Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 01:02


Elections européennes:
La défaite de tous,
et d'abord de la démocratie.
par Eva R-sistons.




Sur le plan international,


Abstention partout, les Européens ne se déplacent pas pour une Europe dont ils ne veulent pas: Une Europe qui travaille contre eux, contre leurs intérêts.
Et ce qui est grave, c'est que ce sont les couches populaires et les classes moyennes qui ne se sont pas déplacées.

En Allemagne, par exemple, la Droite est stable ou en progression, malgré la crise. Les électeurs sont trompés, faute de débats sur les enjeux réels que les Médias se gardent bien de provoquer. Et en Allemagne toujours, en pleine crise, la Gauche vit une défaite historique. Pourquoi ? Parce qu'elle n'est pas de gauche. Si c'est pour avoir une Gauche comme la Droite, on préfère l'original à la copie. Normal, non ? 

La montée des extrémismes réflète le désespoir profond des populations spoliées et bernées. En Hollande, par exemple, l'extrême-droite progresse, et en Italie ... la gauche n'est plus représentée au Parlement ! Et Berlusconi, cet infâme individu, progresse lui aussi !

Barroso, qui fréquente assidûment Bilderberg où l'on prépare le renflouement des Banques et le malheur des peuples, sera réélu. C'est très grave pour tous. Je rappelle entre autres que cet homme-là a comploté avec des individus comme Bush ou Aznar, pour mettre à feu et à sang le Moyen Orient par soumission aux diktats des Multinationales prédatrices. Quel que soit le prix payé par les populations sur place, bombardées, trucidées (plus d'un million d'individus), dressées les unes contre les autres, ruinées, désespérées, handicapées, éparpillées partout sans espoir de retour, et dans la misère...

Le pire, c'est l'Irlande qui va nous le faire vivre : Parce qu'elle croit à tort que l'Europe (des banquiers) la protègera de la crise. En d'autres termes, son évolution ne présage rien de bon pour le Traité de Lisbonne foncièrement anti-démocratique. Elle porte pourtant en elle le dernier espoir des peuples. Comme quoi les salauds qui ont programmé délibérément la crise, raflent toutes les mises: Au Parlement, pour les banquiers renfloués, au détriment des peuples.

Sur le plan intérieur,

première constation : Le parti des abstentionnistes volontaires a perdu. Je citerai simplement la commentatrice sur Arte : " L'abstention, c'est peut-être une manière silencieuse d'adhérer à l'idée consensuelle d'Europe." C'est surtout une stratégie suicidaire, inaudible, ambigüe. A condamner définitivement ! Comment distinguer des pêcheurs à la ligne, ces abstentionnistes volontaires ? En tous cas, le nombre important des abstentionnistes, presque constant, prouve que l'Europe n'arrive pas à convaincre les peuples et pour cause : Elle n'apparaît pas comme la solution, car elle est le problème. L'Europe, aujourd'hui, est faite sans les peuples, et contre les peuples.

Ensuite, la Droite a perdu, n'en déplaise aux chantres de la victoire. L'UMP n'a pas de réserves, pratiquement, et elle plafonne à moins de 30 %. Ce qui veut dire que seulement 28 % des Français soutiennent la politique de Sarkozy ! Oui, seulement ! Il n'y a pas lieu de pavoiser ! Hélas, elle s'en contentera, et elle en profitera pour accélérer les réformes anti-sociales.

Et si la Droite ne s'effondre pas complètement, c'est parce que les Médias ont boudé la campagne électorale, et pour cause, afin d'éviter d'aborder les vrais enjeux.

Le Parti Socialiste s'effondre, victime de ses trahisons : A la volonté des électeurs, quand il n'a pas tenu compte des 55 % de Français opposées à l'U.E., lorsqu'il a voté pour le Traité de Lisbonne clone de l'autre. Ensuite, à la Gauche : En accompagnant le libéralisme et même en l'accentuant, en votant au Parlement européen la plupart des Lois, en ayant dans ses rangs ou des individus à l'ambition personnelle démesurée, entretenant des divisions excécrables, ou bien des traîtes plus soucieux de leur carrière que de l'idéal socialiste, de Kouchner à Besson en passant par Hirsh ou Bockel, etc, sans parler de Strauss-Kahn, d'Allègre ou de tant d'autres. Enfin, en proposant une politique étrangère d'abord alignée sur celle des Américains cupides, dominateurs, impérialistes et assassins,ensuite loin d'être critique à l'égard de l'Etat criminel israélien, le ménageant voire, comme avec Delanoë, l'encourageant en offrant par ex des fontaines à 100.000 euros (avec l'argent des contribuables parisiens - sont-ils consultés ?) aux Israéliens qui pourtant privent les Palestiniens de l'eau nécessaire à la vie ou l'empoisonnent en déversant leurs déchets. Un PS qui n'est à gauche qu'en paroles, ne peut susciter l'adhésion populaire. Et il m'a fait fuir, comme beaucoup. Enfin, le capitalisme montre constamment sa nocivité, et les socialistes cherchent encore à l'aménager - et donc à le renforcer ! C'est insensé ! Tant que les socialistes, d'ailleurs sans projets et pour cause, se contenteront de freiner les chutes ou de saupoudrer le libéralisme d'un peu de social, et aussi de soutenir une Europe contre les peuples, ils continueront à perdre du terrain. 

Par ailleurs, l'union (cf Cohn-Bandit et Bové et Eva Joly; UMP-Centre) fait la force, les divisions (PS, Front de Gauche, Gauche anti-capitaliste) font les échecs.

Le Parti de Bayrou s'effondre, victime d'une cabbale monstrueuse, malhonnête, destinée à perdre celui qui, seul, pouvait vraiment menacer Sarkozy. Défaite pour lui aussi, donc. Honteuse cabbale, menée par des Médias corrompus et un individu répugnant, qui pour moi a été envoyé en mai 68 au nom de l'Etranger pour perdre le Gl de Gaulle détesté par les Israéliens, et cette fois, pour mettre la main sur les Verts-Rouges afin de les libéraliser, de les atlantiser, de les européaniser, de les sioniser. Nouvelle défaite ! Et à l'instant, j'entends dire que le Nouveau Centre aurait été jusqu'à traiter Bayrou de Le Pen (lui aussi défait, d'ailleurs)! C'est honteux ! Et pour tenter de l'achever, on le présente en voie de "Chevènementisation", "isolé et illisible" politiquement !

La défaite, malgré les apparences, est aussi pour les Verts, les écologistes. Car comme dit précédemment, ils ont remis leur sort, pour progresser, à un leader comme Cohn-Bandit. Au risque de perdre leur âme ! Affaire à suivre, dramatique... Vous avez dit capitalisme vert ??? En tous cas, la victoire relative de la liste de Cohn-Bandit est  basée sur une triple imposture : Médiatique, et sur la personnalité véritable de son leader, et sur ce qu'elle va devenir, sous son impulsion.

Et si la Gauche de Melenchon-Buffet, présente pour la première fois, a su réaliser une percée prometteuse, elle n'a pas vraiment convaincu encore, ne pouvant s'exprimer dans des médias corrompus. Défaite aussi, donc, comme l'Extrême-Gauche, qui avec Besancenot stagne, ou s'effondre dans le cas de L.O.

Défaite de la Gauche dans son ensemble, comme de la Droite, laminés par une abstention chronique, et pour cause, et par un désaveu des Français. Avec à terme, pour la Gauche, et donc pour la France, le risque d'être privées d'alternance, défaite suprême.

Le parti anti sioniste a réussi son pari de se présenter, et il a eu le courage de mettre le doigt sur une plaie brûlante, et même d'être compris par beaucoup, malgré la désinformation. Il est évidemment défait lui aussi, car il a été privé d'expression par les Médias aux mains de ceux qui sont justement dénoncés par Dieudonné et Soral. 

Le Parti Communiste est défait lui aussi, car il n'existe plus en tant que tel, et c'est une mauvaise nouvelle pour tous ceux qui ont cru en lui, et pour les couches populaires.

Défaite des Médias, car ils n'ont pas informé ou ils ont désinformé, sciemment. Lynchage honteux de Bayrou ou de Dieudonné, boycott d'hommes de la trempe de Melenchon ou de Dupont-Aignan, campagne honteuse en faveur de Cohn-Bandit qui s'est comporté de manière scandaleuse, répugnante, et que les Médias ont défendu pour des raisons communautaristes et sur diktat du Président, obsédé de risquer d'avoir un rival comme Bayrou, dont la personnalité est respectée par les Français et qui peut rassembler autour de lui une palette de sensibilités. Et puis, défaite des Médias qui se sont évertués à masquer les vrais enjeux, à éviter les débats de fond au profit de shows lamentables comme celui de "A vous de Juger". Les Français ne sauront ainsi jamais que l'Europe technocratique est anti-démocratique, qu'elle tue l'Emploi et le Social, et qu'elle mène directement à l'effroyable dictature planétaire des banques et peut-être à la guerre, notamment... contre la Russie ! 

Défaite aussi de la vérité, si malmenée par la Droite qui masque ses vraies intentions, que les Français découvriront bientôt à leurs dépens. 

Défaite de la démocratie, du fait des mensonges, des propagandes, des trahisons, des lynchages, de la désinformation, et du scandaleux show écologique de dernière minute, avec "Home" accaparant écrans et informations, pour accentuer l'écart entre  Cohn-Bandit et Bayrou, et, artificiellement, détourner des vrais enjeux, amener les électeurs à se prononcer émotionnellement par peur du désastre écologique. Bref, on a joué sur la peur, et au dernier moment, on a gonflé le score des Ecologistes, pour couler le principal opposant de Sarkozy, et pour machiavéliquement nuire au PS. C'est un horrible COUP-BAS porté à la démocratie.

Défaite des sondages, qui manipulent les consciences, et qui sont aux mains des Libéraux qui s'en servent à des fins peu démocratiques.

Défaite du Parlement européen, des peuples, qui voient la Droite progresser, en pleine crise ! Quelle giffle pour les citoyens floués faute de débats authentiques !

Les seules victoires, sont celles de l'UMP de Sarkozy, qui une fois de plus a réussi à affaiblir ses opposants socialistes ou du Modem. Défaite de la démocratie, là encore.

Reste la question centrale, défaite aussi car oubliée, édulcorée, et même dissimulée : Quelle Europe voulons-nous ? Certainement l'Europe sociale et non des banques, l'Europe des peuples et non des technocrates, l'Europe indépendante et non dirigée par les Américains et, en sous-mains, par les Israéliens...

En France, j'ai le sentiment que les inactifs ont voté pour Sarkozy, et les actifs, contre lui. C'est terrible, c'est une défaite épouvantable.

Quand les peuples ne sont pas entendus, il est à craindre que tout se termine dans la rue. Et là, l'Histoire se répètera-t-elle ?

Eva R-sistons




Les coupes des médias pour empêcher
de dire la vérité, ce soir par exemple :


- "On n'a pas eu de vrai débat"... Peilhon est coupé par Pujadas. "Martine Aubry est affaiblie..." (détourner contre la Gauche, donc. C'est putride !)

- "C'est un parti bolchevick...", Melenchon coupé.

- "La politique est basée sur l'Argent..." Bennahmias coupé, et détourné par le même infâme Pujadas, sur France 2 : "Pardon, est-ce que ce n'est pas la trajectoire présidentielle " (de Bayrou, qui est compromise...)

et le reste à l'avenant.

Je termine comme j'ai commencé :

Nous avons les PIRES médias de l'Europe, même pires que dans l'Italie de Berlusconi !

Eva R-sistons

Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article

commentaires

Eva+R-sistons 10/06/2009 13:34

Tu as tout à fait raison. Je reprends ton texte sur mes blogs, cordialement, eva

Bamboo 10/06/2009 13:23

Il ne faut pas dire que l'UMP plafonne à 30 %, la réalité c'est que 28 % de 40 % cela fait 11 % du corps électoral : seulement 1 français sur 9 soutient l'UMP et Sarkozy qui s'est personnellement et largement engagé dans la campagne électorale (cf. les affiches UMP).En d'autres temps (et un autre homme) mis en minorité sur la régionalisation, De Gaulle avait démissionné.L'UMP et Sarkozy n'ont plus de légitimité.Faute d'expression politique du rejet démocratique de l'Europe néolibérale, des projets liberticides et de régression sociale du pouvoir, la seule expression qui reste est la rue.C'est affaire de temps et d'une maladresse de trop. 

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • R-sistons  à  la  désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages