Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 02:10

Quand on revient sur l’arrivée de Jacques Julliard chez Marianne.


jullian En ces temps de remuements ministériels, il est de bon ton de parler des tournages de vestes maroquiniers dans les chaumières comme dans la presse. Mais, s’il est vrai que le spectacle offert par des politiciens avides de strapontin ou de plat de lentilles, voire de demi-plat de lentilles relève de la potion émétique, il arrive que les journalistes eux mêmes, grands donneurs de leçons de morale, ne soient pas étrangers au genre.  


Flash-Back.  


Il y a, à peine, trois ans, Jean-François Kahn, dont je suis par ailleurs fan et disciple de très longue date, lors de chaque conférence, pour illustrer ce qu’il appelait les "bullocrates", ces patrons de presse et éditocrates vivant tellement en vase-clos qu’ils se coupaient de toute réalité sociale ; exhibait un livre étonnant, de Jacques Julliard du Nouvel Obs qui s’intitulait "Mon Année 20..".  


C’était gratiné. Outre le fait que quelqu’un puisse pousser l’infatuation de soi au point de faire éditer son agenda, on y apprenait que, par exemple, le samedi midi, M. Julliard avait déjeuné chez BHL où il y avait le charmant DSK, M. Sarkozy, et d’autres illustres médiacrates. Le dimanche, M. Julliard avait déjeuné chez Rotschild où il y avait le délicieux BHL, M. Sarkozy ainsi que M. Jospin. Le samedi suivant, M. Julliard dinait chez DSK et il y avait...devinez qui ?  


Je ne revendique pas l’exactitude totale des dates, mais le ton général était tout à fait ainsi. Et JFK de dire que tout le bouquin était de ce tonneau.  


Il continuait en parlant, entre autre de M. Julliard, de ces éditocrates qui s’étaient toujours plantés systématiquement, sur tout, mais qui restaient invariablement à leur place dorée d’éclaireurs de la nation reconnaissante, et ceci avec cette verve et cette cruauté pour laquelle on l’aime tant....ou le déteste.  


JF Kahn avait un journal, Marianne, qui était lu par des centaines de milliers de lecteurs fidèles et militants. M. Julliard, indirectement, insultait en permanence les lecteurs de Marianne, au travers d’éditos et de chroniques assassins sur les pue-la-France, les moisis, les archaïques, les demeurés que nous étions. Le référendum sur le TCE fut une apothéose telle pour M. Julliard que, de cette époque là, écoeuré par un tel mépris, un tel aveuglement, je décidais de ne plus lire ses chroniques dominicales sur le Midi-Libre.  


Hier, j’apprends que Marianne vient de recruter un jeune et talentueux éditorialiste. Pas chroniqueur, éditorialiste. Jacques Julliard.  


Va comprendre Charles.  

 

Jean-François lève toi, ils sont devenus fous.

 


Auteur : Pierre Kerjean - Source : Agoravox

 

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=17870

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages