Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 13:19

Note d'eva R-sistons :

 

Je vous prépare un dossier très documenté sur Kadhafi, notamment à partir d'articles du journal Le Monde des années 81, que j'ai retrouvés dans mes archives. Il était le contraire de l'image que l'on donne, il était un bienfaiteur de son peuple et pour son pays, un formidable dirigeant, un visionnaire, un authentique socialiste, il a fait de la Libye, Etat arriéré, un des pays les plus prospères, et même un modèle pour le monde ! La vérité doit éclater, je prétends que par son action, il mérite de figurer parmi les plus grands, et je vous le prouverai ! L'Occident terroriste, menteur, voleur, assassin, l'a éliminé en le présentant comme un bandit, un terroriste, un démon. Oui, jai entendu toutes ces expressions à son sujet dans les médiamenteurs, c'est un scandale !

 

Voici le témoignage d'une journaliste britannique indépendante, qui a vu et qui raconte la Libye sous les bombes de l'OTAN.

 

 


 

.

 

Jeunes libyens publient la verité sur la guerre en Libye

.

Libye : Lizzy Phelan, journaliste britannique indépendante témoigne de ce qu'elle a vu en Libye. Elle décrit également la guerre médiatique.

 

Vous et Jeunes libyens publient la verité sur la guerre en Libye

http://www.facebook.com/pages/Jeunes-libyens-publient-la-verit%C3%A9-sur-la-guerre-en-Libye/189667824408959?sk=friendactivity

 

facebook.com/pages/Jeunes-libyens-publient-la-verité-sur-la-guerre-en-Libye

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=oJgmKeuoCTE#!.

 

 

C dans l'Air : Calvi ose se demander si cette "victoire" de GB-France-Qatar... ne préfigure pas des interventions d'un genre nouveau, un peu partout, pour établir la démocratie... Une séquence illustre ce bonheur pour les peuples : Un jeune dit qu'il est heureux maintenant, dans un pays où l'on sera libre, liberté d'opinion et d'expression ! Et demain, quand il n'aura plus de travail, d'appartement gratuit, d'eau, d'électricité etc gratuits, mais qu'il sera au chômage, pauvre, endetté, en Libye occupée, que dira-t-il ? (eva R-sistons)

 

 

 

L'Actualité sur le site Comité Valmy :

 


Comité Valmy    www.comite-valmy.org      info@comite-valmy.org                                                                          
                                                                    nouveautés
     
  Kadhafi : un symbole anti -impérialiste africain - Assassiné, il devient un héros du combat des peuples pour la liberté Claude Beaulieu

        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1976

        Le sang du lion et le festin des rats par Bahar Kimyongür  - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1980

        MES, le nouveau dictateur européen par Rudo de Ruijter et Jozeph Muntenbergh - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1960

        Plusieurs centaines de milliers de manifestants répondent à l’appel du PAME à Athènes
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1977

        Todd : « La dette publique est un mécanisme d’exploitation financière des biens publics »
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1959

        NON à leurs guerres et à leurs dettes ! NOUS NE PAIERONS PAS !!! - Hervé Poly - 1er secrétaire de la fédération du Pas de Calais du PCF
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1957

        Construction européenne : la méthode monnaie - La lettre Volée - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1975

        11-Septembre : « C’est un sujet sale que l’on ne peut toucher que si l’on n’a plus rien à perdre » Interview d’Olivier Taymans
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1948

        Kadhafigrad par Thierry Laronde - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1961

        LA DEMOCRATIE REVENDIQUEE EN OCCIDENT Par Ahmed Halfaoui - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1973

        Le vice-président soudanais : La civilisation occidentale menace l’humanité  http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1966

        Corée du nord - VERS UN TOURNANT DIPLOMATIQUE ? André Aubry - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1972
       
        Egypte / Les Frères Musulmans égyptiens à l’épreuve de la révolution 1/3 par René Naba
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1950

        Égypte / Les Frères Musulmans égyptiens à l’épreuve de la révolution 2/3 Réné Naba  
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1974

        A propos d’Occupy Wall Street par Lloyd Blankfein, président de Goldman Sachs - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1969

        CEI : Poutine parlera Union eurasienne - RIA Novosti - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1967

        Ca vote, ça s’agite et ça empapaoute dur par Dimitri (16 octobre)   http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1965

        Débat Aubry/Hollande vu par un économiste de la démondialisation ( J Sapir ): "deux robinets d’eau tiède issus du ballon Delors"
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1958

        L’art de la guerre Le grand jeu africain - Manlio Dinucci - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1964
       
        L’escrimeuse tunisienne Sara Besbes pointe son épée au sol - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1963

        Les godillots de l’Assemblée nationale française vont-ils légiférer pour l’instauration d’un délit d’honnêteté ? Jacques Tourtaux     
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1962

        En célébration du centenaire de la révolution chinoise de 1911 Domenico Losurdo
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1956
       
        Al-Qaïda : la fin d’une légende par Michel Chossudovsky  - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1955

        Afrique : la balkanisation par la guerre - Francis Arzalier  - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1954

        Un million de manifestants à Damas Réseau Voltaire - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1953
       
        Libye : l’OTAN veut une guerre sans fin Russia Today  - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1952

        Après le 11 octobre : « Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? » par Jean Lévy
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1951

        Manœuvres impérialistes au Yémen et en Libye  par Mohamed Belaali - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1947

        L’art de la guerre Que le colonialisme était beau - Manlio Dinucci  - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1946

        Drame au lycée Jean Moulin de Béziers (Hérault) :  un communiqué du PCF local 
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve613

  

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Guerre médiatique
commenter cet article
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 23:50


 

 

Les médias étasuniens intensifient leur campagne contre Chavez

 

Eva Golinger

 

A l’approche des élections au Venezuela, les médias internationaux intensifient leur couverture négative de ce pays. CNN applaudit au terrorisme contre la république sud-américaine, tandis que Fox News accuse le gouvernement Chavez de terrorisme.

Ces derniers jours, le volume et l’intensité de nouvelles négatives, fausses, biaisées ou manipulées concernant le Venezuela ont augmenté. Chaque fois qu’une élection approche, le Venezuela connaît le même phénomène. L’objectif évident et coordonné de cette campagne internationale est clair : renverser le président vénézuélien.


Au cours des huit dernières années, ceux qui poursuivent cet objectif ont fomenté et tenté de justifier coups d’Etat, sabotages économiques, actes de terrorisme, tentatives d’assassinat, interventions dans les élections, guerre psychologique, sans compter un accroissement disproportionné de la présence militaire états-unienne dans la région, tout cela dans le but de renverser Chavez. Et pour atteindre cet objectif, qui semble chaque année accessible aux pouvoirs en place, des millions de dollars des contribuables américains sont versés par des agences US à des partis politiques, des campagnes, des candidats et des organisations opposées à Chavez

Les médias internationaux ont aussi joué leur rôle. Titres accrocheurs et reportages tendancieux essayent d’amener l’opinion publique à croire qu’une action est nécessaire pour extirper du Venezuela le mal que représente Chavez.

Suivant The Economist, ’le Venezuela a la plus mauvaise économie du monde’, alors que les chiffres cités par le magazine financiers ne le confirment nullement. The New York Times, qui donne le ton de la presse dans le monde entier, titrait il y a quinze jours ’On tue plus au Venezuela qu’en Iraq’, ce qui est inexact et dangereux.

‘Le Venezuela a le taux de meurtres le plus élevé de l’hémisphère’, proclamait Newsweek, en ajoutant sans aucun fondement : ‘La popularité de Chavez est en chute libre.’

Ces médias veulent ignorer qu’en fait l’économie du Venezuela progresse, malgré la crise financière mondiale, et que, s’il est exact qu’il y a une criminalité et des assassinats à Caracas, cela ne peut se comparer aux millions de victimes iraquiennes qu’a provoquées la machine de guerre états-unienne.

Et si un taux de popularité de 54% (selon les derniers sondages) est une ‘chute libre’, que dire du taux de 47% ‘au mieux ‘ du Président Obama ?

La télévision est encore pire que la presse écrite. Il y a quinze jours, CNN a diffusé la première d’un docu-reportage intitulé ‘Les gardiens de Chavez’ dans lequel la chaîne internationale associait mensongèrement des groupes armés, des criminels, des terroristes et des paramilitaires au gouvernement vénézuélien.

Le 13 septembre, une dizaine de jours avant les élections législatives au Venezuela, dans une émission en espagnol de CNN en prime time, Patricia Janiot a interviewé en direct un prisonnier évadé du Venezuela qui avait été jugé et condamné pour terrorisme deux ans auparavant.

Dans une démonstration évidente de montage journalistique, Janiot a qualifié le terroriste en fuite de ’prisonnier politique’, d’’étudiant persécuté’ par le gouvernement Chavez. Il s’agit de Raul Diaz Pena, condamné en 2008 après un long procès où il a été prouvé qu’il était l’un des auteurs d’une attaque aux explosifs C4 le 25 février 2003 contre les ambassades de Colombie et d’Espagne à Caracas.

Diaz Pena s’est évadé le 5 septembre, est arrivé à l’aéroport international de Miami dans un avion de ligne, a pu entrer sans problème aux Etats-Unis, bien que terroriste condamné et repris de justice.

Et à peine une semaine après son arrivée, il apparaît en prime time à la télévision.

‘Combien d’étudiants sont prisonniers politiques au Venezuela ?’ s’enquit Janiot. ’Avez-vous été torturé ?’demanda-t-elle d’une voix pleine de sollicitude. A la fin de l’interview, l’étoile journalistique de CNN souhaita bonne chance au terroriste en fuite, en le félicitant d’avoir échappé à la ’terrible dictature’ de Chavez‘.

C’est surprenant qu’une chaîne de télévision internationale interviewe en direct un terroriste condamné et lui souhaite bonne chance en public sans se soucier des conséquences possibles. C’est une forme d’ironie seulement possible quand les medias US traitent du Venezuela 

Pour CNN, quand il s’agit du Venezuela, les terroristes sont des ’prisonniers politiques’ et les repris de justice des ’immigrants’. Deux jours après que CNN ait ouvertement validé et approuvé l’usage de la terreur au Venezuela dans l’interview de Raul Diaz Pena, Fox News titrait : ‘Le Venezuela annule le circuit « Vol de la terreur » en Syrie et Iran’

Dans le texte, repris également sur son site web, la chaîne qualifiait le Venezuela de l’une des ’nations du monde les plus favorables au terrorisme’ aux côtés de la Syrie et de l’Iran.

S’agissant d’une ligne régulière parfaitement normale Caracas-Damas-Teheran assurée par l’opérateur venezuelien Conviasa, Fox News affirmait mensongèrement que ‘ces vols transporteraient un chargement illégal, destiné à des attentats, par exemple des explosifs, voire des produits radioactifs, et assurerait les déplacements de terroristes, d’espions, d’experts en armement, de hauts responsables iraniens du renseignement, de membres du Hezbollah et du Hamas.’

La source ? ‘Des services de renseignement occidentaux, des personnalités de l’opposition au Venezuela et un ex-espion de la CIA basé en Iran.’ Très convaincant.

Après cette information dangereuse et intentionnellement inexacte qui vise à associer le Venezuela au terrorisme international (ironiquement tandis que CNN accueille un terroriste vénézuélien, Fox News accuse le gouvernement vénézuélien de terrorisme), Fox News poursuit en accusant le Venezuela de favoriser le terrorisme contre les Etats-Unis.

Reza Khalil, pseudonyme d’un Iranien qui, comme l’a confirmé la CIA, a fait de l’espionnage pour le compte des USA en tant que membre de la Garde Révolutionnaire d’Iran, a dit à Fox News.com que ces ’vols spéciaux’ ont été ‘utilisés dans la création d’un réseau terroriste dominé par l’Iran qui atteint à présent les Etats-Unis’.Il a dit que ces vols ont ’servi a appuyer les tentatives de l’Iran de créer une base d’opérations dans l’hémisphère occidental’.

Mais juste après cette accusation mensongère, Fox News a mis en doute ses propres affirmations, sa source originelle admettant qu’il n’avait pas vraiment de preuve de ce qu’il avançait.

Peter Brookes, ex-analyste du Département de la Défense et ex-agent de la CIA, actuellement membre de l’Heritage Foundation, a dit qu’il y avait à bord de ces vols vers le Venezuela un flot continu de membres influents d’Al Quds, l’unité d’élite de la Garde de la Révolution iranienne, qui occupaient des postes dans les services de renseignement vénézuéliens. ‘Nous ne pouvons dire avec certitude ce qui se passe, mais c’est clandestin et secret’, dit-il.

Dans la dernière ligne droite avant les élections législatives du 26 septembre, les attaques des medias ne peuvent que s’intensifier.

La semaine dernière, dans une interview au quotidien espagnol El Pais, l’écrivain uruguayen Eduardo Galeano a résumé la campagne médiatique contre le Venezuela : ‘Il y a une entreprise de « démonisation » de Chavez. C’est un scandale qu’aujourd’hui il y ait chaque minute trois millions de dollars de dépenses militaires. Pour cela il faut des ennemis. Dans le théâtre du bien et du mal les rôles sont interchangeables. Ainsi Saddam Hussein, un saint de l’Ouest, fut changé en Satan.’


Article original en anglais : US Media Intensifies Campaign Against Chavez

Traduit de l'anglais par Annette Pagnoule pour www.michelcollon.info

 

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=21168

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Guerre médiatique
commenter cet article
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 04:01

1968-presse-ne-pas-avaler.jpg


 

Titre original: Entretien avec Pascual Serrano « La censure est le propre du pouvoir » par Manola Romalo   


 

En tant qu`information alternative aux grands médias, le journaliste espagnol Pascual Serrano (Valence, 1964)  fonda en 1996 le journal électronique indépendant « Rebelión ».  En 2006-2007 il a été assesseur éditorial au canal de télévision alternatif de Caracas, Telesur.. Pascual Serrano écrit pour une dizaine de journaux, tels : « Público », « Diagonal », « Mundo obrero », « El otro país” et “Le Monde Diplomatique”.


 

Vous démontrez dans vos essais que la fonction principale des grands médias de la presse, de la radio, de la télévision et de l`Internet est de « convaincre l`ensemble des populations de leur adhésion aux idées des classes dominantes ».  Comment parviennent-ils à obtenir ce consensus de la part du grand public ?


 

À cet effet les médias utilisent de nombreuses techniques qui dépendent en particulier de chaque cas et du profil social des récepteurs. Mais où ils ont le plus de succès, c`est dans le fait de nous convaincre que le contenu de leurs informations est neutre, objectif et impartial…Le public croit qu`il a devant soit quelque chose d`aseptique. Le secret consiste à réaliser une  « intentionnalité informative » de telle sorte que le citoyen ne s`en aperçoive pas. L`époque ou on nous faisait ingurgiter d`interminables discours ou des articles d`opinion séducteurs est passé.  Dans d`autres circonstances, les médias présentent en tant qu`opinion de la majorité des citoyens uniquement l`opinion éditoriale du média respectif. De la même façon, le langage est manipulé pour servir les intérêts des classes dominantes. Des mots et des concepts qui ne doivent plus exister dans l`imaginaire collectif, par exemple celui de « classes sociales »,  disparaissent.


 

Généralement nous croyons que seules les dictatures censurent les médias. Mais la nouvelle forme de censure emploi des méthodes bien plus subtiles. Quels sont ses principaux mécanismes ?


 

La censure traditionnelle consistait à interdire que se transmettent les informations ou les opinions qui ne plaisaient pas au pouvoir. Aujourd`hui, au nom de la liberté d`expression,  on diffuse des mensonges et des falsifications avec une totale impunité. De cette façon la vérité termine occultée entre mensonges et trivialités, le résultat est le même qu`avec la censure.  D'autres fois on omet des éléments de contexte o bien des antécédents indispensables pour comprendre un événement controversé, fait qui censure l`événement dans toute sa complexité.


 

Le 26 mars, Wikileaks a dénoncé le plan de la CIA de lancer une campagne en Europe, principalement en France et en Allemagne, ayant comme but d`influencer l`opinion publique en faveur de la guerre d`Afghanistan. (1) Cette information a  été passée sous silence par tous les grand média de ces deux pays. Qui filtre l`information ?


 

Les grands médias de communication sont uniquement les supports des puissants groupes économiques- Les intérêts, les valeurs et les principes de ces groupes vont servir comme filtres pour choisir ce qui sera publié ou pas.  De la même façon  vont influencer  d`autres lobbys nécessaires, qui ne sont pas forcément des actionnaires. Par exemple : les annonceurs, les entreprises avec lesquelles les médias travaillent, les gouvernements amis, etc. …


 

Occultant le fait que le gouvernement du Venezuela a pris des mesures pour protéger sa population de la spéculation des entrepreneurs,  l`agence d`État Germany Trade & Invest écrivait dans un rapport, fin janvier 2010: « Le désavantage pour les entrepreneurs est le fait qu`il leur est enlevé le moyen de supra-facturation.»  Ces « désavantages » seraient-ils la cause de la guerre médiatique déchainée par les pays néolibéraux contre le président Hugo Chávez ?


 

Les gouvernements progressistes d`Amérique Latine sont un défi pour le modèle néolibéral des pays riches. Ils ont démontré qu`ils ont l`appui des masses populaires, qu`ils gagnent à tour de bras les élections, que le peuple défend au-delà des urnes ces gouvernements avec une passion impressionnante, qu`ils ont obtenu des améliorations sociales inimaginables sous les régimes néolibéraux des années `90, que l`état peur (et doit) jouer un rôle important dans l`économie et dans les secteurs stratégiques, que les ressources naturelles doivent être publiques et nationales. Tout cela suppose une perte de terrain pour la progression du néolibéralisme et ne pouvait provoquer qu`une réaction agressive de la part des pouvoirs économique mondiaux. C`est à travers les médias de communications - aujourd`hui les champs de bataille prioritaires -  que s`obtient l`adhésion de l`opinion publique, condition sine qua non pour imposer les agressions suivantes.


 

Quels moyens ont les citoyens pour reconnaitre les vraies informations des  mensonges. Quelles références intellectuelles ont-ils comme choix ?


 

Le journalisme se passe de même qu`en médecine : vous devez avoir confiance dans un média de communication ou bien dans un journaliste de la même manière que vous vous confier à un chirurgien pour qu`il opère votre cœur. Puisque normalement nous ne pouvons pas aller en  Afghanistan pour vérifier ce qui s`y passe, nous devons avoir confiance en celui qui nous rapporte les faits de ce pays.

 

Le premier pas est de savoir qui est le patron du média de communication, quelle entreprise ou quels intérêts se trouvent derrière. Il pourra  mériter notre confiance uniquement si nous savons qu`il s`agit d`un projet indépendant des groupes d`entrepreneurs. De même, nous devons détecter les analystes et les journalistes honnêtes et rigoureux, spécialisés dans différents thèmes. Dans mon livre « Désinformation » je fais des propositions en ce sens. D'autre part, nous devons connaitre l`éventail des mouvements sociaux pour pouvoir leur demander conseil. Ils connaissent les sources et manient de précieuses informations que les grands médias ne nous offrent pas. 


 

Publications récentes de Pascual Serrano :


 

« Perles, gros mensonges, sottises et tricheries des médias de communication » (2006, 2007, Vol.1 et Vol. 2).

« Médias violents. Mots et images pour la haine et la guerre » (2007).

« Désinformation. Comment les médias occultent le monde » (2009). « Le journalisme est la nouvelle » (avril, 2010).  


 

1. http://rawstory.com/rs/2010/0326/cia-paper-reveals-strategies-manipulate-european-opinion-afghanistan/

Source: hintergrund

 

Source de cet article: http://www.michelcollon.info/index.php?view=article&catid=6&id=2731&option=com_content&Itemid=11 via http://www.mleray.info/


 

Url de cet article: http://www.internationalnews.fr/article-la-fonction-principale-des-grands-medias-est-de-faire-adherer-la-population-aux-idees-des-classes-dominantes-50951613.html

 

 

Internationalnews

Michel Collon Info

 

Original:  http://rawstory.com/rs/2010/0326/cia-paper-reveals-strategies-manipulate-european-opinion-afghanistan/

 

 

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Guerre médiatique
commenter cet article
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 02:12

Allah en arabe




L’Europe et l’Islam :
Le malentendu comme certitude

 

La visibilité des musulmans semble poser la question identitaire en Europe. Discrimination, incompréhension, voire racisme sont le lot quotidien d’humiliations entretenues par le monde politique et celui des médias.

 

Seul, le monde associatif et universitaire résiste à cette dérive dangereuse pour la paix en Europe et… ailleurs.

 

En Europe, le débat sur les questions identitaires et religieuses est monté, ces dernières semaines, d’un cran. Plus précisément, le débat se cristallise autour de la «présence musulmane» en Europe, son rapport aux valeurs judéo-chrétiennes et à la démocratie occidentale.

 

En tête, les partis politiques de l’extrême droite surenchérissent dans le mensonge, l’opprobre, l’amalgame et la manipulation de la présence musulmane face à la droite nationaliste, qui a compris l’effet racoleur dans les milieux populaires du débat sur l’identité nationale en période électorale et s’en saisit à son tour.

 

Le débat est violent, dangereux et a fini par ne plus viser, au-dessus et par-dessus tout, que la seule présence des immigrés maghrébins et ceux qui ont pour foi l’islam.

 

Cette comédie politique aux relents fascistes est amplifiée par les J.T des médias lourds et la presse à sensation et scandales. Les télés exposent la «souffrance» des femmes portant la burqua, le niqab et même le voile. Les journaux rapportent, quotidiennement, des faits divers de violences, vols et agressions sur de veilles personnes commis par des adolescents et jeunes immigrés. Jusqu’aux écoles qui, dans certains pays comme la France, sont devenues des bunkers sous surveillance des caméras vidéo, de policiers et gendarmes.

 

Une image et un climat de guerre des sanctuaires du savoir de «nos enfants». Le battage médiatique est permanent. La société s’installe dans un climat de peur permanente. Pour rassurer leurs opinions prises dans le vertige de la peur, les pouvoirs politiques répondent par des actes, souvent à la limite de la légalité, pendant que ceux qui aspirent à la conquête du pouvoir, estiment que ces réponses sont insuffisantes.

 

A l’approche d’échéances électorales, les actes et discours politiques redoublent, dans une enchère, immorale, de férocité et de violence. Les médias, pour des raisons d’audimat, s’y accrochent et amplifient parfois le discours avec une irresponsabilité inouïe.

 

Heureusement que l’Europe dispose encore de bastions de résistance à cette fuite en avant de la classe politique dans son incapacité à répondre aux véritables problèmes économiques et sociaux que vivent leurs sociétés.

 

Angoisses légitimes des populations face à la crise multidimensionnelle, fruit de l’ultralibéralisme et d’une mondialisation économique incontrôlable. Cette résistance se manifeste dans la société civile organisée (le monde associatif) et dans un autre temple du savoir, qui fait honneur à sa tradition : les universités.

 

Oui, régulièrement, chaque jour, en France, en Belgique, en Allemagne, en Angleterre, au Canada, aux USA et ailleurs, des chercheurs, philosophes, écrivains, étudiants, journalistes, artistes… se rencontrent dans les universités, les sièges d’associations civiles, ils débattent et discutent des questions de l’immigration, de la présence musulmane, des minorités ethniques, religieuses, culturelles… exclues de la scène publique.

 

Ce vaste mouvement «averti» active, bouge et prend des risques sans être… médiatisé, encouragé. Sans bénéficier de l’intérêt des médias, en particulier ceux dits «lourds».

 

Ce boycott par les médias n’entame en rien la résistance de ce monde intense et foisonnant. Et pas seulement le boycott par les médias, puisque très rares sont les hommes politiques au pouvoir ou dans l’opposition qui y participent. L’un ne va pas sans l’autre : caméras de télé et personnages politiques en quête de promotion.

 

C’est que ce monde du savoir et de la citoyenneté responsable qui échappe aux manipulations politiciennes promeut un discours différent. Il démontre l’absurdité du discours politique ambiant et replace les urgences de la modernité dans le contexte de la mondialisation envahissante (et inévitable à long terme).

 

Il construit les paradigmes nouveaux et futurs d’interprétation de la démocratie, de la légalité, de l’égalité, de la justice de la… liberté. C’est un combat permanent contre le révisionnisme et les dangers de la soif du pouvoir pour le pouvoir. C’est un combat qui s’inscrit dans le sens du mouvement de l’histoire.

 

Qui n’a pas remarqué que depuis que le président américain, Barack Obama, a décidé d’ouvrir le dialogue avec le monde musulman (discours du Caire, juin 2009), depuis son vœu de promouvoir le dialogue des civilisations contre celui de leur affrontement, depuis ses tentatives au profit d’une concertation multilatérale sur les grandes questions du monde contre l’unilatéralisme de son prédécesseur George Bush, l’Europe politique se recroqueville, se crispe et remet au goût du jour les questions identitaires, l’immigration…

 

Dans la lancée, elle abandonne, peu à peu, sa solidarité sur le terrain aux Américains dans leur engagement contre les talibans d’Afghanistan. «Obama veut s’ouvrir au monde musulman, cela ne nous arrange pas, nous, Européens. L’islam nous fait peur» c’est le message du monde politique européen à Obama.

 

Et Tout ce débat sur l’islam en Europe est porté sur la scène publique par une majorité de «spécialistes» qui ignore non seulement la très grande complexité et intensité du message coranique, mais ignore jusqu’à la culture, les us et coutumes du monde musulman, ignore… l’histoire du monde musulman et son rapport et apport à la civilisation universelle.

 

M’hammedi Bouzina Med
(Source : Lequotidien-oran.com)

 

http:// europeislam.wordpress.com/

 http://alainindependant.canalblog.com/archives/2010/03/18/17283681.html



Lire aussi mon article,
http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/archive-day/20100210
Le nouvel antisémitisme: Contre les Arabes, et souvent de leurs frères sémites juifs !

et aussi :
http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/article-de-l-antisemitisme-a-l-islamophobie-les-hoquets-de-l-histoire-46966222.html

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Guerre médiatique
commenter cet article
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 00:14
Guerre médiatique contre l'Iran:
déformer la réalité au service d'autres projets

Guerre médiatique contre l'Iran: déformer la réalité au service d'autres projets
On ne cesse depuis le début de la "crise" iranienne entre les autorités et des centaines d'opposants de diffuser jour et nuit des images d'affrontements entre ces derniers et les membres de la police, des images qui laissent penser que le régime iranien sera renversé le lendemain!
 
 
A ce jour, le dossier interne iranien occupe la Une des bulletins d'informations des médias occidentaux et arabes, accompagné d'analyses et de prévisions, avec des scénarios parfois légendaires sur les capacités de ces quelques opposants de changer la situation politique dans un pays de 80 millions d'habitants.
 
 
Et parce que les pays occidentaux aspirent depuis 1979, date de la victoire de la Révolution islamique, à changer le régime révolutionnaire en Iran, le mouvement des opposants constitue une opportunité inégalée pour en profiter, même s'ils doivent recourir aux mensonges.   
 
 
C'est dans ce cadre que la chaine télévisée France-2  et le journal français "Le Parisien" ont diffusé le 29 décembre 2009 une image forte qui "devrait illustrer la situation en Iran". Celle-ci a été ensuite diffusée sur divers blogs rapportant les manifestations à Téhéran.
 
En effet, le site d'information et de débat "Rue89" l'a reçue une première fois, sous l'intitulé « La plus belle image du jour » :
« L'image est prise à Téhéran aujourd'hui, les forces de répression sont encerclées par la foule de manifestants. Cette image représente si bien la situation du pouvoir aujourd'hui face à une population qui souhaite s'en débarrasser et acquérir sa liberté. »
 
Quelques heures plus tard, un rectificatif, envoyé par le même expéditeur -un opposant iranien installé en région parisienne :
« N'ayant pas trouvé l'origine de cette photo qui m'a été envoyé, je pense qu'il est plus prudent de ne pas en tenir compte, ça peut ne pas concerner la manifestation d'aujourd'hui. »
 
 
Un avertissement que France 2 n'a sans doute pas reçu puisque l'image, qualifiée de « saisissante » par la chaîne, a été diffusée pour illustrer la situation en Iran pendant les journaux télévisés du 13 heures et du 20 heures.
Mais en réalité, elle a été prise au Honduras, comme l'a révélé Arrêt sur images.
 
La photo, signée Felix Esteban, figure dans un diaporama du Figaro Magazine datant du mois de juillet. Interrogé par ASI, Alban Mikoczy, le rédacteur en chef adjoint du 20 heures, s'est dit surpris :
« Cette image faisait partie d'un lot de photos, labellisées comme ayant été envoyées de Téhéran par l'agence AP, via le flux EVN [Exchange Video News met en commun des images du monde entier, que les rédactions peuvent utiliser librement, ndlr]. »
La rédaction de France 2 a indiqué qu'elle avait saisi le réseau EVN pour « demander la certification de l'origine de cette image ».
 
Contacté par Rue89, le service photo d'AP dit ne pas comprendre une telle erreur :
« Jamais AP n'aurait mis cette photo sur le fil avec une provenance Iran ! L'erreur ne vient pas de nous. Cette photo a été prise le 29 juin 2009 à Tegucigalpa, au Honduras, près du palais présidentiel.
Elle a été remise sur le fil récemment parce qu'elle fait partie des meilleures photos de l'année. Mais je le répète, l'erreur ne vient pas de nous. »
Contacté par Rue89, France 2 confirme l'erreur :
« C'est bien une erreur de chez nous. Nous en parlerons pendant le journal de 20 heures. »
 
Tel fut le récit des suites de la diffusion de l'image selon le site internet "www.mondialisation.ca". Que cette version soit correcte ou pas, que France 2 en ait reparlé dans son journal de 20 heures ou pas, l'effet est le même: le public ayant vu l'image en a cru tout de suite. Diffuser la vérité en second lieu ne fera pas grand-chose.
 
Déformer la réalité pour servir les Etats est l'enjeu des médias progouvernementaux. Les institutions médiatiques se transforment ainsi en marionnettes dans les mains des grandes puissances mondiales.


http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb


http://www.alterinfo.net/Guerre-mediatique-contre-l-Iran-deformer-la-realite-au-service-d-autres-projets_a41316.html

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Guerre médiatique
commenter cet article

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • R-sistons  à  la  désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages