Jeudi 17 avril 2008 4 17 /04 /Avr /2008 23:49


 




Bonjour,

Deux faits divers coup sur coup, dont Reporters Sans Frontières, sponsorisé par la CIA, se moque éperdûment, parce qu'ils concernent ses petits amis américain et israélien : Fadel Chaana, journaliste de l'Agence de Presse Reuters, est assassiné par l'Armée d'occupation Israélienne; Le photographe de l'Associated Press Bilal Hussein est remis en liberté par l'armée américaine le 16 avril, après deux ans de détention sans inculpation, à Bagdad.
  L'armée américaine l'avait accusé d'entretenir des liens avec l'insurrection irakienne, mais elle a déclaré lundi dans un communiqué qu'il n'était plus considéré comme une menace. Si vous préférez, on s'est arrangé pour l'empêcher de travailler, afin qu'il ne soit pas un témoin gênant des exactions... 

 
http://chahid.over-blog.com
Palestine-2.jpgBilal Hussein n'entretenait des liens avec l'insurrection irakienne que dans le cadre de son travail. Son "crime" ? Exercer honnêtement son métier; un bon journaliste doit s'immerger dans le sujet qu'il étudie. Et c'est justement ce dont ne veulent pas les Américains, sans que Ménard ne s'en soucie d'ailleurs le moins du monde, puisqu'il est l'homme de Washington, un simple instrument au service de l'impérialisme occidental.

Et c'est exactement ce que faisait Fadel Chaana lorsqu'il a été assassiné :  Il prenait des risques pour nous montrer la réalité telle qu'elle est, face au char israélien qui l'a lâchement abattu. Alors, je pose la question : Est-ce qu'il est possible, aujourd'hui, d'exercer normalement son métier de journaliste ? Ou ce travail n'est-il possible que normalisé, au service des Puissances en place, le journaliste n'étant, dans ce cas, qu'un simple exécutant d'une politique dictée à l'avance, aseptisée, orientée, tronquée - au service du libéralisme financier occidental ?

Il n'est pas normal, il est scandaleux, que celui qui fait normalement son métier d'informateur, soit perçu comme un gêneur - à éliminer éventuellement, en tous cas à écarter, à éloigner.

A quoi sert le journaliste aujourd'hui, s'il est seulement là pour mettre en valeur l'idéologie libérale, les gouvernants, les industriels de la mort, et, le cas échéant, masquer les vrais enjeux, atténuer ou dissimuler les erreurs, gommer les conséquences des mesures mises en place ? Quand le journaliste fait son travail, quand il est témoin, ou quand il faut preuve d'esprit critique, on l'écarte, on l'élimine, ou on l'ignore superbement, comme Thierry Meyssan. Gêneur non, soumis oui. 

Mais alors, si le journaliste est seulement là pour justifier, pour être un faire-valoir, disons-le, pour faire de la propagande, comme sur FR2, Europe N°1, TF1, la V etc, quelle est son utilité ? Son rôle se borne-t-il à réécrire des communiqués, à présenter l'info qu'on prépare à son intention ? Dans ce cas, ne soyons pas surpris si la profession est déconsidérée. Les journalistes d'investigation ou les grands reporters  qui prennent des risques pour, courageusement, montrer, dire, dénoncer, démasquer, raconter ce qu'ils ont vu, rapporter ce qu'ils ont entendu - sont-ils des espèces en voie de disparition ? La vérité n'est-elle plus un idéal à atteindre ?

Alexandre Adler, celui-là même qu'on nous présente comme un analyste pénétrant, un géo-politicien averti, est-il donc le modèle qu'on prétend nous imposer ? Alors qu'en réalité il n'est là que pour servir la grande cause qui lui est chère, liée à son origine, et toutes ses soi-disant analyses objectives sont là pour mettre en valeur l'Occident judéo-chrétien, ôtant précisément toute crédibilité à ses interprétations ! Les néo-cons pourraient parfaitement se reconnaître dans ses positions. Au lieu d'être impartial, Adler est toujours indulgent envers les Anglo-Saxons et les Israéliens, et ambigu envers les Musulmans ! Où est donc la neutralité qui est l'apanage du vrai journaliste ? En fait, cet homme adulé ne vaut pas mieux que Ménard. Tous deux sont finalement les chantres du libéralisme occidental, et c'est précisément pour cela qu'ils sont encensés par les médias moutonniers et serviles.

Il serait temps de poser une fois la question : Quel est le rôle du journaliste aujourd'hui ? Quelle est sa fonction ? Sinon, nous risquons de voir un jour disparaître cette belle profession, initialement destinée  à informer le public, au profit de propagandistes purs et durs, chargés de nous asséner leurs armes de désinformation massive.

Parce que je suis journaliste, parce que j'aime ce métier, je ne me résigne pas à voir disparaître cette profession, dans les faits, et même dans l'estime de nos concitoyens.

Et je pose cette question à mes confrères et à mes conseurs : Quelle conception vous faites-vous de votre métier ? Je vous accuse, bien malgré vous souvent, de faire le jeu de la mafia qui ravage la planète par ses choix, par ses décisions, par ses projets (conduisant à des émeutes universelles de la faim, à la division des peuples entre eux, à la destructuration des sociétés, à la mise à mort de populations notamment du Tiers-Monde, mais aussi des classes moyennes, des solidarités entre les individus, des idéaux, des valeurs éprouvées  par le temps ...  et bientôt à des guerres de civilisation ou préventives monstrueuses, via l'OTAN, ce bras armé de l'Amérique qui a perdu la raison) !

Parce qu'en servant cette mafia au sommet de la planète, cette nébuleuse de grands financiers ou de grands industriels le plus souvent de la mort (groupes militaro-industriels, multinationales alimentaires, chimiques, du pétrole, du nucléaire...), tous ces prédateurs et va-t-en guerre - vous êtes de ce fait complices des ennemis de l'humanité ! Votre pouvoir est immense ! C'est celui des mots, des images, qui asservissent les consciences et les neutralisent, les mettent hors d'état de voir, de prendre conscience des périls, de se révolter, de se libérer des jougs abominables qui pèsent sur elles, sur la vie de chacun !

Oui, je vous accuse, si vous vous pliez à ces jeux infâmes de manipulation, de désinformation, d'être les propagandistes de ces idéologies de mort, qui ne profitent au final qu'à une toute petite  poignée d'individus !

Consoeurs, confrères, resaissisez-vous, ne vous prêtez plus à cette gigantesque manipulation de nos vies ! Regroupez-vous, faites entendre votre voix, votre désaccords, reclamez la liberté, la liberté d'informer, la liberté de faire votre travail en toute indépendance, en dehors de toute pression !

Il y va de votre image, de votre honneur, de l'avenir de vos enfants, de l'avenir commun de l'humanité !

Eva, journaliste résistante à la désinformation et à la manipulation.
http://r-sistons.over-blog.com

( Lu à l'instant sur Come4news, commentaires : Zapata  "je suis d'accord avec vous pour l'ignorance des journalistes en ce qui concerne le bilderberg, le CFR, et même la manière dont se fait le lobbying à Bruxelles.
Bon, je suis aussi journaliste, début de carrière, et j'ai du expliquer à mon rédac chef ce que c'était la crise des subprime... mais je vous rassure, on a aussi des réseaux de bons journalistes, informés, mais ces infos là on ne peut pas les publier, c'est le gros problème. Alors on le fait sous pseudo dans les médias alternatifs, donc c'est pas complètement désespéré. On essaie de s'infiltrer...
March 11, 2008 )

TAGS : Adler, Ménard, FR2, la V, Europe N°1, TF1, Anglo-saxons, Israéliens, Américains, CIA, Occident, Thierry Meyssan, libéralisme financier, désinformation, médias, journalistes, Bilal Hussein, Fadel Chanaa
...


_______________________________________________________________________________________




  http://stanechy.over-blog.com/article-18825373.html


Hier, 16 avril 2008, l'armée d'occupation des USA, en Irak, vient de libérer de ses prisons "privées", le photographe Bilal Hussein de l'agence de presse internationale AP (Associated Press), détenu depuis plus de deux ans. Sans motif d'accusation, et bien sûr, sans procès.


Il a été relâché à un checkpoint, en plein Bagdad, comme un otage l'aurait été d'un quelconque groupuscule armé.


Deux ans de sa vie ...



 

Reporters Sans Frontières (RSF), n'est pour rien dans sa libération. Il n'a jamais entendu parler de cette officine, s'occuper de son cas...  Il est pourtant considéré comme un des plus talentueux et courageux reporters-photographes internationaux. Il a été récompensé, en 2005, par le prestigieux Pulitzer Prize for Photography.


Ce furent ses collègues de l'AP, et une association autrement plus sérieuse dans son éthique, qui se sont mobilisés durant ces deux années : Committee to Protect Journalists (CPJ). Le siège de cette association est à New York.


L'armée d'occupation le "soupçonnait" d'entretenir des liens avec les résistants. Mais, n'avait jamais confirmé ces accusations, par le moindre commencement de preuve. Bilal Hussein, a toujours démenti ces allégations, ainsi que son employeur AP.


En fait, les photos qu'il prenait, au cœur des atrocités commises par les forces d'occupation, gênaient par leur impact (1). Ce sont les US Marines qui l'ont arrêté, le 12 avril 2006, malgré ses badges et ses laissez-passer en règle, alors qu'il effectuait un reportage à Ramadi, à 80 km à l'ouest de Baghdad. Une des zones martyres de l'Irak, où les tueries, et punitions collectives à l'encontre de la population civile, sont les plus horribles.


A l'annonce de la libération de Bilal Hussein, le directeur du Committee to Protect Journalists, Joel Simon, a déclaré :

« Il fait partie de cette liste, en progression constante, de journalistes détenus dans des zones de conflits par l'armée US, pour de longues périodes, et souvent relâchés sans aucun motif de crime ou délit retenu contre eux. La lutte contre cette déplorable pratique devrait être une priorité de tous les journalistes. Elle permet pratiquement à l'armée US d'éliminer tout journaliste du théâtre des opérations, de les détenir, sans jamais se sentir obligée d'en expliquer les motifs » (2).


Il est certain que les armées d'invasion et d'occupation occidentales, instruites de l'impact négatif des reportages des médias auprès de l'opinion publique durant la guerre du Vietnam, ne tolèrent plus la présence de journalistes. Les atrocités qu'elles commettent doivent rester : "Secret Défense"...


Rien qu'en Irak, depuis mars 2003, depuis le début de l'invasion, ce sont 127 journalistes et 50 auxiliaires de presse qui ont été tués.


Vous disiez : "Droits de l'Homme, Liberté de la Presse" ?...


Au même moment, hier, où l'on fêtait la libération de Bilal Hussein, on apprenait que les forces d'occupation sionistes en Palestine venaient de tuer, délibérément, un caméraman de l'agence internationale Reuters, Fadel Shana, 23 ans. Blessant grièvement, le preneur de son, une jeune femme d'une vingtaine d'années aussi, Wafa Abu Mizyed. Elle est entre la vie et la mort. Munis de tous leurs signes distinctifs et badges, ils filmaient un char d'assaut à l'arrêt, dans le camp de concentration de Gaza. Sans sommation, il s'est mis à les mitrailler, ainsi que leur véhicule...


Vous disiez : "Droits de l'Homme, Liberté de la Presse" ?...


Malgré la censure sur les informations en provenance d'Irak, quelques nouvelles filtrent. Ainsi, l'UNICEF, cette organisation de l'ONU chargée de la protection de l'enfance de par le monde, vient de sortir un rapport, à Dubaï : Arabic Humanitarian Action Report 2008. Le 10 avril dernier. On y apprend que 1.350 enfants croupissent dans les prisions irakiennes (3).


Ces statistiques sont, bien évidemment, édulcorées. Par le régime de marionnettes irakien, par le fait qu'elles ne prennent pas en compte les détenus dans les prisons "privées". Car, la "privatisation" des lieux de torture, et d'emprisonnement, est un des principaux apports de la "civilisation occidentale" dans ce pays : prisons "privées" des armées d'occupation, essentiellement US et britanniques, des milices financées par l'occupant (shiites, sunnites ou kurdes), des sociétés de sécurité privées, en fait des mercenaires, etc.


On estime à environ 3.000 enfants et adolescents détenus, sans accusation, ni procès, dans des conditions inhumaines, en Irak. Souvent, violés et torturés, à Abu Ghraïb même, devant leurs pères ou leurs frères. Pour faits de résistance, réels ou supposés. Pour faire pression sur des proches. Ou, dans une action de torture psychologique, pour terroriser des familles connues pour leur hostilité à l'occupation étrangère... Pratiques rodées, en Palestine, depuis 60 ans...


Rien qu'en Irak, le rapport rappelle que c'est environ près d'un million d'enfants qui sont déplacés (displaced) ou réfugiés. Sous cet euphémisme se dissimule une réalité épouvantable, ce sont des enfants sans toits, sans écoles, sans soins et souvent sans familles. Evidemment, sans eau potable...


Les réfugiés Irakiens en Syrie seraient environ 1 million, dont la moitié représentée par des enfants, vivant dans des conditions sanitaires et psychologiques effroyables. Leur nombre, en Jordanie, n'est pas connu par l'UNICEF, malgré ses millions de dollars de budget annuels... Mais serait tout aussi important.


L'évidence est là : la finalité de l'invasion de l'Irak n'était pas de renverser un dictateur, mais de détruire un des pays les mieux équipés du monde, sur le plan scolaire, universitaire et sanitaire. D'en casser la croissance démographique. Les enfants et adolescents constituaient une des premières cibles. Les génocides commencent toujours par là.


« Nous ferons retourner l'Irak à l'âge de pierre », avaient prédit cyniquement les néocons : objectif atteint...


Tout cela, nos médias, en Occident, le censurent...


Vous disiez : "Droits de l'Homme, Liberté de la Presse" ?...

(1)   Quelques unes de ses photos sont visibles, bien que filtrées et choisies, sur le site américain msnbc.msn.com.
(2)   "He now joins a growing list of journalists detained in conflict zones by the U.S. military for prolonged periods and eventually released without any charges or crimes ever substantiated against them. This deplorable practice should be of concern to all journalists. It basically allows the U.S. military to remove journalists from the field, lock them up and never be compelled to say why."
(3)   Preeti Kannan, Around 1,350 children languishing in Iraq jails,
Khaleej Times, Dubaï, 10 avril 2008.


________________________________________________________________________________________



Manifestation pour la libération de Bilal Hussein (AP)


Le photographe de l'AP Bilal Hussein est libre 17.4.8 Nouvelobs.com

Accusé d'entretenir des liens avec les insurgées irakiens, il était détenu par l'armée américaine depuis deux ans.

Le photographe de l'Associated Press Bilal Hussein a été remis en liberté, mercredi 16 avril, par l'armée américaine qui l'a détenu pendant plus de deux ans sans l'inculper.
Il a été remis à ses collègues de l'agence de presse américaine mercredi à Bagdad
.

Lavé de tout soupçon

L'armée américaine l'avait accusé d'entretenir des liens avec l'insurrection irakienne mais elle a déclaré lundi dans un communiqué qu'il n'était plus considéré comme une menac
e. Une commission judiciaire irakienne l'avait lavé de tout soupçon peu auparavant.
Soutenu par l'AP qui a mené sa propre enquête, Bilal Hussein, 36 ans, a toujours nié avoir noué des
contacts douteux et maintenu qu'il avait travaillé normalement, comme n'importe quel photographe dans une zone de guerre. Il avait été arrêté le 12 avril à Ramadi par les Marines américains. (AP)


_______________________________________________________________________________________



Fadel Chanaa,
le journaliste de Reuters a été délibérément assassiné - Hier, Fadel Chanaa, 25 ans, un journaliste palestinien de l'agence de presse britannique Reuters, se trouvait dans le camp de réfugiés de Boureij dans la Bande de Gaza où, avec son équipe, il filmait l’attaque des Forces d’Occupation Israélienne.

En pointant sa caméra sur un tank israélien, il a filmé sa mort en direct. ATTENTION, ces images peuvent choquer.
 


VOIR LA VIDEO

http://chahids.over-blog.com/50-comments-18331985.html


_________________________________________________________________________________________


 
Le Communiqué de RSF sur le journaliste de Reuters
 
Que de précautions prises pour ne pas froisser l’entité armée sioniste (gentiment appelée Tsahal par ses admirateurs). Les parties en gras ont été soulignées par la Rédaction du Grand Soir et sont en mettre en parallèle avec d’autres "communiqués" de RSF....

Un cameraman de Reuters tué par un tir de missile israélien

Fadel Shanaa, cameraman de l’agence de presse britannique Reuters, a été tué lors d’une attaque de l’armée israélienne dans la bande de Gaza. Son assistant, Wafa Barbakh, a été grièvement blessé.

“Nous exprimons toutes nos condoléances à la famille et aux proches de Fadel Shanaa. Sa mort vient rappeler que la bande de Gaza, théâtre de violents affrontements entre Tsahal et les groupes armés palestiniens (1), est toujours l’une des zones les plus dangereuses au monde pour les professionnels des médias. Nous demandons aux autorités israéliennes d’ouvrir au plus vite une enquête sur les circonstances qui ont conduit à la mort du cameraman de Reuters”, a déclaré Reporters sans frontières.

Depuis la mort du reporter britannique James Miller, en mai 2003, aucun journaliste n’avait été tué par des tirs israéliens (2).

Fadel Shanaa, 25 ans, et Wafa Barbakh filmaient l’incursion de chars israéliens près du camp d’Al-Barij, dans la bande de Gaza. Les deux hommes avaient clairement marqué leur véhicule du signe “presse” pour être identifiés en tant que journalistes. Un missile israélien a vraisemblablement manqué sa cible (3) et a percuté leur véhicule. Grièvement blessés, les deux journalistes ont été transportés à l’hôpital Al-Aqsa, où Fadel Shanaa est décédé.

http://www.rsf.org/article.php3?id_.


http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6501



______________________________________________________________________________________


Mes autres blogs


R-sistons à l'intolérable
mon blog de référence
http://r-sistons.over-blog.com


R-sistons à l'actualité
http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/


Coups de coeur blogs, d' Eva
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com




_________________________________________________________________________________________



La gazette d'@rrêt sur images, n° 15


Vous avez sûrement une opinion sur Robert Ménard, le président de Reporters Sans Frontières. Vous l'avez certainement vu se glisser, à Olympie, au beau milieu de la cérémonie de départ de la flamme olympique. Vous l'avez entendu débattre à la télé avec des ministres, avec des sportifs, autour de la nécessité de boycotter la future cérémonie d'ouverture de Pékin.

Que vous l'approuviez, ou qu'il vous exaspère, Ménard s'est glissé au coeur du pré-générique des JO. Son action est-elle utile ? Est-elle légitime ?

Robert Ménard est l'invité de notre émission de cette semaine. Et il y débat notamment avec notre chroniqueuse Elisabeth Lévy, qui a traité Reporters sans Frontières « d'entreprise généraliste de promotion de l'indignation. » Le face à face entre Elisabeth Lévy et Robert Ménard, sur notre plateau, est parfois tendu, mais captivant de bout en bout. Il pose sans faux-semblants la question de l'utilité de l'image dans l'activisme politique aujourd'hui. Si vous voulez en
voir des extraits, c'est ici (1). Et si vous voulez vous abonner, c'est ici (2).

Daniel Schneidermann


__________________________________________________________________________________

concernant Ménard, lire

RSF et Menard impliqués dans un scandale de corruption

http://www.verites.org/article-18825384.html


____________________________________________________________________________________



Les gentils moines du tibet... une imposture !!!!

Comment on peut manipuler l'opinion,
 en déformant la réalité

Un exemple de désinformation complète !

Michael Parenti
Le mythe du Tibet



http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2005-08-24+11:39:05&log=invites
Extraits


Un regard sur l'histoire révèle que les organisations bouddhistes ne se sont pas abstenues d'actes violents si caractéristiques aux groupes religieux. Au Tibet, du début du dix-septième siècle jusqu’au sein du dix-huitième siècle, des sectes bouddhistes rivales se sont livrées à des affrontements armés et à des exécutions sommaires.


Les religions ont eu un rapport étroit non seulement avec la violence mais aussi avec l'exploitation économique.


De jeunes garçons tibétains ont été régulièrement enlevés
 à leurs familles et emmenés dans les monastères pour être formés comme moines. Une fois là, ils étaient internés à vie. Tashì-Tsering, un moine, rapporte qu’il était courant que des enfants de paysans soient sexuellement maltraités dans les monastères.


Les enseignements religieux de la théocratie soutenaient l' ordre de classe. Le pauvre et l’affligé apprenaient qu'ils devaient supporter leurs ennuis à cause de leurs mauvaises manières dans des vies précédentes.


Au Tibet du Dalaï-lama, la torture et la mutilation - incluant l’énucléation, l’arrachage de la langue, le sectionnement du tendon du jarret et l’amputation - étaient des punitions favorites infligées aux serfs fugitifs et aux voleurs.


Les Chinois ont supprimé l'esclavage et le système de servage de travail impayé et mirent un terme aux flagellations, aux mutilations et aux amputations

Pour les lamas et les seigneurs riches, l'intervention communiste était une calamité. La plupart d'entre eux se sont enfuis à l'étranger, ainsi fît le Dalaï-lama lui-même, qui a été aidé dans sa fuite par la C.I.A. Certains ont découvert avec horreur qu'ils devraient travailler pour vivre. Pourtant, pendant les années 1960, la communauté tibétaine en exil a secrètement empoché 1,7 millions de $ par an provenant de la C.I.A. selon des documents rendus publics par le Département d'Etat en 1998

 Le Dalaï-lama a lancé un appel au gouvernement britannique afin qu'il libère Augusto Pinochet.

Le Congrès US continue d'allouer 2 millions de $ par an aux Tibétains en Inde, plus quelques millions complémentaires pour "des activités démocratiques"

etc, etc...
et au passage, cette perle :

En 1996, le Dalaï-lama a fait un communiqué qui a du avoir un effet dérangeant dans la communauté en exil. Il dit en partie ceci :


De toutes les théories économiques modernes, le système économique marxiste est fondé sur des principes moraux, tandis que le capitalisme n’est fondé que sur le gain et la rentabilité. Le marxisme est basé sur la distribution de la richesse sur une base égale et sur l'utilisation équitable des moyens de production. Il est aussi concerné par le destin des travailleurs - qui sont la majorité - aussi bien que par le destin d'entre ceux qui sont défavorisés et dans le besoin, et le marxisme se soucie des victimes de minorités exploitées. Pour ces raisons, le système m'interpelle et il semble juste ... Je me considère moi-même comme demi-marxiste et demi-bouddhiste



_________________________________________________________________________________________


Lire aussi ce superbe article

http://stanechy.over-blog.com/article-18658527.html

Lire également les remarquables articles de Michel Collon sur le sujet,

http://michelcollon.info


_______________________________________________________________________________________


http://bgabrielli.over-blog.com/article-16615021.html

Date de vérification des pétitions :  mercredi 12 mars


DROITS DE L'HOMME

(1) traitement typiquement "RSFien" pour décrire une armée d’agression et une résistance.

(2) un rappel étrange - à la limite de l’infantile - pour "préparer" le lecteur à la suite...

(3) la conclusion qui s’impose - l’enquête ayant apparemment déjà été bouclée par RSF au moment de rédiger le communiqué.


undefinedPÉTITION adressée au secrétaire général de l'ONU
Non au terrorisme de l’État d’Israël contre les peuples Palestinien et Libanais 
(4.987 signatures)

Logo_ADMD.jpg Sur le Site de l'ADMD Association pour le Droit de Mourir dans la DIgnité, qui soutien Chantal Sebire
Signez en ligne la pétition de l'ADMD pour obtenir une loi de liberté



ENVIRONNEMENT (OGM, biodiversité,...)

Les pétitions contre la loi OGM en France avant qu'elle ne soit adoptée là-aussi contre la volonté des citoyens . Elles n'ont pas le même objet, signez les 2 !
Logo_Ogm_Danger.jpg

Logo_Stop_ogm.jpgPétition produire et consommer sans OGM  ( =>Article ) (13.476 signatures )

Logo_Greenpeace.jpg
Aidez à construire une Europe sans OGM 


univers nature
Libérons les semences contre le brevetage du vivant ( =>Article )




SOCIETE et DEMOCRATIE

Soutenez les lanceurs d'alerte
Soutenez les lanceurs d'alerte  ( =>Article ) clôture le 20 mars 2008


Sauvergarder la laïcitéSauvegardons la laïcité de la République ( =>Article ) (136.141 signatures)

Radio Gazelle
Non à la condamnation à mort de Radio Gazelle (associative ) par le CSA ( =>Article ) (4.562 signatures sur internet

franchises medicales
Appel contre la franchise Sarkozy ( => article ) (124.008 signatures)


Non au cumul des mandats
Non au cumul des mandats ( =>Article ) (1.099 signatures internet)



TRAITE de LISBONNE ( =>Article  et voir aussi Constitution Européenne )

29 mai euAction collective en justice 29 mai Déni de démocratie

X09.eu
Pétition européenne proposée par le député européen Jens-Peter Bonde
CNR
Nous voulons un référendum 
(fermée depuis le 4 février)




___________________________________________________________________________________



C O M M E N T A I R E S  :   I C I




____________________________________________________________________________________


Par R-sistons à la désinformation - Communauté : BLOGS, en parler ...
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • R-sistons à la désinformation
  • : Politique Société Internet Religion Médias Actualité
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias colonisés par les néo-sionistes ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier, comme FR2, la V avec C dans l'Air, etc. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil

Profil

  • Eva R-sistons
  • R-sistons à la désinformation
  • Femme
  • 01/04/2009
  • Politique démocratie Medias géo-politique désinformation
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Liens à visiter

Recherche

Recommander

Syndication

  • Flux RSS des articles

overblog

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés