Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 01:26

 

 

 

La propagande israélienne pirate les ondes de France 2

 

Ce lundi 31 mai, quelques heures seulement après l’abordage de la flottille humanitaire en route pour Gaza, les autorités israéliennes ont procédé à un nouvel acte de piraterie, celui des ondes de France Télévision. Parti pris, mensonges grossiers, désinformation… Le journal télévisé de France 2 naviguait en eaux troubles ce soir-là.


 

- Tu as vu chérie ? Ils recommencent à diffuser des publicités après 20h sur France Télévision.
-  Mais non mon amour, c’est le JT de Pujadas !
Etonnant ! Comme beaucoup d’autres chaînes de télévision à travers le monde, France 2 a ouvert le grand bal de l’actualité de ce 31 mai sur l’attaque israélienne menée contre la flottille humanitaire à destination de Gaza. Mais la couverture médiatique de cet événement a vite donné au journal télévisé des allures de spot gouvernemental israélien.
David Pujadas nous rapporte le récit du raid sur la flottille « pro-palestinienne », évitant systématiquement l’emploi de l’adjectif « humanitaire » pourtant utilisé partout ailleurs pour qualifier le convoi. Selon l’homme-tronc de France 2, l’opération a fait neuf morts. D’autres médias, y compris israéliens, font pourtant état d’un plus grand nombre de victimes. La plupart en tout cas, emploient prudemment le conditionnel ou précédent leur chiffre d’un « au moins » professionnel, tant il est difficile dans pareille situation d’obtenir des informations précises. Mais David Pujadas, lui, confirme son nombre de victimes à plusieurs reprises durant l’émission avec tout l’aplomb du journaliste sûr de ses sources. Mais de quelles sources s’agit-il exactement ? Durant la journée du 31 mai, seule l’armée israélienne a communiqué le chiffre de neufs morts.

En fait, toute l’émission était axée sur la version de Tel-Aviv : les soldats ont gentiment prié le convoi de les suivre jusqu’au port israélien d’Ashdod; les « pro-palestiniens » ont refusé d’obtempérer ; un commando israélien est monté à bord d’un bateau où il a été attaqué à coups de bâtons, de couteaux  et de billes ; les soldats ont été contraints d’ouvrir le feu. Le récit est appuyé par des images gracieusement fournies par l’armée israélienne qui, selon M. Pujadas, « veut ainsi prouver que ses soldats ont été agressés ». Des propos confirmés par les interventions de la porte-parole de l’armée israélienne, du premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, ainsi que par une interview du porte-parole du ministère israélien des Affaires Etrangères, Daniel Saada. Nous reviendrons plus loin sur cette interview.

De la version « pro-palestinienne » des événements, nous saurons juste que les activistes ont qualifié l’attaque de « délibérée ». C’est tout ? Oui ! Pas un mot sur les témoignages concordants établissant qu’un bateau grec avait essuyé des tirs à balles réelles depuis un hélicoptère durant la nuit. Ces informations apportent pourtant un éclairage pertinent aux images diffusées par France 2 mais doivent avoir le fâcheux inconvénient de contredire la version israélienne.
Pas un mot non plus sur l’aspect illégal du raid israélien. Le reportage de France Télévision rapporte que l’attaque s’est déroulée dans les eaux internationales, au-delà des eaux territoriales israéliennes. Mais la chaîne du service public se garde bien de préciser que l’opération viole donc le droit international et qu’elle constitue un acte de piraterie. Par conséquent, non seulement France 2 ne précise pas que l’équipage de la flottille humanitaire était en état de légitime défense. Mais de plus, la chaîne publique surexpose la version israélienne, inversant la victime et l’agresseur.

La présentation offerte par France 2 du convoi « pro-palestinien » cadre elle aussi parfaitement avec la propagande israélienne. Il fallait zapper si vous désiriez découvrir, comme c’est le cas généralement pour la couverture d’événements humanitaires, le portrait de courageux pacifistes s’embarquant dans une aventure solidaire. Il fallait zapper également si vous désiriez en apprendre d’avantage sur la présence de députés européens, d’un rescapé de la Shoah ou d’un prix Nobel de la paix. Le reportage de France 2 nous expliquait plutôt comment la flottille humanitaire avait été essentiellement préparée par une ONG turque, proche du Hamas « qui contrôle Gaza ». L’UMP contrôle-t-elle la France ? Etrange vocabulaire…  Le reportage vise en fait à ternir l’image de la mission humanitaire qui aurait caché un objectif politique : briser le blocus pour renforcer le Hamas. Des députés européens, un rescapé de la Shoah et un prix Nobel œuvrant pour une « organisation terroriste » sous couvert d’actions humanitaires : joli scoop !

Quelques erreurs déontologiques plus tard, M. Pujadas nous annonce l’interview imminente de Daniel Saada, porte-parole du ministère des Affaires Etrangères, et envoie un reportage sur le blocus israélien, « pour bien comprendre » et mettre à l’aise l’officiel israélien. Le reportage de France Télévision nous apprend en effet qu’Israël a imposé un blocus politique et économique sur Gaza depuis que le Hamas y a pris le pouvoir « par la force » en 2007. Il s’agit d’un mensonge grossier répété inlassablement depuis plusieurs années. Le 25 janvier 2006, le Hamas a remporté haut la main des élections législatives dans la bande de Gaza. Ces élections avaient mobilisé plus de trois-quarts des électeurs sous le regard de 900 observateurs internationaux ayant validé la parfaite régularité du scrutin. Le reportage revient ensuite sur la guerre de Gaza : « après des tirs de roquette par le Hamas sur le Sud d’Israël, l’armée de Tsahal lance une offensive majeure sur Gaza ». Le journaliste laisse ainsi entendre que le Hamas aurait rompu la trêve avec Israël et que ce dernier aurait agi en état de légitime défense. Il s’agit d’un vulgaire mensonge sur lequel s’est basée la propagande israélienne et que France Télévision propage, une fois de plus, complaisamment. La trêve conclue entre le Hamas et Israël impliquait comme condition le desserrement du blocus sur Gaza. Non seulement le gouvernement israélien n’a pas respecté cette condition mais il avait même lancé, en novembre 2008, un raid meurtrier sur l’enclave palestinienne, déclarant par la suite que la trêve n’était pas pour autant rompue ! Dans son rapport sur la guerre de Gaza, le juge Richard Goldstone, mandaté par les Nations Unies, a établi que c’est bien Israël qui avait rompu la trêve. Visiblement, l’avis d’une commission indépendante de l’ONU a moins de valeur pour France Télévision que la propagande d’un pays en guerre. 


Après avoir déroulé son tapis rouge de mensonges, M. Pujadas passe donc à l’interview du porte-parole du ministère israélien des Affaires Etrangères. Introduit par un reportage légitimant à demi-mot le blocus et la guerre contre Gaza, M. Saada joue sur du velours. La haute pugnacité M. Pujadas va-t-elle le faire vaciller ? Première question : « Finalement il y a eu neuf morts, pouvez-vous reconnaître que l’opération était disproportionnée ? ». Pas très mordant : en droit, une opération disproportionnée est une opération de légitime défense qui exagère dans ses proportions. Par le choix de ce vocabulaire insidieux, David Pujadas prend donc déjà la défense du crime israélien. Réponse de l’officiel : « Lorsqu’on voit la violence inouïe déployée par les activistes à bord du bateau (…) on est amené à dire que les soldats israéliens ont fait preuve d’une retenue et d’une maîtrise de soi absolument exceptionnelle ». Peut-être M. Pujadas aurait-il pu rebondir sur les propos pour le moins surprenants de son interlocuteur. Mais le journaliste enchaîne aussi tôt : « N’avez-vous pas renforcé ceux que vous voulez combattre, le Hamas et ses alliés ? ». Réponse de Daniel Saada, imperturbable : « C’est le contraire qui s’est passé. L’objectif de cette mission n’était pas humanitaire (…) mais consistait à briser le blocus pour renforcer le Hamas ». Une idée déjà évoquée précédemment dans un reportage du journal télévisé : la boucle est bouclée. David Pujadas conclura l’entretien par une troisième et dernière question sur le crédit d’Israël. Le porte-parole rétorquera que les actions de son gouvernement sont souvent mal interprétées. Au regard de l’étonnant reportage ayant introduit l’interview, de la torpeur journalistique de M. Pujadas et des réponses psalmodiées par M. Saada, le téléspectateur sera en droit de se poser des questions sur la spontanéité de l’entretien. Et au regard de l’ensemble des reportages consacrés à l’attaque de la flottille pour Gaza, n’importe quel esprit critique se posera des questions sur l’indépendance de France Télévision face à la propagande israélienne.

Le Journal Télévisé de David Pujadas est-il une exception dans le paysage médiatique ? La couverture de l’attaque de la flottille pour Gaza est-elle une anomalie dans le traitement quotidien du conflit israélo-palestinien ? Malheureusement, non. Dès qu’il s’agit de ce conflit, la propagande israélienne s’invite dans les médias occidentaux suivant ces cinq règles de la « propagande de guerre », telles qu’elles sont décrites par Michel Collon dans le livre Israël, parlons-en ! :
1.    Cacher l’Histoire. Avant d’interviewer M. Saada, David Pujadas nous a proposé un reportage sur les raisons du blocus israélien, « pour bien comprendre ». Pour bien comprendre, il aurait fallu  rappeler les causes profondes du conflit et comment Israël, Etat colonial, occupe des territoires palestiniens en violation du droit international.
2.    Cacher les intérêts économiques. Pourquoi un pays se croit-il autorisé à assassiner des membres d’un équipage humanitaire dans les eaux internationales ? Jusqu’ici, Israël a toujours jouit d’une impunité car il est soutenu par les plus grandes puissances occidentales, principalement les Etats-Unis. Sa mission ?  Jouer le rôle du gendarme du pétrole dans la région stratégique du Moyen-Orient.
3.    Diaboliser l’adversaire. Par la magie de France 2, un convoi humanitaire regroupant diverses ONG, des députés européens et même un prix Nobel de la Paix s’est transformé en action de déstabilisation politique au service du Hamas. Le mouvement de résistance palestinien démocratiquement élu étant présenté comme une organisation islamiste ayant pris le contrôle de Gaza par la force et étant la principale source de conflits.
4.    Inverser la victime et l’agresseur. La propagande essaie de nous faire croire que le commando israélien a perdu le contrôle de la situation, attaqué par une bande d’activistes surexcités. Difficile de savoir ce qui s’est réellement passé sur les bateaux. Ce qui est clair par contre, c’est qu’Israël a abordé le convoi dans les eaux internationales. Il s’agit d’un acte de piraterie illégal qui place les activistes pro-palestiniens en situation de légitime défense.
5.    Monopoliser l’info, exclure le vrai débat. La version israélienne a occupé la majeure partie du temps d’antenne consacré à l’attaque de la flottille. La rédaction de France 2 a tenté de comprendre ce qui s’était passé : les activistes étaient-ils armés ? Qui a attaqué en premier ? La flottille avait-elle un objectif caché ? Ces questions restent secondaires et il serait difficile d’y apporter des réponses précises pour l’instant car l’armée israélienne exerce un contrôle sur l’information. L’élément principal de ces événements, c’est le blocus illégal et inhumain qu’impose Israël à la population de Gaza. Ne l’oublions pas, des personnes ont payé de leur vie pour essayer de briser cette situation injustifiable.


Auteur : Grégoire Lalieu - Source : Investig'action

 

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=13217

 

 

 

Le commentaire d' Eva R-sistons :

 

Et pan dans le mille ! J'avais visé juste en ciblant ces gens-là.... Vous comprenez pourquoi j'ai créé mon blog contre FR2 et C dans l'Air, du même clan, privilégiant dans un blog ces deux lascars car depuis les élections ayant porté au sommet de l'Etat, via les médiamensonges, le zélé serviteur du CRIF, cette chaîne publique, avec nos sous, et Calvi, pour la V, avec les sous des contribables également, ont mis l'information au service d'Israël et des intérêts du libéralisme militaro-financier (bref de l'info avec nos sous contre nos intérêts ! Le comble du cynisme.

 

Qu'attend-on pour se plaindre aux "Sages" chargés de veiller à la neutralité de l'information ?). Calvi fait-il une émission sur la région ? Il invite Israël à se défendre, comme Pujadas le "soldat" d'Israël, mais on n'entend jamais le point de vue des délégués de la Palestine, une exception  sur Mots Croisés, avec Senbar... intellectuel donc non compréhensible, choisi pour cela. Alibi. Pour faire croire que l'info est neutre ! Et dans la foulée discréditer de Villepin candidat gaullien, en le ravalant au rang de défenseur des barbudos pro-palestiniens. Et voyez l'art consommé avec lequel tout cela est fait ? La mise en scène est parfaite, surtout avec Pujadas, pour nous faire croire que l'on est d'une objectivité parfaite. Bande de falsificateurs !

 

J'ai des dizaines de vidéos de 3-4 h enregistrées sur l'info AVANT et APRES l'élection du serviteur du CRIF, avant, régulièrement, avec Charles Enderlin alors libre d'être neutre, on abordait la question palestinienne, on expliquait les souffrances des Palestiniens, aussi, les points de vue des 2 camps étaient également exposés. Puis la France eût un nouveau Président. Tout verrouillé, et colonisé. Nettoyage des indépendants. France ESCLAVE ! Blanrue l'a compris, aussi. Sur le fond, le Parti antisioniste, même s'il est sans nuances, a raison. Eh oui ! Il a le grand mérite d'avoir, comme Blanrue, Collon, moi-même et quelques autres, mis le doigt sur le MAL français d'aujourd'hui. Et maintenant, par exemple, outre l'alignement sur l'OTAN (avec les conséquences atroces, bientôt, de l'entrée de la France en guerre contre l'Iran, contre son gré), voyez l'info ! Je vous garantis que je n'ai pas vu UN SEUL reportage sur les Palestiniens comme avant l'élection du pti't Nicolas ! La vérité, c'est qu'avec ce Média, de Télé-Matin au Journal du Soir, en passant par les Lettres ("dans quelle étagère" d'une partisane acharnée de la guerre contre l'Iran) ou même la Météo, c'est un défilé permanent des mêmes, entre copains du même clan. Je le dis: En vérité, ce n'est plus France 2, mais FR2 télé sioniste, or je suis pour le pluralisme, qu'ils s'expriment, mais pas en détournant à des fins partisanes une chaîne publique avec nos sous, en faisant croire qu'elle est indépendante, alors qu'elle est seulement au service des intérêts israéliens (et anglo-saxons, dont on ne voit que trop où ils conduisent les peuples et l'humanité: Droit dans le mur. Intolérable pour l'humaniste que je suis !) 

 

Ce n'est pas de l'antisémitisme de dire tout cela, mais le souci de la vérité, de l'honnêteté, du pluralisme. Et pourquoi sur mon principal blog je cible surtout, sans parti-pris, en toute indépendance - je rappelle que ma mère était d'origine juive -  les (néo)sionistes ? Par antisémitisme ? Par acharnement suspect ? Non, parce que j'ai compris que la France avait été colonisée par un clan soucieux de tuer l'esprit gaullien en France, c'est à dire d'indépendance, afin que par ex plus jamais la France ne se désolidarise (cf guerre Irak) de la politique usraélienne qui ensanglante la planète et sacrifie les peuples au Veau d'or, à l'Argent.

 

Je suis une chercheuse de vérité, je l'ai trouvée, la vérité c'est que la politique intérieure (sacrifice des couches populaires et moyennes) et la politique extérieure (dans l'OTAN) de la France ont radicalement, outrageusement, changé, car elles sont déterminées (cf tous les ministères et postes importants ont été "nettoyés") par les amis d'israël (et des USA, l'un clone de l'autre). Ce qui nous vaut la fin des libertés (dont celle de l'info), de la démocratie, du social (politique au seul service des puissances financières et industrielles, et à travers DSK, version soi-disant de gauche, cela sera perpétué), de l'indépendance en matière de politique étrangère, etc....

 

Voit-on les conséquences ? Elles éclatent dans cette désinformation continue, volontaire, ce parti-pris de propagande constante (pour libéralisme, Israël, USA, guerres avec Drucker ou Duquesne etc). Quand j'écris tout cela, ce n'est pas de l'antisémitisme (comment pourrais-je l'être, avec toutes les influences qui sont miennes ? Ou avec ma façon de voir les choses, UNE seule race HUMAINE, c'est le contraire du racisme), mais de l'honnêteté intellectuelle. Et du courage !

 

Je m'apprêtais justement à écrire... cet article, après avoir sursauté hier et avant-hier au Journal de 20 h du journaleux Pujadas qui flétrit le métier de journaliste. J'ajoute que les images montrent, comme par hasard, des "barbudos", sous-entendu d'affreux islamistes.... et tout à l'avenant. Avec Pujadas et FR2, nous sommes dans l'Italie berlusconienne ou dans l'Allemagne de propagande (nazie). Dire qu'Arte son complice l'a qualifié de "star" de l'info, et les journalistes citoyens ont été traînés dans la boue. J'ai écrit sur mon blog contre la désinformation, un Pujadas "star" de la désinformation". Qu'ont-ils fait de la France ? Pujadas trahit le journalisme et la France. Sa place est en prison.  En tous cas, pas aux Infos ! Ou alors, sur une chaîne ouvertement communautariste. pareil pour son compère Calvi, qui lui a du mal à se contenir quand on défend le camp adverse du sien !!! Regardez-le !

 

Et aujourd'hui, la France est en matière d'info lanterne rouge pour l'UE. Et 43e dans le monde. Merci, les sionistes. Avec vous, c'est gagnant pour la France !

 

A quand un Gl de Gaulle ou une Jeanne d'Arc pour bouter dehors l'Etranger et rendre à la France sa liberté ?

 

Eva R-sistons au pire de l'intolérable: la désinformation qui entraîne les Français à voter contre leurs intérêts en les conditionnant sans cesse.

 

C'est elle qui a motivé la journaliste attachée à la neutralité et à l'indépendance que je suis, à mettre en place mon blog principal - puis les autres. La dernière campagne présidentielle ? Trop c'était trop. Je me suis engagée à ma manière, avec la seule arme que j'ai: ma plume.

 

Eva, R-sistons à l'intolérable


 

 

 

Les armes de destruction massive de Saddam Hussein trouvées sur les bateaux de la flottille humanitaire pour Gaza

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=13233

 

Réponses aux justifications sionistes

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=13220

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Désinformation
commenter cet article

commentaires

eva R-sistons 14/06/2010 13:33



Merci Mohamed,


j'en ai déjà parlé !


cordialement, eva



mohamed 04/06/2010 11:31



je vous conseille le livre de PAUL-ERIC BLANRUE "SARKOZY ISRAEL ET LES JUIFS' edition OSER DIRE. livre interdit en france mais diffusé par AMAZON ET LA FNAC !! vu qu'il est trés demander il
risque d'etre en rupture de stock !!



Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • R-sistons  à  la  désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages