Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 18:19

Nouri Massoud El-Mesmari, Gaddafi′s ex-chief of protocol
Nouri Massoud El-Mesmari, Gaddafi’s ex-chief of protocol

http://news.windowstorussia.com/2011/03/anti-gaddafi-plot-conceived-in-paris-%E2%80%93-voltaire-network.html

Un fidèle de Kadhafi a-t-il aidé Sarkozy à initier la révolte libyenne ?

Pendant que les avions français survolaient la Libye, les ailes sanglées de missiles, le chef du protocole de Mouammar Kadhafi, Nouri Mesmari, regardait le printemps briller de la fenêtre d’un grand hôtel parisien. Une scène improbable et pourtant bien réelle que les comptes rendus des dernières semaines d’actualité libyenne n’ont pas évoqué.

Et pourtant, ce n’est pas faute d’un titre gueulard : le 23 mars dernier, le quotidien Libero affichait en première page :

Sarko manoeuvre la révolte libyenne

Et le journal de décrire par le menu la rocambolesque fuite de ce proche du « raïs » à la veille de l’embrasement du pays et évoquant une trahison au profit de la France. Un article aussi ignoré à Paris qu’en Italie. Peut-être parce que le journal ne cache pas ses proximités avec Silvio Berlusconi. Ou peut-être parce que, privée de ses détails, l’histoire de cet exilé de la cour libyenne ne semble qu’une anecdote de plus dans la décadence du régime. Alors que l’affaire vaut le détour.
Proche de Kadhafi, c’est comme un véritable chef d’État en fuite que Nour Mesmari s’est rendu en France : en prétextant une opération chirurgicale.

Une défection organisée par les services secrets

Le 21 octobre 2010, le haut dignitaire de la Jamahiriya débarque à Paris avec toute sa famille et s’installe à l’hôtel Concorde Lafayette, “sans recevoir aucun médecin” précise le journaliste de Libero. A la place, c’est la police qui vient bientôt frapper à sa porte : suite à un mandat d’arrêt international émis par la Libye le 28 novembre pour “détournement de fonds”, Mesmari est arrêté le lendemain… et placé en résidence surveillée dans un luxueux hôtel de la Porte Maillot. La France refuse d’extrader le chef du protocole déchu. Le chef d’État libyen décide alors de tout mettre en œuvre pour le convaincre de revenir.
C’est d’abord le fils le plus « libéral » de Kadhafi, Saif El-Islam, qui s’avance, par l’intermédiaire de son agence Libyapress pour tenter de convaincre le haut fonctionnaire en fuite de rentrer à Tripoli… sans succès. Selon la lettre d’information Maghreb Confidentiel, le clan des « sécuritaires » proches de Kadhafi décide alors de fermer la société incapable de ramener Mesmari à Tripoli avant d’expédier un autre proche du raïs à Paris. Abdallah Mansour, ancien directeur général de l’Office général de radio et télévision du régime, est dépêché sur place en décembre, porteur d’un message de réconciliation sur le ton de “si tu reviens, on annule tout”. Nouvel échec.
Refusant de lever la demande d’extradition, le pouvoir libyen tente une dernier carte : Moatassim, fils du raïs, conseiller à la sécurité nationale et tenant notoire de la ligne “dure” du régime. “Il est étonnant qu’on ai laissé un tel profil, proche des comités révolutionnaires et des sécuritocrates, pénétrer sur le territoire français”, s’étonne-t-on dans le corps diplomatique français. Le fils Kadhafi descend pourtant à l’hôtel Bristol fin janvier pour continuer la ronde devant la porte de Mesmari. Le 10 février, Maghreb confidentiel publie un aveu d’échec : Moatassim a repris l’avion pour Tripoli le 5 février, laissant à Paris l’ancien chef du protocole. Une semaine plus tard, le mouvement anti-Kadhafi se lève. Et, selon Libero, le retour du fils bredouille ne serait pas pour rien dans cette explosion.

Colonel félon et barbouzes agricoles

Car la défection de Nouri Mesmari serait, selon le quotidien italien, non pas le fait de tour de passe-passe financier mais un échange de bons procédés : asile politique contre informations stratégiques. Avant qu’un mandat d’arrêt international ne passe la Méditerranée, de drôles de Français s’étaient glissés dans une délégation de gros bonnets de l’agro-business : au milieu des cravates de France AgriMer et de Soufflet, une poignée d’agents de la DGSE ont pris l’avion le 18 novembre pour rencontrer à Benghazi, non pas des paysans de Cyrénaïque, mais le colonel Abdallah Gehani, dignitaire de l’armée de l’air proche de Mesmari.
Selon le quotidien italien, les agents des services secrets français vont rencontrer l’homme sur les conseils de l’ancien chef du protocole. De sa résidence parisienne, Nouri Mesmari aurait obtenu l’autorisation de sortir pour aller dîner avec quelques amis libyens, dont certains auraient joué un rôle dans le soulèvement de Benghazi. Conclusion du journaliste du quotidien pro-Berlusconi: Mesmari a été utilisé comme une marionnette par Nicolas Sarkozy pour renverser le dictateur libyen.
Une hypothèse qui se heurte au manque des fameuses “preuves” vantées par Libero. Mais qui n’enlève rien à la pertinence de certaines questions, comme la raison pour laquelle la France a si légèrement décidé de donner refuge à un proche du régime libyen avant d’offrir le séjour au fils le plus radical de la lignée Kadhafi.

 

http://owni.fr/2011/03/30/un-fidele-de-kadhafi-a-t-il-aide-sarkozy-a-initier-la-revolte-libyenne/

Partager cet article
Repost0
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 05:02

 

http://r-sistons.over-blog.com/ext/http://www.alterinfo.net/Hugo-Chavez-s-exprime-sur-la-Lybie-et-ladesinformation-occidentale_a56756.html?order=2#comments
Partager cet article
Repost0
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 05:00
Partager cet article
Repost0
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 06:43

 Libye : la contre-offensive de Kadhafi 

Libye: une intervention militaire US mènera à la 3e guerre mondiale (ministre italien)
Une intervention militaire en Libye peut conduire à une troisième guerre mondiale, a estimé le ministre de l'Intérieur italien, Roberto Maroni, dans une interview, publiée par le journal La Padania.
"Je ne suis pas tant préoccupé par le président Obama, que par certains partisans de la guerre qui préfèrent les raccourcis, ignorant qu'une intervention militaire pourrait mener à une troisième guerre mondiale", a indiqué le ministre.
"Une action militaire à grande échelle, initiée notamment par les Etats-Unis, ne mènera qu'à la création d'une coalition des états arabes. Les conséquences de cet événement seraient dévastatrices. J'essaierai par tous les moyens d'éviter la réalisation d'un tel scénario en misant sur d'autres possibilités", a poursuivi l'intéressé.
Le ministre a souligné l'importance de la participation économique internationale à la stabilisation de l'Afrique du Nord et du Proche-Orient, en reprenant l'idée d'"un nouveau plan Marshall" pour la région.
L'ambassadrice américaine auprès de l'Onu Susan Rice a déclaré mardi que les Etats-Unis et leurs partenaires de l'Otan discutaient d'une éventuelle intervention militaire. Cependant, le premier ministre britannique David Cameron a indiqué, pour sa part, que Londres n'excluait pas un recours à la force contre le régime de Kadhafi, tandis que les représentants du Pentagone ont annoncé un regroupement de leurs forces navales et aériennes autour de la Libye.
Depuis le 15 février, la Libye est en proie à de violents affrontements. D'après les ONG, les manifestations pour le départ de Mouammar Kadhafi, au pouvoir depuis 42 ans, sont sévèrement réprimées par les autorités. Les accrochages entre les opposants du régime et l'armée, épaulée par des mercenaires africains, ont déjà fait jusqu'à 6.000 morts.


Libye: plaisanterie du ministre de la défense US à propos d'une intervention
Lors d'une conversation privée avec le chef de troupes américaines en Afghanistan David Petraeus, le ministre américain de la Défense Robert Gates aurait plaisanté lundi à propos d'une possible intervention américaine en Libye, rapportent les médias.
"Je pense que vous planchez actuellement sur de grands projets, comme des frappes sur la Libye ou quelque chose de ce genre?", a demandé Petraeus au cours d'un entretien avec le ministre, qui s'est tenu à l'aéroport de Kaboul.
"Oui, c'est ça", a répondu M.Gates, selon les journalistes qui ont réussi à enregistrer cette conversation privée.
Lors d'une conférence de presse, qui s'est tenue le même jour, le ministre a indiqué que le Pentagone préparait plusieurs plans d'actions pour le président américain Barack Obama concernant la crise libyenne, mais que toute opération militaire devrait recevoir le soutien de la communauté internationale.
La semaine dernière, M.Gates a qualifié la création possible de zones d'exclusion aérienne en Libye de "bavardage irresponsable". Le ministre a souligné qu'une telle opération exigerait des bombardements visant à neutraliser les forces anti-aériennes.
L'ambassadrice américaine auprès de l'Onu Susan Rice a déclaré mardi que les Etats-Unis et leurs partenaires de l'Otan discutaient d'une éventuelle intervention militaire. Cependant, le premier ministre britannique David Cameron a indiqué, pour sa part, que Londres n'excluait pas un recours à la force contre le régime de Kadhafi, tandis que les représentants du Pentagone ont annoncé un regroupement de leurs forces navales et aériennes autour de la Libye.

http://fr.rian.ru/ http://fr.rian.ru/


Mercredi 9 Mars 2011
http://www.alterinfo.net/Libye-une-intervention-militaire-US-menera-a-la-3e-guerre-mondiale-ministre_a56078.html
.
La Libye divisée en deux régions<  

Alors que Kadhafi refuse toujours de quitter le pouvoir, la Libye est désormais coupée en deux, entre les zones contrôlées par les troupes régulières et celles libérées par les insurgés.

 

 

Des femmes membres des forces armées libyennes - AP Photo/Ben Curtis

Mouammar Kadhafi adorait s'entourer de femmes, mais voilà que celles-ci quittent une à une le navire... Lire

Lire la suite sur Slate.fr<<si le lien ci-dessus ne fonctionne plus

 

 

 

Lieberman: l'Europe doit faire face aux révolutions arabes avec réalisme

Le ministre des Affaires Etrangères Avigdor Lieberman a rencontré le ministre italien de l'Intérieur Roberto Maroni. Selon le chef de la diplomatie israélienne, l'Europe doit appréhender les évènements qui secouent le Moyen-Orient avec réalisme et pragmatisme. Dans le cas inverse, ces révoltes seront une nouvelle version de la révolution iranienne de 1979.
Par Eva R-sistons - Publié dans : Guerre - Communauté : Journalistes et clubs presse
Ecrire un commentaire - Partager    
Jeudi 10 mars 2011 4 10 /03 /Mars /2011 05:18
.

On est loin de la Shoah "détail" de l'Histoire de JM Le Pen ! Pour la fille-candidate, c'est la pire chose qui soit arrivée (je ne me souviens plus de la formule qu'elle a utilisée) . Réaliste, ambitieuse, opportuniste, elle caresse dans le sens du poil tous les Juifs de France. Aucune voix ne doit manquer ! Quid de celles des Musulmans ? En tous cas, pas "tel père, telle fille" ! eva 

 

De l'antisémitisme contre les Juifs à l'antisémitisme contre les Arabes (eux aussi sémites) !  Entre les deux, une ambition présidentielle... (eva)

 

Sous la colère des Juifs de France, Radio J renonce à inviter Marine Le Pen

Radio J, qui voulait briser un tabou en invitant dimanche Marine Le Pen, a annulé ce rendez-vous mercredi, sous la pression d'associations juives qui pensent que le Front national reste un parti "antisémite et raciste".

http://www.lepoint.fr/societe/sous-la-colere-des-juifs-de-france-radio-j-renonce-a-inviter-marine-le-pen-09-03-2011-1304437_23.php

 

 

 

De l'PARIS - Marine Le Pen déplore mercredi que Radio J ait annulé son interview prévue dimanche prochain, affirmant que des menaces de mort ont été adressées à la station pour l'empêcher de dire aux juifs de France "qu'ils n'ont rien à craindre du FN, bien au contraire".

"Que nous ne sommes ni antisémites, ni racistes, ni xénophobes mais patriotes", poursuit la présidente du Front national dans un communiqué. "A ce titre, nous défendons tous les Français quels qu'ils soient et d'où qu'ils viennent, pour peu qu'ils partagent notre amour de la France, de sa culture, de ses valeurs".

"Depuis des années, certaines associations communautaristes, type CRIF, UEJF et autres, nourrissent artificiellement la peur du FN chez nos compatriotes de confession israélite", écrit Marine Le Pen. "Elles devraient avoir honte et, plutôt que de jeter l'anathème sur moi, s'attaquer au véritable antisémitisme qui sévit en France et se développe par l'intermédiaire d'organisations comme les Frères musulmans". AP

cb/com/mw

 

http://www.juif.org/go-news-146996.php

 

 

 

 

Désormais, il n’est plus possible d’écrire un article sur les événements dans le monde arabe sans penser à toutes les victimes de la répression qui sont tombées hier en Tunisie, en Egypte et qui tombent aujourd’hui par centaines en Libye, et sûrement celles qui tomberont demain au Yémen, au Bahreïn, au Maroc, en Algérie etc. Ce n’est pas encore fini car les révoltes héroïques des peuples arabes qui éclatent un peu partout contre leurs gouvernements fantoches, produit du colonialisme et de l’impérialisme, ne sont plus une question de jours mais une question d’heures. Avec la répression féroce dont le peuple libyen est aujourd’hui la victime, on pensait que les atrocités et l’utilisation d’armes chimiques prohibées par la Convention de Genève contre les populations civiles palestiniennes et libanaises étaient une spécialité israélienne et sioniste. Et bien non, le bombardement des tripolitains par l’aviation et le recours à des mercenaires africains pour réprimer sauvagement la révolte du peuple libyen, au vu des images présentées par la chaîne arabe Aljazeera, montrent si besoin est que Sharon, Olmert, Ben Ali et Moubarak sont des apprentis sanguinaires à côté de Muammar Kadhafi.

Revenons à présent à une analyse sommaire des événements qui secouent le monde arabe en commençant d’abord par un scénario. Imaginons un seul instant que les milliers de morts et de blessés tunisiens, égyptiens, libyens, yéménites, bahreïnis, marocains etc soient des victimes chinoises, cubaines ou nord coréennes. Dans ce cas là, nous aurions bien évidemment assisté à une véritable hystérie médiatico-politique dans les pays capitalistes et à un matraquage continu 24H sur 24H sur la répression des régimes communistes, comme ce fut le cas jadis lors du coup d’état de Jaruzelski en Pologne en décembre 1980 ou de Tienanmen en Chine en juin 1989, l’invention des charniers fictifs à Timisoara avant la chute du régime communiste. On se rappelle encore que, pour liquider le régime communiste roumain, les pays impérialistes inventent de toutes pièces les charniers de Timisoara et donnent des interprétations tendancieuses du massacre de Katyn durant la Seconde guerre mondiale. On se souvient aussi que pour démanteler l’ex-Yougoslavie, la propagande politique capitaliste orchestrée par les Etats-Unis et leurs satellites européens invente des massacres et des génocides de populations civiles par les méchants serbes et par le méchant Milosevic. En revanche, nous assistons aujourd’hui à un phénomène inverse et à un retour du balancier, où ce sont des régimes alliés des Etats-Unis et de l’Europe qui sont en proie à des contestations populaires et qui sont en train de tomber comme les pièces de domino les uns après les autres. À leurs alliés dictateurs dans le monde arabe, les Etats-Unis et leurs satellites européens demandent seulement un « usage modéré » de la force et de la violence policière et armée. Autrement dit, les Etats-Unis et l’Europe disent à leurs pions les dictateurs du Moyen-Orient de tuer petit à petit, disons par paquet de 10 personnes au lieu de cinquante ou de cent personnes à la fois, pour ne pas créer un choc au sein des opinions publiques internationales. Pour traiter les révoltes dans le monde arabe, les mass media capitalistes en Europe et aux Etats-Unis pratiquent la politique de l’esquive et de la désinformation en occultant le soutien inconditionnel militaire et politique de leurs pays à leurs créatures moyen orientales et en maquillant la nature et la portée des révoltes comme si c’étaient des mouvements de contestation pour l’instauration et l’imitation servile d’une parodie de démocratie capitaliste. Les peuples arabes en révolte contre leurs régimes répressifs veulent-ils réellement des constitutions, des partis politiques et des journaux ou plutôt du pain et du travail ? Si l’on essaie de dresser une photographie des mouvements de révolte contre les régimes en Tunisie, en Egypte, au Yémen, en Libye et demain en Jordanie et au Maroc, on s’aperçoit vite que la démocratie à l’occidentale est le cadet des soucis des manifestants et des révoltés qui sont en réalité des exploités, des spoliés vivant avec moins d’un dollar par jour et victimes d’un système et d’un mode de production, synonyme de misère et de pauvreté, le capitalisme.

 

Quand les mass media et les classes dominantes en Europe et aux Etats-Unis interprètent à leur manière les mouvements de révolte dans le monde arabe, il faut traduire en ces termes, impérialisme agonisant dans le centre cherche désespérément de nouveaux pions pour remplacer ceux qui ont été chassés par leurs peuples avec pour mission: continuer le travail des dictateurs déchus mais sous d’autres formes.

Le vent de révolte qui souffle aujourd’hui au Moyen-Orient et en Afrique du Nord constitue à bien des égards un tournant non seulement dans l’histoire de cette région du monde mais dans l’histoire de l’humanité tout entière. C’est en effet la fin d’un cycle et le début d’un autre, la fin d’un système qui agonise et qui meurt lentement de sa mort naturelle et le début d’une nouvelle période marquée par des incertitudes et des convulsions. Ceux qui sont allés un peu vite en besogne en annonçant la fin du monde et de l’histoire avec la fin de la « guerre froide » et la dislocation du bloc communiste en ont pour leurs frais, car, ce à quoi nous assistons aujourd’hui au Moyen Orient, ce sont d’une part les symptômes pathologiques de l’agonie et de la mort du capitalisme et la déconfiture du système impérialiste et d’autre part le début d’une nouvelle ère historique inaugurée par les luttes des peuples arabes, n’en déplaise au néocon Bernard Lewis, qui sont les véritables fossoyeurs d’un système qui domine le monde depuis plus de cinq siècles, depuis la découverte par Colomb de l’Amérique en 1492.

Pour terminer cet article, nous voudrions reproduire cette prophétie de l’historien marxiste Immanuel Wallerstein qui écrit ceci « Fukuyama nous dit que la fin de la guerre froide, c’est la fin de l’histoire. Bien au contraire ! Les conflits profonds ne font que commencer. Les cinquante ans qui viennent seront la période d’une transformation profonde du système-monde dans lequel nous nous trouvons et autour de laquelle il y aura une lutte assidue, sans doute féroce, et d’une issue incertaine. La chute des régimes communistes ne marquait pas le triomphe du libéralisme mondial mais plutôt l’annonce de sa déchéance définitive » dans « l’histoire continue » (1).


Faouzi Elmir

Visitez le blog de Faouzi Elmir

Note :

1. Editions l’aube, 2005, première édition 1999, p.7.

 

La « chute du mur » de l’Impérialisme dans le monde arabe

 

Article placé le 02 mar 2011, par Faouzi Elmir (Lyon)
Partager cet article
Repost0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 01:08

 

 

 

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/sarkozy-au-serum-de-verite_967115.html?xtor=EPR-18

 

 

 

Le chef de l'Etat s'est exprimé dimanche soir sur la situation internationale et le remaniement.

LEXPRESS.fr vous révèle ce qu'il a voulu vraiment dire.

 

Voici une vidéo de la conférence décryptée par l’Express (Humour)

 

Lien : http://www.lexpress.fr/actualite/politique/sarkozy-au-serum-de-verite_967115.html?xtor=EPR-181

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 10:23

 

 

Sur mon blog http://sos-crise.over-blog.com,

des infos alternatives,

comme vous n'en trouverez jamais dans les Médias :

 

 

http://www.hiddenknowledge.net/wp-content/uploads/2007/10/big-pharma.png

 

fema-arche-noe.jpg

 

 

 

L’administration Obama interdit

la réadmission des cardiaques à l’hôpital

http://www.solidariteetprogres.org/article7295.html

  .

Santé : L’Allemagne ne veut plus revivre le cauchemar nazi

http://www.solidariteetprogres.org/article7297.html

 

 

 

USA : Discrètement, on se prépare

à se débarrasser des vieux malades !

Avortement et euthanasie, par Lachouette

 

(..)

28 décembre 2010 (Nouvelle Solidarité) – Par une directive du chef de l’Agence fédérale américaine des programmes publics de santé, Charles Berwick, les plus de 65 ans et les malades chroniques couverts par Medicare auront droit à une visite médicale annuelle pour leur proposer de choisir au plus vite leurs procédures de soins de fin de vie. Ils seront fortement incités à signer un testament biologique autorisant les médecins à les priver de traitement lorsqu’ils seront trop malades ; des médecins qui seront rémunérés en fonction du nombre de contrat de soins de fin de vie qu’ils feront signer. La Présidence Obama met donc discrètement en place les « tribunaux de la mort » dont elle se défendait publiquement il y a encore quelques mois (..)

 

http://sos-crise.over-blog.com/article-usa-on-se-prepare-discretement-a-se-debarrasser-des-vieux-malades-64114930.html

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 11:47

 

« Nous voulons coopérer avec l’enquête. Comme tous les Libanais, nous voulons connaître la vérité. Nous avons condamné l’ du ministre Al-Hariri depuis le début et estimé que c’était un tremblement de terre. »

Hassan Nasrallah leader chiite libanais

Ce mois de décembre, le Tribunal pour le Liban va publier l’acte d’accusation pour l’ de Rafic Hariri le 14 février 2005. Petit retour en arrière pour situer Rafic Hariri. Rafic (Baha ad-Din) al Hariri mort assassiné le 14 février 2005 à Beyrouth, est un homme d’affaires et homme politique libanais, musulman sunnite. Il fait fortune en Arabie Saoudite avant de diriger cinq gouvernements au Liban entre 1992 et 2004, notamment de 1992 à 1998 puis de 2000 à 2004. Il démissionne de son poste de Premier ministre en octobre 2004, à cause de tensions avec le président Émile Lahoud. Le 14 février 2005, malgré le blindage de son véhicule, un attentat-suicide commis par camionnette contenant une seule charge explosive de 1 800 kg, composée d’un mélange de Rdx, Petn et Tnt le tue en même temps qu’une vingtaine de personnes sur la route du bord de mer de Beyrouth. Les services de renseignements syriens sont immédiatement montrés du doigt par l’opposition et une partie de la population. Selon certains témoignages, il aurait reçu des menaces de la part de la Syrie. En décembre 2005, l’ancien vice-président syrien Abdel Halim Khaddam [ en exil à Paris après 20 ans de pouvoir, Ndrl] confirme ces accusations.(1)

Cet marque le début de ce que certains appellent la Révolution du cèdre, Une commission d’enquête est décidée par le Conseil de sécurité le 7 avril 1995. Le 1er septembre 2005, sur la proposition du procureur allemand Detlev Mehlis, agissant dans le cadre d’une enquête internationale mandatée par l’Organisation des Nations unies (ONU) à la demande de la France, le procureur général de la République libanaise Saïd Mirza procède à l’incarcération de quatre suspects repérés grâce à leur téléphone mobile : Moustapha Hamdane (chef de la garde présidentielle), Jamil Sayyed (ancien chef de la sûreté générale), Ibrahim El-Haj (ex-directeur des forces de sécurité intérieures) et Raymond Azar (chef des services de renseignements de l’armée). Le 20 octobre, Mehlis remet son premier rapport au secrétaire général des Nations unies Kofi Annan. La rétraction du principal témoin de la commission d’enquête internationale, Hussam Taher Hussam, déclarant avoir été payé par Saâd Hariri pour figurer comme principal témoin à charge contre les autorités syriennes affaiblit le rapport Mehlis. Le 13 mars 2008 cependant, la France prétend avoir « perdu » Zouheir Siddiq. Certains y voient le signe d’un embarras face à l’effondrement de la thèse syrienne. Le 29 décembre, le Belge Serge Brammertz, procureur adjoint à la Cour pénale internationale succède à Detlev Mehlis. Le 30 mai 2007, le Conseil de sécurité de l’ONU décide de justesse, par 10 voix sur 157, la création d’un tribunal spécial chargé de juger les assassins de Hariri. Le huitième rapport rendu public en juillet 2007 a fourni plusieurs informations nouvelles. Le Tribunal spécial pour le Liban (TSL), chargé de juger l’ de Hariri, a officiellement entamé ses travaux le premier mars 2009. Le 29 avril 2009, le TSL ordonne la remise en liberté de Hamdane, Sayyed, al-Haj et Azar car, depuis leur incarcération 3 ans et 8 mois plus tôt, aucun élément n’a été obtenu pour justifier ces incarcérations(1)

Qui a intérêt à l’ de Hariri?

Trois parties sont désignées. C’est d’abord la Syrie, celle-ci soumise à de fortes pressions du fait, notamment des liens qui unissaient Jacques Chirac à Rafic Hariri et du fait du soutien à l’. La Syrie, malgré ses dénégations, fut la première désignée par Jacques Chirac. Immédiatement, le président de la République ordonne l’envoi de quinze membres du service action de la Dgse pour protéger la famille Hariri et procéder aux premiers relevés d’indices. À Paris ou au siège des Nations unies, à New York, la pression sur Damas est à son comble. Fin avril, elle obligera la Syrie à retirer ses troupes du Liban, après 25 ans d’occupation.(2)

Cela n’empêcha pas l’Occident de continuer à accuser les services syriens avec la complicité d’un témoin qui se rétractera par la suite. Nous lisons une version parmi tant d’autres sous la plume de Gilles Munier : 

« De toute évidence, s’il y a un pays qui n’avait pas intérêt à assassiner Rafic Hariri, c’est bien la Syrie. Elle n’en avait pas, non plus, la capacité. Comme Rafic Hariri se déplaçait dans un véhicule muni d’un radar qui brouillait les mécanismes de mise à feu des explosifs commandés à distance, ses assassins devaient posséder du matériel de contre-brouillage très sophistiqué. De plus, quand il quittait un endroit, trois convois blindés partaient dans des directions différentes. Comment le commando pouvait-il être sûr de sa présence dans un véhicule autrement que par un système de surveillance aérien à haute altitude? Dans la région, seuls les Etats-Unis et peuvent mettre en branle de tels moyens. La revendication de l’opération par un groupe inconnu appelé «La victoire et le Djihad en Grande Syrie» n’est pas crédible. On voit mal comment le Palestinien Ahmed Abou Adas aurait pu disposer des moyens logistiques et techniques nécessaires à sa réalisation, comment il aurait pu camoufler300 kg d’explosif C4 dans un égout sans se faire remarquer et aurait su que l’ancien Premier ministre libanais allait passer par là. Selon la résistance irakienne, l’attentat de Beyrouth ressemble à ceux dont l’origine demeure inexpliquée à Baghdad. Pour Rime Allaf, de l’Institut royal des affaires internationales de Londres (Reuters – 14/2/05), il est «l’oeuvre de , pas d’une petite organisation». Il a pour but, dit-elle, de «plonger le Liban dans le chaos» et de «faire accuser la Syrie». Mustafa Al-Naser, conseiller de Rafic Hariri, va plus loin : il accuse le Mossad de l’ ( News Agency – 15/2/05). »(3)

C’est vrai, il faut arrêter d’incriminer . Cet Etat n’avait aucun intérêt dans l’ de Hariri. Pas plus qu’il n’en avait en 1948 dans l’ du comte Bernadotte à Jérusalem, commis par le Stern mais couvert par Ben Gourion et d’abord mis sur le compte des Arabes. Pas plus qu’il n’en avait dans les divers à la grenade commis en 1950/51 contre les juifs irakiens (y compris contre des synagogues de Baghdad) afin de les faire partir d’Irak (voir Wikipédia : Naeim Giladi un ex-agent sioniste qui se confesse dans « Comment les Britanniques et les sionistes ont provoqué l’exode de 120.000 Juifs d’Irak : après 1948 », pas plus qu’il n’en avait dans l’attentat contre les bâtiments américains et britanniques en Egypte en 1954 au moment de l’arrivée au pouvoir de Nasser, afin d’empêcher tout rapprochement de Nasser avec les Etats- Unis (ce qu’on appellera l’opération Susannah)


Pourtant curieusement a refusé aux enquêteurs internationaux des images prises par ses drones sur l’ de l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri. De plus, c’est elle qui aurait mis la puce à l’oreille que la Syrie est derrière cet , en prétendant avoir détecté la disparition d’une tonne de produits explosifs C4 des dépôts syriens, 6 semaines avant l’. Ces deux révélations et d’autres sur le cours de l’enquête internationale menée sur l’ de l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri ont été révélées par le journal libanais Al Akhbar, à la foi d’un ancien directeur de l’enquête internationale, ayant requis l’anonymat et qui a travaillé neuf mois avec l’ancien enquêteur Detlev Mehlis.


Les Israéliens auraient justifié leur refus par « une panne technique survenue dans les caméras de ses drones deux jours avant l’ et qui a duré deux jours après » ! Non persuadés de la réponse israélienne et formulant la même requête aux Américains, les enquêteurs se sont vus opposé la même fin de non-recevoir, avec les mêmes raisons. « Ce qui est étrange c’est que les Américains ont répondu par le même alibi israélien, c’est-à-dire qu’une défaillance technique a surgi sur les appareils d’ le jour de l’ » souligne l’enquêteur international. Ce dernier fait remarquer non sans étonnement que Detlev Mehlis n’a pas trouvé de lien entre le refus d’ de fournir à la Commission des images et le fait de le considérer comme suspect !

Même si est « incapable » bien qu’elle soit la quatrième armée technologique au monde,  de commettre un tel attentat , est tout de même le seul Etat de la région qui, non seulement avait tout intérêt à voir disparaître Hariri en tant que sunnite, donc pro-palestinien potentiel à terme, mais est également l’Etat qui avait intérêt à empêcher un rapprochement de celui-ci avec la Syrie. Il faut rappeler qu’un des jeux de mots favoris des généraux israéliens concernant le Liban est : « Leba-non-State » qu’on peut traduire par Le Non-Etat du Liban ; c’est l’« ambition » de l’Etat d’ pour le Liban, surtout depuis l’échec du rêve de Ben Gourion qui consistait à en faire un « émirat » maronite vassal .

Reste le . Le 10 août 2010, à l’occasion d’une vidéoconférence, Hassan Nasrallah, chef du libanais, accuse [sans preuve, Ndrl] d’avoir organisé et perpétré l’ de Rafic Hariri. Il montre des images « interceptées » par son mouvement, prises par un avion de reconnaissance de type MK. On y voit le détail de la résidence de Rafic Hariri à Beyrouth, les routes à proximité du Parlement, et celles longeant le bord de mer près duquel a eu lieu l’attentat. Les images ne sont pas datées, et ne présentent pas d’indice permettant d’établir un lien clair avec . Pour Nasrallah, écrit Alain Gresh, il aurait fallu, dès le départ, qu’elle [la Commission d’enquête] prenne en compte toutes les hypothèses, les probables et les moins probables.

«Or, dès le premier jour, la commission d’enquête n’a émis qu’une hypothèse. Cela signifie la politisation de l’enquête. Elle a désigné la Syrie et les quatre [officiers] libanais (libérés depuis). Tous les efforts ont été consacrés à la collecte de faux témoins pour étayer cette hypothèse «Dès le premier jour, ils ont exclu . (…) Je ne veux pas accuser , parce que je n’ai aucune preuve. Je fais des analyses comme d’autres font d’autres analyses. Mon analyse de la responsabilité d’ est solide comme analyse politique, mais je n’ai pas de faits.»(4)

 

L’autre version

Une toute autre version prend à contrepied la version de la camionnette bourrée d’explosifs. Nous lisons la contribution d’un journaliste russe :

« Alors que la presse occidentale annonce l’imminente inculpation de dirigeants du par le Tribunal spécial pour le Liban, la revue russe Odnako remet en cause l’ensemble de l’enquête réalisée par les Nations unies. Selon Thierry Meyssan, l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri aurait été assassiné avec une arme fournie par l’Allemagne. L’ancien procureur allemand et premier responsable de l’enquête onusienne, Detlev Mehlis, aurait falsifié un indice pour masquer la responsabilité de son pays. Ces révélations embarrassent le Tribunal et renversent la donne au Liban.»(5)

« Le 23 mai 2009, le journaliste atlantiste, Erich Follath, révéla dans le Spiegel Online que le procureur s’apprêtait à inculper de nouveaux suspects : des dirigeants militaires du . Depuis 18 mois, son secrétaire général, Hassan Nasrallah clame l’innocence de son parti. Il affirme que cette procédure vise en réalité à décapiterla Résistance pour offrir la région à l’. Venons-en aux faits : le convoi de Rafic Hariri a été attaqué à Beyrouth le 14 février 2005. L’attentat à fait vingt-trois morts et une centaine de blessés. Dès le départ de ces investigations, il a été admis que l’attentat avait été perpétré par un kamikaze qui conduisait une camionnette bourrée d’explosifs. Pendant longtemps, rien n’a été entrepris pour vérifier le modus operandi. Après avoir écarté l’hypothèse d’une bombe enfouie dans le sol, les enquêteurs ont considéré comme certaine la version de la camionnette sans la vérifier. Ce qui frappe en regardant les photos et les vidéos prises juste après l’attentat, c’est d’abord l’incendie. Partout des carcasses de voiture et des objets de toutes sortes brûlent. Puis, ce sont les corps des victimes : ils sont carbonisés d’un côté et intacts de l’autre. C’est très étonnant et cela n’a rien à voir avec ce que provoquent des explosifs classiques.»(5)

« La théorie d’un mélange de Rdx, Petn et Tnt dans la camionnette du kamikaze n’explique pas ces dégâts. L’explosion a dégagé un souffle d’une chaleur exceptionnellement intense et d’une durée exceptionnellement brève. Ainsi, les chairs exposées au souffle ont été instantanément carbonisées, tandis que l’envers des corps n’a pas été brûlé. Les objets à forte densité (comme la montre en or) ont absorbé cette chaleur et ont été détruits. Au contraire, les objets à faible densité (comme le linge fin du col de chemise) n’ont pas eu le temps d’absorber la chaleur et n’ont donc pas été touchés. Lorsque nous avons demandé à des spécialistes militaires quels explosifs pouvaient provoquer ces dégâts, ils ont évoqué un nouveau type d’arme qui fait l’objet de recherches depuis des décennies et de comptes rendus dans des revues scientifiques. En combinant des connaissances nucléaires et nanotechnologiques, on parvient à créer une explosion dont on contrôle précisément la puissance. On programme l’arme pour qu’elle détruise tout dans un périmètre donné, calculé au centimètre près.(…) Cette arme provoque aussi d’autres dégâts : elle exerce une forte pression sur la zone de l’explosion. Lorsque celle-ci s’interrompt, les objets les plus lourds sont projetés vers le haut. Ainsi, des voitures se sont élevées dans les airs. Techniquement, cette arme prend la forme d’un petit missile de quelques dizaines de centimètres de long. Il doit être tiré depuis un drone. En effet, plusieurs témoins ont assuré avoir entendu un aéronef survolant la scène du crime. Selon les experts militaires, en 2005, seule l’Allemagne était parvenue à maîtriser cette nouvelle technologie. C’est donc Berlin qui aurait fourni et programmé l’arme du crime. (…) Le caractère profondément malhonnête des investigations du duo Mehlis-Lehman n’a plus besoin d’être démontré. Leurs successeurs l’ont reconnu à demi-mot et ont annulé des pans entiers de procédure.»(5)

Pour Georges Corm, ancien ministre libanais des finances, « le Tribunal international, comme avant lui la commission d’enquête, sont un instrument pour susciter des tensions et créer des problèmes à l’intérieur du Liban». Du temps de la commission d’enquête, le procureur allemand Detlev Mehlis avait eu recours à un nombre incroyable de faux témoins pour accuser la Syrie, ensuite on a créé ce Tribunal avant même que la commission d’enquête ne débouche sur les conclusions. Les faux témoins n’ont jamais été réinterrogés pour savoir qui les avait manipulés, envoyés et subventionnés ; le Tribunal, dès son origine, était un tribunal politique. Il y avait donc, dès le départ, des arrière-pensées, probablement pour cacher les vrais commanditaires de l’opération d’, dans les conditions dramatiques que l’on connaît, du président du Conseil Rafic Hariri. Je crois que toute la stratégie américaine actuelle est plutôt la déstabilisation et l’affaiblissement du sur le plan interne. Afin de faciliter justement une nouvelle agression israélienne. C’est comme ça qu’on peut interpréter toutes ces fuites savamment organisées à travers le Tribunal international selon lesquelles le serait impliqué dans l’ de Rafic Hariri, sans que personne ne pose la question « quel aurait été son intérêt de tuer Hariri. « Les mêmes puissances occidentales, qui ont fait sortir la Syrie du Liban dans des conditions dramatiques et peu glorieuses, lui demandent sans cesse maintenant de réintervenir indirectement dans les affaires libanaises. ».(6)

La situation étant très tendue, aucun des protagonistes, Etats-Unis, Liban, Syrie France, n’a intérêt à ce que la situation dérape. Le procureur va prononcer, selon toute vraisemblance, un jugement qui permettra de stabiliser la situation. On ne saura pas, en définitive, ce qui s’est réellement passé et pourquoi cet .


Notes/Références

1. Rafic Hariri:Encyclopédie Wikipédia

2. Georges Malbrunot : de Rafic Hariri Le Figaro 4 décembre 2010

3. Gilles Munier : «Qui a assassiné Rafic Hariri?» http://www.michelcollon.info/_Gilles-Munier_.html 20 février 2005

4. Alain Gresh-Nasrallah, le . Le Monde diplomatique 5 avril 2010

5. Thierry Meyssan : Révélations sur l’ de Rafic Hariri. Mondialisation.ca Mikhail Léontieff Odnako, 29 novembre 2010.

6. Georges Corm : «Le Tribunal spécial, un instrument pour susciter les tensions à l’intérieur du Liban» La Tribune. décembre 2, 2010


Pr Chems Eddine Chitour : Ecole Polytechnique enp-edu.dz


Mondialisation.ca

 

http://comprendrelemonde.fr/histoire-et-faits-marquants/5798-assassinat-de-rafic-hariri-une-nouvelle-version-qui-derange/

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 08:31
L’Iran, havre de paix pour les Chrétiens du Moyen-Orient
Pierre PICCININ
Photo : Cathédrale catholique arménienne Saint-Sauveur, à Ispahan (par l’auteur)

Dans un article intitulé « SOS Chrétiens » et publié dans Le Point et La Libre Belgique, le philosophe français Bernard-Henri Lévy incrimine l’Iran, pays où « les derniers catholiques, malgré les dénégations du régime, (…) sont, en pratique, interdits de culte ».

Il y apparaît clairement, d’une part, que le souci de Monsieur Lévy est, en évoquant les récentes attaques qui ont visé les Chrétiens au Moyen-Orient, de discréditer l’Islam et, d’autre part, que ses « informations » concernant l’Iran sont en tous points erronées, puisque les communautés chrétiennes, dans ce pays, jouissent en réalité d’une complète liberté de culte, comme nous avons pu le constater lors de notre présence en Iran, en juillet dernier.

Ceux qui colportent des « informations » contraires ou bien ne connaissent pas la réalité du terrain et ne savent pas de quoi ils parlent, ou bien, volontairement, désinforment l’opinion en propageant des mensonges de manière éhontée. Dans les deux cas, ils participent à la diabolisation de l’Iran, leitmotiv du moment, par une manipulation qui confine à la propagande, dans le contexte international que l’on sait.

« Méfions-nous des faux prophètes, qui se déguisent en rebelles plein de compassion, pour nous convaincre d’accepter le monde tel qu’il est. »

Depuis plusieurs années et plus encore de ces derniers mois, les attaques contre les communautés chrétiennes se sont multipliées dans plusieurs pays du monde arabo-musulmans, et d’aucuns n’hésitent plus à parler de véritables persécutions organisées.

Certes, divers attentats ont frappé les Chrétiens du Maghreb. Toutefois, il s’est là toujours agi d’actes isolés et perpétrés par des groupuscules intégristes radicaux, sans que les gouvernements des Etats concernés n’eussent eux-mêmes été impliqués ; au contraire, ces derniers ont mis en œuvre les moyens nécessaires pour lutter contre le terrorisme islamiste, qui menaçait également leur souveraineté et l’Etat de droit.

Mais il en va tout autrement aux Proche et Moyen-Orient, et en particulier en Egypte, en Arabie saoudite et en Irak, pourtant tous trois alliés objectifs de l’Occident et dont les gouvernements servent plus qu’à leur tour ses intérêts.

En Egypte, le gouvernement d’Hosni Moubarak, pour se maintenir au pouvoir, depuis 1981, a fait de nombreuses concessions aux milieux intégristes, surtout depuis une dizaine d’années : la société s’est transformée ; l’alcool, par exemple, n’est plus en vente libre et le port du foulard se généralise ; et, dans ce contexte, les communautés chrétiennes, coptes notamment, sont devenues les cibles de nombreuses exactions, sans recevoir de l’Etat la protection qu’elles sont en droit d’en attendre.

Plus radicalement, en Arabie saoudite, Etat islamique intransigeant, aucune pratique religieuse n’est autorisée, sinon l’Islam. Le culte chrétien est donc formellement prohibé (on n’y trouve aucune église), l’importation dans le pays de tout écrit chrétien ou instrument cultuel et la possession de vin sont sévèrement punis et interdiction est faite aux Chrétiens de s’approcher des lieux saints de La Mecque et de Médine.

En Irak, enfin, depuis la chute du gouvernement de Saddam Hussein, baathiste laïc qui maintenait le statu quo entre les différentes confessions et garantissait la liberté des cultes, des attaques de grande ampleur ont causé la mort de nombreux Chrétiens, sans, toutefois, que les responsables de ces actes aient pu être précisément identifiés, ni leurs objectifs clairement définis. Tout récemment encore, une cinquantaine de Chrétiens syriaques catholiques étaient massacrés dans leur cathédrale, à Bagdad.

En revanche, parmi ces Etats musulmans, l’Iran fait figure d’exception.

JPEG - 33.2 ko
Cathédrale catholique arménienne Saint-Sauveur, à Ispahan (par l’auteur)

Bien que République islamique, l’Iran n’a en effet aucune politique d’hostilité à l’égard des Chrétiens et abrite d’ailleurs de vastes communautés chrétiennes : un peu plus de deux cent cinquante mille Chrétiens, majoritairement catholiques arméniens, y vivent en sécurité et pratiquent ouvertement leur religion, à condition de ne pas faire de prosélytisme. C’est ce que nous avons pu constater, il y a quelques mois, à travers les nombreux contacts que nous avons pris en parcourant l’Iran durant plusieurs semaines.

A cette occasion, nous avons pu visiter plusieurs communautés chrétiennes, participer à des offices religieux et rencontrer de nombreux chrétiens, en divers lieux du pays, qui vivent sans être nullement inquiétés, en citoyens ordinaires. Les prêtres marchent en rue avec le col romain et les églises ressemblent au nôtres, surmontées de grandes croix, au vu de tous.

A Téhéran, à notre grande surprise, nous avons même pu observer une reconstitution de la grotte de Lourdes.

A Ispahan, troisième ville d’Iran en importance, la communauté catholique arménienne ne possède pas moins de douze églises, avec pignon sur rue, dont la plus ancienne, la cathédrale Saint-Sauveur, date du XVIème siècle. Elle est en outre flanquée d’un grand musée dédié à la communauté arménienne et où la mémoire religieuse occupe une place non négligeable.

La culture de la vigne et la fabrication de vin sont même autorisés aux Chrétiens, non seulement pour l’exercice du culte, mais également pour leur consommation quotidienne.

Plus encore, la constitution iranienne garantit aux Chrétiens un nombre de sièges minimum, qui leur assurent une représentation systématique au Parlement iranien, alors que leur dispersion sur les cantons électoraux ne leur permettrait pas, normalement, d’obtenir un seul député.

L’Iran chiite respecte ainsi à la lettre les injonctions du Coran, qui oblige tout Musulman à protéger les « gens du Livre », Chrétiens et Juifs, ces derniers, au nombre de vingt-cinq mille environ, bénéficiant en Iran des mêmes droits que les Chrétiens.

Bref, au Moyen-Orient, en matière de liberté de culte et de protection des minorités religieuses, le pays des Ayatollahs, pourtant régulièrement diabolisé, pourrait donner bien des leçons aux grands alliés de l’Occident.

Pierre PICCININ
Professeur d’histoire et de sciences politiques
Website : http://pierre.piccinin-publications...

 

URL de cet article 12293 legrandsoir.info

 

 

En réalité,
.
les chrétiens ont été bien traités, comme les Juifs d'ailleurs, en Iran comme en Irak.
.
La guerre provoquée par les Anglo-Saxons et Israël en Irak, a détruit le pays, l'a ruiné, la divisé, l'a mis à feu et à sang.
.
L'attentat contre les chrétiens a été réalisé par les Services secrets de l'Occident, pour destabiliser le pays.
.
Voilà la vérité, eva R-sistons
Partager cet article
Repost0
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 00:05
Partager cet article
Repost0
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 06:33
dsk-2012-copie.jpg
http://alex-dessinpresse.over-blog.com/article-dsk-2012--43286106.html

 

 

Strauss-Kahn, la créature des Médias

(et des Instituts de sondage aux ordres)

Par Eva R-sistons

 

Strauss-Kahn est lancé comme une lessive par les Médias. Il est le favori non de l'opinion, mais des faiseurs d'opinion, les Médias occidentaux aux ordres de l'Oligarchie militaro-financière. Element étranger à la France, serviteur des banksters, ultra-libéral, promoteur de la Nouvelle Gouvernance Mondiale anti-populaire, il est plaqué artificiellement sur notre pays pour achever de le transformer, de l'aligner sur la Pensée Unique anglo-saxonne qui dévaste la planète en faisant le lit de la barbarie ultra-libérale sacrifiant les peuples aux super-profits pour une caste d'une cupidité monstrueuse. Strauss-Kahn est tout, sauf de gauche !

 

Disons-le clairement: L'homme qui, au micro d'une radio juive, a déclaré  que "tous les matins, en me levant, je me demande comment servir Israël", n'a pas en vue l'intérêt de la France,  mais comme Sarkozy, l'israélien (et l'américain), autant que celui des Banques Centrales et de leurs satellites (FMI, BM...).

 

Si DSK est l'idole des médias occidentaux, sionistes, atlantistes, ultra-libéraux, pro Nouvel ordre Mondial, c'est parce qu'il est le défenseur d' Israël et du capitalisme financier, parce qu'il est Atlantiste, enfin parce qu'il est le représentant des Grandes Institutions financières et donc qu'il prône une gouvernance mondiale (en fait, une dictature des Grandes Banques sur le monde, au service des intérêts usraéliens).

 

Et pour le promouvoir, les Médias vendus aux Grands Décideurs tordent la réalité, en le présentant comme de Gauche;  Il s'agit en fait d'un faux socialiste, d'un imposteur ayant investi le PS afin de le libéraliser comme son clone chez les Ecologistes de Gauche, Cohn-Bendit, qui lui se démène afin que le rouge des Verts devienne rose pâle, et même pro-européen de cette Europe qui tue l'emploi, les nations souveraines, les protections sociales . Ces deux individus sont des sous-marins d'Israël pour aligner le monde sur le libéralisme anglo-saxon et israélien.

 

Israël, afin de mieux défendre SES intérêts,  place ses créatures aux postes essentiels, notamment dans tous les partis et dans les Médias. 

   

Alors, Strauss-Kahn ? Une "arnaque" (expression de Mélenchon sur DSK) totale, à dénoncer par tous ! Les Médias cherchent une alternative prétendument de "Gauche" à Sarkozy (impopulaire, démasqué, lui) afin que le Pouvoir reste en réalité entre les mains des inconditionnels de l'ultra-libéralisme international.

 

DSK doit être élu pour mener la même politique que Sarkozy, et même l'aggraver. D'instinct, les classes populaires se méfient de cette gauche caviar, très caviar. Mais elles ne savent pas que cet homme est en fait le clone de Sarkozy, l'hypocrisie en plus: Car il ose se prétendre de Gauche !

 

Et le P.S., afin de conquérir le pouvoir, est prêt à se vendre à DSK, au risque du reniement de TOUTES ses valeurs ! C'est aussi une imposture, qu'un homme comme Mélenchon a raison de dénoncer !

 

En dissimulant les VRAIES orientations de DSK, les Médias trahissent leur vocation d'informateurs neutres, et... les Français.

 

Quand l'imposture éclatera-t-elle PARTOUT ?

 

Eva R-sistons

http://r-sistons.over-blog.com

 

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-strauss-kahn-...

 

A lire aussi, d'eva R-sistons : 

Dsk, une catastrophe pour la gauche et pour la france


Partager cet article
Repost0
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 05:46
(JPG)
http://www.avon77.com/Telethon,1788.html

 

 

 

Un message que m'envoyait tout récemment mon ami "DELPHINUS" :
 

« Voilà comment on se fait niquer depuis 20 ans au détriment des malades….
les pauvres !!!!
Mais ne le dites pas, c'est pas bien de critiquer cette valeureuse
association qui cherche depuis 20 ans, qui ont fait des progrès considérables, mais
qui ne guérissent toujours pas les malades, tous les ans ils font des
progrès considérables, et si ça continue, ils vont en faire encore pendant 50 ans.

D'ailleurs, nos chers journaleux et les professeurs bidules qui tous les
ans avec des trémolos dans la voix, nous expliquent que les progrès vont
soulager ces petis enfants, ça fait chaud au cœur, ben le seul point positif,
c'est qu'au moins comment ils donnent un espoir aux petits malades et les font
participer à des activités, mais pourquoi ces journaleux n'invitent pas des
vrais scientifiques indépendants, comme ceux cités ci-dessous pour discuter
d'autres voies autrement plus prometteuses, et qui n'ont aucune aide de qui
que ce soit, ben si la maladie est guérie, fini les bénéfices acquis depuis
20 ans, et même cinéma pour le sida, les trémolos, et les années qui
défilent, et la sœur anne ne voit toujours rien venir, parce qu'il n'y a rien a
voir.
»




-------------

AU PAYS DU TÉLÉTHON...

C.Grunberg


Comme d’habitude à même époque, je viens de recevoir ma 2ème «
convocation/incitation » à participer au Téléthon.
Oserais-je vous dire que je ne donne pas un euro pour cette cause ?
Donner, donner, donner… tel est le mot d’ordre de cette action.
Donner à qui ? … et pour quoi ?

J’ai eu le grand plaisir d’interviewer Christian Vélot en mars 2008.
 

 

Voici, en résumé, ses propos sur le Téléthon :
Le facteur limitant dans la vitesse de progression sur les maladies
génétiques n’est pas l’argent.
Le budget annuel du Téléthon, c’est plus que le budget annuel de l’INSERM
tout entier.
Le problème, ce sont les idées.
D’où viennent les idées ?
De la recherche fondamentale.
Au fur et à mesure que le Téléthon a battu des records en remplissant ses
caisses, les gouvernements successifs se sont déresponsabilisés en donnant de
moins en moins.
Les plus touchés ?
Ceux qui font de la recherche désintéressée et qui ne peuvent être financés
que par de l’argent public.

Donner au Téléthon signifie soutenir un certain type de recherche au
détriment d’autres pistes.
Jacques Testard , dans un article intitulé «Thérapie Génique : la grande
illusion ? » (Technology Review 3, 67-68, sept. oct. 2007) précise, en parlant
du Téléthon : « […] à coups de promesses toujours réitérées, et grâce à la
complicité de personnalités médiatiques et scientifiques, cette opération
recueille des dons dont le montant avoisine celui du budget de fonctionnement
de toute la recherche médicale en France.
Cette manne affecte dramatiquement la recherche en biologie puisque le
lobby de l’ADN dispose alors du quasi monopole des moyens financiers (crédits
publics, industriels, et caritatifs) et intellectuels (focalisation des
revues, congrès, contrats, accaparement des étudiants,…).
Alors, la plupart des autres recherches se retrouvent gravement paupérisées
- une conséquence qui paraît échapper aux généreux donateurs de cette
énorme opération caritative… »
(Jacques Testard est directeur de recherche à l’Institut national de la
santé et de la recherche médicale (Inserm), spécialiste en biologie de la
reproduction, "père scientifique" du premier bébé éprouvette français, et auteur
de plusieurs essais témoignant de son engagement pour "une science contenue
dans les limites de la dignité humaine".
 

Et, entre nous, avec l’argent récolté depuis 20 ans, si cette piste était
la bonne, ne croyez-vous pas qu’ils auraient dû trouver ?

De plus, la grande majorité des français ne veut pas d’OGM.
Pourquoi alors soutenir cette forme d’approche du vivant ?

Jacques Testard, toujours dans ce même article expliquait :
« La recherche en médecine est, depuis toujours, intimement liée à la
notion de « progrès de l’humanité ».
Mais cette vision aveuglante fait oublier que la thérapie génique, tout
comme les OGM, a tendance à réduire la complexité du vivant en l'assimilant à
une sorte de Meccano dont on pourrait changer les pièces.
En suscitant de faux espoirs, la thérapie génique pourrait conduire à un
échec d’autant plus douloureux qu’il aura été coûteux. »

A la question posée par le journal Alternatives-Santé (en 2000) concernant
les progrès de la génétique et ses possibles performances curatives, il
répondait encore : « C’est scandaleux. […] Les gens croient qu’ils donnent de
l’argent pour soigner. Or la thérapie génique n’est pas efficace.
Si les gens savaient que leur argent va d’abord servir à financer des
publications scientifiques, voire la prise de brevets par quelques entreprises
puis à éliminer des embryons présentant certains gènes déficients, ils
changeraient d’avis.

 

Le professeur Marc Peschanski, l’un des artisans de cette thérapie génique,
a déclaré qu’on fait fausse route.
On progresse dans le diagnostic, mais pas pour guérir.
De plus, si on progresse techniquement, on ne comprend pas mieux la
complexité du vivant.
Faute de pouvoir guérir les vraies maladies, on va chercher à les découvrir
en amont, avant qu’elles ne se manifestent.
Cela permettra une mainmise absolue sur l’homme, sur une certaine
définition de l’homme. »

 

Et pour finir avec les sujets qui fâchent… J’ai reçu un mail où est
reproduit le « coup de gueule » d’un lecteur du Républicain Lorrain daté du
16/12/2008 : « Le jeudi 4 décembre, sur France Info, la responsable de l’AFM
(Association Française contre les Myopathies) faisait la révélation suivante
(ceci après insistance du journaliste) : France Télévision soi-disant partenaire
du Téléthon, facture 1 500 000 € les 30h de diffusion. C’est un véritable
scandale, voilà où passe une partie des dons. […] »
Francis, de Longwy

L’organisation du prochain téléthon commence à peine.
Peut-être pouvons-nous cette année utiliser notre temps et notre argent à
meilleur escient ?
Puisse notre société être un peu moins manipulable… et un peu plus
consciente du potentiel de ses « vrais » chercheurs…


*************

Un petit rappel de ce que j'écrivais moi-même il y a plus de 7 ans sur
cette vaste "escroquerie médiatico-pharmaco-chimique" :

« Vive le Téléthon !
Et voilà pour cette année 2002, c'est encore 85 millions d'euros qui ont
été récoltés - plus de 95 millions en 2009 ! -... et dont la majeure partie
ira aux "missions sociales"...
(C'est à dire à la recherche vivisectionniste !)

Où croyez-vous donc que passe tout le fric récolté par le Téléthon ?
Dans mon article consacré à ce brave "fondateur de la microbiologie", « A
propos de Louis Pasteur... » (rédigé le 25 Novembre 1996), je n'hésitais pas
à affirmer que : « Les recherches sur les souris ou les chiens Labrador
gaspillent allégrement des millions de francs.
Là encore on accuse les gènes déficients d'être responsables de la maladie
des patients, et on gaspille des milliards à dresser leur carte génétique
totalement inepte ...
Saviez-vous que 90% des gènes déjà recensés restent complètement mystérieux
pour nos grands "savant" ?
Ils appellent même ça "les gênes poubelles".
De véritables apprentis-sorciers vous-dis-je !!!...

Alors que ces gènes ne sont déficients que parce que l'enfant est malade
!...
Oui :
- Malade du potentiel vital déjà dégénéré que lui ont transmis ses
ignorants parents, instruits par des médecins et journalistes encore plus ignorants
qu'eux.
- Malade de la bouffe toxique que notre glorieuse société hautement
technologique met à sa disposition.
- Malade de l'immonde pollution de son environnement, perpétrée par des
industries chimiques, agricoles, pharmaceutiques et nucléaires, dont on devrait
condamner tous les dirigeants pour crimes contre l'humanité et corruption
de scientifiques !... »


Depuis plus de dix ans que la "Recherche" engloutit des milliards de
dollars, de lires, francs, marks... dans l'étude des maladies génétiques qui
frappent un nombre toujours plus grand d'enfants et d'adultes, voilà donc ce que
l'on pouvait lire dans le "Pélerin Magazine" du 29-11-96 (quelques lignes
discrètes, égarées dans un déferlement rhétorique de louanges sur les immenses
progrès des chercheurs) :
« La thérapie génique, qui consiste à remplacer le gène défectueux par un
gène sain, est encore loin d'être au point : aucune maladie, à ce jour, n'a
été guérie par cette voie ! »

Et si on se demande alors : pourquoi ?
La réponse se trouve dans le "Télé 7 Jours" du 30-11-96 :
« Grâce aux dons du Téléthon, on assiste à des progrès considérables dans
la recherche contre les myopathies : ... l'AFM a participé au financement de
l'Institut de Recherche Génétique et de Biologie Moléculaire, avec en
particulier 5 millions de francs pour la création d'une animalerie !
(Note de R. Daneel Olivaw : les petites teignes de "Mars attacks" vont
encore s'amuser comme des fous !) (...)

Au laboratoire Transgène (qui appartient comme on l'a vu au tout début de
notre article "Bayer et les médicaments mortels", à Aventis-Pasteur-Mérieux
(NDLR)), qui s'attache plus précisément à la thérapie génique, le directeur
Bernard Gilly explique qu'ayant signé avec l'AFM un programme de recherche de
plus de 90 millions de francs :
"Nous faisons des tests actuellement sur les souris MDX (une souris
atteinte de myopathie mais qui, contrairement à l'homme, n'en souffre pas) (?) (
franchement, qu'est-ce qu'un vivisecteur peut savoir de la souffrance animale ?
) ...
Et depuis peu, nous avons un nouvel espoir : on a découvert qu'un chien
(animal beaucoup plus proche de l'homme), le Labrador golden retriever,
peut-être myopathe. Nous allons lui injecter des petits bouts d'ADN dans le muscle.
Si ça réussit sur le chien, l'expérimentation pourra passer à l'homme... La
recherche avance ! » (sic)

Article qui ne fait que prouver ce que je dénonçais plus tôt : à savoir que
cette voie, vivisectionniste - tant dans la pratique que dans la
philosophie -, est aussi fallacieuse, erronée, et ignare que la lutte allopathique
contre les microbes, virus et compagnie...
Aujourd'hui, on teste des trithérapies extrêmement agressives contre le
virus soi-disant responsable du Sida.
Or, voilà qu'apparaît un virus mutant, 500 fois plus puissant que le HIV...
S'obstinera-ton longtemps encore ?

Alors que l'on ne parle jamais de tous ces anciens malades du Sida qui se
sont guéris sans médicaments allopathiques, par les seules règles naturelles
d'hygiène et de santé (cf : Association "S.I.D.A." de Mark Griffiths,
"Source Intérieure de Développement Acquis" / www.sidasante.com).

On veut nous faire croire à la réussite du traitement "AZT et antiprotéases
Ritonavir et 3TC". Or, en y regardant de près, on constate que le
"vivant-mort" Laurent Pierre (dossier LPR 12), est le seul de 12 autres cobayes
(devant ingurgiter 18 pilules/jour), dont "la charge antivirale devient
indécelable"...
Mais il est vrai aussi que... "son taux d'infection d'origine était déjà
très bas" !
(En fait, ce "malade" - QUI ÉTAIT EN BONNE SANTÉ !!! - est tellement
persuadé que ce nouveau médicament toxique va le guérir de sa maladie imaginaire,
que, par pur effet placebo, il a temporairement réussi à récupérer ses
forces (qu'il avait perdu quand on lui a annoncé sa séropositivité) et déborder
d'énergie, malgré l'effet dégénérescent bien réel de son traitement...)
(Les autres n'ont malheureusement pas réussi à supporter les graves "effets
secondaires" (!) de ce traitement inepte).
Quant aux 30 cobayes de la tri-thérapie "AZT-DDC-Ritonavir" : la charge
virale ne baisse que de 60% en 60 semaines...
Ajoutons que toute cette conception de la maladie ne repose que sur du
vent, et on aura tout compris !!! (...)

Concernant toujours le Sida, je lisais encore dans le "Pèlerin Magazine" du
29 Novembre, que : "25 préparations vaccinales sont testées aux États-Unis
et en France !"...
Sur qui ?
De pauvres cobayes humains, inconscients de se trouver entre les mains de
savants fous et d'apprentis sorciers ?
Ou encore de malheureuses bêtes innocentes, n'ayant jamais demandé d'être
soumises à d'aussi débiles et ignares expérimentations ?!

Oui, comme je l'écrivais déjà un peu plus tôt, l'expérimentation animale
est obligatoire...
Sinon le Ministère de la Santé n'accorde pas la fameuse A.M.M.
(Autorisation de Mise sur le Marché). ... »

(Cf. "VIVE LE TÉLÉTHON", 19 Septembre 2003 :
http://fr.groups.yahoo.com/group/culturenet2013/message/135)

(Et aussi : http://fr.groups.yahoo.com/group/culturenet2013/message/181)

*************

Et encore :
- http://www.internationalnews.fr/article-la-
grande-escroquerie-du-telethon-62224673.htm

Comme l'ajoutait aussi l'un de mes correspondants à propos de cette "grande
escroquerie du Téléthon
" :
« C'est tout à fait exact que c'est une escroquerie.
En effet, comme
l'a révélé et crié le Dr Villette en 2007 (et il a eu de sacrés procès
pour ça), les beaux bébés en bonne santé qu'on montre sur les
tracts de l'AFM, on suggère qu'ils ont été guéris grâce à "la Recherche,
grâce aux dons".
Or c'est faux : ils n'ont jamais été guéris !!!
(ON NE
SAIT PAS GUERIR LA MYOPATHIE : pleins de savants / chercheurs
l'ont avoué).

Ces bébés n'ont jamais été malades, mais sont les
rescapés du tri embryonnaire (opération très chère) qu'on fait pour
trier les "mauvais", ceux qui ont le gène de cette maladie, et on les
élimine !!
Ceux qui n'ont pas ce gène, on les garde et on les "fait
naître".
C'est à ça qu'a servi le fric reçu en faisant pleurer dans les
chaumières.
C'est donc une monstrueuse escroquerie, en plus de
l'assassinat de ces petits humains.
Car ce ne sont pas des choux, ou
des salades, des insectes, des drosophiles ou des vaches.
..
jst
Je vais tâcher de retrouver un doc sur cette affaire et le procès Villette.
L'AFM était furax.
La vérité n'est pas aimée ...



-------------

A VOIR ÉGALEMENT : "
http://planetevivante.ning.com/profiles/blogs/telethon-2010-ny-participons "
Extrait :
« Staltor, Ananxyl, Orabilex, Métaqualone, Chloramphénicol, Stilboestrol,
Flamanil, Ponderax, Primodos, Aménorone fort, Bendectin, Debendox, Préludine,
Maxiton, Nembutal, Pronap, Plaxin, Phénacétine, Amydopyrine, Marzine,
Réserpine, Phénindione, Méthotrexate, Uréthane, Mitotane, Cyclophosphamide,
Isoniazide, Iproniazide, Kanamycine, Bismuth, Clioquinol, ...

La liste de médicaments passant haut la main les prétendus tests de
sécurité et toxicité sur animaux qui provoquèrent paralysies, cancers, cécités,
troubles cérébraux, insuffisances rénales, troubles hépatiques, ... Sur des
patients humains, s’allongera tant que la vivisection continuera.
Avant la sortie sur le marché d’un nouveau médicament, des études sont
conduites, pendant près de 10 ans, sur des dizaines de milliers d’animaux, de
toutes espèces, sous le prétexte fallacieux qu’ils aident la santé humaine et
animale (sic !)

Si un médicament doit être retiré du marché (nocif aux humains) d’autres
animaux de laboratoire sont encore torturés pour "comprendre" pourquoi le
médicament incriminé fut toxique à l’espèce humaine.
Lorsqu’un médicament est suspecté nocif, il n’est pas immédiatement retiré
du commerce car les laboratoires traînent les pieds en mettant en avant le
fait qu’il a été prouvé inoffensif sur les animaux ("tests de sécurité" et
"toxicité").
Par exemple, il fallut attendre 18 ans pour retirer le Phenphormin
(diabète) alors qu’une estimation de 1000 patients mourraient chaque année d’effets
secondaires. Sans compter, que les médicaments retirés du marché occidental
sont souvent toujours disponibles dans les pays du Tiers Monde ou que d’un
pays à l’autre, le produit chimique ou molécule change de nom (exemple avec
les scandales du Duogynom ou Clioquinol).

Quand ce charlatanisme s’arrêtera-il ?
Au lieu de reconnaître une bonne fois pour toutes que le modèle animal
n’est pas fiable et dangereux pour la santé humaine, les chercheurs reçoivent
encore et toujours plus de subventions pour continuer les expérimentations
animales.
La vérité est que la vivisection sert de couverture juridique en cas ou les
familles de victimes voudraient assigner les fabricants en justice.
Les juges ne condamnent pratiquement jamais les fabricants grâce à ces
prétendus "tests de sécurité" conduits sur les animaux.

À propos du scandale du Clioquinol, qui provoqua pour le seul Japon une
estimation de 1.000 morts et 30.000 handicapés, le Dr André Passebecq de Vence
écrivit : "Les expérimentations sur animaux avaient bien été réalisées, mais
que veulent-elles dire ? Comme d’habitude rien ou presque, lorsque les
résultats sont transportés au niveau de l’homme."... »

-------------

Message qui n'est pas sans rappeller mes précédents articles consacrés à ce
sujet !
Notamment :
- "ATTENTION : MÉDECINE DANGEREUSE !"
http://fr.groups.yahoo.com/group/culturenet2013/message/134

- "ATTENTION : MÉDECINE DANGEREUSE ! (2) (L'EXPÉRIMENTATION ANIMALE)"
http://fr.groups.yahoo.com/group/culturenet2013/message/135

- "ATTENTION : MÉDECINE DANGEREUSE ! (3)"
http://fr.groups.yahoo.com/group/culturenet2013/message/138

- "ATTENTION : MÉDECINE DANGEREUSE ! (4)"
http://fr.groups.yahoo.com/group/culturenet2013/message/139


Et aussi :
- "DE LA MALADIE ET DES ÉPIDÉMIES... (1)" (*)
http://fr.groups.yahoo.com/group/culturenet2013/message/140

- "DE LA MALADIE ET DES ÉPIDÉMIES... (2)"
http://fr.groups.yahoo.com/group/culturenet2013/message/141

- "L'EFFARANTE MÉSAVENTURE DU DR. BASTIEN (MALADIES ET ÉPIDÉMIES...)"
http://fr.groups.yahoo.com/group/culturenet2013/message/144


(*) (On peut y lire notamment : « En 1994, le Dr Willner s´est fait
injecter du sang d´un hémophile H.I.V.+ devant les caméras de la T.V. espagnole, et
il a répété la démonstration en Décembre dernier, à San Diego pour la T.V.
américaine.
    Peter Duesberg avait déjà proposé de faire cela en 1990 si on lui
garantissait assez de couverture médiatique (mais à l´époque, on a traité le Pr.
Duesberg de fanatique, de crétin, de fou,...)
    Cette technique apparemment suicidaire, de Duesberg et Willner -
évidement étouffée (ou discréditée) par les médias aux ordres des labos -, n´est
pas nouvelle...
Déjà, dans les années 1890, alors que le Prix Nobel Robert Koch prétendait
vacciner contre la tuberculose et le choléra, et qu´il rentrait triomphal
des Indes, accueilli en héros et recevant de l´empereur lui-même "l´Ordre de
la Couronne avec l´Etoile"... l´attendait à Munich, un trouble-fête en la
personne du vieux professeur d´hygiène Max Pettenkofer, qui, en organisant des
services sanitaires efficaces avait fait de Munich la ville la plus saine
d´Europe, et était convaincu, comme Béchamp, et à l´opposé de Koch et de
Pasteur (cependant revenu sur sa position à la fin de sa vie, reconnaissant
l´influence déterminante du terrain, et non du microbe), que le responsable des
infections n´était pas la virulence du germe mais surtout un terrain
favorable : «Votre bacille ne peut rien, mon cher Koch, ce qui compte, c´est
l´organisme. Si votre théorie était exacte, je serais un homme mort dans les 24
heures. »
    Il arracha des mains de Koch une éprouvette remplie d´une culture pure
de germes du choléra, suffisante pour infecter un régiment et, devant ses
collègues horrifiés, il en avala tout le contenu !...
    Koch fut le seul à en faire une maladie !... »)

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 17:23

Sommaire:

 

- Opération 7 décembre (discrétion Médias) contre les Banques

- Le message d'Eric Cantona

- La vérité sur les Banksters, colère d'Eva R-sistons

Discrétion des Médias sur les banksters.

(et par exemple, ce jour, au 13 h 15 de Delahousse, on parle,

en titre,  de milliards donnés à l'Irlande pour sauver l'économie,

alors qu'il s'agit de renflouer...  les Banques !

Et dans le Journal, on va plus loin : On parle de milliards donnés

aux Irlandais !!! Qu'en pensent les intéressés ?)

 

 

banks-copie-1.jpg

 

 

StopBanque c'est l'appel au retrait massif d'argent en banque et à la fermeture des comptes secondaires (épargnes) le 7 décembre 2010. Et tous les 7 des mois à venir jusqu'en 2012!
StopBanque c'est des milliers de participants à travers l'Europe, première initiative citoyenne spontanée pour résister au grand capital et à la haute finance.
StopBanque c'est aussi un écho international !!! 
StopBanque c'est simplement une réflexion, une proposition et une action collective.

 

Il faut retirer son argent 7 jours avant...

Notre démarche est Légale, Libérale, Pacifique, Laïque, Apolitique et non syndicalisée.

 

 

 

RETRAIT MASSIF D'ARGENT ET FERMETURE DES COMPTES EN BANQUE (ÉPARGNE) 

 

 

 

http://stopbanque.blogspot.com/

 

 

 

 

  Cantona veut braquer les banques le 7 décembre

Eric Cantona


a lancé un buzz sur le net en demandant à tout le monde de vider son compte en banque le 7 décembre prochain, afin de mettre à mal le système financier. « La révolution se fait par les banques. Pour parler de la révolution, on va pas prendre les armes, on va pas aller tuer des gens. Il y a une chose très simple à faire (...) Le système est bâti sur le pouvoir des banques. Donc il peut être détruit par les banques. Au lieu d'aller dans les rues faire des kilomètres (pour manifester), tu vas à la banque de ton village et tu retires ton argent. Et s'il y a 20 millions de personnes qui retirent leur argent, le système s'écroule: pas d'arme, pas de sang, rien du tout. A la Spaggiari », explique Eric Cantona dans une vidéo qui a été réalisée lors d’une interview avec Presse-Océan


http://www.foot01.com/media/cantona-veut-braquer-les-banques-le-7-decembre,63071

 

 

 

Colère d'eva contre les Banksters,

la vérité sur ces ennemis des peuples

 

 

 

 

                                                                                   http://infoguerilla.fr/?p=797

 

 

"Commençons un mouvement populaire à travers l'Union Européenne", proclame un manifestant Iralanais au micro de France-Infos, ce samedi, au moment même où je m'apprête à écrire ma colère contre les Grandes banques internationales (et contre DSK, à leur service, qui promeut aujourd'hui en Europe les mêmes politiques qui ont ruiné, hier, les pays du Sud) et à appeler à la résistance à l'intolérable. J'approfondirai tout cela bientôt, en attendant, voici ce cri :


 

                         http://downwithtyranny.blogspot.com/2009/03/banksters-using-taxpayer-funds-to-fight.html


 

 

Voilà l'ennemi des peuples !

Les Grandes Banques

ont déclaré la guerre à l'humanité

toute entière pour satisfaire

leur voracité sans fin !

Elles ont étendu leurs immense tentacules

sur la planète entière,

jusqu'à l'asphyxier !

Du monde entier montent les cris

des victimes écrasées, broyées,

asphyxiées ! Le rouleau compresseur,

orchestré par le FMI de Strauss-Kahn,

après avoir provoqué partout

ruines, misère, larmes,

a décidé de s'attaquer à l'Europe,

pour extorquer l'argent des citoyens,

pour les asservir, pour les contraindre

à accepter une pseudo

Gouvernance mondiale de salut !

Les spéculateurs,

les traders,

les actionnaires,

les dirigeants des Grandes Banques,

les Agences de notation,

se frottent les mains,

ils peuvent faire des erreurs,

ils peuvent racketter les peuples,

ils peuvent s'amuser à jouer

au casino financier,

tout leur est permis,

tout leur est pardonné,

impunité totale,

les peuples paieront

pour leurs fautes, leurs frasques,

leurs jeux criminels, leurs folies !

Immense transfert de la poche

des citoyens pressurés, exsangues,

vers les coffre-forts des requins

de la Finance !

 

banque de prêt

 

http://sos-crise.over-blog.com/article-greve-contre-les-banques-le-7-decembre-2010-retirons-notre-argent-59578657.html


Adieu le capitalisme d'entreprise

qui fournissait des emplois,

bonjour le capitalisme financier,

de surcroît spéculatif,

qui tue les emplois

et joue avec la vie des gens,

misant même sur les denrées de base,

provoquant famines et émeutes !

 

Le Capital a remplacé le travail,

le Marché impose sa tyrannie,

les peuples sont sacrifiés partout !

Alerte ! Le FMI à son service

débarque en Europe !

 

 

soldessarko.jpg

http://sos-crise.over-blog.com/article-greve-contre-les-banques-le-7-decembre-2010-retirons-notre-argent-59578657.html

 

Aux mains du plus dangereux

des prédateurs,

D. Strauss-Kahn,

le FMI prospère,

il a fait main-basse sur la planète,

au Sud comme au Nord,

il impose partout rigueur et austérité

aux peuples épuisés,

ils doivent payer toujours plus

alors qu'ils ont toujours moins,

juste pour engraisser

une bande d'hors-la-loi,

assez de racket planétaire

sur les vies humaines !


 

 

Laplote


Et maintenant les citoyens exsangues

plébiscitent DSK pour diriger

leur vie, après l'avoir confiée à

Celui qui actuellement détruit la France,

ils veulent l'offrir

à Celui qui, via le FMI,

impose une loi d'airain

sur l'Europe toute entière,

pour transférer les fonds publics

aux fonds privés,

pour racketter les citoyens

au profit de leurs ennemis,

les Grandes Banques

qui ont décidé de vampiriser,

de soumettre, de sacrifier l'humanité.


NOM-Capital-j.jpg

 

Les Grandes Banques ont déclaré

la guerre à l'Europe,

DSK orchestre le plus grand hold-up

de l'Histoire de l'humanité,

et voici que sondeurs et médias

le présentent comme un Sauveur,

un homme providentiel,

tandis que les socialistes

trahissent leur idéal

en appelant le pire ennemi des peuples

à l'aide, pour arracher le Pouvoir

à la Droite ! Mais de quelle

Gauche s'agit-il ? De la Gauche

de tous les reniements

et de toutes les trahisons ?

Les victimes vont-elles offrir

le pouvoir à leur bourreau ?

 

Le monde est-il tombé sur la tête ?

On honore les prédateurs, maintenant ?

 


http://sos-crise.over-blog.com

 

Les Irlandais ne voulaient pas de l'Europe,

les Décideurs qui se prétendent démocrates

la leur ont imposée,

et maintenant, on les oblige

à accepter le Plan qui signera leur mort ?

Moins d'emplois, moins d'allocations,

salaires amputés, impôts en hausse,

voilà le projet de DSK pour l'Irlande.

Et nous le voulons en France ?

 

Alerte ! Les Grandes Banques

ont fait main-basse

sur les peuples,

sur les pays,

sur l'Europe,

sur le monde,

après la Grèce jouet des spéculateurs

et des Agences de Notation,

voici la prospère Irlande

(avant d'entrer dans l'Europe

et de subir son joug)

qui tombe à son tour,

demain le Portugal, l'Espagne,

l'Italie, la France,

en coulisses le pan-germanisme

se frotte aussi les mains...

 

Alerte ! Les Grandes Banques et DSK

ont déclaré la guerre aux peuples

pour satisfaire

leurs appétits pantagruéliques,

eh bien, nous citoyens à notre tour

déclarons la guerre à DSK

et aux Grandes Banques,

nous avons le devoir

de ne pas accepter

l'holocauste planétaire qui se prépare !

 

 

C'est eux, ou c'est nous !

Eh bien, ce sera nous !

Dès le 7 décembre, attaquons

le Système cupide et assassin,

refusons de jouer le jeu

de la sur-consommation,

limitons nos besoins,

pensons au lieu de dépenser,

choisissons volontairement

la simplicité de vie,

et dans quelques jours,

retirons notre argent des Banques

même de dépôts,

autrefois il y avait une publicité

qui s'affichait partout:

"Votre argent nous intéresse",

ne leur offrons pas notre sueur,

nos vies,

refusons le racket de nos existences,

résistons à la mort programmée,

coulons le Système de l'intérieur !

 

Ils tremblent, les assassins,

en coulisses ils craignent ce jour fatal,

mais pour nous ce sera un jour de joie,

le premier vrai acte de résistance

à l'intolérable meurtre planétaire ! 

 

Comme les Irlandais,

appelons à la résistance de toute l'Europe,

grève générale comme au Portugal,

défis lancés aux banques,

nous vendrons chèrement notre peau

puisqu'ils ont signé notre arrêt de mort !

 

Il est temps de réclamer les têtes

de ceux qui ont décidé l'holocauste

planétaire,

il est temps de les offrir aux Tribunaux

pour qu'ils fassent justice

au nom des peuples sacrifiés

par des psychopathes jamais repus !

 

                                    http://sathyadas2.blogspot.com/2010/10/stop-banque-le-7-decembre-2010.html

 

Citoyens, aux actes,

le 7 décembre donnons le coup d'envoi

de la prise de la Bastille

des Grandes Banques,

des manifestations dans toute l'Europe,

et de la grève générale !

 

Montrons-leur qui nous sommes,

nous sommes les peuples,

opposés à ceux qui leur ont déclaré

une guerre sans merci

et sans fin,

puisque demain, les mêmes causes

produisant les mêmes effets,

et les racines du Mal

n'ayant pas été traitées,

on nous demandera encore

de nouveaux sacrifices

pour sauver les Banques

de leurs frauduleux risques de faillites !

 

 

                                                  http://www.unefois.be/portail/archives/384

 

 

Citoyens, notre jour arrive bientôt !

Celui de la colère européenne !

Le 7 décembre,

nous montrerons qui nous sommes,

jusqu'à ce que Justice soit faite !

En avant, camarades,

tous unis pour mettre en place

un monde nouveau,

vive la liberté,

vive l'égalité,

vive la fraternité !

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 


Partager cet article
Repost0
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 15:40
« Le Siècle » : Nicole Notat élue présidente PDF Imprimer Envoyer

Mercredi, 17 Novembre 2010 12:03

 

 

 

Après son ralliement au plan Juppé en 1995, Nicole Notat se retrouve propulsé dans le très oligarchique club Le Siècle. La trahison du peuple est vraiment une constante de ces élites.Une dépêche de l’AFP, unique organe de presse a avoir reçu le communiqué  de l’association « Le Siècle » mais heureusement reprise par Le Monde et Le Figaro, nous apprend que Nicole Notat, ancienne secrétaire générale de la CFDT, va succéder le 1er janvier 2011 à Denis Kessler comme présidente du club oligarchique très privé « Le Siècle », dont Nationspresse.info vous avait parlé en détail, il y a deux semaines.

Son conseil d’administration a également élu, autour de Nicole Notat,  deux vice-présidents, le politologue Olivier Duhamel et Henri Loyrette, président du musée du Louvre. Le trésorier est Marc Tessier, ancien président de France Télévisions, et le secrétaire général Etienne Lacour, directeur de la rédaction de la Société générale de presse.

Retour sur les trahisons de Nicole Notat :

 

 

 

 


Nicole Notat (Ex CFDT )

   

 

http://www.medias-france-libre.fr/index.php/chroniques/8-infomations-diverses/877-l-le-siecle-r-nicole-notat-elue-presidente.html

 

 


Partager cet article
Repost0
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 04:18

 

Jules Dufour

 

 

Les valeurs promues par l'Occident depuis des siècles reposent sur les fondements d'une conquête brutale et meurtrière d'une grande partie de territoires profondément marqués depuis des millénaires par les cultures des peuples autochtones et ce, sous toutes les latitudes. Ces valeurs ont été forgées ensuite par la recherche effrénée et insatiable des ressources naturelles des espaces terrestres et marins, par le maintien, par la force et la violence armée, de la main mise de ces gîtes de richesses ainsi que du contrôle des infrastructures de production et des marchés de consommation rentables pour les intérêts des métropoles et des monopoles.

Les dommages causés à l'environnement mondial et à l'humanité par cette conquête n'ont jamais fait l'objet d'un bilan exhaustif, car l'histoire a surtout eu comme objet de louanger les prouesses des conquérants et diabolisé la résistance. Des vestiges archéologiques possèdent encore quelques traces de cet énorme génocide et du pillage éhonté des ressources rendues alors disponibles, mais elles ont été vite effacées de la mémoire des hommes. En ce début de troisième millénaire rien n'a vraiment changé. Les valeurs sont les mêmes, les processus sont semblables à ceux du passé, mais les capacités de conquête et de destruction sont maintenant infiniment plus grandes. Aujourd'hui, la souffrance, la maladie, la faim et la mort sont le lot de milliards d'habitants causées par ce processus, tandis que quelques individus accumulent des milliards de dollars pour leur permettre de poursuivre leurs oeuvres de destruction (Graphseobourse. 2010). Des populations entières sont marginalisées, humiliées, trompées, torturées et assassinées avec la complicité de gouvernements nationaux et la passivité des tenants de la gouvernance mondiale.

Avec les hommes qui meurent et les sociétés qui sont transformées par le commerce international injuste et le système financier foncièrement corrompu meurent aussi la vérité, la beauté ainsi que l'authenticité des biens et des cultures patrimoniales ainsi que la diversité biologique et humaine. Ce scénario est de plus en plus celui qui préside aux destinées de l'humanité. Les derniers rapports publiés par les Nations Unies sur l'état du monde évoquent de plus en plus ouvertement cette réalité d'aujourd'hui.


I. LES VALEURS DE L'AVOIR ILLUSOIRE

Les valeurs occidentales se développent dans un environnement qui détruit la pensée, car tout devient illusions, mirages, instants provisoires d'appropriations et déceptions pour la majorité. Le rêve de vivre heureux ensemble a été remplacé par celui de devenir riche seul et pour y parvenir des millions d'individus détruisent leur santé mentale et physique, ce qui les conduit inexorablement à une mort prématurée dans la plus grande indifférence. Il y a ceux que l'on abandonne et il y a ceux qui se transforment en prédateurs serviles à la merci des plus forts. Dans ce contexte, il n'y a que des perdants et c'est toute l'humanité qui en souffre.

Les concepts dits de développement promus en Occident sont encore officiellement ceux qui se rattachent à l'accomplissement personnel de l'individu. Réussir c'est dominer les autres, c'est savoir exploiter les vertus de la compétition, c'est sortir du lot, c'est être glorifié sur toutes les tribunes. Les concepts d'autonomie, d'entraide, de coopération et de solidarité sont viciés par des processus où l'appat du gain immédiat devient l'objectif prépondérant. Tout à ce moment-là n'est qu'illusions; des États soit-disant démocratiques et contrôlés par une minorité de privilégiés; des conflits armés de longue durée justifiés par des médiamensonges (Collon, M., 2008); un endettement faramineux des économies nationales et des individus pour financer les sorties de crises financières et économiques au profit de milliardaires véreux et sans scrupule.

 

II. LE MODUS OPERANDI SUPRÊME

Le discours global dominant de l'Occident, celui que l'on doit respecter de la naissance à la mort, agit en profondeur dans l'inconscient des sociétés et des individus, c'est celui qui dicte la conduite à suivre pour faire en sorte que les valeurs occidentales puissent continuer de triompher et de dominer la pensée collective.

Pour y arriver un certain nombre de conditions et de moyens sont mis en oeuvre, sont déployés à l'échelle planétaire et leurs coûts de mise en place et de fonctionnement sont assumés par les victimes elles-mêmes que l'on a eu l'habitude de désigner comme les consommateurs ou les contribuables. En fait, les bourreaux ne fournissent même pas aux condamnés la corde qui garantit leur pendaison. Ces moyens tendent à monopoliser tout l'espace public mondial et ce sont les agences de la presse internationale et les réclames publicitaires des grandes sociétés ou entreprises transnationalisées qui exercent les fonctions vitales. C'est alors l'entrée en scène de l'industrie du marketing trompeur et de la désinformation sans oublier l'influence, à l'intérieur de ce processus, des puissants lobbys du système financier international.

Le credo primordial que ne cessent de propager les puissances impériales c'est celui de la légitimité de leur existence en tant que pouvoir suprême sur la destinée de tous les habitants de cette planète ou de leurs droits d'intervention omniprésente et permanente pour assurer la survie des uns qui collaborent et la mort des autres qui manifestent leur insubordination. Ces règles ont été définies et précisées, au cours des dernières années, à l'intérieur du concept de la guerre mondiale contre la terreur (http://fr.wikipedia.org/wiki/Terreur ).

Les décisions que prennent les grandes puissances sont les bonnes pour l'environnement économique global et donc pour le bien-être de l'humanité. Pourtant, les efforts pour combattre la pauvreté et la misère, au cours des cinquante dernières années, se sont soldés par un échec retentissant (Dufour, J., 2008). Ainsi, l'illusion maintenue de l'atteinte des objectifs du Millénaire pour le développement en est la parfaite illustration. Ces décisions, comprendre ici ces ordres, sont exécutées par les États nationaux dits démocratiques et malheur à ceux qui oseraient les défier ou obtempérer aux visées des plus forts. C'est le régime de facto d'une dictature mondiale que le système onusien est bien incapable de neutraliser étant lui-même contraint de collaborer.

Nous avons donc, d'une part, un harcèlement médiatique incessant faisant l'éloge des bonnes oeuvres des puissances impérialistes et d'autre part une condamnation des résistants correspondant aux États de l'«Axe du Mal» ou aux organisations terroristes ou désignées comme telles.

Essayons de renverser cette vision unipolaire du monde et regarder l'Occident de l'extérieur. Quel panorama s'offre alors au regard de la majorité des habitants de cette Planète ?

- Les pays les plus puissants sur le plan militaire sont riches en concentrant au-delà de 80% de la richesse collective tout en constituant moins de 20% de la population mondiale. C'est la proportion qui nous est tradionnellement exposée pour comprendre l'ampleur du phénomène des inégalités. Pour assurer cette concentration de la richesse les pays les plus nantis peuvent compter sur 65000 entreprises multinationales et 850 000 filiales oeuvrant comme des tentacules dans l'ensemble utile planétaire. Ainsi, grâce à cet arsenal économique, selon Combat, 2% de la population mondiale détiendrait la moitié de la richesse mondiale (Combat, 2007).

- La puissance des pays riches a été édifiée au détriment des pays les plus pauvres par des guerres d'invasion et d'occupation qui ont causé, au vingtième siècle seulement, plus de 142 millions de morts et, pour la période comprise entre 1945 et 2000 un total de 41 millions de personnes tuées ou assassinées, la très grande majorité provenant des pays pauvres  (Leitenberg, M., 2006). Ce qui confirme cette citation du philosophe Jean-Paul Sartre: «Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent» (http://www.yabiladi.com/forum/quand-riches-font-guerre-sont-1-2257764.html).

- Cette puissance se maintient par la pleine subordination des pays pauvres vis-à-vis des règles du commerce international dictées par les pays les plus riches et les plus puissants.

- L'accumulation de la richesse s'est faite au détriment de l'environnement global et par un gaspillage gigantesque des ressources vitales renouvelables et non renouvelables.

 

III. Les actions terroristes de l'Occident

Devant ces faits ne serait-il pas justifié et fort à propos de parler d'un SYSTÈME TERRORISTE MAJEUR ET SYSTÉMIQUE qui se traduit par des interventions visant à semer la division et la peur et à créer les conditions pour des actions armées qu'il serait bien difficile de ne pas considérer comme étant des actes terrorisants pour les populations civiles. Les nombreuses guerres fomentées, alimentées ou livrées directement par les forces impérialistes ont engendré un climat de terreur non seulement durant les opérations guerrières elles-mêmes, mais aussi au cours de longues périodes après la fin des hostilités. Des sociétés entières ont été traumatisées et les séquelles qu'elles ont subies sont profondes et durables. Les préparatifs de ces guerres, la production des armements et les décisions entourant leur déclenchement sont foncièrement des actions terroristes, car celles-ci ont pour objectif premier de tuer des êtres humains et on peut considérer que la mise à mort est l'acte le plus terrorisant qui puisse être. Les guerres d’occupation de l’Afghanistan et de l’Irak peuvent être qualifiées comme étant la parfaite manifestation d’un terrorisme pratiqué à l’échelle mondiale (Dufour, J., 2008).

Dans ce contexte, les plus grands producteurs et exportateurs d'armements dans le monde pourraient être placés sur la liste officielle des États terroristes. On retrouve ainsi en premier lieu les États-Unis, la Russie, la France, le Royaume-Uni, la Chine et Israël et puis les autres pays qui collaborent à cette industrie de la mort. Ces pays seraient-ils alors les plus grands protagonistes de la terreur qui envahit des régions entières de la planète? C'est exactement ce sentiment qui anime les peuples pauvres, opprimés et frappés par la guerre quand ils s'arrêtent un instant pour essayer de comprendre les ravages de la géopolitique internationale. Une injustice globalisée par un capitalisme destructeur et sans conscience, des gouvernements nationaux soumis aux puissances impérialistes, des pseudo-démocraties légitimisées par des systèmes électoraux fonctionnant souvent dans un environnement dominé par les règles du plus fort et la détérioration et la destruction des zones de vie des pays pauvres par la déforestation abusive, l'érosion accélérée des sols, la désertification galopante et la surpêche industrielle.


IV. Le renversement des tendances lourdes du discours global

La pratique du terrorisme est surtout l’apanage des grandes puissances qui le développent en augmentant les tensions intra et interétatiques et en incitant les autres nations à pratiquer elles-mêmes le terrorisme d’état: atteintes aux droits humains, érosion des libertés fondamentales par l’adoption de lois antiterroristes, mesures répressives dans le maintien de l’ordre public, montages de scénarios d’attaques terroristes pour attiser la peur collective et ainsi justifier le renforcement des mesures de surveillance et de contrôle des éléments progressistes de la société civile.

Il faut crier haut et fort et répéter que la plus grande menace qui pèse sur l’avenir de l’humanité ce n’est pas l’Iran, la Corée du Nord, la Syrie ou le Venezuela, mais bien ce système global que représentent les grandes puissances et leurs alliés les plus fidèles. Ces entités  n’hésitent pas à utiliser tous les subterfuges et à manipuler l’opinion publique mondiale pour arriver à leurs fins.

Si nous commençons tous à formuler un doute dans notre esprit sur la véracité ou l’exactitude des dépêches de la presse internationale et que nous apprenons à démasquer les nouvelles fallacieuses, il est permis de penser qu’il sera possible de «démoniser» ce système dominant et de mieux comprendre les intentions profondes du discours global pour ensuite apprendre à le remplacer par le discours de la coopération et de la solidarité entre les peuples. C’est dans le cadre des organismes de la société civile et dans des expériences de libération nationale que ce discours doit s’implanter pour ensuite se répandre dans toutes les sphères de l’activité humaine. C’est seulement à ce moment-là qu’il sera permis d’espérer des jours meilleurs pour l’humanité.


Conclusion

Il nous faut chercher le terrorisme là il est le plus menaçant et il n'y aucun doute qu'il réside dans la capacité destructrice considérable des puissances nucléarisées avec à leur tête les États-Unis d'Amérique, puis la Russie, la Chine, le Royaume Uni, la France et Israël. Tant que nous n’aurons pas compris cette réalité nous continuerons de vivre dans un climat de terreur.

Références 

AXE DU MAL: http://fr.wikipedia.org/wiki/Axe_du_Mal

CHOSSUDOVSKY, Michel. 2007. La «diabolisation» des musulmans et la bataille pour le pétrole. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM), le 7 janvier 2007. En ligne: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=4367

COLLON, Michel. 2008. Dix guerres, dix médiamensonges. Le 16 mai 2008. En ligne: http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-19638343.html

COMBAT. 2007. 2 % de la population détient la moitié de la richesse mondiale. Le 3 juin 2007. En ligne: http://www.blogg.org/blog-58550-billet-2_et_de_la_population_detient_la_moitie_de_la_richesse_mondiale-605810.html

CHE Guevara ONU 1964: http://www.youtube.com/watch?v=zRy2eBY-2hQ

DUFOUR, Jules. 2007. L'état de la pauvreté dans le monde: un bilan controversé. 50 ans de lutte contre la pauvreté dans le monde : Des efforts mitigés pour un échec retentissant. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM). Le 31 août 2007. En ligne: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=6529

DUFOUR, Jules. 2008. Les guerres d’occupation de l’Afghanistan et de l’Irak. Un bilan horrifiant de portée mondiale. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation. Le 22 juillet 2008. En ligne: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9645  

DUFOUR, Jules. 2009. Le grand réarmement planétaire. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM), le 5 mai 2009. En ligne: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=13499

DUFOUR, Jules. 2009. Hugo Chavez et l'opinion publique mondiale : Manipulation et stratagèmes des grandes puissances. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM). Le 7 septembre 2009. En ligne: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=15095

DUFOUR, Jules. 2009. Les États-Unis : la «puissance intelligente » au service de la guerre. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM). Le 4 novembre 2009. En ligne: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=15926

GRAPHSEOBOURSE. 2010. Classement des milliardaires 2010. Le 23 septembre 2010. En ligne: http://www.graphseo.net/le-classement-des-milliardaires-2010/  

GUERRE CONTRE LE TERRORISME: http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_contre_le_terrorisme  

LE COLLECTIF ÉCHEC À LA GUERRE. 2004. La guerre contre le terrorisme: une arme de destruction massive. Montréal. Mars 2004. 16 pages.

LEITENBERG, M. 2006. Deaths in Wars and Conflicts in the 20th Century. Cornell University, Peace Studies Program. Occasional Paper #29. 3nd ed. August 2006. 83 pages. En ligne: http://www.cissm.umd.edu/papers/files/deathswarsconflictsjune52006.pdf  

LEMOINE, Maurice. 2004. De la guerre coloniale au terrorisme d’État. Le Monde diplomatique. Novembre 2004. En ligne: http://www.monde-diplomatique.fr/2004/11/LEMOINE/11679

POLIQUIN, Carole. 1997. " TURBULENCES " ou « 24 heures dans le marché global «  un film–documentaire de CAROLE POLIQUIN, cinéaste québecoise. Pourquoi les riches deviennent-ils de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres?

SACRÉ, Pascal. 2010. L’hypocrisie des États Occidentaux face à l’Iran. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM). Le 11 octobre 2010. En ligne: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=21395

TERREUR: http://fr.wikipedia.org/wiki/Terreur  

VANHOVE, Daniel. 2010.  EUROPE: Chercher, encore et encore, pour tenter de comprendre. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM). Le 28 octobre 2010. En ligne: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=21658


 
Jules Dufour, Ph.D., est président de l'Association canadienne pour les Nations Unies (ACNU) /Section Saguenay-Lac-Saint-Jean, professeur émérite à l'Université du Québec à Chicoutimi,   membre du cercle universel des Ambassadeurs de la Paix, membre chevalier de l'Ordre national du Québec. Il est associé de recherche au CRM (Centre de recherche sur la Mondialisation).


Jules Dufour est un collaborateur régulier de Mondialisation.ca.  Articles de Jules Dufour publiés par Mondialisation.ca

 

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=21739

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 02:45

 

 

http://titchipiedreams.blog4ever.com/blog/lire-article-356689-1584829-les_chiffres_ridicules_du_terrorisme.html

 

Posted 01 nov 2010 — by ledbusqueurdebombes

Lire également cette récente interview du même expert à propos du dernier « message de Ben Laden ».


Lors d’une table ronde qui s’est tenue au Sénat le 29 janvier 2010 sur le thème « Où en est Al-Qaida », Alain Chouet (son site) - ancien directeur du Service de renseignement de sécurité à la DGSE – démystifie le concept « Al-Qaida » et dresse un tableau sans concession des réponses inadaptées et autres instrumentalisations faites par les pays occidentaux, sans pour autant dédouaner les dangers de l’extrémisme islamiste.


La vidéo que nous vous proposons est la version intégrale du discours d’Alain Chouet (la version originale d’une durée de 22 minutes est visualisable sur le site du Sénat).


Un discours passionnant et sans langue de bois qui se situe à des années-lumières du discours officiel sur le 11-Septembre et la « nébuleuse al-Qaida », que les médias relayent depuis bien trop de temps. Vous vouliez savoir ce que pensent nos « espions » d’al-Qaida? Accrochez-vous, les masques tombent.

 


Read More

 

 

http://infoguerilla.fr/?p=6170

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 05:43

L’amour et la pureté, voilà la bombe atomique d’Iran (Ahmadinjead)

L’amour et la pureté, voilà la bombe atomique d’Iran (Ahmadinjead)

« Les Occidentaux sont plus que quiconque conscients que nous ne voulons nullement la bombe atomique et que nous en disposons même pas. Nous n’avons pas besoin de la bombe H, puisque là où elle est véhiculée, notre culture, elle imprègne tout ; la bombe atomique de l’Iran est l’amour et la pureté, auxquels rien ne peut résister. », a affirmé le Président Ahmadinejad, en allusion à la campagne de désinformation des Occidentaux à propos du programme nucléaire civil iranien.

C’était dimanche soir 19 septembre, à New York, que le président iranien Mahmoud Ahmadinejad l’a déclaré devant les Iraniens résidant aux Etats-Unis. « Presque tout le monde est conscient aujourd’hui que deux courants, deux cultures, deux puissances et deux pays pèsent tout leur poids sur l’échiquier international : l’Iran et les Etats-Unis d’Amérique ; le genre d’interaction de ces deux puissances déterminera le sort du monde. Un de ces pays qu’est l’Amérique a son propre courant idéologique, culturel ainsi que son propre rhétorique politique ; il fait maintenant quelques décennies qu’elle s’impose sur la scène mondiale et qu’elle est sans rivale dans l’univers capitaliste, elle cristallise à elle seule toute la pensée occidentale. Aux antipodes de cette culture, se trouve l’Iran, qui est une culture, une conduite, une histoire et une civilisation, occupant une place élevée dans l’esprit des nations et des penseurs. », a expliqué le président Ahmadinejad.
Dans l’optique du Président, la culture et la pensée américaines sont par essence hégémoniques, voulant coûte que coûte faire main basse sur les capitaux et les ressources des autres. « Vous avez constaté vous-même ce qui s’est passé, au nom de la démocratie et la paix dans ce pays, combien de gens innocents y ont été décimés. Dès qu’ils [les Américains, ndtr] ont débarqué en Afghanistan, ils ont transféré les documents du pays notamment les études que les soviétiques avaient effectué sur les mines afghanes et ils les ont identifiées. », a rappelé le Président Ahmadinejad pour qui le discours de force est profondément ancré dans la culture américaine ; cette vision accorde le droit au plus fort. Il y a trente ans que les Américains font cavalier seul dans l’arène internationale ; et vous pouvez constater le résultat de leur domination ; ce qui se passe en Afghanistan ou en Irak en est un exemple manifeste. Ils ont dit qu’ils voulaient offrir liberté et démocratie au peuple irakien, mais leur bilan à lui seul est bien éloquent : un nombre incommensurable de tués et de blessés, des infrastructures totalement détruits.
« Aux antipodes se trouve la culture, la pensée et la méthode de l’Iran, qui a la compétence de gérer le monde. Nombreux sont maintenant les hommes politiques qui s’interrogent sur l’histoire d’Iran et ses antécédents, qui sont curieux de mieux connaître la culture et la civilisation iraniennes. », a fait remarquer le Président. En référence aux figures de proue de la culture et de la civilisation iraniennes dont Abu Reyhan, Avicenne, Hafez, Saadi, Ferdowsi… le président a souligné : la nation iranienne a depuis les temps immémoriaux, été connue pour sa riche culture. Les Iraniens ont toujours été en quête de la paix, de l’amitié et de l’équité. Ils n’ont voulu que le bien d’autrui et ils n’ont jamais cherché à se poser en les maîtres du monde ou à piller les richesses des autres.
Le programme nucléaire iranien à vocation pacifique cible de la campagne de désinformation des Occidentaux était un autre axe du discours présidentiel. « Ils savent mieux que quiconque que nous ne cherchons pas la bombe atomique et que nous ne disposons pas de telles armes. Nous n’avons pas besoin de la bombe atomique ; notre bombe H, ce sont les Iraniens qui là où ils vont, ils influent au travers leur culture, sur le monde. Pureté et amour, voilà la bombe atomique de l’Iran, qui là où elle se rend, rien ne lui résiste, elle désamorce toute bombe atomique. », a réitéré le Président Ahmadinejad avant d’insister (dixit) « La tâche de la nation iranienne est lourde ».
« Le monde dans son actuelle situation, devra changer. Quant à l’Iran, il joue un rôle de premier plan dans ce changement-clé. », a assuré le président.


Mardi 21 Septembre 2010


http://french.irib.ir http://french.irib.ir


Furl

http://www.alterinfo.net/L-amour-et-la-purete-voila-la-bombe-atomique-d-Iran-Ahmadinjead_a50036.html

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 11:32

 Djamelito   Lundi 13 Septembre 2010
La Vérité sur Hugo CHAVEZ  

 

La Vérité sur Hugo CHAVEZ


Face à la calomnie médiatique :

Les manipulations et l’acharnement contre le Venezuela qu’on voit tous les jours dans la boîte à caca (la télévision) c’est-à-dire par les Médias-Mensonges-Manipulateurs-Collabos tiennent simplement au fait que ce pays dérange les «forces du mal» c'est-à-dire l'empire impérialiste et capitaliste…

 
Si le gouvernement qu’il dirige fait l’objet de tant d’attaques et d’acharnements c’est uniquement à cause de l’expérience remarquable qui s’y déroule, soutenue par une large majorité des vénézuéliens. Cette expérience dérange tous ceux qui veulent perpétuer la spoliation de l’Amérique du Sud. En d’autres termes, c’est l’engagement et la vison du gouvernement du président Hugo Chavez en vers son peuple et ceux du Sud, pour un autre monde possible qui sont ici ciblés. Les faits suivants en témoignent :


- L’éradication de l’analphabétisme (« Mission Robinson »), au bout de deux ans avec la méthode cubaine « Yo, si puédo ».


- Permettre aux adultes de poursuivre gratuitement leurs études : « Mission Ribas », pour le secondaire. « Mission Sucre », pour l’Université.


- Au plan de la santé-médecine, « l’opération Miracle » a permis à des milliers de vénézuéliens démunis de bénéficier gratuitement d’une opération de la cataracte, avec l’assistance de la coopération médicale cubaine.


- L’octroi d’une pension de retraite à toutes les personnes âgées de 60 ans, anciens salariés ou non, grâce aux ressources tirées du pétrole.

 
- (...)

 
S’agissant du Sud, L’Accord Bolivarienne des Amériques, la Banque du Sud (ALBA), Télé Sud, Pétro Caraïbes, le Sommet Afrique/Amérique Latine ainsi que le Festival Culturel avec les Peuples d’Afrique, sont autant de réalisations auxquelles le Venezuela a grandement contribué, dans le cadre de la coopération Sud-Sud. Ce qui constitue une rupture avec cette veille coopération de type néocoloniale, « Nord-Sud ».

Voila les raisons, les motivations profondes qui donnent des sueurs froides aux gourous de la haute finance internationale des places boursières de Wall Street, de la City de Londres, Bonn, Tokyo et autres. Mais il ne fait aucun doute que le peuple et le gouvernement du Venezuela, viendront à bout de tous leurs ennemis et de toutes les forces réactionnaires…
 

C’est notre Devoir de soutenir Hugo Chavez ! Longue Vie à Hugo Chavez !

DJAMELITO

http://djamelitoinfo.blogspot.com


Lundi 13 Septembre 2010

 

 

 

______________________________________________________________________

 

 

 

Auteur : Théophraste R. - Source : Le Grand Soir

Dans le dénigrement systématique, le mensonge, la haine, contre la « révolution bolivarienne » au Venezuela et le président HUGO CHAVEZ, satanisé par Washington.... il est difficile de faire plus que le quotidien socialiste espagnol « El Pais » et notre champion de l’objectivité : « Le Monde » et son inimitable Pablo P.Paranagua.


On vote pour des législatives au Venezuela le 26 septembre. Depuis des mois, le matraquage médiatique annonçait Chavez battu : insécurité, pénuries, violence, trafic de drogue, risque de guerre avec la Colombie, censure... Le peuple en avait marre ! Et voilà que dans un édito du 28 août, « El Pais » devance le camouflet et le déshonneur...


Il écrit, dans un océan de mauvaise foi (risque de fraude, « croissante colonisation des médias pour faire obstacle à la campagne de l’opposition », etc.) que « l’appui populaire à Chavez est très large ».


Tiens, tiens, on le croyait politiquement moribond ! L’édito concède aussi « l’amélioration du niveau de vie de la plus grande partie de la population ». Peut-on en dire autant à propos de la France et de l’Espagne zapatériste ?


Chavez est vraiment un sacré dictateur qui affame son peuple ! Il est grand temps que le peuple vénézuélien, instruit par les médias d’opposition (plus de 80% du spectre) et par la bienpensance occidentale, ouvre les yeux ! Sinon, que restera-t-il à ces médias : changer de peuple ?


Théophraste R. (legrandsoir.info).


PS. Je ne sais pas pourquoi, Hugo Chavez me fait penser à une chanson estudiantine dont le couplet dit « Non, non, non Saint Eloi n’est pas mort… » et dont le refrain me renvoie à « Quand je pense à Fernande » de Georges Brassens.

 

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=15761

Partager cet article
Repost0
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 03:15

Pour justifier la guerre impérialiste de domination et de prédation contre l'Iran, le Liban, la Syrie, etc, l'Occident commence à présenter le Hezbollah comme responsable de la mort de Hariri, après avoir, en son temps, prétendu que la Syrie était derrière ce crime, afin de l'écarter du Liban et de tenir mieux à sa merci ce pays. 

Il est évident que comme d'habitude, Israël (et ses alliés anglo-saxons) est à l'origine de cet événement. Eva R-sistons aux médiamensonges...

 

 


Press TV, 9 août 2010


     Le chef du Hezbollah Seyyed Hassan Nasrallah a présenté des indices prouvant qu’Israël orchestré l'assassinat de l'ancien premier ministre libanais Rafic Hariri.


     Lundi soir, lors d'une conférence de presse à Beyrouth, le secrétaire général du mouvement de résistance libanais a présenté des séquences vidéo capturées par des drones israéliens, ainsi que des aveux enregistrés de de la cinquième colonne israélienne corroborant que le 14 février 2005, l’assassinat de Hariri dans la capitale a été exécuté sur ordre de Tel Aviv.
[Ndt : La TV France24 a parlé de cette affaire en se gaussant. Elle a dit un truc du genre : comme si on pouvait appeler ça des preuves.]


     Le réseau libanais Al-Manar a diffusé le discours et incorporé les éléments de preuve montrant la séquence d’images interceptée de la maison de M. Hariri dans la période qui a précédé l'attentat à la voiture piégée qui a coûté la vie à 22 autres personnes.


     Le réseau a montré les vidéos prises par des drones, qui surveillaient l'itinéraire qu’Hariri avait habitude de prendre chaque jour.


     Les rapports du ministère libanais de la Défense montrent des avions de guerre et des avions de reconnaissance israéliens survolant le quartier le jour où Hariri a été assassiné, a déclaré Nasrallah.


     Al-Manar a aussi diffusé une séquence montrant des agents secrets israéliens avouant leur rôle dans l'assassinat.


     Ahmad Hussein Nasrallah, l’un des agents israéliens, « avait donné de faux renseignements à l'ancien premier ministre Rafic Hariri par l’intermédiaire de quelqu'un qui travaillait avec lui dans le domaine de la sécurité, » a déclaré le speaker d’Al-Manar qui a ajouté : « Il a dit que le Hezbollah voulait assassiner Rafic Hariri. »


     Al-Manar a montré ensuite l'agent avouant la ruse.


     La Syrie a été accusée d'être derrière le complot visant à assassiner Hariri, ce qui a sapé les liens ténus entre Damas et Beyrouth et a finalement conduit au retrait des troupes syriennes du Liban.


     Le chef du Hezbollah a déclaré qu’Ahmed Nasrallah avait cherché à effrayer le premier ministre libanais défunt avec des allégations faisant partie d'un vaste complot visant à chasser la Syrie du Liban.


     Il a poursuivi en disant que l'assassinat visait à déclencher une guerre sectaire et religieuse au Liban, et a ajouté que, si le machin* de l'Organisation des Nations Unies qui enquête sur l'affaire ne tient pas compte des nouveaux éléments de preuve, ça montrera que l'enquête est politisée.


     Nasrallah avait dit le mois dernier avoir été informé par le fils et successeur du leader mort, Saad Hariri, que le machin* spécial pour le Liban « accusera certains membres indisciplinés [du Hezbollah]. »
[* Ndt : Je me suis permis d’exprimer l’idée gaullienne exacte du chef du Hezbollah, qui a dit poliment tribunal.]


     Il a rejeté cette allégation et a averti que le complot faisait partie d'un « projet dangereux qui vise la résistance. »


     Le machin de l’ONU devrait annoncer ses conclusions avant la fin de l'année.



Original : www.presstv.ir/detail.aspx?id=138064&sectionid=351020203
Traduction copyleft de Pétrus Lombard

 

 

http://www.alterinfo.net/Assassinat-de-Rafic-Hariri-Le-Hezbollah-demasque-les-tueurs-a-gages-israeliens_a48920.html

 

 

Lire aussi :

 

http://www.alterinfo.net/Etats-Unis-et-Iran-A-deux-doigts-de-la-guerre_a48933.html

 

 

Extraits.  

 

Premièrement : la décision du Tribunal international spécial pour le Liban sur l’assassinat de Rafic Hariri sera rendue publique le mois prochain. Des fuites suggèrent que le Hezbollah sera accusé d’être impliqué. Son dirigeant Sayyed Hassan Nasrallah a déjà insisté sur le fait qu’il ne tiendrait pas compte des accusations, expliquant que le Tribunal était politisé, et que les preuves ont été fabriquées. Cela signifie qu’une position peut être prise au niveau international pour condamner le Hezbollah, donnant ainsi un feu vert à une agression israélienne contre lui.

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 23:34
Les Médias s'extasiaient sur la présence de Carla sur le tournage d'un film de Woody Allen. La réalité est toute autre... eva R-sistons
Regardez Carla Bruni et Owen Wilson sur le tournage de Woody Allen... qui tourne à la mascarade !

jeu juil 29 14:26 Par Pure People

 

 

Ce qui s'annonçait comme une première expérience fascinante, passionnante et enrichissante pour Carla Bruni, est un peu en train de tourner au gros coup de pub et à... la mascarade !

En effet, notre charmante première dame, qui fait actuellement ses débuts au cinéma dans le nouveau film de Woody Allen - Minuit à Paris, qui se tourne dans la capitale française tout l'été (voir les photos ici et la vidéo ici) -, s'est mise toute seule dans une sacrée galère en acceptant la proposition du cinéaste new-yorkais.

Alors qu'elle est chanteuse reconnue, compositrice appréciée, qu'elle a été l'un des dix plus grands top models du monde, mais pourquoi avait-elle besoin d'un nouveau challenge ? Car n'est pas actrice qui veut, et visiblement, notre première dame n'a pas le don.

Pour preuve, et même si l'on sait que Woody Allen est perfectionniste et qu'il est très exigeant avec ses acteurs, Carla Bruni a dû refaire pas moins de 32 prises d'une même scène, dans laquelle elle n'a pourtant qu'à marcher dans la rue une baguette à la main. Une anecdote qui a beaucoup fait rire tous nos confrères de la presse anglaise, qui se déchaînent ce matin dans les journaux et sur internet.

Et que dire de la présence de Nicolas Sarkozy sur le tournage ? Entre l'affaire Bettencourt et les dommages collatéraux que cela provoque dans son gouvernement, la crise économique, la réforme des retraites, la baisse du pouvoir d'achat, etc... notre président a pourtant tenu a être sur place, vers 2 heures du matin - alors qu'il avait un conseil des ministres le lendemain... -, dans la nuit de mardi à mercredi, restant deux heures sur le plateau à regarder sa belle enchaîner les mêmes prises et allant saluer le cinéaste new-yorkais qui semblait, pour sa part, vouloir travailler dans plus de calme... pour ce qui s'annonce être une drôle de mascarade. Déjà il y a les gardes du corps de Carla auxquels sont venus s'ajouter ceux du président. C'est pas un peu du grand n'importe quoi ? Hier soir Gad Elmaleh... lire la suite de l'article sur purepeople.com

 

http://fr.movies.yahoo.com/blog-cinema/article/7903/

 

__________________________________________________________________________________________

 

 

 

Les débuts pas du tout prometteurs de Carla Bruni comme actrice

 

 

C'est un fait d'été qui en dit long...

Carla Bruni est en tournage à Paris dans un film de Woody Allen: Midnight in Paris.

Elle y incarne le rôle d'une directrice de musée. Il s'agit d'un petit rôle. Woody Allen a eu du nez. Carla Bruni est une immense célébrité dans le monde anglosaxon. Son nom sur l'affiche peut doper le succès commercial du film.

Hier, a eu lieu sa première scène. Et cela s'est déroulé en toute discrétion...

Journalistes français et étrangers ainsi que de nombreux badauds se pressaient à proximité du lieu du tournage, une rue en plein Paris, fermée pour l'occasion. Comme cette vidéo d'une télé anglaise en parle: 

 

 


Carla Bruni has small role in Woody Allen movie
Uploaded by itnnews. - News videos hot off the press.

  

Le métier d'actrice n'est pas facile. Woody Allen a donc donné ses consignes. Carla sort d'une boulangerie avec deux baguettes de pain puis rejoint sur le trottoir l'acteur Owen Wilson avec lequel elle marche tout en discutant. Cette scène dure trente secondes.

Pas bien difficile non? Pas de texte alambiqué à dire, pas de transport d'émotion particulier, pas de cris, de pleurs ou de rires simulés à faire, encore moins de cascades.

Cela devait se passer comme une lettre à la poste. Mieux: comme un télégramme ou un SMS!

Eh bien non! Il a fallu cinq heures à Woody Allen pour tourner cette scène. Oui, vous avez bien lu cinq heures et 35 prises. Comme pour une cascade en plein combat dans Pirates des Caraïbes! Vous imaginez ce pauvre Woody Allen en train dire "Moteur", "ça tourne!", "Action" avant de se raviser, donner ses conseils, expliquer. Tout ça 35 fois! IL est vrai que le réalisateur new-yorkais est très perfectionniste..

 

 Je vois vos lèvres brûler d'impatience à oser certaines questions délicates.

Que s'est-il passé? Pourquoi tant de temps? Serait-elle si cruche?

Il y a trois explications. D'abord Carla Bruni est une star très populaire. Il parait que c'était le bordel à proximité du tournage. Elle était entourée de gardes du corps..

Et puis, il y a eu l'apparition du mari à deux heures du matin venu voir pourquoi sa femme n'était pas encore rentrée à une heure aussi tardive.

Depuis, qu'il a vu l'épisode des Simpson où Carla et lui sont proprement caricaturés, il a quelques inquiétudes.

Sauf, que quand le mari de la star se déplace, une nuée de gardes du corps l'accompagne et s'ajoute à ceux de la première dame. 

 

 

La dernière explication est la plus révélatrice. Si Carla Bruni n'a pas réussi ses prises, c'est parce qu'elle n'arrive pas à quitter la caméra des yeux. Or, si c'est recommandé quand on passe à la télé ou si on pose avec son mari pour le journal télévisé ou encore si on défile sur un podium de haute-couture, au cinéma, hormis certaines situations précises, fixer la caméra des yeux, c'est carrément à chier.

Elle ne pouvait pas s'en empêcher parait-il. Et Woody Allen était au bord de la crise de nerfs.

Au bout de cinq heures, à la 35ème prise, contente d'avoir réussi mais sans doute vexée, elle est partie se réfugier dans les bras de son mari...

 

 

Vous pourrez apprécier d'autres photos ICI


Auteur : Milton Dassier - Source : Milton Dassier sur l'actu

 

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=14608

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2010 3 28 /07 /juillet /2010 04:40
Osama ben Laden en 1997 lors d'un entretien avec un journaliste pakistanais.  Wikipedia

 

 

Al-Qaïda au Maghreb, c’est le nouveau nom du GSPC qui était lui-même le nouveau nom du GIA. Il y a des preuves comme quoi ce groupe est manipulé par les services secrets français. Tout ce que fait Al-Qaïda au Maghreb est par conséquent commandité par les Services Secrets français !


Comme il y a des vidéos indispensables; pour les preuves, je vous renvoie directement ici :


http://mai68.org/spip/spip.php?article1372

 

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=14553

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2010 6 24 /07 /juillet /2010 00:52


Au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, les Etats- Unis ont lancé leur guerre contre le terrorisme. L’objectif étant de démanteler Al Qaïda et d’arrêter son leader Oussama Ben Laden. Cette guerre n’a, à ce jour, pas encore obtenu les résultats annoncés au départ. Ben Laden court toujours et Al Qaïda sévit sans discontinuer. Webster Tarpley, historien, journaliste d’investigation sur les réseaux terroristes, a eu à mener par le passé l’enquête sur l’assassinat d’Aldo Moro, à la demande de parlementaires italiens. L’auteur écrit dans son livre « La terreur fabriquée made in USA » qu’Al Qaïda est un outil de déstabilisation.

 

Le Courrier d Algérie : Vous dites qu’El Qaïda et son chef Ben Laden n’auraient pas existé si les Etats-Unis ne les avaient pas créés pour les utiliser contre la Russie en Afghanistan et continuent de les soutenir à ce jour ?

Webster Tarpley : Oui, c’est cela. Al Qaïda a été créée pendant la guerre d’Afghanistan pour monter une guerre armée contre les Soviétiques. Le fondateur d’Al Qaïda n’est autre que ce «petit bonhomme» qui est aujourd’hui ministre de la Défense, Robert Gate. Il était, à cette époque, le numéro deux ou trois de la CIA, il a écrit dans ses mémoires que je cite dans mon livre : «Nous avons pensé à créer une légion arabe contre les Soviétiques.» Si on suit l’histoire d’Al Qaïda, on trouve que cette organisation attaque toujours par principe les ennemis des Etats-Unis. Si une nation est visée par Washington, elle va aussi subir les attaques d’El Qaïda. Par exemple : aujourd’hui, les Etats-Unis sont en train de déstabiliser le Pakistan. Dick Cheney s’est rendu à Islamabad et a demandé à Musharaf de s’associer à la nouvelle guerre que les Etats-Unis planifient contre l’Iran. Musharaf a dit non. Actuellement, la déstabilisation est en plein processus ; le relais est pris par Ben Laden qui déclare la guerre au Pakistan. Les Etats-Unis veulent à tout prix déclencher une guerre contre l’Iran ; Musharaf a eu le mérite de dire non à Cheney !! Après cela, le New York Times a commencé à publier tout de suite après les noms des généraux parmi lesquels il serait susceptible de choisir un nouveau président pour le Pakistan.

Dans votre livre «La terreur fabriquée made in USA», vous citez un ancien officier du MI5 ? Vous dites que Sheller a déclaré à des journalistes que les services secrets britanniques avaient financé la tentative d’assassinat contre El Kadhafi ?

David Sheller qui était un officier du contre -espionnage britannique du MI5 a observé que les services secrets britanniques étaient en train de donner 100 000 livres sterling à Al Qaïda pour assassiner le président Al Kadhafi, et offrir ainsi le prétexte à l’invasion anglo-américaine de ce pays afin de s’emparer de son pétrole. C’est toujours la même chose qui se passe, le même scénario. Si vous trouvez maintenant en Algérie Al Qaïda, cela indique une volonté de déstabilisation contre votre pays. Il y a aussi le fait qu’au moment où un chef de gouvernement dit : «Je veux me libérer de l’hégémonie du dollar, je ne veux pas de dollars, je veux me faire payer en euro, en yen etc.. Il va être défini comme terroriste, cela s’est déjà passé : vous avez l’exemple de Poutine qui était le pôle de résistance contre les Etats-Unis. Poutine voulait vendre son blé et son pétrole en rouble, résultat : il a été l’objet d’une violente campagne de propagande, même chose avec le président Chavez au Venezuela, ce dernier a cherché à remplacer le dollar dans son pays et à avoir des accords avec Cuba. Il a été catalogué comme terroriste. Il est même défini, lui le catholique de l’Amérique du Sud, comme étant un suppôt d’Al Qaïda.

Vous dites également que Ben Laden n’aurait pas survécu bien longtemps sans ses protecteurs et un vaste réseau de soutien. Qui sont ses protecteurs ?

L’avocat légal de Ben Laden c’était Madeleine Allbright, qui était alors la secrétaire d’Etat US. Les Soudanais voulaient, à cette époque, livrer Ben Laden à l’Administration américaine directement, et madame Albright a refusé cette opération, disant que c’était impossible, car il n’y a pas d’accusation contre lui. De plus, le président de l’association des amis de Ben Laden, c’est Michael Shayer de la CIA et le valet personnel de Ben Laden, c’est le sergent Ali Mohamed qui était dans l’armée égyptienne, devenu ensuite membre des forces spéciales des Etats-Unis en Caroline du Nord. En tout cas, pour moi Al Qaïda est une véritable machination destinée à déstabiliser les régimes récalcitrants. Vous trouverez des détails appuyés de noms et de lieux dans mon livre «La terreur fabriquée made in USA».

 

Propos recueillis par Meriem Abdou pour le Courrier d’Algérie

 

http://mecanopolis.wordpress.com/2008/06/23/robert-gates-serait-le-fondateur-dal-qaeda/

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 23:32

 

http://www.marianne2.fr/sarkofrance/photo/922362-1092506.jpg?v=1279051640
20 mensonges pour 65 minutes d'interview
Ne croyez pas Nicolas Sarkozy quand il explique qu'il va travailler «tout l'été» avec François Fillon et Eric Woerth pour discuter et peaufiner la réforme des retraites. Il part ce soir en vacances. L'an dernier déjà, il s'était accordé 5 semaines de congés.


Lundi soir, la prestation télévisuelle de Nicolas Sarkozy n'a réservé que deux surprises : Eric Woerth va démissionner de ses fonctions de trésorier de l'UMP, une preuve supplémentaire, s'il en est, que la polémique de ces dernières semaines a porté ses fruits. Autre sujet, Sarkozy a promis la création, dès la rentrée prochaine, d'établissements scolaires spécialisés pour «redresser» les collégiens et lycéens les plus dissipés voire violents.
Pour le reste, les propos furent prévisibles. Le chef a «évacué» l'affaire Woerth-Bettencourt-Sarkozy en une quinzaine de minutes. Il fut même surprenant de constater à quel point il n'a rien compris au problème de conflit d'intérêt. Il n'a pu s'empêcher de récupérer à son compte l'initiative d'évènements qui le dépassent, tels le départ de Joyandet de son gouvernement. Sans surprise non plus, il a réitéré que sa réforme des retraites irait à son terme, et qu'importe l'ampleur des manifestations le 7 septembre prochain. Pas un mot sur son revirement au sujet de l'âge de la retraite. Si Sarkozy n'a pas compris l'ampleur de la situation, c'est peut être parce qu'il ne connaît pas bien la réalité. Le nombre d'erreurs et de mensonges, incroyable pour une intervention télévisée soit-disant préparée depuis un mois, est stupéfiant.

Outre les réactions négatives, sauf à l'UMP et dans les colonnes du Figaro, certaines déclarations de Nicolas Sarkozy ont été rapidement démenties. Ainsi, Pierre-Alain Muet, économiste et député socialiste du Rhône, a détecté 10 mensonges, plus ou moins grossiers, dans les propos présidentiels. d'autres démentis sont venus de toutes part.

Voici donc la liste des 20 mensonges de Nicolas Sarkozy.

1. «La France est le pays qui travaille le moins.» C'est faux: les salariés français travaillent plus en moyenne 36,5 heures en 2008 par semaine, contre 34,6 heures en Allemagne, 34,5 heures au Danemark, 35,6 heures en Suède, 33,2 heures en Norvège, et 33,9 heures aux Etats-Unis.

2. «Les pays qui ont le plus réduit le chômage sont ceux qui ont augmenté le temps de travail». La réalité est ... inverse : Pierre-Alain Muet rappelle que «les pays qui ont le plus réduit leur temps de travail sont ceux qui ont le taux de chômage le plus faible. Les Pays-Bas (4,3 % en mai 2010) ; la Norvège (3,7 %), l'Allemagne (7,5 %), le Danemark (6 %) alors que le taux dechômage harmonisé approche 10 % en France

3. «Les 35 heures on détruit la compétitivité». Faux : elle s'est améliorée de 1997 à 2002. Le solde extérieur de la France est redevenu négatif ... depuis 2002.

4. «La France est le pays qui taxe le plus les hauts revenus». Faux à nouveau. Grâce aux niches fiscales et à la faible taxation des revenus du capital, le taux d'imposition des plus riches reste faible : «Il est de 25 % pour les 1 000 plus hauts revenus et tombe à moins de 20% pour les 10 plus hauts revenus» note le député Muet. Et le taux d'imposition de Mme Bettencourt est estimé à 20%. Pas plus.

5. «La France est le pays qui taxe le plus les entreprises.» Toujours faux. Le taux d'imposition des bénéfices des grosses PME (&gt;500 salariés) est d'environ 20%, et inférieur à 13 % pour les entreprises de plus de 2 000 salariés.

6. «Le bouclier fiscal évite de verser plus de 50 % de ce que l'on gagne à l'Etat.» C'est argument a été maintes fois démonté. le bouclier fiscal protège le patrimoine et la rente, pas le travail.

7. «Il existait avant mon élection des contribuables qui payaient 100% d'impôt. C'est-à-dire qu'ils gagnaient 1.000, ils payaient 1.000. » Ce mensonge est l'un des meilleurs, le plus grossier, le plus énorme. Personne, en France, ne paye 100% d'impôt. Lundi soir, David Pujadas n'a même pas relevé. Faut-il rappelé que la tranche la plus élevée de l'impôt sur le revenu est de ... 40% ?

8. «Le collectif Sauvons la recherche ne s'exprime plus, les chercheurs ne font plus grève». Evidemment, la réponse n'a pas tardé. L'arroseur de l'Elysée s'est fait copieusement arrosé. Le collectif Sauvons la recherche s'est fendu d'un communiqué intitulé: «Aujourd’hui en France quand des chercheurs font grève, seul le chef de l’Etat croit qu’ils travaillent ». Et il a rappelé que l'année 2009 écoulée «a été marquée par une grève dans les universités et organismes de recherche comme on n’en avait pas vu depuis 1968.» Depuis 2007, on recense 1600 mouvements de grèves dans la recherche. La dernière manifestation date ... du 1er juin dernier.

9. «En 1997, les socialistes allemands ont supprimé l'impôt sur la fortune en Allemagne». On appelera cela un mensonge par omission : Sarkozy oublie de préciser que les Allemands, socialistes ou pas, n'ont pas supprimé les droits de succession sur l'héritage. Surtout, Sarkozy attribue aux socialistes allemands la décision politique de supprimer leur ISF. Ce n'est pas tout à fait ça : après une décision de leur Cour constitutionnelle du 22 juin 1995, les Allemands ont renoncé à leur ISF. De surcroît, cette décision de la Cour a été invalidée par une autre décision de justice depuis.

10. «Le bouclier fiscal existe en Allemagne depuis plus de vingt ans». Sarkozy récidive. Il n'y a pas de bouclier fiscal en Allemagne. Le président français, qui paraît-il use de Facebook, pourrait-il prendre la peine de regarder sur le Net à quel point cette récidive mensongère finit par amuser la galerie ?

11. «En 2008, les socialistes espagnols ont supprimé l'impôt sur la fortune en Espagne.» José-Luis Zapatero a rétabli une forte imposition sur le patrimoine depuis mars dernier, crise oblige.

12. «Il n'y a aucune raison que l'Etat s'impose une gestion rigoureuse et que les collectivités territoriales, notamment les régions, continuent une politique d'augmentation du nombre de fonctionnaires: 34.000 chaque année depuis 10 ans à compétence constante». Ainsi Sarkozy voulait-il dénoncer l'inflation des budgets régionaux. Le socialiste Martin Malvy, porte-parole de l'Association des régions de France (ARF) lui a répondu : l'Etat a transféré 80 000 fonctionnaires aux Régions ces dernières années.

13. Pour le défendre, Nicolas Sarkozy a qualifié le procureur de Nanterre de «juge». C'est faux. Il est procureur. C'est d'ailleurs toute la différence. Un procureur dépend du parquet, c'est-à-dire du ministère de la Justice. Un juge est indépendant.

14. Le taux de chômage en France serait de 9,5%, et non pas de 10%. C'est faux. Il faut être précis, comme l'a rappelé Nicolas Sarkozy à David Pujadas. Le taux de chômage en France (Outre-mer comprise) est de 9,9% selon l'Insee.

15. Au début de son intervention, Sarkozy cite le «rapport extrêmement fouillé de l'inspection des finances» au sujet de l'éventuelle intervention d'Eric Woerth dans l'examen de la situation fiscale de Mme Bettencourt. Le rapport n'est pas de l'IGF mais de la seule responsabilité de son directeur, comme ce dernier le rappelle en préambule. De surcroît, il ne contient que 12 pages, et multiplie les précautions d'usage à cause du faible délai imparti à l'enquête (10 jours).

16. Aucune enquête sur les soupçons de conflit d'intérêt du couple Woerth ni sur le financement politique illégal n'a été conduite à ce jour.

17. A propos de la nomination des patrons de l'audiovisuel public, Sarkozy explique que ces nominations sont soumises à l'approbation des commissions culturelles du Sénat et de l'Assemblée Nationale. C'est faux.

18. «En 35 ans, jamais on ne m'a accusé de quoique que ce soit de sérieux.» Sarkozy oublie simplement le Karachigate, et ces accusations émanant de la police luxembourgeoise. Rien que ça.

19. Selon Nicolas Sarkozy, la prise en compte de la pénibilité dans sa réforme des retraites, serait «un droit nouveau». C'est faux. Le principe même des régimes spéciaux des cheminots, des mineurs, et d'un certain nombre de professions jugées physiquement éprouvantes était cette prise en compte de la pénibilité. Sarkozy, qui se félicite de les avoir abroger (ce qui est également partiellement faux, mais c'est un autre sujet), devrait s'en souvenir...

20. Lundi soir, Sarkozy s'indignait aussi qu'on le soupçonne d'être allé chercher des enveloppes d'espèces chez le couple Bettencourt. Effectivement, certaines enveloppes étaient directement portées au siège de l'UMP, sur instruction du trésorier Eric Woerth. Mais cela, c'est la révélation du jour. Malgré ses efforts, le Sarkogate continue.

Ces deux commissions ont un droit de veto, au 3 cinquièmes. Elles n'approuvent rien. Bien au contraire, un obstacle majeur (3/5èmes de vote) leur est imposé si elles veulent contester la décision du Chef. "Le stade ultime de la corruption"
Mardi, le Nouvel Observateur publiait en effet une nouvelle information relative au financement politique de la campagne Nicolas Sarkozy en 2007 : un mémo de Patrice de Maistre, daté du 29 septembre 2006, via la Fondation Bettencourt-Schueller, à André Bettencourt, qui demandait à son actionnaire de verser, avec son épouse Liliane, 30 000 euros au futur candidat dès septembre 2006. Le tout, en jonglant avec la loi. Cette dernière interdit à une personne physique de verser plus de 7 500 euros à un même parti politique, et plus de 4 500 euros à un candidat. Patrice de Maistre suggère à son patron (1) de profiter que Nicolas Sarkozy n'ait pas été déclaré officiellement candidat, et (2) de verser, avec son épouse, à deux associations politiques pour contourner le plafond de 7 500 euros. Au total, de Maistre demande à Bettencourt de verser 30 000 euros pour la campagne, dans 4 enveloppes séparées. Mieux, dans ce courrier, Patrice de Maistre explique qu'il fait suite à «la réunion avec Monsieur Eric Woerth, trésorier de l'UMP». Maistre précise : «Nous avons convenu avec Monsieur Woerth que vous pourriez faire déposer ces quatre chèques à son attention, à l'UMP, 55 rue de la Boétie, Paris 8ème

On savait, depuis le rapport du directeur de l'IGF publié dimanche, que Patrice de Maistre avait ses entrées auprès d'Eric Woerth, vu le nombre de visites personnelles répertoriées dans le document. On comprend aujourd'hui l'origine de ces faveurs.

L'affaire Woerth-Bettencourt se poursuit donc. Sarkozy avait peine à comprendre qu'on puisse s'inquiéter du conflit d'intérêt potentiel. Le conflit d'intérêt est pourtant «le stade ultime de la corruption» expliquait Séverine Tessier, porte-parole d'antiCor quelques heures avant l'intervention présidentielle. Sarkozy, lundi soir, fut bien en peine pour débattre du sujet. Il s'est abrité derrière de vieilles pratiques, et a annoncé la création d'une commission qui viserait non seulement les ministres mais aussi les parlementaires.

Cette dernière révélation sur 30 000 euros remis, légalement et en quatre enveloppes à l'UMP pour financer la campagne électorale de Sarkozy, n'était pas la seule information du moment.
La veille, pas moins de sept perquisitions concernant l'affaire Bettencourt et les soupçons d'évasion fiscale ont été menées sur ordre de Philippe Courroye. Faudrait-il rappeler, une fois de plus, que ces enquêtes n'existent que grâce aux révélations de ces dernières semaines ?

Autre information, Patrice de Maistre, selon l'Express, a bénéficié d'un don de 5 millions d'euros de Mme Bettencourt.

Et Mediapart, de son côté, revenait sur la fameuse Eva Ameil, banquière à la BNP qui a démenti avoir reçu un appel de Claire T., l'ex-comptable de Bettencourt mentionnant un éventuel financement politique illégal de la campagne de Sarkozy. Eva Ameil est «une super VRP pour le compte de BNP Paribas. Elle utilise son carnet d'adresses pour ramener vers la banque une clientèle sélecte et fortunée, qui préfère généralement des établissements bancaires plus discrets.» Voici donc le témoin à charge avancé contre l'ancienne comptable de Bettencourt. Qu'attend-t-on pour lancer une instruction judiciaire en bonne et due forme ? Philippe Courroye, dans une interview au Monde, jugeait toujours, lundi dernier, qu' «en l'état, il n'y a aucune raison technique, juridique ou procédurale pour ouvrir une information judiciaire.»

Le procureur de Nanterre a subi un échec : mardi matin, la cour d'appel de Versailles a rejeté son appel en urgence contre le supplément d'information ordonné le 1er juillet par le tribunal correctionnel dans le procès visant les dons de la milliardaire au photographe François-Marie Banier. Une magistrate indépendante, la juge Isabelle Prévost-Desprez,va ouvrir une seconde enquête, cette fois-ci sur la fortune de l'héritière de L'Oréal Liliane Bettencourt.

Mercredi, le Canard Echaîné et Marianne lançaient un nouveau scud contre l'honnête homme du ministère du Travail. Le maire de Chantilly, ministre du Travail et trésorier de l'UMP aurait bradé une parcelle de la forêt de Compiègne, contre l'avis de son collègue ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire.Cette propriété de l'Office National des Forêts, qui comprend également un hippodrome et un golf, a été cédé à la Société des courses de Compiègne. L'heureux acquéreur, Antoine Gilibert, est une proche connaissance d'Eric Woerth, dont la commune et l'hippodrome sont voisins.


Les affaires continuent. Il est temps de partir en vacances. Au Cap Nègre.

http://www.marianne2.fr/sarkofrance/Sarkozy-a-la-television-20-mensonges-4-enveloppes-et-un-parc_a127.html
Partager cet article
Repost0
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 17:46

 

banquiers-j.jpg

 

 

 

En quelques images, en quelques mots clairs,

toute la vérité, l'atroce réalité !


Origine des conflits,

manipulation des citoyens,

conflits et révolutions depuis la chute du Mur de Berlin,

la dislocation de la Yougoslavie,

Mer Caspienne, Mer Noire, Caucase,

Détroit d' Ormuz,

Soudan, Darfour, Somalie...

Bientôt l'anéantissement de l'Iran

comme avant lui de l'Irak !

Tous les pays doivent être soumis

à l'"Ordre" américain carnivore et assassin !

 

Voici la route... du pétrole !

 

A relayer PARTOUT !

Eva R-sistons à l'intolérable

 


 

TOUTE LE VERITE CACHEE DOIT ETRE DONNEE IMMEDIATEMENT A TOUS LES PEUPLES

http://img146.imageshack.us/img146/1980/axisofwarsuy7.swf

 

 


Partager cet article
Repost0
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 04:24
Partager cet article
Repost0
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 01:33
L’effarante machine à mentir

Festival de contre-vérités proférées par le chef de l’Etat devant un Pujadas amorphe

Annoncée dans notre billet consacré au volet bettencourtgate de l’intervention de Nicolas Sarkozy sur France 2 le 12 juillet, cette seconde partie propose un tour d’horizon du reste des sujets abordés, en forme de florilège de mensonges de la part du chef de l’Etat.

"Nicolas Sarkozy prétendait se livrer à un exercice de vérité ; nous dressons la liste de ses mensonges. Ils portent sur l’essentiel, le bilan de sa politique, la justice économique et sociale, l’avenir des pensions... Il ne se contente pas d’omissions, il travestit les réalités", synthétise ce matin L’Humanité. Durant l’émission, Sarkozy a laissé passer un lapsus terrible : "J’essaie de dire la vérité, en tout cas la mienne". Une distinction comme un aveu : la vérité de l’UMPiste en chef n’est pas la vérité tout court. Un constat somme toute flagrant à établir tant l’hôte de l’Elysée, qui aime à répéter : "on peut me reprocher beaucoup de choses, mais pas de mentir", est au contraire multirécidiviste du fait. 

Nomination dans l’audiovisuel public : le déni constant

eb

Le journaliste Médias du Point, Emmanuel Berretta, commente ainsi l’affirmation de Sarkozy que la majorité seule ne peut pas obtenir la nomination des présidents de l’audiovisuel public, donc qu’elle a besoin d’un consensus avec l’opposition, ce qui est totalement faux : "Chose incroyable : Nicolas Sarkozy a commis pour la troisième fois une erreur dans la compréhension de sa propre loi audiovisuelle du 5 mars 2009. Le Président confond droit de veto aux 3/5es des commissions compétentes des deux assemblées - ce qui est le dispositif en vigueur - et approbation aux 3/5es. Évidemment, ça change tout ! Dans le dispositif actuel, l’opposition parlementaire ne peut révoquer le choix du Président que si une partie de la majorité présidentielle se rallie à elle. Hypothèse par définition improbable, mais ce n’est pas ce que dit Nicolas Sarkozy... Et ce n’est pas la première fois qu’il se trompe. Dès la réception du rapport Copé, à l’Élysée, le 25 juin 2008, le chef de l’État prend tout le monde par surprise en annonçant qu’il nommera lui-même les PDG de l’audiovisuel. Dans son discours, il ajoute aussitôt deux contrepoids : l’avis conforme du CSA et l’approbation des commissions compétentes des deux assemblées aux 3/5es. Les journalistes découvrent dans la version écrite du discours qu’il s’agit, en fait, d’un droit de veto aux 3/5es. L’Élysée indique que c’est la version écrite qui fait foi. Une erreur dans un discours lu, ça arrive à tout le monde. Passe encore. Mais quelques semaines plus tard, interrogé par Laurence Ferrari et David Pujadas, il commet la même erreur. Incompréhensible. Et rebelote lundi soir. Si bien que toutes les fois où il a publiquement expliqué le dispositif de la loi audiovisuelle, le Président s’est trompé. Peut-on encore parler de lapsus ? Interrogé par Le Point.fr, Franck Louvrier botte en touche : "Je ne sais pas, je n’ai jamais eu cette conversation avec lui. Je lui poserai la question." On est impatient de connaître la réponse." Il s’est trompé ? Il se moque du monde, oui ! Les nominations dans l’audiovisuel public sont entièrement le fait du prince, les commissions de l’Assemblée nationale, aux mains sarkozystes, n’étant que des chambres d’enregistrement de son choix. Et quand on le lui objecte, à chaque fois comme le souligne Berretta, il ment ! Nous ne l’avions noté que mentalement en visionnant l’émission, mais @rrêt sur images a relevé le dialogue suivant, très exactement retranscrit : "Il faut trois-cinquièmes de majorité sur un veto !", remarque justement David Pujadas. Réponse de Sarkozy : "Et alors, la majorité toute seule ne peut pas l’avoir ! Et ça oblige le président à trouver une personne de qualité." Bien sûr que si, la majorité seule peut l’avoir, il suffit que 40% des membres des Commissions approuvent ! Pujadas, amorphe, ne relèvera pas.

Impôts : le grand n’importe quoi

pam

"La France est le pays qui taxe le plus les hauts revenus", prétend Sarkozy. "Faux !, lui rétorque SarkofranceGrâce aux niches fiscales et à la faible taxation des revenus du capital, le taux d’imposition des plus riches reste faible : « Il est de 25% pour les 1 000 plus hauts revenus et tombe à moins de 20% pour les 10 plus hauts revenus » note le député Muet" (Pierre-Alain Muet, économiste et député socialiste du Rhône). L’excellent Jean-François Couvrat dément lui aussi l’affirmation sur son blog Déchiffrages : "le seul autre pays européen disposant encore d’un bouclier fiscal, le Danemark, met la barre plus haut qu’en France : la somme des impôts sur le revenu et des taxes locales peut y atteindre 59% du revenu." Troisième réfutation, celle de NetPME, le site des "ressources pour créateurs et chefs d’entreprises", filiale de Manche Atlantique Presse, dont l’article La fiscalité des entreprises : la France est-elle compétitive ? publie un tableau des critères d’attractivité de dix pays européens et fait figurer la rubrique "Fiscalité des personnes : taux d’imposition des hauts revenus (cas d’un célibataire sans enfant)" : la France s’y classe quatrième !

"Il existait avant mon élection des contribuables qui payaient 100% d’impôt. C’est-à-dire qu’ils gagnaient 1 000, ils payaient 1 000", affabule le chef de l’Etat. "Ce mensonge est l’un des meilleurs, le plus grossier, le plus énorme, commenteSarkofrancePersonne, en France, ne paye 100% d’impôt. Lundi soir, David Pujadas n’a même pas relevé. Faut-il rappelé que la tranche la plus élevée de l’impôt sur le revenu est de ... 40% ?

Cadeaux aux riches Français : le cas Bettencourt

lb

Lorsque David Pujadas, soudainement atteint d’une fulgurance, ose une question sur les 30 millions d’euros remboursés à Liliane Bettencourt au titre du bouclier fiscal, Sarkozy s’indigne : "Elle paye plusieurs millions d’euros d’impôts par mois" ! La pauvresse... "Un impôt de quelque 40 millions d’euros par an, certes, c’est une somme, convient Déchiffrages. Voyons donc à quoi elle se rapporte. La fortune de la dame est estimée par le magazine Challenge à 14 milliards d’euros – au diable les décimales. Et faisons l’hypothèse que ce patrimoine, intelligemment placé, rapporte 5% l’an. C’est une hypothèse très prudente, car le rendement du capital, sur le long terme, est plutôt de 7% à 8%. Bref, voilà une fortune qui assure à Mme Bettencourt un revenu annuel de 700 millions d’euros. Pour ceux que l’accumulation de zéros déconcerte, disons que cela correspond à plus de deux lotos gagnants par semaine. Ce qui étonne, ce n’est donc pas que la dame paie des impôts, c’est qu’elle en paie aussi peu. 40 millions, rapportés à revenu de 700 millions, cela fait un taux d’imposition de 5,7%."

tp

Thomas Piketty, économiste enseignant à l’École d’économie de Paris et directeur d’études à l’EHESS, développe dans Libération : "Liliane a annoncé fièrement qu’elle avait payé au total «  397 millions d’euros  » d’impôts sur ses revenus et sa fortune en 10 ans. Sans s’en rendre compte, elle nous révèle que son taux d’imposition est bien inférieur à celui des salariés de L’Oréal, et de tous ceux qui n’ont que leur travail pour vivre. D’après les magazines, sa fortune est estimée à 15 milliards d’euros. En 10 ans, elle a donc payé l’équivalent de 2.5% de son patrimoine en impôts, soit 0.25% par an(...) Comment cela est-il possible, et comment se fait-il dans ces conditions que Liliane Bettencourt ait bénéficié du bouclier fiscal ? Tout simplement parce que le concept de revenu fiscal utilisé par le bouclier n’a rien à voir avec le revenu économique réel. Par idéologie, et sans doute aussi par incompétence, le bouclier fiscal institué par le pouvoir en place fonctionne de facto comme une machine à subventionner les rentiers. Supposons que Liliane déclare 15 milliards d’euros au titre de l’impôt sur la fortune. En principe, elle devrait payer chaque année près de 1.8% de sa fortune au titre de l’ISF, soit 270 millions d’euros d’impôt. Avec un rendement de 4%, sa fortune devrait lui rapporter un revenu économique réel de 600 millions d’euros par an. Mais Liliane n’a pas besoin de tant d’argent. Pour payer son majordome, sa bonne, etc., il lui suffit sans doute de se verser 10 millions d’euros de dividendes annuels sur les bénéfices de la société Clymène qui gère sa fortune (le reste s’accumulant tranquillement dans ladite société). Dans ce cas, le fisc considère que son revenu fiscal est de 10 millions (et non de 600). Avec un impôt sur le revenu de 40%, soit 4 millions, Liliane paie donc au total 274 millions d’impôt, soit nettement plus que la moitié de son de revenu fiscal de 10 millions. C’est inique, nous expliquent en chœur les ténors de l’UMP : Liliane travaille plus de 6 mois par an pour le fisc ! C’est vrai, elle travaille dur, Liliane. Elle aura donc droit au bouclier fiscal, c’est-à-dire à un chèque de 269 millions, qui en gros lui rembourse son ISF.C’est ainsi qu’en tout légalité les Liliane de ce monde peuvent se retrouver à payer 5 millions d’impôt pour 600 millions de revenus, soit un taux d’imposition inférieur à 1%. Par construction, plus le rentier est gros, moins il a besoin de se servir un revenu fiscal important, et plus la ristourne est élevée… Une belle invention, en vérité. En l’occurrence, Mme Bettencourt a reçu un chèque de seulement 30 millions au titre du bouclier fiscal, sans doute parce que son patrimoine imposable déclaré à l’ISF ne dépasse pas un ou deux milliards – le reste de sa fortune bénéficiant de la niche fiscale pour biens « professionnels » ou étant déclaré par sa fille (elle-même sans doute grosse récipiendaire du bouclier fiscal). Dormez tranquille, tout est prévu."

Mais comprenez, "Je souhaite (que Mme Bettencourt) reste propriétaire de L’Oréal et que L’Oréal ne parte pas dans un autre pays", essaie benoîtement de justifier Sarkozy, avec le faux air du bon sens. Enfumage, là-aussi, éventé par Jean-François Couvrat pour Déchiffrages : "Ce qui est probable, quoi qu’il en soit, c’est que Liliane Bettencourt acquitte un impôt de solidarité sur la fortune (ISF) sans rapport avec sa fortune estimée. La esquasi-totalité de celle-ci est investie en actions de L’Oréal, la firme que son père, Eugène Schueller, créa en 1909. Et comme la riche héritière est membre du conseil d’administration de L’Oréal, ce placement est assimilé à un outil de travail et, à ce titre, exonéré d’ISF. Le commun des mortels peine en tous cas à admettre que c’est à cette femme, troisième fortune française, que le Trésor public a remis l’an dernier un chèque de 30 millions d’euros au titre du bouclier fiscal. Nicolas Sarkozy, lui, sait pourquoi : «  Je souhaite (que Mme Bettencourt) reste propriétaire de L’Oréal et que L’Oréal ne parte pas dans un autre pays  ». Etrange justification du bouclier fiscal. S’il n’existait pas, Mme Bettencourt serait très vivement incitée à conserver ses actions de L’Oréal , car en les cédant, elle perdrait le bénéfice de l’exonération d’ISF sur l’outil de travail. Avec le bouclier fiscal, au contraire, l’impôt de Mme Bettencourt est le même – 50% de ses revenus – que sa fortune soit placée dans l’Oréal ou dans n’importe quoi d’autre." 

Bouclier fiscal : le mensonge des mensonges

cartoon

La mesure est socialement ainsi qu’économiquement injustifiable : voilà pourquoi le président ne peut faire autrement que d’accumuler les contre-vérités sur le sujet du bouclier fiscal. "Les interventions télévisées du Chef de l’Etat se suivent et, décidément, se ressemblent, analyse encore Couvrat.Lundi soir sur France 2, Nicolas Sarkozy s’est une fois de plus félicité qu’en France, «  personne ne paie plus de 50% de ce qu’il a gagné » (en impôts). Et une fois de plus, il a désigné son modèle : «  Le bouclier fiscal existe en Allemagne depuis plus de vingt ans  »… Il a répété cela avec un aplomb déconcertant. Ignorerait-il encore, tant le sujet lui tient à cœur, que cette disposition fiscale a disparu outre-Rhin depuis 2006, en même temps que l’impôt sur la fortune, auquel elle s’appliquait exclusivement ?" Nous l’écrivions en avril 2009 déjà, puisque ce n’est pas la première fois que Sarkozy ment sur ce soi-disant bouclier fiscal allemand : "Ce que dit le chef de l’État est fauxrétablit MediapartLe bouclier fiscal n’existe pas en Allemagne. La Loi fondamentale allemande, l’équivalent de notre Constitution, ne « fixe aucune limite maximale à l’impôt  », confirme le ministère allemand des finances". Jean-Louis Bianco cite même la jurisprudence : "En 2006 la cour constitutionnelle fédérale a rappelé au contraire que, « ni du dispositif, ni des attendus de l’arrêt du 22 juin 1995 ne se dégage un quelconque principe de partage par moitié comme limite maximale d’imposition ayant valeur constitutionnelle." Le député socialiste proteste : "Le bouclier fiscal évite de verser plus de 50% de ce que l’on gagne à l’État » : Faux. Ce n’est pas le revenu réel qui est pris en compte dans le bouclier, mais le revenu fiscal minoré des niches. Des contribuables possédant des revenus et des patrimoines élevés et déclarant un revenu fiscal très faible grâce aux niches arrivent à se faire rembourser presque tous leurs impôts". Et de renvoyer à l’exemple Bettencourt, CQFD.

Comparaisons internationales bidon 

"La France est le pays qui taxe le plus les entreprises", tente encore Sarkozy devant le muet Pujadas, en bon président du Medef. "Toujours faux, relève Sarkofrance. Le taux d’imposition des bénéfices des grosses PME (> 500 salariés) est d’environ 20%, jlbet inférieur à 13% pour les entreprises de plus de 2 000 salariés." Le député socialiste Jean-Louis Bianco rectifie lui aussi sur son blog en complétant : "Faux. Là encore, en raison des niches fiscales (comme la niche « Copé » qui a couté 20,5 milliards d’euros à l’État en 2008-2009), le taux d’imposition réel des sociétés est très éloigné du taux théorique de 33,3%. S’il est proche de 30% pour les PME de moins de 10 salariés que le gouvernement n’aide pas, il tombe à moins de 20% pour les entreprises de plus de 500 salariés et est inférieur à 13% pour les entreprises de plus de 2 000 salariés. Les entreprises du CAC 40 ne paient pas plus de 8% d’impôt, soit bien moins que dans la majorité des pays, y compris les anglo-saxons.NetPME confirme de façon éloquente, avec cette passionnante Annexe 3 à l’article précité, ci-dessous.

graphique

Belgique, Danemark, Royaume-Uni, Irlande, Italie et Pays-Bas, excusez du peu, taxent davantage leurs entreprises, en taux effectif, que la France ! Sarkozy ment comme un arracheur de dents pour faire passer l’habituel refrain patronal : "nous sommes écrasés de charges". Mensonge propagandiste. 

graph

"La France est, avec la Suède, le pays d’Europe où les impôts sont les plus élevés" : mensonge attesté par le graphique produit par Déchiffrages ci-dessus, qui nous classe quatrième, derrière le Danemark, la Suède et la Belgique. @rrêt sur images ajoute un pays et une couche : "Le Président avait déjà commis une telle méprise le 25 janvier, sur TF1. Libération n’avait pas tardé à corriger : "En 2007, le taux de prélèvements obligatoires français, c’est-à-dire la part des recettes fiscales (impôts, cotisations) dans le PIB, était effectivement supérieur à la moyenne des pays de l’OCDE (43,3% contre 36,8%), mais il était inférieur à celui de la Suède, du Danemark de la Belgique et de la Norvège."

Retraites : la ritournelle du "on ne peut faire autrement" 

sarkojeune

"Il y a eu deux erreurs majeures commises durant les dernières années : quand nous avons passé l’âge de la retraite à 60 ans (...) la seconde, c’est quand le pays est passé aux 35 h. Ces choix ont été deux catastrophes économiques", affirme le président libéral décomplexé. Il oublie, comme le montre la vidéo en lien, qu’il déclarait en 1993 : "Moi, j’ai voté pour le RMI, j’ai voté pour la retraite à 60 ans, les choses sont claires". Il oublie aussi (lire Judas à l’Elysée) qu’il promettait dans son programme présidentielle, en 2007, le "droit à la retraite à 60 ans". Et sur les 35 h, lisons ce que dit Jean-Louis Bianco : « Les 35 heures ont détruit la compétitivité » : Faux. Elle s’est améliorée de 1997 à 2002 (gouvernement de la gauche plurielle). Pendant toutes ces années la France avait un excédent extérieur compris entre 20 et 30 milliards d’euros. Depuis 2003 le solde extérieur n’a cessé de fondre, pour se transformer en un déficit croissant à partir de 2005, atteignant plus de 40 milliards en 2009." 

gaston

"La France est le pays qui travaille le moins", ressasse Sarkozy, suivant l’éternel mythe de droite que nous dénoncions en mai 2008 dans Durée du travail en France : un mensonge d’Etat. Guillaume Duval, rédacteur en chef adjoint d’Alternatives économiques, remettait les choses en place dans Libération dès mai 2007 : "Rien n’est plus faux en effet que ce préjugé tenace d’une France paresseuse : les salariés français figurent au contraire parmi les plus productifs au monde. Selon les chiffres du Bureau des statistiques du travail (BLS), un Français qui occupe un emploi avait produit 71 900 dollars de richesses en moyenne au cours de l’année 2005. C’est certes moins que les 81 000 dollars produits par l’employé américain moyen, mais significativement plus que les 64 100 dollars d’un Anglais, les 59 100 d’un Allemand ou les 56 300 dollars d’un Japonais... Et même en matière de temps de travail, si Nicolas Sarkozy ne se contentait pas de répéter les poncifs que lui soufflent ses amis chefs d’entreprise, il saurait que les salariés français ne sont pas, et de très loin, ceux qui travaillent le moins en Europe. Selon Eurostat, l’organisme statistique officiel de l’Union, un salarié français travaillait en moyenne 36,4 heures par semaine au troisième trimestre 2006. Contre 36,1 dans l’ex-Union à quinze pays. Les Français travaillent presque aussi longtemps que les Anglais (36,5 heures) et significativement plus que les Danois (34,6 heures) dont le modèle social est si envié, ou que les Allemands (34,5 heures) champions du monde de l’exportation. Sans parler des Néerlandais qui ne restent en moyenne que 29,8 heures au travail chaque semaine. Dans l’ex-Europe à quinze, c’est en Grèce (39,9 heures) et au Portugal (39,2 heures) qu’on travaille le plus longtemps. Rattraper la Grèce et le Portugal, est-ce cela l’ambition de Nicolas Sarkozy pour l’économie française ?Sarkofrance ajoute l’exemple américain : "les salariés français travaillent en moyenne 36,5 heures en 2008 par semaine, contre (...) 33,9 heures aux Etats-Unis".  

"Les pays qui ont le plus réduit le chômage sont ceux qui ont augmenté le temps de travail", invente Sarkozy. Sarkofrance rectifie : "La réalité est ... inverse : Pierre-Alain Muet rappelle que « les pays qui ont le plus réduit leur temps de travail sont ceux qui ont le taux de chômage le plus faible. Les Pays-Bas (4,3% en mai 2010) ; la Norvège (3,7%), l’Allemagne (7,5%), le Danemark (6%) alors que le taux de chômage harmonisé approche 10% en France." 

"L’Allemagne est passée à 67 ans, l’Espagne va aller au-delà de 65 ans, l’Italie à 65…", explique le président. "Il oublie que la réforme conjugue durée d’activité record en Europe ET recul de l’âge de retraite, objecte justement Sarkofrance dans cet autre article. Sarkozy ne revient pas sur les 44 ans de cotisations nécessaires pour les carrières longues" (imaginez 44 ans !). Et quand un éclair frappe Pujadas, qui fait remarquer à Sarkozy que "les entreprises et hauts revenus ne contribuent que pour 4 milliards d’euros", le président botte en touche. On devra se contenter de son "On ne peut pas faire autrement".

Mensonges sur les fonctionnaires territoriaux

mm"Il n’y a aucune raison que l’Etat s’impose une gestion rigoureuse et que les collectivités territoriales, notamment les régions, continuent une politique d’augmentation du nombre de fonctionnaires : 34 000 chaque année depuis 10 ans à compétence constante", prétend Sarkozy. Le socialiste Martin Malvy, porte-parole de l’Association des régions de France (ARF) lui a répondu dans un communiqué cinglant : "Tous les rapports y compris ceux de la Cour des Comptes ont démontré que si les effectifs des personnels des régions ont augmenté c’est parce que l’Etat leur a transféré plus de 80 000 agents au cours de ces dernières années. La mise en cause du président de la République est d’autant plus inadmissible que le gouvernement ne cesse de les solliciter pour faire ses propres fins de mois."
 
Une stupéfiante sortie sur les chercheurs !
 
logo"Le collectif Sauvons la recherche ne s’exprime plus, les chercheurs ne font plus grève" : comment a-t-il pu proférer pareille bêtise ? Commentaire de Sarkofrance : "Evidemment, la réponse n’a pas tardé. L’arroseur de l’Elysée s’est fait copieusement arroser. Le collectif Sauvons la recherche s’est fendu d’un communiqué intitulé : Aujourd’hui en France quand des chercheurs font grève, seul le chef de l’Etat croit qu’ils travaillent. Et il a rappelé que l’année 2009 écoulée « a été marquée par une grève dans les universités et organismes de recherche comme on n’en avait pas vu depuis 1968. » Depuis 2007, on recense 1600 mouvements de grèves dans la recherche. La dernière manifestation date ... du 1er juin dernier."

 

Jeu de massacre en live Twit

twitterVivre le sarkoshow en live Twit (en suivant et ajoutant ses commentaires sur Twitter en direct, capture d’écran ci-contre) fut un intense moment de défouloir collectif. Le socialiste Gérard Filoche tempête : "insupportable de mensonge, de suffisance, chaque chiffre est faux, chaque projet du pipo, vive les 35 h, les 60 ans le partage du travail". "8 ans que Sarkozy nous parle d’insécurité et Pujadas ne moufte pas", note le blogueur Luc Mandret. "Résultats spectaculaires sur la sécurité" mouarf foutage de gueule complet", observons-nous pour notre part. Même Christophe Barbier, directeur de la rédaction de L’Express, s’y met : "J’aurai des résultats". Ce discours en place depuis 2002 peut-il encore marcher ?" Le collaborateur parlementaire socialiste Jean-Renaud Roy tique : "En 35 ans, jamais on ne m’a accusé de quelques choses de sérieux..." Heu...". Les fantômes de l’île de la Jatte et du karachigate passent. La journaliste pigiste Rachel Bauduin remarque finement : "j’essaie de dire la vérité" : "en tous cas la mienne" Ah bah voilà la première vérité de la soirée". "Quelqu’un sait où est parti Pujadas ?", s’enquiert perfidement le (la) camarade du VillageNRV. Lorsque Sarkozy affirme : "vous ne pouvez pas avoir la demie part d’un enfant qui vit au domicile et l’aide au logement", une étudiante à Sciences Po, Margaux Bergey, explose : "mais merde, quand tu es étudiant et que tu vis chez tes parents, tu n’as pas les aides au logement ducon !!!" Le mot de la fin, du député souverainiste Nicolas Dupont-Aignan, s’adresse à Pujadas : "Au moins, en URSS, le journaliste était en uniforme. Les soviétiques avaient le mérite de l’honnêteté !"

 

 

Le dessin représentant Sarkozy assis sur le bouclier fiscal provient de Slovar les nouvelles.

 

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/l-effarante-machine-a-mentir-78557

 

 

 

Lire aussi:


Sarkozy à la télévision: 20 mensonges, 4 enveloppes, et un parc

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=14286


 

 

Les décorés du régime :

 http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=14294

 

 

Sarkozy se fait-il offrir une campagne de pub perso de 120 millions d'euros aux frais de l'Etat ? 




Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages