Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 00:01

 

Sarkozy : de l'art de créer une "fausse réalité"

   
magicienL'objectif de toute désinformation est de créer ce que l'on pourrait appeler une "fausse réalité". L'acharnement des médias à stigmatiser d'infimes détails du comportement de Ségolène Royal, et ceci sans même reculer devant la pure invention (faire passer une phrase de chanson créole, qui plus est mal traduite, pour une volonté affichée de "casser la République" !), participe d'une grossière opération de falsification du réel, ou de fabrication d'un "faux réel".

Cette opération est, on le sait, initiée principalement par la cellule de "snipers UMP" se réunissant tous les matins sous la direction de François Fillon, dans le but avoué de flinguer Ségolène (ceci en application du principe suivant, importé des USA : "une campagne se gagne non pas en défendant ses idées, mais en détruisant l'adversaire").

Or, en ce qui concerne la falsification du réel, Nicolas Sarkozy se trouve être le tout premier à donner l'exemple : ceci avec lui-même dans le rôle du lapin
      
cobaye.

Nicolas Sarkozy tente de se faire passer pour ce qu'il n'est pas

   

1. Physique => chaussures leurres, photos truquées, haussement sur pointe des pieds, pour tenter de masquer sa basse taille.

2. Caractère, personnalité => voix et ton de plus en plus facticement doux et posés (jusqu'au ridicule), pour tenter de gommer son image (vraie) d'histrion énervé.

3. Projet politique => Sarkozy se met maintenant à quasiment réciter des extraits du Contrat Social de Rousseau, à invoquer Jaurès, pour tenter de masquer son image (vraie) de néo-libéral atlantiste, flirtant avec les thèmes de campagne du Front National dont il convoite les électeurs.

 

***

Escroc 
1. Personne qui escroque, qui a l'habitude d'escroquer
("Le Petit Robert")

Escroquer
1. Tirer (qqch. de qqn) par fourberie, par manoeuvres frauduleuses.

("Le Petit Robert")

***

 

Examinons le premier volet de cette entreprise de falsification :

   

La taille du candidat Sarkozy

 

Un hebdomadaire avait récemment questionné le Ministère de l'Intérieur sur la taille du candidat UMP : la place Beauvau répondit par le chiffre de 1m70 (rires dans la salle). De façon plus réaliste, certains commentateurs avancent des chiffres de 1m67 à 1m65, certains descendant même jusqu'à 1m63.

La photo de Sarkozy serrant la main de Bush est maintenant célèbre :

sarkozy_bush2 

 

Sarko monté sur un dico ou sur une caisse pour paraître aussi grand que Bush, et l'ambassadeur de France qui se poile à droite - son regard, dont l'axe est matérialisé par sa branche de lunettes, est manifestement dirigé vers le "hausseur sarkozien" (le bord droit de cette photo a été expurgé de la photo officielle).

 

Note : Bush culmine à 1m82 ou 1m83 selon les sources.

Plus de détails, avec la chancelière Angela Merkel dans le rôle de mètre-étalon, ICI et LA.

 

353563_436218a

 

 

Intéressons-nous maintenant à un élément-clé du dispositif sarkozien :

   

 la chaussure du candidat Sarko


  

Sarko_talon

 

Pour y voir plus clair :

Sarko_talon3

 

L'arrière de sa chaussure est très suspectement arrondi : on ne peut exclure l'hypothèse que l'arrière de son pied (son talon) arrive en fait 1 à 2 cm avant l'arrière de la chaussure. L'arrière de sa chaussure serait une sorte de leurre, il y aurait une sorte de rembourrage savant entre son talon et l'arrière de sa chaussure.

Cet ingénieux système lui procurerait deux avantages :

- d'abord gagner deux tailles de chaussures, car son problème, en plus de sa petite taille corporelle, est d'avoir un petit pied, de chausser une taille de chaussures trop petite (il est vrai que pour un homme cela est peu avantageux).

- deuxième avantage possible : si son talon arrive non pas à l'arrière de sa chaussure, mais 1 à 2 cm avant (le reste étant un rembourrage ou je ne sais quel leurre - ce qui laisse d'ailleurs présumer la présence d'un leurre avant symétrique), il lui est sans doute possible d'ajouter une semelle compensatrice à l'intérieur de la chaussure sans nuire aux proportions du croquenot.

 

Pour faire face à Tariq Ramadan (novembre 2003 sur France 2), Sarkozy avait apparemment chaussé le modèle supérieur :

sarko003_
(cliquer sur l'image)

On notera que Tariq Ramadan lui-même semble ne pas en croire ses yeux.

 

Il est d'ores et déjà possible d'avancer le shéma suivant :

Sarko_talon_dessin1

 

On peut remarquer sur l'image suivante (le 20/01/2007 sur France 5, chez FOG) le savant geste du candidat Sarkozy, qui a manifestement accompli d'immenses progrès depuis novembre 2003 : lorsqu'il croise sa jambe droite, sa main gauche vient nonchalemment se poser sur son talon, qui sinon apparaitrait trop clairement à l'image, comme face à Tariq Ramadan.

SArko_talon_12

Admirable ! Quel métier !

 

Les premiers éléments de cette étude font apparaître certains éléments pathologiques, plus particulièrement en rapport avec l'incapacité du candidat UMP à assumer sa petite taille. On voit par exemple ce candidat, pour calmer son inquiétude, déployer des stratagèmes qui feraient honte à un enfant de 12 ans. Et pourtant cette personne, manifestement en souffrance avec elle-même - et dont le caractère n'est pas sans présenter, d'après certaines personnes le connaissant personnellement, des éléments de dangerosité ("emporté", "qui ne contrôle pas ses nerf") - cette personne est sérieusement candidate pour la Présidence de la République...

 

061063b

Un cliché ou apparaissent presque au grand jour les tourments et scories qui rongent le candidat Sarkozy, et qui le font, on le sait, se pousser toujours plus haut, pour se consoler ou se rassurer de quoi ? Pour combler quel manque ? On ne sait exactement, mais les signes s'accumulent pour tracer un portrait inquiétant. Au fond, les gens le sentent confusément : cet être est fondamentalement indigne d'accéder à la magistrature suprême.

   
 

« En dépit des apparences, derrière les moulinets, les provocations, les défis, lancés à la terre entière et à la banlieue, derrière ce décor d’opérette, se cache un individu fragile et tourmenté, une conscience fragile, livrée aux sournois atermoiements du doute; un être sans illusions sur sa nature, qui s’agite frénétiquement pour oublier qu’il se connaît trop bien et qui tente de se fabriquer un destin à côté de lui-même, espérant ainsi duper son monde. » 

(François-Mitterrand-2007)

 


Sarko_sommet3

 

   
   

pinnochio

 

 

Mise à jour 15/06/2007

 

Sarko_Bush_G8

Sarkozy au G8, en compagnie de Bush : on remarquera que Nicolas s'est nettement tassé depuis la poignée de mains de Washington. D'où peut-être sa mine désemparée.
   

 

pinnochio2a

 

 

Mise à jour 28/03/2008

   
Après la visite officielle de Sarkozy en Angleterre, instructive photo publiée par The Guardian, et assortie de ce commentaire :

« Les ballerines noires [de Carla] était chic et pratiques, bien que leur platitude ait porté par inadvertance l'attention sur la stature du président, et sur le fait que ses talons étaient hauts. Il est vrai qu'ils n'étaient pas aussi hauts que ceux de la reine, mais ils les concurrençaient, et passaient certainement le seuil de trois centimètres des chaussures pour homme. »

 

Sarko_Carla_mars_2008_Angleterre_Guardian
(cliquer sur l'image)

Version couleur ICI (publiée par Daily Mail).

 

 

353563_436218a

 

 

Mise à jour 04/06/2008

   
Le croquis plus haut sous-estimait la ressource de la semelle compensatrice intérieure : voici le chaînon manquant pour expliciter convenablement la stratégie chaussurière de Nicolas Sarkozy.

 


shoe_cut_eu


(source)

 

 

353563_436218a

   
   

Mise à jour 30/06/2008

   

Pour noyer le poisson tenir tête à l'excellente et admirable Audrey Pulvar, ce soir sur FR3, le président Sarkozy avait apparemment, une fois de plus, chaussé le modèle supérieur :

 

2008_06_30_Sarko_talon2

   
Image grande taille ICI.

    
   

pinnochio2a

 

 

2009

 

La photo plus haut montrant Sarkozy sur la pointe des pieds (avec Chirac au premier plan), ne s'expliquait pas par un "étirement" relaxant (comme l'avaient avancé certaines âmes charitables) - ce qui aurait été après tout bien compréhensible.

En effet :

original

 

sarkozy_veut_grandir11a
   

(tactique assez payante finalement, comme on peut le voir avec cet article de Paris Match)

    

Forts de cette nouvelle iconographie, nous sommes désormais en mesure d'avancer le schéma suivant :

pied_sarko_007a

Où l'on constate qu'en cumulant talon (5 cm), talonnette intérieure (3 cm), et furtif haussement de pieds (5 cm, juste le temps de la photo), le président de la République française gagne pas moins de 13 centimètres en hauteur (tous ses efforts finissent donc par porter leur fruit).

Après plus de 2 ans 1/2 d'étude ici même, il est possible d'estimer la taille de Sarkozy entre 1m63 et 1m65 ; nous pencherions personnellement pour 1m63.

En ajoutant les 13 cm, Sarkozy atteint donc 1m76, soit au centimètre près la taille de Carla Bruni.

Inutile de s'attarder sur le plus ridicule et le plus pathétique là-dedans : les 5 cm (estimation) gagnés en longueur de chaussure. Étonnant en effet, de constater que Sarkozy arbore des croquenots à peu près aussi long que ceux d'Obama, qui culmine lui, pieds nus, à 1m85...

   

***

Tout ce travail du président de la République française se révèle hélas parfois insuffisant. Il lui est alors nécessaire de recourir à un stratagème ultime, dit "système Bush" :

How Sarkozy stood up to Obama ("Timesonline", 10/06/2009)

obama_sarko_3

(nous ne sommes pas en mesure d'affirmer que Sarkozy a pu récupérer la même caisse que lors de sa célèbre photo en compagnie de Bush, postée plus haut)

 

 

353563_436218a

 

 

Mise à jour 08/09/2009

   

Éloquent reportage de la télévision belge (visite de Nicolas Sarkozy à l'usine Faurecia):

Sarkozy pas une tête ne doit depasser (dagrouik) - vidéo

   

Lire sur ce sujet :

Visite bidonnée de Sarkozy dans une usine : l'envoyé spécial de France2 n'a rien dit... Pourquoi ? (Bruno Roger-Petit - LePost)

« A ma connaissance, c'est la première fois dans l'histoire audiovisuelle de la Ve république qu'il est démontré que la présidence bidonne les sorties du président et pousse le souci du détail jusqu'à "recruter" des figurants qui ne sont pas plus grands que le chef de l'Etat lui même. »

   
Intéressante précision rapportée par Le Point :

« Nicolas Sarkozy aurait également refusé d'enfiler les équipements de protection de rigueur à l'intérieur de l'usine, comme la blouse et les chaussures de sécurité. "On nous a fait comprendre que le président portait des talonnettes et qu'il était hors de question pour lui de mettre autre chose", explique le délégué CFDT José de Sa Moreira. »

 

 

pinnochio

 

 

Mise à jour 09/09/2009

 


Le journaliste indépendant Olivier Bonnet écrivait, en présentation de son livre Sarkozy, la grande manipulation :

« Nicolas Sarkozy a bâti toute son ascension, du ministère de l’Intérieur en 2002 jusqu’à l’avènement présidentiel de mai 2007, en jouant avec habileté de l’arme de la manipulation. Multipliant coups médiatiques, écrans de fumée et postures marketing, alternant séduction, débauchage, démagogie, populisme, falsification, hypocrisie et mensonge (...) »

   

La toute récente "affaire Faurecia" (dévoilée par des médias suisse et belge) pointe un petit détail de travestissement de la réalité, de manipulation : elle inquiète surtout sur la docilité (voire le flagrant manque d'indépendance) des médias français, trop prompts à relayer la propagande sarkozyenne. Ce fléau a coûté au pays l'élection de Sarkozy en 2007 (que l'on se rappelle le niveau d'abaissement alors atteint par les médias dominants). Espérons qu'un tel schéma ne se reproduise pas en 2012.
   

La télé belge : "Avec Sarkozy, les journalistes Français n'osent pas" (BRP - "LePost")

« "Autocensure", "pressions", tous les maux de la presse politique française sont évoqués sans langue de bois. »

 

« La stupéfaction, la fureur, provoquées par le casting de Faurecia, (...) se dirigent légitimement au moins autant vers les organisateurs du casting que vers les journalistes français, qui savent et voient, et ne disent rien. S'ils cachent même cela, que peuvent-ils bien cacher d'autre ? se demande-t-on instinctivement. »

(Daniel Schneirdermann, "@si")

   
   

pinnochio2a

 

       
Mise à jour 25/09/2009


Sarkozy prend de la hauteur à l'ONU ("Libération") - vidéo

« Une vidéo montre Nicolas Sarkozy à la tribune de l'ONU, juché sur un tabouret pour paraître plus grand. La presse britannique se moque. »

 

 

353563_436218a

 

 

Mise à jour 07/11/2009

 

Admirable et brillant article (en provenance du blog Le vrai débat), accomplissant en quelque sorte la synthèse du "sarkozysme" :

Le sarkozysme n'est pas une politique, mais un enfumage (Le vrai débat - Marianne2)

« Le sarkozysme n’est pas d’abord une politique. Ce n’est pas ce qui le caractérise le mieux, et ce n’est donc pas par là qu’on parviendra le plus aisément à l’atteindre au cœur. »

« Si ce n’est une politique, qu’est donc le sarkozysme ? Nous pensons qu’il s’agit avant tout d’une façon de gouverner, d’un contenant plus que d’un contenu. Et un mot résume parfaitement ce contenant : enfumage. »

« sous la présidence Sarkozy, le mensonge et la manipulation ont été industrialisés, professionnalisés à un point tel qu’il est aujourd’hui extrêmement difficile, sur la plupart des sujets, de démêler le vrai du faux. »

« Mais pour tenir, le sarkozysme n’agit pas seul. Il se fonde sur un astucieux montage en triangle : la première extrémité est constituée du pouvoir, qui fixe l’agenda et la stratégie, la deuxième des médias, qui relaient complaisamment la communication gouvernementale et organisent les conditions d’un débat biaisé, la troisième des sondages qui structurent le débat et viennent à la rescousse du pouvoir quand celui-ci est menacé. Le rapport de la Cour des comptes de juillet dernier avait très bien mis au jour ce petit manège, en dévoilant les pratiques scandaleuses du triangle Elysée/Le Figaro/Opinionway. »

« On ne tuera vraiment la bête que lorsqu’elle sera transparente pour tout le monde, et qu’il ne lui sera donc plus possible de tromper. »

 

 

shoe_cut_eu_2

 

 

Mise à jour 16/03/2010

 

Pour la soirée électorale dimanche soir sur les plateaux télé, après le premier tour des régionales, consigne avait manifestement été donnée aux représentants du pouvoir de répéter ce leitmotiv, cet élément de langage (dans un effort tout sarkozyen pour tenter de créer une "fausse réalité", de faire passer des vessies pour des lanternes) : « il n'y a pas de vote sanction ».

Illustration :

L'UMP sarkozyste et son déni du "vote sanction" (antennerelais - LePost) - vidéo
 

(cliquer sur le lien)

   

Précisions apportées hier soir par Jean-François Kahn sur son blog :

« [Dimanche] à 19 heures, Nicolas Sarkozy convoque les caciques de l’UMP et quelques ministres emblématiques. Il connaît déjà les résultats annoncés par les sondages. Il leur explique, d’une voix docte et qui ne souffre aucune contradiction, que ce scrutin ne constitue nullement un vote sanction, que l’ampleur de l’abstention prouve, tout au contraire, que les Français n’ont absolument pas voté contre lui, mais ont désavoué les présidents socialistes sortants. (...) Là-dessus, on distribue à tout ce beau monde des fiches qui résument tous ces étranges arguments et on leur demande de les décliner sur tous les médias. La plupart savent que c’est stupide et que ça ne passera pas la rampe, mais, qu’importe, c’est un ordre, et les voilà qui, de chaîne en chaîne, de station de radio en station de radio, récitent leur leçon : l’important c’est l’abstention, aucune sanction contre le président, au contraire (insistance sur le « au contraire »), ce sont en réalité les présidents socialistes qui ont été sanctionnés. Pas un n’y croyait, beaucoup se moquaient, en privé, de leur propre mercuriale, mais, tous ont du dérouler la même incantation qu’ils savaient parfaitement ridicule pour ne pas déplaire au monarque. Etrange impression de mécanique stalinienne soft. Et si, en effet, c’était cette façon de faire de la politique, ce cynisme-là, que l’UMP avait payé ? Au prix fort. »
   

 

pinnochio2a

 

******

Sur le même sujet :

Sarkozy, "symptôme de l'abaissement national", selon Peillon (NouvelObs)

Sarkozy choisit-il aussi des journalistes de petite taille ? (BRP - LePost)

Spéciale dédicace (Ashram de Swâmi Petaramesh)

Petits salariés à Faurecia : « une requête de l'Elysée » (Rue89) 

Royal - Sarkozy : altitude comparée - vidéo

Bugarrishoes (chaussures compensées)

Lider Minimo

Sarkozy ou l'imposture permanente (juillet 2008)

Menteurs de père en fils (octobre 2009)

"Sarkozysme" : la synthèse (novembre 2009)



http://antennerelais.canalblog.com/archives/2007/02/03/3906760.html

Partager cet article
Repost0

commentaires

E


Bonjour


je mets toujours le lien, la source, à la fin - logique, on lit un post, puis on se demande qui a écrit, et on lit


c'est surtout sur le blog (en lien) r-sistons que j'écris moi-même. Une dizaine de blogs à gérer, presque 10.000 mails en retard, des articles écrits moi-même, et un pré-déménageent. Désolée, je
ne peux écrire dix articles par jour. Mais je crois savoir écrire: C'est mon métier (lauréate de l'académie française). Et j'écris comme je respire: premier jet. Mais cela demande du temps à
cause de la documenation


cordialement eva



Répondre
A


Bonjour, copier un contenu pourquoi pas, il serait mieux de mettre clairement en lien la source et ceci dès le début :


http://antennerelais.canalblog.com/archives/2007/02/03/3906760.html



Répondre

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages