Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 17:37
3 mars 2011

Le marché des jeux vidéo a généré près de 38 milliards d’euros de chiffres d’affaires, en 2010. Les analystes tablent sur 54 milliards d’euros en 2014. Bien entendu, les principaux clients de cette industrie très lucrative sont les jeunes.

La presse s’interroge souvent sur l’impact psychologique de la violence de certains jeux. Mais ce qui est généralement passé sous silence, c’est l’énorme potentiel de ce secteur en matière de propagande pro-capitaliste et pro-impérialiste. Cela n’a pas échappé aux fabricants. Prenons l’exemple du jeu Call Of Duty Modern Warfare 2. En seulement trois semaines, il s’est vendu à 55 millions d’exemplaires, pour un chiffre d’affaires de 3 milliards de dollars. On y incarne un soldat en guerre contre les « méchants Russes », qui sont alliés à de tout aussi méchants pays arabes. Cette maléfique coalition veut lancer une bombe nucléaire sur les Etats-Unis. Votre mission est donc de les en empêcher – en tuant, cela va de soi, un maximum de soldats russes et arabes.



Après le triomphe de ce Call of Duty (« L’Appel du Devoir »), les développeurs ont sorti un nouvel opus : Call of Duty Black Ops. Il a pulvérisé tous les records de vente : 5,6 millions d’exemplaires en une semaine. La première mission se déroule à Cuba. Votre « devoir » est de tuer Fidel Castro, rien de moins. En satané communiste qu’il est, il veut lui aussi raser les Etats-Unis à coups de bombes atomiques. Mais Castro est un malin. Au moment où le joueur croit avoir accompli sa noble mission, il découvre qu’il a « malheureusement » tué un sosie de Fidel. Il est ensuite expédié dans un goulag soviétique. Il réussit à s’en échapper et retourne aux Etats-Unis, où le Président Kennedy en personne lui confie la tâche d’empêcher les « terroristes » communistes d’attaquer les Etats-Unis et de détruire le monde. Il repart donc, la fleur au fusil, tuer des Viet-cong au Vietnam, des communistes au Laos, et ainsi de suite.

 

La propagande anti-communiste atteignait déjà des sommets avec les films de James Bond, etc. Mais dans le cas de ces jeux, on n’est pas passifs. Avec Call of Duty Black Ops, des millions de jeunes pressent un bouton, comme on presse la détente d’un pistolet, pour tuer de sang-froid Fidel Castro. On brûle au lance-flammes des dizaines de milliers de Vietnamiens. Ce sont ces actes meurtriers qui vous font progresser dans le jeu. On vous récompense par de nouvelles armes qui vous permettent de mieux accomplir vos crimes. La guerre du Vietnam, qui dans la vraie vie s’est soldée par des millions de morts, n’est qu’un divertissement chez d’innombrables jeunes qui s’amusent à virtuellement massacrer des hommes pour défendre l’impérialisme américain.

 

Il est évident que les amateurs de ces jeux ne tombent pas tous dans le panneau, loin s’en faut. Mais il n’empêche que l’intention est claire. Le premier objectif des capitalistes de ce secteur est de faire un maximum de profit. Le deuxième – autant « joindre l’utile à l’agréable » – est de véhiculer l’idée que les impérialistes font la guerre pour de nobles causes, pour protéger le monde des méchants terroristes, et non pour conquérir des marchés et des sphères d’influence. Ici, la fiction rejoint la réalité : les scénarios de ces jeux se basent sur les mensonges réels des impérialistes.


Source : La Riposte

 

 
Les articles publiés sur michelcollon.info sont libres de droit. Vous pouvez les reprendre sur vos blogs ou sites sans oublier de mentionner la source et l'auteur.

Si cet article vous a plu, vous pouvez vous inscrire à la Newsletter pour recevoir notre sélection une fois par semaine.

Vous pouvez nous faire aussi un don ou commander nos livres ou DVD afin de soutenir notre travail et les futurs projets d'Investig'Action.

Vous pouvez aussi nous écrire pour nous signaler des erreurs afin d'améliorer la qualité de l'info ou bien proposer vos articles.

Investig'Action

Partager cet article
Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 17:28

nature, environnement

Je vous présente ici en exclusivité, un excellent article qu’un ami sur facebook à écrit sur un sujet bouillant d’actualité. Il dresse un tableau nous facilitant la compréhension de ce qui est en train de ce jouer présentement au Moyen-Orient, où l’or noir coule à flot, un jeu de pouvoir qui ne date pas d’hier, mais de plusieurs décennies.
Merci Hervé!
Jo ^^
En 1859, l’ingénieur Edwin Drake découvre ne Pennsylvanie le pétrole. Même dans l’antiquité on avait déjà découvert ces gisements, les égyptiens l’utilisaient pour l’embaumement. En 1910 il est considéré comme étant une matière première stratégique. l’Amérique, pionnière dans la prospection et les techniques développées, exporte son savoir faire et exploite les gisements en Arabie Saoudite entre autre, pour la simple et bonne raison que sa production atteint son pic en 1970.
L’Opep est créée en 1960, non seulement pour réguler le marché, mais surtout pour retirer la main mise des USA. Alors commence un bras de fer géopolitique et surtout stratégique pour lui permettre d’en reprendre le contrôle.
Voilà comment ils vont s’y prendre ;
La base avancée que représente Israël pour les américains est capitale dans cette guerre économique. L’état Juif est sous protectorat américain. Et ces derniers négocièrent avec les saoudiens pour leur apporter protection et stabilisation de leur souveraineté, en prétextant le risque de dérapage de la guerre judéo-arabe . « Il fallait maintenir une pression sur les pays producteurs de pétrole. Nous sommes donc passés par les intimidations, puis par la mise en place et l’alimentation de tensions géopolitiques visant à faire comprendre très naturellement que l’Amérique était là pour les protéger face à une menace qui pouvait venir d’autres pays plus ou moins limitrophes. Passant par Israël qui a été pour nous un allié incontournable, ne suffisait pas. Ce fut au tour de l’Afghanistan qui était l’ouverture idéale pour l’accompagnement des troupes locales contre les forces soviétiques, en sous-main nous étions les instigateurs d’un stratagème visant à mêler l’intelligence service des EU et d’une cellule saoudienne tenue par Bin Laden. Toutes nos tentatives de s’implanter sur le territoire saoudien furent un échec. Vint ensuite la possibilité d’accompagner indirectement la volonté du président Iraquien d’envahir le Koweit. Ce dernier élément a été le déclenchement de l’inquiétude de l’Arabie Saoudite et de ses dirigeants, dont le sentiment fut partagé par l’ensemble des pays producteurs du Moyen-Orient. La brèche était ouverte, et la réaction venant de notre pays fut immédiate. Pourtant nous savions que notre action risquait de nous valoir beaucoup d’animosité, mais nous ne pensions pas avoir ouvert la boîte de Pandore. Seul un pays fort comme les USA pouvait maintenir l’équilibre mondial entre le désir des producteurs d’augmenter leur pression hégémonique et les tentatives de prise de contrôle des pays en voie de développement rapides »… Installer une méga base américaine pour protéger les gisements. Les saoudiens ont refusé, « pas de mécréants sur la terre sainte ».
Au début des années 60, l’administration Kennedy voulait que le Shah d’Iran (co-signataire de l’opep) entreprenne des réformes dans son pays afin de se protéger d’un éventuel soulèvement populaire, où, l’Union Soviétique pouvait faire main basse sur cette opération. Kennedy lui-même n’en était pas convaincu et semblait être contraint à cautionner ce plan d’action. On peut se demander du reste si l’assassinat de JFK n’était pas due à cette contestation, au vu de l’importance du stratagème.
Le Bloc arabo-persique faisait de la résistance. Puis vint cette formidable idée du pentagone d’organiser un hold-up magistral avec la bénédiction de la France. Saddam Hussein, à la fin des années 80, était en très bons termes avec les occidentaux. La France vendait des mirages F-1 et de l’armement, tandis que les américains s’offraient une arrière base de la CIA des plus performantes. L’ex président à vie de l’Irak, voulait à tout prix récupérer une ancienne province qui a pour nom le Koweït, pendant ce temps ses voisins foraient en diagonale sur une distance de 200 km au moins. Les fus de forage provenaient des Etats-Unis en transit par la France. Officiellement il s’agissait d’oléoducs pour l’usage Koweïtien. Saddam n’en pouvant plus il prévint la CIA qu’il allait envahir le Koweït , non seulement pour les punir du vol manifeste, mais aussi pour récupérer l’ancienne province. La réponse fut la suivante « On s’en fout, vous pouvez y aller ». La boite de Pandore était ouverte, enfin les américains investissent le golf pour délivrer la province annexée. Puis plus tard l’Irak à nouveau dans l’hypothétique histoire de fabrication d’armes de destructions massives, et surtout en représailles suite à l’attentat du World Trade Center revendiqué par Bin Laden l’ex agent de la CIA et fondateur d’Al qaïda et imposer son impérialisme au moyen-orient. Afghanistan, Irak, et à nouveau Afghanistan, l’Amérique ne lâchera pas d’autant qu’un nouveau défi commence à se profiler. La Chine.
A elle seule, la Chine bat des records en terme de croissance, elle s’octroie, dans les 3 dernières années, 50% des ressources mondiales, fer, charbon, pétrole. Le dragon devient gargantuesque et ce n’est pas fini. L’oncle Sam le sait bien. La Chine cependant sent qu’elle détient une place importante sur la scène géopolitique et depuis quelques années s’implante en Afrique dans différents projets d’investissements. L’Afrique qui reste encore un terrain vierge devient l’axe de développement principal. L’Amérique doit donc maintenir ses efforts pour dominer l’échiquier économique mondial. Et doit par tous les moyens reprendre le monopole de l’or noir. Un jeu dangereux se met en place, la déstabilisation du monde arabe représente pour les USA le moyen de revenir sur le devant de la scène en appliquant le principe des terres brûlées. « Je pousse les peuples à la révolte, je prouve que le régime arabe local est dépassé, je rétabli une pseudo démocratie, et à moi les honneurs ». Début janvier 2011, la Tunisie entre dans un bras de fer contre le gouvernement, des groupuscules s’organisent et déstabilisent le pouvoir. Le général Rachid Ammar se range du coté du peuple, après avoir reçu le soutien des Etats-Unis. Puis le conflit s’étend en Egypte, même scénario, même résultat. La révolte touche toute la bande Maghreb arabo-persique. La CIA est sur la brèche et il ne serait pas étonnant d’apprendre que des actions sont menées pour amplifier le mouvement. On sait déjà que du matériel anti-émeutes porte la marque de fabrication des Américains – Des livraisons de matériel ont été détectées entre septembre et novembre, le gouvernement Tunisien s’attendait à une révolte –
L’objectif, prendre le contrôle du golf persique et faire barrage à la Chine qui affûte les dents du dragon. Mais l’intégrisme dans tout ça ? Il s’essouffle, son modèle ne représente plus l’unanimité du peuple arabe et pour preuve. Bin Laden, le transfuge Américo-saoudien tient ici tout son rôle, il a été placé pour maintenir une guerre d’endurance en misant sur la peur et la déstabilisation au service de la CIA. Et ça fonctionne. La déstabilisation et la manipulation sont devenues des armes redoutables, différentes des solutions conventionnelles, mais terriblement efficaces. Bin Laden a été vu plusieurs fois et mis en joue par les militaires, l’ordre à été donné de ne pas tirer. Quand on veut trouver quelqu’un, avec la technologie, on le trouve. Les Américains savent très bien le faire quand le résultat sert ses intérêts. Viêt-Nam, Colombie, Irak, ex Yougoslavie, Pakistan, etc… Aujourd’hui l’Amérique s’impose pour protéger son hégémonie, mais aussi celle des occidentaux.
Mais il y a un hic, la dette colossale des Etats-Unis est détenue en grande majorité par les Chinois, les Saoudiens ne sont plus les principaux créanciers, c’est aussi valable en France.
Mais encore plus fort, la révolte contre le joug totalitaire commence à naître aussi dans l’empire du milieu, si l’Amérique réussit ce coup magistral et ébranler la muraille de Chine, à l’image de l’aigle qui lorsqu’il tient sa proie, il l’étouffe et ne desserre que lorsqu’il n’y a plus de vie. Bien joué !!!!

Hervé Giacomoni


Share and Enjoy:
  •  
Partager cet article
Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 16:16

L’Intifada s’étend au-delà de la Palestine  04/03/2011

http://www.devoir-de-philosophie.com/dissertation-intifada-guerre-des-pierres-139809.html
Intifada (

Vous vous souvenez de "l’effet domino" qui selon les néoconservateurs devait suivre le renversement des talibans en Afghanistan et celui de Saddam Hussein en Irak ?

Leur renversement devait entraîner celui d’autres "leaders hostiles d’états voyous" comme ceux d’Iran ou de Syrie qui refusaient de se subordonner aux intérêts israélo-étasuniens au Moyen Orient. L’effet domino n’était pas supposé menacer les régimes "amis" qui régnaient sur l’Egypte, la Tunisie, la Jordanie, l’Arabie Saoudite, le Yemen, le Barhein et leurs sous-fifres qui étaient fermement alignés sur les USA. Au contraire il avait pour but de remplacer les régimes "réfractaires" du premier type par des "états-clients" du deuxième type qui se plieraient à tous les exigences géopolitiques des USA dans la région.

A peine dix ans plus tard, cependant, le vent politique a tourné dans la direction opposée au Moyen Orient : Ce ne sont pas les états que les USA ont qualifiés "d’états voyous" qui tombent mais "les états modérés amis des USA" qui s’écroulent. Comment expliquer ce renversement historique ?

Parmi les nombreux facteurs importants qui concourent indubitablement aux saisissantes révoltes sociales du monde arabo-musulman il faut mentionner les difficultés économiques, la dictature et la corruption rampante. Tandis que ces facteurs relativement évidents sont souvent cités, d’autres, d’importance comparable mais moins évidents, sont souvent oubliés. Le facteurs qui sont rarement mentionnés sont : l’aspiration à la souveraineté nationale, la frustration due au brutal traitement réservé aux Palestiniens, et l’outrage que représente la malveillante campagne de diffamation des valeurs culturelles et religieuses du monde arabo-musulman.
En d’autres termes, les peuples arabo-musulmans ne sont pas seulement en colère contre la répression gouvernementale, la corruption et les difficultés économiques ; Ils en veulent aussi à leurs leaders à cause de leur inféodation à ou de leur collusion avec l’impérialisme étasunien et le (mini) impérialisme israélien et aussi à cause des attaques insidieuses et offensantes contre leur héritage culturel et religieux.

L’écrasante majorité des populations arabo-musulmanes qui sont se soulevées contre le status quo, se sentent profondément humiliées d’être gouvernées par des tyrans qui se soumettent aux impératifs économiques et géopolitiques de puissances étrangères. Et le cruel traitement infligé aux Palestiniens est tout aussi déshonorant pour eux. La création de l’état israélien qui impose son occupation coloniale par la terreur, le nettoyage ethnique et l’expulsion d’au moins 750 000 Palestiniens de chez eux, et la violence continuelle que ce peuple subit au jour le jour est considérée par les peuples arabo-musulmans comme une violence humiliante exercée contre eux tous.

Les médias corporatistes et les pontifes des médias dominants des USA ont tendance à minimiser ou carrément nier le rôle moteur que l’anti-sionisme/anti-impérialisme joue dans les soulèvements.

Par exemple le journaliste du New York Times, Thomas L. Friedman a récemment écrit (dans un article du 16.02.2011) : "L’Egypte a aujourd’hui été réveillée par sa jeunesse d’une manière unique - pas pour lutter contre Israël ou les USA, mais en quête de pouvoir personnel, de dignité et de liberté." Il est clair que M. Friedman doit avoir une définition très étroite de dignité et liberté - comme si ces valeurs universellement chéries n’avait aucun rapport avec la domination d’un gouvernement ou d’un pays étranger.

Le fait demeure toutefois que les aspirations à la souveraineté nationale et le sentiment anti-impérialiste jouent un rôle important dans le soulèvement. Cela explique pourquoi l’agitation a gagné de larges pans de la société.

Ce ne sont pas seulement les pauvres ou les classes laborieuses qui rejoignent les jeunes dans la rue sous la pression économique, ce sont aussi les classes moyennes relativement aisées. Des couches professionnelles comme les hommes de loi, les docteurs et les enseignants s’y joignent aussi.

De même que l’Intifada palestinienne a pour but de mettre fin à l’occupation sioniste de sa terre, de même l’agitation plus large du monde arabo-musulman peut être considérée comme une grande Intifada qui veut mettre fin à la domination impérialiste de leurs gouvernements. Les banderoles et les slogans de la place de la Libération du Caire dirigés non seulement contre Moubarak mais contre les USA et Israël, reflétaient ce sentiment :

"Nous ne sommes pas avec les USA ni avec aucun autre gouvernement. Nous sommes capables de nous débrouiller tout seuls... Nous ne voulons pas que les USA participent à l’instauration d’un régime démocratique en Egypte. Nous refusons toute ingérence étrangère... Nous sommes des égyptiens et nous sommes capables de décider tout seuls de notre sort..." "Je ne crois pas qu’Israël soit un état. Je n’y crois pas. Israël n’est qu’une occupation. Personnellement en tant qu’Egyptien je ne reconnais pas l’existence d’Israël. Et je ne reconnais pas non plus les gouvernements arabes qui traitent ou travaillent avec Israël".

Un si grand désir de ne pas être soumis à des influences étrangères à conduit Graeme Bannerman, l’ancien analyste du Moyen Orient au département d’état étasunien de planning politique à reconnaître ( à la National Public Radio le 27.01.2011) que "L’opinion publique au Moyen Orient était si anti-américaine que n’importe quel changement populaire au Moyen Orient aurait une orientation anti-américaine et en tous cas serait moins bien disposé envers les USA, ce qui nous poserait un sérieux problème."

Un signe révélateur de l’intensité de la colère que ressentent les arabes de la rue en voyant leurs leaders se soumettre aux intérêts israélo-étasuniens et en voyant le brutal traitement que subissent les Palestiniens se manifeste dans le fait que, selon un grand nombre d’enquêtes d’opinion, ils ont plus de respect pour les leaders iraniens qui ne sont ni arabes ni sunnites, que pour leurs propres leaders arabes -parce que contrairement à la plupart des leaders arabes, les leaders iraniens (depuis la révolution de 1979) se sont fermement opposés aux politiques impérialistes et égocentriques dans la région.

Les régimes égyptiens de Hosni Moubarak et de Anwar Sadat (avant lui) étaient spécialement méprisés pour leur servilité aux USA et à Israël. Depuis sa création en 1948 et jusqu’en 1979 aucun état arabe n’avait reconnu Israël en tant qu’état légitime. Mais en 1979, l’Egypte (sous la présidence de Sadat) a rompu les rangs du monde arabo-musulman en signant "l’accord de paix" avec Israël qui a pris le nom d’accord de camp David.

Bien que l’accord ait été officiellement conclu entre Israël et l’Egypte, les USA étaient un intermédiaire clé et le partenaire principal. les USA acceptèrent de fournir à l’Egypte des aides financières et militaires substantielles, d’un montant d’environ 2 milliards par an, en échange de sa reconnaissance d’Israël et de sa soumission aux impératifs économiques et géopolitiques israélo-étasuniens dans la région. Comme l’a dit récemment Alison Weir, reporter et directeur exécutif de "if Americans knew" (si les Américains savaient), en reconnaissant ainsi Israël et en normalisant sa relation avec lui, "l’Egypte a ouvert à d’autres pays la voie de la "normalisation" de leurs relations avec Israël, malgré la situation anormale de la Palestine."

Depuis l’Egypte a été de facto l’allié d’Israël ainsi que la base des intérêts économiques et géopolitiques des USA au Moyen Orient. Elle a ouvert son espace aérien, ses réserves d’eau et son sol aux forces armées étasuniennes. Elle s’est employée à persuader ou forcer les gouvernements et les forces politiques de la région à servir les intérêts israélo-étasuniens. Et elle a servi de contre pouvoir contre des pays comme l’Iran qui s’opposaient aux visées impérialistes des Etasuniens et des Israéliens sur la région. En tant que "partenaire de la paix" avec Israël, l’Egypte a aussi été complice de la politique coloniale israélienne et de la cruelle oppression du peuple palestinien.

Bien que sous influence israélo-étasunienne, Anwar Sadat a reçu le prix Nobel de la Paix (en même temps que le premier ministre Begin d’Israël) pour la "paix" de camp David ; les partisans de la souveraineté nationale de l’Egypte et les défenseurs des droits du peuple palestinien ont considéré cet accord comme une trahison et une capitulation à l’expansionnisme sioniste et à l’impérialisme étasunien.

L’outrage que la trahison de camp David a représenté pour l’Egypte et pour le monde arabo-musulman au sens large, s’est traduit, pense-t-on, par l’assassinat tragique de Anwar Sadat, qui avait signé les grotesques accords de "paix" avec Israël. Voici un texte qui attribue l’assassinat de Sadat à la signature des accords de "paix" :

"Pendant les mois qui ont précédé son assassinat, il était devenu profondément impopulaire au Moyen Orient pour avoir fait la paix avec Israël, ce qui était considéré comme une "trahison" des Palestiniens. Il y avait beaucoup de critiques et de menaces contre lui et sa famille.

"La plupart des gens n’ont pas été surpris quand il a été assassiné mais les circonstances de sa mort demeurent bizarres. Beaucoup de rapports semblent indiquer que les forces de sécurité égyptiennes savaient à l’avance qu’on allait tenter de tuer Sadat mais elles n’ont pas fait grand chose pour l’empêcher. Certains disent même que les forces de sécurité égyptiennes ont aidé l’assassin présumé. Et certains croient que c’est un scénario plausible parce que l’assassin a réussi à passer à travers plusieurs barrages et inspections de police avant la parade militaire du Caire".

Pendant que le président Reagan se lamentait sur la mort de Sadat en disant : "L’Amérique a perdu un grand ami, le monde a perdu un grand homme d’état et l’humanité a perdu un champion de la paix", Nabil Ramlawi, un officiel palestinien, disait : "Nous nous attendions à ce que le président Sadat finisse ainsi parce que nous sommes sûrs qu’il oeuvrait contre les intérêts de son peuple, des nations arabes et du peuple palestinien."

Mettre fin au calvaire des Palestiniens et leur rendre leurs droits géopolitiques dans les frontières reconnues par la communauté internationale est un but sous-jacent des soulèvements actuels au Moyen Orient et en Afrique du Nord.

D’une manière subtile ou latente, l’injustice atroce dont souffre le peuple palestinien semble être la "mère" des griefs arabo-musulmans. dans cette perspective, le soulèvement du monde arabo-musulman peut être vu comme une Intifada qui s’étend au-delà de la Palestine. Sans une solution juste et équitable au problème palestinien, l’agitation continuera à secouer la région, avec ses conséquences catastrophiques potentielles.

Il y a une lueur d’espoir dans ce triste tableau et ce serait que le peuple juif se rende compte que son projet sioniste radical d’expansionnisme n’est plus tenable, et que, donc, il se rapproche d’autres individus et organisations juifs (comme les Juifs pour la Justice en Palestine) qui s’en sont déjà rendu compte et qu’ils travaillent ensemble à établir une coexistence pacifique avec leurs cousins historiques dans la région.

Le sionisme radical a besoin, pour réaliser son projet, du soutien des puissances impérialistes. Comme l’ont noté les critiques du sionisme, dont beaucoup sont juifs, c’est une attente ou un espoir très dangereux, parce que le soutien des puissances impérialistes, qui en dernière ressort est lié à leur propres intérêts et calculs économiques et géopolitiques, peut s’interrompre ou leur être retiré d’un seul coup si les équations géopolitiques de la région changent. Comme l’a dit récemment le célèbre penseur juif Uri Avnery :

"Notre futur n’est pas avec l’Europe ou les USA. Notre futur est dans cette région... Ce n’est pas seulement notre politique qui doit changer, mais notre façon de voir les choses, notre orientation géographique. Nous devons comprendre que nous ne sommes pas une tête de pont de quelqu’un qui est au loin, mais que nous faisons partie irande la région qui est en ce moment même -enfin !- en train de rejoindre la marche des hommes vers la liberté."

Pour résumer, les griefs longtemps réprimés du monde arabo-musulman n’explosent pas seulement au visage des dictateurs locaux comme Moubarak d’Egypte ou Ben Ali de Tunisie, mais, peut-être plus encore, contre leurs patrons néo-coloniaux et impérialistes de l’étranger.

Comme l’a dit récemment le fin analyste Jason Ditz, "le ressentiment dépasse Moubarak et ses sous-fifres, il englobe les USA et Israël." Cela signifie que la révolte représente quelque chose de plus grand que les discours abstraits et creux qui font le buzz sur les libertés individuelles ou les élections bidons jouées d’avance et contrôlées par l’argent - qu’on appelle la démocratie. Elle est le signe de la croissance d’une culture de la résistance contre le néocolonialisme qui a commencée avec la grande révolution d’Iran de 1979.

Ismael Hossein-Zadeh

http://polymedia.skynetblogs.be/ http://www.alterinfo.net/notes/L-Intifada-s-etend-au-dela-de-la-Palestine_b2740202.html

 

Partager cet article
Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 16:02

L’annonce ce jeudi par Jean Claude Trichet d’une hausse des taux de la Banque Centrale Européenne en avril ne semble pas avoir alerté les commentateurs avisés. Elle est cependant significative à plus d’un titre.

Tout d’abord, elle a pris les marchés et es investisseurs par surprise. Ils espéraient en effet que la BCE continuerait à suivre la même direction des taux pour l’Euro que la Federal Reserve pour le dollar. Les Etats-Unis cherchent désespérément à stimuler l’économie par les taux d’intérêt et envisagent même (alors que le programme précédent a échoué) une nouvelle injection dangereuse qui serait connue sous le nom de QE3.

De ce cote-ci de l’Atlantique règne un dangereux déni et la reprise des bonus et des bénéfices exorbitants des banques, et plus encore des « banques fantômes ». Le Dow Jones caracole comme si le monde extérieur n’existait pas. Il hausse de 200 points (1.7%) alors que Bagra est sous les bombes de Khadaffi.

Ce que la Banque Centrale Européenne fait en augmentant les taux d’intérêt est absolument essentiel. C’est de la gestion prudente des (des)équilibres actuels.

Tout d’abord elle prépare le terrain d’une lutte contre l’inflation. Ce faisant, elle prend en compte un environnement dans l’Eurozone qui est de plus en plus affecté de tensions sur les prix. Nous ne pouvons ignorer les tensions sur les marchés pétroliers, même si elles ne sont pas « naturelles » mais provoquées essentiellement par la spéculation. Si la Libye n’est pas significative, ce ne serait pas le cas si l’Arabie Saoudite, le Koweït ou Abu Dhabi devaient connaitre des troubles. Ce qui se passe sur le marché des denrées alimentaires est encore plus scandaleux. Les moissons sont bonnes, mais les prix montent. La différence va dans les coffres des traders en blé, sucre, riz, cacao, café…et bien d’autres

Elle ajuste également les niveaux de taux en intégrant ce qui est devenu une prime de risque sur l’Eurozone. Lorsqu’elle emprunte sous son nom, L’Eurozone ne dispose pas d’une note AAA et elle paie environ un demi pourcent de plus que l’Allemagne sous sa propre signature. Elle tient compte également du fait qu’elle comprend en son sein au moins quatre pays en difficultés sur dix-sept, et quelques autres qui pourraient suivre leur mauvais exemple.

La BCE doit gérer prudemment le risque de son propre bilan qui a explosé suite à l’achat d’obligations souveraines de ces pays. Elle le fait à des taux inferieurs à ceux qui prévalent sur les marchés. Elle a donc décidé de renchérir ses interventions et graduellement de transférer la charge du soutien de ces obligations aux investisseurs privés. Ce faisant, elle recrée des marges de manœuvre indispensables pour de futures et probables interventions.

Elle envoie également un message aux banques : les marges d’intérêt de leurs prêts sont tellement généreuses qu’elles alimentent la machine à payer des bonus a des traders qui n’ont pas de génie, mais bénéficient de l’écart de taux exorbitant entre leurs taux emprunteurs et les taux des actifs qu’ils détiennent en portefeuille.

Enfin, elles sonnent le glas de certaines illusions : la situation ne pouvait pas durer éternellement. Les récentes explosions du marché parisien de l’immobilier ont constitué une bulle qui est alimentée par l’argent facile. Pour éviter une correction brutale, le renchérissement du loyer de l’argent est un moyen efficace de ralentir un enthousiasme qui bénéficie principalement à des propriétaires fonciers qui n’ont pas vraiment besoin de cette largesse. La correction a d’ores et déjà commencé.

Face à ces incertitudes qui étaient prévisibles dès la fin 2010, un seul conseil : emprunter à long terme et à taux fixe pour les actifs immobiliers. Investir en produits obligataires à court terme car les taux vont monter, ce qui va diminuer la valeur des obligations a long terme, et corriger l’euphorie boursière. Je suis peut être une des seules « voix qui crient dans le désert », mais j’ai l’avantage de ne pas faire partie de l’aréopage des économistes qui défendent d’abord et avant tout les institutions qui les emploient ou des Etats ou ils opèrent.

A bon entendeur, salut.




La source:
http://finance.blog.lemonde.fr/2011/03/04/la-bce-annonce-la-fin-de-l%E2%80%99argent-facile-dans-l%E2%80%99eurozone/
 




Evénement majeur: La banque centrale chinoise a décidé d'utiliser le Yuan dans son commerce extérieur à la place du dollar. Ce dernier est encore plus fragilisé. L'oligarchie prépare en sous-main l'effondrement du dollar.


Arrow Arrow Arrow http://www.spiegel.de/wirtschaft/soziales/0,1518,748730,00.html
Partager cet article
Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 14:42

 

 

Vendredi, 04 Mars 2011 16:46

IRIB- Jamal Moubarak, le fils aîné du dictateur déchu égyptien, en voyant son rêve d’accéder à la présidence s’envoler et par crainte d’être poursuivi, pour rapatrier les richesses expatriées, a tenté de se donner la mort.
Arabie saoudite: des dizaines de personnes, arrêtées, à Qatif IRIB - Les forces de sécurité de sécurité saoudiennes ont arrêté des dizaines de personnes qui participaient à une manifestation pacifique, dans la ville à population chiite de Qatif.
Vendredi, 04 Mars 2011 11:55
Mesures draconiennes de sécurité, à Bagdad IRIB- D'importantes mesures de sécurité sont mises en place, à Bagdad, la capitale irakienne, où une manifestation est prévue, aujourd'hui, en guise de protestation contre le manque de prestations publiques et sociales.
La Syrie est favorable à l'inspection de ses installations nucléaires IRIB- "La Syrie a donné son accord pour que les inspecteurs de l'Agence internationale de l'Energie atomique visitent, le premier avril, ses installations nucléaires", c'est ce qu'a annoncé un responsable de l'AIEA, cité par le «Washington Post».
IRIB - Remettant en cause la crédibilité du TSL, le Tribunal Spécial pour le Liban, chargé d'enquêter sur l'assassinat de l'ancien Premier ministre, Rafic Hariri, un certain nombre de ministres libanais refusent de coopérer avec ce tribunal.
Les revendications du peuple jordanien adressées au roi d’Arabie saoudite IRIB- De nombreux Jordaniens, en observant un sit-in devant l’ambassade de l’Arabie saoudite, à Amman, ont réclamé la libération de leurs concitoyens détenus dans les prisons de l’Arabie saoudite.
IRIB- De jeunes saoudiens ont l’intention d’organiser, aujourd’hui, vendredi, des manifestations, en signe de protestation contre l’arrestation de Cheikh Toawfiq Al-Amer, l’un des éminents Oulémas chiites.
Arabie saoudite : nouveau soutien au gouvernement de Bahreïn IRIB- Selon Farsnews, le régime saoudien a, de nouveau, déclaré son soutien au gouvernement d’Al-Khalifa, à Bahreïn, rappelant que la sécurité et la stabilité de Bahreïn sont étroitement associées à celles de l’Arabie saoudite.
Les Palestiniens refusent d’intégrer la question de l’Holocauste, dans le programme scolaire des enfants palestiniens IRIB- Les Palestiniens ont condamné, sévèrement, le plan de l’ONU, selon lequel, il a été décidé d’intégrer la question de l’Holocauste, dans le programme scolaire des enfants palestiniens, à Gaza, et cela, sous la surveillance de l’ONU.
L’aide koweitienne, sans contrepartie, accordée à Bahreïn IRIB- Le Koweït a décidé d’apporter une aide à fond perdu à Bahreïn, pour le faire sortir de la crise provoquée par les protestations populaires d’envergure.
Les Emirats arabes unis, ont, de nouveau, déclaré leur soutien au gouvernement de Bahreïn IRIB- Khalifa ben Zayed Al-Nahyane, le Président des Emirats arabes unis, lors de sa rencontre avec le prince héritier bahreïni, a pour sa part, déclaré qu’Abu-Dhabi ne ménagera aucun effort, pour faire retourner le calme et la stabilité, dans ce pays en crise qu’est Bahreïn.  
Arabie saoudite: demain, la IRIB- Selon Farsnews, les Chiites des différentes villes saoudiennes organiseront, demain, en signe de protestation contre l’arrestation d’un éminent dignitaire chiite de ce pays, par les responsables saoudiens, des manifestations, après la prière du vendredi.
IRIB- Le roi d’Arabie saoudite a décidé d’apporter des changements, dans la structure de l’administration du pays, pour empêcher l’éclatement d’une révolution populaire, et ce, à travers un remaniement conséquent de l’actuel cabinet.
Extension de la vague des manifestations antigouvernementales, à Bahreïn IRIB- La vague des manifestations antigouvernementales, à Manama, la capitale bahreïnie, est en extension.
Le Premier ministre égyptien a démissionné IRIB- Le Premier ministre égyptien a démissionné de son poste.

C’est le 14 février que se déroule à Bahreïn la première manifestation contre la dynastie régnante et que tombe la première victime ; le lendemain, lors de ses funérailles, un autre jeune homme est tué.

Dans un geste spectaculaire, le roi présente alors ses excuses pour les morts, et les opposants occupent pacifiquement la place des Perles. Le 17 février au matin, l’armée donne l’assaut, tuant cinq personnes, dont certaines assassinées dans leur sommeil, sous la tente.

 [Article complet : blog.mondediplo.net]
Un bureau de vote au Bénin, en mars 2006.
Bénin
Report au Bénin de l’élection présidentielle

Les parlementaires du Bénin ont approuvé ce vendredi 4 mars 2011, un nouveau report de l’élection présidentielle. Initialement prévu le 27 février, le scrutin avait déjà subi un premier report au dimanche 6 mars.

 

 

 

URGENT : Nouvelle victoire du peuple tunisien. Election d’une Assemblée Constituante le 24 juillet 2011

URGENT : Nouvelle victoire du peuple tunisien. Election d’une Assemblée Constituante le 24 juillet 2011
Le peuple tunisien, mobilisé pour un changement radical du système, vient d’arracher une nouvelle victoire à travers l’élection d’une Assemblée Constituante, prévue pour le 24 juillet 2011. C’est ce que vient d’annoncer le Président de la République intérimaire. Après la chute du Rat de Carthage et du gouvernement Ghanouchi, les tunisiens, grâce à leur mobilisation... 

Affaire Zendjabil : Ou le vrai visage du régime algérien…

Affaire Zendjabil : Ou le vrai visage du régime algérien…
par Djamaledine Benchenouf, jeudi 3 mars 2011, 15:19   Ahmed Zendjabil, surnommé « l’Escobar algérien » par S.Tlemcani, la journaliste »d’investigation » d’El Watan, et dont elle avait dit qu’il avait été arrêté par les services de sécurité, en aoüt 2006, s’était en fait rendu, de son propre chef, au juge... 

Alger : Plus de 2000 étudiants manifestent devant le ministère de l’Enseignement Supérieur

Alger : Plus de 2000 étudiants manifestent devant le ministère de l’Enseignement Supérieur
El Watan le 03.03.11 | 11h44 Pas moins de deux mille étudiants ont manifesté jeudi matin devant les bureaux du ministre de l’Enseignement Supérieur à Ben Akoun, dans la banlieue d’Alger. Les étudiants de plusieurs écoles nationales et centres universitaires ont brandi, une nouvelle fois, des slogans qui condamnent l’attitude du ministre Rachid Harraoubia lequel est accusé de... 

 

04/03/2011
04/03/2011

 

 

 
LIBYE : Les fantômes de la frontière

 



Frontière entre la Tunisie et la Libye. C’est ici que l’ONU et l’Unhcr, son agence pour les réfugiés, ont lancé une alarme sur une crise humanitaire en cours, un des « effets collatéraux » du fracas qui est en train de mettre la Libye en pièces (et qui pourrait être une des causes, ou des prétextes, pour une prochaine intervention militaire internationale).

 

Mercredi l’Unhcr avait donné des chiffres et situations épouvantables. Files de 80.000 personnes en attente, du côté libyen de la frontière et 120 mille entassées du côté tunisien sans s’avoir qu’en faire. Conditions hygiéniques et sanitaires horribles (en rangs, de nuit, dans le gel pour ne pas perdre sa place, un enfant mort de froid) et humaines effrayantes (mauvais traitements, vols, vexations de toutes sortes).

 
Selon certains 200 mille réfugiés étrangers sont passés à ce poste frontière, à l’extrémité occidentale de la Libye depuis que la révolte a éclaté le 17 février ; l’ONU redimensionne le chiffre partiellement à un peu plus de 90 mille depuis le 20 février, mais pas son côté dramatique, plus de 7.500 réfugiés rien que mercredi.

 

Hier, quand notre convoi de voitures de Tripoli arrive à Ras Jadir, vers 4 heures de l’après-midi, on s’attend à se trouver face à des scènes dantesques semblables à celles qu’on voit à l’aéroport de la capitale, où depuis deux semaines bivouaquent des milliers de personnes dans des conditions terribles. Mais le poste frontière, du côté libyen, est pratiquement désert et il y a presque plus de journalistes étrangers -une centaine- que de gens qui sont en tain de passer.  En général ce sont des gens du Bengladesh, des Vietnamiens, des Africains noirs de diverses nationalités. Quelques uns osent le signe de la victoire mais on voit qu’ils ont peur. La plupart sont chargés de valises mais certains n’ont quasiment rien avec eux.  Et nous racontent ce que nous nous attendons à entendre : dans leur calvaire pour arriver jusque là on leur  volé tout ce qu’on pouvait leur prendre, argent, portables.., souvent leur salaire de six-sept mois de travail évanoui en une nuit. Mais ça n’a pas d’importance, l’important est d’être là, à quelques dizaines de mètres de la guérite où flotte le drapeau tunisien et la libération de ce cauchemar.  Fuir la guerre qu’il y a eu et qu’il y aura peut-être encore, et qui sera même pire.

  

Mais où sont ces « 80.000 ». Ou, en tous cas, les dizaines de milliers qui, jusqu’à hier, étaient en rangs pour passer ? Les collègues qui suivent la crise du côté tunisien de la frontière nous disent au téléphone que là-bas les réfugiés entrés par Ras Jadir sont effectivement entassés par dizaines de milliers, que la situation humanitaire est dramatique, qu’on est en train d'organiser des ponts aériens et navals.

 

Mais reste la question : où sont les pauvres gens qui étaient ici jusqu’à hier ? La raison pour laquelle nos anges gardiens libyens nous ont amené jusqu’ici est très claire : montrer qu’il n’y a pas de crise humanitaire, que ceux qui veulent partir peuvent le faire sans problème excessif,  que dans ce cas-là aussi la Libye -la Libye de Kadhafi- est victime d’une campagne de désinformation systématique.

 

On ne sait pas comment ils ont fait mais à présent ces Bangladeshi, ces Vietnamiens, ces sub-sahariens sont passés et ils sont sans doute maintenant en Tunisie.

 

Nous reprenons, nous, la route de Tripoli, qui est à 170 kms. Mais la nuit tombe rapidement et, à travers les dizaines de postes des gouvernementaux, quand nous arrivons à Az Zaywah, à une cinquantaine de Kms de la capitale, le conducteur se trompe de route et il est arrêté par un check-point de rebelles, qui contrôlent le centre. Celui qui court le plus de risques, bien sûr, est notre guide libyen mais le mot magique -« presse étrangère »- et l’obscurité font des miracles, et nous passons. Nous voulions nous arrêter à Mellita, où se trouvent les implantations les plus importantes de l’Eni en Libye. Mais l’obscurité et le danger le déconseillent. On continue.

 

Az Zaywah est en quelque sorte le symbole de cette guerre civile parfois rampante parfois ouverte. Nous nous y étions arrêtés le matin, en venant de Tripoli.  On voulait nous montrer la plus grande raffinerie du pays, en capacité de raffiner 120 mille barils par jour (qui tourne à présent à 75% de sa capacité). Dans la rade, en face, trois ou quatre pétroliers sont en attente. Les rebelles avaient informé, et les media rapporté, ces jours derniers, que la raffinerie était entre leurs mains. Et par contre non. Les anti-Kadhafi, qui contrôlent effectivement le centre de la ville, ne sont qu’à quelques centaines de mètres de là, avec un coup de canon ils pourraient facilement viser la raffinerie. « Mais ils ne le feront pas », dit le directeur, parce que « le pétrole est à tous les Libyens ». En effet, paradoxe apparent, la raffinerie sert à la fois la principale centrale électrique de Tripoli, aux mains des gouvernementaux, et celle de Az Zaywah, aux mains des rebelles. Situation dans l’impasse, peut-être avec des négociations clandestines. Mais qui pourrait sauter d’un moment à l’autre.

 

Edition de vendredi 4 mars 2011 de il manifesto

http://abbonati.ilmanifesto.it/Quotidiano-archivio/04-Marzo-2011/art32.php3


Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

 

LIBYE :Les fantômes de la frontière

par Maurizio Matteuzzi

Le 4 mars 2011

 

 

 

 

BRUXELLES 4 MARS
Impact du conflit israélo-palestinien sur le vivre ensemble à Bruxelles
Avec Jacques Rajchman (Union des Progressistes Juifs de Belgique)

Impact du conflit israélo-palestinien et des autres conflits internationaux sur le vivre ensemble à Bruxelles. Débat avec Jacques Rajchman (Union des Progressistes Juifs de Belgique). A 18 heures, 40 rue du métal, 1060 Saint-Gilles Org : Centre Interculturel de Formation par l'Action, Atout Projet, JOC Bruxelles, MOC Bruxelles et UPJB. Contact et réservations : 0498-10-63-84 jopulli@hotmail.com

 

 

 

LIEGE 5 MARS
Conférence : Les révoltes arabes, Israël et nous

Journée de solidarité avec le peuple palestinien. 16 h, salle des fêtes de Droixhe (Espace G. Truffaut), Av. de Lille, 3. Org : Plateforme de solidarité avec le peuple palestinien (avec le soutien de l'ABP-Liège) - Contact : Tahar 0497 04 83 64 - cifa@skynet.be

 

 

 

BRUXELLES 18 MARS
Le printemps des peuples arabes et l'Occident
Avec Tariq Ramadan et Isabelle Durant

Débat : Tariq Ramadan, Isabelle Durant (Ecolo) et Michel Collon : « Le printemps des peuples arabes et l'Occident : A l'aube d'une ère nouvelle ? ». Université Saint-Louis, Bd du Jardin Botanique, 43 - 1000 Bruxelles - 18 h. Org. European Muslim Network - Contact : Sarah Vaux - 0486/960.247 - info@euro-muslims.eu - www.euro-muslims.eu - P.A.F = 5? - Il est conseillé d'arriver à l'avance afin de s'assurer une place. PAS DE RÉSERVATION.

N.B. Le livre Israël, parlons-en ! est actuellement épuisé en librairie, mais Investig'Action peut encore vous l'envoyer. Pour commander : Israël, parlons-en !
 

 

 

 

 

 

 

 

Lire particulièrement:

 

 

 

 

 

INTERVENTION EXTERIEURE
Opération Libye en préparation : le Pentagone « repositionne » ses forces - M. Dinucci
Comment exploiter le mécontentement pour balkaniser la Libye...

Libye - L'Appel Franco-Arabe contre l'ingérence - René Lacroix
A contre courant du "battage médiatique unilatéral"

Le temps n'est-il pas venu d'instaurer la justice en Palestine ? - Ziad Medoukh
Après la Libye, les USA interviendront-ils à Gaza pour la libérer de l'opresseur ?

Venezuela : Obama cherche un candidat pour les élections de 2012 - Eva Golinger
Le budget US prévoit officiellement une part pour "renforcer la démocratie" au Venezuela

Bush en Irak, c'était formidable. Vous en reprendrez bien un peu en Libye ? - Michel Collon
La guerre humanitaire n'existe pas. La guerre pour le pétrole, si.

SAVOIR FAIRE INTERIEUR
L'Egypte : une démocratie libérale ou une démocratie africaine ? - Patricia Daley
Le terme de "démocratie libérale" m'a toujours mise mal à l'aise

L'Egypte, Cuba et The Wall Street Journal - Arnaldo Hernandez
Mais pourquoi donc cela arrive en Egypte, mais pas à Cuba ?

Burkina faso - La jeunesse se soulève - Harana Pare
Après la Tunisie, une autre dictature amie de la France connaît des révoltes. Silence médiatique.

LE PAYS DES DROITS ... DU COMMERCE ET DE L'INDUSTRIE
Les politiques préfèrent lutter contre les écolos que contre les algues vertes ! - SuperNo
Qui sont les cochons responsables de la pollution des plages bretonnes ?

Assassin, narcotrafiquant et ... professeur d'université à Metz ! - Cédric Rutter
Mais que va donc enseigner le président colombien ? Le modèle de développement paramilitaire ?

DES JEUX, MAIS PAS DE PAIN.
Jeux vidéo et propagande impérialiste - Fabien L.
Jeux de massacre pour défendre l'impérialisme américain

Le FMI épaulé par la Commission européenne organise le pillage de la Grèce - J. Duval
Le budget militaire grec ne cesse d'augmenter et les restrictions budgétaires alors ?

 

Partager cet article
Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 14:40

Source principale : Oumma.com, Hicham Hamza

Dîner du Siècle : La liste des participants dévoilée

vendredi 4 mars 2011, par Comité Valmy


Révélation. Mercredi 25 février, une liste confidentielle des membres de l’association « Le Siècle » a été mise en ligne depuis les Etats-Unis. Jusqu’à maintenant, ce club élitiste réunissant le gratin de la politique, des affaires et des médias avait tenté de maintenir le secret sur l’identité de ses adhérents. En vain.

A l’ère numérique, le secret absolu n’est plus possible. C’est ce que vont comprendre, à leur détriment, les participants d’un rituel mondain et ultra-select, dénommé le « dîner du Siècle ». Une fois par mois, à Paris, place de la Concorde, l’élite française se réunit en toute discrétion. Depuis hier, cette précaution est devenue inepte : Cryptome.org -un site américain spécialisé, à l’instar de Wikileaks, dans la publication de documents sensibles- a mis en ligne la liste complète des participants au dîner du « Siècle » qui s’est tenu le 27 janvier 2010. Une controverse, liée à l’opacité et au but exact de ces réunions, subsiste depuis l’automne : suite à l’appel du réalisateur Pierre Carles, des rassemblements de protestation se tiennent chaque mois face à l’établissement dans lequel se réunissent les convives triés sur le volet. Au regard des nombreux témoignages rapportés par des anciens membres, une chose paraît certaine : fondé en 1944, le « Siècle » n’est ni une loge maçonnique complotant dans l’ombre ni un simple rassemblement huppé et sans conséquences. Le défaut de transparence, la mise en place d’un circuit parallèle de pouvoir échappant à tout examen démocratique et la connivence cultivée entre gens influents sont les principaux griefs adressés à cette association.

Quatre mois plus tard, le militantisme anti-élitaire s’est émoussé. Le diner du Siècle qui s’est déroulé mercredi 23 février, n’a pas connu l’opposition affichée lors des mois précédents. Outre le temps pluvieux, sans doute faut-il y voir la conséquence de la féroce répression policière déployée à l’occasion des rassemblements de janvier et de novembre. De nombreux manifestants avaient rapidement été interpellés et embarqués par les forces de sécurité.

Une nouvelle aristocratie

Le site Cryptome a dévoilé mercredi son précieux document, au jour même où se tenait, sans véritable contestation populaire, la dernière réunion du Siècle. Ce pdf de 98 pages, compressé pour téléchargement en fichier zip, est le bottin mondain par excellence : les noms des dizaines de personnalités ayant participé au dîner de janvier 2010, ainsi que leurs coordonnées professionnelles, y figurent. Les adresses privées de domicile ont été par contre gommées. But invoqué, en préambule du texte, par la mystérieuse source anonyme ? Donner la possibilité aux citoyens hostiles à cette pratique d’interpeller directement, par téléphone ou email, ses adeptes. La démarche se présente ici comme une contre-attaque : « La publication de la liste facilitera les protestations à l’encontre des dirigeants et de ceux qui contribuent à détruire l’héritage de la Résistance : notre sécurité sociale, notre système de pensions, nos services publics ».Si le document semble authentique, il confirme d’ores et déjà ce que l’on devinait à propos du « Siècle » : la société civile, les partis politiques radicaux et les « minorités visibles » n’y sont quasiment pas représentés. Une caste à part, secrètement affairiste et déconnectée de ce qui constitue pourtant la diversité –politique, économique et culturelle- de la société française.

***Liste non exhaustive des noms figurant dans la liste du dîner du 27 janvier 2010 et dans celle, également affichée, des anciens membres du conseil d’administration du Siècle :

En politique : Nicole Notat (nouvelle présidente du Siècle), Jérôme Monod (ex-conseiller à l’Élysée), Martine Aubry (PS), Anne-Marie Idrac (ex-secrétaire d’Etat au commerce), Pascal Lamy (OMC), Hubert Védrine (PS), François Baroin (porte-parole du gouvernement et ministre du Budget), Jean-Michel Berard (préfet), Marguerite Berard-Andrieu (conseillère technique à l’Élysée ), Xavier Bertrand (ministre de l’Emploi), Jean-Marie Cavada (eurodéputé), Olivier Dassault (député UMP), Rachida Dati (eurodéputé), Tony Dreyfus (député PS), Jean-Paul Faugère (directeur de cabinet du Premier ministre), Jean-Pierre Fourcade (sénateur UMP), Philippe Galli (préfet), Michel Gaudin (préfet de police de Paris), Hervé Gaymard (député UMP), Elisabeth Guigou (député PS), Hubert Haenel (sénateur UMP) , Christian Jacob (pdt du groupe parlementaire UMP), Pierre Joxe (PS, membre du Conseil Constitutionnel), Anne-Marie Lizin (sénatrice belge), Hervé Mariton (député UMP), Pierre Méhaignerie (député UMP), Catherine Nay (conseillère à l’Élysée), Françoise de Panafieu (député UMP), Pierre Steinmetz (membre du Conseil Constitutionnel), Henri Weber (PS, eurodéputé), Eric Woerth (alors ministre du Budget).

Dans le domaine médiatique et culturel : Marie-Louise Antoni (Le Monde), Olivier Nora (Grasset), Louis Schweitzer (Le Monde), Nicolas Baverez (Le Point, Le Monde), Jacques Attali, Véronique Cayla (Arte), Michèle Cotta (ex-France 2), Richard Descoings (Sciences Po), Denis Jeambar (éditions du Seuil, Marianne, IPJ), Alain Minc, Denis Olivennes (Europe 1, alors au Nouvel Obs), Alexandre Adler, Blandine Kriegel (philosophe), Pierre Assouline, Christopher Baldelli (RTL), Alexandre Bompard (Fnac, alors à Europe 1), Stéphane Boujnah (membre fondateur de SOS Racisme, dirigeant à la Deutsche Bank et à la Deutsche Securities Algeria), Takis Cadilis (Lagardère Entertainment), Monique Canto-Sperber (Ecole Normale Supérieure), Emmanuel Chain (producteur Tv), Teresa Cremisi (Flammarion), Axel Duroux (ex-TF1 et RTL), Bernard Fixot (éditions XO), Alain Genestar (Polka Magazine, ex-Paris Match) Antoine Herouard (secrétaire général de la Conférence des évêques de France) Emmanuel Hoog (INA), Serge July (ex-Libération), Julien Kouchner (CAPA), Pierre Louette (AFP), Rémy Pflimlin (France Télévisions), Sylvie Pierre-Brossolette (Le Point), Henri Pigeat (CFJ), PPDA, David Pujadas, Jean-Marie Rouart (Paris Match), Laurent Solly (TF1), Didier Quillot (Lagardère, Canal+), Nicolas de Tavernost (M6), Thomas Valentin (M6), Gérard Unger (LICRA), Lionel Zinsou (Libération /Rothschild Group).

En vrac : Jean Veil (avocat de Jacques Chirac), Denis Kessler (ex-vice-pdt du MEDEF), Jean-Pierre Jouyet (AMF), Marie-Hélène Berard (trésorière de la chambre de commerce France- Israël et de la Fondation Chirac), l’Allemand Joachim Bitterlich (Veolia Environnement), Christian de Boissieu (conseiller économique auprès de Matignon), Jean-Paul Costa (pdt de la Cour européenne des droits de l’homme), Anne-Marie Couderc (Lagardère Active), Denis Delmas (pdt de TNS Sofres), Jérôme Jaffré (CECOP), Philippe Delmas (ex-vice-pdt Airbus), Frank Esser (pdg SFR), Louis Gallois(pdt exécutif EADS), Benoît Genuini (médiateur national de Pôle emploi), Philippe Ingall-Montagnier (procureur général près la cour d’appel de Versailles), Georges Kiejman (avocat), Bruno Laserre (pdt de l’Autorité de la concurrence), Jean-Bernard Lévy (pdt de Vivendi), Thierry de Montbrial (IFRI), Christian Noyer (gouverneur de la Banque de France), Michel Prada (ex-AMF).

 

liste non exhaustive des participants au "dîner du Siècle" qui s’est tenu le 27 janvier 2010.

publié le 1 mars 2011

 

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1230

 

 

Révélation. Mercredi 25 février, une liste confidentielle des membres de l’association « Le Siècle » a été mise en ligne depuis les Etats-Unis.

Jusqu’à maintenant, ce club élitiste réunissant le gratin de la politique, des affaires et des médias avait tenté de maintenir le secret sur l’identité de ses adhérents. En vain.

 [Article complet : comite-valmy.org]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

Partager cet article
Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 14:32
Révolutions en Tunisie et en Égypte, mais guerre américano-sioniste en Libye !

vendredi 4 mars 2011, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 4 mars 2011).

À Benghazi flotte à nouveau le drapeau du roi Idriss
qui était soumis à l’impérialisme américano-sioniste.

 

 

Bonjour à toutes et à tous,

Ivan m’ayant demandé :

« Tout cela ne prépare-t-il pas la guerre contre l’Iran ? Ne supprime-t-on pas, un à un, tous les soutiens potentiels à l’Iran ou les hésitants comme Mubarak ?

« Merci de votre réponse. »

Voici ma réponse :

Salut Ivan,

On ne peut pas confondre les révolutions spontanées de Tunisie et d’Égypte avec la guerre menée en Libye par l’impérialisme américano-sioniste par l’intermédiaire d’un clan constitué de libyens nostalgiques du roi Idriss, d’islamistes et de mercenaires stipendiés par la CIA et le Mossad.

Bien sûr, les révolutions en Tunisie et en Égypte sont perçues comme une catastrophe par l’impérialisme américain et par Israël. Car une démocratie, même seulement de type parlementaire, amènera forcément des antisionistes et anti-impérialistes au pouvoir dans ces pays. C’est pourquoi les Américains et les Israéliens ont soutenu Ben Ali en Tunisie et Moubarak en Égypte de toutes leurs forces pendant des dixaines d’années ; ces deux dictateurs étant aux ordres, pro-américains et pro-israéliens. Et en Égypte, c’est toujours la même junte militaire, financée par les USA, qui est pour le moment encore au pouvoir. Et en Tunisie, la révolution n’en est aussi qu’au début.

Mais, on ne peut pas comparer la Tunisie et l’Égypte avec la Libye. Car Kadhafi est antisioniste alors que Ben Ali et Moubarak étaient pro-israéliens. Et puis, le niveau de vie en Libye est le plus élevé d’Afrique et c’est aussi en Libye que l’on vit le plus longtemps sur ce continent. Alors qu’en Tunisie et surtout en Égypte, la pauvreté est extrême ; surtout depuis que l’on transforme les aliments en "biocarburants", ce qui en a très nettement fait augmenter les prix :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1915


L’impérialisme américano-sioniste a voulu faire bon usage de la catastrophe tunisienne et égyptienne en profitant de ces révolutions pour tenter de virer son vieil ennemi Kadhafi de Libye. "On" essaie de nous faire croire que ce qui se passe en Libye, c’est la même chose qu’en Tunisie et en Égypte afin de supprimer toute tentative de soutien à Kadhafi. On se fout de nous, et c’est assez facile à voir :

En Libye, cela ne s’est pas du tout passé comme en Égypte ou en Tunisie. En Égypte et en Tunisie, les masses révolutionnaires se sont massivement, et dans la durée, emparées de la rue, et plus rien d’autre qu’abdiquer n’était possible pour les plus hauts représentants du régime. Tandis qu’en Libye, ce sont des commandos payés et aux ordres de l’impérialisme américano-sioniste qui ont manipulé quelques opposants royalistes (le drapeau des insurgés est le drapeau du roi Idriss !) et islamistes (la prise de Benghazi a été réalisée grâce à un attentat suicide dans le plus pur style islamiste, et l’on reproche à Kadhafi de danser avec des filles dans les boites de nuit et de boire de l’alcool !) pour attaquer les casernes et les commissariats de police. D’ailleurs, dès le début, des policiers libyens ont été pendus. Choses qui ne s’est pas produite en Tunisie ni en Égypte. Quand on nous parle de manifestants pacifiques en Libye, c’est un mensonge : dès le début, il s’agissait de commandos ultra-violents de rebelles en armes, d’agents très spéciaux de la CIA et du Mossad, et de mercenaires. Tout ce beau monde étant déguisé en manifestation.

À France-Info, dans l’après-midi du 19 février 2011, ils ont dit que Mouamar Kadhafi avait expliqué que ce qui ce passait en Libye, c’était une "attaque israélienne". Maintenant, l’on nous dit que Kadhafi dénonce que ce sont les islamistes qui ont attaqué le régime dans l’Est de la Libye. Contrairement à l’apparence, ce n’est pas du tout contradictoire ; car, à ses débuts, le Hamas a été soutenu et financé par Israël pour contrer l’OLP de Yasser Arafat. Il faut savoir aussi qu’effectivement, il y a en Libye une opposition islamiste à Kadhafi.

Donc, pour enfin répondre à ta question, NON, les actuelles révolutions en pays arabes ne sont pas du tout commanditées par les Américains ou les Israéliens. Sauf en Libye où, malgré le spectacle que nous en donne la télé-propagande du pouvoir, ce n’est en fait pas du tout une révolution mais une intensification de l’éternelle guerre américano-sioniste contre Kadhafi et ses partisans. Par conséquent, ces révolutions ne sont pas destinées à préparer la guerre en Iran. J’irai même jusqu’à dire qu’elles ont plutôt tendance à l’empêcher.

Cette fameuse éventuelle guerre en Iran dont on entend si souvent parler mais qui ne vient jamais, voici ce que j’en pense :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1413

Bien à toi,
do
http://mai68.org

Si, par malheur, vous avez été hypnotisé par la propagande du pouvoir :

Pour tenter de vous ouvrir les yeux, regardez cette carte trouvée sur wikipedia indiquant l’espérance de vie par pays :

http://fr.wikipedia.org

Pour voir cette carte en plus grand, cliquer ci-dessous :

http://mai68.org/spip/IMG/png/esperance-de-vie-par-pays.png


Vous voyez que l’espérance de vie est nettement supérieure en Libye que dans tout le reste de l’Afrique. Et ne me dites pas que c’est seulement à cause du pétrole, parce qu’il y a aussi du pétrole dans d’autres pays africains ; par exemple au Nigéria. Regardez le Nigéria sur la carte !


D’accord pour la répartition des richesses ; mais, qu’en est-il de l’éducation ?

 

Kadhafi a financé partout en Afrique des écoles et des dispensaires. J’ai voulu dire du mal de Kadhafi en Afrique noire. Cela m’a été impossible. Ils ne voulaient pas entendre dire du mal de Kadhafi parce qu’il a financé sans rien demander en retour tout plein d’infrastructures indispensables. Seul Kadhafi a été aussi généreux.


Il faut lire ce texte de l’auteure noire Calixthe Beyala en 2007 :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2351

Extrait :

« Tout au contraire, j’ai été dans des hôpitaux gratuits, ultramodernes, où chaque ci­toyen avait accès aux soins ; j’ai rencontré des hommes heureux de me dire qu’à vingt-cinq ans, chacun d’entre eux avait automatiquement droit à un appartement climatisé avec eau et électricité ; j’ai rencontré des jeunes femmes rieuses, voilées certes, mais souriantes, car, grâce à Kadhafi, elles fréquentent de plus en plus les universités, elles sont avocates, femmes d’affaires, médecins, mal­gré le courroux des chefs religieux, qui voient leur pouvoir s’effriter face à cet homme qui a donné une place importante aux femmes dans un pays musulman ; ce n’est pas moi qui le dis, mais les statis­tiques des Nations unies soulignent qu’au pays du Guide, un fonctionnaire sur cinq est une femme. »


L’islamisme est un produit de l’impérialisme anglo-saxon, de la CIA et du MOSSAD :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1940


Benghazi serait-il tenu par des islamistes, comme le dit Kadhafi ? (vidéos-preuves) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2366


En Libye, les rebelles achètent les journalistes (vidéo-preuve 21’’) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2367

 

 

http://mai68.org/spip/spip.php?article2376

 

 

 

Sur ce blog,

Une guerre contre l’Iran devient-elle possible ?

 

Salut à toutes et à tous,

Cela fait des années que j’entends parler d’une guerre contre l’Iran ; et il est vrai que sur les sites internets tenus par les sionistes, et sur les sites où leurs interventions sont tolérées, il y a en permanence une terrible propagande anti-Iran. J’avais pourtant tendance à répondre :

http://mai68.org/spip/spip.php?article991#forum1297

« Je ne crois pas bien à une véritable guerre américano-sioniste contre l’Iran ; car, en Irak, la stratégie de l’impérialisme américain consiste à tenter de créer de toutes pièces une guerre civile entre sunnites et Chiites. Et les Américains voulaient ensuite prendre le parti des Chiites contre les sunnites. Et gagner ainsi la guerre, les Chiites leur étant dévoués… dans leurs rêves tout au moins.

« Or, l’Iran est Chiite ! donc, si les USA ou Israël font la guerre à l’Iran, toute la stratégie de guerre américaine en Irak s’effondre. »

Mais, aujourd’hui, les conditions semblent avoir changé, et Obama semble vouloir abandonner la guerre américano-sioniste contre l’Irak. C’est pourquoi la question se pose à nouveau :

Une guerre contre l’Iran devient-elle possible ?

Oui, s’il est vrai qu’Obama abandonne les ambitions de l’impérialisme américano-sioniste en Irak. Ce qui sera le cas s’il rapatrie effectivement les soldats américains présents en Irak.

Néanmoins, dans ce cas, si l’impérialisme américano-sioniste fait une vraie guerre contre l’Iran, cela va très mal se passer pour lui. Car l’Irak va se reconstituer par solidarité avec l’Iran afin de lui apporter son soutien militaire, d’une façon directe ou d’une façon cachée. Ou les deux.

C’est pourquoi, je pense qu’il est plus probable de voir une action éclair israélienne comme cela s’était produit contre la centrale nucléaire d’Osirak vendue par la France à l’Irak à l’époque de Saddam Hussein.

Mais, un tel raid semble inefficace dans le cas de l’Iran. Parce que, si en Irak tout était concentré en un seul point, et par conséquent destructible en un seul raid ; je pense qu’il en va autrement en Iran, et qu’Ahmadinedjad ayant tiré la leçon a décentralisé au maximum sa production d’uranium enrichi. Si ce n’était pas le cas ; alors, cela signifierait que, contrairement à Ho Chi Minh (*), Ahmadinedjad est un bien piètre stratège.

Bien à vous,
do
http://mai68.org

Note (*) : Ho Chi Minh avait tout décentralisé en tout plein d’endroits différents et loins les uns des autres. Il avait notamment totalement décentralisé la production des vélos si indispensables pour parcourir la piste Ho Chi Minh afin d’amener toute la logistique de guerre aux vaillants guerriers viet-cong (Tant qu’à faire, sachez aussi que les vélos, ils s’en servaient la plupart du temps à pieds. Ils ne montaient pas souvent dessus comme le fait un cycliste. Ils posaient dans les porte-bagages du vélo les armes, munitions, la bouffe, etc. Et ils poussaient le vélo à la main !). La fameuse piste Ho Chi Minh était elle-même décentralisée. Elle était principalement constituée de multiples souterrains parallèles. Quand un souterrain s’effondrait à cause des bombardements américains, ils faisaient une dérivation vers un autre souterrain en attendant que l’autre soit réparé.

 

http://mai68.org/spip/spip.php?article1413

 

 

et ailleurs sur ce blog :

 

    Je ne crois pas bien à une véritable guerre américano-sioniste contre l’Iran ; car, en Irak, la stratégie de l’impérialisme américain consiste à tenter de créer de toutes pièces une guerre civile entre sunnites et Chiites. Et les Américains voulaient ensuite prendre le parti des Chiites contre les sunnites (Saddam Hussein était sunnite). Et gagner ainsi la guerre, les Chiites leur étant dévoués… dans leurs rêves tout au moins.

    Or, l’Iran est Chiite ! donc, si les USA ou Israël font la guerre à l’Iran, toute la stratégie de guerre américaine en Irak s’effondre.

 

Partager cet article
Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 14:20



sem24-Z15-Visite-de-Sarkozy-a-Laon.jpg

http://montesquieu.over-blog.fr/article-les-images-de-la-semaine-du-27-fevrier-au-6-mars-2010-45786150.html

 

 

Nicolas Sarkozy ce rendait jeudi au Puy-en-Velay (Haute-Loire), une des étapes du pèlerinage catholique vers Saint-Jacques de Compostelle, pour parler de "l'héritage patrimonial de la France". Lire la suite l'article

Au menu : un discours tourné autour de la place de la religion en France et des poignées de mains.


C'est là que le couac est survenu. Au moment de vouloir serrer la main d'une jeune fille, le président s'est payé un vent monumental. L'ado a retiré sa main au dernier moment en faisant semblant de vouloir se recoiffer.


La fameuse technique du gel. Une sorte de remake pour ado du célèbre "touche moi pas tu me salis".


Droit dans ses bottes, Nicolas Sarkozy n'a pas relevé la plaisanterie de la jeune fille et a continué son chemin.

 

 

"Le vent" a été repéré par l'équipe du Petit Journal de Canal +. Voir la vidéo en cliquant ici

 

http://fr.news.yahoo.com/63/20110303/tpl-elle-met-un-vent-sarkozy-lors-de-sa-5cc6428.html

Partager cet article
Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 14:00
http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/bilan-2009-de-la-politique-en-67984
Edito

 

Le réformisme compulsif

Faudra-t-il que les personnes handicapées, les personnes âgées, et leurs familles descendent à leur tour dans la rue, s'appropriant (enfin) les discussions qui les concernent,  si l'on veut éviter que des grands débats de société ne deviennent que des débats idéologiques nocifs ? Comme l'a dit  Jean-François Revel : "L'idéologie, c'est ce qui pense à votre place." En ce début de 21ème siècle alors que les sociétés sont en plein bouleversement,...

>> en savoir plus...


 

Jean-Louis Fontaine, formateur et consultant en politiques du handicap, président de l'association Synergie et président du CDH

Actualités
MANIFESTE DU COLLECTIF POUR UN VRAI CINQUIEME RISQUE : ACCOMPAGNER LA DEPENDANCE

Prestation Sociale Universelle d'aide à l'Autonomie

Ce 02 mars 2011, le collectif a présenté à la presse le "Manifeste pour un vrai cinquième risque".

Pour prendre connaissance de celui-ci : cliquez ici

Pour signer la pétition à l'intention du Président de la République : cliquez ici

>> Donnez votre avis 

 
FNAPAEF : Lettre ouverte au Président de la République

Monsieur le Président,

La FNAPAEF a été très attentive aux termes de votre discours du 8 février 2011 au Conseil Economique et Social, ainsi qu'à vos propos lors de l'émission télévisée « Parole de Français » du 10 février

>> Lire la suite >> Donnez votre avis 

 
La formation des agents handicapés encouragée

Source : acteurspublics.com

Avec le soutien financier du Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) lance un vaste plan de formation en faveur des agents territoriaux en situation de handicap

>> Lire la suite >> Donnez votre avis 

 
La souffrance au travail

Source : indicerh.net

Bon, il fallait que je le fasse ! Non, en fait, j'avais ENVIE de vous faire partager les exemples, les lectures et témoignages, qui m'ont touchée, sur ce que je nomme le « business du siècle ». Plus aucune parution (presse généraliste, spécialisée, web,�) ne peut se permettre de ne pas en débattre. Alors j'y vais de ma petite pierre à l'édifice : 6 épisodes hebdomadaires, pour mieux comprendre

>> Lire la suite >> Donnez votre avis 

 
Médecine du travail : un projet de loi déplorable

Source : ufal.info

On trouvera ci-dessous l'essentiel de la lettre du Syndicat National des Professionnels de la Santé au Travail (SNPST) adressée à chaque Député au sujet du projet de loi portant sur l'organisation de la Médecine du Travail qui sera examiné par l'Assemblée Nationale fin mars 2011.

>> Lire la suite >> Donnez votre avis 

 
Les emplois aidés en baisse en 2011

Source : associationmodeemploi.fr

La loi de finance 2011, adoptée le 15 décembre dernier, a maintenu le financement des contrats aidés pour le secteur non marchand. Mais le budget va baisser drastiquement

>> Lire la suite >> Donnez votre avis

 

 

 

MANIFESTE DU COLLECTIF POUR UN VRAI CINQUIEME RISQUE : ACCOMPAGNER LA DEPENDANCE

Prestation Sociale Universelle d'aide à l'Autonomie

  

   

1-PREAMBULE

   

Le 12 mai 2009, le Président de la République annonce un projet de loi sur la création d'un « cinquième risque » afin de prendre en charge la « dépendance ». Le 16 novembre 2010, il réitère sa volonté de promulguer une loi avant fin 2011.

   

Ainsi a-t-il fait naître l'espoir que les personnes en situation de handicap quel que soit leur âge bénéficieraient enfin du droit commun en matière de protection sociale.

   

Devant l'absence de compensation des handicaps par la sécurité sociale, les pouvoirs publics avaient en effet créé en 1975 une allocation compensatrice (ACTP) permettant de financer l'aide apportée par une tierce personne aux personnes handicapées quel que soit leur âge et l'origine du handicap. L'augmentation du coût de ces allocations du fait du vieillissement démographique a conduit, en 1997, à séparer les personnes handicapées de moins de 60 ans des personnes de 60 ans et plus qualifiées de « dépendantes ». Cela a donné naissance à deux dispositifs aujourd'hui très inégalitaires : la prestation de compensation du handicap (PCH) pour les premières et l'allocation pour l'autonomie (APA) pour les secondes.

 

Actuellement, les propositions avancées par le gouvernement maintiennent cette barrière d'âge : 

http://www.lamaisondelautonomie.com/index.php/Dernieres-news/manifeste-collectif.html

  

 

 

 

 

Pour signer le manifeste du collectif pour un vrai 5ème risque : merci de me l'indiquer via jean-michel.caudron@orange.fr (merci d'indiquer le titre que vous souhaitez voir apparaître)

 

Pour signer la pétition auprès du Président de la République (vous pouvez être signataire et du manifeste et de la pétition) : merci de cliquer sur ce lien http://www.mesopinions.com/Pour-un-vrai-5eme-risque---accompagner-la--dependance---Prestation-Sociale-Universelle-d-aide-a-l-Autonomie---petition-petitions-7fb3db65f17bb4dc5db5a8615cea9d61.html

 

.

Partager cet article
Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 13:54

http://www.reworld.com/stop-gaz-de-schiste

 

 

 

CAZALS, tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les Gaz de Schiste et que la télévision ne vous dit pas....  

Bonjour,
Beaucoup de réunions d’indignation s’organisent sur le département autour de la menace que constitue l’extraction de gaz de schiste comme nouveau débouché économique pour la région. Plusieurs rencontres sur notre secteur ont déjà eu lieu : Gourdon, Catus, Prayssac  (voir les nombreux articles de La Dépêche à ce sujet ) et de nouvelles sont programmées dans un futur proche. La semaine prochaine, c’est au tour de CAZALS d’organiser 2 réunions avec des spécialistes pour mieux répondre à nos questions de citoyens inquiets.
Ces réunions sur le canton vont revêtir une dimension particulière : elles seront bilingues français/anglais. Film Gasland sous-titré et débat avec traduction simultanée. De sorte que, pour la 1ère fois, français, belges, et anglo-saxons vivant sur le même canton, vont pouvoir discuter ensemble, réfléchir ensemble, agir ensemble autour d’un problème de société qui concerne tout le monde. Une occasion, malgré ce contexte difficile, de renforcer les liens  entre nos différentes communautés culturelles....

Tous les détails de ces 2 réunions sur Cazals :

Partager cet article
Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 13:45

Ce n’est pas nous qui le disons, mais le général israélien Yaakov Amidror, qui préconise de "loger une balle dans la tête" des soldats israéliens qui refusent d’obtempérer aux ordres de leurs supérieurs !

Les soldats de l’Armée israélienne de défense qui ne veulent pas combattre doivent être abattus », a déclaré ce un candidat au poste de conseille à la Sécurité nationale, rapporte Haaretz.

Le général de division Yaakov Amidror, candidat au poste de Conseiller à la Sécurité nationale, a déclaré publiquement que les soldats doivent tuer quiconque se met sur leur chemin quand ils accomplissent leur mission – et que les soldats israéliens qui refusent d’attaquer doivent également être abattus.

« Un soldat qui ne veut pas attaquer quand on lui dit « en avant » parce qu’il dit que « deux soldats à ma droite et deux soldats à ma gauche ont déjà été tués, alors je ne bougerai pas » eh bien, tout système militaire normal doit lui loger une balle dans la tête, et un système libéral doit le mettre en prison » a déclaré Amidror, qui parlait lors d’une conférence organisée par l’Institut israélien pour la démocratie » sur le thème « Valeurs nationales au cœur des Forces israéliennes de défense ».

(…) D’ailleurs, a-t-il expliqué, « l’armée est « une organisation destinée à tuer. C’est toute une organisation qui dit au peuple vous tuerez et vous serez tués ».

 

http://www.haaretz.com/print-edition/news/idf-soldiers-who-won-t-fight-should-be-shot-says-national-security-adviser-candidate-1.346557

 

CAPJPO-EuroPalestine  -  http://www.europalestine.org/

Partager cet article
Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 13:30

 

ISF.gif http://lapolitiqueduchacal.over-blog.com/article-12214865.html

 

Décidemment, Nicolas Sarkozy semble bien avoir perdu tout contact avec la réalité. Lancer une réforme de l’ISF à un an de l’élection présidentielle semble bien téméraire quand on se souvient du précédent du gouvernement de Jacques Chirac en 1986.

Une réforme explosive

A la base, le gouvernement souhaite tourner la page de l’abaissement du bouclier fiscal à 50%. Le dé-tricotage du paquet fiscal de 2007 est désormais presque complet après la remis en cause de l’exonération des heures supplémentaires et de la déduction des intérêts d’emprunt immobilier. En effet, chaque année, les médias détaillent par le menu le coût du bouclier fiscal, et les sommes très importantes reversées à des contribuables pourtant très riches…

Mais le gouvernement souhaite utiliser la suppression de cette mesure, qui coûte quelques centaines de millions d’euros par an pour une réforme plus en profondeur de la fiscalité, incluant l’ISF, dont la suppression n’a sans doute été évoquée que pour rendre sa diminution plus acceptable. Car l’ISF rapporte six fois plus que ne coûte le bouclier fiscal. Mieux, son rendement progresse fortement, ce qui assez logique vu l’explosion des hauts revenus depuis une quinzaine d’années.

Du coup, entre les deux options évoquées par François Baroin, le gouvernement a fort logiquement choisi l’option d’une réforme de l’ISF et non sa suppression, ne pouvant guère abandonner 4,5 milliards d’euros de recettes. Plusieurs pistes sont évoquées : une remontée du seuil de déclenchement de l’ISF (au-delà de 1 million d’euros, au lieu de 790 000) et une baisse du taux supérieur (aujourd’hui 1,8% pour les patrimoines les plus importants).

Une réforme injuste

Bien sûr, limiter à 50% le taux d’imposition ne semble pas forcément injuste, d’autant plus que les impôts indirects rajoutent environ 10 points d’imposition. Certains pensent que les impôts sur les revenus du capital sont plus justes d’autant plus que, comme le souligne Le Monde, la France est le seul pays de l’UE à conserver un ISF. Cependant, il faut noter que ces impôts visent également à redistribuer les cartes et, avec l’impôt sur les successions, à limiter la constitution d’une aristocratie de l’argent.

En fait, une telle réforme pose un immense problème de justice. En effet, comme le rapportent Camille Landais et Thomas Piketty, les revenus des 90% les moins riches de la population ont progressé de 4.6% de 1998 à 2006, alors que ceux des 1% les plus riches de 19% (32% pour les 0.1%). Du coup, il est tout de même anormal de baisser l’imposition des plus riches alors que leurs revenus ont beaucoup augmenté et que ceux du reste de la population stagnent.

Pire, ces mêmes économistes viennent récemment de publier une étude dont les résultats sont très surprenants. Le taux d’imposition devient dégressif pour les 4% de revenus les plus élevés, et notamment pour les 2% qui gagnent le plus. Il passe ainsi de près de 50% pour les classes moyennes supérieures et aisées à moins de 35% tout en haut de la pyramide. Dès lors, toute baisse de l’ISF supérieure au montant du bouclier fiscal serait donc parfaitement injuste.

Baisser les impôts des plus riches alors qu’ils sont les seuls à voir leurs revenus progresser depuis 15 ans tout en sachant que l’imposition devient dégressive en haut de la pyramide me semble non seulement injuste, mais également un véritable suicide électoral.


Partager cet article
Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 13:11

par Fanny Simon, Maxime Combes

arton1448-d0528.jpg

S'assurer un accès aux matières premières à moindre coût. L'enjeu est de taille au vu de la concurrence mondiale. À Bruxelles, lobbies industriels et miniers sont mobilisés pour la conférence qui doit définir la nouvelle stratégie européenne sur les ressources naturelles. Associations et ONG dénoncent la politique de l'Union européenne qui, sous la pression des multinationales, s'est engagée dans une compétition sans merci pour la prédation et l'accaparement des ressources mondiales.

[Lire la suite]

par Nolwenn Weiler

arton1452-4c469.jpg

Dans son nouveau documentaire Indices, le réalisateur Vincent Glenn s'attaque au sacro-saint Produit intérieur Brut (PIB), l'indicateur devenu LA référence d'évaluation de la richesse des nations. Et pour cause, cette mesure arbitraire et faussée de la croissance cache misère sociale et dégâts environnementaux, en se focalisant sur les biens produits, vendus et consommés. Face à ces limites, les sociétés entreprennent de trouver de nouveaux thermomètres. Enquête sur ces nouveaux indicateurs de richesse.

[Lire la suite]

par Ludo Simbille

Ils sont des milliers à vendre sur les trottoirs de Paris des objets ou vêtements récupérés dans les poubelles, glanés ici ou là. Chômeurs, sans-papiers, retraités ou salariés, ces « biffins » sont de plus en plus nombreux, poussés par une précarité grandissante. Une économie parallèle jugée souvent gênante par les riverains et élus locaux, qui cherchent à faire disparaître ces nouveaux « marchés de la misère ». Reportage.

[Lire la suite]

S'informer

Énergie polluante

Par Agnès Rousseaux (25 février 2011)

arton1446-d415a.jpg

Mise en place d'une mission d'évaluation, opérations de forage différées… Le gouvernement français semble avoir pris acte de l'opposition croissante à l'exploitation des gaz de schiste, menée par les associations environnementales et des élus. Une première victoire qui ne plaît pas aux entreprises concernées, qui commencent à perdre patience. Malgré ce moratoire, les mobilisations citoyennes se multiplient.

[Lire la suite]

Éducation nationale

Par Raphaël Baldos (21 février 2011)

arton1411-5671e.jpg

La FNSEA est désormais chez elle dans les collèges. L'Éducation nationale a ouvert les portes des établissements scolaires au premier syndicat agricole français, à l'occasion d'un concours photo intitulé « La Terre vue du collège ». Les professeurs participent sans état d'âme à une opération de communication du syndicat, en emmenant leurs élèves visiter des exploitations. Bienvenue à la ferme FNSEA !

[Lire la suite]

Rencontrer

Analyse

Par Nolwenn Weiler, Agnès Rousseaux (28 février 2011)

arton1449-e0c32.jpg

Sociologue et philosophe, Dominique Méda interroge nos sociétés sur leur rapport au travail et à la richesse. Partisane d'une sortie progressive et réfléchie du salariat, pour rendre à l'individu toute son autonomie et sa dimension citoyenne, elle plaide pour une réduction du temps de travail. Et pour une revalorisation des autres activités sociales : activités de soin aux autres, activités amicales, activités politiques. Pour que chacun et chacune puisse participer à la vie de la démocratie.

[Lire la suite]

Résister

Manifestation

Par Maxime Combes (1er mars 2011)

arton1451-ba1d5.jpg

Ils étaient plus de 10.000 à manifester le 26 février à Villeneuve-de-Berg (Ardèche). La mobilisation contre l'extraction du gaz de schiste prend de l'ampleur, et la résistance s'organise : actions non-violentes, procédures juridiques pour annuler les permis d'exploration, campement sur les sites concernés et grand rassemblement citoyen sont en projet. Avec un objectif : au-delà des problèmes posés par le gaz de schiste, engager un débat sur l'avenir énergétique de nos sociétés.

[Lire la suite]

Toulouse

Par Nolwenn Weiler, Xavier Renou (23 février 2011)

arton1421-e05c4.jpg

Installé pendant trois semaines à deux pas du centre-ville de Toulouse, le premier camp anti-Loppsi 2 a plié bagage. Les militants, qui ont choisi un habitat léger ou mobile, dénonçaient les aspects liberticides de cette loi. L'occasion aussi de rencontrer les riverains pour battre en brèche les idées reçues sur ce mode de vie alternatif. Plusieurs camps se sont installés ailleurs en France. Avec d'autres idées, mais une même volonté de résistance.

[Lire la suite]

Logement

Par Simon Gouin (16 février 2011)

arton1433-bd85f.jpg

Les membres du collectif Jeudi Noir occupent un immeuble vide de l'assureur Axa, avenue de Matignon à Paris, depuis le 27 décembre. Face à une expulsion imminente, ordonnée par le tribunal d'instance le 15 février, Jeudi Noir se prépare à une « résistance passive », et appelle à soutenir son action. Reportage en images.

[Lire la suite]

Approfondir

Intérêts privés

Par Sophie Chapelle (1er février 2011)

Malgré les promesses du Grenelle de l'environnement, près de 1.000 kilomètres d'autoroutes supplémentaires vont être construits. Et plus de 8 milliards d'euros investis par l'État pour ces futurs projets. Une bonne nouvelle pour les géants du BTP et sociétés d'autoroutes, qui cultivent secrets tarifaires et bénéfices juteux. Enquête sur un jackpot qui profite à quelques entreprises.

[Lire la suite]

Pogroms à Moscou

Par Eric Simon (22 février 2011)

Les tensions ultranationalistes continuent d'agiter la Russie et d'inquiéter le pouvoir. Le 11 décembre dernier, à Moscou, une manifestation de supporters venus commémorer la mort de l'un des leurs par un Caucasien s'est transformée en émeute raciale. Les populations non-russes ont été prises à partie. L'État et sa justice délétère étaient également visés. Retour sur les dérives racistes d'une société en crise.

[Lire la suite]

Société sous contrôle

Par Marc Endeweld (26 janvier 2011)

arton1397-3b87c.jpg

Loppsi 2, « Loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure », vient d'être adoptée par le Sénat. Une loi fourre-tout qui fait de la répression et du durcissement général des peines la réponse unique à des questions sociales complexes. Une étape de plus vers une société de contrôle où l'État encourage surveillance et suspicion généralisée. Petit inventaire de ce condensé de politique sécuritaire et liberticide.

[Lire la suite]

Inventer

Simplicité volontaire

Par Sophie Chapelle (14 janvier 2011)

arton1370-0784b.jpg

Mener une vie « soutenable » : c'est le choix fait par les habitants de l'écovillage de Gaia, en Argentine. Respecter la biodiversité, inventer des échanges économiques alternatifs, créer l'autosuffisance énergétique, repenser l'architecture… Les membres de la communauté de Gaia expérimentent une vie différente, fondée sur une simplicité volontaire. Reportage.

[Lire la suite]

Le projet Basta !

Basta ! est un site d'informations sur les enjeux sociaux et environnementaux. Son comité de rédaction rassemble des journalistes, des vidéastes, des photographes, des militants associatifs ou des acteurs des mouvements sociaux. Basta ! est édité par l'association Alter-médias.

___________________________________________________________________________________________

Lettre d'information  

Voici la lettre d'information du site "Altermonde-sans-frontières"
(http://www.altermonde-sans-frontiere.com)
Cette lettre recense les articles et les brèves publiés depuis 4 jours. 


Bonne lecture, 

L’équipe administrative : Manon et Michel 


Nous vous rappelons que les formules les plus pratiques de soutien sont :  

un chèque à l'ordre d'Altermonde adressé à :
ALTERMONDE
20, Rue Georges Clemenceau 
69660 – Collonges-au-Mont-d’Or

Ou un virement
Titulaire du compte : ALTERMONDE  
N° Compte – 13907 00000 81300289193 16
IBAN : FR76 1390 7000 0081 3002 8919 316 
BIC : CCBPFRPPLYO


 

ACTIONS

Manif stop gaz et huiles de schiste

2 mars 2011

ALERTE : l’eau du bassin parisien est menacée !!!
Sans aucune concertation avec les citoyens et les élus, des permis d’exploration ont été délivrés à des sociétés qui s’apprêtent à extraire le pétrole de schiste en utilisant la technique de fracturation hydraulique. Les permis déjà attribués et les demandes en cours d’instruction couvrent 80% de la Seine-et-Marne. Le « château d’eau » du bassin parisien est en danger. L’exploitation du pétrole de schiste, c’est : destruction des paysages, risques de graves pollutions des nappes phréatiques, des sous-sols et de l’air, trafic routier insupportable, prélèvements (...) Lire l'article entier

 

ALIMENTATION

L’élevage des dindes (9)

1er mars 2011

 

Voici l’ultime article et la dernière vidéo concernant quelques vérités correspondant davantage à la dure et généralement cruelle réalité des choses de l’élevage, pour contrebalancer les images idylliques dont les grands médias, au service complaisant de notre cher pouvoir oligarchique, nous abreuvent tant que dure cette vitrine pour touristes et citadins naïfs, qu’est le 48ème Salon International de l’Agriculture qui se termine. (Michel BERTHELOT) (...) Lire l'article entier

 

ANALYSES

L’aire de la révolution arabe s’élargit

3 mars 2011, par Traki El Houssine

Les épopées glorieuses des peuples arabes se succèdent pendant que les dictateurs arabes dégagent l’un après l’autre. C’est à croire que cet hiver, synonyme de printemps pour la nation arabe, ressemble fort à l’automne des despotes arabes obligés de prendre la fuite et de trouver refuge chez ces rois et émirs, en fait chefs de tribus et de clans dans des États pré-nationaux et aux méthodes de gouvernement moyenâgeuses entièrement déconnectées de « la bonne gouvernance » actuelle. (...) Lire l'article entier

Révolutions : La mafia des marchands renouvelle sa clientèle ?

4 mars 2011, par Samuel Moleaud

Voilà maintenant trois mois que la presse à sensations fortes des États puissants a continuellement du grain à moudre dans les bureaux des grandes tours en verre où se produit l’information. Les tribunes s’enflamment sur les manœuvres militaires, les déclarations non sincères des responsables politiques, le nombre de morts en Libye, entre mille et six mille, (oui les journalistes français sont très précis entre eux), les malversations mises au grand jour de ministres accueillis comme des princes moyenâgeux depuis toujours par les dictateurs. (...) Lire l'article entier

Les « experts » occidentaux… et la leçon arabe

4 mars 2011 par Daniel Vanhove

Le constat est sans appel : malgré des chancelleries bien implantées, malgré des services secrets aussi nombreux qu’obscurs, malgré des milliers d’agents du renseignement, malgré des bases militaires aux quatre coins de la planète, malgré des officines de l’ombre, malgré des milliards dépensés dans leur technologie de la surveillance, malgré des pratiques infâmes de la torture pour arracher quelques aveux improbables… les « experts » occidentaux – et jusqu’à ceux de Tel-Aviv pour ceux qui ne manquent jamais d’associer l’enclave sioniste dans l’espace occidental – n’ont rien vu venir de l’insurrection arabe. (...) Lire l'article entier

BILLETS D’HUMEUR

MAMy blue

1er mars 2011, par Bruno Testa

 

Récemment, un groupe de diplomates baptisé Marly fustigeait dans Le Monde l’amateurisme de la politique étrangère du chef de l’État. Pour lui répondre, un autre groupe baptisé Rostand prenait la défense de Nicolas Sarkozy, dans Le Figaro comme il se doit. Match nul, pensait-on. Et puis voilà qu’un nouveau groupe, Albert Camus, sur Libération.fr remet le couvert et s’en prend à la politique étrangère française (de gauche comme de droite), accusée d’oublier facilement les grands principes au nom de la stabilité. (...) Lire l'article entier

Parole de grenouille

2 mars 2011, par Bruno Testa

Récemment sur France 2, Dominique Strauss-Kahn se gonflait d’importance, pire que la grenouille qui veut devenir bœuf. Grâce à lui, disait-il, la Grèce et l’Irlande avaient été sauvées. Tout juste s’il n’expliquait pas qu’il avait multiplié le pain des pauvres. C’est tellement vrai que le petit peuple de Grèce manifeste chaque semaine dans les rues pour dire ce qu’il pense de son plan de sauvetage qui s’apparente à la corde qui soutient le pendu. Quant aux électeurs irlandais, ils ont exprimé vendredi dans les urnes ce qu’ils pensaient de l’Europe et du FMI. (...) Lire l'article entier

L’anti-star

3 mars 2011, par Bruno Testa

J’entendais avant-hier sur France 2 la journaliste parler de la profonde émotion que suscitait la disparition de « la star Annie Girardot ». Encore une journaliste qui n’a rien compris. Si les gens ont ressenti une profonde émotion, c’est précisément parce qu’Annie Girardot n’était pas « une star ». On n’imaginait pas sa vie sur papier glacé ou dans les émissions formatées pour les décervelés de la télé. (...) Lire l'article entier

Le vent et la girouette

4 mars 2011, par Bruno Testa

Invité dimanche sur France 2 pour commenter le remaniement ministériel, Fabius a déclaré au détour d’une phrase : « Nous n’avons absolument rien à faire en Afghanistan ». Dommage qu’il n’ait pas éprouvé le besoin de le claironner avant. Le 22 septembre 2008, on débattait à l’Assemblée nationale sur le maintien des forces françaises en Afghanistan. Que disait Jean-Marc Ayrault alors ? « Nous ne votons pas contre la poursuite (sous-entendu de l’engagement français), (...) Lire l'article entier

CULTURE

L’oligarchie ça suffit...

1er mars 2011

 

Sommes-nous en dictature ? Non. Sommes-nous en démocratie ? Non plus. Les puissances d’argent ont acquis une influence démesurée, les grands médias sont contrôlés par les intérêts capitalistes, les lobbies décident des lois en coulisses, les libertés sont jour après jour entamées. Dans tous les pays occidentaux, la démocratie est attaquée par une caste. En réalité, nous sommes entrés dans un régime oligarchique, cette forme politique conçue par les Grecs anciens et qu’ont oubliée les politologues : (...) Lire l'article entier

Cauchemar

3 mars 2011, par Jean Dornac

Une drôle de sensation
Me saisit soudain
De mon doux rêve
Je suis extirpé brutalement (...) Lire l'article entier

ÉDITORIAL

Dégage collatéral !

1er mars 2011, par Jean Dornac

 

Nous venons encore de passer une semaine très étonnante sur le plan de la politique intérieure et extérieure. Michèle Alliot-Marie, ministre des Affaires étrangères, totalement discréditée par son voyage en Tunisie, puis par ses explications confuses, a dû présenter sa démission ce dimanche 27 février. Sarkozy comptait se refaire une santé, du côté des sondages, avec les Affaires étrangères. En fait, il s’est pris nombre de claques retentissantes, (...) Lire l'article entier

    

ENVIRONNEMENT
Encore le gaz de schiste
1er mars 2011, par Sylvie Simon
 
Le 7 février 2011, Jean-Marie DURAND Directeur adjoint du Cabinet de Kosciusko-Morizet a répondu à certaines pétitions et questions qui lui étaient posées : "J’ai reçu plusieurs milliers de méls attirant mon attention sur les problèmes environnementaux posés par l’extraction de gaz de schiste et me demandant que soit mis en place un moratoire (pétition n° 1). J’ai rédigé une réponse courte qui vous a ensuite été envoyée automatiquement. J’ai reçu plus de 200 réponses individualisées puis, très vite, plusieurs milliers de méls (...) Lire l'article entier
L’eau est follement radioactive
2 mars 2011, par Fabrice Nicolino
Je suis désolé pour ceux qui ne lisent pas l’anglais, car ils vont devoir me faire confiance. Enfin, à moitié seulement, car je n’ai pas eu le temps de lire jusqu’au bout un article de pure démence paru hier dans le quotidien américain The New York Times. Si je n’ai pas lu jusqu’à la fin, c’est que je suis entre deux portes. Qu’on m’excuse ! En tout cas, ce papier signé Ian Urbina, et qui se montre par ailleurs (trop) charitable avec l’industrie des gaz de schistes, révèle, sur la foi de documents internes (...) Lire l'article entier
Révélations au sujet de Nicolas Sarkozy
3 mars 2011, par Fabrice Nicolino
 Ma marotte. Ben oui, ma marotte à moi, les gaz de schistes. À la fois obsession, mais aussi bâton de fou. Comme dirait Walter Scott dans Ivanhoé - l’un des héros de mon enfance - : « Mon bonnet de fou me servait de casque, et ma marotte de bâton ». La traduction française est assurée par un gaillard qui appartient, lui aussi, à mon panthéon, un certain Alexandre Dumas. Une fois de plus, j’aurai usé votre patience, et je ne peux même pas promettre de ne pas recommencer. Car je recommencerai. (...) Lire l'article entier
INTERNATIONAL
La crise fait basculer le scrutin irlandais
2 mars 2011
Le Fine Gael, principal parti d’opposition en Irlande, recueille 36,1% des suffrages exprimés, remportant les élections législatives de vendredi devant le parti au pouvoir, le Fianna Fail (17,5%), selon des résultats partiels publiés dimanche. Le Labour (gauche) rassemble 19,4% et le parti nationaliste Sinn Féin 9,9%, tandis que les Indépendants confirment leur percée, avec 12,6%, selon des résultats officiels portant sur près de 80% des sièges au Dail, chambre basse du Parlement irlandais. Un sondage de sortie des urnes, (...) Lire l'article entier
Le président Obama demande des fonds en faveur de l’opposition vénézuélienne pour 2012
3 mars 2011, par Eva Golinger
 Le gouvernement états-unien se prépare pour l’élection présidentielle vénézuélienne de 2012 en demandant des fonds pour soutenir les organisations anti-chavistes et pour aider à lancer un « candidat » qui se présentera contre Chávez. Les républicains, quant à eux, demandent un « embargo » contre le Venezuela. Le président Barack Obama a présenté au Congrès un budget de 3 700 milliards pour 2012, le plus élevé de l’histoire des États-Unis. Il prévoit d’importantes baisses dans les programmes sociaux et dans les emplois publics fédéraux partout dans le pays, mais il prévoit une ligne budgétaire pour (...) Lire l'article entier
LA MAIN DANS LE SAC
Sammy Ghozlan suspendu du CRIF
4 mars 2011
Le préposé en chef à la provocation et à la désinformation du lobby sioniste en France, Sammy Ghozlan, vient d’être suspendu de ses fonctions de dirigeant de l’institution officielle, le CRIF, a-t-on appris mardi. Tant le président du CRIF Richard Prasquier que l’intéressé ont confirmé la sanction, dans des déclarations à l’AFP.
Les motifs ? Officiellement, ils sont exprimés de manière très vague par Prasquier, qui évoque sobrement un « manque de concertation » à propos des provocations à répétition de Ghozlan. Président d’une multitude d’officines pro-israéliennes, revendiquant sa collaboration avec le Mossad (...) Lire l'article entier
LETTRES OUVERTES
Lettre ouverte à la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale
2 mars 2011, par Patrick Mignard
Patrick Mignard
À Monsieur Gérard ROUZIES
Responsable du pôle formation
Sous couvert de Monsieur le Directeur de la DRJSCS
Monsieur,
Universitaire et intervenant depuis plus de vingt ans dans la formation des travailleurs sociaux, j’ai également participé jusqu’à l’année dernière à la soutenance des mémoires de 3ème année du Diplôme d’État des Assistants de Service Social. Je ne peux que louer l’efficacité et la rigueur des services pour l’organisation matérielle de cet examen. J’ai décidé cependant cette année de ne plus participer à cette épreuve.
La goutte d’eau qui (...) Lire l'article entier
MATIÈRE À RÉFLEXION
Un cheval borgne contre une jument aveugle
2 mars 2011, par SuperNo
Bon, je ne vais pas vous faire croire qu’il n’y a pas quelque part au fond de moi, un petit quelque chose qui éprouve comme une joie mauvaise. Du vent, du balai, de l’air, un grand coup de pied au cul, casse-toi, pov’conne, et va au diable avec ton ami POM, ton ectoplasme, ta prothèse MAM-maire, l’ami des producteurs d’OGM et de Kadhafi réunis, le dernier gredin dont nous avions besoin dans un gouvernement…
Le Canard a eu la peau de MAM comme Mediapart avait fini par avoir celle de Woerth… (...) Lire l'article entier
POLITIQUE EN FRANCE
Gérard Longuet : remember !
4 mars 2011
Gérard Longuet revient. Et avec lui une certaine idée de la droite. Du genre qui commence à l’extrême droite, passe par la lessiveuse giscardienne, fait dans le style moderne et décrispé, mais dans le fond, ne change en rien. Gérard Longuet, ex-très jeune "faf", ex-jeune giscardien emblématique des années 80, ex-membre de la bande à Léo, ex-balladurien de choc, toujours suspect mais jamais condamné (qu’il s’agisse de financement politique occulte ou de magouilles immobilières personnelles) véritable miraculé judiciaire, (...) Lire l'article entier
Cantonales : le féminin de "candidat" est "suppléante"
4 mars 2011, par Isabelle Germain
Les 20 et 27 mars, les conseils généraux seront partiellement renouvelés. Très partiellement. Et pas avec des femmes. Aujourd’hui 87,7 % des élus sont des hommes. Certains départements affichent 25 % de femmes parmi leurs candidats… souvent dans des circonscriptions perdues d’avance. Pour les cantonales, éviter la parité est un jeu d’enfant. Pas besoin de circonvolutions autour de la loi, pas de risque de payer des pénalités. La loi impose seulement que le suppléant soit de l’autre sexe par rapport au candidat. (...) Lire l'article entier
RÉPRESSIONS
Les sept ratés de l’affaire de Tarnac
3 mars 2011, par Camille Polloni
Rebondissement dans l’affaire de Tarnac : Julien Coupat et Yldune Lévy vont porter plainte contre la police pour faux et usages de faux en écriture publique, subornation de témoin et interceptions illégales.
Un nouveau round commence dans le combat qui oppose le “groupe de Tarnac”, mis en examen pour des actes terroristes, aux policiers et juges chargés de l’enquête. Après avoir demandé la requalification des faits en simples sabotages - refusé en mai 2009 - l’annulation de pièces de la procédure -  (...) Lire l'article entier
SANTÉ
La sempiternelle lutte du pot de terre contre le pot de fer
1er mars 2011
 
Une femme a été victime d’un arrêt cardiaque après avoir subi une expertise pour savoir si la pathologie dont elle souffre depuis des années est liée au Mediator, a indiqué dimanche 27 février le Docteur Irène Frachon, qui dénonce la "violence procédurière" des Laboratoires Servier. Cette femme de 57 ans, "qui vit en sursis avec une insuffisance cardiaque dramatique et deux prothèses valvulaires (...) Lire l'article entier
 
PENSÉES
1er mars 2011 Lire l'article entier
 
2 mars 2011 Lire l'article entier
3 mars 2011 Lire l'article entier
4 mars 2011 Lire l'article entier
GALERIE DES ARTISTES
Toujours froid dans nos votes, Alain... par La Belette 1er mars 2011 Lire l'article entier
Le privilège de l’arche !... par La Belette 3 mars 2011 Lire l'article entier
Et j’en passe !... par La Belette 4 mars 2011 Lire l'article entier
Vu (déjà) à la télé... par Na ! 1er mars 2011 Lire l'article entier
Sédition, l’addition... par Xavier Gorce 2 mars 2011 Lire l'article entier
Fragrance... par Aurel 2 mars 2011 Lire l'article entier
Tapage et dessert... par Bar 3 mars 2011 Lire l'article entier
Risettes de la Sarthe... par Large 4 mars 2011 Lire l'article entier
___________________________________________________________________
Vidéos :
 
l’immigrationisme libéral et démasque Sopo en direct sur Europe1
Partager cet article
Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 12:15

Attention à la désinformation !
Message reçu,
que j'envoie à Michel Collon
eva R-sistons
.

Chère Eva,
.

Ma démarche est assez particulière mais très urgente. Je souhaite dénoncer la censure médiatique de toutes les grosses chaines internationales. Pour être plus précise j'aimerais dénoncer la mascarade et la propagande qui se déroulent autour de la Libye.

La population de Tripoli n'a pas été bombardée comme on l'a annoncé la semaine dernière (21 février). C'est un mensonge à des fins politiques et financières.

 

Mes sources viennent de Tripoli et de Tunis. Ma source de Tunis souhaite témoigner et parler à des journalistes indépendants à vive voix par téléphone. Vous pouvez aussi le contacter par email   xxxxxx@yahoo.fr ou par téléphone  xxxxxxx  (Portable) et   xxxxxxx  (fixe). Son nom est xxxxx . 

 

Sinon donnez-moi un numéro de téléphone fixe et il vous contactera aussi tôt que possible.   

 

Je suis aussi joignable au xxxxxx  (portable). 

 

S’il vous plait prenez ce mail au sérieux, la situation est catastrophique, nous risquons une invasion.    

 

Bien sincèrement,  

 

Badya

 

 

 

________________________

 

 

Selon l’armée Russe, les attaques de civils par l’aviation libyenne n’ont pas eu lieu.


"Toute guerre est basée sur le mensonge". "En temps de guerre, la première victime est la vérité". Sun Tzu, l’Art de la Guerre


tv.globalresearch.ca
Vendredi 4 Mars 2011

 

"Toute guerre est basée sur le mensonge". "En temps de guerre, la première victime est la vérité". Sun Tzu, l’Art de la Guerre

Les informations sur l’aviation libyenne bombardant son propre peuple ont rapidement fait le tour du monde. Cependant, les chefs militaires Russes disent qu’ils ont exercé une surveillance depuis l’espace et les images contredisent ces dires.

Selon Al Jazeera et la BBC, le 22 février le gouverment libyen a ordonné des frappes aériennes sur la ville de Benghazi - la plus grande ville du pays - et sur la capitale Tripoli. Cependant, l’armée Russe, qui surveille par satellite les troubles depuis leur commencement, déclare qu’il n’y a eu rien de tel.

A ce stade, l’armée Russe dit que, en ce qui les concerne, les attaques signalées par certains médias n’ont jamais eu lieu. Les mêmes sources indiquent que les militaires russes surveillent la situation autour des puits de pétrole libyens.

traduction le grand soir pour votre plus grand plaisir


http://tv.globalresearch.ca/2011/03...

 

http://www.alterinfo.net/Selon-l-armee-Russe-les-attaques-de-civils-par-l-aviation-libyenne-n-ont-pas-eu-lieu_a55880.html

 

Partager cet article
Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 01:28

Chers amis,

Le plus grand et le plus dangereux des barons de la presse veut acheter presque la moitié des médias de masse au Royaume-Uni, ce qui renforcerait sa capacité à saper les efforts mondiaux pour la paix, le climat et bien plus encore. Il ne nous reste que 48 heures pour faire pression sur le gouvernement britannique afin qu'il réagisse et barre la route à Rupert Murdoch:

Signez la pétition!



Dans 48 heures, presque la moitié des médias de masse britanniques pourrait être rachetée par l'un des pires barons des médias dans le monde.

Rupert Murdoch a exploité son vaste empire médiatiques pour encourager la guerre en Irak, faire élire George W Bush, propager le ressentiment envers les musulmans et les immigrés, et bloquer un plan d'action mondial sur le changement climatique.

S'il parvient à verrouiller son emprise sur les médias britanniques, Murdoch renforcera considérablement son pouvoir qui affectera presque tous les enjeux qui nous préoccupent, des droits humains à l'environnement. Le Royaume-Uni est vent debout contre l'offre de rachat de Murdoch et même le gouvernement, élu avec l'aide de Murdoch, est divisé alors qu'il doit prendre une décision cette semaine. La solidarité mondiale a soutenu les manifestants pro-démocratie en Egypte -- elle peut aujourd'hui aider la mobilisation des citoyens britanniques. A nous de faire résonner de toute urgence un tollé mondial pour contrer Rupert Murdoch. Signez la pétition adressée aux décideurs britanniques:

http://www.avaaz.org/fr/stop_rupert_murdoch_fr/?vl

Murdoch ébranle la démocratie dans le monde en menaçant les dirigeants élus de campagnes médiatiques ouvertement hostiles s'ils refusent de faire ce qu'il demande. Il a ainsi manipulé depuis des années la démocratie aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Australie, mais il cherche aujourd'hui à obtenir un contrôle total. Aux Etats-Unis, la plupart des futurs candidats républicains aux élections présidentielles sont aujourd'hui des employés de Murdoch! Lorsque Barack Obama a rejeté sa chaîne Fox News, la considérant comme un pur et simple organe de propagande, celle-ci a lancé le mouvement d'extrême droite "tea party" et diffusé des attaques constantes et haineuses contre Obama, sa réforme de la santé et ses efforts pour la paix. Le résultat fut une large victoire des Républicains aux élections de 2010 au Congrès.

Nous pouvons encore renverser la tendance face à cette grande menace pour la démocratie. L'an dernier, après un déjeuner avec Murdoch, le Premier ministre canadien confiait à son principal conseiller la charge de créer une chaîne de propagande politique au Canada, inspirée des médias de Murdoch. Une mobilisation massive des membres canadiens d'Avaaz a permis d'empêcher que cette chaîne ne soit financée par l'argent du contribuable. La semaine dernière, une autre campagne d'envergure lancée par Avaaz a contraint le gouvernement canadien à ne pas retirer des normes de journalisme empêchant cette nouvelle chaîne de diffuser des informations mensongères. Cette semaine, la bataille se déroule au Royaume-Uni. La lutte contre Murdoch sera longue, mais déjà nous remportons des victoires. Cliquez ci-dessous pour maintenir la pression:

http://www.avaaz.org/fr/stop_rupert_murdoch_fr/?vl

La force d'Avaaz et de ce moment dans l'histoire du monde, c'est la force de l'unité. Dans le monde arabe et au-delà, les gens s'unissent pour défendre des causes communes dépassant les frontières. La force de Murdoch, c'est sa capacité à diviser. Ses réseaux de diffusion utilisent la peur et la désinformation pour diviser la gauche et la droite, les citoyens et les étrangers, les musulmans et l'occident, les immigrés et les non immigrants, et ainsi de suite. Murdoch sait que la démocratie doit être divisée pour être conquise. Cette semaine, montrons-lui à quoi ressemble l'unité.

Avec espoir,

Ricken, Alex, Emma, Sam, Milena, Alice, Iain, Morgan, Maria Paz et le reste de l'équipe d'Avaaz Sources:

Nouvelle offensive contre le rachat complet de BSkyB par Murdoch:
http://www.france24.com/fr/20110110-nouvelle-offensive-contre-le-rachat-complet-bskyb-murdoch

Murdoch proche d'un accord avec le gouvernement pour le rachat de BSkyB (en anglais):
http://www.ft.com/cms/s/0/a40fc482-4060-11e0-9140-00144feabdc0.html#ixzz1FHWHwqJE

BSkyB: une majorité de Britanniques pour une enquête indépendante sur le rachat:
http://teleobs.nouvelobs.com/articles/bskyb-une-majorite-de-britanniques-pour-une-enquete-independante-sur-le-rachat?page=1

GB: le groupe Murdoch obtient un délai supplémentaire dans le dossier BSkyB:
http://www.tdg.ch/depeches/economie/gb-groupe-murdoch-obtient-delai-supplementaire-dossier-bskyb

Ce scandale qui ébranle l'empire de Rupert Murdoch:
http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0201123576400-ce-scandale-qui-ebranle-l-empire-de-rupert-murdoch.htm

La galaxie médiatique de Rupert Murdoch:
http://www.avaaz.org/capital_murdoch

L’irrésistible Citizen Murdoch:
http://www.courrierinternational.com/article/2010/09/30/l-irresistible-citizen-murdoch

Un patron de Fox News ordonne de semer le doute sur le changement climatique:
http://www.sciencepresse.qc.ca/actualite/2010/12/17/ne-fait-chaud-tant-quon-ne-dit-quil-fait-chaud

Partager cet article
Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 01:07



1968-mai-Information-libre.jpg

 

 

LES REBELLES ACHÈTENT LES JOURNALISTES

 

Maintenant que vous savez que les prétendus "révoltés" de Benghazi ont plein de fric, demandez-vous d’où il provient. De la CIA ou du Mossad ?

Maintenant que vous savez que les journalistes "indépendants" et autres "envoyés spéciaux" peuvent être achetés par des liasses de billets, vous savez par la même occasion que vous ne pouvez plus leur faire confiance.

Mais, cette histoire d’achat de journalistes à Benghazi m’en rappelle une autre, qui s’est passée à Guernica en 1937.

À Guernica, l’on n’acheta pas les journalistes, on les menaça :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2369

« Le 29 avril, vers midi, les Franquistes entrent dans Guernica et font visiter, sous bonne escorte, les ruines de la ville aux correspondants de presse étrangers. Les articles de ceux-ci sont soumis à censure. Sous la menace des mitraillettes, tous envoient dans leurs pays respectifs des articles expliquant comment et pourquoi les anarchistes ont brûlé Guernica ! »

La dictature franquiste se fonda sur le mensonge de Guernica.

Dans l'est de la Libye, à Benghazi, c’est la même technique, à part qu’au lieu de menacer les journalistes, on les achète.

Vous pourrez constater que c’est la même Caroline Mier qui fit quelque temps après une horrible propagande anti-Kadhafi dont il est facile de prouver qu’elle est mensongère :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2352

        Merci pour votre attention,
        Meilleures salutations,
        do

Libye - 26 février 2011 - Analyse et destruction de la propagande télévisuelle (vidéos) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2371

Une guerre de l’Occident pour recoloniser la Libye :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2329

Comment déguiser une opération militaire en opération humanitaire :

 

http://mai68.org/spip/spip.php?article2364

 

 

En Libye, les rebelles achètent les journalistes (vidéo-preuve 21’’)

 

Cliquer sur l’image pour voir cette vidéo de 21 secondes.

Enregistré sur BFM le 26 février 2011 à 22h05.

 http://mai68.org/spip/spip.php?article2367

 

Maintenant que vous savez que les prétendus "révoltés" de Benghazi ont plein de fric, demandez-vous d’où il vient. De la CIA ou du Mossad ?

Maintenant que vous savez que les journalistes "indépendants" et autres "envoyés spéciaux" peuvent être achetés par des liasses de billets, vous savez par la même occasion que vous ne pouvez plus leur faire confiance.

Mais, cette histoire d’achat de journalistes à Benghazi m’en rappelle une autre, qui s’est passée à Guernica en 1937.

À Guernica, l’on n’acheta pas les journalistes, on les menaça :

 

http://mai68.org/spip/spip.php?article2369

« Le 29 avril, vers midi, les Franquistes entrent dans Guernica et font visiter, sous bonne escorte, les ruines de la ville aux correspondants de presse étrangers. Les articles de ceux-ci sont soumis à censure. Sous la menace des mitraillettes, tous envoient dans leurs pays respectifs des articles expliquant comment et pourquoi les anarchistes ont brûlé Guernica ! »


La dictature franquiste se fonda sur le mensonge de Guernica.

À Benghazi, c’est la même technique, à part qu’au lieu de menacer les journalistes, on les achète.

Vous pourrez constater que c’est la même Caroline Mier qui fit quelque temps après une horrible propagande anti-Kadhafi dont il est facile de prouver qu’elle est mensongère :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2352

 

Pour voir la vidéo, cliquer ci-dessous :
 

Libye - 26 février 2011 - Analyse et destruction de la propagande télévisuelle (vidéos)

jeudi 3 mars 2011, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 3 mars 2011).

Voici trois enregistrements vidéos, à trois heures différentes, de la même journaliste sur la même chaîne de télévision "informative" : ces trois séquences diffèrent !

Il faut le constater et en tirer les conclusions, en regardant ce qui est retiré, et conservé.


Interview de Caroline Mier sur BFM à 18h35 :

 

Cliquer sur l’image pour voir cette vidéo de 1’40’’.

Enregistré sur BFM le 26 février 2011 à 18h35.


 

Voici maintenant la même journaliste, toujours sur la même chaîne de télé, mais enregistrée à 22h05 :


Cliquer sur l’image pour voir cette vidéo de 1’41’’.

Enregistré sur BFM le 26 février 2011 à 22h05.


Vous pouvez constater que cette fois il y a un passage de plus, celui où Caroline Mier nous explique qu’on a cherché à l’acheter. Elle nous raconte ça avec un grand sourire !

Pourquoi une telle chose aussi importante n’est-elle pas dite dans la première version ?

Cette info avait-elle été jugée inutile, voire nuisible pour la propagande ?

Ou peut-être cet événement ne s’était-il pas encore produit ?

Je pencherai en fait pour cette dernière hypothèse ; car, en revisionnant la vidéo où elle dit cela, elle a l’air assez naïve, et ne semble pas vraiment se rendre compte de la signification et de l’importance de ce qu’elle raconte. Peut-être est-elle obligée de nous dévoiler ce fait pour en prendre elle-même conscience.

 

Revoici maintenant Caroline Mier le 27 février 2011 à 02h37. Après que tout ce qui était important ait eu le temps d’être analysé et censuré :

 

 

Cliquer sur l’image pour voir cette vidéo d’une minute.

Enregistré sur BFM le 27 février 2011 à 02h37.

 


Vous aurez constaté que la censure a eu tout le temps de faire son effet, à cette heure tardive de la nuit. Non seulement l’on a supprimé le fait qu’à Benghazi, on achète les journalistes, mais on a estimé aussi qu’il avait été malheureux de signaler auparavant cette voiture lourdement armée et occupée par des gens cagoulés. Sans doute s’agissait-il de mercenaires ou d’agents très spéciaux au service de l’impérialisme américano-sioniste et était-ce trop facilement devinable avec un peu de présence d’esprit. Ainsi, cette info a-t-elle été elle aussi supprimée !

La vérité est dans l’instant

3 Vidéos ici,
vous pourrez voir la différence
entre l'information et son traitement
en désinformation :


__________________________________________________________________________________________
Comment déguiser une opération militaire en opération humanitaire

mercredi 2 mars 2011, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 2 mars 2011).

19 mai 2007

 

INFAME KOUCHNER !

mai68.org/ag/1154.htm
cronstadt.org/ag/1154.htm
kalachnikov.org/ag/1154.htm

        Salut à toutes et à tous,


    À l'époque où Beyrouth, la capitale du Liban, était tenue par diverses milices en guerre les unes contre les autres, donc avant la première guerre du Golfe (puisque pour acheter la neutralité de la Syrie pendant cette guerre, l'occident lui livra le contrôle total de Beyrouth et promit un futur État palestinien), l'ambassade de fRANCE (petit "f" et grand "RANCE") était au cœur du quartier contrôlé par la milice du général Aoun.


    Un jour, les infos nous "apprennent" qu'il y a beaucoup de morts à Beyrouth à cause de la guerre perpétuelle à laquelle se livrent les diverses milices. "On" va envoyer 15 bateaux à Beyrouth pour ramener tous ces blessés en fRANCE, sans tenir compte de leur camp, et : « on va les soigner, on va faire de l'humanitaire, c'est Kouchner qui va s'en occuper. »


    Quelques jours plus tard, fRANCE-info nous apprend que les quinze bateaux sont revenus à peu près vides, mais qu'ils étaient partis pleins : pleins d'armes que Kouchner livra au général Aoun. Le lendemain, on apprenait que le directeur de fRANCE-info s'était fait virer pour avoir osé dire la vérité. Et fRANCE-info fit grève contre la censure pendant plusieurs jours. Mais fRANCE-info apprit à fermer sa gueule, et, depuis cet épisode, fRANCE-info est beaucoup moins intéressant.


    On put tout de même apprendre, quelques mois plus tard, qu'un bazooka ayant servi à attaquer en fRANCE un fourgon blindé bancaire faisait partie, à l'origine, du lot livré par Kouchner au général Aoun.


        Merci pour votre attention,
        Meilleures salutations,
        do
        http://mai68.org


Post-scriptum :
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
1°) Au final, on a pu constater l'été dernier que le général Aoun était bien moins infréquentable que le sioniste Kouchner puisque, tout de même, Aoun et sa milice chrétienne se sont alliés au Hezbollah de Hassan Nasrallah pour défendre ensemble leur pays, le Liban, contre une énième invasion israélienne :

http://mai68.org/ag/1047.htm


2°) L'investiture de Kouchner au poste de ministre des affaires étrangères est certes due en partie à son absence totale de scrupule à mener des opérations militaires en les camouflant derrière de prétendues opérations "humanitaires", mais elle est surtout due à son sionisme et au fait qu'il avait publiquement pris parti pour la guerre américaine contre l'Irak. C'est un signe que je ne me trompais pas quand je parlais de la future politique étrangère du sarkonazi :

http://mai68.org/ag/1134.htm



COMMENTAIRE de Véro :

Je confirme!!!!!!!

Selon Le Canard Enchaîné du 16 mai c'est le pdt du Crif qui décide du futur ministre des affaires étrangères de la France !

 

Voici l'article :

L’ennemi d’Israël

Dès que les dirigeants du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France) ont appris ce projet du nouveau chef de l’Etat, Roger Cukierman, président sortant du Crif, a appelé au téléphone Claude Guéant pour une violente mise en garde.

« On a eu une réunion au Crif, aujourd’hui, et la rumeur d’une nomination de Védrine aux affaires étrangères a circulé. Cela a provoqué la panique parce que, pour nous, Védrine est pire que les anti-israéliens habituels du Quai d’Orsay. »

Un peu plus tard, Cukierman a joint directement Sarkozy et lui a dit que la communauté juive prendrait la nomination de Védrine comme un « casus belli ».

Il faut le comprendre : Cukierman et ses amis avaient fait campagne pour Sarko en expliquant que la victoire de Ségolène provoquerait le retour de Védrine au Quai !

bises à bientôt!!!

___________________
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
COMMENTAIRE de sousmarinvert :

 

Kouchner est un menteur invétéré :

Mensonges en Bosnie :

http://www.michelcollon.info/Oui-Bernard-Kouchner-mentait.html?lang=fr

 

Mensonges bien rémunérés par Total en birmanie :

http://www.freewarriors.org/editorial31.htm

 

http://mai68.org/spip/spip.php?article2364

 

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 00:59
http://www.jemeclate.com/DIVERS%20images/Divers_9/bavure_otan.jpg
http://www.jemeclate.com/diversmini7.htm

 

Bavure de l’OTAN : les excuses du général en chef

.


On appelle cela un dommage collatéral. Un bombardement mal ciblé de l’OTAN a tué neuf jeunes enfants ramassant du bois, dans une opération présumée anti taliban.

Le général Petraeus, patron de l’OTAN en Afghanistan s’est excusé, mentionnant sa profonde désolation devant cette erreur de tir. Il a réitéré l’ordre formel, à ses pilotes, de tout mettre en œuvre afin que se réduise à un « minimum absolu » les pertes civiles évoquant la possibilité de sanctions disciplinaires à l’encontre des militaires impliqués dans cette bavure.

 

http://www.armees.com/info/actualites/bavure-de-l-otan-les-excuses-du-general-en-chef,38812.html

 

Partager cet article
Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 00:57




Le secrétaire US à la Défense, Robert Gates, a procédé en janvier à une nouvelle répartition des tâches en matière d’intervention militaire sur le Net.

Désormais, le Strategic Command (qui gère la force de frappe nucléaire) est responsable du hacking et de la cyber-défense. L’état-major interarmes est responsable des opérations d’intoxication. Tandis que le Special Operation Command est responsable de la récupération d’informations utiles aux opérations secrètes.
Cette division des tâches n’empêche pas les commandements régionaux de se doter de leurs propres services d’intervention sur le Net. Ainsi, le Central Command (responsable du Moyen-Orient élargi) vient d’acquérir un logiciel créé pour lui par Ntrepid pour 2,7 millions de dollars. Ce matériel permet aux militaires d’usurper de fausses identités en nombre sur les réseaux sociaux, d’entretenir ces profils de manière cohérente, et de mener toutes sortes d’opération d’infiltration, de renseignement, de manipulation ou d’intoxication sans qu’il soit possible de révéler leur supercherie.

Ntrepid est le fabriquant du célèbre logiciel Anonymiser© dont on peut désormais penser qu’il livre au Pentagone l’identité de les démasquer.

http://www.voltairenet.org http://www.voltairenet.org

 

Le Pentagone investit les réseaux sociaux

 

 

.

La LOPPSI 2, un Patriot Act français

La LOPPSI 2, un Patriot Act français


 

par Jean-Claude Paye | Bruxelles (Belgique) | Focus | Le Parlement français vient d’adopter une nouvelle loi fourre-tout qui transcrit en droit français diverses mesures du Patriot Act états-unien. Pour le sociologue Jean-Claude Paye, l’inefficacité du vaste système de surveillance progressivement mis en place atteste que sa finalité réelle est autre que le but annoncé. Les sociétés occidentales évoluent vers un modèle infantilisant où seul le fait de se placer sous le regard enveloppant du pouvoir génère un sentiment de sécurité.

 

Partager cet article
Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 00:47

Le consul américain Mark Schapiro lance à Lyon l’association "Confluence pour le Respect et la Diversité", créée en faveur des minorités de France… (02/12/10)Le consul américain Mark Schapiro lance à Lyon l’association "Confluence pour le Respect et la Diversité", créée en faveur des minorités de France… (02/12/10)

Les manipulations américaines dans les banlieues françaises


Nous ne partageons pas tous les points de vue de la Lettre d’informations confidentielles d’Emmanuel Ratier, mais nous en apprécions le sérieux. Souvent attaquées mais rarement démenties, les informations que cette publication met à disposition des citoyens aident à y voir plus clair, en particulier dans le monde opaque des lobbies et manœuvres de toutes sortes. Le numéro de janvier 2011 (n° 308) concentre ses investigations sur les manipulations américaines dans les banlieues françaises…

Un rapport de l’actuel ambassadeur américain à Paris, Charles Rivkin, adressé au gouvernement de son pays (et en partie traduit sur le site http://gestion-des-risques-interculturels.com), a été révélé par Wikileaks. Il s’agit de la stratégie états-unienne envers les « minorités » en France, particulièrement de la minorité musulmane, afin de « faire progresser les intérêts nationaux américains ». En fait, nous avons dans ce rapport la confirmation de l’ingérence directe et visible des États-Unis dans la politique intérieure française, et de la tentative d’instrumentalisation de certaines populations.

Les idées exprimées dans ce rapport peuvent brièvement se résumer ainsi :


■ Faire progresser l’influence nord-américaine à travers les Français « issus de l’immigration ». Cette expression, malheureusement entrée dans le langage courant, est déjà une manière d’opposer certains Français à d’autres en marquant une différence.

■ Mettre en avant le « modèle » américain. Bien-sûr, cela se fera en occultant les deux actes fondateurs de la nation américaine : l’extermination quasi-totale de la population amérindienne, et la déportation massive en Amérique d’esclaves africains, sans parler de la discrimination raciale qui continue encore aujourd’hui.

■ Inviter le maximum de représentants de ces minorités visibles à l’ambassade américaine ou aux États-Unis, en « évitant [qu’il n’y ait] que des blancs ou que des minorités ». Le but est le même : donner une image positive (mais fausse) de la nation américaine, et segmenter les Français selon leur origine ethnique ou religieuse.

■ Enfin, et c’est là le réel objectif, identifier les nouvelles personnes susceptibles d’influencer et d’encourager les « voix modérées de la tolérance ». Charles Rivkin mentionne à ce sujet deux sites Internet destinés aux jeunes musulmans, Oumma.com et Saphirnews.com, que l’Ambassade américaine soutient !  Les responsables de ces deux sites, un peu gênés, ont d'ailleurs été contraints de publier des communiqués reconnaissant « des rapports cordiaux avec l’ambassade américaine qui [leur] ont permis de rencontrer Farah Pandith » (responsable des questions musulmanes dans l’administration Obama). Rappelons que l’aide militaire américaine destinée à Israël a augmenté sous l'administration Obama, et que c’est le veto d'Obama au Conseil de Sécurité de l'ONU qui a empêché une condamnation de la colonisation sioniste en Cisjordanie (condamnation qui n’aurait de toute façon rien changé, puisqu’Israël est dispensé d’appliquer le droit international). Tout cela n’empêche pas nos deux sites destinés à la jeunesse musulmane de fricoter avec l’ambassade américaine à Paris !  Que chacun en tire ses propres conclusions…

Cette politique de l’USraël en France se concrétise également sur le terrain. Ainsi à Lyon, le consul américain Mark Schapiro a récemment inauguré le lancement de l’association « Confluence  pour le Respect et la Diversité ». Son directeur, Abdelaziz Dahhassi, a beau affirmer que son association « n’est pas l’officine des États-Unis », il n’empêche que l’attaché culturel du consulat américain à Lyon siège au conseil d’administration de Confluence !  Cela illustre la capacité de nos ennemis à créer des officines à leur service, grâce à un langage pro-musulman… A chacun là aussi de se faire une opinion. Autre exemple, cette fois-ci en Seine-Saint-Denis (93), où l'acteur Sylvester Stallone est venu à la rencontre d'un jeune public amateur d'arts martiaux, et ce à la demande de l’ambassadeur américain afin de faire passer une meilleure image des États-Unis…

Tout ceci confirme l'existence d'une ingérence nord-américaine, officielle et ouverte, dans la vie politique française. Son but est de donner une image positive de l’USraël aux musulmans français, et tenter de les opposer au reste de la population. Nous retrouvons le fameux « choc des civilisations », mais cette fois à l’échelle d’un seul pays. Cependant, au nom de la tolérance et des « valeurs », on prendra garde de ne jamais évoquer le drame de la Palestine, le caractère raciste de l’entité sioniste, et le poids de ses lobbies aux États-Unis ou en France. Si ces conditions sont respectées, l’ambassade de l’USraël à Paris ne verra alors aucun inconvénient à ce que les musulmans français attaquent le « lobby gaulois », et que ce dernier s’en prenne aux musulmans… pendant que le lobby sioniste au pouvoir compte les points !


Parti Anti Sioniste

 

http://www.partiantisioniste.com/communications/les-manipulations-americaines-dans-les-banlieues-francaises-0633.html

Partager cet article
Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 00:44

Le site internet d’Aljazeera révèle une information très grave pour la république du Tchad. Nous avons traduit de l’arabe une partie de l’article pour vous.Une source israélienne a révélé des informations selon lesquelles une institution de sécurité israéliennes - et avec l'autorisation du gouvernement israélien - est derrière le stationnement et l’envoie des groupes de mercenaires Africains en Libye pour attaquer les révolutionnaires qui contrôlent la plupart des régions du pays il y a deux semaines et qui exigent la fin système du colonel Mouammar Kadhafi...Lire

 

 

.


« Israël » met à la disposition de Kadhafi des mercenaires  03/03/2011

Après avoir obtenu le feu vert de Tel-Aviv, la société israélienne de fabrication d'armes, "Global CST", a mis, à la disposition du  dirigeant libyen, Mouammar Kadhafi, des mercenaires africains, pour réprimer les manifestants anti-gouvernementaux.


Citant des sources égyptiennes, l’agence IRIB a rapporté  que la compagnie israélienne a, jusqu'ici, mis 50.000 mercenaires africains à la disposition du régime de Kadhafi.


Le directeur de la "Global CST" a rencontré le chef des services de renseignements israéliens et le ministre de la Guerre, Ehud Barak, et a obtenu l'autorisation de recruter ces mercenaires, selon la même source.


Les représentants de cette société avaient, également, rencontré, au Tchad, Abdullah Sanusi, le chef de la sécurité libyenne, (avant d’être limogé par Kadhafi), pour discuter des détails d'un accord dans ce sens.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir

 

Ventes d'armes seulement ? Ou désir de voir l'Occident diviser pour mieux régner ensuite ? (eva R-sistons)


 

Autres brèves :

 

Brèves
03/03/2011

 

 

Israël vole au secours de son allié Khadafi



Le cabinet Netanyahu a demandé à la société israélienne Global CST de secourir le régime ami du colonel Khadafi.


Global CST envisage de recruter et d’acheminer jusqu’à 50 000 mercenaires, ce qui paraît fort ambitieux.


Global CST a encadré les forces géorgiennes durant l’attaque de l’Ossétie du Sud, a organisé la libération d’Ingrid Betancourt prisonnière des FARC, et entraîne les forces spéciales péruviennes contre les guérilleros du Sentier lumineux.


Ex-nassérien, le colonel Khadafi s’est fait une spécialité durant de nombreuses années de jouer un tortueux double jeu, au risque de se mettre à dos les deux camps à la fois. Il tenait un discours ultra-radical contre l’impérialisme états-unien et le sionisme, tout en servant souvent leurs intérêts, notamment en liquidant sur commande certains de leurs principaux opposants (par exemple l’Irano-Libanais Moussa Sadr ou le Soudanais Abdel Khaleq Mahjoub). Il n’a jamais entrepris aucune action contre Israël et s’est officiellement réconcilié avec Washington depuis 2003.


(Dessin de Javad Tarighi Akbarpoor)

 

http://www.voltairenet.org/article168711.html

 

 

Libye - Thierry Meyssan prétend qu’Israël va fournir des mercenaires à Kadhafi

samedi 5 mars 2011, par do


Thierry Meyssan dit n’importe quoi par moment !

 

 

Salut à toutes et à tous,


Thierry Meyssan raconte sur son site internet du réseau Voltaire qu’Israël veut fournir à Kadhafi 50 000 mercenaires. voici la source sur le réseau Voltaire :

http://www.voltairenet.org/article168711.html


Voici le texte :

Le cabinet Netanyahu a demandé à la société israélienne Global CST de secourir le régime ami du colonel Khadafi.

Global CST envisage de recruter et d’acheminer jusqu’à 50 000 mercenaires, ce qui paraît fort ambitieux.

Global CST a encadré les forces géorgiennes durant l’attaque de l’Ossétie du Sud, a organisé la libération d’Ingrid Betancourt prisonnière des FARC, et entraîne les forces spéciales péruviennes contre les guérilleros du Sentier lumineux.

Ex-nassérien, le colonel Khadafi s’est fait une spécialité durant de nombreuses années de jouer un tortueux double jeu, au risque de se mettre à dos les deux camps à la fois. Il tenait un discours ultra-radical contre l’impérialisme états-unien et le sionisme, tout en servant souvent leurs intérêts, notamment en liquidant sur commande certains de leurs principaux opposants (par exemple l’Irano-Libanais Moussa Sadr ou le Soudanais Abdel Khaleq Mahjoub). Il n’a jamais entrepris aucune action contre Israël et s’est officiellement réconcilié avec Washington depuis 2003.

Thierry Meyssan dit n’importe quoi par moment. Si c’était vrai qu’Israël fournit des mercenaires à Kadhafi, cela voudrait dire qu’Israël fait la guerre aux USA en Libye. Croyez-vous que les bateaux de guerre américains se sont déployés vers la Libye pour aider Kadhafi ? ou bien plutôt pour le combattre ou à tout le moins menacer de le combattre ?

Rappelons que les USA sont le meilleur allié d’Israël, et que sans le financement américain, et sans son perpétuel soutien à l’ONU, cela fait bien longtemps qu’Israël aurait disparu !

Thierry Meyssan prétend que Kadhafi n’a jamais rien fait contre Israël. C’est faux : il a énormément financé la résistance palestinienne !

Thierry Meyssan prétend que Kadhafi "s’est officiellement réconcilié avec Washington depuis 2003". En réalité, c’est seulement que Kadhafi a fait semblant pour faire lever l’embargo contre la Libye. Mais, ce doit être trop évident pour que Thierry Meyssan puisse le comprendre.

En fait, originellement, cette "info" retransmise par Thierry Meyssan sans citer aucune source provient du Yediot Aharonot et fut retransmise par al-Jazeera :

source : alhifrig.com/TopsDetail.asp ?item_id=2526&

Je mets le texte complet en post-scriptum. En voici un Extrait :

Le site internet d’Aljazeera révèle une information très grave…

Une source israélienne a révélé des informations selon lesquelles une institution de sécurité israéliennes - et avec l’autorisation du gouvernement israélien - est derrière le stationnement et l’envoie des groupes de mercenaires Africains en Libye…

La source (un journaliste de Yediot Aharonot) qui a demandé l’anonymat…

C’est de source israélienne, ce truc. Ils sont pas fous, les Israéliens, ils savent bien que ce sont les antisionistes qui vont être, à l’étranger, les plus fervents soutiens de Kadhafi. Alors, ils font courir des rumeurs mensongères. Pourquoi voudriez-vous qu’Israël soutienne Kadhafi, l’un de ses pires ennemis ?

C’est dans le but de détruire cette intox que j’ai dénoncé hier qu’« Al-Jazeera n’est pas une voix indépendante de l’Amérique » :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2378

Extrait :

La célèbre chaîne de télévision arabe al-Jazeera fut créée le 1er novembre 1996 par le cheikh Hamad bin Khalifa Al Thani, émir du Qatar. Al-Jazeera est basée à Doha, la capitale du Qatar. C’est également le Qatar qui a hébergé le CentCom, le commandement opérationnel américain, qui a supervisé l’invasion de l’Irak en mars 2003. Sachez aussi qu’il existe un bureau commercial israélien à Doha.

Thierry Meyssan n’a pas deux doigts de cervelle !

Bien à vous,
do

Post-scriptum :

1°) Quand Thierry Meyssan raconte des conneries :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1003

2°) Voici maintenant le texte complet qui prouve que l’"info" de Thierry Meyssan est en fait une intox, une rumeur propagée anonyment par Israël :

1 mars 11/ Mercenariat pour la Libye : tout se prépare dans une base militaire à N’Djamena

alhifrig.com/TopsDetail.asp ?item_id=2526&

Le site internet d’Aljazeera révèle une information très grave pour la république du Tchad. Nous avons traduit de l’arabe une partie de l’article pour vous.

Une source israélienne a révélé des informations selon lesquelles une institution de sécurité israéliennes - et avec l’autorisation du gouvernement israélien - est derrière le stationnement et l’envoie des groupes de mercenaires Africains en Libye pour attaquer les révolutionnaires qui contrôlent la plupart des régions du pays il y a deux semaines et qui exigent la fin système du colonel Mouammar Kadhafi.

La source (un journaliste de Yediot Aharonot) qui a demandé l’anonymat – dit que les fuites de services de sécurité d’Israël confirment que les israéliens observent la révolte des libyens par le prisme de la « sécurité stratégique », et considère que la chute du régime de Kadhafi ouvrirait la porte à un « régime islamique" en Libye.

La source a indiqué que le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, le ministre de la Défense Ehud Barak et le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman ont pris la résolution lors d’une réunion tripartite le 18 Février, de recruter des mercenaires africains pour combattre aux côtés d’Al-Kadhafi.

Les fuites confirment que les participants à la réunion ont approuvé une demande du général Yisrael Ziv - le directeur du conseil de sécurité "Global T CSI" qui est active dans de nombreux pays africains – de mettre à la disposition de l’officier du renseignement libyen Abdullah Sanusi, des mercenaires paramilitaires de la Guinée, du Nigeria, du Tchad, de la République centrafricaine, du Mali, du Sénégal et les éléments des mouvements rebelles du Darfour, ainsi que ceux du Sud-Soudan.

La même source a confirmé que le chef du renseignement militaire, le général Aviv Kokhvi, lors de la réunion à laquelle a également assisté le président de la Division Afrique du Nord aux affaires étrangères, Cohen Shalom - Le suivi pointu montre que la révolution de la Libye est dominée par le « caractère religieux fondamentaliste", et que les Frères musulmans dominent, en particulier dans l’est de la Libye, et plus particulièrement la ville de Benghazi.

Kokhvi dit que si le régime tombe, le système alternatif à celui de Kadhafi serait un « système islamique", qui sera une base stratégique des Frères musulmans en Egypte, la Jordanie et le Soudan.

Les fuites révèlent aussi que Zeif et le général Yossi Koprsawr, l’ancien ministre des Affaires étrangères Shlomo Ben-Ami et l’ancien ambassadeur d’Israël à Paris, Nassim Zueli, qui se trouve au Sénégal, se sont réunis avec des dirigeants pro-Kadhafi et M Sanusi ( homme de renseignement de Gaddafi ndlr) dans une base militaire dans la capitale tchadienne N’Djamena.

ndlr Nous nous excusons pour la traduction qui est fidele mais pas trop arrangée. A la demande, nous pourrions traduire le plus gros de l’article qui comporte des éléments d’informations que nous jugeons très graves.

Voir le lien http://aljazeera.net/NR/exeres/C36A…


Remarque de do : À propos de la prétendue peur d’Israël au sujet des islamistes, sachez que le Hamas, à ses débuts, était financé, soutenu et manipulé par Israël :

http://mai68.org/ag/543.htm


L’islamisme est un produit de l’impérialisme anglo-saxon, de la CIA et du MOSSAD :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1940

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 21:38

 

Le président yéménite, Ali Abdullah Saleh, à Sanaa, le 1er mars 2011.
Yémen
Le président yéménite accepterait un plan de réforme proposé par l'opposition

Un haut responsable yéménite confie ce jeudi 3 mars 2011 que le chef de l’Etat yéménite, Ali Abdullah Saleh, répondra positivement à la feuille de route proposée par l’opposition mercredi soir pour sortir de la crise au Yémen. Le plan prévoit entre autre la démission du chef de l’Etat avant 2011 ainsi que des réformes politiques.

 

Côte d’Ivoire

Plusieurs femmes tuées lors d’une manifestation pro-Ouattara en Côte d’Ivoire
En Libye les combats se poursuivent autour de Brega
Hugo Chavez propose une médiation de paix dans la crise libyenne
Nouvelle incursion du MFDC dans Goudomp en Casamance
Ouverture du Parlement chinois sur fond de tensions
___________________________________________________________________________________________________
.

On massacre des Musulmans en toute impunité, pour les voler leurs Ressources Naturelles, leurs Terres, leur Religion… … Il faut...

 

 

Jeudi, 03 Mars 2011 23:51

IRIB- Le Koweït a décidé d’apporter une aide à fond perdu à Bahreïn, pour le faire sortir de la crise provoquée par les protestations populaires d’envergure.
IRIB- Khalifa ben Zayed Al-Nahyane, le Président des Emirats arabes unis, lors de sa rencontre avec le prince héritier bahreïni, a pour sa part, déclaré qu’Abu-Dhabi ne ménagera aucun effort, pour faire retourner le calme et la stabilité, dans ce pays en crise qu’est Bahreïn.  
IRIB- Selon Farsnews, les Chiites des différentes villes saoudiennes organiseront, demain, en signe de protestation contre l’arrestation d’un éminent dignitaire chiite de ce pays, par les responsables saoudiens, des manifestations, après la prière du vendredi.
IRIB- Le roi d’Arabie saoudite a décidé d’apporter des changements, dans la structure de l’administration du pays, pour empêcher l’éclatement d’une révolution populaire, et ce, à travers un remaniement conséquent de l’actuel cabinet.
Extension de la vague des manifestations antigouvernementales, à Bahreïn IRIB- La vague des manifestations antigouvernementales, à Manama, la capitale bahreïnie, est en extension.
IRIB- Le Premier ministre égyptien a démissionné de son poste.
Irak: 10 morts, dans un attentat-suicide, contre une banque IRIB- Dix personnes, dont trois policiers, ont été tuées, et 26 autres, blessées, jeudi, dans un attentat-suicide contre une banque gouvernementale de Haditha, à 210 km au Nord-Ouest de Bagdad, a indiqué Bassem Naji, le maire de cette ville.
70% des Israéliens s'opposent à la politique de Netanyahu IRIB - 70% des Israéliens désapprouvent la politique menée par le Premier ministre du régime sioniste, Benyamin Netanyahou.
IRIB- Le Porte-parole de l'armée israélienne, Avi Benayahou, s'est rendu, en Grande Bretagne, avec un faux passeport, par crainte d'être arrêté par les forces de sécurité britanniques.
L’ambassadeur israélien, en Afrique du Sud, a démissionné IRIB - L’ambassadeur israélien, en Afrique du Sud, Ilan Baruch, a démissionné, manière de protester contre la politique du gouvernement de Benyamin Netanyahou.
Bahreïn : le bâtiment du Ministère de l’Intérieur encerclé IRIB - Des milliers de manifestants bahreïnis ont encerclé, hier, le bâtiment du Ministère de l’Intérieur, selon la chaîne Al-Alam.

 

Le président libyen Mouammar Kadhafi et le secrétaire général de la Ligue arabe Amr Moussa ont approuvé le plan de règlement pacifique du conflit libyen proposé par le président vénézuélien Hugo Chavez, a annoncé jeudi la chaîne télévisée Al Jazeera, une information qui n'a toutefois pas été confirmée officiellement.
Selon la chaîne, Chavez s'est déjà entretenu par téléphone avec Kadhafi et Moussa et a obtenu leur consentement de principe pour la réalisation de son plan. Ce plan prévoit notamment d'envoyer en Libye une mission de médiateurs de plusieurs pays d'Amérique latine, d'Europe et de Proche-Orient. Elle sera chargée de négocier avec les parties en conflit les voies permettant de trouver une sortie de crise afin d'empêcher une intervention militaire étrangère.
Hier, le colonel Kadhafi, intervenant à Tripoli devant ses partisans, a invité les Nations unies à envoyer en Libye une commission spéciale pour enquêter sur la situation dans le pays. Il a également adressé à l'Occident une sévère mise en garde contre toute intervention militaire dans le conflit libyen, en soulignant que dans ce cas "le nombre de morts en Libye se chiffrerait par milliers".

 

 


 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 21:29
Le Pentagone « repositionne » les forces navales et terrestres

par Manlio Dinucci

Mondialisation.ca, Le 2 mars 2011




« Les Etats-Unis sont en train de repositionner leurs forces navales et aériennes dans la région » pour préparer « leur gamme complète d’options » à l’égard de la Libye : c’est ce qu’annonce hier (mardi 1er mars) le porte-parole du Pentagone, colonel de marines Dave Lapan. Il a ainsi dit que « c’est le président Obama qui a demandé aux militaires de préparer ces options », car la situation en Libye empire. Les militaires ont donc commencé « la phase de planification et préparation » pour une intervention en Libye. Les stratèges du Pentagone travaillent à plusieurs plans spécifiques, en fonction desquels a commencé le « repositionnement des forces » de façon à avoir la plus grande flexibilité  pour mettre en acte n’importe quelle option.

 


Le colonel de marines états-uniennes Dave Lapan

Dans ce cadre, le porte-avions nucléaire USS Enterprise, envoyé dans le Golfe d‘Aden officiellement pour des opérations anti-piraterie, a commencé à remonter la Mer Rouge pour traverser le Canal de Suez et se placer devant les côtes libyennes. Même déploiement pour le navire amphibie de débarquement USS Kearsarge, avec à son bord une escadrille d’hélicoptères d’attaque et 2 mille marines. Une première option pourrait être l’imposition d’une « no-fly zone » sur la Libye : les chasseurs étasuniens et d’autres pays de l’OTAN empêcheraient tout avion de décoller pour survoler le territoire libyen, en l’abattant s’il le faisait. Cette mesure, dont la motivation officielle serait d’empêcher les chasseurs de Kadhafi de frapper les rebelles, isolerait, en pratique, la capitale. Une autre mesure, qui pourrait être mise en œuvre en même temps, serait d’interrompre toutes les télécommunications entre la capitale et le reste du pays. On prépare simultanément une troisième option : le débarquement de forces en Libye, officiellement pour ouvrir « des couloirs humanitaires ».

 

Les opérations aéronavales sont dirigées par le Commandement des forces navales USA en Europe, à Naples, où se trouvent aussi le quartier général des forces navales du Commandement Africa et celui de la Force conjointe alliée. Les trois commandements sont dans les mains du même amiral étasunien Sam J. Locklear III.  Un rôle important revient aussi à la base aéronavale de Sigonella (en Sicile), d’où opère depuis longtemps une force spéciale étasunienne pour des missions secrètes en Afrique. Mais c’est tout le réseau des bases USA/OTAN en Italie, Sixième flotte comprise,  qui est en état d’alerte pour « la gamme complète des options ». C’est ce qu’a confirmé le secrétaire étasunien « à la défense » (guillemets de la traductrice) Robert Gates, dans une interview au Wall Street Journal et au Weekly Standard : à propos de l’imposition d’une no-fly zone sur la Libye, il a déclaré que « la France et l’Italie ont les structures qui permettraient de mettre en acte l’opération plus rapidement ».

  

Ce que serait la couverture politique de l’opération, c’est la secrétaire d’Etat Hillary Clinton qui l’a anticipé. Dans une intervention depuis la base aérienne d’Andrews, elle a annoncé que les Etats-Unis sont en train de prendre « des contacts avec de nombreux Libyens qui s’organisent dans la partie orientale du pays, tandis que la révolution avance vers l’ouest ». Ceci confirme indirectement les informations, provenant de diverses sources, que « des conseillers » étasuniens et OTAN sont déjà au travail chez les rebelles. Le feu vert à l’imposition d’une « no-fly zone » et au débarquement de forces USA/OTAN en Libye serait donné à la demande des rebelles eux-mêmes ou d’un « gouvernement provisoire », dirigé par quelque notable qui ait quitté en temps utile la barque du raïs pour passer sur celle des rebelles.

 

Ce qui apparaît ressemble à un plan de « balkanisation » de la Libye, qui exploite le mécontentement et la haine évidente pour le chef et son clan accumulés chez une partie de la population et, donc, la lutte de ceux (surtout des jeunes) qui se battent sincèrement pour la démocratie et la justice sociale. Un plan, conçu à Washington, qui ne prévoit pas d’éteindre les flammes de la guerre civile, mais de les alimenter pour affaiblir ultérieurement la Libye. La mise est claire : le contrôle des précieuses réserves énergétiques libyennes. Le mot « révolution » dans la bouche de la secrétaire d’Etat Hillary Clinton devrait résonner comme un signal d’alarme quant au type d’ « assistance » qu’elle offre « à quiconque désire la recevoir des Etats-Unis ».

 

Edition de mercredi 2 mars 2011 de il manifesto

http://www.ilmanifesto.it/il-manifesto/in-edicola/numero/20110302/pagina/05/pezzo/298325/  

 

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

 
Manlio Dinucci est géographe et collaborateur au quotidien italien il manifesto

 

 

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=2345

 

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 21:18
Pourquoi les peuples se révoltent
Outils :
Envoyer à un ami Version Imprimable Liste de Diffusion RSS

3 mars 2011 (Nouvelle Solidarité) – Pas besoin d’avoir fait science-pô pour répondre à la question :

 

1- Ce matin, la FAO a publié son indice mensuel des prix alimentaires :

 

« Les prix alimentaires mondiaux ont augmenté pour le huitième mois consécutif en février 2011, les cours de tous les groupes de produits alimentaires, à l’exception du sucre, ayant enregistré de nouvelles hausses », écrit la FAO dans un communiqué. Son indice des prix « a atteint en moyenne 236 points en février 2011, soit 2,2 pour cent de plus que le mois précédent. Il s’agit là d’une augmentation record en termes réel et nominal jamais enregistrée depuis que la FAO a lancé son monitorage des prix en 1990. »

En image :

 

 

2- Le Financial Times a révélé mardi les gains semestriels des principaux hedge funds sur la même période :

« Les 10 premiers hedge funds mondiaux ont gagné 28 milliards de dollars pour leurs clients lors du second semestre 2010, soit 2 milliards de plus que la somme des bénéfices nets réalisés par Goldman Sachs, JPMorgan, Citigroup, Morgan Stanley, Barclays et HSBC. »


http://www.solidariteetprogres.org/article7491.html

 

Et ce n’est pas non plus à Science-Pô ou dans les couloirs des institutions que vous trouverez le remède :

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 17:51

 

Les USA réservent à Kadhafi le sort de Saddam Hussein

Les Etats-Unis tenteront sans doute d’éliminer Mouammar Kadhafi ou de le capturer, a supposé mardi le colonel Igor Korotchenko, rédacteur en chef de la revue Défense Nationale.
« Les Etats-Unis réservent de toute évidence à Mouammar Kadhafi le sort de Saddam Hussein.
Le guide de la révolution libyenne serait soit liquidé par une frappe aérienne soit capturé pour être condamné à mort par les nouvelles autorités libyennes avec l’accord tacite de Washington », a déclaré l’expert dans une interview à RIA Novosti.
Selon M.Korotchenko, les Américains peuvent aussi imposer un blocus total de la côte libyenne et utiliser des missiles de croisière Tomahawk pour frapper la résidence de Kadhafi, les postes de commandement et l’état-major des forces armées de Libye, paralysant la direction militaire et l’administration de l’Etat.
« C’est justement pour cela que les Etats-Unis regroupent à présent leurs forces et moyens dans la région et que deux porte-avions américains ont mis le cap sur les côtes libyennes », a-t-il fait remarquer.
Dans le même temps, l’expert a exclu une opération terrestre du Pentagone contre la Libye.
« Au stade actuel, cela est très peu probable », conclut M.Korotchenko.
Je commence sérieusement à me demander si les médias ne nous l’on pas démonisé comme ils l’ont fait si bien avec  Saddam hussein, afin que les américains ait l’opinion publique de leur coté pour une intervention. Et dire que certain « experts » disait il y a pas longtemps, que c’était impossible que les États-Unis interviennent dans ce conflit.
Ce n’est pas pcq c’est un « expert », qu’il détient nécessairement la vérité.
Ils vont encore passé pour les sauveurs de la démocratie, alors qu’ils ont sans doute eux-même crée ce conflit avec l’aide de la CIA.
Jo^^

Sur le même thème:

Un navire de guerre américain s’approche de la Libye

Et le Canada s’en mêle…

Un navire de combat canadien en direction de la Libye

Ça va en faire des navires de guerre dans cette région! tout se déploiement uniquement pour Kadhafi?

 

_________________________________________________________________________________________________

 

 

Il est vrai que l'on entend pas trop les sionistes harrasser Kadhafi, ils préfèrent continuer à tirer à boulets rouge sur l'Iran, leur seule préoccupation. Il est vrai aussi que Kadhafi serait juif par sa mère... comme l'explique la video ci-dessous... mais ceci dit, il a toujours affirmé être contre le sionisme. Serait-il prêt à renier ses convictions et à vendre son âme au diable -bien qu'elle soit déjà bien vendue- pour sauver sa vie ? That is the question... ceci dit, Ahmadinejad serait aussi juif.

 

(je vous redonne la vidéo déjà postée sur ce blog, note d'eva)

 

 


  

  

Kadhafi vers un exil en Israël ?

 

 

Rien ne peut arrêter le vent de révolte qui souffle, ces jours-ci, sur la Libye, ni les répressions sauvages, ni les massacres barbares. Le dictateur pourrait bien employer tout son armada, ses militaires, ses franc-tireurs, le peuple libyen est bien décidé à en finir avec quatre décennies de despotisme.

 

La contestation s’étend, depuis l’Est, où les villes principales sont tenues par les manifestants, jusqu’à l’Ouest. Zouara et Misurata, troisième ville de Libye, sont tombée entre les mains des opposants, qui réclament le départ de Mouammar Kadhafi, ont rapporté, vendredi, les médias arabes, se référant à des habitants de la ville. Les informations sur la situation de Misurata ont, longtemps, été confuses. Les anti-Kadhafi ont annoncé, mercredi, avoir pris la ville. Des habitants ont affirmé que des mercenaires et des soldats loyalistes avaient lancé une contre-offensive, jeudi, mais qu’elle avait été, finalement, repoussée.

 

« Les manifestants ont eu la main haute sur les forces de sécurité et ont pris le plein contrôle de la ville », a déclaré, par téléphone, à Reuters, un habitant, Mohammed Senoussi. « Les habitants célèbrent la victoire et scandent ‘Dieu est le plus grand’ », a-t-il ajouté. De violents combats ont eu lieu, jeudi, à proximité de l’aéroport. Depuis le 15 février dernier, la Libye est en proie à des manifestations antigouvernementales réprimées dans le sang par le régime. Mouammar Kadhafi a perdu le contrôle de la partie- Est du pays, tombée entre les mains des opposants, qui contrôlent les régions, depuis la frontière égyptienne, jusqu’à Benghazi, berceau de la contestation, en passant par Tobrouk et Ajdabiya, où des soldats se sont joints au peuple.

 

A Benghazi, la deuxième grande ville libyenne, les opposants ont créé des comités pour gouverner la ville et garantir la sécurité. Les habitants de Benghazi ont élevé des barricades, craignant que le colonel Kadhafi y envoie des mercenaires étrangers, pour tuer les manifestants. Mouammar Kadhafi contrôle la partie occidentale du pays, y compris, Tripoli et Syrte, un centre pétrolier, sur le littoral de la Méditerranée. Les médias occidentaux ont, récemment, annoncé que les principaux ports libyens – Tripoli, Benghazi et Misurata – étaient fermés, en raison des troubles.

 

A l’approche de la victoire finale du peuple libyen, les chancelleries européennes semblent sortir de leur torpeur, prônant une intervention militaire, en Libye, alors qu’ils étaient restés, tous ces derniers jours, de marbre, devant toutes ces horreurs qui se passaient, en Libye. Inquiets de perdre leur influence, en Libye, les Occidentaux ont, enfin, décidé d’intervenir et de se poser en avocat du peuple libyen. A travers tout un panel de complots, ils veulent renforcer leur repose-pied, en Libye. Une intervention de l’OTAN ou une attaque éventuelle américaine contre la Libye figurent parmi ces complots. Parallèlement, un haut responsable militaire américain a annoncé que le Pentagone est en train d’examiner toutes les options éventuelles pour une interaction envers la situation actuelle de la Libye. L’Occident veut, en fait, empêcher la réalisation de la demande du peuple musulman libyen, qui souhaite un Ordre politique démocratique et indépendant, basé sur la justice. Il arrivera, certes, à son objectif, car le peuple révolutionnaire libyen est bien déterminé à vaincre lui-même le régime despotique de Mouammar Kadhafi et refuse toute intervention militaire étrangère.

 

Par ailleurs, selon Israël Today magazine, Kadhafi pourrait in fine trouver refuge en Israël, puisqu’il est aux yeux de la loi juive, juif, et que ceci lui garantit la nationalité israélienne d’une part, et la vie sauve d’autre part. De nombreux criminels juifs trouvent d’ailleurs refuge dans l’entité sioniste, et le fait de disposer de milliards en banque ne devrait pas nuire…

 

Israël Today Magazine s’appuie sur l’interview réalisée l’année dernière par la chaîne israélienne « Channel 2″ de deux israéliennes d’origine lybienne affirmant avoir un lien de parenté avec le leader lybien. La plus âgée des deux femmes, Guita Brown, serait la petite fille de la soeur de la grand mère de Kadhafi. La seconde, Rachel Saada, petite fille de la première, a expliqué que la grand-mère du « Guide », elle-même juive, était mariée avec un juif avant d’en divorcer pour mauvais traitements. Elle épousa en seconde noce un cheikh musulman et eut une fille : la mère de Mouammar Kadhafi.

 

Même si la grand-mère du guide s’est convertie à l’Islam, elle reste juive aux yeux de la loi juive, ainsi que sa fille. Et le Guide n’est donc pas seulement d’origine juive : si sa mère est juive, aux yeux des juifs et des israéliens, il est juif lui-même.

 

S’il demande la nationalité israélienne, elle ne pourra donc pas lui être refusée…

 

Sources MediaLibre Eu

 

Posté par Adriana Evangelizt

 

http://nom666.over-blog.com/article-kadhafi-vers-un-exil-en-israel-68488423.html

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 08:53
Big Brother Gary MacDougall is watching you

Big Brother Gary MacDougall is watching you

http://njnnetwork.com/2009/01/gary-macdougall-bites-back/

Big Brother et Internet: Rétention de données, le décret Big Brother publié au JO

 Rétention de données : le décret Big Brother publié au JO

Droit

 

Big Brother Awards BBA HADOPI LOPPSI Une page de l’histoire de l’Internet français se tourne. Un décret publié au Journal Officiel et intégré à la LCEN (loi pour la confiance dans l’économie numérique) impose désormais aux FAI et aux hébergeurs de conserver durant un an de nombreuses données personnelles. Le but est de « permettre l'identification de toute personne physique ou morale ayant contribué à la création d'un contenu mis en ligne », ni plus ni moins.

L'autorité judiciaire pourra alors en cas de besoin demander auprès des hébergeurs (gratuits ou payants) et des FAI certaines données. « Les agents individuellement désignés et dûment habilités des services de police et de gendarmerie nationales » pourront eux aussi accéder à ces informations. Cela concerne notamment les agents « chargés de la lutte contre le terrorisme ».

Quels types de données pourront être stockés durant 12 mois ?

  • 1. Pour les fournisseurs d’accès à Internet spécifiquement :
    • L'identifiant de la connexion
    • L'identifiant attribué par ces personnes (ndlr : les FAI) à l'abonné
    • L'identifiant du terminal utilisé pour la connexion lorsqu'elles y ont accès
    • Les dates et heure de début et de fin de la connexion
    • Les caractéristiques de la ligne de l'abonné
  • 2. Pour les hébergeurs spécifiquement :
    • L'identifiant de la connexion à l'origine de la communication
    • L'identifiant attribué par le système d'information au contenu, objet de l'opération
    • Les types de protocoles utilisés pour la connexion au service et pour le transfert des contenus
    • La nature de l'opération
    • Les date et heure de l'opération
    • L'identifiant utilisé par l'auteur de l'opération lorsque celui-ci l'a fourni
  • 3. Pour les FAI et les hébergeurs : les informations fournies lors de la souscription d'un contrat par un utilisateur ou lors de la création d'un compte :
    • Au moment de la création du compte, l'identifiant de cette connexion
    • Les nom et prénom ou la raison sociale
    • Les adresses postales associées
    • Les pseudonymes utilisés
    • Les adresses de courrier électronique ou de compte associées
    • Les numéros de téléphone
    • Le mot de passe ainsi que les données permettant de le vérifier ou de le modifier, dans leur dernière version mise à jour
  • 4. Pour les FAI et les hébergeurs : lorsque la souscription du contrat ou du compte est payante, les informations suivantes relatives au paiement, pour chaque opération de paiement :
    • Le type de paiement utilisé
    • La référence du paiement
    • Le montant
    • La date et l'heure de la transaction

Le décret précise que les données des parties 3 et 4 ci-dessus « ne doivent être conservées que dans la mesure où les personnes les collectent habituellement ».

On fera remarquer que si certaines données doivent de toute façon déjà être conservées par les FAI et hébergeurs, on peut néanmoins se poser des questions sur l’utilité et même la complexité de la rétention de données comme « la nature de l'opération », c’est-à-dire une photo, une vidéo, une musique, un texte, etc.

Autre point crucial, si les Français devront forcément s’abonner à un FAI national, qui devra donc se plier à la loi. Mais quid des hébergeurs étrangers ? Ceux ne se pliant pas à la loi seront-ils alors filtrés, à l’instar des sites d’argent non agrémentés ?

La sécurité des données en question

Enfin, quid de la sécurisation de données aussi sensibles ? En cas de vol, les conséquences pourraient être désastreuses. On se rappellera du vol de données personnelles de 17 millions de clients de Deutsche Telekom en 2008. La même année, 500 000 Allemands avaient déjà eu la désagréable surprise de voir des informations très personnelles comme leur religion publiées sur la toile.

Allemagne comptes T-Mobile Deutsche Telekom


Toujours en 2008, les services fiscaux italiens ont eu la riche idée de rendre publique par mégarde les déclarations fiscales de tous les italiens, soit 40 millions de personnes environ... Et l'année précédente, en 2007, le Royaume-Uni fût touché par deux fois (ici et ) de scandales concernant le vol ou la publication de données personnelles...

Le FAI AOL, en 2006, a d'ailleurs lui aussi eu son lot de malheurs, avec la publication de données sur 650 000 clients...

Voilà quoi qu’il en soit un décret qui fera accroître un peu plus encore la paranoïa auprès des Internautes français. Ces derniers, comme toujours, devraient ainsi réagir et utiliser de multiples subterfuges. Qu’ils aient des choses à se reprocher ou non. Là n'est pas la question.

Les critiques de l’ARCEP

Le sujet n’est pas nouveau. En 2008, l’Autorité de régulation des télécoms avait ainsi émis un avis assez critique sur certains points. L’ARCEP « ne peut que s'interroger sur la finalité de certaines » données expliquait-elle. « En effet, certaines données n'ont que peu de rapport ou même aucun avec l'identification de la personne ayant créé un contenu. »

Sont visées par l’ARCEP les données suivantes :

  • les caractéristiques de la ligne de l'abonné
  • la nature de l'opération
  • les mots de passe ou données permettant de le vérifier ou de le modifier
  • les données relatives au paiement

Quant à la durée de conservation d’un an de ces informations, l’ARCEP n’a par contre pas été choquée, et ce pour une raison fort simple : « l'Autorité relève à ce stade que la durée de conservation des données susceptibles d'être conservées coïncide exactement avec celle rendue obligatoire en application de l'article L. 34-1 du code des postes et des communications électroniques. »

Outre l’ARCEP, la CNIL, la Commission nationale informatique et libertés, est elle aussi concernée par ce décret. Son avis a en tout cas été pris par le gouvernement en 2007. Un avis qui n’a jamais été rendu publique.

Concernant les coûts générés par ce nouveau décret pour les FAI et les hébergeurs, la compensation financière n’a pas encore été précisée. Un point là encore critiqué par l’ARCEP en 2008.

L’avis des INpactiens en 2008

Il y a trois ans, lorsque nous avions eu vent d’un tel projet (notre article : Décret Big Brother : le gouvernement s'explique), un sondage vous était proposé dans nos colonnes. Et les résultats quant à la conservation des données étaient assez explicites : près de 62 % des sondés (plus de 4000 votants) étaient diamétralement contre, plus de 82 % globalement contre, et 15,5 % pour. Avec une large majorité des « pour » souhaitant un encadrement.

Sondage conservation donnees 2008 PCINpact


De nombreuses données personnelles sont déjà stockées, que ce soit sur Internet ou en-dehors (carte bancaire, etc.). Sans parler de réseaux tels que Echelon. Certains verront ici une simple adaptation au Net de ce qui existe déjà ailleurs. D'autres, en tout logique, y verront surtout un recul des libertés, le terrorisme étant une nouvelle fois utilisé comme prétexte.

 

Rédigée par Nil Sanyas le mercredi 02 mars 2011 à 18h21 (13022 lectures)

 

Lien : http://www.pcinpact.com/actu/news/62243-conservation-donnees-decret-big-brother.htm

 

 

 

__________________________________________________________________________________________

 


.

 

DROIT

Les mots de passe sur internet ne seront plus totalement secrets


Source : La Tribune.fr - 02/03/2011

|

Copyright Reuters 

Copyright ReutersCopyright Reuters

Les obligations des hébergeurs de contenus sur Internet ont été officialisées ce mardi par un décret paru au Journal officiel. Si la justice le leur demande, ces derniers devront notamment fournir les mots de passe ainsi que d'autres données confidentielles sur un internaute dont ils stockent des messages.

Un décret paru le 1er mars au Journal officiel renforce les obligations faites aux hébergeurs de contenus sur le web. Désormais, les sites Internet devront permettre à la justice d'accéder à davantage d'informations. Il leur faudra fournir des données privées sur l'internaute comme par exemple son ou ses numéros de téléphone ou les éléments liées au paiement de son éventuel abonnement à un service.

Le texte stipule également que les responsables du site devront apporter les pseudonymes utilisés ainsi que les adresses de courrier électronique ou de compte associées. Pour permettre à la justice d'accéder aux données stockées par l'internaute, les hébergeurs de contenus devront même révéler "le mot de passe ainsi que les données permettant de le vérifier ou de le modifier, dans leur dernière version mise à jour". L'hébergeur est également tenu de conserver toutes les modifications opérées par les internautes.

Cette obligation concerne les personnes physiques ou morales qui assurent, même à titre gratuit, le stockage de messages de toute nature (texte, image, sons,etc...). En guise de compensation financière, ces derniers pourront obtenir de l'Etat un remboursement dont le montant sera fixé conjointement par l'Intérieur et par Bercy.

 

Lien : http://www.latribune.fr/technos-medias/internet/20110302trib000605354/les-mots-de-passe-sur-internet-ne-seront-plus-totalement-secrets.html

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages