Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2014 7 06 /07 /juillet /2014 01:32

,

Dimanche 29 juin 2014

 

 

*Israel-plan-pr-dominer-monde.jpg-large.jpg

 

 

La France désormais colonie d'Israël

est l'ombre d'elle-même

par Chantal Dupille dite eva R-sistons


 

   La France est désormais une colonie d'Israël, c'est un fait irréfutable, accompli pour son malheur : Depuis que le Gaullien Chirac s'est opposé à l'Empire lors de la guerre d'Irak, notre pays a été soumis, aligné avec Sarkozy puis Hollande. Au point même de prendre la tête de toutes les guerres néocoloniales ! Tous les postes clés sont désormais détenus par des néo-sionistes (http://www.dailymotion.com/video/xyt8pb_le-drame-francais-c-est-aujourd-hui-un-pays-colonise-par-les-sionistes-r-sistons-video-16_news), fanatiquement obsédés par l'idée du Grand Israël, voire planétaire (avec les Talmudo-Sionistes), et la plupart des Elus français, ou des Puissants, se couchent devant ce pouvoir plus ou moins occulte. Certains ne le cachent même pas, comme DSK ("Chaque matin, quand je me lève, je me demande comment servir Israël"), ou Valls : "Je suis éternellement lié à Israël". A Israël, ou à la France ? On ne peut servir deux pays à la fois, il faut choisir !


   La France domptée, dirigée par les néo-sionistes, a radicalement changé. Elle est devenue l'ombre d'elle-même ! Ainsi, nos médias, depuis que Sarkozy les a verrouillés et qu'ils sont presque totalement orchestrés par des sionistes, sont devenus les pires d'Europe, "Lanterne Rouge d'UE", désinformant à qui mieux mieux et poussant aux guerres impériales. Ou encore, finis les Droits de l'Homme, sur aux Roms, ou gare aux journalistes, aux intellectuels, aux humoristes, aux penseurs, aux blogueurs... libres ! Ils sont au mieux censurés et interdits d'antenne, au pire discrédités, diffamés, traqués (ainsi Jacob Cohen, auteur du "Printemps des sayanim",  ou l'humoriste préféré des Français, Dieudonné). Un patriote comme François Asselineau, à la tête du Parti qui monte (grâce à Internet), l'UPR, est censuré par l'Establishment, car son programme déplaît aux promoteurs bruxellois du IV e Reich européen, puisqu'il est anti UE, euro, OTAN. Et puis des Listes noires circulent, le maccarthysme s'installe, la Police de la Pensée veille...


   En attendant de perdre même son nom et sa langue, la France est parcellisée, réduite à de futurs landers priés de livrer une guerre économique sans merci, son caractère rural est anéanti, bientôt ses départements et ses traditions vont disparaître, ainsi que ses services publics, son modèle social et son Droit du travail.. Sa laïcité ? Finie, honneur à la Communauté juive (tous les dirigeants qui comptent doivent d'ailleurs faire chaque année allégeance au CRIF) et même à la violente LDJ pourtant interdite jusqu'en Israël, les Musulmans sont discrédités, diffamés, caricaturés, tout est fait pour faire monter le FN et pousser à la guerre civile ou au choc de civilisations (il s'agit de détourner la colère sociale contre les Arabes, les Musulmans), les Catholiques sont écartés ou déconsidérés - un François Fillon qui représente la France profonde, gaullienne, traditionnelle, rurale, catholique... est ainsi mis d'emblée hors jeu au moyen de sondages bidons ou via les médias collabos. Les Français DEVRONT voter pour Sarkozy ou Juppé (néocon), ou pour Valls. Les sondeurs bidons et les médias collabos font les "rois" ! Autant dire que la démocratie est morte, les Français ont désormais le choix entre des pions du CRIF, à l'UMPS. Et le FN d'Alliot (et non du père Le Pen) est lui-même la roue de secours de CE Système !

 

 

israel-sionisme-begin.jpg

  

 

   La France démocrate sociale se jette dans le libéralisme le plus sauvage, pour servir le MEDEF et la Haute Finance. D'ailleurs sa Presse auto-proclamée de "gauche", comme le Nouvel Observateur avec Joffrin ou Weill, appelle à effectuer le plus vite possible les réformes les plus radicales, les plus "modernes", pour plaire aux Mondialistes, aux Goldman Sachs, aux Rothschild, etc... Et les fleurons de notre industrie disparaissent les uns après les autres !


   La diplomatie française enviée dans le monde pour son autonomie et son professionnalisme, est morte. Dès son arrivée au pouvoir, Sarkozy a nettoyé le Quai d'Orsay de tous ses éléments gaulliens. Il est désormais la risée du monde pour son alignement inconditionnel à Tel-Aviv ! D'ailleurs notre Ministre des Affaires étranges, pardon étrangères, Fabius, est appelé hors de nos frontières, le "Ministre des Affaires Etrangères d'Israël". Et notre pays se couche devant Washington et Tel-Aviv, au point de prendre la tête des croisades impériales pour leur compte, en entretenant le terrorisme dans le monde et en déroulant le tapis rouge devant les pires crapules des Monarchies pétrolières ! Et notre Légion d'Honneur devient celle du déshonneur, puisqu'elle est décernée à des adorateurs du Veau d'Or ou à ceux qui financent le terrorisme le plus monstrueux.


   Pire que tout, cette France défigurée est priée de faire le lit du Nouvel Ordre Mondial incluant aussi un Nouvel Ordre Sexuel conduisant directement au genre unique, neutre, comme le souhaite par ex un Nouvel Observateur saluant les "hommes-femmes" (encore dans le numéro de cette semaine), pour le compte des promoteurs des "Protocoles des fous de Sion", donc ne procréant plus ! Et que dire de Libération le journal de Rothschild (1) titrant "La PMA pour TOUS", sinon qu'il travaille lui aussi à préparer les esprits français à un monde technique menant directement, pas après pas, au "robot avenir de l'homme" (mort de l'homme, et de l'humain !) comme il est annoncé sur Tech24 de France24... voix d'Israël ! Je rappelle que les Talmudo-Sionistes ont un Plan, "Un peuple élu, une race supérieure, dominer tout, éliminer les goyim - la PMA y contribuera - ou les mettre en esclavage" !


   Et notre Armée ? Elle est détournée de son objectif premier de défense du pays (d'ailleurs il n'y aura bientôt plus de Nation française) pour être supplétive des guerres impérialistes et impériales les plus illégitimes et meurtrières en Afrique, au Moyen-Orient...,  au service même des actions terroristes les plus atroces ! Notre grande armée, elle aussi admirée dans le monde comme hier notre diplomatie et notre modèle social, est d'ailleurs appelée à disparaître au profit de mercenaires puis de robots apatrides sans foi ni loi.


   Et à l'Ecole, les enfants apprendront que les garçons et les filles sont interchangeables, et que tout doit conduire à un monde uniforme sous l'égide des bons Américains ; Les livres d'Histoire ne seront d'ailleurs plus chronologiques pour masquer les glorieuses pages et figures de la France comme le Général de Gaulle. Tout sera fait pour mettre dans la tête des futurs robots que l'Europe est bienfaisante, que nous avons été libérés par les "sauveurs américains", et que la Shoah est l'événement principal. Ca ira jusque là !


   Voilà un aperçu de la France aujourd'hui, pays le plus original et le plus rebelle que depuis l'intronisation de Sarkozy, le CRIF a colonisé pour le compte d'Israël, entité sioniste arrogante, voyou, corrompue, prédatrice, criminelle ! La France n'est plus seulement l'ombre d'elle-même, mais la nouvelle politique orientée dans notre pays par Tel-Aviv, conduit à l'effacement de la France elle-même en tant que Nation.


   Est-ce ce que nous voulons ?


   Charles de Gaulle, au secours !


   Chantal Dupille dite Eva R-sistons


 

(1) Rothschild a une telle fortune, qu'il peut se permettre d'accaparer de plus en plus les terres de la planète, au profit... d'un Israël avide de contrôler le monde entier ! Imagine-t-on ce qui se prépare "en douce" ?


 

israel-a-tous-les-droits.jpg

 

.

   

Qui a dit que les complots n'existaient pas ? Voici un texte paru en 1982 dans la revue sioniste Kivounim sous le titre " Une stratégie persévérante de dislocation du monde arabe ". Il appelle à une balkanisation totale de cette région du monde. L’Irak, le Liban,  l’Égypte, le Soudan, la Libye et toute la péninsule arabique sont nommément cités.

Son auteur, Oded Yinon travailla au ministère des Affaires étrangères d'Israel. Le texte fut révélé au monde par Israel Shahak qui fut le président de la ligue israélienne des droits de l’homme.
Toute ressemblance avec des événements actuels est donc tout sauf fortuite.

 

.

 
« La reconquête du Sinaï, avec ses ressources actuelles, est un objectif prioritaire que les accords de Camp David et les accords de paix empêchaient jusqu’ici d’atteindre (…) Privés de pétrole et des revenus qui en découlent, condamnés à d’énormes dépenses en ce domaine, il nous faut impérativement agir pour retrouver la situation qui prévalait dans le Sinaï avant la visite de Sadate et le malheureux accord signé avec lui en 1979.
 
La situation économique de l’Égypte, la nature de son régime, et sa politique panarabe, vont déboucher sur une conjoncture telle qu’Israël devra intervenir…
 
L’Égypte, du fait de ses conflits internes, ne représente plus pour nous un problème stratégique, et il serait possible, en moins de 24 heures, de la faire revenir à l’état où elle se trouvait après la guerre de juin 1967. Le mythe de l’Égypte « leader du monde arabe » est bien mort (…) et, face à Israël et au reste du monde arabe, elle a perdu 50% de sa puissance. À court terme, elle pourra tirer avantage de la restitution du Sinaï, mais cela ne changera pas fondamentalement le rapport de force. En tant que corps centralisé, l’Égypte est déjà un cadavre, surtout si l’on tient compte de l’affrontement de plus en plus dur entre musulmans et chrétiens. Sa division en provinces géographiques distinctes doit être notre objectif politique pour les années 1990, sur le front occidental.
 
Une fois l’Égypte ainsi disloquée et privée de pouvoir central, des pays comme la Libye, le Soudan, et d’autres plus éloignés, connaîtront la même dissolution. La formation d’un État copte en Haute-Égypte, et celle de petites entités régionales de faible importance, est la clef d’un développement historique actuellement retardé par l’accord de paix, mais inéluctable à long terme.
 
En dépit des apparences, le front Ouest présente moins de problèmes que celui de l’Est. La partition du Liban en cinq provinces (…) préfigure ce qui se passera dans l’ensemble du monde arabe. L’éclatement de la Syrie et de l’Irak en régions déterminées sur la base de critères ethniques ou religieux, doit être, à long terme, un but prioritaire pour Israël, la première étape étant la destruction de la puissance militaire de ces États.
 
Les structures ethniques de la Syrie l’exposent à un démantèlement qui pourrait aboutir à la création d’un État chiite le long de la côte, d’un État sunnite dans la région d’Alep, d’un autre à Damas, et d’une entité druze qui pourrait souhaiter constituer son propre État —peut-être sur notre Golan— en tout cas avec l’Houran et le Nord de la Jordanie. (…) Un tel État serait, à long terme, une garantie de paix et de sécurité pour la région. C’est un objectif qui est déjà à notre portée.
 
Riche en pétrole, et en proie à des luttes intestines, l’Irak est dans la ligne de mire israélienne. Sa dissolution serait, pour nous, plus importante que celle de la Syrie, car c’est lui qui représente, à court terme, la plus sérieuse menace pour Israël. Une guerre syro-irakienne favoriserait son effondrement de l’intérieur, avant qu’il ne soit en mesure de se lancer dans un conflit d’envergure contre nous. Toute forme de confrontations inter-arabe nous sera utile et hâtera l’heure de cet éclatement. (…) Il est possible que la guerre actuelle contre l’Iran précipite ce phénomène de polarisation.
 
La Péninsule arabique toute entière est vouée à une dissolution du même genre, sous des pressions internes. C’est le cas en particulier de l’Arabie saoudite : l’aggravation des conflits intérieurs et la chute du régime sont dans la logique de ses structures politiques actuelles.
 
La Jordanie est un objectif stratégique dans l’immédiat. À long terme, elle ne constituera plus une menace pour nous après sa dissolution, la fin du règne de Hussein, et le transfert du pouvoir aux mains de la majorité palestinienne.
 
C’est à quoi doit tendre la politique israélienne. Ce changement signifiera la solution du problème de la rive occidentale, à forte densité de population arabe.
 
L’émigration de ces Arabes à l’Est —dans des conditions pacifiques ou à la suite d’une guerre— et le gel de leur croissance économique et démographique, sont les garanties des transformations à venir. Nous devons tout faire pour hâter ce processus.
 
Il faut rejeter le plan d’autonomie, et tout autre qui impliquerait un compromis ou une participation des territoires, et ferait obstacle à la séparation des deux nations : conditions indispensables d’une véritable coexistence pacifique.
 
Les Arabes israéliens doivent comprendre qu’ils ne pourront avoir de patrie qu’en Jordanie (…) et ne connaîtront de sécurité qu’en reconnaissant la souveraineté juive entre la mer et le Jourdain. (…) Il n’est plus possible, en cette entrée dans l’ère nucléaire, d’accepter que les trois quarts de la population juive se trouve concentrée sur un littoral surpeuplé et naturellement exposé ; la dispersion de cette population est un impératif majeur de notre politique intérieure. La Judée, la Samarie, et la Galilée, sont les seules garanties de notre survie nationale. Si nous ne devenons pas majoritaires dans les régions montagneuses, nous risquons de connaître le sort des Croisés, qui ont perdu ce pays.
 
Rééquilibrer la région sur le plan démographique, stratégique et économique, doit être notre principale ambition ; ceci comporte le contrôle des ressources en eau de la région qui va de Beer Sheba à la Haute-Galilée et qui est pratiquement vide de juifs aujourd’hui. »
Références  : « This essay originally appeared in hebrew in KIVUNIM (Directions), A journal for Judaism and Zionism ; Issue N°14 – Winter, 5742, February 1982. Editor : Yoram Beck. Editorial Committee : Eli Eyal, Yoram Beck, Amnon Hadari, Yohanan Manor, Elieser Schweid. Published by the Department of Publicity/The World Zionist Organization, Jerusalem.

.
Derniers articles
sur ce site de réinformation :
 

 

 

Samedi 28 juin 2014

Irak - Chiites et sunnitesLa situation en Irak semble à peu près incompréhensible. Comment expliquer que des hordes de djihadistes, défaites en Syrie, déferlent soudainement en Irak et prennent d’importantes villes, et ce sans résistance apparente de l’armée régulière qu’on nous présente pourtant comme ayant un effectif considérable ! Et ces soldats kurdes qui surgissent de nulle part, et s’imposent dans le nord de l’Irak ? Et tout ça dans un pays ravagé par le chaos que les États-Unis ont largement contribué à répandre.

 

Les clés de compréhension ne sont pas disponibles dans nos médias. Pour essayer de comprendre, il faut certainement prendre en compte quelques considérations.

 

D’abord, le conflit au Proche-Orient (on serait tenté de dire les conflits mais en fait, le conflit clé est l’agression permanente d’Israël en Palestine, les autres en n’étant que la conséquence), le conflit donc, n’est pas un conflit de religion, mais un affrontement entre impérialisme et anti-impérialistes. Comment expliquer sinon que l’Iran, décrite comme une théocratie chiite par l’Empire, discute et s’allie avec la Russie, la Chine, le Venezuela, et même la Corée du Nord ? Il est clair que ce qui fonde l’alliance entre ces pays n’est pas une question religieuse, mais bel et bien une alliance anti-impérialiste. Il ne s’agit pas de nier l’importance de la religion en Iran, qui semble bien être le ciment national de sa cohésion sociale. Mais ce n’est pas du tout la ligne directrice de sa diplomatie ! Donc, quand on nous parle de guerre entre chiites et sunnites, il faut y voir la main de l’ennemi.

 

L’autre élément de compréhension de la situation en Irak est certainement l’idéal d’organisation sociale des États-Unis. Ces derniers favorisent des entités homogènes sur les plans ethnique et/ou religieux. C’est pour eux une question à la fois idéologique et pratique. Idéologique, parce que leur vision du monde est différentialiste (c’est-à-dire qu’ils voient le monde comme formé d’hommes différents par essence, là où les universalistes voient un monde peuplé de l’homme universel). Selon l’Oncle Sam donc, un sunnite est différent d’un chiite et, toujours selon lui, les deux religions ne peuvent coexister. Donc, chacun chez soi ! D’un point de vue pratique, de petites entités pseudo-étatiques sont bien plus faciles à manipuler et à dominer que de grands États, unifiés par un fort sentiment national comme l’était l’Irak avant l’agression étasunienne.

 

Un autre élément porte sur les djihadistes eux-mêmes. Il faut accepter de les voir comme une armée privée dans les mains étasuniennes ; financée par leurs vassaux saoudiens ou qataris, elle se bat là où l’Empire le lui demande. Cette armée, défaite en Syrie, était opportunément disponible pour agresser l’Irak.

 

On est donc en droit de supposer qu’un plan antérieur avait était imaginé et que ce plan vient d’être mis en œuvre. Il consiste en une partition de l’Irak en trois morceaux : une partie chiite au sud, une partie sunnite au centre et une partie kurde au nord. Bien sûr, le territoire kurde mord sérieusement sur le territoire turc. Mais les États-Unis ne sont pas réputés pour respecter leurs amis. Et soutenir l’Oncle Sam a toujours été aux risques et périls de ceux qui faisaient ce mauvais choix !

 

Le peuple irakien saura-t-il répondre à cette nouvelle agression destructrice ? C’est fort probable, l’expérience des méfaits étasuniens étant maintenant unanimement reconnue dans la région.


D.R. 

 

http://www.resistance-politique.fr/article-a-propos-de-la-situation-en-irak-124018913.htmlhttp://www.resistance-politique.fr/article-a-propos-de-la-situation-en-irak-124018913.html

 

.

 

La honte sioniste (livre libanais de 1972)

samedi 5 juillet 2014, par Dominique

Le livre de Lucien Cavro-Demars, La honte sioniste - Aux sources du sionisme et de ses ravages dans le monde est un de ces livres introuvables que la censure sioniste n’avait pas réussi à faire censurer lors de sa sortie en 1972, même si sa diffusion était restée assez confidentielle car aucune maison d’édition occidentale n’a accepté de le diffuser. Internet permet aujourd’hui de le diffuser à grande échelle.

 

 


L’auteur nous montre l’origine du sionisme, une conspiration judéo-maçonnique soutenue par des gens comme les Rotschild, puis plus tard par d’autres comme Roosevelt et Churchill, une conspiration des juifs achkénazim, d’origine khazare, ces Mongols blancs du centre de l’Europe convertis au judaïsme vers le VIII siècle, et dont les ancêtres ne sont donc absolument pas originaires de Palestine comme ils le prétendent aujourd’hui de façon absolument mensongère, une conspiration dirigée autant contre les Palestiniens de toutes confessions que contre les juifs séphardim d’origine méditerranéenne et contre tout le reste du monde libre, une conspiration que l’on retrouve à l’oeuvre dans tous les pays occidentaux et même dans la Russie de 1917.


Ce livre décrit aussi les réseaux d’influence du sionisme de la réforme à aujourd’hui. Le sionisme comme vecteur de division, comme anticatholicisme, comme idéologie de la réforme et des colonisations, comme vecteur de l’anticommunisme et de l’arabophobie, bref le sionisme comme ennemi de l’espèce humaine et vecteur de guerre mondiale, et même si Lucien Cavro-Demars n’emploie pas ce terme, le sionisme comme peste émotionnelle globale.


N’oubliez pas de le diffuser le plus largement possible.


PDF - 47 Mo
La honte sioniste
Téléchargez le livre au format pdf

Ce livre complète très bien le livre L’anticommunisme, profession des sionistes http://mai68.org/spip/spip.php?arti…

 

 

Voir aussi :

 

La Mossad avait prédit l'enlèvement des ados israéliens une semaine à l'avance

 

 

Mes tweets :

 

Un israélien ou un Juif adultes sont torturés, c'est une affaire d'Etat. Un enfant Palestinien est torturé par un Israëlien, silence meRdias !

Halimi torturé et tué, on a TOUT su. Le petit Palestinien torturé, brûlé et assassiné, on le présente juste comme "enlevé et tué" (raccourci)
.
..

Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • R-sistons  à  la  désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages