Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 05:31

Ho-NOM.jpg

 

Jusqu'à quand accepterons-nous

d'être dépossédés de tout ?

La "génération précaire"

sera-t-elle condamnée

par notre inaction ?

Par eva R-sistons à l'intolérable

 

 

Allons-nous être comme des moutons que l'on conduit à l'abattoir ?

 

Allons-nous nous laisser tondre sans fin ?

 

Allons-nous indéfiniment nous laisser dépouiller de tout,  de toutes nos conquêtes  sociales, par exemple, mais aussi de toutes nos libertés ? Ne voyons-nous pas que nous sommes privés peu à peu de tout ce qui nous protège, de tout ce à quoi nous avons droit, et même, de tout ce qui nous permet de vivre ?

 

Le Droit au travail est le premier des droits. Et pourtant, même celui-là, on nous le retire (disparition des emplois industriels, agricoles, bientôt plus de fonctionnaires, de caissières, etc), pour que les derniers salariés acceptent de travailler à n'importe quel prix, à des milliers de kms de leurs familles, ballottés selon le bon vouloir des négriers modernes, et aussi pour substituer des robots soumis aux employés qui, ici, demandent un congé maternité, là font grève ? § 1

 

Et lorsque nous refuserons d'être entièrement tondus, dépouillés de tous nos droits, va-t-on nous traiter comme des délinquants, des terroristes ?

 

Voici une nouvelle étape de la dépossession: Désormais, un cultivateur américain peut être condamné pour avoir fait pousser des légumes dans son jardin ! L'usage de plantes médicinales, de remèdes de grand-mères, sains, efficaces, commence à être criminalisé, et puis les ressources naturelles, la terre, sont confisquées par quelques multinationales, tout est marchandisé, breveté... § 2

 

Où va-t-on ? Quel monde va-t-on léguer à nos enfants ? Un monde absolument invivable ? Ne le sentent-ils pas confusément, en manifestant ? Génération précaire ? Seulement condamnée à survivre ? Privée d'avenir ? Nos jeunes, au mieux simples numéros, simples consommateurs, moutons surveillés à chaque coin de rue, au pire chair à canons ? Et s'ils manifestent, vont-ils se retrouver en garde à vue, à l'hôpital, à la morgue, eux les enfants de France ? Nous acceptons cela ? Nous laissons les événements se dérouler les uns après les autres, jusqu'au point de non-retour ? 

 

Le point de non-retour

 

Le point de non-retour ? Il est atteint dans "la plus grande démocratie du monde", états-unienne ! Et avec Sarkozy l'Américain, la France va être gangrénée à son tour plus vite qu'on ne l'imagine ! 

 

Le Monde selon Bush

 

En écrivant, j'écoute un enregistrement que j'ai fait en 2004 ("Le monde selon Bush" de William Karel, 28.6.2004, Contre courant sur FR2, du temps où la télé était encore libre) : "Le film raconte les mille jours de sa présidence, des attentats du 11 septembre au bourbier de la guerre en Irak. Il dresse un état des lieux de l'Amérique d'aujourd'hui et tente de comprendre comment un petit groupe d'hommes, sous l'influence des faucons néo-conservateurs, a pris le contrôle de la politique étrangère américaine. (..) Le film n’est qu’un montage d’interviews cadrées à l’identique où chaque témoin remonte à la source de chaque zone sombre de la législature Bush : Fascisme, manipulation, corruption et cynisme généralisé. " § 3

 

Tous les mécanismes du pouvoir bushiste y sont démontés. Mais on y retrouve aussi, préfigurés, tous les ressorts de la politique mondiale, de la nôtre, peu à peu. Le 11 septembre n'est pas un accident, mais un cadeau pour tous ceux qui veulent porter atteinte à nos libertés. Et un prétexte.

 

Dans ce documentaire prodigieux, Norman Mailer nous dit : "Le fascisme n'est que la détérioration de la démocratie, et la montée soudaine de concepts précis nous renvoie à l'état nazi. L'oppression devient si puissante, qu'on peut lui donner le nom de fascisme !"

 

En secret, les gouvernements préparent des lois modifiant nos droits (par exemple, soyons-en sûrs, le droit de grève, bientôt, comme celui de manifester), nos libertés. Aux Etats-Unis, au nom de la sécurité, le Patriot Act autorise ainsi l'accès sans restriction aux données individuelles, la perquisition à domicile (pour la bonne cause, évidemment), les écoutes téléphoniques sur tout le territoire, l'espionnage, la délation, on peut traquer sans la moindre gêne, et même enlever une carte de crédit - autrement dit le droit de subsistance. Qu'en sera-t-il demain, sur ce dernier point, avec la puce ? Les indésirables (ceux qui refusent l'Ordre Mondial Monstrueux qu'on prépare) seront-ils interdits d'achats, et donc condamnés à une mort certaine puisque de surcroît, il ne sera plus possible d'avoir son potager ? Ce n'est plus Orwell ou Soleil Vert, c'est du machiavélisme !

 

Et pendant qu'on y est, tous les domaines sont aspirés dans ce tourbillon liberticide sans fin. Ainsi, lorsqu'on nous interdit de manger sainement, lorsqu'on nous oblige à nous bourrer des produits frelatés de l'industrie agro-alimentaire ou à nous "soigner" en ingurgitant les potions chimiques de Big Pharma, il ne s'agit plus de mesures sécuritaires. Mais parce que nous ne réagissons pas, nous acceptons à notre insu, ou par passivité, tout ce que l'on programme pour nous. En fait, nous sommes quotidiennement dépossédés de nos libertés - et de nos vies. De nos vies dignes de ce nom, bien sûr. Car qui aspire à être un mouton tondu au gré d'un maître tyrannique et cupide ? Qui aspire à être privé de ses libertés même les plus élementaires, comme celle de disposer de son corps ?

 

Engrenage fatal et abus de pouvoir

 

Qu'on me comprenne bien: Il s'agit d'un engrenage fatal. Nous mettons les pieds, sans vraiment nous en rendre compte, dans un engrenage fatal. Il commence à l'aéroport, lorsque nous acceptons d'être visualisés dans notre intimité,  pour prouver que nous ne sommes pas des terroristes.  Lorsque, aussi, nous acceptons les caméras de surveillance partout, vidéo-surveillance fallacieusement rebaptisée vidéo-"protection", nous nous soumettons implicitement au dépouillement de tous les aspects de notre vie. Jusqu'où cela va t-il ? Jusqu'à la privation du choix de notre nourriture, de nos soins, même. On nous impose, abusivement, de ne manger que des produits de l'industrie agro-alimentaire, et d'absorber des produits tellement chimiques, qu'ils guérissent en rendant malades ! Lorsqu'on regarde la composition des aliments, on est effaré de constater que les adjuvants, les colorants, etc, etc, sont sans cesse plus nombreux ! Autrement dit, en mangeant, en se soignant, on s'empoisonne. De quel droit nous oblige-t-on à être les auteurs de notre propre mort ? De quel droit nous refuse-t-on le choix d'une alimentation saine et d'une médecine naturelle ? C'est un abus de pouvoir caractérisé qui, bien évidemment, doit être dénoncé et pénalisé ! 

 

Et puisque nous sommes au coeur du débat sur les retraites, est-il insensé de penser que l'on nous fera travailler si tard (et en cotisant à des fonds de pension), qu'en réalité, au final,  nous ne pourrons même pas jouir d'un repos bien mérité, pour le seul profit du grand Capital pariant sur notre mort précoce et faisant tout pour cela ? Ainsi, il gagnera sur tous les tableaux: En tirant profit du fruit de notre travail (pour ceux qui auront encore un emploi), alors que les Caisses de Retraite, jusque là, géraient les fonds, et en ne nous versant rien, du fait de notre disparition prématurée. Le capitalisme, de surcroît orchestré par une mafia militaro-financière plus ou moins anonyme, est l'ennemi de nos vies.

 

L'Union européenne est un tremplin, et un instrument, du Nouvel Ordre Mondial en gestation; Bruxelles se substitue aux Etats souverains. Et lorsque l'UE s'apprête à interdire les plantes médicinales, elle participe à la dépossession progressive de nos vies par une poignée de malfaisants concepteurs tout puissants.

 

Il est temps que nous ouvrions les yeux. Il est temps que nous réagissions. Certes, il faut dire non à la politique de Sarkozy, mais il faut aussi, au-delà, dire non à Bruxelles, autrement dit il est vital de sortir de l'UE le plus vite possible.  En n'oubliant pas que nos pires ennemis se trouvent plus haut, là où se conçoivent les plans du Nouvel Ordre Mondial qui doit enchaîner les citoyens de tous les pays pour le plus grand profit de la Haute Finance, des dirigeants de multinationales et de grands Médias.

 

Tous unis, les peuples parviendront-ils à déloger les usurpateurs qui ont droit de vie et surtout de mort sur eux, pour les placer là où ils devraient réellement se trouver: En prison ? 

 

A travers la future interdiction par l'UE des plantes médicinales, se joue en fait notre avenir. Il est grand temps de stopper l'intolérable...

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com/article-generation-precaire-condamnee-abus-de-pouvoir-ue-reagissons-58992347.html

 

TAGS : Nouvel Ordre Mondial, Union Européenne,  Bruxelles, plantes médicinales, Finance, Médias, capitalisme, multinationales, Sarkozy, fonds de pension, retraites, Big Pharma, Orwell, Soleil Vert, agro-alimentaire, 11 septembre, Bush, Patriot Act, liberticides, sécuritaire, Norman Mailer, fascisme, William Karel, liberté, droit, vidéo-surveillance

 

§ http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/archive/2010/06/14/alerte-le-nouvel-ordre-mondial-s-apprete-a-tuer-nos-emplois.html

§ 2 : http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article4750 

§ 3 http://www.cinemovies.fr/fiche_film.php?IDfilm=4974 



Les plantes médicinales bientôt interdites par l'UE.
Réagissons !
Par Diatala

 

Vous avez dit un monde totalitaire ! Et bien vous avez raison. La concentration des pouvoirs par l’élimination de la concurrence est en œuvre depuis longtemps et atteint ses objectifs les uns après les autres.


Le 1er avril 2011 ici vous ne pourrez plus disposer comme aux E.U et au Canada du libre choix en ce qui concerne vos médications, vos vitamines ou compléments alimentaires


Aujourd’hui il est déjà interdit à certains cultivateurs occidentaux de traiter leurs cultures comme ils le souhaitent, sous peine d‘amende et de destruction de celles-ci. Il est interdit de posséder un potager et d’y faire pousser des herbes aromatiques médicinales. La Bill C-51, passée en 2008 criminalise l’usage des plantes médicinales au Canada. Et ici un cultivateur américain de Géorgie a été condamné à verser 5000 € d’amende pour avoir fait pousser des légumes dans son jardin et en avoir offert à ses voisins. En France un cultivateur bio a été perquisitionné et appréhendé avec interdiction de vendre ses livres sur ses méthodes biologiques ; ces livres ont été saisis et interdits à la vente. Ici deux autres cas de condamnation en France et là. Quel nom doit-on donner à ces pratiques ?


Le criminel et géant Mosanto et d’autres multinationales américaines d’agroalimentaires et chimico-pharmaceutiques sont devenus les maitres de l’Europe.


Nos politiques sont corrompus, lâches ou idiots pour beaucoup d’entre eux et les dirigeants de Bruxelles, non élus par les Peuples, sont à la solde d’un pays étranger qui ruine notre avenir et la création d’une Europe forte et indépendante.


Depuis des générations vous vous soignez avec des plantes médicinales et des remèdes de grand-mère, vous optez pour des médecines douces plutôt que d’ingérer des produits chimiques iatrogènes, et vous avez raison, c’est votre liberté totale et fondamentale. Votre corps vous appartient et personne n’a le droit de vous dicter et de vous imposer un style de thérapie ou des marques de compléments alimentaires que vous n’avez pas choisis ou que vous refusez. Vous avez l’habitude d’aller chez votre herboriste pour qu’il vous prépare vos tisanes du soir ? Et bien cela sera désormais terminé et interdit. Ce droit capital va être supprimé.

 

Les multinationales pharmaco-chimiques, via le Codex alimentarius, et avec l’aide de leurs nombreux lobbys à Bruxelles et celle des acteurs européens corrompus ont réussi à prendre le monopole de votre santé.

 

Nous allons devenir du bétail dirigé par une oligarchie, donc non élue démocratiquement, et sanctionné ou éliminé par celle-ci en cas de désobéissance.


Ces montres affamés seulement et uniquement par le profit vont supprimer aux peuples européens la première de leur liberté : La Liberté de disposer de leur corps et de son intégrité physique.

 

Pourtant le Code civil et la Déclaration des Droits de l’Homme sont clairs à ce sujet. Cette directive européenne viole donc et éradique notre propre armure, notre seul rempart contre les abus dirigés contre notre propre santé et bien-être.

 

Nous serons obligés, si rien n’est fait, et rien n‘assure cette réussite, de nous plier aux diktats imposés par Bruxelles, la grande prostituée qui passe son temps à genoux à faire des inflations à Washington. Nous serons obligés de nous soigner uniquement avec leurs produits chimiques. Et les préparations ancestrales seront sous-dosées et sur ordonnance, donc inutiles et nécessitant obligatoirement l‘accord d‘un médecin.


Nous ne pouvons pas accepter que les espèces offertes par la Nature soient brevetées ou accaparées par des firmes.

 

De plus cette loi permettra des perquisitions sans mandat pour s’assurer que des plantes et des herbes médicinales ne sont pas cultivées chez vous.

 

Et en cas d’infraction à la loi vous risquerez des peines d’emprisonnement et de lourdes amendes.


Nous devons absolument réagir, nous révolter et écrire à nos députés européens, dont le rôle, si ils l’oublient, est d’agir en nos noms afin qu’ils empêchent cette directive de passer et qu’ils nous assurent un avenir sans domination et privation de liberté.


Ici la carte pour trouver vos députés en France. Et ci-dessous un exemple de lettre type à adresser si vous avez des difficultés à rédiger un courrier.


C’est un devoir fondamental de le faire et d’agir ensemble pour sauvegarder le reste de nos libertés et pour assurer celles de nos enfants et leur avenir.

 

La Terre Mère avec ses bienfaits et ressources naturelles ne nous appartient plus, elle a été séquestrée, pillée, vandalisée et accaparée par une petite bande de voyous et de psychopathes qui la maltraitent et l’asphyxient un peu plus chaque jour.

 

Nous devons la reprendre pour la sauver, la protéger et la transmettre indemne aux générations futures pour assurer l’équilibre et la pérennité de l’Humanité.

.

Lettre-type :

.

Objet : Directive sur les plantes médicinales traditionnelles

Madame, Monsieur,

Venant d’apprendre avec stupeur le projet Européen concernant l’interdiction des plantes médicinales, je m’insurge, je me révolte quant à cette violation primaire aux droits humains.

Ma famille s’est toujours soignée par les plantes et a constaté leur haute efficacité.

Doit-on devenir des cobayes des lobbys pharmaceutiques sans alternative, sachant y compris que les médicaments qui soignent un problème spécifique ont des effets secondaires catastrophiques à d’autres niveaux ?

J’estime qu’on ne peut pas annuler un savoir ancestral de médecine par les plantes pour le seul profit de multinationales pharmaceutiques.

L’heure est très grave et je vous prie de prendre en compte ce cri d’alarme avant que de sérieux problèmes n’émergent.

Il convient d’apporter en urgence des amendements à cette directive afin qu’elle prenne davantage en compte les préparations à base de plantes non-Européennes.

Je vous prie instamment d’exercer les pressions nécessaires au Parlement européen ainsi que sur la Direction générale de la santé et des consommateurs (DG SANCO) afin de présenter de tels amendements.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, mes meilleures salutations.

 

http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article4750 

 

http://r-sistons.over-blog.com/article-generation-precaire-condamnee-abus-de-pouvoir-ue-reagissons-58992347.html

 



Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Scandale
commenter cet article

commentaires

Eva R-sistons 07/05/2011 17:38



Dollars traduits en euros.


Cela se passe aux USA.


20 ans plus tard, en général, nous subissons les mêmes choses; Peut-être plus vite avec Sarkozy l'Américain, eva



Marc 06/05/2011 10:48



« 5.000 € d’amendes pour avoir fait pousser des légumes dans son jardin ». On parle d’abord de quel légume ici ? Je ne connais aucune loi qui interdit la plantation de légumes dans
un jardin. tondeuse robot



Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • R-sistons  à  la  désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages