casques bleus brésiliens et GI américains se sont retrouvés au petit matin dans le bidonville de Cité Soleil, pour procéder, devant les caméras, à une distribution de nourriture. Habitués du quartier, les commandos brésiliens contrôlent la foule et organisent les files d'attente, pendant que les soldats américains distribuent des rations estampillées " Cadeau des Etats-Unis d'Amérique ".


" Il y a plein de nourriture, restez calmes ! ", lance un soldat américain que personne ne semble comprendre. Un autre ne sait que faire de deux enfants qui marchent à peine et qu'un père lui a confiés, pour mieux progresser dans la file d'attente. Observant la scène sur le côté, le général Peixoto et son homologue américain, le général Keen, font assaut d'amabilités.


Trop présentes, les forces américaines ? " Nous sommes ici à l'invitation du président Préval ", explique le gradé américain. " Mais nous avons besoin des troupes et de la logistique. Ce serait une tragédie, si nous n'avions pas assez de forces pour nourrir les gens ", insiste-t-il.


Andrew Salamo, un officier originaire du Midwest, qui commande 142 hommes, semble détendu. " Je me promène sans arme, sauf mon pistolet, et c'est pour ne pas le perdre car je serais dans la m... ", dit-il. "L'histoire entre les Etats-Unis et Haïti, n'a pas toujours été jolie, mais nous sommes ici pour aider", assure l'officier. " Dans les rues, les gens nous voient comme des rock-stars, s'amuse-t-il, mais, on veut gagner leur respect en les aidant. "


Au large de Port-au-Prince, sur l'USNS Comfort, un immense navire-hôpital blanc, la présence américaine offre un autre visage. L'officier Mill Etienne, un neurologue de la marine, officie en créole auprès de Haïtiens blessés, qui ont été héliportés. Sa famille a fui l'île alors qu'il avait 5 ans. Passé par Yale et Columbia, il a rejoint l'armée après les attentats du 11 septembre 2001. " C'est un honneur de revenir aider le pays ", explique-t-il. La salle des urgences, impeccable, grouille de blessés dont les membres ont été écrasés. " On doit faire beaucoup d'amputations ", regrette le jeune neurologue.


Robert Fetherston, un chirurgien qui coordonne les salles d'opération, est au bord des larmes. " Je n'ai jamais vu ça... Je soigne des enfants qui ont le même âge que les miens... Parfois, je dois me cacher pour pleurer. " Plus loin, une infirmière militaire pousse une couveuse qui abrite un minuscule bébé. Son prénom est Esther. " Sa maman avait des os brisés, on a dû sortir le bébé pour la soigner, raconte-t-elle. Elle est née un mois avant terme mais elle s'en est bien sortie, et la maman aussi. C'est génial de pouvoir aider, et c'est ce qu'on fait. "


PS : Ce dossier, réalisé par Philippe Bolopion, a été publié dans l'édition du quotidien Le Monde en date du 28 janvier 2010.

Voir également sur ce blog :  Haïti : l'Union européenne décide l'envoi de trois cents gendarmes ainsi que les articles qui y sont mentionnés.

 

http://www.regards-citoyens.com/article--l-ingerence-americaine-dossier-special-haiti---le-monde--43776627.html

(Dossier spécial Haïti Le Monde, Par De La Boisserie)

 

 

L'ingérence étrangère et la « démocratie haïtienne » : Quels sont les enjeux ?

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=21669

.

 

 

Haiti, ingérence humanitaire ou intervention hégémonique ?

http://ufpweb.org/etudes/haiti.htm

.

.

 

 

HAARP: Il faut se méfier des expérimentations de guerre climatique réalisées par l'armée des États-Unis


Par Michel Chossudovsky, publié dans la revue The Ecologist et sur Global Research

« HAARP est une arme de destruction massive, capable de déstabiliser des systèmes agricoles et écologiques au niveau mondial. »

« "La guerre climatique" est susceptible de menacer l'avenir de l'humanité, mais elle a été exclue des rapports du GIEC, qui a reçu le Prix Nobel de la Paix en 2007. »

 

HAARP: Il faut se méfier des expérimentations de guerre climatique réalisées par l'armée des États-Unis
Rarement reconnu dans le débat sur le changement climatique mondial, les conditions météorologiques dans le monde peuvent maintenant être modifiées dans le cadre d'une nouvelle génération d'armes électromagnétiques sophistiquées. Les États-Unis et la Russie ont développé la capacité de manipuler le climat à des fins militaires.

Des techniques de modification de l'environnement ont été appliquées par l'armée US pendant plus d'un demi-siècle. Le mathématicien étasunien John von Neumann, en lien avec le Département de la Défense des États-Unis, a débuté ses recherches sur la modification des conditions météorologiques à la fin des années 1940, au plus fort de la Guerre Froide, et il prévoyait des « formes de guerre climatique encore inimaginables. » Pendant la guerre du Vietnam, les techniques d'ensemencement des nuages ont été utilisées à partir de 1967 dans le cadre du projet Popeye, dont l'objectif était de prolonger la saison des moussons et de bloquer les voies d'approvisionnement ennemies le long de la route de Ho-Chi-Minh-Ville [NDT : À l’époque de la guerre du Vietnam, Ho-Chi-Minh-Ville était connue sous le nom de Saigon].

L'armée US a développé des fonctionnalités sophistiquées qui permettent de modifier les conditions climatiques de manière sélective. La technologie, qui est actuellement perfectionné dans le cadre du programme HAARP, High-frequency Active Auroral Research Program [En français : Recherches dans le domaine des hautes fréquences appliquées aux aurores boréales], est un appendice de l'Initiative de Défense Stratégique, « la Guerre des Étoiles. » D’un point de vue militaire, HAARP est une arme de destruction massive, qui opère à partir de l'atmosphère externe et qui est capable de déstabiliser des systèmes agricoles et écologiques partout dans le monde.

La modification des conditions météorologiques, selon le document de l'US Air Force intitulé AF 2025 Final Report, « offre aux combattants de guerre un large éventail d'options possibles pour faire échec ou pour contraindre un adversaire, » des capacités, dit-on, de déclencher des inondations, des ouragans, des sécheresses et des tremblements de terre: « La modification des conditions météorologiques va devenir un élément de la sécurité intérieure et de la sécurité internationale et elle pourrait se faire de manière unilatérale… Elle pourrait avoir des applications offensives et défensives et pourrait même être utilisé comme moyen de dissuasion. La capacité de générer des précipitations, du brouillard et des tempêtes sur terre ou de modifier la météo spatiale … de même que la création de conditions météorologiques artificielles sont une partie d'un ensemble intégré de technologies [militaires]. »

En 1977, une Convention Internationale a été ratifiée par l'Assemblée générale des Nations Unies qui interdit, « un usage militaire et toute autre forme d’utilisation hostile des techniques de modification environnementale ayant des effets étendus, durables ou graves. » Elle a défini « les techniques de modification environnementale » comme « toute technique pour changer, grâce à une manipulation délibérée des processus naturels, la dynamique, la composition ou la structure de la terre, y compris ses biotes, sa lithosphère, son hydrosphère et son atmosphère, ou de l'espace intersidéral. »

Bien que le fond de la Convention de 1977 a été réaffirmé dans la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) signée au Sommet de la Terre à Rio en 1992, le débat sur la modification météorologique à des fins militaires est devenue un tabou scientifique.

Les analystes militaires sont muets sur le sujet. Les météorologistes n’enquêtent pas sur cette question et les écologistes se concentrent sur les émissions de gaz à effet de serre en vertu du Protocole de Kyoto. Il n'est pas non plus question de la possibilité que les manipulations climatiques ou environnementales fassent parties d'un agenda militaire ou des service de renseignement, alors qu’il est tacitement reconnu qu’elles font partie du débat plus large sur les changements climatiques sous l'égide de l'ONU.
haarp-alter.jpg

Le Programme HAARP

Créé en 1992, HAARP, basé à Gokona en Alaska, est un réseau d’antennes de forte puissance qui transmettent par ondes radios haute fréquence, d'énormes quantités d'énergie dans l'ionosphère (la couche supérieure de l'atmosphère). Leur construction a été financée par l'US Air Force, l'US Navy et l’Agence pour les projets de recherche avancée de défense [Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA)]. Exploité conjointement par le Laboratoire de recherche de l'Air Force et le Bureau de la recherche navale, HAARP constitue un système de puissantes antennes capable de créer «des modifications locales contrôlées de l'ionosphère». Selon son site Internet officiel, www.haarp.alaska.edu , HAARP sera utilisé « pour induire un petit changement localisé dans la température de l'ionosphère afin que les réactions physiques puissent être étudiées par d'autres instruments située sur le site ou à proximité du site de HAARP. »

Mais Rosalie Bertell, la présidente de l'Institut international des affaires de santé publique [International Institute of Concern for Public Health],a déclare que HAARP fonctionne comme « un gigantesque appareil qui peut causer d'importantes perturbations dans l'ionosphère, ce qui crée non seulement des trous, mais de longues incisions dans la couche protectrice qui empêche les radiations mortelles [en provenance de l’espace sidéral] de bombarder la planète. »

Le physicien Dr Bernard Eastlund l’a appelé « le plus grand appareil de chauffage de l’ionosphère jamais construit. » HAARP est présenté par l'US Air Force en tant que programme de recherche, mais les documents militaires confirment que son objectif principal est « d’induire des modifications ionosphériques » en vue de modifier les conditions météorologiques et de perturber les communications et les radars.

Selon un rapport de la Douma d’État russe: « Les plans étasuniens visant à réaliser des expériences à grande échelle sous le Programme HAARP [et] de créer des armes capables de rompre les lignes de communication radio et les équipements installés sur les engins spatiaux et les fusées, provoquent de graves accidents dans les réseaux d'électricité et dans les oléoducs et les gazoducs et ils ont un impact négatif sur la santé mentale de régions entières. »

Une analyse des déclarations émanant de l'US Air Force nous fait penser à l'impensable: les manipulations clandestines de phénomènes météorologiques, des communications et des réseaux d'électricité comme arme de guerre mondiale, permet aux États-Unis de perturber et de dominer des régions entières. La manipulation météorologique est l'arme préventive par excellence. » Elle peut être dirigée contre des pays ennemis ou des « pays amis » à leur insu et être utilisée pour déstabiliser les économies, les écosystèmes et l'agriculture. Elle peut également déclencher des ravages sur les marchés financiers et les marchés de produits. La perturbation dans l'agriculture crée une plus grande dépendance de l'aide alimentaire et des grains de céréales de base importés des États-Unis et d'autres pays occidentaux.

HAARP a été élaboré dans le cadre d'un partenariat anglo-étasunien entre Raytheon Corporation qui possède les brevets de HAARP, l'US Air Force et la compagnie British Aerospace Systems (BAES).

Le projet HAARP est l'un des nombreux projets de collaboration dans le domaine des systèmes d'armement entre les deux géants de la défense. Le projet HAARP a été lancé en 1992 par Advanced Power Technologies Inc (APTI), une filiale de la société Atlantic Richfield (ARCO). APTI et ses brevets HAARP ont été vendus en 1994 par ARCO à E-Systems Inc. E-Systems Inc, engagé par contrat pour la CIA et le Département de la défense des États-Unis, est équipé du « Doomsday Plan [NDT : le plan de l’Apocalypse], » qui « autorise le Président à gérer une guerre nucléaire. » Le tout a été par la suite acquis par Raytheon Corporation, une compagnie qui compte parmi les plus importants fournisseurs de renseignement dans le monde. La compagnie British Aerospace Systems (BAES) a été impliquée dans le développement plus sophistiqué du réseau d’antennes HAARP, dans le cadre d'un contrat signé en 2004 avec l'Office de la Recherche Navale [Office of Naval Research].

L'installation de 132 émetteurs de fréquence élevée a été confiée par BAES à sa filiale étasunienne, BAE Systems Inc. Selon un reportage publié en juillet par Defense News, le projet a été entrepris par la division de Guerre Électronique de BAES. En septembre, elle a reçu de l’Agence pour les projets de recherche avancée de défense (DARPA) la principale récompense pour la réalisation technique de la conception, la construction et l'activation du réseau d'antennes HAARP. Le système HAARP est pleinement opérationnel et à bien des égards, il éclipse les systèmes d'armes stratégiques conventionnels existants. Bien qu'il n'existe pas de preuve formelle de son utilisation à des fins militaires, les documents de l'US Air Force laissent entendre que HAARP fait partie intégrante de la militarisation de l'espace. Par ailleurs, il est vraisemblable que les antennes ont déjà été soumises à des tests d’essai.

En vertu de la CCNUCC, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) a pour mandat « d'évaluer les informations scientifiques, techniques et socioéconomiques utiles pour la compréhension des changements climatiques. » Ce mandat comprend une guerre écologique. « La géo ingénierie » est reconnue, mais les applications militaires implicites ne sont ni l'objet d'analyse politique ni l’objet de recherche scientifique dans les milliers de pages des rapports du GIEC et des documents connexes, qui pourtant sont appuyés sur l'expertise et les contributions de quelque 2500 scientifiques, décideurs et écologistes. « La guerre climatique » est susceptible de menacer l'avenir de l'humanité, mais elle a été exclue des rapports du GIEC, qui a reçu le Prix Nobel de la paix en 2007.

Michel Chossudovsky est professeur d’économique à l’université d’Ottawa au Canada et il est le directeur du Centre de recherche sur la mondialisation www.mondialisation.ca en anglais www.globalresearch.ca

Traduction de Dany Quirion pour Alter Info

L’article original anglais est publié dans la revue The Ecologist de décembre 2007. Il est aussi publié sur ici : http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=7561
http://www.alterinfo.net/HAARP-Il-faut-se-mefier-des-experimentations-de-guerre-climatique-realisees-par-l-armee-des-Etats-Unis_a14598.html
 
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 16:33

fd1.jpg

 

http://levillagedesnrv.20minutes-blogs.fr/archive/2009/06/23/television-c-dans-l-air-ou-c-sous-l-o.html

 

 

 

 

 

 

 

 

Calvi pris en flagrant délit

de STIGMATISATION

des Musulmans.

 

 

 

 

 


 

Scandaleux ! Je viens d'écouter un ancien enregistrement que j'ai fait, C dans l'Air du 20 avril 2005, "Dans la peau de Benoît XVI".

 

Yves Calvi-Krettly OSE demander ceci: "Est-ce que ça va être un Pape de combat (il hésite)... par exemple... face aux Musulmans... je ne dirais pas face aux Musulmans... face à l'Islam ?"  Et plus loin: "La rivalité notamment face à l'Islam de plus en plus "conquérant" est perçu comme tel par beaucoup de Catholiques même s'ils ne veulent pas le reconnaître...". Calvi, bien connu pour ses positions en faveur du Pouvoir libéral, atlantico-sioniste, est pris en flagrant délit de partialité, de racisme anti-Musulman, c'est avec ce genre de déclarations pointant du doigt le Musulman, l'Islam, comme l'ennemi, qu'on PORTE ATTEINTE à la paix sociale, et qu'on entretient le désir de partir en guerre contre les Arabes, contre les Musulmans, contre l'Iran... 

 

Je pose gravement, solennellement, la question suivante (et je suis moi-même journaliste, attachée à l'indépendance de la presse, à la neutralité, au pluralisme, à l'impartialité): Peut-on se servir des Médias, de la Télévision, d'une Chaîne publique, financée par les Français eux-mêmes, pour attaquer un groupe d'individus, quel qu'il soit (hier le Juif, aujourd'hui le Musulman), pour inciter au choc de civilisations, à la guerre de religion, à la guerre ? Ce qui est dit, ici, est très grave, et devrait intéresser tous les défenseurs de la différence, du pluralisme, du bien-vivre ensemble, de la fraternité, du respect, et plus généralement, du... bien vivre !


Que font les défenseurs des Droits de l'Homme ? Que font les militants anti-racistes ? Que font les BHL ? Leur indignation est elle à sens UNIQUE ? La question doit impérativement être posée. Aujourd'hui, le racisme anti-Musulmans remplace le racisme d'hier, anti-Juifs. Tous deux sont aussi abominables. Alerte ! Si nous ne réagissons pas, demain nous serons emportés vers la guerre civile, et vers un choc de civilisations aux conséquences incalculables, car planétaires et nucléaires !


Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com/article-parti-socialiste-ou-parti-sioniste-gauche-clone-de-la-droite-elus-traitres-60829914.html

 

Hé hé, Calvi, ton aversion pour les Musulmans, les Arabes, l'Iran..  et ta soumission aux intérêts israéliens, montre-les moins, ça pourrait te valoir des ennuis, à force... essaie, si tu peux, de masquer davantage ta partialité, ton communautarisme, ta servilité envers les Maîtres du monde ! Pour faire semblant de servir l'information, au moins.... On ne t'a pas retiré ta carte de presse, encore, au fait ? Et ton pote Pujadas, Laisse d'or, roi de la désinformation ? On lui donne aussi sa carte de presse ? Hé hé, elle est belle, la Presse, en France.... eva R-sistons

 

 

 

 


Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Scandale
commenter cet article
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 16:30
36 min - documentary - climate change, indigenous issues   website


http://embassyofindonesia.it/wp-content/uploads/2010/05/Indonesia-Rainforest.jpg
State of the Forest is a hard-hitting report on the condition of Indonesia’s rainforest today. Still in the production phase, the film is presented above in 8 parts. Use the playlist button next to the play button to watch parts 2 through 8.

Through “a mixture of voices from communities covering Papua, Kalimantan and Sumatra, also blended with the expertise of some of the key Indonesian academics and activists,” State of the Forest provides an overview of the history, future, and present-day reality of Indonesia’s rainforest.

Films4, the producers of the film, explain on their website”The exploitation and clearance of forests has played a major part in funding Indonesia’s economy since the early 1970s, but the financial reward of this destruction has primarily only benefited an elite few. Land management has been largely unsustainable, based on short-term gains. The majority of the Indonesian population has had to suffer the broader consequences.”

And yet, the rate of deforestation “continues to accelerate,” a daunting concern since, palm oil plantations were established so rapidly from 1991 to 2006 — at a rate of “more than fifty” football fields an hour.

Today, “Indonesia is the second biggest producer of palm oil in the world, second only to Malaysia, and the palm oil industry provides the country with an important source of revenue. International demand has fueled the expansion of the industry.”

There is already an est. 7.2 million hectares of land covered in palm oil plantations, and the Indonesian government is planning to dedicate another 4 million hectares by 2015, solely for biofuel production.

Endlessly touted as being “environmentally friendly,” the replacement of Indonesia’s rainforest with palm oil plantations for biofuel “will exacerbate rather than reduce” stress on the environment — leading to even more natural disasters, water and air pollution, and increasing negative impacts on the 40 million Indonesians and Tribal Peoples that directly depend on the forest for their livelihood. (http://www.filmsforaction.org)


 Episode 1 State of the Forest - More Than Just Timber

 

.
.
.
.
4 autres vidéos ici :
.
http://www.internationalnews.fr/article-state-of-the-forest-more-than-just-timber-indonesia-documentary--44822591.html

aidesep

Les indiens, sur lequel le président a fait tirer à la mitraillette, "ne sont pas des citoyens de première classe" ! On peut donc les tuer comme des mouches !

 

 

.

Michel Collon Info


 

 Quand Chávez ou Correa parlent de réduire l’abîme social qui sépare les élites latinos et les peuples indigènes, on les traite dédaigneusement de populistes… mais quand Alan García se fait l’exécuteur des basses œuvres des grands groupes miniers U.S. et de l'accord de libre-échange (ALENA/NAFTA) alors là… silence gêné…


 

Trente-trois personnes ont sans doute été tuées et une centaine d’autres blessées vendredi dans des affrontements entre la police péruvienne et des tribus de l’Amazonie opposées à l’octroi de concessions à des compagnies minières étrangères dans la forêt équatoriale du nord du Pérou.


Au moins 22 manifestants ont trouvé la mort dans ces heurts, ont déclaré des chefs de tribu. Le gouvernement péruvien a fait état de 11 policiers et trois manifestants tués.



Les chefs indigènes ont accusé des policiers opérant à bord d’hélicoptères d’avoir ouvert le feu sur des centaines de manifestants pour mettre fin au blocage d’une route à 1.400 km au nord-est de Lima.


Les manifestants, très en colère, ont répliqué en prenant en otages un groupe de policiers près d’une station de pompage de la société nationale des pétroles, PETROPERU. Ils ont menacé d’y mettre le feu si les policiers ne renonçaient pas à vouloir disperser les manifestations en cours en Amazonie.


“Nous retenons 38 policiers en otages“, a déclaré un manifestant à la radio RPP. “Nous sommes 2.000, prêts à incendier la station“, a-t-il averti.


Des milliers d'amérindiens s’emploient depuis avril à bloquer routes et voies d’eau pour obtenir l’abrogation d’une série de lois adoptées l’an dernier pour encourager des compagnies étrangères à investir en Amazonie.


L’échec du premier ministre


Ce conflit, qui conduit certains à réclamer la démission du Premier ministre et du ministre de l’Intérieur, souligne les divisions profondes qui demeurent au Pérou entre les élites fortunées de Lima et les communautés indiennes miséreuses des zones rurales.


“Je tiens le gouvernement du président Alan García pour responsable d’avoir ordonné ce génocide“, a déclaré à la presse à Lima le chef indigène Alberto Pizango. Le gouvernement a lancé un mandat d’arrêt contre lui pour avoir encouragé le mouvement de protestation.


Imputant les violences aux manifestants, le président García a estimé que le moment était venu de mettre fin aux blocages des routes, des rivières et des installations énergétiques.


“Le gouvernement se doit d’agir pour imposer l’ordre et la discipline“, a dit de son côté le Premier ministre, Yehude Simon.


Cet ancien militant de gauche, auquel Alan García a fait appel voici un an pour tenter d’éviter des troubles sociaux dans le pays, n’a pas réussi à négocier l’arrêt des blocus en cours dans le bassin de l’Amazonie.


La compagnie argentine PLUSPETROL, qui avait déjà pratiquement arrêté les activités de sa concession 1AB dans le Nord péruvien, a fait savoir qu’elle y cessait la production. Elle extrait en temps normal un cinquième environ de la production pétrolière péruvienne.


Voir diaporama

 

Photo: Catapa

 



http://www.michelcollon.info/index.php?view=article&catid=6&id=2088&option=com_content&Itemid=11

 

.

2 autres vidéos ici :

http://www.internationalnews.fr/categorie-10183300.html

 

 

Amérique latine/Latin America 

Et aussi : http://www.survivalfrance.org/actu/4653
Agissez !
http://www.survival-international.org/actnow/writealetter/peruvianindians

Plus d'infos:

http://humeursdejeandornac.blogspot.com/2009/06/massacre-au-perou-12.html

http://inti.france.free.fr/agir-labas/communique-public-massacre-populations-autochtones-perou.html


Url de cet article: http://www.internationalnews.fr/article-il-y-a-un-an-un-massacre-dont-la-grande-presse-a-oublie-de-parle-celui-des-indiens-peruviens-par-alan-garcia-32506685.html
http://www.internationalnews.fr/categorie-10183300.html

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 04:18

 

Jules Dufour

 

 

Les valeurs promues par l'Occident depuis des siècles reposent sur les fondements d'une conquête brutale et meurtrière d'une grande partie de territoires profondément marqués depuis des millénaires par les cultures des peuples autochtones et ce, sous toutes les latitudes. Ces valeurs ont été forgées ensuite par la recherche effrénée et insatiable des ressources naturelles des espaces terrestres et marins, par le maintien, par la force et la violence armée, de la main mise de ces gîtes de richesses ainsi que du contrôle des infrastructures de production et des marchés de consommation rentables pour les intérêts des métropoles et des monopoles.

Les dommages causés à l'environnement mondial et à l'humanité par cette conquête n'ont jamais fait l'objet d'un bilan exhaustif, car l'histoire a surtout eu comme objet de louanger les prouesses des conquérants et diabolisé la résistance. Des vestiges archéologiques possèdent encore quelques traces de cet énorme génocide et du pillage éhonté des ressources rendues alors disponibles, mais elles ont été vite effacées de la mémoire des hommes. En ce début de troisième millénaire rien n'a vraiment changé. Les valeurs sont les mêmes, les processus sont semblables à ceux du passé, mais les capacités de conquête et de destruction sont maintenant infiniment plus grandes. Aujourd'hui, la souffrance, la maladie, la faim et la mort sont le lot de milliards d'habitants causées par ce processus, tandis que quelques individus accumulent des milliards de dollars pour leur permettre de poursuivre leurs oeuvres de destruction (Graphseobourse. 2010). Des populations entières sont marginalisées, humiliées, trompées, torturées et assassinées avec la complicité de gouvernements nationaux et la passivité des tenants de la gouvernance mondiale.

Avec les hommes qui meurent et les sociétés qui sont transformées par le commerce international injuste et le système financier foncièrement corrompu meurent aussi la vérité, la beauté ainsi que l'authenticité des biens et des cultures patrimoniales ainsi que la diversité biologique et humaine. Ce scénario est de plus en plus celui qui préside aux destinées de l'humanité. Les derniers rapports publiés par les Nations Unies sur l'état du monde évoquent de plus en plus ouvertement cette réalité d'aujourd'hui.


I. LES VALEURS DE L'AVOIR ILLUSOIRE

Les valeurs occidentales se développent dans un environnement qui détruit la pensée, car tout devient illusions, mirages, instants provisoires d'appropriations et déceptions pour la majorité. Le rêve de vivre heureux ensemble a été remplacé par celui de devenir riche seul et pour y parvenir des millions d'individus détruisent leur santé mentale et physique, ce qui les conduit inexorablement à une mort prématurée dans la plus grande indifférence. Il y a ceux que l'on abandonne et il y a ceux qui se transforment en prédateurs serviles à la merci des plus forts. Dans ce contexte, il n'y a que des perdants et c'est toute l'humanité qui en souffre.

Les concepts dits de développement promus en Occident sont encore officiellement ceux qui se rattachent à l'accomplissement personnel de l'individu. Réussir c'est dominer les autres, c'est savoir exploiter les vertus de la compétition, c'est sortir du lot, c'est être glorifié sur toutes les tribunes. Les concepts d'autonomie, d'entraide, de coopération et de solidarité sont viciés par des processus où l'appat du gain immédiat devient l'objectif prépondérant. Tout à ce moment-là n'est qu'illusions; des États soit-disant démocratiques et contrôlés par une minorité de privilégiés; des conflits armés de longue durée justifiés par des médiamensonges (Collon, M., 2008); un endettement faramineux des économies nationales et des individus pour financer les sorties de crises financières et économiques au profit de milliardaires véreux et sans scrupule.

 

II. LE MODUS OPERANDI SUPRÊME

Le discours global dominant de l'Occident, celui que l'on doit respecter de la naissance à la mort, agit en profondeur dans l'inconscient des sociétés et des individus, c'est celui qui dicte la conduite à suivre pour faire en sorte que les valeurs occidentales puissent continuer de triompher et de dominer la pensée collective.

Pour y arriver un certain nombre de conditions et de moyens sont mis en oeuvre, sont déployés à l'échelle planétaire et leurs coûts de mise en place et de fonctionnement sont assumés par les victimes elles-mêmes que l'on a eu l'habitude de désigner comme les consommateurs ou les contribuables. En fait, les bourreaux ne fournissent même pas aux condamnés la corde qui garantit leur pendaison. Ces moyens tendent à monopoliser tout l'espace public mondial et ce sont les agences de la presse internationale et les réclames publicitaires des grandes sociétés ou entreprises transnationalisées qui exercent les fonctions vitales. C'est alors l'entrée en scène de l'industrie du marketing trompeur et de la désinformation sans oublier l'influence, à l'intérieur de ce processus, des puissants lobbys du système financier international.

Le credo primordial que ne cessent de propager les puissances impériales c'est celui de la légitimité de leur existence en tant que pouvoir suprême sur la destinée de tous les habitants de cette planète ou de leurs droits d'intervention omniprésente et permanente pour assurer la survie des uns qui collaborent et la mort des autres qui manifestent leur insubordination. Ces règles ont été définies et précisées, au cours des dernières années, à l'intérieur du concept de la guerre mondiale contre la terreur (http://fr.wikipedia.org/wiki/Terreur ).

Les décisions que prennent les grandes puissances sont les bonnes pour l'environnement économique global et donc pour le bien-être de l'humanité. Pourtant, les efforts pour combattre la pauvreté et la misère, au cours des cinquante dernières années, se sont soldés par un échec retentissant (Dufour, J., 2008). Ainsi, l'illusion maintenue de l'atteinte des objectifs du Millénaire pour le développement en est la parfaite illustration. Ces décisions, comprendre ici ces ordres, sont exécutées par les États nationaux dits démocratiques et malheur à ceux qui oseraient les défier ou obtempérer aux visées des plus forts. C'est le régime de facto d'une dictature mondiale que le système onusien est bien incapable de neutraliser étant lui-même contraint de collaborer.

Nous avons donc, d'une part, un harcèlement médiatique incessant faisant l'éloge des bonnes oeuvres des puissances impérialistes et d'autre part une condamnation des résistants correspondant aux États de l'«Axe du Mal» ou aux organisations terroristes ou désignées comme telles.

Essayons de renverser cette vision unipolaire du monde et regarder l'Occident de l'extérieur. Quel panorama s'offre alors au regard de la majorité des habitants de cette Planète ?

- Les pays les plus puissants sur le plan militaire sont riches en concentrant au-delà de 80% de la richesse collective tout en constituant moins de 20% de la population mondiale. C'est la proportion qui nous est tradionnellement exposée pour comprendre l'ampleur du phénomène des inégalités. Pour assurer cette concentration de la richesse les pays les plus nantis peuvent compter sur 65000 entreprises multinationales et 850 000 filiales oeuvrant comme des tentacules dans l'ensemble utile planétaire. Ainsi, grâce à cet arsenal économique, selon Combat, 2% de la population mondiale détiendrait la moitié de la richesse mondiale (Combat, 2007).

- La puissance des pays riches a été édifiée au détriment des pays les plus pauvres par des guerres d'invasion et d'occupation qui ont causé, au vingtième siècle seulement, plus de 142 millions de morts et, pour la période comprise entre 1945 et 2000 un total de 41 millions de personnes tuées ou assassinées, la très grande majorité provenant des pays pauvres  (Leitenberg, M., 2006). Ce qui confirme cette citation du philosophe Jean-Paul Sartre: «Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent» (http://www.yabiladi.com/forum/quand-riches-font-guerre-sont-1-2257764.html).

- Cette puissance se maintient par la pleine subordination des pays pauvres vis-à-vis des règles du commerce international dictées par les pays les plus riches et les plus puissants.

- L'accumulation de la richesse s'est faite au détriment de l'environnement global et par un gaspillage gigantesque des ressources vitales renouvelables et non renouvelables.

 

III. Les actions terroristes de l'Occident

Devant ces faits ne serait-il pas justifié et fort à propos de parler d'un SYSTÈME TERRORISTE MAJEUR ET SYSTÉMIQUE qui se traduit par des interventions visant à semer la division et la peur et à créer les conditions pour des actions armées qu'il serait bien difficile de ne pas considérer comme étant des actes terrorisants pour les populations civiles. Les nombreuses guerres fomentées, alimentées ou livrées directement par les forces impérialistes ont engendré un climat de terreur non seulement durant les opérations guerrières elles-mêmes, mais aussi au cours de longues périodes après la fin des hostilités. Des sociétés entières ont été traumatisées et les séquelles qu'elles ont subies sont profondes et durables. Les préparatifs de ces guerres, la production des armements et les décisions entourant leur déclenchement sont foncièrement des actions terroristes, car celles-ci ont pour objectif premier de tuer des êtres humains et on peut considérer que la mise à mort est l'acte le plus terrorisant qui puisse être. Les guerres d’occupation de l’Afghanistan et de l’Irak peuvent être qualifiées comme étant la parfaite manifestation d’un terrorisme pratiqué à l’échelle mondiale (Dufour, J., 2008).

Dans ce contexte, les plus grands producteurs et exportateurs d'armements dans le monde pourraient être placés sur la liste officielle des États terroristes. On retrouve ainsi en premier lieu les États-Unis, la Russie, la France, le Royaume-Uni, la Chine et Israël et puis les autres pays qui collaborent à cette industrie de la mort. Ces pays seraient-ils alors les plus grands protagonistes de la terreur qui envahit des régions entières de la planète? C'est exactement ce sentiment qui anime les peuples pauvres, opprimés et frappés par la guerre quand ils s'arrêtent un instant pour essayer de comprendre les ravages de la géopolitique internationale. Une injustice globalisée par un capitalisme destructeur et sans conscience, des gouvernements nationaux soumis aux puissances impérialistes, des pseudo-démocraties légitimisées par des systèmes électoraux fonctionnant souvent dans un environnement dominé par les règles du plus fort et la détérioration et la destruction des zones de vie des pays pauvres par la déforestation abusive, l'érosion accélérée des sols, la désertification galopante et la surpêche industrielle.


IV. Le renversement des tendances lourdes du discours global

La pratique du terrorisme est surtout l’apanage des grandes puissances qui le développent en augmentant les tensions intra et interétatiques et en incitant les autres nations à pratiquer elles-mêmes le terrorisme d’état: atteintes aux droits humains, érosion des libertés fondamentales par l’adoption de lois antiterroristes, mesures répressives dans le maintien de l’ordre public, montages de scénarios d’attaques terroristes pour attiser la peur collective et ainsi justifier le renforcement des mesures de surveillance et de contrôle des éléments progressistes de la société civile.

Il faut crier haut et fort et répéter que la plus grande menace qui pèse sur l’avenir de l’humanité ce n’est pas l’Iran, la Corée du Nord, la Syrie ou le Venezuela, mais bien ce système global que représentent les grandes puissances et leurs alliés les plus fidèles. Ces entités  n’hésitent pas à utiliser tous les subterfuges et à manipuler l’opinion publique mondiale pour arriver à leurs fins.

Si nous commençons tous à formuler un doute dans notre esprit sur la véracité ou l’exactitude des dépêches de la presse internationale et que nous apprenons à démasquer les nouvelles fallacieuses, il est permis de penser qu’il sera possible de «démoniser» ce système dominant et de mieux comprendre les intentions profondes du discours global pour ensuite apprendre à le remplacer par le discours de la coopération et de la solidarité entre les peuples. C’est dans le cadre des organismes de la société civile et dans des expériences de libération nationale que ce discours doit s’implanter pour ensuite se répandre dans toutes les sphères de l’activité humaine. C’est seulement à ce moment-là qu’il sera permis d’espérer des jours meilleurs pour l’humanité.


Conclusion

Il nous faut chercher le terrorisme là il est le plus menaçant et il n'y aucun doute qu'il réside dans la capacité destructrice considérable des puissances nucléarisées avec à leur tête les États-Unis d'Amérique, puis la Russie, la Chine, le Royaume Uni, la France et Israël. Tant que nous n’aurons pas compris cette réalité nous continuerons de vivre dans un climat de terreur.

Références 

AXE DU MAL: http://fr.wikipedia.org/wiki/Axe_du_Mal

CHOSSUDOVSKY, Michel. 2007. La «diabolisation» des musulmans et la bataille pour le pétrole. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM), le 7 janvier 2007. En ligne: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=4367

COLLON, Michel. 2008. Dix guerres, dix médiamensonges. Le 16 mai 2008. En ligne: http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-19638343.html

COMBAT. 2007. 2 % de la population détient la moitié de la richesse mondiale. Le 3 juin 2007. En ligne: http://www.blogg.org/blog-58550-billet-2_et_de_la_population_detient_la_moitie_de_la_richesse_mondiale-605810.html

CHE Guevara ONU 1964: http://www.youtube.com/watch?v=zRy2eBY-2hQ

DUFOUR, Jules. 2007. L'état de la pauvreté dans le monde: un bilan controversé. 50 ans de lutte contre la pauvreté dans le monde : Des efforts mitigés pour un échec retentissant. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM). Le 31 août 2007. En ligne: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=6529

DUFOUR, Jules. 2008. Les guerres d’occupation de l’Afghanistan et de l’Irak. Un bilan horrifiant de portée mondiale. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation. Le 22 juillet 2008. En ligne: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9645  

DUFOUR, Jules. 2009. Le grand réarmement planétaire. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM), le 5 mai 2009. En ligne: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=13499

DUFOUR, Jules. 2009. Hugo Chavez et l'opinion publique mondiale : Manipulation et stratagèmes des grandes puissances. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM). Le 7 septembre 2009. En ligne: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=15095

DUFOUR, Jules. 2009. Les États-Unis : la «puissance intelligente » au service de la guerre. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM). Le 4 novembre 2009. En ligne: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=15926

GRAPHSEOBOURSE. 2010. Classement des milliardaires 2010. Le 23 septembre 2010. En ligne: http://www.graphseo.net/le-classement-des-milliardaires-2010/  

GUERRE CONTRE LE TERRORISME: http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_contre_le_terrorisme  

LE COLLECTIF ÉCHEC À LA GUERRE. 2004. La guerre contre le terrorisme: une arme de destruction massive. Montréal. Mars 2004. 16 pages.

LEITENBERG, M. 2006. Deaths in Wars and Conflicts in the 20th Century. Cornell University, Peace Studies Program. Occasional Paper #29. 3nd ed. August 2006. 83 pages. En ligne: http://www.cissm.umd.edu/papers/files/deathswarsconflictsjune52006.pdf  

LEMOINE, Maurice. 2004. De la guerre coloniale au terrorisme d’État. Le Monde diplomatique. Novembre 2004. En ligne: http://www.monde-diplomatique.fr/2004/11/LEMOINE/11679

POLIQUIN, Carole. 1997. " TURBULENCES " ou « 24 heures dans le marché global «  un film–documentaire de CAROLE POLIQUIN, cinéaste québecoise. Pourquoi les riches deviennent-ils de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres?

SACRÉ, Pascal. 2010. L’hypocrisie des États Occidentaux face à l’Iran. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM). Le 11 octobre 2010. En ligne: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=21395

TERREUR: http://fr.wikipedia.org/wiki/Terreur  

VANHOVE, Daniel. 2010.  EUROPE: Chercher, encore et encore, pour tenter de comprendre. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM). Le 28 octobre 2010. En ligne: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=21658


 
Jules Dufour, Ph.D., est président de l'Association canadienne pour les Nations Unies (ACNU) /Section Saguenay-Lac-Saint-Jean, professeur émérite à l'Université du Québec à Chicoutimi,   membre du cercle universel des Ambassadeurs de la Paix, membre chevalier de l'Ordre national du Québec. Il est associé de recherche au CRM (Centre de recherche sur la Mondialisation).


Jules Dufour est un collaborateur régulier de Mondialisation.ca.  Articles de Jules Dufour publiés par Mondialisation.ca

 

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=21739

Repost 0
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 03:35

LE GÉNOCIDE ALIMENTAIRE
DANGER : 3 Milliards de morts en prévision





LE CODEX ALIMENTARIUS
"Qui contrôle la nourriture, contrôle le monde"





Entre 1950 et 2008, le nombre de cancers a augmenté de 300%

Entre 1950 et 2008, la majorité de nos aliments  (fruits,  légumes, etc.)

Ont perdu près de 50% de leurs nutriments(vitamines, sels minéraux)

Entre 1950 et 2008, plus de 500 produits chimiques ont été autorisés dans l'alimentation, l'agriculture, les produits d'entretien, etc.


COMMENT CELA A-T-IL PU SE PRODUIRE ?

Après la 2ème guerre mondiale les gens qui avaient commis des crimes contre l'humanité furent jugés à Nuremberg. Une des personnes qui furent condamnées à l'emprisonnement était le président d'un gigantesque complexe industriel : IG Farben. Celui-ci produisait le fameux Zyklon pour les chambres à gaz ainsi que l'acier pour les camps de la mort et produits pharmaceutiques.  

 

Il avait inventé le slogan : qui contrôle la nourriture, contrôle le monde. A sa sortie de prison, il alla soumettre ce slogan à ses amis de IG Farben qui créèrent le codex alimentarius.

Codex alimentarius est un projet commun de l'organisation mondiale de la santé (OMS) et nourriture et organisation agricole (la FAO).

 

suite ici :

 

http://titchipiedreams.blog4ever.com/blog/lire-article-356689-1475466-codex_alimentarius___le_g_nocide_alimentaire_.html

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 03:06

riot.png

« La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d’un recours à la force rendu absolument nécessaire […] pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection. […] Un Etat peut prévoir dans sa législation la peine de mort pour des actes commis en temps de guerre ou de danger imminent de guerre […].»
Traité de Lisbonne, titre VII, article 72 (7)

Le texte qui suit nous vient d’Allemagne. Là-bas, beaucoup de personnes sont manifestement tout à fait conscientes de ce que l’UE n’est ni un projet de paix ni une structure axée sur les idées de liberté, d’Etat de droit et de démocratie. Et la majorité des Allemands préférerait sortir le plus vite possible de l’UE et passer d’une oligarchie des partis et d’un centralisme bureaucratique à une démocratie directe. On a peine à imaginer que certains veuillent faire l’inverse.

 

La peine de mort est-elle définitivement abolie en Allemagne, comme le stipule la Loi fondamentale ou va-t-elle faire son retour?

La Loi fondamentale permet aux soldats de tuer uniquement pour se défendre. Mais depuis la réunification, ce principe a été assoupli. Depuis, l’Allemagne participe activement à la lutte armée contre les «voyous», les «pirates», les «terroristes», les «islamistes»: elle ne se contente pas de les priver de leur pouvoir de nuisance, elle leur ôte la vie. Pendant la guerre en Yougoslavie, l’Armée de l’air a bombardé un pays non-aligné; maintenant, la Marine lutte contre les «pirates» au large de la Somalie et des troupes terrestres ont pris position en Afghanistan: l’Unité des forces spéciales (KSK) s’exerce à tuer de manière ciblée. D’autres cibles sont envisagées. Des soldats de la Bundeswehr sont en train d’apprendre le persan parlé en Iran, pays riche en pétrole.

Les intérêts que défend le pouvoir militaire n’ont pas fondamentalement changé depuis les guerres mondiales déclenchées par l’Allemagne au siècle passé. En1940, dans un document du Service géologique impérial, on pouvait lire: «Il est absolument nécessaire de s’emparer des réserves pétrolières du Proche-Orient pour assurer l’approvisionnement de l’Europe.» En 1993, Klaus Naumann, inspecteur général de la Bundeswehr et promoteur des engagements militaires contraires au droit international – «pour défendre les intérêts allemands» – déclarait de manière lapidaire: «Il existe au monde deux monnaies: le pouvoir économique et les moyens militaires pour l’imposer.» Quand quelqu’un nourrit à ce point imprégné des ambitions traditionnelles de grande puissance, il ne pense pas qu’il y a une troisième «monnaie», la raison économique, celle que pratique la Chine, par exemple, dans ses accords commerciaux qui présentent des avantages pour les deux parties et respectent le droit international.

Ce qu’a déclaré Horst Köhler, de manière un peu alambiquée, au retour de son dernier voyage présidentiel en Afghanistan, n’avait rien d’extraordinaire; c’était depuis longtemps assez évident: «J’estime cependant que d’une manière générale, nous ­sommes en train, et avec nous toute la société, de comprendre qu’un pays de l’importance de l’Allemagne, avec sa conception du commerce extérieur et sa dépendance par rapport à cela, doit savoir qu’en cas de doute, et au besoin, les engagements militaires sont nécessaires pour sauvegarder nos intérêts, par exemple assurer la liberté des voies commerciales, par exemple empêcher des instabilités régionales qui réduiront certainement nos chances en matière de commerce, d’emplois et de revenus.»

La transformation de la Bundeswehr d’une armée défensive destinée à la protection de la population en une armée soumise à l’économie et prête à intervenir dans le monde entier ne traduit pas toute la vérité. La Bundeswehr prévoit également d’intervenir à l’intérieur du pays dans un but dont les militaires et les politiques en charge de la Défense préfèrent ne pas parler, celui de protéger les riches et les grands groupes fraudeurs du fisc contre la population qui, elle, paie ses impôts. En effet, la peine de mort et le fait de tuer en cas d’«insurrection» et d’«émeute» permettent de se défendre efficacement contre une population qui n’est plus disposée à tout accepter.

Dans les «explications» relatives à la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne qui ont été formulées sous la présidence de la Convention chargée de l’élaboration de la Charte et actualisées sous la responsabilité de la présidence de la Convention européenne, on peut lire ceci à propos de l’article sur le «droit à la vie»: «La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d’un recours à la force rendu absolument nécessaire […] pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection. […] Un Etat peut prévoir dans sa législation la peine de mort pour des actes commis en temps de guerre ou de danger imminent de guerre […].» Ces formulations «négatives» doivent être considérées comme faisant partie de la Charte. Conformément au titre VII, art. 72 (7) du Traité de Lisbonne, les explications, rédigées pour faciliter l’interprétation de la Charte, doivent être dûment prises en compte par les tribunaux de l’Union européenne et les Etats membres. On constate ici une nette contradiction avec l’abolition de la peine de mort garantie à l’article 102 de la Loi fondamentale et avec le Protocole no 13 du 3 mai 2002 à la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales relatif à l’abolition de la peine de mort en toutes circonstances (Conseil de l’Europe).

Pour tromper l’opinion, les explications sur la Charte, qui figuraient encore dans la version refusée du Traité établissant une Loi fondamentale pour l’Europe, ont disparu du Traité de Lisbonne. On les trouve dans le Journal officiel de l’Union européenne du 14 décembre 2007. L’ancien vice-président de la Convention constituante de l’Union européenne Giuliano Amato a déclaré, en juin 2007, que les chefs de gouvernement étaient tombés d’accord pour rendre le texte difficile à lire afin que les réformes fondamentales ne sautent pas aux yeux et que l’on évite la demande de référendum dans les Etats membres (communication de la députée européenne Sahra Wagenknecht dans le magazine marx21 du 21 septembre 2007).

Dans la plainte déposée auprès de la Cour constitutionnelle allemande, par laquelle le député au Bundestag Peter Gauweiler (CSU) voulait faire constater que le Traité de Lisbonne était incompatible avec la Constitution allemande, son mandataire, le professeur Karl Albrecht Schachtschneider expliquait qu’«on peut voir des émeutes et des insurrections également dans certaines manifestations». Selon le Traité de Lisbonne, l’utilisation ­d’armes à feu mortelles dans de telles situations ne serait pas une violation du droit à la vie. En outre, les autorisations de l’Union européenne dans le domaine de la politique étrangère et de sécurité commune suffiraient pour introduire la peine de mort dans l’intérêt de l’efficacité des missions ou de la défense. [Il s’agit ici de la liste de «missions» européennes conformément aux articles 42, 43 et 222 du Traité de l’Union européenne, nda] Si par exemple le Conseil européen faisait usage de l’autorisation de fixer des dispositions d’application, ni le Parlement européen ni les parlements nationaux seraient impliqués.

La Cour constitutionnelle allemande a renoncé à examiner l’anticonstitutionnalité de ces droits de l’homme négatifs car, sinon, le Traité de Lisbonne, avec ses graves déficits démocratiques et le traitement de faveur accordé aux puissances financières et économiques, n’aurait plus été défendable. On a trouvé un artifice permettant de réduire un tant soit peu la mise à l’écart des parlements nationaux, c’est-à-dire une loi d’accompagnement européenne. Cette loi, maintenant promulguée, doit entre autres empêcher que le Conseil européen soit seul à décider d’un engagement de la Bundeswehr. Le représentant allemand au Conseil européen doit auparavant demander l’accord du Bundestag. Dans leur déclaration sur l’adoption du Traité de Lisbonne, les gouvernements des pays concernés ont, au point 17, insisté sur la primauté du droit communautaire, mais l’artifice a été efficace: La Cour constitutionnelle allemande a déclaré le Traité conforme à la Loi fondamentale.

.

Dietrich Antelmann

 

http://www.diatala.org/article-permis-de-tuer-pour-l-union-europeenne-60348622.html

 

Lire aussi,

sur le blog d'eva,

L'Union enuropéenne, une entité monstrueuse

tyrannie, dictature, mort des nations... :

   

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 02:59

Vendredi 5 Novembre 2010

Rapport: La terre brûlée, une nouvelle politique sioniste contre les Palestiniens

En Cisjordanie, les colons sionistes commencent à appliquer l’ancienne politique de la terre brûlée, dans le dessein de chasser le peuple palestinien de sa patrie et de ses biens. Cette politique devient une grande source de souci pour les Palestiniens.

Les derniers jours ont connu une recrudescence remarquable des agressions des colons sionistes contre les terrains agricoles palestiniens, en particulier contre leurs fermes et leurs oliviers. Les colons sionistes vont jusqu’à mettre le feu à ces terrains, à leurs arbres, à leurs produits. Ces incendies suivent ceux d’écoles et de mosquées, entre autres. Tous ces agissements ont pour objet de terroriser la population et de la pousser vers l’exil.

 

.

Souffrances quotidiennes

Tout un chacun sait comment et combien les colonies sionistes déployées partout en Cisjordanie dévastent tout ce qui se trouve autour d’elles : des points cancérigènes qui rongent toutes les cellules du corps palestinien. Les colons ne font que mettre de l’huile sur le feu. Récemment, ils ont mis le feu à l’école Al-Sawiya, au sud de Naplouse.

Le voisinage des colonies sionistes de Yatsahar, Itmar et Brakha, au sud de Naplouse, souffrent d’agressions quotidiennes : des incendies prémédités, des routes bloquées, des Palestiniens frappés, des olives volés sous la menace d’armes.

L’agriculteur Mohammed Qadous dit que chaque matin, un nouveau jour de combat commence, sans pouvoir connaître l’intention des colons de la colonie de Yatsahar. Cela dépendra de leur humeur. Le pire dans l’affaire, c’est que l’armée israélienne épaule les agresseurs israéliens, dans l’absence totale de l’autorité palestinienne et de ses services de sécurité.

 

.

Incendier les écoles

Les colonies sionistes ont mis le feu à l’école du village de Sawia et ont écrit des slogans incendiaires sur ses murs.

La collégienne Mona Mohammed dit que les colons sionistes ont mis le feu au dépôt de l’école, alors que les habitants du village ramassaient leurs olives, dans leurs terrains.

L’autorité de Ramallah pourchasse la résistance partout en Cisjordanie ; cela encourage les colons à tout faire, ayant les mains libres.

Ce sont des témoins oculaires qui ont vu les colons venant des points sionistes implantés sur les collines avoisinantes (Chifot Rahil, Chilo, Ayli) attaquer ladite école et mettre le feu au dépôt. Sur le mur, ils ont noté : « Les habitants des collines vous saluent », une salutation qui a coûté aux villageois plusieurs milliers de dollars et une peur atroce.

 

.

Coordination sécuritaire

Hamed Bitawi, député du Conseil Législatif Palestinien, remarque que ce n’est que cette coordination sécuritaire avec les occupants israéliens qui encourage les colons sionistes à faire plus d’agressions. Cette coordination ne fait que protéger les colons agresseurs et poursuivre celui qui pense à leur faire face !

Pour sa part, Mohmoud Khaled, activiste contre la colonisation et le mur, souligne que les colons sionistes créent chaque jour une nouvelle méthode pour faire mal au peuple palestinien, dont l’incendie de l’école Al-Sawia.

A remarquer enfin que ce ne sont pas seulement les colons qui agressent les Palestiniens. Les forces israéliennes d'occupation brûlent aussi la terre palestinienne et ses produits. Elles laissent la terre en cendre, inutilisable.


Vendredi 5 Novembre 2010


http://www.palestine-info.cc/fr/ http://www.palestine-info.cc/fr/

 


Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Scandale
commenter cet article
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 02:51

.

http://www.lepost.fr/article/2008/03/28/1173394_sarkostyle-le-tres-gros-mensonge-du-figaro.html


Publié le 6 novembre 2010 par Henri Maler

Le Figaro est un quotidien de droite : soit ! Il soutient inconditionnellement Nicolas Sarkozy : soit encore ! Il soutient la réforme des retraites : c’est son droit. Mais quand, à cette fin, il falsifie les études sur lesquelles il s’appuie (comme on peut le lire ici), de quel journalisme est-il question ?

Le Figaro adore les sondages : il n’est pas le seul. Mais il les instrumentalise avec un acharnement particulier, comme nous l’avions déjà relevé.

Quand la propagande dévore l’information, peut-on encore parler de journalisme ? Parfois il est préférable de rire que de se scandaliser. Qu’on en juge

À la « Une » du Figaro.fr, le 5 novembre 2010, ce titre :

Si cette « popularité » (sic) est stable, c’est donc qu’elle très basse.

Mais Le Figaro ne serait pas Le Figaro s’il avait titré

La popularité de Sarkozy reste très basse dans la tempête

Qui dit « tempête », dit baromètre : « Selon le baromètre TNS Sofres pour Le Figaro Magazine, la popularité de Nicolas Sarkozy est restée inchangée ». Depuis quand ?

Certes, cette « popularité » est en baisse depuis septembre, mais voici qui est plutôt rassurant (pour Le Figaro) : « Depuis septembre, le président de la République n’a finalement perdu que 4 points dans le cœur de ses concitoyens : ce n’est pas si cher payé pour une réforme qui se veut la plus emblématique du quinquennat ! »

Les concitoyens dont le cœur palpite pour Sarkozy seraient 26%. Mais cette « popularité » (sic) est restée stable entre octobre et novembre. « Victoire ! », crie Le Figaro :

« À force de répéter que la réforme des retraites n’a fait "ni vainqueur ni vaincu", Nicolas Sarkozy a réussi un exploit que révèle la dernière livraison du baromètre TNS Sofres pour Le Figaro Magazine  : des millions de Français ont eu beau défiler dans la rue, crier haut et fort leur sentiment d’amertume et d’injustice, la popularité du chef de l’État, qui n’a rien lâché sur l’essentiel, est restée inchangée. Basse, certes, mais intacte : comme en octobre, 26 % des Français lui font confiance pour résoudre les problèmes qui se posent à la France. »

À la différence de l’original stalinien, La Pravda de la droite française ne délivre, en guise de vérités officielles, que celles de la droite française. Le pluralisme limité a parfois du bon…

Henri Maler (avec Yannick Kergoat)

 

http://www.acrimed.org/article3476.html

Repost 0
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 02:48



L’histoire du sang contaminé n’est qu'une peccadille à côté des 4 millions de morts.

Gernez un secret d'Etat

Son équipe a vaincu le cancer et toutes les principales maladies dégénératives, c’est le pasteur du 3ème millénaire.


Le cancer

Pour éviter le cancer, André Gernez préconise un "protocole de prévention
active" qui se traduit par une mise en acidose de l'organisme via un jeûne
relatif prenant la forme d'une réduction alimentaire pendant trente jours
chaque année à partir de l'âge de risque qui se situe à la quarantaine. La
perte de poids doit être limitée à 1% sur une période de deux semaines pour
les personnes âgées de plus de 65 ans, avec renouvellement de la procédure
six mois après (soit deux cures annuelles). Gernez estime que le seuil de
détection du cancer à 1 milliard de cellules cancéreuses est bien trop
éloigné du seuil d'irréversibilité qui se situe à un million de cellules
cancéreuses.
Selon une étude réalisée par des chercheurs de l’INSERM sur un
échantillon de 13 000 volontaires, la consommation de vitamines et de minéraux
antioxydants naturellement présents dans les fruits et légumes ferait baisser
d’un tiers le risque de cancer chez les hommes de 45 à 60 ans. Mais le
docteur Gernez et le professeur Willem affirment qu'une étude INSERM
réalisée sur des souris démontre dès 1971 que le cancer peut être évité
dans 93% des cas.

En 1969, à la demande de Gernez le professeur René Truhaut de l'INSERM
commence à expérimenter le protocole de prévention du cancer sur les animaux.

En 1971, Gernez est informé par Gak du succès de l'expérimentation et ce
dernier lui demande une grille d'affinement.  
En 1974, le Professeur Paul Robert Marius Lechat décide de ne pas rendre
public les travaux de Gernez, contre l'avis du ministre de la santé Michel
Poniatowski.  

Gernez préconise un protocole "de prévention active" entre 35 à 75 ans du
fait que l'hormone de croissance se tarit. Or, 90 000 nouveaux cancers sont
détectés annuellement en France chez les personnes de plus de 75 ans, soit
près d'un tiers des cancers en 2005, et 250000 personnes de plus de 75 ans
vivent avec un cancer en ayant une espérance de vie de 6 à 7 ans.
La part des décès dus aux cancers est passé annuellement de 110000 en 1970
à 150000 en 2004, soit un accroissement de plus de 35% pour les hommes et 43%
pour les femmes.

En 2010, aucun de ses protocoles n'ont étrangement été financés ou
officiellement commandités par les institutions. Gernez l'explique par le fait
que « toutes les institutions sont d'accord ! ». Pressions du lobby de la
pharmacie (1ère industrie française) de la chimie du corps médical de tous
les partis politiques ?

Les enjeux économiques  


L'application du protocole ferait reculer la mortalité de 7 ans en moyenne.
Il serait le motif de refus de sa publication en raison du plus grand nombre de
retraites à payer et également pour l'absence de retombées financières
directes de ses découvertes.


Les travaux de Gernez, portant notamment sur le cancer et le SIDA, bien que
faisant l'objet de controverses, semblent reconnus par les institutions
scientifiques.
Censuré dans tous les média institutionnels et malgré la suppression de
l'agrément pour utiliser sa bombe au cobalt, Gernez publie néanmoins des
travaux sur le cancer, la schizophrénie, la myopathie, le parkinsonisme, la
maladie d'Alzheimer, le psoriasis, l'asthme, l'allergie et la sclérose en
plaques.
Ardent défenseur de la prévention des maladies dégénératives, André
Gernez a lancé un appel au Comité consultatif national d'éthique pour
expérimenter les trois protocoles suivants sur des volontaires : le protocole
unifié d'adoptions immunitaires (dit de "transfusion sanguine universelle par
adoption immunitaire") ; le Protocole préventif contre le cancer dit « de
prévention active» et le protocole chirurgical curatif visant à tarir
l'hormone de croissance par irradiation hypophysaire avec le Gamma Knife. Cette
dernière méthode consiste à tarir de l'hormone de croissance par une
intervention stéréotaxique dite "Stéréo GIHF" (Stéréo Gammathérapie
Intersticielle Hypophysaire Frénatrice) par l'inclusion d'une particule d'or
118 radioactive au niveau de la selle turcique. L'effet est acquis après une
latence de 6 à 18 mois.

Athérome

Gernez cite Georges Mathé, selon lequel le régime "Protocole de prévention
active" prévient de la dégénérescence artérielle pour 40% chez l’homme
et 60% chez la femme.

La schizophrénie  

La schizophrénie est donc une pathologie irréversible, fixée organiquement,
qui inverse le rapport normal entre l'activité corticale de deux réseaux
principal et accessoire. André Gernez précise que la myelinisation du cortex
cérébral, qui constitue le réseau principal, est acquise à l'âge de dix
sept ans et que la maturité du réseau à fibres fines du réseau accessoire ne
s'achève qu'à l'âge de trente à quarante ans. Gernez évoque un risque
de schizophrénie qui serait décuplé par la consommation de cannabis, en
particulier pour les jeunes mineurs dont le cerveau n'est pas totalement
développé.

La myopathie  

Pour Gernez, la solution thérapeutique à la myopathie consiste à araser la
poussée sécrétoire chez le nourrisson à risque, identifié par une prise de
sang de doser l'enzyme CPK. La progestérone présente l'avantage d'être
sans effet sur le tissu leydigien et prolonge l'imprégnation progestative de
la grossesse. Son mode d'administration se fait par l'application sur la peau
d'un gel à coefficient d'absorption percutanée de 10 à 80%.
La maladie de Parkinson  
La maladie de Parkinson prévaut dans les pays nordiques où la puberté,
freinant la sécrétion de la stimuline, survient plus tardivement que dans la
zone méditerranéenne où le stock blastique est ainsi économisé.

L'Alzheimer  

La solution consiste à inhiber la sécrétion de l'hormone de croissance,
stimuline qui active toute cytopoïèse : « Le tarissement prématuré de la
réserve de cellules souches aboutit à une atrophie cérébrale qui atteint la
formation la plus anciennement organisée : le système limbique, qui détient
la mémoire sémantique. ». La somatostatine, freinatrice de l'hormone de
croissance, présente un déficit secrétoire corrélé à l'Alzheimer. Mais
comme du temps est nécessaire pour banaliser cette procédure, Gernez suggère
d'utiliser temporairement des facteurs de protection établis par les
statistiques que sont le tabac et la boisson alcoolisée consommée au cours
d'un repas. Ainsi, Gernez estime que le tabagisme offre un taux de protection
de 20%, et que l'alimentation accompagnée de vin offre un taux de protection
d'environ 50% à 72% selon les statistiques). Tandis que les thérapies
classiques visent à éviter la formation de plaques dans le cerveau, Gernez
estime que "ces plaques sont des effets et non des causes". Par conséquent,
le traitement de l'alzheimer ne peut être que préventif.

L'asthme et les allergies

Dès 1949, Frank Macfarlane Burnet et Frank Fenner ont publié la constatation
de la tolérance immunologique suivant le mois de la naissance. Le risque
d'allergies lié à l'accouchement en maternité stérile a été mis en
évidence à l'unanimité lors de la conférence internationale de Berlin en
2006. Une intervention est donc légitimée lors de la phase de reconnaissance -
tolérance dont bénéficie le nouveau-né dès sa naissance jusqu'à 3
semaines : 30% des accouchements se font désormais à domicile en Hollande
depuis 2008. Pour prévenir l'asthme et les allergies, Gernez préconise de
mettre en contact le nourrisson, encore protégé par les anticorps de sa mère,
avec une pincée de poussière et un mélange de pollens.
Protocole entre 3 semaines et 3 mois maximum après la naissance

La surmortalité masculine

Pour Gernez, la maturation organogénétique se fait plus rapidement chez la
femme : ce tarissement de sa division cellulaire plus précoce préserve son
stock de cellules souches. A contrario, la plus longue organogenèse de l'homme
réduit sa réserve de cellules souches et donc son espérance de vie. Cet
écart de l'ordre de 7% se retrouve également dans leur différence de taille.


Récompenses  

1979 : André Gernez reçoit le prix « Hans Adalbert Schweigart » de l'Union
mondiale pour la protection de la vie décerné par un conseil scientifique de
40 prix Nobel. Linus Pauling lui remet cette récompense pour ses travaux sur
les pathologies dégénératives le 17/06/79 à Salzbourg en Autriche,
simultanément avec Konrad Lorenz.
2007: Médaille d'or de la société d'encouragement au progrès remise le
19 novembre 2007 au Sénat à Paris.

Source :
http://www.alterinfo.net/Sante-un-secret-d-etat-bien-garde_a50211.html

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 02:45

 

 

http://titchipiedreams.blog4ever.com/blog/lire-article-356689-1584829-les_chiffres_ridicules_du_terrorisme.html

 

Posted 01 nov 2010 — by ledbusqueurdebombes

Lire également cette récente interview du même expert à propos du dernier « message de Ben Laden ».


Lors d’une table ronde qui s’est tenue au Sénat le 29 janvier 2010 sur le thème « Où en est Al-Qaida », Alain Chouet (son site) - ancien directeur du Service de renseignement de sécurité à la DGSE – démystifie le concept « Al-Qaida » et dresse un tableau sans concession des réponses inadaptées et autres instrumentalisations faites par les pays occidentaux, sans pour autant dédouaner les dangers de l’extrémisme islamiste.


La vidéo que nous vous proposons est la version intégrale du discours d’Alain Chouet (la version originale d’une durée de 22 minutes est visualisable sur le site du Sénat).


Un discours passionnant et sans langue de bois qui se situe à des années-lumières du discours officiel sur le 11-Septembre et la « nébuleuse al-Qaida », que les médias relayent depuis bien trop de temps. Vous vouliez savoir ce que pensent nos « espions » d’al-Qaida? Accrochez-vous, les masques tombent.

 


Read More

 

 

http://infoguerilla.fr/?p=6170

Repost 0
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 02:38
L’enterrement théâtral du mouvement social chez Yves Calvi
inv   inv
inv

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkllkEFyVEZPSXrbro.shtml

 

Opinion de "Vogelsong"

 

(..) C’est une page d’histoire qui s’écrit, puis qui se tourne. Devant les yeux abêtis de ceux qui la regardent et qui l’ont faite. En octobre 2010, tout conspire à la seule issue raisonnable à la protestation qui secoue l’hexagone. Celle que le cercle de la raison auto-proclamé a décidé, quoi qu’il arrive, d’imposer. Le laminoir de la vérité, exigence sommitale qui nécessite une mise en spectacle. C’est une page d’histoire qui s’est écrite et qui se tourne. Une histoire circulaire où les mêmes plastronnes ivres de leur puissance, les mêmes trahissent pour une pitoyable aumône. Enfin, les mêmes donnent le change et perdent leurs frocs.


La lumière crue d’un plateau de télévision a pu révéler, l’espace fugitif d’une image l’incarnation même de la veulerie. Tout se passe comme si se nouait devant les yeux du monde l’histoire d’un mouvement social et la sortie par le haut de tous ses acteurs. Le spectacle politique en cette soirée du 25 octobre 2010 a pu dévoiler la théâtralisation de la soumission aux puissants. Y. Calvi journaliste d’accointance gouvernementale sautille frénétiquement sur son siège. Il a dénoué le conflit sur la “réforme des retraites”. In extremis à la fin d’un plateau, il obtient ce que trois semaines d’efforts populaires n’ont pas réussi à extirper. Dans l’interstice laissé frivolement par le publiciste majordome, L. Parisot conclut en seize secondes un accord de négociation sur l’emploi des jeunes et des seniors avec F. Chérèque. Tout le reste alors devient superfétatoire. Deux heures de débats pour seize secondes. Seize secondes impromptues. La fameuse négociation que tout le monde attend soutirée par la marraine du projet de réforme au parrain des reculades sur les acquis sociaux.

 

 

 



Rapprochement Chereque/Parisot 25.10.10
envoyé par dittrak. - L'actualité du moment en vidéo.


Un théâtre de marionnettes


Qui va croire à cette grossière mise en scène ? Ce jeu de marionnettistes dont les cordes sont visibles depuis les boulevards de la capitale qui mènent à l’Élysée. Mais tout se passe comme si la grâce finalement saisissait les acteurs du conflit. Revenus à la raison, au moins pour l’un d’entre eux face à l’inflexibilité du guide de la République. Qui peut croire en ce film, mal produit ? Dont le prologue s’éternise, C.Estrosi le sourire cireux, les cheveux impeccablement teins qui ressasse les éléments de langage sur le démocratisme. Ces mêmes éléments recyclés par Y. Calvi, toujours en pointe dans son soutien à N. Sarkozy. Tel un séide du Figaro en transit sur la télévision publique déversant sa logorrhée antisociale, vaillamment juché sur sa déontologie journalistique.


Les insignifiants


B. Thibault lui, sauve son scalp, laissant au traître habituel (son alter égo François) le rôle du traître. Lui conserve sa niche contestataire. La CGT rangée au rayon du marketing télévisuel, remisée aujourd’hui en syndicat acteur du spectacle pitoyable de la débandade sociale. Tout ceci serait aussi insignifiant que ces acteurs s’il n’y avait pas des Hommes sacrifiés. Trois semaines de luttes exténuantes physiquement et nerveusement, de sacrifices sur les salaires, purgés en seize secondes. Le dévouement d’une partie des salariés soldé à l’encan du journalisme d’état, et de la basse œuvre spectaculaire du dialogue social. Qui aura les mots pour expliquer ce dialogue aux lycéens fraîchement entrés en lutte, au quinquagénaire devant son brasero dont une dizaine de journées payées sont parties en fumée.


Après avoir synchronisé toutes les attentions pendant une petite heure, apprêté le public au climax du spectacle, L. Parisot porte l’estocade aux représentants syndicaux. F. Chérèque acquiesce d’un mouvement névrotique des cils, statufié par la méduse. B. Thibault fixe le lointain, penaud. La France décroche un dialogue social sur l’emploi des jeunes et des seniors avec celle qui prétendait dans une fulguration existentialiste “La vie, la santé, l’amour sont précaires, pourquoi le travail échapperait-il à cette loi ?”. Que va bien pouvoir proposer le MEDEF, alors qu’il n’a rien cédé sur les retraites ? Sur quelles bases autres que libérales F. Chérèque pense-t-il pouvoir dialoguer ? Un nouveau tour de piste pour discuter de ce qui a pu être sauvé de la précédente négociation. Un joli coup de poker bien orchestré par Y. Calvi pour le compte du gouvernement. Rideau.
_________
*
http://piratages.wordpress.com/
inv

 

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkllkEFyVEZPSXrbro.shtml

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 02:35

16:38 mer 03 novembre 2010

Espionnage Sarkozy

 

.

Les suspicions d’affaires de vol de portable ou d’écoutes téléphoniques s’avéraient être exactes! L’histoire Bettencourt y est pour beaucoup et Claude Angeli, rédacteur en chef du Canard enchaîné dénonce.

Retour en arrière. Depuis plusieurs années, les journalistes se plaignent d’être espionnés (sur écoute, suivis, cambriolés) lorsqu’ils couvrent des affaires hautement sensibles. La dernière en date, Bettencourt-Woerth, en est un exemple grinçant. Le site Mediapart, un journaliste du Point et un autre du Monde ont été cambriolés pour avoir suivi l’affaire depuis le début.

Une cellule secrète?

Les ordinateurs des deux journalistes contenant des informations (les fameux enregistrements) explosives ont été volés. Puis ce mercredi, Claude Angeli signe un article 'règlement de compte'. Dans Le Canard enchaîné, le rédacteur en chef certifie que Nicolas Sarkozy a demandé au patron de la DCRI (contre-espionnage) 'de mettre sous surveillance' les journalistes trop curieux.


Il explique même, de sources sûres: 'un groupe a même été monté avec des anciens policiers des RG qui se procurent les factures détaillées du poste fixe et du portable du journaliste à espionner'. À l’Élysée, personne n’a souhaité répondre.


Photo: familleeger.blogspot.com

 

http://expresse.excite.fr/les-journalistes-espionnes-par-sarkozy-N12299.html

 

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Emprise de Sarkozy
commenter cet article
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 02:27

 

 

Ce 25 octobre, les syndicalistes de la section Ouest-France du Syndicat national des journalistes (SNJ) ont publié un tract dans lequel ils dénoncent la « ligne idéologique à sens unique » de leur journal.

Ils déplorent que le projet gouvernemental de réforme des retraites soit présenté « comme une évidence qui doit s’imposer à tout esprit sain et raisonnable » ; tandis que la contestation est qualifiée d’« irresponsabilité coupable au regard des générations futures » ; et sa radicalisation accusée de mettre « en péril l’équilibre économique » et de saper « les fondements de notre démocratie ».

Quant au gouvernement, il « incarne l’ordre et la fermeté » face à des opposants « divisés et sans projets sérieux »…

Les syndicalistes du SNJ posent la question : « Que deviennent le pluralisme, la défense de la démocratie, le respect du lecteur qu’Ouest-France brandit, à la première occasion venue comme son étendard ? »

Ils révèlent les consignes données aux rédactions par la hiérarchie : « restreindre la couverture des manifestations “pour éviter de lasser” le lecteur » ; « mettre l’accent sur les perturbations – lycées bloqués, stations services à sec… – et [...] donner surtout la parole “aux gens dont l’activité commence à être perturbée par le mouvement” ».

Pour conclure, ils tiennent à préciser que « le SNJ n’est pas opposé à l’expression d’opinions affirmées dans les éditoriaux. A condition que les points de vue divergents puissent s’exprimer à la même place. A condition que le traitement de l’actualité reste dans le cadre dont il n’aurait jamais dû sortir : celui d’une information honnête et équilibrée des lecteurs.

C’est pourquoi le SNJ mène un combat pour la reconnaissance, par la loi, de l’indépendance des équipes rédactionnelles, leur permettant de s’opposer collectivement à toute pratique porteuse d’un risque heurtant la conscience professionnelle des journalistes ».


Source : Grève générale

 

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=17428

Repost 0
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 02:24
Jeudi 4 novembre 2010 4 04 /11 /2010 12:50
arton4098-54022.jpg
 

L’affaire Sakineh est à nouveau sur le devant de la scène portée par l’éclaireur boufffon BHL. Nous savons pourtant que cette histoire est une mise en scène organisée, uniquement, à des fins politiques afin de diaboliser l‘Iran pour que l‘opinion publique accepte sans moufter son prochain bombardement par Isarël ou les USA.

Peu importe si il a été mis en évidence que, la photo de la condamnée n’était pas la sienne, les médias la ressorte du placard pour déclencher l’émoi bafouant une fois encore leur devoir de vérification de l‘information.

Il est évident que si vous mettez cette photo, la jeunesse et la beauté supprimées, vous aurez moins d’émotion suscitées et de supporters à défendre votre cause. k1252626 

Monsieur Levy défendrait les Droits de l’Homme, nous dit-on ? Ah bon !... C'est une blague ! Mais alors pourquoi ne s’insurge-t-il pas quand une femme déficiente mentale se fait exécuter aux Etats-Unis pour le même chef d’inculpation ? Où est-il ?

Pourquoi n’organise-t-il pas des pétitions et des manifestations de soutien pour ces autres femmes qui attendent dans le couloir de la mort chez son ami Sam ? Où est-il ?

Pourquoi ne fait-il pas la même chose pour qu’Israël cesse de massacrer et de bombarder des innocents à Gaza ? Où est-il ?

Pourquoi est-il absent des plateaux télé et des radios pour dénoncer les victimes toujours innocentes de ces guerres iniques en Iraq, en Afghanistan et au Pakistan ? Où est-il ?

Et que lis-je dans le Figaro ici ! Toujours selon l’histrion sioniste : «  Nicolas Sarkozy aurait ainsi personnellement appelé Téhéran mardi. «Il a fait savoir aux autorités iraniennes qu'il faisait de l'affaire Sakineh une affaire personnelle. Et que si l'on touchait - ce sont ses mots dans la conversation que nous avons eue hier soir - à un cheveu de Sakineh, cela interromprait ipso facto tous les dialogues aujourd'hui en cours ». Ce message est passé directement et il semblerait qu'il ait été entendu », a-t-il expliqué sur RMC.

Bernard Kouchner, sans doute en préparant ses cartons, y  va aussi des sa petite blagounette ; Il aurait téléphoné aux autorités iraniennes pour leur faire part de sa «consternation».

Ouah !!!! L’ingérence est donc toujours à son paroxysme et les sophismes les plus éhontés pour abuser les Français seraient devenus un symbole démocratique et républicain ? Non !  je n’ose y croire. En politique carcérale et étrangère n'aurions-nous rien alors à balayer devant nos portes ? 

Bernard-Henri-Levy-fervent-defenseur-de-Sakineh_pics_390.jpgMais au fait ! Si je me souviens bien lors du défilé du 14 juillet, le roi Abdallah, d'Arabie saoudite, était présent à la tribune.

Comment est-il possible alors de recevoir un monarque en lui déroulant le tapis rouge quand on sait qu'il fait encore décapiter au sabre et en place publique des condamnés, hommes et femmes, et même des mineurs ? 

En 2009, 13 décapitations ont eu lieu et, en 2008, 102 personnes ont été décapitées en Arabie saoudite. Vidéo ici Cela ne te déranges pas Bernard ?

 

Bernarrrrrrrrrrd ! Bernarrrrrrrrrrrrd où es-tu ?…  Tu dis : « Sakineh » vit un calvaire» mais ces autres condamnés sont-ils morts de rire quand ils sont massacrés par tes potes ou décapités par des monarques que tu sembles respecter ?

Quand tu dis «Sakineh est une sorte d’otage» que dis-tu alors des parqués du camp concentrationnaire de Gaza ? Ah oui, eux, sans doute ne sont-ils pas des êtres humains à tes yeux ?…

Tu dis ici sur l‘Iran : « Un crime d'Etat, à coup sûr » . « Un crime contre l'Humanité, peut-être - car visant, à travers cette innocente, toutes les femmes d'Iran et toutes celles qui, hors d'Iran, pourraient devenir, comme elle, la proie du fanatisme des islamistes ».

Ton cerveau est quand même limité Bernard, car, innocente pour toi, peut-être, mais elle serait tout de même condamnée en France à une lourde peine d'emprisonnement.

Et l’erreur judiciaire, si erreur judiciaire il y a, est-elle réservée au pays que tu hais et que tu veux voir bombarder ; je n'ose pas dire rayer de la carte ?

N’a-t-on jamais condamnés et exécutés des innocents en France ? Et que fais-tu des arrestations arbitraires privant les détenus de plaider l'Habeas corpus en Israël, aux USA et ailleurs ?

Et que penses-tu des arrestations d'enfants mineurs en Israël  sur qui urine pour rire la soldatesque sioniste ici ?

Peut-être es-tu vert de jalousie de l’Histoire indiscutable, incontestable de ce grand pays l'Iran, berceau de l'Humanité, contrairement à la tienne contredite par  les juifs Shlomo Sand , Ilan Pappé et Finkelstein  et les autres ?

Alors Bernard as-tu de la m..... dans les yeux et les oreilles bouchées par un gros tas de cérumen pour ne pas voir ni entendre les cris horribles, les pleurs et les douleurs de ces autres victimes de la peine de mort et de celles massacrées par tes amis ? Où peut-être es-tu absent pour te faire tailler une autre chemise blanche pour tes prochaines prestations télévisées en ces moments là ? Ah oui ! C'est vrai. Tu passes aussi beaucoup de temps à défendre un personnage de fiction, nommé Botul.

 

Des défenseurs de ton genre, Bernard, les vrais humanistes n’en veulent pas ! Tu leur fait honte. La compassion, et il est évident que tu ignores ce que cela veut dire, n'a pas de liste sur laquelle sont incrites des races et des religions à condamner et à laisser massacrer. Alors oust  !

Payer une redevance télé pour entendre systématiquement des propagandes sionistes n'est plus tolérable ! REMBOURSEZ ! ;-))))

Et puis stop ! Si il était obligatoire de critiquer le Communisme et le Fascisme,  pourquoi alors n'est pas un devoir encore plus important au XXI siècle de critiquer le Sionisme ? Et pourquoi cet amalgame constant relayé par les médias entre antisémitisme et antisionisme ?  

 

http://www.diatala.org/article-bhl-ou-es-tu-60279307.html

Repost 0
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 23:20

 

 


 

 

http://hadria.riviere.over-blog.com/article-27515643.html


 

Le «Grand Israël» coloniserait une partie de l’Irak

 

 

 

En plus de leurs intentions déjà bien connues de prendre le contrôle total de la Cisjordanie et de la Bande de Gaza, de garder en permanence le Plateau du Golan en Syrie et de s’étendre dans le sud du Liban, les expansionnistes israéliens ont aussi les yeux sur certaines régions de l'Irak, considérées comme faisant partie du «Grand Israël» biblique.

 

Israël planifierait le déplacement de milliers de Kurdes juifs d'Israël, incluant les expatriés du Kurdistan iranien, vers les villes irakiennes de Mossoul et de Ninive, sous couvert de pèlerinages vers d'anciens sanctuaires religieux juifs. Selon des sources kurdes, les Israéliens travaillent secrètement avec le Gouvernement Régional du Kurdistan (KRG) pour mener à bien l'intégration des Kurdes et des autres Juifs dans les régions de l'Irak sous contrôle du KRG.

 

Après l'invasion étasunienne en 2003, les Kurdes, les Musulmans sunnites irakens et les Turkmènes ont noté que les Israéliens kurdes commençaient à acheter des terres dans le Kurdistan irakien, qui est considéré comme une «propriété» juive historique.

 

Les Israéliens sont particulièrement intéressés par les sanctuaires du prophète juif Nahum à Al Qush, du prophète Jonas à Mossoul, et par le tombeau du prophète Daniel à Kirkouk. Les Israéliens tentent aussi de revendiquer des «propriétés» juives à l'extérieur de la région kurde, notamment le temple d'Ézéchiel dans le village d'Al-Kifl de la province de Babel près de Najaf et le tombeau d'Esdras à Al-Uzayr dans la province de Misan près de Bassora, les deux en territoire dominé par les Chiites au sud de l'Irak. Les expansionnistes israéliens considèrent que ces sanctuaires et tombeaux font autant partie du «Grand Israël» que Jérusalem et la Cisjordanie, qu'ils appellent «la Judée et la Samarie.»

     

Les sources kurdes et irakiennes signalent que le Mossad israélien travaille main dans la main avec des compagnies israéliennes et destouristespour subvenir aux besoins des revendications des «propriétés» juives d'Israël en Irak. Le Mossad a déjà été fortement impliqué dans la formation des forces militaires Pesha Merga kurdes.

 

Les Israéliens seraient aidés par des mercenaires étrangers payés par les milieux évangéliques chrétiens des États-Unis qui soutiennent le concept de «sionisme chrétien».

 

Les Irakiens nationalistes allèguent que l’expansion israélienne en Irak est soutenue par les deux principales factions kurdes, dont l'Union Patriotique du Kurdistan, dirigée par le président nominal irakien, Jalal Talabani. Qubad Talabani, le fils de Talabani, sert comme représentant du KRG à Washington, où il vit avec sa femme juive, Sherri Kraham.


L’activité d'achats de terres d’Israël est aussi soutenue par le Parti Démocratique du Kurdistan, dirigé par Massoud Barzani, le président du KRG. Binjirfan Barzani, l'un des cinq fils de Barzani, serait fortement impliqué avec les Israéliens.

 

L’entrée en Irak des Israéliens et de leurs partisans chrétiens sionistes se fait non pas par Bagdad mais par la Turquie. Afin de dépeupler les habitants des terres revendiquées par les Israéliens, les agents du Mossad et les mercenaires sionistes chrétiens ont mis en scène des attentats terroristes contre les Chrétiens chaldéens, en particulier à Ninive, Irbil, Al-Hamdaniya, Bartalah, Talasqaf, Batnayah, Bashiqah, Elkosheven, Uqrah, et Mossoul.

 

Ces attentats des Israéliens et de leurs alliés sont d’habitude signalés comme étant de la responsabilité d’Al-Qaïda et d'autres djihadistes de l’Islam. [*]

 

Le but ultime des Israéliens est d’éliminer la population chrétienne dans et autour de Mossoul et d’exiger les territoires en tant que terres bibliques juives qui font partie du Grand Israël. L’opération israélo/chrétienne sioniste est un remake de l'exode des Palestiniens de la Palestine sous mandat britannique après la Seconde Guerre Mondiale.

 

En juin 2003, une délégation d'Israéliens visitant Mossoul a dit qu’il était dans les intentions d'Israël, avec l'aide de Barzani, d’établir le contrôle israélien sur le sanctuaire de Jonas à Mossoul et sur celui de Nahum dans la plaine de Mossoul. Les Israéliens ont dit que les pèlerins juifs israéliens et iraniens iraient dans la région de Mossoul via la Turquie et rachèteraient les terres où vivent les Chrétiens irakiens.

 

* Les centaines d’assassinats d’universitaires irakiens pourraient faire partie de ce plan, NDT.

 

Article original en anglais: Israel hopes to colonize parts of Iraq as ‘Greater Israel’, Online Journal, le  30 janvier 2009.
Traduction : Pétrus Lombard.

 

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=12131

 

 

 

 

Des hommes armés en tenues de mercenaires à l’église irakienne

 

Mardi 2 Novembre 2010


Des hommes armés en tenues de mercenaires à l’église irakienne

Des Irakiens inspectent les lieux d'un attentat à la voiture piégée devant une église catholique de Bagdad, le 1er novembre 2010.

 

Press TV, 2 novembre 2010

 

      Un responsable irakien a révélé que les hommes armés impliqués dans le drame récent dans une église du pays pourraient être des membres de compagnies de sécurité étrangères.

 

      Qassem Atta, porte-parole du commandement des opérations à Bagdad, a déclaré lundi que les assaillants qui ont donné l'assaut à l’église catholique Sayidat al-Nejat de Bagdad, portaient des uniformes utilisés par les entreprises de sécurité étrangères.

 

      Dimanche, un groupe d'hommes armés a pris en otage des dizaines de fidèles dans l'église. L'incident a duré près de quatre heures jusqu'à ce que la police intervienne. Le ministère de l'Intérieur irakien a dit plus tard que 52 personnes ont été tuées et plus de 60 blessées dans l'incident.

 

      « Grenade à la main, des hommes armés ont attaqué l'église, » a dit Atta à l'agence de presse Aswat al-Iraq. Il a fait remarquer que les forces de sécurité irakiennes ont arrêté cinq hommes armés, l'un des détenus ayant une nationalité arabe.

 

      « Les forces de police ont désamorcé quatre bombes, huit grenades à main et deux ceintures d'explosifs, » a-t-il ajouté.

 

      Les autorités irakiennes ont lancé une enquête sur l'incident et les interrogatoires des assaillants arrêtés sont en cours, selon le responsable irakien qui a ajouté que cinq des hommes armés se sont suicidés pendant l'attaque terroriste.

 

      Lundi, dans l’intervalle, 18 membres de compagnies de sécurité étrangères ont été arrêtés pour infraction à la loi par la police irakienne dans la région d’al-Ramiela, au nord-ouest de Bassorah.

 

      Malgré le retrait des forces de combat zuniennes plus tôt cette année, l'Irak continue à héberger quelque 50.000 troupiers zuniens qui restent dans le pays pour « conseiller et former, » sans parler des milliers de mercenaires armés étrangers employés par les entreprises de sécurité privées qui opèrent dans le pays pour assurer la protection de fonctionnaires et d’entrepreneurs pour la plupart étrangers.



Original : www.presstv.com/detail/149284.html
Traduction copyleft de Pétrus Lombard



Note du traducteur

 

Les monstrueux attentats interethniques en Irak sont rationnellement inexplicables. À moins, peut-être, qu’ils ont un lien avec cette histoire : Le " Grand Israël " coloniserait une partie de l’Iraq

 

http://www.alterinfo.net/Des-hommes-armes-en-tenues-de-mercenaires-a-l-eglise-irakienne_a51358.html

 

 

 

 

MONDE

Hezbollah: Le crime contre l’église de Bagdad porte la marque des sionistes

 

 

Hezbollah: Le crime contre l’église de Bagdad porte la marque des sionistes
Le Hezbollah a fermement condamné les crimes terroristes commis contre l’église Notre Dame à Bagdad, qui a couté la vie à des dizaines de fidèles, et l’agression des colons israéliens, la semaine dernière, contre l’église baptiste (Jérusalem AlQuds occupée), dont le premier étage a été incendié.
 
Dans un communiqué publié, lundi, le Hezbollah a rappelé, que "ce type de crime odieux était inconnu, dans notre région, avant l'occupation des Américains, qui se sont employés à réveiller et nourrir les susceptibilités confessionnelles et sectaires".
 
Le Hezbollah a ajouté que "ce crime porte la marque évidente et hypocrite du sionisme, car le projet sioniste a toujours été axé sur l'effritement de la région en entités hostiles les unes aux autres en vue d'imposer une seule hégémonie".
 
Réitérant la condamnation de ce crime, "le Hezbollah a présenté ses condoléances aux familles des victimes, tout en appelant le peuple irakien, toutes composantes confondues, à la coopération et l’union face aux assassins". 

Mardi 2 Novembre 2010
http://www.alterinfo.net/Hezbollah-Le-crime-contre-l-eglise-de-Bagdad-porte-la-marque-des-sionistes_a51343.html
.
.
L'avis d'eva:

La guerre d'Irak était en partie pour Israël. Les Médias ne l'ont jamais dit, évidemment.
Israël est derrière presque toutes les destabilisations du globe.
Le chaos est sa marque de fabrique.
Par ailleurs, Israël préfère aux Etats-Unis un candidat républicain. Les pseudos attaques ou complots d'Al Quaïda, à l'heure des élections américaines, visent à orienter le vote: Pour ceux qui incarnent le mieux la sécurité, républicains donc. N'oublions pas qu'Israël veut "sa"guerre contre l'Iran: Obama est réticent, alors que les Républicains la lui apporteront sur un plateau.
Enfin, le Pape a récemment condamné la colonisation israélienne. Les chrétiens d'Irak en paieraient-ils le prix ? Israël n'a aucun respect pour la vie humaine. Surtout s'il s'agit de goys (voir le Talmud, les non-juifs "sont des animaux à écraser, à éliminer..."). Pour mieux connaître le fond de la pensée des partisans d'Israël, il faut lire leurs textes... Lecture directe, bien sûr.

Les vrais resorts des politiques nous échapent complètement. Soyons vigilants, apprenons à les décrypter. Il y a des clefs. Israël en est une...

 

 

http://no-war.over-blog.com/article-crime-contre-les-chretiens-de-bagdad-quels-auteurs-partisans-d-israel-60178602.html

 

 

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 00:11

 

 

Découvrez le vrai visage d'Hadopi !

 

http://jaffiche.fr/decouvrez-le-vrai-visage-dhadopi-106

 

 

Avec plusieurs mois de retard, la Hadopi, la Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet a enfin envoyé les premiers courriels d’avertissement.
Mais, ce que l’on sait moins, c’est que derrière cette idée de poursuivre le pirate qui télécharge illégalement, se cache un autre objectif : filtrer les contenus sur le web.
La politique sécuritaire du gouvernement touche aussi le net.


  La face cachée d’Hadopi, Loppsi. Vers un filtrage du web ?  Une enquête de Mikaël Roparz.  (4'23")
   

En janvier dernier, lors de ses vœux devant les personnels de la Culture, Nicolas Sarkozy avait expliqué qu’il fallait “ dépolluer les réseaux en expérimentant sans délai les dispositifs de filtrage ”.
Et depuis c’est devenu une obsession.
Il y a quelques jours, il s’est entretenu avec le Pape.
Devant Benoît 16, il a appelé à “ réguler internet pour en corriger les excès et les dérives ”.

Cette envie de contrôler tout ce qui se dit sur le net, de filtrer les contenus c’est ce qui se cache derrière la HADOPI, ou encore LOPPSI, la future loi d’orientation et de programmation de sécurité intérieure qui est sans arrêt repoussée.
Lorsque l’on regarde les statuts précis de la Hadopi, il est dit : “la Haute Autorité évalue, en outre, les expérimentations conduites dans le domaine des technologies de reconnaissance des contenus et de filtrage par les concepteurs de ces technologies”.

 

 

 

 

 

 

Le web censuré ?

Eric Walter et Marie-Françoise Marais, secrétaire général et présidente de la Hadopi, rencontrés lors d’une conférence de presse sur le téléchargement illégal, n’ont pas voulu s’exprimer sur cette question du filtrage.

- Le 6 octobre dernier, Eric Walter était venu s’expliquer au micro de Nicolas Poincaré sur les missions de la Hadopi et les difficultés qu’elle a rencontrées lors de son lancement :

 

Des tests sur des mécanismes pour filtrer le web ont déjà été menés en Allemagne à la demande de la Société civile des producteurs phonographiques (SCPP).
Marc Guez, le président de la SCPP a déjà confirmé dans la presse spécialisée que ce système de filtrage fonctionnait.

  Des tests pour filtrer les contenus sur le web ont déjà été réalisés en Allemagne. Marc Rees, rédacteur en chef de PCInpact.  (0'34")
   

Avec des lois comme la Hadopi ou Loppsi, on tente de contrôler le réseau
L’idée de la LOPPSI c’est de s’attaquer de plein fouet au problème grandissant de la cybercriminalité. Mais pour beaucoup c’est un prétexte pour mieux contrôler ce qui se dit sur le web.

 

 

L’abri anti-censure de Reporters sans frontières

L’organisation de défense des médias Reporters sans frontières (RSF) a installé dans ses locaux rue de Valdivienne à Paris un “abri anti-censure” virtuel.
Son objectif : protéger les activités des journalistes, blogueurs et dissidents à travers le monde du contrôle des autorités et de la censure.
Cette salle peut accueillir journalistes réfugiés ou blogueurs de passage, où ils peuvent bénéficier de connexions Internet sécurisées qui utilisent des logiciels masquant leur identité et permettant de protéger leurs informations en ligne.
RSF estime qu’environ 120 personnes sont en prison à travers le monde pour leur activité de blogueur ou une autre forme de journalisme en ligne, pointant des pays comme la Chine, le Vietnam et l’Iran.

 

 

Un projet de décret

La France pourrait franchir dans les jours qui viennent une étape supplémentaire dans la surveillance des conditions d’utilisation d’Internet.
Un projet de décret organisant les moyens de sécurisation a été rédigé par le ministère de la Culture. Il a été notifié à la Commission européenne.
L’objectif est de renforcer les moyens de protection de l’accès à Internet pour lutter contre le téléchargement illégal.

Par ailleurs, Bernard Kouchner s’apprête aussi à réunir vendredi prochain (le 29 octobre) une conférence internationale consacrée à la liberté d’expression sur Internet. De nouveaux éléments qui montrent bien à quel point, Nicolas Sarkozy pèse de tout son poids pour un “internet civilisé”.

Enquête, Mikaël Roparz

 

http://www.france-info.com/chroniques-le-plus-france-info-2010-10-26-la-face-cachee-d-hadopi-et-de-loppsi-492768-81-184.html

 

 

Faut-il adopter Hadopi
http://www.fcointe.com/blog/index.php/2009/03/12/105-hadopi
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Internet-censure
commenter cet article
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 22:00
  

 

La "douce" Marie ! Moi, elle me fait penser à une tigresse !!!!

http://jmg78.hd.free.fr/gooimg.php?q=Marie+Drucker&start=42&imgsz=medium|large

 

 

Journal de 20 h (Marie Drucker),

FR2 26 octobre 2010:

Ce qu'on ne vous dit pas

par eva R-sistons

 

 

 

"Les manifs de trop" !!

 

Sourire aux lèvres

(mais de façade,

car une femme comme ça,

il vaut mieux ne pas l'avoir sur sa route !

Quel caractère, olé !),

la Marie (Drucker), au 20 h de FR2,

nous annonce que ça va mieux. Ouf !

Ouf pour qui, au fait ?

Mais pour le Grand Capital et pour le MEDEF, voyons !

On reprend le travail, adieu la chienlit ? Pas sûr. Passons.

 

Donc, nouvelle loi adoptée par le Sénat.

Mais... la brune au sourire de façade

oublie de dire qu'elle sera remise sur le tapis en 2013,

après les élections comme par hasard.

Patatra ! Tout sera à recommencer.

On nous a servi le hors d'oeuvre,

le plat de subsistance c'est pour après.

Et il sera copieux, copieux !

Manifs assurées... Comme dit Hollande,

la colère reste. Rien n'a été réglé,

les Français n'ont pas été écoutés.

A suivre, donc !

 

Sarkozy-et-guillaume.jpg

 

Ce n'est pas tout !

Silence sur un épisode glorieux pour l'Opposition

au moins communiste. Le député André Guérin brandit

une affiche représentant Sarkozy (Nicolas) et

Sarkozy (Guillaume), l'un travaillant pour le compte

du portefeuille de l'autre, aux Assurances,

et qui récoltera, si le Dieu du Fouquet's le veut,

le pactole des retraites qui seront ensuite capitalisées,

et aussi le fruit des contributions volontaires

des Français à Alzheimer. Chut ! Epargnons aux Français

les dessous de notre République-Ubu.


 

 

 

.

Et quid du recours de la Gauche devant le Conseil Constitutionnel ?

Il faut surtout faire croire aux veaux de France que tout est joué,

et bien joué ! Il est inutile de manifester, la récré est finie,

au travail (pour ceux qui en ont un), et pensons aux PME,

si on n'est pas sages elles vont licencier, licencier !

 

Allons, la Marie, tu as informé ? Tu crois ?

Ca vaut Pujadas, le roi de la désinformation.

Cachons la vérité aux Français, manipulons-les,

il en restera bien quelque chose en 2012 !

Hé hé, l'égérie des guerres pour la patrie,

la madone au sourire de granit,

la Marie, elle ne veut pas perdre son boulot en 2012 !

Et nous, boudons cette info torchon,

lisons les blogs. Oui, les blogs, comme celui-ci naturellement.

Pour être informés, vraiment !

 

Eva R-sistons

 

decrochons-de-la-TV.jpg

 

http://no-war.over-blog.com/article-medias-et-desinformation-sur-le-blog-r-sistons-a-la-desinformation-d-eva-45343166.html

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 21:32

 

 

 

 

 

Alors qu'il l'avait récemment traitée de "perruche", Jean-Luc Mélenchon s'est adressé sur RMC dans les Grandes Gueules une nouvelle fois à la journaliste de TF1 Laurence Ferrari.
Lui reprochant de l'avoir insulté en disant sur un plateau de télévision qu'il n'avait ni programme ni idées le leader du Parti de Gauche s'est emporté contre la présentatrice du 20h qui selon lui "gagne 1 million 100 milles euros par an" et "va en congé maternité pendant que des maternitantes par centaines sur son propre

Repost 0

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • R-sistons  à  la  désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages