Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 06:31

 

 

 

 

Voici d'abord comment une émission comme C dans l'Air présente la crise de l'UE,  avec des invités tous partisans du libéralisme, financiers ou journalistes. Eva R-sistons

 

Au terme d’une longue nuit de négociations, les ministres des Finances de l’UE ont annoncé la création d’un fonds de soutien de 750 milliards d’euros. Objectif : ériger, avant l’ouverture des marchés, "une ligne de défense de la zone euro" face aux attaques spéculatives. 


Aux grands maux, les grands remèdes. Pour défendre la monnaie unique contre de nouvelles attaques et faire barrage à une contagion de la crise grecque à l’Espagne, au Portugal, voire à l’Italie, les ministres des Finances de l’Union européenne, réunis en urgence à Bruxelles, ont annoncé, dans la nuit de dimanche 9 mai à lundi, la mise en place d’un plan de sauvetage de l’ordre de 750 milliards d’euros.

Un mécanisme de stabilisation à deux étages. D’abord un fond d’urgence de 60 milliards d’euros que la Commission européenne empruntera sur les marchés financiers, pour ensuite les prêter aux pays en difficultés avec, en échange, des conditions sévères d’austérité. Auquel s’ajoute un autre système de prêt par les pays de la zone euro, s’appuyant, lui, sur 440 milliards d’euros.

La contribution de la France à ce fonds, censé expirer dans trois ans, devrait avoisiner les 85 milliards d’euros. Le Royaume-Uni, en revanche, a d’ores et déjà exclu d’y participer. Quant au Fonds monétaire international, il a indiqué qu’il participerait avec une contribution additionnelle sous forme de prêts, pour un montant de 250 milliards d’euros.

Dans la lignée de ce dispositif sans précédent, qui préfigure un éventuel futur....

 

http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_rubrique=1435 (VIDEO)

 

________________________________________________________________________________
  
Auteur : mecanopolis - Source : http://www.mecanopolis.org
     

Au mépris des droits du Parlement et de la volonté des peuples, la Commission européenne, l’Eurogroupe et la BCE ont proposés, mercredi soir, de placer la mise sous tutelle économique des seize pays de la zone euro.

 

 

eurogroupe 550

Le président de la Commission, José Manuel Barroso, se garde bien de parler de « gouvernement économique ». Il a d’ailleurs raison, car le terme exact serait plutôt « dictature économique ». Le projet a le mérite d’être clair : à brève échéance, les budgets des pays de la zone euro seront entièrement contrôlés et décidés par un « triumvirat », composé de la Commission européenne, de la Banque Centrale Européenne et de l’Eurogroupe. Le Parlement de Strasbourg sera totalement écarté des décisions, même à titre consultatif. Les pays récalcitrants se verront amender par Bruxelles, et leur droit de vote seront suspendus.

C’est bien sûr la crise grecque et les attaques en cours contre le Portugal et l’Espagne qui servent de prétexte à cette abolition pure et simple de la démocratie européenne, préparée de longue date (1) et que la récente ratification du Traité de Lisbonne (2) permet de mettre en oeuvre aujourd’hui.

  

Barroso tombe le masque : l’Europe aura un régime policier

 

« Les États membres doivent avoir le courage de dire s’ils veulent une union économique ou pas », a prévenu mercredi José Manuel Barroso, dans un discours d’une brutalité insensée. « S’ils ne veulent pas d’une union économique, alors il faut oublier l’union monétaire. Nous devons nous attaquer aux racines du problème : le renforcement de la coordination des politiques économique ». Le message est limpide : qui n’est pas avec nous est contre nous. C’est donc bien un régime policier qui est en train de se mettre en place. La crise actuelle est utilisée pour constitutionnaliser le libéralisme, ce qu’aucune résolution démocratique n’aurait concédé, et la souveraineté des nations et des peuples est, de fait, morte et enterrée.

  

L’Allemagne, qui, comme nous l’avons indiqué à plusieurs reprises (3), dans un jeu de poker menteur, avait laissé entendre qu’elle était attachée aux souverainetés nationales – une stratégie qui n’avait pour seul objectif d’imposer son diktat – a finalement retrouvé ses penchants impérialistes naturels. La chancelière allemande, Angela Merkel, a parlé d’un « pas important dans la bonne direction », même si « cela signifie que les droits du Parlement soient quelque peu remis en cause ». Quelque peu ? Il faut se pincer pour le croire.

La France fait presque pire, par la voix de son secrétaire d’État aux Affaires européennes, Pierre Lellouche, qui a déclaré : « C’est la contrepartie du plan européen de sauvetage. La discipline de chacun devient l’affaire de tous. Bruxelles aura le droit de surveiller tous les comptes ».

  

D’autres collabos mondialistes se sont empressés de soutenir le projet, tel Pierre Moscovici, député socialiste et ex-ministre des Affaires européennes, pour qui « la commission semble enfin se réveiller. C’est une idée juste ».

Même son de cloche de la part du vendu Daniel Cohn-Bendit, eurodéputé d’Europe-Ecologie, qui affirme, sans en avoir honte, « que l’UE décide [des budgets] ne me choque pas ».

Que faire ?

La stabilitätkultur allemande semble donc avoir gagné la partie, au moins provisoirement. Néanmoins, la bataille ne fait que commencer. La proposition du « triumvirat » ne manquera de provoquer de furieux débats dans les États membres. En Espagne, au Portugal et en Italie, la contestation s’organise.

A l’heure où nous terminons la rédaction de cet article, nous apprenons qu’une bombe vient d’exploser à Athènes, devant la prison de haute sécurité de Korydallos, où sont notamment incarcérés des membres de l’organisation 17-Novembre.

Rarement, à l’échelle d’un continent, les temps n’ont été aussi pré-révolutionnaires.

Plus que jamais, nous devons garder à l’esprit ce fait d’expérience que l’action de quelques individus, ou de groupes humains très restreints, peut, avec un peu de chance, de rigueur, de volonté, avoir des conséquences incalculables.

Mecanopolis

Les citations de José Manuel Barroso, Angela Merkel, Pierre Lellouche, Pierre Moscovici et Daniel Cohn-Bendit sont issues des quotidiens Libération et Le Monde du 13 mai 2010

Notes :

1. Dès la préparation du traité de Maastricht, Jacques Delors, alors président de la Commission, avait proposé, en 1991, que Bruxelles puisse autoritairement décider des budgets des Etats membres. L’Allemagne, alors occupée par sa réunification (avec la RDA), avait refusé.

2. Le traité de Lisbonne a renforcé les pouvoirs de la Commission européenne et donné une existence juridique à l’Eurogroupe.

3. Lire notre article du 18 mars

par Mecanopolis

 

Auteur : mecanopolis - Source : http://www.mecanopolis.org

 

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=12824 

 

 

graffitix Hier 12H28 

En note ce commentaire d'Alcide sur mecanopolis, autre article, même sujet :

2010.05.13 18:45, par Alcide:

La dette est un mirage destiné à créer une stratégie de choc afin de détourner toujours plus d’argent vers le cartel bancaire, argent payé par les impôts du peuple et les restrictions du niveau de vie . La population inculte des phénomènes de création monétaire ne comprend rien à ce qui lui arrive.

Les politiques créent le « choc » et feignent d’apporter la « solution » pour une meilleure gouvernance.

La seule bonne gouvernance serait d’interdire tout mandat électif à tous ces pantins membres d’une société secrète, comme le Bilderberg groupe et toutes obédiences maçonniques , obéissant à leur maîtres du cartel bancaire.

Nous voyons se dessiner une ébauche du NOM. à l’échelle européenne.

Le but en est une intégration économique européenne forcée,la fin des États-nations avec comme pour la Grèce un coup d’état feutré qui autorise dorénavant le ministre des finances grecques à faire passer avec force de loi les décisions prises par Strauss-Kahn et Van Rompuy pour faire payer ce salaud de peuple.
C’est la sacralisation d’une dette illégale et anticonstitutionnelle obtenue avec l’aide de gouvernements complices.

Il ne s’agit pas de  » Sauver la Grèce » et encore moins le peuple grec, ou d’autres nations , mais de sauver les banques qui ont prêté, entre autres, au gouvernement grec. Cela n’a rien d’une opération charitable, sauf aux yeux des gogos et de la propagande officielle .

Les échéances arrivent aux 19 mai, mais dommage, pas d’argent dans les caisses.
C’est en réalité une nouvelle saloperie imaginée par les gouvernements français et allemands pour sauver sournoisement leur banque fortement exposée respectivement à la hauteur de 79,4 milliards d’euros et 75,7 milliards d’euros sur la Grèce .
Banques qui ont prêté à la Grèce l’argent qu’elle n’avaient pas, sorti de leur réserve fractionnaire comme un illusionniste sort un lapin de son chapeau.

Il s’agit d’une permutation de créancier. Le contribuable européen se substitue aux banquiers qui récupèrent ainsi leur mise.

C’est-à-dire le reste de l’Europe VA EMPRUNTER à des BANQUES pour « sauver » LES BANQUES qui ont prêté à la Grèce et que la Grèce ne peut pas payer le 19 mai ! Ce qu’il faut savoir c’est que in fine , ces BANQUES , ce sont les MEMES !!! Qui appartiennent toutes aux mêmes familles alliées depuis des siècles, du cartel bancaire mondial. Pluralité de débiteur, augmentation de la garantie, toujours le même créancier !

C’est une colossale arnaque, le peuple va garantir des centaines de milliards. Il est totalement impossible de payer cette dette même sur plusieurs générations. C’est un véritable assassinat économique programmé.


Tout cela est possible par les dispositions de l’article 123 du traité de Lisbonne qui reprennent les dispositions de l’article 25 de la loi du 3 janvier précisant que « Le trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l’escompte de la Banque de France ». « Ce qui signifie que notre pays tout comme les pays signataires du traité de Lisbonne, s’est interdit de permettre à la Banque de France de financer le Trésor Public, c’est-à-dire de créer la monnaie dont il a besoin pour son développement (écoles, routes, ponts, aéroports, ports, hôpitaux, bibliothèques, etc.).

Ce sont les banques privées qui prêtent à l’État l’argent qu’elles n’ont pas, tout droit sorti de leur réserve fractionnaire par un simple jeu d’écriture .
« Nous avons payé, en 2008, près de 55 milliards aux prêteurs, pour les seuls intérêts et pour une seule année, ce qu’on appelle « la charge de la dette » des Administrations publiques. Pour vous donner une idée, c’est l’équivalent de 1000 airbus A320 (soit un cadeau de presque 2 Airbus A320 par jour aux « non-résidents »), ou de 3 portes-avions, ou de 55 000 belles villas sur la Côte d’Azur, ou de l’isolation (en comptant 10 000 euros par foyer) de 5 500 000 logements, ou un salaire net de 18000 euros annuel (salaire médian en France) pour plus de 3 000 000 personnes … mais vous pouvez trouver d’autres exemples, il n’en manque pas!

C’est transférer de notre travail et notre production 150 millions d’euros par jour – oui, par jour: 1 milliard par semaine! – à ceux qui sont déjà les plus riches (qui d’ailleurs peuvent ainsi nous reprêter cet argent à nouveau contre intérêts). Mais cette monnaie qu’ils nous prêtent, est, comme 93% de la monnaie en circulation, issue de la création monétaire par les banques privées, monnaie évidemment payante bien que créée à partir d’une simple ligne d’écriture lors de « monétisation » de créances (voir le site

http:// monnaie.wikispaces.com/ pour les détails concernant l’émission de monnaie par les banques de second rang). »

extrait de : L’arnaque de la dette publique

 

http:// wiki.societal.org/tiki-index.php?page=Arnaque+dette+2

voir aussi Maurice Allais prix Nobel d’économie  » Création monétaire bancaire et fausse monnaie par Maurice Allais Prix Nobel de sciences économiques 1988, La Crise mondiale aujourd’hui (éd. Clément Juglar 1999)
 » Par essence, la création monétaire ex nihilo que pratiquent les banques est semblable, je n’hésite pas à le dire pour que les gens comprennent bien ce qui est en jeu ici, à la fabrication de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement réprimée par la loi.”
Ces dispositions reprises par l’art. 123 du traité de Lisbonne sont un véritable coup d’état de la finance réalisé avec l’aimable complicité des ordures politiques qui ont autorisé et légalisé ces pratiques totalement anticonstitutionnelles .La dette publique est illégale pour au moins trois raisons:
-elle est faite contre la constitution et son Titre « de la souveraineté »,car elle attribut la compétence, a titre exclusif monétaire à une entité tiers.
-elle est fait contre la liberté contractuelle, car elle oblige a emprunter; or cette liberté suppose qu’on puisse emprunter ou ne PAS emprunter.
-elle faite contre le referendum de 2005, depuis l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne.
Corollairement tous les partis politiques de gouvernements depuis 1973 ,de gauche comme de droite ont concouru à la création et à la pérennité de ce système que je ne qualifierai pas de fasciste pour ne froisser personne.
Quoi que d’après la définition qu’en donne un spécialiste en la matière :
« Le Fascisme devrait plutôt être appelé Corporatisme, puisqu’il s’agit en fait de l’intégration des pouvoirs de l’état et des pouvoirs du marché. »
Benito Mussolini (1883-1945), Dirigeant Fasciste de l’italie de 1922 à 1943
Il faut répudier toutes les dettes publiques, qui sont des dettes illégales, et envoyer les banquiers se faire foutre.

http:// www.infowars.com/bankers-economists-mass-centralization-at-heart-of-euro-bailout/

http:// monnaie.wikispaces.com/

http:// wiki.societal.org/tiki-index.php?page=Arnaque&highlight=arnaque de la dette

 

 

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=12824

 

 http://sos-crise.over-blog.com/article-arnaque-de-l-ue-de-la-dette-publique-pompiers-pyromanes-ue-dictature-50445629.html

 

 

Sur son blog http://sos-crise.over-blog.com, eva publie de nombreux articles sur ce thème (en rouge)

 

liste complète

 

 

Et précédents articles, entre autres :

 

 

La politique en France: Défaire méthodiquement le programme du CNR  

Rassurer les marchés ou les démanteler ?

L’ODIEUSE TYRANNIE IMPOSÉE AU MONDE (Fidel Castro)

Le néolibéralisme a déclaré la guerre aux citoyens - Elus traîtres, vendus !

L’Europe de la finance contre l’Europe des peuples - Démocratie tuée

Avec le putsch des marchés,le capitalisme impose sa dictature..et la guerre

La crise grecque est celle du capitalisme et de l'Union Européenne

Seul un soulèvement populaire mettra fin à la prise en otage par la finance

Sauver la Grèce… ou sauver les banques ?

 

etc, etc...

(voir sur ce blog, en particulier, la catégorie "Capitalisme, danger")

 

La dictature c'est ferme ta gueule, la démocratie c'est cause toujours

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi le capitalisme n'est pas un système démocratique mais une dictature  (cliquer sur le lien)

 

 

Reçu ce courriel d'un Lecteur :

 

 

Mais Eva, il n’y a même plus de télé ! Ma télé ne me sert que pour « meubler », ma pièce à vivre, cela me fait un bruit de fond ! C’est tout ! De temps à autre j’entends la scélérate Iran, une connerie ! Je n’y prête même plus attention. Chaque chaîne produit sa petite armée de commentateurs (on ne peut plus parler de journalistes) qui nous inondent de diarrhée verbale !

 

Que ce soit séries, films ou émissions, tout est rapporté sur les bienfaits de l’armée américaine, les pauvres juifs victimes de la shoah, la scélérate Iran, le bienfaiteur de l’humanité Obama, ou alors la star academy, nouvelle star… pour débiles profonds !

 

Ils sont en train de « crétiniser » la France entière ! Le niveau est déjà bien bas, d’ici quelques temps, il n’y en aura plus du tout ! C’est pitoyable !

 

Je soupçonne certains d’avoir un QI à moins 5 sous le chimpanzé ! L’Humain est en train de disparaître, pour faire place à des zombis nantis d’un cerveau « pucé » et formaté sur le N.O.M.

 

Cordialement

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 04:11
TV-aux-ordres.jpg
Lexique pour temps de grèves
et de manifestations (version 2010)

Publié le 28 avril 2010 par Henri Maler, Yves Rebours

Le lexique que nous avions publié en 2003 doit être révisé et complété en permanence. Voici donc une version réactualisée, et illustrée par quelques articles, plus ou moins récents, en guise de prélude au 1er mai 2010.

 

 

La langue automatique du journalisme officiel est une langue de bois officielle.

 

I. Consensus sous surveillance

- « Réforme » : Quand une réforme proposée est imposée, cela s’appelle « LA réforme ». Et s’opposer à cette réforme devient : le « refus de la réforme ». Ne plus dire : « les travailleurs combattent les politiques libérales qui favorisent chaque jour davantage les revenus du capital et dissolvent l’Etat social ». Ecrire : « Une autre chose dont on peut être sûr - et qui nourrit l’antienne d’un pays impossible à réformer -, c’est la nature difficile des rapports sociaux en France. La conflictualité l’emporte sur le consensus. Vieil héritage de la culture ouvrière revendicative du XIXe siècle du côté des organisations syndicales, crispées sur la défense des droits acquis [...]. » (Le Monde Economie, mardi 7 juin 2005, page I). Le terme peut désigner spécialement les attaques successives du système des retraites par répartition. En 2003, « Sur France 2, Arlette Chabot réforme la France » : une émission "Mots croisés" benoîtement intitulée : « Pourquoi est-il impossible de réformer la France ? ». En 2007, au sujet des régimes spéciaux, grand « retour des gardiens du consensus » et de LA réforme.

- « Réformistes » : Désigne ou qualifie les personnes ou les syndicats qui soutiennent ouvertement les réformes gouvernementales ou se bornent à proposer de les aménager. Les partisans d’autres réformes constituent un « front du refus ».

- « Modernisation » : synonyme de « réforme » ou de l’effet attendu de « LA réforme ». « LA modernisation » est, par principe, aussi excellente que « LA réforme »... puisque, comme l’avait fort bien compris, M. de La Palisse, fondateur du journalisme moderne, la modernisation permet d’être moderne. Et pour être moderne, il suffit de moderniser. Le modernisme s’oppose à l’archaïsme. Seuls des esprits archaïques peuvent s’opposer à la modernisation. Et seuls des esprits tout à la fois archaïques, réactionnaires et séditieux peuvent avoir l’audace et le mauvais goût de proposer de subordonner "LA modernisation" au progrès social. D’ailleurs, « LA modernisation » est indifférente à la justice sociale, que la modernité a remplacée par l’« équité ». Voir ce mot.

- « Ouverture » : Se dit des opérations de communication du gouvernement. L’ « ouverture » se traduit par des « signes ». Les « signes d’ouverture » traduisent une « volonté d’apaisement ». Ne pas confondre avec cette autre ouverture : « l’ouverture de négociations », qui pourrait manifester un dommageable « recul ».

-  « Apaisement » : Se dit de la volonté que l’on prête au gouvernement. Par opposition au « durcissement » de la mobilisation. Voir « ouverture ».

-  « Concertation » : Se dit des réunions convoquées par un ministre pour exposer aux organisations syndicales ce qu’il va faire et pour écouter leurs doléances, de préférence sans en tenir aucun compte. Selon les besoins, la « concertation » sera présentée comme un équivalent de la « négociation » ou comme son substitut. Le gouvernement est toujours « ouvert » à la « concertation ». Voir « ouverture ».

-  « Négociation » : Selon les besoins, tantôt synonyme, tantôt antonyme de « concertation ». On est prié de ne pas indiquer que, à la différence de la « concertation », la « négociation » est généralement terminée avant d’avoir commencé. Inutile aussi de souligner ce miracle : au printemps 2003, dix heures de « négociation » ont suffi au gouvernement pour ne céder que sur les quelques points qu’il avait déjà prévu de concéder.

-  « Dialogue social » : Se dit des rencontres où un ministre parle aux syndicats, par opposition au « conflit social », comme si le « dialogue » n’était pas généralement de pure forme : destiné à dissimuler ou à désamorcer le « conflit ».

-  « Pédagogie » : Devoir qui, pour les journalistes communicants, s’impose au gouvernement (plus encore qu’aux enseignants...). Ainsi, le gouvernement fait preuve (ou doit faire preuve...) de « pédagogie ». Tant il est vrai qu’il s’adresse, comme nos grands éditorialistes, à un peuple d’enfants qu’il faut instruire patiemment. Et si « la réforme » passe, c’est que la pédagogie (et non la force) a triomphé, comme s’en félicitait par avance Challenges (13 septembre 2007) à propos de la « réforme des régimes spéciaux » : « Si (…) cette réforme passait sans coup férir, ce serait le signal que la pédagogie  finit toujours par triompher ».

 

II. Déraison des foules

- « Crispation » : Un mot parmi d’autres pour désigner l’attitude des salariés qui se battent contre les délocalisations, le chômage, le dumping social, la destruction du droit de travail, du système de santé et des retraites par répartition. La France « crispée » est rigide et s’oppose à la France moderne et flexible. Un exemple ici.

- « Égoïsme » : Frappe les chômeurs, les travailleurs précaires, les classes populaires en général. Exemple : le refus du dumping social est un symptôme évident d’égoïsme. Vice dont sont dépourvus les bénéficiaires de stock-options.

- « Individualisme » : Peut être vice ou vertu. Vice quand il entame la solidarité des dominés avec les dominants, vertu quand il détruit les défenses immunitaires des mouvements sociaux. En parler beaucoup, pour ne rien dire des conditions collectives de l’émancipation des individus.

- « Corporatisme » : Mal qui menace n’importe quelle catégorie de salariés qui défend ses droits, à l’exclusion des tenanciers des médias. Dans ce dernier cas, s’exclamer, comme Jean-Michel Aphatie  : « Trouvez un argument de meilleure qualité que le corporatisme , s’il vous plaît, s’il vous plaît ! ». L’accusation de « corporatisme » est en effet un argument de bonne qualité, sauf quand elle vise des éditorialistes de qualité supérieure. (Voir ici pour un exemple récent de non-corporatisme)

- « Malaise » : Se dit du « trouble », plus ou moins profond, qui peut aller jusqu’au « mal-être », vécu ou ressenti par une profession. Depuis le printemps 2003, le « malaise » affecte particulièrement les enseignants. Le « malaise » peut se traduire par des « revendications » qui ne sont alors que des « symptômes ». Le « malaise » et ses « symptômes », diagnostiqués par les éditorialistes et les experts, réclament un « traitement » approprié.

-  « Grogne » : Un des symptômes les plus graves du « malaise », un signe de l’animalité privée de mots des « grognons ». Voir ce mot, son analyse et un exemple récent opposant les « grognons » universitaires aux « diplomates » gouvernementaux.

 

III. Paroles, paroles

- « Grognements » : Ne se dit pas mais tient lieu de parole des « grognons.

- « Témoins » : Exemplaires de la foule des grévistes et manifestants, interrogés en quelques secondes à la télé ou en quelques lignes dans les journaux. Le « témoin » témoigne de ses affects, jamais de ses motifs ou du sens de son action. Seuls les gouvernants, les « experts » et l’élite du journalisme argumentent, connaissent les motifs, et maîtrisent le sens. L’élite pense, le témoin « grogne ». Voir ce mot.

-  « Expert » : Invité par les médias pour expliquer aux grévistes et manifestants que le gouvernement a pris les seules mesures possibles, dans l’intérêt général. Déplore que les « grognements » des « jusqu’auboutistes » et des « ultras » (voir ce mot), ces privilégiés égoïstes et irresponsables (voir « corporatisme »), empêchent d’entendre le « discours de raison » des artisans du « dialogue social ». Un exemple de service public, daté de 2005.

- « Éditorialiste » : Journaliste en charge des éditoriaux. Pour ne pas se laisser enfermer dans cette lapalissade sortie du dictionnaire, l’éditorialiste est condamné à changer de titre pour se répandre simultanément dans plusieurs médias. Dans certains d’entre eux, il devient « chroniqueur ». Dans d’autres, il est « interviewer ». Dans tous, il est « invité ». Exemple : Alain Duhamel. Exemple de « chroniqueur » : Pierre-Luc Séguillon, particulièrement performant, en 2003.

- « Interviewer » : Journaliste en charge des entretiens. Les meilleurs d’entre eux sont des éditorialistes modestes puisqu’ils ne livrent leurs précieuses opinions que dans la formulation des questions qu’ils posent. L’interviewer est un éditorialiste condamné aux points d’interrogation. Ou presque : Christine Ockrent est une intervieweuse, Jean-Pierre Elkabbach aussi. Aphatie l’est indiscutablement, comme on peut le vérifier ici même, face à un représentant de Sud-Rail.

- « Débat »  : Se dit notamment des sessions de papotage qui réunissent autour d’une table l’élite pensante des « experts » et « éditorialistes ». Certains d’entre eux peuvent même « refaire le monde », comme on a pu le constater en 2005.

- « Tribunes libres » : Souvent invoquées pour répondre à ceux qui s’inquiètent de l’état du pluralisme dans les médias. Ces espaces réservés à l’expression des « experts » dominants, peuvent être occasionnellement décorés par la présence de contestataires, pour peu qu’ils se rendent respectables en s’abstenant de toute critique des médias.

- « Courrier des lecteurs »  : Dans la presse écrite, se dit de la sous-rubrique où sont relégués les propos, soigneusement triés, des non-experts.

- « Micro-trottoir » : Equivalent audiovisuel du courrier des lecteurs, cette forme avancée de la démocratie directe, concurrencée par les SMS, permet de connaître et de faire connaître l’opinion des « gens ». Technique recommandée pour faire dire en quinze secondes à chaque exemplaire d’un échantillon soigneusement sélectionné ce que l’on attend qu’il dise. Ne pas confondre avec « entretien » : trop long. Quelques cas d’école, ici, , ou .

- « Opinion publique » : S’exprime dans les sondages et/ou par l’intermédiaire des « grands journalistes » qui lui donnent la parole en parlant à sa place. Quelques exemplaires de l’opinion publique sont appelés à « témoigner » dans les journaux télévisés. Les grévistes et les manifestants ne font pas partie de « l’opinion publique », qui risque de (ou devrait...) se retourner contre eux.

- « Contribuables » : Nom que porte l’opinion publique quand elle paie des impôts qui servent au service public. Quand l’argent public est dépensé pour consentir des avantages fiscaux aux entreprises, cet argent n’a plus d’origine identifiée. On dira : « les régimes de retraites du secteur public sont payées par les contribuables ». On ne dira pas : « les exonérations de charges consenties aux entreprises sont payées par les contribuables.

 

IV. Mouvements des troupes

- « Troupes » : Mode d’existence collective des grévistes et des manifestants, quand ils répondent (ou se dérobent) aux appels et aux consignes des syndicats. Parler de « troupes de manifestants », de « troupes syndicales », de syndicats qui « mobilisent » ou « ne contrôlent pas » leurs « troupes ». (Re)voir Pierre-Luc Séguillon en 2003.

- « Troubles sociaux »  : Se dit des effets de la mobilisation des « troupes ». Un journaliste rigoureux se garde généralement de les désigner comme des « soubresauts » (ainsi que le fit au cours du journal télévisé de 20 h sur TF1 le mercredi 28 mai 2003, le bon M. Raffarin).

- « Concernés » : Se dit des secteurs ou des personnes qui sont immédiatement visés par « LA réforme ». Sinon, dire : « les cheminots ne sont pas concernés par la réforme des retraites » ou « les enseignants ne sont pas concernés par la décentralisation ». Vous pouvez pousser le souci de la rigueur jusqu’à affirmer que « les cheminots ne sont pas directement concernés ». Dans les deux cas, vous pouvez même ajouter qu’ils « se sentent menacés ». D’où l’on peut déduire ceci : se sentir menacé, ce n’est pas être menacé, et en tout cas être ou se sentir menacé, ce n’est pas être concerné. (« La CGT de la SNCF qui n’est pourtant pas du tout concernée par le CPE a déposé un préavis de grève nationale pour le mardi 28 », décrète Jean-Pierre Pernaut, qui déplore ainsi, le 21 mars 2006, que les cheminots ne soient pas assez corporatistes.)

- « Usagers » : Se dit de l’adversaire potentiel des grévistes. Peut également se nommer « élèves qui préparent le bac » et « parents d’élèves inquiets ». « La grève […] s’annonce massive et dure. Dure surtout pour les usagers », précise David Pujadas, compatissant et soucieux de l’avenir des cheminots le 13 novembre 2007.

-  « Otages » : Synonyme d’« usagers ». Terme particulièrement approprié pour attribuer les désagréments qu’ils subissent non à l’intransigeance du gouvernement, mais à l’obstination des grévistes. « Victimes » des grèves, les « otages » sont d’excellents « clients » pour les micros-trottoirs : tout reportage se doit de les présenter comme excédés ou résignés et, occasionnellement, solidaires. Parmi les « otages », certains méritent une compassion particulière. Nous vous laissons découvrir deux d’entre eux : un premier et un second.

-  « Pagaille » : Se dit des encombrements un jour de grève des transports. Par opposition, sans doute, à l’harmonie qui règne en l’absence de grèves.

-  « Galère » : se disait (et peut se dire encore...) des conditions d’existence des salariés privés d’emploi et des jeunes privés d’avenir, vivotant avec des revenus misérables, de boulots précaires en stages de réinsertion, assignés à résidence dans des quartiers désertés par les services publics, sans loisirs, et subissant des temps de transports en commun démesurés. Phénomène presque invisible à la télévision, ses responsables ne sont pas identifiables. « Galère » se dit désormais des difficultés de transports les jours de grève : on peut aisément les mettre en images et les imputer à un coupable désigné, le gréviste. Un seul exemple (en fin d’article) : quelques titres de la PQR en 2007.

-  « Noir » : Qualifie un jour de grève. En 2005, c’était un mardi. En 2009, un jeudi – un « jeudi noir » finalement « plutôt gris clair », d’ailleurs, selon le contemplatif Jean Pierre Pernaut [1]. Peut également se dire des autres jours de la semaine. « Rouge » ou « orange » sont des couleurs intermédiaires réservées aux embouteillages des week-ends, des départs ou des retours de vacances. Le jour de grève, lui, est toujours « noir », couleur du « chaos » (toujours en 2009).

- « Chaos » : Se dit sobrement des conséquences des journées « noires ». Pour désigner les conséquences d’un tsunami ou d’un tremblement de terre… chercher un autre mot ?

-  « Surenchère » : Se dit, particulièrement au Figaro, de tout refus des mesures imposées par le gouvernement, dont l’attitude au contraire se caractérise par la « fermeté ».

-  « Durcissement » : Se dit de la résistance des grévistes et des manifestants quand elle répond à la « fermeté » du gouvernement, une « fermeté » qui n’est pas exempte, parfois d’ « ouverture ». Voit ce mot.

- « Essoufflement » : Se dit de la mobilisation quand on souhaite qu’elle ressemble à ce que l’on en dit.

- « Ultras » : Désigne, notamment au Figaro, les grévistes et les manifestants qui ne se conforment pas au diagnostic d’« essoufflement ». Vaguement synonyme d’ « extrême gauche », lui-même synonyme de... au choix ! Autre synonyme : Jusqu’auboutistes.

- « Violence » : Impropre à qualifier l’exploitation quotidienne, les techniques modernes de « management » ou les licenciements, le terme s’applique plus volontiers aux gens qui les dénoncent, et aux mots qu’ils emploient pour le faire. Par exemple quand les patrons de Caterpillar sont qualifiés de « chiens ». A condition de respecter cette règle d’usage, la « violence » est presque toujours « condamnable ». Et condamnée.

Henri Maler et Yves Rebours

Notes

[1] Comme on peut le lire dans l’« Annexe » de cet article.

 

http://www.acrimed.org/article3367.html

Partager cet article
Repost0
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 18:46

Justice-statue.jpg

Dans la France communautariste d'aujourd'hui,

il vaut mieux être nanti (la Police a aussitôt

retrouvé le voleur de moto du fils Sarkozy),

et Juif (quand un Juif est attaqué, tous les Médias

sont là, les projecteurs sont braqués, la Justice

fait son boulot) que pauvre et arabe ! Normal ? Eva

 

 

Justice :  "Selon que vous serez Juif ou Musulman..."

 

 

Le silence médiatique s’est rompu sur l’étrange noyade d’un vigile de Bobigny d’origine marocaine, agressé par une bande de jeunes juifs, le 30 mars dernier.

Le 31 mars, à 16 heures, un homme est retrouvé mort dans le canal de l’Ourcq à Bobigny, en Seine-Saint-Denis. Il s’agit de Saïd Bourarach, un vigile d’origine marocaine de 35 ans, travaillant à Batkor, un magasin de bricolage de la ville.

Cette étrange noyade avait été précédée d’une altercation qui a dégénéré devant le magasin puis d’une course-poursuite le long de la berge. Les enquêteurs se trouvent rapidement sur la piste de quatre individus, de jeunes juifs âgés de 19 à 25 ans, connus des services de police. Ils sont placés en garde à vue. Pour se défendre, le principal accusé soutient que Saïd Bourarach lui aurait refusé l’accès du magasin en proférant des insultes antisémites.

Quand bien même la photo du repêchage du corps de Saïd Bourarach fait la une du Parisien, l’affaire est près de s’étouffer. Les quatre agresseurs sont défendus par un ténor du barreau, Me Georges Kiejman. Et la procureure, chef du parquet à Bobigny, ouvre une enquête judiciaire pour homicide involontaire ayant entraîné la mort sans intention de la donner, avec usage ou menace d’une arme. Le représentant du parquet de Bobigny insiste : « Il n’y a aucun élément de matière à donner à cette affaire une connotation raciste ou religieuse. »(SIC)

 

Las, Bakchich a mis la main sur internet sur des éléments étonnants qui donnent à l’agression un tour nettement plus raciste, et une interprétation bien différente de celle présentée par la défense.

 

Une enquête à lire dans Bakchich Hebdo n°23 , en kiosques jusqu’au 14 mai. Filez au kiosque, ou achetez l’hebdo en ligne ci-dessous, ou pour ne plus rien manquer des infos de Bakchich, consultez avec profit nos offres d’abonnement.

 

http://www.marcfievet.com/article-course-poursuite-mortelle-a-bobigny-50261953.html

  

NB Eva:

Quand un citoyen juif est attaqué par des Musulmans, c'est un crime raciste. Quand un citoyen musulman est attaqué par des Juifs, ce n'est pas un crime raciste. Cherchez l'erreur ! . 

Partager cet article
Repost0
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 07:40

 Chronique du choc des civilisations

  

Voici ce que l'on peut lire sur www.artemisia-college.org :

Israël 5e ou 6e puissance nucléaire

Ce qu'a révélé Vanunu sur le nucléaire Israélien

Avec à sa tête un Benjamin Netanyahu, à côté duquel JM Le Pen fait figure de gauchiste, et dit "Nettoietout" en France, dans les ministères...

On est bien...

 

http://www.youtube.com/watch?v=8sFgPNMhjSE&feature=related (5 mn)

 

 

  

Le  mot d'Eva R-sistons :

  

Oui, grand nettoyage, non de printemps, mais total, dans les Ministères.

  

Qui gouverne réellement la France ? Le CRIF, son serviteur, ses valets. Et les fonctionnaires, notamment au Quai d'Orsay très gaullien (donc attaché à l'indépendance nationale), sont peu à peu tous remplacés.

  

Nettoyage ethnique ? Non, politique. Pour aligner la France, dans tous les  domaines, sur les diktats militaro-financiers de l'Empire - et donc de l'OTAN.

  

M. Chauprade, par exemple, cela vous dit quelque chose ? §

  

Que disent les Médias ? Rien. Secret Defense, sans doute...

  

Le visage de la France change, et les Français ne le savent pas.

  

M. Sarkozy est (Lire Thierry Meyssan) un agent de la CIA et d'Israël, il était partisan de la guerre contre l'Irak, comme, d'ailleurs, Kouchner, Lellouche... aux commandes aujourd'hui, en fidèles disciples de Bush ! Et ces néoconservateurs sont les premiers à souhaiter une guerre contre l'Iran... et, avec un Attali ou une Lagarde, la constitution du Nouvel Ordre Mondial (dictature planétaire des Grandes Banques, au détriment des Etats, ainsi au Parlement européen on discute actuellement sur le fait de savoir si oui ou non le Budget des Etats doit d'abord être soumis à Bruxelles ! Ce sera la fin de la souveraineté des Etats..). On viendra au NOM de gré ou de force, comme l'a annoncé, en gros, Sarkozy !

  

Silence Médias, mutisme complet sur tout ce qui se prépare derrière le dos des citoyens, et sur le nettoyage politique de tous les grands Ministères, pour mettre à leur tête des agents de l'Etranger. Vous avez dit démocratie ?

 

Les Médias menteurs sont les pires ennemis des peuples - et de la démocratie !

 

eva R-sistons à l'intolérable

 

 

Aymeric Chauprade :

 

§  Aymeric Chauprade, né le 13 janvier 1969, est un écrivain, politologue et géopoliticien français. Élève et disciple de François Thual[1], il se rattache comme lui au courant réaliste[2], à l'inverse des positions et travaux de l'Ecole du Chaos, notamment de Jean-Christophe Rufin et Martin Van Creveld.

 

 

 

Racines intellectuelles du réalisme [modifier]

 

Plusieurs auteurs sont considérés comme des références du réalisme politique:

Postulats du réalisme [modifier]

Les postulats fondateurs sont les suivants:

  1. L'État est l'unité d'analyse à privilégier en Relations internationales, considéré comme unitaire (les processus de décision internes, le régime politique ne sont pas pris en compte pour analyser son action internationale) et rationnel (il agit selon une logique coût-avantage et cherche à maximiser son intérêt).
  2. Le système international est par définition anarchique et dans un état de guerre: en l'absence de gouvernement supérieur aux États, ceux-ci sont autonomes et indépendants.
  3. Le principal objectif poursuivi par un État est la puissance. Les auteurs néoréalistes amèneront la recherche de la survie, et donc sa propre sécurité.
  4. Un État possède la souveraineté qui lui donne le monopole de l'usage légitime de la force sur son territoire.

Les réalistes considèrent donc que :

  1. Les organisations internationales et les acteurs transnationaux ont une influence faible, voire nulle, sur les relations internationales parce qu'ils ne sont pas souverains.
  2. L'environnement anarchique implique que les États ne peuvent pas se faire confiance les uns les autres.
  3. Le manque de confiance entre les États implique qu'ils doivent augmenter leur propre puissance pour assurer leur défense et leur propre survie face à d'autres États potentiellement hostiles et plus puissants.
  4. Il n'existe pas de puissance purement défensive.
  5. La puissance est une notion relative.
  6. L'augmentation par un État de sa puissance force les autres États à augmenter la leur pour maintenir leur puissance relative. C'est ici qu'apparaît le dilemme de sécurité : un État qui augmente sa propre sécurité diminue mécaniquement celle des autres.
  7. Le résultat de cette logique est une course à l'armement infinie.
  8. Certains États, les Grandes Puissances, ont atteint une telle puissance qu'ils rendent l'influence des autres États quasiment nuls. Les Réalistes et Néo-Réalistes ont tendance à s'intéresser exclusivement aux relations entre les Grandes Puissances. Le nombre de Grandes Puissances dans le monde est la polarité du système. Par exemple, un système uni-polaire a une seule Grande Puissance.
  9. La stabilité d'un système est définie par la paix entre les grandes puissances.
  10. La théorie de la stabilité hégémonique implique que quand une Grande Puissance devient assez puissante pour pouvoir triompher face à la plupart des États du système, (« hégémon] ») le système est extrêmement stable. En effet, dans un tel système, la puissance même de l'hégémon implique qu'il aura un intérêt dans tout conflit et par définition, l'hégémon triomphe toujours quand il défend ses intérêts. Les États étant rationnels et ayant une information parfaite, ils ne s'opposeront jamais aux intérêts de l'hégémon sachant d'avance qu'ils perdraient le conflit.

En bref, les réalistes ont une perspective hobbésienne de la nature humaine qu'ils perçoivent comme égoïste et belliqueuse contraste avec l'approche libérale qui perçoit l'humanité comme plus coopérative. Les réalistes croit que les États sont agressifs ( de façon offensive ou défensive) et que l'expansion territoriale ne peut être contenue que par la menace de la force. Cette approche agressive conduit à un dilemme sur la sécurité où l'accroissement de la puissance d'un État est perçue comme pouvant apporter un surcroît d'instabilité pendant que les autres États cherchent à renforcer la leur. Cependant la sécurité est un jeu à somme nulle où selon des "gains relatifs" sont possibles.

Les principaux penseurs du réalisme sont:

  1. Hans Morgenthau
  2. Edward Hallett Carr
  3. Raymond Aron (avec de nombreuses références à Clausewitz) est couramment classé parmi les auteurs réalistes, cependant ses écrits sont bien plus nuancés que ceux des auteurs américains de son époque.
  4. Kenneth Waltz, avec son ouvrage Theory of International Politics, qui a fondé le courant néoréaliste
  5. Stephen Walt

Les critiques du réalisme [modifier]

Le réalisme et le néoréalisme ont été accusés par les auteurs critiques, féministes et post-modernes, de propager une vision paranoïaque des relations internationales, qui agirait comme une « prophétie auto-réalisatrice »: la pratique des décideurs étatiques étant guidée par les principes du réalisme politique, la réalité viendrait se conformer à la théorie réaliste, considérée comme la vision la plus pessimiste des rapports interétatiques.

Les auteurs incriminés répondent en général que leurs détracteurs sont des idéalistes incapables de voir le monde tel qu'il est, et que l'expérience historique leur donne raison{carl Schmitt}.

Les critiques portées au réalisme peuvent être globales ou partielles.

  • Les critiques globales déclarent une rupture totale avec la théorie réaliste. Les tenants de ces critiques reprochent aux réalistes « de ne produire aucune connaissance scientifique vérifiable et transmissible[réf. nécessaire]  ». Ils leur reprochent aussi d’individualiser le centre de décision au sein d’un gouvernement alors que ce dernier est composé de plusieurs organisations (poursuivant des objectifs divergents qui plus est). De plus, la théorie réaliste fait de la puissance son concept central au détriment d’autres variables. A force de se concentrer sur le conflit Est-Ouest (pendant la guerre froide), la théorie réaliste est restée aveugle devant les crises du Sud. Cette théorie est parfois considérée d’être cynique et pessimiste[réf. nécessaire]. Il lui est reproché également de refuser l'inclusion d’autres paramètres dans leurs analyses comme le facteur économique et la coopération.
  • Les critiques partielles s’attaquent à quelques concepts du réalisme. La dissociation entre politique étrangère et politique interne est considérée comme artificielle. Elles reprochent aussi à l’« interêt national » d’être une notion floue puisque aucun État n’agira contre son intérêt, et que l’intérêt national diffère d’un dirigeant à l’autre. L’équilibre de la puissance a été critiqué lui aussi puisqu'il aurait d’autres modes de restructuration de la scène internationale ainsi une unité politique ou un groupe d’unités constitue un exemple de cette structuration. De plus l’histoire a montré que « les périodes d’équilibre ne seraient que des temps exceptionnels[réf. nécessaire] ».

Bibliographie [modifier]

  • Raymond Aron, Paix et guerre entre les nations, Paris, Calmann-Lévy, 1962.
  • Edward H. Carr, The twenty years' crisis : 1919-1939 : an introduction to the study of international relations, 2nd ed,. London, Macmillan, 1949.
  • George F. Kennan, « The sources of the Soviet Conduct » , Foreign Affairs, juillet 1947, Vol. 25, no 4, pp. 566-582.
  • Henry Kissinger, A World Restored : Metternich, Castlereagh and the problems of peace, Boston, Mass. 1973, pp. 1-28.
  • Henry Kissinger, Diplomatie, Paris, Fayard, 1996.
  • Hans Morgenthau, Politics Among Nations : the struggle for power and peace, New-York, Knopf, 1948.
  • Hans Morgenthau, « Une théorie réaliste de la politique internationale. », in Philippe Braillard, Théories des relations internationales, PUF, 1977
  • Trevor Taylor, « Power Politics », in Taylor, Trevor (ed.), New Thinking in International Relations Theory, Boulder, Westview Press, 1997, pp. 163-201.
  • Richard Falk, Explorations at the Edge of Time : The Prospects for World Order, Philadelphie, Temple University Press, 1992, pp. 214-227.
  • Alex Macleod et Dan O'Meara (dir.)Théorie des relations internationales: Contestations et résistances,,Montréal: Éditions Athena, 2007, 515 p. (pp. 35-60).
  • Aziz Hasbi, Théories des relations internationales, L'Harmattan, 2005
  • Dario Battistella, Théories des relations internationales, Presses de sciences po, 2003
  • Alex Macleod, Évelyne Dufault, Guillaume Dufour (dir.), Relations internationales ; théories et concepts, Montréal, Athéna, 2004
  • Hubert Védrine, Continuer l'Histoire, Champs actuels, 2008

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9alisme_(relations_internationales)

 

 

Sur le blog de M. Chauprade :

 

L'arrivée de Poutine est un événement aussi important pour les relations internationales que le 11 septembre"

id_3282_1259322933532370.JPGAymeric Chauprade enseigne la géopolitique depuis 10 ans au Collège Interarmées de Défense. Il est l'auteur du grand traité Géopolitique : Constantes et changements dans l'histoire, devenu rapidement un manuel de référence. Son récent atlas de géopolitique mondial Chronique du choc des civilisations, en revanche, a déclenché une polémique qui s'est soldée par sa mise à pied, exigée par le ministre de la Défense.


 

Il se trouve que Chauprade défend et incarne une approche scientifique de la discipline qui prend en compte le "facteur culturel", et donc la représentation que les peuples se font d'eux-mêmes et des autres dans l'histoire. A ce titre, il a consacré au 11 Septembre un chapitre dans lequel il a entrepris de "montrer que le choc des civilisations, c'est d'abord le fait qu'une immense partie de l'humanité, en dehors du monde occidental, ne croit pas à la version officielle de cet événement donnée par le gouvernement américain et qui est devenue la version obligatoire des médias occidentaux." Mais la distanciation scientifique n'est pas de mise sur tous les sujets.

 

http://soutien-chauprade.hautetfort.com/

 

 

« La France vit une épuration sourde de ceux qui ne vont pas dans le sens des intérêts américains et israéliens »

 

Éditeur de science politique et d'histoire depuis 1994 et professeur de géopolitique depuis 1999, Aymeric Chauprade est également consultant international pour de grands groupes français ou pour des États sur les contentieux géopolitiques.

Il a publié plusieurs ouvrages, notamment « Géopolitique, constantes et changements dans l'histoire » (Éd. Ellipses), devenu un manuel de référence, et plus récemment « Chronique du choc des civilisations » (février 2009, Éd. Dargaud), qui a provoqué son éviction brutale de sa chaire de géopolitique.


 

Hugues Wagner : On vous a accusé d'être un partisan de la théorie du complot alors que vous n'êtes pas réputé comme tel. Que s'est-il passé ?

 

Aymeric Chauprade : Tout est parti d'un article de Jean Guisnel dans l'hebdomadaire français Le Point du 5 février 2009, qui a demandé ma tête au ministre de la Défense parce que j'ai osé faire écho aux théories non conformistes sur le 11 septembre 2001. Mon dernier ouvrage commence en effet par un chapitre sur le 11-Septembre. J'ai voulu montrer que le choc des civilisations, c'est d'abord le fait qu'une immense partie de l'humanité, en dehors du monde occidental, ne croit pas à la version officielle de cet événement donnée par le gouvernement américain et qui est devenue la version obligatoire des médias occidentaux. Dans « Chronique du choc des civilisations » - qui est un atlas de géopolitique mondial et pas du tout un livre limité au 11 septembre -, je propose la synthèse, à ma connaissance la plus aboutie qui existe à ce jour, de ce qui pourrait être un scénario alternatif à la version officielle. Je ne prends pas parti. J'expose les arguments des tenants de cette théorie dite du complot et je ne conclus pas. Je reste prudent. Mais mon « crime » est d'avoir osé présenter de manière crédible et donc convaincante ces éléments de contestation de la version officielle.

Je suis un scientifique, j'ai une première formation de sciences mathématiques et physiques avant d'être passé à la science politique. Pour avoir creusé le sujet (surtout aux États-Unis) et pour avoir beaucoup parlé de cela avec des experts français du renseignement (qui eux ne parlent pas mais n'en pensent pas moins), je peux vous dire que j'ai des doutes plus qu'importants quant à la version officielle. En tout cas, je ne vois pas au nom de quoi il serait interdit de penser sur ce sujet. On aurait le droit d'imaginer des choses horribles sur les musulmans ou sur n'importe quelle civilisation, mais dès que cela touche aux Américains, et plus encore à Israël, c'est quasiment un crime contre l'humanité que d'imaginer que des cyniques aient pu concevoir un tel crime.


 

HW : Vous venez de faire suspendre, par le tribunal administratif, la décision du ministre. Pouvez-vous à nouveau donner des cours ?

 

AC : Après un premier référé, nous en avons fait un deuxième en montrant que la décision menaçait mon économie personnelle. Le juge des référés a jugé qu'une liberté fondamentale, celle des droits de la défense, avait été gravement bafouée. Je suis tombé sur un juge indépendant et juste, dans une France de plus en plus verrouillée médiatiquement et politiquement. Même quand tout est verrouillé, il faut toujours croire en la France. Conséquence : théoriquement je peux reprendre mes cours. Évidemment, dans la pratique c'est plus compliqué. Le ministère de la Défense va devoir dire clairement quelle faute j'ai pu commettre. En réalité, tout le monde sait que la vraie raison de mon éviction est que j'étais le dernier représentant, dans les institutions de défense, de la ligne gaulliste en politique étrangère. Je suis pour un monde multipolaire et non pour cette folle politique de « l'Occident contre les autres » que représentent ceux qui sont au pouvoir maintenant en France.


 

HW : Quelles ont été les réactions de vos élèves et collègues, notamment du Collège royal militaire supérieur du Maroc, où vous enseignez ?

 

AC : Je suis extrêmement touché par les très nombreuses manifestations de solidarité que j'ai eues. Pas seulement l'immense majorité des officiers français de l'École de guerre, mais aussi les étrangers. Les stagiaires africains étaient très en colère notamment, ceux des pays arabes aussi. J'ai reçu, plus discrètement des témoignages d'amitié venant de pays asiatiques. Mon éviction est interprétée, à juste titre, comme la manifestation évidente de la rupture de la France avec les fondamentaux de sa politique étrangère d'équilibre. J'attends de voir ce que va faire le Collège des forces armées Royales du Maroc. J'y enseigne depuis six ans et j'ai toujours donné satisfaction. On aimait à Rabat ma liberté d'expression. Je suis employé directement par les Marocains et non par la partie française. Normalement, le Maroc n'étant plus un protectorat, je m'attends à ce que rien ne change, malgré les pressions.


 

morin.jpgHW : Que pensez-vous de la réintégration par la France du commandement de l'Alliance atlantique (Otan) ?

 

AC : Elle est contraire à l'intérêt de la France et nous n'avons pas eu de véritable débat sur ce sujet à l'échelle nationale. Je suis frappé de constater à quel point les médias français sont verrouillés par les relais d'influence américain et israélien qui ont totalement neutralisé toute possibilité de débat. Depuis la sortie de ce commandement en 1966, il y avait un consensus de droite et de gauche. La « valeur ajoutée » de la France sur la scène internationale tenait en partie à cette position singulière, à cet héritage de la troisième voie, j'ose dire de non-alignement, car si la France est bien d'Occident, elle ne doit pas pour autant réduire sa politique mondiale à une politique occidentale. Sa vocation est de défendre l'équilibre multipolaire, pour que toutes les civilisations aient leur place dans l'Histoire.


 

HW : Une alliance est-elle dirigée contre un objectif, la Russie, la Chine, l'Iran, le terrorisme ?

 

AC : Les Américains ont remplacé la lutte contre le communisme par celle contre le terrorisme. Cette nouvelle idéologie vise à coaliser les anciens alliés de la guerre froide. Logiquement, il aurait dû y avoir une Europe puissante après la guerre froide. Or, qu'avons-nous aujourd'hui ? Une Europe certes économique, mais géopolitiquement parlant composante d'un bloc transatlantique dominé par les États-Unis. Le président Chirac a tenté de s'opposer à cela avec son acte courageux en 2003 avec l'affaire d'Irak. Je suis convaincu que ce qui se passe aujourd'hui est le retour de bâton de 2003. Les Américains se sont dits : « ces Français se sont opposés sur l'Irak ; c'est un raté, changeons les choses en France et ils ne s'opposeront pas demain sur l'Iran ».


 

HW : L'ancien premier ministre français Dominique de Villepin a déclaré que l'Otan était « totalement sous contrôle américain ». Est-ce votre avis ?

 

AC : Il a raison. Villepin a été l'honneur de la France à la tribune de l'Onu en 2003. Aujourd'hui, comme d'autres, il a raison de rappeler cette évidence : après la disparition du Pacte de Varsovie, l'Otan aurait dû disparaître. Elle n'a pas disparu parce que cela a été, dès 1990, une priorité des États-Unis de l'étendre et de la renforcer. L'organisation de l'Europe centrale et orientale va de pair avec l'élargissement de l'Union européenne. Et les Américains, voyant que l'Allemagne poussait pour reconstruire son espace d'influence à l'éclatement de la Yougoslavie, ont compris qu'il y avait là un potentiel de guerre susceptible de redonner une raison d'exister à l'Otan. Avec la Yougoslavie, l'Otan a glissé vers la guerre d'ingérence manichéo- humanitaire...


 

HW : Est-il vrai que vous défendez une théorie du choc des civilisations, notamment au travers d'une opposition entre l'Europe (Russie incluse) et l'islam ?

 

AC : Les civilisations sont un facteur important de l'Histoire mais je ne réduis pas l'Histoire au choc des civilisations. Les civilisations existent, on ne peut le nier. Et dans la longue durée, la problématique de la hiérarchie de puissance entre les civilisations est une réalité. L'Occident européen est devenu moteur de la mondialisation au XVIe siècle et a supplanté l'islam en le contournant grâce à l'ouverture des grandes routes maritimes qui ont permis d'atteindre l'Asie. Aujourd'hui, peut-être que l'Asie est en train de prendre la tête de la mondialisation et que ce qui nous menace est une guerre de l'Amérique n'acceptant pas son déclassement. Jacques Sapir soutient, très intelligemment, que si l'Amérique n'arrive plus à faire l'ordre américain elle fera le désordre... Je crois à ces réalités-là. Donc il n'y a pas que l'islam et les Européens ; ces rapports de force entre civilisations existent aussi entre Chinois et Indiens, entre Indiens hindouistes et musulmans, etc.

Je crois qu'Européens et Russes ont un destin commun à construire et qu'ils doivent bâtir un rapport équilibré avec le monde musulman. La France doit développer une politique arabe intelligente car équilibrée. Les Russes ont l'expérience de l'islam caucasien et centre-asiatique depuis le XVIIIe siècle alors que les Américains n'y comprennent rien.


 

HW : Certains prétendent que vous pourriez avoir été victime d'une « campagne d'épuration » menée par un cercle néoconservateur proche du pouvoir comme l'auraient été les journalistes Richard Labévière de RFI, ou Moktar Gaoud et Agnès Levallois de France 24...

 

AC : Ce n'est pas une supposition c'est un fait avéré. La France est en train de vivre une épuration douce et sourde (regardez mon cas : alors que j'ai gagné contre un ministre, aucun quotidien national n'en a fait état) de tous ceux dont la pensée va à l'encontre des intérêts d'Israël et des États- Unis. Cela peut paraître difficile à croire, mais c'est pourtant la vérité. Qu'il s'agisse de gens de gauche ou de la droite conservatrice, tous ceux qui « tombent » ont un point commun : leurs analyses ne vont pas dans le sens des intérêts américains et israéliens.

 

Source : SILVIA CATTORI

http://www.afrique-asie.fr/_medias/dossiers/evenement%204...

 

http://soutien-chauprade.hautetfort.com/

 

 

Aymeric Chauprade :

 

Docteur en science politique de la Sorbonne, diplômé de Sciences Po Paris en 1993, Aymeric Chauprade obtient un DEA de droit international en 1996. En outre il est diplômé en mathématiques, chargé de cours à l'Université de Neuchâtel en Suisse (histoire des idées politiques), conférencier en géopolitique au Collège royal de l'enseignement militaire supérieur du Royaume du Maroc, directeur de la Revue française de géopolitique (annuelle, Ellipses, Paris) et directeur de plusieurs collections aux éditions Ellipses à Paris (Grands enjeux, Taupe-Niveau, Référence géopolitique...). Il enseignait au Collège interarmées de défense (CID) depuis 1999 et il y fut directeur du cours de géopolitique de 2002 à 2009[3][réf. insuffisante].

 

Par ailleurs, il a collaboré à la revue à compte d'auteur L'Afrique réelle de l'africaniste Bernard Lugan, collabore toujours à La Nouvelle Revue d'Histoire de Dominique Venner et intervient régulièrement sur Radio Courtoisie. Il a dédié son ouvrage Géopolitique, constantes et changements dans l'histoire aux élèves stagiaires du CID. Il est également officier supérieur de réserve dans la Marine nationale.

 

À la suite de la parution de son ouvrage Chronique du choc des civilisations, Aymeric Chauprade a été accusé par Jean Guisnel de complaisance envers les théories conspirationnistes sur les attentats du 11-Septembre[4]. Cela lui a valu d'être, début février 2009, privé de sa chaire au Collège interarmées de défense, sur une décision expresse du ministre de tutelle Hervé Morin[5],[6],[7]. Durant cette controverse, Aymeric Chauprade (qui a porté plainte contre le ministre, ainsi que contre le journal Le Point) a reçu le soutien d'élèves du CID[8], de l'universitaire Edmond Jouve[9]dont il fut l'élève, tandis que le directeur du CID Vincent Desportes, tout en exprimant ses réserves sur les écrits en question, admet qu'« il n'a jamais fait de prosélytisme dans ces cours, n'a jamais exprimé sa vision du monde[10] ». Un site[11] de soutien au géopolitologue a également été mis en place. Le 24 mars 2009, le tribunal administratif de Paris donnait raison à A. Chauprade et suspendait la décision d'Hervé Morin, estimant que le ministre avait porté atteinte à une "liberté fondamentale", celle des droits de la défense[12],[13].

Il anime depuis janvier 2010 le site internet www.realpolitik.tv, site qui ambitionne de fédérer les spécialistes de géopolitique qui placent le fait identitaire au cœur de leurs analyses.

Géopolitique [modifier]

Aymeric Chauprade se réclame d'une nouvelle école française de géopolitique, qui prône avant tout un retour à la realpolitik, à une discipline dé-idéologisée. La pensée de cette « nouvelle école » s'exprime par le biais de la Revue française de géopolitique (éditée chez Ellipses) et de l'Académie internationale de géopolitique, dont Aymeric Chauprade est le secrétaire général. Les bases de la pensée géopoliticienne d'Aymeric Chauprade se trouvent dans la ligne des chemins ouverts par les travaux de François Thual. On trouvera d'ailleurs dans l'introduction à son ouvrage de référence Géopolitique, constantes et changements dans l'histoire, les principes directeurs de cette nouvelle école de géopolitique. C'est dans cette introduction qu'Aymeric Chauprade illustre son approche de cette discipline qu'est la géopolitique.

Pour Aymeric Chauprade, l'un des vecteurs de l'indépendance et de la puissance pour la France est la francophonie. Partisan d'une Europe des nations aux frontières européennes (sans la Turquie), il prône une politique d'entente avec la Russie et soutient l'idée d'un monde multipolaire ce qui implique des relations équilibrées entre la Chine et les Etats-Unis. Il entretient des relations fortes avec le Maroc où il enseigne et voyage très régulièrement au Moyen-Orient, en Europe centrale, en Asie centrale, en Russie et en Chine.

La conception de la géopolitique dans laquelle il s'inscrit a été en partie critiquée par André Brigot : ainsi le Dictionnaire de géopolitique reprendrait-il « parfois sans garde-fous dans des ouvrages de vulgarisation les notions les plus controversées de la géopolitique, notamment dans sa dimension culturelle », position qui pourrait contribuer ainsi « à enraciner la géopolitique dans une pensée des purs rapports de force, de supériorités ethniques et de domination[14] ».

Partager cet article
Repost0
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 07:29

NOM-Me-du-monde-j.jpg

Terrorisme, Al Quaïda:

Une invention atlantiste

(et une histoire vieille comme le monde)

 

 

On ne cesse de répéter qu'Al Qaïda est une invention atlantiste qui a pour objectif la diabolisation du monde musulman afin d'envoyer quelques centaines de milliers de soldats y mourir et tuer au passage quelques autres centaines de milliers de civils. On le réitère : Al Qaïda, au grand dam des naïfs, romantiques, sentimentaux, haineux, racistes (chacun ses raisons), n'existe pas. On lui attribue des attentats qui sont perpétrés par les services occidentaux ou orientaux (aux ordres des premiers). Comme preuve les dernières révélations sur les attentats de Karachi.

 

L'histoire lointaine ou récente nous donne tellement d'exemples qui, hélas,  ne nous servent jamais de leçon ! Le massacre des trappistes de Tibhirine par exemple ou plus loin dans le passé l'affaire Ali Baba en Irak, l'attaque du golfe du Tonkin, l'opération Gladio en Europe, la bleuite du colonel Amirouche, les armes de destruction massive irakiennes, l'attaque du Lusitania, l'incendie du Reichstag... etc. Que dire aussi, même si on est loin du sujet de cet article, du réchauffement climatique et des précipitations neigeuses dans le sud du pays en plein mois de mai !   

 

http://www.lelibrepenseur.org/ 

 

 

Eva R-sistons:

 

La mauvaise foi des Médias est totale.

 

Les attentats se font sous fausse bannière.

 

Yougoslavie, par exemple. Conflits ethniques prétexte ? Il s'agissait en fait d'une mise en scène pour justifier l'agression impériale de l'Occident ! Il fallait désintégrer une Yougoslavie (slave) trop proche du rival russe ! Simple question d'intérêts géo-politiques... Et au passage, une jolie base de l'OTAN au Kosovo ! Pour encercler la Russie...

 

Karachi, maintenant on le sait... et partout !

 

Par contre le terrorisme d'ETAT est l'apanage de l'Occident ! Et celui-là a une autre dimension... militaro-financière !

 

Combien de terroristes dans le monde ? 2000 (source, un Spécialiste du contre-terrorisme, sur C dans l'Air). Ils font peur aux armées de l'Occident ?  Bonnes gens, ayez peur. Et enrôlez-vous sous la bannière de l'Occident contre l'Iran (pour commencer)...

 

eva R-sistons aux mensonges officiels

 

 

Partager cet article
Repost0
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 06:35

 

 riche-et-esclaves-copie-2.jpg 

Crise systémique,

vers une dette européenne,

par Gilles Bonafi 

  

.carte-europe-27_m.jpg    
 

On entend ici où là des voix affirmant que l’Europe va imploser et que la Grèce malgré l’adoption du plan d’austérité sera la première à tomber, suivie de l’Espagne, du Portugal et de l’Italie.

 

Cela ne se fera pas car tous les pays européens sont interconnectés au sein d’un immense jeu de domino financier, de dettes. En effet, la défaillance de l’un entraînerait obligatoirement les autres dans leurs chutes.

Pour prouver ceci, rien ne vaut un bon graphique (ci-dessus) qui démontre l’interconnexion européenne des dettes.

 

De plus, de grandes banques européennes sont directement exposées en Grèce comme le Crédit Agricole qui est d’après le Wall Street Job Report la banque la plus touchée par la crise !

En août 2006, le Crédit Agricole avait en effet pris le contrôle de 72% de la banque Emporiki ( troisième en nombre d’agence et cinquième par les actifs en Grèce ) pour 2 milliards d’euros. Emporiki avait ainsi, selon Reuters, généré une perte nette de 582,6 Millions d'Euros en 2009, de gros soucis à venir donc !

 

Selon les statistiques de la Banque des règlements internationaux, en ajoutant l’Espagne et le Portugal, l’exposition des banques françaises grimperait à 306 milliards de dollars, du suicide si l’on abandonnait ces pays !

 

La seule solution réside donc dans la création d’ une « structure de défaisance » nous permettant de racheter les créances douteuses, Une Agence Européenne du Trésor empruntant au nom de l'Europe comme je l’ai annoncé il y a plus d’un an dans mon article Crise systémique : les solutions (n°1 : l'euro).

 

Un CERS, Comité européen du risque systémique va être mis en place bientôt ainsi qu’un trésor européen (FME) associé à un Système européen de surveillance financière (SESF).

Pour ceux qui veulent des précisions, http://gillesbonafi.skyrock.com/2838834976-Sauver-l-Europe-mode-d-emploi.html .

 

Pour s’en convaincre, il suffit de lire les déclarations récentes de l’ensemble des acteurs majeurs de cette crise systémique dont voici la liste :

- Dominique Strauss-Kahn directeur général du FMI en mars 2010 :

« On a besoin d'une autorité européenne de résolution (des crises) dotée du pouvoir et des instruments pour gérer au meilleur coût le cas des défaillances de banques transfrontalières ».

http://info.france2.fr/economie/strauss-kahn-soutient-l-idee-d-un-fme-61947599.html

 

- Jacques Attali dans son article « Dirigeants de l’Europe , Agissez ! » le 4 mai 2010 :  « Il suffit de décider, dès demain, de la création d'une Agence européenne du Trésor, immédiatement autorisée à emprunter au nom de l'Union, et d'un Fonds budgétaire européen, immédiatement mandaté pour contrôler les dépenses budgétaires des pays dont la dette dépasse les 80 % du PIB. »

http://www.lexpress.fr/actualite/economie/dirigeants-de-l-europe-agissez_889697.html

 

- Philippe Chalmin Professeur d'économie à Paris Dauphine, membre du Conseil d'analyse économique auprès du Premier Ministre le 8 mai 2010 :

« Aux souverainistes qui tentent de vendre leur soupe anti-européenne à l'occasion de la crise financière, il faut répondre qu'aujourd'hui il ne faut pas moins d'Europe mais plus d'Europe. Dès le début, il a manqué à l'Europe, une gouvernance politique et les outils qui vont avec pour faire de l'Union européenne une entité efficace.

 

L'Europe doit avoir son propre budget, son propre impôt pour intervenir directement sur les problèmes européens. Jean-Claude Trichet, le président de la Banque centrale européenne, fait ce qu'il peut mais par exemple, nous n'avons toujours pas de secrétaire au Trésor européen. »

http://www.ladepeche.fr/article/2010/05/08/831580-Faut-il-revenir-au-franc.html

 

- le ministre de l'Economie allemand Rainer Brüderle dans un article du 10 mars 2010 sur Reuters :
« Tout fonds européen qui serait créé pour renflouer des économies en difficulté de la zone euro ne devrait intervenir que si c'était l'ensemble de la région qui était menacé par le risque d'insolvabilité d'un Etat membre. »

Dans une lettre datée du 8 mars adressée au ministre des Finances Wolfgang Schäuble, Rainer Brüdler explique « qu'un éventuel Fonds monétaire européen (FME) ne devrait venir en aide qu'aux pays de la zone euro ayant des problèmes de déficit public et seulement en cas de risque d'insolvabilité. »

http://www.lesechos.fr/info/inter/reuters_00236645.htm?xtor=RSS-2053

 

Cependant, il faut le rappeler, le problème économique actuel dépasse le cadre de la dette des états. Dans un de mes articles, j’écrivais :

 

Nous sommes en effet face à une crise de la dette, ce qui s'illustre par les différentes phases du krach actuel:
- dettes des particuliers et surtout des "pauvres" qui ne peuvent plus rembourser leurs crédits: les subprimes. Plus de 12 000 maisons sont saisies chaque jour aux USA !
- dette des banques, le problème du manque de liquidités par le non remboursement des crédits, l’impact de la crise et la chute des CDS. Il faudrait rajouter la dette des entreprises qui s’envole.
- dette des états qui injectent des milliers de milliards dans les banques et l'économie pour maintenir à flot le système.

Selon le FMI la Grèce sera endettée à 123 % de son PIB en 2010, l’Espagne à 68 %, le Portugal à 91 % et l’Italie à 130 %. Vu l’évolution des taux d’emprunts, ces chiffres devraient exploser !

 

Il faudra bientôt aller chercher l'argent ailleurs, dans une structure supranationale, le FMI avec ses petits satellites futurs (FME). Vous l’avez donc compris, pour résoudre le problème de la dette on va créer une nouvelle montagne de dette !

 

Une gigantesque fuite en avant car notre système économique fonctionne selon un triptyque qui n'a aucun sens : dette = consommation = travail. Il faudrait préciser de plus que la consommation détruit notre biosphère !

http://gillesbonafi.skyrock.com/2852396418-Les-dessous-de-la-crise-grecque.html

   

Pire que tout, le pacte social est brisé car c’est le peuple qui est en train de passer à la caisse pour une crise provoquée par le gotha de la finance. Les acquis sociaux, les aides sociales se réduisent comme peau de chagrin, les retraites ne seront bientôt plus qu’un souvenir et le nombre de personnes perdant leur emploi explose. La création d’un FME, CERS ou autre organisme ne pourra que retarder une échéance qui sera fatale et le chômage, quoi que l’on fasse, suivra l’exemple de l’Espagne qui a dépassé les 20 % (officiels) de chômeurs.

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gj3FHr2Vv6Z9ES3WQIigwbDTcqvQ

 

L’écrivain Frédéric Rotolo dans un de ses mails parlant de la crise grecque m’écrivait:

"Vous avez vu certainement les Grecs hier tenter de rentrer dans le Parlement... Comme l'idée de la République, l'idée d'une révolution nous viendra-t-elle d'eux ?  Pourtant s'ils parvenaient à rentrer dans leur Assemblée, ou au ministère des finances, ils devraient alors s'apercevoir que, même de ces postes là, on ne peut plus contrôler l'économie mondiale... Que leurs gouvernants sont, au mieux, des exécutants de la grande finance, voire même des figurants, des fusibles. Les machines du trading quantique sont plus puissantes qu'eux. Ainsi la volonté humaine reste toujours soucieuse d'échapper à l'état de nature, de s'en éloigner le plus possible,  de le nier puisqu'il met en cause sa puissance, quitte à verser dans un monde ou une économie tout à fait illusoire.

Quelle sera la réaction des peuples quand ils comprendront que le pouvoir est dématérialisé, virtuel, peut-être intouchable ?"

   

Le pacte social, le lien qui unit le seigneur à son esclave est en effet brisé car nos élites sont désormais incapables de garantir le minimum, c’est à dire fournir du travail.

Les lois se durcissent partout et la démocratie est désormais en danger. Les émeutes grecques ne sont que le signal de départ de troubles à venir.

Albert Camus affirmait : « Que préfères-tu, celui qui veut te priver de pain au nom de la liberté, ou celui qui veut t'enlever ta liberté pour assurer ton pain ? »

Nous pouvons répondre aujourd’hui, ni l’un ni l’autre, car la liberté n'est pas un cadeau que l'on reçoit mais un trésor que l'on arrache.

 

Gilles BONAFI

 
  

Europe-contre-les-peuples--ecrit-.jpg

 

L' Europe du chaos,

par eva R-sistons
 
Elle est jolie, l'Europe unie ! Désunie, et complètement chaotique ! Le Pouvoir en Allemagne risque de tanguer, l'Anglais sera divisé, la Belgique est au bord de la scission, la Grèce est sur le point d'exploser, la France de Sarkozy est contestée, la Pologne est décimée, et le tout est incapable de faire front commun à l'heure des périls, sauf pour s'enchaîner à l'OTAN rêvant de mettre à feu et à sang la planète afin de s'emparer des ressources des peuples et de les offrir aux Américains ne songeant qu'à préserver leur mode de vie au détriment du reste de l'humanité. La boucle est bouclée !  
  
Voilà le panorama que nous offre l'Europe aujourd'hui: Chaotique, divisée, sauf pour sacrifier la souveraineté de chacun de ses Etats aux intérêts de l'Oncle Sam. Est-ce ce dont rêvaient les peuples - et même les Pères fondateurs ? Nullement. Mais les technocrates qui ont confisqué le pouvoir au service du futur Nouvel Ordre Mondial totalitaire, n'en ont cure. Ce sont des collabos du grand Nouveau Désordre Mondial qui n'en finit pas de ravager la planète ! Et pour couronner le tout, un Président qui rêve de faire l'Europe à sa manière, de la modeler, de la diriger, de tout décider lui-même pour le plus grand bien de ses copains-coquin et des Maîtres de l'Univers, et puis un pseudo socialiste du FMI qui rêve de prendre la place du précédent à la tête de la France pour faire la même politique mais en confisquant, lui, le P.S. au profit du grand Capital, tout en servant Israël le pays de son coeur et en imposant aux Européens l'austérité qui a réduit à la misère les peuples du Sud, enfin des Elus soumis et une Presse aux ordres ! Sans parler des agents de l'Etranger, Américains notamment, qui, dans l'ombre, tirent les ficelles pour le plus grand bonheur des Financiers, des Banquiers, des Industriels de mort. Et de l'OTAN aux aguets ! Avec au final un joli feu d'artifice via une Europe créée pour la paix et bientôt supplétif des appétits meurtriers des fervents chrétiens américais sûrs de leur bon droit divin et de leur idéal démocratique texan... 
    
Les Elus ? Des collabos, de gré ou par contagion. Les fonctionnaires ? Des technocrates coupés de la réalité et des peuples. Les Décideurs ? Des valets du NOM. Et dans l'ombre, l'OTAN avec des Pierre Lellouche. Joli tableau !
    
 L'Europe tangue ? L'Euro vacille ? Toute la Finance mondiale est touchée. A moins que cela ne soit l'inverse. Les peuples ? Les dindons de la farce tragique; Ils paieront la note. Les Elus, eux, voteront l'augmentation de leur salaire. Les Décideurs établiront les plans destinés à sauver le capitalisme du naufrage. Et se serviront au passage. 
    
Si Candide, le héros de Voltaire, se promenait en Europe, il se demanderait si elle n'est pas tombée sur la tête... l'image qu'elle offre aux observateurs est plus que déconcertante ! En tout cas, désordonnée. Parce que désunie et sans idéal. Et bientôt partante pour faire les guerres de l'Empire sur le continent, par procuration. Et l'idéal de Paix des Pères fondateurs ? Dévoré par les impératifs financiers et les appétits des grosses familles. 
    
Alors, quel destin ? Ce qui est sûr, c'est que ce ne sera pas celui choisi par ses Pères fondateurs, ni par les peuples. Pour le reste, en attendant d'achever de se déconsidérer aux yeux du monde, l'Europe tanguera jusqu'au jour où elle sombrera dans les guerres impériales. Ainsi va le monde. Candide aura toujours de quoi s'étonner !
 
Quand l'Histoire écrite à Bruxelles ou à Washington fera-t-elle place à l'Histoire écrite par les peuples eux-mêmes ?
    
eva R-sistons
 
_________________________________________________________________________________________

FMI-j.jpg        

Banqueroute : à qui le tour ?


C'est fait !  La majorité socialiste au pouvoir à Athènes a voté le plan draconien de rigueur, imposé au peuple grec par les dirigeants de l’Union Européenne et par M. Strauss-Kahn (FMI), sous peine d’acculer la Grèce à la banqueroute.

De quoi s’agit-il ?  D’un surendettement organisé par les grandes banques mondiales, avec le soutien et la complicité des dirigeants politiques à leur service.

Cette fois, c’est tout un peuple qui est pris en otage par la grande finance internationale, pour le plus grand profit de ceux qui l’ont enfermé dans cette situation. De la crise bancaire de 2008, nous sommes passés à la faillite des Etats. On parle ouvertement des prochaines victimes qui pourraient être l’Espagne, le Portugal et toute l’Europe occidentale. Le prix à payer pour cette crise de toute la zone euro est connu : non seulement le chômage et la pauvreté pour les populations, mais surtout une faillite globale de tout un continent. Nous entrons en Europe dans une période de convulsions (luttes sociales, émeutes, guerres ethniques provoquées, etc.) dont personne ne peut prévoir les conséquences.

Au-delà des causes économiques, cette crise a une cause politique bien plus profonde : la soumission depuis longtemps de nos dirigeants à l’USraël, dont les deux armes principales sont le dollar et les frappes militaires.

Déjà, lors de sa conférence de presse du 04 février 1965, le Général de Gaulle avait dénoncé les « privilèges exorbitant du dollar » ainsi que tout le système monétaire international fondé sur le billet vert. Récemment aux conférences de l’OPEP, des dirigeants politiques de premier plan tels le Président iranien Mahmoud Ahmadinejad ou le Président vénézuélien Hugo Chavez ont, à plusieurs reprises, proposé qu’une partie importante des transactions pétrolières soit effectuée en euros. Ceci devait permettre, comme le souhaitait M. de Gaulle en son temps, de libérer en partie l’économie européenne de la tutelle du dollar et du lobby qui le gère. Peine perdue, les alliés de l’USraël (dont l’Arabie Saoudite) s’y sont toujours opposés.

Nous avons à faire à un système bancaire mondial, interconnecté, dont les racines et les liens se trouvent depuis longtemps dans ce qu’il est convenu d’appeler le sionisme.  Il n’est peut-être pas vain de faire un parallèle entre l’aggravation de la crise de l’Etat d’Israël, et l’aggravation de la crise du système monétaire international…

La contagion de la crise grecque à toute la zone euro est maintenant inéluctable. Nous ne nous hasarderons à aucun pronostic quant aux délais. Mais il reste une certitude : la misère et le malheur pour les populations innocentes ; une fuite en avant : peut-être la guerre pour le lobby.

Terminons en faisant remarquer que le dirigeant du FMI (Fond Monétaire International) chargé d’étrangler les peuples au profit de la grande banque internationale n’est autre que le socialiste Dominique Strauss-Kahn. Celui-là même qui, selon ses propres dires, se demande chaque jour ce qu’il peut faire pour Israël !  Curieux hasard, certains médias sionistes le verraient comme candidat à l’Elysée en 2012, face à l’autre candidat du lobby sioniste Nicolas Sarkozy. Les Français pourraient alors choisir « démocratiquement » entre la peste et le choléra…

Mais d’ici 2012, y aura-t-il encore une France ou bien une succursale du lobby administrée par un syndic en faillite ?  Tout maintenant peut aller très vite !

 

Yahia Gouasmi.

 

http://www.partiantisioniste.com/communications/banqueroute-a-qui-le-tour-0404.html 

      

  11-9.jpg

 

Crise... de nerfs

 

Le dernier épisode de cette "crise de foi en l'économie" (et en ceux qui la manipulent), serait risible si ce n'était pas pitoyable et pathétique.

750 milliards d'€ sortis du chapeau après 12 h de discutions, soit 62,5 milliards à l'heure !

Dommage, s'ils avaient passé quelques heures de plus, on résolvait la faim dans le monde, voire la fin de ce monde inhumain...

Permettez ces boutades et dérisions pour ne pas avoir à en pleurer...

Et passons sur le fait qu'une partie de cette somme est allouée à plusieurs affectations, comme le ferait n'importe quel escroc, qu'une autre partie n'est que virtuelle, et que le reste est promis d'être versé par les États qui croulent eux-mêmes sous les dettes et qui sont successibles de "bénéficier" de ces mêmes sommes... hallucinant !

Un tour de passe-passe du même acabit que celui qui consiste à émettre des bons du Trésor de la main droite et de ce les prendre de la main gauche.

C'est pourtant ce que fait la FED depuis un moment aux USA, et à présent c'est ce que va faire la BCE-l'illusionniste.

Nous n'avons plus désormais qu'une politique basée uniquement sur les "EFFETS D'ANNONCES", une politique des faux-semblants et de la comédie.

Bravo l'artiste, chapeau bas, du grand art, arriver à ne faire que du vent pour cacher le but véritable de la politique du chaos, quelle performance !

Encore un effort et vous pourrez arriver à mimer les scénettes, ce qui vous évitera d'apprendre le texte...

D'autant que cela fait de moins en moins illusion : l'euro a pratiquement retrouvé son taux, la bourse sous influence a vite perdu ses illusions, et l'or n'a jamais été aussi haut...

Au prix où nous coûte ces guignolos, dont les ficelles sont tirées par des "Rothschild" et "Rockefeller", pour ne pas les citer (et pas du tout les autres), ce ne sera pas un déchirement le jour où ils raccrocheront, eux et leur numéro d'équilibristes grotesques !

D'ici là, bonjour la soupe à la grimace, aux impôts flambés, aux prestations réduites et aux libertés peau de chagrin...

Pour relancer l'économie, il y a mieux, mais pour faire crouler l'ensemble et imposer le Nouvel Ordre Mondial, c'est indispensable !

 

www.artemisia-college.org

 

 

Les infos non officielles, alternatives, sur mon blog sos-crise:

liste complète

 

 

 

Sauver la Grèce,

ou sauver les banques ?

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=12769

 

 

 

FMI-j.jpg 

 

Partager cet article
Repost0
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 22:58
 
prison-bebes.jpg
Notre ami Laplote a fait ce dessin à ma demande, merci à lui ! Eva
 
 
Conditionnements, manipulations,
société dictatoriale,
la France des Non-Droits de l'Homme.
Par eva R-sistons
 
Amis Lecteurs,
 
On se fout de nous ! Moi je n'ai jamais autant grelotté que depuis qu'on nous parle en permanence de réchauffement climatique ! La manipulation des citoyens, le conditionnement permanent, ça suffit ! Les Médias, ras-le-bol !
 
On ne parle que de Franck Riberi, hé, il est Musulman ! Quel déferlement médiatique ! Même chose pour les prêtres-pédophiles, en se gardant bien de parler des rabbins-pédophiles, pas moins nombreux ! Et on absout Polanski, ou Frédéric Mitterrand, bien en cour ! Tiens, au fait il a enlevé la photo, très sulfureuse, de son bureau, sur Wikipedia, je regrette de ne pas l'avoir enregistrée ! Et haro sur la burka des femmes-fantômes (vous en avez vu une, vous ?), ou du mari polygame (dénoncé par les Musulmans eux-mêmes !) ! Pratique, le voile, pour masquer le passage incognito de Grenelle 2 qui irrite les écologistes, ou le charcutage électoral assorti d'un anti-démocratique scrutin excluant le trouble-fêtes FN, et bien sûr toutes les mesures anti-sociales ! On détricote toutes les conquêtes de nos ancêtres, du CNR, et les Médias sont aux abonnés absents ! Et par exemple, est-ce qu'on entend le Nouvelobs de "gôche" hurler contre l'intolérable ? Non, il préfère censurer les hurleurs comme moi... pff !
 
Allons, pleins feux sur la burqa (en utilisant d'ailleurs un mot impropre), on stigmatise en permanence la communauté musulmane et on nous apitoie en permanence sur les malheurs des seules victimes juives de la Shoah (en oubliant au passage le prix payé par les 50 millions de sacrifiés des guerres décidées par les Financiers anglo-saxons ou juifs, ou en minimisant le drame de l'esclavage §), avec des Marie Drucker on célèbre les "héros" américains en 44 ou ailleurs, et on fait silence sur les vingt millions de Russes qui ont donné leur vie pour nous épargner la barbarie nazie, on fustige les Chinois qui défendent leurs intérêts en Afrique avec leurs agents commerciaux, et on se tait sur les bombardements américains tous azimuts pour préserver leur insolent mode de vie..
 
Et le comble, maintenant, on présente le sauveur N°1 des Grandes banques sur le dos des peuples, Strauss-Kahn, comme le "sauveur de... l'Europe" (C dans l'Air) , le bon Samaritain qui "distribue des prêts" pour tirer d'affaire les peuples (FR2), alors qu'il les asphyxie socialement ! Mais on a perdu la tête ! Et on gobe tout ça ? On est des super veaux, alors ! Le Gl de Gaulle doit se retourner dans sa tombe !
 
Délinquants dès le berceau...
 
La première mesure de Sarkozy 1er, avant même le bouclier fiscal et l'aménagement de ses avions présidentiels en super palaces, fut la loi pour protéger ses amis en col blanc quand il leur vient à l'esprit de truander leur prochain; et voici que maintenant notre Big Boss s'en prend aux délinquants... nouveaux-nés des quartiers moins bien lotis que ceux de ses copains-coquins ! Bonnes gens, faites fortune, montez au firmament de la politique, et vous serez absous peut-être pas devant l'Eternel, mais au moins devant la Justice des hommes ! Mais si vous êtes né du mauvais côté, ou si vous n'avez pas la mentalité d'un Tapie, alors vous serez catalogué dangereux, fiché dès le berceau, stigmatisé (au moins autant que les Musulmans), écarté des Allocations familiales, promis à la garde à vue et même à vie ! C'est la France des Droits de l'Homme, ça ? Même pas ceux des bébés ! Mais dans quel pays vivons-nous ?
 
Pour la petite histoire à défaut de la grande, je viens de recevoir aujourd'hui un courriel d'un fils de Général (Et alors ! Je suis moi-même la petite-nièce d'un Médecin-Chef des Armées, savant tellement décoré que la Suisse a dû inventer une médaille pour lui) qui me disait ceci (c'est son analyse, et de plus en plus de gens la partagent, on se demande pourquoi !) : " Madame, re-bonjour. Tout d'abord, pour répondre à votre question, j'apprécie à sa hauteur votre courage dans cette période où s'est installée une dictature sioniste qui bafoue nos libertés les plus élémentaires. La Presse est entièrement aux mains du même lobby, et récite les ordres du pacte americano-sioniste en choeur. Tous les Ministres prennent leurs ordres du CRIF (eva: On apprécie les résultats, en politique comme dans les Médias !). En ce qui me concerne, et au regard de mon parcours et de ce que j'ai vécu, il y a déjà longtemps que je suis édifié sur la pourriture de nos "élites" qui (..) peut se résumer à ces quelques mots: "présidé par des traîtres, géré par des traîtres et administré par des traîtres". La France est maintenant une coquille vide".
 
Cette France-là, allons-nous la tolérer longtemps ? Sur un forum où l'on évoquait la question de prendre les armes, je répondais: Non, copions Gandhi, c'est très efficace aussi, et sans effusion de sang. Comme dit le formidable blogueur ASPETA, "pensons (soyons créatifs, actifs, réactifs) au lieu de dépenser". N'alimentons pas le Système assassin ! Le fruit de notre consommation, il l'utilise contre nous, dans les guerres, et pour accroître quelques fortunes insensées, scandaleuses.
 
Pour nous, simplicité de vie ! A nos jardins, ou trouvons-en, à nos achats (seulement nécessaires) à Emmaüs ou dans les vide-greniers, ou lançons-nous dans la récupération, et vous verrez si nos tortionnaires vont se sucrer longtemps sur notre dos ! Vous avez vu les milliards qu'ils sortent instantanément de leurs coffres-forts pourris pour sauver leurs copains-coquins banquiers ou le Système ? Jamais rien pour les plus démunis ! Et sus à la classe moyenne... elle doit disparaître !
 
Via les Médias aux ordres, censeurs de la Vérité (voyez ce qui m'est arrivé ici, merci le Nouvelobs http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-le-nouvelobs-anti-democratique-a-censure-le-blog-d-eva-et-d-autres-50133644.html, mon blog supprimé sans préavis !), nous assistons à une véritable guerre des riches contre les pauvres, des nantis contre les classes moyennes. Et nous devrions applaudire à notre mort programmée ?
 
Non, mais faisons-le avec les armes de l'intelligence, de la créativité, de la solidarité entre les peuples, et vite. Il y va de notre avenir, de celui de nos enfants, et de l'espèce humaine.
 
Eva R-sistons plus que jamais à l'intolérable.
 
§ J'y reviens bientôt, je prépare un dossier spécial sur l'esclavage, la traite des Noirs, qui pour nos Médias sionistes n'a pas autant d'importance, évidemment, que la Shoah, encore elle. La vie du peuple "élu" vaut sans doute mieux que celle des citoyens noirs !!!! C'est pas du racisme, ça ? "Mépris" sous-jacent des Noirs, stigmatisation des Musulmans. Le compte est bon. Que fait la Ministre de la Justice ? Ah, elle prépare une loi pour criminaliser ceux qui dénoncent l'intolérable, le sionisme militaro-financier qui nous concocte un joli feu d'artifice nucléaire avec les cow-boys anglo-saxons. Et que font les Zélus ? Tous vendus ? Notre monde a décidément perdu la tête....  
 
                                                Police-garde-a-vue-j.jpg
 
Collectif « Pas de zéro de conduite pour les enfants de trois ans »

Information aux 200 000 signataires de l’appel – mars 2010

 

 

« Pasde0de conduite »

vous invite à son 3e colloque scientifique et de société

« Les enfants au carré ? Une prévention

qui tourne pas rond ! »

Prévention et éducation plutôt que

prédiction et conditionnement

Samedi 19 juin 2010

Palais de la Mutualité – Paris

 

Programme et bulletin d’inscription sur

http://www.pasde0deconduite.org/IMG/pdf/programme_colloque_pasde0deconduite_19juin2010.pdf  

 

  

Argumentaire

Il y a quatre ans les pouvoirs publics tentaient de désigner, dès la crèche et l’école maternelle, les bébés supposés devenir délinquants.

 

Aujourd’hui encore, face aux difficultés des enfants et des familles, les réponses stigmatisantes et coercitives sont privilégiées:

• Les mesures de contrôle et de surveillance des parents en difficulté sont renforcées.

• Le secret professionnel dans le cadre de la prise en charge des familles est mis à bas au titre de la loi de prévention de la délinquance de 2007.

• Les mineurs sont fichés : avec le fichier base-élèves, le parcours scolaire de tous les enfants sera conservé pendant 35 ans ; et dès 13 ans les mineurs qui seront a priori soupçonnés de vouloir commettre un acte répréhensible seront inscrits dans le nouveau fichier Edvige.

• La suppression du Défenseur des enfants est annoncée, au moment des célébrations du 20ème anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant.

 

Cette volonté de contrôle de l’enfance se manifeste également dans la mise en place de certaines pratiques professionnelles. Le projecteur n’est plus braqué seulement sur le dépistage prédictif des jeunes enfants turbulents. La focale s’est élargie à tous les enfants à travers des programmes dits de "promotion de la santé mentale" dès 24 mois. Est-ce compatible avec une prévention psychologique globale, prévenante, humanisante et éthique ?

 

Depuis 2006 le collectif Pasde0deconduite a engagé une réflexion sur les questions de politiques et de recherche en prévention psychologique, soin et éducation.  Colloques et publications ont démonté les fondements prétendument scientifiques des approches déterministes de la prévention.

 

 Ce 3ème colloque Pasde0deconduite explore les écarts respectifs qu’il y a entre prévention et prédiction, éducation et conditionnement.

 

Il s'agit notamment de :

 

• Mieux comprendre les hiatus entre prévention et  évaluation des comportements des enfants.

• Préciser en quoi l’accompagnement vers la socialisation est d’une autre nature que les apprentissages précoces de conduites adaptatives.

• Analyser les méthodes, leurs fondements théoriques, leur cadre d’application.

 

En effet comment une politique bénéfique pour l'enfance et la famille pourrait-elle émerger de la logique de contrôle qui prévaut actuellement ? Malmener la dimension éthique dans le rapport à l'enfant n’ouvre-t-il pas… sur une impasse ? Conformément à l'esprit de travail multidisciplinaire et citoyen  du collectif Pasde0deconduite, ces questions seront abordées sous les aspects psychologique, médical, éducatif, philosophique, sociologique et politique.

  

 

 

Les trois tables-rondes 

 

• Adaptation, prévention : qu’est-ce qui rime, qu’est-ce qui prime ?

• De la socialisation à l’éducation, penser et grandir

• Enfance et famille : contrôle des billets ou invitation au voyage ?

 

Les intervenants 

 

Daniel Calin,  philosophe, ex-formateur d’enseignants spécialisés, IUFM Paris

Pierre Delion, professeur de pédopsychiatrie Université Lille II

Pierre Frackowiak, inspecteur honoraire de l’Education nationale

Vincent de Gaulejac, professeur de sociologie, Université Paris VII

Sylviane Giampino, psychanalyste, psychologue petite enfance, ANAPSY-pe

Bernard Golse, professeur de pédopsychiatrie Université Paris V

Roland Gori, professeur de psychopathologie Université Aix-Marseille I,  Psychanalyste

Tim Greacen, directeur du Laboratoire de recherche, EPS Maison Blanche

Marina Juienne, journaliste sciences et société

Christopher Lane, professeur de littérature anglaise aux États-Unis

Isabelle Millon, philosophe praticienne, directrice de l’Institut de pratiques philosophiques

Sylvain Missonnier, professeur de psychologie, Université Paris V

Michel Parazelli, professeur-chercheur, École de travail social, Université du Québec à Montréal

Christine Simon-Lang, psychologue clinicienne, accueillante à "La maisonnée" de Strasbourg

Pierre Suesser, pédiatre en protection maternelle et infantile - SNMPMI

Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste, Directeur de recherche Université Paris X

 

Les discutants

 

François Bourdillon (médecin de santé publique), Yvonne Coinçon (pédopsychiatre), Michel Dugnat (pédopsychiatre), Nathalie Georges (psychanalyste), Véronique le Mézec (psychologue de l’éducation nationale), Pascal Ourghanlian (enseignant spécialisé), Thérèse Petitpierre (psychologue), Gérard Schmit (professeur de pédopsychiatrie), Dominique Terres (pédopsychiatre)

 

 

Programme et bulletin d’inscription sur

   

http://www.pasde0deconduite.org/IMG/pdf/programme_colloque_pasde0deconduite_19juin2010.pdf

 

Site de Pasde0de conduite : www.pasde0deconduite.org

 

Mail : contact@pasde0deconduite.org  

Partager cet article
Repost0
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 21:12

Justice-NO.jpg

Justice, Nobs

Un citoyen handicapé

face aux Puissances de l'argent :

Son arrestation est prévue à Paris le 17 mai,

 

au fameux endroit où sont concoqués les journalistes de l'affaire de la vidéo de France3, etc :
12-14 rue Charles Fourier - 75013 Paris
c'est le SPIP Services Pénitentiaires de Paris d'Insertion et de Probation

 

Soutenez-le, soyez à ses côtés !  Ou au moins, soyez témoins ! C'est une affaire rocambolesque, elle vaut le déplacement... Journalistes, venez...

 

Kafkaïen ! Au Palais de l'Injustice, bientôt l'Affaire Patrice Henin:

Histoire de fric, de grandes puissances d'argent,

et de celui, handicapé, qui attend justice. Eva

 

Mais c'est l'histoire vraie d'un handicapé retraité

condamné à trouver un... travail parce que des juges

l'ont considéré comme gênant !

http://patricehenin.blogspot.com/ 

 

Je suis convoqué le 17 mai 2010 pour fournir des justificatifs (http://patricehenin.blogspot.com/2009/05/0058-convocation-rappel-des-obligations.html).

C'est une ancienne convocation identique, la nouvelle n'est pas encore bloguée.
Comme ce qu'on me demande est impossible à fournir, par exemple des justificatifs de recherche d'emploi alors que je suis retraité et handicapé. Je ne peux même pas aller physiquement à la convocation, dans 3/4 ans je serai totalement paralysé à cause du manque d'oxygène dû à mon emphysème. On vient de me préciser au téléphone que je serai donc arrêté par la police pour faire 2 ans de prison.

http://patricehenin.blogspot.com/2010/05/jai-une-question-pour-me-louis-bore.html

 

Que des gendarmes m'accompagnent le 17,

pour au moins qu'il y ait des témoins.

Soyez ses témoins ! Moi je suis à deux mille kms, je ne peux pas ! Eva

Toutes les personnes qui connaissent cette horreur me demandent d'alerter les médias. Cela fait 4 ans que je le fais.
http://patricehenin.blogspot.com/2009/05/lettre-au-chef-supreme-des-armees.html

Si l'opinion est au courant, le régime tombe en quelques jours.
(Implication de hautes personnalités, via son frère bien placé - eva)

http://patricehenin.blogspot.com/2009/09/citoyen-jean-claude-marin.html

Vivement que je ne puisse plus acceder à un ordinateur, des tas de bouygueux le souhaitent.
Tout peut changer du jour au lendemain, mais ils ont constaté que personne ne me soutient, et qu'ils peuvent donc tout faire.
J'étais un cobaye, en somme. Je vous souhaite bien du plaisir pour vivre dans ce pays, alors que vous ne pouviez trouver une affaire suffisamment honteuse pour révolter les 44 millions de votants.

Si je me révolte, débats, ce sera la cellule capitonnée, parce que j'aurais prouvé que je suis dangereux !
Pendant ce temps là, le joyeux frère continue, j'ai reçu un témoignage en décembre 2008 :
http://patricehenin.blogspot.com/2008/12/2008-je-nadmettrai-jamais-que-lon.html

 

Mais pourquoi donc vous ne dénoncez pas la barbarie qui s'est déjà installée au Palais de Justice, qui rend de la "justice" de palais ? Mes procès en mon absence et sans avocats le prouvent : les idiots, dans ces conditions, ils ont condamné un handicapé retraité à faire soigner sa dangerosité et à trouver un travail ! Il fallait au moins se renseigner avant de condamner sur ordre d'un malade du fric, un ami de Bouygues.

Il suffit de lire le rapport de police me concernant, je vous rappelle que le point d'orgue final (mon internement d'office en psy), est prévu pour le 17 mai à 15h (juge des libertés et peines Catherine Barés 01 44 32 70 31. Dites-lui de me ficher la paix ! Demandez aux militants de l'appeler pour protester !

 

1z=6.jpg

Et Patrice est engagé (l'un expliquant l'autre), eva :

 

Extraits. " Les conseilleurs d'Etat ne sont pas les payeurs, d'accord, mais voici l'une des raisons pour lesquelles je "dois être soigné en hospitalisation d'office" après une parodie de justice digne de l'inquisition. Si le droit a été inventé pour remplacer le droit du plus fort, aujourd'hui l'argent a remplacé le fer. 1789 est à refaire".

http://patricehenin.blogspot.com/2010/05/jai-une-question-pour-me-louis-bore.html

 

Vous savez aussi bien que moi que les "riches et puissants" comme mon fameux ami de Bouygues, n'ont aucune moralité, aucun scrupule et essayent simplement de s'enrichir avant le désastre imminent. Pour enrôler des milices, comme je l'ai vu faire aux États-Unis.

Vous savez très bien que
Sarkozy se présentera en 2012, ils n'auront pas de difficulté à le persuader qu'il est le meilleur, question politique du rabot,
pardon, de nabot. Ce sera pour diviser la droite (il fait 6%),
Vous savez très bien que DSK a été choisi depuis le choix de Ségolène par les militants du PS en 2006,
pour être élu en 2012.

Pourquoi tous les partis se sont-ils transformés en sectes, qui demandent de l'argent, en échange de convictions : le salut, la démocratie, le paradis, la guerre, le repentir, l'écologie, la République, un gourou, un leader : mais soyez à jour de vos oboles, de vos cotisations ! 

 

Il leur reste encore deux ans pour purger, tout verrouiller, à la dure. Puis, DSK peaufinera son gouvernement mondial, à la douce. Les médias préparent déjà le terrain, avec leurs "sondages".
Il y a d'autres solutions que d'abattre les civilisations, réduire les gens en esclavage, en les montant les uns contre les autres. Leur solution fait appel à l'instauration de la barbarie, utilise l'immigration pour établir le non-savoir vivre ensemble (..)

http://patricehenin.blogspot.com/2009/12/le-chant-des-partisans-eternel.html

 

http://patricehenin.blogspot.com/2010/04/convocation-de-la-juge-catherine-bares.html

 

Envoyé ce commentaire sur un Forum:

Pourrais-tu t'intéresser stp au cas développé sur mon blog

http://r-sistons.over-blog.com/article-la-civilisation-moderne-le-bonheur-aujourd-hui-tableau-apocalyptique-50132017.html

Un citoyen handicapé face aux puissances de l'argent

Que ceux qui habitent Paris le soutiennent, soient témoins, racontent, le 17 mai  prochain, au tribunal, affaire d'Etat par ses implications sulfureuses

cordialement, eva

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 07:39

COLOMBIE : UN GROUPE D'INDIENS NUKAK EST SORTI DE LA FORET

 

Indien d'Amazonie Indien-Amazonie.jpg

 

Survival France

Colombie : des Indiens Nukak sortent de la forêt

mis en ligne lundi 10 mai 2010 par jesusparis


 

Selon l’organisation nationale des Indiens de Colombie, ONIC , un groupe d’Indiens nukak est récemment apparu dans une petite ville reculée du sud-est de la Colombie.

 

L’ONIC dit avoir été alertée de l’arrivée d’un groupe de 26 Nukak à San Jose del Guaviare le 5 avril dernier.

 

Selon des sources locales, c’est la première fois que le groupe entier se rendait dans cette petite ville. On pense que l’une des raisons qui les y a amenés est l’absence de service médical dans leur territoire.

 

L’ONIC a fait valoir que la venue des Nukak à San Jose est une preuve supplémentaire des menaces ’d’extinction culturelle et physique’ qui pèsent sur eux. Ils sont retournés chez eux à la fin du mois.

 

Dans le passé, de nombreux Nukak s’étaient enfuis à San Jose pour échapper à la guerre civile qui sévissait sur leur terre. Ils vivent actuellement dans des conditions extrêmement précaires à la périphérie de San Jose. Plus de 50% des Nukak ont succombé à des maladies et infections à la suite de leur premier contact en 1988.

 

L’ONIC a lancé cette année une campagne internationale de soutien aux Nukak et à tous les Indiens de Colombie menacés ’d’extinction’. Les leaders et représentants indigènes, Luis Fernando Arias Arias, Neida Yepes Rodriguez et Juvenal Arrieta ont effectué une tournée en Europe en mars dernier dans le cadre de cette campagne.

Par Tourtaux
 
 
Partager cet article
Repost0
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 07:04
L'obsession burqa...La chronique de Philippe Gavi
Renaud Revel

  gavi.jpg

Des motards collent une contredanse à une femme qui conduisait sous niqab dans les rues de Nantes, et c’est la polémique, conférence de presse, Hortefeux qui s’en mêle, l’ouverture du JDD…Moi, j’ai voulu tester. J’ai encagoulé ma tête comme si je portais une niqab. Comme si, parce que ce voile intégral ne laissant apparaitre que les yeux ne figure dans aucun rayon de la station balnéaire des Côtes d’Armor où j’écoule mes vacances scolaires. De mémoire locale, me dit-on, on n’a jamais vu l’ombre d’une burqa.  Tout le barouf autour exaspère d’ailleurs mon ami Jean-Jacques, adjoint au maire. Ce paysan de souche a toujours voté à droite et maintenant, il doute des capacités de Sarkozy à « s’occuper des vrais problèmes ». Chez lui, ce n’est pas la burqa, les immigrés ni la criminalité.
Donc, j’ai testé. Eh bien, pas de problème, la vision est parfaite, sauf à porter des lunettes, parce que la buée sur les verres. Le PV est injustifié. La femme a écopé de 22 euros non pas pour conduite dangereuse, mais parce qu’elle représente un danger public, le péril islamiste.


Tant que la loi anti-burqa n’a pas été votée, cette amende relève du harcèlement. Manière de dire « ne venez pas nous emmerder chez nous ». Un sentiment que je partage. La loi pour une interdiction totale me gêne intellectuellement, mais au fond je me dis « pourquoi pas ? ce truc est abominable » chaque fois que je vois une givrée en burqa expliquer au JT que c’est sa liberté, que cet accoutrement atroce est prescrit par sa religion. Je veux bien respecter les croyances des autres, mais qu’elles ne nous pourrissent pas la vie.
Méfions-nous des religions, des zélateurs du salut spirituel, des rites sacrificiels. L’Ancien Testament et le Coran sont truffés de conseils exécrables, qui pris à la lettre, comme parole révélée de Dieu, par des gens butés, et dieu sait s’il y en a des gens butés, primaires, imbéciles, sont des incitations au crime, au sadisme, à l’infanticide, à la guerre, à la haine, au machisme et au voile intégral.

 

473560_anne-d-une-francaise-musulmane-portant-le-niqab-au-volant-devant-la-presse-le-23-avril-2010-a-nantes.jpgOui mais ce fatras de Verbe ne fait pas de la verbalisée une conductrice dangereuse.
Le harcèlement, je n’aime pas. Je ne vois pas de raison légale à ce que le Ministre de l’Intérieur ait aussitôt diligenté une enquête sur la situation familiale de la contrevenante. L’enquête a été vite expédiée.
Vendredi, Brice Hortefeux demandait à Eric Besson d’étudier l’éventuelle déchéance de la nationalité française du conjoint. Alléluia, le jack pot pour qui cherche des poux, et clouer le bec masqué du trublion : l’homme, algérien d’origine devenu français par mariage en 1999, serait le stéréotype de l’affreux jojo islamiste: « il appartiendrait à la mouvance radicale du Tabligh, écrit Brice de Paris, et vivrait en situation de polygamie avec quatre femmes dont il aurait eu douze enfants ». Ces femmes « bénéficieraient de l’allocation de parent isolé et porteraient le voile intégral »


Et puis je tique. Le texte, lu à la lettre, est absurde. Il est écrit au CONDITIONNEL. Or il n’y a pas besoin d’être un crack de Sciences Po pour réaliser l’imposture : le Ministre de l’Intérieur n’a aucun motif de saisir son collègue de l’Immigration et de l’identité nationale. A ce stade du conditionnel, l’affaire relève d’abord de la police puis, si les délits sont avérés, de la Justice.
Qu’on vire de mes horizons nationaux le bonhomme ne me gêne pas. Je ne vais pas sympathiser avec un mec qui me crache à la gueule. Mais il y a la loi, qui est notre contrat de confiance, et des procédures démocratiques, à respecter. Sans conditionnel.
Un cauchemar se profile. Deux ans encore avant les présidentielles, et tous les jours, à l’affut du moindre incident, l’équipe Sarkozy, au volant, va vouloir faire mousser son patriotisme et son Autorité. Il n’y a pas que les porteuses de Burqa qui se voilent la face et entrevoient le monde par une fente. PG

 

Partager cet article
Repost0
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 06:09

flotte-russe-j.jpg

  

Un article de notre ami Jean Lévy, infatigable militant pour la Vérité, la Justice, la Paix, comme moi. Eva

 

 Il faut crier la Vérité

sur la Seconde Guerre mondiale !

 

 

Il  est inadmissible de falsifier les faits de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale.

 

"Il est inadmissible de falsifier les faits de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale", a déclaré dimanche aux journalistes le secrétaire général du Conseil de l'Europe Thobjoern Jagland lors d'une conférence de presse à Moscou.

"Je déclarais auparavant que je ne permettrais jamais au Conseil de l'Europe de participer à de telles falsifications de l'histoire. Le fait est qu'il aurait été impossible de gagner la guerre sans les souffrances endurées par le peuple soviétique, sans la contribution apportée par les troupes et le peuple soviétique", a indiqué le haut responsable arrivé à Moscou pour assister aux festivités du 65e anniversaire de la guerre de 1945.

Il a souligné que rien que lors de la libération de la partie nord de la Norvège les pertes des troupes soviétiques ont été supérieures à celles que l'armée norvégienne a subi  pendant toute la guerre.

"Ce n'est qu'un petit exemple de la vérité historique. Aussi, est-il très dangereux, à mon avis, d'entreprendre à falsifier l'histoire de la victoire sur le régime nazi", a souligné le secrétaire général du Conseil de l'Europe.

 

© RIA Novost

 

Eva : Silence Médias INTOLERABLE sur la vérité de la Seconde guerre mondiale : Les Russes ont libéré l'Europe du Nazisme, et pas les Américains, ces derniers au contraire partie prenante de ce conflit pour des raisons d'intérêt, avec des familles comme celles des Bush ou des Thyssen.

 

Rappel: Plus de vingt millions de Russes ont sacrifié leur vie contre le Nazisme, alors que  300.000 Américains périrent sur les champs de bataille. Voilà la vérité à relayer ! 

 

Merci aux citoyens russes pour leur immense sacrifice,

 

eva R-sistons 

 

liste complète

 

 

 

Lire aussi :

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 05:53

 

 

 

Tsiganes-scene-liberty-j.jpg

 

Il y a Shoah et Shoah:

Les Médias (sionistes)

ne s'intéressent qu'à celle des Juifs.

Silence sur celle des Tsiganes européens 

(pourtant plus victimes que les Juifs,

puisque la moitié de leur population fut exterminée)!

Pas sur ce blog... Ici, on répare

cette injustice historique ! Eva

 

La Présidente de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation

La Présidente de l'Association pour la Mémoire de l'Internement et de la Déportation des Tsiganes

Vous prient de bien vouloir honorer de votre présence la cérémonie commémorative de l'internement des Tsiganes au camp de Saliers

Qui aura lieu En présence de Monsieur le Sous Préfet d'Arles

(Un Préfet ne se dérange pas pour les Tsiganes ? Et pour les victimes juives ? eva)

 

 Pierre Castoldi, sous-préfet d'Arles

 

                               et de Monsieur le Maire d'Arles ou de son représentant

  

                                                                Hervé Schiavetti

  

                                      Le dimanche 23 mai 2010 à 10 heures

                              

                   Devant le monument dédié à la mémoire des Tsiganes

                                       Internés durant le Seconde Guerre mondiale

                         (route de Saliers en direction

des Saintes Maries de la Mer (D37))

                                        Merci de bien vouloir confirmer votre présence

                                                  par téléphone au 0 667 215 333

                                         Ou par mail à  : romanezesmeralda@yahoo.fr

 

 

 

Je vais bientôt traiter de la Mémoire de la traite des Noirs,

qui intéresse à peine les Médias sionistes.

Le deux poids deux mesures est intolérable.

Toutes les mémoires ont une valeur égale,

on ne doit pas en favoriser l'une par rapport à l'autre.

Eva R-sistons à l'intolérable 

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 07:30

Mes amis,

je reçois ce commentaire,

Jean Daniel ou la mondialisation de l’exploitation de l’intelligence humaine

 

En logeant un blog chez nouvelobs, c’est à dire nouvel observateur, en y travaillant d’arrache-pieds, en y stockant tous vos documents, écrits, photos, temoignages inédits, puis en conquérant des milliers de lecteurs internaute, puis soudain, pris dans le feu de l’action , vous essayez d’elargir votre prestation en y incluant des tags que l’on vous propose pour insérer de la pub, et v’lan!!! On supprime votre blog sans méme vous avertir. On vous dira le règlement c’est le règlement : la pub est interdite, méme s' il n’est pas specifié explicitement que cette pub peut vous mener à la suppresion pure et simple de blog.

Voilà un préjudice moral et financier que Nouvelobs vous fait subir, sans que vous ayez ni la possibilité de discuter d’un arrangement ni d’excuses. C’est la loi !

 

Alors votre nom de domaine peut se contenter de pleurer; vous ne le reverrez plus, vous étes cuit !

 

On vous a fait trimer pour rien, on vous sape le moral comme si vous étiez dans une administration avec en face de vous des adversaires qui visent votre poste de travail ou qui veulent vous reduire au chômage .

 

Jean Daniel a decidé, alors n’insistez plus, c’est la loi du plus fort en internet.

 

Internet, un instrument qui mondialise l’exploitation des cerveaux? Sionisme? Islamisme? Terrorisme? NON! MACHIAVELISME tout simplement. Oui!

abdenour iferhounene.unblog.fr  

 

 

Fureur d'Eva victime elle aussi de la censure

voici quelques jours, mais pour des motifs politiques:

   

Vous devez savoir que mon blog a été censuré par le Nouvelobs, je dirai plus tard ce que je pense de ce journal dans un article, en attendant  le commentaire ci-dessus est préoccupant: En effet, j'ai pu constater à plusieurs reprises que des blogueurs étaient censurés au Nouvelobs, pour des raisons politiques, comme dans les Républiques bananières ou dans les Etats totalitaires.  Sans préavis, sans avertissement ! 

 

Ce journal se targue d'être progressiste, ouvert, humaniste, et même de gauche, c'est une imposture ! Je publie partout, mais au Nouvelobs, on me censure, on supprime TOUS mes textes. C'est la première fois que cela m'arrive, et c'est au Nouvelobs de "gôche" ! Je vous dirai prochainement, dans un post spécial, pourquoi, et comment,  ce journal montre ainsi son vrai visage, celui de l'intolérance liée à une orientation inattendue, mais qui m'apparaît désormais clairement et qui n'est pas à son honneur.  Comme DSK, il est rose à l'extérieur, et blanc à l'intérieur, réellement aligné sur la Pensée Unique et les orientations de l'Empire militaro-financier ultra-libéral qui dévaste la planète et fait le malheur des citoyens.

 

Sans préavis, sans avertissement, brutalement, du jour au lendemain, moi aussi je trouve tout mon travail effacé. C'est une honte ! C'est un scandale ! Un coup de force intolérable ! A quand les geôles pour délit d'opinion ? D'une façon générale les Médias aux mains d'un Clan communautariste sont une horreur. Nous leur devons d'être lanterne rouge, en Europe, en matière de liberté d'information, et en 43 e position mondiale. Belle régression ! Merci MM. les Censeurs ! Vous assassinez la France de Voltaire... et ce n'est pas rien ! C'est même une honte historique !

 

J'avais eu l'occasion, sur mon blog du Nouvelobs, de faire état de censures de sites par ce journal prétendûment de gauche et faussement libre. Comme par hasard, il s'agissait de blogueurs musulmans ou très critiques vis-à-vis du néo-sionisme qui sévit sur la planète ! Mais cela va plus loin, je l'analyserai quand j'aurai un moment. En tous cas, le vrai visage de ce journal apparaît clairement: Sous-marin de "l'Axe du Mal" (pour parler en termes"modernes") anglo-saxon et israélien, sous couleur de progressisme ouvert et tolérant !  

 

Et on imagine les pressions, en sous-mains: Pour aligner la presse sur la seule Pensée admise aujourd'hui !

 

Il ne fait pas bon, aujourd'hui, cerner les dessous de la politique, ses vrais ressorts anglo-saxons et israéliens ! On est aussitôt taxé de tous les péchés, dont celui, véritable tarte à la crème, d'antisémitisme ! Comme si je pouvais l'être, moi fille de mère en partie juive et orthodoxe, de père catholique, et par choix Protestante, par amitié musulmane, et par sympathie pro foi baha'i, justement... syncrétiste ! Le racisme est une abomination, la dénonciation des politiques militaro-financières de l'Empire anglo-saxon et israélien, une nécessité. Au nom de l'humanisme véritable, justement, fustigeant ce qui rétrécit l'individu, l'avilit ! 

 

A l'occasion de cet article sur le vrai visage du Nouvelobs, je parlerai d'organes comme Libération, lui aussi faussement de gauche, ou de l'Express, bien plus à droite qu'il ne le prétend. Ainsi, tout se tient, comme les lessives: Sous des appellations différentes, c'est en fait le même produit qu'on nous sert  ! Sarkozy ou DSK, la peste ou le choléra. Et peu de choses séparent le Figaro d'un Express ou d'un Libération ou d'un Nouvel Obs. Et que dire du Charlie Hebdo de Val ?  Avec des variantes particulières, ils soutiennent tout ce dont, en réalité, les peuples ne veulent pas: Le libéralisme financier prédateur, liberticide, atlantiste, néo-sioniste, et donc impérialiste, guerrier, aussi. Sous couleur de progressisme ! J'écoutais encore hier une vidéo de la guerre d'Irak, et M. Christophe Barbier la critiquait le moins possible ! J'ai même eu l'impression qu'il tentait comme il pouvait de l'excuser, voire de la justifier....

 

Citoyens, la Droite ou la Gauche, c'est presque la même chose. Et pour les Médias, c'est pareil ! Ne vous laissez pas abuser ! DSK et Sarkozy, ce sont les deux visages d'une même politique, celle dont justement vous ne voulez pas. Et c'est pour cette raison que vous vous abstenez !

 

De la même façon, abstenez-vous de regarder "la télévision propagande et désinformation", et ne lisez plus la presse torchon qui pollue votre esprit au service d'un même Pouvoir, finalement ! Pour demeurer libre. Libre de choisir, libre d'identifier vos vrais amis et vos ennemis réels.

 

La liberté ne s'arrête pas là où l'autre pense différemment, même avec passion. Avec le Nouvelobs, la vraie liberté, celle qui ose avec courage dénoncer, est assassinée. Il faut le savoir pour agir en conséquence !

 

Messieurs les censeurs, allez vous faire voir chez les Grecs ! Au moins pour voir à quoi ressemble le monde qu' hypocritement, ou à découvert, vous voulez nous faire avaler.

 

Ce post est une introduction à l'autre article, qui lui sera de fond et décapant ! Car ce qui doit triompher, justement, ce sont la pensée et la parole libres. Pour elles, je me battrai jusqu'au bout. Par exemple pour qu'un néocon me faisant horreur puisse s'exprimer, même s'il incite à la guerre et au soutien de l'intolérable ! Au nom d'une certaine idée de la démocratie... 

 

Mais la démocratie, aujourd'hui, est plus dans les discours que dans les faits. A sa façon, le Nouvelobs participe à l'édification d'une Pensée unique - hideuse parce qu'intolérante et communautariste. 

 

A terme, la Presse est condamnée; On lui préfère les médias citoyens,  alternatifs.  A juste titre !

 

Messieurs les censeurs, vous faites horreur aux citoyens libres et engagés. Il est temps de vous interroger sur cette désaffection croissante à l'égard des Médias comme de la politique... sous peine de mourir !

 

Eva, journaliste résistante aux Médias partisans, intolérants, à sens unique, communautaristes...

 

 

Votre blog est censuré,

voici un guide pratique pour en créer un miroir

censorshipNotre par­te­naire Global Voices vient de publier sur son site Advocacy, dédié à la défense de la liberté d’expression en ligne, un nou­veau guide Advocacy 2.000: Créer un site miroir d’un blog Wordpress cen­suré. Cet ouvrage, à l’heure où l’internet Tunisien subi une vague de cen­sure sans pré­cé­dent, est plus que jamais utile. Si cette page (comme d’autres ici) venait à être cen­su­rée, soyez sûr que vous retrou­ve­rez ce guide sur des sites de direct down­load, des tra­ckers bit­torent, eMule, et même des clés USB atta­chées à des pigeons voya­geurs si c’était notre der­nier recours (bonjour a l’ATI au passage).

Ce guide, qui a été élaboré par Sami Ben Gharbia (direc­teur du site Advocacy) Rebekah Heacock (assis­tante de recherche chez OpenNet Initiative) et Jeremy Clarke (web­mestre de Global Voices et desi­gner web pour Wordpress), a été conçu pour les blo­gueurs ayant des blogs WordPress auto-hébergés* et qui soupçonnent que leurs blogs pour­raient être fer­més ou inter­dits d’accès par des filtres auto­ma­tiques mis en place par un gou­ver­ne­ment. Son but est d’aider les blo­gueurs à uti­li­ser des blogs miroirs pour rendre acces­sibles aux lec­teurs les conte­nus cen­su­rés, mal­gré les filtres. Il contient des ins­truc­tions détaillées pour créer un site miroir d’un blog ori­gi­nal créé sur la pla­te­forme de blogs WordPress.

 

Présentation

Lorsqu’il s’agit d’accéder aux sites web et aux blogs cen­su­rés, la plu­part des défen­seurs de la liberté d’expression se concentrent sur les moyens à uti­li­ser pour contrer la cen­sure. Bien que ce soit impor­tant, ensei­gner aux uti­li­sa­teurs d’Internet com­ment éviter la cen­sure n’est pas suf­fi­sant. De nom­breuses per­sonnes ne connaissent pas l’existence ou n’ont pas accès aux outils pour la contour­ner, étant donné que les pays qui filtrent Internet ont aussi ten­dance à bloquer les moyens de contour­ner la cen­sure, tels que les ser­veurs proxy et autre tech­no­lo­gies per­met­tant de contour­ner le fil­trage. Lorsque des outils pour contour­ner la cen­sure sont uti­li­sés, ils affectent sou­vent la rapi­dité de la connexion, ren­dant l’accès à Internet encore plus lent dans des pays où la bande pas­sante est déjà très réduite.

Pour rendre le contenu de votre blog acces­sible, vous ne pou­vez pas sim­ple­ment vous en remettre aux outils web de contour­ne­ment de la cen­sure d’Internet ou aux connais­sances tech­niques de vos lec­teurs**. Prendre en compte les besoins de vos lec­teurs et devan­cer les ini­tia­tives d’un gou­ver­ne­ment qui peut bloquer des sites, est le pre­mier pas pour mettre en place des solu­tions créa­tives, pour rendre le contenu de votre site acces­sible à tous les lec­teurs poten­tiels, indé­pen­dam­ment de l’endroit où ils se trouvent.

Un moyen de rendre acces­sibles des sites bloqués pour des uti­li­sa­teurs qui se trouvent dans des pays qui filtrent les conte­nus en ligne est le site miroir : copier le contenu d’un site dans un autre nom de domaine ou sous-domaine. Les sites miroirs repro­duisent auto­ma­tique­ment tout chan­ge­ment apporté au contenu du site ori­gi­nal, per­met­tant aux auteurs des blogs de contour­ner la cen­sure via des héber­ge­ments mul­tiples où les lec­teurs peuvent y accéder.

Sommaire

  1. Dupliquer les conte­nus de votre blog sans site miroir
  2. Sécuriser votre blog
  3. Présentation des tech­niques de fil­trage sur Internet
  4. Déterminer si et à quel point votre blog est bloqué
  5. Créer un site miroir pour votre blog WordPress
  1. Obtenir et confi­gu­rer votre nou­veau nom de domaine ou sous-domaine
  2. Choisir, télé­char­ger et ins­tal­ler un péri­phé­rique WordPress pour créer un site miroir
  3. Configurer le périphérique
  4. Connaitre les risques de déclas­se­ment et de chute de fréquen­ta­tion de votre blog
  5. Informer vos lec­teurs de l’existence du site miroir

gv-guideTélécharger le guide Créer un site miroir pour un blog WordPress cen­suré (miroir sur RWW)

Le guide est dis­po­nible pour télé­char­ge­ment en fichier PDF. Il vous sera peut-être néces­saire d’installer le logi­ciel Adobe Acrobat Reader pour le lire.

Appels à nos lec­teurs : aidez-nous à tra­duire ce guide dans votre langue. Nous sommes à votre dis­po­si­tion pour vous don­ner plus d’informations via le for­mu­laire “Contact” (sur le site de GV)

* Un blog WordPress auto-hébergé dif­fère de ceux pro­po­sés et héber­gés par la pla­te­forme de blogs gra­tuits WordPress.com. Il s’agit des blogs à ins­tal­ler et per­son­na­li­ser sur une autre solu­tion d’hébergement, pro­po­sés gra­tui­te­ment par la pla­te­forme Wordpress.org. Pour plus d’informations, voir wordpress.org.

** Pour une des­crip­tion des point forts et des points faibles des outils pour déjouer la cen­sure, voir : “Internet Freedom: Beyond Circumvention“ (La liberté sur Internet au-delà de la cen­sure), sur le blog My Heart’s in Accra (Mon cœur est à Accra), du 22 février 2010.

Partagez et sauvegardez

 

Source : http://fr.readwriteweb.com/2010/05/06/nouveautes/votre-blog-est-censur-guide-pratique-en-crer-miroir/?utm_source=feedburner

 

 

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-votre-blog-est-censure-un-guide-pratique-pour-en-creer-un-miroir-50107274.html

Partager cet article
Repost0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 07:24

censorship

 

Votre blog est censuré ? Un guide pratique pour en créer un miroir

 

 

 

Notre par­te­naire Global Voices vient de publier sur son site Advocacy, dédié à la défense de la liberté d’expression en ligne, un nou­veau guide Advocacy 2.000: Créer un site miroir d’un blog Wordpress cen­suré. Cet ouvrage, à l’heure où l’internet Tunisien subi une vague de cen­sure sans pré­cé­dent, est plus que jamais utile. Si cette page (comme d’autres ici) venait à être cen­su­rée, soyez sûr que vous retrou­ve­rez ce guide sur des sites de direct down­load, des tra­ckers bit­torent, eMule, et même des clés USB atta­chées à des pigeons voya­geurs si c’était notre der­nier recours (bonjour a l’ATI au passage).

Ce guide, qui a été élaboré par Sami Ben Gharbia (direc­teur du site Advocacy) Rebekah Heacock (assis­tante de recherche chez OpenNet Initiative) et Jeremy Clarke (web­mestre de Global Voices et desi­gner web pour Wordpress), a été conçu pour les blo­gueurs ayant des blogs WordPress auto-hébergés* et qui soupçonnent que leurs blogs pour­raient être fer­més ou inter­dits d’accès par des filtres auto­ma­tiques mis en place par un gou­ver­ne­ment. Son but est d’aider les blo­gueurs à uti­li­ser des blogs miroirs pour rendre acces­sibles aux lec­teurs les conte­nus cen­su­rés, mal­gré les filtres. Il contient des ins­truc­tions détaillées pour créer un site miroir d’un blog ori­gi­nal créé sur la pla­te­forme de blogs WordPress.

 

Présentation

Lorsqu’il s’agit d’accéder aux sites web et aux blogs cen­su­rés, la plu­part des défen­seurs de la liberté d’expression se concentrent sur les moyens à uti­li­ser pour contrer la cen­sure. Bien que ce soit impor­tant, ensei­gner aux uti­li­sa­teurs d’Internet com­ment éviter la cen­sure n’est pas suf­fi­sant. De nom­breuses per­sonnes ne connaissent pas l’existence ou n’ont pas accès aux outils pour la contour­ner, étant donné que les pays qui filtrent Internet ont aussi ten­dance à bloquer les moyens de contour­ner la cen­sure, tels que les ser­veurs proxy et autre tech­no­lo­gies per­met­tant de contour­ner le fil­trage. Lorsque des outils pour contour­ner la cen­sure sont uti­li­sés, ils affectent sou­vent la rapi­dité de la connexion, ren­dant l’accès à Internet encore plus lent dans des pays où la bande pas­sante est déjà très réduite.

Pour rendre le contenu de votre blog acces­sible, vous ne pou­vez pas sim­ple­ment vous en remettre aux outils web de contour­ne­ment de la cen­sure d’Internet ou aux connais­sances tech­niques de vos lec­teurs**. Prendre en compte les besoins de vos lec­teurs et devan­cer les ini­tia­tives d’un gou­ver­ne­ment qui peut bloquer des sites, est le pre­mier pas pour mettre en place des solu­tions créa­tives, pour rendre le contenu de votre site acces­sible à tous les lec­teurs poten­tiels, indé­pen­dam­ment de l’endroit où ils se trouvent.

Un moyen de rendre acces­sibles des sites bloqués pour des uti­li­sa­teurs qui se trouvent dans des pays qui filtrent les conte­nus en ligne est le site miroir : copier le contenu d’un site dans un autre nom de domaine ou sous-domaine. Les sites miroirs repro­duisent auto­ma­tique­ment tout chan­ge­ment apporté au contenu du site ori­gi­nal, per­met­tant aux auteurs des blogs de contour­ner la cen­sure via des héber­ge­ments mul­tiples où les lec­teurs peuvent y accéder.

Sommaire

  1. Dupliquer les conte­nus de votre blog sans site miroir
  2. Sécuriser votre blog
  3. Présentation des tech­niques de fil­trage sur Internet
  4. Déterminer si et à quel point votre blog est bloqué
  5. Créer un site miroir pour votre blog WordPress
  1. Obtenir et confi­gu­rer votre nou­veau nom de domaine ou sous-domaine
  2. Choisir, télé­char­ger et ins­tal­ler un péri­phé­rique WordPress pour créer un site miroir
  3. Configurer le périphérique
  4. Connaitre les risques de déclas­se­ment et de chute de fréquen­ta­tion de votre blog
  5. Informer vos lec­teurs de l’existence du site miroir

gv-guideTélécharger le guide Créer un site miroir pour un blog WordPress cen­suré (miroir sur RWW)

Le guide est dis­po­nible pour télé­char­ge­ment en fichier PDF. Il vous sera peut-être néces­saire d’installer le logi­ciel Adobe Acrobat Reader pour le lire.

Appels à nos lec­teurs : aidez-nous à tra­duire ce guide dans votre langue. Nous sommes à votre dis­po­si­tion pour vous don­ner plus d’informations via le for­mu­laire “Contact” (sur le site de GV)

* Un blog WordPress auto-hébergé dif­fère de ceux pro­po­sés et héber­gés par la pla­te­forme de blogs gra­tuits WordPress.com. Il s’agit des blogs à ins­tal­ler et per­son­na­li­ser sur une autre solu­tion d’hébergement, pro­po­sés gra­tui­te­ment par la pla­te­forme Wordpress.org. Pour plus d’informations, voir wordpress.org.

** Pour une des­crip­tion des point forts et des points faibles des outils pour déjouer la cen­sure, voir : “Internet Freedom: Beyond Circumvention“ (La liberté sur Internet au-delà de la cen­sure), sur le blog My Heart’s in Accra (Mon cœur est à Accra), du 22 février 2010.

Partagez et sauvegardez

 

Source : http://fr.readwriteweb.com/2010/05/06/nouveautes/votre-blog-est-censur-guide-pratique-en-crer-miroir/?utm_source=feedburner

 

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-votre-blog-est-censure-un-guide-pratique-pour-en-creer-un-miroir-50107274.html

 
Partager cet article
Repost0
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 03:46

Internationalnews

Mondialisation.ca, Le 3 mai 2010

 

La déclaration de Theodorakis n’a été reproduite par la Presse grecque que peu et partiellement. Si comme tous les commentateurs en Grèce soulignent les aspects économiques de la tragédie grecque, Theodorakis les lie à la politique expansionniste des Etats-Unis (Dictature des colonels, partition de Chypre, Skopie, Kosovo-UCK, provocations continues des militaires turcs, …). Dans tous les cas, les Américains sont derrière les mauvais coups. Le dossier grec a été géré par Obama-Merkel- Sarkozy comme tout le monde a vu. L’ampleur des mesures prises par le gouvernement socialiste (soutenu par la droite et l’extrême droite) dépasse même les prévisions de l’Ecole Hayek. Les Grecs commencent à comparer l’austérité socialiste à l’austérité pendant l’occupation allemande.

 

par Mikis Theodorakis

 

 Avec le sens commun dont je dispose, je ne peux pas expliquer et encore moins justifier la vitesse à laquelle notre pays a dégringolé à partir de 2009, au point d’en arriver au FMI, perdant ainsi une partie de sa souveraineté nationale et passant à un régime de tutelle. Et il est curieux que personne jusqu’à présent ne s’est occupé du plus simple, c’est-à-dire de notre parcours économique avec chiffres et documents, de manière à ce que, nous ignorants, comprenions les causes réelles de cette évolution vertigineuse et sans précédent, qui a comme résultat la perte de notre identité nationale accompagnée de l’humiliation internationale.


 

J’entends parler d’une dette de 360 milliards, alors qu’en même temps je vois les mêmes dettes, voire de plus grandes, dans de nombreux autres pays. Par conséquent, celle-là ne peut pas être la cause essentielle du malheur. Ce qui me pose problème également c’est l’exagération des coups internationaux dont notre pays est la cible, d’une telle coordination quasi-parfaite contre un pays d’une économie insignifiante, ce qui finit par être suspect.

 

Ainsi suis-je conduit à la conclusion que quelques uns nous ont culpabilisé et nous ont fait peur, de manière à nous conduire au FMI, qui constitue un facteur essentiel dans la politique expansionniste des Etats-Unis et tout le reste concernant la solidarité européenne est de la poudre aux yeux, pour cacher qu’il s’agit d’une initiative purement américaine, pour nous jeter dans une crise économique artificielle, de manière à ce que notre peuple ait peur, qu’il s’apprivoise, qu’il perde des conquêtes précieuses et enfin qu’il se mette à genoux, une fois acceptée la domination étrangère. Mais pourquoi ? Pour servir quels plans et quels objectifs ?


 

Bien que j’aie été et reste partisan de l’amitié gréco-turque, néanmoins je dois dire que je crains ce renforcement soudain des relations gouvernementales, et les contacts précipités entre ministres et autres acteurs, les déplacements récents à Chypre et la prochaine visite d’Erdogan. Je soupçonne que derrière tout ça se cache la politique américaine avec ses projets suspects, qui concernent notre espace géographique, l’existence de gisements sous-marins, le régime de Chypre, la mer Egée, nos voisins du nord et l’attitude arrogante de la Turquie, le seul obstacle étant la méfiance et l’opposition du peuple grec.


 

Tous, autour de nous, peu ou prou, sont attachés au char des Etats-Unis. La seule différence c’est nous, qui depuis la dictature de la Junte et la perte de 40% de Chypre jusqu’aux embrassantes avec Skopje (Ancienne République Yougoslave de Macédoine) et les ultra nationalistes Albanais, nous recevons des coups sans prendre conscience.


 

Il faudrait ainsi que nous soyons éliminés en tant que peuple et c’est ce qui arrive exactement aujourd’hui. J’appelle les économistes, les politiciens, les analystes, à me démentir. Je crois qu’il n’existe pas d’autre explication logique en dépit du complot international, auquel ont participé les européens pro-américains du type Merkel, la Banque Européenne, la presse réactionnaire internationale, tous ensemble ont participé au ” grand coup ” de la dévalorisation d’un peuple libre à un peuple soumis. Tout au moins, je ne peux donner aucune autre explication. Je reconnais que je n’ai pas de connaissances spécifiques mais ce que je dis, je le dis avec mon sens commun. Peut-être beaucoup d’autres pensent comme moi et nous le verrons peut-être les jours à venir.


 

En tout cas, je voudrais préparer l’opinion publique et souligner que si mon analyse est juste, alors la crise économique (laquelle, comme je le dis, nous a été imposée) n’est que le premier verre amer d’un repas de Lucullus qui suivra et que cette fois-ci viendront aussi des questions nationales cruciales, dont je ne veux pas imaginer où elles nous conduiront.

Je souhaite avoir tort. 

Mikis Theodorakis / Athènes, le mardi 27 avril 2010tiré de Initiative communiste(PRCF)

Titre original: Crise en Grèce: Une déclaration de Mikis Theodorakis

Les emphases sont d'IN

http://www.mondialisation.ca

Source de la photo: tout-metz.com  

Articles liés:

Greece is just the 'tip of the iceberg', Nouriel Roubini warns

Crise grecque: Goldman Sachs mène l'attaque contre l'Europe

Wesbster Tarpley sur la "crise" grecque et le Nouvel Ordre Mondial...

En finir avec le chantage de la dette publique !

Url de cet article: http://www.internationalnews.fr/article-mikis-theodorakis-la-crise-grecque-a-ete-fabriquee-49799858.html

Partager cet article
Repost0
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 10:02
Les Médias ont montré l'accident. Mais pas le reste !!! Le reste, le voici sur la vidéo - assortie du post d'eva R-sistons...
 
UE-elections--partis-dr-g.jpg
 
L'Union Européenne totalitaire
et Nigel Farage,
ou le courage d'un seul face
à l'intolérable.
Par eva R-sistons
 
Le visage de l'Union européenne ? Son vrai visage ? Totalitaire, passant par-dessus la volonté des peuples, et leurs besoins ! On ment aux citoyens sur le contenu d'un traité les concernant directement - par exemple sait-on que la peine de mort est rétablie dans le Traité de Lisbonne, et pour... les émeutiers, c'est-à-dire ceux qui, légitimement, sainement, contesteraient la politique monstrueuse de dirigeants psychopathes prêts à tout pour s'enrichir, même à sacrifier les peuples ? § 1 ! Ensuite on ment, via les Médias criminels, en présentant le Traité pour ce qu'il n'est pas ou en fermant la bouche de ceux qui veulent mettre en garde contre ses effets - comme le courageux Nicolas Dupont-Aignan qui d'ailleurs a été empêché de se présenter à la Présidentielle -; enfin on organise des consultations bidons à travers une information tronquée, partisane, ou pire encore, lorsque le vote des peuples est clairement non, on contourne ce vote en présentant un pseudo-traité différent, voté celui-là par ceux qui sont d'accord, en général les Elus vendus au Grand Capital international qui emprisonne les peuples et les réduit à la pauvreté §2 !
 
Et qui a orchestré ce véritable coup de force contre les Nations, contre les citoyens ? Le Président de la France, qui pour le malheur de tous les Européens, présidait alors au destin de cette Union, une union d'ailleurs de pure forme, car la solidarité en est bannie ! 
 
Avons-nous réalisé que nous avons tous été victimes d'un véritable coup de force, sans précédent ? Et ceux qui l'ont organisé et qui, hypocritement, ont toujours le mot de démocratie à la bouche, ceux-là devraient être dénoncés pour haute trahison envers les peuples et traduits en Justice ! 
 
Jusqu'à quand allons-nous nous laisser conduire à l'abattoir ? Ceux qui exercent de hautes responsabilités, au Parlement censé nous représenter, ou dans les Banques ou dans les Médias ou à la tête des conglomérats industriels, ne sont que des traîtres à la cause humaine, des imposteurs, des sangsues, des reptiles, des criminels vendant leur conscience et notre confiance, pour le plat de lentilles du pouvoir ou de coffres-forts scandaleusement remplis...  Il n'y a donc plus d'éthique au sommet ? Seulement des vampires ? 
 
Alors, quand un Elu comme Nigel Farage ose mettre tous ces vendus au Grand Capital en face de leurs responsabilités, de leur mépris du peuple, de leurs trahisons successives, il est victime d'un accident inexplicable ? Les "Elites" ont-elles à ce point perdu la raison qu'elles piétinent impunément toutes les lois de la démocratie bien sûr, mais aussi humaines du vivre ensemble et même éthiques les plus élémentaires ? Qu'est-ce que ce ramassis d'Elus bleus, blancs, rouges, roses, verts, toutes tendances confondues, qui couvrent la parole d'un Elu  représentant la voix du bon sens ? Un cloaque infect ! Et nous leur avons fait confiance ? Regardez cette vidéo, et vous verrez comme le courageux Nigel est bien seul au milieu d'un réceptacle de minables avachis, complices du Désordre planétaire infernal, et regardez donc aussi ce Manuel Barroso, la canaille ne peut s'empêcher de rire en entendant toutes les paroles de vérité de l'Elu européen qui défend, lui, les intérêts de ceux qui lui ont fait confance !  Regardez à quoi ressemble cette Assemblée qui se substitue aux Nations souveraines pour imposer aux citoyens la loi du Grand capital broyeur de vies humaines ! Regardez, et vomissez ! Que plus jamais une voix n'aille à ces imposteurs en col blanc, vivant confortablement sur notre dos, toujours mieux rémunérés alors que nous le sommes toujours moins (et se votant des avantages insensés), s'engraissant de nos souffrances quotidiennes, de nos restrictions, de nos sacrifices, exigeant qu'on mette la main à la poche pour faire des cadeaux aux banquiers et à leurs valets, tout en nous soumettant via des organismes comme le FMI (aux mains de faux socialistes et d'authentiques bandits, comme ce DSK qui plaît tant aux Français parce que les Médias traîtres lui font une pub éhontée) à des restrictions toujours plus insupportables de nos droits, de nos protections sociales, de nos services publics, de nos libertés, et de surcroît s'apprêtant à nous mettre à nouveau à contribution pour encore et toujours pallier les folies des spéculateurs, et même à nous enrôler pour leurs guerres meurtrières contre des ennemis fabriqués de toutes pièces à coups de campagnes médiatiques mensongères et grotesques (comme celle de la burqa portée par quelques femmes qu'on ne rencontre jamais) ! 
 
Est-ce que nous devons accepter de nous faire hari-kiri pour les banquiers et leurs représentants ? Est-ce que nous devons nous coucher devant le Nouveau Désordre Mondial assassin qu'on tente de nous imposer comme le Traité de Lisbonne liberticide et générateur d'appauvrissement ? Est-ce que nous devons remercier les salauds qui programment pandémies, crises ou guerres pour s'enrichir, ou est-ce que nous devons les envoyer en enfer, là où justement ils veulent nous conduire pour augmenter la taille de leurs yachts, le nombre de leurs palais, la quantité de festins aux Fouquet's ? Ces gens-là trahissent notre confiance, nos intérêts, la cause humaine ! Leur place est en prison, où ils pourront méditer sur leurs folies, se morfondre, tourner comme des fauves en cage ! L'enfer qu'ils nous programment, renvoyons-le leur comme un boomerang, et qu'ils croupissent en cellule, la seule place qu'ils méritent ! Trop c'est trop ! Ils nous ont promis la démocratie, la paix, la justice, le bonheur, avec l'UE ? Imposture ! Bientôt les technocrates de Bruxelles feront de chacun de nous des captifs de lois iniques ! Alors, basta ! Exigeons que ceux qui piétinent les besoins, les désirs, les intérêts des peuples, soient traduits en Justice pour haute trahison ! 
 
Nigel Farage nous a montré le chemin, au péril de sa vie. Le seul possible: Celui du refus de l'intolérable ! Et tant pis si notre avion doit s'écraser comme le sien, notre train dérailler, notre bateau couler, notre moto s'encastrer contre un camion comme celui de Coluche, ou notre voiture exploser à la face de nos bourreaux ! Notre existence vaut mieux que leurs coffre-forts gonflés à en éclater ! Et qu'ils sachent que si la Justice humaine ne remplit pas son rôle, le Juge suprême, lui, ne faillira pas ! Et là, ils auront l'éternité pour regretter leur trahison, leurs forfaits, leurs crimes !    
 
Eva R-sistons à l'imposture de l'Union Européenne
 
 
§2:  Savez-vous, par exemple, que la classe moyenne, la plus conscientisée, la mieux organisée, est en voie d'extinction, sa mort est programmée, comme je l'ai entendu aujourd'hui de la bouche d'une écrivaine commentant, en direct, les Elections anglaises: Il n'y a déjà plus de classe moyenne en Angleterre, seulement les très riches et les très pauvres; Blair n'était pas un socialiste, il poursuivait la politique menée par Margareth Thatcher, sous une appellation travailliste. 
Nos Elus se moquent de nous, la Gauche n'est plus de gauche, la Droite et la Gauche sont les deux faces d'une même politique au service du Marché castrateur, des Grandes Banques voraces, des Industriels de Mort... Tout n'est qu'imposture et manipulation pour mieux réduire au servage ce qui restera de la population. Tout cela est une honte, une infâmie, et le devoir de tout citoyen sain d'esprit est non seulement de s'opposer à l'intolérable Système qui fait de la vie de tous, peu à peu, un véritable enfer, mais d'informer tous ses concitoyens, ce que je fais à ma façon, moi, journaliste ayant ouvert les yeux, sur mes blogs... Nous sommes rentrés dans une période de barbarie telle que l'humanité n'en a jamais connue auparavant, et ne serait-ce que pour les générations futures, nous avons le devoir de dire non ! eva R-sistons  
 
 
 
 
(video) Nigel Farage blessé dans un accident d'avion
 
Excellente vidéo de BlueMan trouvé sur Ubest1, à chacun de choisir son camp: ou subir ce monde de désinformation, de pensée unique,de corruption et crise orchestrée par les élites financières malades mentales et dangereuses; Ou réagir, dénoncer, ouvrir sa conscience et réfléchir aux actions pour un avenir proche... soit on reste un mouton, et l'abattoir vous attend, soit on est un être conscient et la vie n'est pas une fatalité. Les médias ne sont que les prostitués des politiques, éteignez votre télé, elle vous détruit et vous conditionne.
   
 
 
 
Nigel Farage of UKIP.jpg

 

En 2004, il demande la démission de Jacques Barrot de son poste à la Commission européenne parce que celui-ci a tu une condamnation pénale qu'il a encourue pour financement illégal de parti. José Manuel Barroso déclare tout ignorer de cette condamnation, et l'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe se joignent au UKIP pour demander la démission de Barrot. Celui-ci se justifie alors par le fait qu'une amnistie présidentielle couvre cette condamnation que nul, même pas lui, ne peut dès lors mentionner en vertu du droit français. L'ALDE re nonce alors à sa demande [3]

Nigel Farage est connu pour diverses déclarations politiques où, tout en se prononçant en faveur d'une vraie démocratie et du respect de la voix des peuples, il exprime son euroscepticisme avec une verve qui lui vaut des réactions fortes et parfois des remontrances.

Ainsi, en février 2008, après un discours du Prince Charles devant le Parlement européen, au cours duquel il appelle à un leadership européen pour les question liées aux Changements climatiques, Farage reste ostensiblement assis tandis que le prince reçoit une ovation debout du parlement. Farage explique ensuite que le prince a été mal conseillé de tenir un tel discours alors que le débat sur l'approbation du traité de Lisbonne fait rage dans son pays. Gary Titley, leader des travaillistes au Parlement européen, a estimé que Farage avait montré de la déloyauté et manqué de courtoisie à l'égard de la famille royale, et a demandé qu'il présente ses excuses au peuple britannique.

En novembre 2009, il prononce un discours à l'occasion duquel il critique notamment durement Catherine Ashton, la nouvelle Haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, discours qui lui vaut une remontrance du président de séance qui lui demande de « baisser d'un ton » [4].

En février 2010, Farage prononce au Parlement européen un discours dans lequel il critique violemment le président européen Herman Van Rompuy, lui attribuant « le charisme d'une serpillière humide et l'aspect d'un petit employé de banque » tout en lui attribuant l'intention d'être « l'assassin de la démocratie européenne et de toutes les nations européennes ». Cette attaque surprenante autant par le ton que par le contenu, et la mention de la Belgique comme étant un « non-pays », a provoqué une levée de boucliers à la fois au Parlement européen et en Belgique [5][6].

   

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nigel_Farage

Partager cet article
Repost0
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 02:55

bourrage-crane.jpg

 

 

Journal de 20 h,

Désinformation et propagande au menu,

aujourd'hui comme hier....

par Eva R-sistons

 

 

Quelques mots pour vous dire mon dégoût, encore et toujours.  Aujourd'hui, on fait un petit bilan sur les trois ans de Sarkozy à l'Elysée. Chaque fois qu'un intervenant ouvre la bouche pour aborder les questions de fond, le contenu de la politique de Sarkozy - seul vraiment en cause pour la majorité des déçus en France - , on lui coupe la parole.

 

Pujadas, sur le 20 h de FR2, se contente d'évoquer d'un seul mot le fond de la question: "Au-delà de l'échec de la politique...", pour mieux rebondir, encore et toujours, sur le style du Président, afin de détourner l'attention des Français des vrais problèmes: "Au-delà de l'échec de sa politique (qu'il ne détaille évidemment pas), c'est un désavoeu de sa manière de gouverner".    M. Alexandre Kara détaillera ensuite, images à l'appui, ce que l'on ne sait que trop du style de Sarkozy,  sans jamais aborder le contenu de la politique mise en oeuvre, favorisant les nantis et supprimant peu à peu les avancées sociales obtenues de haute lutte par nos parents.

 

Et quand on ne parle pas du style, on accuse la crise ou on met en cause, de manière vague, la nécessité de réformer. Un peu comme le conflit de Gaza: On voyait les immeubles épargnés, les sihouettes furtives, mais jamais la souffrance des victimes... sauf de l'autre côté de la frontière, en gros plan. Les réformes "modernes" qui cassent toutes les protections sociales, ne sont jamais analysées. Et tandis qu'au Parlement, jour après jour, on détricote peu à peu le modèle social français, on limite toutes les libertés, on supprime les derniers avantages sociaux, les derniers services publics, etc, on nous abreuve d' embonpoint, de burka, de terrorisme, de jeux, de potins de stars... Vous avez dit information ?

 

Et à propos de terrorisme, entre deux films ou documentaires sur la Shoah, FR2 propose un nouveau numéro de Géopolis consacré à Al Quaïda, tandis qu'hier soir, au Journal de 20 heures, l'inénarrable Pujadas nous entretenait du terrorisme islamique...  encore et toujours !

 

Au menu, ce jeudi 6 avril 2010, donc, la "surveillance d'extrémistes potentiellement dangereux", bien sûr islamistes, avec voyage au Pakistan à la clef, et à propos de la guerre en Afghanistan, très peu évoquée (les guerres se déroulent en coulisses, aujourd'hui, pour ne plus soulever de vagues, et surtout de réprobation), c'est à un véritable plaidoyer que se livre Pujadas: Les Afghans se plaignent des Talibans, "si les troupes américaines partent, les Islamistes reviendront" ! Restez, valeureux soldats US, le monde a besoin de votre aide désintéressée, n'est-ce pas ?

 

Et ce n'est pas tout: Voici un titre explicite, "Où en est la menace (terroriste) en France ?" "On a déjoué une quinzaine d'attentats sur notre sol, ces dernières années, mais"... cela ne durera peut-être pas ! De quoi alimenter, jour après jour, la peur et la défiance des Français envers les Musulmans, et les préparer... au juteux choc de civilisations pour les multinationales de mort. Rien n'est gratuit, à FR2 ! Chaque mot doit déconsidérer les adversaires du libéralisme ou de la politique impériale, chaque mot doit mettre en valeur l'intolérable, les mesures sarkoziennes ou les choix de guerre, pour inciter les citoyens français à accepter la rigueur, l'austérité, les réformes contraires à leurs intérêts, et même les chocs de civilisations et les conflits militaires ! 

 

La télévision publique ? Au service d'intérêts privés et des guerres, avec l'argent des contribuables. C'est un détournement sans précédent de la mission du service public...

 

Eva R-sistons à la désinformation honteuse des Pujadas, Leymergie, Delahousse, Drucker, Chabot, Duquesne, Elkabbach, etc... 

Partager cet article
Repost0
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 02:45
Prix Nobel de la Paix : quand Oslo glorifie le mensonge et la guerre
arton10508-d181c.jpg
Pascal SACRE

Selon Wikipedia, l’encyclopédie en ligne,

Le prix Nobel de la paix récompense « la personnalité ayant le plus ou le mieux contribué au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix » selon les volontés, définies par testament, d’Alfred Nobel.

Cela comprend la lutte pour la paix, les droits de l’homme, l’aide humanitaire, la liberté.

Ce prix est doté d’un montant de 10 millions de couronnes suédoises, soit un peu plus d’un million d’euros.

Au moment où le philosophe hindou Jiddu Krishnamurti rédigeait dans l’indifférence générale les premières pages de son Journal, Henry Kissinger recevait le prix Nobel de la paix en 1973 « pour l’accord de paix au Viêt-Nam ».

Al Gore décrocha le prix en 2007 en même temps que le GIEC, le Groupe Intergouvernemental d’Experts sur le Climat, et son président, Rajendra Kumar Pachaudri, « pour leurs efforts de collecte et de diffusion des connaissances sur les changements climatiques provoqués par l’Homme et pour avoir posé les fondements pour les mesures nécessaires à la lutte contre ces changements » (1).

Barack Obama est le dernier lauréat connu, élu en 2009, « pour ses efforts extraordinaires afin de renforcer la diplomatie internationale et la coopération entre les peuples » (2).

Dans l’imaginaire du public, le prix Nobel de la paix est censé récompenser des efforts déjà accomplis en faveur de la paix ou de valeurs apparentées (droits de l’Homme, coopération internationale, résolution de conflits, diffusion de connaissances pour le bien de l’Humanité).

Avec Barack Obama, le comité Nobel de la paix de Thorbjørn Jagland a introduit une nouvelle notion, selon eux, celle d’un encouragement, une façon de responsabiliser une personne dotée de moyens et de pouvoirs immenses, pour l’encourager à transformer le monde.

D’une récompense, une reconnaissance pour des efforts accomplis, le prix Nobel de la paix servirait également à encourager de tels efforts, sorte de chèque en blanc.

Beaucoup de gens sont tombés dans le panneau de cette propagande.

Beaucoup de gens ne réalisent pas toute l’importance symbolique d’inverser à ce point nos valeurs, en attribuant à des meurtriers, des guerriers et des imposteurs, un blanc-seing, un prix de la paix doté de plus d’un million d’euros, à une époque où des gens pour lesquels ce prix devrait exister vivent avec moins d’un euro par jour.

Henry Kissinger

Le livre de Christopher Hitchens, « Les crimes de monsieur Kissinger », dévoile le vrai visage de l’ancien chef de la diplomatie américaine, pourtant auréolé du prix Nobel de la paix en 1973.

« Henry Kissinger doit-il être déféré devant le Tribunal international (TPI) de La Haye pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité, et pour conspiration impliquant le meurtre, l’enlèvement et la torture ? Oui, répond clairement l’écrivain, journaliste et essayiste anglais, Christopher Hitchens, à travers une enquête serrée, fondée sur des documents secrets, et récemment déclassifiés par les autorités américaines. On apprend comment le Prix Nobel de la paix de 1973 a cyniquement organisé les bombardements de populations civiles au Laos et au Cambodge, comment il a fait assassiner le général chilien Schneider pour tenter de barrer la route à Allende, comment il a installé le général Pinochet, comment il a soutenu secrètement la tentative d’assassinat de Mgr Makarios à Chypre, comment il a ruiné l’expérience d’un régime démocratique au Bangladesh. En fait, ce livre montre, d’une manière exceptionnelle et précise, comment un pouvoir démocratique comme celui des États-Unis peut organiser des crimes à l’échelle mondiale, et révèle également les vraies motivations d’Henry Kissinger : cynisme, argent, pouvoir... »

Au delà de sa politique qui a fait entre autres des milliers de morts au Vietnam, au Laos et au Cambodge, il y a la vénalité et l’impudence d’un homme milliardaire en dollars. C’est une des révélations, sans doute la plus stupéfiante, du livre de C. Hitchens. On découvre en effet qu’aujourd’hui, à travers sa société "Kissinger Associates", Henry Kissinger vend des armes en Lybie, occupe des dizaines de fauteuils dans des conseils d’administrations basés sur les cinq continents et conseille des régimes connus pour leur corruption. » (Eurasie.net) (3)

Cette histoire nous révèle qu’il y a le monde visible, celui auquel les grands médias écrits et télévisuels nous font croire comme étant la réalité : Henry Kissinger méritant le prix Nobel de la paix, d’ailleurs refusé par son homologue vietnamien, Lê Đức Thọ (4).

Et le monde tel qu’il est, Henry Kissinger méritant en réalité d’être déféré devant le TPI pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Pour rappel, en 2004, Henry Kissinger avait été pressenti par George W Bush pour diriger la commission d’enquête officielle sur le 11 septembre 2001. Cet homme sévit toujours.

Al Gore

Al Gore, prix Nobel de la paix 2007, est un menteur et un imposteur.

Beaucoup de personnes l’ont découvert à l’occasion de son film de science-fiction, écologiste et alarmiste, La Vérité qui dérange (An Inconvenient Truth).

Certains le connaissaient comme le Vice Président de Bill Clinton, et le perdant malheureux des élections étatsuniennes de 2000, face à un autre imposteur, George W Bush (5).

35 erreurs officielles ont été relevées dans son film La Vérité Qui Dérange transformant ce documentaire encensé, montré en exemple dans les écoles, en film de fiction au scénario déplorable (6).

La fiction, contre la réalité, une fois de plus.

Un professeur et la justice britannique ont obtenu que dans les écoles anglaises où le film d’Al Gore était diffusé, soient mis en évidence auprès des enseignants et des élèves, son partisanisme, son caractère endoctrinant, et, plus grave encore, ses plus grandes erreurs : 11 mensonges ("inaccuracies") sont ainsi portés à l’attention des enfants et des professeurs (7).

Al Gore s’est enrichi dans le secteur pétrolier (Occidental Petroleum) (8).

L’hormone de croissance bovine transgénique (rBGH) de Monsanto fut imposée à l’agriculture US en 1993 par la FDA, agence fédérale du médicament. Les OGMs furent imposés de force au peuple des Etats-Unis, sans étiquetage, à la fin de l’année 1992 par la FDA. Mr Al Gore n’a pas remis en question cet état de fait et il fallut l’action en justice d’un juriste pour que la FDA “libère”, en 1999, sur demande expresse du tribunal, plus de 40 000 pages de dossiers archivés confidentiels prouvant que les techniciens et scientifiques de la FDA avaient émis d’innombrables réserves quant à la sécurité sanitaire des OGMs. Le responsable de ce dossier, le célèbre Michael Taylor, les avait bien soigneusement rangés à l’ombre. En 1998, le quartet Clinton – Al Gore – Dan Glickman (ministre de l’agriculture) – William Daley (ministre du commerce) lança une campagne forcenée pour obliger l’Europe à accepter les chimères génétiques.

Margaret Miller, Michael R. Taylor, Mickey Kantor sont des exemples, sous Clinton-Gore, de ce qu’on appelle aux Etats-Unis des revolving doors, des portes tournantes, des personnes qui font des allers et retours entre des organismes publics (FDA, Agence de protection de l’environnement EPA, Secrétariat au Commerce) et des multinationales privées justement censées être contrôlées par ces organismes publics. (Source : OGM, semences de destruction, par William Engdahl, Ed. Jean-Cyrille Godefroy, 2008, pp. 27-33).

Aujourd’hui, Michael R. Taylor, autrefois juriste au service de Monsanto, est redevenu un responsable haut placé de la FDA, sous Barack Obama.

C’est le conflit d’intérêt à l’état brut, qui gangrène toutes les couches de notre société et dont l’existence, le danger, la toxicité, restent largement sous-estimés par les populations, malgré les nombreux documents qui l’attestent.

Sur le site http://www.corpwatch.org/article.ph..., le journaliste Bill Mesler, de Washington, nous dresse un tableau plus complet, et moins radieux, de la personne d’Al Gore, que celui propagé par l’image de son film et de son récent engouement pour l’environnement. Beaucoup de sites écologiques sont tombés dans le piège du bonimenteur Gore. Ces sites devraient lire Bill Mesler.

Erreurs, mensonges délibérés, alarmisme et démagogie (9).

Voilà ce que récompense le comité suédois en octroyant le prix Nobel de la paix à ce « héros » de la duplicité.

Barack Obama

Le sénateur de l’Illinois, devenu président de la plus grande superpuissance mondiale en janvier 2009, prix Nobel de la paix en décembre 2009, s’est dit surpris de cette nomination.

Il en a néanmoins profité, lors de la cérémonie de reprise du prix, pour justifier, glorifier même, la politique guerrière, impérialiste et agressive de son gouvernement et promettre que ce n’était que le début (10).

L’encouragement du mythe du fatalisme d’une humanité imparfaite et bestiale, congénitalement violente, situation désespérée et sans issue, ne pouvait être plus grand en récompensant d’un tel prix un homme tenant ce genre de discours, homme que des millions d’êtres humains ont pourtant investi, au lendemain de son élection, d’un espoir démesuré de changement.

Cela encourage, fige l’idée que l’humain ne peut changer, évoluer, condamné en quelque sorte à ne suivre que ses plus bas instincts.

A Oslo, Barack Obama s’est employé à justifier la guerre, à lui trouver des raisons nobles, des excuses universelles, une légitimité évidente, à en faire rougir Georges W Bush et Dick Cheney.

Pour Mr Obama, l’être humain a toujours été violent et le sera toujours. Il ne comprend que la dissuasion, n’obéit qu’au plus fort.

C’est un peu la fin, l’aboutissement d’un processus de légalisation de la guerre et de la torture dont l’obtention du prix Nobel représente en quelque sorte le point culminant. Quelle ironie que celui censé incarner justement l’espoir et le changement, soit en réalité, avec la complicité du comité Nobel, le fossoyeur de toute évolution potentielle, spirituelle, pour l’humanité.

Pour moi et beaucoup d’autres, cette étape conclut les multiples soubresauts nauséeux de la présidence Bush et transforme ceux-ci en un vomissement devenu impossible à réprimer.

Après les multiples discours hypnotiques du président noir, par sa nobelisation, la rhétorique guerrière voilée de bonnes intentions et de promesses perpétuelles est consacrée, et finit de convaincre les gens désinformés qu’on peut faire à la fois le bien et la guerre.

En arriver là valait bien la dépense des deux milliards de dollars pour son élection (11). Le puissant lobby militaro-industriel peut se frotter les mains, ils ont bien investi. Car c’est bien d’une transformation profonde de la société par une inversion de ses principales valeurs, les plus nobles, les plus humaines, qu’il s’agit.

Barack Obama, et son administration, se sont dits surpris d’un tel honneur (12) mais était-ce encore un mensonge, un de plus ?

Il est intéressant de se pencher sur l’article publié sur le site Voltaire, évoquant les dessous de la nomination Nobel et exposant les liens unissant le président du comité d’attribution, Thorbjørn Jagland, aux collaborateurs d’Obama : Corruption, Le dessous du prix Nobel de la paix 2009 (13).

Vice-président de l’Internationale socialiste, Thorbjørn Jagland est un fervent partisan de l’OTAN et de l’entrée de la Norvège dans l’Union européenne. Il fréquente les élites mondialistes et a participé aux travaux du Council on Foreign Relations, de la Commission trilatérale et du Groupe de Bilderberg. Son bilan politique a été entaché par plusieurs scandales de corruption touchant ses proches, notamment son ami et ministre du Plan Terje Rød Larsen (l’actuel coordinateur de l’ONU pour les négociations au Proche-Orient).

Ce milieu est trouble (liens, connexions, financements, pratiques maffieuses), cette réalité dérangeante est inconnue des gens car non rendue publique, ni dans la grande presse écrite, ni dans les médias télévisuels.

Une série d’articles de journalistes et de chroniqueurs mondiaux, en majorité consultable sur internet, le dernier média encore libre, fait pourtant largement état de cette corruption au sein de gouvernements qui disent incarner le Bien dans la géopolitique mondiale (Axe du Bien), de cette corruption au sein des plus grandes institutions, et des ONG qui servent d’autant de paravents et de chevaux de Troie aux lobbys de la guerre et de la désolation *.

Conclusions.

Kissinger, Gore, Obama.

Criminel (14), menteur (15), guerrier au service de lobbys militaristes et belliqueux (16), prêt à mener une guerre nucléaire préventive (17).

Messieurs, remboursez vos prix Nobel de la paix.

Vous ne le méritez pas, aucun de vous trois, et déshonorez ce prix que d’autres ont vraiment mérité.

C’est à La Haye que vous auriez dû atterrir.

Ou bien, Institut Nobel, supprimez cette célébration qui a perdu sa vocation primaire, récompenser « la personnalité ayant le plus ou le mieux contribué au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix ».

Il ne s’agit bien sûr pas des seuls trois millions d’euros, avec intérêts, bien que ce serait une solide première pierre aux 30 milliards de dollars annuels qui seraient nécessaires à l’éradication de la faim dans le monde (à comparer aux 1200 milliards de dollars en armements mondiaux en 2006, aux 100 milliards de dollars d’aliments gaspillés dans un seul pays bien portant d’Occident, aux 372 milliards de dollars de subventions agricoles dans les pays occidentaux, aux 100 millions de tonnes de céréales transformées en éthanol en 2006, aux 32,6 milliards de dollars versés en 2008 à leurs traders méritants, sous forme de primes bonus par neuf établissements de Wall Street qui, dans le même temps, avaient perçu 175 milliards d’aides publiques, etc) (18).

Comme l’écrivain britannique Orwell le démontre avec brio dans son livre 1984, comme les experts en propagande, Hitler et Goebbels, le savaient bien, le monde, la société humaine, sont avant tout contrôlés par des mots et par le sens commun donné à nos plus hautes valeurs.

La manipulation du langage et des valeurs est la première et la plus efficace des étapes de domination et de perversion de l’homme.

Dénaturer des mots nobles, et les valeurs qu’ils transmettent, en les associant à des menteurs, des guerriers et des imposteurs : tel est l’enjeu.

Faire du meurtrier, du manipulateur, de l’escroc, du corrompu, un héros, une figure emblématique récompensée, un modèle, est la première étape décisive dans le blanchiment d’une dictature et le travestissement de tyrans en exemples.

La perversion de toute la société suit inévitablement.

Pascal SACRE

Référence :

Lire à ce sujet les édifiants livres, très documentés, de Jean Bricmont, Impérialisme Humanitaire, et de Maxime Vivas, La face cachée de Reporters sans Frontières, tous deux aux éditions aden.

Sources :

(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Prix_N...

(2) http://nobelprize.org/nobel_prizes/...

(3) Les crimes de monsieur Kissinger, Christopher Hitchens, Ed Saint-Simon, http://www.bibliomonde.com/livre/cr...

(4) http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A...

(5) Hacking Democracy, la démocratie piratée, http://www.reopen911.info/11-septem...

(6) 35 Inconvenient truths, (en anglais) http://scienceandpublicpolicy.org/m...

(7) Court finds truth inconvenient for Gore (en anglais) : http://planetgore.nationalreview.co...

(8) Albert Gore Jr. : Occidental and Oriental Connections (en anglais) : http://www.opinionjournal.com/extra...

(9) Al Gore l’imposteur, http://www.internationalnews.fr/art...

(10) La doctrine Obama : « Dans une humanité imparfaite, la guerre perpétuelle est de mise » http://www.mondialisation.ca/index....

(11) La victoire d’Obama : une élection présidentielle à 2 milliards de dollars, http://www.politique.net/2008110502...

(12) « Ce matin, en écoutant les nouvelles, ma fille est entrée et m’a dit : “Papa, tu es Prix Nobel de la paix” ». Telle est la touchante histoire que le président des États-Unis a racontée à des journalistes complaisants pour attester qu’il n’avait jamais souhaité cette distinction et en était le premier surpris. Sans chercher plus loin, ceux-ci ont immédiatement titré leurs journaux sur « l’humilité » de l’homme le plus puissant du monde. (« Déclaration de Barack Obama à l’annonce du prix Nobel de la paix 2009 », Réseau Voltaire, 9 octobre 2009.)

(13) http://www.voltairenet.org/article1...

(14) Op.cit., Les crimes de monsieur Kissinger

(15) Op.cit., Al Gore l’imposteur

(16) Les deux visages de Barack Obama, par Bill Van Auken, 16 février 2008 http://www.wsws.org/francais/News/2...

(17) Les Etats-Unis, tandis qu’ils s’engagent à ne pas employer d’armes nucléaires contre les Etats qui ne les possèdent pas et se conforment au Tnp, laissent entendre qu’ils se réservent le droit du first strike (première frappe) pour empêcher qu’un pays comme l’Iran puisse les construire. http://www.mondialisation.ca/index....

(18) Mr Jacques Diouf, Directeur de la FAO, lors de son discours d’introduction au Sommet Mondial de l’Alimentation de novembre 1996, déclara : « Ce budget [celui de la FAO] est pourtant inférieur au coût de 6 jours de nourriture pour chiens et chats dans 9 pays développés et représente moins de 5% des dépenses annuelles en produits amaigrissants effectuées par les habitants d’un seul pays développé, pour combattre l’excès de nourriture ». http://www.enoch.over-blog.com/arti...

URL de cet article
http://www.legrandsoir.info/Prix-Nobel-de-la-Paix-quand-Oslo-glorifie-le-mensonge-et-la-guerre.html

 

 
Lire ausi sur LGS :

 

 
Les tremblements de terre ne détruisent pas les pays.
Il ne faut pas reconstruire Haïti.
arton10510-f417a.jpg
Denis BLONDIN
Dans sa chronique du Devoir des 24-25 avril 2010, Gilles Courtemanche pose la question : Faut-il reconstruire Haïti ? Sa réponse, c'est qu'il ne faudrait pas reconstruire le pays dysfonctionnel d'avant le séisme mais d'abord investir dans l'éducation, en en faisant si nécessaire une condition imposée par les bailleurs de fonds. Pour une rare fois, je ne suis pas du tout d'accord avec lui. D'abord, de qui est-il question dans cette question ? De Nous : faut-il que Nous reconstruisions Haïti ? Il n'en peut être autrement lorsque les choix à faire sont ceux des « bailleurs de fonds ». Sur ce point crucial, je pense que nous sommes enfoncés jusqu'au cou dans l'erreur et l'illusion. L'illusion que nous, avec notre argent et notre culture supérieure, pourrions, si nous le voulions, faire (...) Lire la suite »
2 commentaires 
Déclin du sens : Où va la vieille Europe ?
arton10533-8b751.jpg
Chems Eddine CHITOUR
« L'erreur ne devient pas vérité parce qu'elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit ». Gandhi Ce qui se passe depuis quelques mois en Europe préfigure une accélération de l'anomie. Ce lent délitement pluridimensionnel est lié à plusieurs causes à la fois d'autres économiques et financières mis aussi d'ordre éthique. Pendant très longtemps, l'Europe – devenue vieille si l'on croit Donald Rumsfeld - s'est intronisée comme étant la patrie des Lumières des Droits de l'homme et a dicté la norme. Certains historiens situent le début de la fin après la première guerre mondiale, c'est le cas d'Oswald Spengler qui s'est fait connaitre en France grâce aux traductions de Mohand Tazerouti. Par la suite on situa le déclin après la seconde (...) Lire la suite »
4 commentaires 
Les carnassiers de Wall Street : les présidents permanents des Etats-Unis
arton10532-139e7.jpg
Pascal SACRE
« Le grand Satan surgit d'une trop grande concentration de pouvoirs entre les mains de quelques hommes. » Andrew Jackson, président des Etats-Unis, de 1829 à 1837 Il n'y a aucune séparation des pouvoirs. La sphère publique, celle sur laquelle chaque citoyen croit être en mesure d'influer, est totalement assujettie à la sphère privée, une énorme toile d'araignée aussi opaque qu'un nuage de cendres au-dessus d'un volcan en éruption. Il y a des hommes au-dessus des présidents. Ils occupent une place élevée au sein d'entreprises privées dominant leur secteur. Ils sont souvent PDG et cumulent des postes « moins importants », comme membre de conseil d'administration, consultant dans des entreprises satellites, professeur ou président d'université *. Il est fréquent qu'un de ces PDG ou (...) Lire la suite »
1 commentaire 
Exposition universelle de Shanghai : Le mépris de François Jullien
arton10546-883c1.jpg
COMAGUER
Philosophe et sinologue, François Jullien s'est imposé progressivement comme intellectuel spécialisé dans la pensée chinoise. Arrivé sur le marché éditorial et idéologique après ses prédécesseurs normaliens admirateurs en leur jeunes années du maoïsme et en nette rupture avec eux (même s'ils ont, pour la plupart d'entre eux, renié leurs penchants de jeunesse) il s'est employé à mettre en regard deux pensées restées très longtemps étrangères l'une à l'autre : la pensée chinoise et la pensée occidentale. Encore a-t-il, dans cette démarche, réduit la pensée « occidentale » à la pensée fondatrice, la pensée grecque. Mais cela ne diminue en rien l'ambition du projet. Il a donc, au fil de ses nombreux ouvrages, creusé son sillon et pris une place prééminente parmi les intellectuels (...) Lire la suite »
 
Tout le monde s’en fiche (TruthDig)
arton10540-f8958.jpg
Chris HEDGES
Cela fera bientôt dix ans que nous sommes en guerre en Afghanistan et bientôt huit en Irak. Des centaines de milliers d'Irakiens et des milliers de civils Afghans et Pakistanais ont été tués. Des millions ont été poussés vers des camps de réfugiés. Des milliers de nos propres soldats et marines sont morts ou sont estropiés physiquement ou psychologiquement. Nous finançons ces guerres, qui n'ont pas de véritable soutien populaire, en empruntant des milliers de milliards de dollars qui ne pourront jamais être remboursés, tandis que les écoles ferment, les états tombent en faillite, les services sociaux sont rognés, nos infrastructures tombent en ruines, des dizaines de millions d'Américains sont réduits à la misère, et le véritable taux de chômage approche les 17 %. Une inertie (...) Lire la suite »
4 commentaires 
La Publicité, le conditionnement au quotidien
arton10498-ba183.jpg
Vincent VAUCLIN
Depuis des dizaines d'années, la publicité conditionne la population en l'exposant quotidiennement à des centaines, des milliers de messages de toutes natures. Et l'on peut considérer aujourd'hui que ce conditionnement intensif a produit les effets attendus. Les citoyens se sont changés en consommateurs, la consommation est devenue une norme fondamentale de notre société. Il en va de la survie de ce système productiviste qui n'a guère trouver de meilleur moyen pour vendre des produits inutiles que de créer des besoins artificiels. Ainsi, malgré la crise systèmique, malgré l'endettement, malgré les frustrations artificielles, la consommation tient bon, alimente le système et pérennise le cercle vicieux du conditionnement. Mais j'ai observé ces derniers temps une poussée (...) Lire la suite »
7 commentaires 
L’arnaque constitutionnelle
arton10482-ca110.jpg
Caleb IRRI
Lorsqu'on regarde la constitution, on est tout d'abord saisi par son apparente simplicité, voire par sa logique implacable. Tout semble couler de source, et la justesse des propositions paraît incontestable. Pourtant, le lecteur peut rapidement tomber dans des méandres tortueux et infinis, s'il prend soin de vouloir tout comprendre. Car si le texte de la constitution est assez court, concis et peut-être même limpide pour certains, un nombre non négligeable de points sont sujets à confusion, qui ont trait à la définition d'un principe dans ce qui est appelé « loi organique ». Et c'est justement là que tout se corse. Car les lois organiques sont modifiables par l'assemblée, ce qui constitue une forme d'adaptabilité de la constitution. Mais si ce principe est censé permettre une sorte (...) Lire la suite »
2 commentaires 
Les homos et les transsexuels à Cuba.
arton10536-b0478.jpg
Hervé HUBERT, Maxime VIVAS
Les deux textes qui suivent vont sévèrement ébranler dans leurs certitudes ceux qui ont de la réalité cubaine une vision déformée par nos grands médias. Le premier « Les homos de La Havane » a été écrit et publié par Maxime Vivas en mars 2007. Non seulement il supporte la relecture 3 ans plus tard, mais il annonce implicitement le second de Hervé Hubert : « Un colloque sur la transsexualité à La Havane » en juin 2010. S'il est vrai que Cuba, au lendemain de sa Révolution (il y a un demi-siècle !), n'a pas eu une politique glorieuse à l'égard de ses minorités sexuelles (comme nombre de pays du monde à l'époque, mais il est de bon ton de l'oublier), les choses ont évolué à marche forcée, notamment grâce à la volonté de deux femmes qui, bousculant l'opinion publique de leur pays, ont (...) Lire la suite »
12 commentaires
 
 http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-messieurs-remboursez-vos-prix-nobel-de-la-paix-49900744.html

 

 

 

Le vrai visage de l'ancien chef de la diplomatie américaine, prix Nobel de la paix... Les crimes de M. Kissinger

« L'ouvrage de Christopher Hitchens révèle le vrai visage de Kissinger, aussi inattendu que glaçant. Au delà de sa politique qui a fait entre autres des milliers de morts au Vietnam, au Laos et au Cambodge, il y a la vénalité et l'impudence d'un homme milliardaire en dollars. C'est une des révélations, sans doute la plus stupéfiante, du livre de C. Hitchens. On découvre en effet qu'aujourd'hui, à travers sa société "Kissinger Associates", Henry Kissinger vend des armes en Lybie, occupe des dizaines de fauteuils dans des conseils d'administrations basés sur les cinq continents et conseille des régimes connus pour leur corruption. » (Eurasie.net)

« Kissinger, Nobel de la paix en 1973, cache un passé meurtrier et devrait comparaître pour crimes de guerre, au même titre que les dirigeants japonais condamnés à l'échafaud au procès de Tokyo. Ses crimes, peu dénoncés, se classent en deux catégories macabres : les attentats contre des populations civiles, puis contre des individus de nations démocratiques.



En examinant certaines archives, on s'aperçoit que les peuples d'Indochine, du Bangladesh et du Timor Oriental ont particulièrement souffert des tractations de Kissinger. Conseiller privilégié, chef du National Security Council (NSC) puis secrétaire d'État, il impose constamment ses visées électoralistes et diplomatiques au détriment des vies humaines. En Indochine, il sabote les négociations de 1968, en faisant croire aux Sud-Vietnamiens qu'un président républicain leur serait plus favorable. Il parvient ainsi à déstabiliser la campagne des démocrates et, conséquemment, à décrocher un emploi auprès de Nixon. La guerre, elle, se prolongera de quatre ans, entraînant la mort de milliers d'Américains et d'un nombre incalculable de civils vietnamiens, cambodgiens et laotiens. En effet, pendant ces années, Kissinger autorisera des invasions injustifiées au Cambodge et au Laos; pour préserver sa "crédibilité" en Amérique et chez certains alliés suspects, il laisse sciemment l'armée bombarder des innocents. Au Bangladesh et au Timor, Kissinger bafoue les lois pour conserver ses relations avec des dictateurs sauvages, mais pro-américains : Yahya Khan au Pakistan, Suharto en Indonésie. Mentant impunément au Congrès, au sujet de la vente illégale d'armes et sa participation aux massacres, il cache en fait l'existence d'une diplomatie à deux voies : la première, officielle et bien-pensante, et la seconde, anti-démocratique et guerrière. » (extrait d’un article de Christian Roy, Essais-21)

« Certains juristes en Europe ont même demandé sans succès à l'orgueilleux et suffisant Américain de témoigner. Hitchens, dans Les crimes de monsieur Kissinger, étale assez de preuves pour qu'on puisse très posément, sans être anarchiste, gauchiste ou marginal, être d'accord avec lui. Kissinger a tué, non pas seulement des soldats, ce qui serait normal dans la conduite d'une guerre, mais des civils totalement innocents au Laos et au Cambodge. Kissinger poussait même son exercice du pouvoir mégalomaniaque à choisir lui-même les cibles des bombardements illégaux dans ces pays sans tenir compte de la forte densité de population civile. Qui tue ? Des hommes aussi respectés que Kissinger qui, si on y regarde bien, n'est qu'un criminel comme Mom Boucher... en pire. » (extrait d'un article de Gil Courtemanche, Magazine Pantoute, 2002)


« Henry Kissinger doit-il être déféré devant le Tribunal international de La Haye pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité, et pour conspiration impliquant le meurtre, l'enlèvement et la torture ? Oui, répond clairement l'écrivain, journaliste et essayiste anglais, Christopher Hitchens, à travers une enquête serrée, fondée sur des documents secrets, et récemment déclassifiés par les autorités américaines. On apprend comment le Prix Nobel de la paix 1973 a cyniquement organisé les bombardements de populations civiles au Laos et au Cambodge, comment il a fait assassiner le général chilien Schneider pour tenter de barrer la route à Allende, comment il a installé le général Pinochet, comment il a soutenu secrètement la tentative d'assassinat de Mgr Makarios à Chypre, comment il a ruiné l'expérience d'un régime démocratique au Bangladesh. En fait, ce livre montre, d'une manière exceptionnelle et précise, comment un pouvoir démocratique comme celui des États-Unis peut organiser des crimes à l'échelle mondiale, et révèle également les vraies motivations d'Henry Kissinger : cynisme, argent, pouvoir... » (présentation de l’éditeur)


 

Sur la Toile

Les crimes de guerre de M. Henry Kissinger « La carrière politique de l'homme qui obtint le prix Nobel de la paix en 1973 fut en effet marquée par le culte de la violence et du secret. La responsabilité directe de M. Kissinger ne fait plus aucun doute dans la prolongation (injustifiée d'un point de vue stratégique) de la guerre du Vietnam et son extension au Cambodge et au Laos, ni dans les campagnes d'assassinats et de subversion de la démocratie au Chili, à Chypre, en Grèce et au Bangladesh, non plus qu'en ce qui concerne sa complicité dans le génocide du Timor-Oriental. » (par Ibrahim Warde, Le Monde diplomatique, octobre 2001)

Un Nobel de la paix au TPI « Qui finançait et encourageait en sous main ce tristement célèbre réseau qui liguait les dictatures d'Amérique du Sud durant les années 1970, sinon le prix Nobel de la paix Henry Kissinger ? Christopher Hitchens n'est pas du tout intimidé par la récompense obtenue par l'ancien secrétaire d'État qui a sévi sous les présidences de Richard Nixon et de Gerald Ford. Dans Les Crimes de monsieur Kissinger, il dépeint celui qu'on avait surnommé "l'homme à la valise", en raison de ses innombrables déplacements, comme un personnage bouffi d'orgueil, mu par l'ambition et doté d'un cynisme bien plus exceptionnel que son talent de négociateur ou de diplomate. Il lui impute en grande partie la responsabilité de la mort de tous les Américains et Indochinois entre l'arrêt des bombardements décrété par Lyndon B. Johnson en mars 1968 et leur véritable cessation en février 1972. » (par Rudy Le Cours, La Presse, 22 juillet 2001)

Le mensonge par omission « C’est pour protéger Kissinger et les criminels de guerre de haut rang que les États-Unis refusent farouchement que leurs criminels soient traduits devant le Tribunal pénal international. "Si vous êtes Henry Kissinger, et que chaque fois que vous allez dans tel ou tel pays européen vous devez vous demander si vous ne recevrez pas une convocation, c’est préoccupant", déclarait John Bolton, sous-secrétaire d’État chargé du contrôle des armes et de la sécurité internationale, pour expliquer le refus des États-Unis d’adhérer au tribunal (The Guardian 14-11-2). Ceux qui croyaient que Washington voulait protéger les sans-grade qui torturent et qui violent se sont trompés. » (par Jean-Marie Laliberté, Le Couac)

11 septembre 2001, le retour d'Henry Kissinger (par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire)

Vivimos cada día con la esperanza de procesar a Kissinger (par Joyce Horman, El Pais, 5 mars 2001) (esp.) : Joyce Horman est la veuve de Charles Horman, disparu au Chili en 1973

Les « sales missions » américaines au Chili : Nouvelles preuves de l'implication de Washington dans le coup d'Etat contre Allende. (par Fabrice Rousselot, Libération, 15 novembre 2000)

Dans BiblioMonde

L'Afrique australe, de Kissinger à Carter

La Mort lente des disparus au Chili par Antonia García Castro. Sous la négociation civils-militaires (1973-2002) (sous-titre) : un quart de siècle d'une histoire douloureuse du Chili à travers le drame des « disparus » et le souvenir de leur famille.

Les années Condor : Comment Pinochet et ses alliés ont propagé le terrorisme sur trois continents

 Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l\'Etat te le demande

 

 

Albert Einstein

Le mental intuitif es un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don.


Source : http://www.bibliomonde.com/livre/crimes-monsieur-k...
 
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=12655
 
Les Crimes de monsieur Kissinger
 
 
 
Partager cet article
Repost0
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 02:28

 

Choc-des-civilisations-j.jpg
 
Introduction d'eva R-sistons :
 
Sur ce blog, je dénonce suffisamment la partialité des Médias en faveur d'Israël pour prendre la liberté de dénoncer, cette fois, le silence des Médias par rapport aux meurtres de croyants chrétiens dans différents pays, notamment arabes. Certes, on ne peut pas parler de tout. Mais un mot ne serait pas inutile pour évoquer ces meurtres insupportables, ou l'intolérance de certains pays. Reste que dans de nombreux pays arabes, les croyants juifs ont toujours été respectés, notamment en Iran, et qu'au Proche-Orient, Musulmans et Juifs vivaient en bonne intelligence. La femme de paix et de consensus qe je suis, regrette cette période...
 
Je déplore aussi que dans les Communautés juive et musulmane, aucune voix ne s'élève pour dénoncer les discriminations de part et d'autre. L'indignation ne doit pas êtres sélective. 
 
Eva R-sistons aux discriminations de tous bords 
 
 
L'indignation
de Me Goldnadel :
Il y a une petite quinzaine, la presse française annonçait sans même sourire que le Parlement Arabe (improbable assemblée désignée par la Ligue du même nom) avait voté une motion condamnant avec sévérité la votation helvétique sur les minarets.
Les distingués parlementaires entendaient stigmatiser l'atteinte portée, selon eux, à la liberté du culte islamique.
La semaine dernière, la Croix du mardi 5 janvier publiait un article indiquant que 70 % de la population mondiale était victime de discriminations religieuses.
Arrivent en tête : l'Arabie Saoudite, le Pakistan, l'Iran, l'Égypte, la Turquie et l'Indonésie.
 
Il y a quelques jours, six coptes égyptiens ont été assassinés dans l'indifférence générale.
Au même moment, le génocide des chrétiens du Sud Soudan reprenait sans bruit.
Pour tenter de combattre le verrouillage médiatique en la matière, je recommande l'ouvrage de Raphaël Delpart : «Les persécutions des chrétiens» chez Michel Lafon.
En Turquie, trois missionnaires protestants, un Allemand et deux turcs convertis ont été sauvagement massacrés : les tortionnaires bâillonnèrent leurs victimes, les poignardèrent, puis leur tranchèrent la gorge.
En Algérie, le culte chrétien a dû se faire particulièrement discret depuis que nos sept moines de Tibihérine ont été décapités et que l'évêque français d'Oran ait été exécuté la même année.
En Arabie Saoudite, on dénombre en tout et pour tout quatre prêtres sur la côte orientale et deux à Ryad. Ils sont soumis en permanence à la vindicte de la police religieuse dépendant des ecclésiastiques chargés de faire appliquer la loi : décapitations fréquentes pour les crimes les plus qualifiés dont l'apostasie (c'est-à-dire la conversion à une autre religion).
Les lieux de culte chrétien sont interdits.
 
Après recherches, je n'ai trouvé aucune motion d'aucun parlement arabe qui aurait eu l'idée de condamner ces manquements, sans doute, plus sérieux à la liberté religieuse qu'une interdiction d'ordre architectural.
Il est un principe central que l'on retrouve à la fois dans la Torah, les Évangiles, chez les philosophes agnostiques comme chez les Zoroastriens : Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas que l'on te fasse.
J'indique, à toutes fins, à tous les parlementaires et intellectuels du monde arabe que cette maxime rabâchée existe également dans un hadith du Coran.
Il serait bon que de temps à autre ce soit la presse bien-pensante qui le rappelle au lieu d'un juif mécréant.
 
Gilles William Goldnadel
Partager cet article
Repost0
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 06:20

Guerre totale, radiologique, électromagnétique

et chimique contre l'Irak

 

Internationalnews


0-Bagdad-mars-2003-electroniciraq03.jpg


« Sous forme d’aérosols, l’uranium appauvri contaminera en permanence de vastes régions et détruira doucement le futur génétique des populations vivant dans ces régions où ils trouvent des ressources que les US doivent contrôler pour établir et maintenir leur primauté. »
(Leuren Moret, experte internationale des radiations, juillet 2004)

 

Depuis les essais en grandeur nature d’armes à uranium appauvri (UA) dans le Golfe en 1991, chaque nouvelle « guerre » est l’occasion de tester ces armes à des puissances de plus en plus grandes. C’est ainsi que des milliers de tonnes d’UA sont déversées sur Irak par la coalition anglo-américaine depuis 2003. Un véritable génocide se déroule silencieusement en Irak, à une échelle jamais connue à ce jour.


 

Un déchet nucléaire utilisé à la façon d’un gaz radioactif
pour anéantir le peuple irakien

« (Je suis) fortement favorable à l’utilisation de gaz empoisonné contre les tribus non-civilisées. L’effet moral devrait être bon... et il répandrait une vive terreur. » (Winston Churchill, 1919)

irak-1.jpg


Le phantasme des responsables du projet Manhattan de gaz radioactifs capable de détruire les populations ennemies s’est concrétisé cinquante ans plus tard : l’oxyde d’uranium est devenu une arme de destruction massive, utilisée par l’armée de terre, de l’air et la marine contre les populations civiles. Les Irakiens avaient déjà été gazés par les Britanniques, en 1912 et 1925.

 

 

 

L’uranium « appauvri » (UA) est un déchet de l’industrie nucléaire dont l’activité s’accroît au fil du temps, en raison de la formation rapide de sous-produits à vie courte lors de sa désintégration, et de son mélange avec des produits mortifères issus du processus de retraitement (plutonium et uranium 236). Ainsi, son l’activité est quatre mille fois supérieure au seuil réglementaire imposant l’application des règles de radioprotection. En tant que métal lourd (comme le plomb), il est aussi hautement chimiotoxique.

Les armes à l’UA provoquent encore plus de dégâts que les bombes nucléaires utilisées sur le Japon. Les micro-particules d’oxyde d’uranium, à 90% insolubles, vaporisées lors de l’impact des munitions sur leur cible et propagées par les vents et la pluie sur des centaines de kilomètres, ont contaminé les sols, les deux grands fleuves du pays, le Tigre et l’Euphrate, les nappes phréatiques, la végétation, les animaux et toute la chaîne alimentaire. En février 2003, les USA ont refusé par avance tout nettoyage des sites qu’ils pourraient contaminer en Irak. Mais les dommages causés à l’environnement deviennent de toute manière rapidement irréversibles.

 

La contamination interne peut survenir de trois manières : l’inhalation (la plus dangereuse), l’ingestion de boissons et d’aliments contaminés, et les lésions cutanées. La chimiotoxicité concerne en premier lieu le rein, et la radiotoxicité les poumons. Plus de 75% des microparticules, se regroupent en amas dans les alvéoles pulmonaires d’où elles irradient pendant des années. Selon le PR A. Durakovic, Directeur du département de Médecine nucléaire à l’Université Georgetown de New York et expert auprès du Pentagone, " ... transformé en poussière ingérée ou inhalée, (l’UA) est alors plus dangereux qu’aucune toxine connue de la science des hommes. ".

L’UA attaque aussi le cerveau, les organes reproducteurs, la thyroïde, les muscles, les ganglions lymphatiques et le système neurologique. Sa dangerosité dépend de sa nature physique et chimique, de l’intensité et de la durée d’exposition, et des sujets contaminés. Ainsi, les enfants représentent la population la plus vulnérable, parce qu’ils concentrent la radioactivité trois ou quatre fois plus que les adultes. Le PR Siegwart-Horst Günther a mis en évidence un collapsus du système immunitaire avec des symptômes analogues à ceux du SIDA, une forte proportion d’infections, d’herpès et de zonas, des dysfonctionnements rénaux, des leucémies, des avortements spontanés et des malformations congénitales. La leucémie est provoquée par l’irradiation des cellules souches du sang par les particules alpha fixées sur la moelle osseuse et certains tissus lymphatiques.

Chaque nouvelle guerre permet une amplification des tests précédents. Alors que les charges contenues dans obus antichars utilisés en 1991 ne dépassaient pas 5 kg, celles des bombes téléguidées déversées sur Irak depuis son invasion en 2003 s’élèvent à plusieurs centaines de tonnes.

 

Des malformations congénitales monstrueuses
et une atteinte au génome


depleted-uranium-effects.jpeg
La fixation de l‘UA sur le placenta des femmes enceintes provoque d’horribles malformations congénitales jamais rencontrées ou extrêmement rares. Ainsi, de nombreux enfants naissent hydrocéphales ou sans tête, sans membres, avec des organes manquants (sans yeux, sans nez, sans oreilles, sans cerveau, sans anus...), aveugles, avec de graves anomalies du cœur ou des poumons, ou avec des organes à l’extérieur du corps (cerveau, intestins, estomac...). Chez les bébés irakiens nés en 2002, l’incidence d’anophtalmie (absence d’yeux) a été 250.000 fois plus grande que l’occurrence moyenne. Lorsqu’une femme irakienne vient d’accoucher, ses premières paroles ne sont pas : « c’est une fille ou un garçon ? », mais « mon bébé est-il normal ? ». En outre, les anomalies génétiques s’aggravant généralement d’une génération à l’autre, il faudra plusieurs décennies avant de pouvoir mesurer l’atteinte du génome. La prise de conscience des menaces qui pèsent sur leurs prochaines générations engendre le désespoir des Irakiens.

Les Irakiens condamnés à vivre durant toute leur vie dans une déchetterie radioactive

DU-BabyG.jpg
« Depleted uranium is a warcrime in progress » (PR Doug Rokke)

Les populations victimes des bombardements sont condamnées à vivre durant toute leur vie dans un environnement qui deviendra inexorablement de plus en plus radioactif. Les populations locales sont trop démunies pour se faire traiter, voire pour simplement soulager leurs douleurs. Des hôpitaux irakiens (comme à Fallujah) ont été la cible des bombardements de l’alliance anglo-américaine, et ceux qui subsistent n’ont ni la capacité ni les moyens médicaux d’accueillir et de soigner toutes les victimes. Avant 1990, l’Irak avait les hôpitaux les plus modernes de la région et des médecins de très haut niveau (dont beaucoup ont été mystérieusement assassinés depuis 2003, comme de nombreux scientifiques et journalistes).

 

rwer.jpg

Dans un rapport inédit, l’Agence Internationale de l’énergie atomique (AIEA) avait prévu un excès d’un demi-million de morts en Irak à la suite de l’agression de 1991. La contamination de l’environnement et des populations locales va continuer de s’amplifier. Avant 2003, certaines régions du sud de l’Irak (dont certaines zones horticoles et de cultures irriguées, rares dans ce pays aride) connaissaient déjà une augmentation de 700% des taux de cancers, de 400% du taux de malformations congénitales, et de 350% par an de cas de leucémies, de déficiences immunitaires, de cataractes et de dysfonctionnements rénaux. Pour chaque cas de cancer des tissus comme la leucémie, cinq cas de cancer solide devraient apparaître dans les dix à trente prochaines années.

 

En 1991, huit cents tonnes d’UA avaient déjà été déversées sur l’Irak. Depuis mars 2003, ce sont des milliers, voire des dizaines de milliers de tonnes de ce produit mortifère qui sont répandues sur le pays par les forces occupantes. Cette fois, c’est l’ensemble du pays qui a été touché, en particulier les villes les plus peuplées comme Bagdad, où l’on a relevé des taux de radioactivité jusqu’à deux mille fois supérieurs à la normale en 2003 (de mille à deux mille tonnes d’UA auraient été utilisées durant les attaques contre les forces irakiennes). La quantité de radioactivité relâchée sur l’Irak correspondrait à plus de deux cent cinquante mille fois celle d’Hiroshima (Nichols, 2004). Dans les centres des pays occidentaux, les expériences doivent avoir lieu en milieu confiné, et toute dispersion d’UA dans l’environnement est illicite en Europe. Pourquoi l’uranium « appauvri » devient-il un produit banal lorsqu’il est déversé par centaines de tonnes sur les pays agressés ?

Des milliers de ces projectiles sont disséminés sur les zones bombardées. De nombreux enfants irakiens qui jouent avec les projectiles argentés ou leurs débris radioactifs restés sur le terrain meurent de leucémie, dont la période de latence n’est que de quelques années. Pour le PR Major Doug Rokke, ancien chef du Projet pour l’uranium appauvri au Pentagone, « L’Iraq est une déchetterie toxique. »

Des tests sur l’Irak de toute les nouvelles armes terrifiantes des US

4-G.jpg D’autres nouvelles armes de destruction massives auraient été testées en Irak, dont « Moab », la bombe la plus puissante du monde (huit tonnes), l’une des plus meurtrières, qui produit un mini-champignon semblable à celui des bombes nucléaires. Les « mini-nukes » (dont la puissance peut équivaloir plusieurs fois la bombe lâchée sur Hiroshima) La bombe « E » (électromagnétique) qui détruit tous les moyens de communications, peut être utilisée comme un gigantesque four à micro-ondes sur une grande surface, cuisant dans son périmètre d’action tous les êtres vivants comme des poulets (le four à micro-ondes n’étant qu’une application domestique de la version militaire mise au point par Raython).

 

En outre, des versions « améliorées » de bombes de bombes au napalm (MK77), au plasma (à effet de souffle), au phosphore, à fragmentation (qui peuvent contenir de l’UA), et d’autres nouvelles armes toutes plus terrifiantes les unes que les autres auraient également été testées secrètement (seule l’utilisation de bombes MK77 a été reconnue par les officiels US), ce qui expliquerait le nettoyage total et discret (comprenant l’enlèvement du sol sur plusieurs mètres de profondeur) de certains quartiers de Fallujah (après que la « ville aux cent mosquées » eut été rasée en novembre 2004) et de l’aéroport de Bagdad (en mars 2003), déclarés zones interdites.

 

Tous les types de munitions de la panoplie des armes américaines sont équipés d’UA aujourd’hui, des simples balles aux bombes « intelligentes » guidées par satellites, en passant par les obus, les missiles, et les ogives des bombes dites « bunker busters » (destinées à détruire les bunkers souterrains).

images.jpeg

L’OMS complice une fois de plus de « crimes contre l’humanité »

Ce « crime contre l’humanité » se poursuit avec la complicité des organisations des Nations Unies, grâce notamment à l’Accord que l’OMS a été contrainte de signer en 1959 avec l’AIEA, qui lui interdit de traiter des questions de radiation et de santé publique sans l’aval de cette agence des Nations Unies au service du lobby nucléaire. Un rapport explosif de l’OMS réalisé par trois experts des radiations de très haut niveau sur les conséquences sanitaires de l’uranium appauvri sur les populations irakiennes est bloqué depuis 2001. Le Dr. Keith Baverstock, son principal auteur, principal expert de l’OMS sur les radiations pendant onze ans, dénonce cette censure, en expliquant que sa publication aurait au moins permis de limiter l’utilisation de l’UA depuis 2003, et d’obliger les agresseurs de nettoyer les régions contaminées. L’étude, dont le contenu a été finalement révélé par le Sunday Herald, met en évidence les effets carcinogène, tératogène et mutagène de l’UA.


Intensifier la campagne d’information internationale pour obtenir l’interdiction totale de ces armes illégales selon le droit international

Les gouvernements coupables de ces atrocités maintiennent une chape de plomb sur l’utilisation de leurs armes de destruction massive et ses conséquences, ce qui leur permet de se défausser de la prise en charge des coûts de décontamination des sites bombardés, mais surtout de banaliser dans l’indifférence générale l’usage d’un nouveau type d’armes nucléaires, resté tabou jusqu’à la « Guerre du Golfe ».

 

Selon le droit international, ces armes sont illégales parce qu’elles infligent des souffrances inutiles, qu’elles sont non discriminantes, causent des atteintes graves et durables à l’environnement et demeurent meurtrières bien après la fin des conflits. Leur utilisation a été condamnée par une résolution des Nations Unies de 1996 et un moratoire sur leur utilisation a été voté en janvier 2001 par le Parlement européen « en appel du principe de précaution ».

 

Aux côtés de nombreuses personnalités de renommée internationale, comme Rosalie Bertell, épidémiologiste et Ramsey Clark, ancien secrétaire d’état américain à la Justice et avocat international, et de très nombreuses associations à travers le monde, comme en France la CRIIRAD, il est urgent de participer à la campagne en vue de l’interdiction totale de ces armes de destruction massive, du classement de l’uranium appauvri comme « substance radioactive dangereuse », du nettoyage des zones contaminées et de la délivrance de soins médicaux appropriés à tous ceux qui ont été exposés.


 

19 novembre 2005, paru initialement sur bellaciao http://bellaciao.org/fr/spip.php?article20754 et d'autres sites

Url de cet article: http://www.internationalnews.fr/article-guerre-totale-radiologique-et-chimique-contre-l-irak-par-joelle-penochet-13083306.html 

 

Joëlle Pénochet 

 

 

Autres articles du même auteur sur le sujet:

A fallujah, en iraq, l’uranium appauvri et le phosphore blanc continuent de tuer les enfants D'hiroshima à bagdad par joëlle penochet

Guerre sans fin et dommages collatéraux par joëlle pénochet

Le rapport medact, par joëlle pénochet

Et tous nos articles: Depleted Uranium/Uranium appauvri

 

http://www.internationalnews.fr/article-13083306.html

Partager cet article
Repost0
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 06:06

Présentation Dossier par eva R-sistons  

 

(1) http://r-sistons.over-blog.com/article-2-causes-a-relayer-partout-referendum-sauver-la-terre-shoah-tsiganes-49741770.html - 2e volet

 

tsigane-caravane-j.jpg

http://www.mandora.fr/mandorine/index.php/cinema/liberte 

 

Mes amis,

 

Je reviens sur ce sujet d'une importance capitale pour lancer un Appel aux rescapés tsiganes de la Shoa, afin qu'ils témoignent de leur vécu.

 

La "Shoah"  en tant que génocide de populations, est un événement historique de première importance. Malheureusement, nous n'en connaissons qu'une facette: Celle des Juifs, qui perdirent un tiers de leurs citoyens européens pendant cette sinistre période, alors que les Tsiganes, les handicapés mentaux, les homosexuels, les communistes, les patriotes... en furent aussi largement victimes.  C'est une grande injustice historique. La mémoire ne doit pas être sélective, de même qu'elle ne doit pas être excessive, obsessionnelle, et trop envahissante, au point de présider, négativement, à certaines politiques ! 

 

Le devoir de mémoire est une nécessité, mais la mémoire doit être digérée, et encore mieux, faire l'objet d'une démarche de pardon, de réconciliation, pour ne pas être castratrice, paralysante. Il n'est pas juste que seuls les Juifs se soient appropriés cette douloureuse période, les camps de la mort ont fait d'autres victimes, tout aussi spoliées, et il n'est pas bon, non plus, que nous soyions soumis à une overdose de commémorations, de rappels, de mémoires, car cela va à l'encontre des buts recherchés. Lorsque nous entendons à longueur d'émissions, de films, d'articles, parler de la Shoah, nous sommes excédés. L'excès se retourne contre leurs auteurs. Il est à mon avis bien plus efficace de projeter un film comme Nuit et Brouillard, que de nous servir, presque chaque jour, d'une façon ou d'une autre, le rappel de cette période, au demeurant concernant les seuls Juifs. Les génocides de l'Histoire se valent, ils sont tous aussi atroces, qu'ils concernent les Amerindiens, les Arméniens, les Karens, les Noirs...

 

Tsiganes-scene-liberty-j.jpg

 

Aujourd'hui, la grande amie des Tsiganes que je suis se contentera d'évoquer la "Shoah" des seuls Tsiganes, à nouveau, pour demander que l'on répare enfin une injustice historique: Parce que le peuple tsigane ne défend jamais ses droits, parce qu'il est ostracisé, encore et toujours, parce que trop des siens ne sont pas scolarisés, et pour bien d'autres raisons, ils subissent l'intolérable: Non seulement PLUS que quiconque ils ont été liquidés, anéantis, exterminés dans les camps de la mort, mais ils sont deux fois victimes: Par notre indifférence, par notre silence, par notre oubli. Plus de la moitié d'entre eux ont péri, et nul n'en parle ! Non seulement il faut les associer aux commémorations,  mais il faut mettre en valeur leur vécu, rétablir la vérité, relayer leur cause. Et dans ce but, je lance un double appel:

- Aux Tsiganes eux-mêmes, afin que les derniers témoins rescapés témoignent, avant qu'ils ne disparaissent à leur tour. Un Lecteur, documentaliste, s'est proposé pour les aider. Je rappelle que plus de la moitié des Tsiganes européens furent exterminés dans les camps de la mort.

- Aux citoyens photographes, écrivains, journalistes, cinéastes... pour qu'ils relaient dans les livres d'Histoire, dans des articles, dans des films, dans des vidéos, cette page méconnue et douloureuse. Au nom de la vérité, de la justice, et bien sûr de la nécessaire mémoire ! Oui, pour réparer une injustice historique !

 

Il y va de notre crédibilité, et de l'honneur des Tsiganes.

 

Eva R-sistons à la mémoire sélective, à l'injustice, à l'oubli.

 

 (JPEG) 

 

Rappel:

Eva et son guitariste tsigane, à Grenade

3es-copie-1-1.jpg 

Reçu ce commentaire d'un documentariste:

 

Etant "documentariste" je mettrais bien volontiers mes outils à disposition d'un projet autour du génocide Tzigane, et éventuellement aussi des raisons de l'ignorance totale dans lequel nous sommes tenus. J'ai visité le Mémorial de la Shoah et j'ai été surpris qu'il n'y ai pas un mot sur le sujet. La seule personne qui a souvent évoquée la chose est Simone Weil...Dans un premier temps, s'il y a encore des survivants dont il faut enregistrer le témoignage, faites le moi savoir . pregoli2001@yahoo.fr  Pascal Regoli 

 

 

Liberté, le film de Tony Gatlif

Le destin, mal connu du grand public, des Tsiganes pendant la 2e Guerre Mondiale

 

LIBERTE

 

Tony Gatlif
et Eric Kannay

Perrin, janvier 2010, 235 pages
17 €

 

« Et sur ses cordes, le vent moqueur, pour qui savait l’écouter, jouait un dernier air de…liberté. »

Tony Gatliff, réalisateur, musicien et scénariste, né d’une mère d’origine gitane et d’un père kabyle s’est souvent inspiré de ses racines dans ses films. Dans Liberté tiré du film éponyme sorti en salles le 24 février dernier, il s’associe au romancier Eric Kannay pour raconter le destin, mal connu du grand public, des Tsiganes pendant la Deuxième Guerre Mondiale.

Théodore et le clan de Puri Dai
   
Zanko, Kako, Taloche, Tatane et leur clan sont gitans, tsiganes, bohémiens, Roms. Sous l’autorité de l’ancienne Puri Dai, ils voyagent au gré de leurs envies et de leurs besoins sur les routes de France et de Belgique. Se pliant à la loi de 1912, ils viennent faire pointer leur carnet anthropométrique dès leur arrivée auprès de la gendarmerie ou de la mairie. L’arrivée de l’occupant allemand ne signifie pas grand-chose pour eux. Aussi se rendent-ils à Saint Amont, en zone occupée, pour passer l’hiver et gagner de quoi survivre. Sur le chemin, ils recueillent Petit Claude, un jeune orphelin. A leur arrivée, ils sont accueillis par Théodore, maire et vétérinaire du village, un humaniste et un républicain convaincu. Secondée de Lise Lundi, il réussit à les convaincre d’envoyer leurs enfants à l’école.
   
Leur insouciance et leur joie de vivre sont de courte durée : ils sont rapidement inquiétés puis arrêtés par la police de Vichy qui les parque dans le camp de Villers. Théodore décide de les aider, « pour faire quelque chose, juste quelque chose ». Pour cela, il leur cède une vieille maison de famille. Propriétaires, ils sont rattachés à un lieu et sont libérés. Mais se fixer, c’est renoncer à l’essence même de leur vie et sacrifier leur liberté. Et comme ils l’ont toujours fait, ils veulent reprendre la route.

Des laissés pour compte de l’histoire

Tony Gatliff porte en lui l’alma gitana, l’âme gitane. Riche de ses origines, il désirait depuis longtemps traiter ce sujet mal connu du massacre des Tsiganes qui fut la 2ème population, victime de la politique génocidaire des Nazis. Force est de reconnaître que cet épisode de l’Histoire est très peu mentionné, ne serait-ce dans les livres scolaires. Il voulait également axer son histoire sur les « Justes » ayant aidé la population tsigane pendant cette période.

Il a d’abord été confronté au problème des sources françaises, peu d’entre elles mentionnant l’arrestation ou l’internement des Roms. Pourtant à force de patience, il est tombé sur un document mentionnant un certain Joseph Toloche qui fut interné le 2 août 1942 dans le camp de Montreuil-Bellay. Toloche deviendra son Taloche.  Un autre mentionné l’acte d’un notable ayant cédé pour un franc symbolique sa maison à un clan de tsiganes. Il s’en inspire pour le personnage de Théodore. Lise Lundi a été inspiré par la résistante-déportée, Yvette Lundy. Si cette dernière n’a pas eu l’occasion de cacher des Tsiganes, son action résistante a inspiré le personnage de l’institutrice.  C’est à partir de ces maigres sources qu’est né le scénario du film et dont le roman est tiré.

 

Mère Gitane et son enfant, Hongrie, 1917, wikipêdia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Roms
 
Retour sur la politique génocidaire

Pendant de nombreuses années, le sort de la population tsigane durant la 2nd guerre mondiale est resté en marge dans l’historiographie consacrée à la politique génocidaire mise en place par les nazis. L’action du conseil central des Sinti und Roma (les tsiganes allemands) a permis d’exhumer bon nombre d’informations sur la Zigeunerpolitik (la politique anti-tsigane).
     
Cette politique associe la politique Völkish à la construction politique de l’asociabilité. Des experts allemands, dont le spécialiste du problème tsigane le docteur Sigmund Wolf, ont tenté dès les années 1860 de percer le mystère entourant les origines ethniques des Tsiganes. Ils avaient en charge de montrer que les Tsiganes étaient des asociaux, par leur mode de vie et qu’ils étaient une population hybride mélangée de tous les sangs inférieurs. Cette dévalorisation ethnique permit d’associer le sort des tsiganes à celui des « hybrides ». C’est ainsi que le docteur Hans Globke, chef du bureau au ministère de l’Intérieur, déclarait en 1936 : « Seuls en Europe les Juifs et les Tsiganes sont d’un sang étranger ». La messe était dite. Un statut, celui de « criminel asocial » fut défini pour faciliter les arrestations. Basé sur les recherches du docteur Ritter et de son assistante Eva Justin, les Tsiganes furent recensés et étudiés. Le docteur Ritter préconisa leur rassemblement dans des camps de travail et la stérilisation de masse.

Avec le décret du 16 décembre 1942 est décidé le transfert des Tsiganes du Grand Reich à Auschwitz. Là- bas, le médecin chef, le docteur Mengele les utilise comme cobaye humain, les enfants tsiganes étant marqué du signe « matériel de guerre ». Les Tsiganes étaient devenus une population test pour l’hygiène raciale. Le bilan est d’autant plus lourd que les rafles furent facilitées par les recensements effectués les années précédentes : cette politique aboutit à la disparition physique de 300 000 personnes soit 40 à 90% de la population tsigane selon les régions.
   
Belle et douce France…

Les Tsiganes ont d’abord été bien accueillis en France au XVe siècle grâce aux lettres de recommandation des princes et du pape. C’est à partir de 1912 qu’ils font l’objet d’un traitement administratif spécifique : la loi du 16 juillet 1912 réglementait l’exercice des professions ambulantes et la circulation des populations nomades. Un carnet anthropométrique était attribué dès 14 ans aux membres d’une même famille n’ayant pas de domicile fixe, sans profession bien définie et quelque soit leur nationalité. Il devait être visé à chacun de leur déplacement. Cette loi faisait des Tsiganes des citoyens de 2nd ordre. Le début de la guerre entraîne un durcissement de la législation : le décret du 6 avril 1940 les assigne à résidence sur l’ensemble du territoire métropolitain. Cette assignation à résidence facilite l’internement des Roms de la zone occupée après l’ordonnance du 4 octobre 1940. 6000 à 6500 furent internés dans 30 camps dont 5 en zone libre, ces derniers relevant directement du régime de Vichy.

Les Tsiganes français ne furent pas directement concernés par l’ordonnance du 16 décembre 1942, hormis ceux du Pas-de-Calais. Ceux qui furent déportés, le furent dans le cadre du travail au service de l’Allemagne.

A la fin de la guerre, le gouvernement provisoire retarda au maximum leur libération ne voulant pas les voir sur les routes. Ils furent les derniers libérés après les collaborateurs et encore le furent-ils sous surveillance puisque le régime administratif de 1912 fut réactualisé. Le carnet anthropométrique resta donc en vigueur jusqu’en 1969, date à laquelle il fut remplacé par un carnet de circulation qui est toujours d’actualité.

 
(dossier) suite ici :
 
 
 
(dossier) ou ici :
 
Partager cet article
Repost0
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 05:59
 
Auteur : Grainede Ble - Source : Amessi
HAARPLe programme américain HAARP
Une menace pour le climat et l’environnement vibratoire de la planète HAARP, une arme de destruction massive qui fait partie du programme militaire américain « Joint Vision 2020 » constitue une menace pour les interactions subtiles entre les écosystèmes de la Terre et l’ionosphère.

Résonance de Schumann (Fréquences RS) et biocommunications La résonance de Schumann (RS) constitue peut-être le support d’un processus de perception extrasensorielle (PES) de type radar pour tous les êtres vivants. Des fréquences quelconques peuvent être absorbées et ré-émises par tout objet selon des schémas d’interférences spécifiques. Ces « ondes résonnantes » peuvent être modulées intentionnellement en fréquence ou en forme dans le but de transmettre certaines informations (schémas d’interférence).

Décodées par le cerveau, elles reviennent presque instantanément sur le « dos » de la résonance de Schumann et sont alors traduites par le cerveau en données conscientes. En outre, la bio information peut être inscrite intentionnellement à distance sur une cible par une interface sensorielle primitive de type radar sur une onde porteuse RS. Tout cela et d’autres mécanismes sont tributaires du fait que les fréquences RS demeurent dans leur gamme médiane.

A Sedona, en Arizona, Ben Lonetree (http:// sidereal7.org), un ingénieur électricien, observe de manière intensive les fréquences RS, qu’il nomme la « Voix de la Planète », ainsi que le champ magnétique terrestre. Son site Internet livre des relevés atmosphériques et géophysiques en temps réel très fiables. Il a un grande expérience de la technologie IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) et des ondes cérébrales. Il est spécialiste en mesures ELF (très basses fréquences) et en ULF (ultras basses fréquences).

Rythme et chaos dans l’ionosphère Le rythme de la vie a évolué de façon continue au fil des ères. Nous vivons dans une matrice complexe de champs oscillants. La moindre fluctuation dans un champ imbriqué provoque des perturbations dans les autres. Des impulsions voyagent tout autour du monde plusieurs fois par seconde entre la surface de la planète et l’ionosphère, envoyant des signaux de coordination à tous les organismes. Ces signaux nous relient au champ électromagnétique global. Du nom de son inventeur, la Résonance de Schumann (RS) est le pouls qui bât la mesure de la vie sur notre planète. Tout comme le battant d’une cloche, les coups de foudre réactivent constamment cette onde stationnaire.

Nous marchons tous à la "cadence de ce tambour cosmique, notre battement de cœur planétaire, qui fixe le tempo de la santé et du bien-être. Endommager ce stimulateur équivaudrait à sonner le glas de la vie telle que nous la connaissons. Or aujourd’hui, sous prétexte de progrès et de défense, ce stimulateur est menacé et de monstrueuses quantités d’argent public sont dépensées pour cette exploitation de l’atmosphère. Des taxes toujours croissantes sont prévues pour financer jusqu’en 2020 cette défense antimissile aberrante, la "guerre des Etoiles", et le faisceau d’énergie HAARP (High-frequency Active Auroral Research Program) qui est déjà opérationnel à Gakona en Alaska.

Le rythme vibratoire de notre environnement, le moteur fondamental de toute vie sur notre petite planète bleue, est menacé par les manipulations humaines de l’ionosphère telle la technologie du programme HAARP. Certains scientifiques sont allés jusqu’à déclarer que la haute atmosphère était "vivante", transmettant une sorte de conscience à tous les êtres vivants. Ainsi que l’ont montré les atteintes à la couche d’ozone et d’autres calamités écologiques, il est dangereux de tripoter Mère Nature. Toucher ce système pourrait le détruire, et nous avec. Il semble évident que les avantages présumés ne justifient pas la prise de tels risques pour notre survie, mais pratiquement aucune recherche sérieuse n’a été menée dans les domaines où des problèmes pourraient se poser.

Il s’avère qu’une partie de l’argent alloué au projet de Guerre des Etoiles de Bush sera utilisée pour de la recherche sur des lasers en orbite... Ce que craignent les Russes... ce sont les intentions américaines de mener, en 2003, des expériences scientifiques à grande échelle avec le programme HAARP basé en Alaska. Quatre-vingt-dix députés russes ont signé une motion contre le programme HAARP, déclarant que ces expériences déboucheraient sur des armes capables de rompre les communications radio et les équipements des vaisseaux spatiaux et des fusées, de provoquer de graves accidents dans les réseaux électriques et dans les oléo- et gazoducs et d’avoir des effets négatifs sur la santé mentale des populations de régions entières. (Fitrakis, 2002).

L’ionosphère nous protège des radiations mortelles du Soleil et de l’espace. Et maintenant, avec des ondes radio à hautes fréquences on perce des trous dans cette couverture protectrice, prenant le risque de déchirer accidentellement le cocon fragile de l’évolution planétaire et humaine. Les conséquences pourraient être aussi dévastatrices que la panne d’un stimulateur cardiaque individuel. Les forces du chaos pourraient se déchaîner, provoquant des dégâts irréversibles. La Strategic Defense Initiative (SDI) place cette technologie de modification de l’environnement entre les mains du commandement militaire, une perspective bien inquiétante. Comme ils bénéficient d’un mandat pour la sécurité nationale nous ne savons pas exactement ce qu’ils en font et le pire est à craindre. Espérons que cela sera révélé avant qu’il ne soit trop tard pour tout le monde.

Perturbations touchant le climat terrestre

Pour comprendre le fragile équilibre de notre planète il faut voir notre région de l’espace du point de vue astrophysique. Il apparaît alors que la moindre perturbation de notre atmosphère peut provoquer des ruptures dramatiques dans le cours de notre destinée géophysique. Des forces nombreuses et complexes affectent déjà la Terre et en particulier le schéma climatique mondial. À grande échelle, il existe une menace d’ère glaciaire galactique à cause des supernovas, dont les rayons cosmiques génèrent des nuages lorsqu’ils touchent l’atmosphère, la refroidissant. En outre, le système solaire traverse la partie la plus dense de la Galaxie de la Voie Lactée sur un cycle approximatif de 30 millions d’années.

Ce nuage moléculaire dense et les fluctuations des "marées" galactiques de matière lointaine peuvent déstabiliser des comètes dans le nuage d’Oort et les précipiter vers les planètes et le Soleil. Les pluies de petites comètes, appelées "rafales d’impacts" agissent, au fil des millénaires, sur les mouvements des couches de glace et provoquent des extinctions massives. Elles affectent aussi le thermosiphon océanique (apport excessif d’eau douce) qui fonctionne comme un convoyeur océanique global. [cf. Nexus France n° 26, mai-juin 2003 : Réchauffement Climatique et Glaciation].

Cette pompe à sel déplace l’eau chaude vers les zones froides du nord, telles que la côte est des Etats-Unis et l’Europe, et les rend habitables tandis qu’elle rafraîchit les tropiques. Son effondrement aurait pour conséquence l’arrêt de la circulation des eaux chaudes salées du Gulf Stream vers le nord, ouvrant une nouvelle ère glaciaire. Le moteur de l’évolution n’est pas la sélection naturelle, mais le climat et la glace. Au cours des 2,5 derniers millions d’années, les masses de glace ont migré 30 fois depuis la formation de l’isthme de Panama, lequel a bloqué la circulation tropicale entre le Pacifique et l’Atlantique. Ainsi l’eau chaude a été déviée vers le nord, où elle est retombée en neige et a formé les glaciers. Les glaciers avancent ou régressent en fonction des oscillations de la Terre.

Les sécheresses engendrées par ces cycles glaciaires ont fait régresser les forêts tropicales humides, laissant des savanes, et nos ancêtres ont quitté les forêts, développant leur intelligence pour survivre et devenir les humains modernes. L’intelligence et le pouvoir d’adaptation sont devenus nos caractéristiques parce que nous avons dû survivre dans des climats instables. Mille générations seulement sont passées depuis la dernière ère glaciaire en Europe, alors que la population était incroyablement réduite à cause de la rigueur du climat.

Toutes les recherches montrent que le système climatique terrestre comporte des seuils sensibles qui, lorsqu’ils sont franchis, font basculer le système d’un mode de fonctionnement stable à un autre. Comme on l’a vu avec El Nino, les systèmes océaniques contrôlent les climats des continents. C’est aussi ce que révèlent les sédiments des fonds marins, les couches de glace dans les carottages et le recueil des fossiles. Tous indiquent que le convecteur océanique s’est déjà arrêté dans le passé. On a dit que c’était le talon d’Achille de notre système climatique. D’après les chercheurs, la pompe est en ralentissement et pourrait donner le signal d’un changement brusque et catastrophique.[cf. Nexus France n° 26, idem]. Une étude parue dans Nature en 2002 indique que les courants marins des profondeurs refroidis à 20 %, ce qui n’est pas bon signe. La fonte et la fragmentation des glaciers pourraient accélérer le processus.

L’examen des fossiles prouve qu’un effondrement peut se produire en l’espace d’une décennie et se maintenir pendant des siècles. Cette nouvelle notion de modification climatique rapide est aujourd’hui universellement reconnue. De tels déclenchements peuvent engendrer des variations d’environ 10°C en une décennie, suivies d’une stabilisation sur une vingtaine d’années, puis d’un refroidissement d’environ 20°C au cours des vingt années suivantes.

Les variations ont été moins violentes au cours des derniers 8000 à 10000 ans, mais l’instabilité solaire, l’inclinaison de l’axe et le ralentissement des courants pourraient en précipiter le retour. Il en est de même des manipulations humaines du climat par la technologie et les armes à rayons énergétiques.

Une hausse de la température de 3 à 4°C seulement pourrait déclencher une élévation du niveau des mers de l’ordre de 20 m en dix ans ! La poursuite du réchauffement et de la fonte des glaces créerait un cycle où les températures connaîtraient des écarts de 8 à 10°C en 30 ans. Ensuite les courants océaniques se déplaceraient et de nouveaux rythmes chaud/froid s’installeraient. De nouvelles mers de faible profondeur réduiraient les terres émergées. Les plaines agricoles seraient noyées, entraînant une diminution des ressources alimentaires. Environ 30 à 40% des terres seraient perdus et l’humanité serait chassée des vallées inondées sur tous les continents. Le commerce et l’industrie seraient noyés. En 2003, l’EPA [ministère US de l’environnement] prédisait une hausse de 1,7 à 5°C au cours des cent prochaines années. Les mers tropicales se sont réchauffées de 1 à 1,44°C au cours des cent dernières années et les glaciers fondent en de nombreux endroits de la Terre.

La recherche indique aussi que le Soleil lui-même est dans un cycle de réchauffement et pourrait être un facteur significatif du réchauffement de la planète (0,55°C par an depuis 1880). Les premiers résultats semblent montrer que le Soleil émet 0,05% de radiations en plus par décade depuis 1970. Cette augmentation estimée de l’émission solaire implique que des vents solaires plus puissants balayent la haute atmosphère terrestre, provoquant son excitation et son ionisation par des particules chargées.

On peut attribuer au Soleil environ la moitié du réchauffement global de ce dernier siècle. Plus il chauffe, plus il dévie les rayons cosmiques. Si cela persiste pendant des décennies, des fluctuations climatiques spectaculaires pourraient s’en suivre, ainsi que cela s’est produit pendant la "Petite Ere Glaciaire" entre le XIIe et le très froid XVIIe siècle.

L’émission d’énergie par le Soleil varie selon un cycle de 11 ans et a connu deux pointes en 2000 et 2002. Le minimum aura sans doute lieu dans trois ans (La période du minimum solaire n’est pas nécessairement égale à celle du maximum). Ces changements du cycle solaire produisent sur Terre des changements à court terme. Au-dessus des USA, une augmentation de la couverture nuageuse allant jusqu’à 2% a été observée au moment du maximum solaire. La température de la haute atmosphère est deux fois plus élevée lorsqu’elle est bombardée par un maximum d’émission solaire. Durant ces périodes, l’atmosphère se dilate et s’étend dans l’espace jusqu’à atteindre et dépasser l’orbite de la Station Spatiale Internationale. Cela va jusqu’à augmenter la traînée de la station et nécessite de fréquents ajustements d’orbite utilisant la poussée des navettes.

Il est récemment devenu possible de mesurer l’activité solaire plus facilement et avec plus de précision en dehors de notre atmosphère. Nous pouvons maintenant mesurer l’énergie solaire totale à toutes longueurs d’ondes et en déduire une résultante appelée Total Solar Irradiance (TSI) [éclairement énergétique total de rayonnement solaire]. Il y a un débat sur la question de savoir si les indications d’augmentations actuelles constituent une tendance à long terme ou une aberration passagère.

Dans une étude récente, les données de six satellites en orbite terrestre à diverses périodes durant 24 années ont été analysées. Richard Willson, un chercheur de la Columbia University qui est affilié à la National Academy of Sciences et à la Goddard Institute for Space Studies, a déniché, dans une série de données, des erreurs qui ont empêché que des études précédentes fassent apparaître la tendance. La nouvelle étude montre que le TSI a augmenté d’environ 0,1 % en 24 ans. Cela n’est pas suffisant pour provoquer des changements climatiques significatifs, affirment Willson et ses associés, sauf si ce taux de changement était maintenu pendant un siècle ou davantage. Sur des laps de temps aussi courts que quelques jours, le TSI peut varier de 0,2 % à cause du nombre et de la taille des taches qui traversent la surface du disque solaire. (Britt, 2003). Cependant les chercheurs estiment que cette variation, dont on dit qu’elle ne peut influencer le climat, est égale à la quantité totale d’énergie utilisée globalement pendant un an par l’humanité.

Manipuler l’ionosphère

Perturber davantage, voire, percer des trous dans l’ionosphère surchauffée peut provoquer des bouleversements météorologiques catastrophiques. Il y a un risque potentiel que ceux-ci soient déclenchés par les militaires, sous le couvert de la SDI, pour déstabiliser des régions entières par des perturbations climatiques sans même avoir recours à la guerre conventionnelle. Mettre en oeuvre cette arme dans des buts économiques et stratégiques pourrait provoquer l’effondrement des systèmes écologiques et perturber gravement la production agricole. Bien entendu, le Département de la Défense a déjà mis en place le renseignement et des dispositifs de surveillance météorologique relatifs à ce programme.

Des spéculations récentes ont aussi tenté de faire le rapprochement entre les mystérieuses chemtrails [Ndt : traînées de condensation apparemment chargées de produits chimiques et/ou toxiques ; cf. Nexus France n° 4] et le développement de la technologie HAARP. Certains pensent que le pouvoir réfléchissant de ces nuages (chemtrails) pourrait influencer le réchauffement de l’atmosphère et la météo. Il semble que les analyses des "cheveux d’anges" récoltés dans l’atmosphère après une journée de diffusion contiennent certaines toxines. On a identifié des bactéries virales, des moisissures toxiques, du noir de carbone et du dibromure d’éthylène. Les questions posées au sujet de ces diffusions concernent aussi un accroissement du pouvoir réfléchissant de certaines couches de l’atmosphère. Ces épandages sont la cause d’une réduction massive de la production d’ions négatifs par les forêts, ce qui pourrait être fatal à toute vie biologique.

En outre, la grande sécheresse qui a affecté de vastes régions est soupçonnée avoir un rapport avec le sel de baryum, hautement toxique et absorbant d’humidité jusqu’à sept fois son propre poids), qui a été détectée en grandes quantités dans l’atmosphère tout de suite après les chemtrails. Celles-ci pourraient donc être liées à HAARP et ses applications potentielles au contrôle climatique.

C’est ARCO Petroleum qui détient les brevets de cette technologie de Tesla. Il semble que le projet HAARP, il y a quelques années, était financé par ARCO. De nombreux groupes de recherche rapportent que nous sommes constamment inondés d’ELF (très basses fréquences), comme d’un "brouillard" électronique. Les ELF peuvent s’avérer mortelles pour toute vie biologique car elles modifient les fréquences vibratoires naturelles des êtres vivants, provoquant de graves disfonctionnements, comme une pensée irrationnelle, l’incapacité de se concentrer, la fatigue chronique et/ou la mort.

Intervenir sur ce système dynamique à l’équilibre délicat pourrait induire un effondrement catastrophique, comparable à une avalanche. Les potentialités des "réchauffeurs d’ionosphère" sont vraiment effrayantes. Nous n’avons pas idée ce qui peut résulter d’interventions à long terme sur cet équilibre sensible de l’ionosphère et de la température globale, tout cela étant lié au thermosiphon océanique mondial dont la source est au large du Groenland. Le climat n’est donc t-il as déjà suffisamment perturbé par l’activité humaine, faut-il encore aggraver le problème en jouant avec ces faisceaux d’énergie ? Les Nations Unies organisent la poursuite de débats sur les changements climatiques, les gaz à effets de serre et les "armes non mortelles" qu’au moins les Américains et les Russes pourraient mettre en oeuvre. La "guerre météorologique" implique le déclenchement de perturbations atmosphériques à l’aide d’ondes radar ELF. Par le biais de l’armement électronique, les US veulent "posséder le temps" et les stations spatiales dans un souci d’établir leur domination militaire, cela en remodelant les schémas naturels et en maîtrisant les communications mondiales. De récentes informations scientifiques ont déterminé que HAARP est maintenant entièrement opérationnel et possède la potentialité de déclencher des inondations, des sécheresses, des ouragans et des tremblements de terre. D’un point de vue militaire, HAARP est une arme de destruction massive. Potentiellement, c’est un instrument de conquête capable de déstabiliser sélectivement l’agriculture et les systèmes écologiques de régions entières. Même s’il n’est pas prouvé que cette redoutable technologie ait déjà été utilisée, néanmoins faudrait-il que les Nations Unies considèrent les conséquences d’une "guerre de l’environnement" parallèlement au débat sur les séquelles climatiques des gaz à effets de serre... La Dr Rosalie Bertell confirme que "les scientifiques militaires américains... travaillent sur des systèmes météo en tant qu’armes potentielles. La méthode consiste en une potentialisation des tempêtes et le détournement des courants de vapeur dans l’atmosphère afin de provoquer des sécheresses ou des inondations ciblées... " Un ancien officier militaire français, Marc Filterman, esquisse divers types d’armes "non conventionnelles" utilisant des radiofréquences. Il fait allusion à une "guerre du temps", indiquant que les US et l’Union Soviétique avaient déjà "maîtrisé le savoir-faire nécessaire pour déclencher de brusques variations climatiques (ouragans, sécheresse) au début des années 1980". (Chossudovsky, 2000).

Il existe des dispositifs plus modestes à Arecibo au Puerto Rico, à Fairbanks en Alaska, à Tromso en Norvège, et dans les villes de Moscou, Nizhny Novgorod et à Apatity en Russie, ainsi qu’à Kharkov en Ukraine, et Dushhanbe au Tadzhikstan, et peut-être en Israël (en un lieu inconnu).

HAARP a été présenté à l’opinion publique comme un programme de recherche scientifique et académique. Cependant des documents militaires américains semblent bien suggérer que son principal objectif soit "d’exploiter l’ionosphère pour le compte du Ministère de la Défense". Sans pour autant citer nommément le programme HAARP, une étude de l’US Air Force signale l’utilisation de "modifications ionosphériques induites" en tant que moyen de modifier les mécanismes climatiques et de brouiller les radars et communications de l’ennemi. (Chossudovsky, 2000).

Joint Vision 2020HAARP et le programme "Joint Vision 2020"

Cela fait une dizaine d’années qu’au niveau international on se préoccupe de HAARP et de projets connexes mettant en oeuvre des faisceaux d’énergies similaires. Les propositions et développements les plus récents ne sont pas encourageants. La presse étrangère et les alliés occidentaux des US ont dénoncé le plan de défense antimissiles et de lasers orbitaux "Joint Vision 2020" comme un pas extrêmement dangereux vers la domination mondiale des USA. Le Représentant des USA, Dennis Kucinich, déclara lors de l’émission Columbia Alive que Joint Vision 2020 était déjà un programme actif d’expériences sur les énergies dirigées. Le 9 novembre 2002, Carol R. Schuster, Directeur de Defense Capabilities and Management au General Accounting Office (GAO), informa les membres de la Democratic Minority du House Armed Services Commitee au sujet de Joint Vision 2020. Schuster expliqua que ce plan mettait aussi l’accent sur l’importance de l’expérimentation destinée à cerner les innovations en matière de conflit armé.

Un détachement spécial des commandement US interarmées du DoD (ministère de la défense) et les Chefs d’Etat Major poursuivent leurs investigations et recherchent les moyens de déployer un armement électronique capable de détruire n’importe quelle opposition dans le monde, d’ici 2020. Schuster confirma les commentaires de Kucinich : En 1998, le commandement interarmées US entreprit un programme conjoint d’expérimentation de nouveaux concepts de guerre en soutien du plan Joint Vision 2020.

HAARP est géré conjointement par l’US Navy et l’US Air Force et constitue un élément clef de la stratégie de Joint Vision 2020. Un plan de programmation, le HAARP Joint Service élaboré en février 1990 par le laboratoire de géophysique de l’Air Force et le Navy’s Office of Naval Research expose les applications militaires du plan. Ce document indique, entre autres choses, que HAARP sera utilisé pour générer des ondes de très basses fréquences pour la communication avec les sous-marins en plongée et d’éventuelles applications de guerre météorologique, ainsi que dans des tentatives de tirer parti des processus ionosphériques naturels en utilisant l’ionosphère comme réflecteur d’un flux énergétique destiné à la surface terrestre.

Expériences de rebond lunaire avec HAARP

Les Russes et certains alliés européens s’inquiètent de ce que les expériences militaires US, qui consistent à concentrer de fortes doses d’énergie à haute fréquence dans des buts militaires, pourraient déclencher des séismes. En avril 1992, "Defense News" rapporta que les US avaient utilisé une arme à pulsion électro-magnétique durant l’opération Tempête du Désert. (Fitrakis. 2002).

Le chercheur Guy Cramer fit entendre que le dispositif HAARP pourrait être utilisé pour réfléchir des signaux mortels à partir de l’ionosphère et aussi de la Lune vers des cibles à terre, provoquant des explosions assez fortes pour rendre inutiles les armes nucléaires tactiques. Le signal de 3000000.000 watts émis depuis l’Alaska peut rebondir sur la Lune pour revenir sur pratiquement n’importe quel point de la planète, en surface ou sous le sol, avec irradiation calorifique. Comme cela n’entraîne aucune contamination, on peut ainsi détruire des cibles secrètement, en attribuant les effets à des causes conventionnelles ou à l’action des Forces Spéciales. Le dispositif peut aussi être utilisé pour détecter les installations souterraines par pénétration photographique ou radar de profondeur, autant que pour l’usage conventionnel de radar transhorizon. Pour neutraliser ou pénétrer une cible, la haute atmosphère est chauffée de manière à créer un réflecteur virtuel pour le signal. Cramer suspecte que des expériences de rebond lunaire ont été menées depuis 1998, en utilisant une technique pratiquée depuis 1950 par les radioamateurs. Un dispositif similaire installé au centre de l’Australie permettrait d’atteindre des cibles inaccessibles depuis l’Alaska, aussi bien dans les hautes que dans les basses fréquences.

Vers la fin de 1998 et au début de 1999, le groupe ELFRAD a détecté une fréquence quotidienne de 9 à 95 hertz (pulsations/sec.). La longueur d’onde de cette fréquence était d’environ 319877 km. La distance de la Lune est assez proche de ce chiffre. Le signal semblait être cohérent, émis à partir d’une source inconnue environ à la même heure tous les jours, sauf les week ends. Le signal était assez puissant pour générer sa troisième harmonique de 2,81235 Hz...

Un signal d’ultra basse fréquence (ULF), fin 1998 à début 1999, d’une source inconnue, ne se produisant que les jours ouvrés, assez puissant pour engendrer une onde de troisième harmonique, à montée rapide et désintégration lente, plus facilement repérable par les magnétomètres situés dans le nord et d’une longueur d’onde correspondant à peu près à la distance de la Lune ? Quelle peut bien en être la cause, sinon HAARP ou un dispositif similaire, situé au nord et envoyant des signaux se réfléchir sur la Lune pour revenir sur Terre ? (Cramer 2001).

La voix de la planète : la résonance de Schumann et ses rapports avec l’être humain

Les fréquences RS sont en rapport mathématiques sans toutefois être des harmoniques exactes. Peut-être est-il plus approprié de considérer la RS comme étant la "Voix .de la Planète", plutôt que comme le battement de son cœur, qui se situe autour des 10 Hz (Lonetree). Il y a une relation harmonique entre la Terre et notre corps/esprit. Le champ isoélectrique de basse fréquence de la Terre, le champ magnétique terrestre et le champ électrostatique qui émane de nos corps sont étroitement imbriqués. Nos rythmes internes interagissent avec les rythmes externes, affectant notre équilibre, nos schémas REM [rapid eye mouvement], notre santé et notre concentration mentale. Les ondes RS participent sans doute à la régulation de notre horloge interne, agissant sur le sommeil et les rêves, les états d’éveil et les sécrétions hormonales.

Les rythmes et pulsations du cerveau humain reflètent les propriétés de résonance de la cavité terrestre qui fonctionne comme un régulateur d’ondes. Cette vibration naturelle n’est pas une valeur fixe mais la moyenne de plusieurs fréquences, de même que les EEG sont des lectures moyennes q’ondes cérébrales. Comme ces dernières, la RS fluctue en fonction de la situation géographique, de la foudre, des éruptions solaires, de l’ionisation atmosphérique et des cycles diurnes.

Le physicien finlandais Matti Pitkanen pense que la vie consciente est même influencée par les champs magnétiques interplanétaires et interstellaires. Il a construit un modèle mettant en corrélation les phénomènes psy et le temps sidéral qui désigne comme optimale une fourchette de temps se situant autour de 01h30. [Ndt : Le temps sidéral en un lieu est l’angle horaire du point vernal en ce lieu. Ce temps n’a donc rien à voir avec l’heure locale ni le temps solaire vrai]. Il y implique le flux magnétique provenant du centre galactique combiné avec un moindre niveau de bruit du champ géomagnétique. L’avancée de ses recherches le conduit à penser que les micro-ondes et les ondes radio jouent un rôle important dans le bio-contrôle, dans l’homéostasie et dans les interactions mentales à distance. Pitkanen suggère que, d’une certaine manière, le système corps/esprit fonctionne comme un bio-ordinateur quantique, dirigeant le couplage des mécanismes de verrouillage moléculaire. Il implique les plasmons comme base des circuits neuraux, et les champs magnétiques dipolaires topologiquement quantifiés - dont les noeuds, les liens et les torsions sont entraînés par les forces géomagnétiques - comme générateurs de changements dans la polarité magnétique.

"Allumer" [kindling] est un terme utilisé en particulier à propos de l’entraînement des .neurones dans le cerveau. Ceux-ci sont animés en schémas globaux cohérents qui produisent des ondes plus larges à travers une plus grande surface du cerveau. Il semble évident qu’en état de méditation profonde, lorsque les ondes des rythmes alpha et thêta parcourent le cerveau entier, il devient possible que l’être humain et la planète entrent en résonance.

C’est un transfert d’énergie et d’information qui est "incrusté’" dans un champ mais qui n’est pas le champ. Peut-être que la planète communique avec nous par ce langage premier des fréquences. Ceci expliquerait pourquoi les transes et les guérisons [par magnétisme] semblent se produire dans les fréquences RS primaires associées aux rythmes alpha.

De nombreuses preuves anthropologiques montrent que les humains se sont intuitivement synchronisés, au cours de leur histoire et depuis la nuit des temps, avec la résonance planétaire. Des traces transculturelles révèlent une variété de pratiques rituelles destinées à consacrer cette harmonisation avec le champ planétaire.

Peut-être que les activateurs les plus évidents de ces états de transe sont les tambours chamaniques et les danses extatiques qui semblent avoir existé depuis 50 000 ans. La lumière pulsante ou scintillante est un autre moyen permettant d’obtenir le même résultat. D’autres exemples se retrouvent dans les religions juive et musulmane, dont de nombreux pratiquants s’inclinent et se balancent de façon rythmique en psalmodiant des prières ou des textes sacrés.

Ce phénomène de transe pourrait servir à engrammer des textes à un niveau plus profond et à créer des "expériences" accompagnant un endoctrinement conceptuel. Cela pourrait aussi être lié de quelque façon aux gestes (mudra) et paroles hypnotiques et donc à des personnalités charismatiques ou "mana".

Dans leurs chroniques de la formation des personnalités, Mead et Bateson citent une technique transmise aux enfants balinais, que leur culture utilisait intuitivement pour harmoniser leur communauté. N’importe qui peut faire de même et vous êtes peut-être en train de le faire inconsciemment. Assis sur une chaise, vous déplacez le pied de manière à ce qu’il ne pose que sur les coussinets métatarsiens ; en trouvant le bon angle de pose, vous constaterez que votre jambe entière se met à vibrer ou osciller verticalement. Lorsque cette oscillation sera proche des fréquences RS, la transe sera facilitée.

Les enseignants et les parents sont sans cesse agacés par des enfants turbulents et leur disent de se tenir tranquilles. Cependant en faisant rebondir leurs jambes et en balançant les bras, ils utilisent un moyen naturel de stimuler leurs corps. Et ceci pourrait bien être le fondement de nombreuses expériences cérémonielles, telles que les guérisons. Le corps commence à bouger et les mains à trembler et, lorsqu’il n’y a pas de contrainte ou d’inhibition, le corps entier entre dans un mouvement de résonance qui est le reflet de l’intention de guérison. Par exemple, dans les danses de guérison des Bushmen du Kalahari, des chamans investis de l’énergie vitale entrent en éveil, deviennent chauds et se mettent à trembler. Lorsqu’ils empoignent une autre personne et l’enlacent, l’autre commence aussi à trembler et peut à son tour en enlacer une autre. L’une après l’autre, toutes commencent à vibrer avec cette énergie pulsante. Cependant (comme pour la médecine chinoise), avant que cela n’atteigne notre culture ou d’autres cultures contemporaines, ce phénomène subit une forte contrainte et s’exprime par des pratiques plus subtiles, telle que "l’entraînement thérapeutique" (le rapport d’empathie entre le médecin ou guérisseur et son patient).

N’importe qui peut induire intentionnellement cette fréquence d’énergie de guérison et il n’existe pas de méthode unique idéale. C’est une capacité très naturelle que nos corps sont capables d’activer pour vibrer à l’unisson avec la pulsation de vie. L’objectif de ce mouvement est de sortir des limitations et des contraintes du mental individuel isolé et de se connecter à quelque chose de plus vaste. On peut à cela donner plusieurs noms, mais cet "Esprit plus vaste" nous relie les uns aux autres et à la Nature, manifestant l’axiome métaphysique : "Ce qui est en Bas est comme ce qui est en Haut". Cette interconnexion dynamique établit le lien entre corps/esprit, galaxie/atome et sensation/stimulus en une boucle esprit-dominant-matière, où le sujet et l’objet ne font qu’un, où la conscience galactique et la conscience humaine sont effectivement unies. C.M.Anderson, MD (1998) de Harvard décrit un phénomène dont l’expérience est familière mais mal comprise qu’il nomme "Persistant Oscillatory Sound" (POS) [Son Oscillatoire Persistant]. Beaucoup de gens observent ce "son" généré à l’intérieur, particulièrement en cas de maladie ou de déshydratation, car il semble alors devenir plus fort. Cela ressemble à un bourdonnement d’insecte. Anderson ne l’attribue pas seulement au REM (rapid eye mouvement) ou à l’état de rêve et de désordre de stress post-traumatique (PTSD), mais au rythme normal alpha de 10Hz.

Anderson parle des effets dérangeants de la lumière et des sons qui pourraient provenir d’une perte d’accoutumance due à la déstabilisation de la RF (formation réticulaire), débouchant sur la peur et/ou la rage. Aussi, l’histoire des traumatismes et de l’abus de stupéfiants est fortement associée à l’asymétrie de la fonction hémisphérique. Les structures du lobe temporal, telles que l’hippocampe et l’amygdale cérébelleuse, sont particulièrement sensibles aux effets des mauvais traitements et traumatismes de l’enfance.

Anderson subodore que le son oscillatoire pourrait indiquer une alternance ou cycle rapide de l’attention entre les hémisphères gauche et droit, rétrogradant la rythmicité normalement constante de 10 Hz du système olivo-cérébelleux. Cet effet auditif oscillatoire pourrait fonctionner comme un moteur auditif L’effet de rétrogradation pourrait indiquer une inondation de l’hémisphère gauche par des matériaux provenant du droit non inhibé qui assume la concentration consciente primaire. Ceci, avec les fluctuations phasiques du S-net (réseau sérotonergique du groupe des cellules neurales) et de la PGO (protubérance genouillée occipitale) non inhibée, prépare le terrain au brusque surgissement de l’état SOC (état critique auto organisé) et de la période de rêve éveillé.

Anderson fait allusion aux "rêves éveillés en tant que voyages de guérison à travers l’hyperespace fractal des souvenirs émotionnellement engrangés par la mémoire enfantine... " " Chez l’adulte, le rappel d’expériences traumatisantes de l’enfance, dû à l’immaturité des structures limbiques au moment des traumatismes, pourrait nécessiter la stimulation électrique ou une activité intensive de type PGO présente pendant l’état onirique. La rupture accoutumée des processus normaux du sommeil par le stress associé aux conflits, à la privation, au divorce, aux maltraitements infantiles, à la négligence et à la toxicomanie perturbe la fonction réparatrice naturelle du processus phasique du REM". (1. Miller et G. Swinney, 2001)

Champs Electro-Magnétiques, conscience et ADN

Il est essentiel de poursuivre la recherche sur ces relations électromagnétiques, car peut-être que la survie de notre espèce psychophysique en dépend. Elles affectent notre mental, la structure génétique et cellulaire de notre corps, nos cycles de sommeil et de rêve, nos émotions et peut-être même de notre esprit. Il faut poursuivre la surveillance et le relevé des effets de ces actions sur l’atmosphère et de leur influence potentielle sur l’ionosphère et la RS, et donc sur le cerveau humain et la santé. Nous approchons de la fin d’un cycle de taches solaires et devrions consacrer un cycle complet de 11 années à récolter des résultats précis de données, comme le suggérait Hainsworth (Miller & Miller, 2002-2003).

Divers chercheurs et physiciens sont en train de rassembler des données pertinentes sous les auspices du Journal of Non-Local and Remote Mental Interactions (JNLRMI) (voir site Internet http:// www.emergentmind.org), édité par le scientifique Lian Sidorov. Une des hypothèses majeure de ce groupe est que les champs EM extérieurs au corps sont cruciaux pour notre conscience. Matti Pitkanen a mis au point un modèle physique appelé Topological Geometrodynamics (TGD), qui met en lumière la relation étroite entre la physiologie humaine et la RS ainsi que d’autres schémas ELF et électromagnétiques.

Pitkanen pense que le champ magnétique terrestre n’est pas le seul facteur déterminant de la vie consciente, il cite aussi les champs interplanétaires et interstellaires. Ses démonstrations font référence à l’existence de canaux de flux magnétique, composante du champ magnétique mondial, qui se comporte comme un dipôle électrique. Une large gamme d’ondes EM, en particulier les micro-ondes et les ondes radio, joue probablement un rôle clef dans l’homéostasie, dans l’ensemble des interactions mentales à distance entre les cellules et d’autres structures et la représentation sensorielle, ainsi que dans les télé-interactions mentales à la fois dans et hors du corps. Il explique que le niveau de bruit du champ magnétique terrestre doit être assez bas pour permettre l’ESP (la perception extrasensorielle). Il y a plusieurs décennies, Alan Frey avait évoqué des notions de champ similaires, désignant en particulier ta gamme des micro-ondes. Ces champs EM ne sont que corrélatifs à la conscience. Toutefois, le modèle TGD permet d’assigner au champ corporel de quelqu’un une identité quantique de champ topologique. Pitkanen suggère aussi que ces champs et ondes ont une influence lorsque les systèmes biologiques exécutent des processus quantiques analytiques. Son approche biophysique indique que les circuits neuraux et les molécules sont liés par des mécanismes de verrouillage par ce processus de circulation magnétique (champs magnétiques dipolaires topologiquement quantifiés).

Pitkanen considère même le champ magnétique terrestre comme une interaction de champ magnétique dipolaire quantifié de nouage, de liaison et de torsion complexe. Le TGD perçoit le cerveau et le système nerveux comme l’organe sensoriel de notre moi électromagnétique étendu, qui possède une échelle de grandeur au moins égale au diamètre terrestre. Il ajoute que les phénomènes psi et les guérisons à distance pourraient impliquer le transfert de fréquences électromagnétiques spécifiques par les "wormholes" [Ndt : notion propre à la cosmologie, litt. "trous de vers" ; voir théorie des univers jumeaux] à longueur de Plant et par les effets frontières postulés par le TGD, ce qui permettrait le transfert quasi-instantané de l’information. L ’hypothèse du canevas sensoriel magnétique (MSC) décrit un mécanisme permettant de "partager les qualia" [Ndt : "qualia" = aspects phénoménaux de notre vie mentale ; "quale" au singulier] associés à des points distants sur la sphère géomagnétique, essentiellement une forme d’imbrication cognitive entre l’opérateur et la cible... Un des avantages évidents du TGD par rapport à d’autres modèles de transmission subtile d’énergie est que les champs EM ne sont pas directement portés de l’émetteur à la cible, mais sont générés simultanément en chaque lieu par un courant (géométrique) de vide : ainsi demeurent-ils cohérents en évitant le paradoxe de la non atténuation sur la distance... L’illusion de notre localisation est renforcée par les données que nous apportent nos sens, c’est-à-dire les perceptions auxquelles nous sommes accoutumés à prêter attention. (Sidorov, 2002).

D’autres recherches suggèrent que l’interaction fondamentale des champs externes et internes constitue la bonne voie. Joseph Jacobson (2002), du MIT, a trouvé un moyen de connecter et déconnecter des cellules avec les ondes radio. Son équipe a aussi "dézippé" et manipulé l’ADN avec des impulsions de radiofréquences. Le même procédé fonctionne aussi avec les protéines et celles-ci gouvernent presque tous les processus chimiques cellulaires.

D’autre part, le physicien Peter Gariaev a proposé un génome fondé sur les ondes, dont le canal d’information principal est le même pour les biophotons et les ondes radio (cf. http://www.emergentmind.org). En 1973, Miller et Webb décrivirent l’ADN comme un projecteur holographique (cf. Embryonic Holography, 2002). En d’autres termes les gènes sont encodés et se manifestent via la lumière et les ondes radio, ou l’holographie acoustique (cf. Miller, Miller et Webb : Quantum Bioholography, 2002). Des schémas d’interférence délocalisés créent des champs d’étalonnage (schémas directeurs) pour l’organisation spatio-temporelle de notre corps. Le système fonctionne comme un bio-ordinateur à ondes. L’ADN peut aussi fonctionner comme un cristal liquide colloïdal émettant une faible lumière de type laser qui peut être convertie en un signal électroacoustique.

Biosystèmes, Résonance de Schumann et perceptions extra sensorielles Pour conclure, Miller et Miller, ainsi que d’autres, postulent que :

Des champs électromagnétiques complexes déterminent l’organisation de tous les systèmes biologiques. Fondamentalement, nous sommes des êtres électromagnétiques plutôt que chimiques. L’interaction ondulatoire est la clef qui détermine la structure biologique et son fonctionnement optimal. Les biosystèmes sont sensibles aux champs électromagnétiques naturels et artificiels. Les perturbations des champs de l’environnement peuvent induire des changements dans les organismes que ces champs informent. Les fréquences et amplitudes de champs affectent notre état bio-dynamique.

Les fréquences ELF de la Résonance de Schumann sont intimement liées à celles des ondes cérébrales humaines. Des changements induits naturellement ou artificiellement dans la RS pourraient affecter de manière subtile, voire forte, la génération des ondes cérébrales. En particulier, cela pourrait conduire à des changements de schémas de fréquences de résonance et aux phénomènes qui en résultent tels que l’homéostasie, les REM, la psi et la guérison.

Pendant une dizaine d’années, Robert Beck... fit des recherches sur l’activité des ondes cérébrales des guérisseurs de toutes cultures et religions, (il énumère les médiums, les chamans, les radiesthésistes, les guérisseurs chrétiens, les voyants, les lecteurs d’ESP les praticiens de Kahuna, Santeria, Wicca et autres), qui, indépendamment de leurs systèmes de croyances, manifestaient "des signatures EEG quasi identiques" au moment de leurs actions de "guérison" : une activité d’ondes cérébrales de 7,8 à 8 Hz, qui durait d’une à plusieurs secondes et qui était "synchronisée en phase et en fréquence avec les micro-pulsations géo-électriques de la Terre ; la RS". (Sidorov, 2001). Les cristaux liquides (l’ADN, les ventricules cervicaux et les structures cellulaires) du corps humain peuvent fonctionner comme des antennes qui détectent et décodent les signaux ELF globaux et locaux. Beal (1996) suggère que les cristaux liquides (qui sont des éléments intrinsèques des membranes cellulaires) agissent comme des mécanismes de détection, amplification et mémorisation pour les schémas ELF EM de l’environnement. Les protéines tendent à s’orienter selon le EMF (champ électromagnétique) résonnant à 10 Hz et seraient donc très sensibles aux changements d’ELF dans cette gamme. Un champ d’ondes cohérent peut émaner de la matrice de cristaux liquide (LC) du corps.

La structure propre et l’organisation des tissus vivants sont cependant gouvernées par la molécule clé qu’est l’ADN. Le système génétique (qui, pour être plus précis, est constitué d’une fonction de translation equidirectionnelle qui peut partir aussi bien de l’ADN de l’ARN que de la protéine) s’avère être un code complexe, multidimensionnel avec des matériaux (nucléotide) à la fois locaux (codon) et globaux (contexte) et des paramètres de champs (hologramme EM), tous interdépendants et également sujets aux influences externes de l’environnement. (Sidorov, 2002).

Il existe un rapport étroit entre les désordres du comportement humain et les périodes de perturbations solaires et magnétiques.

Réciproquement, des études ont montré que des sujets qui vivent assez longtemps isolés des rythmes électromagnétiques développent des irrégularités croissantes et des rythmes physiologiques chaotiques. Ceux-ci sont rétablis de façon spectaculaire par l’intervention d’un faible champ électrique de 10 Hz. Les premiers astronautes en furent victimes jusqu’au moment où des générateurs RS furent installés dans les vaisseaux spatiaux.

Les anomalies géomagnétiques (tensions tectoniques, earthlights, perturbations du champ géomagnétique) peuvent induire certaines formes de perception paranormale, telles que des hallucinations visuelles et auditives, et les TLT (transitoires du lobe temporal, ou attaque légère).

Aussi, un des effets de la méditation est de" "calmer l’esprit" c’est une méthode permettant d’installer le "libre cours" (ou périodes de silence thalamique) et d’être entraîné par les rythmes géophysiques naturels. Cette forme d’accord ou de "magnéto-réception" est relayée par la glande pinéale (30% de ses cellules sont sensibles au magnétisme) et les tissus organiques contenant de la magnétite.

Persinger (1989) fait observer que l’activité profonde du lobe temporal existe en équilibre avec la condition géomagnétique globale. Lorsqu’il y a une brusque diminution de l’activité géomagnétique, il semble se produire une majoration des processus qui facilitent la perception psi, particulièrement la télépathie et la clairvoyance. Les augmentations de l’activité géomagnétique peuvent réduire le niveau de mélatonine de la glande pinéale et contribuer à réduire les seuils d’attaques corticales. En fait, la mélatonine est en relation aVec les désordres du lobe temporal tels que les dépressions et les attaques. (Krippner 1996).

Les conditions ELF globales optimales (nuit calme, faible activité solaire, faible pollution EM) peuvent faciliter les perceptions paranormales, y compris psi telles que ESP, vision et guérison à distance.

La psi est toujours présente dans l’espace et le temps, attendant d’être activée par une crise, par l’émotion ou par des paramètres de stimulus optimaux en laboratoire. L’activité. géomagnétique est susceptible d’affecter la capacité de détection de cette information par le cerveau, particulièrement les chemins neuraux qui facilitent la consolidation et l’accès conscient à cette information. En l’absence de cette activité géomagnétique, l’éveil au stimulus psi serait moins probable et les "capacités de réserves latentes" du cerveau ne seraient pas utilisées. (Krippner 1996).

Sidorov (2001) et d’autres ont suggéré que l’intention humaine fonctionne comme une fenêtre variable de transmission/réception dans l’échange d’information extrasensorielle, peut-être dans la gamme des fréquences ELF électromagnétiques. La synchronisation cérébrale de l’émetteur et du récepteur avec la RS facilite la psi ou "l’entraînement thérapeutique", amplifiant, ré-émettant des formes d’ondes cohérentes dérivées de l’environnement, imitant le schéma d’ondes de l’environnement. Sidorov avance l’hypothèse suivante : Les ondes cérébrales (particulièrement dans la gamme alpha) peuvent être transmises via le système périneural (ou via l’excitation de Frohlich) vers n’importe quelle zone éloignée du corps, et même vers des organismes adjacents, par les ondes EM ELF Ces fréquences peuvent être amplifiées par des ondes RS voisines ou par un mécanisme de feedback typique des chemins physiologiques du corps (semblables aux cascades immunologiques et neuro-endocrinologiques). À leur tour ces fréquences de base peuvent réactiver les processus de guérison interrompus, favoriser la croissance, accélérer les réponses immunitaires et en général provoquer le démarrage des fonctions inhérentes aux tissus corporels en "rééquilibrant ses énergies" (selon la médecine orientale) ou (dans la terminologie de Real) en reconfigurant l’orientation des cristaux liquides des composants des membranes cellulaires et en déclenchant ainsi des réponses intracellulaires spécifiques. (Sidorov, 2001).

Nous émettons l’hypothèse, avec Pitkanen et Sidorov, que la RS pourrait être le substrat d’un mécanisme de perception extrasensorielle de type radar commun à tous les êtres vivants. De même que l’eau bondissant sur les rochers ou sur tous objets submergés, cette fréquence non-spécifique est absorbée et ré-émise en schémas interférentiels uniques propres à chaque objet rencontré.

Ce schéma d’interférence est un composite de propriétés externes et internes, puisque les atomes et molécules les constituants ainsi que leur assemblage global retransmettent tous cette énergie selon leurs configurations spécifiques. Non seulement cela, mais les "ondes de sonde" peuvent être modulées en fréquence et en forme de manière intentionnelle afin de fournir une information spécifique (schémas d’interférence). Décodées par le cerveau, elles reviennent quasi instantanément "sur le dos" de la RS. Une fois reprises, le cerveau décode le schéma. Dans cette transformation de type Fourier, l’information est traduite en données conscientes, de façon similaire à d’autres processus sensoriels.

Réciproquement, des effets spécifiques peuvent être empreints comme bio information et "produire une action mystérieuse à distance" lorsque le signal arrive à destination. Sous de bonnes conditions globales (préalables), le schéma peut, à son tour, éviter la dissipation usuelle et s’accoupler à l’onde stationnaire dominante (état de conscience") qui est saisie et portée par la RS.

L’intention mentale peut fonctionner comme une fenêtre variable de transmission/réception dans l’échange d’information extrasensorielle. Accordée à la RS, elle peut porter à des cibles lointaines une telle information et fonctionner comme un interface primitif de type radar. Tout ceci et d’autres mécanismes dépend de ce que les fréquences RS demeurent dans leur gamme médiane, en harmonie avec nos ondes cérébrales.

À l’issue de près de huit décades d’EEG et autres études d’imageries du cerveau, nous sommes contraints d’admettre que nous ne pouvons toujours pas préciser avec certitude d’où proviennent les voltages de l’EEG. Becker ; 1985, pg.88)...

Il est concevable que le système périneural selon Becker ou la matrice LC de l’organisme (incluant, sans limitation, les tissus conjonctifs, les membranes cellulaires et IWN) pourrait fonctionner comme un réseau de récepteurs sensoriels du corps entier pour le canevas de signaux sensoriels magnétiques de Pitkanen, avec encodage spécifique de schémas d’excitation pour différents types d’information... Les réseaux de cristaux liquides omniprésents du corps et leurs possibilités de configurations quasi infinies en font des candidats de premier plan pour constituer les récepteurs sensoriels primaires que la parapsychologie espère trouver.

On peut même concevoir que les propriétés de conjugaison de phase de l’ADN (Popp et Chang, 1998) leur confèrent un fonctionnement d’antenne multi-mode, modifiant leurs fonctions selon les champs de signaux environnants et peut-être en agissant non seulement comme un programme régulateur mais aussi un élément de perception "extrasensorielle". (Sidorov, 2002).

HAARP : une menace pour l’humanité et la planète

Les humains que nous sommes possèdent des potentialités extraordinaires que nous avons à peine commencé à étudier et encore moins à comprendre. Des dons de créativité, d’intuition et des talents imprévisibles ou émergents pourraient se stabiliser chez les générations futures. On peut espérer que nous pourrons comprendre notre provenance d’un environnement essentiellement électromagnétique et développer notre potentiel de guérison, de croissance et de communication à distance. Les sommes d’argent faramineuses ont été dépensées pour HAARP et les projets associés (tels que "Star Wars", programme de défense antimissiles), sans que le moindre budget complémentaire soit affecté à l’étude des dangers potentiels. Le coût en dollars et en vies humaines pourrait être stupéfiant comparé aux avantages supposés que pourraient offrir de tels programmes. Durant des millénaires, la RS a donné la mesure régulatrice de la vie sur la planète, notre battement de cœur planétaire qui marque le tempo de la santé et du bien-être.

Mais aujourd’hui, selon la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements de Climat (UNFCCC), signée en 1992 au Sommet de la Terre de Rio de Janeiro, le cœur même de la planète est en danger. L’ONU a condamné l’utilisation hostile de techniques qui modifient l’environnement ou interviennent dans la dynamique, la composition ou la structure de la Terre, y compris ses biotopes, la lithosphère, l’hydrosphère, l’atmosphère ou l’espace extérieur.

Alors pourquoi, méprisant la Convention ENMOD de 1977 ainsi que sa propre charte, les Nations Unies ont-elles décidé d’exclure de leur ordre du jour les changements climatiques résultant de programmes

militaire ?

En février 1998, le Comité des Affaires Étrangères, de la Sécurité et de la Politique de Défense du Parlement Européen tint une audience publique à Bruxelles sur la question de HAARP. La "Motion de Résolution " que le Comité présenta au Parlement Européen (document n° A4-0005/99, du 14 janvier 1999) contenait ces termes : Considère que HAARP..., en vertu de son impact étendu sur l’environnement, constitue une préoccupation mondiale et demande que ses implications légales, écologiques et éthiques soient évaluées par un organisme international indépendant... ; [le Comité] regrette le refus réitéré de l’administration des États-Unis... d’apporter des preuves à l’audience publique... concernant les risques pour l’environnement et le public du programme HAARP.

Cependant, la requête du Comité d’établir un "Livre Vert" sur "l’impact des activités militaires sur l’environnement" fut rejetée avec désinvolture sous prétexte que la Commission Européenne ne disposait pas de la juridiction nécessaire lui permettant de s’immiscer dans "les liens entre l’environnement et la défense". Bruxelles se soucia d’éviter un conflit avec Washington.

Bien qu’il n’y ait pas de preuves que HAARP ait été utilisé, les informations scientifiques indiquent que le programme est aujourd’hui entièrement opérationnel. Cela signifie que, potentiellement, HAARP pourrait être utilisé par les militaires US pour modifier sélectivement le climat d’une "nation inamicale" ou d’un "état dévoyé" dans le but de déstabiliser son économie nationale...

La "médecine économique" du FMI et de la Banque Mondiale, très documentée, imposée au Tiers-monde et aux pays de l’ancienne Union Soviétique a fortement contribué à déstabiliser l’agriculture domestique. De son côté, les financements de l’OMC ont soutenu les intérêts d’une poignée de conglomérats biotechniques dans leurs efforts d’imposer les semences génétiquement modifiées aux agriculteurs du monde entier. Il est essentiel de comprendre les liens entre les processus économiques, stratégiques et militaires du Nouvel Ordre Mondial. Dans ce contexte, les manipulations climatiques par le programme HAARP (accidentelles ou délibérées) exacerberaient ces changements en affaiblissant les économies nationales, en détruisant les infrastructures et en menaçant de faillite les fermiers sur de vastes régions...(Chossudovsky,2000).

Espérons que nous prendrons tous conscience de ceci avant que notre technologie ne conduise la planète si loin de son fonctionnement normal que la trajectoire de l’évolution humaine ne soit modifiée à jamais. il est donc plus que jamais important d’étudier aux niveaux les plus subtils les relations entre nos corps et l’environnement électromagnétique et leur interaction avec une technologie susceptible de changer la planète. il semble que l’humanité se trouve confrontée au pénible devoir de décider si l’ionosphère et la Résonance de Schumann seront sauvées ou détruites, si la "’Voix de la Planète" continuera ou non à chanter.

Références

- Anderson, C.M. (1998), "Ibogaine therapy in chemical dependency and post-traumatic stress disorder a hypothesis involving the fractal nature of fetal REM sleep and interhemispheric reintegration", MAPS, vol. 8, no. 1, Spring 1998, pp.5-14
- Beal, J.B. (1996), "Biosystems7 liquid crystals and potential effects of natural and artificial electromagnetic fields (EMFs)", Second Annual Advanced Water Sciences Symposium, Exploratory Session 1, Dallas, Texas
- Brin, RobertRoy (Senior Science Writer SPACE. corn) (2003), "Sun’s Output increasing in Possible Trend Fueling Global Warning", March 21,2003, website http:// www.space.com.
- Chossudovsky, Michel (2000), "Washington’s New World Order Weapons Have the Ability to Trigger Climate Change", November 26,2000, à http:// www.globalresearch.ca/articl...
- Cramer Guy (2001), "HAARP array may use Moon as a reflector to reach distant targets on Earth to create Nuclear-sized Explosions Without Radiation", disponible à http://www.yfiles.com/HAARP-Moon.htm ; voir aussi le site web du Elfrad Group http://www.elfrad. com/Moon.htm
- Fitrakis, Bob (2002), "Scary HAARP Music : Add Russia’s Duma to the list of those worried about US weather experiments", 22 aoôt 2002, Columbus Alive, à http:// www.columbusalive.com/- Frey, Allan H. (1962), "Human auditory system response to modulated electromagnetic energy", J. Appt. Physiol. (1962) 17 (4) : 689-692.
- Gariaev et al. (2000), "The DNA-wave Biocomputer", MS, lnstitute for the Control of Sciences, Russian Academy of Sciences, Moscou, Russie, Wave Genetics, mc., Toronto, Canada ; voir aussi à http://www.emergentmind.org/
- Jacobson, Joseph et al. (2002), "Remote electronic control of DNA hybridisation through inductive coupling to an attached metal nanocrystal antenna", Nature (2002) 415 : 15-155
- Krippner Stanley (1996), "Psi Research and the Human Brains’s Reserye Capacities", Dynamical Psychology (ed. Ben Goertzel), at http:// www.goertzelorg/dynapsyc/1996/stan.html
- Lysak, RL., "Generalized model of the ionospheric Alfvén resonator : Auroral Plasma Dynamics 1", dans Geophys. Monograph Ser. (R.L. Lysak, ed.), vol. 80, pp. 121-128, American Geophysical Union, Washington, DC, 1993.
- Miller R.A. et Webb, Burt (1973), "Embryonic Holography : An Application of the Holographic Concept of Reality", JNLRMI, vol. 1, no.3, octobre 2002, à http:// www.emergentmind.org/miller-....
- Miller, lona and Swinney, Graywolf (2001), "The Fractal Nature of Active Sleep and Waking Dreams Restructuring Consciousness, Through Metaphor Fetal REM, and Neural Plasticity", Chaosophy 2001, Asklepia Foundation, Grants Pass, Oregon, à http:// www.geocities.com/iona_m/Cha...
- Miller, Miller and Webb (2002), "Quantum Bioholography : A Review of the Field from 1973 to 2002", JNLRMI, vol, 1, no.3, Octobre 2002, sur le site web http://www.emergentmind.org/MillerW...
- Miller R.A. and Miller I. (2002-2003), "Les relations entre fréquences électromagnétiques terrestre et ondes cérébrales", voir NEXUS n° 27 (juillet-août 2003) et aussi à http://www.nwbotanicals.org
- Persinger M.A. (1989), "Psi phenomena and temporal lobe activity : the geomagnetic factor", in LA. Henkel and R.E. Berger (eds), Research in Parapsychology 1988, Scarecrow Press, Metuchen, New Jersey, 1989, pp. 121-156.
- Persinger M.A. and Krippner, S. (1989), "Dream ESP experiments and geomagnetic activity", Journal of the American Society of Psychical Research 83 : 101-106.
- Pitkanen, Matti (2002), "A model for remote mental interactions ", JNLRMI, vol. 1, n° 2, Mai 2002, à http:// www.emergentmind.org/pitkane...
- Polk, Charles (1982), "Schumann Resonances", CRCHandbook of Atmospherics 1 : 111-177.
- Satori, G., Szendröi, J., and Vero, J, "Monitoring Schumann Resonances - I. Metodology", Journal of Atmospheric and Terrestrial Physics (1996) 58 (13) 1475-1481
- Sentmen, D. D "Schumann Resonances", in Handbook of Atmospheric Electrodynamics (ed. Volland), vol. 1, pp. 267-295, CRC Press, Boca Raton, 1995
- Sidorov, Lian (2001), "On the possible mechanism of intent in paranormal phenomena", Journal of Theoretics, Juillet 2001, à http /www.emergentmind.org/sidorov....
- Sidorov, Lian (2002), "Control systems, transduction arrays and psi healing : an experimental basis for human potential science ", JNLRM1, vol. 1, no 2, Mai 2002, à http /www.emergentmind.org/sidorov...


Auteur : Grainede Ble - Source : Amessi

 

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=10867

Partager cet article
Repost0
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 05:56

Niger: Un putsch d'Areva

 

 

 

Assis sur un trésor, l'uranium, qui en cinq ans a vu plus que décupler sa valeur marchande, le Niger tente par tous les moyens de rééquilibrer ses rapports avec le géant français Areva.

Mais ce bras de fer politico-économique ne va pas sans mal et sans frictions avec la France, l'ancienne puissance coloniale.

Car à la différence d'autres pays africains où la France est économiquement présente via des entreprises, le Niger, troisième producteur mondial, représente un enjeu hautement stratégique: un tiers de l'électricité d'origine nucléaire (environ 75% de la production totale) produite par EDF (Electricité de France) dépend de l'uranium nigérien!

Pour Paris il faut sécuriser cet approvisionnement essentiel tout en préservant ses relations avec son ancienne colonie à laquelle elle fournit une assistance budgétaire d'environ 8 millions d'euros par an.

suite ici : http://forget.e-monsite.com/rubrique,niger-un-putsch-d-areva,1128451.html

liste complète  

Partager cet article
Repost0
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 05:50

bombe-j-copie-1.jpg 

ONU: Iran boycotté par huit pays,

mais soutenu par 117 !

 

Mort de rire les amis! J'adore l'arrogance de certains pays occidentaux.

Et quand la presse de ces pays reprend une info qui n'en est pas une, en lui donnant une importance qu'elle ne mérite pas, je pouffe.

Il faut lire la presse française et ses titres:

Le Monde : "Le discours du président iranien boycoté à l'ONU"

Et dans un autre article, Libé: "ONU, le président iranien vocifère dans le vide"

Mazette, quelles gazettes!

Je me précipite pour en savoir plus et là, stupeur, j'apprend qu'Ahmaninejad a fait un discours virulent mais sans s'en prendre durement à Israël. Non cette fois, sa cible était les puissances nucléaires occidentales. Alors, des délégations ont quitté la salle en plein discours. Combien de délégations? Euh eh bien, laissez-moi le temps de compter..

Les Etats-Unis, ça fait une. La Grande-Bretagne, ça fait deux. La France, trois! Le Maroc, quatre! L'Allemagne, cinq! La Finlande, six! La république tchèque, sept! Le Canada, huit!

Sans doute y en a-t-il quelques autres.

Huit délégations sur un total de 192! Les autres, donc 184 délégations dont celle de la Chine, de la Russie, de l'Inde..etc, ont poliment applaudi le discours du président iranien.

 

Mais qu'a-t-il dit pour provoquer le courroux des boudeurs?

Il a dit que les USA et les puissances nucléaires étaient une menace pour le monde. Putain, c'est osé, personne ne le savait!

Il a demandé la création d'une instance indépendante pour veiller à l'élimination de toutes les armes nucléaires. Plutôt du bon sens non?

Il a rappelé que les Etats-Unis avaient utilisé l'arme nucléaire deux fois au Japon en 1945 et que c'était mal. Il a ajouté qu'ils avaient utilisé des armes à  uranium appauvri pendant la guerre en Irak et que c'était mal aussi.

Pour cela, il a demandé que les puissances nucléaires qui avaient déjà utilisé l'arme atomique ou menacé de le faire comme viennent de le faire les Etats-Unis contre l'Iran,  soit exclu des instances dirigeantes onusiennes sur le désarmement nucléaire et de 'lAIEA.  Il est dans son jeu, sa com' mais pas si insultant ou menaçant qu'on a coutume de le montrer.. non?

Il a accusé des pays occidentaux d'aider Israël à améliorer son arsenal nucléaire violant ainsi l'article 31 du traité de non prolifération.. Quoi! Des pays occidentaux violent le traité de non prolifération nucléaire tout en accusant l'Iran de vouloir le faire. Mais..mais..m..mmais c'est mal!

Tiens, tiens. Il parait qu'officiellement, Israël n'a pas l'arme nucléaire...

Le Washington Post estime le nombre d'ogives nucléaires de l'état hébreu à 200. Soit plus que la Grande-Bretagne et presqu'autant que la France...

Et on apprend qu'avec 117 pays, l'Iran va déposer une résolution qui demandera officiellement à Israël de ratifier le traité de non prolifération nucléaire... Innacceptable pour l'occident!

Oui vous avez bien lu: 117. 117 pays sur 192 sont d'accord avec l'Iran, 8 ont boudé le discours, les autres comptent les points. La presse française y verra une grande victoire de la diplomatie de la fermeté de Nicolas Sarkozy

 

Milton Dassier,

 

http://miltondassier.over-blog.com/article-a-l-onu-l-iran-a-ete-boycote-par-8-pays-mais-soutenu-par-117-49765635.html 

 

 

 

 

 

Le discours du président iranien

à la Conférence de l’examen du TNP

 

L'AIEA a exercé davantage de pressions sur les membres qui ne détiennent pas d’armes, sous prétexte de la non prolifération." a rappelé le président iranien, lors de la Conférence de l’examen du TNP, à New York. "Les réunions de l’Assemblée sur la révision et l’examen du TNP comptent, indubitablement, parmi les plus importantes de cette organe, depuis sa fondation.", selon Mahmoud Ahmadinejad. "L’une des plus essentielles préoccupations de toute l’Histoire de l’Humanité a été, sans aucun doute, l’établissement d’une sécurité stable, car sans la sécurité, aucun des objectifs et des idéaux matériels et spirituels de l’Humanité ne peut être réalisé. Sans la sécurité stable, aucun progrès, ni développement, n’est envisageable.", a-t-il rappelé. « Aucun pays, ni peuple ou gouvernement ne peut se passer de la sécurité.", a ponctué Ahmadinejad. "Bien qu’une grande partie des ressources des nations ait été dépensée, pour la prétendue sauvegarde de la sécurité nationale, aucun signe témoignant de l’amélioration de la situation ou d’une diminution de l’ambiance de menace n’a été constaté.", a-t-il ajouté, rappelant que le stockage des bombes nucléaires, même sous le prétexte de la dissuasion, est une démarche très dangereuse qui déstabilise, en premier lieu, le pays qui abrite ces armes.

Le président iranien a, ensuite, évoqué l’usage de deux bombes atomiques, à Hiroshima et Nagasaki, et de bombes atomiques affaiblies, dans le sud de l’Irak. "La bombe atomique est, donc, indique-t-il, un incendie qui ravage l’Humanité, non pas une arme de défense." "Se doter de la bombe nucléaire n’est, certainement, pas une gloire ; c’est un acte dégradant.", a dit Ahmadinejad, pour lequel, l’usage de bombes atomiques n’a aucun équivalent, parmi les crimes commis, tout au long de l’Histoire de l’Humanité. "Ceux qui ont massacré des centaines de milliers de civils, à l'aide de bombes atomiques et qui ont incendié deux villes entières, sont considérés, aujourd’hui, comme les hommes les plus méprisables." "Le Conseil de sécurité et l’ONU n’ont pas encore su établir une sécurité stable dans les relations internationales.", a-t-il rappelé.

Le président iranien a évoqué la politique qui a abouti à la suprématie de quelques gouvernements maximalistes et arrogants, ainsi que l’incompétence et le déséquilibre constatés  dans le TNP. "Les premières armes nucléaires ont été fabriquées et utilisées par les Etats-Unis ; ce qui a placé ce pays au premier rang des puissances mondiales. Cela a, ainsi, encouragé les autres à la course aux armements.", a souligné Mahmoud Ahmadinejad qui a fait, ensuite, allusion à la politique de dissuasion, prétexte invoqué par les détenteurs d’armes nucléaires pour proliférer et stocker davantage d’armes atomiques. "D’après des rapports non officiels, il y a plus de 20.000 ogives nucléaires, dans le monde, dont la moitié est stockée dans les arsenaux des Etats-Unis.

Parmi toutes ces armes, environ, 2.500 ogives sont stratégiques et visent des objectifs vitaux du monde.", a dit Ahmadinejad, qui n’a pas manqué de rappeler l’instrumentalisation unilatérale à laquelle le Conseil de sécurité et l’AIEA ont recours. "Les détenteurs d’armes nucléaires, qui bénéficient de privilèges spéciaux, figurent parmi les plus hautes instances de décision de la sécurité du monde et de l’AIEA." "Tous les membres de l’AIEA, qui ne détiennent pas d’armes nucléaires, n’ont jamais pu profiter de l’énergie nucléaire, à fins civiles, alors qu’ils ont le droit, dans le cadre de l’article 6 du TNP, d’en bénéficier et d’en profiter. Et cela, alors que le régime sioniste, qui n’est pas membre du TNP, dispose de 200 ogives nucléaires, et se trouve à l’origine de plusieurs guerres d’envergure, menaçant les autres peuples et nations de la région, et qu’il bénéficie, en outre, du soutien absolu des Etats-Unis, pour proliférer ses armes nucléaires.", a martelé le président iranien.

http://french.irib.ir/

 

http://www.alterinfo.net/Le-discours-du-president-iranien-a-la-Conference-de-l-examen-du-TNP_a45725.html

Partager cet article
Repost0
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 05:44

 

                                        burqa-lib-presse-j.jpg

 

 

 

Audience 14 mai 2010 à 11h, report assignation en référé salle des requêtes T. G. I. de Paris, 4 Bd du Palais  

 

ATTAQUE DU MEDIA INTERNET PAR UNE EX HUISSIÈRE CONDAMNÉE à deux reprises pour des détournements.

 

Mme Josette BOULANT poursuit le cyber journaliste FORNEY spécialisé dans la publication d'affaires qui relèvent du terme " RIPOU "

L'ex-huissière n'apprécie pas la publication sur Internet de l'article de la Nouvelle République du Cher qui relate ses condamnations et relève des lois sur la presse de 1881.

www.trafic-justice.com/SITENE17/VEREUX/departem/18/huissier/boulant.htm

 

La publication Internet est devenue indispensable face à l'omerta de certains médias quand des notables sont impliqués dans la délinquance financière.

 

LES MEDIAS SONT UN ÉLÉMENT INDISPENSABLE

DE LA DÉMOCRATIE.
LES MUSELER CONDUIT À LA DICTATURE

 

Nous pouvons tous constater la défaillance de certains médias (ce que se répète) par exemple l'absence du nom du directeur d'une maison de retraite payé 9000 € mensuel qui a détourné les fonds d'une de ses personnes âgées qui venait de vendre sa maison ! Le DAUPHINÉ dit LIBÉRÉ Grenoble du mercredi 28 avril 2010 oublie le nom du délinquant financier en relatant l'affaire. Protègerait-on un notable truand ! Cela n'entrave t-il pas la découverte d'autres victimes de cette personne ?

 

Dans cette affaire, il est évident que Mme BOULANT Josette tente d'abuser de ses pouvoirs de rétorsions en utilisant quelques relations !

 

Toute la presse est concernée si elle veut retrouver une crédibilité.

Les associations de victimes doivent se constituer partie civile contre cette personne qui tente de cacher ses détournements en faisant taire les médias.

 

Dans cette affaire, il est évident que Mme BOULANT Josette tente d'abuser de ses pouvoirs de rétorsions en utilisant quelques relations !
Nous devons tous refuser cette utilisation de la justice pour faire taire les médias

Je viendrai défendre notre liberté de publier, vous êtes invités à vous constituer partie civile.

 

René FORNEY 0613845996

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages