Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 01:29






Au seuil de génocides planétaires,
Lettre ouverte aux journalistes
Par Eva R-sistons



Chers confrères, chères conseurs

Je sais combien il est difficile d'être journaliste aujourd'hui.

Je sais que vous manifestez régulièrement
pour l'indépendance de la presse.

Je sais que loin d'être entendus, 
votre professionnalisme est quotidiennement bafoué.

Et même ceux qui pourtant sont aux ordres
sont aujourd'hui critiqués par le Pouvoir !

Je sais aussi que le journaliste, en 2009,
doit se soumettre ou se démettre. 

Je sais, par exemple,
qu'il doit interrompre avec zèle 
l'intervenant qui tente de critiquer le Gouvernement

et qu'au contraire, tout doit être fait
pour déconsidérer l'Opposition.

Les Médias français
orchestrés par les inconditionnels d'Israël 
sont devenus les moins libres d'Europe,
et ils n'ont rien à envier
à ceux des Républiques bananières.

Pire encore, 
ils tournent en dérision l'Actualité la plus tragique,
comme le samedi à 13 h 15 sur France 2
ou à Télé-Matin,
ils divertissent,
pour empêcher les Français de penser.

Une presse sioniste
est une giffle quotidienne
à la démocratie, à la liberté,
à l'indépendance,
au pluralisme, à la neutralité, 
et même à la dignité humaine.

Cependant, chers confrères ou consoeurs,
aujourd'hui l'Oligarchie
prépare des crimes contre l'humanité:
En programmant crises, pandémies ou guerres.

Elle désigne nos ennemis
et elle proclame ouvertement
que nous devons nous lancer dans des chocs de civilisation
et même que la population doit être réduite.

Alors, je vous pose une question:
Comme en 40, serez-vous des collabos ?
Serez-vous complices de la future "Shoah" de l'humanité,
serez-vous complices d'un génocide planétaire,
sanitaire, économique ou militaire,
orchestré par des psychopathes
insouciants du devenir de l'humanité,
indifférents à la souffrance des populations, 
seulement préoccupés par l'épaisseur de leurs portefeuilles
et la hauteur des postes ?


Oui, accepterez-vous de désinformer
pour berner les peuples 
et aider vos maîtres à les conduire à l'abattoir,
en les amenant même, oh comble du cynisme,
à désirer ce qui les perdra ?

Confrères ! Conseurs !

Allez-vous être des Merlin l'Enchanteur

pour ceux qui, devant leur écran ou dans leurs journaux,

vous font confiance ?

 

Allez-vous trahir vos concitoyens
pour être agréables
aux plus grands criminels de l'histoire de l'humanité,
prêts à appuyer sur le bouton nucléaire
pour réduire le nombre de consommateurs
des ressources limitées de la planète
et dominer les espaces vitaux,
prêts, aussi, à injecter le poison fatal
à ceux qui sont selon eux en surnombre,
et sans aller si loin,
prêts à sacrifier les emplois à leurs dividendes,
 l'économie à la finance,
et même à monopoliser entre leurs mains
tout ce qui vit,
les plantes comme les animaux,
les ressources comme les biens communs ?

Demain, vos maîtres
adorateurs de Mâmon, de Mars et de Lucifer, 
vont vous demander de vanter les mérites
de la vaccination fatale comme de la guerre nucléaire contre l'Iran,
et vous obéirez aux ordres ?
Vous accepterez d'être les instruments
de la mort de millions d'humains ?
Vous pourrez vous regarder dans la glace ?

Alerte ! Les criminels et leurs complices 
se retrouvent un jour
devant un Tribunal de Nuremberg ou de Dieu,
et ils ont l'éternité pour regretter leurs forfaits abominables ! 

Il est temps, aujourd'hui, de mesurer votre responsabilité.
Serez-vous les instruments des malheurs des peuples ? 
Accepterez-vous de plaider pour l'intolérable,
accepterez-vous de devenir complices de l'infâme ? 

Journalistes,
vous êtes à la croisée des chemins.
Vous pouvez choisir la voie de la trahison de la confiance,
la voie des prophètes de la mort.
Vous pouvez, aussi, refuser de faire la promotion
de l'infâme financier, sanitaire ou guerrier.

Réfléchissez bien:
Votre responsabilité est immense.
Demain, il sera peut-être trop tard !
Alors, laquais des monstres au pouvoir,
ou frères et soeurs de vos concitoyens ?
 

Nous ne pouvons pas décider à votre place.
Nous ne pouvons que subir les conséquence de vos choix,  
ou nous réjouir de vous voir
devenir des instruments de libération.




Que celui, ou celle, qui a des oreilles, entende.

Eva R-sistons à l'abomination d'une presse
au service des marchands de mort
et des promoteurs de l'apocalypse.




 






 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Lettre ouverte - SOS
commenter cet article

commentaires

BB 09/11/2012 18:37


Il faut prier Jésus-Christ le Sauveur.Salut!

Eva R-sistons 29/09/2009 05:21


Morsli, chaque mot est une attaque contre l'Iran.

Propagande de guerre. J'ai honte de nos médias poubelles, j'ai mal pour la France. Eva


Eva R-sistons 29/09/2009 05:20


Gilbert, les faits, rien que les faits

Pourquoi les compter ? Sauf exception, il n'y a plus qu'eux... Eva


morsli 28/09/2009 12:38


Ils ont choisi la voie du déshonneur depuis longtemps ! sous l'occupation nazie, sous le régime de Vichy, on a eu droit aux habituels collabos et thuriféraires, mais là franchement, c'est grave
d'en arriver à un tel degré de lâcheté pour certains, de malhonnêteté pour d'autres ! hier la Matausch (quelle sotte) a présenté une video d'un essai de missile iranien en disant : "voici la
réponse de l'Iran à la communauté internationale"...sans commentaires.


Gilbert 28/09/2009 12:26


Traiter la quesrtion des médias par le seul prisme du sionisme, c'est profondément réducteur. Il ne faut pas faire la confusion entre le l'anti-sionisme et l'antisémitisme, comme le font pour
discréditer les défenseurs des Palestiniens les BHL, Finkielfraut, Rioufol, Adler, Goupil, Lanzmann et toute la bande, mais voir des sionistes partout, ça relève d'une forme de délire
conspirationniste inacceptable.
Vous aussi vous êtes du genre à compter les juifs dans les émissions ?


Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • R-sistons  à  la  désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages