Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 15:31

 

Partager cet article
Repost0
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 15:30

 

Partager cet article
Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 05:26
Lundi 14 février 2011 1 14 /02 /Fév /2011 14:37

fascisme luke dees

 

 

Sommaire:

- Révolutions arabes ou de couleurs - et le Nouvel Ordre Mondial

par eva R-sistons

- David Icke et la Révolution égyptienne

 

 

http://www.legrandsoir.info/Vive-la-glorieuse-Revolution-arabe-de-liberation-nationale.html

 

Révolutions arabes,

ou de couleurs,

et le Nouvel Ordre Mondial,

par eva R-sistons

 

 

Voici mon analyse, avec un peu de recul sur les événements. Je ne voudrais pas jouer les rabat-joie, au moment où la liesse des Egyptiens réjouit les démocrates sincères... et tous ceux qui aspirent à secouer le joug des dictateurs, et d'une façon générale tous les jougs. Mais...

 

Théâtre d'ombres, encore et toujours. Les peuples croient se libérer, en fait les chaînes ne font que changer. Les projecteurs des Médias collabos sont braqués sur la scène, ils ne montrent jamais les coulisses. Et dans les coulisses, les donneurs d'ordres, les concepteurs, les architectes, sont les mêmes. Avec des porte-parole différents, cow-boy milliardaire semblant issu tout droit du Texas, du peuple, et comme lui lourdaud et mièvre, ou fringant Noir sympathique et intelligent, ou encore Baron remplacé par une poupée joviale à la tête du MEDEF, la devanture change, la politique reste la même - comme on veut nous faire avaler, aujourd'hui, la "Gôche" caviar DSK au lieu de l'ultra-droite populo..

 

Il y a eu les Révolutions de couleurs, présentées par les Médias laquais du NWO (ou du N.O.M., selon vos préférences) comme une réussite totale:  Dehors les tyrans, et en douceur s'il vous plaît ! Mais en réalité, le "tyran" au service du peuple a laissé la place au "démocrate" au service de l'Oligarchie. Jolie réussite, en effet ! Les dindons de la sinistre farce sont les peuples, encore et toujours. Avec d'heureux loupés: Voici par exemple l'Ukraine qui repasse dans l'autre camp, non-aligné, la démocratie des élections libres se retournant contre les tenants des démocraties à la sauce occidentale.

 

Révolutions de couleurs démasquées par les internautes et par les plus futés des citoyens, bref elles ne font donc plus recette. On change donc  le nom, exit les révolutions orange et autres.

 

Soit dit en passant, comme les caisses de Washington sont vides, et donc celles du Pentagone, on trouve d'autres méthodes pour se débarrasser des non-alignés. Moins onéreuses, plus sournoises, et même machiavéliques.

 

L'Iran tient à sa souveraineté, il refuse de se soumettre ? Une guerre coûterait trop cher, actuellement ? On envoie un virus en "achetant" (car avec les Américains, tout s'achète !) les meilleurs informaticiens. Et voici les installations nucléaires paralysées. Ca ne suffit pas ? Dans la lancée des révolutions arabes, les agitateurs professionnels des Ambassades de l'Occident, mais aussi des étudiants galvanisés par les mirages de la prospérité anglo-saxonne, ou des nervis grassement payés, tout ce beau monde est en train de battre le rappel des anti Ahmadinejad autour de l'opposant fantoche, afin de réussir en Iran le numéro joué dans les pays arabes. Les opposants au Gouvernement choisi par les Iraniens sont donc dans la rue, même recette, mais les figurants sont moins nombreux. Pardi ! Les Iraniens ne sont pas fous... et ils tiennent à leur souveraineté !

 

Sur ordre de l'Oligarchie, les journaleux des Médias braquent maintenant, aussi, leurs projecteurs sur la Chine ou sur la Russie. Pour rendre ces pays, ou leurs dirigeants, impopulaires. Le NWO finance les opposants, ou en crée au moyen d'une subtile manipulation qui touche d'abord, comme toujours, les plus jeunes, les plus malléables et les plus modernes, et voici quelques opposants dans la rue, comme sur la Place Tahir, le nombre en moins, car "l'agitation" n'est pas spontanée, issue d'un mécontentement profond, mais provoquée de l'extérieur, donc artificielle. Les Médias sauront habilement mettre en valeur ces opposants au Régime, en donnant l'illusion d'un "effet foule", en braquant leurs caméras là où il y a un peu de monde. Enfin, le Prix Nobel vint à point nommé récompenser un grand opposant à la Chine d'aujourd'hui, pour préparer l'opinion au conditionnement contre ce pays si puissant et non-aligné.

 

Quant au frère russe, l'Occident joue Medvedev plus malléable, plus "occidentalisable", et aux racines juives - contre l'incorruptible Poutine, énergique et passionnément attaché à sa terre, à l'indépendance de son pays. Bref, les ferments de division sont instaurés. Sur France24, des "Observateurs" bien commodes, en l'occurrence cette fois un grand industriel (sans doute nostalgique de l'ère Eltsine, durant laquelle les Occidentaux plaçaient leurs pions notamment aux commandes des grands consortiums) avancent l'idée que Poutine se ferait construire un Palais coûtant un milliard, pour mieux le discréditer (en jouant même, perfidement, les diviseurs, en écrivant à Medvedev pour le "prévenir"  du "scandale"). Au fait, quid des Palais des dirigeants occidentaux ?

 

Bref, d'une façon ou d'une autre ce sont les Révolutions de couleurs que l'on promeut, pour mieux provoquer un changement qui ne profitera en définitive qu'à la Mafia de l'Occident.

 

                                                            http://spaceandpolitics.blogspot.com/2011/02/resonance-and-egyptian-revolution.html

 

 

Révolutions arabes orchestrées par le NWO.

 

L'affaire est entendue. Ben Ali gêne, car au lieu de laisser l'Occident piller son pays, il le réserve à son Clan, à sa famille. Exit ben Ali.

 

Moubarak est encombrant, discrédité - et sur le point d'assurer sa succession lui-même. Dès le début, les Etats-Unis ont joué la carte de l'Armée, fidèle alliée - on ne refuse rien à son mécène. Rappelons que tous les rouages économiques, immobiliers, financiers, ou presque, sont entre ses mains. Premier pion avancé, Suleiman. Mais propulser le fidèle de Moubarak, spécialisé dans la répression des opposants au régime, et homme d'Israël, c'était un peu gros. Alors, on a mis en avant un général pâlot, suffisamment pâlot pour se laisser téléguider par Obama...

 

Justement, celui-ci, au tout début des événements, en Egypte, a pris langue auprès du Président des Etats-Unis. Parfois, les Médias laissent passer quelques informations... C'est ainsi que j'ai entendu, de mes oreilles, que le Chef des Armées d'Egypte revenait... de Washington. Et on veut présenter l'Egypte comme un pays libre ? En sachant qu'il constitue une pièce maîtresse, docile, pour les tenants du grand Israël ou les financiers de Wall-Street et de la City, via le Canal de Suez emprunté par toutes les grandes Compagnies entendant poursuivre leur juteux commerce. Pas question de lâcher le morceau, donc...

 

Cela s'est passé, selon moi, en deux temps: Un premier, on envoie les Policiers juchés sur leurs chevaux ou sur leurs dromadaires terroriser les manifestants - peine perdue, quand on a rien à perdre on est prêt à donner sa vie. Les manifestants sont restés, ils ont désarçonné les sbires, gardé les chevaux, et perdu 300 des leurs. Ils sont restés !

 

Obama avait une deuxième carte, jouer le jeu des manifestants plutôt que les réprimer. Donc, l'Armée n'a pas bougé, n'a pas tiré. Son crédit devait rester intact auprès des Egyptiens. Vous avez dit armée libre ?

 

Bref, Suleiman a été viré, et il a été remplacé par le Général pâlot, suffisamment pâlot pour être téléguidé par Washington, en sous-mains.

 

Oh joyeuse victoire des Egyptiens ! Hélas, dont tous les actes ont été orchestrés à l'Etranger, pour mieux berner le peuple et placer, insidieusement, les pions du tandem USA-Israël.

 

On aura quand même retenu au passage que la France était du côté du dictateur si hospitalier, et qu'Israël avait pour Moubarak le dictateur les yeux de Chimène pour le beau Rodrigue.

 

Passons. Etape suivante: Les élections. Et qu'arrivera-t-il si les Egyptiens votent mal, comme les Palestiniens ? La démocratie à la sauce occidentale ne fonctionne que si les dés sont truqués, en d'autres termes que si les électeurs votent pour les marionnettes choisies par l'Oligarchie: Bush (version stupide) ou Obama (version intelligente), Sarkozy (version populiste et grotesque) ou DSK, plus sophistiqué... Vous me direz: On a le choix, en France, entre la Gauche-PS et la Droite-UMP, au 2e tour . Mais enfin, ne voit-on pas que ce sont les deux versants d'un même pouvoir aux mains des ultra-libéraux ? Certes, un libéralisme soft, pour le PS, mais faut-il s'en contenter ? Moi je dis non. 

 

Bref, attendons les élections, et voyons le résultat. Si les Egyptiens ont le bon goût de laisser leurs Frères Musulmans faire de la figuration, tout ira bien pour l'Occident. Ils accepteront le résultat des élections. Mais...

 

Mais s'ils risquent d'accéder au pouvoir ? Les médias vont s'acharner à les discréditer, en les présentant comme de furieux Islamistes terroristes obscurantistes etc, on connaît la chanson. Non, ils ressemblent à leurs frères turcs, ils sont modernes, pragmatiques... Mais cela ne doit pas se savoir !

 

Personnellement, je ne souhaite pas l'arrivée au pouvoir de pseudo démocrates inféodés à l'Occident, évidemment. Et j'ose le dire : J'aimerais que les Frères Musulmans l'emportent, pour que l'Egypte largue complètement les amarres de l'Occident militaro-financier. Pour, aussi, ne pas priver les Egyptiens du résultat de leur vote. Enfin, et c'est plus subtil, pour un monde multi-polaire, aux visages divers, multiples, ici musulman, là chinois ou russe... Un monde multi-polaire, pour moi, n'est pas facteur d'instabilité, mais source non seulement de diversité, mais surtout d'équilibre géo-politique.

 

Bon sang ! Jusqu'à quand les "démocraties" occidentales, anglo-saxonnes, chercheront-elles à imposer leur vision du monde aux peuples  qui n'en veulent pas ? C'est du terrorisme ! De la tyrannie, en tous cas... Et personnellement, connaissant les valeurs de l'Occident matérialiste, impérialiste, adorant les fausses idoles, je préfère celles de l'Orient, plus éthiques, plus libres par rapport à l'Argent-Roi, plus ancrées dans des traditions millénaires éprouvées. Autant dire que si l'Egypte donne le pouvoir aux Frères Musulmans, j'applaudirai. Ca suffit, l'ingérence de l'Occident ! Ca suffit la tyrannie de l'Argent, du Dieu-Mâmon !

 

En tous cas, je dis à nos frères et soeurs arabes: Ne vous laissez pas voler votre Révolution par les tenants de l'Occident ou du Nouvel Ordre Mondial (les deux coïncident désormais), restez vigilants et prêts à défendre le fruit de vos luttes ! Pour qu'il ne soit pas confisqué par l'Ennemi étranger de vos vies.....

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

TAGS: Révolutions arabes, révolutions de couleurs, révolutions orange, Iran, Chine, Russie, Medvedev, Obama, Poutine, Ahmadinejad, Ben Ali, Moubarak, Egypte, Tunisie, Sarkozy, Occident, Nouvel Ordre Mondial, Ukraine, MEDEF, UMP, PS, DSK

.

 

A peine fini mon article, je trouve dans ma boîte courriels ce post, envoyé par un Lecteur, il rejoint mon analyse :

 

 

David Icke s'exprime sur la Révolution égyptienne

Dans un communiqué spécial sur les évènements en Egypte, le conférencier et auteur conspirationiste à succés, David Icke s’exprimait en ces termes sur son site :
J’ai suivi l’euphorie compréhensible en Egypte en direct sur la chaine de télévision Al Jazeera, mais s’il vous plaît, on doit avoir ici de toute urgence un sens de la perspective…
Il n’y pas eu de révolution à ce jour – un tyran odieux a disparu, mais on oublie que c’est aussi l’armée qui a imposé la volonté de ce tyran odieux depuis 30 ans et qui est désormais en charge et l’armée égyptienne n’est pas seulement contrôlée par les États-Unis, elle est financée par des  ”aides” massive de l’armée américaine au deuxième rang après Israël.
Il est vrai que l’armée n’a pas tiré sur les manifestants comme elle  l’aurait fait avant, mais elle l’a fait à l’époque lorsque ses maîtres en Amérique appelaient Moubarak à se retirer,  ce qui a eut pour effet d’isoler les manifestants. Pourquoi le gouvernement des États-Unis ont ils donc débloqué la situaions après l’appui à ce tyran pendant 30 ans ? Ce «Changement de régime» survient car ils misent sur l’Egypte un effet domino sur l’ensemble du Moyen-Orient pour promouvoir un peu plus leur plan.
La disparition de Moubarak a été annoncée par son vice-président, la marionnette des États-Unis, Omar Suleiman, le chef vicieux et meurtrier de la Direction générale Egyptienne du renseignement et du contrôle de la population par la pure terreur et qui a également accepté que des détenus musulmans arrêtés par les États-Unis soient torturés en Égypte d’une manière qui aurait été illégale en Amérique – C’est cela que l’on appelle une «restitution extraordinaire». [ndt : du pouvoir au peuple]
Et en attendant se placent désormais sous les “ailes de l’Amérique” (sous la protection d’”Illuminati”), un homme, Mohamed ElBaradei, qui est membre du conseil d’administration de l’International Crisis Group de Rothschild et son homme de main, George Soros, ainsi que son associé Zbigniew Brzezinski, qui se sont spécialisés dans le déclenchement et la manipulation des révolutions des «peuples» pour changer les régimes, tout en cachant la force qui est vraiment derrière tout cela.
Il est merveilleux de voir la joie du peuple égyptien à la fin de Moubarak, mais le travail n’est qu’à moitié fait, et si elle se termine ici rien ne changera. Révolutions des peuples “secrètement inspirées par l’argent et les organismes de George Soros en Géorgie, en Ukraine, en République tchèque et ailleurs aussi produit des moments d’euphorie lorsque se produit avec fracas la chute du régime, mais toute révolution du peuple ne peut être jugée que après avoir vu ce qui remplace qui est éliminé.
D’autres mouvements similaires ont par le passé été profondément déçus et désillusionnés et si l’Egypte ne se bat pas davantage avec détermination, tout espoir d’un vrai changement pourrait s’évanouir. El Baradei ne doit pas l’emporter, ni personne d’autre qui représente une quelconque force de contrôle et de répression.
Hors de la poêle ! dans la friteuse ce n’est pas une révolution…
Il vient de péter notre ballonne! Mais il a totalement raison. On a juste à regarder ce qui se passe actuellement en Tunisie, Rien n’a changé, mise à part le départ de Ben Ali, il a été remplacé par un autre pharaon qui est tout près de faire voter une loi pour les empêcher de manifester. On enlève un dictateur pour le remplacer par un autre, qui a été souvent choisi d’avance. Faut peut-être arrêter de laisser les autres choisir à notre place. En tout les cas je ne mettrai pas l’avenir de mon pays et de mes enfants dans la mains de l’armée.
Merci Rosa!
Jo ^^

  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
..
Partager cet article
Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 05:01

 

 

« Si nous vivons, nous vivons pour marcher sur la tête des puissants... Car les puissants ne travaillent qu’à marcher sur nos vies. » William Shakespeare Ce samedi une marche de protestation, une de plus, pour faire entendre (...)  image 1

En savoir plus »

Le texte qui suit est un article écrit en 2009, à la veille des élections présidentielles en Algérie. Le contenu est d’une brûlante actualité. C’est pourquoi nous le proposons aux lecteurs et aux lectrices de Oulala. Les (...)

En savoir plus »

Sources : Alger Républicain Les forces de l’ultra libéralisme multiplient ces dernières semaines leurs appels à un changement de régime, « à la liberté, à la démocratie et à la dignité ». Elles rejettent toute tentative (...)

En savoir plus »

L’émission « Mots croisés » présentée par Yves Calvi, diffusée sur France 2 ce lundi 07 février et ayant pour thème « Les révolutions arabes et nous » nous a permis d’assister à un éloquent débat… Tout téléspectateur (...)  image 1

En savoir plus »

 

 

 

 

 


 

 

.

 

Lundi, 14 Février 2011 20:53

Les Egyptiens seront dans les rues, vendredi prochain Mehrnews - Le "Conseil révolutionnaire égyptien" compte organiser, vendredi prochain, la fête de la révolution.
Mehrnews - Pour le sous-secrétaire général du Hezbollah libanais, le processus de la formation du gouvernement est tout à fait normal et bien éloigné de la crise.
Le Hamas dénonce le comportement ambivalent du Fatah IRIB - "Les responsables du Fatah, qui prétendent accepter les conditions élaborées par le Hamas, mettent des entraves, en Cisjordanie", a annoncé le mouvement Hamas.
Nouvelle manifestation contre le Président yéménite, Ali Abdallah Saleh IRNA - Quelque 3.000 étudiants et avocats ont manifesté, ce lundi, à Sanaa, réclamant la démission du Président yéménite, Ali Abdallah Saleh.
Egypte : El-Baradeï demande à l'armée d'ouvrir la transition aux civils IRIB - Mohammed el-Baradeï a exhorté l'armée égyptienne à intégrer les civils, en grand nombre, dans le processus de transition politique.
Egypte: des millions de personnes vivent dans les cimetières au Caire Press TV - Des millions de personnes vivent dans les cimetières au Caire.
Lundi, 14 Février 2011 15:56
Bahreïn: manifestations anti-gouvernementales IRIB - Des manifestations ont eu lieu, ce lundi, dans deux villages de Bahreïn, au moment où les forces de sécurité se sont déployées, un peu partout, dans Manama.
Egypte : réunion extraordinaire de la Ligue arabe IRIB - Le Sommet annuel des chefs d'Etat de la Ligue arabe aura lieu, le 29 mars, à Bagdad, a déclaré, lundi, à la presse, l'ambassadeur irakien, auprès de l'institution panarabe, qui siège, au Caire, a rapporté l’AFP.
Egypte: les manifestants quittent la place Tahrir IRIB - Après le départ de Hosni Moubarak et sous les injonctions de l'armée, les manifestants quittent la place Tahrir, symbole du soulèvement égyptien, depuis une vingtaine de jours, selon une dépêche de l’AFP.
Les évolutions de la région sont au détriment des Sionistes (Ligue arabe) IRIB - La Ligue arabe a estimé que les évolutions de la région étaient au détriment des Sionistes.
Le président yéménite reporte sa visite aux Etats-Unis IRIB - Le bureau de la présidence yéménite vient de l’annoncer: Ali Abdallah Saleh reporte une visite qui aurait dû le conduire, fin février 2011, à Washington.
Egypte: les salariés poursuivent les protestations IRIB - Les fonctionnaires égyptiens sont descendus, dans les rues de différentes villes, manière de demander d'améliorer la situation financière et la fin de la corruption, dans les organes gouvernementaux.
Egypte: la junte militaire compte se maintenir au pouvoir IRIB - Dans son communiqué numéro 5, émis, dimanche, le Conseil suprême de l’armée égyptienne affirme vouloir rester au pouvoir, pour une période transitoire de six mois, qui précèdera la tenue des élections parlementaires et présidentielles.
Iran
En Iran, l'opposition prend exemple sur les révolutions de Tunisie et d’Egypte
Les employés du secteur des transports manifestent dans les rues du Caire pour des meilleures conditions de travail, le 14 février 2011.
Egypte
En Egypte, l'armée appelle à l'arrêt des mouvements de grève
Le Conseil suprême des forces armées a confirmé ce lundi 14 février 2011 son intention de satisfaire rapidement des revendications clés des manifestants de la place Tahrir. Parallèlement, les militaires ont fait évacuer cette grande place du Caire qui a été durant 18 jours le coeur de la « Révolution du Nil »

Luis Martinez :  » En cas de révolte populaire, l’armée poussera Bouteflika vers la sortie »

Luis Martinez :  » En cas de révolte populaire, l’armée poussera Bouteflika vers la sortie »
El watan le 13.02.11 | 14h40 Pour Luis Martinez, chercheur au Centre… « En Algérie, le contexte est explosif », a estimé Luis Martinez, chercheur au Centre d’études et de recherches internationales de Sciences Po. Dans un entretien accordé samedi à leMonde.fr, cet éminent expert a relevé que « le mouvement de protestation pourrait durer plus... 
.
La peur de l'Islam distillée quotidiennement dans les Médias occidentaux :

Partager cet article
Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 04:43

 

 

sionisme-colombe-tu-e

 

http://www.mecanopolis.org/?cat=105

 

Un colloque de soutien à Gaza devait se tenir à Lyon le 12 Février 2011, avec la participation de George Galloway,ancien député travailliste du Royaume uni, Me Gilles Devers et René Naba, journaliste écrivain.

Eh bien, il n'a pas eu lieu. En fait, il n'a pas eu lieu dans la salle prévue à cet effet. Mais dans la rue où les participants ont assisté debout, pendant des heures, face à un cordon policier,aux interventions des divers participants.

Pourtant l'accord de la préfecture était disponible depuis deux mois, le contrat de location de la salle signé depuis deux mois, les frais de location aussi

La LDJ a menacé d'empêcher un membre du Rizbollah (comme ils disent) et du Khamas( comme ils redisent) de prendre la parole.

Samedi,vers 12H, notification de l'interdiction de la conférence a été adressée, par courrier express, aux organisateurs; Vers 18 heures, à l'heure fixée du colloque, une escouade d'une vingtaine de policiers armés, avec grenades et matraques, accompagnés de quatre civils avec un brassard de police ont barré la porte de la salle de conférence et repousser violemment les participants.

S'est ensuivi un déchainement policier contre des civils désarmés, dont un octogénaire, qui s'est fait tabasser pour avoir dit aux policiers, face à face, vous me rappeler 1940, Vichy et Guy Moquet. Il a eu une cicatrice au crâne, menotté, aux postes de police. Un journaliste a été matraqué à coups redoublés

Peu de temps auparavant, la Mairie de Lyon, avait mis à la disposition des organisateurs, à titre gracieux, une salle pour l'organisation de collecte pour le bien être de l'armée israélienne..maître d'oeuvre de la destruction de Gaza.

Sur le plan moral, se confirme qu'un fascisme policier, aux abois, est virulent et la classe politique française, en désarroi devant la chute de leurs idoles dictatoriaux,les Kleptocrates Zine el AZbidine Ben Ali (Tunisie) et Hosni Moubarak (Egypte).

Il va de soi que le colloque se fera. A Lyon même. le tribunal administratif de Lyon sera saisi lundi 14 février, de cet incident.

La rue arabe commence à faire peur même en France

Vive la rue arabe, si méprisée auparavant, par l'élite de la méritocratie républicaine.

 

Communiqué de CRI
et de Résistance Palestine, Lyon

La Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie et le collectif Résistance Palestine dénoncent avec la plus grande fermeté la décision du Maire de Lyon, Gérard Collomb, de nous interdire la Salle Rameau à Lyon, dans laquelle nous devions organiser ce 12 Février 2011 la conférence "Gaza, 2 ans après" avec Georges Galloway (ex député britannique, convoi Viva Palestina), Gilles Devers (avocat), René Naba (journaliste et écrivain) et Tahar Al Labadi (président des Etudiants Palestiniens en France). Etaient prévues aussi deux interventions téléphoniques d’un représentant du Hamas et un autre du Hezbollah, annulées suite à un échange téléphonique, et confirmées par écrit, hier auprès du cabinet de Gérard Collomb, dans un esprit de conciliation de notre part.
Rappelons que l’année dernière, nous avions fait la même conférence avec les mêmes intervenants, en plus d’une intervention d’un ministre du Hamas à Gaza Monsieur Ahmed El Kourd, et cela s’est déroulé sans aucun problème.

La liberté d’expression est la règle, et nous la revendiquons dans le cadre du débat démocratique, au service de la cause palestinienne. La mairie n’a aucun droit pour interdire une réunion, car c’est de la censure. Nous avions pris l’engagement d’assurer le service d’ordre et la bonne tenue des interventions. Nous sommes prêts à assumer toutes nos responsabilités, mais ne pouvons accepter cette censure néocolonialiste.

Cette annulation scandaleuse a eu lieu alors que nous avions réglé la totalité de la location, signé le contrat de location et obtenu toutes les autorisations pour cette soirée. Aucun document officiel ne nous est parvenu pour ce changement arbitraire de dernière minute : le Régisseur de la salle a reçu l’ordre de la Mairie le matin même de la conférence et il nous a affirmé n’avoir jamais vu cela durant sa vie professionnelle.

Non content d’avoir obtempéré aux injonctions du lobby sioniste qui fait la pluie et le beau temps chez nous, (qui fait interdire même les conférences de Stéphane Hessel et Leila Shahid, pourtant loin du Hamas et du Hezbollah) Gérard Collomb et les autorités préfectorales nous ont envoyé des dizaines de CRS qui nous ont agressés, gazés, matraqués avec sauvagerie : des femmes, des enfants et des vieillards pacifiques ont été frappés et mis à terre, puis deux d’entre eux ont été emmenés au poste de police. Une plainte va donc être déposée contre le Maire de la ville de Lyon et une diffusion massive des images aura lieu pour montrer le visage de la France (pays des Droits de l’Homme) et celle du socialiste et soi-disant progressiste, en fait ami des sionistes, à qui il a donné la même salle pour le gala pour le "bien être du soldat israélien", et offre gratuitement une salle pour la conférence du Patronat Juif en France.

Il faut rappeler que le Parti Travailliste d’occupation en Palestine est membre de l’Internationale Socialiste de Collomb qui affirme : "Je tiens à confirmer mon soutien fidèle et inconditionnel à la communauté juive ainsi qu’à l’état d’Israël, dans les épreuves douloureuses qui les touchent, comme je soutiens tous les défenseurs de la paix au Proche Orient".

Au moment où les dictateurs tombent et les oppresseurs tremblent, la France et Gérard Collomb continuent à soutenir un régime raciste et d’apartheid qui massacre en Palestine depuis plus de 60 ans, en salissant l’image de notre pays à l’étranger et en donnant des arguments aux extrémistes qui exploitent ces atteintes aux libertés fondamentales et constitutionnelles (droit de manifester, et droit de s’exprimer).

Cette réaction montre la peur des sionistes devant des évènements qui leur échappent. L’avenir nous appartient car nous, nous défendons le droit, la liberté et la justice.

Nous appelons tous les amis du peuple palestinien ainsi que les démocrates à dénoncer ce choix politique désastreux et à en tenir compte lors de toutes les prochaines échéances électorales.

RESISTANCE PALESTINE

06 18 79 76 61

http://www.resistancepalestine.fr

 

http://www.alterinfo.net/La-rue-arabe-commence-a-faire-peur-meme-en-France_a55171.html

 

 

 

 

Lundi 14 Février 2011
Partager cet article
Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 04:41
Partager cet article
Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 04:32

grenouille

A méditer et à diffuser!!!

http://lafeerhaisy.canalblog.com/archives/2008/07/14/9921224.html

 

 

Voici la grenouille

et l' autruche

dans la société actuelle.


Il y a quelques années, André Glücksmann prônait la désobéissance civile au sujet du scandale du sang contaminé, qui « n’aurait peut-être jamais existé si, quand il était encore temps, quelqu’un avait civilement désobéi. »


Il est certain que le sang contaminé n’est qu’un exemple parmi bien d’autres : le nuage de Tchernobyl, le distilbène, l’amiante, l’encéphalopathie spongiforme bovine, l’hormone de croissance, les hormones dans la nourriture des animaux, les produits chimiques dans l’agriculture, les centaines de médicaments retirés parce qu’ils avaient tué, alors qu’ils avaient été mis sur le marché après de « longues études sur leur innocuité absolue ». Aucun des véritables responsables de ces délits n’a été sanctionné, excepté, parfois, quelques rares boucs émissaires.


La liste les tueurs potentiels toujours en liberté s’allonge tous les jours mais la plupart des consommateurs de médicaments chimiques l’ignorent la plupart du temps, comme le dernier « petit » scandale de l’Avandia®, qui a été occulté ou presque par les médias alors qu’il pourrait être responsable de plus de 4 000 attaques cardiovasculaires et de 9 000 défaillances cardiaques annuellement aux États-Unis. Selon l'EMA, l'Avandia® ne devrait plus être vendu en Europe d'ici « quelques mois ». Pourquoi ces délais ?


En janvier 2010, l'Afssaps a enfin supprimé le Sibutral®, utilisé pour le traitement de l'obésité car il réduit l'appétit, mais génère de nombreux effets secondaires graves comme l’hypertension artérielle et même des décès en raison de l'absence d'un suivi cardiovasculaire. Ces effets indésirables étaient connus depuis longtemps, parfois dès la mise sur le marché, ou prévisibles à cause de sa parenté chimique avec d’autres médicaments aux effets indésirables graves avérés. L'Italie a retiré le Sibutral® de ses pharmacies il y a 8 ans.


Ces « petits » scandales n’ont pas autant mobilisé les médias que celui du Vioxx®, qui était utilisé par environ deux millions de patients dans le monde, il était retiré du marché, car on estimait alors qu’il était responsable d’environ 28 000 attaques cardiaques et décès depuis sa mise en vente en 1999. A présent, nous savons que le nombre d’accidents cardiaques, attaques ou décès, pourrait s’élever à près de 140 000, rien qu’aux États-Unis. Les décès concerneraient 30 à 40 % d’entre eux. Or, nous ne devons pas oublier que ce poison a été choisi en 2003 comme « médicament de l’année » par plus de 6 000 généralistes dans le cadre du Medec qui récompense le médicament le plus « performant » de l’année sur le plan de la santé.


Tout cela pourrait être imputé à des erreurs involontaires, donc pardonnables, si on n’avait pas appris que le laboratoire avait donné à ses visiteurs médicaux des renseignements mensongers. Les résultats d’un procès qui a eu lieu en 2000 ont bien prouvé la collusion de Merck et de la FDA qui connaissaient l’existence des attaques cardiaques, alors que le laboratoire poursuivait la publicité pour son produit le soir à la télévision. Mais en France, où les laboratoires ont continué à le vendre et les médecins à le prescrire, l'Afssaps a déclaré : « Le risque de complication cardiovasculaire reste cependant faible et n'apparaît qu'à long terme. » Jusqu’à combien de morts le risque reste-t-il « faible » ? Nous sommes habitués à ce genre de protection depuis le désastre de Tchernobyl.


En outre, les effets secondaires des médicaments sont souvent décelés avec de gros retards, et la liste initiale de ces effets étant rarement exhaustive, elle peut être remise en cause à tout moment, même des dizaines d’années plus tard. Ainsi, en mai 2006, un rapport édifiant signalait que le Distilbène dont le scandale est oublié depuis longtemps serait aussi à l’origine d’une véritable série de suicides. La justice a alors demandé une expertise scientifique, car « aucune recherche approfondie n’avait été lancée sur ce sujet ». Que faisait l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) à l’époque ?


Actuellement, c’est le Médiator® qui est sur la sellette, mais il n’est que la partie visible de l’iceberg car l’omerta, cette loi du silence imposée par une mafia, concerne également la vaccination contre l’hépatite B dont on refuse d’admettre les milliers de victimes, celle contre le papillomavirus, qui a pris comme cobayes des milliers de jeunes filles, ou l’autisme généré par certains vaccins mais qui n’intéresse guère nos députés. Sans compter la « grippette » porcine qui représente un scandale international mais n’a pas fini de faire parler d’elle car les accidents vaccinaux (et non grippaux) se manifesteront peu à peu et pendant longtemps.


Qui est ou sera responsable des accidents ? Personne évidemment. Parfois, certains fabricants sont mis en examen, mais ils s’en tirent toujours à leur grand avantage et, surtout, aucun des responsables de la santé publique qui laissent faire sans jamais intervenir n’a été inquiété, ni les ministres de la Santé, ni les organismes chargés d’évaluer les risques sanitaires présentés par les médicaments, alors qu’ils sont tous grandement complices de la désinformation et des mensonges propagés par les fabricants et les medias.

 

Il ne nous reste plus qu’à espérer que le grand public va enfin cesser d’écouter les nombreux experts, juge et partie, qui sont à la solde d’une industrie aussi aveugle que criminelle et sortira de son autisme avant que de nouvelles catastrophes ne se manifestent, comme c’est devenu une habitude dans notre pays et même dans le monde.

 

Tous ces scandales ont de nombreux points communs et une même origine : l’appât du gain au détriment de la santé.

 

Cependant, après chaque scandale, d’éminents « spécialistes » nantis de l’absolution générale nous expliquent avec des trémolos dans la voix que les décisions incriminées étaient justifiées par les « données actuelles de la science », d’autant qu’à présent, à la notion de « responsable mais pas coupable » s’est ajoutée celle de « coupable mais pas condamnable ». Au fil des ans, dans tous les pays, les catastrophes sanitaires connaissent les mêmes phases de déroulement. L’industrie nous abreuve d’informations venant de scientifiques corrompus qui produisent des contre-expertises truquées et, alors que les rapports de maladies et de décès se multiplient, nos gouvernants persistent à se référer aux expertises sécurisantes, à nier toute relation entre le produit et ses effets délétères, et interdisent aux scientifiques contestataires de s’exprimer en public, n’hésitant pas à discréditer leurs travaux.


De toute manière, tant que les rares responsables condamnés ne le seront qu’à des amendes, si importantes soient-elles, ils récidiveront car le risque est loin d’égaler le bénéfice. Le seul moyen de les empêcher de nuire est de les emprisonner avec des condamnés de droit commun, comme toute personne ayant commis un crime.


Dans son Carnet d’un biologiste, Jean Rostand constatait : « Je croyais qu’un savant était un homme qui cherche la vérité, alors que c’est souvent un homme qui vise une place ». Il est certain que tout scientifique consciencieux se pose des questions d’éthique à chaque moment, mais le consensus scientifique privilégie plutôt les recherches qui ne le perturbent pas trop, alors que le propre de la science devrait être de pouvoir sans cesse remettre en question des idées reçues. De la sorte, si notre société est loin d’être informée, les scientifiques eux-mêmes ne le sont pas de manière systématique. D’abord parce qu’ils ignorent souvent ce qui ne relève pas de leur strict domaine d’investigation, ensuite parce qu’ils n’ont pas toujours, dans ce même domaine, une vision univoque de la réalité.


Si une grande partie des scientifiques et des professionnels de santé a perdu toute conscience c’est parce que notre époque est celle de la compétition et de la surconsommation dans laquelle le profit règne à tous les niveaux, et qu’ils se sentent à l’abri de toute critique grâce au lavage de cerveau infligé à la population générale.


Il ne faut donc pas compter sur eux pour faire changer les choses, seuls les consommateurs peuvent agir. Or, dans son ouvrage Le Meilleur des mondes, écrit en 1932, Aldous Huxley prédisait l'avènement d'une dictature scientifique dont les sujets en viendraient à abandonner l'idée même de révolution. Visionnaire de génie, il décrivait une dictature parfaite qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s'évader et un système de dépendance où les esclaves, anesthésiés par la consommation et les divertissements, ne se poseraient aucune question et « aimeraient leur servitude ».


En 1961, lors d’une conférence donnée à Santa Barbara, en Californie, au sujet du contrôle du comportement humain, Aldous Huxley confirmait ses propos et anticipait : «Il existera, dans la prochaine génération, une méthode pharmacologique pour que les gens chérissent leur servitude et génèrent, pour ainsi dire sans plaintes, une sorte de camp de concentration pour des sociétés entières, alors que les peuples verront leur liberté confisquée, mais s’en réjouiront plutôt, car ils seront dépouillés de tout désir de révolte par la propagande et le lavage de cerveau prodigué par des méthodes pharmaceutiques. Et cela sera la révolution finale. »


Ne sommes-nous pas, aujourd’hui, dans ce « meilleur des mondes », où les informations frisent la propagande et le lavage de cerveau, où nos « gouvernants » s’érigent en maîtres à penser et ne supportent guère la contestation, et où le « bon peuple » est ravi de ne plus avoir à réfléchir puisque d’autres, évidemment « plus savants », le font pour lui.
Les citoyens ignorent encore que les grandes écoles et les Académies nous enseignent le savoir, mais pas la connaissance qui est un don rare et inné et encore moins le simple bon sens, qui semble disparaître peu à peu au cours du parcours universitaire pour laisser la place au même enseignement stéréotypé dans toutes les disciplines.


La religion et la politique sont considérées comme les deux principaux foyers d’endoctrinement, mais on peut leur ajouter la médecine moderne, qui n’est plus ni un art ni une science, comme elle le fut longtemps, mais une véritable religion car la confiance accordée de nos jours au corps médical relève plus du domaine de la foi et parfois même du fanatisme. On ne réfléchit plus, on « croit ». On écoute les diktats des « experts », la plupart du temps autoproclames, sans faire la moindre réserve quant à leur validité, oubliant souvent combien ceux-ci ont pu être démentis et ont même été au centre de certains scandales au cours des dernières années.


De surcroît, tous les pouvoirs utilisent la peur pour mieux dominer, et ceux qui font profession de « savoir » pratiquent savamment cette stratégie parfaitement efficace qui permet d’obtenir la dépendance des citoyens.

 

Comme le disait Machiavel : « Celui qui contrôle la peur des gens devient le maître de leurs âmes ».

 

 

autruche


Cet instrument de manipulation, qui permet d’abolir tout sens critique et d’exploiter la crédulité des populations en les maintenant dans l’ignorance des faits essentiels de l’existence, a toujours été utilisé, mais à présent il opère sur une plus grande échelle grâce aux multiples moyens de diffusion. Les religions nous ont appris à croire aux dogmes sans chercher à les comprendre. Nous persistons à appliquer cette règle bien établie en écoutant les injonctions de despotes, non plus religieux certes, mais tout aussi tyranniques. Et le dogmatisme médical actuel pourrait être comparé aux pratiques de l’Inquisition qui brûlait tout ce qui dépassait son entendement ou pouvait mettre en péril l’hégémonie de l’Église catholique.


Le meilleur exemple et le plus récent est celui de la « pandémie » d’hystérie générée par la peur, savamment orchestrée, du modeste virus H1N1. Fort heureusement, nombreux sont ceux qui ont refusé d’être entraînés par cette folie collective, mais certains n’ont pas eu cette indépendance d’esprit que chacun d’entre nous devrait posséder et qui fait tellement défaut au commun des mortels.


Alors que la majorité des populations mondiales a résisté aux menaces gouvernementales et médiatiques, des centaines de milliers de gens se sont tout de même précipités sur les centres de vaccinations, tendant le bras vers l’aiguille vénérée comme s’il s’agissait du Saint-Sacrement, sans se poser aucune question sur la sainteté du rite, se fiant seulement aux grands prêtres de la religion des vaccins qui voulaient les protéger des atteintes du diable, en l’occurrence le virus de la grippe. Les rites et les dogmes perdurent, seuls les dieux que l’on adore et le diable que l’on redoute ont changé de visage.


Évidemment personne n’a dit que le diable était fabriqué de toute pièce par des pontifes à la solde de l’industrie qui nous menaçaient depuis plusieurs années d’une « pandémie » grippale, sans bien savoir laquelle.


Il est surprenant de voir que dans notre pays où Voltaire et Diderot ont théoriquement détrôné la superstition et le fanatisme, la sagesse n’est guère de mise et les lavages de cerveaux qui vont bon train chez nous causent des dégâts irréparables.


Comme l’avait remarqué le Dr Gustave Le Bon dans son ouvrage Les opinions et les croyances : « L’immense majorité des hommes ne possède guère que des opinions collectives. Les plus indépendants eux-mêmes professent généralement celles des groupes sociaux auxquels ils appartiennent. » À ses yeux, l'homme descend de plusieurs degrés sur l'échelle de la civilisation et devient un barbare dès qu'il fait partie d'une foule organisée. Il se laisse impressionner par des mots, des images qui n’auraient aucun impact sur chacun des individus isolés, mais en foule, il commet des actes contraires à ses intérêts les plus évidents et à ses habitudes les plus connues. Combien d’entre nous ont vraiment des opinions personnelles sur ces sujets et, dans ces cas, combien osent les exprimer ?


Et le Dr Le Bon ajoutait : « L'individu en foule est un grain de sable au milieu d'autres grains de sable que le vent soulève à son gré. » Nous sommes comme ces grains de sable soulevés au gré des courants d’« informations » qui tourbillonnent autour de nous et balaient nos idées personnelles.


Or dans De la désobéissance et autres essais, paru en 1982, le psychanalyste humaniste Erich Fromm nous prévenait : « L’homme qui ne peut qu’obéir est un esclave [...]. L’obéissance pourrait très bien être la cause de la fin de l’histoire humaine ». Nombreux sont ceux qui pensent de cette manière et s’inquiètent de l’obéissance passive de nos contemporains bien-pensants. Mais pour être libre, il faut être informé, et la véritable information ne circule, à vrai dire, que dans certains magazines à tirage limité, et sur Internet où elle est noyée dans un fourre-tout parfois inextricable. Aussi, devons-nous apprendre à devenir responsable, à ne pas céder à la crainte du jugement des autres, à la peur habilement distillée par des pouvoirs qui refusent de prévoir comment et pourquoi leurs brillantes inventions actuelles deviendront les calamités de demain, car la simple logique leur échappe. Quant aux technocrates, à l’instar des cartels de l’industrie, ils ne raisonnent qu’à court terme et refusent de prendre en compte les effets pernicieux engendrés par leurs décisions actuelles, mais qui n’apparaîtront qu’à long terme. Tous ces profiteurs semblent oublier leurs descendants qui risquent de payer très cher cette inconséquence et ce manque de conscience.


Pourtant, comme le disait Sénèque au IVe siècle avant J.C. : « La sagesse ne demande pas beaucoup d’instruction », et il faut espérer que le bon sens n’a pas totalement déserté la planète, bien que, parfois, il soit légitime de se poser la question.


Heureusement une partie de la population commence à prendre conscience que tous ceux qui détiennent un pouvoir en profitent impunément et que la plupart des hommes politiques sont, de gré ou de force, les otages des compagnies industrielles qui pourraient influencer leurs carrières.


Toutefois, la majorité, non seulement des Français mais aussi des populations mondiales, est ravie de ne pas être informée et ne cherche surtout pas à l’être. Cela lui poserait de nombreux problèmes, l’obligerait à réfléchir alors qu’elle n’en a pas la moindre envie, et installerait chez elle des états d’âme, des peurs, des culpabilités et, surtout, risquerait de provoquer la remise en question de tout un système de vie et de pensée.


Comme l’explique Noam Chomsky, philosophe radical de réputation internationale et professeur pendant plus de cinquante ans au MIT (Massachussets Institute of Technology) : « Les médias ne représentent qu'une toute petite partie de la vaste machine de propagande. Il existe un système d'endoctrinement et de contrôle beaucoup plus vaste, dont les médias ne sont qu'un rouage : l'école, l'intelligentsia, toute une panoplie d'institutions qui cherchent à influencer et à contrôler les opinions et les comportements, et dans une large mesure à maintenir les gens dans l'ignorance. »


Pour sa part, Georges Bernanos avait, lui aussi, prévu ce qui nous attend si nous acceptons l’esclavage qu’on cherche à nous imposer. « Je pense depuis longtemps que si un jour les méthodes de destruction de plus en plus efficaces finissent par rayer notre espèce de la planète, ce ne sera pas la cruauté qui sera la cause de notre extinction, et moins encore, bien entendu, l’indignation qu’éveille la cruauté, ni même les représailles et la vengeance qu’elle s’attire, mais la docilité, l’absence de responsabilité de l’homme moderne, son acceptation vile et servile du moindre décret public.

 

Les horreurs auxquelles nous avons assisté, les horreurs encore plus abominables auxquelles nous allons maintenant assister, ne signalent pas que les rebelles, les insubordonnés, les réfractaires sont de plus en plus nombreux dans le monde, mais plutôt qu’il y a de plus en plus d’hommes obéissants et dociles ». Bernanos avait un don de prophéties car, à cette époque, la situation était loin d’être aussi préoccupante que de nos jours.


Devant la puissance financière des fabricants de médicaments, pesticides, herbicides, OGM et autres poisons, et la persistance méprisante de leur mainmise sur l’économie et la politique de santé, nous risquons d’être contraints à développer la désobéissance qui est une arme que n’apprécient ni les laboratoires ni les gouvernements qui les cautionnent. Dans notre lutte contre Goliath, le refus d’obéir aux ordres peut être la seule arme efficace.


Toutefois, comme l’avait aussi constaté Gandhi, il est plus facile de croire ce qu’on nous affirme officiellement, de source « sûre », que de s’aventurer dans l’indépendance intellectuelle. En fait, le conformisme et l’inertie ont de tout temps été les plus sérieux obstacles à l’évolution de l’humanité.


Ils sont nombreux à prôner une certaine désobéissance civique si elle peut contribuer à sauver la Terre et ses habitants. Déjà, au milieu du XIXe siècle, David Henry Thoreau, enseignant, philosophe, poète américain et écologiste avant l’heure prônait la résistance individuelle à un gouvernement qu’il jugeait injuste, qui tolérait l’esclavagisme et menait une guerre de conquête au Mexique, contre tous les droits individuels et contre toute morale. Il est considéré comme à l'origine du concept contemporain de non-violence. Dans son essai La Désobéissance civile Thoreau affirmait ses positions politiques et idéologiques et proposait une philosophie de résistance non violente qui influença des figures politiques, spirituelles ou littéraires telles que Léon Tolstoï, Gandhi et Martin Luther King.


Olivier Clerc, écrivain et philosophe, s’est servi de la «métaphore de la grenouille » pour démontrer la situation actuelle. « Imaginez une marmite remplie d'eau froide dans laquelle nage tranquillement une grenouille. Le feu est allumé sous la marmite, l'eau chauffe doucement. Elle est bientôt tiède. La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue à nager. La température continue à grimper. L'eau est maintenant chaude. C'est un peu plus que n'apprécie la grenouille, ça la fatigue un peu, mais elle ne s'affole pas pour autant. L’eau est cette fois vraiment chaude. La grenouille commence à trouver cela désagréable, mais elle s'est affaiblie, alors elle supporte et ne fait rien. La température continue à monter jusqu'au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir. Si la même grenouille avait été plongée directement dans l'eau à 50°, elle aurait immédiatement donné le coup de patte adéquat qui l'aurait éjectée aussitôt de la marmite. Cette expérience montre que, lorsqu'un changement s'effectue d'une manière suffisamment lente, il échappe à la conscience et ne suscite la plupart du temps aucune réaction, aucune opposition, aucune révolte ».

 

Olivier Clerc compare l’humanité actuelle à cette grenouille. Il est exact que les prédateurs ne manquent pas, mais les victimes sont consentantes, soit par ignorance, soit par négligence. Et il pose la question : « Sommes-nous déjà à moitié cuits ? », puis il conseille : « Alors si vous n'êtes pas, comme la grenouille, déjà à moitié cuits, donnez le coup de patte salutaire avant qu'il ne soit trop tard. » Seule une petite minorité de personnes dont la conscience est bien éveillée est capable de donner le coup de patte salutaire. D’autres, bien que partisans de ce changement d’un monde qui n’est plus supportable, pratiquent la politique de l’autruche car ils estiment qu’il est déjà trop tard, que de toute façon, ils sont trop peu nombreux pour avoir un impact quelconque, et qu’il faudrait une majorité de gens impliqués dans ce processus pour faire pencher la balance.

Ils ignorent sans doute que toutes les révolutions sont nées de petits groupes de citoyens déterminés, ce qui est logique, puisque selon la physique quantique nous sommes tous reliés.


Nous n’avons ainsi plus beaucoup de choix : ou bien nous pratiquons la désobéissance civile ou bien nous rejoignons les esclaves qui chérissent leurs bourreaux, annoncés par Aldous Huxley.

 

Sylvie Simon

 

 

 

L'esclave libéré

L'esclave libéré

http://wizzz.telerama.fr/francky/photos/3344896290

Partager cet article
Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 04:27

Reagan Mitterand 1984 (cropped).jpg

François Mitterrand, en 1984. - Wikipedia

 

 

Après 14 années passées à l'Elysée, et quelques semaines avant de mourir, François Mitterrand livra son testament politique aux Français :

 

"La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l'Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort...apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde... C'est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort !"

 

http://krachinfo.blogspot.com/2011/01/offre-demploi.html

(un blog à visiter)

 

Une phrase historique, à rappeler ! Eva

Partager cet article
Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 04:20

http://www.camilledessayage.com/blog/2009/01/20/je-ne-me-plains-pas-je-rale/

 

non

 

 

NON AU GAZ DE SCHISTE !

et aussi....

STOP A LA MALBOUFFE

STOP AUX MEDICAMENTS QUI TUENT

STOP A L'AGRICULTURE INDUSTRIELLE


NE NOUS LAISSONS PLUS

EMPOISONNER LA VIE 

 

.


Mardi 15 mars

ARTE – 20h40

La nouvelle enquête

de Marie Monique ROBIN

NOTRE POISON QUOTIDIEN


http://www.association-lecercledegindou.com/oui-à-la-bio-locale-non-au-bio-industriel/notre-poison-quotidien/

 

http://floconsdebonheur.wordpress.com/2010/01/13/non/

 

 

.

On aurait pu parler, aussi,

de l'empoisonnement planétaire

par les chemtrails ou par les morgellons !

Note d'eva R-sistons

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 04:17

.

http://krachinfo.blogspot.com/2011/01/offre-demploi.html

.

Etats-Unis

à la conquête de l'Est:

Révolutions de couleurs

fomentées par la CIA

 

.

 

Documentaire très intéressant de Manon Loizeau tourné en 2005, intitulé "États-Unis : à la conquête de l'est" qui explique comment la CIA fomente les révolutions afin de servir ses propres intérêts.

Les coups pourris du CFR (Council On Foreign Relations) et du Groupe Bilderberg par l'intermédiaire de la CIA...

George Soros n'a rien à faire de la démocratie. Son but est de renverser des états pour s'approprier des ressources naturelles (gaz, pétrole etc...)

"Dans ce documentaire tourné en 2005 Manon Loizeau dévoile ceux qui financent et fomentent les révolutions dans les pays de l’est traditionnellement favorable à la Russie. Très utile afin de comprendre la situation iranienne et les promoteurs du mouvement…"

 

 

Partie 1sur6

La suite ici :
http://www.dailymotion.com/user/jackyshow38/video/xaqa90_comment-la-cia-prepare-les-revoluti_news

Lire également l'article "La technique du coup d’État coloré " de John Laughland.
http://www.voltairenet.org/article163449.html

 

Comment la CIA prépare les révolutions colorées

 

 

.

 

Sur ce site,

 

Partager cet article
Repost0
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 04:27
Le golpe blanc du Pentagone

par Manlio Dinucci - 13 février 2011 - Il manifesto

 

Egyptian President Hosni Mubarak, right, meets with CIA Director Leon Panetta, at the Presidential palace in Cairo, Egypt, Thursday, Jan. 28, 2010. AP Photo logo AP Photo 

Le directeur de la Cia, Leon Panetta, avec l'ex-président égyptien, Hosni, Moubarack au Palais présidentiel le 28 janvier 2008.
Source :
Daylife.


 

 

Le fait que ce soit le directeur de la Cia, Leon Panetta, qui ait annoncé jeudi (10 février 2011) « la forte probabilité que Moubarak puisse s’en aller dès ce soir » indique que la décision a été prise à Washington avant le Caire.


Et la déclaration de ce même directeur de la Cia d’ « espérer en une transition ordonnée en Egypte » confirme que le feu vert a été donné pour le plan annoncé par le président Obama : la « transition ordonnée et pacifique » qui, mettant de côté le désormais insoutenable Moubarak emporté par la rébellion populaire, laisse intacts les piliers de la domination états-unienne sur le pays : et avant tout la structure portante des forces armées égyptiennes que les Etats-Unis ont financées, équipées et entraînées.

C’est donc le général Sami Anan, chef d’Etat-major, qui a annoncé place Tahir que ce seront les forces armées qui « sauvegarderont les requêtes du peuple et sa sécurité ». Celui-là même que le secrétaire de la défense, Robert Gates, avait convoqué au Pentagone au début de la crise et à qui il avait donné des instructions au jour le jour sur les mouvements que l’armée égyptienne devait accomplir. Cette armée que le président Obama avait félicitée pour son « patriotisme et professionnalisme », en la désignant comme garante de la « transition pacifique et ordonnée ». Cette armée qui, par l’intermédiaire du général Hassan al-Rouini, commandant de la place du Caire, a annoncé aux manifestants de place Tahir : « Toutes vos requêtes seront exaucées aujourd’hui ».

Le pouvoir passe au Conseil militaire suprême qui, réuni  sans le « commandant en chef » Moubarak, annonce « des mesures pour sauvegarder les conquêtes et les ambitions de notre grand peuple ».

En réalité, ce sont d’autres conquêtes et ambitions que l’armée égyptienne est appelée à sauvegarder : celles des Etats-Unis qui ont fourni à l’Egypte des aides militaires d’un montant de 60 milliards de dollars environ, selon des chiffres officiels, auxquels s’ajoutent d’autres financements, secrets ; qui ont fourni aux forces armées égyptiennes les armements les plus modernes, comme les chasseurs bombardiers F-16 et les chars M1A1 Abrams fabriqués en Egypte sur la base d’un accord de co-production, plus d’énormes quantités d’armes que le Pentagone a en excédent ou qui sont remplacées par d’autres de nouvelle génération ; qui ont entraîné des officiers et des soldats égyptiens, surtout dans les forces spéciales, en organisant l’opération « Bright Star », cette grande manœuvre biennale qui se déroule en Egypte avec la participation de 25mille militaires états-uniens.

On se souviendra aussi que, dans les commandements établis par le Pentagone à l’échelle mondiale, l’Egypte n’entre pas dans le Commandement Africa mais a été détachée du continent pour être annexée au Commandement Central (CentCom), dont la zone de responsabilité comprend le Moyen-Orient. L’Egypte, explique le CentCom, « joue un rôle clé dans l’exercice d’une influence stabilisante au Moyen-Orient », en particulier pour « affronter l’instabilité croissante à Gaza ». Le CentCom continue ainsi à opérer en contact étroit avec les forces égyptiennes pour « bloquer les envois illicites d’armes aux extrémistes de Gaza et pour empêcher que l’instabilité de Gaza ne se répande en Egypte et au-delà ».

Le gouvernement égyptien, en fait, « doit faire face à une menace extrémiste intérieure ». L’aide extérieure états-unienne, surtout militaire, est donc, « fondamentale pour renforcer le gouvernement égyptien ».

C’est cette armée, qui durant le régime Moubarak a été le vrai détenteur du pouvoir, qui l’exerce à présent ouvertement. Washington, qui pendant ces dernières années à élevé une nouvelle classe dirigeante égyptienne - en finançant des dizaines d’organisations non-gouvernementales formées de jeunes intellectuels et de professions libérales - entend en tous cas donner un visage « démocratique » à un pays où le pouvoir puisse continuer à prendre appui sur les forces armées et où, surtout, l’influence états-unienne puisse rester dominante.

 

Il manifesto, 11 février 2011
http://www.ilmanifesto.it/il-manifesto/in-edicola/numero/20110211/pagina/03/pezzo/296993/  

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

Manlio Dinucci est géographe.

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=23197

Partager cet article
Repost0
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 23:15

baillonner-la-pensee--.-non-juive.jpg

 

 

A l'instant, un Lecteur m'envoie cette alerte :

 


Source : Reçu par Courriel

COMMUNIQUE DE CRI ET RESISTANCE PALESTINE


La Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie et  le collectif Résistance Palestine dénoncent avec la plus grande fermeté la décision du Maire de Lyon Gérard Collomb de nous interdire la Salle Rameau à Lyon, dans laquelle nous devions organiser ce 12 Février 2011 la conférence "Gaza, 2 ans après" avec Georges Galloway (ex député britannique, convoi Viva Palestina) ; Gilles Devers (avocat) , René Naba (journaliste et écrivain) et Tahar Al Labadi (président des Etudiants Palestiniens en France). Etaient prévues aussi deux interventions téléphoniques d’un représentant du Hamas et un autre du Hezbollah, annulées suite à un échange téléphonique, et confirmé par écrit, hier auprès du cabinet de Gérard Collomb, dans un esprit de conciliation de notre part.


Rappelons que l’année dernière nous avions fait la même conférence avec les mêmes intervenants en plus d’une intervention d’un ministre du Hamas à Gaza Monsieur Ahmed El Kourd, et cela s’est déroulé sans aucun problème.


La liberté d’expression est la règle, et nous la revendiquons dans le cadre du débat démocratique, au service de la cause palestinienne. La mairie n’a aucun droit pour interdire une réunion, car c’est de la censure. Nous avions pris l’engagement d’assurer le service d’ordre et la bonne tenue des interventions. Nous sommes prêts à assumer toutes nos responsabilités, mais ne pouvons accepter cette censure néocolonialiste.

 

Cette annulation scandaleuse a eu lieu alors que nous avions réglé la totalité de la location, signé le contrat de location et obtenu toutes les autorisations pour cette soirée. Aucun document officiel ne nous est parvenu pour ce changement arbitraire de dernière minute : le Régisseur de la salle a reçu l’ordre de la Mairie le matin même de la conférence et il nous a affirmé n’avoir jamais vu cela durant sa vie professionnelle.


Non content d’avoir obtempéré aux injonctions du lobby sioniste qui fait la pluie et le beau temps chez nous, (qui fait interdire même les conférences de Stéphane Hessel et Leila Shahid pourtant loin du Hamas et du Hezbollah)  Gérard Collomb et les autorités préfectorales nous ont envoyé des dizaines de CRS qui nous ont agressés, gazés, matraqués avec sauvagerie :  des femmes, des enfants et des vieillards pacifiques ont été frappés et mis à terre puis deux d’entre eux ont été emmenés au poste de police.


Une plainte va donc être déposée contre le Maire de la ville de Lyon et une diffusion massive des images aura lieu pour montrer le visage de la France (pays des Droits de l’Homme)  et celle du socialiste et soi disant progressiste, en fait ami des sionistes à qui il a donné la même salle pour le gala pour le "bien être du soldat israélien", et offre gratuitement une salle pour la conférence du Patronat Juif en France. Il faut rappeler que le Parti Travailliste d’occupation en Palestine est membre de l’Internationale Socialiste de Collomb qui affirme: "Je tiens à confirmer mon soutien fidèle et inconditionnel à la communauté juive ainsi qu’à l’état d’Israël, dans les épreuves douloureuses qui les touchent, comme je soutiens tous les défenseurs de la paix au Proche Orient". 


 Au moment où les dictateurs tombent et les oppresseurs tremblent, la France et Gérard Collomb continuent à soutenir un régime raciste et d’apartheid qui massacre en Palestine depuis plus de 60 ans, en salissant l’image de notre pays à l’étranger et en donnant des arguments aux extrémistes qui exploitent ces atteintes aux libertés fondamentales et constitutionnelles (droit de manifester, et droit de s’exprimer).


Cette réaction montre la peur des sionistes devant des évènements qui leur échappent. L’avenir nous appartient car nous, nous défendons le droit, la liberté et la justice..


 Nous appelons tous les amis du peuple palestinien ainsi que les démocrates à dénoncer ce choix politique désastreux et à en tenir compte lors de toutes les prochaines échéances électorales.


 RESISTANCE PALESTINE              06 18 79 76 61        www.resistancepalestine.fr

Partager cet article
Repost0
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 23:00
Département du Renseignement et de la Sécurité
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Algeria emb (1976).svg

Le Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS) est le service de renseignements algérien. Son existence remonte à la lutte pour l'indépendance, sous l'impulsion de Abdelhafid Boussouf, son rôle était de gérer les réseaux aussi bien nationaux qu'internationaux du FLN, après l'indépendance du pays en 1962 et l'accession de Houari Boumédiène à la tête du pays en 1965, les services de renseignements algériens connurent une grande mutation au niveau de leur organisation interne, s'inspirant grandement du schéma de fonctionnement des services du bloc de l'Est, c'est ainsi qu'il leur a été attribué le nom de Sécurité militaire (« SM ») avec comme missions principales :

  • La lutte contre toute forme d'espionnage
  • La préservation de la sécurité intérieure du pays
  • La défense des intérêts vitaux de l'Algérie à l'étranger.
  • .

___________________________________________________________________________________________

.

Le DRS veut sacrifier Bouteflika.

 

 

Posté par Rédaction LQA le fév 6th, 2011 // 132 Commentaires

Radjef Saïd

 

Alors que la colère s’intensifie aux quatre coins du pays, le DRS tente d’entamer des négociations avec les milieux de l’opposition pour sauver sa peau.


La situation n’a jamais été autant favorable à l’opposition algérienne. Le peuple tunisien a réussi à briser le mur de la terreur et de la peur. Ce qui a donné des ailes au peuple algérien. Ce dernier a compris que lui aussi peut faire tomber le régime totalitaire qui l’opprime depuis  plus d’un demi siècle. Cette « conviction » prend autrement plus de relief lorsque l’on sait la distance prise par l’administration US vis-à-vis de Moubarek considéré jusqu’ici  comme l’un des pions les plus importants dans l’échiquier géostratégique de l’Occident au Proche Orient et au Moyen Orient. De même l’attitude de la France de Benali auquel elle a refusé l’asile, est interprétée comme un encouragement par l’opposition algérienne pour investir massivement la rue. Par ailleurs d’importants dirigeants militaires américains (les « faucons » de l’administration américaine), n’ont pas caché qu’ils souhaitaient vivement la chute des dictatures arabes.


Ajuste titre, le régime d’Alger, en l’occurrence le DRS, s’est senti plus que ciblé par la nouvelle et non moins surprenante attitude de ses « tuteurs » à la Maison Blanche et à Paris. Qui plus est, la perspective plus que probable de voir l’opposition passer à l’action pour faire vibrer la rue sous l’étendard d’un seul et même mot d’ordre, a savoir le départ du DRS, la constituante, le démantèlement du système et l’instauration de la deuxième république, a tout pour inquiéter et faire trembler ceux qui exercent la réalité du pouvoir à Alger.


Pour la première fois depuis 1957, date à laquelle il est venu au monde, la survie du DRS est directement en jeu, menacée d’extinction.


Selon des sources généralement bien informées, le DRS qui aurait souhaité négocié avec le chef charismatique de l’opposition algérienne, aurait toutefois pris langue avec Mouloud Hamrouche avec la perspective de nouer des contacts avec le mouvement Rachad de Mourad Dhina, pour faire d’autres concessions et procéder à un changement de façade. Des concessions qui vont jusqu’à offrir sur un plateau la tête de Bouteflika à la rue ou à l’opposition. Apres plus d’un demi siècle de dictature impitoyable qui a coûté la vie et la liberté à des centaines de milliers d’algériennes et d’algériens et provoqué un véritable génocide intellectuel et culturel, le DRS ne se fait aucune illusion sur le sort qui l’attend. Désormais, comme l’indiquent ses difficultés à trouver un interlocuteur au sein de l’opposition pour négocier une issue honorable, il sait que ses jours sont comptés. « Comme il l’avait fait par le passé avec Nahnah, Rabah Kebir, le RCD, le MDS  et l’UGTA , le DRS veut changer la vitrine du régime, mais pas le magasin et le propriétaire », explique un opposant algérien. Et d’ajouter : « Le DRS est sur le point de sacrifier Bouteflika et Ouyahia et de faire de certains dignitaires du régime de véritables Mobutu, Baby Doc ou Idi Amin Dada rien que pour se maintenir et gagner du temps. Mais ne tombons pas dans le piège des fausses concessions qui ont pour objectif d’absorber la colère de la rue. Nous devons agir rapidement et ensemble. Le soulèvement du peuple doit déboucher sur l’extirpation du mal profond qui ronge l’Algérie depuis 1957, c’est-à-dire depuis que le MALG a pris les reines du pouvoir »



132 Réponses sur " Le DRS veut sacrifier Bouteflika. "

 

http://www.lequotidienalgerie.org/author/sidhoum/

 

 

Partager cet article
Repost0
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 22:37

 

 

 

Gravement malade, Moubarak est hopitalisé en Allemagne  13/02/2011


L’état de santé du président déchu Moubarak se serait fortement dégradé ces derniers jours. Selon le journal Al-Wasat, basé au Bahreïn, qui cite des sources proches du l’ex-raïs, Hosni Moubrak serait tombé dans le coma juste au moment de son départ forcé du Caire le 11 février pour se rendre à Charm El Cheikh, en mer rouge. Le quotidien égyptien Al-Masry Al-Youm a annoncé aujourd’hui que Moubarak se trouve actuellement à Baden, en Allemagne pour un traitement médical d’urgence.

Selon d’autres sources, Moubarak souffrirait d’un cancer de l’œsophage depuis des années.

RAF

http://www.algerie-focus.com/2011/02/13/gravement-malade-moubarak-est-hopitalise-en-allemagne/ http://www.algerie-focus.com/2011/02/13/gravement-malade-moubarak-est-hopitalise-en-allemagne/

 

 

__________________________________________________________________________________________

.

.

Dimanche, 13 Février 2011 21:16

Les Egyptiens ne quitteraient pas la rue IRIB- «Le peuple révolutionnaire d’Egypte ne compte pas quitter la place Al-Tahrir, tant que ses revendications ne seront pas prises en compte», a annoncé l’un des dirigeants des «Frères musulmans» d’Egypte, Mohammad Al-Seyyed Habib.
Irak: huit ministres de Maliki obtiennent la confiance du parlement IRIB- Selon une source parlementaire, l’Assemblée nationale irakienne a approuvé, dimanche, la nomination de huit nouveaux ministres et secrétaires d'Etat, mais il reste encore à pourvoir les trois portefeuilles en charge de la sécurité nationale et celui du Plan.
Dimanche, 13 Février 2011 20:20
Egypte : le parlement est dissous IRIB- L'armée égyptienne a, officiellement, lancé l'ère post-Moubarak, en Egypte, le dimanche 13 février, en annonçant la suspension de la Constitution et la dissolution du parlement, dominé par les membres du Parti national démocrate (PND).
Dimanche, 13 Février 2011 19:59
Benny Gantz, à la tête de l’armée sioniste IRIB- Le Général Benny Gantz, 53 ans, a été désigné, dimanche, comme le nouveau Chef d'état-major de l'armée israélienne, par le gouvernement de Benyamin Netanyahou, après une longue période de controverses et d'incertitude.
Dimanche, 13 Février 2011 19:54
Navi Pillay fustige Israël IRIB- Au terme de sa visite de six jours, au Proche Orient, la Haut commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme, Navi Pillay, a déploré la violation massive des droits de l’Homme, dans les territoires occupés de la Palestine.
Israël : l’ère de Moubarak, un âge d’or pour Tel-Aviv IRIB- La télévision du régime sioniste a qualifié le règne du dictateur égyptien, Moubarak, d’âge d’or pour Tel-Aviv.
Les Egyptiens vont fêter Farsnews - Selon un activiste égyptien de la Coalition nationale pour le Changement, le peuple va se mobiliser, vendredi prochain, partout, dans le pays, pour célébrer le vendredi de la victoire.
Egypte : des manifestants exigent de nouvelles garanties de l'armée, sur la place Tahrir IRIB - Des milliers de personnes sont revenues, dimanche, sur la place Tahrir, au Caire, épicentre de la révolte contre Hosni Moubarak, pour exiger de l'armée qu'elle tienne ses promesses.
Le président du parlement yéménite remet en cause la révolution du peuple égyptien IRIB - Le président du parlement yéménite a, au travers de propos insultants, remis en cause la révolution du peuple égyptien.
Dimanche, 13 Février 2011 13:40
Moubarak se trouve aux Emirats arabes unis IRIB - Selon la chaîne de télévision satellitaire, Al-Horat, Hosni Moubarak aurait quitté l’Egypte, à destination des Emirats arabes unis.
Egypte: les protestataires forment un Conseil de défense de la révolution IRIB- Les organisateurs des protestations populaires qui ont entraîné la chute du régime de Hosni Moubarak, ont annoncé, samedi, leur intention de former un Conseil de défense de la révolution.
Protestations contre le communiqué de l'armée égyptienne IRIB- Les juristes et les «Frère musulmans» ont protesté contre le communiqué numéro 4 de l'armée.
IRIB- Le Premier ministre jordanien s'est entretenu avec le sous-secrétaire d’Etat américain, William Burns, du processus de paix du Moyen-Orient et des développements de la région.
Egypte: les autorités, interdites de quitter le pays IRIB - "Les autorités actuelles ne sont pas autorisées à quitter le pays, sans l’autorisation du parquet ou de l’armée", ont indiqué les responsables de la poli

 

 

 

 

http://french.irib.ir/info/moyen-orient

 

 

_____________________________________________________________________________________________

 

 

.

 

Le ministre des Affaires étrangères tunisien Ahmed Ouanïes.
Tunisie
Sous pression, le ministre des Affaires étrangères tunisien démissionne

Le chef de la diplomatie tunisienne a présenté dimanche 13 février 2011 sa démission à la veille de l'arrivée en Tunisie de Catherine Ashton, le patronne de la diplomatie européenne. Depuis une visite en France, le 4 février dernier, il était décrié notamment pour avoir fait l'éloge de Michèle Alliot-Marie, ce que les Tunisiens lui reprochaient vertement.

 

http://www.rfi.fr/

 

 

___________________________________________________________________________________________

 

.

 

 : Ben Ali a été poussé à l’exil par l’armée mais aussi par sa femme

Posté par Abderrahim Commentaires Ajouter

Le dictateur tunisien a été poussé à l’exil par l’armée mais aussi par sa femme, la machiavélique Leïla. Grâce à des témoignages inédits, Sara Daniel [...]

Posté par Abderrahim Commentaires Ajouter

N.B : Nous relayons ici un article de Manuel de Dieguez  oû il fait reference à maintes reprises au Prohète Muhammad ( Sws ) sans [...]

Posté par Abderrahim Commentaires Ajouter

Patrick Sébastien, animateur et producteur. Auteur de « Dehors il fait beau…hélas » (Oh Editions). Tariq Ramadan, philosophe et théologien. Auteur de « Mon intime [...]

Posté par Abderrahim Commentaires Ajouter

«Si nous vivons, nous vivons pour marcher sur la tête des puissants… Car les puissants ne travaillent qu’à marcher sur nos vies.»  (William Shakespeare) Ce [...]

 

http://www.islamenfrance.fr/category/international/

Partager cet article
Repost0
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 22:27

Une brève analyse parue sur mon blog seniors informations,

pour ceux qui veulent comprendre sans se casser la tête (eva)

 

 

 

 

 

 

Révolution !

 

Des peuples se libèrent de l'oppression.

 

Ils chassent les dictateurs !

 

Des dictateurs qui ont fait fortune sur le dos des citoyens,

ainsi Moubarak possède entre 40 et 60 milliards,

à titre indicatif, Bill Gates est moins riche,

et la fortune des Bettencourt s'élèverait à 15 milliards.

 

Moubarak !

Engraissé par les Américains

pour être un simple exécutant de leur politique.

Les Palestiniens en savent quelque chose !

Enfermés vivants à Gaza grâce aux Egyptiens,

encore il y a quelques jours,

leur fabricant de médicaments a été bombardé par Israël.

Moubarak était complice de cette politique-là !

Il était vendu aux Américains

pour satisfaire Israël.

Nos Médias aux ordres parlent de "stabilité de la région".

C'est faux ! Il s'agit de stabiliser le désir d'hégémonie d'Israël

et de stabiliser les intérêts des multinationales américaines.

 

Les peuples subissaient le chômage, la pauvreté,

l'absence de perspectives.

Ils subissaient les dictateurs

qui s'enrichissaient sur leur dos.

 

La Tunisie a chassé son tyran milliardaire,

l'Egypte a chassé son tyran milliardaire.

D'autres peuples veulent faire la même chose.

Effet domino !

Vive le printemps arabe,

vive le printemps des peuples !

 

Mais attention ! En Tunisie comme en Egypte,

pour l'instant il s'agit d'un

changement DANS le Régime,

pas d'un changement DE régime.

Simple Révolution de palais ?

 

C'est pour cela que les Tunisiens

comme les Egyptiens

sont toujours en alerte.

Ils ne veulent pas être privés de leur libération !

Ils ne veulent pas que les USA et Israël

continuent à diriger leur pays

à travers le dirigeant de leur choix,

comme avec Suleiman le favori d'Israel.

Ils ne veulent plus d'ingérence de l'Etranger !

 

L'Armée, en Egypte, en liaison avec les Etats-Unis

(une ingérence étrangère scandaleuse),

a pris le pouvoir, elle va diriger le pays,

pour dit-elle assurer la transition,

mais qui agit en coulisses ?

Et quelle armée ?

La hiérarchie penche du côté occidental,

la base est proche du peuple.

 

Quant aux Frères Musulmans,

diabolisés par l'Occident,

ils ne sont pas fanatiques,

mais comme en Turquie, pragmatiques.

 

 

La police repousse les manifestants lors d'affrontements dans le centre du Caire.

Photo: La Presse Canadienne /AP/Ben Curtis

http://soutien-palestine.blogspot.com/2011/01/egypte-le-gouvernement-interdit-les.html

 

 

  Les Egyptiens veulent un changement véritable,

transparent, durable.

Ils ne veulent pas être floués.

Ils continuent la lutte.

Au péril de leur vie !

Torturés, emprisonnés, ou disparus.

Voilà la réalité.

 

Ils veulent une vraie démocratie.

Nos Médias, au service des intérêts militaro-financiers,

ont toujours dit que la démocratie

était incompatible avec les Arabes.

Raté !

Les Arabes aspirent au changement,

tous les jeunes formés à Internet.

Et par leur détermination,

par leur sens de l'organisation,

par leur courage,

ils sont en train de donner une leçon au monde,

ils sont en train de devenir des modèles

pour tous ceux qui souffrent de la pauvreté,

du chômage, de l'absence de perspectives,

pour tous ceux qui sont victimes

des politiques d'aujourd'hui, ultra-libérales.

 

Au lieu d'écouter les médias menteurs

qui nous dressent contre les Arabes,

l'Islam, les Musulmans,

en les assimilant à des Islamistes radicaux

ou à des terroristes

(Il y a 2000 membres d'Al Quaïda sur la planète !)

- pour nous détourner des vrais auteurs de nos malheurs,

tout en haut, l'Oligarchie de l'Argent,

- pour nous inciter à accepter

les futurs chocs de civilisation meurtriers

qui tueront nos enfants pour le profit des multinationales,

 

au lieu, donc, d'écouter les médias menteurs

qui font des Arabes nos boucs-émissaires,

suivons leur exemple pour libérer notre pays

lui aussi sous l'emprise d'un tyran

-- dictant sa politique

(une politique au service de ses amis milliardaires,

par exemple il a favorisé les casinos, les jeux en ligne

ruinant bien des familles),

-- qui s'enrichit sur notre dos

et mène une vie de pacha à nos frais

(sans payer d'impôts),

-- et qui de surcroît est, c'est la réalité,

au service de l'Etranger,

en effet sa politique est dictée par Israël

(il défend son clocher en France)

et elle doit conduire la France à adopter

le modèle américain, sauvage, brutal, inégalitaire.

 

Loin d'être des agitateurs,

les Arabes en voie de libération de leurs tyrans

ont fait preuve d'une grande maturité,

et au lieu de les stigmatiser,

suivons leur exemple

pour que la France redevienne celle de toujours,

celle que nous aimons,

avec ses valeurs propres, ses traditions,

une France souveraine, libre, républicaine,

sociale, respectée dans le monde.

 

Votre eva

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 22:24

 

gaspillage argent public 

sarkozy-reunion

 

Le voyage de Sarkozy à La Réunion a coûté plus d’1,6 million d’euros pour un déplacement de 24 heures.


Le Président s’est rendu dans l’île de La Réunion dans le cadre de ses voeux à l’Outre-mer.

Le coût du voyage est révélé par clicanoo.com, “le Journal de l’Île de la Réunion”.

 

Transport : 815 000 euros
Pas moins de quatre avions ont été mobilisés pour l’occasion : l’A319 présidentiel, un deuxième A319 pour assurer le déplacement de tous les journalistes et de sa délégation, un Falcon 50 à vide, en secours et un A310 transportant une partie des journalistes et de la délégation.

À ces 815 000 euros, s’ajoutent  les frais engendrés -coût inconnu- par le déplacement des 4 hélicoptères qui ont transporté le président et ses proches entre Saint-Pierre et Saint-Denis.

 

Climatisation : 50 000 euros
“L’ Élysée a réclamé l’installation d’une climatisation toute neuve sous l’estrade. Pas question que le président apparaisse avec des auréoles sous les bras en plein direct. En revanche, le public n’avait qu’à s’éventer avec son carton d’invitation.”

 

Frais de bouche : 23 000 euros
Coût hors boissons. Témoignage d’un traiteur : “Je n’ai fait aucun bénéfice, assure le responsable du Stella. Ils ont beaucoup marchandé et ont obtenu un prix vraiment bas. Ça change complètement des précédentes visites présidentielles. À l’époque de Chirac ou Mitterrand, on ne comptait pas.”

 

Invitations : 17 000 euros
10 000 invitations cartonnées personnalisées ont été envoyées par la préfecture aux fonctionnaires, militants, chefs d’entreprises et autres commerçants de La Réunion.

 

Location de salle : 17 000 euros
La “salle des expositions”, où Sarkozy a prononcé ses voeux. Ce montant ne prend pas en compte la lumière, la sono, les frais de personnel, le nettoyage..

 

Hébergement : 13 000 euros
Coût hors extras. Le président de la République a choisi “l’un des plus luxueux mais aussi plus onéreux hôtel de la Réunion” : Le Palm hôtel & Spa de Petite-Île. 55 chambres pour 55 personnes ((ministres, conseillers, personnel de sécurité, chefs d’entreprise…) ont été mobilisées.

 

http://www.observatoiredessubventions.com/2010/le-cout-du-voyage-de-sarkozy-a-la-reunion/


Partager cet article
Repost0
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 22:20

La France ! Réputée pour son bon goût...

aujourd'hui, sous Sarkozy 1er,

pour son "savoir-faire".

L'excellence, toujours !

Eva R-sistons

 

 

 

Sécurité : Le savoir faire français…

 

Le 11 janvier, devant l’assemblée nationale, Michèle Alliot-Marie a proposé une coopération française à la Tunisie en matière de maintien de l’ordre et de gestion des manifestations.

 

Michèle Alliot-Marie ministre des affaires étrangères propose d’aider Ben ALi ….

 

.
Un savoir faire dans les pas de la CIA, entre concurrence et aides mutuelles

Klaus Barbie et le savoir faire de la CIA…via la BOLIVIE

 

.

.

 

Le savoir faire de l’OAS et de la 5éme « république » française…
au Chili, en Argentine 

.

 

.
Un autre savoir faire de la sécurité... contrôler les médias.
.

.
.

21 octobre 2010 “Place Bellecour à Lyon”

.


http://onvaulxmieuxqueca.ouvaton.org/spip.php?article1239

 

 

 

Et encore récemment, toujours ce "savoir-faire" cher à MAM :

 


Partager cet article
Repost0
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 22:13

http://www.cgt-ch-larochelle.fr/Archives/Annee_2010/Cgt_une4.html

 

 

 

Emouvant appel au secours. J'ai d'autres témoignages oraux d'infirmières qui confirment.

 

Ca se passe comme ça dans les CHU au 21ème siécle !!!!

 

'Je  suis assez catastrophée en ce moment, car dans aucun média,  aucune presse, même dans les discours de nos chers  politiques, personne ne parle de ce qui se passe du côté de  l'hôpital public... Et pourtant, moi qui le vis de  l'intérieur, je vous garantis qu'il y a de quoi sauter au  plafond (peut-être autant que les fautes d'orthographe dans  ce mail, je m'en  excuse...!).

 

Tout  ce qui va suivre est un peu compliqué, peut-être, mais  nécessaire pour vous expliquer ce qui se passe sur le  terrain.
 

 Je  suis infirmière dans un service de Médecine adulte (Médecine  interne et thérapeutique, pavillon 5, hôpital Bellevue à  St-Etienne) avec une capacité d'accueil de 21 patients, dont  95% est muté directement des urgences. Autrement dit, la  plupart ne sont pas encore très stabilisés sur le plan  médical et ont donc besoin d'une surveillance étroite et  efficace de la part des infirmiers et aide-soignants. Les  femmes de ménage (ASH) ont elles aussi un rôle important,  car au détour d'un couloir ou pendant qu'elles nettoient une  chambre, elles peuvent être les premiers signaux d'alarme  d'un patient en détresse. Sans parler de leur travail  primordial pour assurer l'hygiène des services, rôle majeur  dans la lutte des infections  nosocomiales.
 

Nos  équipes s'organisent ainsi : (les équipes de jour et de nuit  sont indépendantes, je ne travaille que le jour  matin-soir)


> > > > > > > > 2  infirmières + 2 aide-soignantes + 1 ASH le  matin
> > > > > > > > 2  infirmières + 2 aide-soignantes + 1 ASH le  soir
> > > > > > > > 1  infirmière + 1 aide-soignante la  nuit
 

Ceci  est ce qu'on appelle le service minimum, autrement dit,  c'est le minimum réglementaire pour assurer la sécurité des  patients. Or il faut savoir que nous n'avons jamais de  personnel en plus et que la tendance actuelle est de nous  faire tourner en sous-effectif de manière presque  systématique les soirs et les week-end, soit un seul  infirmier pour 21 patients.

 

Depuis  2 mois, une de mes collègues infirmières a démissionné et  n'est pas remplacée, une autre est en arrêt de travail qui  risque d'être prolongé et n'est pas non plus  remplacée. Nous ne sommes donc plus que 6 infirmiers au lieu  de 8 à assurer un roulement sur 4 semaines, jours de  semaine, week-end et fériés compris. Alors nous effectuons 1  puis 2 puis 3 week-end supplémentaires (nous en travaillons  déjà 2 sur 4 habituellement) et ainsi de suite pour que le  service tourne, avec des jours de repos qui sautent et des  alternances de rythme incessantes. Si bien qu' il devient  impossible de prévoir quoi que ce soit en dehors de la vie  au CHU, sous peine de devoir annuler au dernier moment pour  cause : boulot!
 

Samedi  dernier, une autre collègue s'est arrêtée  et, étant la seule infirmière du soir, il n'y avait donc  personne pour prendre la relève du matin... C'est un  infirmier des urgences qui a été détaché de son service pour  venir dans le nôtre, qui a assuré les soins de nos 21  patients, alors qu'il ne les connaissait pas, et qui a dû  faire face en plus à une situation d'urgence vitale de l'un d'eux...

 

Une  des ASH est arrêtée depuis 1 an en étant remplacée de  manière très ponctuelle, obligeant les 3 ASH restantes du  service à se partager un roulement sur 4 semaines, jours de  semaine, week-end et fériés compris. Leur tâche est de  nettoyer à elles seules, tous les jours, la totalité des 16  chambres du service de fond en comble (vitres, mobilier,  murs, WC), les bureaux médicaux, les pièces de vie (office,  douche, WC, couloirs), la salle de  soins...

 

Il  faut savoir que le CHU de St-Etienne est en pleine  réorganisation, puisqu'un gros complexe est en fin de  construction à l'hôpital Nord, promettant parait-il des  technologies de pointe, des locaux modernes et surtout des  soins efficaces et de  qualité...

 

Alors  expliquez-moi comment être à la hauteur de ces exigences  quand le personnel est déjà largement en sous-effectif?  L'hôpital refuse d'embaucher, car déficit budgétaire, mais  préfère faire appel à l'intérim, qui coûte plus cher que des  contractuels...

 

Hier,  j'étais normalement en 'repos' et j'ai passé une bonne  partie de ma journée à démarcher la Médecine du Travail, les  syndicats et à parler avec notre chef de service, pour  essayer de trouver des solutions pour que notre direction  nous entende...

 

Nous  sommes par chance soutenus par notre chef de service, qui  connaît la valeur de notre travail et sait que nous ne  protestons pas pour rien. Il nous connaît suffisamment pour  lui même remuer ciel et terre pour qu'on s'occupe du sort  des soignants à l'hôpital. Il nous soutient par ce que lui-même est très inquiet de la situation et voit notre  gouvernement asphyxier le service public hospitalier, or lui  a choisi de travailler au CHU par foi en ce service public  et dans le respect du serment d'  Hippocrate.

 

Je  dors très mal et pour être honnête je pense au boulot  constamment. J'ai peur que le stress me fasse oublier un  soin, que la pression m' empêche de prendre le temps avec un  patient déprimé, que la fatigue me fasse faire un mauvais  calcul de dose, administrer un produit au mauvais patient...  J'ai peur que ce métier que j'aime me transforme en  assassin, involontaireme nt, par ce qu'on aura laissé la  situation se dégrader. Parce que nous sommes tous  responsables : je suis l'infirmière d'aujourd'hui mais nous  sommes tous les patients de demain. VOUS pouvez être au bout  de ma seringue, ou votre mari, votre enfant, votre Je  vis l'insécurité dans mon travail, alors que je le maîtrise  pourtant. Mais je suis humaine avant  tout.

 

Vous  serez ceux qui pâtirez du manque de soignants dans les  services : je n'aurai pas pu prendre le temps de vous donner  des nouvelles du patient que vous aimez, je n'aurais pas pu  gérer 2 situations d'urgence à la fois... Faut-il attendre  qu'il y ait des morts pour réagir et prendre conscience de  ce qui se passe dans les  hôpitaux???

 

Aujourd'hui,  j'ai besoin de vous. Merci de bien vouloir transférer ce  mail de manière la plus large possible, pour informer le  plus de monde possible. Si vous connaissez des personnes du  monde hospitalier, journalistique, politique ou autre,  n'hésitez pas à les solliciter. 

 

Il  faut se mobiliser en masse pour être plus efficace, moi  toute seule, je n'intéresse personne.'

 

 

Partager cet article
Repost0
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 06:10

                                    Manifestation à Alger le 09 janvier 2009 malgré l'interdiction (Photos El Khabar)

.
Témoignage d'un Algérien sur place,
en exclusivité
.
(Courriel reçu)
Concernant votre demande au sujet de l'Algerie, il y a l'article ci-dessous qui vient de tomber.
Concernant la manifestation d'aujourd'hui, il n'y avait pas grand monde, j'avais fait vers midi un tour, il y avait plus de policiers que de manifestants.
A part quelques escarmouches, il n'y avait pratiquement rien de méchant. Les dispositions avaient été prises pour contrer cette marche non autorisée.
L'adhésion populaire à cette manif a été des plus tièdes.
Faut dire aussi que les gens ont encore le goût amer de la dernière manif de janvier qui avait fait 06 morts.
.

L'article ici : : 

Révolutions arabes: Les leçons - La Syrie - L'Occidentalisation du monde

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 06:06

http://www.lcr-lagauche.be/cm/index.php?view=article&id=910:1917-2007--defense-critique-de-la-revolution-russe&option=com_content&Itemid=53
.
.
Libération du capitalisme financier criminel
La sagesse de l'Islande :
Révolution éclair, totale, radicale
Silence Médias !
.
Islande : quand un peuple s'empare de la démocratie
.


Polémia a reçu d’un correspondant, qui souhaite conserver l’anonymat, cet article assez étonnant qui fait état d’une sorte de révolution populaire spontanée, sans meneur ni mot d’ordre, destinée à changer, tout simplement séance tenante, les institutions en place, à commencer par la constitution elle-même. Il est évident qu’une telle pratique ne peut se concevoir et réussir que dans un petit pays rassemblant moins de 350.000 habitants, mais on peut vraiment parler d’exception islandaise ! Polémia

Qu'attendons-nous pour prendre l'exemple des Islandais ?

Et comme par hasard, c'est étouffé par les médias !

Aussi incroyable que cela puisse paraître, une véritable révolution démocratique et anticapitaliste a lieu en Islande en ce moment même, et personne n’en parle, aucun média ne relaie l’information, vous n’en trouverez presque pas trace sur « Google »: bref, le black-out total.

Pourtant, la nature des évènements en cours en Islande est sidérante :

 

Un peuple qui chasse la droite au pouvoir en assiégeant pacifiquement le palais présidentiel, une gauche libérale de remplacement elle aussi évincée des responsabilités parce qu’elle entendait mener la même politique que la droite, un référendum imposé par le peuple pour déterminer s’il fallait rembourser ou pas les banques capitalistes qui ont plongé par leur irresponsabilité le pays dans la crise, une victoire à 93% imposant le non-remboursement des banques, une nationalisation des banques, et, point d’orgue de ce processus par bien des aspects révolutionnaire: l’élection d’une assemblée constituante le 27 novembre 2010, chargée d’écrire les nouvelles lois fondamentales qui traduiront dorénavant la colère populaire contre le capitalisme, et les aspirations du Peuple à une autre société.

Alors que gronde dans l’Europe entière la colère des peuples pris à la gorge par le rouleau-compresseur capitaliste, l’actualité nous dévoile un autre possible, une histoire en marche susceptible de briser bien des certitudes, et surtout de donner aux luttes qui enflamment l’Europe une perspective : la reconquête démocratique et populaire du pouvoir, au service de la population.

Plus bas, on trouvera deux articles traitant de cette révolution en marche, à faire circuler le plus largement possible, puisqu’on ne doit compter sur aucun média pour le faire à notre place.

Depuis le samedi 27 novembre, l’Islande dispose d’une Assemblée constituante composée de 25 simples citoyens élus par leurs pairs. Son but : réécrire entièrement la constitution de 1944 en tirant notamment les leçons de la crise financière qui, en 2008, a frappé le pays de plein fouet. Depuis cette crise dont elle est loin d’être remise, l’Islande a connu un certain nombre de changements assez spectaculaires, à commencer par la nationalisation des trois principales banques, suivie de la démission du gouvernement de droite sous la pression populaire. Les élections législatives de 2009 ont amené au pouvoir une coalition de gauche formée de l’Alliance (groupement de partis composé des sociaux-démocrates, de féministes et d’ex-communistes) et du Mouvement des Verts de gauche. C’était une première pour l’Islande, tout comme la nomination d’une femme, Johanna Sigurdardottir, au poste de Premier ministre.
  

  Un correspondant
25/01/2011

Quand l’Islande réinvente la démocratie
http://www.parisseveille.info/quand-l-islande-reinvente-la,2643.html
http://www.cadtm.org/Quand-l-Islande-reinvente-la

 

http://www.polemia.com/article.php?id=3490

 

 

resister-NOM.jpg
.
 
Si l'Islande l'a fait, pourquoi pas nous ?
(eva)

A lire aussi :
Partager cet article
Repost0
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 06:02

 

 

 

http://www.dakar2011.org/spip.php?article46
.
Le capitalisme financier criminel
La barbarie de l'Occident
.
Les gouvernements : la corruption généralisée, que l’on a longtemps cru être la marque de quelques républiques bananières ou dictatures exotiques (dépenses faramineuses et inutiles, salaires cachés, avantages abusifs, ambition dévorante des politiciens, mépris des besoins élémentaires de la population, pour ne parler que des sociétés les moins pourries), est de plus en plus visible. La population reste pourtant apathique devant cette situation. L’explosion « d’affaires » (en France au début 2010) rend les « puissants » un peu fébriles mais ils savent aussi qu’ils ont les moyens d’enrayer les révélations trop dommageables. Le profit interdit toute avancée concrète et pourtant urgente, en ce début de siècle, face à la pollution atmosphérique et ses conséquences sur l’environnement et le climat. La population est sous contrôle et va se rendormir bientôt.

L’industrie du tabac : 100 millions de mort au XXe siècle, 1 milliard prévu au XXIe, si les choses continuent ainsi. Les entreprises qui prospèrent sur ce crime légal (parfois comparées aux « familles » de la mafia dans leur organisation) ont menti pendant des décennies (en 1964, le ministère de la santé en France déclarait dans un document officiel interne « nous ne pourrons pas cacher plus longtemps les dangers du tabac »), et continuent de le faire, sur les méfaits de la consommation de cigarettes et, plus grave encore, sur le fait qu’ils ciblent les enfants dans le but d’augmenter le nombre de consommateurs. Leur production ne répond pas à une demande, ils l’ont créée. La population reste soumise à ce carnage, sans réaction, voire avec le sentiment que c’est leur « liberté » de continuer à se suicider avec un produit dont ils n’ont aucun besoin mais que l’on a rendu indispensable pour 1 milliard et demi de personnes.

Le commerce de la nourriture : La confiance en ce qui arrive dans nos assiettes diminue de jour en jour. Les poisons que l’on a pu trouver dans les aliments, parfois intentionnellement utilisés (huile de tournesol en provenance d’Ukraine contaminée aux hydrocarbures de façon volontaire en 2008, viande recyclée (poulets à la dioxine, viandes périmées reconditionnées) et fromages avariés (mozzarella contenant des vers et des excréments en provenance d’Italie, sur deux ans)). La maltraitance des animaux (massacre rituels de dauphins au japon, torture de chiens en Chine pour « assaisonner la viande », poulets, porcs en batterie dans des états de santé et de souffrance inimaginables). Aucun de ces scandales n’a rien changé. La population reste une victime consentante. La démonstration des méfaits de la nourriture de type « fast food » a été magistralement faite par le film « Supersize me », mais tout en révélant que les addictions aux produits dangereux sont telles que la réflexion des victimes est rendue impossible. C’est un suicide collectif. Même la nourriture biologique est aujourd’hui suspectée (soja contenant de la mélamine en provenance de Chine, arachides contaminées dans une fausse entreprise bio). Il n’est pas un domaine qui ne soit affecté par la course au profit qui privilégie le gain financier sur la santé (voire la survie) des consommateurs.

Les laboratoires pharmaceutiques : Un des chercheurs américains les plus réputés aux États-Unis a manipulé toutes les données de ses recherches qui ont servies à la diffusion d’un médicament antidouleur, une autre firme connaissait, sans le dire, les effets secondaires tragiques d’un de ses médicaments, d’autres médicaments se sont révélés mortels faute d’avoir suivi les protocoles de vérifications, certains antidépresseurs seraient à l'origine de "folies criminelles", on soupçonne que la diffusion mondiale de l’H.I.V serait due à une campagne sans précautions (quelques scientifiques inconscients) contre la polio dans l’ancien Congo Belge à la fin des années 1950, environ 70% des résultats des tests cliniques des médicaments ne sont jamais publiés, le commerce des vaccins (avec sa cohorte de massacres, tous officiellement relativisés, au XXe siècle : désastre de Lübeck, vaccin contre l’hépatite B, Thiomersal, Gardasil, problèmes d’autisme attribués à l’usage du RRO, sels d’aluminium contenu dans certains vaccins) et en particulier le récent scandale mondial de la vaccination contre la gripette H1N1. L’industrie pharmaceutique est un des commerces les plus corrompus et les plus cyniques que notre société a produit ces dernières décennies. Plus pervers que les « barbares » désignés dans nos livres d’histoire, elle masque son crime derrière l’étiquette de la santé.

L’exploitation continue des pays du Tiers-Monde : D’abord à travers un colonialisme présenté comme légitime sur des bases simplement racistes, puis maintenant de manière moins visible entre les mains des multinationales, les pays du « sud » sont exploités en particulier en rapatriant leurs ressources naturelles vers les pays du « profit ». Un aspect local, loin des yeux du grand public mais parmi les plus douloureux de ce système, est l’exploitation des enfants dans le circuit du travail. Les famines, les massacres ethniques laissent indifférent un monde obnubilé par les fluctuations des « marchés financiers ».

Le commerce de la guerre : La guerre serait un élément incontournable de la nature humaine. Elle est devenue un des commerces les plus profitables. Les dépenses militaires s’élèvent aujourd’hui à 2 trillions de dollars par an dans les périodes « fastes ». Les ventes d'armes des 100 plus importantes compagnies ont augmenté de 15% au début du XXIe siècle. Qu’il y ait des gens qui meurent pour satisfaire ce besoin de profit semble laisser la plupart indifférent, alors que ce seul profit mériterait une révolution à lui seul. Quand nous savons, de plus, que de nombreuses guerres sont provoquées par les profiteurs eux-mêmes pour des raisons inavouées toujours liées à l’exploitation de ressources naturelles, à l’intrusion intéressée d’un pays dans une région du monde où il souhaite s’installer ou au simple besoin de renflouer des caisses en exacerbant des rivalités locales dans des pays souvent inconnus du grand public, il ne reste plus beaucoup de place pour les notions de paix et de compassion ensevelies sous des tonnes de justifications ignobles et aseptisées.

Servitude et cynisme des médias : les grands médias traditionnels sont au service du profit exclusivement. La déontologie journalistique est restée sur le papier. L’information est biaisée, parcellaire, manipulatoire, et les diffamations et calomnies sont quotidiennes, laissant des familles, des individus irrémédiablement salis par un système de désinformation généralisé qui se substitue en permanence à la Justice en désignant des coupables et des victimes sans la moindre enquête, au fil des humeurs et des croyances collectives. Le pouvoir, toujours menacé par une réelle « liberté de la presse », tend à garder ou à chercher un contrôle important des grands réseaux d’information protégeant les profiteurs et stigmatisant les profités.

Répression des alternatives : Pire encore, toutes les alternatives à cette société corrompue sont combattues de telle manière à faire croire à la population (par le biais des médias) que les tentatives de s’extraire de ce marasme catastrophique sont sectaires ou terroristes. Partout où l’on prononce le mot « secte » ou « terrorisme » aujourd’hui, la peur générée est suffisante pour bloquer tout esprit critique des citoyens qui ne sont alors plus des êtres doués de conscience, mais des machines à consommer pour le plus grand profit de quelques-uns. Ceux qui sortent de cet enclos sont suspectés de causer un « trouble à l’ordre public » et sont rapidement muselés.

Il reste peu d’espace dans le monde qui ne soit affecté par cette course criminelle au profit. Même les alternatives, qui n’ont souvent à leur crédit que l’enthousiasme de la jeunesse et la faiblesse de leurs ressources, subissent des dérives parce que les militants qui les animent ont été formatés comme leurs ennemis à céder aux sirènes du profit dès que leur activité commence à produire quelques revenus financiers mais également à réagir avec violence face à la contradiction, perpétuant l’esprit de guerre et de compétition qui préside à la course au profit, dans un cercle vicieux qui n’a encore jamais été brisé.

La corruption de notre civilisation est évidente, entière et profonde. Sans une véritable révolution intérieure, l’humanité sera toujours divisée entre les profiteurs et leurs victimes consentantes, dans un pathétique simulacre de civilisation.

Mais sommes-nous capables d’une révolution intérieure ?
T. Vissac
Marc Lafontan
http://au-bout-de-la-route.blogspot.com/

Sur Dazibaoueb article 20432

 

Partager cet article
Repost0
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 21:20
Propagande de guerre USA – John Rendon Mr Propagande, manipulateur, faiseur de guerre de Bush et profiteur
http://www.planetenonviolence.org/Propagande-de-guerre-USA-John-Rendon-Mr-Propagande-manipulateur-faiseur-de-guerre-de-Bush-et-profiteur_a327.html

 

 

Insidieuse campagne contre l'Iran,

sur FR2 -13 h 15,

par eva R-sistons à l'intolérable

 

 

Mon Oeil avec Delahousse,

le 13 h 15 de FR2,

ce 12 février 2011,

sur la chaîne animée par des supporters d'Israël 

et des porte-paroles du gouvernement,

au service de l'UMP et d'Israël,

avec les sous des contribuables,

 

voici un nouveau détournement d'une chaîne publique

au service de la propagande de guerre d'Israël.

 

Scandaleux montage. Contre l'Iran...

Pour insinuer que ce pays s'apprête à attaquer Israël

et donc pour dresser les téléspectateurs contre lui,

et préparer la future guerre voulue par Israël

et par l'Occupant de l'Elysée,

bref pour inciter nos jeunes à partir, demain, mourir en Iran

en croyant protéger la France et ses alliés,

alors qu'il s'agit de satisfaire le désir d'hégémonie d'Israël

et d'accroître les profits des multinationales.

 

 

"L'Iran, son programme nucléaire, la bombe,

il n'a qu'une envie, balancer sa bombe nucléaire sur Israël

qui ripostera, ça arrivera,

eh bien ce péril là a reculé d'au moins deux ans

2 ans de paix offerts, et à quoi on doit ça ?

Les centrifugeuses d'enrichissement d'uranium sont en arrêt

elles n'ont pas été attaquées, pas bombardées,

et pourtant elles sont paralysées !

A quoi doit-on cette BONNE nouvelle ?

... à la cyber-guerre ! Avec des bijoux d'informaticiens !

Des ordinateurs rendus inopérants,

une cyber-attaque,

bienvenue dans la guerre d'avenir, la cyber-guerre !"

 

Sur le ton de la badinerie, une vraie propagande de guerre

au service de l'Entité sioniste,

considérée par les citoyens européens

comme l'Etat le plus menaçant de la planète !

 

Alors, FR2 au service d'Israël

falsifie la réalité, la tord complètement,

en présentant l'Iran

qui n'a jamais attaqué personne

et qui n'a pas l'intention d'attaquer,

comme désireux de détruire Israël avec sa bombe !

Alors qu'en réalité, c'est Israël qui brûle d'attaquer l'Iran,

et le fera, on le verra tous,

attaquer pour perpétuer sa domination criminelle sur la région,

et au passage piller, avec son allié US,

les ressources pétrolières du pays, les voler

comme un vulgaire cambrioleur !

 

Ce n'est pas l'Iran qui attaquera,

c'est un odieux mensonge,

un abus scandaleux de dire cela,

FR2 est aux mains des tenants d'Israël

qui se servent d'une télévision d'Etat,

financée par l'argent des contribuables,

pour préparer la guerre qui mettra à feu et à sang toute la région,

l'Iran sera détruit comme l'Irak

et actuellement, l'Afghanistan,

c'est le but d'Israël,

et FR2 ose prétendre que l'Iran

constitue un danger pour cette entité !

 

Il n'y a personne pour dénoncer ces mensonges,

ce scandaleux détournement d'une chaîne publique

à des fins de propagande de guerre

et d'incitation abusive à la haine d'un Etat toujours pacifique ?

Justement, je viens de revoir une vidéo du temps de S. Hussein,

l'Iran a été attaqué par cet Etat avec la complicité de l'Occident.

Il s'est défendu, en perdant des centaines de milliers d'Iraniens.

 

L'Iran n'a JAMAIS attaqué personne,

il cherche seulement à se protéger par l'arme de dissuasion suprême,

alors qu'il est entouré d'ennemis cherchant à le détruire !

C'est son droit absolu de se protéger, et son devoir !

Et FR2 ose le présenter comme un Etat belliqueux ?

 

En permanence, FR2 ne manque jamais une occasion

de critiquer, d''attaquer les pays arabes, l'Islam,

et au passage la Chine, la Russie, et... l'Opposition en France.

Comme Calvi-Krettly sur C dans l'Air.

 

C'est un détournement intolérable de l'information

au service du Pouvoir,

du monde de l'Argent,

des industriels de guerre,

d'Israël,

et donc CONTRE les intérêts des citoyens

qui pourtant financent eux-mêmes cette Chaîne infâme

en croyant qu'elle est au service de l'information.

 

Citoyens, sachez que FR2 a érigé

la désinformation et la propagande

en règle absolue,

cette chaîne doit être boycottée par tous.

 

Elle bat tous les records de désinformation !

D'ailleurs son journaliste vedette,

entendez le plus servile,

a vu sa servilité récompensée

par une LAISSE d'or,

vous savez on attache une laisse à un toutou.

 

C'est avec des gens comme ceux-là

que la France perd son identité, ses valeurs,

son indépendance, son âme.

Et le journalisme, ses lettres de noblesse !

Honte à FR2 !

 

 

Citoyens, protestez en masse !

Cette chaîne dépasse toutes les limites !

 

Eva R-sistons


decrochons-de-la-TV-copie-2.jpg

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 20:40

 

 

 

Samedi, 12 Février 2011 20:32

Egypte: les autorités, interdites de quitter le pays IRIB - "Les autorités actuelles ne sont pas autorisées à quitter le pays, sans l’autorisation du parquet ou de l’armée", ont indiqué les responsables de la police de l’air et des frontières, sous couvert d’anonymat.
Le principal négociateur palestinien a démissionné IRIB - Selon la chaîne Al-Jazira, le négociateur en chef palestinien, Saeb Erekat, a démissionné, suite aux récents scandales de l’équipe de négociations de l’Autorité autonome palestinienne.
Samedi, 12 Février 2011 19:56
Irak : le martyre de 28 pèlerins, à Samarra IRIB - Au moins, 28 pèlerins chiites, sont tombés en martyrs, tandis que 22 autres étaient blessés, dans un attentat à la bombe, samedi, près de la ville de Samarra, à 110 km, au nord de Bagdad, ont indiqué les sources sécuritaires et hospitalières.
Egypte: l'armée promet un pouvoir civil, s'engage à respecter les traités IRIB - L'armée égyptienne, chargée des affaires du pays, depuis la démission, vendredi, du Président Hosni Moubarak, a promis, samedi, une "transition pacifique" vers "un pouvoir civil élu", et s'est engagée à respecter les traités internationaux, signés, par l'Egypte, a rapporté l'AFP.
Samedi, 12 Février 2011 16:36
Erakat aurait démissionné IRIB - Le principal négociateur palestinien, Saëb Erakat, aurait démissionné, selon une information, diffusée, il y a quelques minutes, par la chaîne Al-Jazira, sans en donner les détails.
Farsnews - Les "Frères musulmans" de Jordanie ont déclaré que le départ du Président égyptien, Hosni Moubarak, doit être une leçon, pour les régimes arabes.
IRIB - Le Porte-parole du Hamas à Gaza, Sami Abou Zouhri, a estimé que la démission de Hosni Moubarak est le début de la victoire de la révolution égyptienne, "appelant l'armée égyptienne à se porter garante des revendications du peuple".
Yémen: des milliers de manifestants appellent au départ du Président Saleh IRIB - Des milliers de jeunes yéménites ont manifesté, samedi, dans le centre de Sanaa, appelant au départ du Président Ali-Abdallah Saleh, au lendemain de la chute de son homologue égyptien, Hosni Moubarak, sous la pression de la rue, a rapporté un correspondant de l'AFP.
Tabnak - Le Secrétaire général du Parti égyptien el-Wassat (le Centre), Abou al-Aala Madhi, a affirmé que Hosni Moubarak cherchait toujours à présenter l'Iran, comme l'ennemi du peuple égyptien, mais que les Egyptiens, en restant vigilants, savaient bien faire la part des choses et distinguer leurs vrais amis de leurs…
Irak: au moins, 28 pèlerins chiites, tués, dans un attentat IRIB - Au moins, 28 pèlerins chiites, ont été tués, et 22 autres, blessés, dans un attentat à la bombe, samedi, près de la ville de Samarra, à 110 km, au nord de Bagdad, a-t-on appris de source policière, a rapporté Xinhua.
IRIB- Un parlementaire sioniste a affirmé que le régime sioniste a perdu l’un de ses plus grands alliés, dans la région.
IRIB - Plusieurs centaines de Jordaniens sont descendus dans la rue, vendredi, à Amman, pour deux manifestations séparées, l'une demandant la démission du nouveau Premier ministre, et l'autre, appelant au départ du Président égyptien, Hosni Moubarak.
IRIB - Le roi de Bahreïn a donné l'ordre de verser mille dinars bahreïnis, (environ, 3.000 dollars), à chaque famille du royaume, à l'occasion du dixième anniversaire des réformes, a annoncé, vendredi, l'Agence officielle BNA.
IRIB - "L’état de santé du roi Abdallah d’Arabie saoudite s’est, considérablement, dégradé, au cours de ces derniers jours", selon le quotidien américain, "Herald Tribune", citant des sources d’information occidentales.
Samedi, 12 Février 2011 14:29
IRIB - "L’Irak a le plus grand nombre d’orphelins dans les pays de la région", c’est ce qu’a déclaré la ministre irakienne en charge des droits de l’Homme.

 

Navi Pillay critique Israël IRNA - La Haut commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme, Navi Pillay, a fustigé, vendredi, les autorités sionistes, pour avoir pris à la légère le sort des centaines de milliers de Palestiniens lésés par les politiques de colonisation menées par Israël.
La Suisse bloque les avoirs éventuels d'Hosni Moubarak IRIB - La Suisse a décidé, vendredi, de geler, "avec effet immédiat", les avoirs que pourraient détenir, dans la Confédération, le Président égyptien démissionnaire, Hosni Moubarak, et son entourage, a indiqué le gouvernement helvétique.
Samedi, 12 Février 2011 09:49
Yémen: des manifestations, dans le Sud IRIB - Quelques centaines de personnes ont manifesté, vendredi, à Aden, principale ville du sud du Yémen, pour réclamer la sécession du Sud, avant d'être dispersées par la police, selon des témoins.
Mullen, en visite, en Jordanie et dans les territoires occupés IRIB - Le Chef d’état major interarmes américain, l'Amiral Michael Mullen, est attendu, dimanche, pour une visite officielle, en Jordanie et dans les territoires occupés de la Palestine.
Les Press Tv - Après la démission d'Hosni Moubarak de la présidence égyptienne, les "Frères musulmans" appellent l’armée à céder la place à un pouvoir civil.
Egypte : l’armée s’est engagée à lever l’état d’urgence IRIB- Selon Farsnews, le Conseil du commandement suprême de l’armée égyptienne a promis, dans un communiqué, de lever l’état d’urgence, immédiatement après la fin des événements actuels, et d’organiser des élections libres.
IRIB- Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Ahmed Aboulghaidh, a déclaré que les protestations populaires égyptiennes contre le régime d’Hosni Moubarak sont le résultat des fraudes électorales, survenues, lors des législatives.
Le Premier ministre français, en Arabie saoudite et aux Emirats IRIB - Le Premier ministre François Fillon a entamé sa visite officielle en Arabie saoudite.
Egypte: Moubarak démissionne, la place Al-Tahrir exulte IRIB - Après dix-huit jours de protestations, le Président égyptien, Hosni Moubarak, a quitté ses fonctions, transmettant le pouvoir à l'armée.
Vendredi, 11 Février 2011 20:24
Le martyre d'un jeune palestinien, à Qods IRIB - Un jeune palestinien a trouvé le martyre, tué, par des colons sionistes, à Qods.
Liban: Najib Mikati insiste sur la formation d'un gouvernement d'Union nationale IRIB - Le Premier ministre libanais, Najib Mikati, insiste, toujours, sur la formation d'un gouvernement d'union nationale.
Vendredi, 11 Février 2011 19:05
Egypte: Moubarak a démissionné IRIB - Après dix-huit jours de protestations, le Président égyptien, Hosni Moubarak, a quitté ses fonctions, transmettant le pouvoir à l'armée.
Vendredi, 11 Février 2011 16:52
Le départ des Moubarak IRIB- On vient d’apprendre que Moubarak, en compagnie de sa famille, aurait quitté, à bord de son avion privé, l’Egypte, vers une destination inconnue.  
2 millions de fidèles du Caire et 1 million de fidèles d’Alexandrie ont participé à la prière du vendredi IRIB- Simultanément aux fidèles du Caire, plus d’un million d’Egyptiens ont participé à la prière du vendredi, à Alexandrie.

Formation du premier parti politique, en Arabie saoudite IRIB- 10 oulémas saoudiens ont déclaré, jeudi, qu’ils ont formé le premier parti politique du pays et qu’ils ont demandé au roi Abdullah de reconnaître leur parti

 

 

Vendredi, 11 Février 2011 11:44

Les manifestants égyptiens réclament la fin du régime IRIB- Hier soir, les manifestants égyptiens ont réagi, vivement, à l'allocution de Hosni Moubarak, qui a dit vouloir déléguer, de façon constitutionnelle, une partie de ses pouvoirs à Omar Suleyman, le vice-Président.
Les Etats-Unis sont inquiets de la remise en cause de la sécurité d'Israël IRIB- Un haut diplomate américain a déclaré que la politique de Washington consistait à assurer la sécurité d'Israël dans la région.
IRIB- Le ministre de la Guerre du régime sioniste, Ehud Barak, a déclaré, jeudi, que le monde devait encourager le régime égyptien à procéder à des changements, mais qu'il fallait donner du temps à ce pays, pour empêcher un renversement par les extrémistes.
Vendredi, 11 Février 2011 11:21
IRIB- L'opposant égyptien, Mohammed el-Baradeï, a estimé, jeudi soir, que l'Egypte allait "exploser" et a affirmé que l'armée devait intervenir, pour "sauver le pays", alors que le Président Hosni Moubarak a refusé de démissionner, a rapporté l’AFP.
Egypte : l'Arabie Saoudite dénonce des ingérences étrangères IRIB- Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Saoud al-Fayçal, a dénoncé, jeudi, à Rabat, devant la presse, et en compagnie de son homologue marocain, Taieb Fassi Firhi, les ingérences de certains pays, dans les affaires de l'Egypte, se déclarant choqué que certains "devancent même les souhaits du peuple…
Vendredi, 11 Février 2011 11:11
Egypte: l'armée menace les manifestants IRIB - L'armée égyptienne a menacé de procéder à "des actions non prévues", si les manifestants rejettent le transfert du pouvoir au vice-Président Omar Suleyman.
Tel-Aviv s’inquiète de l’expansion des protestations populaires vers les territoires occupés IRIB- La police du régime sioniste, en faisant allusion aux protestations populaires, dans les pays du Moyen-Orient, a fait part de sa disponibilité à réprimer de pareilles velléités, dans les territoires occupés.
Jeudi, 10 Février 2011 21:38
5 morts, en Egypte Al-Alam- Au moins cinq personnes ont été tuées, et une centaine d'autres, blessées, au cours d'affrontements entre la police et les manifestants, à El-Kharga, au 17ème jour des protestations.
Jeudi, 10 Février 2011 21:31
Le départ de Moubarak n’est plus à écarter IRINN- La dictature de Moubarak n’est plus. Selon une information, qui vient de tomber sur les telex, les Egyptiens sont parvenus, au bout de leurs 17 jours de résistance, à chasser Moubarak du pouvoir, après 32 ans de règne de partage.
Jeudi, 10 Février 2011 20:27
Le roi d'Arabie saoudite soutient Moubarak Al-Alam- Malgré la montée des protestations populaires, en Egypte, contre Moubarak, le roi d'Arabie saoudite a promis de soutenir, financièrement, le dictateur égyptien.
http://french.irib.ir/info/moyen-orient
___________________________________________________________________________________________

 

 

Des soldats égyptiens sur la place Tahrir au Caire, le 12 février 2011.
Egypte
L'armée égyptienne s'engage à rendre le pouvoir aux civils

Le Conseil suprême des forces armées qui exerce le pouvoir depuis la démission de Hosni Moubarak, a annoncé ce samedi 12 février 2011 son intention de rendre le pouvoir à un gouvernement civil. Après le coup de balai politique en Egypte, voici également venir un autre grand nettoyage : celui de la place Tahrir au Caire.

 

 

Les pays arabes saluent avec plus ou moins d'ardeur le changement de régime en Egypte

 

 

Des centaines de manifestants bravent l'interdiction du pouvoir en Algérie

 

 

http://www.rfi.fr/

 

 

__________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Egypte dans la tourmente : La révolte de la faim et la soif de liberté

« L’affamé ne peut pas manger un bulletin de vote. » Berthold Brecht La révolution du « narguilé » a surpris comme celle de Tunis, les stratèges occidentaux pensaient que leur système d’intronisation des despotes à la tête des pays arabes, bien verrouillés, allait durer mille ans. Il n’en fut rien, le désespoir des jeunes a fait que la superstructure a volé en éclats, l’Europe a mis du temps à comprendre que ce n’était pas une révolte du pain classique, mais (...)
Lire la suite »

Partager cet article
Repost0
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 19:10

 

 

 

 Révolutions arabes: Les leçons

Non à l'occidentalisation du monde

Par eva R-sistons 

 

  

Les Egyptiens ont gagné - la première manche. Ils peuvent être fiers d'eux, ils se sont comportés en héros. Leur révolution a été exemplaire. Ils sont devenus des modèles. Ils ont changé le monde, eux et les Tunisiens ! 

 

Bashar al-Assad cropped.png

 

 

La Syrie: Hommage à Bachar El Hassad.

 

La fièvre gagne l'ensemble du monde arabe, trop longtemps privé de ses révolutions par l'Occident (comme en Algérie, jamais vraiment libérée), ou par des marionnettes à sa solde, comme Moubarak ou le Roi de Jordanie, tellement occidentalisé.

 

Je place à part le Président syrien, pour lequel j'ai la plus grande estime, et que son peuple doit profondément estimer et aimer (1): C'est un incorruptible. De surcroît, courageusement, il tient tête à l'Occident: Pour garder son indépendance, pour que sa Nation reste souveraine. Ce n'est pas sans raisons que les manifestations organisées en Syrie par les spécialistes américains et israéliens de la destabilisation, n'ont pas marché.  Le peuple est avec son Président, incorruptible, et il a raison. Mieux vaut un pouvoir fort au service des citoyens, qu'une fausse démocratie au service du monde de l'Argent pourri.  


 

Les leçons des premières Révolutions arabes

 

 

Pas de chance pour l'Occident et ses médias aux ordres ! Au moment où plus que jamais, ils remplissent leurs colonnes et leurs télévisions de diatribes ou de reportages contre les Arabes, contre les Musulmans, assimilés à des islamistes radicaux ou à des terroristes, voire complètement diabolisés à travers leurs valets ou leurs soubrettes (tous les Val ou les Fourest de service), voici qu'un immense souffle de liberté parcourt la planète, et il nous vient d'Orient, des Arabes et des Musulmans si honnis et caricaturés pour nous faire accepter le choc de civilisations juteux pour les multinationales.

 

Un rassemblement de pays blancs, wasps et judéo-chrétien.

http://lesouffledivin.wordpress.com/2010/10/17/loccident-confronte-au-multiculturalisme-voit-monter-le-fascisme/

 

Le Printemps arabe est devenu celui des peuples. Les Arabes tant stigmatisés sont devenus un exemple pour le monde, et une espérance incontournable ! C'est la première leçon. L'Occident se la prend en pleine figure ! Un Occident pitoyable: Après avoir soutenu les dictateurs, ou les avoir lui-même mis en place, il doit reconnaître, eux les champions de la "démocratie", que les dictateurs étaient effectivement.. des dictateurs. Et qu'il fallait les mettre dehors ! Jolie hypocrisie de tous les dirigeants, de l'U.E. aux USA : Nicolas Sarkozy, bien connu pour sa sincérité, salue désormais "la décision courageuse et nécessaire de Moubarak", comme celle de Ben Ali, auprès de qui, soi-dit en passant, il y a quelques jours encore, son Premier Ministre et sa Ministre de la Défense coulaient des jours heureux, tous prêts, au retour, à remercier leurs amis tunisiens ou égyptiens en partageant le "savoir-faire" de la France en matière de répression des peuples lorsqu'ils aspirent à la liberté, à la démocratie, à la libération.

 

En sous-mains, tandis qu'ils rivalisaient de déclarations vertueuses sur les bienfaits de la démocratie, tandis qu'ils saluaient le désir de libération des peuples, en sous-mains, donc, les Occidentaux "irréprochables" soutenaient les fossoyeurs de la démocratie pour que rien ne change, justement - et à ce jeu-là, les "démocrates" israéliens sont passés maîtres, champions en tous genres de la duperie. Et par exemple, ils ne possèdent pas d'armes de destruction massive, eux, et ils ont occupé une terre sans peuple pour un peuple sans terre. La farce est totale ! D'autant que le désir de perpétuer la dictature égyptienne était tel, qu'il a fini par transpirer, et même éclater au grand jour !

 

La deuxième leçon des événements est donc que les Occidentaux sont des faux-jetons, indignes de confiance. Ils font tout pour mettre en place les dictateurs ou pour les conserver au pouvoir, tout en proclamant le contraire. Au point d'être pris à leur propre piège : A force de proclamer les vertus de la démocratie, les Arabes y ont pris goût, et Obama a été obligé de pousser vers la sortie Moubarak, afin de mettre en cohérence le dit et le faire, afin de donner un contenu à ses paroles. Exercice d'équilibriste réussi, Obama n'est pas Bush. C'est d'ailleurs pour cela qu'il a été choisi par l'Oligarchie: Pour que rien ne change, en prétendant le contraire. Que se serait-il passé si la Palin était au pouvoir ? Elle aurait déjà envoyé ses cow-boys mater le désir de démocratie.  Au nom de la démocratie. Faute de moyens financiers et de troupes, il aurait fallu dégarnir le versant afghan: Tout bénéfice pour les Afghans ! Mais pas pour les peuples affamés de libération...

 

La troisième leçon, est que si les citoyens du monde avaient encore quelques illusions envers l'Occident, le masque est tombé.  Le double jeu est flagrant, entre le "vive Moubarak" israélien et le savoir-faire français. Le désir de démocratie réelle fait son chemin, mais celle de l'Occident est un repoussoir.

 

 

  L'occidentalisation du monde

 

L'Occidentalisation de la planète à marche forcée

 

Il y a en gros, deux blocs : L'Occident, en tête les Anglo-Saxons, éternels prédateurs et champions de la duplicité, leurs créatures américaines, chantres de la loi du plus fort et du colt, et le petit dernier, lsraélien, qui a vite dépassé ses maîtres en "savoir-faire". N'oublions pas les derniers venus, européens, de Droite comme de "Gôche", tous au service des sus-nommés. Cela fait une belle ratatouille ! En face, il y a du monde: Les Arabes (en voie de libération de leurs fripouilles au sommet), les Asiatiques, les Latino-Américains, les Slaves (amputés de leurs frères yougoslaves par l'Occident "démocrate"), les Africains, las d'être marginalisés et pillés...

 

Et donc, le deuxième camp n'a jamais mené de guerres préventives, de colonisation, de domination... Mais le premier camp, lui, a compris que les ressources s'épuisaient, et oubliant le long-terme, ses propres enfants et les peuples, a décidé de monopoliser les dernières biens vitaux disponibles à son profit. De deux façons: En imposant ses marionnettes (via la destabilisation des pays convoités) ou en les suscitant, au besoin par des révolutions où les citoyens en voient de toutes les couleurs,  d'autre part en bombardant les récalcitrants. Au nom de la démocratie, du Bien, de Dieu, du progrès, de la modernité, de ce que vous voulez, on trouve toujours des motifs. Aux Médias de convaincre les imbéciles...

 

Et donc, l'Occident, de gré ou de force, procède à ... l'occidentalisation du monde. Tout doit se couler dans le moule anglo-saxon, militaire et ultra-libéral. Et par exemple, pour entrer dans le cercle ouvert de l'U.E., il faut montrer patte blanche :  Les pays candidats sont obligés de se convertir à l'économie de marché. Donc à la loi de la jungle, écrasant les plus faibles. Et le brevet de démocrate sera accordé à celui qui votera comme il faut, vraie droite ou fausse gauche, et gare aux autres ! Les Palestiniens en savent quelque chose. Les Egyptiens le sauront aussi, s'ils s'avisent de donner un rôle important à leurs Frères Musulmans !

 

Pour être un "bon" démocrate, il suffit d'institutionnaliser le pouvoir de l'Argent-Roi. Le reste n'est que broutilles, manipulation, imposture.  Et les valeurs républicaines ? Par cupidité, les démocrates de l'Occident les tuent chaque jour un peu plus.

 

Et pour mieux occidentaliser le monde, outre la soumission des pouvoirs en place, il convient de liquider les Etats-Nations, les souverainetés, les droits des peuples, et même les identités : Souvenons-nous de la destruction systématique, en Irak, de l'héritage archéologique  des grandes cités mésopotaniennes, et pour le compte des collectionneurs   occidentaux, s'il vous plaît. Le calcul est simple: Lorsqu'un peuple perd son identité, il peut s'aligner plus facilement.

 

Avec l'Occident, l'éthique est plus dans les mots que dans les faits... Ainsi, il bombarde son savoir-faire, "sa" démocratie, pour imposer la tyrannie du Grand capital (apatride, d'ailleurs).  Surtout, ne dites pas que leur démocratie est d'essence mafieuse, criminelle (2) !

 

Et de toutes façons, pour nos oligarques libéraux, les citoyens ne sont pas des êtres humains, mais des numéros, des matricules, des marchandises, des consommateurs, des esclaves ou de la chair à canons. Au menu de leurs concepteurs, donc, la dépopulation progressive de la planète, par tous les moyens: Même à travers l'alimentation frelatée, les soins qui rendent malades, les substances chimiques envoyées du ciel (chemtrails etc), les crises ou les pandémies à répétition, ou les guerres permanentes, "humanitaires", préventives etc..

 

L'os, c'est Internet. Les peuples s'éveillent à la vérité, et ils grondent. L'Occident commence à craindre pour l'exportation de son modèle chéri...

 

Lorsqu'on voit comment les dictateurs arabes sont liés à l'Occident, lorsqu'on voit comment celui-ci s'ingère dans les affaires intérieures des Etats, on commence à réfléchir et à rejeter cette institutionnalisation d'un bloc dirigé par les Etats-Unis. Nos frères et soeur arabes, justement, ouvrent très vite les yeux: Oter le dictateur en place ne suffit pas, il faut aussi changer les coulisses du décor, des coulisses orchestrées par l'Occident, justement. Rien ne doit changer pour les beaux yeux d'Israël, le Chef des Armées qui va chercher ses ordres à Washington, Obama qui propose ses plans, tout cela, les peuples arabes n'en veulent plus.

 

NOM-Oeil-Oulala.jpg

 

La quatrième leçon, c'est qu'il ne suffit pas de changer les dictateurs. Il faut aussi changer le Régime, et recouvrer sa totale indépendance, ce qui passe par la mise à l'écart de l'Occident.  La rue arabe l'a compris : "On est des adultes. On est enfin réveillés. Nous voulons un changement COMPLET du Système. Le Système est enraciné. C'est un cancer. Ils doivent tous s'en aller. Nous voulons un gouvernement civil" (Un manifestant égyptien, France24 du 12 février 2011). Et les peuples en voie d'émancipation ont compris que derrière leurs dictateurs, il y avait la main de Washington, et d'Israël. Et ils n'en veulent plus, ils veulent être maîtres de leur destin !


 

Démocratie arabe: Les deux mots ne sont pas incompatibles !

 

La cinquième leçon, c'est que les Arabes ne sont pas allergiques à la démocratie, comme les Médias aux ordres de l'Occident se tuent à nous le dire, pour mieux les discréditer. A condition qu'il ne s'agisse pas d'une fausse démocratie : "Nous sommes un mouvement populaire, démocratique, pluriel. Nous sommes mûrs pour la démocratie" (France24, un manifestant égyptien). Et voilà: Avec ces événements, tout a changé... Et notre regard sur les Arabes doit évoluer, aussi ! "Ils sont mûrs pour la démocratie ! C'est nouveau, il faudra en tenir compte" (Présentatrice de France 24 à 14 h, ce samedi 12). Oui, il faudra en tenir compte, les jeunes arabes, la jeune génération Internet, est prête au débat, au pluralisme, à l'ouverture ! Ainsi, rien ne sera comme avant. On ne pourra plus assimiler l'Arabe, ou le Musulman, à un obscurantiste, on ne pourra plus faire croire qu'ils sont des Islamistes ou des terroristes en puissance... Une leçon que l'Occident, là aussi, prend en pleine figure ! 

 

 

resister-NOM.jpg

 

 

Nos chers médias courtisans se tuent à nous le dire : "Les valeurs arabes ne sont pas compatibles avec la démocratie, ils n'accepteront pas le pluralisme !" Patatra ! Le pluralisme est une réalité, dans la rue, les manifestants ont des origines et des points de vue différents, mais ils sont unis sur l'essentiel : Le pouvoir au peuple ! Il s'agit de révolutions   laïques, soutenues par les Musulmans. Et les jeunes arabes, aujourd'hui, sont trop imprégnés, via Internet, par la "modernité", ils aspirent à une vraie démocratie, une authentique démocratie, qui ne ressemble pas à la fausse que l'Occident véhicule ! Et tous doivent participer au gouvernement: Laïcs comme religieux ! Ainsi, la  prétendue fracture Occident-Orient devient-elle de plus en plus caduque, démentie par les faits ! Les Arabes veulent la démocratie, mais une démocratie authentique !

 

Pire encore pour l'Occident, les Arabes, les Musulmans, si décriés, sont en train  de donner des leçons de détermination, de sagesse, de courage, au monde entier ! Leurs révolutions sont exemplaires ! Ils deviennent des leaders d'opinion, de révolutions intelligentes et constructives !

 

L'Occident a envoyé ses sbires, ses policiers, son savoir-faire, rien n'y a fait, et le chaos ne s'est pas installé. Les Arabes ont organisé eux-mêmes la défense de leurs quartiers, de leurs familles, de leurs magasins. Ils ont  remarquablement planifié, orchestré, leur révolution, en Tunisie comme en Egypte: Une organisation sans faille, intelligente, et décidée !

 

Ils ont fait preuve d'une telle maturité, qu'ils ont donné des leçons au monde entier ! Nous, ou les Italiens, ou les Canadiens, ou tant d'autres, nous avons aussi nos fripouilles, nos dictateurs, nos corrompus ! Et nous déambulons quelques heures dans la rue, un point c'est tout. Les Arabes nous ont montré le chemin : La rue doit être investie, et les Places publiques  aussi, en permanence, avec résolution, sens de l'organisation, courage ! Car pour changer les choses en profondeur, il faut être prêt à aller jusqu'au bout ! Comme nos admirables frères et soeur arabes,  ces  derniers temps ! Au lieu de les discréditer sans cesse, comme le souhaitent nos dirigeants corrompus, suivons-leur exemple, joignons-nous à eux, unissons tous les peuples dans une marche commune vers la destitution des criminels au pouvoir un peu partout (3) !

 

La dernière leçon de ces événements, c'est que les Arabes, loin d'être  résignés, fatalistes, obscurantistes, ont fait preuve d'une créativité, d'une détermination, d'un courage, qui doit être un phare pour notre monde chloroformé, abêti, assoupi, apathique... A notre tour, nous devons bouter dehors nos dictateurs, nos corrompus, et les agents de l'Etranger ! Pour être enfin maîtres à bord, pour décider nous-mêmes de notre avenir ! Un avenir où chacun sera reconnu, où chacun aura un emploi, où chacun pourra vivre dans la dignité.

 

Alors, aujourd'hui, exprimons notre reconnaissance et notre soutien à nos frères et soeurs arabes, et à leur exemple, détruisons les forteresses de nos vies, rompons les jougs qui pèsent sur nous, chassons les corrompus et les tyrans !

 

Eva R-sistons à l'intolérable

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

 

(1) J'ai vu un documentaire sur les Chaînes Parlementaires montrant le Président syrien respecté, aimé, circulant sans escorte, vivant comme son peuple, simplement, et proche de lui. 

 

(2) Viviane Forrestier a sorti un livre intitulé précisément : "Le crime occidental".

 

(3) Me Vergès avait écrit un livre au titre explicite : "La démocratie (occidentale) au visage obscène". Un catéchisme en plusieurs points: "Ton prochain comme un chien traiteras. Un goulag construiras. La mémoire de l'humanité brûleras.  Au peuple mentiras..."     

Partager cet article
Repost0
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 18:12

 

                                                             Blindés du Caire. Armée proche de la population.

Egypte: les manifestants veulent garder les chars de l'armée
                                            Blindés d'Egypte, face aux manifestants. A quand la confrontation ?

Le sort des peuples se joue en Egypte,

par eva R-sistons

Egypte: Scénario catastrophe en vue - Dimension planétaire de la lutte

.

(Cliquer sur le lien pour avoir le post sorti à l'instant sur mon principal blog, R-sistons à l'intolérable)

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages