Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 02:05

 

 

Pourquoi le Kremlin a-t-il fermé Ria Novosti ?

Pourquoi le Kremlin a-t-il fermé Ria Novosti ?


Le 9 décembre 2013, Vladimir Poutine a signé un décret pour la dissolution de l’agence d’information étatique Ria Novosti. Depuis janvier 2014, ses locaux abritent la nouvelle agence Rossia Segodnia, qui se fixe pour objectif de communiquer à l’étranger sur la politique et la société russes. La revue économique Ekspert consacre un éditorial au sens de cette transformation. 


En quête de nouveaux médias


La Russie a encore perdu la guerre de l’information ! C’est la triste conclusion que nous tirons à chaque fois qu’ont lieu, dans le monde, des événements impliquant d’une manière ou d’une autre nos intérêts nationaux, de la guerre en Géorgie aux récentes manifestations en Ukraine en passant par le conflit syrien. Et, à chaque fois, nous réalisons à quel point ces échecs nous affectent, et combien il est urgent de prendre des mesures afin de ne plus les endurer. Mais, chaque fois, nous nous laissons ensuite emporter par des sujets plus actuels, plus pressants, et nous remettons la résolution du problème à plus tard – jusqu’au prochain conflit.

 

Nous comprenons, cependant, qu’il est quasiment impossible pour la Russie de gagner la guerre de l’information sur un territoire étranger – là où opèrent CNN et la BBC. De la même façon que les médias étrangers ne pourront jamais la gagner en Russie. Mais cette règle a ses exceptions, comme en témoigne l’article du président Vladimir Poutine publié par le New York Times en septembre dernier. L’article avait rencontré un large écho auprès des lecteurs américains ; l’analyse de leurs commentaires dénotait une capacité à entendre une position contraire à leurs convictions, à condition qu’elle soit bien argumentée.


Mais Poutine seul ne pourra pas informer le lecteur étranger de la position russe sur les différentes questions internationales. La Russie a grandement besoin d’un organisme puissant à même de s’acquitter de cette tâche ; et, dans cette perspective, la création de l’agence d’information Rossia Segodnia sur la base de l’ancienne Ria Novosti a toute son actualité.


Le gouvernement russe a sa position propre sur les divers sujets de politique extérieure, et il tient à la faire connaître – en premier lieu aux Russes mais aussi au reste du monde. Cependant, cette deuxième tâche est complexe, la Russie manquant souvent des ressources et technologies nécessaires. Et ce serait une erreur de notre part que de nous en remettre entièrement aux médias étrangers en espérant que, en vertu du principe d’objectivité, ils transmettront correctement nos valeurs à leur auditoire.


C’est un travail que nous devons mener nous-mêmes, en élaborant de nouvelles technologies de transmission de l’information sans tenir compte de ce qu’en pensent les médias étrangers. Apparemment, l’agence Ria Novosti n’a pas su s’acquitter correctement de cette tâche, ce qui expliquerait sa fermeture. L’agence Rossia Segodnia sera-t-elle plus efficace ? On sait déjà qu’elle dispose d’un certain nombre d’atouts, dont une base matérielle de pointe héritée de son prédécesseur. À la tête de la nouvelle agence a été nommé le directeur adjoint de la compagnie étatique de télévision et de radiodiffusion (VGTRK), Dmitri Kisselev, qui se dit prêt à défendre bec et ongles l’intérêt national russe.


Mais pour être à même de transmettre correctement la position russe à l’étranger, il faut commencer par créer un espace d’information équilibré en Russie même, par tracer une nouvelle ligne générale dans le milieu médiatique.


Il y a quelques années, la revue Afisha publiait une enquête sur les médias russes et énumérait les principaux projets médiatiques réalisés en Russie au cours des vingt dernières années. De cette sélection transparaissait la domination absolue dans le paysage médiatique des ressources d’inspiration occidentaliste – qui considèrent la Russie comme un pays barbare, dangereux et liberticide. À cela, rien d’étonnant. Notre milieu intellectuel est pénétré d’une idéologie de la Russie faible et déficiente, ainsi que d’une hostilité farouche à l’égard du pouvoir. Et c’est ce milieu intellectuel qui détermine, en premier lieu, la position des médias.


Mais les temps changent, et nous entrons en ce moment même dans une nouvelle ère. La stagnation économique et le danger – réel – de la dégradation de notre civilisation nous obligent à chercher appui et nouveaux axes de développement non en dehors de Russie, comme ce fut le cas dans les années 1980, mais à l’intérieur. Et cette quête sera, en grande partie, assurée par nos médias. Faites-nous confiance – les exemples de volonté, de conscience, de persévérance et d’intelligence sont légion en Russie ; il suffit de bien vouloir les chercher. Et qui cherche trouve.

 

Src: Le Courrier de Russie

 

http://www.lerussefacile.com/2013/12/23/pourquoi-le-kremlin-a-t-il-ferme-ria-novosti/

 

 

 

infos RussieBienvenue pour cette nouvelle édition du journal télévisé de La Voix de la Russie. Ce rendez-vous hebdomadaire en français vous présente les actualités russes, françaises et internationales sous l’angle de la réinformation. Contrairement à une vision tronquée et manichéenne de l’information délivrée par le mainstream médiatique français, nous nous efforcerons de vous faire percevoir que la vérité n’est jamais toute entière du même côté…

.

.

France 2 toujours à la pointe de la désinformation

 

 


.

Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Médias
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • R-sistons  à  la  désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages