Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 16:57
Je me bats comme je peux contre l'horreur en préparation, particulièrement la pire de toutes: La guerre. D'où cette lettre, adressée à ceux qui, contrairement à une opinion répandue, connaissent particulièrement le prix de la vie. Eva R-sistons à l'intolérable en préparation

wikipedia Charles de Gaulle en août 1940, à Londres.

Lettre ouverte aux Généraux Français,
par Eva R-sistons

Messieurs,

C'est une Gaullienne de gauche qui prend la plume pour vous écrire: Pour vous dire mon indignation par rapport à ce que la France est en train de devenir. Pour vous dire le désespoir des Français. Pour vous dire qu'un Général a sauvé la France, en son temps. Pour vous dire que notre pays attend son Sauveur.

Je lisais il y a peu, je ne sais où, sous une plume de Gauche, que la France aurait besoin d'un Général, dans la conjoncture actuelle, sans issue. Cela m'a donné l'idée de cette Lettre.

L'Armée est certes le pilier d'une Nation. La France respecte son Armée. Notre nation, aujourd'hui, est en danger. Compte tenu de ce qu'est la France, compte tenu de ce qu'est la Loi, seule une Autorité comme la vôtre, au-dessus de la mêlée, pourrait se faire entendre. Afin de refuser l'intolérable qui se prépare. Afin de refuser, par exemple, une guerre inutile, injuste, nucléaire, contre l'Iran qui s'équipe seulement à des fins dissuasives.

Messieurs, je sais que vous aimez la France. Je sais que nul mieux que vous, n'a le sens du prix de la vie, de chaque vie. C'est une erreur de croire qu'un Général est un va-t-en guerre qui ne se soucie pas de la vie de ses soldats, de la vie des citoyens de son pays. Ce sont des Généraux, aux Etats-Unis, qui ont empêché le va-t-en guerre Bush de commettre l'irréparable contre l'Iran, Etat souverain qui n'a jamais été conquérant, qui n'attaque personne, qui ne menace personne, qui se soucie seulement de se protéger contre tous les pays qui l'encerclent (Dissuasion nucléaire, la meilleure protection, vous le savez, comme le Gl de Gaulle l'a dit lui-même).

Malheureusement pour lui, cet Etat recèle dans son sous-sol d'innombrables ressources, convoitées par des Etats voyous. Et il ne s'aligne pas sur la Pensée unique impériale, celle-là même que le Gl de Gaulle aurait lui-même dénoncée s'il était encore en vie. Comme il nous manque, dans la conjoncture actuelle ! Le monde a tant besoin de voix fortes, au-dessus de la mêlée, de voix prophétiques, indépendantes, intègres !  Intègres ! Ne se vautrant pas dans le luxe et les paillettes, avec une mentalité de parvenu, sans égard pour les traditions de notre pays, en vouant un culte à Mâmon, en se prosternant devant le Veau d'Or, en piétinant les plus belles valeurs, les plus authentiques, celles qui sont éternelles, comme le sens du devoir, du Bon, du Bien, du Beau, ou le goût de la Vérité, l'esprit de Justice, l'ardent amour de la Paix.


Je sais que l'Armée française, aujourd'hui, s'honore d'accomplir des missions au service de la Paix, du développement, je sais qu'elle ne s'engage pas inconsidérement dans une guerre, je sais qu'elle aime la France, et qu'elle tente de servir notre pays avec dignité, la tête haute, avec le sentiment du devoir accompli.


Je sais aussi ce que la France doit à Celui qui pour moi demeure le plus grand homme de tous les temps, Charles de Gaulle, un Général, justement. Il a porté très haut les valeurs de la France. Il a su dire non à l'intolérable. Alors que tous se couchaient devant la Barbarie, il est entré en résistance. Seul contre tous. Au nom de l'intérêt supérieur. Il s'est battu pour la dignité de l'humain. Il a sauvé la France de l'infâme: Par son courage, par sa clairvoyance, par son audace, par sa détermination. Il doit être un exemple pour tous. Et c'est le même homme qui s'est battu pour l'indépendance de la France, afin de la soustraire à l'influence de l'Etranger. D'instinct, il se méfiait des Etats-Unis et d'Israël. Aujourd'hui, vous le savez, ces deux Etats font la loi en France. C'est effroyable: Notre pays a vendu son âme pour un plat de lentilles ! Notre pays se vautre devant l'infâme, notre pays n'est plus libre. Il a perdu son âme, son Honneur, sa dignité, son indépendance. Il ne s'appartient plus à lui-même. Et le monde ne le reconnaît plus.

Sur le plan intérieur, la France est en danger. Son modèle social, tel que le Gl de Gaulle l'avait imaginé avec le Conseil National de la Résistance, est menacé. Sa laïcité aussi, gage de paix sociale. L'Etat républicain est lui aussi en grand danger. La France ne doit pas être un Etat communautariste.

La France est elle-même, elle ne sera jamais un nouvel Etat américain, comme on tente de l'y pousser aujourd'hui, quelle honte ! Notre pays est le fruit d'une longue Histoire, pétrie de Révolutions modèles pour le monde, notre pays est un Etat de Droit, Républicain, laïc, il est la patrie des Droits de l'Homme, un phare pour la planète. Il y a peu, Dominique de Villepin, ambassadeur de la France à l'ONU, s'est fait applaudir, fait rare dans un tel hémicycle.

Ce jour-là, le tandem Chirac-de Villepin a fait entendre haut et fort, avec panache, la voix de la France, une voix à nulle autre pareille: Libre, indépendante, refusant la guerre de conquête, les compromissions, le choc de civilisations, sous de fallacieux prétextes et en réalité pour des raisons qui ne font pas honneur à ceux qui les véhiculent.  

Même la Démocratie est en danger. La presse n'est plus libre, elle est une courroie de transmission d'intérêts qui ne sont pas nobles, mais vils, injustes,  prédateurs, meurtriers. Les partis sont les uns après les autres piétinés, squattés, vampirisés, dénaturés, ridiculisés. L'Opposition est laminée, qu'elle soit du Centre, de Gauche ou d'Extrême-droite. La confusion règne, le politique est tué, les citoyens se réfugient dans l'abstention. Et quand il n'y a plus d'alternance, il n'y a plus de démocratie.

Que reste-t-il aujourd'hui du modèle social français, des services publics, des libertés, du Droit du Travail et des Droits de l'Homme, de la République, de la laïcité, de l'indépendance nationale, de la démocratie ? Que reste-t-il de nos traditions ? Même nos Collectivités territoriales  vont disparaître... Et la défense de la France ne sera-t-elle pas un jour confiée à des armées privées, à de simples mercenaires uniquement mûs par l'appât du gain, ne répondant pas de leurs actes ?

La France perd son âme, sa spécificité ! Elle se meurt en se vautrant dans le futile, le clinquant, l'artificiel, le Dieu Argent, le mépris des valeurs anciennes, elle se meurt en ignorant son Histoire, elle se meurt en piétinant ses traditions et en se livrant pieds et poings liés à des intérêts étrangers qui ne sont pas les siens !!!

Nos ancêtres auraient-ils donné leur vie en vain pour la Liberté, le progrès social, la dignité de chaque individu ? 

Mais voici que se profile l'infâme: Renonçant à l'idéal gaullien qui a fait son originalité, la France d'aujourd'hui se démet au profit des cow-boys américains, sans foi ni loi en dépit de leurs belles paroles, sans traditions, se comportant aux quatre coins de la planète comme en pays conquis ! La France des Lumières se place sous le joug de l' Etat américain, et de l'OTAN, cette Organisation Terroriste Anti-Nations souhaitant imposer au monde son hégémonie sauvage, brutale, au prix d'aventures impériales sanguinaires, au prix du mépris des peuples, et en programmant des guerres préventives, permanentes, nucléaires ! Est-ce un avenir pour le monde ? Les peuples doivent-ils être sacrifiés à la convoitise illimitée de quelques-uns ? L'humanité est-elle devenue folle au point de se coucher devant l'intolérable, au point de se taire face à la menace existentielle qui pèse sur elle ?


Messieurs, la France, vous le savez, est sur le point de prendre la tête de croisades infâmes. Bush, que le monde entier haïssait, a fait des émules, ou plutôt il a fait un petit, tout petit, immensément petit. Nous ne nous reconnaissons nullement en lui. D'ailleurs la France, telle qu'elle est, ne se reconnaît vraiment que dans les plus grands, le Gl de Gaulle, François Mitterrand, Jacques Chirac... Les shérifs, sans éducation et sans culture, partant à la conquête des terres à la pointe de leurs colts, cumulant les cadavres, comptant les trophées, se riant du sang et des larmes versés, n'ont pas leur place dans notre pays. Le peuple amerindien, à la sagesse infinie, en a été victime. Et tant d'autres humains, un peu partout, ont payé le prix de folles équipées. Il est temps de tourner la page de l'infâme ! La France ne doit pas perdre son âme dans des causes insensées, criminelles, et au final, d'avance perdues, vouées à l'échec, comme en Afghanistan.

La France n'a pas à prendre la tête de croisades meurtrières et insensées contre l'Iran ou contre la Russie, elle doit rester elle-même, sous peine de se renier. Le Gl de Gaulle avait le premier proposé une politique pro-arabe, il croyait en l'indépendance de notre nation, il rêvait d'une Europe alliée à la Russie. Il est temps de lui rester fidèle.


Aujourd'hui, notre pays risque de perdre sa spécificité, son âme, son indépendance, son rayonnement, il risque de perdre la paix, ce bien à nul autre précieux, il risque de s'abîmer dans des aventures impériales qui ne sont pas les siennes, il risque de mettre en danger la sécurité de nos concitoyens.

On ne s'engage pas à la légère dans des expéditions dont on ne sait, à l'heure du nucléaire, des armes de destruction massive, comment elles finiront. La mentalité de shérif érigé en donneur de leçons planétaires, n'est pas la nôtre. Il vous appartient, Messieurs, de le rappeler, avant qu'il ne soit trop tard. Il vous appartient, le cas échéant, de refuser l'intolérable. Il est aussi des heures sombres, au cours de l'Histoire, comme en 40, où la voix de l'Autorité suprême, pour le bien réel du pays, doit se faire entendre. C'est un devoir. Et je sais, Messieurs, que vous avez le sens du devoir. Et que vous aimez votre pays, ce que tant d'Elus, aujourd'hui, oublient si facilement, en vendant la France au plus offrant.


En son temps, le Gl de Gaulle a joué un rôle décisif. Aujourd'hui, la France sombre. Il n'est pas sûr qu'elle se relèvera de sa mort programmée. Messieurs, votre devoir est de défendre la France en danger. C'est une pacifiste, voyez-vous, qui vous le demande. Au nom de l'intérêt supérieur de la France. Pour qu'elle reste elle-même, pour qu'elle ne soit pas dévoyée entre n'importe quelle main, abusant de ses prérogatives et en voulant l'aligner sur des Nations aux traditions bien éloignées.

La charge d'un pays est une lourde responsabilité. 

Notre pays n'appartient pas à un homme, selon son bon plaisir. Il appartient à tous les Français.


Avant que l'irréparable ne soit accompli, contre les intérêts français, contre la Paix, contre l'Iran, contre la Russie... il est temps d'intervenir, Messieurs, il est temps de changer le cours de l'Histoire. Demain, il sera trop tard ! Ceux qui se sont tus, souvent au prix de terribles compromissions, avant la dernière guerre, portent une lourde responsabilité: 60 millions de morts, des pays entiers dévastés ! A l'heure du nucléaire, le bilan sera effroyable. 


Messieurs, vous avez une haute idée de votre fonction. Vous aimez votre pays, le nôtre. Vous avez le sens de l'Etat. Vous êtes investis, au plus haut niveau, de l'Autorité.

La France est gravement menacée, la paix est en danger. Les coups de folies, aujourd'hui, sont meurtriers.


Il vous appartient, dans la conjoncture actuelle, brûlante,  de faire entendre votre voix, de refuser l'infâme, de dire non aux aventures impériales qui sont celles des shérifs et non de la France, il vous appartient, aujourd'hui, de défendre la Patrie, ses traditions, ses valeurs, sa spécificité, son Histoire, sa sécurité. Qui d'autre que vous pourrait le faire, à l'heure de tous les renoncements, de toutes les trahisons, de toutes les compromissions, de tous les périls ?

Messieurs, la France a besoin de vous. Répondez à son appel ! Faites entendre une voix forte, faites entendre la voix de la Liberté, de la Paix, de la Civilisation, de la Vie.


La France, en ces temps si tragiques de crises et de pandémies provoquées, de risques de guerres préventives, permanentes et nucléaires, la France attend son Gl de Gaulle.


Sous peine de mourir !

L'appel du 18 juin ne doit pas rester sans écho. L' Histoire jugera !

Eva, R-sistons à l'intolérable.


 http://laplote.over-blog.fr

Affichette placardée dans toute la ville de Londres, souvent confondue avec l'Appel. Wikipedia.org

____________________________________________________________________________________________



en réponse à "La lettre ouverte d' Eva R-sistons aux Généraux Français"

 

"Son modèle social, tel que le Gl de Gaulle l'avait imaginé avec le Conseil National de la Résistance, est menacé". Dites vous !

Ce qui sous entendrait que ce modèle pourrait faire l'objet d'attaques à venir.
Mais le système est déjà plus que menacé, nous assistons impuissant(es) aux derniers soubresauts dudit système mis en place par le CNR et démembré par les prétendus héritiers du Gl de Gaulle :

* retraites manipulées
* travail du dimanche (imposé avec le saule liberté de refuser 3 dimanches par an)

* interdiction de dire ce que l’on pense (« casse-toi, pov’Con », « je te vois, Sarkozy », …..)
* Liberté d'expression supprimée (Hadopi II et surveillance des mails et bien d’autres….)
* discrimination relative à la reconnaissance de la souffrance des "Pupilles de la Nation de 39/45" (la 3éme est en route avec la promesse électorale, le rapport "finalisé" Audouin, la commission mise en place avec la complicité d'associations de "Pupilles" - une seule a osé refuser le siége qui lui était attribué, empêchant ainsi que l'unanimité de trahison s'accomplisse comme lors de la commission Dechartre de 2004 - et d'anciens combattants......).

Je rappelle que les "Pupilles de la Nation de 39/45" sont les enfants des "Morts pour la France de 39/45", morts en combattants l'ennemi, morts quelque part pour avoir donné suite et corps à « l’Appel du 18 Juin » et ceux d’avant l’Appel, morts de la « campagne de France ». Voir  sur ce sujet http://www.marcfievet.com/article-29509802.html

 

La dictature n’est pas en marche. Elle est là!

 

Elle est bien présente, tapie dans toutes les lois scélérates que l’on nous impose avec des parlementaires félons qui n’ont qu’un seul souci, complaire au « gauleiter Français » prisonnier de ses pulsions, démangeaisons et prurit divers et variés .

La dictature est dans tous les actes au quotidien :

  • flicages toujours plus novateurs que leurs prédécesseurs
  •  radars – sous couvert de sécurité routière, alors que leur raison d’être est d’occuper l’esprit des citoyens automobilistes et de les faire vivre dans la peur du dépassement….. qui fait craindre amendes, retraits de points et du permis, nouvelle forme d’esclavage.

Et entre nous soit dit, le Pouvoir s’en bat l’œil, émotionnellement, des morts sur la route.

Pourquoi ne combat-il pas avec véhémence, les morts par cancer (50 000 par an) ? Simplement parce qu’il ne peut taxer les cancéreux et que ce combat lui incombe (financièrement) et qu’il n’assume pas, en la matière, ses responsabilités. Soyez assurés que s’il pouvait taxer les cancéreux et autres, cela deviendrait une priorité nationale

  • « Aidants » de clandestins, condamnable à l’avance par décision du Pouvoir (décisions Hortefeux et Besson : tant de gardes à vue définies, avant !). Sur ce sujet Israël nous a rejoint : Aidants et aidés, mêmes peines (il faut le faire au pays qui a créé la distinction de « Juste parmi les nations » et qui oublie que de nombreux Français ont payé de leur vie, le courage et le cran de les sauver et leur permettre de faire une telle saloperie chez eux. Digne des meilleurs décisions de la Gestapo, reprises à leur compte par les tenants actuels des flics et autres supplétifs miliciens nationaux – dont un « Pupille de la Nation » : Eric B)

 

Quand aux oppositions, n’en parlons pas. Elles sont inexistantes parce que muselées par le nombre… et aussi par leurs complicités et complaisances. Souvenez vous :

  • Février 2008 (ratification du traité de Lisbonne), le PS complice à 86% de ses parlementaires. Or qu’est cette ratification si ce n’est la suppression de l’Etat-nation France qui doit dès lors s’effacer devant le Nouvel Ordre Mondial (le « N.O.M », innommable tel celui du Dieu des Juifs – voir à cet effet « Bilderberg », les « Protocoles des sages de Sion » un faux de 1920, interdit en France – Pourquoi interdire un faux ? si ce n’est parce que dans ce faux, il y a un fonds de vérité qu’il ne faut pas connaître. Ce qui est loin d’être une affirmation, mais un questionnement sérieux - )
  • Juilet 2008 (modification de la Constitution de 1958 avec attribution au seul chef de l’Etat de s’octroyer) :
    • article 16, les pleins pouvoirs avec l’accord des présidents du Sénat et de l’Assemblée – tous deux UMP –  avant il fallait le cote du Parlement à 60%
    • article 35, la liberté de déclarer, seul, la guerre, sa seule obligation est d’en informer dans les 3 jours qui suivent les parlementaires, qui n’ont plus voix au chapitre, ainsi est la décision qu’ils ont choisie ! Sic.

Il s’est trouvé un J.Lang (PS) pour dire OK……..

  • Septembre 2008 (simulacre de choix des parlementaires d’envoyer en Juin 2008, et donc avec effet rétroactif,  des militaires en Afghanistan, contre toute attente et surtout avant la modification de la Constitution). Souvenez vous :
    • Juin 2008 : envoi de 800 hommes, alors que cela aurait du se faire, à ce moment, avec l’accord du Parlement (exposé, discussions et vote), puisque la constitution n’était pas encore changée …
    • Juillet 2008 : modification de la Constitution (au fait qui se souvient des anciens termes des articles 15 et 35 ?)
    • Septembre 2008 : simulacre de décision des parlementaires, déguisé
      • Présentation de la décision du petit dictateur
      • Vote chambre par chambre de la décision (nécessaire 50% + 1 voix) et non au Congrès (nécessaire 60%) et dans ce vote il y a eu là aussi manipulation
        • Vote normal à l’Assemblée (343 pour soit 60,9%)
        • Vote trafiqué au Sénat : (qui est passé de 333 à 343 Sénateurs)
          • 21 Septembre 2008 : vote de renouvellement du 1/3 du Sénat. Les sénateurs non réélus restant Sénateurs jusqu’au démarrage de la nouvelle session sénatoriale députant le 01 Octobre 2008
          • 22 Septembre 2008 : session extraordinaire du Sénat, avec la participation au vote des Sénateurs non réélus et éviction des néo sénateurs, et ce en vue de décider, après coup de ce qui existait déjà (liberté prise par tapport à la modification de la Constitution non encore acquise) : l’envoi de troupe en Afghanistan. (209 pour, soit 62,8%, alors qu’avec la nouvelle composition on arrivait à 203 pour, mais avec 343 au lieu de 333, soit 59,2%. Cela va pour le vote chambre par chambre mais donne 546 voix au congrès pour 552 requises pour que la décision soit entérinée)
          • 01 Octobre 2008 : session ordinaire du Sénat

Alors que ce vote attendait depuis Juin 2008, y avait-il urgence et péril à attendre le 01 Octobre 2008 pour faire voter les sénateurs ?

Oui le péril était que si on avait respecté le calendrier et la procédure :

au Sénat la majorité nouvelle s’y opposait

et qu’avec le Congrès les 60% n’auraient pas été atteints.

                                               Et donc l’envoi des 800 hommes aurait été invalidé !

 

Personne n’a réagit.

Consensus quasi général (parlementaires, Conseil d’Etat, Conseil constitutionnel, citoyens, …..) excepté pour quelques excentriques tentant désespérément de dénoncer.

 

La dictature a encore de beaux et longs jours devant elle.

Le Peuple (ex-souverain) ne bougera jamais !

Il est trop couard et trop enfermé sur ses « privilèges » dont celui de la fermer par peur de perdre…… Mais au fait perdre quoi, puisqu’il n’a plus rien à perdre, même pas son honneur.

 

En 1789, il fallut moins que cela pour que la prise de la Bastille existât.

Qu’attendons nous pour prendre l’Elysée ?

Il est vrai qu’en 1789, il n’y avait pas la télé, la voiture, les congés payés, la sécu, les retraites, la liberté d’expression, le bouclier fiscal, les paradis fiscaux, la force de frappe nucléaire, l’Etat d’Israël, l’extraction du Pétrole et de l’uranium et que les gens du Peuple crevaient de faim et d’idéal…. Ce qui nous manque en 2009 et pour les années à venir….. et surtout après 2010 (les régionales).

 

Nicolas, tu peux dormir sur tes deux oreilles, le Peuple reconnaissant et couard te réélira en 2012 et peut-être, si tu t’y prends mieux, ad-vitam.

Un sacré challenge reconnais le, tu serais ainsi le premier président à bénéficier de cette mesure.

Inutile d’instaurer plus avant ta dictature.

Tu es assuré du succès à venir car le Peuple travaille pour toi, mieux même que tes esclaves parlementaires, desquels tu ne peux rien attendre, excepté trahisons et coups fourrés. Rapproches toi de tes chers petits compatriotes Français.

 

Précédent article : http://www.marcfievet.com/article-33587846.html

 

 

Kelly-Eric Guilon,

« sous-Pupille de la Nation de 4éme Catégorie de 39/45 » depuis 2000


http://www.marcfievet.com/article-33731828.html
http://r-sistons.over-blog.com/article-33692876.html

liste complète

Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Emprise de Sarkozy
commenter cet article

commentaires

Eva R-sistons 14/07/2009 21:45

Chère Danièle,ça c'est une info importante ! Je la mets en valeur sur mon blog... je t'embrasse, et bravo ! eva

Danièle Dugelay 12/07/2009 23:35

Bonjour. Je voudrais dire que depuis 3 jours j'ai pu constater, effarée, que de nombreux centres commerciaux, magasins importants, seraient ouverts pour la première fois le 14 juillet. J'ai lu dans la presse que les employés des Galeries Lafayette ont manifesté contre cette décision, ce qui m'a fait supposer que les Grands Magasins parisiens seront également ouverts. Pour moi, c'est une insulte à la Nation et à la République. Je sais combien Sarkozy sent son poil se hérisser lorsqu'on évoque devant lui le souvenir des Lumières et de la Révolution. L'idée de Nation doit s'effacer dans nos têtes, comme celle de "citoyenneté". J'ai donc décidé, si j'en ai la force, d'aller m'asseoir sur un fauteuil de camping devant l'entrée principale du grand Carrefour de ma ville, avec des pancartes, pour montrer qu'il existe une résistance. Amicalement.

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • R-sistons  à  la  désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages