Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 06:43

 Libye : la contre-offensive de Kadhafi 

Libye: une intervention militaire US mènera à la 3e guerre mondiale (ministre italien)
Une intervention militaire en Libye peut conduire à une troisième guerre mondiale, a estimé le ministre de l'Intérieur italien, Roberto Maroni, dans une interview, publiée par le journal La Padania.
"Je ne suis pas tant préoccupé par le président Obama, que par certains partisans de la guerre qui préfèrent les raccourcis, ignorant qu'une intervention militaire pourrait mener à une troisième guerre mondiale", a indiqué le ministre.
"Une action militaire à grande échelle, initiée notamment par les Etats-Unis, ne mènera qu'à la création d'une coalition des états arabes. Les conséquences de cet événement seraient dévastatrices. J'essaierai par tous les moyens d'éviter la réalisation d'un tel scénario en misant sur d'autres possibilités", a poursuivi l'intéressé.
Le ministre a souligné l'importance de la participation économique internationale à la stabilisation de l'Afrique du Nord et du Proche-Orient, en reprenant l'idée d'"un nouveau plan Marshall" pour la région.
L'ambassadrice américaine auprès de l'Onu Susan Rice a déclaré mardi que les Etats-Unis et leurs partenaires de l'Otan discutaient d'une éventuelle intervention militaire. Cependant, le premier ministre britannique David Cameron a indiqué, pour sa part, que Londres n'excluait pas un recours à la force contre le régime de Kadhafi, tandis que les représentants du Pentagone ont annoncé un regroupement de leurs forces navales et aériennes autour de la Libye.
Depuis le 15 février, la Libye est en proie à de violents affrontements. D'après les ONG, les manifestations pour le départ de Mouammar Kadhafi, au pouvoir depuis 42 ans, sont sévèrement réprimées par les autorités. Les accrochages entre les opposants du régime et l'armée, épaulée par des mercenaires africains, ont déjà fait jusqu'à 6.000 morts.


Libye: plaisanterie du ministre de la défense US à propos d'une intervention

Lors d'une conversation privée avec le chef de troupes américaines en Afghanistan David Petraeus, le ministre américain de la Défense Robert Gates aurait plaisanté lundi à propos d'une possible intervention américaine en Libye, rapportent les médias.
"Je pense que vous planchez actuellement sur de grands projets, comme des frappes sur la Libye ou quelque chose de ce genre?", a demandé Petraeus au cours d'un entretien avec le ministre, qui s'est tenu à l'aéroport de Kaboul.
"Oui, c'est ça", a répondu M.Gates, selon les journalistes qui ont réussi à enregistrer cette conversation privée.
Lors d'une conférence de presse, qui s'est tenue le même jour, le ministre a indiqué que le Pentagone préparait plusieurs plans d'actions pour le président américain Barack Obama concernant la crise libyenne, mais que toute opération militaire devrait recevoir le soutien de la communauté internationale.
La semaine dernière, M.Gates a qualifié la création possible de zones d'exclusion aérienne en Libye de "bavardage irresponsable". Le ministre a souligné qu'une telle opération exigerait des bombardements visant à neutraliser les forces anti-aériennes.
L'ambassadrice américaine auprès de l'Onu Susan Rice a déclaré mardi que les Etats-Unis et leurs partenaires de l'Otan discutaient d'une éventuelle intervention militaire. Cependant, le premier ministre britannique David Cameron a indiqué, pour sa part, que Londres n'excluait pas un recours à la force contre le régime de Kadhafi, tandis que les représentants du Pentagone ont annoncé un regroupement de leurs forces navales et aériennes autour de la Libye.

http://fr.rian.ru/ http://fr.rian.ru/


Mercredi 9 Mars 2011
http://www.alterinfo.net/Libye-une-intervention-militaire-US-menera-a-la-3e-guerre-mondiale-ministre_a56078.html
.
La Libye divisée en deux régions<  

Alors que Kadhafi refuse toujours de quitter le pouvoir, la Libye est désormais coupée en deux, entre les zones contrôlées par les troupes régulières et celles libérées par les insurgés.

 

 

Des femmes membres des forces armées libyennes - AP Photo/Ben Curtis

Le colonel et "les kadhafettes"<<

Mouammar Kadhafi adorait s'entourer de femmes, mais voilà que celles-ci quittent une à une le navire... Lire

Lire la suite sur Slate.fr<<si le lien ci-dessus ne fonctionne plus

 

 

 

Lieberman: l'Europe doit faire face aux révolutions arabes avec réalisme

Le ministre des Affaires Etrangères Avigdor Lieberman a rencontré le ministre italien de l'Intérieur Roberto Maroni. Selon le chef de la diplomatie israélienne, l'Europe doit appréhender les évènements qui secouent le Moyen-Orient avec réalisme et pragmatisme. Dans le cas inverse, ces révoltes seront une nouvelle version de la révolution iranienne de 1979.
Par Eva R-sistons - Publié dans : Guerre - Communauté : Journalistes et clubs presse
Ecrire un commentaire - Partager    
Jeudi 10 mars 2011 4 10 /03 /Mars /2011 05:18
.

On est loin de la Shoah "détail" de l'Histoire de JM Le Pen ! Pour la fille-candidate, c'est la pire chose qui soit arrivée (je ne me souviens plus de la formule qu'elle a utilisée) . Réaliste, ambitieuse, opportuniste, elle caresse dans le sens du poil tous les Juifs de France. Aucune voix ne doit manquer ! Quid de celles des Musulmans ? En tous cas, pas "tel père, telle fille" ! eva 

 

De l'antisémitisme contre les Juifs à l'antisémitisme contre les Arabes (eux aussi sémites) !  Entre les deux, une ambition présidentielle... (eva)

 

Sous la colère des Juifs de France, Radio J renonce à inviter Marine Le Pen

Radio J, qui voulait briser un tabou en invitant dimanche Marine Le Pen, a annulé ce rendez-vous mercredi, sous la pression d'associations juives qui pensent que le Front national reste un parti "antisémite et raciste".

http://www.lepoint.fr/societe/sous-la-colere-des-juifs-de-france-radio-j-renonce-a-inviter-marine-le-pen-09-03-2011-1304437_23.php

 

 

 

De l'PARIS - Marine Le Pen déplore mercredi que Radio J ait annulé son interview prévue dimanche prochain, affirmant que des menaces de mort ont été adressées à la station pour l'empêcher de dire aux juifs de France "qu'ils n'ont rien à craindre du FN, bien au contraire".

"Que nous ne sommes ni antisémites, ni racistes, ni xénophobes mais patriotes", poursuit la présidente du Front national dans un communiqué. "A ce titre, nous défendons tous les Français quels qu'ils soient et d'où qu'ils viennent, pour peu qu'ils partagent notre amour de la France, de sa culture, de ses valeurs".

"Depuis des années, certaines associations communautaristes, type CRIF, UEJF et autres, nourrissent artificiellement la peur du FN chez nos compatriotes de confession israélite", écrit Marine Le Pen. "Elles devraient avoir honte et, plutôt que de jeter l'anathème sur moi, s'attaquer au véritable antisémitisme qui sévit en France et se développe par l'intermédiaire d'organisations comme les Frères musulmans". AP

cb/com/mw

 

http://www.juif.org/go-news-146996.php

 

 

 

 

Désormais, il n’est plus possible d’écrire un article sur les événements dans le monde arabe sans penser à toutes les victimes de la répression qui sont tombées hier en Tunisie, en Egypte et qui tombent aujourd’hui par centaines en Libye, et sûrement celles qui tomberont demain au Yémen, au Bahreïn, au Maroc, en Algérie etc. Ce n’est pas encore fini car les révoltes héroïques des peuples arabes qui éclatent un peu partout contre leurs gouvernements fantoches, produit du colonialisme et de l’impérialisme, ne sont plus une question de jours mais une question d’heures. Avec la répression féroce dont le peuple libyen est aujourd’hui la victime, on pensait que les atrocités et l’utilisation d’armes chimiques prohibées par la Convention de Genève contre les populations civiles palestiniennes et libanaises étaient une spécialité israélienne et sioniste. Et bien non, le bombardement des tripolitains par l’aviation et le recours à des mercenaires africains pour réprimer sauvagement la révolte du peuple libyen, au vu des images présentées par la chaîne arabe Aljazeera, montrent si besoin est que Sharon, Olmert, Ben Ali et Moubarak sont des apprentis sanguinaires à côté de Muammar Kadhafi.

Revenons à présent à une analyse sommaire des événements qui secouent le monde arabe en commençant d’abord par un scénario. Imaginons un seul instant que les milliers de morts et de blessés tunisiens, égyptiens, libyens, yéménites, bahreïnis, marocains etc soient des victimes chinoises, cubaines ou nord coréennes. Dans ce cas là, nous aurions bien évidemment assisté à une véritable hystérie médiatico-politique dans les pays capitalistes et à un matraquage continu 24H sur 24H sur la répression des régimes communistes, comme ce fut le cas jadis lors du coup d’état de Jaruzelski en Pologne en décembre 1980 ou de Tienanmen en Chine en juin 1989, l’invention des charniers fictifs à Timisoara avant la chute du régime communiste. On se rappelle encore que, pour liquider le régime communiste roumain, les pays impérialistes inventent de toutes pièces les charniers de Timisoara et donnent des interprétations tendancieuses du massacre de Katyn durant la Seconde guerre mondiale. On se souvient aussi que pour démanteler l’ex-Yougoslavie, la propagande politique capitaliste orchestrée par les Etats-Unis et leurs satellites européens invente des massacres et des génocides de populations civiles par les méchants serbes et par le méchant Milosevic. En revanche, nous assistons aujourd’hui à un phénomène inverse et à un retour du balancier, où ce sont des régimes alliés des Etats-Unis et de l’Europe qui sont en proie à des contestations populaires et qui sont en train de tomber comme les pièces de domino les uns après les autres. À leurs alliés dictateurs dans le monde arabe, les Etats-Unis et leurs satellites européens demandent seulement un « usage modéré » de la force et de la violence policière et armée. Autrement dit, les Etats-Unis et l’Europe disent à leurs pions les dictateurs du Moyen-Orient de tuer petit à petit, disons par paquet de 10 personnes au lieu de cinquante ou de cent personnes à la fois, pour ne pas créer un choc au sein des opinions publiques internationales. Pour traiter les révoltes dans le monde arabe, les mass media capitalistes en Europe et aux Etats-Unis pratiquent la politique de l’esquive et de la désinformation en occultant le soutien inconditionnel militaire et politique de leurs pays à leurs créatures moyen orientales et en maquillant la nature et la portée des révoltes comme si c’étaient des mouvements de contestation pour l’instauration et l’imitation servile d’une parodie de démocratie capitaliste. Les peuples arabes en révolte contre leurs régimes répressifs veulent-ils réellement des constitutions, des partis politiques et des journaux ou plutôt du pain et du travail ? Si l’on essaie de dresser une photographie des mouvements de révolte contre les régimes en Tunisie, en Egypte, au Yémen, en Libye et demain en Jordanie et au Maroc, on s’aperçoit vite que la démocratie à l’occidentale est le cadet des soucis des manifestants et des révoltés qui sont en réalité des exploités, des spoliés vivant avec moins d’un dollar par jour et victimes d’un système et d’un mode de production, synonyme de misère et de pauvreté, le capitalisme.

 

Quand les mass media et les classes dominantes en Europe et aux Etats-Unis interprètent à leur manière les mouvements de révolte dans le monde arabe, il faut traduire en ces termes, impérialisme agonisant dans le centre cherche désespérément de nouveaux pions pour remplacer ceux qui ont été chassés par leurs peuples avec pour mission: continuer le travail des dictateurs déchus mais sous d’autres formes.

Le vent de révolte qui souffle aujourd’hui au Moyen-Orient et en Afrique du Nord constitue à bien des égards un tournant non seulement dans l’histoire de cette région du monde mais dans l’histoire de l’humanité tout entière. C’est en effet la fin d’un cycle et le début d’un autre, la fin d’un système qui agonise et qui meurt lentement de sa mort naturelle et le début d’une nouvelle période marquée par des incertitudes et des convulsions. Ceux qui sont allés un peu vite en besogne en annonçant la fin du monde et de l’histoire avec la fin de la « guerre froide » et la dislocation du bloc communiste en ont pour leurs frais, car, ce à quoi nous assistons aujourd’hui au Moyen Orient, ce sont d’une part les symptômes pathologiques de l’agonie et de la mort du capitalisme et la déconfiture du système impérialiste et d’autre part le début d’une nouvelle ère historique inaugurée par les luttes des peuples arabes, n’en déplaise au néocon Bernard Lewis, qui sont les véritables fossoyeurs d’un système qui domine le monde depuis plus de cinq siècles, depuis la découverte par Colomb de l’Amérique en 1492.

Pour terminer cet article, nous voudrions reproduire cette prophétie de l’historien marxiste Immanuel Wallerstein qui écrit ceci « Fukuyama nous dit que la fin de la guerre froide, c’est la fin de l’histoire. Bien au contraire ! Les conflits profonds ne font que commencer. Les cinquante ans qui viennent seront la période d’une transformation profonde du système-monde dans lequel nous nous trouvons et autour de laquelle il y aura une lutte assidue, sans doute féroce, et d’une issue incertaine. La chute des régimes communistes ne marquait pas le triomphe du libéralisme mondial mais plutôt l’annonce de sa déchéance définitive » dans « l’histoire continue » (1).


Faouzi Elmir

Visitez le blog de Faouzi Elmir

Note :

1. Editions l’aube, 2005, première édition 1999, p.7.

 

La « chute du mur » de l’Impérialisme dans le monde arabe

 

Article placé le 02 mar 2011, par Faouzi Elmir (Lyon)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • R-sistons  à  la  désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages