Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 03:21

Libye – Les raisons du génocide de Syrte

 

 

Publié le10 octobre 2011 par

535


syrte

La purulence des médias qui veulent toujours prendre leurs lecteurs, leurs auditeurs et leurs téléspectateurs pour des gobe-mouches, atteint son paroxysme avec Syrte. C’est probablement, aujourd’hui, la ville la plus citée au monde. Mais bien sûr, ils ne parlent pas de génocide, font un journal de bord permanent sur l’avancée des renégats de Benghazi.   

J’avoue que je peux comprendre une persone qui prend les armes pour défendre la souveraineté de son pays, son indépendance mais, ceux qui prennent les armes pour se soumettre à un pouvoir externe, ça dépasse l’entendement. Pire, et ceci, avec à la clé la perte du contrôle de ses propres ressources.

La ville de Syrte, comme son nom l’indique, est située à proximité du bassin de Syrte, le principal champ pétrolifère de la Libye. Ras lanouf est à proximité aussi et, c’est la plus grande raffinerie de pétrole du pays (220 000 barils/jour) soit les deux tiers de la capacité de raffinage de la Libye. Là se situe en réalité le coeur de la guerre, la reprise du fonctionnement en toute sécurité de cette raffinerie.

Et dire que certains renagats, incultes, croient en la victoire parce que la ville natale du guide libyen sera entre leurs mains ? Rien à foutre des habitants de la ville. Plus vite ils partent, mieux c’est. La raffinerie de Ras lanouf est alimentée par deux oléoducs, le Amal-Ras Lanouf et le Messla-Ras Lanouf. Elle dispose même d’un aéroport.

Pour le pétrole donc, des civils sont tués. Mais, personne ne parle. Tout le monde a peur. Les associations, les ONG, les politiques, les organisations internationales. Tout pour le pétrole. Les trophées de guerre de Syrte ne sont que de l’esbroufe, le vrai enjeu étant de reprendre le fonctionnement des raffineries. Et dire que les nigauds du CNT meurent pour ça.

Syrte: les losers du CNT ont progressé dans le sud de Syrte uniquement. Dans ce secteur, l’OTAN a bombardé la résidence de Kadhafi, le centre Ouagadougou où est née l’Union africaine (UA), l’Université, et un hôpital.  Après les avoir laissé s’installer, les pro-Libye ont tenté de reprendre ces positions et ont réussi à éliminer 20 renégats. Le reste s’est replié et attend des renforts pour demain, après avoir pris des photos et saccager des protraits de kadhafi. Syrte résiste toujours, même sur les fronts ouest et est de la ville.

Bani Walid: les pro-Libye, ces patriotes héroïques, ont refoulé hors de la ville, les renégats de Benghazi. Je suis surpris de lire qu’ils ont pris l’aéroport de la ville. Comme nous l’annonçions hier, ils allaient lancer une offensive.

Haut les coeurs !

 

 

http://allainjules.com/2011/10/10/libye-les-raisons-du-genocide-de-syrte/

link

 

 

Libye – Et le journal « Le Monde » me lyncha !

Publié le23 août 2011 par

242


lemonde_fr_grd

Un petit zozo, p’tit niais, si vous voulez, télégraphiste de Botul, dont la puissance purulente rime avec la demande expresse d’interdire les autres, s’en est pris à moi, violemment, dans le journal Le Monde. Au début, j’ai voulu exercer mon droit de réponse. J’ai vite renoncé, sachant que ledit journal est contrôlé par…..Botul et qu’il ne fallait surtout pas répondre à un tâcheron sans c*. Avec leur toute puissance, que croyez-vous qui pouvait arriver ? De toutes les façons, quel honneur de savoir qu’en hauts lieux, ils visitent ce site, discutent comment m’interdire puisque, un autre harceleur qui m’envoie des posts d’insultes tous les jours m’a dit, redit et re-redit, que, plus jamais on ne me verra chez France Télévisons. Hé bien, rien à foutre. Mais, pour information à ce guignol dont je ne lis plus les messages puisque quand je les vois…. c’est poubelle,  je passe dans une radio parisienne, dimanche, pour parler de la… Libye. Laquelle ?…hé hé…Lisez plutôt ses gribouillages.


Depuis quelques semaines, et faisant suite à un consensus initial assez large en faveur de l’intervention occidentale en Libye, on observe une inversion de tendance qui fait la part belle aux esprits critiques. On parle d’enlisement, de dépenses excessives, de dommages collatéraux et du mal ou du bien-fondé de l’ingérence atlantique.

Après les réserves formulées par Claude Lanzmann (Le Monde du 17 avril) et Michel Onfray (Marianne du 23 avril) aux premières semaines du conflit, une litanie d’indignations s’est abattue sur Internet, à l’initiative de blogueurs. Parmi eux, Allain Jules, autrement plus radical et provocateur que les précédents, n’a pas hésité à titrer sur un blog tristement populaire : « Zliten : 50 enfants tués par l’OTAN ». C’est son droit.

J’ai effectué, depuis le début de la révolution du 17 février, cinq séjours en Libye. De Tobrouk, Benghazi, Brega et Ajdabiya au Djebel Nefousa en passant par Misrata, j’ai accompagné Bernard-Henri Lévy. Ce que j’ai pu entendre et observer librement m’amène à quelques réflexions.

1. Fallait-il intervenir ?

Le 19 mars à 14 h 30, deux jours après le vote de la résolution 1973 au Conseil de sécurité de l’ONU, une colonne kadhafiste de plusieurs kilomètres de blindés et pick-up armés de mitrailleuses lourdes franchissait la porte sud de Benghazi. Avec pour consigne d’engendrer les « rivières de sang » promises par l’un des fils de Kadhafi, Saïf Al-Islam Kadhafi.

Pendant deux heures de combats héroïques – j’ai vu les vidéos prises par les combattants avec des téléphones portables -, les insurgés ont contenu les chars de tête sous le périphérique de la ville. A 17 heures, les avions français bombardaient la colonne, contrainte de se replier sur Ajdabiya, cent cinquante kilomètres plus au sud. J’ai vu, photographié et filmé les traces de combats dans Benghazi et les restes calcinés de la colonne meurtrière, étalés sur des dizaines de kilomètres.

Combien de milliers de civils ont échappé à la mort ce jour-là ? Combien de femmes à l’humiliation et à la violence ? Alors, fallait-il laisser faire ? Fallait-il attendre ? Aurait-on eu raison de ne pas s’ingérer dans les affaires libyennes comme en Espagne en 1936, à Phnom Penh en 1975 ou au Rwanda en 1994 ? Non, certainement non.

2. L’enlisement.

Dès lors que la France, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne puis la coalition menée par l’OTAN sont intervenus, le régime de Kadhafi était condamné. A qui vendrait-il son pétrole ? Qui reconstruirait le pays ? Seuls les Chinois – et dans une moindre mesure les Russes – pourraient trouver un intérêt à voir le Guide surmonter la révolution, mais, comme l’a prouvé leur abstention à l’ONU, leurs échanges avec l’Amérique pèsent trop lourd pour s’opposer sur le cas libyen.

Il faudra donc aller au bout, en limitant les pertes, les coûts et les dégâts, en ménageant les opinions susceptibles et versatiles.

C’est la difficile équation à laquelle sont confrontés les politiques dont la marge de manoeuvre, dans une période pré-électorale pour au moins deux d’entre eux, est réduite, entre intervention militaire, sanctions économiques, résolution de l’ONU et opinions publiques. La situation en Libye est donc celle d’une guerre civile où les rebelles disposent d’un soutien international qui leur garantit d’éviter la défaite mais n’offre aucune assurance de victoire.

3. Le cas Allain Jules.

Loin d’être isolé, il est assez symptomatique. Celui-ci publie donc sur son blog un post attribuant à l’OTAN la mort délibérée de 50 enfants (appuyé par un extrait vidéo de la télévision officielle libyenne nous montrant le corps d’un seul enfant). Tout journaliste connaissant l’énergumène et la situation sur le terrain sait à quoi s’en tenir.

Et pourtant, dans la foulée, certains médias ayant pignon sur rue reprennent la nouvelle sur leur site, projetant le blog d’Allain Jules, le 6 août, en tête des dépêches internationales de Google comme s’il s’agissait d’une information sérieuse et vérifiée !

Que M. Allain Jules Menyé écrive ce qu’il veut, que Google fasse son travail de compilation et de moteur de recherche, on peut le comprendre… mais que les grands médias servent de passerelle au mieux à de la propagande, au pire à de la désinformation, c’est irresponsable !

Car publié sous des étiquettes respectables, ce genre d’annonce prend un caractère officiel dont l’accumulation constatée ces dernières semaines forge peu à peu les convictions de l’opinion sur des bases malsaines.

Ce qui, nous l’avons vu précédemment, influence les décisions politiques et inhibe donc l’intervention, bien qu’elle ait déjà sauvé des dizaines de milliers de civils et tente de soutenir une révolte contre un potentat devenu absurde et cruel.

Article paru dans l’édition du 16.08.11

Source: Le Monde.fr

 

http://allainjules.com/2011/08/23/libye-et-le-journal-le-monde-me-lyncha/

 

 

Libye – BHL : le « Nouvel Obs » me vire.

Publié le16 août 2011 par

368


obs

Courage fuyons !

Sous injonction des amis de Botul, le philosophe décati, le Nouvelobs vient de supprimer mon blog, du moins, le blog d’un ami que j’avais récupéré, car, ce dernier ne voulait plus bloguer.

Pour des raisons fallacieuses, alors que de nombreux blogs font exactement la même chose et je leur ai rappelé ça. Voici le courrier posté à 10h32 par la rédaction du Nouvelobs:

 

Bonjour,

Ce mail pour vous informer que nous avons supprimé le blog intitulé « Le Mot Juste » hébergé sur le Nouvel Observateur, dont les billets ne font que renvoyer les lecteurs vers votre blog personnel. Je comprends votre souci d’attirer du trafic vers votre espace personnel, mais le Nouvel Observateur n’a pas vocation à cela.
Cordialement

La rédaction

Ma réponse

Merci la rédaction,

Et le blog Lakome ? Celui qui caracole en tête des blogs les plus lus, il fait quoi ? Je sais que vous avez eu des pressions et cherchez des prétextes. Comme je vous comprends. Je ne vous en veux pas, c’est suite au papier de l’ami de BHL, sur Le Monde.fr me concernant, que vous vous couchez…

Cordialement

C’est quand même une grande coïncidence , non ? Il a suffit que ces faibles fassent un billet, hier, pour que les gens s’exécutent. Honteux ! Au contraire, ça me renforce car, la vérité blesse. Il est donc interdit, de dire en France que l’OTAN tue impunément. Et ceci, sans distinction aucune, des femmes, des enfants, des bébés et des vieillards dans leur sommeil.

Mais que voulez-vous ? Ils veulent contrôler nos têtes, nous mentent en nous regardant dans les yeux, nous méprisent et veulent qu’on se couche. Non, moi, je ne me coucherai jamais devant le diktat des menteurs et des tueurs d’enfants. Il serait probablement plus gratifiant de mentir, comme hier, sur la soi-disant prise  de Zawiya, Ghuriyan et Sorman.

Mais, ce sont des mensonges et les démentis sont sans équivoque. Je suis vraiment déçu par le Nouvelobs dont je croyais qu’il était le dernier journal indépendant de France n’étant pas lié au Grand capital. Hélas, eux aussi sont des laquais. En réalité, sur 100% du trafic du site Nouvelobs, selon Alexa, les blogs représentent 43% des visites, alors que le Nouvelobs lui-même en fait 40%.

Haut les cœurs, ils sont nus !

 

http://allainjules.com/2011/08/16/libye-bhl-le-nouvel-obs-me-vire/

 

.

 

Moi aussi, le Nouvelobs m'a virée, il a empêché l'accès de mon blog.

Une première fois quand j'ai commencé à m'en prendre aux Anglais, à la City.

La deuxième, pendant les Primaires du PS, quand j'ai parlé d'un "si joli PS" et du "joker Montebourg"... Surtout pas faire de la pub pour Montebourg ! Journal libre ? Non, faussement libre, faussement de gauche. Aux ordres du grand capital, de l'Empire, du néo-sionisme, et juste... social-démocrate. Autant dire, rien !

Eva R-sistons

 

 

 

 

Libye, la vraie guerre

.

Libye : Toute la vérité sur cette guerre de l'OTAN (à lire par tous)

 

Chut ! Derrière la guerre de Libye: Les Etats-Unis, le Prix Nobel de la Paix Obama !

 

Atrocités de la guerre libyenne criminelle du NOM - Disparition de la Libye ?

 

Tout sur la guerre en Libye, ce qu'on ne dit pas - Briser le nationalisme arabe

 

Libye.. Les vérités qui dérangent - Journalistes non-alignés en danger

 

Libye : Vers un nouvel Irak ?

 

Spécial Libye, toutes les infos - Médiamensonges - Meyssan en danger - Post eva R-sistons

 

Carnage de l'OTAN en Libye (Thierry Meyssan, en direct de Libye)

 

Voici le planning de guerre des USA. Libye ? Programmée depuis 10 ans !

 

La France embourbée en Libye et bien embarrassée

 

Guerre contre la Libye: Et si la véritable raison était le dinar-or?

 

Libye: Le nouveau plan diabolique de l’Otan (A lire par tous et à relayer)

 

Opération militaire en Libye: Un accélérateur puissant de la dislocation géopolitique mondiale

 

Libye: Nouveaux crimes contre l'humanité de l'OTAN. Elle affame les Libyens !

 

Les médias étrangers raillent Sarkozy le va-t'en-guerre

 

Deux interventions de Jean Bricmont sur l’impérialisme humanitaire (vidéos)

 

Libye Bombardée par l'OTAN et volée par les banques. Rapine à main armée

 

 

http://s1.lemde.fr/image/2011/02/17/540x270/1481764_3_903d_des-manifestants-pro-kadhafi-exhibent-le.jpg
http://s1.lemde.fr/image/2011/02/17/540x270/1481764_3_903d_des-manifestants-pro-kadhafi-exhibent-le.jpg

 

 

.

Ce que les Médias taisent: Kadhafi, vrai socialiste, Libye pays prospère

 

.

 

 

 

 

eva R-sistons

Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • R-sistons  à  la  désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages