Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 01:59

Minnie en burqa

 

 


 

  lundi 26 avril 2010

 

La face cachée du voile intégral, par Jean Lévy

 

 

      

Ainsi, Nicolas Sarkozy déclare la guerre totale à la « burqa ».
Il décide même que la loi sera examinée « en urgence » dès le mois de mai par les Assemblées…  

La « burqa » serait, dit-il, « une atteinte intolérable à la dignité féminine ».    

Les médias aux ordres et la majorité, se réjouissent de cette décision présidentielle (les lois sont-elles maintenant décidées à l’Elysée ?). Elle aurait été prise, dit-on, « pour protéger les femmes ». La sous-ministre Amara et son ancienne organisation « Ni putes, ni soumises » tressent des couronnes de fleurs à notre auguste président.

      

     

Plus détonnant, dans ce concert de louanges, celles du député communiste André Gerin. Certes, on savait sa répulsion pour toute forme de communautarisme, qui l’avait conduit à signer une préface d’un livre écrit par le député UMP de droite extrême, élu de Montfermeil, Eric Raoult, mais de là à encenser Sarkozy !  

    

     

Moins étonnante, l’adhésion du socialiste Manuel Valls, toujours favorable aux mesures les plus droitières et les plus ultralibérales, prises par le pouvoir.  

 

     

Mais pourquoi cette précipitation présidentielle, alors que le Conseil d’Etat, qui n’est pas composé de « barbus » intégristes, a émis d’amples réserves quant à l’interdiction du voile intégral dans tout l’espace public.  

    

     

Les raisons invoquées en haut lieu ne tiennent pas la route.  

 

Le chanoine d’honneur de Saint-Jean de Latran, par ailleurs président de la République, n’est guère qualifié pour donner des  leçons de « laïcité ». Ses propos méprisants à l’égard des instituteurs, moins aptes, selon lui, à faire la morale que les  curés, et surtout sa propension à inonder l’école dite « libre » de ses dispendieux cadeaux, ne font pas de Nicolas Sarkozy, l’expert in contesté de la laïcité.  

    

     

D’ailleurs, lui et les partisans de l’interdiction de la « burqa » répètent à loisir que la religion n’est pas en cause, seul « le droit des femmes », est mis en péril par le voile intégral.  

 

  Et bien parlons-en du « droit des femmes » dans notre société !  

    

     

  Faut-il rappeler les discriminations dont sont victimes les salariées dans les entreprises, privées comme d’Etat, en matière de qualification, de rémunération, de promotion ?  

 

Les patrons et les politiques nous renvoient à une affaire « d’état d’esprit », déplorable certes, mais ancrée dans l’opinion et « qu’il est difficile d’en sortir ».  Ces messieurs nous serinent la même chanson depuis un demi-siècle, comme si, en matière de rémunérations, ils n’étaient pas les seuls décideurs !  

    

     

  Faut-il rappeler que les « congés de maternité » sont opposés aux mères qui travaillent, comme un handicap pour leurs carrières, et souvent motif de licenciement. Sans que le pouvoir intervienne : « les patrons sont maîtres dans leurs entreprises ». Et celles-ci ne sont pas « un espace public »  

    

     

Pas question là de faire appel à la protection de « la liberté des femmes ».  

 

On pourrait parler des crèches qui manquent cruellement, du chemin de croix des femmes, qui se lèvent dès l’aube pour revenir, tard le soir du travail, pour un salaire dérisoire, et qui sont les premières à être licenciées, après avoir laissé leur santé à l’entreprise.  

 

C’est la loi du marché, nous dira-t-on. Et il faut respecter la loi.  

 

Peu importe la dignité, la liberté des femmes en régime capitaliste.  

 

Et ce sont les mêmes qui s’indignent de la « burqa », la prison du vêtement, disent-ils, les hypocrites !  

 

  En fait, l’offensive du pouvoir vise bien d’autres choses. Elle s’insère dans une politique globale remise au goût du jour à la suite des résultats calamiteux de Nicolas Sarkozy et de son UMP aux élections régionales. Le président veut regagner les voix du Front National, perdues lors du dernier scrutin.  

 

  Et tout lui est bon pour atteindre ce but.  

 

  La « burqa » donc, mais aussi l’installation fixe de policiers dans les écoles, la suppression des allocations familiales en cas d’absences scolaires répétées, pour ne parler que des dernières mesures annoncées.

   

     

  Ne nous « voilons pas la face », sous la « burqa », il y a la  face cachée du  président

 

 

[http://canempechepasnicolas.over-blog.com/]

 

 

 

10 raisons d’être contre l’interdiction de la Burqa..

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=12416

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages