Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 22:11
L’opération diversion était planifiée

Racolage nationaliste en écran de fumée

samedi 18 octobre 2008, par Olivier Bonnet


Le pouvoir d’achat ? Bof, thème peu porteur, c’est le moins que l’on puisse dire. Hormis votre serviteur, revenu à l’emploi à temps plein et jouissant de ce fait d’un niveau de vie tout neuf - bonjour la gauche tarama -, nos compatriotes s’en sortent toujours de moins en moins, quand ils ne sombrent pas dans la misère comme désormais 14% de Français vivant en dessous du seuil de pauvreté. Oublions donc le pouvoir d’achat. La crise financière, alors ? Sarkozy s’agite dans tous les sens, mais l’efficacité de ses gesticulations reste à prouver : les bourses font le yoyo, on nous annonce une rude récession à venir et, en attendant, le gouvernement - dont les caisses sont vides - fait pleuvoir les milliards. Financer le système de santé, les retraites, la solidarité, le service public ? Vous n’y pensez pas, la France est en faillite ! Mais veuillez donc accepter cet engagement de l’Etat à hauteur de 360 milliards d’euros pour la bonne cause, sauver les banques... Oublions donc la crise financière.

Vers quoi orienter alors la propagande communication sarkoziste ? Bon sang, mais c’est bien sûr ! Le drapeau, l’identité nationale. Ils savent faire. C’est même en usant de cette ficelle que le président fut porté au pouvoir. Préparons donc une sortie bien virile, avec force mouvements de menton, et bien patriote : union nationale pour se défendre des talibans qui osent siffler La Marseillaise ! Voilà de quoi resouder l’opinion autour du Superdupont de l’Elysée. Alors nos gouvernants ont sauté sur l’aubaine : "Tout le gouvernement s’y était préparé car Nicolas Sarkozy avait prévenu qu’il frapperait fort à l’occasion des prochains sifflets lancés dans un stade contre l’hymne national, écrit Christophe Jakubyszyn dans Le Monde (Une indignation gouvernementale soigneusement préparée). Quand, mardi 14 octobre, l’incident se produit de nouveau au cours du match amical France-Tunisie, la plupart des ministres concernés sont sur le pied de guerre. D’autant que les services du ministère de l’intérieur repèrent, dans les heures qui précèdent le match, une mobilisation "anti-Marseillaise" sur Internet". On se pince en lisant le détail qui tue : "A droite, c’est la surenchère et parfois la précipitation. Dans la soirée de mardi, le ministère de la santé et des sports publie un communiqué dans lequel "Roselyne Bachelot Narquin et Bernard Laporte se déclarent choqués par les sifflets qui ont retenti ce soir au Stade de France"... daté de la veille du match (le 13 octobre)."

Tant qu’on parle de ça, on n’évoque plus les vrais problèmes. Alors rajoutons-en des tonnes, monopolisons les antennes et les colonnes des journaux (médias complices !) qui relaient complaisamment ces vertueuses déclarations outragées. "Nicolas Sarkozy avait prévenu qu’il frapperait fort"... Et contre qui ? Ceux qui sifflent La Marseillaise ! Quelle pantalonnade. Le mot de la fin à Michel Platini, président de l’UEFA qui nous a ciselé une réaction à la hauteur de ses coups-francs magiques pleine lucarne de la grande époque : "Il y a trente ans, quand je jouais avec l’équipe de France, La Marseillaise était sifflée sur tous les terrains. Mais à l’époque, les politiques ne s’intéressaient pas au football et ça ne choquait personne. Aujourd’hui, c’est devenu une obligation pour un homme politique, en fonction de son étiquette, de se positionner. Une fois encore, le football est pris en otage par le monde politique (...). Il y a 10 ans, quand la France a gagné la Coupe du monde et que tout le monde chantait La Marseillaise et brandissait le drapeau bleu-blanc-rouge dans les rues, on célébrait la France "Black-Blanc-Beur". Aujourd’hui, on explique le contraire. A mon époque, déjà, il y avait des immigrés italiens et polonais. La différence, c’est que maintenant, il y a une récupération politique." Merci Michel.


Merci Olivier !

http://www.plumedepresse.com/spip.php?article990#forum4504

Olivier Bonnet :

Olivier Bonnet
Email : olivierbonnet@plumedepresse.com

Je suis journaliste indépendant (carte de presse N° 79839), diplômé en Droit et Sciences Politiques, formé en 1991 à l’Événement du Jeudi.

Localisé dans les Bouches-du-Rhône, je collabore à plusieurs publications nationales.

Mon site, Plume de presse, est classé par Wikio 10e blog politique français en août et nominé par le magazine Challenges dans les 7 meilleurs blogs politiques. Il a déjà fait l’objet de référencements par Rézo.net, Wikipédia, la revue de presse de Yahoo, De source sûre, Rue89, Politis.fr et Politis papier, l’Obs.com, Libération.fr et Libération papier, Acrimed, Bellaciao, Arrêt sur images, le site de la Télé Suisse Romande ou encore Bakchich.Info. 

Je suis aussi l’auteur de

Sarkozy, la grande manipulation,

aux Éditions Les points sur les i

(mai 2008).



Mes autres blogs :

 

http://r-sistons.over-blog.com

R-sistons à l'intolérable

Sur ce blog, Lettre au dévôt G W Bush, le bilan



http://r-sistons-actu.skynetblogs.be
R-sistons à l'actualité, de plus haut...

http://eva-communion-civilisations.over-blog.com  
Eva communion des civilisations

Nouveau ! A découvrir ! Contre le choc de civilisations...

http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com  
Eva coups de coeur

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Merci de ta visite,<br /> <br /> Va pour la boucherie à vie ! Pardon, la busherie !<br /> <br /> bien à toi, Eva
Répondre
M
Tous à l'unisson de la voie de leur maître! et masos avec ça, c'est tout juste si les journaleux du "service public" ne lui baisent pas les mains pour leur avoir enlevé la manne publicitaire.Quant à Bush, son bilan est tellement brillant que je propose qu'on lui donne une troisième chance, qu'on lui fasse une exception comme pour Roosevelt.Bises!
Répondre

Présentation

  • : R-sistons à la désinformation
  • : Blog d'opinion et de résistance. Les médias ne sont pas libres, mais simples outils de désinformation et de propagande pour l'Occident militaro-financier. Pas de liberté d'informer, donc pas de liberté ni de démocratie. La désinformation est l'ennemie Public N°1. Eva, journaliste-écrivain, libre-penseuse, dénonce et interpelle.
  • Contact

Profil

  • Eva R-sistons
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.
  • Journaliste de profession. Radio,TV,presse,productrice émissions. Auteur de plusieurs ouvrages chez éditeurs de renom. Milite pour une information libre,plurielle,diversifiée, indépendante des grands groupes.

Recherche

Archives

Pages