Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 02:19

 

Le Nouvel Observateur, le magazine de la Gauchitude

Viktor DEDAJ

Aujourd’hui, jetant aux oubliettes d’anciennes résolutions, j’ai retrouvé un geste que j’avais oublié depuis au moins dix ans : j’ai acheté le dernier numéro du magazine "de gauche" le Nouvel Observateur. Mais voilà, la curiosité fait partie de mes vilains défauts et le fait qu’il s’agissait d’un numéro spécial sur Jean-Luc Mélenchon n’était pas totalement étranger à ce geste qui autrement eut été totalement outrecuidant.

Ah... comment avais-je oublié le Nouvel Observateur et sa page « Propriétés & Châteaux à vendre ». Vous n’auriez pas 1 ou 2 millions d’euros à claquer par hasard ? Le Nouvel Obs, c’est 80% de publicités, de branchitude, de platitudes et 20% de gauchitude.

En tout cas, ça commence fort par l’éditorial de Laurent Joffrin, Chien de Garde parmi les Chiens de Garde (1), qui lâche du bout de ses lèvres en cul de poule : « (le candidat du Front de Gauche est) porteur d’un projet totalement irréaliste ». Totalement irréaliste, comme les congés payés ? Comme la sécurité sociale ? Comme la semaine de 40 heures ? Comme le vote de femmes ? Comme la crise financière ? Comme le « non » à la constitution européenne ? Les discours de Joffrin (et ses semblables) sentent comme mes archives : la naphtaline.

Notez bien que lorsque Joffrin (et ses semblables) qualifie une mesure d’irréaliste, il n’est pas en train de parler de la "faisabilité" de la mesure (qui est-il pour en juger, au fait ?), mais désigne ce qui sera considéré par sa classe sociale et dans son jargon comme "déraisonnable" - pour ne pas dire "non négociable". Ah ouais, comme ça, c’est déjà plus clair.

Joffrin se déclare "honoré" d’être insulté « naguère par les staliniens, aujourd’hui par un partisan de la dictature castriste ». Etrange, j’avais vaguement compris que dans son imaginaire, les staliniens et les "partisans de la dictature castriste" ne faisaient qu’un. Joffrin progresse, péniblement certes, mais il progresse.

Entre une « dictature castriste » qui envoie des armées de médecins à travers le tiers-monde et un Laurent Joffrin (et ses semblables) qui n’a probablement jamais porté de toute sa vie quelque chose de plus lourd qu’un stylo Mont Blanc, mon cœur ne fait même pas semblant de balancer. Et les « partisans de la dictature castriste » comptent des gens aussi peu fréquentables que Nelson Mandela, Hebe de Bonafini, Miguel Ángel Estrella, Harry Belafonte – je tape au hasard et je pourrais continuer pendant des heures - ainsi qu’une bonne partie des dirigeants, intellectuels et militants de toute l’Amérique latine et d’ailleurs.

Le microcosme dans lequel évolue Joffrin n’est pas propice à la compréhension du monde extérieur. Un microcosme tellement microcosmique qu’il ne sait apparemment pas que son président de comité éditorial, Jean Daniel, a discrètement empoché un chèque de 10.000 euros de la dictature du Qatar. Quelques mois plus tard, Jean Daniel, président donc du comité éditorial du magazine de la gauchitude, lançait un appel à armer les rebelles libyens qui – un hasard probablement – ont été financés, encadrés et armés, justement, par le Qatar. (2)

Joffrin - et ses semblables - font partie de ces pseudos-moralistes et pseudos-penseurs mondains qui vous mépriseront illico un partisan de la peine de mort tout en soutenant mordicus le bombardement massif d’une population civile « pour raisons humanitaires ».

J’avoue que je n’ai pas pu lire la suite : je me suis rapidement rappelé pourquoi je n’achetais plus le Nouvel Obervateur.

Viktor Dedaj
« Un torchon qui meurt c’est un peu de démocratie qui renaît. »

PS : En attendant, le Nouvel Obs vous offre un ordinateur portable pour chaque abonnement. Je vous invite tous à vous abonner en masse pour leur extorquer un ordinateur portable en prenant bien soin de jeter les numéros encore sous emballage à la poubelle. Notez quand même que vous aurez à supporter le reste de votre vie des relances diverses et variées, des offres plus alléchantes les unes que les autres, et même des invitations de la part de ceux à qui le Nouvel Obs a vendu son fichier des abonnés (Telerama, par exemple ?) .

(1) Si vous n’avez pas encore vu le documentaire « Les nouveaux chiens de garde » de Gilles Balbastre, Yannick Kergoat, c’est le moment...

(2) Le jour où Jean Daniel (entre autres) palpa 10.000 euros de la dictature du Qatar http://www.legrandsoir.info/le-jour-ou-jean-daniel-entre-aut...

URL de cet article 16395
http://www.legrandsoir.info/le-nouvel-observateur-le-magazine-de-la-gauchitude.html

 

 

Mon commentaire :

 

 

Purée ! Ca fait 2 ans que je dénonce ce faux journal de gauche (et vrai journal de droite, l’hypocrisie en plus) ! Il cède sur quelques points - sujets de société, ou mineurs, et il soutient une Gauche qui n’a plus rien de gauche, de socialiste, sauf le nom.

Tout a commencé il y a environ 2 ans quand mon blog sur le Nouvelobs a été censuré quand j’ai commencé à m’en prendre à la City, à Londres, à la GB comme menace numéro 1 - car je suis une chercheuse de vérité et là je venais d’atteindre le coeur du système. Impardonnable ! Ca montre bien que le Nobs n’est en réalité qu’un soutien du Système dans ce qu’il y a de plus fondamental, de plus pervers : Le capitalisme, capitalisme financier - la mondialisation ! Ce canard véhicule la Pensé unique (ultra-libéralisme, guerres impériales, culte de l’Anglo-Saxon, indulgence pour Israël etc..)

Puis - pourquoi ? — soudain mon blog a été de nouveau visible. Pas longtemps ! Pendant les primaires PS, j’ai osé écrire "Un si joli PS - Le joker Montebourg" - avec en prime des commentaires du style de celui-ci : "Enfin une voix différente, non-alignée, ça fait du bien !" . C’en était trop, blog à nouveau invisible. La gauche du Nobs ne va pas jusqu’ à Montebourg - et tant pis pour la démocratie - qui a été ostracisé ; elle commence avec Hollande - que je m’abstiendrai de qualifier - et se termine avec lui.

Ce canard fait tout pour embobiner les lecteurs de gauche, en leur faisant croire qu’il est de gauche - pareil pour Libé ou Marianne - mais en réalité il offre une apparence de gauche pour mieux, hypocritement, conditionner à accepter le libéralisme, les guerres impériales, les faux candidats de gauche. D’une perversité inouïe ! Comme Sarkozy se réclamant de Jaurès ou de de Gaulle.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 02:06

 

http://upr-djamelito.blogspot.fr/2011/09/lunion-europeenne-cest-la-guerre.html

Pourquoi vous ne connaissez pas le conférencier François Asselineau, candidat 2012 ?

  Parce que le Pouvoir a menacé les Maires lui apportant son soutien pour qu'il soit candidat en 2012 (les fameuses 500 signatures) de couper les subventions de leur commune !

Et donc il n'a pas pu se présenter à vos suffrages, il n'a pas pu parler aux Français.

Et pourquoi il gêne tant ? Parce qu'il sait - il n'y a pas plus compétent que lui, c'est un expert - et parce qu'il dit la vérité.

Journaliste indépendante, attachée par-dessus tout à la vérité, je tiens à ce que vous sachiez, avant de voter, ce que l'UE est réellement.

L'UE nous conduit à la régréssion, à l'austérité, et à la guerre qui bientôt sera mondiale ! Votre eva, qui vous certifie la vérité de tout ce qui est dit ici.

.

François Asselineau - Les 10 raisons qui imposent de sortir de l'Europe

 

.

..

Et aussi :

VIDEO : Francois Asselineau – les 12 impasses de la construction ...

 

Une conférence exceptionnelle, à découvrir d'urgence !


Les Etats Unis sont derrière la Construction Européenne, pour en faire un système autobloquant. François Asselineau, Inspecteur Général des Finances, nous fait la démonstration implacable des impasses de l’UE, des pantins de la CIA que sont les prétendus responsables européens (Monnet et Schumann) et de la main-mise des Etats-Unis (avec le projet de Marché Transatlantique derrière le dos des citoyens).


- Qui a vraiment inventé la construction européenne ?
- En quoi consiste le stratagème diabolique avec lequel on a volé aux Français leur liberté ?
- Pourquoi l’Europe est-elle nécessairement de plus en plus inefficace et dictatoriale ?
- Pourquoi l’Europe ne pourra-elle jamais être faite autrement ?
- De Gaulle était-il vraiment pour l’Europe ?
- Le moteur franco-allemand existe-t-il ?
- Qui sont ces commissaires européens qui ont bien plus de pouvoir que nos ministres ?
- Comment se prennent les décisions dans les couloirs de la Commission européenne ?
- Qui sont les lobbys et les think tanks qui affirment parler au nom du peuple européen ?
- Pourquoi les programmes de tous les partis politiques ne sont-il plus que des attrape-nigauds ?
- Pourquoi votre bulletin de vote ne sert-il plus à rien ?

 


 

François Asselineau est né le 14 septembre 1957 à Paris.

Diplômé d'HEC Paris en 1980, il a été reçu au concours d'entrée à l'ENA à l'issue de son service national en 1982. Sorti deuxième de la voie d'administration économique en 1985 (Promotion Léonard de Vinci) il a choisi le corps de l'Inspection générale des finances.


Il a notamment été chargé de mission auprès du Président du Crédit National puis chef du bureau Asie-Océanie à Bercy avant d'être appelé, en 1993, comme conseiller pour les affaires internationales au cabinet de Gérard Longuet, ministre de l'Industrie et du Commerce extérieur du gouvernement Edouard Balladur. En juin 1995, il devient directeur du cabinet de Françoise de Panafieu, ministre du Tourisme, dans le gouvernement Alain Juppé (1), puis en janvier 1996 chargé de mission au cabinet d'Hervé de Charette, ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Alain Juppé (2), où il est en charge de l'Asie, de l'Océanie, de l'Amérique latine et des questions économiques. A ce titre, il prépare sur le fond les voyages du président de la République et du ministre des affaires étrangères, notamment en Chine, au Japon, en Asie du sud-est et en Amérique latine. Il rencontre et participe aux entretiens avec de nombreux dirigeants de la planète, de Jean-Paul II à l'Empereur du Japon, et de Nelson Mandela aux plus hauts dignitaires chinois, Jiang Zemin et Li Peng.


Après la dissolution de 1997, il rejoint l'Inspection des finances et se rapproche de Charles Pasqua lorsque celui-ci décide, en janvier 1999, de présenter une liste aux élections européennes de juin afin de protester contre la décision de Jacques Chirac de ne pas soumettre la ratification du traité d'Amsterdam au référendum.

 

Quelques mois plus tard, François Asselineau devient directeur général adjoint chargé des affaires économiques et internationales au Conseil général des Hauts-de-Seine, présidé par Charles Pasqua, puis son directeur de cabinet de 2000 à 2004. Nicolas Sarkozy, qui devient Président du Conseil général des Hauts-de-Seine en avril 2004, le nomme Délégué général à l'intelligence économique à Bercy, poste qui va vite se révéler sans contenu.


François Asselineau, actuellement Inspecteur général des finances et professeur à l'EMLV (Pôle Léonard de Vinci), s'est engagé en politique en 1999, en adhérant pour la première fois à un parti, le Rassemblement pour la France (RPF). Membre du Bureau National, directeur des études et porte-parole de ce parti, François Asselineau est élu Conseiller de Paris en mars 2001 sur une liste qu'il conduisait dans le XIXe arrondissement (15,8% des voix au second tour, en triangulaire contre le candidat socialiste et le candidat RPR-UDF). Après avoir adhéré un temps à l'UMP, il en a démissionné en octobre 2006.


Ecrivant sous des pseudonymes dans plusieurs revues, analysant avec acuité les raisons pour lesquelles la construction européenne conduit la France dans une impasse politique, économique et sociale d'ampleur historique, il est actuellement un penseur et un conférencier écouté.

 

Après un tour de France pendant lequel il a expliqué dans ses conférences qui gouverne selon lui la France, il est le président-fondateur d'un nouveau parti, l'Union populaire républicaine (UPR), créée le jour du 50ème anniversaire du Traité de Rome, et dont le but est de faire sortir démocratiquement la France de l'Europe.


Marié et père de deux enfants, c'est aussi un globe-trotter impénitent qui s'est déjà rendu dans 85 pays du monde. En particulier passionné d'Asie, il a vécu au Japon et parle le japonais.

 

Le site de l'UPR

 

La suite ici

VIDEO : Francois Asselineau – les 12 impasses de la construction europeenne

Le site de l’UPR

VOIR LE DOCUMENTAIRE

 

http://cratzy.fr/mediaplayer/000016.html

 

 

 

François Asselineau : "Pourquoi l'UE nous entraîne vers la guerre ...


 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 01:58
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 16:50

 

 

La triple alliance contre la Syrie

 

 

Alors que l’aile médiatique du dispositif pour la guerre en Syrie conforme sa version des événements au storytelling de l’OTAN, la réalité documentée sur le terrain est toute autre. Pour le professeur James Petras, il ne s’agit pas d’une guerre civile, mais d’une attaque coordonnée menée par une coalition internationale. Le gouvernement syrien ne réprime pas des manifestants pacifiques, mais combat les groupes armés des mercenaires d’Al-Qaïda.


Réseau Voltaire | New York (États-Unis) | 31 mars 2012

JPEG - 72.3 ko
Quelques-unes des armes saisies lors de la libération du quartier de Baba Amr à Homs.

L’indignation exprimée par les politiciens occidentaux, les États du Golfe ainsi que par les médias au sujet du « massacre des citoyens syriens manifestant pacifiquement contre l’injustice » est cyniquement conçue pour couvrir les rapports établis sur la conquête violente de quartiers, de villages et de villes entières par des bandes armées, brandissant des fusils d’assaut et semant des bombes le long des routes.


L’assaut contre la Syrie est soutenu par des fonds, des armes et un encadrement étrangers. Du fait du manque de soutien à l’intérieur du pays, une intervention militaire directe provenant de l’extérieur sera de toute façon nécessaire pour assurer le succès de l’opération. C’est dans cette perspective quune immense campagne de diplomatie et de propagande a été mise en place afin de diaboliser le gouvernement légitime en Syrie.

 

L’objectif est d’imposer un régime fantoche et de renforcer le contrôle impérial de l’Occident au Moyen-Orient. À court terme, cela permettra d’isoler l’Iran en prévision d’une attaque par Israël et les États-Unis et, à long terme, on élimine de nouveau un gouvernement laïque, indépendant, et proche de la Chine et de la Russie.


Afin de mobiliser l’opinion publique mondiale derrière ce coup de force des Occidentaux, d’Israël et des États du Golfe, plusieurs stratagèmes de propagande ont été utilisés, justifiant une nouvelle fois la violation flagrante de la souveraineté d’un pays, dans le prolongement des destructions réussies des gouvernements laïcs d’Irak et de Libye.

.

Le contexte général : agressions en série

JPEG - 32.3 ko
Bernard Henry Lévy en compagnie de Laurent Fabius et Bernard Kouchner, respectivement prédécesseur et potentiel successeur du ministre des Affaires étrangères français Alain Juppé, lors d’un meeting pour une Syrie « démocratique », le 4 juillet 2011. Absent, le leader centriste François Bayrou avait enregistré un message. Le lobbyiste était parvenu à cette occasion à faire prêter serment pour une « démocratisation » de la Syrie sur le modèle libyen à une assemblée comptant par ailleurs la responsable du parti écologiste Cécile Duflot.

La campagne actuelle de l’Occident contre le gouvernement indépendant d’Assad fait partie d’une série d’attaques contre les mouvements pro-démocratie et les régimes indépendants dans toute l’Afrique du Nord jusqu’au Golfe Persique.

 

La réponse de l’Empire au mouvement démocratique égyptien qui renversa la dictature de Moubarak fut de soutenir la prise en main du pouvoir par la junte militaire, accompagnée d’une campagne meurtrière qui conduisit à l’emprisonnement, à la torture ou à l’assassinat de plus de 10 000 manifestants.


Face à des mouvements pro-démocratie similaires à ceux du monde arabe, les dictateurs autocrates du Golfe soutenus par l’Occident ont écrasé les soulèvements à Barhein, au Yemen et en Arabie Saoudite.

 

Cette agressivité s’est prolongée jusqu’au gouvernement laïque de Libye, où les puissances de l’OTAN ont lancé un bombardement aéronaval massif pour appuyer les bandes de mercenaires, participant à l’anéantissement de l’économie et de la société libyenne. Le déchaînement de ces gangs armés a conduit au saccage des zones urbaines et à la dévastation de la campagne. Les forces de l’OTAN ont éliminé le gouvernement laïque de Kadhafi, faisant torturer et assassiner celui-ci par leurs mercenaires. L’OTAN à supervisé l’emprisonnement, la torture et l’élimination de dizaines de milliers de fonctionnaires, de civils et de partisans de Kadhafi.

 

L’OTAN a soutenu le régime factice quand celui-ci s’est lancé dans un pogrom sanguinaire contre les Libyens d’ascendance sub-saharienne et les travailleurs immigrés du Sud-sahara, des groupes qui avaient jusque là bénéficié des programmes sociaux généreux de Kadhafi. La politique impériale du « Ruiner et Régner » est devenu le « modèle » pour la Syrie : créer les conditions d’un soulèvement de masse dirigé par les fondamentalistes musulmans, financés et entrainés par des mercenaires occidentaux et des États du Golfe.

.

La voie sanglante de Damas à Téhéran

JPEG - 45.2 ko
La secrétaire d’État Clinton en compagnie des ses homologues des Affaires étrangères Sheikh Abdullah bin Zayed al-Nahyan des Émirats Arabes Unis, William Hague du Royaume-Uni et Ahmet Davutoglu de Turquie, appelant à une intervention « humanitaire » lors de la conférence des « amis de la Syrie » le 24 février 2012.

 

Selon le Département d’État, « le chemin vers Téhéran passe par Damas » :

 

- l’objectif stratégique de l’OTAN est de détruire le principal allié de l’Iran au Moyen-Orient ;

 

- pour les monarchies absolues du Golfe, le but est de remplacer une république laïque par une dictature théocratique vassale ;

 

- pour le gouvernement turc, il s’agit de favoriser un régime soumis au dictat de la version d’Ankara du capitalisme islamique ;

 

- pour Al-Qaïda et ses alliés salafistes et wahhabites un régime théocratique sunnite, débarrassé des syriens laïques, des alaouites et des chrétiens servira de tremplin dans le monde islamique ;

 

- et pour Israël, une Syrie divisée et ensanglantée permettra d’assurer son hégémonie régionale.

 

Ce n’est pas sans une certaine clairvoyance prophétique que le sénateur ultra-sioniste états-unien Joseph Lieberman déclara quelques jours après les attaques du 11 septembre 2001 par « Al-Qaïda », avant même d’examiner les véritables auteurs des attentats : « d’abord nous devons nous attaquer à l’Iran, à l’Irak et à la Syrie ».


Les forces armées anti-syriennes représentent un large spectre de perspectives politiques contradictoires, unies seulement par leur haine commune pour ce régime laïque, nationaliste et indépendant qui a gouverné la complexe société multi-ethnique syrienne depuis des décennies.

 

La guerre contre la Syrie est la rampe de lancement principale d’une future résurgence du militarisme occidental depuis l’Afrique du Nord jusque au Golfe « Persique », le tout soutenu par une campagne de propagande systématique proclamant la mission démocratique, humanitaire et « civilisatrice » de l’OTAN au nom du peuple syrien.

.

Le chemin de Damas est pavé de mensonges

JPEG - 29.1 ko
Combattants de l’Armée « syrienne » libre (ASL). Composée principalement de mercenaires et de fanatiques, financée par le Qatar, armée par la Turquie et encadrée par la France et la Grande-Bretagne, celle-ci n’est ni syrienne, ni libre.

Une analyse politique et sociale objective de la plupart des combattants armés en Syrie réfute toute tentative visant à convaincre que l’insurrection a pour but la démocratie pour la population de ce pays. Des guerriers fondamentalistes autoritaires forment l’épine dorsale de l’insurrection.

 

Les États du Golfe finançant ces voyous sont eux même des monarchies absolues.

 

Cet Occident qui impose un gouvernement de brutes mafieuses en Libye ne peut en aucun cas se réclamer d’une prétendue « intervention humanitaire ».


Les groupes armés infiltrent les villes et utilisent les foyers de population comme des boucliers d’où ils lancent leurs attaques contre les forces gouvernementales. ils procèdent en forçant des milliers de citoyens à quitter leurs habitations, leurs magasins et leurs bureaux, qu’ils utilisent alors comme avant-postes militaires. La destruction du quartier de Baba-Amr à Homs est un exemple typique de l’utilisation de civils comme boucliers humains par des gangs armés et comme support de propagande pour diaboliser un gouvernement.


Ces groupes armés de mercenaires n’ont aucune crédibilité nationale auprès de la masse syrienne. Une de leur principale unité de propagande est située au cœur de Londres, le soi-disant « Observatoire Syrien des Droits de l’Homme », agissant en étroite coordination avec les services secrets britanniques pour élaborer d’épouvantables histoires d’horreurs visant à attiser le sentiment en faveur d’une intervention de l’OTAN.

 

Les rois et les émirs des États du Golfe, eux, financent les combattants.

 

La Turquie fournit des bases militaires et assure le contrôle du flux des armements à travers la frontière, ainsi que les déplacements des dirigeants de la soi-disant « Armée Syrienne Libre ».

 

Les États-Unis, la France et l’Angleterre fournissent les armes, l’entrainement et le dispositif diplomatique.

 

Les « jihadistes » fondamentalistes en provenance de l’étranger, incluant des combattants d’Al-Qaïda venant de Libye, d’Irak et d’Afghanistan, sont engagés dans le conflit.

 

Il ne s’agit pas d’une « guerre civile » : il s’agit d’un conflit international opposant une triple alliance contre nature des impérialistes de l’OTAN, des despotes des États du Golfe et des fondamentalistes musulmans, à un régime nationaliste, indépendant et laïque.


L’origine étrangère des armes, du dispositif de propagande et des combattants mercenaires révèle la sombre nature impériale et « multinationale » du conflit. En fait, le soulèvement violent contre l’État syrien est une campagne impériale de renversement d’un allié de l’Iran, de la Russie et de la Chine, au prix de la destruction de l’économie syrienne et de sa société, fragmentant le pays et déclenchant des guerres sectaires d’extermination contre les minorités alaouite et chrétienne et les partisans de la laïcité.


Les morts et les fuites de réfugiés ne sont pas la conséquence d’une violence gratuite commise par un État assoiffé de sang. Les milices soutenues par l’Occident ont capturé des quartiers entiers par la force des armes, détruisant les oléoducs, sabotant les transports et faisant sauter des bâtiments gouvernementaux. Du fait de ces attaques, les services de bases à la population syrienne furent bloqués, dont l’éducation, l’accès aux soins médicaux, la sécurité, l’eau, l’électricité et les transports. Ce sont eux qui portent la responsabilité du « désastre humanitaire » (celui-là même que leurs alliés impériaux ainsi que les officiels des Nations-Unies imputent a l’armée et aux forces de sécurité syrienne).

 

Les forces de l’ordre syriennes combattent pour préserver la souveraineté d’un État laïque, pendant que l’opposition armée déchaîne sa violence au nom de leurs donneurs d’ordres de l’étranger, à Washington, Riyad, Tel-Aviv, Ankara et Londres.

.

Conclusions

JPEG - 44.2 ko
Le projet de réforme constitutionnelle soumis à référendum par Bachar el-Assad a été approuvé à près de 90 % des suffrages exprimés. 57,4 % des électeurs se sont rendus aux urnes, soit plus de 8 millions de Syriens. C’est le taux de participation à un scrutin le plus important depuis plus de 60 ans.

Le referendum organisé par le régime Assad le mois dernier a attiré des millions d’électeurs syriens, au mépris des menaces impérialistes occidentales et des appels au boycott des terroristes. Cela indique clairement qu’une majorité de Syriens préfère un règlement pacifique et négocié, et rejette la violence des mercenaires.

 

Le « Conseil National Syrien », soutenu par l’Occident et l’« Armée Syrienne Libre » armée par la Turquie et les États du Golfe, rejette les appels russes et chinois au dialogue et à la négociation alors que le gouvernement d’Assad les a acceptés.

 

L’OTAN et les dictatures du Golfe poussent leurs pions à soutenir un changement de régime violent, une politique qui a déjà entrainé la mort de milliers de Syriens.

 

Les sanctions économiques des États-Unis et de l’Union Européenne ont pour objet de casser l’économie syrienne, avec l’espoir que les privations aiguës conduiront une population appauvrie dans les bras de leurs brutaux exécutants. Dans ce qui est une répétition du scénario libyen, l’OTAN propose de « libérer » le peuple syrien par la destruction de son économie, de sa société civile et de l’État laïque.


Une victoire militaire occidentale en Syrie ne ferait qu’alimenter davantage la frénésie militariste. Cela encouragerait l’Occident, Riyad et Israël à provoquer une nouvelle guerre civile au Liban. Après avoir démoli la Syrie, l’axe Washington-Bruxelles-Riyad-Tel-Aviv se dirigera vers une confrontation encore plus sanglante avec l’Iran.


L’horrible destruction de l’Irak, suivie par l’effondrement de l’après guerre en Libye, fournissent un tableau terrifiant de ce qui attend la population syrienne : un écroulement accéléré de son niveau de vie, l’éclatement de son pays, le nettoyage ethnique, le règne de gangs sectaires fondamentalistes, et l’insécurité totale pour les biens et les personnes.

 

De la même façon que « la gauche » et les « progressistes » avaient présenté le saccage de la Libye comme le « combat révolutionnaire de démocrates insurgés » puis s’en étaient allés, se lavant les mains des conséquence sanglantes de la violence ethnique contre les Libyens noirs, ils reprennent a présent les mêmes slogans pour une intervention militaire contre la Syrie. Ces mêmes libéraux, progressistes, socialistes et marxistes qui appellent l’Occident à intervenir dans la « crise humanitaire » depuis leurs cafés et leurs bureaux a Manhattan et Paris, auront perdu tout intérêt dans l’orgie sanguinaire qui succéderait à la victoire de leurs mercenaires une fois Damas, Alep et les autres villes syriennes soumises par les bombes de l’Otan.


http://www.voltairenet.org/La-triple-alliance-contre-la-Syrie

 

 

Voir aussi :

Documentaire ARTE sur la Syrie :  

Erreur ou manipulation ?

 

Les vidéos ici :

 

Documentaire ARTE sur la Syrie : erreur ou manipulation ? - Egalite ...

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Documentaire-ARTE-sur-la-Syrie-erreur-ou-manipulation-9268.html

 

.

 

 

 


 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 16:08

 

 

 

kadhafi-jeune.jpg

 

 

Kadhafi

 

Introduction d'eva R-sistons


 

Il y a un peu plus d'un an, l'OTAN triomphait enfin du Colonel Kadhafi. Il voulait sa peau, il l'a eue. Prise sous le flot de l'actualité, je n'ai pu faire l'article promis après le début de la guerre contre la Libye. Lorsque Kadhafi prononça son discours à la face du monde, et des Médias, j'étais justement en train de trier mon dossier Libye. J'allais presque tout jeter, en comptant sur Internet pour les recherches. Mais lorsque j'ai vu le décalage entre les mensonges des médias et la réalité que j'avais devant les yeux, j'ai décidé de tout garder. Et tandis que partout l'on fustigeait le dictateur, j'annonçais à mes lecteurs : Kadhafi est un grand bonhomme. Il a sorti son pays de la misère. Il l'a protégé de l'impérialisme de l'Occident.... Quelques temps plus tard, il y eut d'autres voix discordantes. Puis beaucoup d'autres, toujours sur Internet.

 

Voici donc un premier volet du dossier promis. Je l'ai fait en compulsant une énorme quantité de documents notamment du Monde, du Monde Dossiers et Documents, du Courrier International, des Dernières Nouvelles d'Alsace... Voici des extraits. Puisqu'on n'a voulu retenir que les zones d'ombre du personnage et qu'on a même osé faire de ce partisan de la démocratie directe un authentique dictateur, j'ai décidé de ne publier, au contraire, que ce qui était à son honneur. A contre-courant, selon mon habitude. Mais irréfutablement : Les extraits proviennent de journaux réputés sérieux. Ce sera l'originalité de cette parution. Une parution qui lui rend justice, enfin. Pleinement.

 

Eva R-sistons

 

NB J'ai du recopier mot pour mot les extraits.


 

http://s1.lemde.fr/image/2011/02/17/540x270/1481764_3_903d_des-manifestants-pro-kadhafi-exhibent-le.jpg

http://kamitewoman.over-blog.com/article-l-appel-de-kadhafi-aux-opprimes-libye-pays-de-cocagne-meyssan-evacue-par-eva-r-sistons-82514947.html

En cherchant une illustration sur Google, j'ai atterri sur ce site... et finalement

sur un de mes posts sur Kadhafi ! Visitez le site : Il est intéressant ! eva

 

 

Kadhafi, un autre regard

choix de textes par eva R-sistons

 

 

D'emblée, citons Le Monde du 1.9.1976 : "La Libye 7 ans après, le plus fort revenu par habitant de toute l'Afrique" (titre). La Libye, avec ses 2 millions d'habitants, paraissait vouée, il y a quelques années encore, au sous-développement. Aujourd'hui, le pays a le plus fort revenu par habitant de toute l'Afrique: 3500 dollars en 1973 (dernière statistique connue). Le double vraisemblablement aujourd'hui après la hausse des prix du pétrole. En 1974, elle a importé pour 2,7 milliards de dollars. Plus que l'Egypte et ses 40 millions d'habitants. Les projets grandioses de construction de complexes industriels se multiplient".

 

Et sur le Courrier International N°641, 13.2.2003 : "Il serait difficile d'imaginer un pays ayant connu une transformation plus radicale que celle que la Libye a connue sous la direction de Kadhafi. Jusque dans les années 50, elle comptait parmi les pays les plus pauvres du monde - et l'un des plus soumis à la domination étrangère. Les rares richesses disponibles étaient largement accaparées par quelque 110 000 "colons" italiens, tandis qu'un roi docile, mis en place par l'Occident, avait autorisé l'installation dans le pays d'une kyrielle de bases militaires étrangères... Même l'exploitation de vastes gisements de pétrole dans le désert oriental ne fit qu'accélérer la vassalisation de la Libye, dont d'immenses portions de territoires furent louées à des compagnies pétrolières occidentales. Pour un jeune nationaliste arabe comme Kadhafi, fils d'un berger bédouin et premier membre de sa famille à poursuivre des études secondaires, la seule solution était de faire la révolution : "Il était de notre devoir de libérer notre pays des étrangers". "

 

Monde Dossiers et Documents mai 81 N° 81

 

En bien ou en mal, la Libye n'a jamais fait autant parler d'elle que depuis l'accession au pouvoir du Colonel Kadhafi, qui a façonné son visage actuel.... Cet officier aux allures de jeune premier à l'instar de Nasser, dont il se veut l'héritier, se transforme en héraut de l'unité arabe... Au fil des ans, il s'impose sur la scène régionale et internationale par une série de décisions  qui surprennent d'autant plus  que ce vaste désert peu peuplé avait accoutumé le monde à son effacement. Plus encore que l'évacuation de la base de Wheelus - la plus grande dont disposaient alors les Etats-Unis - et des troupes britanniques, la nationalisation des hydrocarbures et la pratique d'une politique pétrolière hardie qui bousculait les habitudes de l'Organisation des pays producteurs de pétrole, c'est l'achat d'une centaine de Mirage à la France, en 1970,  qui fera scandale à la fois parce que Tripoli proclame son hostilité à Israël et que Paris a mis un terme au monopole des ventes d'armes que détenaient Londres et Washington. Parallèlement, le pays entame un programme étonnamment ambitieux - compte tenu du faible potentiel humain du pays - pour fertiliser le désert, créer une industrie locale, scolariser la jeunesse et moderniser les structures. Réformiste musulman mais non intégriste, le Colonel Kadhafi n'entend pas se limiter au domaine matériel : Il veut transformer la société bédouine selon les principes du Livre vert qui expose sa "troisième théorie universelle" en faveur d'un socialisme qui rejette le communisme et le capitalisme. Malgré le soutien de la jeunesse, son dilemme est le suivant : Comment entretenir la flamme révolutionnaire chez un peuple de pasteurs et de commerçants comblés par la manne pétrolière ? (..) Enfin, l'intervention militaire au Tchad et l'intention prêtée à Kadhafi de créer les Etats-Unis du Sahara - rêve que la France a maintes fois caressé depuis le début du siècle - ont ligué contre lui la plupart des capitales voisines. Aujourd'hui, la Libye... irrite tout le monde par une désinvolture qui masque souvent l'oeuvre accomplie à l'intérieur avec sérieux et persévérance. (Introduction au Dossier Libye du Monde Dossier et Documents N°81, mai 1981, Paul Balta

 

 

 

La Libye

 

"Le désert le plus aride et le plus hostile du monde" ... (Lors de ) la première tentative de colonisation italienne... le Général Graziani avait fait déporter dans le désert de Syrte 80.000 bédouins qui y sont morts dans les années 30. "A l'époque moderne, pour attaquer ou pour défendre la Libye, il n'y a qu'un moyen efficace: L'aviation"... Indépendance. Le mot a une signification très concrète pour les Libyens. La constitution du royaume de Libye, en 1951, avec à sa tête le roi Idriss, n'avait apporté qu'une indépendance formelle à ce pays sous-peuplé, sous-développé, démuni de tout. Le revenu annuel moyen par tête d'habitant était le plus faible du monde arabe : 35 dollars. Neuf habitants sur dix avaient le trachome, le dixième était aveugle, mais il n'y avait pas un seul médecin libyen pour les soigner. Découvert en 1959, le pétrole a bouleversé les structures traditionnelles... Pourtant, le Libyen avait l'impression que tout se passait en dehors de lui : La corruption régnait dans les administrations, et seuls les ministres, l'entourage du roi et quelques habiles entrepreneurs profitaient réellement du pactole.... A quoi servaient les logements populaires bâtis dans des villages abandonnés, puisqu'ils n'étaient pas accompagnés de programmes agricoles ou industriels pour inciter les gens à revenir ? ... Le Monde, P.B. 19 avril 1973


 

Mouammar Kadhafi, une personnalité controversée

 

Anti-impérialiste pour les uns... défenseur intrépide de l'indépendance nationale..., moraliste..., réformateur autoritaire..., visionnaire... 

 

Dans le monde arabe, sa jeunesse, sa prestance, son langage direct et franc, parfois brutal, séduisent ceux qui aspirent au renouveau. Certains le voient comme le successeur de Nasser... qui demeure pour le Colonel Kadhafi le symbole de la renaissance arabe à laquelle il rêve.  Le Monde 24 novembre 1973


 

Le loup-garou des Occidentaux.

 

.. Kadhafi : "... Oui, c'est vrai, nous étions idéalistes et nous avons trouvé un monde non idéaliste, un monde hypocrite, menteur, décadent, amoral...  Imperméable décidément à toutes les leçons de réalisme diplomatique quand il s'indigne des arrogances de l'impérialisme, de la connivence des puissants et du désespoir des humbles, le colonel Kadhafi sait ce qu'il se dit. Et le dit bien.... Le colonel Kadhafi se dit dépositaire et garant d'une certaine dignité africaine, que le hasard de la fortune pétrolière donnent à Tripoli le moyen et le devoir de secourir... Enfin, le colonel décrit avec fougue le socialisme libyen. Lisez le petit Livre vert qui jette les bases de la "troisième théorie universelle". On lit attentivement. C'est une interprétation au premier degré, candide et fraîche, de l'utopie rousseauiste. Ni fou, ni naïf, ni Don Quichotte. On y gagne décidément à rencontrer plus longuement ce loup-garou des gouvernements d'Occident. Le Monde Jean-Claude Guillebaud 20 juin 1978.


 

De la monarchie au "pouvoir des masses".

 

1er septembre 1969 : Le colonel Kadhafi, qui n'a alors que 28 ans, renverse le vieux roi Idriss el Senoussi. En s'emparant du pouvoir avec un groupe d'officiers, il secoue la semi-léthargie dans laquelle se trouvait le pays. Les Libyens passent d'une monarchie fortement masquée par l'Islam à une république de type nassérien : Le nouveau pouvoir des "officiers libres" empreinte à l'Egypte son slogan : "Liberté, socialisme, unité", calque sa Constitution sur la sienne et interdit, comme elle, tous les partis politiques pour créer, lui aussi, une Union socialiste arabe.... Il consacre le premier lustre à affirmer la souveraineté du pays et met en chantier d'ambitieux plans de développement. C'est l'euphorie. 15 avril 1973 : le colonel-révolutionnaire change de cap. Dans un discours célèbre prononcé à Zouara, il déclenche une "révolution culturelle" base d'une "véritable révolution populaire" devant instaurer le socialisme. Il incite les masses (jamahir) à installer partout des "comités populaires" pour neutraliser les élites de l'administration et les membres de l'intelligentsia qui contrecarrent ses projets. En revanche, l'armée (source de pouvoir), les sociétés pétrolières et les banques (source des revenus) sont épargnées.... (Suite au "Complot de 1975" - révolution de palais), les structures héritées du nassérisme étant désorganisées, le colonel Kadhafi en profite pour rompre avec le passé et annoncer l'abolition de la dictature du CCR et l'avènement de l'"ère du pouvoir des masses". Le 2 mars 1977, il proclame devant le Congrès général du peuple la "Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste". Le mot est un néologisme signifiant "l'Etat des masses" par opposition à la Joumhouriya (la république) fondée sur le système parlementaire.  


 

Un socialisme islamique. Nationalisme et religion.

 

"Nous refusons l'esprit partisan; nous voulons répandre l'esprit de l'islam, fait de tolérance et de compréhension mutuelle", déclare le colonel Kadhafi au Colloque organisé par Le Monde à Paris, en novembre 1973... Je pense qu'il faut respecter les nationalismes et les religions, ceux des autres aussi, et considérer en particulier les religions comme sacrées (..) Un nationalisme ne doit pas tenter d'en détruire un autre... L'Islam ne fait que continuer les efforts de l'humanité en vue d'arriver à une certaine justice sociale.. Le Judaïsme a négligé tout ce qui n'est pas lui-même. C'est une religion refermée sur elle-même.... L'Islam ne fait aucune distinction de race ou de couleur entre les hommes". Le Monde Roland Delcour 27 novembre 1973

 

Trois mois après sa prise du pouvoir... , il déclarait notamment : "L'Islam a une vocation universaliste, il est la source de tout progrès... Le socialisme serait l'instrument temporel du croyant, l'expression politique de l'enseignement divin, le seul moyen d'aboutir à l'unité arabe et de précipiter la disparition de l'impérialisme, des monopoles et du sionisme qui cherchent tous à détruire l'oumma (la communauté des croyants une et indivisible). Noël Jeandet Le Monde 1.9.1976 


 

Un militantisme mystique

 

Kadhafi lui-même, en avril 1976, prononçait un discours à Misurata où il définissait ainsi sa tâche principale : " Créer un socialisme islamique, émanation d'une nation musulmane basée sur les préceptes du Coran, loin du capitalisme exploiteur et du communisme totalitaire"....  Et dans son allocution inaugurale du 12 décembre 1979, il déclarait notamment : "... L'Islam est plus progressiste que toutes les idéologies révolutionnaires : Il a défini les normes d'une société conçue au service de l'individu et de la communauté; il a découvert avant tous les autres les principes du droit de l'homme et du travailleur, la suppression des classes, etc". Partant ainsi des principes du Coran, la révolution libyenne estime que l'islamisme pousse inéluctablement à se transformer en communauté socialiste. En effet, le dogme musulman vise à la fois l'égalité entre les hommes et l'égalité des chances. Ainsi, le socialisme suivrait un axe rigoureusement  parallèle à celui de l'Islam. Il serait l'instrument temporel du croyant, l'expression politique de l'enseignement divin, le seul moyen d'aboutir à l'unité arabe et de précipiter la disparition de l'impérialisme, des monopoles et du sionisme qui cherchent tous à détruire l'Oumma (la communauté des croyants une et indivisible).  Le Monde Noël Jeandet 1er septembre 1976.


 

Le respect du Coran

 

... En agissant comme il l'a fait (NB en prônant le respect intégral du Coran), Kadhafi a lancé un défi à l'Islam, qu'il somme d'apporter de nouvelles réponses au monde moderne". Le Monde PB 18 avril 1973


 

Le "Livre vert" ou troisième théorie universelle

 

L'influence de Nasser. Le colonel Kadhafi né en 1942 sous une tente bédouine de la Grande-Syrte, a été fasciné par l'exemple du colonel Nasser qu'il a longuement médité pendant ses études à l'académie militaire... Culte exclusif au président égyptien : les grandes options idéologiques choisies entre 1961 et 1969 sont directement issues des réflexions du colonel Nasser... et ce dernier avait pressenti dans le colonel Kadhafi son successeur politique dans le monde arabe... "Mon frère Mouammar Kadhafi est le dépositaire du nationalisme arabe, de la révolution arabe, de l'unité arabe".... Cette expérience de socialisme imposé par le sommet de la hiérarchie a déçu au bout de deux années et le colonel Kadhafi a trouvé un second souffle en lançant la "troisième théorie" et la révolution culturelle. (Il lance) le 15 avril 1973 à Zouara les bases d'une "révolution populaire" appelée à constituer "la troisième théorie". La plus grande perplexité s'empara des observateurs devant ce transfert "torrentiel" du pouvoir aux masses, la création de comités populaires chargés d'extirper la démocratie, de supprimer du jour au lendemain les mentalités réactionnaires et de s'emparer des ministères et des bâtiments publics. Cette irruption du peuple dans les allées du pouvoir devait être le prélude à une "transformation révolutionnaire" de la mentalité et des habitudes hors de laquelle il n'y a qu'enlisement dans les ornières du passé et de la routine. Imparfaitement formulée, la 3e théorie est un agrégat de principes politiques, économiques et sociaux largement empruntés à la charte nassérienne. Elle est fondée sur les préceptes de l'Islam et du socialisme, récusant tout à la fois le capitalisme accapareur et le communisme qui prend sa source dans le matérialisme athée.  Il s'agit selon le colonel Kadhafi d'une "voie médiane" qui pousse à mettre un frein à l'égoïsme excessif de l'individu et à limiter la tendance à la toute-puissance de la société. A l'extérieur, cette "troisième voie" est celle du non-alignement et de la coexistence pacifique.. Le Monde N.J. 1er septembre 1976. 


 

La pensée du désert.

 

... Ce qu'il y a d'universel dans la pensée de Kadhafi (est) dans son pressentiment que seule "une troisième voie", qu'il revient à chaque peuple d'inventer pour lui-même, peut nous soustraie à la fatalité actuelle dont les puissances, de part et d'autre, usent non seulement à l'encontre des droits des hommes, mais aussi à l'encontre de ces droits des peuples dont on parle beaucoup moins, et sans lesquels les droits de l'homme ne sont bientôt plus que la licence d'avoir quelques opinions particulières et des facilités pour voyager.  Le Monde Philippe de Saint-Robert 23 décembre 1980.


 

Le pouvoir du peuple par le peuple

 

... Ainsi est, ou devrait être réalisé, le "pouvoir du peuple par le peuple".  Les comités révolutionnaires : Comment les choses se passent-elles dans la pratique ? Le libyen qui a vingt ans aujourd'hui est passé de la misère à l'opulence. Déjà, en 1970, le PNB par tête atteignait 1 700 dollars - beaucoup plus que dans la plupart des pays du Tiers-Monde - et, en dépassant en 1980 les 10 000 dollars, il se classe parmi les dix plus importants du monde... En outre, les premières années ont été une aubaine pour la bourgeoisie - ancienne et nouvelle - qui a réalisé de fabuleux profits grâce à l'effort de modernisation du pays. Le nouveau système a manifestement pour but de faire sortir les Libyens de leur torpeur ou de leur égoïsme pour les obliger "à participer".... "Surgissant spontanément des masses, nous dit le colonel Kadhafi, ces comités incitent et aident ces mêmes masses à s'emparer du pouvoir". En réalité, ils dépendent de lui... Atmosphère de chasse aux sorcières : ... Le commerce extérieur a été nationalisé... procès publics contre des profiteurs et des personnalités de l'ancien régime, dénonciation des richesses occultes, guerre contre le marché noir.... Le Monde P.B. 28 décembre 1980


 

D'inspiration rousseauiste

 

Le Livre vert ou troisième théorie universelle récuse à la fois le capitalisme et le communisme pour proposer "le véritable socialisme" fondé "sur la seule démocratie qui ait été instaurée au monde puisqu'elle repose sur le contrôle du peuple par le peuple".... "La représentation est une imposture", le référendum et les élections (sont) "un système dictatorial sous un déguisement démocratique" puisque, souligne-t-il, 49 % des électeurs peuvent se voir imposer des gouvernants qu'ils n'ont pas choisis".... Le Livre vert s'inspire moins du Coran , qui n'y est même pas cité, que de Rousseau. Tacticien intuitif qui lit beaucoup, le colonel Kadhafi a pressenti que la télématique allait orienter l'Occident, bon gré mal gré, vers des formes de démocratie directe. Bédouin pragmatique, il a cherché, quant à lui, à moderniser, en les adaptant, des formules de consultation (choura) traditionnelle dans la société arabe qui prend ses décisions par consensus au sein de la Jemaa (Assemblée). Note : La solution du problème de la démocratie : "Le pouvoir du peuple"; la solution du problème économique : "Le socialisme"; les fondements sociaux de la troisième théorie universelle. Editions Cujas, Paris, 1976, 1978, 1980.  Le Monde P.B. 28 décembre 1980.

 

 

 

Une politique de développement ambitieuse. Des investissements de grande ampleur. 


 

"Négligée par les hommes d'affaires occidentaux, oubliée dans les statistiques économiques internationales, la Libye, avec ses 2 millions d'habitants, paraissait vouée, il y a  quelques années encore, au sous-développement. Aujourd'hui, le pays a le plus fort revenu par habitant de toute l'Afrique.

 

Les projets grandioses de construction de complexes industriels se multiplient.

 

Cet argent (du pétrole), la Libye en a un impérieux besoin pour développer rapidement son économie.  Avec en toile de fond un objectif : Ne plus dépendre exclusivement des ventes d'hydrocarbures.

 

Le nouveau plan quinquennal de développement, qui porte sur la période 1976-1980... L'effort principal porte sur l'agriculture.. L'objectif: Fertiliser 700.000  ha... Le sous-sol libyen, outre le pétrole, recèle une autre richesse, l'eau... Dès maintenant, dans l'oasis de Koufra, 10.000 ha de luzerne, de blé et d'orge, émergent du désert. ... Sur la côte... il est prévu l'implantation de 20.000 fermes.

 

Second axe de développement, l'industrie... La Libye a dans ses cartons des projets des projets de complexes sidérurgiques. Les réserves de minerais de fer du pays sont considérables : 5 % des ressources mondiales estimées.

 

L'équipement électrique figure au second rang des préoccupations industrielles. Il est notamment prévu plus de 20 centrales classiques.

 

Plus de 4 milliards de dollars seront consacrés à la construction de logements, près de 2 milliards à l'extension des universités... et 1,3 milliard à la construction de routes... Le Monde Jean-Michel Quatrepoint, 1er septembre 1976

 

M. Friouna, Secrétaire au Plan : "Au cours des dix années écoulées, nous avons restructuré l'économie en vue d'être auto-suffisants dans les secteurs-clés... et nous avons posé les bases d'un développement industriel qui nous permettra d'assurer l'après-pétrole. Nous avons construit 200.000 logements - et en prévoyons autant pour les 5 ans à venir, - scolarisé 99 % des enfants, porté à 4,5 le nombre de lits d'hôpitaux pour 100 personnes. Nous couvrons nos besoins en laine, en cuirs, en fourrage, en farine, en ciment, en briques, en tuyaux plastiques alors qu'en 1970 notre production dans tous ces secteurs était nulle".... Les projets inachevés se poursuivront, tandis que d'autres verront le jour... (comme la) mise en place d'industries lourdes. Enfin, le réseau routier (3000 Kms en moyenne par an depuis dix ans) sera achevé et reliera entre elles toutes les localités du pays, tandis que sera entamée une voie ferrée qui reliera la frontière tunisienne à Tripoli... Le Monde P.B. 30 déc. 1980


 

Irriguer le désert

 

... Lorsque nous étions passés par là, en 1973, les travaux venaient à peine de commencer au milieu d'un paysage de sable, de pierres et de collines. Aujourd'hui, les collines - rasées - ont disparu,  et les 24.000 ha aménagés présentent un aspect verdoyant. L'ensemble, d'un accès aisé grâce à un réseau de 300 Kms de routes asphaltées et bordées d'arbres, a été divisé en quatre zones comprenant chacune son "centre", doté des principales commodités : Mosquée, école, café, marché, dispensaire, bureau de poste, librairie, coopérative...

 

Comme les mille autres fermiers installés là... (il) s'est vu attribuer gratuitement une maison, une vache, vingt moutons, cinquante poules, cinq ruches, un tracteur et le matériel nécessaire à la culture de son lot de 26 ha.


 

Préparer "l'après-pétrole"

 

...... 60 kms plus loin, près de la ville de Homs, en pleine rénovation, nous visiterons une cimenterie, une usine de dessalement de l'eau de mer et un autre projet agricole, encore plus ambitieux, aménagé autour du barrage de l'oued Kaam qui n'existait pas il y a 7 ans. Dans le Sud, la culture en rond - des cercles d'un ha irrigués en plein désert - pratiquée à Koufra  est passée de 5.000 à 40.000 ha et doit tripler d'ici à la fin du plan quinquennal 1981-1985.... Bilan impressionnant dont on retient quelques chiffres au passage :  103 projets réalisés en 10 ans, 400 millions d'arbres plantés dont la moitié ont survécu, 10 millions de têtes de moutons avant 1975 contre 5 millions actuellement et 1,5 million en 1970. Le pays assure sa consommation en fruits et légumes et espère en exporter grâce à l'accroissement des serres.

 

Contrairement à de nombreux pays du Tiers-Monde qui ont négligé l'agriculture, la Libye a mis l'accent sur ce secteur sans ignorer pour autant l'industrie. Les dirigeants admettent que nombre de projets ne sont pas "rentables selon les normes occidentales", mais ils estiment devoir préparer "l'après-pétrole" en transformant l'environnement et les mentalités.  Le Monde P.B. 30 déc 1980

 

"La Grande Rivière Artificielle" : Un réseau de canalisations de 3.500 kms. Courrier International 6.11.2003.

 

Photo d’un réservoir

http://acces.ens-lyon.fr/eduterre-usages/ressources/scenario1/planetebleue/ProjetGRA

La grande rivière artificielle


 

Le jardin sur la lune

 

"Unique en son genre... ce projet est aussi le plus excitant de la période contemporaine dans le domaine agricole.... Il permettra l'élevage d'ovins selon des méthodes d'avant-garde à une échelle sans précédent dans le monde..." (Spécialistes de la firme américaine Tipton et Kalmbach...). "Il faut construire ce pays avec l'argent du pétrole en prévision du jour où l'or noir sera épuisé. Il faut que nous disposions d'une économie solide et permanente dans laquelle l'agriculture jouera un rôle essentiel. Il faut aussi que nous produisions suffisamment pour répondre à la demande locale" (M. Gououd, ministre d'Etat chargé du développement agricole). Le Monde P.B. 19 avril 1973


 

Nucléaire :

 

Tripoli a aussi des ambitions nucléaires... mais Le régime du Colonel Kadhafi a toujours, néanmoins, affirmé ses intentions pacifiques en matière nucléaire. La Libye a d'ailleurs signé et ratifié le traité de non-prolifération nucléaire et a conclu en juillet dernier avec l'Agence internationale de l'énergie atomique un accord de garanties qui place sous contrôle international l'ensemble des activités nucléaires libyennes.  Le Monde 9 janvier 1981.

 

 

Prosélytisme pétrolier :

 

La hausse des taux d'imposition, la suppression des rabais offerts aux Compagnies, les prises de participation majoritaires dans ces compagnies en Libye - après la nationalisation des avoirs de B.P.  en décembre  1971 - , les accords de partage de production à 85 % ... furent autant de "combats" initiés par la Libye et suivis ensuite par l'OPEP, dont la Jamahiriya est toujours apparue comme le membre le plus dur. 


 

Une exigeante logique unitaire arabe

 

La Libye entend s'identifier avec l'arabisme. Toute politique libyenne est donc une politique arabe.... Kadhafi et nombre de ses compagnons ont eu conscience d'un horizon plutôt que d'un terroir ; adolescents, ils ont été enfiévrés par l'épopée de Gamal Abdel Nasser et par les prestiges conjoints de la libération et de l'union arabe... D'où un vif empressement à l'intervention, un souci permanent d'appui aux mouvements de libération... Non seulement en Afrique mais plus loin encore, les efforts d'émancipation sociale, les soulèvements des pauvres et des opprimés, suscitent les sympathies de la Libye et, si c'est possible, une aide au moins symbolique.  Le Monde Pierre Rondot 1er septembre 1976.

 

 

Les grands axes de la diplomatie.

 

Au fil des ans, après avoir pratiqué une politique "tous azimuts", la Libye concentrera ses efforts sur les mondes arabe et africain... Entre temps, elle affirme sa souveraineté en obtenant l'évacuation des bases américaines et britanniques... et devient un des chefs de file de l'OPEP.  Une des constantes - sinon la principale - de la stratégie libyenne est une hostilité militante  envers Israël. Le colonel Kadhafi a déployé des trésors d'arguments et de subsides pour inciter le continent noir à rompre avec Israël. Le Monde P.B. 31 décembre 1980.

 

Kadhafi était le champion de l'unité arabe... IL a également lancé l'idée des Etats-Unis du Sahara et de l'abolition des frontières.  Diplo (Le Monde diplomatique) 12.95

 

Kadhafi a invité les Arabes à se doter de l'arme nucléaire, ce qui est selon lui un acte de légitime défense puisque Israël s'est lui-même doté de l'arme atomique.... Kadhafi se veut l'artisan de l'unité de la nation arabe et de la libération de la Palestine. Mais ses tentatives de fusion avec ses voisins arabes ou africains ont échoué... Il faut, selon lui, défendre à tout prix le Tchad "contre les menées de l'impérialisme américain et du colonialisme français". D.N.A. 2.9.87

 

 

Les frictions avec l'Occident

 

Pendant près d'une décennie, la Libye a eu de nombreuses frictions avec les super-grands... mais elle a toujours su éviter l'irréparable... Tout faux pas risque d'être dangereux pour lui et pour l'immense travail qu'il a réalisé dans son pays. Le Monde P.B. 30 décembre 1980

 

 

Les dangers qui guettent la révolution

 

... Pendant dix ans, avait-il expliqué en substance, la révolution a donné au peuple tout ce dont il avait besoin, des maisons, des voitures, des transistors, des hôpitaux, des usines, des fermes, etc, le tout étant payé par l'argent du pétrole et construit par des étrangers....  "C'est une avant-garde qui, en 1969, a réalisé la révolution, et elle continue à l'animer. C'est là notre point faible"... Le second, selon notre interlocuteur, réside dans le confort matériel qui "favorise ou renforce la mentalité bourgeoise"... Le troisième... "nous nous trouvons devant un dilemme, puisque la révolution qui veut privilégier les valeurs morales et spirituelles voit sa volonté contrecarrée par tout ce qu'elle a réalisé pour le bien-être du peuple". Le Monde P.B. 30 décembre 1980.

 

 

(En Libye), la population est généralement éduquée, et il existe un grand nombre d'universités et de diplômés. Le taux d'analphabétisme est inférieur à 14 % et ne concerne pas les jeunes générations... (Kadhafi) a aussi financé les séjours à l'étranger via de généreuses bourses d'études étatiques (1600 euros par mois..). Diplo 7. 2006

 

 

 

../local/cache-vignettes/L500xH327/798233_a-vie4fd0-dc762.jpg

http://static.lexpress.fr/medias/15...

 

La libye après le passage de l'OTAN - note d'eva 

 

 

 

Quelques précisions supplémentaires,

par eva R-sistons

 

 

 

Incontestablement, Kadhafi est un grand personnage, une très grande figure de l'histoire de l'humanité par ses réalisations, par l'amour de son pays,  par sa générosité, par sa mort, aussi. Un homme paradoxal : Kadhafi avait même institué un Prix international Al-Kadhafi pour les droits de l'homme, alors que tous s'acharnent à le dépeindre comme un affreux tyran.  Kadhafi, d'ailleurs, rejetait toute idéologie extrémiste. Il était même progressiste, puisqu'il autorisa le divorce et qu'il interdit la polygamie.

 

Je voudrais souligner plusieurs choses : On reconnaît l'arbre à ses fruits. Les siens furent colossaux, impressionnants, car il transforma le pays le plus arriéré d'Afrique (sans école et sans dispensaire) en un pays, selon l'avis des observateurs, de cocagne ! En tous cas, il en fit le plus prospère d'Afrique. Au point de pouvoir aider lesEtats voisins, et les Mouvements de libération des peuples. Au point, aussi, de fournir du travail à près de 2.500.000 Arabes et Africains au chômage. Les faits sont là, indiscutables.

 

On doit à Kadhafi d'énorme chantiers, une économie saine, une monnaie stable, et la Libye n'était pas un pays endetté. Au contraire, elle avait d'importantes réserves d'or. Qu'en a fait l'Occident ?

 

Comment ne pas admirer Kadhafi ? Il a entrepris des chantiers colossaux en peu de temps. Il a tout mené à bien. En homme d'Etat avisé et prévoyant, il a agi en pensant au long terme, et par exemple, il a intégré dans ses plans la question de l'après-pétrole. De surcroît, il n'a négligé aucun secteur. La Libye est devenue prospère sur le plan industriel, et avec ses déserts audacieusement irrigués, elle est parvenue, selon les plans du Guide, à l'auto-suffisance. Parfait équilibre entre l'industrie et l'agriculture, ce qui est très rare. La Libye a nourri tous ses habitants, et au-delà. C'est que le Colonel avait une seule idée en tête : Le bien-être des populations. Une denrée de plus en plus rare, aujourd'hui...

 

Et c'était à la fois un socialiste - original, islamique -, un démocrate - partisan du pouvoir populaire - , un combattant engagé dans les luttes contre l'impérialisme, et un visionnaire. Par exemple, il rêvait des Etats-Unis d'Afrique. A défaut de pan-arabisme. Et sur ce plan, il avait un modèle, et non des moindres : L'Egyptien Nasser.

 

Sur le plan de la personnalité, je m'abstiendrai de critiquer les excentricités ou les zones d'ombre du Colonel. Elles seules ont intéressé les grands médias de désinformation. Je veux oser dire toute mon admiration pour Kadhafi. Oui !

 

Voilà une personnalité étonnante, riche en couleurs, à la fois penseur et homme d'action, précurseur et héritier (du nassérisme), sage et prophète, prévoyant et visionnaire, réformateur et stratège, réaliste et audacieux... N'en rajoutez pas, la coupe est pleine. Vraiment ?

 

Non, il était aussi très créatif, inventif, intuitif, généreux, tolérant, pragmatique, et son intelligence était phénoménale. Bref, un homme hors du commun, et un grand homme d'Etat. N'en déplaise à ses misérables adversaires. Allez, je vais être dure : Ces laquais ne méritent même pas de le servir.

 

Pour terminer, je voudrais ajouter quelques précisions ou informations concernant le Colonel Kadhafi.

 

En 1974, il donne le pouvoir au peuple libyen, toutes les décisions étaient prises par le peuple (auto-gestion, pas d'élections) , bref il a mis en place une authentique démocratie dont il était seulement, depuis 1974, un Ministre des Affaires Etrangères. Son souci a toujours été le bien-être des Libyens, qui ont vu leur niveau de vie croître d'une façon exponentielle. Pas de chômeurs en Libye, 2.500.000 travailleurs étrangers employés ("nous avons pu aider nos frères et soeurs africains et arabes à travailler avec nous, ici"), et pour tous, un logement gratuit au mariage, des produits de première nécessité subventionnés, l'éducation et les soins gratuits, l'eau et l'électricité aussi... bref, un pays de Cocagne ! De surcroît, les prêts d'Etat étaient sans intérêt. Cerise sur le gâteau, Kadhafi a toujours aidé les pays africains (routes, écoles, dispensaires.. construits), ainsi que les Mouvements de Libération. Sans rien demander en retour. Est-il erroné de dire que le Colonel sera beaucoup regretté et probablement jamais remplacé en Libye ?

 

Les caisses de l'Etat libyen étaient pleines, et l'Etat possédait une réserve d'or enviable. On n'ose imaginer ce que les Occidentaux vont faire de ce pays, en privatisant tout...

 

Dans son livre "Souvenirs de ma vie", Kadhafi explique qu'il a toujours cherché à garder son peuple libre de toute domination coloniale, "de tous les voleurs qui nous détroussent... Obama mon petit-fils africain veut me tuer, priver notre pays de liberté, nous priver de la gratuité de nos biens : Logement, médecine, nourriture, éducation... et remplacer tout ça par la grivèlerie à la zunienne appelée "capitalisme". Or nous tous, dans le tiers-monde, savons ce que cela veut dire. Cela signifie que les multinationales dirigeront le pays, dirigeront le monde, et le peuple souffrira."

 

Très vite, "le petit Bédouin devient prophète dans sa classe, dans son collège, avant de l'être dans la caserne. Grand consommateur de livres et d'idées, surtout en provenance de Nasser. Il se révèle aussi un propagandiste passionné..." (Mirella Bianco, Kadhafi messager du désert", Editions Stock). Kadhafi voulait aussi redistribuer la richesse (les recettes pétrolières de l'Etat auraient été, chaque mois, distribuées aux Libyens; pour Kadhafi, chaque citoyen doit avoir un accès direct à la richesse nationale).

 

Grand bâtisseur, il avait compris la nécessité de faire verdir le Sahara, de l'irriguer, et plus généralement, de lutter contre la désertification du continent africain. Ses projets, finalement, dépassaient largement le cadre de la Libye, ils étaient universels.

 

Kadhafi incarnait la résistance d'un peuple à l'oppression, à l'injustice, à l'impérialisme, bref il était soucieux de participer à sa libération mais aussi à celle d'autres peuples. Tout Libyen, selon le Livre vert, était le frère de tous, sans hiérarchie politique. Le Colonel était, finalement, l'un des derniers partisans du socialisme. Un non-alignement fait pour déplaire aux mondialistes... D'autant que le bouillant Guide rêvait d'Etats-Unis d'Afrique, avec des institutions financières panafricaines indépendantes !

 

Dans son livre, Kadhafi a promis de se battre jusqu'à son dernier souffle pour garder la Libye libre. Il a tenu parole. Comme avant lui un Allende, il est mort les armes à la main, au lieu de fuir. Sur la terre qu'il avait tant aimée et dont il avait pris tant soin. Frappé, torturé, sodomisé, il a rappelé à ses bourreaux qu'une telle mort n'est pas permise dans l'Islam. Mais pour les armées de l'OTAN, tout est autorisé. 

 

Pour moi, Kadhafi, malgré ses erreurs, ses imperfections, ses excentricités, restera l'une des plus grandes figures de dirigeants. Sa mort en fait désormais un mythe. L'Histoire, si elle est impartiale, tranchera.

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

 

NB Vous pouvez reproduire tout ou partie de cette parution, en mentionnant juste la source.

 

Capture d'écran d'une vidéo d'un membre du CNT, montrant M. Kadhafi mort (AFP PHOTO)

http://republicoin.blogspot.fr/2011/10/kadhafin-de-regime-qui-vit-par-lepee.html

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 13:39

 

Exclusivité WikiStrike 4 avril 2012

Merah serait mort dès les premières heures du siège !

 

2012-04-03T054813Z_1_APAE8320G4F00_RTROPTP_3_OFRTP-FRANCE-M.JPGD’après une source au centre de l’évènement, Mohamed Merah a désiré se rendre tout de suite après l’arrivée du Raid. Il en aurait alors été empêché par les forces de l’ordre. 


La réalité s’avèrerait plus sombre que prévu pour le Raid et le pouvoir français. Une information qui nous a été livrée ce jour dévoile un autre aspect de l’opération vouée à déloger l’assassin des carnages de Montauban et de Toulouse. La personne se présente comme ayant été « à l‘intérieur de l’évènement».  


Les informations parvenues sont accablantes :


« Pourquoi vous me tuez ? » (…) « Je suis innocent »: Nous étions très tôt le matin du 21 mars, aux alentours de 10 heures. Mohamed Merah aurait été abattu quelques minutes après, soit plus de 24 heures avant sa mort officielle vers 11h25 le 22 mars ! Cette indication importante nous provient d’un témoin-acteur de l’immeuble, un immeuble évacué quelques minutes après ces paroles. 

  

"Il est mort dans le couloir alors qu'il se rendait, c'est pour cette raison qu'on nous a fait évacuer l'immeuble par les fenêtres" nous raconte notre contact, et de poursuive: 'J'en ai l'intime conviction qu'on nous a menti, Mohamed Merah parlait du couloir '.  


La fusillade entendue durant sept minutes aurait été fictive, organisée pour créer le remue-ménage dans l’appartement (comme déplacer une machine à laver, par ailleurs assez lourde pour que Merah (70 kilos trempés)  puisse lui-même le faire avec une seule main car tenant son arme dans l’autre et sans donner l’envie au Raid d’entrer à ce moment précis).


N’oublions pas qu’un islamiste qui veut se tuer s’écrie « alla ouakba ! », ce qui n’a pas été signalé.


N’oublions pas non plus que le corps de Mohamed Merah n’a été reconnu par personne, même pas par sa mère qui s’en est indignée il y a quelques jours, des larmes dans la bouche.  


Cette révélation va dans le sens d’un Merah jeté mort par le balcon pour faire croire à sa fuite et légitimer l’intervention du Raid.


Pour nous, Mohamed Merah a été choisi juste après la tuerie de l’école juive  par le gouvernement français (possédant une liste de noms) parce qu’il leur fallait mettre le plus rapidement possible un terme à l’enquête pour démontrer l’efficacité du ministère de l’intérieur et créer une résurgence de l’islamophobie en période électorale.

 

Ce témoignage sera transmis aux avocats du père de Mohamed Merah...

 

Ci-dessous quelques détails intrigants que nous mettons en avant pour vous inciter à construire la vérité par vos propres recherches:

   

Le 16 février :Création du Parlement Juif Européen, les 120 membres ont demandé à ce que la communauté juive soit remise en avant en Europe. Chose faite moins d'un mois plus tard grâce (ou à cause) de la « folie » d’un homme isolé (?)

 

Le 18 mars, la veille du drame de Toulouse, Claude Guéant, se trouvait au Palais des congrès à Paris pour débattre de la laïcité à la « fête de la vie juive». Guéant s’occupera personnellement de l’enquête sur place, à Toulouse, ne quittant pas la ville « rose » avant que l’enquête soit bouclée. (Ce qui signifie que l’enquête devait rapidement aboutir puisque je pense qu’il avait, en tant que ministre de l’intérieur, autre chose à faire. Nous mettons donc cela sur le dos de la propagande pré-électorale).

 

Le 28 mars, le nouveau rabbin de Paris a été élu après les 10 jours du consistoire qui correspondent parfaitement au temps de deuil de la famille Sandler assassinée devant l’école juive de Toulouse. Quant au grand rabbin de France, il crée ce jour-là son nouveau site internet. Ne pas oublier que la famille Sandler est opposée aux actions menées par Israël car étant de confession ultra-orthodoxe. Le Mossad a légèrement l’habitude d’éliminer des opposants politiques. Ou comment faire d’une pierre plusieurs coups : Adieu l’opposant, bonjour le renouveau de la communauté juive et le doigt pointé (encore une fois) sur les islamistes !


WikiStrike n’appartient à aucune communauté religieuse, nous travaillons en totale indépendance. 

 

Marina Sadovski pour WikiStrike

 

Ci-dessous une enquête indépendante. Le début de la vidéo est énorme. La fin beaucoup moins. Pour ce qui est du RSA, c'est faux. Mais la qualité du début de la vidéo vaut le détour. 

La première femme du père de Johnatan Merah est bien Johanne de l'ONU, Myriam étant son épouse actuelle. Preuve qu'elle n'a jamais parle en disant: "Nos enfants"

 

 

Exclusivité WikiStrike: Merah serait mort dès les premières heures du siège !

 

La vidéo est ici + toutes les dernières infos Affaire Merah

M. Merah: Les dessous de l'affaire. Des révélations gênantes pour la France

:

 

Voir aussi :

Pour Aymeric Chauprade, le "terrorisme est d'abord un fait étatique"

 

Comme ils n’avaient pas le "terrorisme islamiste" destiné à justifier leur politique de merde, ils l’ont fabriqué de toutes pièces à Montauban et à Toulouse !
Asselineau, de l’UPR, parle en décembre 2011 du terrorisme islamiste :
 
.
Rappel, 2 parutions avec tous les liens ici :

Il n'y a pas de terrorisme islamique en France. Tout est fabriqué (à relayer) 

Affaire Merah, manipulations, crises, guerres: Tout se tient - Terrorismes

et relire aussi ce document capital de WikiStrike

 

zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

Johanne Sandler de l'ONU et son fils Jonathan Sandler 

 

 

Source WikiStrike (même lien qu'en haut) pour ce post qui explique tout, ou ici :

Toulouse (famille Sandler et Algérie ciblées) : Ce serait Israël. Pourquoi ?

  Par ailleurs, brefs Rappels :

Merah indicateur DCRI ? Yves Bonnet ex-patron DST répond 

Sarkozy contre le terrorisme, ou soutien de celui-ci... en Arabie Saoudite ?

 

 

Résumons :

 

Affaire Merah et la suite: Un puzzle parfait

par eva R-sistons

 

Sarkozy est aux abois.

Comme le dit Ségolène Royal, il doit être réélu

pour éviter de se retrouver devant la Justice française

(nombreuses casseroles comme l'Affaire Bettencourt,

l'Affaire Karachi, la guerre contre la Libye, la Syrie etc)

et pour finir le boulot demandé par ses Maîtres, donc à la fois

- les tenants du Nouvel Ordre Mondial

(vassalisation complète et casse des spécificités de la France

comme son modèle social, ses services publics, sa laïcité avec à la clef

le choix d'un bouc-émissaire, islamiste alors qu'il n'y a en France

AUCUNE menace islamiste, elle est fabriquée de toutes pièces,

et savamment mise en scène et relayée par les Médias aux ordres)

Les Anglo-Saxons,

pour ultra-libéraliser la France, à la Thatcher et à la Reagan,

et pour la soumettre industriellement - et militairement :

Dans l'OTAN, donc avec ses guerres: Côte d'ivoire, Libye,

Afghanistan, Syrie, Mali, etc...

et avec une Défense commune avec la G.B.

pays en tête de toutes les croisades militaires

(pour les ressources vitales de la planète, donc guerres prédatrices,

et cela sous un faux prétexte : La démocratie),

- Israël via le CRIF

(pourtant non représentatif des Juifs en France),

ce qui a de nombreuses conséquences :

Des Médias aux ordres, aux mains des sionistes fanatiques,

- donc mentant, désinformant, et faisant de la propagande

pour Sarkozy et ses guerres, entre autres - ,

le choix des dirigeants (Sarkozy-Copé,

DSK puis Hollande puis Valls, Delanoë-Hidalgo, Huchon..),

le choix des décisions: Politiques, militaires..

et bientôt la guerre contre l'Iran

débouchant sur une guerre mondiale nucléaire

(guerre de dépopulation, selon les plans du Nouvel Ordre Mondial

et des sionistes fanatiques du Talmud).

 

Un simple fait-divers pour faire réélire Sarkozy,

lui ôter (au moins le temps d'un nouveau mandat) ses casseroles,

lui permettre de réaliser un programme d'austérité sans précédent,

Selon Terra Nova (PS), Sarkozy prépare "le plus important plan de rigueur depuis 1945"

et le laisser seul (via ses commanditaires) décider d'entraîner la France

dans la guerre de conquête de l'Iran,

pays qui sera ruiné (infrastructures et population),

pillé et utilisé comme base d'attaque de la Russie et de la Chine,

afin que le Nouvel Ordre Mondial soit imposé sur toute la planète,

dans un monde UNIPOLAIRE, donc hégémonique.

(Rappel: NOM dictature du Cartel bancaire, avec à la clef

programme de dépopulation et de vassalisation-esclavage des rescapés).


Comme le dit très justement François Asselineau

(si clairvoyant en tout, que sa candidature 2012 a été censurée),

l'Europe créée par les Etats-Unis afin de servir leurs intérêts

sera utilisée pour la guerre, comme terrain d'affrontement

Asie-Anglo-Saxons, via l'Europe ruinée par "la crise"

(avec ensuite de juteux chantiers de reconstruction comme en 1940)!

 

On comprend mieux l'importance

de ce fait-divers juste avant les Elections,

une crime parfait, une belle mise en scène,

un relais médiatique impeccable, avec conditionnement total

et des Français complètement floués !

D'ailleurs, Sarkozy ose parler de 11 septembre français !

Et quand on sait, justement, que le 11/9

a été réalisé par les agents du Mossad

(pour nous faire accepter lois liberticides et guerres)...

on voit mieux l'arrière-plan des événements !

 

Un spécialiste exécute froidement les crimes

(d'où la perfection de l'exécution).

Puis on choisit M. Merah comme coupable idéal.

(Une dizaine d'avocats vont défendre la famille Merah,

dont un ténor du barreau français,

et l'avocate algérienne va faire des révélations fracassantes !).

Puis on déclenche une campagne hystérique contre les Musulmans

alors qu'il n'y a pas de danger islamique en France, 

Il n'y a pas de terrorisme islamique en France. Tout est fabriqué (à relayer)

campagne assortie d'une victimisation des citoyens juifs

pour nous faire accepter la guerre contre l'Iran bientôt,

guerre décrétée par les sionistes fanatiques du Grand Israël, 

du très grand Israël en relation avec les préceptes

du livre le plus raciste au monde, le Talmud

(Peuple élu, plan de domination,

extermination des Goys ou leur mise en esclavage) !

 

La boucle est bouclée.

Bonjour l'apocalypse !

 

eva R-sistons

http://r-sistons.over-blog.com

 

Israël dissimule à sa population les risques encourus lors d’une guerre contre l’Iran

.

mais aussi :

 

http://no-war.over-blog.com/article-fidel-castro-denonce-le-risque-de-guerre-nucleaire-etats-unis-et-iran-55084923.html

http://no-war.over-blog.com/article-mise-en-garde-de-f-castro-contre-la-catastrophe-us-a-venir-peut-on-empecher-la-3e-guerre-mondiale-102342892.html

 

http://www.dailymotion.com/video/xeic1b_fidel-castro-et-la-troisieme-guerre_news

 

http://laveritablenaturedujudaisme.blogspot.fr/

  

et aussi :

La Russie et la Chine se préparent ensemble à une 3e guerre mondiale

 

.

L'apocalypse à venir, vidéo 3 mn 20 - Empêchons-la !

 

La  vidéo à voir absolument ici :

 

Affaire Merah: Tout serait faux, même sa mort ! - Un puzzle parfait (eva)

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 12:56

 

images_261.jpg
 
Montauban : Militaires musulmans au service de la France.
Les Médias parlent de parachutistes, point.
Toulouse : Les Médias parlent de victimes juives.
2 poids 2 mesures intolérable,
au service du choc de civilisations programmé
par et pour le criminel Nouvel Ordre Mondial ! (eva)
.
islamophobie-en-france.jpg
Rapport Europole (actes terroristes) des polices européennes,
terrorisme islamique :
Europe:
0,49
France :
0,00 %

Et donc, coups-de-filet arrestations bidons d'Islamistes
avec enquêtes bâclées
et des Médias dument conviés à filmer,
pour des raisons bassement électorales !
Toute la campagne électorale est dénaturée
pour que Sarkozy soit réélu contre notre volonté
afin qu'il puisse achever de casser la France,
et pour que nous acceptions d'envoyer nos enfants
mourir contre les Musulmans de Syrie ou d'Iran !
Refusons l'imposture de la chasse
aux prétendus terroristes islamistes,
en pleine campagne électorale !
Sarkozy nous impose sa victoire,
pour échapper à la Justice
et pour poursuivre la vassalisation de la France
à Tel-Aviv, Washington, Londres !
Dénonçons les mensonges partout !
Eva R-sistons

Europole avec François Asselineau :

 

.

...
VOICI POURQUOI ILS ONT ORGANISÉ TOULOUSE !
 
 
Comme ils n’avaient pas le "terrorisme islamiste" destiné à justifier leur politique de merde, ils l’ont fabriqué de toutes pièces à Montauban et à Toulouse !
Asselineau, de l’UPR, parle en décembre 2011 du terrorisme islamiste :
 
.

François ASSELINEAU démonte une des plus grosses arnaques du siècle, une propagande qui consiste à faire croire que les musulmans sont des terroristes et donc de ce fait des ennemis ! La Vérité est tout autre avec preuves à l'appui (statistiques).

Nicolas Sarkozy, sous influence américaine, a modifié le livre blanc en une doctrine dans la défense et la sécurité nationale, une guerre contre l'islam (terme employé dans le livre blanc : « terrorisme révélant du djihadisme »).

Pourtant en Europe, les actes terroristes islamistes sont rares :

http://www.liberation.fr/monde/01012351351-en-europe-les-actes-terroristes-is...
.

L’irréversible engrenage de l’islamophobie d'État

http://www.ism-france.org/analyses/L-irreversible-engrenage-de-l-islamophobie-d-tat-article-15189


Stop l'Islamophobie d'Etat !
Nous en sommes tous victimes
Par eva R-sistons
.
  L'islamophobie en hausse est le produit d'une campagne éhontée menée par le Gouvernement français (en liaison avec ses amis sionistes extrémistes racistes) prêt à tout pour garder le pouvoir et poursuivre sa politique de transfert des richesses des classes moyennes aux plus nantis.
      Quant au FN, il est toléré et même encouragé par le Pouvoir pour détourner les Français des vrais problèmes (économico-sociaux) et ce Parti surfe sur la peur (artificiellement créée). Nous sommes victimes des campagnes d'opinion suscitées par l'UMP et entretenues par le FN qui en fait son fond de commerce électoral. Pourquoi victimes ?
      - On nous ment. Il n'y a pas de terrorisme islamique en France : Il n'y a pas de terrorisme islamique en France. Ils l'ont donc fabriqué ! (vidéo)
      - Parce que si nous croyons tous les mensonges des Médias aux ordres, nous risquons de faire le lit de Nicolas Sarkozy à nouveau, et une fois réélu, il poursuivra la casse de la France, il nous entraînera dans la guerre mondiale nucléaire via l'attaque de l'Iran, et il mettra en place le Nouvel Ordre Mondial totalitaire, esclavagiste, eugénique.
       - Parce que nous sommes dupés. Les Musulmans, de par leur religion justement, sont très respectueux des autres, de la famille, de l'ordre, ils ne font pas parler d'eux. Il y aurait 2000 membres d'Al Quaïda dans le monde, organisation d'ailleurs créée par la CIA pour jouer sur les peurs et comme prétexte afin de mettre en place lois liberticides et guerres (contre les pays non-alignés et dotés d'un sous-sol très riche, donc à piller !).  Au lieu de craindre les Musulmans, nous devrions au contraire nous inspirer de leurs préceptes en matière de finance, éthique, elle, car bannissant l'usure, les taux usuriers et donc l'endettement source de la plupart des problèmes d'aujourd'hui.  Et le Coran proscrit la violence contre les religions, et plus généralement la violence au nom d'Allah. Et qu'est-ce que le djihad, en réalité ? La guerre contre SES mauvais penchants. Et la guerre de défense en cas d'attaque. Par contre, dans la Bible hébraïque par ex, il s'agit de guerre non de défense, mais de conquête, ce qui est totalement différent !  
       - Parce que cette Islamophobie brise les liens sociaux, menace la paix sociale, le bien-vivre ENSEMBLE. Tout racisme est dangereux. On crée un climat de guerre civile, de haine, de rejet, de chasse à l'homme en France patrie des Droits de l'Homme ! (L'Islamophobie en hausse : Le produit d'une campagne Un site dédié à Mohamed Merah fondé par des islamophobes)
      - Parce que cette islamophobie conduit directement au choc de civilisations et aux guerres impériales et impérialistes débouchant sur la guerre mondiale. On nous pousse à nous identifier aux citoyens juifs  - "ce sont nos enfants à Toulouse" (Médias en choeur) -  et donc aux guerres, ensuite, de leurs fanatiques en Israël contre l'Iran. Qui fera les frais de ce choc de civilisations artificiellement créé ? Nos enfants, futurs chairs à canons. Et nous tous, en cas de guerre mondiale. 
       - Enfin, non seulement on détourne notre attention des vrais auteurs de nos malheurs, tout en haut, mais on gomme le vrai problème de la France aujourd'hui (mon analyse a été saluée par le GEAB, la revue de stratégie internationale, ainsi que par Michel Collon et par l'éminent Professeur Jean Bricmont) : Son occupation par un Pouvoir invisible, mais bien réel, néo-sioniste.
       Et ce pouvoir est ancré sur l' idéologie talmudiste élitiste et raciste : Peuple élu, race supérieure, détention de tous les postes clefs - politiques avec Sarkozy-Copé, hier DSK aujourd'hui Hollande demain Valls, et puis Delanoë, Hidalgo, Huchon etc, médias à tous les niveaux, etc  -, culte du Veau d'Or, guerres de domination, de prédation et de dépopulation, écrasement des goys considérés, selon le Talmud, comme "des animaux à éliminer" ou à "tenir en esclavage"...
       Il est nécessaire de connaître la vérité pour choisir librement - et le cas échéant, pour  refuser l'intolérable !
           eva R-sistons  http://r-sistons.over-blog.com
.
Voir aussi :
.

 

 

Voici ce qu'on trouve sur un site musulman pour le 28.et le 30.3.12 :

 

29 Mar 2012 11:45 am

campagne_bloc-toulouse-apercu.jpg

lire la suite



29 Mar 2012 09:24 am

images_255.jpg

Extrait du 19-20 de France3 Corse. "La médiation pourrait être une blague mais c'est pourtant bien la triste vérité : "Au début c'est sa belle-soeur qui va venir prendre ses enfants, puis elle-même viendra puisqu'elle ne sera plus habillée tout en noir, mais elle aura deux ou trois couleurs. Bien sûr pas du rouge. Mais elle aura ses vêtements faits de deux ou trois couleurs".

 
29 Mar 2012 12:47 am

dscn1395_0.jpg

Adlène Hicheur, chercheur au Centre européen de recherche nucléaire (Cern) à Genève, incarcéré depuis 2009, est jugé les 29 et 30 mars à Paris pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ». Oumma peut révéler que la justice française croit si peu à cette thèse qu’elle a longtemps « oublié » d’adresser une commission rogatoire en Suisse…

lire la suite



29 Mar 2012 12:15 am

images_253.jpg

Le terreau fertile du racisme national a ajusté son viseur sur les musulmans, tel est l’affligeant constat mentionné noir sur blanc dans le récent rapport annuel de la Commission nationale consultative des droits de l’homme « Lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie », dont le Premier ministre, François Fillon, a eu la primeur.

lire la suite



28 Mar 2012 04:31 pm

images_254.jpg

Le 26 mars 2012, à propos des militaires assassinés à Montauban, Nicolas Sarkozy a eu cette phrase : « Je rappelle que deux de nos soldats étaient... comment dire... musulmans, en tout cas d'apparence, puisque l'un était catholique, mais d'apparence. » (1)

lire la suite


 

Mohamed Merah n'était pas du tout religieux selon son avocat

index_83.jpg

Dans un entretien accordé au Figaro, Me Christian Etelin qui  était l'avocat de  Mohamed Merah  a estimé que  son client n'était pas très religieux:  "Moi, je ne l'ai jamais connu religieux, pas du tout! Il n'a d'ailleurs jamais emmerdé personne avec une radicalité islamiste de quelque sorte que ce soit!

lire la suite

 

 

Le comble du grotesque, note d'eva

Une jupe longue trop 'islamique" pour un lycée

images_259.jpg

 Après 3 mois de stage, Khadija élève du lycée Edmond-Rostand à Saint-Ouen-l’Aumône (Val d'Oise), se présente lundi au lycée vêtue d'une jupe longue. Après avoir été convoquée par la proviseur , la jeune fille a tout simplement été priée de rentrer chez elle, sa tenue étant  jugée « trop provocante ». (Note d'eva : Je porte la plupart du temps des jupes longues, moi aussi, je trouve ça très féminin !!!)

lire la suite

Tenues « ostentatoires », « trop provocantes », robe longues « trop islamiques » sous couvert de la laïcité une véritable discrimination est maintenue au sein de certains  établissements scolaires. Les chefs d'établissement repousse toujours un peu plus les limites du convenable, interprétant la loi selon leurs envies en allant toujours plus loin dans l'absurde. La jupe longue est en effet un phénomène de mode, beaucoup de jeunes femmes l'ont adoptée, mais portée par une élève musulmane, elle devient signe religieux ostentatoire, donc jugée trop islamique. Jusqu'où iront les restrictions vestimentaires dans les établissements scolaires français ? Comment définir les vêtements dit « laïcs » ? La question senble se  poser uniquement pour  ces jeunes filles de confession musulmane.

 

.

.

Les tueries de Montauban et Toulouse et les maladies de la société française

images_249.jpg

Nous partageons enfin la colère et l’inquiétude de nos concitoyens d’origine musulmane encore une fois stigmatisés, transformés en boucs émissaires à l’origine des maux qui frappent notre société.

lire la suite

 

.

 

Islamophobie aux Etats-Unis : assassinat d'une mère de 5 enfants à son domicile !

Shaima Al-Awadi, 32 ans originaire de l’Irak, mère de cinq enfants, a été  trouvée à El Cajon,  municipalité américaine du comté de San Diego, en Californie.

lire la suite

 

.

.

28 Mar 2012 02:01 pm

index_80.jpg

Une semaine après le drame de Toulouse et la mort de son principal protagoniste, l’affaire du « serial-sniper en scooter », loin de s’éclaircir, révèle chaque jour des zones d’ombre propices à toutes les conjectures.

lire la suite

.

 

Voir aussi mon post :

Toujours la Charia, mais jamais le Talmud ! Assez le 2 poids 2 mesures !

 

.

Extraits du Talmud :

 

 

 

...

 

 

.

 

80a211d994d5796319755c69c26da34d?s=50&d=

Sarkozy l’ami du Qatar salafiste tourne sa veste avant l’élection!

by Le citoyen engagé


La tuerie de Toulouse aura permis à Sarkozy à un mois du vote pour la présidentielle française de retourner complétement sa veste concernant sa façon de gérer l'Islam en France pour apparaître aux yeux des français, et surtout pour rouler encore une fois sur les plate-bandes de Marine Le Pen, celui qui les protège de [...]

Lire la suite

 

175cafb496a0211a7ad5f4e8e2ab3c30?s=50&d=

Traitement de l’information: les tueurs de souche et les tueurs d’origine

by Allain Jules

Une affaire ne fait pas grand bruit actuellement or, ce sont des jeunes qui, en réunion, ont assassiné leur ami. Bien sûr, gênés aux entournures, les médias auraient préféré que ce soit un meurtre fait par un petit arabe ou un petit noir. Hélas, le jeune Alexandre a été tué par ses propres amis, de [...]

Lire la suite

.

Et sur ce site vraiment indépendant (hé, hé, il met les pieds dans le plat !) :

175cafb496a0211a7ad5f4e8e2ab3c30?s=50&d=

Guinée-Équatoriale: Transparency International prépare l’invasion de ce pays pétrolier

by Allain Jules

Deux juges d'instruction français, Roger Le Loire et René Grouman ont demandé un mandat d'arrêt international pour "blanchiment" contre le fils du président de Guinée-Équatoriale, Teodorin Nguema Obiang, ministre d'état de l'Agriculture et vice-président du Parti démocratique de Guinée-équatoriale (PDGE) au pouvoir. Pour l'instant, on attend l'avis du procureur de la République, qui n'a pas encore [...]

Lire la suite

Manuel_de-Dieguez.jpg

.http://www.dieguez-philosophe.com /

- L'Europe et l'Islam - L'avenir cérébral de deux civilisations

.

  .

Halal, fausse polémique, d'ailleurs arrêtée très vite

parce que Halal, c'est en réalité, Casher ! Voilà la vérité

que je savais, mais je cherchais un document, le voici !

Tout est casher, à notre insu, mais chut ! Pas ici..

NB : Le business Halal finance le sionisme ! 

.
.
...
Dernières infos sur le site Oumma.com

La vente aux enchères consacrée à des objets de torture de l’Algérie coloniale annulée

images_262.jpg

Une vente aux enchères qui vend son âme au diable, à l’approche de la célébration du Cinquantenaire de l’Indépendance de l’Algérie, ce serait le comble de l’abjection, et pourtant elle a bien failli avoir lieu, sous les ors de l’hôtel parisien Salomon de Rothschild.

lire la suite

Lire la suite
share on Twitter Like La vente aux enchères consacrée à des objets de torture de l’Algérie coloniale annulée on Facebook
 

Exclusivité Oumma : Merah selon Marc-Edouard Nabe

nabe.jpg

Islam, terrorisme et complot(s) : en pleine affaire Merah, l'écrivain Marc-Edouard Nabe a accordé un entretien exclusif à Oumma Tv. Retour avec le polémiste sur sa fascination pour Ben Laden, sa vision controversée du 11-Septembre, son analyse des évènements de Toulouse et son nouveau combat contre les "arabo-musulmans conspirationnistes, soumis à l'Amérique". Rendez-vous la semaine prochaine sur Oumma.com.

Hicham Hamza

lire la suite

Lire la suite
share on Twitter Like Exclusivité Oumma : Merah selon Marc-Edouard Nabe on Facebook
 

Affaire Merah : le gouvernement bloque l’enquête parlementaire

merah.jpg

Mohamed Merah a-t-il servi la France? Tandis que des sénateurs veulent tenter de décrypter l’attitude de l’appareil d’Etat dans les évènements de Toulouse-Montauban, le gouvernement continue pour sa part d’imposer le blackout sur les zones d’ombre.

lire la suite

Lire la suite
share on Twitter Like Affaire Merah : le gouvernement bloque l’enquête parlementaire on Facebook
 

A quand une interdiction de prier dans les mosquées ?

images_266.jpg

A l'approche du premier tour des élections présidentielles, Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen se lancent dans une véritable surenchère islamophobe, avec un œil rivé sur les sondages. Le but est de maquer les esprits en vue d'engranger le maximum de voix dans un scrutin présidentiel,  où tous les maux de la société française se résument à cinq lettres: islam

lire la suite

Lire la suite
share on Twitter Like A quand une interdiction de prier dans les mosquées ? on Facebook
 

Le voile, le halal et Merah : les nouveaux ingrédients du populisme français

images_265.jpg

Quant au chômage ? L’éducation ? Le logement ? Tous ces grands sujets qui sont censés être au cœur de la campagne présidentielle et dont dépend en grande partie l’avenir de la France, qu’en est-il ? Silence radio…

lire la suite

Lire la suite


Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 12:17

 

 

Eva : J'ai déjà fait allusion à cette scandaleuse campagne sur ce site :

 

Internet, c'est dangereux ! On peut se faire passer pour colombe alors qu'on est faucon !

 

 

Un article de Dana Goldstein

Président SHIMON PERES : "Sois mon ami, prends part à la PAIX....."   

 

Voici la nouvelle mouture de la propagande juive !! 
Je vais traduire la vidéo et ferai ensuite un commentaire. 

NB : Je remercie le blog du citoyen engagé sur lequel, j'ai découvert cette vidéo qui m'a horrifiée. Il y a d'ailleurs un article à lire sur le sujet.           
Ci-dessous la traduction des paroles 

"Sois mon ami (Ndt : sous-entendu "mon allié") pour instaurer la paix.  

Sois mon allié pour instaurer la paix 
Je veux entendre ta voix  

Sois mon allié, prends part à la paix
Fais toi entendre et change le monde

Sois mon allié pour instaurer la paix
Je veux entendre ta voix  

Sois mon allié, prends part à la paix

Fais toi entendre et change le monde
Le monde...le monde...le monde 

La décision de notre processus est de chercher la paix
..chercher la paix 

Nous avons besoin de la paix
Nous avons besoin de la paix entre les gens
    
Sois mon allié pour instaurer la paix
Je veux entendre ta voix  

Sois mon allié, prends part à la paix
Fais toi entendre et change le monde

Nous étions le peuple du Livre, 
Maintenant nous sommes le peuple de FaceBook 

Bienvenue sur ma page FaceBook  
Ajoute-moi en tant qu'ami sur FaceBook 

Sois mon allié pour instaurer la paix
Je veux entendre ta voix  

Sois mon allié, prends part à la paix
Fais toi entendre et change le monde

Sois mon allié pour instaurer la paix
Je veux entendre ta voix  

Sois mon allié, prends part à la paix
Fais toi entendre  et change le monde

Je compte sur vous....pour paver la voie de la paix  
La paix est nécessaire pour votre futur, votre futur
....Votre futur, votre futur 

Merci du fond du coeur "

COMMENTAIRE 

Dois-je vous préciser de quelle humeur je suis de voir ça ???? !!!

Combien de millions de Goyim vont-ils se faire avoir par cette propagande musicale et rythmée sur laquelle on peut même danser ??     

Il y a des mois que je vous préviens que le PIRE des PIĒGES à VENIR SERAIT UNE PROPOSITION de PAIX MONDIALE. 

Nous y voilà.  

La PAIX ?? 
LE PEUPLE JUIF, PEUPLE LE PLUS MEURTRIER et LE PLUS CRUEL DE LA PLANĒTE VOUS PROPOSE DE L'AIDER À INSTAURER LA PAIX. Mais de qui on se fout là ???

Combien vont tomber dans ce piège?

Combien? 

Il est de notre devoir (au moins, du mien) comme de tous ceux qui ont décidé de défendre leurs  libertés et tous ceux qui ont compris l'ARNAQUE, d'informer le plus de monde possible. 

Oui parce qu'il s'agit bien d'une ARNAQUE mais ce sera LA DERNIÈRE puisque si vous vous faites avoir, vous serez définitivement piégés dans le Nouvel Ordre Mondial.  

INFORMER RESTE CAPITAL. Et nous en avons encore la possibilité mais POUR COMBIEN DE TEMPS ? 
COMBIEN DE TEMPS RESTE-T-IL POUR INFORMER AVANT QUE L'ETAU NE SE REFERME DÉFINITIVEMENT? 
  
Vous avez dix mille sujets sur lesquels vous pouvez informer autour de vous, selon la sensibilité et les centres d'intérêt de chacun, que ce soit l'alimentation, la médication, l'argent....Puisque les juifs sont responsables d'absolument tous les drames qui se déroulent sur Terre. 

Allez-vous enfin ouvrir les yeux ?                       

 
LES JUIFS SONT RESPONSABLES DE TOUTES LES GUERRES, JE DIS BIEN TOUTES LES GUERRES QUI EURENT LIEU SUR CETTE PLANÈTE DEPUIS 4000 ANS, ET ILS SONT À DEUX DOIGTS D'EN DÉCLENCHER UNE ÉNIÈME ET ILS ONT LE CULOT DE VOUS PARLER DE PAIX. 

Ils ont utilisé les Goyim comme chair à canon depuis des milliers d'années et encore aujourd'hui. 
Cela fait 4000 ans qu'ils vous roulent dans la farine POUR TOUT !! 

Cette PAIX-là, c'est votre MORT, VOTRE EXTERMINATION. 

Il n'y a aucune paix à faire avec les juifs, qu'ils soient sionistes ou non,  je sais exactement de quoi je parle et ce que je dis.

Tous ceux qui sont prêts à participer à la paix juive sont des idiots ignorants totalement irrécupérables. 
D'ailleurs les images de la vidéo établissent très clairement les alliances des juifs, dont le pape. Et ne croyez pas que ce soit le seul fait du soi-disant pape noir, de Benoit XVI ou de Vatican II qui ne fut que l'étape pour officialiser la dernière ligne droite de leur stratégie d'asservissement spirituelle. 

Les juifs sont sur Terre depuis près de 4000 ans. Le sionisme apparait à la fin du 19ème siècle lorsqu'ils entament la dernière ligne droite stratégique pour atteindre leur but ultime sous l'égide de leur dieu, à savoir la domination du monde prévue pour le début du 21ème siècle.

Les pions de cette dernière étape sont mis en place fin 19ème. Le 20ème, ils bossent d'arrache-pied pour accomplir tous les préparatifs pour l'avènement du 21è siècle. 
Nous avons la création de la Réserve Fédérale en 1913, nous avons les 2 guerres mondiales mais la seconde aura une teneur spécifique et un intérêt particulier puisque c'est elle qui servira de pivot, de clé pour réussir le passage du 20ème au 21ème siècle avec notamment la création de l'état d'Israel. C'est donc à partir de la fin de la seconde guerre mondiale que le processus s'accélère jusqu'à ce que nous constatons aujourd'hui, que nombre d'organisations ou institutions mondiales sont créées ou remaniées et c'est surtout à partir de ce milieu du 20ème siècle que les sionistes prennent de l'importance. Cette idéologie juive créée pour mener à bien la dernière étape stratégique du 20 ème siècle. 

Réveillez-vous. 
Et dites non à cette paix qui est la mort et verra le basculement irréversible dans le nouvel ordre mondial juif pour lequel votre destruction a été programmée.     

INFORMEZ AUTOUR DE VOUS !!       

Mise à jour du 14/03/2012 

Je souhaite ajouter ceci:
- tout d'abord devant la gravité de la situation qui ne cesse d'empirer de jour et jour et cette vidéo qui en est une nouvelle preuve, je vais poster un lien vers ce post en tête du blog afin que vous ne l'oubliez pas avec le temps. 

En effet, il est important de rappeler que si vous avez pour habitude de vite passer à autre chose, et ce même en termes d'informations puisque nous en sommes inondés, ce n'est pas du tout le cas des juifs qui eux continuent toujours sur leur lancée et ne passent jamais à autre chose. 

Ce qui signifie que cette vidéo est un début de quelque chose d'autre. Ils ont investi lourd sur cette communication avec Shimon Peres, ils ne vont pas s'arrêter là, croyez-moi. 

Il y a aussi une chose pas très agréable à entendre (ou plutôt à lire) que j'ai à vous dire. C'est la chose suivante : 
Les juifs s'enorgueillissent de vous faire adhérer à toutes leurs stratégies par la ruse, le mensonge et une mise en scène permanente. Ils vous savent naïfs et ils en usent jusqu'à plus soif. 
Leur plus grand fierté est de vous voir consentir à leurs stratégies, de vous voir y adhérer heureux et tout contents pendant qu'ils se gaussent de votre naïveté.     

Voilà la raison de leur chutzpah. Elle est là et nulle part ailleurs. Leur fierté est de vous tendre des pièges dans lesquels vous tombez  à pieds joints plutôt 2 fois qu'une. Et en redemandez.  

J'ai déjà expliqué que vous n'avez jamais été conçus ni préparés à vous retrouver face à de tels individus. Vous n'avez donc pas du tout la structure mentale ni psychologique pour comprendre des êtres aussi pervers, cruels mais très intelligents. 

Le problème est là. Ce qui est inconcevable pour vous est leur normalité à eux. Vous êtes les descendants d'êtres, de dieux qui sont à l'opposé de la mentalité juive. Je ne peux même pas employer le mot opposé car il n'est pas juste, ce serait plutôt  incompatible, inconciliable.  

Qui plus est, les traitements psychologiques et émotionnels que vous subissez depuis que l'arrivée des juifs sur terre ont sévèrement atteint vos capacités mentales et vous n'êtes donc plus en mesure de tout voir et tout comprendre. Encore une fois, vous n'êtes pas responsables de cet état de fait. C'est la résultante de  votre nature d'origine qui a été malmenée et subtilement torturée. 
Aussi les choses ayant très bien fonctionné pour eux jusqu'à présent, les juifs continuent sur leur lancée.              

Il vous faut vraiment réaliser que la création et la venue des juifs sur cette planète n'a qu'un but ; celui de vous détruire. 
Ils ont donc pris votre apparence, se sont infiltrés partout et utilisent vos mots, vos concepts, vos valeurs pour vous piéger. 

Comme je l'ai déjà dit, les mots ne veulent pas dire la même chose pour eux et pour vous. D'ailleurs vous n'avez qu'à remarquer combien les mots ne veulent plus rien dire. Ils sont employés à double sens. Nous sommes toujours dans le janus à 2 visages, ce que démocratie veut dire pour les juifs et ce que démocratie signifie pour vous sont deux choses qui n'ont rien à voir l'une avec l'autre et c'est comme cela pour tout. 

Bien sûr que tout le monde aspire à la paix, dans son vrai sens mais la paix des juifs est la mort de l'humanité, la destruction même de son essence. 
Il n'y a pas de paix possible sur Terre pour l'instant, pour la simple et bonne raison, que les juifs veulent votre peau. 

Alors ce sera eux ou vous. 

Vous devez en prendre totalement conscience, c'est le seul moyen de pouvoir lutter efficacement. 

Vous êtes pris malgré vous dans un combat à mort. 

Tout simplement parce que les juifs sont dans un combat à mort contre vous. 

Vous avez les moyens de vous battre car vous n'êtes pas seuls mais encore faut-il accepter de voir la vérité en face.   

 

Dana Goldstein

 

http://laveritablenaturedujudaisme.blogspot.fr/2012/03/nouvelle-offensive-de-la-propagande_14.html

 

.

Je m'appelle Dana Goldstein. Je suis ashkénaze, née dans une riche et grande famille juive installée en France depuis les années 1920 et dont de nombreux membres ont été déportés pendant la seconde guerre mondiale.

Ceci est essentiel car qui pourra alors m'accuser d'antisémitisme ?
.

 

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 17:14
Mardi 27 mars 2012

NOM-banksters-copie-1.jpg

 

La poudrière du monde

par eva R-sistons

 

 

La réaction du père de Mohamed Merah constitue un tournant, et j'ajoute, elle est sans doute très gênante pour Paris. 

 

Abdelkader Merah est en prison, à l'isolement. Mais en Algérie, la famille peut parler, en effet tous les ans Mohamed, le frère d'Abdelkader, se rendait chez les siens, et d'ailleurs tous, sur place, s'accordent à penser que M. Merah n'a rien à voir avec le portrait que les Médias officiels en dressent : Pas islamiste, et affable avec tous. L'initiative du père de Mohamed, voilà qui est très gênant pour Nicolas Sarkozy qui voulait un black-out complet, qui voulait que seule la version officielle soit relayée. La famille algérienne risque de ne pas garder le silence. C'est inattendu.

 

Mais comme l'Algérie est ciblée par l'Occident en tant que pays non-aligné sur Washington, indépendant, et qu'il n'a pas fait sa révolution arabe § 1,  elle risque d'être ciblée comme la Syrie et d'autre pays avant elle, autrement dit, déstabilisée volontairement pour ensuite permettre à l'Occident de prendre le pouvoir § 2  à travers une "marionnette" locale, servilement aux ordres.

 

Et ainsi, l'Occident pourra imposer ses choix guerriers contre la Syrie et l'Iran (la Libye de Kadhafi, indépendante, est désormais utilisée pour déstabiliser la Syrie) ou économico-politiques (comme le libéralisme outrancier, l'imposition des règles financières anglo-saxonnes au détriment de la finance islamique SANS prêts usuriers et donc SANS endettement dévastateur), ainsi que les diktats du Nouvel Ordre Mondial comme, et ce n'est pas négligeable, le déversement autorisé de substances toxiques sur les habitants, via les chemtrails, ces traînées blanches que l'on voit dans le ciel au-dessus de nos pays. 

 

Les enjeux sont donc très importants pour la France de Sarkozy comme pour ses alliés de Londres, de Washington ou de Tel-Aviv : Il ne faut surtout pas que la vérité se sache, sinon les dirigeants se retrouveraient en prison pour leurs manipulations conçues afin de  garder le pouvoir à tout prix et d'imposer leurs politiques profitant à une minorité et entraînant pour les peuples la privation, peu à peu, de toutes leurs libertés, et bien sûr l'appauvrissement progressif via les attaques répétées contre les protections sociales, contre le  Droit du Travail, contre la privatisation, coûteuse pour les usagers, de tous les services publics, ou contre l'Emploi - délocalisé, flexibilisé, moins payé, plus contraignant et plus dur avec les exigences impitoyables de rentabilité et de performance.

 

Oui, mais voilà, il y a un grain de sable non prévu par le Pouvoir en place : Le père de Mohamed réapparaît, se réveille et menace de porter plainte contre l'Etat, ce qui soulèvera beaucoup de questions (surtout, peut-être,  avec des ténors comme un Me Vergès) pouvant être explosives. Il ne serait pas étonnant d'apprendre que le père de Mohamed, soudain, a un accident inexpliqué... Les gêneurs, on les élimine !

 

Reste que malgré les récents événements bien conçus (mais avec toujours des grains de sable non prévus) pour détourner les Français de leurs vraies préoccupations (économiques et sociales, avec un bilan de Sarkozy désastreux) et pour victimiser toujours plus les citoyens juifs de façon à nous amener à nous identifier à eux quand, ensuite, ils déclencheront la guerre mondiale via l'attaque de l'Iran, malgré ces événements, donc, la cote de Sarkozy ne progresse pas vraiment. Par conséquent il faudra autre chose, car le bonhomme est décidé, coûte que coûte, à rester au pouvoir. Pardi, il traîne tant de casseroles qu'il risque de se retrouver devant un Tribunal plus tôt que Jacques Chirac, avant, par ex, d'avoir la maladie d'Alzheimer. Et puis, les mondialistes ont besoin de lui pour achever de détruire la France de toujours - avec son modèle social, sa laïcité, etc -, de l'américaniser, brutalement, et surtout de l'aligner sur les ordres de l'Empire. En clair, si Sarkozy reste au pouvoir, la France continuera de participer à toutes les guerres impériales néo-coloniales, au grand jour comme en Libye ou plus discrètement comme contre la Syrie et le Mali aujourd'hui, et même à prendre la tête de la croisade voulue par les adorateurs du Veau d'or à Tel-Aviv, à Londres ou à Washington : Contre l'Iran, au risque de déclencher la guerre mondiale dont les dirigeants se protègeront dans leurs bases souterraines aseptisées, bâties avec l'argent des peuples, comme en Grèce, floués par le Cartel bancaire.

 

Et afin de rester au pouvoir, Sarkozy fera tout, absolument tout. Le stratagème de Toulouse (assorti de celui de Montauban pour faire diversion, en omettant d'ailleurs toujours de rappeler qu'il s'agit de militaires musulmans engagés au service des intérêts français) ne suffit pas à le faire remonter dans les sondages ? Alors d'autres événements seront créés, plus lourds encore : Genre attentat sous faux drapeau, mini 11/9, ou encore dans les banlieues, provoquées, incendiées, pour susciter dans l'opinion un effet de peur - et de rassemblement autour du Bush français, Nicolas Sarkozy, oui, son clone parfait.

 

N'oublions pas aussi le désir des Israéliens les plus radicaux, les moins orthodoxes et les plus sionistes, d'attaquer l'Iran rapidement - prochainement ? Le chaos qui en découlerait favoriserait l'annulation des élections et le maintien au pouvoir de Nicolas Sarkozy. De force. Mais n'est-il pas l'homme des coups de force - comme lorsqu'il a imposé aux Français rétifs le Traité de Lisbonne déroulant un boulevard devant le Cartel bancaire pour racketter les peuples ? Ou encore avec le MES en vote accéléré. Je rappelle d'ailleurs que les guerres meurtrières sont souvent entreprises par des dirigeants dévoyés et sans scrupules afin de garder le pouvoir.  Ou pour des raisons économiques. Justement, les Etats-Unis vivent à nouveau la situation de 1929. La tentation sera grande, pour eux, de recourir à la guerre au risque d'un holocauste planétaire qui réduira la population et enrichira ensuite les rescapés nantis à l'abri des conséquences de leurs choix diaboliques. Et évidemment, si Israël (sous la botte de dirigeants extrémistes, fanatiques, indifférents aux conséquences de leurs politiques machiavéliques) décide d'attaquer l'Iran, les caniches américains et français apporteront leur soutien, sans même consulter, démocratiquement, leurs populations. Comme toujours, les décisions sont prises en Haut, afin de servir les intérêts de l'Oligarchie et de leurs laquais, et contre les peuples, utiles seulement en tant que chair à canons pour les multinationales et pour les financiers.

 

Un supporter de l'Occupant de l'Elysée me lit-il ? Je le supplie de penser aux conséquences de son choix de vote : Sarkozy réélu, la France éternelle disparaît, vilement américanisée, et surtout, surtout, via la guerre mondiale en préparation avec des armes de destruction massives, elle devient l'une des cibles prioritaires des pays attaqués (Syrie, Iran, Russie, Chine..). Concrètement, avec nos centrales nucléaires, cela signifie rapidement une situation à la japonaise ! Je vous laisse imaginer les conséquence pour tous, et surtout pour nos enfants dont nous avons la responsabilité. Effroyables ! Est-il possible d'obtenir que nous pensions au long terme ? Gouverner avec sagesse (voilà un mot que j'affectionne, mais comment le proposer à des Elus uniquement préoccupés par leur strapontin ?), c'est d'abord prévoir.

 

Et justement, le Général de Gaulle, dans sa sagesse visionnaire, avait senti que l'intérêt de l'Europe était de créer un grand pôle, l'Eurasie, pour le maintien des équilibres géostratégiques, et finalement, pour la paix. De ce point de vue, Poutine diabolisé par les médias de l'Occident est le meilleur atout pour les partisans de la paix : Car il milite pour un monde multipolaire au service de celle-ci. Mais comme les Médias sont uniquement là pour relayer la pensée, financière et militaire, des puissants, il ne faut pas compter sur eux pour informer et pour provoquer de vrais débats - il n'y en a que de truqués comme sur  C dans l'Air.

 

Il y a fort à parier que l'actualité sera très chargée, bientôt. Sauvagement chargée ! Que pouvons-nous faire pour éviter le pire, ou au moins pour nous prémunir ? C'est un autre débat qu'il faudra le plus vite possible ouvrir...

 

Eva R-sistons

 

http://sos-crise.over-blog.com

 

§ 1 Révolutions arabes qui ont vu l'arrivée au pouvoir des Islamistes salafistes les plus extrémistes alliés à l'Occident pour des raisons que je n'ai pas encore élucidées, mais qui tiendraient à des rivalités avec les Chiites, ou surtout au rejet de Régimes "laïcs" ou modérés sur le plan religieux comme, justement, ceux qu'on cherche à éliminer tels celui de la Syrie de Bachar-el-Assad, ou ceux qui ont déjà été éliminés comme la Libye

§ 2 éventuellement à travers une guerre soi-disant pour la "démocratie", une fois que la chaos aura été créé par l'Occident
.
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 17:13

 

  Les vidéos sont sur le site, cliquer plus haut



Attaques de Toulouse : la version officielle de la mort de Mohamed Merah est un mensonge


 

article_2118052_124A0331000005.jpg

 

La version officielle du dénouement final du drame de Toulouse est, comme tant d'autres récits officiels concernant les « attaques terroristes islamiques », remplie d'incohérences, et quiconque aurait des velléités d'y croire devra faire une sacrée gymnastique mentale. 

Mohamed Merah, Français de 23 ans d'origine algérienne, amateur de voitures, carrossier dans un garage automobile, avait voulu s'engager dans l'armée française pour « défendre le drapeau français » mais avait été rejeté, faisait la fête en boîte de nuit quelques semaines avant sa prétendue folie meurtrière, avait des antécédents de délits mineurs, et devait voir le juge en avril pour une histoire de conduite sans permis. Il se serait aussi rendu en Israël, en Afghanistan et auPakistan pour des raisons inconnues à ce jour - peut-être pour y subir un « endoctrinement idéologique ». 

C'est à peu près tout ce qu'on peut dire sur lui sans tomber dans la propagande douteuse du gouvernement, à savoir l'allégation selon laquelle il serait l'auteur des récentes tueries de Toulouse. Allégation sérieusement mise en doute, un témoin oculaire des meurtres de Montauban ayant déclaré de façon claire que le tireur, qui portait toujours un casque de moto, était « corpulent ». 

 


VIDEO



Voilà une photo récente de Mohamed Merah : 


« Corpulent » ?

Ainsi, il y a des chances que Mohamed Merah ne soit pas l'assassin de Toulouse. 

Mais ne soyons pas trop cyniques ici, et autorisons-nous à penser que, au moins, Mohamed Merah se trouvait bien dans l'appartement où, après un siège de 33 h, il aurait été abattu par un sniper de la police. Voilà la version officielle du déroulement du drame, illustrée par un joli schéma : 

Après avoir lu ça et tenté d'en déterminer le niveau de plausibilité, on vous pardonnera si vous avez le cerveau un peu embrouillé. 

L'appartement de Merah fait 38m2, soit environ 6m sur 6. Selon n'importe quel critère, c'est un lieu vraiment petit pour y mener un assaut, et avec Merah et 15 officiers du RAID suréquipés sur place, ils devaient se sentir légèrement à l'étroit là-dedans. Regardez à nouveau le schéma du déroulement officiel du drame. 

Merah se trouvait dans la minuscule salle de bains. Il avait (nous dit-on) trois Colt 45, peut-être un dans chaque main et un autre coincé dans la ceinture de son pantalon. Bon en fait, non, il n'aurait pas pu avoir une des « trois armes » avec lesquelles il a tiré coincées dans son pantalon. Parce que maintenant, voilà qu'on nous dit qu'il était « vêtu d'une djellaba noire et d'un gilet pare-balles » au moment de l'assaut. Au fait, on m'a dit que les Colt 45 étaient des armes très puissantes et qu'il était très difficile de tirer avec précision sans pratique intensive. Le recul de ce type d'arme nécessite de viser à nouveau à chaque fois qu'on tire. Bref, Merah sort de la salle de bains, fait deux pas dans le couloir menant au salon, traverse la pièce en marchant ou en courant, enjambe/saute par la fenêtre tout en tirant frénétiquement, et est alors abattu par un tireur à distance situé à l'extérieur de l'immeuble. 

Tout au long de ce court trajet, qui n'a probablement pas pris plus de 5-10 secondes si Merah courait, les 15 officiers du RAID entassés dans cet espace exigu ont tiré environ 300 cartouches avec leurs armes automatiques. 

Voilà une courte séquence vidéo des quelques secondes de l'assaut durant lesquelles le RAID a déchargé ses 300 cartouches sur Merah, à 11 h 25, tandis que Merah traversait le salon pour atteindre la fenêtre. 

VIDEO sur le site

Aucune de ces balles n'a atteint Merah ni un seul membre du groupe d'assaut. Bon, ce n'est pas tout à fait juste, car selon une source policière, le feu d'artifice final a blessé trois officiers du RAID : « ‪Un policier a été blessé au pied, deux autres sont choqués‬ [...] Quand il est arrivé au sol, il était mort », a déclaré la source. 

Même si la source, de même que le ministre de l'Intérieur Claude Guéant, n'iraient pas jusqu'à l'admettre, on peut supposer que les policiers susmentionnés sont tombés en état de choc lorsqu'ils ont réalisé que 300 cartouches tirées avec des armes automatiques dans un 382 avaient toutes manqué leur cible. 


Le gouvernement français permet enfin aux reporters de s'approcher du minuscule appartement de Merah (qui a été barricadé pour couvrir les crimes du gouvernement)

Le procureur de Paris chargé de l'enquête, François Molins, a dit aux médias peu après la fin du siège que « tout avait été fait pour interpeller Merah vivant ». Cette affirmation a été répétée ad nauseam par Sarkozy et le ministre de l'Intérieur Claude Guéant. Il s'agit incontestablement d'un mensonge, et la raison pour laquelle j'affirme cela devrait vous paraître claire une fois que vous aurez regardé cette courte séquence vidéo on l'on peut voir l'activité des policiers à l'arrière de l'appartement, séquence filmée par un voisin de Merah : 

 

VIDEO

Le voisin qui a filmé cette vidéo affirme savoir précisément à quel moment elle a été filmée parce que la police avait lancé plusieurs « flashbangs » à ce moment-là. Il était environ 8h du matin, trois heures avant le supposé « feu d'artifice » final. Si des officiers du RAID ont pu pénétrer dans le minuscule appartement de Merah à 8h du matin et en ressortir 25 secondes plus tard avec un air du genre « rien à voir ici », pourquoi n'auraient-ils pu lancer quelques bombes lacrymogènes ou autre agent incapacitant (des gaz endormissants par exemple), armes que ce genre de « forces de l'ordre » ont certainement à disposition dans leur arsenal ? Il est clair que Merah ne devait pas sortir de cet appartement vivant. Pourquoi ? 


Le « balcon » sur lequel le jeune Mohamed a) a été « retrouvé mort » b) a été abattu d'une (seule) balle dans la tête c) a été abattu d'une balle dans la tête et d'une balle dans le ventre d) a été criblé de balles e) a fait un saut de la mort f) a « basculé » de l'autre côté g) aucune de ces options

Parce qu'alors, il aurait été en mesure de dire la vérité  - à savoir qu'il n'a pas abattu ces trois soldats ni l'enseignant et les enfants de l'école juive. Vivant, il aurait pu raconter qu'il avait été contacté en prison par les services de renseignement français, qui lui avaient proposé un « marché », dans lequel il devait, en tant que musulman, se rendre en Afghanistan « sous couverture » pour rapporter des informations aux renseignements concernant les activités de certains groupes. Un processus de« sheep dipping »[1] consistant à lui fournir une seconde identité/une double vie qui pourrait être utilisée contre lui par la suite. Il aurait pu raconter qu'on lui avait arrangé un voyage en Israël et qu'il était entré en contact avec les renseignements israéliens. Pour avoir une idée de ce que pourrait cacher l'histoire de Mohamed Merah, l'histoire d'Umar Farouk Abdulmutallab, alias le terroriste au slip piégé, est un excellent point de référence : Abdulmutallab, un jeune Nigérien influençable, avait été escorté dans l'aéroport jusqu'à la porte d'embarquement, sans passeport et avec des bombes dissimulées sous son slip, par un homme « bien habillé » qui était manifestement un membre des renseignements US. 


« Si vous désirez une image de l'avenir, imaginez une botte piétinant un visage humain... éternellement » 
~ George Orwell

Merah aurait pu nous dire qu'à 3 h du matin, le 21 mars 2012, il dormait dans son appartement. À son réveil, au milieu de la nuit, il a vu des hordes de policiers cerner son immeuble. Il a allumé la radio et la télé, et a réalisé qu'on l'avait pigeonné, c'est-à-dire qu'on s'était arrangé pour le faire accuser des meurtres de Toulouse. Il aurait pu raconter comment, après que les policiers eurent coupé l'électricité et l'eau, et lancé des grenades, il avait passé le reste de la nuit et le lendemain dans l'angoisse et la terreur. Comment, à 22 h 45 le lendemain soir, il commençait à craquer, terrassé par les tactiques de pression psychologique que la police utilisait depuis bientôt 24 h. 

Tard dans la soirée du 21 mars, la police a fait exploser les volets de l'appartement de Merah avec une grenade. Peu après, deux détonations ont retenti. Puis Merah n'a plus rien dit. Vous pouvez déduire le reste par vous-même. 

Il est pratiquement certain que Merah a été abattu à ce moment-là. Les 12 heures qui ont suivi et le « feu d'artifice » ridicule illustré plus haut ne sont rien de plus que du cinéma, destiné à maintenir les Français dans un état de fascination et de peur, et à permettre aux forces de sécurité et aux politiciens de gagner du temps pour accorder leurs violons sur la version officielle à nous servir. Le problème est qu'ils ont un peu de mal à le faire, apparemment. D'après une « source judiciaire » citée le vendredi 23 mars, Merah a désormais été abattu de deux balles - deux blessures par balle dans la tempe gauche et à l'estomac. Son gillet pare-balles a également pris plusieurs balles, nous dit-on. D'un autre côté, selon le chef du RAID Amaury de Hauteclocque, la police qui se trouvait dans l'appartement de Merah n'avait que des armes non létales, mais bon, 300 cartouches ont été tirées, apparemment par Merah (nous dit-on cette fois), avec ses trois Colts 45. Le chef du RAID a déclaré quelque chose qui contredit d'autant plus la version officielle, c'est le moins qu'on puisse dire :

« Nous avions alors engagé uniquement des armes non-létales. J'avais donné l'ordre de ne riposter qu'avec des grenades susceptibles de le choquer. Mais il a progressé dans l'appartement, et il a tenté d'abattre mes hommes qui étaient placés en protection sur le balcon. C'est probablement l'un des snipers qui l'a alors touché ».

Les grenades incapacitantes sont des flashbangs. On ne peut pas les lancer avec des fusils automatiques, ceux dont on nous dit (jusque-là) qu'ils ont été utilisés par les officiers du RAID contre Merah. La remarque ambivalente et désinvolte de Hauteclocque selon laquelle « C'est probablement l'un des snipers qui l'a alors touché » n'est vraiment pas crédible. Est-il en train de nous dire qu'il ne sait pas qui a tué Merah ? 

Rien dans cette histoire que nous servent le gouvernement et les médias français n'a de sens. À l'étranger, les médias rapportent encore les propos de la police française, selon lesquels Merah « a ouvert le feu [sur nous] avant de sauter par la fenêtre de son appartement situé au rez-de-chaussée », continuant à tirer alors qu'il était en train de tomber. « Il a été abattu d'une balle dans la tête. » Vraiment ? Alors pourquoi, d'après cet article, son corps présente-t-il des impacts aux bras et aux jambes ? 

À ce stade, il est clair qu'ils ressassent mensonge sur mensonge, espérant que les gens auront trop peur ou auront l'esprit trop confus pour tirer de cette saga une chronologie logique des événements. Bien entendu, ils ont réponse à tout. Interrogé sur la raison pour laquelle le gouvernement n'avait pas arrêté Merah avant, étant donné qu'il était pisté et qu'on avait retracé ses « liens connus avec Al-Qaïda », le Premier ministre français a donné cette excuse désinvolte et hypocrite :

[‪il n'existe] « aucun élément permettant d'appréhender Mohamed Merah »‬, [a déclaré M. Fillon sur RTL.] « On n'a pas le droit dans un pays comme le nôtre de surveiller en permanence sans décision de justice quelqu'un qui n'a pas commis de délit (...). Nous vivons dans un État de droit. »

Dans l'article que j'ai coécrit avec Niall Bradley sur l'organisation étatique « chasseuses de sectes » alias MIVILUDES, j'ai expliqué de façon assez claire et détaillée que le véritable but de la fabrication d'une hystérie liée aux « sectes » en France était, en essence, de contrôler les pensées et les croyances des Français

L'influence nocive et oppressante d'organisations comme la MIVILUDES reste toutefois limitée aux domaines des croyances et pratiques thérapeutiques et religieuses alternatives. Maintenant, grâce à cette attaque « terroriste islamique » bidon à Toulouse, Sarkozy et ses alliés ont créé les conditions grâce auxquelles ils pourront étendre leur contrôle aux croyances politiques. 

En conséquence des tueries de Montauban et de Toulouse, des lois seront bientôt votées en France qui criminaliseront « l'endoctrinement idéologique » et ceux qui font « l'apologie du terrorisme ». Il ne faut pas être un génie pour se rendre compte que des termes aussi généralistes et vagues peuvent être utilisés - et le seront très probablement  - pour faire taire (d'une façon ou d'une autre) quiconque tente de s'informer et de dénoncer les politiques bellicistes et les crimes de guerre des gouvernements occidentaux. D'ailleurs, les véritables cerveaux du terrorisme à l'échelle mondiale - les Israéliens  - ont récemment donné un exemple du fonctionnement de ce procédé. Lorsque la baronne Ashton a commis l'erreurd'associer les enfants palestiniens assassinés par les militaires israéliens aux enfants abattus dans une école juive toulousaine, elle s'est, selon le gouvernement israélien, rendue coupable d' « endoctrinement idéologique » et de « faire l'apologie du terrorisme », et les sionistes ont appelé à sa démission. Le simple fait d'exprimer son humanité et son empathie pour ses congénères, d'exprimer son rejet total de l'idéologie destructrice psychopathique, figurera bientôt sur la liste des délits criminels dans notre monde. Et c'est ce qui arrivera, si nous nous taisons et laissons faire. 

Dans son récent article étonnamment perspicace (compte tenu des événements récents) "How the World is gonna end in 2012?" [« Comment le monde va finir en 2012 ? »], Laura K-J a expliqué en des termes clairs ce que la « fin du monde en 2012 » signifie :

Le monde se termine en 2012. C'est-à-dire que la mise en place finale du Nouvel Ordre Mondial fasciste et totalitaire aura lieu cette année, et vous serez dans ce « Nouveau Monde » que l'élite mondialisée a conçu pour vous et prévoit d'établir depuis longtemps déjà. Oh, certes, de Nouveaux Ordres Mondiaux similaires ont déjà été mis en place dans le passé à de plus petites échelles, mais cette fois, c'est mondial, parce qu'ils sont tous ensemble dans le coup ! Les précédents Nouveaux Ordres Mondiaux n'ont pas vraiment échoué, même s'ils ont en apparence disparu ; ils se sont juste passé le relais pendant des millénaires, répandant la maladie, accroissant l'état maladif de la société, jusqu'à ce que, finalement, aujourd'hui, avec leur mainmise sur la communication mondiale et leurs incroyables armes de destruction, ils soient prêts à finaliser le pacte faustien que vous, le peuple, avez signé avec votre sang. » [...] 

Comme je l'ai dit, les humains ont évolué pour se faire mutuellement confiance - mais c'était un monde dans lequel les autres étaient dignes de confiance. Nous vivons aujourd'hui dans un monde différent. Les tricheurs de notre monde ont développé des moyens sophistiqués pour nous inciter à leur faire confiance, mais trop peu d'entre nous sont capables de juger avec précision notre environnement, trop peu d'entre nous réalisent que nous sommes en danger de mort. 

Bien sûr, il est possible que les gens capables d'accomplir la tâche consistant à rebâtir des liens sociaux fondés sur la nouvelle norme évolutionnaire qui nécessite de prendre en compte la pathologie dans l'équation, évoluent et survivent s'ils arrivent à passer le cap des deux prochaines années. Ceux qui ne pourront évoluer périront. Pas de ravissement, de Jésus ni d'extraterrestres ; pas de cavalerie à la rescousse ; pas d'ascension vers la 5e dimension ; pas de réveil de l'humanité et de « mumuse » dans le bac à sable. 

C'en est quasiment fini de l'espèce humaine telle que nous la connaissons. 2012 est la Fin de l'Ancien Monde et de ses possibilités, et le début d'une période transitoire de règne psychopathique à découvert dont je prédis qu'il durera deux ans avant que l'horreur de la situation ne nous pénètre en profondeur. Après cela, la vie ne sera possible qu'à ceux qui sont préparés à survivre dans le Nouveau Monde réel, et pour comprendre cela, vous devrez vous débrouiller seul.

[1] Dans le monde du renseignement, le « sheep dipping » désigne le fait de brouiller les liens entre un agent des services secrets et ces derniers, en le plaçant au sein d'une organisation légitime dans le but d'établir une fausse crédibilité, qui peut plus tard être utilisée pour infiltrer ou subvertir des groupes ou organisations rivales.

Source: Sott.net - Joe Quinn

 

 

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 16:16

 

 

valmy-france.jpg

 

 

Comité Valmy   info@comite-valmy.org    -   www.comite-valmy.org  

       Euro-dictature et crise systémique

       Todd réécrit Circus Politicus - La lettre volée - Descartes - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2339

        L’économie vaudou du Front de Gauche - Descartes- http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2338

        Europe : crépuscule du capitalisme et horizon du socialisme - Mohamed Belaali
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2333

        Ensemble, secouons le cocotier ! - Pôle de Renaissance Communiste en France
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2331

        La Présidente brésilienne critique la politique monétaire des pays « développés »
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2326

        L’Inde et l’Iran face aux sanctions de l’Union Européenne et des États Unis - Mounadil al Djazaïri
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2320

        L’illusion de l’Europe sociale par Alex Gordon, secrétaire du syndicat des cheminots britanniques RMT
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2319

        Wolfgang Schäuble, spécialiste en caisses noires - L’Eurogroupe bientôt dirigé par un as de la corruption ?
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2315

        Le buy european act, triplement inutile - La lettre volée - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2310

        LE PROTECTIONNISME EUROPÉEN EST ILLÉGAL - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2301

        La Crise mondiale et nous - Chronique d’un temps suspendu - Rien n’a encore changé, mais tout est déjà             différent - Richard Le Hir - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2291

        Le FESF et MES contre les peuples d’Europe - François Sana, Eric Toussaint
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2290

        Xavier Niel, le « capitalisme cool » à l’assaut des médias (1) - la construction d’un empire par Laurent                 Dauré - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2341

        La « psychose » de Breivik, phénomène de la « guerre des civilisations » par Jean-Claude Paye
         http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2330

        Antiimpérialisme - Solidarité Syrie

        Le Mossad et la CIA sont d’accord : L’Iran ne cherche pas à fabriquer des armes nucléaires
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2340

        Moyen Orient - Des Eglises accusent la France de vouloir vider la Syrie de ses Chrétiens. Al Manar
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2337

        La tendance en Syrie En trois semaines, l’armée a changé la donne - Par Pierre Khalaf
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2335

        Les raisons profondes du soutien russe à la Syrie Par Ghaleb Kandil
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2334

        Annan : Génocide en Iraq et Paix en Syrie ? par Hassan Hamade
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2332

        Alain Juppé accusé par sa propre administration d’avoir falsifié les rapports sur la Syrie Réseau Voltaire
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2328

        L’art de la guerre - Libye un an après : mémoire courte - Manlio Dinucci
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2324

        Tunisie - La chasse aux sorcières est ouverte Par Mohamed Ridha BOUGUERRA
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2323

        Le tribunal spécial sur le Liban : Une justice sous influence René Naba
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2317

        2ème Guerre Mondiale : Moscou outré par une déclaration de l’ambassade US en Estonie      
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2316

        Un article de Nadia Khost: Qui est responsable des crimes en Syrie ?
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2314

        A Washington, Poutine les rend fous par Pepe Escobar http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2311
       
        Moscou et la formation du Nouveau Système Mondial par Imad Fawzi Shueibi
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2309

        Appel: Pour une solution politique au conflit colombien http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2302

        AIME CESAIRE ET LE REFUS DU MÉTISSAGE - Lilyan KESTELOOT
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2298

        Le Pentagone réalise les limites de sa puissance - Dedefensa.org
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2295

        A propos de la Syrie et du « massacre de son propre peuple »…par Jean LEVY
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2292

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 01:56

 

C dans l'air a du plomb dans l'aile

 

http://advocatus-diaboli-capitalis.blogspot.fr/2011/08/c-dans-lair-du-plomb-dans-laile.html

 

 

Il était une fois une jolie émission de télévision comme seul le service public pouvait en proposer. 
Le principe était simple; expliquer au grand public les tenants et les aboutissants d'un sujet d'actualité brulant en faisant appel aux meilleurs experts qu'on pouvait trouver au quatre coins de la France, et si besoin était en faisant venir un étranger francophone et francophile. Cerise sur le gâteux (désolé je l'adore celle-là) aucun des experts convoqués n'avait la même opinion sur le sujet traité, de manière à ce que le téléspectateur puisse se forger la sienne sans qu'on la lui impose. Cette bande de joyeux drilles étaient arbitrés par un bon journaliste au physique bonhomme, le susnommé (encore désolé, promis c'est la dernière) Yves Calvi, avec lequel le Français "d'en bas" pouvait facilement se reconnaitre (pas comme avec un adonis dans le genre Delahousse). La déco minimaliste et l'absence de public favorisaient  la concentration du téléspectateur sur les bonnes paroles prodiguées par les intervenants. Le seul parasitage toléré était les questions, toujours pertinentes, posées par des téléspectateurs via sms ou internet.

Copinage et consanguinité
Il est des vins qui se bonifient avec le temps et d'autres qui finissent en vinaigre. C dans l'air  (CDA pour les intimes) n'est pas devenu du vinaigre mais au moins de la piquette. L'émission a été une victime de deux maux très répandus dans les médias: le copinage et la consanguinité idéologique.

Enquêtes & Débat a publié sur ce sujet un papier très instructif il y a quelques mois sous le titre; C dans l'air: Yves Calvi invite surtout ses copains journalistes et analystes, où l'auteur - un stakhnoviste- y comptabilise les personnalités les plus invités en 2010. Ceux qui suivent cette émission ne seront pas surpris des résultats que je reprends ici:

Classement des personnalités invitées à C dans l'air en 2010: 905 
  1. 39 fois : Christophe Barbier, directeur de l’Express
  2. 28 fois : Dominique Reynié, professeur à Science-Po
  3. 27 fois : Roland Cayrol, fondateur de l’institut de sondages CSA
  4. 17 fois : Denis Olivennes, directeur du Nouvel Observateur
  5. 16 fois : Renaud Dély, Yves Thréard
  6.  12 fois : Elie Cohen, Jean-Marc Daniel
  7. 11 fois : Pascal Perrineau, Philippe Frémeaux
  8. 10 fois : François Langlet
304 personnes (31%) n'ont été qu'une seule fois.  Seulement 8,5% sont des femmes! A titre de comparaison il y a 22% de femmes au sénat réputé, à tort d'ailleurs, comme un bastion du machisme. Les rares femmes invitées ont droit à un traitement spécial parfois: au mieux malmenées et au pire infantilisées.

Si on peut reprocher à Yves Calvi d'être misogyne, il faut tout de même lui reconnaitre deux qualités: l'homme est fidèle en amitié et il n'est pas sectaire, vous pouvez devenir son ami que vous soyez de gauche ou de droite (enfin pas trop à gauche et pas trop à droite tout de même).
C. Barbier est invité plus de 3 fois par mois, D. Reynié et V. Cayrol le sont 2 fois. A n'en point douter ces trois compères disposent chacun d'un siège avec dossier arborant leur nom comme n'importe quelle star d'Hollywood. Il faut dire que le directeur de l'Express est multi-usage; politique, économie, terrorisme, écologie etc. tout y passe. Il a fait ses armes télévisuelles face au redoutable Eric Zemmour sur I télé et même si il se faisait éclater chaque semaine par le héraut de la nouvelle droite, il faut reconnaitre qu'il n'y a pas meilleure école. Le dénominateur commun  de toutes les émissions auxquelles il est invité est que l'action du Président Sarkozy a de forte chance d'être évoquée donc jugée, en apparence il intervient en tant que journaliste, en réalité il le fait en tant que démineur-avocat de la majorité. Christophe y explique la politique de l’Élysée sans y toucher, il le fait d'ailleurs assez bien, normal il y a ses entrées et est même l'ami de Carla comme il l'appelle, il ne s'en cache pas et bien téméraire serait celui qui lui reprocherait un conflit d’intérêts.
 
Dominique Reynié est un objet d'étude très intéressant. Un animal sauvage arrivé à l'âge adulte peut-il être domestiqué? La réponse est non. Par contre un intellectuel venant de "la gauche de la gauche" peut très facilement s'adoucir à force de fréquenter les plateau tv et devenir un être cotoyable par le tout-venant. Dominique aujourd'hui se situe au centre-droit mais j'ai bon espoir de le voir se convertir au libéralisme débridé dans deux ou trois ans.  En plus de sa spécialité de politique, il intervient souvent sur les sujets qui concernent la Scandinavie (comme pour la tuerie d'Utøya), surement un souvenir de jeunesse d'une jeune Suédoise rencontrée au camping des Flots bleu qui le rend qualifiable et qualifié.

Donne moi le sujet de ce soir et je te donnerais le nom des invités ainsi que ce qu'ils vont dire

Les sujets abordés par Calvi et ses trois jokers, Thierry Guerrier (l'homme qui prend les téléspectateurs pour des décérébrés. Quand un scientifique invité s'aventure dans une explication qu'un gosse de cm2 pourrait comprendre notre animateur l'interrompt en lui rappelant que CDA n'est pas une émission pour matheux), Axel de Tarlé et Laurent Bazin, peuvent être classer en deux catégories; ceux qui peuvent fâcher et les autres. Les sujets qui fâchent ont des implications politiques au sens large. Cela va des primaires au PS à la crise financière. Ceux qui ne fâchent pas sont en général liés à la science pure ou à des catastrophes naturelles. Qui va demander, sans se ridiculiser, le rétablissement de la peine de mort pour Katrina (le cyclone qui a frappé la Nouvelle-Orléans)?
Les invités des "sujets qui ne fâchent pas" ne peuvent souffrir d'une quelconque critique. Calvi prend généralement des sommités scientifiques françaises qui, je crois, sont trop heureux de sortir de leurs laboratoires de temps en temps et de voir que leurs recherches suscitent quelques intérêts. La seule énigme pour moi reste la présence de Laurent Cabrol lors des émissions liées au climat. Je pense que le casteur de CDA ne sait pas qu'un présentateur météo est un journaliste alors qu'un météorologue est un scientifique.
Paradoxalement les "sujets qui ne fâchent pas" sont bien plus animés que "ceux qui fâchent". Surement le résultat d'une sélection plus variée qui laisse des opinions antagonistes s'affronter. 

Les sujets qui fâchent (au moins 95% des émissions) sont bien verrouillés, plus ils sont sensibles et proches, politiquement parlant, moins il y a de surprise dans le choix des invités. L'émission est en direct, incidents et dérapages ne sont donc pas rattrapables. L'organisation ressemble à la coupe du monde de football avec ses têtes de séries, il y en a environ trois par domaine. Exemple avec la politique: Barbier, Reynié et Cayrol sont têtes de séries pour la politique, cela signifie que lorsqu'un sujet politique est abordé on peut être assuré que l'un des trois sera présent. Barbier est même une super tête de séries pour les sujets directement liés au président de la république. Grâce à cet avocat commis d'office détenteur d'une carte de presse Nicolas Sarkozy s'octroie même le privilège d'avoir quelqu'un qui fait campagne pour lui en douce (enfin cela ne trompe pas ceux qui connaissent l'animal) sans que cela ne soit décompté dans le temps de parole présidentielle. Bravo l'artiste!

Autre tête de séries intéressante à étudier l'économiste Elie Cohen. Douze fois invité en 2010, comparé à d'autres on a envie de dire seulement, même si cela représente une fois par mois. Monsieur Cohen est impressionnant à triple titre (c'est dure à dire!). D'abord il a une vrai connaissance livresque et il a une super mémoire - il peut vous sortir tout de go le montant du déficit public français en 1973, au millions près. L'étendu de sa couverture médiatique est impressionnante. Il écrit partout, passe dans toutes les radios et réussit le tour de force de faire les journaux télé de France 2 et TF1, alors que généralement ni la chaine publique et ni la première chaine privée ne tolèrent ce genre d'infidélité. Enfin il est aussi bleuffant par son inconstance idéologique: très libéral avant la crise bancaire, puis très pro "sauvons les banques avec l'argent du contribuable" et "vive le Grand emprunt" et maintenant que les états sont surendettés, pourfendeur de "l'irresponsabilité des politiques à ne pas maitriser la dépense publique". C'est bien sure la tête de série en économie et comme il a deux voitures au garage il fait aussi office d'expert auto, enfin le marché automobile, c'est pas lui qui va réparer votre boite à sardines.

Les têtes de séries meurent aussi

Je ne vais pas vous parler du regretté Jacques Marseille mais d'Antoine Sfeir, grand admirateur de Ben Ali, victime collatérale de la révolution de jasmin. Il s'est d'ailleurs fait ramasser à ce sujet par une invité dont je ne me souviens plus le nom et qui du reste n'a jamais plus été invitée. Il a raison Calvi, faut éviter d'inviter des gonzesses: elles sont imprévisibles. Mais j'ai bon espoir qu'Antoine revienne quand tous cela se sera calmé ou qu'un régime islamiste s'installe à Tunis ce qui lui donnera raison à postériori.
La guerre en Irak II a aussi  envoyé au congélo quelques experts, qui soutenaient mordicus que Sadam Hussein détenait des armes de destruction massives, mais rassurer vous depuis ils sont ré-apparus.

Questions sms et internet: les 5 minutes de fou rire

L’émission finit toujours par des questions envoyées via sms et internet par les téléspectateurs. Cela ressemble à un quizz, la question est courte et simple et un seul invité y répond de manière courte et concise. J'aime bien ce moment, on se marre souvent tellement les réponses peuvent confondantes de stupidité jusqu'à faire plonger les invités dans la gêne. On peut aussi se marrer au détriment d'un soit-disant expert incapable de répondre à une question simple et qui parfois répond à côté pour ne pas perdre la face. Mais on nous la fait pas! Est-on obligé de sélectionner ce genre de questions dans le but de faire plus proche du peuple?
Cette courte séquence est surtout l'occasion de trier les invités sérieux et compétents des nombreux clowns qui les côtoient.

Pourquoi tant de haines?

Si je n'apprécie plus autant cette émission pourquoi continuer à la regarder?  Parce que que malgré tous les "bras cassés" qui polluent CDA, il y a souvent un rayon de soleil apporté par des intervenants de qualités dont je cite quelques noms plus loin. Le principal problème qu'implique les dysfonctionnements de l'émission est qu'elle est: en situation de monopole -si on excepte C soir (ou jamais) qui en plus disparait- et financée par le contribuable. Ce monopole lui permet d'ailleurs d'afficher régulièrement des records d'audimat en particulier pendant les périodes de crise aigüe. Les animateurs ont, non seulement un devoir moral de favoriser la liberté d'expression et sa diversité, mais une obligation contractuelle puisque France 5 est une chaine du service public. A l'évidence cette obligation n'est plus remplie et plus on se rapproche de la prochaine présidentielle plus ce manquement est scandaleux et pourrait conduire à des manipulations politiques.

A quoi ça sert la pluralité?  Cela sert entre autre à éviter que le grand public, qui par définition n'a pas de connaissance pointu dans un domaine, se s'illusionne sur des solutions simples à un problème.
L'exemple de la crise de la dette est très révélateur. Si vous écoutez certains invités la solution est servie sur un plateau, il suffit que ces fainéants de Grecs bossent plus, que les Allemands soient moins radins, que tous les pays prennent exemple sur l'engagement français, de fédéraliser le budget de européen et d'instaurer une taxe sur les transactions financières et l'affaire est bouclé en 18 mois.  Heureusement qu'il y a des voix discordantes pour nous rappeler que les Grecs bossent plus que les Allemands (même si l’efficacité n'est peut-être optimale), que les Allemands n'ont peut-être pas une économie si solide qu'on ne le dit, à cause d'une évolution démographique très défavorable, que la raison pour laquelle la France est en pointe dans l'aide à la Grèce est que les banques hexagonales sont les plus mouillées et qu'Athènes nous achète beaucoup d'armes, que la fédéralisation implique des abandons de souveraineté que même les pays en difficulté semblent refuser et enfin que le Royaume-unis opposera sont véto à la taxe Tobin et que sans lui aucune réforme de la finance ne peut se faire.
Le quidam qui ingurgite, sans les digérer les bons conseils prodigués par ces médecins-charlatans, devient vite paranoïaque car il est amené à penser que les dirigeants européens complotent contre  les peuples en refusant d'appliquer des solutions si "évidentes" dans le cadre de la crise de la dette par exemple.

Je fais mon Pierrot le Foot

Le blog de football que Pierre Ménès anime sur Yahoo! est l'un de mes favoris et plus particulièrement les notes qu'il attribut au joueurs à la suite d'une grande rencontre. Je vais donc reprendre ce concept qui n'a rien de révolutionnaire mais en ne m’intéressant qu'aux invités qui rendent cette émission parfois agréable à regarder et instructive. Pourquoi ne pas noter les mauvais?  Comme dirait Raffarin je veux avoir "une positive attitude" en ne m’intéressant qu'aux meilleurs mais surtout il y a tellement de mauvais que le travail deviendrait titanesque.

  • Economie: Philippe Frémeaux qui démontre qu'on peut être très à gauche et pourtant équilibré, d'une grande honnêteté intellectuelle et compétent en économie.
  • International: Pascal Boniface auteur entre autre de l'excellent "les intellectuels faussaires".
  • Finance et bourse: Marc Fiorentino. Sous une apparence de crooner un vrai trader qui sait de quoi il parle contrairement à certains intervenants qui ne mettent les pieds dans une salle de marché que le jour où les caméras de télé débarquent.
  • Politique: Ex æquo Raphaëlle Bacqué du Monde et Yves Thréard du Figaro.
  • Justice: Philippe Bilger, entre  les juges rouges, les bobos naïfs qui croient que dans tout trafiquant de drogue il y a un Jean Valjean et la droite dure qui veut incarcérer le plus petit délinquant mais refuse de financer des prison il y a de la place pour des gens sérieux.
  • Délinquance et crime: Xavier Raufer. A force de fréquenter les truands ils parlent un peu comme eux mais au moins il connait le milieu!
  • Monde arabe: Hasni Habidi, un look à la Benicio Del Toro. Plus beau, plus intelligent et moins arrogant que Sfeir, que demande le peuple?
  • Afrique: Antoine Glaser, on peut être blanc et aimer l'Afrique et la comprendre.
  • Religion: Odon Vallet. Le spécialiste de l’église catholique dont le nom ressemble fort à un celui d'un dieu païen et qui parvient à à intéresser aux questions de foi un vieil athée comme moi
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 00:59

 

 

L'information déjantée, au Kärcher, et la liberté d'expression dans sa quintessence: "Mieux vaut mourir debout que de vivre à genoux" Dolores Ibárruri Gómez

http://allainjules.com/2012/03/25/syrie-rafik-lotfi-lhomme-par-qui-le-malheur-de-cnn-et-daljazeera-arrive/

Syrie: Rafik Lotfi, l’homme par qui le malheur de CNN et d’Aljazeera arrive !

Publié le25 mars 2012

23

 

Famille Assad dans l'intimité

Famille Assad dans l'intimité

TRIBUNE LIBRE DE DJERRAD AMAR

La chaine syrienne « Eddounia » qui met à nu quotidiennement les mensonges et ‘fabrications’ d’évènements  -  en guise d’infos des chaines de télévision  -  surtout d’Aljazeera  du Qatar et d’Alarabia la saoudienne,  vient d’inviter, pour la seconde fois, le redoutable « Rafik Lotfi », un syrien,   membre de l’Union des médias arabes aux États Unis. Ce qu’il nous a encore révélé est indiscutablement compromettant pour CNN l’américaine et Aljazeera  puisque les enregistrements dévoilés impliquent directement ces deux chaines dans le complot contre la Syrie par leur participation active dans les actions criminelles dans ce pays.  
 
Quand on arrive à dévaloriser  et à humilier deux puissantes chaines télés internationales en mettant à nu, de façon indiscutable, leurs mensonges et tromperies  en utilisant leurs propres images et enregistrements, c’est que le mythe « David et  Goliath » enseigne bien aux hommes une vérité que toute impression de puissance supposée invincible reste éternellement une illusion ; un « colosse au pied d’argile », un pharaon ‘immortel’ occis par un moustique.
 
Avec diligence et méthode, notre « Rafik » nous a expliqué que ces deux chaines, qui semblent  jouir d’une  bonne réputation et crédibilité de par le monde, ne sont en fait que de dangereux instruments de propagande subversive  et de crimes -  cachées  sous la couverture  du noble métier  de  médias d’informations au service de la vérité – dont les exécutants sont des journalistes, de vrais journalistes, enrôlés pour des actions criminelles qu’ils filment  et commentent eux-mêmes pour en faire des ‘informations’ trompeuses et subversives.
 
Rafik affirme posséder tous les  enregistrements « d’avant » les séquences que montrent ces deux chaines au monde. Il nous explique, plus simplement, que toutes les séquences que ces chaines diffusent, en guise d’information, font l’objet de préparations élaborées soit  par des « mises en scène » avec des acteurs pour ce qui est des pseudo-manifestations des populations ou les enregistrements  présentant une famille victime des « bombardements » ou des massacres de « l’armée d’Al- Assad » que  commente par un certain Khaled Abou Salah et Danny , soit  par des préparatifs à des ‘évènements’ qui deviendront des faits réels  dont-on imputera la responsabilité à « l’armée du régime de Bachar » à l’exemple de l’explosion de pipeline de Homs  dont les enregistrements sont en fait , selon les nouvelles révélations, de CNN et non d’Aljazeera.
 
Rappelons 3 exemples de massacre :
 
-  Celui  de la famille Essalouh  (des hommes, des femmes et des enfants assassinés) – dont les images ont été diffusées en premier par les chaines syriennes puis reprises quelques semaines plus tard par Aljazeera pour en faire un « évènement nouveau » en imputant ces assassinats « au forces de Bashar Al Assad » (en prenant soin de censurer la partie entre  1 :27  et 1 :41) – a été en réalité perpétrés par ces hordes armées. (Remarquez le sigle de la chaine syrienne Eddounia ; vidéo 1).
 
 
- Celui de cette autre famille paysanne de huit membres qui ont été égorgés dans le village de Djebrine parce qu’ils ont refusé de prendre part aux manifestations contre le régime et de payer la ‘contribution‘ (vidéo 2)
 
 
- Celui d’un des massacres de  Karm Ezzeitoun où plusieurs témoignages de parents affirment avoir reconnu, parmi les morts, leurs proches kidnappés quelques jours auparavant par des groupes armés. (Vidéo 3)
 
 
À propos d’un de ces massacres à Homs,  les unités spéciales ont arrêté l’un des criminels (recherchés) ayant participé à une tuerie. Il s’agit de Nouar Mahimid (نوار محيميد). Il a raconté en détail les faits en citant des noms des participants y compris “l’imam” qui leur donne les fatwas. Il a été emmené sur  le lieu du crime, encore taché de sang, en lui donnant même une kalachnikov pour répéter les faits et gestes. Le film a été projeté où l’on voit toute une famille massacrée (plus dit-il d’autres corps ramenés d’ailleurs pour filmer le tout et transmettre à AlJazeera). Ce Nouar précise que c’est lui qui a tué le vieillard « à l’angle de la pièce ».  L’horreur! (voir vidéo 4 à partir de 2 :14 à 2 :43 )
 
 
Rafik nous a montré : les séquences diffusées par ces chaines d’abord, puis les préparatifs montrant ‘leurs’ journalistes en action, suivi d’une reprise des mêmes séquences que commentent ces mêmes journalistes.  On ne peut montrer de complicité plus claire et convaincante de ces chaines dans les tourments que subissent les syriens.
 
Selon Rafik, chaque séquence diffusée,  qui dure 3 à 4 minutes, nécessite pour ces chaines des heures d’enregistrement (qui restent en archives?), qu’il dit posséder en entier.
 
« L’échantillon »  révélé montre de façon irréfutable l’implication active de ces deux chaines dans les actions de propagande, de subversion et criminelles : dans l’explosion du pipeline de Homs avec 4 journalistes de CNN (dont une femme et Danny), les reportages ‘préfabriqués’ de Khaled Abou Salah d’Ajazeera  et de ‘Danny’ (Danny Abdel Dayem) de CNN, les mises en scène qui font croire à des manifestations,  les tueries de Karm Ezzeitoun (où l’on kidnappe, assassine, filme pour envoyer à Aljazeera qui fait le reste du travail de propagande). Lotfi affirme avoir volontairement censuré, par décence pour ne pas heurter les sensibilités, les séquences montrant les assassinats ‘directs’ mais laissé entendre les coups de feu et voir le transport des cadavres des suppliciés encore dégoulinants de sang que l’on observe se répandre du ‘linceul’ blanc tel un buvard. 
 
Le visage des personnes impliquées dans les tueries et falsifications ont été montrés de façon nette.
 
Notre Rafik affirme enfin avoir dévoilé une infime partie de ce qu’il possède « seul avec CNN et Aljazeera » en promettant d’autres révélations tout en réitérant une seconde fois le défi, aux deux chaines, de répondre au monde à ces accusations et révélations.
 
Il est vrai que ses premières révélations documentées ont fait le tour du monde.  Seule CNN, mise dans l’embarras, a ‘interviewé’ Danny pour lui imputer la responsabilité et le présenter comme étant ‘militant’ intervenant, en toute ‘indépendance’, dans ce conflit  et non journaliste de  la chaine, mais Lotfi a encore présenté, dans cette seconde prestation sur ‘Addounia’, la preuve qu’il est bien leur journaliste ayant obtenu, avec ses 3 autres collègues, les accréditations du ministère syrien concerné.
 
En attendant la mise en ligne sur internet de ces nouveaux enregistrements,  nous donnant ci- après les liens de ceux révélés lors de sa première intervention (vidéo 5 et 6). Vidéo 5  intitulée « Les monteurs menteurs d’al Jazeera! » montrant un groupe en train de monter une scène avec le correspondant et le caméraman d’AlJazeera à Homs Khaled Abou Salah. Et la vidéo 6  intitulée «Les monteurs menteurs de la CNN La vérité à propos de Danny Abdel Dayem » sur la couverture mensongère de la CNN des événements en Syrie.
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 03:17

 

Je trouve un article intéressant - certes datant de plusieurs mois - sur la Côte dIvoire.

Autres liens :

La France ou la stratégie du chaos en Côte d’Ivoire

Publié le 14 December 2010

<br />

Depuis le 2 Décembre 2010, le candidat malheureux à l’élection présidentielle ivoirienne Alassane Dramane Ouattara a décidé de prendre enfin ouvertement la tête de la rébellion contre les institutions de la République de Côte d’Ivoire. Aidé en cela par la France de Nicolas Sarkozy qui a réussi a rallier à la cause de son poulain tout ce que le monde compte d’organisations internationales. Depuis donc le samedi 4 décembre 2010 par la volonté manifeste de la France qui rêve de se débarrasser de Laurent GBAGBO, la Côte d’Ivoire se retrouve avec un chef rebelle proclamé président et reconnu par la communauté internationale et un Président reconnu et proclamé en vertu de la constitution ivoirienne. Laurent GBAGBO qui en réalité détient le pouvoir à Abidjan se retrouve donc encore une fois face à la meute de journalistes occidentaux et certains africains nostalgiques de l’époque coloniale.


De la nécessité pour Ouattara et ses parrains de faire quelque chose…….

 
Malgré les pressions tout azimuts qui pleuvent de toute parts, GBAGBO tient et consolide son pouvoir d’heure en heure dans la partie du pays sous sa direction. Deux semaines après la validation des résultats par le conseil constitutionnel l’activité économique a repris de plus bel à Abidjan. Les banques sont revenues à des horaires normaux au même titre que l’administration, les élèves et étudiants ont repris le chemin qui de l’école, qui de l’université. En un mot comme en mille, la situation s’est normalisée malgré la psychose scientifiquement entretenue par Ouattara et ses alliés de la communauté internationale. Afin donc de ne pas être oublié peu à peu par l’opinion publique nationale mais surtout internationale friandes d’informations sensationnelles, Alassane Dramane Ouattara aidé par ses parrains projette donc de prendre la Radio Télévision Ivoirienne (RTI) très prochainement afin de procéder à l’installation de son administration parallèle. Ce projet ne sera pas sans conséquence pour la Côte d’Ivoire car s’il venait à être mis à exécution, il en résulterait nécessairement un bain de sang préjudiciable à l’Afrique de l’ouest entière mais surtout à la zone UEMOA.


Si GBAGBO part, la guerre civile tant redoutée éclatera…

 
Dans leur tentative de faire partir coûte que coûte GBAGBO, il y a une chose que les occidentaux ne semblent pas avoir compris ou qu’ils feintent d’ignorer. Ce sont les soutiens internes de GBAGBO. Comme l’a démontré cette élection, GBAGBO est le seul candidat capable de faire des scores supérieurs à 60% en dehors de sa région d’origine. Il est celui qui a l’électorat le plus représentatif de la population ivoirienne. Des régions comme celles de l’Agneby et les Lagunes hors district d’Abidjan l’idolâtrent tandis qu’il est tout simplement majoritaire à Abidjan malgré tout le mal que peuvent en penser ceux qui ne connaissent pas vraiment la Côte d’Ivoire. Croire dans ces conditions que la France par l’intermédiaire de l’ONU peut installer Ouattara au pouvoir à Abidjan comme une lettre à la poste c’est soit faire preuve de la plus abjecte ignorance qui puisse exister soit être un pyromane qui aime se délecter du feu qu’il met dans les pays en voie de développement.


Pourquoi le départ de GBAGBO entrainera une somalisation de la Côte d’Ivoire ?

 
En soutenant ouvertement la rébellion déclenchée en 2002, la communauté internationale aidée en cela par la France a crée un nouveau type de jeune ivoirien, le patriote. Frustrés par cette injustice, les patriotes n’ont eu pour alternative que d’aller se faire enrôler dans les rangs des forces armées nationales de Côte d’Ivoire afin d’en découdre avec les rebelles de Ouattara. Ce sentiment de frustration a atteint son paroxysme les 4 et 5 novembre 2004 quand l’armée française a massacré des jeunes ivoiriens aux mains nues à l’hôtel ivoire. Pendant que des ivoiriens tombaient en Côte d’Ivoire sous les balles françaises et que des africains manifestaient à Paris, Ouaga et Dakar, Alassane Ouattara triomphait sur les chaines de radio et télés Françaises traitant ces jeunes gens de désœuvrés à la solde de GBAGBO. Même si personne n’en parle ouvertement, cet épisode est encore frais dans tous les esprits à Abidjan. Les plaies nées de cet triste épisode sont encore béantes. Aujourd’hui les patriotes constituent l’ossature principale des forces combattantes des fanci. Croire donc qu’ils sont prêts à accepter Ouattara comme président est une grave erreur d’appréciation. Si par extraordinaire Ouattara tentait de s’installer au palais dans les heures qui suivent les régions de l’Agneby, du sud Fromager, du sud Bandama, des Lagunes c’est-à-dire plus de 80% de la zone gouvernementale rentreraient immédiatement en ébullition. Ce sera le début d’une longue guerre civile qui mettra toute l’Afrique de l’ouest à genou car la Côte d’Ivoire est vraiment le seul pays de cette zone qui accepte d’accueillir et de fournir le gîte et le couvert à toutes les populations de la CEDEAO.

Si donc au mépris de la constitution ivoirienne, la France veut imposer Ouattara par la force au peuple ivoirien sous couvert d’une opération de l’ONU, le peuple se battra avec tous les moyens dont il dispose et la déflagration se fera entendre jusqu’à Paris. L’ignorer sciemment c’est faire preuve d’inconscience. Car dès l’instant où les soldats français entreront en action qu’ils s’attendent à tuer au moins 1 million d’Ivoiriens prêts à donner leur vie pour le respect et la dignité de l’Afrique. Certaines personnes penseront que ce que nous écrivons ici est exagéré mais hélas quand ils comprendront enfin ce sera peut être déjà trop tard. La haine que voue la France officielle à GBAGBO sera certainement à la base de la destruction totale de l’Afrique de l’Ouest si l’on n’y prend garde.


Que Sarkozy se ravise donc et oublie GBAGBO car l’état dans lequel les gesticulations de la communauté internationale mettent le peuple à Abidjan et dans le sud de la Côte d’Ivoire n’augure rien de bon…… Et ce ne sont pas les menaces de TPI qui y changeront quelque chose. Plus Ouattara justifie sa position d’homme de main de l’occident plus la volonté d’en découdre des ivoiriens s’en trouve décuplée.
La communauté internationale par sa prise de position partisane, irrévérencieuse et donc irrespectueuse dans le débat politique ivoirien est en train de faire le lit d’un monstrueux chaos en Afrique. En est elle au moins consciente? Apparemment non hélas!!!!!!!!!!!!

J3A

 

http://www.highprofilesnews.com/la-france-ou-la-strategie-du-chaos-en-cote-d%E2%80%99ivoire/

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 03:12

 

 

 

 

La crise n'a pas commencé...

 

Comme il l’évoque au début de cette vidéo Olivier Delamarche est encore invité sur BFM, mais pour combien de temps ?

 

Point sur la situation:

 

-Bulle immobilière en Chine

-Adieu Japon (HAARP ou sans HAARP)

-Les USA finiront en guerre civile

-L'Europe du sud, France comprise, vont se ramasser un défaut

 

Le tout en vidéo par Olivier Delamarche, le futur licencié de BFM

 

 


Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 22:43

*

Sarkozy, "président des riches" : Un bilan sans appel

 

Le Nouvel Observateur avec AFP
Par Le Nouvel Observateur avec AFP

Ça n'est pas qu'une image qui lui colle à la peau. D'après une étude de Terra Nova, 18 milliards d'euros ont été versés aux plus aisés en 5 ans.

 
 Share7
 

Nicolas Sarkozy, président des riches vu par Louison. (Louison)

Nicolas Sarkozy, président des riches vu par Louison. (Louison)

 

La Fondation Terra Nova, think tank proche du PS, publie le mardi 6 mars une étude visant à démontrer que Nicolas Sarkozy aura bel et bien été durant son quinquennat "le président des riches".

Car sur un total de "84 milliards d'euros" de cadeaux fiscaux, les grands gagnants ont été les entreprises et les ménages aisés, selon ce rapport sur "le bilan redistributif du sarkozysme"

 

Au profit des entreprises : "60% des montants totaux redistribués (50 milliards d'euros sur 84) ont été fléchés vers les entreprises", privilégiant "la compétitivité coût" (33 milliards) au détriment de "la compétitivité qualité" (3 milliards pour le crédit d'impôt recherche, et 14 milliards pour le programme d'investissement d'avenir).

 

Au profit des ménages aisés : "Le bilan est sans appel", écrit Terra Nova. "Sur les 34 milliards distribués aux ménages, plus de la moitié (54%) est allée aux ménages aisés", soit 18 milliards d'euros.

Globalement, la fondation souligne que "ces cadeaux considérables" représentent "plus de 4 points de PIB" et que sans eux "la dette publique de la France (85% du PIB aujourd'hui) serait inférieure à celle de l'Allemagne (83,5%)".

Elle relève que "plus de la moitié" de cette redistribution "a été décidée dès 2007 à travers la loi Tepa" (travail, emploi, pouvoir d'achat), ce qui a eu pour effet d'"amoindrir la capacité budgétaire de la France à lutter contre la crise".

Le bilan redistributif du sarkozysme - Terra Nova

 

Terra Nova – Note - 1/6www.tnova.fr
LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME
 
Par le Pôle Economie de Terra Nova  Le 6 mars 2012
 
Le quinquennat a opéré des redistributions budgétaires importantes de la puissance publique (Etat et sécurité sociale) vers les agents privés (personnes physiques et morales). Le pôle économie de Terra Nova en a fait la synthèse financière.On peut retenir quatre éléments du bilan redistributif du sarkozysme : 
1.  Des cadeaux considérables, qui contribuent à la crise de la dette publique française.
84 milliards d’euros ont été distribués au cours du quinquennat, soit plus de 4 points de PIB. En l’absence de  ces distributions, la dette  publique de  la France (85 % du PIB  aujourd’hui) serait inférieure à celle de l’Allemagne (83,5  %).

2.  Des marges de manœuvre dilapidées dès le début de quinquennat, rendant plus difficile par la suite la réponse à la crise.
Plus de la moitié des sommes redistribuées a été décidée dès 2007, à travers notamment la grande loi fiscale du sarkozysme : la loi TEPA. Conséquences : les marges de manœuvre budgétaires ont été amputées en début de mandat et la capacité budgétaire à lutter contre la crise a été amoindrie (modestie du plan de relance notamment).

3.  Une confirmation : Nicolas Sarkozy, président des riches.

Le bilan est sans appel : sur les 34 milliards distribués aux ménages, plus de la moitié (54%) est allée aux ménages aisés (le premier décile). La loi TEPA est une loi idéologique : elle déverse 20 milliards d’euros sur les contribuables les plus riches (baisse de l’ISF, allègement des droits sur les grandes successions, bouclier fiscal…).


 

http://tempsreel.nouvelobs.com/election-presidentielle-2012/20120306.OBS2972/sarkozy-president-des-riches-un-bilan-sans-appel.html

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 07:00
Syrie: le Qatar viole les cinq principes de règlement du conflit (Lavrov)
Syrie: le Qatar viole les cinq principes de règlement du conflit (Lavrov)
Agence de presse TAGHRIB (APT)
 
La proposition des dirigeants qataris d'envoyer des troupes en Syrie va à l'encontre des cinq principes de règlement de la crise syrienne formulés par la Russie et la Ligue arabe le 10 mars au Caire, a déclaré mardi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.


"Nous y avons élaboré cinq principes qui doivent constituer la base d'un règlement de la crise syrienne. L'un de ces principes consiste à éviter toute ingérence dans les affaires intérieures de la Syrie", a précisé M. Lavrov.

"A mon arrivée à New York, j'ai appris avec étonnement que lorsque je me trouvais dans mon avion, le premier ministre et ministre qatari des Affaires étrangères, avec lequel nous avions annoncé ces principes, avait publiquement appelé à former et à envoyer des forces arabes ou internationales en Syrie", indiqué M. Lavrov.

Cette démarche "est absolument contraire à ce que nous avons conclu et annoncé ensemble".

Le chef de la diplomatie russe a rappelé avoir participé samedi à une rencontre des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe au Caire.

"Nous y avons élaboré cinq principes qui doivent constituer la base d'un règlement de la crise syrienne. L'un de ces principes consiste à éviter toute ingérence dans les affaires intérieures de la Syrie", a précisé M. Lavrov.

Le 10 mars, les ministres des Affaires étrangères de Russie et des pays membres de la Ligue arabe ont publié une déclaration commune sur la Syrie stipulant cinq principes de règlement de la crise, adressés à toutes les parties au conflit. Il s'agit de mettre fin à la violence, de surveiller de manière impartiale la situation dans ce pays, d'assurer une aide humanitaire à l'ensemble de la population, d'appuyer la mission de l'émissaire de l'Onu Kofi Annan et d'exclure toute ingérence dans les affaires intérieures syriennes.

 

http://www.taghribnews.com/vdcbf5bw.rhbzspikur.html

 

.

Mezri Haddad a refusé de serrer la main à l’ambassadeur qatari à l’UNESCO

Selon le journal algérien Elkhabar.com dans son édition d'aujourd'hui. L'ex-ambassadeur tunisien à l'UNESCO, Mezri Haddad, a refusé de serrer la main à l'ambassadeur qatari, Ali Zinal, et ce, le 7 mars dernier, à cause de la position de son pays, le Qatar, qui « complote et compte détruire le Monde arabe », dont « l'Algérie serait la prochaine cible », a déclaré M. Haddad.


Interrogé par téléphone par le journaliste d'Elkhabar, Mezri Haddad a dit avoir refusé de serrer la main Ali Zinal à même à titre personnel et lui a lancé : « Vous avez détruit la Tunisie, l’Égypte et la Libye. Vous créez la division en Syrie et vous complotez sur l’Algérie... Vous représentez un pays ennemi des Arabes... ça ne m'honore pas de vous serrer la main ».


Sous l'article d’Elkhabar.com, les commentaires des Algériens fusent d'éloge à l’égard de Mezri Haddad et de critiques pour le « méchant » Qatari.

 

Malgré sa démission le 14 janvier 2011 de son poste d'ambassadeur à l'UNESCO, Mezri Haddad n'a pas été bien compris par certains Tunisiens.qui lui ont reproché le mot horde fanatisées qu'il a utilisé contre les islamistes et les casseurs. Toutefois, que ce soit dans ses publications ou ses positions contre les mouvements islamistes, le parti Ennahdh et le Qatar, il a su attirer la sympathie d'éminents opposants, tel que Jalel Brik.

 

 

 

A voir :

 

.

.
- 10 000 manifestants anti ASSAD a Homs ? Les médias parlent du "peuple syrien révolté".
- 800 000 ou 1 million de manifestants a Damas avec le portrait de Assad ? Les médias dénoncent "le régime qui fait défiler des milliers de personnes".
http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau?sk=wall&filter=2
.

Syrie : les pays du golfe sont les esclaves des esclaves de l’Occident

by Allain Jules

C'est à mourir de rire. Non, c'est à rire à mourir ! Le Conseil de coopération du Golfe (CCG) vient d'annoncer que les six monarchies arabes du Golfe ont décidé de fermer leurs ambassades à Damas. Les clowns, esclaves de l'Occident qui n'ont rien dit pendant qu'Israël assassinait leurs "frères" à Gaza, disent signifier leur [...]

Lire la suite

 

Dossier SYRIE sur mondialisation.ca

 Guerres de reconquête et de contrôle des routes de l’énergie
Poutine, les Chinois, la Syrie et nous
- par Mohamed Bouhamidi - 2012-03-14
 
 Désinformation sur la Syrie, il est temps de remettre les choses à l’endroit !
Syrie : Une libanisation fabriquée
- par Cpt Anderson - 2012-03-13
  Massacre à Homs : Les victimes soutenaient le président Assad
- 2012-03-13
 En Syrie, les auteurs d’atrocités sont les opposants armés
Homs une année après le début des troubles
- par Silvia Cattori - 2012-03-13
 
 Plus d'armes pour l'opposition syrienne de concert avec plus de demandes pour des « zones refuges »
 Obama et le Pentagone préparent les plans de guerre contre la Syrie
- par Bill Van Auken - 2012-03-12
Témoignant devant le Comité du Sénat US mercredi dernier, les chefs civils et militaires du Pentagone ont confirmé qu’ils étaient en train d’élaborer les plans d’attaque de la Syrie sur demande de la Maison Blanche d’Obama.
 Syrie : La prise de contrôle de Baba Amro a imposé le compromis politique
- par Sami Kleib - 2012-03-12
 Syrie : « Des forces étrangères soutiennent l’insurrection »
La guérilla de l’opposition tue des civils et « régle des comptes »
- par Jürgen Todenhöfer - 2012-03-11
 
 Syrie: Alain Juppé ne défend pas les minorités... il fabrique des révolutions
L'héritage occidental pousse au raisonnement colonialiste
- par Michel Samaha - 2012-03-09
 
 La nouvelle de l’arrestation des officiers français en Syrie est quasi officielle
- par Nidal Hamadé - 2012-03-07
Hillary Clinton et les crimes de guerre au Moyen-Orient
- par Bill Van Auken - 2012-03-07
 
La chute du gouvernement syrien favoriserait une attaque contre l’Iran
Des troupes britanniques et qataries préparent une incursion militaire par la Turquie
- par Mondialisation.ca - 2012-03-07
 
Pourquoi les États-Unis ne peuvent pas avoir de démocratie ?
- par Paul Craig Roberts - 2012-03-05
La Syrie a un gouvernement séculier tout comme l’Irak avant l’invasion américaine. Les gouvernements séculiers sont importants dans les pays arabes où il y a une division entre les sunnites et les chi’tes. Les gouvernements séculiers empêchent la population divisée de s’entre-tuer...
Les journalistes-combattants de Baba Amr
- par Thierry Meyssan - 2012-03-05
Syrie : L’ONU « incapable » de vérifier les violations de l’Armée syrienne libre
- par Julie Lévesque - 2012-03-01
Le dernier rapport de l’ONU sur la Syrie publié par la Commission d’enquête a poussé le Conseil des droits de l’homme à tenir le 28 février un débat urgent sur la question : un rapport contradictoire...
La conférence des « Amis de la Syrie » ou L’échec de la Sainte-Alliance arabo-atlantique
- par Fida Dakroub - 2012-02-29
Syrie : La caravane passe, les chiens aboient
 
- par Pierre Khalaf - 2012-02-28
Obama et les « Amis de la Syrie » font pression pour une intervention contre Damas
- par Alex Lantier - 2012-02-26
  La crise syrienne vue de Damas
- par Alexeï Pilko - 2012-02-26
SYRIE : Charte de Munich et manipulations
- par Comaguer - 2012-02-23
Le vote sur la Syrie à l’ONU considéré comme une étape vers l’intervention militaire
- par Chris Marsden - 2012-02-22
Lettre à une journaliste
- par Jean Bricmont - 2012-02-21
Ajournement du programme syrien pour collapsus de l'euro ?‏
- par Badia Benjelloun - 2012-02-21
Syrie : La prochaine guerre « humanitaire » de l’OTAN?
- par Michel Chossudovsky - 2012-02-17
Les « manifestations » ne sont pas issues de clivages politiques internes. Depuis le tout début ils sont le résultat d’une opération clandestine du renseignement des États-Unis et de l’OTAN visant à déclencher le chaos social, dans le but de discréditer tôt ou tard le gouvernement de Bachar Al-Assad et de déstabiliser la Syrie.

 

.

Syrie : défaite amère de l’Occident, mauvaise foi, foutaise et manipulations

by Allain Jules

Puisque l'incroyable structure mythomane dite Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) n'arrive plus vraiment à donner les nouvelles du front qui n'existent plus vraiment en Syrie, à moins de parler des victoires de l'armée syrienne, la presse occidentale trouve des sujets aussi ridicules que pathétiques pour brandir la flamme de la haine contre la [...]

Lire la suite

Syrie : défaite amère de l’Occident, mauvaise foi, foutaise et manipulations

Publié le15 mars 2012

106


Bashar al-Assad et sa femme Asma

 

 

Puisque l’incroyable structure mythomane dite Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) n’arrive plus vraiment à donner les nouvelles du front qui n’existent plus vraiment en Syrie, à moins de parler des victoires de l’armée syrienne, la presse occidentale trouve des sujets aussi ridicules que pathétiques pour brandir la flamme de la haine contre la Syrie et la famille Assad.

Comme le dit le dicton, “à l’impossible nul n’est tenu”, mais, les Occidentaux, en Syrie, veulent le beurre, l’argent du beurre et la crémière. Ce que nos Gouvernements n’accordent pas aux citoyens désarmés, ils demandent au pouvoir syrien de l’accorder à des terroristes, des groupes armés et des extrémistes religieux sunnites qui promettent des pogromes aux chrétiens, aux chiites, aux alaouites, aux ismaélites etc. D’ailleurs, ils ont commencé hors des frontières syriennes en commettant un attentat dans une mosquée chiite belge.

Coincés et acculés dans leur exercice de propagande, tristes d’avoir prêché dans le désert de leur tête, les occidentaux commencent à s’en prendre à la famille Assad. Le frère, la femme ou la sœur, tout y passe. Ah, le dictateur Bachar ! Ah la dépensière Asma, épouse Bachar al-Assad la….sunnite !  Bref, un vide sidéral qui en dit long sur la panique qui s’empare de l’Occident désemparé et empêtré dans ses propres mensonges.

Les grands sabots, que dis-je, les ragots sont de sortis. Des drones seraient utilisés par Assad, son épouse fait des achats par Internet chez Harrod’s à Londres, les e-mails du couple ont été dévoilés et tutti quanti. Mais, faut-il dire ici que, si Assad a des drones, c’est qu’Israël les lui a vendu ? Pas envisageable n’est-ce pas ? Fabrication syrienne, donc ? Iranienne ? Les achats de l’Anglaise Asma Assad à Londres, ne représentent même pas 10 000 euros mais, il faut en parler. Quand aux e-mails, quel est l’intérêt d’un couple qui a des téléphones portable de recourir aux mails alors que les SMS sont plus pratiques ? De l’enfumage toujours, de l’enfumage encore.

Demain, lorsque les médias “mainstream” feront leur marché dans les méandres des poubelles, ils décèleront le menu des repas de la famille Assad. Pour information, vous ne serez pas surpris de découvrir un menu très gastronomique, avec comme apéritif, du sang, digestif, encore du sang. En entrée, de la moelle de bébé, en plat de résistance, de la chair humaine et en désert, du cœur humain. Oui, la défaite est amère. L’Occident ne peut que faire de la mauvaise foi,  jouer sur des manipulations mais, il sera impossible de cacher les rassemblements du jour, du vrai peuple, en Syrie. (vidéo)
.
j
.
Nouveau sur Investig'Action -www.michelcollon.info

MASSACRE OU PAS ?

Massacre en Afghanistan : pourquoi sont-ils fous ? - Selma Benkhelifa
Un soldat US a tué seize civils : juste un dérapage ?

Pourquoi le Bahreïn n'est pas la Syrie - Pepe Escobar
Obama veut chasser Assad, mais arme le boucher Khalifa. Cherchez l'erreur...

Le massacre colombien - Dan Kovalik
Quand la Colombie pulvérise de tristes records sous l'oeil bienveillant de Washington.

Syrte et Homs : les massacres se suivent, mais ne se ressemblent pas - Frédéric Dahlmann
Les morts de l'Otan sont-ils moins télégéniques ?

L'INFO ET LA SYRIE
Todenhöfer : « La moitié des informations sur la Syrie sont fausses » - Carolin Brühl
Il nous reste encore l'autre moitié...

Un chercheur belge censuré par le lobby du Conseil national syrien - Chérif Abdedaïm
La propagande n'aime pas la contradiction.

CULTURE
Mourad Boucif : « Il ne faut pas confondre culpabilité et responsabilité » - Michel Collon, Mouâd Salhi
Un réalisateur engagé déterre les fantômes de l'Histoire. Il a besoin de votre soutien.

L'ENFER PALESTINIEN
Gaza, Palestine et apartheid - Alain Gresh
Nouveau raid israélien dans la bande de Gaza. L'Occident regrette...

A Gaza, il n'y a que des chiens écrasés - Selim K.
Les médias du Golfe délaissent la Palestine : trop occupés à désinformer sur la Syrie.

LE COMPTE EST BON
La CIA investit un 1 milliard $ par an dans les opérations d'ingérence - Jean Guy Allard
Quand on aime, on ne compte pas !

Eric Toussaint : "L'Europe subit la même thérapie de choc que l'Amérique latine dans les années 80-90" - Carlos Alonso Bedoya
La « longue nuit néolibérale » va-t-elle tomber sur le Vieux Continent ?

POLICE DE LA PENSEE
Forum mondial de l'eau : Malheur à qui critique - Caterina Amicucci
La répression fait des vagues : arrestations abusives de militants à Marseille.

Le Congrès U.S. élargit la loi autoritaire anti-protestation - Tom Carter
La Constitution et le Bill of Rights bafoués : l'élite se prépare contre les protestations sociales.

« Oui, Viktor Dedaj du Grand Soir est un antisémite ! » Vraiment ? - Viktor Dedaj
Confusion entre antisionisme et antisémitisme : la relève de BHL est assurée.

LGS s'est invité à un débat organisé par nos calomniateurs d'A.XI. Maxime Vivas
Fasciste ou antifasciste : quand on censure, il faut choisir.

AGENDA CONFERENCES

LUXEMBOURG, samedi 17 mars, 18h30: Conférence-débat : « USA et Israël face aux révoltes arabes » avec Michel Collon, Salon du Livre, Festival des Migrations (LuxExpo, Kirchberg), salle 2e étage. Infos : www.clae.lu Entrée gratuite.

CHARLEROI, jeudi 20 mars, 19h30: Présentation du livre Syriana, la conquête continue par l'auteur, Bahar Kimyongür. Salle La Braise, 21 rue Zénobe Gramme, 65000 Charleroi. Entrée: 1 euro.

BRUXELLES, mercredi 11 avril, 19h30: Projection du film The Two Escobars, de Jeff et Michael Zimbalist, au Pianofabriek, rue du Fort, 1060 Bruxelles, Belgique, avec en invités Michel Collon et Ligia Uribe. Infos : www.cinedomo.be/prochaine-seance

SART-BERNARD, samedi 28 avril, 16h: Week-end de conférences à Sart-Bernard (Namur), 28, 29 & 30 avril 2012. Conférence de Michel Collon sur « Le rôle des médias dans les guerres », le samedi 28 avril, à 16h. Lieu : Rue les Quartiers 5, 5330 Sart-Bernard, Belgique. Réservations : 0475/870607. Prix : 8euros. Infos : www.nouveau-monde.be

Investig'Action - www.michelcollon.info ne peut exister que grâce à vos dons et commandes de livres
.

Un tribunal britannique émet un mandat d’arrêt contre Tzipi Livni
Un tribunal britannique a émis un mandat d’arrêt contre l’ancienne ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Livni, pour son implication dans l’attaque israélienne sur Gaza l’hiver dernier, a rapporté ce lundi la chaîne qatarie Al-Jazeera. Il y avait des informations contradictoires sur le lieu où elle se trouverait, et il a été même supposé qu’elle était à Londres lorsque le mandat a été émis. Mais Livni aurait été vue dans la ville israélienne d’Herzliya à l’occasion du 3e jour de la Hanoukka. Le journal londonien « The Jewish Chronicle » a rapporté que Livni, craignant une arrestation, avait annulé une visite au Royaume Uni prévue ce week-end. Elle devait prendre la parole à la Conférence 2010 du Fonds national juif [FNJ) à Londres et rencontrer le premier ministre britannique Gordon Brown, selon le communiqué. Interrogé par Ma’an, le président du FNJ Samuel Hayek a déclaré que Mme Livni était « dans l’impossibilité d’assister à la conférence » et qu’elle avait envoyé un message pré-enregistrée à la place. « Je ne peux pas confirmer les raisons précises de son absence. En tout état de cause, il est regrettable que le gouvernement britannique ne soit pas en mesure de mener un dialogue comme il l’entend avec les plus hauts responsables d’état et politiciens d’Israël », a-t-il déclaré dans un communiqué. Shawqi Issa, avocat pour les droits de l’Homme et spécialiste du droit international, a indiqué que ce type de mandat émis à Londres ne s’appliquait que si Livni se trouvait dans les frontières du Royaume-Uni. « Juridiquement, le tribunal britannique ne peut pas avoir émis un mandat d’arrêt que dans le cas où est confirmé la présence [de Livni] sur le sol britannique », a-t-il déclaré dans une interview. Dans le même temps, Ma’an a appris que la police avait perquisitionné une résidence où la responsable de l’opposition israélienne était supposée venir. Selon ce rapport de police, Livni était au Royaume-Uni et non pas en Israël ce lundi après-midi. Un porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères a refusé de répondre. Les appels au consulat britannique à Jérusalem sont restés sans réponse, et l’ambassade britannique à Tel-Aviv n’a pas répondu aux demandes de commentaires. Le bureau de Livni a nié les informations à propos d’une arrestation mais a affirmé qu’elle avait annulé sa visite au Royaume-Uni. « Nous avons décliné l’invitation à la conférence annuelle du FNJ il y a deux semaines. Livni est fière de toutes les décisions qu’elle a prises en ce qui concerne l’opération [contre Gaza] », a déclaré son bureau dans un communiqué, selon le quotidien « Yedioth Aharonot ».
http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=7803
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 06:55

 

 

 

LE QATAR VEUT IMPOSER SON IDÉOLOGIE ISLAMISTE AU MAGHREB, Le prix de la charia.

QATARAprès l'Egypte, la Tunisie, la Libye et le Maroc, c'est l'Algérie qui risque de tomber dans l'escarcelle des islamistes sous l'impulsion du Qatar aspirant à imposer son leadership sur le Monde arabe.

A Alger, les islamistes n'avancent plus à visage masqué. Bien au contraire, ils affichent haut et fort leurs ambitions. Ils ont même formé une alliance islamique pour atteindre leurs objectifs. L'un d'entre est clairement formulé: former un groupe parlementaire influent lors de la révision de la nouvelle Constitution. Surfant sur la vague verte qui n'a épargné ni la Tunisie ni le Maroc et encore moins la Libye et l'Egypte, les partis islamistes comptent bien séduire les électeurs pour rééditer le coup qui s'est produit chez nos voisins et ailleurs dans le Monde arabe.
Si les tenants de ce courant idéologique placent de prime abord la barre très haut c'est qu'ils n'ont pas l'intention de réfréner leur appétit. L'ultime but ne serait rien d'autre que celui de tenter d'instaurer la charia. Bien sûr que des simulacres de gages sont donnés au camp laïque et démocratique, mais ses adeptes sont loin de tomber dans le panneau. Des citoyens interrogés sur la question voient d'un mauvais oeil toute perspective de retour au calvaire des années 1990 ayant engendré un lourd bilan de pertes humaines avec 200.000 morts.
Les formations politiques que sont le MSP et les mouvements El Islah et En Nahda préfèrent, pour l'instant, parler d'un redressement du processus des réformes politiques.
Elles précisent même que par ce biais, l'Algérie ne va plus demeurer en reste de l'évolution dans la région arabe. Or, si le modèle proposé n'est autre que le califat islamique ou ce qui s'y apparente, le peuple algérien n'en voudrait certainement pas. De surcroît, si cette offre politique est inspirée des monarchies du Golfe à l'image du Qatar qui donne un coup de main inespéré à ses amis de Tunisie. Dans ce pays, le débat fait rage au sein de la société civile et de l'Assemblée constituante.
Abdelfatah Mourou et Rached Ghannouchi, leaders d'Ennahda, sont montés au créneau pour expliquer les vertus de ce qu'ils considèrent comme le régime d'une cité exemplaire à l'image des années de règne du Prophète de l'Islam (Qsssl) puis de ses quatre successeurs.
En Egypte, on n'est pas logé à meilleure enseigne. Le Parlement égyptien était réuni hier pour choisir les membres de la Commission constituante dans un contexte de bataille tendue entre islamistes, largement majoritaires, et libéraux. Les premiers veulent avoir la haute main sur la rédaction du nouveau texte, mais les libéraux et le Conseil suprême des forces armées des généraux à la tête de l'Etat entendent également peser dans la future Constitution.
Les islamistes de tous les pays arabes veulent ainsi faire sauter une à une les digues susceptibles de leur barrer la route vers l'instauration de la charia. En Algérie, la Constitution et le rôle de censeur joué par le Conseil constitutionnel sont parmi les protections choisies par le peuple lors de l'adoption de la Loi fondamentale. S'ils arrivent à obtenir la majorité à l'APN puis aux assemblées locales, les deux Chambres du Parlement tomberont entre leurs mains. Ils n'auront plus qu'à attendre 2014 pour ajouter une nouvelle pierre à leur édifice. A ce moment-là, plus rien ne s'opposerait à ce que l'un des leurs puisse accéder à la magistrature suprême. Après le pouvoir législatif et le pouvoir exécutif, ils n'auront qu'un pas à franchir pour placer sous leurs bottes le pouvoir judiciaire. Ce serait une voie royale pour imposer la charia dans le statut personnel, au grand dam des défenseurs des droits de l'homme et de tous les patriotes épris de liberté. Comment s'organisera alors la résistance? Par l'annulation des processus électoraux? un scénario janviériste qui n'est évoqué nulle part. D'ailleurs, ce serait un mauvais point pour l'Algérie observée par le monde entier, que de retourner à la situation ex ante alors que d'autres nations se battent pour imposer la légitimité des urnes. Les islamistes sont conscients de ces difficultés. Ne mettent-ils pas en avant le fait qu'ils oeuvreraient pour la réalisation d'un changement pacifique par les urnes en tant que moyen optimal de préserver la stabilité et d'éviter toute ingérence étrangère. Ce sont les propos de Fateh Rebaï, secrétaire général d'En Nahda. L'alliance islamiste compte même rameuter d'autres partis à l'instar de celui conduit par Abdallah Djaballah.
Dans le cas d'une large majorité, l'alliance serait tentée de faire cavalier seul. Exit alors la collaboration annoncée avec les autres partis d'autres obédiences politiques car elle n'aurait plus besoin de consensus. Les grandes comme les petites préoccupations des Algériens seront de leur ressort exclusif, espèrent-ils, en feignant d'ignorer que ces mêmes Algériens ne sont pas près de confier leurs âmes aux bourreaux.
D'ailleurs, les islamistes comptent bien aller vers l'unification des partis de l'alliance en cas de victoire aux législatives. Ils envisagent déjà de participer aux élections du 10 mai prochain avec des listes unifiées afin de former ce fameux groupe parlementaire influent lors de la révision de la Constitution.

Ahmed MESBAH lexpressiondz

Regardez cette vidéo  :  Explosif Jalel Brick parle de Mezri Haddad 

..

qatarENQUETE Le patrimoine international du petit émirat arabe atteindra 210 milliards de dollars en 2012, résultat d'une série d'acquisitions très diversifiées et tous azimuts. Voici comment le Qatar est devenu le premier investisseur mondial.

 

Novembre 2011: une délégation de l'Association nationale des élus locaux pour la diversité (Aneld), conduite par son président-fondateur Kamel Hamza, élu UMP de La Courneuve (Seine-Saint-Denis), est en voyage au Qatar. L'idée est de lever des fonds pour les entrepreneurs des banlieues. "De nombreux porteurs de projets viennent nous demander de les aider, parce que les banques ne leur prêtent plus, raconte Kamel Hamza. Pourquoi ne pas essayer du côté du Qatar, pays ami de la France?" Bingo. Le souverain, cheikh Hamad ibn Khalifa al-Thani, accède à leur souhait. Dès le 8 décembre, l'ambassadeur du Qatar à Paris annonce la création d'un fonds d'investissement doté de 50 millions d'euros. Une manne pour les banlieues françaises, une misère pour ce richissime Etat du Golfe, qui jongle avec des milliards d'investissements.

L'an dernier, le Qatar a racheté le Paris Saint-Germain (PSG), est devenu le premier actionnaire du groupe Lagardère et l'heureux possesseur du Carlton de Cannes. Mais son intérêt ne se limite pas à la France : il participe au sauvetage de deux banques grecques et au rachat des studios de cinéma Miramax, mis en vente par Disney aux Etats-Unis, acquiert des quartiers entiers de Londres, et lance un fonds de 1 milliard de dollars en Indonésie. Depuis trois ans, ce pays est devenu le premier investisseur du monde, par le biais de son fonds souverain Qatar Investment Authority (QIA) et de la Qatar National Bank. Chaque année, il dépense de 20 à 30 milliards de dollars sous toutes les latitudes, et son patrimoine international devrait atteindre 210 milliards de dollars en 2012, dont 135 milliards pour QIA, selon des chiffres officiels dévoilés fi n janvier.

Des liens étroits avec la France

Malgré sa petite taille - l'équivalent d'un département français - et sa jeunesse - son indépendance date de 1971 -, les ambitions du Qatar sont immenses. Le sport et les médias en sont les deux principaux outils. Avec Al-Jazira, il a déjà gagné une bataille au Moyen-Orient. Et sa désignation comme organisateur de la Coupe du monde de football 2022 lui confère un rayonnement international qui va bien au-delà de l'univers du ballon rond. Faut-il avoir peur de son influence croissante? Poser cette question, c'est déjà risquer de fâcher cet interlocuteur privilégié de la France, précieux investisseur en temps de crise.

Les liens tissés entre Doha et Paris sont étroits. Un accord de sécurité et de défense les lie depuis 1994, une convention fiscale, réaménagée en 2008, facilite les investissements de l'émirat en France, et les entreprises françaises se taillent une place de choix au Qatar. Quant aux liens personnels entre les dirigeants des deux pays, ils sont à l'unisson, ou presque. Cheikh Hamad ibn Khalifa al-Thani et cheikha Mozah étaient au côté du président de la République le 14 juillet 2007, pour regarder défiler l'armée française... et leur fils Joaan, alors en formation à Saint-Cyr. Dix jours plus tard, les infirmières bulgares détenues par la Libye de Kadhafi étaient libérées, grâce à l'intervention sonnante et trébuchante de l'émir: le premier succès diplomatique du président français.

Les accusations de Marine Le Pen

Depuis, cheikha Mozah est devenue membre de l'Institut de France, et cheikh Hamad, grand officier de la Légion d'honneur. Mais une ombre est apparue à ce tableau idyllique: la visite de Nicolas Sarkozy et de David Cameron à Tripoli, en septembre dernier. "L'émir du Qatar a été exclu des cérémonies et la relation s'est dégradée", souligne Karim Emile Bitar, chercheur associé à l'Iris. Cheikh Hamad avait non seulement financé l'intervention alliée en Libye, mais aussi envoyé des troupes sur place.

Mi-janvier, c'est une véritable déflagration qui s'ajoute à cette première fausse note. Marine Le Pen, candidate FN à l'élection présidentielle, accuse le Qatar "d'investir massivement" en France selon des critères "communautaires". Des propos qui font la une des journaux à Doha et sèment la consternation, d'autant que la ministre française des Sports, Chantal Jouanno, avait déjà émis des réserves sur les nouveaux propriétaires du PSG.

Depuis, le mot d'ordre est de ne pas faire de vagues. A Paris, c'est dans la plus grande discrétion que se met en place le fonds pour les banlieues, qui ne devrait pas accorder de financements avant les élections. L'ambassade du Qatar est aux abonnés absents, tout comme nombre d'interlocuteurs sollicités à Doha. Et ceux qui osent parler à la presse étrangère demandent à ne pas être cités. Ambiance.

Sur le port de Doha, face au nouveau quartier d'affaires de West Bay, une drôle de sculpture évoque le passé du Qatar. Elle représente une huître géante recelant une perle. L'émir utilise volontiers ce symbole pour faire comprendre sa stratégie. "Le Qatar était célèbre pour ses pêcheurs de perles, a-t-il expliqué au Financial Times en octobre 2010. Mais lorsque le Japon a inventé les perles artificielles, cela a créé beaucoup de pauvreté et de privations au Qatar."

Le paradis des pétroliers

Aujourd'hui, la perle du Qatar, c'est le gaz, dont il est le troisième producteur mondial ; et la volonté d'éviter qu'un tel revers de fortune ne se reproduise guide l'action de l'émir. Son objectif, que le Fonds monétaire international vient de passer au crible, est limpide: "Le Qatar veut que, d'ici à 2020, son budget soit entièrement financé par des activités autres que l'extraction des hydrocarbures et par les dividendes des investissements de Qatar Investment Authority."

Etat pétrolier modeste, le Qatar n'était qu'un joueur de seconde zone jusqu'en 1995, date de la prise de pouvoir de cheikh Hamad, qui valorisera les réserves de gaz. Un épisode que raconte l'Or noir, le film de Jean-Jacques Annaud, tourné sur place et financé par le fonds cinématographique du Qatar. Le pitch? C'est l'histoire d'un cheikh et de son fils, le prince héritier, qui s'opposent sur la façon d'exploiter les ressources du pays en hydrocarbures. Une querelle des Anciens et des Modernes, qui se termine par la mise à l'écart du père.

"Cheikh Hamad a mis en place toute sa stratégie à partir du gaz", rappelle Mathieu Guidère, professeur d'islamologie et de pensée arabe à l'Université Toulouse 2, qui a été le tuteur de cheikh Joaan lorsqu'il étudiait à Saint-Cyr. Sous les eaux du golfe Persique se trouve en effet un gisement découvert en 1971. "North Field est le plus grand gisement du monde: il représente 10% des réserves mondiales, entre 3.800 et 4.500 mètres de profondeur", précise Arnaud Breuillac, responsable du Moyen-Orient à Total, présent dans le pays depuis soixante-quinze ans.

Mais pour le transformer en manne financière, il fallait investir lourdement, notamment dans la production et le transport de gaz liquéfié. Cheikh Khalifa ne s'y décidait pas. Cheikh Hamad, son fils, fi t miroiter de nouvelles richesses aux chefs de clan, qui structurent la société du Qatar. Et renversa l'émir son père.

Depuis, le Qatar est un paradis pour les compagnies pétrolières. L'américain ExxonMobil comme le français Total réalisent dans ce pays leurs premiers bénéfices mondiaux. Les Qatariens, une fois payés les investissements de départ, ont aussi vu leur cassette se remplir après l'an 2000. En 2003, ils créent QIA et, un peu plus tard, Qatari Diar (immobilier) et Qatar Holding (industrie). Qatar National Hotels et Qatar Mining ont plus récemment vu le jour. Chaque année, plus de 60 milliards de dollars tombent dans les caisses de l'émirat, dont 24 à 33% alimentent directement QIA et ses filiales. "Nous investissons partout", proclame fièrement l'émir.

Acquisitions rationalisées

Lorsqu'il prend le pouvoir, cheikh Hamad n'est pas aussi riche qu'aujourd'hui. Mais il veut exister, notamment face à son grand voisin, l'Arabie saoudite. Investissements limités, influence maximale: quoi d'autre que les médias? Le prétexte est tout trouvé: en 1991, pendant la première guerre du Golfe, CNN avait eu le monopole de l'image et du commentaire. Avec Al-Jazira, il y aura désormais une vision arabe de l'actualité. "En 1996, le Qatar a recruté à Londres une centaine de journalistes qui avaient quitté une télévision anglo-saoudienne, BBC Arabic Service, où ils ne pouvaient pas inviter qui ils voulaient, raconte Mohammed el-Oifi, professeur à Sciences-Po Paris, qui a fait sa thèse sur ce sujet. Le succès d Al-Jazira a été de donner la parole aux oppositions arabes. Le président actuel de la Tunisie ou celui du Conseil national de transition libyen s'y sont exprimés." Un ton moderne, des émissions en direct et des journalistes non fonctionnarisés, la recette est efficace.

Grâce aux milliards du gaz, c'est un empire financier que le Qatar commence à bâtir, un peu au hasard des bonnes affaires qui se présentent. Mais depuis peu, deux outils de planification, Qatar National Vision 2030 et Qatar National Development Strategy 2011-2016, donnent un cadre mieux défi ni aux acquisitions, de plus en plus souvent liées à des partenariats. "Les Qatariens veulent désormais des opérations qui font sens", souligne un spécialiste des fusions-acquisitions.

Le transport aérien a été l'un des premiers secteurs développés par Doha: "Qatar Airways est aujourd'hui une des meilleures compagnies du monde, et une des rares à être profitables", souligne Marwan Lahoud, numéro deux d'EADS. Avec la Qatar Foundation de cheikha Mozah, qui a attiré une dizaine de grandes universités américaines sur place ainsi que le français HEC, Doha espère instaurer une "société de la connaissance" et attirer des étudiants de tout le Moyen-Orient.

Accueil de grands événements

L'industrie automobile et l'organisation d'événements rentrent aussi dans sa stratégie, comme l'illustre le Qatar Motor Show, organisé par le français GL Events et Qatar Media, dont la deuxième édition a eu lieu du 24 au 28 janvier. "Pour la première fois, en décembre 2011, le Congrès mondial du pétrole s'est tenu au Moyen-Orient, à Doha, ajoute Yann Roubert, directeur régional de GL Events. Le prochain grand rendez-vous sera l'organisation de la conférence sur le climat, fi n 2012." Un vrai défi pour le pays le plus polluant par habitant, qui aimerait devenir incontournable dans l'une des énergies du futur.

En attendant, Ali Abdullah al-Dabbagh, responsable du développement industriel à Qatar Holding, a déclaré qu'il voulait poursuivre ses investissements dans l'automobile, précisant, lors de l'inauguration du Qatar Motor Show, que "des acquisitions aux Etats-Unis" étaient en vue. Principal sponsor du salon, Qatar Holding est un important actionnaire des constructeurs allemands Volkswagen et Porsche. Mais l'automobile, au Qatar, n'est pas qu'une stratégie industrielle. C'est aussi une passion. Dès l'ouverture du salon, les 15 000 mètres carrés d'exposition ont été envahis de jeunes gens en thobe et keffieh, jouant à se photographier devant les Porsche ou les Ferrari. Ou essayant des 4×4 blancs, cigarette aux lèvres et riant aux éclats.

Anne-Marie Rocco
 
Par Anne-Marie Rocco

 

 

 

sur ce blog,

 

 

  = LE QATAR CONTINUE SES EMPLETTES =

http://www.romandie.com/news/ n/ Le_fonds_Qatar_Holdings_a_acqui s_103_du_groupe_LVMH_ROM_15032 0121703.asp

Mezri Haddad a refusé de serrer la main à l’ambassadeur qatari à l’UNESCO

Selon le journal algérien Elkhabar.com dans son édition d'aujourd'hui. L'ex-ambassadeur tunisien à l'UNESCO, Mezri Haddad, a refusé de serrer la main à l'ambassadeur qatari, Ali Zinal, et ce, le 7 mars dernier, à cause de la position de son pays, le Qatar, qui « complote et compte détruire le Monde arabe », dont « l'Algérie serait la prochaine cible », a déclaré M. Haddad.

Interrogé par téléphone par le journaliste d'Elkhabar, Mezri Haddad a dit avoir refusé de serrer la main Ali Zinal à même à titre personnel et lui a lancé : « Vous avez détruit la Tunisie, l’Égypte et la Libye. Vous créez la division en Syrie et vous complotez sur l’Algérie... Vous représentez un pays ennemi des Arabes... ça ne m'honore pas de vous serrer la main ».

Sous l'article d’Elkhabar.com, les commentaires des Algériens fusent d'éloge à l’égard de Mezri Haddad et de critiques pour le « méchant » Qatari.

  Malgré sa démission le 14 janvier 2011 de son poste d'ambassadeur à l'UNESCO, Mezri Haddad n'a pas été bien compris par certains Tunisiens.qui lui ont reproché le mot horde fanatisées qu'il a utilisé contre les islamistes et les casseurs. Toutefois, que ce soit dans ses publications ou ses positions contre les mouvements islamistes, le parti Ennahdh et le Qatar, il a su attirer la sympathie d'éminents opposants, tel que Jalel Brik.

 

Syrie: le Qatar viole les cinq principes de règlement du conflit (Lavrov)
Voici à quoi ressemble le sinistre sieur.... bourré d'argent et de cynisme (eva)
.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 02:36

 

 

A l'heure où France24 dirigée par la très sioniste Christine Ockrent ose relayer la propagande de l'Etat d'Israël via son faux homme de paix Shimon Peres, en laissant croire une énormité : Israël, c'est la paix !!! (alors que c'est le plus agressif et le plus arrogant de la planète), à cette heure-là, donc, il est temps de rappeler ce que dit Michel Collon dans cette vidéo. 

 

On ne peut bâtir la paix que sur la justice - et la vérité. Ecoutons Michel Collon, il parle d'or (Eva R-sistons).

 

 

 

ll
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 17:49

 


 

Qui se cache derrière la bloggeuse cubaine Yoani Sánchez ?

 

par Salim Lamrani

 

Le 12 mars 2012

 

 

La célèbre blogueuse havanaise Yoani Sánchez est un personnage singulier dans l’univers de la dissidence cubaine. Jamais aucun opposant n’avait bénéficié d’une exposition médiatique si massive ou d’une reconnaissance internationale aussi importante en si peu de temps.


En 2004, deux ans après avoir émigré en Suisse, elle décide de revenir à Cuba. En 2007, elle intègre l’univers de l’opposition à Cuba en créant son blog Génération Y et devient une détractrice acharnée du gouvernement cubain.


Jamais aucun dissident à Cuba – et peut être dans le monde entier – n’a réussi à obtenir autant de prix internationaux en si peu de temps, avec cette caractéristique particulière : ces prix ont fourni à Yoani Sánchez suffisamment d’argent pour vivre tranquillement à Cuba pour le restant de sa vie. En effet, la blogueuse a été rétribuée à hauteur de 250 000 euros au total, c’est-à-dire l’équivalent de plus de 20 ans de salaire minimum dans un pays comme la France, cinquième puissance mondiale. Le salaire minimum mensuel à Cuba étant de 420 pesos, c’est-à-dire 18 dollars ou 14 euros, Yoani Sánchez a obtenu l’équivalent de 1 488 années de salaires minimum cubain pour son activité d’opposante.

Un câble diplomatique de la Section des Intérêts Nord-américains (SINA), classé top secret en raison de son continu sensible, révèle que Yoani Sánchez est étroitement liée à la diplomatie étasunienne à Cuba. Michel Parmly, ancien chef de la SINA à La Havane, qui se réunissait régulièrement avec Yoani Sanchez dans sa résidence diplomatique personnelle, comme le prouvent les documents officiels de la SINA, a fait part de son inquiétude au sujet de la publication des câbles diplomatiques étasuniens par Wikileaks : « Je serai très gêné si les nombreuses conversations que j’ai eues avec Yoani Sánchez étaient publiées. Elle pourrait en payer les conséquences toute sa vie. » La question qui se pose immédiatement est la suivante : pour quelle raison Yoani Sánchez serait-elle en danger si sa conduite, comme elle l’affirme, reste dans le cadre de la légalité ?


En 2009, la presse occidentale avait fortement médiatisé l’interview accordée par le président Barack Obama à Yoani Sánchez, un événement qui avait été qualifié d’exceptionnel. Sánchez affirme également qu’elle a envoyé un questionnaire similaire au président cubain Raúl Castro, des questions auxquelles ce dernier n’aurait pas daigné répondre. Cependant, les documents confidentiels de la SINA, publiés par Wikileaks, contredisent ces déclarations.


En effet, ces documents révèlent qu’en vérité c’est un fonctionnaire de la représentation diplomatique étasunienne à La Havane qui s’est chargé de rédiger les réponses aux questions de la dissidente et non le président Obama. Plus grave encore, Wikileaks a révélé que Sánchez, contrairement à ses affirmations, n’a jamais envoyé un tel questionnaire à Raúl Castro. Le chef de la SINA, Jonathan D. Farrar, a confirmé ce fait dans un courrier envoyé au Département d’Etat : « Elle n’attendait pas de réponse, puisqu’elle a avoué qu’elle ne les [les questions] avait jamais envoyées au président cubain »


Le compte Twitter de Yoani Sánchez


En plus du site Internet Génération Y, Yoani Sánchez dispose aussi d’un compte Twitter qui affiche plus de 214 000 abonnés (au 12 février 2012). Seuls 32 d’entre eux résident à Cuba. Pour sa part, la dissidente cubaine suit plus de 80 000 personnes. Sur son profil, Sánchez se présente de la manière suivante : « Bloggueuse, je réside à La Havane, et je raconte ma réalité en morceaux de 140 caractères. Je twitte via sms sans accès à internet. »

Cependant, la version de Yoani Sánchez est dure à croire. En effet, il est absolument impossible de suivre plus de 80 000 personnes uniquement par sms ou en se connectant une fois par semaine dans un hôtel. Un accès quotidien à la toile est pour cela indispensable.

La popularité sur le réseau social Twitter dépend du nombre d’abonnés. La visibilité d’un compte est d’autant plus grande que les abonnés sont nombreux. De la même manière, il existe une forte corrélation entre la visibilité d’un compte et le nombre de personnes suivies par celui-ci. La technique qui consiste à suivre de nombreux comptes est fréquemment utilisée à des fins commerciales, elle est aussi employée par les hommes politiques pendant les campagnes électorales.


Le site www.followerwonk.com permet d’analyser le profil des abonnés de n’importe quel membre de la communauté Twitter. Dans le cas de Yoani Sánchez, cette étude est révélatrice pour diverses raisons. L’analyse des données du compte Twitter de la blogueuse cubaine, réalisée par ce site, révèle une activité impressionnante du compte de Yoani Sánchez à partir de 2010. Ainsi, à partir de juin 2010, Sánchez s’est abonnée à plus de 200 comptes Twitter chaque jour, avec des pics à 700 par jour. A moins de passer jour et nuit sur Twitter – ce qui est très peu probable – il est impossible de s’abonner à autant de comptes en si peu de temps. Cette activité semble donc être le fait d’un robot informatique.


Aussi, il s’est avéré que près de 50 000 abonnés à Sánchez sont en réalité des comptes fantômes ou inactifs, qui donnent l’impression que la blogueuse cubaine jouit d’une grande popularité sur les réseaux sociaux. Sur les 214 063 profils du compte @yoanisanchez, 27 012 n’ont pas de photo, et 20 000 ont les caractéristiques de comptes fantômes et sont inactifs sur le réseau (de zéro à trois messages envoyés depuis la création du compte).


Parmi les comptes fantômes abonnés à Yoani Sánchez sur Twitter, 3 363 n’ont aucun abonné et 2 897 ne sont abonnés qu’au compte de la blogueuse, ou à un ou deux comptes. De plus, certains comptes présentent des caractéristiques plutôt étranges : ces comptes n’ont aucun abonné, ne sont abonnés qu’à Yoani Sänchez et ont envoyé plus de 2 000 messages.

Cette opération visant à créer une popularité fictive via Twitter est impossible à réaliser sans accès à Internet. Elle demande un appui technologique ainsi qu’un budget important. Dans un article nommé « Popularité fictive, la nouvelle stratégie des hommes politiques sur Twitter », le quotidien La Jornada livre les résultats d’une enquête sur les opérations médiatiques des candidats à la présidentielle mexicaine. L’article révèle que de nombreuses entreprises des Etats-Unis, d’Asie et d’Amérique Latine offrent ce service de popularité fictive à des tarifs élevés. « Pour une armée de 25 000 abonnés fictifs sur Twitter – indique le journal – l’on paye jusqu’à 2 000 dollars et pour 500 profils gérés par 50 personnes il faut payer entre 12 000 et 15 000 dollars ».


Yoani Sánchez envoie une moyenne de 9,3 messages par jour. En 2011, la blogueuse a publié une moyenne de 400 messages par mois. Le prix d’un message à Cuba est d’un peso convertible (CUC), ce qui représente un total de 400 CUC mensuels. Le salaire minimum à Cuba est de 420 pesos cubains, c’est-à-dire environ 16 CUC. Chaque mois, Yoani Sánchez dépense l’équivalent de deux ans de salaires minimum à Cuba. Ainsi, la blogueuse dépense à Cuba une somme qui correspondrait en France à 25 000 euros mensuels sur Twitter, c’est-à-dire 300 000 euros annuels. D’où proviennent les fonds nécessaires à ces activités ?


D’autres questions se posent inévitablement. Comment Yoani Sánchez peut-elle suivre plus de 80 000 comptes sans un accès permanent à Internet ? Comment a-t-elle pu s’abonner à près de 200 comptes différents chaque jour en moyenne depuis juin 2010, avec des pics à 700 comptes ? Combien de personnes suivent réellement les activités de l’opposante cubaine sur le réseau social ? Qui finance la création de comptes fictifs ? Avec quel objectif ? Quels intérêts se cachent derrière le personnage de Yoani Sanchez ?

Salim Lamrani.


Salim Lamrani
: Docteur ès Etudes Ibériques et Latino-américaines de l’Université Paris Sorbonne-Paris IV, Salim Lamrani est enseignant chargé de cours à l’Université Paris Sorbonne-Paris IV, et l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, et journaliste, spécialiste des relations entre Cuba et les Etats-Unis.

Son dernier ouvrage s’intitule État de siège. Les sanctions économiques des Etats-Unis contre Cuba, Paris, Éditions Estrella, 2011 (prologue de Wayne S. Smith et préface de Paul Estrade).


http://www.amazon.fr/Siege-Sanctions-Economiques-Etats-Unis-Contre/dp/2953128425/ref=sr_1_2?s=books&ie=UTF8&qid=1323515651&sr=1-2

 

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=29711

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 13:59

http://www.info-palestine.net/IMG/jpg/A10-789.jpg

http://www.info-palestine.net/IMG/jpg/A10-789.jpg

 

 

 

Communiqué de l'AFPS

Gaza terre martyre


http://www.france-palestine.org/Gaza-terre-martyre


 

 

Depuis hier, sans la moindre jus­ti­fi­cation, l’armée israé­lienne a frappé la bande de Gaza faisant 12 morts et 19 blessés. Un pri­sonnier libéré au cours de l’échange avec Shalit a été tué. Le repré­sentant des Comité de résis­tance popu­laire également. Quatre israé­liens ont également été blessés par des tirs en pro­ve­nance de Gaza suite à cette agression, Nous déplorons cette situation.

La res­pon­sa­bilité prin­cipale de toutes ces vic­times incombe d’évidence au gou­ver­nement extré­miste israélien.

Si la peine de mort n’existe pas en Israël, mais il la pra­tique régu­liè­rement losrqu’il s’agit de pales­ti­niens : ils effec­tuent des exé­cu­tions « ciblées » hors tout droit et en toute impunité.

La com­mu­nauté inter­na­tionale va, peut-​​être pro­tester. Ce n’est même pas certain. La France aussi va déplorer. Ce n’est même pas certain. Et que se passera t’il par la suite ? Très pro­ba­blement rien de plus comme d’habitude.

Les propos du can­didat Nicolas Sarkozy selon lequel s’il est élu « on allait voir ce qu’on allait voir » et pour lequel, il se fait fort en moins de 6 mois d’imposer la reprise des dis­cus­sions, sont tota­lement inadaptés à la situation.

Gaza est l’objet d’un blocus illégal et ter­ri­blement inhumain condamné par la com­mu­nauté inter­na­tionale. Et quand un frêle bateau français, « Le Dignité-​​El Karama », avec 16 pas­sagers à bord essaie de briser sym­bo­li­quement ce blocus, il est bru­ta­lement arrai­sonné dans les eaux inter­na­tio­nales, le bateau est saisi et les mili­tants sont arrêtés, séquestrés et expulsés. Et c’est le silence du côté français. Pas un mot. Pas un geste pour récu­pérer le bateau. Pas la moindre action sérieuse pour lever ce blocus.

Tout cela n’est pas accep­table. Tout cela n’a que trop duré. Tout cela est très dangereux.

Nous ne cessons de sou­ligner l’échec des ini­tia­tives inter­na­tio­nales, et nous affirmons par avance l’échec certain des « nou­velles » idées de Nicolas Sarkozy. Ce ne sont plus des mots qu’il faut. Ce sont des actes en faveur du droit qui sont attendues.

Les seuls actes enre­gistrés sont des actes favo­rables à Israël avec qui on ren­force la coopé­ration dans tous les sec­teurs, y compris mili­taire. Et on parle de « négo­cia­tions » et de « com­promis » avec des diri­geants qui récusent for­mel­lement le droit inter­na­tional. C’est intenable.

Pour l’heure nous voulons exprimer notre soli­darité avec la popu­lation de Gaza. Nous voulons lui dire que nous sommes tou­jours à ses côtés. Nous exi­geons avec force la levée du blocus qui inflige à toute une popu­lation une punition col­lective et qui trans­forme Gaza en un champ de tirs pour une armée immorale mais jamais poursuivie.

Il faut lever le blocus illégal de Gaza ! Il faut donner suite au rapport Gold­stone et juger les cri­minels de guerre israé­liens comme on le demande pour d’autres pays. Il faut des actes. Des actes forts et des pres­sions. C’est le seul langage que les diri­geants israé­liens com­prennent. Les condam­na­tions ver­bales ils s’en moquent tota­lement. Ils recom­mencent tou­jours le len­demain ce qui a été condamné la veille.


Gaza on ne t’oublie pas ! Gaza on est avec toi ! Gaza doit vivre libre !


Pour faire avancer la paix et la levée du blocus de Gaza nous demandons des sanc­tions contre Israël !

APFS, Bureau National.Paris, le 10 Mars 2012

!DSPAM:4f5b4c73157501117712696!

 

http://2.bp.blogspot.com/_dV7R2ynJn6c/S6tXkM-kRNI/AAAAAAAABvY/EG6fXU4Ce-w/s1600/palestine-occup-.jpg

http://2.bp.blogspot.com/_dV7R2ynJn6c/S6tXkM-kRNI/AAAAAAAABvY/EG6fXU4Ce-w/s1600/palestine-occup-.jpg

 

Paix au Proche-​​Orient : les propositions de M. Sarkozy vides de sens

 

AFPS, mercredi 7 mars 2012

M. Sarkozy a promis mardi de lancer une ini­tiative de paix au Proche-​​Orient si il est réélu. Pour l’Association France Palestine Soli­darité (AFPS), la recon­nais­sance immé­diate par la France de l’Etat pales­tinien et son admission à l’ONU en tant qu’Etat membre de plein droit consti­tuent actuel­lement les enjeux majeurs pour qu’advienne une paix juste et durable entre Israé­liens et Palestiniens.

« Le chemin que pré­conise M. Sarkozy ne peut aboutir. En effet, les para­mètres de la solution sont connus de tous : un Etat pales­tinien dans les fron­tières de 1967 avec Jérusalem-​​Est pour capitale, et non pas le lambeau d’Etat que désire l’actuel gou­ver­nement israélien » a déclaré Jean-​​Claude Lefort, pré­sident de l’AFPS. « Si les condi­tions sont actuel­lement réunies pour lancer une ini­tiative de paix au Proche-​​Orient, on se demande pourquoi le pré­sident Sarkozy doit attendre un nouveau quin­quennat pour mettre en œuvre une telle politique. »

M. Sarkozy, en faisant cette sortie, sou­ligne un échec : celui des choix opérés par la France qu’il préside concernant la situation au Proche Orient. Il donne ainsi raison à l’AFPS, en par­ti­culier, qui ne cesse de demander des actes pour aboutir à un accord de paix. Il lui donne aussi raison en sou­li­gnant que les para­mètres de la solution sont connus et doivent être mis en oeuvre.

Il faut donc des actes forts de la com­mu­nauté inter­na­tionale et non pas pour­suivre la poli­tique actuelle dite des « négo­cia­tions » qui ne peuvent mener nulle part, comme les récentes dis­cus­sions d’Amman l’ont cruel­lement montré. La France doit agir, avec un maximum de par­te­naires euro­péens, pour faire bouger les lignes poli­tiques sur la base du droit et non pas sur des reculs rela­ti­vement à celui-​​ci.

« En premier lieu, la France doit recon­naître sans plus attendre l’Etat de Palestine dans les fron­tières de 1967 – il s’agit d’une décision qui lui appar­tient en propre comme l’ont déjà fait près de 130 Etats dans le monde. Sur cette base notre pays peut déve­lopper sans attendre un par­te­nariat stra­té­gique avec l’Etat de Palestine. » a ajouté Jean-​​Claude Lefort. « En second lieu, la France doit déclarer qu’elle se pro­nonce en faveur de l’admission de cet Etat à l’ONU. Nicolas Sarkozy s’y est refusé et s’y refuse tou­jours. Ce n’est pas par rapport aux Etats-​​Unis que notre pays doit se déter­miner mais par rapport au droit qui doit s’appliquer. »

Le pré­sident Sarkozy a failli à ses pro­messes alors dès lors qu’il avait déclaré que si sa pro­po­sition de relance des négo­cia­tions durant l’été 2011 échouait, il pren­drait ses res­pon­sa­bi­lités en ce qui concerne l’admission de l’Etat pales­tinien à l’ONU. L’AFPS rap­pelle que pendant son quin­quennat, Israël a béné­ficié de beaucoup de faveurs, dont l’admission à l’OCDE et le rehaus­sement de son statut auprès de l’Union euro­péenne. Il reste encore un mois et demi à M. Sarkozy pour rentrer dans l’histoire en recon­naissant l’Etat de Palestine dans les fron­tières de 1967 avec Jéru­salem Est comme capitale.

--

Association France Palestine Solidarité (AFPS)
21 ter Rue Voltaire 75011 Paris
Tél. : 01 43 72 15 79
Fax. : 09 56 03 15 79
Suivez l'AFPS sur www.france-palestine.org, Facebook et Twitter

 

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 03:34

Bachar al-Assad, Président de la République arabe syrienne.Bachar al-Assad, Président de la République arabe syrienne.Syrie : Programmation d’un coup d’État…


Nous avions évoqué, dans nos articles précédents, l’acharnement occidental organisé contre Bachar al-Assad. Le Président Obama, le Président Sarkozy, le ministre qatari des Affaires étrangères al-Thani et le Président tunisien al-Marzouki, pour ne citer qu’eux, appellent le Président Bachar al-Assad à quitter son peuple et son pays.

 

Voici ce que leur répondait déjà en août 2011, le Président al-Assad : « De tels propos ne doivent pas être tenus à l'égard d'un Président qui a été choisi par le peuple syrien et qui n'a pas été installé par l'Occident, un Président qui n'est pas fabriqué aux Etats-Unis. Ces paroles se disent à un peuple soumis qui accepte de recevoir des ordres de l'étranger… ».


Dans son édition du 29 février 2012, le Canard Enchaîné parle d’un « complot barbouzard » destiné à faire tomber le Président syrien !

 

En marge de la Conférence qui s’est tenue vendredi 24 février à Tunis, des représentants des services de renseignements américains, britanniques, français, turcs, saoudiens et qataris ont participé à une réunion secrète. Pendant leur entrevue, ils auraient évoqué la préparation d'un coup d'Etat.

 

Selon un officier français cité par le journal, « Le coup d’Etat contre Assad serait la meilleure solution. Il est impossible de répéter le scénario libyen et de bombarder l’armée syrienne qui est plus ferme et plus forte que l’armée de Kadhafi. Les chars syriens marchent en toute liberté dans les villes rebelles et les Nations Unies ne nous donneront pas, cette fois-ci, un feu vert ».


Ainsi, le rôle de certains pays occidentaux et de certains pays du Golfe dans la crise syrienne n'est plus un secret. Les langues se délient dans les coulisses politiques et médiatiques, dévoilant les actions programmées dans le cadre du grand complot ciblant le régime syrien.


En mars 2011, des bateaux chargés d’armes en provenance du Liban avaient été interceptés par la marine syrienne.

 

Nous avons là un mode opératoire bien rodé : provoquer une « révolution de couleur » comme la CIA et le financier sioniste George Soros savent si bien les organiser en surarmant quelques agitateurs bien payés puis, prétextant une répression, intervenir militairement.

 

Si on ajoute que le gouvernement syrien se tient fermement dans le camp de la Résistance face à l’USraël, on comprend alors que ce pays est, de fait, un pays en guerre depuis longtemps.

 

Le peuple syrien – qui dans sa grande majorité est resté à l’écart de ces provocations en signe de solidarité avec son Président – ainsi que les mesures du gouvernement (réformes, élections) ont fait échoué cette tentative.

 

Contrairement à ce que nos médias sionisés souhaitent nous faire croire, les manifestations anti-régime rassemblaient, tout au plus, 100 000 opposants.  

 

Nous apprenons ce jour que Baba Amr, quartier de Homs et bastion des insurgés, est bien tombé mercredi 29 février : « L'armée syrienne contrôle la totalité de Baba Amr, les dernières poches de résistance sont toutes tombées », rapporte l’AFP qui cite les services de sécurité à Damas.


L’agression contre la Syrie s’inscrit dans le plan de remodelage du Moyen-Orient voulu par le sionisme.

 

Dans le contexte actuel, ces agressions sont présentées comme une « aide » aux « forces démocratiques », mais il n’en ait rien.

 

Ainsi, la destruction du Front de la Résistance (Syrie, Hezbollah, Iran) apparaîtrait comme un prolongement du « Printemps arabe ». Seule la cohésion du peuple syrien et l’intelligence politique de son gouvernement ont permis d’éviter le pire.


Le but ultime de l’USraël est de maintenir et accentuer sa domination, de l’Afrique au Pakistan. La dureté et la duplicité de l’ennemi sont en proportion de l’enjeu : un changement radical dans l’équilibre mondial et la fin de toute une époque…


 

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste
URL : www.partiantisioniste.com/articles/1048

 

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 01:19

 

 

Lundi 5 mars 2012

Poutine 2 dr www.legrigriinternational.com

 

Nous reproduisons ici un texte paru sur le blog Dissonance. Blog tenu depuis la Russie par le Français Alexandre Latsa. Texte paru le 3 mars 2012.


Alors que les élections présidentielles russes ont lieu ce dimanche, beaucoup de commentaires négatifs ont accompagné la décision de l'actuel premier ministre de faire un troisième mandat. Pour beaucoup d'observateurs étrangers, la personnalité de Vladimir Poutine est attachée à nombre de stéréotypes et de préjugés négatifs, souvent en corrélation avec ceux répandus sur la Russie d'aujourd'hui. Pourtant il convient d'observer la séquence historique russe récente en prenant un peu de distance et un peu de hauteur, et en s'abstenant d’adhérer trop simplement aux mythes qui entourent "la Russie de Poutine". Voyons quelques chiffres et quelques réalités.


I - La Russie de Poutine serait un pays pauvre dans lequel la vie ne s’est améliorée que pour les riches et les oligarques.


 Sous le gouvernement Poutine, les chiffres montrent que la pauvreté a nettement reculé. Le taux de russes vivant sous le seuil de pauvreté, est passé de 35 à 23% de 2000 à 2004 et il était tombé à 12,8% fin 2011. Pour mémoire: il est à noter qu’en France, en 2007, 13,7% de la population vivait sous le seuil de pauvreté. Pendant la décennie Poutine (2000 a 2008) le pourcentage de la population vivant sous le seuil de pauvreté a baissé de 53,8%, le nombre de suicides de 30%, le nombre d'homicides de 39% et le taux de chômage de 68%, celui si s’établissant à 6,3% fin 2011. Sur la même période la surface d'habitation par habitant a augmenté de 15%, l'indice de production industrielle des produits manufacturés de 62.9%. Enfin la production agricole a elle augmenté de 231.5%. Dans l’opposition politique russe, personne ne conteste ces chiffres.


II - La Russie de Poutine ne se serait redressée que grâce aux matières premières.


 En 1998 la dette publique a atteint 66% du PIB et le pays s'est retrouvé en défaut de paiement. La Russie a alors réalisé des coupes très importantes dans les dépenses publiques, et profité du rebond des marchés gaziers et pétroliers. Mais d’importantes réformes structurelles ont alors été menées comme le nouveau barème fiscal ou la promulgation de codes juridiques nouveaux comme les codes civil et douanier. À peine un an après la cessation de paiement du pays, la croissance est repartie à la hausse avec un taux moyen d’environ 7% pendant une décennie, jusqu’à la crise de 2008. De toute évidence, les réformes introduites à la suite de la crise de 1998 sont à l’origine de cette croissance, bien avant la montée en flèche du prix du pétrole. En outre la part  du secteur pétrolier et gazier dans l’économie devrait reculer de 22-24% à environ 17% dans les 10 ans à venir. 


III - La Russie de Poutine serait un régime basé sur la corruption.


Après la chute de l'URSS, la Russie a connu une décennie de total effondrement politique, économique et social. Lors de cette période, des hommes d'affaires peu scrupuleux ont alors réellement pris le pouvoir et ont pillé les ressources du pays, ce sont les fameux oligarques qui se sont enrichis lors de privatisations en dehors de tout cadre légal. Lors de la reprise en main des affaires par Vladimir Poutine, sa première tache a été de reconstruire l’autorité de l’état, reconstruire un cadre légal et gérer une guerre en Tchétchénie. Il est d'ailleurs curieux que la presse occidentale, qui fustigeait ces oligarques enrichis dans les années 90, s’est mise très curieusement à fustiger Vladimir Poutine, au moment ou celui-ci a commencé à les mettre au pas. Toujours est-il que cette reprise en main de l’état est à ce jour bien avancée et que la corruption (fléau historique et culturel russe) est déjà fortement endiguée par rapport a la décennie précédente. Elle concerne surtout maintenant la sphère publique, on peut donc dire qu'elle a été « civilisée ». L’état a entamé dans ce domaine une lutte qui sera longue et difficile.


IV - La Russie de Poutine serait un pays ou les candidats pro-occidentaux ne peuvent agir politiquement, car le Kremlin les en empêche.


Les partis libéraux ont toujours pu librement participer aux élections et exister politiquement en Russie mais leur influence politique n’a cessé de baisser (12 % aux élections législatives de 1993, 7 % aux élections législatives de 1995 et 1999, 4 % en 2003, 2 % en 2006, 3% en 2011). Les élections législatives de 2011 ont confirmé cette tendance et ont montré que contrairement à ce que le mainstream médiatique occidental laisse penser, les courants politiques émergents sont en Russie des courants de gauche (parti communiste et gauche patriotique) ou nationalistes qui demandent les uns et les autres plus d’état, plus d’autorité et moins de libéralisme économique. Les partis libéraux ne séduisant, eux, qu'une minorité de la classe moyenne supérieure.


V - La Russie de Poutine serait un pays ou les élections sont truquées.


Les élections ont été truquées sous Eltsine. L’élection présidentielle de 1996 aurait du être remportée par le candidat du parti communiste Guennady Ziouganov et non pas par Boris Eltsine comme cela a été le cas. La Russie est un pays immense et on peut bien imaginer que les années de chaos de 1991 à 2000 ont été propices à bien des irrégularités électorales. L'aspect géographique et administratif du pays laisse aussi beaucoup de marge à des erreurs, ou des fraudes. Ce qui est certain, c’est que les élections sont de mieux en mieux organisées et de plus en plus surveillées. On peut donc en déduire que le niveau de fraude est de plus en plus « faible ». Les dernières élections législatives russes ont à ce titre sans doute été les plus justes de l'histoire russe contrairement à ce que beaucoup de journalistes ont affirmé. Pour s’en assurer il suffit de comparer les résultats finaux avec les très nombreuses estimations et sondages pré-électoraux. La grande majorité des observateurs étrangers a du reste reconnu le bon déroulement du scrutin. Bien sur les images d'une centaine de vidéos ont tourné en boucle sur les réseaux sociaux, laissant penser à des fraudes massives. Pourtant la grande majorité des observateurs sérieux pensent que le niveau des fraudes a été inférieur à 5% et que la plupart de ces fraudes ont eu lieu pour des raisons structurelles et systémiques, bien plus que politiques.


Photo - Ridus    Texte - Alexandre Latsa


PS : les résultats de la présidentielle rapportés par la même source

Vladimir Poutine : 64.61%

Gennady Zyuganov : 17.07%

Mikhail Prokhorov : 7.17%

Vladimir Zhirinovsky : 6.29%

Sergei Mironov : 3.76%

Participation : 64%

 

http://www.legrigriinternational.com/

 

.

Lire aussi mon article :

Lundi 5 mars 2012

Guerre froide: Occident affaibli qui cible la Syrie, Russie forte de Poutine

et aussi :

La Russie de Poutine - Programme, politique étrangère, guerre de l'Info

 

.

Russie/Syrie/Iran même combat, par Léon Camus

.

Russie/Syrie/Iran même combat, par Léon Camus

IRIB-Russie/Syrie/Iran… Un même combat pour la paix et la stabilité régionale et au-delà.

Car qui ne craint à cet instant présent d’éventuelles guerres ouvertes contre Damas et Téhéran, et leur extension à la Région et au-delà, au reste du monde ? L’Occident en crise danse au bord du volcan. Il n’empêche, les Français se gaussent de la cigale grecque et pensent davantage à leurs prochaines vacances qu’à leur avenir et à celui de leurs enfants… alors même que l’embrasement paraît imminent, l’Europe dolente se laisse bercer par le chant soporifique des sirènes médiatiques et se passionne (apparemment) pour la « Ligue des Champions » . Advienne que pourra !

 

En 2003 les choses étaient plus claires, moins attristantes. Des manifestations massives partout dans le monde… la clameur des réprobations populaires montait dans les grandes métropoles, dénonçant la politique d’agression du cartel des Bush, Rumsfeld, Cheney, AIPAC, Blair and so and… Aujourd’hui, alors que Tel-Aviv trépigne d’impatience dans l’attente d’un nouvel holocauste d’Haman et de ses fils 1, espérant par ses annonces tonitruantes forcer Washington à prendre les devants, les peuples du monde semblent tétanisés, muets, recroquevillés devant l’éventualité d’un conflit hélas par trop probable… mais auquel il serait inutile de croire tant on aura déjà crié au loup toutes ces dernières années ! Et pourtant, il suffit de regarder du côté de Moscou, d’écouter celui qui est à nouveau, en toute logique, président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, lequel, selon le titre d’une dépêche de l’AFP 2, fustige l’invraisemblable « cynisme » de l’Occident vis-à-vis de la Syrie et l’Iran.


Poutine , dans les colonnes du quotidien « Moskovskie Novosti » ne mâche en effet pas ses mots demandant sans ambages aux atlantistes qu’en Syrie « l’opposition armée fasse la même chose que les forces gouvernementales, autrement dit que les unités de combat se retirent des villes…[Car]Se refuser à cela témoigne d’un grand cynisme » de la part de la coalition É-U/U-E/Ligue arabe qui soutient partialement l’opposition tout en accablant le régime de Damas : « J’espère bien que les États-Unis et d’autres pays prendront en compte la triste expérience [de la Libye, où actuellement les milices s’affrontent jusqu’au cœur de la capitale Tripoli et où les tribus du Sud -Toubous contre Zouwayas - s’affrontent durement depuis le 12 février]et n’utiliseront pas le scénario du recours à la force en Syrie sans l’approbation du Conseil de sécurité de l’ONU ».


Une mise en garde à peine voilée, encore que tous savent que la Russie sera impuissante à contrecarrer les noirs desseins occidentalistes si ceux-ci finissent par passer à l’acte 3. M. Poutine a également condamné préventivement toute offensive militaire visant l’Iran, s’alarmant de la menace croissante de frappes aériennes contre les sites nucléaires de ce pays « Si cela se produisait, les conséquences en seraient vraiment catastrophiques. Leur véritable ampleur est impossible à imaginer ». Assurément, si c’est le président de Russie qui s’exprime en ces termes, c’est que le danger n’est ni hypothétique, ni fantasmatique et qu’il nous faut considérer que l’Épée de Damoclès suspendue au-dessus de nos têtes commence se balancer à dangereusement. Or pendant ce temps, la France tout occupée de son large nombril, semble ne s’intéresser qu’aux assauts de platitudes démagogiques auxquels se livrent les principaux candidats de la mascarade présidentielle… une version spectaculaire autant que pathétique de ce débat stérile relatif au sexe des anges qui aurait agité les clercs orthodoxes à la veille de la chute de Byzance !


Un seul mot d’ordre : « prouver qu’a priori

l’élection présidentielle est truquée »


M. Poutine réélu sans second tour 4, à la tête de la Fédération (dont il a déjà été président de l’an 2000 à 2008), l’on peut prévoir que le scrutin ne se passera pas sans heurts, sans pleurs ni grincements de dents. Tout comme pour la réélection du président iranien en juin 2009, les opposants à « Russie Unie » (dont Poutine assure la direction depuis 2008), feront du bruit et leurs récriminations seront complaisamment relayées par les caisses de résonance de la presse occidentale.

Ce dimanche 26 février, des milliers de Moscovites (11000 selon le ministère de l’intérieur, 40000 pour les organisateurs) ont formé une chaîne humaine enserrant la ville sur les seize km du boulevard B, entendant ainsi protester contre le retour annoncé de l’actuel Premier ministre au Kremlin ... Les pieds dans la neige, les manifestants se tenaient par la main portant foulards et rubans blancs caractéristiques des rassemblements qui contestèrent – parfois véhémentement - la validité des élections législatives du 4 décembre dernier. D’ici à dire que les élections du 4 mars seront elles aussi « truquées », le pas est facile à franchir. Et ces manifestants l’ont effectivement déjà sauté. Inutile de dire que quand le successeur du contesté président yéménite Saleh s’est vu porté au pouvoir, démocratiquement élu avec 99,8% des voix, nul n’y a trouvé redire [[AFP 27fév].] et la discrétion médiatique a été sur ce point particulièrement exemplaire !

 

Beaucoup de commentateurs étrangers peu enclins à la bienveillance à l’égard de l’équipe dirigeante russe, veulent voir dans les manifestations de ces dernières semaines, les plus importantes depuis l’effondrement de l’Union soviétique en décembre 1991, et surtout, chacun voyant midi à sa porte, il souhaitent y voir l’expression d’une irrésistible « aspiration à la démocratie ». Bref un procès d’intention déjà bien engagé contre le souverainiste Poutine sous couvert de démocratisation de la vie publique russe. Une agitation qui ressemble fichtrement à l’une de ces tentatives de « révolution colorée » qui ont abondamment fleuries au cours de cette dernière décennie… D’ailleurs comme l’a si bien souligné le blogueur et opposant Alexeï Navalni à Saint-Pétersbourg, ville natale de Vladimir Poutine, où s’étaient réunies 3500 « contestataires » (!) « l’heure d’une nouvelle révolution a-t-elle sonné ? Nous voulons une révolution pacifique… Or ces bandits ont peur de notre révolution pacifique ! ».

 

Ce faisant Poutine joue-t-il avec le feu ?

 

Toujours est-il que pour nos « vrais » démocrates, la démocratie doit s’exprimer dans la rue et non dans les urnes lorsque le peuple n’a pas la bonne idée de voter dans le sens voulu par ses Mentor. Maintenant cette révolution espérée et à ce point « pacifique » qu’elle ferait bien son beurre de l’élimination physique du président Poutine, histoire de rebattre les cartes le plus vite possible… Une éventualité qui n’a rien d’extravagant sachant que les Services spéciaux russes et ukrainiens annoncent avoir déjoué une tentative d’assassinat contre le futur président. Celle-ci aurait dû intervenir en principe juste après la consultation du 4 mars… La chaîne de télévision « Pervyi Kanal » a ainsi révélé, que deux individus auraient été arrêtés à Odessa (port de la Mer Noire situé en Ukraine) à la suite d’une explosion dans un appartement ! Doku Oumarov, Émir, c’est-à-dire Commandeur, du Caucase (et avant l’adoption de ce titre religieux, président de la Ve République tchétchène), en serait l’instigateur ! Pourquoi pas ? Lorsque l’on sait que des rapports entre rebelle tchétchènes et Agences de renseignement américaines sont établis (même s’ils ont été peu documentés). Cela sur le modèle des liens ombilicaux ayant existé entre Langley et le djihad islamiste (notamment la Légion arabe de Ben Laden) en Afghanistan, en Bosnie, au Kossovo, plus récemment en Libye et maintenant en Syrie au grand dam des autorités israéliennes !

 

Bien entendu les sceptiques se tapoteront le menton en ne voyant dans cette tentative avortée qu’un « coup de pub » destiné à donner un coup de pouce au candidat Poutine pour lui permettre de passer la barre haut la main et ce, dès le premier tour. C’est en effet tout à fait possible, mais dans le contexte actuel, il est difficile de ne pas voir que Poutine fait barrage à la politique d’expansion des É-U au Proche-Orient et de cette façon bloque l’intégration (laquelle passe par la désintégration des États-nations) de la Région sous la conduite éclairé d’un « islamisme modéré » débiteur de Washington pour son installation et son maintien au pouvoir.

 

En un mot la Russie et son droit de véto au Conseil de sécurité ainsi que sa complète surdité aux chants envoûtants de la Démocratie porte-flambeau façon Soros, Goldmann Sachs, Ben Bernanke, Stiglitz, Schultz & Cie, barre le chemin de Téhéran… aussi conviendrait-il de dynamiter l’obstacle, cela d’une manière ou d’une autre, et Poutine avec si nécessaire. À ce stade, conspiration pour conjuration, le cancer du Vénézuélien Hugo Chavez est-il purement accidentel ? Lui n’en est pas totalement persuadé, mais chacun sait que Chavez est un personnage odieux et non aligné, un peu comme Poutine en quelque sorte !

 

Source : geopolintel.fr

 

http://french.irib.ir/analyses/articles/item/174192-russie/syrie/iran-m%C3%AAme-combat-par-l%C3%A9on-camus

 

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 01:11
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 01:03

http://www.francetv.fr/info/image/74r3sa5x7-b572/908/624/360957.jpg

 

 

Démocrates occidentaux contre démocrates russes

Par eva R-sistons


 

Les démocrates occidentaux sont de grands donneurs de leçons et de grands bienfaiteurs de l'humanité, eux du moins le croient. D'ailleurs, ils ne pensent qu'à imposer partout... leur démocratie !  Même en Russie, où ils tentent de promouvoir les oligarques milliardaires ou les blogueurs fascistes, même dans les pays arabes où ils complotent avec les Islamistes fanatiques extrémistes ayant la démocrate en aversion !

 

Et en Russie, la démocratie est loin d'être exemplaire, évidemment. Mais la Russie sort du tsarisme et du communisme, et le tempérament russe est plus porté sur l'homme fort que sur la démocratie à la sauce occidentale.  Il y a certainement eu des fraudes, mais à la marge, pas suffisantes en tous cas pour invalider l'élection de Poutine au demeurant très aimé des Russes ayant besoin de sentir qu'on redresse le pays et qu'on lui rend sa dignité (enlevée, justement, par les... démocrates occidentaux avec leur candidat Eltsine et Co). Il est incontestablement élu avec plus de 50 % des voix. Notre Président en serait heureux, et ne tolèrerait pas qu'on s'ingère dans son business électoral ! Et puis, il faut ajouter que les sondages donnaient largement vainqueur Poutine, comme d'ailleurs (petite piqûre de rappel) Gbagbo en Côte d'Ivoire face à Ouattara l'ami personnel de Sarkozy (marié à Neuilly par lui) et ancien du FMI - tout un programme pour la Côte d'Ivoire et la Françafrique !

 

Donc, nous devons nous Occidentaux accepter que les Nations avancent à leur rythme vers la démocratie, et qu'elles choisissent leur Système. Au lieu de nous ingérer bien peu démocratiquement dans les affaires et... sans hasard, pour contester les régimes non-alignés sur les diktats de Washington ! Il faut se faire une raison, les Russes ont le culte de l'homme fort : Respectons-le !  Au fait, puis-je me permettre de rappeler que justement, par ma mère, je suis d'origine russe, et que je connais la mentalité russe mieux que ceux qui se permettent de juger de l'extérieur !

 

Quant aux Occidentaux, au nom de la démocratie, ils s'attaquent aux Etats souverains et tentent d'imposer leurs valeurs (Ultra-libéralisme, loi du plus fort, compétition, endettement, délocalisations, flexibilité, privatisations à la tronçonneuse, marketing agressif, etc) au besoin par la force en bombardant, en ruinant, en faisant assassiner même sauvagement ceux qui les gênent (Kadhafi, scientifiques iraniens etc). La CIA et le MOSSAD, comme les Services Secrets français, sont très actifs, de façon opaque ce qui me semble-t-il est loin d'être démocratique ! Et la "grande" démocratie américaine commence même à se débarrasser des blogueurs dérangeants en les liquidant ! § Celle-là même qui proteste contre l'assassinat, en Russie, d'une journaliste fort dérangeante pour le Pouvoir...


Ce sont aussi nos grands démocrates occidentaux qui, après avoir imposé leur démocratie, tentent de l'annuler par exemple à Gaza, parce que le résultat de l'Election leur déplaît ! Ou qui imposent leur candidat, celui du Cartel bancaire en Italie ou en Grèce, sans élections,  ou celui de la Ploutocratie, via Médias aux ordres ou Sondeurs collabos (et bidons), comme Sarkozy, et demain Copé, ou DSK-Hollande et demain le beau client de Bilderberg Manuel Valls ! Ou qui en 2007, ont promu Super-Sarko au détriment, souvenez-vous, de "Bécassine"-Royal ! Après une propagande, via les Médias prostitués, digne des Républiques bananières ! C'est elle, d'ailleurs, qui m'a déterminée à m'engager sur le NET, au nom de la vérité...


Et que dire de l'imposition du Traité de Lisbonne dont les citoyens ne voulaient pas (véritable coup de force, coup d'Etat contre les peuples) ou de son aggravation et de son inscription dans le marbre des Constitutions via le MES et la Règle d'Or, à la hussarde même, sans aucune concertation - ou encore de l'ingérence des démocrates irréprochables de l'UE (à la tête de l'Allemagne, de l'Italie, de l'Angleterre, de l'Espagne) dans nos affaires intérieures, en boycottant le candidat du PS Hollande - chut, à la demande même de Sarkozy-Pinocchio - pour faire pression sur les Electeurs ? Vous avez dit démocratie, ou démoNcratie ?


Au fait, nos démocraties qui nous disent comment voter imposent la bipolarité, l'alternance - et encore, en faisant tout pour l'éviter - entre 2 partis aussi libéraux, l'un certes plus brutal que l'autre... Suivez mon regard, UMPS ou Républicains-Démocrates ! Et que dire de notre Campagne électorale dessinée par, encore lui, Saint-Sarkozy, qui met en avant des thèmes dont tout le monde se fout (halal etc) pour détourner l'attention des vraies préoccupations des Français, économiques et sociales, et des nécessaires débats de fonds ? Que dire aussi de cette pseudo démocratie qui empêche (Barrages, menaces pour les 500 signatures) les candidats réellement alternatifs de s'exprimer devant les Français pendant la Campagne électorale ? Je vais plus loin, que dire du black-out total réservé à François Asselineau, la coqueluche des internautes avertis, parce qu'il  ose dire la vérité aux Français ? Même le CSA s'en est ému, et il a donné raison au candidat boycotté par les Médias aux ordres de l'Empire Anglo-Saxon ! (Voir ici, 2012: Scandale Médias qui doit être maintenant réparé. Décision du CSA ). Il faut pourtant que celui-ci fasse entendre sa voix, différente, sincère, compétente ! Aidez-le à finir de trouver ses 500 signatures, pour que le débat soit enrichi !

 

Et à l'instant, nos médias "démocrates" comme FR2, parlent du complot contre Hollande, "inexpérimenté" sur la scène internationale, bien martelé, mais sans laisser la parole aux calomniés... ou à ceux qui, comme Bayrou, fustigent l'ingérence étrangère dans les élections françaises ! Pareil partout, comme à C dans l'Air où seuls les partisans des déstabilisations des pays non alignés ont la parole, et aujourd'hui l'émission sur la Russie s'intitule, en toute bonne foi, et modération, "le tsar de la triche".  


Alors, "démocratie" russe qui aujourd'hui se bat pour un monde multipolaire, ou "démocratie" occidentale qui se bat, elle, pour imposer la domination, pardon, la dictature des Anglo-Saxons sur le monde ? 


A vous de choisir...


Moi, je choisis "l'homme fort" du Vénézuela, Hugo Chavez qualifié de dictateur par les jolis jolis Médias occidentaux, alors qu'il est plus démocrate que les pseudo démocrates de notre Occident donneur de leçons !


Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com


 

. 

 

§ Reçu aujourd'hui ce message d'un lecteur :

 

OBAMA ORDONNE L’ASSASSINAT DES JOURNALISTES ET BLOGGEURS QUI DÉRANGENT !!!

 

 2 nouvelles vidéos:

 


INN: mort de Breitbart et autres actualités S/T -  hier
Paul Joseph Watson. Infowars nightly news : 1er mars 2012

Wayne Madsen sur la mort de Breitbart S/T -  il y a 14 heures
3 mars 2012

mort du blogueur Andrew Breitbart le jour où il doit publier une vidéo accablante pour Obama


Hillary Clinton avoue qu'al qaida est dans le camp US en Syrie 

 

.

.
Lire aussi mon article :

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • R-sistons  à  la  désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages