Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 05:39

http://www.estrepublicain.fr/fr/images/70b4aa02-0a1c-4a84-8229-d7e6e3a60e4e/LER_15/mohamed-merah-capture-d-ecran.jpg

http://www.estrepublicain.fr/fr/images/70b4aa02-0a1c-4a84-8229-d7e6e3a60e4e/LER_15/mohamed-merah-capture-d-ecran.jpg

 

Assaut contre Merah : "une violation du code de procédure pénale", selon Joly

 

AFP,  le 22-03-2012 à 16h31

La candidate écologiste à la présidentielle Eva Joly a dénoncé jeudi le rôle du ministre de l'Intérieur Claude Guéant dans l'assaut contre le tueur Mohamed Merah à Toulouse, y voyant "une violation du code de procédure pénale".

"Qu'a fait le ministre sur place en commentant en permanence, heure par heure, ce qui se passait ? Il a créé de la confusion. Quel est son rôle ? Ce n'est pas lui qui dirige les opérations ! C'est une violation du code de procédure pénale !", a lancé l'ancienne juge d'instruction dans une interview à Radio Orient. Selon elle, "ces opérations auraient dû être dirigées par un juge, à l'extrême limite par le Parquet".


La suite de la dépêche est ici. 



Une pareille opération, dirigée et commentée par un ministre de l'Intérieur en exercice, est au moins un très mauvais mélange des genres. Au pire, cela sent la présomption de manipulation de la part d'un très haut fonctionnaire, en période électorale qui plus est.

Les anomalies se suivent à un rythme soutenu, se bousculent parfois. Les informations données par le gouvernement ne cessent d'être démenties, comme ses prétendues incarcérations en Afghanistan, parfois "pour droit commun", selon d'autres sources "pour terrorisme". Se recommandant d'Al Qaeda, il est formellement vu par un témoin avec un tatouage sur le cou, une dégradation de l'épiderme considérée par les intégristes comme une mutilation volontaire totalement inacceptable. Connu par la DCRI depuis longtemps, il n'est pas mis hors d'état de nuire dès le premier meurtre en même temps que d'autres suspects potentiels. C'est d'une parfaite incohérence. Il réussit à jeter le trouble en s'attaquant ensuite à des enfants, alors que ce n'est que par défaut de cibles militaires qu'il change de victimes. Le brouhaha énorme causé par la religion des jeunes "sacrifiés" apporte à la confusion. L'affaire devient quasi internationale.

Le tueur ne parlera pas. Il n'y aura pas de procès, pas d'enquête au grand jour. Le candidat-président peut utiliser le précédent pour gonfler les muscles, alors que tout l'arsenal policier et judiciaire existe déjà, souvent en double ou en triple. Il lui fallait un "beau" fait bien crapuleux pour se mettre en valeur, il l'a. Seul défaut, c'est un peu tôt, dans une campagne officielle qui commence à peine. Le fil de l'indignation sera émoussé le jour du vote. Y aura-t-il d'autres faits de ce genre pour relancer "l'intérêt" ? Espérons que non.

Espérons aussi que le ministre rentrera à Paris, laissant la Justice à ses investigations dans la sérénité qui doit présider à tous ses actes. Par sa présence et ses initiatives, il n'est pas certain qu'il ait aidé à une approche saine du lourd dossier. C'est dommage.

Espérons enfin que le Crif ne commentera plus l'affaire, sachant qu'il s'agit semble-t-il d'une coïncidence où les affaires religieuses n'entraient pas en compte. En tout état de cause, cette campagne électorale si importante, et demandant beaucoup de sérénité, commence bien mal.

 

 

Reçu ces messages ou infos :

 

 

 

 

 

Le Mossad, seul coupable ?

 

 

Chers compatriotes,

 
Voilà… Ils l’ont fait. Ils l’ont liquidé.

 
J’en ai presque froid dans le dos… Exactement comme je le présentais, et comme je l’ai consigné dans mon analyse (De Naplouse à Toulouse, essai sur une théorie de complot) : «Cependant, ces 2 suspects « possibles » ne résisteraient pas à une enquête policière ; il est fort probable, puisque aujourd’hui verrouillé par la force publique, que ce djiadiste, présenté dans nos médias - comme l’assassin présumé -, soit exécuté par la force publique. ». CQFD.
Il n’y aura donc pas de procès ! Donc pas de coupable puisque le suspect est mort présumé.

L’opinion publique s’en contentera et n’ira pas chercher plus loin. Ainsi, dans ces conditions hautement favorables aux intriguants, le RAID, sous les ordres du ministre de l’intérieur - lui-même, comme on le sait tous, un fidèle laquais des sémites -, joue le rôle d’un Jack Ruby ; à ceci près que le RAID et ses membres n’iront pas en prison ni ensuite y pourrir pour en ressortir les pieds devant.

La DCRI se gardait donc sous sa main un petit djiadiste, un Oswald, un bouc émissaire, disponible pour l’occasion (en moins de 24heures, les services secrets avaient sa biographie complète, ses photos, ses vidéos, son parcours militaire et militant, ses aspirations religieuses. Etc.) ; en somme une sorte d’agence d’intérim fournissant les comédiens sur demande, lorsque la situation du moment l’exige.

Faisant d’une pierre deux coups, la DCRI l’aura sacrifié pour la cause apatride du juif gouverneur de l’or mondial. Elle l’aura servi à l’opinion publique crédule et repue par les salades médiatiques, sous ses yeux médusés et conditionnés à ne voir que le premier plan de ce théâtre ; yeux parfaitement incapables de distinguer le vrai, du faux, dans cette pièce diabolique.

Aussi dans cette affaire, en parallèle, il devient particulièrement intéressant de dresser une liste de tous ceux qui soutiennent activement le mensonge médiatique et qui lui apportent de l’oxygène à son bûcher ; il suffira, par exemple, de lire le dernier communiqué des identitaires de Fabrice Robert, qui se veulent antimondialistes mais qui prennent, sans que cela ne les gênent, pour argent content les déclarations d’un Claude Guéant qu’ils savent passablement compromis, pour comprendre d’eux qu’ils sont à l’unisson et dans les rangs de l’immonde apatride.

Je n’ai donc aucun doute sur le fait que le suspect soit un véritable djiadiste, comme il doit y en avoir d’autres, en ce moment-même, sur notre territoire. Cependant, je suis intimement convaincu que ce n’est pas lui l’auteur de ces crimes ; les islamistes n’avaient – objectivement – aucun intérêt à retirer de cette affaire, bien au contraire (voir les incohérences et les détails troublants mentionnés dans ma première analyse).

Dans ce cas, une fois encore… Qui cela peut-il être dans cette liste extrêmement courte de suspects plausibles ?

Le seul candidat possible, puisque toujours en coulisses et jamais éclairé par la lumière médiatique malgré une activité extrêmement tenace, variée et expatriée, certainement le même que pour la tuerie d’Oslo, dont la perfidie n’a d’égale que sa détermination, auquel profite ce crime odieux et scandaleux, ainsi qu’à sa communauté devenue, du coup, plus qu’intouchable, n’est autre que le mossad, appuyé – bien entendu - par notre force publique et notre gouvernement.

Si l’on soumet cette théorie aux implacables contraintes de la cohérence et de l’objectivité, en se débarrassant évidemment des arguments sentimentaux qui choquent mais qui sont nuls et non avenus, alors elle n’échoue pas car elle passe toutes leurs épreuves, haut la main. Elle est, à tous leurs niveaux, dans tout et par tout ce qu’ils nous ont servi ces dernières heures, et au regard de notre situation politique, implacablement recevable, parfaitement admissible.

Elle profite, au maximum de ses effets, aux juifs destructeurs de peuples. Elle pérennise et solidifie la chape de plomb installée depuis si longtemps sur l’antisémitisme. Elle redore en grande pompe le blason de la loi Fabius-Gayssot. Elle sanctifie la shoah et ses dogmes. Elle convaincra, lors de cette élection présidentielle laborieuse et qui démarre avec une sacrée gueule de bois, l’opinion publique décérébrée que l’Islam, l’extrême-droite, mais aussi le catholicisme traditionnel – anti-maçonnique-, sont les ennemis irréductibles de la république et de ses synagogues (ce qui n’est pas faux par ailleurs…). Elle assoit plus confortablement encore le projet de destruction de l’Europe et de ses peuples par le sémite buveur du sang Aryen.

Nous avons eu, ces dernières heures, le principe appliqué et odieux d’une mini-shoah (puisque les auteurs présumés ne sont pas coupables). Ce parasitisme intellectuel est quasi mortel, ne nous laissant que peu de moments pour nous en remettre. Il est donc impératif de battre le fer chaud de la vérité avant qu’il ne devienne, une fois encore, et pour un long moment, un mensonge froid incontesté puisque incontestable par le droit ; imaginez remettre en cause la tuerie de Toulouse dans les années à venir ?!?

Ne laissons pas ce fardeau insupportable à nos futures générations. En conclusion, seul l’affectif – ô combien exploité pour l’occasion par une propagande savamment orchestrée - peut discréditer cette théorie. Rien d’autre.


Emmanuel LECOMTE


P.-S. : Dans le mossad nous comptons évidemment

des juifs, des francs-maçons,

des compagnons de route du sionisme, des mercenaires…

 

 

 

 
 
Ci-dessus, vous avez les deux profils du visage de Mohamed Merah. Où est donc le fameux tatouage du tueur ? Tatouage dont on nous a tant parlé à la télé, il y a seulement quelques jours ?

  
ON NOUS MENT !
 
Le meurtre de Mohamed Merah à Toulouse expliqué par Jean-Michel Vernochet :
 
 
Ont-ils assassiné Mohamed Merah pour l’empêcher de parler ?
 
 
Et si Mohamed Merah n’avait jamais échappé au contrôle de l’État ? !
  
 
« Il a été tué "d’une balle dans la tête" par le Raid dans le cadre de la "légitime défense", indique le procureur. » Trouvez-vous cela crédible ?
  
 
Al-Qaïda est une branche secrète de la CIA :
 
 
Libye - Sarkozy et l’OTAN ont livré Tripoli à al-Qaïda :
 
.

Toulouse: La Chine dénonce une manipulation  

21/03/2012

Toulouse: La Chine dénonce une manipulation


Le ministre chinois des Affaires étrangères, Yang Jiechi,
a annoncé mercredi dans un communiqué
que l’attaque envers le présumé tueur
est une manipulation politique
visant à renforcer la victimisation d’Israël.

Il ajoute à son communiqué son étonnement au fait
qu’Israël était au courant depuis mardi de l’heure de l’assaut
et que, dès lundi, les synagogues ont été mises
sous haute surveillance aux états unis…
Tout cela pour faire générer un drame mondial.


(Source Xinhua)
.
Voir la vidéo y faisant allusion :

Toulouse - 23 mars 2012 - Ils ont fait taire Mohamed Merah ! (vidéo 10’19)

 

.

Le mystérieux déplacement de Mohamed Merah en Israël

 

Info ou intox???

 

Alors qu'Israël a interdit l'accès à son territoire à plusieurs militants des droits de l'homme, dont le seul tort est de  défendre la cause palestinienne, Mohamed Merah qui était fiché notamment en France,  a pu se rendre en Israël, selon une information divulguée dans un article du Monde: "En revanche, un officier supérieur américain, en poste à Kandahar, a assuré au Monde, mercredi, que sur le passeport de l'intéressé figurait un certain nombre de tampons révélant ses derniers déplacements. Le plus ancien mentionnait sa présence en Israël, puis en Syrie, en Irak et en Jordanie. Avant d'être arrêté, il se serait rendu au consulat d'Inde à Kandahar en vue d'obtenir un visa pour se rendre dans ce pays."


Une question se pose: que faisait Mohamed Merah en Israël?


http://oumma.com/11941/le-mysterieux-deplacement-de-mohamed-merah-en-israel?utm_source=Oumma+Media&utm_campaign=af185517e2-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email

 

 

C'est officiel, Mohamed Merah est passé par Israël,

y-a-t-il séjourné ?

On fait allusion sur C dans l'Air (Directeur du Figaro)

à ce voyage (autorisé par Israël...) - Note d'eva

 

.

.

Mohammed Merah un tueur sous mind control?

by Le citoyen engagé

Ce qui frappe le plus dans cette tuerie de Toulouse c'est qu'elle n'est pas unique. Dernièrement nous avons eu Breivik en Norvège, le tueur à la batte de base balla dans la mosquée, des tueurs en Belgique, en Allemagne et aux USA bien sûr où l'on ne compte plus le nombre de tueurs qui dégainent [...]

Lire la suite

..

La ‘com’ honteuse faite sur le drame de Toulouse – Sommes-nous dans le scénario anticipé par LIESI ?

D’abord,

voici ce qu’écrivait dès lundi matin Gilles-Willam Goldnadel sur le site Atlantico.

Ensuite, il n’est pas anodin que dès lundi en fin d’après-midi, alors que les médias mainstream occidentaux ne traitaient plus que cette information, et que les médias mainstream arabes traitaient eux massivement des funérailles de Chenouba III, patriarche des Coptes (très suivies par les musulmans), des accrochages violents aient commencés à Damas même…

Que et que et que… Effectivement pour qui sait lire, les événements forment une cohérence d’ensemble évidente, même si la réalité ne ressemble pas toujours aux plans dessinés préalablement dans bien des détails.

La silhouette est, elle,

bien distinguée et reconnaissable pour l’observateur qui réagit avec son (bon) sens et non avec ses sens (et les émotions qu’ils nous renvoient). S’agissant des événements actuels (Toulouse et autres), nous ne les analyserons pas sur le blog.

Cela se fera dans le cadre du prochain numéro de LIESI (251), qui est une lettre confidentielle.

CONDITIONNEMENT ?

Nous vivons dans un pays où la censure et l’empire exercé par les médias mainstream sur l’opinion publique sont un avant-goût du totalitarisme que les néo-con au pouvoir, quelle que soit d’ailleurs leur couleur politique, mettent inexorablement en place et dont la domination ne fera que s’appesantir. Il est tout simplement évident que la gestion ou la « communication » par le pouvoir des événements du moment, font partie de ce que les oligarques du complexe militaro-industriel préparent au Proche-Orient et surtout contre l’Iran. Le caractère servile de la classe politique française illustre avec une évidence saisissante et pitoyable, combien ces personnages ne sont que les agents de communication de la puissance anonyme et vagabonde. Nous sommes descendus tellement bas… exploiter de la sorte le meurtre de l’innocent pour de bas intérêts électoraux et géopolitiques.

Nous ne sommes pas surpris par cette propagande monstrueuse et indécente. On nous avait prévenus de sources politiques, bancaires et même militaires depuis le printemps 2011. Pour l’heure, voici quelques extraits d’un ancien numéro de LIESI… une manière de faire parler les autres… ceux qui prêchent par hasard.

HASARD ?

Extrait du numéro 245 de LIESI du 31 DECEMBRE 2011

Jacques Attali, qui n’est pas catholique et  très lié à la Haute finance, a dit le 21 octobre 2011, que la situation qui prévaudrait avant les élections présidentielles de mai 2012 bouleverserait tout. Il a prédit une explosion : « Tout va sauter ».

 

 

Pour le Rav Dynovisz, les événements qui surviendront au mois d’Adar de l’année juive 5772, c’est-à-dire pendant la période allant du 24 février au 23 mars 2012, influeront très certainement sur le destin de l’Occident et de l’Islam. Faut-il y voir enfin cette attaque contre l’Iran, cet événement tant prophétisé qui nous mettra de plein pied dans ce troisième conflit mondial qu’annonçait W.G. Carr, en 1954, après avoir découvert l’existence de la lettre d’Albert Pike ? Nous l’ignorons, mais nous savons que cet événement géopolitique majeur doit être accompagné d’un effondrement du système financier de l’Occident.

Assurément, ces conditions changeraient complètement les enjeux des prochaines élections présidentielles. Et que dire si la note de la dette de la France venait à être dégradée dans un tel contexte ?

Autre prévision juive suspecte : celle du HaRav Nir Ben Artzi du 1er avril 2011 ! Il annonçait : « Au cours de cette nouvelle année, l’économie va s’effondrer ». Il conseillait aux juifs de quitter les Etats-Unis et de réaliser l’Alya en Eretz Israel : « Tous, partez en Israël. Vendez, ainsi vous échapperez aux pertes attendues ». Dans une interview publiée par le journal B’Sha’ah Tovah, il affirmait que les juifs vivant aux Etats-Unis ne pourraient plus vendre leur maison à cause de la ruine qui va survenir aux Etats-Unis. Dans le même temps, il garantit la destruction de nombreux pays, comme les pays arabes, voisins d’Israël : la Syrie, la Jordanie, l’Arabie saoudite et d’autres, ainsi que des pays lointains.

Question : pourquoi les Attali et DSK, qui (curieusement) portent la barbe (un signe de deuil chez les juifs), nous annoncent-ils, tous, une catastrophe pour le printemps 2012 ? Ont-ils la même boule de cristal ou bénéficient-ils d’informations en provenance de familles du cartel bancaire ?

 

 

Jeudi 22 mars 2012

.


Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 08:22

 

 

 

Radio en pire : 5 mars 2012,

la désinformation officielle

sur la réélection de Poutine

 


sur le traitement des médias, je me suis amusé à produire une vidéo-enregistrement des informations radiophoniques qui traitent de la reélection de Poutine à partir du journal de France culture, radio réputée pour sa modération : le résultat est franchement consternant, les commentaires sont plus que tendancieux, d’une mauvaise foi abjecte !


 

http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/radio-en_pire-5-mars-2012-la-34145

 

 

 

Un cas d’école : la désinformation sur la reélection de Poutine. Journaux radiophoniques de France culture du 5 mars 2012 (lendemain de la reélection) de 8h00, 12h30 et 22h00. A vrai dire ce n’est pas la reélection de Poutine qui est biaisée mais la façon dont cette reélection est présentée dans les nouvelles, comprendre : toutes les allégations sont soit fausses pour certaines, soit fortement exagérées, soit montrant les évènements sous un angle peu flatteur de façon à provoquer l’aversion des auditeurs, à l’inverse aucun élement positif de cette large victoire électorale n’est souligné ni même clairement énoncé, le mot d’ordre universel des médias bien-pensants est donc "harro sur Poutine, l’autocrate du Kremlin".

 

L’enregistrement audio de cette vidéo est composé de 3 x 2 = 6 parties s’enchainant sans interruption : d’abord la bande annonce indiquant l’heure du journal puis le développement durant ce même journal. L’ensemble obtenu est plus qu’édifiant sur "l’objectivité" de nos médias.

 

J’ai pris les journaux d’information de France culture à titre d’exemple étant donné le "sérieux" qu’on attribue d’ordinaire à cette chaine de service public qui vaut donc presque comme voix officielle du pays et aussi pour la clarté et la distinction de la langue pratiquée loin du tintamarre bruyant de chaines d’info plus commerciales, or que constate-t-on ? Un discours complètement orienté à un niveau affligeant de bourrage de crâne ! C’est vraiment prendre les auditeurs pour des moutons, on pourrait s’amuser à decortiquer phrase par phrase l’ampleur de la propagande anti-Russie moderne qui y est déployée, c’est tellement gros qu’on se croirait sous l’occupation ou dans un régime totalitaire ! Il est manifeste que les médias occidentaux à l’exception notable d’Internet et de qq très rares publications sont entièrement sous la coupe des lobbies américano-sionistes et donc férocement opposés à un monde multi-polaire, l’Empire n’est pas une fiction mais une réalité qui s’impose davantage chaque jour par son emprise sur l’information, la France notre beau pays est à l’évidence devenu un état vassal ..

 

Radio Empire (américano-sioniste) ou Radio en_pire ?

 

source : http://www.franceculture.fr/

Tags : Désinformation Russie

.

http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/radio-en_pire-5-mars-2012-la-34145

 

Désinformation :

 

"Démocratie occidentale" en Russie: Activistes les seins nus perturbant vote (vidéo)

 

 

et :

 

 

 

 

 

http://www.dailymotion.com/video/xjplxu_le-journal-le-monde-voit-de-la-misere-en-russie-qui-augmente-observation-du-terrain_news#from=embediframe

 

 

 Pauvreté en Russie ? Désinformation !

 

 

.

 

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 20:08

 

Nouveau sur Investig'Action -
www.michelcollon.info

MOYEN-ORIENT
Les dessous de l'agenda arabe en Syrie - Pepe Escobar
Comment l'Arabie saoudite et le Qatar tentent d'influencer les événements.

Tout va bien ! Aux défenseurs du Grand Israël - Rudi Barnet
« Cher militant de notre Grand Projet, l'avenir s'annonce radieux ! »

« Plantez un arbre, aidez Israël » : l'écologie au service de la colonisation - Eurig Scandrett
Le nouveau projet sioniste : des sapins à la place des Palestiniens.

ATTENTION, MEDIAS !
Etranges otages iraniens de l'Armée syrienne libre - Bahar Kimyongür
Guerre de l'info : des ingénieurs deviennent de terribles mercenaires.

Hugo Chávez, l'Agence France-Presse et le rôle des médias - Salim Lamrani
Manipulation grossière de l'agence de presse lors de la visite d'Ahmadinejad.

EUROPE
Crise humanitaire sans précèdent en Grèce - Sonia Mitralia
Depuis deux ans en Grèce, partout en Europe aujourd'hui : l'austérité est-elle efficace ?

PERMIS DE TUER
Manipulation du Conseil de sécurité de l'ONU au profit des USA (1/2) : le cas irakien - Carla Stea
Pourquoi, depuis 1991, l'institution est décrite comme « une annexe du département d'Etat ».

Manipulation du Conseil de sécurité de l'ONU au profit des USA (2/2) : Libye et Syrie - Carla Stea
Tous les moyens sont bons pour obtenir le « permis de tuer ».

BARACK S'EN VA-T-EN GUERRE
Les sinistres implications du nouveau plan de défense d'Obama - Joseph Gerson
Le prix Nobel de la paix réduit les dépenses militaires : elles vont augmenter moins vite !

La guerre mondiale contre la démocratie - John Pilger
« La réussite historique d'Obama est d'avoir amené cette guerre sur le sol des USA »

NORD-SUD
Il y a cinquante ans, les États-Unis décrétaient le blocus de Cuba - Jean Ortiz
Le blocus illégal aurait coûté 751 milliards$ à Cuba et touche les plus vulnérables.

Angola-Portugal : « le Portugal racheté par son ancienne colonie » - Manuel Marchal
Premiers signes des nouveaux rapports de force à l'échelle mondiale ?

RACISME
Islamophobie : le grand silence - Sébastien Fontenelle
Paroles et actes se multiplient... dans l'indifférence médiatique et politique.

Mmes Pulvar, Rolland et consorts, lisez-donc Amina ou Miss Ebène ! - Ahouansou Séyivé
L'objectif d'une lutte antiraciste acceptable : figurer en couverture de Elle !

VIDEO
Elio Di Rupo et l' « ultra » capitalisme - Mathieu Sonck, Yannick Bovy
Quand le Premier ministre fustigeait les dérives d'un système... qu'il cautionne !

 

 

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 00:46

 

 

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 00:14

Syrie : assassinat du journaliste, défection d’un observateur... et désinformation


Al-Manar


Toute une armada politico-médiatique s’attelle pour induire en erreur l’opinion publique et laisser entendre que la mort du reporter de France 2 en incombe aux autorités syriennes.


Au lendemain de la mort de Gilles Jacquier tué alors qu’il effectuait un reportage à Homs, épicentre de la rébellion contre le régime syrien, les responsables occidentaux de premier rang se sont tous mis de concert pour mener à bien cette tâche.

D’aucuns ont exigé aux autorités syriennes de protéger la presse. (Juppé et le Clinton). Insinuant que c’est en raison de leur déficience que le journaliste a été abattu. D’autres ont réclamé l’ouverture d’une enquête (Sarkozy et Ashton).

Alors que le chef de la diplomatie britannique s’est engagé dans un discours mesquin et pitoyable volontairement déconnecté de l’incident, évoquant « le prix terrible payé par la population de Homs et le courage des journalistes qui prennent de grands risques pour faire savoir ce que vit la population syrienne ». Seul Human Right Watch va droit au but, demandant à la Ligue arabe « de condamner d’urgence les forces de sécurité qui tirent sur les protestataires pacifiques qui cherchent à contacter les observateurs arabes ».

Sans oublier le vice-président américain Joe Biden qui se veut devant le Premier ministre et chef de la diplomatie qatari « condamner les violences perpétrées par le régime Assad en Syrie »


Le journaliste tué au sein d’une manif pro Assad


Bien entendu aucune allusion chez tous ceux-là au fait que le journaliste français qui faisait partie d’un groupe de journalistes (un autre de France 2, cinq belges, deux suisses, deux Libanais et un journaliste syrien, selon un collègue de Jaquier, Mohammad Ballout cité par le Figaro) a été tué au milieu d’une manifestation pro Assad qui, a peine attroupée a été victime de tirs de mortiers et de RPG, armement favori des rebelles syriens. Et naturellement, les responsables occidentaux omettent de signaler que 8 civils syriens ont aussi été tués dans ce pilonnage et qu’ils sont tous des sympathisants du président syrien.

Même l’Observatoire syrien des droits de l’homme qui diffuse des chiffres sur les victimes sans donner de preuves, tente dans sa réaction une démarcation, disant ignorer l’origine des tirs et réclamant l’ouverture d’une enquête. Tellement les faits sont évidents.

Défection douteuse d’un observateur... Al Jazeera encore

Une autre affaire liée également à la crise syrienne révèle la manière d’agir manipulatrice des sbires des insurgés syriens.

Mercredi, un des observateurs de la Ligue arabe (LA), l’algérien Anouar Malek a déclaré pour AlJazeera sa décision de se retirer de la commission des observateurs sous prétexte qu’il s’est « trouvé en train de servir le régime syrien ».

De Doha, Malek a accusé le régime syrien de commettre « les actes les plus sales », de tuer ses partisans pour étayer sa version des faits. Il a dit avoir vu dans les régions qu’il a visitées (Bab Amro, Khalidiyya, Sultaniyyé, Bab Sibae) « des spectacles honteux, des cadavres torturées, ---, des enfants martyrisés ». Il a dit avoir vu de ses propres yeux les partisans du régime ouvrir le feu sur les manifestants...

Or il s’avère que les propos de cet observateur n’ont rien à avoir avec la réalité. Selon le quotidien libanais AsSafir, la Ligue arabe et par la voix de son vice-secrétaire général Ahmed Ben Helli a tenu à signaler que personne d’autre que le porte-parole de la commission, le général soudanais Mohammad Ahmad al Dabi ne peut parler en son nom.

« ... quant à celui qui voudrait renchérir ou mentir, il n’exprime en rien la position de la Ligue arabe, de sa délégation ou tout autre », a-t-il précisé.

Selon l’AFP, le chef de la mission d’observation, le général soudanais Mohammed Ahmed al-Dabi, a déclaré dans un communiqué que "les déclarations d’Anouar Malek sur une chaîne satellitaire sont sans fondement".

"M. Malek était déployé avec une équipe à Homs, mais pendant six jours il n’a pas quitté sa chambre et ne s’est pas joint aux autres membres sur le terrain en prétextant être malade", a-t-il ajouté.

Selon le général Dabi, M. Malek avait demandé à aller à Paris pour y être soigné, mais est parti sans attendre l’autorisation.

Un responsable de l’organisation pan arabe ayant requis l’anonymat a affirmé selon AsSafir que le témoignage de Malek est erroné, et quoiqu’étant réellement un des observateurs de la mission, mais il est resté au lit dans sa chambre d’hôtel en raison de sa maladie.

Il a indiqué que Malek qui est un algérien résident en France est membre de la Commission arabe des droits de l’homme dont le siège se trouve à Paris, qu’il sert d’autres agendas, sachant qu’il a des lien de parenté avec le chef du Conseil national syrien (CNS) Bourhane Ghalioune, ( de par sa première épouse algérienne, ndlr)et qu’il est en contact avec Haytham Mannaa qui est le chef de l’organisme de coordination des forces du changement démocratique à l’étranger.

Le ministre algérien des affaires étrangères s’est lui aussi exprimé sur le faux témoignage de Malek, indiquant qu’il n’a pas été dépêché par le gouvernement algérien et que les dix autres observateurs algériens de la commission ont « des avis différents du sien ».

Sa défection avant la publication des conclusions finales ne soient publiées semble être une tentative de décrédibiliser la mission des observateurs, surtout si ces conclusions seront différentes des attentes de l’opposition qui n’a cessé de la futiger.


AlArabi : le spectre de la guerre civile


A cet égard, le chef de la Ligue Arabe Nabil AlArabi a mis en garde contre l’éclatement d’une guerre civile en Syrie. dans un entretien télévisé, rapporte le site en ligne alArab Online, il a signalé que la Syrie est un pays influent dans la région et que les problèmes dont il souffre auront des séquelles sur l’entourage.

Selon lui, le scénario d’ingérence étrangère en Syrie a l’instar de ce qui s’est passé avec la Libye n’est pas envisageable : « La Syrie n’est pas séduisante pour des pays qui utilisent leurs armes et trouvent qui leur payer. Elle n’a pas de pétrole et les Etats-Unis ont des élections cette année et par conséquent je ne pense pas qu’ils veuillent entrer dans des aventures militaires », a-t-il expliqué, indiquant avoir dit ceci a plusieurs reprises à l’opposition syrienne.

Alarabi pense qu’en exerçant des pressions et un embargo politique et économique de la part de plusieurs pays sur le régime syrien et l’opposition aussi pourrait porter ses fruits et faire cesser la violence. D’après lui, la situation s’est beaucoup compliquée et les rapports qui lui parviennent du bureau de la LA à Damas, via le général al Dabi sont « particulièrement inquiétants ».

Concernant la saisine du Conseil de sécurité, réclamée incessamment par l’opposition pro occidentale, AlArabi estime que s’il voulait vraiment interférer, il l’aurait fait effectivement, et n’a pas besoin d’une décision de la LA pour le faire.

Mercredi, l’organisation pan arabe a décidé de surseoir à l’envoi de nouveaux observateurs en Syrie après une attaque contre la mission lundi, au cours de laquelle trois d’entre eux ont été blessés légèrement.


Pékin hostile toujours à l’internationalisation de la crise


De leur coté, les Chinois à l’instar des Russes ne changent pas de position d’un iota et refusent toute internationalisation de la crise syrienne.

L’émissaire de Pékin pour le Moyen-Orient Wu-Sike a réitéré cette position lors d’une rencontre avec AlArabi au Caire devant lequel il a insisté sur la solution de cette crise dans le cadre de la Ligue arabe.

Faisant état de difficultés auxquelles font face les observateurs de la Ligue arabe en Syrie, il s’est refusé, cpntrairement aux positions occidentales et arabes, a en incomber la responsabilité exclusivement au gouvernement syrien .

"Le gouvernement syrien et les autres parties syriennes devrait faire en sorte que la mission bénéficie de conditions convenables pour l’accomplissement de son travail", a-t-il déclaré à l’issue d’une rencontre avec le chef de l’institution panarabe, Nabil al-Arabi.

Pékin "espère que les observateurs feront preuve de patience et poursuivront leurs efforts afin de réaliser leurs objectifs pour le bien de la Syrie et de son peuple", a-t-il ajouté.

 

URL de cet article 15594
http://www.legrandsoir.info/syrie-assassinat-du-journaliste-defection-d-un-observateur-et-desinformation.html
.
Lire aussi,

 

Une grande figure du journalisme anglais dénonce le bourrage de crâne sur la Syrie

Une grande figure du journalisme anglais dénonce le bourrage de crâne sur la Syrie Par Louis Denghien, le 19 janvier 2012 Jonathan Steele : une pointure du journalisme britannique, et un dénonciateur…


Pour lire la suite cliquez ici

 

"La Syrie est une tête de pont pour une agression contre l’Iran" entretien de Joëlle Penochet à La NR

"La Syrie est une tête de pont pour une agression contre l’Iran"

 

Syrie : « Nous sommes la Révolution ! » - Pierre Piccinin
Les carnets de voyage ne racontent pas les mêmes histoires que les feuilles de choux.

 

.

 

SYRIE : Mensonges médiatiques ou le prétexte à une autre «guerre humanitaire» - Manifestations en Syrie: Qui compte les morts?
 
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=27865
DOSSIER SYRIE :
Désinformation médiatique et dangers
d'une nouvelle guerre

 

.

 
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 23:30

SCANDALE : la France gage l’or de la Banque de France !

 


flickr-2630716798-hd.jpg

Comme jadis les pays dits « sous-développés », qui sont désormais « émergents » et nous rattrapent à toute vitesse, la zone euro se met sous tutelle du FMI (Le Figaro) . Incapables de se diriger eux-mêmes, les européens – attention ce n’est pas une blague – versent de l’argent (150 milliards d’euros) au FMI pour qu’il le reprête à des pays européens en difficulté !

Mais au fait, comment fonctionne cette tuyauterie ? Il s’agit de « prêts bilatéraux des pays au FMI » et, c’est magique, « de tels prêts n'impliquent aucun risque en capital pour leurs souscripteurs, car le FMI est, par construction, toujours remboursé sur ses propres crédits ». On aimerait bien savoir comment car le FMI ne peut pas faire tourner la planche à billets. S’il enregistre des pertes, il faut bien que quelqu’un paye. En outre ces prêts sont en réalité des « avances », elles ne figurent donc pas dans le budget des Etats concernés. C’est magique, on vous le dit, de l’argent circule et il n’est décaissé de nulle part, et toute perte est impossible. 

Ceci dit, comme le FMI et l’UE n’ont pas encore inventé la pierre philosophale, il y a quand même un « gage » dans cette affaire. Lisons l’article : « ces avances ne présentent aucun caractère budgétaire pour l'État prêteur: il s'agit en réalité d'accords de swap («échanges») à partir des réserves en devises et en or des banques centrales (telle la Banque de France) et le FMI. » Et voilà : l’or de la Banque de France (2435 tonnes) sert, au moins pour partie, de garantie à ce montage !

L’or de la Banque de France, c’est le patrimoine national, comme la Joconde ou la Tour Eiffel. S’en servir de gage pour un tel montage financier est une HONTE et un SCANDALE. Cette opération a été réalisée en catimini, c’est pitoyable. L’or de la Banque de France doit servir de garantie ultime (c’est notre « arme nucléaire » monétaire), nous exigeons que ce gage soit annulé, et comptez sur ce blog pour suivre l’affaire.

Philippe Herlin
source : ladettedelafrance.fr
___________________________________________________

Demondialisation.jpg

 

Scandales d'ici et d'ailleurs....

Le scandale de la morgue de Dover et les soldats jetables de l’Amérique

Lettre ouverte d’un inspecteur honoraire au ministre de l’Éducation nationale

LES OUVRIERS “JETABLES APRÈS USAGE” DE L’INDUSTRIE NUCLÉAIRE: OÙ SONT PASSÉS LES “FREETERS” DE FUKUSHIMA

Selon un ingénieur japonais, l’explosion du réacteur 3 était une explosion nucléaire

Marche ou crève : MOX (dans réacteurs vieillissants), et.. crève !

En Irak la guerre est « subrogée » 

La crise de la zone Euro et la responsabilité historique des dirigeants européens

Saisie sur salaire : Le gouvernement resserre l'étau sur les endettés

Pourquoi l’Europe est-elle comme elle est ?

Kazakhstan: Prépare-t-on sa déstabilisation juteuse ? Introduction d'eva

Le cartel des lessives lave plus blanc.

L’Armée syrienne libre est commandée par le gouverneur militaire de Tripoli

Israel : un régime infanticide!

Laicité : subventions des crèches Loubavitch

Printemps arabe: lorsque les colonialistes répètent les expériences du passé



La Yougoslavie, l’Afghanistan, l’Irak, la Libye …et maintenant aussi la Somalie, la Syrie et l’Iran?

Le "dernier" convoi de troupes US quitte le pays - Qu'en penser ?

 

 


Une nouvelle guerre au Proche-Orient: Un génocide pour compenser des dettes souveraines?

 

Crise: Tous les dessous. Sale jeu US. Fiasco de Sarko. Fin de partie bientôt

La primauté de la FORCE va se substituer à la primauté de l'argent

Les Pays-Bas s'enfoncent dans la crise: Le gouvernement parle de sortir de l'euro

Agences de notation: Instrument du Cartel bancaire pour obtenir la “bonne crise majeure”

 

 

Téléthon et vivisection, 3 millions d'animaux martyrs ! Science folle

 

 

http://www.touspourlacotedivoire.info/wp-content/uploads/2011/03/le-nvel-ordre-mondial.bmp

 

 

Non à la dictature !

Par eva R-sistons

 

Trahissant sa Constitution, l'Amérique prétendument démocratique et souhaitant IMPOSER partout sa pseudo démocratie, est en train de devenir un Etat totalitaire redoutable ! Ainsi, avec Monsanto la multinationale de mort (des centaines de milliers de paysans à qui on a imposé les OGM se sont suicidés), le contrôle TOTAL de notre alimentation doit devenir un contrôle sur le monde, sur toutes les populations que l'on pourra affamer et empoisonner à son gré ! Les tueurs du Nouvel Ordre Mondial ont déclaré la guerre à l'humanité... Réagissons !

 

Désormais, les Etats-Unis sont en train de voter l'interdiction des potagers ! Oui, vous avez bien lu, la TYRANNIE s'étend jusque là, jusqu'au plus intime de nos vies ! "ILS" sont en train de faire de nous des esclaves, vaccinés, pucés, fichés, suivis à la trace, contrôlés, désinformés, abusés, souffrant au travail (quand il y en a un), etc etc. Et maintenant, nous ne pourrons même plus choisir notre mode de vie ? Nous ne pourrons plus avoir de potager, droit ancestral le plus élémentaire ? Déjà, dans le monde entier, les paysans ont été privés de leur terre, de leur auto-suffisance, de leur emploi, et astreints à travailler pour les Multinationales de l'alimentation (monoculture ne profitant qu'aux Grands Industriels) ou tout simplement à s'agglutiner dans les mégapoles pour y végéter ! Et demain, les citoyens américains ne pourront plus disposer de leur potager, et lorsque les Etats-Unis décrètent quelque chose, nous subissons peu après les mêmes lois - surtout dans une France américanisée à marche forcée par l'occupant de l'Elysée, un parvenu qui admire la sous-culture yankee des cow-boys mal léchés piétinant le Droit et imposant leur loi musclée à la force du colt !

 

Quel enfumage ! On ose nous vanter les guerres pour la démocratie, à l'heure où l'Europe sombre dans une dictature orchestrée par le Cartel bancaire, à l'heure où jamais les citoyens n'ont été autant privés de toutes leurs libertés, les unes après les autres, au profit d'1% de citoyens sans scrupules ! Et peu à peu, aussi, toujours aussi anti-démocratiquement, on veut nous imposer une culture unique, reposant sur une langue unique, anglaise §, au mépris de nos idiomes et de nos traditions, et Sarkozy veut, plus généralement, nous imposer toujours anti-démocratiquement, un mode de vie à l'américaine, brutal, sauvage, liberticide, dont nous ne voulons pas (comme le Traité européen, imposé par le petit chef français à la hussarde, véritable coup d'Etat !), bref une idéologie ultra-libérale qui pollue tous les aspects de notre vie ! Et maintenant, nous allons devoir subir la mal-bouffe imposée par le géant de l'alimentation qui empoisonne notre santé ! Jusqu'où cela va-t-il aller ?

 

Par ailleurs, pour corser le tout, notre pays est désormais occupé. Je ne le dirai jamais assez ! Parce que le Français aime afficher sa différence, parce qu'il est volontiers frondeur, parce que notre pays rayonne dans le monde, parce qu'il a dit non à la guerre contre l'Irak voulue, en réalité, par Israël pour remodeler à son avantage toute la région, cet Etat a entrepris d'occuper la France afin de la modeler à sa guise avec l'Occupant de l'Elysée à ses ordres. Concrètement, le CRIF dirige la France, en comptant les élus à sa botte §, il impose ses hommes, il place tous ses pions dans les Médias collabos - c'est un défilé permanent, partout, de la météo à la rubrique littéraire en passant par tous les journalistes politiques ! Et la Presse de Gôche est colonisée pour mieux enfumer, du Nouvelobs à Libération en passant par Marianne qui tous, sous le masque trompeur de journal progressiste, épousent en réalité la Pensée unique pour mieux nous l'imposer sous un vernis social ! A Droite, de Sarkozy à Copé, à Gauche, de DSK à Hollande et ensuite Valls, ou à Paris, Delanoë et son adjointe Hidalgo destinée à prendre la relève, comme Huchon à la tête de la Région Ile de France ! Sans parler des pantins comme BHL, Cohn-Bendit ou Attali, s'infiltrant dans tous les partis pour mieux leur faire adopter l'Europe totalitaire, l'ultra-libéralisme, et les guerres impériales ! C'est très grave, car notre pays n'est plus un Etat souverain libre de choisir, on lui impose, de l'Extérieur, un Système dont les Français ne veulent pas, militaro-financier !

 

http://www.medias-inrocks.com/uploads/tx_inrocksttnews/time_protester.jpg

http://www.medias-inrocks.com/uploads/tx_inrocksttnews/time_protester.jpg

 

L'Amérique promeut les révolutions contre les Non-Alignés

 

Enfin, le Times vient de choisir comme "personnalité de l'année"... les Indignés, les manifestants des Révolutions arabes, de Wall-Street et ceux qui, en Syrie ou en Russie, protestent contre les dirigeants Non-Alignés ! Citoyens, citoyennes, nous voyons donc clairement ce que sont ces manifestants: A part les Tunisiens et les Egyptiens qui, spontanément, ont rejeté leurs dirigeants, tous les autres sont infiltrés et manipulés par les Services Secrets étrangers de l'Occident, qui cherchent à déstabiliser le monde dans le sens de leurs intérêts, qui cherchent à provoquer les révolutions de couleurs de gré, comme en Russie (en présentant Poutine,  encore ce matin sur Public Sénat, comme "voleur" et "ennemi N°1 de la Russie", alors justement qu'il défend ardemment l'indépendance de son pays, il est en fait l'Ennemi N°1... de l'Occident totalitaire et hégémonique, donc sa cible principale !) - trop gros morceau - ou de force, comme en Syrie, en présentant son dirigeant sous les traits d'un tueur même d'enfants ! Jusqu'où iront les médias torchons, de Droite ou de Gôche, pour défendre les intérêts de l'Occident terroriste ? Les Médias "sionisés" et "sarkozysés" (contrôlés par le Président) sont lanterne ROUGE de l'Europe ! C'est ça, la Patrie des Droits de l'Homme et de la Liberté de l'information ? Et elle ose prôner des guerres pour la démocratie ? Quelle imposture !

 

Citoyens, Citoyennes, aujourd'hui l'Europe se nazifie, la France se prostitue avec le CRIF (d'ailleurs la plupart des dirigeants, même du FN, effectuent un voyage d'allégeance en Israël Etat le plus voyou de la planète, bafouant le Droit même international), et le monde nous enchaîne ! Démondialisons, et refusons la dictature du CRIF et de l'UE comme celle des terroristes de Monsanto ! Il y va de la liberté de notre pays ! La priorité est de défendre notre intégrité, nos spécificités (Indépendance nationale, modèle social, Droits de l'Homme, laïcité, etc), bref de retrouver notre indépendance avec un dirigeant non-aligné et soucieux de défendre le modèle réellement français. Ensuite, tout sera possible, sans les marionnettes de Washington, de Londres, de Tel-Aviv, du Nouvel Ordre Mondial ! Plus que jamais, il faut soutenir le Mouvement international Démosophie afin de contrer la dictature planétaire qui se met en place pour nous imposer le contrôle total, le libéralisme financier, l'esclavage, la pauvreté, l'empoisonnement de la santé, les guerres permanentes génocidaires...

 

Résistons à l'intolérable de l'occupation et de la dictature !

 

eva R-sistons

 

Dernière mn : L'Occident est tellement à la dérive, qu'il promeut maintenant contre les "dictateurs"... le fils de l'ancien dictateur iranien, le Shah ! Affaire à suivre...

 

http://r-sistons.over-blog.com



TAGS : Mondialisation, Nouvel Ordre Mondial, Europe, Monsanto, Révolutions de couleurs,

CRIF, Démosophie, Droits de l'Homme, Times, Presse de gauche, dictature, mal-bouffe,

Révolutions arabes, Wall-Street, Indignés, Russie, Syrie, Poutine, Iran, Traité européen,

auto-suffisance, Industrie agro-alimentaire, monoculture, multinationales...

 

 

§ On nous cache le basculement linguistique, Anglais pour l'UE - Référendum

 

§ http://www.marianne2.fr/Les-listes-de-juifs-du-bon-docteur-Prasquier_a212599.html 

 

 

Et la situation financière, économique, sociale?

 

De Fukushima à Athènes, l’information est assourdissante

 

 

Un nommé Dimitri parle de ce qui se passe en ce moment en Grèce :

situation insurrectionnelle. A méditer…
http://www.dailymotion.com/video/xmpawn_temoignage-dimitri-assemblee-citoyenne-grabels_news
[La qualité du son est mauvaise, si vous pouvez passer

via un "égaliseur graphique" (Après l'avoir enregistré -éventuellement

via force-download.com en .flv-  

puis sous le lecteur VLC, icône "afficher les options étendues",

effets audio, égaliser graphique à activer etc...), montez les aiguës.]

Synopsis:

6% de la population d’Athènes est partie.
Beaucoup n’ont pas de retraites et travaillent encore à 80 ans.
Les salaires sont divisés par 2.
S’agissant des salaires des fonctionnaires: les hauts salaires sont passés de 2500 à 1600€, les petits de 600 à 450€.
Pour les policier, les salaires sont ramenés à 650€/mois.
Les salaires d’ouvriers passent de 900 ou 1000€ à 3 ou 400€.
La vie est aussi, voire un peu plus chère qu’en France.
30% des commerçants ont fermé boutiques (des rues entières sans magasin).
Les gens retirent leur argent des banques pour acheter de l’or. (Les banques se vident).
Environ 20% de chômage (mais sûrement plus).
Les salaires des employés des transports maritimes sont payés un mois sur trois.
Sécurité sociale fermée, plus de médicaments (les pharmacies sont vides).
Remontée de la séropositivité, car c’est le seul cas où il y a une allocation de 650€ !
Taxe sur le bâti instaurée, taxe que beaucoup ne peuvent pas payer, même s’ils vivent dans des Algeco.
Nouvelle taxe sur les voitures : les gens rendent leur carte grise à la préfecture pour ne pas payer car ils en sont incapables financièrement.
Situation de pré-guerre civile : les gens cassent tout. Les jeunes en veulent aux anciens (fraudes, corruption depuis trop d’années).

 

N’oublions pas que la Grèce est un LABORATOIRE pour la Haute finance.

 

 

Faillite de 73 banques de l'UE bientôt ? Prêts énormes de la BCE pour 1 jour !

Alerte! Les gangsters de la City hors de contrôle, "massacre" planétaire en vue (vidéo)

La BCE lâche (subrepticement) 5000 milliards d'euros pour sauver l'euro !

 

 

.

 

 

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 16:35

 

Stats Hier sur ce blog :

  • 4 484 pages vues 
  • 3 549 visiteurs uniques

 

http://fr.kingofsat.net/jpg/france24-fr.jpg

http://fr.kingofsat.net/jpg/france24-fr.jpg

 

France24 : 7 ans de désinformation

partisane et communautariste

par eva R-sistons

.

 

France24 célèbre ses 7 ans au service de l'Information. Quelle plaisanterie ! Encore aujourd'hui, il demande si on apprécie cette chaîne en présence du principal larbin de l'Empire usraélien, vous savez le faux philosophe au service des guerres sionistes et anglo-saxonnes ("sans les aimer", sic !), BHL !


 

http://www.lepoint.fr/content/system/media/1/200905/46311_une-ockrent-france24.jpg

http://www.lepoint.fr/content/system/media/1/200905/46311_une-ockrent-france24.jpg

 

Animée par tous les amis d'Israël et de ses intérêts militaro-financiers, impulsée par Christine Ockrent, aussi néo-sioniste que son ami DSK, et épouse du très néo-conservateur Kouchner (partisan du Droit d'ingérence pour l'Occident prédateur et criminel, notamment en Irak, aujourd'hui détruit, pillé, ruiné, meurtri...), France24 est un pur produit de l'Occident ultra-libéral, militaro-financier, au service du Nouvel Ordre Mondial qui vampirise la planète. Aussi y voit-on célébrer, et encourager, les guerres soi-disant humanitaires en réalité génocidaires et néo-coloniales, comme en Libye qui a permis à l'Empire de placer ses marionnettes islamistes opposées à l'Etat laïc et nationaliste de Kadhafi qui, d'ailleurs, avait nationalisé le pétrole pour en faire profiter les Libyens (aucun chômeur, pays le plus prospère du continent, 5 millions d'emplois offerts aux Africains, etc).

 

http://s.wat.fr/f/3ap0p_270x210_1ez19g.jpg

http://s.wat.fr/f/3ap0p_270x210_1ez19g.jpg

 

Ainsi, dans ce pseudo média au service de l'information, vous entendrez tous les représentants de la Presse ultra-libérale comme le Figaro, Valeurs Actuelles etc, tous les partisans du Nouvel Ordre Mondial enrichissant les plus riches en sacrifiant classes moyennes et modestes, tous les supporters de l'islamophobie et des guerres contre les pays non-alignés (Russie, Chine, Iran, Vénézuela, Syrie, Biélorussie, Liban, etc etc), tous les faux Observateurs qui sont en réalité des relais des agents de la CIA ou du Mossad pour déstabiliser les pays refusant la domination des Anglo-Saxons et des Israéliens (et du caniche européen), tous les soutiens de l'UE au service des banksters et d'une façon générale, tous les partisans de l'ultra-libéralisme militaro-financier avec à la clef les jolies guerres pour la "démocratie" servant les intérêts du Cartel bancaire dictatorial et de ses amis dans l'Assurance ou parmi les Industriels de mort (pétrole, nucléaire, armement, agro-alimentaire, chimie etc).

 

http://s0.wat.fr/f/zc7g_480x270_829ra.jpg

http://s0.wat.fr/f/zc7g_480x270_829ra.jpg

 

L'invité le plus invité est BHL, qui devrait se retrouver devant la CPI à la Haye si elle était réellement au service de la Justice plutôt que des intérêts de l'Occident criminel. Mais non, face à France24 voici le partisan des "guerres sans les aimer" (sic ! Quelle hypocrisie ! Ailleurs, il avoue travailler pour les intérêts israéliens, c'est tout dire) présenté comme celui qui arrive à convaincre aussi bien la Droite (Sarkozy et ses guerres impériales néo-coloniales) que la Gauche (il avait réussi à se poster dans l'entourage de Ségolène Royal)... alors qu'il est la 5e colonne de l'Etat voyou Israël, seulement intéressé à propulser son désordre guerrier et usurier.

 

Cette chaîne est une chaîne communautariste, chargée de conditionner les masses arabes et plus généralement, tous les citoyens crédules croyant avoir affaire à de l'information honnête, alors qu'ils sont quotidiennement victimes de la propagande militaire et financière préparant l'avènement du Nouvel Ordre Mondial sur les décombres de la Syrie, de l'Iran, du Vénézuela, de la Russie et de la Chine... et plus généralement, sur ce qui restera de l'humanité "génocidée" et asservie.

 

Vous avez dit information ?

 

http://altics.cluster002.ovh.net/mister-ipad/wp-content/uploads/2010/05/IMG_0112.png

http://altics.cluster002.ovh.net/mister-ipad/wp-content/uploads/2010/05/IMG_0112.png

 

Bon anniversaire, France24 ! Tiens donc !

 

Et nous, boycottons cette chaîne de désinformation et de propagande contre nos libertés, notre démocratie, nos intérêts à tous.

 

Eva R-sistons à l'intolérable d'une Presse aux ordres du cartel bancaire et du NOM...

 

 

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com


 

 

http://observers.france24.com/files/images/teaser_obs.jpg

http://observers.france24.com/files/images/teaser_obs.jpg

 

(Les yeux de la CIA et du Mossad, note d'eva)

 

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 17:26

 

Fausse photo pour "prouver" l’arrestation de Saïf al-Islam
  
 
Pour tenter de prouver que Saïf al-Islam, fils de Mouammar Kadhafi, avait été arrêté le samedi 19 novembre 2011 dans le sud de la Libye, le CNT (les supplétifs de l'OTAN) ont présenté une ancienne photo en la faisant passer pour une photo prise après sa capture :
 
Kadhafi-fils-photo-1.png
« Seif Al-Islam après sa capture, selon une image de la télévision Free Libya (capture d’écran Al-Jazeera) »
 
Référence prouvant que c’est bien cette ancienne photo qui a servi de "preuve" que Saïf al-Islam avait été capturé :
 
 
En fait, cette photo est ancienne et avait été prise alors qu’il venait de subir un bombardement de l’OTAN où il avait perdu ses doigts ! Cela a été dénoncé par al libya TV qui précise de plus que le soldat qu'on voit auprès de Seif al-Islam sur la photo, quand elle est complète, est un guerrier "vert", c’est-à-dire un partisan de Kadhafi. C’est amusant qu’on ne nous ait pas montré la photo complète dans les médias français ! :
 
K-fils-photo-2.jpg
 
Bon, cela ne prouve pas que Seif al-Islam soit toujours en liberté, mais ça prouve qu’on nous ment.
 
Si vous avez des commentaires, vous pouvez les mettre ici :
 
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 04:57

 

.

http://molex.unblog.fr/files/2009/10/desinformationjournal.jpg

 

L'info en France pour les "Nuls"

par eva R-sistons

 

La France, patrie des Droits de l'Homme

(sous-entendu ceux de la femme et de l'enfant ?)

est désormais Lanterne rouge en matière d'info,

elle fait pire que l'Italie de Berlusconi. Chapeau !

 

Morceaux choisis : 

L’information en France ? Tu la répètes, ou tu la quittes....

L'Occupant de l'Elysée veille au grain.

Pas seulement ses influents amis du CRIF,

d'abord sionistes avant d'être Français.

 

 

Le sionisme passe par la désinformation

http://soleilblanc.wordpress.com/2011/11/01/le-sionisme-passe-par-la-desinformation/

(Je n'aime pas le dessin, mais je publie à cause de la formule très juste :

Le sionisme passe par la désinformation, note d'eva R-sistons)

 

La vérité ? Les Médias sont occupés, colonisés (§)

par les mêmes, vous savez tous les BHL,

chouchoutés par le Lobby "qui n'existe pas".

Pensée unique garantie ! Pas de critiques d'Israël,

mais diabolisation des Musulmans, des Arabes.

(Chut ! Discrète mais permanente incitation à la haine raciale,

et à terme, au choc de civilisations juteux

pour les multinationales de mort).

Au menu : Par exemple, la glorification

de l'Oncle Sam, "sauveur de la France" en 40

(au mépris de la vérité, puisque ce sont les Russes

qui ont surtout permis la victoire en sacrifiant

plus de 20 millions de leurs citoyens).

Et la glorification de l'Empire, de ses guerres, de ses valeurs

militaro-financières, avec à la clef compétition, droit du plus fort,

écrasement des faibles, accroissement des inégalités, etc.

Donc, haro sur Iran, Syrie, Chine, Russie, Vénézuela...

sans hasard tous critiques vis-à-vis du monde anglo-saxon !

 

http://static.blogstorage.hi-pi.com/photos/neila-dreama-free.blogspace.fr/images/gd/1224354818/Retour-a-une-crise-de-29-Ou-un-mensonge-leurre-de.jpg

 

Autre caractéristique ! Si on parle de la Gauche,

c'est soit pour ne rien dire à son avantage,

soit pour la discréditer.

Et par ex, lorsqu'il y discussions sur le nucléaire

entre le PS et les Verts, on met l'accent sur les divergences,

et bien sûr chaque désaccord, chaque attaque, est mise en valeur.

Avant la Présidentielle, l'intelligente Ségolène Royal

était même qualifiée de Bécassine...

Il est vrai qu'elle n'était pas du sérail,

à la différence de Sarkozy ou de Copé pour la Droite,

ou à Gauche, de DSK puis Hollande et bientôt Valls,

sans oublier Delanoë et sa dauphine Mme Hidalgo à Paris

(et donc tout est fait pour barrer la route

à Cécile Duflot dans la capitale, ou à

Martine Aubry, A. Montebourg, S. Royal, pour 2012).

.

Dans le même temps, l'Occupant de l'Elysée,

vous savez, "Super Sarko", est valorisé en permanence,

qu'il fasse semblant d'honorer le Gl de Gaulle à Colombey, 

ou qu'il entraîne la France dans des aventures coloniales sanguinaires

pour masquer certains scandales, ou pour satisfaire ses amis

de la Finance, de la City, d'Israël, des Etats-Unis,

de la Haute Industrie... ou tout simplement du Fouquet's et du Medef.

 

Un "bon" journaliste, aujourd'hui, est teigneux face à l'Opposition,

et magnanime face à l'UMP (l'Union pour une Majorité (!) Anti-Populaire),

et surtout, surtout, il doit savoir interrompre

dès qu'on aborde un sujet sensible, dès qu'on aborde la vérité,

dès qu'on touche aux vaches sacrées de l'Occident,

Israël, l'Amérique, le capitalisme ultra-libéral,

l'Angleterre, Sarkozy, BHL, l'Empire, ses guerres...

 

Autres techniques: Pour niveller les pays par le bas,

on compare avec les Etats étrangers, évidemment les moins-disants.

Et bien sûr, on nous prépare sans cesse aux mesures d'austérité.

Et au fédéralisme européen tremplin de la dictature planétaire

du Nouvel ordre Mondial. Sale boulot !

 

D'une façon générale, la principale fonction des Médias

est de travailler contre l'intérêt des peuples.

Non seulement soutien de l'intolérable, mais pire encore,

ils sont un acteur très actif de la destabilisation générale

du monde par la Haute Finance anglo-saxonne...

Ils sont nos pires ennemis, les plus redoutables !


Alors, Information, sous la houlette vigilante du Crif et de ses amis,

sinon de l'Occupant de l'Elysée en personne ?

Non, désinformation, propagande, conditionnement.

Surtout en temps de guerre !

 

La France fait pire que l'Italie de Berlusconi !

Quand retrouvera-t-elle sa liberté, son indépendance ?

 

eva R-sistons

 

(§) Sur l'occupation de la France, mon analyse a été saluée

par le Liesi en personne,

dans son dernier Bulletin Trimestriel (31.10.11).

C'est la preuve de sa véracité...

 

Parution complète, longue, ici :

L'information en France pour les "Nuls" (eva R-sistons) - Déontologie

 

http://a4.idata.over-blog.com/291x300/3/71/63/57/decrochons-de-la-TV.jpg

http://a4.idata.over-blog.com/291x300/3/71/63/57/decrochons-de-la-TV.jpg

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 20:58

L’information en France ? Tu la répètes ou tu la quittes...

 On le savait déjà : chaque année la France dégringole un peu plus dans le classement mondial de la liberté de la presse établi par Reporters sans Frontières, et en huit ans elle est passée de la 10ème place (2002) à la 44ème place (2010). Un récent sondage effectué dans leurs rangs permet de révéler la conscience des journalistes sur cette dégradation de leurs conditions de travail, même si certains paradoxes dans leurs réponses suggèrent l'existence d'un certain climat de peur en leur sein, probablement dû aux différentes évictions de journalistes importants. A-t-on voulu faire des exemples pour soumettre l'ensemble des journalistes ? Et est-ce que tout ça a marché ? C'est ce qu'on va essayer de voir ici...


A l'occasion des Assises du journalisme, assemblée qui se tenait à Poitiers du 8 au 10 Novembre, un sondage CSA révèle que 85% des 513 journalistes interrogés répondent être plutôt heureux voire plus d'exercer leur métier, mais que 53% d'entre eux pensent que leurs conditions de travail ne sont pas satisfaisantes (http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jtv9dVgGz_vuPKa11QXa4Xx7tORw?docId=CNG.5d92fcff6f7468a19d3f0513f138928e.5a1). Étrange paradoxe... Car comment peuvent-ils être heureux d'exercer leur métier dans des conditions dégradées ? Et d'ailleurs comment s'effectue cette dégradation des conditions de leur travail ? Est-ce là l'expression de la conscience de la perte de la liberté de la presse dénoncée par Reporters sans Frontières ?

Autres chiffres issus du même sondage : pour 76% des journalistes leur métier évolue négativement (contre 63% en 2007 au dernier sondage de ce type), 62% considèrent que la liberté de la presse s'est détériorée ces dernières années (dont 73% des moins de 29 ans), et un peu plus de la moitié considère que les sujets liés à la politique ne sont pas traités correctement et que les partis politiques n'ont pas les mêmes conditions pour exprimer leurs opinions.

Alors d'où vient cette réponse exprimant un bonheur majoritaire, quasiment soviétique (85%), d'être un journaliste français ? Elle vient peut-être d'une raison toute simple : la peur. La peur d'être éliminé du métier, de re-dégringoler pigiste si un seul d'entre eux a le malheur de s'écarter de la « ligne éditoriale » actuelle, et de donner un avis un peu trop large ou un peu trop personnel sur un sujet donné. On va voir que pour comprendre la méthode mise en place il faut souvent aller chercher parmi les médias étrangers.


Les points de vue étrangers.

C'est bien souvent en fouillant sur les sites des journaux étrangers que l'on en apprend le plus sur la France, par une prise de recul et l'obtention d'un avis extérieur, et la situation de notre presse ne fait pas exception.

En juin 2009, la Télévision Suisse Romande (TSR) diffuse un documentaire sur l'influence de Nicolas Sarkozy sur les médias français, intitulé « Sarkozy le vampire des médias ». On y accuse le nouveau président de la France d'être un « Roi-Soleil » médiatique, de faire régner la terreur dans les rédactions en sanctionnant les journalistes qui feraient preuves de trop d'autonomie, d'organiser des démonstrations médiatiques à la sécurisation presque paranoïaque empêchant les journalistes de poser des questions ou de retranscrire un fait sous un angle différent de celui imposé, de faire jouer ses services de renseignements pour identifier les informateurs des journalistes, etc, etc... Le présentateur de l'émission, Jean-Philippe Ceppi, commence d'ailleurs son reportage en rappelant les liens que Nicolas Sarkozy entretient avec les patrons des médias français et leurs conséquences sur les journalistes qui se trouvent affiliés à ces grands groupes de presse : « Il ne fait pas bon être journaliste par les temps qui courent dans les rédactions françaises. Mises à pied, sanctions, auto-censure,le climat que fait régner l'omni-président dans les rédactions vaut à la France un triste record européen : le pays où les interventions policières et judiciaires contre les journalistes ont été les plus nombreuses ». Tout un programme...

Dans ce reportage, on voit les difficultés rencontrées par les journalistes suisses pour obtenir une accréditation leur permettant de couvrir le déplacement présidentiel de leur point de vue objectif, les peurs ressenties par les journalistes français à l'idée d'annoncer le départ de Cécilia Sarkozy du domicile conjugal, la publication des photos d'elle et de son amant étant qualifiée de « crime de lèse-majesté  ». On y voit également le remplacement du président de Radio France, car désireux de préserver la liberté d’expression il refusera de brider l'humoriste Stéphane Guillon. On y voit enfin la mise ne place de la nomination directe du président de France Télévisions par le Président de la République lui-même, permettant alors un éventuel contrôle de l'information diffusée sur les chaînes du service public, comme le déplore David Pujadas.

Nicolas Sarkozy étant également très proche de Martin Bouygues, propriétaire de TF1, et de Arnaud Lagardère (actionnaire à 20% du groupe Canal Plus) il a désormais une influence directe ou indirecte sur la quasi-totalité des chaînes fournissant de l'information en France (TF1, France 2, France3, Canal +, France 5, I-Tele, LCI).

Et Nicolas Sarkozy n'aime pas les journalistes qui lui résistent ou qui pourraient donner une mauvaise image de lui. En 2009 lorsque Patrice Machuret, journaliste politique à France 3 couvrant les déplacements présidentiels, publie un livre intitulé « l'enfant terrible » dans lequel il révèle que le président consulte secrètement un « gourou » qui lui envoie des « ondes positives », il est traité par Nicolas Sarkozy de « crétin » et de « honte de la profession ». Cette information sur les consultations de Nicolas Sarkozy auprès d'un gourou est-elle avérée ? Qui est ce gourou ? En tout cas l'information n'est pas démentie, et aucun autre journaliste ne semble vouloir y mettre le nez...

Et cette toute puissance médiatique, cette trop forte influence de la présidence sur les médias, s'est ressentie très tôt parmi la population française, bien avant la diffusion de ce reportage.

 


Déjà, en 2008, les chiffres étaient alarmants

Déjà en 2008, l'association « le cercle des 5C » avait réalisé une étude alarmante sur l'estime de la population envers l'indépendance des journalistes. Sur le site www.journaliste.com ( http://www.journalisme.com/content/... ) on peut encore trouver les chiffres de l'enquête réalisée sur un millier de personnes, et dont les résultats étaient alors édifiants.

A la question portant sur l'indépendance des journalistes vis-à-vis des « entreprises qui sont propriétaires des médias », 73% les estimaient « pas très indépendants » voire « pas du tout indépendants », montrant là toute la conscience populaire du poids que pouvaient déjà avoir les groupes financiers désormais propriétaires des journaux sur la qualité de l'information. On pourra citer notamment le licenciement en 2006 de Alain Genestar, directeur de la publication de Paris Match pendant 20 ans, qui fut poussé vers la porte après avoir publié en une des photos de Cécilia Sarkozy et de son amant, et ce dans un magazine possédé par un Arnaud Lagardère qui n'est autre qu'un ami personnel de Nicolas Sarkozy. Alain Genestar déclarera plus tard à la TSR avoir servi d'exemple ayant consisté à montrer aux autres journalistes que la possibilité d'une éviction n’épargnait pas les plus grands noms (Reportage « Sarkozy le vampire des médias  »)

Dans cette même enquête et concernant l'indépendance des journalistes vis-à-vis des politiques, 72% des interrogés les estimaient « pas très indépendants » ou moins. Déjà la connaissance du « off », c'est-à-dire de toutes les relations qui peuvent exister hors antenne ou dans les rédactions entre journalistes et politiques était bien présentes dans les esprits. Il est vrai que la connivence politico-médiatique n'était plus aussi bien camouflée qu'à l'époque où, en 1994, Pierre Carles tentait par son reportage « Pas vu, pas pris » de dénoncer les ententes hors antenne entre les patrons de presse et les hommes politiques importants, ainsi que le silence approbatif du quasi-ensemble de la classe journalistique environnante. Désormais le « off » existe beaucoup moins, tout simplement car la connivence est visible au grand jour entre le pouvoir et les patrons des grands groupes financiers (Bolloré, Lagardère, Bouygues...).

Cette défiance n'était pas pour autant conjoncturelle car 44% des gens interrogés considéraient que devant l'émergence de l'information sur internet les grands médias n'avaient rien changé de leur façon d'informer, révélant un ancrage plus ancien de la mauvaise qualité perçue de cette information, et laissant planer là le spectre d'une défiance de plus longue date. Sur le même thème, seulement 54% des gens soit à peine plus de la moitié du panel considéraient que l'information distillée par les journalistes était « de meilleure qualité que celle générée par les institutions publiques ».

Le tableau de l'information des grands médias était alors clair : elle n'était composée pour l'opinion que du recopiage des messages officiels du pouvoir politique et des grands groupes financiers. Un copier-coller de dépêches AFP, dans le meilleur des cas, formant une « ligne éditoriale » semble-t-il présidentielle.

 


Quelques victimes de la « ligne éditoriale »

Et elle est bien longue ces dernières années, la liste des victimes qui ont osé s'écarter de cette « ligne éditoriale ». On peut ou non apprécier leurs œuvres respectives, mais de célèbres journalistes ont disparu de nos antennes et des colonnes de nos journaux, comme sous l'effet d'une purification rampante destinée à imposer une vision unique de l'information. Il y eut également des émissions qui en firent les frais.

D'abord « Arrêt sur Images », l'émission de Daniel Schneidermann qui analysait et décryptait les médias et donc la dégringolade de la France dans les classements mondiaux de la liberté de la presse. Schneidermann sera licencié de France 5 pour faute grave le 1er Juillet 2007, comme le rappelle un article du site acrimed.org ( http://www.acrimed.org/article2664.html
), pour avoir « tenu des propos inadmissibles », pour avoir « laissé entendre que l'arrêt de l'émission était lié à des pressions politiques », et pour globalement avoir tenu « de graves accusations mettant en cause l'indépendance de la direction du groupe France Télévisions ». Dans ce même article écrit par Henri Maler, la direction de la chaîne est alors qualifiée de « petite oligarchie cooptée aux commandes de l'audiovisuel public ». Précédemment il avait été licencié du journal « Le Monde » pour avoir estimé que la direction du journal ne répondait pas aux accusations du livre « la face cachée du Monde » de Pierre Péan et Philippe Cohen, livre dénonçant l'intégration cachée du grand quotidien dans les réseaux de pouvoir français.

Ensuite une autre disparition d'émission : « Ripostes » de Serge Moati. Émission politique du dimanche soir, elle avait pour atout de présenter équitablement toutes les tendances politiques de l'extrême-droite à l'extrême-gauche. Mais c'est peut-être le fait que son présentateur, pourtant un ancien conseiller de François Mitterand, ait une certaine tendance a laisser parler les partis extrêmes qui provoquera l'arrêt de l'émission en 2007. Relégué dans une émission de cinéma, Serge Moati ne pourra plus donner la parole à tout le monde.

Des chroniqueurs de presse viennent ensuite. Une victime parmi tant d'autres : Siné. En 2008, il écrit dans « Charlie Hebdo » : « Jean Sarkozy, digne fils de son paternel et déjà conseiller général de l'UMP, est sorti presque sous les applaudissements de son procès en correctionnelle pour délit de fuite en scooter. Le Parquet a même demandé sa relaxe ! Il faut dire que le plaignant est arabe ! Ce n'est pas tout : il vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme avant d'épouser sa fiancée, juive, et héritière des fondateurs de Darty. Il fera du chemin dans la vie, ce petit !  » Coupable de liberté d'expression, il fut accusé d'antisémitisme et renvoyé de « Charlie Hebdo ». A tort, car le journal sera condamné le 30 novembre 2010 à 40.000 euros d'amende pour rupture abusive de contrat, le Tribunal de Grande Instance de Paris reconnaissant le droit à la satire et considérant qu'il « ne peut être prétendu que les termes de la chronique de Siné sont antisémites ».

Des journalistes, ensuite. Robert Ménard, ancien patron de Reporters sans Frontières, grand défenseur de la liberté d'expression ce qui l'a amené a donner la parole à des gens comme Alain Soral, Dieudonné, Eric Zemmour ou Thierry Meyssan (que personnellement je ne cautionnerais pas pour l'ensemble de leur œuvre mais qui ont néanmoins tout à fait droit à la parole). Cette tendance à favoriser la pluralité des opinions lui vaudra des attaques de moralité étranges, et il fut notamment accusé de cautionner le recours à la torture (Rue89, 2007) ou de tenir des propos homophobes (février 2010). En tant que fondateur de Reporters sans Frontières, il est aussi à l'origine du constat alarmant de la disparition progressive de la liberté de la presse dans notre pays. Début 2011, lorsqu'il demande dans un livre intitulé « Vive Le Pen » à ce que le Front National ait son droit à la parole, il subit de vive critique qui provoqueront son licenciement de RTL en juin 2011. Il s'était pourtant expliqué clairement, en vain : « Je ne voterai pas Front National mais je pense que ce parti, qui doit être considéré comme républicain aussi longtemps qu'il ne sera pas interdit, doit bénéficier du droit à la liberté d'expression. Je dirais la même chose du Front de Gauche ou de la Ligue Communiste Révolutionnaire. Défendre la liberté d'expression n'est pas défendre l'extrême droite.  »

Des chroniqueurs télévisé, aussi. Zemmour et Naulleau font eux aussi partie des victimes, éliminés à la rentrée pour être remplacés par deux journalistes féminines peut-être plus consensuelles à l'orée de la campagne présidentielle. Par qui a été réclamée leur éviction ? On ne le saura probablement jamais : ces deux-là ont lynché tellement de monde sur le plateau d' « On est pas couché » qu'il sera très difficile de remonter aux sources...

Des présentateurs de journaux télévisés, de plus. Patrick Poivre d'Arvor fut le présentateur du 20 heures de TF1 durant 21 ans, et il en fut débarqué pour des raisons obscures. L'homme, qui n'est pas un ange et qui a été accusé de différentes affaires au cours de sa carrière (interview truquée, plagiat...), déclarera en juillet 2008 sur Europe 1 : « mon éviction n'est pas journalistique », laissant planer le doute d'une intervention présidentielle concernant son remplacement par Laurence Ferrari à la tête du journal le plus regardé de France. Il est vrai que PPDA, traditionnellement attaché aux interviews présidentielles, avait comparé Nicolas Sarkozy en juin 2007 à un « petit garçon en train de rentrer dans la cour des grands », ce qui avait évidemment déplu.

Des journalistes du net, eux-aussi. Les journalistes de Rue89 furent attaqués en justice pour avoir sorti des informations confidentielles sur l'interview présidentielle effectuée sur France 3 le 3 juin 2008. On y voyait la préparation de l'interview du président et la façon dont il imposait le rapport de force avec les journalistes, et dont il imposait les sujets de l'interview. On le voyait aussi reconnaître son intervention directe sur des « mises au placard » de journalistes, ici semble-t-il pour protester contre l'éviction d'un journaliste. France 3 se vit alors obligé de porter plainte contre deux journalistes du site Rue89 et contre leurs informateurs. Devant l'ampleur de l'affaire, cette plainte sera retirée quelques jours plus tard.

Les humoristes aussi sont touchés. Stéphane Guillon et Didier Porte, licenciés de France Inter à l'été 2010, ont fait les frais de leur irrévérence. Didier Porte publiera d'ailleurs à se propos « Insupportable ! Chronique d'un licenciement bien mérité » et Stéphane Guillon « On m'a demandé de vous virer ».

Le président de Radio France, Jean-Paul Cluzel, poussé vers la sortie car laissant trop de liberté d'expression aux humoristes irrévérencieux envers le pouvoir, et également d'après «  le Canard Enchaîné » ayant déplu à Nicolas Sarkozy lorsqu'il a posé nu dans un calendrier d'Act-Up en faveur de la lutte contre le SIDA.

Parmi les patrons de presse on peut citer Alain Genestar, directeur de la publication de Paris Match pendant 20 ans, déjà mentionné plus haut pour avoir été écarté de son poste après la publication des photos de Cécilia Sarkozy et de son amant. Il y a également Laurent Joffrin, directeur de « Libération », qui même s'il ne fut pas évincé fut plus ou moins sermonné en conférence de presse pour avoir parlé de « monarchie élective », sous les rires de ses confrères journalistes. Pourquoi ces méthodes ? C'est également dans le reportage de la TSR de 2009 sur notre paysage médiatique qu'on en apprend la raison profonde, au fil des différents témoignages proposés : la volonté du pouvoir serait de créer une « presse de révérence ». L'expression vient d'un commentaire effectué par Jean-Michel Thénard, journaliste au « Canard Enchaîné » : « Cette conférence de presse était en effet assez symptomatique des rapports compliqués entre la presse et le pouvoir en France. On a une presse qui est moins une presse d'investigation qu'une presse de révérence. Si un confrère pose une bonne question qui ne plaît pas au monarque personne ne va le soutenir. Si le monarque tape sur le confrère, les gens vont sourire. C'est une sorte de théâtre de la cruauté télévisuelle car ça donne le spectacle d'un Nicolas Sarkozy qui lui a parfaitement compris le système et donc se joue des journalistes.[...] Si les journalistes présents faisaient corps et obligeaient le monarque à répondre aux questions, l'ambiance serait tout à fait différente. »

Une « presse de révérence »... Qui se plie à l'information qu'on lui donne et qui ne cherche plus à s'opposer... C'est cette étrange unité de ton qu'il convient d'examiner, notamment par l'examen du traitement médiatique de l'affaire de l'incendie de Charlie Hebdo et son absence de point de vue divergeant.

 


Le traitement médiatique de l'incendie de « Charlie Hebdo »

Dans la nuit du 1er au 2 Novembre 2011 les locaux de l'hebdomadaire satirique « Charlie Hebdo » étaient incendiés par un cocktail molotov. Cette semaine-là, le magazine était rebaptisé « Charia Hebdo » et mettait en couverture une caricature du prophète Mahomet, à des fins de provocation car cela est interdit par l'Islam et considéré comme une offense dans de nombreux pays musulmans. Quelques jours avant le site internet de cette publication était victime d'un piratage informatique remplaçant sa page d’accueil par une photo de la Mecque et des versets du Coran. Ce piratage informatique a été revendiqué par un groupe de hackers turcs nommé « Akincilar », et ce pour lutter contre « les publications qui attaquent [leurs] croyances et [leurs] valeurs et qui proposent des contenus pornographiques et satanistes. » Ce groupe de hackers nie néanmoins toute implication dans l'attaque incendiaire de « Charlie Hebdo ».

Alors qui a jeté ce cocktail molotov ? Normalement l'objectivité journalistique devrait faire dire aux journalistes une phrase du genre : « on ne sait pas, personne n'a revendiqué quoi que ce soit ». Ou bien « Rien ne prouve que les incendiaires soient musulmans. » Pourtant ces mises en garde ont été rarement faites par les journalistes. Les sujets, à la télévision et dans les articles de presse, faisaient systématiquement le rapprochement entre l'attaque informatique, la couverture du magazine et l'incendie, désignant alors plus ou moins implicitement des musulmans comme étant responsables de cette attaque, et comptant sur notre « temps de cerveau disponible » pour faire les amalgames désirés. Hier encore, Jeudi 10 Novembre, un article du Nouvel Observateur titrait « Charlie Hebdo : quand la religion sert de munitions aux cons ». ( http://leplus.nouvelobs.com/contribution/212529 ;charlie-hebdo-quand-la-religion-sert-de-munitions-aux-cons.html ). Et le même jour la mosquée de Montbéliard a été incendiée, probablement en représailles de ces événements de « Charlie Hebdo » dont ne connaît pas formellement les auteurs. Des centaines de messages d'indignation ont été posté sur Facebook par des musulmans, et de leur côté des salafistes manifestent devant l'ambassade de France au Caire en faisant toujours plus monter la pression entre communautés sur la base de faits mis en avant de façon douteuse.

Pourtant la plupart des déclarations des politiques étaient prudentes : François Fillon, Martine Aubry, François Hollande, Cécile Duflot, Jean-Luc Mélenchon condamnaient la violence de l'acte sans faire de lien avec une quelconque religion ou une quelconque communauté ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Charia_Hebdo ).

D'autres étaient déjà plus ambiguës, ne faisant qu'implicitement le lien entre l'incendie et les musulmans, parlant d'« attentat » ou de « terrorisme », notions qui sont depuis des années associées par les médias à l'extrémisme d'une partie de la religion musulmane. Après l'incendie Claude Géant déclarait qu'il fallait pour tous les français « se sentir solidaires » contre l'« attentat » de « Charlie Hebdo » (source : Europe1). De même Jean-François Copé parlait d'« attentat contre un journal » et d'« amalgames entre religion et politique » (source : Le Figaro). Marine Le Pen parlait quant à elle de nouvelle forme de « terrorisme » (Source : Le Figaro). Frédéric Mitterrand faisait le lien entre « les intimidations dont a fait l'objet « Charlie Hebdo » ces derniers jours et l'attaque de sa rédaction » (Source : Le Figaro). Déclarations à propos desquelles Bernard Maris, journaliste à « Charlie Hebdo », déclarera dans Le Monde : « Il ne faut pas avoir peur d'être soutenu par des cons. » ( http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2011/11/02/heberge-par-liberation-l-equipe-de-charlie-hebdo-se-remet-au-travail_1597556_3236.html ).

Ce sont donc bien les médias qui créent délibérément cette association entre l'incendie et les musulmans et qui la propagent, pas les principaux responsables politiques, ou en tout cas pas publiquement.

Dans le traitement journalistique de l'actualité dans les grands médias télévisés l'objectivité a disparue. Une info est dictée sous un angle précis, et tout les journalistes répètent sans en changer une ligne, tous rendus bien dociles par des licenciements répétitifs qui ont évincés de grands noms du journalisme et qui pourraient bien les toucher à leur tour. Aucun ne va essayer de s'écarter de la version officielle, de peur de perdre rapidement son poste et de redevenir pigiste en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Alors que sur ce sujet précis de l'incendie du magazine il y avait pourtant matière à polémique et à un débat :

  • A qui profite le crime ? Certainement pas aux musulmans. Même dans l'hypothèse ou les incendiaires seraient adepte de l'Islam il s'agirait probablement d'un acte isolé en aucun cas représentatif d'une communauté religieuse. Riss, directeur de la rédaction de Charlie Hebdo, mettait pourtant en garde dès les premières heures d'interview contre un événement du type de l'« incendie du Reichstag ». « Dans ce numéro, il y a un article sur les catholiques intégristes aussi. […] Cela peut être l'extrême-droite, des fanatiques... » déclare-t-il dans les colonnes de www.lemonde.fr ( http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2011/11/02/heberge-par-liberation-l-equipe-de-charlie-hebdo-se-remet-au-travail_1597556_3236.html ). Alors pourquoi les journalistes ne suivent-ils pas la piste de l'extrémisme catholique, à l'heure où ils agissent à visage découvert contre la pièce de Romeo Castellucci (dont le côté provoquant est également largement discutable) ? Mystère... Il semblerait qu'il faille montrer du doigt les musulmans et communiquer abusivement sur l'extrémisme d'une partie d'entre eux.

  • La couverture de « Charlie Hebdo » fait référence à la prise de pouvoir de partis islamistes adeptes de la Charia, en Tunisie notamment, et là aussi les grands médias télévisés aiment à nous le rappeler. Mais pourquoi ces journaux ne précisent-ils pas que depuis des semaines ils nous présentent des révolutions arabes idéalisées, et que la montée en puissance de ces partis islamistes n'a que trop peu été couverte par leurs journaux ? Pourquoi cette volonté soudaine de nous montrer le diable là où il y a quelques semaines on nous montrait une bénéfique libération ?

  • Les réactions musulmanes sont montrées du doigt lorsque des groupements s'insurgent contre des caricatures du prophète Mahomet, et on invoque alors leurs revendications comme étant une attaque à la liberté d'expression. C'est la seconde fois que « Charlie Hebdo » publie des caricatures de Mahomet avec la même réaction épidermique de certains musulmans mais que se passerait-il si « Charlie Hebdo » mettait en une des caricatures du Talmud, et de ses fameux passages racistes ou autorisant la pédophilie ? D'ailleurs pourquoi « Charlie Hebdo » ne le fait-il pas ? Le magazine a-t-il d'ailleurs seulement le droit de le faire au nom de la liberté d'expression à la française qui est en vigueur aujourd'hui ? Compte tenu des réactions obtenues suite à la diffusion récente d'« un Œil sur la Planète » sur le sujet de la Palestine, je doute que ces publications se feraient dans un silence complet ou une hilarité complice. Il semblerait que l'humour ne doive concerner que certaines religions et pas d'autres, et qu'on ne cherche l'intégrisme que là où ça nous arrange.

Le traitement de cet affaire est donc orienté et basé sur des accusations vagues qui ne font que monter les communautés les unes contre les autres. L'information est désormais unique, normalisée, et gare à celui qui s'écartera de la ligne éditoriale.

Dans notre pays la liberté de la presse disparaît peu à peu, le classement de Reporters sans Frontières l'atteste. Mais il ne sert à rien de rechercher d'éventuelles menaces exercées directement sur les journalistes : elles n'existent pas. Le journaliste a le droit aujourd'hui de publier l'article qu'il veut, mais en étant tout à fait conscient qu'il sera peut-être écarté demain, mis sur un banc de touche pour s'être éloigné de la « ligne éditoriale » comme l'on été de plus grands noms du journalisme avant lui. Il s'agit probablement de techniques d'intimidation dont le but recherché est clair : que chaque journaliste s'autocensure de lui-même, s'il ne veut pas se retrouver à la rue, banni de l'antenne ou des colonnes des grands journaux.

Et c'est peut-être ça qui explique ce paradoxe du sondage dans lequel une majorité de journalistes se disent contents d'exercer leur métier alors qu'on les bâillonne de plus en plus : chacun se dit « qu'est-ce qui va m'arriver demain si je commence à critiquer mon métier, ou à montrer du doigt les problèmes que je vis au quotidien ? ». Ce paradoxe est ce que dans les études de marché on appelle la différence entre le désir réel et le désir exprimé : on pense une chose mais on en exprime une autre car on se sent obligé de correspondre à une influence, une mode, une idéologie, ou bien tout simplement parce qu'on a peur de dire tout haut ce que l'on pense.

 

par Zeugma (son site) samedi 12 novembre 2011

 

http://mathieu.zeugma.over-blog.com/

 

.http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/l-information-en-france-tu-la-104120?debut_forums=0#forum3120403

PNG - 136.1 ko
Liberté de la presse
Source : RSF (Reporter sans frontières) 2002-2010

 

 

 

 

Mon commentaire :

 

 

 

Un article qui fait du bien ! Et "exhaustif". Et c'est une journaliste qui le dit, attachée à la neutralité, à la diversité, au pluralisme, à la liberté de l'information. Je vais relayer sur mon blog contre la désinformation, cordialement et bravo, eva

NB : Il faudrait peut-être tenter de savoir pourquoi ces changements ? Dus seulement au petit Poucet ? Vraiment ? Ou un groupe impose-t-il une Pensée unique au service de l'Empire militaro-financier ? Suivez mon regard... Notre pays est occupé ! Mon analyse est insensée ? Elle a été reprise par le très influent Liesi (Bulletin trimestriel).. Alors ? On va plus loin ?

 


Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 22:46

http://www.alterinfo.net/photo/art/default/3358922-4824420.jpg?v=1318850981

http://www.alterinfo.net/photo/art/default/3358922-4824420.jpg?v=1318850981

 

Les guerres sanguinaires de l'OTAN,

l'exemple de Syrte (Libye)

par eva R-sistons

 

 

Je regarde les infos, alternant les Chaînes Parlementaires et France24 pour l'International.

 

Subitement, un reportage, un vrai, comme on les aime. Qui dit la vérité, tout simplement. Mais n'ayons aucune illusion : France24 n'a pas arrêté de désinformer, en présentant Kadhafi comme un dictateur, ou un tyran, sanguinaire, et les Libyens (fidèles au Colonel, la majorité) comme des rebelles, des mercenaires, des snippers.. Comme dans tous les Médias, les exactions sont celles des combattants libyens, jamais celles de l'OTAN. Et quand France24 présente un fait, c'est pour dissimuler l'essentiel : Par exemple, "les libérateurs vont de maison en maison"... sans dire pourquoi: Tuer les habitants mâles (et pas seulement), violer les femmes et piller les lieux. Un joli nettoyage, un authentique génocide ! Le pays le plus prospère d'Afrique, grâce à Kadhafi, est en ruines, et des massacres ont été commis par l'OTAN et ses mercenaires.

 

France24, donc, après avoir désinformé en permanence sur la Libye, comme ses confrères, se permet, une fois la Libye "libérée" (comprenez, aux mains des tenants de l'Empire, du Nouvel Ordre Mondial), un instant - rare - d'information. Un peu comme le NouvelObs qui, maquillant ses options alignées sous un vernis de gôche, après avoir soutenu la guerre de l'OTAN contre un dirigeant populaire, se permet de critiquer la mort "sauvage" de Kadhafi (§ 1). C'est ça, la presse de "gauche" : Soutien inconditionnel au libéralisme et aux guerres impériales ainsi qu'au choc de civilisations, et tout cela sous un vernis de démocratie, de progressisme... passant par Hollande, mais surtout pas par Montebourg ! (Mon blog sur le Nouvelobs a été rendu inaccessible à partir du moment où j'ai plaidé pour ce dernier). Il est temps de réaliser l'imposture des Médias de "gôche" comme le Nouvelobs ou Libération !

 

Or donc, voici ce que l'on voit sur France24, aujourd'hui même (reportage de Matthieu Mabin, envoyé spécial à Syrte, qu'on sent horrifié par ce qu'il voit, évidemment).

 

Extraits : "C'est une ville fantôme, avec encore une petite poignée d'habitants et quelques rebelles qui occupent la ville (en ruines). Les maisons sont visitées trois ou quatre fois et le pillage est institutionnalisé. Violence considérable de la destruction, y compris les bâtiments civils, cibles de frappes aériennes ne pouvant venir que de l'OTAN car seul l'OTAN est intervenu sur la ville. Les cadavres pourrissent à ciel ouvert, personne pour s'en occuper, ni ONG, ni associations, aucun soutien. Le CNT est absent" (et pendant les bombardements de la ville martyr, Hillary Clinton se préoccupait seulement de prendre mort ou vif Kadhafi, comme les cow-boys texans, note d'eva R-sistons). 

 

Alors, c'est ça, la protection des habitants, M. BHL, philosophe belliciste si communautariste, au service des seuls intérêts d'Israël ? Ca vaut la Shoah des Juifs, non ? C'est aussi radical, net, chirurgical. Sauf que là, c'est pour servir les multinationales comme Total ou Areva, pour priver les Africains de leur indépendance et de leurs ressources (Kadhafi étant un partisan actif du non-alignement et de la libération des peuples du colonialisme), et pour nuire aux Chinois qui eux, servent leurs intérêts tout en participant au développement de l'Afrique. 

 

La réalité ? Comme l'Irak, et avant la Syrie et l'Iran, la Libye est victime d'un massacre de l'OTAN sanguinaire, elle est bombardée, ruinée, bientôt morcellée et en proie au chaos, aux divisions, à la guerre civile. Car Kadhafi, lui, avait su maintenir une unité (pourtant difficile à réaliser dans un pays de tribus) profitant à tous. L'OTAN est une Organisation hautement terroriste, maléfique, nuisible pour les nations et pour les peuples. Sous la féruule de l'Occident, la Libye, pays riche et sans dette, va redevenir un pays arriéré (§ 2) comme avant l'arrivée au pouvoir de Kadhafi. Et certaines de ses villes, comme Syrte, sont désormais en ruines. L'OTAN est passé par là, et Sarkozy comme BHL, aussi. Pour le malheur des peuples et des Etats.

 

Quand verrons-nous en face la réalité ?

 

Eva R-sistons

 

 

 

http://sos-crise.over-blog.com

 

TAGS : Syrte, Kadhafi, Libye, Chine, BHL, Sarkozy, Israël, Afrique, Total, Areva, Nouvelobs, OTAN, France24, Matthieu Mabin, génocide, Chine, Irak, Syrie, Iran, dette, Occident, Libération

 

On peut reproduire tous mes articles, en indiquant la source, évidemment

 

 

(§1) "On peut être un opposant à Kadhafi, un des pires tyrans du XXe siècle et condamner tout aussi fermement la manière dont les soldats du CNT ont lynché puis assassiné ce même Kadhafi, contrevenant ainsi de manière flagrante, aux principes de tout pays démocratique comme aux valeurs de toute conscience humaine". (http://leplus.nouvelobs.com/contribution/207146;mort-de-kadhafi-bhl-ou-la-barbarie-a-visage-libyen.html)

 

(§2) "Kadhafi a fait de son pays le plus arriéré, en 7 ans, le plus prospère d'Afrique" (Le Monde 1.9.1976)

 

Lire l'article de l'AFP :

 

Natif de Syrte, Ibrahim Alazhry fait partie des rares habitants à avoir pris les armes au côté des forces du CNT. Mais il enrage contre le saccage et le pillage de la ville qui sonnent comme une vengeance.

(..) Mais pourquoi entrer dans les maisons, les saccager, les brûler?", s'énerve-t-il

"Les gens de Syrte comme moi commencent à haïr cette révolution" qui tourne selon lui aux représailles contre les habitants, considérés comme des pro-Kadhafi."

Court extrait d'un article :

Libye: ultime bataille à Syrte dévastée par les combats

De Jay DESHMUKH et Daphné BENOIT (AFP).

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jUdUa048i3-23Ble_UUeQ63y6lTw?docId=CNG.cb005007bd0014b12e7028eb64289d0d.921

 

____________________________________________________________________________________________

 

 

 

  Autres infos :

 

 

Syrie :

 

Bachar-al-Assad, longtemps chouchouté par l'Occident, et garant de la stabilité de la région, devient désormais un "dictateur" pour la Communauté internationale (c'est à dire le seul Occident). L'OTAN, surtout sous la pression d'Israël d'ailleurs, convoite ardemment ce pays pour le contrôler et cerner l'Iran en prévision de son attaque prédatrice et meurtrière.

 

eva R-sistons

 

__________________________________________________________________________________________

 

 

Palestine occupée,

Salah Hamouri:

 

Date de libération de Date de libération de Salah Hamouri : mise au point

Jean-Claude Lefort, coordinateur du Comité de soutien à Salah Hamouri et président de l’AFPS



Une dépêche de l’AFP, d’hier 25 octobre, indiquait s’agissant de Salah Hamouri et de sa date de libération qu’il "reste une incertitude sur sa date de sortie de prison, le 12 mars 2012 si la peine court à son terme ou fin novembre, comme l’affirme sa famille."

Au nom du Comité national de soutien à Salah Hamouri, je tiens à préciser que cette dépêche contient une erreur qu’il convient de relever afin de clarifier le débat.

En effet, ce n’est pas la famille de Salah Hamouri qui indique que la date de sa sortie est fixée « fin novembre » – le 28 novembre 2011 exactement – mais le jugement lui-même. C’est la date inscrite noir sur blanc sur celui-ci.

La date du 12 mars 2012 évoquée n’est donc pas la date de sortie « si la peine court à son terme » comme l’indique la dépêche. Le terme, encore une fois, est le 28 novembre.

La date de mars 2012 évoquée dans la dépêche est uniquement à rapprocher d’une possible décision unilatérale de l’administration pénitentiaire israélienne qui, au nom de la loi toute récente dite « loi Shalit », peut transformer les jugements qui sont prononcés par les tribunaux militaires israéliens en année administrative (345 jours) par des peines de prison calculées en année civile (365 jours) et donc ajouter 20 jours de plus par année de prison à tout détenu. Ceci hors toute décision de justice et de respect du droit.

La date du 12 mars n’est donc pas une date de fin de peine suppose une peine allongée de manière arbitraire au nom d’une loi qui ne devrait plus être.

La date de fin de peine de Salah Hamouri est le 28 novembre 2011. Ce n’est pas la famille qui le dit mais le tribunal militaire d’Ofer qui a jugé Salah Hamouri.

 

 

______________________________________________________________________________

 

 

http://www.jeuneafrique.com/photos/AFP/photo_1254930415469-1-0.jpg

http://www.jeuneafrique.com/photos/AFP/photo_1254930415469-1-0.jpg

.

 

LE COMBAT DU FILS DE KADHAFI :

SE RENDRE POUR CONFONDRE

LES ASSASSINS DE SON PÈRE

 

On apprend depuis hier sur les ondes des médias français que le fils de Kadhafi, SAIF AL ISLAM, menacé par un mandat d’arrêt international, a été localisé aux confins du Niger. Il serait alors judicieux pour lui de tout faire pour ne pas se faire assassiner à son tour. Le combat change maintenant de visage. Il s’agit maintenant pour lui de SE RENDRE à la « justice internationale », afin de faire toute la lumière sur les raisons de l’implication meurtrière de l’OTAN dans le conflit libyen et des circonstances de l’assassinat de Kadhafi par les agents français et de la CIA. C’est juste une QUESTION DE STRATÉGIE.

On se souvient que la RÉSOLUTION de l’ONU a été prise à la HÂTE, sous la pression du ministre français Alain Juppé, suite à la DÉCLARATION de SAIF AL ISLAM faisant état du FINANCEMENT de la campagne électorale de Sarkozy par Kadhafi. Et Kadhafi est mort pour cela. Pour le faire taire. Parce qu’au-delà de Sarkozy, l’argent de Kadhafi a vraisemblablement contribué au financement de la campagne d’Obama aussi. C’est cela qui est maintenant l’enjeu du combat de SAIF.

L’ARROSEUR ARROSÉ

Nous le savons, la COUR PÉNALE INTERNATIONALE, à l’instar de l’ONU, c’est de la poudre aux yeux. Ce sont des INSTRUMENTS au service des États voyous de l’Occident pour LÉGITIMER leurs crimes et INTIMIDER leurs victimes. Mais on peut LES PRENDRE À LEUR PROPRE JEU en retournant leurs instruments contre eux, comme on le fait au JUDO en se servant de la force de l’adversaire contre lui-même. Pour ce qui est de la CPI (Cour Pénale Internationale), elle peut servir une EXCELLENTE TRIBUNE pour un DÉBALLAGE PUBLIC des SECRETS D’ÉTAT, et alerter l’opinion publique. C’est cela l’enjeu : L’OPINION PUBLIQUE INTERNATIONALE.

Et croyez-moi, ce n’est pas peu. Parce que ces CHEFS D’ÉTAT VOYOU DE L’OCCIDENT sont en PORTE-À-FAUX avec leurs PROPRES CITOYENS à qui ils ont été imposés souvent par des LOBBIES, via des élections suspectes. Par exemple pour ce qui de SARKOZY, on sait depuis BELLE LURETTE que c’est un AGENT de la CIA, imposé à la France…
Le fils de Kadhafi doit donc tout faire pour profiter de la tribune de la CPI pour ouvrir les MARMITES AU CONTENU POURRI. Parce qu’après tout, il n’a rien à se reprocher.

QUE PEUT-ON DONC REPROCHER AU FILS DE KADHAFI ?

C’est cela la GRANDE QUESTION. Qu’est-ce que SAIF AL ISLAM a fait ? Il n’a fait qu’AVERTIR sur les DANGERS d’une insurrection en Libye qui pourrait déboucher sur des « RIVIÈRES DE SANG » ? Parce que « LA LIBYE N’EST PAS LA TUNISIE OU L’ÉGYPTE ». À cause de sa CONFIGURATION TRIBALE. Et ma foi, il avait bien raison. Nous voyons les résultats aujourd’hui. Les conséquences humaines du conflit libyen dépassent largement celles de la Tunisie et de l’Égypte réunies. Il y a bel et bien eu des « rivières de sang ». Et ces « rivières de sang » sont surtout imputables aux insurgés du CNT et de leurs alliés occidentaux. Parce que si l’on se souvient du début du conflit, ce sont les insurgés qui ont commencé à piller les casernes militaires pour s’emparer des armes.

Le régime en place n’a fait que RÉAGIR. D’abord timidement pour rétablir l’ordre, puis de façon plus énergique face à la tournure que prenaient les événements, comme en fait foi un RAPPORT publié par un journaliste de RFI. Au fond, ce sont des DÉCLARATIONS JUGÉES MALADROITES qu’on pourrait reprocher à Kadhafi et à son fils. La LÉGITIME DÉFENSE est un fait justificatif reconnu par toutes les législations du monde.

LES VRAIS CRIMINELS DE GUERRE

Un PROCÈS devant la CPI ne pourra qu’absoudre SAIF AL ISLAM. Et il ne manquera pas d’avocats compétents pour le défendre. En revanche, ce procès sera une première pour les Chefs d’Etat voyous de l’Occident qui ont fomenté et commandité tous ces massacres. Il pourrait notamment coûter à SARKOZY et à OBAMA le second mandat qu’ils convoitent. Et à leurs sous-fifres (CAMERON, BERLUSCONI et consorts) des conséquences très regrettables. ALAIN JUPPÉ, le ministre gueulard de Sarkozy, a déjà été condamné par la justice française, dans un récent passé, pour des histoires d’ARGENT SALE. Il a donc un ANTÉCÉDENT. Quant à Sarkozy, ce sont des pluies d’accusations qui tombent sur lui en ce moment en France pour des affaires diverses, plus ou moins justifiées. Il est tout sauf un sain.

Ce procès, s’il a lieu, pourrait déboucher sur des révélations plus graves encore. Prions donc le ciel pour que SAIF AL ISLAM ne soit pas assassiné comme le fut son charismatique père. Pour le faire taire.
SAIF, si tu as la chance de lire cet article à temps, cours vite te constituer prisonnier. Nous avons besoin de connaître le fin fond de cette histoire. Il serait temps que des Occidentaux payent pour leurs crimes. SAUF s’il n’est pas VRAI que nous sommes tous des ENFANTS DE DIEU…

Mountaga Fané Kantéka
mountaga40@hotmail.com
http://www.kanteka.blogspot.com

 

http://www.alterinfo.net/LE-COMBAT-DU-FILS-DE-KADHAFI-SE-RENDRE-POUR-CONFONDRE-LES-ASSASSINS-DE-SON-PERE_a65603.html

 

 

Lire aussi ::

 

Mort de Kadhafi: la famille porte plainte contre l'Otan

26/10/2011

La famille de Mouammar Kadhafi, ex-dirigeant libyen tué le 20 octobre, envisage de porter plainte auprès de la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye pour "crime de guerre", a annoncé l'avocat des Kadhafi, Marcel Ceccaldi, sur la radio Europe 1. "Elle va porter plainte pour crime de guerre...

 

Libye: Le CNT demande à l’OTAN de prolonger sa mission

26/10/2011

Le président du Conseil national de transition (CNT) libyen, Moustapha Abdeljalil, a demandé mercredi à Doha le maintien des forces de l'Otan dans son pays au moins "jusqu'à la fin de l'année".   "Maintenant que nous avons obtenu la victoire (...), le peuple libyen aspire à ce que l'Otan...

 

La guerre contre Kadhafi a coûté 3 milliards $, des pays arabes sont impliqués

26/10/2011

"Faire la guerre au PO pour régler sa propre crise économique", telle est semble t-il la politique que mènent l’Europe et les Etats-Unis dans leur soi-disant « soutien» aux révoltes populaires qui ont lieu au PO ! Le cas libyen en est un exemple.. les chiffres parlent d’eux-mêmes ! Selon le...

 

Les trésors de la Libye exposés aux pillages

26/10/2011

Selon l’Unesco, les principaux sites historiques libyens n’ont pas été sérieusement endommagés par la guerre. Cependant, une enquête est menée sur la disparition des milliers de pièces anciennes, dérobées il y a un mois de la banque de Benghazi. On ignore, si c’est un hasard, mais l’Unesco a...

 

Omar Mazri : L'assassinat du Renard du désert

26/10/2011

La mort de Kadhafi est un assassinat, l’action de l’OTAN génocidaire  est   l'instrument de répression le plus perfide de l'histoire : « Le colonel Kadhafi a été grièvement blessé par les chasseurs bombardiers les plus modernes de l'Otan qui ont intercepté et neutralisé son...

 

Libye: Seïf al-Islam Kadhafi jure de venger son père

Conflits et guerres actuelles

Libye: Seïf al-Islam Kadhafi jure de venger son père

24/10/2011

Seïf al-Islam Kadhafi, un fils du dirigeant libyen renversé par la rébellion et assassiné le 20 octobre, s'est adressé dans la nuit de samedi à dimanche à ses partisans avec une brève allocution dans laquelle il a juré de venger son père. "La résistance se poursuit. Je suis bien vivant et libre...

Comment l’Occident a vaincu en Libye

Conflits et guerres actuelles

Comment l’Occident a vaincu en Libye

24/10/2011

Les textes de Pepe Escobar sont souvent très intéressants, mais aussi difficiles à traduire, du moins pour moi. J’ai renoncé à plusieurs reprise à la traduction d’articles écrits par ce journaliste Brésilien. Je me suis quand même décidé à traduire un se ses récents papiers parus dans Asia...

 

Charia, en Libye: la France "vigilante", sur les droits de l'Homme

24/10/2011

IRIB- La France sera "vigilante", sur le respect des droits de l'Homme et l'égalité entre hommes et femmes, en Libye, a indiqué, lundi, le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, après les propos du président du Conseil national de transition libyen, sur l'application de la charia....

 

Le président du CNT avait ordonné l’exécution de 32 opposants de Kadhafi

25/10/2011

Un document de l’ère du règne du défunt colonel Kadhafi, implique directement l’actuel président du conseil national de transition libyen, Mustapha Abdeljalil, d’avoir ordonné l’exécution de dizaines de jugements à l’encontre d’opposants du régime de Kadhafi, alors qu’il était ministre de la...

Le sang du lion et le festin des rats

ALTER INFO

Le sang du lion et le festin des rats

25/10/2011

Syrte ou la Stalingrad du désert, aura résisté de tout son sang contre la barbarie céleste de l’OTAN et ses mercenaires indigènes. Au milieu des ruines fumantes de la ville martyre, un lion est mort. Un lion qui, de son vivant comme dans son trépas, aura rendu sa fierté à sa patrie, à son peuple,...

Assassinat de Kadhafi, "libération" de la Libye, les masques tombent : saoudisation ou somalisation du pays ?

Conflits et guerres actuelles

Assassinat de Kadhafi, "libération" de la Libye, les masques tombent : saoudisation ou somalisation du pays ?

25/10/2011

Dès l'assassinat du dirigeant Libyen Mouammar Kadhafi, le CNT a proclamé la libération du pays. Dans la foulée, son président, Mustafa Abdul Jelil, a déclaré officiellement que la source de la loi du nouvel Etat sera la charia (loi islamique), et annoncée par la même occasion que la loi interdisant...

 

Mouammar Kadhafi a été enterré dans la nuit

25/10/2011

IRIB- L'ex-leader libyen Mouammar Kadhafi a été enterré dans la nuit de lundi à mardi dans un endroit secret au terme d'une cérémonie religieuse, a indiqué un membre du Conseil militaire de Misrata. Les corps de Mouatassim Kadhafi, son fils, et de l'ex-ministre de la Défense Abou Bakr Younès...

L'OTAN est l'outil de répression "le plus perfide de l'histoire" (Castro)

MONDE

L'OTAN est l'outil de répression "le plus perfide de l'histoire" (Castro)

25/10/2011

L'OTAN est l'outil de répression "le plus perfide de l'histoire de l'humanité" a déclaré le leader de la révolution cubaine Fidel Castro dans un article de la série "Réflexions" publié dans la presse officielle cubaine. L'OTAN est devenu un instrument de répression "après que l'URSS, prétexte à...

En Libye le général Petraeus ? un Gasparov de guerre !

Géopolitique et stratégie

En Libye le général Petraeus ? un Gasparov de guerre !

25/10/2011

Synthèse : Il est vrai que le coup d’échec en Libye est une ouverture de pions extraordinaire (voir plus bas) du fait que c’est une explosion du centre du grand echequier qui est l’Afrique et dont lequel je vous invite à ne voir en Libye que juste les cases du centre. 1 - Grand jeu stratégique...

 

Libye, 100 morts dans l’explosion d’un réservoir de carburant à Syrte

25/10/2011

Plus de cent personnes ont trouvé la mort et au moins cinquante autres ont été blessées, dans l'explosion d'un réservoir de carburant hier soir à Syrte, a indiqué Leith Mohamed, un commandant du Conseil national de transition (CNT). "Il y a eu une importante explosion et un grand incendie....

 

Libye : l’Espagne sortira ses forces fin octobre

25/10/2011

IRIB- En annonçant le retour de quatre chasseurs-bombardiers F-18 espagnols de la Libye, Carme Chacon, la ministre espagnole de la Défense a déclaré que les forces espagnoles quitteront définitivement d’ici fin octobre la Libye, a rapporté Xinhua. L’annonce de cette nouvelle intervient à un...

 

Les kadhafa en tête: des familles libyennes se réfugient en Algérie

26/10/2011

De nombreuses familles libyennes fuyant leur pays vers la frontière algérienne depuis le déclenchement de la guerre civile, ont décidé de rester dans diverses communes d’Illizi, tandis que les grandes villes à l’instar de Sétif, Alger et Oran ont été choisies comme dernière destination pour se...

 

Kadhafi avait demandé à Berlusconi d'«arrêter les bombardements»

26/10/2011

Une lettre de Mouammar Kadhafi au chef du gouvernement italien, Silvio Berlusconi, demandant d'«arrêter les bombardements» en Libye a été publiée lundi 24 octobre par l'hebdomadaire Paris Match, cinq jours après la capture et l'assassinat de l'ancien dictateur et de son fils Mouatissim. «Cher...

 

Un ministre du CNT demande à l'Otan de proroger sa mission

26/10/2011

L'Otan a réagi avec prudence hier à la demande, par un membre du CNT, d'une prolongation de sa mission en Libye, indiquant qu'elle allait continuer à consulter les nouvelles autorités sur les modalités de la fin de sa mission. Un responsable du siège de l'Alliance à Bruxelles a indiqué à...

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 22:28

 

Grèce : gestion du problème au quart d’heure mais les politiciens n’ont pas de solution

Les discussions au sujet de la Grèce ne cessent de traîner en longueur et le plus dramatique est que cela ne sert à rien ! La discussion du quart d’heure tourne autour de ce que les banques doivent lâcher. Selon plusieurs sources, l’Institut de la finance internationale (IIF), le lobby mondial des banques, propose une décote volontaire de 40% tandis que les dirigeants européens mettent la barre plus haut, entre 50% et 60%. Le risque, « si on pousse trop loin la décote, est de pénaliser les comptes des banques », a prévenu Thomas Rocafull, du cabinet Sia Conseil, qui estime qu’une bonne solution « consiste à couper la poire en deux, à 50% ». « Toute la question est de savoir si on pourra encore dire qu’il s’agit d’une restructuration volontaire de la dette grecque », a relevé Pierre Flabbée, analyste de Kepler Capital Markets. En tout cas, si le principe d’une décote de 50% était adopté, l’impact serait « gérable » pour les banques françaises, premières détentrices étrangères de dette souveraine hellène, assure Pierre Flabbée.

greece-euro.jpg?w=536&h=315

Dans le cas contraire, les CDS seraient déclenchés. Ces contrats d’assurance contre le défaut de remboursement d’une dette sont vendus par les assureurs ou les banques, qui subiraient de nouvelles pertes en cas de déclenchement. Surtout, cela démultiplierait les risques de contagion de la crise à des poids lourds comme l’Italie ou l’Espagne.

Afin de permettre aux banques d’amortir le choc et de se consolider en vue d’une éventuelle contagion de la crise à d’autres pays de la zone euro, l’UE préconise de relever d’ici mi-2012 le ratio de fonds propres « durs » des établissements bancaires à 9%. Le montant global de la recapitalisation nécessaire a été fixé autour de 108 milliards d’euros par les Européens, selon des sources diplomatiques. Des fonds que les banques devront trouver elles-mêmes, avant de se tourner ensuite à défaut vers leurs Etats, puis seulement en dernier ressort vers le Fonds de secours européen (FESF).

Dans le cas de la France, la recapitalisation devrait être « de l’ordre d’une dizaine de milliards d’euros, c’est-à-dire inférieure aux résultats de ces mêmes banques, ce qui signifie qu’elles doivent pouvoir se recapitaliser sans avoir besoin de demander l’aide des finances publiques », a assuré mardi le Premier ministre français François Fillon. Les banques pourraient ainsi puiser dans leurs bénéfices, réduire les bonus ou les dividendes.

Pour les banques allemandes, deuxième plus gros créancier privé étranger de l’Etat grec, les marchés financiers tablent sur un besoin de recapitalisation de 5,5 milliards d’euros environ. (Extraits: AFP)

Mais selon plusieurs analystes, la solution à la crise de la dette en zone euro ne passe pas par l’augmentation prévue des fonds propres des banques. « Ce n’est pas une question de fonds propres mais de confiance des investisseurs et de capacité de refinancement », assure Thomas Rocafull.
Hier, nous avons eu un court entretien avec le banquier anonyme pour lui demander son avis. Réponse lapidaire: « Ils n’ont plus aucune solution et doivent gérer dans le court terme ». « La confiance vient des marchés et vous comme moi savons très bien ce que recherchent les propriétaires des comptes anonymes qui font les montages que votre Trader Noé sait lire ». « Surveillez les cours des métaux précieux maintenant, et bientôt celui du pétrole. De ce que je vois ici, il pourrait bien y avoir des surprises ».

 
33 Comments

Publié par liesiletter le 26 octobre 2011 in Non classé

 

Fin 2012, B. Obama rêve toujours être à l’affiche, mais à quel prix ?

avatar18.jpg?w=50&h=50Le président Obama est tout à fait instruit du plan que d’aucuns, comme le Général Clark, appelle le cabinet fantôme des Etats-Unis. C’est en totale concertation avec ce groupe que Barack Obama a décidé, après des tractations secrètes, de prolonger pour deux ans le mandat du di­recteur du FBI Mueller – sans passer par les auditions obliga­toires au Congrès où les élus auraient pu le questionner sur l’activité de son agence d’espionnage.

Selon le journaliste Mark Hosenball, il n’existe pas d’archives publiques des opéra­tions et décisions de la Commission ultra-secrète qui décide quels citoyens américains le gouvernement peut faire assassiner en raison de la prétendue menace à la sécurité nationale qu’ils font peser. Tout cela relève du Conseil natio­nal de sécurité de la Maison Blanche et les règles, comme les critères employés pour condamner les suspects sans procès sont secrètes. Comment appeler cela ? (Source: Strategic Alert – Extraits)

 
8 Comments

Publié par liesiletter le 26 octobre 2011 in Non classé

 

Trader Noé – Analyse du 26 octobre 2011

trader22.jpg?w=259&h=194Dans la première dizaine de septembre, nous avions anticipé la correction du Gold Spot de 1850 à 1550 puis le rebond sur les 1550. Depuis fin septembre, nous étions rentrés dans une phase de consolidation capée depuis plus d’un mois environ par la fameuse résistance des 1700 dollars l’once.
Encore la semaine dernière, nous avions profité d’un petit mouvement baissier de 1680 à 1600 environ.
Hier le Gold spot a finalement franchi la résistance des 1700 dollars l’once.
Le sommet Européen a lieu aujourd’hui et il faudra être extrêmement prudent. Tant que le Gold Spot évolue au-dessus des 1690-1700 la hausse peut se poursuivre. Cependant si le cours repassait en dessous des 1690, il faudrait être très attentif. Sous les 1650, le cours pourrait regagner les 1600 et sous ce dernier palier, la correction pourrait s’amorcer vers 1500-1450 dollars l’once.
Surveillez donc très attentivement les 1690-1700. Les résistances à franchir pour avoir une poursuite à la hausse sont 1870 et 1920 dollars l’once.

Dernièrement dans une interview, Jacques Attali avait précisé le G 20 (20 – VAIN). Cet été, le Gold avait monté fortement alors que les indices boursiers s’effondraient. Certains financiers ont peut être déjà bien anticipé hier les conclusions du sommet…A voir…

L’indice E-mini SP 500 est sur son pivot des 1230 points et l’indice Future CAC 40 perd déjà 0.4 %.
Si l’indice E-mini SP 500 repasse sous les 1230-1220 points, l’indice Future CAC 40 pourrait devenir friable.

Attendons les résultats du sommet.

 
14 Comments

Publié par liesiletter le 26 octobre 2011 in Non classé

 

Le triple A de la note de la dette française peut être flingué à tout moment

avatar17.jpg?w=50&h=50Frappée de plein fouet par la crise de la zone euro, l’économie française menace d’entrer en récession dès le quatrième trimestre, selon des « indicateurs avancés » du cabinet Markit auxquels les analystes accordent généralement un fort crédit. « Le secteur privé français vacille » tandis que la courbe de « l’activité laisse envisager une récession, à moins d’un rapide retournement de tendance », a commenté Jack Kennedy, économiste de ce cabinet.

Par conséquent, les agences de notation entre les mains de qui on sait, peuvent intervenir à tout moment (légitimement) et flinguer le triple A de la note de la dette française. Une autre mauvaise nouvelle bien calée dans le même temps, et les marchés plongeraient de 10 à 15 % en quelques minutes…

 
73 Comments

Publié par liesiletter le 25 octobre 2011 in Non classé

 

Est-ce vraiment « la fin » comme l’annonce le député Daniel Hannan ?

Le 14 septembre 2011, le député européen Daniel Hannan fait une intervention assez solennelle…

Cliquer pour voir la vidéo.

 

 

 

 
57 Comments

Publié par liesiletter le 25 octobre 2011 in Non classé

 

Le grand jeu du jour

avatar19.jpg?w=50&h=50La grande interrogation ?
Les marchés montent, mais avec toutes les mauvaises nouvelles des agences ils devraient baisser. Etant donné que les secteurs bancaires et les dettes souveraines ont été attaqué par des camps adverses, à quoi pouvons-nous nous attendre pour voir plonger les marchés dans moins de trois mois ?

Réponse A
Une dégradation de la France + une dégradation idem de l’Italie + un défaut Grec

Réponse B
Une dégradation de l’Italie + une dégradation de l’Allemagne + une dégradation de la France + un défaut Grec

Réponse C
Une impression de billets jusqu’à la panne d’encre.

 
48 Comments

Publié par liesiletter le 25 octobre 2011 in Non classé

 

Trader Noé – Analyse du 25 octobre 2011

trader21.jpg?w=259&h=194Pour l’instant, sur les indices, il n’y a pas grand chose à signaler. Le point pivot des 1230 sur le E-mini SP 500 est toujours à surveiller.
Tant que le cours évolue au-dessus, l’indice CAC 40 peut progresser avec des résistances : 3250-3300-3350.
En revanche, sous 1230 points nous referons un point.

Il faudra vraiment rester attentif en attendant les conclusions du sommet européen de mercredi et bien sûr la réunion du G 20.

Le Gold spot reste toujours dans une configuration court terme assez indécise. La rupture du support des 1640 permettrait peut-être de se rapprocher des 1600 dollars l’once. En revanche, si le cours parvenait à dépasser les 1690-1700 le cours pourrait monter davantage. La dernière fois, la résistance des 1700 points avait bien fonctionné avec une tendance courte baissière; le cours s’est rapproché des 1600. Désormais, pour que la correction baissière puisse se poursuivre il faudrait que le cours casse le support des 1600. (Relire l’article de la semaine précédente).

 
11 Comments

Publié par liesiletter le 25 octobre 2011 in Non classé

 

La Grèce craint le pire pour ses banques et ses retraités

ethnos.jpg?w=300&h=375La Grèce s’alarmait aujourd’hui des conséquences pour ses banques et ses caisses de retraite d’une décote importante sur la dette grecque, qui devrait conduire à une « mise sous « tutelle » des établissements les plus exposés. La presse grecque en particulier dramatisait les répercussions pour l’économie grecque dans son ensemble d’une décote d’au moins 50% de la dette grecque, sur laquelle les pays de la zone euro se sont mis d’accord dimanche lors d’un premier sommet européen à Bruxelles.

« Décote cauchemar, une bombe pour les caisses de retraites, nationalisation des banques », titrait Elefthéros Typos (droite), tandis que Elefthérotypia, marqué à gauche, exprimait sa crainte qu’un recours au Fonds européen de stabilité financière (FESF) n’aboutisse à une « mise sous tutelle » des banques.

Les banques grecques et les caisses de retraite détenaient à fin août pour 52 milliards d’obligations grecques, soit 15% de la dette souveraine grecque estimée à 350 milliards d’euros. En cas de décote à 50%, les quatre premières banques du pays – Banque Nationale de Grèce (BNG), Eurobank, Alpha et la Banque du Pirée – devront être recapitalisées à hauteur de 8,9 milliards d’euros pour maintenir le niveau de fonds propres durs (core Tier One) à 9%, selon les calculs d’Alex Koagne, analyste chez Natixis.

Le besoin de recapitalisation de l’ensemble des banques européennes est estimé à 108 milliards d’euros, mais certaines, à l’instar des banques françaises, peuvent réduire les bonudecotebanquesgrece1.jpg?w=425&h=283s ou puiser dans leurs bénéfices. La marge des banques grecques est, elle, très limitée, sinon existante. Du fait des provisions passées en application de l’accord du 21 juillet (décote de 21%), mais aussi pour faire face à la montée des prêts défaillants, les quatre principales banques ont déjà essuyé des pertes cumulées de 3,2 milliards d’euros au 1er semestre.

La Bourse d’Athènes perdait ainsi lundi plus de 5%, entraînée dans sa chute par le plongeon des valeurs bancaires, qui lâchaient jusqu’à 20%. On craint des nationalisations avec le Fonds hellénique de stabilité, qui est déjà doté de 10 milliards d’euros (prélevés sur l’enveloppe du prêt international de 110 milliards d’euros consenti à la Grèce en mai 2010). Si ce n’est pas suffisant, le FESF devrait prendre le relais.

Joignant ses critiques à celle d’éminents économistes et du dirigeant de la Banque du Pirée, le patronat grec a mis en garde contre les conséquences catastrophiques pour l’économie réelle d’une décote de la dette grecque de 50%. Car non seulement elle ne réduira son montant que de 43,6 milliards, mais elle conduira à une « dévaluation du patrimoine financier et immobilier » des Grecs et à « l’asphyxie du secteur privé ». Seul Dimitris Kontogiannis, analyste au quotidien Katherimini, refusait lundi de s’apitoyer sur le sort des banques grecques. « Les banques grecques et les caisses de retraite vont devoir payer le prix de leurs erreurs passées, à savoir le fait de détenir trop d’obligations souveraines et de faire confiance aux hommes politiques grecs », fait-il valoir. Une remarque à retenir pour être employés à d’autres pays… qui tomberont. (Source: AWP/AFP)

 
15 Comments

Publié par liesiletter le 24 octobre 2011 in Non classé

 

Une fossé se creuse entre le programme des politiques, employés de la technocratie, et les citoyens

avatar16.jpg?w=50&h=50Hier, la ministre du Budget Valérie Pécresse intervenait sur la radio RCJ puis sur FR3 en affirmant : « Il n’y a pas de retour en arrière possible sur l’euro ». « L’Europe a rendez-vous avec son histoire parce qu’elle est en danger ». « On ne va pas revenir au franc, si on revenait au franc, ce serait tragique, l’euro nous protège« , a-t-elle estimé sur les ondes de la Radio de la communauté juive.

Quelques heures avant, Jacques Attali débitait un refrain identique, mais avec des nuances prophétiques de grande catastrophe, très probable pour le printemps 2012. En outre, il expliquait que les politiciens avaient pour mission de faire comprendre aux citoyens le bien fondé d’une Europe fédérale.

En réponse à la ministre du Budget Valérie Pécresse, un récent sondage Ifop pour le Journal du Dimanche, annonce que 41% des Français considèrent que la monnaie unique a été un handicap plutôt qu’un atout au cours des deux dernières années. Il existe donc un problème de « communication » manifeste entre les sbires de Bruxelles et les citoyens qui travaillent en France, vivent en France et gagnent leur vie en France, avec une monnaie de singe qui nous expose aux pires catastrophes. Attendons patiemment que les Allemands se dégagent de cet euro pourri, source de nombreuses injustices et de chaos social, et le dossier de l’euro sera un peu plus difficile à défendre pour cette technocratie qui gouverne… jusqu’au changement de temps… celui de l’arrivée de l’orage.

 
16 Comments

Publié par liesiletter le 24 octobre 2011 in Non classé

 

Trader Noé – Analyse du 24 octobre 2011

trader20.jpg?w=259&h=194L’indice E-mini SP 500 évolue désormais au-dessus des 1230 points. Nous avions précisé que ce point était très important. Tant que le cours évolue au-dessus, le rebond technique peut se poursuivre vers les points indiqués dans l’article de samedi. (Nous vous invitons à relire cet article pour prendre connaissance des supports et résistances).
L’indice Future CAC 40 manque de dynamisme et les premières résistances se situent déjà à 3205 – 3250 et 3300 points.

Il faudra vraiment attendre le sommet de mercredi et les retours du G20 pour y voir plus clair.
En attendant, les indices US restent mieux orientés que l’indice CAC 40. Avec un tel temps, les agences de notation peuvent éternuer à n’importe quel moment, là où on ne s’y attendrait peut être pas.

Dans un article précédent, nous avions précisé que la rupture des 1.3850 sur l’EURUSD permettrait à la parité de se rapprocher des 1.3950 – 1.4030. Nous approchons de la résistance des 1.4030 qui est importante. La tendance de fond reste pourtant baissière. Cependant, il est fort probable que cette remontée soit du à des injections de liquidités. La rupture artificielle des 1.4030 (peu probable) nous inciterait à surveiller la résistance des 1.4250.

 

14 Comments

Publié par liesiletter le 24 octobre 2011 in Non classé

 

L’Europe sévit contre la spéculation visant la dette des Etats

speculationcds.png?w=200&h=150BRUXELLES – L’Union européenne a décidé d’interdire des instruments financiers hautement spéculatifs, appelés contrats CDS à nu, utilisés sur les marchés pour parier sur le défaut de paiement des Etats et accusés d’avoir amplifié la crise.

Un accord de principe en ce sens a été conclu entre le Parlement et les représentants des gouvernements européens, à l’issue de longues tractations, a indiqué un porte-parole de la présidence polonaise de l’UE.

Le Parlement s’est battu pour mettre fin à la spéculation sur les dettes souveraines en Europe. L’interdiction des CDS à nu sur la dette souveraine est une grande victoire, s’est réjoui l’élu écologiste français Pascal Canfin, rapporteur du texte, qui s’était battu pour l’interdiction.

Le Commissaire européen aux services financiers, Michel Barnier, a salué au cours d’une conférence de presse un accord ambitieux qui marque le renforcement de la stabilité financière, y voyant un signal important du volontarisme européen à quelques jours d’un sommet crucial de l’UE sur la crise de la dette, dimanche.

Les CDS (credit default swaps) sont des contrats de couverture contre le risque de défaut de paiement d’une entreprise ou d’un pays.

Les CDS souverains s’appliquent à la dette des Etats: ils agissent comme des contrats d’assurance dont le paiement est déclenché en cas de faillite d’un pays.

Dans le cas de CDS souverains à nu, ces assurances s’échangent sans que les investisseurs détiennent des titres de dette correspondant, ce qui signifie qu’ils bénéficient de l’assurance, sans le risque.

Le prix des CDS à nu a donc tendance à monter lorsque le marché spécule sur le risque de défaut de l’Etat concerné.

Ce texte démontre que l’Europe peut agir contre la spéculation quand elle en a la volonté politique. Avec le compromis trouvé aujourd’hui, il ne serait plus possible pour un fonds spéculatif d’acheter des CDS grecs ou italiens sans détenir d’obligations de ces Etats et donc ainsi spéculer sur la faillite du pays, a souligné M. Canfin.

La Commission européenne avait présenté une proposition de règlement en septembre 2010, à la demande du président français Nicolas Sarkozy et de la chancelière allemande Angela Merkel, pour mieux encadrer les CDS.

Le Parlement européen avait voté l’interdiction des CDS souverains à nu en juillet, mais certains Etats, comme l’Italie, y étaient réticents, craignant que leur interdiction n’affecte la liquidité du marché de leur dette souveraine.

Uws.jpg?w=250&h=283n compromis a été trouvé permettant aux Etats qui le souhaitent de ne pas appliquer ce règlement pendant une période donnée, en fonction de critères spécifiques. Ils devront en informer l’autorité de régulation financière européenne (ESMA) qui devra se prononcer sur le bien-fondé des arguments avancés.

Le texte, qui devrait être voté en séance plénière par le Parlement européen en novembre, comporte aussi des dispositions sur les ventes à découvert.

Quand un acteur de marché vendra à découvert une grande quantité de titres d’une entreprise ou d’un Etat, il devra en informer les autorités de supervision et, dans certains cas, le marché.

Les ventes à découvert à nu seront plus encadrées: le vendeur devra avoir localisé le titre ou, à défaut, effectuer un emprunt équivalent. Si, après la transaction, il est incapable de livrer le titre dans les trois jours, un règlement en liquide sera exigé le 4e jour, sous peine d’amende.

Enfin, l’ESMA pourra restreindre temporairement les ventes à nu de manière exceptionnelle en cas de chute brutale des cours. (Source: AFP)

 
3 Comments

Publié par liesiletter le 24 octobre 2011 in Non classé

 

Pierre Hillard – Europe et Nouvel Ordre Mondial

L’aboutissement des ambitions d’un nouvel ordre mondial devra passer par des étapes bouleversant les structures politico-économiques des sociétés. Dans ces événements, la vie humaine comptera peu.
D’ores et déjà, avec la mort probable de la Belgique, les réveils régionalistes en Espagne et en Italie, l’Europe de Bruxelles qui a programmé depuis longtemps la mise sous tutelle, sinon la destruction des nations, risque d’être exaucée dans ses entreprises au-delà de ses espérances. De leur côté, à travers le sanglant bourbier irakien, les Etats-Unis préparent activement la recomposition du Moyen-Orient..

1.http://www.dailymotion.com/tommeight/video/x44tc1_pierre-hillard-europe-et-nouvel-ord_politics
2.http://www.dailymotion.com/tommeight/video/x44to4_pierre-hillard-europe-et-nouvel-ord_politics
3.http://www.dailymotion.com/tommeight/video/x44txk_pierre-hillard-europe-et-nouvel-ord_politics
4.http://www.dailymotion.com/tommeight/video/x44ua9_pierre-hillard-europe-et-nouvel-ord_politics
5.http://www.dailymotion.com/tommeight/video/x44uji_pierre-hillard-europe-et-nouvel-ord_politics
6.http://www.dailymotion.com/tommeight/video/x44utj_pierre-hillard-europe-et-nouvel-ord_politics

 
71 Comments

Publié par liesiletter le 23 octobre 2011 in Non classé

 

La liquidation de Kadhafi par les moralistes de l’Occident

Jeudi 20 octobre 2011, vers 13 h 30 GMT, le Conseil national de transition libyen a annoncé la mort de Mouammar el-Kadhafi. Bien que confus, les premiers éléments laissent à penser qu’un convoi de voitures a tenté de quitter Syrte assiégée et a été bloqué et partiellement détruit par un bombardement de l’OTAN. Des survivants se seraient mis à l’abri dans des canalisations. M. Kadhafi, blessé, aurait été fait prisonnier par la brigade Tigre de la tribu des Misrata qui l’aurait lynché.

mortkadhafi.jpg?w=400&h=200Le corps du « Guide » de la Grande Jamahiriya arabe socialiste n’a pas été conservé dans sa ville natale de Syrte, ni transporté à Tripoli, mais acheminé comme trophée par les Misrata dans la ville éponyme.

La tribu des Misrata, qui a longtemps hésité à choisir son camp et est quasi absente du CNT, aura finalement investi Tripoli après son bombardement par l’OTAN, et aura lynché Mouammar el-Kadhafi après le bombardement de son convoi par l’OTAN. Elle aura même transféré son corps dans sa ville pour marquer son triomphe. […]

Les principaux dirigeants de la Coalition ont salué la mort de leur ennemi comme marquant la fin de l’opération « Protecteur unifié ». Ce faisant, ils admettent implicitement que celle-ci ne visait pas à mettre en œuvre la Résolution 1973 du Conseil de sécurité, mais à renverser un régime politique et à en tuer le leader, alors même que l’assassinat d’un chef d’État en exercice est interdit en droit états-unien et universellement condamné.

De plus, le lynchage de Mouammar el-Kadhafi montre la volonté de l’OTAN de ne pas le déférer à la Cour pénale internationale qui n’aurait pas été plus en mesure de le condamner pour crime contre l’humanité que le Tribunal pénal pour l’ex-Yougoslavie ne put prouver la culpabilité de Slobodan Milosevic malgré deux ans de procès. (Source)

 
44 Comments

Publié par liesiletter le 23 octobre 2011 in Non classé

 

Les nuages s’accumulent sur le « machin européen » et la pression sur l’Italie pourrait avoir un effet boomerang

silvio-berlusconi-angela-merkel.jpg?w=28Le chef du gouvernement italien, Silvio Berlusconi, a dû donner des explications samedi soir à Bruxelles sur son programme budgétaire à la chancelière allemande Angela Merkel, à la veille d’un sommet de l’UE où il sera sous pression pour respecter ses engagements. ‘’J’ai parlé avec Mme Merkel’’, a dit M. Berlusconi en marge d’une réunion des dirigeants conservateurs européens près de Bruxelles, organisée à la veille d’un sommet des dirigeants européens sur la crise de la dette qui déstabilise la zone euro. A la question de savoir s’il avait convaincu la chancelière, M. Berlusconi a répondu laconiquement : ‘’Je pense’’.

L’Italie suscite l’irritation croissante de ses partenaires européens qui doutent de la capacité du gouvernement de M. Berlusconi à maintenir ses finances sous contrôle et redoutent que le pays ne provoque une crise gravissime dans la zone euro.

Ils lui demandent de préciser ses engagements déjà pris en matière de réduction du déficit budgétaire, tandis que la Commission européenne exige des réformes structurelles supplémentaires de l’économie italienne. ‘‘Nous attendons de l’Italie qu’elle réitère ce dimanche de façon claire ses projets d’assainissement budgétaire et de réformes structurelles’’, a déclaré cette semaine le commissaire européen aux Affaires économiques Olli Rehn.
Les dirigeants européens escomptent de M. Berlusconi qu’il donne des engagements fermes lors du sommet. Le chef du gouvernement italien a été du reste invité à un tête-à-tête préalable, peu avant la réunion, avec le président de l’Union européenne, Herman Van Rompuy. ‘‘L’idée est de mettre la pression sur Berlusconi’’, confie un diplomate d’un pays européen.
Le mécontentement est d’autant plus grand que la zone euro cherche en ce moment à protéger l’Italie et l’Espagne d’une contagion de la crise de la dette, en renforçant la capacité d’intervention du Fonds de secours financier de la zone euro, le FESF.

Les responsables européens ont le sentiment que depuis que la Banque centrale européenne a volé en août au secours de l’Italie, en commençant à racheter sa dette publique sur les marchés, Rome a relâché ses efforts et commencé à revenir sur ses promesses de rigueur. 

Au cours de la réunion samedi soir des dirigeants conservateurs près de Bruxelles, M. Berlusconi a présenté le plan de rigueur qu’il a récemment fait adopter par le Parlement italien. Mais, a expliqué un participant s’exprimant sous couvert de l’anonymat, ‘‘M. Berlusconi s’est montré très réservé sur la nécessité d’en faire davantage’’. Un autre participant à la réunion a confié à l’AFP que des dirigeants européens ont mis en doute la crédibilité de l’Italie pour mettre en oeuvre son plan de rigueur censé permettre au pays de parvenir à l’équilibre budgétaire dès 2013.

L’Allemagne insiste pour que l’Italie réduise sa dette publique colossale de 1.900 milliards d’euros, soit 120% du PIB.
M. Berlusconi va devoir en parallèle affronter l’irritation de la France sur un autre sujet lors du sommet de dimanche.La France a soutenu la nomination de l’Italien Mario Draghi à la tête de la Banque centrale européenne, pour remplacer en novembre Jean-Claude Trichet, en partant du principe qu’elle récupèrerait ensuite un poste au sein du directoire de l’instutut monétaire occupé par un autre Italien, Lorenzo Bini Smaghi.Mais ce dernier refuse de partir car M. Berlusconi ne l’a pas nommé comme il l’escomptait à la tête de la Banque d’Italie. Le chef du gouvernement italien l’a appelé samedi soir à démissionner d’un poste qu’il occupe par la volonté du gouvernement. (Source: AFP)

A cela on doit ajouter que S. Berlusconi n’a toujours pas digéré la manière d’agir de la France dans l’affaire libyenne où il y a bel et bien eu des crimes de guerre, selon plusieurs journalistes sur place, avec parfois la complicité de l’Otan. La France sarkozienne a délogé l’Italie de positions commerciales avantageuses en Libye, et dans une période économique où la crise devient une évidence, le ressentiment n’en peut- être que plus grand. Pourquoi donc alors Berlusconi consentirait-il à saigner son peuple pour le plaisir de gens qu’il déteste foncièrement (comme son ami Poutine d’ailleurs)? Si Rome coule, il y en aura beaucoup qui subiront des dommages collatéraux.

 
18 Comments

Publié par liesiletter le 23 octobre 2011 in Non classé

 

Barroso dans son bunker planifiant la domination du monde – Nigel Farage

Une vidéo où le politicien Nigel Farage dit la vérité sur la « bande à Barroso » aux ordres de l’establishment américain.

Cliquer sur le lien.

 
3 Comments

Publié par liesiletter le 23 octobre 2011 in Non classé

 

La FBFveut rassurer : « Il y a tout ce qu’on dit sur les banques. Et puis il y a la vérité »

avatar15.jpg?w=50&h=50La FBF (Fédération Française des Banques) a décidé de mettre en œuvre une nouvelle action de communication collective de la Profession qui prendra la forme d’une page diffusée dans la presse quotidienne nationale et régionale les jeudi 20 et vendredi 21 octobre 2011.

En voici le contenu que nous vous laissons commenter « courtoisement », car tous ces gens nous (et vous)  lisent…

 
34 Comments

Publié par liesiletter le 22 octobre 2011 in Non classé

 

Complément sur le projet dictatorial appellé MES

On pourra consulter avec intérêt cette page en PDF d’un site qui a réalisé la traduction en français à partir du projet de traité en anglais:  http://www.haoui.net/newsletter/2011/octobre18/exclusivite/MES.pdf

 
5 Comments

Publié par liesiletter le 22 octobre 2011 in Non classé

 

Trader Noé – Analyse du 22 octobre 2011

trader19.jpg?w=259&h=194Dans l’analyse, il ne faut pas mélanger la tendance de fond, très baissière, qui peut s’échelonner sur plusieurs mois et couvrir le dernier trimestre 2011, l’année 2012 et probablement 2013.

Dans cette tendance de fond, l’indice CAC 40 devrait effectivement se diriger vers 1700 et 750 points environ. Cela ne se fera pas en un claquement de doigts, mais nous pourrions revivre de nombreuses fois ce qui s’est passé cet été mais avec beaucoup plus de force et des conséquences extrêmement complexes qui peuvent déboucher sur n’importe quoi et toucher tous les secteurs.

Je vous laisse simplement imaginer les personnes (particuliers ou professionnels) qui viennent d’acquérir des biens immobiliers en empruntant sur de nombreuses années (20-30 ans etc…).
Il faudra penser à rembourser et sans rentrée (plus d’emploi- entreprises en difficulté) cela peut s’avérer très difficile et encore bien plus difficile quand il faut rembourser un bien immobilier acheté à prix fort alors qu’il en vaudra beaucoup moins.

(Le manque de confiance des prêts entre banques, bloquera les prêts aux particuliers et les transactions immobilières ralentiront).

D’autre part, si un problème monétaire arrivait, je vous laisse également imaginer le prix des produits alimentaires. La nourriture n’augmente qu’un peu à cause de la spéculation sur les matières premières. Le prix de votre pain augmente un peu, pourtant sa teneur en blé est faible.
En revanche, si la monnaie se déprécie pour diverses raisons, les prix peuvent s’envoler et les conséquence peuvent être dramatiques.
L’histoire se répète, relisez ce qui s’est passé lors de la république de Weimar.

Le plus effrayant, ce sont les attaques sur les secteurs bancaires et industriels. Ces deux secteurs tiennent l’économie d’un pays.

Sur la tendance court-moyen terme que nous avons depuis début octobre, nous avions précisé un point très important sur l’indice CAC 40 Future. Le niveau des 3090 a parfaitement fonctionné. De même pour les 1215 et 1230 du E-mini SP 500.

Tant que les E-mini SP500 évolue au-dessus des 1230, le rebond technique haussier peut se poursuivre et les prochaines résistances pourraient être 1260 et 1320 points.
Si le cours venait à repasser en dessous des 1230, le scénario serait invalidé et la rupture des 1200-1190 fragiliserait la reprise court terme.

Ce qui est tout de même étonnant, c’est le manque de dynamisme pour l’indice CAC 40. Y aurait t-il déjà du Spread dans l’air ?

Le 17 octobre, le E-mini SP 500 avait un plus haut à 1230.75 points et le Future CAC 40 à 3268 points.
Hier, le plus haut était à 1235.75 pour le E-mini SP 500 alors que le plus haut du Future CAC 40  est à 3170 points. (pratiquement 100 points de différence par rapport à la journée du 17 octobre). La grande résistance du Future CAC 40 se présente désormais à 3250-3300 points.

Sur les tendances de fond et moyen terme, l’indice CAC 40 est bien plus mal orienté que les indices américains.
Sous les 3090 il faudra être vigilant, la rupture des 3060 montrera déjà des signes de faiblesse.

Attendons le G 20 pour y voir plus clair.

 
3 Comments

Publié par liesiletter le 22 octobre 2011 in Non classé

 

Les « professionnels » commentent la flambée des marchés de vendredi

 

 

 

avatar14.jpg?w=50&h=50Selon Xavier de Villepion, vendeur d’actions chez Global Equities, les investisseurs anticipent une prochaine sortie de crise, estimant inimaginable que les dirigeants européens n’arrivent pas à se mettre d’accord rapidement face à des enjeux aussi considérables.
« Impensable que les Européens n’arrivent pas à trouver une solution, les risques seraient trop graves », a-t-il déclaré.
« On est dans la dernière ligne droite. Les décideurs n’ont plus d’autres choix que d’annoncer des mesures rapidement au plus tard à l’issue du second sommet du 26 octobre », a estimé Renaud Murail, gérant d’actions chez Barclays Bourse.

 

arcapoulies.jpg?w=300&h=225Mais d’autres opérateurs s’interrogeaient sur les vraies raisons de cette flambée boursière soudaine, alors que la crise de la dette reste loin d’être réglée. « C’est un grand mystère, un tel bond, de plus de 3,5%, alors que les nouvelles restent très confuses et avant un week-end dont l’issue est incertaine« , a dit un opérateur de marché de la banque Equinet à Francfort.

 

Nous verrons bien puisque ce qui nous importe n’est pas la spéculation au quart d’heure mais la TENDANCE DE FOND. N’oublions pas la théorie de Trader Noé sur LA TENSION DE L’ARC A POULIES.

 

 

La zone euro s’enfonce dans la discorde face à la crise de la dette

zoneeuro.jpg?w=134&h=131La zone euro a entamé vendredi un marathon de plusieurs jours pour tenter de sauver la monnaie unique et restaurer son image, qualifiée de « désastreuse » en raison des divisions persistantes entre Paris et Berlin notamment autour des moyens d’enrayer la crise de la dette. Les ministres des Finances des 17 pays de l’Union monétaire se sont retrouvés vers 14H00 (12H00 GMT) à Bruxelles pour préparer le premier sommet européen de dimanche, longtemps considéré comme celui de la dernière chance.
Cette rencontre promet d’être « difficile », a reconnu la ministre finlandaise des Finances Jutta Urpilainen, à son arrivée à Bruxelles. Aucune conférence de presse n’est du reste prévue à l’issue de la rencontre. L’ampleur de la tâche est considérable face aux clivages entre la France et l’Allemagne. Ces divisions, ainsi que la nécessité de consulter le Parlement allemand sur les mesures envisagées, ont contribué à repousser les annonces tant attendues à la semaine suivante avec un deuxième sommet au plus tard le 26 octobre.
« L’impact à l’extérieur (…) est désastreux » pour l’Europe, s’est inquiété à Bruxelles le chef de file des ministres des Finances de la zone euro, Jean-Claude Juncker. « Nous ne donnons pas vraiment l’exemple éclatant d’un leadership qui fonctionne bien », a-t-il ajouté.
Pour preuve: la Chine a appelé vendredi à une « réforme fondamentale » des finances des pays de l’UE. Et le président américain Barack Obama s’est encore entretenu jeudi par visioconférence de la crise de la zone euro avec le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel.
La France et l’Allemagne sont engagées depuis plusieurs jours dans un bras de fer sur le meilleur moyen de renforcer la force de frappe du Fonds de soutien européen (FESF), un instrument essentiel pour espérer empêcher une contagion de la crise de la dette à des pays comme l’Espagne et l’Italie. Paris est isolé mais insiste pour transformer le Fonds en banque afin qu’il s’approvisionne auprès du guichet de la Banque centrale européenne (BCE). Berlin refuse cette option qui irait à ses yeux à l’encontre des traités européens.
« Il est clair qu’on s’en tient à ce qui est autorisé par le traité (de l’UE), à savoir que la BCE ne peut être utilisée », a prévenu le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble. De son côté, son homologue français, François Baroin, a assuré qu’il y avait « une volonté de faire des avancées de part et d’autre ».
Mais selon un diplomate européen, Paris n’est toujours pas persuadé du bien-fondé de la solution qui a la préférence de Berlin, à savoir permettre au FESF de garantir une part des titres de dette émis par les pays fragiles, afin d’inciter les autres investisseurs à en acheter. La France, mais aussi Rome et Madrid, redoutent que cela crée une différence entre des obligations garanties et des obligations non garanties, dont les taux s’envoleraient aussitôt, a expliqué ce diplomate.
recapitalisation-banques-europennes.jpg?Autre sujet délicat sur la table pour les prochains jours, la question de la recapitalisation des banques en Europe. Les besoins devraient finalement s’élever à entre 80 et 100 milliards d’euros, un chiffre moins important que celui avancé par le FMI, a fait savoir une source européenne. Reste à définir des modalités: quelles banques seront concernées’ quel sera le calendrier? et surtout par quels moyens, les banques vont-elles se recapitaliser? Les ministres vont également plancher sur une participation plus importante que prévu des banques dans le cadre du second plan d’aide à la Grèce, décidé en juillet. Ils travaillent actuellement sur l’hypothèse d’une réduction de 50% des créances détenues par les banques envers la Grèce, pour soulager le pays, a affirmé vendredi une source européenne proche du dossier. En juillet, l’effort avait été fixé à seulement 21%.

En attendant les décisions reportées au 26 octobre, une nouvelle réunion des ministres européens des Finances est programmée samedi, avant un tête-à-tête Merkel-Sarkozy samedi soir à Bruxelles en préambule au premier sommet du lendemain. (Source: Awp/AFP)

On pourra également lire avec intérêt l’article Pourquoi la « théorie du parachutiste » va faire chuter le CAC 40 de 80 % ? qui met bien en évidence ce qui attend certaines banques… et une profession de la finance qui sera totalement sinistrée dans quelques mois.

 
19 Comments

Publié par liesiletter le 22 octobre 2011 in Non classé

 
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 00:52

http://www.rue89.com/sites/news/files/assets/image/2007/12/20071212Kadhafi_0.jpg

http://www.rue89.com/sites/news/files/assets/image/2007/12/20071212Kadhafi_0.jpg

 

Sélection d'articles.

En attendant mon post sur Kadhafi,

qui rétablira la vérité !

 

 

Assassinat du guide Mouammar Kadhafi
Ambassadeur Christian Graeff : « Quand l’OTAN a-t-elle déjà tué un chef d’État ? »


Dans le flot des commentaires consensuels évoquant la mort d’un « tyran sanguinaire », une voix libre, soudain, tranche : celle de l’ancien ambassadeur de France Christian Graeff (à Tripoli de 1982 à 1985) interrogé au journal de la radio publique France culture. (*)

20 octobre 2011 | Thèmes (S.Cattori) : OTAN Libye

France culture : Après une guerre de huit mois, comment qualifiez-vous le rôle des Occidentaux dans la chute du régime Kadhafi ?

Christian Graeff : Mon interrogation ce soir est courte. Quand l’OTAN a-t-elle déjà tué un chef d’État ? Voilà. C’est ma question. Je fouille dans ma mémoire. Je ne trouve pas la réponse. Pour moi, il y a un assassinat politique. Il y a des responsabilités internationales en cause. L’épilogue sera long. Moi, je ne le verrai pas je suis un vieil homme. Mais pour ce dont je puis juger, je suis sûr qu’il y a là matière à œuvre de justice. Parce qu’on a entendu tellement de mensonges. Il y a eu tellement de sophistication dans la médiatisation de la guerre emmenée par l’OTAN en Libye au-delà, bien au-delà - oh combien au-delà - de la résolution 1973 des Nations unies, que les questions sortiront. Personne au monde n’est en état de les étouffer, ni en Europe ni aux États-Unis, encore moins en Israël.

France culture : Vous pensez que les États-Unis, la Grande Bretagne et la France ont envoyé des hommes au sol par exemple ?

Christian Graeff : Ecoutez, sur les détails techniques on en sait beaucoup ; on en sait plus ou moins selon les sources que l’on a. Les miennes de sources, les sources que j’ai, m’autorisent à dire que les interventions armées de l’Alliance, de l’OTAN, ont été considérables. Et les simulacres, n’est-ce pas, la couverture que l’on a cherché misérablement avec le Qatar et d’autres Émirats ou monarchies traditionnelles arabes sont dérisoires. C’est une rigolade.

Vous avez peut-être eu connaissance de l’ouvrage qui vient de sortir il y a quelques jours, de Dumas et Vergès, où ils accusent : « Sarkozy sous BHL » [1]. Voilà. Il y a là, de façon très polémique j’en conviens, mais autant politique que juridique … tout un argumentaire dont la CPI, peut être un jour, aura à connaître…

France culture : Dans le droit fil de ce que vous venez de dire, quelles sont ces questions, incontournables à vos yeux, qu’il va falloir se poser s’agissant du mandat de l’ONU que vous décrivez comme ayant été outrepassé ?

Christian Graeff : Le mandat …c’est très clair. Tout le monde le sait… on a fait une pirouette, on a cru tromper son monde et puis … on ne dupe pas en démocratie les esprits libres. Les esprits serfs c’est autre chose. Les médias sont au centre du débat. Dans ce débat national, dans ce débat culturel, civilisationnel, qui trompe qui ?

(*) Entretien retranscrit presque mot à mot par Silvia Cattori (journal de France culture du 20 octobre à 18h00)
http://www.silviacattori.net/article2213.html
Un blog à visiter !
.
"Ne me tuez pas": les dernières heures de Kadhafi (vidéo)
.
Libye, Syrie, Maroc, etc :
.

Démembrement des Etats-Nations arabes

La guerre de Syrie aura t-elle lieu ? 

Lybie: matamoresque et sordide

.

 
Tuer Un Prisonnier De Guerre Est Un Crime -
Video Des Derniers Moments De Kadhafi

 

.

Le lynchage de Mouamar Kadhafi par Thierry Meyssan

Internationalnews 21 octobre 2011 RÉSEAU VOLTAIRE 20 octobre 2011 Durant 42 ans, Mouammar el-Kadhafi a protégé son pays du colonialisme occidental. Il rejoint aujourd’hui Omar al-Mokhtar au panthéon…
Pour lire la suite cliquez ici
.

http://www.alterinfo.net/La-poudriere-marocaine_a23601.html?PHPSESSID=ba4142dcbe227da68697ce7725153665


 

 

 

 

Qui a vraiment tué Kadhafi ?

Le killer de Las Vegas venu de Sicile

 

Manlio Dinucci

.

Les images de Kadhafi lynché et tué par une foule féroce de miliciens ont été diffusées à l’échelle mondiale, pour démontrer qu’en Libye il s’est agi d’une rébellion populaire qui s’est terminée par le renversement de l’odieux dictateur. Version simpliste, appartenant aux puissantes « armes de distraction de masse » utilisées dans l’opération Protecteur Unifié. Toute autre est la réalité qui vient au jour, comme le montre la reconstruction documentée des événements faite le 21 octobre par le quotidien britannique The Telegraph.

Après avoir joué un rôle clé dans la conquête de Tripoli, les agents de la Cia et du service secret britannique MI6, qui opèrent sur le terrain en Libye, se sont concentrés sur la chasse à Kadhafi, qui avait échappé aux bombardements massifs de l’OTAN. Tandis que les drones et autres avions espions, dotés des appareils les plus sophistiqués, survolaient jour et nuit la Libye, des forces spéciales étasuniennes et britanniques passaient au crible la zone de Syrte, probable refuge de Kadhafi. Celui-ci a été obligé, ces dernières semaines, de rompre le silence téléphonique, en utilisant un portable peut-être de type satellitaire. La communication a été interceptée, confirmant sa présence dans la zone.

Quand un convoi de plusieurs dizaines de véhicules est sorti de la ville, il a immédiatement été repéré par les avions espions : un Rivet Jointétasunien (qui peut repérer l’objectif à 250 Kms de distance), un C160 Gabrielfrançais et un Tornado Gr4britannique. A ce moment là, un drone Predator étasunien, qui avait décollé de Sicile et télécommandé via satellite depuis une base proche de Las Vegas, a attaqué le convoi avec de nombreux missiles Hellfire. Même si cela n’est pas spécifié, il s’agit d’un des Predator MQ-9 Reaper déployés à Sigonella (Sicile), où se trouve le personnel affecté à l’approvisionnement et à la manutention, et conduits par un pilote et un spécialiste des senseurs, tous deux assis à leur console aux Etats-Unis, à plus de 10mille Kms de distance. Le Reaper, en mesure de transporter une charge guerrière d’une tonne et demi, est armé de 14 missiles Hellfire(« feu d’enfer ») à tête antichar, explosive à fragmentation ou thermobarique. Immédiatement après, le convoi a été frappé aussi par des chasseurs bombardiers français Mirage-2000 avec des bombes Paveway de 500 libbres et des munitions de précision Aasm (Armement Air-Sol Modulaire), elles aussi à guidage laser. Cette attaque a été décisive pour la capture de Kadhafi.

Ces faits démontrent que, en réalité, c’est l’OTAN qui a capturé Kadhafi, en le poussant dans les mains de miliciens musulmans de Misrata, animés d’une particulière haine à son égard. Et que c’est l’OTAN qui a vaincu cette guerre non seulement en larguant sur la Libye 40-50mille bombes en plus de 10mille missions d’attaque, afin d’ouvrir la voie aux « rebelles », mais en infiltrant en territoire libyen services secrets et forces spéciales pour réaliser et diriger les opérations de guerre. Le plan -décidé à Washington, Londres et Paris- était d’éliminer Kadhafi, qui dans un procès public aurait pu révéler des vérités incommodes pour les gouvernements occidentaux. Il n’est donc pas exclu que parmi la foule de miliciens hurlants, derrière le « jeune homme au pistolet en or » à qui on attribue le meurtre de Kadhafi, il y avait bien plus d’experts killersde profession.

 

Edition de samedi 22 octobre 2011 de il manifesto

http://www.ilmanifesto.it/area-abbonati/in-edicola/manip2n1/20111022/manip2pg/02/manip2pz/312006/

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

.

http://jacques.tourtaux.over-blog.com.over-blog.com/article-manlio-dinucci-le-killer-de-las-vegas-venu-de-sicile-87006007.html

.

.http://www.lepoint.fr/images/2011/09/28/kadhafi-gadames-402695-jpg_265487.JPGhttp://www.lepoint.fr/images/2011/09/28/kadhafi-gadames-402695-jpg_265487.JPG

 

..

Un responsable du conseil militaire du Conseil national de transition (CNT), basé à Misrata, a annoncé samedi qu'aucune autopsie ne serait pratiquée sur le cadavre de l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, dont la dépouille est exposée dans cette ville. (..)

 

 

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1337692/2011/10/22/Pas-d-autopsie-sur-le-corps-de-Kadhafi.dhtml

.

Libye: un drone US et un mirage ont bombardé le convoi de Kadhafi.

La mort de Kadhafi reste entourée de zones d'ombre 

Rabi Yarhmou : Le guide Kadhafi est mort en marquant l'histoire avec son courage, sa dignité et sa fierté.  

Le testament de Mouammar Kadhafi.

1 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

1-1 Hicham Hamza : Lynchage de Kadhafi : ce que vous ne verrez pas à la télévision française

1-2 Lizzie Phelan. : Un cinglant réquisitoire contre ses confrères des grands médias. 

1-3 Video : Chavez réagit à la mort de Kadhafi.

2 Les brèves

2-1 Belga : Les circonstances de la mort de Kadhafi critiquées. 

2-2 Juppé: "on peut dire que l'opération militaire de l’Otan est terminée".  

3  Dossier  

3-1 ALGERIA ISP Versions contradictoires des circonstances de la mort de Kadhafi.  

3-2 Manlio Dinucci : Le killer de Las Vegas venu de Sicile... 

3-3 Pas d'autopsie sur le corps de Kadhafi.

3-4 AFP : L'Otan dément avoir visé "délibérément" Kadhafi.

3-5 Farid Merrad : La mort de Kadhadi est un assassinat.

4 Courrier des lecteurs & trouvé sur le net & témoignage 

4-1 Stephen Gowans, : L'oppression de Kadhafi. 

5  Analyse -  Géopolitique et stratégie – Réflexion

5-1 Claude Beaulieu : Kadhafi : un symbole anti -impérialiste africain. 

5-2 Thierry Meyssan : Le lynchage de Mouammar Kadhafi.

5-3 Ginette Hess Skandrani : Mouammar Kadhafi : La mort d’un Grand Héros, assassiné pour avoir voulu défendre son pays contre tous les prédateurs assoiffés de pétrole. 

 

sur :

 http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be

 http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

.

 

 

...


Saif Al Islam le fils de Kadhafi est vivant en Libye et reprend le flambeau de la resistance contre l'OTAN et ses collabos du CNT/CIA et a juré de se venger de l'assasssinat de son père

Honte à la soldatesque de Sarkozy le fils de légionnaire hongrois qui gaspille 300 millions d'euros pour massacrer des dizaines de milliers de civils libyens pour faire la pub à Dassault et récupérer des contrats pour Total

http://www.planetenonviolence.org/Guerre-De-L-Information_r94.html

.

 

.

On comprend mieux pourquoi Obama à été parachuté en tant que président.


 

2/2 INN: Le grand safari militaire africain d'Obama S/T

1/ 2 INN: Le grand safari militaire africain d'Obama S/T
Après la Libye, l'Ouganda ?
interview de Patrick Henningsen par Aaron Dykes (qui lui a la politesse de ne pas couper la parole à ses invités toutes les 5 secondes...)

.

Nouveau sur le site  d’Aline de Diéguez 
Aux sources du chaos mondial actuel

8 - La légende dorée du sionisme,  

25 octobre 2011

 

.

 

http://3.bp.blogspot.com/-2l7xjvYOd6c/TaSAbKzz1DI/AAAAAAAASKU/Kg3boneois0/s320/QuefaitSark.jpg

La France apporte un soutien militaire

aux forces kényanes en Somalie

Paris a déclaré que l'armée française fournissait un soutien logistique limité au Kenya.(..)

(..) Le porte-parole a indiqué que ce soutien interviendrait pour une durée "limitée" sans donner davantage de détails. (..)

 

Un média a rapporté qu'un bâtiment de la marine française avait bombardé la côte somalienne (..)..

 

http://www.france24.com/fr/20111024-kenya-somalie-france-aide-logistique-forces-nairobi-armee

http://sarkopitheque.files.wordpress.com/2008/09/afrique.jpg

.

 

 

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 03:21

Libye – Les raisons du génocide de Syrte

 

 

Publié le10 octobre 2011 par

535


syrte

La purulence des médias qui veulent toujours prendre leurs lecteurs, leurs auditeurs et leurs téléspectateurs pour des gobe-mouches, atteint son paroxysme avec Syrte. C’est probablement, aujourd’hui, la ville la plus citée au monde. Mais bien sûr, ils ne parlent pas de génocide, font un journal de bord permanent sur l’avancée des renégats de Benghazi.   

J’avoue que je peux comprendre une persone qui prend les armes pour défendre la souveraineté de son pays, son indépendance mais, ceux qui prennent les armes pour se soumettre à un pouvoir externe, ça dépasse l’entendement. Pire, et ceci, avec à la clé la perte du contrôle de ses propres ressources.

La ville de Syrte, comme son nom l’indique, est située à proximité du bassin de Syrte, le principal champ pétrolifère de la Libye. Ras lanouf est à proximité aussi et, c’est la plus grande raffinerie de pétrole du pays (220 000 barils/jour) soit les deux tiers de la capacité de raffinage de la Libye. Là se situe en réalité le coeur de la guerre, la reprise du fonctionnement en toute sécurité de cette raffinerie.

Et dire que certains renagats, incultes, croient en la victoire parce que la ville natale du guide libyen sera entre leurs mains ? Rien à foutre des habitants de la ville. Plus vite ils partent, mieux c’est. La raffinerie de Ras lanouf est alimentée par deux oléoducs, le Amal-Ras Lanouf et le Messla-Ras Lanouf. Elle dispose même d’un aéroport.

Pour le pétrole donc, des civils sont tués. Mais, personne ne parle. Tout le monde a peur. Les associations, les ONG, les politiques, les organisations internationales. Tout pour le pétrole. Les trophées de guerre de Syrte ne sont que de l’esbroufe, le vrai enjeu étant de reprendre le fonctionnement des raffineries. Et dire que les nigauds du CNT meurent pour ça.

Syrte: les losers du CNT ont progressé dans le sud de Syrte uniquement. Dans ce secteur, l’OTAN a bombardé la résidence de Kadhafi, le centre Ouagadougou où est née l’Union africaine (UA), l’Université, et un hôpital.  Après les avoir laissé s’installer, les pro-Libye ont tenté de reprendre ces positions et ont réussi à éliminer 20 renégats. Le reste s’est replié et attend des renforts pour demain, après avoir pris des photos et saccager des protraits de kadhafi. Syrte résiste toujours, même sur les fronts ouest et est de la ville.

Bani Walid: les pro-Libye, ces patriotes héroïques, ont refoulé hors de la ville, les renégats de Benghazi. Je suis surpris de lire qu’ils ont pris l’aéroport de la ville. Comme nous l’annonçions hier, ils allaient lancer une offensive.

Haut les coeurs !

 

 

http://allainjules.com/2011/10/10/libye-les-raisons-du-genocide-de-syrte/

link

 

 

Libye – Et le journal « Le Monde » me lyncha !

Publié le23 août 2011 par

242


lemonde_fr_grd

Un petit zozo, p’tit niais, si vous voulez, télégraphiste de Botul, dont la puissance purulente rime avec la demande expresse d’interdire les autres, s’en est pris à moi, violemment, dans le journal Le Monde. Au début, j’ai voulu exercer mon droit de réponse. J’ai vite renoncé, sachant que ledit journal est contrôlé par…..Botul et qu’il ne fallait surtout pas répondre à un tâcheron sans c*. Avec leur toute puissance, que croyez-vous qui pouvait arriver ? De toutes les façons, quel honneur de savoir qu’en hauts lieux, ils visitent ce site, discutent comment m’interdire puisque, un autre harceleur qui m’envoie des posts d’insultes tous les jours m’a dit, redit et re-redit, que, plus jamais on ne me verra chez France Télévisons. Hé bien, rien à foutre. Mais, pour information à ce guignol dont je ne lis plus les messages puisque quand je les vois…. c’est poubelle,  je passe dans une radio parisienne, dimanche, pour parler de la… Libye. Laquelle ?…hé hé…Lisez plutôt ses gribouillages.


Depuis quelques semaines, et faisant suite à un consensus initial assez large en faveur de l’intervention occidentale en Libye, on observe une inversion de tendance qui fait la part belle aux esprits critiques. On parle d’enlisement, de dépenses excessives, de dommages collatéraux et du mal ou du bien-fondé de l’ingérence atlantique.

Après les réserves formulées par Claude Lanzmann (Le Monde du 17 avril) et Michel Onfray (Marianne du 23 avril) aux premières semaines du conflit, une litanie d’indignations s’est abattue sur Internet, à l’initiative de blogueurs. Parmi eux, Allain Jules, autrement plus radical et provocateur que les précédents, n’a pas hésité à titrer sur un blog tristement populaire : « Zliten : 50 enfants tués par l’OTAN ». C’est son droit.

J’ai effectué, depuis le début de la révolution du 17 février, cinq séjours en Libye. De Tobrouk, Benghazi, Brega et Ajdabiya au Djebel Nefousa en passant par Misrata, j’ai accompagné Bernard-Henri Lévy. Ce que j’ai pu entendre et observer librement m’amène à quelques réflexions.

1. Fallait-il intervenir ?

Le 19 mars à 14 h 30, deux jours après le vote de la résolution 1973 au Conseil de sécurité de l’ONU, une colonne kadhafiste de plusieurs kilomètres de blindés et pick-up armés de mitrailleuses lourdes franchissait la porte sud de Benghazi. Avec pour consigne d’engendrer les « rivières de sang » promises par l’un des fils de Kadhafi, Saïf Al-Islam Kadhafi.

Pendant deux heures de combats héroïques – j’ai vu les vidéos prises par les combattants avec des téléphones portables -, les insurgés ont contenu les chars de tête sous le périphérique de la ville. A 17 heures, les avions français bombardaient la colonne, contrainte de se replier sur Ajdabiya, cent cinquante kilomètres plus au sud. J’ai vu, photographié et filmé les traces de combats dans Benghazi et les restes calcinés de la colonne meurtrière, étalés sur des dizaines de kilomètres.

Combien de milliers de civils ont échappé à la mort ce jour-là ? Combien de femmes à l’humiliation et à la violence ? Alors, fallait-il laisser faire ? Fallait-il attendre ? Aurait-on eu raison de ne pas s’ingérer dans les affaires libyennes comme en Espagne en 1936, à Phnom Penh en 1975 ou au Rwanda en 1994 ? Non, certainement non.

2. L’enlisement.

Dès lors que la France, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne puis la coalition menée par l’OTAN sont intervenus, le régime de Kadhafi était condamné. A qui vendrait-il son pétrole ? Qui reconstruirait le pays ? Seuls les Chinois – et dans une moindre mesure les Russes – pourraient trouver un intérêt à voir le Guide surmonter la révolution, mais, comme l’a prouvé leur abstention à l’ONU, leurs échanges avec l’Amérique pèsent trop lourd pour s’opposer sur le cas libyen.

Il faudra donc aller au bout, en limitant les pertes, les coûts et les dégâts, en ménageant les opinions susceptibles et versatiles.

C’est la difficile équation à laquelle sont confrontés les politiques dont la marge de manoeuvre, dans une période pré-électorale pour au moins deux d’entre eux, est réduite, entre intervention militaire, sanctions économiques, résolution de l’ONU et opinions publiques. La situation en Libye est donc celle d’une guerre civile où les rebelles disposent d’un soutien international qui leur garantit d’éviter la défaite mais n’offre aucune assurance de victoire.

3. Le cas Allain Jules.

Loin d’être isolé, il est assez symptomatique. Celui-ci publie donc sur son blog un post attribuant à l’OTAN la mort délibérée de 50 enfants (appuyé par un extrait vidéo de la télévision officielle libyenne nous montrant le corps d’un seul enfant). Tout journaliste connaissant l’énergumène et la situation sur le terrain sait à quoi s’en tenir.

Et pourtant, dans la foulée, certains médias ayant pignon sur rue reprennent la nouvelle sur leur site, projetant le blog d’Allain Jules, le 6 août, en tête des dépêches internationales de Google comme s’il s’agissait d’une information sérieuse et vérifiée !

Que M. Allain Jules Menyé écrive ce qu’il veut, que Google fasse son travail de compilation et de moteur de recherche, on peut le comprendre… mais que les grands médias servent de passerelle au mieux à de la propagande, au pire à de la désinformation, c’est irresponsable !

Car publié sous des étiquettes respectables, ce genre d’annonce prend un caractère officiel dont l’accumulation constatée ces dernières semaines forge peu à peu les convictions de l’opinion sur des bases malsaines.

Ce qui, nous l’avons vu précédemment, influence les décisions politiques et inhibe donc l’intervention, bien qu’elle ait déjà sauvé des dizaines de milliers de civils et tente de soutenir une révolte contre un potentat devenu absurde et cruel.

Article paru dans l’édition du 16.08.11

Source: Le Monde.fr

 

http://allainjules.com/2011/08/23/libye-et-le-journal-le-monde-me-lyncha/

 

 

Libye – BHL : le « Nouvel Obs » me vire.

Publié le16 août 2011 par

368


obs

Courage fuyons !

Sous injonction des amis de Botul, le philosophe décati, le Nouvelobs vient de supprimer mon blog, du moins, le blog d’un ami que j’avais récupéré, car, ce dernier ne voulait plus bloguer.

Pour des raisons fallacieuses, alors que de nombreux blogs font exactement la même chose et je leur ai rappelé ça. Voici le courrier posté à 10h32 par la rédaction du Nouvelobs:

 

Bonjour,

Ce mail pour vous informer que nous avons supprimé le blog intitulé « Le Mot Juste » hébergé sur le Nouvel Observateur, dont les billets ne font que renvoyer les lecteurs vers votre blog personnel. Je comprends votre souci d’attirer du trafic vers votre espace personnel, mais le Nouvel Observateur n’a pas vocation à cela.
Cordialement

La rédaction

Ma réponse

Merci la rédaction,

Et le blog Lakome ? Celui qui caracole en tête des blogs les plus lus, il fait quoi ? Je sais que vous avez eu des pressions et cherchez des prétextes. Comme je vous comprends. Je ne vous en veux pas, c’est suite au papier de l’ami de BHL, sur Le Monde.fr me concernant, que vous vous couchez…

Cordialement

C’est quand même une grande coïncidence , non ? Il a suffit que ces faibles fassent un billet, hier, pour que les gens s’exécutent. Honteux ! Au contraire, ça me renforce car, la vérité blesse. Il est donc interdit, de dire en France que l’OTAN tue impunément. Et ceci, sans distinction aucune, des femmes, des enfants, des bébés et des vieillards dans leur sommeil.

Mais que voulez-vous ? Ils veulent contrôler nos têtes, nous mentent en nous regardant dans les yeux, nous méprisent et veulent qu’on se couche. Non, moi, je ne me coucherai jamais devant le diktat des menteurs et des tueurs d’enfants. Il serait probablement plus gratifiant de mentir, comme hier, sur la soi-disant prise  de Zawiya, Ghuriyan et Sorman.

Mais, ce sont des mensonges et les démentis sont sans équivoque. Je suis vraiment déçu par le Nouvelobs dont je croyais qu’il était le dernier journal indépendant de France n’étant pas lié au Grand capital. Hélas, eux aussi sont des laquais. En réalité, sur 100% du trafic du site Nouvelobs, selon Alexa, les blogs représentent 43% des visites, alors que le Nouvelobs lui-même en fait 40%.

Haut les cœurs, ils sont nus !

 

http://allainjules.com/2011/08/16/libye-bhl-le-nouvel-obs-me-vire/

 

.

 

Moi aussi, le Nouvelobs m'a virée, il a empêché l'accès de mon blog.

Une première fois quand j'ai commencé à m'en prendre aux Anglais, à la City.

La deuxième, pendant les Primaires du PS, quand j'ai parlé d'un "si joli PS" et du "joker Montebourg"... Surtout pas faire de la pub pour Montebourg ! Journal libre ? Non, faussement libre, faussement de gauche. Aux ordres du grand capital, de l'Empire, du néo-sionisme, et juste... social-démocrate. Autant dire, rien !

Eva R-sistons

 

 

 

 

Libye, la vraie guerre

.

Libye : Toute la vérité sur cette guerre de l'OTAN (à lire par tous)

 

Chut ! Derrière la guerre de Libye: Les Etats-Unis, le Prix Nobel de la Paix Obama !

 

Atrocités de la guerre libyenne criminelle du NOM - Disparition de la Libye ?

 

Tout sur la guerre en Libye, ce qu'on ne dit pas - Briser le nationalisme arabe

 

Libye.. Les vérités qui dérangent - Journalistes non-alignés en danger

 

Libye : Vers un nouvel Irak ?

 

Spécial Libye, toutes les infos - Médiamensonges - Meyssan en danger - Post eva R-sistons

 

Carnage de l'OTAN en Libye (Thierry Meyssan, en direct de Libye)

 

Voici le planning de guerre des USA. Libye ? Programmée depuis 10 ans !

 

La France embourbée en Libye et bien embarrassée

 

Guerre contre la Libye: Et si la véritable raison était le dinar-or?

 

Libye: Le nouveau plan diabolique de l’Otan (A lire par tous et à relayer)

 

Opération militaire en Libye: Un accélérateur puissant de la dislocation géopolitique mondiale

 

Libye: Nouveaux crimes contre l'humanité de l'OTAN. Elle affame les Libyens !

 

Les médias étrangers raillent Sarkozy le va-t'en-guerre

 

Deux interventions de Jean Bricmont sur l’impérialisme humanitaire (vidéos)

 

Libye Bombardée par l'OTAN et volée par les banques. Rapine à main armée

 

 

http://s1.lemde.fr/image/2011/02/17/540x270/1481764_3_903d_des-manifestants-pro-kadhafi-exhibent-le.jpg
http://s1.lemde.fr/image/2011/02/17/540x270/1481764_3_903d_des-manifestants-pro-kadhafi-exhibent-le.jpg

 

 

.

Ce que les Médias taisent: Kadhafi, vrai socialiste, Libye pays prospère

 

.

 

 

 

 

eva R-sistons

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 05:20

 

 

La Russie et la chine se préparent à une Troisième Guerre Mondiale contre les États-Unis d’Amérique et les forces de l’OTAN


  aap1.jpg

 Par Svetlana Antonovitch

  

Le président de la Fédération de Russie, Dmitri Anatolievitch Medvedev, a indiqué il y a quelques jours à ses généraux qu’il « fallait se préparer à l’Armaggedon. »

Un membre du FSB (russe : ФСБ) ou Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie (Федеральная служба безопасности Российской Федерации, retranscrit en Federalnaïa sloujba bezopasnosti Rossiyskoï Federatsii), les services secrets de la Russie,  a récemment parlé à un journaliste d’investigation français d’une opération géopolitique planifiée sans précédent, laquelle serait supervisée par le premier ministre russe Vladimir Poutine, lequel souhaite fonder l’union eurasienne dont le Kazakhstan et la Biélorussie, mais également l’Ukraine et la Bulgarie feraient partie. Le gouvernement russe est tout simplement ancré dans une volonté de récupérer sous d’autres formes son empire perdu. Il bute cependant sur la Turquie et sur la Mongolie. La Turquie que les américains se dépêchent de faire entrer dans l’union européenne, union européenne qu’ils souhaitent à terme fusionner avec une union nord-américaine, et la Mongolie car la Chine ne veut pas cautionner cette fusion puisque ce pays riche en matière premières qu’elle voudrait bien aussi s’accaparer posent ainsi des difficultés aux deux gouvernements frontaliers qui n’arrivent toujours pas à se mettre d’accord sur le partage des ressources du captif mongol. Les négociations portant sur le problème mongol s’enchainent et se ressemblent, mais une résolution qui mettrait un terme à des décennies de litiges semble encore loin de portée.

En outre, les états-majors russes et chinois se sont coordonnés sur un plan commun, ils ont décidé conjointement de mettre leurs armées respectives en « état d’alerte maximale », en raison d’une prévision d’une attaque terrestre massive que le FSB croit être planifiée par les américains et les forces de l’OTAN, à la fois au Moyen-Orient et en Asie centrale.

Alors qu’une formidable bataille géopolitique et économique s’engage à peine entre l’union eurasienne dirigée par Moscou et l’union européenne dirigée par Washington, pour savoir qui récupérera la Turquie, dont le marché, les ressources et la géographie en font un bien précieux, économiquement et stratégiquement, une troisième guerre mondiale serait déjà en cours, son arrivée inattendue aurait été précipitée par la crise économique et le surlendemain des États-Unis. Le calendrier du pentagone aurait été avancé pour anticiper la chute de l’euro et du dollar. La Russie et la Chine veulent certainement profiter du marasme économique mondiale pour prendre la relève et arbitrer à eux seuls le monde, et ce sur tous les plans. Il faut saisir l’opportunité tant que la « bête » (les Etats-Unis) est à terre, aurait dit Poutine à son homologue chinois Hu Jintao.

Le projet d’une guerre mondiale totale que se prépare à lancer les américains aurait en premier lieu été révélé au MSS chinois par le mercenaire Bryan Underwood actuellement détenu par les autorités américaines pour espionnage. Le ministère de la Sécurité de l'État (Guoanbu, en chinois simplifié : 国家安全部, en pinyin : Guójiā Ānquánbù), appelé aussi MSS (Chinese Ministry of State Security) est l’agence de sécurité et probablement les services secrets de la République populaire de Chine. Son adresse est le 14, rue Dongchang'an (East Chang'an Street) à côté du Ministère de la sécurité publique de la République populaire de Chine (Gonganbu) à Pékin.

Aussitôt la Chine a avertit les autorités russes, le mardi 4 octobre 2011, du grand événement américain à venir. Ce n’est qu’après en avoir été informé,  que Vladimir Poutine a fait paraître dans un article du quotidien Izvestia une interview de lui en vérité improvisée, dans lequel il annonce au grand public la création prochaine d’une union eurasienne intégrant à la Fédération de Russie les Etats post-soviétiques afin d’établir une coopération plus étroite entre les gouvernants et une meilleur stabilité politique des régions. Poutine a également changé brusquement son agenda afin d’effectuer un voyage diplomatique d’urgence pour rencontrer le président chinois Hu Jintao. Remerciant ce dernier pour les informations transmises et pour la confiance de l’Etat chinois accordé à Moscou, Vladimir Poutine a ordonné au FSB de confirmer au MSS chinois que c’est bien la Russie qui est responsable de l’arrestation et de la détention de l’espion chinois Tun Sheniyun qui a été capturé l’année dernière par le FSB pour avoir tenter de voler à la Russie des informations sur leur système anti-aérien. Il sera libéré prochainement.

Mais qu’on ne soit pas dupe de cette mise en scène qui assure le prolongement de la seconde guerre mondiale. Nous savons pertinemment, et il n’y a pas que les journalistes indépendants d’investigation de Wikistrike qui le savent, loin de là, Cette troisième guerre mondiale n’est que la nouvelle étape planifiée, encore une fois, pour permettre la création d’un gouvernement mondial que tous les citoyens du monde accepteront sans contrepartie, aveuglément, tant ils seront atrophiés psychologiquement et émotionnellement par les atrocités de cette nouvelle boucherie. L’implosion délibérée et voulue par la FED du système économique global actuel, à commencer par la contexture financière et économique de l’Amérique du nord et de l’Union Européenne, n’a pour but que la destruction et la refonte total du système financier mondial qui a été mis en place depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

Le lancement de cette guerre terrible est un chapitre capital pour les élites mondiales, les Etats-Unis et les forces de l’OTAN vont entrer en guerre contre la Russie, la Chine et l’Iran, pour le contrôle du monde. Au cours de ce conflit, des deux côtés, sera délibérément utilisées des armes biologiques puissantes destinées à exterminer rapidement des centaines de millions, si ce n’est des milliards de civils innocents. Une fois le chaos généralisé, une fois que le nombre de victimes aura été jugée suffisant pour les oligarchies mondiales, un appel à la paix sera lancé, car il n’y aura pas de vainqueurs, personne ainsi ne se sentira lésé, et un appel à un nouvel ordre mondial sera émis, on assistera alors à la mise en place d’un gouvernement mondial et d’une banque mondiale, afin d’unir les peuples et de gérer les ressources, l’écosystème et l’économie, dans le but d’éviter à jamais une crise économique. A cet effet, une monnaie unique sera émise.

Pourquoi doit-on en arriver là ? C’est parce-que la surpopulation est un problème grave. Le nombre d’habitants de la planète ne cesse de croitre alors que les matières premières, les sources d’eau potable et les terres cultivables ne cessent de diminuer. Il existe en vérité des solutions pacifiques pour contrer la troisième guerre mondiale prévue par les Illuminatis : une loi pour la régulation démographique mondiale, abandonner le pétrole et le gaz en faveur des moteurs à hydrogène, à aimants permanents, des moteurs électromagnétiques utilisant la bioélectricité naturelle des champs magnétiques terrestres, et créer un système alimentaire mondial axé sur plus de végétarisme. En Inde, sur 1 milliard d’habitants, 450 millions d’indiens sont végétariens. Ce n’est pas seulement pour des raisons morales, c’est parce-qu’un hectare de fruits et de légumes nourrit des milliers de fois plus de gens qu’un hectare de bétail. Et avec l’arrivée des pays émergents, les terres commencent à manquer, l’alimentation carnée à grande échelle pose problème.

Pour faire court, si tous les pays du monde devenaient des sociétés de consommation à hauteur de pays européens par exemple, ce qui est leur droit le plus fondamental, il faudrait 17 planètes car il n’y a pas d’hectares et de matières premières suffisants. Si la Chine continue son exponentialité actuelle, en 2040, il faudrait deux planètes juste pour nourrir la population chinoise !

Mais qui va imposer une loi de régulation démographique mondiale, un système alimentaire végétarien et l’interdiction pure et simple de l’utilisation au niveau mondial du pétrole et du gaz, alors que les américains possèdent la quasi-totalité du pétrole et les russes la quasi-totalité du gaz ? Réponse : personne.

Alors, la solution qui consisterait à éviter cette troisième guerre mondiale qui s’avère inéluctable rendrait automatiquement l’humanité libre, elle vivrait mieux et plus longtemps, chacun utiliserait une technologie quasi-gratuite et tous accepterait la régulation démographique en fonction de ses besoins et du respect des autres. Ainsi, il apparait que les élites du monde, pour conserver leur pouvoir, ait choisi un plan B, un peu moins paradisiaque, qui consiste à exterminer tout le monde, cette même logique a d’ailleurs été appliqué pour la première  et pour la seconde guerre mondiale, les élites de ce monde ne sont pas à leur coup d’essai, on ne change pas une méthode qui gagne. Comme disait Anatole France, en parlant de la première guerre mondiale, « on croit mourir pour la patrie, et on ne meurt que pour des banquiers et des industriels. » Les guerres mondiales sont pour les élites comme des snuff-movies. Ils sont tels des dieux dont le seul ennemi de leur éternité réside dans l’ennui, alors il faut innover.


 L’Iran sera le tombeau des États-Unis d’Amérique


 syrie-1.jpg

 Le combat des palestiniens pour leur liberté est le combat de tous les peuples

 Les lignes de front se dessinent

 Les américains n’ont pas besoin des décrets de leur Congrès pour étendre leurs zones de combat. La preuve : en Afghanistan et en Irak ils ont pré-positionné des milliers de chars M1 abrams au cas où… Washington s’apprêterait même à une « mobilisation générale » de 2 millions de personnes, en incluant les réservistes des diverses forces américaines. Les russes ne sont pas en reste puisqu’ils ont renforcé leur présence militaire au Kazakhstan, ainsi que dans les régions russes près des villes de Samara et de Volgograd. Si les américains attaquent l’Iran, les russes et peut-être les chinois profiteraient de la situation pour porter le coup de grâce à « la bête blessée », saignée par un dollar ne valant plus rien, un surendettement économique historique, sans compter le moyens mis en œuvre que les américains auront du déployer pour affronter l’Iran.

 Le plan de domination américain rencontre des obstacles

 Il est intéressant de noter que l’ancien leader de la Libye, le colonel Kadhafi, voulait introduire dans l’économie, basée sur un dinar or, une monnaie africaine unique qui aurait servit d’alternative à l’hégémonie du dollar, ainsi les pays africains se seraient peu à peu vus disposés à recevoir plus de partage de richesses. Les américains avaient alors décidé d’intervenir. Avant l’épisode libyen, c’était Saddam Hussein qui en 2000 s’était séparé de la valeur dollar, deux ans plus tard, les américains intervenaient brutalement.

Et aujourd’hui, en février 2009, une nouvelle nation a décidé de se révolter contre la dictature américaine en abandonnant le dollar, préférant opter pour une valeur de son pétrole et de son gaz en euro. Ce pays c’est l’Iran, merde, les américains ne sont pas encore intervenus ! C’est incroyable, que s’est-il passé ?

Explications : attention ouvrez les yeux, l’Iran n’a pas été attaqué pour la simple et bonne raison que Téhéran a fait l’acquisition d’une vingtaine de têtes nucléaires ukrainiennes armées de missiles X-55, ayant une portée de 3500 km. 

L’ancien président ukrainien Viktor Iouchtchenko a déclaré que ce qui a été vendu à l’Iran ne constitue aucune menace. Déclaration qui a été vivement contestée par Washington et par Moscou (pour faire bonne figure…).

Si on rajoute les têtes nucléaires russes et chinoises négociées discrètement dans le dos de l’ONU, la guerre en Iran pourrait devenir historique : premièrement parce-que ce sera la première guerre directe entre deux nations nucléaires, secondement parce-que le règne de la grande Amérique pourrait bien prendre fin. Si les États-Unis se fatiguent trop en hommes et en moyens contre l’Iran, la Russie et la Chine pourraient profiter de l’aubaine offerte sur un plateau, et le destin du monde basculerait.

 Svetlana Antonovitch pour Wikistrike


http://www.wikistrike.com/article-la-russie-et-la-chine-se-preparent-a-une-troisieme-guerre-mondiale-contre-les-etats-unis-d-amerique-86216176.html

Notes :

 ESPIONAGE CASES Defense Personnel Security Research Center

Bruté de Rémur, Damien, Hong, Jian Wen, La guerre de l'information en république populaire de Chine

 Her, Sophie, Le système d'intelligence économique chinois

Laïdi, Ali, Les États en guerre économique, Seuil, 2010, (ISBN 978201000320) , p. 218

Roger Faligot et Rémi KaufferKang Sheng et les services secrets chinoisÉditions Robert Laffont, 1988. (ISBN 2-221-04962-4).

Roger FaligotLes Services secrets chinois de Mao aux JO, Nouveau monde éditions, 2008.

In Russia, A Secretive Force Widens [archive], P. Finn Washington Post, 2006.

Yevgenia Albats et Catherine A. Fitzpatrick, The State Within a State: The KGB and Its Hold on Russia — Past, Present, and Future, 1994, ISBN 0-374-52738-5

 In Russia, A Secretive Force Widens [archive], Washington Post 2006

Counterintelligence Cases [archive] sur GlobalSecurity.org

(ru) Сочинение ко Дню чекиста [archive], Vladimir Voronov, 2006

(fr) Russie : Le FSB annonce l’arrestation d’une centaine d’espions étrangers en 2007, Fenêtre sur l'Europe, 20 Décembre 2007 [archive]

Russia Used 'Deception' To Kill Maskhadov [archive], 8 mai 2006

(en) FSB Reform: Changes Are Few and Far between [archive], The Moscow News

 Jacques Baud, « Comment travaillent les services secrets russes ? [archive] », entretien sur lemonde.fr

L'écrivain exilé Victor Suvorov, déserteur du GRU, explique que les membres des services de sécurité ne peuvent quitter de telles organisations « que dans un cercueil », parce qu'ils connaissent trop de secrets.

 Interview d'Olga Krychtanovskaïa Siloviks, Tchékistes au pouvoir : peurs ou réalité ? [archive]Écho de Moscou, 4 février 2006

KGB

Alexander Litvinenko

Service des renseignements extérieurs de la Fédération de Russie

(ru) Page officielle du FSB

(fr) Comment travaillent les services secrets russes ?Jacques Baud sur lemonde.fr

(en) http://www.fas.org/irp/world/russia/fsb/

http://www.wikistrike.com/article-la-russie-et-la-chine-se-preparent-a-une-troisieme-guerre-mondiale-contre-les-etats-unis-d-amerique-86216176.html

 

 

Lire sur mon blog R-sistons : 

Samedi 15 octobre 2011

Chaos financier, guerre Iran, guerre mondiale, survie, se préparer au chaos

.

.

« Les relations sino-russes

n’ont jamais été aussi bonnes »

http://www.solidariteetprogres.org/sp_accueil.php3.

 

Une attaque sur l’Iran imminente

15 octobre 2011 Posté par benji sous Géopolitique

Cela ne vient que confirmer tout ce qui a été dit, certains pensaient que nous pourrions échapper à un troisième conflit planétaire mais malheureusement, cela s’annonce mal… Comme lors de chaque grosse crise financière un conflit s’ensuit, nous n’allons pas échapper à la règle, seulement, cette fois-ci cela risque d’être bien pire puisque les guerres risquent fort d’être autant civiles que militaires à travers la planète…

Pour faite suite à l’annonce d’Alex Jones un peu plus tôt…

par Aldous

La tension monte autour de l’Iran alors que de nombreux signes d’intense agitation montrent qu’une action armée serait en préparation.

Iran-nuclear-power-plant-a17f8.jpg

L’Iran accusé de terrorismeLe ton est soudainement monté contre l’Iran ces derniers jours. Aux USA d’abord où l’administration Obama a accusé les Gardiens de la Révolution de collusion avec les narcotrafiquants en vue d’organiser l’assassinat de l’ambassadeur Saoudien aux USA.

L’Iran accusé de chercher à mettre au point la bombe.

C’est ensuite l’AIEA qui vient d’accuser ouvertement l’Iran de mener un programme de recherche nucléaire suspect, c’est à dire pouvant mener au développement de bombes atomiques, révélations qui ont durci la position du congrès US sur la question des sanctions iraniennes. 
http://www.lepoint.fr/monde/iran-de…

Effervescence militaire entre USA et Israël

Sur le plan militaire également des signes d’effervescences se font sentir : Selon l’AFP ; les USA auraient fourni à Israël 55 bombes anti-bunker de type GBU-28. Ces bombes à guidage laser de presque une tonne sont capables de pénétrer jusqu’à 30m sous terre ou 6 m dans du béton avant d’exploser. Sa flèche (le pénétrateur) est sans doute constituée d’uranium appauvri.

gbu-28_buster_-2129c.jpg

http://www.ausairpower.net/GBU-28.html

Les spécialistes s’accordent à dire qu’il s’agirait de l’arme indispensable pour mener une mission aérienne visant détruire des installations nucléaire iranienne dont la plupart sont souterraines.

La fourniture de ces armes par les USA à Israël est une première et ce durcissement contraste étonnement avec la posture volontiers critique vis-à-vis de la politique israélienne que le prix Nobel de la paix Obama aime mettre en avant.

Dans une interview à Newsweek, james Cartwright, qui était vice-président de l’état major US jusqu’en aout dernier, a déclaré que la fourniture de ces bombes revenait à donner « le feu vert à Israël pour bombarder les installations nucléaires iraniennes. »

Newsweek cite également le républicain Steve Rothman, membre des comités de financement des militaires et de l’aide étrangère, que le président Obama a ordonné aux militaires américains de « renforcer la coopération avec Israël à tous les échelons. »
Le lieutenant Colonel Anthony Shaffer, spécialiste du renseignement militaire, affirme que l’aide logistique pour une telle attaque est déjà sur place en Israël et qu’elle aura lien dans les deux semaines.

Une attaque à haut risques

Les conséquences de l’attaque pourraient être potentiellement très graves pour plusieurs raisons :Le premier effet immédiat de la destruction de ces installation serait une pollution massive de l’environnement par des radionucléides qui affecteraient de dramatiquement l’ensemble du moyen orient mais aussi de façon significative le reste de la planète.

La suite dépendrait de la réaction de l’Iran, qui a déjà annoncé qu’en cas d’attaque elle bloquerait le détroit d’Ormuz, ce qui provoquerait un nouveau choc pétrolier, et riposterait avec des missiles ; tels le Shahab-3, capable d’atteindre Israël et même le sud-est de l’UE (Grèce, Bulgarie, Roumanie). C’est en tous cas une des raisons avancée par les USA pour déployer de noiuvelles batteries antimissiles en Europe.

panoplie_missiles_iran-f3602.jpg

Vers un nouveau choc pétrolier.

Les USA ont déjà indiqué qu’en cas de blocus sur Ormuz, ils interviendraient militairement.
Les forces américaines ceinturent littéralement l’Iran.

Les USA ont des bases au sud à Oman, au Qatar, en Arabie Saoudite, au Koweit et en Irak. A l’ouest en Turquie. Au nord en Ouzbekistan. A l’est au Pakistan et en Afghanistan.

En mer ils disposent de la base de Diego Garcia et de quatre porte-avions USS Roosvelt, USS Vinson, USS Illustrious et USS Kitty Hawks.

Un déploiement de force impressionnante mais qui ne doit pas faire négliger la capacité de riposte de l’armée Iranienne, aguerrie par des années de guerre contre l’Irak et dotée de sa propre industrie militaire doté de 300 usines.

Un pays membre du club spatial. Iran-Safir-satellite-carrier1-d5523.jpg

L’Iran dispose même depuis 2008 de la fusée Safir capable de mettre des satellites de 27 kg en orbite à 380 km d’altitude, et potentiellement modifiable en missile intercontinental.
Une inconnue de taille est la réaction de la Russie face à cette agression. Partenaire privilégié de l’Iran, elle n’est pas liée à elle par un accord de défense. Mais il est évident qu’un changement de régime en Iran serait perçu comme une menace à la sécurité et aux intérêts pétroliers de la Russie dans la région de la mer caspienne. La possibilité d’une escalade n’est donc pas exclue.

La stratégie de la Nouvelle Carte du Pentagone.

L’attaque de l’Iran semble d’autant plus probable qu’elle s’inscrit parfaitement dans la stratégie globale du Pendagone telle que décrite par de nombreux spécialistes comme Thomas Barnett, professeur en géostratégie au US Naval War College.

http://www.agoravox.fr/actualites/i…

Dans un livre intitulé « New Pentagone Map » Thomas Barnett démontrait que le principal obstacle à la stratégie d’influence globale des USA demeurait l’Iran, tête de file des pays du « gap » c’est-à-dire refusant les nouvelles règles mondialistes imposées par les organisations internationales comme l’OMC, le FMI ou la banque mondiale.

La mise au pas de l’Iran répond donc à plusieurs objectifs. Elle servairait non seulement à maîtriser la prolifération nucléiare et à donner un débouché facile du pétrole de la caspienne vers l’océan indien mais aussi elle retirerait au mouvement des anti-mondialistes un pays parmi les plus riches et les plus en avancés.

Autant de raisons qui ont amené les USA à un patient encerclement progressif qui pourrait maintenant aboutir à une action militaire de grande envergure.

Cliquez sur la photo pour agrandir

 

 

JPEG - 250.5 ko

Mapping America’s war on terrorism : An aggressive new strategy

Source: leveil2011

.

 

 

La guerre de Syrie aura t-elle lieu ?

Les chrétiens d’Orient s’érigent en remparts

face au nouveau colonialisme occidental

par Thierry Meyssan
.
Lire aussi :
.
.
.
La guerre du Pakistan aura-t-elle lieu ?

.

.

.

 

Voir aussi :


http://www.dhblogs.be/categories/International.html

                              

http://www.lalibreblogs.be/categories/International.html

 

.

 

Les derniers posts guerre sur mon blog sos-crise

( voir à catégorie GUERRES.. )

 

Le fardeau des dépenses militaires

Les citoyens turcs boucliers humains et chair à missiles pour les US et Israël

Un autre regard sur les événements en Syrie (Michel Collon)

 

.

 

http://dreamorlive.files.wordpress.com/2010/07/3eme-guerre-mondial.jpg

.http://dreamorlive.files.wordpress.com/2010/07/3eme-guerre-mondial.jpg.

                          ALEX JONES : ISRAËL SUR LE POINT D'ATTAQUER L'IRAN

.

Bientôt la guerre contre l'Iran (donc risque guerre mondiale) ?

 

NB Eva R-sistons : D'où la libération du soldat de Tsahal Shalit (le préserver des retombées) et les faits faussement imputés à l'Iran.

 

 

.

L’OTAN commet un massacre, à Syrte,

et rase la ville (témoignage, Libye)

http://www.alterinfo.net/L-OTAN-commet-un-massacre-a-Syrte-et-rase-la-ville-temoignage_a65164.html

 

..

 

.

Une nouvelle guerre :

Intervention militaire étatsunienne en Ouganda

"J'ai autorisé un nombre restreint de forces combattantes équipées américaines à se déployer en Afrique centrale pour fournir une aide aux forces régionales qui travaillent à évincer Joseph Kony du…

.

Pour lire la suite cliquez ici

 


Guerre mondiale ?



 

.

US- Israël Contre Iran : Une Guerre Déjà Enclenchée

 

 

.

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 04:01

 

 

Jeudi 13 octobre 2011

 

 

http://fonzibrain.files.wordpress.com/2010/02/4067080151_ace574c43b.jpg

http://fonzibrain.files.wordpress.com/2010/02/4067080151_ace574c43b.jpg

 

Alerte Rouge : Chute des banques !


Je pense que dans deux ou trois semaines, nous assisterons à la débâcle des dettes souveraines qui entraînera une débâcle du système bancaire européen.»

C’est l’inquiétante déclaration de l’américain Robert J.Shapiro, membre d’un comité consultatif au Fonds monétaire international (FMI) à la BBC mercredi soir (5-10-11).

" Je ne parle pas simplement d’une banque belge relativement petite (Dexia, ndlr), mais je parle des plus grandes banques du Monde, des plus grandes banques en Allemagne, des plus grandes banques en France, qui impacteront les banques au Royaume-Uni. Cela s’étendra partout.» Fortune


Pourquoi lance-t-il cette déclaration ?

C'est la suite de la déclaration de la déclaration de Christine Lagarde (présidente du FMI) il y a 15 jours disant que les banques doivent se recapitaliser (il faudrait 2000 milliards !).

En fait c'est un signal pour l'élite afin qu'elle se prépare à la fermeture des banques.

Pour l'élite américaine, elle sait qu'il lui restera 2 semaines après l'écroulement des banques d'Europe pour sauver leurs avoirs (voir émissions d'Alex Jones ou de Gerald Celente).

L'élite est au courant que les banques seront fermées au minimum 6 mois.


Le but est de créer le chaos avec la fermeture des commerces, des administrations, l'arrêt des allocations et de la sécurité sociale, l'arrêt de la fourniture de l'électricité, de l'eau, du gaz, de l'essence…

Ce chaos a pour objectif d'augmenter la mortalité (comme en Russie après la fin de l'URSS où la vie s'est réduite de 15 ans) pour se débarrasser des vieux, malades, handicapés qui sont une charge pour le système.


Comme le disent les sociologues Pinçon-Charlot : le but est d'aller du boulot au caveau (ne passez pas par la case retraite !).

Le vrai objectif de l'élite est aussi de réduire la population de plus de 90% (voir les Géorgia Guidestones qui prescrivent de maintenir une population inférieure à 500 millions pour préserver la planète !). En fait c'est pour conserver assez de ressources pour que l'élite puisse vivre en consommant toujours autant.

Après un à quatre ans de chaos l'élite va arriver en sauveur en proposant un nouvel ordre mondial (avec la puce RIFD pour tous) et un nouveau système bancaire basé sur l'or.

Ce chaos et ce nouveau système d'esclavage n'est pas soutenu par toute l'élite.

Des remous et des fissures sont apparus dans leurs dernières réunions (Bilderberg en Suisse, Illuminatis, CIA…). Certains comme le milliardaire Kevin Trudeau sont sortis des sociétés secrètes de l'élite.

En Asie la société du Dragon Blanc forte de 6 millions de membres fait pression sur les 10.000 membres de l'élite pour qu'ils arrêtent leurs plans, leurs guerres et que tout cet argent soit dépensé pour régler les problèmes de la faim dans le monde (voir discours de Benjamin Fulford). Pour chaque membre de l'élite on peut vous mettre 600 tueurs à vos trousses, on a vos noms !


De grandes manœuvres se passent dans l'ombre, deux villes souterraines de 30.000 habitants construites aux USA auraient été détruites avec des bombes nucléaires le 23 août 2011 (d'où le tremblement de terre à New-York et à Washington). Ces abris devaient servir pour protéger l'élite après le déclenchement d'une guerre nucléaire (Israël, Iran puis Chine, Russie). Sans abri l'élite doit changer ses plans.

Ils accélèrent la chute des banques en ce moment.


Peut-on arrêter ce processus ?

Il y a tellement de produits toxiques que le système ne peut perdurer comme cela !

Il faudrait effacer toutes les dettes (comme cela s'est déjà fait), mais l'élite veux que nous payons ces dettes illégales pendant plusieurs générations pour nous rendre esclaves.

L'Islande a refusé de payer !

Il est possible de faire pareil !


Mais à la fermeture des banques il faudra développer rapidement des systèmes d'échanges et des solidarités pour éviter le chaos.

Il faut prévoir aussi que chacun stocke de la nourriture, de l'eau, de l'énergie pour avoir le temps de mettre en place autre chose.

Il reste 15 jours à un mois avant que les banques ferment, que les économies, les assurances vie, les retraites, les allocations disparaissent.

C'est court mais il y a des personnes qui se préparent à cette planification depuis une dizaine d'année. Cela fait longtemps que l'élite travaille à cela et certains auteurs en ont parlé depuis plus de 10 ans.


On ne vous en parlera pas dans les grands médias tous aux mains de l'élite pour endormir les moutons.

Comme par hasard les banques remontent en Bourse et l'or baisse en ce moment, c'est pour mieux abaisser notre vigilance et faire croire que cela va mieux.

Tous les économistes savent aujourd'hui que les cours sont manipulés avec l'apport de la planche à billets de singe.

Et puis un jour (pourquoi pas le 11-11-11 — Le 11 est un chiffre mythique de l'élite symbolisant sans doute les 2 cornes de la bête qu'ils utilisent dans leur salut satanique, voir photos de Bush ou de Sarko) on va nous annoncer la fermeture des banques (banks holidays) pour restructuration.

Et on va nous annoncer des négociations internationnales qui vont s'éterniser des mois et des mois…


 

Interruption momentanée du blog.

 

Survie, tuyaux, etc,

voir le blog sos-crise,

http://sos-crise.over-blog.com

liens (présentation blog à droite)

 

.

 

http://lesmoutonsenrages.files.wordpress.com/2011/01/survivre-aux-dettes.jpg

http://lesmoutonsenrages.files.wordpress.com/2011/01/survivre-aux-dettes.jpg.

 

Liesi :
30 septembre 2011


Le Pentagone sème les ingrédients
d'une prochaine guere mondiale
En novembre 2001, le Général Wesley Clark, proche
de l'une de nos sources, rendait visite à quelques
huiles du Pentagone. Après s'être entretenu avec un
officier d'état-major de haut rang, il sut qu une
confrontation avec I'lrak était programmée, mais qu'il y
avait bien plus ! Des discussions portâient sur une
vaste guerre au Moyen€rient, incluant sept pays :
l'lrak, la Syrie, le Liban, la Libye, l'lran, la Somalie et
le Soudan. Depuis, plusieurs de ces pays furent
déstabilisés. La Libye vient de tomber et pour cela, les
Américains ont mis au grand jour leur nouvelle
< alliance ) avec les réseaux d'Al Qaïda. ll faut par
exemple savoir que le Conseil national de transition
libyen, à la solde de qui I'on sait, a confié à Abdelhakim
Belhadj le poste de gouverneur militaire, après qu'il eut
fait ouvrir les oortes de la orison d'Abou Salim et libéré
les derniers jihadistes d'Al-Qaida qui y étaient détenus.
Abdelhakim Belhadj, qui n'est autre que le chef
historique d'Al Qaida en Libye, va former I'armée de
la nouvelle Libye ! Incroyable mais vrai...
Est-ce le tour de la Syrie ?
La Syrie est également dans la lunette de tir des
(i pi-oEiammaieurs > du Fentagone. Une autre source
avec laquelle nous avons débattu de ce point,
expliquait à notre rédaction '. <r En réalité, sl yous éfes
bien attentif, vous remarquerez que I'on déstabilise
/es Etats souverains aux quatre coins du monde. En
Occident, les marchés ou ce que vous appellez la Main
anonyme, portent /es coups nécessalres pour atteindre
l'objectif recherché. Au Proche-Oient, cette Main
anonyme s'appelle I'Otan ou des réseaux ferronsfes. //s
font le sale boulot pour afteindre, Ià aussi, I'objectif
recherché. Conclusion : paftout, en Oient comme en
Occident, /es Efals sautent /es uns après /es autres et
I'Empire reconfigure le Système >1. Toujours selon cet
I Bien avant cet initié, John Adams (1735-1826) disait : < ll y a
deux manières de conquérir et asservir une nation. L'une est
par l'épée. L'autre par la dette >.
initié, proche de I'exécutif du Groupe Bilderberg, il faut
raisonnablement conclure que I'escalade fait partie
intégrante d'un programme militaire, échafaudé dans
des officines interdites au public.
LIESI a toujours prévenu que, stratégiquement, le
grand signal d'une Troisième Guerre mondiale serait
une attaque de l'lran. Plusieurs services de
renseignement américains l'annoncent tous les ans,
mais LIESI fut toujours très prudent sur ce point. Selon
le plan conçu par les ( programmateurs > du
Pentagone, la Syrie fait partie d'une guerre plus
vaste visant l'lran. Aujourd'hui, les préparatifs de
guerre du bloc chistiano-sionlsfe sont avancés, après
avoir subi des revers évidents. Par exemple, il était
prévu que le bombardement du Liban, en juillet 2006,
ouvre la voie à une agression de la Syrie. En cas de
victoire, ce bloc pensait contrôler le littoral du nord-est
de la Médiierranée, incluant les réserves pétrolières et
gazières marines dans les eaux territoriales libanaises
et palestiniennes. Mais heureusement, comme chacun
le sait, le bloc chistiano-sionlsfe connut l'échec.
Comme la route vers Téhéran passe par Damas, le
programme fut momentanément stoppé.
Maintenant, on renverse le scénario : déstabiliser la
Syrie pour indirectement toucher le Liban. Voilà
pourquoi les services de renseignement américain
mènent des opérations clandestines de soutien aux
forces rebelles contre le gouvernement syrien. < Si une
campagne militaire devait être menée contre la Syie,
lsraël serait directement ou indirectement impliqué
dans /es opérations militaires et dans celles du
renseignement >.
Pourquoi une déstabilisation de la Syrie est-elle
devenue une priorité ? < Une guerre contre Ia Syrie
engendrerait une escalade militaire. Actuellement, il
existe quatre théâtres de guerre distincts : I'Afghanistan
et le Pakistan, I'lrak, la Palestine et la Libye. Une
attaque contre la Syrie mènerait à I'intégration de
ces différents théâtres de guerre, ce qui conduirait
finalement à une guerre élargie au Moyen-Orient et
en Asie centrale, engloutissant une région entière,
de l'Afrique du Nord à l'Afghanistan et au Pakistan,
en passant par la Méditerranée >.
Voilà pourquoi la Russie commence à sortir de son
silence2, attitude volontairement adoptée par Poutine
' ll faut noter qué les Russes disposent d'une base navale au
nord du territoire syrien, à Tartous. En outre, < la progression
rapide de la coopération avec Damas. en matière de
dès son arrivée au pouvoir. laissant les néoconservateurs
scier la branche sur laquelle ils sont
installés. Comme chacun sait. ces néo-conservateurs
sont le fer de lance de l'alliance chistiano-sioniste.
Rappelons, en guise d'exemple, qu'en 2003, G. Bush
explique à un J. Chirac médusé, que nous sommes au
temps de Gog et Magog et que la France doit se ranger
aux côtés des Etats-Unis pour attaquer l'lrak. Interrogé
par des conseillers de l'Elysée, Thomas Rômer,
professeur de théologie de l'Université de Lausanne,
explique aux diplomates français : < Gog et Magog sont
deux créatures qui appararssenf dans la Genèse, et
surtout dans deux chapitres des p/us oôscurs du Livre
d'Ezéchiel de I'Ancien Testament. Prophétie
apocalyptique d'une armée mondiale livrant la
bataille finale à lsraël >.
Tandis que l'étau se resserre sur la Syrie, le 14
septembre 2011, llia Rogatchev, haut responsable du
ministère des Affaires étrangères russe. déclarait : n Si
le gouvernement syrien ne peut garder le pouvoir, il
y a une très forte probabilité que, dans Ie pays, les
radicaux et /es représentants d'organisations
terroristes se renforcent t. llia Rogatchev. directeur
du Département des nouvelles menaces du ministère
des Affaires étrangères russe, s exprimait lors d'un
discours prononcé à I'université de Saint-Pétersbourg
sur la coopération antiterroriste. Pour le moment, la
Russie, alliée de la Syrie, refuse de voter une résolution
à l'ONU < condamnant le régime pour la répression du
mouvement de contestation >. Le président russe, D,
Medvedev, avait déjà estimé qu'au sein de l'opposition
syrienne il y avait des < extrémistes > et oes
< terroristes >. Moscou souligne ne pas vouloir d'une
résolution au Conseil de sécurité de I'ONU condamnant
la Syrie afin d'empêcher que ne s'y renouvelle le
( scénario libyen >. < ll se passe des choses frês
désagréables en Libye, des entrepôts énormes d'armes
ont été pillés. Et on ne sait pas précisément qui les a
désormais >, a noté llia Rogatchev, affirmant avoir
< mis en garde > les Etats européens sur la situation en
Libye. <r ll y a une très forte probabilité que les
technologie militaire, fait de la Syie une tête de pont utile pour
la Russê au Moyen-Oient ).
armes volées sont tombées entre les mains de la
division régionale d'Al-Qaida >, a estimé le haut
responsable du ministère des Affaires étrangères
russe.
Ces avertissements n'empêchent pas le sénateur
américain Lindsey Graham (membre du Comité
sénatorial pour les forces armées) de réclamer une
intervention < humanitaire > contre la Syrie, afin de
(( saLtver la vie des civilst. Et la Maison Blanche
d'expliquer par son porte-parole, Jay Carney : < Par
égard pour la stabilité, nous ne voulons pas qu'il
(Bachar Al-Assad) demeure en Syrie. Nous /e
voyons plutôt comme la cause de I'instabilité en
Syrie >t. Quel cynisme I On se garde bien de préciser
que le Mossad israélien a fourni un soutien clandestin à
des groupes terroristes salafistes radicaux, entrés en
action au sud de la Syrie, au début du mouvement de
contestation. à Daraa. à la mi-mars.
Dars la iculée les coliticiens américains sionistes ont
réclamé de plus en plus de sanctions économiques afin
d'asphyxier l'économie du pays et donc... la population
civile. Même stratégie que pour les pays occidentaux:
des mesures d'austérité draconiennes pour assurer la
< stabilité > du pays endetté, alors que ces mesures
mènent à la guerre civile et donc à I'instabilité !
Mais que se passe t-il réellement en Syrie ?
Dans son numéro 232 (du 15 juin 201'1), LIESI a
exposé la stratégie employée par I'esfab/rshment
mondialiste pour amener un pays à accepter, sans
broncher, les formes modernes de l'esclavage des
banquiers du Nouvel Ordre Mondial. La première étape
consiste à imposer au pays ciblé I'intrusion de
multinationales. Dès lors, financer des partis politiques
d'opposition ou des < forces rebelles > devient un jeu
d'enfants pour n'importe quelle puissance malveillante.
Cela fut fait en lrak et en Libye, et ce depuis
longtemps ; d'où le résultat bien connu. Mais en Syrie,
la progression de ce processus est (du moins
d'après ce qu'en disent ies chefs d'entreprise
syriens) encore insuffisant.
Bien sûr, Ia plupart des gens objecteront que les
images des télévisions montrent une situation
intolérable, où la vie en Syrie est constamment
ponctuée d'explosions et de brimades accomplies par
les troupes du pouvoir. Alain Soral, journaliste non
salarié des grands médias français, eux-mêmes
financés par les marchands d'armes internationaux,
revient justement de Syrie. ll explique que la couverture
des événements syriens par les chaînes de télévision
est complètement biaisée3. Sur place, en Syrie,
3 Le mouvement de contestation vise à justifier une
intervention militaire contre la Syrie. Les médias occidentaux
décrivent en bloc les récents événements en Syrie comme
un (mouvement de contestation pacifique n contre le
gouvernement de BacharAl-Assad, alors que des preuves
certains de ses confrères disent qu'ils n'ont pas le
choix. < Ces joumalisfes sonf des agenfs impéiaux
payés pour mentir. Certains d'entre eux ont même été
suivre des cours de propagande en lsraël >.
Il faut savoir que < /es fensions socra/es en Syie sont
moins importantes que celles que I'on voit en
Angletene >, affirme A. Soral. < D'une manière
générale, les religions monothéistes vivent ensemble
sans problème. En Syrie par exemple, les juifs sont
Sépharades et marchands depuis de longue date. Le
problème survient uniquement lorsque I'on est
confronté â des Ashkénazes, très procfies des
sionisfes, eux-mêmes hosû/es aux juifs
sépharades. Les Syriens ne sonf pas antisémites,
mais antisionrstes. En Syie, il n'y a pas de
puissance lai'carde, qui est la religion maçonnique,
mais un respect entre les trois religions. Le
president Assad esf le garant d'une ceftaine
indépendance, / résis/e au mondialisme n. Cette
explication d'un homme de terrain confirme les crarnres
eyposées par la Russiea, En outre, cet éclairage donne
plus de poids à I'expression d'alliance christianoslonisfe.
Cette alliance chistiano-sionisfe utilise
I'extrémisme islamique pour renverser des leaders
hostiles aux plans de I'Empire, comme l'était
Kadhafi avec son projet du DINAR OR. Elle fragilise
surtout la stabilité d'une région explosive ! ll faut noter
que le sionisme est un courant politique inspiré par
l'esprit des Lumières (les Juifs émancipés voulant avoir
leur Etat comme les autres nations), courant auquel les
autorités religieuses du judaïsme se sont opposées
durant un siècle, le considérant comme une perversion
du messiannisme. C'est une des raisons pour
lesquelles, parmi les millions de Juifs qui ont quitté
I'Europe ou la Russie depuis 1850, peu nombreux
furent ceux qui firent leur < alya > en lsraë|. Ce sont
encore des fondations chrétiennes américaines qui
aident à préparer la reconstruction du Temple de
Jérusalem (comme le Temple Mount Faithful ou le
abondantes confirment l'existence d'une insurrection
armée intégrée par des groupes paramilitaires islamistes.
Les grands médias ne font pas toujours attention à scruter
leurs dépêches : on apprend ainsi, à la lecture de I'une d,elles,
que le mouvement de contestaiion pacifique esl < armé de
mitrailleuses lourdes >.
4 A la suite de Ia déclaration du président du Conseil de
sécurité de I'ONU contre la Syrie, le 3 août dernier,
l'ambassadeur de Russie à I'OTAN, Dimitri Rogozine, a mts en
garde contre les dangers d'une escalade militaire : < L,OTAN
planifie une campagne militaire contre la Syrie afin d,aider
à renverser le régime du président AI-Assad ef
poursuivant un objectif à plus long terme : préparer une
tête de pont pour une altaque contre l,lran f.../.r Rogozine
et d'autres experts considèrent que la Syrie et le yémen
constituent les dernières étapes de I'OTAN menani au
fancement d'une attaque contre I'lran. K L,étau se resserre
autour de I'lran. La planification militaire contre I'lran est
en cours et nous sornrnes préoccupés par I'escalade
d'une guerre à grande échelle dans cette énorme région >,
a précisé Rogozine.
projet Cornerstone). C'est dans ce contexte que le
sionisme bénéficie du soutien de quasiment tous les
dirigeants européens, lesquels refusent de s'opposer
au projet impérial visant à créer une Troisième Guerre
mondiale. Ces gens préfèrent la collaboration, le
confort à court terme, sans prendre la juste mesure oes
conséquences de leur trahison.
L'ambassadeur de Russie à I'OTAN, Dimitri Rogozine,
a bien raison de souligner que l'Alliance vise seulement
à interférer avec les régimes < dont les points de vue
ne coincident pas avec ceux de l'Occident.rr. Cette
remarque intelligente ouvre Ia voie à une conclusion
terrifiante.
Ltislamisme radical au seryice
du bloc christiano-sioniste
Dans son numéro 237, évoquant les événements
égyptiens et le ( printemps arabe >, LIESI écrivait:
< Lors de la revolution menée en Egypte par les
serwbes secrefs américains, /es commr.ssariats furent
déserfés puis envahis par la foule. Les armes ont
disparu ef se sonf retrouvées entre les mains des
sa/afisfes ef des Frères musulmans, tibérés de
prison, ainsi que d'autres criminels de droit
commun D.
Mais que se passe-t-il en Syrie ? Le gouvernemenl turc
du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan appuie les
groupes d'opposition en exil, tout en soutenant les
rebelles armés des Frères musulmans, au nord de la
Syries. Le Quartier général des Frères musulmans
n'est-il pas au Royaume-Uni ? Les Frères
musulmans ainsi que Hizb ut-Tahrir (le parti de la
libération), ne sont-ils pas derrière l,insurrection
5 Ei pourtant... ll y a peu de temps, la Turquie, principal
partenaire commercial de la Syrie, s'abstenait de sanctions. Le
commerce turco-syrien a représenté 2,5 milliards de dollars en
2010 contre 500 rnillicns en 20A1. Selon des statistiques
turques, les investissements d'entreprises turques en Syrie se
sont élevés à 260 millions de dollars. pays membre de l,Otan
qui cherche à entrer dans I'Union européenne, la Turqure est
l'un des rares pays à avoir ouvert des lignes de
communication directês avec Damas. ll y a peu de temps
encore, Recep Tawip Erdoqan passait des vacances avec
Bachar Assad et sa famille sur la côte méditerranéenne
turque. Aujourd'hui, à New York (21 septembre 2011), le
Premier ministre Recep Tayyip Erdogan déclare aux
journafistes : n Nous ne faisons pas ta moindre confiance au
gouvemement actuel >. La Turquie ioue désormais le ieu du
fondamentalisme islamique en vue d,une prochaine
explosion au Moven-Orient. Cette rapide volte-face évoque
celle du Président Sarkozy avec la Lybie : recevant
tapageusement Kadhafi en France puis lui déclarant la guerre,
si bien que les entreprises françaises, notamment Thalès, ont
perdu de très gros contrats sur le point d'être signés. On voit
ici à quel point nous sommes dirigés par des marionnettes qui
changent de partition sur ordre, du jour au lendemain, sans te
moindre attachement à I'intérêt national.
syrienne ? Ces deux organisations ne sont-elles
pas soutenues par le Ml6 britannique ?
Depuis de nombreuses années, le groupe jabotinskiste
autour de Benjamin Netanyahou, est soutenu par un
réseau de la City qui, avec les services secrets
britanniques, fut derrière la création des Frères
musulmans. Or le fondateur du Hamas6, Ahmed
Yassine, appartenait à cette organisation des Frères
musulmansT en Egypte. En effet, c'est Ahmed
Yassine qui fonda le Hamas, en 1987, avec le
soutien d'lsraëI. Dès cette époque, l'on peut conclure,
si l'on a bien saisi ce que signifie l'idéologie des
jabotinskistes, que leur seule menace pour lsraël
serait l'événement de la paix. C'est bien Ia ralson
pour laquelle l. Rabin fut assassiné.
lsraël et la communauté internationale
ont torrt fait pour soutenir le Hamas
Dans les années 1970, lsraël avait fort à faire avec le
Fatah de Yasser Arafat et les organisations de la
gauche palestinienne. Quand le Sheikh Ahmed
Yassine, fraîchement diplômé de l'Université des
Frères musulmans d'al-Azhar au Caire, arrive d'Egypte
à Gaza et lance des organisations de bienfaisance, <r 17
est encouragé par I'administration militaire en charge
de ce tenitoire >. Selon l'hebdomadaire israélien
Koteret Rashit, cité par Le Monde du 18 novembre
1987, ( le gouvemement militaire était convaincu que
ces activités affaibliraient I'OLP et les organisations de
gauche à Gaza v. Les islamistes, ajoutait
I'hebdomadaire, < étaient organisés pour faire venir de
I'argent de l'étranger >.
A l'ombre de la répression israélienne contre I'OLP, les
aciivités sociales. les écoles et I'Université de Gaza
ô En janvier 20Q8. I'Humanité avait publié un article où I'auteur
écrivait avec à propos '. < On ne peut faire l'impasse sur le
fait qu'lsraël a fait en sorte de mettre en selle le Hamas,
faisant tout pour disqualifier /es laiês au profit
d'islatnistes, tellement commodes à haïr >.
7 Les Frères musulmans sont une organisation pantslamiste
fondamentaliste. fondée en 1928 par Hassan al-Banna en
Egypte, après l'effondrement de l'Empire ottoman.
Déterminés à instaurer un qrand Etat islamique où
règnerait enfin la Loi de Dieu, leur mot d'ordre est : ( Le
Coran est notre Constitution >. N'hésitant pas à recourir à la
violence pendant de nombreuses années, ils furent utilisés
comme facteur de déstabilisation du monde musulman, avant
de finir par renoncer officiellement au soutien à toute ooération
armée en 1978 (à i'exception du combat palestinien). Certains
de ses partisans décidèrent donc de faire scission, créant de
nouvelles organisations terroristes, telles le Jihad islamique.
De nombreuses organisations terroristes, actuellement en
activité, sont ainsi directement issues des Frères
musulmans. Par exemple, le Hamas, qui a remporté les
élections législatives palestiniennes de 2006 et qui est
responsable d'une bonne partie des attentats touchant
réguiièrement lsraè1.
(d'où sortiront les élites du Hamas), prendront leur
envol. Quand le Hamas est officiellement créé, en
1987, il appelle sans surprise à la création d'un Etat
islamique et à la réduction de l'influence de l'OLP !
Quand les accords d'Oslo sont conclus, en 1993, le
Hamas, qui s'y oppose, tente de les torpiller en
multipliant les attentats suicide. < Comme en écho,
lsraël négocie d'une main, mais poursuit la calonisation
de I'autre en multipliant les entraves pour retarder la
création d'un Etat palestinien, prévu alors au plus tard
pour... la fin 1998 v.
Quand Sharon arrive au pouvoir, en 2001, il partage le
rejet des accords d'Oslo avec le Hamas. Tout acte de
terrorisme sera systématiquement attribué à Arafat,
confiné dans le quartier général de I'OLP, à Ramallah.
< lsraël entreprend de détruire les infrastructures de
I'Autoité palestinienne qui préfigurent les contours du
futur Etat palestinien. Le port et I'aéroport de Gaza, des
édifices publics. la radio-télévision, soif deux mille
institutions (80 % des infrastructures palestiniennes)
financées par l'Union européenne, sont ainsi détruites.
Ce à quoi s'ajoutent l'arrachage de 950 000 arbres
fruitiers et oliviers, le dynamitage de 62 000 habitations,
les morts civils... et à l'anière plan, les assassrnafs
ciblés de cadres connus de I'OLP r. Ce qui restait
debout, c'était donc le Hamas.
Quand, en 2006, I'Union européenne et les Etats-Unis
ont forcé la main à I'OLP pour organiser des élections,
reconnues par tous les observateurs internationaux
comme honnêtes, tout le monde savait que le Hamas
risquait de les gagner. Quand ce dernier obtenaii une
majorité au Parlement et exigeait le poste de Premier
ministre, inexistant jusqu'alors, Bruxelles et Washington
décident, de concert avec lsraë|, de couDer les vivres
aux Palestiniens. Ainsi, c'est grâce aux échecs
successifs du processus de paix, du refus d'lsraël
d'appliquer ses propres résolutions et celles de
l'ONU, ainsi que d'autres feuilles de route, que le
Hamas a pu ( prospérer > avant de prendre le
pouvoir à Gaza, en juin 2007.
<< Si tu veux la paix, prépare la guelre rr
Les stratèges américains (comme Z. Bzezinski)
soutenant la création d'Al Qaïda, et les sionistes,
soutenant la création du Hamas, partagent le même
adage: < Si tu veux la paix prépare la guerre r. Cela
explique les guerres des sionistes contre le Liban, ou
l'abordage d'une flottille humanitaire turque par un
commando israélien, le 31 mai 2010, qui se solda par la
mort de sept Turcss.
I La rupture des relations entre Ankara et Jérusalem n'ira oas
en s'améliorant. Le Premier Ministre turc, Recep Tayyip
Erdogan, a déclaré que la reconnaissance d'un Etat
palestinien était une ( obligation ), au moment où les
Palestiniens font une demande en ce sens à I'ONU. < La
reconnaissance d'un Etat palestinien n'esf pas une option,
Les vainqueurs de cette stratégie du chaos sont ces
mêmes groupes de financiers qui, en 1917, corrigèrent
la lettre rédigée par Balfour, dans leur hôtel particulier
parisien. Aujourd'hui, il est de plus en plus évident que
les puissances financières à I'origine de la création
d'lsraël, ont pour projet de détruire leur < créature > par
I'instrumentalisation des réseaux fondamentalistes
islamiques les plus virulents... eux-même soutenus par
des sionistes, trop confiants dans leur propre force.
Les événements en Turquie sont également importants
et il faut probablement s'attendre à ce que I'alliance
classique Etats-Unis/lsraël/Turquie se fissure de
plus en plus... au fur et à mesure que le projet
d'intégration de la Turquie dans l'Union
européenne sera éclipsé par l'effondrement
ABYSSAL de l'Europe de I'Ouest.
Certes, comme nous I'avons écrit, la Turquie du
Premier ministre Recep Tayyip Erdo$an soutient les
rebelles armés des Frères musulmans, au nord de la
Syrie, mais ce n'est pas pour autant que cette aide
conforte l'alliance de la ïurquie avec les Etats-Unis
et lsraë13. Aujourd'hui, les Turcs ont décidé
d'expulser l'ambassadeur israélien. En outre, de
nouvelles nominations, suryenues fin juillet au
niveau de la structure du commandement turc,
renforcent la faction pro-islamiste au sein des
forces armées ! Ces nominations traduisent un virage
évident de l'armée en faveur des Frères musulmans et,
par conséquent, un intérêt renforcé de la Turquie pour
une déstabilisation de la Syrie... Les Etats-Unis
apprécient cette situation, mais elle ne présente qu'un
avantage temporaire. Les dirigeants (affichés)
américains gèrent un chaos dans l'instant, tout en
mettant en place un chaos en chaîne qui deviendra
absolument HORS DE CONTROLE. Comme ce
scénario correspond précisément au Plan Pike, on ne
peut que craindre un rapprochement entre les
événements géopolitiques, monétaires, et religieux. Les
documents rédigés par Albert Pike sous la dictée du
Grand Architecte de l'Univers, annoncent bien I'ASSISE
des extratenesfres (c'est-à-dire les démons) sur les
cendres des religions monothéises. N'oublions pas que
Nouvel Ordre Mondial et religion cosmigue sont
inséoarables.
c'est une obligation ), a déclaré M. Erdogan lors d'un discours
prononcé au siège de Ia Ligue arabe, au Caire. ll a également
rappelé que sans excuses de Jérusalem et la levée du blocus
de Gaza, les relations entre les deux pays resteraient gelées.
e Pour lsraë|, la perte de son allié principal dans la région
fragilise sa position. Entre la reconnaissance de la Palestine,
possible dans un futur proche, la Syrie à feu et à sang et la
remise en cause des accords de paix entre lsraël et l'Egypte
depuis la chute de Moubarak, lsraël se retrouve dans une
position peu confortable. Enfin, le gouvernemeni Obama,
bien qu'allié à lsraë1, est nettement moins pro-sioniste que le
oouvernement Bush.
Préparation à un t< hiver islamiste n
Constat dressé par Arieh Golan, un présentateur de la
radio publique israélienne '. < Depuis le pintemps des
peuples au Moyen-Oient, en Turquie, le gouvemement
est contre nous, en Egypte la populace est contre nous,
et à I'ONU la majoité des pays est contre nous )).
L'ambassadeur d'lsraël à Ankara vient (comme nous
venons de le voir) d'être expulsé, tandis que celui du
Caire, menacé de mort par les manifestations de rue, a
dû être rapatrié d'urgence mi-septembre.
Etonnamment, le Premier ministre israélien, Benyamin
Nétanyahou, a dit qu'il fallait préserver le traité de paix
de 'l 979, le premier signé entre lsraël et un pays arabe,
considéré comme un ( atout diplomatique
stratégique >. Quel changement de ton de sa part !
Pourtant, Mohammed Tantawi (chef du conseil militaire
suprême qui dirige I'Egypte) a refusé de répondre aux
appels téléphoniques du Premier ministre israélien
lors de la prise d'assaut de I'ambassade par la
populace du Caire. Mohammed Tantawi n'a envoyé
un commando au secours du service de sécurité de
l'ambassade israélienne en Egypte, qu'après un appel
personnel de Barack Obama ! Voilà qui en dit bien
long sur la situation stratégique au Moyen-Orient !
Pour Dan Méridor, membre du gouvernement israélien
qui chapeaute les services de renseignement, n /a
région se trouve dans I'æil d'un cyclone, personne
ne sait si tout cela ne va pas se terminer par
I'émerqence de nouvelles dictatures reliqieuses >>.
Cette fois, ce n'est plus LIESI qui < prédit > I
Les responsables américains et leurs valets européens
sous la coupe de factions oligarchiques, d'une
perversité inouTe, sont en train de mener notre monde
au chaos. Et malheureusement, comme on dit... les
jeux sont faits !
Début septembre 201 1, le général israélien Eyal
Eisenberg (chargé de la défense passive), s'exprimant
devant l'lnstitut de Recherches sur la sécurité nationale
à Tel-Aviv, avait provoqué un début de scandale en
évoquant publiquement la possibilité que le
< printemps arabe vire à un hiver islamique
extrémiste > et aboutisse à une K guerre totale, y
compris avec I'utilisation d'armes de destruction
rnassive n10. Si ce tableau alarmiste a été désavoué
10 Selon le commentateur militaire de la télévision publique, le
général faisait apparemment allusion à la Syrie, pouvant tirer
des missiles équipés de têtes chimiques, si cet armement
tombait dans les mains de groupes islamistes après une
éventuelle chute du régime du président Bachar Al-Assad. Le
général a également estimé que la < dégradation >> des
relations avec la Turquie, jadis un allié stratégique d'lsraë|,
constitue un facteur de tension. Le général Eisenberg a
également affirmé que les organisations palestiniennes dans
la bande de Gaza, contrôlées par le mouvement islamiste
Hamas, sont parvenues à se doter de < nouvelles armes plus
pertormantes.,r pour attaquer les localités du sud d'lsraë|. ll
n'a toutefois pas donné d'autres précisions.
officiellement, il n'en reflète pas moins un sentiment
d'isolement croissant d'lsraë1...
Même Le Figaro, réputé ultra-sioniste, est en train de
changer casaque. Le journal pro-UMP commence par
ailleurs à lancer des piques contre les banques et les
politiques au pouvoir. Traduction de ces événements:
nous entrons bien de plein pied dans la troisième
partie du Plan Pike, celle où les sionistes israéliens
vont perdre le pouvoir et celle où le monde va être
confronté à une Troisième Guerre mondiale. Les
pions de cette immense bataille se placent sur
l'échiquier régional, sur fond de désastre
économique en Occident... comme annoncé il y a
plus de dix ans, dans l'indifférence générale des
orétendues < élites >.
Europe r la salade grecque
Ya faire recette
Juste avant de démissionner, Jûrgen Stark a co-rédigé
un rapport publié par la Banque centrale européenne
(BCE), affirmant que la monnaie unique européenne
était en danger en raison des dépenses incontrôlées
des Etats de la zone euro et de la crise de la dette qui
en a découlé. Selon ce rapport, < il faut des sancfions
financières automatiques pour les pays dont le déficit
dépasse les 3 % du PlB.>. L'étude préconise que les
déficits budgétaires nationaux soient approuvés au
niveau européen en cas de dépassement des niveaux
de sécurité et que les Etats soient placés sous
tutelle financière si les programmes d'ajustement
ne remplissent pas les objectifs.
Cette déclaration de guerre des banquiers centraux
contre les populations est si énorme que la direction de
la BCE dit ne pas l'avoir encore approuvé.
En attendant, le lecteur apprendra qu'un secteur est en
plein développement de recrutement en Grèce : la
POLICE. Durant l'été, l'armée aurait entraîné un groupe
spécialisé anti-émeutes. Quant au gouvernement grec,
qui réciame une récjuction cies effectifs pr:blics, il a
lancé un vaste plan d'embauche de '1 500 policiers et
commandé des stocks de lacrymos. Pendant ce temps,
Ia statistique des suicides explose, comme celle du
nombre de sans domiciles.
Dans le numéro 187 de LIESl, du 31 juillet 2009, nous
citions l'extrait d'un entretien avec l'une de nos
sources '. tt ll faut mettre /es gens et les banques à
genoux, afin qu'ils acceptent la mise en place d'un
programme de centralisation du sysfème bancaire par
ce que vous appelez /'establishment ou le caftel
bancaire. Dans le même temps, cela va entraîner la
ruine des Etats et très probablement, à couft terme, Ia
dislocation de l'Europe actuelle. Vous rappelez-vous
qu'il v a deux ans, ie vo
iraient à la cave.[...] Ce qui se décide au niveau des
gouvernements ne tiendra pas. /ls bâfibsenf ici sur
du sable t>.
Comme par enchantement, cela arrive en ce moment,
et ce ne sont pas les médias qui, cette fois, nous
contrediront ! En quelques semaines, les cours des
trois plus grosses banques françaises ont perdu
entre 40 et 65% ! La faillite de l'Europe pourrait être un
objectif atteint, avec une dégradation de la note de la
dette de la France, sitôt la mise sur le carreau de
Société Générale, Crédit Agricole et BNP par le caftel
bancaire.
Voici ce qu'écrit Mohamed El-Erian (l'un des deux
cogérants du très influent fonds obligataire américain
PIMCO) sur le site du Financial Times du 23
septembre 2011 : < ll y a fous ,es signes d'une
panique des rnyesûsseurs institutionnels envers
/es bangues françaises n. n Si cela dure, les banques
n'auront d'autre choix > que de rétablir leurs équilibres
financiers < d'une manière drastique et désordonnée >>,
juge M. El-Erian, ajoutant que les particuliers
pourraient alors être tentés de suivre les
investisseurs institutionnels. ttL'Europe serait
alors précipitée dans une crise bancaire ouverte (...)
provoquant de manière ceftaine une autre
récession >>.
Sans commentaire. LIESI avait prévenu... comme le
début des scandales approchant N. Sarkozy avec le
retour d'Edmond Dantès, alias DSK. Là aussi, tout se
confirme, nous y sommes !
Une situation politique détestable avec des scandales à
la louche, des banques qui s'effondrent, des Français
qui vont prendre connaissance des pertes abyssalles
de leurs assurances-vie ; l'Allemagne qui va quitter
l'euro ; les avoirs en euros qui sont en voie d'être
dévalué de 30 à 80% ; la dégradation de la note de la
dette française, etc., bref, le lecteur de LIESI pourra
dire à ses proches qu'il le leur avait bien dit.
Maintenant... c'est trop tard ! Du moins le spectacle
est-il gratuit.
PS. Attention : pour vos abonnements, ne tenir compte
exclusivement que des messages de LlESl. Des
distributeurs avancent parfois leur terme par messaqe
INTERNET. Si vous voulez régler via Internet utilisez
exclusivement le site de liesidotorg.
Lettre d'lnformations Economiques Stratégiques
lnternationales - BP 18 - 35430 Châteauneuf (F)
e-mail : liesiletter@gmail.com
lmprimé par nos soins - ISSN en cours (24 numéros)
Abonnement annuel :112€ (soutien : 122 euros).
6 mois : 62 € et 3 mois : 34€.
Abonnement ECONOMIQUE : 24 € pour 3 mois avec
un seul envoi groupé, le 30 de chaque mois.
Règlement à l'ordre de : L.l,E.S.l.

 

 

Effondrement principal en vue, voici pourquoi..

 

.
.

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 19:46

http://villageampus83.blog.lemonde.fr/files/2009/11/1864638627-vaccination-obligatoire.1258975754.jpg

http://villageampus83.blog.lemonde.fr/files/2009/11/1864638627-vaccination-obligatoire.1258975754.jpg

 

 

USA: Et maintenant,

voici la traque des non-vaccinés!

Et en Europe ?

 

 

En dépit des droits innés à la dignité humaine et à l'auto-détermination (libre arbitre), voici que la traque des non vaccinés s'intensifie Outre-Atlantique.

 

Et comme l'Europe a souvent la fâcheuse habitude de copier bêtement ce qui se fait aux USA, il est intéressant de se pencher sur les méthodes en vigueur chez L'Oncle Sam.

 

Le système de surveillance/ la traque est double: intimidation par téléphone et porte à porte! Bien entendu, tout cela "au nom de la santé publique", ça va sans dire....

 

Ce système scandaleux de porte à porte, lui aussi destiné à intimider les gens, a été exposé à la télévision américaine. On pouvait voir, dans ce reportage, les officiels de l'Ecole de Natomas (située en Californie) aller de maison en maison, accompagnés d'une infirmière mobile afin de vacciner contre la coqueluche les étudiants non vaccinés.

 

suite ici :

La traque des non vaccinés va bon train aux USA: et en Europe?

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 08:32

 

 

 

http://his.nicolas.free.fr/Ressources/Biblio/BManuelHdF1969/HdF1969_30APriseBastille_WEB.jpg

http://his.nicolas.free.fr/Ressources/Biblio/BManuelHdF1969/HdF1969_30APriseBastille_WEB.jpg

 

.

Le Racket financier, suite

 

Fin de l'Etat-Providence ? Vers une nouvelle prise de la Bastille ? (Chronique Agora)

 

Et si le cartel bancaire voulait se débarrasser du système libéral ?

 

Y aura-t-il un Octobre Rouge pour les banques ?

 

UE: De l'argent pour les banques, pas pour les + pauvres (P. Le Hyaric)

 

Sauver l’euro à tout prix nuit gravement à la santé des Européens !

 

Témoignage d'un "insider" sur l'apocalypse financère qui vient - Mort de l'euro

 

La faillite de l’Europe pourrait redynamiser l’OTAN

 

« La grande peur fait triompher des intérêts particuliers »

 

Survivre à l'effondrement économique

 

Quand le Krach s'annonce...

 

 

.

 

La banqueroute est inévitable, avis aux crétins d'épargants (Jean Tulard, vidéo)

 

Le Cartel des banques à organisé toutes les crises economiques du monde

 

Les derniers messages de Pierre Jovanovic. Octobre commence mal !

 

Dette publique, déficit de la France depuis 1950

 

Les origines d'une crise bancaire (opinion)

 

Pourquoi notre argent intéresse tant les banques...

 

.

Comprendre l'endettement,

depuis 1973 (Pompidou-Giscard)

 

 

 


 

 

Santé, Société, nucléaire...

 

 

Evitez les médicaments qui ruinent la santé autant qu'ils soignent ! Mangez sain ! Prenez chaque jour du Gerblé et des graines de lin (magasins bio, en vrac, utile, aussi, depuis la catastrophe de Fukushima). Eva R-sistons

 

 

Fukushima: Suicidaire censure - Survie pour nous ? Comment se protéger

 

Des antibiotiques et des pesticides dans le miel, selon 60 millions de consommateurs

 

Vaccin grippe saisonnière: Avec les vieilles souches virales et les vieux adjuvants ?

 

La mort des valeurs

 

Mediator : En finir avec un Système meurtrier


 

 

L'horreur absolue !

 

Théorie du gender : Jusqu’où va-t-on aller ? Expériences sur enfants ?

 

Théorie du gender : jusqu’où va-t-on aller ?

En Californie, deux lesbiennes juives adoptent un enfant blanc de souche chrétienne et le transforment en rat de laboratoire pour leurs expériences sur le « gender ». A 8 ans, le petit Thomas subit un traitement hormonal afin de se transformer en Tammy.
Pour rappel : 50% des « transgenres » ont fait au moins une tentative de suicide avant 20 ans …

 

Avant :


 

Après :

 

 

 

 

Le chanteur M. Jackson :


 

Je l'ai dit après sa mort, déjà ! Le Médecin a été payé pour le liquider. Trop dangereux ! Il commençait à dénoncer le Nouvel Ordre Mondial, et il venait de se convertir à l'Islam si décrié par la pseudo Communauté internationale, alors qu'il était l'idole des jeunes et pouvait faire des émules ! (eva R-sistons)


http://fr.pourelles.yahoo.com/produits-m%C3%A9nagers-passez-au-naturel-082246450.html

 

 

Société - Voir aussi :

 

 

La télévision, l'information - vues par Coluche

 

Cohn-Bendit et "la mauvaise vie"....

 

.

 

 

Appel des 1 000 : Un référendum pour "sortir du Traité de Lisbonne"

 

 

http://www.ababord.org/local/cache-vignettes/L227xH142/arton532-9bc9b.jpg

http://www.ababord.org/local/cache-vignettes/L227xH142/arton532-9bc9b.jpg

 

 

Sondages bidons :

 

Primaires socialistes : " Battez les sondages..." (S. Royal, vidéo)

 

Sondages-bidons, mises au point étonnantes... pour nous conditionner

 

Ségolène Royal s'emporte à nouveau, avec raison, contre les sondages !

 

 

Politique :

 

La saga des frères Sarkozy - ignorée par les Médias aux ordres

 

Steve Jobs (Apple Macintosh) capitaliste de génie et les Guignols de l'Info

 

Primaires socialistes : Progrès démocratique, ou escroquerie ?

 

Malgré la rigueur, les députés de l'UE s'augmentent de 1500 euros par mois

 

Poutine dessine les contours d’une « Union eurasienne »

 

Appel européen contre la DICTATURE financière - par Médiapart

 

Dette publique, déficit de la France depuis 1950

 

.

 

.

 

Moscou dénonce la tendance de l'Otan à imposer le scénario libyen

 

   


Ria Novosti


Moscou dénonce la tendance de l'Otan à imposer le scénario libyen
Les actions déployées par l'Otan pour protéger la population civile en Libye constituent un "abus grossier des décisions du Conseil de sécurité de l'Onu", et la Russie s'opposera aux efforts de l'Alliance pour faire de ces actions une norme du droit international, indique un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

"Nous nous opposerons fermement à la tendance à faire du « scénario libyen » une norme internationale", car cette tendance "porterait préjudice à l'autorité et à la réputation du Conseil de sécurité de l'Onu",  lit-on dans le communiqué.

La Russie dénonce les démarches de l'Otan visant à utiliser les mêmes méthodes à l'encontre de la Syrie.

"Le projet de résolution bloqué le 4 octobre était fondé sur le désir d'attiser les tensions et d'accuser unilatéralement Damas, et il contenait des menaces de sanctions à l'encontre des autorités syriennes", constate le document de la diplomatie russe.

Moscou juge cette position particulièrement inquiétante compte tenu des affirmations de l'Otan selon lesquelles ses actions visant à appliquer la résolution du Conseil de sécurité sur la Libye constituent un "modèle" que l'Alliance envisage d'utiliser à l'avenir pour assurer la "protection des populations civiles".
.
http://www.alterinfo.net/Moscou-denonce-la-tendance-de-l-Otan-a-imposer-le-scenario-libyen_a64592.html

 

 

Les guerres impériales (avec la France de Sarkozy)

 

.
La guerre mondiale a commencé :
.
Contre la Yougoslavie (pour encercler la Russie et installer la base militaire US au Kosovo), contre l'Irak, l'Afghanistan, la côte d'Ivoire, la Libye, puis contre la Syrie avec bientôt un scénario à la Libyenne et à l'Irakienne (en attendant le Pakistan, l'Iran, le Vénézuela, la Russie, la Chine, tous pays non-alignés sur la politique du Nouvel Ordre Mondial). Et destabilisés de l'intérieur, ou bombardés. Les dirigeants de l'Occident, et leurs amis comme BHL, devraient répondre de leurs crimes... En Libye, le génocide a commencé comme en Irak, avec à la clef une guerre civile, car l'Occident , fidèle à ses habitudes machiavéliques, divise pour mieux régner... 
(eva R-sistons)
.

(eva R-sistons)
.

 

 

.

 

 

Le lobby pro-israélien aux Etats-Unis (Vidéo, Un Oeil sur la Planète)

 

 

Voir aussi :


http://www.alterinfo.net/Le-CRIF-scandalise-par-un-reportage-de-France-2-sur-le-lobby-pro-israelien-aux-Etats-Unis_a64636.html

 

.

 

 

 

Le Parti dont on ne parle jamais :

 

Voici le communiqué vidéo du président du PAS appelant à la mobilisation générale des antisionistes pour les élections législatives.
Voici le lien vers cette vidéo que vous pouvez diffuser sans problème:
.
.

http://www.assemblee-nationale.fr/13/tribun/photos/2224.jpg

http://www.assemblee-nationale.fr/13/tribun/photos/2224.jpg

.
.
Le candidat PS qu'on présente
comme "déraisonnable" (France24)
est le plus prometteur !
.
.


http://colucci.michel.free.fr/images/coluche_accueil.jpg

http://colucci.michel.free.fr/images/coluche_accueil.jpg

 

 

" On ne peut pas dire la vérité à la télé,

 

il y a trop de gens qui regardent "

 

Coluche.

 

 


.

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 23:50

http://comps.canstockphoto.com/can-stock-photo_csp2139029.jpg

http://liesidotorg.wordpress.com/

 

 

L'ex-Président de la bourse hongroise dresse un portrait apocalyptique de la fin de la zone euro

 

Alerte Flash : L'or et l'argent physiques sont officiellement à vendre !

 

Et voici l'emprunt direct auprès de la population ! (Ici, région Auvergne)

 

737 maîtres du monde contrôlent 80 % de la valeur des entreprises mondiales

 

L'euro devient une monnaie poubelle - Qui collabore au "suicide collectif" ?

 

Bientôt, l'épargne des gens va disparaître. Les traders s'enrichiront !

 

Avec le plan Geithner, les Britanniques menacent le monde d’hyperinflation

 

La finance n’est pas en crise, elle concrétise un Coup d’État européen

 

Nous n’éviterons pas la baisse de notre niveau de vie !

 

La crise économique les balaiera tous ! Les solutions du groupe ATTAC

 

Pour une UE au service des peuples, pas des marchés financiers (vidéo P. Le Hyaric, PC)

 

 

« Le grand vol des banques », témoignage d’un « insider » sur l’Apocalypse financière qui vient

 

.

 

Trader Noé – Analyse du 30 septembre 2011 et message personnel de LIESI

L’indice E-mini SP 500 montre des signes de faiblesse et comme nous l’avons annoncé hier les problèmes ne sont pas résolus.

L’indice E-mini SP 500 évolue toujours sous sa zone de résistance des 1200-1230 et se rapproche d’un point pivot à 1140 points.
Si l’indice accentue sa correction et commence à enfoncer les 1140 puis 1120 points, une accélération baissière pourrait avoir lieu. Dans ce cas, l’indice CAC 40 pourrait suivre le mouvement et se diriger vers 2950-2750-2350 et 1700 l’année prochaine.

Le Bund a touché son support à 135. S’il venait à évoluer en dessous de ce palier, il faudrait être prudent.
Si le contrat Future corrige à la baisse, les taux correspondants ont tendance à remonter. Les prêts bancaires pourraient être de plus en plus difficiles, comme lors de la crise 2007-2008.

Nous rappelons que la crise 2007-2008 était juste une introduction au problème réel !

EURUSD évolue toujours dans une tendance baissière. La rupture des 1.35 pourrait inciter la paire à se rapprocher du support des 1.335-1.315. Ensuite sous ce niveau, il y aurait le support majeur des 1.2350.

 

Nous vous conseillons d’être très prudents sur les produits spéculatifs émis par les banques (trackers, warrants, etc.) Nous entrevoyons un scénario que nous ne nous risquerons pas à publier sur la « toile ». Voyez ce que les moulins à propagande vous disent sur la fin de l’or. Certes, tout cela est du bourrage de crane, mais cela peut cacher un scénario court terme très désagréable. Trader Noé a toujours pensé qu’il ne fallait pas « spéculer » à la petite semaine. C’est pourquoi ses recommandations sont « longues ». Nous recommandons le PHYSIQUE et seulement cela. A bon entendeur… si la Main anonyme a l’intention de jouer OCTOBRE ROUGE.

 


CASH / PHYSIQUE GOLD / STOCKS ALIMENTAIRES ainsi que MEDICAMENTS sont des investissements sérieux, sages et responsables quand on a charge de famille.


PS. Hier, quand nous disions que l’euro vivait probablement ses dernières heures, nous n’évoquions bien évidemment pas la réunion du Bundestag.

 

Les Allemands se préparent de plus en plus à un autre scénario que celui que nous servent les médias sur l’amitié du couple Sarkozy/Merkel.

 
63 Comments

Publié par le 30 septembre 2011 in Non classé

 

« Le grand vol des banques », témoignage d’un « insider » sur l’Apocalypse financière qui vient – La mort de l’euro

Source Infoguerilla  (Merci à Pascal Roussel, Denissto et Eddie pour l’info) – Il y a quelques heures seulement, il y eut beaucoup de bruit et de moquerie des grands médias sur le témoignage du trader d’Alessio de la BBC. Mais celui d’Attila Szalay-Berzeviczy, actuel dirigeant de la banque UniCredit, est d’un autre calibre et fait passer le témoignage du trader de la BBC pour une « comptine pour enfants ». Il faut savoir que si Szalay-Berzeviczy est l’actuel chef d’UniCredit global securities, il fut l’ancien président de la bourse hongroise. C’est donc un homme parfaitement au courant du système qui s’est exprimé sur le portail hongrois index.hu.

A la lecture de son témoignage, d’aucuns comprennent combien les moyens de subsistance qu’offre la finance sont devenus quelque chose d’extrêmement fragile. Le second grand ponzi est en train de détruire leurs boulots, leurs carrières, et leur mode de vie tout entier.

« L’Euro est pratiquement mort »

Par rapport au témoignage du trader de la BBC, où l’on objectait objecter la « naïveté », l’inexpérience ou le désir d’attirer l’attention du public, avec Szalay-Berzeviczy c’est le sommet de l’exécutif d’Unicredit qui s’exprime, un parfait initié des rouages du système.
Question : que va-t-il se passer en cas de défaut de paiement grec ? Parmi les assertions stupéfiantes (stupéfiantes dans le sens qu’un banquier actuel ose dire la vérité) on a relevé : « l’Euro est pratiquement mort » et « l’Europe est face à un séisme financier à cause du défaut grec… » « L’Euro est au-delà de tout sauvetage … » « La seule question qui reste est combien de jours l’action d’arrière garde et sans espoir des gouvernements européens et de la Banque Centrale Européenne pourra entretenir les esprits de la Grèce ». « Un défaut de la Grèce va immédiatement déclencher un séisme de magnitude 10 à travers toute l’Europe »… « Les détenteurs d’obligations du gouvernement grec devront amortir leur investissement entier, les nations d’Europe du Sud vont arrêter de payer les salaires et les pensions et les guichets automatiques seront vides en quelques minutes ». En d’autres termes : bienvenue dans l’Apocalypse….

 


Mais attendez, il y a encore autre chose. D’après Bloomberg : « L’impact d’un défaut grec pourrait rapidement se répandre à travers le continent, il pourrait inciter à une ruée sur les banques les ‘plus faibles’ des pays ‘les plus faibles’ ». « Une telle escalade de la panique peut balayer l’Europe conduisant à l’éclatement de la zone Euro », ajoute Szalay-Berzeviczy.

Szalay-Berzeviczy est juste arrivé en Hongrie après un voyage à l’étranger, et n’est pas joignable jusqu’à tard aujourd’hui, explique un officiel d’Unicredit, qui a demandé à ne pas être identifié car il est n’est pas autorisé à parler à la presse. Tel est le commentaire de Bloomberg qui a cherché à contacter Szalay-Berzeviczy à son bureau de Budapest, voulant avoir d’autres explications.

Maintenant voici le texte, traduit par Google du hongrois à l’anglais. Certaines nuances peuvent être perdues, mais le message est en gras :


La monnaie commune européenne est virtuellement morte. L’euro est dans une situation de condamné. La seule question qui reste est : combien de jours l’action d’arrière garde et sans espoir des gouvernements européens et de la Banque Centrale Européenne pourra entretenir les esprits de la Grèce ? Pour le moment, quand Athènes sera déclarée en faillite, un séisme de magnitude 10 va secouer l’Europe, qui sera l’ouverture d’une nouvelle ère dans la vie du vieux continent. En effet, une banqueroute de la Grèce signifie non seulement que les détenteurs de titres du gouvernement grec ne vont pas récupérer l’argent investi, mais aussi, à l’intérieur, que l’Etat grec sera incapable de rembourser ses dettes. Pour le moment, parmi les Grecs, seuls les docteurs, policiers, militaires, ministres et employés gouvernementaux locaux ne recevront pas leurs salaires, tout comme les séniors ne s’attendent pas à passer de bons moments. L’ATM est vidé en quelques minutes. Les banques locales sont coincées car détenant des titres du gouvernement déclenchant une crise de liquidité immédiate et la dévaluation du système bancaire grec dans un effondrement total. Ainsi l’épargne des déposants est totalement perdue (…) les gens ne seront pas en mesure de retirer de l’argent (…) Le peuple manquera de carburant et de nourriture. La Grèce est pratiquement à l’arrêt complet pour une décennie et il y aura une baisse spectaculaire du niveau de vie dans le pays entier.
Le problème est que, dans ce cas, la catastrophe ne peut pas s’arrêter à la frontière grecque. Avec sa vitesse et son élan, la crise grecque va toucher l’ensemble de la zone euro, l’Europe et enfin secouer le monde. Un canal par lequel se répandrait l’infection. Bien sûr, un tel scénario serait l’effondrement du système bancaire. En effet, les banques internationales vont devoir subir des centaines de milliards d’euros de pertes et seront tôt ou tard obligés de verrouiller les échanges avec les autres banques, qui ont à voir avec un pays où –selon les attentes des investisseurs – l’arc de crise grec frappera à nouveau.
Et quand les banques ne se font plus confiance les unes aux autres, qu’elles arrêtent de se prêter les unes aux autres, les marchés financiers internationaux s’arrêtent. Cela signifie que toutes les institutions financières sont laissées seules avec leurs clients.
Les pays pauvres avec des banques faibles vont commencer à paniquer avec des retraits de fonds de détail. Cela va avoir des répercussions sur les marchés interbancaires, et l’on risque une crise de liquidité immédiate. Toutes les institutions financières pourraient être mises en faillite. (…)


La suite pour les courageux (ou les hongrois) ici :

http://index.hu/gazdasag/penzbeszel/201 … ankrablas/

 
25 Comments

Publié par le 30 septembre 2011 in Non classé

 

Euro : une comédie purement médiatique

Entre la France et l’Allemagne qui cherchent, selon M. Barroso, à nationaliser le pouvoir décisionnel communautaire, l’un des problèmes communs est la manière de garder un front gouvernemental uni face aux contestations internes.

 

De ce point de vue, l’Allemagne est aujourd’hui sur les dents. En effet, le Bundestag doit se prononcer sur l’élargissement des moyens et des pouvoirs du Fonds européen de stabilité financière. Depuis plusieurs semaines, la tension monte en Allemagne contre ce projet et le gouvernement d’A. Merkel a bien du mal à faire admettre à ses troupes que la progression exponentielle de l’engagement financier de l’Allemagne est le bon remède pour sauver la zone euro. Dans le même temps, plusieurs sources avec lesquelles LIESI est en contact, confirment que les impressions de D.Marks se poursuivent… Bref, l’euro vit très probablement ses dernières heures, du moins dans la formule actuelle.

Ce vote est important pour Mme Merkel car des défections au sein même de ses troupes signifieraient un affaiblissement conséquent de sa marge de manœuvre politique. Par la même occasion, les opposants au projet européen de sauvetage de la Grèce et de la zone euro défini, se renforceraient. La question à laquelle nous ne pouvons pas à répondre est bien évidemment de savoir ce qu’est la réelle stratégie d’Angela Merkel. Car ce débat peut très bien masquer une décision contraire… déjà prise. A la lumière du parcours politique de cet ancien agent communiste, très proche de Moscou, c’est notre opinion. L’Allemagne ne veut plus payer. Et la France veut payer, mais sans doute pour des raisons qui tiennent au sauvetage des banques françaises impliquées dans les CDS jusqu’au cou… Dans les deux cas, l’un et l’autre n’ont que faire du peuple grec.

Cela dit, on continue, comme si le retrait de l’Allemagne de l’euro, dans la forme actuelle, n’était qu’un scénario de science-fiction. Pour Thomas Hanke, directeur de la rubrique Idées et Débats du Handelsblatt, premier quotidien économique allemand, les proches de Mme Merkel estiment « que la mise en faillite de la Grèce ou sa sortie de l’Euro provoquerait une réaction en chaîne qui pourrait aboutir à l’éclatement de la zone euro, voire pourquoi pas de l’Union européenne dans son périmètre actuel ». « Ceux-là, c’est-à-dire Angela Merkel, une partie de la droite mais aussi les syndicats, les grands patrons, le SPD et les Verts, sont en faveur d’une action européenne de sauvetage mais aussi de la création d’un gouvernement économique européen ».

 

 

http://liesidotorg.wordpress.com/

 

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 23:34

http://www.france5.fr/et-vous/userdata/c_bloc/36/36178/480_36178_vignette_Detectives-histoire-3.jpg

http://www.france5.fr/et-vous/userdata/c_bloc/36/36178/480_36178_vignette_Detectives-histoire-3.jpg

Lettre ouverte à Monsieur Laurent Joffrin, directeur du Nouvel Observateur

 

 

Monsieur le Directeur,

Suite à votre violente diatribe contre des citoyens que vous qualifiez arbitrairement de « complotistes », « négationnistes », « conspirationnistes », termes que je réfute pour ma part, je viens, par cette lettre ouverte vous interroger sur la finalité « objective » de votre article paru le 10ème anniversaire du 11/09.

La question de la raison d'être de votre article par opposition aux universaux que sont la Liberté d'Expression, la Liberté de juger, la Liberté d'opter pour une conscience désaliénante, s'est posée tout naturellement à moi.

Puisque votre article désormais fera date.

Il oppose frontalement deux parties antagonistes de l'opinion publique. Qui revendiquent chacune leur définition.

1/ les Pro-Vo

2/ Les détracteurs de la Vo

Les questions que je me pose, que nous nous posons tous, monsieur Joffrin, sont les suivantes :

Qui est dépositaire de la Vérité ?

Vous ? En tant que journaliste d'un grand quotidien sachant pertinemment qu'il fera audience ?

Nous ? Les citoyens ou groupes de citoyens réfutant la Vo ?

Jusqu'où votre droit de définir du discours officiel, les contours éthiques ?

De quel droit, Monsieur Joffrin, jugez-vous de la convenance de nos questions sur les circonstances du 9/11/2001 ?

De quel droit, monsieur Joffrin, vous arrogez-vous l'autorité et la compétence d'évaluer la pertinence de nos QUESTIONS ?

De quel droit vous permettez-vous d'en évaluer la justesse et l'équilibre ?

Monsieur Joffrin, la finalité de votre article tendancieux abordé sous le seul angle de vos pré-supposés et sa raison d'être ne serait-elle pas au nom d'intérêts particuliers extérieurs à l'Éthique journalistique ?

Vous avez, par cet article que je qualifierais de « dégueulasse pour la Démocratie », vocable donc vous nous rabattez les oreilles mais que vos propos sur ce thème abordé, contredisent à chaque mot, ligne, ponctuation, abdiqué des droits universaux à une information libre, indépendante et objective.

Il en ressort à la lecture et l'étude approfondies de votre lettre que ces principes-là, sensés vous animer, cette déontologie journalistique nous apparaissent absents dans votre article.

Et nous donnent cette désagréable impression que les journalistes des grands quotidiens, et plus petits d'ailleurs, ne font plus sereinement leur travail.

En ce, je peux les comprendre.

Pressions, obligations de résultats, rituels claniques, instrumentalisation de la presse à des fins politiciennes, mode de pensée orientée, chantages, tendances idéologiques pilotées.

Si bien que votre métier, s'il fut beau, je pense à Albert Londres, je pense à tous ces grands journalistes qui vous ont précédés, est devenu une simple armée de supplétifs du pouvoir, une garde prétorienne institutionnelle à qui l'on attribue les rôles bien dévolus de créateurs d'opinions !

Manipulation !

Censure !

Anathèmes !

Voilà la trilogie éditorialiste qui vous anime.

Graves erreurs qui s'accumulent depuis une bonne dizaine d'années maintenant, diffuses d'abord, pour devenir aujourd'hui criantes de vulgarité !

Mais ce qui semble faire la faveur des dépositaires du journalisme, de ceux qui déterminent vos fonctions et vos lignes éditoriales à suivre, vous donnent donc, vous imposent (?) la voie, c'est le paradigme de votre « je m'en fous, je fais avec » ! en abandonnant l'engagement.

L'électron libre de la presse mainstream en quête d'une conception libre de son métier et de ses écrits, cela n'existe pas ! C'est même inenvisageable !

N'importe quel plaidoyer en faveur du pouvoir en place dans un contexte socio-professionnel difficile et irrationnel, sera la règle à suivre.

Votre article n'est pas sans rappeler les efforts de l'espèce en danger dans un contexte darwinien en cours dévolution qui, en se parant de couleurs, de carapaces insolites effrayantes et déroutantes, de locutions étranges, astucieuses et dissuasives, ou agressives et mutantes, pour assurer la survie de l'espèce.

Tel est devenu le journalisme en France aujourd'hui.

Vous re-créez le langage, la langue.

Alors deux éventualités s'offrent à nous, en ce temps d'individualisme forcené.

OU nous acceptons et suivons le troupeau ou nous rejetons par discernement.

Nous rejetons ! Nous Rejetons votre Rejet d'éthique ! Vous privilégiez « l'instinct primaire des foules » à leur « esprit critique », que vous niez en bloc.

Quid de votre autocritique ?

Quid du droit à l'expression libre et personnelle par nature ?

Au contraire de cela :

Discrimination du groupe qui ne pense pas consensuel !

Démonstration par votre sémantique rusée, agressive que le groupe n'est pas dans le « réel » admissible et « correct » du pouvoir en place.

Ainsi vous « promouvez » le monde, livré aux dépositaires qui considèrent la personne humaine comme un produit, comme partie constitutive d'un bétail humain qui devra outre accepter cette humiliation non négociable, mais encore comme le principe immuable de la hiérarchisation absolue du monde tel qu'il vous a été donné de nous le présenter à travers vos contributions, vos pensums, virulents, renonçant à cet humanisme souple mais intransigeant, où Egalité, Éthique, Esthétique, monsieur Joffrin, devraient s'inscrire en lettre d'or au Fronton du temple journalistique.

Et bien sur animé en cela de Probité professionnelle et discrétionnaire.

Avec la sous-culture ambiante votre profession, en s'affublant à la fois aveuglément des oripeaux post-soixante-huitards et des frusques sales de l'ultra-libéralisme, vous avez violé la Loi Naturelle de tout individu à l'accès à la libre-parole, à la libre-pensée.

Il en résulte ce sentiment insupportable d'oppression.

En cela monsieur Joffrin, votre faiblesse est affichée. Et nous ne cesserons de la dénoncer.

C'est toute la loi qui nous anime.

Veuillez agréer, Monsieur le directeur, mes salutations affligées.

Nicole Cheverney


 

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/lettre-ouverte-a-monsieur-laurent-100752?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+agoravox%2FgEOF+%28AgoraVox+-+le+journal+citoyen%29&utm_content=Netvibes

.

 

Autre articles contre la désinformation

sur mon blog sos-crise :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

http://yann-savidan.typepad.fr/.a/6a00e00980028588330148c82e4694970c-250wi

http://yann-savidan.typepad.fr/.a/6a00e00980028588330148c82e4694970c-250wi

 

 

Voir aussi :

 

Alerte ! Cet homme est dangereux. Il sème partout le malheur.. (eva R-sistons)

 

.

Crise: Sarkozy va donner l'ILLUSION d'être l'homme de la situation

.

 

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 03:35

Désinformation : Orwell se retourne dans sa tombe

 

Orwell 1984
Orwell se retourne dans sa tombe de Robert Kane Pappas, se veut la critique définitive du quatrième pouvoir, considéré autrefois comme le bastion de la démocratie américaine.
En se demandant si l’Amérique est entrée dans un monde orwellien au double langage où les mensonges peuvent passer pour la vérité, Pappas explore ce dont les médias n’aiment pas parler, c’est-à-dire eux-mêmes.


Orwell se retourne dans sa tombe fournit une tribune essentielle pour les idées qui ne seront jamais entendues dans les médias traditionnels. D’après Danny Schecter de chez Globalvision, “Nous pensons à tort que notre pays est une démocratie alors qu’il s’est transformé en une médiacratie où les médias qui sont censés contrôler les abus politique font partie des abus politiques”.
En analysant le monopole des médias et le processus par lequel ils sont arrivés à décider de ce qui sera diffusé ou non, Orwell se retourne dans sa tombe parcourt une liste préoccupante de questions et d’évènements d’actualité qui ne sont pas abordés par les médias traditionnels, et restent toujours sans réponse…


Film documentaire de Robert Kane Pappas, 2005. Etat des lieux sans concession du système médiatique américain par des journalistes de renom, des professeurs d'université, un membre du Congrès, l'ancien procureur de Los Angeles, Michael Moore, des producteurs de TV et d'autres intervenants directement concernés. Un immanquable pour qui veut toucher du doigt l'état de dépendance des médias au pouvoir. Certaines similitudes frappantes avec la situation vers laquelle évolue la France, n'échapperont à personne.

Orwell se retourne dans sa tombe de Robert Kane Pappas, se veut la critique définitive du quatrième pouvoir, considéré autrefois comme le bastion de la démocratie américaine.

En se demandant si l'Amérique est entrée dans un monde orwellien au double langage où les mensonges peuvent passer pour la vérité, Pappas explore ce dont les médias n'aiment pas parler, c'est-à-dire eux-mêmes.

Retraçant méticuleusement le processus par lequel les médias déforment et censurent les évènements d'actualité, Pappas présente de fascinantes et éloquentes interventions de professionnels des médias. Parmi les intervenants, l'on trouve Charles Lewis, directeur du Centre pour l'Intégrité Publique ; Vincent Bugliosi, ancien procureur de Los Angeles ; le réalisateur et auteur Michael Moore ; le Républicain Bernie Sanders ; Danny Schecter, auteur et ancien producteur pour ABC et CNN ; et Tony Benn, ancien membre du Parlement britannique.

Orwell se retourne dans sa tombe fournit une tribune essentielle pour les idées qui ne seront jamais entendues dans les médias traditionnels. D'après Danny Schecter de chez Globalvision, “Nous pensons à tort que notre pays est une démocratie alors qu'il s'est transformé en une médiacratie - où les médias qui sont censés contrôler les abus politique font partie des abus politiques”.

Le professeur des médias Mark Crispin Miller de l'université de New York nous dit que “Ces entités commerciales luttent maintenant avec le gouvernement pour le contrôle de nos vies. Elles ne sont pas un contrepoids sain au gouvernement. Goebbels disait que ce que l'on demande aux médias - il parlait des médias nazis - est de présenter une diversité apparente qui cache l'uniformité réelle”.

En analysant le monopole des médias et le processus par lequel ils sont arrivés à décider de ce qui sera diffusé ou non, Orwell se retourne dans sa tombe parcourt une liste préoccupante de questions et d'évènements d'actualité qui ne sont pas abordés par les médias traditionnels, et restent toujours sans réponse.

Recevons-nous l'information qu'une démocratie doit fournir pour notre survie, ou sommes-nous lobotomisés électroniquement ? La frénésie d'explosion des médias a-t-elle mené à une situation absurde et dangereuse, où la majorité de la population est devenue réellement moins informée ?

Certaines similitudes frappantes avec la situation vers laquelle évolue la France n'échapperont à personne. Rappelons qu'au classement mondial de la liberté de la presse 2006 effectué par Reporters Sans Frontières, la France est en effet passée de la 11ème à la 37ème place, et ce au cours de la seule période 2002-2006.

Orwell se retourne dans sa tombe nous rappelle que 1984 n'est plus une date du futur.


Source : Reopen911

 

http://wisher.unblog.fr/tag/orwell-et-realite/?ubref=aHR0cDovL2ltYWdlcy5nb29nbGUuY29tL2ltZ3Jlcz9pbWd1cmw9aHR0cDovL3dpc2hlci51bmJsb2cuZnIvZmlsZXMvMjAwOC8xMS9vcndlbGwuanBnJmltZ3JlZnVybD1odHRwOi8vd2lzaGVyLnVuYmxvZy5mci90YWcvb3J3ZWxsLWV0LXJlYWxpdGUvJnVzZz1fX2xHel9ITlo2TXVxWjR4bExXUGI3NHRFeFRMVT0maD0zNzYmdz0yNDgmc3o9MTkmaGw9ZnImc3RhcnQ9MCZzaWcyPW9VbGEyUXhSZFdDX3JPNDc5VWtBY0Emem9vbT0xJnRibmlkPVNZWXExUkZJV1dJcWVNOiZ0Ym5oPTEyOCZ0Ym53PTg0JmVpPVZKeWFUY21XTVlqV3RBYW9pc25xQlEmcHJldj0vaW1hZ2VzP3E9b3J3ZWxsJmhsPWZyJnJscz0lMjU3Qm1vejpkaXN0cmlidXRpb25JRCUyNTdEOiUyNTdCbW96OmxvY2FsZSUyNTdEOiUyNTdCbW96Om9mZmljaWFsJTI1N0QmYml3PTE0NDAmYmloPTcxMSZ0Ym09aXNjaCZpdGJzPTEmaWFjdD1oYyZ2cHg9OTYxJnZweT0zMDgmZHVyPTQyOTYmaG92aD0yNzcmaG92dz0xODImdHg9MTE1JnR5PTE2NCZvZWk9Vkp5YVRjbVdNWWpXdEFhb2l

zbnFCUSZwYWdlPTEmbmRzcD00MSZ2ZWQ9MXQ6NDI5LHI6Mjcsczow

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 04:23
::  Opinion de Jean-Paul Pougala (*)
02/04/11 :: 6:09
inv
Les mensonges de la guerre de "l'Occident judéo-chrétien" contre la Libye
inv
http://www.decitre.fr/gi/63/9782804023263FS.gif
http://www.decitre.fr/gi/63/9782804023263FS.gif
A- LES VRAIES RAISONS DE LA GUERRE EN LIBYE


1- Premier satellite Africain RASCOM 1


C’est la Libye de Kadhafi qui offre à toute l’Afrique sa première vraie révolution des temps modernes : assurer la couverture universelle du continent pour la téléphonie, la télévision, la radiodiffusion et de multiples autres applications telles que la télémédecine et l’enseignement à distance ; pour la première fois, une connexion à bas coût devient disponible sur tout le continent, jusque dans les zones rurales grâce au système par pont radio WMAX.


L’histoire démarre en 1992 lorsque 45 pays africains créent la société RASCOM pour disposer d’un satellite africain et faire chuter les coûts de communication sur le continent. Téléphoner de et vers l’Afrique est alors le tarif le plus cher au monde, parce qu’il y avait un impôt de 500 millions de dollars que l’Europe encaissait par an sur les conversations téléphoniques même à l’intérieur du même pays africain, pour le transit des voix sur les satellites européens comme Intelsat. Un satellite africain coûtait juste 400 millions de dollars payable une seule fois et ne plus payer les 500 millions de location par an. Quel banquier ne financerait pas un tel projet ? Mais l’équation la plus difficile à résoudre était : comment l’esclave peut-il s’affranchir de l’exploitation servile de son maître en sollicitant l’aide de ce dernier pour y parvenir ? Ainsi, la Banque Mondiale, le FMI, les USA, l’Union Européenne ont fait miroiter inutilement ces pays pendant 14 ans. C’est en 2006 que Kadhafi met fin au supplice de l’inutile mendicité aux prétendus bienfaiteurs occidentaux pratiquant des prêts à un taux usuraire; le guide Libyen a ainsi mis sur la table 300 millions de dollars, La Banque Africaine de Développement a mis 50 millions, la Banque Ouest Africaine de Développement, 27 millions et c’est ainsi que l’Afrique a depuis le 26 décembre 2007 le tout premier satellite de communication de son histoire. Dans la foulée, la Chine et la Russie s’y sont mises, cette fois en cédant leur technologie et ont permis le lancement de nouveaux satellites, Sud-Africain, Nigérian, Angolais, Algérien et même un deuxième satellite africain est lancé en juillet 2010. Et on attend pour 2020, le tout premier satellite technologiquement 100% africain et construit sur le sol africain, notamment en Algérie. Ce satellite est prévu pour concurrencer les meilleurs du monde, mais à un coût 10 fois inférieur, un vrai défi. Voilà comment un simple geste symbolique de 300 petits millions peut changer la vie de tout un continent. La Libye de Kadhafi a fait perdre à l’Occident, pas seulement 500 millions de dollars par an mais les milliards de dollars de dettes et d’intérêts que cette même dette permettait de générer à l’infini et de façon exponentielle, contribuant ainsi à entretenir le système occulte pour dépouiller l’Afrique.


2- FOND MONETAIRE AFRICAIN, BANQUE CENTRALE AFRICAINE, BANQUE AFRICAINE DES INVESTISSEMENTS


Les 30 milliards de dollars saisis par M. Obama appartiennent à la Banque Centrale Libyenne et prévu pour la contribution libyenne à la finalisation de la fédération africaine à travers 3 projets phare : la Banque Africaine d’Investissement à Syrte en Libye, la création dès ce 2011 du Fond Monétaire Africain avec un capital de 42 milliards de dollars avec Yaoundé pour siège, la Banque Centrale Africaine avec le siège à Abuja au Nigeria dont la première émission de la monnaie africaine signera la fin du Franc CFA grâce auquel Paris a la main mise sur certains pays africains depuis 50 ans. On comprend dès lors et encore une fois la rage de Paris contre Kadhafi. Le Fond Monétaire Africain doit remplacer en tout et pour tout les activités sur le sol africain du Fond Monétaire International qui avec seulement 25 milliards de dollars de capital a pu mettre à genoux tout un continent avec des privatisations discutables, comme le fait d’obliger les pays africains à passer d’un monopole publique vers un monopole privé. Ce sont les mêmes pays occidentaux qui ont frappés à la porte pour être eux aussi membres du Fond Monétaire africain et c’est à l’unanimité que le 16-17 décembre 2010 à Yaoundé les Africains ont repoussé cette convoitise, instituant que seuls les pays africains seront membres de ce FMA.


Il est donc évident qu’après la Libye la coalition occidentale déclarera sa prochaine guerre à l’Algérie, parce qu’en plus des ses ressources énergétiques énormes, ce pays a une réserve monétaire de 150 milliards d’Euros. Ce qui devient la convoitise de tous les pays qui bombardent la Libye et qui ont tous quelque chose en commun, ils sont tous financièrement en quasi faillite, les USA à eux seuls ont 14.000 Milliards de dollars de dettes, La France, la Grande Bretagne et l’Italie ont chacun environ 2.000 milliards de dettes publiques alors que les 46 pays d’Afrique Noire ont au total moins de 400 milliards de dollars de dettes publiques. Créer des fausses guerres en Afrique dans l’espoir de trouver de l’oxygène pour continuer leur apnée économique qui ne fait que s’empirer ne fera qu’enfoncer les Occidentaux dans leur déclin qui a pris son envol en 1884, lors de la fameuse Conférence de Berlin. Car comme l’avait prédit l’économiste Américain Adams Smith en 1865, dans son soutient à Abraham Lincoln pour l’abolition de l’esclavage, «l’économie de tout pays qui pratique l’esclavage des noirs est en train d’amorcer une descente vers l’enfer qui sera rude le jour où les autres nations vont se réveiller »


3- UNIONS REGIONALES COMME FREIN A LA CREATION DES ETATS-UNIS D’AFRIQUE


Pour déstabiliser et détruire l’union Africaine qui va dangereusement (pour l’Occident) vers les Etats-Unis d’Afrique avec la main de maître de Kadhafi, l’Union Européenne a d’abord tenté sans y parvenir la carte de la création de l’UPM (Union Pour la Méditerranée) Il fallait à tout prix couper l’Afrique du Nord du reste de l’Afrique en mettant en avant les mêmes thèses racistes du 18-19ème siècle selon lesquelles les populations africaines d’origine Arabes seraient plus évoluées, plus civilisées que le reste du continent. Cela a échoué parce que Kadhafi a refusé d’y aller. Il a compris très vite le jeu à partir du moment où on parlait de la Méditerranée en associant quelques pays africains sans en informer l’Union Africaine, mais en y invitant tous les 27 pays de l’Union Européenne. L’UPM sans le principal moteur de la fédération africaine était foirée avant même de commencer, un mort – né avec Sarkozy comme Président et Mubarack, le vice-président. Ce que Alain Juppé tente de relancer, tout en misant sur la chute de Kadhafi, bien sur. Ce que les dirigeants Africains ne comprennent pas est que tant que ce sera l’Union Européennes à financer l’Union Africaine, on sera toujours au point de départ, car dans ces conditions, il n’y aura pas d’effective indépendance. C’est dans le même sens que l’Union Européenne a encouragé et financé les regroupements régionaux en Afrique. Il était évident que la CEDEAO qui a une Ambassade à Bruxelles et qui tire l’essentiel de son financement de l’UE, est un obstacle majeur contre la fédération africaine. C’est ce que Lincoln avait combattu dans la guerre de sécession aux Etats-Unis, parce qu’à partir du moment où un groupe de pays se retrouvent autour d’une organisation politique régionale, cela ne peut que fragiliser l’organe central. C’est ce que l’Europe voulait et c’est ce que les Africains n’ont pas compris en créant coup sur coup, la COMESA, l’UDEAC, la SADC et le Grand Maghreb qui n’a jamais fonctionné encore une fois grâce à Kadhafi qui lui l’avait très bien compris.


4- KADHAFI, L’AFRICAIN QUI A PERMIS DE LAVER L’HUMILIATION DE L’APARTHEID


Kadhafi est dans le cœur de presque tous les Africains comme un homme très généreux et humaniste pour son soutien désintéressé a la bataille contre le régime raciste d’Afrique du Sud. Si Kadhafi avait été un homme égoïste, rien ne l’obligeait à attirer sur lui les foudres des occidentaux pour soutenir financièrement et militairement l’ANC dans sa bataille contre l’apartheid. C’est pour cela que à peine libéré de ses 27 ans de prisons, Mandela décide d’aller rompre l’embargo des Nations Unis contre la Libye le 23 Octobre 1997. A cause de cet embargo même aérien, depuis 5 longues années aucun avion ne pouvait atterrir en Libye. Pour y arriver, Il fallait prendre un avion pour la Tunisie ; arriver à Djerba et continuer en voiture pendant 5 heures pour Ben Gardane, passer la frontière et remonter en 3 heures de route par le désert jusqu’à Tripoli. Ou alors, passer par Malte et faire la traversée de nuit, sur des bateaux mal entretenus jusqu’à la côte libyenne. Un calvaire pour tout un peuple, juste pour punir un seul homme. Mandela décida de rompre cette injustice et répondant a l’ex Président Américain Bill Clinton, qui avait jugé cette visite «malvenue», il s’insurgea : «Aucun Etat ne peut s'arroger le rôle de gendarme du monde, et aucun Etat ne peut dicter aux autres ce qu'ils doivent faire ». il ajouta : « ceux-là qui hier étaient les amis de nos ennemis, ont aujourd’hui le toupet de me proposer de ne pas visiter mon frère Kadhafi, ils nous conseillent d’être ingrats et d’oublier nos amis d’hier ». En effet, pour l’Occident, les racistes d’Afrique du Sud étaient leurs frères qu’il fallait protéger. C’est pour cela que tous les membres de l’Anc étaient considérés des dangereux terroristes, y compris Nelson Mandela. Il faudra attendre le 2 Juillet 2008, pour que le Congrès Américain vote une loi pour rayer le nom de Nelson Mandela et de ses camarades de l’ANC de cette liste noire, pas parce qu’ils ont compris la bêtise d’une telle liste, mais parce qu’on voulait faire un geste pour les 90 ans de Nelson Mandela. Si les Occidentaux sont aujourd’hui repentis de leur soutient d’hier aux ennemis de Mandela et sont vraiment sincères lorsqu’on lui donnent des noms de rue et de places, comment continuer à faire la guerre à celui qui a permis la victoire de Mandela et son peuple, Kadhafi ?


B- CEUX QUI VEULENT EXPORTER LA DEMOCRATIE SONT-ILS DES DEMOCRATES ?


Et si la Libye de Kadhafi était plus démocratique que les USA, la France, la Grande Bretagne et tous ceux qui font la guerre pour exporter la démocratie en Libye ? Le 19 Mars 2003, le Président Georges Bush lance les bombes sur la tête des Iraquiens avec le prétexte d’y exporter la démocratie. Le 19 Mars 2011, c’est-à-dire 8 ans plus tard et jour pour jour, c’est le Président Français qui lance ses bombes sur la tête des Libyens avec le même prétexte de leur offrir la démocratie. Monsieur Obama, Prix Nobel de la Paix 2009 et président des Etat Unis d’Amérique, pour justifier qu’il procède à un déferlement de missiles Cruise de ses sous-marins sur la tête des Libyens a dit que c’était pour chasser le dictateur Kadhafi du pouvoir et y instaurer la démocratie.


La question que tout être humain doté de la moindre capacité intellectuel de jugement et d’appréciation ne peut s’empêcher de se poser est : ces pays comme la France, l’Angleterre, les USA, l’Italie, la Norvège, le Danemark, la Pologne dont la légitimité pour aller bombarder les Libyens se base sur le seul fait de s’être autoproclamés « pays démocratiques » sont-ils réellement démocratiques ? Si oui, sont-ils plus démocratiques que la Libye de Kadhafi ? La réponse, sans équivoque est NON, pour la simple et bonne raison que la démocratie n’existe pas. Ce n’est pas moi qui l’affirme, mais celui-là même dont la ville natale, Genève abrite l’essentiel du commandement des Nations Unies. Il s’agit bien entendu de Jean-Jacques Rousseau né à Genève en 1712 qui affirme dans le chapitre IV du Livre III de son très célèbre « Contrat Social » que : « il n'a jamais existé de véritable démocratie, et il n'en existera jamais». Pour qu’un état soit véritablement démocratique Rousseau pose 4 conditions selon lesquelles la Libye de Kadhafi est même de loin plus démocratique que les Etats-Unis d’Amérique, la France et tous les autres qui prétendent lui exporter la démocratie à savoir :


1- Dimension de l’Etat : plus un état est grand, moins il peut être démocratique, pour Rousseau l’Etat doit être très petit pour que le peuple soit facile à rassembler et que chaque citoyen puisse aisément connaître tous les autres. Avant donc de faire voter les gens, il faut s’assurer que chacun connaisse tous les autres sans quoi voter pour voter est un acte dénué de tout fondement démocratique, c’est un simulacre de démocratie pour élire un dictateur. La structure de l’organisation de l’Etat Libyen se fonde sur une base tribale qui regroupe par définition le peuple en de petites entités. Le sentiment démocratique est plus présent dans une tribu, dans un village que dans une grande Nation, parce que le fait que tout le monde se connaisse et que la vie tourne autour des mêmes points communs apporte une sorte d’autorégulation, d’autocensure même pour peser à chaque instant, la réaction ou la contre-réaction des autres membres pour ou contre les opinions qu’on peut avoir. Sous cet angle, c’est la Lybie qui répond le mieux aux exigences de Rousseau, ce qu’on ne peut pas dire de même pour les Etats-Unis d’Amérique, la France ou la Grande Bretagne, des sociétés fortement urbanisées où la majorité des voisins ne se disent même pas bonjour et donc ne se connaissent pas, même vivant cote-à-cote pendant 20 ans. Dans ces pays, on est passé directement à l’étape suivante : « le vote » qu’on a malignement sanctifié afin de faire oublier que ce vote est inutile à partir du moment où je m’exprime sur l’avenir d’une nation sans en connaitre ses membres. On est ainsi arrivé jusqu’à la bêtise du vote des citoyens vivant à l’étranger. Se connaitre et se parler est la condition essentielle de la communication pour le débat démocratique qui précède toute élection.


2- Il faut la simplicité des mœurs et des comportements pour éviter que l’on passe l’essentiel du temps à parler de justice, de tribunal pour trouver des solutions aux multitudes querelles d’intérêts divers qu’une société trop complexe fait naitre naturellement. Les Occidentaux se dé finissement comme des pays civilisés, donc aux mœurs complexes et la Libye comme pays dit primitif, c’est-à-dire aux meurs simples. Sous cet angle, encore une fois, c’est la Libye qui répondrait mieux aux critères démocratiques de Rousseau que tous ceux qui prétendent lui donner des leçons de démocratie. Dans une société complexe, les trop nombreux conflits sont résolus par la loi du plus fort, puisque celui qui est riche évite la prison parce qu’il peut se permettre un meilleur avocat et surtout, orienter l’appareil répressif de l’état contre celui qui vole une banane dans un supermarché, plutôt que le délinquant financier qui fait crouler une banque. Dans une ville comme New York où 75% de la population est blanche, 80% des postes de cadres sont occupés par des Blancs et ils ne sont que 20% des personnes en prison.


3- L’égalité dans les rangs et dans les fortunes. Il suffit de voir le classement FORBES 2010 pour voir quels sont les noms des personnes les plus riches de chacun des pays qui jette la bombe sur la tête des Libyens et voir la différence avec le salaire le plus bas dans chacun des pays et faire de même pour la Libye pour comprendre qu’en matière de redistribution de la richesse du pays, c’est à la Libye d’exporter son savoir faire à ceux qui la combattent et non le contraire. Même sous cet angle, selon Rousseau, la Libye serait plus démocratique que ceux qui veulent pompeusement lui exporter la prétendue démocratie. Aux Etats-Unis 5% de la population possèdent 60% de la richesse nationale. C’est le pays le plus déséquilibré, le plus inégal du monde.


4- PAS DE LUXE. Pour Rousseau pour qu’il y ait la démocratie dans un pays, il ne faut pas qu’il y ait de luxe parce que selon lui, le luxe rend nécessaire la richesse et cette dernière devient la vertu, l’objectif à atteindre à tout prix et non le bonheur du peuple, « le luxe corrompt à la fois le riche et le pauvre, l'un par la possession, l'autre par la convoitise ; il vend la patrie à la mollesse, à la vanité ; il ôte à l'Etat tous ses citoyens pour les asservir les uns aux autres, et tous à l'opinion ». Ya-t-il plus de luxe en France ou en Libye ? Ce rapport d’asservissement des employés qui sont poussés jusqu’au suicide les employés mêmes des entreprises publiques ou semi-publique, pour des raisons de rentabilité et donc de possession de luxe d’une des parties est-il plus criant en Libye ou en Occident ?


Le sociologue Américain C. Wright Mills a décrit en 1956 la démocratie américaine comme « la dictature des élites ». Selon Mills, les Etats-Unis d’Amérique ne sont pas une démocratie parce qu’en définitive, c’est l’argent qui y parle dans les élections et non le peuple. Le résultat de chaque élection y est l’expression de la voix de l’argent et non la voix du peuple. Après Bush-père et Bush-fils, pour les primaires républicaines de 2012, on parle déjà de Bush-benjamin. En plus, si le pouvoir politique se base sur la bureaucratie, Max Weber fait remarquer qu’il y a 43 millions de fonctionnaires et militaires aux Etats-Unis qui commandent effectivement le pays, mais qui n’ont été votés par personne et qui ne répondent pas directement au peuple de leurs activités. Une seule personne (un riche) est donc votée mais le vrai pouvoir sur le terrain est tenue par une seule caste de riches qui ne résulte purement et simplement que de nominations comme les ambassadeurs, les généraux de l’armée etc...


Combien de personnes dans les pays autoproclamés « démocratiques » savent qu’au Pérou la constitution interdit un deuxième mandat consécutif au président de la république sortant ? Combien de personnes savent qu’au Guatemala, non seulement le président sortant ne doit plus jamais se présenter comme candidat à cette fonction, mais qu’en plus à aucun degré de parenté, aucun membre de sa famille ne pourra plus prétendre à cette fonction ? Combien savent que le Rwanda est le pays qui intègre politiquement le mieux les femmes au monde avec 49% de parlementaires femmes ? Combien savent que dans le classement de la CIA 2007, sur 10 pays les mieux gérés au monde, 4 sont Africains ? Avec la palme d’or à la Guinée équatoriale dont la dette publique ne représente que 1,14% de son PIB.


La guerre civile, les révoltes, les rebellions sont les ingrédients d’un début de démocratie soutient Rousseau. Parce que la démocratie n’est pas une fin, mais un processus permanent pour réaffirmer les droits naturels des humains que dans tous les pays du monde (sans exception) une poignée d’hommes et de femmes, confisquant le pouvoir du peuple, l’oriente pour se maintenir aux affaires. On trouve ici et là des formes de castes qui usurpent le mot « démocratie » qui doit être cet idéal vers lequel tendre et non un label à s’approprier ou un refrain à vanter parce qu’on est juste capable de crier plus fort que les autres. Si un pays est calme comme la France ou les Etats-Unis, c’est-à-dire sans aucune révolte, pour Rousseau cela veut tout simplement dire que le système dictatorial est suffisamment répressif pour empêcher toute tentative de rébellion. Si les Libyens se révoltent, ce n’est pas une mauvaise chose. C’est prétendre que les peuples acceptent stoïquement le système qui les opprime partout dans le monde sans réagir qui est très mauvais. Et Rousseau de conclure : « Malo periculosam libertatem quam quietum servitium -traduction : S'il y avait un peuple de dieux, il se gouvernerait démocratiquement. Un gouvernement si parfait ne convient pas à des hommes ». Dire qu’on tue les Libyens pour leur bien est un leurre.


C- QUELLES LECONS POUR L’AFRIQUE ?


Après 500 ans de relations de dominateur et de dominé avec l’Occident, il est dès lors prouvé que nous n’avons pas les mêmes critères pour définir le bon et le méchant. Nous avons des intérêts profondément divergents. Comment ne pas déplorer le Oui de 3 pays africains au sud du Sahara, Nigeria, Afrique du Sud et Gabon pour la résolution 1973 inaugurant la nouvelle forme de colonisation baptisée « protection des peuples », validant la théorie raciste que les Européens véhiculent depuis le 18ème siècle selon laquelle l’Afrique du Nord n’a rien à partager avec l’Afrique Subsaharienne, l’Afrique du nord serait ainsi plus évoluée, plus cultivée et plus civilisée que le reste de l’Afrique. Tout se passe comme si la Tunisie, l’Egypte, la Libye, l’Algérie ne faisaient pas partie de l’Afrique. Même les Nations Unies semblent ignorer la légitimité de l’Union Africaine sur ses états membres. L’objectif est d’isoler les pays d’Afrique subsaharienne afin de mieux les fragiliser et les tenir sous contrôle. En effet, dans le capital du nouveau Fond Monétaire Africain (FMA), l’Algérie avec 16 milliards de dollars et la Libye avec 10 milliards de dollars contribuent à eux tous seuls pour près de 62% du capital qui est de 42 milliards de Dollars. Le premier pays d’Afrique subsaharienne et les plus peuplés, le Nigeria suivi de l’Afrique du Sud arrivent très loin derrière avec 3 milliards de dollars chacun.


C’est très inquiétant de constater que pour la première fois de l’histoire des Nations Unies, on a déclaré la guerre à un peuple sans avoir exploré au préalable la moindre piste pacifique pour solutionner le problème.


L’Afrique a-t-elle encore sa place dans une telle organisation ? Le Nigeria et l’Afrique du Sud sont disposés à voter OUI à tout ce que l’Occident demande, parce qu’ils croient naïvement aux promesses des uns et des autres de leur donner une place de membre permanent au Conseil de Sécurité avec le même droit de veto. Ils oublient tous les deux que la France n’a aucun pouvoir de leur attribuer le moindre poste. Si elle l’avait, il y a belle lurette que Mitterrand l’aurait faite pour l’Allemagne de Helmut Kohl. La reforme des Nations Unies n’est pas à l’ordre du jour. La seule manière de compter, est la méthode chinoise : tous les 50 pays africains doivent quitter les Nations Unies. Et s’ils doivent y retourner un jour, ne le faire que s’ils ont obtenu ce qu’ils demandent depuis longtemps, un poste pour toute la fédération africaine, sinon rien.


Cette méthode de la non-violence est la seule arme de justice dont disposent les pauvres et les faibles que nous sommes. Nous devons tout simplement quitter les Nations Unies, car cette organisation de par sa configuration, de par sa hiérarchie est aux services des plus forts.


Nous devons quitter les Nations Unies afin de marquer notre réprobation de cette conception du monde basée uniquement sur l’écrasement du plus faible. Tout au moins ils seront libres de continuer de le faire, mais pas avec notre signature, pas en rappelant que nous sommes d’accord alors qu’ils savent très bien qu’ils ne nous ont jamais interrogés. Et même quand nous avons donné notre propre point de vue, comme la rencontre de samedi 19/3 à Nouakchott avec la déclaration sur la contrariété à l’action militaire, ceci a été passé tout simplement sous silence pour aller accomplir le forfait de bombarder le peuple africain.


Ce qui arrive aujourd’hui est le scénario déjà vu auparavant avec la Chine. Aujourd’hui, on reconnaît le gouvernement Ouattara, on reconnaît le gouvernement des insurgés en Libye. C’est ce qui s’est passé à la fin de la deuxième guerre mondiale avec la Chine. La soit disante communauté internationale avait choisi Taiwan comme unique représentant du peuple Chinois en lieu de place de la Chine de Mao. Il faudra attendre 26 ans, c’est-à-dire le 25 octobre 1971 avec la résolution 2758 que tous les Africains devraient lire, pour mettre fin à la bêtise humaine. La Chine est admise, sauf qu’elle a prétendu et obtenue d’être membre permanent avec doit de veto, si non elle n’entre pas. Cette exigence satisfaite et la résolution d’admission entrée en vigueur, il faudra attendre un an pour que le 29 septembre 1972, le Ministre Chinois des Affaires Etrangères donne sa réponse avec une lettre au Secrétaire Général des Nations Unies pas pour dire Oui ou Merci, mais pour faire des mises au point, en garantie de sa dignité et de sa respectabilité. Qu’est-ce que l’Afrique espère obtenir des Nations Unies sans poser un acte fort pour se faire respecter ? On a vu en Cote d’Ivoire un fonctionnaire des Nations Unies se considérer au dessus d’une institution constitutionnelle de ce pays. Nous sommes entrés dans cette organisation en acceptant d’être des serfs et croire que nous serons invités à table pour manger avec les autres dans les plats que nous avons lavés est tout simplement crédule, pire, stupide. Quand l’UA reconnaît la victoire de Ouattara sans même tenir compte des conclusions contraires de ses propres observateurs envoyés sur le terrain, juste pour faire plaisir à nos anciens maîtres, comment peut-on nous respecter ? Lorsque le président Sud-Africain Zuma déclare que Ouattara n’a pas gagné les élections et change à 180° après un tour à Paris, on peut se demander ce que valent ces dirigeants qui représentent et parlent au nom de 1 milliard d’Africains.


La force et la vraie liberté de l’Afrique viendront de sa capacité à poser des actes réfléchis et en assumer les conséquences. La dignité et la respectabilité ont un prix. Sommes-nous disposés à le payer ? Si non, notre place reste à la cuisine, aux toilettes pour garantir le confort des autres.
_________

(*) Jean-Paul Pougala est un écrivain d’origine camerounaise, directeur de l’Institut d’Etudes Géostratégiques et professeur de sociologie à l’Université de la Diplomatie de Genève en Suisse.




__________________________________________________

LIBYE - Fait-on la guerre pour la popularité de Sarkozy ?
Par Big Browser


Plus d’une semaine après le début de l’intervention militaire internationale en Libye, l’éditorialiste américaine Anne Applebaum n’y va pas par quatre chemins et s’interroge publiquement sur Slate.com : “Le président français a-t-il défendu l’intervention en Libye pour avoir de meilleures chances d’être réélu ?”
Depuis le début de cette intervention militaire, la France a en effet joué un rôle prépondérant. Paris a été le premier pays à reconnaître officiellement les rebelles libyens du Conseil national de transition. L’article rappelle que c’est surtout grâce à Bernard-Henri Lévy, “philosophe-pop tellement français qu’il n’y a pas d’équivalent américain”.
“Nous n’avons pas de philosophes qui portent des chemises déboutonnées, épousent des actrices blondes, et choisissent avec enthousiasme un camp dans des guerres au Bangladesh, en Angola, au Rwanda, en Bosnie.”
La diplomatie française a également largement contribué à faire adopter la résolution 1973 à l’ONU. Et le gouvernement français a pris les devants politiques, en organisant un sommet à Paris pour acter le début des bombardements.
Sarkozy espère clairement que l’aventure libyenne va le rendre populaire, écrit Anna Applebaum, avant de raconter l’anecdote suivante :
“Personne ne s’en étonne, d’ailleurs. Lors d’une conférence de presse à Bruxelles, la semaine dernière, j’ai vu un participant français se vanter du rôle de la France dans la campagne aérienne en Libye. A peine une minute plus tard, il était tout à fait d’accord pour dire que cette guerre était un stratagème pour aider à la réélection de Sarkozy.”
Pour Anne Applebaum, les Etats-Unis sont désormais embarqués dans une intervention militaire dont les buts ne sont pas précis et l’issue plus qu’incertaine. L’Union européenne, elle, ressort de cette guerre en très mauvaise posture. “Si le but de Sarkozy était d’exposer la faiblesse et les incohérences de la diplomatie européenne, il n’aurait pu mieux faire”, écrit-elle.
Pour étayer son analyse, l’éditorialiste fait ensuite un paralèlle entre les bombardements en Libye et les élections cantonales en France :
“Les socialistes français ont triomphé lors d’élections locales ce week-end. Les rebelles libyens ont triomphé à Brega et Ras Lanouf (Ndlr: depuis, le bédouin a refait le terrain momentanément perdu). En France, les regards sont déjà tournés vers l’élection présidentielle de 2012. En Libye, le regard des rebelles est tourné vers Tripoli. Vous ne pensez pas que ces choses sont liées. Mais, bien entendu, elles le sont.”
Elle conclut en disant que pour Nicolas Sarkozy – “un président français dont l’empressement à prendre de vrais risques pour jouer un rôle, n’importe quel rôle (…), est sans précédent” –, cela se joue désormais “à quitte ou double”.
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EFpEZFlAuEsokwGgir.shtml
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 22:46

 

Information verrouillée 

 

 

15 mars 2011

 

En début de nuit, les médias, dont CNN, rapportaient des taux de radiation très élevés, dangereux pour les populations, suite à l'incendie du réacteur no.4, causant des brèches majeures.  Sans compter les radiations émises par les incidents précédents dans les autres réacteurs.

 

Ce matin, certaines agences de presse prétendent que le danger n'est pas encore important, que les niveaux de radioactivité sont acceptables.

 

Il est évidement que les gouvernements, l'élite dirigeante, contrôlent tous les réseaux de nouvelles et laissent circuler des informations qui sont filtrées pour ne pas alerter les gens, pour faire croire que la situation est encore sous contrôle.  LA SITUATION N'EST PAS DU TOUT SOUS CONTRÔLE, les dangers ont été annoncés par le président japonais lui-même, les gens doivent éviter d'aller à l'extérieur selon ses recommendations et les spécialistes en nucléaire appréhendent une catastrophe bien pire que Chernobyl. 

 

Actuellement, le niveau d'alerte est à 6, le maximum est de 7 comme l'a été la catastrophe de Chernobyl.

 

Alimentez-vous ailleurs que dans les médias traditionnels pour avoir l'heure juste!

 


 

Le cauchemar du japon va-t-il atteindre les Etats-Unis dans quelques jours ?

 

15 mars 2011

 

J'écoute un analyste américain en ce moment et il dit que d'ici 10 jours, les radiations pourraient envelopper les États-Unis et le Canada.  Il invite les gens à prendre des mesures dès maintenant

 

Les autorités américaines sont sur les dents parce qu'un nuage radioactif pourrait être en route dès maintenant. 

 

Les radiations en ce moment, sont 400 fois supérieures à la limite admise pour une année complète pour un individu.

 

Un bateau de l'armée américaine serait en décontamination, après avoir traversé un nuage radioactif.  Les autorités janonaises sont sans équivoque, la situation est vraiment très dangereuse.  Le Président s'est adressé à la population ce soir.

 

Ce site http://www.nationalterroralert.com/ vous donne les plus récentes informations sur l'urgence nucléaire et des analystes vérifient les taux de radiation sur le territoire américain.

 

Le mensonge est terminé, l'heure juste est donnée!

 

Un homme dénonce avec rage au coeur le mensonge entretenu par les autorités: les citoyens du Japon n'ont que très peu d'informations sérieuses, que des absurdités télévisées!

 
Un témoin raconte. Désinformation au Japon

 

16 mars 2011

 

Voici le témoignage poignant d'un citoyen qui habite le Japon et qui nous fait part de la réalité du quotiden.  Il dénonce le mutisme des autorités et la censure médiatique qui empêche les japonais de connaître précisément ce qui se passe.  La vidéo a été tournée hier, le 15 mars, après la 3ème explosion dans un réacteur et depuis, plus de nouvelles sur les réseaux télévisés.  Ils ont simplement déclaré qu'il n'y a rien à craindre même si la plus grande centrale nucléaire au monde est en train de brûler!

 

Il s'inquiète, et avec raison, du fait que les populations ne soient pas évacuées, il dénonce l'inertie des autorités à protéger les citoyens, il cri son indignation face à l'impuissance de tous ces gens qui sont laissés à eux-mêmes.

 

http://www.dailymotion.com/video/xhmb8u_urgence-nucleaire-le-japon-ment-15-03-11-we-want-the-truth_webcam#from=embed

 

 

 

14 mars 2011

 

Le Premier ministre japonais demande à la population de rester à l'intérieur, les taux de radiations sont maintenant reconnus dangereux pour la santé humaine.

 

Les radiations nocives émanent de l'explosion du 4ème réacteur déclarent les autorités. Le Premier ministre japonais, Naoto kan, a dit que les niveaux de radiation ont augmentés considérablement dans la zone autour de l'usine.  Il appelle les citoyens qui habitent à 30 km de la centrale de rester à l'intérieur. 

 

Il y a eu une explosion au réacteur no.1 samedi, suivie d'une explosion au n.3 lundi et la troisième explosion au no.4 en début de soirée.

 

Source:

http://www.smh.com.au/environment/stay-indoors-japan-pm-issues-warning-to-residents-after-blast-20110315-1buq7.html

 

 

 

Jean-Pierre Petit, astrophysicien et chercheur

 

extrait :

  

"Le hic est l'extrême dangerosité du fonctionnement d'un tel réacteur. Sont coeur est à 550° au lieu de 300°. Le recours au sodium fondu comme fluide caloporteur représente un risque majeur d'incendie, en cas de contact de celui-ci avec l'air. Ajoutons l'extrême radiotoxicité du plutonium. Un dixième de milligramme de plutonium, inhalé et se fixant dans les poumons, suffit à provoquer une tumeur cancéreuse. Faites le calcul. Chargé d'une tonne de plutonium, un surgénérateur recèle une quantité suffisante de ce poison pour tuer dix milliards d'êtres humains.

 

Cet extrait a été sorti de son contexte, il est donc souhaitable de se référer à l'article dans son entier pour saisir le sens qui y est donné.

 

L'article en entier:

http://jp-petit.org/nouv_f/seisme_au_japon_2011/seisme_japon_2011.htm

 

 

Site qui détecte les radiations aux Etats-Unis et au Canada 

http://www.blackcatsystems.com/RadMap/map.html

 

Les données sont actualisées aux 5 minutes.

 

 

 

Rappel (lien donné voici tois jours) 

 

Un site francophone à consulter régulièrement:

 

http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?menu=actualites&sousmenu=communiques&page=index

 

(Le Réseau Sortir du nucléaire)

 

Blog consciencedupeuple2007

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 08:25

Par hasard, je suis tombée (via la recherche d'une image sur Google) sur un ancien ( 7.11.2009) article de mon blog R-sistons, le voici (eva)


 

  http://www.communisme-bolchevisme.net/images_urss_albanie_ddr.htm

Sur le gratte-ciel en haut à droite "Wall Street".

A gauche, en haut "liberté de la presse" à travers un porte-voix qui produit tous les journaux (les canards) ; en bas "liberté d'opinion" sur un arrière plan de prison...

À droite, en haut "liberté individuelle" devant un arbre auquel est pendu un noir, des membres armés et cagoulés du Ku-Klu-Klan ; en bas "liberté de réunion et de manifestation" un camion bourré de policiers et de soldats fonce sur une manifestation.



       




 

Nos médias sont "staliniens" !
Anticommunisme primaire.
La guerre froide rallumée
Par Eva R-sistons


Nous savions que les médias sont aux ordres de l'oligarchie financière et militaire. Nous savions qu'ils utilisent la redevance, donc nos sous, contre nos intérêts, en faveur de l'ultralibéralisme meurtrier et des guerres néo-coloniales, afin d' enrichir les plus nantis. Mais jamais, même dans l'URSS "stalinienne", de tels moyens n'ont été déployés pour dénoncer le communisme qui a constitué une alternative sociale au capitalisme qui opère un immense transfert du Sud vers le Nord, et des citoyens les plus modestes vers les plus favorisés, quitte à entraîner des tragédies effroyables sur toute la planète.

Et aujourd'hui, afin de réaliser encore plus de profits, le libéralisme sollicite les citoyens pour renflouer les banques, il s'en prend aux dernières protections sociales, il diminue les salaires (avec un prétexte tout trouvé, la crise), il aggrave les conditions de travail, il ponctionne les classes moyennes, et cynisme suprême, il ose désormais s'attaquer au secteur alimentaire, en spéculant sur les matières premières et en investissant dans les bio-carburants, qui alimenteront les réservoirs d'essence du Nord en aggravant la famine au Sud. 

Les citoyens sont de plus en plus spoliés, écrasés, piétinés, pressurés, sacrifiés, et ils commencent à réaliser que la Mondialisation présentée comme horizon incontournable pour l'humanité, et soi-disant bénéfique pour tous, est en réalité un piège pour tous ceux qui ne sont pas au sommet de la société.  

Tous les jours, les peuples subissent les effets négatifs, pervers, destructeurs, d'un capitalisme d'ailleurs de moins en moins réel, d'entreprise, et de plus en plus financier, spéculatif; Et d'instinct, ils se méfient de plus en plus du libéralisme. Bref, ils commencent sérieusement à comprendre qu'ils ont été floués, que le capitalisme ne peut leur valoir que des malheurs, et qu'il faut trouver une solution alternative.  De quel côté se tourner ? La tentation est de plus en plus grande de redécouvrir Marx, le socialisme, et même le communisme tant décrié par l'Occident. Les financiers qui, bien que non élus, se sont arrogés le droit de diriger les affaires du monde, ont flairé le danger. Et c'est ainsi qu'ils se saisissent de l'anniversaire de la chute du Mur de Berlin pour lancer une campagne sans précédent contre le communisme, rival potentiel du capitalisme, qui recouvre des couleurs, et pour cause: De plus en plus de citoyens regrettent l'heureux temps où TOUS avaient un travail, un toit, et les équipements sociaux nécessaires à la bonne marche d'une société et à l'épanouissement d'un individu.  Qui leur laisse la parole ? Qui organise des débats, des confrontations entre tenants des deux systèmes ? Personne. Au contraire ! Nos médias sont colonisés par les partisans du libéralisme le plus débridé, et ils se sont lancés dans une campagne permanente, d'une rare violence et d'une rare mauvaise foi, contre tout ce qui de près ou de loin pourrait donner une image positive du communisme, rétablir la vérité, permettre au citoyen de se faire lui-même une idée. 

Il faut d'ailleurs noter  que très judicieusement, les livres d'histoire - comme l'industrie du cinéma - ont été pris en mains, écrits, supervisés, pilotés, par des citoyens juifs, libéraux, pro-américains, et hantés par la Shoa (de leur communauté seulement, alors que les Tsiganes ont été plus meurtris qu'eux, ainsi que les personnes handicapées mentales ou les homosexuels). Ainsi, toute l'Histoire est-elle réecrite de façon à dresser nos chères têtes blondes contre les gouvernements populaires, communistes ou apparentés. Il s'agit, comme aujourd'hui dans les Médias à l'occasion de la chute du Mur de Berlin, de discréditer tout ce qui n'est pas l'Occident, le capitalisme, l'Amérique.... au mépris de la vérité, de la neutralité, du pluralisme, de l'honnêteté la plus élémentaire. Et en utilisant comme actuellement les procédés les plus "staliniens" ... tant décriés !
 
A l'occasion de la Chute du Mur de Berlin, au moment où les journalistes courtisans font l'apologie du monde "libre", nous assistons en réalité, paradoxalement, à une campagne sans précédent de dénigrement du système rival. En utlisant les procédés que l'on reproche au Système communiste ! Rarement les Médias n'auront autant fait preuve de mauvaise foi, de complaisance, de duplicité. Il faut impérativement dénoncer partout l'imposture, alerter les citoyens, rétablir la vérité ! Non, le communisme n'est pas un système pervers, j'ai moi-même été, en URSS, témoin de ses innombrables bienfaits ! (voir mon article
http://r-sistons.over-blog.com/article-du-mur-de-berlin-au-mur-de-l-argent-le-vrai-communisme-mediamensonges-38715238.html)

Des citoyens ont pris l'initiative d'écrire au CSA pour demander que Justice soit faite en matière de temps de parole, de droits de l'opposition, de droit de réponse. Car l'identité française, ce sont d'abord les valeurs républicaines de liberté, d'EGALITE, de fraternité.

Au-dessus de nos têtes, dans les coulisses, une terrible bataille a commencé. Idéologique. Pour nous dire comment penser, pour nous priver de notre liberté d'appréciation.

Le Système capitaliste ne cesse de se déconsidérer. Il épouse, en les aggravant, les inconvénients du Système soviétique, sans en offrir les innombrables avantages. 

Il est temps de désamorcer cette bombe à retardement sur nos vies, sur nos libertés, et de rétablir la vérité. 

Et la vérité, c'est qu'aucun Système n'est aussi dangereux pour les citoyens que le capitalisme, surtout financier comme aujourd'hui.  En pleine désinformation, j'ose le dire: Les commémorations de la Chute du Mur de Berlin devraient au contraire nous ouvrir à d'autres perspectives. Et nous inciter à redécouvrir le système communiste si décrié dans les Médias. Faut-il d'ailleurs rappeler que le christianisme le présente comme le système le plus adapté à la condition humaine ? "Les (premiers) chrétiens n'avaient qu'un seul coeur et qu'une seule âme. Ils mettaient tous leurs biens en commmun, et les répartissaient à chacun selon ses besoins" (Bible, Actes 3). 

En tous cas, l'intense campagne médiatique de propagande contre le communisme, prouve que le capitalisme est aux abois. Ayant fait la preuve de sa perversité, de sa nocivité, concrètement, il ne peut plus se maintenir que par le mensonge, la désinformation, la manipulation.










Les Russes ont libéré le monde du nazisme (20 millions de morts), les Américains (300.000 morts en 44) veulent l'imposer aujourd'hui à la planète,  totalitarisme bancaire, raciste, eugénique, militaro-financier.



Une fois de plus, nous devons nous improviser nous-mêmes journalistes, et informer nos concitoyens. La vérité doit éclater ! De même que ceux qui nous ont sauvé du nazisme ne sont pas Américains mais bien Russes, le communisme ne mérite pas d'être diabolisé. Au contraire, malgré ses défauts, il a représenté une immense espérance et une formidable alternative.  

Il est temps que l'imposture éclate au grand jour !

Eva R-sistons aux médiamensonges et à la propagande.  




 








Harcèlement médiatique anticommuniste :
Une lettre adressée au CSA  


La lettre de citoyens excédés au CSA


Vous lirez, ci-dessous, la lettre adressée par le Comité Internationaliste pour la Solidarité de Classe (CISC)
à Monsieur  le président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel 
 


Objet: protestation contre la campagne anticommuniste sur les médias publics. Demande d’intervention du CISC dans les médias au titre du pluralisme et du droit de réponse.


Monsieur le Président,

Une indécente campagne totalitaire(1)et grossièrement manichéenne de diffamation contre l'histoire, les idéaux et les militants du Mouvement communiste international, est actuellement menée à l'occasion du 20ème anniversaire de la rupture de la frontière berlinoise de la RDA. A notre connaissance, le CSA, pourtant charger de faire régner le pluralisme sur les ondes, est resté silencieux devant cette infamie.




Affiche soviétique
: La'liberté' de la presse bourgeoise (1931)


Tous les jours, à chaque heure de la journée, sur toutes les chaînes privées et publiques payées par l'argent de tous les citoyens et de tous les consommateurs, est propagée une présentation caricaturale, foncièrement partiale et dénuée d’objectivité historique, des évènements qui entourèrent  l’érection puis la chute du mur de Berlin.
Nul souci de montrer que ce mur, dont la signification tragique renvoie aux tensions planétaires des années soixante, fut érigé dans les conditions d'une guerre froide qui pouvait à tout moment dégénérer en conflit nucléaire mondial. Rien à notre connaissance, dans les présentations caricaturales qui ont été proposées jusqu’ici dans les médias, ne permet aux Français de savoir que la division de l'Allemagne résulta du refus des Occidentaux d'accepter la proposition soviétique de mettre en place une Allemagne unifiée, démilitarisée et sérieusement dénazifiée. Rien qui permette de comprendre que le "mur" fut une réponse tardive de la RDA et du camp socialiste à la tentative permanente de l'Occident de déstabiliser l'Allemagne socialiste. Rien qui permette de comprendre que la RDA était alors un pays pauvre, qui finissait de régler ses dettes de guerre à l'URSS, alors que la RFA fut dispensée par l’Ouest de régler ses réparations et que le "miracle allemand" dut beaucoup au plan Marshall et à la remilitarisation de l’Allemagne capitaliste en tant que pays de la « ligne de front » antisoviétique.
Rien qui permette à la jeunesse d’apprendre que la création de l'OTAN a précédé de loin celle du Pacte de Varsovie, de même que la création unilatérale de la RFA par ses occupants occidentaux, suivie du rattachement illégal de Berlin-Ouest à la RFA capitaliste, a précédé et suscité la création de la RDA sur l'ex-zone d'occupation soviétique. Rien non plus pour indiquer aux usagers du service public que les acquis sociaux, éducatifs, sanitaires, culturels (le pays de Brecht !) et civilisationnels de la RDA (égalité hommes/femmes garantie par l’emploi massif des femmes et par les crèches d’entreprise) étaient très importants : c’est pourquoi la majorité d’« Ossis » qui juge positivement le bilan du socialisme, n’est pas constituée de "nostalgiques" sentimentaux ; comme en Russie, où selon les sondages, 80% des citoyens jugent le « socialisme supérieur au capitalisme », ces Allemands de l’est comparent, expérience faite, ce que leur a apporté le capitalisme (chômage de masse, destruction acharnée de leur mémoire, disparition des solidarités, réunification vécue comme une annexion, chasse aux sorcières et licenciement pour délit d'opinion de milliers d' enseignants et de cadres "Ossis" remplacés par des "Wessis", « retraites de punition » pour les vétérans communistes, etc.) à ce que leur assurait le socialisme en matière de solidarité sociale.

Et cela ne signifie pas qu’ils ferment les yeux sur les manquements, contradictions, défauts et déformations (E. Honecker a livré ses propres analyses sur ce point dans ses "Moabiter Notizen") dont ce socialisme de première génération fut porteur dans les conditions très
difficiles que l'Occident lui a constamment faites (course aux armements incessante, concurrence entre deux camps inégaux du point de vue de la puissance économique, pression anticommuniste permanente, pression permanente sur Berlin qui était la « ville-front » où s’affrontaient le plus directement le système capitaliste et le système socialiste).





N
ous sommes tout spécialement outrés de la décision des chaînes publiques de transformer le lundi 9 novembre en lundi brun de l'anticommunisme d'Etat obligatoire : ce jour-là, en tout « pluralisme anti-totalitaire», les auditeurs auront le « choix » entre l'anticommunisme et l'anticommunisme, toutes les chaînes offrant le même programme. Jamais dans ces ex-pays socialistes qu'on accuse de totalitarisme on n'est allé si loin dans le conditionnement idéologique. Cette charge totalitairement anticommuniste contre le "communisme totalitaire" serait risible si elle ne cachait une entreprise continentale de criminalisation du communisme, de chasse aux sorcières et de réhabilitation insidieuse du fascisme, qui prend de l'ampleur dans toute l'Europe supranationale et dans nombre d'Etats de l'UE, dont la France.

On assiste en effet ces derniers temps, sans que les médias en disent rien, à la mise en place de lois scélérates amalgamant le communisme au nazisme, quitte à banaliser le second tout en avilissant le premier. Ce n'est pas seulement une insulte aux Soviétiques (près de 30 millions !), et spécialement de communistes soviétiques, qui donnèrent leur vie pour permettre à l'Armée rouge d'écraser les nazis, de prendre seule Berlin et d’y faire flotter le drapeau rouge, mais c'est une injure aux communistes français qui moururent par milliers pour libérer la France des nazis, et dont de nombreux monuments portent trace de Chateaubriand au Mont-Valérien en passant par la Citadelle d’Arras. C’est aussi une insulte aux victimes du génocide hitlérien qu’il est indigne de banaliser et dont maint survivant doit la vie aux libérateurs de l’Armée rouge. C'est une insulte aussi le Général De Gaulle qui déclara en 1966 : "les Français savent que la Russie soviétique a joué le rôle principal dans leur libération".

Enfin, c'est une menace pour les libertés car à l'abri de cette campagne de négation de l'histoire, qui permet à Hitler de prendre une revanche posthume sur les "rouges" allemands qui furent ses opposants les plus déterminés, des mesures liberticides sont prises partout, ou sont sur le point d’être prises dans l’Europe de Maastricht, pour réprimer les partis communistes.

A terme de telles mesures menaceront toute opposition à l'U.E., toute forme de syndicalisme de classe, toute forme de militance anticapitaliste, comme c’est déjà le cas en ex-RDA, en Hongrie, en Tchéquie, dans les pays baltes où les ex-Waffen SS bénéficient de la complaisance scandaleuse des autorités.

Et quand chez nous on honore Guy Moquet, c’est en cachant aux lycéens qu’il fut réprimé en vertu de lois anticommunistes antérieures à l’Occupation (le décret Sérol), du même genre que celle que voudraient raviver en Europe des dirigeants italiens ouvertement nostalgiques de Mussolini.




D
e manière plus générale, comme de très nombreux citoyens,
nous sommes excédés par ces campagnes médiatiques harcelantes qui durent des semaines et où un seul thème bien-pensant est martelé en violation du droit à la différence, à la pensée libre et au droit de chacun d'entendre des arguments contradictoires pour forger sa propre conviction politique.

Qui donc décide en haut lieu que pendant des semaines on martèlera sur les ondes, tantôt que le communisme est intrinsèquement pervers, tantôt (après le 11 septembre) que "nous sommes tous américains", tantôt que les Français doivent toutes affaires cessantes se passionner pendant des jours aux présidentielles américaines, etc.
Qui décide d’embrigader ainsi notre jeunesse ? Trouverait-on en haut lieu que cette jeunesse est encore trop rebelle, trop anticapitaliste et insuffisamment « européenne » comme elle l’a certes montré lors du référendum de mai 2005, des luttes anti-CPE et des européennes…?


Quand les médias se décideront-ils à laisser les gens penser par eux-mêmes au pays de Descartes ?
Qu'est-ce qui fait que, par ex., on consacre des milliers d'heures d'émission à sens unique au mur de Berlin alors qu'on évoque à peine, et sans les dénoncer franchement, ces "murs de la honte » bien réels et très actuels qu’ont érigés les puissances dominantes du monde capitaliste- : mur construit par Israël pour ghettoïser le peuple de Palestine, mur érigé pour empêcher la réunification pacifique des deux Corée, barbelés séparant les riches USA des pauvres du Mexique, murs invisibles protégeant « l’Europe-forteresse » des « dangereux immigrés » qui fuient la faim créée chez eux par les spéculateurs du monde capitaliste…

Pourquoi ce
« deux poids, deux mesures » permanent, sinon parce que les grands médias ne défendent pas les droits de l’homme, mais le CAPITALISME ?




 

Dans ces conditions, nous exigeons, en tant que citoyens ayant droit à la libre expression de leurs opinions, que l’opération totalitaire de lundi 9 novembre une journée entière sur le mur de Berlin avec programme unique et à sens unique de toutes les radios de Radio-France !), soit annulée et qu’un débat contradictoire et « à armes égales » soit organisé à une heure de grande écoute sur les médias publics à propos du bilan comparatif du « socialisme réel » et de la restauration capitaliste à l’Est. Et qu’on n’inverse pas les choses en disant que notre modeste organisation, constamment censurée ou caricaturée depuis sa fondation, appelle à la censure : elle appelle au contraire au respect du PLURALISME et à la RUPTURE DE LA CENSURE qui frappe les communistes (exceptés ceux qui font profession d’autoflagellant !).



  


N
ous demandons aussi que l'un ou plusieurs d'entre nous soi(en)t invité(s) à une heure de grande écoute lundi 9 novembre pour présenter le "livre noir de l'anticommunisme
"
édité par notre comité avec la participation de plusieurs PC : au nom de quoi les auteurs très controversés du « livre noir du communisme » (sic) bénéficieraient-ils d’un quasi-monopole d’expression ? Y aurait-t-il une vérité historique officielle en France ? Et qu'on ne nous dise pas que le harcèlement médiatique anticommuniste est mené sous le contrôle scientifique d’historiens au-dessus de tout soupçon : à notre connaissance, aucun historien NON ANTISOVIETIQUE n'a été récemment accueilli sur les chaînes ; à aucun moment on n'a entendu à une heure de grande écoute d’anciens dirigeants NON REPENTIS de la RDA évoquer leur bilan.

Qu'est-ce donc que ce procès anticommuniste permanent où la parole n'est jamais accordée qu'à l'accusation,
sauf à dose homéopathique et en dehors des heures de grande écoute ? 




N
ous demandons aussi que
les médias permettent à ses organisateurs d’annoncer le rassemblement du 7 novembre à Paris à 15 heures, devant le métro Stalingrad, en l'honneur du 92ème anniversaire de la Révolution d'Octobre et avec le soutien du PRCF, de l'URCF, du RCC, de G. Hage, de dirigeants locaux ou nationaux du PCF, et la participation des PC de Grèce, de Cuba, d’Algérie, du PC Brésilien, des défenseurs allemands du Mémorial Ernst Thälmann, le président du KPD assassiné par les nazis, un monument dont le démontage est en cours.


Cela ne compensera pas pour autant l'énorme déséquilibre médiatique qui est créé pour discréditer le communisme à une époque où le capitalisme fait chaque jour un peu plus, y compris dans notre pays, la preuve de sa nocivité pour les acquis sociaux, l'emploi, les conditions de vie des travailleurs, le pouvoir d’achat populaire, la souveraineté des peuples, les libertés et la paix.

On connaît le mot célèbre: "quand ils s'en sont pris aux communistes, je n'ai rien dit, je n'étais pas communiste... Quand ils ont arrêté les Juifs, je n’ai pas bougé, je n’étais pas juif  (…) ; quand ils sont venus me chercher, il n'y avait plus personne pour me défendre"...


Que nul ne dise à nouveau un jour qu'il ne savait pas, surtout parmi ceux qui sont payés pour défendre le pluralisme et la liberté et qui propagent en réalité jusqu’à l’écoeurement la « pensée unique » anticommuniste. 


(1) Au sens que l’idéologie dominante donne à ce mot.
 

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l'assurance de notre vigilance indignée.

pour le CISC, Vincent Flament et Georges Gastaud, avec le soutien de Landini Léon - Officier Lég. d'honneur – Méd. de la Résistance - Grand Mutilé de Guerre - décoré par L'URSS - Officier FTP-MOI. Roussel René – Chev. Lég. d'Honneur – Méd. de la Résistance - Croix de Guerre – Resp. cadres FTP Zone Sud - Liquidateur Nat. auprès du ministère des Armées du Front National pour la Libération de la France - des FTPF et FTP-MOI. Tchakarian Arsène – Chev. de la Lég. d'Honneur -  Croix de Guerre – Compagnon de Manouchian aux seins des FTP-MOI de la RP. Pranchère Pierre, a. député, a. FTPF des Maquis de Corrèze ; Hage Georges, a. député du nord ; Hemmen Jean-Pierre,  fils de Jean Hemmen membre du C.C. des J.C., commissaire pol. des Brigades Internationales, commandant FTPF fusillé au Mont Valérien (médaille de la Résistance, médaille de C.V. de la Résistance à titre posthume). 

http://eldiablo.over-blog.org/article-harcelement-mediatique-anticommuniste-une-lettre-adressee-au-c-s-a--38909345.html




Pouvoir populaire, ou des financiers ??? 






http://www.communisme-bolchevisme.net/images_photos_communisme_socialisme.htm


Médias occidentaux "staliniens" - Lettre au CSA - L'"ami" américain

http://r-sistons.over-blog.com/article-honteuse-propagande-stalinienne-dans-les-medias-lettre-au-csa-38913494.html

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 18:58

 

http://2villepin.free.fr/

 

.

 

La déclaration de Dominique de Villepin

"Comme gaulliste, je ne peux que regretter que l'UMP s'éloigne tous les jours davantage des valeurs du gaullisme.

Comme gaulliste, je crois aux valeurs du rassemblement ; or je constate malheureusement que c'est davantage un esprit de division qui est mis en avant.

Comme gaulliste, je crois à l'importance des valeurs de justice sociale, et malheureusement ces valeurs ne sont pas au rendez-vous.

Comme gaulliste, je crois au service de l'Etat, alors que l'Etat est trop souvent méprisé.

Et comme gaulliste, je crois à une certaine idée de la France, alors que, nous le voyons, la diplomatie française s'efface trop souvent de la scène mondiale".

Dominique de Villepin va quitter l'UMP et vise 2012

L'annonce a été presque trop discrète, faite au détour d'une réponse à un étudiant d'une école de commerce lyonnaise, que Dominique de Villepin visitait mardi. Comme une confidence, l'ancien premier ministre révélait qu'il ne renouvellera pas son adhésion à l'UMP en 2011, évoquant un «décalage croissant entre les idées qui sont défendues par le parti majoritaire et les Français». La presse n'ayant pas repris l'information dans la foulée, il faudra que l'équipe de Dominique de Villepin la répande sur Facebook et Twitter et le site officiel de République solidaire pour que l'engouement médiatique se crée.

C'est finalement Brigitte Girardin, secrétaire générale de la formation villepiniste, qui a officialisé mercredi matin l'intention de l'ancien premier ministre de quitter l'UMP. Une opération de communication parfaitement maîtrisée, à la veille de la rencontre tant attendue entre Dominique de Villepin et Nicolas Sarkozy à l'Elysée. Pour la première fois depuis deux ans, les deux frères ennemis de la majorité qui se sont déchirés lors de l'affaire Clearstream, vont se rencontrer dans le cadre des consultations sur le G20.

Pour leurs retrouvailles, les deux hommes sont donc officiellement censés parler de la volatilité des prix des matières premières et de la régulation du système financier… Mais Dominique de Villepin a déjà prévu quelques digressions : «J'irai lui dire les choses que les autres ne lui disent pas», a-t-il expliqué mardi à Lyon. Il demandera notamment au chef de l'Etat de «réconcilier les Français» et d'en finir avec «la logique du bouc émissaire», citant pêle-mêle la politique menée à l'encontre des Roms ou les débats sur la burqa, l'islam ou la laïcité, qui «montrent du doigt» certaines populations.

Une conversation d'autant plus libre que le président de République solidaire va rompre ses liens avec le parti majoritaire. Longtemps, les cadres de l'UMP ont reproché à l'ancien premier ministre d'avoir crée une formation concurrente et de critiquer sans relâche la majorité, tout en restant adhérent du parti présidentiel. Lorsqu'en novembre, Villepin avait lâché sur Europe 1 que Nicolas Sarkozy représentait «l'un des problèmes de la France», Michèle Alliot-Marie avait estimé que l'ancien premier ministre devrait «se retirer du parti» s'il avait une «certaine dignité».

Depuis cet épisode, Dominique de Villepin ménage le chef de l'Etat. «Le temps de la critique et du bilan est derrière nous. C'est désormais le temps du projet et de l'alternative qui a commencé», écrivait-il encore la semaine dernière aux adhérents de son parti. Une position risquée, l'ancien premier ministre ayant initialement basé l'essentiel de sa stratégie sur la critique du sarkozysme. En brouillant ainsi son image, le président de République solidaire a pu gagner les faveurs de la majorité - au point qu'une rumeur, démentie, le donne successeur potentiel de MAM au Quai d'Orsay - mais il est surtout devenu inaudible : dans le dernier sondage de l'institut CSA, il tombe à 4% des intentions de vote au premier tour de la présidentielle. Bien loin des 10% escomptés.

Désormais libéré des contraintes liées à son adhésion au parti majoritaire, il peut se consacrer entièrement à sa campagne en vue de 2012. Selon les Echos, qui citent ses proches, la collecte des 500 signatures nécessaires à sa candidature est déjà lancée. Son programme devrait être prêt au printemps et sa déclaration pourrait intervenir à l'automne.

Source: Le Figaro


*****


Villepin quitte l'UMP ? "Peu étonnant"

C'est une simple question posée par un étudiant qui a amené Dominique de Villepin à se dévoiler. Mardi, lors d’un déplacement à Lyon, l'ancien Premier ministre est interrogé sur son choix de rester à l’UMP. Il livre alors une réponse sans langue de bois : oui, il va quitter le parti présidentiel. Relayée sur son compte Twitter et sa page Facebook, l'annonce de son départ de la majorité a finalement été confirmée mercredi par Brigitte Girardin, secrétaire général de République solidaire, le parti qu’il a fondé.

Une annonce qui fait donc l’effet d’une petite bombe alors qu’en juillet dernier, il avait fait le choix de renouveler son adhésion au parti présidentiel. Mais cette fois, Dominique Villepin veut clairement marquer son opposition à la politique de Nicolas Sarkozy et ne renouvellera pas son adhésion en 2011. "Comme gaulliste, je ne peux que regretter que l'UMP s'éloigne chaque jour davantage des valeurs du gaullisme. Comme gaulliste, je crois à des valeurs de justice sociale. Malheureusement, ces valeurs ne sont pas au rendez-vous", a expliqué mercredi le principal intéressé, lors de sa visite au salon de l’Agriculture.

Un vrai changement de stratégie donc, Dominique de Villepin optant cette fois pour l’isolement. Si ses anciens soutiens ont, eux, préféré la solidarité gouvernementale, à l’instar de Marie-Anne Montchamp, Hervé Mariton ou encore François Goulard, ils ne semblent pas vraiment surpris par le choix de l’ancien Premier ministre : "ce n’est pas étonnant. Je ne regrette pas sa décision mais ce n’est pas la mienne", tranche François Goulard, contacté par Europe1.fr. Il revendique pour autant le fait d’être toujours "villepiniste".

Hervé Mariton juge quant à lui que "son chemin a une certaine cohérence", même s’il aurait "préféré que Dominique de Villepin apporte sa qualité et ses valeurs à l’UMP". "Je regrette qu’il ne fasse pas valoir son talent, ses idées et sa force au sein du parti", concède à Europe1.fr le député UMP de la Drôme, qui assure pour sa part "être plus indépendant que jamais".

Cet éloignement de l’UMP marquerait-il un pas de plus vers une candidature en 2012 ? Pour François Goulard, la réponse est évidente : "cet événement est à relier à la perspective de la présidentielle", assure-t-il. "Il y a un espace ‘non UMP’ qui existe. Il y a un vrai électorat au centre", analyse encore le député UMP du Morbihan. Hervé Mariton, lui, botte en touche: "c’est à lui qu’il faut poser la question", balaye-t-il. Mais pour l’heure, le fondateur de République solidaire n’a rien dévoilé de ses intentions en vue de 2012. Il devrait mettre fin au suspense "au plus tôt" à l'automne 2011.

En quittant sa famille politique à un peu plus d’un an de la présidentielle, Dominique de Villepin se place comme un rival potentiel de Nicolas Sarkozy. Et du côté du gouvernement, on regrette cette stratégie : "je suis un peu triste de la position de Dominique de Villepin", a lancé mercredi François Baroin, lors du compte-rendu du Conseil des ministres. Et d’appeler le nouveau dissident à revenir dans les rangs de la majorité : "le chemin est long, il y a encore quinze mois. Il peut, ce que je pense, retrouver sa place dans un dispositif majoritaire pour favoriser la réélection de Nicolas Sarkozy".

Même appel du pied de Jean-François Copé : "je regrette profondément qu'il ait décidé de quitter notre famille politique, je respecte son choix mais je le regrette profondément", a-t-il réagi lors d’un point presse. Le secrétaire général de l’UMP insiste à son tour sur la perspective de 2012, pour laquelle il souhaite "avoir une famille rassemblée". En attendant, le patron du parti préfère tempérer les choses. A la question de savoir si République Solidaire était un "mouvement concurrent" de l'UMP, il répond: "N'exagérons rien".

Source: Europe 1

*****

Villepin quitte l'UMP, la voyant en "décalage croissant" avec les Français

Dominique de Villepin a justifié sa décision de ne pas renouveler son adhésion à l'UMP par le "décalage croissant" qu'il constate entre les idées de ce parti et la réalité vécue des Français, selon une vidéo diffusée mercredi sur le site de son parti, République Solidaire. C'est lors d'un déplacement mardi à Lyon, en réponse à la question d'un étudiant, que l'ex-Premier ministre s'est expliqué sur ce sujet.

A la question de savoir pourquoi il n'avait pas quitté l'UMP après la création de son propre parti République solidaire (RS) en juin 2010, il répond : "Il faut poser la question au passé (...) Je n'ai pas renouvelé ma carte cette année".

Et, explique-t-il, "je ne l'ai pas fait parce que j'estime qu'il y a un décalage croissant entre les idées qui sont défendues par l'UMP et les Français et que le premier devoir d'une formation politique, c'est de coller à une réalité".

Dominique de Villepin était adhérent de l'UMP depuis sa création en 2002.

"Si j'ai repris ma carte en 2010, c'est parce que je ne voulais pas désespérer, ni faire désespérer tous ceux qui à l'UMP participent des mêmes idéaux et des mêmes convictions qui sont les miennes, tant sur la politique intérieure que sur la politique étrangère", dit-il encore sur cette vidéo.

"Aujourd'hui je constate que nos regards et nos visions s'éloignent. Je constate que l'idée que nous nous faisons de la République n'est pas la même, en tout cas dans la crise actuelle, que l'idée que nous nous faisons de la voix de la France dans le monde n'est pas la même", poursuit l'ex-Premier ministre de Jacques Chirac. "Alors, je ne veux pas désespérer mais néanmoins je n'ai pas repris ma carte de l'UMP en 2011".

A propos de RS, la formation qu'il préside, Dominique de Villepin évoque un parti "absolument indépendant de l'UMP".

"Nous ne touchons pas un centime, ni de l'UMP ni de l'Etat, et c'est une chose unique dans les mouvements politiques français. Donc, on ne peut pas être plus indépendant que nous le sommes. Nous ne vivons qu'avec le soutien de nos adhérents et sympathisants", assure-t-il. "L'idée d'être indépendant, de pouvoir inventer son propre chemin me paraît essentielle".

Source: AFP


*****

Dominique de Villepin officialise son départ de l'UMP

L'ex-Premier ministre Dominique de Villepin a officialisé mercredi son départ de l'UMP à la veille d'un entretien à l'Elysée avec Nicolas Sarkozy, premier pas potentiel vers une candidature en 2012.

Bien qu'ayant lancé son propre mouvement politique et mené des attaques très dures contre Nicolas Sarkozy, Dominique de Villepin avait renouvelé l'été dernier son adhésion au parti présidentiel.

Le fondateur du mouvement "République solidaire" a finalement annoncé mardi sur Facebook qu'il ne renouvellerait pas en 2011 son adhésion à l'UMP, une position qu'il a confirmée de vive voix mercredi au Salon de l'agriculture.

"Comme gaulliste, je ne peux que regretter que l'UMP s'éloigne chaque jour davantage des valeurs du gaullisme. Comme gaulliste, je crois à des valeurs de justice sociale. Malheureusement, ces valeurs ne sont pas au rendez-vous", a-t-il dit aux journalistes.

Dominique de Villepin a également fustigé ce qu'il considère comme un affaiblissement de la diplomatie française, cible de vives critiques depuis le début des soulèvements dans le monde arabe.

"Comme gaulliste, je crois à une certaine idée de la France alors que nous le voyons, la diplomatie française s'efface trop souvent de la scène mondiale. Voilà autant de raisons qui font que j'ai le sentiment que l'UMP s'éloigne des valeurs qui sont les miennes", a-t-il dit.

Ce proche de Jacques Chirac a déclaré qu'il déciderait "au plus tôt" à l'automne 2011 de se présenter ou non à la présidentielle de 2012 pour laquelle il est crédité mercredi d'un score allant de 3,5% à 5,5% des voix dans un sondage Sofres Logica pour le Nouvel Observateur et i>Télé.

Plusieurs responsables de la majorité ont déploré que les tentatives de réconciliation entre l'ancien chef du gouvernement et Nicolas Sarkozy, tous deux en guerre ouverte depuis l'affaire des faux fichiers de Clearstream, aient échoué.

Le porte-parole du gouvernement, François Baroin, a exprimé sa tristesse de voir Dominique de Villepin quitter l'UMP.

"Il a été Premier ministre, il a été à ce titre es qualité chef de la majorité parlementaire, c'est la même majorité aujourd'hui qui accompagne Nicolas Sarkozy dans la réussite de son mandat", a-t-il dit à la presse.

"C'est donc avec un peu de tristesse que j'ai ressenti son annonce" a-t-il ajouté, disant espérer que d'ici la présidentielle de 2012, Dominique de Villepin retrouve "sa place dans un dispositif majoritaire pour favoriser la réélection de Nicolas Sarkozy."

Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a déclaré regretter "profondément" la décision de Dominique de Villepin de ne pas renouveler son adhésion en 2011, émettant l'espoir qu'elle ne soit que "provisoire".

Source: Reuters


*****

Villepin adresse une fin de non-recevoir à Sarkozy

La rencontre très attendue ce jeudi entre l'ancien Premier ministre et le chef de l'Etat ne sera pas celle de la réconciliation. Le président de République solidaire a annoncé qu'il quittait l'UMP dans la perspective de se présenter en 2012.

Beaucoup dans la majorité en rêvaient. Cela aurait pu être la rencontre de la réconciliation, une main tendue à saisir. Il n'en sera rien. L'entrevue jeudi 24 février entre Dominique de Villepin et Nicolas Sarkozy - la première en deux ans -dans le cadre des consultations engagées par le chef de l'Etat avec les anciens Premiers ministres sur le G20 s'annonce houleuse. C'est mardi, lors d'un déplacement à Lyon, que le président de République solidaire a indiqué, en réponse à la question d'un étudiant, qu'il ne renouvellerait pas en 2011 son adhésion à l'UMP. Un signe supplémentaire de son intention de se présenter lors de la prochaine élection présidentielle contre Nicolas Sarkozy. Ce que ce dernier voudrait à tout prix éviter, désireux qu'il est d'obtenir le score le plus élevé possible au premier tour de ce scrutin.

Interrogé en janvier sur une possible tentative de récupération politique de ce tête-à-tête à l'Elysée, Dominique de Villepin avait déjà été très clair. « Je resterai insensible à toute espèce de danse du ventre. Je ne suis pas négociable. Je ne suis pas quelqu'un qu'on achète », avait-il prévenu. « Comme avec Jacques Chirac, j'irai lui dire les choses que les autres ne lui disent pas », a-t-il renchéri à Lyon. a-t-il donc insisté mardi lors de ce déplacement pour expliquer son départ du parti majoritaire. Histoire de lever toute ambiguïté, l'ancien chef du gouvernement a, aussi, redit qu'il « n'aspirait à aucune forme de responsabilité ministérielle », notamment au Quai d'Orsay, où la rumeur l'avait un temps annoncé. « Mon devoir est de proposer, d'offrir des alternatives », a-t-il insisté.

Malgré ses critiques violentes et répétées contre Nicolas Sarkozy, Dominique de Villepin n'avait jusqu'alors pas osé couper les ponts avec l'UMP. Un mois après le lancement de son mouvement, le 19 juin 2010, il avait renouvelé son adhésion à l'UMP. Notamment pour ne pas mettre dans l'embarras les députés du parti présidentiel qui le soutenaient et qui s'inquiétaient pour leur investiture avant les législatives de 2012. L'ancien Premier ministre « a pris une décision personnelle qui s'inscrit dans la continuité de sa démarche visant à présenter une alternative en 2012 », insistait ce mercredi Brigitte Girardin, la secrétaire générale du mouvement villepiniste dans le souci de les rassurer. « La double appartenance à République solidaire et à l'UMP ne pose pas de problème. »

A l'UMP, on s'employait aussi mercredi à dédramatiser le départ de Dominique de Villepin. « Je regrette profondément qu'il ait décidé de quitter notre famille politique », a déclaré Jean-François Copé, le secrétaire général du parti, espérant que cette défection ne serait que « provisoire ». « Le chemin est long, il y a encore quinze mois. Il peut retrouver sa place dans un dispositif majoritaire pour favoriser la réélection de Nicolas Sarkozy », a rajouté le porte-parole du gouvernement, François Baroin. Manquant cruellement de troupes, crédité d'environ 5 % des voix à la présidentielle et peu audible depuis le début de l'année, l'ancien Premier ministre ne représente, de fait, encore qu'une menace virtuelle. Mais qui peut devenir un jour bien réelle.

Source: Stephane Dupont - Les Echos


*****

Villepin va (enfin) rendre sa carte de l'UMP

Il coupe les ponts pour de bon. Dominique de Villepin, fondateur du mouvement politique «République solidaire», ne renouvellera pas en 2011 son adhésion à l’UMP. Après l’avoir lui même annoncé sur Facebook et Twitter et lors d’un déplacement à Lyon mardi, c’est la secrétaire général de son mouvement politique, Brigitte Girarfin, qui le confirme, ce mercredi à l’AFP.

L’officialisation de son départ du parti présidentiel, duquel il s’était de fait démarqué depuis la présidentielle de 2007, intervient à la veille d’un entretien, jeudi à l’Elysée, entre Villepin et Nicolas Sarkozy dans le cadre des consultations du G20. C’est la première fois depuis deux ans que les deux meilleurs ennemis de la majorité qui se sont affrontés lors de l’affaire Clearstream vont se rencontrer. Copé «regrette profondément»

Le secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, dit, ce matin, regretter «profondément» cette décision «de quitter notre famille politique».

S’il avait, le 19 juin dernier, lancé «République solidaire» devant plusieurs milliers de sympathisants pour, disait-il, offrir une alternative à la politique de «division» de Nicolas Sarkozy», l’ex-Premier ministre n’avait pas ouvertement rompu avec l’UMP, renouvellant même par courrier, le 30 juillet, son adhésion. «Ce n’est pas à moi de me prononcer sur sa stratégie» mais «visiblement, il ne veut pas rompre avec sa famille politique», avait commenté Xavier Bertrand, alors secrétaire général du parti présidentiel.

Le président de République solidaire n’a, par la suite, pas cessé de porter de violentes attaques dans ses discours contre la politique de Sarkozy allant même jusqu’à dire qu’il représentait «l’un des problèmes de la France». Michèle Alliot-Marie, à l’époque ministre de la Justice, avait estimé que l’ancien Premier ministre devrait «se retirer du parti» s’il avait une «certaine dignité».

Source: Libération


*****

Dominique de Villepin rompt avec l'UMP

Ce n'est pas l'information la plus étonnante. En fait, Dominique de Villepin avait bien plus surpris son monde en renouvelant, l'an dernier, son adhésion à l'UMP. L'ancien Premier ministre s'était fait l'opposant numéro un à Nicolas Sarkozy, accusant même l'actuel chef de l'État d'être l'un des « problèmes de la France ». Et puis, l'air de ne pas y toucher, il avait tout de même repris sa carte au sein du Parti majoritaire. Curieux.

Mais en 2011, les choses seront différentes. C'est en tous cas ce qu'a affirmé mercredi Brigitte Girardin. Selon la secrétaire générale de République solidaire, le mouvement lancé par Dominique de Villepin en juin 2010, l'ancien Premier ministre ne renouvellera pas son adhésion à l'UMP en 2011.

L'annonce officieuse avait été faite par Dominique de Villepin lui-même mardi, lors d'un déplacement à Lyon. Alors qu'un étudiant interrogeait l'ancien Premier ministre sur son choix de rester à l'UMP malgré la création de République solidaire, l'intéressé lui aurait répondu qu'il ne renouvellerait pas son adhésion. L'information a été rapidement reprise sur Twitter et Facebook.

Surtout, cette annonce survient à la veille d'une rencontre entre Dominique de Villepin et Nicolas Sarkozy à l'Élysée. Cette entrevue survient dans le cadre de la présidence française des G8 et G20, le chef de l'État ayant souhaité rencontrer, dans cette optique, les anciens présidents et anciens Premiers ministres. C'est la première fois que les deux hommes se reverront après s'être écharpés sur l'affaire Clearstream

Source: France Soir


*****

Dominique de Villepin: "Nos regards et nos visions s'éloignent"

Interrogé par un étudiant de l'Ecole de Management de Lyon, Dominique de Villepin a franchi le pas. Il a déclaré qu'il "ne renouvellera pas son adhésion à l'UMP" en 2011.

"Je n'ai pas renouvelé ma carte cette année. et je ne l'ai pas fait parce que j'estime qu'il y a un décalage croissant entre les idées qui sont défendues par l'UMP et les français. (...) et le premier devoir d'une f'ormation politique esr de coller à la réalité.

Aujourd'hui je constate que nos regards et nos visions (celles de l'UMP NDLR) s'éloignent.

Je constate que nos idées de la République que nous nous faisons de la République n'est pas la même, que l'idée de la voix de la France de le monde que nous nous faisons n'est pas la même.

Alors je ne veux pas désesesperer, néanmoins, je n'ai pas repris ma carte de l'UMP en 2011 et je suis au sein d'un mouvement que j'ai crée et qui est parfaitement indépendant."

Source: Le Post

 

http://2villepin.free.fr/index.php/2011/02/23/1805-dominique-de-villepin-ne-renouvellera-pas-son-adhesion-a-l-ump-en-2011#c18643

 

 

.

.
.
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • R-sistons  à  la  désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages