Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 11:13

 

 

11/12/2012

Loi sur les médias : un exemple anglais qui fait peur

 

protocoleelizabeth.jpgEn matière de médias, la Grande-Bretagne est un exemple qui est souvent suivi par le reste du monde. C'est ce pays qui a donné sa légitimité aux services publics d’information : sans l’exemple de la BBC, est ce que les autres pays européens auraient continué à soutenir leurs télévisions publiques, ou auraient-ils suivi l’exemple américain du "tout privé " ou presque ? Non.

Est ce que Nicolas Sarkozy aurait supprimé la publicité le soir sur France télévisions, terminant ainsi une tradition hexagonale qui n’avait pas que du mauvais ? Non. Sans la BBC, est ce que France télévisions aurait un exemple à nous donner en matière de réussite publique et de stratégie à suivre ?  Non.

La BBC est bien ce qui guide l’action européenne en matière de télévision publique et le citoyen y trouve son compte : la BBC est un organisme jugé «  à gauche » en Angleterre, tout comme France télé ou Radio France sont jugés « à gauche »  en France.  Les milliardaires financent des médias qui sont de droite, majoritairement, - et TF1 l'a parfois été caricaturalement dans le passé - et l’Etat maintient la diversité en finançant des médias qui sont de gauche. L'Etat assure ainsi un équilibre.

La BBC menacée

Cet exemple est aujourd’hui menacé parce que la BBC est au cœur d’un immense scandale : elle a protégé pendant des décennies un pédophile, en le laissant aux commandes de son émission, puis en maintenant le silence sur ses actions.

Dans les derniers sondages, les britanniques ont donc cessé d’aimer leur BBC et le gouvernement conservateur pourrait en profiter pour baisser ses subventions. Il laisserait ainsi libre d’agir le principal concurrent de la BBC : le groupe de Rupert Murdoch. C’est sans aucun doute le rêve du parti conservateur.

Heureusement pour le pluralisme, Murdoch a fait parallèlement une énorme bêtise : pendant des années, il a laissé ses médias manquer d’éthique.  Ils ont espionné des Britanniques, pour pouvoir mettre en Une des révélations croustillantes. Et du coup, c’est toute la presse locale qui est  menacée par une loi : le rapport Levenson recommande de voter une législation régulant l’information. Il s’agit de créer un organisme qui pourrait juger  la façon dont les journaux informent les citoyens.

La plupart des médias britanniques de droite contestent cette loi. « The Guardian », quotidien de gauche, n’est pas contre. Il est évident que si elle était adoptée, cette loi aurait une influence sur le reste du monde : nulle part dans des démocraties, il n’existe d’administration chargée de contrôler la fabrication de l’information.

 Est ce un bien, est ce un mal ? Du point de vue des citoyens, une régulation peut avoir ses avantages, car pourquoi tolérer qu’un corps social comme les médias- puisse se juger au dessus de la mêlée, sans punition possible, alors que son influence est évidente et que parfois les journalistes n’ont effectivement pas une déontologie parfaite, qu’ils avantagent leurs propres intérêts  et ceux de leurs patrons,  plutôt que ceux de la collectivité ?  

Du point de vue des journalistes, on est par contre méfiant, car on craint forcément que ces organes de régulation soient infiltrés par des hypocrites, qui défendront leurs intérêts à eux, plutôt que ceux de la collectivité.

Tout comme la BBC a donc influencé la façon dont nous fabriquons notre télé et notre radio publiques, il est  évident que si cette loi était adoptée par les Conservateurs elle influencerait ensuite  les autres gouvernements du gouvernement.

C’est de Grande-Bretagne qu’est partie la vague libérale des années 80. Celle-ci serait tout aussi gigantesque par ses effets. On peut craindre en effet que s'il est aussi dur que le fut Thatcher, Cameron casse la BBC tout en faisant voter une loi contrôlant les journaux. Et si le reste du monde suivait ensuite cet exemple, alors, c'est un nouveau monde qui serait en train de naître pour les médias.

 

http://claude-soula.blogs.nouvelobs.com/archive/2012/12/11/un-exemple-anglais-qui-fait-peur.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Médias
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • R-sistons  à  la  désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages