Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 14:57

 

 

 

LE PACTE COLONIAL OU LA VRAIE CAUSE DES GUERRES EN AFRIQUE

http://www.lepost.fr/article/2011/01/06/2362189_francafrique-le-pacte-colonial-ou-la-vraie-cause-des-guerre-en-afrique.html

 

 

Sommaire :

 

Introduction à cette publication,

par eva R-sistons :

"Les mutations de l'Armée - et du monde".

 

Ce que la France tramerait en Côte d'Ivoire

 

(sur ce blog)

 

Aux Soldats, aux Sous-officiers et aux Officiers de l'Armée française

 

Général Desportes mis sur écoute - Le "Réseau Surcouf"

 

Le terrorisme américain

 

  ( sur le blog http://r-sistons.over-blog.com )

 

.

Lord Of war

  http://cpolitic.wordpress.com/tag/armee-francaise/

 

 

Les mutations de l'Armée - et du monde

par eva R-sistons


L'Armée au coeur de ce post. Voici ce que j'écrivais dans le précédent article sur le capitalisme de choc: "Et pour pouvoir dompter la population, il faut une police et une armée de choc : On travaille donc à les privatiser, car les mercenaires apatrides n'ont pas les états d'âme des enfants d'un pays. Par exemple, les armées de conscrits ont laissé peu à peu la place à des armées de professionnels, la Défense ayant moins besoin d'hommes que de haute technologie (ainsi, aujourd'hui on tue derrière son clavier).. et un degré de plus est atteint dans le divorce avec les populations, par la privatisation continue de l'Armée comme de la Police".

 

L'Armée de la Nation se privatise, l'Armée de la Nation se "mercenarise" (1). Et avec Sarkozy, il semble qu'elle devrait prochainement être utilisée pour de basses besognes. En Côte d'Ivoire, des ressortissants français dénoncent le coup préparé par Sarkozy contre celui qui lui déplaît, Laurent Gbagbo, pas assez servile, et pour ceux qui lui plaisent, liés aux milieux de la haute Finance (Ouattara est un ancien du FMI, l'organisme qui orchestre la paupérisation des sociétés au profit, notamment, de l'Elite de la Finance et de la Grande Industrie. Il n'y a pas de hasard en politique).

 

Un Officier dénonce les régressions, sociales et professionnelles, sans précédent, imposées à l'Armée française (2). Je l'ai déjà écrit, nos Officiers, nos Soldats, nos Gendarmes, nos Policiers, sont sur la sellette, comme nos Juges ou nos médecins. Et pour exemple, je citerai le premier procureur de France, Jean-Louis Nadal: "Il a sonné la charge contre le gouvernement, vendredi 7 janvier, lui reprochant de "dénigrer la justice et de "blesser la République" (3).

 

Sur Mecanopolis, on peut lire ceci : "La dernière livraison du « Canard enchaîné » rapporte que le contre-espionnage français a enregistré, en 2009 et 2010, les conversations du patron de l’Ecole de guerre, qui ose mettre en cause l’engagement de la France en Afghanistan (..) Dès la parution du « Monde », nombre d’officiers et de généraux approuvent discrètement ce qu’ils viennent de lire. Au centre de planification et de conduite des opérations – où l’on est « branché » en direct sur Kaboul – personne ne met en cause ce constat. Même réaction, en général, à l’Ecole militaire. Au Quai d’Orsay, plusieurs hauts diplomates se félicitent de voir un militaire ainsi monter au feu (..)". C'est la fronde. On reparle du réseau Surcouf.... (4).

 

Bientôt, les Nations n'existeront plus, l'Armée d'un pays ne sera plus qu'un lointain souvenir, la Police ou la Gendarmerie Nationale auront disparu. L'heure est à la globalisation, à la privatisation, à la "mercenarisation" - des individus payés au prix fort, sans foi ni loi ni nation, au service d'une petite Oligarchie de prédateurs internationaux sans scrupules. Pessimiste ? Non, réaliste. Le monde est en plein bouleversement. Le passé est gommé, les traditions seront perdues. Est-ce l'avenir que nous voulons ? Alors, croisons les bras. Après tout, nous avons à la tête de la France un "super mercenaire"...

 

Mais lorsque l'Histoire se déroule trop vite, lorsqu'elle bouscule tout ce à quoi les peuples tiennent, lorsqu'elle ne tient compte que des intérêts d'une poignée d'individus haut placés, alors le pire est à craindre.

 

Et justement, bien des événements actuels font songer à l'Apocalypse de la Bible. Les peuples grondent, la nature devient folle - Dieu est-il en colère ?

 

Les apprentis-sorciers de la planète risquent d'être dépassés par leur irresponsabilité égoïste et cupide...

 

Eva R-sistons à un futur manquant de Sagesse.

 

 

(1) http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/archive/2010/08/18/une-societe-de-mercenaires-sans-foi-ni-loi.html

(2) Aux Soldats, aux Sous-Officiers et aux Officiers de l'Armée Française

(3) http://sos-crise.over-blog.com/article-le-premier-procureur-de-france-s-indigne-de-l-attitude-du-gouvernement-64640394.html

(4) http://www.mecanopolis.org/?p=21202

 Le général Desportes placé sur écoute,feu vert de l’Elysée. Réseau Surcouf

 

 

 

 

Reçu ce texte de Philippe G.,

sans source.

Je ne peux vérifier.

Mais je publie... c'est très intéressant !

Notre Président est un cow-boy comme son ami Bush...

eva

(Voir plus bas un lien, "Opération Cirrus")

 

 

Voici les confidences d' Abidjan .

Nous ne pouvons pas admettre que le président de la France soit un assassin et un criminel qui organise ses opérations avec préméditation. Voir le COS.

Les révélations et confidences de français vivant à Abidjan

 

Les témoignages ont été recueillis quelque part à Abidjan, capitale
économique ivoirienne et ont été livrés par des Français, vivant en Côte
d’Ivoire depuis des années. Ils y ont fait fortune. Ils ont décidé de se
confier. « Nous avons décidé d’alerter les autorités ivoiriennes et le
monde entier sur ce qui se trame dans l’ombre

sur le compte du peuple ivoirien ».


Pour ces ressortissants français, la France est sur le point de mettre à
exécution son plan savamment préparé, depuis le premier tour de l’élection
présidentielle. Un plan visant d’une part à exécuter des personnes du
sillage du chef de l’Etat ivoirien, Laurent Gbagbo et d’autre part, à
déclencher une situation de chaos en vue d’extrader celui-ci vers une
destination inconnue. Mais ces français, compatriotes de Nicolas Sarkozy,
président de la République française s’opposent à un tel projet.

Au nombre de quatre ce jour-là, l’air grave et refusant pour la
circonstance tout appel (car ils ont fermé leurs téléphones portables) ces
ressortissants français très au fait du « coup spectaculaire », imminent ont
confié avoir alerté le pouvoir Laurent Gbagbo, sur la nature du commando
présent à Abidjan. «Ils sont dans nos murs. Des unités spéciales de la
terreur sont à Abidjan. Le temps presse. Si rien n’est fait, dans les jours
qui suivent, la Côte d’Ivoire sera un champ de bataille», laissent-ils
attendre. « Nous sommes autant menacés que les Ivoiriens. Il faut réagir vite
», estiment-ils avant de livrer quelques indications sur les tueurs en
embuscade



« C’est depuis la fin du second tour de la présidentielle en novembre 2010
que nous ne manquons, et cela chaque jour, de dévisager des éléments de
plusieurs unités des forces spéciales membres de commandos des missions et
autres expéditions, à Abidjan », lancent-ils d’emblée. Et de poursuivre :
« Au sein de l’armée française, il existe des sections pour des opérations
précises et urgentes. Ce sont des éléments de ces forces spéciales que nous
avons identifiés au sein des populations, ici à Abidjan. Ce qui veut dire
qu’il y a danger », indiquent ces français qui soulignent être des
Ivoiriens dans l’âme.



« Nous avons fouiné et découvert qu’il y a actuellement trois sections du
Centre des Opérations Spéciales, le COS. C’est une force de massacre. Ses
éléments ne font pas de renseignements, ils tuent. C’est le COS qui a fait
le sale boulot en Algérie. Ce sont des grenadiers voltigeurs. C’est une force
spécialisée dans les combats urbains. Elles sont composées de 33 éléments
par sections des six groupes parlant toutes les ethnies de Côte d’Ivoire.
Nous tenons à faire remarquer que ce sont des éléments spécialisés dans
l’infiltration, l’extraction et l’élimination. Nous vous confions que la
présence du COS à Abidjan est inquiétante et représente une réelle menace
pour les populations. Parce que le COS n’est pas une force conventionnelle »,
insistent-ils.



« Cette unité spéciale, une idée de De Gaule est très active
aujourd’hui. Car il s’agit pour ceux qui la composent de mourir pour le
drapeau. Ils ont pour particularité d’apprendre et de parler plusieurs
langues. Ceux qui sont actuellement en Côte d’Ivoire parlent parfaitement les
ethnies ivoiriennes. Ils sont fondus au sein des populations et vivent
actuellement avec elles. Ils se font passer pour des pêcheurs, marins ou des
maçons et vivent ou marchent en double. Ils sont pour la plupart des noirs.
Plusieurs d’entre eux qui étaient en Irak ou en Afghanistan ont été
sélectionnés pour la mission en Côte d’Ivoire ».



Dans la phase finale de l’exécution de la déstabilisation de la Côte
d’Ivoire, confient-ils, le COS sera appuyé par plusieurs autres unités des
forces spéciales françaises qui sont trempées dans la chute de plusieurs
régimes que Paris ne voyait pas d’un bon oeil: «Il y a actuellement des
éléments du 3è Régiment Parachutiste d’Infanterie Marine, le RPIM. Des
éléments du 3è Régiment Etranger d’Infanterie, le REI basé en Guyane, ils
ont leur quartier à Dakar. Il y a également ici, à Abidjan, le 6è Régiment
d’Etranger du Génie, le REG. Ses éléments sont spécialisés dans la
destruction et la reconstruction ; ils sont basés à Rouen en France »..



«Assassinats de français programmés… »

La Côte d’Ivoire a été déclarée zone 3 : « C’est-à-dire que ce pays
a été déclaré zone en attente d’attaque. Deux croisières et des
porte-avions sont en route pour la Côte d’Ivoire. Depuis une semaine nos
parents présents au sein des forces spéciales nous recommandent de quitter la
Côte d’Ivoire pour le Ghana », indiquent ces français et de poursuivre :
«Toutes ces forces spéciales ont décidé de procéder par des intimidations.
Puis pousseront à des embuscades aux forces onusiennes, ce qu’ils ont déjà
entrepris avec des provocations des casques bleus. C’est déjà constaté dans
les différentes villes.
Il faudra être très vigilants… Ils veulent commettre des assassinats
contre des ressortissants français pour faire porter le chapeau aux forces de
défense ivoiriennes. Or, tuer un français c’est déclarer la guerre à la
France. Le COS utilise actuellement les renseignements de la Licorne qui a
partagé Abidjan en 10 zones de combats et de rapatriement des ressortissants
français ».



Toujours selon ces français, un avion américain, ‘’Apach Hawack’’,
un bombardier serait depuis plusieurs jours positionné au-dessus de la Côte
d’Ivoire. Avec pour mission de localiser les positions des soldats ivoiriens
ou des manifestants qui iraient contre des intérêts français. « Lors de
l’attaque, il projettera des bombes en papier comme cela s’est passé au
Kossovo, dans les Balkans.
Grâce aux marquages par des transpondeurs et compteurs que les éléments des
forces spéciales continuent de poser à travers la ville d’Abidjan. Ces
bombes provoquent une onde de choc dans un cercle de 2 kilomètres qui fait
tomber tout humain dans un étourdissement qui dure au moins cinq minutes. Mais,
pour que la victime retrouve toute sa lucidité, il lui faudra au moins trois à
quatre jours », révèlent-ils



Au sortir de ce tourbillon chaotique, poursuivent ces français, « avec une
attaque rapide prévue, ces forces spéciales envoyées par Sarkozy auront eu le
temps de se saisir du Président Laurent Gbagbo pour le conduire hors de la
Côte d’Ivoire. Nos sources au sein de ces forces nous rapportent que la
destination prévue pour accueillir le chef de l’Etat Laurent Gbagbo est une
île entre la Floride aux Etats unis d’Amérique et Bermudes pour accueillir
la famille du Président. Pour un exil d’oré…. ». Ce qui pourrait
certainement expliquer l’information récurrente de demande d’exile du
Président Laurent Gbagbo auprès du Président américain Barack Obama  



«Une liste de 18 personnes à exécuter…»

« Dans leur plan diabolique, il y a une liste de 18 personnes à éliminer
dont 5 généraux de l’armée ivoirienne. Il n’est point question
d’éliminer physiquement le Président Laurent Gbagbo. Mais, le contraindre à
l’exil. Il s’agit plutôt, pour les tueurs de Nicolas Sarkozy, d’éliminer
en priorité, Charles Blé Goudé. C’est lui que l’Elysée redoute le plus
en Côte d’Ivoire. Il est très populaire et charismatique. Il est perçu par
Paris comme celui qui est capable de mettre à mal les actions de terrain des
forces en présence. Ceci avec des appels aux soulèvements populaires ». Pour
ces français, auteurs de cette attaque en vue, il n’est point question
d’échec. « Toutes les chancelleries internationales savent ce qui se
prépare. Et elles suivent attentivement la préparation de l’opération »,
confient-ils.



«Mais nous refusons que cela se passe ainsi. Aujourd’hui tous les français
qui ont fait des déclarations pour soutenir la légalité constitutionnelle en
Côte d’Ivoire en reconnaissant l’élection de Laurent Gbagbo sont menacés.
Nous nous sentons frères des Ivoiriens », soulignent nos informateurs avant de
noter un autre volet spirituel du complot. « Nous savons que ce qui se passe en
Côte d’Ivoire est une histoire de confrérie. La Rose Croix, la Franc
maçonnerie, le Feu Ardent, le 5è Œil, Couleur pourpre, dont sont membres la
plupart des membres de la hiérarchie militaire. Ce sont elles qui veulent
décider de ceux qui doivent diriger ici en faisant croire au peuple qu’il est
libre de se choisir un président »



« Paris nous traite de rebelles »

Pour ces confidents français, les USA soutiennent Sarkozy parce qu’il leur
a fait croire que Laurent Gbagbo a organisé la confiscation du pouvoir, grâce
aux preuves qu’auraient fournies les services secrets français avec le
soutien de certains services secrets étrangers en Côte d’Ivoire. « C’est
pourquoi les Usa soutiennent Alassane Ouattara. Aujourd’hui les ressortissants
des pays occidentaux ont progressivement quitté à plus de 90 % la Côte
d’Ivoire sur le nombre qu’ils ont été par le passé. Il ne reste en
majorité que près de 16.800 français. Et l’Elysée nous traite de rebelles.
A l’heure où nous vous parlons, nous n’avons plus accès aux services de
paieries. L’ambassade a bloqué nos comptes.
Les autorités françaises veulent que nous rentrions en France. Or nous
refusons de quitter la Côte d’Ivoire. Nous avons reconstruit nos vies passés
les évènements de novembre 2004. Sarkozy veut que nous rentrions pour nous
reverser l’équivalent de 300.000franc Cfa.
Pourtant, nous gagnons mieux nos vies ici en Côte d’Ivoire parce que nos
affaires ont repris depuis belles lurettes. Il faut que la police diplomatique
s’active sur la trace des éléments du Centre des Opérations Spéciales. Si
elle parvient à mettre la main sur un seul de ses éléments la Côte
d’Ivoire évitera les massacres », ont invité ces Français avant de prendre
congé de nous. Tout en indiquant être prêts à œuvrer à mettre en état de
nuire les forces françaises présentes sur les bords de la lagune Ebrié

Vendredi 7 Janvier 2011

 

 

 

Qu'est-ce que le COS ? Ajouté par eva R-sistons

 

  1. Le COS placé sous les ordres du Chef d'Etat Major des Armées (CEMA), depuis sa création à ... Des missions des éléments du COS peuvent aussi constituer une aide à ...
    le.cos.free.fr/cos.htm -
  2. Les forces spéciales françaises et étrangères
    le.cos.free.fr
  3. COS, le commandement des opérations spéciales, qui rassemble lensemble des forces spéciales des différentes armées françaises. COS est une abréviation pour : ...
    fr.wikipedia.org/wiki/Cos

 

 

Illustrations et texte ci-dessous sur :


http://www.defense.gouv.fr/ema/interarmees/le-commandement-des-operations-speciales/le-cos-presentation

 

 

Le COS, présentation:

 

Mise à jour :19/07/2010

Le Commandement des Opérations Spéciales (COS) a été crée en juin 1992 à la suite des opérations conduites pendant la guerre du Golfe. Placé sous les ordres du Chef d'Etat-major des Armées (CEMA), il a trois objectifs majeurs :

  •  planifier, préparer et conduire les opérations spéciales,
  •  fédérer les unités spéciales des trois armées afin d'obtenir une synergie et une meilleure cohérence,
  •  adapter et améliorer les capacités des unités spéciales en coordination avec les autorités organiques.

 Opérations spéciales :  

Les opérations spéciales sont des actions militaires menées par des unités des forces armées spécialement désignées, organisées, entraînées et équipées, pour atteindre des objectifs stratégiques définis par le CEMA. Utilisant des techniques opérationnelles et des modes d'action inhabituels aux forces conventionnelles, ces actions sont menées en temps de paix, crise ou guerre, indépendamment des opérations conventionnelles ou en coordination avec celles-ci. Ce sont des opération militaires ouvertes ou couvertes commandées par le CEMA. Ce ne sont pas des opérations clandestines. Elles se distinguent des opérations conventionnelles par un cadre espace-temps différent, la nature de leurs objectifs, des modes opératoires particuliers et la discrétion qui entoure leur préparation et leur exécution.

 Missions :  

Il existe trois grands types de missions réalisées par le COS : les missions de renseignement, d'action et d'environnement.

- Missions de renseignement :

  •  acquisition du renseignement sur les milieux physique et humain,
  •  acquisition du renseignement sur les forces en présence et en particulier au-delà de la zone de déploiement du dispositif français ou allié,
  •  acquisition du renseignement sur les objectifs humains ou d'infrastructure, et participation éventuelle à la désignation d'un objectif.

- Missions d'action :

  •  attaques d'objectifs (centre de gravité ou point décisif),
  •  neutralisation d'installations, de réseaux ou des lignes de communication,
  •  capture ou récupération de personnel ou de matériel,
  •  actions de diversion ou de déception,
  •  contre-terrorisme (libération, reprise de contrôle),
  •  fourniture d'appuis spéciaux (commandement, transport, feu…).

- Missions d'environnement :

  •  formation, conseil et encadrement d'unités militaires étrangères dans le cadre d'une assistance à des forces amies,
  •  participation au processus d'évaluation et d'aide à la décision, notamment lors de l'ouverture d'un théâtre d'opérations,
  •  protection de personnalités.

(..)

 

 

D'autres capacités dites conventionnelles, issues de différentes unités militaires, peuvent ponctuellement être employées pour des opérations. Tous les hommes appartenant à des unités des forces spéciales (environ 3 000 militaires) sont protégés par l'arrêté du 15 septembre 2006 relatif au respect de l'anonymat.


Quelques opérations du COS :  


Opération Oryx (décembre 1992 - janvier 1993), en Somalie.

Opération Amaryllis (avril 1994), au Rwanda.

Opération Turquoise (juin - juillet 1995), au Rwanda.

Opération Azalée (septembre - octobre 1995), aux Comores.

Opération Almandin (1996), en République Centrafricaine.

Opération Alba (mars - juillet 1997), en Albanie.

Opération Kahia (décembre 1999), en Côte d'Ivoire.

Opération Vulcain (14 août 2000), au Kosovo.

Opération Artémis (juillet - septembre 2003), en République Démocratique du Congo.

Opération Arès (août 2003 - janvier 2007), en Afghanistan.

Opération Licorne (en cours), en Côte d'Ivoire.

Opération Benga (juillet - décembre 2006), en République Démocratique du Congo.

Opération Boali (mars 2007), en République Centrafricaine.

Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense

 

 

Opérations

Opération Cirrus.

Comment Sarkozy a préparé des massacres à Abirjan

 

Le 08 janvier 2011 par IvoireBusiness - Des hommes de l’ombre, membres d’unités spéciales d’infiltration et d’exécution pour le compte de la France ont mis pied en Côte d’Ivoire. Ils s’activent pour la mise à exécution de l’opération

baptisée « pour l’honneur » ou encore «code d’honneur ». Tout sur le dernier Baroud d’honneur de la France en Côte d’Ivoire…Confidences de français vivant en Côte d’Ivoire sur l’attaque imminente que préparent les dirigeants de leur pays d’origine, afin de mettre fin au régime de Laurent Gbagbo.
Cirrus sur Abidjan! Des langues se délient au sein de la communauté française vivant à Abidjan. Depuis quelques jours, des Français témoins de ce qui se prépare contre le pouvoir et même contre la personne de Laurent Gbagbo, actuel Chef d’Etat ivoirien, n’ont cessé d’attirer l’attention des autorités en place. Ils ont alors décidé de se confier, « afin que soit mis au grand jour » l’opération expéditive en préparation en Côte d’Ivoire et que le peuple ivoirien en soit informé», avouent-ils, lors des échanges avec eux. suite ici :

http://www.ivoirebusiness.net/?q=node/1761

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 14:55

 

 5324731416_13139728b8.jpg
George Orwell : "Pendant les périodes d'imposture universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire".
.
Un documentaire exceptionnel où de nombreux experts et scientifiques témoignent en donnant leur analyse sur ce nouveau mensonge érigé en Dogme du politiquement correct et de la Morale, Le réchauffement climatique.
Une étrange vérité qui ne s'appuie sur aucune expertise scientifique valide.
.
.
.
Plusieurs autres vidéos ici :

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 14:45

 

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 14:36
Portrait de Fidel Castro
Fidel Castro. Source Encarta
http://www.voyagesphotosmanu.com/politique_cuba.html

08/01/2011 Le dirigeant cubain Fidel Castro a accusé les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et « Israël » d’organiser une boucherie contre les scientifiques iraniens, afin de freiner le programme nucléaire de Téhéran et de torpiller les négociations internationales sur le sujet .


"Que dirait Einstein ?", écrit l’ancien président cubain, âgé de 84 ans, dans une tribune publiée vendredi par la presse locale .


Il y cite notamment un article de la revue américaine The Atlantic, évoquant les efforts des services secrets des trois pays et "d’autres puissances occidentales" pour freiner le programme nucléaire de Téhéran, qui comprennent parfois "la disparition coordonnée" de scientifiques iraniens.


Il y reprend aussi les arguments de Téhéran qui accuse les services secrets américains et israéliens d’être derrière deux attentats à la voiture piégée ayant tué Majid Shahriari et blessé Fereydoon Abbasi Davani, deux physiciens participant au programme nucléaire iranien, le 29 novembre.

Il y a un an, un autre scientifique nucléaire iranien, Masoud Ali Mohammadi, avait été tué dans un attentat que Téhéran avait attribué à "des mercenaires" agissant pour le compte d’ « Israël » et des Etats-Unis.


"Il existe d’autres graves événements liés à la boucherie de scientifiques, organisés par « Israël », les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et d’autres puissances contre les scientifiques iraniens, qui ne sont pas relayés à l’opinion mondiale par les grands médias", affirme Fidel Castro.


Il cite notamment un article du journal dominical britannique The Sunday Telegraph, pointant du doigt le rôle du Mossad israélien dans la mort des scientifiques.


"Je ne me souviens pas d’une autre époque de l’histoire au cours de laquelle l’assassinat de scientifiques soit devenu la politique officielle d’un groupe de puissances dotées d’armes nucléaires", poursuit-il.

Il reprend aussi la thèse de Téhéran selon laquelle ces actions contre les scientifiques iraniens s’inscrivent dans la politique de pressions des grandes puissances avant la reprise des négociations avec Téhéran sur son programme, prévue le 20 janvier à Istanbul.

 

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/...

URL de cette breve 1481 - Legrandsoir.info

Brigades de la mort, assassinat d'experts de pays "non amis", de chercheurs..

 

Le mossad derrière les liquidations des scientifiques irakiens


Partager cet article
Repost0
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 14:32

« Chávez étouffe-t-il les médias ? » (Time, 29 mai 2007). La réponse ne fait aucun doute selon les patrons de presse vénézuéliens : le président du pays, M. Hugo Chávez, « bride la liberté de la presse » (BBC, 30 mars 2008). Après tout, n’a-t-il pas donné l’ordre de « fermer 34 médias d’opposition » (Le Figaro, 3 août 2009) prenant, ainsi, le « contrôle » de tout le secteur (France Soir, 3 août 2009) ?

Une étude (1) du Centre pour la recherche économique et politique (CEPR) sur l’audience des chaînes de télévision vénézuéliennes – les médias les plus importants dans le pays – démontre pourtant le contraire.

Les auteurs utilisent les chiffres d’une enquête réalisée par le cabinet AGB Panamerica de Venezuela Medicion S.A. – une filiale vénézuélienne du groupe Nielsen Media Research International – auprès de 1 000 foyers représentatifs (en termes de classes sociales, de genre, d’âge, etc.). L’étude est réalisée environ une fois par an et le document de CEPR en présente les résultats depuis le début de l’année 2000. Les chiffres sont d’une remarquable constance.

En janvier 2000, les chaînes publiques recueillaient 2,04 % de l’audience, contre 80,79 % pour les chaînes privées (neutres pour les moins politisées, radicalement opposées au gouvernement d’Hugo Chávez pour la majorité) et 17,17 % pour la télévision à péage. En septembre 2010, la part des chaînes publiques était passée à 5,4 %, celle des chaînes privées à 61,42 % et celle de la télévision à péage à 33,14 %. Cette dernière a bénéficié du non-renouvellement de la concession de la chaîne RCTV, dont elle diffuse les séries, très populaires.

Comme l’observent les auteurs de l’analyse, on est encore très loin des niveaux de concentration d’audience enregistrés en France, par exemple, où les chaînes publiques disposent d’une audience d’environ 37 %. Pourtant, lorsqu’il dénonçait une « mainmise sur les médias vénézuéliens », le 27 septembre 2010, le journaliste du Washington Post Jackson Diehl ne parlait pas de celle des entreprises de presse privées.

http://www.monde-diplomatique.fr/ca...

(1) « Television in Venezuela : Who Dominates the Media ? » (PDF), par Mark Weisbrot et Tara

 

Ruttenberg, CEPR, décembre 2010. http://www.cepr.net/documents/publi...

 

URL de cette breve 1442 - Legrandsoir.info

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 14:24

Au lendemain de l'attentat anti-Chrétiens d'Alexandrie, Chrétiens et Musulmans d'Égypte demeurent unis face au sionisme…Au lendemain de l'attentat anti-Chrétiens d'Alexandrie, Chrétiens et Musulmans d'Égypte demeurent unis face au sionisme…

Derrière les attentats anti-Chrétiens : La programmation d’un « choc des civilisations » !


Dans son communiqué de lundi, intitulé « Mystérieux attentat anti-Chrétiens en Egypte, la veille du nouvel an… », le Parti Anti Sioniste a condamné les attentats anti-Chrétiens qui ensanglantent depuis quelques temps divers pays musulmans. L'objectif de ces attentats est clair : opposer chaque jour davantage les communautés chrétiennes et musulmanes, déstabiliser un peu plus les pays où ces attentats ont lieu, et surtout frapper l’opinion publique européenne. Nous avons montré que derrière ces mystérieux attentats, se trouvent en réalité le sionisme et les services secrets de son entité en Palestine. Même le président égyptien, Mohammed Hosni Moubarak, dont l’alignement sur Israël est évident, a parlé de « mains étrangères » à propos de ces crimes. Sa position officielle et sa fragilité politique l’empêchent sans doute d’être plus clair, mais tout le monde aura compris qui sont ces « mains étrangères ». Cet avis est d'ailleurs largement partagé par l’immense majorité de l’opinion publique musulmane, et toutes ses plus hautes autorités – politiques et religieuses – ont non seulement condamné ces attentats mais également désigné leur instigateur : Israël et le sionisme.

Pour notre part, nous avons depuis longtemps mis en garde. Nous avons dit et répété que la théorie criminelle du « choc des civilisations » n’était pas un simple point de vue académique, mais un projet qui sera mis en application. Son but est de déclencher une guerre entre Musulmans et Chrétiens, dont Israël veut tirer tous les profits. La machine est depuis longtemps en marche, et il est à craindre que ces attentats soient suivis d’autres provocations plus meurtrières. C’est l’Europe – et sa population musulmane – qui en sont la cible principale. On veut criminaliser l’Islam, et par là même les populations venues du Maghreb et d’Afrique. Ces populations ne veulent pas abdiquer leur foi ni adopter une spiritualité « light », facilement soluble dans le sionisme !  C’est malheureusement ce qu’ont fait certains Chrétiens qui ont remplacé Rome par Tel Aviv… C’est le cas aussi d’autres Français : laïques ou athées quand il s’agit du Christianisme et de l’Islam, mais bons croyants quand il leur faut obéir aux dogmes du sionisme et de son officine, le CRIF (Conseil Représentatif d’Israël en France).

Des Chrétiens arabes ont trouvé et vont continuer à trouver refuge en France. Nous comprenons qu’ils aspirent à la tranquillité, et cherchent à fuir leurs pays en ce moment. Mais nous savons aussi que leur détresse va être utilisée par ceux-là mêmes qui en sont la cause. Déjà, des organisations sionistes telles le CRIF et la LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme), sans oublier leurs milices en territoire français comme la LDJ (Ligue de Défense « Juive »), se découvrent un « amour » soudain pour ces Chrétiens et manifestent bruyamment leur « compassion » et leur « solidarité ». Que ces Chrétiens ne se trompent pas d’ennemis !  Qu’ils pensent à leurs frères de Palestine qui subissent, depuis plus de 60 ans, l’oppression sioniste. Et surtout, qu’ils ne tombent pas dans le piège de l’islamophobie qui leur est tendu, faisant ainsi le jeu des pires ennemis à la fois des Chrétiens et des Musulmans : les sionistes.

En France, une campagne islamophobe utilise déjà la cause des Chrétiens arabes pour nous conduire au « choc des civilisations » dans l’hexagone. Des intellectuels, ceux-là mêmes qui n’ont jamais voulu voir les massacres d’Arabes chrétiens et musulmans en Palestine, ni en Irak ou en Afghanistan, se mobilisent aujourd'hui pour inciter à la haine entre les communautés. Et d’autres idées, plus perverses car plus subtiles, vont bientôt apparaître. Certains commencent déjà à se demander si les Musulmans sont compatibles ou non avec l’Europe, étant donné que les Chrétiens – au vu des récents attentats – ne le seraient pas avec les pays musulmans… Ainsi, la boucle serait bouclée, et les esprits conditionnés pour les pires affrontements. On demanderait alors aux Musulmans français de « s’assimiler » davantage, c’est-à-dire de devenir solubles dans le sionisme ambiant et le pouvoir.

Nous condamnons à nouveau les attentats anti-Chrétiens de ces derniers jours, et dénonçons les vrais coupables : les services israéliens. Nous demandons à tous les Français soucieux de la paix civile et de la justice, de ne pas tomber dans le piège tendu par le sionisme.

Ce n’est pas l’Islam qui règne en maître dans les allées du pouvoir et dans les médias en France, mais bel et bien le CRIF !  A bon entendeur…

 

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste

 

 

http://www.partiantisioniste.com/communications/derriere-les-attentats-anti-chretiens-la-programmation-d-un-choc-des-civilisations-0572.html

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 14:04

 

.
Document vidéo extraordinaire, a garder dans les annales pour enseigner ce que fut le "journalisme" comme expression de la lutte de classes en France au début du troisième millénaire (dans ce cas, contre Jean-Luc Mélenchon et son mouvement). Le clash démarre à 11 mn 30 , mais je vous conseille de tout regarder. Et vous y entendrez avec effarement que Monsieur Demorand, journaliste valet, s’il en est, a du mal à comprendre ce qu’est le suffrage universel.

 

________________________________________________________________________________________

 

 

.

 

Nicolas Demorand : gros* ou lourdingue ?
.

Pas rasé, dans un survet à capuche, il se vautre de guingois sur son fauteuil, posant parfois sa jambe sur l’accoudoir.

Avalanches de questions à charge contre son invité, le président du parti de Gauche. Il conteste implicitement la légitimité du Sénat (dont le président est le deuxième personnage de l’Etat). Il prétend que Jean-Luc Mélenchon (qui fut sénateur et conseiller général, qui est député européen) n’a jamais été élu, en tout cas « pas au suffrage universel direct ».

Et quand s’abat sur lui, en retour, le déluge de vérités qui prouvent que son allégeance politique à ses maîtres absout ses carences professionnelles, il se réfugie dans une contre argumentation physique : « Ne me montrez pas du doigt, ne me montrez pas du doigt ».

Un jour, les Demorand qui pullulent sur le PAF intervieweront (exécuteront) les candidats potentiels à la plus haute fonction, en pyjama et en se grattant les parties honteuses.

Théophraste R. (Adieu Nicolas, je t’aimais bien…).

PS. Le gros ! C’est Patricia Clark qui l’a désigné ainsi jeudi 6. Ce à quoi il a répondu qu’il était « seulement enrobé, comme Obélix ». Fogiel, Nagui, Arthur, Cauet, Dechavanne, Morandini, Sabatier, sortez de ce corps ! Toi aussi, Sarko !

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 13:57
Israël recrute des propagandistes en Europe (Le Courrier)

FUITE • Lieberman cherche mille personnalités amies.Pour préparer l’opinion à une attaque contre l’Iran ?

Le document n’a pas été filtré par WikiLeaks. C’est le Guardian de Londres qui se l’est procuré directement : un câble transmis en novembre par le Ministère israélien des affaires étrangères à ses ambassades dans dix pays européens. Il contient l’ordre du ministre Avigdor Lieberman de trouver d’ici à fin janvier environ mille personnes qui agiront en « amis d’Israël ».

Elles devront être « recrutées parmi des journalistes, universitaires, étudiants et militants soit juifs soit chrétiens ». Elles seront informées par des fonctionnaires israéliens pour intervenir en faveur d’Israël par des articles, lettres et interventions dans des assemblées publiques. Elles devront non seulement recevoir des messages mais en faire une active promotion.

Les principaux centres de cette campagne seront cinq capitales européennes : Londres, Paris, Berlin, Madrid et Rome. Là, « les ambassades israéliennes recevront des fonds pour recruter aussi des professionnels : sociétés spécialisées en relations publiques et lobbyistes ». Elles auront comme tâche de renforcer l’action des « amis d’Israël » en diffusant des messages politiques sur des arguments comme la position israélienne à l’égard des Palestiniens et la violation des droits humains en Iran.

Le Ministère des affaires étrangères suggère en outre aux ambassades en Europe d’organiser mensuellement des événements publics de haut niveau en faveur de la politique israélienne et d’inviter des personnages influents à visiter Israël. Lieberman lui-même rencontrera en janvier ses ambassadeurs dans les pays européens pour donner une impulsion à cette nouvelle « offensive dans les relations publiques ».

Interviewé par le Guardian à propos de ce document, un fonctionnaire israélien s’est refusé à commenter la découverte. Il a cependant déclaré : « Evidemment nous cherchons toujours de nouvelles façons d’améliorer nos communications, il n’y a rien d’étrange à cela. » Il a ainsi précisé qu’il « existe une préoccupation particulière sur la façon dont Israël est vu à l’étranger, en particulier dans certains pays d’Europe occidentale ».

Une nouvelle offensive de propagande du gouvernement israélien est donc en train de se préparer, focalisée dans les principales capitales européennes, parmi lesquelles Rome. Pourquoi en ce moment ? On se souviendra que, bien que la propagande soit une denrée quotidienne (pas seulement pour Israël), la dernière grande campagne israélienne fut lancée en décembre 2008 pour présenter l’opération « Plomb durci » contre Gaza comme une action défensive. Il n’est pas difficile de comprendre quel est l’objectif de cette nouvelle campagne : convaincre l’opinion publique italienne et européenne que non seulement Israël mais aussi les pays européens sont menacés par l’Iran.

En préparant ainsi l’opinion à accepter comme inévitable une nouvelle guerre, encore plus catastrophique, au Moyen-Orient. Il faudra nous en souvenir quand les « amis d’Israël », recrutés par Lieberman, commenceront leur offensive sur les journaux et dans les talk-shows. MANLIO DINUCCI

Paru dans Il manifesto, 4 décembre 2010.

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

Source : le Courrier du 30/12/2010

 

URL de cette breve 1469 - Legrandsoir.info

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 13:48
Géopolitique et stratégie
Carte du Soudan - Wikipedia.org

La partition du Soudan, nouvel épisode du serial américain

Nada Raad
Lundi 10 Janvier 2011


La partition du Soudan, nouvel épisode du serial américain
Qui profite de la partition du Soudan ? Malgré les dernières initiatives de réconciliation entre le Nord et le Sud de ce plus vaste pays d'Afrique (10ème rang mondial), comme l’initiative égypto-libyenne, l’initiative nigérienne, ou celle du Cheikh Zayed et d’autres efforts visant à faire régner la paix au Soudan, d’aucuns ont insisté à les rejeter en bloc et à ouvrir les portes du pays devant les Etats-Unis!
  
Et comme les Etats-Unis sont connus pour leur souci de préserver l’unité des pays du monde, ils n’ont pas raté l’opportunité de mettre la main encore plus sur cet important pays pétrolier dont la production en or noir est estimée à 500.000 barils par jour.
  
Sur un autre plan, la Cour Pénale Internationale et derrière elle Washington et les grands pays européens qui prêchaient jour et nuit pour juger le président soudanais Omar el Béchir pour génocide et crimes de guerre, ont changé de cap, et soudainement, les grandes puissances ne sont plus intéressées de traduire en justice « le responsable de la mort des millions de personnes au cours de la guerre civile qui a ravagé le pays », comme le prétendaient-elles.
 
En échange de l’acceptation (ou la résignation) d’el Béchir de la partition du Soudan, révèlent des rapports américains, la communauté internationale renoncera à sa poursuite judiciaire, et plus encore, elle diminuera, et peut-être annulera, les dettes de ce pays !
 
Voilà comment le jeu politique international se joue contre les pays du tiers monde : Pétrole contre nourriture comme ce fut le cas en Irak, Terre contre Paix comme en Palestine occupée, et aujourd’hui nous assistons à la nouvelle équation au Soudan : Partition contre Présidence ou Partition contre acquittement de dettes !
  
 Sur le terrain, les Soudanais du Sud voient dans la partition de leur pays l’avènement de la liberté. « Nous avons combattu pendant trop d'années, mais aujourd'hui ce vote pour la séparation est aussi un vote pour la paix. Le soleil se lèvera bientôt sur un Sud-Soudan libre", lance l’un des électeurs, à l’instar de milliers d’autres qui ont attendu toute la nuit devant les bureaux de votes pour participer au référendum.
  
Dans le sud Soudan, la majorité de ces afro-chrétiens sont analphabètes. Pour pouvoir voter, les organisateurs ont associé au bulletin de vote un signe à chaque option: une poignée de main pour l'unité et une main ouverte pour la sécession.
 
C’est ainsi qu’un peuple ruiné par la misère et leurré par les slogans de la liberté choisit la sécession de son pays, aspirant à la fin d’une vie infernale. Toutefois, personne ne peut prévoir les conséquences d’une telle décision.
  
Personne, sauf les Américains bien entendu, plus enthousiastes que les Soudanais à voir le pays du pétrole déchiqueté en morceaux. Déjà, le Président américain suit de près les événements, malgré les longues distances qui séparent les deux pays. "Maintenant, le monde observe, rassemblé dans sa détermination à s'assurer que toutes les parties au Soudan souscrivent à leurs obligations. Alors que le référendum se tient, les électeurs doivent avoir accès aux bureaux de vote et pouvoir voter sans intimidation", a déclaré Obama dans une tribune publiée dans le New York Times.
 
"Toutes les parties doivent s'abstenir de rhétorique enflammée ou d'actions de provocation qui pourraient aviver les tensions ou empêcher les électeurs d'exprimer leur choix", a-t-il ajouté.
  
Présent à Juba pour s’assurer bien entendu que le référendum se tient dans une atmosphère démocratique, qualité héréditaire chez les descendants de l’oncle Sam, le sénateur américain John Kerry a salué « le début d’un nouveau chapitre dans l'Histoire du Soudan, un chapitre très important ». « Je suis plein d'espoir. C'était formidable de voir Salva Kiir voter aujourd'hui. C'est la culmination de négociations difficiles et de plusieurs obstacles qui ont dû être levés", a-t-il dit à la presse.
 
"Si le Sud devient indépendant, il y aura beaucoup de travail à faire parce que ce sera la naissance d'un nouveau pays. Le Nord et le Sud peuvent compter sur notre soutien", a lancé de son côté l'émissaire américain Scott Gration.
 
Certes les Soudanais peuvent compter sur votre soutien, M. Gration. Déjà votre soutien a porté ses fruits. Dorénavant, il y aura « deux Soudan », et peut-être on accordera le mot Soudan au pluriel aussi ! Mais ce n’est que le début, d’autres pays du Moyen-Orient attendent également leur tour. Là où les Américains fourrent le nez, le virus de la sécession y sera transmis. 


Lundi 10 Janvier 2011


http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb

 

http://www.alterinfo.net/La-partition-du-Soudan-nouvel-episode-du-serial-americain_a53620.html

 

.

 

Diviser pour régner ! Comme d'habitude (Belgique, Yougoslavie, Irak etc)

 

On laissera le Nord sans pétrole aux Musulmans, et on gardera le Sud riche en ressources avec des marionnettes judéo-chrétiennes pour piller en toute quiétude le pays. C'est aussi simple que ça !

 

Eva R-sistons

 

 

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 13:31
Partager cet article
Repost0
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 13:28

 

Le terrorisme américain

lundi 10 janvier 2011

Etats-Unis : deux siècles de violence

Beaucoup d’Etasuniens voient leur pays et leurs soldats comme les « bons » qui propagent la « démocratie » et la « liberté » dans le monde entier. Quand les Etats-Unis infligent mort et destruction inutile, cela est vu comme une erreur ou une aberration. Dans l’article suivant, Peter Dale Scott et Robert Parry examinent la longue histoire de ces actes de brutalité, une trajectoire qui suggère qu’il ne s’agit pas d’une « erreur » ou d’une « aberration », mais plutôt d’une doctrine plutôt consciente de contre-insurrection par le « côté obscur ». Consortium News.

21590.jpgIl y a un fil obscur – rarement reconnu – qui parcourt la doctrine militaire des Etats-Unis, qui provient des premiers jours de la République.

Cette tradition militaire a explicitement défendu l’usage sélectif de la terreur, que ce soit dans la répression de la résistance des américains natifs aux frontières du XIXe Siècle, dans la protection d’intérêts étasuniens à l’étranger au XXe Siècle, ou dans « une guerre contre la terreur » pendant la dernière décennie.

Suite ici :

 

http://sos-crise.over-blog.com/article-le-terrorisme-americain-64668219.html

http://alainindependant.canalblog.com/archives/2011/01/10/20088229.html?t=1294650672800#c39854933

 

 

.

 

TERRORISER LES TERRORISTES, PARDON, L'AMERICAIN DE BASE, POUR QU'IL NE SE REVOLTE PAS
du 3 au 14 janvier 2011 : Les US se préparent à des révoltes, c'est clair, voyez leur dernière innovation, des tours de garde de prison, l'ensemble fabriqué par ICXT et installées sur des vérins hydrauliques mobiles autour des... grands centres commerciaux JUSTE AVANT NOEL comme nous le montre le site video GodlikeProds. Dans tous les Etats-UNis, les centres commerciaux se transforment en prisons, bonjour l'Etat policier, et c'est tout à fait incroyable, financé par Homeland Security. Mégaphones, projecteurs, caméras, utilisés pour le contrôle des peuples et l'instabilité des foules... Au secours, ils sont devenus fous. L'Amérique devient Auschwitz. Bientôt une fouille anale et vaginale pour entrer dans les centres commerciaux? Cliquez ici ABSOLUMENT et regardezjusqu'au bout même si vous ne parlez pas anglais.


http://www.jovanovic.com/blog.htm

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 18:22

Alerte ! Les tenants, au sommet de la pyramide, qui rêvent d'imposer

un Nouvel Ordre Mondial totalitaire, militaire et financier,

divisent pour régner, dressent les citoyens les uns contre les autres,

masquent les vrais enjeux, les vrais périls.

Après la chasse aux Juifs et aux communistes,

voici le nouveau bouc-émissaire désigné à la vindicte populaire :

Le Musulman, l'Arabe, l'Islam.

Ne tombons pas dans ce piège infâme,

artificiellement provoqué à des fins hégémoniques et prédatrices,

et quotidiennement relayé par les Médias aux ordres.

Citoyens, ne soyons pas dupes de la scandaleuse manipulation !

Nos ennemis sont tout en Haut,

et pas à côté de nous...

Eva R-sistons aux impostures

conduisant aux chocs de civilisations meurtriers

et aux guerres nucléaires apocalyptiques !

 

 

 
 
 
 
 

http://curieuxlycee.blogspot.com/2008/12/mise-au-point-sur-le-choc-des.html

 

Les Médias au service du choc de civilisations,

par eva R-sistons

 

 

 

5 janvier 2011:

C dans l'Air, "Religions: Guerres à venir".

 

 

Si les guerres à venir deviennent un jour chocs de civilisations, c'est à cause de l'Occident qui sème partout divisions et haine, notamment à travers les Médias. Et non pas comme Calvi-Krettly voudrait le faire croire, à cause des méchants Islamistes (amalgame facile mais honteux, ensuite, avec les Musulmans) qui se lanceraient dans des croisades d'ailleurs perdues d'avance ! 

 

En réalité, les guerres qui sont programmées, seront "préventives, permanentes, totales, et même nucléaires" et pour satisfaire les appétits pantagruéliques des banksters et des affairistes véreux, des multinationales de mort de l'Occident. Voilà la vérité qu'on dissimule derrière un pseudo conflit de civilisations, en réalité artificiellement provoqué par l'Occident prédateur, hégémonique, assassin, pour masquer ses vraies intentions et pour dresser les citoyens contre les Musulmans, et les Arabes, dont le péché est de ne pas vouloir s'aligner sur le "money-théisme" chrétien ou juif, sur les valeurs matérialistes et égoïstes de l'Occident. Et en prime, ces boucs-émissaires modernes ont dans leurs sous-sols des richesses convoitées par les cupides Occidentaux, seulement désireux, bien peu chrétiennement, de s'emparer des ressources ne leur appartenant pas.

 

Quant à l'émission, que j'écoute d'une oreille, elle est, disons-le, programmée par le très sioniste Calvi-Krettly pour une fois de plus, dresser les citoyens contre les Musulmans et les Arabes haïs, aujourd'hui, par nombre de Juifs, c'est une réalité lourde de menaces, bien plus que celle des très peu nombreux Islamistes (et Al Quaïda, c'est juste deux mille militants, source ancien Chef de la lutte anti-terroriste en France, militants ne menaçant nullement un Occident sur-armé et sur-financé).

 

Et le sieur Calvi se défoule ! En écrivant, voici ce que j'entends:  "Vous n'imaginez PAS qu'on puisse DISCUTER avec les Frères Musulmans !" - "Les Musulmans intégristes s'en prennent aux Chrétiens d'Orient car ils incarnent l'Occident" - "Les Eglises d'Occident sont-elles devenues des cibles pour les "terroristes" ? "L'Eglise copte est menacée en France, à Châtenay Malabry" - "Selon un sondage, l'Islam représente plutôt une menace, et l'intégration se passe plutôt mal" (évidemment, avec le conditionnement permanent des médias crapuleux, note d'eva) - "L'islam devient-il de plus en plus régressif et expansionniste ?" (et scandaleusement, Calvi-Krettly appuie bien sur les deux accusations, note d'eva) - "Cela ne favorisera-t-il pas l'émigration des Chrétiens vers l'Europe ?" (tous les poncifs y passent, note d'eva) - "Ne risque-t-on pas une dégradation - soigneusement favorisée et entretenue par les Médias, note d'eva - des relations entre Chrétiens et Musulmans au niveau mondial ?" (il en salive d'avance, le faux journaliste et vrai propagandiste Calvi-Krettly. C'est son but, de travailler aux chocs, les tensions sont alimentées par des apprentis-sorciers comme lui) - "L'inquiétude grandit parmi tous les chrétiens, pas seulement parmi ceux d'Orient" - "Les sondages montrent que les Musulmans sont craints" (le journaleux Calvi-Krettly adore jeter de l'huile sur le feu, note d'eva) - etc, etc.

 

Tout, absolument tout, est fait non pour informer honnêtement, mais pour conditionner l'opinion contre ces nouveaux boucs-émissaires, remplaçant désormais les Juifs d'antan. Et la déontologie ? Qu'en dissent ceux qui travaillent pour les Observatoires des médias ? Que font les Associations anti-racistes dénonçant les incitations à la haine ? Silencieuses car il s'agit de racisme anti-Musulmans et non anti-Juifs ? Deux poids deux mesures, alors ?

 


 
 
       
 
 

Les Mécaniques du chaos : bushisme, prolifération et terrorisme

 

.

Surprise ! Pour une fois, un invité indépendant, au franc-parler décapant ! Gageons qu'il ne sera pas réinvité ! Retenez son nom : Pierre Conesa. Lui remet les pendules à l'heure, quel plaisir, un vent frais d'honnêteté intellectuelle, pour une fois ! Et par exemple, "Montée de l'Islamisme radical ? Oui, mais pas plus de radicalisme que dans les deux autres religions monothéistes" ! - "L'erreur de l'Occident est de soutenir les dictatures" ! - "Les néo-évangéliques américains justifient la guerre en Irak !" (Et moi qui les connais bien, je peux affirmer que leur radicalisme est dangereux, il constitue une authentique menace pour la paix et pour la justice - sociale entre autres, car ils soutiennent la Théologie de la "prospérité", de l'Argent-Roi - Bush en est le plus affreux exemple !) ! - "Dans  TOUTES les religions, on a tendance à vouloir exterminer l'autre" - "Et les Juifs, quelle limite avec le Grand Israël" ? Tiens donc, voilà enfin une fois abordé, bien sûr furtivement, la responsabilité de ces derniers dans les guerres, les troubles, les conflits ! Car jamais, jamais on ne verra à la télévision le sionisme mis en cause, en accusation, dans son affreuse réalité militaro-financière à l'origine de tant de drames sur la planète,  c'est un sujet tabou, le "terrain est glissant" comme dit Pierre Conesa, bref les problèmes peuvent venir de partout, mais jamais de lui, c'est la vache sacrée de l'Occident cupide, inique et prédateur ! Et lorsqu'un intervenant dit "Les Juifs apportent également leur soutien aux Coptes", Calvi-Krettly jubile, et commente : "Très bien !". Une spontanéité qui en dit long sur son rôle à la télévision...


http://curieuxlycee.blogspot.com/2008/12/mise-au-point-sur-le-choc-des.html

 

.

En réalité, depuis le 11 septembre, j'ai toujours renvoyé dos à dos tous les intégrismes, et je m'élève avec force contre le fait que sauf exception inattendue  (et remarquable, comme avec un Pierre Conesa, intègre lui), on ne stigmatise que l'Islamiste, pour mieux l'instrumentaliser au profit... des profiteurs des Grandes Banques et des conglomérats de l'Occident criminel ! Les néo-évangéliques  et les néo-sionistes sont bien plus dangereux, car ils disposent des moyens financiers et militaires pouvant mettre à genoux la planète - et la ruiner, finalement, car leurs préoccupations sont aux antipodes des besoins humains, du Bien commun, de l'intérêt général ! Et ils songent les uns comme les autres à conquérir les plus hautes sphères du pouvoir, ainsi que le rappelle Pierre  Conesa. Pourtant, jamais les Médias aux ordres du Grand Capital et de l'Etranger (comme en Côte d'Ivoire, actuellement, où le candidat du FMI et de l'Occident est soutenu) n'évoquent le rôle de ces fanatiques trublions de l'ordre mondial (et je n'aborde même pas la question de leurs groupes extrémistes comme le Bétar, outrageusement sioniste et d'une violence rare), préférant braquer les projecteurs, au mépris de l'honnêteté la plus élémentaire, sur les seuls Islamistes qui, en fait, représentent peu l'ensemble de la Communauté musulmane. Et au risque de mettre le feu aux poudres nucléaires de la planète !

 

Hormis un "franc-tireur" comme l'intègre Pierre Conesa, les débats de C dans l'Air ne sont que de stériles discussions de salon entre des ultra-libéraux néo-conservateurs comme Barbier, de l'Express, et des économistes plaidant pour le Nouvel Ordre Mondial qui broie les peuples. Et lorsqu'un Musulman ou un Arabe est convié à représenter sa communauté, c'est un Abdennour Bidar, plus royaliste que le roi, ou plus exactement plus Occidental que les Occidentaux eux-mêmes, qui tire à boulets rouges sur "son" camp, traître de service, comme le sont des DSK, des Valls, des Kouchner, des Besson ou des Rocard au P.S., et qui piétine allègrement les idéaux musulmans parce qu'il ne les comprend pas, ou parce qu'il est trop bien installé dans le Système qui se sert de lui comme alibi... Là encore, Calvi-Krettly jubile en écoutant ce pseudo Musulman (invité pour  accréditer l'indépendance de la télévision) attaquer ses pairs : "Ce qui est inquiétant avec l'Islam..." - "L'Islam n'arrête pas de donner des signes de crispation"  (en réponse aux attaques continuelles de l'Occident, note d'eva) - "Tous les clignotants sont au rouge" - "De plus en plus l'Islam ne négocie pas" - "Il s'affirme de façon frontale"... Son rêve ? Que l'Islam se confonde avec les valeurs occidentales, avec  la "modernité", autrement dit... qu'il disparaisse, non ? Voilà le genre de potiche que Calvi-Krettly invite à son micro pour défendre les Musulmans, en... les attaquant ! En les discréditant, en les déconsidérant... (Comme l'animateur de C dans l'Air invite un Olivennes pour défendre Sarkozy et trahir  le Parti censé l'envoyer).

 

Quelle honte pour la télévision, quelle honte pour la France, un journaleux comme ce Calvi-Krettly ! A quand la laisse d'or de la désinformation, comme son compère l'inénarrable Pujadas, grand valet du Nouvel Ordre Mondial impérial devant Yahvé, et sans doute tous deux grands adorateurs du Veau d'Or au risque de s'attirer les foudres de Moïse, pour l'éternité ! 

 

En conclusion, je dirais que le pseudo terrorisme (en réalité très minoritaire, mais épinglé par les médias assoiffés de conflits et de chocs) est volontairement et artificiellement provoqué et alimenté par l'Occident machiavélique, quand il ne le crée pas lui-même avec des attentats sous faux-drapeau, portant une lourde responsabilité relevant selon moi de Tribunaux internationaux. Et j'ajouterais que la VRAIE menace ne vient pas des Islamistes, mais de l'Occident judéo-chrétien prédateur et assassin. Et cela, les Médias anglo-saxons (NouvelObs, le Figaro, Libération...) et néo-sionistes, ne le diront jamais. Tant pis pour la vérité, pour l'information, pour la liberté, pour la démocratie, pour les peuples !

 

Quant à Calvi-Krettly, à la solde de l'Oligarchie Anglo-saxonne et israélienne, sa place n'est pas à la télévision, mais au Pôle Emploi... Les maîtres recherchent des valets comme lui, et des soubrettes comme Marie Drucker. Pour les servir inconditionnellement !

 

Il est temps que le journalisme retrouve sa dignité, ses lettres de noblesse ! En se débarrassant de ses scories, d'abord...

 

eva R-sistons

 

 

http://r-sistons.over-blog.com/article-33390532.html

 

 


 


 

 

 


 

.

 

 

 

.  .

 

 

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 10:23

 

 

Sur mon blog http://sos-crise.over-blog.com,

des infos alternatives,

comme vous n'en trouverez jamais dans les Médias :

 

 

http://www.hiddenknowledge.net/wp-content/uploads/2007/10/big-pharma.png

 


fema-arche-noe.jpg

 

 

 

L’administration Obama interdit

la réadmission des cardiaques à l’hôpital

http://www.solidariteetprogres.org/article7295.html

  .

Santé : L’Allemagne ne veut plus revivre le cauchemar nazi

http://www.solidariteetprogres.org/article7297.html

 

 

 

USA : Discrètement, on se prépare

à se débarrasser des vieux malades !

Avortement et euthanasie, par Lachouette

 

(..)

28 décembre 2010 (Nouvelle Solidarité) – Par une directive du chef de l’Agence fédérale américaine des programmes publics de santé, Charles Berwick, les plus de 65 ans et les malades chroniques couverts par Medicare auront droit à une visite médicale annuelle pour leur proposer de choisir au plus vite leurs procédures de soins de fin de vie. Ils seront fortement incités à signer un testament biologique autorisant les médecins à les priver de traitement lorsqu’ils seront trop malades ; des médecins qui seront rémunérés en fonction du nombre de contrat de soins de fin de vie qu’ils feront signer. La Présidence Obama met donc discrètement en place les « tribunaux de la mort » dont elle se défendait publiquement il y a encore quelques mois (..)

 

http://sos-crise.over-blog.com/article-usa-on-se-prepare-discretement-a-se-debarrasser-des-vieux-malades-64114930.html

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 10:00

Le sort des musulmans en Europe : des « Nuits de cristal » au XXIe siècle

« Nous sommes tous les témoins passifs d’une barbarie sans cesse renouvelée. »
Günter Grass, Prix Nobel de Littérature

Depuis début décembre, deux événements anodins pour la presse française mais lourds de significations pour les Français de confession musulmane se sont déroulés. Il s’agit d’une déclaration de Marine Le Pen qui compare la prière des musulmans, le vendredi, à une « Occupation » avec son imaginaire dans les consciences qui rappelle les heures sombres de l’Occupation nazie en France. Quelques protestations comme celle du Mrap, noyées dan un océan, au mieux d’indifférence, au pire d’assentiment. On dit que 40% des Français que l’on est allé rapidement sonder approuvent Marine. C’est autant d’électeurs potentiels pour elle qui ambitionne de prendre la succession de son père en donnant du FN une image lisse, fréquentable. Marine Le Pen est dans le sens de l’histoire de l’Occident qui a décrété que l’Islam devait être pourfendu pour être détruit. Elle a tout à fait repositionné l’image du FN qui était auparavant vu comme un parti antijuif et qui maintenant devient un parti ouvertement islamophobe et protégé par la LDJ !

Même Jean Daniel a cru bon de nous donner son avis sur la déclaration de Marine Le Pen : « Il me paraît absolument normal et dans l’ordre des choses que Marine Le Pen devienne populaire et arrive à donner à sa formation, si elle en est le chef, un vrai pouvoir dans le paysage politique et électoral. Nous avions toujours prévu que le courant lepéniste se renforcerait lorsque s’écarterait de la scène Jean-Marie Le Pen, cet homme de l’entre-deux guerres et des vieilles milices antisémites, qui n’avait cessé de jouer avec les démons de la Seconde Guerre mondiale. (...) Marine Le Pen, dans ses excellentes prestations n’a pas su éviter un dérapage décidément génétique, celui d’évoquer une « Occupation ». Nous serions occupés par des étrangers dont les minarets et les prières publiques rappelleraient la présence en France des troupes nazies ! En fait, j’ai peine à croire qu’il s’agisse vraiment d’un dérapage. Je pense qu’elle a éprouvé le besoin de rassembler les fidèles de son père, dont elle avait, dangereusement pour elle, paru s’éloigner. Elle a estimé qu’elle avait toutes les chances de séduire les nombreux Français qui sont prêts à transformer leur allergie xénophobe en un rejet pur et simple de l’Islam français. » (1)

On le voit, pas de condamnation de celui qui connaît l’Islam, les musulmans, les Algériens, le même Jean Daniel qui écrivait en 1972 à propos de l’Occupation, dans « Le temps qui reste » : Quand on voit ce qu’a fait dans l’esprit des Français quatre ans d’Occupation allemande, on comprend l’action des Algériens. » Peut-être parce que Marine Le Pen est devenue plus fréquentable au point d’être invité, en Israël au même titre que les partis d’extrême droite européenne. Marine Le Pen, fille de Jean-Marie qui déclarait que les fours crématoires et la Shoah étaient « un détail de l’histoire ».

Un détail de l’histoire

Alain Gresh ne paraît pas étonné outre mesure, par les déclarations de Marine Le Pen. Ecoutons-le : « J’avais repris ces six arguments du Front national dans un précédent billet (« Peut-on encore critiquer l’Islam ? (II) - La lepénisation des esprits ») et montré comment ils sont devenus des thèmes récurrents dans les médias et dans les formations politiques. (...) Le fait que le FN n’a plus le monopole de ces thèmes est illustré par les tentatives de faire croire que nos banlieues vivent à l’ère de la charia et de l’oppression des femmes, qu’elles sont remplies de sauvageons à la fois islamistes et mafieux, dont le comportement s’explique par le Coran. (...) Autre exemple, celui du documentaire produit par Daniel Leconte, La Cité du mâle, et diffusé par Arte. Ce documentaire n’est pas seulement islamophobe - Daniel Leconte est un habitué de ces propos et de la mélancolie coloniale -, mais il a été truqué pour donner une image préconçue, ce qui n’empêche pas Arte, « la chaîne culturelle » (de la culture blanche, bien sûr), de continuer à le défendre. (..) Enfin, dans la stigmatisation des musulmans, on aurait tort d’oublier Alain Finkielkraut qui tient les mêmes propos que Marine Le Pen sans être diabolisé (lire Sébastien Fontenelle, « Suivant Que Vous Serez Le Pen Ou Finkielkraut... », les blog de Politis, 11 décembre 2010). (...) Un ancien Premier ministre socialiste disait que Le Pen posait les bonnes questions, mais apportait les mauvaises réponses. Qui prendra conscience que le FN pose de mauvaises questions et que tenter d’y répondre, c’est faire son jeu ? »(2)

Par ailleurs, le 18 décembre, un Rassemble-ment antimusulman a eu lieu. Toute la droite extrême européenne s’est donnée rendez-vous à Paris pour défendre les valeurs fondamentales de l’Europe menacées par une Hallalisation rampante. La France, qui s’intronise patrie des droits de l’homme, laisse ses extrêmes convoquer des assises de la haine. A ces assises du procès de l’Islam, le Suisse Freysinger a été ovationné par des centaines de personnes quand il a fait la promotion des référendums « antiminarets » et pour l’expulsion des délinquants étrangers, tous deux approuvés par les électeurs helvétiques, dont l’UDC avait été à l’initiative. Il a dénoncé le « dogme » et la « religion » du « multiculturalisme » : « Face aux coutumes de l’Islam, on s’aligne (...). Alors que nous ne pensons qu’à nos retraites, à nos vacances, à nos assurances, le monde musulman produit des armées de combattants, hommes et femmes prêts à sacrifier leurs vies en tant que bombes humaines et dans la guerre », a-t-il affirmé (3)

« Le message, c’est de montrer que l’Islam est une menace pour la laïcité et pour les valeurs de la civilisation européenne, le problème n’est pas qu’il n’y a pas assez de mosquées, mais qu’il y a trop de musulmans », a affirmé à l’AFP Fabrice Robert, le leader du Bloc Identitaire. Même le prix Nobel de littérature 2010, l’écrivain péruvien Mario Vargas Llosa, a déclaré samedi au Chili que « le fondamentalisme islamique avait remplacé le communisme comme principal ennemi de la démocratie ».

Invité, le 18 décembre 2010, dans leur émission hebdomadaire sur France Culture, « La rumeur du monde », par Jean-Marie Colombani et Jean-Claude Casanova, à l’occasion des vingt ans de sa revue La règle du jeu, Bernard-Henri Lévy a livré sa stratégie face à l’Islamisme, vivement approuvée par ses hôtes à quelques nuances près (...) Il s’agirait donc à nouveau d’un conflit idéologique comparable aux deux précédents conflits contre le Nazisme et le Communisme, regardés comme de simples occupants de l’Allemagne et de la Russie qu’il fallait ne pas confondre avec les deux pays concernés (..) La stratégie préconisée par B.H. Lévy consiste donc à opérer une distinction entre les radicaux islamiques qualifiés de « néo-nazis » qu’il faut combattre, et les modérés islamiques qui doivent être soutenus. Est-ce aussi simple ? M.Lévy refuse, d’un côté, d’admettre qu’une guerre existe entre l’Islamisme et l’Occident selon la thèse d’Huntington pour n’y voir qu’une guerre entre radicaux et modérés au sein de l’Islam, et, de l’autre, il prophétise la mort de l’Occident si la distinction entre radicaux et modérés n’est pas opérée. Celle-ci, s’écrie-t-il, est « indispensable sinon nous sommes morts. Les musulmans modérés et les Occidentaux musulmans et non musulmans. Si on n’opère pas cette distinction et si on n’élargit pas la brèche... »(4)

Bernard-Henry Lévy rêve d’une fitna inter-musulman puisque pour lui les Meddeb, Bendjelloun représentent l’Islam des Lumières opposé à celui des taliban, il appelle donc l’Occident et les musulmans modérés à combattre d’autres musulmans. La réalité lui donne raison. Les conflits actuels ont pour victimes des musulmans qu’ils soient modérés ou pas.

D’où vient cet acharnement antimusulman, cette islamophobie qui connaît un regain ? Il faut, d’après Samuel Vasquez, déconstruire le mot Islamophobie qui est devenu un mot « valise » une éponge, un fourre-tout bien pratique et qui permet de donner corps à tous les amalgames et à toutes les haines. Ecoutons-le : « Avec la bénédiction du pouvoir, dans l’esprit des récents « Apéros-Saucisson-Pinard » et autres « Soupes au cochon », une partie du gotha de l’extrême droite européenne s’est donnée rendez-vous pour quelques heures à l’Espace Charenton, et ce, afin de débattre - joyeusetés gauloises oblige -, des dangers d’une Europe en voie de « s’hallaliser ». L’usage du concept d’islamophobie accuse, en effet, deux écueils fatals, à savoir : d’une part, l’amalgame entre racisme antimusulman et légitime critique de l’Islam, entendue au sens strict comme questionnement d’une religion ; d’autre part, la lente et pernicieuse stigmatisation, sous couvert de liberté d’expression, d’une communauté de croyants.(...) Si, de nos jours, l’expression de convictions religieuses est une liberté dont jouit tout fidèle, chaque individu est libre de questionner un dogme religieux, d’interroger et de critiquer une religion, démarches intellectuelles et philosophiques qui relèvent du pur et simple usage de la liberté d’expression.

Le rêve d’une fitna

Ainsi en est-il de la critique de la religion musulmane, à la stricte et égale mesure de toute autre religion. Or, l’islamophobie, et c’est là son premier écueil, le terme « éponge » qui embrasse et décrit à la fois une situation de fait, les discriminations et traitements inégaux subis par les musulmans ; et son corollaire, à savoir la peur irrationnelle de l’univers mahométan, prête aujourd’hui à un pernicieux amalgame entre critique de l’Islam et racisme antimusulman. En entretenant une confusion entre la critique du message, le Coran, et celle de ses messagers, le Monde musulman, le concept d’islamophobie, orienté sous couvert de l’antiracisme, concourt à une mise sous verre de l’Islam. Car, une fois la critique de la religion associée invariablement à celle de ses croyants, l’anathème est jeté sur toute velléité de questionnement tant du dogme que de la pratique coranique. La notion d’islamophobie, ainsi appréhendée, participe clairement à amalgamer critique de l’Islam et racisme anti-musulman afin de proscrire du champ des débats intellectuels toute objection formulée à l’encontre de la religion mahométane. (...) Depuis lors, l’amalgame semble largement consommé. Le tollé provoqué en début de semaine par les déclarations de Marine Le Pen, comparant les prières de rue à l’Occupation allemande, suffit à lui seul à illustrer une situation de fait. Car ne sépare du rejet de l’Islam en France à celui, par extension, des populations d’origine maghrébine et arabe, qu’un pas, que la vice-présidente du FN se défend d’avoir franchi. (...) De Riposte laïque au Bloc Identitaire, les préjugés nourris envers la religion musulmane sont drapés des plus belles toges républicaines, de la défense de l’égalité homme-femme en passant à celle de la laïcité ; pour autant, ces subterfuges ne sauraient dissimuler le fond des discours, à savoir une lente mais sûre dégénérescence de la critique de l’Islam vers une stigmatisation de ses pratiquants. Ainsi, l’islamophobie apparaît être un concept suffisamment malléable à tout type d’extrémisme pour qu’il soit justifié de le récuser.(5)

A titre d’exemple, voyons comment sont protégés les juifs en France. Ecoutons Dominique Vidal : La scène se passe à l’Elysée, le 11 mai 2002. Appelé par le Premier ministre israélien, le président de la République en profite pour s’élever « fortement - dira sa porte-parole - contre la campagne antifrançaise en Israël visant à [nous] présenter comme un pays antisémite ». Peu après, le général Ariel Sharon dénonçait une « très dangereuse vague d’antisémitisme » et annonçait des « préparatifs » pour accueillir les juifs de France.(...) Indiscutablement, les attaques antijuives, en recul depuis dix ans, ont connu une recrudescence à partir de l’automne 2000 : incendies de synagogues et d’écoles juives, insultes et parfois agressions contre des porteurs de kippa...(...)Ces énumérations fondées sur des rapports communautaires, posent plusieurs problèmes. D’abord, l’insuffisante vérification des faits : ainsi l’incendie, emblématique, de la synagogue de Trappes se révélera être un accident (...) D’où ces « centaines d’actes antisémites » qui amenèrent Jean Kahn, le président du Consistoire central de France, à discerner « les prémisses d’une nouvelle Nuit de cristal », Alain Finkielkraut allant jusqu’à inventer le concept d’« Année de cristal »...Rappelons que, le 9 novembre 1938, les nazis détruisirent 191 synagogues et 7500 magasins, assassinèrent 91 juifs et en conduisirent 30.000 autres en camps de concentration...(...) »(6)

On l’aura compris, personne ne viendra au secours des Musulmans de France socialement défavorisés, ne serait ce que par la plume . Abandonnés par leurs pays d’origine avec lequel ils ont coupé tout lien affectif, ils se retrouvent à la merci de toutes les dérives. D’autant que l’Islam de France n’existe pas. Entre l’Islam sans aspérité et mondain d’un Abdelwahab Medebb, d’un Tahar Bendjelloun ou d’un Malek Chebel, plus soucieux d’être en odeur de sainteté, et l’Islam fondamental du petit peuple musulman de France, il y a un monde que le manque d’instance à l’image du Crif -qui, sans aller jusqu’à organiser un tribunal dinatoire selon Alain Finkielkraut, qui consiste, par sa puissance, à interpeller, voire admonester les dirigeants de la République-, aurait contribué à l’émergence d’espaces de dialogue devant permettre d’éviter ces solutions extrêmes et contre-productives qui consistent à prier dans la rue par manque de place dans les rares mosquées et garages.

Si rien n’est fait pour mettre un terme à ces dérives en Europe, il arrivera aux Musulmans ce qui est arrivé aux Juifs du XXe siècle, des Nuits de cristal de plus en plus récurrentes. Pour la première fois, il y a une internationale dans le mal qui décide de déclarer la guerre à l’Islam. Partout dans le monde, l’Islam est combattu au nom de la doxa occidentale,la majorité des conflits actuels mettent aux prises des musulmans avec un ordre occidental venu lui imposer sa vision du monde. Que l’on ne s’y trompe pas ! les ennemis des Européens d’en bas ne sont pas les étrangers, les mélanodermes et les musulmans qui, les premiers, servent de variables d’ajustement en temps de crise, c’est justement la crise générée par un libéralisme sauvage , une mondialisation-laminoir qui ne fait pas de places aux plus faibles, et qui se faisant sont sensibles au discours de la haine, de l’étranger qui vient moanger le pain des français et qui suprême provocation vient « occuper » nos rues pour nous imposer une hallalisation rampante de l’Europe.

Il arrivera un jour prochain où le racisme antimusulman servira d’exutoire à une mal-vie dont les racines sont ailleurs. Les Musulmans d’Europe même de la dixième génération doivent accepter , comme les autres citoyens, les lois de la République, éviter l’ostentation et le m’as-tu-vu, la religion devant rester pour tous du strict ressort de la sphère privée en espérant que la République se tienne d’une façon équidistante des religions et aplique dans les faits, la laïcité, rien que la laïcité, toute la laïcité . les Européens de confession musulmane se doivent d^être exemplaires et montrer que ce sont des citoyens à part entière qui respectent les lois de la République qui doit montrer sa forte volonté d’intégration en combattant l’intolérance et les discriminations

Pr Chems Eddine CHITOUR
Ecole Polytechnique enp-edu.dz

 

 
P.S.

1.Jean Daniel : L’homme de l’année Nouvelobs.15.12.2010

2.Alain Gresh http://blog.mondediplo. net/2010-12-17-Marine-Le-Pen-n-est-pas-le-probleme

3.Le Suisse Freysinger fait un tabac aux « Assises contre l’islamisation »NouvelObs.com 19.12.2010

4.Paul Villach : La tentation de Munich face à l’Islamisme Agoravox : 20.12.2010

5.Samuel Vasquez : L’ « islamophobie » : un concept à déconstruire http://www.legrandsoir. info/L-islamophobie-un-concept-a-deconstruire. Html

6.Dominique Vidal : Une « Année de cristal » ? Le Monde Diplomatique : Décembre 2002

 

 

http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article4884#forum16207

 

 

  • Le blog d' Eva, R-sistons à la crise

L'opinion d'eva R-sistons

 

 

M. Chitour,

Tu es l'un des plus grands penseurs de notre temps. Un vrai intellectuel, qui anticipe les problèmes, d'ailleurs ! Je déguste tes articles. Ta signature est gage de qualité.

Pour ma part, cela fait des mois que je dénonce cette montée du racisme anti-Musulmans (et anti-Arabes), qui se substitue au racisme de jadis, anti-Juifs, et qui est aussi abominable, et qui va en effet conduire à de graves stigmatisations, à des Nuits de Cristal, au choc de civilisations et au final à la tragédie nucléaire planétaire si on continue comme ça. Et je soupçonne (non sans raisons) des Juifs (alors qu'ils devraient être vaccinés par leur propre histoire, brandie sans cesse d'ailleurs de façon scandaleuse tandis que beaucoup d'entre eux se gênent de moins en moins pour alimenter le racisme anti-Musulmans - alors que TOUS les racismes sont abominables, il n'y en a pas qu'un seul) de contribuer au "lynchage" de ces nouveaux boucs-émissaires.

Il y a un an environ, j'ai écrit un post sur l'étoile verte après la jaune, sur
http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/

Et comme au sommet on essaie de détourner l'attention des vrais problèmes, des vrais AUTEURS des malheurs croissants des peuples, on accuse les Musulmans (après les Juifs et les communistes), ce sont les nouveaux boucs-émissaires, c'est intolérable.

Notre monde devient fou. Comment les Juifs qui ont vécu l'intolérable tolèrent-ils ce qui se passe actuellement ? Comment certains d'entre eux, tout en rappelant sans cesse la Shoah (des seuls Juifs d'ailleurs, alors que par ex proportionnellement les Tsiganes en ont été plus victimes), peuvent-ils se prêter à de telles campagnes, pouvant en effet déboucher sur des tragédies, et même, au moins en sous-mains (comme avec Marine le Pen qui a changé de cible, ayant sans doute compris que pour avoir le pouvoir - dont elle rêve -, aujourd'hui, il faut s'agenouiller devant le CRIF) participer pour certains à ces pré-progroms, c'est-à-dire les préparer en entretenant un climat sulfureux ?

Nous vivons des temps effroyables, avec le Nouvel Ordre Mondial, avec le conditionnement des esprits, aussi, pour préparer les citoyens aux futures croisades (meurtrières pour les peuples - et juteuses pour les Affairistes) pouvant déboucher sur l'apocalypse ultime.

Je défends à quiconque de m'accuser d'antisémitisme, en 40 j'aurais défendu les Juifs persécutés comme aujourd'hui je défends les Musulmans et les Arabes persécutés. La nouvelle Islamophobie en partie issue des rangs israéliens et de ses défenseurs, est une abomination dangereuse et tragique. La preuve: Un Stéphane Hessel est voué aux "bûchers" par des extrémistes de plus en plus nombreux ! Et je n'hésite pas à le dire: Le rôle des Médias (aux mains du Lobby sioniste, c'est un défilé permanent de leurs tenants, comme à FR2, France24 etc) est criminel. Ils jouent avec le feu. Au lieu d'informer, ils incitent à la haine raciale, et ils devraient être poursuivis.

Oui, la France est occupée. Mais pas par les Arabes et les Israéliens. Et les Médias, occupés eux aussi, sont scandaleusement partisans. Ne soyons pas surpris de voir les Médias de la Patrie des Droits de l'Homme décrocher la palme de la désinformation en Europe (avec la Hongrie, maintenant, et derrière l'Italie de Berlusconi).

Au fait, la France va donner des leçons à la Hongrie en matière d'information ? Sinistre plaisanterie !  Balayons devant notre porte...et notre porte, aujourd'hui, est pourrie à la base... elle est répugnante !

Qui libèrera la France ? En particulier de ses vieux démons racistes, soigneusement entretenus à des fins politiques militaro-financières.

Eva R-sistons à l'intolérable de la haine de l'autre, quel qu'il soit.

http://r-sistons.over-blog.com

.

.

2_ww_nuit_de_cristal

 

http://290364.canalblog.com/archives/2006/01/30/1292311.html

 

L'histoire  se  répète !

 

(JPG)
Une ligne de mire de fusil, une femme palestienne enceinte, une balle, deux tués...
(Israël et les intermittents des droits de l’homme)

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 09:56

 

 

usa-chine-afrique.jpg

 

Les guerres états-uniennes pour piller l’Afrique

 

L’Administration américaine accorde un intérêt croissant à l’Afrique, qui occupe une place importante dans les plans des grandes entreprises US dans les domaines de l’énergie et de l’industrie alimentaire, constamment à la recherche de matières premières.
La Chine constitue le premier concurrent des Etats-Unis sur le Continent noir. Ses relations avec l’Afrique remontent à un demi-siècle, lorsque Pékin s’efforçait de développer les relations qu’elle avait établies avec les mouvements de libération nationale. Elle a hérité de nombreux liens économiques et commerciaux et de privilèges pétroliers de l’époque de la Guerre froide.
L’Afrique, riche en pétrole, gaz, or, uranium, cacao, café, banane… et disposant d’immenses ressources naturelles, constitue la principale réserve mondiale de matières premières, et représente le marché le plus alléchant des cinquante prochaines années.
A la fin du XXème siècle, les Etats-Unis étaient occupés à liquider les derniers bastions de l’influence française en Afrique. Ils ont provoqué, pour cela, une série de guerres civiles, de conflits ethniques et tribaux et de guerres interétatiques, avec l’aide d’Israël.
La semaine dernière, Washington a intensifié son activité autour du Soudan et de la Côte d’Ivoire et les Nations unies sont l’outil direct des Etats-Unis dans ces deux pays. Les indices montrent qu’une guerre civile dévastatrice est en préparation en Côte d’Ivoire, où tout conflit risque de prendre une connotation communautaire entre le Nord, à majorité musulmane, et le Sud, à majorité chrétienne.
Au Soudan, les derniers préparatifs pour le référendum sur la sécession du Sud s’accompagnent de préparatifs pour l’ouverture d’une ambassade israélienne dans ce nouvel Etat, et de pressions sur le président soudanais Omar Hassan al-Bachir pour obtenir des concessions pétrolières au Nord, sous la menace de l’activation de la Cour pénale internationale contre lui.
Tenter de réduire l’influence de la Chine en Afrique semble une tache difficile à cause de l’étendue de la présence de ce pays dans le continent et la taille de la communauté chinoise, estimée à 5 millions d’hommes d’affaires et d’experts, qui ont pris racines dans les sociétés africaines, ces 20 dernières années. En parallèle à la lutte contre la présence chinoise, l’alliance américano-israélienne tente de faire face à l’influence grandissante de l’Iran, notamment en Afrique de l’Ouest.
La partition du Soudan, le conflit en Côte d’Ivoire, et la poursuite des conflits en Somalie et au Yémen, dans la Corne de l’Afrique, ne sont que le début de décennies de troubles alimentés par les Américains et les Israéliens dans le but de contrôler les ressources pétrolières et minières ainsi que les voies de transport commercial.

 

Les contradictions des démocraties occidentales.

Il faut parfois s’amuser à faire des comparaisons de réactions et souligner les contradictions des défenseurs de la démocratie occidentale : les bien-pensants comme Sorhozy ou Choi qui hurlent à la dictature au sud de la Côte d’Ivoire et ferment les yeux sur les massacres dans les zones CNO ou légitiment les coups d’état et les escadrons tenus par les hommes de Ouattara. On voit bien à quel point ce qu’on appelle « l’opinion » n’est rien d’autre que l’expression de manipulations aux services des multinationales et des intérêts géostratégiques de l’impérialisme occidental. 

La façon dont la France (défenseur des libertés et promotrice des droits de l’homme) a réagi dans la crise ivoirienne depuis son déclenchement en 2002 montre bien l’existence d’une véritable complicité avec les rebelles ivoiriens.
Ceux qui n’ont pas vécu directement la crise sur le terrain croiront à une cabale de dénigrement contre l’ex-puissance coloniale mais les ivoiriens seuls témoins de ce pan de l’histoire de leur pays savent de quoi il s’agit. de quoi relève-t-il ? Le 11 septembre 2002, des personnes puissamment armées, qui ne sont certainement pas venus de nulle part, ont attaqué les institutions de la République, assassinant au passage des civils, des militaires, des policiers, des gendarmes et leurs familles.
Ceci n’émeut personne, ni les organisations des droits humains ni les défenseurs de la démocratie moderne représentés par les puissances occidentales. Les assaillants dont l’action de prendre le pouvoir a été annihilée par la résistance militaire et populaire, et qui se sont par la suite repliés au nord, divisant de facto la Côte d’Ivoire en deux, n’ont jamais été inquiétés. Les occidentaux ont plutôt trouvé des terminaisons pour affranchir l’action des rebelles ivoiriens :
‘’C’est un problème ivoiro-ivoirien’’, ‘’c’est une guerre identitaire ou une guerre réligieuse’’, etc. etc. Les exactions physiques, les charniers découverts, le pillage de l’économie avec le trafic du diamant auraient pu être imputés à Soro Guillaume qui s’est réclamé chef dela rébellion alors que tous les Ivoiriens savent que le vrai père reste Alassane Dramane Ouattara qui, à la faveur de son échec à la présidentielle, vient de reprendre sa chose en main.
Les chefs rebelles dont les mains continuent d’être trempées du sang des Ivoiriens, des viols et des pillages n’ont jamais souffert de la moindre sanction occidentale ou sous-régionale (les petits valets nègres). Koné Zakaria est adulé par les chefs d’Etat de la Sous-région, Wattoa traine ses mains souillées de sang dans les couloirs de l’Elysée, lorsque Ouattara, commanditaire de cette rébellion se raffine l’image pour se donner celle d’un enfant docile et innocent.
Si les rebelles sont ainsi adulés par les gendarmes du monde, ce n’est pas le cas pour ceux qui ont été sauvagement assassinés dans la nuit 11 septembre 2002. Charles Blé Goudé et certains membres de la galaxie patriotique sont frappés par une interdiction de sortie du pays ; le pays lui-même est frappé par des Embargos de tous ordres. A un moment donné, toutes sortes de ‘’maladies’’ avaient été attribuées à la zone gouvernementale et pour lesquelles le couteau de la menace était devenu permanent notamment l’exploitation des enfants dans les champs de cacao, les escadrons de la mort, la xénophobie…
Cette conspiration internationale qui connait aujourd’hui ses aboutissants à travers la crise actuelle, a fait beaucoup de tord aux ivoiriens reconnus à présent comme les bourreaux en faisant passer les Vrais bourreaux (les rebelles) pour les victimes. De toute cette réflexion résulte l’interrogation suivante : comment les démocraties occidentales qui condamnent les groupements terroristes et armées tels que l’ETA, l’Al-Qaïda, les FARC, les Forces unies d'autodéfense de Colombie peuvent-elles apporter leur soutien à Alassane Ouattara, le père d’une rébellion armée ?

Vendredi 31 Décembre 2010

http://www.alterinfo.net/Les-contradictions-des-democraties-occidentales_a53252.html

 

 

 

Robert Lee Obassandjo : « War on Africa » - exercice de décryptage géopolitique : guerre en Côte d’Ivoire (II)

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkAFykkFulWZDbmCYf.shtml

 

 

 

Coudy : Côte d’Ivoire : un cas d’école...

http://www.indigenes-republique.fr/article.php3?id_article=1176

 

 

 

Les clés de la propagande de Dramane Ouattara.

http://www.alterinfo.net/Les-cles-de-la-propagande-de-Dramane-Ouattara_a53249.html

 

 

 

Côte d'Ivoire - François Fillon ne partage pas

VIDEO http://www.wat.tv/video/cote-ivoire-francois-fillon-39o7d_2hpbt_.html

 

 

Côte d'Ivoire –Sarkozy menace les intérêts    

VIDEO http://www.wat.tv/video/cote-ivoire-sarkozy-menace-38kgz_2hpbt_.html

 


 

Côte d’Ivoire : la France pyromane ne doit pas jouer au pompier.

http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article4880

 

 

 

Vergès : « La France préparait une agression »

http://www.rue89.com/2010/12/31/verges-a-abidjan-la-france-preparait-une-agression-183100
http://www.fischer02003.over-blog.com/article-dumas-et-verges-a-abidjan-64155452.html
http://www.convergencedesluttes.fr/index.php?post/2011/01/02/DUMAS-ET-VERGES-A-ABIDJAN

 


 

 

César Ebrokié : Côte-d'Ivoire: Défense de Laurent Gbagbo /

Me Jacques Vergès : “La Côte d'Ivoire sera le tombeau de la France”.

http://www.nouvelle-afrique.com/...

 

 

 

 

Pierre PICCININ : Côte d’Ivoire : « légalisme » ou « gouvernance » ?

Website :

http://pierre.piccinin-publications.over-blog.com

 


 

 

Sur toutes les guerres,

vous trouverez plein d'infos alternatives ici :

 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

ou sur mon blog http://no-war.over-blog.com

 

 

 

_____________________________________________________________

 

 

 

.

Vendredi 16 avril 2010 5 16 /04 /2010 08:04


Le «gâteau» africain fait saliver les grandes puissances économiques mondiales, à la recherche de matières premières pour alimenter leurs industries et de nouveaux marchés pour y déverser leurs produits. L’enjeu économique du continent africain entraîne déjà de vifs conflits d’intérêts entre la Chine, considérée comme le nouveau «colon» et les Etats-Unis. Mais que gagne l’Afrique dans la bataille rangée des «grands» sur ses terres ?

 

usa-chine-afrique.jpgLas de l’assistanat paternaliste proposé par les anciens colons, l’Afrique a vite été séduite par le partenaire chinois, ses contrats colossaux et ses valises de cash. Le nouvel «ami chinois» s’est ainsi immiscé sur le pré-carré occidental jusqu’à toucher tous les secteurs aux quatre coins du continent noir.

 

Devant la vague chinoise qui mouille tous les secteurs de l’économie africaine, les puissances occidentales ont vite fait de crier au scandale. Attitude colonialiste, pillage des richesses, détérioration du patrimoine naturel, rien n’a manqué au réquisitoire des puissances occidentales contre le «nouvel ami» de l’Afrique.

«Les Chinois voient d’énormes possibilités en Afrique. (…) [mais] L’Occident est hostile à la pénétration chinoise en Afrique», explique le professeur Omar Aktouf de HEC Montréal, affirmant même que l’on assisterait à «une première guerre américano-chinoise» en Afrique.

 

Le sous-secrétaire d’Etat américain aux Affaire étrangères, Johnnie Carson, explique que «la Chine cherche de manière ciblée à acquérir des droits d’exploitation des hydrocarbures et d’autres ressources naturelles pour répondre aux besoins créés par sa croissance économique», et qu’elle «tente également de trouver de nouveaux marchés pour ses exportations. Dans ce contexte, l’Afrique est un continent où les Chinois voient d’énormes possibilités».

 

Mais l’inquiétude du diplomate américain réside sur la complicité des gouvernements africains au «pillage organisé» des ressources du continent noir. Il insiste à cet effet sur la nécessité d’institutions démocratiques «pour que les voix des populations puissent se faire entendre quant aux conséquences de ces relations avec la Chine».

 

Sur ce point, un exemple probant reste la renégociation récente du contrat d’exploitation du gisement de fer de Belinga, au Gabon, suite aux pressions de la société civile sur l’impact environnemental et la faible contrepartie économique du premier accord conclu avec la Chine.

 

Mais pour le professeur Aktouf, l’enjeu n’est pas si charitable que les puissances occidentales ne veulent le laisser penser. «La Chine est aujourd’hui aux portes de l’Europe et menace les intérêts américains au Moyen-Orient. Le Soudan n’est pas loin du Canal de Suez, ce qui est intolérable pour Washington», estime-t-il.

 

Et face à la marée chinoise qui menace les intérêts occidentaux, le professeur Aktouf met en lumière la portée des conflits qui minent le continent. «Vous avez le Darfour, le grand conflit au Zimbabwe. Le pauvre Mugabe a commis la faute de dire aux Blancs de laisser les terres agricoles et il est devenu le plus grand tyran du monde. Il ne l’était pas auparavant. Toute la région des Grands Lacs, le Rwanda, le Burundi, la RDC… est ciblée. Les Français, les Américains, d’autres puissances veulent limiter l’intrusion de la Chine, qui joue la carte africaine à fond et effraie les puissances occidentales», explique-t-il.

 

Certains analystes prévoient que la Chine devancerait les Etats-Unis en 2020 pour être la première puissance économique mondiale. Une perspective qui a de quoi effrayer les tout puissants USA, en tout cas suffisamment pour mettre des bâtons dans les roues de la machine économique chinoise.

 

Pendant ce temps, au milieu de la balance, l’Afrique, qui possède toutes ses richesses encore inexploitées a besoin d’argent pour se développer.

 

Les Etats-Unis réussiront-ils à bloquer l’avancée chinoise dans une Afrique assoiffée de développement, simplement avec les sirènes démocratiques ?

 

Cela fait cinquante ans que l’Afrique attendait de la part des puissances occidentales qu’elles accompagnent son développement en vertu des multiples accords signés avec elles. Certes, la Chine ne va pas développer l’Afrique à la place des africains, il appartient aux gouvernements africains de prendre leurs destins en main, ce d’autant qu’ils disposent d’une élite formée dans les meilleures universités occidentales. La lucidité d’un tel projet les invite à bâtir des institutions fortes, acquises à la bonne gouvernance, capables de défendre les intérêts vitaux des Africains.

 

Comme le suggère enfin le professeur Aktouf, «il faut que l’Etat soit un intervenant économique. Ce qui manque aux pays du Tiers monde, c’est que l’Etat ne joue pas son rôle véritable, notamment en matière d’éducation. C’est grâce à l’éducation que la Chine se trouve là où elle est actuellement». L’Afrique a été victime de la guerre froide russo-américaine, il est temps qu’elle prenne ses responsabilités pour ne pas être victime de celle qui se prépare entre la Chine et le bloc occidental.
 
Publié le 03-03-2010    Source : Gaboneco     Auteur : Gaboneco   

 

http://gaboneco.com/show_article.php?IDActu=17263

 

 

http://afrique-actu.over-blog.com/article-afrique-vers-une-guerre-froide-sino-americaine-48708116.html

 

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 09:30

 

 

 

Fr2 infos-poubelles, encore et toujours

par eva R-sistons

 

 

FR2 se moque du monde ! Pujadas le valet de l'Oligarchie qui conçoit des plans dévastateurs pour les peuples, au Journal de 20 h, nous a comme chaque soir, fourni un bel échantillon de propagande au service de ses maîtres. Trois exemples, saisis au vol pendant l'écriture d'un article :

 

- Gaza est évoqué en ces termes : "Ciel radieux à Gaza". Pourquoi, au fait ? Parce que les mères mettent au monde des enfants malformés, à la suite des innombrables bombardements sur le petit territoire ? Parce que ses habitants sont tous incarcérés (punition collective) et en voie d'extermination ?

 

- "Voleurs, assassins, dont cinq jeunes d'origine maghrébine semble-t-il". Il n'attend même pas d'avoir la preuve ! Au fait, quand le voleur ou l'assassin est d'origine juive, on n'en entend jamais parler. Tant pis si les faits, eux, sont avérés ! Réaction clanique, communautariste... Et on appelle ça de l'information ?

 

- Moralès, en Bolivie, augmente le prix de l'essence et se met à dos la population. Pour une fois ! Là, FR2 se jette sur l'ami des peuples. On n'a pourtant rien entendu sur FR2-poubelle quand le même Moralès a diminué l'âge du départ à la retraite...  Pour salir les dirigeants progressistes, FR2 est toujours là. Mais pour informer, jamais.... Au fait, quand parle-t-on de la casse sociale en France ? Pujadas préfère les faits divers, l'insécurité, pour dresser une partie des Français contre l'autre et préparer la ré-élection de celui qui détruit la France et l'offre à l'Etranger.

 

Presque chaque jour, l'Assemblée Nationale elle aussi aux ordres, vote des mesures anti-populaires. Et là, le journal de 20 h se tait. Information, ou désinformation et propagande ?

 

Ce média me donne envie de vomir. Et je suis journaliste de profession !

 

Et ne parlons pas des 13 h 15 du samedi et du dimanche de Delahousse, tournant en dérision les informations les plus graves pour abêtir les Français. C'est ignoble !

 

FR2 ? Télé-poubelle !

 

eva R-sistons

 

 

.

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 00:11
Lundi 3 janvier 2011 1 03 /01 /2011 06:53
Obama fait passer en force les testaments biologiques pour les vieux
28 décembre 2010 - 20:33

Les vieux de la génération de mai 68 ?

Avortement et euthanasie, par Lachouette

Dessin trouvé à http://www.lescroquisdelachouette.com

Sur mai 68, voir cet autre dessin : Mai 68 / mai 08 : le progrès

http://www.lepost.fr/article/2010/10/20/2275213_les-vieux-rescapes-de-l-avortement-mais-futurs-euthanasies.html

28 décembre 2010 (Nouvelle Solidarité) – Par une directive du chef de l’Agence fédérale américaine des programmes publics de santé, Charles Berwick, les plus de 65 ans et les malades chroniques couverts par Medicare auront droit à une visite médicale annuelle pour leur proposer de choisir au plus vite leurs procédures de soins de fin de vie. Ils seront fortement incités à signer un testament biologique autorisant les médecins à les priver de traitement lorsqu’ils seront trop malades ; des médecins qui seront rémunérés en fonction du nombre de contrat de soins de fin de vie qu’ils feront signer. La Présidence Obama met donc discrètement en place les « tribunaux de la mort » dont elle se défendait publiquement il y a encore quelques mois.

 

Révélée en Une du New York Times du 26 décembre, la directive en question a été publiée le 29 novembre au Registre Fédéral – pages 73406, 73613 et 73614 – dans le cadre de la mise en application de la réforme de santé d’Obama au 1er janvier 2011. Pourtant, la version finale de la loi adoptée par le Congrès avait rejeté le controversé article 1233 sur les « consultations de fin de vie ». Bien conscient d’outrepasser le choix des élus, l’auteur de l’article 1233, le démocrate Earl Blumenauer, a exigé de ses lobbyistes d’amis, une « victoire silencieuse » : « Bien que nous soyons extrêmement heureux de ce résultat, nous ne le crierons pas sur les toits car nous ne sommes pas encore sortis du bois (…) Cette directive pourrait encore être modifiée ou annulée (…) le plus longtemps cela restera inaperçu, plus nos chances de réussite seront grandes ».


Charles Berwick est directeur du Centers for Medicare and Medicaid Services depuis le 7 juillet 2010, date à laquelle il fut nommé sur décret du Président Obama, c’est-à-dire en contournant la procédure d’aval du Congrès.


Ajoutez cela à la création de la commission indépendante IPAB, chargée de rationner les traitements jugés trop coûteux, et vous comprendrez pourquoi Lyndon LaRouche a affublé Obama d’une moustache et exige son éviction immédiate.

 

http://www.solidariteetprogres.org/article7284.html

 

 

A lire aussi :

 

L’administration Obama interdit la réadmission des cardiaques à l’hôpital

2 janvier 2011

 

http://r-sistons.over-blog.com/ext/http://www.solidariteetprogres.org/article7295.html

 

 

.

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 00:03
Partager cet article
Repost0
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 23:36

Les Musulmans n'ont rien à voir

avec l'image donnée par les Médias

- témoignage

Le racisme des Médias est dangereux,

par eva R-sistons

 

 

Introduction d'eva R-sistons:
Le racisme des médias est dangereux
L'islamophobie, ça suffit !
.
J'ai lu le Coran, livre poétique, livre de paix, livre de tolérance. Rien à voir avec les caricatures qui sont données actuellement, en toute mauvaise foi. Lisez vous-mêmes ! Et le Coran reconnaît les 2 autres religions monothéistes, lui: juive et chrétienne.
Il ne faut pas confondre Musulmans et Islamistes radicaux, CHAQUE religion a ses extrémistes et ses fanatiques.
Les Chrétiens d'Orient ont toujours été bien traités par les Musulmans (Iran, Irak, Palestine, Liban...), s'ils ne le sont plus, c'est parce que les Occidentaux sèment partout divisions et haine dès qu'ils posent le pied en terre d'islam, pour des raisons impériales, divisant pour régner, et ensuite fasant main-basse sur le pays avec marionnette à l'appui quand le pays n'est pas bombardé ! Et les attentats sont probablement sous faux drapeau (CIA et MOSSAD, pour inciter les chrétiens à haïr les Musulmans et leur faire accepter l'abominable choc de civilisations qui conduira l'humanité à l'enfer nucléaire).
Les médias sont abjects: Ils jouent avec le feu, en incitant à la haine contre les Arabes et contre les Musulmans, à tous propos, en faisant preuve de mauvaise foi, en tordant les événements, en les falsifiant, en les grossissant.. A ce jeu ignoble, FR2 est passé maître (sur France24, par exemple, c'est plus insidieux, sournois, discret, mais très réel aussi)! Chaque jour ou presque, tout est bon pour fustiger, stigmatiser, inciter à la haine, au racisme, au choc de civilisations. Les médias deviennent des ferments de haine au lieu d'informer honnêtement ! Quand les associations anti-racistes se saisiront-elles de la question ? Ou seul le racisme  anti-Juif est-il stigmatisé ? Le climat actuel est irrespirable, il préfigure de nouvelles nuits de Cristal, cette fois contre les frères sémites des juifs, arabes, et contre les Musulmans. Ca suffit les interventions partisanes des BHL et autres faux intellectuels ! Ils devraient défendre la vérité, la paix, la justice, au lieu de militer outrageusement pour LEUR clocher ! 
Quant à nous, ne faisons pas le jeu des diviseurs pour mieux régner contre nous, ne nous trompons pas d'adversaires: ils sont en Haut, au sommet de la pyramide, pas à côté de nous, hier Juifs aujourd'hui Musulmans ou Arabes.
A l'heure des armes de destruction massive de l'Occident, tout cela va très mal finir si on ne stoppe pas rapidement la machine infernale du racisme, de la haine, des conflits, des guerres...
eva R-sistons à l'intolérable.
.
TAGS : Racisme, antisémitisme, juif, musulman, chrétien, chrétiens d'orient, Iran, Liban, Palestine, Irak, USA, Israël, choc civilisations, médias, guerres, FR2, France24, nuits de Cristal, BHL, sémites, intellectuels, Marie Drucker.
.
 
Siné, sur le blog de Laplote le caricaturiste
http://laplote.over-blog.fr/
..
.
Voici les commentaires trouvés sur Alterinfo.net,
témoignage d'un Musulman ulcéré par l'islamophobie:
 
9.Posté par Pasdaran le 03/01/2011



N'est-il pas édifiant que partout où les régimes musulmans sont sous contrôle USraélien, les églises et les mosquées explosent, les civils (chrétiens et musulmans) sont massacrés tandis que les pays qui échappe à la botte de l'Empire criminel comme l'Iran, la Syrie, dans une moindre mesure le Liban, et hier l'Irak comme le souligne à juste titre Eva, sont les pays qui ne font jamais l'objet du "terrorisme aveugle" d'inspiration "islamiste".

Au contraire, les pays musulmans qui résistent à l'axe atlanto-sioniste sont un havre de paix pour les minorités religieuses, notamment pour les disciples du Très Vénérable Christ fils de Marie, que la paix soit sur eux. Dans mon entourage, partout, en tant que musulman, je ne connais pas un seul musulman de notre communauté qui ne soit pas indigné et révolté par le massacre programmé de nos frères chrétiens en Orient.

C'est toujours la très nébuleuse Al-Qaida qui est derrière le massacre des fidèles en terre d'Islam, comme récemment cet odieux attentats contre une église qui a endeuillée les coptes d'Egypte. La télévision -- pour calmer les esprits et désamorcer les tensions inter communautaires, je suppose -- ouvre le journal par le "massacre des chrétiens par des musulmans fanatiques"! Tel est le raccourci que Marie Drucker a fait à 20 heures sur France télévision. Si on voudrait créer une guerre civile, on ne s'en prendrait pas autrement!

A travers les attentats contre les chrétiens en Egypte et en Irak, c'est le monde musulman dans sa totalité que l'on désigne à la vindicte populaire comme des barbares sanguinaires qu'il faut haïr puisque ces derniers sont les ennemis de la chrétienté et de l'Occident. Le "monde libre" représentés par les Etats- Unis et Israel ont raison de traiter les musulmans avec mépris, d'occuper leurs terres et de piller leurs richesses. Telle est le message que les médias dominants essaye de faire passer.

Maintenant, j'ai une question qui me taraude : les musulmans fanatiques ou les islamistes s'en prennent aux minorités religieuses puisque l'Islam -- selon les propos du propagandiste communautaire BHL -- serait intrinsèquement violent, comment se fait-il que les juifs et leur Synagogue ne soient jamais inquiété? Pourtant les musulmans savent qu'une grande partie des juifs en terre d'Islam soutiennent l'entité sioniste et que parallèlement ceux qui sont religieusement, culturellement et politiquement les plus proche d'eux sont les chrétiens! Or ce sont toujours ces derniers qui sont l'objet du "terrorisme islamiste"!

A méditer!

.

10.Posté par Pasdaran le 03/01/2011

Malgré la colère que j’éprouve à l’endroit de ceux qui planifient et organisent l'islamophobie planétaire en semant la graine de la haine et de la division dans le cœur des hommes à des fins politiques ( servir Israel), malgré le profond mépris que j’ai contre la race des corrupteurs et des semeurs de trouble dans le monde jamais je ne souscrirai à un appel à la ratonnade généralisée et à la guerre civile, ni en Occident ni en Orient.

“Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injuste” Coran, Sourate 5 la Table Servie verset 8

Croyez-moi, si le musulman devait laisser sa colère légitime l’emporter sur sa raison il n’ y aurait plus un seul juif dans le monde islamique!

Un travail de réveil des consciences auprès des masses européennes lobotomisées par l'élite s’impose. Il est urgent de lui faire connaitre l’idéologie mondialiste sioniste qui se cache derrière son malheur. La violence doit être dirigée contre les véritables détenteurs du pouvoir par une révolution populaire et nationaliste qui remplacera le régime parlementaire et laïque pourri — trop favorable aux sionistes — par un Etat souverain fort et respecté fondé sur les valeurs religieuses ancestrales. 

 

 

http://www.alterinfo.net/Attentats-contre-les-chretiens-en-Irak-ou-Cote-d-Ivoire-tout-n-est-que-mensonges_a53290.html?com#last_comment

 

 

.

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 02:43

Pour compenser la désinformation anti-démocratique, sur ce blog je donnerai la parole aux candidats, ou aux partis, négligés, boycottés, comme Nicolas Dupont-Aignan, François Asselineau, Jacques Cheminade, Dominique de Villepin, Le Parti Anti-Sioniste... Je commence par le Parti Anti-Sioniste, à cause d'un article que j'ai publié (sur Madagascar, voir ce qui précède) et que par un hasard de circonstances, je viens de redécouvrir, à travers paperblog qui l'a publié.

(voir  Lundi 23 mars 2009   Madagascar: Evangélistes, pétrole, luttes d'influences - Silence médias)

 

 

Le Parti Anti Sioniste (P.A.S).

 
Ses objectifs :

 

 
- Faire disparaître l’ingérence sioniste dans les affaires publiques de la Nation
- Dénoncer tous les hommes politiques qui font l’apologie du Sionisme.
- Eradiquer toutes les formes de Sionisme dans la Nation.
- Empêcher les entreprises et les institutions de contribuer aux efforts de guerre d’une nation étrangère qui ne respecte pas le Droit International.
- Libérer notre état, notre gouvernement et nos institutions de la main-mise et de la pression des organisations sionistes.
- Libérer les médias pour une pluralité de l’information afin de promouvoir la liberté d’expression.
- Promouvoir l’expression libre de la politique, de la culture, de la philosophie et de la religion et les libérer du Sionisme.
- Redonner le pouvoir à la France et aux Français selon les nouvelles règles géopolitiques et économiques sur les grandes questions qui engagent la responsabilité de la Nation.
- Ne plus engager la France dans des guerres de colonisation et rapatrier nos armées postées en Afrique, en Afghanistan et partout dans le monde.
- Exiger un référendum populaire pour tout nouvel engagement de la France à l’étranger.
- Etablir un projet de loi pour interdire aux binationaux de participer aux guerres sans mandant explicite de la Nation.
- Interdire toute milice quelle que soit sa confession religieuse.
- Instaurer un dialogue national de sensibilisation pour un projet de société qui exclut toute apologie du Sionisme.
- Etablir le mode de scrutin à la proportionnelle afin que toute les composantes de la société soient représentées.
- Militer pour l’instauration d’une société de justice, de progrès et de tolérance.

 

Le site de ce Parti :

 

http://www.partiantisioniste.com/

 

Derniers articles :

 

 


Courriel de Rita Pitton, enseignante-écrivain,

blogueuse, croyante  :



POUR UN MONDE PLUS JUSTE...
Un parti anti-sioniste !


Le rehaussement des relations entre l'Union Européenne et Israël associe la France et l’Europe à tous les crimes de cette entité sioniste sur le peuple palestinien
.

Aujourd’hui, ce conflit et cette injustice se traduisent par des
manifestations pro israéliennes. Ainsi les crimes du Sionisme israélien
trouvent leurs partisans qui soutiennent la violence de l’Etat Sioniste
et ceci risque de porter préjudice à la paix et l’entente nationales.

Ce Sionisme parisien et son soutien inconditionnel à Israël est un
outrage aux principes humains les plus élémentaires. Ces organisations
sionistes françaises tendent à importer ce conflit sur le sol national.
Nous appelons les citoyens à garder leur sang froid, à respecter les
lois de la République et à ne pas tomber dans le piège de cette bête
immonde qu’est le Sionisme.

Nous devons nous organiser pour résister et pour extraire les racines de
ce mal en dénonçant toutes ces organisations
qui glorifient le mensonge
et le crime et qui ont appelé à manifester pour Israël. Nous appelons
tous les citoyens libres à aider notre nation à se libérer en adhérant
à
 

 ce nouveau parti politique libérateur et antisioniste :
 EFFORTS ET AMBITIONS DU PARTI ANTI SIONISTE EN FRANCE
 

 

Tout ce qui précède, publié  le Lundi 23 mars 2009  sur :   

 

.

Yahia Gouasmi, Président du Parti Anti Sioniste.Yahia Gouasmi, Président du Parti Anti Sioniste.

Élections présidentielles 2012 : Le Parti Anti Sioniste présentera un candidat !

http://www.partiantisioniste.com/communications/presidentielles-2012-le-parti-anti-sioniste-presentera-un-candidat-0537.html

Présidentielles 2012 :

Qui dénoncera le lobby sioniste ?

Yahia Gouasmi,

Président du parti Anti-Sioniste

28/12/10

inv
Dans nos quatre précédents articles
http://www.partiantisioniste.com/communications/borloo-la-caution-0550.html
http://www.partiantisioniste.com/communications/france-une-colonisation-mal-assumee-0551.html
http://www.partiantisioniste.com/communications/la-colonisation-sioniste-de-la-palestine-0557.html
http://www.partiantisioniste.com/communications/les-islamophobes-europeens-recus-avec-les-honneurs-par-israel-0558.html


nous avons exposé certaines idées qui permettent de situer dans son contexte et de mieux comprendre la situation de la France aujourd’hui. On pourrait les résumer comme suit :


1) La « laïcité » et la « citoyenneté » françaises définies au début du 20ème siècle ne concernaient que les Français de Métropole et les colons (au temps de l’Empire colonial français). Les colonisés en étaient exclus et leur descendants, aujourd’hui citoyens français installés en France, continuent de subir, de différentes façons, cette exclusion. L’intégration n’a pas fonctionné pour eux.


2) Tout indique que, ces derniers temps, ces populations sont stigmatisées de différentes manières. Compte tenu du contexte international et de la pression du lobby sioniste, cette stigmatisation s’opère en utilisant le terme global de « musulmans », incorporant ainsi au niveau national le conflit que mène le sionisme et son allié et serviteur – l’Occident sionisé – contre ceux qui résistent à sa domination (Palestine, Iran, Liban, Syrie, Irak, Afghanistan, Pakistan…). De là, les tentatives de refonder une « nouvelle citoyenneté », une nouvelle « laïcité » tout en maintenant le lobby sioniste aux commandes et en stigmatisant les musulmans. L’alignement sur Israël est parfaitement évident. C’est la continuation du débat sur « l’identité nationale », mais mené par d’autres hommes politiques (plus présentables que le transfuge Eric Besson…), avec d’autres mots plus « républicains ». Le but reste toutefois le même.


3) Cette politique de stigmatisation d’une partie des Français – qui peut mener au pire – est souhaitée et dirigée par le lobby sioniste qui dirige la France. Ce lobby, dont le pivot visible est le CRIF, est présent officiellement à tous les niveaux du pouvoir et ne s’en cache pas. Présent également dans la grande banque internationale et les médias, il dispose de tous les relais et leviers pour obtenir ce qu’il veut, tant dans la politique intérieure de la France que dans sa politique internationale. Nous assistons à l’effacement de la nation française en tant que nation indépendante, souveraine et libre de ses choix.


Nous n’attendons rien des partis institutionnels lors de la prochaine élection présidentielle en 2012. Tous ces partis politiques sont sous la coupe du lobby sioniste et du CRIF, certains ouvertement et d’autres de façon plus dissimulée afin de mieux tromper leurs militants et électeurs. Il y a des sujets que, curieusement, ils n’abordent jamais. Pourquoi Monsieur Prasquier et le CRIF doivent-ils imposer leur vision de l’histoire dans les programmes scolaires français, dans les médias et à la classe politique française ? Pourquoi la France est-elle en guerre – car il s’agit bien de guerre – en Afghanistan, et pour le compte de qui ? Pourquoi les binationaux franco-israéliens prennent-ils part, au sein de Tsahal, à la répression en Palestine, salissant lourdement l’image de la France dans le monde arabo-musulman ? Pourquoi Nicolas Sarkozy et son gouvernement dépassent-ils parfois Obama en propos belliqueux contre l’Iran ? Tous ces exemples montrent bien que ce n’est pas l’intérêt national qui est pris en compte, mais les intérêts d’Israël et de son lobby mondial. Que les citoyens inquiets questionnent leurs élus ou leurs dirigeants politiques sur ces questions, et très vite ils se heurteront à un silence gêné, ou à la vieille accusation passe-partout d’ « antisémitisme » qui permet d’évacuer tout débat (sans parler des menaces voilées ou ouvertes que l’on fait planer sur les intéressés).


C’est pour parler précisément de ces sujets que les autres n’abordent pas, que le Parti Anti sioniste a décidé de présenter un candidat aux élections présidentielles de 2012. Nous mesurons les difficultés : réunir d’abord 500 signatures d’élus locaux et nationaux pour avoir le droit de se présenter. Nous connaissons, par avance, les pressions que des élus disposés à nous permettre de nous exprimer, vont subir. Dans notre pays, la liberté d’expression et la démocratie s’arrêtent là où l’a décidé le CRIF. Ne désespérons pas malgré tout, il reste encore ci et là des esprits libres qui n’acceptent pas que le CRIF décide de la politique de la France.


Malgré toutes ces difficultés, nous sommes confiants car nous savons que beaucoup de citoyens se posent eux-mêmes ces mêmes questions. Et c’est pour les aider à y réfléchir et à y répondre que nous avons décidé de nous lancer dans la campagne qui est déjà commencée. Nous n’aurons pas un catalogue de promesses aussitôt oubliées dès le lendemain de l’élection. Nous dirons tout simplement des vérités que beaucoup d’entre nous partagent déjà sans trop oser en parler parfois. Ces vraies questions sont dérangeantes pour le lobby sioniste et pour ses différents partis. Ces derniers, d’ailleurs, finissent par n’en former plus qu’un seul, tellement leurs discours sont semblables. D’où l'abstention massive de ces dernières années, qui confirme la coupure entre les prétendues élites sionisées au pouvoir et le peuple.


Notre volonté de prendre part à l’élection présidentielle de 2012 n’est en aucun cas une caution apportée au système. C’est tout simplement une tentative d’utiliser les quelques libertés d’expression qui nous restent encore, pour faire entendre notre voix. La voix de ceux que l’on n’écoute jamais, de ceux que l’on trahit toujours et au nom desquels ils gouvernent en entraînant chaque jour davantage notre pays dans la catastrophe. Le concours de tous ceux qui partagent notre combat est plus que jamais indispensable. Faites connaître autour de vous, parmi vos proches et vos amis, nos idées. Chaque internaute peut devenir un militant de notre combat, avec ou sans carte. Il suffit pour cela qu’il popularise notre action. Et sans doute découvrira-t-il, avec joie et surprise, que nous sommes beaucoup plus nombreux qu’ils ne le pensaient !
__________
*Président du P.A.S.
http://www.partiantisioniste.com/
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkAFVlpuupWBRzynbb.shtml
Partager cet article
Repost0
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 01:08

 

Elections en Biélorussie (suite) - Comaguer

Au fil des jours et des lectures n°77 - 21 Décembre 2010

mercredi 22 décembre 2010, par Comité Valmy

 

Loukachenko triomphe face à l’impuissance de l’opposition qui recourt à la violence


Article publié sur le site espagnol REBELION le 21-12-2010

(Traduction Comaguer - Nous n’avons pas repris les sources citées par l’auteur qui sont en langue russe)

A propos des « sponsors » de la révolution de couleur » avortée on peut se reporter au site http://fr.democraticbelarus.eu/ organisation installée à Bruxelles et fortement soutenue par l’Union Européenne qui s’efforce de convaincre la population du Belarus des « charmes » de la « concurrence libre et non faussée » et des valeurs de paix dont l’UE est porteuse dans le cadre du GLOTAN ( nouvel Otan Global) auquel tous les nouveaux membres de l’UE sont obligés d’adhérer


Avec une participation de 90% de l’électorat (impensable dans tout autre pays européen et en ex-Union soviétique) Alexandre Loukachenko a remporté 79,67% des voix.

La deuxième liste qui a reçu le plus de suffrages avec 6,47% a été celle appelant à voter "contre tous". Calculez vous-même le soutien réel aux 9 autres candidats qui aspiraient à la présidence de la Biélorussie. Vladimir Neklyaev, que les médias russes ont pendant des mois essayé de présenter comme une alternative, a obtenu 1,77% de soutien.

Je n’avais aucun doute dimanche soir en me connectant par internet à la télévision biélorusse, que j’allais assister en direct à une nouvelle tentative de « révolution de couleur ». La plupart des candidats d’opposition s’étaient, très clairement pendant la campagne, occupés de faire en sorte que leur « stratégies victorieuses » soient d’attirer leurs partisans "sur la place."

Ils sont venus prêts à prendre d’assaut le siège du gouvernement, le siège du Parlement et de la Commission électorale centrale. La police a attendu tout ce qu’elle a pu avant de s’employer à fond quand elle n’avait pas le choix. Plusieurs manifestants ont réussi à atteindre les portes de l’édifice en essayant de les démolir et de casser les vitres des fenêtres du premier étage.

Avec une température extérieure de 9 degrés en dessous de zéro, la journaliste Biélorusse de la télévision publique pouvait à peine cacher le froid qui se faisait sentir dans le bâtiment alors qu’elle interviewait un haut responsable de la Commission Electorale centrale. (CEC)

"RIA Novosti" a rapporté ce matin que : "Le ministère de l’Intérieur du Belarus a nié les rumeurs selon lesquelles il y a eu des blessé hier soir lors d’affrontements entre la police et les partisans de l’opposition, mécontents de la réélection d’Alexandre Loukachenko comme président de cette nation. "Personne n’a été tué dans les troubles de la nuit dernière, que je sache », a déclaré un porte-parole du Ministère l’Intérieur.

Toutefois, il a refusé de dire combien de personnes ont été blessées dans les affrontements. Yaroslav Romanchuk, un des opposants de Loukachenko dans l’élection d’hier, a déjà dit dans une interview à la station de radio Ekho Moskvi que la répression de manifestants au centre de Minsk se terminait par « de nombreux blessés, probablement des victimes et quelque 600 détenus ».

Pour sa part, Viktor Tereshchenko, l’un des 10 candidats à la présidence, a déclaré à l’agence nouvelles biélorusse BELTA, a confirmé que la tentative d’assaut le bâtiment du gouvernement a été préparé à l’avance et discutées ouvertement lors d’une réunion entre plusieurs candidats bureau, où il a également assisté.

Tereshchenko concerne spécifiquement la façon dont la réunion a eu lieu au siège électoral de Rymashevski Vitali, où il a également assisté à Neklyaev Vladimir et Anatoly Levedko. Beaucoup de présents ont discuté de la possibilité réelle de prendre par la force les bâtiments du gouvernement de la télévision et la radio.

Ce à quoi je me suis catégoriquement opposé. « J’ai réalisé que rien de bon n’allait se passer ». Les troubles ont été organisés pour déstabiliser la situation et humilier le Belarus au niveau international. ” S’il y a eu des irrégularités dans les élections, cette l’information doit être transmise au Parquet. "

Selon Sergei Musienko, politologue et directeur du centre d’analyse "EcooM", dans une déclaration à l’agence Interfax, les émeutes organisées par l’opposition biélorusse avaient un objectif parfaitement conscient et planifié à l’avance.

"Le pays tout entier a été témoin de la façon dont ils avaient appelé la population à sortir sur la place. Ils savaient parfaitement qu’ils perdraient, de sorte que ces appels doivent être évalués correctement par les autorités compétentes.

"Il est très probable que ceux qui finançaient l’opération savaient parfaitement qu’aucune variante de la révolution de couleur" à la kirghize " ne pouvait réussir en Biélorussie. Mais ils avaient besoin de tester le niveau de préparation pour répondre à ce type d’appels, ce qui leur donnerait la possibilité de corriger dans le détail, d’éventuelles faiblesses pour appliquer les leçons apprises dans des opérations futures de plus grande importance.

Dans quelle mesure l’expérience a été un succès, c’est quelque chose qui devrait déterminer les organismes chargés de l’ordre public. " Dans le même temps, Musienko est convaincu que l’attitude de l’opposition à Minsk démontre son état agonisant : « Ils voient disparaitre le monde qu’ils connaissent, le mode de vie, auquel ils sont habitués.

Il va leur falloir retourner au travail et gagner leur vie comme des gens honnêtes. Ce que l’opposition a orchestré cette dernière nuit est seulement une démonstration de son agonie.

La reconnaissance de la transparence des élections propres par les observateurs internationaux met un terme aux espoirs et à l’existence de ceux qui vivent de subventions et d’affaires louches.

De son côté, le politologue et journaliste biélorusse Guiguin Vadim, dans les commentaires qui reprend également "Interfax" fait une évaluation analogue de ce qui s’est passé : « Il est clair qu’il s’est agi d’une provocation »

La tâche principale que s’étaient fixée les assaillants était de discréditer l’élection présidentielle. Mais la tentative a échoué, parce que les élections se sont déroulées dans une transparence absolue. "

Guiguin résume ses conclusions en concluant : « La tentative de déstabilisation au cours de la journée électorale était vouée à l’échec. L’ordre constitutionnel de notre pays a démontré sa stabilité" Mentionnons pour terminer les déclarations BELTA du chef de la mission des observateurs de la CEI, Sergueï Lebedev : « La légitimité de l’élection présidentielle en Biélorussie ne fait aucun doute ».

Les commissions électorales à tous les niveaux ont garanti les droits électoraux des citoyens de la Biélorussie. Nous n’avons pas détecté de cas qui pourraient remettre en cause la propreté du processus.

Les irrégularités petites et isolées qui ont été relevées n’ont eu aucun caractère général et ont été incapables d’influencer le résultat des élections. " Nous aurons à suivre de près l’évolution et la réaction des « sponsors », à la fois occidentaux et russes, à cette nouvelle tentative, parce que si nous avons appris quelque chose durant la dernière décennie, avec les exemples de la Géorgie, de l’Ukraine du Kirghizistan et de la Moldavie c’est qu’ils ne vont pas se lasser de réessayer.


Josafat S Comin

 

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1040

 

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE AU BELARUS - Comaguer
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1034

 

 

Les derniers articles du Comité Valmy

Meilleurs vœux de combat du Comité Valmy : En réponse à la gravité de la situation politique, accélérer la                         construction d’un rassemblement populaire et républicain ! Claude Beaulieu et Jean Yves Crevel
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1049

nouveautés


        Anti-Lumières de tous les pays ...par Zeev Sternhell
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1050

        Le Merry Christmas du Pentagone - Manlio Dinucci
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1048

        Corbeil-Essonnes, une sacrée leçon ! Jean-Paul LEGRAND
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1047

        L’actualité de la crise : MANQUE DE RESSOURCES - par François Leclerc
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1046

        De la Biélorussie à la Côte d’Ivoire, Halte aux ingérences... Daniel Antonini
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1045

        La Chine interdit l’anglais dans les publications en mandarin - Par Benoît Guivellic | Aujourd’hui la Chine
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1044

        L’A.R.P dénonce une action d’intimidation policière à l’encontre d’une réunion d’organisations communistes
        à Paris   http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1041

        Qui veut la mort de la langue française ?  Gaston Pellet
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1038

        Israël et la fin de la « pureté des armes » ? Roger Nabaa
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1035

        refondation du Parti communiste du Mexique sur une démarche rassembleuse mais en partant d’une                             auto-critique des illusions unitaires  http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1043

        Loukachenko triomphe face à l’impuissance de l’opposition qui recourt à la violence- Comaguer
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1040

        ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE AU BELARUS -Comaguer
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1034

        Armes de haute technologie : Pour les guerres, aucune restriction de budget - Manlio Dinucci
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1033

        LA SEINE SAINT DENIS, LE 51ème ÉTAT AMÉRICAIN ? Par Jean Lévy
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1039

 

 

 

 

_________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

Samedi 1 janvier 2011 6 01 /01 /2011 18:06
De la Bielorussie à la Côte d’Ivoire, Halte aux ingérences de la «prétendue Communauté Internationale»
Daniel Antonini

samedi 25 décembre 2010, par Comité Valmy


En Biélorussie, le président Loukachenko vient d’être réélu président avec plus de 70% des voix. Immédiatement, les forces de droite, brandissant le sinistre drapeau de l’impérialisme européen, descendent dans la rue pour contester l’élection.

Le crime de Loukachenko est en effet impardonnable : comme nous l’apprend l’inénarrable Pujadas, toujours aux avant-postes du conformisme européiste et de l’anticommunisme le plus grossier, Loukachenko est un ancien membre du PCUS, il n’a pas fait déboulonner les statues de Lénine, l’économie est toujours collectivisée et planifiée, l’industrie biélorusse n’a pas disparu, la Biélorussie refuse d’adhérer à l’UE et à l’OTAN, elle entretient des rapports fraternels avec la Russie et, chose rarissime dans la belle Europe actuelle, « les salaires et les retraites sont toujours payés rubis sur l’ongle ce qui garantit à cet ancien directeur de kolkhoze une grande popularité chez les petites gens » (phrase entendue ce soir même, sur un ton de reproche, au 20 h de France II) !). Ce qui bien entendu est très mal quand on voit l’U.E., poussée par le FMI du « socialiste »Strauss-Kahn et par l’Internationale « socialiste » de Papandréou, imposer partout de gravissimes politiques d’austérité.

Immédiatement, on voit donc toute la vraie droite et toute la fausse gauche européistes et ANNEXIONNISTES sommer la Biélorussie de traiter avec douceur les opposants, comme si les jeunes qui ont manifesté contre Sarkozy au soir du 6 mai 2007 n’avaient pas été massivement matraqués et condamnés de manière expéditive par la justice de classe !

Comme si plusieurs milliers de salariés et de jeunes actifs dans les blocages n’avaient pas été malmenés ou réquisitionnés par l’appareil répressif d’Hortefeux lors du mouvement pour sauver les retraites ! Comme si la répression antisyndicale ne frappait pas durement tous ceux qui contestent l’ordre néolibéral qui est en train de plonger dans la régression sociale et dans l’humiliation nationale des pays entiers, de l’Irlande au Portugal, de l’Islande à la Grèce en passant par l’Espagne et par la Roumanie ! Comme si dans TOUS les ex-pays socialistes de l’Est, les sondages ne montraient pas de manière massive que les peuples, expérience faite, regrettent massivement les acquis bien réels des régimes socialistes et ne condamnent pas massivement l’intégration européenne capitaliste et atlantique, synonyme de misère pour les masses, de perte de l’indépendance nationale, d’américanisation forcenée de la culture et de dictature du FMI et de l’OMC !

La réalité, c’est que dans l’Europe actuelle, tout ce qui va dans le sens de l’exploitation capitaliste est célébré comme une « avancée démocratique » même s’il s’agit des pires régressions sociales et démocratiques.

Notre propos n’est nullement de dire que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes dans la Biélorussie de Loukachenko : mais tout simplement, il revient aux Biélorusses de faire la loi dans leur pays sans que la dictature européenne et ses parrains américains viennent dicter leur loi aux Biélorusses. Puissions-nous également, dans notre propre pays vassalisé, décider de notre avenir économique et social, préserver notre langue de l’invasion du tout-anglais, rétablir notre souveraineté monétaire, politique, diplomatique, etc., sans recevoir sans cesse les diktats de Bruxelles et de Berlin, relayés sur notre sol par un pouvoir qui préfère les marchés internationaux à son propre pays.

La situation en Côte-d’Ivoire est évidemment très différente de celle de la Biélorussie. Néanmoins, c’est encore la question du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes qui constitue la dimension centrale de la situation politique tendue de ce pays d’Afrique.

Thomas Sankara, né le 21.12.49 assassiné le 15.10.87

Mais quel que soit le jugement qu’on peut porter sur Gbagbo, membre de l’Internationale socialiste, et sur Ouattara, homme-lige du FMI et de la « Communauté internationale », -c’est-à-dire en réalité de l’impérialisme euro-atlantique-, il revient aux Ivoiriens et à eux seuls, avec l’aide au besoin des peuples africains frères, de rétablir la concorde civique menacée. Sarkozy, l’homme du « discours de Dakar » qui a insulté « l’homme africain » et l’accusant de ne « pas être entré dans l’histoire », est le dernier à pouvoir faire preuve d’arrogance au sujet de l’avenir de la Côte-d’Ivoire. Chacun sait que derrière le régime UMP, ce sont les sociétés transnationales de la « Françafrique », qui se mue de plus en plus en « Franceuropafric » qui parle, somme, commande ! Les propos tenus par Sarkozy ne peuvent que pousser à l’affrontement et à la guerre civile en Côte-d’Ivoire tout en attisant le ressentiment contre notre pays et contre les travailleurs français qui vivent en Afrique.

Il revient aux Ivoiriens, il revient aux Africains et à eux seuls, de régler le problème ivoirien en ouvrant des perspectives démocratiques, nationales et sociales à ce pays que le régime néocolonialiste de Houphouët-Boigny a laissé dans un état critique. Quant à l’Europe et aux USA, attendre d’eux qu’ils règlent les problèmes d’autrui alors qu’ils sont la principale cause d’oppression, d’injustice et de misère dans le monde, ce serait aussi intelligent que d’attendre d’Al Capone qu’il se transforme en Père-Noël.

Plus que jamais, l’impérialisme est l’ennemi majeur des peuples, de la paix. Plus que jamais, défendons le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et souvenons-nous du mot de Jean Jaurès : « la souveraineté politique du peuple est le socle de l’émancipation sociale ».

Daniel ANTONINI Pôle de Renaissance Communiste en France Initiative communiste

 

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1045

Par Eva R-sistons - Publié dans : Crises dûes à l'Occident - Communauté : Le Monde du Droit
Ecrire un commentaire - Partager    
Samedi 1 janvier 2011 6 01 /01 /2011 17:52

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 00:19

Islande, la révolution silencieuse

 

Quand l’Islande réinvente la démocratie

l’Assemblée constituante a été élue en novembre

.

Un jour, il y a quelques mois, un anglais passant par Paris, rencontré à la librairie Lady Long Solo, nous alertait sur la révolution en Islande. Quelle révolution ? On n’en entend parler nulle part. Une rapide recherche google ne donne rien du tout, aujourd’hui, ni en associant le mot « révolution », ni même « crise », où l’on ne trouve que des détails sur la crise financière, effectivement à l’origine de cette révolution, qui a eu lieu en 2008, dans ce pays d’à peine plus de 300 000 habitants, classé au deuxième rang mondial sur l’indice du développement humain, l’IDH, derrière la Norvège, à la veille de cette crise, en 2006.

.

Confronté alors à la faillite brutale du système bancaire, le peuple était descendu dans la rue. Du jamais vu au pays des jeysers d’eau chaude. La droite avait aussitôt dû céder la place à la gauche. Et, pour commencer, les banques avaient été nationalisées. Notre informateur anglais en avait entendu parler pour les projets législatifs de liberté totale pour internet, tels que des sites anglais pensaient à s’héberger là. Plus encore, il insistait pour parler d’une véritable révolution, sans pouvoir la décrire plus, mais s’étonnant qu’on n’en ait jamais entendu parler.

Cherchant alors avec obstination, on a fini par voir des images du palais présidentiel assiégé par une foule qu’on qualifierait ici sans hésiter d’anarcho-autonome. En plus des drapeaux noirs, on pouvait deviner dans la foule une forte composante de citoyenneté de type écologiste. Et on comprenait que le pauvre malheureux flic, tout seul devant le palais présidentiel, ait rapidement dû se rendre sous la pression de la foule. Celle-ci, néanmoins pacifique, n’usait que de casseroles et autres objets bruyants, selon la méthode argentine du cacerolazo, qui a su s’avérer très payante aussi là-bas.

Le président avait plié bagage. Un nouveau gouvernement s’était institué. Mais, quelques temps plus tard, celui-ci avait la mauvaise idée de proposer le remboursement de la dette des banques vis-à-vis du Danemark ou de la Grande Bretagne. Le peuple est de nouveau descendu dans la rue. Un référendum sur la question était imposé par volonté populaire, et une petite majorité de 93% rejetait l’accord prévu par les gentils gouvernants.

Parmi les informations glanées, cette image saisissante de l’agora dans les bains publics chauds, où le peuple s’assemble tous les matins pour débattre de comment refaire le monde.

Consécration de cette révolution, l’élection d’une Assemblée constituante, le 27 novembre 2010, événement peut-être plus considérable que la nuit du 4 août 1789 où était votée l’abolition des privilèges, dont on ne se serait pas aperçu sans la vigilance de Truks en vrac, de notre ami B.Bec, du Gers, relayant le CADTM, ou de Jean-Luc Mélenchon, qui trouve là une similitude avec ses propres thèses constitutionnalistes, mais ne semble pas voir plus loin que le bout de son nez anti-capitaliste.

Merveille de la désinformation. Un événement aussi considérable qu’une véritable révolution démocratique, telle qu’on n’en a jamais vue en Europe, peut se produire sans que la presse, ni google, ne permettent d’en savoir quoi que ce soit. C’est sûr qu’à l’heure de la consolidation anti-démocratique que vivent la plupart des pays européens, l’exemple islandais ne fait pas vraiment l’affaire de nos régimes policiers, qui montrent là encore leur aptitude à verrouiller rigoureusement la conscience collective.

On aimerait assurément en savoir plus sur cette révolution islandaise. Voilà des mois que Paris s’éveille rêve de téléporter sa rédaction pour un reportage approfondi au pays des chasseurs de baleines et d’utopie. S’immerger dans les bains chauds de la révolution démocratique fait certes envie, surtout vu du cœur de notre hiver sécuritaire.

Il faut s’imaginer les 25 « simples citoyens » qui vont plancher sur la constitution idéale. Le souffle de l’humanité devrait se retenir. Où l’on verra probablement qu’il n’est pas difficile de faire mieux que toutes les figures de pseudo-démocraties qui se sont déclinées jusqu’ici sur les cinq continents.

Cet article se voudrait un appel à qui aurait plus d’informations sur cette extraordinaire histoire islandaise. On peut écrire à l’auteur : michelsitbon@gmail.com Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , ou moi-même, et je relayerai avec plaisir.

Depuis le samedi 27 novembre, l’Islande dispose d’une Assemblée constituante composée de 25 simples citoyens élus par leurs pairs. Son but : réécrire entièrement la constitution de 1944 en tirant notamment les leçons de la crise financière qui, en 2008, a frappé le pays de plein fouet.

Depuis cette crise dont elle est loin d’être remise, l’Islande a connu un certain nombre de changements assez spectaculaires, à commencer par la nationalisation des trois principales banques, suivie de la démission du gouvernement de droite sous la pression populaire. Les élections législatives de 2009 ont amené au pouvoir une coalition de gauche formée de l’Alliance (groupement de partis composé des sociaux-démocrates, de féministes et d’ex-communistes) et du Mouvement des Verts de gauche. C’était une première pour l’Islande, tout comme la nomination d’une femme, Johanna Sigurdardottir, au poste de Premier ministre.

Très vite, le nouveau gouvernement se trouve face à un problème épineux : le règlement aux Pays-Bas et au Royaume-Uni d’une dette de 3,5 milliards d’euros suite à la faillite d’Icesave, banque en ligne dont les opérations étaient tournées principalement vers ces deux pays. Sous la pression de l’Union européenne, à laquelle les sociaux-démocrates souhaiteraient adhérer, le gouvernement fait voter en janvier 2010 une loi autorisant ce remboursement, ce qui reviendrait, pour chaque Islandais, à débourser pendant huit ans une somme d’environ 100 euros par mois. Mais le président de la République refuse de ratifier la loi, dont le texte est alors soumis à un référendum. À plus de 93%, les Islandais votent contre le remboursement de la dette (6 mars), et depuis le problème reste en suspens.

C’est dans ce contexte que l’Islande décide de modifier sa constitution, qui en fait n’a jamais été vraiment rédigée : lorsqu’en 1944 la république avait été proclamée, on s’était contenté de recopier dans les grandes lignes la constitution du Danemark, pays dont l’Islande dépendait depuis plusieurs décennies, en remplaçant simplement le terme de “roi” par celui de “président de la République”. C’est donc une nouvelle constitution qu’il s’agit d’écrire entièrement, et pour cela on a décidé de faire confiance au peuple souverain. Il y a eu d’abord un appel à candidatures (tout le monde pouvait se présenter à l’exception des élus nationaux, à condition d’avoir dix-huit ans révolus et d’être soutenu par au moins trente personnes) auquel ont répondu 522 citoyennes et citoyens. C’est parmi eux qu’ont été élus les 25 constituants.

Ces derniers commenceront à se réunir à la mi-février et rendront leur copie avant l’été. Parmi les propositions qui reviennent le plus souvent, on peut noter la séparation de l’Église et de l’État, la nationalisation de l’ensemble des ressources naturelles et une séparation claire des pouvoirs exécutif et législatif.

Certes, l’Islande n’est qu’un petit pays d’environ 320 000 habitants. Elle donne cependant là une belle leçon de démocratie aux grands États dont la France : songeons que, dans notre pays, la réforme constitutionnelle de 2008 a été entièrement rédigée à l’Élysée, et que les parlementaires ne l’ont adoptée qu’à deux voix près après avoir été soumis pendant des semaines à des pressions intolérables de la part du chef de l’État.

[Source : truks en vracs ; CADTM]

http://www.parisseveille.info/quand-l-islande-reinvente-la,2643.html

— 
« Ceux qui produisent tout n’ont rien et ceux qui ne produisent rien ont tout » Alexandre Jacob-1905

 

Trouvé sur Bellaciao

 

http://changementclimatique.over-blog.com/article-meme-aujourd-hui-la-revolution-est-possible-64098804.html

 

 

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 00:15

Je publie cet article écrit voici plus d'un an, parce qu'il est révélateur de la désinformation - en l'occurrence, ici, sur Madagascar. Eva

 

 

 

 


Sommaire :
Luttes d'influences à Madagascar.
Ce qu'on vous cache.
Editorial d'Eva

 


 

Madagascar : Ce que les Médias ne disent pas.
Evangélistes néoconservateurs
et pétrole à Madagascar.
Luttes d'influences :
Néocons américains
et colonialistes français.

Editorial d'Eva, caustique

 

Mes amis,

Les médias s'acharnent à nous désinformer. Silence Guadeloupe, d'abord, pour éviter que la crise ne donne des idées aux Français mécontents. Et puis, il a bien fallu parler. Sous la pression des événements. Et ils risquent, en effet, d'être contagieux. Car ils ont été menés de main de maître par les opposants au statut-quo scandaleux.

Puis ce fut Madagascar. Avec à sa tête Marc Ravalomanana, un Président issu de la mouvance évangéliste. Lorsqu'il a été élu, connaissant particulièrement bien le milieu évangélique, je me suis interrogée. Un Président de cette mouvance ? Et d'ailleurs, laquelle, exactement ? Evangélique, avec des chrétiens dits "nés de nouveau" à une vie nouvelle par la Puissance de l'Esprit Saint, en accord avec les préceptes divins ? Ou évangéliste, avec les intégristes de ce mouvement, fanatiques de l'Amérique de Bush, ultra-sionistes, nostalgiques de l'apartheid sud-africain et de la suprématie blanche, et supporters de la Théologie de la Prospérité, selon laquelle Dieu bénirait ses ouailles fidèles en les rendant très riches ? Tiens donc ! Moi, j'ai appris dans le Nouveau Testament qu'il fallait choisir entre Dieu et Mâmon, qu'il ne fallait pas adorer le Veau d'or, qu'il fallait opter pour le non-attachement aux biens matériels et même que les pauvres étaient les préférés de Dieu, et qu'ils hériteraient du Royaume de Dieu. Mais passons.

Marc Ravalomanana, chef d'entreprise particulièrement prospère, potentat local, est un adepte de la Théologie de la Réussite, qui stipule, à tort donc, qu'une
 personne vivant dans l'opulence est agrée par Dieu, bénie par Lui. Les pauvres n'ont que ce qu'ils méritent, les riches sont gratifiés par Dieu pour leur comportement. C'est ainsi, point, et tant pis pour la cohérence avec l'Evangile.

Et lorsque j'ai vu arriver au pouvoir ce Président béni par la vie sinon par Dieu lui-même, outrageusement et médiatiquement évangélique, comblé d'honneurs et d'argent, je me suis demandée quel chef d'Etat il ferait. Sans doute bien loin des préoccupations de son peuple peu gâté par la vie, lui, souffrant du chômage, de la pauvreté, et même de la misère. Toujours est-il que la campagne a été brillamment menée, à l'américaine. Dieu reconnaîtra les siens !

Patatra ! Voilà le héros à terre, terrassé par un vulgaire disc-jockey, ayant réussi, lui aussi, mais moins évangélique que le fameux Marc.

Or, Ravalomanana, par ses engagements religieux, sincères ou pas, par sa réussite professionnelle hors du commun sur l'île, devait être pour moi plus un ultra-libéral proche des néoconservateurs américains qu'une brebis sainte. Tiens donc ! Je ne m'étais pas trompée. Le lascar en question avait le regard plus tourné vers Washington que vers ses électeurs - une fois élu, s'entend. L'écrivain-politologue Frédéric Delorca parle à son sujet, sur son blog Atlas Alternatif, de "néo-libéral pro-américain". Oui, ultra-libéral néoconservateur. A Madagascar ! 

De son côté, avec Sarkozy ou pas, la France veille à son pré-carré... Colonialisme, encore et toujours !

Et voilà que l'on découvre du pétrole sur la belle île peuplée par des pauvres et dirigée par un milliardaire choyé par le Destin.

Pétrole ? Comme au Darfour, au Soudan, en Irak, en Iran... Curieux, ce silence des médias quand un pays regorge d'or noir ! La presse préfère pointer le doigt sur les engagements humanitaires, au demeurant fort médiatisés et accomplis à la vitesse des météores, d'un Kouchner, et sur les jacassements d'un BHL à l'affût des projecteurs, encore et toujours.

En attendant, Madagascar intéresse désormais l'Elite, avec ses pauvres, et surtout son sous-sol. Gaza aussi intéresse Israël, depuis qu'on y a découvert le précieux gaz offshore. Et voici les appétits allumés, les peuples floués, les crises multipliées, les guerres déclarées. Une terre sans peuple pour un peuple sans terre ? Qu'à cela ne tienne, on supprime le peuple, à petits feux ou à feux nucléaires, et on pique le gaz. Vous avez dit armée la plus morale du monde ?

Quant à Madascar, la voici condamnée à voir accourir les financiers de la City, les évangélistes yankees, les stratèges israéliens de la division, et tant pis pour les autochtones. Après s'être enthousiasmée pour un croyant modèle ayant fait fortune, la voici s'enflammant pour un disc-jockey aux bonnes fortunes avérées (dans le secteur de la Publicité).


Qu'en est-il exactement ? Les Français ont choisi leur camp, mais chut ! Cela ne s'ébruite pas. Quant aux autres, par l'odeur du pétrole alléchés, les voici accourir sur la belle île pour y faire fortune. On fustige toujours les Islamistes, mais les Evangélistes chrétiens et les néo-Sionistes, c'est pas mal aussi ! Et gageons que si Madagascar regorge en effet de précieuses ressources, l'or noir par exemple, le tourisme militaro-financier explosera, et tant pis pour la population. Encore et toujours !

Que dirait le Petit Prince de St Exupéry s'il visitait notre planète concotée par les fieffés démocrates et "pieux" occidentaux ?

A Madagascar, en tous cas, l'or noir va couler, et le sang aussi, un jour ou l'autre. Quant à la pauvreté, que croyez-vous qu'elle va devenir ? Gageons que les peuples soumis aux auto-proclamés champions de la Liberté et aux supporters de la Théologie de la Prospérité, ne verront pas la couleur de l'or, et qu'ils seront, encore et toujours, les dindons de la sinistre farce planétaire revue et corrigée par les fervents chrétiens américains, les si moraux néo-sionistes, et ne l'oublions pas, les charitables dirigeants des compagnies pétrolières. Avec en prime les Français.

La Totale !

Eva

TAGS : Total, Madagascar, Marc Ravalomanana, France, pétrole, Evangélistes, Evangéliques, Islamistes, Néo-sionistes, la City, Wall-Street, Théologie de la Prospérité, Darfour, Soudan, Irak, Iran, Gaza, gaz, Bush, Médias, BHL, Guadeloupe, Kouchner, chrétiens... 



Marc Ravalomanana :
Qui est cet homme d'affaires ?


Quels intérêts politiques et économiques sous-tendent ce changement de régime ? Pourquoi les médias ne parlent-ils pas du pétrole découvert à Madagascar ? Peu avant la crise, le gouvernement créait la société nationale du pétrole dont l’Etat serait le seul actionnaire. Cela a-t-il eu un impact sur cette crise ? Et enfin, une réponse efficace sera-t-elle apportée aux besoins de la population malgache, principale victime du conflit ? 

Sur
http://michelcollon.info
 


Les néo-libéraux pro-américains
renversés à Madagascar

Comme en Mauritanie, l'armée à Madagascar s'est posée en arbitre des conflits au sein de la classe politique. Après deux mois de mobilisation populaire contre le président Marc Ravalomanana, l'armée malgache a appuyé l'arrivée au pouvoir du maire d'Antananarivo Andry Rajoelina. L'Union européenne, les Etats-Unis et la Communauté pour le développement de l'Afrique australe (SADC), ont condamné ce coup d'Etat.

 Le quotidien Ouest-France du 20 mars 2009 cite
Denis Alexandre et Yvan Combeaux, du Centre de recherches sur les sociétés de l'océan Indien selon lesquels la France (ainsi que l'ex-président pro-soviétique devenu pro-français Didier Ratsiraka) serait derrière ce coup d'Etat contre Ravalomanana qui nourrissait de la francophobie et une sympathie pour ce qui est américain (Ravalomanana, patron du plus puissant groupe agro-alimentaire du pays, Tiko, était soutenu par les évangélistes étatsuniens). Andry Rajoelina quant à lui s'était réfugié à l'ambassade de France le10 mars dernier après avoir été déchu par le gouvernement. L'extrême gauche française comme le site Futur Rouge  (NB : maoïste) crie au retour de "l'impérialisme français".

La nouvelle intervient alors que la France prise dans la crise économiqie 
remobilise la zone franc. Il y a un mois, le 23 février à­ l’in­itia­tive d­e Chr­is­tin­e La­g­a­r­d­e, m­in­is­tr­e fr­a­n­ça­is­ d­e l’Econ­om­ie, d­e l’in­d­us­tr­ie et d­e l’em­ploi, les­ autorités­ fin­a­n­cièr­es­ et écon­om­iques­ d­e la­ Z­on­e fr­a­n­c s­e s­on­t r­etr­ouvées­ à Pa­r­is­.

Sur divers sites de gauche
Bernard Grangeon pour sa part dresse le bilan de la présidence de Marc Ravalomanana et de l'état du paysage politique malgache en ces termes :

"L’union des Merina pour le changement social, mettre fin à la corruption, construire des infrastructures, projeter le pays dans le développement économique, fut rapidement trompée et niée par la réalité de la "bonne gouvernance" : libéralisme sauvage, montée des liens avec le capitalisme américain, les chrétiens démocrates allemands, les dirigeants de la Chine populaire et de la Corée du Sud (en janvier, le PC chinois a passé un accord avec Ravolomana pour l’imprimerie des cartes d’adhérents de son parti présidentiel ! ), adhésion et prosélytisme publics du président en faveur d’une église évangéligique américaine, le tout au détriment à la fois des positions traditionnelles de la majorité de la bourgeoisie Mérina et des anciens liens néocoloniaux avec la France. Finalement ce président PDG, menaçant les libertés individuelles, dévaluant la monnaie, promouvant sa propre entreprise, a poussé la population à l’exaspération complète. La vente massive de la terre des ancêtres au trust Daewoo a symbolisé cette politique et cristallisé les mécontentements.

C’est ce qui a conduit aux dernières municipales à la victoire contre toute attente du jeune Andry Rajoelina contre le candidat présidentiel. Cette nouvelle donne en cache une autre, beaucoup plus profonde et de nature nouvelle : la division de la bourgeoisie Mérina, la couche dominante traditionnelle de Madagascar.

Aujourd’hui les partis politiques malgaches, tant ceux de la bourgeoisie qui n’a jamais vraiment eu d’expression politique directe, que ceux issus de l’histoire de la gauche, sont en lambeaux, seule la petite AKFM est restée fidèle à ses valeurs, mais est peu connue de la jeunesse. Le grand mouvement actuel vit des traditions de lutte du peuple malgache, mais n’a pas de parti, pas d’organisation, pas de représentation politique. C’est très largement une vague spontanée, dirigée contre ceux qui sont perçus comme les voleurs au pouvoir."

Il semble donc que l'armée ait suppléé à la fois la vacance du pouvoir (selon Grangeon, les ministères sont vides depuis plusieurs semaines) et l'incapacité du peuple à donner une traduction concrète à son aspiration, qui est, comme au moment de la révolution malgache de 1973 : "pour une indépendance nationale totale et réelle".

http://atlasalternatif.over-blog.com/article-29258422.html

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 11:58

 

.http://s194184636.onlinehome.fr/80s/spip.php?article821

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 11:52

 

.
http://www.dailymotion.com/video/xgbe81_qui-gouverne-reellement-la-france-y_news#from=embed

 

 

Pour moi, ceux qui, aujourd'hui,

gouvernent réellement la France,

outre les Anglo-Saxons,

sont le CRIF et le MEDEF.

 

eva R-sistons

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages