Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 03:43

 

 

Serge Bilé, journaliste ivoirien,
dévoile un aspect du nazisme
inconnu du public.  
 
 
  
 
 
 
Votre livre nous apprend que les premiers camps de concentration ont été créés en Afrique!
 
Les historiens se sont enfin penchés sur le sujet en effet, et on le sait maintenant, les premiers camps de concentration ont été construits en Namibie en 1904, pour exterminer les Héreros1. Ce sont des camps à l'architecture similaire à ceux que les nazis mettront en place plus tard: des baraquements en bois, des fils de fer barbelés, des déportés tatoués, rachitiques, obligés de travailler de façon très dure. Des expériences médicales ont été conduites par un monsieur bien connu maintenant, le docteur Hoegen Fischer, qui aura plus tard pour bras droit Joseph Menguele qui sera le futur bourreau d'Auschwitz. On retrouve en Namibie un second personnage important, confirmant ainsi que tout a débuté en Namibie, c'est Goëring, le gouverneur de la Namibie, père du futur bras-droit d'Hitler.
 
 
Vous parlez également des lois de Nuremberg dont on a toujours pensé qu'elles étaient rédigées pour les juifs, vous affirmez qu'elles visaient aussi et surtout les noirs
 
On l'oublie souvent, mais les allemands avaient des colonies, et beaucoup de noirs ressortissants de ces ex-colonies vivaient en Allemagne avant-guerre, et quand la guerre a éclaté, de nombreux afro-allemands qui ne connaissaient que l'Allemagne et aucun autre pays, ont vu leurs passeports retirés, les étudiants se ont été exclus des cours, ils se sont fait interdire de service militaire, quand à son arrivée au pouvoir Hitler a fait voter les fameuses lois de Nuremberg. Ce ne sont pas les seules humiliations qu'ils vivent puisque les males sont stérilisés, ceux qui violent les lois de Nuremberg qui interdisaient les rapports entre aryens et noirs sont systématiquement envoyés en camp de concentration. C'est comme ça que dès 1933-1935 certains sont déportés, même si les tous premières déportations datent de l'arrivée au pouvoir d'Hitler en 1933 qui veut se venger de la honte noire vécue lors de l'occupation de la Rhénanie après la défaite de 1914-1918 qui a vu la Rhénanie occupée par des soldats noirs: pour Hitler ils ont souillé le sol rhénan.De surcroît, des relations entre ces soldats et des allemandes sont nés 800 enfants métis.Quand Hitler arrive au pouvoir il fait stériliser les enfants et envoie la moitié d'entre eux en camp de concentration.
 
 
                                                                     
Noirs dans un camp de concentration nazi.

Sait-on combien de noirs ont été déportés, et combien en sont revenus vivants?
 
Aucun historien ne s'étant penché sur le sujet des noirs en camp de concentration, aucune estimation n'a jamais été faite sur le sujet. Au moment de la seconde guerre mondiale, à l'exception d'Haïti, de l'Ethiopie et du Libéria il n'existait pas de pays noir indépendant, les noirs ont donc été comptabilisés sous la bannière de leur puissance coloniale. Rien ne permet par exemple de distinguer un noir français déporté d'un breton déporté.John William par exemple qui est un déporté franco-ivoirien ne peut pas être distingué d'un déporté juif.J'ai fait un travail d'extrapolation à partir du nombre d'afro-allemands qu'il y avait avant la guerre en Allemagne, et dans d'autres pays, j'estime à titre personnel qu'il y aurait eu entre 10.000 et 30.000 déportés noirs, et j'espère que ce sera étayé un jour par un travail d'historien.Combien ont survécu? Dans le nombre de cas que j'ai pu découvrir ou rencontrer, je connais une dizaine de survivants
 
 

1: Les Hereros sont un peuple du Sud-Ouest africain, notamment de Namibie, victime d'un génocide en 1905.


Dernière minute 11.02.2008

 

http://www.libertaire.eu/article-3038573.html

 

 

.

En mémoire des gitans tués

et torturés

dans les camps de concentration


 

.
.

Génocide tsigane à reconnaître, injustice historique à réparer

.

Tsiganes (2): Appel aux rescapés de la Shoah pour qu'ils ...

.

"Shoah" des Tsiganes, Dossier complet - R-sistons.actu

.

Génocide des Tsiganes européens ignoré par les Médias ...

.

Avec Tony Gatlif, exigeons la reconnaissance de la « Shoah ...

 

.

Reçu ce mail le 14.7.14 :

 

Je te transmets une petite vidéo que j'ai commise,
pour un hommage en images et en musique,
aux peuples des promenades difficiles :

https://www.youtube.com/watch?v=81Jc4QTkSvQ

 

 

Un Lecteur qui vit parmi les cigales,

amoureux comme moi de la culture tsigane,

a fait une vidéo images en musique 3mn 

 


 

 

 

 

tsigane-caravane-j.jpg

http://www.mandora.fr/mandorine/index.php/cinema/liberte 

 

.

 

 


R-sistons vidéo 5 : Un génocide, ou des génocides ? Introduction à la question

 

..

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Censure Médias scandaleuse
commenter cet article

commentaires

Pierre 17/07/2014 05:52


À bien y regarder, cet article me fait penser à la désinformation totale que l'on constate depuis l'an dernier sur la RCA ( République Centrafricaine).


Les médias veulent nous convaincre d'un génocide en cours. 


Que s'y passe t'il en réalité ?


Le nord de la RCA recèle des gisements de pétrole, à la frontière du Tchad. Les américains, qui ont déjà investi 4,8 milliards de dollars dans un oléoduc à travers le Cameroun jusqu'au Tchad ,
veulent à tout prix exploiter ce pétrole, et en aucun cas le laisser aux Chinois. Ils financent donc, avec le soutien des monarchies pétrolieres,  une rébellion islamiste, ( La Séléka)
dirigée par des mercenaires, dont certains formés en Israël ( Nourredine Adam), sous contrôle de la CIA. Le pays est donc totalement déstabilisé. Mais les Chrétiens se rebellent ( Les
"anti-balles AK ", AK pour AK47, et non pas anti-balaka comme on le lit partout).


Chrétiens qui chassent les commerçants musulmans qui soutenaient les milices islamistes. 


Les musulmans ont-ils été "exterminés " Non. 


Certes, il y a eu de nombreux morts, plusieurs centaines, de part et d'autre, surtout côté Chrétiens, mais nous sommes là bien loin d'un génocide. 


Alors, pourquoi ces affirmations des médias et des organisations internationales ? (A bien y regarder , les uns et les autres sont surtout anglo-saxons...) 


Qui veut-on ainsi décredibiliser,  accuser ?


Les Chrétiens, et l'armée française. 


Comme au Kosovo. 


 En Côte D'ivoire, les Chrétiens ont bien des ennemis...


Laurent GBAGBO en sait malheureusement quelque chose.


Qui a tiré les ficelles en Côte d'Ivoire ?


Les Sionistes Sarkozy, Balkany, et toute leur clique ?


Arrêtons d'accuser toujours les mêmes, encore et encore.


L'Afrique, avec la colonisation, puis l'Union Française du Conseil national de la Résistance  et de De Gaulle, était en train de devenir un havre de prospérité. 


L'Afrique est en train de devenir un enfer. 


Restons clairvoyants, et ne jetons pas d'huile sur le feu !


 

Pierre 17/07/2014 05:12


Le premier camp de concentration de l'histoire fût le Camp de Conlie. Au cours de la guerre et de l'hiver 1870-1871, ce camp, surnommé "Kerfang", le camp de la boue, ou stationnait les milliers
de soldats de l'Armée de Bretagne, sous les ordres du Général Coriatry, vit mourir des milliers d'hommes, de froid, de faim, de maladie. Le maintien des troupes bretonnes dans ce camp facilita
probablement la victoire des Prussiens et leur annexion de l'Alsace et de la Lorraine. 


A l'issue de la guerre, un rapport parlementaire conclut à la faute des autorités militaires. Cependant, c'est bien Gambetta qui leur donnait leurs ordres.  Gambetta, juif laïcard, n'appreciait  pas vraiment les Chrétiens... 


Et oui, mieux vaut ne pas se fier aux livres d'histoire, surtout par les temps qui courent... 

Pierre 17/07/2014 04:51


Bonsoir Eva 


Les études sur les prisonniers noirs dans les camps français existent. Notamment le livre d'Armelle Mabon sur le Front -Stalag 135 de Lanniron à Quimper. (Ces Front-Stalag dont on n'a jamais
 parlé, car connaître leur véritable histoire serait bien ennuyeux et remettrai en cause une bonne partie de l'histoire de la Shoah..) 


Et bien non, en France, ce sont bien les prisonniers "de couleur ", qui ont été maintenus en captivité, et qui ont été sauvés, L'Allemagne nazie n'en voulait pas pour travailler dans ses usines.
A l'inverse, ce sont bien les prisonniers "blancs" qui ont été envoyés en Allemagne, la plupart d'entre eux n'en sont pas revenus. Ces hommes travaillaient dans les usines d'armement
souterraines, notamment celle de Dora-Mittelbau. Nombre d'entre eux ont été exterminés délibérément, non pas par les allemands, mais par les Anglo-américains Satanistes ( bombardements du camp de
Penemunde, usine de V2, par exemple). 


Les élites militaires et scientifiques allemandes ont été exfiltrées aux USA, notamment dans le cadre de l'opération "Paperclip ", qui permettra ensuite de créer la NASA. 


Nombre d'entre eux se réfugieront en Amérique du Sud, Argentine, Chili, Colombie, Uruguay, etc... à la suite de convois de sous-marins partis d'Allemagne. 


Hitler vivra ainsi une retraite dorée dans une somptueuse villa au bord d'un lac, près de San Carlos de Bariloche. ( de nombreux livres, et reportages, en Espagnol ou en Anglais,  existent
sur ce sujet) 


Les américains ont exterminé les populations civiles blanches allemandes, notamment à Dresden, Hamburg, villes martyr. 


Ils ont détruit les infrastructures économiques de la France par les bombardements de 1944 /1945. 


Mais la grande majorité des soldats Maghrébins et Noirs ont pu rentrer chez eux après 5 années d'internement, et, des anciens combattants, en Afrique, j'en ai connu quelques uns (cela ne date pas
d'hier..)  Aucun ne m'as jamais évoqué une telle version. 


Alors, s'il te plaît, Eva (je préfère Eva à Chantal),  toi aussi, comme tant d'autres, ne nous refait pas ainsi l'histoire.


Pas toi, s'il te plaît. 


 


 


 


 

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • R-sistons  à  la  désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages