Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 22:47
Mercredi 29 février 2012

28362.jpgUn message de Philippe DERUDDER.

Bonjour à tous

Pour le citoyen lambda, dont je fais partie, il est bien difficile de se faire une opinion sur les évènements qui se déroulent dans le monde actuellement. On nous montre de grand méchants dictateurs (enfin que l'on découvre dictateurs aujourd'hui) contre lesquels se soulèvent les peuples asservis, avec l'appui, heureusement, des grandes démocraties dont le seul objectif est de pacifier, et d'aider à libérer les peuples de la tyrannie pour que triomphent les droits de l'homme (Snif c'est beau). C'est ce que je comprends, mais ce n'est que ma compréhension au travers de l'info reçue par les grands média.

Mais si on fouille un peu, si on prend en compte des témoignages moins médiatisés, si on accepte de ne pas voir qu'une mosaïques de faits isolés les uns des autres, et si on relie tout cela aux intérêts des puissances dominantes actuelles, alors ces évènements prennent un tout autre sens, moins glorieux certes et certainement moins porteurs d'un avenir pacifié...

je ne cherche pas ici à prendre position pour ceci ou cela. Je veux juste dire aux citoyens du monde que vous êtes comme moi, que ce que l'on nous dit et ce que l'on nous présente  n'a rien à voir avec la réalité. L'actualité de ces dernières années démontre combien les progrès de la communication sont utilisés pour mieux  conditionner, endormir, manipuler le "bon peuple". Je parle de ces dernières années, mais des historiens, à la lumières d'archives maintenant rendues publiques, sont en train d'écrire une autre version de l'histoire que celle que nous avons reçue. C'est le cas pour les deux grandes guerres. Ce n'est donc pas nouveau. Ce qui est nouveau par contre. C'est qu' aujourd'hui nous avons les moyens d'aller au delà de la version officielle des choses. C'est précieux car c'est annonciateur d'une grande transformation des sociétés. Ainsi  il me semble important, même sans certitude, de s'ouvrir à un autre regard pour relativiser tout cela et ne pas se laisser entrainer malgré nous dans un avenir où une fois encore nous serions les pions de joueurs d Échecs qui ont des objectifs tout autres que d'établir paix, droits de l'homme et justice sociale dans le monde.

Si vous avez peu de temps voici un l'article d'un journal indépendant basé en Suisse. Une synthèse rapide des enjeux géopolitiques qui échappent à la plupart et qui ne sont pas à négliger si on veut y comprendre quelque chose

http://www.horizons-et-debats.ch/index.php?id=3165


Si vous voulez plus mais avec plus de temps je relaye un courriel de Jean Jacques Rey avec de nombreux liens

Bien cordialement
Philippe Derudder
Ambassadeur-Ford-a-Hama--Syrie--en-juillet-2011-jpg

--------------------------------------------------------------------------------------------

 

 
 
Il y a une campagne d'enfumage sévère sur la situation en Syrie qui me décide à organiser une petite expédition contre la propagande, et cela fait un moment que cela me démangeait sur ce sujet ; mais j'ai voulu prendre le temps de construire ma réflexion, tant nous sommes tentés de croire plus facilement ce qui conforte nos idéaux que le contraire...
C'est quand même incroyable, après les énormités qui ont favorisé les interventions en Irak, Afghanistan, Libye, etc., les médias "mainstream" (dominants), collaborent jusqu'à la caricature (et je pèse mes mots) aux desseins impérialistes des gouvernements occidentaux, ils replongent tête baissée dans l'intox des services secrets et officines diverses... Je ne suis pas loin de penser que certains reporters : à leur insu, car voulant exercer consciencieusement et courageusement leur métier, ont servi de faire-valoir et de chair à canon pour émouvoir l'opinion publique, internationale, en vue d'une "inéluctable" et énième intervention à caractère "humanitaire" ; tout cela en vue d'isoler l'Iran, partie avancée d'un bloc géopolitique, rival ; ce qui pourrait conduire à un embrassement planétaire...
On se demande à quoi sert l'intelligence (supposée) de certains de nos dirigeants !
Décidément, par ordre de considération générale, je crois que l'information ne doit dépendre d'aucun pouvoir, mais qu'on doit lui en donner les moyens...à commencer par la déconnecter du commerce comme bien d'autres services rendus à la société humaine d'ailleurs.
 
 
 
 antakya19fev2012-copie-1.jpg

Syrie - Désinformation massive
http://www.pierrepiccinin.eu/article-syrie-desinformation-massive-100255439.html

par Pierre PICCININ, en Syrie, décembre - janvier 2011/2012
Au terme d’un nouveau séjour d’observation en Syrie, force est d’admettre que, plus que jamais depuis le début des événements, la réalité du terrain diffère du tableau catastrophiste qu’en proposent les médias en Europe et aux États-Unis.
Très éloignée de la vision simpliste d’une insurrection populaire contre une dictature, la conjoncture syrienne se décline effectivement de manière plus complexe et l’opposition au président al-Assad, bien loin de constituer un bloc solidaire, se révèle fragmentée et très locale. À l’intérieur du pays et dans les grandes villes, le calme règne, et l’armée régulière est fidèle au gouvernement, soutenu, fût-ce par défaut face à l’islamisme radical, par une majorité de la population, à commencer par les communautés alaouite et chrétiennes, mais aussi par la classe moyenne sunnite, favorable aux réformes économiques entreprises depuis 2000.
Seules les villes de Hama et de Homs connaissent des troubles significatifs, et des agglomérations de moindre importance, le long des frontières turque et libanaise, à travers lesquelles s’infiltrent des combattants, armés et soutenus par l’étranger.
 antakya_antiemp.jpg
Siège de Homs : à qui la faute ?
http://www.michelcollon.info/Siege-de-Homs-a-qui-la-faute.html

Nul ne peut rester indifférent devant les images effroyables qui nous viennent de Homs. Nul ne peut rester de marbre devant la souffrance de ces familles terrées dans leurs caves, sans pain, sans eau et sans espoir. Les obus pleuvent et s'écrasent dans un bruit assourdissant, fauchant des vies sans demander l'âge ni l'identité de leurs victimes.
Devant le drame de Homs, on ne peut qu'éprouver rage et colère à l'encontre du président syrien, de son parti et de son armée. Mais ce camp aujourd'hui en pleine offensive après avoir été totalement débordé par la violence terroriste, est-il le seul à blâmer ? L'Armée syrienne libre (ASL) qui, depuis des mois, tient des quartiers entiers en otage, entraînant une partie de la population dans une aventure militaire incertaine n'est-elle pas autant responsable de cette tragédie ? Début novembre, le régime de Damas avait promis une amnistie à tous les insurgés qui rendraient leurs armes pour autant qu'ils n’aient pas de sang sur les mains. Si l'on peut légitimement douter de la bonne foi du régime, rappelons-nous tout de même que ce type d'engagement gouvernemental a été respecté et même validé par les observateurs de la Ligue arabe.
 antakya19fev.jpg
Pour la libération de nos compatriotes et confrères prisonniers à Baba Amr
http://www.voltairenet.org/Pour-la-liberation-de-nos

Plusieurs journalistes sont retenus dans la zone close de Baba Amr. Selon les dirigeants atlantistes, ils sont empêchés d’en sortir par l’armée syrienne qui pilonnerait le bastion rebelle. Présent sur place et témoin privilégié des négociations, Thierry Meyssan rend compte de la réalité : les journalistes sont prisonniers de l’Armée « syrienne » libre qui les utilise comme boucliers humains. Le Croissant Rouge syrien a été empêché par les rebelles de les évacuer.
Nos confrères Marie Colvin (Sunday Times) et Rémi Ochlik (IP3 Presse) ont été tués mercredi 22 février 2012 dans la zone rebelle à l’ intérieur de Homs.
Selon des agences de presse occidentales citant l’Armée « syrienne » libre, ils ont été victimes du pilonnage du quartier par les forces de Damas. Cependant, l’Armée nationale n’a fait usage de lanceurs de roquettes multiples que pendant une très courte période pour détruire des postes de tir, et à aucun moment après le 13 février. En outre, si la ville était pilonnée depuis 21 jours, comme l’indiquent les agences de presse, il y a longtemps qu’elle ne serait plus qu’un tas de ruine sans âme qui vive.
 374175 256725284382925 100001363671692 626593 486987627 n
Syrie : La prochaine guerre « humanitaire » de l’OTAN ?
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=29351

Les mensonges médiatiques et la propagande gouvernementale présentent les événements en Syrie comme un « mouvement de protestation pacifique ».
Les « manifestations » ne sont pas issues de clivages politiques internes tels que décrits par les médias dominants. Depuis le tout début ils sont le résultat d’une opération clandestine du renseignement des États-Unis et de l’OTAN visant à déclencher le chaos social, dans le but de discréditer tôt ou tard le gouvernement de Bachar Al-Assad et de déstabiliser la Syrie en tant qu’État nation.
Depuis la mi-mars 2011, des groupes islamistes armés, appuyés clandestinement par les services de renseignement étasunien et israélien, ont mené des attaques terroristes contre des édifices gouvernementaux, incluant des incendies. Des tireurs professionnels et embusqués, dont des mercenaires, ont ciblé les policiers, les forces armées, ainsi que des civils innocents. Ces faits sont amplement documentés. Tel que souligné dans le rapport de la mission d’observation de la Ligue arabe, il existe des preuves abondantes démontrant que ces groupes armés ont tué des civils.
Alors que l’armée et le gouvernement syriens ont une lourde responsabilité, il convient de souligner le fait que ces actes terroristes, incluant le meurtre délibéré d’hommes, de femmes et d’enfants, font partie d’une initiative des États-Unis de l’OTAN et d’Israël consistant à appuyer, entraîner et financer une « entité armée » opérant en Syrie.Selon des reportages, les preuves confirment que des agents du renseignement étrangers ont intégré les rangs des rebelles.
 DSCN2687
A propos de la Syrie
http://blog.mondediplo.net/2012-02-23-A-propos-de-la-Syrie

Dans une conversation téléphonique entre le président russe et le roi saoudien, ce dernier a affirmé à son interlocuteur que tout dialogue sur la Syrie était « maintenant futile » (agence de presse saoudienne, 22 février 2012). Qu’est-ce à dire ? Que la seule voie possible est celle de l’intervention militaire ? Qu’il faut armer l’opposition ? Il semble bien que c’est dans cette direction que s’oriente la réunion des amis de la Syrie qui se tient vendredi 24 février à Tunis.
Le soulèvement en Syrie, qui va bientôt entrer dans sa seconde année, pose des questions dramatiques auxquelles il n’existe pas de réponses simplistes — à moins de jouer la politique du pire. Il faut rappeler ce que le renversement de Saddam Hussein par les Etats-Unis a coûté, coûte et continuera de coûter aux Irakiens dans les prochaines décennies.
Les causes de la révolte :
La révolte en Syrie est née des trois mêmes causes qui ont provoqué, du Maroc à l’Irak, des mouvements de contestation :
— le refus d’un régime autoritaire, de l’arbitraire total de l’Etat et de ses services de répression, de la banalisation de la torture ;
— l’ampleur de la corruption – l’ouverture économique (largement encouragée par l’Occident) ayant abouti à l’accaparement des richesses nationales par une mafia autour du chef de l’Etat –, la richesse ostentatoire d’une petite caste contrastant avec une pauvreté qui accompagne le désengagement de l’Etat (voulu aussi par les conseillers occidentaux) ;
— le poids de la jeunesse. La génération la plus nombreuse de l’histoire qui arrive à l’âge adulte dans les pays arabes et qui, bien que mieux éduquée, ne dispose pas des moyens d’une insertion sociale – du travail, mais pas seulement, également l’exercice des responsabilités – à la hauteur de ses aspirations.
 msyria.gif
LA RUSSIE LACHERAIT-ELLE LA SYRIE ? COMMENT NAVIGUER ENTRE DEUX MERS ?
http://www.centpapiers.com/la-russie-lacherait-elle-la-syrie-comment-naviguer-entre-deux-mers/90724

« La Russie lâche Damas et l’ONU s’agite », titrait le journal Libération le samedi 17 décembre (1). Le quotidien jaune – propriété du milliardaire Édouard de Rothschild – s’agite depuis quelques mois, à l’unisson avec quelques autres torchons français, et réclame une agression ‘humanitaire’ contre la Syrie victime d’infiltration d’escadrons de la mort, de snipers et de mercenaires bénéficiaires de l’aide française, turque, israélienne et américaine.
Le journal obéissant à son créancier – officier de l’État-major Sarkozyste – se réjouit vertement du revirement diplomatique russe, qui,  jeudi le 15 décembre 2011 présentait à l’ONU un projet de proposition sur la Syrie coincée entre la Caspienne et la Méditerranée. Le lecteur qui ne lirait que le titre et le chapeau de l’article aurait la fausse impression que le Kremlin capitule complètement et s’apprête à soutenir une résolution à «la libyenne» au Conseil de sécurité de l’ONU. Autant dire que les aviations franco-britannique et israéliennes obtiendraient l’ autorisation de bombarder  la population civile, massacrant des milliers de syriens sous prétexte d’empêcher leur massacre – un ‘remake’ du tragique drame libyen, du « déjà vu », écriraient les scénaristes hollywoodiens.
 29351-copie-1.jpg
Syrie en ébullition, navire de guerre américain en Mer Noire
http://questionscritiques.free.fr/edito/AsiaTimesOnline/M_K_Bhadrakumar/Mer_Noire_Etats- Unis_Russie_Syrie_base_navale_changement_de_regime_130611.htm

.../...
Il ne fait aucun doute que les États-Unis accentuent la pression sur la flotte russe en Mer Noire. La provocation des Etats-Unis se déroule dans le contexte de la crise en Syrie. La Russie bloque obstinément les tentatives étasuniennes de racolage pour une intervention en Syrie du style de celle en Libye. Pour Moscou, si les Etats-Unis veulent un changement de régime en Syrie, c’est principalement pour obtenir la liquidation de la base navale russe dans ce pays.
La base syrienne est le seul point d’ancrage de la Russie en Méditerranée. La flotte russe en Mer Noire dépend de sa base en Syrie pour maintenir une présence effective en Méditerranée. Avec la création de bases militaires américaines en Roumanie et l'apparition du navire de guerre américain dans la région de la mer Noire, l'encerclement [de la marine russe] se resserre. C'est un jeu du chat et de souris, où les États-Unis prennent le dessus.
Le régime dirigé par Bechar el-Assad est ostensiblement répressif, puisque des massacres sont rapportés presque quotidiennement. Mais les reportages occidentaux passent totalement sous silence l’aide extérieure apportée à l'opposition syrienne. Personne ne s’intéresse à prouver ou à mettre doute, par exemple, les circonstances dans lesquelles 120 personnes de la sécurité syrienne auraient pu être tuées lors d’un seul « incident ».

 DSCN2690.JPG

Liste d'articles

Partager cet article
Repost0
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 05:49
La Libye et le trafic de l’information !!

 


Zouhair LAHNA
Mardi 21 Février 2012

 

La Libye et le trafic de l’information !!
La Libye heureuse et libérée, qui m’a émerveillée en Mars lors de mon premier voyage n’a rien à voir avec celle craintive et suspicieuse que j’ai revisité quelques mois plus tard. Entre ces deux mois, une guerre est passée par là. Et quelle guerre !! Fratricide et déchirante qui laissera des traces indélébiles dans l’inconscient collectif de la population libyenne.
Il est vrai que ce ne sont pas les mêmes zones ni les mêmes populations. En Mars, je suis entré avec une ONG jusqu’à Benghazi. J’ai alors vu des libyens parlant d’une même voix de liberté et soulagés par la disparition des symboles du régime du kadhafi. C’est la cyrénaïque qui n’était pas acquise au ‘’guide’’ et dont il a été possible d’entamer une contestation populaire. On le sait maintenant, la contestation a été d’emblée armée. Ce qui dénotait avec ce qui s’est passé dans les pays limitrophe : Tunisie et Egypte. Chaque pays a eu sa recette !!
Ceux qui étaient dans les secrets stratégiques savaient que cette révolte armée allait activer les réflexes autoritaires du régime et le pousser vers la répression afin d’en venir à bout. Kadhafi fidèle à lui-même n’a pas pris la mesure de ce qui se tramait pour le faire tomber et ensuite l’éliminer, il a réagi avec son instinct révolutionnaire et autoritaire, marchant inexorable vers sa destinée macabre.
On m’a appris lors de mon second voyage, que quelques-uns de ses conseillers lui ont proposé de faire comme le monarque saoudien et distribuer de l’argent pour calmer les ardeurs, autrement dit, corrompre sa population sous l’appellation de prise de mesures économiques en faveurs des jeunes sans travail et des plus démunis. Là aussi Kadhafi aurait répondu que s’il donnait une main, on lui réclamera le bras. Il a fini par perdre le corps. Quant au pays, tous les signaux ne sont pas si positifs comme souhaitent nous le faire savoir les trafiquants de l’information.
Aux joies que j’ai pu partager avec les libyens en Mars sur la corniche de Benghazi, j’ai vu des libyens différents que ceux qu’on nous montre dans les chaines de propagande, plutôt méfiants et sur leurs gardes, se repliant souvent sur leurs valeurs tribales. Les checkpoints étaient partout et chaque ville ou tribu marque sa présence et son territoire.
Les anciens alliés du régime se font désormais discrets. Des pauvres du quartier d’abou slim qui sont restés fidèles à Kadhafi même après la chute de Tripoli, ont perdu plus de 1300 personnes pendant une nuit du mois de ramadan. Ils défendaient leur ‘’guide ‘’ de bonne foi en utilisant inconsciemment des conséquences les armes qui leur ont été distribué par le régime. Que peuvent bien faire des jeunes et moins jeunes qui ont été élevé dans la propagande et la magnificence du ‘’guide’’ d’un côté et de la détestation et la défiance vis-à-vis des impérialistes en général et des américains en particuliers, de l’autre. Victimes ils ont vécus, victimes ils ont été abattus !!.
En parcourant ce quartier jouxtant la demeure de Kadhafi (Bab al azizia, symbole complétement mis à terre et éventré) on aperçoit les impacts de balles et des roquettes sur les immeubles et ici et là un drapeau noir rouge et vert des gagnants.
Pays heureux, Pays libéré puis pays saccagé et ensuite pays confisqué. Aucun ne peut prédire ce qui va advenir en Libye dans les mois et années à venir mais les stigmates peuvent être ressentis pour ceux qui sont doués d’intelligence. Dans un pays aussi riche et peu peuplé, il est facile de faire taire la révolte et la grogne populaire par le déversement de l’argent. Peuple peu cultivé – à cause de la politique clientéliste de Kadhafi et son entourage- il sera guider avec la bénédiction des impérialistes vers la société de consommation. Si ce scénario peu luisant mais garantissant au moins une certaine sécurité de la population n’est pas à l’ordre du jour. On sera peut être amené à assister à un remake des lendemains de ce qui s’est passé en Afghanistan après le départ des soviétiques. Un déchirement et une guerre fratricide, dont les afghans essuient encore les plaies et les ingérences de toutes sortes. Les impérialistes n’auront aucun mal à s’ingérer dans le pays au nom de la sécurité et la lutte contre l’AQMI (Al Qu’aida au Maghreb Islamique), mais cette fois ci indirectement, en établissant comme il a été annoncé une succursale arabe de l’OTAN près de Benghazi, une sorte’’ d’arabes de service’’ de l’impérialisme.
Le voyage dans la Libye post Kadhafi est instructif à plus d’un titre. Dès la frontière à Dhéba, le décor est planté, j’ai été reçu par une famille présidée par le grand père de 75ans, qui a connu les temps du Roi Idriss. L’ancien instituteur qui a vu son salaire augmenté que très peu par rapport aux besoins de la vie et surtout du niveau de la richesse du pays reste amer sur les années passées. Il a une explication toute simple de la chute de Kadhafi et le désamour qui a motivé le peuple à participer activement à cette cabale contre leur ‘’guide’’, cela tient en un seul mot : la corruption. Corruption du système populaire de gouvernance qui a été mis en place. La corruption et l’incompétence ont fini par pourrir toute la société, alors la chute de l’édifice n’a pas été trop difficile.
La guerre en Libye laissera des traces indélébiles et des ressentiments pour des décennies. Un pari intéressant pour les manipulateurs étrangers et leurs sbires de l’intérieur. La fameuse règle d’or coloniale est désormais en place : Celle de diviser pour régner.
La ville de Misrata, qui a subit la première les affres des unités de l’armée et de leurs soutiens populaires fidèles, est inscrite dans l’histoire. Suite au siège qu’elle a subit, les aides ‘’humanitaires’’ et les ONG qui ont pu y arriver par voie maritime, ont récupéré pas mal de preuves d’exactions afin de les transmettre au Tribunal Pénal International pour inculper kadhafi, son fils et le parton des services secrets. Une fois le vent a tourné, ce sont les combattants de cette ville qui ont humiliés, torturés et exécutés Kadhafi. Ce sont eux qui ont redu la ville de Syrte comme Berlin de l’après-guerre : Ville fantôme. Ce sont eux également qui ont rayé un village situé à 30km de leur ville de la carte. Ce village composé de 5000 habitants et composés de population libyenne noire descente d’immigrés africains et qui avaient une allégeance sans faille à Kadhafi. Des jeunes de ce village ont participé au siège et aux combats contre Misrata. Leurs familles ascendantes et descendantes ont payé le prix, et quel prix !!
La présence des milices africaines et la propagande qui a été orchestré ont motivé une chasse à l’homme noire dans les zones de combat. Un racisme s’est installé au détriment des principes islamiques dont se réclame le gros des combattants. Les cris d’Allah Akbar assorti de tortures, d’humiliations ou de mutilation de corps inertes sonnent très mal pour des oreilles musulmanes. Allah n’a rien à voir avec ces agissements barbares, même si on est en train de se venger et on est plein de haine. S’il est nécessaire de tuer, on peut tuer mais nul n’a le droit de faire subir des châtiments à ses ennemis. Le châtiment est un attribut d’Allah le jour du jugement dernier. Du moins ce sont les commandements de l’Islam pour ceux qui souhaitent chercher par eux-mêmes.

La guerre est dégelasse. Quand elle est fratricide, elle est absurde et stupide. Et quand elle devient ‘’humanitaire’’ cela dépasse l’entendement. Fallait-il en arriver là pour faire tomber un dictateur ? Tout le monde à l’air d’être d’accord et le chiffre de 60 000 à 100 000 morts ne semble émouvoir personne ! Pas même des chefs religieux en vus. Victimes également du trafic de l’information, ils souhaitent actuellement dupliquer le forfait libyen en Syrie
On avait pas mal d’occasions pour neutraliser un Kadhafi, hitlérisé. Il n’y a qu’à compter le nombre de ses proches qui ont fait défection et dès la première heure de l’insurrection. Ce qui devrait nous amener à repenser les buts réels de l’élimination de kadhafi assortis à la déstructuration de la société libyenne. Cette ‘’révolte’’ d’emblée armée a été fomenté pas seulement pour éliminer kadhafi et détruire son règne et ses idées mais pour des réalisations qui dépassent les premières lectures des évènements.
Fini les rêves africaines de Banque de développement, fini la nouvelle monnaie africaine rêvée par Kadhafi, le dinar Or. Fini les velléités d’indépendance de certaines capitales vis-à-vis du diktat financier occidental (dollar et euros). Tout ceci est mort et enterrer avec le cadavre de Kadhafi. D’aucuns pensent que la guerre contre la Libye est une guerre contre l’Afrique. Quant à la société libyenne, elle est désormais plus divisée que jamais. La guerre de quelques mois y aura installé une haine entre tribus et une défiance pour au moins des décennies.
En Libye on a l’impression qu’à l’instar des autres ‘’révoltes’’ arabes, les instigateurs ont laissé le terrain aux’’ islamistes’’ pressés de gouverner et ignorants des affaires internationales. Ils ont été mis sous tutelle aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur et ne voient que le présent. Ne savent-ils pas que l’histoire peut se répéter et que les indépendances de tous les pays arabes menées au nom du jihad, ont été confisquées !! Comment pensent-ils que ça peut être autrement tandis que leur accession au pouvoir a été obtenue grâce aux impérialistes et que les destructions et les morts ont disloqués leurs sociétés ?

Dr Zouhair LAHNA Chirurgien obstétricien, acteur associatif, Ancien Président d’Aide Médicale Internationale, il a effectué des ‘’missions’’ avec Médecins du Monde et Médecins Sans Frontière. A parcouru pendant le « printemps arabe » la Tunisie, l’Egypte, la Libye, le Yémen et le Maroc.
http://www.alterinfo.net/La-Libye-et-le-trafic-de-l-information-_a71673.html

Partager cet article
Repost0
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 18:02

 

 

sudest.antinucleaire@free.fr

 

Hiver : la propagande mensongère et scandaleuse d'EDF

Par admin le jeudi 9 février 2012, 13:13 - National

charlie_chaplin_a_cadarache_copier.jpgDepuis le mercredi 8 février 2012, par rapport aux conditions météo actuelles et à la surconsommation d'électricité, EDF développe dans les médias une campagne publicitaire opportuniste sur l'apologie du nucléaire qui "sauverait actuellement" les Français. Une campagne grotesque contredite par la réalité.

Lire la suite...

__

mercredi 8 février 2012

Salariés du nucléaire : l'Etat japonais discrimine et recrute les travailleurs comme des prostituées

Par admin le mercredi 8 février 2012, 17:08 - International

2011-10-31_corium_poupee_Fukushima.jpgNasubi est engagé depuis 1986 dans la défense des droits des travailleurs journaliers, notamment dans les « yoseba », grands marchés de main-d'œuvre temporaire largement sous contrôle des yakuzas, que l'on trouve à Tokyo (San'ya), à Osaka (Kamagasaki) ou encore à Yokohama (Kotobuki). Le nucléaire concerne les castes inférieures de la société, contraintes d'aller travailler dans les centrales. En juillet 2011, Nasubi a publié sous ce nom d'emprunt, un « Manuel de sécurité à l'usage des travailleurs du nucléaire ». Nous l'avons rencontré le 11 décembre 2011 à Tokyo, peu avant le départ d'une manifestation antinucléaire, devant les bâtiments du ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie.

Lire la suite...

__

lundi 6 février 2012

Une vidéo en direct du Japon : la jeunesse crie son dégoût, sa révolte.

Par admin le lundi 6 février 2012, 17:07 - International

2012-02-05_Frying-Dutchman_ humanError.jpgDans cette vidéo ( sous-titrée en français), en direct du Japon, un jeune japonais crie sa rage dans la rue. La police se ramène mais il y a trop de gens autour. Il crie la vie qu'on lui prend à lui et à ses frères. En écoutant cet homme, hurlant la vie du fond de son enfer japonais, comment puis-je ne pas comprendre la nécessité de l'arrêt immédiat de tous les réacteurs nucléaires français ? Cessons tous, individuellement de cautionner ce crime d'ici et d'ailleurs et de tous les temps.

Lire la suite...

Partager cet article
Repost0
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 03:34

 

 

Hugo Chávez, l’Agence France-Presse et le rôle des médias

par Salim Lamrani

Le 7 fevrier 2012

 

 

Introduction             

La visite du Président iranien Mahmoud Ahmadinejad au Venezuela, le 9 janvier 2012, a fait l’objet d’une couverture médiatique internationale. L’Agence France-Presse (AFP) a également couvert l’événement par le biais, entre autres, de sa chaîne de télévision AFPTV. Néanmoins, l’AFPTV s’est rendue coupable d’une grave dérive en publiant et en manipulant une vidéo tronquée du discours du Président vénézuélien Hugo Chávez, contrevenant à l’éthique journalistique qui impose à la presse de transmettre une information véridique et non biaisée à l’opinion publique. Cette affaire conduit inévitablement à se questionner sur le rôle des médias dans nos sociétés.

 

L’Agence France-Presse (AFP)

L’AFP est la toute première agence mondiale d’information puisque son histoire remonte à la création en 1835 de l’agence Havas, « pionnière des agences de presse internationales ». En 1944, un groupe de journalistes résistants reprit le contrôle de l’Office Français d’Information – alors sous contrôle du régime de Vichy pendant l’occupation nazie – et le rebaptisa Agence France-Presse[1].

L’institution se qualifie d’« agence de presse indépendante », même si une partie substantielle de son budget dépend des abonnements des services publics, c’est-à-dire de l’Etat. Ses principes fondamentaux, définis dans le statut de 1957, sont néanmoins censés garantir « l’indépendance de l’agence et la liberté d’action de ses journalistes ». D’après son article 2, « l'Agence France-Presse ne peut en aucune circonstance tenir compte d'influences ou de considérations de nature à compromettre l'exactitude ou l'objectivité de l'information; elle ne doit, en aucune circonstance, passer sous le contrôle de droit ou de fait d'un groupement idéologique, politique ou économique ». Ainsi, l’AFP revendique son impartialité et son objectivité[2].

L’AFP dispose d’un réseau conséquent de 2 900 collaborateurs de 80 nationalités différentes, répartis dans 165 pays, lesquels rendent compte en six langues différentes (français, anglais, espagnol, allemand, portugais et arabe) « de la marche de la planète, 24 heures sur 24, en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie[3] ». L’agence diffuse ainsi 5 000 dépêches par jour dans tous les domaines de l’actualité et dispose, en plus du texte, d’un service photo international (2 000 photos par jour et 8 millions de photos d’archives), d’une chaîne de télévision AFPTV (500 vidéos par mois) et d’une palette multimédia[4].

L’AFP revendique une marque de fabrique qui fait, selon elle, sa renommée dans le monde entier : la crédibilité. Elle est illustrée par la maxime suivante : « La fiabilité est notre absolue priorité ». L’organisme est composé de « journalistes professionnels expérimentés » qui « exercent leur métier dans la plus grande rigueur », « trient, hiérarchisent les informations, vérifient les faits pour les mettre en perspective ». Selon l’entité de presse, elle fournit « une information rapide, vérifiée et complète sur les événements qui font l'actualité internationale[5] ».

 

La visite du Président Ahmadinejad au Venezuela  

Lors de la visite officielle du Président iranien Mahmoud Ahmadinejad au Venezuela, l’AFPTV a publié une vidéo de 58 secondes sous le titre « Ahmadinejad et Chávez ‘attaqueront Washington’ », dans lequel les journalistes L. Ramirez et L. de Suremain retranscrivent un extrait du discours du Président Hugo Chávez sur le perron du Palais présidentiel. Les deux présidents se trouvent côte à côte, entourés d’officiers militaires. La voix off traduit donc les propos de Chávez et l’extrait se lit comme suit : « Ahmadinejad et moi, depuis le perron du Palais présidentiel, viserons Washington avec des canons et des missiles. Parce que nous allons attaquer Washington[6] ».           

Ainsi, dans le reportage réalisé par l’AFPTV, il semble que le Président Chávez menace les Etats-Unis d’une attaque militaire. Les propos semblent assez étranges et surprennent l’opinion publique. S’agit-il d’une déclaration de guerre à l’encontre de la puissance américaine, sachant que les relations entre les deux nations sont conflictuelles depuis plus d’une décennie ? Impossible d’en savoir davantage en raison du caractère succinct de l’extrait.             

Une analyse de l’ensemble du discours de Chávez permet néanmoins de découvrir une toute autre réalité. En effet, le discours a été délibérément tronqué par l’AFPTV, qui en a sélectionné un passage afin de faire croire à l’opinion publique que Chávez menaçait explicitement les Etats-Unis. En réalité, les propos du président vénézuélien stigmatisaient la diabolisation de l’Iran et du Venezuela par les Etats-Unis et une grande partie de la presse occidentale. La déclaration complète est totalement différente :

« Les porte-paroles de l'impérialisme disent, les médias de l’impérialisme affirment, et leurs laquais présents dans ce pays le répètent tels des perroquets, que l’Iran se trouve au Venezuela, qu'Ahmadinejad est à Caracas, car en ce moment même, à 2h30 de l'après-midi, comme si nous allions, Ahmadinejad et moi, depuis les sous-sols [du palais présidentiel] de Miraflores, ajuster notre tir en direction de Washington, et que vont sortir de là de grands canons et des missiles car nous allons attaquer Washington. C'est quasiment ce qu'ils disent. Ou que la colline où se trouvent les journalistes, là, va s'ouvrir, et qu'une grande bombe atomique va en sortir. C’est quasiment ce qu’ils affirment. Il faut en rire mais il faut également être attentifs[7] ».

 

La volonté de manipulation et de tromperie est manifestement évidente, sans compter les erreurs – délibérées ? – de traduction. Face au tollé suscité sur Internet, l’AFP a modifié le titre initial et l’a remplace par « Chávez ironise en disant qu’il va attaquer les USA[8] ». L’Agence a également publié le commentaire suivant sur son compte Facebook :

« L’AFP a publié une version corrigée d’une vidéo sur des déclarations du président vénézuélien Hugo Chavez lors de la récente visite à Caracas de son homologue iranien Mahmoud Ahmadinejad. Sur les six versions de cette vidéo AFP, la version en français comportait une erreur par défaut de mise en contexte d’une déclaration de M. Chavez. Une nouvelle version de cette vidéo, avec mise en contexte, a été diffusée[9] ».

Mais là encore, le nouveau titre – seul changement dans la nouvelle vidéo – est trompeur. En effet, le Président Chávez n’ironise pas sur une éventuelle attaque contre les Etats-Unis mais fustige les déclarations des médias qui prétendent que le Venezuela et l’Iran sont sur le point de déclarer la guerre à Washington. Ainsi, l’AFP transforme une critique de la presse occidentale en un discours belliqueux anti-américain.

Par ailleurs, cet ajustement n’a guère convaincu les internautes, outrés par le comportement de l’agence de presse comme l’illustrent certains commentaires : « C'est l'AFP qui envoie des missiles sur l'information et sur l'opinion publique ! », « La vidéo originale est une preuve irréfutable de calomnie et de manipulation du peuple Français », « agence de propagande », « À croire que le monde veut vraiment la guerre contre l'Iran et le Venezuela », « C'est la nouvelle PRAVDA[10] », « Ce que vous faites est d'une extrême gravité. Vous faites une propagande de guerre », « Comment les "journalistes" de l'AFP ont-ils osé, avec un ce grotesque mensonge prendre un tel risque, surtout à l'ère d'internet où tout peut être contrôlé et vérifié[11] ? ».

En réalité, le discours du président Chávez, qui a duré près d’une demi-heure et qui a été réduit à ces 58 secondes par l’AFP, était davantage un plaidoyer pour la paix mondiale qu’une déclaration de guerre contre les États-Unis comme l’illustrent ces extraits :  

 

-Chávez : « La plus grande aspiration de nos peuples est la paix et on nous accuse de belliqueux ou de va-t-en-guerre. Nous ne sommes pas des va-t-en-guerre. L’Iran n’a envahi personne. La révolution islamique d’Iran n’a envahi personne. La révolution bolivarienne n’a envahi personne. Nous n’avons jamais bombardé quiconque. Qui a envahi des pays et des peuples entiers depuis plus de 100 ans ? Qui a jeté des milliers de bombes sur des peuples sans défense, y compris des bombes atomiques ? Qui a favorisé des coups d’Etat, des massacres et des génocides ? Qui a utilisé la guerre chimique, la guerre biologique et la guerre bactériologique contre des peuples entiers ? Ce n’est pas nous. Nous autres faisons partie des peuples qui ont été agressés. Et nous continuons à être agressés. Et on prétend nous présenter comme étant les agresseurs. Comme le dit Eduardo Galeano : « C’est l’histoire du monde à l’envers ».

            De la même manière, le discours du président iranien n’était pas forcément hostile aux Etats-Unis :

-Ahmadinejad : « Nous aimons tous les peuples, y compris le peuple américain qui souffre sous la domination des arrogants. Nous sommes aux côtés de tous les peuples pour qu’ils parviennent à conquérir leurs droits inaliénables. Notre arme est la logique, notre arme est la culture, nos armes sont les valeurs humaines. Nos armes sont l’effort et le travail qui permettront de conquérir les droits de ceux qui souffrent. Notre arme est l’amour, la tendresse et l’amitié pour lesquels nous serons unis à jamais[12] ».

 

Conclusion

Le cas d’AFPTV est emblématique des dérives journalistiques de plus en plus fréquentes. En effet, de nombreux médias ne jouent plus leur rôle d’informateurs et d’analystes, mais se contentent d’un rôle de propagandiste au service de l’idéologie dominante et de l’ordre établi. La concentration des médias au sein de grands groupes économiques et financiers porte gravement atteinte à l’impartialité et l’indépendance de cette même presse qui répond à un agenda politique bien précis, au détriment de la diffusion d’une information fiable.

Pourtant, la Charte d’éthique professionnelle des journalistes « tient l’esprit critique, la véracité, l’exactitude, l’intégrité, l’équité, l’impartialité, pour les piliers de l’action journalistique ; tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, l’altération des documents, la déformation des faits, le détournement d’images, le mensonge, la manipulation, la censure et l’autocensure, la non vérification des faits, pour les plus graves dérives professionnelles[13] ».

Au lieu de respecter cette profession de foi, l’AFP s’est rendue coupable d’une dramatique faute professionnelle, trompant l’opinion publique et bafouant les principes fondamentaux de la profession journalistique, en particulier son propre statut. Dans ce cas précis, l’agence s’est comportée comme une officine de propagande destinée à diaboliser le président vénézuélien Hugo Chávez, outrageant ainsi la mémoire de ses pères fondateurs, qui eux avaient choisi, sous le joug nazi, de lutter contre la désinformation, « de passer la vérité en contrebande » si cela était nécessaire – pour reprendre les propos de Robespierre –, afin de la faire parvenir aux citoyens.  

 

Salim Lamrani : Docteur ès Etudes Ibériques et Latino-américaines de l’Université Paris Sorbonne-Paris IV, Salim Lamrani est enseignant chargé de cours à l’Université Paris Sorbonne-Paris IV, et l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, et journaliste, spécialiste des relations entre Cuba et les Etats-Unis.

Son dernier ouvrage s’intitule État de siège. Les sanctions économiques des Etats-Unis contre Cuba, Paris, Éditions Estrella, 2011 (prologue de Wayne S. Smith et préface de Paul Estrade).

Contact : Salim.Lamrani@univ-mlv.fr ;

lamranisalim@yahoo.fr  

 

 

[1] Agence France-Presse, « Notre histoire ». http://www.afp.com/afpcom/fr/content/afp/historique  (site consulté le 15 janvier 2012).

[2] Ibid.

[3] Agence France-Presse, « Nos missions ». http://www.afp.com/afpcom/fr/content/afp/nos-missions  (site consulté le 15 janvier 2012).

[4] Agence France-Presse, « Nos services ? ». http://www.afp.com/afpcom/fr/content/afp/nos-services (site consulté le 15 janvier 2012).

[5] Agence France-Presse, « Qui sommes-nous ? ». http://www.afp.com/afpcom/fr/content/afp  (site consulté le 15 janvier 2012).

[6] Agence France-Presse TV, « Ahmadinejad et Chávez ‘attaqueront Washington’ », 12 janvier 2012. http://www.dailymotion.com/video/xnmnx0_ahmadinejad-et-chavez-attaqueront-washington_news  (site consulté le 15 janvier 2012).

[7] Vincent Lapierre, « l’AFP en flagrant délit de manipulation sur Chavez et Ahmadinejad », Agora Vox, 12 janvier 2012. http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/l-afp-en-flagrant-delit-de-33296  (site consulté le 15 janvier 2012).

[8] AFPTV, « Chávez ironise en disant qu’il va attaquer les USA », 12 janvier 2012. http://www.dailymotion.com/video/xnmo85_chavez-ironise-en-disant-qu-il-va-attaquer-les-usa_news (site consulté le 15 janvier 2012).

[9] Agence France-Presse, https://www.facebook.com/notes/agence-france-presse/birmanie-le-pouvoir-signe-un-cessez-le-feu-avec-les-karens/350015721677140  (site consulté le 15 janvier 2012).

[10] Ibid.

[11] AFPTV, « Chávez ironise en disant qu’il va attaquer les USA », op. cit.

[12] Vincent Lapierre, op. cit.

[13] Syndicat national des journalistes, « Charte d’éthique professionnelle des journalistes », mars 2011. http://www.snj.fr/spip.php?article1032  (site consulté le 13 septembre 2011).

 

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=29139

.

 

 

Partager cet article
Repost0
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 17:08

 

 

 

k
.
.
Partager cet article
Repost0
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 17:05

http://www.lepoint.fr/images/2012/01/23/huffington-post-france-sinclair-485916-jpg_331304.JPG

http://www.lepoint.fr/images/2012/01/23/huffington-post-france-sinclair-485916-jpg_331304.JPG

 

 

 

Nouveau Média identique aux autres,

pire encore ? Voici le Huffington Post

par eva R-sistons

 

 

 

Un nouveau Média, Huffington Post version française,

 remplace hélas le Post permettant à tous de s'exprimer !

Désormais, c'est la Pensée Unique qui s'installe,

en association avec le groupe Le Monde

qui n'est plus le journal neutre d'avant,

d'information tout simplement,

mais inféodé à l'Occident ultra-libéral et va-t-en guerre.

 

Et ce nouveau Média est orchestré

par le clone de Christine Ockrent à France24,

en l'occurrence la femme

du désormais tristement célèbre DSK,

Anne Sinclair, connue pour son attachement inconditionnel

- comme son époux ou comme C. Ockrent - à l'Etat hébreu

(Etat qui impulse une politique particulière),

et donc inévitablement... communautariste, partiale.

Vous vous attendez à de la neutralité, à de l'info, vous,

venant d'un Média à la consonance anglo-saxonne,

et à la dévotion des Hébreux ?

Non, tout sera partisan,

au service de l'idéologie dominante,

ultra-libérale, et impérialiste.

Au service de la domination usraélienne sur le monde,

tout simplement !

 

Alors, rien de nouveau sous le soleil occidental.

Sinon qu'un Média ouvert, Le Post, est remplacé

par un média au seul service de la Pensée Unique dominante !

Un de plus !

Alors, vous n'en avez pas marre

de lire toujours les mêmes choses ?


 

Morceaux choisis (titres) de ce 7 février 2012,

vous reconnaîtrez la propagande habituelle

contre la Syrie, la Russie..

ou contre le Vénézuela de Chavez !

 

- "REPRESSION en Syrie: Les dernières infos"

- "Ca CHAUFFE en Russie" (contre Poutine)

- "Pourquoi le protectionnisme européen est un LEURRE"

- "Le pouvoir chaviste confronté à l'épreuve des urnes"

Chavez, le bien-aimé Président du peuple vénézuelien,

est présenté ainsi :

"Après plus de treize ans de pouvoir quasi-absolu d'Hugo Chavez et de son parti, le PSUV, réparer les DOMMAGES (aux intérêts des multinationales américaines, note d'eva)  du chavisme ne sera pas une tâche aisée pour le gouvernement qui prendra le relais, tôt ou tard, du leader vénézuélien"

 

J'arrête, tout est dit.

Ce Post là est au service des intérêts anglo-saxons et israéliens

qui mettent le monde en coupe réglée. C'est tout.

Fallait-il s'attendre à autre chose de la part

de la femme du Directeur du FMI

qui chaque matin se lève en se demandant comment servir Israël

(confession sur Tribune Juive),

et qui est un fervent supporter de l'ultra-libéralisme

militaro-financier qui dévaste la planète ?

 

Conclusion : Fuyez ce nouveau support

comme tous les Médias officiels, dominants,

au service de l'Oligarchie euro-atlantiste !

 

Eva R-sistons

 

 

 

« À défaut d’avoir recours à la force pour contrôler les populations, on peut parfaitement les contrôler par l’opinion » Harold Laswell, spécialiste des médias.

"La presse libre n'existe pas. Aucun de vous n'oserait donner son avis personnel ouvertement. Nous sommes les pantins qui sautent et qui dansent quand ils tirent sur les fils. Notre savoir faire, nos capacités et notre vie même leur appartiennent. Nous sommes les laquais des puissances financières derrière nous. Nous ne sommes rien d'autre que des intellectuels prostitués. Le travail du journaliste est la destruction de la verite, le mensonge patent, la perversion des faits et la manipulation de l'opinion au service des Puissances de l Argent. Nous sommes les outils obéissants des Puissants et des Riches qui tirent les ficelles dans les coulisses". John Swaiton, l'éditeur du New York Times, lors de son discours d'adieu.

 

 

.

 

.

Partager cet article
Repost0
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 14:22

 

http://www.rfi.fr/sites/filesrfi/imagecache/rfi_43_large/sites/images.rfi.fr/files/aef_image/Sans-titre---2_0_0.gif

http://www.rfi.fr/sites/filesrfi/imagecache/rfi_43_large/sites/images.rfi.fr/files/aef_image/Sans-titre---2_0_0.gif

 

 

France24, Arte, FR2 et tous les autres...

Les pires Médias d'Europe !

par eva R-sistons

 

 

Comment ne pas exprimer son dégoût

face aux médias pourris, prostitués, corrompus, criminels ?

 

Qu'est ce que l'information, en France,

si elle est juste le vecteur de la propagande de l'OTAN,

des Anglo-Saxons, des Israéliens et du caniche français ?

 

Choquant ! Scandaleux !

Je regarde France24, "une semaine (de propagande !) au Moyen-0rient",

reportage, comme toujours, sur les opposants au Régime syrien.

Jamais rien sur ceux, les plus nombreux,

favorables au laïc Bachar-el-Assad !

Jamais cette chaîne, comme la sulfureuse Arte (de propagande),

ne donne le point de vue de ceux qui défendent leur pays attaqué

par la Coalition impériale avide de s'emparer de la Syrie

pour l'offrir d'abord à l'Etat hébreu, soi-disant pour sa sécurité,

ensuite aux Anglo-Saxons rêvant de dominer le monde entier.

Colonialisme pas mort, au contraire,

plus que jamais offensif, belliqueux, dévastateur, assassin !

 

Et lorsque ces chaînes infâmes daignent faire allusion

au point de vue du pays agressé,

c'est juste un mot, vague, imprécis, voire insultant,

c'est une information à sens unique, partisane,

notre télévision est un vil instrument de guerre

au service des Industriels de l'Armement,

au service des intérêts de l'Oligarchie anglo-saxonne

et de ses alliés hébreux - ou européens (accessoirement) !

Notre télévision est un instrument de désinformation,

de propagande stalinienne, et pire encore,

de déstabilisation des Etats souverains,

un immonde facteur de guerre.

Les agitateurs (ou les terroristes, comme vous préférez)

qui se prétendent journalistes,

sont d'authentiques criminels

puisqu'ils incitent à la haine

(notamment raciale à l'encontre des Arabes ou des Musulmans),

et surtout, surtout, à la guerre !

 

Honte à ces Médias poubelles au service de l'Oligarchie,

ils piétinent les intérêts des peuples !

Honte aux Médias occupés, sionisés, prostitués !

 

Et lorsqu'ils organisent un "débat",

il est truqué car il oppose des gens

défendant la Pensée unique libérale et néo-coloniale !

 

 

http://static2.dmcdn.net/static/video/380/339/37933083:jpeg_preview_medium.jpg?20111126074921

http://static2.dmcdn.net/static/video/380/339/37933083:jpeg_preview_medium.jpg?20111126074921

Les Observateurs animés par de fervents néo-sionistes,

et donc juges... et parties !

Fatalement partisans et manipulateurs ! Scandaleux ! (eva)

 

Et que dire des Infos relayées par les Observateurs de France24 ?

Voici la définition :

"Les Observateurs est un site

et une émission participative de France 24.

Nous couvrons l'actualité internationale

au travers des témoignages directs".

Imposture ! Les Observateurs sont

soigneusement sélectionnés :

Pour être agréés, ils doivent UNIQUEMENT soutenir

les groupes terroristes inféodés à l'Occident,

les bandes armées qui déstabilisent des Etats souverains

pour permettre aux Anglo-Saxons et aux Israéliens

de dominer le monde, de le contrôler et de le piller.

Jamais les observateurs, en fait agents de l'Occident

ou jeunes conditionnés par ces terroristes au service de l'Oligarchie,

jamais  ces pseudo observateurs ne s'écartent de la Pensée unique

imposée anti-démocratiquement

par les soi-disant défenseurs de la démocratie !

Ils sont juste là pour propager les idées,

les projets, les valeurs du Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon,

juste là pour défendre l'ultra-libéralisme

et toutes les guerres impériales,

impérialistes et néocoloniales, au profit de l'Elite mafieuse !

Jamais nous ne verrons le point de vue

de ceux qui soutiennent les pays attaqués 

par la mafia militaro-financière qui dévaste le monde,

jamais ils ne pourront se défendre !

Ne soyons pas surpris si avec des Chaînes comme

France24, Arte, FR2 et tant d'autres en France,

nos Médias sont les pires d'Europe !

Lanterne rouge d'Europe !

Quelle honte pour la Patrie des Droits de l'Homme !

Quel cancer pour notre société !

Quelle vomissure !

Lorsqu'on entend un journaliste d'ailleurs,

un Allemand par ex, la parole est plus libre !

Et la France d'aujourd'hui, occupée, infectée,

n'évoque même pas librement l'imposture du 11 septembre ! 

Partout dans le monde ou presque,

on parle de cet événement librement,

et les 3/4 des citoyens du monde entier

savent désormais qu'ils ont été bernés

par la honteuse imposture du 11/9

pour nous asservir davantage ! §

 

Boycottons ces torchons !

Lisons seulement les Médias alternatifs

comme ceux de la blogosphère,

MichelCollon, par ex, informe vraiment,

ou le site de Thierry Meyssan (Voltairenet.org),

à la pointe du combat pour la vérité

au Moyen-Orient et au Proche-Orient !

 

Informons nos concitoyens,

propageons la vérité,

et boycottons les chaînes prostituées !

 

eva R-sistons

 

§

Attentat du 11/9/2001: L’Ex-Agent de la CIA, Susan Lindauer, témoigne

 

medias-TV-decrohons.jpg

Partager cet article
Repost0
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 02:52

 

http://www.rfi.fr/sites/filesrfi/imagecache/rfi_43_large/sites/images.rfi.fr/files/aef_image/000_Was6191583_0.jpg

http://www.rfi.fr/sites/filesrfi/imagecache/rfi_43_large/sites/images.rfi.fr/files/aef_image/000_Was6191583_0.jpg

 

Honteux !

 

Les Médias aux ordres de l'Occident

et en particulier des Industriels de l'Armement,

discréditent la position des Russes et des Chinois

à l'ONU, concernant la Syrie.

 

Tout n'est que désinformation !

Tout n'est que propagande :

Pour nous aider à accepter

la guerre en préparation contre la Syrie

et ensuite celle contre l'Iran,

PRELUDES

à la guerre mondiale en préparation

contre la Russie et contre la Chine

qui refusent de voir les Etats-Unis

diriger le monde... à leur seul profit.

 

Ces 2 pays plaident, finalement,

pour un monde multipolaire,

où un seul Etat, les Etats-Unis,

n'imposerait pas sa loi à tous les autres.


 

Syrie:

 

Tout n'est que mensonges, désinformation.

Comme en Libye,

c'est le même scénario,

il n'y a pas de révolte populaire,

pas de bombardements du Pouvoir,

même si le Régime est obligé de se défendre.

 

Il y a des opposants au Régime laïc de Bachar-el-Assad,

ils sont islamistes,

et il y a de jeunes adeptes des Réseaux Sociaux

où des agents de l'Etranger (CIA, Mossad etc)

leur lavent le cerveau,

en diabolisant le pouvoir en place,

et en leur faisant miroiter le mirage de l'Occident,

"la démocratie",

qui est un faux prétexte.

 

Il ne s'agit pas de protéger les civils attaqués,

il ne s'agit pas de promouvoir la démocratie,

(sinon elle serait promue aussi

dans les Monarchies corrompues du Golfe alliées à l'Occident),

non, il s'agit de prendre le contrôle de la Syrie

comme en Libye après avoir ruiné le pays,

provoqué des luttes de clans ou confessionnelles. 

Et cela afin d'avoir une base militaire, ensuite,

pour attaquer l'Iran allié de la Russie et de la Chine.

L'Etat hébreu, lui aussi, est intéressé

pour comme en Irak, construire le Grand Israël

sur les ruines de la Syrie détruite.

 

Les massacres, comme le jour du vote de l'ONU,

sont en réalité

commis par des bandes armées, dument payées par l'Occident

pour déstabiliser le pays,

pour provoquer la guerre civile

qui conduira l'Occident à intervenir.

Les morts ? Des militaires fidèles au régime syrien,

des civils pris volontairement pour cibles

(notamment des enfants, afin que les Médias aux ordres

relaient ces images symboliques),

et bien sûr aussi des combattants payés par l'Occident.

Sans parler des images de massacres anciens

comme en Libye ou au Yémen

abusivement relayées maintenant.

Ou des séquences tournées dans les studios du Qatar,

pays dirigé par des milliardaires corrompus

alliés aux Occidentaux

par amour de l'argent et du pouvoir.

 

Chinois et Russes ont raison d'opposer leur véto

à une résolution décrétée par l'Occident pour,

après avoir de toutes pièces

provoqué une fausse révolution,

demander le changement de Régime.

L'Occident veut une marionnette à sa dévotion

comme en Georgie ou en Afghanistan.

 

En agissant ainsi, Russes et Chinois, finalement,

défendent la souveraineté des Etats,

ils refusent l'ingérence étrangère.

 

Et surtout, surtout,

ils défendent un monde multipolaire

seul garant de la paix.

Si après la Libye § la Syrie tombe, puis l'Iran,

la guerre mondiale sera proche :

Contre la Russie et contre la Chine,

mais les Français seront au premier plan,

car avec Nicolas Sarkozy à la solde des Américains,

ils ont pris la tête de la croisade militaire

qui sera planétaire et cette fois, nucléaire.

 

Et justement, la France,

avec ses centrales nucléaires partout,

sera la plus exposée.

 

Est-ce cela que nous voulons ?

Pour protéger la paix, ce Bien le plus précieux,

disons non au va-t-en guerre Sarkozy,

et oui au véto russe et chinois !

 

Plutôt à nouveau la "guerre froide", comme

commencent à le dire les Médias,

que la guerre... chaude,

très chaude, et même nucléaire !

Ainsi, l'enjeu est de taille !

 

Eva R-sistons

 

§ Désormais, des Libyens sont envoyés en Syrie

se battre contre les Syriens (55%) fidèles au régime !

 

NB : Au fait, nos bons démocrates occidentaux

  s'indignent-ils quand l'Etat hébreu "martyrise"

(expression employée à tort par les Médias aux ordres

pour le Régime syrien)

les Palestiniens en violant toutes les lois internationales ?

Pas du tout !

Les vertueux démocrates sont absents, aussi,

quand les Anglo-Saxons martyrisent

les peuples du monde entier

par les guerres prédatrices ou par la finance impitoyable.

Alors, 2 poids 2 mesures, encore et toujours ?

 


Rappel :

 

Une pétition contre la guerre qui se prépare contre l'Iran :

http://stopwaroniran.org/petition.shtml

 


Merci de faire circuler la pétition

 

.

 

NS-Merckel-biberon-copie-1.jpg

 

Les derniers posts d'eva R-sistons,

Stop la Pensée unique !

 

 

sarko-merkel-soumis.jpg

http://cafardages.over-blog.com/article-angela-nicolas-je-t-aime-moi-non-plus-91310072.html

 

 

.

http://storage.canalblog.com/07/14/60471/72437837.jpg

 

http://storage.canalblog.com/07/14/60471/72437837.jpg

  .

.

claude guéant,sarkozy

 

.

 

.

 

 

Partager cet article
Repost0
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 00:16
Propagande médiatique, politique, idéologique
Les associations des droits de l’Homme sont les “chevaux de Troie de l’occident”
RT
Samedi 4 Février 2012


Les associations des droits de l’Homme sont les “chevaux de Troie de l’occident”

L’exemple libyen prouve au monde que les organisations soi-disant des “droits de l’Homme” sont en réalité les chevaux de Troie de la politique étrangère occidentale, a dit à RT l’expert du Moyen Orient Sukant Chandan depuis Londres. Médecins sans frontières a récemment suspendu sa mission à Misrata, disant qu’ils ont eu à traiter des patient pour blessures reçues durant leur interrogatoire. Chandan pense que les soi-disantes organisations humanitaires comme Human Rights Watch, Amnesty International et Médecins sans frontières ont traditionnellement un penchant eurocentrique pour tout ce qu’ils font.
“Ils semblent donner des justifications concernant “les droits de l’Homme” pour certaines politiques occidentales et agression étrangère”, a t’il dit; et une fois que le pays est envahi par les organisations “humanitaires” aidant à justifier l’agression, il y a toujours la surprise qu’une telle intervention puisse mener à des violations des droits de l’Homme que ces groupes sont supposés protéger.
“Médecins sans frontières exprime sa surprise, mais franchement ils sont utilisés à cet effet et ils autorisent le fait d’être utilisés de cette façon là. Il est temps pour les gens à travers le monde de voir ces organisations pour ce qu’elles sont vraiment, en fait les chevaux de Troie de la politique étrangère de l’occident.” Continue Chandan.
La Libye s’est développée en un état totalitaire pratiquant le torture dit Chandan, alors que durant la période de Kadhafi “il y avait une bien meilleure situation concernant les droits de l’Homme, et de loin.”
Les groupes des droits de l’Homme disent que la torture et les assassinats de détenus sont des problèmes récurents en Libye, mais il est très douteux que les milices responsables de ces tortures ne soient jamais tenues pour responsable, dit Chandan.
Et avec le nouveau gouvernement libyen accusé d’abus dans ces centres de détention du pays, il a été révélé qu’un ancien haut responsable a aussi été victime de torture.
L’ex-ambassadeur de Libye en France, Omar Brebesh, est décédé en détention le jour d’après avoir été détenu par un groupe armé.
Chandan a indiqué que cela avait été perpétré par la milice de la ville de Zantani, qui a été accusée de torturer les opposants politiques à mort.
“Il y a beaucoup de jeux politiques se passant en Libye”, a t’il dit à RT, expliquant pourquoi la milice de Zantani est sous les feux de la rampe:”La milice de Zantani retient captif Seif al-Islam Kadhafi, et l’occident, spécifiquement la cour pénale internationale, craint ce que la milice va faire avec Seif al-Islam.”
Parce que le fils de Kadhafi n’a aucun moyen de communication et qu’il n’a fait aucunes déclarations publiques, il demeure “l’atou politique majeur” de la milice.
En regardant ce qu’il s’est passe en Afghanistan et en Irak, nous pouvons dire que la stabilité et la paix ne sont pas près de se produire en Libye, a conclu Chandan.
 
RT
url de l’article original (avec vidéo): http://rt.com/news/libya-human-rights-exposed-chandan-483/
~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

http://www.alterinfo.net/Les-associations-des-droits-de-l-Homme-sont-les-chevaux-de-Troie-de-l-occident_a70771.html

 

.

Partager cet article
Repost0
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 01:47

http://membres.multimania.fr/wotraceafg/nucleaire_iran.jpg

http://membres.multimania.fr/wotraceafg/nucleaire_iran.jpg

 

 

Nucléaire iranien... Intox ? 


On se souvient que, le 11 janvier dernier, un universitaire, travaillant sur le site nucléaire de Natanz en Iran, a été tué dans une explosion à la voiture piégée, le quatrième depuis janvier 2010. Les autorités iraniennes ont accusé Israël et les USA qui ont démenti toute implication.
Or, on relève sur un site américain (consortiumnews.com du 24/01/2012) qu’un « consensus semble émerger au sein des agences de renseignement et des agences militaires des Etats-Unis – et d’Israël – selon lequel l’Iran n’a PAS décidé de construire une arme nucléaire. Au cours des derniers jours, ce jugement a été exprimé par des personnalités de haut niveau dans les établissements de défense des deux pays : le secrétaire de la défense américain Leon Panetta et le ministre de la défense d’Israël Ehoud Barak. On aurait pu penser qu’on en aurait entendu un peu plus parler, n’est-ce pas ? Les Etats-Unis et Israël sont d’accord pour dire que l’Iran n’est PAS en train de construire une bombe nucléaire. Mais cette appréciation conjointe selon laquelle l’Iran n’a PAS décidé de construire une bombe nucléaire représentait apparemment un trop gros changement par rapport à la version acceptée pour que le Times et le reste de la FCM s’emparent du sujet » (Traduction Polémia). Par ailleurs, on sait qu'aux Etats-Unis, si les militaires sont opposés à la guerre, les politiques en sont farouchement partisans. Et quand l’oligarchie politique veut…

 

 

 

Le : 30 Janvier 2012

L'Inde paie en or le pétrole qu'elle achète à l'Iran pour contourner l'embargo américano-européen : le monde multipolaire est en marche !

     banque or inde chine iran      

Une délégation indienne s’est rendue en Iran pour mettre au point les modalités de paiement du pétrole iranien en fonction de l’embargo imposé à l’Iran par les USA et l’Europe. (L’Inde importe pour $12 milliards de pétrole iranien par an, soit 12% de sa consommation.) Le résultat est le choix de l’or pour ce paiement, selon DEBKAfile du 23 janvier 2012. L’information est reprise par PressTV.com (site iranien) le 24 janvier 2012, ce qui semble apporter la caution implicite de sources iraniennes. La Chine devrait suivre cette voie, tandis que des mécanismes bancaires sont mis en place pour permettre ces transactions, notamment avec des banques turques (*). La Russie doit également mettre en place une structure de cette sorte pour ses transactions avec l’Iran.

«L'Inde est le premier acheteur de pétrole iranien à accepter de payer ses achats en or au lieu du dollar américain selon des sources exclusivement iraniennes et des informations fournies par DEBKAfile. Ces mêmes sources s'attendent à ce que la Chine (*) suive. L'Inde et la Chine importent environ 1 million de barils par jour, ou 40% du total des exportations de l'Iran qui  se chiffrent à 2,5 millions de bpj. L'une et l'autre sont deux superpuissances si l'on considère leurs avoirs en or.


«En négociant en or, New Dehli et Pékin permettront à Téhéran de contourner le gel de ses avoirs à la banque centrale et l'embargo pétrolier sur lequel les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne se sont mis d'accord, le 23 janvier, pour le lui imposer. L'Union européenne achète actuellement environ 20% des exportations de pétrole de l'Iran. Les énormes sommes impliquées dans ces transactions devraient, en outre, entrainer une augmentation du prix de l'or et une baisse de la valeur du dollar sur les marchés mondiaux.

«Deuxième plus important client de l'Iran derrière la Chine, l'Inde achète pour environ 12 milliards de dollars de brut iranien par an, soit environ 12% de sa consommation. Dehli, selon nos sources, doit effectuer ses transactions par l'intermédiaire de deux banques d'Etat : la UCO Bank, basée à Calcutta, dont le conseil d'administration est composé de représentants du gouvernement indien et de la banque centrale de l'Inde et la Halkasie (Banque populaire), septième banque turque en importance (*), détenue par le gouvernement.» (L'Inde paie en or et non plus en dollar le pétrole iranien, le marché est stupéfait - Traduction Polémia.)

D’une façon générale, à mesure que les détails pratiques de ces transactions apparaissent, on commence à prendre conscience qu’il s’agit de la mise en place d’un «bloc» économique et commercial central avec tous ses mécanismes, et dont les acteurs sont des puissances incontestables. Cela implique la création de liens monétaires, bancaires, etc., entre l’Iran, la Turquie, la Russie, la Chine et l’Inde. Sur ces schémas de base tendant à former une structure puissante, d’autres acteurs vont venir se greffer tandis que l’objet des transactions peut évidemment dépasser le pétrole lui-même, qui reste néanmoins le facteur de base «solidifiant» de cette nouvelle structure qui se développe. Cette «structure» elle-même est une puissante force qui se met en place, contre la domination monétaire et commerciale du dollar certes, mais également de l’euro lorsqu’il est perçu comme auxiliaire (notamment politique) du dollar à cet égard, à l’intérieur de la structure dominatrice du bloc BAO (Bloc américaniste-occidentaliste). L’ironie est complète à cet égard, et mesure le chemin parcouru dans le sens de la Chute par le bloc BAO ; par les USA en tant que puissance en cours d’effondrement ; par l’Europe en tant que puissance qui se voulait alternative des USA dans ce domaine (l’euro remplaçant le dollar) et qui s’avère supplétive des USA au moment où les USA s’effondrent (même manœuvre que celle du brillant Sarko rejoignant l’OTAN en 2009, il y a une constante chez les Européens dans la bassesse et l’inversion du jugement). L’Europe suivra donc le mouvement, dans un acte d’abdication non seulement de sa puissance monétaire et commerciale qui va largement nourrir les mouvements de contestation de l’euro et du retour aux monnaies nationales dans nombre de pays européens, mais dans un mouvement d’abdication de sa propre civilisation puisque cette question iranienne doit être perçue comme un symptôme du mal général. On ne regrettera rien puisqu’il s’agit en fait d’une contre-civilisation.

La manœuvre cruelle et lâche de l’embargo, qui est la manière favorite des USA et du bloc BAO, est donc en train de créer une force concurrente d’une très grande puissance, où l’Iran a notamment sa place, mais constitue la dynamique initiale fondamentale. Le rejet du dollar et de l’euro est une chose remarquable, qui va dans le sens décrit plus haut. Mais le choix de l’or est aussi un fait remarquable en lui-même. Il renforce toute une école d’opposition spécifique, au sein du bloc BAO lui-même, qui proclame la nécessité de la fin du monopole du dollar (ou du dollar-euro, dans le cas de la complicité-servitute USA-Europe, dans le cadre du bloc BAO) ; c'est une opposition technique, technico-politique dans certains cas, qui met en cause le principe de la monnaie unique (monopole) qui est l'arme et le symbole du système bancaire en général du Sytème. C’est notamment l’argument de Ron Paul aux USA, qui veut mettre fin au monopole du dollar aux USA même. C’est aussi l’argument d’un Zoelick, directeur de la Banque Mondiale, qui estime discrètement mais fermement, sans mesurer les implications métahistoriques de ce prolcessus, que l’affaiblissement du dollar nécessite l’adoption de l’or comme “monnaie” parallèle de transaction internationale à l’équivalent du dollar.

Politiquement, le résultat est prodigieusement rapide et significatif. L’“isolement” de l’Iran se présente comme son exact contraire, comme un leurre, un piège monté par le bloc BAO contre lui-même, et où le bloc BAO fonce tête baissé. (Processus désormais classique de surpuissance aboutissant à l'autodestruction.) Au lieu de résistances sporadiques et dispersées à l’hégémonie du dollar comme on en enregistrait ces dernières années, c’est une structure puissante de résistance qui est en train de se créer, qui regroupe les plus formidables puissances concurrentes et alternatives du bloc BAO, autour de l’Iran pour le pétrole, qui tendrait alors à devenir leur fournisseur de plus en plus privilégié et institutionnalisé en pétrole, et est ainsi sur la voie d’acquérir un statut politique international équivalent à celui de l’Arabie, mais en beaucoup plus dynamique, beaucoup plus autonome du point de vue politique ; et, bien entendu, une structure qu'on doit qualifier objectivement d'antiSystème. En fait d’isolement, c’est le bloc BAO qui est en train de façonner le sien, avec des USA en cours d’effondrement et une Europe informe, aveugle, servile par impuissance à envisager une politique qui lui soit propre, par intoxication par aveuglement bureaucratique et idéologique.

La crise iranienne, qui se manifeste en mode virtualiste depuis 2005, est enfin en train d'acquérir une véritable substance. Et l’essence de cette substance se distingue dans son apport formidable à l’entreprise métahistorique naturelle du fracassement et de l’effondrement du bloc et de son hégémonie. Nous doutons que cela soit nécessairement une alternative, car le système général du monde reste en substance, dans ses caractères profonds, celui du Système qui inspire et dirige le bloc BAO avec tous ses caractère imprescriptibles de nuisance, et qui lui-même (le Système) s’effondre. Mais c’est sans aucun doute une participation puissance et vertueuse à l’accélération de cet effondrement. Le résultat de la schizophrénie américaniste-occidentaliste dans la crise iranienne, principalement menée par la politique maniaque des USA, d’Israël, soutenue par une Europe qu’il faudrait plutôt nommer absolument «anti-Europe» ou «Europe invertie», commence à prendre forme.

(*) Note de la rédaction : A rapprocher de l'information donnée par Faits & Documents n°329, 1er-15/02/2012 : «En dépit d'une baisse de son prix, l'or ne cesse de renforcer sa part dans les réserves des grandes banques centrales mondiales, au détriment du papier. Très discrètement, la banque centrale turque a annoncé cette évolution. Il en est de même de la banque centrale de Chine, pays où il est impossible d'expliquer par la seule demande privée l'incroyable explosion des importations d'or via Hong-Kong en quelques mois.»


 

 

Un commentaire qui suit l'article

Franck du Faubourg
26/01/2012

On reste interdit devant le choix d'un quasi-suicide économico-financier - et politique ! - que nos soi-disant élites nationales (dans le cas français) et européennes ont décidé pour «notre bien».
Pierre Hillard dans ses nombreux ouvrages devrait pouvoir donner quelques explications...

Le bombardement de la Libye - probablement motivée par la mise en place prévue par Kadhafi d'un dinar-or - n'aura donc indirectement servi qu'à accélérer le mouvement de fuite hors du monde euro-dollar... Pendant que les réseaux pro-Kadhafi commencent discrètement à reprendre le contrôle du pays .


Cruelle ironie.
Antal Fekete, Jim Rickards, et bien d'autres pensent que les pays de la zone euro devraient transformer l'euro en une monnaie commune (et non pas unique) de référence, basée sur l'or (et non pas sur de la dette à intérêts fractionnaires), ce qui permettrait une politique monétaire souveraine ajustée pour chaque Etat membre, et leur permettre de sortir d'une asphyxie inéluctable..

Comme c'est contraire au Dogme, il y a peu de chances que ça arrive..
Sommes-nous donc condamnés à assister à notre tragédie sans rien pouvoir faire?

Dedefensa.org
25/01/2012
Aimablement transmis par un correspondant

Correspondance Polémia - 30/01/2012

Image : raffinerie pétrolière à Assalouyed en Iran.

Dedefensa.org

 

.

http://www.polemia.com/article.php?id=4509

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 23:49
Les Nouveaux Chiens de garde et les aboiements de Laurent Joffrin


Henri Maler
Mercredi 1 Février 2012


Les Nouveaux Chiens de garde et les aboiements de Laurent Joffrin
« Laurent Joffrin : “Les nouveaux chiens de garde ? Une opération politique”  »  : tel est le titre de l’entretien que Laurent Joffrin a accordé à Renaud Revel, pour Lexpess.fr, le 16 janvier 2012. Parlant du film, en effet, Laurent Joffrin affirme  : « on voit bien qu’il participe d’une opération politique menée par un petit groupe venu de l’extrême gauche. » Que voit-il exactement ?
Depuis près de trente ans au moins, depuis la diffusion de la mémorable émission « Vive la crise », le 22 février 1984, Laurent Joffrin modernise et refonde la gauche [1 ] : c’est son droit, c’est même son job ! C’est, du même coup, l’une de ses principales occupations de… journaliste. Alors, vous pensez bien qu’en matière d’opération politique, c’est un connaisseur ! Et il a failli deviner que la question des médias est une question démocratique, et donc une question politique... mais pas au point de comprendre que l’est, particulièrement, la question du rôle des patrons de presse, des éminences du journalisme de commentaire et des experts en expertises. Un petit monde dont Joffrin fait partie et dont il tente de se faire le porte-voix.
Joffrin lui-même est un expert : un expert, non seulement en refondation permanente de la gauche, mais aussi en critique de la critique des médias. Il a même écrit un livre. Mais si ! Son titre ? Média paranoïa. Son contenu ? Nous en avons extrait la substance sous le titre « Laurent Joffrin, polémiste et psychiatre : Sancho Panza contre les moulins à vent ». Média paranoïa est un chef-d’œuvre méconnu. L’entretien avec Renaud Revel est une réédition abrégée de ce chef-d’œuvre, pour celles et ceux qui n’ont pas perdu leur temps à le lire. Que trouve–t-on dans cet abrégé ? Que « tout cela n’a aucun fondement ». Quoi donc ?
Méprisables méprises
« Cela » désigne, pour reprendre les termes du sujet de dissertation proposé par Revel, « les compromissions et la collusion d’une série de journalistes et de patrons de presse, dont vous-même, avec les élites politiques ou économiques ». Ce qui, somme toute, ne concerne qu’un tiers du film. Passons.
La preuve que « cela » n’existe pas ? Apprenti prestidigitateur, Joffrin transforme la « collusion » en « assimilation » et, contrairement au film, entretient la confusion entre l’escouade des médiacrates et l’ensemble des journalistes : « Faut-il assimiler les journalistes et les patrons de presse aux dirigeants qu’ils interviewent ou qu’ils fréquentent ? C’est absurde ! » De qui parle-t-il et que font-ils ? « Ce n’est pas parce que des journalistes côtoient, rencontrent, fréquentent, dans le cadre de leur travail quotidien, des industriels ou des dirigeants politiques, qu’ils sont pour autant inféodés à ces derniers. » Qu’importe si ce journalisme de fréquentation inscrit ses bénéficiaires dans un cercle étroit où se cultivent des différences qui ne touchent pas à l’essentiel ! Qu’importe si ce journalisme de fréquentation prétend se confondre avec le journalisme d’information ! Qu’importe si se trouvent ainsi amalgamés les préposés aux commentaires et des journalistes politiques qui, quoi que l’on pense de leur travail, sont spécialisés dans le « suivi » d’institutions et de formations politiques particulières : Joffrin, refondateur de la gauche, parle pour tous !
La « série de journalistes » devient peu à peu « les » journalistes, et ce n’est pas fini. Car Laurent court après son idée comme un chiot après un os qu’il aurait lui-même lancé. Il finit par englober toutes les rédactions, pour les protéger d’une critique qui vise les hauts dignitaires dont il fait partie. « Il est idiot de penser qu’ une profession est aux ordres quand elle ne fait que son travail. » Ce qui est idiot, c’est tout simplement de nous prendre pour des idiots. Mais ce qui est idiot n’en finit jamais de l’être : « Que de clichés et d’amalgames... C’est méconnaître les fondamentaux de ce métier. Et c’est surtout mépriser des rédactions entières […]  » De sa « réfutation » de la critique sans mépris du petit monde de quelques dignitaires, Joffrin, qui ne veut rien en savoir, est passé à celle du prétendu mépris des « rédactions entières » : ce qui est méprisable, c’est d’imputer ce mépris à un film qui est consacré exclusivement aux chiens de garde de l’ordre médiatique et social existant… qui prétendent du même coup au rôle de chiens de garde de « la profession ».
Méprisables mépris
Mais qu’ont-elles fait, ces « rédactions entières » dont Joffrin se proclame le défenseur ? Elles « ont acquis au fil des décennies leur autonomie et leur indépendance ». Leur indépendance face à des patrons de presse qui ont privé les sociétés de rédacteurs (au Monde et à Libération, par exemple) de tout pouvoir sur leur entreprise ? Leur indépendance face à des responsables de la programmation audiovisuelle dont les journalistes dépendent indirectement ? Leur indépendance face à des chefferies éditoriales qui vident les conférences de rédaction de tout pouvoir sur l’orientation globale de l’information, comme on peut le vérifier à TF1 et à France 2 ? On se demande bien alors pourquoi, par exemple, les syndicats de journalistes exigent que les rédactions soient dotées d’un statut juridique.
Méprisable mépris de Joffrin pour des rédactions qui résistent encore pour maintenir une très relative indépendance et pour les syndicats de journalistes qui, jour après jour, s’efforcent d’obtenir de nouveaux droits. Méprisables mépris de Joffrin, non seulement pour les réalisateurs du film, mais surtout pour les dizaines de milliers de spectateurs qui l’ont vu et auxquels il s’adresse en ces termes : « Vous aurez toujours des gens pour fantasmer. Pour vous expliquer que le monde des médias est une planète opaque, avec sa boîte noire et ses complots sous-jacents. Et que les patrons de presse constituent une oligarchie à la botte des puissants. Bref, que tout est pipé, que tout n’est que complot. » Il ne manquait plus que la méprisable accusation de complotisme : Joffrin, à court d’idées, ne pouvait pas la manquer !…
… Avant de s’offusquer, en guise de conclusion : « Tout cela est insultant pour la profession de journalistes et ne mérite pas que l’on s’appesantisse, car c’est là le signe d’une méconnaissance totale de ce métier et de ses rouages. Ont-ils mis une fois le pied dans une rédaction, les auteurs de ce brûlot, qui font le procès de celles et ceux qui travaillent chaque jour à la fabrication de l’information ? » Ce qui est méprisable, c’est le mépris que Joffrin affiche pour les auteurs et les réalisateurs, qui à l’exception de l’un d’entre eux sont ou ont été journalistes.
Ce qui est insultant pour la profession, c’est de s’abriter derrière le simulacre de sa défense contre un procès imaginaire pour ne rien répondre aux critiques bien réelles contre ses hauts dignitaires. Insultant pour la profession et pour les spectateurs.
Henri Maler
Nota bene Les vitupérations de notre expert en opérations politiques permettent une petite vérification quasi-expérimentale de l’étroitesse du cercle. Renaud Revel, de L’Express, n’a pas apprécié le film et l’a dit haut et fort [2 ]. Et que croyez-vous qu’il fit ? Il invita Laurent Joffrin à partager le même point de vue. En l’interrogeant pour Lexpress.fr. Éric Mettout, rédacteur en chef de Lexpress.fr, n’a pas non plus apprécié le film. Et il l’a dit haut et fort. Et que croyez-vous qu’il fit ? Il écrivit qu’il était totalement d’accord avec le point de vue de Laurent Joffrin [3 ]. Une prochaine fois, Le Nouvel Observateur, invitera Christophe Barbier, directeur de la rédaction de L’Express… Les rumeurs de fusion entre les deux hebdomadaires sont totalement infondées.

 

 

http://www.alterinfo.net/Les-Nouveaux-Chiens-de-garde-et-les-aboiements-de-Laurent-Joffrin_a70581.html

 

.

Partager cet article
Repost0
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 23:46

 

La fronde hongroise de Viktor Orban
Léon Camus
 


La fronde hongroise de Viktor Orban
Un procès uniquement à charge instruit par une presse servile !

À Budapest l’actuel Premier ministre Viktor Orban - revenu aux affaires en mai 2010 après avoir dirigé le pays une première fois de 1998 à 2002 - est accusé par des procureurs médiatiques affligés pour l’éternité de strabisme divergent, d’un insupportable autoritarisme : « Orban, s’empare peu à peu de tous les leviers du pouvoir et façonne une Constitution à sa botte. Une ‘démocrature’ prend forme au sein de l’Europe » nous assène en guise d’entrée en matière l’envoyé spécial de l’Express [11 janv. 2012]… Nous administrant aussitôt une preuve imparable de l’impopularité du Chavez européen 1  : une manifestation anti-Orban, le 2 janvier à Budapest - pour s’opposer à la nouvelle Constitution entrée en vigueur la veille 1er janvier - aurait rassemblé « plus de 70 000 personnes, chiffre considérable, dans ce petit pays de 10 millions d’habitants, où les rassemblements politiques sont rares » 2 .
Pas si rares que cela puisque le samedi 21 janvier ce sont, d’après les médias la-voix-de-son-maître quelque 100 000 Hongrois venus des coins les plus reculés du pays qui ont convergé vers la capitale hongroise pour exprimer leur soutien à leurs dirigeants. La Hongrie comptant environ dix millions d’habitants, ce chiffre représentait en conséquence 1% de la population totale, ce qui équivaudrait en France à 650 000 manifestants… en réalité d’après d’autres estimations moins restrictives, il se serait plutôt agi de 400 000 personnes, soit 4% de la Hongrie et en Hexagonie, environ 2 millions !
Deuxième grief formulé par l’envoyé très spécieux de l’Express, Orban aurait façonné « une Constitution à sa botte… afin de donner une apparence de légalité à la ‘démocrature’ hongroise : 200 lois et près de dix modifications constitutionnelles votées en l’espace d’un an » ! Certes, mais Orban n’a certainement pas été élu pour se tourner les pouces et apparemment – voir supra – ses électeurs n’en sont pas mécontents. Telle est la loi de la démocratie, la légitimité appartient à la majorité des suffrages exprimés 3 une loi cependant applicable chez nous seulement lorsque le « peuple » se prononce conformément aux attentes des idéocrates, en accord avec les « valeurs » et du sens supposé et imposé de l’histoire.

L’argumentaire de liquidation : le catalogue des délits

L’Express toujours : « la nouvelle Constitution, de style baroque. Promulguée dans les derniers jours de décembre et entrée en vigueur le 1er janvier, elle grave dans le marbre le caractère nationaliste et droitier de l’État hongrois. Ainsi l’appellation “République de Hongrie“ disparaît au profit de “Hongrie“ tout court. Une référence explicite à Dieu (“Dieu bénisse les Hongrois“) figure au préambule. Le forint, la monnaie nationale, est sanctuarisé. Le taux d’imposition sur les revenus est fixé à 16%. La personne du Premier ministre est déclarée “intouchable“. L’embryon humain est considéré comme un être humain dès le premier jour de la grossesse [atroce]. Et le mariage est explicitement décrit comme une union entre un homme et une femme afin d’empêcher tout débat sur le mariage gay, [pire qu’atroce !]. De plus, la Constitution rend rétroactivement responsables les actuels dirigeants du Parti socialiste (ex communistes) des “crimes commis sous le régime communiste jusqu’en 1989“. Et elle instaure une réforme de la banque centrale, qui a perdu, de fait, son indépendance. En contradiction radicale avec les règles communautaires de l’Union européenne ».
Un véritable compendium d’horreurs. Sans oublier la liberté de la presse qui serait remise en question tout comme le subventionnement aux sectes et associations religieuses. Orban et sa politique concentrent à eux seuls toutes les hideurs du crapaud (pardon à ce bel animal à la voix flûtée) et les nuisances de la peste (brune). Tout ce qu’il ne faut pas penser, dire et faire et bien le Fidesz - pourtant banalement situé au centre-droit sur le spectre politique - le fait, le dit et le pense. Parce qu’en Hongrie, la droite radicale existe bel et bien et occupe un place suffisamment importante pour ne pas être mentionnée autrement qu’anecdotiquement dans la libre presse de l’ancien Monde libre [l’Europe de l’ouest.] On l’a bien compris Orban et son parti membre du Parti populaire européen et ne peut être immédiatement labellisé extrême droite “fascistoïde“ à l’instar du Parti Jobbik 4 . Précisons que le PPE, groupe conservateur du Parlement européen inclut l’UMP de M. Sarkozy, lequel doit faire le grand écart entre sa fidélité aux « valeurs » européennes et sa nécessaire “alliance“ de fait avec avec Orban, lui-même vice-président du PPE.

Le crime des crimes

Mais laissons ici, pour l’heure, le catalogue de griefs non rédimables pour mieux nous concentrer sur les questions de divergences fondamentales par rapport aux critères de Maëstricht, celles qui créent aujourd’hui un violent contentieux entre le Portugais commissionnaire Barroso, la Secrétaire d’État américaine Clinton, la Chancelière allemande Merkel, le futur éventuel présidentiable français Juppé 5 d’une part, et Viktor Orban de l’autre.

À commencer par le retour de la Banque centrale sous la tutelle de l’État. Car où va-t-on si les financiers perdent leur indépendance vis-à-vis des politiques auxquels leurs décisions seraient soumises ? Plus encore que l’avortement, le mariage homo, Dieu et l’Identité nationale, la transgression du tabou des tabous est d’abord la dénonciation de la dictature du fric. Aucun crime autre que celui de lèse phynances 6 n’est plus terrible ni plus punissable : Orban s’est attaqué au saint des saint, autrement dit à l’État-profond, le pouvoir indicible, celui dont on ne parle pas mais dont l’omnipotence dicte leur destin aux peuples et aux nations sur des bases et selon des critères purement métapolitiques au service exclusif des cryptarchies régnantes 7 .

Après la séparation de l’Église et de l’État, de la justice autonome par rapport aux pouvoirs législatif et exécutif, l’administration et l’émission monétaire échappent à l’État 8 , ces fonctions étant désormais transférées à un organisme supranational, en l’occurrence la Banque centrale européenne. Or, comme, les États se voient contraints d’emprunter sur les marchés extérieurs en vertu du Traité de Maëstricht 9 leur souveraineté monétaire se trouve de facto réduite a quia. Il appert donc que l’UE évolue tendanciellement vers un modèle à l’américaine où la Réserve fédérale n’a de « fédérale » que le nom n’étant en réalité qu’un consortium de banques privées. Qu’Orban ait voulu revenir en arrière et casser cette évolution vers une fragmentation ou une segmentation toujours plus poussée de l’État et de ses fonctions régaliennes en une multiplicité d’entités institutionnelles séparées – c’est-à-dire autonome voire indépendante – est proprement impardonnable.

Reste que la « déréglementation », la suppression insidieuse de l’État et de ses fonctions par l’abrogation de la loi, ne supprime pas – sauf dans la mythologie libéraliste, dans les phantasmes et le verbiages des économistes, des universitaires, des médiacrates et des idéologues de tous poils – l’arbitrage et la surveillance qui réapparaissent immanquablement sous la forme d’organismes prenant en charge la « régulation » d’un secteur d’activité donné ou de l’une ou l’autre des fonctions vitales du corps social. Ici la gestion monétaire, et il s’agit dans tous les cas de déshabiller Pierre pour habiller Paul : « moins d’État » signifie toujours plus de transferts de pouvoirs vers de nouvelles féodalités, certes décentralisées voire délocalisées, diffuses peut-être mais agissantes, au seul profit d’un système dominé par les oligarchies détentrices de tous les leviers financiers, politiques, militaires et industriels.
Or qu’à voulu faire le vilain M. Orban, rendre à l’État central ce qui lui appartient, l’administration de sa monnaie et qui plus est, celle de sa Justice. Crimes inexpiables à l’heure de la déconstruction de l’État et de son dépérissement [prévus et programmés tant par le Marxisme que par l’ultra-libéralisme friedmannien et l’École de Chicago] au profit de nébuleuses bureaucratiques façon Bruxelles elles-mêmes et d’entités du type des dictatoriales Agences de notation, relais multiples et truchements tentaculaires du divin Marché et des Club terriblement élitistes des tireurs de ficelles, toujours les mêmes !

Menaces, rétorsion et sanctions

Sous couvert de discipline budgétaire collective, la Commission Barroso a lancé le 18 janvier sa première salve – car il s’agit de faire un exemple ! - en demandant de lourdes sanctions financières contre la Hongrie en vue de sanctionner un dérapage budgétaire « insoutenable ». Le déficit public magyar atteindrait en effet 6% du PIB en 2011 au lieu des 3% annoncés par le gouvernement de Viktor Orban. La veille, le 17, Bruxelles avait en outre adressé au Premier ministre hongrois une triple lettre comminatoire de mise en demeure lui enjoignant de réviser trois textes législatifs litigieux « d’ici un mois ». Lois qui, aux yeux avertis des juristes de Bruxelles, violent l’esprit ou la lettre des Textes européens fondateurs. En cause, l’indépendance de la Banque centrale, celle des juges hongrois et pour finir l’autonomie de l’Autorité de protection des données.

Menacé ainsi des pires sanctions financière par la Commission de Bruxelles, M. Orban a dû venir à Canossa s’expliquer à Strasbourg où il s’est fait copieusement invectiver par le « délinquant sexuel » Cohn Bendit 10 , lequel a donné une fois de plus une image fort reluisante – et quelque peu débraillée - des nouveaux maîtres de l’Europe ! Car, quoique la Hongrie ne soit pas membre de l’Euroland, son endettement est tel qu’elle ne saurait se passer pour éviter la banqueroute des subsides de la BCE et du FMI. En substance une ligne de crédit de 10 à 20 mds d’€ pour passer le gué hivernal.

Au demeurant, si à l’étranger et en Europe de l’Ouest la cote politique de Viktor Orban n’est pas au plus haut - à l’instar de la monnaie nationale, le Forint – la situation dans son pays est tout à fait différente avons-nous vu… Aussi est-il à prévoir que les menaces du triste sire Barroso seront davantage un coup d’épée dans l’eau qu’une mortelle estocade ! Notons que la « comparution » de Viktor Orban devant le Parlement européen a été de sa propre initiative. Une première, puisqu’aucun chef d’État n’était auparavant venu en quelque sorte « défier » l’Institution en son propre palais…
Pourtant le Premier ministre hongrois n’aura pas d’autre choix que de composer avec les puissances extérieures - Bruxelles, Londres et Manhattan - à propos d’un inenvisageable retour de la Banque centrale hongroise dans le giron étatique. À prendre cependant en considération le fait que la marge de manœuvre de la Commission n’est pas aussi confortable qu’il y paraît de prime abord : sanctionner Budapest certes, mais en évitant de précipiter le pays dans l’abîme au moment où la Grèce et l’Eurozone partent elles-mêmes en vrille. Chacun se souviendra du fiasco de la politique de sanction adoptée en 2000 à l’encontre de l’Autriche lorsque le parti « xénophobe » de Jörg Haider fit son entrée au gouvernement. Là encore intervinrent des décisions communautaires contreproductives parce que dictées non par la raison et l’intérêt collectif mais eu égard à une dogmatique et un sectarisme idéologique révélateurs des véritables finalités de la construction dite « européenne », à savoir la destruction programmée et irréversible de peuples de l’Europe.

C’est en travers d’un tel projet - hélas déjà bien avancé - que Viktor Orban s’est placé aujourd’hui, et c’est bien là que le bât blesse ! Le réveil des peuples d’Europe n’était pas à l’ordre du jour quand un micro État et ses dix millions d’âmes, auparavant puissant avant d’être démantelé par le Traité du Trianon du 4 juin 1920, ayant connu l’épouvantable « République socialiste » de Bela Kun 11 et la « République populaire de Hongrie » pendant laquelle la révolte des masses, en 1956, fut écrasée sous les chenilles des chars soviétiques, entend à présent reconquérir une authentique indépendance… et avec elle son identité et se nommer selon son cœur « Hongrie » en rupture avec un passé de servage et de souffrance vers lequel le « Politburo » des Commissaires politiques européens voudraient maintenant la ramener pieds et poings liés.

Notes

(1 ) Un « Hugo Chavez de droite » selon l’eurodéputé Cohn-Bendit en référence au non-aligné président vénézuélien, haut en couleur, celui qui dit ses quatre vérités à l’Amérique néoconservatrice et prédatrice. Deux hommes politiques logés à la même enseigne si l’on en croit le président des É-U s’exprimant le 19 Décembre 2011 dans le quotidien « El Universal » : « Le gouvernement d’Hugo Chavez restreint les droits universels du peuple vénézuélien, menace les valeurs démocratiques et met en péril la sécurité de la région ». Chavez lui répondait le même jour à l’occasion du Conseil des ministres en le traitant d’irresponsable et surtout d’imposteur, qualification assénée trois fois avec une remarquable force de conviction.
(2 ) Unanimité de la presse : ainsi Le Progrès titrait-il le 4 janvier « Hongrie : Viktor Orban sent le vent tourner : Vertement critiqué à l’étranger, le Premier ministre hongrois Viktor Orban sent aussi la colère monter dans son pays, où il est accusé de se comporter comme un ‘dictateur’ par des manifestants de plus en plus nombreux ». Le ton était donné en totale contradiction avec la réalité des faits les plus patents.
(3 ) 54% en faveur du Fidesz, l’Union civique hongroise, parti présidentiel
(4 ) Jobbik Magyarországért Mozgalom, « L’Alliance des Jeunes de Droite-Mouvement pour une meilleure Hongrie » compte 47 députés nationaux et 22 européens. Le Jobbik plaide en faveur de l’identité nationale pour le retour aux valeurs chrétiennes, de la famille et de l’autorité, autrefois illustrées par le régent du royaume de Hongrie, l’amiral Miklós Horthy entre 1920 à 1944. Jobbik milite contre le libéralisme politique, le communisme et le mondialisme apatride et cosmopolite.
(5 ) Monsieur je-me-mêle-de-tout, paladin de la Démocratie indirecte voire subversive comme en Syrie, considérait le 3 janvier sur I-télé que la Hongrie et sa nouvelle Constitution font « problème aujourd’hui ! …Il appartient à la Commission européenne de vérifier que ces nouveaux textes constitutionnels respectent ce qui fait le bien commun de tous les pays de l’Union européenne, c’est-à-dire l’État de droit et le respect des grandes valeurs démocratiques... Nous appelons la Commission européenne à prendre les initiatives nécessaires pour que ces principes fondamentaux soient respectés partout, y compris en Hongrie  ». Message reçu 5/5 puisque la menace de sanctions européennes a été immédiatement brandie à Bruxelles.
(6 ) Alfred Jarry « Ubu roi » 1896 - Concernant la Banque centrale hongroise : l’influence du gouvernement s’y trouve renforcée ; son président ne sera plus libre de désigner ses trois adjoints ceux-ci étant nommés par le Premier ministre. Le gouvernement hongrois – qui commence bien mal – est parvenu à rapatrier dans les caisses de l’État 11 mds d’€ jusque là détenus par des Fonds de pension étrangers, tout en imposant une taxe exceptionnelle aux banques et aux grandes entreprises étrangères. Par ailleurs une loi autorise les Hongrois ayant souscrit des crédits en Francs suisses, Euros ou Yens, à travers des produits financiers complexes émis par des banques étrangères, à effectuer leur remboursement en Forints hongrois. Les particuliers auront ainsi la faculté de rembourser leurs dettes à un taux de change fixe préférentiel. Les demandeurs de fonds pourront également bénéficier de crédits en Forints pour financer leurs transactions, ceci reviennant à reconvertir ces crédits en monnaie hongroise, imposant aux établissements bancaires de couvrir la différence… Cf. Maurice Gendre « Bombarder Budapest ? » 19 janv. 2012
(7 ) Le sénat français en adoptant ce 23 janvier 2012 la Loi pénalisant la négation de tous les génocides, et en particulier du génocide arménien de 1915, n’obéit pas, en flattant les suffrages arméniens, à la seule arithmétique électorale, ni même au-delà en visant le vote des communautés israélites. Il s’agit en vérité d’ériger un mur défensif autour du « crime contre la pensée unique et totalitaire » institué par la loi Gayssot-Fabius… archétype des dispositifs juridiques, présents et avenir, de contention de la liberté de penser blanc ou noir. Un motif idéologique – la protection des grands mythes fondateurs du monde actuel, à commencer par ceux de la démocratie et de l’autonomie de consentement dans l’adhésion aux nouvelles religions contemporaines – plus puissant que tous les intérêts économiques et moraux immédiatement en jeu dans les choix prioritaires à effectuer… au regard par exemple d’une Turquie, partenaire commercial et industriel de première importance. Ce qui en période de crise aiguë, donne la mesure du mépris de nos dirigeants vis-à-vis de l’urgence d’un sauvetage économique, humain et sociétal, lequel devrait en principe s’imposer toutes affaires cessantes. Le même raisonnement s’applique au dossier iranien entretenu au prétexte d’un programme nucléaire prétendument menaçant pour la paix du monde. Nul ne croit bien entendu à ces billevesées, mais l’embargo pétrolier européen qui vient d’être adopté ce 23 janv. 2012 – lequel pourrait entraîner par mesure de rétorsion la fermeture du Détroit d’Ormuz et partant, créer les conditions d’une conflagration régionale - condamne un peu plus la Grèce au marasme en raison de sa dépendance à hauteur de 30% du pétrole persan [pour la satisfaction de ses besoins énergétiques et 20% pour l’UE en général et en particulier l’Italie et l’Espagne, deux pays durement touchés par la crise budgétaires]. Là encore se sont des raisons métapolitiques faisant litière des intérêts, aussi impérieux qu’immédiats de l’Europe réelle, qui l’emportent sur toutes autres considérations. Retenons que la soif de puissance hégémonique et la concurrence biologique sont des paramètres surdéterminants des tensions internationales actuelles, situées bien au-delà de simples guerres pour les monopoles énergétiques ou le $ comme monnaie exclusive des transactions pétro-gazières.
(8 ) Une indépendance théorisée, à la suite de John Locke, par Montesquieu dans L’Esprit des lois (1748) à une époque où la justice ne se mêlait pas autant de politique et n’entendait pas se placer en contrepouvoir institutionnel systématique, ou en courroie de transmission idéologique, ou pire comme instrument politique au service de tel ou tel parti.
(9 ) En France, avec la Loi n°73-7 du 3 janvier 1973 sur la Banque de France, texte surnommée « Loi Pompidou-Giscard » ou « Loi Rothschild », l’État s’automutile en s’interdisant grosso modo de l’autofinancement par l’emprunt intérieur ou la création monétaire : l’État délègue ou abandonne ainsi son droit régalien de création monétaire au système bancaire privé. La loi “Pompidou-Rothschild“ a été abrogée à la date symbolique du 4 août 1993 ; elle est entrée en application le 1er janvier 1994 lors de la transcription dans nos codes du Traité de Maëstricht.
(10 ) « Hongrie : défilé monstre pro-Orban » Figaro le 21 janv. 2012, commentaires : « Orban n’a pas de leçons à recevoir d’un délinquant sexuel ! » à propos de M. Cohn-Bendit « né en France de parents juifs allemands dix mois après le débarquement de Normandie ».
(11 ) Sur la « République de Bela Kun » lire Jérôme et Jean Tharaud « Quand Israël est roi » Plon 1921. Téléchargeable - Université de Toronto : http://www.archive.org/details/quan...

http://www.geopolintel.fr

 

 

http://www.alterinfo.net/La-fronde-hongroise-de-Viktor-Orban_a70582.html

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 22:57
Loin du Nicaragua… où l’on informe d’une seule voix (ou presque)
Nils SOLARI

Mardi 10 janvier 2012, le président Daniel Ortega prêtait serment pour entamer son troisième mandat à la tête du Nicaragua. Le 11 au matin, les pages internet des médias français qui relaient l’information, le font par le biais d’une voix quasi-unique en reproduisant la dépêche de l’Agence France-Presse (AFP) [1], et pour certains, la dépêche de l’agence Reuters, sans prendre soin de les compléter. Des dépêches où l’on n’apprend pas grand-chose sur la situation du pays mais qui ressassent surtout les traditionnels poncifs sur l’Amérique latine… et ses « dangereux alliés ».



Pluralisme… quand tu nous tiens

Des « grands quotidiens » (Le Monde.fr, Libération.fr, Les échos) aux magazines (lepoint.fr), en passant par la télévision (tv5.org, france24), jusqu’à la presse quotidienne régionale (nicematin.com), voire les confrères étrangers (lalibre.be, la RTBF, letemps.ch), tous traitent de l’actualité nicaraguayenne sous l’angle unique proposé par l’AFP [2].

Ce constat ouvre sur une question et une observation. Les titres français auraient-ils parlé du Nicaragua si les agences de presse n’en avait pas fait état ? Tout porte à croire que non. Mais outre l’illustration du poids fonctionnel des agences dans la mise sur agenda d’un évènement à l’étranger, voilà une belle démonstration de l’absence de pluralisme et d’unicité de la ligne éditoriale de ces médias, à l’égard de l’Amérique latine en général et de ce pays en particulier.

«  L’ancien guérillero » deviendra dictateur…

Un jour avant la publication de la dépêche en question, une première alertait les rédactions : « Nicaragua : Ortega étrenne mardi son troisième mandat avec un pouvoir renforcé » [3]. Qu’apprend-on à sa lecture ?

Premièrement, à l’image de son homologue vénézuélien que l’on dépeint souvent comme « l’ancien lieutenant-colonel putschiste », Ortega est tout d’abord présenté comme « l’ancien guérillero »… certes, mais d’un mouvement qui était actif dans les années 1960-1970, soit il y a plus de 30 ans ! La précision qu’il s’agit là d’un rappel historique ne viendra que bien après : « M. Ortega avait déjà été, entre 1984 et 1989, le premier président élu du Nicaragua, après que la guérilla sandiniste, dont il était l’un des principaux dirigeants, eut renversé en 1979 la dictature des Somoza » [4]. Dans la même phrase d’introduction, le Nicaragua est décrit comme « un des pays les plus pauvres du monde, avec une domination consolidée au Parlement qui fait craindre à ses opposants une dérive autocratique ». À l’image d’autres leaders latino-américains, le belliqueux Ortega ne peut à terme que devenir un autocrate... En deux phrases, le ton est donné. Et pour appuyer cette analyse, l’AFP donne la parole à un invité de marque : «  À 66 ans, Ortega "dispose désormais de tout le pouvoir qu’il n’avait pas avant [...], il a la grande opportunité de décider d’être un dictateur ou un homme d’État", résume l’ex-vice-ministre des Finances, René Vallecillo, dans un entretien avec l’AFP  »...

Nicaragua, Iran, Venezuela… même combat !

Le 11 janvier, une deuxième dépêche vient donc confirmer la précédente, et rappelle à nouveau dès l’introduction, la crainte des « opposants [d’]une dérive autocratique du régime ». Le terme « régime » n’est peut être pas fortuit, comme le souligne Luis Alberto Reygada : « S’il est vrai que l’expression "régime politique" fait référence à la manière dont le pouvoir est organisé et exercé au sein d’une entité politique donnée, ce mot à une connotation fortement péjorative dans l’inconscient collectif culturel occidental (surtout grâce à la domination culturelle occidentale qui s’est accentuée à la fin de la guerre froide en imposant une image très négative au "régime soviétique") » [5]. Il n’est jamais question de « régime » quand les médias parlent de la France ou des démocraties occidentales…

On les annonçait « attendus » la veille, ils sont bel et bien là : «  Daniel Ortega a prêté serment en présence de chefs d’État étrangers, parmi lesquels l’iranien, Mahmoud Ahmadinejad, en pleine crise diplomatique avec les pays occidentaux en raison de son programme nucléaire, et le vénézuélien, Hugo Chavez ». Même si « plus de huit mille invités ont participé à la cérémonie », il fallait en effet insister sur la présence de ces deux personnages, qu’ils soient « en pleine crise diplomatique » ou « leader de la gauche radicale sur le continent  » [6].

Le journaliste n’aura qu’à poursuivre un peu plus loin : « Ortega a par ailleurs défendu le droit des pays à "développer l’énergie atomique" […]. Le "Comandante Daniel", qui a troqué l’uniforme vert du guérillero pour les chemises blanches et les envolées messianiques, a été réélu en novembre avec 62 % des suffrages - un résultat contesté par l’opposition »… S’il ne nous appartient pas de juger ici du caractère opportun pour l’Iran de développer son programme atomique, il est important de souligner le parallèle subtil qui est fait entre la référence à ce pays dans la bouche du président nicaraguayen, et la manière dont celui-ci partagerait ensuite, des caractéristiques souvent ressassées autour de son homologue vénézuélien, comme « l’uniforme » ou les « envolées messianiques ».

Ou comment faire croire que l’on informe sur un pays en faisant appel aux représentations malveillantes – et déjà bien assises par ailleurs - qui pèsent sur deux autres.

Or, le parallèle avec les deux autres chefs d’État va se poursuivre jusqu’à la fin de l’article :

« Ortega peut notamment compter pour cela sur son allié Hugo Chavez qui verse annuellement environ 500 millions de dollars au Nicaragua - quasiment un salaire minimum par habitant. […] À son arrivée à Managua le président Ahmadinejad s’est déclaré "très heureux d’être sur la terre de la Révolution". [...] "Ces deux peuples (nicaraguayen et iranien), en différents points de la Terre, luttent pour établir la solidarité et la justice", a-t-il affirmé, saluant son "frère révolutionnaire Ortega". […] Ahmadinejad, qui a visité le Venezuela lundi, doit se rendre mercredi à Cuba et jeudi en Équateur ».

Voilà comment, en quatre phrases, on parle de trois pays distincts, on passe de l’un à l’autre tout en donnant une savante apparence d’assimilation…

***

Il est vrai que l’AFP n’en était pas à un premier coup d’essai cette même semaine, puisqu’une autre dépêche – télévisée celle-ci - avait « rendu compte » de la visite d’Ahmadinejad au Venezuela, sans hésiter à manipuler le discours de Chavez [7]... comme l’avait d’ailleurs prédit ce dernier dans la version complète du discours tronqué par l’agence [8].


Outre la relative misère de l’information sur le Nicaragua, l’objectif, semble t-il, était donc de profiter de cette occasion pour continuer à stigmatiser la « gauche radicale latino-américaine » en la dépeignant comme (entre autres) peu démocrate, autoritariste et porteuse d’une tradition belliqueuse. Le pouvoir de nuisance de l’AFP est tel que la même dépêche en espagnol se retrouve presque mot pour mot dans de nombreux quotidiens hispanophones…

Nils Solari

SOURCE : http://www.acrimed.org/article3753.html


Notes

[1] Marcelo Brusa, Nicaragua : Ortega prête serment pour un 3e mandat en présence d’Ahmadinejad et de Chavez, AFP, 11/01/2012.

[2] La liste n’est pas exhaustive…

[3] Marcelo Brusa, AFP, 10/01/2012.

[4] C’est nous qui soulignons ici et par la suite.

[5] Voir « Le rôle de la presse dans la construction de la représentation du Venezuela » publié sur le site du Grand Soir, 10 décembre 2011.

[6] Tel que Chavez était présenté dans la dépêche de la veille.

[7] Comme l’a relevé entre autres le site Arrêt sur images : « Ahmadinejad / Venezuela : l’AFP TV déforme le discours de Chavez », 12/01/2012. Lire à ce propos après le « correctif » du titre apporté par l’agence, la réponse à la polémique que ce sujet à déclenchée, et les nombreux commentaires qui s’en sont suivis, sur sa page Facebook, au sujet de la Birmanie : https://www.facebook.com/notes/agen...

[8] « Les porte-paroles de l’impérialisme disent… les médias de l’impérialisme disent…et leurs laquais dans ces pays le répètent comme des perroquets… que l’Iran est au Venezuela… qu’Ahmadinejad est à Caracas, car en ce moment même, à 2h30 de l’après-midi… nous allons, Ahmadinejad et moi… pratiquement depuis les sous-sols de Miraflores [le palais présidentiel]… ajuster notre tir en direction de Washington… et que vont sortir de là de grands canons… et des missiles, car nous allons attaquer Washington. C’est pratiquement ce qu’ils disent. Ou que nous sommes en dessous de cette colline, où sont les journalistes, là-bas, et que supposément ceci va s’ouvrir ainsi… et qu’une grande bombe atomique va sortir… C’est pratiquement cela qu’ils disent… ceci peut nous faire rire, mais cela doit également nous mettre en alerte ».

URL de cet article 15659
http://www.legrandsoir.info/loin-du-nicaragua-ou-l-on-informe-d-une-seule-voix-ou-presque.html
Partager cet article
Repost0
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 11:07

 

http://www.01net.com/genere/article/fichiersAttaches/1327304107-anonymous_propaganda_by_raithesheep-417x540.jpg

http://www.01net.com/genere/article/fichiersAttaches/1327304107-anonymous_propaganda_by_raithesheep-

 

.

 

Qui sont les Anonymous ?

 

Voyez ce que j'ai publié sur sos-crise :

 

Mardi 24 janvier 2012

 

Mais voyez aussi ceci :

2441482349_889f5174ee.jpgIl est évident que les Anonymous, comme Wikileaks, sont une création des services secrets leur permettant de restreindre et de circonscrire les dissidents, de manipuler et de leurrer l'opinion en introduisant du faux dans du vrai. Un Ben Laden, une nébuleuse de l'Internet en quelque sorte. D'ailleurs leur soi-disant combat mondial contre la scientologie offre plutôt une énorme publicité à l'Église et non l'inverse. 

Comment se fait-il, d'après vous, qu'Anonymous soit reçu sur tous les plateaux Télé occidentaux, CNN, Canal + et les autres et que tous les médias en parlent, alors qu'ils appellent à la désobéissance civile( ce n'est pas rien) et qu'ils pirateraient des sites sensibles ? Par ce que 100% des chaînes sont 100% sionistes.

Ils se disent défendre la liberté d'expression sous anonymat. C'est un étrange concept prônant la lâcheté et qui ne sert à rien avec les énormes moyens qui existent aujourd'hui pour démasquer quiconque. Les Indignés, les vrais, ceux dont l'action est censurée ici en masse et minimisée par les médias, ceux qui échappent au contrôle et qui ne sont pas des créatures fabriquées n'ont pas de masques et affrontent courageusement la violence policière quand celle-ci ne tire pas à balles réelles. Bien au contraire ce mouvement veut être le plus visible possible. Ils disent également combattre les dictatures à tous les niveaux et, comme par hasard, ils ont été très actifs contre l'Iran et la Tunisie. Cherchez l'erreur ? Ils se revendiquent également comme l'un des principaux successeurs de Wikileaks et de Guy Fawkes un bon chrétien, comme par hasard, pour mieux noyer le poisson. 

Ils ne sont qu'un leurre pour démasquer de vrais cybers et de vrais révolutionnaires en herbe ou affranchis. En créant son propre ennemi qui domine l'information par ses actions extravagantes cela dissuade les vrais opposants de monter une telle structure et de telles opérations en permettant de faire de vrais faux piratages pour donner du crédit au mouvement. D'ailleurs  Megaupload était comme par hasard un des rares sites à n'être tenu par aucune personne de culture ou de religion juive.

Posez-vous la question de savoir pourquoi ce groupe de hackers qui aurait soi-disant  piraté le ministère de la Défense, le FBIl'Elysée, Visa, MasterCard etc, est toujours actif quand tout le monde est aujourd'hui identifiable. Demandez-vous pourquoi ils ont une telle scène médiatique à leur disposition quand pour bien moins que cela Dieudonné ou d'autres en sont exclus et sont diabolisés à l'extrême ? (..)

 

 

 Dossier : ARNAQUE WIKILEAKS ANONYMOUS

 

 

Commentaires :

 

Tout ceci se tient à mes yeux, il est donc de bon ton de se méfier d'Anonymous à l'avenir et de se concentrer sur les buts premier du Peuple, à savoir sa prise de Pouvoir, totale et définitive. Je vais m'informer au sujet des agissements d'Anonymous contre l'Iran, quoiqu'il en soit, quelles que soient la teneur de leurs attaques envers ce pays, elles témoignent nettement de leurs véritables ambitions. Amicalement

 

 

Que voulez-vous dire par "elles témoignent nettement de leurs véritables ambitions" dans quel sens l'employez-vous ?

 

 

Au risque de répetter:

 

1) Anonymous n'attaquera JAMAIS facebook, twitter, youtube ou tout autre site de diffusion d'information. Celà vaut aussi pour les sites de médias, tout anonymous attaquant un site de média "au nom d'anonymous" n'est qu'un petit hackeur égocentrique.

 

2) Guy Fawkes n'était pas seulement un chrétien, je te suggère d'aller lire sa bio complète avant de citer son nom, ce qui t'évitera de balancer des absurdités sur un blog public.

 

3) Anonymous est une idée. Les Anonymous ne sont que les incernations vivantes de cette idée. Il n'y a pas de chef ou d'organisation hiérarchique. Tout le monde peut être Anonymous. Ce n'est pas parce que dans nos sociétés actuelles 90% des gens sont habitués à connaitre une architécture de pouvoir qu'il en va de même pour Anonymous. Anonymous est tout, anonymous n'est rien, anonymous EST, tout simplement.

 

4) Si tu suivais un peu l'actualité, tu verras que la nécessité d'agir masqué est de plus en plus grande (lois ACTA/SOPA/PIPA/HADOPI, basculement de la Hongrie vers une dictature autoritaire, loi pénalisant la divulguation d'informations dites "sensibles" ect). Aujourd'hui, c'est soit on reste un gentil mouton dans le troupeau présidentiel, ou on se prends des coups de tatane jusqu'à ce que mort s'ensuive.

 

 

Bref, avant de poster un article ou tu fais en sortes de paraitre intelligent, renseigné et cultivé, merci de lire un peu les blogs Anons, leurs actions et j'en passe.

 

Nous sommes Anonymous.

Nous ne pardonnons pas.

Nous n'oublions pas.

Attendez-vous à nous.

 

 

Vindicatif, agressif et menaçant ! Et bien je ne vois ni de l'intelligence, ni le sens de la mesure ni de la tolérance et encore moins de discernement dans vos propos. Mais le plus amusant et que vous exprimez exactement le contraire de la soi-disant liberté d'expression,  de pensée et de parole que vous dites défendre et que vous prônez partout. Ce qui veut tout dire.

Le monde ne changera pas grâce à des hommes masqués qui sont agressifs en plus envers le Peuple ou avec les internautes; mais je reconnais bien là certaines façons de faire. C’est à nous de changer, de cesser de croire et de modifier nos pensées et nos comportements. C'est le seul moyen de faire imploser tout seul un système pervers et nuisible et non avec des acteurs nébuleux qui, de plus, ne seraient même pas une entité cohérente, donc instable et manquant de sérieux.

C’est vrai que vos IP changent et le pays aussi mais vous avez toujours 0 en dictée

Ah ! si avant d'aboyer vous aviez visité les catégories et les sujets traités sur mon blog vous vous seriez rendu compte que je m'intéresse à plus de domaines d'actualité que vous. NA !

 

 

vous vous rendez même pas conte des bétise que vous écrivez....

anonymous est devenu un concept, anonymous est un concept... il n'y a jamais eux un groupe anonymous et il n'y en aura jamais....

Si des hacker/cracker/agent travaillant pour une organisation lembda, ils ne sont pas anonymous,

ce n'est pas parcque des gusgus se font passé pour tel qu'il le sont réellement, aucun anonymous ne passe a la tv, ce sont juste des démago et autre...

 

ne faite pas un amalgame et évité les propos racistes, vous ne faites que rentré dans le jeux de ceux qui veulent déstabilisé le mouvement.

 

anonymous est libre de pensé, anonymous n'oublie pas, anonymous vaincra

 

 

Et bien j'espère que vous n'aurez pas à écrire de tracts appelant à la désobéissance civile car avec un 0 en dictée vous ferez rigoler tout le monde. Idem si vous postez des commentaires sur la toile. Quant à votre passage en 5éme il faudra réviser le français sinon c'est le redoublement. A moins que ces énormes fôtes ne soient là que pour masquer votre maturité. Il est singulier aussi que vous n'osiez pas écrire le mot juif et que vous disiez gugusse.

Autrement je suis d'accord avec vous, Anonymous est un concept, comme la nébuleuse Al Qaïda créée par le Pentagone/CIA. Sans entité distincte, qui agit de la même façon et à qui on peut faire dire n‘importe quoi et faire agir à n‘importe quel endroit. Sinon il n'est pas utile d'adhérer à ce concept pour être libre de penser, ni pour ne pas oublier, ni pour vaincre. La liberté de penser est propre à chacun, et dès qu'elle se fond dans celle des autres elle devient impropre et s'insère dans une pensée unique qui perd sa substance première. Et faire des membres d'une structure qui n'existe pas est le comble de la manipulation réussie. Bon courage quand même !

Au fait qui agit toujours à visage masqué ?

 

 

 

Je ne saisis pas la trame de votre raisonnement.

Vous expliquez qu'en fait, les Anonymous seraient une création du pouvoir oppresseur, notre ennemi, et qu'ils seraient là pour les intérêts de ce dernier. Je rappelle que les Anonymous sont vous, moi, votre voisin, quiconque désire en faire partie à partir du moment où il le décidera, donc comment serait-il possible de manipuler un telle masse, qui plus est si éphémère et impalpable ? Ensuite, vous taxez leur obsession à rester anonymes comme étant une preuve de lâcheté : oseriez-vous agir à visage découvert, face caméra, dictant votre message au monde en sâchant que l'on aura une belle photo de votre visage ? Vous dites que sur le net, tout le monde est identifiable ?!! Vous n'avez pas idée de ce dont sont capables les hackers, car vous n'affirmeriez pas cela si vous le saviez, pour eux, rester insaisissable est une véritable partie de plaisir, cela ne leur demande même aucun effort, je peux vous le garantir.

Vous enchainez en écrivant que l'on veut les faire passer pour des "ados taquins", mais qu'en voyant leur stature à la télévision ou sur les clichés, on se rend compte qu'ils n'ont rien de jeunes ados boutonneux... je ne comprends pas là encore comment vous appréhendez Anonymous, mais je vais me répéter : tout le monde peut en être, donc comment pourrions-nous les classifier en fonction de leur apparence physique ? Comment pouvons-nous affirmer que les personnages que l'on voit parler à l'écran ne sont pas de simples porte-paroles (il en faut bien un ou deux pour communiquer) et non pas des gourous ou autres maîtres à penser ? Nous n'avons aucune preuve nous permettant d'affirmer quoi que ce soit à ce sujet non plus. A partir du moment ou une personne décide de porter ce masque, elle est un/une Anonymous, quel que soit son âge, sa taille, sa couleur... et sa stature.

Puis cette vidéo sur YouTube ??!! Comment pouvez-vous croire que les deux personnes qui s'affichent à visages découverts (!!) devant la caméra puissent être de véritables dissidents ? Pour moi, les imposteurs ce sont eux ! Le ridicule est à son comble quand ils arrivent, le masque à la main ! Je l'avoue : j'ai trouvé ça drôle et assez pitoyable de leur part. Je n'y crois pas une seconde.

Pour finir, je voudrais avoir plus d'informations au sujet de leurs actions contre l'Iran car là, j'ai été plus qu'étonné. S'ils ont vraiment agis contre ce pays, je commencerai à me poser des questions quand à leur véritable motivation.

Merci

 

   

Oui les anonymous se composent de tous ceux qui croient en sa pertinence et à sa vocation, c’est le but de draguer large pour circonscrire au mieux les opposants et les ficher ; c‘est classique. Pour manipuler les masses, comme avec le faux printemps arabe dirigé par les services secrets étrangers et de faux blogueurs, quoi de mieux qu’Internet ? C’est l’outil idéal et la bonne foi crédule fait le reste.

Pour la lâcheté je réitère, car les Indignés ( la vraie révolution qui leur échappe) eux sont à visages découverts et cela malgré la forte répression et les blessures occasionnées par les services d’ordre quand ils ne tirent pas à balles réelles en faisant des morts. Oui ça c’est du courage et de vrais contestataires exhortant au renversement du système. Pas besoin de masque pour dire que nous ne sommes pas d’accord. Vous avez déjà vu un mouvement révolutionnaire agir masqué ? Jamais.

Et pourquoi lors des arrestations seuls de jeunes lambdas d’Anonymous sont-ils interpellés d’après vous ? Quand à la vidéo je précise dans l’article que leur créature leur échappe et qu’il devient nécessaire de stopper les effets néfastes qui se retournent contre eux en mettant en scène des juifs sionistes. Ce qui discrédite le mouvement. Sans doute comme Wikileaks va-t-il disparaître en étant démasqué.

En ce qui concerne l’Iran taper Anonymous Iran et vous aurez tous les articles et leurs actions contre ce pays

 

 

http://www.questmachine.org/article/Anonymous_:_Hackers_r%C3%A9volutionnaires

 

 

Les Anonymous sont-ils sincères ?

Opinion d'eva R-sistons

 

Je m'interroge de plus en plus, moi aussi. Les Anonymous sont-ils sincères ? En effet, comme pour Avaaz, ou pour les faux médias de gauche style NouvelObs, Libé etc, il y a de quoi se poser des questions !

 

D'abord aimant par-dessus tout la clarté, je me méfie de ce qui avance masqué.

 

Ensuite, j'ai déjà écrit sur Avaaz et sur les faux médias de gauche, qui pour mieux nous berner cèdent sur l'accessoire (un peu de social, défendre les populations les plus faibles, les Roms, etc...) mais se coulent dans le moule de la Pensée Unique pour l'essentiel : La mondialisation ultra-libérale qu'ils défendent, les guerres impériales, néo-coloniales sous des prétextes fallacieux,  comme celles contre la Yougoslavie (dislocation de la Fédération alliée à la Russie, principale base US installée au Kosovo Etat voyou), l'Irak, la Libye, la Côte d'Ivoire, bientôt la Syrie, l'Algérie ou l'Iran... Pour rappel, le Nouvel Obs s'oppose à la démondialisation, il défend les Anglo-Saxons et leurs guerres de prédation en Libye ou en Syrie...  Quant à Avaaz, il appelle à s'opposer à certaines lois liberticides, mais pour mieux nous entraîner à dénoncer le pouvoir de Kadhafi ou de Bachar-el-Assad, ou à défendre le Tibet du Dalaï-Lama  au service de la CIA et des intérêts américains opposés à ceux de la Chine. 

 

Quant à Anonymous, on voit en effet de quel côté il penche vraiment : Contre les Etats souverains iranien ou syrien - même s'ils dénoncent le Bahrein qui réprime les manifestations, pour faire bonne mesure ? - donc contre les Etats non-alignés au Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon, israélien et européen (car l'Europe a complètement fait allégeance aux Américains et à l'OTAN, pour son malheur : La fin de son modèle social, par exemple, et les guerres néo-coloniales ou bientôt la guerre mondiale contre l'Asie - contre la Chine, la Russie, l'Inde...).

 

Par ailleurs, sachant que les très discrets mais très redoutables néo-sionistes - ces Juifs laïcs adorateurs du Veau d'or ou les Talmudistes racistes et qui portent tort aux croyants juifs sincères, fidèles à la Thora, en alimentant l'antisémitisme par leurs choix - infiltrent tous les centres névralgiques, tous les centres de pouvoir ou d'influence (politique, médias, cinéma à Hollywood, télévision, Instituts de sondages, livres d'Histoire..), il y a fort à parier qu'ils ont "squatté" voir créé cette nouvelle créature masquée, dans laquelle vont s'investir des militants idéalistes. Masqués ? Tiens donc ! Ils seront vite repérés... par ceux qu'ils dénoncent de bonne foi. 

 

Et  les néo-sionistes sont sans doute à l'oeuvre là comme ailleurs : Dès que quelque chose est créé, c'est toujours par leurs adeptes, même le seul journal des internautes engagés, qui comme par hasard ne parlait jamais des sites comme les miens trop engagés dans le sens de la vérité, donc pour démasquer les mensonges - cherchez l'erreur !

 

Israël, créé de manière ambigüe et judicieusement concocté aux USA pour servir leurs intérêts  (eh oui, Hitler serait une création américaine notamment de la famille Bush, au mépris des vies juives innocentes), est un Etat illégitime, voyou, qui piétine toutes les lois internationales, qui se moque du Droit afin de réaliser ses plans hégémoniques et de prédation des ressources vitales comme l'eau, le gaz (au large de Gaza, tiens donc !), le pétrole etc.

 

Ce minuscule Etat est grand par l'influence, et il est, par les Etats-Unis interposés, le maître de l'ONU, par exemple : Ainsi, le droit de véto que détiennent les USA est au service des intérêts israéliens, Etat pourtant voyou et criminel ne cherchant qu'à imposer ses vues néo-coloniales. C'est donc Israël, en définitive, qui détermine la marche du monde, ce qui est proprement, ou salement, scandaleux.

 

Donc, Israël, via le CRIF, occupe la France, Etat qui n'est plus libre de choisir ses politiques et la paix (il est entraîné dans les guerres usraéliennes pour le profit des pays anglo-saxons et israélien). Et il influence toutes les politiques, via ses agents élus (Sarkozy, Copé, DSK, Hollande, Valls, Delanoë etc) ou dans l'ombre, Attali par exemple (pour Mitterrand) ou machiavéliques comme BHL le faux philosophe qui s'ingère à Droite (Sarkozy) comme à Gauche (conseiller de S. Royal en matière de politique étrangère, d'où les tirades enflammées de celle-ci, candidate, contre l'Iran).

 

La vérité n'est pas toujours bonne à dire ! Et elle na rien à voir avec l'antisémitisme. Une souverainiste de gauche comme je le suis doit défendre l'indépendance de la France et la justice;  Tant pis si cela déplaît aux communautaristes qui nous conditionnent et nous manipulent en permanence pour profiter de nous, pour nous asservir et nous racketter, via le Cartel bancaire !

 

Et Israël, toujours à l'affût de moyens pour mieux arriver à ses fins de domination et de contrôle, crée les instruments de son influence, les réseaux sociaux par exemple, ou... pourquoi pas, Avaaz, Anonymous ? En tous cas, nous sommes tous floués en lisant la fausse presse "libre", annoncée progressiste, comme le Nouvelobs, Libération, le Courrier International ou Marianne, tous sans hasard, dirigés... par les mêmes, fervents sionistes, supporters d'Israël et même du grand Israël, très grand Israël au point d'être... volontiers planétaire, avec les Talmudistes épris d'influence et n'ayant que mépris raciste pour tout ce qui n'est pas leur Communauté !

 

Alors, Anonymous instrument pour identifier les militants épris de justice, et pour en définitive faire avancer les plans très néo-sionistes ? Dieu (ou Yahvé) seul le sait, mais lui s'Il n'avance pas masqué, Il est trop Haut pour nous le dire...

 

Eva R-sistons

 

Le groupe Anonymous a choisi la fête du travail pour s'attaquer à des sites du gouvernement iranien.

Anonymous-op-iranLes cibles d'Anonymous sont très larges. Ces hacktivistes sont " légion, ne pardonnent pas et n'oublient pas ". Dans leur arsenal d'armes, l'attaque par déni de service distribué a la cote. Une telle attaque nécessite la collaboration de plusieurs volontaires afin de constituer un botnet via le logiciel LOIC et s'en prendre aux devantures Web de certaines sociétés quand il s'agit par exemple de venger WikiLeaks, punir Sony, mais aussi s'en prendre à un gouvernement.

Cela semble plus rare, mais ReadWriteWeb nous rappelle qu'Anonymous a déjà frappé le Zimbabwe, la Tunisie, l'Égypte, le Yémen et le Bahreïn afin de stigmatiser dans ces pays les entraves à la liberté d'expression. La dernière cible en date est l'Iran.

Le jour de la fête du travail, une opération Iran a ainsi eu lieu, menée en soutien avec le peuple iranien. " Partout dans le monde, les travailleurs prennent leur destin en main. [...] Peuple d'Iran vos droits vous appartiennent. Vous avez le droit à la liberté d'expression, la liberté de la presse, la liberté de vous rassembler et d'être en sécurité ".

D'après Secure Computing, plus d'une douzaine de sites des autorités iraniennes ont ainsi été attaqués dimanche, et certains sont encore inaccessibles. Aux yeux d'Anonymous, ces sites dont ceux de plusieurs ministères sont responsables de " l'oppression de la liberté d'expression, de l'information et des idées ".

 

http://www.generation-nt.com/iran-ddos-anonymous-attaque-actualite-1197981.html

 

 

Message d'Anonymous aux Médias

 

Le fait qu'il soit dit que les Anonymous ne s'attaquent pas aux Médias

qui constituent pour eux la base de la démocratie et de la liberté

(alors qu'occupés par les néo-sionistes,

ils ne font que mentir, désinformer, et de la propagande),

semble prouver qu'ils ne sont pas sincères !

Eva R-sistons

 

 

 

 

 

Sur les réseaux sociaux, sur Internet, sur la télévision... lire aussi :

 

 

Facebook : Israël, Illuminati : La mission de Mark Zuckerberg

4616277382_9fba20a8dc.jpg

 

 

 

Êtes-vous heureux d'être manipulé et d'être pris pour un imbécile ?

2805907264_bbeb16038e.jpg

 

 

La face cachée de la perverse Fondation Bill Gates et de son capital de 67 milliards de $

Les faux humanistes et philanthrophes

1568730_7b5d091bf0.jpg

Une puce secrète sur votre carte d'identité

 

 

.

.

 

Quand les Réseaux sociaux abusent de notre confiance

.
.
Partager cet article
Repost0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 04:12

http://3.bp.blogspot.com/-vPAFbiFImpU/TbLjAU5z_cI/AAAAAAAAAA8/fRGOLDh6a20/s1600/40565-censure.jpg

 

 

L'imposture des Médias de Gauche

par eva R-sistons

 

 

Sous couleur d'information progressiste, la plupart des Médias de Gauche sont en réalité au service de la Pensée unique ultra-libérale et va-t-en guerre au profit des mondialistes. Il y a certes des exceptions, comme l'Humanité ou le Monde Diplomatique (ce dernier tend d'ailleurs aussi à s'aligner de plus en plus), mais la plupart des titres véhiculent en réalité la même idéologie militaire et financière, masquée par des discours progressistes, des prises de position sociales, une certaine ouverture en matière de sujets de société ou de défense des Droits de l'individu. Mais grattez un peu, comme avec BHL qui se dit de gauche, et vous trouverez la même diabolisation de l'Islam, les mêmes plaidoyers pour les guerres impériales et impérialistes (Libye, Syrie, bientôt Iran etc), les mêmes attaques contre les rivaux des Anglo-Saxons (Russes ou Chinois), le même mépris pour les Révolutionnaires comme Castro ou Chavez, et bien sûr, en réalité, la même défense de l'ultra-libéralisme.

 

En triant d'anciens numéros de Marianne, qui se dit ouvert, progressiste, on voit que si le magazine se permet de virulentes attaques contre Sarkozy et le Gouvernement ou même l'ultra-libéralisme - comme les autres il se fait l'apôtre de l'Europe, du Système capitaliste, de ses guerres coloniales, de ses croisades contre l'Islam... Même chose pour Libération, évidemment, puisque sous la coupe d'un des maîtres du monde, Edouard de Rothschild. Et que dire du Nouvel Observateur ?

 

Je rappelle que mon blog du Nouvelobs a été rendu invisible 2 fois, la première quand j'ai commencé à m'attaquer au Système anglo-saxon (prétexte annoncé: "C'est trop, maintenant vous vous en prenez aux Anglo-Saxons !"), preuve que j'avais visé juste, parce que j'avais ciblé à Londres, très exactement à la City,  le coeur du Système qui fait le malheur des peuples - et que ces Médias se gardent de remettre en cause. Le Nouvel Obs est un organe profondément mondialiste, même s'il concède quelques avancées sociales pour mieux prendre au piège les lecteurs crédules. 

 

Puis, une 2e fois, le Nouvelobs a brusquement rendu inaccessible mon blog qu'il avait laissé réapparaître entre temps, lorsque j'ai commencé à plaider pour la démondialisation de Montebourg, au moment où les socialistes devaient choisir leur candidat(e) : "Un si joli PS, et le joker Montebourg"... C'en était trop, le Nouvelobs roulant pour les mondialistes et pour leurs principaux candidats à "gauche", DSK puis Hollande, tous deux coulés dans le même moule, celui façonné par le CRIF qui orchestre la politique en France pour son malheur et pour son alignement complet sur le mode de vie, les valeurs, les guerres anglo-saxonnes. Bref, un peu comme les Démocrates et les Républicains, alternant pour faire une politique identique ! C'est ça la démocratie ? C'est ça la gauche ? 

 

Et Avaaz, c'est pareil. On concède quelques avancées sociales, progressistes, pour mieux endormir les sympathisants et les entraîner, à leur insu, à accepter la Pensée unique préférant les oligarques russes à Poutine partisan d'un monde multipolaire, la dissidente birmane au dissident Kadhafi, les Islamistes d'Al Quaïda en Syrie aux laïcs non-alignés, les amis des Yankees à leurs ennemis du Vénézuela ou de Cuba, etc etc. 

 

En réalité, les médias de gauche sont plus dangereux que ceux de droite, annonçant clairement la couleur. Car s'ils se font passer pour progressistes, en réalité ils se servent des avancées sociales proposées pour sournoisement, indirectement, en profiter pour faire accepter les fondements de la mondialisation et les guerres coloniales présentées comme humanitaires. L'objectif est le même, faire accepter aux peuples ce qui est contraire à leurs intérêts, notamment le choc de civilisations, tout en paraissant "social", "progressiste", différent ! L'imposture est totale, masquée sous une devanture de gauche, avec par exemple un Cohn-Bendit présenté comme un sympathique anar, dévoué aux causes des peuples, et qui n'est en réalité qu'un pion de l'Empire usraélien pour tuer politiquement de Gaulle en mai 68, pour rendre les Verts moins rouges, moins verts, et surtout européistes, exactement comme un Attali ou un BHL s'infiltrent à gauche, comme à droite d'ailleurs, pour influencer les politiques dans le sens des intérêts non gaulliens, non réellement verts ou socialistes, mais profondément alignés sur les objectifs militaires et financiers d'Israël comme des Anglo-Saxons.


 

Pourquoi cette trahison des lignes éditoriales annoncées ? Tout simplement parce que les Médias français sont orchestrés par de fervents sionistes, au service des intérêts d'Israël, et donc de l'Empire, du Nouvel Ordre Mondial, bref du libéralisme et des guerres impérialistes. C'est une immense imposture ! Ces Médias façonnés par les agents usraéliens descendent jusqu'aux lecteurs pour sembler satisfaire leur soif de justice, afin de les élever jusqu'aux intérêts de l'Oligarchie, confondus avec le libéralisme et les guerres coloniales d'accaparement des richesses mondiales. 

 

Autrement dit, ces faux médias de gauche sont pires que ceux de droite, car en prônant en définitive les mêmes idées, ils abusent de la confiance de ceux qui les lisent.

 

Que faire ? Boycotter les Médias de Droite, bien sûr, mais surtout ceux de gauche, plus pernicieux parce qu'hypocrites. Et si intolérants ! Dès qu'un Lecteur du Nouvelobs a commenté mon article sur la démondialisation en saluant enfin une pensée différente, non-alignée, mon blog a sauté. Vous avez dit tolérance, ouverture, respect, pluralisme, démocratie, et... Gauche ?

 

Aujourd'hui, l'information, la vraie, se trouve sur Internet. Les néo-sionistes se sont emparés des Médias français pour tuer dans notre pays son esprit frondeur, et on leur doit d'être lanterne rouge de l'information en Europe. Beau résultat !

 

Boycottez la presse de droite et plus encore, la fausse presse de gauche, et lisez l'information alternative, non officielle et non-alignée, sur les blogs !

 

Sans information neutre, plurielle, pas de choix, pas de liberté, pas de démocratie. Défendons ardemment nos dernières libertés... sur Internet, évidemment !

 

Il s'agit sans doute là de l'enjeu fondamental, celui dont tout dépend - pour bâtir un avenir différent, libéré des chaînes du Système unique, militaire et financier.

 

Eva R-sistons.

 


 

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 01:29

medias-staliniens-US.jpg

 

 

Médias criminels à la botte de l'Oligarchie

par eva R-sistons

 

 

Les Médias, en France, atteignent des sommets de désinformation.... Ce sont juste des instruments de propagande pour l'Occident militaro-financier, d'une malhonnêteté inouïe. Nous méritons vraiment notre peu reluisante lanterne rouge de la presse européenne !

 

La France a toujours été un Etat original, frondeur, jaloux de son indépendance. Et cette indépendance a culminé avec le tandem Chirac-de Villepin (guerre Irak)... L'Empire usraélien a donc décrété qu'il devait s'aligner, coûte que coûte. Sarkozy fut donc imposé, agent de l'Etranger (GB-USA-Israël), représentant en particulier les intérêts du Grand Patronat (MEDEF) et du CRIF. Voici donc la France partie exécuter toutes les guerres crapuleuses pour le compte de l'Empire...

 

Les Médias sont d'autant plus soumis, couchés, qu'ils sont entièrement contrôlés par les néo-sionistes, représentant les intérêts d'Israël, militaires et financiers, qui polluent la planète, la paupérisent, la déciment, l'ensanglantent, la meurtrissent...

 

En fait, nos Médias sont de véritables machines de guerre et contre les peuples, au service de l'Oligarchie qui vampirise la planète.

 

Que reste-t-il ? Témoignage Chrétien, issu de la Résistance, le Canard enchaîné, l'Humanité, le Monde Diplomatique, l'Humanité... mais encore ? Pas grand-chose. La Presse de Gôche maquille ses vraies orientations, identiques à celles de la Droite, sous un vernis progressiste, mais si l'on gratte un peu, on s'aperçoit que Libération, Marianne ou surtout le Nouvel Observateur, se moulent de la même façon dans le cadre de la Pensée Unique.  Et tous, de Charlie-Hebdo à l'Express et à Fr2, incitent à la haine raciale, donc au choc de civilisations, mais aussi à la déstabilisation de tous les pays encore indépendants (comme la Syrie, l'Iran, le Vénézuela, la Chine, la Russie...) pour mieux les dévorer, et les contrôler ensuite. La Pensée est vraiment unique: Vive le libéralisme financier  (à la rigueur dompté un peu), les guerres coloniales, l'islamophobie...

 

Le très sioniste Arte de Clément ne manque pas une occasion, comme France24 d'Ockrent ou les Chaînes Parlementaires d'Elkabbach, d'épingler l'Iran, la Syrie, les Arabes, la Chine ou la Russie,  et de représenter les dirigeants non-alignés, Castro, Chavez, Kadhafi.. sous les traits de dictateurs : Encore ce soir, Arte, caricaturalement, dresse les Français contre la Syrie de Bachar-El-Assad (d'ailleurs, jamais on ne verra un vrai débat, tous les intervenants sont du même bord), sans même se donner la peine de laisser les Syriens fidèles au régime, les plus nombreux, s'exprimer; les provocations et les tirs de snippers des agents de l'Occident ou de leurs alliés islamistes (opposés aux régimes laïcs tant de Libye que d'Irak ou de Syrie) sont attribués aux partisans de Bachar El-Assad, on égrène le nombre d'enfants tués (par qui, au fait ?) en oubliant les millions tombés au Vietnam, en Irak, en Yougoslavie ou en Libye, déchiquetés par les armes de destruction massive de l'Occident... Des scènes de liesse, mises en scène ou tournées dans les studios du Qatar, tendent à prouver que les peuples bombardés sont heureux d'être "libérés", ou bien on relaie des cas montés de toutes pièces pour nous apitoyer, femmes violées, enfants torturés, etc - en oubliant de dire que toutes les déstabilisations, tous les conflits "ethniques", toutes les guerres civiles d'aujourd'hui sont dument programmées par l'Occident assassin, ivre de convoitise et de sang... "sans aimer la guerre", comme dirait le plus minable des auto-proclamés philosophes, BHL, qu'on nous impose en permanence chaque fois qu'il sort un nouveau tissu de mensonges,  parce qu'il est au service des intérêts d'Israël !

 

Les Médias ? Une mafia courroie de transmission des diktats de l'Empire, célébrant les exploits de Super Sarko, d'Obama le Prix Nobel, de l'Amérique qui sauve (et qui doit être un modèle pour tous), de l'Allemagne dynamique, ou s'apitoyant sur Israël "victime"... Ainsi, tout n'est qu'imposture, propagande contre les Etats non-alignés, et conditionnement des esprits pour mieux les asservir, les dépouiller !

   

Les Médias, en définitive, sont complices de la machine de guerre impériale et de prédation financière contre les peuples, et donc les pires adversaires de ceux qui les lisent ou les regardent...

 

Citoyens, citoyennes, la Presse, la Radio, la Télévision sont au service de ceux qui détruisent jour après jour nos vies, elles sont les pires ennemies de notre existence, de notre liberté, de notre qualité de vie, de la vraie démocratie..

 

Il est temps de réserver à ces médias-poubelles au service des marchands de canons et des multinationales le sort qu'ils méritent : Le boycott total ! Informez-vous sur Internet, ou vous voulez, et laissez ces serviteurs du Veau d'Or sombrer faute de Lecteurs, d'auditeurs ou de télespectateurs.

 

Libérez-vous des chaînes de la désinformation et de la propagande ! Il y va de votre présent et de l'avenir de vos enfants.

 

Cordialement, votre eva

 

Je ne résiste pas au plaisir de joindre ce texte d'un ami Lecteur, et je lance un appel à la mobilisation nécessaire, dimanche 4 décembre, contre l'assassinat des Etats souverains non-alignés (comme la Syrie). Ces pays si décriés sont nos derniers remparts contre la dictature planétaire à venir.... anglo-saxonne et israélienne, teintée, aussi, des couleurs de l'Europe, grâce aux dirigeants apatrides traîtres.

 

Appel lancé par un lecteur ingénieur :

 

 

http://au-bord-du-gouffre.voila.net/images/jardin_interdit.jpg

 

Cultiver son potager sera-t-il bientôt interdit ?

http://au-bord-du-gouffre.voila.net/images/jardin_interdit.jpg 

 

Bonjour


- Après l’autorisation votée en juillet dernier de pouvoir pour l’armée et la police tirer à balles réelles sur les manifestants Français,

 

- de nouvelles lois interdisant aux agriculteurs d’utiliser leurs propres semences, viennent dans le plus grand silence d’être adoptées par les deux assemblés françaises,

 

- bientôt l’interdiction de faire son potager sans l’avoir déclaré aux autorités comme aux USA ?

 

Quand les français vont-ils se réveiller et réagir pour élever leur niveau de conscience ? Quand ils seront enchaînés ?


Merci de faire circuler.

 

 

(..) Ingénieur des Ponts et Chaussées

 

 

 

 

 


 

 

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 07:06

medias-lavage-cerveau.jpg

 

Alerte, conditionnement permanent !

par eva R-sistons

 

 

Juste vous mettre en garde.

Le candidat des Médias était Sarkozy, nous avons écouté.

Et nous avons été floués.

Les sondeurs nous imposaient DSK,

grâce à une jeune noire,

nous avons échappé à cet homme blanc.

Blanc, au fait ? Pas vraiment ! Passons...

Le candidat des Médias est Hollande,

en avant la Gauche molle, vraiment très molle.

 

Et demain ? Alerte, Valls l'homme de droite

infiltré au PS, est de toutes les interviews

(comme à Mots Croisés),

c'est aussi le favori des Bilderberg.

Et pour cause ! Passons...

 

On parle de l'Europe, ou de la crise

(sans d'ailleurs dire que c'est celle du capitalisme).

Alerte !

C'est toujours pour nous préparer

au Nouvel Ordre Mondial.

Grâce aux blogueurs le mot est déconsidéré,

alors maintenant on évoque

la Nouvelle Gouvernance Mondiale,

mais le mot commence à être déconsidéré, lui aussi,

alors désormais on nous fait miroiter

le nécessaire fédéralisme.

Mensonges !

L'Europe est le tremplin du Nouvel Ordre Mondial,

le tremplin de la dictature de Bruxelles,

le tremplin du Cartel bancaire.

 

Au secours ! Sauve qui peut !

Démasquons les pièges du conditionnement

quotidien, permanent !

 

eva R-sistons

 

http://sos-crise.over-blog.com

 

TAGS :

 

Médias, conditionnement, Sarkozy, DSK, Valls,

Hollande, Nouvelle Gouvernance mondiale, Fédéralisme,

Nouvel ordre Mondial, crise, cartel bancaire,

Bruxelles, Bilderberg, Mots Croisés


 

. medias-menteurs.jpg

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 05:40

Conditionner les citoyens à la «crise majeure» des mondialistes

Le 14 août 2011, lors de l’émission C Dans L’air, Philippe Dessertine (professeur d’économie à l’université de Nanterre) expliquait : « On est dans un enchaînement avec une accélération absolument démentielle. Les Français vont bientôt comprendre qu’il n’y a pas trente-six voies… c’est dans quelques semaines qu’il va falloir prendre des décisions fondamentales… Il va falloir discuter avec l’Allemagne. Jean-Claude Trichet a dit que cette crise est probablement aussi grave, voire même plus grave que la crise de 1929, c’est-à-dire la plus grave crise depuis la Première Guerre mondiale. A un moment donné, les politiques vont devoir expliquer à leur population que c’est ça ou le chaos, un chaos qui est absolument inimaginable ».


L’idée d’une « monnaie mondiale » comme solution à l’actuelle guerre monétaire implacable qui se joue sur les marchés des devises, est aujourd’hui reprise par de nombreux économistes. Bien sûr, on évoque l’exemple de l’euro, mais on insiste sur le fait que sa faiblesse vient d’un manque de rigueur budgétaire et de transparence pour la grande majorité des Etats au sein de la Zone euro.

 

La bonne « crise majeure » appelée par David Rockefeller pourrait justement permettre aux créanciers des Etats d’imposer les nouvelles règles du jeu ! Mais ce programme sera-t-il du goût de la Chine et de la Russie ? Ces puissances ne vont-elles pas s’y opposer ? Voilà pourquoi il est juste de dire, comme P. Dessertine, que « de jour en jour et petit à petit, l’idée que la crise pourrait déboucher sur une confrontation mondiale fleurit « officiellement » ici et là. Le mot de guerre apparaîtra certainement plus tard dans la bouche des politiciens, ce qui marquera une avancée inéluctable ». Ils sont donc maintenant quelques-uns à reconnaître que le scénario des années trente n’est plus à exclure Et nous savons que la crise de 1929 permit aux banquiers internationaux d’imposer, non seulement le conflit 1939-1945, mais surtout les règles d’après-guerre…


Malheureusement, ces économistes qui appellent à la rigueur budgétaire et à la nécessité de se serrer la ceinture, ne remettent pas en cause les complicités existant entre politiciens et banquiers internationaux sur le mécanisme de la dette et de ses intérêts usuraires. La nouveauté est que ces économistes font désormais un rapport entre la guerre des monnaies et de futurs bouleversements géopolitiques ! Ainsi, les événements suivraient un cours normal et il n’y aurait pas de complot !


« Si la population comprenait le système bancaire, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin ».
Henry Ford


« Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu’une armée debout. Celui qui contrôle l’argent de la nation contrôle la nation ».

Thomas Jefferson, ex-président des Etats-Uni

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 21:53

http://www.tunisie-presse.com/international/images/israel-syrie.jpg

http://www.tunisie-presse.com/international/images/israel-syrie.jpg

 

 

Arte chaîne franco-allemande n'est pas au service de l'information,

mais des intérêts d'Israël -

et plus généralement, de l'Occident impérialiste.

Elle est dirigée par un soutien fervent d'Israël.

 

Toute l'information est orientée.

Tout n'est que désinformation, mensonges, propagande.

En ce moment, je regarde "Permis de tuer" en Syrie.

On y voit nettement la propagande contre ce pays !

 

La révolution syrienne est en marche,

provoquée par l'Occident,

pour soustraire ce pays à un Pouvoir non-aligné,

souverain, indépendant,

et le mettre au service des intérêts d'Israël,

l'empêcher d'aider les résistants à l'oppression

(Hamas, Hezbollah, etc).

 

Tout est orchestré par Israël.

Et tout ce vous entendez aux Informations

comme dans les reportages,

n'est que manipulation pour vous conditionner.

 

On parle des tortures, des massacres du régime syrien,

mais ceux qui font cela à grande échelle

sont les Occidentaux, liés à Israël

qui a clairement l'ambition de soumettre la région

au nom de sa sécurité.

 

Et par exemple, en Libye les hommes de l'Occident,

payés par lui ou conditionnés,

"entrent dans les maisons"

- France24 n'en dit pas plus.

Comprenez: Rentrent pour massacrer, torturer, liquider

les Libyens qui défendent leur pays.

 

Qui vous montrera les images de la boucherie

contre les Libyens ?

Qui dira la vérité ?

Qui parlera des snippers,

des provocateurs payés par l'Occident ?

La Syrie, en réalité, est acculée à se défendre

contre l'intolérable ingérence de l'Occident,

comme la Libye.

 

La Syrie, alliée de l'Iran,

doit passer sous la botte de l'Occident,

comme la Georgie par exemple, ou l'Irak.

Le but est d'encercler l'Iran, cible suivante. 

Pour mieux détruire ce pays, ensuite.

Et le mettre au pas, le contrôler !


Qui montrera les massacres commis par les hommes de l'OTAN ?

 

Les résistants sont présentés comme des snippers,

la légitime défense de la souveraineté

est assimilée à du terrorisme,

et pendant ce temps, en silence, discrètement,

l'OTAN soi-disant venu protéger les populations,

procède à un génocide,

avec ses amis experts israéliens

(qui pourtant tentent de nous apitoyer en permanence

sur leur génocide à eux, la Shoah),

un génocide commis en Irak, en Afghanistan,

en Côte d'Ivoire, en Libye,

bientôt en Syrie - dernier morceau avant

le bombardement et la liquidation de l'Iran !

 

Alerte ! Arte vous ment !

 

En diffusant un Thema comme celui sur la Syrie

à l'heure de l'extermination des Libyens,

Arte veut nous préparer à la prochaine guerre

du principal représentant d'Israël en France,

l'occupant de l'Elysée. Contre l'Etat souverain syrien !

 

Citoyens, citoyennes,

ne vous laissez plus manipuler

par les sondages qui vous disent pour qui voter,

par la propagande qui vous dresse quotidiennement

hier contre l'Irak ou la Côte d'Ivoire de Gbagbo,

aujourd'hui contre les Libyens, les Afghans ou les Syriens

et bien sûr contre Russes, Iraniens, Chinois, Cubains, Vénézueliens,

Biléorusses, Ukrainiens proches des Russes, etc,

et demain même contre le Pakistan ! 

 

Chaque mot, chaque image,

sont placés pour nous amener à penser

dans le sens voulu par l'Occident inspiré par Israël.

 

Boycottez cette chaîne de désinformation permanente !

On vous ment pour tout,

pour le 11 septembre, pour les Révolutions,

pour les guerres...

le but est de nous préparer au choc de civilisations

qui profitera aux Industriels et aux Banquiers de l'Occident,

tout en décimant les populations !

 

L'imposture est totale !

Retrouvons notre liberté de pensée, boycottons Arte,

saisissons notre liberté !

 

Votre eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

NB:  Et pendant ce temps, qui parle de la répression au Bahrein,

pays arabe allié des USA, hébergeant une base militaire américaine ?

Le 2 poids 2 mesures, comme toujours.

Parce qu'Israël le vaut bien...

et Washington aussi !

 

TAGS: Syrie, Israël, Arte,

choc civilisations, guerres, médias,

propagande, désinformation, Bahrein, 

Libye, Côte d'Ivoire, Iran, France24,

Hamas, Hezbollah..

 

 

 

Lire aussi :

 

Que se passe-t-il réellement en Syrie ? Médiamensonges

 

 

 

Thema est terminé. Je regarde FR3, la revue de presse,

et je vois Anne Hidalgo, appellée à succéder à Delanoë,

intervenir dans cette émission.

Reprenons:

A Droite, aujourd'hui Sarkozy, demain Copé.

Les Verts sont modelés par Cohn-Bendit,

et au PS, c'est le plein :

Hier DSK, aujourd'hui Hollande,

demain Valls,

et à Paris Delanoë et Hidalgo,

tous soutiens inconditionnels d'Israël

et de sa politique militaro-financière.

 

Est-il possible d'arriver enfin à avoir

une représentation de toutes les tendances,

la diversité, le pluralisme,

au service de l'information ?

Il est intolérable d'entendre les mêmes,

la Pensée Unique est insupportable.

Une seule communauté, quelle qu'elle soit, 

ne peut monopoliser tous les leviers !

Et on ose dire que nous sommes en démocratie,

avec un groupe prépondérant ?

Quelle imposture !

 

L'information ne deviendra libre

que quand TOUS seront représentés équitablement...


note d'eva

 

.

 

 

.

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 19:26

http://a4.idata.over-blog.com/250x222/1/28/85/88/Images-2/sondage.jpg

http://a4.idata.over-blog.com/250x222/1/28/85/88/Images-2/sondage.jpg

 

 

Sondages bidons :

 

Primaires socialistes : " Battez les sondages..." (S. Royal, vidéo)

 

Sondages-bidons, mises au point étonnantes... pour nous conditionner

 

Ségolène Royal s'emporte à nouveau, avec raison, contre les sondages !

 

Quelle est l'objectivité des sondeurs pour le choix du candidat de la gauche qui affrontera la droite sarkozyste en 2012 ?

BVA = Vincent Bolloré (actionnaire majoritaire), ami de Nicolas Sarkozy.

CSA = Vincent Bolloré (actionnaire à 100%).

TNS Sofres = Martin Sorrell
, patron très libéral, proche de Nicolas Sarkozy.

Ipsos = Didier Truchot et Jean-Marc Lech, de notoriété publique, proches de Nicolas Sarkozy.

Ifop = Laurence Parisot, présidente du Medef.

OpinionWay = Hugues Cazenave, ancien UMP et d’Occident, proche de Nicolas Sarkozy.

Chaque année, l’Élysée et le gouvernement commandent, pour plusieurs millions d’euros et sans aucune transparence, une multitude de sondages à ces instituts qui vivent donc largement de ces commandes publiques et de leurs liens privilégiés avec le pouvoir sarkozyste.
 

L'Equipe de Ségolène Royal 

 

Adhérer à Désirs d'avenir en cliquant ICI

Partager cet article
Repost0
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 17:34

Carte monde

 

http://www.e-voyageur.com/atlas/

 

Note d'eva R-sistons

 

Vous entendez sans cesse, à la télé, parler de Communauté internationale.

 

C'est une imposture, un abus de la part des médias occidentaux. 

 

"La Communauté internationale condamne Gbagbo,

 

la Communauté internationale condamne Kadhafi"...

 

Comprenez : L'Occident !

 

Soit quoi... un tiers de l'humanité ?

 

Les Anglo-Saxons, leurs amis israéliens

et les toutous européens.

 

Mais pas l'essentiel de l'Amérique Latine,

l'Afrique,

l'Asie,

l'opinion arabe...

 

Les Chinois à eux seuls représentent en gros

un cinquième de l'humanité.

 

Alors, l'imposture, ça suffit !

 

eva R-sistons

 



new_sheeple_dees.jpg 

Partager cet article
Repost0
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 03:57

 

 

Médias au service

du NWO militaro-financier.

L'exemple de FR2

Samedi 27 mars 2011 à 13 h 15,

et dimanche 28 mars à 13 h 15.

Par eva R-sistons

 

Jolies, jolies guerres !

Vilain, vilain Iran !


 

Les Grands Médias sont souvent pilotés, je le rappelle, par les Marchands d'Armes, une spécificité bien française. Lorsque j'étais journaliste pour une grande Chaîne de télévision française, ma seule émission censurée concernait le Mouvement international des Femmes pour la Paix. Par contre, une Marie Drucker chantera la guerre : "Mourir pour la Patrie", afin de nous inciter à accepter et même à aimer la guerre. A l'époque, voici 2 ans, se profilait l'intervention contre l'Iran, avec un Bush aficionado, comme son pote Sarkozy, de bastons musclés que d'ailleurs ils ne feront jamais eux-mêmes. Or, l'objectif des Médias comme FR2  (occupé, rappelons-le, par les amis du CRIF fervents supporters de la politique d'Israël)  est de nous faire apprivoiser les guerres, de ne pas les redouter en tous cas, de les banaliser même, et pourquoi pas, de nous les faire aimer, suprême cynisme. Le but étant que nous acceptions d'envoyer nos enfants mourir pour les multinationales apatrides, soi-disant pour la Patrie-France. 

 

Samedi 27 mars, au 13 h 15 de Delahousse, comme d'habitude on tourne en dérision les événements les plus graves pour désamorcer les colères contre les politiques anti-populaires, : La crise devient donc aimable, les pandémies attractives si elles s'assortissent de vaccins protecteurs,  les dirigeants comme Sarkozy sont "super",  et les guerres, nécessaires contre le terrorisme. En oubliant de rappeler que les premiers à avoir utilisé ces méthodes tuant des civils innocents, sont, justement, les Israéliens, avec en particulier l'Irgoun se servant des attentats pour faire avancer ses causes.  Mais on ne peut pas demander à un Média comme FR2, juge et partie, d'informer honnêtement. Et en particulier de dire que la plupart des attentats terroristes, aujourd'hui, sont le fait des Services Secrets de l'Occident, surtout pour dresser l'Opinion contre les Arabes rendus responsables de tous les maux, au lieu des vrais auteurs des politiques sacrifiant les intérêts des citoyens à ceux d'une Mafia planétaire de la Haute Finance et de la Grande Industrie. 

 

Or donc, voici comment FR2 présente samedi la guerre en Libye au Journal de 13 h de Delahousse : "Le parti d'en rire... C'est joli la guerre... toutes ces lumières "(les images montrent de jolis feux d'artifice)... "Le Printemps reprend ses droits" (avec les jolis feux d'artifice)... et pour conclure, quand même, "la peur de mourir sans avoir ri". Une prouesse incroyable : réussir à nous faire rire de la guerre et même à la trouver belle ! Quand nous montrera-t-on les membres déchiquetés, les vies broyées, les familles en deuil ? Et les larmes des victimes, on ne les verra que lorsqu'il s'agit d'Israéliens. Rien n'est dû au hasard sur FR2 orchestrée par les tenants de l'Extrême-Droite israélienne.

 

Dimanche 28 mars, la Chaîne récidive, à l'instant, sur le 13 h 15 du même Delahousse. L'assassinat de M. Besse, patron de Renault, devient le prétexte - en pleine crise nucléaire - d'une attaque subtile contre l'Iran. Le but est toujours le même : Nous faire peur, non des politiques criminelles menées par les Occidentaux, mais des Arabes et surtout de l'Iran nucléaire. Pour arriver, un jour d'élection, à raviver la crainte de l'Extrême-Gauche 'terroriste' (donc de la Gauche élue avec les voix de certains 'Gauchistes'), et en pleine catastrophe nucléaire, à nous faire redouter un Iran ayant "pour but de construire la bombe atomique" (13 h 15),  il faut sans doute avoir cogité beaucoup.  Citoyens, si l'on écoute FR2, ce n'est pas le Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon, l'Occident ultra-libéral qu'il faut craindre (toute la semaine, on nous en a fait la promotion, à travers des reportages sur une soi-disant attrayante GB, en oubliant le rôle de la City dans les malheurs de l'humanité, crises ou guerres mondiales), mais l'Extrême-Gauche (message subliminal : La Gauche), le terrorisme, et... l'Iran. Tant que les Israéliens n'auront pas détruit l'Iran - pays n'ayant JAMAIS attaqué personne mais coupable d'être puissant, et non-aligné sur les diktats de l'Empire - , leur bonheur ne sera pas parfait. Après l'Irak, et l'Afghanistan, voici donc venir l'Iran, et ensuite, direction la Syrie, le Pakistan, le Liban, la Palestine occupée, puis, plus tard, le Vénézuela, la Chine, la Russie... etc, c'est-à-dire tout ce qui de près ou de loin cherche à garder sa souveraineté, son indépendance - crime impardonnable pour les 'démocrates' de l'occident.

 

Nous avons donc droit, au 13 h 15, à l'agitation de toutes les terreurs : "Le but de l'Iran ? Construire la bombe atomique (ils ont raison, elle seule garantit à un pays de ne pas être attaqué, comme en Corée du Nord, note d'eva), la France lui a octroyé la licence d'exportation de l'uranium (Tremblez, bonnes gens ! Note d'eva), Mitterrand a promis de fournir l'Iran en uranium enrichi, Rocard a honoré la parole de la France, Roland Dumas a signé l'accord final avec l'Iran (message subliminal en ce jour d'Elections : Ne votez pas pour la Gauche - Note d'eva), un accord en partie secret "(quand parle-t-on des Affaires de l'UMP, de toutes ses casseroles ? Note d'eva), bref l'Iran devient "un des pays pouvant fabriquer la bombe", et cerise sur le gâteau, "l'Iran est toujours actionnaire de Renault" ! La boucle est bouclée, tour de force de FR2 de désigner aux peurs et à la vindicte populaire à la fois les terroristes, les Gauchistes (donc, indirectement, la Gauche, en pleine Cantonales), et l'Iran. Elle est pas jolie, l' "information" sur FR2 aux mains des inconditionnels du CRIF et d'Israël ?

 

Citoyens, aujourd'hui l'information, la vraie, passe par Internet. Et votre devoir est de le faire savoir partout....

 

eva R-sistons à la désinformation et à la propagande

 

a-medias-menteurs.jpg

 

 

LA LIBYE SOUS LES BOMBES « HUMANITAIRES » DE L’ONU


Les vraies raisons de l’« Alliance entre égaux »


Et les civils de Gaza, qui les protège ? Appel désespéré à une communauté internationale impuissante

 

 

Toute les nouvelles diffusées par les médias ne sont que de la propagande organisée par le pouvoir 
par Alain Corvez mardi 22 mars 2011, par Comité Valmy

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1294

Partager cet article
Repost0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 09:28

http://www.gtawebgalerie.net/phpBB2/viewtopic.php?t=2747

 

 Le modus operandi selon la pensée sociopathe :

«Comment fabriquer le bon Dictateur et les morts utiles» :

 


 

1999 — CAMPS DE LA MORT SERBES FABRIQUES…. GAZ !

Trucage des photos de camps de prisonniers en Yougoslavie

Historiquement, les Croates et les Serbes restaient à couteaux tirés, depuis que les premiers avaient tenté de ‘génocider’ les seconds, il y a environ trois siècles de cela.  Il n’était pas difficile d’allumer la

mèche ‘au moment opportun’ — et qui pensez-vous tenait l’allumette… ?  Mais le mensonge médiatique universalisé obtint la réaction voulue

 

http://www.medias-france-libre.fr/index.php/chroniques/27-komnen-becirovic-kosovo/1250-trucage-des-photos-de-camps-de-prisonniers-en-yougoslavie.html#comment-1651

 

 

2003-2006 — IRAK, Saddam HUSSEIN, MEURTRES, CRIMES, GENOCIDE… PETROLE !

Mis au pouvoir par les USA.  La rumeur court que c’est un sosie qui avait été publiquement exécuté...  Qui fait penser à une autre mise en scène d’un certain suicide, dans un certain Bunker, en 1945.  Le dossier FBI sur Hitler est très détaillé : comment et avec qui (une 50aine, dont Himmler) il a refait surface sur les côtes Argentines ; immatriculation des 2 sous-marins, U-Boat, lieu de villégiature, etc., jusqu’à sa mort fort paisible.

 

 

2011 — LIBYE, 8 000 MORTS INVENTES… PETROLE !

L’Odyssée est une épopée grecque antique attribuée à Homère, où est tiré le poème l’Iliade, considéré comme l’un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne. L’Odyssée narre le retour chez lui du héros Ulysse, qui, après la guerre de Troie dans laquelle il a joué un rôle déterminant, met dix ans à revenir dans son île d’Ithaque, pour y retrouver son épouse Pénélope, qu’il délivre des prétendants, et son fils Télémaque. Ce choix est-il une antonomase ou simplement la vérité sur le calvaire qui pourra arriver à ceux qui parlent de guerre éclair ? Lorsque Mouammar Kadhafi demande à la «communauté internationale» de venir constater sur place ce qu’il en est puisqu’il est accusé de tuer des civils, de massacres, les Occidentaux dépêchent rapidement le porte-parole de la rébellion qui déclare : «Il y a déjà eu plus de 8000 morts». Aucune image, au moment où même avec un téléphone portable on peut faire des reportages fiables. Cherchez l’erreur !


http://allainjules.com/2011/03/21/libye-aube-de-lodysee-ou-limperialisme/

Partager cet article
Repost0
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 17:58
Samedi 19 mars 2011 6 19 /03 /Mars /2011 16:38

VRAIE OU FAUSSE DEMOCRATIE

http://ascop-cdm.over-blog.com/article-vraie-ou-fausse-democratie-60793012-comments.html

 

Alerte ! Magouilles politiques,

fausse démocratie,

et black-out  médias soirée cantonale !

 

(titre d'eva)

 

 

Alerte !

 

 

Si je reprends le clavier c’est pour une mise en garde politique. J’ai quelque chose de plus à dire et je dois le faire avant minuit car cela concerne les élections cantonales. A l’heure où les carrosses sont transformés en citrouille, le silence de la propagande est obligatoire. C’est la loi. C’est pourquoi l’accès aux commentaires va être coupé. Le webmaster va donc connaitre une pause bien méritée dans son activité d’élagueur des injures, et diffamations qui sans trêve tachent de se faufiler pour mettre ce blog en défaut devant la loi, la morale ou seulement le respect du aux autres.


Je dois parler ici de ce que va être l’annonce du résultat des élections cantonales. Le Ministère de l’Intérieur manœuvre pour brouiller cette annonce. Il refuse d’enregistrer le Front de Gauche parmi les « nuances politiques » qu’il utilisera dimanche soir pour communiquer les résultats.


Comment le ministère en charge des élections peut-il ignorer l’existence du Front de Gauche qui se présente pour la troisième fois au suffrage universel?  Comment peut-il nier la réalité politique de notre regroupement quand celui-ci est présent dans plus de 1660 cantons, un niveau dépassé seulement par le Parti socialiste ?

 

Alors que l’UMP cache l’étiquette de ses candidats pour masquer la raclée qui l’attend, le ministre Guéant, récemment nommé par Nicolas Sarkozy pour préparer sa présidentielle, voudrait en plus effacer l’étiquette Front de Gauche ! Pour « se sentir chez lui », sans doute, au mépris de la réalité politique et de la volonté des organisations du Front de Gauche, Guéant a ordonné aux préfectures de répartir les 1660 candidats du Front de Gauche parmi les seules nuances admises par le Ministère : PCF (COM), PG, divers gauche (DVG) voire extrême-gauche (EXG).

 

Comprenez ce qui va advenir. Les candidats du Parti Communiste, qui sont en réalité des candidats du Front de gauche dont le suppléant est le plus souvent un membre d‘une autre formation du front de gauche, seront comptés seulement comme « communistes ». Le score du « parti communiste » sera alors comparé à celui de la fois précédente. Alors qu’il y aura deux cent candidats de moins que la dernière fois. Ou sont passés ces deux cents candidatures non présentées ? Ce sont celles qui viennent du Parti de Gauche ! En effet deux cent soixante candidats sont déclarés comme tels. Alors qu’à leur tour eux aussi ont un suppléant d’un autre parti du Front de gauche. Résultat : le parti de gauche sera évalué à partir de deux cent soixante candidats rapportés à 1950 cantons renouvelables. Du pain béni pour tous ceux qui nous aiment ! Enfin tous ceux qui n’ont pas été déclaré à l’un ou à l’autre des deux partis  sont engloutis dans la dénomination « divers gauche » et mélangés aux dissidents socialistes, au PRG, MRC, et sans étiquette de gauche. D’autres enfin seront étiquetés « extrême gauche » !


De la sorte, communistes et Parti de gauche vont être réduits à des scores disqualifiant. Et le front de gauche totalement minoré : non seulement il n’apparaitra pas mais ceux qui voudraient faire l’addition de ses composantes ne le pourront pas puisqu‘une part des nôtres aura été dissoute dans le marais des « divers gauche » et la marge de l’extrême gauche. Comme si cette manœuvre ne suffisait pas, le ministère de l’intérieur essaie de provoquer de la division d’une façon particulièrement perverse. Il essaie de faire croire que c’est à la demande des communistes que ces distinctions ont été arrêtées. Le journal « Libération » publie une réponse du ministre qui sent fort le coup de billard à deux bandes : « la création d’une nuance « Front de Gauche » aurait conduit à faire disparaitre la nuance communiste » tordue. Les bonnes âmes ne manquent pas de faire des confidences sur le sujet pour faire croire que ce serait une demande des communistes eux-mêmes Bien sur il n’en est rien. Ce n’est pas à Monsieur Guéant de décider du paysage politique de la France. En démocratie, le pouvoir en place n'a pas à choisir ses opposants.


Pour mesurer notre nouvelle influence politique, il vous faudra donc procéder à l’addition du résultat prêté au PCF et de celui prêté au PG. Ce total ne prendra malheureusement pas en compte les voix des autres candidats de notre rassemblement unitaire issus de la Gauche Unitaire, de la Fase, de mouvements locaux comme ADS dans le Limousin ou de personnalités non membres d’un parti qui ont été comptabilisées dans les catégories divers gauche ou extrême-gauche. En conséquence, il faudra rapporter les voix recueillies par les candidats estampillés PCF et PG au nombre total de suffrages exprimés dans les cantons dans lesquels ces étiquettes sont enregistrées. En effet, rapporter ce total au nombre de suffrages exprimés dans la France entière, ce que fera vicieusement le ministère de l’Intérieur, conduirait à minorer artificiellement le Front de Gauche.


Ces mauvaises nouvelles vous confirment qu’il n’y a rien à attendre de ce système et des hommes qui le composent. Leur manipulation en et attestent. Nous en appelons donc pour ceux qui peuvent le faire a une observation vigilante des résultats. Attendez nos propres communications. Diffusez autant que faire se peut cette information et la mise ne garde qu’elle explique. Nous savons très bien que cela va nous couter des jours et des jours d’explication auprès des amis qui vont avaler tout rond la publication du résultat truqué. Et que nous allons être frustrés de notre succès. C’est fait pour. Le but de toute cette engeance c’est de parler de la percée de Le Pen et de l’abstention. Rien d’autre ne les intéresse. Cela seulement peut faire oublier la raclée que le pouvoir va prendre.


Dans la mesure où nous avons envoyé cette information à toute la presse et que plusieurs organes de presse l’ont jugée digne d’intérêt et l’ont fait connaitre, vous pourrez apprécier l’honnêteté de chaque commentateur au sujet de ce résultat. Et vous serez définitivement édifiés. Gardez la mémoire des noms.

 

Dimanche soir vous verrez une soirée d’un genre nouveau : pas d’émission sur l’élection sur les plateaux des deux plus grandes chaines de télé. Le service public est le premier à avoir annoncé qu’il y renonçait ! Bravo pour l’encouragement civique !

 

Mais le plus dommageable est l’annonce qui sera faite a vingt heures. A ce moment là, seul seront annoncés les résultats globaux, de la façon suivante : droite gauche et Front national ! Sa soupe est servie.


 

http://www.jean-luc-melenchon.fr/2011/03/18/alerte/

Partager cet article
Repost0
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 03:22

 

 

Savez vous qu'actuellement, et ce, depuis plus de deux semaines, une vague de protestations sans précédent depuis quarante ans secoue les Etats-Unis, dans le Wisconsin ?

Certainement pas, et cela, car l'information que vous recevez est partiale, triée, et vous dicte ce sur quoi vous devez réfléchir.

Il ne faut pas se voiler la face, les médias n'ont pas pour but la diffusion d'informations, ils ne sont pas dirigés par des philantropes, leur raison d'exister est "faire du profit".

Les médias sont des entreprises, qui, pour faire du profit, utilisent le crédeau de la diffusion de l'information.

Ainsi, les médias sont, pour la grande majorité, des entreprises privées, gérées par des actionnaires privés et par des élites ayant des intérêts à ce que le système capitaliste, avec les injustices qu'il crée et qui leur sont tant favorables, soit imprimé, toujours plus, dans la volonté collective. Les médias vont donc avantager et embellir le système économique actuel, dans lequel ils s'implantent, et faire de même pour les "états démocratiques" qui permettent le contrôle et la passivité de la population face à l'injuste, la destruction et l'inéquité.

Tout ne se joue pas dans une salle de rédaction, avec le rédacteur en chef censurant les articles qui pourraient nuire à des entreprises annonceuses du média (qui payent pour faire de la publicité) ou qui pourraient remettre en cause le fonctionnement et la nature même du média en question, le capitalisme, la recherche du profit.

Non, tout est plus furtif, complexe et sophistiqué.

Tout d'abord, on fait la part belle à l'économie dans l'information, on médiatise la bourse, on donne une belle place à tout ce qui pourrait laisser penser que l'économie est synonyme du bonheur, et que notre bonheur dépend de la croissance économique.

Vous trouverez en nombre des dossiers hebdomadaires sur l'économie, quid du social, des conditions de vie ?

Depuis quelques temps on observe qu'une place de plus en plus importante est accordée à l'environnement, parallèlement à la mise en place de bourses de droits à polluer et de taxe carbonne, et parallèlement à l'investissement des grandes firmes dans le développement durable. Quand l'environnement et ce qui le panse, les énergies renouvelables, sont partie intégrante du système capitaliste et participe à la croissance, il n'y a plus d'objections quant à sa médiatisation.

Ensuite, on néglige tous les éléments qui portent expréssément une atteinte directe au capitalisme ou qui pourrait entamer une réflexion profonde sur notre système politico-économique.

Ainsi, si une grève éclate aux Etats-Unis, on en parle le moins possible en France, du moins tant qu'on peut contenir les discussions et l'information alternative, pour pouvoir continuer à culpabiliser les français qui sont les rois de la grève, ce qui plombe bien sûr l'économie compétitive de notre pays.

Comment ça marche ?

Un journaliste de bonne foi se trouve proche d'un événement, mais c'est un événement qui pourrait nuire aux intérêts des actionnaires, aux intérêts des dirigeants de la chaîne d'information publique, nommés par le président par exemple et bénéficiant de modestes privilèges. Les acteurs médiatiques, du fait que l'information et sa diffusion pourrait fâcher les actionnaires, les annonceurs ou le président ou nuire à l'économie dans laquelle ils sont intégrés, ils vont tout simplement ne pas reprendre la dépêche. Peu de personnes seront au courant de la chose, sauf une minorité grâce aux médias alternatifs, et aucun débat ne verra le jour sur les questions auxquelles renvoit l'information. Le sujet est clos.

Des informations capitales sont perdues fréquemment, n'étant pas médiatisées par l'empire, car elles pourraient nuire aux détenteurs du pouvoir, économique ou politique.

Il existe une manière extrêmement simple de mesurer l'impact de la propagande médiatique sur nos vies et sur nos réflexions :

Google Actualité nous permet de connaître le nombre d'articles publiés sur Internet sur un sujet donné, en effet il regroupe tous les articles publiés par une multitude de journaux en ligne.

Ainsi, en regardant le nombre d'articles pour divers sujets donnés, on peut voir l'importance que les médias leur donnent, et nous pourrons constater que cela est totalement partial :

Des scientifiques américains affirment que nous sommes entrés dans la sixième crise mondiale d'extinction des espèces : article repris 49 fois par les médias

Protestations anti-austérité au Wisconsin : 20 articles (dont la majorité provenant de sites engagés), aux Etats-Unis, des dizaines de milliers d'articles ont été publiés, si ce n'est pas de la censure je ne suis pas en train d'écrire d'articles.

Anonymous accusent l'état français et France2 de propagande : 2 articles, dont un fait par moi

Sondage sur Marine Le Pen : 711 articles

Grève de plus de 150 jours par les postiers de Marseille (2ème) : 1 article hebdomadaire par LaProvence

Protestations contre le gaz de schiste : 26 articles

Disparition d'Agnès Leroux : 95 articles

Google élimine les applications malveillantes d'Android : 81 articles

Décret obligeant désormais les fournisseurs de services sur Internet à conserver pendant un an mots de passe, traces d'achats ou commentaires laissés sur le web par les internautes : 50 articles

Jumelles disparues : 349 articles

Les disparitions et les élections présidentielles dominent l'information. On en parle partout dans les médias, à côté de ça, des information d'une autre importance restent sans médiatisation, crise écologique, grèves, affaires de propagandes. Du coup, on n'en parle pas à table, et réfléchir des alternatives ne nous effleure même pas l'esprit, comme tout va bien et que personne ne lutte. Quand on bouffe de la présidentielles tous les jours, on se dit que c'est important, et on assimile que voter c'est être citoyen.

Les médias sont ceux qui nous informent, et jouent directement sur nos opinions et sur nos réflexions, en plus de choisir pour nous les informations "importantes", il n'est pas rare qu'elles soient modifiées pour entrainer la réaction voulue. Trouvez vous la disparition des jumelles plus importante que le fait que nous soyons entrés dans la sixième crise d'extinction des espèces ?

Si on lit les informations souvent, par les Mass Médias, on intériorise vite que la présidentielle est notre raison de vivre, et qu'il ne vaudrait mieux pas sortir de chez soi compte tenu des enlèvements de plus en plus fréquents. A partir d'aujourd'hui, je ferai souvent une étude de la propagande médiatique, à travers Google News.


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages