Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 08:47

 

 

 

 

Big Brother ALand of Peeping Tomswards France

 


http://bigbrotherawards.eu.org/IMG/cache-212x70/rubon28-212x70.png

3.02.2011

La France parmi les pires nations d’Europe en matière de libertés individuelles

La semaine dernière à Bruxelles, trois organisations, dont Privacy International [1], ont publié les résultats de leur étude comparative sur l’état des libertés individuelles dans 32 pays d’Europe (les 27 pays de l’Union européenne plus la Croatie, la Macédoine, la Norvège, la Turquie et la Suisse), intitulé "European Privacy and Human Rights" (EPHR). L’Union européenne, en tant qu’organe politique influençant les politiques nationales, fait également partie de ce classement.

L’objectif de ce travail est d’établir un panorama européen en matière de respect de la vie privée et de protection des données personnelles, en analysant l’évolution des lois et régulations nationales ayant un impact direct ou indirect sur les libertés individuelles de chaque pays concerné.

PNG - 124.2 ko

Pour résumer cet "état de l’Union des données personnelles", le rapport dresse un bilan détaillé des principaux points noirs pays par pays, le tout ventilé dans 18 domaines d’activité. Chaque pays est ainsi classé selon 7 critères de danger, du plus protecteur ("soutien consistant aux principes des droits de l’homme" = rouge clair) au plus liberticide ("surveillance endémique" = noir). Il apparaît ainsi que quatre pays se distinguent par l’ampleur des "points noirs" de leurs législations et de leurs pratiques en matière de surveillance des individus, à savoir les Pays-Bas, le Royaume-Uni, l’Italie et la France (cliquez sur l’image ci-dessous pour l’afficher en grand format).

Quand on se penche sur les détails pondérés de cette étude (voir ici le classement général), voici le Top 5 des pays de l’Union Européenne — échelle de danger de 1 à 10 - du pire au meilleur :
- RU 2.7, Irlande 2.7, France 3.2, Pays-Bas 3.2, Estonie 3.3.
- En incluant les pays hors UE : Turquie 1.7, Croatie 2.9, Macédoine 3.0.
- Meilleurs élèves : Allemagne 5.1, Luxembourg 4.9, Autriche, Belgique et Portugal 4.7.
- Note de l’Union Européenne : 4.2.

Ci-dessous les points noirs en matière de rétention des données, domaine le plus encadré par des politiques répressives, soulève le rapport (retrouvez la carte animée sur cette page).

PNG - 223.8 ko

« La France n’est pas loin d’être couronnée championne d’Europe des États Surveillants. »

En introduction de son chapitre sur la France, le rapport annonce ce que nous pressentons depuis des années : « [La France] n’est pas loin d’être couronnée championne d’Europe des ’États Surveillants’. Fichiers et pratiques intrusives sont en constante augmentation ; malgré le bon travail du régulateur et de la société civile, [ce pays] offre parmi les plus faibles protections d’Europe » [2].

La France obtient des points noirs ("surveillance endémique") dans les domaines suivants : protection constitutionnelle, exemplarité internationale (frein ou moteur en matière d’amélioration des pratiques et des législations), échange de données (interconnexions des fichiers), rétention des données de communication, accès gouvernemental aux données facilité sans protection adéquate, fichage des migrants et demandeurs d’asile, et enfin le contrôle des services de renseignements. Deux points rouges sont signalés en matière de vidéosurveillance et d’informatisation des données de santé [3]

En matière de protection constitutionnelle, après avoir rappelé que « le droit à la vie privée n’est pas explicitement inscrit dans la Consitution de 1958 », le rapport EPHR insiste sur un épisode récent qui traduit la nonchalance et le refus du pouvoir actuel à s’engager dans une réforme profonde du "droit au respect de la vie privée". Il note que dans un rapport du 27 mai 2009 [4], les sénateurs Yves Détraigne et Anne-Marie Escoffier ont proposé, afin de mieux garantir ce droit face aux technologies numériques, de l’inscrire dans le préambule de la Constitution (recommandation n°15). « Mais ni le président de la République, ni les parlementaires, qui ont pourtant l’initiative pour toute révision constitutionnelle selon son article 89, n’ont donné suite à cette recommandation », écrivent les auteurs.

Parmi les mauvais signes donnés par la France, le projet de loi LOPPSI-2, dont l’adoption définitive est imminente, est présenté comme un exemple d’« extension inquiétant des pratiques de surveillance », notamment en facilitant « les accès, enregistrements, collectes ou transferts d’informations nominatives contenues dans tous types de bases de données ». Le rapport note aussi « l’importante action de la société civile et des régulateurs », mais déplore que « seuls des changements minimes dans la politique gouvernementale aient été pris ». « La CNIL a une bonne influence au niveau international, elle possède des pouvoirs de sanction qui ne sont pas toujours utilisés, mais a des pouvoirs limités sur certains aspects de l’activité gouvernementale ».

Le classement général des nations étudiées n’est pas plus réjouissant. Toutes, y compris l’UE en tant que telle, sont classées dans les 3 plus mauvaises notes ("surveillance endémique", "surveillance étendue", "échec systémique à faire respecter les protections adéquates").


- Rapport à consulter en ligne (en anglais) : https://www.privacyinternational.org/ephr
- Principaux points à noter (Key Findings)
- Résumé de la situation en France.
- Rapport détaillé sur la France.



[1] Le rapport European Privacy and Human Rights (EPHR) a été préparé conjointement par Privacy International, l’Electronic Privacy Information Center (EPIC) et le Center for Media and Communications Studies (CMCS) de l’université de Budapest, avec l’aide du programme spécial de la Commission européenne "Droits fondamentaux et citoyenneté" 2007-2013.

[2] La dernière étude comparative de ce type a été réalisée fin 2007 par Privacy International, mais cette fois au niveau mondial. La France avait alors atteint le Top 10 des pays les plus surveillés de la planète.

[3] Voir l’explication méthodologique et les critères retenus sur cette page (en anglais).

[4] "La vie privée à l’heure des mémoires numériques. Pour une confiance renforcée entre citoyens et société de l’information", rapport d’information n° 441.


Lien : http://bigbrotherawards.eu.org/article1235.html

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 08:25

Par hasard, je suis tombée (via la recherche d'une image sur Google) sur un ancien ( 7.11.2009) article de mon blog R-sistons, le voici (eva)


 

  http://www.communisme-bolchevisme.net/images_urss_albanie_ddr.htm

Sur le gratte-ciel en haut à droite "Wall Street".

A gauche, en haut "liberté de la presse" à travers un porte-voix qui produit tous les journaux (les canards) ; en bas "liberté d'opinion" sur un arrière plan de prison...

À droite, en haut "liberté individuelle" devant un arbre auquel est pendu un noir, des membres armés et cagoulés du Ku-Klu-Klan ; en bas "liberté de réunion et de manifestation" un camion bourré de policiers et de soldats fonce sur une manifestation.



       




 

Nos médias sont "staliniens" !
Anticommunisme primaire.
La guerre froide rallumée
Par Eva R-sistons


Nous savions que les médias sont aux ordres de l'oligarchie financière et militaire. Nous savions qu'ils utilisent la redevance, donc nos sous, contre nos intérêts, en faveur de l'ultralibéralisme meurtrier et des guerres néo-coloniales, afin d' enrichir les plus nantis. Mais jamais, même dans l'URSS "stalinienne", de tels moyens n'ont été déployés pour dénoncer le communisme qui a constitué une alternative sociale au capitalisme qui opère un immense transfert du Sud vers le Nord, et des citoyens les plus modestes vers les plus favorisés, quitte à entraîner des tragédies effroyables sur toute la planète.

Et aujourd'hui, afin de réaliser encore plus de profits, le libéralisme sollicite les citoyens pour renflouer les banques, il s'en prend aux dernières protections sociales, il diminue les salaires (avec un prétexte tout trouvé, la crise), il aggrave les conditions de travail, il ponctionne les classes moyennes, et cynisme suprême, il ose désormais s'attaquer au secteur alimentaire, en spéculant sur les matières premières et en investissant dans les bio-carburants, qui alimenteront les réservoirs d'essence du Nord en aggravant la famine au Sud. 

Les citoyens sont de plus en plus spoliés, écrasés, piétinés, pressurés, sacrifiés, et ils commencent à réaliser que la Mondialisation présentée comme horizon incontournable pour l'humanité, et soi-disant bénéfique pour tous, est en réalité un piège pour tous ceux qui ne sont pas au sommet de la société.  

Tous les jours, les peuples subissent les effets négatifs, pervers, destructeurs, d'un capitalisme d'ailleurs de moins en moins réel, d'entreprise, et de plus en plus financier, spéculatif; Et d'instinct, ils se méfient de plus en plus du libéralisme. Bref, ils commencent sérieusement à comprendre qu'ils ont été floués, que le capitalisme ne peut leur valoir que des malheurs, et qu'il faut trouver une solution alternative.  De quel côté se tourner ? La tentation est de plus en plus grande de redécouvrir Marx, le socialisme, et même le communisme tant décrié par l'Occident. Les financiers qui, bien que non élus, se sont arrogés le droit de diriger les affaires du monde, ont flairé le danger. Et c'est ainsi qu'ils se saisissent de l'anniversaire de la chute du Mur de Berlin pour lancer une campagne sans précédent contre le communisme, rival potentiel du capitalisme, qui recouvre des couleurs, et pour cause: De plus en plus de citoyens regrettent l'heureux temps où TOUS avaient un travail, un toit, et les équipements sociaux nécessaires à la bonne marche d'une société et à l'épanouissement d'un individu.  Qui leur laisse la parole ? Qui organise des débats, des confrontations entre tenants des deux systèmes ? Personne. Au contraire ! Nos médias sont colonisés par les partisans du libéralisme le plus débridé, et ils se sont lancés dans une campagne permanente, d'une rare violence et d'une rare mauvaise foi, contre tout ce qui de près ou de loin pourrait donner une image positive du communisme, rétablir la vérité, permettre au citoyen de se faire lui-même une idée. 

Il faut d'ailleurs noter  que très judicieusement, les livres d'histoire - comme l'industrie du cinéma - ont été pris en mains, écrits, supervisés, pilotés, par des citoyens juifs, libéraux, pro-américains, et hantés par la Shoa (de leur communauté seulement, alors que les Tsiganes ont été plus meurtris qu'eux, ainsi que les personnes handicapées mentales ou les homosexuels). Ainsi, toute l'Histoire est-elle réecrite de façon à dresser nos chères têtes blondes contre les gouvernements populaires, communistes ou apparentés. Il s'agit, comme aujourd'hui dans les Médias à l'occasion de la chute du Mur de Berlin, de discréditer tout ce qui n'est pas l'Occident, le capitalisme, l'Amérique.... au mépris de la vérité, de la neutralité, du pluralisme, de l'honnêteté la plus élémentaire. Et en utilisant comme actuellement les procédés les plus "staliniens" ... tant décriés !
 
A l'occasion de la Chute du Mur de Berlin, au moment où les journalistes courtisans font l'apologie du monde "libre", nous assistons en réalité, paradoxalement, à une campagne sans précédent de dénigrement du système rival. En utlisant les procédés que l'on reproche au Système communiste ! Rarement les Médias n'auront autant fait preuve de mauvaise foi, de complaisance, de duplicité. Il faut impérativement dénoncer partout l'imposture, alerter les citoyens, rétablir la vérité ! Non, le communisme n'est pas un système pervers, j'ai moi-même été, en URSS, témoin de ses innombrables bienfaits ! (voir mon article
http://r-sistons.over-blog.com/article-du-mur-de-berlin-au-mur-de-l-argent-le-vrai-communisme-mediamensonges-38715238.html)

Des citoyens ont pris l'initiative d'écrire au CSA pour demander que Justice soit faite en matière de temps de parole, de droits de l'opposition, de droit de réponse. Car l'identité française, ce sont d'abord les valeurs républicaines de liberté, d'EGALITE, de fraternité.

Au-dessus de nos têtes, dans les coulisses, une terrible bataille a commencé. Idéologique. Pour nous dire comment penser, pour nous priver de notre liberté d'appréciation.

Le Système capitaliste ne cesse de se déconsidérer. Il épouse, en les aggravant, les inconvénients du Système soviétique, sans en offrir les innombrables avantages. 

Il est temps de désamorcer cette bombe à retardement sur nos vies, sur nos libertés, et de rétablir la vérité. 

Et la vérité, c'est qu'aucun Système n'est aussi dangereux pour les citoyens que le capitalisme, surtout financier comme aujourd'hui.  En pleine désinformation, j'ose le dire: Les commémorations de la Chute du Mur de Berlin devraient au contraire nous ouvrir à d'autres perspectives. Et nous inciter à redécouvrir le système communiste si décrié dans les Médias. Faut-il d'ailleurs rappeler que le christianisme le présente comme le système le plus adapté à la condition humaine ? "Les (premiers) chrétiens n'avaient qu'un seul coeur et qu'une seule âme. Ils mettaient tous leurs biens en commmun, et les répartissaient à chacun selon ses besoins" (Bible, Actes 3). 

En tous cas, l'intense campagne médiatique de propagande contre le communisme, prouve que le capitalisme est aux abois. Ayant fait la preuve de sa perversité, de sa nocivité, concrètement, il ne peut plus se maintenir que par le mensonge, la désinformation, la manipulation.










Les Russes ont libéré le monde du nazisme (20 millions de morts), les Américains (300.000 morts en 44) veulent l'imposer aujourd'hui à la planète,  totalitarisme bancaire, raciste, eugénique, militaro-financier.



Une fois de plus, nous devons nous improviser nous-mêmes journalistes, et informer nos concitoyens. La vérité doit éclater ! De même que ceux qui nous ont sauvé du nazisme ne sont pas Américains mais bien Russes, le communisme ne mérite pas d'être diabolisé. Au contraire, malgré ses défauts, il a représenté une immense espérance et une formidable alternative.  

Il est temps que l'imposture éclate au grand jour !

Eva R-sistons aux médiamensonges et à la propagande.  




 








Harcèlement médiatique anticommuniste :
Une lettre adressée au CSA  


La lettre de citoyens excédés au CSA


Vous lirez, ci-dessous, la lettre adressée par le Comité Internationaliste pour la Solidarité de Classe (CISC)
à Monsieur  le président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel 
 


Objet: protestation contre la campagne anticommuniste sur les médias publics. Demande d’intervention du CISC dans les médias au titre du pluralisme et du droit de réponse.


Monsieur le Président,

Une indécente campagne totalitaire(1)et grossièrement manichéenne de diffamation contre l'histoire, les idéaux et les militants du Mouvement communiste international, est actuellement menée à l'occasion du 20ème anniversaire de la rupture de la frontière berlinoise de la RDA. A notre connaissance, le CSA, pourtant charger de faire régner le pluralisme sur les ondes, est resté silencieux devant cette infamie.




Affiche soviétique
: La'liberté' de la presse bourgeoise (1931)


Tous les jours, à chaque heure de la journée, sur toutes les chaînes privées et publiques payées par l'argent de tous les citoyens et de tous les consommateurs, est propagée une présentation caricaturale, foncièrement partiale et dénuée d’objectivité historique, des évènements qui entourèrent  l’érection puis la chute du mur de Berlin.
Nul souci de montrer que ce mur, dont la signification tragique renvoie aux tensions planétaires des années soixante, fut érigé dans les conditions d'une guerre froide qui pouvait à tout moment dégénérer en conflit nucléaire mondial. Rien à notre connaissance, dans les présentations caricaturales qui ont été proposées jusqu’ici dans les médias, ne permet aux Français de savoir que la division de l'Allemagne résulta du refus des Occidentaux d'accepter la proposition soviétique de mettre en place une Allemagne unifiée, démilitarisée et sérieusement dénazifiée. Rien qui permette de comprendre que le "mur" fut une réponse tardive de la RDA et du camp socialiste à la tentative permanente de l'Occident de déstabiliser l'Allemagne socialiste. Rien qui permette de comprendre que la RDA était alors un pays pauvre, qui finissait de régler ses dettes de guerre à l'URSS, alors que la RFA fut dispensée par l’Ouest de régler ses réparations et que le "miracle allemand" dut beaucoup au plan Marshall et à la remilitarisation de l’Allemagne capitaliste en tant que pays de la « ligne de front » antisoviétique.
Rien qui permette à la jeunesse d’apprendre que la création de l'OTAN a précédé de loin celle du Pacte de Varsovie, de même que la création unilatérale de la RFA par ses occupants occidentaux, suivie du rattachement illégal de Berlin-Ouest à la RFA capitaliste, a précédé et suscité la création de la RDA sur l'ex-zone d'occupation soviétique. Rien non plus pour indiquer aux usagers du service public que les acquis sociaux, éducatifs, sanitaires, culturels (le pays de Brecht !) et civilisationnels de la RDA (égalité hommes/femmes garantie par l’emploi massif des femmes et par les crèches d’entreprise) étaient très importants : c’est pourquoi la majorité d’« Ossis » qui juge positivement le bilan du socialisme, n’est pas constituée de "nostalgiques" sentimentaux ; comme en Russie, où selon les sondages, 80% des citoyens jugent le « socialisme supérieur au capitalisme », ces Allemands de l’est comparent, expérience faite, ce que leur a apporté le capitalisme (chômage de masse, destruction acharnée de leur mémoire, disparition des solidarités, réunification vécue comme une annexion, chasse aux sorcières et licenciement pour délit d'opinion de milliers d' enseignants et de cadres "Ossis" remplacés par des "Wessis", « retraites de punition » pour les vétérans communistes, etc.) à ce que leur assurait le socialisme en matière de solidarité sociale.

Et cela ne signifie pas qu’ils ferment les yeux sur les manquements, contradictions, défauts et déformations (E. Honecker a livré ses propres analyses sur ce point dans ses "Moabiter Notizen") dont ce socialisme de première génération fut porteur dans les conditions très
difficiles que l'Occident lui a constamment faites (course aux armements incessante, concurrence entre deux camps inégaux du point de vue de la puissance économique, pression anticommuniste permanente, pression permanente sur Berlin qui était la « ville-front » où s’affrontaient le plus directement le système capitaliste et le système socialiste).





N
ous sommes tout spécialement outrés de la décision des chaînes publiques de transformer le lundi 9 novembre en lundi brun de l'anticommunisme d'Etat obligatoire : ce jour-là, en tout « pluralisme anti-totalitaire», les auditeurs auront le « choix » entre l'anticommunisme et l'anticommunisme, toutes les chaînes offrant le même programme. Jamais dans ces ex-pays socialistes qu'on accuse de totalitarisme on n'est allé si loin dans le conditionnement idéologique. Cette charge totalitairement anticommuniste contre le "communisme totalitaire" serait risible si elle ne cachait une entreprise continentale de criminalisation du communisme, de chasse aux sorcières et de réhabilitation insidieuse du fascisme, qui prend de l'ampleur dans toute l'Europe supranationale et dans nombre d'Etats de l'UE, dont la France.

On assiste en effet ces derniers temps, sans que les médias en disent rien, à la mise en place de lois scélérates amalgamant le communisme au nazisme, quitte à banaliser le second tout en avilissant le premier. Ce n'est pas seulement une insulte aux Soviétiques (près de 30 millions !), et spécialement de communistes soviétiques, qui donnèrent leur vie pour permettre à l'Armée rouge d'écraser les nazis, de prendre seule Berlin et d’y faire flotter le drapeau rouge, mais c'est une injure aux communistes français qui moururent par milliers pour libérer la France des nazis, et dont de nombreux monuments portent trace de Chateaubriand au Mont-Valérien en passant par la Citadelle d’Arras. C’est aussi une insulte aux victimes du génocide hitlérien qu’il est indigne de banaliser et dont maint survivant doit la vie aux libérateurs de l’Armée rouge. C'est une insulte aussi le Général De Gaulle qui déclara en 1966 : "les Français savent que la Russie soviétique a joué le rôle principal dans leur libération".

Enfin, c'est une menace pour les libertés car à l'abri de cette campagne de négation de l'histoire, qui permet à Hitler de prendre une revanche posthume sur les "rouges" allemands qui furent ses opposants les plus déterminés, des mesures liberticides sont prises partout, ou sont sur le point d’être prises dans l’Europe de Maastricht, pour réprimer les partis communistes.

A terme de telles mesures menaceront toute opposition à l'U.E., toute forme de syndicalisme de classe, toute forme de militance anticapitaliste, comme c’est déjà le cas en ex-RDA, en Hongrie, en Tchéquie, dans les pays baltes où les ex-Waffen SS bénéficient de la complaisance scandaleuse des autorités.

Et quand chez nous on honore Guy Moquet, c’est en cachant aux lycéens qu’il fut réprimé en vertu de lois anticommunistes antérieures à l’Occupation (le décret Sérol), du même genre que celle que voudraient raviver en Europe des dirigeants italiens ouvertement nostalgiques de Mussolini.




D
e manière plus générale, comme de très nombreux citoyens,
nous sommes excédés par ces campagnes médiatiques harcelantes qui durent des semaines et où un seul thème bien-pensant est martelé en violation du droit à la différence, à la pensée libre et au droit de chacun d'entendre des arguments contradictoires pour forger sa propre conviction politique.

Qui donc décide en haut lieu que pendant des semaines on martèlera sur les ondes, tantôt que le communisme est intrinsèquement pervers, tantôt (après le 11 septembre) que "nous sommes tous américains", tantôt que les Français doivent toutes affaires cessantes se passionner pendant des jours aux présidentielles américaines, etc.
Qui décide d’embrigader ainsi notre jeunesse ? Trouverait-on en haut lieu que cette jeunesse est encore trop rebelle, trop anticapitaliste et insuffisamment « européenne » comme elle l’a certes montré lors du référendum de mai 2005, des luttes anti-CPE et des européennes…?


Quand les médias se décideront-ils à laisser les gens penser par eux-mêmes au pays de Descartes ?
Qu'est-ce qui fait que, par ex., on consacre des milliers d'heures d'émission à sens unique au mur de Berlin alors qu'on évoque à peine, et sans les dénoncer franchement, ces "murs de la honte » bien réels et très actuels qu’ont érigés les puissances dominantes du monde capitaliste- : mur construit par Israël pour ghettoïser le peuple de Palestine, mur érigé pour empêcher la réunification pacifique des deux Corée, barbelés séparant les riches USA des pauvres du Mexique, murs invisibles protégeant « l’Europe-forteresse » des « dangereux immigrés » qui fuient la faim créée chez eux par les spéculateurs du monde capitaliste…

Pourquoi ce
« deux poids, deux mesures » permanent, sinon parce que les grands médias ne défendent pas les droits de l’homme, mais le CAPITALISME ?




 

Dans ces conditions, nous exigeons, en tant que citoyens ayant droit à la libre expression de leurs opinions, que l’opération totalitaire de lundi 9 novembre une journée entière sur le mur de Berlin avec programme unique et à sens unique de toutes les radios de Radio-France !), soit annulée et qu’un débat contradictoire et « à armes égales » soit organisé à une heure de grande écoute sur les médias publics à propos du bilan comparatif du « socialisme réel » et de la restauration capitaliste à l’Est. Et qu’on n’inverse pas les choses en disant que notre modeste organisation, constamment censurée ou caricaturée depuis sa fondation, appelle à la censure : elle appelle au contraire au respect du PLURALISME et à la RUPTURE DE LA CENSURE qui frappe les communistes (exceptés ceux qui font profession d’autoflagellant !).



  


N
ous demandons aussi que l'un ou plusieurs d'entre nous soi(en)t invité(s) à une heure de grande écoute lundi 9 novembre pour présenter le "livre noir de l'anticommunisme
"
édité par notre comité avec la participation de plusieurs PC : au nom de quoi les auteurs très controversés du « livre noir du communisme » (sic) bénéficieraient-ils d’un quasi-monopole d’expression ? Y aurait-t-il une vérité historique officielle en France ? Et qu'on ne nous dise pas que le harcèlement médiatique anticommuniste est mené sous le contrôle scientifique d’historiens au-dessus de tout soupçon : à notre connaissance, aucun historien NON ANTISOVIETIQUE n'a été récemment accueilli sur les chaînes ; à aucun moment on n'a entendu à une heure de grande écoute d’anciens dirigeants NON REPENTIS de la RDA évoquer leur bilan.

Qu'est-ce donc que ce procès anticommuniste permanent où la parole n'est jamais accordée qu'à l'accusation,
sauf à dose homéopathique et en dehors des heures de grande écoute ? 




N
ous demandons aussi que
les médias permettent à ses organisateurs d’annoncer le rassemblement du 7 novembre à Paris à 15 heures, devant le métro Stalingrad, en l'honneur du 92ème anniversaire de la Révolution d'Octobre et avec le soutien du PRCF, de l'URCF, du RCC, de G. Hage, de dirigeants locaux ou nationaux du PCF, et la participation des PC de Grèce, de Cuba, d’Algérie, du PC Brésilien, des défenseurs allemands du Mémorial Ernst Thälmann, le président du KPD assassiné par les nazis, un monument dont le démontage est en cours.


Cela ne compensera pas pour autant l'énorme déséquilibre médiatique qui est créé pour discréditer le communisme à une époque où le capitalisme fait chaque jour un peu plus, y compris dans notre pays, la preuve de sa nocivité pour les acquis sociaux, l'emploi, les conditions de vie des travailleurs, le pouvoir d’achat populaire, la souveraineté des peuples, les libertés et la paix.

On connaît le mot célèbre: "quand ils s'en sont pris aux communistes, je n'ai rien dit, je n'étais pas communiste... Quand ils ont arrêté les Juifs, je n’ai pas bougé, je n’étais pas juif  (…) ; quand ils sont venus me chercher, il n'y avait plus personne pour me défendre"...


Que nul ne dise à nouveau un jour qu'il ne savait pas, surtout parmi ceux qui sont payés pour défendre le pluralisme et la liberté et qui propagent en réalité jusqu’à l’écoeurement la « pensée unique » anticommuniste. 


(1) Au sens que l’idéologie dominante donne à ce mot.
 

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l'assurance de notre vigilance indignée.

pour le CISC, Vincent Flament et Georges Gastaud, avec le soutien de Landini Léon - Officier Lég. d'honneur – Méd. de la Résistance - Grand Mutilé de Guerre - décoré par L'URSS - Officier FTP-MOI. Roussel René – Chev. Lég. d'Honneur – Méd. de la Résistance - Croix de Guerre – Resp. cadres FTP Zone Sud - Liquidateur Nat. auprès du ministère des Armées du Front National pour la Libération de la France - des FTPF et FTP-MOI. Tchakarian Arsène – Chev. de la Lég. d'Honneur -  Croix de Guerre – Compagnon de Manouchian aux seins des FTP-MOI de la RP. Pranchère Pierre, a. député, a. FTPF des Maquis de Corrèze ; Hage Georges, a. député du nord ; Hemmen Jean-Pierre,  fils de Jean Hemmen membre du C.C. des J.C., commissaire pol. des Brigades Internationales, commandant FTPF fusillé au Mont Valérien (médaille de la Résistance, médaille de C.V. de la Résistance à titre posthume). 

http://eldiablo.over-blog.org/article-harcelement-mediatique-anticommuniste-une-lettre-adressee-au-c-s-a--38909345.html




Pouvoir populaire, ou des financiers ??? 






http://www.communisme-bolchevisme.net/images_photos_communisme_socialisme.htm


Médias occidentaux "staliniens" - Lettre au CSA - L'"ami" américain

http://r-sistons.over-blog.com/article-honteuse-propagande-stalinienne-dans-les-medias-lettre-au-csa-38913494.html

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 08:05
Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 08:00
Révolution tunisienne

La presse classique challengée par le journalisme citoyen
19/02/2011  par Julien Massenet

 

 

Les citoyens congédient le pouvoir et font eux-mêmes l’information. Belle leçon pour la presse classique locale. France 24 a su intelligemment utiliser cette nouvelle donne.



Photo : Houda Trabelsi pour Magharebia.

« Le journalisme citoyen a constitué le principal fer de lance de la révolution tunisienne, depuis l’immolation par le feu de Mohamed Bouazizi. Un mois après, alors que les médias officiels restaient dans leur mutisme, cet événement fut relayé par les réseaux sociaux, essentiellement, poussant Ben Ali à fuir le pays. Leurs réactions, d’ailleurs, n’ont fait qu’alimenter le feu de la révolte populaire en Tunisie. Alors que les réseaux sociaux, en l’occurrence facebook et twitter, inondaient de vidéos et de photos montrant l’ampleur des manifestations et des confrontations à Sidi Bouzid et Kasserine, nos médias se limitaient à dire que ces événements sont des actes isolés et qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter. »

Ce constat est formulé par webmanagercenter, un site tunisien investi dans le développement d’une information économique et financière « fiable, utile et de qualité ». Il montre la fracture existant entre le système médiatique classique et celui constitué désormais un peu partout dans le monde par le filet des réseaux sociaux. Il montre qu’il faut compter, désormais et définitivement, avec le citoyen.

Les politiques ne peuvent plus décider seuls ; les médias ne peuvent plus informer seuls. Et si ni les uns ni les autres ne s’ouvrent à ces nouveaux interlocuteurs, ils seront proprement balayés…

 

Vers la création d’un Conseil de presse

Le conseil des ministres a décidé, le 10 février 2011, sous la présidence de M. Foued Mebazaa, président de la République par intérim, de créer une commission chargée de veiller au respect de la déontologie journalistique.

Selon Taïeb Baccouche, porte-parole du gouvernement provisoire, cette commission comprendra des compétences nationales et des représentants des différentes composantes de la société civile.

> Voir également : A quoi ressemblera la nouvelle « instance de l’information » ?

France 24 l’a compris. Suivant au jour le jour la révolution tunisienne, elle « a recouru à une panoplie d’observateurs qui constituait sa principale source d’information, essentiellement avant le 14 janvier 2011 [date de départ du président Ben Ali]. Elle a organisé, le 17 février 2011, une rencontre avec ces observateurs pour qu´ils puissent apporter leurs témoignages sur leur vécu ».

Parmi eux, la blogueuse Lina Ben Mhenni est intervenue à plusieurs reprises sur France 24, à visage découvert : « Je ne cherchais pas à me protéger. J’étais déjà très suivie, donc il ne servirait à rien de me cacher», explique-t-elle. Le lycéen Rami Zaatour, originaire de Gabès, rapportait ce qui se passait dans son lycée. Sahbi Khalfaoui, un militant d’opposition, qui a témoigné sur la chaîne, a été incarcéré trois jours avant le 14 janvier 2011.

« Une chose est sûre, conclut webmanagercenter, ce sont les réseaux sociaux qui ont façonné la révolte populaire en Tunisie. Ces médias alternatifs étaient le seul recours en absence de médias officiels crédibles. (…) Le journalisme citoyen a eu le mérite d’ouvrir la voie au journalisme classique, lui permettant de tirer les leçons des fautes du passé. »

Si on ne peut pas véritablement parler encore d’une « nouvelle presse », le journalisme citoyen « aura certainement toujours sa place comme partenaire de cette évolution vers un avenir meilleur de la presse tunisienne ».

 

Création du "Fonds Citoyen 111"

La Banque Centrale de Tunisie (BCT) a décidé la création d’un "Fonds citoyen 111", un fonds indépendant de collecte de dons provenant de parties tunisiennes et étrangères ayant exprimé leur souhait d´accorder un soutien financier à la Tunisie post-révolution.

Selon le communiqué de la BCT, cette création a pour but de collecter les ressources pour financer des « projets de développement dans les régions ainsi que sous forme d’assistance sociale, directement ou par le biais des associations habilitées à cet effet ».

Le gouverneur de la BCT a mis l´accent sur l´indépendance juridique du fonds, indiquant que celui-ci ne relève d´aucune partie administrative ou catégorie d´entreprises et fonds connus en Tunisie. Une commission de gestion, regroupant notamment des membres des composantes de la société civile, qui ne percevront pas de contrepartie financière, sera chargée de la gestion des ressources du fonds.

 

>> Les médias tunisiens apprécient leur nouvelle liberté.

 

>> « Tous les journalistes n’ont pas trempé dans le système. Ceux qui ont réellement tiré profit de la dictature représentent une infime minorité. » Lire la suite sur tekiano.com.

 

http://www.ouvertures.net/newsletters/index.asp?doc_id=437&nsl_id=46

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 07:59
La ville d'Ajdabiya située à quelques kilomètres des ports pétroliers a été le théâtre d'âpres combats entre opposants (photo) et forces fidèles au colonel kadhafi, le 2 mars 2011.
Libye / Pétrole
Libye : les sites pétroliers enjeux de dures batailles entre pro et anti-Kadhafi

La tentative de contre-offensive lancée par les forces fidèles au colonel Kadhafi dans l'Est du pays, mercredi 2 mars 2011, semble avoir échoué. Une contre-offensive qui visait des centres vitaux pour l'économie du pays, la région où se concentrent une bonne partie des terminaux d'exportations pétroliers.

 

 

 

Jeudi, 03 Mars 2011 09:39

IRIB - L’ambassadeur israélien en Afrique du Sud, Ilan Baruch a démissionné, manière de protester contre la politique du gouvernement de Benyamin Netanyahu.
IRIB - Des milliers de manifestants bahreïnis ont encerclé, hier, le bâtiment du Ministère de l’Intérieur, selon la chaîne Al-Alam.
IRIB- Selon les témoins oculaires, des dizaines d’Omanais, dans la ville de Brimi, située sur la bande frontalière d’Abu-Dhabi, ont manifesté contre le gouvernement omanais.
IRIB- Suite à l’intensification des inquiétudes, quant à l’extension de la crise politique du Moyen-Orient arabe à l’Arabie saoudite, l’indice de la bourse saoudienne a chuté de 7%.
Mercredi, 02 Mars 2011 22:48
IRIB- L’organisation de manifestations anti-gouvernementales, à Amman, ainsi que le sit-in des protestataires devant le bâtiment abritant le bureau du Premier ministre jordanien, sont les plus importantes évolutions survenues dans ce pays.
Deux bâtiments de guerre américains, dans le canal de Suez IRIB - Deux bâtiments de guerre de l’US NAVY sont arrivés dans le canal de Suez.
Qods - Le Porte-parole de l'armée du régime sioniste, le Général Avi Benihu, a souligné qu'il s'était rendu, en Angleterre, sous un faux nom, craignant d’être arrêté, pour avoir commis des crimes de guerre contre les Palestiniens.
Destruction des abris des Palestiniens, dans les territoires occupés en 1948 IRIB - Acharnés dans leurs exactions, les forces d'occupation sionistes ont détruit les abris des Palestiniens, dans les territoires occupés en 1948.
Egypte : les «Frères Musulmans» vont ouvrir leurs bureaux, dans tout le pays Mehrnews- Un membre des «Frères Musulmans» égyptiens a fait part de l’ouverture, dans un proche avenir, des bureaux de ce parti, dans toutes les provinces du pays.
Visite du sous-secrétaire d’Etat américain, en Jordanie IRNA- Suite à l’escalade des protestations populaires contre les régimes inféodés à l’Occident, dans certains pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, les Etats-Unis envisagent d’envoyer un haut diplomate, en Jordanie.
Mercredi, 02 Mars 2011 10:06
Yémen: 2 morts et 4 blessés Press TV- Les récents affrontements entre les forces de sécurité et les manifestants antigouvernementaux, au Yémen, ont fait, au moins, 2 morts et 4 blessés.
Israël veut signer un accord de paix provisoire avec les Palestiniens IRIB- Israël cherche à signer un accord de paix provisoire avec les Palestiniens. Reuters a rapporté, mardi, citant des sources bien informées que le Premier ministre, Benyamin Netanyahou, s'efforce de parvenir à un accord sur tous les sujets de différends avec les Palestiniens et à un accord de paix provisoire.
Jordanie: les pressions s'intensifient, pour éliminer les prérogatives illimitées du roi IRIB- Le nouveau gouvernement jordanien attend de recevoir le vote de confiance du parlement.
La Ligue arabe et l’Organisation de la Conférence islamique se déclarent contre une intervention militaire, en Libye IRIB- La Ligue arabe (LA) et l’Organisation de la Conférence islamique (OCI) se sont opposées à une intervention militaire, en Libye.

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 07:59

Nouvel Ordre Mondial: Les « révolutions » en Tunisie, Egypte et Moyen-Orient manoeuvres de restructuration géopolitique de la région par l’Empire

 

Un intéressant article du site Résistance 71 qui permet de mieux comprendre ce qui se cache derrière ces « révolutions » et rejoint nôtre propre analyse du reste, même si nous nions bien évidemment pas le ras-le-bol des peuples et l’authenticité des protestations.
Révolutions ou pétards mouillés ? La restructuration géopolitique du Moyen-Orient

Par Résistance 71 — le 23 Février 2011 –
Il est indéniable que nous assistons depuis plus d’un mois a des évenements sans précédent tant au Maghreb qu’au Moyen-Orient en général. De la chute de Ben Ali en Tunisie a celle de Moubarak en Egypte par des mouvements populaires (ne les appelons pas encore “révolutions” il est bien trop tôt pour le dire, nous y reviendrons ultérieurement); d’autres mouvements populaires en action en Algérie, Lybie, Yémen, Bahrain… Le Moyen-Orient est en émoi ou l’on parle déja de “printemps” des peuples et de “révolution jasmin”. Sale temps pour les dictateurs de nos jours, ou est-ce vraiment le cas ?
Nous allons essayer dans cet essai de prendre du recul vis a vis de la situation émotionelle que cela implique et tenter d’analyser les choses le plus objectivement possible. Notre propos ici n’est ni de défendre les régimes dictatoriaux déchus (mais l’ont-ils vraiment été?) et leurs dictateurs tous plus sanguinaires et autocrates les uns que les autres; ni non plus de sombrer dans la béatitude induite par les médias propagandistes de croire que ces évenements constituent une grande victoire des peuples par le biais de “révoltes spontanées” amenant la démocratie. Qu’on ne nous méprenne pas: nous supportons les mouvements populaires qui vont au-dela de la peur des régimes dictatoriaux et oeuvrent pour reprendre en main leur destinée. C’est par respect et amour pour le courage de ces peuples que nous les exhortons a s’ériger encore plus avant contre les manipulations et ingérences ourdies a l’égard de leur souveraineté depuis derriere le rideau de la scene du grand cirque de la géopolitique internationale. Il est de plus en plus évident au fil des jours que rien, une fois de plus, ne semble être ce qu’il paraît être.

Nous analyserons dans un premier temps le pourquoi il est prématuré pour le moins de parler de “révolutions” concernant les évenements de révoltes populaires de ces dernieres semaines, puis de comprendre et d’exposer les rouages géopolitiques qui ont menés a cette situation, ainsi que ce qu’il risque de se passer dans un futur pas si lointain. Notre vision des choses est certainement en porte a faux avec la plupart des analyses que l’on peut lire ou entendre dans les médias propagandistes, mais il nous apparaît clair que plus rien en ce monde n’arrive pas hasard. Pas plus les crises économiques globales, que les “révolutions” qui fleurissent de concert dans une région (hier l’ancien bloc de l’Est, aujourd’hui le moyen-orient).
Dans un premier temps analysons le mot “révolution”. Beaucoup de définitions proposées, mais certainement une des toutes meilleures est celle identifiant la révolution comme un changement radical et progressiste de société. Radical, c’est a dire qui en change la teneur même, sa racine. Progressiste: tendant a l’universalité émancipatrice.
Toute révolution, tout changement radical de société n’est pas forcément violent. Prenons exemples sur les révolutions industrielles. Ont-elles changé la société ? Bien sûr, radicalement ? Très certainement. Ont-elles été violentes ? Non, pas directement en tous cas.
Pour que nous ayons une révolution sociale (politique), il faut que la société change de maniere très importante, qu’elle soit bouleversée dans ses racines profondes. Peut-on dire que les révolutions de 1776, 1789, 1848, 1871, 1905, 1917, 1936, 1968, 1978 ayant eu cours dans différents pays ont changé la société ? Oui, sûrement, radicalement ? Pour certaines oui pour d’autres moins, de manière progressiste ? Non pour la très vaste majorité. Elles n’ont été en fait qu’un changement de gérance et souvent même un changement cosmétique de structure pour de fait, continuer a maintenir le statu quo oligarchique qui prévaut depuis l’avènement des Etats nations au début du XVIeme siècle. Passer des monarchies absolues aux démocraties parlementaires n’a fait que donner le pouvoir à ceux qui payaient pour les figures royales auparavant: les banquiers, qui se sont alliés ensuite aux gros industriels dans la mesure ou leurs intérêts de classe convergent.
Il en va de même pour les “révolutions” actuelles au Moyen-Orient. Si ces révoltes populaires actuelles survivent ce sera sûrement pour simplement être forcées de changer de gérance dans une structure quasi-identique. A qui cela profitera t’il ?
Voyons le cas de la Tunisie. Si la révolte populaire de la rue fut réelle et organique pour chasser l’autocrate Ben Ali du pouvoir, qu’avons nous depuis ? Un consortium de politiques, tous issus de l’ancien régime qui pour l’heure promeut le statu quo et joue la montre afin de calmer les ardeurs et forcer les compromis.
Pour l’Egypte, ce fut un peu plus compliqué, mais penser que le peuple a regagné son autonomie et qu’un changement radical progressiste est ou sera en Egypte est, a notre sens, se leurrer en tous points. Analysons la situation égyptienne sous un angle différent de celui des médias de masse, qui nous assènent en boucle le refrain du « peuple qui a mis a bas le tyran et regagne sa souveraineté ». Il y a bien plus à dire que l’oeil ne perçoit.
En premier lieu, resituons Moubarak dans son contexte: il prend le pouvoir après l’assassinat de Sadate en 1981, il vient de l’armée (de l’air) égyptienne, tout comme Sadate et Nasser avant lui venaient également de l’armée. Bref, l’armée est en contrôle en Egypte depuis la chute du roi Farouk, même si la période Nasser fut, et de loin, la plus progressiste pour le peuple égyptien. Moubarak a été l’homme de Washington et de Tel Aviv toutes ces années, jusqu’à un certain point. Il fut un dictateur, réprimant cruellement son opposition, donnant son accord pour le programme de “kidnaping et de rendition” de la CIA, hébergeant et torturant les suspects livrés par les américains dans le cadre de la “guerre contre le terrorisme” et dont le patron n’était autre que Souleiman, vice-président de Moubarak sur le tard et maintenant en charge de la junte militaire au pouvoir, soutenue par les Etats-Unis.
D’après le journaliste d’enquête, historien et économiste Webster Tarpley dans un article du 18 Février 2011, la raison essentielle pour laquelle Moubarak devait quitter le pouvoir n’a en fait pas grand chose a voir avec un quelconque “mécontentement populaire” (même si celui-ci est réel et est monté en puissance au fil des trente années de régime dictatorial), mais a comme nous allons le voir, bien plus à voir avec le refus de Moubarak depuis quelques années de renforcer la “coalition sunnite” contre l’Iran.
Les sanctions économiques contre l’Iran ont échoué, la révolution “verte” de l’été 2009 dite “révolution twitter” a échoué, pour contrôler l’Iran et ses ressources pétrolieres et gazières; l’option militaire est donc la dernière solution, en d’autres termes: la guerre !
Les insurrections dans les pays arabes ont été déclenchées afin de changer les régimes dictatoriaux qui étaient réticents à prendre une position plus radicale envers l’Iran (et ses de facto alliés la Russie, la Chine et la Syrie). L’empire anglo-américain a besoin de sang neuf au pouvoir au Moyen-Orient pour les suivre sans rechigner sur le sentier de la guerre.
Certains évènements n’ont pas été rapportés par la presse occidentale ou alors de manière marginale, enfouis (a dessein) sous des dizaines de dépêches: pour bon nombre d’observateurs et d’analystes, Moubarak était déja une marionnette des Etats-Unis, cela n’a donc aucun sens de croire que les USA déboulonneraient leur propre homme fort a la tête du régime égyptien. Qu’en est-il de cette hypothèse ?
Moubarak, tout dictateur qu’il était s’était fermement opposé à plusieurs choses qui allaient à l’encontre des intérêts des états-unis dans la région:
-Il était fermement opposé à ce que le Hezbollah se retrouve piégé dans la trappe du tribunal international bâtie à cet effet suite après l’assassinat de Rafic Hariri au Liban. Moubarak voyait cela comme étant la source d’une nouvelle guerre civile au Liban et la déstabilisation de toute la région.
-Moubarak percevait l’Iran comme partie de la solution des problèmes au Moyen-Orient. Moubarak déclara en Octobre 2010 que “Téhéran peut devenir partie des solutions aux crises du Moyen-Orient au lieu d’être vue comme partie des problèmes.” Déclarer l’Iran comme partie des solutions au Moyen-Orient alors que le “consensus” américain et israélien vise à l’isoler, était une direction totalement opposée à celle de l’administration Obama et au credo martelé par Hillary Clinton durant toute l’année 2010 aux quatre coins de la planète. Ceci était inacceptable pour l’Empire.
-Moubarak a rejeté “le parapluie nucléaire américain” ainsi qu’une alliance des pays arabes sunnites avec Israël contre un front chi’ite iranien et ses alliés. En effet, accepter la protection militaire américaine présuppose que les américains aient des bases militaires en Egypte, ce qu’ils n’ont toujours pas (mis à part les quelques centaines de militaires basés dans le Sinaï et partie d’une coalition multinationale d’observateurs suite au traité de Camp David sous Carter). Moubarak y a toujours été opposé, même si l’armée égyptienne perçoit 1,3 milliards de dollars par an d’aide militaire des Etats-Unis, faisant de l’Egypte le second seulement d’Israel en ce secteur au monde. Accepter le « parapluie nucléaire » américain signifie aussi recevoir sur le sol égyptien des avions américains ET israéliens a cet effet. Ce qui est inacceptable pour un nationaliste pour qui la normalisation avec Israel a des limites établies.
-En dernier lieu et non des moindres évènements, Moubarak avait commencé un certain rapprochement de l’Egypte avec l’Iran. En 2010, les Etats-Unis ont poussé a l’ONU pour plus de sanctions contre l’Iran et également pour que les pays passent plus de sanctions par eux-mêmes en dehors du cadre de l’ONU. Moubarak choisit ce moment critique pour rétablir un pont aérien entre Le Caire et Téhéran, qui n’avait plus existé depuis plus de 30 ans. Ceci fut interprété par Steven Cook, analyste au CFR en Octobre 2010 comme une indication potentielle que le gouvernement égyptien est en train de se distancer de l’approche jusque la adoptée par les Etats-Unis et l’Egypte. Dans le sillage de Moubarak, l’Arabie Saoudite et la Jordanie devinrent prêtes a coopérer plus avec l’Iran. La politique d’isolation de « l’ennemi mortel » de l’Oncle Sam commençait a sérieusement s’effriter. La décision fut vraisemblablement prise que c’était game over pour Moubarak. La manipulation de la jeunesse égyptienne par les réseaux sociaux commença des lors a s’intensifier.
-Apres la guerre infructueuse d’Israel au Liban en 2006, Moubarak se pose en médiateur entre les israeliens d’un côté et les les Libanais et Syriens de l’autre. Ceci allait a l’encontre de la volonté de la clique Bush-Cheney qui voulaient plus de guerre et envenimer la situation plus avant. Dans le London Daily Mail du 5 Janvier 2007 on peut lire: « Le président égyptien Hosni Moubarak a accusé les Etats-Unis de faire obstacle a la paix entre Israel et la Syrie. »
-Moubarak condamna l’exécution de Saddam Hussein exigé par les américains comme étant « illégale, révoltante et barbare ». Il condamna l’attaque US contre l’Irak en 2003 et refusa de donner des troupes a la coalition.
K R Bolton dans une interview nous éclaire sur l’implication d’entités telles la National Endowment for Democracy (NED), vitrine renommée de la CIA dans le monde et d’autres ONG financées par des fonds privés telle la fondation Soros, dans la manipulation des peuples en Egypte, Tunisie et autres pays en révolte.
K R Bolton– Les révoltes populaires en Tunisie et en Egypte et celles qui font boule-de-neige au Moyen-Orient actuellement, présentent tous les stigmates des « révolutions colorées » fomentées par la NED et Georges Soros dans les anciens pays du bloc de l’Est, le Myanmar (Birmanie) et ailleurs. Elles suivent toutes la même planification, des années de planification, d’entrainement et de financement sont investis dans ce qui est ridiculement appelé les « révoltes spontanées ».
Les organisations qui ont passées des années et depensées beaucoup d’argent a créer des organisations révolutionnaires en Tunisie, Egypte et ailleurs, incluent la NED, l’USAID, l’Institut International Républicain, Freedom House, l’Open Society Institute and toute une pléïade de vitrines a cet effet comme le National Democratic Institute for International Affairs, le Centre for International Private Enterprise et the American Center for Internatiomal Labor Solidarity.
Ces organisations ont épaulé les « activistes » égyptiens depuis des années. Freedom House par exemple a entrainé 16 jeunes Egyptiens en 2009 a l’aide d’une bourse d’étude. Il y a quelques jours, le New York Times a rapporté la relation entre le mouvement de la jeunesse du 6 Avril égyptien et Optor, le mouvement de la jeunesse serbe qui fut instrumental a renverser Milosevic pour les bénéfices du globalisme et du libre échange.
Maintenant, le mouvement du 6 Avril communique avec la jeunesse de Lybie, d’Iran, du Maroc et de l’Algérie.
(« A Tunisian-Egyptian Link that Shook Arab History, » New York Times)
De plus, le mouvement Kefaya (« Assez » en arabe), tres impliqué dans le mouvement de contestation, est très proche des freres musulmans, eux-mêmes une création des services de renseignement britanniques il y a plus de 60 ans. La NED et autres ONG américaines qui ont supportées financierement et logistiquement les mouvements “de révolte spontanée” un peu partout et notemment en Géorgie en 2003, avait financé le mouvement “Kmara” qui veut dire… « Assez » en géorgien ! Jusqu’au logo du poing fermé du mouvement Optor serbe a celui du mouvement du 6 Avril Eegyptien. Décidément beaucoup de coïncidences a ce niveau n’est-il pas ?
Comme le dit William Engdahl, journaliste d’enquête dans un de ses derniers articles:
« La NED est l’agence de coordination de Washington pour déstabiliser les régimes politiques et induire un changement forcé. Elle est active du Tibet a l’Ukraine en passant par le Vénézuéla, la Tunisie, le Koweit, Le Maroc, afin de restructurer le monde apres l’effondrement de l’URSS en ce qu’a appelé George H. W. Bush en 1991 dans un discours au congres américain, proclamant l’aube d’un Nouvel Ordre Mondial. L’architecte et premier directeur de la NED Allen Weinstein a déclaré au Washington Post en 1991 que “beaucoup de ce que faisait la CIA en secret il y a 25 ans, nous le faisons au grand jour aujourd’hui. »
Il est de plus en plus clair au fur et a mesure que le temps passe, que les “révolutions” en cours au Moyen-Orient, ne sont en fait qu’une restructuration coordonnée et planifiée du paysage politique de la région avec pour but ultime de former une coalition de jeunes gouvernements sunnites a la botte de l’empire anglo-américain afin d’établir la base du support de la guerre contre l’Iran. Guerre qui est revenue de maniere décisive sur la table de la géopolitique. Les enjeux géopolitiques sont clairs et Washington, comme toutes les capitales occidentales n’ont cure des peuples et de leur devenir. Elles les exploitent a des fins bien particulieres et pour le profit de la même clique oligarchique du haut du panier de crabes. Qu’avons-nous aujourd’hui en Tunisie ? Un gouvernement par intérim constitué des proches et de la clique du dictateur déchu. Qu’avons-nous en Egypte ? Une junte militaire a la botte des américains, qui a suspendu la constitution et qui est dirigée par un tortionnaire tres proche, trop proche des Etats-Unis et d’Israel et dont on peut se demander s’il aura autant de scrupules que le dictateur qu’il remplace a avancer son pays et son peuple plus avant sur le chemin de la guerre contre l’Iran ?
Comment sortir de cette spirale infernale ? En faisant en sorte que les peuples concernés ne soient plus manipulés et qu’ils décident de gérer leur destinée eux-mêmes, sans délégation de pouvoir aux nouveau managers locaux de l’Empire. Nous vivons des temps a la fois dangereux et excitants. Si l’oligarchie transnationale impose ses desideratas au Moyen-Orient. La guerre sera inévitable dans la région, puis vraisemblablement mondialement.
Rien n’est inéluctable, il suffit de dire NON a l’oligarchie là-bas… et ici (nous nous permettons d’exprimer nôtre scepticisme à ce sujet).

Références ayant servi a la rédaction de cet article:

http://tarpley.net/2011/02/18/mubarak-toppled-by-cia-because-he-opposed-us-plans-for-war-with-iran/
http://www.globalresearch.ca/index.php?context=viewArticle&code=BOL20110219&articleId=23282
http://www.infowars.com/middle-east-uprisings-order-out-of-chaos/print/
http://www.engdahl.oilgeopolitics.net/print/Creative%20Destruction%20Washington%20Style.pdf
http://resistance71.wordpress.com/2011/02/20/egypte-ingerence-georges-soros-et-la-constitution-egyptienne-made-in-wall-street/
http://resistance71.wordpress.com/2011/02/17/resistance-politique-reflexion-sur-lavenir-du-monde-arabe/
http://resistance71.wordpress.com/2011/02/16/revolution-egyptienne-puisse-le-peuple-egyptien-briser-lingerence/
http://www.voltairenet.org/article12196.html
Source: resistance71


Mercredi 2 Mars 2011


http://infoguerilla.fr/?p=8225#more-8225 http://infoguerilla.fr/?p=8225#more-8225

 

http://www.alterinfo.net/Nouvel-Ordre-Mondial-Les-revolutions-en-Tunisie-Egypte-et-Moyen-Orient-manoeuvres-de-restructuration-geopolitique-de-la_a55831.html

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 07:56

base donne t

(Rappel)

L’industrie pharmaceutique va commencer
à insérer des micro-puces dans des médicaments

 

L’ère du micro-puçage pharmaceutique est maintenant devant nous. Novartis AG, l’une des plus importantes sociétés pharmaceutiques dans le monde, a dévoilé un projet afin de commencer à implanter des micro-puces dans des médicaments dans le but de créer une technologie de « pilule intelligente ». La technologie de micro-puçage est brevetée par Proteus Biomedical à Redwood City, Californie.

 

Une fois activée par l’acide de l’estomac, la micro-puce intégrée commence à détecter son environnement et à émettre des données à un récepteur utilisé par le patient. Ce récepteur est également un émetteur qui peut envoyer les données par Internet à un médecin.


L’idée derrière tout cela est de créer des « pilules intelligentes » qui peuvent détecter ce qu’il se passe dans le corps et délivrer cette information au médecin du patient. Novartis prévoit de commencer à micro-pucer ses médicaments anti rejet de transplantation d’organe et puis potentiellement étendre le micro-puçage à d’autres produits de sa gamme pharmaceutique. Cette même technologie pourrait également bientôt se retrouver dans des pilules fabriquées par d’autres sociétés pharmaceutiques.

Les meilleurs programmes mis en avant…

En surface, tout cela paraît bien, mais les lecteurs de NaturalNews (site original de l’article) ont certainement tout un tas de questions sceptiques à propos de cette technologie. Pour commencer, Novartis ne prévoit apparemment pas de réaliser des essais cliniques qui pourraient prendre en compte les problèmes de sécurité liés à l’ingestion de micro-puces. « Novartis ne s’attend pas à devoir conduire des essais cliniques approfondis afin de prouver que les nouveaux produits fonctionnent », rapporte Reuters. « A la place, son but est de réaliser de soi-disant tests de bio-équivalence afin de montrer que ce sont les mêmes que les originaux. » (http://www.reuters.com/article/idUSTRE6A754720101108)

Mais j’ai une question : quels produits chimiques ou quels métaux lourds sont-ils présents dans la micro-puce elle-même ? Une micro-puce qui transmet des données doit évidemment posséder une source d’énergie, ce qui signifie qu’elle doit avoir une très petite batterie ou un genre de condensateur. Les matériaux utilisés dans les condensateurs et les batteries, à ma connaissance, sont toxiques pour le corps humain et ne devraient jamais être avalés.

Les micro-puces ne sont pas de la nourriture et le fait de les avaler semble dangereux pour votre santé, particulièrement si vous ingérez plusieurs micro-puces par jour.

La confidentialité des données

Un autre problème important soulevé par les micro-puces qui transmettent des données concerne leur confidentialité. Si ces micro-puces émettent de l’information, alors cette information peut évidemment être collecté par tout ce qui se trouve à proximité, y compris éventuellement par des individus peu scrupuleux ou des organisations qui pourraient en faire une mauvaise utilisation.

Par exemple, supposons qu’une pharmacie locale installe un détecteur de signal de micro-puce dans leur porte d’entrée principale dans le but de suivre les gens qui émettent des données de « médication ». Ils pourraient alors théoriquement décoder cette donnée et l’utiliser afin de déterminer quelle maladie affecte le client, et puis vendre des produits pharmaceutiques génériques faisant office de substitution.

Des agents gouvernementaux pourraient être équipés de « scanners à micro-puce pharmaceutique » qui déterminent quelles pilules vous prenez en ce moment. Ceci pourrait être utilisé afin de violer votre vie privée en partageant cette information avec d’autres agences gouvernementales ou même en la vendant à un tiers, comme des sociétés de marketing.

Je doute clairement du fait que les données transmises par ces micro-puces dans ces pilules seront codées car le cryptage nécessite une véritable puissance de traitement, et dans ces toutes petites micro-puces, il n’y a pas vraiment de place pour une unité de traitement ou une source d’énergie. Très probablement, elles vont transmettre des signaux bruts, non traités, qui peuvent être détectés et décodés plutôt facilement.

Souvenez-vous de prendre vos médicaments

Mais la partie la plus effrayante à propos de ces micro-puces médicales est le fait que cette technologie sera utilisée afin de s’assurer que les gens prennent bien leur traitement. Les compagnies pharamaceutiques perdent des milliards de dollars par an (d’après elles) à cause des patients qui oublient de prendre leurs pilules. Bien entendu, l’une des raisons pour lesquelles ils oublient de prendre leurs pilules est qu’une grande partie des produits pharmaceutiques provoquent des dégâts aux fonctions cognitives, mais cela est ici hors-sujet.

Cette technologie de pilule micro-puce intelligente va donc probablement être utilisée pour traquer les pilules que les patients auront prises afin qu’il leur soit « gentiment rappelé » de prendre les éventuelles pilules qu’ils auraient oubliés de prendre. Dans le domaine du marketing, cela s’appelle un « programme de continuité ». C’est un moyen destiné à s’assurer que des ventes répétitives se produisent de façon régulière.

Dans ce contexte, le micro-puçage des pilules profite aux compagnies pharmaceutiques, mais pas nécessairement aux patients. C’est particulièrement vrai lorsque l’on considère ces produits pharmaceutiques qui sont nocifs pour la santé humaine – et nous savons tous que le marché pharmaceutique est rempli de pilules dont on a plus tard découvert qu’elles étaient extrêmement dangereuses voire mortelles (quelqu’un se rappelle-t-il du Vioxx ?).

Le futur : les scanners à médicaments de la police et les scanners à médicaments des employeurs

Maintenant, il y a peut-être un effet secondaire intéressant à propos de tout cela : les employeurs qui réalisent des entretiens pour des candidats à un travail potentiel pourraient être capable d’acheter (ou de fabriquer) un simple scanner à médicaments qui détecte la présence d’un signal de transmission d’une micro-puce pharmaceutique.

Ceci pourrait être très utile pour des employeurs qui ne souhaitent pas engager des personnes sous traitement. Ils vous invitent pour un entretien et scannent discrètement à la recherche de données de transmission médicales. Une lumière rouge les prévient lorsque vous émettez des données médicales, et ils vous disent calmement que l’entretien est terminé et « nous vous recontacterons ».

Les employeurs sont en ce moment dépassés par les coûts de l’assurance maladie. Cela pourrait fournir une méthode simple et facile pour les entreprises afin qu’elles évitent de recruter quelqu’un susceptible d’être un fardeau pour leurs programmes d’assurance maladie (d’après leurs opinions). Je ne suis pas nécessairement d’accord avec cette utilisation de cette technologie; Je dis juste que c’est une méthode qui sera probablement utilisée par les employeurs afin d’acarter les employés qui sont sous traitement.

Les policiers pourraient également utiliser un scanner similaire afin de déterminer si un conducteur sur une scène d’accident pourrait être affecté par des médicaments. Voilà une utilisation que je cautionne. Les routes d’aujourd’hui sont remplies de conducteurs affaiblis mentalement qui sont littéralement drogués aux médicaments. A propos, le problème est en fait bien plus grave que des conducteurs ivres, et pourtant jusqu’à présent rien n’est fait afin de combattre ce problème de « conducteurs sous médicaments » (la plupart des personnes ne savent même pas que ce problème existe).

Si les personnes qui prennent des médicaments émettent ces informations par l’intermédiaire de toutes les micro-puces qu’elles avalent, dans ce cas, analyser la présence de médicaments est simple. C’est même encore plus simple qu’un alcootest car cela ne nécessite aucune action de la part du sujet test. Le policier appuie simplement sur un bouton, patiente deux secondes, et peut alors déterminer si vous émettez des données médicales. Jusque là, vous pourriez être arrêté en étant suspecté de « conduite sous traitement ».

Une autre raison de ne pas prendre de médicaments

Il y a bien évidemment une tonne de questions sans réponses et même des risques potentiels quant à l’ingestion de produits pharmaceutiques à micro-puces. Pour certaines personnes, les problèmes de vie privée sont les plus importants de tous, car évidemment, qui souhaite émettre des données sur le fait qu’il prend des médicaments ?

Je ne prends pas de produits pharmaceutiques, évidemment, et la plupart des lecteurs de NaturalNews les évitent également. Le fait que les médicaments seront bientôt micro-pucés est encore une fois une bonne raison de trouver une façon plus holistique de prendre soin de notre santé. Ne misez pas votre vie (et votre vie privée) sur les pilules de l’industrie pharmaceutique. Optez pour un mode de vie holistique et sain basé sur des aliments biologiques, nutritifs, de l’exercice régulier et le refus de tous les produits chimiques (synthétiques) d’origine humaine, et vous n’aurez probablement jamais besoin de produits pharmaceutiques durant votre vie entière.

L’ère du micro-puçage des peuples et du micro-puçage des médicaments se trouve devant nous. Etant donné ce que fait l’agence nationale Américaine de sécurité dans les transports (TSA) avec les scanners corporels (http://www.naturalnews.com/030100_naked_body_scanners_airport.html), vous pouvez clairement imaginer ce que Big Brother fera avec vos données médicales que vous pourriez émettre depuis l’intérieur de votre corps.

En fait, l’idée même d’avoir une micro-puce qui émet des données depuis l’intérieur de votre corps pourrait vous faire signaler comme terroriste potentiel par la TSA, qui pourra alors procéder à une fouille des parties génitales et à une pression de la poitrine dans le cadre de leur nouvelle technique incertaine de « fouille approfondie » (http://www.naturalnews.com/030302_TSA_naked_body_scanners.html).

La meilleure façon d’éviter tout cela est de simplement manger vos légumes et boire vos nutraceutiques (superfood). Ne devenez pas un sujet traçable et micro-pucé de l’industrie médicale qui souhaite transformer votre corps en un centre de profit par produits chimiques.



Texte original en anglais : http://www.naturalnews.com/030341_microchips_drugs.html

Traduction : la-matrice pour Conspipedia, http://noxmail.us/Syl20Jonathan/?p=13218  

 
Pour aller plus loin :

Les "labos" veulent entrer au domicile des patients. C'est Kodak qui a inventé la micropuce à avaler http://micro.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-kodak-invente-la-puce-rfid-a-avaler-433.html 

 Les laboratoires pharmaceutiques revendiquent le droit d'entrer au domicile des patients pour surveiller la prise de leurs "traitements" http://www.lemonde.fr/old-societe/article/2006/12/25/les-labos-veulent-entrer-au-domicile-des-patients_849190_3226.html#ens_id=824239   

et le nouveau projet de loi sur la psychiatrie en France prévoit un suivi contraignant des personnes qu'on aura décidé d placer sous médication, même en ambulatoire : http://www.jerpel.fr/spip.php?article306  


 Articles de Mike Adams publiés par Mondialisation.ca

 

 

http://sos-crise.over-blog.com/ext/http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=22010

 

 

 

__________________________________________________________________________________________

 

 



base donne t

http://urgencetaysir.over-blog.com/article-ndes-micro-puces-dans-les-medicaments-pilule-intelligente-61379389.html

 

Santé :

 

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 07:53
Jeudi 3 mars 2011 4 03 /03 /Mars /2011 05:35

 

Samedi 22 janvier 2011 6 22 /01 /Jan /2011 17:52

Quand la révolte fait trembler le monde capitaliste

(excellent article à lire par tous - note d'eva)

Capt

FAOUZI ELMIR


Ce serait une grave erreur d’appréciation d’attribuer la révolte tunisienne et la fuite précipitée de Zine Albdine Ben Ali à la nature et aux caractéristiques d’un régime politique, celui de la Tunisie. En réalité, ce sont la propagande politique capitaliste et ses relais dans le monde arabo-musulman qui cherchent à focaliser l’attention, pour divertir et maquiller la réalité des choses, sur le côté politique, répressif et anti-démocratique du régime de Ben Ali dans le but de gommer les raisons profondes qui sont à l’origine de la révolte de la jeunesse tunisienne. Il faut rappeler à cet égard que le système politique de Ben Ali n’est ni plus ni moins démocratique que celui des démocraties capitalistes occidentales puisque le président est élu pour cinq ans au suffrage universel et il existe en Tunisie des institutions représentatives semblables en Europe et aux États unis. Dans la Tunisie de Ben Ali, il existe des forces d’opposition politiques, sociales et syndicales comme dans les démocraties capitalistes occidentales. Malgré la convergence des critères politiques et institutionnels, pourquoi le régime politique de Ben Ali serait-il plus ou moins démocratique que ceux qui sont en France, en Allemagne ou aux Etats-Unis ?

 

La question qui se pose est de savoir si la révolte de la jeunesse tunisienne est politique ou sociale. Ceux qui cherchent à noyer le poisson en donnant une coloration politique à la révolte tunisienne se trompent, car celle-ci est avant tout une crise sociale.

 

Mais dire que la révolte tunisienne est une crise sociale, cela ne reflète que partiellement la réalité, car pour être dans le vrai, il faudra aussitôt ajouter qu’elle est aussi et avant tout le symptôme pathologique d’une crise globale bien plus profonde dépassant largement les frontières d’un pays, LA crise d’un système planétaire en phase terminale qui est en train de rendre son âme, le système capitaliste dont la Tunisie n’est qu’un simple maillon. Autrement dit, pour être plus clair et plus précis, Mohamed Bouaziz, le jeune qui s’est immolé par le feu et qui a été à l’origine de la révolte n’est pas seulement victime de l’injustice sociale de son pays, la Tunisie et du régime de Ben Ali mais il est aussi victime d’un système planétaire générateur de misère et d’injustice, le capitalisme.


L’hypothèse que la révolte tunisienne dépasse largement les frontières de la Tunisie et elle n’est pas seulement une affaire purement domestique peut être corroborée par deux éléments :

(1) la complicité des « patries des droits de l’Homme », l’Europe et des Etats-Unis avec le régime de Ben Ali et leur silence radio depuis le début de la crise sur la violence policière et sur le nombre des victimes de la répression;

(2) Les « recettes » et les conseils apportés au régime de Ben Ali par l’Europe et les Etats-Unis pour manipuler psychologiquement et mentalement les émeutiers et les tunisiens en général, pour circonscrire les foyers de révolte et pour étouffer et venir à bout des contestations sociales qui secouent le pays.


Mais, face à la détermination des émeutiers et leur emploi des nouvelles technologies de communication, les « recettes » des pays capitalistes européens et des Etats-Unis se sont révélées inefficaces dans la mesure où elles n’ont pas pu empêcher ni la propagation de la révolte à l’ensemble du pays ni la chute du régime du président Ben Ali et la fuite précipitée de ce dernier en Arabie Saoudite.


Sur la fuite précipitée de Ben Ali, les commentaires vont bon train. Certains évoquent l’hypothèse d’un effet de domino sur les autres pays arabes et nord-africains à l’instar des régimes communistes qui sont tombés les uns après les autres après la chute du mur de Berlin en novembre 1989. Cette hypothèse semble improbable pour une raison très simple : la Tunisie est un maillon dans la chaîne impérialiste et une zone franche pour le capital transnational et il en est ainsi de tous les pays arabes et musulmans du Moyen Orient.. Si l’effet de domino a joué dans le cas du bloc communiste, c’est parce que les Etats-Unis et l’Europe avaient déjà préparé le terrain politique en suscitant et en favorisant l’émergence au sein des régimes communistes, de forces sociales et politiques réactionnaires appelées à prendre la relève après le départ des communistes et dont la plupart était d’anciens membres de la nomenklatura formés depuis de longue date aux techniques des révolutions de velours. L’effet de domino ne saurait jouer dans le cas des pays du Moyen Orient qui, rappelons-le, sont tous des satellites des Etats-Unis et de l’Europe capitaliste.


En tout cas, si risque il y a d’un effet de domino, ce n’est pas du côté du Moyen Orient qu’il faut regarder mais du côté de l’Europe capitaliste. Car, malgré les apparences trompeuses, les émeutes tunisiennes inquiètent plus les pays capitalistes d’Europe et les Etats-Unis que ceux du Moyen-Orient. D’abord, contrairement aux pays du Moyen-Orient, les pas capitalistes du centre, l’Europe et les Etats-Unis possèdent une longue histoire sociale et ils savent pertinemment qu’à cause de la crise qui les frappe actuellement, tout peut arriver et qu’une situation explosive peut à tout moment dégénérer en émeutes semblables à celles de Tunisie. Ensuite, il y a en Europe et à moindre mesure aux Etats-Unis des forces sociales et politiques existant à l’état latent mais qui peuvent rapidement devenir le fer de lance des mouvements de contestation et de révolte. Enfin, la révolte tunisienne et l’échec des « recettes » fournies par l’Europe et les Etats-Unis au régime de Ben pour étouffer ou du moins pour limiter la contagion à d’autres villes de la Tunisie ont de quoi inquiéter les pays capitalistes en Europe et aux Etats unis dont les classes dominantes et les responsables politiques ne manqueront pas d’analyser à la loupe ce qui s’est passé dans ce pays du pourtour méditerranéen pour en tirer certaines leçons pour l’avenir. Le premier élément à relever est l’inertie et la logique intrinsèque des mobilisations multisectorielles dépassant les stratégies initiales des acteurs de la révolte et des contestations et qu’une simple crise sociale peut facilement dégénérer en émeutes, en révolte et même en révolution que plus personne ne semble arrêter.


Le deuxième élément à relever, l’obsolescence des techniques habituelles de manipulation psychologique et mentale des masses utilisées dans les pays capitalistes, en Europe et aux Etats-Unis, pour étouffer toute velléité de révolte et pour empêcher la contagion et le désenclavement des différents secteurs qui composent le corps social. À cet égard, l’exemple tunisien est éloquent car il montre comment les émeutiers ont su habilement déjouer les techniques de manipulation et de confinement du pouvoir en recourant aux nouvelles technologies de communication dont se sont dotés les émeutiers, blogs, internet, téléphone portable, facebook, twittter, etc. qui transmettaient non seulement aux habitants d’autres régions de la Tunisie mais au monde entier des images de morts sans leurs boîtes crâniennes et de blessés défigurés et torturées par la police et la forces de répression du régime.


http://urgencetaysir.over-blog.com/article-quand-la-revolte-fait-trembler-le-monde-capitaliste-65538643.html

Partager cet article
Repost0
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 05:54

Kadhafi.jpgDe toutes les luttes qui se déroulent actuellement en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, la plus malaisée à décortiquer est celle qui se passe en Libye.

Quel est le caractère de l’opposition au régime de Kadhafi et qui, rapporte-t-on, contrôle actuellement la ville de Benghazi, dans l’est du pays ?

Est-ce précisément une coïncidence si la rébellion a démarré à Benghazi, située au nord des champs pétroliers les plus riches de la Libye et proche en même temps de ses oléoducs, gazoducs, raffineries et port GNL ? Existe-t-il un plan de partition du pays ?

Quel est le risque d’intervention militaire impérialiste, ce qui pose un très grave danger pour la population de toute la région ?

La Libye n’est pas comparable à l’Égypte. Son dirigeant, Mouammar Kadhafi, n’a pas été une marionnette de l’impérialisme comme Hosni Moubarak. Durant de nombreuses années, Kadhafi a été l’allié de pays et de mouvements combattant l’impérialisme. En prenant le pouvoir en 1969, à la faveur d’un coup d’État militaire, il a nationalisé le pétrole libyen et a utilisé une grosse partie de cet argent pour développer l’économie libyenne. Les conditions de vie se sont considérablement améliorées, pour le peuple.

Pour cette raison, les impérialistes étaient bel et bien décidés à écraser la Libye. En fait, en 1986, les États-Unis ont lancé des frappes aériennes sur Tripoli et Benghazi, lesquelles avaient tué 60 personnes, dont la petite fille de Kadhafi – chose que l’on mentionne rarement dans les médias traditionnels. Des sanctions dévastatrices ont été imposées à la fois par les États-Unis et par les Nations unies, afin de couler l’économie libyenne.

Après l’invasion de l’Irak par les Américains, en 2003, et la destruction d’une grande partie de Bagdad via une campagne de bombardement orgueilleusement baptisée « shock & awe » (choc et terreur) par le Pentagone, Kadhafi a tenté d’écarter d’autres menaces d’agression contre la Libye en faisant d’importantes concessions politiques et économiques aux impérialistes. Il a ouvert l’économie aux banques et sociétés étrangères, il a abondé dans le sens des demandes d’« ajustements structurels » émanant du FMI, privatisant ainsi de nombreuses entreprises de l’État et réduisant fortement les subsides de l’État à l’alimentation et au carburant.

Le peuple libyen souffre de ces mêmes prix élevés et du chômage à la base des rébellions qui éclatent ailleurs et qui découlent de la crise économique capitaliste mondiale.

Il ne fait pas de doute que la lutte pour la liberté politique et la justice économique qui balaie actuellement le monde arabe a également trouvé son écho en Libye. On, ne peut douter que le mécontentement suscité par le régime de Kadhafi motive une section signification de la population.

Toutefois, il est important que les progressistes sachent qu’un grand nombre des personnages dont l’Occident fait la promotion en tant que dirigeants de l’opposition sont à long terme des agents de l’impérialisme. Le 22 février, la BBC a montré des séquences où l’on voit à Benghazi des foules qui arrachent le drapeau vert de la république pour le remplacer par celui du monarque renversé (en 1969, NdT), le roi Idris – qui avait été une marionnette de l’impérialisme américain et britannique.

Les médias occidentaux appuient une bonne partie de leurs reportages sur des faits supposés, fournis par le groupe d’exilés du Front national pour la sauvegarde de la Libye, formé et financé par la CIA américaine. Cherchez sur Google en introduisant le nom du front plus CIA et vous découvrirez des centaines de références.

Dans un éditorial du 23 février, « The Wall Street Journal » écrivait ceci : « Les États-Unis et l’Europe devraient aider les Libyens à renverser le régime de Kadhafi. » On n’y dit mot des chambres de commission ou des corridors de Washington sur une intervention destinée à aider le peuple du Koweït, de l’Arabie saoudite ou du Bahreïn à renverser leurs dirigeants dictatoriaux. Même avec tout le semblant d’intérêt accordé aux luttes de masse secouant la région actuellement, la chose serait impensable. Quant à l’Égypte et à la Tunisie, les impérialistes tirent sur toutes les ficelles possibles pour retirer les masses des rues.

Il n’a pas été question d’intervention américaine pour aider le peuple palestinien de Gaza quand des milliers de personnes ont perdu la vie suite au blocus, aux bombardements et à l’invasion par Israël. Ce fut exactement le contraire : les États-Unis sont intervenus afin d’empêcher la condamnation de l’État sioniste occupant.

Il n’est pas difficile de voir où résident les intérêts de l’impérialisme, en Libye. Le 22 février, Bloomberg.com disait, à ce propos, que, tout en étant le troisième pays producteur de pétrole de l’Afrique, la Libye est en même temps le pays qui possède les plus importantes réserves – prouvées – du continent, avec 44,3 milliards de barils. C’est un pays à la population relativement peu nombreuse mais qui doté d’un important potentiel de production de bénéfices pour les compagnies pétrolières géantes. Voilà comment les grosses fortunes voient la Libye et c’est ce qui sous-tend les préoccupations qu’elles expriment quant aux droits démocratiques du peuple libyen.

Obtenir des concessions de Kadhafi ne suffit pas, pour les barons impérialistes du pétrole. Ils veulent un gouvernement dont ils peuvent disposer directement, le cadenasser, le tenir en dépôt et le mettre en fût. Ils n’ont jamais pardonné à Kadhafi d’avoir renversé la monarchie et nationalisé le pétrole. Dans sa rubrique « Réflexions », Fidel Castro, de Cuba, met en exergue la soif de pétrole de l’impérialisme et met en garde contre le fait que les États-Unis posent actuellement les bases d’une intervention militaire en Libye.

Aux États-Unis, certaines forces tentent de lancer au niveau de la rue une campagne de promotion en faveur d’une telle intervention américaine. Nous devrions nous y opposer carrément et rappeler à toutes les personnes bien intentionnées les millions de morts et de personnes déplacées provoquées par l’intervention américaine en Irak et en Afghanistan.

Les progressistes éprouvent de la sympathie pour ce qu’ils considèrent comme un mouvement populaire en Libye. Nous pouvons aider un tel mouvement en soutenant ses revendications légitimes tout en rejetant toute intervention impérialiste, quelle que soit la forme qu’elle puisse revêtir. C’est au peuple libyen qu’il revient de décider de son avenir.


Sara Flounders
24 février 2011
Traduit de l'anglais par Jean-Marie Flémal pour "Investig'Action"

 

Posté par Alaindependant à 23:45 - Afrique - Commentaires [0] - Rétroliens [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
PARTAGER :Partager sur Facebook
Vous aimerez peut-être :
Partager cet article
Repost0
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 05:25

Pour lutter contre le nouvel ordre mondial, organisons un complot ! 

ledictateurchaplinmappemonde1189703066.bmp

En quelques semaines seulement, le peuple arabe semble avoir pris conscience du véritable visage de ses dirigeants, ainsi que de sa force lorsque ses actes sont guidés par la légitimité du nombre. On pourrait s'étonner de cette « peur » des régimes en place subitement dépassée, ou s'interroger sur le fait qu'après avoir tant critiqué les Musulmans, ce soit d'eux que provienne l'exemple d'une révolution populaire réussie ; mais ces considérations positives ne peuvent pas cacher le flou entretenu sur l'avenir de ces révolutions. J'ai déjà évoqué ailleurs les soupçons qui naissent à ce sujet, que confirment malheureusement les réactions de « l'Occident » face à ces évènements qui devraient pourtant susciter de sa part un soutien total et sans réserves.
Mais regardons les choses en face : les peuples se révoltent en ce moment, pour réclamer la démocratie, et surtout la fin de dictatures vieilles, pour certaines, de plus de quarante ans. On s'aperçoit à cette occasion du nombre de pays qui, depuis des décennies, souffrent de régimes souvent instaurés, et protégés par nos soi-disant “démocraties”, sans que ni l'ONU, ni nos “valeurs humanistes” n'aient aidé le moins du monde ces peuples à se libérer du joug de leurs tortionnaires.
 
Cette incompréhensible passivité se montre au grand jour actuellement, et met à mal tout le système mondialisé sur lequel repose la puissance de nos propres “démocraties”, c'est à dire une hypocrisie visible désormais par tous : nos richesses proviennent de l'exploitation de peuples soumis à l'autorité d'individus souvent enrichis et soutenus, voire formés par les pays occidentaux, qui ont engraissé les dictateurs de ces pays par leurs politiques commerciales agressives et une corruption structurelle les incitant à appauvrir leurs propres populations au profit de leurs seules personnes, mais aussi au prix d'une stabilité imposée de fait par ceux-là mêmes qui les critiquent aujourd'hui, (alors qu'elle leur a jusque là surtout profité). Les armes qui tirent sur les peuples désirant la liberté ont été vendues par les pays riches, les ressources pillées au peuples ont été vendues aux pays riches. L'illusion de l'enrichissement de ces pays a été entretenue par la corruption de nos propres gouvernants, corruption qui participe par ailleurs au haut niveau de vie dont nous jouissons grâce à ces mêmes injustices.
 
Pas étonnant donc qu'aujourd'hui la politique diplomatique occidentale semble dépassée, débordée par les évènements, ni que ces derniers mettent mal à l'aise nos dirigeants : laisser s'effondrer les dictatures sur lesquelles reposent la plupart des bénéfices de nos Etats, c'est ouvrir la voie à une liberté démocratique susceptible de remettre en cause leur propre domination sur leurs propres peuples. En permettant au monde entier de constater que la seule force du nombre est capable de renverser ses dirigeants les plus autoritaires, les « démocraties » occidentales craignent à présent que cette « tempête » ne devienne tsunami, emportant avec ses eaux sales les vernis crasseux qui nous empêchent de voir notre propre servitude. Car qu'on le veuille ou non, le pouvoir d'un petit nombre sur un plus grand implique de fait une notion de « secret » qui, une fois mis à jour, montrerait toute l'injustice du système dans lequel nous vivons, auquel nous participons de fait, et dont nous bénéficions implicitement.
Lorsqu'on nous évoque « un nouvel ordre mondial », il ne s'agit pas d'autre chose que cette concentration des pouvoirs en un nombre encore plus petit de mains, et c'est là que se trouve le complot. Ce complot doit s'appuyer sur une idéologie, car « ils » ne peuvent pas dire « nous agissons pour perpétuer l'injustice », mais doivent au contraire affirmer « nous nous battons pour votre liberté, pour votre sécurité ». Leur discours doit être cohérent, et le meilleur moyen pour cela est de créer le monstre qu'ils redoutent, afin de pouvoir justifier ensuite de le combattre. Ce monstre c'est l'islamisme, que l'on crée depuis le 11 septembre, et qui est le résultat d'une théorie d'opposition appelée « choc des civilisations ». Cette opposition leur est nécessaire, car le système capitaliste se doit d'entretenir une misère et une oppression sur les peuples par ses dirigeants pour maintenir la concurrence nécessaire au maintien (voire à la baisse) du niveau des salaires et des prestations sociales chez eux.
Et c'est bien de cela qu'il s'agit : officiellement, l'incurie de nos hommes politiques, leur passivité face à des dictatures répressives est justifiée par ce “péril islamiste”, en soutenant que ces dernières constituaient un rempart contre l'Islam. Les peuples en lutte se défendent évidemment d'en souhaiter la mise en place (de ces régimes islamistes), mais il se trouve pourtant être le prétexte évoqué par les occidentaux pour reprendre la main sur ces pays (et leurs ressources) - si toutefois ces révolutions n'ont pas été menées en sous main justement à cet effet, afin de justifier les tensions nécessaires à la reprise en main d'un continent qui est en train de leur échapper, soit en s'émancipant de leur pouvoir, soit en tombant dans d'autres mains que les leurs.
 
On le voit en France, les débats actuels sur l'Islam et la laïcité sont relancés, et la peur du FN réveillée par l'UMP justifient l'extrémisme de l'un pour lutter contre celui de l'autre. Car le “danger” islamiste est le seul moyen de créer les conditions d'une opposition entre deux mondes, opposition seule capable de monter les uns contre les autres, et de justifier les politiques sécuritaires mettant nos propres populations sous surveillance, afin de maintenir l'injustice économique et sociale que les pauvres subissent toujours plus face aux riches d'une part, et surtout conserver la nécessité d'un pouvoir autoritaire qui tomberait de lui-même si leurs esclaves s'apercevaient qu'ils peuvent très bien fonctionner sans leurs maitres d'autre part.
 
L'idéologie du « choc des civilisations » est donc indispensable pour justifier les invasions irakiennes, le soutien d'Israël, les tensions face à l'Iran, les coupes budgétaires et la remise en cause des droits à la sécurité sociale ou au travail. Cette idéologie est nécessaire à l'ingérence des pays riches qui peuvent ainsi s'immiscer dans la vie politique locale des pays pauvres et influencer directement les échanges en pesant de toute leur influence militaire, financière et politique. Elle permet de s'accaparer les ressources de ces pays, et d'en contrôler tous les rouages en imposant les mesures qui les enrichit eux, au mépris de la protection sociale et du développement des peuples.
 
C'est ce “choc des civilisations” qui crée les conditions d'une crise dont les fautes seront rejetées in fine sur « l'ennemi musulman », bouc-émissaire servant de paravent aux véritables instigateurs de la misère des peuples, nos propres dirigeants élus “démocratiquement”… selon les désidératas de quelques riches financiers prêts à tout pour ne pas qu'on s'aperçoive de leurs méfaits, de leurs traitrises… et de leur enrichissement. Que le complot pour un nouvel ordre mondial soit volontaire ou pas importe peu, car il est indispensable qu'il existe : ce n'est pas la vérité qui fait la réalité, mais la croyance en la réalité qui devient vérité. A force de mentir à leurs peuples, les gouvernants préfèrent cacher leurs mensonges derrière d'autres mensonges, et détourner l'attention des peuples qui souffrent vers un autre responsable qu'eux-mêmes, qui cachent et détruisent tous leurs méfaits dans des chambres de compensation, qu'on appelle à juste titre “les trous noirs de la finance“.
Ce n'est donc pas seulement contre les dictateurs actuels qu'il s'agit de lutter, mais bien contre ce « nouvel ordre mondial » qu'on nous prépare à accepter, pour contrebalancer le « retournement capitaliste » que j'ai déjà décris ailleurs et qui menace la position dominante des pays riches. Et pour ce faire, quoi de mieux que d'organiser nous-mêmes un « contre-complot », à rebours de ce que nous connaissions jusqu'ici ?
Un complot destiné à lutter non pas contre les pauvres, mais cette fois-ci contre ce petit nombre qui tire sa force d'une puissance économique construite sur l'exploitation du plus grand nombre, et dans un secret qui, une fois « éventé », ne permettrait plus de protéger leurs vils desseins, leurs viles actions ? La légitimité des peuples n'est fondée que par le nombre, et ce n'est qu'en nous unissant que nous serons capables d'exiger les changements auxquels nous avons droit. Il faut nous organiser pour dénoncer partout les mensonges, utiliser les outils dont nous disposons pour les diffuser, les dénoncer, et les rendre visibles par tous. Nous devons être capables de créer un complot au grand jour, afin que les secrets disparaissent. Un complot qui ne cacherait ni ses volontés ni ses actions, un complot qui ne pourrait pas s'éteindre une fois deux ou trois têtes « coupées » car légitimé par des millions de sites « miroir » (l'esprit de tous les citoyens désireux de changements), trop nombreux pour être anéantis. N'ayons plus peur de dire ce que nous voulons, car les peuples sont souverains et légitimes, au nom des droits de l'homme, et du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.
Ce complot existe déjà, et il se nomme « Assemblée Constituante ». Il n'a besoin ni du gouvernement ni de son argent pour fonctionner, et constitue le seul rempart contre le vol des révolutions par d'autres que le peuple. Il doit s'accomplir au grand jour, car plus il sera visible, et moins il sera attaquable, jusqu'à devenir indispensable. Je vous invite donc une nouvelle fois à venir rejoindre ce complot, le seul qui permette à tous de devenir conspirateur, et surtout le principal bénéficiaire de sa réussite…

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr
http://lavoiedespeuples.unblog.fr


Lundi 28 Février 2011
http://www.alterinfo.net/Pour-lutter-contre-le-nouvel-ordre-mondial-organisons-un-complot-_a55725.html


Partager cet article
Repost0
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 05:03

Mercredi, 02 Mars 2011 00:55

IRIB- A la suite de l’appel lancé, pour organiser «une journée de la colère», le Premier ministre qatari a promis de tenir des élections parlementaires, dans un avenir proche.
Cisjordanie: une maison incendiée par les colons sionistes IRIB - Une maison palestinienne a été incendiée par les colons sionistes, à Naplouse, en Cisjordanie.
Les Yéménites veulent le départ d'Ali Abdallah Saleh Farsnews - Des milliers de protestataires yéménites ont manifesté, dans diverses villes du Yémen, pour exiger le départ d'Ali Abdallah Saleh.
Mardi, 01 Mars 2011 19:26
La contestation se poursuit, à Oman IRIB - Des blindés ont dispersé, mardi, sans violence, à Sohar, des manifestants bloquant le port et une route menant à la capitale, Mascate, alors que des petits rassemblements avaient lieu, dans d'autres villes d'Oman, pour réclamer, notamment, des emplois et des hausses de salaire.
Le comportement sauvage des agents de sécurité saoudiens, à l’encontre d’un jeune chiite IRIB- Un jeune chiite est retenu en détention, depuis 2 ans, sans inculpation et sans jugement.
Israël profite de la situation prévalant, au Moyen-Orient, pour commettre d’autres crimes IRIB- Le régime sioniste en profitant de l’intérêt et de l’attention que portent l’opinion publique et les médias aux évolutions du Moyen-Orient et du Nord de l’Afrique, a intensifié ses attaques contre la bande de Gaza.
Le royaume saoudien a offert 150 milliards de dollars, pour l’achat de «Face book» IRIB- La publication de rapports concernant l’offre de 150 milliards de dollars du roi d’Arabie saoudite, pour l’achat du réseau social «Face book» à son propriétaire, a déclenché une telle controverse, dans le monde médiatique, que le roi saoudien a été contraint de réagir à ce sujet, en démentant cette…
L'échec du coup d'Etat contre l'Emir du Qatar Farsnews - les sources d'information font part de l'échec d'un coup d'Etat mené contre l'Emir du Qatar.
Mardi, 01 Mars 2011 17:11
Yémen: un mortm dans des affrontements IRIB - Les affrontements entre les séparatistes du Sud du Yémen et les forces de l'armée ont laissé un mort.
IRIB - Une base militaire américaine, en Irak, a été prise pour cible de roquettes Katioucha.
0134eb7477950c16fa7b7215c560602e_L.jpg IRNA - "L'accès à l'énergie fissile civile relève du droit de tous les pays", a déclaré le prince héritier du Koweït, Cheikh Nawaf al-Hamad al-Jabar al-Sabah.
Mardi, 01 Mars 2011 09:38
IRIB - Avec la flambée des protestations populaires, à Bahreïn, l'Arabie saoudite y a envoyé 30 chars.
Mardi, 01 Mars 2011 09:38
IRIB - Le ministre turc des Affaires étrangères a critiqué les politiques tendancieuses du régime sioniste, qui est, selon lui, le plus grand violateur des droits de l'Homme.
Mardi, 01 Mars 2011 09:32
Egypte : un sit-in, au cœur de la capitale IRIB - Aujourd’hui, aussi, les Egyptiens ont observé un sit-in dirigé contre le Premier ministre Ahmed Chafik.

 

 

 

 

 

 

A Benghazi, nombreux jeunes se portent volontaires pour participer à une opération militaire contre le régime de Kadhafi.
Libye
Une intervention militaire en Libye ne fait pas l'unanimité

L’Organisation de la conférence islamique est contre une intervention militaire en Libye. La France, par la voix de son tout nouveau ministre des Affaires étrangères Alain Juppé, indique qu’aucune intervention militaire ne se fera sans mandat clair des Nations unies. L’Otan, de son côté, dit se préparer en toute éventualité. Toutes les options sont sur la table, dit aussi la chef de la diplomatie américaine.

Syndiquer le contenuNos dossiers d'actualité
Partager cet article
Repost0
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 04:55

   Sur plus d'une centaine de documents sur les OGM répartis sur plusieurs rubriques du site (OGM, alimentation, santé, Tiers-Monde et Nouvel Ordre Mondial, et documentaires), une sélection d'articles et de vidéos.


http://www.foodrenegade.com/pics/cornpharma.JPG

 



 

 

 

 

 

 


 

http://www.ouest-france.fr/of-photos/2010/03/03/SIGE_DESSIN_apx_470__w_ouestfrance_.jpg


  The Monsanto Story (from Agent Orange to GMO's) Documentary, 22'

http://idata.over-blog.com/1/07/22/91/Nouvelles-photos/monsanto2-1.gif


Agent Orange: A Monsanto Gift to the Vietnameese


 

http://emergent-culture.com/wp-content/uploads/2009/03/the-future-of-food-deborah-koons-garcia.jpg

  Genetically modified Animal Cloning (Animal Farm) Documentar

http://vegetarianorganicblog.com/pix/baby_cow.jpg

http://www.foodrenegade.com/pics/cornpharma.JPG


 

 
http://web.mac.com/chardard.ph/iWeb/Site/declaration%20de%20Chartres_files/Image%201.png

 

OGM et montée des réactions allergiques : les preuves

Dangereuse la nourriture génétiquement modifiée ? Preuves reliant les aliments du génie génétique à la montée des réactions allergiques


GMO Crops and the Decline of Bee Colonies

   Gmo crops and the decline of bee colonies



http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/lenseignant/enseignementtechno/agricole/PublishingImages/VACHE.JPG


http://www.organicworks.com.au/thegenconspiracy.jpg


Photos d'animaux transgéniques et de xénogreffes


The Long Term Effects of Genetically Modified Food on Humans

 

 

 

 

 

 



Journée Internationale des semences 2010/International Seed Day (ISD) April 26 (video + dossier)

http://www.publicdomainpictures.net/pictures/1000/nahled/seeds.jpg


 

 

 

 



Le maïs OGM fabrique une toxine qui pollue les cours d’eau

  



Soya in Argentina: A disaster for people and the environment


Monsanto's Bt Cotton Kills the Soil as Well as Farmers


GMO : Seeds of Destruction by F.William Engdahl

 

 

 


Graines de destruction: le projet secret des manipulations génétiques

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Qui parle de breveter le vivant ? (documentaire sur les OGM, 35' 16)


1213732579-cereales_ble


Le soja GM détruit l’Amérique du Sud et cherche à encaisser des "Crédits Carbone" !


GM Crop Trials Start Again in Britain in 'Secret': Report

[Photo illustration of potatoes. Genetically modified crops are being grown in Britain for the first time in 12 months after controversial trials were resumed without alerting the public, a newspaper reported Monday. (AFP/File/Omar Torres)] 


Cargill: A Corporate Threat to Food and Farming

 

 

 

 

 

 

 


Monsanto à Babylone, Par Joëlle Pénochet

hanginggardensofBabylon.jpg

 


The Long Term Effects of Genetically Modified Food on Humans


Jeffrey SMITH: The Effects of Genetically Modified Foods (8')


GMO Trilogy - Hidden Dangers in Kids’ Meals: Genetically Engineered Foods(Documentary, 60')



« Plantes-médicaments » ? Par Christian Vélot

 
 



Nouveau dispositif du Codex Alimentarius: Danger pour notre santé!


La croissance des surfaces cultivées en OGM ne ralentit pas


Maïs OGM: Kit de détection (vidéo)

 

http://www.rfi.fr/sciencefr/images/097/Par1427430ogm_mon810_432.jpg


Biotechnologies: Les Monstrueux Animaux De La Génétique (52')


Genetically modified Animal Cloning (MONSANTO Pigs) Documentary 30'


Your Milk on Drugs - Just Say No (vidéo)


Surviving GM Cultures/Damage to the Earth's Eco-Systems?


Roundup et glyphosate : Multiple toxicité mortelle Par Dr Mae-Wan Ho


Genetic Engineering: Dream or Nightmare? By Dr Mae-Wan Ho


Contamination de produits alimentaires par du lin OGM illégal


Our Food is Contaminated by Genetically Modified Organisms( video, 6' 50)


GMO Trilogy - Unnatural Selection (documentary)


Is the Death of Organic Upon Us? (video, 5')


GM Foods Link to Allergic Responses Mounts


OGM, Pesticides: L'insoutenable dette des paysans indiens (vidéo)


GMO - Monsanto Soy Herbicide Could Pose Health Risks


Seeding Deep Democracy - Vandana Shiva (video, 6')


Vanishing of the Bees (Documentary Film) Trailer


I want my Father back (video on GMO in India)

 


La boîte de Pandore de la biologie synthétique par Hervé Le Crosnier

 


'Frankenfoods' Monsanto Plays Bully Over Consumer Labeling

http://www.nationalexpositor.com/files.php?file=franken_756511498.jpg


The Health Dangers of Genetically Modified Foods (videos)

 






NATO’s Doomsday Seed Vault in the Arctic by F. W. Engdahl




Agribusiness Giants seeks Control over our Food Supply

gmo01.jpg

Année de la Biodiversité: dossier sur la disparition des abeilles (documentaires et articles)

  

http://www.summilux.net/r_system/FONDS/abeille_1280.jpg


Glyphosate Tolerant Crops Bring Diseases and Death By Dr. Mae-Wan HO and Brett Cherry



Kenya: Government Wants to Impose GMOs 'By Force'[Genetically-modified corn in this Greenpeace file photo.]


Sowing the Seeds of Famine in Ethiopia by M.Chossudovsky

  undefined

 

 

 

 

 

 



Why food prices will go through the roof in coming months


Plan secret pour développer les cultures OGM en Europe


 




 

 

 

http://www.internationalnews.fr/article-dossier-ogm-the-gmo-files-54622924.html

Partager cet article
Repost0
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 04:52

https://mecanoblog.wordpress.com/tag/bresil/

 

Révolutions populaires nations arabo-musulmanes : la marche en avant vers le 3 è guerre mondiale !

Le 01/03/2011


La population à très large majorité chiite (tout comme l'est le pouvoir Iranien, et cela est très important), du Bahreïn conteste le pouvoir sunnite.


A proximité du Bahreïn se situe l'Arabie saoudite, premier exportateur de pétrole dont le pouvoir, tout comme le Bahreïn, est détenu par les sunnites.


La coalition israélo-sunnite est en passe d'être rompue, en d'autres termes la division arabo-musulmane sunnite/chiite ne sera plus d'actualité
et laissera la place à un front arabo-musulman chiite unifié, au côté de l'Iran, pour former un équilibre des forces géostratégiques, comme convenu par l'élite de la franc-maçonnerie, pour déclencher le 3e conflit international.


A cela, il ne manque plus qu'un effondrement financier, économique des États-unis.
Le démarrage des préparatifs du 3e conflit international a été effectif dès cette première quinzaine de janvier 2011 au travers de la « révolution populaire » en Tunisie, et formalisé le 11 février 2011 avec le départ de l'Égyptien Hosni Moubarak.

  

 

L'élite de la franc-maçonnerie a crée l'outil numérique (dont les réseaux sociaux tel " Facebook") pour servir d'arme à double-tranchant. En d'autres termes, la jeunesse tant égyptienne que tunisienne est tombé dans un piège monumental tendu par l'élite de la franc-maçonnerie dont l'objectif n'est nullement une marche en avant vers la démocratie, bien au contraire, une marche en avant vers le 3è conflit international où bloc occidental et islamique s'affronteront !

 

Contrairement à ce que pourrait croire la population arabo-musulmane, ces révolutions ne vont nullement dans le sens d'une marche en avant vers la démocratie, tout au contraire, vers une marche en avant vers le 3e conflit international.


Sans ces différentes « révolutions populaires », les divisions arabo-musulmanes sunnites et chiites seraient toujours d'actualité et le front israélo-musulman sunnite (Israël - Égypte - Arabie saoudite - Bahreïn), bien en place, et l'État d'Israël non isolé.

 

En isolant Israël, les conditions d'un affrontement « monde arabo-musulman (chiite) / monde occidental judéo-chrétien », seront réunies…

 

http://revelations4.blogs.fr/


 

 

Vers la 3e guerre mondiale ?

 

 



Mondialisation.ca, Le 28 janvier 2011 WSWS Des dépêches diplomatiques américaines citées par le quotidien norvégien Aftenposten révèlent au grand jour des entretiens entre des députés américains et des officiels israéliens en vue de préparer la prochaine guerre au Moyen-Orient. Ces documents font clairement ressortir à la fois les préparatifs d’Israël en vue d’une autre guerre majeure dans la région et le soutien inconditionnel de membres du Congrès, démocrates et républicains, qui, […]

 

 

 

La guerre contre l'Iran pour sauver l'économie US !

 



By Daniel Tencer October 31st, 2010 ICH - Washington Post political correspondent David Broder has kind words for President Barack Obama in in his opinion column Sunday, arguing that it isn't the president's fault the economy is stuck in reverse. But the four-decade-plus veteran of Washington politics offers a startling solution to the president's political and economic woes: March off to war with Iran. The president, who is "much smarter" and "more inspirational" than any of his opponents, […]WashingtonPost: War with Iran would rescue economy
.


Internationalnews Par Bill Van Auken WSWS 19 novembre 2010 Le sénateur républicain en vue Lindsey Graham a annoncé après les élections de mi-mandat l’intensification des menaces américaines contre l’Iran en appelant publiquement à une guerre totale qui « neutraliserait » Téhéran, laissant le pays dans l’incapacité de résister. Graham a fait cette déclaration samedi lors d’une conférence sur la sécurité internationale à Halifax, Canada. « L'endiguement n’est plus à l’ordre du jour, » a-t-il […]
.


Le Grand Soir 29 septembre 2010 « L’Iran voudrait se doter de l’arme nucléaire. Et nous devons tout faire pour l’en empêcher. » Effectivement, la majorité des médias et gouvernements occidentaux nous pousse à craindre cette menace qui ne ferait aucun doute. Ils sont très sûrs d’eux, péremptoires, catégoriques. Pourtant, ces médias et gouvernements, toujours les mêmes, au Royaume Uni, et aux Etats-Unis en tête, nous ont déjà menti, de façon flagrante, ou ont substitué la propagande à […]


Global Research, August 30, 2010 We have We have reached a decisive transition in the evolution of US military doctrine. The "Global War on Terrorism" (GWOT) directed against Al Qaeda launched in the wake of 9/11 is evolving towards a full-fledged "war of religion", a "holy crusade" directed against the Muslim World. US military dogma and war propaganda under the Bush administration, was predicated on combating Islamic fundamentalism: The counter-terrorism campaign was not directed against […]
 
 


Mondialisation.ca, Le 15 aout 2010 Faut-il rappeler l’absolue désolation de 20 ans d’embargo, trois guerres et des millions de victimes d’un Irak totalement détruit et en proie à des attentats quotidiens depuis l’illégale intervention américano-britannique en 2003 ; rappeler aussi les bombardements continus sur l’Afghanistan qui après 10 ans de résistance contre l’invasion par URSS en est bientôt à 10 ans de résistance contre l’invasion par les USA et l’OTAN ; rappeler encore l’interminable […]
 Preparing for World War III, Targeting Iran By PR Michel Chossudovsky

Internationalnews Global Research, August 1, 2010 Part I: Global Warfare Humanity is at a dangerous crossroads. War preparations to attack Iran are in "an advanced state of readiness". Hi tech weapons systems including nuclear warheads are fully deployed. This military adventure has been on the Pentagon's drawing board since the mid-1990s. First Iraq, then Iran according to a declassified 1995 US Central Command document. Escalation is part of the military agenda. While Iran, is the next [….

Internationalnews Le Figaro 23 juillet 2010 L'US Navy débute ce dimanche au large de la Corée des manœuvres militaires navales Cliquez sur l'aperçu pour agrandir l'infographie On va beaucoup jouer de l'étrave, dans les jours qui viennent, dans les eaux bordant la péninsule coréenne. Les États-Unis et la Corée du Sud commencent dimanche des manœuvres militaires navales de grande ampleur. Elles doivent mobiliser un porte-avions américain -le George Washington-, une vingtaine de navires et de […]
 WW III: Media demands France prepare for World War

Internationalnews WSWS By Kumaran Ira 16 July 2010 Several major French newspapers are demanding that European governments increase their military spending, in preparation for major wars in the future. These demands, and the dire scenarios the media are laying out, are a serious warning to the working class. As part of spending cuts in response to the sovereign debt crisis, governments across Europe are announcing temporary cuts or freezes in defence spending. France plans to save some €5 […]
.
 « Feu vert » de l’ONU à une attaque préventive américano-israélienne contre l'Iran? par Michel Chossudovky
Internationalnews Mondialisation.ca Le 14 juin 2010 Original: UN "Green Light" for a Pre-emptive US-Israel Attack on Iran? Security Council Resolution Transforms Iran into a "Sitting Duck" La résolution du Conseil de sécurité transforme l'Iran en proie facile «Une proie facile est une victime sans défense, une cible facile, vulnérable à l'attaque. » Cette dernière résolution laisse non seulement entendre que Washington et ses alliés de l'OTAN ont le contrôle du Conseil de sécurité de l'ONU, […]
 


Internationalnews Voltaire 1 juin 2010 English version: Why did Israel attack civilians in the Mediterranean? Titre original: Pourquoi Israël a t-il attaqué des civils en Méditerranée ? par Thierry Meyssan* Israël a pesé à l’avance les conséquences de l’attaque qu’il a lancé contre un convoi humanitaire maritime. Quels sont ses objectifs en déclenchant une crise diplomatique mondiale, pourquoi a t-il défié son allié turc et son protecteur états-unien ? L’attaque conduite par trois […]
.


Mécanopolis no-war 27 mai 2010 Lors de la visite du président fantoche de l’Afghanistan, Hamid Karzaï, qui s’est déroulée du 10 au 14 mai dernier à Washington, des attachés militaires français ont rapporté une surprenante déclaration du général James Cartwright, l’adjoint du patron des armées US : les forces armées américaines vont s’engager dans de nouvelles guerres. Depuis plusieurs semaines, en prévision de l’accueil réservé à Karzaï au Département d’État, au Pentagone et à la […]
.


Internationalnews Mondialisation.ca, Le 18 mai 2010 Go to the original: http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=19025 Le texte suivant constitue la préface du livre The Global Economic Crisis. The Great Depression of the XXI Century, de Michel Chossudovsky et Andrew Gavin Marshall (éditeurs), Montréal, Global Research, 2010, qui sera publié à la fin mai. Dans ce recueil bien à propos, chaque auteur lève le voile sur une trame complexe de tromperie et de déformation médiatique […]

 NATO: Global Military Bloc Finalizes 21st Century Strategic Doctrine by Rick Rozoff


 

Internationalnews Stop NATO May 8, 2010 In Brussels in the first week of May NATO Secretary General Anders Fogh Rasmussen delivered his urbi et orbi (to the city and the world) monthly address, the bloc’s Military Committee assembled the defense chiefs of 49 nations supplying troops for the war in Afghanistan and U.S. Vice President Joseph Biden visited the Alliance’s headquarters. As the world faces an almost two-year economic downturn epitomized by the national crisis in Greece and […]

 

Partager cet article
Repost0
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 04:46

Centrale nucléaire israélienne de Dimona, jamais inspectée (Israël refuse de signer le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires).Centrale nucléaire israélienne de Dimona, jamais inspectée (Israël refuse de signer le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires).

Israël, qui refuse toute inspection de son arsenal nucléaire, exige des inspections en Syrie !


L’entité sioniste installée en Palestine sait fort bien que la révolte qui parcourt actuellement le monde arabo-musulman signifie forcément des changements dans la région. Malgré des manœuvres et des provocations qui ont déjà commencé, la situation ne sera jamais comme avant. Les musulmans n’acceptent plus leurs régimes corrompus au service d’Israël. Cette nouvelle donne est mortelle pour l’entité sioniste, et ses dirigeants savent très bien que le compte à rebours – commencé bien avant – est en train de s’accélérer. Cela explique sans doute la récente « découverte » d'un prétendu site nucléaire syrien à usage militaire…

Le 24 février dernier en effet, Ehud Barak, le ministre israélien de l’Agression (dit de la « Défense »), a saisi l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique) afin de demander des inspections en Syrie. Le même jour, le journal allemand Süddeutsche Zeitung affirmait – sans preuve aucune – que la Syrie construisait un réacteur nucléaire. Et pour mieux impressionner l’opinion publique, il a été précisé que cette construction se faisait « avec l’aide de la Corée du Nord », cette dernière jouant le rôle d’épouvantail. Tout le monde sait que ladite Corée du Nord se situe à des milliers de kilomètres de la Syrie, et que le moindre mouvement aérien ou maritime de ce pays est surveillé de très près par les États-Unis !

On remarquera la concordance entre le journal allemand Süddeutsche Zeitung et la diplomatie israélienne. Encore une preuve de la collaboration entre les deux pays, comme on a pu le constater au Liban.  Le chef de la Commission d'enquête sur l’assassinat de l'ex-Premier ministre libanais, l'Allemand Detlev Mehlis, avait en effet écarté toutes les pistes menant à Israël, et ce afin de mieux accuser le Hezbollah (lire à ce sujet notre article du 07/02/11 : Cour Pénale Internationale et Tribunal Spécial pour le Liban au service du sionisme mondial !).

Il est par ailleurs surprenant qu’Israël exige des inspections, alors qu'il est la seule puissance nucléaire de la région en dehors de toute légalité internationale, et qu’il est interdit de l'inspecter !  Rappelons en effet qu'Israël a toujours refusé de signer le Traité de non-prolifération des armes nucléaires (TNP), mais ne se gêne jamais pour invoquer ce Traité dans ses accusations… Après l’Iran, que l’on tente d’asphyxier par des sanctions frappant sa population civile, Tel Aviv veut étendre son offensive contre la Syrie, par AIEA interposée. Les lobbies sionistes se doivent de préserver le deux poids, deux mesures, toujours appliqué au bénéfice d’Israël.

L'accusation sioniste contre la Syrie ne se produit pas par hasard. Alors qu'une magnifique révolution ébranle tous les régimes pro-sionistes de la région, le vent de révolte n'a pas atteint la Syrie, en dépit des opérations de déstabilisation menées par l’USraël depuis plus de trente ans. Cette accusation a donc pour objectif de cibler l'un des maillons les plus importants du Front de la Résistance, d’entraîner éventuellement l’Europe dans une nouvelle croisade contre Damas, et enfin de maintenir un climat de guerre permanent avec les voisins d'Israël. Ce dernier point caractérise d'ailleurs le sionisme depuis son origine…

L’isolement d’Israël et l’incertitude qui plane sur la nouvelle donne régionale vont inciter Tel Aviv à provoquer une nouvelle guerre. Or il y a des coïncidences au sujet desquelles les Français devraient réfléchir. La première guerre mondiale aura permis la sinistre Déclaration Balfour (1917), légalisant la colonisation sioniste en Palestine. La deuxième guerre mondiale sera rapidement suivie de la transformation de cette colonisation sioniste en la création d'un « État » (1947). Les guerres semblent ainsi profitables au sionisme, surtout lorsqu'elles sont faites par d’autres…

Le sionisme a besoin de la guerre pour tenter de se survivre. Le sionisme, l’entité occupant la Palestine, et son réseau mondial de lobbies sont donc en guerre permanente contre des nations voulant rester libres. La Syrie le sait très bien. Ses dirigeants, contrairement aux Ben Ali ou Moubarak (la liste n’est pas limitative), ont toujours préféré la dignité et le combat à la soumission honteuse. Et cette fois-ci encore, ils sauront faire face aux menaces qui s’annoncent. Comme de plus en plus de Français aujourd'hui, le Parti Anti Sioniste est à leurs côtés !


Parti Anti Sioniste

 

http://www.partiantisioniste.com/communications/israel-qui-refuse-toute-inspection-de-son-arsenal-nucleaire-exige-des-inspections-en-syrie-0632.html

Partager cet article
Repost0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 02:13

 

Ira ? Ira pas ? (Aubry-DSK)
DSK4.jpg

26.02.2011

DSK décidé à prendre la France
DSK3.jpg

11:24 Publié dans La France vue d'ailleurs | Lien permanent | Commentaires (0) | Envoyer cette note | Tags : dominique strauss kahn

 

 

 

 

Et en prime,

 

 

25.02.2011

Quand c'est non, c'est non...
MAM3.jpg

13:31 Publié dans La France vue d'ailleurs | Lien permanent | Commentaires (3) | Envoyer cette note | Tags : michèle alliot marie, ben ali, moubarak, kadhafi

Partager cet article
Repost0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 02:10
poste 5 jours de délais 

 

ALERTE: PANNE DE LIQUIDITE (LA POSTE)
du 28 fév au 2 mars 2011 : Si vous doutez encore que les banques french n'ont plus un rond, voyez cette affiche de la Poste prise en photo par l'un de nos lecteurs. Il n'est pas le seul à me l'avoir signalé. Ce qu'il y a de terriblement alarmant c'est qu'il y a encore quelques semaines, pour retirer 1500 euros, il fallait 48 heures au "directeur" pour donner le cash. Et comme vous pouvez le voir vous-même, La Poste vient de se donner dans cette agence 72 heures de plus, autrement dit 5 jours d'attente, 5 JOURS !!!! infligés aux clients de cette agence pour récupere leur argent. Ca s'appelle des jours "glissants", tant et si bien qu'à force de mettre ce genre de panneaux, La Poste va déclencher une panique et transformer ses agences en patinoires, avec une ruée sur les guichets comme en Corée du Sud (voir plus bas). Attention: si la Poste en est arrivée là, c'est que rien ne va plus. Sauvez vos meubles, passez en or et argent. De plus: de quel droit la Banque Postale se permet-elle d'ajouter 3 jours au 48 heures déjà exigées? Multipliez 2000 euros par 100.000 clients en France jour, et vous gagnez 5 jours de trésorerie, tous les patrons et dir-fi connaissent. Mais à l'échelle d'une banque comme la Banque Postale, cela fait 200 millions d'euros à ne pas sortir. Capito... Envoyez cette info à tous vos contacts, il y a un sérieux problème (cliquez sur la photo pour l'originale en zoom). Merci à notre lecteur de Villefranche de Lauragais.

 


 
ALERTE: PANNE DE LIQUIDITE (LES BANQUES DEPOUILLENT LES VIEUX)
du 28 fév au 2 mars 2011 :
Erik, un confrère journaliste (presse écrite) que je connais depuis longtemps nous a envoyé ce mail:

 

  •  
    “Nous attendions notre tour car avec notre "conseiller" il y avait déjà quelqu’un. Tout à coup, devant tout le monde, le gars a hurlé: "Mais puisque je vous dis que je n’ai rien signé!" Il était furieux. Et il a recommencé: "Je n’ai RIEN signé!" De toute évidence, il lui était arrivé la même chose qu’à nous...”
  • "En réponse à votre dernière émission radio, où vous expliquez que les personnes âgées "sont prises pour cible par les banques", je voulais vous raconter cette mésaventure qui s’est passée avec mes parents il y a quelques mois: en vérifiant leurs comptes, mes parents, qui sont âgés –ils ont passé les 80 ans–, mais ne sont quand même pas tout à fait idiots, s’aperçoivent que tout l’argent de leur compte courant commun a disparu…. Ils disposaient d’une certaine somme (vraiment pas énorme, mais quand même…) sur ce compte courant. Et on sait à quel point il est important pour des personnes âgées, de voir qu’ils ont un peu d’argent “ liquide“ à leur disposition.
    Là, plus rien: compte nettoyé!

    Mon père était incapable d’expliquer à ma mère ce qui s’était passé. Je vous laisse imaginer le choc et l’état de stress qui en a résulté. Après un bon moment de recherches, de calculs et de recalculs, ils appellent le “conseiller” qui leur explique que "leur argent est toujours là, mais à l’abri dans un bon placement"... Ce à quoi ma mère rétorque qu’ils n’ont rien demandé, et surtout rien signé! Le “conseiller” en question a donc essayé de justifier ce placement inopiné, mais mal lui en a pris : ma mère venait de lire 777 ! Elle a donc pris rendez-vous pour le lendemain matin dans cette agence du Crédit Agricole. Je vous transcrits le commentaire exact de ma mère :

    Leur entretien à eux a été rapide: mes parents lui ont fait remettre illico leur argent sur le compte courant. Cela n’a d’ailleurs pas été aussi illico que ça, car il a fallu régler quelques papiers pour récupérer ce placement (ils n’ont pas su m’expliquer en quoi cela consistait), et que le conseiller a essayé de défendre son “bon droit d’utiliser leur argent” sans leur demander leur avis. Cette histoire peut sembler hallucinante, mais elle est authentique. Mes parents ont eu un bon réflexe et s’en sont bien sortis. Mais je n’ose imaginer le nombre de personnes âgées à qui ce genre de problème peut arriver, et qui n’ont plus les moyens intellectuels ou la force de réagir, ou qui croient tout simplement que les banques ont tous les droits.

La stratégie des "conseillers clientèle" est donc simple, comme vous l'avez vu déjà avec ce client de la BNP (le directeur d'agence avait pris tout son argent pour acheter des actions... BNP, voir plus bas): Attaquer les comptes des personnes âgées et les classes ouvrières qui n'ont pas la réactivité ou qui sont intimidés par le banquier, ce qui fait quand même des millions de gens qui leur font, à tort, aveuglement confiance. CECI MONTRE QUE LES BANQUES FRANCAISES EN SONT ARRIVEES A VOLER L'ARGENT DES COMPTES COURANTS DE LEURS CLIENTS POUR LE PLACER DANS LEURS PRODUITS BIDONS, A LEUR SEUL PROFIT, ET CELA POUR COMBLER LES BRECHES DE LEUR TRESORERIE VIDE. Vous avez intérêt à vérifier les comptes de vos parents, et les vôtres par la même occasion. Cela ne fait que deux ans que je vous préviens, mais là les banques sont passées à la vitesse supérieure. Achtung. Ci-dessous la ruée sur les banques en Corée du Sud, un pays bien comme il faut pourtant. Et puis, d'un coup... Merci à Yassine Selika pour la video.


 
LES IRLANDAIS DISENT "F... YOU" AU FMI
du 28 fév au 2 mars 2011 :
Les élections du week end ont permis aux Irlandais de se venger du gouvernement précédent qui a vendu son âme au FMI, et maintenant la suite des événements risque d'être chaotique aussi bien pour la BCE que pour les Anglois et les Allemands, prompts à mettre les Irish en esclavage pour sauver leurs banques. Le Fianna Fail a été écrasé par les 70% des électeurs qui se sont levés en masse pour aller voter et se venger. Du jamais vu. La revanche des serfs et des gueux par voie électorale. Au passage, les Verts, les poules mouillées de la politique, ont aussi été décimés. Les couilles molles vertes qui ont tenté de plaire à tout le monde n'en reviennent pas. Lire ici Irish Times: "after decades of Fianna Fáil dominance, they turned and taught Fianna Fáil a devastating lesson: You call yourselves a national movement? Now, let us show you the real meaning of a national movement... And with that, they emerged from the long grass and gutted the Soldiers of Destiny. Extraordinary. Unthinkable, once. The general election of 2011 will be remembered as the one which shattered another of the three great pillars of old Ireland. It was always a proud boast of the faithful multitude that they belonged to the Untouchable Trinity of the Catholic Church, Fianna Fáil and the Gaelic Athletic Association". N'oubliez pas, la même chose peut se passer en France, un raz de marée, si j'ose dire, pour Marine le Pen. La crise affute les identités nationales et les Irlandais viennent de nous le prouver.
 
L'AMOUR ET LES PEPETTES DE KADHAFI ONT PRIS LA POUDRE D'ESCAMPETTE
du 28 fév au 2 mars 2011 :
Je vous avais parlé de cette infirmière ukrainienne, Galyna Kolotnytska, dont le dictateur lybien était follement tombé amoureux. Eh bien, elle l'a plaqué et a annoncé à ses proches qu'elle rentrait à Kiev. C'est le Wall Street Journal qui nous l'apprend, ainsi que la défection de son pilote personnel. Du coup, Kadhafi n'a pas pu partir chez... Mugabe au Zimbabwe! Ce qui vous explique aussi pourquoi il n'a pas d'autre choix que de finir dans un bain de sang avec une guerre civile. D'ailleurs, ses mercenaires, cachés dans des ambulances, tirent sur la foule qui manifeste... Intéressant... Le Times de Londres nous a appris que le dictateur, qui a environ 10 milliards de placés à Londres, a fait un petit virement de 3 milliards de livres (argent anglais, pas des ouvrages comme ailleurs :-) la semaine dernière, argent qui sera saisi par... le gouvernement anglais. Au moins une bonne affaire!!! Comptez, là, deux ans de paprasserie pour qu'ils le rendent au nouveau gouvernement, si gouvernement il y a... Lire ici.
 
AIG POURRAIT DECLENCHER LA NOUVELLE EXPLOSION DE WALL STREET !!!
du 28 fév au 2 mars 2011 :
Avec de plus en plus de grèves dans tous les Etats, c'est la panique chez AIG qui assure (credit-default-swappe serait plus juste) les bons du trésor municipaux. Et vous le savez, la jolie et très intelligente Meredith Whitney a dit que ces muni-bonds se transformeront en confettis. Pas grave puisque tous ont acheté des credit default swaps chez AIG. Ha ha ha, trop drôle. Zero Hedge a écrit: ""AIG said it faces increased risk of losses on its $46.6 billion municipal bond portfolio and that defaults could pressure the company’s liquidity." So how long before we discover that Goldman has been lifting every AIG CDS for the past quarter? And how much longer after that until someone leaks a document that the company's muni strategy was orchestrated by one Joe Cassano?". Ouups... Un portefeuille de 47 milliards (de dollars US, pas du Zimbabwe) en confettis ça peut en effet déclencher la nouvelle chute de Wall Street, surtout si une dizaine d'autres Etats se bloquent comme le Wisconsin. En effet, aux Etats-Unis, la révolution arabe se propage, mais doucement. Pourquoi? Parce que les Américains sont bien plus lobotomisés par leur télé que les Arabes.
 
UNE VILLE US LICENCIE TOUS SES ENSEIGNANTS !
du 28 fév au 2 mars 2011 :
Pendant que les banquiers US s'en mettent plein les poches, les Américains payent la note, voyez la municipalité de Providence (Rhode Island) qui a décidé de licencier tous les profs et personnel d'école fin février, soit 1926 personnes, et cela "given the dire budget outline for the 2011-2012 school year in which we are projecting a near $40 million deficit" nous dit le Providence Journal. Ben au moins, plus de profs, plus de gamins sachant lire et compter, donc plus de banquiers. C'est au moins ça de gagné. Mais ce n'est pas pour tout de suite. Merci à Mr Stauffer. Quant à l'Etat Michigan, Mr Constans nous dit qu'il demande à la ville de Detroit de fermer la moitié de ses écoles, lire ici CBS News. Une nation d'analphabètes est en train de voir le jour.
 

ALERTE: UNE DIRECTIVE EUROPEENNE TRES SUSPECTE
du 28 fév au 2 mars 2011 :
Mr Jean-Luc Bouissiere a vu passer un article dans un journal polonais qui lui a fait se dresser les cheveux sur la tête: "cet article parle d'une directive Européenne que nous allons subir, sans même en être informés ou avoir pu en débattre. Je vous donne ensuite une traduction brute, ma compagne qui est Polonaise m'indique que cet article est issu d'une édition régionale (ville de Bialystok) d'un journal National le Gazeta Wyborcza":

 

Le congé uniquement pour le temps travaillé. "L'UE veut réduire les congés annuels des travailleurs en congé maladie de longue durée, ainsi que pour les jeunes mères. Les propositions finales pour les changements seront prêt avant l'été. Les nouvelles règles -si elles rentrent en vigueur- se concentreront sur les personnes ayant un L-4 (congé maladie) une période quelques mois, entre autre ceux ayant des maladies graves, des blessures nécessitant une réhabilitation et les jeunes mères qui, pendant la grossesse ont pris de long congés maladies. Selon les propositions préliminaires pour chaque mois de congés maladie, les congés usuel devraient être diminués de deux jours. La Commission européenne a déjà envoyé aux employeurs et syndicats, tous les pays membres de l'Union des questionnaire à titre de sondage. La proposition finale sera prête dans environ quatre mois".

Eh bien voilà, au moins vous savez pourquoi on nous a imposé le Traité de Lisbonne alors qu'on avait voté contre... Pour mieux dépouiller les salariés de tous leurs avantages acquis. Et pendant ce temps, la CGT et les gauchistes genre Besançenot ne s'occupent que d'une chose, régulariser les travaillers calndestins. Vous voyez à quel point les syndicats français font leur travail.

 
HAUSSE MASSIVE DE L'ARGENT CHEZ... CRISTOFLE
du 28 fév au 2 mars 2011 :
Pierre Poissonnier, un apôtre que vous connaissez, nous dit ceci: "Ma soeur va avoir un second enfant en avril, à qui je vais offrir une timbale en argent massif pour son premier noël en décembre prochain, comme je l'avais fait pour son premier enfant. Or, grace à vos infos, je me suis inquiété de la flambée du cours de l'argent métal, et j'ai préféré acheter cette timbale au plus tôt. Je l'ai ainsi achetée le 14 janvier 2011 à 255 EUR (voir facture en pièce jointe). Aujourd'hui, le 24 février 2011, cette même timbale est en vente à 390 EUR. Soit une augmentation de 53% en 1 mois (!!!) et une économie pour moi de 135 EUR. Merci à vous. Ceci montre que même s'il y a pénurie de pièces en argent rue Vivienne, il est toujours possible de placer ses économies dans l'argenterie. De quoi s'intéresser aux brocantes: il y a encore là de très bonnes affaires à réaliser !". En effet, j'avais expliqué en 2010 que le service en argent de Mamy a repris de la valeur. Vous savez quoi faire pendant les week-ends.
 
ALERTE: MEGA EXPLOSION DU DOLLAR
du 28 fév au 2 mars 2011 :
Mr Trotta nous signale que "le FMI a appelé à une dépréciation du dollar, qui, selon lui, aiderait les Etats-Unis à réduire leurs déficits vis-à-vis des autres pays du monde ... Par conséquent, le G20 devrait permettre une baisse du dollar" selon l'AFP. Donc, attendez-vous à de sérieuses secousses, puisque clairement Ben Bernanke veut exploser le monde. Seul problème: c'est trop tard. En tout cas, si le FMI, la Voix de la Fed, en est là, attention, la situation est pire que ce que l'on pense. 
 
LA DETTE INFINIE AMERICAINE
du 28 fév au 2 mars 2011 :
Notre lecteur Corsair nous dit que Moodys envisage de dégrader (ha ha ha) la note des US "si le gouvernement US ne relève pas le plafond d'endettement (actuellement à $14 ,3 trilliards !). Le rééchelonnement de la dette parait inévitable, donc le défaut de paiement est à portée. La situation politique et la tension entre Républicains Démocrates Tea Party n'arrange rien non plus". Lire ici Reuters. Ils n'ont qu'à mettre la dette à 1000 trilliards comme ça, ils peuvent continuer virtuellement avec un bilan comptable équilibré !!!
 
 
Partager cet article
Repost0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 02:04

L'écrivain britannique Ian McEwan, lors de la remise du "Prix de Jérusalem 2011" le 20 février 2011 à Jérusalem.L'écrivain britannique Ian McEwan, lors de la remise du "Prix de Jérusalem 2011" le 20 février 2011 à Jérusalem.

Prix Jérusalem 2011 : Ian McEwan, écrivain britannique, dénonce l’occupation israélienne

 

 

L’écrivain britannique Ian McEwan a reçu le 20 février 2011 à Jérusalem le « Prix de Jérusalem pour la liberté de l'individu dans la société ». Lors de la cérémonie, il a dénoncé la colonisation israélienne et a fustigé la « confiscation de terres et les expulsions [de Palestiniens] à Jérusalem-Est ». Le prix a été décerné en présence du président israélien Shimon Peres…


Source : Al-Manar

 

http://www.partiantisioniste.com/actualites/prix-jerusalem-2011-ian-mcewan-ecrivain-britannique-denonce-l-occupation-israelienne-0629.html

Partager cet article
Repost0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 01:48
Lundi 28 février 2011 1 28 /02 /Fév /2011 20:05
 


 

Invité principal de trois grandes émissions politiques de la télévision russe, Thierry Meyssan a développé son analyse des insurrections arabes.


Pour le président du Réseau Voltaire, il est erroné de comparer ces mouvements aux « révolutions colorées ». D’une part parce qu’elles ne visent pas à remplacer des dirigeants anti-US par des pro-US, et d’autre part parce qu’elles ne sont pas focalisées contre des leaders politiques en particulier.

 

Les peuples d’Afrique du Nord et du Proche-Orient se soulèvent contre la domination des Etats-Unis et d’Israël incarnée par des dirigeants fantoches.

 

Ils ne renversent pas simplement des gouvernements, mais aspirent à une transformation sociale.

 

A la différence des « révolutions colorées » qui ne duraient que quelques jours ou semaines, ces insurrections populaires marquent le début d’un processus révolutionnaire régional de plusieurs années qui aboutira à l’éclosion de régimes variés et souverains.


A Moscou, Thierry Meyssan a insisté sur l’intervention états-unienne pour détourner ces mouvements de leur objectif central, donnant de nombreux exemples concrets d’actions entreprises ces dernières semaines par les agents de l’Albert Einstein Institute et du Canvas.

 

Pourtant, a-t-il poursuivi, ces manipulations ne fonctionnent pas sur le terrain. Les manifestants ne lâchent pas leurs revendications.

 

Au contraire, on voit surgir un sentiment pan-arabe face à l’impérialisme et au sionisme.

 

Tout au plus, les USA arrivent-ils à manipuler les médias occidentaux pour masquer au monde le soudain déclin de leur influence.


Dans de longs entretiens à la presse écrite, le président du Réseau Voltaire a souligné que jadis les révolutionnaires étaient des militants qui allaient se former en URSS, aujourd’hui ils ont été se former en Iran. Cette révolution a débuté par la voie constitutionnelle au Liban et s’est poursuivie dans la rue en Tunisie, en Egypte, en Libye, au Yémen et à Bahrein, compte tenu de la nature autoritaire de ces régimes, a t-il affirmé.


Enfin, il a prédit que ce mouvement ne se cantonnerait pas aux peuples arabes, mais déborderait en Afrique noire.


SOURCE : http://www.voltairenet.org/article168638.html

 

 

Mouammar Kadhafi lors de son allocution télévisée, le 22 février 2011.
Libye/Justice internationale
Comment la CPI compte enquêter sur les crimes commis en Libye

Après avoir été saisi par le Conseil de sécurité des Nations unies, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a ouvert, lundi 28 février, une enquête préliminaire sur les crimes commis en Libye. L’Onu lui demande de poursuivre les responsables présumés de crimes contre l’humanité commis depuis le 15 février 2011, début de la révolte en cours contre le régime de Mouammar Kadhafi.

 

 

 

Tunisie

De nouvelles démissions en Tunisie au lendemain du remplacement du Premier ministre
Libye
Libye: Washington n'exclut pas une intervention militaire

 

Lundi, 28 Février 2011 20:38

Egypte : un sit-in, au cœur de la capitale IRIB - Aujourd’hui, aussi, les Egyptiens ont observé un sit-in dirigé contre le Premier ministre Ahmed Chafik.
Les manifestations prennent de l’ampleur à Oman IRNA - Les reportages, en provenance d’Oman, font part d’une escalade des agitations dans ce pays.
Poursuite des manifestations, au Yémen et à Bahreïn IRIB - Au Yémen, les protestataires ont annoncé qu’ils poursuivraient leurs manifestations, jusqu’à la chute du gouvernement d'Ali Abdallah Saleh.
Le martyre d’un Palestinien, dans la bande de Gaza IRIB - Un Palestinien est tombé en martyr sous les balles des militaires israéliens, au nord de la bande de Gaza.
Yémen: «Je résisterai jusqu'à la dernière goutte de mon sang» (Saleh) IRIB- Le Président yéménite, Ali-Abdallah Saleh, contesté dans la rue, a affirmé son intention de défendre le "régime républicain", jusqu'à la "dernière goutte de son sang", a rapporté l'AFP.
Lundi, 28 Février 2011 18:08
Oman : la révolte se poursuit IRIB- Des Omanais réclamant plus d'emplois et d'argent continuent de s'opposer au pouvoir, lundi, à Sohar, première ville industrielle du sultanat, au lendemain d'affrontements meurtriers avec la police.
Lundi, 28 Février 2011 18:07
Bahreïn: les protestations se poursuivent IRIB- Le principal bloc de l'opposition de Bahreïn, al-Wefaq, a annoncé, dimanche, son retrait du Parlement, pour faire pression sur la démission du gouvernement, a rapporté Xinhua.
Bahreïn : la fraction parlementaire Vefak démissionne IRIB- A Bahreïn, les 18 députés du Parti chiite, (opposition), Vefak, ont présenté leur démission, ce dimanche, pour protester contre la répression sanglante des manifestations de ces derniers jours.
Révoltes, dans le monde arabe : Oman, pris dans la tourmente IRIB- La révolte, dans les pays arabes, se répand. Pour la première fois, des appels à manifester ont été lancés, via internet, au Qatar et en Arabie saoudite.
Irak : un délai de 100 jours pour parer aux impérities du gouvernement IRIB- Le Premier ministre irakien, Nouri al-Maliki, a annoncé, dimanche, qu'il donnait 100 jours aux membres de son gouvernement, pour qu’ils «fassent mieux leur travail».
Irak : Maliki donne 100 jours aux membres de son gouvernement pour une amélioration de leurs performances IRIB- Le Premier ministre Nouri al-Maliki a annoncé, dimanche, qu'il donnait 100 jours aux membres de son gouvernement, pour améliorer leurs performances.
Oman : deux victimes, lors des manifestations, à Mascate IRIB-Deux manifestants omanais ont été tués, et cinq, blessés, dimanche, par des tirs de la police, lors de la dispersion d’une manifestation de chômeurs à Sohar, à 200 km au nord de Mascate, a indiqué une source, au sein des services de sécurité.
IRIB- Le Sultan Qabous, en réponse aux revendications du peuple, a remanié son cabinet, en destituant 6 de ses ministres.
Dimanche, 27 Février 2011 17:54
IRIB- Selon l’IRNA, câblant d’Ankara, Najmeddine Arbakane, qui, 3 mois auparavant, en revenant sur la scène politique, avait été chargé de diriger le Parti Saadat, est décédé, aujourd’hui, à l’âge de 85 ans.  
Egypte : le Conseil suprême des forces armées présente ses excuses IRIB- L'armée égyptienne a présenté ses excuses, hier, samedi, après les affrontements survenus, dans la nuit de vendredi, entre des militaires et des manifestants, sur la place Tahrir, au centre du Caire.
Cette Algérie de la honte dans le Printemps Arabe! Par Iskander DEBACHE. Paris le 26 Février 2011. Des sources bien informées ont révélé que le pouvoir Algérien a envoyé des agents du D.R.S.  qui travaillent en ce moment sur le territoire Tunisien de même qu’il a accueilli en Algérie un grand nombre d’agents du président Ben Ali et notamment de la garde Républicaine.  C’est le...

Boumerdès : Pagaille et bousculade devant le siège de la wilaya

Boumerdès : Pagaille et bousculade devant le siège de la wilaya
El Watan le 28.02.11 | 14h07 Des centaines de citoyens ont été empêchés d’accéder ce lundi 28 février au siège de la wilaya de Boumerdès. Un important dispositif de sécurité a été mis en place dès le début de la matinée pour filtrer les citoyens venus des quatre coins de la wilaya pour se faire délivrer les documents administratifs dont ils ont besoins. Certaines sources indiquent... 

Les étudiants maintiennent la pression sur le gouvernement

Les étudiants maintiennent la pression sur le gouvernement
El Watan le 28.02.11 | 13h37    La révolte des étudiants ne s’essouffle pas. Désormais, la coordination des huit écoles nationales et la délégation des universités qui regroupent une dizaines de centres universitaires répartis sur le territoire national comptent saisir ouvertement le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour lui présenter les renvendications... 

Regard détaché sur une révolution inattendue

Regard détaché sur une révolution inattendue
Par Adel H. La fièvre qui s’était emparée de tout le monde au bureau depuis le 25 janvier vient à peine de tomber, après le départ de Moubârak. Alaa, mon collègue de travail égyptien, est plus détendu et tout fier de ce qu’ont accompli ses frères et sœurs de Maydân Ettahrir. Alors quand Mohammed, un pakistanais établi au Canada, vient m’annoncer, avec une inquiétude perceptible... 

La révolution libyenne: serait-elle une victoire à la pyrrhus?

La révolution libyenne: serait-elle une victoire à la pyrrhus?
Par Ait Benali Boubekeur   Des dernières révolutions arabes, la plus meurtrière est incontestablement celle du 17 février 2011 en Libye. En dépit de la couverture médiatique, le satrape de Tripoli n’hésite pas à soumettre la population libyenne à la pire répression qu’un dictateur puisse employer. En effet, selon des sources libyennes non officielles, il y aurait prés... 

Nouvelle victoire de la jeunesse tunisienne :Mohammed Ghannouchi démissionne

Nouvelle victoire de la jeunesse tunisienne :Mohammed Ghannouchi démissionne
Le Premier ministre Mohammed Ghannouchi démissionne Sous la pression de la rue qui l’accuse d’être trop proche de l’ancien régime et de « confisquer la révolution », le chef du gouvernement de transition, Mohammed Ghannouchi, a annoncé sa démission lors d’une allocution télévisée. Par Dépêche (texte) AFP - Le Premier ministre tunisien Mohammed... 

Entre les plans des uns et la liberté de tous

Entre les plans des uns et la liberté de tous
In Radio Kalima. Algérie Vendredi 25 février 2011 Par Yahia Bounouar La contestation à travers tout le pays se développe. Partout, dans les villes et villages, les algériens protestent, ferment des routes, occupent des APC, des Dairas, manifestent leurs mécontentement,  les grèves se multiplient dans divers secteur, les chômeurs s’organisent et réclament un travail et de la dignité. Face...

 

 

 

 

PAS L'Info ! : Édition spéciale (27/02/11)
http://www.partiantisioniste.com/
Égypte : Arrestation de trois anciens ministres Imprimer
Vendredi, 25 Février 2011 Section :  Actualités antisionistes
 

De gauche à droite : Zoheir Garranah (ex-ministre du tourisme), Ahmed Al-Maghrabi (ex-ministre du logement), et Habib Al-Adli (ex-ministre de l'Intérieur).De gauche à droite : Zoheir Garranah (ex-ministre du tourisme), Ahmed Al-Maghrabi (ex-ministre du logement), et Habib Al-Adli (ex-ministre de l'Intérieur).

Égypte : Arrestation de trois anciens ministres


Trois anciens ministres égyptiens ont été arrêtés et placés en détention provisoire, jeudi 17 février, sur ordre du Parquet général. L'ex-ministre du tourisme Zoheir Garranah et l'ex-ministre du logement Ahmed Al-Maghrabi sont accusés de détournement de fonds publics. L'ex-ministre de l'Intérieur Habib Al-Adli est quant à lui accusé de blanchiment d'argent. Les trois hommes, dont les comptes ont été gelés, sont interdits de sortie du territoire égyptien…


Source : Le Monde


http://www.partiantisioniste.com/actualites/egypten-arrestation-de-trois-anciens-ministres-0627.html

 


Le Bahreïn et Israël entretiennent des relations secrètes!Le Bahreïn et Israël entretiennent des relations secrètes !


Selon le quotidien israélien Haaretz, Israël et le Bahreïn ont entretenu ces dernières années des relations secrètes au plus haut niveau. Ainsi, les responsables des deux pays se sont réunis plusieurs fois en marge des réunions de l’Assemblée générale des Nations Unies. Par ailleurs, le roi du Bahreïn a nommé Hoda Nounou, une bahreïnienne juive, en tant qu’ambassadrice de son pays aux États-Unis.

Selon un câble diplomatique datant de 2007 et considéré par le journal Haaretz comme un indice de « modération » du Bahreïn, le ministre bahreïni des Affaires étrangères avait dit à la Commission juive américaine que « les réfugiés palestiniens devraient retourner en Palestine et non en Israël » !  Ce même journal a révélé que le ministre bahreïni des Affaires étrangères entretenait des liens solides avec la dirigeante du parti Kadima (parti politique israélien de centre gauche), Tzipi Livni, qui était au poste des Affaires étrangères de mai 2006 à mars 2009. Les câbles publiés par Wikileaks révèlent que le Bahreïn est décidé à poursuivre ses contacts, même avec le gouvernement de Netanyahu/Liberman.

Le 16 juillet 2009, le prince héritier Salman ben Hamad Al-Thani avait publié un article dans le quotidien Washington Post, sous le titre « Les Arabes doivent dialoguer avec les Israéliens », dans lequel il a appelé les dirigeants arabes à relancer l’initiative de « paix » arabe, accusant les Arabes  de ne pas faire assez pour s’adresser directement au public israélien, et lui expliquer les bénéfices de la paix avec les Palestiniens. Netanyahu avait fait l’éloge de cet article et avait espéré que de nombreux dirigeants arabes en feraient de même. De son côté, le secrétaire adjoint américain pour le Proche-Orient, George Mitchell, a rencontré, le 28 juillet dernier le prince héritier à Manama. Ce dernier lui avait dit qu’il était temps de sortir de l’impasse politique et de parvenir à la paix. Il avait ajouté qu’il fallait « mettre fin aux craintes du public israélien et lui parler directement, parce que ceci faciliterait la tâche à Netanyahu ».

En août 2009, le secrétaire d’État adjoint américain a rencontré le Conseiller du ministre bahreïni des Affaires étrangères, à Manama. Au cours de cette entrevue, le responsable bahreïni lui a dit que le prince héritier comptait faire une interview avec les médias israéliens, dans le cadre des réunions de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York et qu’il était en contact avec au moins un journaliste du quotidien israélien Haaretz.


Source : Al-Manar


http://www.partiantisioniste.com/actualites/le-bahrein-et-israel-entretiennent-des-relations-secretes-0628.html

 

► Réagissez aux évènements actuels sur notre Page Facebook : www.facebook.com/partiantisioniste

 

 

 


Partager cet article
Repost0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 01:26

                                                                                                      http://www.impots-utiles.com/la-fortune-de-kadhafi.php

 


kadhafi fortune libye

 

 

Mouammar Kadhafi


© RIA Novosti 15:51 28/02/2011

Par Grigori Melamedov, pour RIA Novosti

Les diplomates russes et le Département d’Etat américain font parfois des déclarations simplement parce qu’une grande puissance se doit de dire quelque chose lorsque des événements importants ont lieu quelque part dans le monde.

Mais la déclaration du ministère russe des Affaires étrangères concernant l’inadmissibilité de "l’influence extérieure" sur les événements dans les pays arabes n'est pas un ensemble de propos banals et revêt un sens profond. Le fait est que l’Occident ne peut pas attendre le renversement de Kadhafi aussi longtemps que la démission de Moubarak. Les Etats-Unis et particulièrement les pays européens sont contraints de prendre des décisions "à chaud" concernant la Libye. Pour cette raison, la probabilité d’erreurs pour lesquelles il faudra payer cher par la suite est très grande.

 

Kadhafi a donné l’ordre

de détruire les sites de raffinage.

 

Cette précipitation a été provoquée par Kadhafi, le loup cruel, sans principes, sage et blessé, en donnant l’ordre de détruire les sites de raffinage. C’est un acte intelligent et dangereux de sa part.


Pas tellement parce que des tribus seront privées de leur part des recettes pétrolières. Les tribus peuvent attendre une semaine ou deux le renversement du dictateur. Mais l’Europe habituée au confort ne pourra pas attendre longtemps dans le contexte de l’augmentation brusque des prix de pétrole. Les importations du pétrole libyen couvrent 51% des besoins de l’Italie, 13% de l’Allemagne et 5% de la France.

De plus, le mot clé "Al-Qaïda" a été prononcé qui fait réagir l’Occident. Selon l’Agence France Presse, citant le vice-ministre libyen des Affaires étrangères Khaled Kaïm, Al-Qaïda a proclamé un émirat islamique dans la ville de Derna dans l’Est de la Libye. On cite plusieurs autres villes où règne l’anarchie, qui pourrait profiter à Al-Qaïda. On aurait pu dire que c’est un canard journalistique s’il n’y avait un "mais": le président iranien Ahmadinejad a soudainement exhorté Kadhafi à "écouter la voix du peuple." Qu'est-ce qui pouvait amener l’Iran à s’alarmer ainsi? Il semble que Téhéran croie réellement que ses éternels rivaux d’Al-Qaïda pourraient prendre le contrôle d’une partie de la Libye.

Les Etats-Unis pourront surmonter plus facilement le manque de pétrole libyen que l’Europe de l’Ouest, et ils ne sont pas menacés par un afflux d’immigrants, mais ils ne toléreront pas la prise de contrôle de provinces entières par Al-Qaïda. Car il s’avérerait qu’en cas de renversement de Kadhafi, ils devront traiter avec les terroristes les plus odieux, pratiquement avec Ben Laden en personne.

Ajouté à cela le problème des réfugiés libyens en Europe. On ne peut pas les refouler, alors que le monde entier compatit au sort du peuple libyen. Mais accepter des centaines de milliers de personnes est également impossible.

Dans l’ensemble, l’Occident pourrait manquer de patience en attendant que le peuple renverse Kadhafi, car une guerre civile pourrait durer longtemps.

Quelles sont les autres options?

Premièrement, les sanctions économiques sévères sans précédent, l’embargo total de la Libye. Mais cela pourrait ne pas donner un résultat rapide.

Deuxièmement, l’intervention militaire directe. Mais pour cela, il est au moins nécessaire de réunir le sommet de l’OTAN où l’Italie, la France et l’Allemagne pourraient se prononcer contre, et la concertation prendrait beaucoup de temps.

Et enfin, la troisième option: trouver un accord avec l’Egypte pour faire intervenir l’armée égyptienne. Dans d’autres circonstances, Le Caire refuserait, mais actuellement il a besoin d’argent de toute urgence en raison des pertes économiques subies. A première vue, une telle option paraît peu probable, mais elle est sans doute étudiée en secret.

Par ailleurs, il existe une quatrième option: ouvrir les négociations secrètes avec Kadhafi et l’aider à rester au pouvoir en échange de quelques concessions de sa part en faveur de l’opposition.

 

Le reste est une affaire de technique. Les médias pourront exagérer l’importance des concessions obtenues en déclarant que sous la pression de la communauté mondiale le chef de l’Etat libyen a écouté son peuple. Ce n’est pas à nous d’apprendre aux leaders politiques mondiaux comment accomplir ce genre de démarches.

Très probablement, à l’heure actuelle l’Union européenne se divisera, et divers groupes de pays se prononceront en faveur de telle ou telle option parmi celles énoncées ci-dessus. Mais étant donné qu’il reste peu de temps, il faudra soit convaincre l’Egypte d’intervenir, soit engager des négociations avec Kadhafi.

C’est probablement la raison pour laquelle le ministère russe des Affaires étrangères est contraint de formuler clairement sa position à l’avance, avant que les partenaires occidentaux paniqués ne commettent des erreurs irréparables.

Ce texte n’engage pas la responsabilité de RIA Novosti

 

 

http://fr.rian.ru/discussion/20110228/188735117.html

Partager cet article
Repost0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 01:08

 

 

 

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/sarkozy-au-serum-de-verite_967115.html?xtor=EPR-18

 

 

 

Le chef de l'Etat s'est exprimé dimanche soir sur la situation internationale et le remaniement.

LEXPRESS.fr vous révèle ce qu'il a voulu vraiment dire.

 

Voici une vidéo de la conférence décryptée par l’Express (Humour)

 

Lien : http://www.lexpress.fr/actualite/politique/sarkozy-au-serum-de-verite_967115.html?xtor=EPR-181

Partager cet article
Repost0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 00:18

L’accord secret du 4 février 2011 dernier entre Stephen Harper et Barack Obama

Obama shakes hands with Canadian Prime Minister Stephen Harper.
Une recherche dans les médias québécois n’a pas donné grand chose, ni le groupe Gesca ( Desmarais) ni le groupe Videotron (Peladeau) n’en ont parlé .. et comme à eux deux ils contrôlent 98% de la presse/tv/radios d’ici…
Un accord tout récent a été conclu en catimini le 4 février 2011 dernier (lors du dernier voyage de Stephen Harper aux États-Unis) entre le premier ministre canadien Stephen Harper et le président américain Barack Obama, accord qui abolit la frontière canado-américaine sous le prétexte qu’il faut que les deux pays se dotent plutôt d’un « périmètre de sécurité » autour du continent nord-américain.
Donc, c’est maintenant officiel, les militaires américains pourront bientôt traverser la frontière canadienne en n’importe quel temps à partir de maintenant dans l’éventualité de tout événement de crise majeure au sein des deux pays (Canada et États-Unis).
Cet accord politique, qui s’est fait en catimini le 4 février 2011 dernier (aux États-Unis) entre les deux chefs d’état, alors que tous les projecteurs médiatiques du Québec, du Canada et des États-Unis étaient au même moment concentrés massivement à nous transmettre les images du soulèvement égyptien.
Avec l’accord secret du 4 février 2011 dernier entre Stephen Harper et Barack Obama sur le paramètre de sécurité nord-américain (le début du processus de l’abolition de la frontière canado-américaine) que la grande majorité de nos médias écrits et parlés ont passé sous silence, on commence à se rendre compte qu’on s’est sérieusement et collectivement fait passer un (sérieux) sapin qui est destiné à paver la voie à l’établissement de l’Union Nord-Américaine (NAU – North American Union).
 
Même le National Post reconnait que quelqu’un quelque part ne veut pas susciter trop d’intérêt pour cet accord….les journaux américains n’en parlent pas et à peine les journaux canadiens….
Tout a été préparé dans le plus grand secret : ICI
Un deal qui est attendu depuis belle lurette par le Conseil canadien des chefs d’entreprises, ce qui nous montre que cet accord est une affaire de gros sous et gros contrôle…. ICI

http://noxmail.us/Syl20Jonathan/?p=18448

Partager cet article
Repost0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 00:01

L’OTAN va-t-elle intervenir en Libye ?L’OTAN va-t-elle intervenir en Libye ?

L’OTAN va-t-elle intervenir en Libye ?


A l’heure où ces lignes sont écrites, le sort de Mouammar Kadhafi ne semble faire aucun doute chez les commentateurs politiques. Sa volonté de s’accrocher au pouvoir au prix d’un bain de sang indigne, parmi les dirigeants occidentaux, ceux qui la veille encore le recevaient avec tous les honneurs. Le dirigeant libyen rejoindra sans doute, après Ben Ali et Moubarak, le club des « dictateurs Kleenex » que l’Occident rejette après usage. Souhaitons que cela serve de leçon aux éventuels candidats à ces postes : les arrogants de l’USraël et de l’Union européenne ne font aucun sentiment lorsqu'on cesse de leur être utile !

Nous espérons que le peuple libyen reprenne rapidement ses destinées en main, mettant ainsi fin au bain de sang en cours. Encore faut-il que cette révolution ne soit pas confisquée, et surtout qu’elle ne serve pas de prétexte à une intervention militaire de l’OTAN (organisation politico-militaire rassemblant de nombreux pays occidentaux autour des États-Unis). Cette menace est de plus en plus à l’ordre du jour. Déjà, le 21 février dernier, Fidel Castro (le leader de la révolution cubaine) évoquait ouvertement la possibilité d’une intervention de l’OTAN en Libye. Ce risque a également été évoqué quelques jours plus tard par Dmitri Rogozine, ambassadeur de Russie auprès de l'OTAN. Selon ce diplomate, l’OTAN souhaiterait étendre son emprise en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

La Libye est un pays à faible densité humaine, dont le sous-sol regorge de matières premières en plus du pétrole. Sa structure politique, à dominante clanique et communautaire, fragilise d’autant plus ce pays. Sa situation géographique est exceptionnelle. La Libye fait en effet la jonction entre le Maghreb (via sa frontière avec la Tunisie) et le Moyen-Orient (via sa frontière avec l’Égypte). Elle possède par ailleurs une longue frontière avec trois pays africains riches eux aussi en matières premières : le Niger, le Tchad et le Soudan.

Rappelons que le Soudan a récemment été amputé d’un bon tiers de son territoire, riche en pétrole : le Darfour. Cette sécession s’est produite après une longue guerre menée par des séparatistes, soutenus par Israël, l’Union européenne et les États-Unis. En France, les principaux soutiens aux séparatistes du Darfour ont été Bernard Henry Levy, Bernard Kouchner, et tout le lobby sioniste installé à Paris. Comme le Kurdistan irakien, le Darfour grouille déjà de conseillers de toutes sortes, mais qui ont tous un point commun : ils sont majoritairement israéliens ou /et américains.

Tout cela indique qu’un redécoupage de la région est probablement à l’ordre du jour. Et dans ce contexte, la situation stratégique de la Libye n’a pas échappé à l’USraël. Profitant de l’impopularité des vieilles dictatures corrompues et de la légitime révolte des peuples arabo-musulmans, l’Occident cherche à la fois à préserver ses intérêts, et à affaiblir davantage les peuples de la région en encourageant les forces communautaires ou séparatistes (comme ce fut donc le cas au Soudan, mais pas au Liban où le Hezbollah a su éviter ce piège !).

Les heures et les jours à venir nous dirons si l’OTAN ose intervenir directement en Libye. En cas d’intervention de l’OTAN, et donc des États-Unis,  les patriotes libyens devront continuer leur révolution contre la nouvelle oppression. Le Liban, l’Afghanistan et l’Irak montrent amplement que la résistance est possible, et que l’ennemi risque ici aussi de s’embourber, avant de connaître la défaite. Voilà pourquoi une « transition en douceur », avec le soutien nord-américain, se prépare sous nos yeux. Les défections de nombreux responsables libyens, jusque-là piliers du régime, en sont le signe le plus apparent. Dans ce cas, l’OTAN interviendrait juste après, pour « aider » à consolider la jeune démocratie…

Dans tout le monde arabo-musulman, la Révolution est à la croisée des chemins. Les termes de l’alternative sont simples : mener le combat jusqu’à l’émancipation totale, ou se faire confisquer la révolution par les mêmes forces qui oppriment la région, à savoir l’américano-sionisme et son allié européen. Dans ce dernier cas, le combat ne pourra que se poursuivre : la prise de conscience des peuples et les sacrifices consentis ont été trop importants pour que la révolte s’arrête à mi-chemin.

Seuls l’extension et l’approfondissement de ces révolutions peuvent éviter qu’elles ne soient dévoyées. En ce domaine, l’Iran et le Liban ont su montrer le chemin. Aux peuples arabo-musulmans de s’en inspirer !


Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste

 

 

http://www.partiantisioniste.com/communications/l-otan-va-t-elle-intervenir-en-libye-0631.html

Partager cet article
Repost0
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 23:45

http://mcpalestine.canalblog.com/archives/2009/07/29/14243885.htm


 

La Campagne de Solidarité Irlande-Palestine (Ireland Palestine Solidarity Campaign, IPSC) condamne la décision de la Commission européenne déclarant qu’ « Israël offre le niveau suffisant de protection des données à caractère personnel », et donnant ainsi le feu vert au « transfert de données à caractère personnel des citoyens de l’Union européenne à Israël ».

Le gouvernement irlandais avait tenté de bloquer cette relation de partages de données, mais en vain. La présidente nationale de l’IPSC, Freda Hugues, condamne cette approbation de la Commission
européenne, et déclare : « Il s’agit d’une initiative scandaleuse au nom de la Commission. Israël est un pays qui s’est servi de passeports de ressortissants irlandais, allemands, britanniques et français pour

perpétrer l’assassinat extrajudiciaire d’un membre du Hamas à Dubaï, l’année dernière. Il n’y

a aucune raison de croire que c’était la première ou la seule action illégale de la sorte. Par conséquent, il serait absurde que la Commission autorise le transfert de données, à caractère personnel, des ressortissants de l’Union européenne à cet état voyou, à moins que ce ne soit dans un cas manifestement grave. Cette mesure va laisser des millions de citoyens potentiellement à la merci d’un vol de leur identité, parrainé par leur État, du même genre que ce que nous avons connu à Dubaï en janvier de l’année dernière. Il s’agit d’accepter tacitement la légitimation des actes de terrorisme d’État que commet Israël. » [NDLR : Lire à ce sujet l'article que nous avions écrit au sujet de l'affaire de Dubaï.]

Freda Hugues critique également la nature partisane de l’Union européenne, quand il s’agit d’Israël :

« Cela fait partie d’une tendance plus large au sein de l’UE, selon laquelle, en dépit des déclarations

hypocrites et de circonstance critiquant les violations israéliennes des droits de l’homme, les

États membres de l’UE travaillent à développer et à affermir les relations économiques et

symboliques avec Israël. Par exemple, la « recherche scientifique » est une forme extrêmement

lucrative de coopération entre l’UE et Israël. Israël participe à plus de 800 projets avec des
universités et des entreprises européennes, pour un montant évalué à 4,3 milliards d’€. En 2013, il est prévu qu’Israël reçoive plus de 500 millions d’€ de subventions européennes. En Irlande,
nous devrions tous être scandalisés par le fait que le représentant de l’Irlande auprès de la Commission européenne, Maire Geoghegan-Quinn, soit aussi la personne chargée de gérer ces
subventions. Parmi les bénéficiaires, on trouve les fabricants d’armes, tels que « Elbit » et « Israël Aerospace Industries », qui construisent les drones et les avions qui servent régulièrement à attaquer la population de Gaza. »

Mme Hugues réitère l’appel de l’IPSC, afin qu’il soit mis fin à l’impunité israélienne et tout particulièrement pour exclure Israël de l’Accord Euro-Med : « Israël ne craint aucune répercussion pour ses actions de la part des États membres de l’UE. Ces institutions persistent à lui permettre d’agir en toute impunité. L’Accord Euro-Med entre Israël et l’UE accorde à Israël un accès privilégié au marché européen. L’article 2 de cet accord stipule clairement que l’application de l’accord est conditionnée par le respect par Israël, « des droits de l’homme et des principes démocratiques », un respect considéré comme un « élément essentiel » de l’accord. Israël a violé de façon flagrante le droit international, à maintes occasions et, pour cela, il doit être exclu de cet accord préférentiel. Pourtant, aucun État membre de l’UE, ni aucun commissaire de l’UE n’a jamais évoqué cette option. En tant que tel, il faut nous interroger sérieusement sur l’engagement de l’UE dans la protection des droits de l’homme. »

Freda Hugues conclut : « Je recommande à toute personne préoccupée par cette plus grande coopération entre l’Europe et Israël – ce qui revient, ni plus ni moins, à récompenser les Israéliens pour
leur terrorisme contre les Palestiniens – de lire l’excellent livre de David Cronin sur la question : « L’alliance de l’Europe avec Israël : Aider l’occupation ». »


trouver ici


http://www.medialibre.eu/5950/leurope-autorise-le-transfert-des-donnees-personnelles-de-ses-citoyens-a-israel


mais plus disponible 


alors regardons ici 


http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2011:027:0039:0042:FR:PDF


Partager cet article
Repost0
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 23:40

 

http://fr.novopress.info/55038/technologies-moscou-veut-sa-%C2%AB-silicon-valley-%C2%BB/



14:12 24/02/2011

Le président Medvedev a raison de se déclarer préoccupé du sort de la Russie face aux plans US.

 

Plus les USA seront au bord du gouffre financier et économique, plus ils vont frapper cruellement leurs adversaires ou du moins ceux qui osent dénoncer  ou contourner leur politique de domination, leurs concurrents, leurs vassaux prêts à se tourner vers d'autres (la Chine est passée en tête devant les USA dans les échanges économiques dans la plupart des pays arabes, y compris au Maroc !), leurs créanciers (88.000 milliards de dollars de dettes à enterrer et elle augmente de 4 milliards par jour).

Le monde arabe fait le premier les frais de cette politique consistant à rebattre les cartes d'autant plus que les USA et la CIA en possèdent une grande partie).

Les USA ont fait le choix d'affronter la Chine de manière biaise partout où elle avance en utilisant des moyens non pas économiques, mais politico-militaires.

Peu lui importe de  bousculer ces vassaux (Tunisie, Égypte, Maroc, Bahreïn...) qui ont commencé à se tourner économiquement vers la Chine pour écraser et piller (encore le pétrole et le gaz !) les régimes qui l'ont nargué et ont plutôt résisté pendant des années (Libye, Syrie, Soudan) malgré la disparition de l'Union Soviétique.

L'objectif des USA est d'encercler la Russie puis la Chine pour les détruire et maintenir leur avance technologique et politico-militaire qui s'est considérablement réduite.

Les USA et le complexe pétrolo-militaro-industriel sont prêts à l'affrontement, surtout quand ils reprendront complètement le pouvoir après la prochaine défaite d'Obama.

Les USA veulent faire payer à la Russie et ses dirigeants sa politique de rapprochement avec la Chine, la restauration du complexe militaro-industriel et pétro-gazier sur ses bases soviétiques, son nouveau rôle de bouclier de la Chine pendant les années 2000 et leur propre aveuglement face à l'habileté de la direction russe à affronter et contourner ses menaces.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 20:58
Lundi 28 février 2011 1 28 /02 /Fév /2011 08:02
Voici un nouveau texte d'Eric Fiorile (Demosophie). Mes Lecteurs seront les premiers à le découvrir. Je rappelle qu'Eric Fiorile travaille depuis vingt ans le sujet, sérieusement. Ses analyses sont à prendre en considération. Et à relayer partout ! (eva R-sistons)
.

nwo-crise-mondiale.jpg
..
LE NOUVEL ORDRE MONDIAL EN 2011

 

Cela fait plus de trente ans que Jim Tucker enquête sur le Club Bilderberg (qui représente la partie la plus visible de ce que l’on nomme le « Nouvel Ordre Mondial »).


Depuis la mise en route d’Internet, à la fin des années 1990, les informations ont commencé à se développer sur ce sujet, mais c'est seulement au début des années 2000 que le grand public a commencé à découvrir l'existence de ce club (ce qui signifie que le secret a été conservé pendant plus de 50 ans!).


Et c'est seulement depuis les trois dernières années que c'est devenu l'un des thèmes majeurs d'internet, avec une multitude de sites fantaisistes, d'autres qui ne font que copier/coller les autres, et tout de même beaucoup qui diffusent sur internet des informations qui sont le fruit de recherches approfondies (sites, livres et magazines scientifiques, politiques, sociaux, etc.), ou de réflexions profondes.

 

Deux atouts sont majeurs pour ceux qui veulent développer un site sérieux: avoir une grande habitude de la lecture (être un dévoreur de livres) ou de l’écriture, et parler plusieurs langues pour établir un réseau de correspondants sélectionnés. Les bloggeurs sérieux ne captent sur internet que des bribes d'informations globales qu'il faut ensuite approfondir en détail par des livres, des magazines ou des investigations auprès des personnes ou organismes concernés. D’autres font un excellent travail à partir de seulement leurs engagements humanistes, leurs déductions personnelles ou leur révolte face aux injustices…

 

Or, tous se rejoignent sur les points suivants:

 

- Le Club Bilderberg n'est que la partie émergée de l'iceberg, or si ce club a pu conserver le secret pendant plus de 50 ans, nous pouvons en déduire que ceux qui l'ont créé et l'animent, ainsi que de nombreuses autres institutions du même genre, sont parvenus à rester dans l'ombre, et nous ne connaissons leur existence que par déduction.


- Le Club Bilderberg, ce n'est qu'une réunion annuelle à laquelle participent, d'abord les vrais décideurs en très petit nombre (ils ont une réunion préalable entre eux au cours de laquelle ils déterminent les instructions à donner aux invités selon l'orientation qu'ils ont décidé de donner à l'histoire); ensuite, les principaux membres du second cercle (les vrais patrons du monde: les trente ou quarante principaux dirigeants de la planète - organismes financiers, médias, technologies, alimentation, énergie, organismes internationaux et multinationales stratégiques - qui, eux, dirigent l'histoire humaine; et enfin, les invités (ceux-ci n'ont guère d'importance, ils changent d'ailleurs régulièrement et ne sont là que pour recevoir leurs instructions. Ce sont en majorité les chefs de gouvernement et les principaux personnages politiques ou financiers des états).

 

- Grâce à des gens comme Jim Tucker ou Daniel Estulin, cela fait longtemps que l'on connait bien le fonctionnement de ce "club", en revanche, les vrais décideurs, ceux qui organisent tout lors de réunions dont personne n'a jamais entendu parler, restent totalement inconnus. Diverses suppositions logiques livrent bien quelques noms, surtout que ce sont toujours les mêmes qu'on retrouve à l'origine de la création de tous les organismes de vrai pouvoir (Réserve Fédérale, Bilderberg, ONU, trilatérale, Club de Rome, CFR, FMI, OMS, etc. Etc.), mais ces quelques noms n'ont jamais pu être associés directement à ce "Nouvel Ordre Mondial" que représentent ensemble tous ces organismes orientés vers le même but.

 

- Nous devons (tous les scientifiques, journalistes, investigateurs, bloggeurs, administrateurs de sites...) donc admettre que nous n'avons que des déductions logiques à offrir, ce qui permet aux aveugles qui souhaitent le rester, de parler de "théorie de la conspiration" (de préférence avec un sourire pour appuyer le propos). Mais, lorsque dans les années 1980, un programme inconnu du public met en route la construction de 700 camps de concentration (c'est 700, pas 2 ou 3 que justifierait un « au cas où »), on peut en déduire logiquement que des incarcérations massives sont prévues, mais on ne pourra pas empêcher l'aveugle volontaire d'affirmer qu'ils les ont construits comme camps de vacances pour leurs enfants. Concernant les Guide stones de Georgia, on peut logiquement déduire qu'ils affichent leur programme, mais on ne peut interdire à notre aveugle d'affirmer qu'ils ont dépensé une fortune "juste pour faire une plaisanterie". On pourrait continuer avec l'aéroport de Denver, la base "area 51", le projet HAARP, les implants RFID, les nano robots inclus dans l'alimentation, ou les pandémies mondiales déclenchées à partir de 2 cas isolés... Pour le moins, tout le monde admettra que tout cela se passe aux Etats-Unis, où en provient.

 

- Suivant le même schéma de déductions, de nombreux scientifiques s'étonnent que du fluor soit ajouté aux eaux potables, que l'aspartame soit autorisé ou que les études réelles sur les OGM soit dissimulées, là encore l'origine se retrouve aux Etats-Unis. C'est là que sont mis au point les produits, et là qu'une institution clairement corrompue (Food and Drug) donne des autorisations qui se répercutent sur toute la planète.

 

- Il est aussi prouvé, et bien prouvé, que les drogues comme le crack sortent des laboratoires de l'armée américaine, et que celle-ci gère bien le trafic mondial de la drogue (premières enquêtes et dénonciations dans les années 1970, dernier évènement en date: le 10 février 2011: avion militaire américain saisi en argentine avec un chargement de drogue).

 

- Il est aussi parfaitement démontré que le programme des chemtrails a été mis en route aux Etats-Unis…

 

Je pourrais continuer encore longtemps...mais l'important, et le but de cet écrit, est de faire partager au lecteur durant quelques instants notre mode de raisonnement, à voir si nous commettons une erreur.

 

- D'abord, tous ces faits sont étudiés et vérifiés à fond, par de nombreuses personnes de toute la planète qui s'échangent les informations, prenons donc pour hypothèse qu'il n'y a aucune erreur dans les faits eux-mêmes (le lecteur peut reprendre à son compte l'enquête sur n'importe lequel de ces sujets, il aboutira aux mêmes faits).

 

Voici donc le raisonnement:

 

- Puisque tout vient des Etats-Unis, et que grâce au club Bilderberg, des instructions sont données aux dirigeants occidentaux, et que ceux-ci suivent fidèlement ces instructions, on peut déjà en déduire que l'autorité supérieure vient des Etats-Unis.


- Si le public américain ignore tout de ces faits et qu'il en est la première victime, selon le système "démocratique", cela signifie que ces programmes n'ont pas été décidés par les dirigeants officiels (toutes les décisions officielles sont publiques).


- Si tous ces faits proviennent des principales multinationales américaines, des laboratoires américains, de l'armée américaine, et des institutions américaines, mais ne sont pas admis officiellement, c'est qu'il existe un pouvoir supérieur et secret.


- Si toutes les entreprises et institutions qui en sont à l'origine ont agi séparément, sans aucune connexion entre elles, et ont vu ces programmes souvent répercutés sur tout le monde occidental grâce à des organismes internationaux qui, eux non plus n'auraient aucune connexion ni entre eux, ni avec ces institutions d'origine, ce serait une coïncidence absolument extraordinaire, et indiquerait une sacrée zizanie dans l'organisation américaine! Un mathématicien dirait qu'il n'y a pas une chance sur un milliard que cela se produise! On doit donc logiquement en déduire, qu'il y a des connexions et qu'il y a une autorité supérieure et indépendante du pouvoir officiel qui prend les décisions de ce genre.

 

- Enfin, peut-on imaginer qu'un seul homme participe à toutes les réunions de tous ces organismes, de toutes ces multinationales, de toutes ces institutions, en agissant en maître décideur absolu?

 

Si le lecteur admet que non, alors ils sont plusieurs.

Alors le mot adéquat est "conspiration"

 

 

Les mots "Nouvel Ordre Mondial" sont utilisés pour parler de conspirateurs dont nous ne connaissons pas l'identité exacte, mais dont nous savons qu'ils détiennent un pouvoir immense, ce qui ne va pas sans une fortune immense, dont nous savons aussi que leurs plans remontent à plusieurs décennies, alors nous avons cherché, et avons trouvé, de multiples déclarations écrites, orales et visuelles (symboles NWO) qui, toutes, vont dans le même sens: l'établissement d'un pouvoir absolu détenu par eux-mêmes, et le reste de l'humanité, d'abord réduite par un génocide mondial, puis les survivants rendus esclaves par des moyens technologiques (implants, nano robots, haarp...).


Puis nous avons examiné les faits dénoncés, tels que la main mise absolue sur les plus importants centres de contrôle de la planète (ONU, OMS, FMI) et tous sans exception, participent de ce programme (pas un seul de ces organismes qui ne soit dirigé par l’un des membres Bilderberg).

 

Nous avons aussi examiné la progression de ces faits, depuis les essais de fluor par les nazis à l'ajout de celui-ci dans l'eau destinée aux populations pour en abaisser le quotient intellectuel, puis l'augmentation progressive de la quantité de vaccins recommandés (malgré le danger reconnu d'excès de métaux lourds), puis l'interdiction du traitement des maladies les plus rentables (cancer, etc.), l’interdiction des brevets d’s aussi examiné la progression de ces faits, depuis les essais de fluor par les nazis à l'ajoénergie propre, la progression des drogues et des dégâts sociaux qu'elles engendrent,  la chute progressive de la qualité de l'enseignement, la montée de l'oppression policière sur les populations, la crise économique, les chemtrails, les guerres provoquées, l’influence grandissante des premiers organismes de contrôle (OMS en passe de devenir le ministère mondial de la santé sous l’égide de l’ONU, donc de Bilderberg, le FMI en passe de devenir le ministère mondial des finances, également sous la coupe de l’ONU), etc. Etc.

 

Enfin, nous avons cherché quels étaient les programmes en cours,

ceux qui vont donc nous être appliqués prochainement,

et là nous trouvons la suite logique :


 

Recherche sur les nano robots qui peuvent s'installer et s'organiser dans l'organisme humain, recherche spatiale pour installer plus de satellites espions pour surveiller chaque humain, recherche biotechnologique pour fournir aux humains des aliments de plus en plus privés des éléments nutritifs, recherche de bombes plus puissantes sans retombées nucléaires, acquisition du contrôle absolu de toutes les eaux de la planète (le club Bilderberg en détient déjà près de 70%), tous les laboratoires et scientifiques de haut niveau sont sous contrôle, toutes les nouvelles technologies sont réservées exclusivement à la poursuite de leurs desseins au lieu d’être mises à la disposition du public (moteurs sans essence, transmetteurs d’énergie…), développement des techniques de contrôle mental des populations, etc. Etc.

 

Donc, par simple déduction logique, joignant tous ces faits entre eux, il est difficile de ne pas en conclure qu'un petit groupe de personnes tente d'établir son hégémonie sur toute la planète en contenant les autres en esclavage et que la préparation d'un génocide mondial est en cours.

 

En observant la chronologie de la progression de ce « Nouvel Ordre Mondial », on doit admettre que ces personnes (familles) sont très proches de leur but, et qu’au maximum dans les cinq années qui viennent, se déclencheront les opérations pour l’établissement officiel d’un gouvernement mondial sous leur contrôle exclusif.


Enfin, usant de simple logique : si nous avons pu découvrir quelques uns de leurs plans et programmes passés ou en cours, il est très probable que nous n’avons pas tout découvert, que d’autres projets se trament dans l’ombre sans que nous en sachions quoi que ce soit, simplement parce que les scientifiques travaillant sur ces projets sont tenus au secret, ou parce qu’ils se développent dans les bases secrètes de l’armée.


 

Si le lecteur a maintenant admis qu’il existe bien une conspiration

de quelques familles en vue d’établir leur pouvoir sur toute l’humanité et la planète,

il lui reste à être convaincu que cela représente un danger pour l’humanité :

 

 

L’OMS, comme le FMI (et même l’ONU !), se présentent toujours comme des organismes œuvrant pour le bien être de l’humanité, pour la justice et l’équité, et notre aveuglement volontaire pourrait facilement succomber à la propagande du « gouvernement mondial nécessaire au bien de l’humanité ».


Un rapide survol des blogs et sites web concernant ces organismes suffit à se rendre compte qu’ils s’apparentent plus à des organisations mafieuses qu’à des œuvres humanistes, mais encore une fois, la logique suffit :

 

Quiconque observe le fonctionnement économique des pays du Sud s’apercevra immédiatement que le pillage des matières premières se réalise essentiellement grâce au FMI,

 

quiconque observe les modifications récentes des statuts de l’OMS se rend compte immédiatement que cet organisme travaille essentiellement à l’enrichissement des laboratoires pharmaceutiques au détriment de la santé des populations,

 

et quiconque observe l’actuation des banques centrales doit bien constater qu’elles agissent pour extorquer le maximum aux populations à travers les gouvernements nationaux.

 

Quant à l’ONU, sa manipulation évidente par les Etats-Unis pour favoriser les guerres et l’emploi d’armes interdites, comme ses interventions, démontrent clairement qu’il s’agit avant tout d’un organisme guerrier cherchant à établir sa suprématie militaire autant sur les nations que sur les peuples.

 

Nous sommes en 2011, la manipulation mentale des masses s’effectue pour l’instant surtout par les médias, jusque là, il fallait justifier les nombreuses lois qui permettent de contrôler les populations, ça a été le « terrorisme », il fallait lui donner une existence et s’en servir pour susciter les haines et le chaos, ça a été « l’islamisme » (au point qu’en suivant les infos de la TV , beaucoup ont commencé à associer l’islamisme au terrorisme), il fallait faire monter la tension entre les états, on nous désigne comme les « ennemis dangereux pour la démocratie » des pays tels que l’Iran, la Libye ou le Venezuela ; il fallait des responsables du chaos général, on nous désigne les juifs, on nous ressort même le fameux « protocole des sages de Sion » qui circule à nouveau sur Internet sans aucun avertissement. Ce qui fait que bientôt, le belge, l’italien, le suédois ou le français aura deux ennemis majeurs dans son pays : l’arabe et le juif !

 

ALORS, il faut dénoncer publiquement tous ces mensonges qui ne sont que le résultat d’une manipulation à grande échelle, ce que nous faisons par internet car la Presse officielle leur appartient, ET IL FALLAIT SURTOUT trouver le moyen d’interdire l’établissement d’une dictature mondiale et la continuité des plans du « Nouvel Ordre Mondial », pour établir enfin la paix afin de s’occuper des vrais problèmes de la planète. C’est l’ambition de la demosophie, et cela commence par UN pays.


2011 est l’année charnière, l’année qui doit servir à faire monter les tensions pour préparer le gain des élections de 2012, car celles-ci sont les plus importantes de l’histoire : le moment est venu d’installer aux commandes des nations les larbins les plus fidèles, ceux qui seront chargés de faire renoncer à l’indépendance nationale pour mettre leur pays sous la coupe du gouvernement mondial, en l’occurrence l’ONU, et sous les ordres de ses principaux ministères (OMS et FMI).

 

Lorsqu’ils auront obtenu cela, il ne restera plus qu’à augmenter les troubles sociaux, la crise économique, ou prétendre à une nouvelle pandémie, pour que les armées de l’ONU occupent le pays « pour le bien de la population ».

 

2012 est donc notre dernière opportunité de nous opposer à ces plans !

 


Eric Fiorile, Démosophia

 

http://demosophie.com/fr/dentroweb/comprarlibroFR.htm

 

 

NOM-globe-a-table-p.png

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages