Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 16:56

Les manifestants en Egypte ont prouvé que les protestations pouvaient être organisées et se poursuivre indépendamment des interruptions sur les réseaux Internet et téléphoniques (Photo : CC - darkroom productions)

 

 

Actualité, mensonges des Médias :

Je vous renvoie à mon blog sos-crise

où je viens de traiter tout cela :

 

 

La vérité ? Obama soutient un bain de sang en Egypte. Tout est truqué

 

Tunisie: Washington tente de canaliser la révolution à SON avantage (vidéo)

 

La fortune de Moubarak payé par l'Occident: environ 70 milliards de dollars

 

Ces "dictatures amies" (Ignacio Ramonet) - La leçon donnée par les Arabes

 

Nouvel Ordre Mondial : Raisons occultes de la révolution tunisienne

 

Qui veut saboter la transition politique en Egypte ?

 

L’arrestation d'un espion Israélien en Egypte prouve l'importance des enjeux

 

Le "savoir-faire" policier de la France est aussi passé par l'Egypte

 

Leçon de courage et d'intelligence: Les Egyptiens préparent l'après-Moubarak

 

 

 

Lire aussi :

 

Hillard : "La Tour de Babel s'écroulera car elle est d'essence INFERNALE"

 

Ce n’est pas l’Islam radical qui préoccupe les Etats-Unis, mais l’indépendance

 

L' EPOUVANTAIL islamiste (pour continuer à dominer et à piller les pays)

 

Noam Chomsky : "Le déclin de l’influence occidentale"

 

Le contenu réel du "processus de paix" israélo-palestinien (Réseau Voltaire)

 

L’aide des Etats-Unis à l’Egypte est destinée à bloquer Gaza

 

11/9 : L'imposture éclate au grand jour - Tous les arguments

 

A quand une révolution populaire en "Israël" ?

 

1967 : Quand De Gaulle avait percé les intentions d’Israël...

 

Les dirigeants à genoux devant Israël: La vérité en 4 mn sur une vidéo

 

La barbarie mondiale ne fait que commencer - via des rescapés de l'odieux !

 

Le rêve américain en vidéo-dessin animé: Superbe ! Sauve qui peut..

 

 

NOMmasque.jpg

Partager cet article
Repost0
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 17:20
Les pauvres des États-Unis bénéficient pour la sixième année du gasoil de chauffage Vénézuélien.
Juan REARDON
En 2010, près de 500.000 personnes aux États-Unis ont bénéficié de ce programme, parmi lesquelles 157.000 foyers de bas revenus, environ 850 grands immeubles d’appartements, 245 refuges pour sans-abris, et environ 250 communautés indigènes.

Le 25 janvier 2011 la compagnie pétrolière vénézuélienne CITGO a célébré le démarrage de sa sixième année de distribution de gasoil de chauffage aux familles de bas revenus des États-Unis. Près de 132.000 foyers à travers les États-Unis bénéficieront de ce programme en 2011, pour un total de 60 millions de dollars d’économies.

Joseph P. Kennedy II, fils de l’homme politique Robert Kennedy, est le

JPEG - 3.1 ko
JOSEPH P. KENNEDY

président de la Citizen Energy Corporation, organization non-lucrative basée aux États-Unis et qui a établi en 2005 un partenariat avec la CITGO pour lancer ce programme du gasoil de chauffage. Lors de la cérémonie du mardi 25 janvier, il a déclaré : “Chaque année nous découvrons des familles qui doivent lutter jour après jour pour avoir à manger et pour chauffer leurs maisons.

Nous sommes profondément reconnaissants à la CITGO et au peuple du Vénézuéla pour leur générosité envers ceux qui ont besoin de garder leurs familles au chaud. Chaque année nous demandons aux grandes companies pétrolières et aux nations productrices de pétrole d’aider nos citoyens âgés et les pauvres à surmonter l’hiver. Une seule compagnie, la CITGO, et un seul pays, le Venezuela, ont répondu à nos appels”. La CITGO est une filiale de la compagnie pétrolière de l’État vénézuélien PDVSA. En 2010, près de 500.000 personnes aux États-Unis ont bénéficié de ce programme, parmi lesquelles 157.000 foyers de bas revenus, environ 850 grands immeubles d’appartements, 245 refuges pour sans-abris, et environ 250 communautés indigènes. Au total, 26 millions de gallons (environ 117 millions de litres) de gasoil de chauffage ont été distribués à une population vivant dans 25 états, le district de Washington y compris.

JPEG - 54.8 ko

En six ans Citgo a ainsi livré 170 millions de gallons (= 772 millions de litres) de gasoil de chauffage, selon l’AFP.

“La CITGO est très fière de célébrer ce sixième anniversaire de notre Programme de Gasoil de Chauffage, qui est notre programme vedette de développement social. C’est une initiative cohérente avec les principes d’humanisme et de solidarité défendus par le gouvernement de la République Bolivarienne du Vénézuéla à travers sa compagnie nationale pétrolière, PDVSA. Que ferions-nous si chacun d’entre nous était placé devant ce choix : chauffer sa maison ou nourrir sa famille ? Ce sont des décisions que nul ne devrait avoir à prendre" a expliqué Alejandro Granado, président de la CITGO.

Dans une colonne du Boston Globe, Kennedy écrivait en 2005, au sujet de l’impact des coûts croissants du mazout sur les foyers de bas revenu : “Pour les foyers de classe moyenne, la hausse des prix de l’énergie signifie moins de revenus. Mais pour les plus pauvres, cette hausse et l’érosion des aides sociales signifient s’imposer de graves privations, se regrouper autour de la cuisinière, utiliser des systèmes de chauffage dangereux, fermer des pièces pour faire baisser la facture de mazout, porter des vêtements à l’intérieur. La nourriture des enfants dans les quartiers pauvres décline de manière dramatique pendant les périodes de froid et quand les factures de mazout grimpent.”

Note de l’auteur : les personnes aux États-Unis qui se battent pour payer leur gasoil de chauffage sont invitées à téléphoner à la Citizens Energy Corporation au 1-877-JOE-4-OIL (1-877-563-4645) ou à s’inscrire en ligne sur www.citizensenergy.com pour savoir s’ils peuvent bénéficier du programme d’aide de gasoil de chauffage de la Citgo-Venezuela.

JUAN REARDON

Texte original (anglais) : U.S. Poor to Benefit from 6th Year of Subsidized Venezuelan Heating Oil, By JUAN REARDON – VENEZUELANALYSIS.COM

Traduction (français) : Thierry Deronne, pour La revolución Vive

JPEG - 28.6 ko
URL de cet article 12664 - Legrandsoir.info
Partager cet article
Repost0
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 17:18
 

Les+3+cons.PNG

En coulisses, et désormais sans témoins,
reprise en mains des révolutions populaires
par l'Elite, la mafia au sommet !

par eva R-sistons

 

 

Reprise en mains des événements,

téléguidage de l'Etranger !

Massacres en vue ?

Tortures, liquidation des opposants

selon les directives des "démocrates" occidentaux ?

Les Médias ont changé de stratégie, sur ordre :

L'Egype passe sinon au dernier rang,

du moins ne fait-elle plus la Une,

une manière de nier la révolution, de l'étrangler,

et d'aller vers une nouvelle étape :

Faire oublier ce conflit

pour mieux l'étouffer dans le sang sans témoins.

Significatif : On informe sur le Niger,

le Soudan, le Tchad, la Côte d'Ivoire etc,

l'ordre vient d'en haut !

 

L'Occident est prêt à provoquer une "Shoah" planétaire

pour défendre le mode de vie de ses privilégiés,

pour monopoliser, contrôler, dominer

pays, peuples, ressources à son seul profit !

Les contorsions des diplomaties européennes

ou américaines, sont grotesques !

 

La Hillary Clinton parle de transition

dirigée par ... le Vice Président, Suleiman,

l'homme fort au service de l'Occident,

elle parle de "transparence" alors que tout est opaque

et se décide en coulisses,

elle parle d'élections en septembre

"cela prend du temps",

en effet, pour mieux désamorcer la colère du peuple

et reprendre la situation en mains !

 

Un Chercheur de l'Iris, sur France24, analyse :

"Suleiman incarne la continuité

(ce dont, justement, ne veulent pas les résistants égyptiens,

- note d'eva),

il rassure les puissances occidentales

car il MAINTIENDRA les positions géo-stratégiques

alignées sur les Etats-Unis"

(chut, et sur Israël !, note d'eva)

  

Tout est noyauté par l'Occupant de la Palestine

qui orchestre la politique mondiale

contre les peuples,

à travers les marionnettes dans le monde,

entre autres américaines, anglaises ou françaises !

 

Une campagne commence dans les Médias contre la Chine,

avec un BHL par exemple,

on évoque la Place Tian'anmen

- pour détourner l'attention

des massacres de l'Occident dans les pays arabes,

- pour inciter les Chinois à s'en prendre à leur Régime,

travaillés de l'intérieur

(l'Occident n'a plus les moyens de bombarder partout),

- et finalement pour préparer l'Opinion

à l'attaque future de la Chine !

 

Et par exemple, voici la Une d'un magazine :

"Comment la Chine envahit l'Europe",

la Chine présentée comme adversaire, prédatrice,

alors qu'elle profite d'un vide,

celui de l'échec du capitalisme anglo-saxon !

Et que le vrai prédateur planétaire est occidental !

 

La transition ? Une imposture !

Les réformes démocratiques ?

Un os jeté aux peuples pour qu'ils le rongent,

des miettes pour perpétuer l'essentiel :

La confiscation des ressources de la planète !

 

"Moubarak espère s'assurer une sortie honorable

avec l'aide de .. l'Armée",

autant dire dans le sang.

Dictateur jusqu'au bout !

 

Les marionnettes au service des USA et de l'Occident

vont continuer à sévir, à priver les peuples de leur liberté,

à torturer, à blesser, à asservir, à liquider !

 

L'Occident a déclaré la guerre aux peuples

pour sauver ses privilèges

et perpétuer son hégémonie mortelle !

 

Les choses sont claires :

Face à face les assassins des peuples,

et les peuples luttant pour leur libération !

 

Alerte, citoyens ! Le massacre des résistants arabes

va se faire dans le silence,

sans témoins, l'Occident est la plaie de l'humanité !

 

Votre eva R-sistons à l'intolérable

http://r-sistons.over-blog.com

 

21398.jpg

L’ordre occidental impérial : Stratégie d’attribution des prix Nobel

Chems Eddine Chitour - http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=21398


Le gouvernement égyptien prépare-t-il un massacre ?

 

Depuis plusieurs jours, les forces de l’ordre égyptiennes s’en prennent
systématiquement aux observateurs étrangers, aux journalistes, aux chercheurs
universitaires, au personnel diplomatique, à tous les Occidentaux…

Dans la caserne centrale de la police, plusieurs dizaines d’étrangers,
majoritairement des Européens, sont incarcérés, les yeux bandés, conduits en
files par les officiers du régime.

Officiellement, le gouvernement d’Hosni Moubarak dénonce l’ingérence de
puissances étrangères qui viseraient à déstabiliser l’Egypte. Le nouveau
vice-président, Omar Souleiman, a ainsi accusé à demi-mots Israël, les
Etats-Unis et l’Union européenne de vouloir provoquer la chute du président
Moubarak.

Propos absurdes, alors que, malgré les déclarations de pure forme (et dès
lors des plus timides) de la Maison blanche et de la Commission européenne,
l’Egypte de Moubarak demeure la carte maîtresse de l’Occident au sein du
monde arabo-musulman. Tandis qu’Israël ne cache même pas son inquiétude et
soutient ouvertement Hosni Moubarak, qui lui assure la sécurité sur sa
frontière occidentale.

Et l’Iran, seule, appelle, sans ambiguïté, au départ du président
égyptien…

Cela étant, la ligne officielle du gouvernement égyptien repose sur
l’affirmation que les événements actuels ne sont en aucun cas le fait de la
volonté populaire, mais le résultat de manœuvres étrangères.

En conséquence, tous les étrangers sont pris à partie et pourchassés.
Certains parlent de véritables rafles.

Que la propagande officielle, à l’intention des masses populaires, use de
cette parade, c’est de bonne guerre. Par contre, que la police procède avec
zèle aux arrestations des étrangers et leur inflige coups, humiliations et
blessures, cela pose question.

Pourquoi cet acharnement des pro-Moubarak à l’encontre des journalistes en
particulier, mais aussi de tous les non-Egyptiens, alors que les gouvernements
états-unien, européens et israélien soutiennent le régime actuel ?

Ne serait-ce pas que le gouvernement tenterait de se débarrasser de la presse
et de faire déguerpir tous les observateurs ?  

Et ce, tandis que l’armée soutient de plus en plus ouvertement les
pro-Moubarak, en leur ouvrant la voie pour s’attaquer aux manifestants, en
confisquant les médicaments destinés aux blessés de la Place de la
libération, en appelant les gens à rentrer chez eux…

Le gouvernement Moubarak, qui, jusqu’à présent, pratique la politique du
pourrissement et mise sur l’essoufflement de la mobilisation populaire, est-il
en train, à tout le moins, « d'envisager » une autre option, celle d'une
répression totale? Un massacre? Avec l'intervention des chars de l'armée?
Sur le modèle chinois? Avec la bénédiction des Etats-Unis et d’Israël.

D'où la nécessité, une fois internet et la téléphonie cellulaire
coupés, de faire partir les médias étrangers, de se débarrasser des
témoins... Pas de caméra, pas d'image, pas de sujet à la télévision.

En Tunisie, ils ont choisi de leur faire croire que tout allait changer; en
Egypte, vont-ils les tuer ?


Pierre PICININ
Professeur d’histoire te de sciences politiques

Lien :
http://pierre.piccinin-publications.over-blog.com/pages/Le_gouvernement_egyptien_preparetil_un_massacre_-4555457.html
http://www.alterinfo.net/Le-gouvernement-egyptien-prepare-t-il-un-massacre_a54828.html


.
Samedi 5 Février 2011

Un article de Robert Fisk - 5 février 2011 - Site de Sylvia Cattori

 

Epuisés et craignant pour leur vie,
les manifestants préparent
la succession du régime Moubarak
En un jour de drame et de confusion au Caire,
les opposants au régime de Moubarak
proposent un nouveau type de politique

 

 

Exhausted_texte.jpg

 

Les manifestants en Egypte ont prouvé que les protestations pouvaient être organisées et se poursuivre indépendamment des interruptions sur les réseaux Internet et téléphoniques (Photo : CC - darkroom productions)


Enfermés hier à l’intérieur d’un cordon de troupes de l’armée et de bobines de fil de fer barbelé - une protection demandée par Washington autour des manifestants de la place Tahrir - des dizaines de milliers de jeunes Egyptiens qui exigent le renversement d’Hosni Moubarak ont pris leur première initiative concrète en termes de mesures politiques pour créer la nouvelle nation qui va remplacer le gouvernement corrompu qui les a dominés pendant 30 ans.

Assis sur les trottoirs jonchés de débris, au milieu des déchets et des pierres brisées d’une semaine de combats de rue, ils ont dressé une liste de 25 personnalités politiques devant négocier pour mettre en place une nouvelle direction politique et une nouvelle constitution afin de remplacer le régime de Moubarak en pleine décrépitude.

Cette liste comprend Amr Moussa, le secrétaire général de la Ligue arabe - qui a la confiance des Egyptiens - le prix Nobel Ahmed Zuwail, un Egyptien-américain qui a conseillé le président Barack Obama, Mohamed Selim Al-Awa, un professeur et auteur d’études islamiques qui est proche des Frères musulmans, et le président du parti Wafd, Saïd al-Badawi.

Les autres nommés pour le comité, lequel devrait rencontrer le vice-président égyptien Omar Suleiman dans les 24 heures, sont Nagib Suez, un important homme d’affaires du Caire (impliqué dans les systèmes de téléphonie mobile verrouillés par Moubarak la semaine dernière), al Nabil-Arabi, un délégué égyptien de l’ONU, et même le chirurgien cardiaque Magdi Yacoub qui vit maintenant au Caire.

La sélection - et l’organisation de fortune par les manifestants de la place Tahrir d’un collège d’« électeurs » sous Facebook et Twitter - n’a pas été confirmée, mais elle marque la première tentative sérieuse pour transformer les massives manifestations de rue des sept derniers jours en un projet politique qui voit l’avenir au-delà du renversement du président unanimement détesté.

Les premières tâches du comité seront d’élaborer une nouvelle constitution égyptienne et un système électoral qui empêcheraient l’escroquerie d’un président à vie à travers des élections frauduleuses comme l’a fait Moubarak. Pour éviter cela, les présidents égyptiens serait limités à deux mandats consécutifs, et le mandat présidentiel serait réduit de six à quatre ans.

Mais tous ceux qui participent à cette initiative n’ont aucun doute sur l’avenir sombre qui les attend si leur courageuse incursion dans la politique échoue. Il y avait plus de snippers autour de la place Tahrir au cours de la nuit - un ingénieur, un avocat et un autre jeune homme ont été assassinés - et des policiers en civil ont à nouveau été démasqués sur la place. Il y a eu encore quelques batailles avec jet de pierres au cours de la journée, malgré une présence militaire considérablement accrue, et la plupart des manifestants craignent que si les troupes quittent la place, ils soient immédiatement arrêtés, ainsi que leurs familles, par le cruel appareil de la sécurité d’Etat de Moubarak.

Il y a déjà d’inquiétantes informations à propos de manifestants qui ont osé retourner chez eux et qui ont disparu. L’écrivain égyptien Mohamed Fadel Fahmy, qui est impliqué dans les discussions du comité, a peur pour lui-même. « Nous sommes en sécurité tant que nous sommes sur la place, » m’a-t-il m’a dit, en me poussant à publier son nom comme un symbole de la liberté qu’il réclame. « Si nous perdons la place, M. Moubarak arrêtera tous les groupes d’opposition - et il y aura le règne de la police comme jamais auparavant. En fait nous nous battons pour nos vies... »

La police dispose maintenant de longues listes de noms de manifestants qui ont donné des interviews aux télévisions ou ont été cités dans les journaux, dans les messages Twitter et les pages Facebook.

Les manifestants ont assisté à des divisions croissantes entre l’armée égyptienne et les voyous du ministère de l’Intérieur, dont les sbires ont échangé des tirs avec des soldats il y a trois jours, tandis qu’ils continuent d’occuper le bâtiment dans le sous-sol duquel des chambres de torture restent intactes. Ce sont les mêmes salles remplies d’horreur où les prisonniers « restitués » par l’Amérique ont été envoyés pour un traitement « spécial » aux mains des tortionnaires sadiques de Moubarak - une autre faveur qui liait le régime égyptien aux États-Unis comme allié de « confiance ».

Un autre jeune homme impliqué dans le comité de sélection a admis qu’il n’avait pas confiance en Omar Suleiman, l’ex-patron du renseignement et négociateur avec Israël et avec les Palestiniens, que Moubarak a nommé cette semaine. Suleiman qui, soit dit en passant, a pris la responsabilité de vouloir faire retomber toute la crise sur la presse étrangère - une façon vicieuse autant que malhonnête d’exercer ses premiers jours de pouvoir. Pourtant, il a habilement manipulé les manifestants de la place Tahrir en leur assurant une protection armée.

En effet, hier matin, nous avons eu le choc, nous tous qui étions debout sur le côté ouest de la place, de voir un convoi de 4x4 aux vitres noircies soudainement émerger depuis les jardins voisins du Musée égyptien, s’arrêtant en face de nous et immédiatement entouré d’une garde prétorienne de soldats aux bérets rouges et d’une débauche d’agents de sécurité tenant des fusils à lunette. Puis, émergeant du véhicule situé au milieu de tout cela, est apparu le feld-maréchal Mohamed Tantawi Hussein, le chef de l’armée égyptienne et un ami de tous temps de Moubarak, portant un képi vert et les insignes de général sur ses épaules.

Il y avait là un visiteur à vous couper le souffle, agitant brièvement les manifestants qui s’étaient massés près du cordon militaire pour assister à cette arrivée extraordinaire. La foule rugit. « L’armée égyptienne est notre armée », criaient-ils à l’unisson. « Mais Moubarak n’est pas à nous. » C’était un message pour Tantawi pour qu’il le communique à son ami Moubarak, mais sa visite a été en elle-même un puissant symbole politique. Bien que Moubarak puisse éructer à propos « des mains étrangères » derrière les exigences pour son renversement, et malgré tous les mensonges que Suleiman peut proférer face à des journalistes étrangers à ce sujet, Tantawi montrait que l’armée avait pris sa mission de protéger les manifestants au sérieux. La récente déclaration militaire qu’il ne serait jamais fait usage des armes contre ceux qui veulent détrôner Moubarak - puisque leurs griefs étaient « légitimes » - a été publiée avec l’aval de Tantawi. C’est pourquoi les manifestants croient - mais naïvement et dangereusement - dans l’intégrité de l’armée.

Sont remarquablement absents de la liste des personnalités proposées pour le comité, Mohamed ElBaradei, l’ancien responsable des inspecteurs de l’ONU et lauréat du prix Nobel, et des membres des Frères musulmans, les spectres « islamistes » que Moubarak et les Israéliens ont toujours agités sous le nez des Américains pour les convaincre de conserver le vieux Moubarak au pouvoir.

L’insistance de la Confrérie [des Frères Musulmans] de ne pas se joindre à des pourparlers avant le départ du président Moubarak, et leur soutien à ElBaradei dont les propres ambitions présidentielles sont faibles (de nature « transitoire ») et ne se s’imposent pas aux manifestants - l’excluent de fait. Suleiman a malicieusement invité les Frères à le rencontrer, en sachant qu’ils ne le feront pas jusqu’à ce que Moubarak ait disparu.

Mais la proposition que al-Awa soit présent sur la liste du comité - ainsi que l’intellectuel islamiste Ahmed Kamel Abu Magd - veillera à ce que leurs points de vue soient inclus dans les discussions avec Suleiman. Ces discussions traiteraient également des droits civils et constitutionnels et d’une clause spéciale pour permettre que Suleiman gouverne temporairement l’Egypte parce que « le Président est empêché d’exercer ses fonctions ».

Moubarak serait autorisé à demeurer en Egypte à condition qu’il ne joue aucun rôle - publiquement ou secrètement - dans la vie politique du pays. Il est considéré comme un adversaire encore féroce qui n’hésitera pas à décapiter l’opposition s’il reste en mesure de le faire.

« Il est de la vieille école, comme Saddam Hussein et Arafat, et ces deux derniers jours il a montré son vrai visage », a déclaré un autre partisan du comité hier. « Il est l’homme derrière les attaques contre nous et les assassinats par balles. »

Mohamed Fahmy sait ce que cela signifie. Son propre père a été en exil hors d’Egypte pendant sept ans - après avoir voulu organiser des manifestations identiques à celles à laquelle nous avons assisté aujourd’hui - pour se débarrasser de l’empire Moubarak.

 

Robert Fisk
The Independent
5 février 2011.

 

Traduit de l’anglais par Abd al-Rahim :
http://www.info-palestine.net/article.php3 ?id_article=10114

Texte original en anglais :
http://www.independent.co.uk/opinion/commentators/fisk/robert-fisk-exhausted-scared-and-trapped-protesters-put-forward-plan-for-future-2205079.html

 

.

§§§§§

 

( 12 ème journées ) Suite des évènements sur 20minutes.fr

” En cas de départ de Moubarak et de la formation d’un gouvernement de transition, les “Frères musulmans” réclameront l’annulation de l’Accord de paix avec Israël”, c’est ce qu’a affirmé l’un des hauts responsables de ce mouvement, Reshad Al-Bayoumi, dans une interview avec la télévision japonaise. “Après avoir contraint Moubarak à quitter le pouvoir, les “Frères Musulmans” participeront avec d’autres groupes au gouvernement de transition”, a-t-il ajouté, avant d’indiquer que son mouvement était opposé à l’Accord de paix signé entre l’Egypte et Israël. “En cas de la formation d’un gouvernement de transition, cet accord doit être annulé”, a-t-il souligné. http://french.irib.ir

13h29: Les trois journalistes et le chercheur français disparus ont été retrouvés
Faisant part de son «grand soulagement», Michèle Alliot-Marie a annoncé ce samedi que le chercheur et les journalistes français avaient pu être retrouvés sains et saufs en Egypte. Dans un communiqué, elle indique avoir joint par téléphone vendredi le ministre des Affaires étrangères égyptien Ahmed Aboul Gheit. Michèle Alliot-Marie «lui avait demandé que tout soit mis en œuvre pour que nos ressortissants soient localisés et remis immédiatement en liberté». La ministre «lui avait également fait part de sa grande émotion après le récit de certains journalistes français qui ont subi des pressions et des violences tout à fait inacceptables».

La vie quotidienne commence à se roder sur la place Tahrir au Caire. Le ravitaillement s’organise, et la présence de l’armée assure aux manifestants anti-Moubarak une protection contre les partisans du dictateur egyptien.

 

 

 

 

13h25: Des subventions débloquées pour financer l’achat de blé
L’Egypte a débloqué 1,5 milliard de livres égyptiennes (189 millions d’euros) pour financer des achats de blé, a annoncé ce samedi le ministre des Finances Samir Radouane à l’agence de presse offiielle Mena. Cette décision porte à 2,8 milliards de livres (352 millions d’euros) les sommes débloquées depuis deux jours pour de tels achats. La forte hausse des prix alimentaires est revenue sur le devant de la scène avec le renversement du président Zine ben Ali en Tunisie le mois dernier, dont elle a été un des éléments déclencheurs. L’inflation des prix alimentaires est aussi une des causes des manifestations en Egypte et en Jordanie.

12h52: La Bourse du Caire reste fermée
La Bourse du Caire ne rouvrira pas lundi, contrairement à ce qui avait été annoncé il y a quelques jours, a indiqué ce samedi une source autorisée dans la capitale égyptienne. La reprise des opérations sera annoncée quarante-huit heures avant la date fixée, a ajouté la même source. La Bourse du Caire est fermée depuis le 27 janvier en raison des manifestations organisées par l’opposition pour obtenir le départ du président Hosni Moubarak.

12h48: Le vice-président égyptien n’a pas été victime d’une tentative d’assassinat
Omar Souleimane n’a nullement été visé par une tentative d’assassinat, contrairement à ce qu’a affirmé la chaîne de télévision américaine Fox News, a assuré ce samedi une source proche des services de sécurité égyptiens. Fox News avait rapporté peu auparavant qu’une tentative d’assassinat contre le vice-président avait échoué mais que deux de ses gardes du corps avaient été tués.

12h17: Hillary Clinton évoque une «véritable tempête»
Le Proche-Orient fait face à une «véritable tempête» et les pouvoirs en place doivent mettre rapidement en oeuvre des réformes démocratiques, a déclaré ce samedi la secrétaire d’Etat américaine. «Le statu quo n’est pas tenable», a-t-elle dit lors de la conférence sur la sécurité de Munich, évoquant le «puissant mouvement qui a poussé les manifestants dans les rues de Tunis, du Caire et d’autres villes de la région».

12h15: Un haut dignitaire saoudien dénonce les manifestations en Egypte
Le plus haut dignitaire sunnite d’Arabie saoudite, le cheikh Abdoul-Aziz al Cheikh, considéré comme proche des autorités du royaume, a dénoncé les manifestations antigouvernementales en Egypte, en Tunisie et dans d’autres pays arabes. Pour le grand mufti saoudien, ces mouvements sont les conséquences d’un complot des ennemis de l’islam afin de semer le désordre dans les pays musulmans, rapporte ce samedi la presse saoudienne.

11h36: David Cameron souhaite une transition rapide
Le Premier ministre britannique a plaidé samedi pour une transition rapide en Egypte car retarder le processus démocratique ne ferait selon lui qu’aggraver les désordres et aboutir à une situation déplaisante pour l’Occident. «Il n’y a pas de stabilité en Egypte. Pour l’avoir, il faut le changement, la réforme et la transition», a-t-il dit lors de la conférence sur la sécurité organisée à Munich, en Bavière. «Plus on attend, plus il est probable qu’on risque d’avoir un jour affaire à une Egypte qui ne nous plaira pas», a-t-il poursuivi.

11h26: Angela Merkel ne veut pas d’élections trop rapides
La chancelière allemande ne pense pas qu’il faille organiser trop rapidement des élections en Egypte, où des manifestations pour réclamer le départ du président Hosni Moubarak se poursuivent depuis douze jours. «Des élections anticipées au début du processus de démocratisation, ce serait probablement une mauvaise approche», a-t-elle dit ce samedi lors de la conférence sur la sécurité organisée à Munich, en Bavière.

 

http://www.islamenfrance.fr/2011/02/05/suivre-en-direct-les-derniers-evenements-en-egypte-%E2%80%A6-9-eme-jour/

 

 

9654319477jp93ed-d6d53.jpg

http://www.legrandsoir.info/Vive-la-glorieuse-Revolution-arabe-de-liberation-nationale.html 

Vive la glorieuse Révolution arabe de libération nationale !

 

   

Lire aussi :

 

Alerte !

  Al-ManarTV :: Actualités  n'est plus atteignable !!!! Censure  des "démocraties" occidentales pour masquer la vérité ?

 

 

Et lire aussi  :

.


image0021.jpg?w=500&h=336

http://tunisitri.wordpress.com/

.

 

INVESTIG'ACTION - michelcollon.info

MOUBARAK DEGAGE !
Les dictateurs ne dictent pas, ils obéissent aux ordres- Michel Chossudovsky
"Il ne suffit pas d'abattre la marionnette, le problème, c'est le marionnettiste"

Egypte : une armée formée et armée par le Pentagone - Manlio Dinucci
Tout est prévu pour affronter la « menace extrémiste intérieure »

Égypte, la Voix du Peuple, et l'Histoire- Tariq Ramadan
"Un bouleversement des rapports de force pourrait disqualifier USA et Europe, et isoler Israël davantage "

Le « grand jeu » africain - Comaguer
Une guerre du Moyen-Orient, mais aussi africaine et pétrolière

REVOLTE DES PEUPLES ARABES

De la Tunisie à l'Egypte, un air de liberté- Alain Gresh
L'air fera-t-il la chanson ?

« La société civile algérienne est en colère mais épuisée. Ses élites ont été décapitées. » - Valérie Péan, Omar Benssaoud
Particularités du domino algérien. Tombera-t-il ?

Ces « dictatures amies » - Ignacio Ramonet
Leçon aux Européens : les sociétés arabes ne sont pas faites que de masses dociles ou d'hystériques religieux

CRISE AU LIBAN
Le Liban au bord de la guerre - Abdel Bari Atwan
USA et Israël n'arrivent pas à contrôler le Liban. Vont-ils chercher à le détruire ?

« Rififi à Beyrouth » Le Liban au coeur de la tourmente arabe- Robert Bibeau
Les forces populaires ont pris l'offensive. Mais rien n'est joué

PAPIERS PALESTINIENS
Le peuple palestinien trahi- Saree Makdisi
Les fuites d'Al Jazeera démontrent ce que beaucoup savaient déjà

Echec consommé des « pourparlers directs » - Papiro
Retour sur des négociations destinées à terminer en « queue de requin »

TUNISIE : LA REVOLUTION CONTINUE
Chronique de la révolution tunisienne- Alma Allende
Le formidable récit de la révolution tunisienne vécue de l'intérieur, au jour le jour

Afrique, Tunisie : La Nouvelle Donne - Tariq Ramadan
Dans les coulisses, les rivalités entre USA, France et Cie

Pourquoi le gouvernement de Mohammad Ghannouchi doit-il tomber ?- Fathi Chamkhi
Le passé antisocial du "premier ministre de transition"

L'AUTRE HISTOIRE
70.000 fellahs égyptiens morts pour construire le canal de Suez- Intal
Le peuple égyptien a toujours souffert et s'est toujours battu...

Prochainement :
Où va l'Egypte, où va le monde arabe ? - Mohamed Hassan - Entretien avec Michel Collon et Grégoire Lalieu

.

 

Moubarak II, le retour ???
International.jpg
http://laplote.blogs.courrierinternational.com/index-1.html
Partager cet article
Repost0
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 00:43

Vendredi, 04 Février 2011 21:51

"Un départ immédiat n'est pas à l'ordre du jour de Moubarak" (Omar Suleyman)

IRNA - Le vice-président égyptien affirme qu'un départ immédiat du pouvoir n'est pas à l'ordre du jour de Hosni Moubarak. Omar Suleyman a annoncé à l'antenne d'ABC que Moubarak ne se présentera pas à la présidentielle et que l'Egypte réformera sa constitution, jusqu'à l'élection présidentielle de 2011.
Au sujet de son contact téléphonique avec la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, Suleyman a dit avoir discuté avec cette dernière des questions concernant l'Egypte. "Elle n'a pas demandé un départ immédiat du Président Moubarak", a précisé Suleyman, ajoutant: "J'ai dit à Hillary Clinton qu'il s'agit d'un processus, à la fin duquel, Hosni Moubarak se retirera du pouvoir".
Le vice-président égyptien a, aussi, précisé que l'Egypte a signé avec Israël un accord et qu'elle ne transgressera pas ses engagements avec les violences en cours.
L'ancien directeur général de l'AIEA a rappelé, aujourd'hui, qu'avec le départ de Hosni Moubarak, un consensus national se créera vis-à-vis de beaucoup d'affaires et qu'on pourra régler tous les problèmes.
.
http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/108627-un-depart-immediat-nest-pas-a-lordre-du-jour-de-moubarak-omar-suleyman
.
Sur Alterindo :

.

Sur Oulala.net

L’Egypte d’Albert Cossery

Les peuples arbabes s’émancipent : La chute du mur de la peur

 

.

L'information sur le site Valmy :

 

Appel de l’A.R.P. au peuple de France :Entrons en Résistance!
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1137

        L’euro peut-il encore être sauvé ? Par Jacques Sapir
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1138

        Moyen-Orient, le grand embarras - Par Hélène Nouaille
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1122

        Manœuvres américaines contre la révolution égyptienne Par Mohamed Tahar Bensaada
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1135

        Italie  « 1921-2001 : pour la reconstruction du Parti communiste » Chronique d’une rencontre
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1136

        Une étincelle. Par Michel Naudy  -  http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1134

        Lettre ouverte à Mme Alliot-Marie,  par une Gaullienne indignée - par eva R-sistons
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1132

        Le « grand jeu » africain  Par Comaguer  -  http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1133

        Un référendum contre la réforme territoriale ? Pour un détournement civique de nos prochaines élections                     cantonales  -  par François Bunner  -   http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1123

        1967 : Quand De Gaulle avait percé les intentions d'Israël ... Par Milton Dassier
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1129

        La fin du "Siècle Américain" La disparition des États-Unis en tant que superpuissance mondiale
        Par Alfred W. McCoy  -   http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1131

        Les communistes, la nation et l’internationalisme -  Par Jean Lévy
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1128

        CIA : Frank G. Wisner est arrivé au Caire -  http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1130

        La retraite à 67 ans, grâce à l’Union européenne, c’est possible ! La lettre volée
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1126

        Le peuple d’Égypte se réveille - Mohamed Belaali  -   http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1125

        L’Egypte au bord du sang - par Thierry Meyssan  -  http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1124

        Les opinions publiques arabes comme enjeu des relations internationales - par Mohammed El Oifi
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1127

        L’insurrection en Égypte et ses implications pour la Palestine Par Ali Abunimah
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1121

        Violences policières à Anduze -  http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve511

 


Partager cet article
Repost0
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 00:40

Vendredi, 04 Février 2011 21:52

Rassemblement massif des Egyptiens, au 11ème jour du soulèvement

Rassemblement massif des Egyptiens, au 11ème jour du soulèvement
IRINN - Ce vendredi, au 11ème jour des manifestations anti-gouvernementales, les Egyptiens sont descendus dans les rues de différentes villes du pays, pour réitérer leur demande qui est le départ d’Hosni Moubarak. En cette 11ème journée de mobilisation générale, en Egypte, nommée le «vendredi du départ», les protestataires se sont acquittés de la prière du vendredi et ont insisté sur la solidarité entre les groupes politiques et les différentes couches de la société. Les manifestants égyptiens ont, également, insisté sur la résistance et la poursuite des manifestations, jusqu’à la chute du gouvernement Moubarak.
Le Chef de l’Union mondiale des oulémas musulmans, le Cheikh Gharzawi,  avait considéré comme une «obligation religieuse», le fait de participer aux manifestations générales d’aujourd’hui, en Egypte. Ce vendredi, les sbires de Moubarak lançaient des pierres en direction des gens, dans les rues, depuis les toits des bâtiments situés dans les rues conduisant à la place Al-Tahrir, dans le centre du Caire. Dans la ville de Siyout, aussi, des éléments stipendiés au gouvernement se sont affrontés aux protestataires dans les rues.
Toujours, au Caire, le Secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, a rejoint les rangs des opposants au gouvernement Moubarak, qui s’étaient rassemblés sur la place Al-Tahrir (Libération). Dans les rangs des manifestants, Amr Moussa a affirmé être au service de son pays et suivre, aux côtés d’eux et avec minutie, les évolutions politiques de l’Egypte.
http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/108629-rassemblement-massif-des-egyptiens-au-11eme-jour-du-soulevement
Partager cet article
Repost0
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 00:23

NOM-tetes-de-mort.jpg

1) Domination par le crime organisé international:

 

Depuis des décennies, nos dirigeants successifs ont accepté de privilégier les intérêts obscurs et financiers de criminels internationaux, au mépris de la sauvegarde de nos intérêts vitaux et élémentaires, de nos Droits Elémentaires, et de la préservation de notre environnement.

 

Ces criminels internationaux forment depuis plus de deux siècles, un gouvernement mondial secret, constitué des banquiers internationaux et de leurs cliques de lobbies, regroupés au sein de cercles d’«élite» et de sociétés secrètes.

 

Depuis des décennies, nos dirigeants corrompus respectifs ont permis, successivement, que nous soyons maintenus sous la domination de ces criminels, après avoir participé sciemment à leur prise de pouvoir sur nous.

 

Cette domination s’exerce donc sournoisement par l’intermédiaire de nos Etats respectifs, lesquels sont sous le contrôle manifeste du crime organisé international précité.

 

Principalement, nos institutions politiques et judiciaires jouent le rôle d’interface entre ce crime organisé international et nous, les Peuples Souverains, au point qu’elles constituent un rouage essentiel dudit crime organisé.

 

Ces institutions corrompues par leur hiérarchie, elle-même corrompue en amont, ont pour réelle fonction de protéger les intérêts du crime organisé international, en organisant le mensonge et la supercherie – avec la complicité active des médias.

 

L’imposture est organisée aujourd’hui au niveau européen, sur le même schéma que celui que nous connaissons sensiblement dans chaque pays d’Europe Unie, ainsi que dans les pays anglophones, entre autres.

 

 

2) Système monétaire imposé à notre civilisation; fléau pour l’Humanité et pour la Vie sur Terre:

 

Parmi la longue liste des dépendances qui nous sont imposées par nos dirigeants corrompus – énergie, alimentation, éducation, pensé, santé, information etc…- il en est une qui constitue la source de tous nos maux:

 

La trahison principale de la part de nos dirigeants consiste à maintenir nos nations sous la dépendance monétaire de ces banquiers criminels internationaux.

 

(En effet, la France par exemple, ne fabrique qu’à peine 5 % de sa monnaie, étant de ce fait obligée d’emprunter les 95 % manquant, aux banquiers internationaux.)

 

Malgré ce que prescrivent nos lois, ces criminels fabriquent la monnaie à la place des Nations, dont c’est pourtant la prérogative exclusive et élémentaire.

 

Ce ne sont que des faux-monnayeurs internationaux, crédités par nos dirigeants corrompus.

 

Les Peuples Souverains sont victimes d’un racket organisé mondialement, afin de rembourser avec des intérêts, une dette internationale qui ne devrait pas exister.

 

(En France, nous sommes soumis à cette dette inique depuis 1973, date à laquelle le président VGE nous a délibérément placé sous la dépendance des faux-monnayeurs internationaux.)

 

Cette dette représente en moyenne un tiers de manque à gagner sur le niveau de vie de chacun d’entre nous.

 

Tous les peuples des pays d’Europe Unie sont aujourd’hui sous cette même dépendance vis à vis des faux-monnayeurs internationaux, depuis le 7 février 1992; date à laquelle ils ont été trahis par leurs dirigeants, lesquels ont sacrifié le pouvoir régalien de création de monnaie de leurs nations.

 

Cette dépendance s’est accrue à travers un texte inique rédigé, là encore, par l’IlluminatI VGE; le «traité de Maastricht» (transposé en France dans la loi du 4 août 1993) incriminé précisément ici par son article 104.

 

Le système monétaire qui fait loi dans le monde, imposé par ces criminels internationaux, est aussi inique qu’incohérent, et est pourtant admis dans notre inconscient collectif comme étant «normal».

 

La raison en est que notre inconscient collectif est la cible principale d’un formatage profond et indicible, organisé par les criminels internationaux, à l’aide des moyens médias et de communication qu’ils contrôlent pour nous désinformer, neutraliser notre libre arbitre, notre liberté de penser, à l’échelle internationale.

 

Car, il n’est pas normal que des entité privées puissent battre monnaie à la place des Nations.

 

Il n’est pas normal que les Etats, ne fabriquant pas leur monnaie, doivent prélever de l’argent aux Peuples Souverains, alors qu’ils devraient leur en donner, et pourraient le faire si ils fabriquaient leur monnaie;

 

Il n’est pas normal que la monnaie puisse se démultiplier, se reproduire toute seule, enrichissant de façon exponentielle ceux qui en ont le plus, appauvrissant de façon toute aussi exponentielle ceux qui en ont le moins;

 

Il n’est pas normal que nous soyons ainsi prisonniers d’une logique de «pouvoir d’achat», de «croissance», de propriété et d’accumulation de richesses, au détriment de nos valeurs essentielles;

 

Il n’est pas normal que les banquiers internationaux puissent créer la monnaie ex nihilo, sur simple base de nos emprunts, sans plus aucune valeur réelle de référence;

 

Il n’est pas normal que les banques aient le pouvoir, en pratique, d’allouer autant de crédits que ce qui leur est demandé, pour créer sur ces seules demandes d’emprunts, la monnaie sur laquelle elles se font payer des intérêts iniques.

 

 

3) Société de consommation, ou…

 

système de racket organisé des peuples, déchéance planifiée de l’espèce humaine et mise à mort de la Nature:

 

Ce système monétaire constitue la cause majeure de la destruction organisée de notre planète, car tout ce qui génère de la croissance et surtout des dépenses – industrialisation, surconsommation - cause en fait l’endettement des individus et des nations, et permet donc la création de monnaie, sur la base de leurs emprunts vis à vis des banquiers criminels qui s’enrichissent ainsi, en vue de s’acheter le pouvoir par la corruption.

 

Sous couvert de ces frais insensés, nos politiciens prétendent agir pour notre intérêt collectif, participant en fait à la stratégie mondiale criminelle ici dénoncée:

 

Leur mission consiste d’une part à pousser les nations et leurs citoyens à générer le plus possible de dépenses et donc d’emprunts, à travers une course hystérique à la consommation et à la croissance, et d’autre part à les rendre dépendants des lobbies de l’industrie.

 

A titre d’exemple pour la France, citons les dépenses faramineuses de la secte Sécurité Sociale, avec, à titre anecdotique, l’inquisition des campagnes de vaccination, qui permet:

  • L’enrichissement des lobbies pharmaceutiques

  • L’enrichissement en amont, des banquiers internationaux

  • L’empoisonnement et la dégénérescence de l’Humanité, ciblée à travers ses enfants

  • La suite du plan d’enrichissement des lobbies et des banquiers internationaux, avec la poursuite de la stratégie d’affaiblissement de l’espèce humaine, via des traitements nocifs imposés pour combattre soit-disant les décès et maladies causés par les vaccins, imputés du coup à d’opportunes «maladies de civilisation».

 

L’exemple cité rejoint toutes les problématiques causées par des technologies ou modes de vie imposés à notre espèce, au sein de son système sociétal, telles que:

 

  • Les amalgames dentaires

  • L’amiante

  • Les ondes de téléphonie mobile et autre wii-fi et micro-ondes

  • Les OGM

  • Les pesticides et engrais chimiques

  • Les aditifs alimentaires neurotoxiques, OGM, et autres (aspartam, glutamate, lécithine de soja transgénique…)

  • Les véhicules à moteur à énergie polluante

  • Les énergies polluantes, dangereuses et destructrices (nucléaire, carburants, bio-éthanol…)

  • Divers habitudes alimentaires dites traditionnelles, et provoquant des listes interminables de désordre sur notre santé (la baguette, les sucres, sels et farines raffinés, le café, les sucres omniprésents, les produits laitiers, les excès de produits d’origine animale …)

Etc…

 

Toute indépendance ou forme d’autarcie de l’humain, qu’elle soit sur le plan de l’énergie, de l’alimentation, de l’éducation, de la santé ou autre, est combattue par une inquisition généralisée, conduite par notre Etat aux ordres du crime organisé international.

 

 

4) Notre système sociétal; chef d’œuvre du crime organisé international:

 

Nous admettons tout ce qui est inadmissible, pour la grande majorité d’entre nous, dans l’ignorance totale générée par des campagnes générales et massives de désinformation et de propagandes - principalement les publicités - qui constituent la stratégie de manipulation des masses de notre système sociétal; du moins, du système sociétal qui nous est imposé.

 

Car si le système monétaire mondial constitue l’œuvre des criminels internationaux, il en est de même, à la base, en ce qui concerne notre schéma sociétal, de façon que leurs règles iniques y soient admises de façon irrévocable et indiscutable, sous couvert d’une imposture de démocratie, et par le biais d’une manipulation de notre inconscient collectif et de l’information.

 

Le système sociétal criminel qui nous est imposé est, à la base, axé sur la surconsommation et la croissance, à travers une forme de technologie volontairement destructrice et empoisonneuse, aux multiples déclinaisons et industries ; ce, au détriment de notre qualité de vie, de nos besoins vitaux élémentaires, de nos valeurs élémentaires et de notre environnement, pour ne faire le jeu, au bout du compte, que du crime organisé

international.

 

Le système sociétal crée toujours plus de besoins, et nous conditionne pour la quête de plus de «pouvoir d’achat» pour satisfaire les dits besoins, au mépris de nos valeurs humaines et morales élémentaires.

 

Nous acceptons d’abandonner notre qualité d’Humains pour n’être plus que des «consommateurs», générant – outre le saccage de notre planète - des dépenses et des dettes, et donc des bénéfices pour les banquiers internationaux, qui peuvent ainsi corrompre qui ils désirent.

 

La corruption et le crime organisé ne constituent pas un phénomène marginal qui viendrait infiltrer une société saine, mais constitue ses fondations élémentaires, ce depuis sa création.

 

La lutte contre la corruption et le crime organisé, prétendument menée par nos institutions politiques et judiciaires, n’est que mensonges éhontés, que vaste escroquerie, que trahison fondamentale.

 

Nos institutions couvrent en fait les exactions du crime organisé dans notre société, sous ses formes les plus variées et les plus odieuses:

 

La raison principale en est que nos dirigeants et autres notables n’ont accès au pouvoir qu’à travers leur cooptation dans diverses sociétés secrètes qui organisent leur compromission, et leur corruption.

 

C’est ainsi que la traite et l’exploitation des êtres humains les plus vulnérables par les plus puissants, constitue, sous nos yeux, un phénomène de société aussi répandu que puissamment protégé et passé sous silence, par les criminels mêmes qui jouissent de statuts leur offrant impunité totale, directement, ou indirectement.

 

A ce titre, les réseaux de criminels pédophiles et de traite d’êtres humains se développent impunément, dans une parfaite omerta institutionnelle organisée par nos notables, essentiellement du monde politique et judiciaire, principale cible commerciale de ces trafics:

 

Il en est de même concernant la spoliation organisée de nos aînés, par les institutions tutélaires, judiciaires, psychiatriques avec la participation massive et formelle des juges, experts psychiatres, avocats, notaires, assureurs et brocanteurs divers, entre autres.

 

Dans notre société: De «consommateur», l’être humain est appelé à devenir produit de consommation, comme les autres espèces qu’il est conditionné à massacrer sans état d’âme.

 

Notre système sociétal est, après examen, profondément criminel; ceux voulant échapper à la compromission et dénoncer ces faits, devenant victimes à leur tour de terrorisme d’Etat.

 

Nous pensons trop souvent, à l’énoncé de ces monstrueuses réalités, qu’elles ne sont pas «possibles», parce que nous ne voyons pas de logique dans le fait que nos dirigeants puissent délibérément œuvrer pour notre perte, se conduire en prédateurs vis à vis des plus vulnérables d’entre nous, entre corruption, compromission, débauche innommable et assouvissement d’un pouvoir malsain:

 

Beaucoup d’entre nous, n’ayant pas la vision globale apportée ici, pensent que ce qui est dénoncé ne peut être vrai, convaincus que notre société ne le permettrait pas, qui de plus est, dans de telles proportions;

 

Beaucoup d’entre nous se rassurent en répétant ce qu’argumentent les criminels imposteurs, à savoir qu'«il ne faut pas généraliser»; or, le crime et l’imposture sont bien une généralité de notre société, dont la perception est possible dès que l’on accepte de prendre une vue globale de notre système sociétal.

 

Ce système sociétal tend par son essence même, à tromper, à corrompre et à compromettre les individus insidieusement formatés et affaiblis, qui en son sein, massivement, suivent sa logique criminelle, prenant exemple sur la prétendue élite.

 

Dans cette matrice maléfique qu’est notre société, nous sommes toutes et tous plus ou moins corrompus et compromis, qu’on le veuille ou non.

 

Ce système sociétal pervers constitue le moyen utilisé par les banquiers internationaux et leurs cliques criminelles, pour nous maintenir sous leurs multiples dépendances, nous pousser individuellement et collectivement à l’endettement pour leur enrichissement, nous compromettre et nous pervertir à travers la quête d’une place avantageuse et confortable dans la société, nous maintenir dans un état de peur indicible censé nous interdire tout « écart ».

 

Ce système sociétal constitue également un moyen de provoquer dès notre plus jeune âge, notre déchéance en profondeur sur les plans physique, intellectuel, spirituel et moral; de provoquer la dégénérescence de notre espèce; de créer nos divers conflits et divisions, et de s’assurer de notre manœuvrabilité, et de notre parfait contrôle.

 

Pour cette raison, nous devons inscrire notre exigence de licencier nos dirigeants corrompus dans une démarche fondamentale, en vue de changer notre système politique et notre système sociétal, afin de recouvrer notre indépendance, notre liberté et de construire un monde meilleur sur des bases radicalement neuves.

 

 

5) La Crise et le Nouvel Ordre Mondial:

 

(Vue sur la France: Chapitre à adapter pour chaque pays concerné)

 

Aujourd’hui, nous sommes confrontés à une crise annoncée comme «sans précédent» par nos propres dirigeants, qui prétendent exploiter l’événement tragique pour se faire mousser un peu plus, et nous manipuler un peu plus.

 

A l’occasion de cette crise, …NS de NB… participe sciemment, tout comme ses homologues européens, à l’asphyxie de notre Nation, en prétendant renflouer les banques nationales:

 

Or, l’argent qu’il dilapide au nom du Peuple Souverain est - puisque l’Etat ne le fabrique pas – emprunté aux banquiers internationaux pour lesquels la crise est un événement réjouissant, prévu de longue date ; l’aboutissement de leurs plans criminels!

 

… NS de NB, sa clique et leurs donneurs d’ordres, organisent sciemment la faillite de notre Nation, en ce moment même.

 

Cette crise n’est donc pas une surprise pour nos dirigeants; elle constitue, outre l’ouverture des vannes pour leurs donneurs d’ordres, l’occasion tant attendue de nous plonger dans plus de misère, plus de violence, plus de dépendance, au point que nous implorions nos dirigeants pour que ceux-ci daignent trouver une solution.

 

Cette solution est déjà prévue, puisque la stratégie des criminels internationaux consiste depuis toujours à créer les malheurs qui font leurs fortunes et notre perte, pour apporter les solutions qui font également leurs fortunes et notre perte.

 

Cette solution est d’ailleurs plébiscitée par  NS de NB et ses homologues européens: il s’agit de l’avènement du Nouvel Ordre Mondial, avec une monnaie unique, un gouvernement mondial unique.

 

http://vivredebout.over-blog.com/

 

 

 

Le 2 e article sur ce post,


Interdiction de cultiver son jardin et de récolter ses propres graines  :

 

Les dirigeants veulent-ils tous nous tuer ? (1) Crime organisé planétaire

Partager cet article
Repost0
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 00:21

La Révolution islamique, la dignité humaine et la sauvegarde des droits des femmes

La Révolution islamique, la dignité humaine et la sauvegarde des droits des femmes

IRIB - On est au seuil du 32ème anniversaire de la Révolution islamique de l'Iran, une révolution qui a abouti à la victoire, sous le leadership de l'Imam Khomeyni, (Que sa demeure soit au paradis), et qui fut porteuse d’acquis qui la distinguent des autres révolutions.

Un grand acquis de la Révolution islamique a été la revalorisation de la dignité des êtres humains, qu'ils soient du sexe masculin ou féminin. L'Imam Khomeyni a appelé les gens à faire confiance à leurs talents et capacités et à obéir et demander uniquement l'aide de Dieu. L'Islam reconnaît une grande dignité à l'homme. Dans la doctrine islamique, l'Homme est le meilleur des innovateurs et réunit en lui les capacités et le talent de faire de son existence l'incarnation même de son Créateur. La sauvegarde de la dignité de l'homme exige, bien évidemment, que sa personnalité et ses droits fondamentaux soient respectés, et il s'agit de droits dont personne ne devrait se permettre d'en priver l'humanité. Le respect de la dignité humaine a une place toute particulière dans la ligne de conduite du fondateur de la Révolution islamique, autant que dans la Constitution de l'Ordre de la République islamique.


Selon l'article 20 de la Constitution iranienne, tous les membres de la grande communauté iranienne, qu'ils soient hommes ou femmes, bénéficient de droits légaux humains, politiques, économiques, sociaux et culturels. L'article 21 de la Constitution charge le gouvernement d'assurer les droits des femmes, dans tous les domaines, et de préparer les conditions, pour le développement de leur personnalité et une réhabilitation de tous leurs droits matériaux et spirituels. Le document établissant le programme vicennal de la République islamique porte, aussi, un regard particulier sur l'amélioration de la place des femmes dans la société.

L'avènement de la Révolution islamique a fait naître une énorme évolution dans la nature du regard porté sur les femmes. La dignité humaine des femmes a été privilégiée, dans tous les domaines, individuels et sociaux, liés aux femmes. L'Imam Khomeyni reconnaissait même aux femmes un rôle plus important que celui des hommes. L'Imam croyait en cette réalité que la véritable dignité des femmes consiste à élever les futures générations. Dans cette optique, la femme est la source de toutes les bonnes ou mauvaises choses. Le bonheur et le malheur de la société dépendent des femmes. A la lumière du leadership de l’Imam Khomeyni, la place de la femme iranienne a été promue, en conformité avec les valeurs islamiques. Dans son testament politique et religieux, l’Imam Khomeyni a honoré la place des femmes, en affirmant qu’elles font honneur à l’Ordre de la République islamique.


Dans toutes les sociétés, les femmes se voient réserver leurs propres droits. Il existe, ainsi, dans toutes les sociétés, des lois exclusivement rédigées en rapport avec les femmes et qui s’inspirent de la culture et des convictions de la société. L’Iran offre un exemple parfait de pays qui a réussi à améliorer la place sociale des femmes, en privilégiant les enseignements de la religion musulmane. « Avec l’avènement de la Révolution islamique et grâce aux recommandations de l’Imam Khomeyni, un nouveau chapitre s’est ouvert pour les femmes iraniennes ; nous sommes, ainsi, témoin, de vastes efforts, en matière des droits des femmes et en faveur de leur progrès et élévation sociale », dit Mme Maryam Mojtahed-zadeh, la Présidente du Centre des affaires féminine et familiales, au sein du bureau présidentiel de la RII. Il va de soi que la femme iranienne possède des droits légaux, comme les hommes, mais de façon à ce que leurs caractéristiques physiques et psychiques y soient prises en considération. Comme les hommes, les femmes ont droit à l’éducation, au travail, à la propriété du vote et d’avoir accès à d’autres domaines où le législateur a prévu des droits pour les hommes.


L’autre acquis de la Révolution islamique concerne l’évolution spirituelle et mentale des femmes. Avant la Révolution islamique, les femmes étaient vues comme de simples objets par l’Ordre pro-occidental au pouvoir, tandis que leur mentalité était prisonnière des concepts matérialistes propagés par l’Occident. Or, après la victoire de la Révolution islamique, les femmes iraniennes ont, toujours, fait preuve d’une présence active, dans divers domaines, dont la résistance, pendant les 8 années de la défense sacrée, les activités liées à la reconstruction et en matière de progrès scientifiques. L’écrivain et traducteur américain Paul, qui a traduit le «Dâ», un livre célèbre sur les souvenirs d’une femme iranienne des années de guerre, a affirmé que son premier souci était de faire découvrir au public américain une image claire et authentique de la femme iranienne. « J’ai constaté les vastes activités des femmes iraniennes dans les voyages que j’ai faits en Iran ; j’ai la conviction que les femmes iraniennes sont plus puissantes que les hommes ; je souhaite, donc, donner une image claire et juste des femmes iraniennes aux autres nations du monde, à travers la traduction du Livre ‘‘Dâ’’ », ajoute l’écrivain et traducteur américain.


La femme iranienne joue, de nos jours, un rôle saillant, dans différents domaines scientifiques. Avant la Révolution islamique, peu de filles et de femmes iraniennes trouvaient l’occasion de recevoir une éducation, et le taux de l’analphabétisme féminin était assez élevé, en Iran. Mais, aujourd’hui, la société iranienne offre un climat propice à l’éducation des femmes. Les filles iraniennes se font remarquer, de nos jours, dans diverses compétitions scientifiques internationales. Plus de 60% des étudiants des universités iraniennes sont des filles. Grâce aux recommandations du Guide suprême de la Révolution islamique et à son insistance sur la production scientifique, on est témoin de la présence remarquable de jeunes filles talentueuses et innovatrices iraniennes aux Olympiades scientifiques du monde.


Pour le Dr Nasrin Soltankhah, Conseillère du président iranien et patronne de la fondation de l’élite, cette réussite, on la doit, largement, à la confiance en soi que le défunt Imam Khomeyni et le leadership de la Révolution ont insufflé à notre peuple, notamment, aux femmes iraniennes. La jeune scientifique iranienne, Elaheh Sadat-Naqib, médaille d’or mondiale en astrophysique, rappelle sa responsabilité et celle de tous les autres Iraniens et Iraniennes de son âge, «de faire preuve de persévérance et de mettre à contribution leurs talents, pour conquérir, grâce à Dieu, les sommets de la réussite».


La santé et l’hygiène constituent un domaine, dans lequel, les femmes iraniennes se montrent très actives. La ministre iranienne de la Santé, le Dr Marziyeh Dastjerdi, évoque le nombre élevé des femmes médecins. « 49% des médecins généralistes, 40% des médecins spécialistes et 30% des professeurs en médecine, en Iran, sont des femmes », précise la ministre. Elle évoque, également, l’amélioration des indices établissant les progrès des femmes, la prévention des maladies des femmes et la réhabilitation de leurs droits matériels et spirituels, dont leurs droits spécifiques, pendant la grossesse et l’allaitement. Toujours, à propos du décuplement des activités des femmes, dans le domaine de la médecine, le Dr Fatemeh Firouzi, médecin spécialiste en déficiences spinales, nous raconte ses souvenirs des années de guerre. « Notre travail était concentré sur le traitement des mutilés de guerre qui souffraient de déficiences spinales. Les voir se déplacer, dans leurs fauteuils roulants, m’attristait profondément. La motivation a donc, surgi, chez mes collègues et moi-même, de mener des recherches, pour traiter ces patients. Nous avons effectué une première greffe sur un mutilé de guerre qui était en fauteuil roulant depuis 18 ans. Et cette réussite nous a rendus plus sérieux dans nos recherches », ajoute le Dr Firouzi.

 

L’Islam reconnaît à la femme le droit de choisir un métier licite et de mener une vie saine. Après la Révolution, les conditions ont été réunies, pour accueillir les femmes, sur la scène sociale, et aux postes administratifs, juridiques et judiciaires. En outre, la Constitution iranienne a chargé le gouvernement de soutenir le travail des femmes. De nos jours, les femmes assument le métier de conseillère, dans les tribunaux concernant les femmes et les enfants. La présence de femmes, dans ce domaine, donne un sentiment de sécurité aux clients de sexe féminin et encourage le climat de dialogue, au sein des tribunaux. On remarque, aussi, cette présence féminine, dans les administrations des forces de l’ordre, au sein de l’appareil judiciaire, dans le centre de contrôle d’identités de la police et les centres de recherches judiciaires, de même que dans les centres de consultations et d’aides sociales.


En Iran d’aujourd’hui, les femmes occupent, également, des postes clé de la gestion politico-économique. Grâce aux femmes députées, le parlement iranien a adopté, jusqu’à aujourd’hui, des lois, en faveur de l’amélioration du statut social, civique, juridique, et lié à l’emploi, des femmes iraniennes. Nombre d’assistants et de conseillers du Président et d’autres hauts responsables iraniens sont, aussi, des femmes.


La Révolution islamique a offert un modèle innovant de la femme conforme aux enseignements islamiques, un modèle qui privilégie, surtout, et contrairement aux modèles occidentaux, la dignité humaine et la pureté féminine. Ce modèle met la femme à l’abri de toute vision qui cherche à l’exploiter, illégitimement, et lui assure la possibilité d’assumer des rôles multiples, sur la scène sociale, et au sein du foyer familial.

 

http://french.irib.ir/analyses/articles/item/108401-la-r%C3%A9volution-islamique-la-dignit%C3%A9-humaine-et-la-sauvegarde-des-droits-des-femmes

Partager cet article
Repost0
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 00:11
Vendredi 4 février 2011 5 04 /02 /Fév /2011 03:42

 

Epandages Chimiques : 

L'évidence des faits

 

 

Chemtrails: Le rapport scientifique qui ne laisse plus aucun doute!

 

  Les-chemtrails-ca-n-existe-pas.jpg

 

"Les chemtrails?, ça n'existe pas!!!"


 

CASE ORANGE: Résumé


Circonstances


Case Orange est le nom d’un rapport scientifique, élaboré par une équipe ‘d’experts‘ (internes), qui ont estimé qu’il est temps de dévoiler au public les faits réels concernant ces traînées de condensation des avions que l’on nommechemtrails’.


L’identité des auteurs n’est pas dévoilée, mais toutes les données peuvent être contrôlées via les renvois en bas de page et toutes les affirmations sont étayées par des annexes détaillées.


Ce rapport prouve essentiellement et sans démenti possible que des épandages sont réellement effectués partout dans le monde, depuis de nombreuses années et mis en action par les Etats-Unis.


Case Orange a été présenté au Symposium International de Gand, organisé par le Belfort Group, le 29 mai 2010. L'on peut écouter les orateurs sur le site suivant:


http://www.ustream.tv/channel/belfort-test


Le document comprend un texte de base de 70 pages et de 230 pages d’annexes. Il peut être téléchargé sur le site suivant:


http://www.belfort-group.eu/sites/default/files/page/2010/05/COpart1.pdf


Ci-dessous, un résumé du texte de base:


Définition des termes

Contrails (condensation - trails = traînées de condensation): il s’agit de la condensation de la vapeur d’eau émise dans les gaz d’échappement des avions.


. Leur formation dépend et de l’altitude et de la température (aussi pour les moteurs à hélice)


. Caractéristique: EPHEMERE


. Les avions actuels, équipés de moteurs plus puissants génèrent des traînées plus persistantes sur des longueurs de 30 à 40 km.


Distrails (dissipation – trails = dispersion): ce sont des tunnels qui se forment lorsqu’un avion vole à travers un nuage. Les gouttelettes d’eau se transforment en vapeur d’eau.


Chemtrails (chemical – trails = traînées chimiques): il s’agit de traînées d’avion délibérément provoquées par épandage à des fins militaires ou politiques.


. Elles sont plus persistantes (durent des heures et se déploient)


. En quadrillant, de grandes surfaces peuvent être couvertes.


. Officiellement, les Etats nient leur réalité sauf l’URSS el la Chine


. Justification: influencer le climat et plus particulièrement favoriser ou éviter les précipitations = ‘cloudseeding‘ (ensemencement de nuages )


Contrails


Les météorologues, climatologues, météorologistes et Responsables dans le milieu de l’aviation nient l’impact des contrails sur le climat.


Il n’existe que des ciels voilés ‘naturels‘. Ces traînées n’ont, selon eux, aucun effet sur le temps et ne sont que des phénomènes ‘esthétiques’.


Composition des contrails: dioxyde de carbone (CO2) – vapeur d’eau - Oxydes d’azote (NOx) - dioxyde de soufre (SO2) – suie.


Composition des carburants


. Civil: +/- 50 substances chimiques dont l’éthylène, le formaldéhyde, l’acétylène et le propène.


. Militaire: Le carburant est différent et breveté parce qu’il contient des additifs en relation avec le ‘point d’inflammabilité’ (point plus élevé), la stabilité thermique, l’encrassement par des résidus de coke, etc… Il contient un lubrifiant supplémentaire.


Ce carburant provoque plus d’émissions de gaz.


Réclamations de la part du personnel: maux de tête, nettoyage laborieux des éclaboussures.


Il existe des limitations aux émissions, mais:


. Elles s’appuient sur des rapports, établis par les firmes mêmes qui construisent les moteurs.


. L’Instance qui centralise ceci n’est pas contrôlée par les pouvoirs publics.


. Les avions militaires sont exclus des normes.


. Les recommandations ne sont pas toujours traduites en lois et sont donc non contraignantes.


. Les avions-citernes KC135 (= équivalent du Boeing 707) et les bombardiers posent problème. Leurs émissions de gaz sont 1200% supérieures pour le CO2 et 30% supérieures pour le NO si on compare ces valeurs aux normes de référence!


En d’autres mots: les contrails ("normaux") sont déjà source d'une sérieuse pollution!


Effets des contrails sur le climat.

Les cirrus = sont des formations de nuages à 26.000 pieds/8 km (au Pôle Nord, formation à plus haute altitude, à l’Equateur à plus basse altitude). Ils sont constitués de vapeur d’eau transformée en cristaux de glace. Ils apparaissent comme une brume légère et immobile, pourtant ils se déplacent à 100 km/h.


Le climat = les résultat d’un bilan énergétique entre:


. le réfléchissement ou non de la lumière du soleil (effet Albedo), dépendant de la nébulosité sur terre +/- 40%, sur Venus 70%, sur la lune 7%.


. et la perte du rayonnement de la chaleur dans l’espace (effet de serre).


Il est important de souligner que l’activité humaine joue un rôle important dans cet équilibre.


. Ce qui est déterminant n’est pas la couche nuageuse inférieure mais la couche nuageuse en voile (les cirrus).


. Les études sur ce sujet sont TRES CONTROVERSEES!


. L’OMI (Organisation Météorologique Internationale, WMO) ne reconnaît que les cirrus.


. Il existe pourtant des cirrus causés par l’activité humaine: les gaz d’échappement des avions contiennent des aérosols = des particules microscopiques qui agissent comme des noyaux sur lesquels les molécules d’eau ou bien s’y attachent/coagulent ou bien condensent/gèlent. De ce fait, des nuages se forment.


Au plus l’air contient des ‘saletés’ au plus la formation nuageuse est épaisse.


. En général, la formation de cirrus est en baisse sauf dans les régions avec un trafic aérien intense. (hémisphère nord).


. Les émissions de gaz par les avions (y compris l’aviation civile) ne sont pas repris dans le protocole de Kyoto.


. L’impact de l’aviation sur le climat n’a pas été assez étudié, mais les études réalisées ont donné des résultats très significatifs avec preuves à l’appui:


- 3 jours après le 11/09/2001, il y a eu une hausse de la température de 1,1°C et, dans les régions à trafic intense, cette hausse a même doublé.


- En Europe, pendant les jours d’interdiction de vol lors de l’éruption de l’Eyafjallajökull, le même phénomène s’est produit (cf. étude du Kings College London).


Conclusion: Les cirrus – naturels ou artificiels – ont un effet refroidissant sur la température, mais ceci n’a pas encore été suffisamment étudié.


Les aérosols ont une double action:


. d’une part, ils forment un écran/filtre de la lumière du soleil (assombrissement global- global dimming). Il fait plus froid et plus sec.


. d’autre part, ils forment des gouttelettes d’eau et donc précipitation.


Quand il y a trop de poussières dans l’atmosphère (éruption volcanique, pollution humaine), la précipitation diminue parce que il y a trop de poussières dans l’air par rapport à l’humidité présente et la lumière du soleil est réfléchie. Autrement dit, il y a un effet de refroidissement et d’assèchement de l’air.


La même conclusion est donnée par l’éminent professeur Rosenberg (Université de Jérusalem): si on ajoute des aérosols, il y aura dans une première phase plus de précipitation, MAIS A PARTIR D’UNE CERTAINE CONCENTRATION, il y aura une diminution de la précipitation.


En d’autres termes:

. LA QUANTITE D’AEROSOLS INFLUENCE LE CLIMAT.


. CECI DONNE LA POSSIBILITE DE MANIPULER LE CLIMAT.


La question se pose alors: Se sert-on de cette possibilité pour effectivement influencer le climat?


Ici intervient le phénomène des chemtrails, démarré à la fin des années 90, cf. L’article de William Thomas, qui a un succès phénoménal sur internet et est toujours très fortement sollicité, surtout ces 5 dernières années.


Les Instances Officielles nient fermement ce phénomène en argu-
mentant que:


. Il n’y a pas de preuves ‘scientifiques’.


. Ces révélations émanent de sphères où l’on parle de complot, d’OVNIS, de Nouvel Ordre mondial, d’Illuminatis, de dépopulation , de contrôle des esprits etc… Le phénomène y est donc assimilé et rabaissé comme de la stupidité ‘ésotérique et conspirationniste. Certains sites conspirationistes sur Internet ne sont pas articulés ‘scientifiquement’ et toute information émanant de ces sites est jugée d’office comme non crédible.


CONCLUSION de Case Orange: Le terme ‘chemtrail’ doit être évité, parce que il est associé à la ‘théorie du complot’ et de la ‘pseudoscience‘.


La recherche doit être de nouveau menée et basée sur:


. des programmes militaires et scientifiques existants, des études sur la modification de l’atmosphère et du climat basées sur des notions telles que ’ensemencement’, ‘géoingéniérie’, etc…


. des faits concrets comme des brevets, des licences, des contrats.


La suite de ce rapport est une première approche.


Question: Y a-t-il eu modification dans le passé?


La réponse est incontestablement: oui.


. Nikola Tesla: produisait, au siècle passé, des éclairs.


. WWI: Les avions créaient des écrans de fumée comme camouflage ou pour disperser du gaz moutarde.


. WWII: Plaquettes de brouillage (aluminium) pour servir de contre-mesure radar. (CHAFF)


. Projet ‘Cirrus’ = est le premier programme d’ensemencement de nuages par General Electric, mais, dès le début, effectué dans un contexte militaire et donc en collaboration avec l’US Air Force, l’US Navy…


C’était un essai pour provoquer ‘artificiellement’ la pluie. Ces tentatives n’étaient pas toujours couronnées de succès Cf.1947: tentative de neutraliser un typhon par des cristaux de glace. Ceci a provoqué un déluge dans la savane. Dégâts estimés à 20 millions de dollars (‘Acte de Dieu’).


. Continuation des projets d’ensemencement via ‘Storm Fury’ 1962 et ‘Popeye’ 1967. But: affaiblir des cyclones tropiques avec de l’iodure d’argent.


C’est ainsi que pendant la guerre du Viet-Nam, la mousson a été prolongée de 35 à 45 jours.

IMPORTANT et avec des preuves que l’on ne peut nier.


1. A partir de cette époque, divers programmes d’ensemencement ont été réalisé aux Etats-Unis.


En Russie et en Chine, ces programmes sont effectués par les autorités: beaucoup sur commandement ou commande.


Tchernobyl: Moscou a été protégé de la radioactivité par des précipitations artificiellement provoquées.


2. A partir de cette époque, la modification du climat est devenue une arme!


Conclusion: La modification du climat par manipulation de la couche de nuageuse est une technique employée depuis de longues années, mais elle présente certains problèmes: coût élevé et succès mitigé… jusqu’au moment où des scientifiques découvrirent une technique différente:


La solution!


En 1974, l'on découvre une autre possibilité pour influencer les conditions atmosphériques à savoir, modeler la magnétosphère (la couche au dessus de la ionosphère) avec des ondes mégamétriques (ELF – xtreme low frequency, ondes inférieures à 300 Hz ou des longueurs d’ondes supérieures à 1.000 000 mètres).


. On découpe pour ainsi dire un ‘trou’ dans la ionosphère.


. Les ondes ELF génèrent un courant de particules qui sont capables de passer l’horizon et de retomber en tant qu’ondes à fréquence extrêmement haute (EHF – extreme high frequency - ondes entre 30 et 300 gigahertz ou de 1 à 10 millimètres ).


. Elles influencent les conditions atmosphériques et peuvent provoquer la pluie ou la sécheresse.


En 1995, création en Alaska, d’une entreprise commune (militaire, civile) avec la création de HAARP (High Active Auroral Research Project).


Officiellement, uniquement une entreprise pour la recherche scientifique, mais, en réalité, HAARP est devenu une arme puissante et redoutable et fonctionne actuellement à pleine capacité: 1 gigawatt!


L'on peut ainsi concentrer 1 watt sur 1cm3 - cf. Russie, seulement un millionième de watt…


Ceci permet de provoquer des séismes (cf. les brevets et la hausse du magnétomètre 2 jours avant le tremblement de terre à Haïti).


Avec cette technologie, l'on peut donc aussi influencer le temps: ‘La Guerre des Fréquences‘.


HAARP est aux mains de la Raytheon Corporation, l'un des principaux fournisseurs de l’armée américaine et de la NASA…


Conclusion:

 

La manipulation du climat est un fait!


De plus, l'on en parle ouvertement: depuis 1996, des études sont effectuées au sein de l’armée américaine sous la dénomination ‘2025‘.


Objectif: Le contrôle et même le monopole de l’atmosphère et de l’espace!


Le document ‘Owning the weather in 2025‘ regroupe toutes les études qui ont un rapport avec la manipulation des conditions atmosphériques.


Nous en résumons les lignes principales:


. Ensemencement des nuages avec de l’iodure d’argent.


. Modification de la ionosphère: ‘Space Weather‘.


. Contrôle des pluies et des tempêtes par la formation de nuages et de CONTRAILS.


Ci-dessous, 2 passages traduits:


«Les évolutions actuelles sur le plan démographique, économique et environnemental créeront, au niveau mondial, des zones de tension qui, pour beaucoup de pays et ‘groupements‘, rendront inévitables et effectives, l’exécution des possibilités de modifications climatiques.»


«Aux Etats-Unis, la modification du climat sera une composante de la politique nationale de défense avec des applications internes et/ y compris des applications à l’étranger. Nos gouvernements mèneront les politiques à différents niveaux selon et compte tenu des intérêts.»


Sans aucun doute, HAARP s’ajuste dans ce contexte, parce qu’il existe une feuille de route pour obtenir le contrôle climatique global d’ici 2025.


L'on peut donc provoquer/empêcher la pluie où l'on veut. Et ceci est très important. L’eau sera une ressource rare, chère et essentielle pour la survie. Celui qui contrôle l’eau, contrôlera le monde.


Toute la stratégie est décrite de manière très spécifique et concrète.


Ci-dessous, les stratégies telles que décrites dans la rapport ‘Owning the Weather in 2025‘:


. Introduction de miroirs ionosphériques artificiels à partir de 2000 avec une nette hausse aux alentours de 2008.


L'on peut supposer que le système HAARP sera complètement opérationnel à partir de 2015.


. Emploi de produits chimiques pour ensemencer l’atmosphère à partir de 2000 pour obtenir ainsi un ‘Weather Force Support‘ en 2015 et
obtenir un climat virtuellement, complètement contrôlable en 2025!


Il est évident que tous les avions militaires des Etats-Unis et de l’OTAN ne sont pas en nombre suffisant pour atteindre ces objectifs. L’aviation civile doit être intégrée pour réussir ce projet.


. Introduction de ‘smart clouds’ par la nanotechnologie aux environs de 2004, avec un accroissement exponentiel après 2010. Une évolution identique est prévue pour ‘l’Energie Dirigée‘, ce qui est un euphémisme pour parler du réchauffement de la ionosphère.


. Une application toute particulière est la présentation du ‘Carbon Black Dust‘ (poussière carbone noir), une technologie qui doit être développée par le Ministère de la Défense à partir de 2005.

Ce document contient un démenti, qui déclare que ce texte n’est pas une traduction des instances officielles comme la US Air Force, DOD, ou le Gouvernement.


Cela fait penser au développement de l’énergie atomique au milieu des années 40. C’était soi-disant pour des fins civiles et pacifiques, jusqu’au moment où il est apparu opportun de l’employer à des fins militaires.


Ici aussi, l'on peut constater que tout y est:


. La technologie
. Les personnes et les instances
. Les études et les projets
. Les circonstances.


Et l'on en discute pleinement: à la conférence de l’AAAS (American Association for Advancement of Science) Asilomar, Californie, qui a eu lieu du 18 au 22 février 2010, on parle ouvertement d’épandre annuellement jusqu’à 20 millions de tonnes d’Aluminium, mais l'on nie dans toutes les langues qu’on serait déjà en train d’en épandre…


Pour compléter le tableau, il existe au civil, un pendant au projet ‘2025‘  la WMA (Weather Modification Association).


Cette organisation publie régulièrement (au moins annuellement), un magazine sur la modification du climat, un euphémisme pour parler de la modification du climat.


Sa mission est claire et limpide:


. Fournir de l’information aux personnes, aux politiques et autres organisations pour qu’ils puissent prendre des décisions en ce qui concerne les technologies de modification du climat.


. Pourvoir en suffisance des réserves d’eau.


. Diminuer les catastrophes naturelles.


Cela semble très pacifique et orienté pour le bien de tous, mais la description de la mission ressemble étrangement aux possibilités opérationnelles militaires du projet ‘2025‘.


La nécessité de la géo-ingéniérie pour la survie de la planète. Le début du 21ème siècle se caractérise par des changements du climat et de tout l’écosystème à la suite de l’activité humaine.


Le thème du ‘Réchauffement Global‘ a été, grâce à la collaboration de l’ONU avec le rapport IPCC ) et la campagne d’Al Gore (‘The Inconveniant truth’) placé en première page des agendas des politiciens, mais, en même temps, ce thème du ‘Réchauffement Global‘ est sujet à de sérieuses controverses, surtout après le ‘climate-gate’ et la condamnation du film par la Justice britannique.

Des actions semblaient indispensables pour assurer notre survie et elles ont été introduites:


. Contrôle des différents gaz à effet de serre par des restrictions.


. Le système de ‘permis d’émission’ très lucratif (cap and trade system).


. La fertilisation des océans avec des particules de métaux pour favoriser la croissance des algues et ainsi diminuer le CO2.


. Géo-ingéniérie: un néologisme pour exprimer la manipulation délibérée du climat pour contrecarrer les effets du réchauffement climatique (dû à l’émission des gaz à effet de serre) en influençant la balance énergétique et le réfléchissement de la lumière du soleil dans l’espace.


La géo-ingéniérie est apparue pour la première fois dans un brevet de la Hughes Aircraft Company:


. Le brevet décrit - déjà en 1991 – 18 techniques pour réduire le réchauffement global en dispersant dans la stratosphère de l’oxyde d’aluminium, de l’oxyde de thorium et des particules de Welsbach‘ (=des particules de métaux) pour réfléchir la lumière du Soleil.


. Ces substances sont vaporisées à une altitude de 7 à 13000 m et sont de la taille de 10 à 100 microns.


La Hughes Aircraft Company est momentanément une division de la Raytheon Corporation, une entreprise avec un chiffre d’affaire annuel de 21 milliard de dollars, qui est propriétaire de HAARP et ‘fournisseur de la Cour‘ de l’armée américaine…


Les autorités nient l’existence d’opérations d’épandages dans l’atmosphère, mais le scénario proposé dans le rapport IPCC en 2001 ressemble étrangement au brevet ‘Welsbach’


D’une part, ces particules réfléchissent partiellement la lumière du Soleil, mais, d’autre part, elles bloquent le ‘rayonnement de corps noir‘ (black body radiation), le rayonnement thermique de la terre.


La conséquence serait une nette hausse du réchauffement global!


Une étude récente montre qu’il y a deux manières de vaporiser ce mélange, qui contient 85% de particules métalliques et 15% de Silica colloïdal (gel) (dioxyde de silicium):


. Les particules sont ajoutées au carburant des avions à réaction civils et vaporisées à l’altitude de croisière.


. Le mélange est injecté directement dans les gaz d’échappement à haute température, via un dispositif dont la marine américaine détient le brevet.


Ainsi, ce mélange se diffuse comme un aérosol, dans la traînée que produit l’avion.


Plusieurs avions militaires, dont l’avion-citerne KC135, possèdent ce dispositif d’aérosol et ceci pourrait expliquer au moins partiellement le fait que les avions militaires ont des valeurs d’émission plus élevées que les avions des lignes commerciales.


De plus, nous disposons de preuves que des Ministères Européens de la Défense font des achats en grande quantité de barium et de barytine C14, qui est employée, entre autres, pour la détection des courants maritimes…

Il existe des cartes météorologiques indiquant les zones d’épandage de par le monde. Elles ont même été consultables (publiquement) sur un site officiel de Californie.


Ceci indique que les hauts responsables des Etats ont connaissance de ces programmes de contrôle du climat, mais qu’ils se taisent, peut-être parce que la situation est plus sérieuse que l'on ne l’avoue publiquement. La situation de la planète deviendrait critique (surtout les zones en bord de mer) si la température augmentait de plus de 2,5°C. Et c’est exactement ceci que l’on voudrait éviter en créant artificiellement une couverture nuageuse de cirrus.


Dans un communiqué de presse du 9 septembre 2009, au cours des préambules du sommet de Copenhagen, 5 économistes (dont des prix Nobel) ont déclaré que la géo-ingéniérie du climat est considérée comme le moyen le moins coûteux pour résoudre le problème du réchauffement global.


Pour terminer encore ceci: La falsification délibérée des données par l’East Anglia Institute coïncide avec le début de l’épandage atmosphérique et l’opérabilité de HAARP.


Est-ce une pure coïncidence chronologique?



A propos de la légalité 

 

Aux Etats-Unis, il n’y a pas de "problème": l’épandage est légal depuis 1977. Le Ministère de la Défense peut faire des expérimentations biologiques sur sa propre population.


Ces mesures ont été renforcées en 2002. Initialement, il y avait une proposition de loi garantissant la sauvegarde de l’espace, d’armes à basse fréquence, la sauvegarde du milieu et du climat d’armes de nouvelles technologies destructrices et la protection de ‘chemtrails‘.


Mais toutes ces restrictions sont tombées lors de l’approbation de la loi en 2002.


En Chine et en Russie, il n’y a (pour les pollueurs!) pas de "problèmes", parce que l’autorité est la loi.


En Europe, l’épandage est une infraction par rapport à la législation sur le Droit de l’environnement et peut-être aussi sur le principe de Souveraineté des pays.


En Europe, certaines instances militaires ont déjà dû admettre qu’ils épandaient au-dessus de leur propre territoire (propre population), mais, soit ils nient les effets nocifs (par exemple, l’Allemagne), soit ils justifient cet épandage dans le cadre de l’intérêt national (par exemple, la Grande- Bretagne).



Nocivité


Les dommages sont les suivants:


. Dégâts à la couche d’ozone


. Coûts plus élevés pour introduire du soufre


. Diminution de la luminosité. Le cycle hydrologique est perturbé ce qui a comme conséquence l’apparition de sécheresses plus fréquentes.

. Le ciel bleu devient un ciel gris.


. Moins d’énergie solaire, qui, pourtant, est essentielle à la vie.


Mais surtout:
Les émissions de gaz des avions (même sans l’ajout d’aérosols) et surtout ceux émis par les avions militaires sont une énorme menace pour l’homme, l’animal et la nature …. pour tout ce qui vit.



Conclusion


L’existence de programmes en vue de maîtriser le climat ne peut plus être niée. Ils sont contrôlés et coordonnés par l’establishment militaire. Ils sont approuvés par les gouvernements. Ils sont
exécutés en silence pour éviter tout désastre et pour pouvoir continuer le ‘business comme d’habitude‘, le plus longtemps possible.


Les 2 objectifs principaux sont:


. Contrôle de la température en créant des nuages artificiels, via des contrails manipulés.


. Contrôle du climat par manipulation de la ionosphère par des Installations comme HAARP (ionisation, réchauffement de la ionosphère).


Les documents stratégiques existants et les études scientifiques démontrent que les cirrus ont un effet sur le climat, qu’ils peuvent être manipulés pour des objectifs civils et/ ou militaires.


Les Etats-Unis ambitionnent de contrôler le climat d’ici 2025, civilement et militairement.


La technologie d’épandage existe. Le mélange de métaux et de composants chimiques est ajouté au kérosène ou vaporisé dans les gaz d’échappement.


Sur base des brevets qui sont la propriété de Raytheon et du Département de la Défense américain, il est clair que les programmes de manipulation climatique émanent et sont organisés à partir des Etats-Unis.


Que l’épandage soit légal ou non,
l’effet sur la santé de la planète est très préoccupant.


Fait le 15 juin 2010-06-22.


Peter Vereecke
Hooiwege, 20
9940 Evergem


09/357.33.36


 

Document en français téléchargeable à cette adresse:

 

http://rockastres.org/IMG/pdf/CASE_ORANGE_francais.pdf

 

 

http://vivredebout.over-blog.com/

 

Voir aussi :

http://artdevivresain.over-blog.com/article-il-y-a-des-gens-qui-font-des-choses-terribles-66119557.html

(épandages aériens)

Partager cet article
Repost0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 20:28

Iran/Téhéran: réunion anti-sionisme ayant pour thème "Hollywoodisme et le cinéma", à la tour Milad

Iran/Téhéran: réunion anti-sionisme ayant pour thème

Farsnews - La première Conférence ayant pour thème "Hollywoodisme et le cinéma", avec l'objectif de passer en revue la derrière scène du cinéma hollywoodien, se déroule, du 5 au 15 février, à la tour Milad de Téhéran, avec la participation de cinéastes, de critiques et de penseurs indépendants anti-sionistes.

 

D'après le quartier général d'informations du 29ème Festival international de film de Fajr, des cinéastes, des critiques et des penseurs indépendants anti-sionistes de divers pays du monde, entre autres, les Etats-Unis, l'Europe et d'autres pays, participent à cette conférence, qui doit s'articuler autour de quatre axes d'expertise.

 

Des experts et des cinéastes exprimeront leurs visions, sur ces quatre axes, à savoir "Hollywoodisme, terrorisme, Pentagone et CIA", "Hollywoodisme, iranophobie et islamophobie", "Hollywoodisme et le mode de vie à l'américaine" et "Hollyoodisme et Sionisme".

 

http://french.irib.ir/info/culture/item/108610-iranteheran-reunion-antisionisme-ayant-pour-theme-qhollywoodisme-et-le-cinemaq-a-la-tour-milad

 

 

Sur ce blog, actualité :

 

 

Partager cet article
Repost0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 20:23

04/02/2011  
 
Vodafone affirme que les autorités du Caire l’ont contraint à envoyer à ses abonnés égyptiens des messages en faveur du président, Hosni Moubarak. Dans un communiqué, le géant de la téléphonie mobile affirme que ses réseaux ont été réquisitionnés en vertu du Telecoms Act.
 Cette loi oblige les opérateurs à communiquer à leurs clients des annonces gouvernementales sous la forme de SMS. Selon Vodafone, les réseaux d’Etisalat et de Mobinil, deux de ses concurrents, se seraient vu adresser la même demande.
 
 « Ces messages ne sont pas rédigés par les opérateurs de téléphonie mobile, et nous ne disposons d’aucun droit de regard face aux autorités concernant leur contenu », insiste le groupe, qui affirme avoir protesté auprès du gouvernement. « Nous avons fait savoir que tous les messages devaient être transparents et que leur expéditeur devait être clairement identifiable. »
 

En effet, rien ne précisait que les autorités égyptiennes étaient à l’origine des SMS envoyés. Selon l’agence  Reuters, l’un d’eux communiquait le lieu et l’heure d’une manifestation favorable à Hosni Moubarak.

 

 

http://www.almanar.com.lb/newssite/NewsDetails.aspx?id=172172&language=fr

Partager cet article
Repost0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 20:18
Sayed Khamenei sur la Tunisie et l’Égypte: un évènement-miracle...un séisme
Nombre de lecteurs : 552

04/02/2011  
 
   Le guide suprême de la République islamique en Iran l’Ayatollah Ali Khamenei a qualifié ce qui se passe dans la région " d’évènement-miracle qui a commencé en Tunisie et se poursuit en Égypte", prévoyant que ces soulèvements   restituent sa dignité à la nation musulmane .
 
«  Le soulèvement en Tunisie et en Égypte est un mouvement de libération. En mon nom et au nom du peuple iranien et son gouvernement révolutionnaire,  je salue les peuples égyptien et tunisien », a-t-il clamé dans la partie arabe de son discours-prêche prononcé durant la prière de vendredi, à l’Université de Téhéran, à l’occasion de la décade Fajr qui commémore la victoire de la révolution islamique en Iran.
 
Concernant le cas égyptien, il l’a qualifié « d’éclatement de la colère sacrée dans les cœurs des hommes libres face au régime traitre, qui a trahi l’Islam ».
 
«  LES SIONISTES SONT INQUIETS CAR ILS SONT CONSCIENTS DU SEISME »
Le numéro un iranien a entre autre relevé l’inquiétude pressentie par l’ennemie sioniste face aux mouvements révolutionnaires en Tunisie et en Égypte.
« Les sionistes sont aujourd’hui plus inquiets que le président en fuite Ben Ali et son homologue égyptien, ce non-béni (Moubarak signifie en arabe béni, ndlr) » a-t-il ajouté.
La raison en est selon lui que « les sionistes sont parfaitement conscients du séisme que va provoquer le changement du pouvoir en Égypte, lequel va ramener l’Égypte à son véritable rang ».
 
 
«  LES PRESIDENTS TUNISIEN ET EGYPTIEN SONT BANNIS CAR ILS ETAIENT DEPENDANTS DES AMERICAINS»
Il a de plus soupçonné les analyses occidentales de vouloir travestir les véritables raisons de ce soulèvement, leur reprochant de « se contenter d’évoquer des motifs économiques, et d’omettre les véritables raisons, en l’occurrence celles que ces régimes égyptien et tunisien ont humilié leurs peuples ».
 
 «  Cet homme de (non) Moubarak en Égypte a humilié le peuple égyptien, le président tunisien en fuite était dépendant de l’administration américaine ; certains rapports signalent qu’il était même un agent de la CIA », a-t-il précisé.
 
Le guide suprême a tenu à rappeler que l’Égypte qui avait été le pays qui a mené le plus de guerres contre l’ennemi sioniste, est devenu sous Moubarak celui qui impose un blocus contre la Bande de Gaza.
« Si ce n’est la dépendance de Moubarak aux sionistes, l’entité sioniste n’aurait jamais pu mener à bien ce blocus », a-t-il déploré.
 
A son avis, dès que le président égyptien prendra la fuite, la première porte qui se fermera en face de lui sera la porte américaine, à l’instar du Shah.
«  L’Égypte est un exemple singulier : c’est le premier pays qui a obtenu son indépendance après la seconde guerre mondiale, il a de plus nationalisé le canal de Suez ; l’Égypte a été le seul pays à soutenir le peuple palestinien et a occupé un rang avant-gardiste dans le monde arabe », a-t-il soutenu.
 
«  (…) ce pays a été  criblé par les trahisons qui ont entaché sa dignité. Ce qui se passe aujourd’hui est la riposte convenable du peuple égyptien à ce crime commis par ce dictateur. Si cet étendard, que Dieu ne le veuille en arrive à tomber, c’est une ère sombre et obscure qui va s’instaurer », a mis en garde le guide suprême de la république islamique.
 
« N’AYEZ PAS CONFIANCE EN LES AMERICAINS ET LES OCCIDENTAUX »
 
S’adressant aux manifestants égyptiens, sayed Khamenei les a avertis contre le rôle actuel que les Américains et les Occidentaux sont en train de jouer, leur rappelant qu’ils ont toujours soutenu le régime égyptien.
«  N’ayez pas confiance en les Américains et les Occidentaux, parce qu’ils sont prêts à substituer un agent par un autre » a-t-il également mis en garde.
Et d’ajouter : «  les Américains qui ont soutenu leur agent depuis 30 ans n’ont pas le droit de s’ingérer dans les questions égyptiennes. Si le peuple égyptien peut mener à terme son soulèvement, les politiques américaines essuieront une défaite sans précédent dans la région ».
 
« PAS MOINS D’UN REGIME POPULAIRE FONDE SUR LA RELIGION »  
"N’acceptez pas moins d’un régime entièrement populaire fondé sur la religion", a-t-il suggéré au peuple égyptien.
 
Sayed Khamenei s’est également adressé au clergé d’AlAzhar, l’appelant  à prendre une position distincte en faveur du peuple.
 
Et pour terminer, Sayed Khamenei s’est attendu à ce que « les médias mondiaux répandent des informations mensongères, sur une soi-disant ingérence iranienne, l’exportation de la Wilayat-el-Faqih et sur un soi-disant prosélytisme du chiisme en Égypte ». «   Nous sommes habitués à ce discours mensonger qui est relayé par les vendus. Son but n’est autre que de semer les divisions entre les peuples » a-t-il conclu, après avoir assuré aux égyptiens qu’il s’adresse à eux, en tant que frère, et par responsabilité de son engagement religieux.  

 

http://www.almanar.com.lb/newssite/NewsDetails.aspx?id=172180&language=fr

 

Partager cet article
Repost0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 20:02

 

 

usa egypt obama moubarak www.islamenfrance.fr, islamenfrance.fr, elections cantonales, elections senatoriales, elections cfcm, l'islam en france, ramadan 2010, islam, musulman, mosquee, halal, voile islamique, coran, burqa, voile integral, israel, palestine, cfcm, uoif, islamisme, islamiste, religion, laicite, chretien, juif, ump, ps, fn, islamophobie, racisme, islamisation, immigration, violence

paperpk.com

N.B :

  • Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates s’est à nouveau entretenu mercredi par téléphone avec le ministre de la Défense égyptien, Mohamed Hussein Tantaoui, de la situation en Egypte, a annoncé son porte-parole, Geoff Morrell.”Il s’agissait de sa troisième conversation avec le ministre égyptien depuis ce week-end”, a ajouté M. Morrell dans un communiqué, sans toutefois préciser la teneur de l’entretien.
  • LeFigaro : Le Pentagone a assuré aujourd’hui qu’il ne comptait pas cesser ses livraisons d’armes à l’Egypte dans les prochains mois, malgré les troubles qui secouent le pays depuis plus d’une semaine.
  • Le renseignement américain ( CIA ) a alerté l’administration Obama des troubles en Égypte depuis fin 2010. “Nous avons tiré le signal d’alarme à propos de l’instabilité (…) à la fin de l’année dernière” …romandie.com

—————-

Cela fait plusieurs jours que je tente d’analyser les évènements qui se produisent en Afrique, sans qu’il me soit vraiment possible de me réjouir de la situation. Alors même que les médias se gargarisent d’images “choc”, que les politiques rivalisent d’ingéniosité pour faire avaler leurs commentaires scabreux, que les analystes évoquent la “contagion” libertaire qui menace le monde Arabe, il y a tout de même quelque chose qui cloche dans tout cela.


Comment peut-on croire que des gouvernements (et en premier lieu la France) possédant une armée de diplomates, des capacités de renseignement à la pointe, ainsi que des relations commerciales poussées puissent ne pas avoir vu que des présidents élus depuis 20 et 30 ans sont des dictateurs, ou que la corruption (à laquelle ils participent généreusement depuis toujours) était telle qu’elle allait bien finir par pousser les ventres creux à la révolte ?

 

Non, on ne peut pas le croire. C’est aller trop loin dans la double-pensée. On peut sans doute imaginer que les évènements se sont précipités, mais certainement pas affirmer qu’ils étaient imprévisibles. La seule chose que l’on puisse vraiment se demander, c’est pourquoi nos gouvernants ont si vite retourné leur veste, qui d’ailleurs craque un peu aux entournures… Après avoir avant-hier proposé l’aide sécuritaire à la Tunisie, le président Français appelait hier à repecter la voix de la rue (lui qui la méprise en France), pour aujourd’hui appeler à la modération face aux évènements, sans affirmer clairement son soutien au peuple égyptien.

En réalité, c’est comme si un évènement imprévu s’était produit lors de la révolution tunisienne, et que les pays européens s’étaient trouvés dans l’incapacité de savoir réagir au bon moment. Cet imprévu, on commence à en parler, serait d’origine américaine, et nous revoilà… en plein complot ! Mais que viennent donc faire les Etats-Unis dans tout cela ? rien de bien nouveau en définitive, car cela s’est déjà produit maintes et maintes fois au cours des temps : aujourd’hui il y a la crise, et puis il y a la Chine…auxquels est venu s’ajouter un troisième facteur, le danger islamiste.


La crise économique, qui a fragilisé les Etats riches comme l’Europe et les Etats-Unis, a laissé la Chine en position victorieuse, et sans doute son intérêt pour l’Afrique (et ses ressources formidables comme au Congo) n’y est pas étranger. C’est qu’en à peine quelques années, les financements Chinois ont peu à peu remplacé ceux des anciens colons, jusqu’à mettre la domination européenne en difficulté. Les capacités de corruption chinoises lui ont permis, en plus des précédentes donc, de faire main basse sur des ressources qui deviendront dans les prochaines années vitales pour le monde entier. En enrichissant les dictateurs alentour, en remettant en route une nouvelle sorte d’esclavagisme moderne, le capitalisme a favorisé la baisse des droits sociaux et des salaires de ceux qui ont, de tout temps, payé un lourd tribut à ce système injuste. Les futurs drames sanitaires concernant l’uranium et d’autres ressources pillées sont les seuls faits expliquant la “croissance économique” de ces pays, riches de ressources mais restés pauvres du fait de la corruption. Cette pression exercée sur les salaires pèse sur les peuples exploités, mais également sur l’ensemble des droits sociaux à travers le monde, ce qui entraîne chez les plus pauvres la colère du désespoir, capable d’exploser à la moindre étincelle.


Ceux qui veulent voir un lien entre Davos et les évènements en Afrique ne doivent pas s’y tromper : la hausse du prix des matières premières et la dérégulation des marchés sont également responsables des rébellions dans ces pays (il n’y a qu’à regarder les cours de bourse, ou la notation des agences au sujet de l’Egypte). Pour les Etats-unis, ils constituent l’occasion rêvée de reprendre en main la partie, car leur “soutien” peut leur permettre de remettre le pied en Afrique, et de placer leurs pions (comme monsieur El Baradei ?) sous prétexte sécuritaire… rien de bien nouveau, comme je le disais. Ensuite, on peut faire le lien entre les évènements qui se produisent en Egypte et la situation israélo-arabe. Hier on apprenait qu’Israël recommandait aux Etats-Unis et à l’Europe de soutenir le “président” Egyptien, et renforçait la sécurité sur les frontières communes. Le danger islamiste, épouvantail bien connu maintenant, revient par la petite porte quand certains évoquent la prise du pouvoir par les Musulmans, renforçant au passage l’amalgame entre Islam et islamisme, et niant les véritables exigences populaires des principaux concernés. Sous cette apparente contradiction (Les Etats-Unis soutiennent la révolution et Israël soutiennent le pouvoir égyptien) peut en réalité se cacher le point d’orgue d’un complot qui viserait d’une part à s’emparer des ressources africaines en y installant leurs propres marionnettes, et d’une autre à provoquer avec l’Iran les tensions nécéssaires pour, qui sait, le pousser à la faute.


Après cela, on peut du même coup expliquer la crise comme un coup des Etats-Unis qui voudraient reprendre le jeu en main, avec l’europe sous leur coupe, pour pouvoir jouer la partie du dollar contre le yen, ou le bancor. La Chine résiste, et Nicolas Sarkozy, en tant que président au G20, s’est prononcé en faveur du dollar. Chacun se positionnant selon ses intérêts, il semble que la géopolitique mondiale se prépare à redistribuer les cartes, avec les Etats-Unis comme croupier . Car en se retirant du terrain monétaire, ils peuvent jouer leur « va-tout » sur l’Afrique en utilisant la peur de l’islamisme, l’iran pas loin, et les ressources africaines reprises en main… contre la puissance Chinoise bien sûr, mais avant tout contre l’Afrique elle-même.


Validant ainsi le grand principe énoncé par George Orwell : « on n’établit pas une dictature pour sauver une révolution, on fait une révolution pour établir une dictature »

 

Par Abderrahim

 

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr

 

http://www.islamenfrance.fr/2011/02/04/tunisie-egypte-afrique-quand-les-etats-unis-reprennent-la-main-par-caleb-irri/

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 19:30
L'opposition, avec à sa tête Mohamed ElBaradei, a lancé lundi un appel à la grève générale en Egypte et invité les manifestants à participer à une marche géante mardi, une semaine après le début d'une révolte sans précédent ayant fait au moins 125 morts
http://www.leparisien.fr/crise-egypte/en-direct-egypte-un-general-nomme-ministre-de-l-interieur-31-01-2011-1291860.php
Un document secret publié par le quotidien égyptien « Misryoun » révèle un plan du ministère de l'intérieur égyptien
Un document secret publié par le quotidien égyptien « Misryoun » révèle un plan du ministère de l’intérieur égyptien pour faire face aux manifestations populaires contre le régime de Moubarak.
Ce document comprend des mesures effroyables visant à semer intentionnellement le chaos et la terreur dans les rangs du peuple et à entamer une campagne pour dérouter les médias.
 
Voici le texte intégral du document, comme l’a publié le quotidien précité :
 
Ministère de l’Intérieur Bureau du ministre
Secret et très important
Sujet : Un plan pour confronter les manifestations populaires.
 
Les stratégies :
-         Permettre aux manifestants de passer dans les rues des villes et des villages du pays, et ne pas bloquer leur manifestation. Etre très prudent en tirant des balles réelles ou caoutchoutées, et des bombes lacrymogènes et se soumettre aux ordres des officiers hauts gradés.


-         Enrôler bon nombre de voyous, leur bien payer, se réunir avec eux dans leurs domiciles ou dans les lieux de rencontre publics, (…) les renseigner sur le plan de mobilisation (…) dont le but est de semer le chaos progressivement.


-         Contrôler tous les membres des organisations et des partis, coordonner avec les maisons d’édition et les services de communications, imposer un contrôle complet sur les messages émis et transmis.


-         Les moyens de communication (Mobile-Internet) seront coupés à partir du vendredi 28-01-2011 à six heures du matin, tout en gardant la communication téléphonique sans fils, donc, tous les officiers et les membres doivent utiliser les moyens de communications sans fils et s’assurer qu’ils sont codés.


-         Un plan pour le déploiement des membres de la police et de la sécurité en tenue civile.


-         Limiter le déroulement des manifestations le vendredi 28-01-2011 dans les places publiques et principales, et couper la route devant les manifestants s’ils arrivent aux lieux interdits comme stipulé par la carte numéro 3.


-         S’assurer que les membres de la sécurité en tenue civile soient armés en bâtons pour arrêter les membres principaux responsables des manifestations sans montrer de violence. (..)


-         Simuler une incapacité partielle de la part de la police à partir du vendredi à 16h00 locale pour faire semblant que les manifestants ont pris le dessus et permettre ensuite l’infiltration de voyous chargés de semer le chaos (…).


-         Le retrait complet des forces de la police, de la sureté centrale, des gardiens, des officiers, et de tous les membres chargés de protéger les sites gouvernementaux. Tout en s’habillant en tenue civile, ces personnes doivent se déployer aux bords des rues, autour des arbres, s’infiltrer dans les rangs des manifestants sans dévoiler leurs identités, et sans faire aucun signe négatif, jusqu’à la réception de nouveaux ordres.


-         Vider les centres de police d’armes et de munitions, transférer les prisonniers à la prison centrale, mettre les prisonniers sous une haute surveillance, les remplacer de membres de la sécurité spéciale (…)


-         Diffuser à travers les médias des informations sur des actes de pillage, ordonner aux femmes des services de sécurité de contacter les médias et de prétendre qu’elles sont horrifiées.


-         En parallèle au déploiement des voyous, diffuser des messages publicitaires sur les actes de vandalisme et des pillages des banques et des commerces afin de semer l’horreur dans les rangs des manifestants qui réclameront le déploiement de l’armée et des forces de l’ordre (…).


-         Diffuser des informations sur la formation de comités de protection civile dans les quartiers en vue de pousser les manifestants à rentrer chez eux sans recourir à la force.


-         Diffuser de fausses rumeurs via les médias internationaux, et donner aux médias locaux le soin de les corriger, dans le but de redonner de la confiance populaire à ces derniers.


-         Diffuser des rumeurs sur la propagation du chaos et la fuite de grand nombre de prisonniers et de prétendre qu’ils se sont dirigés aux quartiers résidentiels. (…)


-         Suivre la situation sur le terrain et charger les membres sécuritaires de dénombrer les manifestations et de savoir leurs adresses, afin d’envoyer des groupes de voyous à leurs quartiers pour les enlever et vider par la suite les places des manifestants.

Partager cet article
Repost0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 19:02

 

http://newsimg.bbc.co.uk/media/images/45361000/jpg/_45361731_006696997-1.jpg

 

http://blog.culturemobile.net/images/technofolies/topsecret.jpgNe nous y trompons pas ! Le retournement de la situation en Égypte, au cours de ces dernières heures, où on a vu des populations « civiles » venir soutenir le président Moubarak et son régime, procède d’une partition de haute facture, composée par ceux qui tiennent le monde entre leurs mains, et jouée par des virtuoses de la manipulation planétaire.


Il y a quelques heures seulement, pour tous les observateurs politiques, la chute et le départ du président egyptien n’était plus qu’une question de jours, voire d’heures.

Le sursaut stupéfiant du peuple égyptien n’a laissé aucun doute sur la suite des évènements, y compris parmi les chefs d’état des grandes puissances eux-mêmes.

Mais c’était oublier les immenses répercussions, au niveau régional, et même mondial, que cette révolution aurait provoquées, s’il elle avait été menée jusqu’à son aboutissement.

Les Forces noires occupées à leurs calculs, ont été prises au dépourvu...

Tout le monde, et particulièrement nous, les peuples arabes et musulmans, ou les deux à la fois, savions que la chute de Moubarak aurait entraîné, à terme, plus ou moins court, celle de tous les despotes arabes, sans aucune exception, et l’avènement, pour nous, d’une ère nouvelle, non pas de régression obscurantiste, comme le rabâchent sans discontinuer tous ceux qui utilisent cet épouvantail, pour une raison ou une autre, mais enfin la renaissance tant attendue, un éveil des masses, pour une réelle démocratie, dans de véritables États de Droit, des républiques sociales, ou des monarchies réellement parlementaires.

Mais cela aurait été aussi, pour Israël, non seulement la perte d’une carte maîtresse, dans sa politique régionale et arabe, et surtout pour son principal objectif de ses futures frontières, une vraie catastrophe, et un avenir incertain, pour cet État, qui a bâti sa présence sur la manipulation et le complot permanent.

http://admi.net/world/ps/mur-palestine.jpgIsraël prépare, en effet, depuis des années, en douceur lorsque cela est destiné à la consommation occidentale, et avec une extrême brutalité pour ce qui concerne les Palestiniens, son projet, qui n’en est plus qu’à ses dernières finitions, d’un État avec des frontières définitives. Non pas celles des lignes de 1967, mais du mur qu’il est en train d’achever.

Toutes les vaines tractations, et autres négociations toutes vouées à l’échec avant même qu’elles ne soient entamées, n’avait pour seul but que de faire illusion, jusqu’au fait accompli, jusqu’à l’achèvement du mur, et le ralliement des quelques gouvernements occidentaux qui renâclent encore, bien timidement il faut croire, à cette monstrueuse idée.

http://gulf2000.columbia.edu/images/maps/IraqKurdistan_2003-2005_sm.gifUn autre projet secret d’Israël, ou censé l’être, et qui changera notablement la donne stratégique dans toute la région du Moyen-Orient sera la séparation définitive, et consacrée, du Kurdistan irakien du reste de l’Irak. Un futur Kurdistan souverain, qui s’accaparera de larges territoires pétrolifères, en plus du fait que la plus grosse réserve prouvée en Irak, se trouve entre Irbil et Halabja, en plein Kurdistan.

Des milliers d’ experts israéliens se trouvent déjà au Kurdistan, depuis des années, dont la vraie mission est de préparer le séparatisme, et l’avènement d’un Etat kurde totalement inféodé à Israël.

Ce sont ces "experts" qui ont encadré les opérations d’exploitation et d’exportation de pétrole kurde, contre la volonté du gouvernement irakien.

Des milliers de Kurdes se trouvent, en ce moment même en Israël, sous divers motifs, mais qui, dans la réalité, sont préparés pour l’opération de démembrement de l’Irak.

http://www.maroc212.com/IMG/arton61.jpgEt dans ces deux grands projets d’Israël, ainsi que dans une politique globale de contrôle de la situation, le Président Moubarak était une pièce maitresse, avec le Roi d’Arabie Saoudite, le Roi de Jordanie, en plus des nombreux figurants que sont presque tous les autres rois et présidents des pays arabes.

C’est pour cela, malgré l’exécrable publicité qu’ils lui avaient faite en s’exprimant contre son départ, qu’Israël n’a pu s’empêcher de jeter des cris d’orfraie, à l’idée que Moubarak puisse être éjecté, ainsi, avant la mise en place d’un plan B. Parce que cela aurait eu un effet dominos, sur tous les alliés d’Israël, qui tiennent d’une main de fer tous leurs peuples. Et il ne faut pas être particulièrement perspicace, lorsqu’on connait, un tant soit peu, le monde arabe, pour savoir que la chute de Moubarak aurait été d’une gravité incalculable pour Israël, puisqu’elle aura perdu, en une seule fois, tous ses gardes-chiourme.

Pendant ces journées héroïques, de la révolution de Jasmin, puis de la révolution du « million », puisque c’est ainsi que les Égyptiens ont qualifié leur propre soulèvement, sans doute en comparaison avec la révolution algérienne, dont ils disent qu’elle est la révolution du million de martyrs, tous les peuples arabes, les peuples qui leur sont apparentés, même s’ils ne sont pas arabes, comme les berbères d’Afrique du Nord, et les peuples musulmans, chiites ou sunnites, attendaient tous la chute du tyran égyptien, pour se lever simultanément, en une sorte de déferlante, pour balayer leurs régimes corrompus et criminels.

Ben-Ali-Baba-2 

http://arabies.blog.lemonde.fr/files/2011/01/tunisie-revolution-monde-arabe.1295531101.png

Effet dominos...

En Algérie, tout particulièrement, une lourde ambiance de révolution imminente a vissé tous les gens, jusqu’aux enfants, devant leur poste télé. Le compte à rebours avait commencé, en réalité, partout où les peuples de cette grande région subissaient le joug d’oligarchies brutales et voraces. Même en Lybie, où le « Guide » avait mis en place un vaste plan mi-corruption des masses, mi-représsion préventive, un vent de liberté avait commencé à soulever le sable du désert. Au point où ce président échappé d’un cirque avait imposé un couvre-feu, et procédé à des dizaines d’arrestations spectaculaires, au même moment où il tentait de relancer une contre-révolution en Tunisie. Un autre rôle du Président égyptien, d’une extrême importance, aurait fait défaut à la stratégie des « Forces noires », si ce dernier était tombé.

 

http://www.tourisme-en-egypte.com/wp-content/uploads/le-caire-mosquée-Al-Azhar-mosquée-Al-Hussein-mosquée-Al-Rifaï-mosquée-Aqsunqur-mosquée-Qaït-Bey-mosquée-Sultan-Hassan.jpgCe rôle, où il était un acteur de premier plan, notamment grâce à la prestigieuse institution islamique « El Azhar », liée intimement au pouvoir égyptien, consistait à attiser la haine entre musulmans sunnites et chiites. Le besoin de maintenir vivace, et mortelle, la haine séculaire entre les musulmans orthodoxes, et les musulmans dits schismatiques, a été très payant non seulement pour les monarchies du golfe, qui ont pu ainsi occuper leurs sujets dans la haine irraisonnée du « mécréant » qu’était le chiite, et de se prémunir ainsi de la contagion révolutionnaire iranienne, mais surtout pour les Forces noires qui ont pompé sans aucun problème, des décennies durant, des fortunes inestimables de cette région. Au moment où les peuples musulmans des deux bords se perdaient en malédictions mutuelles, les uns contre les autres.

Lorsque le besoin s’est fait ressentir d’attiser ces braises qui commençaient à se refroidir, et presque à s’éteindre, du conflit sanglant entre ces deux grands courants de l’Islam, les « Forces noires » n’ont pas hésité à créer une grosse farce sunnite, si elle n’était tragique, qui s’appelle « Al Qaida », et dont la mission principale, en plus d’aviver la vindicte contre les Chiites, était de faire le plus de victimes possible parmi eux. Simple à vérifier, il suffit de faire la comptabilité meurtrière d’Al Qaida, pour découvrir que les trois-quarts de ses victimes sont des musulmans Chiites. Les attaques contre les « mécréants » et les « croisés » sont destinés à noyer la baleine.

J’ai voulu revenir, de façon presque anecdotique, sur ces quelques données souterraines de la stratégie des « Forces noires », pour permettre à ceux qui n’en ont pas connaissance, de faire une lecture plus appropriée des évènements qui se déroulent, en ce moment même en Égypte, et où va se jouer la suite de la partition qui a été écrite pour étouffer les cris de colère de peuples entiers.

Comment s’est passée la réaction ?

Rarement dans l’histoire des peuples, le mot « réactionnaire », aura été investi, avec un tel réalisme, de son véritable sens.

http://fonzibrain.files.wordpress.com/2010/02/zionist_gamble_by_the-siamese-twins-cia-mossad-osp-dia-mi6.jpgLa révolution de Jasmin et celle du « million », quoiqu’en disent les observateurs politiques qui se spécialisent dans la lecture de l’après coup, pour pontifier avec des airs de Monsieur Sait-tout, ont pris de court tous les gouvernements, et toutes les officines, y compris le plus redoutable et le plus informé d’entre eux tous, l’un des principaux outils des « forces noires », le Mossad.

Personne ne s’attendait, même si une vague impression de catastrophe flottait dans l’air, que des peuples aussi paisibles, et qu’ils croyaient définitivement soumis, au point où en Tunisie, le Président Benali préparait sa propre succession par son épouse, et que le Président Moubarak avait quasiment désigné son fils pour lui succéder, allaient se soulever contre les deux régimes parmi les plus policiers, et les plus brutaux de monde.

Puis, après l’immolation par le feu d’un citoyen tunisien, presque un fait divers pour le régime, mais qui a été ressenti jusqu’aux tréfonds du peuple tunisien, parce qu’il exprimait tout le désespoir de ce peuples opprimé, ce fut une colère de la rue tunisienne qu’on n’avait jamais connue, qui allait monter crescendo, jusqu’à arriver à son paroxysme. Jusqu’à une implication de tout un peuple. On dit aujourd’hui que ce sont les Américains qui avaient demandé à l’armée tunisienne de ne pas ouvrir le feu sur les manifestants. Cela est possible. Mais rien ne dit que si cela n’avait pas été le cas, l’armée tunisienne ne se serait pas rangée du côté de son peuple. Et rien ne nous dit que l’attitude des Américains n’avait pas été dictée par des considérations purement stratégiques. Il n’en demeure pas moins que le peuple tunisien s’est libéré sans l’aide de personne, si ce n’est celle de toute l’opinion publique mondiale, qui a beaucoup compté, puisqu’elle a empêché le bain de sang.

Ce fut le signal pour tous les peuples qui vivaient dans des conditions similaires. C’est à dire tout le Maghreb, et tous les pays Arabes. Le président libyen ne s’y est pas trompé, lui qui a condamné le soulèvement populaire en Tunisie, et qui a tenté de le contrecarrer, avec une promptitude qui en dit long sur son inquiétude.

Israël, la face visible des Forces noires...

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/c6/BenjaminNetanyahu.jpgAlerté par ses mentors israéliens, le président égyptien tenta de prendre les devants, en s’assurant de la fidélité de l’armée, et du soutien des Américains, mais aussi de toutes les démocraties occidentales.

Les premiers à lui apporter leur soutien, parce que la rue égyptienne, et internet surtout, donnaient des signes d’énervement au sein de leurs propres populations, furent l’Algérie et la Lybie, qui voulaient exorciser la menace, et toutes les monarchies du Golfe, qui offrirent leurs bons services, les seuls qu’ils peuvent rendre, en arguments sonnants et trébuchants.

Israël, comme à son habitude, dont l’efficacité et certains moyens de persuasion ne sont plus à démontrer, se fit un devoir d’infléchir la position américaine, par trop laxiste, à son goût, et qui faisait la part trop belle aux peuples arabes, au détriment de leurs gardes-chiourme.

On ne sait pas comment les choses se sont faites, mais il ne fait plus de doute que le président américain a reçu des injonctions, voire une sommation, de revoir sa copie. Et il a obtempéré.

http://31.img.v4.skyrock.net/317/01020304dadadada050607/pics/2250753347_small_1.jpgPour Israël, ne serait-ce qu’à court-terme, il n’était pas question que Moubarak soit jeté comme un malpropre, à l’instar de Benali. Cela aurait eu un effet immédiat sur tous les pays « amis », dont nul n’ignore que les peuples haïssent profondément Israël, pour tout ce qu’il a fait subir au peuple palestinien.

Israël a exprimé, presque publiquement, son intention d’empêcher que de nouvelles situations, qui menaceraient sa « stabilité », puissent s’installer dans la région. Sans que les « Forces noires » puissent en contrôler le déroulé. Et il ne faut pas être particulièrement perspicace pour imaginer que toutes les monarchies arabes, ainsi que la Lybie, l’Algérie et le Maroc, ont dû peser de tout leur poids, avec leur ami israélien, pour contraindre le Président Obama à mettre un bémol à son enthousiasme. Et comme de bien entendu, qui dit pression d’Israël, lorsqu’elle est majeure et intransigeante, dit aussi celle des lobbies américains les plus puissants, ceux qui sont le fondement même des « Forces noires », avec Israël.

http://blog.cleveland.com/world_impact/2008/11/medium_Barack-Obama_PhoningIsrael-Nov6-08Meye.JPGLe fait que le président américain soit resté plus de trente minutes avec Moubarak laisse comprendre qu’il n’était plus question de préparer un départ imminent, mais de gérer une prise en main adéquate de la révolution, pour la neutraliser, et avoir le temps de dévier le cours de la contestation vers un exutoire contrôler. Un « statu quo ante », pour le moins.

Le fait d’avoir préparé Souleiman à la succession de Moubarak, un homme très « sûr « , un pro-israélien pur beurre, le grand patron des services secrets égyptiens, qui n’a jamais déçu Israël, ni encore moins représenté la moindre menace pour lui, n’était plus une garantie suffisante.

Trop d’inconnues subsistaient, trop d’impondérables, notamment celle d’un El Baradei dont on avait appris qu’il avait eu des contacts avec les Frères musulmans, et l’intrusion soudaine de ceux-ci sur la scène, après qu’ils aient observé une réserve très prudente, trop prudente pour Israël, qui voyaient en eux, les organisateurs souterrains de la révolte. Et donc, au moment où la suite des évènements ne faisait plus de doute, la contre-révolution se mit en place, en un temps record. A la veille de la manifestation annoncée par l’opposition, qui appelait à un rassemblement d’un million de manifestants sur la place au nom prédestiné de « Libération »(Ettahrir), tous les trains, les autobus et les taxis collectifs, à destination du Caire et d’Alexandrie, furent immobilisés. Pour empêcher ce rassemblement, et le tourner en dérision, puisque tout a été fait pour qu’il ne dépasse pas le nombre de quelques milliers. Malgré cela, et malgré toutes les autres méthodes pour empêcher le succès de cette manifestation, l’objectif des organisateurs fut largement dépassé, puisque le nombre d’un million aurait été largement dépassé.


http://img20.imageshack.us/img20/1594/39020151.jpg
La contre manifestation « spontané » pour le « Raïs » bien-aimé...

Puis, avant même que le « Raïs » ne fasse son discours, la machine se mit en branle. Tous les transports publics furent mobilisés, pour aller racoler, souvent avec des promesses mirifiques, mais aussi avec de petites sommes d’argent, dans toute la campagne environnante, des ouvriers agricoles journaliers, qui chômaient bien plus qu’ils ne travaillaient, dont personne ne s’était soucié auparavant, et qui végétaient dans des conditions infra-humaines, puis, dans tous les quartiers misérables de la ville, des chômeurs de toute sorte, des chiffonniers, qui se comptent en dizaines de milliers dans la seule ville du Caire, et tous les laissés-pour compte, complètement ahuris que les représentants de l’Etat lui même, viennent leur demander de soutenir le Pharaon en personne, contre les « ennemis du peuple égyptien », qui voulaient vendre le pays à Israël. Rien que cela !

http://static.lexpress.fr/medias/1272/651495_egypte-manifestations.jpg

Et bien sûr, pour encadrer toutes ces malheureuses victimes du régime égyptien, et qui allaient affronter leurs frères d’infortune, pour voler au secours de leur propre bourreau, les services qui ont été chargé de lancer la contre-révolution firent appel aux agents des sinistres « Moukhabarates », les services secrets égyptiens, dont la mission était de chauffer à blanc ces foules hébétées, à qui des portraits du Raïs et des drapeaux égyptiens avaient été distribués. Il faut savoir que les effectifs des Moukhabarates, permanents ou agents infiltrés parmi la population, sont plus de 500 000, pour la seule ville du Caire. Une ville peuplée de 17 millions d’habitants, sans compter tous ceux qui s’y rendent pour la journée, avant de rentrer dans leurs villages. Ce sont des dizaines de milliers de ces agents des Moukhabarates qui ont manifesté leur soutien au « Raïs » On rapporte même une scène de ces zélateurs du régime, et donc d’Israël, qui ont brûlé le drapeau d’Israël sur la place « Ettahrir ». Une grossière manipulation, pour tromper le petit peuple égyptien. Ou plutôt pour tenter de la tromper.

Et ainsi, de façon fulgurante, quelques heures seulement après le discours du Raïs, le monde entier, qui suivait la Révolution égyptienne en temps réel, fut-il surpris de voir surgir du néant, des milliers de contre-manifestants, qui étaient venus, selon la télévision égyptienne, de façon « spontanée », défendre leur « Raïs et leur pays, contre l’ « ennemi de l’extérieur », contre les « fanatiques islamistes », et même contre l’ « ennemi sioniste ». Des contre-manifestants tellement spontanés, qu’ils portaient tous les mêmes portraits, les mêmes drapeaux, qu’ils hurlaient les mêmes slogans.

http://www.radioalgerie.dz/fr/images/stories/egypte-presse.jpgDes manifestants tellement spontanés qu’ils s’attaquèrent violemment à tous les journalistes qui tentaient de les filmer ou de les prendre en photo. Parce que la pire chose qui pourrait gripper la machine de la contre-révolution, serait que les agents des Moukhabarates, que la population connait très bien, malgré leur statut d’agents secrets, soient reconnus dans les photos ou les reportages filmés des télévisions étrangères. Et que ces manifestants « spontanés » pour leur Raïs bien-aimé, s’avèrent ce qu’ils sont en réalité, des agents des Moukhabarates.

C’est pour cela que toutes les équipes de télés, et les photographes de presse ont été empêchés de faire leur travail, et qu’ils ont été contraints de se confiner dans leurs hôtels. C’est pour cela aussi, que parmi la foule des contre-manifestants, il y a de nombreux hommes masqués.

Algérie, Libye, petits trucs de compères...

La « Réaction » ne se sera donc pas faite attendre...

Logique, serait-on tentés de dire. Les « Forces noires » n’allaient pas accepter que la situation échappe à leur contrôle. Et leurs gardes-chiourmes qui se vautrent sur leurs trônes d’infamie, et qui saignent à blanc le bétail qui leur sert de peuple, avaient compris, avec la révolution de Jasmin, que s’ils ne réagissaient pas vite, très vite, ils seraient faits comme des rats, et très vite contraints d’aller rejoindre leur compère Benali, dans ce repaire de despotes déchus qu’est devenue l’Arabie Saoudite, jusqu’au jour, peut-être, où le peuple saoudien se lèvera aussi. Quand il comprendra enfin que sa servilité a été acheté, en bons dollars, comme on achète du bétail au souk du coin.

En Lybie, les milices de Khadafi sont en train de procéder à l’arrestation des tous les opposants potentiels, et le « Guide » a décidé, pour une énième fois, d’une distribution de grosses sommes d’argent aux populations. En veux-tu, en voilà ! Tant que tu courbes l’échine, et que tu baisses les yeux.

http://lh5.ggpht.com/_onVdt24pCwM/S0KLtDUSc4I/AAAAAAAAeVI/-NOcDw_2MlY/portrait-sarkozy-bouteflika.jpgEn Algérie, les généraux du DRS et les détenteurs des plus grosses fortunes, acquises à la faveur d’une incroyable gabegie, tentent de convaincre le Président Bouteflika de démissionner, pour raisons de santé. Une sorte de fusible qui arrêterait la propagation de la colère, serait-ce pour quelques mois, le temps de remettre des choses en ordre, de neutraliser les forces qui s’étaient organisées ces derniers mois, et qui menacent de constituer des centres de ralliement, pour des populations qui ne savent plus à quel saint se vouer, dans ce pays où tous les partis qui ont une existence officielle mangent au râtelier du régime, à l’exeption d’un seul parmi-eux, qui ne s’est pas compromis, mais qui été complètement neutralisé, « ghettoïsé » dans une seule région du pays, sérieusement infiltré.

Cette dernière trouvaille de pousser le président Bouteflika à une démission en douce, pour raisons de santé, devrait, selon les concepteurs de cette idée, dégonfler la colère populaire qui couve, et qui attend d’exploser, du jour au lendemain. Elle aurait le mérite, en plus de gagner quelques mois, de permettre à la famille Bouteflika de pouvoir partir paisiblement, ou de rester en Algérie, et de pouvoir jouir, sans être inquiétée, du butin faramineux qu’elle s’est constituée, depuis que le grand frère préside aux destinées de cette foule, ce ghachi, comme le président Bouteflika lui-même appelle le peuple algérien.

Et cette démission, aurait le mérite, par ailleurs, et surtout, de ne pas déranger la « grande bouffe » qui se prépare, pour le plan quinquennal qui va être lancé incessamment, et dont l’enveloppe est de 300 milliards de dollars.

Tout comme elle permettrait aux « Forces noires » de garder l’Algérie, cet important allié, dans le pré-carré des gardes-chiourmes. A fortiori que ce sont les généraux algériens qui gèrent la carte de l’AQMI, donc de la future politique américaine du Sahel, et de l’endiguement de la Chine, pour l’empêcher d’y prendre pied d’une façon qui menacerait les intérêts bien compris de qui on sait, et pour ne pas nous répéter indéfiniment.

http://www.mecanopolis.org/wp-content/uploads/2009/01/tsahal-torah.jpg

Vers la naissance d’un Peuple du Monde...

Les mécanismes de la contre-révolution ont été activés. Ils sont multiples et complexes. Mais ils tendent tous vers un même objectif. Empêcher, coûte que coûte, les peuples arabes et musulmans d’entrer dans des logiques révolutionnaires. Et empêcher, par les mêmes mécanismes, une prise de conscience planétaire, des peuples du monde, sur la vraie nature des Forces noires, ces énergies mauvaises, occultes et toutes puissantes, dont les seules représentations visibles sont Israël, les grands groupes financiers multinationaux, et les cercles qui dirigent en sous-ordre les grandes « institutions » financières internationales, comme la http://a10.idata.over-blog.com/300x251/2/86/54/31/FMI-img.php.jpgBanque Mondiale, le FMI et l’OMC, les grandes banques de financement, entre bien d’autres.

Toutes ces constructions financières, et autres grands trusts qui ont fait main basse sur les méga industries, comme celles de l’armement, du pétrole et de ses dérivés, de l’industrie nucléaire, du médicament, des biotechnologies végétales et de tout ce qui représente le Grand Capital et le contrôle politique des populations, s’emboitent les unes dans les autres, pour former un ensemble monstrueux,, sous la direction de milieux occultes, qui décident de tout ce qui doit être, ou ne pas être, à une échelle planétaire. Ce sont ce que j’appelle les Forces noires.

http://www.elconfidencial.com/fotos/enimagenes/2008110982fmi_t_g.jpgCe sont ces milieux qui ont décidé de siffler la fin de la partie en Égypte, et qui vont certainement mettre en branle tout un dispositif de réaménagements stratégiques.

Il ne leur coûte absolument rien de changer le personnel politique de leurs gardes-chiourmes. Il vont entreprendre des actions qui vont faire illusion, et qui vont faire croire aux peuples opprimés que des changements inespérés se sont produits dans leurs pays. Le personnel va être remplacé par un autre, plus présentable, moins brutal, dont le discours aura des intonations révolutionnaires, voire anti-impérialistes. Des grands leaders vont naître du néant, qui vont même s’attaquer à l’hégémonie des Américains, voire même à l’intransigeance d’Israël, mais qui seront, en réalité, les plus sûrs alliés des uns et de l’autre.

Mais tant va la cruche à l’eau...

http://www.reopen911.info/News/wp-content/uploads/logo_wikileaks.pngAujourd’hui, un autre contexte s’est mis en place. En lançant internet, ou du moins en acceptant qu’il soit vulgarisé à toute la planète, les Forces noires ne savaient pas qu’il allait devenir ce qu’ils est devenu aujourd’hui. Des effets « pervers » ont dévié la grosse manipulation de ses objectifs initiaux.

Et il n’est plus possible de faire marche arrière. Les peuples prennent conscience, chaque jour, que leurs intérêts sont intimement liés, où qu’ils se trouvent dans ce monde devenu trop étroit.

Ce n’est pas pour rien que Finkielkraut, pour ne pas le nommer, a qualifié Internet de « Grande poubelle ». Parce que ce moyen est celui qui va accélérer la libération des peuples, et qui va éclairer l’humanité entière, sur la vraie nature des Forces noires.


C’est pour cela, qu’instinctivement, dans le monde entier, hormis dans les castes qui se sustentent du sang de leurs semblables, où des os que leurs maîtres leur jettent, un formidable élan de sympathie est allé au peuple égyptien. Parce que nous commençons à apprendre, en marchant, que l’union entre tous les peuples de la terre sera notre seule planche de salut.

Soutenir le peuple égyptien, contre les Forces noires qui tentent de le réduire, et de le renvoyer à son statut d’esclave, est un acte de résistance.

C’est le moment, pour le peuple mondial de jouer pleinement son rôle.

L’heure a sonné, pour la Révolution de l’Homme, contre le Mal absolu.

 

 

Djameleddine Benchenouf pour Elwatan-Alhabib

 

http://che4ever.over-blog.com/article-egypte-le-complot-des-forces-noires-contre-les-peuples-66407555.html

 
.
Le dernier paragraphe rejoint exactement ce que j'ai écrit  ici :

Partager cet article
Repost0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 18:27
 

Les quarante ans...

http://www.lepost.fr/article/2010/11/13/2303109_de-gaulle-et-le-fossoyeur-du-gaullisme.html

 

L’Egypte semble au bord d’une guerre civile avec la montée des violences entre les opposants et les partisans d’Hosni Moubarak et contre les journalistes. Ces événements historiques, dont on espère qu’ils se termineront bien, sont également très révélateurs de notre époque.


Une soif de liberté et d’égalité


La première leçon de ces révoltes populaires est que la soif de liberté des hommes est bien universelle et elle ne peut pas être mise sous une cocotte indéfiniment. Ce n’est pas pour rien qu’en Chine, les évènements actuels sont peu évoqués. Mais un jour aussi, la Chine s’éveillera à la liberté. Enfin, il faut souligner le rôle positif joué par les nouvelles technologies dans ces révolutions, avec Facebook, Twitter ou des téléphones mobiles. Le progrès peut amener la liberté.


Mais il y a un aspect insuffisamment mis en valeur, c’est le fait que les raisons économiques jouent un rôle important dans les révoltes des peuples Tunisiens et Egyptiens. Chômage, montée des prix de l’alimentaire expliquent aussi la volonté de renverser les régimes en place. L’addition d’un régime autoritaire et d’une absence de progrès économique est un cocktail détonant pour les autocrates en place. Il faut y voir la raison de la politique économique aussi active des dirigeants Chinois.


Nul ne sait où le mouvement actuel s’arrêtera. Si on peut espérer qu’il se propage dans le monde arabe comme une trainée de poudre démocratique et pacifique, à la manière du printemps des peuples en Europe de l’Est, rien n’est moins sûr. Les violences de ces derniers jours rappellent que toutes les révolutions ne sont pas forcément pacifiques et qu’elles peuvent être sanglantes. De même, les autocrates peuvent parfois rester au pouvoir, même si le sort d’Hosni Moubarak semble scellé.


Une France en petit


Tout a commencé par la très grande maladresse de Michèle Alliot-Marie, proposant l’aide de la France à la Tunisie pour maintenir l’ordre. Même s’il s’agissait d’assurer l’ordre de la manière la moins violente possible, cette proposition d’aide de la France à un autocrate en déroute n’est pas des plus glorieuses. D’ailleurs, après avoir commencé par nier le problème, Nicolas Sarkozy et Michèle Alliot-Marie ont fini par admettre cette maladresse, qui ne fait pas gloire à notre diplomatie.


Et plus globalement, cet incident montre aussi à quel point la diplomatie Française a perdu depuis l’accession au pouvoir de Nicolas Sarkozy.

 

La présidence de Jacques Chirac avait permis de renouer les liens séculaires de la France avec le monde arabe. Nul doute qu’un gouvernement moins suiviste à l’égard des Etats-Unis aurait pu jouer un  rôle plus important, alors que les manifestants Egyptiens brandissent des pancartes en Français pour demander la démission d’Hosni Moubarak.


Nous vivons peut-être aujourd’hui un mouvement historique de démocratisation du monde arabe. S’il convient de respecter la souveraineté des pays, la France doit également faire entendre son message de liberté et d’égalité dans lequel se reconnaissent tant de manifestants.


.

La politique arabe du Gl de Gaulle
 Christine Alfarge
.
« La politique arabe du général de GAULLE est une politique de paix, d’équilibre, de justice »


Elle est nécessaire voire stratégique, pour exister en tant que puissance au Proche et Moyen-Orient où il se trouve d’autres puissances. La politique arabe de la France est un des volets de la politique étrangère du général de GAULLE.
Quels sont les fondements de cette politique ?


C’est à la fin des années 1920, que le général de GAULLE fort de son expérience personnelle, tant pour l’avoir vu que pour l’avoir vécu, comme il disait dans « l’Orient compliqué », s’ouvre à lui une réalité à laquelle il était sensible par l’extrême fragilité de sa construction résultant d’un accord diplomatique heurtant de ce fait le sentiment national des peuples soumis à une domination étrangère. C’est en prenant contact avec le Liban, qu’il découvre toute la complexité de cette région, il s’exprime en ces termes : « Les liens entre la France et le Liban s’illustrent par leur solidité et leur sincérité. Si la France est investie d’une mission en Orient, le Liban est, de son côté, investi d’une mission en Europe. C’est pourquoi il importe à nos deux pays de demeurer en accord, solidaires, non seulement sur les questions d’ordre pratique, mais également sur les questions politiques. Cette coopération peut aider à restaurer la paix dans la région où se trouve le Liban, et contribuer ainsi à la paix dans le monde ».


Au regard de l’Histoire, telle l’alliance du roi François 1er avec Soliman le Magnifique dont l’Empire s’étendait sur la plupart des pays arabes, le général de GAULLE aura toujours à l’esprit les liens historiques entre la France et l’Orient, développés dans une relation particulière depuis le 15ème siècle jusqu’à aujourd’hui. Prenant en charge toute l’Histoire de son pays, le général de GAULLE ne pouvait qu’en assurer la continuité.


Son expérience politique commença avec l’analyse du rôle des pays du sud et de l’Est de la Méditerranée dans les grands conflits mondiaux. A partir de là, cette région du monde devenait incontournable et devait faire l’objet à l’avenir de projets et d’approches d’une politique étrangère française. Sa politique arabe va véritablement débuter à son retour au pouvoir en 1958.


Quel préalable à une politique arabe ?


A cette période, la politique française est dominée par la guerre d’Algérie qui n’en finit pas, provoquant ainsi la rupture des relations diplomatiques de la part de plusieurs Etats du Proche-Orient. Cela entravait naturellement tout développement des relations franco-arabes. Dans ce contexte difficile, la France prendra quelques initiatives vis-à-vis du Proche-Orient, notamment par la signature d’un texte le 22 août 1958 afin de régler le problème de l’indemnisation des actionnaires de la Compagnie du Canal de Suez.


Au Proche-Orient, l’application du principe d’autodétermination du peuple algérien prônée par le général de GAULLE dans son discours du 16 septembre 1959, fera son chemin dans les milieux politiques, économiques et intellectuels qui pensent réellement à son aboutissement. Cependant, sur les réalités nationales au Proche-Orient, le général de GAULLE n’a cessé de montrer la volonté de rétablir un équilibre rompu avant lui et nous livre un véritable plaidoyer à travers ses Mémoires d’espoir, il écrit : « Si l’existence d’Israël me paraît très justifiée, j’estime que beaucoup de prudence s’impose à lui à l’égard des Arabes. Ceux-ci sont ses voisins et le sont pour toujours… »


Le rééquilibrage de la position politique française au Proche-Orient.


La crainte que les tensions soient un terrain d’affrontements pour les grandes puissances, domine, à travers les rencontres avec de nombreux dirigeants arabes, le Général de GAULLE lance inlassablement un message de paix, d’équilibre et de justice comme le 19 février 1969 lors d’un déplacement en Arabie Saoudite, où il déclare « l’équilibre au Proche-Orient est nécessaire pour l’humanité ». En réalité, la politique arabe du général de GAULLE ne se sépare d’aucune manière de l’ensemble de la politique étrangère, telle la reconnaissance de la Chine ou le rapprochement avec la Russie. Son analyse repose sur plusieurs données essentielles, l’existence d’un nouvel ordre mondial à travers l’émergence du Tiers Monde, l’éclatement du camp communiste, la parité entre les puissances nucléaires. Dans cette perspective, la politique française d’indépendance prend tout son sens signifiant une contestation des blocs Est-Ouest, une résistance à l’hégémonie économique, stratégique et géographique, un dialogue permanent avec toutes les puissances se réclamant de la même volonté d’indépendance, autrement dit, du refus de l’alignement.


L’indépendance nationale ne se divise pas.


La France incarnait un interlocuteur privilégié, par son exemple, elle prouvait que l’on pouvait avoir avec un pays industriel développé, des rapports qui ne soient pas de subordination ou de nature hégémonique. Telle était la leçon que voulait donner au monde le général de GAULLE sur sa politique étrangère.


Le prestige du général de GAULLE dans le monde arabe était immense, les propos du Président égyptien NASSER très éloquents : « l’amitié du général de GAULLE sur laquelle on peut compter ». Il y avait une redistribution des cartes, des contacts étaient pris, notamment une première approche vers les pays du Golfe. Les pays arabes soutenaient la politique du Général de GAULLE, mais cette politique était sans doute plus ressentie par les peuples arabes eux-mêmes, les sociétés arabes et musulmanes se ressemblent entre elles, elles sont solidaires entre elles et ce qui les fascinait avant tout avec le Général de GAULLE, c’est l’image de libérateur de son pays.


En France, la politique arabe n’a pas eu le soutien d’une grande majorité qui ne comprenait pas les choix du général de GAULLE s’inscrivant dans une tradition d’indépendance, leçon capitale qui jalonnera toute la politique étrangère

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=12429
Partager cet article
Repost0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 18:12
http://www.solidariteetprogres.org/article6477.html
JPEG - 21.3 ko
Caricature du Parisien

jeudi 3 février

Paris, le 3 février 2011 – En s’engageant à présenter à nos deux Assemblées l’inscription dans notre Constitution du « principe » d’un équilibre budgétaire pour l’ensemble des administrations publiques, Nicolas Sarkozy se soumet à la loi des marchés financiers, du FMI et de la City. En effet, il s’agit d’une règle et non d’un principe, qui ne relève en rien d’un ordre constitutionnel, et son application livrerait notre économie pieds et poings liés au monétarisme dominant.


Tout d’abord, la Constitution ne doit pas incorporer des règles particulières concernant la politique budgétaire de l’Etat, au risque de devenir un fourre-tout, mais s’en tenir à de vrais principes. Celui énoncé dans son article 2 – « un gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple » – se suffit à lui-même. Le reste doit en découler.


Ensuite et surtout, l’équilibre budgétaire dans l’ordre monétariste actuel correspond à un étranglement de l’Etat, d’autant plus que celui-ci s’endette dans des buts clientélistes et pour maintenir un système financier destructeur. Il ne lui resterait donc rien pour faire son vrai métier, c’est-à-dire alimenter l’économie et équiper l’homme et la nature. Pour le faire, c’est à un système de crédit productif public qu’il nous faut revenir, animé par une banque nationale et reposant sur le principe d’une séparation entre banques d’affaires d’une part et banques de dépôt et de crédit d’autre part. C’est ce principe, connu sous le nom de Glass-Steagall, qui est essentiel et qu’il serait urgent de faire adopter par nos deux Assemblées, et non celui d’un équilibre financier, qui ne pourrait être atteint au sein d’un ordre monétariste dans lequel le réservoir fuit de toutes parts, sauf au prix d’une austérité sociale sans précédent.


En fait, ce que veulent le président de la République et ceux qui le soutiennent, c’est conserver l’ordre monétariste actuel en imposant cette austérité sociale, et en jouant leurs amis spéculateurs contre l’économie productive de plus en plus soumise à leur loi.


Il est aussi clair que Nicolas Sarkozy veut accuser ainsi le PS de « ne pas vouloir mettre d’ordre dans les finances publiques » et s’en prendre « à la gestion laxiste des collectivités locales ». Cet opportunisme politique, au moment où nous traversons l’une des pires crises de société et de civilisation de l’histoire, est pire qu’un crime, une idiotie.


Il est enfin révélateur que cette décision du Président vienne après la réunion de la commission présidée par Michel Camdessus, l’ancien directeur général du Fonds monétaire international. Il s’agit de l’aveu d’une orientation politique aujourd’hui partagée entre MM. Sarkozy et Strauss-Kahn, le successeur de M. Camdessus.


Je dis donc : Glass-Steagall, crédit productif public et retour de l’Etat républicain, et non équilibre budgétaire, ordre monétariste et austérité sociale imposée par une oligarchie. Sur le mur de la caverne politique, cela s’écrit : ni Sarkozy, ni Strauss-Kahn, une même politique conduisant au désastre, même si les couleurs sont apparemment différentes.

 

http://www.cheminade2012.fr/Reforme-constitutionnelle-Nicolas-Sarkozy-se-soumet-au-FMI?var_mode=calcul

Partager cet article
Repost0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 17:59

http://tchadonline.com/


 

Washington, le vrai donneur d’ordres

 

 

par Bruno Odent

 

 

 

Barack Obama s’est adressé directement aux Égyptiens, soucieux de préserver quoi qu’il arrive l’influence de Washington sur l’Égypte, relais majeur de la politique US dans la région.


 

Les États-Unis feront tout pour conserver la mainmise sur l’Égypte même si la pression du soulèvement populaire les place sur la défensive. Le pays constitue une plate-forme géostratégique clé au Moyen-Orient, car il est à la fois l’un des principaux axes de passage du commerce mondial avec le canal de Suez et un soutien politique majeur à côté d’Israël dans la région. Le régime qu’ils ont installé depuis le début des années soixante-dix après la mort de Nasser tangue de toutes parts.


 

Veiller à ne pas perdre le contrôle sur le pays tout en donnant le change aux manifestants. C’est tout le sens de l’allocution de Barack Obama, mardi soir, quelques heures seulement après le discours de Moubarak signifiant qu’il n’était pas prêt à quitter le pouvoir avant la fin de son mandat à l’automne.


 

La forme prise par l’intervention d’Obama révèle la dimension urgente qu’a prise la question aux yeux de la Maison-Blanche mais éclaire aussi, ce faisant, la réalité de l’état de subordination totale du régime égyptien aux États-Unis. Le président Obama s’est adressé en effet directement aux Égyptiens, sur un ton rappelant le « Je vous ai compris » de 
De Gaulle, marquant un épisode célèbre de l’histoire de la France coloniale poussée dans ses retranchements. « Je veux, a souligné Obama, me montrer clair à l’égard du peuple d’Égypte et en particulier de sa jeunesse : nous avons entendu votre voix. »


 

Moubarak, qui faisait donner hier ses sbires contre les manifestants au Caire, apparaît ainsi encore plus crûment pour ce qu’il est : une marionnette de l’hyperpuissance. Ce n’est pas dans les allées du palais du dictateur égyptien que les vraies décisions sont prises mais bien à Washington.


 

Acculée, la diplomatie US met en avant le concept ambigu de « transition ». Celle-ci « doit être profonde, pacifique et commencer maintenant », a martelé le président des États-Unis. Il réussit ainsi le tour de force de prendre ses distances avec le despote qui s’accroche tout en prenant la précaution de ne pas le désavouer explicitement.


 

Des signaux sont envoyés en parallèle à ceux qui manifestent pour l’instauration de la démocratie. Mais le passif est très lourd au sein d’une opinion publique égyptienne, hostile de longue date à la politique de l’Oncle Sam en Irak ou en Palestine. D’où la volonté de ne pas abandonner des relais plus traditionnels au sein du régime.


 

Parmi eux, il y a l’armée, un pilier du système, l’une des plus importantes forces militaires du Moyen-Orient. Ses plus hauts gradés savent ce qu’elle doit à la « générosité » de Washington qui l’a « subventionnée » l’an dernier à hauteur de quelque 1,3 milliard de dollars (1 milliard d’euros). De quoi se garantir d’une « neutralité » revendiquée qui l’a conduite hier à regarder faire sans réagir les hommes de main de Moubarak.


 

Autre joker dans la manche de Washington : il a imposé à Moubarak qu’il crée un poste de vice-président et qu’il y nomme aussitôt Omar Souleiman. Un homme qui est l’un des principaux artisans de la mise sous influence de l’Égypte. Bien connu de la CIA, il a géré tous les dossiers sensibles, celui du conflit israélo-palestinien comme celui de la lutte contre l’islamisme, jouant un rôle lige dans l’affaire des transferts illégaux de prisonniers présumés terroristes (des États-Unis vers les prisons égyptiennes) où ils ont été débriefés de façon très spéciale par ses services. Un homme de toute confiance...

 

 

Sources L'Humanité

 

Posté par Adriana Evangelizt

http://nom666.over-blog.com/

Partager cet article
Repost0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 17:54

Nicolas Sarkozy en joueur de 'Sim City'

Nicolas Sarkozy en joueur de "Sim City" | Montage Le Post

http://www.lepost.fr/article/2011/01/25/2382058_g20-la-france-va-jouer-a-sim-city.html

 

 

jeudi 3 février

 

Paris, le 3 février 2011 – La France et l’Allemagne viennent de se trouver marginalisées au sein du Service européen pour l’action extérieure (SEAE), décrit par le traité de Lisbonne comme le ministère des Affaires étrangères de l’Europe.

 

La baronne Catherine Ashton, de la couvée Tony Blair, vient en effet de peupler ses services d’agents ou d’agents d’influence de l’Empire britannique. Soyons clairs : il ne s’agit pas des intérêts du Royaume-Uni et de son peuple en tant que tels, mais de l’empire financier et commercial de la City et de ses émanations en Europe du Nord.

 

Il est scandaleux que Nicolas Sarkozy et Angela Merkel aient ainsi laissé dépouiller leurs pays, au sein même de cette Europe de Lisbonne dont ils ont été les accoucheurs et qui conduit au chaos financier et social faute de projet commun de développement mutuel.

 

 

http://www.cheminade2012.fr/L-Europe-se-soumet-a-l-Empire-britannique?var_mode=calcul

Partager cet article
Repost0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 17:48

Egypte : une armée formée et équipée par le Pentagone
par Manlio Dinucci*


La mise en image de la situation actuelle en Egypte par les médias atlantistes assimile l’insurrection populaire à une guerre civile et érige l’armée en arbitre. C’est évidemment faux. Le régime du président Hosni Moubarak et son armée sont les produits de la politique des Etats-Unis dans la région et de leur soutien inconditionnel à Israël.


 


4 février 2011

Depuis
Rome (Italie)

Outils

 Imprimer
 Envoyer

Pays
 Egypte

JPEG - 29.1 ko
La tribune des officiers supérieurs lors des exercices Bright Star 05/06 à Moubarak Military City. L’armée égyptienne est formée et équipée par les Etats-Unis pour mettre en oeuvre la paix séparée israélo-égyptienne.

L’image des chars d’assaut qui surveillent les centres névralgiques du Caire, entourés par la marée de manifestants, est emblématique. Ce sont des M1A1 Abrams, les terribles tanks états-uniens de dernière génération, qui sont fabriqués en Egypte sur la base d’un accord de coproduction. Ils symbolisent à quel point les Etats-Unis se sont engagés dans la construction des forces armées égyptiennes et l’ampleur de la confiance qu’ils ont accordée au régime de Moubarak. En trente ans, Washington lui a fourni des aides militaires pour une valeur d’environ 60 milliards de dollars, selon les chiffres officiels, à quoi se sont ajoutés d’autres financements secrets.

Actuellement le régime de Moubarak reçoit des USA environ 2 milliards de dollars annuels, se plaçant ainsi parmi les principaux bénéficiaires après Israël. La majeure partie de cette somme est dépensée dans l’achat d’armes états-uniennes. Comme leur valeur dépasse la disponibilité financière du gouvernement égyptien, celui-ci a accumulé une dette envers les Etats-Unis. Mais Washington a été généreux : en 1990, pour récompenser l’Egypte de sa participation à l’imminente guerre contre l’Irak, il lui a accordé une remise de dette militaire de 7 milliards de dollars. Dix ans après, il lui a concédé un crédit extraordinaire de 3,2 milliards de dollars pour la modernisation des forces armées : celles-ci ont ainsi pu acquérir 24 chasseurs-bombardiers F-16 de dernière génération, 3 batteries de missiles Patriot et d’autres systèmes d’armes avancés. Le Pentagone a en outre fourni aux forces armées égyptiennes des armes qu’il a en excédent, ou qui sont remplacées par d’autres de nouvelle génération, pour une valeur annuelle de centaines de millions de dollars. En même temps il a entraîné des officiers et des soldats égyptiens, surtout des forces spéciales, en organisant tous les deux ans l’opération Bright Star, une grande manœuvre qui se déroule en Egypte avec la participation d’environ 25 000 militaires états-uniens.

De façon significative, dans les commandements établis par le Pentagone à l’échelle mondiale, l’Egypte de Moubarak n’entre pas dans le Commandement Afrique (AfriCom), mais a été détaché du continent pour être annexé au Commandement Central (CentCom), dont l’aire de responsabilité couvre le Proche-Orient pétrolier. L’Egypte, explique le CentCom, « joue un rôle clé dans l’exercice d’une influence stabilisatrice au Proche-Orient », en particulier pour « faire face à l’instabilité croissante de Gaza ». Le CentCom continue donc à opérer en contact étroit avec les forces égyptiennes pour « bloquer les envois illicites d’armes aux extrémistes à Gaza, et pour empêcher que l’instabilité de Gaza ne se propage en Egypte et au-delà ». Le gouvernement égyptien, de fait, doit « faire face à une menace extrémiste interne ». L’aide extérieure états-unienne est donc « fondamentale pour renforcer le gouvernement égyptien ».

JPEG - 26.7 ko
L’US Army a formé les militaires égyptiens aux combats de rue (ici lors des exercices à Mubarak Military City). Le soutien stratégique de l’Egypte à Israël interdit toute forme de démocratie dans un pays où la population est majoritairement opposée au projet sioniste. Il exige l’organisation par les Etats-Unis d’une dictature militaire.

Dans ce tableau, le thème de la dernière manœuvre Bright Star est significatif : « Des opérations militaires en terrain urbain ». Dans la manœuvre, conduite en octobre 2009 sous la direction du Pentagone et avec la participation de forces spéciales états-uniennes, des forces égyptiennes ont été entraînées à combattre une guerre non pas dans le désert mais à l’intérieur d’une grande métropole. La Bright Star s’est déroulée dans la Moubarak Military City, le camp militaire construit exprès pour cette manœuvre, à quoi on a donné évidemment le nom du dictateur.

Tout est prévu, donc, pour affronter la « menace extrémiste intérieure ». Sauf le fait que celle-ci a pris les dimensions d’une insurrection populaire. Sauf le fait qu’on ne sait pas comment vont se comporter ces militaires, en grande partie conscrits, qui à bord des chars d’assaut états-uniens made in Egypt, devraient assurer que l’Egypte, une fois Moubarak déchu, reste dans la sphère d’influence états-unienne.


http://www.voltairenet.org/article168360.html

Partager cet article
Repost0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 00:54
Jeudi 3 février 2011 4 03 /02 /Fév /2011 16:33

 

Reconnaître le génocide tsigane,

réparer cette injustice historique,

commémorer tous les génocides ensemble,

à relayer, les Médias sionisés ne le feront pas ! (eva R-sistons)

 

Tsiganes-scene-liberty-j.jpg

Scène du film Liberty - Tony Gatlif

 

Point de vue

LEMONDE | 02.02.11

Catherine Grèze

L'Europe doit reconnaître le génocide tzigane

.

Chacun a pu le constater ces derniers mois : il ne fait pas bon être tzigane aujourd'hui. Tzigane. Ce terme désigne les populations originaires d'Inde et apparues en Europe au XIVe siècle. Il regroupe aussi bien les Roms, les gens du voyage, les Sinti, les Ashkali ou encore les Gitans. Avec près de 10 millions d'individus dans presque tous les pays de l'Union, la plus grande "minorité" européenne est aussi l'une des plus stigmatisées. Si la France s'est illustrée récemment dans sa politique agressive et non respectueuse du droit communautaire à l'égard de ces populations, elle n'est hélas pas la seule. Elles sont souvent sans Etat pour les protéger, et la construction européenne est leur seul bouclier contre des pays qui lient leur (mauvais) sort à des ambitions électorales à peine voilées. Atteintes à la liberté de circulation, discrimination et même ségrégation scolaire, le quotidien tzigane est loin d'être des plus paisibles.

 

Il ne fait donc pas bon être tzigane aujourd'hui. Réduits en esclavage pendant des siècles, déportés, on oublie parfois qu'il ne faisait pas bon être tzigane hier non plus. Durant la seconde guerre mondiale, leur situation a varié d'un pays à l'autre. Mais, toujours, un sort tragique leur a été réservé.

 

LIBERTE

 

Tony Gatlif
et Eric Kannay

Perrin, janvier 2010, 235 pages
17 €


Méconnaissance de l'autre


En Allemagne, par exemple. L'arrivée au pouvoir des nazis leur réservera un sort qui rappelle beaucoup celui des juifs : "stérilisation eugénique", interdiction des mariages mixtes, travail forcé, expérimentations médicales. Et extermination. Février 1940, les nazis testent le Zyklon B à Buchenwald sur 250 enfants tziganes. Décembre 1942, Himmler signe le décret de déportation des Tziganes d'Allemagne vers Auschwitz, au "camp des familles gitanes". Selon les historiens, entre 500 000 et 700 000 Tziganes ont été assassinés sous Hitler. Cela porte un nom : c'est un génocide.

Autre exemple, celui de la France. Notre pays doit faire un véritable travail de mémoire. Recensés, puis fichés sous Clemenceau, les "nomades, bohémiens, vagabonds" ont été soumis au port du carnet anthropométrique d'identité. Y figuraient leur photo d'identité et leurs empreintes digitales, mais aussi tous les déplacements qu'ils avaient pu effectuer. Durant l'Occupation, des milliers de Tziganes sont internés dans des camps, où beaucoup meurent en raison de la faim, du froid ou des conditions d'hygiène.

A la fin de la guerre, les Tziganes sont absents du procès de Nuremberg. Pourtant, ce génocide sera reconnu en Allemagne en 1982. En Hongrie, un musée consacré à ce génocide est construit en 1998. Ce pays commémore chaque année, depuis 2001, le souvenir des Tziganes victimes de ce génocide auxquels il consacre un cours d'histoire dispensé à tous les adolescents.


En France, malgré la présidence du premier sommet européen sur l'inclusion des Roms, le génocide tzigane n'est toujours pas reconnu. De même, si le carnet anthropométrique a disparu, c'est pour être remplacé par un carnet de circulation ne constituant ni une pièce d'identité ni un justificatif de nationalité, encore moins un passeport.


La méfiance et l'exclusion viennent souvent de la méconnaissance de l'autre. Faire connaître et reconnaître l'histoire de ce peuple permettra de mieux le comprendre et pourra briser la spirale de la persécution dont il est prisonnier. Quel Etat, ou gouvernement, aujourd'hui se permettrait de traiter les juifs de la sorte ? Cette reconnaissance officielle permettra aussi à ces populations de prendre conscience de leur histoire commune et de reprendre confiance dans les institutions. Il est plus que temps de briser ce silence. Pas seulement pour celles et ceux qui ont souffert hier, mais pour celles et ceux qui continuent de souffrir aujourd'hui. Maintenant, c'est au Parlement européen de reconnaître ce génocide.


Nous avons reconnu la Shoah. Reconnaissons le génocide tzigane.

 

Catherine Grèze, députée au Parlement européen et Tony Gatlif, réalisateur Article paru dans l'édition du 03.02.11

 

LEMONDE | 02.02.11

 

gitanlite-copie-1.jpg
Eva, à 20 ans, avec ses amis Gitans.
Voir en particulier
.

Reconnaître le génocide tsigane

Commémorer tous les génocides ensemble

par eva R-sistons

 

 

Cela fait quatre ans que je me bats pour cette cause, moi l'amie des Tsiganes ! Proportionnellement, il y a eu beaucoup plus de victimes tsiganes, mais on ne parle que des victimes juives, c'est une injustice historique insupportable ! Toute victime a la même valeur; propager l'idée contraire (seul compte le génocide des Juifs) en particulier dans  les Médias, mais aussi à travers les pouvoirs, est insupportable ! Cela tendrait à prouver que les citoyens juifs sont privilégiés par rapport aux autres, et qu'ils veulent instrumentaliser leur souffrance à des fins politiques (en quelque sorte: on a vécu la Shoah, maintenant laissez-nous, pour compenser, mener la politique - hégémonique, militaro-financière - que nous voulons ! Ce qui serait une forme de chantage intolérable...)

 

Il faut noter que le film de Tony Gatlif, traitant du sujet, a été presque passé sous silence, par les Médias aux ordres (essentiellement aux mains des sionistes partisan d'un grand Israël dominant la région et ses ressources), sans doute pour tenter de reléguer encore et toujours le génocide tsigane (plus important par le nombre) dans les oubliettes. Oubliettes bien commode pour MONOPOLISER cet événement (la Shoah) alors que les Tsiganes en ont encore plus souffert, et que d'autres populations, dont on ne parle JAMAIS, ont vécu la même horreur, en particulier les Témoins de Jéhovah, les malades mentaux, les homosexuels, les résistants, les communistes, les Russes... Cela tendrait à accréditer l'idée que les autres"shoahs" ne comptent pas, qu'il faut se souvenir seulement du génocide juif - pour mieux exploiter cette cause, ensuite, à des fins impérialistes, néo-coloniales. 

 

Je rappelle que la Shoah a été conçue en partie par des personnes n'ayant de juif que le nom, la naissance (Comme les Rothschild, ce sont des Juifs par le hasard de la naissance mais qui trahissent leur origine, leurs religion, apatrides en quelque sorte comme le sont les grandes fortunes dotées d' un pouvoir colossal, ils n'ont rien à voir avec les Juifs authentiques - la preuve, c'est qu'ils ont sacrifié une partie des leurs à des fins hégémoniques au Proche et au Moyen Orient), pour des objectifs en réalité de domination d'une région stratégique et riche en ressources juteuses.

 

Il faut sortir de cette exploitation éhontée d'une cause - l'intolérable génocide nazi - au profit d'une seule communauté, alors que d'autres en ont été tout autant victimes voire plus (Tsiganes, homosexuels ou malades mentaux, par exemple, systématiquement exterminés dans certains camps), et au bénéfice de Wall-Street ou de la City attachés à la colonisation des zones les plus riches de la planète, en particulier celles du Moyen Orient et du Proche-Orient, avec Israël comme gendarme à leur profit !

 

Il faut arrêter ce monopole mémoriel au profit d'une seule communauté, à longueur d'années,  70 ans après les événements, surtout à des fins politiques, hégémoniques ! Pour réparer l'injustice historique qui est faite aux autres populations, j'appelle solennellement les citoyens à exiger une commémoration de tous les génocides ensemble, aucun n'a plus de valeur que l'autre, et lorsque je dis ensemble, ce n'est pas seulement des populations nommées plus haut, mais il faut associer à ces commémorations - qui devraient être annuelles pour ne pas lasser et pour avoir un impact plus grand - les victimes oubliées de tous les autres génocides, Amérindiens, Noirs (traite) etc...

 

Ce serait rendre justice à toutes les victimes, ce serait réparer une injustice historique, enfin cela désamorcerait l'exploitation éhontée d'une juste cause à des fins injustes, hautement politiques et sources de multiples souffrances pour l'humanité entière.

 

Enfin, à l'heure où l'Oligarchie de l'Argent prépare au sommet un génocide planétaire, à travers pandémies, guerres ou crises, la mémoire de la Shoah doit servir à prévenir d'autres événements tragiques, pas à apitoyer sur une Communauté dont les dirigeants, fascistes, sont des criminels sans scrupules (il suffit de rappeler le soutien d'Israël au dictateur Moubarak).

 

Pour une commémoration commune

de TOUS les génocides ensemble,

sans privilégier l'un par rapport à l'autre,

sans exploiter de douloureux événements

à des fins impériales et coloniales,

 

Pour une reconnaissance équitable

de TOUS les génocides,

Agissons ! Exigeons la vérité et la justice

- ce qui est une manière, finalement,

de travailler pour la paix,

ce bien le plus précieux.

 

Eva R-sistons aux injustices historiques

 

 

 

 

 

Histoire: La France

contre ses Tsiganes

 

Comme chaque année, les pouvoirs publics attendent la fin de l’année scolaire pour expulser les tsiganes. Emmanuel Filhol montre comment cette politique de discrimination, qui contredit les principes de la République, s’est lentement mise en place, avant de se durcir au XXème siècle.

 


Par Emmanuel Filhol (avec extrait article d'eva R-sistons sur le site, plus bas)

 

 

La "Shoah" des Tsiganes

Le camp de concentration pour Tsiganes de Montreuil-Bellay 

Le camp de concentration pour Tsiganes de Montreuil-Bellay

.

La barbarie nazie n’épargna pas les Tsiganes. Ils vécurent les mêmes épreuves que les Juifs, en pire. D’abord, parce que dans l’oubli total. Ensuite, dès 1936 ceux d’Allemagne, considérés comme des "non-personnes", furent envoyés dans des camps de concentration en Autriche ou dans leur pays.

 

Les femmes étaient stérilisées de force, car on considérait qu’elles ne méritaient pas de se reproduire. Puis commença ce qu’on appela alors " la destruction des vies inutiles ". Dans toute l’Europe occupée, on entreprit la traque du "gibier" tsigane, d’abord en 1939, ensuite en 1941 et 1943. L’extermination des 5 à 600 000 nomades eut essentiellement lieu dans les camps polonais.

En réalité, la persécution des Fils du Vent commença avant l’arrivée des nazis au pouvoir, avec les lois de contrôle de la "plaie tsigane" dès 1926. Deux ans plus tard, la surveillance devint spécifique, et permanente. Puis vint, dès 1933, la "stérilisation eugénique", l’interdiction des mariages mixtes en 1934-35, et enfin les premiers enfermements au camp de Dachau, en 1936.

C’est à l’automne 1939 que les déportations deviennent massives ; et c’est sur deux cent cinquante enfants tsiganes que les nazis testèrent le zyklon B, au camp de Buchenwald, en février 1940. Par ailleurs, à Ravensbrück ont été pratiquées des opérations pseudo-scientifiques sur des cobayes humains, entre autres tsiganes.

Cette politique-là, les nazis l’étendirent à l’ensemble de l’Europe occupée.

Ensuite commença l’extermination à grande échelle. Si l’on en croit les nazis, la moitié de la population tsigane d’Europe fut supprimée . Tragédie supplémentaire, le nom des victimes Tsiganes ne fut même pas mentionné durant le Procès de Nuremberg ! L’oubli total.... alors qu’on ne cesse de commémorer le martyr juif. Deux poids, deux mesures - ni plus, ni moins. C’est pourquoi moi, l’amie des Tsiganes, j’ai décidé de prendre ma plume pour rappeler au monde cette énorme injustice. Il est temps de rendre hommage aux victimes tsiganes, qui d’ailleurs furent parmi les résistants les plus acharnés.

En effet, très tôt ce peuple libre et fier comprit le sort qui lui était réservé. Il accepta immédiatement de rejoindre la lutte clandestine, pour mener ce que l’historien hollandais Jan Yoors appellera la "guerre secrète des Tsiganes". Aguerri, malin, il usera de mille stratagèmes pour déjouer la vigilance des nazis, porter des messages ou transporter armes et explosifs. De nombreux fugitifs furent sauvés grâce aux Tsiganes. On leur doit aussi de nombreuses actions terroristes de résistance à l’ennemi hitlérien.

En 1945, les nazis aux abois se livrèrent encore à de multiples massacres sur les derniers Tsiganes internés dans les camps allemands. Et plusieurs pays européens gardèrent internés pendant plusieurs mois leurs populations ! Quant aux résistants qui avaient survécu, ils ne bénéficièrent même pas, à la fin de la guerre, des promesses d’intégration sociale qui leur avaient été faites. Et ils ne trouvèrent personne pour les défendre, ni même évoquer la mémoire des disparus. Bien sûr, aucun d’entre eux ne réclama réparation pour tous les préjudices subis. Le peuple tsigane ne revendique jamais ; il subit en silence - et en musique, car chez eux l’instinct de survie et le goût pour les arts ont toujours raison des événements les plus dramatiques. Je l’ai expérimenté personnellement, en partageant leur existence misérable dans un bidonville situé sur une décharge publique madrilène. L’horreur absolue, et une joie inscrite dans les gènes pour transcender les moments les plus difficiles. Admirable peuple ! Ce séjour marqua de manière indélébile mon esprit, et scella ma carrière de journaliste.

Quelle a été la politique à l’égard des Tsiganes en France ?

Traditionnellement, les sédentaires se méfient des nomades. Dès 1912, les populations errantes se voient attribuer un carnet anthropométrique, visé dans chaque commune, à l’arrivée comme au départ. A cette époque, déjà, les Tsiganes, tout comme les juifs, sont victimes de persécutions et de discriminations.

Le gouvernement de Vichy durcit cette politique. Et, dès l’automne 1940, des Tsiganes sont internés dans des camps de concentration, à Argelès-sur-Mer et au Barcarès, dans les Pyrénées Orientales, camps créés à l’origine afin d’accueillir les réfugiés espagnols et les Juifs. Même logique d’exclusion, pour des populations pourtant différentes. Et ce sont près de trois mille Tsiganes qui auraient été internés dans l’ensemble de la France entre 1940 et 1946.

C’est en 1942 qu’est créé le seul camp d’internement réservé aux Nomades, celui de Saliers.

Le camp est situé en zone libre, sur la commune d’Arles, dans les Bouches-du-Rhône. ll s’est d’abord inscrit dans une logique de sédentarisation, puis d’enfermement. Pour commencer, trois cents nomades doivent s’entasser dans des petites cabanes inachevées, sans électricité. Les conditions d’hébergement et de ravitaillement sont lamentables. Le sort des enfants est particulièrement difficile ; ils ne sont évidemment pas scolarisés. Sans vêtements de rechange, les hébergés finissent par porter des loques. Ils sont squelettiques, mais ils résistent. Aguerris et indomptables. Finalement, le sous-Préfet d’Arles demande la fermeture du camp dès juillet 44.

Ceux qui ont survécu à l’enfer, ont gardé vivante la mémoire du camp. Mais le site n’a conservé aucune trace du lieu.

Dans les camps de concentration allemands, les Tsiganes ont été littéralement massacrés. On cite par exemple le chiffre de 20.000 pour la seule nuit du 31 juillet 1944, à Auschwitz. Le 1er août, un officier SS d’Auschwitz put écrire, après l’envoi des Tsiganes à la chambre à gaz : "

Mission terminée, traitement spécial exécuté ". Traitement spécial ! Pire encore que celui que subirent les Juifs, les handicapés, les malades mentaux, les homosexuels, les communistes, les résistants ! Et au total, pour la seule Allemagne, cinq à six cent mille Gitans, Roms, Kalderas, Manouches, auraient péri. A Dachau, les Tsiganes étaient tués le jour même de leur arrivée, ou le lendemain. Simplement parce qu’ils étaient nés Tsiganes.

Comme les Juifs, les Tsiganes ont été victimes de l’idéologie nazie, politique de la race afin de régénérer le sang allemand, et politique de l’espace pour la création d’une Grande Allemagne débarrassée des éléments impurs, étrangers, inférieurs. L’élimination des Tsiganes aura d’autant mieux été acceptée, que la mise à l’index était ancienne.

Aucune voix ne s’élève pour défendre la cause des Tsiganes discriminés, stérilisés, persécutés, spoliés, exterminés . Nulle mémoire, nulle indemnité, nulle commémoration. Rien. Le vide absolu. Ostracisme complet.

Définitif ?

Jusqu’à mon dernier souffle, je me battrai pour la reconnaissance de ce peuple admirable (et pour la reconnaissance de leurs souffrances passées et présentes, note d'eva ajoutée  ce 3.2.11)


Eva R-sistons


Visitez : Mémoire juive et éducation

Lire : rue89 (Les roms ne veulent plus être « de la chair à expulsion »)

http://www.pyepimanla.com/mars-2008/articles/actualites/tsiganes-shoah.html

 

 

 

 

(eva) : Le traitement des Tsiganes,

particulièrement des Roms,

dans la France de Sarkozy,

est intolérable.

Et que dire en Roumanie ?

Directeur du cirque Romanès :

 

 

Entendu sur Public Sénat, ce 31 janvier 2011.

Le directeur du merveilleux cirque tsigane Romanès

(inquiété par l'Etat impitoyable qui se met en place)

annonce, tenez-vous bien, c'est effroyable :

 

ROMS

 

Les jeunes filles Roms, en Roumanie, ressortent stérilisées des hôpitaux !  Et il ajoute : On fait état de cas de jeunes mères à qui l'on annonce que leur enfant est mort-né, et elles ne peuvent même pas voir leur bébé !

 

Par ailleurs, au cours de ce débat j'ai entendu ceci : "Les Nazis ont détruit 98 % des familles bohémiennes les plus intégrées, toutes leurs élites ont été exterminées, concernant l'holocauste tsigane c'est seulement MAINTENANT, pour la première fois, qu'un Tsigane a pu s'exprimer devant le Parlement européen !" La reconnaissance des crimes passés se fait lentement, discrètement,  un monument mémoriel a été construit à Berlin, mais les discriminations à l'encontre des individus comme des collectivités, continuent.. Dans la France de Sarkozy, par exemple, refus de scolarisation, d'hébergement, et expulsion de groupes entiers, en infraction à la Constitution ! 

 

sur mon blog R-sistons à l'intolérable


L'Europe doit réagir !


 

 

Les Tsiganes furent, comme les Juifs,

interpellés et mis dans des camps.
Voici une carte des camps de concentration en France.

Les camps pour Tsiganes figurent en bleu :


Carte des camps en France

 

Un autre peuple victime de l'extermination : les Tsiganes

« Et les Tsiganes ? » me demande-t-on. « Pourquoi est-ce qu'on en parle presque pas ? »

Il faut comprendre que les Tsiganes sont un peuple de l'oral plus que de l'écrit. Aussi a-t-on beaucoup moins de témoignages de survivants. D'autre part, le racisme contre les gitans, tsiganes, gens du voyage a continué après la guerre, et de nos jours encore.

Sommaire :

Un exemple de camp pour Tsiganes : le camp de Jasenovac en C

 

Le camp de concentration pour Tsiganes de Montreuil-Bellay
Le camp de concentration pour Tsiganes de Montreuil-Bellay

Ces camps furent rapidement détruits et oubliés après la guerre. Il fallut attendre 1985 pour qu'une plaque soit apposée à Poitiers :

Plaque commémorative apposée en 1985 à Poitiers

Plus tard, en 1994, une plaque additive fut apposée, qui évoquait le fait que ces crimes contre l'humanité avaient été « commis sous l'autorité de fait de l'Etat français ». En effet, ces camps étaient administrés, gardés par le régime de Vichy.

Une extermination qui a touché toute l'Europe


La déportation des Tsiganes vers les camps d'extermination
Source : Martin Gilbert, Atlas de la Shoah, Editions de l'Aube, 1992
La déportation des Tsiganes vers les camps d'extermination
La carte signale l'existence de divers camps et aussi de lieux où les femmes tsiganes étaient stérilisées contre leur volonté.
Ce fut le cas à Valognes, dans le département de la Manche (50).


Carte du génocide des tsiganes
Source : Richard Overy, Atlas historique du IIIe Reich, Editions Autrement, 1999

    Furent exterminés :
  • plus du quart des Tsiganes de France ou de Hongrie,
  • près de la moitié des Tsiganes de Yougoslavie ou de Lettonie,
  • les trois quart des Tsiganes d'Allemagne ou de Belgique,
  • la totalité des Tsiganes des Pays-Bas, du Luxembourg  et de Lituanie .

 

Femme tzigane, l'une des rares survivante d'Auschwitz. Elle porte un tatouage sur le bras.
Femme tzigane, l'une des rares survivante d'Auschwitz. Elle porte un tatouage sur le bras.

Expériences médicales à Auschwitz


Enfants tsiganes castrés au cours de prétendues "expériences médicales" à Auschwitz-Birkenau, en 1944
Enfants tsiganes castrés au cours de prétendues "expériences médicales" à Auschwitz-Birkenau, en 1944


L'exemple du camp de Jasenovac, en Croatie

Jasenovac

 
Quelques Tsiganes ont été mis au travail dans le camp III C, nommé le camp tsigane. Les autres ont été exterminés à leur arrivée ou peu après. Les Tsiganes épargnés pour servir de main-d'œuvre devaient travailler dans une usine de briques, une scierie et devaient creuser des canaux d'irrigation. Ils finissaient également par mourir, battus à mort, de faim et d'épuisement.
Les Tsiganes vivaient dans des tentes ou à ciel ouvert, affamés et les pieds nus, au soleil et sous la pluie. La nourriture qu'ils recevaient était pire encore que celle des autres détenus et les oustachis [les nazis croates] prenaient un plaisir particulier à les frapper et à les fouetter. La nuit tombée, ils en sortaient quelques-uns du camp pour les tuer.
L'entrée du camp de Jasenovac 
Photo d'une porte en pierre avec une voute. Une pancarte avec peinte en gosses lettres l'inscription : RADNA SLUZBA, STASKE OBRANE, SABIRNI LOGOR BR. III
Certains détenus non tsiganes ont essayé de cacher les Tsiganes des oustachis. Parmi eux, il y avait un violoniste du nom de Jovanovic. Mais le commandant du camp, Filipovic, l'a alors découvert et tué. L'hôpital du camp ne recevait pas de Tsiganes. Le prêtre des oustachis, surnommé père Satan, avait ordonné que tous les Tsiganes malades soient exécutés.
Certains des Tsiganes arrivés à Jasenovac étaient musiciens. Les oustachis ont créé plusieurs groupes de musiciens tsiganes. En juin 1942, les Tsiganes et d'autres prisonniers ont été forcés à jouer en concert. Ils ont été tués juste après.
Les conditions de vie du camp III C étaient si terribles que l'on devait nettoyer le camp tous les matins de quelque 40 corps de détenus qui étaient morts de froid.
Bozidar F travaillait à la blanchisserie du camp. Il avait pu cacher son identité. Un autre Tsigane — un violoniste du nom de Vaso — jouait dans l'orchestre du camp. Ces deux Tsiganes ont été les seuls, avec deux Tsiganes allemands de Thuringe qui avaient travaillé dans une foire comme avaleurs de feu, à survivre au carnage jusqu'aux derniers jours du camp.

L'extermination à Ustice et à Gradina

Un survivant, Dusan Culum, raconte :
Tous les jours, six à douze wagons de Tsiganes arrivaient à Jasenovac. Ils devaient débarquer du train devant le camp et s'asseoir par terre. Le commandant du camp, Luburic, ou d'autres responsables oustachis leurs désignaient l'endroit où ils seraient installés pour travailler. Les oustachis prenaient d'abord les hommes et leur racontaient qu'ils seraient envoyés en Allemagne. Ils leur faisaient chanter "Béni soit Pavelic" [chef nazi croate] en les embarquant. Ils les faisaient monter sur des radeaux pour traverser le fleuve jusqu'à Ustice et les plaçaient dans des maisons dont les occupants serbes avaient été tués. Les maisons étaient entourées de barbelés et formaient un petit camp. Puis les oustachis tuaient les Tsiganes avec des maillets et les enterraient dans les jardins. Après avoir tué les hommes, ils revenaient et tuaient les femmes et les enfants.

 

http://d-d.natanson.pagesperso-orange.fr/tsiganes.htm

.

 

Février 1940, les nazis testent le Zyklon B à Buchenwald sur 250 enfants tziganes. Décembre 1942, Himmler signe le décret de déportation des Tziganes d'Allemagne vers Auschwitz, au "camp des familles gitanes". Selon les historiens, entre 500 000 et 700 000 Tziganes ont été assassinés sous Hitler. Cela porte un nom : c'est un génocide.
 

 

http://www.internationalnews.fr/


L'Europe doit reconnaître le génocide tzigane

Partager cet article
Repost0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 00:10

 

(dessin :Legrandsoir.info)
.
A propos des événements en Egypte,

à noter que l'Occident s'arrange toujours

pour que le monde ne connaisse pas la vérité

  sur ses exactions planétaires:


-Silence sur les horreurs d'Irak ou d'Afghanistan,

guerres meurtrières invisibles,

 

- Plomb durci, journalistes obligés de couvrir l'info

côté Israël, là où parfois tombait une bombinette artisanale,

pas là où les Palestiniens étaient bombardés, exterminés,


- Egypte, journalistes accusés de complot,

matraqués, dissuadés de travailler.


Pas de témoins, pas de trace, c'est signé !

Merci israël, USA, GB, France de Sarkozy ou de MAM...

 

Eva R-sistons

Partager cet article
Repost0
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 21:17

Le projet de loi promis par Québec pour encadrer l’exploitation des gaz de schistes n’a pas encore été présenté, ni même débattu, alors que de plus en plus de citoyens s’inquiètent des impacts de l’exploitation de cette source d’énergie fossile.<br />

http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/294387/gaz-de-schistes-premiers-puits-en-sol-quebecois-en-201

Y A-T-IL DES PARISIENS CONCERNES PAR LES GAZ SCHISTES ?

L'exploitation des pétroles et gaz de schistes se révèle être catastrophique aux etats-unis et au canada, pollution des napes phreatiques, rejets polluants, fuites de gaz et de pétrole etc...  les profits escomptés pendant quelques années sont fabuleux mais nos enfants une fois ces réserves épuisées n'auront que les déchets et une eau polluée.


voir pour plus de détails      http://phlecorneur.over-blog.com/article-liens-et-references-sur-les-gaz...

 

les compagnies pétrolières, minières, gazières, se sont donné rendez-vous à partir d'aujourd'hui pour tranquillement échanger des techniques d'extraction, parler rentabilité et se partager les sous-sols prometteurs de France et d'Europe. Cette réunion qui s'est tenue à l'hôtel 4 étoiles Marriot, 70 avenue des Champs-Elysées du 31 janvier au 2 février a été organisée dans le plus grand silence et doit être activement dénoncée.

 

http://www.mediapart.fr/en/club/blog/philippe-le-corneur/010211/y-t-il-des-parisiens-concernes-par-les-gaz-schistes

Partager cet article
Repost0
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 20:20
http://www.leuromag.com/Egypte-la-revolution-egyptienne-a-un-gout-amer_a5755.html
Egypte, révolution égyptienne
Egypte : Nous sommes en enfer

Le Caire, 2 février 2011. Il est 23h00 environ quand le président Hosni Moubarak prononce les dernières paroles d’une allocution télévisée dont les conséquences seront tragiques. Il annonce que la situation est grave, qu’il a entendu et compris les demandes du peuple, qu’il restera au pouvoir jusqu’à la fin de son mandat (septembre 2011), qu’il ne se représentera pas et qu’il mourra en terre d’Egypte.

Jusqu’à 23h00, le 1er février fut le plus beau jour de nos vies. Trois mots pour décrire le sentiment qui habite le cœur de tous les manifestants: liberté, égalité, fraternité.

Nous sommes privés d’Aljazeera en arabe depuis le 1er février et ce sont des appels de l’étranger qui nous préviennent du retour de la terreur à Alexandrie, au Caire et à Port Saïd. Des hommes de main du gouvernement, munis d’armes à feu, de bâtons et d’armes blanches se sont infiltrés dans les manifestations. A Alexandrie, l’armée présente sur les lieux pour assurer la protection des manifestants tente de s’interposer sans succès. Les coups de feu dissuasifs de l’armée n’ont aucun effet. L’armée se retire de la scène. Les hommes de main tirent sur les manifestants. Il y a des blessés, des morts, mais leur nombre reste encore inconnu.

Au même moment, dans les quartiers du Caire, les hommes et les adolescents qui assurent la sécurité et la propreté des quartiers sont ramassés de force par des hommes de main à bord de minibus banalisés.

Des coups de fils nous proviennent de toutes parts de nos amis qui habitent dans des zones isolées. Le compound de Wadi El Nakhil est attaqué à l’arme automatique par des hommes à bord d’une ambulance.

Vers 0h00, 1000 à 2000 hommes de main quittent Madinet Nasr, dans la périphérie du Caire, en direction de la place Tahrir. En chemin, des heurts violents avec les comités de sécurité populaires.

La télévision d’état poursuit une campagne  de désinformation massive sans précédent. Des manifestations pro-Moubarak sont mises en scène. Les slogans révolutionnaires sont détournés un à un à la faveur du président. La dernière allocution du président Obama demandant à Moubarak de quitter le pouvoir sur le champ est diffusée et traduite sur la BBC en arabe. La télévision égyptienne d’état dit tout simplement : La traduction que vous avez entendue était fausse et mensongère. Obama n’a nullement demandé le départ immédiat du président Moubarak.

Les manipulations et la cruauté sans borne de ce régime sont, semble t-il, comprises du monde entier. La BBC a annoncé hier soir la mort de 300 égyptiens depuis mardi 25 janvier. Pour nous qui sommes sur place ce chiffre est très clairement sous-estimé et grimpe, heure après heure, en toute discrétion.

Le retour des forces de l’ordre et la propagation d’hommes de main armés dans toute la nation nous font craindre un bain de sang. Il a débuté hier soir.

Les manifestants ont confiance en l’armée et souhaitent que celle-ci se déploie et augmente substantiellement ses effectifs pour les protéger de la barbarie et de la folie sanguinaire de ce régime.  

Propos recueillis par téléphone par Aya Wassef.

 

http://crisdegypte.blogs.liberation.fr/cairote/2011/02/egypte-nous-sommes-en-enfer.html

http://www.lesmotsontunsens.com/egypte-nous-sommes-en-enfer-9037

 

sur 

http://www.islamenfrance.fr/2011/02/03/legypte-a-la-une-de-la-presse-nationale-et-internationale/ :

 

tottaly cool pix manifesation en egypte revolution monde arabe 1 www.islamenfrance.fr, islamenfrance.fr, elections cantonales, elections senatoriales, elections cfcm, l'islam en france, ramadan 2010, islam, musulman, mosquee, halal, voile islamique, coran, burqa, voile integral, israel, palestine, cfcm, uoif, islamisme, islamiste, religion, laicite, chretien, juif, ump, ps, fn, islamophobie, racisme, islamisation, immigration, violence

1er jour : Des évènements révolutionnaires secouent le monde arabe et en particulier en Égypte 2 ème jour : Suivre en direct les derniers évènements [...]

nuit-blanche_ www.islamenfrance.fr, islamenfrance.fr, elections cantonales, elections senatoriales, elections cfcm, l'islam en france, ramadan 2010, islam, musulman, mosquee, halal, voile islamique, coran, burqa, voile integral, israel, palestine, cfcm, uoif, islamisme, islamiste, religion, laicite, chretien, juif, ump, ps, fn, islamophobie, racisme, islamisation, immigration, violence

wvs.topleftpixel.com J’ai fait des rêves sur le changement qui balaie le monde arabe, et sur les espoirs que les révolutions en Tunisie et en Égypte [...]

 

 

tottaly cool pix manifesation en egypte revolution monde arabe 1 www.islamenfrance.fr, islamenfrance.fr, elections cantonales, elections senatoriales, elections cfcm, l'islam en france, ramadan 2010, islam, musulman, mosquee, halal, voile islamique, coran, burqa, voile integral, israel, palestine, cfcm, uoif, islamisme, islamiste, religion, laicite, chretien, juif, ump, ps, fn, islamophobie, racisme, islamisation, immigration, violence

1er jour : Des évènements révolutionnaires secouent le monde arabe et en particulier en Égypte 2 ème jour : Suivre en direct les derniers évènements [...]

 

 

 

document confidentiel egyptien milice armée www.islamenfrance.fr, islamenfrance.fr, elections cantonales, elections senatoriales, elections cfcm, l'islam en france, ramadan 2010, islam, musulman, mosquee, halal, voile islamique, coran, burqa, voile integral, israel, palestine, cfcm, uoif, islamisme, islamiste, religion, laicite, chretien, juif, ump, ps, fn, islamophobie, racisme, islamisation, immigration, violence

” Voici la copie d’un document confidentiel émanant du ministère de l’intérieur égyptien où il est demandé de mobiliser une milice armée de barres de [...]

 

 

 

 

Les sanglants affrontements qui ont opposé partisans du régime et manifestants anti-Moubarak ont fait la “une” de nombreuses publications en France et dans le monde.

15921792.1296719944.jpg

lhumanite-cover.1296719864.jpg424903.1296719826.jpg

sudouest-cover.1296719882.jpgleparisien-cover.1296720065.jpg

nyt.1296720190.jpgwapo.1296720171.jpg

capturer.1296719851.JPGcapturers.1296720032.JPG

15921798.1296719959.jpg15921791.1296719994.jpg

15921790.1296719937.jpg15921791.1296719837.jpg

15921797.1296719842.jpg

lefigaro www.islamenfrance.fr, islamenfrance.fr, elections cantonales, elections senatoriales, elections cfcm, l'islam en france, ramadan 2010, islam, musulman, mosquee, halal, voile islamique, coran, burqa, voile integral, israel, palestine, cfcm, uoif, islamisme, islamiste, religion, laicite, chretien, juif, ump, ps, fn, islamophobie, racisme, islamisation, immigration, violence

et

le seul qui  fait dans un registre différent :

LePoint de la semaine  …

le point couverture le spectre islamiste www.islamenfrance.fr, islamenfrance.fr, elections cantonales, elections senatoriales, elections cfcm, l'islam en france, ramadan 2010, islam, musulman, mosquee, halal, voile islamique, coran, burqa, voile integral, israel, palestine, cfcm, uoif, islamisme, islamiste, religion, laicite, chretien, juif, ump, ps, fn, islamophobie, racisme, islamisation, immigration, violence

” Monde – Egypte, Tunisie, Algérie : le spectre islamiste “

 

 

http://www.islamenfrance.fr/2011/02/03/legypte-a-la-une-de-la-presse-nationale-et-internationale/

 

 

 


18:02
Omar Sleimane: les jeunes détenus seront immédiatement libérés s'ils n'ont pas commis de délits

18:00
AFP: Un étranger a été battu à mort jeudi place Tahrir au Caire

17:57
Médias: les voyous du régime prennent d'assaut les hôtels et pouchassent les journalistes

17:55
Omar Sleimane: ni Moubarak ni son fils ne seront candidats aux prochaines élections présidentielles

16:44
TV d'état: le fils de Housni Moubarak a assuré qu'il ne briguera pas la présidence dans les prochaines élections

16:42
TV d'état: le vice président Omar Sleimane assre que toutes les clauses de la Constitution égyptienne peuvent être révisées

16:37
Arrestation de trois journalistes d'AlJazira au Caire

16:35
Médias: des milliers de d'égyptiens de la province Bahira se rassemblent pour manifester contre Moubarak






Egypte  |  Securite
Révolte des Jeunes:Les miliciens de Moubarak tirent sur les manifestants..

Egypte  |  Politique
L'Iran accuse les Etats-Unis de faire obstacle à la révolte égyptienne

Egypte  |  Politique
Quand la créativité des manifestants contourne l’oppression de Moubarak..

 

 

 

Le régime de Moubarak se veut réconciliant : manœuvre ou rétraction ?
  Cité par la télévision, le Premier ministre  Ahmad Chafic a précisé que "le dialogue avec l'opposition englobe des représentants des manifestants de la place Tahrir". Selon l'agence officielle Mena, le vice président Souleimane et Chafic "ont rencontré ce matin au siège du conseil des ministres un groupe de représentants et de chefs des partis égyptiens qui ont accepté de participer au dialogue national", sans plus de précisions. ... ... Plus


Arrestations,harcèlements,
violences policières :

De nouveaux cas se font jour d'arrestations et de harcèlements et violences policières, tandis que les Egyptiens se soulèvent pour la troisième journée consécutive. On parle aussi de morts mais les détails et le bilan exact restent imprécis.

Dima Al Khatib annonce :

3e JOUR du soulèvement égyptien : 1000 personnes arrêtées jusqu'à présent, selon les sources légales indépendantes 

Ahmed Abd El-Fatah tweete :

أخويا نقل مصاب من ش القصر العيني لمستشفي المنيرة وهناك ضابط قبض عليه
Mon frère a emmené un blessé du Qasr Ayni à l'hôpital Mounira et un policier l'y a arrêté

Shawky Ragab ajoute :

المدون عبدالرحمن عياش اعتقل من مظاهرات المنصورة واخبار عن انه يعيش ظروف قاسيه جدا فى مقر الامن
Le blogueur Abdulrahman Ayyash a été arrêté dans les manifestations de Mansoura et on dit qu'il subit quelque chose de terrible au siège de la police

Et @shmpOngO de noter :

Ils arrêtent dans les hôpitaux les manifestants blessés 

An Egyptian showing the bullet wounds on his back. Picture by Gigi Ibrahim

An Egyptian showing the bullet wounds on his back. Picture by Gigi Ibrahim

Gigi Ibrahim montre ces blessures sur cette photo et il tweete :

J'en ai sur le dos..ça fait encore mal  à bas les porcs !

Quant au reporter du Guardian au Caire Jack Shenker, battu et arrêté avec des manifestants au Caire, il envoie ce récit poignant pendant qu'il est enfermé à l'arrière d'un fourgon des forces de sécurité au milieu de dizaines de manifestants.

Tandis que Farrah rfait état de l'utilisation d'un “aérosol chimique jaune” sur les manifestants à Ismailia. Elle tweete :

Les forces centrales à Ismaley-ya sont en train d'arroser les manifestants avec un aérosol jaune qui leur donne le vertige et leur fait perdre l'équilibre 

Et Ian Lee, tweetant depuis une manifestation à Suez, écrit :

Des pierres partout dans l'air. Les manifestants chargent. Suez. On rapporte l'usage de munitions réelles.


A lire dans la même thématique
Suggestion de publications disponible dans la même thématique
http://www.leuromag.com/Egypte-la-revolution-egyptienne-a-un-gout-amer_a5755.html
.

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 20:01
L’indépendance du Sud, un prélude à la partition du Soudan

PressTV- Ahmad Ibrahim Dirage, ancien gouverneur du Darfour, prévoit des jours, particulièrement, sombres, pour le Soudan.


Selon cet analyste, qui se confiait à PressTV, l’indépendance des régions du Sud prépareraient le terrain à un démembrement total du Soudan. « Que le pays soit divisé en un Nord musulman et un Sud chrétien ne fera que créer davantage de frictions. », a-t-il souligné. « Le Soudan est une mosaïque multi-ethnique et multi-culturelle qui ne survivra pas à une poussée sécessionniste. », a-t-il noté, avant de rappeler le flux migratoire constant qui existe entre le Nord et le Sud et les incertitudes que ce phénomène poserait, maintenant que le pays est scindé en deux. M Dirage rappelle, aussi, l’épineuse question de la démarcation des frontières et le fait que les divergences subsistent entre les Sudistes. « Au plus fort du conflit avec le Nord, de profondes dissensions divisaient les tribus sudistes et rien ne dit que l’indépendance du Sud règlent ces dissensions. », a-t-il conclu.
http://french.irib.ir/info/afrique/item/108573-l%E2%80%99ind%C3%A9pendance-du-sud-un-pr%C3%A9lude-%C3%A0-la-partition-du-soudan

 

Partager cet article
Repost0
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 19:35
Lundi, 31 Janvier 2011 [Liste des articles]
 
 Révolution du monde arabe : Compte à rebours pour la disparition d’Israël… 

Révolution du monde arabe : Compte à rebours pour la disparition d’Israël…


La révolte du peuple égyptien continue malgré le couvre-feu et la répression. Nous sommes déjà à plus de 150 morts, des milliers de blessés, et autant d’arrestations. Le pouvoir de Hosni Moubarak ne peut compter que sur la police, l’armée et le soutien de l’étranger pour se maintenir au pouvoir. Un processus révolutionnaire est engagé, opposant d'un côté un pouvoir dictatorial corrompu, soutenu par Israël, les États-Unis et les gouvernements européens, et de l’autre le peuple égyptien. Ce mouvement de fond, qui concerne toute la société arabo-musulmane, en a surpris plus d’un par sa rapidité (une semaine aura suffi depuis le départ de Ben Ali pour que l’incendie se propage), et son extension (Égypte, Algérie, Jordanie, Yémen…). Il est trop tôt pour faire des prédictions en un moment où la situation évolue heure par heure, mais on peut déjà faire quelques observations.

Tous ces mouvements ont un point commun : ils combattent des dictatures solidaires d’Israël et ennemies de tous les peuples arabes. Tous ces régimes dictatoriaux ont été mis en place par l’Occident (États-Unis et Europe), armés par ces donneurs de leçons démocratiques, avec pour seul objectif final de protéger Israël et le sionisme.

Par-delà les causes objectives (misère, chômage, oppression…), il existe également une cause profondément politique. Les peuples arabo-musulmans n’acceptent plus d’être soumis et humiliés par des régimes au service de l’étranger, au service de ce système mondialo-financier dont les États-Unis – avec leur déficit colossal aux dépens du reste de la planète – sont le bras armé. Le centre politique et idéologique de ce système se trouve à Tel Aviv, et s’appuie sur le réseau mondial du sionisme et de ses lobbies. C’est contre cet ensemble dont les gouvernements européens font partie, que se soulèvent aujourd’hui les Arabes. Ces derniers ont compris, depuis longtemps, que tous les discours de l’Occident sur les droits de l’homme, la démocratie, la laïcité et autres belles paroles, ne servent qu’à les opprimer et à les désarmer spirituellement et politiquement, afin de maintenir au pouvoir des dictatures alliées d’Israël. C’est ce que l'Occident appelle hypocritement « la stabilité de la région ».

On a pu constater, aussi bien au sujet de la Tunisie que de l’Égypte, la retenue complice des gouvernements occidentaux quant à leurs « condamnations » de la répression. Il s’agit pour eux d’infiltrer le mouvement afin de le dévoyer, jusqu’à ce que l’on trouve des remplaçants « acceptables », plus présentables que les vieux dictateurs qui ont fait leur temps. Ils avouent eux-mêmes que l’essentiel n’est pas la justice pour les peuples arabo-musulmans, mais la « sécurité d’Israël » !

Et on les comprend… En effet, si ces régimes arabes au service du sionisme tombent, l’entité installée en Palestine n’en aura plus pour longtemps. Le compte à rebours a déjà commencé pour cette dernière colonie de peuplement qu’est Israël. De là l’importance de cette révolte, qui est en train de devenir une révolution. De là aussi la gêne d’Obama et Sarkozy. Que doivent-ils faire ?  Soutenir un bain de sang en Égypte, et perdre définitivement le peu de sympathie dont jouissent les États-Unis et leurs amis dans la région ?  Une telle solution ne ferait que déplacer le problème, et pourrait faire naître de nouveaux « Afghanistan » dans la région. Ou alors manœuvrer pour tromper à nouveau la population, en attendant que la situation se calme et ne s’étende pas ?  Soyons certains que toutes les provocations sont déjà mises en œuvre pour tenter de justifier l’intervention de l’armée. Et c’est pour effrayer l’opinion publique que l’on agite l’épouvantail des « islamistes ». Ces derniers, réels ou supposés, sont surtout stigmatisés car ennemis d’Israël.

Un nouveau pas très important a été franchi dans la lutte contre le sionisme. Cette fois, c’est toute une zone allant de la Mauritanie à la région du Golfe qui est touchée. Et ce sont les régimes traîtres, au service de l’USraël, qui tôt ou tard vont disparaître. Ces pays rejoindront alors tout naturellement leur camp : le Front de Résistance (Iran, Syrie, Liban et Résistance palestinienne) qui chaque jour donne l’exemple pour échapper à la défaite et à l’humiliation. On comprend donc l’inquiétude qui règne à Tel Aviv, et le Parti Anti Sioniste s’en réjouit !


Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste

 

http://www.partiantisioniste.com/communications/revolution-du-monde-arabe-compte-a-rebours-pour-la-disparition-d-israel-0600.html

 

Israël est le cancer de la région. Tous les Etats, tous les peuples, tous les citoyens, sont sacrifiés au profit d'Israël. Destruction de pays (Irak par ex), bombardements et exterminations (Palestine occupée, Liban..), destabilisations (partout), fausses rumeurs (attentat Hariri), soutien de dictateurs (Egypte, etc)... que de souffrances, de destructions, de ruines, de blessés, de morts, de larmes..  à cause d'un seul Etat ! Le monde entier ouvre les yeux (cf persécution du grand Hessel.., lois liberticides - Gayssot par ex, contre la liberté d'opinion -, incitations à la haine et au racisme envers les Musulmans par exemple,  soutien de dictateurs - comme Moubarak.. -, interdiction du boycott d'Israël pourtant Etat meurtrier, criminel, violant lois et Droit, etc etc la liste est longue), et ne se fait plus d'illusion sur la dangerosité de ce pays fasciste, qui se crispe, se durcit... Et la main-mise du Crif sur l'Etat français, à travers Sarkozy et ses amis, est insupportable, elle menace l'indépendance de notre pays et son identité. Triste bilan, dont il faut absolument prendre conscience pour se libérer du joug mortel - les Médias aux mains des amis de cet  Etat verrouillent tout; C'est intolérable ! Informons partout....

eva R-sistons à l'intolérable

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages