Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 17:32

jeu_dames.jpg

 

Lors d'une audition devant le Congrès des Etats-unis, l'amiral Robert Willard commandant des forces américaines dans le Pacifique a révélé que des forces spéciales américaines étaient stationnées en Inde, au Nepal, au Bangladesh, au Sri Lanka et aux Maldives dans le cadre de la "lutte anti-terroriste" (face à des groupes comme Lashkar-e-Taiba).

 

Le vendredi 2 mars, le ministre des affaires étrangères indien, interpellé à ce sujet par le parti communiste (PCIM très anti-impérialiste qui a condamné le dernier vote de l'Inde sur la Syrie au Conseil de sécurité de l'ONU en février), a démenti la présence permanente de ces forces et précisé qu'elles n'avaient participé en Inde qu'à des exercices d'entraînement pour une période limitée. Les gouvernements des Maldives, du Népal et du Sri Lanka et l'ambassadeur américain au Bangladesh ont aussi démenti la déclaration de Willard.

 

Le journal The Hindu du 3 mars observe toutefois que le ministère des affaires étrangères n'a pas répondu lorsqu'on lui a demandé si ces forces pouvaient être stationnées dans les ambassades ou les consulats américains en Inde pour mener à bien des opérations de sabotage ou d'assassinats ciblés. Il ajoute que les déclarations des officiers américains devant le Congrès sont faites sous serment, et qu'un amiral est peu susceptible de confondre une présence permanente avec une période courte d'entraînement.

 

Le rapprochement militaire entre l'Inde et les Etats-Unis continue d'inquiéter les milieux pacifistes en Asie. Selon l'Okinawa Times, le destroyer indien Ranjit était dans les eaux du nouveau port de Naha près d'Okinawa au Japon les 28 et 29 février dernier. Un soldat indien en assurait la garde armé sur le quai en violation de la loi japonaise ce qui a provoqué l'émotion des syndicats de travailleurs du port. La coopération navale indo-américano-japonaise s'inscrit dans un objectif d'encerclement de la Chine.

 

L'Inde fait par ailleurs l'objet de pressions occidentales fortes en ce moment pour stopper ses échanges commerciaux avec l'Iran, après que les Occidentaux soient parvenus à la dissocier du bloc des BRICS (Brésil-Russie-Inde-Chine-Afrique du Sud) à l'ONU sur la question syrienne.

 

http://atlasalternatif.over-blog.com/article-presence-americaine-en-inde-et-pressions-sur-delhi-101499007.html

Partager cet article
Repost0
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 16:56

== COMMUNIQUÉ DE L'UPR == SAUF FRANÇOIS ASSELINEAU, TOUS LES AUTRES CANDIDATS GARDENT UN SILENCE HONTEUX SUR L'AFGHANISTAN ==

par François Asselineau - Union Populaire Républicaine, dimanche 11 mars 2012, 20:21 · 

 

= APRÈS LE NOUVEAU CRIME DE GUERRE COMMIS PAR UN SOLDAT DE L'OTAN, L'UPR EXIGE UNE NOUVELLE FOIS QUE LA FRANCE RETIRE IMMÉDIATEMENT SES TROUPES D'AFGHANISTAN  =


 L'UPR fait part de son horreur devant le nouveau crime de guerre commis aujourd'hui en Afghanistan : un soldat américain de la force de l'OTAN a assassiné sauvagement, et sans le moindre motif, 16 civils villageois, dont 9 enfants et 3 femmes, dans deux villages de la province de Kandahar. Plusieurs des corps, notamment d'enfants, ont été retrouvés calcinés.


[source : http://www.romandie.com/news/n/Afghanistan_un_soldat_americain_aurait_tue_16_civils_dont_9_enfants110320121816.asp] 


  • Un villageois afghan montrant l'un des lieux du drame.

 Comme dans tous les cas de massacres précédents, et notamment ceux où sont morts des soldats français, l’UPR condamne avec la plus grande indignation cette nouvelle tuerie, et compatit aux souffrances psychologiques atroces des membres survivants des familles.

 L'UPR rappelle à cette occasion que les plus hautes autorités françaises ont envoyé nos soldats dans le cadre de l'OTAN, sans l’assentiment du peuple français, mener une guerre scandaleuse, qui nous rend collectivement complices de ces tueries.

 

Cette guerre est scandaleuse à tous les égards :

  • - elle nuit aux intérêts bien compris de la France,
  • - elle n’est justifiée par aucune agression préalable contre la France,
  • - elle menace la Paix ailleurs dans le monde,
  • - elle bafoue les principes d’humanité et de justice entre les nations,
  • - elle provoque fatalement des crimes de guerre épouvantables.

Toutes les victimes de ce bain de sang honteux et criminel résultent d'une guerre qui a été déclenchée, rappelons-le, à la demande du gouvernement américain suite aux attentats du 11 septembre 2001, voici plus de 10 ans, et cela sans qu'une relation de cause à effet claire entre ces attentats et la situation intérieure afghane ait été indubitablement démontrée.

 L’UPR rappelle qu’elle exige :

 1)- le retrait immédiat de toutes nos troupes présentes en Afghanistan.

  • 2)- le retrait de la France de l’OTAN (et pas seulement de son « Commandement militaire intégré »), ce qui suppose de dénoncer l’article 42 du traité sur l’Union européenne.
  • 3)- le retrait de la France de l’Union européenne, qui n’est que le volet civil d’une construction hégémonique euro-atlantiste, dirigée depuis Washington et Bruxelles, dont le volet militaire s’appelle l’OTAN.
  • 4)- la dénonciation solennelle de la théorie états-unienne du « Choc des civilisations ». Cette doctrine, qui constitue le soubassement idéologique de la construction dite « européenne » et des interventions militaires occidentales en Afghanistan ou en Libye, est extrêmement nocive pour la paix du monde.  Elle doit être dénoncée comme contraire au droit international, contraire à la vocation émancipatrice des idéaux de la Révolution française et de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, et contraire aux principes universels posés par la Charte de l’Organisation des Nations Unies.

 

Après la vidéo montrant six soldats américains urinant sur les cadavres de supposés talibans, voici la photographie de dix hommes de la compagnie Charlie (1er bataillon de reconnaissance) issus du camp Pendleton (Californie), posant fièrement à Sangin (province de Helmand, Afghanistan) autour d'un drapeau américain et d'une bannière frappée de la double rune « SS ». [source : http://www.rue89.com/2012/02/13/vu-en-afghanistan-des-marines-ss-229354]

  • Les médias occidentaux, en particulier français, ne relatent que de façon très rapide ces séries d'exactions commises en Afghanistan. Le fait que des soldats de l'OTAN posent avec le symbole des SS nazis n'a trouvé aucun relais médiatique.  

 En conclusion, l'UPR dénonce le silence complice de tous les autres partis politiques français face à cette guerre néo-coloniale.

 Ce silence complice est d'autant plus honteux que nous sommes en pleine campagne présidentielle et que celle-ci devrait s'intéresser, parmi ses toutes premières priorités, à la question de la Paix dans le monde et aux engagements militaires de la France.

 Ce silence complice est encore plus scandaleux lorsqu'il émane des candidats prétendument d'opposition, et notamment des candidats dits "de gauche" qui avaient jadis une tradition pacifiste marquée.

 Ce silence complice prouve à lui seul que la présence militaire de la France en Afghanistan découle de l'inféodation de notre pays aux intérêts euro-atlantistes, inféodation que seuls François Asselineau et  l'UPR dénoncent.

 Nous rappelons à cette occasion que l'article 42 du traité sur l'Union Européenne (TUE) subordonne la défense dite "européenne" à l'OTAN.

 Nous rappelons que le programme présidentiel de François Asselineau est le seul à réclamer conjointement :

  • - le rappel immédiat de nos troupes d'Afghanistan et de Libye
  • - la sortie de l'OTAN
  • - et la sortie de l'Union européenne par application de l'article 50 du traité sur l'Union Européenne.  

Le programme de François Asselineau et de l'UPR est d'une logique imparable puisque ces 3 situations se tiennent. Il est le seul conforme à l'honneur, à la justice entre les nations, et à la vocation émancipatrice universelle de la France.

 

COMMUNIQUÉ OFFICIEL DE L'UPR


Sur F. Asselineau :
L’effarante irresponsabilité de la Commission européenne

L’EFFARANTE IRRESPONSABILITÉ DE LA COMMISSION EUROPÉENNE : SA TAXE CARBONE UNILATÉRALE FAIT CAPOTER UN CONTRAT AIRBUS DE 12 MILLIARDS DE DOLLARS, MENACE 2 000 EMPLOIS INDUSTRIELS ET NOUS VAUT LES PROTESTATIONS DU MONDE ENTIER

La Commission européenne a imposé récemment une législation draconienne en matière de taxe carbone. Elle l’a fait de façon totalement autistique et unilatérale, sans la moindre concertation internationale avec tous les acteurs mondiaux concernés et réunis au sein de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).

Résultats ?
————-
–> 26 des 36 membres de l’OACI, dont la Chine, les Etats-Unis et la Russie, contestent violemment la mesure unilatérale de l’UE,
–> l’association rassemblant la plupart des compagnies aériennes américaines, Airlines for America (A4A), vient de demander à l’administration américaine de lancer une procédure à l’OACI pour obtenir son annulation,
–> la Chine est déjà passée aux mesures de rétorsion en annulant une commande de 45 Airbus. La perte s’élève à 12 milliards de dollars et 2 000 emplois industriels sont menacés dans les pays fabricants d’Airbus.


CONCLUSION
—————–
L’édiction d’une taxe carbone est peut-être une bonne chose au niveau mondial (cela reste à démontrer). Mais une chose est sûre : elle ne peut avoir de sens que si tous les États du monde sont d’accord. Le niveau européen n’est pas le bon, c’est le niveau mondial qui est le bon, en particulier le niveau des 26 plus grands États aéronautiques réunis dans l’OACI.

La Commission européenne a donc fait preuve d’une totale irresponsabilité en agissant comme elle l’a fait.

Le plus fort, c’est que les européistes n’ont jamais de prophéties assez apocalyptiques pour critiquer l’UPR, en affirmant que si nous sortions de l’Europe nous serions l’objet de mesures terribles de rétorsion, etc., etc. La preuve est une nouvelle fois apportée, dans ce cas d’espèce, que c’est en restant dans cette Tour de Babel que nous encourrons les rétorsions de la planète entière !

 

http://www.u-p-r.fr/actualite-facebook/leffarante-irresponsabilite-de-la-commission-europeenne

à lire également
Partager cet article
Repost0
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 09:14

 

 

vit.jpg

JÉRUSALEM (NOVOpress) – 

 

Dans un récent article, “Vitrifier l’Iran” paru dans Israël7, Jacques Kupfer (photo), co-président du Likoud mondial et membre de l’exécutif de l’Organisation sioniste mondiale, énonce ce qui lui parait  une évidence : “L’Adolf de Téhéran” (comprendre Ahmadinedjad) est en train de se doter de l’arme nucléaire. Selon Kupfer, les sanctions économiques ont eu “l’effet d’une piqûre de moustique sur un missile blindé“, et si “un virus venu à point nommé et le taux de mortalité curieusement élevé parmi les ingénieurs iraniens  ont permis de ralentir la marche vers l’apocalypse islamique“, il ne saurait être question d’en rester là. Mais, toujours selon l’auteur, un bombardement classique par l’aviation israélienne des infrastructures nucléaires iraniennes n’est en rien la solution finale au danger mortel que représenterait le nucléaire iranien.


C’est donc tout naturellement que le co-président du Likoud mondial propose l’utilisation massive de l’arme atomique contre la République islamique. ” Après tout, précise Kupfer, vitrifier l’Iran serait dans la lignée de la destruction justifiée de Hambourg et Dresde aux mains des nazis, de la destruction d’Hiroshima et Nagasaki aux mains des alliés japonais du Reich.”


Dans l’article “Vitrifier l’Iran”  le co-président du Likoud mondial fait un “rêve” : “Si seulement l’Etat d’Israël avait la bombe atomique…“. Gageons que pour la quatrième puissance nucléaire du monde, ce rêve est déjà réalité.


[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine [http://fr.novopress.info/]


 

Source: novopress

 

.
Note d'eva :
.
L'Iran n'a jamais attaqué personne et a besoin de l'arme nucléaire de dissuasion massive pour protéger son territoire encerclé. Il n'a jamais dit qu'il voulait rayer l'Iran de la carte, c'est de la propagande de guerre contre cet Etat millénaire, berceau de la civilisation et riche en pétrole. Par contre, de hautes personnalités israéliennes, dirigeants (comme Lieberman, le Ministre des Affaires Etrangères), historiens.. brûlent de détruire l'Iran avec un nouvel Hiroshima.  Voilà la réalité ! Le sionisme, c'est la négation de la paix ! Israël, c'est la guerre ! Aucun pays ne menace autant la paix dans le monde !
.
.Lundi 12 mars 2012

La stratégie consistant à transformer les impasses en opportunités, il existe un moyen d'utiliser cette crise du nucléaire iranien pour à la fois stabiliser le Moyen-Orient et offrir à la planète plusieurs décennies de stabilité stratégique mondiale. Ce moyen, c'est la transformation du traité de Non Prolifération Nucléaire, devenu entièrement obsolète, en un traité de Dissémination Nucléaire Contrôlée.

 

Européens, Russes et Chinois doivent lancer une réforme profonde du Traité de Non Prolifération Nucléaire (TNP) et de l'ensemble des méthodes et instruments qu'il intègre. Il doit être adapté à la réalité du XXI° siècle et se fondre sur le concept de "Dissémination Nucléaire Contrôlée" .

 

Les avancées scientifiques et la baisse des coûts rendent aujourd'hui de plus en plus facile d'accéder à la technologie nucléaire. De cela découle qu'il est difficile d'opérer la distinction entre les instruments et filières du nucléaire civil et du nucléaire militaire  (comme les risques de "bombes sales" l'illustrent. Ceci implique que l'on peut compter aujourd'hui près d'une quarantaine de puissances nucléaires avérées ou cachées et quasi-nucléaires pouvant posséder l'arme nucléaire très rapidement  (contre 5 lors de la signature du TNP).

 

De plus, dans un monde qui sait que la dissuasion nucléaire pouvait dans cetains cas garantir la paix ( Guerre froide) l'inquiètude majeure est désormais la possession de l'arme nucléaire par des organisations infra-étatiques (terrorisme nucléaire). En bref, le TNP ne marche plus et les tentatives du club occidental nucléaire pour contrôler l'évolution des choses sont vaines depuis au moins deux décennies.

 

La crise Iran/USA/Israêl doit ainsi être traitée comme un moment-clé de la crise générale du système international actuel et en particulier de l'obsolescence de la politique de non-prolifération nucléaire pratiquée depuis 1945.

 

Il marque la fin de l'ordre établi après 1945. Cett crise est une confrontation directe entre deux logiques désormais archaîques : celle des dirigeants iraniens qui ignorent l'intérêt collectif mondial pour se focaliser sur leurs intérêts nationaux à court terme, et celles des dirigeants américains et israéliens qui identifient leurs intérêts propres avec ceux du reste du monde.

 

La politique de non-prolifération nucléaire héritée de l'après-guerre est en crise comme l'illustre le nombre croissant de puissances nucléaires qui n'ont pas signé le Traité de Non Prolifération, la crise actuelle avec l'Iran - pays pourtant signataire du traité, la poursuite - notamment par les Etats-Unis - du développement de nouveaux types d'armes nucléaires comme les "mini-bombes", le rôle non sanctionné du Pakistan en matière de prolifération active, et l'accord récent USA/Inde qui ignore complètement le Traité.

 

Vu ce contexte, et du fait des conséquences très graves d'un éventuel conflit, la crise Iran/USA/Israêl ne peut pas être traitée comme un cas particulier. Elle doit être gérée en l'inscrivant dans une visions de long terme, fondée sur de nouvelles méthodes adaptées aux réalités du XXI ° siècle.

 

Dans quel contexte se trouve l'Iran ?

 

Imaginons les Etats-Unis, sans armes nucléaires, entourés du Mexique et du Canada qui les posséderaient. Ou bien la France encerclée par des pays possédant la bombe atomique (et qui n'auraient signé aucun traité international en matière nucléaire) sans l'avoir elle-même. Combien de temps faudrait-il pour que Washington ou Paris refusent un Traité de Non Prolifération et se lancent au plus vite dans la construction d'un arsenal nucléaire?  Très certainement moins de temps qu'il n'en faut pour évoquer un tel scénario !

Et Paris en Washington invoqueraient l'exigence de sécurité nationale pour se justifier et se dégager de tout traité.

 

Voilà exactement le contexte de la crise iranienne. Téhéran est entourée de puissances nucléaires (Russie, Israêl, Pakistan et peut-être l'Arabie Saoudite) et, cerise sur le gâteau, depuis 2001, certains de ses plus proches voisins, comme l'Irak, l'Afganistan ou le Koweit, ont été transformés en bases militaires US.

Alors, même sans un extrémiste comme l'actuel président Mahmoud Ahmadinejad, il n'est pas surprenant de voir l'Iran essayer par tous les moyens, et au plus vite, de se doter de l'arme nucléaire.

 

Le contraire eut été étonnant, surtout au vu de la formidable leçon de "real politik" donnée par l'administration BUSH qui a prouvé au monde entier qu'un dictateur avec l'arme nucléaire  (Corée du Nord)  était intouchable alors qu'un dictateur sans arme nucléaire ( et avec du pétrole comme l'Irak ) était cible de choix.

 

La leçon, l'une des pires qui aient pu alimenter la réflexion internationale ces dernières décennies car évacuant tout autre élément que le simple rapport de puissance brute, a porté.

 

Il est ainsi certain que l'Iran avancera à vitesse grand V dans la voie de la maîtrise de l'arme atomique afin de "sanctuariser" son territoire, ainsi que l'a fait la France sous l'impulsion de De Gaulle dans les années 60 et Israêl dans les années 1960 également.

 

Ainsi, à part des gesticulations de l'ONU et un éventuel embargo à porté très limitée; Washington, Paris, Londres et Berlin n'y pourront rien. Trop tard. Russes en Chinois ont d'autres intérêts et un poids infiniment plus lourd. On en refait pas l'Histoire. En revanche, on peut choisir collectivement de sortir d'une impasse en ouvrant un nouveau chemin : en tournant la page d'une politique de "Non Prolifération Nucléaire" désormais dépassée et inefficace, pour s'engager sur le chemin d'une politique de "Dissémination nucléaire contrôlée" qui, notamment, permettra de garantir leur sécurité à l'Iran comme à ses voisins, par un exercice contrôlé de dissuasion régionale. 

 

Derrière la crise iranienne se profile une étape majeure de la transformation du monde déclenchée après la chute du mur de Berlin. Nous sommes toujours en train de sortir du monde créé après 1945 et la crise systémique accélère cette évolution. Pour trouver le "monde d'après" nous avons le choix entre l'arrogance aveugle d'Achille et l'intelligence d'Ulysse, entre une dissémination qui n'est que l'exercice de plus en plus virtuel d'un pouvoir illégitime fondé sur un préjugé, et une dissémination contrôlée qui vise à intégrer lucidement la réalité pour faire appliquer des règles acceptables par tous les acteurs concernés.

 

Essayer d'éviter les pires conséquences de la dislocation géopolitique mondiale en cours, c'est aussi faire preuve d'audace dans le domaine du nucléaire. C'sst certainement le meilleur moyen de garantir la sécurité d'Israêl et de tout le Moyen Orient : la dissuasion nucléaire est une facteur d'équilibre largement testé au XX° siècle qui a empêché des conflits qui, sans la menace de ces armes, auraient sans aucun doute eut lieu.

 

Extrait de GEAB
.
Voir aussi ces posts sur mon blog no-war :
Partager cet article
Repost0
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 09:13

http://storage.canalblog.com/66/98/108368/55008140.jpg

 

Pujadas reçoit sa Laisse d'or du journaliste le plus servile (de la Droite)

 

http://storage.canalblog.com/66/98/108368/55008140.jpg

 

 

 

 

Pujadas invite jeudi 15 mars François Hollande,

 

dans son émission Des paroles et des actes.

 

Il met toujours en valeur Sarkozy,

 

pour le booster, pour le défendre.

 

Gageons qu'au contraire, il mettra en difficulté

 

le candidat de la Gauche,

 

tout sera fait pour le discréditer.

 

Du grand journalisme de cour !

 

eva R-sistons

 

 

 

.

 

.

Partager cet article
Repost0
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 09:01

http://www.alterinfo.net/photo/art/default/1275366-1670808.jpg?v=1290015258

http://www.alterinfo.net/photo/art/default/1275366-1670808.jpg?v=1290015258

 

 

 

Un Maire indigné par la censure des Médias,

 

par la dette,

 

par le piège de l'UE...

 

écrit aux Elus,

 

et il cite l'Ile des naufragés

 

 

 

 

Introduction d'eva R-sistons


 

Nous vivons un moment historique.


Un Maire ose s'élever contre la chape de plomb en France,

il ose tout dire (publié en 2 parties,

car tout ne tient pas dans le cadre étroit d'over-blog)

et c'est suivi (en 2 parties aussi) d'un "conte" pour illustrer

la situation dramatique dans laquelle notre pays se trouve,

et le monde aussi. Lisez les 2 parties jusqu'au bout,

vous comprendrez tous les mécanismes de l'oppression.

Puis, délectez-vous à la lecture de la fable

l'Ile des naufragés.. (..)


 

http://lewebpedagogique.com/histoireauroussay/files/2008/09/dor2_gericault_001z.jpg

 

 

Un Maire indigné écrit aux Maires, aux Elus

 

 

 

 

http://2.bp.blogspot.com/-9Egkcnu7xL8/TtxLZ1VVNtI/AAAAAAAADAk/cyu9mZHobjc/s1600/banksters.jpg

Partager cet article
Repost0
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 07:16
Annulé au dernier moment - censuré ?

http://i.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L300xH268/censure-2-d1989.jpg

Mardi 13 mars 2012

 
FRANÇOIS ASSELINEAU EST L'INVITÉ DE CHRISTOPHE  JAKUBYSZYN

SUR RMC le 13 MARS À 07 H 40


par François Asselineau - Union Populaire Républicaine, lundi 12 mars 2012, 22:02 ·

 

http://www.logotheque.fr/6396-2/logo+RMC+INFO.jpg 

 

 

François ASSELINEAU sera l'invité, demain matin mardi 13 mars 2012 à partir de 07 H 20, de Christophe JAKUBYSZYN sur RMC. 


Il s'agira d'une interview de 8 minutes qui devrait passer à l'antenne aux alentours de 07 H 40, mais il vaut mieux écouter l'émission à partir de 07 H 20. 


Christophe Jakubyszyn est un journaliste français d'origine polonaise, directeur de la rédaction de RMC depuis janvier 2009.


Il est également éditorialiste dans la matinale de Jean-Jacques Bourdin, Bourdin & Co sur RMC, où il tient une chronique quotidienne nommée Les coulisses de la politique, ainsi que dans la matinale de BFMTV où il présente "POLITIQUE 2012".


En septembre 2010, la direction de la station lui confie la présentation d'un nouveau rendez-vous à la mi-journée, le Grand Show de l'Info, de 13h à 14h et il assure les remplacements de Jean-Jacques Bourdin aux matinales en semaine.


En novembre, Éric Brunet lui succède à la présentation du Grand Show de l'Info (qui deviendra Carrément Brunet)2. Durant l'été 2011, il anime la matinale de la station RMC en remplacement de Jean-Jacques Bourdin du lundi au vendredi de 6h à 10h3.


Ancien collaborateur du quotidien Le Monde de 1995 à décembre 2008, dont il a été rédacteur en chef adjoint des pages économiques et le vice-président de la Société des Rédacteurs du Monde, il y a couvert la politique gouvernementale, après huit années d'investigation économique dans le même quotidien.

 

.

 

 

 

2012 :

Qui est vraiment Nicolas Paul Stéphane Sarkozy de Nagy-Bocsa ?

Vous voulez voter pour Sarkozy ? Lisez d'abord ceci avant ! (eva R-sistons)

Un reportage sur Sarkozy censuré en France (vidéo)

La France faible (Sarkozy) et la France forte (Asselineau) par eva R-sistons

Militer, Elections: Comment faire connaître l'UPR à + de monde + vite ?

 

asselineau candidat

http://www.u-p-r.fr/

 

 

.

 

=== DOSSIER : FAITES CONNAISSANCE RAPIDEMENT AVEC FRANÇOIS ASSELINEAU ET AVEC L'UPR ===

par François Asselineau - Union Populaire Républicaine, lundi 12 mars 2012, 16:17 · 

  

 

POUR FAIRE CONNAISSANCE RAPIDEMENT

AVEC FRANÇOIS ASSELINEAU ET AVEC L'UPR

 

----------------------------------------------------------------------------------------

==> LES IDÉES

----------------------------------------------------------------------------------------

Nous suggérons de prendre connaissance de :

  • 1° - notre Dossier de Presse en ligne : http://www.u-p-r.fr/wp-content/uploads/2011/01/UPR-DOSSIER-DE-PRESSE-g%C3%A9n%C3%A9rique-V-n%C2%B072-du-24_02__2012.pdf  La lecture des 9 premières pages, très synthétiques, donnent un premier aperçu des lignes directrices de notre mouvement.
  • 2° - notre Charte fondatrice (6 pages), inchangée depuis la création de l'UPR il y a presque 5 ans (25 mars 2007) : ce texte essentiel constitue le socle sur lequel nos adhérents s'engagent : http://www.u-p-r.fr/charte-fondatrice
  • 3°- le programme présidentiel de François ASSELINEAU (24 pages écrites en gros, en format PDF), Ce document reprend les analyses et les mesures présentées le 3 décembre dernier :

    http://www.u-p-r.fr/wp-content/uploads/2012/03/Programme-presidentiel-Francois-Asselineau.pdf

 

----------------------------------------------------------------------------------------

==> LES CHIFFRES

----------------------------------------------------------------------------------------

 

L'Union Populaire Républicaine (UPR) compte, au 12 mars 2012 :

  • 1 327 adhérents (ce chiffre est exact et peut être vérifié par huissier)

     

  • nous enregistrons actuellement (mars 2012) une moyenne de 12 adhésions PAR JOUR. C'est un véritable tour de force pour un mouvement et un responsable politiques qui ne sont jamais passés sur aucune très grande télévision (TF1, FR2, FR3..) ni aucune très grande radio (FRANCE INTER, RTL, EUROPE 1, RMC...), ni aucun grand journal ou magazine (LE FIGARO, LE MONDE, LES ECHOS, LE POINT, L'EXPRESS, LE NOUVEL OBS...)

  • nous estimons que nous pouvons d'ores et déjà compter sur près de 40 000 sympathisants, qui hésitent encore à adhérer mais qui partagent une grande partie ou la totalité de nos analyses.

 

----------------------------------------------------------------------------------------

==> LE FINANCEMENT

----------------------------------------------------------------------------------------

 

Il provient, exclusivement et à 100 %, des cotisations de nos adhérents et des dons de nos sympathisants.

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------

==> LA NOTORIÉTÉ

----------------------------------------------------------------------------------------

 

La notoriété de l'UPR et celle de François Asselineau sur Internet ne cessent de croître.

On peut le mesurer :  

  • - sur le site officiel (http://verite-transparence.blogspot.com/2012/01/notoriete-internet-des-partis_22.html],
  • - sur Facebook (http://www.u-p-r.fr/actualite/upr/facebook-upr-evolution-du-nombre-d-inscrits-sur-un-notre-page)
  • - ou sur Twitter (http://www.atlantico.fr/decryptage/bayrou-hollande-twitter-244348.html).

La croissance de cette notoriété prend d'ailleurs une allure mathématiquement exponentielle, comme le révèle l'évolution spectaculaire du nombre de requêtes sur le mot "asselineau" sur le moteur de recherche Google depuis 2005  : https://www.facebook.com/note.php?note_id=10150573749027038

 

Plus de 220 sympathisants recherchent des parrainages depuis plusieurs mois.

 

Les réunions publiques que François Asselineau tient dans toute la France attirent de plus en plus de monde.

 

Son long programme présidentiel a déjà été visionné plus de 52 570 fois sur le seul vecteur Dailymotion  http://www.dailymotion.com/video/xmsihw_presidentielle-2012-le-programme-de-francois-asselineau-president-de-l-upr-1-10_news.

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------

==> L'IMPACT DES PASSAGES MÉDIAS

----------------------------------------------------------------------------------------

 Les passages du président de l'UPR sur des télévisions ayant une audience significative obtiennent systématiquement des scores de visionnage et d'approbation qui étonnent les journalistes eux-mêmes.

 

Dans tous les cas, les scores réalisés par les vidéos de François Asselineau les propulsent au tout premier rang des historiques des émissions et laissent carrément sur place ceux ceux obtenus par les autres responsables politiques français invités à ces mêmes émissions (ou même avec des économistes connus comme Paul Jorion, Jacques Sapir, Jean-Jacques Rosa, etc.) :

  • son débat avec Nicolas DOZE sur BFM Business du 16 septembre 2011 a obtenu - au 12 mars 2012 - plus de 27 500 visionnages sur le seul vecteur Dailymotion de BFM et plus de 31 000 visionnages si l'on y ajoute les autres vecteurs de diffusion http://www.dailymotion.com/video/xl4vmd_francois-asselieau-invite-de-nicolas-doze-sur-bfm-business_news

 

   

François Asselineau sur BFM BUSINESS le 16 septembre 2011

 

  • son débat avec Stéphanie ANTOINE sur France 24 le 25 novembre 2011 a obtenu - au 12 mars 2012 - plus de 16 100 visionnages http://www.dailymotion.com/video/xmkspo_la-semaine-de-l-eco_news

 

  • son interview du 2 mars 2012 par Olivier ALLEMAN sur "Terres d'Info", la télévision événementielle des Chambres d'Agriculture, a été réalisée au cours du dernier Salon de l'Agriculture. En atteignant déjà plus de 10 240 vues après seulement 8 jours de mise en ligne, elle vient de réaliser ce tour de force de se hisser en une semaine au tout premier rang de tout l'historique de cette chaîne parmi 632 émissions. http://www.terredinfostv.fr/top/?filter=0&period=3
  • Non seulement cette émission a pulvérisé le record précédent (qui remontait au 20 octobre 2008), mais elle a ridiculisé les scores obtenus par les autres responsables politiques français invités à cette même émission au même Salon de l'Agriculture (scores au 12 mars 2012, 13 H 00):

    - M. François Asselineau : 10 240 vues

    - Mme Corinne Lepage : 297 vues

    - le ministre Bruno Lemaire : 222 vues (près de 50 fois moins !) 

    - Mme Le Pen : 214 vues

    - M. Nicolas Miguet : 136 vues

    - M. François Bayrou :130 vues

    - M. Nicolas Dupont-Aignan : 80 vues

    - Mme Nathalie Arthaud : 78 vues

    - M. Jacques Cheminade : 66 vues

    - M. Jean-Marc Governatori : 48 vues

    [Source : http://www.terredinfostv.fr/search/?q=%224+questions%22&orderby=3&way=1&next=1]

 

François Asselineau sur Terres d'infos le 2 mars 2012

 

  • son interview du 8 mars 2012 avec Robert MÉNARD sur SUD RADIO a suscité sur le moment un flot d'appels téléphoniques à la radio et a déjà recueilli  plus de 10 500 visionnages sur le seul vecteur Dailymotion moins de 4 jours après sa mise en ligne

    http://www.dailymotion.com/video/xpb1q3_francois-asselineau-chez-robert-menard-sud-radio-8-mars-2012_news.

 

Des résultats semblables ont été obtenus enfin sur les deux plus récentes interviews :

  • - son interview de 5'51" (9 mars 2012) avec Julien MOCH sur FRANCE INFO :

    http://www.franceinfo.fr/julien-moch, cliquer sur le sujet "François Asselineau"
  • - son interview de 5'29" (9 mars 2012) sur I-TÉLÉ : http://www.itele.fr/emissions/chronique/linvite-de-ledition-permanente/video/24322Au 12 mars 13 H 00, on compte 600 personnes qui ont "recommandé" et 117 commentaires. Cela constitue, là encore, une anomalie statistique par rapport à toutes les émissions avec des responsables politiques.

 

François Asselineau sur I-Télé le 9 mars 2012

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------

==> CONCLUSION 

----------------------------------------------------------------------------------------

  • Ces résultats impressionnants témoignent, à l'évidence, de l'apparition d'un véritable phénomène sociétal, qui est en train de bouleverser l'échiquier politique français.
  • S'il n'apparaît pas encore au grand jour, c'est parce qu'il est retardé et entravé par le silence dont les grands médias de masse du pays entourent l'UPR et François Asselineau.
  • Mais cette chape de plomb se fissure. Elle ne résistera encore pas très longtemps à la lame de fond qui arrive et qui va être portée par les événements au cours des semaines et des mois qui viennent.

 

=========================================================== 

            

                                            AVEZ-VOUS ADHÉRÉ À L'UPR ?        

                                ÊTES-VOUS À JOUR DE VOTRE COTISATION 2012 ?

               Vous pouvez adhérer (ou réadhérer) en ligne dès aujourd'hui en cliquant sur 

                                     http://www.u-p-r.fr/aider/adherer

 

 

 

 

 

Voir aussi,

un courageux Maire se lève pour la vérité,

pour F. Asselineau,

contre la censure,

contre la dette,

contre le piège de l'UE...

à voir absolument !

 

 

  .

CSA: Infraction scandaleuse des médias envers François Asselineau UPR

La candidature de François Asselineau à l’élection présidentielle a été officiellement déclarée le 3 décembre 2011. Elle s’est accompagnée de la présentation d’un programme présidentiel, qui est généralement jugé par tous les esprits impartiaux et de bonne foi qui l’ont visionné, comme le plus cohérent, le plus précis, le plus pédagogique, le plus juridiquement irréfutable, le plus techniquement fiable, et le plus radicalement novateur de tous les autres programmes présentés aux Français.

Pourtant, cette candidature est systématiquement passée sous silence dans tous les grands médias audiovisuels de notre pays.


UN SILENCE TOTAL SUR LA SEULE CANDIDATURE DE FRANÇOIS ASSELINEAU

 

Selon les relevés chiffrés du CSA, les temps de parole et d’antenne cumulés, consacrés par toutes les télévisions françaises aux candidats déclarés à la présidence de la République entre le 1er et le 27 janvier 2012 ont été les suivants :

  • 3626 minutes pour François Hollande (plus de 60 heures)
  • 3450 minutes pour Nicolas Sarkozy (plus de 57 heures)
  • 913 minutes pour François Bayrou (plus de 15 heures)
  • 722 minutes pour Marine Le Pen (plus de 12 heures)
  • 568 minutes pour Jean-Luc Mélenchon (plus de 9 heures)
  • 484 minutes pour Eva Joly (8 heures)
  • 202 minutes pour Hervé Morin (3 heures 20 minutes), qui n’est plus candidat
  • 186 minutes pour Dominique de Villepin (3 heures)
  • 114 minutes pour Nicolas Dupont-Aignan (2 heures)
  • 108 minutes pour Nathalie Arthaud (1 heure 48)
  • 101 minutes pour Christine Boutin (1 heure 40), qui n’est plus candidate
  • 92 minutes pour Corinne Lepage (1 heure et demi)
  • 36 minutes pour Philippe Poutou
  • 9 minutes pour Frédéric Nihous, qui n’est plus candidat
  • et 0 minute 0 seconde pour François Asselineau!

Ce silence total fait fi des invitations que nous avons lancées à des centaines de journalistes à l’occasion de notre Congrès, de nos sollicitations incessantes avant et après, et des 58 lettres recommandées avec accusé de réception envoyées voici un mois à la rédaction des 58 plus grands médias français.

Ce silence assourdissant, qui est également respecté par la grande presse nationale, viole expressément les exigences d’ « équité » de traitement entre les candidats déclarés, pendant la recherche des parrainages, telles qu’elles ont été édictées par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.

En effet, suite à notre saisine expresse, M. Michel Boyon, président du CSA, et Mme Christine Kelly, présidente du groupe de travail « Pluralisme et campagnes électorales » du CSA, ont bien voulu nous confirmer, par écrit (voir la lettre du Président du CSA) et par oral, que la candidature de François Asselineau devait bénéficier de ces dispositions.

Le silence sans faille de tous les grands médias du pays sur la candidature de François Asselineau est d’autant plus intolérable et choquant que ces mêmes médias accordent, en cette période de pré-campagne présidentielle, une couverture nationale à des candidats fantaisistes (Kenza Drider, alias « la candidate en niqab », David Derrien, alias « Dédé l’abeillaud », Isabelle Laeng, alias « Cindy Lee », etc.), ou à des candidats isolés n’ayant ni parti politique ni sympathisants pour les soutenir (Maxime Verner, Clément Wittmann, etc.), ou même à des responsables politiques qui ne sont pas candidats déclarés.

LA RAPIDE ASCENSION DE LA NOTORIÉTÉ DE FRANÇOIS ASSELINEAU ET DES ADHÉRENTS DE L’UPR REND D’AUTANT PLUS ILLÉGITIME ET CHOQUANT LE SILENCE MÉDIATIQUE QUI LES FRAPPE.

L’Union Populaire Républicaine (UPR) rappelle qu’elle compte maintenant plus de 1 200 adhérents (ce chiffre exact peut être vérifié par huissier) et des dizaines de milliers de sympathisants.

Sa notoriété sur Internet ne cesse de croître, que ce soit via son site officielsur Facebook ou sur Twitter.

Plus de 250 sympathisants et adhérents recherchent des parrainages depuis plusieurs mois, et les réunions publiques que François Asselineau tient dans toute la France attirent de plus en plus de monde. Son programme présidentiel a déjà été visionné plus de 45 000 fois sur le seul vecteur Dailymotion.

Les deux seuls passages du président de l’UPR sur des télévisions ayant une audience significative ont été réalisés à l’automne dernier. Ils ont obtenu des scores de visionnage et d’approbation qui ont stupéfié les journalistes eux-mêmes.

Ainsi, son débat sur BFM Business à la mi-septembre a obtenu plus de 26 000 visionnages sur Dailymotion depuis lors et celui sur France 24 plus de 15 000 visionnages. Dans les deux cas, ces scores propulsent les vidéos de François Asselineau au tout premier rang des historiques des émissions. Ils laissent très, très loin derrière, les scores obtenus par les autres responsables politiques français invités à ces mêmes émissions.

Pour tout observateur loyal et de bonne foi, tous ces éléments vérifiables rendent nos demandes à l’égard des médias absolument légitimes et fondées.

POURQUOI LES JOURNALISTES POLITIQUES DES GRANDS MÉDIAS DU PAYS REFUSENT-ILS IMPUNÉMENT D’APPLIQUER LES INSTRUCTIONS DU CSA ?

Nous savons du reste, par des indiscrétions, que tous les grands journalistes politiques français ont une excellente connaissance de qui est François Asselineau, de ce que comporte son programme, et de l’envol de sa notoriété sur Internet. Il est d’ailleurs normal qu’ils le sachent puisque la surveillance des évolutions politiques en France constitue le cœur même de leur métier.

La question décisive qui se pose est donc de déterminer pourquoi ils s’obstinent à refuser d’accorder à François Asselineau la couverture médiatique équitable à laquelle le CSA lui-même a dit qu’il avait droit.

Cette absence de couverture médiatique n’est pas seulement un déni de démocratie handicapant en soi pour mener campagne. Elle se transforme en obstacle redoutable dans la recherche des 500 parrainages car les élus hésitent à parrainer un candidat totalement absent des médias d’audience nationale.

Et plus le temps passe, plus cette absence médiatique totale est interprétée par les maires des petits villages comme le fait que François Asselineau n’est pas candidat pour de bon. Et comme les maires sont déjà les cibles de pressions multiples pour qu’ils nous refusent des parrainages, et que ces parrainages sont ensuite rendus publics, il y a désormais un risque réel et sérieux que François Asselineau ne puisse pas obtenir le nombre de parrainages nécessaires pour être candidat.

Nous allons donc finir par croire que c’est justement cette issue que recherchent les grands médias de notre pays, ou en tout cas les forces politiques, économiques et financières qui les dirigent. S’agirait-il d’une nouvelle application des techniques de « prophétie auto-réalisatrice » mises au point par les manipulateurs d’opinion ? Des techniques qui peuvent être appliquées pour imposer un candidat, comme pour en écarter un autre.

Quoi qu’il en soit, en organisant un verrouillage absolu autour de la candidature de François Asselineau, les grands médias l’empêchent de fait d’obtenir les 500 parrainages fatidiques. Il sera alors fort commode de se dédouaner ensuite en se prévalant du fait que François Asselineau ne méritait pas qu’on lui donne la parole puisqu’il n’a pas pu réunir les parrainages nécessaires.


CONCLUSION : L’URGENCE ABSOLUE DE PASSAGES MÉDIAS

 

Le CSA donne raison à l’UPR : les médias doivent rendre compte en urgence de la candidature de François Asselineau

La période de recherche des parrainages prend fin dans deux semaines.

La mobilisation de nos adhérents et de nos sympathisants ne faiblit pas, bien au contraire, mais sans couverture médiatique, la tâche est pratiquement insurmontable.

Nous demandons donc une nouvelle et ultime fois aux journalistes des grands médias audiovisuels de rendre compte loyalement de la candidature de François Asselineau, comme le CSA les y a invités formellement. Compte tenu des délais, il y a désormais une urgence absolue.

Si le silence médiatique ne cesse pas dans les tout prochains jours, les milliers de sympathisants de l’UPR, dont le flot grandit quotidiennement, sauront définitivement à quoi s’en tenir sur ce qui reste de la démocratie en France.


(source: Agoravox)

 

http://blogs.mediapart.fr/blog/deva68/050312/csa-infraction-scandaleuse-des-medias-envers-francois-asselineau-upr#comments

 


.

Partager cet article
Repost0
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 05:39
Sortie de l’euro et de l’UE,
dette publique de la France,
agriculture... :
les analyses de l’UPR

Concertation

Débat-public avec François Asselineau au café Français de Bordeaux

DEBAT-PUBLIC avec François ASSELINEAU à BORDEAUX le 17-02-2012 Partie 1 Partie 2
billets_euro

L’Europe, c’est la « paie » !

Une conférence de François ASSELINEAU sur l’Europe et ses dépenses somptuaires. ( SENS, décembre 2011 ) Partie 1 sur 6 Partie 2 sur 6 Partie 3 sur 6 Partie 4 sur 6 Partie 5 sur 6 Partie 6 sur 6
mairie2

La lettre aux maires de France de François Asselineau

La lettre aux maires de France de Francois ASSELINEAU pour l’élection présidentielle de 2012. Le programme présidentiel complet
eu_flag

Pourquoi l’Europe est-elle comme elle est ?

François Asselineau explique dans l’une de ses dernières conférences, pourquoi l’Europe ne peut être autrement que ce qu’elle est. Pourquoi l’Europe est-elle comme elle est ? par UPR-TV
euro-menotte

Faut-il avoir peur de sortir de l’euro ?

Conférence enregistrée en avril 2011. Quelles seraient les conséquences d'une sortie de la France de l'euro ? Continuer la lecture
sortie_UE

Les 10 raisons qui nous imposent de sortir de l’Europe

Apprenez pourquoi est il indispensable de sortir de l'Union européenne au plus vite Continuer la lecture
situation_mondiale

Discours sur la situation mondiale, européenne et française (13 février 2010)

Discours de François Asselineau du 13 février 2010 sur la situation mondiale, européenne et française.
CONSTRUCTION EUROPEENNE

Les 12 impasses de l’Europe

Plus la « construction » européenne avance et plus elle ressemble à une destruction. Cette conférence vous explique pourquoi Continuer la lecture
qui_gouverne_france

Qui gouverne réellement la France ?

La France a transféré la majeure partie de ses pouvoirs aux responsables européens et aux lobby. Une poignée de groupes contrôle les médias. Continuer la lecture
guerre_economique

La guerre économique

Brillante mise en perspective du rôle des États-Unis dans la situation économique mondiale et de ses conséquences pour la France. Continuer la lecture
histoire_de_france
Replaçant 2 000 ans de notre histoire nationale, cette conférence explique pourquoi la construction européenne N’EST PAS l’avenir de la France. Continuer la lecture
.
.
Enfin, F Asselineau est interviewé dans les Grands Médias !

 

 

 

 

 

.

‎=== FLASH ! === 23 h 10 : AVEC 9 762 VUES, LA VIDÉO DE FRANÇOIS ASSELINEAU DE L'ÉMISSION "TERRES D'INFO" ENREGISTRÉE AU SALON DE L'AGRICULTURE DEVIENT LA VIDÉO LA PLUS VISIONNÉE DE TOUTE L'HISTOIRE DE CETTE TÉLÉVISION DES CHAMBRES D'AGRICULTURE !! ====
Le précédent record était détenu par une émission du 20 octobre 2008, qui a cumulé à ce jour 9 749 vues.
Rappelons que l'émission avec François Asselineau n'est en ligne que depuis une semaine....
http://www.terredinfostv.fr/video/ea4a87614b5s.html

Passionnant ! A écouter absolument ! (eva)

Partager cet article
Repost0
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 05:30

 

Dimanche 11 mars 2012 7 11 /03 /Mars /2012 12:03

Le financement des guerres serait dissimulé

 

afghan.jpg Afin de pouvoir affirmer que les États-Unis n’ont plus de troupes en Afghanistan en 2014, le Pentagone pourrait transférer ses troupes spéciales sous le contrôle de la CIA. Ainsi, elles deviendraient des espions, selon un article d’AP citant deux représentants anonymes du Pentagone.

Les militaires, tels que les SEALs et d’autres unités, changeraient seulement de titre puisqu’ils « continueraient à cibler des militants dans des raids conjoints et à former les forces afghanes pour qu’elles puissent être autonomes », selon AP. (Kimberly Dozier, Pentagon may put special ops in Afghanistan under CIA control to meet 2014 pullout deadline, 3 mars 2012)

Le porte-parole du Pentagone a nié que de tels plans étaient envisagés. Certains commandants, note AP, « veulent que leurs unités demeurent autonomes afin de garder leurs troupes dans le cadre légal du département de la Défense ».

Ce plan de la Défense pourrait avoir un lien avec un article récent paru dans le Stars and Stripes, un média du département de la Défense des États-Unis, indiquant que le Pentagone se prépare à « déployer des troupes d’opérations spéciales dans le monde entier au moment où l’on diminue le nombre d’opérations militaires traditionnelles ».

AP ajoute :

Une guerre menée par la CIA signifierait que le public étasunien ne serait pas informé du financement des opérations comme cela se fait dans le cas d’une guerre traditionnelle. La supervision reviendrait à la Maison-Blanche, à de hauts dirigeants du renseignement et à quelques comités du Congrès. (Ibid.)

Le véritable montant alloué à la guerre serait plus facile à dissimuler advenant ce manque de supervision du public sur le financement. Bref, s'il était mis en oeuvre, ce plan dissimulerait aux Étasuniens le nombre de troupes déployées ainsi que le financement réel des guerres.


Julie Lévesque a collaboré à ce reportage.

Source: Mondialisation.ca

Partager cet article
Repost0
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 20:53

 

10 mars 2012

Article en PDF : Enregistrer au format PDF

Les États-Unis investissent un milliard de dollars annuellement dans des opérations « humanitaires » en Amérique Latine et les Caraïbes par le biais de leur Agence pour le Développement International (USAID), a révélé Mark Feierstein, administrateur de l'organisme d'état nord-américain accusé d'être une façade de l'intelligentsia nord-américaine. Feierstein, un fonctionnaire fédéral avec un passé lié à des activités d'ingérence a dit à Miami que Haïti -où l'USAID a réalisé des activités controversés - que la Colombie, le Mexique, l’Amérique Centrale et le Pérou sont dans “la liste des priorités” de cet organisme.

 

Dans un moment de joie excessif pour fêter les "succès" de cette filliale du département d'Etats, Feierstein a ouvertement déclaré que “cinq millions” seront dédiés à la “démocratie” au Venezuela cette année. Pourtant, l’USAID s'est retirée du pays par peur de la Loi de Défense de la Souveraineté Politique et l'Autodétermination Nationale. Cette loi interdit depuis fin 2010 le financement externe des partis politiques. Un “secteur très important pour cette agence est celui qui est en relation avec la démocratie et pour cela des programmes sont mis au point pour fortifier les institutions dans la plupart des pays de la région”, a t-il justifié sans référence à la violation de la loi. Pour le cas du Venezuela, cinq millions de dollars seront destinés à l'assistance technique pour "promouvoir et protéger la démocratie et les droits humains", a insisté Feierstein.

 

"Stratége" de candidat assassin


En 2002, ce chef régional de l'USAID, spécialiste de l'ingérence, servit de stratège dans la campagne électorale de l'ex-président bolivien Gonzalo “Goni” Sánchez de Lozada et son Mouvement Nationaliste Révolutionnaire (MNR). “Goni” est celui qui a ordonné le massacre durant la fameuse "Guerre du gaz" en octobre 2003. Bilan : 67 morts et 400 blessés, majoritairement des civils. Fugitif de la justice bolivienne, il se trouve maintenant aux États-Unis.

 

Les idéaux de Feierstein sont tellement humanitaires qu'il fut successivement nommé dans les années 90 comme “Responsable de Projet” au Nicaragua, dans l'opération réalisée pour la National Endowment for Democracy (NED), filiale de l'USAID ; directeur pour l'Amérique Latine et les Caraïbes de l'Institut Démocratique National, autre instrument d'ingérence impérial subventionné par l'USAID ; et Conseiller Spécial de l'Ambassadeur des USA dans l'Organisation des États Américains (OEA).

 

Le jour-même de la conférence de presse du fonctionnaire nord-américain, le président bolivien Evo Morales a dénoncé que les États-Unis, par le biais de l'USAID, espionne “la Bolivie et d'autres pays latino-américains”. “Je suis convaincu que certaines ONG, plus particulièrement celle financées par l'USAID, sont la cinquième instance de l'espionnage, non seulement en Bolivie, mais dans toute l'Amérique latine”, a accusé Evo Morales durant une conférence de presse dans la ville de Oruro.

 

Au Mexique, l'impact potentiel pour les Etats-Unis


En ce qui concerne la Colombie et le Mexique, Feierstein admet que son organisation “fournit de l’assistance pour les thèmes de sécurité”, sans être explicite. “Au Mexique, poursuit-il, la bataille se livre contre le trafic de drogue”, tandis que la Colombie cherche “à consolider ses progrès en terme de sécurité”. "Ces sujets sont devenus maintenant des priorités pour l'USAID”, a confessé Feierstein. Au Mexique, l'organisme étasunien multiplie les opérations “parce que l'impact potentiel peut être important pour les Etats-Unis quand il y a de l'instabilité dû à la violence criminelle”. Il n'a pas mentionné l'omniprésence dans le pays aztèque, confirmée par ces mêmes organismes de sécurité, du FBI, de la DEA et… de la CIA. L'USAID alloue environ 180 millions de dollars à la Colombie et entre 50 à 60 millions de dollars au Pérou, Mexique, Honduras et Guatemala, selon le fonctionnaire. "Nous sommes très satisfaits" du progrès obtenu a Haïti, dit-il en affirmant que "dans le domaine de la production agricole, où l'USAID a travaillé avec les agriculteurs” (sic) l'USAID "a pu doubler, ou même tripler, la production durant les deux dernières années". Il afficha beaucoup d'enthousiasme pour un parc industriel qui sera inauguré dans le nord d’Haïti avec des entreprises étasuniennes. Cependant, il évita de rappeler que l'USAID, avant et après le tremblement de terre, a organisé, orienté et financé plusieurs des organisations politiques haïtiennes du pays, en coordination avec le Département d'État et parallèlement à la présence de 10 000 hommes du Comando Sur.

 

L'USAID a également joué un rôle-clé dans le renversement du Président Jean-Bertrand Aristide, en 2004.

 

A Cuba, où l'USAID dépense ses millions en opérations de déstabilisation qu'elle confie à des entrepreneurs, ces fonds sont distribués par Mark Lopes, sous administrateur adjoint, qui fut "représentant personnel” du Sénateur cubano-américain Bob Menendez, digne représentant de la mafia cubano-américaine au Capitole de Washington, complice de chaque “initiative” législative hostile à Cuba et au Venezuela. Ces dernières années, on a signalé pour Amérique latine la présence de l'USAID en Bolivie, au Brésil, en Colombie, à Cuba, en Equateur, El Salvador, au Guatemala, a Haïti, au Honduras, au Mexique, au Nicaragua, à Panama, au Pérou, en République Dominicaine et au Venezuela. En de multiples occasions, il a été prouvé que l'USAID, en plus de fournir une couverture à des officiels de la CIA, a recruté, préparé et financé des éléments qui ultérieurement se sont présentés comme des agents au service des intérêts nord-américains.

 

Traduit de l'espagnol par Henri Azar pour Investig'Action

Source : michelcollon.info


Haut de la page - Accueil

 

 

Sur ce site  :

 

.

http://www.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L299xH387/assiette-au-be6e-688bf.jpg

 

Nouveau sur Investig'Action -www.michelcollon.info

« Comment osent-ils ? » de Peter Mertens

Enfin, un livre qui explique clairement la « crise », l'euro et le grand hold-up !

A chaque crise, banquiers et spéculateurs reçoivent des milliards en plus des Etats européens. Que nous payons. Pour leur permettre de spéculer encore plus... contre nous. Comment osent-ils ?

 

Best seller en Flandre depuis deux mois, ce livre de Peter Mertens paraît aujourd'hui en version française (retravaillée avec David Pestieau). Investig'Action vous offre en exclusivité le passionnant chapitre « Grèce ».

 

Il décrit ce qui va arriver aussi chez-nous.

 

Et donne des pistes pour résister au hold-up.

   


Voir aussi :


On ment sur les Grecs aujourd'hui, on mentira sur vous demain... - Michel Collon


Investig'Action - www.michelcollon.info  

  .

 

local/cache-vignettes/L550xH680/3985401898pn54ee-79020.png

 

Sur ce site,

 

 

8 mars 2012

Investig'Action - Peter Mertens : en Grèce, deux mondes entrent en collision Dans le livre « Comment osent-ils ? La crise, l’euro et le grand hold-up », Peter Mertens (en collaboration avec David Pestieau) aborde, entre autres, la face cachée de la crise grecque. Mertens et les éditions Aden nous offrent à lire le chapitre complet du livre consacré au drame grec. Le livre est sorti le 1er mars et est en vente dans les bonnes librairies à partir du 10 mars (...)


8 mars 2012

Investig'Action - On ment sur les Grecs aujourd'hui, on mentira sur vous demain… Les médias nous mentent sur les Grecs. Comment ? En recopiant sans aucune analyse critique ce cliché de Merkel et Sarkozy : « Les Grecs ont vécu au-dessus de leurs moyens ». Double manip : 1. « Les » Grecs, ça n’existe pas. 2. Les donneurs de leçons sont en réalité les coupables.


6 mars 2012

Investig'Action - MES, le nouveau dictateur européen Pour que le Mécanisme Européen de Stabilité soit créé, le traité qui l’institue doit être ratifié par les parlements de 17 États-membres. Plusieurs passages de ce traité s’avèrent pourtant antidémocratiques, bafouant certains principes élémentaires, comme celui de rendre des comptes au peuple.


5 mars 2012

Investig'Action - Il est temps que nous reconnaissions la criminalité du gouvernement de Blair Dans le théâtre kabuki de la politique parlementaire britannique, les grands crimes ne sont pas commis et les criminels courent en liberté. Il s’agit bien de théâtre après tout ; ce sont les pirouettes qui comptent, et non pas des actions décidées en déconnexion, à la fois géographique et culturelle, avec leurs conséquences. C’est un dispositif sécurisé, protégé aussi bien par les acteurs que par la critique. Le discours d’adieu de l’un des plus malins de (...)


2 mars 2012

Investig'Action - Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves Il existe dans le cœur de l’Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d’exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans. Des sources et des fleuves impétueux convertissent ses terres en merveilles de fertilité, débouchant au sud dans l’Amazonie - ce qui convertit la Colombie en objet de grandes convoitises. Et c’est là que commence le martyre d’un peuple : dans la cartographie de la cupidité d’une poignée d’hommes. La (...)

 

Partager cet article
Repost0
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 20:45
Partager cet article
Repost0
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 20:31
Théo Klein rompt avec le Crif

dimanche 11 mars 2012, par La Rédaction

Accès à la lettre :
www.aloufok.net/klein.pdf

***

"Peut-être votre politique est-elle grandiose, je crains qu’elle ne soit mortelle." C’est en ces termes ironiques et glacés que Me Théo Klein, ancien président du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France), acte sa rupture avec une institution qu’il a présidée de 1983 à 1989. Dans une lettre adressée à Richard Prasquier, actuel président de l’institution, il reproche au Crif de participer à la campagne contre le journaliste de France Télévisions Charles Enderlin, dans "l’affaire Al Dura", une polémique qui dure depuis plus de dix ans.


Le 30 septembre 2000, au déclenchement de la deuxième Intifada, France 2 diffusait les images de la mort d’un enfant palestinien, Mohamed Al Dura, pris avec son père dans un affrontement au carrefour de Netzarim, dans la bande de Gaza, et touché, selon le commentaire de Charles Enderlin, par des tirs israéliens. Le drame de Netzarim, devenu un des symboles de la souffrance palestinienne, n’a pas été contesté à l’époque par les autorités israéliennes. Mais il est devenu une affaire majeure pour des militants pro-israéliens en France, certains contestant que l’enfant ait été touché par des balles israéliennes, d’autres affirmant que Al Dura ne serait pas mort et que le reportage de France Télévisions serait une mise en scène.


Si le statut d’Enderlin, un des meilleurs spécialistes du conflit du Proche-Orient, est resté inchangé en Israël, aucune source, y compris au plus haut niveau, ne se détournant de lui, il est, en revanche, devenu l’objet d’une campagne très violente en France. Son renvoi de France Télévisions a été demandé plusieurs fois. La thèse de la mise en scène s’est imposée dans les institutions juives, au point d’être relayée par le Crif, malgré des démentis judiciaires successifs et les explications du journaliste. Le principal accusateur de Charles Enderlin, Philippe Karsenty, élu municipal à Neuilly-sur-Seine, doit être rejugé pour diffamation, sa relaxe ayant été annulée par la Cour de cassation. C’est à la suite de cette relaxe que Richard Prasquier est de nouveau intervenu sur le site du Crif, reprenant les accusations contre Enderlin et provoquant la colère de Théo Klein.


La rupture entre Klein et le Crif, au demeurant, ne s’explique pas par la seule affaire Al Dura, mais par le durcissement de l’institution sur la question israélo-palestinienne.

 

Président du Crif, Théo Klein avait mené des batailles très fortes au nom de la communauté juive, notamment contre l’installation de carmélites à Auschwitz. Mais ce binational franco-israélien appartient au "camp de la paix", désormais minoritaire dans la communauté officielle. Philippe Karsenty est candidat aux législatives dans une circonscription englobant Israël, où il mène une campagne active auprès des Français ayant immigré dans l’État hébreu. Récemment, Benyamin Netanyahou a évoqué l’affaire Al Dura en la qualifiant d’"histoire mensongère". C’était la première fois que le gouvernement israélien semblait reprendre à son compte la thèse du complot, jusqu’ici limitée à la seule communauté juive de France.


(11 mars 2012 - Avec les agences de presse)


Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : inscription@assawra.info


Pétition

Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
.
.http://www.aloufok.net/spip.php?article6941
Partager cet article
Repost0
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 20:07
La France rétablit la censure militaire

dimanche 4 mars 2012, par Comité Valmy


 

La télévision publique syrienne a confirmé, samedi 3 mars 2012 à la mi-journée, les informations publiées deux semaines plus tôt par le Réseau Voltaire : l’Armée nationale syrienne a fait prisonniers 18 agents français à Homs et un 19e à Azouz.

Cette confirmation indique que les négociations engagées entre Paris et Damas se sont soldées par un échec et que la Syrie a décidé d’augmenter la pression sur la France en portant l’affaire sur la place publique.

Depuis le 14 février, nos informations ont été abondamment citées et commentées dans la presse internationale, sauf en France. Cela peut s’expliquer par la difficulté des médias français de vérifier des faits aussi sensibles.

La presse turque a confirmé l’arrestation du 19e agent français en expliquant que 4 agents turcs avaient été arrêtés avec lui, ceci alors même qu’Ankara s’était engagé le 7 février à retirer tous ses agents en échange de la restitution de 49 prisonniers.

À la télévision libanaise Al-Manar, Mohammad Dirar Jamo a rapporté un échange entre le ministre français des Affaires étrangères et son homologue saoudien en marge de la conférence de Tunis. Le prince Saud al-Faysal bin Abd al-Aziz Al Saud déplorait que la France n’ait pas reconnu le Conseil national syrien comme seul représentant légitime de la Syrie. Alain Juppé lui aurait alors répondu : « Si je fais, qui nous rendra nos soldats ? »

Ci-dessous un exemple de traitement en anglais par Russia Today :

 

 

<span style= "font-size: 12pt; font-family: book antiqua,palatino;">l</span>

Quoi qu’il en soit, la presse française de ce matin reste silencieuse alors que ces informations sont maintenant publiques. Cette attitude atteste du rétablissement de la censure militaire en France. Ce dispositif, qui était la norme durant la guerre d’Algérie, il y a un demi-siècle, avait permis au courant impérialiste de cacher à la population des événements historiques qui ne furent intégrés dans la conscience nationale que des décennies plus tard (par exemple le massacre des Algériens dans Paris, le 17 octobre 1961).

 

La question qui se pose est de savoir si le président Sarkozy a rétabli la censure militaire pour des motifs d’intérêt national ou pour des raisons personnelles, c’est-à-dire pour éviter de devoir rendre compte à ses concitoyens de la guerre secrète qu’il conduit contre la Syrie en violation de la Constitution.


Les Français éliront un nouveau président lors d’un scrutin à deux tours, les 22 avril et 6 mai 2012.

 

http://www.voltairenet.org/La-France-retablit-la-censure

 

Sur le même sujet :


- « Un 19ème agent français arrêté en Syrie », Réseau Voltaire, 28 février 2012.
- « La France ouvre des négociations avec la Syrie pour récupérer ses 18 agents », Réseau Voltaire, 26 février 2012.
- « La guerre secrète de la France contre le peuple syrien », Réseau Voltaire, 22 février 2012.
- « Fin de partie au Proche-Orient », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 14 février 2012.
- « Syrie : 5 questions à Thierry Meyssan », Voltaire Network TV, YouTube, 14 février 2012.

 

 

 

http://www.alterinfo.net/photo/art/default/3358922-4824420.jpg?v=1318850981

 

Syrie :

 

Les Médias nous parlent toujours de HOMS, "ville martyr"...

J'ai décidé, moi, de parler de Syrte attaqué par l'OTAN en Libye, dont les Médias n'ont rien dit sauf un journaliste à chaud (il n'y a que là, chaque fois, qu'on a un peu d'information digne de ce nom, l'émotion aidant - et la censure n'étant pas passée encore...), note d'eva 

 

Enfer de Homs - de Syrte, de Jénine, d'Irak, de la désinformation ? (eva)

 

 

 

Voici des infos sur la Syrie sélectionnées par un excellent blogueur :

 

 

Voir aussi :

 

 

 

 

 

LE CALVAIRE DU PEUPLE SYRIEN : Un espoir pour une sortie du tunnel ?

lire suite

 

 

Homs libérée : Nouvelles révélations sur le terrain à Baba Amr

lire suite

 

Syrie : désinformation massive

lire suite

 

 

http://i.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L300xH268/censure-2-d1989.jpg

Partager cet article
Repost0
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 20:03

 

.
Samedi 10 mars 2012

http://www.metrofrance.com/_internal/gxml!0/4dntvuhh2yeo4npyb3igdet73odaolf$l8btiaoueoupxx3y3w76e0wqs95uhtc/gorbatchev.jpeg

http://www.metrofrance.com/_internal/gxml!0/4dntvuhh2yeo4npyb3igdet73odaolf$l8btiaoueoupxx3y3w76e0wqs95uhtc/gorbatchev.jpeg

 

.

http://www.lexpress.fr/pictures/474/242807_l-ex-president-sovietique-mikhail-gorbatchev-le-en-aout-2011-a-moscou.jpg

http://www.lexpress.fr/pictures/474/242807_l-ex-president-sovietique-mikhail-gorbatchev-le-en-aout-2011-a-moscou.jpg

 

(eva) Article publié hier sur mon nouveau blog politique destiné aux JEUNES, ici :

Comment les Médias aux ordres des puissants nous manipulent (Russie)

 

Gorbatchev sur FR2

journal de 20 h le 11 mars 2012

Pour défendre les intérêts de l'Occident

contre la Russie libre !

Alerte, propagande mensongère !

Par eva R-sistons

 

 

 

Salut, encore moi !

 

Juste pour dire que je viens d'entendre sur FR2, l'une des chaînes qui désinforment le plus (avec TF1, Arte, France24...), qu'au Journal de 20 h, on allait interviewer Gorbatchev, qui est à la solde de l'Oligarchie qui a détruit l'URSS et le communisme pour affaiblir cette puissante fédération, et imposer le libéralisme qui a dévasté le pays ! Qu'on en juge :

 

Communisme

(j'ai visité l'URSS avant son effondrement provoqué par l'Occident § hégémonique) :

- Pas de chômage, pas de sans-logis, de sdf

- Logement au prix d'une voiture, car toit estimé nécessaire

- TOUT gratuit: De la crèche à la retraite, de l'école à la fac, en passant par la Santé (rien à payer !), le Sport et les vacances

- Produits de 1e nécessité, vitaux, subventionnés

- Métro beau et moderne presque gratuit (prix symbolique), etc

 

Et Gorbatchev est apparu, l'URSS a été désintégrée, dépecée, et le libéralisme anglo-saxon dévastateur s'est installé :

- Les Oligarques sont apparus, milliardaires à la tête de conglomérats industriels et avec les ressources soviétiques partagées avec les prédateurs de l'Etranger ! Au lieu de faire en sorte, comme avec Poutine, que les richesses du sous-sol  profitent à tous les Russes, à la nation toute entière

- Disparition de la classe moyenne, pauvreté généralisée, citoyens (notamment les retraités) chassés des centres villes, devenant sdf (enfants abandonnés, vivant dans les  égoûts, se droguant etc), et les riches s'installent à la place

- Chômage, sans-domiciles, pauvreté généralisée, privatisation des services publics, etc

 

Et Gorbatchev est l'homme qui a littéralement offert l'URSS à l'étranger, avec Eltsine également marionnette de l'Oligarchie anglo-saxonne (LES ANGLO-SAXONS, il faut le savoir, sont les ennemis de l'humanité, avec leur libéralisme financier criminel comme en Grèce, et leurs guerres), jusqu'au moment où Poutine est arrivé, homme fort, énergique, aimant son pays, le relevant, lui rendant sa dignité, sa souveraineté, son indépendance - et s'opposant aux Anglo-Saxons ! C'est pour ça qu'il est détesté par eux et pour ça, aussi, que les Médias (beaucoup les appellent les MERDIAS) diabolisent Poutine, qu'ils craignent !

 

A savoir : Poutine est l'ami de la paix, d'un monde multipolaire,

Gorbatchev est un TRAITRE à son pays, c'est l'homme de l'Occident

 

Et c'est pour ça que les MERDIAS lui donnent la parole demain, pas à Poutine !

 

Et c'est dans presque tous les médias pareil, comme sur C dans l'Air ! Désinformation et propagande, au profit des nantis, contre les peuples...


 

Eva R-sistons


 

http://images.lpcdn.ca/435x290/201112/02/443767-dernier-dirigeant-urss-mikhail-gorbatchev.jpg

 

http://images.lpcdn.ca/435x290/201112/02/443767-dernier-dirigeant-urss-mikhail-gorbatchev.jpg

 

Gorbatchev et Poutine


 

§ Occident (appelé frauduleusement Communauté internationale car veut imposer anti-démocratiquement son modèle unique ultra-libéral et va-t-en guerre), c'est-à-dire :

 

Angleterre, avec sa diabolique City financière (c'est là que se décident les guerres mondiales)

Etats-Unis, loi du plus fort, et pas le Droit, la Diplomatie: Le plus fort écrase le plus faible, on vole, on pille, on tue partout - comme dès le départ, avec les Indiens, Esclavage des Noirs - et on ment pour justifier des actes criminels (comme guerre "humanitaire", "pour la démocratie", contre "armes de destruction massive", etc, tout est mensonge)

Et Etats Anglo-Saxons comme Canada, Australie

Israël, Etat derrière tous les conflits, mais discrètement, Etat raciste, militaire, déstabilisateur des pays (comme en Syrie, pour dominer le pays par marionnettes interposées, eh oui !) et qui vénère le Veau d'Or, l'argent

La France de Sarkozy, en tête de toutes les guerres avec le "cow-boy" Sarkozy.

Plus généralement l'Europe aux ordres, dans l'OTAN, et créée.. par les Etats-Unis, pour servir LEURS intérêts ! § 2

 

§ 2 Voir

L’Union Européenne (créée par USA), c’est la Guerre ! Au service des Américains

L’Union Européenne, ce n'est pas la paix, c’est la Guerre ! (+ vidéos)

.




Partager cet article
Repost0
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 13:59

http://www.info-palestine.net/IMG/jpg/A10-789.jpg

http://www.info-palestine.net/IMG/jpg/A10-789.jpg

 

 

 

Communiqué de l'AFPS

Gaza terre martyre


http://www.france-palestine.org/Gaza-terre-martyre


 

 

Depuis hier, sans la moindre jus­ti­fi­cation, l’armée israé­lienne a frappé la bande de Gaza faisant 12 morts et 19 blessés. Un pri­sonnier libéré au cours de l’échange avec Shalit a été tué. Le repré­sentant des Comité de résis­tance popu­laire également. Quatre israé­liens ont également été blessés par des tirs en pro­ve­nance de Gaza suite à cette agression, Nous déplorons cette situation.

La res­pon­sa­bilité prin­cipale de toutes ces vic­times incombe d’évidence au gou­ver­nement extré­miste israélien.

Si la peine de mort n’existe pas en Israël, mais il la pra­tique régu­liè­rement losrqu’il s’agit de pales­ti­niens : ils effec­tuent des exé­cu­tions « ciblées » hors tout droit et en toute impunité.

La com­mu­nauté inter­na­tionale va, peut-​​être pro­tester. Ce n’est même pas certain. La France aussi va déplorer. Ce n’est même pas certain. Et que se passera t’il par la suite ? Très pro­ba­blement rien de plus comme d’habitude.

Les propos du can­didat Nicolas Sarkozy selon lequel s’il est élu « on allait voir ce qu’on allait voir » et pour lequel, il se fait fort en moins de 6 mois d’imposer la reprise des dis­cus­sions, sont tota­lement inadaptés à la situation.

Gaza est l’objet d’un blocus illégal et ter­ri­blement inhumain condamné par la com­mu­nauté inter­na­tionale. Et quand un frêle bateau français, « Le Dignité-​​El Karama », avec 16 pas­sagers à bord essaie de briser sym­bo­li­quement ce blocus, il est bru­ta­lement arrai­sonné dans les eaux inter­na­tio­nales, le bateau est saisi et les mili­tants sont arrêtés, séquestrés et expulsés. Et c’est le silence du côté français. Pas un mot. Pas un geste pour récu­pérer le bateau. Pas la moindre action sérieuse pour lever ce blocus.

Tout cela n’est pas accep­table. Tout cela n’a que trop duré. Tout cela est très dangereux.

Nous ne cessons de sou­ligner l’échec des ini­tia­tives inter­na­tio­nales, et nous affirmons par avance l’échec certain des « nou­velles » idées de Nicolas Sarkozy. Ce ne sont plus des mots qu’il faut. Ce sont des actes en faveur du droit qui sont attendues.

Les seuls actes enre­gistrés sont des actes favo­rables à Israël avec qui on ren­force la coopé­ration dans tous les sec­teurs, y compris mili­taire. Et on parle de « négo­cia­tions » et de « com­promis » avec des diri­geants qui récusent for­mel­lement le droit inter­na­tional. C’est intenable.

Pour l’heure nous voulons exprimer notre soli­darité avec la popu­lation de Gaza. Nous voulons lui dire que nous sommes tou­jours à ses côtés. Nous exi­geons avec force la levée du blocus qui inflige à toute une popu­lation une punition col­lective et qui trans­forme Gaza en un champ de tirs pour une armée immorale mais jamais poursuivie.

Il faut lever le blocus illégal de Gaza ! Il faut donner suite au rapport Gold­stone et juger les cri­minels de guerre israé­liens comme on le demande pour d’autres pays. Il faut des actes. Des actes forts et des pres­sions. C’est le seul langage que les diri­geants israé­liens com­prennent. Les condam­na­tions ver­bales ils s’en moquent tota­lement. Ils recom­mencent tou­jours le len­demain ce qui a été condamné la veille.


Gaza on ne t’oublie pas ! Gaza on est avec toi ! Gaza doit vivre libre !


Pour faire avancer la paix et la levée du blocus de Gaza nous demandons des sanc­tions contre Israël !

APFS, Bureau National.Paris, le 10 Mars 2012

!DSPAM:4f5b4c73157501117712696!

 

http://2.bp.blogspot.com/_dV7R2ynJn6c/S6tXkM-kRNI/AAAAAAAABvY/EG6fXU4Ce-w/s1600/palestine-occup-.jpg

http://2.bp.blogspot.com/_dV7R2ynJn6c/S6tXkM-kRNI/AAAAAAAABvY/EG6fXU4Ce-w/s1600/palestine-occup-.jpg

 

Paix au Proche-​​Orient : les propositions de M. Sarkozy vides de sens

 

AFPS, mercredi 7 mars 2012

M. Sarkozy a promis mardi de lancer une ini­tiative de paix au Proche-​​Orient si il est réélu. Pour l’Association France Palestine Soli­darité (AFPS), la recon­nais­sance immé­diate par la France de l’Etat pales­tinien et son admission à l’ONU en tant qu’Etat membre de plein droit consti­tuent actuel­lement les enjeux majeurs pour qu’advienne une paix juste et durable entre Israé­liens et Palestiniens.

« Le chemin que pré­conise M. Sarkozy ne peut aboutir. En effet, les para­mètres de la solution sont connus de tous : un Etat pales­tinien dans les fron­tières de 1967 avec Jérusalem-​​Est pour capitale, et non pas le lambeau d’Etat que désire l’actuel gou­ver­nement israélien » a déclaré Jean-​​Claude Lefort, pré­sident de l’AFPS. « Si les condi­tions sont actuel­lement réunies pour lancer une ini­tiative de paix au Proche-​​Orient, on se demande pourquoi le pré­sident Sarkozy doit attendre un nouveau quin­quennat pour mettre en œuvre une telle politique. »

M. Sarkozy, en faisant cette sortie, sou­ligne un échec : celui des choix opérés par la France qu’il préside concernant la situation au Proche Orient. Il donne ainsi raison à l’AFPS, en par­ti­culier, qui ne cesse de demander des actes pour aboutir à un accord de paix. Il lui donne aussi raison en sou­li­gnant que les para­mètres de la solution sont connus et doivent être mis en oeuvre.

Il faut donc des actes forts de la com­mu­nauté inter­na­tionale et non pas pour­suivre la poli­tique actuelle dite des « négo­cia­tions » qui ne peuvent mener nulle part, comme les récentes dis­cus­sions d’Amman l’ont cruel­lement montré. La France doit agir, avec un maximum de par­te­naires euro­péens, pour faire bouger les lignes poli­tiques sur la base du droit et non pas sur des reculs rela­ti­vement à celui-​​ci.

« En premier lieu, la France doit recon­naître sans plus attendre l’Etat de Palestine dans les fron­tières de 1967 – il s’agit d’une décision qui lui appar­tient en propre comme l’ont déjà fait près de 130 Etats dans le monde. Sur cette base notre pays peut déve­lopper sans attendre un par­te­nariat stra­té­gique avec l’Etat de Palestine. » a ajouté Jean-​​Claude Lefort. « En second lieu, la France doit déclarer qu’elle se pro­nonce en faveur de l’admission de cet Etat à l’ONU. Nicolas Sarkozy s’y est refusé et s’y refuse tou­jours. Ce n’est pas par rapport aux Etats-​​Unis que notre pays doit se déter­miner mais par rapport au droit qui doit s’appliquer. »

Le pré­sident Sarkozy a failli à ses pro­messes alors dès lors qu’il avait déclaré que si sa pro­po­sition de relance des négo­cia­tions durant l’été 2011 échouait, il pren­drait ses res­pon­sa­bi­lités en ce qui concerne l’admission de l’Etat pales­tinien à l’ONU. L’AFPS rap­pelle que pendant son quin­quennat, Israël a béné­ficié de beaucoup de faveurs, dont l’admission à l’OCDE et le rehaus­sement de son statut auprès de l’Union euro­péenne. Il reste encore un mois et demi à M. Sarkozy pour rentrer dans l’histoire en recon­naissant l’Etat de Palestine dans les fron­tières de 1967 avec Jéru­salem Est comme capitale.

--

Association France Palestine Solidarité (AFPS)
21 ter Rue Voltaire 75011 Paris
Tél. : 01 43 72 15 79
Fax. : 09 56 03 15 79
Suivez l'AFPS sur www.france-palestine.org, Facebook et Twitter

 

.

Partager cet article
Repost0
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 13:40
Samedi 10 mars 2012

 

 

http://www.freedomsphoenix.com/Uploads/Graphics/001/10/001-1007135133-Pax-Americana.jpg

 

.http://www.freedomsphoenix.com/Uploads/Graphics/001/10/001-1007135133-Pax-Americana.jpg

 

 

 

Liste  d'interventions criminelles 

commises  par les Etats-Unis


 La faiblesse de la force est de ne croire qu’en la force » Paul VALERY

 

On parle souvent de la Pax Americana pour dénommer l’ordre résultant de l’hégémonie des Etats-Unis. Cette position de force n’est pas un gage d’équilibre et de paix à l’échelle mondiale. C’est ainsi que les États-Unis avec le concours de leurs partenaires interviennent de façon chronique lorsque leurs intérêts stratégiques sont menacés comme dans la Guerre de Corée (1950-1953), dans la Guerre du Viêt Nam (1968-1975) ou plus récemment dans la Guerre en Irak (2003). Les gendarmes sont censés assurer l’ordre public et non le troubler. Contrairement à ce que laisse entendre ce terme, les Etats-Unis ne sont pas un facteur de stabilité ayant pour vocation de préserver le statu quo. Les néo-conservateurs tout imprégnés d’un élitisme nietzschéen et d’un messianisme expansionniste fustigent l’immobilité et font de la force une vertu et de la guerre une démonstration. Conformément à leur vision anthropologique désabusée, l’homme auquel ils attribuent un caractère naturellement mauvais doit être commandé par la force.


Aux fondements de la politique étrangère américaine se trouve le concept de « destinée manifeste », au relent religieux indéniable. Il n’y a qu’un seul destin possible pour l’humanité et c’est bien évidemment aux Etats-Unis de le manifester. Après s’être étendu vers l’ouest, le modèle américain doit s’étendre à l’est et au sud. C’est la voie évidente de la nation américaine, inspirée de Dieu, de s’étendre et de conquérir l’ensemble d’abord du continent et ensuite du monde. Les Indiens, dont la culture communautaire était irréductible au modèle de référence, devaient se laisser civiliser de gré ou de force. Il en va de même aujourd’hui des Arabes auxquels on dénue toute forme de civilisation. On les considère comme inhumains, sans compassion, inculte, cruel. Cette approche dédaigneuse adossée à un complexe de supériorité sanctifie le clivage du civilisé et du barbare par le biais de l’occupant et de l’occupé.

 

Les interventions sont justifiées par un discours moralisateur insufflant une vision du monde manichéenne dans lequel l’Amérique fait offrande de sa démocratie aux peuples barbares. Montaigne disait avec à propos que « chacun appelle barbarie ce qui n’est pas de son usage ».


Depuis ses origines, l’histoire de ce pays à peine double centenaire est entachée de sang. Un regard furtif sur les nombreuses interventions hors de son territoire nous en convaincra :


1846 : Guerre américano-mexicaine : les États-Unis d’Amérique annexent la moitié du territoire mexicain.

1852 et 1853 : Argentine : intervention en vue de protéger les intérêts américains suite à une révolution.

1853 : Nicaragua : protection des citoyens et des intérêts américains pendant des troubles politiques.

1854 : Nicaragua : intervention suite à un acte d’insubordination.

1859 : Chine : protection des intérêts américains à Shanghai.

1893 : Hawaii : intervention en 1893 et annexion définitive en 1898.

1894 : Nicaragua, intervention pour protéger les intérêts des États-Unis suite à une révolution.

1898 : guerre hispano-américaine en vue de s’approprier les colonies de Porto Rico, Guam et les Philippines. Intervention militaire à Cuba avec comme motif la libération de la tutelle espagnole. Les États-Unis imposent un droit d’ingérence dans les affaires intérieures du pays connu sous le nom de l’amendement Platt.

1903 : Colombie : mise en place d’une révolte, visant à la séparation de ce qui deviendra la république de Panama en vue de la construction du Canal +de Panama.

1915 : intervention à Haïti en 1915 et occupation jusqu’en 1934.

1916 : intervention en République dominicaine.

1916-1917 : expédition punitive au Mexique suite à l’incursion de l’armée de Pancho Villa aux Etats-Unis.

1917 à 1918 : participation américaine à la Première Guerre mondiale

1941 à 1945 : protagoniste de la Seconde Guerre mondiale, en Europeet dans le Pacifique.

1945 et 1946 : envoi de troupes et bombardements en Chine. 1946 : soutien au gouvernement philippin en proie à une insurrection.

1947 : soutien logistique militaire au régime mis en place par le Royaume-Uni en Grèce.

1950 à 1953 : Guerre de Corée

1953 : organisation d’un coup d’état en Iran.

1954 : renversement du gouvernement progressiste de Jacobo Arbenz au Guatemala.

1958 : bombardements en Indonésie.

1960 : bombardements au Guatemala.

1961 : Cuba : débarquement de la baie des Cochons qui se soldera par un cuisant échec.

1961 à 1972 : Guerre du Viêt Nam. Intervention au Laos et au Cambodge.

1965 : Indonésie, aide au gouvernement dans la répression d’un complot pro-chinois.

1967 à 1969 : bombardements au Guatemala.

1970 : Oman : aide logistique à l’Iran pour contrer une insurrection à la demande de ce pays.

1973 : Chili : organisation d’un coup d’État, mise en place du général Augusto Pinochet par la CIA.

1975 à 1999 : Timor oriental : soutien à la junte militaire Indonésienne puis aux forces de l’ONUpour son indépendance.

1980 à 1990 : Salvador : aide militaire au gouvernement et aux Escadrons de la mort pour déloger la guérilla.

1981 à 1988 : Nicaragua, soutien des contras au Honduras pour renverser les sandinistes du Nicaragua.

1983 : Invasion de Grenade.

1986 : bombardement de plusieurs villes et bases militaires en Lybie.

1989 : intervention à Panama et renversement du général Manuel Noriega.

1991 : Guerre du Golfe

1993-1994 : intervention militaire en Somalie.

1994 : intervention à Haïti pour installer le Président élu Jean-Bertrand Aristide.

1995 : intervention dans le cadre de l’Otan en Bosnie.

1998 : bombardement de l’Irak.

1998 : bombardement circonscrit du Soudan.

1999 : bombardement et intervention terrestre de l’OTAN dans la guerre du Kosovo.

2001 : déclaration de la guerre au terrorisme suite aux attentats du 11 septembre 2001.

2001- ? : intervention en Afghanistan dans le cadre de cette guerre.

2003- ? : envahissement et occupation sans mandat onusien de l’Iraq avec le soutien du Royaume-Uni et d’autres nations.

2004 : intervention militaire à Haïti en intelligence avec la France pour chasser du pouvoir le président élu Jean-Bertrand Aristide.

2007 : Iran ?

De même que l’on n’imaginait pas qu’ils pousseraient la vilenie jusqu’à pendre court comme dans une scène de western le président Saddam Hussein, on conçoit toujours avec peine l’attaque probablement imminente contre l’Iran. Le bruit des bombes couvrira une fois encore les babillages stériles dans l’enceinte de l’ONU, les cris d’indignation dissonants des Européens et le mutisme assourdissant des dirigeants Arabes. Une sombre ligne viendra s’ajouter à l’interminable martyrologue des Etats-Unis fondé sur la violence et le mépris.


Emrah KAYNAK

 

Commentaire 1l fallait que quelqu’un dresse la liste des exactions militaires des USA, c’est chose faite. Et cette liste est impressionnante ! Elle le serait beaucoup plus encore, si on pouvait, au regard de chaque intervention « pacifiste », connaître le nombre de morts « collatéraux » (vous savez, ces morts qui ne sont, parait-il, pas voulus par le meurtrier, et dont celui-ci est, de facto, forcément irresponsable !). Quoiqu’il en soit, la liste a été dressée, et on ne peut que remercier celui qui la dressée. Je vous remercie Monsieur Emrah Kaynak de faire savoir au monde entier quelles sont les exactions militaires des USA.


 

 

http://1.bp.blogspot.com/_RT34XJXFs7c/S6zpVHhW3PI/AAAAAAAAAVA/odwjbfcBlMo/s400/america_warlong.jpg

 

http://1.bp.blogspot.com/_RT34XJXFs7c/S6zpVHhW3PI/AAAAAAAAAVA/odwjbfcBlMo/s400/america_warlong.jpg

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

Lundi 27 février 2012 1 27 /02 /Fév /2012 06:20

USA: Liste des 66 interventions extérieures

 

49859961.jpg1775-1776 : Au Canada1 et dans l'Atlantique au cours de la guerre d'indépendance des États-Unis.

1798 à 1800 : Quasi guerre Conflit naval contre la France Révolutionnaire. Mer des Antilles et côtes nord-américaine de l'Atlantique. Terminé par le traité de Mortefontaine.

1801 à 1805 : Guerre de Tripoli plus connue sous le nom de guerre barbaresque, le bey de Tripoli et ses alliés de Tunis et de d'Alger déclarent la guerre aux États-Unis qui ne voulaient plus payer de tribut pour le passage de leurs navires.

1815 : expédition navale contre la régence d'Alger, dirigée par le Commodore Stephen Decatur, qui force le dey Omar à signer un traité mettant fin aux attaques de navires américains par les corsaires barbaresques.

1838, 2 janvier : Mucke à Sumatra, un détachement de Marines protége des citoyens américains.

1843 : Combat en Cote d'Ivoire dans le cadre de la lutte contre le commerce des esclaves2

1846 : Guerre américano-mexicaine, les États-Unis d'Amérique annexent la moitié du territoire mexicain. Ce territoire est maintenant réparti en États : la Californie, le Nevada, l'Utah, l'Arizona, le Nouveau-Mexique, et une partie du Colorado.

1852, 3 au 12 février, 17 septembre et en avril 1853 : Argentine, Les Marines s'installent à Buenos Aires pour protéger les intérêts américains durant une guerre civile.

1853 : Nicaragua, protection des citoyens et des intérêts américains pendant des troubles politiques.

1853 et 1854 :

Japon, le commodore Matthew Perry oblige le Japon à s'ouvrir à l'Occident avec la Convention de Kanagawa en 1854

Îles Ryukyu et Îles Bonin. Le contre-amiral Perry utilise la force de dissuasion de sa flotte navale envers les autorités de Naha, sur l'île d'Okinawa, qui lui accordent la gestion d'une concession minière, les îles de Bonin, ainsi que des facilités commerciales.

1854, 12 juillet : Nicaragua, en représailles à une offense faite au ministre-résident américain en poste au Nicaragua par une rébellion qui voulait percevoir des taxes, bombardement de Greytown (San Juan del Norte).

1855, 25 au 29 novembre : Uruguay, intervention américaine et européenne en Uruguay pour protéger leurs intérets lors d’une tentative de révolution à Montevideo.

1859, 31 juillet au 2 aout : Chine, protection des intérêts américains à Shanghai

1860 : Angola, intervention afin de protéger les citoyens et des biens américains lors d'une révolte indigène à Kissembo contre le Portugal.

1893 : Hawaii, afin de protéger les vies et les biens des États-Unis, mise en place d'un gouvernement provisoire sous l'autorité de Sanford D. Dole, annexion définitive en 1898.

1894 : Nicaragua, intervention à Bluefields afin de protéger les intérêts des États-Unis suite à une révolution.

1898 : Guerre hispano-américaine avec comme motif la libération de Cuba de la tutelle espagnole. Les États-Unis imposent la possibilité d'investissements financiers et un droit d'ingérence dans les affaires intérieures du pays. Construction d'une base militaire.

1898 :

Porto Rico, Hawaï, Wake, Guam

Philippines

1900 : Chine, participation à l'Alliance des huit nations qui intervient à Pékin pendant la révolte des Boxers.

1903 : Colombie, aide à une révolte, visant à la séparation de ce qui deviendra la république de Panama en vue de la construction du Canal de Panama.

1914 : troupes d'occupation à Vera Cruz, Mexique3.

1915 : troupes d'occupation en Haïti

1916 : troupes d'occupation en République dominicaine

1916-1917 : expédition dans le nord du Mexique suite à l'incursion armée de Pancho Villa aux États-Unis4

1917 à 1918 : Les États-Unis pendant la Première Guerre mondiale

1926 : Nicaragua : défense des intérêts des citoyens américains pendant des troubles politiques intérieurs5.

1941 à 1945 : participation américaine à la Seconde Guerre mondiale, en Afrique, en Europe, et dans le Pacifique.

1945 et 1946 : envoi de troupes en Chine pour désarmer les forces de l'armée impériale japonaise et rapatrier les ressortissants japonais après la capitulation de ce pays6.

1946 : Philippines soutien au gouvernement face à une insurrection.

1947 : Grèce, soutien logistique militaire au régime royaliste engagé dans la guerre civile grecque soutenu auparavant par le Royaume-Uni.

1950 à 1953 :Guerre de Corée.

1953 : Iran : la CIA organise un coup d'État pour renverser le Premier Ministre Mohammad Mossadegh.

1954 : Guatemala, renversement du gouvernement en place.

1958 : bombardements par des avions de la Civil Air Transport (futur Air America) de la CIA en soutien à un mouvement de guérilla en Indonésie.

1960 : bombardements au Guatemala.

1961 : Cuba, échec du débarquement des opposants à Fidel Castro dans la baie des Cochons (n'est pas une intervention officielle des États-Unis)

1961 à 1972 :

Guerre du Viêt Nam, soutien au gouvernement de la République du Viêt Nam (Sud Viet Nam) contre la République démocratique du Viêt Nam (Nord Viet Nam) et le Viet Cong. Guerre marquée par des conflits intérieurs aux États-Unis et de nombreux crimes de guerre sur place.

Intervention au Laos et au Cambodge.

1964 :

Au Brésil, soutien au renversement de João Goulart par la junte militaire qui instaure une dictature sur la période 1964-1985

Panama

bombardements en République démocratique du Congo.

1965 :

Indonésie, renseignements au gouvernement dans la répression du Mouvement du 30 septembre 1965 en Indonésie.

Occupation de la République dominicaine par les États-Unis suite à une intervention dans une guerre civile avec l'appui de l'Organisation des États américains.

1967 à 1969 : Formation des forces armées du Guatemala par les Special Forces.

11 septembre 1973 : Chili, Encouragement à un coup d'État du général Augusto Pinochet.

3 juillet 1979 : Afghanistan, « programme afghan » (1979 à 1992), armement par la CIA des moudjahidines afghans de divers groupes pour la guerre d'Afghanistan (1979-1989) contre l'URSS.

1980 à 1990 : Salvador, aide militaire au gouvernement et aux Escadrons de la mort, pour chasser la guérilla. 100 000 morts dans cette guerre civile.

1981 à 1988 : Nicaragua, soutien des contras situées au Honduras, afin de lutter contre les sandinistes du Nicaragua.

1983 :

Liban : Force multinationale de sécurité à Beyrouth, départ après double attentats contre les QG américains et français.

25 octobre 1983 - 15 décembre1983 : Grenade : Invasion

1986, 14 avril : opération El Dorado Canyon, bombardement de plusieurs centres politiques et bases militaires en Libye, 45 morts libyens, deux pilotes américains tués suite à des attentats anti-US en Europe.

1988, 18 avril : Bataille des plates-formes pétrolières Sassan et Sirri face à l'Iran.

1989 :

1er au 7 décembre : Philippines, soutien au gouvernement contre un coup d'État7.

Panama, 20 décembre : Invasion du Panamá par les États-Unis, renversement du général Manuel Noriega.

1991 : Guerre du Golfe (opération Tempête du désert) suite à une requête du Koweït (occupé par l'Irak) à l'ONU. Avec le soutien de l'ONU et une coalition internationale

1993 : Macédoine, 350 hommes dans une force de maintien de l'ONU

1993-1994 : Somalie, Opération Restore Hope, intervention militaire des É.-U. pour soutenir les Opération des Nations unies en Somalie.

1994 : Haïti, intervention pour installer le Président élu Jean-Bertrand Aristide.

1995 : Bosnie-Herzégovine, soutien aérien aux forces de l'ONU/OTAN sur place puis déployement d'une force de maintien de la paix.

1998 : Irak, quatre jours de bombardement aérien sur des objectifs militaires et industriels.

1998 : le 20 août, Double bombardement d'une usine de médicaments (soupçonnée d'appartenir à Ben Laden) au Soudan et de camps d'entrainement terroriste en Afghanistan suite aux attentats des ambassades américaines en Afrique le 7 août 1998.

1999 :

Bombardement et intervention au sol de l'OTAN dans la guerre du Kosovo et déploiement depuis d'une force de maintien de la paix.

 : Timor oriental : Soutien logistique aux forces de l'ONU pour son indépendance.

2001 : La Guerre contre le terrorisme est déclaré suite aux attentats du 11 septembre 2001

2001-en cours : Intervention en Afghanistan dans le cadre de cette guerre en accord avec l'ONU

2002 : Philippines, dans le cadre de la Guerre contre le terrorisme en soutien du gouvernement philippin contre des guérillas.

2003-2011 : Guerre d'Irak, les États-Unis envahissent l'Irak avec le soutien du Royaume-Uni et d'autres nations en se passant de l'accord de l'ONU.

2004-en cours : Attaques aériennes américaines au Pakistan en aide au gouvernement pakistanais dans le cadre du conflit armé du Nord-Ouest du Pakistan.

2004 : Haïti les États-Unis, dans une intervention militaire et avec l'aide de la France, chassent le président haïtien Jean-Bertrand Aristide du pouvoir.

2005 : Asie du Sud-Est, réponse humanitaire au tremblement de terre du 26 décembre 2004 avec 16 500 militaires

2006 : Bombardements aérien de cibles d’Al-Qaïda en Somalie, avec l'accord du gouvernement de ce pays.

2011-en cours : Zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye.

 

 

.
http://rlv.zcache.com/pax_americana_tshirt-p235239403973339575zx4pp_400.jpg
http://rlv.zcache.com/pax_americana_tshirt-p235239403973339575zx4pp_400.jpg
Pax, ou Guerre americana ?
-----------------------------------------------------------------------------

 

http://renelehonzecbandesdessinees.com/archivesdessinpo/bv000337.jpg

http://renelehonzecbandesdessinees

 

.

Nouveau blog politique d'eva,
pour les jeunes cette fois
A relayer !
.
.
Sur le blog sos-crise d'eva R-sistons

Partager cet article
Repost0
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 13:32
Partager cet article
Repost0
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 12:43

Guerre contre l'Iran : Obama menacé de destitution

Guerre contre l'Iran : Obama menacé de destitution

IRIB-Franchissant une étape cruciale pour empêcher Obama d’engager les Etats-Unis dans une nouvelle guerre contre l’Iran ou la Syrie, le député Walter Jones (R-NC) a officiellement remis le 7 mars à la Chambre des représentants une résolution avertissant le Président qu’il serait passible de destitution s’il décidait d’aller de l’avant.

 

Cette résolution n°107 pourrait, selon Lyndon LaRouche, « enrayer la marche des Etats-Unis vers la destruction ». La résolution affirme, entre autre :

 

« Etant donné que la clef de voûte de la République est le respect du pouvoir exclusif du Congrès de déclarer la guerre, selon l’article I, section 8 clause 11, de la Constitution :

« Qu’il soit par conséquent résolu par la Chambre des représentants (le Sénat entamant une démarche concourante), qu’il est entendu par le Congrès qu’à l’exception d’une réponse à une attaque actuelle ou imminente contre le territoire des Etats-Unis, l’utilisation de la force à des fins offensives par un Président sans l’autorisation préalable et explicite par une Loi du Congrès viole les pouvoirs exclusifs du Congrès de déclarer la guerre selon l’article I, section 8, clause 11 de la Constitution, et constitue par conséquent un crime passible de destitution, et un délit, selon l’article II, section 4 de la Constitution. »


La résolution a été acheminée au Comité judiciaire de la Chambre des représentants, le comité ayant la responsabilité d’initier les procédures en vue d’une destitution.


LaRouche a estimé que cette démarche entamée par Jones est urgente, et a souligné qu’elle était particulièrement significative vue que Jones est membre du Congrès ayant un passé militaire. C’est lui qui avait lancé une poursuite judiciaire contre Obama l’été dernier, en raison de sa guerre contre la Libye, une guerre qui violait elle aussi la constitution.

Le Comité d’action politique de LaRouche aux Etats-Unis (LaRouchepac) a décidé de mobiliser la population en faveur de cette résolution, en plus de sa propre campagne pour obtenir le départ immédiat d’Obama, soit par la destitution, soit par l’entremise de la section 4 du 25ème amendement, exigeant le départ du Président pour des raisons de santé physique ou d’instabilité mentale.Ceci est la manière la plus efficace d’empêcher une escalade vers la guerre, pouvant conduire jusqu’à une confrontation nucléaire avec la Chine ou la Russie.

 

http://french.irib.ir/info/international/item/175202-guerre-contre-liran-obama-menac%C3%A9-de-destitution

 

.

Guerre contre l'Iran : Israel fait marche arrière

Guerre contre l'Iran : Israel fait marche arrière

IRIB-Israël ne va pas attaquer les installations nucléaires iraniennes dans les prochains jours ou dans les prochaines semaines, a déclaré jeudi Benjamin Netanyahu.

 

«Je n'ai pas de chronomètre à la main. On ne parle pas de jours ou de semaines, et on ne parle pas non plus d'années. Tout le monde comprend cela», a déclaré le Premier ministre israélien à la chaîne 10 lors d'un extrait d'une interview enregistrée. Le chef du gouvernement israélien espère pouvoir trouver une issue pacifique à la crise du nucléaire iranien.

«Nous serions heureux de résoudre cette affaire pacifiquement, si l'Iran décide d'arrêter son programme nucléaire, a-t-il dit. De l'arrêter, de démanteler le site de Qom et de ne plus enrichir de l'uranium.» Barack Obama, qui craint qu'un conflit au Proche-Orient ne le mette en difficulté en vue de la présidentielle de novembre, a essayé de convaincre Benyamin Netanyahu de laisser du temps aux sanctions lors de leur entretien à la Maison blanche lundi. Le Premier ministre lui a répondu qu'Israël n'avait pas encore pris la décision de bombarder les sites nucléaires israéliens.

 

 

.

La guerre contre l’Iran, une catastrophe pour l’économie internationale (Chine)

La guerre contre l’Iran, une catastrophe pour l’économie internationale(Chine)

IRIB - Selon le représentant chinois auprès de l’Union européenne, toute confrontation militaire avec l’Iran aura des répercussions catastrophiques pour l’économie mondiale. « La pire solution pour le dossier nucléaire iranien est la guerre, affirmé Wu Hiloung, vendredi, cité par Wall Street Journal. « Il est difficile de prévoir la catastrophe pétrolière qui sera générée dans le sillage d’une action militaire, a-t-il affirmé avant de mettre en garde contre les impacts hautement périlleux d’un ultimatum lancé à l’Iran dans ce dossier. Les six puissances nucléaires (Russie, Chine, France, Grande Bretagne, Etats Unis, Allemagne) ont fait part de leur disponibilité à reprendre le dialogue avec l’Iran.

 

.

Pierre Dortiguier, spécialiste des questions internationales

Entretien avec M.Pierre Dortiguier, spécialiste des questions internationales à propos des éléctions législatives en Iran.

 

 

IRIB-La discorde entre le Qatar et les Émirats arabes unis a été finalement révélée au grand jour, après avoir pris la forme d'une confrontation directe.
IRIB - Bahreïn a été le théâtre, vendredi, d'une grande manifestation pour la démocratie, la plus importante selon des témoins depuis le début du mouvement en faveur de réformes politiques il y a un an.

.Syrie : monteurs menteurs du CNN III (vidéo)

 

.

Partager cet article
Repost0
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 12:28

 

Journal de 20h de France 2 : Voilà de la Boulette

 

http://oumma.com/Journal-de-20h-de-France-2-Voila


Fait rare dans le journalisme, lundi 19 décembre 2011, le journal télévisé de 20h sur France 2 a réussi l’exploit de faire deux erreurs monumentales en une seule phrase. Commentant la libération du prisonnier Salah Hamouri, David Pujadas a affirmé que le « soldat » franco-palestinien Salah Hamouri rentrait à « Gaza ». Belle boulette journalistique. Sur ce registre, M. Pujadas a fait fort : on peut, en effet, difficilement faire mieux.

 

 

Fait rare dans le journalisme, lundi 19 décembre 2011, le journal télévisé de 20h sur France 2 a réussi l’exploit de faire deux erreurs monumentales en une seule phrase. Commentant la libération du prisonnier Salah Hamouri, David Pujadas a affirmé que le « soldat » franco-palestinien Salah Hamouri rentrait à « Gaza ». Belle boulette journalistique. Sur ce registre, M. Pujadas a fait fort : on peut, en effet, difficilement faire mieux.


D’abord parce que Salah Hamouri n’est évidemment pas un soldat. Ce jeune franco-palestinien a été jugé de manière expéditive par une justice israélienne qui n’a de justice que le nom. Sept années d’une vie passées au placard sur la base d’un dossier vide. Ensuite, parce que Salah Hamouri s’est rendu à Jérusalem-Est, ville dans laquelle il a grandi et non à Gaza, territoire martyr dans lequel quasiment rien ni personne ne peut entrer et sortir.


Il est donc affligeant de constater qu’un journal aussi important, de surcroît du service public, en arrive à enchaîner deux erreurs majeures devant des millions de téléspectateurs. Le minimum de la probité journalistique est naturellement de vérifier ses informations et d’offrir au contribuable une information fiable. Jeudi soir sur France 2 c’était donc tout sauf du journalisme de qualité…


On aurait également aimé que la chaîne puisse apporter des éléments de précision sur cette libération et les circonstances qui l’entourent au lieu d’y consacrer une poignée de secondes. Comme rappeler, par exemple, l’implacable répression israélienne qui en l’espace de deux mois a fait arrêter 470 Palestiniens (selon une ONG palestinienne), chiffre sensiblement analogue au nombre de détenus libérés en octobre dernier dans le cadre de l’échange avec la libération du soldat Gilad Shalit. Ou mentionner ces milliers de prisonniers palestiniens, dont des centaines de femmes et d’enfants, qui croupissent depuis des années dans les geôles israéliennes subissant ainsi les affres du système carcéral de « l’unique démocratie du Moyen-Orient ».


Mais rien de tout cela n’apparaîtra sur le journal de M. Pujadas. Ainsi va la vie au sein du paysage audio-visuel français.

 

http://oumma.com/Journal-de-20h-de-France-2-Voila

Partager cet article
Repost0
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 09:46

 

Le destroyer britannique HMS Daring, actuellement présent dans le Golfe Persique.Le destroyer britannique HMS Daring, actuellement présent dans le Golfe Persique.Golfe Persique : Déploiement des forces navales américano-britanniques


Le quotidien anglais The Sun révèle dans son édition du 26 février que la Grande-Bretagne envisage de renforcer sa présence dans la région du Golfe persique par « l’envoi de centaines de soldats et d’un sous-marin nucléaire, sur fond de tensions avec l'Iran ». La Grande-Bretagne projette également « d’envoyer un bataillon d'infanterie aux Emirats Arabes Unis, son allié solide dans la région », un sous-marin équipé de missiles et des avions de combat. La Marine royale a déjà posté « sept navires de guerre dont le destroyer Daring, réputé comme étant l’un de ses plus modernes ». Selon le ministère de la défense britannique, un nouveau conflit armé contre le régime iranien est inévitable, ce n’est plus qu’une question de temps, un an et demi ou deux ans!

Le quotidien américain Wall Street rapporte quant à lui que le Pentagone va installer de nouveaux dispositifs de surveillance ainsi que des systèmes de détection anti-mines, afin d’empêcher toute tentative iranienne de fermer le détroit d'Ormuz. L’armée américaine accélère la modernisation de ses navires afin qu'ils puissent être capables d’intercepter les missiles iraniens lancés à partir des côtes.

Alors que les hauts fonctionnaires de la Maison Blanche évitent de parler du sujet, les planificateurs de guerre ont déjà pris les mesures concrètes et se préparent à un éventuel conflit avec l'Iran. Selon le quotidien The Sun, « les planificateurs du ministère de la Défense britannique ont imaginé le pire des scénarios de guerre au début de cette année », surtout après avoir constaté que le conflit semble inévitable tant que le régime iranien poursuit ses ambitions nucléaires. Un porte-parole du ministère de la Défense britannique précise : « Nous avons mis en place des plans d'urgence en fonction des différents scénarios possibles dans toutes les régions du monde. Nous souhaitons une solution politique et non militaire ».

Des responsables israéliens ont récemment intensifié leur rhétorique de guerre et menacent l’Iran de frappes militaires si les sanctions américaines échouaient à persuader Téhéran d’abandonner son programme nucléaire civil !

Le 9 février 2012, le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, avait déclaré : « Tandis que les sanctions internationales ne parviennent pas à persuader l’Iran de stopper son programme nucléaire, Israël dispose de nombreux moyens ». Dans une interview accordée mercredi 29 février, il répond aux récents avertissements russes et américains sur les conséquences d'une attaque de l'Iran, et déclare : « Ce n'est pas leur affaire ». Puis il ajoute : « La sécurité des citoyens d'Israël, l'avenir d’Israël, c'est la responsabilité du gouvernement israélien ».

Cette réponse d’Avigdor Lieberman sonne comme un avertissement à l’Occident et au reste du monde : Israël est prêt à rentrer en conflit contre l’Iran…

 

Parti Anti Sioniste

URL : www.partiantisioniste.com/articles/1047
Partager cet article
Repost0
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 08:42

 

Le « journaliste » Paul Conroy, agent opérationnel du MI6

Présenté comme reporter photographe au Sunday Times, Paul Conroy, qui vient de s’échapper de l’Émirat islamique de Baba Amr, est un agent du MI6 britannique.

  


Réseau Voltaire
Mardi 6 Mars 2012



Le « journaliste » Paul Conroy, agent opérationnel du MI6
Sur cette photo, on le voit en Libye (en gilet pare-balles bleu) avec les dirigeants d’Al-Qaeda : à sa droite Mahdi al-Harati (en gilet pare-balles noir) et Abdelhakim Belhaj (en vareuse camouflée).

.
• Mahdi al-Harati a épousé une Irlandaise et a vécu à Dublin. Paul Conroy est Irlandais du Nord, élevé à Liverpool.

Selon l’ancien Premier ministre José Maria Aznar, Mahdi al-Harati est toujours recherché en Espagne pour son implication dans les attentats de Madrid du 11 mars 2004.

En 2010, avec une barbe plus soignée et la couverture d’une ONG, Mahdi al-Harati était infiltré par le MI6 au sein de la « Flottille de la Liberté » qui tenta d’apporter de l’aide humanitaire dans la bande de Gaza.

Mahdi al-Harati dirigeait la brigade d’Al-Qaeda qui assiégea l’hôtel Rixos de Tripoli, en août 2011. Selon Khamis Kadhafi, il était encadré par des instructeurs français. Selon une source militaire étrangère de très haut niveau, al-Harati avait reçu pour mission de l’OTAN de capturer les dirigeants libyens réfugiés dans une facilité secrète de l’hôtel, et d’assassiner dans l’hôtel l’ex-congressman et assistant de Martin Luther King, Walter Fauntroy. Il devait aussi éliminer les deux collaborateurs du Réseau Voltaire Thierry Meyssan et Mahdi Darius Nazemroaya qui résidaient à l’hôtel Radisson, où al-Harati installa son centre de torture. Cette décision avait été prise lors d’une réunion restreinte au commandement de l’OTAN à Naples quelques jours plus tôt. Le compte-rendu fait mention de la présence à cette réunion d’Alain Juppé. Interrogé à ce sujet, son secrétariat dément toute participation du ministre français des Affaires étrangères et indique qu’il était en vacances à cette date.

En octobre 2011, Mahdi al-Harati a mis en scène en Syrie, un village témoin situé dans la montagne à la frontière turque. Durant deux mois, il y a reçu des reporters occidentaux pour leur vanter la « révolution » syrienne. Le village est habité par une tribu qui était rémunérée pour jouer des manifestations et poser pour la presse. Al-Harati y a notamment reçu Paul Moreira de Canal Plus et Édith Bouvier du Figaro.

• Abdelhakim Belhaj est le bras droit d’Ayman al-Zawahiri, et l’actuel numéro 2 d’Al-Qaida. Bien qu’il soit officiellement toujours un des criminels les plus recherchés dans le monde, il a été promu par l’OTAN gouverneur militaire de Tripoli.

Abdelhakim Belhaj dispose d’un titre de résident au Qatar.

Abdelhakim Belhaj a effectué récemment plusieurs séjours en Turquie, où il a disposé d’un bureau sur la base de l’OTAN à Incirlik, et en Syrie où il a infiltré plusieurs groupes jusqu’à atteindre un total de 1 500 combattants. Selon Ayman al-Zawahiri, ses hommes ont notamment perpétré les attentats de Damas et d’Alep.

Son organisation, le Groupe islamique combattant en Libye, a fusionné avec Al-Qaeda mais figure toujours sur la liste des organisations terroristes du Département d’État US et du Département de l’Intérieur Britannique.

En s’associant à des terroristes reconnus, Conroy tombe sous le coup de la loi à la fois aux États-Unis et au Royaume-Unis pour soutien ou association à un groupe terroriste. Il encourt 15 ans de prison, sauf à faire valoir son immunité en excipant de sa qualité d’agent de Sa Majesté.

http://www.voltairenet.org/Le-journaliste-Paul-Conroy-agent http://www.voltairenet.org/Le-journaliste-Paul-Conroy-agent

 

http://www.alterinfo.net/Le-journaliste-Paul-Conroy-agent-operationnel-du-MI6_a72603.html

 

 

 

Désinformation :

 

Reconnaissons enfin le caractère criminel du gouvernement de Tony Blair

La Grèce peut-elle disparaître ? - Et l' Espagne ?

Le rôle des Israéliens dans les événements syriens - Les buts

 

Guerres impérialistes et leurre de la “démocratie” made in USA (Paul Craig)

 

Le "financiarisme" - Industriels et patrons font la valise vers les pays esclavagistes

 

Réunion Aipac: Une jeune juive ose décrier Israël ! - Libye: Noirs en cage

 

France en Syrie: Dilemne pour récupérer ses agents, payer cher en secret, ou moins - mais face aux Français

 

La conférence des « Amis de la Syrie » ou L’échec de la Sainte-Alliance arabo-atlantique

 

"Israël a kidnappé 380 Palestiniens en février" (IMEMC)

 

Le déclin états-unien en perspective – 1ère partie

 

Le déclin états-unien en perspective – 2ème partie
.
Le mythe héroïque et la vérité incommodante sur les reportages de guerre (The Independent)
.
.

Le gouvernement israélien poursuit les arrestations de Palestiniens, la Commission européenne continue de fermer les yeux

 

 

 

Nouveau sur Investig'

 Action -www.michelcollon.info



DICTATURE EUROPEENNE
FESF et MES contre les peuples d'Europe - Eric Toussaint - Damien Millet - François Sana
Le racket des peuples sera-t-il institutionnalisé ?

Qui a peur du CRIF ? - Dominique Vidal
Interdiction d'un colloque : les élites françaises face à leur contre-sens.

L'Italie torture - Mauro Palma
La négation perpétuelle de ce problème n'aidera pas à panser les plaies.

SYRIE
Syrie : l'envers du mouroir - Bahar Kimyongür
La Syrie, vue autrement que par les clichés de la propagande de guerre.

Siège de Homs : à qui la faute ? - Bahar Kimyongür
« Et si, pour les enfants de Homs et pour la survie de la Syrie, on osait la paix ? »

AU RAYON DES DIRIGEANTS
Il est temps que nous reconnaissions la criminalité du gouvernement de Blair - John Pilger
Mister B-liar sera-t-il jugé pour ses crimes de guerre ?

Le courage d'un homme encore indispensable - Jean Ortiz
Chavez de nouveau malade : quel risque pour le Venezuela ?

La résistible ascension d'Alassane Ouattara - Comaguer
« Son élection tient plus à la puissance de ses soutiens qu'à ses mérites. »

COLOMBIE
Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves - Collectif
Appel pour sauver un peuple martyrisé par l'oligarchie depuis bien trop longtemps.

Arrêter la main destructrice de ENDESA-ENEL dans l'Amazonie colombienne - Véronique Coteur
Les intérêts des multinationales doivent-ils primer sur ceux des collectivités locales ?

VIDEO
MES, le nouveau dictateur européen
Qui est ce despote amené à nous gouverner ?

Investig'Action - www.michelcollon.info ne peut exister que grâce à vos dons et commandes de livres

 

 


Partager cet article
Repost0
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 08:22

 

 

 

Radio en pire : 5 mars 2012,
la désinformation officielle
sur la réélection de Poutine

 


sur le traitement des médias, je me suis amusé à produire une vidéo-enregistrement des informations radiophoniques qui traitent de la reélection de Poutine à partir du journal de France culture, radio réputée pour sa modération : le résultat est franchement consternant, les commentaires sont plus que tendancieux, d’une mauvaise foi abjecte !


 

http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/radio-en_pire-5-mars-2012-la-34145

 

 

 

Un cas d’école : la désinformation sur la reélection de Poutine. Journaux radiophoniques de France culture du 5 mars 2012 (lendemain de la reélection) de 8h00, 12h30 et 22h00. A vrai dire ce n’est pas la reélection de Poutine qui est biaisée mais la façon dont cette reélection est présentée dans les nouvelles, comprendre : toutes les allégations sont soit fausses pour certaines, soit fortement exagérées, soit montrant les évènements sous un angle peu flatteur de façon à provoquer l’aversion des auditeurs, à l’inverse aucun élement positif de cette large victoire électorale n’est souligné ni même clairement énoncé, le mot d’ordre universel des médias bien-pensants est donc "harro sur Poutine, l’autocrate du Kremlin".

 

L’enregistrement audio de cette vidéo est composé de 3 x 2 = 6 parties s’enchainant sans interruption : d’abord la bande annonce indiquant l’heure du journal puis le développement durant ce même journal. L’ensemble obtenu est plus qu’édifiant sur "l’objectivité" de nos médias.

 

J’ai pris les journaux d’information de France culture à titre d’exemple étant donné le "sérieux" qu’on attribue d’ordinaire à cette chaine de service public qui vaut donc presque comme voix officielle du pays et aussi pour la clarté et la distinction de la langue pratiquée loin du tintamarre bruyant de chaines d’info plus commerciales, or que constate-t-on ? Un discours complètement orienté à un niveau affligeant de bourrage de crâne ! C’est vraiment prendre les auditeurs pour des moutons, on pourrait s’amuser à decortiquer phrase par phrase l’ampleur de la propagande anti-Russie moderne qui y est déployée, c’est tellement gros qu’on se croirait sous l’occupation ou dans un régime totalitaire ! Il est manifeste que les médias occidentaux à l’exception notable d’Internet et de qq très rares publications sont entièrement sous la coupe des lobbies américano-sionistes et donc férocement opposés à un monde multi-polaire, l’Empire n’est pas une fiction mais une réalité qui s’impose davantage chaque jour par son emprise sur l’information, la France notre beau pays est à l’évidence devenu un état vassal ..

 

Radio Empire (américano-sioniste) ou Radio en_pire ?

 

source : http://www.franceculture.fr/

.

http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/radio-en_pire-5-mars-2012-la-34145

 

Désinformation :

 

"Démocratie occidentale" en Russie: Activistes les seins nus perturbant vote (vidéo)

 

 

et :

 

 

 

 

 

http://www.dailymotion.com/video/xjplxu_le-journal-le-monde-voit-de-la-misere-en-russie-qui-augmente-observation-du-terrain_news#from=embediframe

 

 

 Pauvreté en Russie ? Désinformation !

 

 

.

 

.

Partager cet article
Repost0
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 08:03
Mercredi 7 mars 2012

La dictature se met en place en France.

http://marie.roca.over-blog.com/article-26502806.html

 

.

(Caricature empruntée au blog : les chevaliers de la nappe ronde)

.

 

ALERTE ! BOYCOTT ORGANISE !

 

Pire que dans l'Italie de Berlusconi !

La France boycotte un candidat !

Même son nom ne doit pas êre prononcé !

Dictature UE, et aussi déjà en France !


Voyez sa réaction !

 

Pourquoi jamais d'interview ?

 

Il est le seul vrai opposant au Système !

 

Et il connaît ses dossiers mieux que les Ministres

et que tous les candidats !!!! 

 

.

Où l'on apprendra plein de choses comme :

Sortons de l'UE,

seuls ceux qui sortiront de l'UE s'en sortiront !!!

 

 

Régalez-vous !

 

 

 

 

 

Bourdin 2012
 


Votez pour que Mr Bourdin invite François Asselineau : (Sondage à choix unique)

1 : POUR que Mr Bourdin invite François Asselineau à l'antenne
2 : s'en moque

Vote blanc

 

 

C'est ici qu'on vote, je l'ai fait :


 

http://www.rmc.fr/forum/rmc/bourdin-2012/votez-pour-que-mr-bourdin-invite-fran%E7ois-asselineau-5970/messages-1.html

 

Votez pour que Mr Bourdin invite François Asselineau

 

.

.


Censure Médias :

 

La vidéo que les médias censurent….

Partager cet article
Repost0
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 00:34

 

Grande-Bretagne : La baronne Jenny Tonge victime du lobby sioniste
Mardi, 06 Mars 2012 [Section :  Communications du PAS]

Commentaires (7)

Jenny Tonge, membre de la Chambre des Lords au Parlement anglais.Jenny Tonge, membre de la Chambre des Lords au Parlement anglais.Grande-Bretagne : La baronne Jenny Tonge victime du lobby sioniste

La baronne Jenny Tonge, membre de la Chambre des Lords au Parlement anglais, est régulièrement la cible du lobby israélien au Royaume-Uni en raison de ses remarques franches sur le traitement des Palestiniens par Israël.

Lors d’une réunion à l’université de Middlesex fin février 2012, à laquelle participait Jenny Tonge, celle-ci avait déclaré : « Israël ne sera pas toujours dans sa forme actuelle. Un jour, les Etats-Unis en auront assez de verser 70 milliards par an à Israël pour soutenir ce que j'appelle le porte-avions des États-Unis au Moyen-Orient et qui n’est autre qu’Israël. Un jour, le peuple américain dira au lobby israélien des Etats-Unis [AIPAC, ndlr] ça suffit ! Israël perdra tout appui et récoltera alors ce qu'il a semé ». Ces paroles ont suscité la controverse au sein de son parti, le parti libéral démocrate.

Jenny Tonge a refusé de présenter des excuses à Nick Clegg, chef du parti et vice-Premier ministre. Elle lui a répliqué que l’entité sioniste violait la loi internationale, la Convention de Genève et les droits de l’Homme. « Israël fait ceci en toute impunité. Si nos partis de prennent pas de mesures concrètes, toute personne doit le faire », a-t-elle conclu. Nick Clegg lui a alors demandé de démissionner du parti.

Pour se justifier de sa décision, le chef du parti libéral démocrate a qualifié les déclarations de la baronne d’ « agaçantes, qui ne reflètent pas les valeurs du parti », puis il a rappelé « les positions de son parti pour deux États [Israël/Palestine, ndlr] ». Dès qu’il a été élu vice-Premier ministre, Nick Clegg a rompu avec la politique traditionnelle du parti et a soutenu une modification de la loi qui rend plus difficile la poursuite au Royaume-Uni des présumés criminels de guerre israéliens.

L’incident a montré que toute critique d'Israël est systématiquement censurée au pays de Sa Majesté, et que Nick Clegg est soucieux de courtiser le lobby israélien.


Les remarques de Jenny Tonge sont partagées par de plus en plus de militants et de critiques qui réclament une solution à un seul État. Ceux qui se bercent d’illusions avec la théorie des « deux États démocratiques côte-à-côte » (Israël/Palestine), doivent tirer toutes les conclusions qui s’imposent s’ils sont de bonne foi. Il ne s’agit pas d’un simple problème de frontières comme l’histoire en a connu, mais bien d’une idéologie raciste de domination !

 

L’entité sioniste n’est qu’une colonie, dont les métropoles sont les lobbies sionistes au pouvoir à Londres, à Washington, à Paris et dans toutes les autres capitales tombées sous la coupe du sionisme.


Parti Anti Sioniste

URL : www.partiantisioniste.com/articles/1049
Partager cet article
Repost0
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 03:34

Bachar al-Assad, Président de la République arabe syrienne.Bachar al-Assad, Président de la République arabe syrienne.Syrie : Programmation d’un coup d’État…


Nous avions évoqué, dans nos articles précédents, l’acharnement occidental organisé contre Bachar al-Assad. Le Président Obama, le Président Sarkozy, le ministre qatari des Affaires étrangères al-Thani et le Président tunisien al-Marzouki, pour ne citer qu’eux, appellent le Président Bachar al-Assad à quitter son peuple et son pays.

 

Voici ce que leur répondait déjà en août 2011, le Président al-Assad : « De tels propos ne doivent pas être tenus à l'égard d'un Président qui a été choisi par le peuple syrien et qui n'a pas été installé par l'Occident, un Président qui n'est pas fabriqué aux Etats-Unis. Ces paroles se disent à un peuple soumis qui accepte de recevoir des ordres de l'étranger… ».


Dans son édition du 29 février 2012, le Canard Enchaîné parle d’un « complot barbouzard » destiné à faire tomber le Président syrien !

 

En marge de la Conférence qui s’est tenue vendredi 24 février à Tunis, des représentants des services de renseignements américains, britanniques, français, turcs, saoudiens et qataris ont participé à une réunion secrète. Pendant leur entrevue, ils auraient évoqué la préparation d'un coup d'Etat.

 

Selon un officier français cité par le journal, « Le coup d’Etat contre Assad serait la meilleure solution. Il est impossible de répéter le scénario libyen et de bombarder l’armée syrienne qui est plus ferme et plus forte que l’armée de Kadhafi. Les chars syriens marchent en toute liberté dans les villes rebelles et les Nations Unies ne nous donneront pas, cette fois-ci, un feu vert ».


Ainsi, le rôle de certains pays occidentaux et de certains pays du Golfe dans la crise syrienne n'est plus un secret. Les langues se délient dans les coulisses politiques et médiatiques, dévoilant les actions programmées dans le cadre du grand complot ciblant le régime syrien.


En mars 2011, des bateaux chargés d’armes en provenance du Liban avaient été interceptés par la marine syrienne.

 

Nous avons là un mode opératoire bien rodé : provoquer une « révolution de couleur » comme la CIA et le financier sioniste George Soros savent si bien les organiser en surarmant quelques agitateurs bien payés puis, prétextant une répression, intervenir militairement.

 

Si on ajoute que le gouvernement syrien se tient fermement dans le camp de la Résistance face à l’USraël, on comprend alors que ce pays est, de fait, un pays en guerre depuis longtemps.

 

Le peuple syrien – qui dans sa grande majorité est resté à l’écart de ces provocations en signe de solidarité avec son Président – ainsi que les mesures du gouvernement (réformes, élections) ont fait échoué cette tentative.

 

Contrairement à ce que nos médias sionisés souhaitent nous faire croire, les manifestations anti-régime rassemblaient, tout au plus, 100 000 opposants.  

 

Nous apprenons ce jour que Baba Amr, quartier de Homs et bastion des insurgés, est bien tombé mercredi 29 février : « L'armée syrienne contrôle la totalité de Baba Amr, les dernières poches de résistance sont toutes tombées », rapporte l’AFP qui cite les services de sécurité à Damas.


L’agression contre la Syrie s’inscrit dans le plan de remodelage du Moyen-Orient voulu par le sionisme.

 

Dans le contexte actuel, ces agressions sont présentées comme une « aide » aux « forces démocratiques », mais il n’en ait rien.

 

Ainsi, la destruction du Front de la Résistance (Syrie, Hezbollah, Iran) apparaîtrait comme un prolongement du « Printemps arabe ». Seule la cohésion du peuple syrien et l’intelligence politique de son gouvernement ont permis d’éviter le pire.


Le but ultime de l’USraël est de maintenir et accentuer sa domination, de l’Afrique au Pakistan. La dureté et la duplicité de l’ennemi sont en proportion de l’enjeu : un changement radical dans l’équilibre mondial et la fin de toute une époque…


 

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste
URL : www.partiantisioniste.com/articles/1048

 

 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 01:25

http://www.planetenonviolence.org/photo/art/default/258746-324521.jpg?v=1289419679

http://www.planetenonviolence.org/photo/art/default/258746-324521.jpg?v=1289419679

 

 

Journalistes agitateurs ?

 

Par eva R-sistons

 

 

 

Les Médias servent-ils à informer ?

 

Pas du tout.


Aux mains des Industriels de l'Armement, ils sont utilisés pour faire de la propagande de guerre (Reportages des Benoît Duquesne, Marie Drucker, etc,  sans parler, quotidiennement, du lavage de cerveau des Arte ou France24, pour ne citer qu'eux).

 

Outre que la Presse sert, dans la France de Sarkozy colonisée par les Sionistes fervents supporters d'Israël, à désinformer, à conditionner et à faire de la propagande, sa principale mission, alors que la Syrie est attaquée et que l'Occident fait tout pour déstabiliser les pays non-alignés comme la Russie, la Chine (via le turbulent Tibet), la Biélorussie, le Vénézuela, l'Iran, le Mali, le Soudan, l'Algérie, etc etc, sa principale mission est de faire de l'agitation politique.

 

Sans les médias, les prédateurs de l'Occident ne parviendraient pas à leurs fins. Avec de grands médias comme Arte, France24, FR2, TF1, BFMTV etc et en particulier une émission comme les Observateurs (au service de la propagande de la CIA etc, donnant la parole, exclusivement, aux opposants aux Etats non alignés sur Washington), tout est fait pour encourager, sur place, l'agitation  orchestrée par les Services secrets américain, israélien, français. Jamais un défenseur du Régime en place ne peut s'exprimer, tout, absolument tout, est fait pour manipuler l'Opinion en faveur des criminelles guerres économiques de l'OTAN.

 

Alors, les journalistes condamnés à devenir de simples agitateurs, relais des intérêts de l'Occident ? Bien évidemment, quotidiennement, et abusivement.

 

Qu'attend-on pour conduire les journaleux français à la seule place qui devrait être la leur : Devant un tribunal pour haute trahison de leur fonction et de la France ?

 

Eva R-sistons.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages