Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 03:57

 

JP Chevènement dénonce la situation en Libye.

Une parole forte à découvrir !

 

Un interventionnisme expéditif, improvisé et incohérent - pour Chevènement 


 

Lors du débat de politique étrangère du Sénat, le 7 février, Jean-Pierre Chevènement a mis en évidence les incertitudes et les risques de dégradation des situations en Libye et en Syrie, avec des conséquences sur la rivalité entre l’Iran et l’Arabie Séoudite. Le sénateur semble ne pas croire qu’il s’agit bien de la politique d’Alain Juppé, soupçonnant (sans le dire) l’empreinte du président de la République.

 

Chevènement Le Mans 280111 002 TPar rapport à sa précédente intervention (voir Libye et Afghanistan : les sages conseils du sénateur Chevènement - 15 juillet 2011), la tonalité est plus critique. Jugez-en par sa conclusion, que voici : 


Cette politique porte la marque d’une improvisation et d’une incohérence qui ne vous ressemble pas. Il serait temps que la France revienne à une politique à la fois plus réaliste et plus proche des principes qui sont traditionnellement les siens : refus de l’ingérence, respect de l’autodétermination des peuples et protection égale de tous. Un certaine retenue accompagnée d’un effort lucide d’impartialité et d’objectivité, seraient plus conformes à nos intérêts qu’une diplomatie qui semble puiser son inspiration dans une forme d’interventionnisme expéditif, proche de celui pratiqué en 2003 par les néoconservateurs américains beaucoup plus que dans la tradition réaliste de notre politique étrangère dont nous pensions qu’elle était aussi la vôtre.


Lire le reste de l’intervention : Notre politique étrangère porte la marque d’une improvisation et d’une incohérence


Monsieur le Ministre d’Etat,

Je souhaite attirer votre attention sur la situation passablement chaotique qui se développe en Libye depuis la chute de Mouamar Khadafi :


Arrestations arbitraires, actes de torture
relevés par des organisations humanitaires comme Amnesty International ou Human Rights Watch, comme ceux qui ont laissé mort l’ancien ambassadeur libyen à Paris, M. Brebech à Zentane, le 20 janvier 2012, ville où par ailleurs se trouve détenu Saïf Islam Kadhafi, traitement racistes de travailleurs africains, heurts armés, ainsi dans la ville de Beni Oulid, où un «
Conseil des Anciens » issu de la tribu des Warfalla semble désormais s’être affranchi du gouvernement de transition, développement des féodalités locales fragmentant le pays, dissémination d’armes dans la bande sahélienne, avec les menaces qui recommencent à peser sur le Mali, le Niger, le Tchad, dissensions enfin à l’intérieur du Conseil National de Transition qui vient d’adopter une loi électorale fondée sur un système de listes pour élire la prochaine assemblée constituante. Or ce système de listes adopté sous la pression des Frères musulmans ne peut évidemment que leur profiter. Le CNT a aussi décidé de faire de la charia la source principale du droit et d’autoriser à nouveau la polygamie que la Libye était avec la Tunisie le seul pays arabe à avoir aboli.

Vous nous confirmerez, M. le Ministre, si là était bien le résultat recherché et, sinon, quelles démarches le gouvernement français a entrepris auprès des autorités libyennes pour faire respecter les doits de l’Homme dont se réclamait la révolution libyenne soutenue par l’OTAN. Nous ne pouvons que nous interroger sur le fait de savoir s’il n’eût pas mieux valu à l’été 2011 rechercher une issue politique, comme il semble que cela eût été possible, sous l’égide de l’Union africaine.

Vous-même, dans votre intervention du 12 juillet à la tribune du Sénat déclariez : «
L’intervention militaire n’est qu’un moyen et non une fin ; la fin c’est la recherche d’une solution politique et nous y travaillons d’arrache-pied ». Vous évoquiez « un processus politique » et souhaitiez qu’une force de stabilisation internationale, de préférence une force de l’ONU, soit dépêchée sur place. C’eût été la sagesse pour favoriser une paix sans exaction, sans vengeance et sans esprit de revanche.

 

En réalité, nous sommes allés bien au-delà de la « responsabilité de protéger » qui était au fondement de la résolution 1973 adoptée le 17 mars 2011 par le Conseil de sécurité de l’ONU.

Vous avez interprété la résolution 1973 comme si elle fondait un droit d’ingérence pour permettre le fameux
regime change, le changement de régime contraire au principe de non ingérence qui, jusqu’à nouvel ordre, guide la doctrine de l’ONU et constitue un principe de notre politique extérieure, réaffirmé y compris par l’un de vos prédécesseurs, M. Kouchner, à l’occasion d’un communiqué franco-chinois signé en avril 2009. J’ai encore dans l’oreille la déclaration du Premier ministre le 22 mars 2011 devant le Sénat : « Nous appliquons toute la résolution 1973 et rien que la résolution 1973 ». Or nous l’avons interprétée de manière très extensive.

Ce jusque-au-boutisme a favorisé le désordre actuel.

Vous me direz sans doute, monsieur le Ministre d’Etat, qu’il est trop tard pour revenir sur le passé.
Eh bien non ! Il n’est pas trop tard, car en allant bien au-delà de la résolution 1973, vous avez discrédité la notion de «
responsabilité de protéger » que l’ONU avait adoptée en 2005, notion qu’elle distinguait bien évidemment du prétendu « droit » ou « devoir d’ingérence ». Distorsion telle que l’un des vrais concepteurs du principe de la responsabilité de protéger, l’ancien ministre des Affaires étrangères australien, M. Gareth Evans, s’en est ému dans un article récent.

Et nous voilà projetés au cœur du drame syrien où la «
responsabilité de protéger » serait bien utile mais ne peut s’exercer du fait de l’obstruction au Conseil de Sécurité de pays comme la Chine et la Russie qui s’étaient abstenus, le 17 mars 2001, sur la résolution 1973 relative à la Libye. Le précédent libyen pèse lourd en Syrie.

La Russie soutient, certes pour des raisons intéressées, le régime de Bachar El Assad contre ce qu’elle appelle «
l’ingérence étrangère » laquelle est en fait une révolution populaire où s’affirment des éléments islamistes extrémistes. Au-delà de la revendication de la liberté et de la démocratie pour le peuple syrien, n’y a-t-il pas des forces qui veulent transformer la Syrie en champ clos d’une rivalité autrement plus décisive entre l’Iran et l’Arabie Séoudite ? Et ne peut-on craindre, en toute lucidité, à la lumière de l’évolution de l’Irak, les conséquences qui s’ensuivront à terme pour des minorités, notamment chrétiennes, au sort desquelles la France déclarait n’être pas indifférente ?

On en vient ainsi naturellement à l’Iran. La France se situe à l’avant-garde de l’embargo décrété par l’UE sur le pétrole iranien, au prétexte de conduire l’Iran à la table des négociations et d’éviter ainsi des frappes israéliennes. Cette attitude qui s’insère dans une logique de surenchère ne garantit pas la suite et comporte dans l’immédiat un effet certain qui ira l’inverse du but recherché : les puissances asiatiques, à commencer par la Chine, occuperont la place laissée vide par les Occidentaux.

Le Golfe arabo-persique cesserait ainsi, par la force des choses, d’être essentiellement orienté vers le monde occidental.

Une nouvelle étape de la désoccidentalisation du monde se profile ainsi à l’horizon ce qui explique une plus grande retenue américaine. Dans le même temps, dans le contexte des retraits occidentaux d’Afghanistan, se lève chez les Iraniens la crainte d’un encerclement de leur pays par un intégrisme sunnite dominé par l’alliance du Pakistan et de l’Arabie Séoudite. La France a-t-elle bien mesuré les risques d’engrenage ?

On comprend la circonspection de la Turquie de M. Erdogan. Celle-ci a pris une position d’arbitre. La Turquie est évidemment une puissance d’équilibre dans la région. Etait-il bien judicieux de nous la mettre à dos par le vote d’une loi prétendant écrire l’Histoire ?
(…)


Cet article est le 26ème paru sur ce blog dans la catégorie Chevènement sénateur

 

 

Pourquoi y avait-il des manifestations conre la guerre d'Irak, et rien contre toutes les guerres abominables actuelles ? (eva)

 

.

 

.____________________________

 

.

 

 

Armes made in Israel

pour les Contras syriens de l’Oncle Sam ?

 

Le fait mérite d’être noté :jusqu’à une date récente, l’État hébreu ne s’était guère fait remarquer sur le volet syrien de ce que nos media ont – un peu abusivement, il est vrai – appelé les « révolutions arabes ».

La (relative) prudence hiérosolymitaine n’était pas infondée. Les Israéliens estimant notamment le comportement de Washington sur le sujet comme essentiellement « ostentatoire ». Le veto russe a, semble-t-il, passablement durci la position israélienne. Le Premier ministre Binyamin Nétanyahu haussant le ton. Tout comme d’autres personnalités hiérosolymitaines. Ainsi, Gabrielle Shally, ancienne diplomate en poste à l’Onu, a dénoncé ce qu’elle a appelé « l’état de régression du Conseil de sécurité des Nations-unies ». Avec, toutefois, un bémol (de taille). Selon elle, s’il ne faut pas « laisser toute seule l’opposition syrienne », il faut éviter que s’ingérer dans les affaires intérieures de la Syrie ne débouche sur une ingérence équivalente dans les affaires israélo-palestiniennes…

Au bout du compte, Tel-Aviv reste beaucoup plus prudent que bien des Européens jouant les Rodomonte. L’ancien ambassadeur israélien à l’Onu, Itamar Rabinovitch, concluant simplement « qu’Israël serait content de la chute de Bachar el-Assad ».

Simple vœu pieux ? Ou plus ?

Interrogé, lui aussi, sur le dossier syrien, le député Yitzhak Herzog a reconnu avoir des « contacts avec l’opposition syrienne », notamment des éléments appartenant au pro-américain CNS.

Est-ce tout ? Évidemment, non !

Scrutant quotidiennement les images en provenance de Syrie, quelle n’a pas été ma surprise en tombant sur des images passant en boucle sur I-Télé – notamment lors du journal permanent à 19:15 du 7 février 2012 – de noter la présence entre les mains d’un Contra syrien, supposé se battre à Homs, d’un fusil d’assaut made in Israel : un FAL, plus précisément.


Qu’est-ce qui me permet d’être aussi formel ? Certes, les insurgés salafo-takfiristes qui ont pris le pouvoir en Libye grâce aux Guernica en série de l’Otan – et, depuis, y torturent violent et massacrent à outrance – ont mis la main sur des FAL achetés par la Libye auprès de la firme Herstal. Or, ces FAL sont aisément reconnaissable à leur garde-mains de couleur noire en polymère ou ryslan.


De son côté, Tsahal a adopté le FAL en remplacement du Mauser-CZ, au lendemain de la crise de Suez (1956). Des FAL 50-00, 50-61 et FALo (modèle lourd d’appui), pour être précis, produits en Israël par IMI en échange de la licence de fabrication de l’Uzi accordée à la FN Herstal.

Or, ces FAL made in Israel vont subir quelques modifications dont la plus voyante est le garde-mains en demi-coques de bois striées sur la partie postérieure et une partie antérieure métallique perforée. Naturellement, les FAL israéliens portent des marquages en hébreu.

Question : comment cet ustensile belgo-hiérosolymitain a-t-il pu aboutir entre les mains d’un milicien pro-occidental dans les ruelles de Homs ?

Les FAL d’IMI ne connurent qu’une carrière assez brève au sein des Forces de Défense israéliennes (Tsahal, en français courant) :la Guerre des Six jours puis la Guerre du Kippour, principalement. L’arme ne donna jamais entièrement satisfaction, l’homme de troupe – bien qu’appartenant à des unités d’élite comme le Sayeret Golani, en 1961 à Nuqieb (Syrie)[1] ; le Sayeret Egoz, en janvier 1969 au Liban[2] ; le Sayeret Tzanhanimn, le 22 janvier 1970, sur l’île de Chédouan[3] ou à Suez en 1973[4] – lui préférant carrément les armes prises à l’ennemi : AK-47, AKM voire même Port-Saïd[5].

Tsahal n’en gardât pas moins ses FAL. On les vit donc réapparaître aux mains d’autres miliciens pro-occidentaux : ceux des félons de l’ALS, la qualitativement piètre Armée du Liban-Sud qui servira surtout de force-tampon aux troupes israéliennes stationnées au Liban.

L’auteur de ces lignes en a même photographié un exemplaire au Musée de Khiam qui jouxte le Camp de concentration & de torture de Khiam de triste mémoire, au Sud Liban. Trois pistes – et pas une de plus – permettent donc d’expliquer la présence d’un FAL made in Israel entre les mains d’un Contra takfiriste pro-US :

1° Une arme tombée aux mains des troupes syriennes et conservée dans un dépôt lambda du côté de Homs. Possible. Mais une arme ne présente, pratiquement, d’intérêt pour celui qui s’en empare qui si elle vous est fournie avec les munitions et les chargeurs qui vont avec. Or, le FAL est chambré en 7,62×51 mm (calibre Otan) peu couru dans l’impedimentum de l’armée syrienne majoritairement dotée d’armes en 7,62×39 mm et 7,62×54 mm (calibres russes).

2° Une arme fournie directement par Israël. Tsahal les stockant scrupuleusement à toutes fins utiles. Piste techniquement possible mais douteuse cependant. En effet :
I.Les logisticiens israéliens sont les premiers à connaître les difficultés d’approvisionnement du FAL, côté syrien.
II.Les FAL israéliens sont marqués et aisément reconnaissables. Or, à moins d’une volonté d’envoyer un « signe » à Damas, livrer ce type d’armes aux insurgés pro-occidentaux ne sert pas à grand-chose.
III.Tsahal dispose en quantité massive d’armes de guerre – AK-47, AKM, RPK, RPM, etc. – compatibles (et quasiment pas identifiables quant à leur origine) avec les munitions et pièces de rechange de l’armée syrienne.

3° Une arme fournie par le canal des alliés libanais de l’Occident, ex-miliciens kataëb (le Dr. Samir Geagea n’a pas fait mystère de ses préférences) ou politiciens hariro-futuristes sunnites.

Quoi qu’il en soit, une chose est sûre le FAL – made in Israel ou ailleurs – ne s’achète pas dans une épicerie de quartier. Il a donc bien fallu que quelqu’un fasse l’effort de le faire passer entre les mains des Contras du CNS ou de l’ALS, l’Armée (dite) libre syrienne.

Notes

1 Israeli Elite Units since 1948, p.54, Samuel Katz, Osprey Ltd.
2 Israeli Elite Units since 1948, p.45, Samuel Katz, Osprey Ltd.
3 Israeli Elite Units since 1948, p.57, Samuel Katz, Osprey Ltd.
4 Israeli Defense Forces since 1973, p.48, Samuel Katz, Osprey Ltd.
5 Version égyptienne du Carl Gustav 45 suédois, chambré en 9×19 mm.

 

http://www.geostrategie.com/4319/armes-made-in-israel-pour-les-contras-syriens-de-loncle-sam/

 


 

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 03:16

 

 

Il faut absolument qu'il ait ses 500 signatures ! Aidez-le ! (eva)

http://www.egaliteetreconciliation.fr/local/cache-vignettes/L150xH200/arton6398-5d7b2.jpg

François Asselineau

 

 

Note d'eva qui commence

à se passionner pour l'homme et ses idées. 


 

François Asselineau est certainement la révélation de ces élections. Le plus lucide, le plus intelligent, le plus courageux. 

 

Tous les Médias l'ignorent. Ce qu'il dit est trop pertinent. Dérangeant la Pensée Unique d'essence anglo-saxonne...

 

Il avait sa biographie sur Wikipedia, il ne l'a plus, sauf en Anglais. Pourtant son influence est considérable. Découvrez-le dans ce post, et dans le suivant, sur ce blog. Qui dirige la France ? Qui est derrière la Construction européenne ? Voici :

 

Qui est derrière la Construction Européenne ? Fr. Mitterrand, F. Asselineau (Vidéos)

 

Congrès de l'UPR : Asselineau prend position contre le choc des civilisations

En présentant, samedi, son programme pour la présidentielle, François Asselineau a dénoncé le communautarisme, le choc des civilisations et l'hystérie autour du terrorisme.

 

(Décembre 2012) François Asselineau, fondateur de l'UPR (1), a annoncé samedi sa candidature à l'élection présidentielle de 2012, au cours d'une conférence (2) de 5h30 (sic) particulièrement riche, qui a "scotché" le public par sa cohérence et son étendue. Des applaudissements nourris encourageaient fréquemment Asselineau. Le théâtre de Nogent-sur-Marne était quasiment plein.

Si le 11-Septembre n'a été évoqué qu'une fois, la guerre contre le terrorisme, en revanche, a fait l'objet d'une vigoureuse démonstration et dénonciation de la part d'Asselineau. Plusieurs diapos étaient consacrées au terrorisme, montrant des chiffres peu connus, à savoir la comparaison des imputations initiales des attentats terroristes en Europe, versus les attributions finales par l'enquête. Ces graphiques montraient de façon éclatante que, si une part relativement importante des attentats sont initialement attribués à l'Islam radical, les enquêtes démentent cette piste la plupart du temps. Les attentats sont et restent essentiellement liés aux mouvements indépendantistes.

Asselineau a dénoncé par ailleurs les guerres en Irak et en Afghanistan, et souhaité que la France quitte l'OTAN. Il demande l'écriture d'un nouveau Livre Blanc de la Défense, l'actuel (de l'ère Sarkozy) se livrant, d'une part, à une désolante confusion entre opérations extérieures et "ennemis intérieurs", et d'autre part, mettant en avant le djihadisme comme menace pesant sur la France. Or, le Livre Blanc n'a pas à mettre en avant tel ou tel ennemi en particulier, et surtout pas l'Islam radical qui, comme l'explique Asselineau, n'est absolument pas prouvé.

Enfin, Asselineau rejette catégoriquement la logique du « choc des civilisations » et promeut, au contraire, l'ouverture culturelle des médias français au reste du monde (films indiens, chinois, etc.), ainsi que la création d'une structure dédiée à la fraternisation des cultures, de type UNESCO mais française.

Voilà quelques éléments concernant la géopolitique et le terrorisme.

La matinée (le congrès occupait toute la journée) était une conférence plus participative, plus centrée sur l'action militante. L'orateur (qui n'était pas Asselineau) s'est félicité qu'après des débuts timides, l'UPR voit désormais ses adhérents se multiplier. Moyenne d'âge : 32 ans.

La prochaine grande tâche sera de réunir les 500 signatures.

Pour ce qui est de l'UPR en général et de son positionnement politique, le mouvement s'inscrit sur les traces historiques du CNR (Conseil National de la Résistance, et profitons-en pour souligner qu'Asselineau est féru d'Histoire) et se revendique avant tout démocratique : un thème qui, de nos jours, trouvera certainement un écho très large ! Asselineau considère en effet que la lutte pour le rétablissement de la démocratie doit réunir toutes les forces, de gauche comme de droite. Le moyen qu'il voit pour rétablir cette démocratie est la sortie de l'Europe (application de l'article 50) et de l'euro. Évidemment, ce point est discutable et certains penseront au contraire qu'il faut se battre pour transformer l'Europe en un espace démocratique, plutôt qu'en sortir au prétexte que ça ne va pas assez vite. Modestement, ici le but n'est pas de trancher, mais de présenter simplement les deux points de vue, Asselineau se plaçant clairement dans le premier.

Haut fonctionnaire, le parcours d'Asselineau se situe à droite, mais son argumentaire est de dire : rétablissons la démocratie et ensuite, nos chemins se sépareront et nous rentrerons dans le fonctionnement normal d'une démocratie (les français choisiront entre gauche et droite). Ainsi procédait le CNR, qui représentait absolument toutes les nuances politiques françaises, d'un bout à l'autre du spectre (gauche, droite, extrêmes, chrétiens, etc.), et à l'exception évidemment des collaborationnistes (pétainistes). Le triple mot d'ordre du CNR était : chasser les allemands ; rétablir la démocratie ; poser les bases d'une société équilibrant capital et services publics de façon à ce que les intérêts privés ne puissent plus générer une crise comme celle de l'Allemagne dans les années 20. L'UPR, qui réunit effectivement des gens de toutes sensibilités (avec, au pifomètre, un équilibre réussi entre gauche et droite), s'inscrit exactement dans cette logique, à ceci près que l'on cherche à chasser l'Europe et non les allemands. Europe, dont Asselineau a souligné qu'elle nous impose une politique, de droite, et il faut souligner : une droite à l'étasunienne, préconisant la libéralisation totale de l'économie, pas une droite "modérée" à la française qui s'accommodait des services publics issus du CNR et tempérait ainsi les appétits privés. (Inutile de dire qu'avec Sarkozy, nous nous éloignons à toute vitesse de cette droite gaulliste modérée…)

Soulignons que cette analyse de l'Europe du Traité de Lisbonne est exactement celle que produisait ATTAC, mouvement de gauche, ATTAC qui, rappelons-le, s'est battu jusqu'au bout pour le "NON" au référendum de 2005. En d'autres termes, l'ultra-droite a pris tout le monde de court en inscrivant son programme directement dans la constitution, faisant l'unité de la gauche et de la droite modérée contre elle… Le Traité de Lisbonne est en effet à la fois ultra-libéral ET un déni de démocratie puisque cette orientation politique est gravée dans le marbre.

C'est pourquoi la logique, pertinente, d'Asselineau consiste à dire que, devant la gravité des enjeux, il est impératif de mettre de côté nos divisions et nos « folklores » (de gauche, de droite, etc.), si l'on veut atteindre l'objectif de rétablir la démocratie. Pour cette raison, l'UPR ne prend pas position sur un certain nombre de sujets « clivants » : le nucléaire, etc. Une fois la démocratie rétablie, ces sujets rentreront dans le cadre normal du débat démocratique.

Ajoutons, pour dissiper d'éventuels malentendus, qu'Asselineau est à couteaux tirés avec le Front National. Si le discours d'Asselineau repose indiscutablement sur un amour de la France, il se démarque du FN en refusant tout communautarisme et en promouvant, au contraire, une ouverture culturelle maximale. Asselineau juge sévèrement le FN, qu'il considère comme un épouvantail (3) "utile" pour que rien ne change.

Autant dire que l'initiative d'Asselineau semble éminemment sympathique. L'homme a manifestement une très grosse puissance d'analyse et une honnêteté rare. Nous aurions toutefois aimé lui poser la question : que penserait-il d'une Europe qui intégrerait le programme du CNR ?

Yves Ducourneau, le 07/12/2011

PS : Étonnant engouement (4) d'un sympathisant de Riposte Laïque pour Asselineau, sachant que la division entre les français selon leur religion est bien la dernière chose dont veut Asselineau. Ce sympathisant a-t-il raté le moment où Asselineau détaille la composition du CNR et montre que le Conseil comporte à la fois des laïcs (des marxistes, par exemple) et des chrétiens ? A-t-il raté le moment où Asselineau s'emporte contre le "choc des civilisations" ? Nous serions heureux de voir RL s'associer avec des musulmans mais cela signifierait alors qu'elle s'éloigne de certaines positions radicales, sur l'Islam notamment, positions qui semblent, hélas, être son fer de lance aujourd'hui.


(1) http://www.u-p-r.fr/

(2) http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/presidentielle-2012-le-programme-32818

(3) http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/le-fn-l-epouvantail-consentant-au-104704

(4) http://ripostelaique.com/francois-asselineau-et-le-deuxieme-congres-de-lupr-francais-reveillez-vous.html

 

http://www.alterinfo.net/Congres-de-l-UPR-Asselineau-prend-position-contre-le-choc-des-civilisations_a67643.html

 

 

390276_10150431399522612_367713397611_85

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une autre vision de la France - L'UPR et François Asselineau 2012

Mercredi 7 décembre 2011, 00:16


Il est percutant dans sa détermination à restaurer la souveraineté de notre pays. A l'image de celui porté par les militants du Conseil National de la Résistance pendant la Seconde guerre mondiale.

Cependant, il est peut-être possible que vous n'ayez pas cinq heures à passer devant votre écran d'ordinateur. C'est pourquoi nous vous avons résumé ces dix vidéos : 

1. Défendre l'indépendance politique et économique de la nation.  

 - Reconquérir l'indépendance de la France en sortant de l'UE et de l'euro via l'article 50 du traité de Lisbonne. Avec une parité de 1 FF pour 1 €.

2. Rétablir la démocratie la plus large en rendant la parole au peuple français 

 - Réforme constitutionnelle de grande ampleur par le biais d'un référendum afin de rétablir les grands principes démocratiques et républicains de souveraineté nationale

 - Interdiction constitutionnelle des transferts de souveraineté. 

- Suppression de la procédure du Congrès. Toute réforme de la Constitution ne pourra plus se faire que par référendum. A la majorité des électeurs inscrits.

- Transformation du Conseil constitutionnel en une Cour constitutionnelle professionnalisée et dépolitisée. Inspirée du modéle allemand, elle sera composée exclusivement de magistrats professionnels. Au nombre de 16, ils seront élus par les assemblées parlementaires pour une période non renouvelable de douze ans. La Cour constitutionnelle de la République française sera chargée de défendre la constitution en toutes circonstances et en aucun cas de la défaire pour s'adapter à des traités.

  - Instauration du référendum d'initiative populaire. Effectué sous le contrôle de la Cour constitutionnelle. Pourra comporter plusieurs questions.

 - Reconnaissance du vote blanc. 

- Equité du financement public pour les activités politiques. Proportionnel aux voix reçues à chaque élection dès la première voix. 

- Rétablissement et extension du crime de haute trahison. La haute trahison est l'entente avec des puissances étatiques étrangères ou des puissances privées pour mener une politique manifestement contraire à l'intérêt national du peuple français.

  - Réforme du statut de l'élu avec interdiction du cumul des mandats, avec la suppression du cumul des rémunérations

pour des élus exercant en ce moment plusieurs mandats, avec le principe général de limitation à un seul renouvellement quelque soit le mandat électif, avec le principe d'une inéligibilité à vie d'un responsable public condamné pour corruption, avec le principe de l'examen périodique des conflits d'intérêts.

- Inscription dans la Constitution des services publics non privatisables par nature.

  3. Etablir la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l'égard de l'Etat, des puissances d'argent et des influences étrangères.  

- Actualiser la séparation des pouvoirs en reconnaissant le quatrième pouvoir : le pouvoir médiatique. Le séparer de l'exécutif. Le mettre au service du peuple souverain.  

- Fixer un cadre constitutionnel aux médias. Avec la création d'un vaste service public de la culture et de l'information, indépendant et doté de moyens lui permettant d'assurer sa tâche. Avec l'adoption de lois anti-trust pour les médias nationaux et régionaux. Avec l'interdiction de possession d'un média d'une firme intervenant dans un autre secteur économique. Avec l'interdiction constitutionnelle d'une prise de contrôle d'un média de masse par un fonds de pension ou une multinationale. Avec la limitation de la publicité. Avec une réforme du financement public des médias qui seraient réservés à ceux qui participent de façon désintéressée au débat public. 

- Renationalisation de TF1.  

- Renationalisation de TDF. 

- Restitution à l'AFP de son rôle originel de service public de l'information. Assurer son financement par l'Etat afin de diffuser une vision française et impartiale des évenements planétaires. 

- Transformation du CSA en Cour Supérieure de l'Audiovisuel. Chargée de veiller à la représentativité politique objective de la population dans toute sa diversité. Composée de magistrats inamovibles élus pour neuf ans par les assemblées. Elle pourra recueillir et mettre en oeuvre les demandes des Français avec un panel en ligne de plusieurs dizaines de milliers de télespectateurs.  

- Assurer une diversité politique représentative des différents courants d'opinion parmi les journalistes présentateurs d'émissions politiques. Assurer la publicité des détails des financements des médias. 

- Lutter contre la précarité dans les métiers du journalisme. Favoriser l'adoption d'un code de déontologie entre politique et journalisme. 

4. Rétablir une société de libertés.  

- Limitation à deux mois des plans Vigipirate. Avec référendum obligatoire au bout de trois renouvellements. 

- Rétablir le principe fondamental du secret des correspondances et des télécommunications. Seul un juge pourra ordonner le fichage de ces données. 

- Rétablir le principe fondamental d'aller et venir sans avoir l'impression d'être surveillé. Avec le réexamen du dispositif des caméras de surveillance et une législation plus contraignante pour en installer de nouvelles. 

- Suppression de la reconnaissance du mandat d'arrêt européen et retour à la procédure normale d'extradition garante des libertés publiques. 

- Retrait immédiat de la France du réseau Indect. 

- Interdiction absolue de tout puçage RFID sur les êtres humains. Saisine des Nations Unies pour une interdiction mondiale. 

5. Etablir le respect de la personne humaine et l'égalité absolue de tous les citoyens devant la loi.  

- Remettre au premier plan le principe de la laïcité et du refus du communautarisme. 

- Refuser la stigmatisation insidieuse des Français d'origine arabe ou de confession musulmane. Arrêter la rhétorique du "terrorisme djihadiste". 

- Lutter contre toutes les formes de terrorisme y compris le terrorisme régional. 

6. Instaurer une véritable démocratie économique et sociale impliquant l'éviction des féodalités financières de la direction de l'économie.  

- Réattribuer à la Banque de France son rôle de financement de l'Etat et des collectivités locales. Abrogation de la loi Pompidou-Giscard.  

- Lutter contre les agences de notation en rétablissant le contrôle des flux de capitaux, de marchandises et de services. C'est soit ça, soit l'abandon de toute souveraineté devant les fonds de pension, les banques et agences de notation.  

- Evincer les fonds d'investissement de toutes les sociétés liées au service public. Evincer les banques Goldman Sachs et JP Morgan du marché du gaz. 

- Evincer Vinci des sociétés d'autoroute.  

7. Assurer la subordination des intérêts particuliers à l'intérêt général. 

- Interdire les activités de lobbying en France.  

- Cadrage législatif des activités de think thank. Rendre public leurs sources de financement. 

8. Intensifier la production nationale.  

- Sortir de l'UE. 

- Récupérer notre siège plein et entier à l'OMC. 

- Prendre des mesures douanières immédiates dans des secteurs clés. 

- Relocaliser en France un maximum de commandes publiques. Sauf quans il n'y a pas moyen de faire autrement. 

- Gérer le taux de change externe du nouveau franc. De façon à doper les exportations. 

9. Faire retour à la nation des grands moyens de production nationalisés, des sources d'énergie, des richesses du sous-sol, des compagnies d'assurances et des grandes banques.  

- Arrêter le discours d'impuissance des peuples.

- Retour à la nation d'EDF, de GDF, de France Télécom, des sociétés d'autoroute, des société des eaux, de TF1, de TDF et tous les établissments financiers secourus par les fonds publics.  

- Annulation définitive du processus de privatisation rampante de la Poste. 

- Interdire la privatisation des services publics stratégiques existant en matière de santé et d'éducation. 

10. Favoriser la participation des travailleurs à la direction de l'économie.  

- Réussir l'alliance entre le capital et le travail. 

- Développer l'actionnariat salarié. Permet d'empêcher les délocalisations et de grossir les fonds propres d'une entreprise. Améliorer la répartition de la valeur crée dans l'entreprise. 

11. Garantie d'un niveau de rémunération et d'un logement assurant à chaque citoyen et à sa famille sécurité et dignité. 

- Relance de l'action sociale par la mise en chantier de 80.000 logements sociaux par an financés en partie par la récupération des fonds versés en pure perte à l'UE (8 milliards d'euros par an). 

- Faire respecter la loi SRU. 

- Valorisation des bas salaires par rapport aux allocations chômage.  

12. Reconstitution d'un syndicalisme indépendant.  

- Interdiction de toutes subventions aux syndicats qui ne seraient pas d'origine française. 

- Leur assurer un financement public suffisant de façon à ce qu'ils participent à la vie publique. 

13. La santé pour tous.  

- Confirmation solennelle du rôle central de la Sécurité Sociale pour assurer la justice sociale devant les citoyens. 

- Arrêt des déremboursements voulus par l'UE. 

- Meilleur remboursement des frais de santé liés aux soins occulaires et dentaires. 

- Une réévaluation des salaires dans les hopitaux publics. 

- Gel immédiat du plan de regroupement des centres hospitaliers. 

- Enquête judiciaire contre les officines orchestrant les grandes peurs collectives. 

- Lancement d'une politique publique des médecines dites douces et alternatives. 

14. Elevation et sécurité du niveau de vie des agriculteurs et souci de qualité des aliments.  

- Remplacement de la PAC par la PAN (Politique Agricole Nationale). Aucun changement quant aux subventions versées à nos agriculteurs. 

- Garantir un revenu digne et stable aux agriculteurs en favorisant un prix juste à la vente des productions. Par la régulation des spéculations sur les produits alimentaires à destination de l'homme et des animaux en réglementant les marges de la filière. 

- Calcul d'un prix minimum de viabilité pour les agriculteurs en dessous duquel la grande distribution ne pourra pas descendre. 

- Créer un fond de garantie suffisant en cas de calamités agricoles afin de dédommager les exploitants victimes. 

- Stabiliser le marché et l'orienter vers les productions locales. Avec le maintien des quotas laitiers. Avec la création d'Agridistrib (outil internet connectant les metteurs en marché et les plate-formes de distribution locales). L'objectif étant de créer un marché local de façon à économiser sur les coûts de transport et avoir une fraîcheur accrue. 

- Garantir l'auto-suffisance alimentaire nationale et participer à la sécurité alimentaire mondiale. Avec la mise en place d'un nouveau POS et la garantie des aides alimentaires aux ONG type Restos du Coeur. 

- Accroître la qualité de l'agriculture avec les nouvelles techniques plus respectueuses de l'environnement. Dont  l'interdiction des OGM y compris dans la nourriture animale. dont la modification des normes des fruits et légumes. 

-Campagne de sensibilisation afin que les consommateurs changent leurs habitudes et acceptent d'acheter des produits de plus petit calibre pour préserver notre santé et notre environnement. 

- Négociations avec l'OMS sur les règles de la FAO liées au Codex Alimentarius afin de refuser une partie de ces normes dans la production nationale et pour certains produits importés.

- Favoriser le développement de la recherche en la dotant de moyens nécessaires. 

- Assurer un budget alimentation des ménages ne dépassant pas les 15% du budget global. 

- Favoriser le recyclage des produits alimentaires non conformes. 

- Assurer la gestion sociale en créant au sein de Pole Emploi une structure dédiée à cette filière notamment en matière d'emplois saisonniers. 

15. Une retraite permettant à tous de profiter dignement et pleinement de la vie.  

- Inscription dans la constitution du principe de la retraite par répartition. 

- Réexamen général de la question des retraites dans un cadre dégagé des instrucions européennes. Avec dans l'immédiat l'arrêt de l'augmentation du nombre d'annuités (plafonné à 41) et l'arrêt du report de l'âge légal.

16. Permettre à tous les enfants d'avoir accès à la culture la plus développée de façon à obtenir une élite non de naissance mais de mérite.  

- Lutte contre l'illétrisme. Avec un plan d'urgence lecteur pour tous. 

- Lutte contre la misère culturelle, affective et psychique. Ce qui passe par le rétablissement de l'ascenseur social au mérite. La maitrise de la langue et l'enseignement de l'Histoire doit être imposé avant le collège. 

- Revalorisation de la fonction enseignante. 

- Formation d'adultes autonomes et réfléchis et non pas de salariés consommateurs. L'univers marchand n'a pas sa place avant la fin du collège. 

- Coup d'arrêt à l'américanisation subliminale des cerveaux. Par la fixation de quotas maximaux de films et chansons par pays d'origine diffusés dans les médias. Par le maintien et l'approfondissement de l'exception culturelle et de l'élargir à d'autres secteurs.   

- Désincarcérer les Français de cette prison mentale. Refuser la mondialisation anglo-saxonne et promouvoir l'universalité des peuples et des cultures. Réorienter le contenu des grandes chaînes publiques de télévision. 

17. Rétablir la France dans sa puissance, dans sa grandeur et dans sa mission universelle.  

- Inscription dans la constitution du principe d'incessibilité du siège permanent de la France au sein du Conseil de Sécurité de l'ONU. 

- Redonner vigueur à l'ONU et à la primauté du droit international. 

- Dénoncer les dérives du prétendu droit d'ingérence humanitaire. 

- Retirer immédiatement la France de l'OTAN.

- Désengager nos armées des guerres menées par la gouvernance mondiale en Afghanistan, en Libye ou ailleurs dans le monde. 

- Rappeler le caractère nécessaire et suffisant de la dissuasion nucléaire. Notamment face aux USA qui veulent la limitation du nucléaire pour les autres. 

- Réaffirmer le lien armée et nation. Cela passe par une politique de défense menée au service des intérêts français qui contrebalancent le pouvoir hégémonique de la puissance du moment.

- Relance urgente de la recherche française. Revalorisation du métier et des chercheurs.

- Arrêt du démantèlement en cours du CNRS. 

- Proposer à l'ensemble des états membres de l'ONU de transférer le siège de l'UNESCO de Paris à Strasbourg. 

- Création d'un centre mondial de "la Concorde entre les civilisations" basé à Strasbourg. Ayant pour vocation d'être la réponse du berger à la bergère à ceux qui militent pour le choc des civilisations. 

18. Redonner toute la priorité à nos liens avec le monde francophone. 

 - Création d'un parlement de la Francophonie. Situé dans les locaux de l'UNESCO laissés libres à Paris. Entretenir un lien politique permanent entre les états de la francophonie. Donner corps à une véritable communauté francophone. Renforcer la diplomatie entre pays francophones. 

- Réorienter une partie des fonds versés à l'UE à la francophonie.

 - Développer un système d'échanges de type Erasmus avec les pays de la francophonie. 

- Sensibiliser le peuple français à son appartenance à cette sphère ayant le français en partage. 

- Adopter une politique de redynamisation de l'Outremer. Développer et subventionner les dessertes aériennes pour ces territoires. Développer un vaste programme d'échanges scolaires. Prendre en modèle la Réunion.  

 19. Référendums sur des sujets clés qui méritent un large débat national. 

- Organisation de trois débats nationaux qui donneront lieu à trois référendums. Le premier sur la politique énergétique de la France. Le deuxième concernera la dette publique. Le troisième portera sur l'immigration. 

20. Sujets non abordés dans le programme. 

- Que ce soit la fiscalité, l'emploi, les transports, la ville, les sports, les sujes de société, le tourisme,... Toutes ces compétences sont d'ordre gouvernementales et les choix résulteront des élections legislatives. 

Conclusion. Une présidence citoyenne 

- Une présidence économe de l'argent des contribuables. Réduction du budget de l'Elysée de 40%. 

- Abandon de la prétention monarchiste. Il n'y aura pas de première dame. Pas de médiatisation de la famille. Päs de népotisme. 

- Comportement décent et respectueux des difficultés des Français. Vacances obligatoires en France. Pas de voyages internationaux qui ne servent à rien. Pas de comportement ostensatoire. Rencontre régulière avec les Français de toutes les conditions, notamment les chômeurs, les exclus et les handicapés.

Voilà très détaillé le programme du nouveau parti de la résistance.

Nous aussi nous en avions assez de tous ces pantins des partis traditionnels qui venaient faire les beaux à l'approche des élections pour mieux nous enfumer une fois qu'elles étaient passées.


Extrait envoi d'une Lectrice, soutien d'Asselineau (note d'eva)

 

2012, Candidats négligés par Médias (2). F. Asselineau, une vision différente pour la France

 

 

Voir aussi :

 

 

F. Asselineau : " Le FN est chargé par le Système de neutraliser 20 % d'électeurs"

.

OBJECTIF 500 : Mobilisation générale pour recueillir les 500 parrainages nécessaires à la candidature de François Asselineau

objectif+500.jpg
Bien entendu, tout le monde sait que, pour pouvoir être candidat à la présidence de la République, il faut présenter au moins 500 parrainages d’élus. Les élus ayant le pouvoir de signature sont, pour l’essentiel, les maires, les conseillers régionaux et généraux, les députés et les sénateurs, soit un réservoir d’environ 45 000 personnes dont 36 000 maires. En outre, ces parrainages doivent venir d’au moins 30 départements ou collectivités d’outre-mer différents, sans que plus d’un dixième d’entre eux soit issu du même département ou de la même collectivité d’outre-mer (donc pas plus de 50 parrainages émanant d’un seul département).
Notre campagne de collecte des 500 parrainages pour la candidature a d’ores et déjà commencé à porter ses fruits et des adhérents et des sympathisants parcourent la France pour solliciter le parrainage en faveur de François Asselineau. Nous sollicitons essentiellement des maires de communes rurales (moins de 3 000 habitants) car ils sont très majoritairement non inscrits dans un parti politique et donc plus accessibles à notre sollicitation.
Cependant, il ne faut pas se leurrer : comme pour tous les candidats considérés comme marginaux par le système médiatique, le rythme auquel nous engrangeons les promesses de signature est faible et nous courons le risque réel de ne pas pouvoir réunir les 500 parrainages nécessaires.
500signatures.jpg
Donc nous comptons sur vous, chaque signature compte ; même si vous pensez ne pouvoir en récolter qu'une, c'est déjà beaucoup. Vous êtes les seuls à pouvoir permettre à François Asselineau et à l'UPR d'être présents lors de l'élection présidentielle. Il reste peu de temps mais nous pouvons y arriver avec l'aide de nouveaux prospecteurs et l'effort soutenu des volontaires déjà à l'œuvre.
Si vous voulez bien nous aider dans la bataille de la collecte des signatures :

.

.

.

Conférences :

 

Vidéothèque :

 

.

 

UPR-DJAMELITO
.
Pour accéder au site officiel :
.
.
.
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 18:05

 

 

 

.

apocalypse-1

 

L'incroyable testament

de Kissinger

 

Soumis par denissto le jeu, 09/02/2012 - 00:00

  http://www.denissto.eu/node/361

.

Le temps des vieux crapauds :

Par quelles forces, quels mystères ou remords, les anciens maitres du monde au seuil de la mort délivrent les aveux d'un monde qu'ils ont bâti !


Hier Valéry Giscard d'Estaing reconnaissait les puissances occultes de l'argent, certainement par remord d'avoir vendu la France par la loi scélérate qu'il promulguait en 1973 avec le sherpa du groupe Rothschild G Pompidou.


Aujourd'hui, c'est un ancien prix Nobel de la paix, excusez du peu, qui dans une interview privée, vous décrit la guerre qu'il a préparé avec ses complices de longue date :

Henry Kissinger : "Si vous ne pouvez pas entendre les tambours de guerre, il vous faut être sourd"


NEW YORK - États-Unis - Dans un aveu remarquable de l'ancien de l'ère Nixon, le secrétaire d'état Henry Kissinger révèle ce qui se passe en ce moment dans le monde et particulièrement au Moyen-Orient.


Parlant depuis son appartement de luxe à Manhattan, le vétéran de la politique, qui aura 89 ans en mai, est trop en avance avec son analyse de la situation actuelle dans le forum mondial de la géopolitique et de l'économie.


"Les États-Unis appâtent la Chine et la Russie, et le dernier clou dans le cercueil sera l'Iran, qui est, bien sûr, la principale cible d'Israël.


Nous avons permis à la Chine d'accroître sa force militaire et à la Russie à se remettre de la soviétisation, pour leur donner un faux sentiment de bravade, cela va créer une mort conjointe plus rapide pour eux. Nous sommes comme le tireur d'élite provoquant le noob à ramasser le pistolet, et quand ils essaient, c'est bang bang.


La guerre à venir sera si grave qu'une seule superpuissance pourra gagner, et ce sera nous autres. C'est pourquoi les européens ont une telle hâte de former un super état : ils savent ce qui vient, et pour survivre, l'Europe devra être un état cohésif entier. Leur urgence me prouve qu’ils savent très bien que la grande épreuve de force est à nos portes. O combien j'ai rêvé de ce moment délicieux."


"Contrôlez le pétrole et vous contrôlerez les nations, contrôlez la nourriture et vous contrôlez le peuple, contrôlez la monnaie et vous contrôlerez le monde"


M. Kissinger a ensuite ajouté : "Si vous êtes une personne ordinaire, alors vous pouvez vous préparer à la guerre en vous déplaçant à la campagne et en construisant une ferme, mais vous devez prendre des armes avec vous, tellement les hordes d'affamés seront en itinérance. En outre, même si les élites auront leurs refuges et des abris spécialisés, elles devront être tout aussi prudentes, lors de la guerre que les civils ordinaires, parce que leurs abris peuvent toujours être compromis. "


Après une pause pendant quelques minutes pour rassembler ses pensées, M. Kissinger, poursuit :


«Nous avons dit aux militaires que nous aurions à prendre plus de sept pays du Moyen-Orient pour leurs ressources et ils ont presque terminé leur travail, nous savons tous ce que je pense de l'armée, mais je dois dire, cette fois, qu'ils ont obéi aux ordres superflus. C'est juste que le dernier tremplin, c'est à dire l'Iran, va vraiment faire pencher la balance. Combien de temps la Chine et la Russie pourront se contenter de regarder l'Amérique nettoyer ?


Le grand ours Russe et la faucille chinoise seront réveillés de leur sommeil et c'est à ce moment qu'Israël va devoir se battre de toutes ses forces et de ses armes pour tuer autant d'Arabes qu'elle le peut. Espérons que si tout va bien, la moitié du Moyen-Orient sera aux israéliens.


Nos jeunes ont été bien formés au cours de la dernière décennie sur les jeux de combat sur console, il était intéressant de voir le nouveau jeu Call of Duty 3, jeu de guerre moderne, qui reflète exactement ce qui est va arriver dans un avenir proche avec sa programmation prédictive. Nos équipes de jeunes, aux États-Unis et a l'Ouest, sont préparés parce qu'elles ont été programmées pour être de bons soldats, de la chair à canon quand elles seront commandées pour sortir dans les rues et lutter contre ces "Chinois" fous et "Russkies", ils obéiront à leurs ordres.


Sur les cendres nous construiront une société nouvelle, il restera seulement une superpuissance de gauche, et seule, elle sera le gouvernement mondial qui gagne.


N'oubliez pas, les États-Unis ont les meilleures armes, nous avons des choses qu'aucune autre nation n'a, et nous introduirons ces armes quand le moment sera venu. "


Fin de l'interview. Notre reporter est introduit hors de la salle par le gardien de Kissinger...


traduction du mieux que l'on pouvait , merci pour votre mansuétude !

merci a Michel du site infoguerilla d'avoir relayé l'info.

 

.

source :


http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=28610

 

 

Solennel Appel à l'Armée française,

par eva R-sistons

 

Et voici comment l'Iran... et la Chine et la Russie

seront  bientôt "rayés de la carte"

par les vertueux "démocrates" anglo-saxons et israéliens

qui prêtent à l'Iran des paroles qui n'ont jamais été dites

- et qu'ils appliqueront, eux, pour bâtir

leur Nouvel Ordre Mondial diabolique,

voilà les futurs Protocoles des Fous de ce monde !

La planète entière sera dévastée ! A relayer partout...


 

Le dernier rempart contre l'horreur en préparation : L'Armée  !


Au secours, Officiers, Soldats, 


empêchez la destruction de la planète en gestation,

pensez à vos enfants, pensez à la survie de l'humanité !

Vous avez le pouvoir de refuser l'horreur nucléaire,

vous seuls pouvez empêcher l'irréparable !

Y a-t-il un Général de Gaulle parmi vous pour dire


NON, NON, NON à l'intolérable,

et agir !!!

 

eva R-sistons

 

Lire aussi ici :

Instrumentalisation de notre Armée au service des causes étrangères

.

 

apocalypse-1

 

.

apocalypse-1

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 14:27
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 02:34

 

.

http://www.danstontarn.fr/wp-content/uploads/2011/06/gerard-privat-2.jpg

  http://www.danstontarn.fr/wp-content/uploads/2011/06/gerard-privat-2.jpg

 

Le jeudi 09 février à 20:00, Gérard PRIVAT, candidat à la Présidentielle 2012″, sera sur www.opinews.com


Vous pouvez regarder l’émission en direct sur son blog de campagne (http://gerard-privat.fr/actualites/)

 

Gérard PRIVAT répond à vos questions : vous pourrez également intervenir en direct et échanger vos points de vue pendant l’émission.


Pour participer à l’émission vidéo interactive en webcam ou en tchat, inscrivez-vous gratuitement dés aujourd’hui sur http://www.opinews.com/Emission/embed.aspx?room=0704b074b2c041078f8b9d5ab06c22ad


Vos soutiens individuels sont précieux, n’hésitez pas à diffuser ces informations via vos réseaux sociaux et vos messageries.


Pour participer à l’action d’Avenir Solidaire, rendez-vous sur http://www.avenir-solidaire.fr/adhesion.html


Avenir Solidaire


Pour lire les textes fondamentaux, visitez le site d’Avenir Solidaire.


Pour partager et échanger, visitez le blog « La Pensée Citoyenne ».


Avenir Solidaire et la Présidentielle 2012, voir  le blog de campagne de Gérard PRIVAT

 

 

avenir-solidaire.jpg

 

La ligne politique


 

            Affirmer l’autorité politique et donc l’autorité du peuple et de ses délégués élus, sur tous les domaines qui peuvent influencer la vie sociale, comme par exemple l’économie.

            Construire une démocratie citoyenne.
            Instaurer le vote blanc, à valeur identique aux votes exprimés sur les noms des candidats ; ce vote blanc pouvant annuler toute élection s’il est majoritaire.
            Le référendum systématique à mi-mandat est un autre moyen de sanctionner des dirigeants qui ne se conformeraient pas aux engagements pris.
            Développer la pratique de véritables référendums d’initiatives populaires locaux, départementaux et nationaux, concernant les différents domaines de la vie publique ; cette compétence du peuple pouvant concerner la révocation des élus.

            Mettre réellement en œuvre les divers moyens de fonctionnement démocratique pour éviter toute dictature, qu’elle soit politique ou économique, ainsi que toute dérive totalitaire.
            Interdire le cumul des mandats publics et limiter les mandats successifs.
            Des mesures strictes et efficaces doivent assurer la séparation et l’indépendance des trois grands pouvoirs institutionnels : exécutif, législatif et judiciaire.

            Renforcer la démocratie par la laïcité de l’État.
            En effet, la laïcité de l’État signifie son indépendance à l’égard des institutions religieuses, pour garantir la liberté de croyance et de culte, et pour favoriser la tolérance et le respect mutuels.
            La laïcité de l’État doit aussi inclure son indépendance envers les institutions privées à prétention scientifique afin d’éviter les idées dogmatiques, cela notamment en finançant intégralement les organismes de recherche publics, sans parti pris théorique.

            L’éducation aura un rôle essentiel par rapport à la laïcité, car elle préparera les enfants et les jeunes gens à devenir citoyens, et leur apprendra le discernement qui les préservera des dérives fondamentalistes ou sectaires de toutes natures.

            Redéfinir et réguler l’économie par des mesures politiques strictes.

            Reconsidérer la nature et l’estimation de la richesse, en fonction de l’harmonie sociale, de l’épanouissement humain et de la préservation de l’environnement.

            Repenser la création, la fonction et l’usage de la monnaie pour favoriser les échanges humains.
            Pour cela l’État doit battre librement sa monnaie, le Franc, sous sa responsabilité directe par l’intermédiaire de la Banque de France.

            Créer l’Europe des peuples pour un développement solidaire sur des projets communs et des valeurs humaines vraiment partagées.
            Pour cela, dénoncer les Traités successifs qui constituent l’actuelle Union Européenne néo-libérale.

            Redonner à l’État la pleine responsabilité des grands domaines de la solidarité qui permettent de satisfaire les besoins essentiels et de garantir la dignité de chacun.
            Réinstaller des services publics en lieu et place des monopoles privés, partout où l’indépendance de l’État doit être garantie pour le meilleur fonctionnement de la société.
            Quelques exemples : l’éducation ; la santé ; l’eau ; l’énergie ; le traitement des déchets ; la poste et les télécommunications ; les voies routières ; les voies et transports ferroviaires, aériens et maritimes…

            Réorganiser l’État en réduisant le nombre des divisions administratives.
            Revenir aux trois niveaux démocratiques de base de la République (communes, départements, État) et redéfinir leurs rôles pour faciliter la solidarité et l’efficacité.
            Les communes et les départements auront la possibilité de se regrouper, avec l’accord des populations concernées, pour faciliter des projets importants dans les meilleures conditions.

            Activer une politique du mieux-être en faveur du plus grand nombre, en mettant en œuvre les moyens nécessaires pour plus de justice sociale.
            Instaurer le revenu vital pour remplacer la multitude des aides et allocations, compenser les trop forts écarts entre revenus et préserver la dignité de chacun.
            Le revenu vital s’ajoutera aux salaires, aux retraites et aux autres revenus. Il sera ainsi soumis à l’impôt sur le revenu, proportionnellement à l’ensemble des revenus de chaque personne physique.
            Reconnaître la valeur de toute activité utile à la société, quel que soit le statut et le niveau d’études du travailleur, et s’assurer que ces activités bénéficient de rémunérations équitables.

            Modifier profondément le système fiscal.
            L’impôt sur le revenu est le plus équitable car il est progressif. Aussi sera-t-il le seul conservé.
            Si d’autres impôts doivent être instaurés, ils devront faciliter la justice sociale tout en restant des accessoires de l’impôt sur le revenu.
            Les impôts locaux seront revus dans le sens de la justice sociale.
            Par ailleurs, deux taxes seront instaurées pour préserver l’économie, en évitant les spéculations financières : l’une sur les placements financiers ; l’autre, plus conséquente, sur les transferts financiers.

            Répartir équitablement les moyens financiers pour faciliter, à tous les niveaux, une véritable solidarité et la coopération qui dépasseront la charité et l’humanitarisme.
            En répartissant équitablement les moyens financiers, l’État devra s’assurer, pour chacun, de l’accès à un logement correct ainsi qu’aux ressources alimentaires et matérielles de base.

            Faciliter la liberté d’expression par l’indépendance et la diversité des acteurs des différents secteurs concernés : organes de presse, documents multimédias, édition et diffusion de livres, théâtre, musique, cinéma et autres expressions artistiques...
            Favoriser la liberté des utilisateurs de l’Internet, en facilitant notamment le développement de systèmes informatiques et de logiciels libres.
            Encourager la qualité et l’innovation utile pour le plus grand nombre, et encadrer l'usage des brevets pour éviter les monopoles privés.

            Soutenir la recherche scientifique publique, fondamentale et appliquée, en garantissant son objectivité et son utilité sociale par un financement exclusivement public et en limitant aux seuls organismes de recherche publics la possibilité de publier dans des revues scientifiques publiques de référence.
            Ceci permettra de sortir des croyances ou des manipulations scientifiques de certains « experts » indument soutenus par de puissants groupes privés et par les médias qui en dépendent financièrement.     
            On évitera ainsi de nombreuses dérives qui nuisent au fonctionnement de la société comme pour la santé publique (grippe A), l’agriculture (dogme agro-chimique), l’économie (laxisme néo-libéral)…

            Soutenir le développement des activités industrielles qui favorisent l’autosuffisance et un confort raisonnable, en imposant le respect de l’environnement et l’utilité sociale.
            Utiliser le développement technologique afin de libérer l’homme des contraintes physiques et matérielles qui paralysent son épanouissement.
            Ceci permettra de réduire le temps de travail pour les travaux pénibles et fastidieux, sans réduire le niveau des salaires ou les conditions de la retraite.
            Pour cela, il sera certainement utile de soutenir la création des sociétés coopératives, qui ont un fonctionnement démocratique, dans la mesure où elles faciliteront la mise en place de ces projets.   

            Restaurer et préserver l’environnement, notamment en réduisant les nuisances provoquées par un néo-libéralisme aveuglé par l’égoïsme et asphyxié par la compétition.
            La volonté d’harmonie sociale et d’épanouissement humain, étroitement liée à la qualité environnementale, entraînera certaines mesures protectionnistes pour se préserver des prédateurs internationaux.

 

.

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 00:12
Propagande médiatique, politique, idéologique

Bill Gates sponsorise des techniques

pour nous stériliser


Ethan A. Huff
 

 

Bill Gates sponsorise des techniques pour nous stériliser

 

Natural News, Ethan A. Huff, 1er février 2012


 

      La vaccination de masse n’est apparemment pas la seule stratégie de dépopulation adoptée par la Fondation Bill & Melinda Gates, puisque de nouvelles recherches financées par cette organisation ont développé un moyen pour détruire à volonté les spermatozoïdes avec un système à ultrasons. BBC News signale que la fondation Gates a accordé une subventions à des chercheurs de l'université de Caroline du Nord pour développer cette nouvelle méthode de contraception.

 

      Dans le cadre de son étude, l'équipe de l’université de Caroline du Nord a testé les ultrasons sur des rats de laboratoire et constaté que deux doses de 15 minutes « réduisaient considérablement » tant le nombre de spermatozoïdes que leur intégrité. Quand ils sont administrés à deux jours d'intervalle dans un bain d'eau tiède salée, les ultrasons font chuter le nombre de spermatozoïdes sous les dix millions par millilitre dans le sperme de rats, ce qui représente cinq millions de moins que le seuil de stérilité, et le sperme reste dans cet état jusqu'à six mois durant.

 

      L’article affirme que cette technique servira uniquement à la contraception et non pas à provoquer la stérilité. Or, le Dr James Tsuruta, qui a dirigé la recherche, a déclaré aux journalistes qu'il n'est pas clair si ce moyen peut ou non créer des dommages permanents, et que d’autres recherches sont nécessaires pour le déterminer.

 

      La fondation Gates a adjugé 100.000 dollars à chacun des 78 projets de recherche différents dans le cadre de son « Grand Challenges in Global Health Program » [Programme de santé mondial et ses grands défis]. Selon le TIME, parmi ces projets, dix concernent précisément les nouvelles techniques de contraception, l’un d’eux s’intéresse à une pilule qui inhibe la croissance et la maturation des spermatozoïdes, et un autre vise à créer des composés chimiques qui empêchent les spermatozoïdes d'atteindre l'ovule.

 

      « Nous pensons que cela pourrait faire bénéficier les hommes d’une contraception non hormonale fiable à faible coût, d’une durée maximum de six mois en une seule séance de traitement, » ont écrit les chercheurs dans leur rapport. « Notre objectif à long terme est d'utiliser les ultrasons... comme un contraceptif masculin, peu coûteux, de longue durée, réversible, adapté pour l’usage dans les pays du tiers monde en expansion. »

 

      En 2010, Bill Gates a expliqué aux participants à la conférence TED de cette année-là ses idées pour réduire la population mondiale, dont une impliquant l’augmentation du taux de vaccination. Aujourd’hui, son organisation finance efficacement la recherche de méthodes contraceptives perfectionnées qui pourraient rendre les individus stériles. Coïncidence ?



Original : www.naturalnews.com/034834_Bill_Gates_sperm_infertility.html
Traduction copyleft de Pétrus Lombard

 

http://www.alterinfo.net/Bill-Gates-sponsorise-des-techniques-pour-nous-steriliser_a70587.html

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 02:27

 

DES AVENTURES GUERRIERES SE PREPARENT - LES FRANÇAIS VEULENT SAVOIR

 

Guy Poussy
Jeudi 2 Février 2012


DES AVENTURES GUERRIERES SE PREPARENT - LES FRANÇAIS VEULENT SAVOIR
En septembre 2001, Georges BUSH président des Etats Unis, avait programmé sept guerres pour » remodeler le moyen Orient ». Alors qu’un état est toujours refusé aux Palestiniens, trois guerres ont été engagées, IRAK, AFGHANISTAN, LIBYE, les résultats sont désastreux. Aujourd’hui quels mauvais coups se préparent contre l’IRAN, et contre la SYRIE ? Le proche Orient qui produit des ressources économiques vitales pour l’économie de la planète, en particulier celle des pays occidentaux, menace d’exploser. Aussi est il curieux de constater  que le risque de guerre au proche Orient, et la paix mondiale qui tient à un fil parce que fragilisée par la crise qui secoue le système capitaliste, ces graves sujets sont totalement absents de la campagne de l’élection présidentielle. Domaine réservé de SARKOZY, lors de son émission télévisée du dimanche 29 janvier, celui-ci n’évoque pas la politique étrangère de la France. Les journalistes ne lui posèrent aucune question. Dans le face à face HOLLANDE JUPPE du 25 janvier le candidat du PS ne posa aucune question au ministre des affaires étrangères.

Ce silence assourdissant doit être rompu. Les français ont le droit de connaitre le prix en euros, et en vies humainees de l’intervention militaire de la France en Libye. Les français ont le droit de savoir si, à la différence de 2003 ou la France refusa d’entrer en guerre contre l’IRAK aux cotés des Etats Unis et de la Grande Bretagne, le président de la république engagerait notre pays dans une agression contre l’Iran accusé d’élaborer l’arme nucléaire en secret . Ce serait en quelque sorte la répétition du vaste mensonge que BUSH utilisa en 2003, sur de prétendues armes de destruction massive détenue par L’Irak pour justifier l’invasion. S’agissant de la Syrie accusée de ne pas rompre avec l’Iran, et le pouvoir accusé d’assassiner son peuple, au nom du droit d’ingérence humanitaire, la France est elle engagée dans la préparation d’une agression militaire à la libyenne ? Les français ont droit à la vérité

Les Etats Unis n’ont de cesse de chauffer à blanc la situation. Le 24 janvier dans son discours sur l’état de l’union OBAMA a réaffirmé avec force que » L’Amérique reste la nation indispensable dans les affaires du monde, j’entends qu’il en reste ainsi » Concernant l’Iran OBAMA a affirmé avec force que » Toutes les options étaient sur la table ». Des journalistes ont écrit qu’il avait envie d’en découdre. Son engagement à toute épreuve se traduit par une coopération militaire la plus étroite qui ait jamais existé avec ISRAEL.

La paix dans le monde ne fait pas partie du souci majeur des candidats à l’élection présidentielle. Aux citoyennes et aux citoyens de les ramener sur terre. La constitution de 1958 a accordé des pouvoirs exorbitants au Président de la République. Depuis De Gaulle l’usage, et les pratiques des différents présidents, notamment celles de SARKOZY, n’ont fait qu’accentuer le caractère monarchique du régime. La politique internationale, et militaire de la France est totalement son   « Domaine réservé ». Il exclu de fait la politique étrangère des prérogatives de l’Assemblée Nationale. Les députés se couchent aux pieds du monarque et laisse faire. Ces questions vitales de la guerre et de la paix dans le monde engagent l’avenir de chacun, de nos enfants, et de notre pays. Le peuple doit donc se faire entendre haut et fort.
Lire aussi les Appels d'eva R-sistons

Citoyens du monde entier, mobilisons-nous contre les guerres et la guerre mondiale à venir ! 

Comment empêcher les Américains  

de nuire au monde entier

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 20:57

Sommaire :

- Nouvelle stratégie de l'armée US pour déstabiliser le monde et le dominer

Guerres de l'ombre

par eva R-sistons

- Des troupes spéciales déployées partout

- Les opérations clandestines de déstabilisation des Etats, liens

 

 

Alerte, ingérence planétaire !

Nouvelle stratégie de l'armée US, guerres de l'ombre

et opérations clandestines partout !

Par eva R-sistons

 

 

Les Etats-Unis ne sont pas un Etat chrétien, attaché à l'Evangile, comme les Américains le prétendent et le claironnent partout, ou alors leur Evangile, inversé, est celui de l'arrogance, de la convoitise, des mensonges, du vol, de la compétition, du culte de l'Argent, de la "réussite" à tous prix, de la violence, des guerres mortifères ! La vérité, c'est que les  Etats-Unis sont un Etat diabolique, le principal Etat terroriste de la planète, la principale menace qui pèse sur le monde entier ! Et pour nous opposer à leur stratégie machiavélique qu'ils mettent en oeuvre, aujourd'hui, en Syrie - comme hier en Libye et demain partout -, notre meilleur allié est la Russie de Poutine (qui elle prône un monde multipolaire), voilà la réalité !

 

Et afin d' atteindre leur but, afin d'être les seuls à dominer le monde et à imposer leur loi de la Jungle (le plus fort écrase le plus faible, le plus fort accapare les ressources, le plus fort impose sa Loi piétinant toutes les lois humaines...), nos "amis américains" - comme disent les Médias vassaux -, viennent d'élaborer une stratégie machiavélique qui passe par une nouvelle utilisation de leur armée et par le lancement d'opérations clandestines partout ! (http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=29028, l'Armée des Etats-Unis dans la clandestinité). Et donc, pour moi, l'Armée américaine va devenir, en quelque sorte, une armée de l'ombre - comme en Syrie, actuellement, ou hier, déjà, en Libye ! Encore plus redoutable et pernicieuse, évidemment...

 

Le calcul est simple : Les Etats-Unis n'ont plus les moyens matériels de leur ambition dévorante. Et leur appétit ne cesse de croître, puisque d'une façon ou d'une autre, ils veulent plus que jamais dominer la planète entière alors même que leur idéologie est contestée partout, que leur économie s'effondre et qu'elle ne subsiste plus que sous perfusion artificielle, et que leurs ravages guerriers sont dénoncés de plus en plus. Leur appétit ne cesse de croître, car ils ne veulent plus seulement s'emparer des principales ressources vitales de la planète mais aussi contrôler d'une façon ou d'une autre tous les gouvernements, vassaux de gré - comme les Etats européens qui ont perdu leur âme (et leur modèle social) en l'enchaînant au diable américain sans foi ni loi - ou de force, soit discrètement avec la mise en place de marionnettes stupidement dociles comme en Georgie, soit en faisant assassiner le chef d'Etat de l'Etat souverain qui dérange, comme en Libye dernièrement. 

 

Les Etats-Unis n'ont plus les moyens de financer leur sale politique de domination plus ou moins imposée au monde, mais dans le même temps, leurs ambitions s'étendent désormais à la planète entière. Hitler voulait imposer sa loi à l'Europe, les Américains,  eux, ne veulent plus de frontières mais un Etat unique, finalement, le leur, obligeant le monde entier à adopter leur modèle (qui ne profite qu'à quelques-uns et sacrifie tous les autres), et à se soumettre à leurs diktats. Le hic, le problème, c'est que de plus en plus d'Etats s'éveillent et se rebiffent, même en Europe, comme la Hongrie qui tente d'envoyer promener le joug du Cartel bancaire anglo-saxon. Et ne parlons pas de l'Amérique latine  "bolivarienne" ! Ce qui est plus gênant pour le loup anglo-saxon, c'est que l'Asie, à son tour, se réveille,  et que l'on voit par exemple l'Inde continuer, malgré les menaces américaines, à commercer avec l'Iran diabolisé par l'Occident qui brûle d'en découdre avec cet Etat berceau de la civilisation pour le tenir enfin à sa merci (avec ses richesses d'ailleurs), ou la Russie et la Chine se rapprocher pour mieux, ensemble, défier ceux, anglo-saxons, qui cherchent à les soumettre pour ensuite mieux imposer leur modèle (l'ultra-libéralisme hégémonique meurtrier et va-t-en guerre), leur démantèlement de l'Etat protecteur et redistributeur, leur monnaie et leur culture uniques, leurs dettes, leur désindustrialisation, leur chômage, leur précarité exponentielle, leur loi du plus fort, la jungle implacable, la souffrance sociale, le saccage de la nature et du vivant, et j'en passe... De plus en plus de citoyens refusent ce modèle-là, implacable et hégémonique ! Et de grands Etats émergents, comme le Brésil, l'Afrique du Sud, la Russie, la Chine, l'Inde, l'Iran... veulent décider eux-mêmes de leur politique, et ils rejettent un monde unipolaire dictatorial !

 

Changement de stratégie:

Les guerres clandestines des Anglo-Saxons

 

L'article de mondialisation.ca qui présente la nouvelle stratégie américaine, je l'étends aux Anglo-Saxons et aux Israéliens, car bien sûr les Anglais et les Américains font toujours leurs sales coups ensemble, partageant la même idéologie militaro-financière impulsée par les néo-conservateurs en tous genres; quant aux Israéliens, si discrets mais si efficaces, je les soupçonne d'être les muses de la nouvelle stratégie américaine, prenant en compte à la fois l'assèchement des ressources, donc l'effondrement de l'économie US, et les ambitions croissantes de domination du monde par le "peuple" des financiers de la City et de Wall-Street. Certes les bienheureux "Elus" de Dieu, ou plutôt de Yahvé,  souhaiteraient ramasser toute la mise, mais à défaut - du moins pour l'instant - d'y parvenir, ils se contentent des miettes offertes par l'hydre à deux têtes, anglaise et américaine. Pourquoi les muses ? Car la nouvelle stratégie sent tellement l'ombre, le complot, l'économie de moyens pour un résultat global, planétaire, et en même temps la discrétion machiavélique, qu'elle ne peut être signée que par les spécialistes du genre, nos bons "amis" israéliens !

 

Or donc, finies les guerres meurtrières hollywoodiennes, faisant la joie des Industriels de Mort (armement, Chimie etc) et des Médias plus soucieux de vendre leurs torchons que d'information impartiale (digne de ce nom), finis les bombardements épiques décimant les populations et dévastant toutes les infrastructures des pays (les ramenant des siècles en arrière, comme en Irak) et qui portent ombrage à l'image que les Américains veulent donner d'eux, de bon gendarme gérant en bon père de famille les affaires du monde. Les Etats-Unis l'ont dit, et répété : Les troupes quittent l'Irak, l'Afghanistan...  Certes (encore qu'elles soient remplacées sur place par les armées privées non soumises aux lois de la guerre, elles), mais pour où ? Chut, une partie d'entre elles s'installe en Libye, afin de mater définitivement le peuple qui résiste à l'occupation sauvage de l'OTAN via ses marionnettes islamistes. Curieusement, les Médias sont étonnamment silencieux quand l'Occident est mis en cause, défié, rejeté par les peuples épris de liberté (ou lorsque surgissent des révolutions réussies comme celle, aujourd'hui, d'Islande) !

 

En réalité, l'armée américaine ne rentre pas chez elle, mais s'installe... partout. Partout où il n'y a pas de marionnette servile, comme en France (mais les contrecoups, nous les subirons plus tard, en pleine guerre mondiale quand nos centrales nucléaires seront visées), partout où il n'y a pas de gouvernement dompté par la force - en clair : Partout où il y a des "méchants", comprenez des non-alignés, des insoumis au Nouvel Ordre Mondial dictatorial anglo-saxon, des grains de sable dont on ne fait qu'une bouchée comme en Irak (parce qu'ayant eu le tort de ne pas posséder d'armes de destruction massive capables de les protéger des attaques de l'Occident), ou de gros morceaux comme la Syrie parce que soutenue par la Russie, ou de très gros morceaux comme les Etats du BRIC (Chine, Inde, Russie etc).

 

Certes, l'Armée va retirer ses treillis; on les a suffisamment vus à Haïti, où après le tremblement de terre (L'arme US Haarp est-elle si étrangère  à ces événements ? Après tout, Haïti occupe une position stratégique !) les bons Samaritains américains apportaient leur aide dument militarisée. Elle va se faire subtile, discrète, presqu'incolore et inodore. Mais si efficace... plus présente que jamais !

 

Certes aussi, il y a sur place les Ambassades, ces nids d'espions, d'agents, de terroristes à la mode américaine qui pullulent et infestent les pays "occupés" si subtilement, et puis plein d'ONG soi-disant humanitaires et en réalité très impérialistes, à la fois néo-coloniales et néo-conservatrices les deux allant aujourd'hui de pair, luttant pour la démocratie à la sauce américaine... si peu représentative des aspirations populaires. Et il y a aussi un peu partout (j'en ai été témoin à Marseille), des hordes d'évangélistes squattant tous les lieux sensibles comme les Universités, pour mieux apporter aux jeunes encore malléables l'Evangile de la compétition, de la concurrence - américaine, évidemment !

 

Mais cela ne suffit pas. Pour bien déstabiliser un pays rebelle, travailler de l'intérieur un peuple, moins subtilement cette fois, le gouvernement américain a décidé de recycler ses soldats, vous savez tous ces Noirs à qui on ne donne aucune chance de s'en sortir sinon en tant que chair à canons, ou tous ces étudiants ne pouvant plus payer leurs études sans apport "extérieur"... En Syrie, par exemple, que les Médias nous présentent (surtout en plein vote de l'ONU §) comme impitoyablement dévastée par son propre Pouvoir pourtant plébiscité par plus de 55 % de ses citoyens (un score que ne dédaigneraient pas tous les Sarkozy d'aujourd'hui), en Syrie, donc, les soldats américains dument "recyclés" parmi les Islamistes opposés au laïc Bachar-el-Assad, Musulman modéré, ou parmi les adversaires du Régime (on trouve toujours des opposants, en Libye par ex partisans de la Monarchie corrompue, ou libéraux pro-Occident), tous ces militaires estampillés US se déguisent en "bons" syriens pour tirer sur la foule,  les civils, les enfants (militaires que les Médias s'empresseront de désigner à la vindicte publique de l'opinion anesthésiée comme étant des partisans du Régime en place), quand ils ne forment pas les armées de déstabilisation d'Etats souverains adversaires parce que non alignés sur la Dictature unique anglo-saxonne. Et tout cela se fait aujourd'hui, en Libye comme en Côte d'ivoire ou en Afghanistan comme en Syrie ou ailleurs, avec l'aide, sinon la complicité, la collaboration, de notre glorieuse armée française - si glorieuse, au fait, lorsqu'elle agit au seul service des intérêts américains ?

 

  http://darussia.blogspot.com/2008/11/igreja-ortodoxa-prope-criao-de-milcias.html

Vsevolod Tchaplin


Ces "guerres" clandestines seront très subtiles :

Exemple de la Russie de Poutine

 

La nouvelle stratégie de conquête américaine sera modulable. Elle dépendra du pays visé: Ici, on armera discrètement les opposants; là, on fera preuve de plus de subtilité, par exemple on conditionnera la jeunesse sur les Réseaux sociaux; ailleurs, on enverra les missionnaires prêcher la bonne parole.  En Russie, il y a Poutine, le plus fermement opposé au monde unipolaire décrété par les Anglo-Saxons à condition qu'il soit sous leur égide. Un adversaire de poids, qu'il faut remplacer, au pire, par un Medvedev inconsistant, au mieux, par un pion totalement docile, acceptant de voir les immenses ressources du pays pillées par les multinationales américaines. Alors, cette nouvelle "armée de l'ombre" décrétée par les Soros ou les Kissinger, en coulisses, faute de pouvoir susciter en Russie un enthousiasme populaire pour les oligarques libéraux qui ont ruiné le pays, a élaboré une stratégie de combat plus subtile, infiniment subtile. Voici donc les agents américains occupés à convaincre, via les opposants à Poutine sur place, le pilier du pouvoir russe, l'Eglise orthodoxe en personne !

 

Le principal Média agent de l'Etranger "usraélien", France24, pavoise le 29 janvier 2012 en parlant de futur "divorce" entre l'Eglise et le Kremlin : "Le Patriarche a presque le statut d'un Chef d'Etat. C'était un proche de Vladimir Poutine; Mais il semble prendre ses distances, aujourd'hui, il sort de sa réserve pour la 1e fois. Mais le Pouvoir reste insensible, c'est un mauvais signe qu'il envoie. Le patriarche peut même appeler à la désobéissance civile, à la prise de distance avec le Parti au pouvoir, dont le nouveau sobriquet est "Parti de voleurs" ! (Note d'eva : Plus c'est gros, plus ça passe ! Les plus gros voleurs ne sont-ils pas les oligarques mis en place par l'Occident après avoir disloqué l'URSS ?). Dans l'immédiat, l'Eglise semble s'orienter vers un dialogue avec l'Opposition. L'Archiprêtre Vsevolod Tchaplin, Porte-Parole de l'Eglise orthodoxe de Russie, va s'exprimer de plus en plus "pour plus de Justice", il devrait autoriser les prêtres à participer aux Elections voir aussi à se présenter eux-mêmes !". France24 jubile, France24 a du mal à contenir son honteuse partialité... Tout est fait pour discréditer le pouvoir en place, pour le déstabiliser... Les médias occidentaux sont devenus staliniens ! Seul compte pour eux le but: Nous amener à accepter le Système ultra-libéral et les guerres plus ou moins subtiles de l'Occident hégémonique et néo-colonial ! C'est un détournement de la fonction de journaliste à des fins de propagande, c'est un scandale qu'il faut absolument dénoncer !

 

Ainsi, la discrète politique de remodelage du monde se fait aujourd'hui grâce aux militaires recyclés, et plus seulement avec l'aide des pseudo Ambassades ou ONG ou avec les jeunes internautes enrôlés par les faux indignés. Et bien sûr, grâce aux Médias honteusement collabos, grands agents de déstabilisation. Ils ne nous montreront plus les sales images des guerres "propres", mais ils discréditeront les fidèles des Régimes attaqués par l'Armée de l'ombre américaine, ils monteront de véritables opérations de conditionnement contre les Pouvoirs non-alignés, et parfois, même, pour servir les intérêts de leurs amis euro-atlantistes, ils n'hésiteront pas à relayer des opérations montées de toutes pièces jusque dans les studios du Qatar, avec des figurants dument payés !

 

L'Armée américaine recyclée est encore plus redoutable, et les plus dangereux ennemis de la paix et de la liberté demeurent bien les stratèges anglo-saxons et israéliens du chaos - et les Médias menteurs. Il faudra bien un jour crever ces abcès !

 

eva R-sistons

http://r-sistons.over-blog.com

 

 

§ Ce 4 février 2012, France24 la chaîne des néo-sionistes au services des guerres impériales, annonce sans sourciller : "Massacre terrifiant de Homs, 250 morts", en pointant du doigt les Syriens favorables au Pouvoir en place,  mais une autre chaîne (BFMTV ? Je zappe tellement que je n'ai pu noter en écrivant ces lignes) avance à chaud une explication certainement plus proche de la réalité : L'Armée fidèle au Régime aurait répondu à une provocation, à un piège de l'"Armée libre"  qui juste avant le vote de l'ONU,  aurait pris en otage 19 de ses soldats, à Homs. Tout est fait pour discréditer, déstabiliser, et imposer un Régime fantoche, favorable aux seuls intérêts de l'Occident

 

A l'instant, je vois ce nouveau post sur mondialisation.ca

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=27376, les opérations clandestines de Washington contre l'Iran

 

TAGS : Ingérence, opérations clandestines, stratégie armée US, Anglo-Saxons, Nouvel Orde Mondial, Non-Alignés, BRIC, Russie, Iran, Chine, Islande, Amérique latine bolivarienne, Syrie, Bachar-el-Assad, Libye, Sarkozy, Vsevolod Tchaplin, Poutine, Etats-Unis, Israël, ONU, Homs, ONG, OTAN, évangélistes, Médias, City, Wall-Street, Europe, Médias, Hongrie, Asie

 

 

 

zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz-copie-4.jpg

Des troupes spéciales déployées partout sur la planète


 

3.2.2012 - Selon le Stars and Stripes , un média du département de la Défense des États-Unis, le Pentagone se prépare à déployer des troupes d’opérations spéciales dans le monde entier au moment où l’on diminue le nombre d’opérations militaires traditionnelles. L’initiative est présentée comme un moyen de réduire les frais.

Grâce à cette nouvelle stratégie, les États-Unis remplacent les opérations de théâtre à grande échelle par des opérations militaires clandestines, rentables et de moindre envergure. Cela aboutit inévitablement à la violation de la souveraineté nationale du pays ciblé.

 

Le chef étasunien du commandement des opérations spéciales, l’amiral Bill McRaven, qui a mené le raid contre ben Laden au Pakistan, a proposé que les troupes quittant les zones de guerre en Irak et en Afghanistan soient redéployées dans des zones « quelque peu négligées durant la décennie centrée sur Al-Qaïda ».

Cela se ferait dans le but de faciliter le lancement de raids par les Forces Spéciales, comme celui qui aurait tué ben Laden, une opération clandestine ayant violé la souveraineté pakistanaise.

Selon AP , le déploiement de commandos « plus près de nouvelles zones de crise remplacera les invasions terrestres comme celles de l’Irak et de l’Afghanistan […] par des raids d’opérations spéciales laissant peu de traces, ou mieux encore, des raids effectués par des forces locales amies entraînées par les États-Unis, les aidant à combattre, côte à côte, des ennemis mutuels ».

Ces troupes pourraient effectuer des raids, ou seraient probablement davantage appelées à travailler avec des alliés locaux pour leur apprendre à cibler des ennemis régionaux ainsi qu’à promouvoir des relations à long terme, entre soldats, pouvant aider à désamorcer une crise ou un coup éventuels. (Kimberly Dozier, Special operations expanding as wars recede , Associated Press, 27 janvier 2012)

Cela aidera « à désamorcer une crise ou un coup éventuels » ou à les fomenter?

Le but, selon un représentant de la Défense, est d’« augmenter la coopération avec les armées étrangères, de travailler avec elles pour vaincre les menaces locales au lieu de faire porter le poids de ces combats aux États-Unis ».

AP rapporte par ailleurs que « le financement pour les opérations spéciales et la recherche de renseignements augmenteront, puisqu’ils sont tous deux des moyens privilégiés par l’administration Obama pour confronter de nombreuses menaces mondiales après une décennie d’invasions terrestres coûteuses en Irak et en Afghanistan.

Cela signifie essentiellement que l’armée des États-Unis entre dans la clandestinité. Au niveau planétaire.

AP mentionne également que « les commandements des opérations spéciales à l’étranger pourraient aussi servir de cadre pour une coopération accrue entre les agences étasuniennes, fusionnant non seulement les alliés régionaux mais également des agences comme la CIA, le FBI et la Drug Enforcement Administration ».

 

Jule Lévesque a collaboré à ce reportage

Articles de Mondialisation.ca publiés par Mondialisation.ca -  http://www.wikistrike.com/article-l-armee-des-etats-unis-entre-dans-la-clandestinite-98498564.html

 

.

(..) Le jeune blogueur Sami A., opposant de la première heure, à Homs, a fait part à Arabi Press de sa déception devant le constat de la tournure terroriste qu'ont prise les évènements. Syriascope, un groupe de jeunes Syriens, tente de diffuser les informations recueillies par le Syrian Observatory on Violence, Victims and Terrorism (www.sovvt.sy) : nouvelles et photos des victimes des bandes armées, des personnes kidnappées, torturées et assassinées. Mais cet Observatoire ne trouve aucune audience auprès des médias internationaux. C'est ce que Fidel Castro appelle la « dictature des médias ».(..) 

Que font les États-Unis pour aider la contestation en Russie ?

http://www.alterinfo.net/Que-font-les-Etats-Unis-pour-aider-la-contestation-en-Russie_a70658.html

 

 

http://membres.multimania.fr/wotraceafg/nucleaire_iran.jpg

http://membres.multimania.fr/wotraceafg/nucleaire_iran.jpg

 

Liens conseillés :

 

http://sos-crise.over-blog.com/article-la-russie-serait-prete-a-une-guerre-contre-l-occident-pour-sauver-la-syrie-98516398.html

Nucléaire iranien.. Intox ? - L'Iran déjoue la manoeuvre de l'UE (or ...

La vérité sur la Syrie : Des hommes fous en costume gris - Le blog d ...

 

.

 

Syrie-290112.jpg

 

http://sos-crise.over-blog.com/article-jeu-de-geostrategie-98544750.html

Jeu de géostratégie - Le blog d' Eva, R-sistons à la crise

LIBYE : Opération clandestine et propagande de ... - Mondialisation.ca

Égypte : L'opération clandestine du ... - Mondialisation.ca

Les opérations clandestines de Washington ... - Mondialisa

Les États-Unis, et l'OTAN s'apprêtent à confronter l'Iran

DES AVENTURES GUERRIERES SE PREPARENT - LES FRANÇAIS VEULENT SAVOIR

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 23:30

http://www.platanas.be/images/michel-collon-investigaction.png

http://www.platanas.be/images/michel-collon-investigaction.png

 

 

Chers lecteurs d'Investig'Action,

Vous l'aurez constaté : notre site www.michelcollon.info s'est fait hacker et saboter à plusieurs reprises ces jours-ci. Liens d'articles bloqués, site de vente des livres inutilisable. Toutes nos excuses pour ces désagréments ! Notre équipe met à chaque fois tout en oeuvre pour réparer au plus vite les dégâts.

Qu'en penser ? Visiblement, notre action dérange. La liste est longue, certains intérêts ne veulent absolument pas que vous ayez accès à une information indépendante et sans tabous. En sabotant la vente des livres, ils veulent nous ruiner financièrement car c'est avec ces revenus que notre association paie les salaires de l'équipe.

Que faire ? Surtout ne renoncez pas à visiter le site : c'est exactement ce que cherchent les saboteurs. Au contraire, revenez régulièrement puisque nous faisons vite le nécessaire. Pour passer une commande, il vous suffit d'aller sur le site et si vous rencontrez un problème, merci de bien vouloir envoyer un e-mail à l'adresse secretariat@michelcollon.info en précisant votre commande.

D'ici quelques jours, nous vous en dirons davantage sur une campagne qui cherche à nous détruire. A bientôt donc, et merci pour votre soutien !

Michel Collon et l'équipe Investig'Action.

Les livres et DVD d'Investig'Action:

Israël, parlons-en, 18 euros
La Stratégie du chaos, Impérialisme et islam, 20 euros
Libye, Otan et médiamensonges, 9 euros
Syriana, la conquête continue, de Bahar Kimyongür, 9 euros
Les 7 péchés d'Hugo Chavez, 20 euros
Promo Israël, Parlons-en + Les 7 pêchés d'Hugo Chavez, 30 euros
Les Damnés du Kosovo, existe en français, anglais, espagnol et serbe, 9 euros
Bruxelles - Caracas, existe en français, anglais et espagnol, 10 euros
Media Lies and the Conquest of Kosovo, 20 euros
Liar's Poker, existe aussi en néerlandais, 14 euros
Bush le cyclone, 9 euros

Pour nous soutenir vous pouvez également faire un don

.

Un des derniers posts sur le site de Michel Collon

Tout va bien ! Aux défenseurs du Grand Israël
Rudi Barnet


 

2 février 2012

Article en PDF : Enregistrer au format PDF

Cher militant de notre grand projet, tout va bien, l'avenir s'annonce radieux ! Après plus de 60 ans d'efforts, notre conquête du territoire palestinien sera bientôt complète. Le plan de nettoyage ethnique que nous avions élaboré et lancé en 1948 est en bonne voie de finition.

 

Avec le soutien actif des USA, notre indéfectible allié, et la collaboration silencieuse des pays européens, nous sommes devenus – et de loin – la plus grande puissance militaire du Moyen-Orient et la 6ème puissance nucléaire du monde !
Ces soutiens des Occidentaux sont parfois décriés alors qu'ils sont totalement légitimes et justifiés... Il aurait en effet été scandaleux de ne pas les voir soutenir l'œuvre civilisatrice d'autres Occidentaux !
Dernière bonne nouvelle : la préparation de l'attaque contre les mécréants iraniens, s'accélère... Pas question qu'un autre Etat que nous développe le nucléaire, même civil, au Moyen-Orient !
Tout va bien, donc !

Cependant, la perfection n'étant pas de ce monde, il faut bien constater une certaine réticence de l'opinion publique internationale à approuver le développement de notre œuvre colonisatrice et reconnaître notre rôle moteur dans la défense de l'Occident.
Devant ces critiques absurdes et hostiles, il est primordial que chaque sioniste se mobilise pour modifier la vision négative d'Israël qui se répand actuellement et fasse taire ceux qui osent nous blâmer !
Comme vous le savez, de nouveaux moyens financiers ont été dégagés par notre gouvernement pour soutenir cette campagne de réhabilitation et donner à nos antennes de propagande les armes pour écraser toute velléité de s'opposer à notre suprématie. 
Comme sioniste, n'oublions jamais que notre seule véritable patrie est Israël... et que tout sioniste doit remplir son rôle de lobbyiste dans le pays où il réside !
Tout va bien !

Afin de mieux épauler nos militants dans cette croisade, il est nécessaire de leur donner quelques outils pour museler les critiques et étouffer les révélations nuisibles au sionisme : les informations qui suivent doivent vous permettre de clouer le bec à ceux qui ont l'arrogance de contester.
Mais les mensonges et calomnies utilisés par nos ennemis antisémites pour délégitimer notre mouvement étant très nombreux, nous n'aborderons ici que quelques thèmes... pour cette fois !

Mais avant tout, n'oubliez pas que tout antisioniste est un antisémite !
Martelez ce slogan à toute occasion, qu'il devienne une évidence pour le citoyen lambda... Ainsi il ne verra pas l'absurdité et le ridicule de l'expression (suivant cette logique... antinazi = anti Allemand, anticommuniste = anti Russe, antifranquiste = anti Espagnol, etc).


A propos du sionisme


Depuis la fondation de notre mouvement à la fin du XXème siècle, les critiques n'ont pas manqué et des traîtres comme Albert Einstein et Hanna Arendt ont même osé, en compagnie d'une bonne vingtaine d'intellectuels juifs renégats, affirmer que notre idéologie était fasciste. 
Heureusement, personne ne les a écoutés. Ainsi nous avons pu occulter l'image de conquérants et continuer à nous poser en victimes.
Là, Ben Gourion a été génial !
Lui qui, en 1942 (!), disait que "le désastre qu'affronte le Judaïsme européen n'est pas mon affaire !" a su merveilleusement utiliser le sentiment de culpabilité provoqué par le génocide hitlérien pour emporter le morceau à l'ONU.
Certains, tel Norman Finkelstein (encore un traître) , ont dénoncé cette utilisation du massacre à des fins politiques... Méprisez-les ! 
Et si on vous casse les pieds avec le soi-disant problème des survivants de l'Holocauste qui vivent en Israël sous le seuil de pauvreté (± 200.000), rappelez les paroles du rabbin Yosef Ovadia : C'est la punition de Dieu pour leurs péchés !
Si notre grand rabbin le dit, c'est que c'est ainsi !
Tout va bien !

Vive Ben Gourion !
Grâce à lui et à ses compagnons, le mythe de la petite nation pacifique obligée de se défendre contre des Arabes sanguinaires a pu se propager !
Ce statut nous a permis de dédaigner les lois internationales, de snober les résolutions de l'ONU et les condamnations du tribunal de La Haye sans entraîner la moindre sanction contre nous.
Comme disait notre grand Ariel Sharon : Israël peut avoir le droit de juger les autres, mais certainement personne n’a le droit de juger le peuple juif ou l’État d’Israël !
Faut dire que Ben Gourion avait déjà évité pas mal d'écueils depuis les années 30 et nos premiers attentats à la bombe contre les civils arabes à Jérusalem et à Jaffa.
Il avait, entre autres, fait taire Simon Wisenthal, le chasseur de nazis, qui l'apostropha au congrès sioniste de 1946 : Cela ne nous aurait pas fait de mal d’organiser notre propre procès de Nuremberg contre tous ceux (les dirigeants sionistes) qui n’avaient pas accompli leur devoir envers nous, nos familles et le peuple juif 

D'autres juifs renégats, tel Marek Edelman, le soi-disant héros du ghetto de Varsovie, ont rejoint les opposants à notre glorieuse colonisation, mais l'efficacité de notre service de propagande est bien connue... Et cela n'a pas fait trop de vagues.
Nous sommes aussi parvenus à masquer pas mal de faits gênants pour notre image... même à faire oublier que nos dirigeants avaient collaboré avec le régime nazi – Itzak Shamir, futur premier ministre, fit même de la prison pour ça.
Mais tout va bien : sionisme n'est toujours pas assimilé à fascisme !
C'est fort, non ?
Aujourd'hui encore les traîtres pullulent (Daniel Barenboim, Amos Oz, Noam Chomsky, Richard Gere, Naomi Klein...). Ne laissez pas ces juifs honteux injurier notre noble cause et fermez le caquet à tous ceux qui, juifs ou non, nous critiquent et nous traitent de fascistes !
Il n'y a qu'une seul vérité : la nôtre !
... Et comme le disait un de nos éminents représentants en Europe : Ceux qui sont contre Israël sont des animaux, des chiens enragés, des hyènes !
Pas de pitié pour tous ceux qui osent dire que le Grand Israël est une utopie criminelle !



A propos de l'apartheid


On nous accuse en plus d'avoir une politique d'apartheid.
Honteux !
Tout ça parce que, pour optimiser la vie en commun avec les 20% d'Arabes vivant dans l'Etat des juifs, nous avons été amenés à instaurer des tribunaux particuliers, une carte d'identité spécifique, restreindre l'utilisation des transports publics, limiter l'accès au travail et aux études universitaires, interdire les mariages mixtes (... manquerait plus qu'on se mélange !)... Etc, Etc.
Il faut bien contrôler ces indigènes, non ?
On nous reproche aussi les quelques centaines de kilomètres de mur découpant la Judée-Samarie (la "Cisjordanie" pour nos ennemis), le rationnement de l'eau... et même les 800 check-points qui empêchent la libre circulation des autochtones.
Faut bien nous défendre contre les terroristes, non ?
C'est vrai qu'il y a parfois des dommages collatéraux inévitables, comme la mort de ces 35 bébés et de ces 5 mères décédées pendant leur accouchement sur la route. 
N'ont qu'à pas faire autant d'enfants ces... crocodiles, comme les qualifiait Ehud Barak, notre glorieux ministre. 

Il est aussi scandaleux qu'un Nelson Mandela ose nous accuser de racisme... Encore un antisémite que nous aurions mieux fait d'éliminer du temps de notre collaboration suivie avec Willem Botha !
Savez-vous qu'il n'a pas hésité à comparer notre œuvre civilisatrice au régime d'apartheid de l'Afrique du Sud et a osé écrire : Les Palestiniens ne luttent pas pour un "Etat" mais pour la liberté, la libération et l’égalité, exactement comme nous avons lutté pour la liberté en Afrique du Sud (...)
Si vous suivez également le système judiciaire en Israël, vous verrez qu’il y a discrimination contre les Palestiniens, et si vous considérez plus particulièrement les territoires occupés en 1967, vous verrez qu’il y a déjà deux systèmes judiciaires à l’œuvre, qui représentent deux approches différentes de la vie humaine : une pour la vie palestinienne et l’autre pour la vie juive (...)
Les soi-disant "Zones autonomes palestiniennes" sont des Bantoustans. Ce sont des entités restreintes au sein de la structure de pouvoir du système israélien d’Apartheid (...) La discrimination raciale d’Israël est la vie quotidienne de la plupart des Palestiniens (...)
L’Apartheid est un crime contre l’humanité. Israël a privé des millions de Palestiniens de leur liberté et de leur propriété. Il perpétue un système de discrimination raciale et d’inégalité.
Il a systématiquement incarcéré et torturé des milliers de Palestiniens, en violation du droit international. Il a déclenché une guerre contre une population civile et en particulier contre des enfants. 

Heureusement ce propos abject est contredit par nos amis politiques d'Europe et par la plupart des journalistes occidentaux qui, eux, considèrent que c'est une calomnie de nous accuser de pratiquer l'apartheid. 
Merci à tous ces parlementaires et à la presse pour leur bonne collaboration.



A propos du nettoyage ethnique


Quelques historiens félons sont allés farfouiller dans nos archives militaires et ont découvert que, deux mois avant le vote de l'ONU nous accordant un territoire, nos dirigeants avaient élaboré un "Plan D" (Daleth en hébreu) de nettoyage et l'avaient lancé dès l'annonce de la création de notre Etat. 
Cette révélation est inacceptable !
Elle ne peut être le fait que d'antisémites juifs qui veulent salir notre image.
C'est vrai que 800.000 indigènes prirent la fuite à cette époque... Mais c'était leur choix !
C'est vrai que quelques 500 villages furent détruits... IIs gênaient notre avancée !
C'est vrai qu'il y eut quelques bavures (appelées indûment "massacres")... Ils n'avaient qu'à ne pas protester !
Nous étions parvenus à cacher l'existence de ce plan de nettoyage ethnique (idem pour la bombe atomique !) que nous avons poursuivi sans anicroches jusque ces dernières années... Et il a fallu qu'un Ilan Pappé, et d'autres traîtres à notre cause, vendent la mèche !
Que faire ?
Niez ! Dites que tout ça est inventé, que ces révélations sont fabriquées par un esprit malade !
Ne négligez aucun moyen ou argument !
La vérité est secondaire, seul notre projet est important !
Tout va bien !


A propos des origines


Nous pouvons être fiers de nos services de propagande. Ils sont d'une redoutable efficacité !
Je n'en veux pour preuve que les nombreuses fariboles que nous avons fait gober aux naïfs.
Par exemple, ils croient toujours que les Romains ont chassé les juifs de Palestine... Alors que nos propres historiens reconnaissent que c'est pure invention et qu'il n'y a quasi aucun citoyen de notre Etat qui peut revendiquer un quelconque ancêtre issu de la terre que nous avons maintenant conquise.
Il faut absolument clouer le bec à ces Shlomo Sand ou Israël Bartal, ces professeurs d'universités israéliennes qui ont admis que nous sommes tous essentiellement les enfants d'Européens, d'Orientaux et de Nord-africains convertis à la religion juive. 
Heureusement, ces révélations ont pu, jusqu'à présent, être plus ou moins étouffées et nous arrivons encore à maintenir la fiction du peuple retournant dans la terre de ses ancêtres... Mais il est fondamental de contredire violemment les découvertes de ces soi-disant historiens, de les réduire au silence ! Menteurs ! Faussaires ! Affabulateurs ! Paranoïaques ! Négationnistes !... Ne négligez aucune injure contre ces chiens !
La vérité historique ne compte pas ! Seule compte la Torah qui dit que c'est Dieu qui nous a donné cette terre ! Nous sommes son peuple élu, non ?
Tout va bien !


A propos des idiots utiles


Une de nos grandes forces a été de parler de paix depuis 60 ans, de proposer des négociations, d'afficher une volonté de solution pacifique... tout en continuant notre expansion territoriale.
Nous sommes les rois du "faire traîner", les experts du piétinement !
Et ça marche toujours !
De nombreux idiots utiles nous ont été, et nous sont toujours, d'un grand secours pour propager ce discours lénifiant "Ils ne demandent qu'à négocier" nous évitant ainsi de devoir parler de justice et de droit... de répondre de nos actes !
La plupart des politiciens européens de la gauche "bon chic, bon genre" soutient, par exemple, le projet de deux Etats... alors qu'un simple coup d'œil sur la carte montre que c'est devenu impossible.
Merci à eux ! Pendant qu'ils discutaillent, nous on agit et on donne un coup de fouet à l'extension de nos colonies et au nettoyage ethnique.
De nouveaux alliés nous sont aussi arrivés : les groupuscules d'extrême-droite européens et les évangélistes créationnistes américains !
Eux, ils ont compris que nous étions la citadelle du monde occidental face aux barbares !
Ils pensent comme nous et sont nos frères dans la lutte contre nos détracteurs.
C'est à bras ouverts que nous les avons accueillis !
Collaborez avec eux dans votre pays ! Ils nous soutiennent pour ameuter la presse et l'opinion publique dès qu'un événement quelconque, même mineur, se révèle utile à notre cause (injure raciste dans une école, jet de roquette près d'une colonie...etc), pour pousser les hauts cris à chaque information négative (rapports de l'ONU, émissions télévisées...) et récuser avec force la réalité de tous les faits, présents ou passés, nuisibles à Israël.
Ce sont des potes !



A propos des perspectives


Elles sont ensoleillées !
Des colonies (pardon, des "implantations dans les territoires contestés") se construisent chaque jour avec la bénédiction de nos rabbins pendant que nos braves colons détruisent les oliveraies palestiniennes sous la protection de notre glorieuse armée.
Nous occupons de plus en plus le terrain, au point qu'on ne voit plus très bien ce qu'il y a à négocier avec ces Arabes qui prétendaient vouloir un pays. Quand nous aurons tout nettoyé, il ne leur restera plus qu'à se soumettre ou partir.
On leur laissera la bande de Gaza (toujours "contrôlée", bien entendu). Promotionnée comme les réserves apaches, ça peut être intéressant pour le tourisme.
Tout va bien !
Chaque jour, on tue quelques Palestiniens sans le moindre écho dans les medias occidentaux, on lance quelques bombes sur Gaza, on assassine quelques opposants ou gêneurs à l'étranger (très bonne collaboration Mossad/CIA !), on arrête quelques indigènes (faut bien refaire le stock après la libération du millier de Palestiniens de fin 2011), on édifie un nouveau check point, on coupe l'eau à quelques villages, on détruit quelques maisons, on construit un grand camp de concentration pour les immigrés clandestins...
Tout va bien !
La population israélienne n'est pas au courant ou préfère ne pas le savoir.
A part quelques rares journalistes, la presse occidentale a adopté la politique des trois singes (mains sur les yeux, les oreilles et la bouche) et informe le moins possible.
La plupart des politiques européens n'en ont rien à foutre ou se manifestent mollement.
Seuls les Droitsdel'Hommistes invétérés (antisémites, évidemment !) s'informent et protestent.
Les USA viennent de renforcer notre armement... Ça ne peut pas aller mieux !
Nous n'attendons plus que le Docteur Folamour pour lancer la grande offensive !


Rudi Barnet

 

 

http://www.michelcollon.info/Tout-va-bien-Aux-defenseurs-du.html

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 23:52

 

A voir aussi, autres silences médias :

(Parlement) Vers un fichage généralisé des “gens honnêtes”, silence Médias

La vérité sur la Syrie : Des hommes fous en costume gris

Israël kidnappe les prisonniers récemment libérés !

.

La révolution en cours de l’Islande

deena stryker


La révolution en cours de l’Islande
On se souvient que, au début de la crise financière de 2008, l'Islande fit littéralement faillite. Les raisons ne furent mentionnées qu'en passant, et depuis lors, ce membre peu connu de l'Union Européenne a semblé s’éclipser de l’actualité.
 
A mesure qu’un pays Européen après l'autre fait face a une quasi-faillite, mettant en péril l'euro, l'Islande devient un phare d'espoir pour avoir choisi les gens avant le profit. voici pourquoi:
 
Cinq ans d'un régime néo-libéral ont conduit à une privatisation de toutes les banques en Islande, (320.000 habitants, pas d'armée). afin d'attirer les investisseurs étrangers, ces banques offraient des services bancaires en ligne dont les coûts minimes leur ont permis de fournir des taux de rendement relativement élevés.
 
Ces comptes (bancaires), appelé Icesave, ont attiré de nombreux petits investisseurs anglais et néerlandais. à mesure que les investissements augmentaient, les dettes étrangères des banques augmentaient aussi. en 2003, la dette de l'Islande équivalait à 200 fois son pnb (produit national brut), et en 2007, elle était de 900 pour cent.
 
La crise financière mondiale de 2008 devint le coup de grâce. les trois principales banques islandaises firent faillite et furent nationalisées, tandis que la couronne (monnaie de l'Islande) perdit beaucoup de sa valeur par rapport à l'euro. a la fin de cette année-là, le pays a se déclara en faillite.
 
 
Les citoyens récupèrent leurs droits
 
Contrairement aux attentes mondiales, la crise a conduit la population à prendre le pouvoir de son pays, à travers un processus de démocratie participative directe. Ceci a finalement conduit à une nouvelle constitution, mais seulement après une persévérance féroce.
 
Geir Haarde, le premier ministre d'une coalition gouvernementale sociale-démocrate, négocia un prêt de plus de deux millions de dollars, auquel les pays nordiques ajoutèrent deux millions et demi de dollars supplémentaires. mais la communauté financière étrangère fit pression pour que l’Islande impose des mesures drastiques.
 
Des protestations et des Émeutes s’ensuivirent, obligeant finalement le gouvernement a être remplacé par une coalition de gauche nouvellement formée.
 
La coalition plia finalement face aux exigences provenant de l'extérieur et selon lesquelles l'Islande devait payer un total de trois millions et demi d'euros. cela aurait exigé de chaque islandais de payer 130 $ par mois pendant quinze ans, a 5,5% d'intérêt, afin de rembourser une dette contractée par des parties privées vis-a-vis d’autres parties privées. ce fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase.


Ce qui s'est passé ensuite fut extraordinaire. la croyance selon laquelle les citoyens devaient payer pour les erreurs d'un monopole financier, qu'une nation entière devait être taxée afin de rembourser les dettes privées, fut brisée.
Les relations animées entre les citoyens et leurs politiciens, habilitèrent les dirigeants de l'Islande à agir aux cotés de leurs électeurs. le chef de l'état, Olafur Ragnar Grimsson, refusa de ratifier la loi qui rendait les islandais responsables des dettes bancaires, et soutint les appels pour un referendum.
 
La communauté internationale furieuse
 
Le monde ne fit qu'accroître la pression. la Grande-bretagne et la Hollande mirent en garde contre des représailles terribles qui isoleraient le pays, incluant l’arrêt de l'aide du FMI  et le la gel des comptes bancaires islandais étrangers.
 
Durant le referendum du mois de mars 2010, 93% de la population votèrent contre le remboursement de la dette. le FMI gela immédiatement son prêt. mais l'Islande n’allait pas se laisser intimider. comme Grimsson le dit: « on nous a dit que si nous refusions les conditions de la communauté internationale, nous deviendrions le Cuba du nord. Mais si nous les avions acceptées, nous serions devenus l'Haïti du nord ».
 
Avec le soutien des citoyens furieux, le gouvernement lança des enquêtes civiles et pénales contre les personnes responsables de la crise financière. en conséquence, l'ancien ministre des finances purgea une peine de prison de deux ans, alors qu'Interpol émit des mandats d'arrêt internationaux contre les banquiers impliques dans le krach.
 
Les islandais se mirent également d’accord sur certaines mesures de réduction budgétaire comme le démantèlement de leurs infrastructures militaires - l'Islandic Defense Agency (agence islandaise de la défense, ou IDA), cessa d'exister en janvier 2011.
 
La nouvelle constitution de l’Islande

Afin de libérer le pays du pouvoir exagéré de la finance internationale et de l'argent virtuel, le peuple de l'Islande décida de rédiger une nouvelle constitution

Ils élirent 25 citoyens parmi 522 adultes n'appartenant à aucun parti politique, mais recommandés par au moins trente personnes.Les réunions des électeurs furent diffusées en ligne, et les citoyens purent envoyer leurs commentaires et suggestions, étant les témoins de ce document à mesure qu'il prenait forme. la constitution qui émergea de ce processus de démocratie participative fut soumise au parlement pour approbation cet automne.
 
On a dit au peuple grec que la privatisation de leur secteur public est le seul moyen de garder le pays à flot. les peuples de l'Italie, de l'Espagne et du Portugal sont confrontés à des pressions similaires. eux, ainsi que le reste d'entre nous, pourrions apprendre beaucoup de l'Islande, en refusant de se plier a des intérêts etrangers et en declarant haut et fort que les gens peuvent reprendre et reprendront leur pouvoir.
 
Davantage d'informations:
www.stjornlagarad.is/english
 
Traduit de
 
Iceland’s On-going Revolution
http://www.positivenewsus.org/editions/fal11/fal1105.html
http://www.alterinfo.net/La-revolution-en-cours-de-l-Islande_a70545.html

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 20:37
Dimanche 29 janvier 2012 7 29 /01 /Jan /2012 12:53

  

occuppy-hotel-de-ville-Oakland.jpg


Sgt. Christopher Bolton du Département de police d' Oakland a déclaré que le nombre de manifestants arrêtés était probablement entre 200 et 300. "Nous sommes encore le train de faire le débriefing des arrestations", a-t-il déclaré. Il s'exprimait après la publication d'une déclaration sur le site de la ville d' Oakland qui a chiffré le nombre des arrestations à 200. "Ce chiffre est probablement sous estimé et nous n'avons pas encore le total éxact", précise le Sgt Bolton. 




Dans sa déclaration, publiée dans un fichier au format PDF, le maire Oakland, Jean Quan dénonce le mouvement : "Encore une fois, un groupe dissident du Mouvement violent "Occupy" est engagé dans des actionsviolentes contre la ville d'Oakland " La déclaration a également dit qu'il y avait eu des rapports de dommages à l'intérieur de l' Hôtel de Ville lors de la manifestation.




OAKLAND - La police a arrêté environ 300 personnes à Oakland du mouvement "Occupy" manifestants qui ont été contrecarrés quand ils ont essayé de "réquisitionner" un centre de congrès vacant et un YMCA (centre d'hénergement pour jeune hommes célibataires), mais plus tard, ils ont fait irruption dans l'hôtel de ville, où ils ont brûlé un drapeau pris à l'intérieur.




La police a utilisé des gaz lacrymogènes et des flash balls ainsi que des grenades assourdissantes dans l'après-midi contre les 2.000 manifestants qui ont tenté de démolir les clôtures autour d'une salle de congrés, le "Kaiser Convention Center", où ils espéraient établir leur nouveau camp. La police a prétexté que certains manifestants ont commencé à jeter des objets en direction des agents de police. Il y a eu au moins 19 arrestations dans l'après-midi.




Après 18 heures, la police anti-émeute a ciblé un groupe de manifestants qui s'étaient rassemblé près de la YMCA et refusaient de se disperser. La police a déclaré qu'environ 100 manifestants ont été arrêtés au YMCA.
Plusieurs manifestants du YMCA semblaient avoir été violemment jetés à terre par police, et au moins un manifestant avait son visage ensanglanté.
Les manifestants scandaient: «Laissez-nous protester démocratiquement", mais la police avait visiblement reçu des ordres stricts.
Certains manifestants ont affirmé qu'ils tentaient de fuir la police en parcourant le YMCA plutôt que de prendre d'assaut le bâtiment.




Plus tard dans la soirée, environ 100 policiers ont entouré l'hôtel de ville tandis que d'autres bratissaient l'intérieur de l'édifice.
La police a chargé peu après que les manifestants aient fait irruption dans l'hôtel de ville d'Oakland, aient volé un drapeau américain du conseil municipal pour finalement y mettre le feu. 
Auparavant, les manifestants s'étaient réunis à Frank Ogawa Plaza vers midi et se sont dirigé vers le centre ville dans l'espoir d'établir leur nouveau lieu de rencontre et de débat social.


Les responsables d'Oakland ont déclaré qu'environ 250 personnes étaient dans le groupe où la protestation a commencé, mais la foule a rapidement grossi à environ 2000 manifestants.
Plus tôt au cours de la manifestation l'un des organisateurs, Shake Anderson, a déclaré: «Nous sommes ici pour protéger les indignés et leur permettre d'exprimer leur choix de la désobeissance civile... Nous le faisons pour changer le monde, pas seulement aujourd'hui mais chaque jour."

 
Les manifestants marchaient à travers Laney College autour de 14h30 Certaines personnes portaient des bandanas sur la bouche et d'autres tenaient des pancartes disant: "Nous sommes les 99%." Une fanfare habillée en tutu rose et noir et des collants fluo était aussi dans la foule afin de souligner le coté démocratique et non violent des protestataires ; cela n'a pas empéché la police équipée comme des gladiateurs romains de multiplier les provocations.


La police dit qu'elle se tiens prête à arrêter ceux qui enfreignenraient la loi à nouveau : «La ville d'Oakland ne sera pas intimidé par les menaces de violence venant d'une activité illégale".


Ces épisodes ne sont pas sans rapeller les émeutes et manifestations qui avaient secoué les Etats Unis pendant la guerre du Viet-Nam.


 Source: zebuzzeo.blogspot


.
Sur ce site également,
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 23:23

« 100 jours pour redresser la France » (communiqué du Réseau Vercors)

 

La France connaît aujourd’hui une vraie faillite républicaine.


Tous les partis politiques institutionnels entretiennent un système électoral corrompu qui détruit le pays.

La seule alternative présentée par le Front National est inadaptée.

Une véritable action de redressement républicain s’impose.


Hommes de droite comme de gauche, amoureux de la France et de la République – militaires et policiers, magistrats, hauts fonctionnaires, syndicalistes, anciens militants de tous bords – nous appelons l’ensemble du pays à se tenir prêt.


La rupture républicaine de 100 jours que nous devons mettre en œuvre en 80 points est une nécessité pour la France. Elle débouchera sur l’objectif ultime de notre projet républicain : « remettre le pouvoir au peuple de France ».

C’est à une véritable œuvre de redressement national et républicain à laquelle nous appelons aujourd’hui l’ensemble des français dans l’esprit de nos prédécesseurs glorieux, ceux du CNR.

 

***Mesures d’application immédiate :


- Nous proclamons « la République en danger » ;

- Installation d’un Comité de salut public national ;

- Mise en place de Comité de salut public dans tous les villages et toutes les villes de France

- Mise en place d’une garde patriotique nationale ;

- Création de tribunaux populaire de citoyens tirés au sort par canton ;

- Création d’une Haute cour de citoyens élus pour juger ministres et chef d’Etat ;


Mesures politiques :


- Dissolution de l’Assemblée nationale;

- Dissolution du Sénat ;

- Assignation à résidence de tous les parlementaires français ;

- Présentation des parlementaires devant des tribunaux populaires ;

- Présentation de tous les membres du corps préfectoral français en poste depuis vingt ans devant les Tribunaux populaires, chargés d’évaluer leur mérite républicain ;

- Présentation de tous les magistrats français devant les tribunaux populaires chargés d’évaluer leur mérite républicain

- Inéligibilité à vie de tous les parlementaires ayant voté l’adoption du traité de Lisbonne en 2008 ;

- Inéligibilité à vie de tous les députés européens français ayant exercé un mandat depuis 1992, portant ainsi atteinte à la souveraineté de la France ;

- Présentation de Nicolas SARKOZY devant la Haute Cour pour haute trahison;

- Déferrement devant les tribunaux populaires de l’ensemble des membres des exécutifs français ayant exercés des fonctions gouvernementales depuis 1992 ;

- Dissolution de l’ensemble des partis politiques français – UMP, PS, PCF, MODEM, et FN – pour avoir autant dénaturé le caractère républicain de la France ;

- Lancement d’une procédure d’élection d’une Assemblée Constituante sous 100 jours ;

- Dissolution des Conseils régionaux ;

- Renforcement du rôle des nouveaux Préfets ;

- Renforcement du rôle des maires ;

- Dissolution de toutes les organisations intercommunales sauf les syndicats ;

- Ordonnance sur la nouvelle coopération territoriale ;


Mesures économiques et fiscales :


- publication de toutes les déclarations patrimoniales de l’ensemble des élus français nationaux et locaux ;

- transparence fiscale : publication de toutes les déclarations de revenus en France avec les montants exacts des impôts acquittés par tous les ménages ;

- transparence fiscale : publication de toutes les déclarations de revenus en France avec les montants exacts des impôts acquittés par toutes les entreprises françaises ;

- déchéance de la nationalité française immédiate pour tous les exilés fiscaux ;

- Lutte contre la corruption : Mise en place de tribunaux exceptionnels à compétences financières dotés de 100 magistrats et d’un corps d’un millier d’agent de police à disposition ;

- Rétablissement du franc et de tous les pouvoirs de la Banque de France ;

- Nationalisation des 20 premières médias français (chaînes de radio, télévision française, presse écrite) ;

- Nationalisation des 10 plus grandes banques françaises ;

- Nationalisation des cinq plus grands laboratoires pharmaceutiques français ;

- Nationalisation des cinq plus grands opérateurs de télécommunication français ;

- Nationalisation des cinq plus grandes entreprises d’armement français;

- Initiatives auprès des autres Nations européennes pour instaurer un système monétaire commun avec parité appréciable ;

- Suspension de tous les plan sociaux en cours en France;


Mesures diplomatiques et militaires :


- La France dénonce les traités instituant l’Euro et l’Union Européenne ;

- La France dénonce les accords Schengen ;

- La France rétablit dans son intégralité le contrôle à ses frontières ;

- La France dénonce le Traité de l’Atlantique Nord et sort de l’OTAN ;

- Initiative diplomatique immédiate de renforcement des liens entre la France et l’Allemagne – signature d’un nouveau traité franco-allemand ;

- Fermeture des ambassades des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne en France ;

- Rappel de nos ambassadeurs en poste à Washington et à Londres;

- Initiatives de coopérations militaires avec la Russie et la Chine ;

- Initiatives diplomatiques visant à instaurer des accords entre la Zone Franc et la Zone Yen-Yuan ;

- Initiatives diplomatiques majeures vers les pays arabes pour travailler à émanciper le monde arabe de tout contrôle OTAN ;

- Initiative immédiate pour renforcer l’amitié entre les peuples français et israélien ;

- Initiative internationale immédiate de la France en faveur de la reconnaissance d’un Etat palestinien ;

- Initiative diplomatique immédiate de renforcement des liens entre la France et l’Algérie ;

- Rappel de nos troupes engagées sur tous les théâtres étrangers hormis ceux de l’Afrique et du Liban où la France a su établir de véritables liens de coopération ;

- Initiatives diplomatiques majeures en direction des pays d’Amérique du sud et de l’Alba pour renforcer notre coopération économique et militaire ;

- Initiatives diplomatiques majeures en direction des pays de l’Afrique aspirant légitimement à gagner leur liberté et construire leur démocratie ;


Mesures diverses :


- Dissolution de l’ensemble des grandes centrales syndicales françaises ayant bénéficié du financement occulte des organisations patronales et siégeant au sein du CES;

- Suppression de l’ENA ;

- Disparition de la double nationalité ;

- Mise en place d’un service national obligatoire d’une durée de deux ans, dont une année consacrée à l’instruction militaire, pour les citoyens français des deux sexes ;

- Dissolution de toutes les congrégations religieuses présentes en France ;

- Dissolution des deux plus grandes obédiences maçonniques françaises – le Grand Orient de France et la Grande Loge Nationale Française – pour avoir porté atteinte au jeu libre de la démocratie parlementaire ;

- Inéligibilité à vie de tous les hauts dignitaires franc-maçon français ayant exercé leur mandat à compter de 1992 ;

- Ordonnance encadrant les religions et congrégations religieuses en France ;

- Ordonnance encadrant les associations de Libres pensées en France ;

- Ordonnance sur l’organisation des Partis politiques;

- Ordonnance sur l’organisation des syndicats en France ;

- Ordonnance d’orientation nationale pour relancer la grande tradition de la Mutualité en France ;

- Ordonnance d’orientation sur le fonctionnement de la Sécurité sociale ;

- Mise en place d’un grand service public à la jeunesse avec encadrement de la jeunesse – patronage laïque, clubs de sports, arts & musiques – obligatoire pour l’ensemble des jeunes de notre pays ;

- Déploiement de près de 150.000 adultes – salariés à temps plein – référents auprès des jeunes dans les établissements scolaires et dans les quartiers en difficultés ;

- Tout étranger qui s’engage à servir la Patrie – et qui aura bien mérité d’elle – bénéficiera d’une procédure accélérée d’acquisition de la Nationalité française ;

- Mesure d’urgence pour renforcer l’ordre des savoirs au sein des établissements scolaires ;

- Rétablissement du respect total du maître dans sa classe ;

- Dissolution de toutes les associations 1901 dirigées par des ressortissant étrangers et interdiction de toute association étrangère en France ;

- Mise en place d’un revenu parental équivalent au SMIC à compter du troisième enfant versé jusqu’à l’âge de 18 ans du dernier des enfants ;

- Instauration d’une journée nationale de la Laïcité et d’une fête de la Laïcité;


Peine de Mort & sécurité :


- Référendum pour le rétablissement de la Peine de Mort réservée aux récidivistes ou aux auteurs de crimes ayant entraînés plusieurs homicides;

- Elargissement de la peine capitale aux crimes d’origine sanitaire, écologique (chimique, nucléaire…) ayant entraîné le décès de plusieurs personnes ;

- Réouverture des procédures pour les crimes suivants : sang contaminé ; hormones de croissance ; farine animale ; rejet industriel de dioxine ; fuite nucléaire ; trafics de déchets hospitaliers …

- Ouverture d’établissement fermé pour la jeunesse délinquante sous encadrement sportif sévère;

- Ouverture de centre fermé pour la jeunesse récidiviste encadrée par des éducateurs judiciaires et des militaires ;

- Renforcement des pouvoirs de la Justice par un accroissement du nombre de magistrats et des corps de contrôles (d’inspecteurs du travail, d’inspecteur sanitaire et social …)

 

Après les 100 jours :

 

- Premier rendu des travaux de l’Assemblée constituante pour accoucher d’une nouvelle constitution avec pour base de travail, la constitution de 1962 ;

- Dès l’élaboration de la nouvelle constitution, il sera procédé à l’élection de nouveaux représentants de la Nation;

- Sont déclarés inéligibles tant au sein de la Constituante que du nouveau Parlement tous les anciens parlementaires ou ayant exercé un mandat dans les trente dernières années ;

- Election au scrutin à la proportionnelle ;

- Totale parité entre les sexes et les âges ;


http://www.mecanopolis.org/?p=24777

 

Article placé le 27 jan 2012, par Mecanopolis

 

 

Réseau Vercors: Lire le précédent communiqué du Réseau Vercors
 

LA FRANCE A BESOIN DE NOUS !Tenez-vous prêts ! Aux Armes pour la France ! Vive la France ! Vive la République !

 

.

Vers un coup de force prochain en France ? (Réseau Vercors)

Article placé le 18 avr 2010, par Agata Kovacs (Genève)

vercors

 

La France est décidément un pays étonnant.

La déréliction de l’appareil d’État français; la corruption et la vulgarité étalées au plus haut sommet de l’État; la désorganisation police-gendarmerie-armée; la destruction programmée de la Justice; le climat pré-insurrectionnel dans les banlieues où les livraisons d’armes se multiplient via des services étrangers de pays dit « amis » … le tout sur fond de crises économique et sociale dures, il n’en fallait pas plus pour que quelques hommes décident de s’organiser.

Le Réseau VERCORS le sait bien, un Homme décidé plus un Homme décidé égale une force.


Pour le Réseau VERCORS, il s’agit de « stopper » le processus de « solution finale » appliquée à la Nation France.


Ne s’agit-il d’ailleurs pas, des mêmes forces financières et industrielles qui – ayant soutenu l’accession de Hitler au pouvoir en 1933 puis l’ayant lâché quelques années plus tard – cherchent aujourd’hui à détruire les Nations en Europe et en premier lieu celle primordiale de la France ?


Le Réseau VERCORS l’affirme : " Si la France tombe, toute l’Europe tombe " ! C’est dire que le réseau revendique également des appuis au delà des frontières françaises.


Dans une logique de résistance totale, le Réseau VERCORS proclame la nécessité de restaurer la France, la République dans l’esprit du programme du CNR.


Réunissant d’après nos renseignements – Magistrats, Officiers d’actives, hauts fonctionnaires, militants et syndicalistes – le Réseau opérationnel « VERCORS » s’inscrit dans la vieille tradition française – celle des comités de Salut public, des Comités insurrectionnels et des Comités de grèves générales – de quoi prendre très au sérieux les informations qui nous parviennent.

La récente réorganisation de la sécurité autour de N.SARKOZY n’est d’ailleurs pas étrangère à ces bruissements qui inquiètent au plus haut sommet de l’État.

La candidature de N.SARKOZY en 2012 – actée depuis son récent voyage aux États-Unis – ne peut que renforcer la détermination de ceux qui s’inscrivent dans un processus de libération de la France, notamment en se fixant pour objectif, la sortie immédiate de l’OTAN.

Enfin, les tensions dans l’entourage de N.SARKOZY, les inquiétudes grandissantes sur son état de santé psychique ne peuvent qu’accroître la volonté d’en finir au plus tôt. Le Réseau VERCORS est-il prêt ? Difficile à dire.

Réseau jeune, il progresse depuis des mois dans un maillage territorial qui – d’après nos informations – est d’ores et déjà bien avancé.

Inutile de préciser que nous suivons de très près cette actualité de la plus haute importance .. 

 


 

 

Et dans les Médias, qui parlera de :

 

Samedi 28 janvier 2012

 

Samedi 28 janvier 2012

Le trafic de drogue en Afghanistan par voies aériennes est assuré par des militaires US

Samedi 28 janvier 2012

Banquiers kamikazes ? - L'austérité tue - Enfants abandonnés en Grèce

http://www.presseurop.eu/files/images/blog/1201-grece.jpg?1327079042

http://www.presseurop.eu/files/images/blog/1201-grece.jpg?1327079042

 

 

 

Vendredi 27 janvier 2012

Phrases décisives, et significatives, entendues au Sommet de Davos

Vendredi 27 janvier 2012

Le projet occulte du sionisme. Il passe par l'Irak,la Syrie,le Liban,l'Iran.. La kabbale

Vendredi 27 janvier 2012

Menace US sur le monde au prix du sacrifice de tous, même de ses citoyens

 

 

Pour connaître la situation réelle de l'économie, de la finance,

de la crise, et bien d'autres choses encore,

je vous conseille de suivre quotidiennement l'information sur le Liesi :

 

http://liesidotorg.wordpress.com/

 

 

  .

 

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 03:27

La présidence de la Ligue Arabe cherche à étouffer le rapport de ses experts - Réseau Voltaire


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 25 Janvier 2012 - 18:55 Lettre ouverte au deshonorable Ban Ki-moon

Mercredi 25 Janvier 2012 - 10:16 La situation dans le détroit d'Ormuz


Depuis le début des événements qui endeuillent la Syrie, deux versions des faits s’opposent : pour les Occidentaux et leurs alliés du Golfe, le régime réprime dans le sang une révolution populaire, tandis que pour la Syrie et ses alliés du BRICS, le pays est attaqué par des groupes armés venus de l’extérieur.

Réseau Voltaire
Vendredi 27 Janvier 2012

 

La présidence de la Ligue Arabe cherche à étouffer le rapport de ses experts
Pour faire toute la lumière sur ces événements, la Ligue arabe a créé une Mission d’observation composée par des personnalités nommées par chaque État membre (sauf le Liban qui n’a pas souhaité participer). Cette diversité des experts garantit l’impossibilité de manipuler le résultat, leur nombre (plus de 160) et la durée de leur mission (1 mois) permet de dresser le tableau bien plus large que tous ceux dont on disposait précédemment. A ce jour, aucun organisme tiers ne peut prétendre avoir conduit une enquête aussi vaste et aussi rigoureuse, et par conséquent ne peut prétendre mieux connaître la situation en Syrie.

Le Comité ministériel de la Ligue Arabe, chargé du suivi du Plan arabe et composé de 5 États sur les 22 membres de la Ligue (Algérie, Égypte, Oman, Qatar, Soudan) a validé le rapport de la mission par 4 voix contre 1 (celle du Qatar) et a décidé de prolonger d’un mois la mission des observateurs.

Le problème c’est que le rapport confirme la version du gouvernement syrien et infirme celle des Occidentaux et des monarchies du Golfe.
Notamment, il atteste qu’il n’y a pas eu de répression létale de manifestations pacifiques et que tous les engagements pris par Damas ont été scrupuleusement respectés.
Il valide aussi le fait capital que le pays est déstabilisé par des groupes armés, responsables de centaines de morts parmi les civils syriens et de plusieurs milliers dans les rangs de l’armée, ainsi que plusieurs centaines d’actes de terrorisme et de sabotage.


C’est la raison pour laquelle le Qatar cherche désormais
à empêcher la diffusion du rapport par tous les moyens.
En effet, celui-ci se révèle être une véritable bombe
pouvant se retourner contre lui
et son dispositif de communication.


Le Qatar exerce actuellement la présidence de la Ligue ; non pas que son tour soit venu pour cela, mais parce qu’il a acheté à l’Autorité palestinienne son propre tour de présidence.

La présidence de la Ligue a donc décidé de ne pas diffuser le rapport de la Mission d’observation, de ne pas le traduire, et même de ne pas placer la version originale arabe sur son site internet.


Le risque pour l’Émirat wahhabite est énorme.
Si par malheur le public occidental avait accès au rapport,
c’est bien au Qatar et à ses relais qu’il risquerait
de demander des comptes en matière de démocratie
et d’implication dans le massacre de populations.


http://www.voltairenet.org/La-presidence-de-la-Ligue-Arabe http://www.voltairenet.org/La-presidence-de-la-Ligue-Arabe

 

La présidence de la Ligue Arabe cherche à étouffer le rapport de ses experts

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 00:14

 

La liste cachée de Sarkozy

Che4ever - 24 janvier 2012 -

Ensemble, tout est possible. La République irréprochable et quelques uns de ses acteurs : 

 

Alain Agostini (UMP) 2008, condamné pour proxénétisme aggravé en bande organisée. 
Alain Carignon (UMP) 1999, condamné pour corruption, abus de biens sociaux et subornation de témoins. 
Alain Ferrand (UMP) 2006, condamné pour faux et usage de faux. 1998, condamné pour prises illégales d’intérêts et condamné pour fraude fiscale. 
Alain Juppé (UMP) 2007, condamné pour abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux, et prise illégale d’intérêt. 
Alain Tuduri (UMP) 2009-2010, condamné pour discrimination raciale, pour avoir préempté les biens immobiliers que voulait acheter des personnes d’origines étrangères dans sa commune. 
Axel Poniatowski (UMP) 2010, condamné pour diffamation. 
Brice Hortefeux (UMP) 2010, condamné pour atteinte à la présomption d’innocence. Il a également été condamné pour injure non publique envers un groupe de personnes à raison de leur origine. Le Parquet Général a requis sa relaxe, la décision a été mise en délibéré au 15 septembre. 
Brigitte Barèges (UMP) 2011, condamnée pour refus de mariage. 
Bruno Sandras (UMP) 2011, condamné pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts. 
Charles Fabre (UMP) 2010, mis en examen pour favoritisme.
Charles Pasqua (UMP) 2009 à 2010, condamné pour trafic d’influence, pour favoritisme, pour faux, financement illégal de campagne et abus de confiance. Il est cité dans l’affaire de recel d’abus de biens sociaux pour l’association France Afrique Orient. Il également mentionné dans l’affaire du financement occulte du ministère de l’Intérieur et de l’Union des groupements d’achats publics.
Christian Vanneste (UMP) 2006 et 2007, condamné pour propos homophobes, condamnation confirmée par la Cour d’Appel puis annulée par la Cour de Cassation. Il avait déclaré l’homosexualité inférieure à l’hétérosexualité et que l’homosexualité était une menace pour l’humanité.
Claude Polony (UMP) 2001-2009, reconnu coupable de prise illégale d’intérêt, favoritisme et détournements de fonds.
Daniel Simonpieri (FN puis UMP), condamné pour favoritisme, fausses factures et emploi fictif. Il avait déjà été condamné pour harcèlement moral.
Damien Meslot (UMP) 2010, condamné pour outrage à magistrat, mis en examen pour atteinte ou tentative d´atteinte à la sincérité d´un scrutin.
Denis Gautier-Sauvagnac (UMP) 2008, mis en examen pour blanchiment d’argent.
Denis Jacquat (UMP) 2011, condamné pour abus de confiance et infraction à la législation sur le financement des campagnes électorales.
Didier Schuller (RPR-UMP) 1994, il s’enfuit aux Bahamas après la révélation d’une tentative de déstabilisation du juge Éric Halphen puis il continue sa cavale en Dominique Républicaine où il bénéficie d’une protection diplomatique, avant de revenir en France.
2005, condamné pour financement illégal de sa campagne.
2007, condamné pour avoir fait financer de façon occulte des activités politiques.
Dominique Paillé (UMP) 2004, condamné pour abus de confiance.
Frédéric Chazal (UMP) 2010, condamné pour diffamation.
Gaston Flosse (UMP) 2011, condamné pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts.
Georges Tron (UMP) 2011, mis en examen pour harcèlement sexuel, agression sexuelle et viol.
Gérard Dezempte (UMP) 2006, condamné pour discrimination.
Gérard Larrat (UMP) 2011, condamné pour constitution de partie civile abusive ou dilatoire dans le but de nuire à son adversaire socialiste.
2011, mis en examen pour complicité d’atteinte à la sincérité du scrutin, complicité de faux administratif et usage et complicité de manœuvre frauduleuse tendant à l’exercice irrégulier du vote par procuration, son élection a été annulée.
Gilles Forray (UMP) 2006, condamné pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux.
Guy Drut (UMP) 2005, condamné pour avoir bénéficié d’un emploi fictif.
Guy Wildenstein (UMP) 2011, mis en examen pour recel d’abus de confiance.
Henry Chabert (UMP) 2002, condamné pour recel d’abus de biens sociaux.
Jacques Blanc (UMP) 2009, mis en examen pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêt.
Jacques Masdeu-Arus (UMP) 2006 à 2009, condamné pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux.
Jacques Myard (UMP) 2009, condamné pour diffamation.
Jean Reynaud (UMP) 2004, condamné pour prise illégale d’intérêt. 2006, condamné pour harcèlement moral et dégradation des conditions de travail.
Jean Tiberi (UMP) 2009, condamné pour occupation illégale des locaux de sa permanence et fraude aux électeurs.
Jean-Louis Garnier (UMP) 2011, condamné pour coups et blessures.
Jean-Louis Masson (UMP) 1997, condamné pour avoir financé la campagne d’un concurrent afin d’affaiblir sa rivale à droite.
Jean-Paul Alduy (UMP) 2008, son élection est annulée pour fraude.
Jean-Paul Fournier (UMP) 2009 à 2010, condamné pour prise illégale d’intérêt.
Joëlle Ceccaldi-Raynaud condamnée (UMP) 2006, condamnée pour diffamation et complicité de diffamation.
Joëlle Ferrand (UMP) 2010, condamnée pour prise illégale d’intérêt et malversations.
Laurence Spicher-Bernier (UMP) 2010 à 2011, condamnée pour exercice illégal de la profession d’avocat et escroquerie.
Lionel Cressiot (UMP) 2011, mis en examen pour injures et diffamation.
Lucette Michaux-Chevry (UMP) 2002, condamnée pour favoritisme dans l’attribution de marchés publics.
Manuel Aeschlimann (UMP) 2009, condamné pour favoritisme dans l’attribution d’un marché public.
Marie-Jeanne Bozzi (UMP) 2002, condamnée pour proxénétisme aggravé, association de malfaiteurs et dissimulation de travail clandestin.
2007, condamnée pour soustraction au paiement de l’impôt, omission de déclaration et fraude fiscale.
2009, mise en examen pour association de malfaiteurs en vue de la commission d’un homicide en bande organisée.
Maurice Gutman (UMP) 2010, condamné pour proposition sexuelle à une mineure de 12 ans.
Michel Buillard (UMP) 2011, condamné pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts.
Michel Habig (UMP) 2006, condamné pour avoir fait incendier 14 caravanes appartenant à des Roms installées sur un terrain municipal.
Nicolas Bazire (UMP) 2011, mis en examen dans le cadre de l’affaire Karachi.
Olivier Deleu (UMP) 2011, mis en examen pour injures et diffamation.
Olivier Rey (UMP) 2008, condamné pour violences, menaces et dégradation grave du bien d’autrui à raison de la religion.
Pascal Buchet (UMP) 2007-2011, condamné pour harcèlement moral ayant mené au suicide.
Patrick Balkany (UMP) 2003, condamné pour injure publique et pour diffamation. 1999, condamné pour avoir rémunéré aux frais du contribuable trois personnes désignées comme des employés municipaux mais qui ne s’occupaient que de son appartement de Levallois-Perret et de sa résidence secondaire près de Giverny.
Philippe Brun (UMP) 2011, condamné pour fraudes et multiples abus de biens sociaux.
Pierre Bédier (UMP) 2009, condamné pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux.
Philippe Pemezec (UMP) 2010, condamné pour injures. 2007, condamné pour irrégularités lors de sa campagne, son élection sera annulée.
Renaud Donnedieu de Vabres (UMP) 2004, condamné pour blanchiment d’argent.
2011, mis en examen dans le cadre de l’affaire Karachi.
René Vestri (UMP) 2009, condamné pour travail dissimulé.
2010, mis en examen pour blanchiment à titre habituel et en bande organisée, trafic d’influence et association de malfaiteurs.
Richard Cazenave (UMP) 1999, condamné pour abus de biens sociaux.
2004, condamné pour recel et complicité d’abus de biens sociaux.
Serge Dassault (UMP) 1998, condamné pour corruption. 2010, condamné pour procédure abusive.
2009, condamné pour avoir acheté des voix lors des municipales.
Thérèse Aillaud (UMP) 2002, condamnée pour détournement de fonds publics.
Thierry Gaubert (proche de l’UMP, collaborateur de Sarközy) 2008, mis en examen pour abus de biens sociaux et escroquerie.
2011, mis en examen dans le cadre de l’affaire Karachi.
Thierry Leprince (UMP) 2007, condamné pour viol sur une mineure de 12 ans.
Vincent Toni (UMP) 2008 et 2011, condamné pour corruption passive.
Xavier Dugoin (UMP) 1997, condamné pour trafic d’alcool, salaires fictifs et corruption.
1999 à 2000, condamné pour abus de confiance, détournement de fonds publics, falsification de documents administratifs et prise illégale d’intérêt.
2001, mis en examen dans le cadre de l’affaire des emplois fictifs du conseil général de l’Essonne, cette procédure sera annulée pour vice de forme.

2010, un cadre de l’UMP dont le nom n’a pas été diffusé a été mis en examen pour vol de carte bancaire d’un ancien dirigeant et pour le piratage, lors de la guerre interne à l’UMP 31, de l’ordinateur de l’ex-présidente Christine de Veyrac.
Les policiers ont retrouvé des objets acquis frauduleusement au domicile du jeune homme.

L’UMP condamnée pour atteinte au droit à l’image avec son LipDub en diffusant pour le clore la photo d’une jeune femme n’y ayant pas consenti.

L’UMP, à l’origine de la loi Hadopi, condamnée pour piratage d’une musique de MGMT utilisée lors de leurs meetings et pour illustrer plusieurs vidéos diffusées sur Youtube.

 

http://resistanceinventerre.wordpress.com/2012/01/25/la-liste-cachee-de-sarkozy/

 

 

 

Les infos que vous ne trouverez pas

dans la Presse officielle aux ordres :

 

 

Pouvoirs de l'ombre, chute de Berlusconi et de la Libye, ascension de Monti

 

Les pressions occidentales sur l'Iran se répercutent dans le Caucase

 

Libye, le chaos. Les troupes US et françaises quittent l'Afghanistan pour la Libye

 

L’histoire du Cartel pharmaceutique, ses origines

 

Qui veut la peau du non-alignement algérien ? Ingérence étrangère là aussi

 

Science et Recherche détournées à des fins diaboliques par l'Occident (eva)

 

Les Labos profitent des pays émergents pour effectuer leurs essais cliniques

 

Une nouvelle opposition "Made in Russia" - Ingérence de l'Occident

 

L’Apocalypse financière qui vient. Euro presque mort. Bataille navale, jeu de Go

 

Europol : La vente des pesticides contrefaits explose !

 

Le Brésil démontre à nouveau les bienfaits du protectionnisme

 

Soros : "Chaos économique, émeutes en Europe et guerre civile aux USA"

 

L’incroyable Pétrole Bleu qui pourrait changer le cours de l’histoire

 

Menace sur nos neurones: Alzheimer, Parkinson.. Ceux qui en profitent (vidéo)

 

Nigeria: L’intervention étrangère et la prolifération d’armes derrière les massacres

 

Mise à mort de la Grèce - L'Allemagne cherche des alternatives à l'euro

 

Toutes nos activités peuvent être espionnée par l'Elysée. Espions partout

 

Ce qu'il faut savoir sur la dette

 

Toutes les tragédies frappant l'humanité portent le sceau sournois de la Haute Finance

 

On nous cache le basculement linguistique, Anglais pour l'UE - Référendum

 

Al-Qaïda en Syrie: Les ambitions "impériales" de l'émirat du Qatar

 

Alerte ! Loi anti-pauvres votée en catimini, pour précariser encore plus !

 

L'OTAN a détruit l'Irak berceau de l'humanité, froid sibérien, vie paralysée

 

Une économie au service des banques et qui asservit les peuples

 

Ils ont été à Bilderberg : Manuel Valls, Lionel Jospin, Bill Clinton... (+ vidéo)

 

Le cas d'Alan Gross organisant l'opposition interne à Cuba et les "5 Cubains"

 

Loi adoptée en catimini : Les “affaires” au secret !

 

L'offensive des pro-Kadhafi en Libye - Silence Médias (Texte + vidéos)

 

Primaires US : Ron Paul est différent des autres candidats (vidéo)

 

Se chauffer pour 20 euros par an sera bientôt possible (Fusion froide)

 

Le mécanisme de la crise économique capitaliste - Subversion et guerres locales

 

Sarkoléon lance la campagne d’Iran prétexte à l'éclatement de la guerre mondiale

 

Stratégie anglo-saxonne du chaos pour Pétrole et Finance, privatisation de la terreur

 

Les néo-libéraux sont en train de ruiner l'Ecole publique

 

Recherche (privée). Mainmise sur l'être humain, fusion homme-machines

 

Le machiavélisme d'Israël qui divise pour régner - Le Plan Kivounim

Détournement de la science par le NOM à des fins économico-eugénistes


Voir aussi :

 

Et silence des Médias sur l'Islande modèle de société !

 

Islande, un modèle : Refus de payer la dette, nationalisations banques, Constituante, croissance..

 

.

 

.

 

 

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 23:40

Ce lundi au Sénat la boîte de Pandore des crimes non-niables


michel lhomme
Mercredi 25 Janvier 2012


INQUISITION ET AUTOCENSURE MÉDIATIQUE
Chesterton disait que le sens commun ne consistait pas à répéter ce que tout le monde piaille, de ci de là, sans ton ni accent, dans l’ignorance béate de ce qui nous entoure. Mais qu’il consistait à retrouver ce que tous savent (ou ce que tous, nous savons entre nous), mais que personne ne se risque à déclarer, la plupart du temps, par autocensure individuelle et auto-répression personnelle.

Le problème du manque de liberté d’expression, dans la société moderne, ne se trouve pas dans la censure qui, pratiquement, n’existe plus; on peut blasphémer sans scrupules sur la Sainte Famille ! Le problème réside dans une mise sous le boisseau volontaire, une intériorisation de l’inquisition médiatique. Or, dans ce tribunal, ce dont on ne parle pas, n’existe tout simplement pas.

Le plus grand succès de l’inquisition médiatique, de la "nouvelle inquisition", demeure l’intériorisation de Torquemada chez tous les journalistes. Il y a bien, officiellement, la liberté d’expression, mais personne n’en use vraiment, ou si peu et, disons-le brutalement, par autocastration.

La liberté d'expression soumise à une loi anticonstitutionnelle

Cependant, en France, il nous faut rappeler une situation d’exception. Depuis la loi Gayssot, l’expression, comme telle, est verrouillée. Cette loi considère comme un délit la négation de la Shoah ou, plus exactement, qualifie de délit toute contestation des crimes définis par le tribunal international de Nuremberg. La loi Gayssot a, ainsi, créé abusivement une « vérité » obligatoire en matière de recherches historiques. Une loi anti constitutionnelle est légale

Mais, les politiques français sont pris à leur propre piège. En dénonçant l’inopportunité de la loi sur la négation du génocide arménien, Dominique de Villepin a qualifié d’« erreur » le fait de légiférer sur la mémoire. Pourtant, alors qu’il est en campagne électorale, il s’est bien gardé, hypocritement, de dénoncer la loi Gayssot proprement dite. Pire, comptant sans doute sur quelques voix de la communauté juive pour augmenter un score qui, de toutes façons, ne sera guère brillant, il a tenu à défendre le principe même de la loi, en soulignant qu’elle avait cherché, selon lui, à « agir sur le terrain de l’antisémitisme et du racisme à un moment où il y avait le risque d’une montée de l’antisémitisme et du racisme en France ».

On a les fantasmes sur le Front National que l’on peut. Mais Jack Lang, en service commandé, a immédiatement emboîté le pas, pour défendre la loi Gayssot. Seul, Robert Badinter a reconnu que ce texte n’était pas conforme à la Constitution puisqu’il entravait, dit-il, la liberté d’expression. Nonobstant, la loi Gayssot restera en vigueur. On préférera sans doute parler, à l’Assemblée, du mariage homosexuel ou de la libéralisation du cannabis.

Quant on commence à censurer, on ne peut plus s’arrêter

En ce qui concerne la question polémique du génocide arménien, on aurait presque envie de dire qu’« il ne fallait pas commencer » ! Sinon, il faudrait, en effet, nous expliquer pourquoi, on ne pourrait pas nier le génocide nazi, sous peine de sanctions, mais on pourrait occulter le génocide arménien. La France s’est donc retrouvée prise au piège des lois mémorielles. Une fois validé, le terme de "génocide", pour les massacres de 1915, ce qui a été le cas en France depuis la loi du 29 janvier 2001, la suite était logique et même inéluctable. La "boîte de Pandore" des crimes "non-niables" a été ouverte et la Turquie a eu beau jeu de répliquer en dénonçant les tortures et les exécutions françaises sommaires en Algérie.

Quant on commence à censurer, on ne peut plus s’arrêter. Erdogan a accusé la France d’«avoir exterminé 15 % de la population algérienne« à partir de 1945 » et, il a même ajouté que « les Algériens ont été brûlés objectivement dans les fours ». La manœuvre est habile et facile à entendre. Mais ne voudrait-elle pas dire aussi qu’à un mensonge grossier, on opposerait un autre mensonge plus subtil ? Israël n’a, curieusement, pas réagi et a, presque, laissé faire ce sous-entendu embarrassant. Quant à la France, elle a été renvoyée à la défensive, mais s’est refusé de contre-attaquer.

Pourtant, en Turquie, ce ne sont pas les motifs d’attaque qui manquent ! La France aurait très bien pu dénoncer, par exemple, l’interpellation récente de nombreux journalistes kurdes. En effet, dans le cadre d’une enquête sur des liens présumés entre militants kurdes et éléments séparatistes armés, la Turquie a arrêté au moins 38 personnes, pour la plupart des journalistes.

La France plus silencieuse sur les Kurdes que sur les Syriens

Quelques 70 journalistes sont déjà emprisonnés en Turquie. Mais les autorités assurent qu’ils ne sont en détention que pour des délits ou des crimes sans rapport avec leur profession ! Vingt-cinq autres personnes, encore et surtout des journalistes, ont été arrêtées récemment à Istanbul. Plus de dix journalistes de l’agence pro-kurde, Dide, ont aussi été interpellés. Une avocate représentant Dide a dit qu’il ne restait, au bureau stambouliote de l’agence, que des policiers occupés à copier des documents et des disques durs d’ordinateurs. Elle a dit ne pas connaître le nombre exact de journalistes en état d’arrestation. Dans le cadre de la même enquête, lancée il y a deux ans, des centaines de personnes sont en procès pour leurs liens avec le Parti des Travailleurs du Kurdistan.

La Turquie a toujours soutenu que les chiffres des morts arméniennes ont été multipliés par trois et souligné –ce qui est vrai– que ces massacres sont survenus dans un contexte de guerre mondiale, où la Turquie se défendait contre un ennemi de l’intérieur. La reconnaissance du génocide arménien, défendu en particulier par le clan Devedjian qui avait joué un rôle non négligeable dans l’ascension politique, à ses débuts, de Nicolas Sarkozy aujourd’hui aux abois, n’a pas que froissé les Turcs, elle a sérieusement agacé les Juifs.

Le fait n’est pas sans intérêt puisque, pendant longtemps, il était entendu que le seul génocide officiellement reconnu, officiellement susceptible de sanctions vis-à-vis de ses négateurs, était le génocide juif. En fait, la loi Gayssot en France avait voulu verrouillé la mémoire, en réservant toutes ses foudres à la négation de l’Holocauste. Aujourd’hui, une commission parlementaire israélienne serait à la veille de mettre le massacre d’un million et demi d’Arméniens sur un pied d’égalité comparable.

La réaction n’a pas tardé : dés le lundi 26 décembre, le Ministre des Affaires étrangères israélien mettait en garde ses parlementaires, en soulignant le différent franco-turc, face à une initiative qui aurait pourtant, cette fois, à la Knesset des chances d’aboutir, après un premier raté en 2007.

Le génocide vendéen aurait-il sa conférence de Wannsee?

La Turquie n’ignorait pas, soit dit en passant, ce calendrier parlementaire israélien. Et la surenchère turque contre la France n’était, sans doute, qu’une bonne occasion de gêner le processus israélien qui, d’ailleurs, gêne les deux pays. Le Premier ministre turc Erdogan ne peut pas sous-estimer le poids des nationalistes laïcs qui tiennent l’armée à laquelle il lui faut, sans cesse, apporter des gages. Notons, au passage, que les Turcs nationalistes ont répondu à l’aplomb français par des attaques informatiques ciblées. C’est une belle leçon d’un nationalisme vivant et branché. Il est cybernétique, cyberguerrier.

En France, lors du débat sur la loi, personne n’a vraiment relevé la proposition d’amendement de Dominique Souchet. Le député de la Vendée a demandé, en toute logique et sans succès, que le génocide vendéen soit inscrit dans la loi votée sur le génocide arménien. Cela n'empêche pas la vérité sur ce drame de faire son chemin.

En fin s'année, Reynald Secher, le grand spécialiste de la Vendée, hier censuré et licencié de l’Education nationale, a publié un livre incontournable, "Du génocide au mémoricide". Sans doute un événement historique. Il y montre le caractère légal, systématique et organisé du génocide vendéen, dénoncé à l’aide d’archives du Comité de Salut Public et de la Convention jusqu’alors inexploitées et découvertes, par hasard.

A cet égard, la volonté française de reconnaître et de protéger la mémoire du génocide arménien est à la fois hypocrite et aberrante. Il faut, en effet, d’abord nettoyer devant sa porte : la Vendée, la guérilla napoléonienne contre l’Espagne, la Guerre d’Algérie, le Rwanda (responsabilité partielle de la France), sans oublier l'esclavage. Au lieu de se gargariser de lois mémorielles, dont le seul but, inavoué, est, en fait, de limiter la liberté d’expression sur la question juive. L’affirmation du génocide vendéen est, aujourd’hui, non punie par la loi, en en plus, officiellement rejetée, ignorée ou ridiculisée.

http://metamag.fr/
http://www.alterinfo.net/INQUISITION-ET-AUTOCENSURE-MEDIATIQUE_a70195.html
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 03:24

 

LES MULTIPLES VISAGES

DE LA COLONISATION ISRAÉLIENNE:

L'apartheid de l'eau enfin reconnu

«J'ai vu l'humiliation des Palestiniens aux points de passage et aux barrages routiers, souffrant comme nous quand de jeunes policiers blancs nous empêchaient de circuler. Cela ressemble beaucoup à ce qui est arrivé aux Noirs de l'Afrique du Sud.»

Evêque Desmond Tutu Prix Nobel de la paix

 

Professeur Chems Eddine Chitour
Mercredi 25 Janvier 2012

 

LES MULTIPLES VISAGES DE LA COLONISATION ISRAÉLIENNE: L'apartheid de l'eau enfin reconnu

 

 

Une information ignorée par les médias lourds en France est le rapport de mission du député socialiste Jean Glavany décrivant la situation de la répartition de l'eau en Palestine comme étant un apartheid exercé par la puissance occupante. Le rapport provoque un tollé en Israël. Il décrit la question de l'eau comme ´´révélatrice d'un nouvel apartheid au Moyen-Orient´´.

Sur la méthodologie, le député dit s'être rendu ´´une petite semaine´´ avec d'autres élus français dans la région - Liban, Jordanie, Israël, territoires palestiniens - et avoir rencontré ´´les ministres israélien et palestinien de l'eau, des diplomates et des ONG´´. (..) Sur place, précisément, loin des bureaux de l'Assemblée nationale, Gidon Bromberg, directeur israélien de Friends of the Earth Middle East - une ONG qui rassemble Jordaniens, Israéliens et Palestiniens pour la promotion de la paix et du développement durable dans la région - évoque la question ´´historique´´ de l'eau dans la région. ´´Israël ne partage pas l'eau de façon équitable avec les Palestiniens´´, commente ce spécialiste des questions d'eau.(1)

«Pour Mark Zeitoun, spécialiste des questions de gouvernance environnementale, ´´si l'on définit apartheid' comme une discrimination réalisée sur la base de la race, alors on peut parler d'apartheid de l'eau´´. ´´Il faut savoir, par exemple, que les 450.000 colons israéliens en Cisjordanie utilisent plus d'eau que 2,3 millions de Palestiniens´´, écrit le rapport de M.Glavany. Le rapport Glavany évoque ainsi un fonctionnement ´´sur le mode du consensus, ce qui donne de facto un pouvoir de veto à Israël´´. (...) Dans le détail, le rapport évoque la destruction ´´systématique´´ par l'armée israélienne des puits construits ´´spontanément´´ par les Palestiniens. (..)Face à l'absence de ressources, les Palestiniens doivent acheter de l'eau municipale qui ´´est bon marché mais limitée´´, explique l'expert sur les questions d'eau. Les habitants se tournent vers l'approvisionnement privé». (1)

«Selon la Banque mondiale, les Palestiniens vivant en Cisjordanie dépensent 8% de leur revenu en eau. Pour l'eau non municipale, ´´il n'existe pas de contrôle: [l'eau] peut être contaminée, avec les conséquences que l'on connaît: douleurs abdominales, diarrhées´´. De son côté, Stéphanie Oudot décrit cette image: ´´Des piscines et des jardins arrosés du côté des colons, tandis qu'à côté, les Palestiniens se rendent au puits avec un seau´´. Le partage des eaux, poursuit Flora Genoux, en Cisjordanie est déterminé par les accords d'Oslo II de 1995. L'accord ne tient en outre pas compte des besoins en eau d'une population qui a doublé depuis 1995, selon les estimations de la Banque mondiale. ´´A Ghaza c'est encore pire; la qualité de l'eau y est épouvantable´´, témoigne Gidon Bromberg.(...) Dans une région surpeuplée, où les habitants pompent de l'eau rare, c'est donc de l'eau salée qui sort de terre. ´´Les Ghazaouis ne peuvent plus boire de l'eau du robinet,´´ témoigne Stéphanie Oudot, qui alerte sur une ´´situation humanitaire d'urgence´´. Selon la Banque mondiale, à Gaza ´´seule 5% à 10% de l'aquifère correspond aux standards de qualité´´.(1)

Dans son rapport, M.Glavany, souligne que ´´la priorité est donnée aux colons en cas de sécheresse, en infraction au droit international´´, que ´´les puits' forés spontanément par les Palestiniens en Cisjordanie sont systématiquement détruits par l'armée israélienne´´ et qu'´´à Ghaza, les réserves d'eau ont été prises pour cible en 2008-2009 par les bombardements´´.´´Nous sommes étonnés et indignés par ce rapport de M.Glavany qui a introduit une terminologie extrême dans le document, au dernier moment, sans en informer ses collègues´´, s'insurge le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères Ygal Palmor, qui dénonce dans Haaretz un rapport ´´rempli d'un verbe emprunt de propagande vicieuse, bien éloignée de l'esprit critique professionnel´´. (2)


Les guerres de l'eau depuis la fondation du sionisme

Dès le départ, le sionisme a fait de l'accaparement de l'eau l'objectif principal des guerres avec les Arabes et on s'aperçoit que toutes les guerres se sont soldées par un fait accompli qui aboutit à la situation actuelle. L'étude suivante pose les termes de la problématique. «Le Proche-Orient, lit-on, est une zone géographique qui connaît ce que les experts appellent, une situation dite de «stress hydrique», c'est-à-dire un déséquilibre structurel entre son capital en eau limité et sa consommation, en très forte croissance compte tenu de son rythme démographique et de son développement économique. La question de l'eau a pris un caractère géopolitique évident dans les relations entre Israël et les Palestiniens de Cisjordanie et de Ghaza, où les tensions prennent leur origine dans une disparité flagrante de consommation entre ces deux communautés qui partagent les mêmes sources d'approvisionnement en eau. (...) On peut se demander alors quelle place occupe l'eau, dans la culture et dans la religion de l'Etat d'Israël. Comment l'Etat hébreu pourrait-il accepter de partager de manière plus équitable cette ressource si rare et risquer de se mettre en péril? (...) Dans ce contexte alarmant, Israël exploite la majeure partie des ressources en eau laissant les Palestiniens se contenter de la portion congrue.» (3)

L'étude décrit ensuite les étapes clés de ce hold-up. Il faut remonter lit-on, au début du XXe siècle pour saisir la complexité et la sensibilité du problème des frontières et celui de l'eau, au moment où commence la colonisation juive, lancée par Théodore Herzl, le théoricien du sionisme. (...) En1917, par la Déclaration Balfour, la Grande-Bretagne promet la «création d'un foyer national juif en Palestine». (...)Ce retour à la terre s'est immédiatement heurté à un obstacle majeur: le manque d'eau. La Palestine est une terre aride où la seule réserve d'eau douce importante est le lac de Tibériade qui fait frontière avec la Syrie et la Transjordanie. En 1919, le président de l'Organisation mondiale sioniste, adresse une lettre au Premier ministre Lloyd George, lui demandant d'étendre la frontière nord de la Palestine de manière à englober toutes les sources d'eau tenant ainsi compte au-delà des considérations historiques ou religieuses, des considérations hydrauliques». (3)

«C'est dans ce contexte, poursuit l'étude, qu'un hydrologue américain, Elwood Mead, sera invité par les sionistes à venir en Palestine, c'est chose faite en 1923 et en 1927. (...) Il donnera ensuite, des indications pour irriguer le Néguev, aride, en prélevant l'eau du Jourdain. Ses travaux inspirent le Plan Hayes du nom d'un ingénieur américain qui préconise «l'irrigation des terres de la vallée du Jourdain, la dérivation des eaux du Jourdain et du Yarmouk pour la création d'énergie hydraulique, le détournement des eaux du nord de la Palestine vers le désert du Néguev au sud et l'utilisation de l'eau du Litani au sud du Liban». Ceci confirme l'importance que revêt l'eau dans la construction et la viabilité de l'Etat d'Israël sur le plan humain, économique et sécuritaire. En 1953, Israël va mettre en pratique notamment les directives du plan Hayes et commencer à détourner les eaux du Jourdain. Il entreprend la construction du «National Water Carrier», colonne vertébrale à partir du nord du lac de Tibériade qui lui permet de détourner vers elle la majeure partie de l'eau».(3)

Que font les Arabes? Comme d'habitude ils se plaignent! «La Syrie et la Jordanie, lit-on dans le rapport, se plaignent et les Nations unies critiquent ces actions israéliennes. Le président Eisenhower décide d'envoyer en «médiateur» ou plutôt en conciliateur, Eric Johnston pour proposer un plan de répartition des ressources hydrauliques. Après plusieurs négociations, en 1955 il fait une proposition favorable aux Israéliens. Israël va donc poursuivre ses projets. En 1964. Israël a fini de réaliser à partir du lac de Tibériade, l'interconnexion des eaux sur l'ensemble du territoire jusqu'au désert du Néguev, mis en valeur par l'irrigation, réussissant ainsi à réaliser l'idéal sioniste qui consiste à «faire fleurir le désert». Les Arabes ripostent à plusieurs reprises, mais sans succès. En 1967. La «Guerre des Six-Jours» est d'une certaine manière une guerre pour l'eau puisque les territoires désormais dits «occupés» par Israël lui permettent de contrôler la totalité des ressources, c'est-à-dire: le Golan, véritable château d'eau; plus une partie du cours du Yarmouk; ainsi que les trois grandes nappes aquifères de Cisjordanie, ce qui lui permet donc le contrôle de tout le cours du Jourdain. Cette guerre lui permet d'achever la mise en oeuvre de ses plans hydrauliques et son emprise sur toute la Cisjordanie, Ghaza et les hauteurs du Golan».(3)

«Cette Guerre des Six-Jours sera suivie d'une politique de colonisation, c'est-à-dire d'implantations de juifs dans ces territoires conquis par la force. En 1978 elle occupe le Sud-Liban pour achever en quelque sorte cet approvisionnement - avec notamment l'usage et le détournement d'une partie du fleuve Litani par un système de pompage - Sud-Liban qu'elle ne libérera qu'en 2000, suite à une résistance acharnée du Hezbollah installé dans cette région. Israël contrôle tout le système de l'eau des territoires occupés de Palestine. Il organise un partage inégal et délibéré des ressources en eau: Israël détourne 75% des ressources en eau des territoires occupés, ne laissant que 25% aux Palestiniens. La consommation moyenne en eau par habitant d'un Israélien est 5 fois plus importante que celle d'un Palestinien. Outre le rationnement en eau, les Palestiniens sont victimes de destruction de puits, de canalisations d'eau et d'assainissement, par l'armée israélienne».(3)

Pour couronner le tout, l'étude nous apprend que «la 26e mission de protection du peuple palestinien, en juillet 2002 a relevé: La destruction des puits dans la bande de Ghaza et dans la région de Rafah, du système d'assainissement et des canalisations en eau, la destruction des citernes sur les toits, mitraillés par l'armée (à Ramallah, Jénine et Rafah), les vertes collines des colonies juives dans la vallée du Jourdain et leur arrosage incessant parfois inutile, à côté des espaces caillouteux et secs occupés par les Palestiniens. Aujourd'hui, les 2/3 des besoins d'Israël sont assurés par les ressources provenant de l'extérieur des frontières de 1948: 75% de l'eau des Territoires occupés est consommé par Israël et ses colonies. Le rapport de population entre Israël et les Territoires est de 2 à 1 et celui de la consommation d'eau de 11 à 1!» Tout est dit.(3)


L'apartheid structurel mis en place

On peut s'interroger si les termes du rapport du député français ne sont pas trop forts. Dans les faits il n'en est rien. Un apartheid - développement séparé- C'est ainsi, écrit Leila Farkash que l'évêque sud-africain Desmond Tutu, prix Nobel de la paix, décrivait-il sa visite en Terre sainte. On a souvent établi un parallèle entre l'apartheid sud-africain et la situation israélo-palestinienne, mais sans toujours clairement l'expliciter. Les deux conflits sont historiquement issus du colonialisme. Les colons blancs de l'Afrique du Sud, tout comme les pionniers du sionisme, se sont installés dans un pays où vivait déjà un autre peuple. Comme en Afrique du Sud, les colonisateurs de la Palestine vont expulser la population indigène arabe de sa terre, soit les deux tiers des Palestiniens vivant sur le territoire qui deviendra Israël en 1948, s'emparer de leurs terres et de leurs biens et faire longtemps subir à ceux qui restent dans ce qui est désormais défini comme un «Etat juif» une législation ségrégationniste. (...) En Palestine, le projet sioniste cherche à nier l'existence d'une population indigène non juive vivant sur ce territoire. Evoquant «un peuple sans terre pour une terre sans peuple».(4)

Pour nous rendre compte des multiples facettes au quotidien de - ce développement séparé- dans les 500 barrages érigés par Israël pour contrôler les Palestiniens et les maintenir dans un stress permanent, l'ambiance qui règne dans ces postes de contrôle a été vécue et décrite, admirablement, par le philosophe Régis Debray.

Il écrit: «Nous étions en voiture sur un chemin de terre, en plein midi, à la queue leu leu, escortés d'ânes, de carrioles et de gamins, lorsque des soldats ont arrêté la circulation. Nous sommes restés là à rôtir au soleil, assoiffés, poussiéreux, une petite demi-heure. Mes voisins résignés, sans souci apparent, et moi, intrigué, me demandant pourquoi cette halte. Un accident, sans doute. Jusqu'à voir majestueusement, à cent mètres de distance, sur une belle route asphaltée dite de contournement, un 4x4 véhiculant une radieuse famille de colons, toutes vitres ouvertes, enfants riant aux éclats, maman bronzée, épanouie, papa au volant, cheveux dans le vent. Le chemin des gueux jouxtait la route des seigneurs. Tout devait s'arrêter jusqu'à leur passage, sécurité oblige. Après cette vision quasi surréelle d'un bonheur familial et triomphant, d'un geste de la main, les troufions du check-point nous firent signe d'avancer, mais désirant sans doute s'amuser, ils pointaient du doigt l'une ou l'autre des voitures en convoi pour faire sortir les passagers du véhicule et les faire poireauter en pleine chaleur, for the fun of it. C'est sans doute grisant, ce pouvoir de se faire obéir au doigt et à l'oeil. Quand je suis passé à mon tour devant eux, le chauffeur palestinien m'a mis en garde dans un mauvais anglais: «Ne les regarde pas en face. Baisse la tête. Ce sont nos maîtres.»»(5)

Le professeur Haïdar Eid va plus loin, il pense que l'apartheid s'applique à la situation à Ghaza. Il en dégage des comparaisons révélatrices avec le combat contre l'apartheid en Afrique du Sud et soutient que le mouvement national palestinien en a ignoré les enseignements, à ses propres dépens. Actuellement, tant en Israël que dans les Territoires palestiniens occupés (TPO), il existe deux systèmes de routes, deux systèmes de logements, deux systèmes d'enseignement, et des systèmes judiciaires et administratifs différents selon que l'on est juif ou non juif. (..) A ces lois, correspondent des lois israéliennes, «la loi du Retour», les lois «temporaires» de 2003 sur l'Interdiction des mariages mixtes, les lois sur l'Enregistrement de la population, sur la Citoyenneté et l'Entrée en Israël, sur la Nationalité israélienne, et les lois sur la Terre et la Propriété. Comme en Afrique du Sud. Le type d'apartheid d'Israël se mêle à un colonialisme de peuplement»..(6)

Il semble que la vérité commence à émerger pour rendre justice au peuple palestinien harassé par un siècle d'injustice et qui aspire à vivre en paix, dans la dignité sur moins de 20% de la Palestine originelle. A quand un «Printemps palestinien»?


1. F. Genoux Israël-Palestine: Rapport explosif sur la question de l'eau Le Monde.fr 20.01.12

2. Des députés français dénoncent «un nouvel apartheid» dans la gestion de l'eau en Israël Le Monde 17.01.2012

3. La symbolique de l'eau:http://www.irenees.net/fr/fiches/analyse/fiche-analyse-531.html

4. http://www.monde-diplomatique.fr/2003/ 11/Farsakh/10683

5. Régis Debray: A un ami israélien, avec une réponse d'Elie Barnavi, Flammarion 2010

6. Haïdar Eid: Les multiples visages de l'apartheid israélien à Ghaza. Traduit de l'anglais par JPP: http://www.info-palestine.net/ article.php3?id_article=9239


Professeur Chems eddine Chitour
Ecole Polytechnique enp-edu.dz

 

LES MULTIPLES VISAGES DE LA COLONISATION ISRAÉLIENNE: L'apartheid de l'eau enfin reconnu

.

 

Samedi 28 janvier 2012

Communiqué de l'AFPS

 

http://www.cawa.fr/IMG/arton5337.jpg


Après Aziz Dweik, Marwan Barghouti :

Liberté pour les députés palestiniens


http://www.france-palestine.org/Apres-Aziz-Dweik-Marwan-Barghouti

  

L'Association France Palestine Solidarité (AFPS) se félicte qu’« Amnesty International » vienne de prendre une initiative internationale positive pour exiger la libération du président du Parlement palestinien, Aziz Dweik, et des 20 autres parlementaires palestiniens placés en détention administrative.

 

C’est un fait unique au monde : il y a au total 132 membres au Parlement palestinien et 27 au total sont actuellement emprisonnés. Au mépris de leur immunité parlementaire, ce sont donc 20% des membres du Parlement palestinien qui connaissent cette situation ! Rapporté à la France, cela équivaudrait à ce que 200 parlementaires soient en prison. Pouvons-nous imaginer cela une seule seconde ? 

 

Mais visiblement ces mesures contraires à la démocratie ne suffisent pas. C'est Marwan Barghouti qui est maintenant l’objet de mesures punitives supplémentaires, dont une nouvelle mise en isolement carcéral. Pourquoi ? Parce qu’il a osé déclarer devant la presse que « Si Israël retournait aux frontières de 1967, le conflit serait terminé. » Des propos limpides mais insupportables pour les dirigeants israéliens. Pourquoi ?

 

Ainsi, une nouvelle fois, les hommes et les femmes qui tout à la fois résistent à l’occupation, qui sont favorables à l’unité inter-palestinienne et qui proposent la paix sur la base du droit sont spécialement visés aujourd’hui par Israël qui a peur de ces voix porteuses d’espoir et de paix.

 

Nous ne pouvons accepter ces mises en cause et l’emprisonnement de ces parlementaires légalement élus. Nous dénonçons ces pratiques contraires fondamentalement au droit qui sont aussi destinées à saboter les efforts d’unité nationale du peuple palestinien.

 

Nous nous adressons solennellement aux dirigeants français et européens pour qu’ils agissent, comme ils en ont les moyens, notamment avec la suspension de l’Accord d’association UE-Israël, dont l’article 2 est une fois de plus clairement violé par Israël, pour qu’il soit mis fin à ces pratiques inhumaines et ces emprisonnements illégaux.

 

En même temps que nous assurons leurs familles de notre solidarité, nous exigeons haut et fort la libération de Marwan Barghouti, d’Aziz Dweik et des 25 autres parlementaires palestiniens. Leur place n’est pas en prison mais au Conseil législatif palestinien dont les travaux sont délibérément entravés par cette situation insupportable.

Nous prendrons des mesures adaptés pour que montent ces exigences conformes au droit et à la paix. Ca suffit ! Ca suffit amplement !

 

Liberté pour les parlementaires palestiniens !


Le bureau national,
Paris, le 28 Janvier 2012

Association France Palestine Solidarité (AFPS)
21 ter Rue Voltaire 75011 Paris
Tél. : 01 43 72 15 79
Fax. : 09 56 03 15 79
Suivez l'AFPS sur www.france-palestine.org, Facebook et Twitter

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 03:08

 

http://www.easyvoyage.com/images/cartes/fr_FR/MALOUINES.gif

 

Le litige des Malouines

 

Le Times a révélé hier le plan du gouvernement britannique pour envoyer de nouvelles troupes aux îles Malouines. Cette mesure a fait suite à la récente montée des tensions avec les pays voisins et notamment avec l'Argentine qui revendiqe l'archipel. Déjà  2 000 soldats britanniques stationnent sur l'île ( pour 2 800 habitants). Le premier ministre David Cameron à l'issue d'une réunion de son Conseil national de sécurité le 18 janvier n'avait pas hésité à accuser l'Argentine de "colonialisme" (une attaque qu'on pourrait croire humoristique quand on sait que le Royaume Uni fut la plus grande puissance coloniale de l'histoire, responsable à ce titre de crimes nombreux).

 

Le 20 décembre l'association de pays d'Amérique du Sud Mercosur avait manifesté sa solidarité avec l'Argentine et adopté une mesure d'interdiction des navires battants pavillon des Malouines dans les ports sud-américains (le pavillon des Malouines est un pavillon de complaisance accordé à diverses nationalités, 25 bateaux seraient concernés dont des bateaux de pêche). Les pays bolivariens comme - le Venezuela, l'Equateur, la Bolivie - mais aussi des pays d'Amérique centale comme le Panama et le Honduras ont aussi soutenu cette mesure. Le lendemain l'ancien chef d'état major de la marine britannique suggérait l'envoi d'un sous-marin nucléaire dans la région et le 17 janvier le "gouvernement autonome" des Malouines a interdit à 3 500 passagers (dont beaucoup d'Argentins) d'un paquebot entre le Chili et le Brésil de faire escale dans l'archipel au motif que certains auraient eu une gastro-antérite.

 

La guerre des Malouines en 1982 dont on fête bientôt le trentième anniversaire a causé la mort de 649 soldats argentins et 255 Britanniques. Les Malouines font régulièrement l'objet de débats aux Nations-Unies, en tant que territoire où le respect du droit à l'autodétermination fait problème (comme Guam, Porto Rico, le Sahara occidental etc). En 1833 le Royaume-Uni avait expulsé les Argentins de l'archipel. Il tire prétexte aujourd'hui du fait que la population des Malouines exclusivement britannique refuse les négociations pour exclure toute discussion bilatérale avec Buenos Aires (en juin dernier Cameron avait même parlé avec arrogance de "point final de l'histoire", en violation de la résolution 31/49 de l'assemblée générale des Nations-Unies du 1er décembre 1976).

 

Dans un discours du 20 décembre la présidente argentine Cristina Fernandez-Kirschner a donné au dossier une dimension propre à mobiliser tous les pays du Sud derrière elle en déclarant que les Malouines n'étaient pas un enjeu national argentin mais un thème "global". Elle a souligné que dans le monde actuel les pays qui ont la force iront chercher les ressources naturelles "où qu'elles soient et comme ils veulent". Contraindre Londres à négocier répond donc à un objectif de justice planétaire selon elle pour ne pas cautionner la loi du plus fort.

 

La Grande-Bretagne surexploite les ressources pétrolières et piscicoles de la région. Dans les années 1980-1990 l'activité de pêche organisée par le gouvernement autonome pro-britannique a profondément détrioré le milieu naturel entraînant la disparition de 90 % des pingouins. Les réserves pétrolières de l'archipel sont quant à elles évaluées à un potentiel de 3,5 millions de barils par jour (exploitées par Argos Resources, Borders and Southern, Falkland Oil & Gas Limited (FOGL), Desire Petroleum, FOGL & Hardman et Rockhopper Exploration).

 

Par ailleurs il convient de rappeler que les Malouines doivent recevoir 4,6 millions d'euros au titre du Fonds européen de developpement (EDF) entre 2008 et 2013, soit 232 euros par habitant d'après les calculs de la commission, environ 20 fois plus que la Polynésie française ou la Nouvelle Calédonie. Le 22 décembre le président de la chambre des députés argentine a saisi le président du parlement européen Jerzy Buzek en visite à Buenos Aires pour demander à son parlement de reconnaître l'existence d'un litige territorial entre Londres et Buenos Aires. Le but est de faire retirer les Malouines du Traité de Lisbonne qui reconnaît aux Malouines le statut de territoire d'outre-mer du Royaume Uni.

 

Djibril Cissoko

 

http://atlasalternatif.over-blog.com/article-malouines-l-argentine-refuse-la-loi-du-plus-fort-97520780.html

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/af/CaribbeanIslands.png/790px-CaribbeanIslands.png

 

 

Les Caraïbes :

 

Les pays à fort potentiel économique comme les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) ne sont pas les seuls à résister aux diktats occidentaux. C'est aussi le cas de petits pays pauvres qui bordent la mer des Caraïbes (lesquels d'ailleurs profitent indirectement de l'émancipation des BRICS).

 

On a cité en 2011 le rapprochement du Surinam et du Guyana avec le Venezuela. La dernière initiative remarquable dans le même registre est celle de la Jamaïque.

 

Le nouveau premier ministre de cette île Mme Portia Simpson-Miller, du Parti  national du peuple (PNP) qui a remporté les élections du 29 décembre dernier face aux travaillistes (centre droit), a déclaré jeudi lors de sa prise de pouvoir son intention de faire sortir son pays du Commonwealth pour en faire une république, ce qui signifie que la reine d'Angleterre cessera d'en être la souveraine.

 

"J'aime la reine (Elizabeth II) qui est une femme excellente (…), une femme sage et remarquable (…) Mais il est temps d'achever le processus d'accession à l'indépendance", a déclaré Mme Simpson-Miller.

 

En France le quotidien de droite Le Figaro (le 8 janvier), qui qualifie ce premier ministre de "populiste" note que "cette volonté de rompre les liens avec l'ex-empire apparaît comme un camouflet pour les Britanniques, aux premiers jours de l'année du jubilé de diamant d'Élisabeth II". "Le sentiment républicain progresse en Jamaïque depuis plusieurs décennies, ajoute le quotidien conservateur. En 1975, la chanson de Bob Marley No Woman, no Cry était censée faire référence à la reine." Un référendum devrait prochainement entériner cette réforme constitutionnelle.

 

Au lendemain de sa prise de fonction le 6 janvier, la chef du gouvernement de la Jamaïque a reçu le vice-président du Conseil d'Etat cubain Esteban Lazo Hernández. L'agence de presse cubaine Granma qui relate cette nouvelle rappelle que l'ancien premier ministre  Percival Patterson qui gouverna l'île de 1992 à 2006 et qui appartient au même parti que Mme Simpson-Miller était lui-même un "ami de Cuba". En 2001 il s'était prononcé contre l'exclusion de Cuba du CARICOM (organisation régionale pro-occidentale) qui frappait La Havane depuis plusieurs décennies. Sous son mandat, la Jamaïque avait intégré Petrocaribe, le projet qui permet à la Jamaïque de bénéficier du pétrole bon marché et de prêts à 1 % d'intérêt en provenance du Venezuela. Hugo Chavez a immédiatement appelé Mme Simpson-Miller après son élection pour l'inviter à Caracas. Celle-ci a répondu : "Je suis avec vous et avec le véritable esprit bolivarien" (cf AVN).

 

La Jamaïque bénéficie des soins attentionnés de nombreux médecins cubains : la Mission miracle, déployée gratuitement par les services médicaux cubains à travers le monde pour traiter les problèmes ophtalmologiques, a soigné 20 000 Jamaïcains, des bons offices qui sont en concurrence avec ceux des pays du Nord comme la mission floridienne Don Daly financée par la Sandals Foundation (la Fondation philanthropique de la chaîne hotelière de luxe Sandals Resorts International qui possède Air jamaica et multiplie les profits malgré la crise économique que connaît l'île).

 

La Chine est aussi impliquée pour aider le non-alignement jamaïcain. Le 7 janvier la premier ministre et des membres de son gouvernement ont rencontré l'ambassadeur chinois Zheng Qingdianqui pour discuter du prêt de 400 millions d'euros que Pékin va octroyer au Programme jamaïcain d'urgence pour l'emploi (PEEP).

 

L'élection de Mme Simpson-Miller (qui avait déjà été premier ministre en 2007) a été acquise à une très large majorité (elle détient 42 sièges sur 63 au Parlement). Dans ce pays de 2,8 millions d'habitants où la dette atteint 130 % du PIB, le premier ministre, qui est née dans un ghetto de Kingston, s'est engagée à combattre la pauvreté et créer des emplois. Elle a aussi des positions plus ouvertes que ses adversaires sur des thèmes sociétaux comme l'homosexualité (ce qui lui vaut des accusations au sein de son propre parti d'être financée par des groupes homosexuels étrangers et lui a valu une mise en garde et l'incitation du pasteur Wellesley A Blair membre du PNP dans un de ses prêches pour qu'elle préserve la souveraineté du pays à cet égard aussi).

 

A une autre échelle, Haïti, malgré le terrible tremblement de terre qui l'a ravagée en 2010, et malgré l'occupation militaire d'une mission de "maintien de la paix" de l'ONU depuis le renversement d'Aristide par les Français et les Américains, tient tête elle aussi aux exigences occidentales en poursuivant son projet de reconstruire un armée de métier pour se défendre.En novembre dernier, le Canada qui est devenu un auxiliaire important de l'ingérence des pays du Nord en Amérique latine (il était monté au créneau aussi après la réélection de Daniel Ortega au Nicaragua à l'automne dernier), avait fait savoir qu'il s'opposait à la recréation de cette armée en raison du coût de l'opération. Quelques jours plus tard tous les Occidentaux avaient déclaré qu'ils ne paieraient pas pour financer ce projet. même l'ancien président costaricain et prix nobel de la paix Oscar Arias avait été mobilisé pour dissuader le Président haïtien Michel Martelly de rétablir l'armée, après que celui-ci eût précisé dans une conférence de presse à la Havane (ce n'est sans doute pas un hasard) où il devait rencontrer  Raul Castro, qu'il était prêt à former 500 hommes, pour un coût de 25 milions de dollars qui pourraient être prélevés sur le budget de la police. Une commission a été chargée d'examiner le projet et a rendu un rapport favorable, rendu public le 1er janvier à l'occasion du 208e anniversaire de l'indépendance du pays. Pour beaucoup d'Haïtiens le remplacement de la force de l'ONU par une armée nationale est indispensable à la dignité et à la souveraineté du pays.

 

Les relations d'Haïti avec le Venezuela et Cuba, comme celle de la Jamaïque avec ces deux pays, sont au beau fixe. Le Venezuela a été le premier pays (juste devant les Etats-Unis en volume) pour les promesses de don à Haïti après le tremblement de terre de 2010, les dons alimentaires en provenance de Caracas ont afflué tout au long de l'année 2010, et les installations énergétiques qui traitent le pétrole vénézuélien bon marché dans le cadre de l'accord Petrocaribe représenterait un cinquième de la consommation d'énergie électrique du pays. Des centaines de médecins cubains officient à Haïti, l'Ecole latinoaméricaine de Médecine (Elam) de Cuba a également formé quelque 700 médecins haïtiens et 300 autres sont en cours de formation dans une annexe de l'Elam à Santiago de Cuba.

 

Delphine Jaen

 

http://atlasalternatif.over-blog.com/article-haiti-jamaique-l-influence-occidentale-recule-dans-les-caraibes-96709483.html


http://www.jesuiscultive.com/IMG/jpg/Kazakhstan.jpg

 

 

Le Kazakhstan

 

 

Le 16 décembre à l'occastion du vingtième anniversaire de l'indépendance du Kazakhstan, des émeutes ont éclaté dans la ville Janaozen causant de nombreux morts chez les manifestants et les forces de l'ordre

 

Dans une interview du 21 décembre 2011 sur KPRF-TV, Viacheslav Titiokine, membre du comité central du Parti communiste de la fédération de Russie, livrait ses impressions en ces termes sur les événements au Kazakhstan :

 

"Le Kazakhstan est un des 20 plus grands producteurs de pétrole au monde. Il exploite plus d'un million de barils par jour, et avec une population de 16 millions de personnes, cela pourrait sans doute lui permettre de vivre à un haut niveau de vie. En même temps, nous avons reçu des informations en provenance du Kazakhstan selon lesquelles, malgré la prospérité apparente et le luxe que représente la nouvelle capitale qu'ils ont construite sur un mode assez artificiel au coeur du pays, en réalité les problèmes sociaux s'accumulaient, et le facteur déclencheur a été précisément ces contradictions internes au pays. Les gens qui sont montés pour ainsi dire sur les barricades ont fait face aux forces de l'ordre au Kazakhstan avaient sans doute des motifs pour démontrer leur indignation : ils reçoivent des salaires bas, il y a eu des licenciements massifs. Ca les a aussi gêné de voir que les Chinois qui travaillent là sont mieux payés que les employés locaux. Il y a eu un facteur de discrimation nationale, qui heurte la sensibilité. Au Kazakhstan a surgi très vite une classe sociale de "nouveaux riches". Il y a déjà une demi-douzaine de multimillionnaires (...) alors qu'une couche de la population vit dans la misère absolue. Les gens qui travaillent dans le secteur pétrolier ne perçoivent pas un salaire digne. Pour cela l'accumulation de contradictions sociales d'une manière inévitable a débouché sur cette explosion sociale. (...)

 

Mais nous devons aussi prêter attention à la manière dont les protestations se sont développées dans les pays du Proche-Orient. Bien sûr dans ces pays il existait encore plus de conditions pour que surgisse une tention sociale. Néanmoins depuis le début tous les observateurs ont signalé l'influence extérieure. Des forces extérieures sont intervenues immédiatement dans les événements. Pourquoi ces forces ont-elles intérêt à déstabiliser le Kazakhstan? Parce que la destabilisation ou le chaos organisé comme ils l'appellent est le moyen pour eux de contrôler ce pays. Le Kazahstan a une grande importance pour l'Occident. C'est une des grandes puissances extractrices de pétrole, qui a gardé des liens forts avec la Russie. (...) Ces forces étrangères ont utilisé l'indignation légitime des gens afin de déstabiliser le Kazakhstan et de l'entraîner dans l'orbite d'influence occidentale. (...) Les forces de l'oligarchie internationale agissent par l'intermédiaire des services secrets de l'OTAN. Et nous avons vu comment ces services ont agi en Yougoslavie, en Ukraine, en Géorgie et ailleurs. C'est la même signature du Renseignement occidental."

 

Le ministre des affaires étrangères chinois Zhang Hanhuy est allé dans le même sens. Il a manifesté son soutien au gouvernement kazakh et stigmatisé avant-hier les pays extérieurs à la région qui interfèrent dans les affaires des pays asiatiques "sous divers prétextes, les soi-disant droits de l'homme, la démocratie et ainsi de suite de temps en temps". "Le seul résultat d'un tel soin est le chaos, la destruction de la stabilité, a-t-il ajouté. Voyez ce qui se produit le Moyen-Orient et en Afrique du Nord où les personnes armées ont renversé un gouvernement légitime. Et qu'ont-ils donné au peuple, excepté les victimes, le désordre, la pauvreté et le chaos ? Rien !"

 

Le 19 novembre dernier, le président Nazerbaïev qui pourtant entretient d'excellentes relations avec les Etats-Unis avait condamné les ingérences étrangères en Libye et en Syrie et avait refusé toute action contre l'Iran. En octobre le ministre des affaires étrangères du Kazakhstan en visite à Téhéran s'était aussi opposé à toute intrusion étrangère dans les affaires des pays riverains de la Caspienne pour l'exploitation des ressources (notamment pétrolières) de cette mer.

 

Mais pour l'heure la présence d'éventuels agents provocateurs étrangers dans les événements de Janaozen n'est pas démontrée. On note seulement les initiatives de Human Right Watch, liée au multi-millionnaire américain Soros, dans la dénonciation de la répression.

 

http://atlasalternatif.over-blog.com/article-kazakhstan-des-voix-s-elevent-contre-l-ingerence-occidentale-94340732.html

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 21:14
21 décembre 2011 | Auteur: Jo ^^

© epa

La police britannique change ses règles. Les forces de l’ordre pourront désormais tirer à balles réelles lors des manifestations qui tournent mal.

Cette décision a été prise à la suite des émeutes de cet été. Selon « The Sun », les policiers seront désormais autorisés à employer la manière forte lors des manifestations qui dégénèrent.

L’information a été divulguée par une taupe du service de l’inspection du travail des policiers britanniques. Selon celle-ci, cet organisme (HMIC) aurait décidé de revoir son code de conduite envers les émeutiers qui mettent en danger la vie d’autrui. Des mesures exceptionnelles comme le tir à balles réelles seront donc employées en cas d’incendie de bâtiments ou de jets de coktails molotov notamment.

Au lendemain des émeutes qui avaient bouleversé l’Angleterre, les Britanniques avaient vivement réagi contre la réaction des policiers que le peuple avait jugé comme étant trop peu virulente. Pour les Britanniques, les policiers auraient dû user de la force pour stopper les émeutiers. (CB)

7sur7

 

Tirs à balles réelles autorisés sur les manifestants britanniques – La chasse à courre est ouverte -

Après la France et les États Unis, voici que le royaume Uni, s’y met de la partie. Selon une taupe du service  de l’inspection du travail des policiers britanniques, le HMIC revoit sa copie, sur la manière d’agir avec les manifestants.

 


 

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 01:23

 

 

L’Iran et le Drone : Un Désastre Ravageur pour les Etats-Unis

Georges STANECHY

Les hurlements du vent ne font pas trembler la Montagne - Proverbe Chinois

Silence

Silence des médias occidentaux, presse, radio, TV, chroniqueurs obsédés de buzz, praticiens patentés du ’bashing’ capables de s’emparer du moindre prétexte dès qu’il s’agit de diaboliser Russie, Chine, Cuba, Venezuela et autres boucs émissaires désignés à la vindicte d’une opinion publique droguée de désinformation… Censure privatisée, parfaitement rodée.

Parfois, dans la presse européenne ou nord-américaine, quelques maigres entrefilets, comme à regret, de reprises de communiqués d’agence de presse, lénifiants, noyés dans la masse de ce qu’on n’a pas le temps de lire. Alors que les médias du reste du monde n’ont cessé d’en faire leurs titres et articles ces jours derniers, particulièrement en Asie.

L’évènement qui s’est produit le dimanche 4 décembre 2011 présente, pourtant, des implications immédiates et une portée géopolitique d’une colossale importance. Composant un cocktail qui devrait passionner “journalistes d’investigation” et “experts médiatiques de politique étrangère”, esprits curieux et friands d’actualités, amateurs de jeux vidéo, lecteurs de BD et de romans d’espionnage assaisonnés aux missions ou exploits “impossibles”.

Coup de théâtre fusionnant tous les ingrédients des hautes technologies : aéronautique futuriste, guerres secrètes entre services spéciaux ou renseignements militaires, CyberWars ou conflits mêlant télécommunications cryptées et informatique bardée de codes et pare-feux, ruses minutieusement architecturées face aux foucades de l’arrogance stupide…

Silence, expression d’un déni.

Celui d’un désastre militaire et technologique majeur, immense, ravageur, pour les USA, dans leur prétention hégémonique à dominer le monde. Aux conséquences multiples.

Ce désastre vient de leur être infligé par l’Iran.

Ses spécialistes en CyberWars, en « guerre électronique », se sont emparés d’un exemplaire de son drone technologiquement le plus sophistiqué. Avion sans pilote à bord, radioguidé au moyen d’un système satellitaire, qui avait décollé d’Afghanistan. Le faisant atterrir en douceur, après en avoir neutralisé les systèmes de sécurité, avec une parfaite maîtrise, sur une de leurs bases aériennes.

L’appareil avait pénétré l’espace aérien iranien, se croyant indétectable pour l’avoir effectué précédemment à plusieurs reprises, sur une profondeur de 225 km au nord-est du pays. Survolant Kāshmar, capitale de la province de Razavi Khorasan.

Kāshmar, à 926 km de Téhéran, célèbre pour la beauté veloutée de ses tapis laine et soie à l’extraordinaire finesse des motifs rehaussés, dans leur brillance, d’un subtil équilibre de couleurs et nuances. Amateurs et collectionneurs de tapis persans, notamment dans les pays de l’Eurasie, en raffolent. A 220 km de la frontière afghane dans le nord-est du pays, près du magnifique désert deLoot, un des plus beaux de la planète. La proximité de l’air chaud lui permet de cultiver une quarantaine de variété de raisins, avec une des plus savoureuses productions mondiales de safran (1). Réputée, aussi, pour la qualité de deux universités : Payame Nur University, spécialisée dans l’enseignement à distance, et Azad University.

Le drone n’était pas là pour photographier universités, hôpitaux, stations d’épuration d’eau et centrales électriques de la ville. Photos et plans sont disponibles au public. Les Iraniens savent que ces infrastructures civiles figurent parmi les cibles prioritaires, malgré l’interdiction internationale des Conventions de Genève, en cas de bombardements par “La Communauté Internationale”. Comme ce fut le cas en Palestine-Gaza, Irak, Afghanistan, Liban, ou en Libye récemment réduite en cendres. (2)

Pas davantage pour inventorier les sites touristiques de la région…

JPEG - 21.8 ko
Rires en Chine sur la diabolisation obsessionnelle de l’Iran par les occidentaux

Le Chihuahua

Il ne le savait pas, impatiemment attendu ce jour-là. Une réception spéciale lui était réservée, s’agissant d’un drone d’exception. De loin, beaucoup plus perfectionné que les “drones-tueurs”, armés de missiles, spécialisés dans les massacres quotidiens de civils en Afghanistan ou au Pakistan, aux noms sanguinairement évocateurs : “Reaper” (La Faucheuse), “Predator”... (3)

Non. C’était la superstar de l’arsenal US qui franchissait la frontière iranienne, un « drone espion » : le RQ-170 Sentinel. La crème de la crème, en termes de haute technologie aéronautique et militaire, un concentré de tout le savoir et de la technicité la plus secrète, même auprès de ses alliés et vassaux, du complexe militaro-industriel US.

Peu d’exemplaires construits. Si précieux que seule la CIA en détient l’exclusivité : mise au point, programmes des missions, pilotage, exploitation des informations recueillies. Son pilotage s’effectue à partir de la base de Tonopah dans le Nevada, via des relais satellite. Les RQ-170 Sentinel chargés d’espionner Iran, Pakistan et Chine, limitrophes de l’Afghanistan, sont dans leur majorité physiquement positionnés et gérés par la CIA, depuis 2008, sur la base aérienne de Shindand, avec leurs équipes de maintenance, même s’ils sont pilotés à partir des USA.

Située à 1.500 mètres d’altitude dans la province de Hérat à l’ouest de l’Afghanistan, face à l’Iran, la “Shindand Air Base” est destinée, chez les stratèges US, à servir de plateforme logistique dans l’éventualité, souhaitée par tous les traîneurs de sabre à Washington, d’une invasion de ce pays. Car, rien ne justifie une telle démesure de moyens face à une guérilla de résistance nationale, faiblement armée, en Afghanistan. Cette gigantesque base vient de faire l’objet d’un triplement de son infrastructure et pistes en 2011, et une nouvelle piste va encore être rajoutée début 2012. La longueur de ses pistes permet de recevoir les avions de transport géants C-17 Globemaster III. (4)

Le RQ-170 Sentinel, drone à long rayon d’action capable de voler à 15 000 mètres d’altitude, sa forme en delta lui donne une envergure de 26 mètres en largeur, 4,5 mètres en longueur, 1,84 en hauteur. Equipé d’un réacteur General Electric TF34connu pour sa robustesse et sa fiabilité. Son équipement, son “design”, son “avionique”, pour reprendre le jargon du métier, sont dérivés du fameux bombardier B-2, réputé indétectable par tout système radar. D’où son qualificatif de “furtif” selon l’expression technique, “stealth” en anglais. (5)

Cette merveille aéronautique a ainsi une “signature”, une identification ou un repérage, parmi les plus faibles : acoustique, infrarouge, visuelle et radar. Quasiment, impossible à détecter, passant inaperçu. Quand il l’est, c’est trop tard, ayant disparu ou déjà frappé. En raison de deux caractéristiques :

=> Son aérodynamisme en forme d’aile-volante en matériaux composites, au profilage offrant peu de prise aux ondes radars adverses

=> Son revêtement spécial, sa “peau” (wing skins) comme disent les spécialistes, dont la composition multicouche est ultrasecrète, absorbant tous types d’ondes de détection radar.

Il embarque le nec plus ultra de ce que science et technique ont pu rendre opérationnel sur le plan de la détection, de la surveillance, du radioguidage, et des transmissions cryptées : interception de communications, prélèvement par capteurs (sniffers) d’émanations chimiques ou radioactives même à doses infimes, prise de photos et de films par tous temps et toutes résolutions de nuit comme de jour, identification des positions radars ennemies, centres de commandements, localisation de bunkers et souterrains, etc.

L’ensemble de cet appareillage est si sophistiqué et sensible qu’il est nécessaire d’abriter ce drone, en dehors de ses missions, dans un hangar climatisé.

Pareil « trésor volant » évolue, évidemment, dans un environnement sécurisé à l’extrême. Quatre systèmes de sécurité le rendent quasiment invulnérable :

i) Systèmes antibrouillages (“anti jam”) et de guerre électronique les plus récents et les plus puissants

ii) Doublement systématique des éléments essentiels de sa motorisation et de son pilotage, avec basculement immédiat de l’un à l’autre dès l’amorce d’une panne improbable

iii) En cas de perte de contact avec son pilote à terre, procédure de mise en pilotage automatique avec programmation de son ordinateur de bord en guidage autonome lui permettant de retourner à sa base initiale, dans une sorte de « retour au pigeonnier »

iv) En cas de défaillance du pilotage automatique, ou du système de « retour au pigeonnier », phase terminale par destruction automatique, ou plutôt pulvérisation en vol, pour qu’il n’y ait aucune possibilité de récupérer une quelconque pièce ou trace éventuelles à récupérer par des mains autres que celles des agents de la CIA.

Dans leur mégalomanie coutumière, les experts militaires et du renseignement US l’avaient surnommé “The Beast of Kandahar”, où il fut exhibé et filmé en vidéo au décollage en 2007 pour la première fois. La Bête, le Monstre… Mais encore, en argot anglais, The Beast c’est le flic méchant, à la matraque facile, la brute, la terreur légitimée par l’insigne et la loi du plus fort…

Les ingénieurs Iraniens ont apprivoisé, domestiqué, The Beast.

Le transformant en Chihuahua docile, couettes enrubannées au vent, allant sagement se coucher selon leurs instructions, et dans la soumission, sur le coussinet qu’ils lui avaient assigné. A son insu, coupant ses relations satellitaires, se substituant au pilote du Nevada, gérant tous les recoins de son ordinateur de bord, son cerveau, le manipulant de brillante façon au point de le faire atterrir, sur ce qu’il croyait être sa niche ou son “pigeonnier” d’origine : la “Shindand Air Base”. Intact.

Saluons, sportivement, ce fantastique et historique exploit.

JPEG - 22.8 ko
Présentation du RQ-170 Sentinel intact par l’Iran. La grille qu’on aperçoit est l’entrée du réacteur, situé au milieu de “l’aile volante”, conçue pour éviter “l’ingestion d’oiseaux”.

Un cadeau impérial

Mais, allons au-delà.

Conséquences, perspectives, bouleversements, impacts, s’amoncèlent : juridiques, économiques, technologiques, militaires, géopolitiques. Un regard sur les plus déterminants s’impose pour qui veut comprendre l’ampleur de l’évènement. Reste deux attitudes : soit examiner d’un œil clinique et logique les faits, soit en nier l’évidence, l’importance, en se réfugiant dans une idéologie sclérosante.

Essayons la première voie, en retenant brièvement quelques dimensions :

i) Droit International et Bellicisme

« Acte hostile », gravissime, dénoncent les Iraniens, en saisissant les instances de l’ONU. Sachant qu’ils n’obtiendront rien. Mais, ils ont raison sur le fond, en droit international, et pour le principe : une fois de plus, tendre à l’ONU le miroir de ses postures hypocrites, son double jeu et son incurie. Imaginons qu’un drone russe ou chinois ait pénétré de 225 km à l’intérieur des frontières des USA… Dans l’hystérie médiatique, ce ne seraient que cris, résolutions, sanctions, en cascade, de “La Communauté Internationale”.

Plus révélateur est le comportement de la nomenklatura US. Lundi dernier sur CNN, l’ancien vice-président Dick Cheney, le second de Bush, reprochait à Obama de ne pas avoir immédiatement donné l’ordre de bombarder l’endroit où avait été vu pour la dernière fois le drone capturé par les Iraniens :

« La bonne réponse à cette affaire était de réagir immédiatement dès que l’appareil a été capturé et le détruire… Cela peut être fait à partir d’une opération aérienne. Cela peut être réalisé par une rapide frappe aérienne ». (6)

Non seulement, aucune volonté de s’excuser ou de regretter un tel « acte hostile », mais, au contraire, il paraît naturel de passer aussitôt, jouant les outragés, à un « acte de guerre ».

Position partagée par les politiciens du Congrès US. Notamment, chez les candidats ’républicains’ aux primaires présidentielles en cours dans une surenchère délirante : tels, l’ancien président de la Chambre des Représentants Newt Gingrich, (7), ou encore Rick Santorum, qui ne cessent de préconiser l’assassinat des dirigeants de l’Iran ainsi que celui de ses scientifiques. Exigeant, outre ses centres de recherche atomique, le bombardement de ses productions de pétrole et de gaz, ses infrastructures portuaires, etc.

Un tel degré d’inconscience, d’irrationalité, de fanatisme, à ce niveau de responsabilité, démontre combien la caste dirigeante américaine est gangrénée par un ramassis de milliardaires-voyous, analphabètes de la situation du monde. Etalage d’arrogance, de mépris des peuples, de la vie humaine et des principes élémentaires du respect du Droit à l’Autodétermination. Véritables gangsters psychopathes de la violence, substituant l’Assassinat, le Bellicisme, au Droit International.

Face au désastre militaire et technologique que représente la saisie intacte du RQ-170 Sentinel par les Iraniens, leur fureur aveugle ne semble pas se calmer…

ii) Science et Technologie

Le Président Ahmadinejad, ingénieur de formation, s’en délecte dans l’ironie. Synthétisant, dans un entretien avec une télévision latino-américaine, un des aspects majeurs de cette opération, évoquant un “cadeau” :

« Les américains ont peut être décidé de nous offrir cet avion espion … »

Assurément, “cadeau” est bien le terme. Impérial. Au minimum, d’une valeur de 50 milliards de dollars. Et, je pèse mes chiffres !... Ce n’est pas simplement le prix de l’appareil et de son équipement. C’est aussi celui de la masse des brevets, fournis gratuitement à l’Iran.

Celui de l’ensemble, de l’aboutissement sur plusieurs décennies, des programmes, budgets, financements, centaines de milliers d’heures de recherches, d’essais, de mises au point, de savoir-faire (know how), dans une multitude de disciplines et de techniques : aéronautique, motorisation, matériaux composites, réseau de fibres optiques embarqués, logiciels de bord, interfaces satellitaires, radars, télécoms et radioguidages, optiques et systèmes électro-optiques, photos, système d’imagerie hyperspectrale, systèmes de piratages téléphoniques et informatiques, d’écoutes, prélèvements chimiques-bactériologiques, sondes ou sniffers de particules radioactives, etc.

L’équivalent d’une visite guidée, portes ouvertes, par le Pentagone, au cœur de l’arsenal et du ’secret défense’ de son industrie de l’armement. Le complexe militaro-industriel US soudainement nu comme un ver, sous les projecteurs. Tous les systèmes de navigation, de radar, de furtivité, de mesures et de contremesures électroniques, intégrés aux appareils les plus perfectionnés des forces aériennes US et occidentales, offerts aux patientes investigations des spécialistes Iraniens.

Non seulement le fameux bombardier B-2, mais aussi le chasseur de dernière génération F-35, qualifié de “furtif”, qui a le même fabricant que le drone espion : Lockheed Martin. Chasseur polyvalent (Multirole Joint Strike Fighter) qui équipe progressivement l’aviation, la marine, le corps des marines (modèle spécial à décollage vertical), des USA, ainsi que la Royal Navy britannique. Prochainement une vingtaine pour Israël, livrables à partir de 2018, avec une option sur 55 supplémentaires. Sous la pression du lobby sioniste, le Congrès US a bloqué la vente du F-35 à l’Arabie saoudite qui devra se contenter du F-15 de conception ancienne, et de plus, dans une version bridée...

Paradoxe, l’Iran bénéficie dès aujourd’hui des technologies les plus secrètes et précieuses de l’aéronautique US que l’Arabie saoudite, un des plus fidèles alliés des USA, n’obtiendra jamais, et qu’Israël ne pourra utiliser que dans sept ans ! “Cadeau”, faisant apparaître ridicule, dérisoire, caduc, l’embargo obsessionnel des occidentaux sur le transfert de technologie à l’Iran …

Mais, rien n’y fait. L’arrogance indécrottable des responsables US et de leurs « experts militaires » demeure. Exemple : un analyste du Teal Group (expertise en aéronautique et spatial), Richard Aboulafia, minimise le cataclysme dans une métaphore méprisante :

« D’un point de vue du secret, c’est comme si on avait fait tomber une Ferrari dans une culture du char à bœuf ». (8)

Fanatisés, conditionnés, niant les faits, abrutis d’idéologie coloniale, la nomenklatura US ne peut fantasmer l’Iran qu’en désert technologique, peuplés de sauvages, incapables de décoder, adapter, tirer le moindre enseignement de la saisie d’un appareil de haute technologique que ses ingénieurs ont fait atterrir comme une fleur sur leur territoire. L’arrogance n’est-elle pas une manifestation imbécile, une pathologie déconnectant de la réalité, précipitant droit dans le mur ?… Symptôme du pathétique suicide intellectuel d’une oligarchie.

JPEG - 17.3 ko
Rires en Chine sur les menaces des va-t-en-guerre contre l’Iran. L’Oncle Sam tient dans ses bras le rapport de l’IAEA sous le regard impatient de Netanyahou.

Le Lièvre et la Tortue

Certes, sur le papier le rapport de forces théorique entre l’Empire et l’Iran reste inchangé. Une vague de bombes atomiques peut réduire en poussière l’Iran, en quelques secondes. Toutefois, utiliser la force atomique, contre un Etat qui n’attaque personne, n’occupe aucun pays dans la violence ni la spoliation, serait pour l’Empire se mettre au ban de la planète entière. Même, sous prétexte de guerre préventive fondée sur des mensonges. D’où l’intensité de la “guerre secrète” imposée à l’Iran.

Comme dans la fable du ’Lièvre et la Tortue’, rattrapant dans beaucoup de domaines le retard accumulé sous la dictature du Shah inféodée aux industries de l’armement occidentale, pour préserver son indépendance l’Iran a édifié une performante industrie de la défense et du renseignement. Adossée à une infrastructure scientifique et technique de premier plan, aux nombreuses universités, multiples centres de recherches et milliers d’ingénieurs (ce qui va exiger des services occidentaux beaucoup d’assassinats pour les exterminer jusqu’aux derniers…).

Ce coup terrible, envoyé en pleine figure de l’appareil militaire américain et occidental dans son ensemble, est révélateur. L’opération réussie d’arraisonnement du drone espion, préparée de longue date, méticuleusement mise au point, en est une éclatante démonstration.

L’Iran, sur les 10 dernières années, a abattu, neutralisé, de nombreux drones franchissant ses frontières. La plupart ont été récupérés sous forme de débris et reconstitués, certains en bon état. D’autres ont été complètement perdus, dont deux abattus au-dessus des eaux territoriales du Golfe Persique. Les autorités iraniennes vont prochainement organiser une exposition, destinée dans un premier temps aux ambassadeurs et aux professionnels de l’information, pour présenter le drone espion arraisonné, encadré de 7 autres drones en bon état : 4 israéliens (violation des frontières est) et 3 américains (violation des frontières sud et ouest).

A partir de cette mine d’informations, les Iraniens avaient organisé des équipes multidisciplinaires de recherche et développement afin de pénétrer tous les secrets du fonctionnement de ces aéronefs sophistiqués. D’autres équipes, se relayant nuit et jour, se sont spécialisées, par type de drone, dans un véritable travail de fourmi : suivre toutes leurs évolutions, en Iran, en Afghanistan. Et, même au Pakistan, où une de leur équipe était présente en permanence.

Le drone a un grand défaut : il est excessivement bavard, une pie jacassant sans interruption. Ne pouvant cesser de communiquer avec son pilote au sol pour savoir où se diriger, envoyant un flot continu d’images, d’informations et prélèvements divers. Une masse de communications faciles à enregistrer, même en langage codé. Ce bavardage continu facilite grandement l’apprentissage de son langage. Rien de plus facile : quel que soit son niveau de cryptage, un langage codé « se casse ». Les Iraniens comptent parmi eux les meilleurs mathématiciens et logiciens du monde (dont de nombreuses femmes…), jonglant avec les algorithmes et les supercalculateurs avec autant de facilité qu’un joueur de frisbee. (9)

Dernière étape, à partir du décryptage, décortiquer le fonctionnement de son cerveau. Qui n’a rien à voir, pour le moment, avec la complexité du cerveau humain. Un simple logiciel de bord qui, par définition, livre celui utilisé au sol. Avec leurs différents modes d’échanges d’instruction via les satellites. C’est ainsi que la “feuille de route” du RQ-170 Sentinel destiné à violer les frontières de l’Iran pour l’espionner, était connue de la défense iranienne dès son décollage…

S’amusant à pénétrer les ordinateurs de la “Creech Air Force Base” dans le Nevada et y infecter de quelques virus retors, pendant plusieurs semaines à l’insu des spécialistes US, l’ensemble de leur flotte de drones. Générant de multiples incidents, jusqu’à provoquer l’écrasement d’un drone de type Reaper aux Seychelles cette semaine. (10)

S’il est possible de disposer de tous les codes sources pour arraisonner des drones adverses, en gérant leurs liaisons terrestres et satellitaires parmi les plus fortement protégées, il faut savoir que la maîtrise d’algorithmes et de logique est encore plus simple dans le contrôle des stations de radars, avions, bateaux, chars d’assaut, missiles. Jusqu’aux relations satellitaires coordonnant les troupes au sol…

Constat implacable : les forces armées iraniennes, sur le plan opérationnel de la « guerre électronique », ont atteint l’excellence. Faisant au moins jeu égal, si ce n’est plus, avec leurs adversaires potentiels. Ceux qui prétendent l’envahir auront en face d’eux non pas un pays sans ’défense électronique’ comme la Palestine, le Liban, l’Irak, l’Afghanistan, le Pakistan ou la Libye, qu’ils sont habitués à écraser dans la facilité et l’impunité, après avoir “aveuglé” leurs défenses aériennes quand ils en ont, mais des forces comparables aux leurs… (11)

The Beast, emblématique d’une géopolitique mégalomaniaque de l’absurde, subitement devenue l’ombre d’elle-même.

Préfigurant le sort d’un Empire décadent…

(1) Safran qu’on retrouve sur nos tables, du fait d’un embargo hypocrite profitant surtout aux intermédiaires véreux, dans un conditionnement ’espagnol’, ’turc’, ou autres appellations d’origines non contrôlées…

(2) Cf. in Justice ou Injustice internationale, Daniel Lagot, Edditions L’Harmattan, 2009, Les Conventions de Genève, art. 85.5, énoncent parmi les crimes de guerre :

- « soumettre la population ou des personnes civiles à une attaque »

- « lancer une attaque indiscriminée atteignant la population civile ou des biens de caractère civil, en sachant qu’elle causera des pertes en vies humaines dans la population civile, des blessures aux personnes civiles, des dommages aux biens civils, “excessifs par rapport à l’avantage militaire et concret attendu” ».

(3) Ces “drones-tueurs” sont responsables des plus grand massacres actuels de civils en Afghanistan et au Pakistan, sous prétexte de tuer des “commandants Talibans ou membres d’Al Qaïda”. Comme lors de la guerre du Vietnam, à l’exemple des luttes des puissances coloniales contre une révolte face à leurs prédations, tout chef de village est assimilé à un rebelle, un insurgé, un terroriste, ou un Taliban. En conséquence : tué avec sa famille, quand ce n’est pas avec l’ensemble de son village. Dans la stratégie de lutte contre une résistance nationale, le premier objectif étant de déstructurer une société en éradiquant un quelconque “leadership”.

(4) L’USAF y a affecté le 838th Air Expeditionary Advisory Group, cohabitant avec les services spécialisés de la CIA.

(5) Le coût “officiel” de chaque B-2 avec ses pièces détachées et sa maintenance, est évalué à 2,13 milliards de dollars (’B-2 Bomber : Cost and Operational Issues Letter Report, 14 August 1997, GAO/NSIAD-97-181.’ United States General Accounting Office).

Attaquant toujours de nuit, les B-2 ont été le fer de lance de l’écrasement de l’Irak sous les bombes en 2003, au cours duquel ils ont lancé plus de « 1,5 millions de pounds » (1 pound = 0,45359237 kg) de bombes de tous calibres. Jusqu’à une tonne par bombe.

Trois d’entre eux, furent les premiers appareils de l’OTAN, à pénétrer dans l’espace aérien Libyen pour y bombarder des aérodromes en mars 2011, déversant une quarantaine de bombes.

Dans les deux cas, pour « renverser » un dictateur… Ils ont été aussi utilisés au Kosovo et en Afghanistan, pour annoncer l’arrivée de « la démocratie »…

(6) ’The right response to that would have been to go in immediately after it had gone down and destroy it,’ […] ’You can do that from the air. You can do that with a quick air strike.”, http://rt.com/news/iran-obama-drone-request-713/

(7) Inconnu de l’opinion publique internationale jusqu’à sa récente et délirante déclaration qualifiant les Palestiniens de « Peuple inventé et terroriste »…
(8) ’From a secrecy standpoint, it’s like dropping a Ferrari into an ox-cart technology culture’, http://www.defensenews.com/story.php?i=8517205&c=AIR&s=TOP

(9) La Chine possède le deuxième plus puissant supercalculateur du monde, et le plus rapide, avec son Nebulae Dawning de 1,2 pétaflop et 55 680 cœurs Intel…

(10) http://rt.com/usa/news/seychelles-drone-us-iran-711/

(11) Avec d’autant plus de facilité quand ils leur ont vendu le matériel de défense antiaérienne dont ils connaissent toutes les caractéristiques, emplacements, systèmes de surveillance et de communication, disposant de tous les codes sources qu’ils peuvent neutraliser en un claquement de doigt. Exemple : les missiles antiaériens “crotale” livrés par la France à la Lybie (9 unités d’acquisition & 27 unités de tir) n’ont abattu aucun avion ni hélicoptère …

Caricatures talentueuses de Pang Li et Luo Jie du ChinaDaily Europe

URL de cet article 15421
http://www.legrandsoir.info/l-iran-et-le-drone-un-desastre-ravageur-pour-les-etats-unis.html

Note d'eva : Tant de silences assourdissants des Médias aux ordres ! Comme celui sur l'Islande qui refuse la dictature du Cartel bancaire ... ou sur l'Equateur §
§
Équateur : le courage politique de dire non à la dette et au FMI
Guillaume BEAULANDE

Le 14 décembre 2008, le président de l’Équateur, Rafael Correa, prenait la décision simple et ferme de ne plus payer la part « illégitime » de la dette publique et de suspendre le remboursement des titres de la dette. Retour sur une réussite politique, sociale et économique.

Rafael Correa annonçait un plan de restructuration ainsi qu’un audit de la dette publique pour en déceler la part « légitime » (la part utilisée dans l’intérêt du peuple équatorien) et celle « illégitime » (le renflouement des banques privées et issue des contrats de dettes illégaux), voire « odieuse » (contractée par des régimes dictatoriaux contre l’intérêt du peuple). Le pouvoir exécutif avait en effet décidé en 2007 de mettre en place une commission d’enquête pour un audit de la dette sur la période 1976-2006 dont faisaient partie des experts européens tels que Éric Toussaint du Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers-Monde (CADTM). Le Président de l’Équateur déclara qu’il ne paierait plus la part de la dette jugée illégitime. Cette part fut estimée alors à 70% de sa totalité. Un point significatif de cette démarche est que 95% des créanciers de l’Équateur (FMI, Banques, et autres fonds institutionnels) ont accepté cette décision !! En utilisant l’outil de l’audit de la dette et grâce à une mobilisation (...) Lire la suite »

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 01:12

 

 

  http://nsa26.casimages.com/img/2011/05/19/110519013124823656.jpg

visitez le site d’Avenir Solidaire..

 

http://www.egaliteetreconciliation.fr/local/cache-vignettes/L150xH200/arton6398-5d7b2.jpg

 

 

http://sebastienchauvelleborgne.blogcitoyen.net/files/2011/10/nicolas-dupont-aignan1.jpg

 

2012

 

Pour mieux connaître ces candidats non-alignés,

 

c'est  ici :

 

2012, Candidats négligés par Médias (2). F. Asselineau, une vision différente pour la France

 

Gérard privat : petit candidat, mais grand projet solidaire - à découvrir !

 

2012 : un candidat ignoré par les médias, gérard privat (avenir solidaire)

 

La parole aux non-alignés (vidéos): asselineau, dupont-aignan, m'pep

 

.

http://www.pyepimanla.com/10-mai-juin-0229/france/images/avenir-solidaire.jpg

.

Dans le cadre des élections présidentielle et législatives 2012, Yahia Gouasmi s’adresse aux Français et dresse, dans ce tract, un premier constat de la situation dans notre pays…


Élections 2012 : Yahia Gouasmi parle aux Français

 

Tract au format PDF

URL : www.partiantisioniste.com/articles/962
.
Yahia Gouasmi a envoyé une lettre et une demande de parrainage à 15274 maires de France. Il remercie de leur soutien ceux qui l’ont parrainé.
Nous invitons nos adhérents et sympathisants à l’appuyer auprès de leurs élus afin qu'il recueille les signatures qui lui manquent.
 
 
.
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 14:55

http://www.petitrenard.ch/wp-content/themes/Petit_Renard/scripts/timthumb.php?src=http://www.petitrenard.ch/images/ruben-boot.jpg&w=170&h=120&zc=1

http://www.petitrenard.ch/wp-content/themes/Petit_Renard/scripts/timthumb.php?src=http://www.petitrenard.ch/images/ruben-boot.jpg&w=170&h=120&zc=1

 

Samedi 19 novembre 2011 6 19 /11 /Nov /2011 00:02

Le Groupe de Francfort, cette super-élite sans mandat démocratique, a de plus en plus de pouvoirs dans la crise de la zone euro, au point de faire et défaire les dirigeants élus du continent.

Le Vieil Opéra de Francfort – un temps la ruine la plus marquante de l’Allemagne de l’après-guerre, et aujourd’hui sa recréation la plus impressionnante – est devenu le symbole de la renaissance européenne. Et c’est là que, le mois dernier, Angela Merkel et Nicolas Sarkozy ont reçu l’élite bureaucratique de l’UE lors de ce que l’on aurait, en d’autres temps, dépeint comme un putsch.

C’est qu’ils en avaient assez, de ces sommets de la zone euro, avec ces dirigeants qui faisaient des allers-retours en avion sans jamais avancer. L’heure était venue de mettre en place un groupe plus restreint, qui exercerait avec fermeté un pouvoir officieux. Ce soir-là, alors qu’ils étaient rassemblés pour écouter l’orchestre Mozart de Bologne sous la direction de Claudio Abbado, un nouvel escadron de la mort de l’UE est né.

Comme Silvio Berlusconi vient de s’en apercevoir, ce que l’on appelle le Groupe de Francfort ne plaisante pas. Il y a encore quelques mois, il aurait été impensable qu’un chef de gouvernement européen tente d’en déstabiliser ou d’en déposer un autre. Aujourd’hui, deux dirigeants de l’UE sont tombés en une semaine. Comme Sarkozy en a récemment fait l’expérience, pour provoquer un changement de régime, il faut tendre la main aux rebelles.

L'arnaque de la décennie

On ne saurait reprocher au groupe sa manie du secret. Au sommet du G20 de Cannes, ses représentants se pavanaient avec des badges portant la mention “Groupe de Francfort (GdF)”. Officiellement, la Grande-Bretagne n’en fait pas partie, mais les responsables du Foreign Office se comportaient comme s’ils en étaient membres. Comme l’a dit l’un d’entre eux : “Nous sommes sur le point d’écarter Berlusconi”. Une telle déclaration aurait autrefois soulevé un tollé. Début novembre, il est devenu manifeste qu’une opération pour éliminer Berlusconi avait été lancée.

Quand cette soirée a été réservée à l’Alte Oper, le 19 octobre, personne n’avait l’intention de former un nouvel escadron de la mort. Il était simplement prévu d’organiser un grand raout de plus au frais du contribuable, une fiesta pour marquer le départ de Jean-Claude Trichet de la Banque Centrale Européenne.

Helmut Schmidt, l’ancien chancelier allemand âgé de 92 ans, vu aujourd’hui comme le parrain du projet européen, avait déclaré devant le parterre des dignitaires qu’une “crise dans la capacité d’action des organes politiques de l’UE” était “un danger bien plus grand que le surendettement pour l’avenir de l’Europe”. Il était temps de se montrer sans merci.

Quand Merkel a pris la parole, elle a fait part de son exaspération face aux sommets européens et leurs mécanismes démocratiques peu maniables. “La capacité de l’UE à agir et sa marge de manœuvre se sont avérées lentes et complexes, s’est-elle plainte. Si nous voulons tirer parti de la crise, nous devons être prêts à agir plus rapidement, et même de façon non conventionnelle.” Sarkozy est arrivé tard, mais à temps pour l’arnaque de la décennie.

Berlin assume son statut

Mario Draghi, le nouveau patron de la BCE et un Italien qui n’aime guère Berlusconi, était également présent. Ainsi que Christine Lagarde, la nouvelle directrice (française) du Fonds Monétaire International, qui est chargée des renflouements et peut imposer des conditions humiliantes (ce qu’elle s’est empressée de faire à Berlusconi).

Il y avait aussi José Manuel Barroso, président de la Commission Européenne qui affiche de plus en plus des manières de voyou, et son alter ego pour l’économie, Olli Rehn. L’omniprésent Jean-Claude Juncker, Premier ministre du Luxembourg et chef du groupe des 17 nations de la zone euro, était là, avec Herman Van Rompuy, élu président de l’UE parce qu’il n’a aucun avis sur rien.

Le groupe de Francfort est en effet le produit de la fusion entre la haute administration européenne et le pouvoir financier allemand : une sorte de Bruxelles-sur-le-Rhin. Jamais un tel groupe n’aurait pu voir le jour avant la crise, à l’époque où l’on s’inquiétait de la puissance allemande.

A présent, Berlin assume son statut. “La question de savoir qui pouvait accepter le modèle allemand a été tranchée par les marchés, déclarait récemment un porte-parole du gouvernement allemand. Il ne s’agit plus de discuter de la nature des décisions à prendre mais du détail et de l’étendue des mesures à mettre en œuvre.” Ce haussement de ton est perceptible partout. On cite à présent des responsables européens anonymes affirmant qu’il est temps “de se réveiller et de passer à l’action. C’est pour ça qu’on est là”.

Une initiative contraire au protocole

Le malheureux Papandréou est devenu une cible idéale après avoir menacé d’organiser un référendum sur le plan de sauvetage européen. Cet été, il critiquait encore “les erreurs et les hésitations” de l’UE. Le petit groupe de Francfort lui a montré de quelle détermination il était capable en lui coupant les vivres, précipitant ainsi son remplacement par Lucas Papademos, ancien responsable de la BCE formé à Francfort.

Même Barroso a pris une décision extraordinairement déstabilisante pour Papandréou en appelant à la formation d’une coalition ; une initiative à la fois contraire au protocole et à l’affirmation selon laquelle la commission européenne respecterait la souveraineté des Etats membres.

Le cas de Berlusconi était plus compliqué. Il a réussi à échapper à ses ennemis – tant de l’opposition que de la brigade des mœurs – pendant presque 17 ans de carrière politique. L’économie italienne est, en outre, solide. Supprimez le service de la dette et vous obtenez des finances publiques non seulement équilibrées mais parmi les plus excédentaires de la zone euro.

On ignore qui a estimé que l’Italie serait en crise si les marchés financiers décidaient de lui appliquer un taux d’intérêt supérieur à 7 % sur sa dette souveraine. La réponse se trouve peut-être dans une déclaration faite par Angela Merkel l’année dernière : “Il faut restaurer la primauté du pouvoir politique sur les marchés”.

15 personnes à la tête d'un budget de mille milliards d'euros

Les responsables politiques s’y essaient depuis des générations, sans grand succès. C’est toutefois beaucoup plus facile maintenant que la zone euro a créé un gigantesque appareil permettant à une poignée de gens de tirer les ficelles du pouvoir. Le plan de sauvetage européen – avec son budget supposé de mille milliards d’euros – représente 15 personnes.

Il serait maintenant possible d’exercer un immense pouvoir sur tout un continent en réunissant une poignée de personnalités partageant les mêmes conceptions dans l’arrière-salle de l’opéra de Francfort. Tout cela au nom de l’unité européenne.

Le groupe de Francfort considère la démocratie – ainsi que les marchés – d’un œil méfiant, pour ne pas dire hostile. Les considérations de Juncker à propos de ces électeurs exaspérants sont bien connues depuis qu’il a résumé le problème des gouvernants en ces termes : “Nous savons tous ce qu’il faut faire, ce que nous ne savons pas c’est comment nous faire réélire une fois que nous l’avons fait”.

Une solution à ce problème semble aujourd’hui se dessiner : il suffit d’introniser un petit groupe de dirigeants qui, pour commencer, n’ont pas été élus et n’iront plus demander leur avis aux électeurs. Ensuite, laissez-les faire ce qu’ils veulent.

Source: http://www.presseurop.eu/fr/content/article/1177341-le-groupe-de-francfort-bras-arme-de-l-ue

  http://www.wikistrike.com/article-le-groupe-de-francfort-bras-arme-de-l-ue-89059018.html

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 20:57

Jeudi 10 novembre 2011

riche-et-esclaves-copie-2.jpg

Le Cartel bancaire prend clairement

la direction de l'UE - contre les peuples !

Par eva R-sistons (à la dictature de la Finance)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 07:54

 

Outreau-le-magistrat-au-coeur-de-la-polemique-sur-les-soire.jpg

Révélation WikiStrike - Var: 16 meurtres d'enfants au passif d'un réseau pédophile, et trois gamins abusés

 

Révélation WikiStrike

 Var: 16 meurtres d'enfants au passif d'un réseau pédophile, et trois gamins abusés

 

repris d'un article de : http://reseaupedophileduvar.over-blog.com/

Var : 16 meurtres d'enfants au passif d'un réseau pédophile, et trois gamins abusés

 

Sexual_AbuseQue feriez-vous si d’un coup, toutes vos illusions s’écroulaient ? 

Si vous étiez une mère qui apprend un jour de la bouche de ses enfants que « papa a mis son zizi » dans leurs fesses, dans leur bouche ? Et que le père n’était pas le seul à abuser des petits… Qu’à force de les interroger, longuement, difficilement, vous appreniez qu’ils ont aussi vu des meurtres d’enfants, et qu’ils ont été forcés d’y participer ? 

Si, quand vous tentez de dénoncer ces faits, vous vous retrouviez face à des murs dressés par la Justice, par les enquêteurs, par ceux-là même qui sont censés encadrer et protéger vos enfants ?

 

Que feriez-vous ?

C’est ce qui arrive aujourd’hui à de nombreuses mères, et parfois à des pères, à travers la France, de Toulon à Outreau, d’Angers à Annecy.

Reprenons rapidement l’histoire kafkaïenne de l’une d’entre elles.

Séparée du père de ses enfants qu’on appellera Léon, après des années d’humiliations et de harcèlement, Sarah, la mère, avait la garde principale de ses trois enfants, âgés de trois à six ans. Le père « oublie » parfois de payer la pension, continue à insulter la mère, tente de la violer…  Les plaintes de Sarah n’ont jamais de suite.

Et tout s’est écroulé quand, un soir d’octobre 2007, ses enfants rentrent hagards de chez leur père. Sarah finit par découvrir que Denis (pseudonyme), un ami du père qui travaille à la mairie locale, a embrassé sa fille sur la bouche, puis a mis son sexe dans sa bouche. Elle dépose plainte. Rien ne se passe.

Sarah apprend plus tard que ce sont ses trois enfants qui sont violés par Denis, mais aussi par leur père et par d’autres adultes présents, y compris des femmes. Que tout cela est filmé, et que les enfants sont menacés de mort au cas où ils parleraient.

Des mois plus tard, à force d’interroger ses trois enfants, à force d’insister pour qu’ils disent ce dont ils ont le plus peur, les trois petits racontent qu’ils ont assisté à des meurtres d’enfants, « un petit garçon » d’abord, puis « une petite fille », puis trois enfants ensemble, pendus à une branche et dépecés. Ils expliquent qu’on leur a aussi demandé de tuer. Au total, les enfants parlent de seize meurtres d’enfants dans ce même village du Var, en moins d’un an.

Sarah apprend qu’un éducateur chargé d’une mesure d’aide en milieu ouvert lors de ses visites chez le père (puisque Sarah a fini par perdre le droit d’héberger ses enfants), ami du père, a emmené sa fille Marie dans les bois, au moins deux fois. Les enfants décrivent d’autres scènes de meurtres épouvantables, auxquelles ont assisté deux de leurs enseignantes du primaire, le fameux Denis, leur père, l’éducateur, la mère d’un petit voisin, une autre dame, des copains du père, une psychologue mandatée par le juge des enfants… Et tout était filmé, évidemment, car les snuff movies se revendent cher, surtout s’il s’agit d‘une production originale. Le père filmait (d’ailleurs il a montré le film à ses enfants), d’autres prenaient des photos, d’autres avaient des jumelles pour ne rien manquer de la chasse.

Pour vérifier cela, Sarah et ses parents tentent d’amener les enfants sur les lieux d’un des meurtres, mais ils se sont mis à pleurer et à crier si violemment qu’il a été impossible de continuer le chemin. Une autre fois, en passant près d’un des lieux de crime, à quelques kilomètres de chez eux, les deux garçons de Sarah s’exclament en chœur « c’est par là qu’ils ont enterré la petite fille !».

Quand leur mère leur demande d’expliquer un dessin fait par le plus petit de la fratrie, un dessin qui représente un arbre avec des enfants pendus aux branches, les enfants racontent en détail les meurtres de deux petites filles et d’un petit garçon. Les enfants, après avoir été violés, après qu’on leur ait coupé les mains, « ils criaient très, très fort et appelaient leur maman », précise le petit Thomas, ont été attachés nus à l’arbre par les poignets.

Les adultes ont ensuite ordonné aux petits de tuer chacun un enfant, avec un couteau ou une paire de ciseaux. « On a commencé par le petit garçon, et après c’est moi et après c’est Marie », raconte Hubert (pseudonyme). Les adultes ont ensuite coupé les corps des enfants en morceaux, enlevé la chair de leurs trois victimes, et en ont mangé une partie, imposant aux enfants de faire de même, mettant le reste au congélateur. Les yeux des petites victimes ont été mis à part et servis cuits dans une assiette. Les enfants de Sarah ont ensuite été obligés de les manger. Idem avec la cervelle d’une des petites filles, à qui on avait ouvert le crâne devant les enfants. A ce stade, n’importe quel esprit humain normal se dit que ce sont des histoires, mais ce n’est hélas pas le cas. Les trois enfants décrivent la même scène, avec les mêmes difficultés pour raconter le fil des évènements. Parce qu’ils ont très peur, qu’on leur a dit de se taire, et qu’ils l’ont très bien compris. « C’était vraiment très méchant, il faut qu’ils aillent en prison », ont ajouté les enfants.

Dans un monde normal, les gendarmes, informés de ces allégations, auraient enquêté. La Justice aurait réagi et condamné les tortionnaires. Mais, pas dans notre affaire. Ni dans aucune autre affaire du même genre. Par exemple, après avoir signalé le triple meurtre d’enfants, ainsi que le lieu exact où les corps ont été enterrés, quelle ne fut pas la surprise de la famille en constatant qu’une pelle mécanique était sur place, et avait probablement déterré les corps avant même que les gendarmes ne se déplacent.

 

QUAND RIEN NE BOUGEExploitationSexuelleEnfantscampanha18maio

Dès que Sarah suspecte le viol de sa fille, elle se rend chez le médecin de famille, qu’on appellera Mme Trafalgar, le 8 octobre 2007. Les trois enfants reçoivent 21 jours d’arrêt. Elle emmène aussi Marie et ses frères voir une psychologue, qui détecte le viol par voie orale et anale, et enjoint Sarah de porter plainte. C’est ce qu’elle fait immédiatement, et porte plainte à la gendarmerie de St-Tropez pour le viol de sa fille par Denis. Celle-ci sera classée sans suite deux semaines plus tard.

A la fin de ses obligations pour l’enquête, Sarah, qui a la garde de ses enfants, prévient néanmoins le procureur qu’elle part à Disneyland avec eux, et lui laisse ses coordonnées téléphoniques. Elle s’arrête en chemin avec les enfants pour dormir, et onze gendarmes débarquent pour prendre les enfants, selon un ordre du Procureur. Sarah ne les reverra plus pendant trois mois, et n’aura aucune nouvelle d’eux pendant trois semaines.

Les enfants sont placés dans un foyer, Marie est séparée de ses frères. Le 22 octobre, alors qu’elle n’a jamais reçu sa convocation au tribunal, une audience du juge des enfants a lieu en la seule présence du père. Les enfants sont maintenus en foyer. La convocation a été envoyée au numéro 22 de la rue, chez des amis du père, au lieu du numéro 28, ce qui arrivera encore pour l’audience suivante. A la nouvelle audience du 30 octobre, toujours pas convoquée, Sarah perd la garde de ses 3 enfants au profit du père.

Elle devra attendre deux mois pour obtenir un droit de visite et d’hébergement… un week-end sur deux.

Toutes les réponses judiciaires aux plaintes de Sarah iront dans le sens inverse de ce qui aurait dû être. Tout dans ce dossier va à l’encontre de la logique la plus élémentaire.

Sarah, sa mère et le compagnon de sa mère, qui se battent ensemble, sont alors accusés d’aliénation et de manipulation des enfants. D’après une lettre du médecin de famille, Mme Trafalgar, au juge des enfants qui traite le dossier, la famille serait en fait une secte, adoratrice de la vierge, dont le gourou ne serait autre que le compagnon de la grand-mère des enfants qui avait parlé des deux premiers meurtres d’enfants à Mme Trafalgar.

Aucun élément ne venant étayer la thèse de la secte, les trois se retrouvent alors accusés de dénonciation mensongère et calomnieuse à l’encontre du père des enfants, pour avoir signalé les meurtres et les viols à la police. Sarah et ses parents risquent quand même cinq ans de prison, et attendent un procès qui pourrait avoir lieu dans les semaines à venir.

Tout ceci n’est qu’un aperçu rapide de leur histoire.

Mais, il faut savoir que Mme Trafalgar a clairement dit au père des enfants venu consulter avec Thomas que la famille est « au courant de tout ». Elle demande même au petit garçon si c’est lui, « petit con », qui a parlé à sa mère. Le père a aussi parmi ses relations quelques gendarmes du coin. Le juge des enfants B. qui a traité le dossier de Sarah, fait des conférences pour une association de Draguignan qui s’occupe de former les professionnels de l’enfance, où travaille aussi l’éducateur chargé de la mesure d’aide en milieu ouvert, présent lors des meurtres. L’une des conférences à laquelle le juge B. a contribué récemment avait pour thème le syndrome d’aliénation parentale. Certains psychologues et médecins n’hésitent pas à faire des rapports pour le moins ambigus, où les violences subies par les enfants sont minimisées, voire niées. Enfin, les signalements de mauvais traitements ne portent jamais leurs fruits, que ce soit à l’école, devant les juges ou à la gendarmerie.

Dans cette affaire comme dans beaucoup d’autres, on marche littéralement sur la tête, comme s’il n’y avait aucune logique, aucune volonté d’aider les enfants à s’en sortir.

Ils en auraient pourtant bien besoin, séparés les uns des autres, la mère ne pouvant voir ses enfants que trop rarement au point rencontre, n’ayant aucune nouvelle d’eux entre deux visites.

 

Dans ce texte tous les noms ont été remplacés, et les lieux ne sont pas cités précisément, parce que l’affaire est en cours. Mais, s’il devait arriver quelque chose aux enfants, à leur mère, ou à quiconque tente de leur venir en aide, nous n’hésiterions pas une seconde à tout rendre public, afin de protéger ceux qui peuvent encore l’être.

 

aussi sur ce site,

  

http://dondevamos.canalblog.com/archives/2011/10/28/22480357.html

 

Déclaration Universelle des Droits de l'Homme:

Article 19: "Tout individu a droit à la liberté d'opinion
et d'expression, ce qui implique le droit
de ne pas être inquiété pour ses opinions
et celui de chercher, de recevoir et de répandre,
sans considérations de frontières,
les informations et les idées
par quelque moyen d'expression
que ce soit." 

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 22:37

http://4.bp.blogspot.com/-IqD_Xgy4eV8/TZwwa9OyuuI/AAAAAAAAAEc/0yrB_4PrG9o/s250/portada%2Bfrances%2Breducida.jpg

http://4.bp.blogspot.com/-IqD_Xgy4eV8/TZwwa9OyuuI/AAAAAAAAAEc/0yrB_4PrG9o/s250/portada%2Bfrances%2Breducida.jpg

 

Le site ici :

http://www.demosophie.com

 

Démosophie, Elections de 2012

(pour la démocratie directe,

un "parti" sans politiciens corrompus)

Préparation du Congrès

Inscrivez-vous maintenant !

.

Tout d'abord, voici le commentaire de l'un d'entre vous paru sur le site démosophie dans "élections présidentielles". Ce commentaire n'est pas signé, mais la justesse de pensée de l'auteur mérite d'être connue de tous:



     "Lorsque les esprits ont été conditionnés à penser d'une certaine manière, il devient difficile de leur faire comprendre que l'existence d'un autre modèle est possible. A cela vient s'ajouter une perte de repères due à la nouveauté n'ayant pas encore fait ses preuves. L'inconnu génère sa part d'incertitudes et d'angoisse en chacun de nous, et c'est normal.
     Seulement, maintenant les consciences sont suffisamment mûres pour entrevoir ne serait-ce qu'une part infime de la réalité du complot qui se trame. A partir de là, tous les possibles nous sont permis, sachant que le nombre est avec nous.
     Si nos politiciens ne sont que des courroies de transmission, des pantins aux ordres des puissances financières, il nous appartient d'éradiquer ces têtes inutiles au plus vite, sans leur laisser le temps de se retourner.
     Bâtir une société de peuples souverains, dans ses lois et dans ses actes, où les vieilles lunes politiques auraient totalement disparues du paysage, serait une entrée dans un age d'or pour l'humanité toute entière.
     Un grand pas qu'il faut franchir dès maintenant même si la lutte sera longue et jalonnées d'embûches...c'est à ce prix que nous devons vaincre."


     OUI, madame ou monsieur, vous avez parfaitement raison et si votre clairvoyance était partagée par tous, nous serions complètement assurés de nous débarrasser de ces inutiles nuisibles que sont les politiciens!
     Et c'est en bonne voie grâce à nous tous qui sommes de plus en plus conscients, et des réalités, et de l'urgence de reprendre la situation en main avant qu'il ne soit trop tard.
     Un "trop tard" maintenant très proche puisque tous les observateurs sérieux annoncent que le Nouvel Ordre Mondial est dans sa "dernière ligne droite".
     Encore récemment, Pierre Hillard le soulignait dans l'une de ses vidéos.

     Concrètement cela signifie pour la France que le prochain Président sera celui qui participera à la troisième guerre mondiale prévue, celui qui instaurera la loi martiale et mettra en place une dictature militaire sous le couvert de l'OTAN/ONU (peut être avec l'appui d'une fausse alerte de l'OMS).

Alors OUI, continuons d'avertir le plus possible, d'ouvrir les yeux de nos contemporains afin que sans aucune hésitation, eux aussi votent "Le Rassemblement".

 

Ce rassemblement: le Canada vient de le faire, c'est la Coalition sans Parti .
Nous, cela se décidera durant les journées des 12 et 13 novembre.
TOUS les partis et mouvements, petits ou grands, qui affirment s'opposer au "Nouvel Ordre Mondial" et vouloir rendre au peuple son vrai droit à décider, sont invités, quels que soient leurs tendances, leurs programmes ou la personnalité du dirigeant.
     La majorité des gens ignorent que plusieurs milliers de fonctionnaires des "services spéciaux" oeuvrent quotidiennement à maintenir les divisions entre les français afin que les grands partis ne soient pas inquiétés. Pour ce faire, ils n'hésitent pas à financer des petits partis, à en monter eux-mêmes, et à pénétrer tous les mouvements pour être informés, et y semer le désordre si besoin est.

     Cette réunion est donc essentielle pour permettre aux français de s'unir en un seul mouvement, et un mouvement dont l'intégrité soit certaine.

     Plusieurs partis, certains parmi les plus importants, ont déjà confirmé leur venue, d'autres sont en attente de réponse, et deux m'ont franchement rejeté en m'expliquant que je n'avais rien compris: qu'il fallait faire cette réunion pour unir tout le monde derrière le vrai "sauveur de la France", pour l'un, et derrière "celui qui a déjà uni tout le monde" pour l'autre. Il s'agit dans l'ordre de Le Pen et Villepin.
     Cette vidéo m'a aussi fait découvrir qu'il existait encore plus de partis et mouvements que je ne l'imaginais: plusieurs dont je n'avais jamais entendu parler ont pris contact; alors je la remets ici pour ceux qui connaîtraient des mouvements ou partis, merci de leur transmettre.

     Beaucoup ont demandé "pourquoi Ténérife et non en France ?"

1) Terrain neutre pour tous
2) Distance pour éviter d'être submergés par tous ceux qui voudraient y assister (la réunion sera constructive si seulement les leaders et quelques personnes de leur mouvement y participent)
3) Difficulté pour le pouvoir d'y envoyer des provocateurs qui pourraient noyauter la réunion de façon à ce que tout se termine dans un commissariat (pratique usuelle en France).


     Il est convenu qu'au maximum 3 personnes par mouvement pourront participer, si des membres de ce site de la démosophie souhaitent venir, il reste encore 2 places.


     Informations sur cette réunion:

 
 

Coût: 185 euros (160 pour un accompagnant partageant la même habitation)
 

Ce prix inclut: nuits d'hotel du 11 au 13, petit déjeuner, banquet midi et soir, lunch le dimanche, salles de réunion.

 

Programme:
 

Vendredi 11: arrivée, accueil personnalisé, présentations
 

Samedi 12: réunion de 10h30 à 14h: Chaque participant présente son "programme", l'état actuel de son mouvement, les outils prévus pour la campagne électorale.
 

14H banquet déjeuner
 

15h30 /19h: Réunion: synthèse de tous les programmes présentés, établissement des points communs, organisation des conditions d'un rassemblement général.
 

19h: banquet dîner
 

20h30 /22h: mise en commun des outils électoraux et de la stratégie générale pour l'acquisition des signatures, décision quant au candidat représentant le rassemblement.
 

Dimanche 13 : 10h30/14h, dernier points de détails, synthèse générale de la réunion, organisation d'une coordonnation centrale.
 

14h lunch de départ

RESERVATION

 
Informations et prix moyens concernant les vols:
Depuis le sud de la France, le mieux est de se rendre en voiture à Barcelone, puis vol A/R de 100 à 150 euros.
Depuis la région parisienne: de 180 à 300 euros

 

___________________________________

BIEN SÛR QUE CETTE DATE EST MAGIQUE !
- D'abord, quand se renouvellera-t-elle?
- Ensuite, le 1 est le premier chiffre, le point de départ, et ils sont tous réunis dans cette date: cela signifie le commencement: celui d'une nouvelle ère humaine!
- Et puis surtout, elle est magique parce que nous le voulons! Parce que cette magie, il nous appartient de la créer; et la réunion de multiples partis opposés aux politiciens, c'est la magie d'un peuple qui s'éveille et qui va trouver dans ce rassemblement une seule et vraie réponse à ses attentes! C'est aussi la magie de dirigeants de partis renonçant à leurs ambitions personnelles pour le bien du peuple !
QUOI DE PLUS MAGIQUE ?
Cela ne s'était jamais produit au cours de l'histoire de l'humanité: ouvrons n'importe quel livre d'histoire, nous y verrons les exploits de l'un ou l'autre des dirigeants, de tous les "grands" hommes, mais jamais l'histoire d'un peuple remportant la victoire sur les tyrans!

 
Alors oui, c'est une date magique, une date à partir de laquelle nous voulons que la magie s'opère, d'abord celle du rassemblement, puis celle de l'union de tout le peuple avec ce rassemblement,
afin que nous ne soyons tous plus que 1.

 
Et nous ne sommes pas seuls:

 
 
.
Tout le monde sait que de nombreux mouvements et partis sont en réalité des infiltrations du gouvernement ou des manipulations par les membres Bilderberg, comme les indignés américains ou israéliens. Notre amie Eva poursuit inlassablement les mensonges pour les dénoncer et nous informer sur ses blogs : l'article d'Eva "Manipulations et récupération, qui est vraiment derrière les indignés", nous montre comment se font les manipulations à l'insu des acteurs de bonne foi!

Alors oui, comme l'ont manifesté de nombreux membres, non seulement de la démosophie mais aussi des réseaux sociaux et de nombreux mouvements, cette réunion va permettre à tous d'y voir enfin clair: bien sûr quelques responsables de partis ou mouvements ne pourront être physiquement présents, mais ils se feront représenter car l'enjeu est trop important pour que quiconque de bonne foi laisse passer cette opportunité, MAIS ceux qui existent médiatiquement et ne sont là en réalité que pour provoquer les divisions utiles aux partis politiques seront absents: 
Ceux-là ne peuvent donc pas participer!

Attention concernant cette réunion:

Selon les vols, opportunités et disponibilités de chacun, certains arriveront quelques jours en avance, d'autres repartiront quelques jours plus tard, selon les informations que chacun fournit, il faut adapter l'organisation "sur mesure" avec l'hotel d'accueil, ce qui n'est pas toujours simple car des conditions spéciales ont été négociées incluant salle de réunion, hébergement, repas, location de matériel audio, technicien vidéo, etc. et tout cela dans une période touristique chargée!

En conséquence, il a fallu déterminer une date limite concernant les réservations afin que le nombre total soit ferme: il ne reste donc que 7 jours, soit jusqu'au mercredi 2 novembre, pour confirmer !

 
Et à partir du dimanche 13 novembre, la synthèse de la dissidence française émergera donc pour offrir aux français un choix clair pour les élections 2012:

 
Les politiciens et leurs patrons banquiers,
ou un nouveau modèle de société qu'ils choisiront eux-mêmes!

Ou pour mieux dire:

Les banquiers auront leurs représentants:
les politiciens

Les français auront aussi leur représentant, qui aura émergé de ce rassemblement.

 
Une synthèse complète de la réunion sera faite et transmise par tous les mouvements à leurs membres, permettant enfin l'union de tous.
 

Et "changer le monde" commencera à

ne plus n'être qu'une utopie !

 

LE RASSEMBLEMENT - CONGRÈS DU 11-11-11

 

     La conférence de la démosophie du dimanche 11 septembre:
     1ère partie: conférence (peu d'intérêt pour ceux qui ont lu le livre)
En revanche, les parties 2 et 3 concernent les questions des auditeurs, et cela est intéressant car cela indique bien à quel point à quel point les gens sont peu informés, et surtout "manipulés" par les médias officiels!
La Demosophie contre le Nouvel Ordre Mondial (2/3) por LeLibreTS

 

 

http://21.img.v4.skyrock.net/21b/warnabelle3/pics/2442691255_1.gif

http://21.img.v4.skyrock.net/21b/warnabelle3/pics/2442691255_1.gif

 

.

Une fossé se creuse entre le programme des politiques, employés de la technocratie, et les citoyens

Hier, la ministre du Budget Valérie Pécresse intervenait sur la radio RCJ puis sur FR3 en affirmant : « Il n’y a pas de retour en arrière possible sur l’euro ». « L’Europe a rendez-vous avec son histoire parce qu’elle est en danger ». « On ne va pas revenir au franc, si on revenait au franc, ce serait tragique, l’euro nous protège« , a-t-elle estimé sur les ondes de la Radio de la communauté juive.

Quelques heures avant, Jacques Attali débitait un refrain identique, mais avec des nuances prophétiques de grande catastrophe, très probable pour le printemps 2012. En outre, il expliquait que les politiciens avaient pour mission de faire comprendre aux citoyens le bien fondé d’une Europe fédérale.

En réponse à la ministre du Budget Valérie Pécresse, un récent sondage Ifop pour le Journal du Dimanche, annonce que 41% des Français considèrent que la monnaie unique a été un handicap plutôt qu’un atout au cours des deux dernières années. Il existe donc un problème de « communication » manifeste entre les sbires de Bruxelles et les citoyens qui travaillent en France, vivent en France et gagnent leur vie en France, avec une monnaie de singe qui nous expose aux pires catastrophes. Attendons patiemment que les Allemands se dégagent de cet euro pourri, source de nombreuses injustices et de chaos social, et le dossier de l’euro sera un peu plus difficile à défendre pour cette technocratie qui gouverne… jusqu’au changement de temps… celui de l’arrivée de l’orage.

 

 

Est-ce vraiment « la fin » comme l’annonce le député Daniel Hannan ?

Vidéo, 1 mn 20

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 13:26

http://2.bp.blogspot.com/-ajvyt5MJ9Uw/ToCtBA2iqqI/AAAAAAAATsY/Rx3tABVOGM0/s1600/medias+mensonge.jpg

sergeadam.blogspot.com

 

 

Introduction d'eva R-sistons.

 

Le Nouvelobs, toujours aussi démocratique !

 

J'avais fait l'éloge de Montebourg parce qu'il prône la démondialisation,

 

mais le Nouvelobs est de gauche à condition qu'elle ne soit que de nom,

surtout pas dans les faits, en s'en prenant à la mondialisation ultra-libérale !

 

article Un si joli PS, une si jolie Gôche, un si joli Nobs, et Montebourg ostracisé

 

Donc, Hollande ou Valls faux hommmes de gauche, oui,

mais Montebourg, qui pousse le PS vers la Gauche, non !

 

Bref, mon blog sur le Nouvelobs n'était plus visible.

 

Vous avez dit Gauche ? Vous avez dit démocratie ?

 

Et maintenant, mon commentaire qui remet les pendules à l'heure

sur la guerre de l'OTAN contre la Libye est censuré !

 

Le Nouvelobs ? Comme Avaaz, ou Libération, etc,.. une imposture, oui !

Pour mieux nous manipuler, nous conditionner,

avec les médiamensonges ...

 

Eva R-sistons

 


KADHAFI. Un beau scalp

pour le candidat Sarkozy

.

sarko kadhafi.jpg



L'élimination de Kadhafi sera, à l'évidence, un puissant argument de campagne pour le candidat Sarkozy.


Cette mort servira justifier plusieurs grandes décisions en politique étrangère et à masquer nombre de ses errements en la matière.


"Vous voyez, dira-t-il, que j'avais raison de faire réintégrer la France dans le commandement de l'Otan : sans notre présence au sein de cette instance, nous n'aurions pas pu diriger cette opération victorieuse". Ce n'est pas forcément vrai, mais le contraire sera difficile à prouver.


"Vous voyez, ajoutera-t-il, que j'ai bien fait de signer à l'automne dernier un accord de défense avec la Grande-Bretagne. Grâce à ce rapprochement, nous avons pu conduire ensemble cette guerre, sans les Etats-Unis ou presque." "C'est une victoire de l'Europe", clamera-t-il. On plaidera que c'est plus compliqué, qu'en réalité sans les Américains rien n'aurait été possible, que l'Europe ressort très divisée de ce conflit. Mais là encore l'argument du candidat portera.


Quand on lui rappellera qu'au soir de son élection il avait fait de la défense des droits de l'homme une priorité et que, pendant quatre ans, il a systématiquement renié cet engagement en Chine ou ailleurs, il pourra s'exclamer : "quoi! moi qui, à l'occasion de cette guerre contre Kadhafi, ai fait voter une résolution à l'Onu imposant  "la protection des civils", une première historique".  On pourra lui rétorquer que l'Otan a peut-être outrepassé ce mandat, et qu' en tout cas elle aurait dû empêcher le CNT de s'en prendre aux civils de Syrte. Mais, dans l'euphorie de la victoire, on ne sera sans doute pas audible.


Quand on lui reprochera ses relations dangereuses avec la Russie de Poutine, il répliquera : " sans ce rapprochement, je n'aurais pas obtenu le soutien historique de Moscou sur la Libye au Conseil de sécurité." Et on restera sans voix.


Quand on lui rappellera son soutien appuyé à Moubarak et Ben Ali - et bien sûr sa réception de l'Ubu de Tripoli à Paris - il dira : "j'ai fait comme tout le monde mais, à la différence des autres, dès que je l'ai pu, j'ai fait tomber un dictateur arabe." On lui répondra qu'avec le tyran syrien il est allé beaucoup plus loin que les autres leaders occidentaux. Mais son argument pèsera d'un poids très lourd.


Il en jouera donc pour se faire réélire.


A moins que d'ici mai 2012 des islamistes radicaux et armés ne prennent tout le pouvoir à Tripoli et/ou qu'un groupe terroriste n'utilise l'un des milliers de missiles anti-aériens volés dans les casernes libyennes pour abattre un avion de ligne et tuer des centaines de touristes.


Le scalp de Kadhafi deviendrait alors un fardeau pour le candidat Sarkozy.

 

http://globe.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/10/20/kadhafi-un-beau-scalp-pour-le-candidat-sarkozy.html

 

 

http://regardsurlarealite.r.e.pic.centerblog.net/libye-tripoli-khadafi-fou-sanguinaire-bombardement-depart-OTAN-a8de8.jpg

http://regardsurlarealite.r.e.pic.centerblog.net/libye-tripoli-khadafi-fou-sanguinaire-bombardement-depart-OTAN-a8de8.jpg

 

 

Le commentaire d'eva R-sistons censuré

 

Excellent titre ! C'est un cow-boy, un néoconservateur, le clone de Bush, un grand amateur de guerres et de trophées.

Rappel: 2 millions de Libyens dans la rue/5 afin de soutenir celui qui a nationalisé le pétrole pour en faire profiter les populations

Qui parle du génocide pour la protection des Libyens ? Maison par maison + les Noirs, et viols, famines provoquées, etc. Le pays en ruine. Or c'était un modèle de développement, pas de chômage, 5 millions d'Africains employés, appartement + eau et électricité gratuits pour chaque Libyen, essence presque gratuite etc . Enseignement, santé performants, condition de la femme etc, tout est oublié - l'odeur du pétrole aide à oublier les bienfaits du Leader qui voulait aider les Arabes, puis les Africains, à se libérer du joug des Occidentaux, à prendre en mains leur propre développement (monnaie, union etc). C'était un adepte de Nasser et de Rousseau. Un vrai socialiste. Mais un nationaliste indépendant ! Voir Monde Dossiers et Documents 81, mai 1981 (je fais bientôt un dossier sur mes blogs)

Demain ? Un pays divisé, comme en Irak, guerres intestines (l'Occident divise pour régner), règlements de compte, pauvreté, chômage, dettes, ressources profitant aux prédateurs de l'Occident. Un pays Bilderberg, pour son malheur (chemtrails etc)

Sarkozy va gagner des points ? Il devrait se retrouver devant un Tribunal, comme Bush son pote texan s'il va au Canada. Joli Président qui se transforme en guerrier meurtrier (en bombardant les populations qu'il "protège") pour espérer glaner des voix...

Les journaleux désinforment et font de la propagande pour les guerres coloniales, impérialistes, meurtrières (de + en +). Quelle abomination, des journalistes qui désinforment ! Et qui font le lit de tout ce qui se prépare, le racket planétaire au profit des banksters et des multinationales - du Nouvel Ordre Mondial et de son programme dictatorial (voyez déjà pour l'UE, le MES qui installera la dictature en UE), génocidaire, esclavagiste. Nous allons tous dans le mur, et les journaleux sont hautement responsables, pas seulement les politicards... J'ai acheté une caravane, j'ai fait des provisions, et je me prépare à rester sur un terrain (eau, bois, potager, poules, blé etc). Mais s'il y a une guerre bactériologique, avec Sarkozy le + va-t-en guerre des dirigeants, nous serons bien exposés... Nucléaire (guerre Iran): Prenez des graines de lin. L'iode ne sera pas distribuée à temps, programme de dépopulation oblige...

"La vérité affranchit" (la Bible)

Et j'ai ajouté cet autre commentaire au précédent, ensuite, quand j'ai vu que j'avais été censurée ! Vous avez dit démocratie, au Nouvelobs journal de Gôche ?

Je viens de publier un premier post sur la Libye, prochainement un dossier Kadhafi : Je prépare un dossier très documenté sur Kadhafi, notamment à partir d'articles du journal Le Monde des années 81, que j'ai retrouvés dans mes archives. Il était le contraire de l'image que l'on donne, il était un bienfaiteur de son peuple et pour son pays, un formidable dirigeant, un visionnaire, un authentique socialiste, il a fait de la Libye, Etat arriéré, un des pays les plus prospères, et même un modèle pour le monde ! La vérité doit éclater, je prétends que par son action, il mérite de figurer parmi les plus grands, et je le prouverai !

Entendu à propos de la Libye : "Maintenant, on pourra tout dire, tout écrire, toutes les opinions pourront s'exprimer, c'est cela la démocratie" !

On verra si en France on peut tout écrire... ou si nous ne sommes plus en démocratie !

 

.

 

Le Nouvelobs est de gôche comme Hollande son poulain et chou-chou du CRIF  : Rouge à l'extérieur, blanc à l'intérieur...

 

eva R-sistons

 

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • R-sistons  à  la  désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages