Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2008 4 06 /03 /mars /2008 22:15

1968-mai-Information-libre.jpg


Bonjour,

Je suis très en colère ! Et comme Zola dont je parlai dans mon dernier article, j'accuse !

Y a-t-il encore des journalistes en France ? C. dans l'Air, émission phare sur la V, avec un Yves Calvi super débatteur (de débats entre gens tous du même bord, occidental et libéral, je ne cesse de le répéter !), Calvi, donc, est incapable de savoir ce qu'est exactement le groupe de Bilderberg, alors qu'il décide en haut lieu des affaires de l'humanité ! Et en plus, tenez-vous bien, vous ne rêvez pas, ... au moment même où il présente une émission  qui traite de "qui gouverne le monde ?"


Occupée par ailleurs, d'une oreille distraite j'ai suivi cette émission qui prétendait nous informer, en nous parlant du gouvernement mondial ! Et on a évoqué les Etats-Unis, la Russie, la Chine.... et quand vint une question d'un télespectateur sur le groupe de Bilderberg... silence embarrassé de tous les participants ! Même Jean-François Kahn, le fondateur de Marianne, ignorait tout d'une instance parallèle, opaque, qui gère les affaires du monde, certes de façon occulte, mais enfin qui ne connaît pas cette instance ? L'un de mes fils m'en a parlé récemment... 

Et ces journalistes se mêlent de nous donner des leçons d'information ? Kahn, mon journaliste préféré, indépendant - mais il va passer sur le gril dans un instant - , ne connaissant pas Bilderberg ? Ca aura au moins le mérite de prouver qu'il ne fait pas partie des maîtres du monde, lui au moins ! Car dans cette instance, on trouve en effet ceux qui décident de l'avenir de l'humanité !!! Ceux qui ont le droit de vie et de mort sur elle ! Ceux qui orientent les réunions du G7, en se réunissant  juste avant, pour en déterminer les orientations futures !

Et les autres invités ? Pas mieux. L'inévitable Nicole Bacharan pour parler de l'Amérique ( "ce n'est pas l'Amérique que les Français rejettent, mais Bush " ! Tiens donc, qu'elle lise mon article sur les crimes de l'Amérique, dans mon blog http://r-sistons.over-blog.com ! ),  des affaires du monde, ne sait pas qu'elle sont pré-déterminées par ce groupe fondé par un ancien nazi, et auquel se presse la fine fleur mondiale, le journaliste Adler ou D. Strauss-Kahn ou encore  Dr Jekyll and M.Hyde Kouchner, pour la France ? Visitez des sites comme http://syti.net, lagrandeconspiration, aspeta, vérités.org, et vous saurez tout ! Pas besoin de les consulter avant d'écrire ce papier, ce que je dis, je le savais.... mieux que ces ânes !!!!

Ah pour pérorer en faveur de l'Occident ou du libéralisme, ils sont tous là ! Mais quand il s'agit d'aller au fond des choses, pfff ! Le vide ! 

J'accuse le journalisme aujourd'hui d'être ignorant, complaisant, partisan ! La désinformation est le problème N° 1 de l'humanité !

Quand les médias sont servis par une poignée d'individus, toujours les mêmes d'ailleurs, incapables de faire autre chose que de prendre la défense des intérêts de L'Occident, du libéralisme, d'Israël, etc, au lieu d'informer sur ce qui se passe réellement dans le monde, eh bien ils se discréditent eux-mêmes ! Et après, ils vont se plaindre de n'être pas pris au sérieux par les citoyens ???
Mais ce n'est pas de l'information, c'est de la propagande ! De la désinformation ! Je vous invite à lire le commentaire remarquable d'un de mes lecteurs, Georges Stanechy, sur http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-17276420-6.html#comment25171768  
Lisez, découvrez ce qu'est le journalisme aujourd'hui ! 

Comment, ensuite, allons-nous prendre au sérieux les débats de M. Calvi, s'il ne sait pas ce qui se passe réellement dans le monde ? Mais qu'il lise mon blog http://r-sistons.over-blog.com, avant d'essayer d'informer les autres ! Et encore, les articles les plus percutants sont à venir ! Qu'on en juge : l'OTAN, organisation terroriste planétaire ? Sarkozy, fossoyeur de la France ! Rockefeller and Co, fossoyeurs de l'humanité ! Des ONG très particulières... La stratégie effroyable des maîtres du monde.... etc. 

Sait-il, par exemple, que les décideurs des affaires planétaires sont en train d'envisager de liquider une grande partie de l'humanité, pour leur confort ! La surpopulation entraîne la pollution, l'épuisement des ressources... alors, on programme des "guerres de civilisation", des vaccins qui stérilisent, des semences qui affament.... Que sait-il de tout ça, Calvi ? Et il prétend nous donner des leçons d'information? Mais  qu'on mette à la place un Thierry Meyssan, qui lui fait son travail de journaliste en véritable professionnel : par souci de la vérité, quoiqu'il en coûte, même au risque de déplaire ! (voyez mon précédent article)

Vous voulez être bien informé ? Regardez les liens de ce blog. Et ceux de l'autre, R-sistons à l'intolérable, bien que là j'ai aussi ajouté des sites qui intoxiquent, comme celui de l'Elysée, ou de néocons, etc - pour avoir sous la main "l'autre" information ! 

Ou alors, abonnez-vous à un site comme celui de Michelcollon.info, qui choisit les meilleurs articles du moment, les plus décapants, les mieux informés !

J'accuse aussi tous ces pseudo-journalistes de nous servir une info aseptisée, qui nous fait rêver, au lieu de nous mettre face au réel tel qu'il est, pour qu'on puisse faire comme sur mon blog, résister à l'intolérable que les gens comme ceux qui participent au groupe de Bilderberg nous préparent,  derrière notre dos et sur notre dos - d'où le nom de ce blog ! Où est la curiosité légendaire du journaliste ? Envolée ? On ne cherche plus à comprendre ? On préfère, comme Patrick de Carolis, nous endormir avec " des racines et des ailes " qui nous font rêver et oublier ?

L'information anesthésiante et démobilisante, nous n'en voulons plus !

Moi, après avoir formé mon R-sistons à l'intolérable pour attaquer par l'humour la gestion de Sarkozy, ma soif de découvrir, de chercher, de comprendre,  m'a conduit à approfondir toujours plus les informations qui m'étaient communiquées, au point de changer l'orientation de ce blog : désormais, je vais dénoncer les projets des maîtres du monde qui fréquentent assidûment les réunions dorées de Bilderberg, dans des châteaux ou des palaces soigneusement sélectionnés et dûment protégés  du regard des indiscrets !!!





Un agent de "sécurité rapprochée" et la pancarte d'interdiction d'accès

 

 

Arrivée de David Rockefeller, co-fondateur du Groupe de Bilderberg.


http://syti.net


Et quand on informe, c'est pour faire le lynchage de la gauche, de l'opposition au libéralisme, des chercheurs de vérité - on a vu ça encore hier avec Marianne, qui s'en est pris à ceux qui mettent en doute les mensonges américains au sujet du 11 septembre, au lieu de chercher à découvrir la vérité -, et pour lécher ceux qui ont le pouvoir ! Du journalisme courtisan !!! 

J'accuse les journalistes, aujourd'hui, de ne pas oser aller au-delà des déclarations lénifiantes, des communiqués officiels, de l'information gouvernementale, je les accuse de ne pas chercher la vérité, de ne pas avoir le courage de découvrir et de dénoncer, quel qu'en soit le prix à payer ! 

Et je les accuse de ne pas aborder les vrais sujets qui nous intéressent tous, et qui engagent l'avenir de l'humanité, comme les excès du libéralisme,  la casse sociale et de toutes les solidarités, les atteintes à la démocratie ou à l'indépendance des nations, les risques d'eugénisme, la domination de certains pays ou groupes, la puissance des laboratoires pharmaceutiques ou chimiques - au détriment de notre santé -, les risques liés à l'industrie agro-alimentaire, au brevetage du vivant, aux recherches menées, aux armes utilisées, aux semences imposées, au contrôle des citoyens, ou encore la situation de monopole de certains groupes, les atteintes à la liberté, les projets de désagrégration des Etats, ou de Shoah planétaire, et j'en passe....

J'accuse aussi les Médias de diaboliser sans cesse ceux qui se désolidarisent du libéralisme ou de l'Occident, de Chavez à Castro, en passant par Poutine ou Le Président de Syrie, et d'exonérer tous ceux qui se couchent devant la Pensée Unique, les EU, la G.B., Israël... Je salue, aujourd'hui, l'honnêteté intellectuelle de FR3, rare, qui a traité le régime en Colombie de paramilitaire, comme il se doit. Tout simplement.

Il est temps que les citoyens sachent ce qu'on prépare réellement sur leur dos, pour pouvoir le cas échéant s'y opposer vigoureusement. Il est temps que les journalistes fassent leur boulot, quel que soit le prix de la vérité à payer. 


   

on reconnaît ci-dessus la Reine d'Espagne et Richard Perle
(l'ex-conseiller de Bush et l'un des inspirateurs de la guerre en Irak)

 

Il y avait aussi un petit train pour promener les distingués invités dans le parc du château...



à gauche, la reine Beatrix des Pays-Bas

 



J'accuse aussi une chaîne comme FR2 de ne pas dire son nom, c'est une chaîne communautariste, les intervenants appartiennent à un même groupe, qu'ils annoncent la météo, qu'ils interviewent les auteurs, qu'ils soient chargés de l'animation ou de l'information !  Ils défendent la même idéologie.  Une chaîne de télévision a le droit de confisquer l'information, par exemple au service d'un groupe d'amis, mais pas avec l'argent des contribuables, et qu'elle annonce la couleur ! Au nom du pluralisme, il faut permettre aux sionistes, défenseurs du libéralisme, de l'Occident, d'Israël, de se faire entendre, mais en se présentant comme tels, et non en se glissant dans une chaîne qui doit être la voix de la France ! De tous ses citoyens !

La télévision, les médias, ne doivent plus être colonisés par un groupe d'intérêts, un clan, une idéologie ! Ils doivent être indépendants des grands groupes industriels ! Ils ne doivent pas dépendre de magnats de l'armement !

ll faut exiger une information neutre, d'investigation, de qualité ! Oserais-je le dire ? Il faut exiger une information qui informe véritablement ! Et pour cela, il faut d'abord former les futurs professionnels à la réalité telle qu'elle est, à l'indépendance, et au courage !

Citoyens, exigeons une information digne de ce nom ! Exigeons qu'on ouvre enfin le dossier des attentats du 11 septembre ! Exigeons qu'on nous informe des risques du libéralisme, des laboratoires, des grands groupes, des pouvoirs occultes comme celui de Bilderberg ! Ecrivons aux directeurs de chaînes, organisons des actions de résistance, manifestons devant les grands organes de presse ou devant le Parlement ! 

Il y va de l'information, du pluralisme, de la liberté, de la démocratie !

Eva, journaliste-résistante à l'intolérable. A commencer par la désinformation !


VIDEO :


Khan et Calvi ne connaissent pas bilderberg ! ! ! 


 __________________________________________________________________



Le Groupe de Bilderberg 

a été fondé par en
1954 à l'Hôtel Bilderberg à Osterbeek à l'invitation du Prince Bernhard des Pays-Bas, co-fondateur du Groupe avec David Rockefeller.

Le Groupe de Bilderberg est sans doute le plus puissant des réseaux d'influence. Il rassemble des personnalités de tous les pays, leaders de la politique, de l'économie, de la finance, des médias, des responsables de l'armée ou des services secrets, ainsi que quelques scientifiques et universitaires.

Très structuré, le Groupe de Bilderberg est organisé en 3 cercles successifs.
Le "cercle extérieur" est assez large et comprend 80% des participants aux réunions. Les membres de ce cercle ne connaissent qu'une partie des stratégies et des buts réels de l'organisation.
Le deuxième cercle, beaucoup plus fermé, est le Steering Committee (Comité de Direction). Il est constitué d'environ 35 membres, exclusivement européens et américains. Ils connaissent à 90% les objectifs et stratégies du Groupe. Les membres américains sont également membres du
CFR.
Le cercle le plus central est le Bilderberg Advisory Committee (Comité consultatif). Il comprend une dizaine de membres, les seuls à connaître intégralement les stratégies et les buts réels de l'organisation.

Pour ceux qui enquêtent sur les réseaux de pouvoir, le Groupe de Bilderberg est un véritable gouvernement mondial occulte. Au cours de ses réunions, des décisions stratégiques essentielles y sont prises, hors des institutions démocratiques où ces débats devraient normalement avoir lieu. Les orientations stratégiques décidées par le Groupe de Bilderberg peuvent concerner le début d'une guerre, l'initiation d'une crise économique ou au contraire d'une phase de croissance, les fluctuations monétaires ou boursières majeures, les alternances politiques dans les "démocraties", les politiques sociales, ou encore la gestion démographique de la planète. Ces orientations conditionnent ensuite les décisions des institutions subalternes comme le G8 ou les gouvernements des états.

Les membres du Groupe de Bilderberg s'appellent eux-mêmes les "Bilderbergers". Ils sont choisis uniquement par cooptation. Le Groupe de Bilderberg se réunit une fois par an pendant environ 4 jours. Les réunions ont lieu chaque année au printemps dans une ville différente, mais toujours dans des châteaux ou des hôtels luxueux, entourés d'un parc ou situés en pleine nature, et si possible équipés d'un golf. Les réunions sont protégées par plusieurs centaines de policiers, militaires, et membres des services spéciaux du pays d'accueil. Si la réunion a lieu dans un hôtel, celui-ci est vidé de ses occupants une semaine avant l'arrivée des Bilderbergers. Les invités sont déposés par un ballet d'hélicoptères noirs et par des limousines aux vitres fumées avec la lettre "B" sur le parre-brise. 




Jean-Claude Trichet, président de la Banque Centrale Européenne
et ancien gouverneur de la Banque de France

 Les discussions se tiennent à huis-clos. Quelques journalistes dévoués à la "pensée unique" peuvent être parfois présent, mais rien ne doit filtrer des discussions. Il est interdit de prendre des notes ou de faire des déclarations à la presse. Mais quelques photographes arrivent parfois à prendre des photos à l'extérieur, au moment de l'arrivée des invités.

La réunion 2004 du Groupe de Bilderberg s'est déroulée du 3 au 6 Juin (juste avant la réunion du G8) à Stresa dans le nord de l'Italie près de la frontière suisse, dans un palace sur les rives du Lac Majeur, le "Grand Hotel des Iles Borromées".

En 2003, la réunion avait lieu en France du 15 au 18 Mai, au château de Versailles qui a été fermé au public pendant une semaine.

 



http://www.syti.net/Organisations/Bilderberg.html


____________________________________________________________________________________



De l'information, avec http://Michelcollon !

Comment la CIA mène la "guerre psychologique"
Michel Collon -http://michelcollon.info


 
Comment se préparent les agressions de Bush (Venezuela, Palestine Liban, Irak, Afghanistan, Kosovo...) ? Par une intense "guerre psychologique" basée sur la désinformation et organisée par la CIA.
Pour bien évaluer cette activité de la CIA, il faudrait connaître les théories qui la fondent. Pas facile. Elle a pour principe d’être discrète. Heureusement pour nous, un militaire britannique l’a été beaucoup moins…
 
Extrait de la préface rédigée pour l'ouvrage d'Eva Golinger - Code Chavez, CIA contre Venezuela, page 24
http://www.michelcollon.info/commander.php

En 1970, après avoir « brillamment » servi dans la répression des mouvements anticoloniaux au Kenya, en Malaisie, à Chypre, le général britannique Kitson est nommé en Irlande, avec pour mission d’y coordonner la répression. Cette expérience, il va l’exposer dans un livre exceptionnel, et très cynique, intitulé « Opérations de basse intensité – Subversion, insurrection et maintien de la paix ». Livre publié en 1971 et très vite retiré de la circulation . Kitson y expose toute sa doctrine de la « guerre spéciale »…

Kitson, leur père à tous

Tout général qu’il soit, Kitson considère que la répression militaire et policière classique n’a aucune chance de réussir sans une « campagne pour gagner les cœurs et les esprits », qu’il appelle « guerre psychologique stratégique ». Que recouvre ce terme mystérieux ? Cela se clarifie quand on examine l’ensemble des méthodes prônées, et utilisées, par Kitson :
- Former tous les cadres importants des ministères (Armée, Affaires étrangères…) aux techniques de « psy ops » (manipulations psychologiques de l’opinion).
- Monter de « pseudo-gangs » qui recueilleront un maximum d’informations. Mais qui, surtout, en menant des « coups » attribués à l’ennemi, permettront de le discréditer.
- Employer les « forces spéciales » (SAS) pour réaliser des attentats qui seront attribués à l’ennemi afin d’augmenter la tension et justifier la répression.
- Créer des diversions, par exemple en provoquant une « guerre de religions ».
- Fabriquer de faux documents (« black propaganda ») qui seront attribués à l’ennemi afin de le discréditer.
- Infiltrer des agents, ou recruter des traîtres (par chantage ou corruption), au sein des organisations de l’adversaire toujours afin de le discréditer, voire de provoquer des scissions.
- Militariser l’info de la BBC et y censurer totalement le point de vue adverse.
- Filtrer l’information à destination de la presse internationale, et s’y assurer des complicités.
- Fournir des documents photographiques pour influencer l’opinion.
- Utiliser des journalistes comme espions sur le terrain.
- Utiliser la musique pour attirer des jeunes avec un message apparemment « dépolitisé ».
- Mettre en place et populariser de faux mouvements « spontanés », présentés comme neutres et indépendants, en réalité financés et téléguidés afin de diviser et affaiblir le soutien au camp adverse.

Comment la Dgse, avec ou sans l'aval du nabot, a sacrifié Betancourt pour monter une provocation contre le président Hugo Chavez.


Ce dernier point est particulièrement important. En Irlande, Kitson mit en place un « Mouvement pour la Paix », que la presse internationale présenta comme une initiative « spontanée », mais qui était en réalité financé par Londres et Washington. Deux femmes, dont le passé fut soigneusement caché, furent présentées comme des « citoyennes ordinaires » et reçurent tous les fonds et la publicité nécessaire pour se créer une large réputation et diminuer le soutien à l’IRA. En Irlande même, elles furent, après un an et demi, démasquées et discréditées, mais pas à l’étranger.
Pseudo-gangs, pseudo-attentats, opérations « psy ops », contrôle et manipulation de l’info, faux documents, infiltration d’agents, recrutement de traîtres, fabrication de faux « mouvements spontanés ». Toutes ces méthodes forment un tout : la doctrine Kitson. Que son auteur résume de la façon suivante :

« La guerre psychologique stratégique poursuit des objectifs à long terme et principalement politiques. Elle a pour but de détruire la volonté d’un ennemi ou d’un groupe hostile, de combattre et de réduire sa capacité à poursuivre la guerre. Elle peut être dirigée contre le parti politique dominant dans le pays ennemi, le gouvernement et/ou la population toute entière (nous soulignons) , ou des éléments particuliers de cette dernière. Tout cela est planifié et contrôlé par la plus haute autorité. » (p.101)
Cette citation résume l’essence de la « doctrine Kitson » :
1. L’ennemi n’est pas seulement un adversaire armé. C’est toute une population.
2. Ce qui est décisif, c’est la « bataille des idées et de l’information ». Pour la gagner, tous les moyens sont bons.
3. Toute cette bataille est placée sous le commandement global des autorités politiques et militaires.

Cette doctrine Kitson ne s’applique-t-elle qu’à des situations d’occupation militaire et de résistance ? Non. Kitson avertit : « L’armée doit se préoccuper et se préparer à faire face aux mouvements populaires longtemps avant qu’ils ne prennent la forme d’un soulèvement violent. » (p.32)
(...)

La pieuvre à l’oeuvre
Après ses succès en Irlande, la doctrine Kitson devint la doctrine officielle des services britanniques et occidentaux, et celle de l’OTAN. On la retrouvera appliquée dans tous les grands conflits de ces dernières années. Particulièrement dans les programmes que Washington appelle « changements de régime » et qu’il faudrait plutôt appeler « coups d’Etat ».

Extrait de la préface rédigée pour l'ouvrage d'Eva Golinger - Code Chavez, CIA contre Venezuela, page 24
http://www.michelcollon.info/commander.ph

_

____________________________________________________________________________________



De l'info ! Courts extraits d'un article qui fait honneur au journalisme - voir http://r-sistons.over-blog.com

Comment la Dgse, avec ou sans l'aval de Sarkozy, a sacrifié Betancourt pour monter une provocation contre le président Hugo Chavez.

suite à :

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkpulEVFllXsaenHfZ.shtml


Il est clair que la Colombie et les Etats Unis ont beaucoup de mal à expliquer qu’il y aurait connivence entre Chavez , Correa et les FARC pour pratiquer le terrorisme international. D’abord parce que d’autres pays étaient impliqués non seulement la France mais, les Espagnols et les Suisses. Nous allons voir jusqu’à quel point. Et d’autre part la thèse de la lutte contre le terrorisme international, qui justifierait tout de la part des Etats-Unis, a du mal à passer dans le continent d'Amérique latine. Ce sous continent ne cesse de subir le terrorisme d’Etat des Etats-Unis, qui soit directement, soit par le biais d’hommes de main qu’ils protègent comme Poasada Carriles, assassinent des hommes d’Etat, destabilisent des gouvernements élus et installent des assassins formés à leur école.


Il faut bien mesurer que ce qui s’est passé en Equateur a soulevé l’indignation générale .En France, les média aux ordres ont bien tenté de faire porter le chapeau de la crise andine à Chavez, aux FARC ou à tout autre victime (1) mais de toute la planète est venue la réprobation. Les Etats-Unis paraissent bien isolés avec leurs alliés criminels et voyous, Israël et La Colombie.


Notre presse servile tente encore de nous cacher ce qui paraît de plus en plus évident: il y avait des négociateurs français à proximité de Reyes, ils préparaient la venue de Sarkozy.


... éviter une guerre que semblent souhaiter les Etats-Unis et la Colombie. C’est d’ailleurs le seul sens que l’on puisse donner à cette expédition meurtrière et en violation de toutes les paroles données. Il s’agissait d’un piège pour déstabiliser la région et tenter d’arrêter le processus de libération et d’unification bolivarienne qui ne cesse de gagner du terrain.


Nos médias fauteurs de guerre qui cachent ces réalités deviennent de plus en plus criminels dans un monde où montent les dangers.

Danielle Bleitrach


_____________________________________________________________________________________

De l'information, sur la désinformation !

Venezuela : Une défaite peut apprendre davantage que dix victoires
Michel Collon  
 
Le bilan complet de cette défaite ne pourra être établi que par Chavez et les Vénézuéliens. Une défaite peut apprendre davantage que dix victoires. Mais analyse et examen de conscience prendront forcément du temps. Cependant, vu que les médias internationaux continuent à désinformer, indiquer déjà quelques points de repère sera utile pour ne pas se laisser manipuler.
 
1. On n’a pas voté pour ou contre « Chavez président à vie ». Ca, c’est un mythe fabriqué par les médias internationaux pour diaboliser. Si demain, il y avait une élection présidentielle, Chavez gagnerait à nouveau. La toute grande majorité des pauvres et des gens du peuple lui sont reconnaissants d’employer l’argent du pétrole non plus pour enrichir les multinationales et l’élite vénézuélienne, mais pour les sortir de la pauvreté, leur apporter des soins de santé, l’éducation et la formation, à manger. Et la dignité face à l’Empire.

2. L’Empire, justement, est intervenu avec tous ses moyens dans la campagne. Ford, General Motors, DaimlerChrysler, Bridgestone Firestone, Goodyear, Alcoa, Shell, Pfizer, Dupont, Cargill, Coca-Cola, Kraft, Novartis, Unilever, Heinz, Johnson & Johnson, Citibank, Colgate Palmolive, DHL et Owens Illinois ont apporté huit millions de dollars pour distribuer des tracts du genre « Si vous êtes une Mère, VOUS PERDREZ. Vous perdrez votre maison, votre famille, vos enfants (les enfants appartiendront à l’Etat) ! Des tracts spécifiques visaient les paysans, les étudiants, les petits patrons, etc. Méthodes déjà employées pour faire paniquer les Chiliens en 1973 et préparer l’écrasement d’Allende et la dictature de Pinochet.

3. L’impact de la télé privée, aux mains des milliardaires vénézuéliens, a joué à fond sur cette peur du communisme, matraquée depuis des années.

4. La menace très réelle d’un coup d’Etat made in CIA (voir nos articles précédents sur l’Opération Tenaza) a certainement fait hésiter beaucoup de gens (et cette menace existe toujours). L’opposition n’a pas augmenté son score. Mais trois millions de gens qui avaient voté Chavez l’an passé, se sont abstenus cette fois-ci.

5. Les facteurs externes ont donc joué à fond. Mais c’est pareil à chaque élection ou référendum. Le livre d’Eva Golinger Code Chavez - CIA contre Venezuela montre qu’il s’agit d’un investissement permanent. La raison de la défaite devra donc être cherchée à l’intérieur. Quelles faiblesses ont joué dans le camp révolutionnaire ?

6. D’abord, la bureaucratie et la corruption. Le Venezuela n’est pas l’enfer décrit par Bush & C°, mais ce n’est pas non plus le paradis où tout va bien. L’appareil d’Etat et aussi le mouvement bolivarien sont gangrenés par la bureaucratie : ceux qui sont chavistes pour s’approprier une part du gâteau. Quantité de réformes engagées par Chavez ne se réalisent pas sur le terrain à cause de cette bureaucratie. Le logement, par exemple, reste un problème dramatique. L’insécurité aussi pose tout le problème de la corruption dans la police. Il est hypocrite de dire que tout cela est de la faute à Chavez. Les mêmes maux règnent dans toute l’Amérique Latine et depuis longtemps. Mais ici l’opposition les exploite à fond.

7. La question centrale de la réforme était justement de donner plus de pouvoir aux conseils communaux de base afin qu’ils puissent contrôler et contourner la bureaucratie. C’est pour cela que certains bureaucrates n’ont pas mobilisé comme d’habitude. L’ennemi le plus dangereux est à l’intérieur.

8. A-t-on voulu aller trop vite sur certaines questions ? Est-il correct de définir le Venezuela comme socialiste ou faut-il plutôt proposer un Etat avec un large front uni pour assurer la démocratie, le développement économique et l’indépendance face à l’Empire ? Nous reviendrons sur cette question, et les autres, dans notre prochain livre « Les 7 péchés d’Hugo Chavez ».

9. Les médias de la révolution ont-ils trouvé la parade et le style correct face au bourrage de crâne des médias de l’élite et de l’Empire ? Beaucoup de chavistes pensent que non.

10. En tout cas, la guerre médiatique se livre aussi sur le plan international. Diaboliser Chavez fait partie d’une campagne des multinationales pour contrôler le pétrole et le gaz partout dans le monde : Irak, Iran, Afrique, Russie et… Amérique Latine. La Bolivie aussi est sous la menace. Mais les peuples ont le droit de décider eux-mêmes de leur avenir. Cette bataille de l'info, c’est donc à chacun de nous de la mener là où il peut. Dans les semaines et les mois à venir, nous essaierons de vous apporter les moyens de lutter pour le droit à une véritable information. Livre, film, test-médias, débats contradictoires, forums vous seront proposés. Nous avons besoin de vous. Vous pouvez nous écrire : michel.collon@skynet.be

Autres articles sur le Venezuela sur ce site www.michelcollon.info

___________________________________________________________________________________



De l'info ? 
_________________



Lisez http://r-sistons.over-blog.com 

Dans cette parution, entre autres, " j'ai honte d'être juive ", " des intellectuels allemands dénonçent l'holocauste ", " des Juifs orthodoxes en colère contre le sionisme ", " Gaza zoo ", vidéos, etc

et revue de presse en commentaires, au bas de l'article !


____________________________________________________________

http://sud.france3.fr/info/39155981-fr.php


Titre : Info, ou intox ?

Pour moi Eva, Plenel est un grand journaliste. Dérangeant. Et donc, à son sujet, on parle... d' "intox ?"

- Edwy Plenel -
Edwy Plenel© France 3


" Edwy Plenel continue à croire que l'Elysée veut vendre les rédactions régionales de France 3 "
Sur la foi d'un coup de fil passé à un patron de la PQR, Mediapart a lancé ce qu'il considère comme une information. Invité de F3 Montpellier, Edwy Plenel soutient la démarche journalistique. Même si aucun élément concret n'existe, malgré le démenti de l'Etat et de la direction de France télévisions, il affirme que des négociations étaient prévues.
L'information tirée d'une conversation téléphonique rapportée entre un patron de la presse quotidienne régionale et un conseiller de l'Elysée était, selon lui, suffisante pour lancer l'affaire et supposer qu'un plan de démantèlement était envisagé. Ne s'agissait-il pas plutôt d'attirer l'attention du public vers un nouveau média qui a encore du mal à réunir la somme et les soutiens nécessaires à son lancement ? 
L'interview d'Edwy Plenel invité de l'édition midi-pile de France 3 Languedoc-Roussillon



_____________________________________________________________________________________



COMMENTAIRES :  Ici



Partager cet article
Repost0

commentaires

O
Eva , tu as écrit :
J'accuse le journalisme aujourd'hui d'être ignorant, complaisant, partisan ! La désinformation est le problème N° 1 de l'humanité !
J’aurais dit comme toi du temps de Victor Hugo : manque d’éducation, manque d’information, manque de liberté, etc. ! Mais aujourd’hui ils savent tous lire et écrire, il y a le net, des bouquins, du temps libre, si.
Et pourtant il y a plus de la moitié des américains pour croire que l’univers a été créé il y a 7000 ans. Et le français moyen, le travailleur moyen devrais-je ajouter, tu veux que je te dise, il se croit encore plus « malin » que tous les journalistes.
Moi je sais que le problème, c’est les gens eux-mêmes. Ils sont extrêmement « manipulables » pour la plupart, mais si tu leur parle de promotion sociale, d’un poste de chefaillon, ou de piquer 2 euros au collègue parce qu’en plus ils sont tous plus « malins » les uns que les autres – alors la plupart ils deviennent d’un seul coup extrêmement agiles et dénués de toute pitié.
Je n’aime pas 80 % du Show-business (ceux qui manipulent en apparence), et je me fie à mon instinct. Le show-business ne serait pas représentatif des gens ?
Le problème de l’humanité, en admettant qu’il y en ait un, c’est presque d’ordre « spirituel »
Salut à toi Eva !
Odal GOLD www.odalgold.com
Répondre
E
Autres bonnes videos à voir sur le 11 septembre
http://www.dailymotion.com/orion1999/video/x4o6tz_denis-levesque-et-le-9111_politics
http://www.dailymotion.com/orion1999/video/x4o6wy_denis-levesque-et-le-911-2_politics
http://www.dailymotion.com/orion1999/video/x4o6za_denis-levesque-et-le-911-3_politics

et aussi une femme menacée d'emprisonnement, Guylaine Lanctôt, auteure du livre La mafia médicale
http://www.dailymotion.com/orion1999/video/x4o7rq_guylaine-lanctot-1-de-2_politics
http://www.dailymotion.com/orion1999/video/x4o7tf_guylaine-lanctot-2_politics

envoyé par l'administrateur du site lagrandeconspiration
Répondre
E
Carlyle liquidé ! beaucoup vont être heureux !

Bourse / L'actualité Bourse
La Tribune.fr - 13/03/08 à 10:13 - 431 mots

capital-investissement
Le fonds Carlyle Capital Corporation va être liquidé
Le fonds, affilié au fonds de capital investissement américain Carlyle, a annoncé ce jeudi être dans l'incapacité de trouver un accord avec ses créanciers et va donc être liquidé.
En pleine crise du subprime, la nouvelle risque d'accentuer un peu plus la tempête qui secoue le secteur financier. Le fonds Carlyle Capital Corporation (CCC), affilié au fonds de capital investissement américain Carlyle, a en effet annoncé ce jeudi être dans l'incapacité de trouver un accord avec ses créanciers et va donc être liquidé.

"Le groupe n'a pas été en mesure de trouver un accord qui soit dans l'intérêt mutuel pour stabiliser sa situation financière", explique Carlyle Capital Corporation dans un communiqué. De fait, "le groupe s'attend à ce que ses créanciers prennent rapidement possession de la quasi-totalité des actifs restants du groupe", les seuls actifs qu'il possède encore étant des titres adossés à des prêts immobiliers RMBS ("residential mortgage-backed securities").

"Le groupe a étudié plusieurs propositions avec ses créanciers pour tenter de refinancer son portefeuille de manière durable. Carlyle Group a participé activement à ces négociations et était prêt à apporter un montant substantiel de capital supplémentaire si une solution de refinancement satisfaisante pouvait être trouvée", précise le communiqué de CCC.

"Mais le groupe a constaté que les bases sur lesquelles les créanciers étaient prêts à apporter des nouveaux financements sur la base des collatéraux proposés par le groupe avaient changées à tel point qu'un refinancement était impossible".

Sur les sept derniers jours ouvrables, CCC n'a pas été en mesure d'honorer des appels de marge - ces mécanismes obligeant un établissement à apporter la preuve qu'il possède un certain niveau réglementaire de liquidités correspondant à une partie de la valeur des titres ou des positions qu'il détient sur un marché donné - dépassant 400 millions de dollars. Au total, le groupe a fait défaut sur environ 16,6 milliards de dollars de dettes.

Ce jeudi matin, l'action CCC perd plus de 70% en Bourse d'Amsterdam mais l'autorité boursière néerlandaise AFM a estimé qu'il n'y avait aucune raison de suspendre les transactions. Depuis le 29 février, jour où CCC a fait savoir qu'il ne verserait pas de dividende pour préserver la valeur des fonds propres sur le long terme, l'action a perdu 78% de sa valeur.

De son côté, Carlyle Group, qui détient 15% de CCC, a affirmé mercredi que les difficultés de sa filiale n'auraient "pas d'impact mesurable" sur sa situation financière.

latribune.fr
Répondre
E
et voir aussi le site lesogres.info, là c'est gratiné !

Marianne en prend plein la poire ! il faut lire ce qu'ils pensent du journal, là pour canaliser les mécontentements et les réorienter vers du politiquement correct (Bayrou)

bonne nuit eva
Répondre
Z
Réponse au 13

Oui c'est moi qui t'ai envoyé les liens sur Marion Cotillard.
D'ailleurs sur le magazine papier de cette semaine, Bénédicte Charles persiste et signe en traitant les 800 commentateurs d'injurieux, d'adeptes de Meyssan et d'illuminés, c'est proprement scandaleux car la plupart des commentaires sont très courtois.

Voir par ailleurs le très bon article sur Agoravox :
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=37074
Répondre

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages