Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 21:59

 

Oulala.info de retour, enfin !

Interview de René Balme, maire de Grigny, par... par ReOpen911

 

 

 

Tout ce que vous vouliez savoir sur le Venezuela, par Luis Britto García

 

Publié par Venezuela info. Le blog de Thierry Deronne

Qu’est-ce qui est le plus intéressant, les conférences ou les questions qu’on vous pose ensuite ? Je mentionne quelques unes de celles qu’on m’a faites durant un récent voyage à travers l’Europe, avec leurs réponses.

Partout on m’interroge :
- Et la santé du président ?
- Je le vois en plein possession de ses facultés physiques et mentales.

Quand on me questionne sur le système électoral vénézuélien, je lis la déclaration de l’ex-président Carter qui affirme que c’est un des plus parfaits du monde alors que celui des États-Unis est un des moins parfaits de la planète.

A Francfort, capitale financière de l’Europe, je parcours des rues où se succèdent des commerces en faillite. Dans la Maison Syndicale DGB Haus un syndicaliste interroge :

- Le Venezuela a-t-il fait quelque chose pour briser sa dépendance des hydrocarbures ?

- Il a achevé une campagne pour substituer les ampoules photovoltaïques par des fluorescentes. Nous avons deux barrages hydro-électriques gigantesques, ceux du Guri et de Caroachi, et depuis 2002 nous construisons le Manuel Piar, qui nous permettra d’économiser quelques 25 millions de barils de pétrole par an. Comme dans le reste du monde nous entamons à peine la conversion aux énergies renouvelables, mais nous avons bien commencé.

A l’aéroport de Stockholm un portrait mural glorifie Ingmar Bergman, que les autorités suédoises ont poursuivi, humilié publiquement, raillé pour une insignifiante dette fiscale. Lors du IIème Séminaire Nordique sur « Les Médias et l’Amérique Latine » à l’ABF-Huset, on me questionne sur les mesures pour freiner l’agression des monopoles médiatiques contre les démocraties.

- Législation pour obliger à informer de manière véridique, impartiale et opportune, limiter la transmission de publicité, éviter l’incitation au racisme et établir la responsabilité des communicateurs. Médias alternatifs, de service public ou communautaires, pour équilibrer l’écrasante domination numérique des médias privés. Éducation du public pour enseigner à déchiffrer les codes médiatiques et à détecter ses mensonges.

Au Centrum fur Marxistica Samballstudien un provocateur à l’accent antillais me demande si je suis d’accord avec l’implantation d’un modèle de type cubain à Stockholm.

- Je suis d’accord avec l’existence d’un système de type cubain à Cuba.

Á Belgrade je parcours des avenues oú des édifices publics restent encore à l’état d’amas calcinés de ferrailles et de gravats, jusqu’à l’Académie Megatrends, où un étudiant se plaint :

- On nous fait payer des taux d’inscription très élevés.

- Au Venezuela bien plus que les 80% des étudiants suivent les cours dans des instituts publics gratuits à tous les niveaux, sauf pour quelques masters. Nous consacrons beaucoup plus que les 6% du Produit Interne Brut à l’Éducation; entre 2009 et 2011 l’investissement éducatif a augmenté jusqu’à 1800 %. Dans la dernière décennie le gouvernement a créé 20 centres d’éducation universitaire, quatre instituts universitaires de technologie, 6 universités polytechniques et 10 nouvelles universités; le taux d’inscription en éducation supérieure a été doublé : de 894.418 étudiants en 2000 à 2.109.331 en 2009. Aujourd’hui 9.329.703 personnes étudient: soit un vénézuélien sur trois.

A Belgrade on m’interroge  :

- Certains mouvements de droite qui ont opéré en Serbie exportent-ils leurs tactiques au Venezuela ?

- Notre droite importe autant son idéologie que ses symboles. Certains étudiants riches ont utilisé des déguisements de mains blanches, porté des tee-shirts où est imprimé le poing d’OTPOR, baissé leur pantalon pour montrer le postérieur. Mais l’habit ne fait pas le gouvernant.

Lors du Forum organisé par notre Mission à La Haye, un diplomate interroge :

- L’opposition reçoit-elle des financements externes ?

- La chercheuse Eva Golinger a démontré que des fonds de l’USAID, du National Endowment for Democracy (NED) et d’ONGs étrangères alimentent l’opposition. Wikileaks a publié l’information de réunions d’opposants qui ont demandé de l’argent à l’ambassade des États-Unis, et comme on ne leur a pas répondu immédiatement, ont refait la demande en anglais.

Quelqu’un se dit préoccupé par le retrait du Venezuela de la Commission et de la Cour Inter-Américaine des Droits de l’Homme de l’Organisation des États Américains.

- L’OEA a légitimé toutes les interventions armées des États-Unis contre l’Amérique Latine et les Caraïbes; sa Commission des Droits de l’Homme a reconnu de facto la dictature surgie du coup d’État de 2002 au Venezuela et n’a pris aucune mesure en faveur du président légitime qu’on venait d’enlever. Ni les États-Unis ni le Canada ne se sont jamais soumis à ces organismes. Nous n’avons pas à nous soumettre non plus, surtout lorsqu’ils tentent de supplanter nos tribunaux et de dicter des sentences dans des affaires qui touchent à l’ordre constitutionnel interne.

Je passe un long moment à convaincre une journaliste que non, le Conseil d’État ne décidera pas de la succession présidentielle, l’ordre de succession est prévu dans la Constitution Bolivarienne, qui a été approuvée par une écrasante majorité de la population.

À Hambourg, qui fut durant un siècle la destination de nos exportations de café et de  cacao, je passe des heures enivrantes dans le Musée Naval à photographier des modèles de caravelles, de navires de ligne, de cuirassés : toutes les flottes avec lesquelles l’Europe s’est lancée à l’assaut du monde. Au Spanisches Kulturinstitut Cervantes une dame s’inquiète pour l’insécurité.

- Jusqu’en 2008 l’Institut National de Statistiques enregistrait mille homicides par an. L’année antérieure l’INE a réalisé une enquête sur la perception citoyenne de l’insécurité auprès de 5000 personnes. Celles-ci considèrent qu’au Venezuela il y a environ 19.000 homicides annuels. Mais une opinion n’est pas un homicide. Au contraire, le total des délits est passé de 155.080 en 2009, à 143.774 en 2010 et à 129.210 en 2012. Tous les délinquants actuels se sont formés quand l’opposition gouvernait. A cette époque on pouvait envoyer un citoyen aux travaux forcés pendant des années sur la base d’un simple mémorandum l’accusant de n’avoir pas de métier ou de profession connue. De même on arrêtait illégalement des quartiers complets pour ne les libérer que par caprice. Les taux les plus élevés de délinquance s’observent dans des états où gouverne l’opposition : Zulia, Táchira, Carabobo, Miranda. Le processus bolivarien a créé une Police Nationale, une Université Expérimentale de la Sécurité et un Ministère des Affaires Pénitenciaires.

Un ouvrier évoque le chômage généralisé, le manque de logements et le non-respect des droits du travailleur en Europe, qui se manifeste notamment par la sous-traitance du travail.

- Au Venezuela est en marche un plan ambitieux de construction de deux millions de logements pour les travailleurs. En 2011 les pluies ont laissé cent mille compatriotes sans foyer : on les a logés dans des ministères, dans des édifices publics, et même dans des hôtels de luxe pendant qu’on leur trouvait un toit. Au milieu des années quatre-vingt-dix, un accord entre le patronat, les dirigeants syndicaux et le gouvernement a privé les travailleurs de leurs droits sociaux, que la nouvelle Loi du Travail leur a rendus. Cette norme interdit aussi catégoriquement la sous-traitance, c’est-a-dire l’embauche de travailleurs via des entités fictives pour mieux leur refuser le paiement de leurs droits. Le taux de chômage au Venezuela est de 6%, par contraste avec le taux de 25% en Espagne.

A l’Université Friedrich Schiller de Iéna un étudiant me pose la question :

- Les latino-américains sentent-ils vraiment le besoin de s’unir ?

- L’Allemagne fut jusqu’au XIXème siècle une diversité de principats antagoniques. Les allemands ont-ils senti le besoin de s’unir en une seule nation ? L’Allemagne fut jusqu’à la fin du XXème siècle deux Allemagne. Serait-ce que les allemands ont senti la nécessité de s’unifier ? Pourquoi pas les latino-américains?

Combien d’autres choses ne m’a-t-on demandées partout ? A propos des répercussions de la décision électorale au Venezuela sur le processus d’intégration latino-américaine, qui seraient significatives. Sur le socialisme du XXIème siècle. Sur l’achat d’armements, explicable alors que les États-Unis a augmenté à 47 le nombre de ses bases dans la région et qu’un pays voisin possède un demi-million d’hommes dans son budget militaire. Et sur un supposé massacre d’indigènes par des mineurs illégaux, qui parcourt les médias du monde entier bien qu’aucune preuve ne soit avancée nulle part de ce qu’il se soit produit, ni que soit apporté le moindre démenti à la suite du manque de preuves. Ou sur les ressemblances et les différences entre les mouvements sociaux du Venezuela et d’Amérique Latine et ceux d’Europe. Nous aussi les latino-américains avons posé beaucoup de questions avant de comprendre que nous seuls pouvions donner nos propres réponses.

Un saut jusqu’à Weimar, oú j’évite la maison du courtisan Goethe et j’entreprends une longue marche jusqu’aux archives de Nietzsche le récalcitrant. Son masque mortuaire de marbre me demande si le Règne de la Liberté ne serait pas l’étape nécessaire à la transmutation de toutes les valeurs.

Dans le crépuscule glacé de Francfort, parmi les édifices qui ressemblent à des flacons de parfum, les grues achèvent le gratte-ciel de la Banque Européenne tandis que l’Euro s’effondre. Une dame me demande s’il est vrai que les bolivariens préparent une loi pour interdire la minijupe.

- oui, mais seulement pour les dames assez naïves pour le croire.

Luis Britto García  (Caracas, 9 octobre 1940) est un écrivain vénézuélien. Professeur universitaire, essayiste, dramaturge, scénariste, dessinateur et explorateur sous-marin. Parmi une soixantaine de titres, on lui doit  “Rajatabla” (Prix « Casa de las Américas » 1970) et “Abrapalabra” (Prix « Casa de las Américas » 1969).

Source : http://www.cubadebate.cu/especiales/2012/10/04/todo-lo-que-queria-saber-sobre-venezuela/

Traduction de l’espagnol : Thierry Deronne

URL de cet article : http://venezuelainfos.wordpress.com/2012/10/05/tout-ce-que-vous-vouliez-savoir-sur-le-venezuela-par-luis-britto-garcia/

 

.

Voir aussi :

 

 

Que se passe-t-il au Venezuela ? Les notes de voyage de « Radio Mochila » (Argentine)

Que se passe-t-il au Venezuela ? Les notes de voyage de « Radio Mochila » (Argentine)

6 octobre 2012 at 14 h 52 min

Publié par Venezuela infos  6 octobre 2012 Le blog de Thierry Deronne Après un séjour sur les terres de Bolívar, que nous estimions à deux mois et qui finalement en...

 

.

Sur ce site d'infos libres que l'on retrouve avec plaisir,

 

Appel à la désobéissance du 2e forum national !
0

Appel à la désobéissance du 2e forum national !

Paul Aries, directeur de La vie est à nous ! Le sarkophage René Balme, Maire de Grigny (Rhône) Nous saluons les centaines de participants au 2e forum national de la désobéissance et les dizaines de milliers de manifestants contre le traité européen austéritaire. Ce 2e forum national de la désobéissance a réuni ce samedi 29 septembre à Grigny près de 400 [...]

Lire ›
Eric Toussaint « Crise : les solutions appliquées ne font que l’aggraver. Il faut rompre avec le capitalisme »
0

Eric Toussaint « Crise : les solutions appliquées ne font que l’aggraver. Il faut rompre avec le capitalisme »

25 septembre par Eric Toussaint, Txema Loperena Source : CADTM Eric Toussaint met en perspective historique la crise internationale actuelle. Il explique qu’il y a plusieurs scenarii d’évolution de la crise capitaliste actuelle. Il met en lumière l’importance de la thématique de la dette dans l’histoire. Il analyse la problématique de la dette publique et privée aujourd’hui. Il montre comment [...]

Lire ›
Caroline Fourest, l’incendiaire qui crie « au feu ! »
0

Caroline Fourest, l’incendiaire qui crie « au feu ! »

Retour sur les incidents de la Fête de l’Humanité Source : LMSI.net par Pierre Tevanian, Saïd Bouamama 25 septembre 2012 Saïd Bouamama, sociologue, et Pierre Tevanian, philosophe, pris à partie par Caroline Fourest après l’annulation d’un débat, samedi 16 septembre à la Fête de l’Humanité, lui répondent : « Au-delà de nos deux personnes, dans la version des faits de Fourest et [...]

Lire ›
4ème Forum national de la démocratie participative à Allonnes
0

4ème Forum national de la démocratie participative à Allonnes

4ème forum : un succès incontestable ! Sources : Elunet lundi 24 septembre 2012   Le 4ème Forum national de la démocratie participative « la participation au concret » qui s’est tenu ce week-end à Allonnes, dans la Sarthe, a été incontestablement un succès. Tant pis pour les esprits chagrins qui ont raté ce rendez-vous « ré-enchanteur » de la politique. Mille fois dommage pour celles [...]

Lire ›
« L’AMÉRIQUE DOIT CONTINUER À MONTRER LA VOIE AU MONDE » ?
0

« L’AMÉRIQUE DOIT CONTINUER À MONTRER LA VOIE AU MONDE » ?

Par Oscar Fortin Hilary Clinton, dans son intervention, à l’occasion de la réception des corps des victimes de l’ambassade étasunienne en Libye, elle a dit ceci: « Il est important que nous ne perdions pas de vue un fait fondamental: l’Amérique doit continuer à montrer la voie au monde. Je n’en reviens tout simplement pas. Je me demande si les dirigeants étasuniens [...]

Lire ›
Combattre le TSCG et l’austérité de Hollande, refuser la diversion de Mélenchon
0

Combattre le TSCG et l’austérité de Hollande, refuser la diversion de Mélenchon

Loïc Nolwën TSCG. Les initiales sont sur toutes les lèvres… des politiciens. Planche de salut pour les uns, planche pourrie pour les autres, ce serait en tout cas la mère de toutes les batailles selon nombre d’entre eux. Qu’en est-il exactement de ce TSCG et de la bataille pour le contrer, au moment où les plans sociaux pleuvent de partout [...]

Lire ›
Interview de René Balme, maire de Grigny
0

Interview de René Balme, maire de Grigny

Par : ReOpen911 René Balme est maire de Grigny (69), ancien membre du Parti de Gauche, et engagé sur différentes causes dont la vérité sur le 11-Septembre. C’est d’ailleurs le seul maire de France à avoir organisé avec l’association ReOpen911 une projection du film ZERO – Enquête sur le 11-Septembre, qui remet en cause de nombreux aspects de la version officielle [...]

Lire ›
0

par M. Saadoune Rachel Corrie est coupable… Un militaire israélien conduisant un bulldozer lui est passé et repassé dessus. Elle en est morte. Bien fait pour elle, a dit la «justice» israélienne. Cette militante pacifiste américaine est donc coupable d’avoir été là, d’être venue en témoin de la terrible vie imposée aux Palestiniens. C’est donc Rachel Corrie qui a menacé [...]

Lire ›
Anna Ardin, Assange et la dissidence cubaine : le cercle se referme.
0

Anna Ardin, Assange et la dissidence cubaine : le cercle se referme.

Félix Población Jeudi 2 Août – J’ai rencontré le nom d’Anita Ardin, la citoyenne suédoise qui accuse Julian Assange de « viol », dans une chronique publiée aujourd’hui par le correspondant du journal Público à La Havane, Fernando Ravsberg, sous le titre Espagnols, Suédois et Mexicains vont à Cuba pour financer la dissidence. Traduction du passage de l’article de Público qui a [...]

Lire ›
Les semences confisquées aux paysans et jardiniers
0

Les semences confisquées aux paysans et jardiniers

Communiqué de presse Nature & progrès Alès, le 27 juillet 2012 Après une plainte pour concurrence déloyale déposée par la Sté Baumaux – entreprise semencière – contre l’association Kokopelli qui diffuse des semences de variétés anciennes (en particulier potagères) non inscrites au catalogue officiel, la Cour de justice de l’Union européenne a tranché dans son arrêt du 12 juillet 2012 [...]

 

.

et aussi :

 

OGM – Santé publique: 130 ONG exigent la transparence

OGM – Santé publique: 130 ONG exigent la transparence

3 octobre 2012 at 16 h 43 min

OGM – Santé publique: 130 ONG exigent la transparence et réclament la suspension provisoire des autorisations du Maïs NK603 et du Roundup   Suite à la publication...

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 21:52

 

ALERTE INFO (Syrie): Succession d’attentats à la bombe à Damas

Publié le7 octobre 2012

4

 

Ils n’en peuvent plus. Entre des tirs d’obus vers la Turquie, pour essayer de faire décapiter l’armée syrienne les bras croisés, les amis de François Hollande commettent des attentats. Bien sûr, l’Occident ne condamnera pas. Après un dimanche qui a tenu toutes ses promesses, la saignée des terroristes se poursuivant inlassablement, les faibles ne peuvent que faire des attentats, l’arme des lâches. 

Damas: Deux bombes ont explosé dans la ville, l’une, dans le secteur de la place de al-Abbasiee, et l’autre, dans le quartier de Ruken al-Din. Pas de dommages constatés.
 
7 octobre 2012 20:54
______________________________________________________________________________________________________________
Damas: L’explosion résulte d’une voiture piégée, qui a soufflé à l’intérieur du bâtiment du commandement de la police locale.
 
7 octobre 2012 20:05
______________________________________________________________________________________________________________
Damas: L’explosion s’est produite près du bâtiment du commandement de la police à al-Itfaieh, ce qui a fait 4 blessés.
 
7 octobre 2012 19:46
______________________________________________________________________________________________________________
Damas: Une explosion a été entendue dans la zone de al-Fahhameh,
 
7 octobre 2012 19:29
______________________________________________________________________________________________________________
Les véhicules municipaux continuent leur circulation à Kudsaia, après que les terroristes aient tenté de les braquer.
 
7 octobre 2012 18:58

 

ALERTE INFO (Syrie): Succession d’attentats à la bombe à Damas

 

 

.

 

 

.


Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 21:03
Jeudi 4 octobre 2012

 

 

Provocation De La Turquie D’Erdogan Pour Justifier Une Intervention Militaire En Syrie

 

Une provocation destinée à justifier
une guerre ouverte de la Turquie contre la Syrie?
  

 

 

Il est classique qu'un pays envahisseur justifie une guerre contre un autre pays en prétendant avoir été attaqué par lui alors qu'il n'en est rien. Rappelez-vous des "Incidents du golfe du Tonkin" qui ont servi à justifier la guerre américaine contre le Vietnam. Et aussi, Hergé, aux pages 20, 21 et 22 du Lotus Bleu, explique très bien comment l'impérialisme Japonais avait justifié l'invasion de la Chine :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1740

(Si le lien ne marche pas (censure ?), essayer de rajouter www. devant mai68, ou de remplacer .org par .tv, ou les deux.)

Ce que raconte Hergé dans ces quelques pages n'est que l'exacte vérité !

Il se pourrait très bien que les incidents frontaliers récents entre la Syrie et la Turquie ne soient qu'un artifice monté de toute pièce par l'impérialisme américano-sioniste pour justifier une guerre ouverte de la Turquie, dont les actuels dirigeants sont à sa botte (*), contre la Syrie.

D'ailleurs, la Turquie a poursuivi jeudi 4 octobre 2012 ses bombardements sur la Syrie en "riposte" aux prétendus "tirs syriens meurtriers" sur le village frontalier d'Akçakale et a sollicité le feu vert de son Parlement pour les poursuivre, commençant ainsi une guerre contre la Syrie qui continuera si rien n'est fait pour y mettre bon ordre.

Conclusion : l'Occident a besoin d'une guerre ouverte de la Turquie contre la Syrie.

Cet événement prouve à lui seul l'échec des mercenaires islamistes, recrutés par l'impérialisme occidental un peu partout sur cette malheureuse planète, à venir à bout de la glorieuse résistance syrienne à l'impérialisme américano-sioniste.

Note (*) : Les dirigeants turcs, seulement, sont à la botte de l'impérialisme ; PAS la population ! :

http://mai68.org/spip/spip.php?article4510

(Mêmes recommendations que ci-dessus si le lien ne fonctionne pas)

 

    do
   
http://mai68.org/spip



Faire circuler rapidement et à grande échelle
afin d'essayer éviter une guerre
qui pourrait tourner à la troisième guerre mondiale

 

§§§§

 

 

Le parlement de Turquie autorise une opération militaire en Syrie
4 octobre 2012 | .

Un article de Konstantin Garibov et Khaldyz Olga
La Syrie et la Turquie au bord de la guerre
4 octobre 2012 | L’ONU et l’OTAN ont condamné l’incident avec le tir de mortier à la frontière entre la Syrie et la Turquie mercredi. Le Secrétaire général de l’ONU a appelé la Turquie à ne pas rompre les contacts avec la Syrie. L’OTAN a soutenu la Turquie, mais une réponse militaire collective à l’attaque de la Syrie n’a pas encore été décidée.

Syrie/attentats : Moscou condamne le silence occidental
4 octobre 2012 | La Russie est préoccupée par l’absence de réaction en Occident, et notamment au Conseil de sécurité de l’Onu, face aux attentats qui secouent de plus en plus souvent la Syrie, a déclaré jeudi le porte-parole de la diplomatie russe Alexandre Loukachevitch.

Pétition pour une enquête parlementaire sur les investissements qataris en France
3 octobre 2012 | .

Syrie : L’arnaque Martine Laroche Joubert et Christophe Kenck
3 octobre 2012 | Vidéo, publiée le 2 octobre 2012 par Karbalaqsa, disséquant le pseudo reportage de Martine Laroche Joubert et Christophe Kenck.

 

§§§§§

 

Déjà en avril 2012 !

.

La Turquie d’Erdogan/OTAN cherche à provoquer un incident frontalier avec la Syrie pour déclencher une intervention militaro humanitaire en Syrie en s’appuyant sur les Accords d’Adana de 1998. Le plan B (celui d'Annan) est décrit en détails dans un récent mémo du Brookings Institute : "Saving Syria:Assessing Options for Regime Change" Sauver la Syrie Evaluations des Options pour un Changement de Régime. Le titre parle de lui-même.

 

.

Les médias occidentaux propagandistes font été de tirs sur la frontière Syro turque visant selon eux des réfugiés accusant le gouvernement syrien de Bashar al Assad de sciemment viser des civils syriens fuyant les zones de combats à proximité de la frontière turque. Le NYT a cependant précisé que l'origine de ces tirs n'étaient pas assurés. En clair on ne sait pas qui a tiré et ceux qui ont rapporté ces tirs sont bien évidemment les opposants au régime syrien d' Assad soutenus par le régime turc d'Erdogan.

Non contente d’avoir autorisé l’utilisation de son territoire aux mercenaires de l’ALS soutenus et entrainé par des forces spéciales françaises britanniques israéliennes et autres pour lancer des opérations militaires en Syrie contre les forces syriennes et massacrer des civils syriens, la Turquie joue pour la Syrie le rôle joué par la France et la Grande Bretagne en Libye avec les conséquences désastreuses que l’on connaît.

L’objectif est le même à terme : provoquer un afflux de civils syriens fuyant les zones de combat pour déclencher une opération R2P. Koffi Annan alors secrétaire général de l’ONU avait entériné ce type d’intervention en violation flagrante du respect de la souveraineté des états membres inscrite dans la Chartes de l’ONU.

Koffi Annan doit d’ailleurs se rendre en début de semaine à la frontière syro turque pour évaluer les besoins en aide humanitaires des réfugiés syriens puis ensuite s’envoler pour Téhéran pour discuter de la situation en Syrie et essayer de convaincre le gouvernement iranien principal allié du gouvernement de Bashar al Assad dans la région pour que ce dernier accepte l’ouverture de couloirs humanitaires avec bien entendu son escorte de militaires. Le 14 doit se tenir à Istanbul une réunion P5+1 et l’Iran sur le programme nucléaire iranien sur fond de pressions et menaces.

On peut se demander si Annan n’est pas entrain de négocier en coulisse pour le P5+1 : « corridors humanitaires » en Syrie contre moins de pression sur le programme nucléaire iranien ?

La Turquie justifie déjà une intervention militaire avec création de « corridors humanitaires » -ce que réclame le gouvernement Sarkozy depuis que le putsch militaire pour renverser Assad organisé par les forces spéciales françaises britanniques et autres avec la coopération de « journalistes » a échoué plusieurs de ces mercenaires français ayant été capturés - et ou zone protégée en territoire syrien à cause de cet afflux de réfugiés mais qui servirait en fait de base arrière pour des opérations de sabotage et assassinats contre le régime syrien d’Assad la Turquie « libérant son territoire ».

Quand les US ses supplétifs européens et autres ont attaqué l’Irak de Saddam Hussein des milliers d’Irakiens se sont réfugiés en Syrie la majorité s’y trouvant d’ailleurs toujours. Le gouvernement syrien de Bashar al Assad n’a pas demandé la création d’un « corridor humanitaire » en territoire irakien pour venir en aide à ces réfugiés fuyant les bombardements américains.

Les intentions de la Turquie sont belliqueuses et c’est une guerre de faible intensité qu’elle cherche à provoquer contre le régime de Bahsar al Assad pour le renverser faisant le jeu américano sioniste. La Turquie est membre de l’OTAN donc tout conflit Turquie Syrie engagerait les autres membres de l’OTAN inclus la France.

Les médias turcs dont le site todayszaman.com - qui reflète les positions gouvernementales turques- affirment que le gouvernement Erdogan est prêt à utiliser les Accords d’Adana signés entre la Syrie et la Turquie en 1998 pour éviter à l’époque une guerre entre les deux pays pour justifier une intervention militaire turque en Syrie.

En 1998 une guerre entre la Turquie et la Syrie était sur le point d’éclater principalement sur la base d’un contentieux portant sur le soutien du gouvernement syrien au dirigeant du PKK, Ocalan, qui s’était réfugié à Damas d’où il dirigeait les opérations de la branche armée du PKK - Parti des Travailleurs du Kurdistan revendiquant la création d’un état kurde englobant une partie de la Turquie, de la Syrie et de l’Iran - contre l’armée turque. Autre sujets de tension entre Ankara et Damas les revendications de la Syrie sur la région d’Hatay (où se trouvent actuellement les réfugiés syriens) et des disputes concernant l’approvisionnement en eau lié au Projet Sud Anatolie (GAP).

Les Accords d’Adana ont été conclus à l’initiative du ministre des affaires étrangères iranien de l’époque, Kemal Harrazi, et son homologue égyptien, Amr Moussa - le même qui a la tête de la Ligue Arabe a lancé l’offensive contre le gouvernement de Bashar al Assad et continue de prôner le renversement d’Assad - représentant chacun respectivement leurs présidents (Moubarak à l’époque pour l’Egypte). Les délégations turques et syriennes se sont rencontrées le 19 et 20 Octobre 1998 à Adana pour signer un accord de coopération contre le terrorisme (les actions du PKK dénoncées par la Turquie comme tel).

Selon les médias turcs la Turquie pourrait se prévaloir de ces Accords d’Adana pour qualifier les combats menés par le gouvernement syrien contre les opposants et mercenaires armés de l’ALS, et l’afflux de réfugiés qu’ils provoquent comme une menace à la « sécurité et à la stabilité de la Turquie ». Depuis le déclenchement il y a plus d’un an des opérations des mercenaires soutenus par les puissances occidentales et Israël pour renverser Assad l’annonce d’afflux de réfugiés est systématiquement utilisée par le régime d’Erdogan pour menacer d’une invasion militaire en Syrie.

L’Article 1 des Accords d’Adana stipule que :

« la Syrie sur la base du principe de réciprocité n’autorisera pas d’activité provenant de son territoire visant à mettre en péril la sécurité et la stabilité de la Turquie . »

Les médias turcs considérant que les combats entre les forces gouvernementales syriennes et l’opposition armée qui durent depuis plus d’un an ont provoqué un afflux de réfugiés syriens qui autorise la Turquie à prendre les mesures nécessaires pour assurer sa propre sécurité et sa stabilité.

Ce qu’omettent de mentionner ces médias turcs c’est que cet Article 1 des Accords d’Adana stipule « sur la base de la réciprocité ».

Autrement dit la Syrie de Bashar al Assad serait en droit de dénoncer ces Accords cet Article 1 publiquement violés par la Turquie et qui menace sa sécurité et sa stabilité depuis plusieurs mois à cause de :

- l’aide publique de la Turquie à l’opposition politique en exil syrienne le CNS sous la forme de réunions de celle-ci hébergées sur son territoire au cours desquelles il a été ouvertement fait mention du renversement du régime de Bashar al Assad

- l’aide militaire accordée par la Turquie à l’ASL - qui obéit à Erdogan et aux Frères Musulmans dont ce dernier est très proche - et aux mercenaires islamistes payés par la Qatar et l’Arabie Saoudite et entraînés par les forces spéciales françaises britanniques israéliennes et autres sous forme d’une base mise à disposition sous protection militaire turque et à partir de laquelle ces groupes armés lancent leurs opérations en territoire syrien inclus les massacres de civils syriens, nettoyage ethnique et autres crimes de guerre.

Par conséquent la Turquie d’Erdogan complice de tous ces crimes de guerre commis contre la population syrienne a elle-même violé ces Accords d’Adana les rendant au mieux caduques au pire justifiant des actes militaires de défense de la part de la Syrie inclus des tirs de missiles contre toute tentative d’intervention militaire turque en territoire syrien.

C’est clair qu’en aucun cas la Turquie ne peut se prévaloir de ces Accords d’Adana pour attaquer la Syrie y compris dans le cadre de la R2P pour laquelle d’ailleurs la Turquie aurait besoin d’une décision du CSONU ce qui reste peu probable la Russie et la Chine y restant totalement opposées.

Complément d'information

Le plan B ( celui de Koffi Annan) pour renverser le régime d'Assad après la défaite des mercenaires et forces spéciales étrangères à Homs est résumé dans un mémo, “Assessing Options for Regime Change” publié par le Brookings Institut, un think tank US trés influent en matière de politique étrangère américaine régulièrement fréquenté par Alain Juppé l'actuel ministre des affaires étrangères de Sarkozy.

Dans ce document ( voir PJ pdf anglais en haut de l'article sous la photo) page 4, "Saving Syria:Assessing Options for Regime Change", Brookings Institution on peut lire :

“An alternative is for diplomatic efforts to focus first on how to end the violence and how to gain humanitarian access, as is being done under Annan’s leadership. This may lead to the creation of safe-havens and humanitarian corridors, which would have to be backed by limited military power. This would, of course, fall short of U.S. goals for Syria and could preserve Asad in power.From that starting point, however, it is possible that a broad coalition with the appropriate international mandate could add further coercive action to its efforts.”

"Une alternative consiste à ce que les efforts diplomatiques se concentrent d'abord sur la fin des violences pour obtenir un accès humanitaire comme cela est fait sous la direction d'Annan. Cela peut conduire à la création de zones protégées et de corridors humanitaires qui devraient bénéficier d'une protection militaire limitée. Ceci bien sûr est loin des objectifs US pour la Syrie et pourrait maintenir le régime d' Assad au pouvoir. A partir de là, cependant, c'est possible qu'une large coalition avec un mandat international approprié puisse ajouter des actions coercitives à ses efforts"


Autrement dit le plan B d'Annan vise à introduire des forces armées en Syrie avec à terme comme objectif ce que les puissances occidentales ont toujours demandé : un changement de régime, le départ d'Assad.

La Russie et la Chine qui jusqu'à présent ont résisté par leur veto au CSONU à toute intervention militaire étrangère en Syrie feraient bien de lire ce mémo avant d'exiger d'Assad qu'ils fassent rentrer ses troupes dans leurs casernes sauf d'être encore une fois les dindons de la farce du complot occidental pour renverser l'un des seuls régimes alliés de la région. Ces deux pays doivent cesser leurs tergiversations et assumer leurs alliances sauf d'être considérés comme des alliés de circonstance par les petits pays visés par un changement de régime au profit de l'impérialisme américain et son satellite juif sioniste au Moyen Orient.


Lundi 9 Avril 2012
Mireille Delamarre
http://www.planetenonviolence.org/Provocation-De-La-Turquie-D-Erdogan-Pour-Justifier-Une-Intervention-Militaire-En-Syrie_a2606.html
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 20:58
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 22:24

 

Géorgie: plusieurs dizaines de milliers de personnes manifestent à Tbilissi

Assaut final dans la bataille rangée des législatives géorgiennes. Le président Saakashvili a réuni plus de 60 000 personnes dans le stade de la capitale, Tbilissi. Le leader de l’opposition, Bidzina Ivanishvili a quant à lui drainé entre 40 000 et 100 000 supporters, selon les différentes estimations. Chaque camp se réjouit de la victoire prochaine.

L’ambiance est survoltée au stade Boris Paichadze. Hommes, femmes, vieillards, enfants : tous ont sont vêtus de rouge et de blanc, les couleurs nationales également accaparées par le Mouvement National Démocrate, le parti au pouvoir. Le stade n’est même pas assez grand que pour accueillir tout le monde. Peu importe, plusieurs milliers de personnes s’entassent aux alentours du stade. L’objectif est de montrer au président toute la fidélité du peuple géorgien. Lui montrer que personne n’oublie tout ce qu’il a fait le pays. Bientôt, Saakashvili fait son apparition.


Saakashvili a réuni des milliers de personnes.

« Peuple de Géorgie, bonjour ! », lance Saakashvili devant une marée humaine déjà conquise. Les drapeaux nationaux s’agitent, il en faut peu pour réveiller un nationalisme caucasien. « Dans trois jour, le peuple géorgien prendra une décision. Vous choisirez si le pays ira de l’avant ou s’il retournera en arrière, dans le passé », s’exclame-t-il. « J’ai besoin de votre soutien, j’ai besoin de vous, pour la Géorgie ! »

Selon Saakashvili, cette dernière démonstration de force est la plus importante à laquelle il a assisté depuis la révolution des roses de 2003. On veut bien le croire.

 

Un peu plus loin, l’opposition est convaincue de tenir la victoire

Un peu plus loin, au cœur de la capitale, c’est au milliardaire Bidzina Ivanishvili de rassembler ses partisans. On entend tous les accents géorgiens : de la capitale, de la mer noire, des montagnes, des steppes de l’est. Pour tous ces gens, le bleu symbolise l’espoir. Tous aspirent au changement. Le durcissement autoritaire du régime les inquiète. Ils comptent bien se faire entendre. Ça tombe bien, Ivanishvili leur en donne l’occasion.

Ivanishvili a réuni entre 40 000 et 100 000 personnes sur la place de la Liberté, au cœur de Tbilissi.

Le riche opposant se fend un passage dans la foule compacte. Ses gorilles tentent tant bien que mal de faire refluer les personnes un peu trop enthousiastes. « Gamardjveba ! Gamardjveba ! Gamardjveba ! », scandent en cœur les manifestants. Le mot « victoire » est sur toutes les lèvres.

Ivanishvili se saisit du micro comme un athlète s’emparerait d’un trophée. « La victoire du 1er octobre est déjà dans nos mains ! Bien sûr que nous gagnerons ! Nous avons déjà gagné, regardez combien nous sommes ! Il faut simplement la confirmer », avance le collaborateur devenu opposant.

 

« Tout le pays a été choqué par le scandale de la torture dans les prison. Il faut abattre le système de Saakashvili », continue-t-il. « Avec nous, la Géorgie aura un pouvoir qui rend des comptes au peuple. La justice sera restaurée dans tous les domaines. La principale richesse du pouvoir sera l’humain et la défense de ses droits. Les jours du président Saakashvili sont comptés », lance-t-il à une foule qui n’attendait qu’une harangue de ce genre pour exploser.

Fin août, le Mouvement National Démocrate disposait d’une large avance sur la coalition « Rêve Géorgien », avec 39% des intentions de vote contre 12%. Depuis lors, le scandale des tortures dans les prisons a explosé. Une grande partie de la population tient le pouvoir pour responsable. Les Géorgiens renouvellent leur parlement le 1er octobre.

 

.

http://voixnouvelle.wordpress.com/2012/09/29/georgie-plusieurs-dizaines-de-milliers-de-personnes-manifestent-a-tbilissi/

 

 

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 21:31

 


http://labanlieuesexprime.org/article.php3?id_article=1906

 

 
 
 
 
En bref

 
Le Département d’Etat retire le MEK de la liste des organisations terroristes
 

 
Affichage islamophobe dans le métro de New York
 

 
La commission d’enquête de l’ONU confirme la présence d’étrangers au sein des groupes armés en Syrie
 
Controverses
 
 
 
 
 
Fil diplomatique

 
Déclaration de Barack Obama à la 67e Assemblée générale de l’ONU
 

 
Déclaration de François Hollande à la 67e Assemblée générale de l’ONU
 

 
Déclaration d’Eveline Widmer-Schlumpf à la 67e Assemblée générale de l’ONU
 
Veille documentaire

 
Syrie : le CNAS préfère le status quo
 
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 22:59

 

 

 

Bonjour ! Me revoici.

Déménagement presque terminé, je me remets au travail...

Vidéo à relayer

auprès de tous les mal informés,

des conditionnés, des manipulés...

Votre eva R-sistons

 

 

 

 

 

 

Voir aussi :

 

 

 

bachar-el-assad.jpg.

 

Le pillage des trésors archéologiques syriens


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 23 Septembre 2012 - 17:05 Coups durs pour les États-Unis


Gilles Munier


Le pillage des trésors archéologiques syriens
Comme cela a été le cas en Irak sous l’embargo, et plus encore après l’invasion américaine, les sites archéologiques syriens sont l’objet de fouilles sauvages et les musées des régions soulevées pillés. Accusés : les shabihasmilices composées majoritairement de voyous alaouites – et des groupes rebelles désireux de financer leurs activités, notamment l’achat d’armes.
Des gangs monnayeraient leur soutien aux forces armées du régime, ou leur neutralité, en échange d’un permis de fouille. Selon un témoin, de nombreux vols auraient été commis sur le site de Palmyre.
Les objets volés se retrouvent chez les antiquaires à Beyrouth, en attendant d’être mis aux enchères à Londres ou à New York chez Christie et Sotheby.
En Irak, après 2003, 32 000 objets ont été volés sur 12 000 sites archéologiques, 15 000 pièces ont disparu du musée de Bagdad. Des pillards ont été arrêtés avec les photos des pièces qu’ils devaient subtiliser et remplacer par des faux…
Un groupe d’archéologues syriens et étrangers s’est constitué pour dénoncer les excavations clandestines, mais qui s’en soucie vraiment ?  
* Syria’s archaeological heritage falls prey to war (Daily Times – 25/9/12)
http://www.dailytimes.com.pk/default.asp?page=2012\09\25\story_25-9-2012_pg4_7
.Sur le même sujet, lire
Pillage d’antiquités en Libye
http://www.france-irak-actualite.com/article-pillage-d-antiquites-en-libye-88701883.html
.
http://www.alterinfo.net/Le-pillage-des-tresors-archeologiques-syriens_a81784.html
.
.
Autres articles

.

 

..

Médias et Syrie :

.

Stop à l’intervention occidentale en Syrie

Bahar KIMYONGUR

Jadis, l’Occident menait la Guerre Sainte pour répandre le christianisme et la civilisation. Aujourd’hui, la religion nouvelle s’appelle « droits de l’Homme », « démocratie » ou « protection des civils ». Au nom de ses valeurs et de ses intérêts, l’Occident, États-Unis en tête, ne recule devant aucun sale coup : financement de groupes d’opposition et de filières terroristes, désinformation, opérations psychologiques (Psyops), livraison d’armes, formation de mercenaires, actions de sabotages et de déstabilisation, embargos et sanctions, attentats ciblés, attentats aveugles et au besoin, bombardements massifs.

Si la Syrie est aujourd’hui dans la ligne de mire de nos Etats, ce n’est certainement pas parce que le régime maltraite ses opposants. Nous avons vu en effet comment nos élites pouvaient faire preuve de compassion et d’indulgence envers leurs alliés régionaux qui ne sont pas moins violents comme le régime de Tel-Aviv, celui d’Ali Abdallah Saleh au Yémen, de Ben Ali en Tunisie, celui des Saoud au Royaume du même nom ou celui des Al Khalifa au Bahreïn.

D’abord, la Syrie paie le prix de son attachement à sa souveraineté nationale. C’est le dernier pays arabe capable de résister au courant néoconservateur qui déferle avec le soutien de l’Occident sur les pays de la région à la faveur du « printemps arabe ».

Ensuite, la Syrie subit des représailles pour son insoumission à Israël. L’alliance stratégique que Damas a tissée avec l’Iran et les organisations de la résistance libanaise et palestinienne est un crime grave et sans appel aux yeux de nos élites. Officiellement en état de guerre avec Israël, l’Etat syrien est de surcroît doté de la dernière armée arabe capable de résister à la superpuissance de Tsahal.

Tous les mémorandums altruistes de l’Occident sur la Syrie ne servent qu’à dissimuler ces deux réalités. Pour se rendre compte de l’imposture humanitaire, est-il besoin de rappeler l’aveu d’Henry Kissinger, ancien secrétaire d’État sous le président Ford, affirmant que « les grandes puissances n’ont pas de principes, seulement des intérêts » (cf. Georges Soros, On Globalization, New York Review of Book, 2002, p. 12) ?

Nous aurions bien voulu croire que la mission de nos élites soit de répandre le Bien. Mais nous pensons avoir le droit d’être sceptique quant aux intentions et aux moyens mis en œuvre en Syrie par ceux-là même qui nous avaient tant promis l’avènement de la démocratie en Afghanistan, en Irak ou en Libye.

La Libye pour ne citer que cet exemple a curieusement disparu de nos écrans-radars alors que les milices y font régner la terreur et procèdent à une épuration ethnique et religieuse méthodique. Des dizaines de milliers de prisonniers politiques accusés de loyauté envers l’ancien régime et d’émigrés subsahariens croupissent dans plusieurs prisons secrètes. Ces détenus sont quotidiennement torturés et parfois assassinés dans l’indifférence générale. Tous les jours, des attentats sont commis par des inconnus et des règlements de compte opposent des bandes rivales. Les tombeaux des saints considérés comme « hérétiques » sont détruits un à un sous le regard bienveillant des nouvelles forces de « sécurité » (cf. De Morgen, 30 août 2012). Bref, la Libye est en pleine voie de « somalisation ».

Depuis dix-neuf mois, un feu destructeur ravage la Syrie. Affirmer que ce feu est alimenté par la seule intransigeance et la seule brutalité du pouvoir syrien est parfaitement malhonnête. Car ce feu n’est ni une nouveauté ni exclusivement dû à des facteurs intérieurs. Ce feu est en effet entretenu sous forme de guerre larvée par les puissances occidentales depuis la libération de ce pays en 1946 du joug français.

Soucieuse de restaurer leur tutelle sur la Syrie, ces puissances coloniales ont indirectement contribué à la militarisation de ce pays en soutenant la création et l’expansion d’Israël (1948) ainsi que toutes les pétromonarchies du Golfe dont le discours religieux sectaire s’avérait utile face au panarabisme prôné entre autres par l’Égypte de Nasser et la Syrie baassiste.

En avril 1949, pour établir leur hégémonie sur la Syrie et soulager Israël, les USA ont soutenu le coup d’Etat du colonel Za’im.
En 1957, soit bien avant l’avènement de la Syrie d’Hafez el-Assad, l’axe américano-britannique a planifié d’assassiner trois dirigeants syriens jugés trop pro-soviétiques (cf. Ben Fenton, The Guardian, Macmillan backed Syria Assassination Plot, 27 septembre 2003). A l’époque, tous les plans de renversement du régime baassiste ont été envisagés par la CIA et le SIS (MI-6) : organisation de troubles, appels à l’insurrection, création d’un « Comité Syrie Libre », armement de l’opposition, « activation des Frères Musulmans à Damas ». Bien naïf serait celui qui nierait la similitude entre cet épisode de l’histoire syrienne et la situation actuelle.

Revenons un moment sur le traitement de l’information à propos des événements récents.

A partir de mars 2011, profitant de l’agitation naissante dans le pays, nos experts en communication ont exagéré le poids de l’opposition et l’ampleur de la violence d’État tout en minimisant le réel soutien populaire dont dispose le gouvernement de Damas ce que d’ailleurs l’ambassadeur de France en Syrie Éric Chevalier n’a pas manqué de reprocher à son ministre Alain Juppé.

On nous a sciemment caché la militarisation d’une partie de l’opposition syrienne et la présence de groupes terroristes s’infiltrant depuis le Liban, une réalité pourtant constatée dès le mois d’avril 2011 par des journalistes d’Al Jazeera, la chaîne qatarie. La censure imposée par le patron d’Al Jazeera alias émir du Qatar sur les événements qui révéleraient la conspiration anti-syrienne a contraint ces journalistes à faire « défection » pour utiliser un terme que l’on nous sert toujours à sens unique.

Qui plus est, à vouloir dénoncer systématiquement la propagande de l’Etat syrien, la presse mainstream occidentale a soit gobé soit alimenté la propagande de l’opposition radicale allant jusqu’à déguiser des massacres de soldats ou de civils par des terroristes en « crimes de la dictature » comme à Jisr-Al-Choughour (juin 2011), Houla (mai 2012), Deir Ez Zor (mai 2012) ou Daraya (août 2012).

On peut en conclure que l’Occident mène au moins une guerre psychologique contre la Syrie.

Est-il cependant raisonnable de croire que l’Occident n’est pas militairement engagé dans ce pays ?

En automne de l’année dernière, lorsque le gouvernement syrien a appelé les conjurés à déposer les armes, Victoria Nuland, porte-parole du département d’État US, a sommé ses protégés syriens de désobéir.

Parallèlement, les agents de la CIA et leurs acolytes européens ont incité les soldats syriens à passer dans les rangs d’une armée de mercenaires placée sous commandement de l’OTAN par le truchement de l’armée turque.

Sans surprise, les QG de l’Armée syrienne libre (ASL) installés au Hatay accueille désormais des terroristes du monde entier désireux d’en découdre avec les Syriens patriotes accusés d’être des « infidèles » à la solde de « l’ennemi chiite ». Ces terroristes y reçoivent une formation militaire, des armes, des pick-up surmontés de fusils-mitrailleurs, des MANPAD (systèmes portatifs de défense anti-aérienne) et des appareils de communication performants.

« Nous avons surtout récupéré des roquettes RPG9 puisées sur les stocks de l’armée saoudienne » jubile un rebelle dans les colonnes du Figaro (28 juin 2012) qui ajoute « Elles ont été acheminées par avion, jusqu’à l’aéroport d’Adana, où la sécurité turque a surveillé les déchargements avant de savoir à qui ces roquettes allaient être destinées ». Petits détails : l’armement saoudien est essentiellement américain et la base turque d’Adana dont parle le terroriste, est la base américaine d’Incirlik.

L’Occident s’est longtemps défendu de fournir des « moyens létaux » aux terroristes alors que des agents du Service fédéral de renseignement (BND) croisant au large de la Syrie transmettaient des informations concernant les mouvements des troupes syriennes aux services britanniques et US pour qu’elles parviennent aux rebelles (cf. Bild am Sonntag, 19 août 2012).

Selon le Sunday Times, les services britanniques basés à Chypre ont eux aussi aidé les insurgés à mener plusieurs attaques.

Le fait d’indiquer à ces derniers à quel moment et quel endroit ils doivent tirer sur les troupes syriennes ne revient-il pas de facto à participer militairement au conflit ? L’Occident semble donc loin d’être neutre et habité par de louables intentions. En cette époque de crise et de récession, il peut même se targuer de mener une guerre low cost dans laquelle les seules victimes sont des Arabes.

En rappelant ces faits, notre but n’est absolument pas de minimiser les responsabilités du gouvernement de Damas dans la terrible répression du mouvement de contestation syrien, les crimes d’État commis au nom de « la paix et la sécurité », le degré de corruption de certains hauts fonctionnaires de l’État, la cruauté de ses services de renseignement, ni l’impunité dont ils ont trop longtemps bénéficié. Tous ces facteurs internes de la tragédie syrienne font partie des éléments déclencheurs de la légitime révolte populaire lancée en mars 2011.

Nous réitérons au passage notre profonde indignation face au degré de violence du conflit syrien et souhaitons que le peuple syrien puisse accéder à l’improbable démocratie à laquelle il aspire légitimement.

En soulignant le rôle de l’Occident dans la militarisation de l’État syrien, nous tenons avant tout à renouveler cet avertissement à ceux qui croient en « la libération » du peuple syrien par la voie des armes : au-delà du caractère illégitime de l’action de nos pompiers pyromanes, celle-ci a pour seul résultat l’augmentation de la souffrance de ce peuple et entraîne inexorablement l’humanité dans une aventure aux conséquences que nul ne peut aujourd’hui mesurer.

Les show médiatique d’un Laurent Fabius qui appelle au meurtre du président syrien (en déclarant qu’il ne mérite pas de vivre), celui d’un Didier Reynders qui vient de plaider au sommet de Paphos pour « le devoir d’ingérence » en Syrie ou les déclarations scandaleusement violentes de l’administration Obama ne font que précipiter l’humanité vers ce chaos.

Hier -au nom du respect de la souveraineté des peuples, de l’humanisme et de la paix-, nous, avons dénoncé l’invasion de l’Afghanistan sans pour autant éprouver de sympathie pour les Talibans. Nous avons manifesté contre l’invasion de l’Irak sans pour autant défendre le président Saddam Hussein. Nous avons protesté contre l’ingérence occidentale en Côte d’Ivoire sans être des laudateurs du président Laurent Gbagbo. Nous nous sommes indignés de l’implication occidentale dans la guerre civile libyenne sans adorer le dirigeant Kadhafi. Et aujourd’hui, nous nous insurgeons contre l’intervention militaire en cours en Syrie sans pour autant être des partisans du président Bachar El-Assad.

Constatant que la destruction de la Syrie ne profite qu’à ses ennemis de toujours, conscients que seules les initiatives prônant la paix, le dialogue et la réconciliation pourront offrir une alternative digne et viable au peuple syrien, nous appelons tous les véritables amis de la Syrie à condamner l’ingérence de nos dirigeants dans les affaires intérieures de ce pays.

Dans le cadre du lancement de notre campagne pour la paix, le dialogue et la réconciliation en Syrie, nous appelons à protester contre l’ingérence militaire occidentale par un rassemblement devant l’ambassade des États-Unis à Bruxelles le mardi 25 septembre à partir de 18 heures.

Pour le Comité contre l’ingérence en Syrie (CIS)

Bahar Kimyongür

 

comitesyrie [chez] hotmail.fr

URL de cet article 17756
http://www.legrandsoir.info/stop-a-l-intervention-occidentale-en-syrie.html
.
.

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 15:13
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 18:09

 

NOM-balance-copie-1.jpg

Les 11 septembre

avec aussi une parution d'eva R-sistons

(septembre 2011) 

 Mensonges ou complots ?


NOM-jeu-images.jpg


 

Vincent Vauclin


On nous qualifie de “complotistes” : mais qui peut penser que les groupes de pouvoir politiques, militaires, économiques et financiers vivent au jour le jour ? Sans jamais rien prévoir ni planifier ?

- Comment peut-on croire une seconde, par exemple, que l’objectif de l’industrie pharmaceutique est le bien commun et non son profit ?

- Qui peut croire que des politiques qui participent de la Franc-Maçonnerie (cf. Gouvernement de François Hollande) et qui donc, au sein des loges, appellent “frères” de hauts dirigeants de la finance et de l’économie, pourraient dans le même temps s’attaquer à ces mêmes pouvoirs économiques et financiers qui détruisent la France ?

- Comment peut-on concevoir que des alliances d’intérêts se forment dans des syndicats et des corporations populaires, et ne se forment pas dans des cercles de pouvoirs élitistes, où se réunissent les pontes de la politique, de la finance, des médias, de l’économie ?
Ces cercles “très privés” ne constituent-ils pas alors l’institutionnalisation d’une solidarité de classe, la classe des puissants, des oligarques, des décideurs ?

Notre “complotisme” n’est alors rien d’autre qu’une grille de lecture particulière de la réalité, où les concepts sont “réincarnés”, où l’on va considérer que ce n’est pas le capitalisme ou le mondialisme qu’il faut simplement dénoncer en tant que concepts, mais les capitalistes et les mondialistes, qu’il faut identifier dans la réalité de leurs réseaux.

Car lorsqu’une directive européenne est signée, ce n’est pas un concept qui tient le stylo. Lorsqu’un ordre de marché est passé – par exemple pour spéculer sur une dette souveraine, une monnaie, une matière première – ce n’est pas un concept qui presse le bouton. Lorsqu’une information essentielle est tronquée ou manipulée par la rédaction d’un grand journal, ce n’est pas un concept qui en donne l’instruction à l’autre bout du téléphone.

Établir les médiations, reconstituer objectivement ces réseaux de pouvoir, relever les noms des personnes qui agissent véritablement en haut de l’échelle, constater la prédominance évidente d’une communauté ethno-confessionnelle au sein de l’oligarchie, établir l’histoire de ce processus de domination, ce n’est pas du complotisme : c’est un travail politique.


C’est le premier travail politique à accomplir. Car pour combattre, mieux vaut savoir qui l’on combat.

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard, si dès lors que l’on passe du simple concept à l’identification objective de ceux qui en sont les protagonistes, l’on est immédiatement qualifiés de complotistes ou de conspirationnistes. Considérons donc ces qualificatifs comme de bons signes : ceux qui prouvent que l’on ne doit plus être très loin de la réalité…


Vincent Vauclin - http://la-dissidence.org

 

.

http://www.alterinfo.net/Mensonges-ou-complots_a81235.html

 

.

 

Et le 11 septembre de la CIA

contre le Président démocratiquement élu au Chili,

Salvador Allende ? (eva)

 

http://zeablog.midiblogs.com/images/medium_plant_u11_septembre.2.jpg

 

Uniformisation et alignement meurtriers 

de la planète dessinée par l'Occident.

La menace américaine

par eva R-sistons

(article publié le 10 septembre 2011

sur mon blog r-sistons à l'intolérable)

 

 

 

Je voulais écrire un post sur l'autre 11 septembre, du Chili, qui pour moi est bien plus significatif (puisque la CIA assassina l'idéal de justice) que celui provoqué par la clique américaine au pouvoir contre ses propres citoyens pour imposer ensuite l'enterrement progressif des libertés et de la démocratie. Mais Michel Collon m'a devancée (liste jointe). Et pour ma part, sachant ce que les Américains font dans le monde en pervertissant culture, sociétés, pays, et en ruinant des populations entières afin d'enrichir la mafia des banksters et leurs laquais, je me fiche pas mal de savoir si les Tours de l'Orgueil humain se sont écroulées, et si l'on devait m'annoncer que les USA (basant leur richesse sur guerres et chaos) étaient "rayés de la carte", pour reprendre l'expression non du Président iranien (comme veulent le faire croire les médias menteurs) mais de nombreux responsables israéliens (§ 1), j'avoue que je me réjouirais ! Car la plupart des problèmes de l'humanité seraient résolus, à condition de neutraliser (avec une vraie Cour Pénale internationale) les vautours de la City et les tenants de l'extermination des goys.

 

Donc entendre en permanence les Médias courroies de transmission des industriels de mort (militaire, chimique, agro-alimentaire, nucléaire etc) et des mondialistes, s'apitoyer sur le 11 septembre (comme sur la Shoah d'ailleurs) et encenser les bandits de l'OTAN en Libye comme les opposants aux Régimes non-alignés (pour ne citer que ces exemples) me tape sur le système au point que malgré ma curiosité pour voir jusqu'où ira la désinformation, je n'ai qu'une envie : Verrouiller ma télévision. Les Médias sont aussi TOXIQUES que les banques !

 

Ce que j'ai compris, aussi, c'est que le monde est presqu'entièrement "occupé" par les pays de l'Axe du Mal (vous m'avez compris: GB-USA-Israël, + la France de Sarkozy dessinée par les supporters d'Israël - je me suis amusée aujourd'hui à écouter sur France 24 un néo-sioniste bon teint analyser la décennie marquée par le 11 septembre, en toute neutralité bien sûr !!!!) : Postes clés, bases militaires stratégiques, Médias (§2), Ministères, ONU etc. Et qu'en fait de démocratie, nous sommes bel et bien entrés de plain-pied dans une dictature planétaire. Et tandis qu'on cherche Kadhafi mort ou vif (westerns toujours d'actualité, avec la diplomatie du colt qui piétine le Droit, surtout grâce à Sarkozy le Bush français)  après avoir juré pour s'octroyer les faveurs des Chinois et des Russes à l'ONU, qu'on ne changerait pas le Régime, tandis qu'on traque le héros libyen des non-alignés pour le conduire devant la Cour Pénale internationale, on laisse courir les vrais criminels, ceux d'Etat - vous savez, tous les Obama, Cameron, Sarkozy, Berlusconi, Harper, etc, et en particulier, aussi, ceux qui sont à la tête d' Israël ! Ou les faux philosophes et vrais va-t-en guerre comme BHL, prêt à tout pour faire parler de lui et servir les intérêts de l'Etat sioniste de son coeur ! 

 

Et ce qui se dessine sous nos yeux endormis, c'est en partant de la Libye, la conquête coloniale de toute l'Afrique (pour piller ses ressources en toute impunité), autrement dit pour longtemps la fin des rêves d'indépendance (cultivés surtout par Kadhafi, justement) de ce continent. La traite des Noirs, l'esclavage, ne sont pas morts : Les Noirs sont traités par les Blancs comme des sous-individus dont il faut juste "sucer le sang" (en les exploitant comme jadis les esclaves) et les ressources ! Ca me fait penser à une vidéo que je viens d'entendre à partir d'extraits du Talmud (qu'on s'évertue d'ailleurs à censurer, car si le monde savait la vérité, comme pour le Système bancaire (§3), il ne laisserait pas faire !) : Les goys sont des bêtes dont il faut tirer parti, des esclaves à exploiter au maximum, des animaux à éliminer. Oui, j'ose le dire : Esclavage pas mort ! Toute l'Afrique va être asservie, à partir des guerres d'agression du trio diabolique Obama-Cameron-Sarkozy ! Par la faute de l'Occident, les Africains sont peu à peu privés de leurs libertés, de leur terre, de leurs ressources, de leur avenir, et même de leur vie (génocides perpétrés par l'OTAN en Côte d'Ivoire comme en Libye, pour commencer !).

 

Et pendant qu'on tente de nous émouvoir (en nous mentant d'ailleurs) avec le 11 septembre, la pieuvre occidentale étend ses tentacules maléfiques - par exemple en uniformisant tout.

 

 

Uniformisation maléfique

 

- Choix campagne-villes ? Non, on nous enferme dans les villes pour mieux nous y étouffer (chemtrails, isolement, quand il y aura des difficultés d'approvisionnement, les gens ne pourront même plus se ravitailler, etc). Et bien sûr on travaille à la désertification de nos campagnes...

 

- Langue unique, anglo-saxonne. "The French Army inform you" (§3), ça va jusque là ! Bientôt la langue française sera reléguée an rang de simple patois folklorique...

 

- Culture unique de bas étage, abêtissante, Pensée unique totalitaire (Médias etc)

 

- Indifférenciation sexuelle avec la Théorie contre-nature du GENRE qu'on veut imposer à nos enfants déjà pollués par la télévision, les jeux-vidéos etc, théorie  selon laquelle il n'y aurait plus ni homme ni femme... en attendant de pousser à l'homosexualité pour éviter la procréation et restreindre le nombre d'habitants sur terre (eugénisme déguisé) !

 

- Mondialisme, imposition du Marché Unique, contraignant, non négociable, pourtant avec son cortège de souffrances pour les humains !

 

On pourrait citer beaucoup d'autres exemples...

 

Je me répète : La société est tombée sur la tête, à cause des fous qui la dirigent en coulisses !

 

Eva R-sistons 

 

http://r-sistons.over-blog.com


 

§1 Ainsi le ministre des Affaires Etrangères rêve d'un nouvel Hiroshima sur les territoires palestiniens occupés, pour ne citer que cet ennemi du genre humain non juif

 

§2 : Ainsi sur le 20 h de France 2 on passe de la compassion pour les "glorieux et valeureux" Américains à toutes sortes d'attaques contre les Arabes ou les Musulmans et bien sûr contre Al Quaïda pourtant créature de la CIA et du MOSSAD, cela afin d'inoculer la peur et d'imposer guerres prédatrices meurtrières, privations de liberté, contrôle des populations... Et Envoyé Spécial attaque les Libyens, donc les Arabes, après avoir montré dans un reportage la "magnanimité" de Lévy, PDG de Publicis, parce qu'il accepte de payer une contribution symbolique exceptionnelle juste pendant la crise ! Le bonhomme est pourtant connu pour être impitoyable, mais non, le voici présenté en bienfaiteur humain par ses copains (journalistes) du Lobby qui occupe la France...

 

§3 « Si la population comprenait le système bancaire, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin ». Henry Ford

§4: http://honneuretpatrie.over-blog.fr/article-the-french-army-informs-you-69791998.html (link)
.
.
L'autre 11 septembre : 

11 septembre 1973, coup d'état au Chili - Alvaro Cuadra
Le coup d'Etat de 73 n'est pas enterré. Au contraire, le Chili actuel s'explique par lui.

En finir (vraiment) avec l'ère Pinochet - Victor de la Fuente
Des centaines de milliers dans les rues ; l'armée appelée pour contrer la commémoration du 11 septembre 1973

.
.
Résistance :
Je retiens au moins deux idées (Chili)
- Le concert de casseroles
-  L'occupation du Siège des médias menteurs
eva R-sistons

Un autre 11 septembre

.

11 septembre... 1911: la France en émeutes (contre la vie chère)

 

.

Théories du complot ?

 
Chomsky et Bricmont à propos du 11/9 et du "complot" - Jean Bricmont, Noam Chomsky
Pour les autorités, il est bon que les gens discutent sans fin sur l'effondrement des tours jumelles.

11 septembre: réaction à chaud sur une curieuse émission télé - Michel Collon
Ceux qui remettent en cause la version officielle sont-ils fous, antisémites ou manipulés par l'extrême droite?



11/9 : le terrorisme, menace ou prétexte ?

Michel Collon sera sur le plateau de la chaîne RTL (Belgique), ce dimanche 11 septembre à 11h. Il sera en débat avec le Ministre de la Guerre, Pieter de Crem.
Nous serons également présent à ManiFiesta et à la fête de l'Huma Informations et Agenda...

En attendant, à l'occasion des dix ans du 11 septembre, Investig'Action a sélectionné ses meilleurs articles parus sur le sujet.

Origines du terrorisme :
Le gouvernement des Etats-Unis impliqué dans les attentats du 11 septembre? - Grégoire Lalieu
« Justice a été faite » déclarait Obama à l'annonce de la mort de Ben Laden. Pourtant, certains responsables courent toujours...

Terrorisme: "grossistes" et "détaillants" - Ed Herman et David Peterson
Le terrorisme d'Etat est infiniment plus nocif que le terrorisme d'opposition à l'Etat, qu'il soit individuel ou de groupuscules.

Conséquences du 11 septembre
Le jeu du mensonge ou comment se prépare une guerre d'agression - John Pilger
Irak, Iran... lutte contre le terrorisme?

Etats-Unis: surveillance permanente des populations - Jean-Claude Paye
Le Patriot Act, voté immédiatement après les attentats du 11 septembre, permet un contrôle généralisé de la population.

Amérique latine: les USA voient Al-Qaeda partout - Maurizzio Mateuzzi
Sous prétexte de « guerre contre le terrorisme », Washington essaie de remilitariser l'Amérique du Sud.

 

 

 

Investig'Action - michelcollon.info

 

 

Voir aussi :

 

Il était une fois… un mensonge: théorie du complot ou complot de la théorie ? 

LES 11 DE SEPTEMBRE QUI NOUS HANTENT

 

 

 

Pour le 11 septembre, le site internet se spécialise momentanément et vous livre divers textes et vidéos indispensables au sujet de ce terrorisme commandité directement par la CIA. Pour en profiter rendez-vous ici :

http://mai68.org/spip

 

.

 

 

Photo de profil de zevengeur

Sur l'excellent blog d'un ingénieur,

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 02:51

 

Dernières nouvelles Syrie, Egypte, Palestine occupée, Iran, Israël
La France appuie le terrorisme. Fin de la tolérance multiconfessionnelle..
 

Quelle stratégie poursuit le frériste Mohamed Morsy pour l’Egypte ?

 

Le Président Mohamed Morsy est en train d’envoyer quelques messages sur les objectifs qu’il entend réaliser dans un nouveau paradigme pour l’Egypte. Le président égyptien vient d’effectuer deux voyages à l’international qui furent très remarqués. Il s’est déplacé à Téhéran ainsi qu’en Chine.

Inutile de s’attarder sur le voyage en Iran. Mais le déplacement en Chine est bien plus significatif du point de vue économique. Le contexte international va très rapidement se trouver impacter par les règles économiques imposées dans les très prochains mois par la crise économique. Il est désormais inutile de parler de crise financière, sinon pour les monnaies. La président égyptien n’est certainement pas dupe du problème du contexte des prix alimentaires dont on a récemment parlé sur ce blog.

Trouver des alliés

Le Président Mohamed Morsy doit trouver des alliés parmi des Etats qui pèsent un certain poids sur l’échiquier international pour contrer, comble du paradoxe, les puissances occidentales qui, maintenant, soutiennent implicitement les réseaux terroristes via la déstabilisation de tous les pouvoirs laïcs au Moyen-Orient. Washington dont la politique semble plus que jamais calquée sur les projets des sionistes  soutient généreusement Mohamed Morsy mais multiplie les actes de tension avec la Chine.

Or Mohamed Morsy s’est rendu en Chine pour négocier. Il espère obtenir de Pékin des moyens nécessaires pour accélérer le développement de l’économie égyptienne. La situation est critique puisque les réserves de change ont fondu : de 35 milliards de dollars au moment du renversement de Moubarak, elles ont diminué de plus de moitié. Quant au chômage, il est, selon les chiffres officiels, supérieur à 10%.

Alors que d’aucuns peinent à discerner sa véritable stratégie, nous pensons que le personnage sait parfaitement ce qu’il veut. Contrairement au président Hollande, qui selon les analystes parisiens de tous bords n’a pas la moindre stratégie ou “cap”, le président égyptien joue très finement une stratégie qui sera bien plus claire quand les choses iront un peu plus mal en Occident.


Syrie : Quand les amis de François Hollande ne veulent plus de chrétiens [vidéos]

by Allain Jules

 

.Il va être très difficile à la Syrie de se relever. A partir du moment ou les Occidentaux ont donné un blanc-seing aux terroristes, un permis de tuer incestueux, ces derniers s'en donnent à cœur joie. La nouveauté c'est qu'ils ne se cachent même plus pour appuyer cette horde de barbares qui ne sont là [...]

Lire la suite

.

Hollande Finance et Arme Les Extrémistes Islamistes De L’ASL Dont Des Français Fans De Merah
.
.
 

Repris par plusieurs médias arabes, mais aussi  par des sites pro-palestiniens  et israéliens,  l’instruction donnée par le ministère égyptien des Affaires religieuses d’enseigner le «bon voisinage» aux imams en formation et son appel lancé aux mosquées de faire des fetwas sur l’importance de faire preuve de bon voisinage, notamment avec Israël » démontre que l’élection d’un président égyptien issu des Frères musulmans n’a en rien modifié la politique étrangère de ce pays vis- à-vis de la Palestine, comme le prouve la  décision de Morsi  de fermer  les tunnels qui passent  entre Gaza et l’Egypte.

La rencontre  au Caire le 14 juillet dernier entre le président  Mohammed Morsi et la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton venue   reaffirmé le "ferme soutien" des Etats-Unis à la transition démocratique en Egypte »  témoigne également de la poursuite de la même politique égyptienne sur le conflit israélo-palestinien.

Les liens entre les Frères musulmans et les Etats-Unis ne datent pas d’aujourd’hui. En 1953, une délégation des cette confrérie  avait été reçue par le président Dwight Eisenhower à la Maison Blanche (voir photo ci-dessous).

Rappelons également que le principal sponsor des Frères musulmans, le Qatar entretien d’excellentes relations avec Israël. Voir ci-dessous la vidéo de la visite secrète de l'Emir du Qatar en Israël.

 

 

 

http://oumma.com/14046/freres-musulmans-egyptiens-veulent-un-voisinage-israel?utm_source=Oumma+Media&utm_campaign=4c7a76d180-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email

.

 

 

Algérie-Mali : François Hollande perd un “ami”, le terroriste Nabil Abou Alqama

by Allain Jules

Nous venons d'apprendre la triste fin du négociateur Algérien d'Aqmi avec la France, Nabil Abou Alqama, membre influent d’Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI ). Une mauvaise nouvelle pour la France, qui vient de voir ses otages réagir dans une vidéo récente, où ils interpellent le président de la République François Hollande, mais, une très [...]

Lire la suite

 

La justice israélienne rejette la plainte des parents de Rachel Corrie

Le 28 août dernier, à Haïfa, Israël n’a pas failli à sa réputation inflexible, sans une once d’humanisme ni d’éthique, au moment où sa justice rendait son verdict dans l’affaire Rachel Corrie devant des parents éprouvés, mais déterminés à ce que la vérité, et rien que la vérité, même indicible pour l’Etat hébreu, éclate

lire la suite

 

 

Syrie : Bachar Al-Assad est trop mesuré à mon goût. Faut-t-il raser des villes ?

Publié le11 Septembre 2012

50

 

Le terroriste Égyptien Abou Bakar Ibrahim Moussa, tué à Alep

Le terroriste Égyptien Abou Bakar Ibrahim Moussa, tué à Alep

 

Deraa, Darayya, Alep, Hama. Que de martyrs ! 


Les images choquantes des militaires syriens assassinés sommairement par l’Armée soit-disant syrienne libre (ASL), ne font pas réagir les Chancelleries occidentales. On ne pouvait s’attendre à mieux, dans la mesure où, ce sont elles qui sont derrières ces actes méprisables. Les amis de François Hollande, ces renégats à qui l’ont pardonne tout, même Bachar Al-Assad qui veut protéger les civils, commence à m’exaspérer. 

La preuve de ce flou, aucune condamnation, malgré le relais médiatique fait par des sites des grands médias en France, comme ceux que j’ai consulté ici à Milan, où je séjourne actuellement. Je doutais fort que la télévision française n’allait rien dire. Mon tour de replay que je viens de faire m’a confirmé mes inquiétudes. Ici, malgré l’évènement malheureux de l’assassinat d’un entrepreneur,  Massimiliano Spelta, 43 ans, tué de plusieurs balles alors qu’il était dans la rue avec sa jeune épouse black et son fils de deux ans  dans les bras, la télévision italienne a montré les images d’Alep. La jeune dominicaine de 22 ans est dans le coma, tandis que l’enfant a eu une petite blessure. 

M. Ban Ki-moon, a renouvelé son appel pour que tous les responsables de crimes de guerre en Syrie soient traduits en justice. Le secrétaire général de l’ONU s’est dit “très préoccupé” par la montée des tensions sectaires, la détérioration de la situation humanitaire et le choix apparent des deux parties à rechercher une solution par la force plutôt que le dialogue. D’où l’invitation faite au Conseil des droits de l’homme à rester vigilants sur ce qui se passe en Syrie ». De qui se moque-t-il ? Les “qui” mettent un préalable avant de s’asseoir autour d’une table ? Les “qui” refusent de négocier ? 

La question est de savoir s’il ne faut pas demander aux civils de quitter une ville comme Alep et la bombarder voire la détruire entièrement ? Quid du patrimoine mondial immatériel ou matériel, le plus important est la vie des Syriens. La patience a quand même des limites. Ils refusent de s’asseoir autour d’une table, rejettent toutes les propositions de paix. Que veulent-ils ? Le chaos ? A la place d’Assad, pas de quartier pour ces renégats. Au fait, Dresde a été détruite, non ?

 

http://allainjules.com/2012/09/11/syrie-bachar-al-assad-est-trop-mesure-a-mon-gout-faut-t-il-raser-des-villes/

 

.

 

USA-Israël: Barack Obama humilie Natanyahu.

Publié le11 Septembre 2012

2

 

Netanyahu et Obama

Netanyahu et Obama

 

C’est la douche froide.  Barack Obama met un vent mémorable à Natanyahu. Alors que de sérieux soupçons pèsent sur l’éventualité d’un complot ourdi par le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, et canadien, Stephen Harper, visant à la défaite de Barack Obama en faveur de Mitt Romney, ce dernier a décliné une demande israélienne de recevoir Benjamin Netanyahu lors de sa prochaine visite aux États-Unis pour l’Assemblée générale de l’ONU.


Stephen Harper a décidé unilatéralement, de rompre les relations diplomatiques entre la Canada et l’Iran, tandis que Benjamin Netanyahu persiste et signe, en vue d’attaquer l’Iran. Or, ces deux évènements risquent de créer des tensions plus fortes, qui risqueraient de faire perdre l’actuel locataire de la Maison Blanche, malgré sa remontée dans les sondages, ces dernières 48h. Effet stars ! Il a par ailleurs, surclassé Mittt Romney en collecte de fonds, sans compter son pressing pour que soit mentionné dans le programme des démocrates, que Jérusalem est la…capitale d’Israël.


Selon la Maison Blanche, le président arrivera à New York pour (l’assemblée générale de) l’ONU lundi 24 septembre, et en repartira le mardi 25. Le Premier ministre israélien quant à lui, n’arrivera à New York que plus tard dans la semaine. Pourtant, le journal israélien Haaretz a affirmé que la Maison-Blanche avait refusé une telle rencontre, et que le premier ministre israélien est furieux, il souhaitait faire part à Barack Obama de l’attaque contre l’Iran, si les États-Unis ne mettent pas une ligne rouge sous forme de menace à Téhéran…

 

http://allainjules.com/2012/09/11/usa-israel-egypte-barack-obama-humilie-natanyahu/

 

 

.

Les ballets israéliens Batsheva accueillis sous une houle d’indignation à Edimbourg

En pleine tournée internationale, sur la vaste scène d’une Tartufferie d’Etat où danse et propagande ne font qu’un, la compagnie de ballets israélienne Batsheva a été reçue, début septembre, sous une houle d'indignation écossaise.

 

lire la suite

.


..

Une base secrète de la CIA en Turquie forme des rebelles syriens

 

Le Canard Enchainé, dans sa dernière livraison, révèle l’existence d’une base secrète en Turquie, où Américains et Français formeraient à la guerre civile des « insurgés » syriens.

 

Il y a une dizaines jours, nous apprenions, par CNN et NBC, que le président américain Barack Obama a autorisé la livraison d’armements « lourds » aux rebelles anti-Bachar. Les choses sont allées très vite, puisque l’hebdomadaire français révèle qu’une base de la CIA, qui se voulait être secrète, a été installée en Turquie, non loin de la ville d’Adana, à une centaine de kilomètre de la frontière syrienne.

 

« Là, des officiers américains de la CIA, français de la DGSE, turcs et britanniques ont commencé à former des Syriens à l’utilisation d’appareils de communications cryptées ou au tir de missile antichars », indique le Canard Enchainé


La proximité de l’importante base d’Incirlik, concédée par la Turquie aux Etats-Unis et à l’OTAN, permettra l’atterrissage d’avions cargo transportant des armements fournis par le Qatar et l’Arabie saoudite.


L’hebdomadaire français précise encore que, « dans Kurdistan irakien, une unité rebelle est en voie de formation accélérée par des conseiller américains », et qu’une « autre mission » de formation aurait également été confiée à des officiers de la CIA au Kosovo.


Clovis Casadue, pour Swisecurity

Avec les informations du Canard Enchainé du 8 août 2012


Article placé le 11 août 2012, par Mecanopolis

 

.

Peter Brook décline l'invitation du théâtre Cameri en Israël

 

 
 

 

La Campagne BDS France a appris avec satisfaction la décision du metteur en scène franco-britannique Peter Brook de décliner l'invitation du théâtre israélien Cameri de Tel-Aviv où il devait présenter en décembre prochain la pièce "The Suit".


La Campagne BDS France, le Pacbi (campagne palestinienne pour le boycott culturel et universitaire), et aussi des membres du mouvement israélien du boycott de l'intérieur "Boycott from within" avaient en effet tenu à alerter Peter Brook de ce que pourrait signifier sa présence dans ce théâtre israélien, en termes de caution donnée à la "démocratie israélienne" et de déni de la réalité de l'occupation, de la colonisation et du système légal de discriminations mis en place par cet État. Un certain nombre d'acteurs et metteurs en scène du Cameri avaient même signé, il y a quelques mois, un texte signifiant leur refus d'aller jouer dans les colonies des Territoires Palestiniens Occupés.
 
Certes la décision de Peter Brook est singulière et répond à ses analyses et conclusions personnelles, ne recoupant pas forcément l'ensemble de nos points de vue. Mais notre propos et notre rôle est précisément de maintenir un niveau d'information sérieux auprès des artistes et intellectuels qui sont invités à participer à la vie culturelle israélienne, les incitant à la réflexion sur le sens de ce qui est aujourd'hui un acte politique.


Pour preuve, le quotidien israélien Yediyot Aharonot fait part de l'intention du théâtre Cameri d'attaquer Peter Brook en justice. L'invitation du Cameri était donc bien une convocation. Nous nous  réjouissons donc de la décision éthique de Peter Brook qui, par sa  réputation, servira d'exemple à tout artiste placé dans une situation  analogue.
 
La Campagne BDS France

 

http://oumma.com/14021/peter-brook-decline-linvitation-theatre-cameri-israel?utm_source=Oumma+Media&utm_campaign=96583caf41-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email

 

.

http://www.dailymotion.com/video/xtezwt_rt-syrie-la-catastrophique-diplomatie-francaise-s-t_news?search_algo=2

 

.

 

 

La Syrie à l’épreuve du ‘False flag’, de la subversion, de la force et de la résistance ! [1er partie]

by Allain Jules


Le nouvel équilibre mondial   La Syrie à l’épreuve du ‘False flag’, de la subversion, de la force et de la résistance ! ----- De mensonge en mensonge, de manipulation en manipulation l’occident, à sa tête les États-Unis, ne cesse son offensive sur le reste du monde pour  assouvir sa cupidité et rester  le dominant, le référent [...]

Lire la suite

 

La Syrie à l’épreuve du ‘False flag’, de la subversion, de la force et de la résistance ! [2e partie]

by Allain Jules


Le nouvel équilibre mondial La Syrie à l’épreuve du ‘False flag’, de la subversion, de la force et de la résistance ! ----- De mensonge en mensonge, de manipulation en manipulation l’occident, à sa tête les États-Unis, ne cesse son offensive sur le reste du monde pour  assouvir sa cupidité et rester  le dominant, le référent [...]

Lire la suite

.

Syrie : Le désastre et la désolation chez les terroristes

by Allain Jules


Après des heures de bombardements, l'armée arabe syrienne a repris cette nuit, l'antre, devrais-je dire, l'ex antre des terroristes, la ville de Tel-Chebab, le long de la frontière jordanienne. Cette ville était sous le contrôle des rebelles pendant plusieurs mois. Trafic en tout genre, banditisme, infiltration en territoire syrien de terroristes etc. C'est terminé, les bases arrières [...]

Lire la suite

_________________________________________________________________________________

.

Le Parisien : "Israël se prépare à une guerre"
http://www.leparisien.fr/international/israel-se-prepare-a-une-guerre-16-08-2012-2126909.php
http://jssnews.com/2012/07/26/nodoubt/

.

 

Le sommet du MNA s'achève sur un appel à la paix dans le monde 

.


Chems Eddine Chitour : Guerre Israël Iran : Cette fois-ci est-ce sérieux ?Source : Le blog de l'auteur
http://commentjevoislemonde.blogs.nouvelobs.com/...
 

.


DANS SON DISCOURS D'OUVERTURE, LE MINISTRE IRANIEN DES AFFAIRES ÉTRANGERES RAPPELLE ET SOUTIENT LA DEMANDE DES NON-ALIGNES DE L'INTERDICTION MONDIALE DES  ARMES NUCLÉAIRES


[ source : http://www.washingtonpost.com/world/middle_east/iran-opens-nonaligned-summit-with-calls-for-nuclear-arms-ban/2012/08/26/4c363ec2-ef63-11e1-b74c-84ed55e0300b_story.html ]

 

Et autres infos Iran :

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

.

________________________________________________________________________________________

 

 

 

A lire sur la région :

 

 

 

 

 

Sélection

INFOS POLITIQUES :


 

Mensonges ou complots ? - Grille de lecture intelligente, travail politique

La fable du 11/9, la charge des Atlantistes : "Merdias", cerbères... (Humour)

Ne pas se tromper de colère : Les mensonges du F.N. (à relayer)

NOM. Détruire l'identité des citoyens: Attali pour un passeport européen !
Non à l'austérité permanente: Résistons, BANKRUN le 21 déc. 2012

 

.
La dette publique (et les banksters) expliqués à ma grand-mère

 

L’Europe expliquée à ma grand-mère - Ma grand-mère à la manif

 

Les retraites, le communisme, la Côte d'Ivoire expliqués à ma grand-mère

 

 


 

L'alimentation ou comment commettre un génocide planétaire (OGM..)

 

codex-scan0003.jpeg

byzantineflowers.blogspot.com

 

 

Génocide planétaire via l'alimentation (2): Codex Alimentarius, Arche végétale

 

arche-de-noe2.jpg

http://www.neomansland.info/2007/06/un-arche-de-no-de-la-biodiversit/

 

UNE NOUVELLE ARCHE DE NOÉ

.

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 01:08

 

Jeudi 13 septembre 2012

 

choc des civilisations

http://www.mecanopolis.org/?attachment_id=20596

 

Ils veulent une guerre des civilisations

 

Fous ... ou provocateurs ?

 

Je réagis a chaud devant le sac du Consulat des Etats-Unis à Benghazi et l'assassinat de l'ambassadeur. Je suis pour la liberté d'expression totale mais si l'on monte des films insultants pour la philosophie ou la religion d'une partie de la planète, en l'occurence mes frères musulmans, je suis choqué. Cela déshonore mes valeurs pour moi issu d'une civilisation judéo chrétienne. J'ai honte et je pense que nous sommes tous des fréres, on doit faire attention, on ne peut pas tout faire.

 

Les personnes qui allument ces brulots ne sont pas innocentes et veulent vraiment une guerre des civilisations. Qui sont ces personnes: fanatiques inconscients ou manipulés, et - si manipulés - par qui ?

 


P.P

 

 

 

http://alainindependant.canalblog.com/archives/2012/09/12/25092418.html

 


Les fanatiques juifs talmudistes et les fanatiques néocons américains (protestants évangéliques) cherchent toujours à attiser les tensions pour provoquer le choc de civilisations qui sera juteux pour les multinationales et pour les prédateurs de tous poils (et pour les assoiffés d'hégémonie). Hollywood est une arme pour tous ces gens.  J'ajoute que ce qui est arrivé permettra aux Usraéliens de "mettre de l'ordre" en Libye, avec leurs mercenaires. Le pays doit être maté, pour que ses ressources soient pillées plus aisément. Kadhafi, lui, faisait profiter les Libyens des richesses du pays. Désormais, elles bénéficieront seulement aux Occidentaux. Note d'eva R-sistons

 

.

 

Qui vit par l’épée, mourra par l’épée

L’ambassadeur américain en Libye est mort ce matin ainsi que 3 employés de l’Ambassade dans l’attaque de leur voiture à la roquette. Juste retour des choses.

Est-ce que les ambassadeurs, les banquiers et les experts pétroliers français et anglais sont sur la liste ?

Les Américains n’ont pas pu tenir l’Irak malgré des moyens à la mesure de la première armée du Monde. Ils doivent quitter l’Afghanistan. Leur ambassade a été attaquée en Egypte hier.

 

Qui sème le vent, récolte la tempête.

 

 

Sur le Liesi

 

Les limites de l’illimité

 

 

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 07:37

 

 

http://free-medias.com/site/

 

 

La guerre contre la Syrie

pour les "Nuls".

Par Chantal Dupille

 

 

 

L'OTAN a déclaré la guerre à la Syrie, et nous ne le savons pas.


Les Médias sont au service de l'Occident, donc au service de ses guerres et de sa mondialisation financière ultra-libérale. En France, nombre de grands titres de la Presse appartiennent aux industriels de guerre, aux marchands de mort. Donc, tout n'est que mensonges et propagande de guerre. Honte aux journalistes vendus aux puissants, "prostitués", honte aux "Merdias" ( pour reprendre les expressions des blogueurs engagés pour la Vérité) !

 

Il suffit de voir qui ils interviewent pour comprendre leur parti-pris : Débats à sens unique donc faux débats, interviews d'opposants au Régime... on ne voit jamais à l'écran un partisan de Bachar-el-Assad expliquer la situation, défendre le point de vue du pays ! Il faut dire et répéter que nos Merdias sont orchestrés, en France, depuis Sarkozy, par des "Sayanims", en quelque sorte par des agents d'Israël défendant exclusivement les guerres de l'OTAN, la mondialisation financière, les ingérences de l'Occident dans les pays insoumis, les Révolutions "de couleurs"...  -  et tout cela au détriment de l'Information digne de ce nom, honnête (celle que je défends). Et à propos des "Sayanims", il faut aussi savoir qu'ils occupent actuellement dans notre pays, au détriment de son indépendance, tous les postes essentiels non seulement dans la Presse, mais au sein du gouvernement, dans les hautes administrations, etc. Voici des noms de dirigeants : Sarkozy, Copé, Jacob à Droite, et à Gauche, hier DSK aujourd'hui Hollande, Delanoë, Huchon, demain Valls, Hidalgo, Harlem Désir ou Cambaliéris... Autrement dit, la direction des Partis comme les Postes de Président de la République, de Maire de Paris, de Président du Conseil Général etc, sont détenus par une seule Communauté au détriment de la diversité - et de notre pays ! Seule Martine Aubry échappait à la règle, mais elle va être remplacée à la tête du PS, et tant Dominique de Villepin dauphin de Jacques Chirac que Ségolène Royal ont été évincés, ou discrédités par les Médias aux ordres du CRIF. Il est inadmissible de voir tous les secteurs clefs verrouillés par les membres d'une même Communauté au service non de la France, mais en réalité d'Israël et plus largement de l'Occident de plus en plus criminel. Et même les conseillers des Présidents sont sortis du même moule: Attali, DSK, BHL - BHL ce va-t-en guerres pour le compte d'Israël qui devrait se retrouver devant le Tribunal de la Haye, vient d'être reçu par Hollande comme hier par Sarkozy, alors que le nouveau Président a promis le changement !

 

La Syrie est attaquée par l'OTAN qui se sert de l'opposition des islamistes radicaux, fanatiques, obscurantistes et barbares, contre le Régime de Bachar-el-Assad laïc et tolérant envers les minorités religieuses ou ethniques. Elle use, par tous les moyens à sa disposition,  de son légitime DROIT de défendre son territoire agressé. Le pays est en guerre, il est attaqué de l'extérieur !


Il n'y a pas de Révolution arabe "spontanée" comme en Tunisie ou en Egypte - d''ailleurs en fait provoquée par les Services Secrets de l'Occident pour déstabiliser les pays, soit parce qu'ils ne sont pas soumis, alignés, soit parce qu'à leur tête il y a des "dictateurs" corrompus, comme Ben Ali ou Moubarak monopolisant les ressources à leur profit et appuyés sur une armée financée par les Américains (donc corrompue elle aussi). L'Occident veut remplacer les dictateurs par des marionnettes dociles laissant par ex les multinationales piller le pays conquis. En d'autres termes, l'accaparement des richesses d'un territoire n'est plus au profit d'un Clan, d'une famille, mais de l'Occident néo-colonial prédateur.

 

Les Anglo-Saxons ne défendent pas la démocratie dans le monde, ils la piétinent en permanence en favorisant l'accession au pouvoir de dictateurs comme en Amérique Latine des années 80, ou comme en Iran avec le Shah (coup d'Etat de la GB contre le dirigeant iranien démocratiquement élu, Mossadegh, parce qu'il était nationaliste). Et ils n'hésitent pas à s'appuyer sur les barbus d'Al Quaïda pour détruire un Etat souverain tel que la Syrie, voler ses ressources comme le gaz, contrôler le pays, s'en servir ensuite comme rampe de lancement contre l'Iran, exactement comme avec la Libye contre la Syrie.


Une démocratie, d'ailleurs, ne peut pas être exportée, encore moins bombardée !

 

Le dirigeant Bachar-el-Assad déplaît à l'Occident parce qu'il refuse de se soumettre à lui, parce qu'il veut protéger la souveraineté de son pays, parce qu'il a créé des liens avec des Etats non alignés comme lui (l'Iran, par exemple), parce qu'il défend le peuple palestinien contre l'armée d'occupation israélienne...


Il y a toujours eu une Opposition à Bachar-el-Assad, des intellectuels séduits par les mirages de l'Occident prétendument démocratique, et surtout des islamistes fondamentalistes radicaux. Mais ce qui se passe aujourd'hui, c'est la déstabilisation d'un pays souverain par les USA, Israël, la GB et leurs alliés français, du Qatar, d'Arabie Saoudite, de Turquie. Les monarchies pétrolières sont toutes corrompues et la Turqui est un allié fidèle de l'OTAN.


Aujourd'hui, les Islamistes sont financés et armés par l'Occident judéo-chrétien qui soit dit en passant, aspire à chasser les chrétiens des terres d'Orient là où ils ont toujours fait bon ménage avec les Arabes ou avec les Musulmans (Ex: Palestine occupée, Irak, Libye, Syrie, Iran..). Et ces fanatiques sont prêts à tout pour abattre Bachar-el-Assad laïc et nationaliste.


Les massacres sont soit mis en scène dans les Studios du Qatar, soit ils proviennent d'anciennes images (d'Irak par ex), soit, aujourd'hui, ils sont commis par les islamistes eux-mêmes ivres de fureur contre la Syrie laïque, moderne, et prêts à tout pour parvenir à leurs fins. Ces massacres sont présentés par les "Merdias" comme étant perpétrés par l'Armée fidèle au Régime, alors qu'ils sont commis par les islamistes barbares. Tout n'est que mensonges. L'Armée syrienne dite "libre" n'est pas libre mais financée et payée par l'Occident pour servir ses intérêts. Et l'Observatoire des Droits de l'Homme n'est qu'une officine au service des intérêts de l'Occident (pas neutre, donc), et il est basé en GB. Tout n'est qu'imposture !

 

Quant aux bombardements, il ne s'agit pas pour Bachar-el-Assad diabolisé par l'Occident d'assassiner son peuple, mais de le défendre, et ces bombardements ne sont pas exécutés pour tuer les civils, mais afin d' éliminer les terroristes islamistes réfugiés dans des maisons, ou même dans des établissements publics (hôpitaux, Monuments historiques..). Il faut savoir que les mercenaires de l'Occident se réfugient dans des ruelles étroites pour ne pas être attaqués par les tanks : En prenant en otage la population, en égorgeant des civils fidèles à Bachar-el-Assad, en massacrant pour que les Merdias instrumentalisent les faits contre le Régime.

 

Ingérence de la France :


Pourquoi la France de François Hollande fait-elle la même politique que sous Sarkozy (agent de la CIA et du CRIF) en s'ingérant dans les Affaires des autres ? En nommant Fabius le Sayanim à la tête du Ministère des Affaires Etrangères, Hollande a délibérément choisi de poursuivre la politique impériale et impérialiste de son prédécesseur à l'Elysée. Avec lui, il n'y aura pas de changements : Il est prisonnier du CRIF, c'est juste un fidèle exécutant des décisions du CRIF lui-même au service exclusif des intérêts d'Israël. En clair, comme Sarkozy et contrairement à un Chirac ou surtout à un de Gaulle, Hollande sous influence entraînera la France, sans concertation et sans l'accord des Français, dans les aventures impériales et impérialistes de l'Occident criminel seulement soucieux de contrôler tous les Etats de la planète... et leurs ressources !


Jusqu'à quand tolèrerons-nous les mensonges des Médias et ces guerres économiques sanguinaires ruinant des pays entiers (Irak, Libye, états africains...) ? Jusqu'à quand laisserons-nous les pires atrocités se produire au nom de la France ? Jusqu'à quand supporterons-nous de voir notre pays, en tête de ces croisades abominables, risquer de subir des représailles sur son sol truffé de centrales nucléaires ?


Il est important de se poser ces questions. Car la réflexion précède l'action contre la guerre...


Chantal Dupille 

 

http://chantaldupille.over-blog.com

 

 

Voir aussi :

La guerre en Syrie vue par une télévision syrienne (vidéo en Français)

 

.

A lire ou à voir :


http://www.legrandsoir.info/l-iran-celui-dont-nos-medias-ne-parlent-pas.html

 

http://www.dailymotion.com/video/xt4cvj_interview-de-rene-balme-maire-de-grigny-par-reopen911_news#from=embediframe

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 03:37

 

 

 

ALEP (Syrie) : Le retentissant et cuisant échec des faiseurs de guerres humanitaires [vidéos]

Publié le29 Août 2012

56

 

Bachar Al-Assad

Bachar Al-Assad

 

Dans les miasmes de leurs propos guerriers d’aujourd’hui, se cache en réalité, l’histoire secrète d’un échec retentissant.  Ces paroles putrides à l’encontre d’un homme, en l’occurrence Bachar Al-Assad, relève maintenant de la psychiatrie lourde. Quand on n’est même plus capable de condamner un attentat, c’est à dire l’horreur absolue, simplement parce que ça touche les proches d’un ennemi ou considéré comme tel, alors, tout ce qu’il nous reste d’humain, c’est l’aspect physique comme l’a mentionné, hier, la posteuse Estelle. La paix, la démocratie, l’amour ou la raison, ne sont que de vains mots (maux ?), dans leur bouche. 

En amour,  comme le dit le proverbe « ceux qui en parlent le moins en font plus”. Et par conséquent, tous ces mamamouchis qui n’arrêtent pas de parler de paix, d’amour, de démocratie et de raison, sont ceux-là même qui en font le moins. Ils ont atteint des cimes dans le dossier syrien. Pour parler de paix, il faut être deux. En Syrie, c’est tout seul qu’ils veulent faire la paix. En “face c’est maïs” comme le disent nos amis Ivoiriens, désignation qui signifie “quantité négligeable”. Donc, la perpétuelle arrogance. La démocratie, ils la respectent chez eux…et encore, mais, veulent l’imposer ailleurs, même à coup de kalachnikov. Est-ce ça vouloir résoudre les problèmes du monde et s’habiller d’oripeaux élogieux pour célébrer sa civilisation ? Que nenni.

Sachant que l’opposition syrienne est incapable de fédérer et même de s’organiser, Obama et Cameron forment, semble-t-il, à coup de millions de dollars, ces derniers, tout en finançant les terroristes. Mais, sur le terrain, ils sont  en pleine déconfiture. 

Alep: hier, au moins 150 terroristes ont été tués. En réaction ce matin, comme dernier soupir, les terroristes se sont rendus en force vers l’aéroport militaire de Taftanaz entre Idleb et Alep et disent avoir détruit cinq hélicoptères militaires…Selon nos informations, ils ont été repoussés et les deux chars dans lesquels ils se trouvaient ont été détruits.  Profitant de cette situation, les forces de sécurité se sont rendues dans les sièges de ces derniers dans les villages de Pejanon et Alsakhur pour les détruire, coupant ainsi un retrait possible. Toujours à Alep, l’armée a détruit 17 véhicules équipés de mitrailleuses à proximité de la porte de Achteran.

 

suite et vidéos ici :


ALEP (Syrie) : Le retentissant et cuisant échec des faiseurs de guerres humanitaires [vidéos]

.

DARAYA (Syrie) : Quand Robert Fisk démoli la version wahabbo-salafo-occidentale du massacre

by Allain Jules


Les "qui" peuvent oublier l'hallali accusateur et les indignations suscités hier, lorsque les pyromanes pompiers soi-disant opposants syriens mais surtout terroristes ont annoncé avoir découvert plus de 300 corps à Derayya ? C'est chacun qui allait de son petit refrain en Occident. Pour Hollande, "Assad ne respecte pas la vie", bref, que des accusations précipitées sans [...]

Lire la suite

 

.

Morsi appelle les alliés de la Syrie à lâcher Bachar al Assad (Reuters)

Reuters  le 27-08-2012 à 23h30

LE CAIRE (Reuters) - Le président égyptien, Mohamed Morsi, qui se prépare à faire ses débuts sur la scène diplomatique, a appelé les pays alliés de la Syrie, tels que la Russie et la Chine, à aider à l'éviction du président syrien Bachar al Assad. _/

  _
/   Il a répété que "les amis du peuple syrien en Chine et en Russie et dans d'autres États" doivent soutenir les Syriens eux-mêmes. _/



La dépêche complète est ici


Comme si les Syriens eux-mêmes ne devaient pas être aussi débarrassés des bandes de mercenaires qui se déversent en Syrie via la frontière turque avec leurs armes lourdes, et bombardent, massacrent la population civile afin de créer le chaos.
Comme si les Syriens ne savaient pas que, malgré son despotisme cruel, le baassisme est le seul rempart de la laïcité et de l'harmonie entre les communautés et les religions, comme au Liban. Les envahisseurs, salafistes, ou pire wahhabistes, ne sont porteurs que de l'intolérance la plus vicieuse, et massacrent tous ceux qui n'ont pas l'heur d'épouser leur fanatisme.
Plus grave encore, parmi ces porteurs de mort et de discorde se glissent des "instructeurs" européens et étatsuniens, y compris des français. C'est un colonel des service spéciaux de la DCRI qui a été capturé récemment avec une dizaine de soldats français. C'est une information qui fait désordre, et qui occupe rarement la Une des journaux de l'hexagone.  Par la faute de ceux qui les ont envoyés là, notre pays sera bien vite au ban des nations, comme l'axe Washington-Tel Aviv. Qu'en pensez-vous, Messieurs Fabius et Hollande ? Si vous vous retrouvez devant le tribunal de La Haye, rares seront les compatriotes qui viendront vous défendre.
.
Ou encore,

Syrie : La guerre secrète (le petit Blanquiste)

Syrie : La guerre secrète

syrieDans l’indifférence générale, le 23 novembre 2011, Le Canard enchaîné révélait que des agents de la DGSE interféraient dans les évènements de Syrie afin de déstabiliser le régime de Bachar Al Assad.
Un mois plus tard, le député François Loncle interrogeait le gouvernement sur le rôle exact joué par le service action de la DGSE et le Commandement des opérations spéciales (COS) dépêchés en Turquie et au Liban. Mutisme du gouvernement et de la presse. [1]
Il faut donc attendre le 6 août dernier pour qu’un grand quotidien national confirme que le service action de la DGSE menait des opérations de formation et de soutien aux groupes terroristes au plan des transmissions et de l’artillerie (mortiers, missiles antichars et canons de 105 mm). [2]
Bien sûr, la DGSE n’est pas la seule à organiser la subversion contre la Syrie.
La CIA opère également dans le sud de la Turquie où elle est impliquée dans l’acheminement d’armes aux terroristes opérant en Syrie, armes financées par la Turquie, l'Arabie saoudite et le Qatar. [3]
syrieQuant au BND - le service secret allemand - on vient d’apprendre qu’il usait d’une frégate-espion  actuellement positionnée dans l’Est de la Méditerranée. [4]
Le matériel électromagnétique très perfectionné dont est doté le navire lui permet de détecter tous les mouvements des troupes sur le sol syrien. Les données ainsi recueillies sont transmises aux services américains et britanniques qui, eux-mêmes, les ventilent aux terroristes.
Les services britanniques procèdent à la même collecte et à la même diffusion de renseignements mais à partir d’une station implantée à Chypre.
syrie
Frégate allemande d'espionnage
Cette guerre secrète menée contre la Syrie, en plus de contrevenir aux lois internationales, est responsable de la prolongation du conflit et du bain de sang qui en résulte.
●●●
[1] François Loncle est député de l'Eure (PS) et membre de la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale.
[2] Le Parisien, 6/08/2012, Richard Labévière, http://www.leparisien.fr/crise-egypte/l-option-diplomatiq...
[3] Le Figaro, 21/06/2012, La CIA aiderait l'opposition syrienne depuis la Turquie, http://www.lefigaro.fr/international/2012/06/21/01003-201...
[4] Le Figaro, 22/08/2012, La navire espion Oker fait des vagues en Allemagne, http://www.lefigaro.fr/international/2012/08/22/01003-201...
JPD
 
 
bhlevy.jpg-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-
 
En aparté, et afin de couper à certains amis l'idée de commenter au point de désamorcer l'indignation : oui, le gouvernement bassiste de Damas est tout, sauf la crème.
 
Mais, on l'a déjà découvert en Irak et en Syrie, ce qui est à l'œuvre là est encore bien pire, et notre nouveau gouvernement en est une cheville maîtresse, comme en Libye le précédent (avec les mêmes, en partie). J'ai dit.
bab
.
Sur ce site,

Notre-Dame des Landes : des opposants se retrouvent au tribunal 

Conspiration ? Non. Conspirations, alliances, coups fourrés ? Oui.

"Promenades d'un économiste solitaire" par Jacques Sapir (Ria Novosti)

Condamnation de Kokopelli : René Balme s’adresse à François Hollande (lu sur LGS et approuvé)

 

Et ailleurs,

 

Poutine : « Les terroristes ne réaliseront jamais leurs objectifs en Russie »

Le nouvel envoyé spécial pour la Syrie va s’en tenir au plan de M. Annan

Syrie : les puissances impérialistes (anciennes contre nouvelles) transforment une révolte populaire du monde arabe en guerre inter-impérialiste

Israël : la justice disculpe l'armée dans la mort de Rachel Corrie, pacifiste américaine

  .

 

 

Conroy_And_Belhaj_HumanTrash.jpg

En bleu, Paul Conroy de la presse britannique. À sa gauche, une mitraillette au cou, Mahdi al-Harati du GICL, aujourd’hui à la tête des brigades de l’ASL en Syrie. À sa gauche en veste de camouflage, Abdul Hakim. (Ibid.)

.

 

Syrie: Les États-Unis légalisent le financement du terrorisme

 

L'armée syrienne face à des monstres froids, à des fanatiques robotisés

.

Syrie, Sarkozy fait des émules : Fillon et surtout de Villepin, pauvre France!

.

MNA, le Mouvement des Non Alignés et l'offensive de paix iranienne

.

"Rayer l'Iran de la carte", un objectif pour Israël ? (Voir Ovadia Yossef) 

.

 

 

Laurent Fabius

Laurent Fabius Photo : Sipa

http://www.metrofrance.com/video/metrozap-quand-laurent-fabius-appelle-europe-1/mler!jiMbly6uQUfOc/



 

Dès que j'ai entendu Fabius parler comme il l'a fait §, persuadée depuis longtemps que ce saynim fera tout pour que les plans de Tel-Aviv se réalisent (Grand Israël etc), je savais, et je l'ai annoncé sur mon blog R-sistons, que l'on nous préparait à l'attaque de la Syrie par la France : le prétexte sera tout trouvé ! 

 

§ Il a annoncé que la France ne tolèrerait pas d'armes chimiques, et qu'elle entrerait en guerre si la Syrie les utilisait. Manquait le prétexte, il arrive ! A moins que par notre information, le coup ne soit désamorcé ? (eva)

 

Possible Opération Sous Faux Pavillon pour accuser Bashar Al Assad: L'Opposition Se Dote D'Armes Chimiques, gazer des civils pour intervention US/OTAN/Israël

Des groupes terroristes qui s'opposent au gouvernement syrien se sont équipés d'armes chimiques en provenance de la Libye, annonce dimanche l'agence iranienne FARS se référant aux médias syriens.


Selon l'agence, des terroristes, se trouvant actuellement sur le territoire turc, s'entraînent à manier les gaz de combat. Leur objectif est de perpétrer une attaque contre la population civile et en accuser ensuite l'armée gouvernementale de la Syrie.

"Toute information publiée actuellement ou à l'avenir sur un éventuel recours à  l'arme chimique par l'armée gouvernementale syrienne ne signifiera que les terroristes ont recouru à cette arme contre la population (civile) pour en  faire porter la responsabilité à l'armée et au gouvernement syrien", annoncent les médias syriens cités par l'agence FARS.


Depuis plus d'un an, la Syrie est en proie à une vague de contestation du régime en place. Les affrontements ont déjà fait plus de 12.000 victimes parmi civils et militaires, selon l'Onu. Un cessez-le-feu a été décrété dans le pays en avril 2012, conformément au plan de sortie de crise proposé par l'émissaire des Nations unies et de la Ligue arabe Kofi Annan, mais les parties en conflit font régulièrement état de nouveaux affrontements et victimes.

Le 7 juin dernier, lors d'une réunion informelle de l'Assemblée générale de l'Onu, la Russie a proposé de convoquer d'urgence une conférence internationale sur la Syrie.

 

http://fr.rian.ru/world/20120610/195008234.html

 

..

Fabius met la Syrie en garde contre l’emploi d’armes chimiques..

Est ce que le sang contaminé et utilisé en toute connaissance de cause, peut être considéré comme une « arme chimique » monsieur Fabius??

?modified_at=1346350524&ratio_x=03&ratio

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, s'exprime sur la situation en Syrie, le 30 août 2012 à New-York (AFP)

Le ministre des Affaires étrangères promet une réponse «immédiate et fulgurante» en cas de recours par Damas aux armes chimiques ou bactériologiques.

La réponse internationale en cas d’utilisation par le régime syrien de ses armes chimiques serait «immédiate et fulgurante», a déclaré vendredi le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius sur Europe 1.

«Il est certain que nous jugeons M. Bachar al-Assad responsable de l’utilisation de ces armes et s’il y avait la moindre tentative d’en faire utilisation directement ou indirectement la réponse serait immédiate et fulgurante», a dit Laurent Fabius.

Washington et Paris ont déjà prévenu que l’utilisation d’armes chimiques par Damas constituerait une ligne rouge et entraînerait une réaction internationale.

«Nous sommes absolument intransigeants sur ce point. Ces armes bactériologiques et chimiques sont d’un danger extrême», a insisté le ministre. Interrogé sur la nécessité d’une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU pour intervenir, il a souligné que «le bactériologique et le chimique, c’est d’une autre nature que les armes ordinaires». 

«La réglementation est différente, là il est certain que compte tenu des conséquences on ne peut pas supporter même un instant la manipulation de ces armes», a-t-il ajouté sans préciser quelle procédure s’appliquerait pour une éventuelle intervention internationale.

La France a organisé jeudi une réunion du Conseil de sécurité essentiellement consacrée à la situation humanitaire en Syrie et dans les pays limitrophes.

«Sur le plan humanitaire il y a des choses qui peuvent avancer, sur le plan politique il faut bien reconnaître que le Conseil de sécurité est divisé à cause de l’attitude des Russes et des Chinois», a reconnu Laurent Fabius.

«La France est le pays qui est le plus en pointe dans son soutien à l’opposition à Bachar», a-t-il affirmé. «Nous travaillons beaucoup sur l’unification de l’opposition» afin qu’un futur gouvernement syrien soit «représentatif» et garantisse le respect de toutes les communautés.

«Il ne s’agit pas de se débarrasser de Bachar al-Assad si c’est pour avoir ou bien des intégristes ou bien un régime» similaire à celui de Bachar, a-t-il fait valoir.

«Renforcer les sanctions» sur l’Iran

Evoquant l’Iran, Laurent Fabius a déploré que le pays «n’ait pas bougé» sur la question du nucléaire et estimé qu’il fallait «renforcer les sanctions», au lendemain d’un rapport sévère de l’AIEA sur le programme nucléaire iranien.

«L’Iran n’a pas bougé de ses positions. Il faut renforcer les sanctions et il faut en même temps que l’Iran fasse des gestes», a dit Laurent Fabius sur Europe 1. «Je ne crois que les faits. Pour l’instant les faits constatés ne vont pas dans (la) direction» souhaitée par la communauté internationale, a-t-il ajouté.


Lire la suite

Source Libération avec ©AFP

 

.

  Voir aussi :

 

 

.

 

.

 

bachar-el-assad.jpg

Le vrai Bachar-el-Assad, à contre-courant + vidéo Bachar à visage découvert

..

Un article de Robert Fisk
Déraya - comment un échange de prisonniers raté s’est transformé en massacre

 29 août 2012 | Les hommes et les femmes auxquels nous avons pu parler, dont deux ont perdu des êtres chers dans l’infamie de Déraya qui s’est déroulé il y a quatre jours, ont relaté une histoire bien différente de la version qui a été répétée dans le monde entier : la leur est un récit de prise d’otages par l’Armée Syrienne Libre et de négociations désespérées d’échange de prisonniers entre les opposants au régime armés et l’armée syrienne, avant que les forces gouvernementales de Bachar el-Assad ne prennent la ville d’assaut pour la reprendre des rebelles.

Moscou : En Syrie, l’aide occidentale aux rebelles déstabilise le Proche-Orient

 29 août 2012 | L’aide financière et militaire, ainsi que les renseignements fournis aux rebelles par des pays occidentaux risquent de déstabiliser la situation aussi bien en Syrie que dans l’ensemble du Proche-Orient, indique un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères mis en ligne mardi sur son site.

Un article de Kourosh Ziabari
Les victimes silencieuses des sanctions contre l’Iran

 29 août 2012 | Alors que les États-Unis et l’Union européenne se font farouchement concurrence dans une course apparemment sans fin pour imposer des sanctions à l’Iran, les citoyens iraniens ordinaires subissent de plein fouet les impacts les plus durs de cet impitoyable embargo.

Le journaliste d’investigation face aux manipulations des services
La déstabilisation de la Syrie et du Liban pour atteindre l’Iran

 

29 août 2012 | Cet entretien réalisé en 2007 demeure d’actualité. Le journaliste allemand Jürgen Cain Külbel y révélait les difficultés auxquelles peut se heurter un journaliste honnête dans ses investigations et certaines pratiques utilisées par les divers pouvoirs, en soulignant la façon dont Israël et les États-Unis, en collusion avec des journalistes à leurs ordres, étaient déjà à la manœuvre pour pousser la soi-disant « communauté internationale » à affaiblir le gouvernement de Bachar el-Assad

 

Un article d’Eric Walberg
Le sommet du Mouvement des Non Alignés, l’Egypte, l’Iran...

 28 août 2012 | L’écart entre la réalité au Moyen-Orient et la vision de la presse occidentale est effarant. Le leader égyptien Moubarak était considéré comme un bon garçon et un allié solide jusqu’à ce que, tout à coup, il devienne un méchant, un homme corrompu, un tyran bon à jeter.

.

Les mécanismes de destruction d'une nation - Non à la Sarkomania

nation.jpg.

 

 

11-9-imposture.jpg ;;;

 

.

Appel à faire cesser l’agression contre la Syrie et à refuser la participation de la France à celle-ci.

 

À TOUS LES FRANÇAIS


.
Nous sommes aujourd’hui l’objet d’une longue et importante campagne médiatique qui nous abreuve de mensonges à propos de la Syrie. Cet acharnement des médias de la pensée unique a pour but de nous faire accepter la participation de la France à une agression criminelle contre un pays souverain, qui fut longtemps un pays ami et que nous avons aussi, autrefois occupé sous mandat de la SdN. Cette agression que subissent déjà l’Etat-nation et le peuple syrien, viole les lois internationales, les traités signés par notre pays, notre constitution et nos lois.


Comité Valmy


Appel à faire cesser l’agression contre la Syrie et à refuser la participation de la France à celle-ci.
Ainsi :

Comment qualifierait-on, en France, l’appui que donneraient l’Allemagne, la Suisse ou l’Espagne par exemple, par la mise à la disposition de bases, d’armements, d’argent, de munitions, de matériel de communication, de service de propagande sans nuance, à des groupes armés et fanatisés, ces groupes attaquant notre gendarmerie, notre police, détruisant à l’explosif les trains, les aéroports, les lignes électriques, assassinant fonctionnaires, journalistes, élus, choisis sur critères ethniques ou religieux ? Que diraient les Etats-Unis si le Canada ou le Mexique se livraient contre eux à des attaques semblables ?

Qui est tué en Syrie ? La moitié des morts estimées entre 17 et 20.000 par les occidentaux appartiennent aux forces gouvernementales, dites de « répression ».

Le seul correspondant accepté par nos journalistes et les médias en France, leur source unique concernant la situation en Syrie est une officine partisane (une seule personne en réalité) pilotée par les services secrets britanniques, l’autoproclamé « Observatoire Syrien des Droits de l’Homme ».

Comment qualifiait-on chez nous pendant l’Occupation la radio et les journaux inféodés à l’ennemi du peuple et de la nation ? « Radio Paris est allemand ».

Même si, et beaucoup d’entre nous ont conscience que ce n’est pas le cas, Bachar Al Assad était bien le dictateur affirmé par les médias du système, les Syriens qui refusent l’agression de leur pays souverain par des hordes étrangères seraient-ils pour autant des suppôts de cette prétendue dictature ?

La France et l’Angleterre sont entrées en guerre pour défendre la Pologne de Pilsudski, qui coopérait juste avant avec Hitler ; les millions de personnes qui ont dénoncé les guerres US contre l’Irak soutenaient le peuple irakien agressé et pas nécessairement Saddam Hussein.

Comment ose-t-on parler de « la communauté internationale », comme si elle était unie ou majoritaire, alors que les réunions organisées par l’OTAN et les émirats et rassemblant de pseudo « amis de la Syrie », concernent moins de population que la dernière réunion de Téhéran, le jeudi 9 août 2012, où plus de la moitié de la population mondiale était représentée ? Cette majorité des peuples, n’en déplaise aux pseudos « humanitaires » ou aux « bobos de gauche ou de droite », dénonce l’alliance agressive de l’OTAN, des euro occidentalistes, du Japon avec des émirs et djihadistes du Proche-Orient. Les peuples prennent conscience du risque grandissant de guerre mondiale qui ne pourrait être que nucléaire. Ils n’acceptent plus les guerres d’agression déclenchées sous des prétextes aussi divers que mensongers comme en Irak, Afghanistan (il n’y eut aucun ultimatum ni déclaration de guerre), Yougoslavie, Côte d’Ivoire, Libye, et qui aujourd’hui avec la Syrie servirait de détonateur à une conflagration généralisée.

Si la France officielle installée dans une logique de guerre et qui déjà soutient de différentes manières l’agression extérieure, notamment en fournissant des armements et des spécialistes aux extrémistes aux origines diverses, franchissait le pas de la guerre ouverte que certains réclament dans ses rangs, alors nous nous trouverions du mauvais coté, celui des fauteurs de guerre que nous imposent les politiques, les journalistes et les « élites » autoproclamées qui monopolisent le pouvoir au détriment de la souveraineté populaire.

Nous, organisations et citoyens d’horizons divers, de sensibilités différentes, estimons avoir le devoir d’alerter sur le péril imminent qui menace non seulement l’honneur et les valeurs de la France, les principes de notre République, mais également, au-delà, notre sécurité, notre vie et celle de nos enfants. Au nom de la paix et du respect de ces valeurs, nous demandons que cesse cette agression contre la Syrie, afin de briser l’engrenage d’une nouvelle guerre mondiale, que seuls les peuples peuvent empêcher.


Cet appel ouvert à la signature des citoyens qui souhaitent contribuer à cette initiative, est initié par le Bureau national du Comité Valmy ainsi que par des personnalités et des militants d’organisations et de sensibilités diverses.

La liste des premiers signataires sera publiée ultérieurement.

Contact et signatures :
Claude Beaulieu
info@comite-valmy.org

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2760 http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2760

 

http://www.alterinfo.net/Appel-a-faire-cesser-l-agression-contre-la-Syrie-et-a-refuser-la-participation-de-la-France-a-celle-ci_a80393.html

 

.

  .

Capture d’écran 2012-01-13 à 14.24.53

  http://www.jemproductions.fr/cinema/les-nouveaux-chiens-de-garde/


Et aussi :

Mort suspecte d’Arafat : L’affaire prend un nouveau tournant judiciaire en France

Solution finale désormais pour tous. Imperceptible Auschwitz atomique lent

Afrique du Sud, l’art de la guerre : Les armes du nouvel apartheid

L'europe c'est la guerre, c'est un glacis géopolitique américain (+ vidéos)

Le dogme européiste entraîne la destruction du Portugal - Elus traîtres

.

mitterrand.jpg

La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre
avec l’Amérique - François Mitterrand

François Mitterrand: La France est en guerre avec l'Amérique (+ vidéo, + Russie)

.

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 07:19

 

 

 

La BBC censure une vidéo montrant des rebelles syriens forçant un prisonnier à commettre un attentat suicide

La BBC vient de censurer un article et une vidéo montrant les rebelles de l'ASL en train de forcer un prisonnier à commettre un attentat suicide, sans doute parce que cela ne collait pas très bien avec l'image de "courageux combattants de la démocratie" qu'il convient de leur accoler.


video-syria-rebel-tactics-articleLarge-1

La vidéo, dont une copie peut être vue ici ou (la version originale de la BBC a été supprimée), montre des rebelles de l'Armée syrienne Libre préparant une bombe qui est chargé sur l'arrière d'un camion pour exploser à un poste de contrôle du gouvernement dans la ville d'Alep.

 

  . 

Les VIDEOS de CE post sont ici :

Syrie: Les atrocités qu'on cache. Rebelles forçant à commettre attentats, etc

 

 

Le reportage montre comment les rebelles ont réquisitionné un appartement appartenant à un capitaine de la police syrienne. On voit les rebelles se moquant des photos de famille du capitaine de police et batifolant joyeusement dans sa piscine.

La vidéo montre ensuite un prisonnier qui, selon les rebelles, appartiendrait à une milice pro-gouvernementale (shabbiyas). Ecchymoses et autres séquelles de torture sur son corps sont expliquées comme ayant été causées par ceux qui l'avaient capturé avant qu'il ne soit pris en charge par les rebelles qui eux, font mine de bien le traiter, lui offrant une cigarette et lui proposant une douche.

Ensuite, les rebelles lui affirment qu'il va faire l'objet d'un échange de prisonniers. Le prisonnier a les yeux bandés et on lui dit de conduire un camion vers un poste de contrôle du gouvernement.
"Ce qu'il ne sait pas, c'est que le camion est celui qui a été chargé de 300 kilos d'explosifs au début du film", affirme le narrateur.
Le clip montre ensuite les rebelles revenant déçus après qu'il se soit avéré que le détonateur à distance a fait long feu et que la bombe n'a pas explosé.
Le narrateur de la BBC admet que forcer les prisonniers à devenir des kamikazes "serait certainement considéré comme un crime de guerre."
Les reporters du New York Times qui ont réalisé la vidéo, affirment qu'ils n'avaient aucune connaissance du complot. Une version plus longue du film est sur le canal YouTube du New York Times . Un film à la gloire des combattants rebelles pompeusement nommés "Les Lions du Tawhid".

Quelques heures seulement après sa mise en ligne, l'article a subitement disparu du site de la BBC pour ne plus laisser apparaitre qu'un message "404 NOT FOUND".

230812shot1j101d-75355.jpg


 En outre, une version YouTube de la même vidéo initialement publié sur le site officiel "BBC News 2012" a été également supprimé. YouTube prétend que la vidéo a été retirée après une "revendication du droit d'auteur par la British Bro

adcasting Corporation" pourtant la vidéo n'a pas été envoyée par un tiers, mais a bien été postée sur le canal officiel de la BBC , comme la capture d'écran ci-dessous le prouve.

230812shot2j12b1-6af08.jpg

 

Il semble clair que cette vidéo a été supprimée car elle ne collait pas avec la "narrative" officielle des médias nous présentant les rebelles comme des "combattants de la liberté" mais plutôt avec celle du régime de Damas les qualifiant de "terroristes", obligeant la Bib à opérer un rétropédalage en catastrophe quelques heures seulement après avoir bien imprudemment publié cet embarrassant reportage sur son site et sa page YouTube.

Source : PrisonPlanet.com 

Plus d'infos sur : http://gaideclin.blogspot.fr/

par Bertrand Du Gai Déclin (son site) vendredi 24 août 2012 - 17 réactions

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/la-bbc-censure-une-video-montrant-121624

 

;

Un mercenaire terroriste avoue avoir égorgé avec son gang des Syriens innocents dans la banlieue d'Alep

Damas / Le terroriste NON-SYRIEN Jaber Chihabi a avoué avoir égorgé avec son gang terroriste des gens innocents dans la zone d'al-Bab dans la banlieue d'Alep après avoir été enlevés sous les ordres de leur chef du gang terroriste Abou-Bakr Saddiq.

PeaceForce Mercredi 22 Août 2012

 

Un mercenaire terroriste avoue avoir égorgé avec son gang des Syriens innocents dans la banlieue d'Alep
Devant la caméra de la TV syrienne, Chihabi a indiqué ce soir qu'il est originaire d'al-Bab dans la banlieue d'Alep et un jour il a été enrôlé avec son cousin Mohamed Ali par un certain Mohamed Kheir Darwish alias Abou Talal appartenant à la brigade terroriste d'Abou-bakr Saddiq pour un travail précis contre une somme d'argent. Cette besogne consiste à enlever et égorger des gens contre 50 mille LS la tête.

La 1ère mission c'était la traque d'un policier, Mohamed Dib, avant de le kidnapper et ensuite l'égorger de la nuque dans une école, puis il a déplacé le corps avec l'aide son cousin pour être enterré au cimetière Chabieh. Nous avions reçu chacun 50 mille L.S.

La 2ème mission consistait à enlever et égorger deux soldats. Nous étions trois mais cette fois-ci avec un autre cousin qui s'appelait Rami Mohamed Chihabi. "Nous avions conduit les deux soldats conformément aux vœux de notre chef au sommet du mont et nous les avions égorgés de la nuque également. Comme d'habitude, Abou Talal nous a versé pour les deux têtes 10 mille L.S. chacun", a-t-il précisé dans ses aveux.

Chihabi a expliqué que les armes du groupe leur provenaient d'un certain Abou Fadi de Rastane, via les frontières du Liban, vers Talkalakh et qui étaient acheminées dans des véhicules transportant des légumes, dans camions-citernes de carburant et quand l'approvisionnement se fait rare à partir du Liban et nous les assurait de Jarabouls à la lisière de la frontière turque en réglant la note à demi prix, car les fonds lui provenait des monarchies du Golfe.

Les membres du gang terroriste, étaient selon lui, des zones d'al-Bab, Raï, Tell Rifaat, d'Idleb, de Homs et de Hama. Le gang en question s'est déplacé à Alep pour y perpétrer des actes de vol et de vandalisme pour faire payer les habitants d'Alep de leur non participation aux manifestations contre l'Etat.

T. Slimani


Tiré de Sana.sy
http://www.alterinfo.net/Un-mercenaire-terroriste-avoue-avoir-egorge-avec-son-gang-des-Syriens-innocents-dans-la-banlieue-d-Alep_a80499.html
.
.
Enfin de l'information digne de ce nom !
..
 
.

ALEP (Syrie) : Une foule en délire, après la purification d’une partie de la ville [vidéo]

Publié le23 Août 2012

Armée arabe syrienne hier, dans l'après-midi, à Alep

Armée arabe syrienne hier, dans l’après-midi, à Alep

Que les terroristes nous envoient leurs exploits passés, ce serait intéressant de comparer. Comme nous vous l’avons indiqué, Alep, méthodiquement, lentement mais surement, pour ne pas tuer un grand nombre de civils, l’armée arabe syrienne avance, avance, et avance encore, malgré les salmigondis des “mainstream”.

VIDEO

http://allainjules.com/2012/08/23/alep-syrie-une-foule-en-delire-apres-la-purification-dune-partie-de-la-ville-video/
.

.

Israël vs Iran : Netanyahu et Barak, pour une guerre au nom de la Torah ?

 

israellovesiran.jpg?w=594&h=217Comme tout le monde le sait, la “menace iranienne” est un leurre. Un face à face entre Israël et l’Iran n’est pas envisageable, et ceci risque même de menacer l’existence d’Israël puisque ses ennemis n’attendent que ça. En donnant dans le folklore le plus absolue, son premier ministre, Benyamin Netanyahu, se ridiculise. A l’aide d’un tout petit exemple à la fin, vous comprendrez pourquoi cette préfabrication de la “menace iranienne” est une escroquerie. Néanmoins, essayons de décrypter cette folie guerrière d’Israël, qui frise même le risible du risible. La vraie urgence, à mon humble avis, c’est d’aider Israël a se débarrasser de ses vieux démons.  

Yossef et Netanyahu

Yossef et Netanyahu

Toute honte bue, après un bon repas casher bien arrosé et au sortir d’une prière démoniaque dans une synagogue du diable, en compagnie de Benyamin Netanyahu et Ehud Barak, le général Benny Gantz, chef d’état major de Tsahal déclare:«Ceux qui pensent qu’ils peuvent détruire Israël et qui prennent des décisions dans ce sens seront confrontés à la puissance de l’armée israélienne». Tout ça est risible et à proprement parler un nom sens, pour peu qu’on se renseignât de la gouvernance iranienne. Les déclarations d’opérettes de Mahmoud Ahmadinejad ne sont que des réponses au bellicisme israélien, bien plus, des salmigondis. Il faut quand même rappeler que ça fait des années qu’Israël, au nom d’un droit qu’il a inventé mais en violation des règles internationales, projette d’aller attaquer l’Iran. Comment voulez-vous alors que les Iraniens se taisent ? 

Sans déclaration de guerre et avec des frappes préventives sur l’Iran, Israël s’inscrit comme hors-la-loi. On ne le dira jamais assez. Malheureusement, ce sont plutôt les Israéliens qui ripostent contre leurs dirigeants va-t-en-guerre en leur disant: Not ready to die in your war (image, pas prêt à mourir pour votre guerre). Il faut condamner le laisser faire des médias qui passent leur temps à relayer la propagande israélienne ou l’iranienne. Il faut condamner les chancelleries qui ne disent pas à Israël qu’il roule à tombeau ouvert. Il faut avoir le courage de dire à Israël STOP, au lieu de continuer à culpabiliser avec ce qui s’est passé pendant la 2e guerre mondiale et donc dire à Israël de se méfier…

Même le  rabbin Ovadia Yossef dont on connaît le racisme exacerbé, craint une attaque contre l’Iran, selon ses proches. Là, au moins, on voit bien une personne qui aime Israël. Quant aux deux farfelus Benyamin Netanyahu et Ehud Barak, qui veulent faire cette guerre au nom de la Torah, on se pose des questions. Netanyahu, en dépêchant un émissaire auprès du rabbin Ovadia Yossef, parce que ce dernier serait  un sage de la Torah, qui connaît par cœur les livres sacrés et maîtrise toutes les subtilités de la loi judaïque, on sent que lui même a peur. Peur de la réaction iranienne. D’ailleurs, il faut être devin pour la mesurer mais, les autorités iraniennes ont bien précisé que leur pays ripostera.

J’ai envie de dire à ces deux personnalités israéliennes de penser à leur peuple, et rien d’autre. Mais, chose promise chose due. Pourquoi cette préfabrication de la “menace iranienne” est une escroquerie ? Figurez-vous que, une bombe n’est pas Cyclope. Elle n’a ni un oeil ni même deux yeux. J’entends par cette formule que, si l’Iran venait à se doter de la bombe atomique avec pour seul but la destruction d’Israël, un tout petit territoire, sachez qu’en larguant cette bombe, la Palestine disparaîtra aussi de facto. Ah, ça vous en bouche un coin ? Alors les “cancer sioniste” de Mahmoud Ahmadinejad et autres “Pas d’Iran nucléaire” de Barack Obama et tutti quanti, ne sont là que pour amuser la galerie. Tous le savent et, n’allez pas le leur dire…

 

http://allainjules.com/2012/08/23/israel-vs-iran-netanyahu-et-barak-pour-une-guerre-au-nom-de-la-torah/

Syrie vs Occident : Dans les méandres d’une défaite annoncée

Publié le23 Août 2012

Bashar al-Assad

Bashar al-Assad

 

Plus on avance dans la guerre, plus les ennemis de la Syrie deviennent nerveux. Échec patent des courants falsificateurs. Le nihilisme face à une vérité implacable. Face à l’indécence de leurs propos, il est préférable de garder la tête froide, malgré des accusations sorties de derrière les fagots, pour encore une fois, triturer le trait. L’armée syrienne, en grande majorité, lutte pour la libération de son pays face à une invasion étrangère, pour un homme, aussi, Bachar al-Assad, n’en déplaise aux esprits chagrins qui veulent installer le chaos en Syrie. Tous ces pousse-au-crime évitent de parler des actes de leurs amis égorgeurs, salafistes et wahhabistes dont chacun connaît l’idéologie. 

 

Cette tentative malhonnête de conférer au non-être des groupes armés et du terrorisme en Syrie est une manœuvre dilatoire sans équivoque, pour éviter d’avaliser la terreur. Hélas, leurs héros et hérauts, ont filmé leurs faits d’armes chevaleresques. C’est ainsi qu’aucune image de la libération des villes ou des quartiers par l’armée syrienne ne font pas partie, même d’une brève dans les “mainstream”. Comme celle de la prise d’une partie de la ville d’Alep, avec une foule en délire. Récemment infestée de renégats et de coupeurs de têtes, de nombreux journalistes occidentaux vivaient dans cet endroit-là, à Alep, accompagnés de ces malfrats sans foi ni loi, et sans but. La triste réalité: ils combattent parce que le président Bachar al-Assad est Alaouite, et pour le djihad, disent-ils. Quelle folie !


Selon les dernières informations reçues, la soi-disant opposition syrienne se retrouve ce soir avec, excusez du peu, 7 Gouvernements différents. C’est un signe indéniable d’échec et par conséquent, ceux qui, machinalement, dans une critique univoque et dans une pensée linéaire restent prisonniers de leur prose morbide et mortifère, ils se réveilleront quand il sera trop tard. Eux mêmes ne peuvent pas vous dire aujourd’hui pourquoi Bachar al-Assad doit partir. Ils récitent, déclament, aboient tels des chiens enragés “Assad doit partir”. La question existentielle qu’il faut se poser logiquement, c’est qu’est-ce qui leur confère ce droit-là ? Ils ne pourront répondre et les journalistes militants n’oseront pas leur poser ces questions. Leur attitude est oncogène (cancérigène), c’est l’heure de la métastase et de l’irrationalisme.

La fuite en avant est perceptible. C’est ontologique. Il ne faut pas dévier, malgré les échecs. Cherchez donc de quel côté se trouvent les extrémistes. Et pendant ce temps-là, l’armée syrienne avance méthodiquement et avec brio, pour éradiquer la vermine, la bête immonde qu’est le terrorisme. Elle le fait, avec une volonté inébranlable, une foi dans la justice, et un professionnalisme que même les armées des grandes démocraties autoproclamées reconnaissent. C’est ainsi que la saignée des terroristes se poursuit inéluctablement. Mais au juste, pourquoi l’armée syrienne gagne-t-elle ? les choses sont simples, elle lutte contre une horde d’étrangers et par conséquent, ces monstres ne connaissent pas la Syrie…Mais, en Occident, n’entendent-ils pas les échos du terrain ? Ne sont-ils pas au courant que de nombreux quartiers chrétiens ont été libérés par l’armée syrienne ? Que faut-il de plus pour dire à ces fous à lier qu’ils sont proche d’une défaite ?

Damas: un grand nombre de terroristes, surtout venant des villes avoisinantes, ont été tués après un affrontement avec les forces de sécurité dans Babila.

Alep (Aleppo): des détenus ont trahi leurs chefs, en indiquant à l’armée syrienne, leur planque. Les terroristes sont ainsi décapités. Un communiqué de l’armée parle de 20 tués. Étêtés, il faut avouer que leurs opérations suicides se feront plus rares. L’armée a poursuivi son opération d’assainissement, en tuant et capturant des terroristes, près d’une école nommée Goliath, où, ils se cachaient pour tirer au mortier.


Aleppo google map

Majdal Shams: vaste opération de l’armée dans une base qui se trouvait dans une école  d’un quartier de la ville. Nombreux morts. Mais, le succès de l’armée syrienne se résume à la mise hors d’état de nuire, les principaux chefs de gang.

Majdal Shams google map

Syrie vs Occident : Dans les méandres d’une défaite annoncée

 

.

Jeudi 23 août 2012

Assad et la SyrieGhaleb Kandil, journaliste à New Orient News (Liban), publie dans Tendances de l’Orient n° 96, 20 août 2012, une analyse de la situation en Syrie.

 

Les derniers développements en Syrie ont apporté une série d’indices importants qui auront des conséquences décisives sur le cours de la guerre mondiale menée par les États-Unis pour détruire ce pays. Contrairement aux informations et aux impressions des stratèges américains et de leurs complices européens et arabes, véhiculées par des centaines de médias (presse, audiovisuel, et électronique) engagés dans la bataille, les escadrons de la mort, les mercenaires et les groupes takfiristes acheminés de toutes les régions du monde, ont essuyé un cuisant revers dans les combats.

 

Pourtant, les responsables turcs et leurs alliés qataris et saoudiens avaient promis, comme ils l’avaient déjà fait l’année dernière à la même époque, que le mois du ramadan verrait la chute du régime résistant en Syrie. Ces illusions se sont encore une fois dissipées sur les champs de batailles, où les bandes armées ont laissé des milliers de morts, de blessés et de prisonniers.

 

En effet, l’offensive générale lancée par les extrémistes contre Damas s’est soldée, de l’aveu même des médias occidentaux, par des pertes énormes. La force composée de mercenaires locaux et de djihadistes du monde entier a été littéralement anéantie par l’armée syrienne qui pourchasse les rescapés dans la campagne de la capitale. Des tonnes d’armes ont été saisies et une lourde infrastructure a été détruite et démantelée. Il faudra des mois pour reconstruire une telle capacité de nuisance… s’ils y parviennent.

 

L’issue de la bataille d’Alep est désormais connue. Les extrémistes tombent par milliers devant l’avancée méthodique de l’armée, qui a quasiment réussi à rompre les lignes de ravitaillement des mercenaires venus des camps d’entrainement dirigés par la CIA en Turquie. Les bandes armées ne parviennent plus à acheminer des renforts dans la ville qu’au prix de pertes énormes. Leurs colonnes motorisées faites de 4x4 équipés de mitrailleuses lourdes, offertes par leurs sponsors régionaux, avancent à découvert sous le feu des hélicoptères et des chasseurs de l’armée, et tombent dans les embuscades tendues par les unités d’élite, infiltrées derrière les lignes ennemies.

 

Selon des experts, le tiers des extrémistes est composé de jihadistes venus du Maghreb arabe, de Libye, du Golfe, d’Afghanistan, du Pakistan et de Tchétchénie. Le directeur des renseignements de l’Union européenne, le Français Patrice Bergamini, a reconnu (dans une interview accordée vendredi 17 août au quotidien libanais Al Akhbar) l’importance du rôle joué par les jihadistes dans le conflit syrien et souligne que l’opinion publique occidentale est désormais consciente du danger qu’ils représentent. Il est clair que le nettoyage par l’armée syrienne de la ville d’Alep et de sa campagne n’est plus qu’une question de temps.

 

Les cuisant revers subis par les bandes armées partout en Syrie montrent que l’Armée arabe syrienne, bâtie sur de solides bases idéologiques, a très vite assimilé les leçons de la guerre et a développé des stratégies de contre-guérilla urbaines et rurales, qui lui ont permis d’asséner des coups durs aux extrémistes, en dépit des énormes moyens militaires, matériels, financiers et médiatiques, mis généreusement à leur disposition par une coalition de plusieurs dizaines de pays. Sans oublier les sanctions adoptées contre le peuple et l’État syriens, en dehors du cadre des Nations unies.

 

Il est également important, pour comprendre et deviner l’évolution de la situation, d’analyser l’état d’esprit du peuple syrien. Sans un authentique appui populaire - bien évidemment occulté par les médias occidentaux - le président Bachar el-Assad et son armée n’auraient pas pu résister et repousser cette offensive.

 

Ce soutien populaire est dû à trois facteurs :

 

  • une majorité de Syriens sont conscients que leur pays est la cible d’un complot visant à vassaliser la Syrie pour l’inclure dans le camp occidentalo-impérialiste et, par conséquent, la supprimer de toutes les équations régionales. Alors que ces quatre dernières décennies, la Syrie était au coeur de ces rapports de force et rien ne pouvait se faire au Moyen-Orient sans elle. Ces larges franges de la population sont attachées à l’indépendance politique de leur pays et sont prêtes à combattre pour la défendre. Cela explique que des milliers de jeunes gens se portent volontaires pour rejoindre les rangs de l’armée ;

 

  • ensuite, les experts estiment que 20% de l’opinion publique, qui ont sympathisé à un moment ou à un autre avec l’opposition, ont découvert le vrai visage des extrémistes, qui multiplient les exactions sauvages dans les régions qu’ils contrôlent (viols, exécutions sommaires, massacres, pillages…). Les médias occidentaux se font de plus en plus l’écho de ces agissements barbares ;

 

  • ensuite, profitant de ce changement d’humeur de la population, notamment dans les régions rurales où les gens sont fatigués, l’État syrien a mis en place des moyens de communications discrets, qui permettent à la population d’informer l’armée de la présence des terroristes. Cela explique pourquoi et comment ces dernières semaines, les unités spéciales et l’aviation réussissent à mener avec succès des frappes ciblées contre les repères et les bases des bandes armées.

 

En parallèle à tous ces développements sur le terrain, les alliés régionaux et internationaux de Damas font preuve d’une fermeté à toute épreuve et développent des initiatives politiques et diplomatiques, évitant ainsi de laisser le terrain libre aux Occidentaux. Le succès de la rencontre de Téhéran, qui a regroupé 30 pays dont la Chine, l’Inde, la Russie, neuf pays arabes et des États d’Amérique latine et du sud et d’Afrique, illustre ces nouveaux rapports de force.

 

La formation de ce groupement d’États a constitué un message fort aux Occidentaux et compromet sérieusement leur projet d’établir, en dehors du cadre des Nations unies, une zone d’exclusion aérienne dans le nord de la Syrie.

 

Les derniers mois de 2012 seront décisifs dans l’élaboration de nouveaux équilibres régionaux et internationaux et dessineront une image nouvelle à partir de Damas, grâce à la victoire de l’État national syrien dans la guerre universelle lancé contre lui.

 

Ghaleb Kandil

Source : Silvia Cattori

 

.

 

Syrie : La démission de Bachar al-Assad ou la dernière arnaque de l’Occident

http://allainjules.com/2012/08/21/syrie-la-demission-de-bachar-al-assad-ou-la-derniere-arnaque-de-loccident/

 

.

FACE AU CHAOS SYRIEN : L'EFFONDREMENT DE LA CONSCIENCE POLITIQUE ARABE

http://www.alterinfo.net/FACE-AU-CHAOS-SYRIEN-L-EFFONDREMENT-DE-LA-CONSCIENCE-POLITIQUE-ARABE_a80411.html

 

.

Syrie : Le foudre de guerre syrien contre la horde de barbares

Publié le25 Août 2012

6

 

Bashar al-Assad

Bashar al-Assad

Les stratèges de l’armée syrienne sont entrain de donner une leçon de choses à la coalition diabolique qui oeuvre dans l’ombre et à découvert pour la destruction de la Syrie. Le plus pathétique dans ces basses oeuvres, ce sont les pays occidentaux, qui crachent pourtant sur leurs salafistes, à Paris ou ailleurs. Ils renvoient des imams chez eux, font incarcérer, très souvent pour dénonciation calomnieuse donc sans enquête, des femmes et des hommes honnêtes, qui ont parfois ce tort-là, de porter un nom à consonnance arabe.  Et pourtant, à moins de 6h à vol d’oiseaux, donc ailleurs, comme en Syrie aujourd’hui, ils choisissent sans vergogne, ces salafistes syriens et étrangers, porteurs de ce fondamentalisme-là, qu’ils disent urbi et orbi combattre.


Bien sûr, selon la formule consacrée, ils disent toujours qu’ils sont minoritaires parmi ceux qu’ils nomment “insurgés”. Ces étrons wahabbo-salafistes, profitent donc de ce double langage cynique et barbare, popur assouvir leur soif de sang. De vrais vampires ! En fait, les barbares se rejoignent en Syrie. D’un côté, il y a ceux qui s’habille en Prada, costume et cravate, de l’autre, des barbus, une kalachnikov en bandoulière pour ceux qui sont sur le terrain, et dans les salons feutrés aux senteurs de narguilé, de Doha ou de Riyad, les enturbannés portent le jallabieh (longue robe, genre djellabah) et les cafetans brodés à la main avec des fils d’or et d’argent.


Le coran étant ‘objet fétiche mais lu à l’envers, est un véritable exutoire pour ces clowns. Des prétextes abscons, pour détruire un pays. La menterie professionnelle, pour anéantir les autres. Heureusement, à l’assaut de cette horde de barbares, qui veulent détruire la Syrie au nom d’un djihad osbcure, approximatif, galvaudé, manichéen et surtout sans perspective, il y a un mur, l’armée syriene arabe. Donc, n’en déplaise aux esprits chagrins, aux aboyeurs des plateaux de télévision, aux professionnels du “choquage” et aux rois de la propagandastafel à la Goebbels, agrégés ès trituration des faits, l’heure est grave. Comme le dit le sage Africain: “Le mensonge peut courir cent ans, mais la vérité le rattrape en un jour”. Nous y sommes presque… (..)

 

Syrie : Le foudre de guerre syrien contre la horde de barbares

 

..

 

Syrie : Barack Obama, Nobel de la paix, va-t-en-guerre comme George Bush Jr.

.

by Allain Jules

Texte dédié à mon pote José L., il se reconnaîtra Nous avons été b*. Barack Hussein Obama, le président américain a été présenté comme étant l'homme de la situation, celui qui allait apporter la paix dans le monde. Hélas, il a été choisi pour venir terminer le travail de Georges Bush Jr. Cet homme, est [...]

 

.

 

La guerre en Syrie a le mérite de liquider les réserves de salafistes du monde entier...

Les USA ne pourront plus mener de guerres à distance

 

Toutes les vidéos ici :

Syrie: Les atrocités qu'on cache. Rebelles forçant à commettre attentats, etc

 

A voir aussi :


Syrie (entre autres) : Tout ce que les Médias ne vous diront pas

La France de Fabius projette d’éliminer physiquement Bachar al-Assad

 

 

Palestine :

 

Palestine Solidarité, l’engagement courageux d’un Français

 

et aussi :

 

Tunisie. Le fascisme vert à l'offensive - et le jeu machiavélique de l'Occident

 

Les chrétiens appellent l'ONU à accorder un statut particulier à Jérusalem

 

ALEP (Syrie) : La presse britannique confirme aussi

le complot international contre la Syrie


mi6.png?w=594L’hebdomadaire allemand Bild am Sonntag a donc confirmé ce qu’on savait déjà. Alors, n’en déplaise aux esprits chagrins, ce que le président syrien Bachar al-Assad dit depuis des mois et que, nous aussi, à notre petit niveau, indiquons, se révèle donc vrai. Oui, la Syrie est victime d’un complot international ourdi par l’Occident. Mais, ce dernier, avec sa morgue habituelle, ses cris d’orfraie et ses indignations sélectives, jure, la main sur le coeur, qu’il est de bonne foi et veut la paix en Syrie. Or, tout le monde sait que, derrière la façade et les discours convenus et mortifères à la fois, se cachent des monstres, les dirigeants occidentaux qui n’ont rien, mais alors rien à foutre du peuple syrien. Si aujourd’hui tout ces pays se fient aux renseignements de l’Allemagne, c’est que nous sommes en face d’une coalition nazie…La presse occidentale devrait s’inspirer de L’hebdomadaire allemand Bild am Sonntag. Ce n’est pas demain la veille. 

Malheureusement, malgré tous les efforts déployés, la ruse, la rage, la médiocrité, la violence, avec l’argent du contribuable américain, français, anglais etc, ces gens ne parviennent pas à leur but ultime jusqu’à présent. Étonnant, non ?  C’est comme s’il y a une force invisible quelque part qui met en échec leur projet de destruction de la Syrie. Après le Bild am Sonntag, c’est le Sunday Times qui prend le relais. Selon lui, qui cite un responsable de la soi-disant opposition, les services secrets britanniques en anglais Military intelligence section 6 (MI6)  ont aidé les terroristes à mener plusieurs attaques. Vous avez bien lu ? On savait déjà que l’attaque spectaculaire à Damas contre des hauts responsables syriens ne pouvaient pas logiquement venir de ces gens sans une aide extérieure. La vérité finira par triompher dans ce dossier…

Mais, sur le terrain, l’armée syrienne va de victoires en victoires, tandis que les terroristes et leurs alliés sataniques, vont de défaites en défaites. Selon nos informations, il y aura un feu d’artifice à Alep d’ici à deux jours. Je n’en dirai pas plus, ces services secrets étant dans tous les réseaux pour servir les bas-instincts des dirigeants occidentaux et d’Al Qaïda. Effectivement, à regarder de plus près, on constate que Al Qaïda fait plus de victimes arabes qu’autre chose. Est-ce son contrat avec la CIA ? Quelqu’un disait que Bachar al-Assad ne contrôle que…30% du territoire syrien ? Avec ce qui va suivre, vous comprendrez que c’est une propagande qui va faire que, l’ancien premier ministre, sera obligé de se taire à jamais. 

Homs: Découverte d’un tunnel reliant le quartier Ashyra à celui de Dair Baalba d’une longueur de 2 km. De nombreux terroristes s’y cachaient. Ils ont été liquidés et l’armée syrienne a pris possession du lieu. Du coup, ils ne peuvent plus se cacher dans la ville, à moins qu’ils ne soient chez l’habitant. L’étau se resserre donc sur eux. 

Alep: Le compte à rebours est commencé. Des hélicoptères ont survolé la ville, à très basse altitude aujourd’hui- mais où étaient donc les fameux maîtres d’Alep?-, pour distribuer des tracts sans concession, s’adressant aux habitants d’Alep et au x terroristes et disant:

Sabah Othmane 

“il est encore temps de vous rendre, c’est votre dernière chance. Toute personne hébergeant des terroristes sera responsable de ce qu’il adviendra”

Sabah Othmane

Damas (à confirmer): Des échauffourées ont eu lieu juste après la fin de la prière, dans le quartier de Mazzé, derrière l’ambassade d’Iran.  Ce quartier est un centre névralgique pour le pouvoir, d’autant plus que c’est ici que se trouvent la plupart des ambassades. C’est un groupe de terroristes, qui a voulu pénétrer semble-t-il, à l’ambassade iranienne. L’action aurait été un échec cuisant. Ils ont été mis en déroute. 

Damas: Lors d’une opération dans la banlieue de Damas, à Douma, l’armée syrienne a mis aux arrêts une jeune terroriste de 22 ans au doux nom de Sabah Othmane. Rassurez-vous, rien à voir avec la reine de Sabah, malgré sa beauté. Elle est passée aux aveux complets, reconnaissant qu’elle jouait un rôle prépondérant, en interrogeant les femmes enlevées, violées puis assassinées. Mais, elle a indiqué qu’elle a été enrôlées de…force. Un nouvel enseignement qui prouve que les fous d’Allah sont en fait les fous de satan, égorgeurs et violeurs. Quelle idée de soutenir ces gens ?  

Le jour où ce monde s’éveillera, plus dure sera la chute des terroristes, et de leurs soutiens !


http://allainjules.com/2012/08/20/alep-syrie-la-presse-britannique-confirme-aussi-le-complot-international-contre-la-syrie/

 


.

Syrie : La presse allemande confirme que la Syrie est victime d’un complot international


Bachar al-Assad ce matin dans la mosquée d'al-Hamad (quartier d'al-Mouhajirine à Damas)

Bachar al-Assad ce matin dans la mosquée d’al-Hamad (quartier d’al-Mouhajirine à Damas)

L’art de la mise en scène occidentale, l’hypocrisie et le cynisme qui va avec est innommable. Depuis le début du conflit imposé à la Syrie, le président Bachar al-Assad a toujours répété que son pays est victime d’un complot international. On ne peut oublier les diatribes de nos journaux, qui n’hésitent pas à le traiter de mythomane. Or, la vérité devient implacable.  Le journalisme est tombé dans les bas-fonds du terrorisme intellectuel. Quand vous soutenez la souveraineté d’un pays, en l’occurrence de la Syrie, sans argumentation aucune, vous êtes traité de “partisan de la coalition brune”. On ne sait même pas ce que ça veut dire. 

Les supporters et financiers d’Al-Qaïda en Syrie ont du avoir les oreilles qui sifflent en apprenant que l’hebdomadaire allemand Bild am Sonntag a signalé que des agents du Service fédéral de renseignement (BND) opèrent depuis des bateaux au large de la côte syrienne, grâce à une technologie permettant d’observer les mouvements des troupes jusqu’à 600 km au coeur du pays. De Merkel à Hollande, en passant par Obama ou Cameron, tous sont au courant. Alors, quand certains, qui ne maîtrisent pas la situation et osent même dire que le président Bachar al-Assad a toujours refusé de négocier, c’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité. Ces gens n’ont jamais voulu la paix et l’ont signalé à leurs poulains terroristes.

Selon le Bild am Sonntag, ils transmettent leurs renseignements à des officiers américains et britanniques qui fournissent ensuite l’information aux terroristes. Donc, quand on voit Laurent Fabius aboyer à tue-tête, on se rend vraiment compte que la France est à l’image de ses dirigeants, des incapables et des hypocrites menteurs. Les Allemands ne parlent pas mais, visiblement, agissent en faveur du terrorisme international. Selon un responsable américain s’exprimant sous couvert de l’anonymat, aucun service de renseignement occidental n’a d’aussi bonnes sources en Syrie que le BND allemand. Les agents allemands sont également actifs dans le conflit syrien depuis la base de l’Otan dans la ville turque d’Adana, selon le Bild.

Le seul but de cette guerre imposée aux Syriens, est la chute du régime d’Assad et rien d’autre. Et par conséquent, ces gens ont eu des soutiens en Syrie, du côté des clowns qui croient qu’on s’occupe d’eux alors qu’on se moque d’eux pour affaiblir leur pays. Triste constat. Mais, malgré cette coalition nazie internationale, sur le terrain, les choses ne se passent pas vraiment comme les occidentaux le veulent. Assad est encore en poste, et bien en poste. Il a d’ailleurs assisté, ce matin (photo), à la fête de l’Aïd al-Fitr dans la mosquée d’al-Hamad dans le quartier d’al-Mouhajirine, à Damas. Sur le terrain, les forces apocalyptiques continuent à avoir de sérieux revers. Nous y reviendrons dans quelques heures.
http://allainjules.com/2012/08/19/syrie-la-presse-allemande-confirme-que-la-syrie-est-victime-dun-complot-international/

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 06:16

 

 

 

ImageImage L'ETA

http://www.booska-p.com/forum-rap-francais/manifestation-en-lybie-17-fevrier-prochain-t38354-120.html

 

Mohamed Belaali : La Libye après l’intervention impérialiste.


 

Dans « l'impérialisme est l'ennemi des peuples : le cas de la Libye », nous avons écrit : « Profitant de la révolte du peuple libyen contre le régime de Kadhafi devenu despotique et anachronique, l’impérialisme américain et son caniche européen tentent par tous les moyens d’intervenir en Libye pour installer un régime qui servira leurs intérêts (…) Le peuple libyen serait alors privé de sa révolution, de sa richesse et connaîtrait une situation aussi tragique que celle que subit actuellement le peuple irakien ou afghan par exemple » (1).


 Aujourd'hui cette tragédie est de plus en plus évidente. Règlements de comptes, torture, violence ethnique, corruption généralisée, milices surarmées formées d'anciens « rebelles » se retournant les unes contre les autres, tribus réclamant leur autonomie, pouvoir central impuissant et compagnies pétrolières étrangères pompant allègrement le pétrole du peuple libyen, voilà à quoi ressemble la Libye après l'intervention impérialiste.


Du 27 juin au 1er juillet 2012, des affrontements entre tribus rivales ont fait 47 morts et plus d'une centaine de blessés dans le sud-est libyen


(2). Dans le sud-ouest et plus précisément dans les villes de Mizdah et Al-Chakika des combats entre les tribus de Zentan et d’Al-Machachiya ont fait 105 victimes et des centaines de blessés. En avril 2012, des groupes armés s'affrontaient près de Zouara à 80 km de Tripoli (3). Les différentes milices (plus de 100 rien qu'à Tripoli !) non contentes de s'entretuer, font régner une véritable terreur sur l'ensemble du territoire libyen. Leurs trafics notamment d'armes et d'alcool dégénèrent en règlements de comptes violents : « Chaque milice a son quartier et une véritable économie de la violence s’est mise en place. Il y a de l’alcool, des armes, des trafics des luttes d’influence. Tout cela dégénère très vite en règlements de comptes ; on a tous les ingrédients d’une guerre civile larvée... »disait Patrick Haimzadeh ancien diplomate français (4). Dans son dernier rapport sur la Libye, Amnesty International constate que « un an après le soulèvement, des milices au comportement "anarchique" commettent des violations massives ». Les milices de Misratah et de Zintan « ont ainsi chassé de chez eux tous les habitants de Tawargha, soit environ 30 000 personnes, et ont pillé et incendié leurs logements en représailles contre des crimes que des Tawarghas sont accusés d’avoir commis pendant le conflit. Des milliers de membres de la tribu des Mashashyas ont eux aussi été forcés à quitter leur village par des miliciens de Zintan » (5). Il ne s'agit là que de quelques exemples de ces crimes, de ces affrontements entre tribus, milices et autres seigneurs de guerre. Malgré cette « guerre de tous contre tous », la production de pétrole assurée par des compagnies étrangères, quant à elle, coule à flots. Elle a même retrouvé son niveau d'avant l'intervention impérialiste !


La violence, l'arbitraire et l'anarchie, au mauvais sens du terme, font partie intégrante du quotidien des libyens auxquels l'OTAN avait pourtant promis démocratie, liberté, respect des droits de l'Homme et tutti quanti. Non seulement le Conseil National de Transition (CNT) tolère ces crimes, mais il les encourage. Ainsi le 2 mai 2012, le CNT a voté une loi(loi 38) protégeant les responsables de ces exactions si elles ont pour but de « promouvoir ou protéger la révolution » (6).


L'intervention impérialiste a brisé également l'unité du peuple libyen. En mars 2012, la Cyrénaïque, un tiers du territoire, où se trouve l'essentiel des ressources pétrolières et gazières a proclamé son autonomie. Son Conseil intérimaire est dirigé par le prince Ahmed Al Zoubaïr al Senoussi petit neveu du roi Idriss Al Sanoussi.


A quelques jours des élections de l'assemblée constituante du 7 juillet 2012, des incidents violents se sont produits dans cette région de l'est libyen.


Le 1er juillet 2012, des hommes armés ont saccagé les bureaux de la commission électorale de Benghazi pour protester contre la répartition des sièges dans la future assemblée constituante qui devrait être élue le 7 juillet. Ils réclament pour la Cyrénaïque un nombre de sièges égal à celui des des deux autres régions, la Tripolitaine (ouest) et le Fezzane (sud). Le 5 juillet, c'est le dépôt contenant le matériel électoral qui a été incendié à Ajdabiya. Le 6 juillet, un fonctionnaire de la commission électorale a été abattu. Son hélicoptère, qui transportait des urnes, a été la cible des tirs d'armes légères (7). Le 7 juillet, un homme hostile aux élections a été tué dans un échange de tirs à Ajdabiya.

La Cyrénaïque comme d'ailleurs les Toubous (ethnie du sud d'origine africaine) appellent au boycott du scrutin du 7 juillet 2012.

Berbères, Toubous et autres Touaregs revendiquent, eux, leur spécificité culturelle et linguistique (8) et les tensions avec les tribus arabes dominantes se règlent souvent les armes à la main faisant plusieurs dizaines de morts. L'éclatement de la nation libyenne, construction récente et fragile, en entités plus ou moins indépendantes du pouvoir central et dominées par des tribus s'entretuant mutuellement est un risque réel, conséquence directe de l'intervention impérialiste.

L'autre conséquence directe de l'intervention militaire occidentale en Libye est le morcellement du Mali. Car si l'OTAN n'avait pas envahi la Libye et imposé un CNT à sa solde, jamais le Nord du Mali n'aurait pu être occupé par le Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA) et ses alliés islamistes. L'occupation de vastes territoires maliens est rendu possible grâce à la complicité des États-Unis, de la France et de leurs serviteurs locaux regroupés dans la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Les armes qui ont permis aux assaillants de s'emparer des deux tiers du territoire malien provenaient des arsenaux libyens. Le Qatar qui a participé à la guerre en Libye et qui finance avec l'Arabie Saoudite l'opposition syrienne, apporte son soutien financier, sous couvert d'aide humanitaire, aux mouvements armés qui agissent au nord du Mali. « Le gouvernement français sait qui soutient les terroristes. Il y a le Qatar par exemple qui envoie soi-disant des aides, des vivres tous les jours sur les aéroports de Gao, Tombouctou etc. » disait Sadou Diallo maire de Gao (9). Mais ce que le maire n'a pas compris, c'est que la France dont il demande l'intervention militaire, travaille main dans la main avec le Qatar sous la houlette des États-Unis qui, eux, agissent bien sûr à travers l'OTAN mais aussi à travers l'AFRICOM (Commandement militaire des États-Unis pour l'Afrique ). Ce commandement leur permet non seulement de contrer la présence chinoise en Afrique, mais aussi et surtout de s'approprier les immenses richesses minières et pétrolières du continent. C'est dans ce cadre général qu'il convient de situer l'intervention impérialiste en Libye et ses prolongements au Mali.

L'intervention impérialiste en Libye a fait des dizaines de milliers de victimes innocentes. Elle a détruit l'essentiel de l'infrastructure économique du pays. Elle a brisé l'unité de la nation libyenne. L'impérialisme américain et son supplétif européen ont imposé au peuple libyen par la violence un pouvoir sans légitimité aucune, mais qui leur est totalement soumis. Les bourgeoisies occidentales, à travers leurs compagnies, peuvent désormais pomper, tels des vampires, le pétrole libyen en toute quiétude. Mais ces rapaces sont insatiables. Leurs visées impérialistes portent maintenant sur le sous sol de tout le Sahel africain en exploitant les mécontentements des populations marginalisées par les régimes en place. La destruction de la Libye rappelle étrangement la destruction de l'ex-Yougoslavie, de l'Irak, de l'Afghanistan, de la Côte d'Ivoire et bien d'autres États encore. Aujourd'hui, l'impérialisme américain et européen avec l'aide de leurs alliés locaux (Arabie Saoudite, Qatar, Turquie etc.) sont en train de détruire la Syrie pour imposer, là encore, un pouvoir à leurs bottes. Toutes les nations qui n'ont pas les moyens militaires pour se défendre sont des cibles potentielles de l'impérialisme. Cette violence exercée sur des peuples sans défense est intimement liée aux fondements même du système capitaliste dont le seul et unique but est la maximisation du profit par tous les moyens. Rien n'arrêtera cette minorité d'exploiteurs d'exercer sur l'immense majorité d'exploités, à travers le monde, une répression et une cruauté sans limite pour atteindre leur objectif. La résistance et le combat pour la destruction du capitalisme doivent être planétaires.

Mohamed Belaali

http://www.belaali.com/ 


--------------

(1) http://www.belaali.com/article-l-imperialisme-est-l-ennemi-des-peuples-le-cas-de-la-libye-68565735.html 

(2) http://www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120701101410/ 

(3)http://www.rfi.fr/afrique/20120404-libye-reprise-affrontements-entre-groupes-armes-zouara-ouest-tripoli 

(4)http://www.bbc.co.uk/afrique/nos_emissions/2012/02/120215_invite.shtml

(5) http://www.amnesty.fr/AI-en-action/Crises/Afrique-du-Nord-Moyen-Orient/Actualites/Libye-un-apres-le-soulevement-des-milices-commettent-des-violations-massives-4673 

(6) http://allafrica.com/stories/201205110309.html 

(7) http://www.humanite.fr/monde/libye-premieres-elections-sous-tension-500391 

(8) http://www.irinnews.org/fr/Report/95542/LIBYE-Les-minorit%C3%A9s-libyennes-revendiquent-leurs-droits 

(9) http://www.rtl.fr/actualites/culture-loisirs/international/article/sadou-diallo-maire-de-gao-au-mali-le-gouvernement-francais-sait-qui-soutient-les-terroristes-il-y-a-le-qatar-775034 

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/la-libye-apres-l-intervention-120029

 

 

Libye : Dossiers 

 Analyse, Géopolitique et stratégie 

n°31 du 08-08

 C.De Broeder & M.Lemaire

 

Et bien d'autres posts excellents sur la Libye sur ces sites


 

 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

 

  

Syrie :

 

 

 

 

 

http://www.alterinfo.net/La-Syrie-devient-le-pays-des-mercenaires-etrangers_a79933.html

link

 

 

http://allainjules.com/2012/08/08/syrie-alep-les-terroristes-tombent-et-tuent-des-civils-en-represailles/

 

.

  .


Dans cet entretien avec Mouin Rabbani, réalisé pour le Journal of Palestine Studies, Noam Chomsky parle de son implication dans la question palestinienne. Il évoque son engagement précoce et son évolution. Il évalue aussi comment les choses ont changé – ou non –, et comment le conflit israélo-palestinien devrait et pourrait évoluer. L’entretien s’est déroulé à Lexington, dans le Massachusetts, en 2009 et 2010. Le texte complet est disponible dans le numéro du printemps 2012 du Journal of Palestine Mouin (...) lire la suite
.
par Georges STANECHY
« Les contradictions à l’œuvre dans la logique des Droits de l’Homme … disent l’imminence d’un monde où l’extermination pourra se décider sous la bannière des démocraties » Catherine Coquio (1) La Nef des Fous Fin juillet. Mitt Romney, le candidat milliardaire du “parti républicain” aux élections présidentielles des USA, en novembre prochain, vient d’accomplir son pèlerinage en Israël. Multipliant les déclarations à l’encontre de la Nation Palestinienne qui attend vainement, depuis plus de 60 ans pour (...) lire la suite

.
par Chems Eddine CHITOUR
« Au lieu de donner un poisson à quelqu’un, il faut lui apprendre à pêcher ». Mao Tsé Toung La semaine dernière s’est tenu à Pékin le forum de la coopération Chine-Afrique. Ce rendez-vous traditionnel - ignoré superbement par l’Occident - a pour ambition de développer un partenariat winn-winn, désintéressé en ce sens qu’il n’est pas connoté par des arrière-pensées paternalistes, reliquat d’un colonialisme qui ne veut pas mourir. Naturellement, cette coopération est brocardée notamment par les anciennes (...) lire la suite
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 07:16

 

 

eugenisme--depopulation-copie-1.jpg

 

 

L'Empire britannique:

Une pieuvre criminelle

 

Bonjour


J'ai déjà eu l'occasion, à plusieurs reprises, de parler des crimes de la GB et de sa funeste City dans plusieurs posts, et à défaut de trouver le temps de rédiger en ce moment un article fouillé sur la sinistre Couronne d'Angleterre §, voici quelques rappels et une vidéo édifiante: En quelques minutes vous aurez une idée de ce qu'est réellement cet Empire britannique que la Presse aux ordres nous présente de manière idyllique, avec ses très gracieuses majestés, ses jolis mariages royaux, ses princes et princesses de charme, ses jeux olympiques (dont on nous tait l'arrière-plan militaire), etc. Assurément, cette Couronne-là est rouge du sang de millions de malheureux à travers le monde, et ses plans de dépopulation n'ont rien à envier à ceux des tenants du Grand Israël ou du Nouvel Ordre Mondial sous la bannière américaine. L'Axe du Mal est bien là: Londres, Tel-Aviv, Washington. Sans oublier le nouveau venu qatar, et depuis l'occupation de l'Elysée par Sarkozy, la France du CRIF. D'ailleurs, les premières révérences de l'ex-Président ont été destinées à Londres, après le Texas d'un Bush pourtant déjà décrié dans le monde entier. Les faits sont là: La France a désormais scellé son sort au moins militaire à celui de la Couronne d'Angleterre (dont se méfiait tant l'avisé Gl de Gaulle).

 

Pour le meilleur... et surtout pour le pire !

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com


§ A qui l'on doit par ex ....

 

Ile de Diego Garcia: Le vrai visage du capitalisme anglo ... - Le blog d

Destruction de l'Inde par la G.B. - Non au racisme et à la ... - R-sistons

Par qui Lady Di a-t-elle été assassinée ? - France-GB: Mésentente ..

 

Pardon, au nom du Passé, pour avoir envahi votre pays, nous être livrés à des atrocités et participé à son pillage, pendant un siècle


Vous, vous n'avez jamais envahi l'Europe. Ni aucun autre continent, d'ailleurs. Votre Grande Muraille, est là pour en témoigner. Vous avez toujours voulu vous défendre des agressions extérieures, et vous concentrer sur votre unité. Ce qui ne fut pas une entreprise facile, dans votre immense pays, au cours des siècles de votre histoire. Une des plus longues de l'humanité.


Nous, nous avons envahi votre pays. Nous avons contribué à son pillage, pendant un siècle. Il est si grand, que nous nous sommes réunis à plusieurs pour le faire.

 

 


Quand vos autorités ont interdit l'usage et l'importation de l'opium en 1839, nous n'avons pas apprécié. Ce trafic était géré par nos amis britanniques, à partir de leurs possessions en Inde, de la province du Bengale plus précisément. Faire rentrer la drogue à partir du port de Canton (Guangzhou), était une véritable mine d'or pour beaucoup en Occident. Civils, militaires, politiciens...


Les promoteurs de ce trafic, à l'origine d'immenses fortunes personnelles, ainsi que de celle des politiciens européens qu'ils soudoyaient, méritaient d'être pendus. Ils ont été anoblis par la Couronne britannique... Une bonne partie de la Chambre des Lords actuelle est constituée, ainsi, des héritiers de ces trafiquants, de ces dealers. Nous, dans notre République, il n'y a plus de titres de noblesse, on donne des promotions, des décorations ou, mieux, des rentes de situation. (..)

Tibet : Excuses d’un Français au Peuple Chinois …

.

Eugénisme et agenda mondial de dépopulation

«Dans l’éventualité où je serais réincarné, je voudrais revenir comme un virus mortel, afin de contribuer en quelque chose pour résoudre la surpopulation» – Extrait de la préface de la biographie «Si j’étais un animal» du Prince Philip

 

L'article, passionnant, ici, sur un formidable blog :

 

http://www.lepetitmondecozillon.fr/category/bon-plan/cinema/page/3/

 

Eugénisme & darwinisme social

Eugenics_congress_logo

                                                              

Darwinisme social

.

Le darwinisme social est une déformation de la théorie de la sélection naturelle, faisant passer celle-ci du statut d’explication de l’évolution des êtres vivants à celui de précepte appliqué aux populations et sociétés humaines. Le darwinisme social participe, à la fin du XIXe siècle, à l’émergence des thèses racialistes et eugénistes.

Cette théorie est basée sur l’idée de la «sélection des plus aptes» pour survivre (Survival of the fittest). Le darwinisme social suggère donc que l’hérédité (les caractères innés) aurait un rôle prépondérant par rapport à l’éducation (les caractères acquis). Il s’agit ainsi d’«un système idéologique qui voit dans les luttes civiles, les inégalités sociales et les guerres de conquête rien moins que l’application à l’espèce humaine de la sélection naturelle» (Source)

 

http://les7duquebec.com/2009/08/04/eugenisme-darwinisme-social/

 

 

L'Empire britannique et ses crimes,

vidéo à voir absolument

 

 

.
Après la Libye, la pression s'accentue pour une guerre de l'OTAN contre l'Iran et la Syrie... Un tel conflit ne se limiterait pas à la région, impliquerait instantanément la Russie et la Chine, et déclencherait une catastrophe thermonucléaire entre le monde transatlantique et les puissances d'Asie-Pacifique. Le seul moyen d'enrayer ce processus est d'en attaquer la cause: l'Empire britannique, qui depuis 250 ans promeut guerre et dépopulation pour empêcher les peuples et les nations de croître, de progresser... et de le renverser.
Production: LaRouche PAC ; Traduction: Solidarité & Progrès

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 06:22

 

 

tepcamAvec le temps, puisqu’on n’en parle presque plus, on pourrait penser que la crise nucléaire est terminée. Oui, la crise spectaculaire, avec ses explosions, ses émanations gigantesques, ses déplacements de population, est terminée. Mais la crise nucléaire est maintenant permanente au Japon. Pour les évacués qui ne peuvent pas rentrer chez eux, pour les évacués à qui les autorités demandent de rentrer chez eux alors que c’est encore contaminé, pour les familles séparées, pour les enfants qui ne peuvent plus jouer dehors parce qu’ils savent que c’est dangereux, pour les personnes dont on a repéré des nodules dans la thyroïde, pour les parents qui doivent surveiller quotidiennement la nourriture de leur famille, pour les milliers d’ouvriers qui travaillent dans l’ex-centrale de Fukushima Daiichi, pour les personnes recrutées pour décontaminer les zones interdites, pour les personnes contaminées, pour ces centaines de milliers de Japonais qui manifestent régulièrement pour sortir du nucléaire,  la crise n’est pas terminée.

Difficile de faire une synthèse. Car cette catastrophe n’aura sans doute pas de fin. Voici plutôt quelques aspects actuels de cette crise nucléaire permanente, abordée par thèmes.

 

 

Nouvelles sur l’ex-centrale de Fukushima Daiichi

 

unité1Unité 1

Le scénario du pire est confirmé : il y a eu meltdown et rupture de confinement.

Depuis qu’il avait été mis sous tente par Tepco, le réacteur 1 ne faisait plus trop parler de lui. Mais le 22 mai 2012, on apprenait qu’il ne restait plus que 40 centimètres d’eau au fond de la cuve du réacteur et qu’une fuite existait probablement au niveau de la canalisation reliant la cuve du réacteur à la piscine torique. Le 26 juin 2012, une analyse endoscopique a été réalisée : la radioactivité de l’eau située dans les soubassements prouve unerupture de confinement.

 

unité2Unité 2

Le scénario du pire est confirmé : il y a eu meltdown et rupture de confinement.

Un nouveau thermomètre semble défectueux : le thermocouple "TE-2-3-69N1" montrait une température anormalement élevée de 144°C le 22 juillet 2012. Petit à petit, les ex-réacteurs (officiellement, ce ne sont plus des réacteurs depuis le 19 avril 2012) se dégradent, l’eau salée, les coriums et la forte radioactivité accélérant la corrosion des matériaux.

Selon Arnie Gundersen, du combustible se serait échappé de l’enceinte de confinement, d’après l’observation du 28 juin 2012 au fond de la chambre de suppression n° 1.

 

robotUnité 3

Le scénario du pire est confirmé : il y a eu meltdown et rupture de confinement.

Le 11 juillet 2012, un robot n’est pas revenu de l’une de ses explorations dans le réacteur n°3. Même les robots conçus pour résister à la radioactivité ont des problèmes. Et encore, ce sont de tout petits robots.

 

Unité 4

Le 11 juillet 2012, Tepco a fini de démanteler le sommet du bâtiment réacteur 4.

Les 18 et 19 juillet 2012, deux assemblages neufs ont été retirés de la piscine 4, ce qui porte à 1533 le nombre d’assemblages restant à retirer : 1331 de combustible usé et 202 de combustible neuf. Le début de ce transfert phénoménal ne se fera pas avant décembre 2013. D’où l’inquiétude légitime qui motive cette pétition.

 

Fuites et pannes

Il y a toujours des fuites à Fukushima Daiichi, mais on en parle moins car elles sont régulières, ce n’est plus spectaculaire. Le 26 juillet 2012, les sous-sols du bâtiment turbines de l’unité 6 étaient encore inondés, il a fallu pomper et transvaser durant 6 heures. D’où vient cette eau ? Mystère. Est-elle radioactive ? On peut le supposer car l’eau récupérée a été stockée dans un réservoir.

 

Pollution

chaudAir : 16 mois après le terrible mois de mars 2011, le site rejette toujours 10 millions de Bq/h de radio-césium. Où vont ces poussières mortelles ? La plupart vers l’océan pacifique, mais le vent peut les pousser aussi vers les terres. Autre moyen de transport rapide pour la dissémination planétaire : le jet stream.

 

decontamination4---Copie.jpgTerre : personne ne veut de la terre contaminée qu’on racle partout dans les territoires touchés par les retombées radioactives. On en fait quoi ? Si on était sûr qu’elle ne contenait que du césium, il « suffirait » de la mettre de côté durant 300 ans.

 

Eau : 228 000 tonnes d’eau contaminée sont actuellement stockées sur le site. Tepco aimerait s’en débarrasser en la rejetant à la mer, mais pour l’instant l’opérateur n’a pas d’autorisation. L’objectif de réutiliser l’eau en circuit fermé ne marche pas car la nappe phréatique remplit les sous-sols. On en fait quoi ? Il y aura un moment donné où, matériellement, il ne sera plus possible de la stocker.

 

On trouve aussi de l’eau contaminée très loin de Fukushima, à 25 km du centre de Tokyo. Si aujourd’hui les nappes phréatiques sont polluées, c’est à cause de la migration progressive des radionucléides dans le sous-sol, partout où il y a eu des retombées.

 

Le MEXT a mis en ligne des résultats de mesures très fines sur l'eau du robinet : du césium 134 et 137 est détecté à des concentrations très faibles dans 11 provinces.

 

Irradiation

plombOn vient de découvrir qu’une société filiale de Tepco demandait à ses employés d’insérer leur dosimètre dans un boîtier en plomb. Ce qui évidemment fait baisser la dose enregistrée et permet aux ouvriers de travailler plus longtemps sur le site contaminé. Par la même occasion, leur espérance de vie va sans doute diminuer, mais les entreprises de l’industrie nucléaire se moquent bien de ce genre de détail, on l’avait déjà remarquédepuis longtemps.

 

 

Nationalisation 

Au terme d’un long processus, Tepco est désormais nationalisée, le pourcentage d’actions de l’Etat ayant dépassé 50% mardi 31 juillet 2012. Par un tour de passe-passe, l’opérateur ruiné à cause de la catastrophe nucléaire éponge ses dettes grâce au contribuable japonais. L’entreprise a subi une perte nette de 3 milliards d'euros entre le 1er avril et le 30 juin 2012, causée pour plus de moitié par le versement d'indemnisations pour les victimes.

 

Santé

L’institut japonais des maladies infectieuses montre des résultats toujours inquiétants pour certaines affections. L’année 2011, suite aux explosions de la centrale nucléaire, avait montré une augmentation des cas de pneumonie à mycoplasme. L’année 2012 est encore pire, comme le montre ce graphique. Les poussières radioactives invisibles sont disséminées partout dans le pays. La maladie avance sournoisement.

 

graphique

 

Le bilan des doses reçues par les intervenants sur le site de la centrale de Fukushima Daiichi pour les mois d'avril à juin 2012 est en ligne sur le site de Tepco. Selon l’analyse de l’ACRO, ce sont toujours les sous-traitants qui prennent les doses les plus fortes, avec un maximum de 23,53 mSv en un mois.

 

Pêche

Le Japon, soucieux d’oublier la catastrophe nucléaire, a décidé de réintroduire  sur les étals des produits de la mer en provenance des eaux de Fukushima. Pourtant, d'autres pays comme la Corée du Sud renforcent plus que jamais leurs régulations à l'importation dans un souci de limiter la diffusion de la contamination marine. Et ils ont bien raison car après un recul au printemps, elleaugmente au large d'Hokkaido : le plus haut relevé a été de 70 Bq/Kg (Cs-134 : 31 Bq/Kg, Cs-137 : 39 Bq/Kg) sur un échantillon pris le 1eraoût 2012 (sourceMEXT).

 

Démographie

Selon Fukushima Diary, la chute de la population japonaise (Décès - Naissances) entre janvier et mai 2012 est 4 fois plus forte que sur la même période de 2007. Si l'on compare avec 2006, c'est 5 fois plus fort.
Ces données sont basées sur le tableau de bord du service de la statistique démographique du ministère de la Santé, du Travail et de l'Aide Sociale du Japon. Le rapport de juin 2012 n'est pas encore paru.

tableau

Justice

Pour les anti-nucléaires, un “acte criminel” qualifiant le drame de Fukushima aurait été commis par l’entreprise électrique Tepco et par le gouvernement. Plusieurs procureurs viennent d’accepter de mener une enquête (après le dépôt de 1300 plaintes quand même !). S’ils arrivent à prouver que la catastrophe nucléaire de Fukushima a été la conséquence de négligences, des poursuites pourraient être lancées contre les responsables. On pourrait leur suggérer de s’appuyer sur les résultats de la commission d’enquête indépendante dont lerapport a été publié récemment.

 

Presse

Depuis la catastrophe de Fukushima, la mainmise du lobby nucléaire sur les médias connaît quelques failles. En effet, 3 quotidiens ont décidé de résister : le Mainichi Shinbun, le Tokyo Shinbun, et le Shinbun Akahata. A Tokyo, avec la Révolution des Hortensias en cours, l’enjeu est important. Les manifestations antinucléaires apparaissent en une du journal Tokyo Shinbun qui ne prend plus de gant pour soutenir la sortie du nucléaire.

 

Redémarrage des centrales nucléaires du Japon

Le gouvernement a décidé de relancer au forceps deux réacteurs à la centrale nucléaire d’Ohi (préfecture de Fukui, dans l'ouest du pays). Selon Courrier International, le Tokyo Shimbun, quotidien désormais antinucléaire, dénonce une décision politique, sans garanties quant à la sûreté, comme s'il ne s'était rien passé à Fukushima.

Kansaï Electric a déjà planifié le redémarrage des unités 3 et 4 de la centrale nucléaire de Takahama, située à environ 250 km à l’ouest de Tokyo. Comme pour l’unité 3 de Fukushima Daiichi, le réacteur 3 de Takaham utilise du MOX.

 

Mobilisation

francetvA chaque rendez-vous, le nombre de participants à la Révolution pacifiste des Hortensias progresse. La grande manifestation du 29 juillet 2012 a conduit la foule à encercler complètement le parlement. Il y a une semaine, un ancien Premier ministre, Yukio Hatoyama, s'était joint à la manifestation hebdomadaire devant la résidence du premier ministre actuel Noda. Tout semble s’accélérer. Alors qu’au départ les manifestations ne se tenaient qu’à Tokyo, une trentaine de villes emboîtent le pas en organisant une manifestation chaque vendredi : Sapporo, Morioka, Mizusawa, Sendai, Koriyama, Mito, Sodegaura, Sakuragicho, Niigata, Kofu, Nagano, Toyama, Kanazawa, Nagoya, Gifu, Ogaki, Fukui, Otsu, Kyoto, Osaka, Kobe, Himeji, Okayama, Maigo, Hiroshima....

Il est prévu que le groupe des organisateurs des manifestations de Tokyo (dont 13 organisations citoyennes) rencontre le premier ministre Noda. La nominationde Tanaka Shunichi pour la nouvelle instance de sécurité nucléaire sera sans doute sur la table des négociations, mais rien n’est encore joué.

 

Nouvelle instance de sécurité nucléaire

Le gouvernement projette d’établir en septembre une nouvelle organisation qui s’appelle New Nuclear Regulatory Commission. Elle prendra toutes les décisions qui concernent la politique nucléaire : redémarrages de centrales, évacuations des habitants, seuils de radioactivité, etc. Mais Shunichi TANAKA, en tant que Shunichi-TANAKA.jpgprésident de cette commission, est un problème majeur pour le mouvement antinucléaire, car cet homme, actuellement chargé de la décontamination à Fukushima, a travaillé longtemps pour « le village nucléaire ». Il est connu pour ses positions peu glorieuses pour la population : c’est lui qui affirme que 1 µSv/h est tout à fait acceptable (=8,7 mSv/an !), et il s’est opposé à l’évacuation d’habitants de certaines régions de Fukushima.

Les autres candidats-membres à cette commission sont aussi presque tous pro-nucléaires : par exemple, Kayoko NAKAMURA travaille pour Japan Isotope Associsation, Toyoshi FUKETA pour Japan Atomic Energy Agency.

Si Tanaka devient chef de cette commission, ce sera une nouvelle catastrophe pour le Japon. C’est pourquoi les parlementaires sont très sollicités (pétitions…) pour voter contre ces candidatures. A suivre fin de semaine prochaine.

 

Futur

On aurait pu penser qu’après la catastrophe nucléaire la pire au monde (3 meltdowns), l’agence de sécurité nucléaire japonaise devienne plus sage et corrige le tir. Eh bien non, la nouvelle agence vient de décréter que l’unité 1 de la centrale de Genkaï, située dans l’extrême Sud du Japon, serait bonne pour le service durant 58 ans ! Tepco envisage même de redémarrer un jour les unités 5 et 6 de Fukushima Daiichi, ainsi que les réacteurs de la centrale de Fukushima Daini. Alors que la colère gronde dans la population japonaise, c’est une nouvelle provocation à la demande d’arrêt de production électrique atomique.

 

Les autorités nippones n’ont manifestement pas compris l’enjeu vital et sacrifient l’avenir du pays en l’embarquant à nouveau dans cette énergie catastrophique.  Pourtant il y a urgence à régler d’abord la crise de Fukushima Daiichi, en particulier en mettant à l’abri les 1533 assemblages de combustible de la piscine de l’unité 4 qui menaceront l’avenir du monde durant encore au moins un an et demi !

 

imagepetitionContinuez à signer et à faire signer la pétition demandant une prise en charge internationale de la catastrophe de Fukushima !

 

 

 

_________________________

 

Pour continuer à suivre l’actualité au jour le jour, consulter

 

en français :

la page de l’ACRO, La catastrophe de Fukushima au jour le jour

le site Gen4

Les Veilleurs de Fukushima

Fukushima Diary en français

le scoopit Fukushima Information

Pectine actualités

 

en anglais :

les journaux japonais en anglais avec Fukushima is still news

les blogs japonais traduits en anglais avec Dissensus Japan

Fukushima Diary

The Watchmen of Fukushima

 

Source: Fukushiula.over-blog

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 08:18

 

Qui se bat en Syrie ?

Depuis 18 mois, la Syrie est en proie à des troubles qui n’ont cessé d’augmenter jusqu’à devenir un vaste conflit armé ayant déjà causé la mort d’environ 20 000 personnes. S’il y a consensus sur ce constat, les narrations et les interprétations divergent au-delà.

  


Thierry Meyssan
Mardi 24 Juillet 2012


Logo Armée Syrienne Libre (ASL)
Logo Armée Syrienne Libre (ASL)

 

 

Pour les États occidentaux et leur presse, les Syriens aspireraient à vivre à l’occidentale dans des démocraties de marché. Suivant les modèles tunisien, égyptien et libyen du « printemps arabe », ils se sesraient soulevés pour renverser leur dictateur Bachar el-Assad. Celui-ci aurait réprimé les manifestations dans le sang. Alors que les Occidentaux auraient souhaité intervenir pour faire cesser le massacre, les Russes et les Chinois, par intérêt ou par mépris de la vie humaine, s’y seraient opposés.

Au contraire, pour tous les États qui ne sont pas vassalisés par les USA et pour leur presse, les États-Unis auraient lancé une opération contre la Syrie qu’ils planifiaient de longue date. D’abord par le truchement de leurs alliés régionaux, puis directement, ils auraient infiltré des bandes armées qui ont déstabilisé le pays, sur le modèle des Contras du Nicaragua. Cependant ceux-ci n’auraient trouvé qu’un très faible soutien intérieur et auraient été mis en déroute pendant que la Russie et la Chine aurait empêché l’OTAN d’anéantir l’armée syrienne et de renverser ainsi l’équation régionale.



Qui dit vrai ? Qui se trompe ?
Les groupes armés en Syrie ne défendent pas la démocratie,
ils la combattent



En premier lieu, l’interprétation des événements syriens comme un épisode du « printemps arabe » est une illusion car ce « printemps » n’a pas de réalité. C’est un slogan publicitaire pour présenter positivement des faits hétéroclites. S’il y a bien eu une révolte populaire en Tunisie, au Yémen et au Bahrein, il n’y en a pas eue, ni en Égypte, ni en Libye. En Égypte, les manifestations de rue se sont limitées à la capitale et à une certaine bourgeoisie, jamais, absolument jamais, le peuple égyptien ne s’est senti concerné par le spectacle télégénique de la place Tahrir [1]. En Libye, il n’y a pas eu de révolte politique, mais un mouvement séparatiste de la Cyrénaïque contre le pouvoir de Tripoli, puis l’intervention militaire de l’OTAN qui a coûté la vie à environ 160 000 personnes.

La station libanaise NourTV a connu un vif succès en diffusant une série d’émissions d’Hassan Hamade et Georges Rahme intitulée « Le printemps arabe, de Lawrence d’Arabie à Bernard-Henri Lévy ». Les auteurs y développent l’idée que le « printemps arabe » est un remake de la « révolte arabe » de 1916-1918 orchestrée par les Britannique contre les Ottomans. Cette fois, les occidentaux ont manipulé les situations pour renverser une génération de leaders et imposer les Frères musulmans. De fait, le « printemps arabe » relève de la publicité mensongère. Désormais, le Maroc, la Tunisie, la Libye, l’Égypte, et Gaza sont gouvernés par une confrérie qui d’un côté impose un ordre moral, et de l’autre soutient le sionisme et la capitalisme pseudo-libéral, c’est-à-dire les intérêts d’Israël et des Anglo-Saxons. L’illusion s’est dissipée. Certains auteurs, comme le Syrien Said Hilal Alcharifi raillent désormais le « printemps otanien ».

Deuxièmement, les dirigeants du Conseil national syrien (CNS) comme les commandants de l’Armée syrienne libre (ASL) ne sont aucunement des démocrates, au sens qu’ils seraient favorables à « un gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple », suivant la formule d’Abraham Lincoln reprise dans la Constitution française.
Ainsi, le premier président du CNS fut l’universitaire parisien Burhan Ghalioun. Il n’était aucunement « un opposant syrien persécuté par le régime » puisqu’il venait et circulait librement dans son pays. Il n’était pas non plus un « intellectuel laïque » comme il le prétend, puisqu’il était le conseiller politique de l’Algérien Abbassi Madani, président du Front islamique du salut (FIS), aujourd’hui réfugié au Qatar.
Son successeur, Abdel Basset Syda [2], n’est entré en politique qu’au cours des derniers mois, et s’est immédiatement affirmé comme un simple exécutant des volontés états-uniennes. Dès son élection à la tête du CNS, il s’est engagé non pas à défendre la volonté de son peuple, mais à appliquer la « feuille de route » que Washington a rédigé pour la Syrie : The Day after.
Les combattants de l’Armée syrienne libre ne sont pas plus des militants de la démocratie. Ils reconnaissent l’autorité spirituelle du cheikh Adnan al-Arour, un prêcheur takfiriste, qui appelle à renverser et à tuer Bachar el-Assad non pour des motifs politiques, mais uniquement parce qu’il est de confession alaouite, c’est-à-dire hérétique à ses yeux. Tous les officiers identifiés de l’ASL sont sunnites et toutes les brigades de l’ASL portent des noms de figures historiques sunnites. Les « tribunaux révolutionnaires » de l’ASL condamnent à mort leurs opposants politiques (et pas seulement les partisans de Bachar el-Assad) et les mécréants qu’ils égorgent en public. Le programme de l’ASL est de mettre fin au régime laïque installé par le Baas, le PSNS et les communistes au profit d’un régime confessionnel sunnite pur.

 


Le conflit syrien a été prémédité par les Occidentaux



La volonté occidentale d’en finir avec la Syrie est connue et elle suffit largement à expliquer les événements actuels. Rappelons ici quelques faits qui ne laissent aucun doute sur la préméditation des événements [3].

La décision de faire la guerre à la Syrie a été prise par le président George W. Bush lors d’une réunion à Camp David, le 15 septembre 2001, juste après les attentats spectaculaires de New York et Washington. Il était prévu d’intervenir simultanément en Libye pour montrer la capacité d’action sur un double théâtre d’opération. Cette décision a été attestée par le témoignage du général Wesley Clark, ex-commandeur suprême de l’OTAN, qui y était opposé.

 

Dans la foulée de la chute de Bagdad, en 2003, le Congrès a adopté deux lois donnant instruction au président des États-Unis de préparer une guerre contre la Libye et une autre contre la Syrie (le Syria Accountability Act).

En 2004, Washington a accusé la Syrie de cacher sur son sol les armes de destruction massive que l’on ne parvenait pas à trouver en Irak. Cette accusation a fait long feu lorsqu’il a été admis que ces armes n’avaient jamais existé et n’étaient qu’un prétexte pour envahir l’Irak.

En 2005, après l’assassinat de Rafik Hariri, Washington a tenté d’entrer en guerre contre la Syrie, mais n’y est par parvenu car elle a retiré son armée du Liban. Les États-Unis ont alors suscité des faux témoignages pour accuser le président el-Assad d’avoir commandité l’attentat et ils ont créé un tribunal international d’exception pour le juger. Mais ils ont en définitive été contraints de retirer leurs fausses accusations après que leurs manipulations aient été mises à jour.

En 2006, les États-Unis ont commencé à préparer la « révolution syrienne » en créant le Syria Democracy Program. Il s’agissait de créer et de financer des groupes d’opposition pro-occidentale (comme le Mouvement pour la Justice et le Développement). Au financement officiel du département d’État s’est ajouté un financement secret de la CIA via une association californienne, le Democracy Council.

Toujours en 2006, les États-Unis ont sous-traité à Israël une guerre contre le Liban, dans l’espoir d’y impliquer la Syrie et de pouvoir intervenir. Mais la rapide victoire du Hezbollah a fait échouer ce plan.

En 2007, Israël a attaqué la Syrie, bombardant une installation militaire (Opération Orchard). Mais là encore, Damas a gardé son sang-froid et ne s’est pas laissé entraîné dans la guerre. Des vérifications ultérieures de l’Agence internationale de l’énergie atomique ont montré qu’il ne s’agissait pas d’un site nucléaire, contrairement à ce qui avait été affirmé par les Israéliens.

En 2008, lors de la réunion que l’OTAN organise annuellement sous le titre Groupe de Bilderberg, la directrice de l’Arab Reform Initiative, Bassma Kodmani, et le directeur de la Stiftung Wissenschaft und Politik, Volker Perthes, exposèrent brièvement au Gotha américano-européen les avantages économiques, politiques et militaires d’une possible intervention de l’Alliance en Syrie.

En 2009, la CIA a mis en place des outils de propagande à destination de la Syrie comme la chaîne BaradaTV, basée à Londres, et OrientTV basée à Dubai.

À ces éléments historiques, ajoutons qu’une réunion s’est tenue au Caire, la seconde semaine de février 2011, autour de John McCain, Joe Lieberman et Bernard-Henry Lévy, des personnalités libyennes comme Mahmoud Jibril (alors numéro 2 du gouvernement de la Jamahiriya) et des personnalités syriennes comme Malik al-Abdeh et Ammar Qurabi. C’est cette réunion qui donna le signal des opérations secrètes qui débutèrent à la fois en Libye et en Syrie (le 15 février à Benghazi et le 17 à Damas).

En janvier 2012, les départements US d’État et de la Défense constituèrent le groupe de travail The Day After. Supporting a democratic transition in Syria qui rédigea à la fois une nouvelle constitution pour la Syrie et un programme de gouvernement [4].

En mai 2012, l’OTAN et le CCG mirentt en place le Working Group on Economic Recovery and Development of the Friends of the Syrian People, sous co-présidence allemande et émiratie. L’économiste syro-britannique Ossam el-Kadi y élabora un partage des richesses syriennes entre les États membres de la coalition, à appliquer le « jour d’après » (c’est-à-dire après le renversement du régime par l’OTAN et le CCG) [5].

 


Révolutionnaires ou contre-révolutionnaires ?
Les groupes armés ne sont pas issus des manifestations pacifiques de février 2011. Ces manifestations dénonçaient en effet la corruption et réclamaient plus de libertés, tandis que les groupes armés —nous l’avons vu plus haut— ressortent de l’islamisme.

Au cours des dernières années, une terrible crise économique a frappé les campagnes. Elle était due aux mauvaises récoltes, qui ont été à tort appréhendées comme des malheurs passagers alors qu’elles étaient la conséquences de changements climatiques durables. À cela se sont ajoutées des erreurs dans la mise en œuvre de réformes économiques qui ont désorganisé le secteur primaire. Il s’en est suivi un fort exode rural auquel le gouvernement a su faire face, et une dérive sectaire de certains paysans que le pouvoir a négligé. Dans de nombreuses régions, l’habitat rural n’était pas concentré en villages, mais dispersé sous forme de fermes isolées, personne n’a mesuré l’ampleur du phénomène jusqu’à ce que ses adeptes se regroupent.

En définitive, alors que la société syrienne incarne le paradigme de la tolérance religieuse, un courant takfiriste s’est développé en son sein. Il a fourni la base des groupes armés. Ceux-ci ont été richement financés par les monarchies wahhabites (Arabie saoudite, Qatar, Sharjjah).

Cette manne a suscité le ralliement de nouveaux combattants parmi lesquels on trouve des parents de victimes de la répression massive du sanglant coup d’État manqué des Frères musulmans, en 1982. Leur mobile est souvent moins idéologique que personnel. Il ressort de la vendetta.

De nombreux voyous et repris de justice appâtés par l’argent facile se sont ajoutés : un « révolutionnaire » est payé 7 fois le salaire moyen.

Enfin, des professionnels ayant combattu en Afghanistan, Bosnie, Tchétchénie ou Irak ont commencé à affluer. Au premier rangs desquels les hommes d’Al Qaida en Libye, conduits par Abdelhakim Belhaj en personne [6]. Les médias les présentent comme des jihadistes, ce qui est inapproprié, l’islam ne concevant pas de guerre sainte contre des coreligionnaires. Ce sont avant tout des mercenaires.

La presse occidentale et du Golfe insiste sur la présence de déserteurs dans l’ASL. C’est certain, mais il est par contre faux qu’ils aient fait défection après avoir refusé de réprimer des manifestations politiques. Les déserteurs en question rentrent presque toujours dans les cas que nous avons précédemment cités. Au demeurant, une armée de 300 000 hommes a forcément parmi elle ses fanatiques religieux et ses voyous.

Les groupes armés utilisent un drapeau syrien à bande verte (au lieu de la bande rouge) et à trois étoiles (au lieu de deux). La presse occidentale le qualifie de « drapeau de l’indépendance », car il était en vigueur au moment de l’indépendance du pays, en 1946. En réalité, il s’agit du drapeau du mandat français qui resta en vigueur lors de l’indépendance formelle du pays (1932 à 1958). Les trois étoiles représentent les trois districts confessionnels du colonialisme (alaouite, druze et chrétien). Utiliser ce drapeau, ce n’est certainement pas brandir un symbole révolutionnaire. Au contraire, c’est affirmer vouloir prolonger le projet colonial, celui de l’Accord Sykes-Picot de 1916 et du remodelage du « Moyen-Orient élargi ».

Au cours des 18 mois d’action armée, ces groupes armés se sont structurés et plus ou moins coordonnés. En l’état actuel,la grande majorité sont passés sous commandement turc, sous le label Armée syrienne libre. De fait, ils sont devenus des supplétifs de l’OTAN, le quartier général de l’ASL étant même installé sur la base aérienne de l’OTAN à Incirlik. Les islamistes les plus durs ont formé leurs propres organisations ou ont rejoint al-Qaida. Ils sont sous le contrôle du Qatar ou de la branche sudeiri de la famille royale saoudienne [7]. De facto, ils sont rattachés à la CIA.

Cette constitution progressive, qui part de paysans pauvres pour se terminer avec un afflux de mercenaires, est identique à ce que l’on a connu au Nicaragua lorsque la CIA organisa les Contras pour renverser les sandinistes, ou que l’on avait connu à Cuba lorsque la CIA organisa le débarquement de la Baie des cochons pour renverser les castristes. Précisément, c’est de ce modèle que les groupes armés syriens se revendiquent aujourd’hui : en mai 2012, les Contras cubains ont organisé à Miami des séminaires de formation à la guérilla contre-révolutionnaire pour leurs homologues syriens [8].

Les méthodes de la CIA sont partout les mêmes. Ainsi les Contras syriens ont concentré leur action militaire d’une part sur la création de bases fixes (mais aucune n’a tenu, même pas l’Émirat islamique de Baba Amr), puis sur le sabotage de l’économie (destruction des infrastructures et incendie des grandes usines), enfin sur le terrorisme (déraillement de trains de passagers, attentats à la voiture piégée dans des sites fréquentés, assassinat de leaders religieux, politiques et militaires).

Par conséquent, la partie de la population syrienne qui pouvait avoir de la sympathie pour les groupes armés au début des événements, pensant qu’ils représentaient une alternative au régime actuel, s’en sont progressivement désolidarisés.

Sans surprise, la bataille de Damas a consisté à faire converger vers la capitale les 7 000 combattants dispersés dans le pays et des armées de mercenaires en attente dans les pays limitrophes. Des dizaines de milliers de Contras ont tenté de pénétrer le pays. Ils se sont déplacés simultanément en nombreuses colonnes de pick-up, préférant traverser les déserts que prendre les autoroutes. Une partie d’entre eux a été stoppée par des bombardements aériens et a du rebrousser chemin. D’autres après s’être emparés de postes-frontière sont parvenus à la capitale. Il n’y ont pas trouvé le soutien populaire escompté. Au contraire, ce sont les habitants qui ont guidé les soldats de l’Armée nationale pour les identifier et les déloger. Au final, ils ont été contraints de battre en retraite et ont annoncé qu’à défaut de prendre Damas, ils prendraient Alep. Au demeurant, cela montre qu’ils ne sont ni des Damascènes en révolte, ni des Alepains, mais des combattants itinérants.

L’impopularité des groupes armés doit être comparée avec la popularité de l’Armée régulière et des milices d’auto-défense. L’Armée nationale syrienne est une armée de conscription, c’est donc une armée populaire, et il est impensable qu’elle puisse servir à une répression politique. Depuis peu, le gouvernement a autorisé la constitution de milices de quartiers. Il a distribué des armes aux citoyens qui se sont engagés à consacrer chaque jour 2h de leur temps pour défendre leur quartier, sous encadrement militaire.
Infiltration de Contras via le désert près de Dera
Des vessies pour des lanternes


En son temps, le président Reagan rencontra quelques difficultés pour présenter ses Contras comme des « révolutionnaires ». Il créa pour cela une structure de propagande, le Bureau de la diplomatie publique, dont il confia la direction à Otto Reich [9]. Celui-ci corrompit des journalistes dans la plupart des grands médias US et ouest-européens pour intoxiquer le public. Il lança entre autres une rumeur selon laquelle les sandinistes disposaient d’armes chimiques et risquaient de les utiliser contre leur propre peuple. Aujourd’hui la propagande est dirigée depuis la Maison-Blanche par le conseiller de sécurité nationale adjoint chargé des communications stratégiques, Ben Rhodes. Il applique les bonnes vieilles méthodes et a ressorti contre le président el-Assad la rumeur des armes chimiques.

En collaboration avec le MI6 britannique, Rhodes a réussi a imposer comme principale source d’information des agences de presse occidentales une structure fantôme : l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).
Les médias n’ont jamais questionné la crédibilité de cette signature, alors même que ses affirmations ont été démenties par les observateurs de la Ligue arabe et par ceux des Nations Unies. Mieux, cette structure fantôme, qui n’a ni locaux, ni personnel, ni expertise, est également devenue la source d’information des chancelleries européennes depuis que la Maison-Blanche les a convaincues de retirer leur personnel diplomatique de Syrie.
En attendant le direct, le correspondant d’Al-Jazeera Khaled Abou Saleh téléphone à sa rédaction. Il prétend que Baba Amr est bombardé et organise les bruitages. M. Abou Saleh était invité d’honneur de François Hollande à la 3e Conférence des Amis de la Syrie.

Ben Rhodes a également organisé des spectacles pour journalistes en mal d’émotions. Deux tours operators ont été mis sur pied, l’un au cabinet du Premier ministre turc Erdogan et le second au cabinet de l’ex-Premier ministre libanais Fouad Siniora. Les journalistes qui le souhaitaient étaient invités à entrer illégalement avec des passeurs en Syrie. On offrait durant des mois un voyage depuis la frontière turque dans un village témoin situé en montagne. On pouvait y réaliser des séances photos avec des « révolutionnaires » et « partager le quotidien des combattants ». Puis, pour les plus sportifs, on pouvait depuis la frontière libanaise aller visiter l’Émirat islamique de Baba Amr.

Fort étrangement, nombre de journalistes ont observé eux-mêmes d’énormes falsifications, mais ils n’en ont tiré aucune conclusion. Ainsi, un célèbre reporter-photographe a filmé les « révolutionnaires » de Baba Amr brûler des pneus pour dégager de la fumée noire et faire accroire à un bombardement du quartier. Il a diffusé ces images sur Channel4 [10], mais a continué à affirmer qu’il avait été témoin du bombardement de Baba Amr relaté par l’Observatoire syrien des Droits de l’homme.

Ou encore, le New York Times a relevé que des photos et vidéos transmises par le service de presse de l’Armée syrienne libre et montrant de valeureux combattants étaient des mises en scène [11]. Les armes de guerre étaient en réalité des répliques, des jouets pour enfants. Le quotidien a néanmoins continué à croire en l’existence d’une armée de déserteurs de près de 100 000 hommes.
Lecture d’une déclaration de l’Armée syrienne libre. Les fiers « déserteurs » sont des figurants qui portent des armes factices.

Selon un schéma classique, les journalistes préfèrent mentir que reconnaître qu’ils se sont fait manipuler. Une fois bernés, ils participent donc consciemment au développement du mensonge qu’ils ont découvert. Reste à savoir si vous, lecteurs de cet article, préférerez aussi fermer les yeux ou si vous déciderez de soutenir le peuple syrien contre l’agression des Contras.



[1] La place Tahrir n’est pas la plus vaste du Caire. Elle a été choisie pour des raisons de marketing, le mot Tahrir se traduisant dans les langues européennes par Liberté. Ce symbole n’a évidemment pas été choisi par les Égyptiens, car il existe plusieurs mots en arabe pour désigner la Liberté. Or, Tahrir indique la Liberté que l’on reçoit, pas celle que l’on acquiert.

[2] La presse occidentale a pris l’habitude d’orthographier le nom de M. Syda en ajoutant un « a », en « Sayda », de manière à éviter la confusion avec la maladie du même nom. Ndlr

[3] Le terme « préméditation » s’emploie normalement en droit criminel. En matière politique, le terme adéquat est « complot », mais l’auteur s’est abstenu de l’utiliser car il suscite une réaction hystérique de la part de ceux qui s’appliquent à faire croire que la politique occidentale est transparente et démocratique. Ndlr

[4] « Washington a rédigé une nouvelle constitution pour la Syrie », Réseau Voltaire, 21 juillet 2012.

[5] « Les « Amis de la Syrie » se partagent l’économie syrienne avant de l’avoir conquise », par German Foreign Policy, traduction Horizons et débats, Réseau Voltaire, 14 juin 2012.

[6] « L’Armée syrienne libre est commandée par le gouverneur militaire de Tripoli », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 18 décembre 2011.

[7] Pour plus de détails, lire « La Contre-révolution au Proche-Orient », par Thierry Meyssan, Komsomolskaïa Pravda/Réseau Voltaire, 11 mai 2011.

[8] « L’opposition syrienne prend ses quartiers d’été à Miami », par Agence Cubaine de Nouvelles, Jean Guy Allard, Réseau Voltaire, 25 mai 2012.

[9] « Otto Reich et la contre-révolution », par Arthur Lepic, Paul Labarique, Réseau Voltaire, 14 mai 2004.

[10] « Syria’s video journalists battle to telle the ’truth’ », Channel4, 27 mars 2011.

[11] “Syrian Liberators, Bearing Toy Guns”, par C. J. Chivers, The New York Times, 14 juin 2012.


http://www.voltairenet.org/Qui-se-bat-en-Syrie,175109 http://www.voltairenet.org/Qui-se-bat-en-Syrie,175109

http://www.alterinfo.net/Qui-se-bat-en-Syrie_a79420.html

VIDEOS sur le site
__________________________________________
.
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 03:40

"Tuez les tous, ça ira plus vite"

 

"Tuez les tous, ça ira plus vite"

 

 

A 7h30, lundi 9 juillet, la police encercle le campement situé au niveau de l’esplanade des taxis de la gare de Lyon Perrache. Plus personne n’est autorisé à rentrer ou à sortir du périmètre de sécurité.
Un officier de la PAF (Police de l’Air et des Frontières) est à l’affût. Comme un chasseur qui flaire sa proie, il passe de tente en tente avec une traductrice et demande frénétiquement : « Il y a des roumains ? Il y a des roumains ? »
Les roumains, c’est du gros gibier. Si la PAF peut en attraper un qui est en France depuis plus de 3 mois, c’est le jackpot. Ce soir la préfecture communiquera sur : « la police démantèle un campement de roms et expulse des étrangers en situation irrégulière. »
Mauvaise pioche. Pas plus de roumains dans le camp que de socialisme dans la politique de Valls.
Ce campement est en effet occupé par des demandeurs d’asile qui sont tous en situation parfaitement régulière sur le territoire français.
Théoriquement, ils devraient être hébergés en CADA (Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile). Théoriquement seulement, parce qu’à Lyon, cela fait belle lurette que les centres sont saturés et que des centaines de demandeurs d’asile sont abandonnés à la rue.

Toutes les personnes sont recensées, fichées puis regroupées dans un coin avant d’être autorisées à prendre leurs affaires et à partir.
Les enfants, le regard perdu entre des dizaines de policiers, ne comprennent pas ce qui leur arrive. Les adultes non plus. L’un d’entre eux regrette : « Pourquoi on nous autorise à demander l’asile politique en France si c’est pour nous jeter à la rue ? La France n’avait qu’à nous dire qu’elle ne veut pas de nous, on serait allé dans un autre pays. »
En voyant les familles regroupées dans un coin et encerclées par la police, un parent d’élève dont le fils était en classe avec un enfant du campement se désole : « Je n’étais pas là en 40, mais les rafles, ça devaient ressembler à ça. »

Dans l’après-midi les familles ont été bloquées sur la place Carnot située juste à côté de la gare par la police qui les empêchait de quitter les lieux alors que la matin même elle avait promis de les empêcher de s’y installer. Pour être exact, les familles avaient le droit de circuler, mais pas d’emmener leurs affaires, de peur qu’elles se réinstallent autre part.
C’est nouveau, en France, si vous êtes étranger, vous n’avez plus le droit de circuler avec une tente et des couvertures.
Pourvu que le préfet du Rhône, monsieur Carenco ne soit pas appelé à des fonctions nationales sinon il va ruiner notre activité touristique en interdisant le territoire aux millions de hollandais qui viennent camper en France chaque année.

En fin de journée, le préfet à reçu une délégation conduite par Nathalie Perrin-Gilbert, la maire du 1er arrondissement de Lyon et Armand Creus, conseiller régional du Front de Gauche.
Le bilan de la réunion est bien maigre, mais le numéro de théâtre du préfet valait le déplacement. Lyon, c’est la ville de Guignol.
Morceaux choisis.
Le préfet n’a plus d’argent pour héberger les demandeurs d’asile. En revanche, il en a encore beaucoup pour les expulser par charters… s’ils acceptent. Tous étant en situation régulière, il a besoin de leur accord…
Le droit au logement n’est pas inconditionnel et il est réservé en priorité aux français.
Ses interlocuteurs n’en croyant pas leurs oreilles lui ont demandé de répéter car ils ne pensaient pas qu’un préfet pouvait ignorer à ce point la loi.
Cerise sur le gâteau, le préfet a finalement proposé que les familles l’attaquent au tribunal administratif afin qu’il les reloge lorsqu’il sera condamné. Autrement dit, il sait qu’il est hors la loi en laissant des femmes et des enfants dehors, mais si un juge ne le lui rappelle pas avec une condamnation sous astreinte, il ne les logera pas.

Plus de 3 mois après l’élection de François Hollande, les préfets sarkozystes continuent donc à appliquer la politique inhumaine de stigmatisation des étrangers de leur ancien patron. A moins qu’ils n’appliquent tout simplement la nouvelle politique définie par messieurs Hollande et Valls.

Ce matin, des dossiers pour des référés libertés vont être constitués afin d’attaquer l’état socialiste pour qu’il ne laisse pas dormir à la rue des demandeurs d’asile qui devraient être hébergés en CADA.
En attendant, plus de cent personnes ont passé cette nuit dans des tentes ou à la belle étoile, à quelques dizaines de mètres de l’endroit où elles étaient la veille.

Ce soir à Lyon, des orages sont annoncés. Où les familles vont-elles dormir ?

La police avait expliqué lors de l’expulsion avoir reçu des consignes pour que les familles ne s’installent nulle part. Un militant a fait remarquer aux policiers qu’elles seraient encore à Lyon ce soir et qu’il faudra bien qu’elles dorment quelque part : « Ce n’est pas en les pourchassant jour et nuit que vous réglerez le problème d’autant plus qu’ils sont en situation régulière. Tuez-les tous, ça ira plus vite. »

 

http://www.alterinfo.net/Tuez-les-tous-ca-ira-plus-vite_a78892.html

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 01:28

 

J'avais promis à mes Lecteurs, voici 4 ans, un dossier sur l'OTAN. Débordée par la masse des documents toujours plus accumulés, je n'ai pas trouvé le temps de le publier. Michel Collon a fait le dossier à ma place. Merci ! eva


 

http://sergeadam.blogspot.fr/2011/09/libye-lotan-visage-deux-faces-menteur.html

 

L'Otan pour les nuls sur Investig'Action -

www.michelcollon.info


Ces 20 et 21 mai se tiendra à Chicago un nouveau sommet de l'Otan. L'occasion pour l'alliance militaire euratlantique d'affiner la redéfinition de ses missions. Car si l'Otan a officiellement été créée en 1949 pour prévenir l'Europe de l'Ouest d'une invasion soviétique, on pourrait bien se demander, 21 ans après la chute de l'URSS, à quoi sert encore l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord aujourd'hui. A moins que cet objectif officiel cache une autre vérité, moins avouable... C'est ce que nous vous proposons de découvrir dans ce dossier spécial consacré à l'Otan : comment l'alliance fut créée, quels objectifs poursuit-elle, quels scandales entachent son histoire et quels exploits elle a déjà accompli depuis la chute de l'URSS : de la Yougoslavie à la Libye en passant par l'Afghanistan.



A QUOI SERT VRAIMENT L'OTAN ?
 


21 ans après la fin du « péril rouge », pourquoi encore l'Otan ? - Roland Marounek
L'URSS évaporée, l'Otan subsiste... et poursuit toujours le même objectif fixé à sa création.

OTAN : le Pitbull Impérial - Edward S. Herman
"On dit que l'Otan fut créée comme une organisation défensive : c'est parfaitement faux !"

L'Otan, un outil pour des intérêt géostratégiques - Ludo De Brabander, Georges Spriet
"Malgré les tentatives de changement, l'alliance reste le pouvoir exécutif des stratégies US"



DES METHODES DISCUTABLES MAIS PEU DISCUTEES 


Le terrorisme non revendiqué de l'OTAN - Entretien avec Daniele Ganser - Silvia Cattori
Stratégie de la tension : les false-flags de l'Otan...

Les 15 mensonges de Jamie Shea et de l'OTAN - Michel Collon
Pour bombarder la Yougoslavie, l'ancien porte-parole de l'Otan a joué les Pinocchio. 



L'URSS PASSE, L'OTAN RESTE 


Évolution du rôle de l'OTAN à la faveur des guerres yougoslaves (1991-1999) - Georges Berghezan
Le coup de maître de l'Otan : survivre à la chute du bloc soviétique.

Bail prolongé pour l'OTAN au Kosovo - Georges Berghezan
Comment devenir pompier pyromane en dix leçons et quelques guerres.

De la Libye à la Syrie : tenir l'Otan en laisse - Vijay Prashad
Les pays du Sud ne sont plus dupes et n'accepteront pas une intervention en Syrie.

Syrie : « Une situation bien plus nuancée que celle présentée en Occident » - Bert De Belder
Le récit d'observateurs internationaux, loin des tambours de guerre de l'Otan.



USUAL SUSPECTS


La « Gauche » francophone belge et l'Otan - Roland Marounek
"Le bras armé des intérêts occidentaux ne peut être celui des nations du monde unies."



Flashmob for Peace - No to NATO!
20 mai 2012 - 14h - Bruxelles


Intal organise le dimanche 20 mai une action nationale visant à dénoncer l'existence et le rôle de l'Otan. A l'aide d'un flashmob et d'une performance, nous voulons isoler l'Otan et révéler les intérêts qu'elle défend.
Pour réussir cette action, nous devons être au moins 230 participants. Nous comptons ici sur vous!
Et que dois-je faire ? Tout d'abord vous vous inscrivez via ce lien. Vous choisissez le pays que vous désirez représenter parmi la liste des pays encore disponibles et nous vous ferons parvenir un drapeau de ce pays.

Données pratiques: Nous vous donnons rendez-vous le dimanche 20 mai après-midi dans le quartier de la gare Centrale à Bruxelles. L'action en elle-même durera maximum 1 heure. Envie de donner un petit coup de main pour la préparation? Envoyez un mail à lars.van.densen@telenet.be, il y a suffisamment de tâches pour lesquelles nous avons besoin d'aide le jour-même ou avant! Nous comptons sur votre participation afin de faire de cette action un véritable succès!

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 01:02

 

Syrie : Bachar al-Assad menacerait la France avec une virulence inouïe

Publié le17 mai 2012

1

 

Bachar al-Assad

 

Alors que le Washington Post indique dans son édition d’hier que les Etats-Unis aident à coordonner l’arrivée d’armes en Syrie à destination des rebelles qui luttent contre le régime du président Bachar al-Assad, on peut être rassuré. Ce n’est pas dans les médias français, mâtinés par du racisme quand il faut parler de la Syrie qu’on verra ça. 

Il est incompréhensible que la Russie n’envoie pas de troupes sur place pour éradiquer ces terroristes. Mardi dernier, lors d’un entretien sur la chaîne russe Rossia-24, le président syrien met en garde les nouvelles autorités françaises. J’ai suivi Soir 3 et la présentatrice du journal dit que le président russe “menace la France.” Un refus de relever la nuance dans le propos de Bachar al-Assad. En réalité, que dit le président syrien ?

Il dit que ce soutien inconditionnel aux terroristes ne pourra que se propager à termes ici aussi en Occident, compte tenu de la proximité avec le Moyen-orient.

Petits tracks backs:

Sur Sarkozy

“La question est de savoir ce que la France a gagné ces dernières années avec ses positions sur la Syrie et la Libye, notamment”

“Puisque nous parlons de la France, vous savez qu’elle a participé à des offensives militaires et qu’elle est responsable de la mort de centaines de milliers de Libyens.”

“J’espère que le nouveau président pensera à l’intérêt de la France. Je suis certain qu’il ne réside pas dans de nouvelles incitations au chaos et à la crise au Proche-Orient et dans le monde arabe”

Sur le terrorisme et son soutien occidental et celui du golfe (Qatar et Arabie saoudite)

“Ce qui se passe au Moyen-Orient, le chaos qu’on y créé – le terrorisme – aura un effet négatif en Europe aussi, parce que ce n’est pas loin de notre région”

“Pour les dirigeants de ces pays, il devient clair que ce n’est pas le ‘printemps’ mais le chaos et, comme je l’ai dit, si vous semez le chaos en Syrie vous pourriez être touché vous-même, ce qu’ils comprennent parfaitement”

Donc, lorsque des journalistes osent piétiner la déontologie qui est celle d’informer uniquement, c’est triste. D’ailleurs, les racistes qui ne comprennent rien nous accusent d’être des défenseurs des dictateurs (voir photo en dessous d’une page Facebook qui justifie le terrorisme). C’est simplement hallucinant de constater que ces gens ne comprennent pas l’enjeu de cette guerre qui cache en fait le contrôle du gaz. Passons.

Lisez le mode d’emploi du délire de ces clowns, ça ressemble étrangement aux pratiques de ceux de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), que tous les médias reprennent honteusement.


 

Syrie : Bachar al-Assad menacerait la France avec une virulence inouïe

by Allain Jules

 

 

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 05:01

 

 

 

Un nouveau Président

pour une France ingérable

Par eva R-sistons

 

 

 

Que va trouver François Hollande ?

 

 

- Le bilan de Nicolas Sarkozy, effroyable : Dette, chômage, désindustrialisation, commerce extérieur sinistré, désertification des territoires, services publics dégradés, banlieues à l'abandon,  etc, etc.

 

- Une France pratiquement en faillite, ce que l'on nous a soigneusement caché.

 

- La dégradation de la note de la France par les Agences de Notation.

 

- La fermetures de très nombreuses entreprises après les élections (plans sociaux gelés pendant la Campagne électorale)

 

- Une économie en plein effondrement.

 

- Des disparités grandissantes de revenus.

 

- Une situation sociale effroyable.

 

- Un acharnement quotidien des partis adverses.

 

- De multiples guerres à terminer.

 

- Une Europe en pleine déliquescence, sur le point d'éclater.

 

Autant de cadeaux empoisonnés pour un nouveau Président qui ne s'en prendra pas aux vraies causes de la crise.

François Hollande est condamné à rester un funambule. C'est une situation très inconfortable ! Pour lui, comme pour nous, par voie de conséquence...

 

eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

Extrait du post ici :

 

D'un Président ingérable à une France ingérable - Grèce sous le choc

 

 

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 23:34

 

.



Médiapart est gratuit jusqu'à minuit :


http://www.mediapart.fr/journal/international/030512/50-millions-pour-sarkozy-lancien-premier-ministre-libyen-confirme

 

50 millions pour Sarkozy : l'ancien premier ministre libyen confirme

| Par Fabrice Arfi et Karl Laske
Sarkozy-Kadhafi: dix mois d’enquêtes (1/23)

 

Lire aussi

« Je confirme qu’il existe bien un document signé par Moussa Koussa et qu’un financement a bien été reçu par M. Sarkozy. » L’homme qui parle est celui qui a validé en 2006 le principe d’un financement de la campagne de Nicolas Sarkozy par la Libye. Baghdadi Ali al-Mahmoudi était le secrétaire général du Comité populaire général, soit le chef du gouvernement libyen, dont les « instructions » sont mentionnées en toutes lettres dans la note du 10 décembre 2006 révélée par Mediapart (lire sous l'onglet Prolonger).


M. BaghdadiM. Baghdadi© Reuters

Aujourd’hui détenu en Tunisie, M. Baghdadi a confirmé, mercredi 2 mai au soir, à Mediapart, par l’intermédiaire de l’un de ses avocats, Me Béchir Essid, tant l’existence de la note signée par Moussa Koussa, ancien chef des services secrets libyens, que le montant de 50 millions d’euros débloqués en 2007 par le régime Kadhafi pour l’actuel chef de l’État français.


Depuis la révélation, samedi 28 avril, de ce document explosif, l’Élysée a fait feu de tout bois contre Mediapart. Dénonçant une « infamie » et un « montage », le président de la République a déposé plainte pour « faux et usage de faux », « recel de ces délits » et « publication de fausses nouvelles » lundi et obtenu, dans l’heure qui a suivi, l’ouverture d’une enquête préliminaire par le parquet de Paris. De son côté, Mediapart a déposé à son encontre, mercredi, plainte pour « dénonciation calomnieuse » (c'est à lire ici).


Dès dimanche, l’Elysée s’est efforcé d’éteindre l’incendie auprès des acteurs de l’ancien régime sur lesquels il a gardé prise. Bachir Saleh, le destinataire de la note, présent à Paris bien que recherché par Interpol, et Moussa Koussa, son signataire, réfugié au Qatar, ont démenti sous couvert de leurs avocats l’existence d’un tel document, évoquant, pour le premier, des « réserves » sur son authenticité et, pour le second, des « histoires falsifiées ».


Quant au chef du Conseil national de transition (CNT), Mustapha Abdeljalil, qui doit son poste à la France, il a assuré n’avoir « retrouvé aucune référence à cette lettre dans les archives libyennes ». Mais le directeur administratif du CNT a immédiatement mis en doute ces affirmations (notre article à lire ici).


Le témoignage qu’apporte aujourd’hui l’ancien premier ministre libyen, Baghdadi Ali al-Mahmoudi, à Mediapart, à travers son avocat, pulvérise les contre-feux présidentiels français. « Nous avons participé à la réussite de M. Sarkozy et au financement de sa campagne présidentielle de 2007 », a fait savoir l’ancien chef de gouvernement par la voix de Me Béchir Essid, qui a rencontré son client en prison pendant plusieurs heures mercredi 2 mai.

 

 

.

François Bayrou le 3 mai 2012.

http://lci.tf1.fr/politique/elections-presidentielles/bayrou-pas-de-consigne-de-vote-mais-un-vote-personnel-pour-hollande-7219527.html

 

 

François Bayrou, l'anti-Sarkozy

par eva R-sistons

 

 

Tout oppose ces deux hommes. Il suffit d'écouter F. Bayrou - et de bien le connaître.

 

D'abord, François Bayrou excècre les valeurs de Nicolas Sarkozy : L'Argent-Roi, les paillettes, le clinquant, le luxe surtout ostentatoire, etc (Nicolas Sarkozy dépense plus pour lui Président - avec nos sous de contribuables - que la Reine d'Angleterre, et c'est un scandale dénoncé par beaucoup). 

 

Ensuite, le Béarnais est un Français qui aime réellement son pays; Toute sa vie il l'a défendu. Nicolas Sarkozy ne s'est jamais senti Français, son coeur, son modèle sont américains (dont les valeurs sont opposées aux françaises) et il a été choisi par les Anglo-Saxons, par les Maîtres du Monde (à Bilderberg) pour diriger notre pays, à leur service (guerres impériales, communautarisme, destruction du modèle social français : S.S., services publics, Retraite, protections sociales etc, et puis anglicisation de notre pays jusque dans l'Armée, soumission à Bruxelles, etc - l'Europe a été créée par les Américains pour servir LEURS intérêts, voir les vidéos de François Asselineau).

 

François Bayrou défend les valeurs françaises, il souhaite les perpétuer. Et c'est un humaniste et un homme cultivé, tout cela à l'inverse de Nicolas Sarkozy.

 

Il dénonce les dérives du gouvernement Sarkozy : En faisant tout pour gagner les voix même des plus extrémistes ou racistes, en remettant en cause l'Etat impartial ou l'indépendance de la presse, pour ne citer que ces exemples...

 

Non seulement il ne supporte pas le bilan dévastateur de Nicolas Sarkozy (progression, unique dans l'Histoire de France, de l'endettement de notre pays, accroissement insensé du chômage, désindustrialisation, sacrifice de nos territoires, démantèlement de la S.S. ou de l'Ecole républicaine etc), mais aussi et peut-être surtout son comportement (qui fait la risée de l'Etranger, d'ailleurs, tellement il est caricatural).

 

Par-dessus tout, il défend l'éthique, la moralité - et ce n'est pas pour rien qu'il a ajouté : "Et notre pays en a tant besoin, aujourd'hui..." !

 

Le Bureau du Modem - en dehors de Jean Arthuis, seul interviewé dans tous les médias - a la même position que lui.

 

Les Médias taisent tout cela et ils mettent juste en valeur le désaccord de F. Bayrou avec F. Hollande : La gestion économique européenne via la Règle d'Or, le MES § .

 

François Bayrou, tout naturellement, ne pouvait que choisir l'humaniste François Hollande...

 

Eva R-sistons

 

 

 

§ 

 

Résumé MES : 

A vos claviers ! Action EUROPEENNE contre le MES ! - Le blog d ...

 

Règle d'Or, MES ..  contre NOS intérêts !

MES: Ratification accélérée en France sans concertation. Les ...

La « règle d'or - Eva, R-sistons à la crise

Le nouveau Traité Européen de tous les ... - Eva, R-sistons à la crise



(..) l'inscription de la règle d'or dans les constitutions nationales (..) restrictions qui soustraient les budgets aux contrôles des peuples... Ce projet de traité est une sorte de couronnement de toutes les mesures d'austérité prises depuis le début de la crise. Il entend les graver dans le marbre pour les mettre hors de portée de la souveraineté populaire.

 

En d'autres termes, l'austérité sera la règle pour les peuples au profit des Grandes banques, comme en Grèce. C'est la misère assurée, la mort de la classe moyenne ! C'est ce que veut éviter François Hollande en renégociant... (note d'eva)

 

 

Photo DRen

Photo DR

http://www.lyonmag.com/article/38837/francois-bayrou-a-lyon-eurexpo-le-16-avril

 

 

 

Les Médias désinforment, ils ne sont pas neutres; Encore ce soir,  FR2 Journal de 20 h : Rien n'est dit sur les attaques de Bayrou contre le pouvoir UMP, seules sont citées les déclarations sur son désaccord avec la politique économique de F Hollande. Et on présente le point de vue de M. Arthuis, pas celui de tous les centristes qui sont d'accord avec F Bayrou (voir plus bas)

 

Déjà on nous prépare à la victoire de N. Sarkozy: "L'élection se jouera à peu de chose" dit Sarkozy, et on parle de l'élection de Giscard à quelques voix près; ces voix qui seront traitées (sur le plan informatique) par l'Entreprise US en Virgine, justement ! Avec tous les risques de manipulation... Il faut voter en masse contre Sarkozy, sinon il fera trafiquer les résultats ! (eva)

 

Le MoDem sous pression de ses potentiels alliés du centre

 

Attention article du 30.4.12 :

http://www.mediapart.fr/journal/france/300412/le-modem-sous-pression-de-ses-potentiels-allies-du-centre?onglet=prolonger

 

Si François Bayrou ne donnera ses intentions de vote qu'après le débat de l'entre-deux tours de mercredi soir, très vite, ses proches sont sortis du silence pour prendre des positions plus ou moins claires en faveur de Nicolas Sarkozy ou de François Hollande. Revue de détail.


Ceux qui voteront pour François Hollande

  • Dominique Versini, ex-ministre de Jean-Pierre Raffarin et ex-Défenseur des enfants : « François Hollande est aujourd'hui le seul candidat en capacité de rassembler les Français au-delà des idéologies, de préserver le pacte social qui fonde la République, de protéger les plus vulnérables de nos concitoyens ainsi que les droits fondamentaux de tous. »
  • Jean-Luc Bennahmias, eurodéputé et vice-président du MoDem : « Je voterai clairement François Hollande mais j'attends de lui qu'il rassemble. »
  • Christophe Madrolle, secrétaire général adjoint du MoDem et vice-président de la communauté urbaine de Marseille en charge du tourisme : « Ce que Nicolas Sarkozy développe va à l’encontre des valeurs de solidarité et d’humanisme que nous portons. »
  • Olivier Henno, maire et conseiller général du Nord : « Les Français ont exprimé une envie de changement. c'est à François Hollande de rassembler maintenant. (...) Nous ne pouvons pas accorder notre confiance aujourd'hui à N. Sarkozy. D'autant que le bilan du quinquennat qui s'achève est clair : entre nous et Nicolas Sarkozy, c'est " valeurs contre valeurs ". Or les valeurs sont plus importantes que les programmes. La conclusion du soutien politique et moral de l'alternance s'impose.» Dans son appel, il emmène une quarantaine d'élus locaux.
  • Jean-François Kahn : « À titre personnel, je voterai Hollnde. (...) Pour la première fois depuis des lustres, on entend un discours ouvertement pétainiste sortir de la bouche d’un président de la République encore en place. Quoi qu’on pense de son challenger social-démocrate, l’hésitation n’est plus possible, plus tolérable : tous les républicains, tous les démocrates qui refusent, par patriotisme, le discours de guerre civile et de lacération de notre nation commune, qu’ils se réclament de Jaurès, de Clemenceau, de De Gaulle, de Mendes France ou de Robert Schuman, doivent voter de façon à barrer la route à l’apprenti sorcier et à permettre qu’on tourne cette page. »
  • Jean Peyrelevade : « J’attends beaucoup des réponses que François Hollande apportera à la lettre de François Bayrou et du débat pour forger ma propre conviction sur son degré de lucidité face à cette situation. »

 

Ceux qui voteront pour Nicolas Sarkozy

 

En fait, un seul ! (note d'eva)

  • Jean Arthuis, sénateur de la Mayenne et président de l'Alliance centriste : « À titre personnel je voterai Nicolas Sarkozy. Je considère que le programme de Hollande reste dans le déni de réalité, d’un point de vue économique. C’est bien évident que je ne cautionne pas ces propos (ceux qui tirent vers l'extrême droite). Cet égarement là m’insupporte mais je privilégie le réalisme économique et financier. »

 

http://www.mediapart.fr/journal/france/300412/le-modem-sous-pression-de-ses-potentiels-allies-du-centre?onglet=prolonger

 

INFO OBS. L'appel d'élus Modem à voter Hollande au second tour

Créé le 20-04-2012

 

Julien Martin
Par
Journaliste

"Le Nouvel Observateur" s'est procuré une lettre, destinée à sortir dans l'entre-deux tours, appelant à voter pour le candidat socialiste en cas d'affrontement PS-UMP.

.

 

Que va décider François Bayrou ? S'il n'est pas qualifié pour le second tour, c'est l'une des principales questions qui se posera dès le 22 avril au soir. Personne ne connaît pour l'heure la réponse du président du Modem. Mais "le Nouvel Observateur" s'est procuré un appel d'élus centristes qui ne devait être publié que dans l'entre-deux tours : ils voteront pour le candidat socialiste en cas d'affrontement entre François Hollande et Nicolas Sarkozy.


Un soutien affiché dès le titre dudit appel : "Le 6 mai, nous faisons le choix de l'alternance." L'auteur de ces trois pages est Olivier Henno, membre du bureau exécutif du MoDem. Les autres signataires demeurent encore inconnus, mais la majorité d'entre eux sont des élus qui siègent dans les exécutifs locaux au côté du Parti socialiste. Henno en est le chef de file : il est le premier vice-président de Lille Métropole, la communauté urbaine dirigée par... Martine Aubry !


"Nous avons une culture de travail avec le PS depuis 2008 et nous avons le souci que ce travail ne soit pas sacrifié", justifie-t-il, plus que gêné qu'un tel document soit rendu public avant même le premier tour. François Bayrou, "pas au courant" selon Henno, devrait l'être également, gêné. Le cadre du Modem précise qu'il s'agit d'un "document de travail", que quelques formules peuvent encore changer. Mais pas le fond, limpide. Extraits :

(...) Pour nous, notre choix est fait, notre choix est clair, c'est le changement avec F. Hollande. Nous ne pouvons pas accorder notre confiance aujourd'hui à N. Sarkozy. D'autant que le bilan du quinquennat qui s'achève est clair : entre nous et Nicolas Sarkozy, c'est 'valeurs contre valeurs'. Or les valeurs sont plus importantes que les programmes. La conclusion du soutien politique et moral de l'alternance s'impose. (...)"
Nous n'avons eu de cesse tout au long de ces cinq années de dénoncer l'argent public gaspillé, la préparation de l'avenir négligée, la pratique autocentrée du pouvoir, les valeurs humanistes de la France trop souvent remisées. Notre jugement pour le passé et nos craintes pour l'avenir n'ont pas changé. Or, notre pays a été trop mal géré au cours des cinq dernières années pour que nous en confions les rênes au même homme cinq ans de plus. Au contraire, nous retrouvons beaucoup de nos priorités essentielles dans le projet présidentiel de F. Hollande. (...)"
Il faut le dire clairement : F. Hollande est pour nous le Président qu'il faut à la France pour retrouver ses valeurs, celles de la République, celle d'une grande démocratie humaniste. (...)"

  http://tempsreel.nouvelobs.com

 

 

.

Election 2012  (eva):  

 

 

Suite au soutien à Sarkozy des Médias aux ordres § et aux calomnies du Président sortant, dimanche à 20 h, je crains de voir les 2 candidats apparaître en même temps "sur le fil du rasoir", comme nous préparent à la fois Sarkozy et les Sondeurs eux aussi aux ordres. Ensuite, le reste sera décidé entre le Ministère de l'Intérieur et la Société qui aux Etats-Unis (pourquoi ?) traite le résultat du vote français. Autrement dit, truqué. "Démocratie irréprochable" oblige, sans doute... Sarkozy ne veut pas lâcher le pouvoir, surtout avec toutes les casseroles qu'il a !

 

C'est pourquoi j'appelle TOUS et TOUTES à voter contre Sarkozy. Seul un vote clair, massif, ne pourra pas être manipulé... Il faut sortir Sarkozy, c'est prioritaire ! Puis Hollande pour ceux qui n'en veulent pas... Eva

 

NB : Si Sarkozy l'emporte (frauduleusement, grâce aux médias de désinformation et menteurs, grâce à sa campagne de calomnies et de mensonges surtout à la fin - l'essentiel, car on retient les derniers mots -, grâce surtout au coup de pouce final pour truquer les résultats), on ne nous annoncera pas que la France est en faillite avec la gestion hasardeuse du Président, nous ne verrons pas les entreprises fermer les unes après les autres (multiples plans sociaux en cours repoussés pendant les Elections), les Droites se rapprocheront sur le plan local pour avoir un Parlement au service de choix ultra-réactionnaires, et la politique de Sarkozy de démantèlement des traditions de la France notamment territoriales ou sociales (SS etc) se poursuivra inexorablement... La France va souffrir et regretter son choix, et très vite ! (eva)

 

§ Et à l'instant, scandaleusement, le commentateur de BFMT prépare à un résultat serré en expliquant pourquoi les Electeurs ont, finalement, envie de soutenir Sarkozy, comme le MEDEF, et pourquoi Hollande est dangereux !!!! FR2, que j'ai entendu au Journal de 20 H, parle lui de l'ambiance des meetings de F. Hollande tout en citant les attaques les plus virulentes de N. Sarkozy contre F. Hollande ! Voilà nos meRdias ! (eva)

 

 

 

desinformation.jpg

  http://molex.unblog.fr/2010/10/17/

(Conditionnement par les Médias)

 

 

..

 

Sarkozy, menteur ou incompétent ? #Sarkodecouvresonbilan

 

 

Election 2012 :

Les derniers mots de Nicolas Sarkozy

sont d'énormes mensonges !

Par eva R-sistons

 

Les derniers mots de la campagne électorale de Sarkozy : Faire peur comme toujours lorsqu'on a un mauvais bilan et que l'on cache la politique anti-sociale que l'on va imposer !

 

Il ose dire : "Ne votez pas pour le candidat socialiste qui fera comme l'Espagne socialiste, le Portugal socialiste, la Grèce socialiste" !

 

C'est faux, ces pays ne sont pas socialistes !

 

Ils ont appliqué SCRUPULEUSEMENT les diktats de Bruxelles et de Francfort (devant lesquels la France FAIBLE de Nicolas Sarkozy s'est elle aussi couchée !). Et c'est pour cela qu'ils sont en faillite - comme la France d'ailleurs, mais on nous le cache pendant les Elections !

 

Ne cédons pas aux mensonges du candidat Sarkozy relayés par les Médias aux ordres !

 

Note d'eva R-sistons

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 00:42

 

http://www.etiame.com/cms/index.php?option=com_content&view=article&id=267:mali-au-bord-du-gouffre-et-de-la-partition&catid=3:contenu&Itemid=2

 

 

Réponse à ACTUS sur le Mali et la "rebellion Touareg" du MNLA (qui est en fait une alliance de diverses tribus du nord du Mali, et pas seulement des Touaregs) :
 
La CEDEAO, c'est-à-dire l'impérialisme français, vient de décider de l’envoi immédiat de troupes au Mali pour sauver son "intégrité territoriale" !
 
    Salut à toutes et à tous,
 
Je pense qu'ACTUS, qui croit que les Touaregs du nord du Mali sont alliés à l'impérialisme français, se trompe totalement sur ce qui se passe au nord du Mali.
 
Les Touaregs étaient dans le camps de Kadhafi, et ils se sont battus  en Libye contre al-Qaïda, contre l'OTAN et contre la France, afin d'aider la Libye Verte de Kadhafi.
 
Je suis dans le camp des Touaregs, a priori, depuis bien avant la guerre de Libye :
 
 
J'ai été confirmé dans mon soutien aux Touaregs quand je les ai vu soutenir Kadhafi. Pour ce faire, ils se sont battus entre autre contre al-Qaïda. Et aujourd'hui, la télé française veut nous faire croire que les Touaregs sont alliés à al-Qaïda ? Je n'en crois rien !
 
Et on ne peut pas raisonner sainement quand on ne sait pas qu'AQMI appartient aux services secrets français. En voici les preuves :
 
 
Les nomades Touaregs sans frontière ont toujours été considérés comme des ennemis par les sédentaires colonialistes occidentaux fabriqueurs de frontières artificielles telles que, par exemple, celle du Mali (Le Mali n'est pas une création malienne, le Mali est une création française !).
 
Aussi, tenant compte de tout ça...
 
Comment va-t-on s'y prendre pour me faire croire que les Touaregs sont aujourd'hui au service de l'impérialisme français au Mali, dès le lendemain qu'ils viennent de le combattre en Libye ? Je n'en crois rien ! :
 
http://mai68.org/spip/spip.php?article4015 (Regarder en particulier la seconde vidéo)
 
Par ailleurs, j'apprends aujourd'hui 27 avril 2012 que la CEDEAO, c'est-à-dire l'impérialisme français vient de décider de l’envoi immédiat de troupes au Mali pour sauver son "intégrité territoriale" :
  
 
Après ça, il est d'autant plus impossible de continuer à soutenir que l'impérialisme français et le MNLA (alliance des Touaregs et d'autres tribus du nord du Mali) soient dans le même camp.
 
Il faut se renseigner à la source :
  
 
Bien à vous,
do
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 00:24

 

 

a-11-sept.jpg

 

 

Sarko provoquera-t-il une nouvelle affaire Mohamed Merah

pour gagner les présidentielles ?


L'avocate de Merah a des preuves que Mohamed a été volontairement exécuté (vidéo 1'21) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article4016

 

(Mohamed Merah est innocent : il n'a pas de tatouage sur la joue gauche et il n'est pas "corpulent")


Sarko pense gagner à coup de spectacles racistes ! (vidéos) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article3997

 

Quel événement pourrait provoquer Sarko pour gagner ?

Naomi Klein - La stratégie du choc (Vidéo 7') :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1938

 

La manipulation du terrorisme expliquée par Jean Yanne (vidéo) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article577

 

Terrorisme d'État sous faux drapeau, esquisse d'une bibliographie :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1053

(Pour étudier sérieusement la manipulation du terrorisme par l'État)

 

 

 

TERRORISME


 Terrorisme d'État sous faux drapeau, esquisse d'une bibliographie


http://mai68.org/ag/1056.htm
http://cronstadt.org/ag/1056.htm
http://kalachnikov.org/ag/1056.htm
http://www.chez.com/vlr/ag/1056.htm

    

 

Un ami m'ayant demandé une bibliographie sur la manipulation du terrorisme par l'État, voici ce que je lui ai répondu :

        

Salut,

    

J'ai appris beaucoup de choses sur le site :

   

 http://members.tripod.com/hlv-vlr

    

Un livre qui soit complet sur le terrorisme manipulé par l'État, il est impossible que ça existe. Il existe plusieurs livres traitant chacun d'un sujet.

    

Dont le plus important et le plus brillant est peut-être : « Le Reichstag brûle » écrit par Edouard Calic publié chez Stock en 1969. Je ne sais pas s'il a été réédité, mais à Paris tout se trouve. Il existe une place avec plein de marchands de livres d'occasion. Je sais plus où c'est et je ne sais plus les jours dans la semaine. N'importe quel libraire de Paris devrait pouvoir le dire. Sinon, va à la Librairie Parallèles 47, rue St Honoré 75001 Paris tel. 01 42 33 62 70. Ils aideront sûrement et sauront peut-être plein de choses.


    Il faut bien sûr lire aussi Guy Debord :

    http://mai68.org/textes/preface/preface.htm


    Et les Livres de Gianfranco Sanguinetti « Véridique rapport » (absolument indispensable) chez Champs libre en 1976 Et « Du terrorisme et de l'État » (à lire à tout prix même si le début est un peu pompeux et chiant)


    Le Véridique rapport, avec un extrait concernant le terrorisme, est présenté ici :

    http://mai68.org/ag/727.htm


    Il y a bien sûr l'indispensable témoignage de Boris Savinkov « Souvenirs d'un terroriste » dont la traduction fut publiée en français une première fois par Payot en 1931, et republié en 1982 par Champs Libre. Boris Savinkov raconte comment il fut manipulé par un agent des services secrets du Tzar pour commettre des attentats terroristes !


    Un livre très important aussi est celui de Roger Faligot "Guerre spéciale en europe" ("le laboratoire irlandais") chez Flammarion publié en 1980, qui décrit très bien les faux groupes de guérilla (comme al-Qaïda) et qui est plein de références.


    Parmi les livres qui essaient un peu d'être complet (mais c'est impossible) il y a « Les provocations Policières » de Bernard Thomas Chez Fayard en 1972 dans la collection nommée "Grands documents contemporains" tenue par Constantin Melnick. Je ne sais pas ce que vaut ce livre je ne l'ai pas lu.


    Un livre plus récent que je n'ai pas lu non plus (sauf le dernier chapitre sur Guernica) et qui cherche d'après son titre à être plus ou moins complet est « Complots » de Pierre Bellemare et Jérôme Equer, livre publié chez Albin Michel en 2006. Mais, même s'ils confirment ce que je dis sur Guernica, je préfère mon propre texte :


    http://mai68.org/journal/N54/17mai2001.htm


  
        do
        http://mai68.org

 


Post-scriptum :

 

1°) Coup d'Etat mondial tenté par les USA, terrorisme d'Etat, 11/9, etc
  -  à voir absolument ! (note d'eva):

 

http://mai68.org/pages-speciales/911/911.htm

 


2°) J'ai eu en main aussi le livre d'un policier de la fin du 19ème siècle ou du début du 20ème siècle et qui explique comment il a manipulé un anarchiste pour lui faire envoyer une bombe dans le parlement français. Mais je n'ai pas ce livre et je ne me souviens ni du nom du policier qui a manipulé Auguste Vaillant, ni de l'éditeur. Il existe, je l'ai lu. C'est tout ce que je puis dire... Si quelqu'un en sait plus qu'il m'écrive, merci.

 

 

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • R-sistons  à  la  désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages