Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 03:07

 

Rue 89 se lance dans la chasse à l’homme

http://www.enquete-debat.fr/archives/rue-89-se-lance-dans-la-chasse-a-lhomme-34037

 

6 juin 2012, 19:20 Auteur : Jean 2 commentaires
   Share1

Le rachat de Rue 89 par le Nouvel Obs n’a pas réussi au site anciennement indépendant et libre. Depuis le 31 mai dernier, Rue 89 a lancé une véritable chasse à l’homme (ou aux sorcières, si vous préférez) contre un candidat du Front de gauche, René Balme (photo). Parce que celui-ci a publié des articles qui déplaisent à Rue 89, le Front de gauche devrait s’en séparer. Et la liberté d’expression dans tout ça ?


On avait l’habitude que les sites de gauche (voire parfois de droite) traquent, scrutent, épient et fichent des membres du Front National, afin de montrer que le ventre est toujours fécond d’où la bête immonde etc. Et quand ils identifient des candidats défendant des idées indéfendables, ils demandent leurs têtes au parti… qui s’exécute. Cette fâcheuse habitude, pour des journalistes qui devraient plutôt défendre la liberté d’expression que la censure, est à sens unique, puisque les grands partis sont le plus souvent épargnés par cette vigilance de tous les instants. Pourtant les affaires vont bon train dans ces partis au pouvoir, et sont d’une tout autre importance qu’au FN qui reste une PME familiale, sans grande possibilité d’envahir la Pologne dès demain. 


Et voici qu’une autre force émerge, le Front de gauche, et aussitôt nos nouveaux chiens de garde viennent scruter, épier et traquer la bête immonde d’extrême-gauche. Ainsi, un candidat nommé René Balme est le premier à en faire les frais, taxé de “conspirationniste”, proche de Dieudonné, de Meyssan et de Soral, contempteur du lobby juif et j’en passe. Certes, c’est vrai. Mais pourquoi faire pression sur le Front de gauche pour qu’il se sépare de ce candidat, qu’il connait parfaitement bien ? Au contraire, laissez-le s’exprimer, au moins on saura à qui on a affaire !


C’est tout le problème des censeurs en général, c’est qu’ils empêchent par leur action de savoir de qui on parle, et de quoi il s’agit. René Balme a vite supprimé de nombreux articles “aux relents nauséabonds” comme on dit en novlangue, et montre ainsi qu’il n’assume même pas ses propos. En défenseur de la liberté d’expression avant tout que nous sommes, nous aurions préféré que cette polémique débouche sur la mise en avant des articles litigieux, pour qu’on en discute, sereinement, dans l’espace public. Rue 89 reproche l’emploi du terme “lobby juif” à M. Balme. Rue 89 va donc nous expliquer qu’il n’existe pas de lobby juif en France, contrairement à ce que pense Elisabeth Schemla ou l’UPJF ? Ridicule.


Plus on interdit la parole libre, par quelque position d’indigné vertueux, plus on radicalise les mouvements qui veulent dénoncer ce qu’ils considèrent comme des errements de la société dans laquelle ils vivent. C’est pourquoi la loi Gayssot a fait des négationnistes de véritables stars internationales, et a permis au négationnisme de se développer à vitesse grand V, alors qu’il n’était que groupusculaire avant la loi. C’est pourquoi Dieudonné reste l’humoriste à faire le plus d’entrées en France, malgré un talent certes toujours présent mais des sketches pour le moins redondants. C’est pourquoi Alain Soral séduit de plus en plus de jeunes en quête de gourou, celui-ci se présentant comme la victime d’un système alors qu’il est passé plus de 100 fois à la télévision française (ce à quoi  peu d’intellectuels dignes de ce nom peuvent prétendre, vous l’avouerez).


Alors qu’il suffit de débattre avec ces gens-là (qui refusent justement le débat la plupart du temps) pour démontrer et démonter leur système de pensée qui est finalement assez pauvre, mono-obsessionnel (“tout le monde sont juifs ou franc-maçons”) et manichéen (les pauvres sont dominés par les riches, l’Occident pille les richesses de l’Afrique, etc.). Nous avons fait notre part du travail en organisant un débat avec Soral, et un autre avec Dieudonné. Ce n’est pas un hasard si ce sont les deux vidéos les plus visionnées du site : avec Internet plus rien n’est véritablement censurable. Dieudonné et Soral bénéficiant de leur statut de people passé, ils attirent du monde sur le net avec un certain talent bien que les idées ne soient pas vraiment au rendez-vous. Sur internet aussi, le fond est moins important que la forme. Mais les médias qui voudraient se débarrasser de ces gens-là ne peuvent pas leur rendre un meilleur service que d’appeler à leur boycott et à leur censure, ils ne font que grossir leurs rangs artificiellement.


De toute façon, proposer comme système de valeur la chasse à l’homme et la censure (propres à l’extrême-droite que Rue 89 dénonce au passage) ne peut qu’éloigner un maximum de gens de ce qu’est le droit chemin selon Rue 89.


Lire l’article de Rue 89 du 31 mai, ou celui du 6 juin.

 

Commentaires :

 

Kévin

J’ignore si Rue*8*9 a directement fait pression sur le Front de Gauche (à travers son article ou en-dehors), mais il était tout de même intéressant de mettre en évidence les activités de M. Balme tant le mouvement auquel il adhère est épidermique à tout ce qui touche de près ou de loin à So*ral et Dieudonné. Un peu comme si on avait trouvé un candidat FN dirigeant un site défendant le mariage gay ou le droit à l’avortement… Après, si le simple fait de le noter et de demander des explications conduit le Front de Gauche à vouloir l’exclure, on ne peut pas en venir à reprocher au journaliste de souligner le fait car c’est alors remettre en cause sa liberté d’expression à lui… Les conséquences de ce qu’il met sur la place publique ne sont pas censées être de son ressort. En tout cas, il faut expliquer à M. Balme que s’il veut bénéficier d’une totale liberté d’expression, il ne faut pas s’engager dans un quelconque parti, c’est juste incompatible. S’il venait à être exclu, il n’aurait selon moi aucune raison de se plaindre.

 

Kévin

Le hasard fait que je suis actuellement plongé dans des recherches sur la démocratie participative et il se trouve que la ville de Grigny, dont René Balme est maire, est apparemment en pointe sur ce sujet avec un dispositif à la limite de la démocratie directe, le budget participatif. Grigny est également fondatrice du Réseau national de la démocratie participative. Plus d’infos sur les liens ci-dessous. Ce serait intéressant à mon avis de solliciter une interview de ce monsieur.

http://www.mairie-grigny69.fr/Demopart/Budget-participatif
http://www.mairie-grigny69.fr/Demopart/Reseau-national-de-la-Demopart/3eme-Forum-de-la-Democratie-Participative-creation-du-Reseau-National

Un article de Jean Bricmont
A propos de l’ « affaire Balme »,
du Front de Gauche et de « qui est pris qui croyait prendre ».
http://www.silviacattori.net/article3435.html
Pendant des décennies, la gauche, particulièrement la «  gauche radicale », a utilisé la «  lutte contre le fascisme et l’antisémitisme » (ou la « lutte contre le fascisme, le racisme et l’antisémitisme », pour être plus politiquement correct) comme arme contre l’extrême-droite et, parfois même contre la droite, en faisant fi du fait que, d’une part, cette lutte avait pour fonction essentielle de faire taire les critiques « excessives » de la politique israélienne ou de ceux qui la soutiennent en France, et, d’autre part, violait souvent des principes fondamentaux en ce qui concerne la liberté d’expression. (*)
11 juillet 2012

 

Mais lorsque la même arme a été utilisée par Rue 89 contre René Balme, militant du Parti de gauche, maire de Grigny et candidat du front de gauche aux élections législatives [1] son parti l’a simplement abandonné, ce qui a entraîné sa démission [2] et un communiqué particulièrement affligeant du Parti de gauche [3] .

Que reproche-t-on à René Balme ? D’avoir été l’animateur d’un site (oulala.net, aujourd’hui fermé) ou l’on trouve des articles ou des liens avec des anti-sionistes « obsessionnels » (Israël Shamir, Gilad Atzmon), avec des « complotistes » (Thierry Meyssan) ou avec Dieudonné et Soral.

Personne n’a donné le moindre argument montrant que René Balme lui-même a en quoi que ce soit des opinions racistes ou antisémites. Ce que l’on fait, c’est éplucher soigneusement un site, contenant des milliers d’articles, pour en exhiber certains qui sont qualifiés de « suspects », dont on se dispense d’ailleurs d’en faire une critique détaillée.

Dans le réquisitoire de Rue 89, on trouve, par exemple, des perles comme : « René Balme s’est inspiré de la télévision vénézuélienne Vive TV pour créer Vivé (pour « vidéo-vérité »), école internationale de vidéo et de TV participative après un voyage en 2006 au pays d’Hugo Chavez ».

C’est vrai, quand on a déjà TF1, pourquoi créer d’autres médias ? Et n’est-il pas « suspect » de voyager «  au pays d’Hugo Chavez » ? Par ailleurs, tout le monde sait que la TV participative est un dangereux pas vers le fascisme.

La même méthode, de culpabilité par association, est d’ailleurs utilisée contre des sites comme Le Grand Soir [4] ou celui de Michel Collon [5]. Eh bien, jouons à ce jeu, mais différemment. Le parti travailliste israélien a participé à la colonisation des territoires occupés, à l’offensive contre Gaza, et à plusieurs guerres israéliennes. Or ce parti est dans l’Internationale Socialiste. Et, hop, culpabilité par association : tous les partis socialistes sont « liés » à la colonisation, aux guerres etc. Le tour est joué. Pire : Mélenchon, qui a appelé à voter pour les candidats socialistes aux élections présidentielle et législative, est aussi « lié à » tout cela. Ou prenons les dirigeants américains : ils ont tous des liens avec les principaux partis français et ont presque tous attaqué des pays qui ne les menaçaient pas, bombardé des civils, violé le droit international, assassiné sans jugement (au moyen de drones par exemple).

Peut-on m’expliquer pourquoi être « lié » à cela est moralement plus acceptable qu’être « lié » à un film de Dieudonné ou à un livre de Meyssan ou de Soral ? La différence étant que, dans un cas, on parle de morts (par centaines de milliers), dans l’autre, de mots ou d’images. Et, dans les deux cas, on a tout autant affaire à des choix délibérés (sans doute bien plus dans le cas des partis, puisqu’on peut difficilement s’attendre à ce que René Balme, maire de Grigny, vérifie soigneusement le contenu de chaque article de son site).

Je ne connais pas bien René Balme, mais pour autant que je puisse voir, il est une sorte d’écologiste radical, partisan d’une démocratie participative qui, par ailleurs, prend fait et cause pour le peuple palestinien. Le type même du « fasciste » (dans la triste France d’aujourd’hui).

En réalité, à moins de vivre totalement coupé du monde, chacun a des contacts avec toutes sortes de gens, par nécessité, par hasard, par intérêt... La culpabilité par association, c’est comme la censure-elle n’est utilisée que par les forts contre les faibles et, si elle était appliquée de façon impartiale, elle mènerait vite à une condamnation universelle.

Cette culpabilité par association, tout comme la censure, la diffamation, les accusations sans preuves, ne devraient pas faire partie de l’arsenal d’une gauche véritable ; pour utiliser le langage de la gauche morale, toutes ces tactiques devraient être « contraires à ses valeurs ». Mais quand il s’agit de «  combattre le fascisme et l’antisémitisme », on a décidé que « tous les moyens étaient bons ». C’est la racine du problème et, ce que l’affaire Balme montre, c’est que ces moyens finissent par se retourner contre la véritable gauche elle-même. Des armes telles que censure, amalgame, diffamation, légitiment l’arbitraire et sont toujours, en fin de compte, les armes du pouvoir.

Par ailleurs, quand on voit les obstacles rencontrés par les révolutions française, russe, chinoise, vietnamienne, algérienne, cubaine, iranienne, ou par des réformateurs comme Allende, Chavez et Lumumba, on peut difficilement prendre au sérieux un parti qui prétend « combattre le capitalisme » et qui capitule à la première salve du canon de la « lutte contre le fascisme et l’antisémitisme ».

Jean Bricmont
11 juillet 2012.

URL de cet article :
http://www.silviacattori.net/article3435.html



Jean Bricmont est Docteur en Sciences et a travaillé comme chercheur à l’Université Rutgers puis a enseigné à l’Université de Princeton, situées toutes deux dans l’Etat du New Jersey (États-Unis). Il enseigne aujourd’hui la physique théorique en Belgique et est l’auteur de « Impérialisme humanitaire : Droits de l’homme, droit d’ingérence, droit du plus fort ? »

(*) Voir
http://www.dailymotion.com/video/xrw0zl_jean-bricmont-resister-au-sionisme-defendre-la-liberte-d-expression_news
pour une discussion plus détaillée des problèmes posés par la censure, en ce qui concerne la solidarité avec la Palestine.

Source : Jean Bricmont

 


[1] http://www.rue89.com/rue89-politique/2012/05/30/une-tache-rouge-brune-dans-la-campagne-du-front-de-gauche-232622

[2] http://www.rene-balme.org/24h00/spip.php ?article1449

[3] http://www.lepartidegauche.fr/actualites/actualite/declaration-au-sujet-la-demission-rene-balme-16184#.T_lTG5g8NyM

[4] http://www.legrandsoir.info/

[5] www.michelcollon.info/

 

 

René Balme - Site officiel de René Balme, maire de Grigny 69520.

www.rene-balme.org/

Le Parti de gauche a publié sur son site internet une déclaration me concernant, particulièrement ambiguë, qui m'oblige à réagir et à rendre publique la lettre de ...

 

Des attaques scandaleuses ...

Les élus de la majorité municipale de Grigny (Rhône) apportent ...

 

  1. René Balme, maire Front de Gauche de Grigny ... - ReOpen911

    www.reopen911.info/.../rene-balme-maire-front-de-gauche-de-grign...
    René Balme, maire Front de Gauche de Grigny, accusé de « conspirationnisme » sur Rue89 et dans la presse mainstream. 03 juin, 2012 by GeantVert. Coup de ...
  2. ReOpen911 – News » Réponses du maire de Grigny René Balme et ...

    www.reopen911.info/.../reponses-du-maire-de-grigny-rene-balme-et-...
    4 juin 2012 – Nous relayons ici les réponses du site oulala.net et de René Balme, maire Front de Gauche de Grigny, aux propos injurieux d'Ornella Guyet .

 

.

 

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Scandale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • R-sistons  à  la  désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages